Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr http://forum.codelyoko.fr// Le forum officiel de CodeLyoko.Fr ! fr Molly@codelyoko.fr Molly@codelyoko.fr http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss 60 Tue, 20 Feb 2018 22:27:13 GMT Tue, 20 Feb 2018 22:27:13 GMT Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr http://forum.codelyoko.fr// RE: Comment avez vous vécu la fin de la saison 4? http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298716#298716 Bon, dans l'immédiat, voilà quelle a été ma réaction: <br /> <br /> &quot;...Putain.&quot; <br /> <br /> <a href="https://www.youtube.com/watch?v=GygEAcFFMVs" class="postlink" target="_blank"><span style="font-style: italic">Musique adaptée à la situation</span></a> <br /> <br /> Maintenant, en y repensant, la saison 4... <br /> <br /> <a href="http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=297964&amp;highlight=#297964" class="postlink" target="_blank">Ben, niveau personnages, ce n'est pas forcément top...</a> <br /> <br /> Ensuite, niveau cohérence... <br /> <br /> Ben, franchement, d'un côté, la saison 4 dispose de <a href="http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=296213#296213" class="postlink" target="_blank">ma fin de saison préférée</a>, mais d'un autre... <br /> <br /> William semble à jamais quasi-scellé dans un rôle de X.A.N.A.-guerrier, voire d'incarnation humaine de X.A.N.A., dont il n'aura pas réussi à échapper. L'épisode 94 aurait très bien pu détruire ce rôle en envoyant William du côté des héros, mais non, on aura préféré une xanatification incohérente car on avait besoin d'un <span style="font-style: italic">final boss</span> (pour ce cas de <span style="font-style: italic">final boss</span> justement, j'aurais préféré Sissi, étant l'ennemie des LG sur Terre, cela aurait créé une sorte d'alliance avec l'ennemi virtuel, X.A.N.A., ce qui aurait été, à mes yeux, un plus...). La mauvais réception de CLE et la quasi-absence de Dunbar dans CLC n'auront pas réussi à permettre à William de casser totalement avec sa version xanatifiée. <br /> <br /> On observe une fin précipitée, qui laisse un peu sur notre fin, pour des raisons évoquées plus d'une fois par les fans (Carthage, Anthéa, etc...). On quitte les personnages et leur environnement sur une note émouvante, mais aussi sur un point d'interrogation. <br /> <br /> Une fin qui m'aura donc, laissé sur ma faim, malgré un certain caractère symbolique que j'apprécie beaucoup. <br /> <br /> Attristant. Décevant. Émouvant cependant. <br /> <br /> Ensuite, je me suis décidé, à l'instar d'nchartier, de voir cette fin de la saison 4, aussi en tant qu'amorce de CLE. <br /> <br /> Auquel cas, cette fin pert son caractère symbolique, remplacé cependant par le retour des personnages et la possibilité de corriger certaines erreurs. Ce qui sera fait, me laissant une meilleure opinion de Yumi, d'Ulrich, même d'Aélita et surtout d'Odd. Mis à part la mauvaise réception de CLE, cela aura permis une réhabilitation partielle de William. Mais l'image du X.A.N.A.-guerrier n'aura quitté personne, et encore moins les scénaristes et beaucoup de fans qui auront préféré retrouver la tenue noire et le Supersmoke, laissant tomber dans l'oubli la tenue blanche. À jamais. <br /> <br /> Dans un sens, en tant qu'amorce de CLE, cette fin m'aura laissé quelque chose de plus positif, mais le côté symbolique de cette fin, la raison principale pour laquelle la fin de la saison 4 est ma fin de saison préférée, est alors mort. Les LG n'ont pas vraiment gagné alors, et X.A.N.A. revient. Du coup, il n'existe plus de fin de saison dans laquelle les LG ont vraiment gagné... <br /> <br /> <span style="text-decoration: underline">Je conclus donc en me plaçant dans une position bien différente de celle d'nchartier, et en plaçant sur un même niveau la fin de la saison 4 sans CLE, et en tant qu'amorce de CLE. Les deux ont leurs qualités et leurs défauts, et il m'est absolument impossible, à mes yeux, de trancher. <span style="font-size: 7px; line-height: normal">Et puis, ce n'est pas un sondage, alors...</span></span> L'animé Code Lyoko http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=8967 Idris2000 Tue, 20 Feb 2018 22:21:56 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298716#298716 RE: Remake : Aelita aux pays merveilles http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298715#298715 J'arrive de manière <span style="font-style: italic">un peu tardive</span>. Néanmoins, sachant qu'avec toi, ce sont très souvent les commentaires positifs qui fusent, je me permets de te demander, pourquoi certains vêtements d'Aélita ont rétréci avec elle et pas d'autres? Ca me dérange...(si tu voulais éviter le NSFW, autant rétrécir la totalité des vêtements, non? <img src="images/smiles/icon_confused.gif" alt="Shocked" border="0" />) Créations Code Lyoko http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=9246 Idris2000 Tue, 20 Feb 2018 21:52:59 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298715#298715 RE: Votre début de saison préféré http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298714#298714 Sympa ce topic, je le trouve assez intéressant afin de pouvoir répertorier tous les points positifs/négatifs sur chaque début de saison et j'avoue avoir pas mal de choses importantes à dire là-dessus. <br /> <br /> S'il y a bien un défaut que je citerai en premier, c'est le fait que le début de la saison 1 est vraiment une manière assez étrange de débuter l'histoire étant donné qu'on ne sait rien sur les personnages, qui sont les principaux et les secondaires, quel est le rôle des héros, qui est l'ennemi, les lieux et tout le reste. On est plongé dans l'histoire sans la moindre introduction et on ignore depuis combien de temps les héros se connaissent. <br /> <br /> Ceci est l'un des gros défauts dans la majorité des séries animées où le premier épisode nous met directement dans le bain sans introduction, parmi les exemples que je pourrai citer, il y a ceci : <br /> <br /> -<span style="font-weight: bold">Chris Colorado</span> <br /> -<span style="font-weight: bold">Inspecteur Gadget</span> <br /> -<span style="font-weight: bold">Gadget et les Gadgetinis</span> <br /> -<span style="font-weight: bold">Les malheurs de Sophie</span> <br /> -<span style="font-weight: bold">Fantômette</span> <br /> -<span style="font-weight: bold">Spiez</span> <br /> -<span style="font-weight: bold">Totally Spies</span> <br /> <br /> L'introduction étant close, entrons directement dans le vif du sujet. <br /> <br /> <br /> <div align="center"><span style="text-decoration: underline">La genèse : #67 et #68 Le réveil de XANA</span></div> <br /> <br /> Je vous vois déjà m'annoncer : <span style="font-style: italic">&quot;La genèse n'est pas l'épisode #67 et #68, il s'agit du #00&quot;</span>, sauf qu'à mes yeux, ce double épisode était à la base prévu pour être inclus dans la saison 3 après #65 Dernier round (ce qui aurait dû être le cas pour le coffret DVD où la troisième jaquette indique qu’il est dedans alors que c’est faux) bien que chronologiquement parlant, il prend place deux ans plus tôt. Hélas, la genèse est indiscutablement un mauvais préquel, je ne vais donc pas essayer de convaincre qui que ce soit qu'il est bon puisque ce n'est clairement pas le cas (Icer l'a très bien descendu en flèche et il a partiellement bien résumé tout ce qui ne va pas). Il est à la limite d'être classé dans la catégorie plaisir coupable mais je crois qu'il convient d'exposer mes arguments afin d'être plus clairs. <br /> <br /> -L'histoire est censée se dérouler un an avant la saison 1, donc les héros et Élisabeth devraient être plus jeunes et avoir des vêtements différents afin de bien illustrer qu'il s'agit d'un commencement, mais non, le budget n'était pas suffisamment élevé pour réaliser cette prouesse qui aurait été l'élément le plus important visuellement parlant. <br /> <br /> -Beaucoup trop d'ellipses narratives, ce qui empêche la mise en situation de certains éléments importants comme ce qu'il s'est passé entre Aelita et Jérémie après que celui-ci soit entré en contact pour la première fois avec la Gardienne de Lyoko puisque les scénaristes ont utilisé un cut brutal et inapproprié pour passer directement à l'arrivé d'Odd à Kadic. <br /> <br /> -Il n'y a pas assez de développement ni d'interactions entre les personnages, les événements s'enchaînent beaucoup trop vite et on a pas le temps de pouvoir assister à l'évolution psychologique des héros au cours de ce début d'aventure, ce qui les amène ensuite à devoir prendre la décision de garder le secret le temps que Jérémie matérialise Aelita. Malheureusement, toutes les relations entre les protagonistes sont négligées/bâclées et voici pourquoi : <br /> <br /> -Ulrich et Odd : Si XANA n'avait pas agi, Ulrich aurait été voir le proviseur pour dénoncer sans hésitation qu'Odd a amené un chien dans sa chambre sachant parfaitement que les animaux domestiques sont interdits, de plus, il connaît le zigomar depuis quelques heures et Kiwi lui a foutu ses affaires l'air (CDs, vêtements) sans qu'Odd dise quoi que ce soit et il semble n'en avoir rien à cirer que son colocataire dénonce son chien au proviseur (bravo S. Decroisette et B. Regeste pour ce manque total de cohérence, vous êtes clairement des idiots). Il n'aime pas Odd, il serait même juste de dire qu'il le trouve très désagréable, voir qu'il le déteste. La preuve, il n'a pas cessé de lui casser les pieds en l'assommant avec ses blagues débiles lors de la récré sans savoir si Ulrich portait un quelconque intérêt ou non. <br /> <br /> -Jérémie et Ulrich : Le premier a sa réputation de gros intello, inaccessible et associable, tandis que le second a sa réputation de bad guy et ils ont dû se parler une dizaine de fois maximum avant. C'est un peu léger pour que Jérémie se décide à lui présenter Maya. Bon ok, il lui sauve la vie mais est-ce que ceci veut pourtant dire qu'il lui est redevable de quoi que ce soit ? <br /> <br /> -Élisabeth et Ulrich : On ne sait rien sur eux, à part qu'elle est déjà la fille superficielle qu'il ne supporte pas et elle l'avait convaincu de sortir avec elle mais avec XANA, ça tourne court et le premier RVLP donne droit à un Ulrich qui agit comme un peu comme un mufle. Bon, Élisabeth a été la première à ouvrir les hostilités en agissant en traîtresse (elle a bafoué le serment prononcé au sujet de l'usine, XANA et le supercalculateur à son père et Jim), mais je pense que Ulrich de la saison 1 aurait été plus malin. Concernant la réaction d’Élisabeth, elle n'est pas du tout cohérente puisqu'elle jure vengeance contre Ulrich alors qu'elle ne veut juste attirer son attention dans la saison 1. Ses envies de vengeance n'apparaissent qu'à partir de la saison 3 et se poursuivent dans la saison 4 (encore une fois, merci S. Decroisette et B. Regeste pour avoir autant pataugé dans la choucroute). <br /> <br /> Un point pour lequel je trouve que c'est absolument incompréhensible voire illogique, c'est la scène où Ulrich utilise une plaque de fer pour trancher le câble électrique s'attaquant à Jérémie, en l'ayant touché à moitié, le samouraï se prend une violente décharge lui faisant lâcher prise puis Odd termine ce qu'il avait commencé, sauf que celui-ci ne se prend aucune décharge. Bordel de c*l de bison, c'est quoi ce Xanadus ex machina mal placé qui épargne Odd simplement pour lui faire accomplir une action héroïque digne d'un Gary-Stu ? <br /> <br /> -Le proviseur, Jim et Ulrich ont leur mentalité de la saison 3, ce qui est complètement incohérent et anachronique, voici les meilleurs exemples : <br /> <br /> 1) Le côté bête et méchant d'Ulrich qui préfère se venger de Kiwi en l'utilisant comme cobaye plutôt qu'en le signalant à Jim ou au proviseur. <br /> 2) Le proviseur parle à Nicolas et Hervé de façon assez brutale et presque méprisante alors qu'il n'avait pas l'habitude d'agir de la sorte pendant la saison 1 voire avant. <br /> 3) Jim évoque déjà des événements de son passé alors qu'il n'est pas censé le faire avant #29 Exploration, ça c'était assez gros et j'aurais pu en rester là, mais non, en découvrant dans le dossier consacré aux scènes coupées, j’ai découvert que la situation devait se dérouler différemment de ce que nous avons eu droit : <br /> <br /> Scène d’origine <br /> Éclats de rire du samouraï et de la geisha <br /> <span style="font-style: italic">-Jim : QUOI ?! Qu'est-ce qui vous prend ? <br /> -Ulrich : Sincèrement, je crois que vous feriez mieux de ne pas en parler !</span> <br /> <br /> Scène finale <br /> <span style="font-style: italic">-Jim : Quand, soudain ! Un castor enragé m'attaque ! Avec ses incisives acérées, la bête cherchait à me trancher la carotide ! Mais heureusement, j'ai pu m'en sortir grâce à ma parfaite maîtrise de la Main Ardente de Leï Fu Chang! <br /> (Yumi et Ulrich éclatent de rire) <br /> -Jim : Hein ? Mais qu'est-c'qui vous prend ? <br /> -Yumi : Excusez-nous, m'sieur ! <br /> -Ulrich : C'est qu'j'imaginais l'castor repartant la queue entre ses jambes !</span> <br /> <br /> Pourquoi diable avoir modifié ce dialogue d'Ulrich en le remplaçant par quelque chose d'aussi stupide que : <span style="font-style: italic">&quot;C’est qu’j’imaginais l’castor repartant la queue entre ses jambes !&quot;</span> ? En faisant ça, S. Decroisette et B. Regeste ont commis une énorme boulette assez anachronique donnant l'impression que Jim provient de la saison 3 et non de la genèse, ce qui aurait été le contraire en conservant le dialogue d'origine d'Ulrich, expliquant par la même occasion pourquoi Jim n'évoquait plus son passé ensuite ainsi que l'origine du <span style="font-style: italic">&quot;Je préfère ne pas en parler.&quot;</span> <br /> <br /> L'évolution de la technique des LG est trop rapide, Ulrich utilise son Supersprint pour dégommer un Blok alors qu'il n'est pas au courant qu'il dispose de ce pouvoir mais ceci est à cause de ces abrutis d'informaticiens chargés de la 3D qui ont recyclé une scène provenant de #31 Mister Pück (bravo pour ce manque de subtilité, vous avez vraiment cru qu'on le remarquerait pas ?). <br /> <br /> Dès la deuxième partie, Ulrich et Odd sont très à l'aise alors qu'il s'agit seulement de leur deuxième virtualisation, Odd agit comme celui qu'il deviendra à partir de la saison 3, ce qui est complètement anachronique. Tandis qu'il s'agit seulement de la première pour Yumi, et avec Ulrich, ils parviennent à avoir une parfaite synchronisation pour effectuer des figures d'arts martiaux dignes de la trilogie <span style="font-weight: bold">Matrix</span>. <br /> <br /> Cependant, tout n'est pas à jeter aux abysses du Réseau informatique mondial dans cette genèse, il y a tout de même un grand point positif à relever et c'est le développement d'Élisabeth Delmas, parce que sa mentalité a été bien respecté afin qu'on la découvre telle qu'elle était au commencement de cette aventure et on voit tout ce qui a amené à sa trahison envers le groupe pour avoir trahis le serment prononcé avec Jérémie, Ulrich et Odd, amenant ensuite à la mésentente entre elle et le groupe, ce qui permet par la même occasion de coïncider avec ce qu'elle avait déclaré à Jim dans #3 Vacances dans la brume : <span style="font-style: italic">&quot;Je ne suis restée que pour une chose, essayer de découvrir le secret qui unis Jérémie et les autres. L’air de rien je rêve de faire partie d’leur bande mais ça n’passe pas entre nous, on n’se comprend pas... vous voyez c’que j’veux dire ?&quot;</span> <br /> <br /> Sincèrement, ce double épisode échoue complètement en tant que préquel de la série, j'ai l'impression de voir deux épisodes de la saison 3 au lieu du commencement de l'histoire et il aurait fallu dès le départ que les scénaristes optent pour un format OAV de 90mn au lieu de tronquer deux épisodes de la saison 3 pour en faire la genèse puisqu'il était impossible de tout retracer aussi bien du début de la Lyoko-aventure en 47mn, parce qu'en procédant ainsi, cela aurait offert un meilleur préquel à l'image du film<span style="font-weight: bold"> X-Men origins : Wolverine</span>. <br /> <br /> <br /> <div align="center"><span style="text-decoration: underline">Saison 2</span></div> <br /> <br /> Un somptueux démarrage de saison puisqu’il est celui qui contient le plus de nouveautés où on nous met directement dans le bain avec #27 Nouvelle donne qui contient les éléments suivants : les véhicules sur Lyoko, apparition de la Tarentule alias le sniper de l’armée de XANA qui dévirtualise les LG sans encaisser un seul tir au début de l’épisodes, amélioration du scan devenu le superscan avec détection instantanée des Tours activées, Aelita vivant désormais à Kadic en se faisant passer pour la cousine canadienne d’Odd, arrivée de William (et début de la descente aux enfers d’Ulrich), découverte de l’Ermitage qui deviendra un lieu important par la suite et enfin, remodélisation complète des territoires de Lyoko (adieu la Forêt moche et sinistre de la saison 1) ainsi que des avatars numériques des héros qui est la meilleure innovation ayant été apporté pour cette saison. <br /> <br /> Le début de cette saison a instauré la back-story sur les origines de Lyoko, Franz Hopper et d’Aelita où l’on a commencé à se demander si elle était humaine ou pas mais ayant eu sa mémoire effacée via les flashbacks à l’Ermitage, ceci m’a beaucoup séduit et offert un petit hommage à Wolverine ayant lui aussi la mémoire défaillante. Les premiers épisodes ont été très plaisants à visionner étant donné qu’à chaque nouvel élément découvert, ça motivait à voir la suite pour en apprendre d’avantage et on peut dire qu’on a pas été déçu avec ce qui est arrivé ensuite : découverte du 5ème territoire, apparition des Rampants, Mantas et de la Méduse (une vraie saloperie ce monstre), XANA changeant de stratégie en décidant de s’emparer des clés de Lyoko logées dans la mémoire de la Gardienne de Lyoko, les retours dans le temps augmentant la puissance de l’I.A maléfique obligeant les héros à devoir s’en servir pour les cas d’urgence (ce qui a eu des conséquences non-négligeables par la suite) et enfin la peluche Mister Pück contenant une clé ayant permis de trouver une mallette contenant les CD cryptés du journal vidéo de Franz dont Jérémie consacrera une grande partie de la saison à le décrypter. <br /> <br /> Hélas, les premiers épisodes de cette saison ont été le début des ennuis pour Ulrich ayant commencé à se détériorer à cause de l’arrivé de William, Odd devenant de plus en plus agaçant en perdant le peu de sérieux qu’il pouvait avoir pour devenir l’équivalent de Jar-Jar Binks dans <span style="font-weight: bold">The clone wars</span>, Aelita s’est retrouvé affublée d’une tenue absolument déplorable et pathétique lui donnant un look d’écolière de CE1 (bravo Tania Palumbo pour tes goûts plus que douteux en matière de garde-robe) et elle ne fait rien pour éviter de se faire attraper par la Méduse. N’oublions pas la virtualisation de Jérémie ayant eu lieu pendant une ellipse de #31 Mister Pück et dont on saura jamais à quoi pouvait ressembler le leader du groupe virtualisé (il faudra attendre les romans <span style="font-weight: bold">Chronicles</span> pour avoir la réponse), comment n’a-t-on pas pu être dégoûté que les scénaristes nous aient infligé ça après nous avoir annoncé que ceci comptera parmi les nouveautés de la saison 2 ? Et la cerise sur le gâteau avec Hiroki débarquant de nulle part dans #29 Exploration sans aucune explication sur ses origines et dont on saura jamais où il était pendant la saison 1 <span style="font-size: 5px; line-height: normal">(bravo Sophie Decroisette pour nous avoir pris pour des neuneus en croyant qu’on ne remarquerait rien, c’est digne de la stupidité de Sasha et ses amis devant les déguisements de la Team Rocket).</span> <br /> <br /> <br /> <div align="center"><span style="text-decoration: underline">Saison 3</span></div> <br /> <br /> Si la genèse n’avait pas existé, cela aurait le pire début de saison qu’il m’ait été donné de voir étant donné qu’il est en grande partie plombé par les stupidités d’Odd monopolisant tellement l’attention dans les séquences terrestres de #53 Droit au cœur à #57 Aelita que cette saison aurait dû être renommée Les malheurs d’Odd tellement c’est affligeant de niaiseries alors qu’il y avait moyen de focaliser une partie des intrigues terrestres sur la recherche de Franz Hopper (dont il aura fallu atteindre qu’Aelita en parle à Jérémie dans l’épisode #57), Jérémie essayant d’aider/soutenir Aelita du mieux qu’il peut après la fin de la saison 2 ainsi que Yumi et Ulrich essayer de se reconstruire psychologiquement chacun de leur côté pendant la période de séparation dans l’espoir de se retrouver à l’avenir. <br /> <br /> Cette saison de transition est en grande partie négative à cause du manque d’innovation/nouveauté et cela se ressent clairement notamment pour les séquences terrestres où elles sont à la limite du supportable tellement elles sont en partie gâché par Odd, dès le début de la saison on a droit au « Copains et puis c’est tout » entre Yumi et Ulrich suite aux ravages de la saison 2 causées en partie par Elisabeth, William et la jalousie maladive du samouraï, Odd se retrouvant séparé de ses amis par Jim (dont on ne saura jamais les motifs ayant poussés le prof d’EPS a lui infliger ce sort) et faisant du chantage à celui-ci via le film Paco, le roi du disco au lieu d’opter pour une approche psychologique, William devenant de plus en plus pot-de-colle envers Yumi sans qu’il s’en aperçoive (ce qui atteindra un paroxysme dans #59 Le secret), Yumi subissant un acharnement misogyne assez violent de la part de XANA et des attaques de XANA franchement lamentables surtout celle de #55 Raz-de-marée qui est la plus pathétique qu’il m’ait été donné de voir. <br /> <br /> Toutefois, il n’y a pas que du négatif dans cette saison puisqu’il y a quelques nouveautés intéressantes à relever : Hiroki à Kadic (dont on croyait que ceci allait porter préjudice à la geisha et/ou aux héros mais il n’en fut rien), arrivé de Johnny Cleary (qui aurait mérité un peu plus de développement tellement il est sous-exploité), découverte du Cœur de Lyoko (même si cela semble étrange que Jérémie n’ait jamais soupçonné son existence) ayant ajouté du suspense supplémentaires dans les épisodes où XANA a tenté de le détruire via son armée de monstres, la destruction des territoires pour empêcher les LG d’accéder au 5ème territoire et forçant Jérémie à devoir trouver l’accès direct. Enfin, des séquences actions assez classes sur Lyoko où les Mégatanks ont été en grande forme en effectuant des attaques latérales assez balèzes. <br /> <br /> <br /> <div align="center"><span style="text-decoration: underline">Saison 4</span></div> <br /> <br /> Début de saison plutôt excellent en matière de nouveautés faisant carrément oublier les déceptions de la saison précédentes et j’avoue ne pas avoir été déçu par les nouveautés dans les premiers épisodes : plus de clé à action sur le 5ème territoire après sa reconstruction, nouveaux avatars numériques très classes avec UIrich ayant deux katanas comme Léonardo des <span style="font-weight: bold">Tortues ninja</span> et une combinaison à la G.I. Joe, Aelita en mode Power Rangers doté d’un bracelet lui offrant une paire d’ailes (dommage qu’elle ne les utilise pas constamment, ceci lui épargnerait d’utiliser un véhicule), Yumi en mode ninja très badass et Dark William somptueux avec sa tenue de XANA-guerrier et son timbre de Goa’uld, le Skidbladnir, les Navskids, les Réplikas et enfin les nouvelles tenues terrestres des héros ainsi que certains personnages secondaires. Il était grand temps qu’on ait un renouvellement de la garde-robe, ça devenait franchement agaçant de toujours voir les mêmes tenues notamment celle d’Aelita qui était la pire de toutes. <br /> <br /> Dès le départ, on voit les conséquences des événements de l’épisode précédent ayant eu un impact important, que ce soit la destruction de Lyoko, la disparition de William et l’interview avorté de Milly et Tamiya par Jérémie, on voit que les jeunes Einstein n’ont pas perdus leur temps à se morfondre suite à ce qu’il s’est passé et ont consacré une semaine à recréer Lyoko via les informations que Franz avait envoyé en se réfugiant dans le Réseau. J’ai bien aimé que la problématique de l’absence à long terme de William ait été abordé ainsi que ce qu’il se passerait en cas de visite inattendu de M. et Mme Dunbar (ce qui finira par aboutir dans #93 Retour), jamais nous n’avions vu les héros confrontés à une telle situation difficile et ceci a eu pour conséquence de devoir faire une réplique complètement stupide du beau ténébreux en attendant de le libérer de XANA ayant causé plus d’ennuis qu’il n’a pu en résoudre (ils auraient mieux fait d’avouer la vérité au proviseur). Les voyages dans le Réseau ont été captivants et les combats dignes de la saga Star Wars, sans oublier les combats contre Dark William qui étaient une nouveauté vraiment classe ayant contribué à renouveler la série après trois saisons à combattre des monstres, d’autant plus qu’il fallait empêcher celui-ci d’envoyer Aelita dans la Mer numérique (dont on découvrira le but dans #82 Mémoire blanche). <br /> <br /> Cependant, je trouve ça très inutile d’avoir recréé les territoires de surface dans #67 Mauvaise réplique puisque ceci a eu pour conséquence de faire retarder la construction du Skidbladnir, la découverte des Réplikas et surtout la Translation qui auraient pu arriver plutôt ou alors il aurait fallu faire quelques épisodes focalisés sur la back-story <span style="font-size: 5px; line-height: normal">(ce qui était prévu à la base comme l’avaient déclarés S. Decroisette et J. Mouscadet à l’avant-première saison 4)</span>. De plus, Odd est devenu incroyablement gonflant au point que le visionnage des épisodes focalisés sur lui sont limites un supplice à tel point que ceci agace fortement ses amis à certains moments et ça fait du bien de voir qu’il n’y a pas que les fans pouvant être consternés par son attitude portant préjudice. <br /> <br /> <br /> <div align="center"><span style="text-decoration: underline">Chronicles</span></div> <br /> <br /> Je sais qu’il n’est pas dans le sondage ni <span style="font-weight: bold">CLE</span> mais j’estime que cette 5e saison romancière mériterait d’avoir sa place puisqu’elle a plus de valeur que cet imposteur qu’est <span style="font-weight: bold">CLE</span> qui n’est pas la suite canonique de la série rien qu’à sa timeline. <br /> <br /> Les deux premiers chapitres mettent immédiatement dans l’ambiance et j’ai bien aimé que l'histoire ne débute pas directement sur les héros mais sur des protagonistes venant du Japon dans lequel on assiste à des pannes d'électricités provoqués par XANA renaissant de ses cendres, cela donne tout de suite le ton et illustre bien que l'I.A. maléfique n'avait pas joué sa dernière carte à la fin de #95 Souvenirs lorsque le sas d'ouverture du supercalculateur avait brillé. Ensuite, on retrouve Jérémie et compagnie à Kadic planifiant leur programme des vacances de Noël ainsi que le dernier jour avant la reprise du lycée en janvier lorsqu’Aelita devient amnésique (provoqué par XANA pour faire diversion afin que ses ennemis soient trop occupés d'aider leur amie à retrouver la mémoire pendant qu’il pouvait tranquillement regagner sa puissance). <br /> <br /> Voir le groupe aider Aelita à retrouver la mémoire est bien développé et j’adore les mystères de l’Ermitage enfin dévoilés nous montrant que cette villa renfermait bien plus de secrets qu’on pouvait le croire, ce qui est la preuve que les héros ne l’ont jamais exploré en détail de la saison 2 à 4. J’ai bien aimé l’approfondissement de la psychologie des ex-LG ayant été apporté, ceci a contribué à les rendre encore plus attachants que dans les précédentes saisons, on voit qu’ils ont grandi et changés après la guerre contre XANA tout en restant un peu marqué par ce qu’ils ont vécu. <br /> <br /> J’avoue avoir dû mal à choisir entre le début de la saison 2 et <span style="font-weight: bold">Chronicles</span>. Mais comme l’a dit Icer, il faut trancher et après mûre réflexion, <span style="font-weight: bold"><span style="color: #6E97B0">j’opte pour les premiers chapitres du tome 1 des Chronicles</span></span> pour des raisons bien évidente : ces romans illustrent ce que la série aurait dû être si le publique cible avait été destiné aux ados/jeunes adultes, ce qui aurait contribué à approfondir la psychologie des personnages pour atteindre l’équivalent de séries TV comme <span style="font-weight: bold">Buffy contre les vampires</span> et <span style="font-weight: bold">Angel</span>, offrant ainsi beaucoup plus de possibilités en matière de développement de personnages et surtout pas de love-stories gâchées par des scénaristes sadiques incapables d’écrire une bonne romance ni par des diffuseurs complètement à côté de la plaque envers ce qu’il convient ou pas de développer dans les couples. De plus, ces romans ont permis d’inclure la back-story au cœur de l’intrigue après avoir été sous-exploitée de la saison 2 à 4. Sondages http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=8558 Cyclope Tue, 20 Feb 2018 12:26:43 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298714#298714 RE: [Deuxième partie] Quel personnages es tu ? http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298713#298713 1. Vos week end, que faites vous ? <br /> U. Grace matiné, repos <br /> <br /> 2. Musique préférée <br /> O / U / Y . Pop Rock, subsonic <br /> <br /> 3. Type de livre <br /> Y. Les romans <br /> <br /> 4. Plutôt ? <br /> J. Réfléchi(e) <br /> Y. Froid(e) <br /> <br /> 5. Matière favorite <br /> Y. Français <br /> <br /> 6. Territoire préférer <br /> Y. Cinquième territoire <br /> <br /> =&gt; Bilan : 5 points pour Yumi ; 2 points pour Ulrich ; 1 point pour Odd et pour Jérémie. L'animé Code Lyoko http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=1693 Ashildr Mon, 19 Feb 2018 18:30:53 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298713#298713 RE: [Jeu PC] Sortie IFSCL 3.5.0 http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298712#298712 hey, super le live sur les livres, ils ont l'air super. <br /> bonne continuation!!! <img src="images/smiles/icon_lol.gif" alt="Laughing" border="0" /> <img src="images/smiles/icon_lol.gif" alt="Laughing" border="0" /> <img src="images/smiles/icon_lol.gif" alt="Laughing" border="0" /> Projets partenaires http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=5040 kaneki Mon, 19 Feb 2018 15:31:47 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298712#298712 RE: [One-Shots] Monstre & compagnie http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298711#298711 <div> <div class="spoiler"> <span style="float:left;">Spoiler</span> <input type="button" value="Voir" style="width:80px;font-size:10px;margin:0px;padding:0px;" onclick="if (this.parentNode.parentNode.getElementsByTagName('div')[1].getElementsByTagName('div')[0].style.display != '') { this.parentNode.parentNode.getElementsByTagName('div')[1].getElementsByTagName('div')[0].style.display = '';this.innerText = ''; this.value = 'Cacher'; } else { this.parentNode.parentNode.getElementsByTagName('div')[1].getElementsByTagName('div')[0].style.display = 'none'; this.value = 'Voir';}"> </div> <div> <div class="spoiler_visible" style="display: none;">Bonjour, <br /> <br /> Non prévue au départ, je me permets de publier un petit quelque chose, qui découle logiquement de <span style="font-style: italic">Monstre &amp; Compagnie</span>. Une simple annexe, mais qui peut avoir son importance, paradoxalement. <br /> <br /> Bonne lecture pour les survivants !</div> </div> </div> <br /> <br /> <br /> <div align="center"><img src="https://i.imgur.com/OVfnUlx.gif" border="0" alt="https://i.imgur.com/OVfnUlx.gif"/></div> <br /> <br /> <br /> <br /> <span style="color: white"><img src="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png"/>Vendredi 23 novembre 2007, L’Échiquier, Monde des Humains, accueil Tore, dans la soirée <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png"/>Senja Noir était occupé à faire les cents pas autour du cercle permettant de remonter dans l'arène de Purusa. Il semblait préoccupé. <br /> « <span style="font-weight: bold">C'est de la folie...</span> » <br /> Il avait pris sa décision. Empruntant le couloir noir sur sa gauche, il arriva de nouveau en vue du laboratoire Erlangen. Eisen était parti. Mais naturellement, le prisonnier était toujours dans le cercueil de métal, suspendu au dessus du vide par une série de fils noirs. Une nouvelle fois, l'islandais jeta un coup d’œil à l'écran qui évacuait les données analysées par les capteurs situés dans la prison. Il en était certain cette fois. Il pianota un bras articulé contenant un clavier de commande un peu plus loin, et le sarcophage gris s'entrouvrit légèrement. <br /> - Je sais que tu peux m'entendre. Tu es le créateur de Lyoko, n'est-ce ce pas ? <br /> Bien entendu, la sphère de lumière ne répondit pas oralement. <br /> « Comment peux-tu le savoir ? » <br /> - Ces lignes de données, cette magie... J'en suis issu. Récemment, X.A.N.A a percé l'un de tes derniers secrets sur Lyoko. Celui caché par la tour du territoire central. <br /> « La bulle virtuelle... Je craignais qu'elle soit découverte. Pourtant, lorsque Jérémie Belpois a recrée Lyoko a partir de mes données, j'avais augmenté le nombre de personnes nécessaires au mécanisme, passant de deux à quatre. » <br /> - Je savais que c'était toi. Si j'en crois les recherches, ton nom est Hopper. <br /> « Comment le mécanisme a-t-il pu être activé ? » questionna la sphère, curieuse. <br /> - X.A.N.A a manipulé une bande d'adolescents pour parvenir à ses fins malgré tes précautions. Il l'a utilisé pour obtenir un corps terrestre, que j'ai détruit. Mais tu avais planqué deux mécanismes. Le second, c'est moi qui en ait profité involontairement. <br /> « Incroyable, alors j'avais réussi... Dire qu'à l'origine, c'était pour créer une fratrie à Aelita... Nous aurions pu être heureux... J'ai été trop zélé. Mais cette fois, tout espoir est perdu. » <br /> - Parle pour toi, Hopper. Si tu es bien le créateur de Lyoko, c'est toi qui a mis en place le retour vers le passé. J'ai une question à te poser. <br /> « Je la devine. Je peux t'analyser depuis que tu as entrouvert ma prison. Le mécanisme de création d'un corps physique à partir d'un avatar virtuel était basé sur les pensées de son utilisateur. Tu t'es échappé de ton hôte, mais pour une raison ou une autre, tu es mort physiquement, et le retour vers le passé t'a ramené avec d'anciennes données. Incroyable. Tu es sans doute la première personne à faire cette expérience. Si tu n'es pas mort, tu es sans doute en train de devenir complètement fou. » <br /> <span style="font-weight: bold">- Ne lui dis rien, Hopper. Je suis sans doute ta meilleure chance de survie.</span> <br /> Senja Noir, après avoir lâché cet ordre, resta interdit, avant de taper du pied. <br /> « Amusant. C'est désormais l'esprit de l'hôte originel qui est en toi. Tu es une expérience scientifique à toi tout seul... Senja. » <br /> - Je veux que ça s'arrête, susurra l'elfe à la cape. Tu dois sûrement en connaître le moyen. <br /> « Difficile. Je n'imaginais pas qu'une situation pareille puisse se produire. Cela dit, l'autre a raison. Vous me retenez prisonnier, pourquoi collaborer ? » <br /> - Tu sortiras si j'obtiens ce que je veux. <br /> « C'est très généreux de ta part. Je n'ai par contre aucune façon de savoir si tu tiendras parole. Mais je suis un homme de science. Rien que pour l'expérience unique que cela va représenter, j'accepte de t'aider. Et puis aussi parce que j'imagine que c'est toi qui a foutu une récente rouste à X.A.N.A. » <br /> - Oui, si on veut. Eh bien, merci... se senti obligé de répondre le créateur du Palamède. <br /> « Prématuré. Depuis combien de jours a eu lieu le retour dans le temps qui t'a ressuscité ? » <br /> - Euh... Presque une dizaine de jours. Et cela fait deux fois plus de temps que je me suis émancipé. <br /> « Il te faudrait lancer un retour dans le temps à partir d'un supercalculateur qui possède encore les données de ta personnalité avant ta résurrection, si tant est qu'il en existe un. Et remonter avant ta première mort. » <br /> - Celui de Joséphine... Mais il n'est pas capable de lancer de retour dans le temps, c'est un engin un peu plus bricolé que l'originel. <br /> « La fonction en soi n'est pas compliquée à programmer, je peux le faire. La vraie question, c'est l'énergie. Même mon supercalculateur ne serait pas capable d'effectuer un parfait retour dans le temps d'un délais de cette taille. Je ne vois qu'une seule solution... » <br /> - Je t'écoute, fit Senja Noir, impatient. <br /> La sphère blanche sembla hésiter, laissant filer quelques secondes, mais communiqua finalement : <br /> « Si tu as réellement chassé X.A.NA, tu as peut-être mis la main sur mon prototype de portail inter-dimensionnel. » <br /> - Un prototype !? Il est parfaitement opérationnel. X.A.N.A a du le finaliser. <br /> « Je vois... C'est pire que la bulle virtuelle. Mais nous verrons ça plus tard. À l'époque où j'étais sur Lyoko et, jusqu'à une date récente, en cavale dans le réseau, j'ai pu échapper et limiter l'influence de X.A.N.A sur les Lyoko-guerriers grâce à une réserve colossale d'énergie... que je faisais provenir d'un autre univers, justement, grâce au prototype. X.A.N.A a fini par comprendre la manip et a coupé mon approvisionnement il y a environ quatre mois mais j'en avais accumulé assez pour tenir jusqu'ici. » <br /> - Et donc ? <br /> « Si tu te rends dans l'univers qui génère cette énergie, que tu la rediriges sur le supercalculateur qui possède tes données, cela peut suffire à lancer un retour dans le temps correct. Je te communique les coordonnées. Ce n'est qu'un monde virtuel. Par son interface, tout te sera accessible. » <br /> Senja Noir posta une main fermée devant sa bouche, songeur. La piste avait l'air sérieuse. C'était presque trop simple. Il devait en discuter avec le Palamède. <br /> - D'accord, merci pour tes indications. Reste là, je reviens. <br /> « Très drôle... » répondit simplement Hopper tandis que le sarcophage se refermait entièrement. <br /> <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png"/>Monde des Faméliques <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png"/>L'humain avait retrouvé Deva dans le monde en deux dimensions. <br /> - Je suppose que tu es déjà au courant, annonça l'islandais. <br /> - Oui j'ai entendu. C'est à tenter. Une source d'énergie de cette envergure ne peut que nous être utile. <br /> - Très bien. Je vais de ce pas essayer alors, inutile de perdre plus de temps. Le temps ici, c'est de l'énergie. <br /> - Tout seul ? <br /> - Oui. Que Laura et Adriane se préparent pour une excursion sur l'Eire. L'énergie ne servira à rien si on ne peut pas utiliser la machine des irlandais. <br /> - Entendu, approuva la femme noire. <br /> <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png"/>Monde des Humains, temple Cycloïde <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png"/>Senja Noir était de retour devant l'arche de pierre. À son arrivée, il n'eut qu'à patienter quelques secondes pour que l'écran bleu s'illumine plus intensément. Le Palamède avait entré les coordonnées de Franz Hopper. Sans plus de cérémonie, il traversa l'écran, sans réapparaître de l'autre coté. <br /> <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png"/>Monde virtuel inconnu <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png"/>Senja Noir venait de sortir de l'écran bleu qui s'était encastré dans la paroi trouée d'un roc. Plus concrètement, l'entrée d'une grotte. L'islandais ne mit pas longtemps à reconnaître ce paysage : Des pierres mauves, un ciel gris à l'infini. Comme l'un des territoires originels de Lyoko, que Joséphine lui avait déjà montré en images. Pour une raison inconnue, celui de son monde avait été supprimé par les français quelques temps après qu'ils aient commencé à croiser le fer avec eux. Le territoire montagne, qu'ils disaient. Bon. Il était logique qu'Hopper ait imité ailleurs ce qu'il avait lui-même crée. Cela dit, il n'avait pas précisé où se trouvait l'interface, et Senja Noir ne s'attentait pas à un monde si grand. Il relativisa. Cela compenserait le fait qu'il n'ait pas pu explorer l'original. Le roc qui soutenait le flanc à la grotte n'avait pas de sentier de ce coté-ci, alors le palamédien le contourna, découvrant au bout d'une quarantaine de secondes l'autre issue. En revanche, un sentier se détachait et serpentait cette fois pour rejoindre un autre groupe de plate-formes au loin. Autre chose en passant : Des silhouettes étaient sur le sentier et se rapprochaient. Elles étaient au nombre de trois, une imposante et deux plus petites. Senja Noir laissa venir, curieux. Mais il ne s'attendait pas vraiment à ça. <br /> Le premier individu, un peu plus grand que les autres, était simplement une silhouette humanoïde blanche, sans orifices visibles. Mais les types avec lui étaient encore plus louches. Deux humains à taille d'enfant d'à peine une décennie, entièrement noirs avec des tatouages blancs lumineux sur le corps, et aucun organe ne se détachant du visage : Bouche, nez, yeux ou même oreilles étaient absents. En revanche, ils avaient des cheveux roses coiffés d'une façon qui rappelait immédiatement à Senja Noir une ennemie bien connue : Aelita. Voilà pour les points communs. Mais ils avaient aussi des différences : L'un avait un curieux serre-tête jaune évoquant la lettre grecque Oméga. L'autre, des cornes de bœufs sur lesquelles était fixé un genre de disque rouge et jaune. Super. Le type le plus grand parla :</span> <br /> <span style="color: #FC5A15">- Pour ta première détection, c'est un sans faute Eyn.</span> <br /> <span style="color: white">Malgré l'absence de bouche, une voix s'éleva de l'humanoïde au serre tête. <br /> - Aucun problème, c'était un plaisir. <br /> - T'es qui toi ? demanda l'autre avec les cornes. Comment t'as fait pour entrer ici ? <br /> - Je pourrais vous retourner la question, répondit simplement Senja Noir.</span> <br /> <span style="color: #FC5A15">- Nous sommes les gardiens de ces lieux. Ce sanctuaire est sacré, tu n'as rien à faire ici.</span> <br /> <span style="color: white">L'islandais n'était pas si bête. Il était logique qu'Hopper ait prévu des gardiens. La forme de la coiffure des deux gamins ne laissaient aucun doute : C'était lui qui avait conçu ces créatures. Alors... <br /> - Ce n'est pas ce qu'on m'a dit. Je suis ici sur la volonté de Hopper. <br /> Cette révélation sembla déconcerter les trois autres.</span> <br /> <span style="color: #FC5A15">- Tu mens. Prépare-toi à le payer de ta vie.</span> <br /> <span style="color: white">Bon. À ce stade, soit Hopper avait fait exprès de ne pas lui parler de ses gardiens pour le tester, soit il s'était bien foutu de sa gueule. L'un dans l'autre, Senja Noir avait très envie de combattre, il tapa dans ses mains pour sortir ses griffes de métal. Trois contre un, ça allait être un peu juste. Qui plus est, trois ennemis dont il ne connaissait rien. Cela étant dit, eux ne savaient rien sur lui non plus. Il se mit immédiatement à quatre pattes, sortant ses canons translucides de sa carapace. Ceux-là étaient déjà bien bleu, parce que l'islandais avait commencé à prévoir le coup. Les jets d'eau bouillante partirent immédiatement sur les deux gamins. Celui avec les cornes se le prit de plein fouet mais ne fut ni repoussé par delà la plate-forme circulaire comme l’espérait Senja Noir, ni ne sembla blessé par la chaleur du liquide. L'autre, Eyn, se tourna, dévoilant un postérieur d'une mollesse insoupçonnée jusqu'ici. Le cul sembla absorber le choc, mais l'eau bouillante fit son effet : <br /> - Wouah, ça brûle ! lâcha la chose qui tenta de basculer sur le coté. <br /> Grave erreur. Dès que le postérieur eut cessé d'absorber le choc, la pression du jet fit son effet et Eyn fut poussée hors de la plate-forme. Elle failli réussir à se raccrocher au bord du sentier qui partait de sa gauche. Mais ses petits bras d'enfant ne lui permirent pas. Elle disparût dans la brume grise. <br /> - Eyn ! hurla le bœuf.</span> <br /> <span style="color: #FC5A15">- Tu n'aurais pas dû faire ça.</span> <br /> <span style="color: white">- De toute façon, mon intrusion doit déjà me coûter la vie non ? ricana Senja Noir. <br /> Mais l'autre ne rigolait pas. <br /> - Xanabis, c'est foutu ! Comment puis-je être l'Alpha sans mon Oméga ? Cela n'a aucun sens !</span> <br /> <span style="color: #FC5A15">- Calme-toi Aleph. Parons au plus urgent.</span> <br /> <span style="color: white">- Très bien, je vais la venger. <br /> Immédiatement, Aleph fit volte-face et fonça sur Senja Noir. Amusant. Un genre de Guillaume. Moins risible, le jet de liquide blanc qui sorti du téton de la chose lorsque celle-ci le pressa, en direction du visage de l'irlandais. Senja Noir cracha une vapeur d'eau acide pour contrer l'attaque. Mais entre temps, le bœuf l'avait rejoint et lui fit tâter de son épaule. L'humain fut immédiatement propulsé contre le roc de la grotte. Bon, encore un tas de muscles virtuels. Aleph vint se replacer à coté de celui qu'il avait nommé Xanabis, visiblement satisfait. <br /> - Tu n'as aucune chance contre nous, lâcha le bœuf tandis que le palamédien se réceptionnait sur le sol. <br /> - C'est possible, avoua Senja Noir tout en reculant doucement vers l'entrée de la grotte. Il est peut-être temps de vous laisser entre vous. <br /> - Après ce que tu as fait à Eyn, dans tes rêves. <br /> L'islandais était rentré dans la protection naturelle. Aleph chargea. Xanabis sembla remarquer quelque chose.</span> <br /> <span style="color: #FC5A15">- Aleph, stop !</span> <br /> <span style="color: white">Un peu tard. L'écran bleu s'était déjà manifesté entre le bœuf et sa cible. Il fut absorbé et disparut avec ledit écran. <br /> - Bon, très bien, tout seul, je n'aurais aucune difficulté à te faire parler, avoua Senja Noir en ressortant du trou fait dans le roc.</span> <br /> <span style="color: #FC5A15">- Je ne suis pas de cet avis...</span> <span style="color: white">répondit Xanabis, une bouche souriante apparaissant soudain sur son visage jusqu'ici vierge. <br /> L'islandais ne répondit pas. Quelque chose derrière la silhouette avait attiré son attention. Une lueur. Il l'identifia lorsque celle-ci s'approcha légèrement, bien que restant à bonne distance. Cette sphère, c'était Hopper. Un autre Hopper. <br /> Le déclic se fit. Ce fils de pute l'avait envoyé ici à dessein. Il fallait qu'il fasse le possible pour tuer cet Hopper, désormais en alerte. S'il parvenait à fuir dans la mer numérique, au moins faire quelque chose pour détruire sa base... Pendant qu'il cogitait, Hopper s'était visiblement fractionné en plusieurs petites sphères blanches, et l'une d'elle, de petite taille, s'approcha de Xanabis qui profita de sa bouche nouvellement formée pour l'avaler. Juste après, il se mit à hurler, dégageant une aura de force qui souffla littéralement son ennemi. Sans ses griffes de fer plantées sur la paroi du roc de la grotte, Senja Noir aurait fini virtualisé à jamais. Le palamédien savait reconnaître ses limites. Enfin, pas toujours mais là, si. Xanabis s'était mis à marcher tranquillement dans sa direction, mais l'islandais s'était déjà réfugié sous les auspices de l'écran bleu. <br /> <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png"/>Vendredi 23 novembre 2007, L’Échiquier, Monde des Humains, temple Cycloïde, dans la nuit <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png"/>Senja Noir venait à peine de rentrer au bercail qu'un disque blanc lumineux était pointé contre sa gorge. Mais il fut rapidement retiré. Un humanoïde en combinaison noire parsemée de quelques discrets néons blancs, le visage entièrement dissimulé sous un casque, s'inclina devant l'islandais. Poincaré. <br /> - Mes excuses, concepteur. <br /> - Ce n'est rien. Il n'y en aura pas d'autres, vous pouvez vous retirer. <br /> Poincaré hocha la tête et fit signe aux deux gardes noirs qui l'accompagnaient de le suivre. Senja Noir emprunta le même chemin qu'eux dans un premier temps, mais s'arrêta à la salle suivante, avisant Eisen. <br /> - C'est toi qui t'es occupé de l'intrus j'imagine ? <br /> - J'ai essayé mais crois-le ou non, son avatar était plus fort physiquement que le mien, assuma l'homme de fer. Il m'a dégagé. Heureusement qu'il y avait les gardes noirs. Ils ont réussi à l’éliminer sans qu'il ne fasse trop de grabuge. <br /> - Incroyable. <br /> - J'imagine que ça ne s'est pas passé comme prévu ? <br /> - Non, Hopper a menti. Il a voulu faire le malin, ça lui coûtera la vie. Mais malgré tout, tout n'est pas à jeter dans cette histoire... <br /> - Je t'écoute. Tu veux me parler non ? questionna Deva en arrivant dans le labo. <br /> - Oui. Tu es déjà au courant pour ce qui m'est arrivé. Mais je me disais que l'on pourrait garder l'idée de la réserve d'énergie à partir de plusieurs supercalculateurs. Dans une dimension parallèle, ce serait plus facile à cacher qu'ici non ? <br /> - Sur le papier oui. En pratique, ça va être plutôt compliqué. <br /> - Relevons au moins le défi ? insista l'islandais. <br /> - C'est entendu. Mais quel univers ? <br /> - Celui qu'Hopper nous a indiqué. <br /> - Pourquoi celui-ci ? <br /> - Il y a un Hopper en alerte là-bas, qu'il vaut mieux ne pas laisser tranquille. Je pense que notre Hopper ne nous aurait pas envoyé à cet endroit précis si ce n'était pas un Hopper ayant accès au portail dimensionnel. Emparons-nous de celui-ci et forçons-le à venir nous chercher s'il souhaite intervenir ici. <br /> - Pourquoi ne pas le démolir directement avec du renfort ? <br /> Senja Noir ne répondit pas immédiatement. Il se sentait presque bête de ne pas oser y retourner avec toute la troupe. Mais au fond, Franz Hopper, le créateur de Lyoko, du portail dimensionnel, et dans les faits, son propre créateur, lui faisait... peur ? Même s'il ne le reconnaîtrait jamais. Ce Xanabis, création de sa main, n'était sûrement pas sans lien avec X.A.N.A, dont ils n'arrivaient pas à se débarrasser. Si l'Hopper avait là-bas avait le portail sur son territoire, alors l'affrontement était inévitable, mais ce n'était pas certain. Et si possible, Senja Noir préférait dans l'immédiat contourner le problème... <br /> <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png"/>Dublin, dans la journée <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png"/>Senja Lua venait de quitter l'appartement de sa grande tante en criant qu'il y allait, sans obtenir de réponse. Bah après tout, son audition n'était plus... ce qu'elle était justement. Alors qu'il venait de fermer la porte et qu'il s’apprêtait à franchir le portail noir en forme d'arche, il sentit quelque chose l'agripper dans son dos et le tirer en arrière. On le frappa alors à la tête et il perdit connaissance. <br /> <br /> <div align="center"><img src="https://i.imgur.com/zPqPqTW.png" border="0" alt="https://i.imgur.com/zPqPqTW.png"/></div> <br /> <br /> Après avoir laissé Senja sous la garde d'Adriane, Senja Noir et se chemise bleue nuit s'étaient invités à sa place chez Clémence Roussel qui, il s'en souvenait, avait convié son groupe pour un <span style="font-style: italic">brunch</span>. Sans jamais l'avouer à sa collègue, l'intérêt stratégique de cette infiltration était nul : Il avait juste eu envie de revoir Alba, du moins quelque chose s'en approchant. L'islandais avait longuement songé à récupérer la jeune fille morte dans son monde d'un univers parallèle pour la ramener avec lui, notamment pour foutre la merde vis-à-vis de Senja Blanc mais il n'avait aucune garantie que celle-ci soit la même que celle qu'il avait connu. Et Senja Noir n'appréciait qu'un seul exemplaire. <br /> - Eh bien, ça va pas ? Tu tires une sale tronche ! lâcha Roussel en lui ouvrant la porte. <br /> - Euh... Non t'inquiète, aucun soucis. <br /> - D'accord chou, sinon tu sais que je suis là ! <br /> - Ouais, enfin du moment que Guillaume ne se fait pas abattre. <br /> - Quoi !? lâcha-t-elle, choquée. <br /> - Je plaisantais héhé. <br /> - Euh... Mais au fait, comment t'as fait pour bronzer en deux jours à cette période de l'année ? <br /> - Aucune idée, je ne me vois pas moi-même tu sais, répondit calmement Senja Noir. <br /> - T'es toujours aussi bizarre ma parole. <br /> Arrivant au salon, Senja Noir fut tout d'abord ravi de retrouver, aux cotés de Guillaume, Alba Sol. Mais il venait à peine de les saluer et d'éluder les questions sur son bronzage que, revenant de la cuisine, Joséphine Forestier avait également fait son entrée dans la pièce. Et ça, ce n'était pas prévu. <br /> - Mais qu'est-ce que tu fais là toi ? T'avais pas du boulot ? interrogea l'imposteur. <br /> - Tu plaisantes, c'est toi qui m'a traîné ici ! <br /> Senja Noir fit un effort pour se rappeler de la version qu'il avait en tête. Bien sûr, son double avait lourdement insisté pour que Joséphine se joigne à l'invitation mais Forestier avait décliné, arguant d'une part de l'effort fait quelques semaines plus tôt pour l'anniversaire de Clémence, mais d'autre part que... <br /> - Tu n'avais pas beaucoup de travail sur le supercalculateur ? <br /> - Mais de quoi tu parles ? questionna la blonde qui posait rarement ce genre de questions.</span> <br /> <span style="color: #417EF4">- Ma parole, tu tiens encore moins longtemps la pression des cours que je ne le pensais</span><span style="color: white">, ricana Alba. <br /> - Ouais ça me perturbe. D'ailleurs quelqu'un peut me rappeler la date d'aujourd'hui ?</span> <br /> <span style="color: #417EF4">- On est le 4 février. Écoute, si tu cherches une excuse pour ne pas avoir à me souhaiter mon anniversaire, t'es pas obligé de faire tout ce cirque.</span> <br /> <span style="color: white">Rictus à peine dissimulé sur le visage de Senja Noir. <br /> - Guillaume, tu me prêtes ton portable ? demanda l'islandais en ignorant la dernière remarque. J'ai un coup de fil à passer. <br /> - Tu me diras comment elle s'appelle hein ? lâcha le frisé en lui filant l'objet. <br /> - Grumbl... <br /> <br /> <div align="center"><img src="https://i.imgur.com/zPqPqTW.png" border="0" alt="https://i.imgur.com/zPqPqTW.png"/></div> <br /> <br /> Joséphine Forestier, qui attendait depuis quelques secondes dans la rue de Clémence, s'engouffra dans la limousine conduite par James, le chauffeur de son père (Mais davantage sollicité par elle depuis quelques années) avant de lancer : <br /> - À la maison s'il vous plaît ! <br /> Hochement de tête de l'homme qui se mit en route. Très professionnel. Mais d'habitude, il ne pouvait s'empêcher de dire « Bien madame. ». Forestier, qui ne connaissait pas beaucoup de personnes depuis si longtemps, s'en inquiéta : <br /> - Vous avez des soucis en ce moment James ? <br /> Elle entendit alors le conducteur verrouiller toutes les portières et Senja Noir et Adriane se dévoilèrent soudain en dépassant de la banquette, coté passager. <br /> - Lui, il va très bien, la palamédification lui a fait oublier pas mal de soucis. Pour toi en revanche, c'est plus compliqué je pense, avoua le garçon. <br /> - Qu'est-ce que c'est qu'ce guet-apens... ? <br /> <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png"/>Samedi 24 novembre 2007, L’Échiquier, Monde des Faméliques, dans la nuit <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png"/>Senja Noir était revenu du Monde des Humains pour discuter avec Deva. Comme il l’espérait, compte-tenu du fait que X.A.N.A n'avait pas encore été détruit ou quelque chose s'en approchant chez eux, il n'avait pas encore récupéré le prototype de portail dimensionnel, qui était désormais entre de très bonnes mains. <br /> - Adriane a fait le même constat que moi non ? demanda-t-il à la femme noire. <br /> - Oui j'ai vérifié. Si Joséphine Forestier ne s'était pas rendue compte qu'elle abritait un réplika, c'est parce que celui-ci n'avait pas encore explosé. Ainsi, les Lyoko-guerriers n'ont toujours pas lancé leur programme multi-agent au jour du 4 février 2007. Pourtant, les données de X.A.N.A parlaient du 25 janvier de la même année ici. <br /> - Ce qui est plutôt bien. On va pouvoir isoler plusieurs dizaines de Supercalculateur avant qu'ils ne soient endommagés... <br /> - Bien sûr. Je vais m'en occuper moi-même. <br /> - Mais en dehors de ça, je n'ai vu aucune différence avec notre monde... Qu'est-ce qui a pu interférer ? <br /> - Je n'en sais rien, j'essayerai de le découvrir en y allant. <br /> - Entendu. <br /> - Je fais quoi de la fille ? demanda le Palamède. <br /> - Je vais m'occuper de ça, j'arrive. Je pense qu'on va l'utiliser pour faire simplement croire au reste du groupe qu'elle déménage, pour que son absence n'inquiète personne. <br /> - Soit, ne tarde pas. <br /> - Tu me laisses le design du monde virtuel de référence ? <br /> - Si tu veux ! lâcha la Reine en sautant de sa plate-forme quadrillée. <br /> Senja Noir était satisfait. Il ne restait plus qu'à faire quelque chose qui ne soit pas naze. <br /> <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png"/>Mercredi 12 décembre 2007, Monde des Humains, début d'après-midi <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png"/>L'arène de Purusa était parcourue de néons blancs au sol, qui formaient un terrain de football, et deux buts tout aussi lumineux étaient situés à chaque extrémité. Le récent palamédien Light Maul gardait l'une des cages. Quasiment au milieu du terrain, à l'opposé, se trouvait Senja Noir avec une balle métallique qui produisait de la lumière violette. L'islandais n'était pas seul de son coté : Un pokémon, Lucario, venait de se baisser et se placer ses deux mains autour du ballon. Il commença à générer une <span style="font-style: italic">Aurasphère</span> à l'intérieur, et l'énergie bleue grossit jusqu'à faire disparaître l'objet. Déplaçant alors brusquement ses membres vers le ciel, le pokémon envoya la balle en l'air. Senja Noir s'était déjà réfugié dans sa carapace et commençait à tournoyer de plus en plus vite. Le ballon, qui dégageait désormais une lumière blanche, retombait. La tortue tournante se mit en marche et toucha la sphère grise et blanche juste avant l'impact, l'envoyant à grande vitesse sur le zabrak qui activa son double sabre, l'abattant sur le ballon au bon moment pour stopper celui-ci, le faire rebondir un coup au sol – ce qui, vu sa puissance le fit remonter à quelques mètres de hauteur –, et le frapper du talon sur Senja Noir qui le contra en utilisant la protection des griffes de ses mains, faisant sortir le ballon du terrain. Celui-ci redevint violet. <br /> - C'était une main ça... non ? demanda Purusa, l'être encagoulé, en descendant des tribunes. <br /> Senja Noir, visiblement énervé, fit mine de cracher. <br /> - Je serai prêt quand il le faudra. Qu'est-ce que tu veux ? <br /> - Content que tu le demandes, nous venons de détecter un visiteur... inattendu, même pour moi. Je l'ai guidé jusqu'au téléporteur de l'arène. Puis-je l'introduire ? <br /> - D'accord. <br /> À la grande surprise de l'islandais, un humain fringué en elfe vert se matérialisa au bord du terrain, qui s'éteignit d'ailleurs progressivement. Un humain qu'il connaissait : Jérémie Belpois. <br /> - Tiens tiens, le déserteur, commenta Senja Noir en guise d’accueil, lui qui était bien informé de l'évolution du groupe français grâce à Laura. Si tu oses te pointer ici tout seul, c'est parce que tu as des choses vraiment très importantes à me dire. <br /> - Salutation, répondit simplement le blond sans se laisser intimider. Je vois que tu es franc alors j'irais droit au but : Depuis que tu as surgit des ruines de la bande irlandaise avec le Palamède, j'ai eu tout le loisir de mener les recherches que je voulais, d'abord depuis ma chambre puis astucieusement depuis l’hôpital pour ne pas être dérangé. J'ai disséqué toutes les données que j'avais en ma possession. C'est plutôt intéressant. Je sais que tu as probablement mis la main sur l'ultime création d'Hopper, le portail inter-dimensionnel, puisque X.A.N.A l'avait probablement fait avant toi et que tu as pris sa place. Mais sache que j'ai moi-même été capable d'en coder un modèle réduit, son créateur ayant disséminé des indices pour le recréer les quelques fois où il a pu communiquer avec moi. Bien sûr, c'était avant que tu ne le tues... <br /> - … <br /> - Aelita ne représente plus rien pour moi, je ne t'en tiens pas rigueur. Bref, un modèle réduit donc mais évidemment, je n'ai pu qu'effleurer son potentiel puisque la quantité d'énergie nécessaire est colossale. <br /> - Ok. J'ai cette énergie et tu la veux. Maintenant explique-moi ce qui va faire que je ne peux rien te refuser ? <br /> Light Maul et Purusa s'étaient entre-temps approchés, l'air menaçants. Surtout le premier. <br /> - Je dois avouer que je suis admiratif de ta façon de faire. Tu sembles avoir des objectifs bien précis et assez bateau il faut bien le dire, style conquête de l'humanité, et pourtant tu essayes de les atteindre d'une façon très joueuse, vu le codage du Palamède. Très bien. C'est une chose. Mais que se passera-t-il si un élément extérieur faisait que tu ne pouvais mener à bien tes ambitions ? Il te faudrait quelqu'un pour... reprendre le flambeau. Je suis très compétent tu sais. Encore une fois j'insiste, j'ai eu tout le loisir de décortiquer les derniers événements, comme par exemple les données du retour vers le passé qui a fait basculer la lutte en Irlande... <br /> Le palamédien étouffa un juron. Il avait compris le sous-entendu. L'assurance de Belpois devenait logique. À vrai dire, il ne s'attendait pas à ce que ce trouillard ose venir pour lui sortir un truc pareil. Il avait du cran. Et déclarait ne pas tenir à Aelita au point de venir faire affaire avec l'assassin de son père. Il changeait, et changeait tellement vite qu'il en devenait imprévisible et donc potentiellement dangereux. Il était temps de jouer ce petit jeu. <br /> - Ok. Je vais aller y réfléchir. <br /> Pour la première fois, Belpois sembla perdre de sa superbe. <br /> - Attends, tu ne veux pas connaître précisément mes requêtes ? <br /> - Non. Maul, reste ici pour surveiller sagement notre hôte durant ce laps de temps. <br /> Senja Noir fit signe à Purusa de le suivre et les deux individus se rejoignirent au centre du terrain, faisant coulisser la plate-forme pour disparaître du champ de vision de Belpois, et pouvoir discuter au secret à l’accueil Tore. <br /> - Quel est ton avis sur la question ? demanda Senja Noir au Palamède à travers Purusa. <br /> - Ce n'est pas un ennemi pour moi. Dans l'absolu, je ne l'ai jamais affronté, c'est toi qui devrait décider, répondit simplement l'homme à la cagoule fendue. <br /> - Tu as raison. Mais par rapport à ses arguments ? <br /> - Il sait pour le retour dans le temps. Il est donc conscient de notre double handicap : On a d'une part l'un de mes créateurs contre nous mais en plus, tu es affaibli. On a eu l'énergie mais on a jamais réussi à faire lancer un retour dans le temps à la machine irlandaise, ce qui m'amène à être pessimiste quand à la possibilité de... <br /> - J'ai compris l'idée. Du coup ? <br /> - D'un strict point de vue logique, c'est vrai, la situation n'est pas aussi idéale que prévu. On pourrait bien perdre le jeu... <br /> - Effectivement présenté comme ça. <br /> L'islandais n'ajouta rien et se perdit en pensées pendant de longues minutes en faisant les cent pas autour de la salle. Mais soudain, il se retourna vers Purusa, sans parler. <br /> - Qu'est-ce qu'il y a ? demanda l'humanoïde à la cagoule fendue. <br /> - Nous sommes trop joueurs. Senja Blanc le sait, de même que Belpois. Je n'ai pas envie d'y renoncer au prétexte qu'on est mal, mais je n'ai pas non plus envie de perdre. <br /> - Oui moi aussi mais quelle est la solution alors ? <br /> - Cela pourrait bien être Belpois... Mais comment s'assurer que celui-ci n'est pas en train de bluffer ? <br /> Senja Noir aurait juré que Purusa s'était mis à sourire, derrière sa cagoule. <br /> - J'ai peut-être une idée. <br /> <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png"/>Dimanche 16 décembre 2007, Temple Cycloïde, fin de matinée <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png"/>Senja Noir, qui patientait jusqu'ici devant l'arche de pierre éteinte, fut rejoint par un Jérémie Belpois dont le Palamède avait achevé le design pour sa future mission. Au placard les collants verts, celui-ci était désormais vêtu comme un adolescent de son âge, avec un pantalon noir et une chemise de la même couleur quadrillée de rouge. Cependant, la particularité était au niveau de son visage : Il l'avait dissimulé derrière un masque ovale sur lequel était peint deux points jaunes en guise d'yeux et un sourire triste. Ses cheveux, moins longs qu'à l'accoutumée, étaient désormais teints en noir. Il était méconnaissable. <br /> - Je pense que sur la forme, on est bon, avoua l'islandais. <br /> - Et que pensez-vous du fond cher ami ? questionna l'ex Lyoko-guerrier d'une voix aiguë et enfantine. Je suis persuadé que vous apprécierez. <br /> - Impressionnant... On dirait une toute autre personne. <br /> - Assez joué, coupa Belpois en reprenant sa voix normale et un ton dur. Je suis prêt à commencer mon entraînement... <br /> - Certainement, répondit Senja Noir tandis que, dans son dos, l'arche commençait à s'allumer. Le monde dans lequel tu vas être plongé existe réellement quelque part. Si tu réussis, la puissance du Palamède deviendra ton alliée. <br /> - Entendu. <br /> Belpois s'avança jusqu'à l'écran bleu désormais généré par l'infrastructure. Avant de le franchir, il se retourna une derrière fois et plaça une main devant son masque à la manière d'un enfant venant de casser un vase : <br /> - En fait, lâcha-t-il de sa fausse voix. On ne le dirait pas comme ça, mais je suis un peu nerveux. <br /> Il se volatilisa avec l'écran. <br /> - … <br /> Senja Noir quitta le cœur du complexe pour retourner dans le centre de contrôle Tesseract, rejoignant Eisen. L'homme de fer fixait l'écran principal de contrôle, qui d'ici quelques secondes, diffuserait les images de l'endroit dans lequel venait d'être plongé Jérémie Belpois. <br /> - Cela va fonctionner, rassura le technicien. Je retire ce que je dis l'autre fois, ce plan est excellent, et pour le moment, il se déroule comme prévu. <br /> - Ne nous déçois pas, Jérémie Belpois, commenta simplement Senja Noir. <br /> - Cela dit, ce n'est que le plan B, tempéra Eisen. Avec notre réserve d'énergie, ce que nous préparons ne laissera aucune chance à nos ennemis... <br /> - Tu fais allusion à quoi ? <br /> - À l'ISS... enfin, j'appelle ça le projet <span style="font-style: italic">Grande arche</span> quand j'y pense, va savoir pourquoi. <br /> - Le projet <span style="font-style: italic">Grande arche</span>... J'aime bien. <br /> <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png"/>Lundi 7 janvier 2008, Résidence des Forestier, Irlande, dans la soirée <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png"/>Malgré la fraîcheur du soir et de la saison, Senja Blanc était sorti pour se recueillir devant les tombes de ses trois amis. Le créneaux était choisi à dessein : Vu l'horaire et la température, aucune de ses colocataires n'avait proposé de l'accompagner, et c'était parfait pour l'irlandais qui voulait rester seul sans froisser personne. Cependant, l'ombre qu'il vit assise sur un des mémoriaux le fit prendre conscience de la faille stratégique de ce plan : Senja Noir, translaté, en tenue civile, l'attendait. Ainsi, pour savoir qu'il ne s'agissait pas de son vrai corps, il fallait se référer à l'unique indice : Les oreilles d'elfe. <br /> <span style="font-weight: bold">- Tu n'as aucun respect...</span> <br /> - Bah non, c'est juste que je jugeais que tu étais dans le bon état d'esprit pour apprendre la mort d'Ikonov, sourit son doppelgänger. <br /> <span style="font-weight: bold">- Oh. Tu as encore fait le ménage ?</span> <br /> - Non, il s'est fait sauter avec sa base, ou plutôt couler... et je n'y suis pour rien. C'est les français qui l'ont poussé à bout. <br /> <span style="font-weight: bold">- Quoi !? Mais alors le reste de son équipe ?</span> s'enquit l'irlandais. <br /> - Tu veux dire, ceux qui sont revenus de leur plan foireux ? Morts avec lui, je suppose. <br /> « C'est pas vrai... ! » <br /> <span style="font-weight: bold">- Eh bien, c'est inattendu... Mais je suppose que ça devait arriver, vu que Tyron fourrait son nez un peu partout.</span> <br /> - Du coup, on ne peut plus compter sur lui pour nous aider à retrouver le vrai père d'Alba, conclut le translaté en tapotant sur la pierre du mémorial qui était sous ses fesses – celui de celle qui venait d'être mentionnée, évidemment. <br /> <span style="font-weight: bold">- Bien évidemment</span>, acquiesça l'irlandais. <span style="font-weight: bold">Mais ce n'est pas trop grave. Tu m'as dit il y a peu qu'il en avait assez fait.</span> <br /> - Tu parles de la C.I.A ? Oui je maintient mais s'attaquer à leurs serveurs s'avère plus compliqué que prévu. <br /> <span style="font-weight: bold">- Ah.</span> <br /> - J'aurais autant aimé qu'on nous laisse Tyron en vie, compléta l'islandais. <br /> <span style="font-weight: bold">- Je vois.</span> <br /> - Donc si on y arrive pas... Il faudra t'en prendre aux français. <br /> Senja Blanc soupira. Finalement, Senja Noir était surtout venu pour ça. &#1048;-Raï détruit, il sentait que le vent allait se nouveau se diriger contre l’Échiquier, et voulait éviter une alliance franco-irlandaise. D'autant que maintenant, X.A.N.A était de retour... <br /> <span style="font-weight: bold">- Ouais ok j'en prends note. Maintenant dégage, j'ai à faire</span>, répondit finalement l'irlandais dans un rare moment d'agressivité. <br /> - Tu as l'air bien sûr de toi... Nous vérifierons... commenta l'image humaine qui disparut peu après. <br /> Sûr de lui, Senja Blanc ne l'était pas. Même s'il aurait pu encore aider, la mort de Tyron n'était pas ce qui l'inquiétait le plus... <br /> <br /> <div align="center"><img src="https://i.imgur.com/MgII3OF.png" border="0" alt="https://i.imgur.com/MgII3OF.png"/></div> <br /> <br /> Senja Blanc déboula en trombe dans le grenier, dérangeant Huguette. Mais ce n'était pas le moment. <br /> <span style="font-weight: bold">- Tu peux me retrouver les infos sur Chris White volées à l'administration du lycée ?</span> demanda le garçon. <br /> Huguette soupira. Bien sûr, elle n'avait rien effacé, il lui suffisait de... <br /> - Voilà, annonça-t-elle pour la forme en affichant la version numérisée de sa fiche d'inscription. <br /> <span style="font-weight: bold">- Parfait</span>, répondit immédiatement l'autre. <span style="font-weight: bold">Il a renseigné son numéro de portable. Tu peux l'utiliser pour essayer de le localiser ?</span> <br /> - Oui, mais tu m'expliques ? <br /> <span style="font-weight: bold">- Plus tard.</span> <br /> - Tss. <br /> Il faisait ça de plus en plus souvent, au grand dam de son opératrice. Quelques minutes de pianotement plus tard, Kleís lui annonçait que la recherche était en cours. Le même intervalle de temps passa, puis le programme indiqua l'emplacement de Silvaplana. <br /> <span style="font-weight: bold">- Hum... Si le portable émet encore un signal, c'est qu'il n'a pas encore été détruit</span>, commenta Senja Blanc. <br /> - Ah, attends, Tyron est mort ? réalisa son amie. <br /> <span style="font-weight: bold">- Ouais, apparemment il a fait péter sa base.</span> <br /> - Bah, c'est possible que le portable n'ait pas été mis hors-service, c'est un petit truc. <br /> <span style="font-weight: bold">- Oui bien sûr, mais Senja Noir a sous-entendu qu'elle était sous l'eau.</span> <br /> - Dans ce cas, il y a de bonnes chances pour que Chris White, ou du moins son portable, n'ait pas coulé avec. <br /> <span style="font-weight: bold">- Ce serait bien. Demain j'irais sur place.</span> <br /> - Il faudrait que tu partes dès cette nuit alors, conseilla la blonde. Si le portable tombe en rade de batterie, on ne pourra plus le localiser. <br /> <span style="font-weight: bold">- Tu as raison, c'est plus prudent.</span> <br /> <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png"/>Mardi 8 janvier 2008, dans la nuit <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png"/>Senja Blanc était de mauvaise humeur, conséquence logique de son réveil à deux heures du matin. Il espérait que sa propre senjafication permettrait de résoudre son manque d'énergie. Il relança le programme de recherche d'Huguette – n'ayant pas forcé les autres à se lever – tout en terminant la préparation de son sac à dos. Cependant, l'étape qui devait logiquement suivre, à savoir l'activation de la dernière tour libre de l'Eire, fut empêchée par les résultats de la recherche : Le numéro de Chris White pointait désormais dans la région de Zurich. Intéressant. Il était peu portable que l'engin ait été retrouvé par un badaud en pleine nuit à Silvaplana, ce qui tendait à confirmer que c'était bien son ancien camarade de classe qui se déplaçait. Les deux villes n'étaient pas si éloignées que ça d'après la carte, sans doute l'ancien guerrier de Raï avait-il réussi à faire du stop. Il allait sûrement chercher à rejoindre l'Irlande. Dans l'immédiat, le garçon jugea préférable de retourner se coucher plutôt que de faire le zouave en Europe et se risquer de louper sa cible, puisque celle-ci était en mouvement. Une stratégie encouragée par son niveau de tension artérielle. <br /> <br /> <div align="center"><img src="https://i.imgur.com/MgII3OF.png" border="0" alt="https://i.imgur.com/MgII3OF.png"/></div> <br /> <br /> Après un second réveil difficile en une matinée – à neuf heures quarante-sept – Senja Blanc retrouvait l'ensemble de son groupe au grenier. Pendant le dîner, Huguette et lui-même avaient mis Lucie, Adélaïde et Aurora au courant de ce qui était visiblement arrivé à Tyron et les adolescentes étaient impatientes de connaître la suite des événements. Vu qu'il n'était pas parti, l'irlandais avait au préalable laissé un mot sur l'ancien pupitre de Joséphine pour expliquer ce qu'il avait trouvé. <br /> - Ah, pas trop tôt, commenta Lucie à l'arrivée du garçon dans le grenier. <br /> - Tu as bien fait de ne pas partir, révéla Huguette sans laisser le temps au garçon de répondre à son amie noire. White se déplace vers l'Ouest. <br /> Senja Blanc lança immédiatement un coup d’œil vers la carte. Le portable était passé en France et se trouvait dans les environs d'une ville du nom d'Ambérieu-en-Bugey. <br /> <span style="font-weight: bold">- Qu'est-ce que ça veut dire ?</span> <br /> - Nous pensons qu'il est en train, informa Aurora. Je connais un peu la Suisse. De Zurich, on peut évidemment aller à Genève, puis il y a une ligne qui amène à Lyon, en France. <br /> <span style="font-weight: bold">- Oh, d'accord.</span> <br /> - Du coup, tu veux faire quoi ? questionna Huguette. Envoyer un clone pour l'intercepter ? <br /> <span style="font-weight: bold">- Oui ce serait bien de le faire à une gare avant Lyon.</span> <br /> - Euh, compliqué, si j'en crois les horaires du site de la S.N.C.F, il va arriver à Ambérieu et c'est le dernier arrêt avant Lyon. <br /> <span style="font-weight: bold">- Bon, tant pis, va pour Lyon alors.</span> <br /> - Il me faut un peu de temps... Quelle apparence le clone sur le terrain ? <br /> <span style="font-weight: bold">- Euh... La mienne.</span> <br /> - Ok. Il y a un autre problème : Le train s'arrête à deux gares à Lyon : Part Dieu et Perrache. <br /> <span style="font-weight: bold">- L'organisation à la française... Eh bien on essaye la première et si on le voit pas, on le chope dans le train ou à la seconde.</span> <br /> <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png"/>Gare de Lyon Part Dieu, France <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png"/>Une discrète fumée noire s'échappa de l'une des prises dépassant des tables d'une des salles d'attente de la gare, celle située à coté de l’accueil, dans l'une des extrémités. La discrète matière ne prit pas forme humaine immédiatement, préférant sortir de l'endroit bondé pour se diriger en sortant sur la gauche, où se trouvaient les toilettes, et se changer en Senja dans une cabine libre. L'image de l'adolescent quitta ensuite la zone des sanitaires dans l'idée de trouver l'écran annonçant les arrivées le plus proche. Mais après avoir fait quelques pas du coté de l'allée centrale, il ne repéra dans un premier temps que des panneaux à fond bleu, signalant les départs. Finalement, le panneau vert se trouvait à l'opposé de la salle d'attente. Bon. Un TER en provenance de Genève allait se pointer à onze heures vingt quatre françaises sur le quai E. C'était celui-là. Le clone de Senja se dirigea vers les escalators pour se rendre sur la voie. Il avait encore quelques minutes. Le problème, c'était qu'un putain de TGV en provenance de Paris et à destination de Marseille venait de débarquer sur la voie d'en face, sur le même quai. Les éparses voyageurs concernés par le TER allaient sans doute être noyés par la masse de personnes qui montaient ou descendaient de la bonne quinzaine de rames du train à grande vitesse. <br /> <span style="font-style: italic">- Sarkozy vient d'annoncer qu'avec Carla, c'était du sérieux. <br /> - Ce déchet. <br /> - T'as vu le con qui s'est fait choper avec sa clope à trois heures du matin ? 68 € dans le cul ! <br /> - Oh, c'est pas pire que les tarifs de la S.N.C.F...</span> <br /> La situation s'était légèrement améliorée au moment de l'arrivée du TER en provenance de Suisse, mais guère mieux. Le clone se posta devant la sortie la plus proche en jetant quelques coups d’œils à la seconde, plus loin. Lorsque les gens se mirent à descendre du TER, il essaya d'identifier un maximum de personnes, sans grands résultats. <br /> <span style="font-style: italic">- Et là, il m'a sorti le grand jeu sur les marches du TGV et j'ai craqué ! <br /> - Tu déconnes !?</span> <br /> Un bip sonore se mit à retentir. Les portes allaient se refermer. Le plan était de monter si Chris White n'était pas repéré. Donc, avec une agilité surprenante cependant, l'image de l'adolescent se faufila entre les portes qui se refermaient. Il était temps de zieuter les passagers restants, pas si nombreux puisqu'il ne restait qu'un arrêt. Traverser les deux rames en examinant les passagers ne lui prit pas plus de cent-soixante sept secondes, selon son calcul. Mais aucune trace de sa cible. Il se retourna pour revérifier, mais tomba nez-à-nez avec le contrôleur, qui avait dû remarquer son attitude louche et son absence de bagage (Ainsi que le fait qu'il soit un jeune, le délit de sale gueule classique). <br /> - Hum... 'Jour. Contrôle des titres de transport s'il vous plaît. <br /> Le clone lui décrocha une torgnole avec une rapidité surprenante, ce qui fit tourner la tête à l'homme pendant quelques secondes. Lorsque celui-ci redirigea son regard vers le probable fraudeur, il avait disparu. Sitôt arrivé à Lyon Perrache, la première chose que fit le contrôleur fut de se plaindre à ses collègues, qui exercèrent leur droit de retrait pour protester contre cette odieuse agression. <br /> <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png"/>Résidence des Forestier, Irlande, fin de matinée <br /> <br /> - Mais bordel, il nous a encore filé entre les doigts ! lança Huguette tandis que le clone venait de passer vingt minutes à chercher Chris White à la gare S.N.C.F de Saint-Étienne. <br /> Il s'agissait en effet visiblement de la destination finale du rescapé suisse à en croire le pistage du téléphone. Mais cela n'était pas assez précis pour que le clone puisse repérer le colis sans problèmes. <br /> <span style="font-weight: bold">- Je ne sais pas comment il fait, il doit raser les murs</span>, commenta Senja Blanc. <br /> - Je laisse tomber, j'ai faim, avoua la blonde. Bonne chance pour la suite ! <br /> Elle quitta le grenier pour redescendre. Adélaïde, elle, était déjà partie. Restait Lucie et Aurora avec le garçon. <br /> - Bon ben, on est pas rendu, commenta Estela. <br /> <br /> <div align="center"><img src="https://i.imgur.com/MgII3OF.png" border="0" alt="https://i.imgur.com/MgII3OF.png"/></div> <br /> <br /> - Je l'ai ! annonça soudain triomphalement Aurora. <br /> Senja Blanc, qui s'était honteusement endormi sur un des canapés après que l'allemande ait proposé de prendre le relais, revint près des écrans d'un bond. L'image du clone polymorphe donnait sur un adolescent en train de manger un sandwich club sur le banc d'une grande place boisée, bordée par une ligne de tramway. <br /> <span style="font-weight: bold">- Bravo ma petite ! Ta persévérance t'honore</span>, félicita le garçon. <br /> - Ben, à toi de me montrer que je n'ai pas fait tout ça pour rien ! <br /> <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png"/>Place Sadi Carnot, Saint-Étienne, France <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/SAnDuG9.png"/>Sans un mot, l'image de Senja Blanc vint s’asseoir sur le même banc que White, qui le reconnu immédiatement. <br /> - Décidément, avoua le dessinateur qui restait étonnamment calme. Tu es quelqu'un de très particulier. <br /> <span style="font-weight: bold">- Toi aussi Chris. Qu'est-ce que tu fous à Saint-Étienne ? Et surtout, pourquoi tu n'es pas mort avec l'explosion du complexe de Tyron ?</span> <br /> - J'étais parti me promener au moment des faits. J'éprouve parfois le besoin de m'isoler. <br /> <span style="font-weight: bold">- … C'est tout ?</span> <br /> - J'imagine que tu t'attendais à quelque chose de plus... <span style="font-style: italic">badass</span>. <br /> <span style="font-weight: bold">- Oui</span>, admit Senja Blanc à travers son clone. <span style="font-weight: bold">Et pour la première question ?</span> <br /> - Je n'ai pas particulièrement envie de retourner chez mon oncle. Je suis venu ici car je n'avais qu'une seule autre adresse en mémoire : Le type qui était dans les petits papiers de Tyron suite aux tests de recrutement de sa société bidon et dont j'avais lu les coordonnées une fois. Il était censé me remplacer si mon corps ne tenait pas la virtualisation longue durée. <br /> <span style="font-weight: bold">- Habile. Et du coup ?</span> <br /> - Il était pas très chaud pour m'héberger. Il fallait s'y attendre mais bon, au moins, ça m'a occupé un peu. Et toi, pourquoi tu me suis comme ça ? <br /> <span style="font-weight: bold">- Parce que je suis certain que ton expérience de virtualisation chez Tyron t'a plu, sinon tu ne serais pas resté. Tu m'as croisé sur &#1048;-Raï. Tu sais que j'en suis capable aussi. Je pense que cette idée t'emballera plus que retourner chez ton oncle.</span> <br /> White resta neutre. <br /> - Je trouve que tu vas un peu vite en besogne. Je ne suis toujours au courant de rien moi. <br /> <span style="font-weight: bold">- C'est vrai. La chose ne tombe pas au meilleur moment. J'avoue avoir la flemme de détailler dans l'immédiat, la nuit a été courte, mais après réflexion, j'aime bien l'idée que tu ailles quelques temps chez le contact que tu as en mémoire. La force qui a détruit &#1048;-Raï ne s'en prend pas qu'à Tyron. Mais d'ici quelques jours, cela devrait être réglé. Ensuite je serais à même de te faire des propositions plus concrètes.</span> <br /> - Tu oublies un détail, je t'ai expliqué qu'il n'était pas d'accord. <br /> <span style="font-weight: bold">- Parle-moi de ce gars.</span> <br /> - Si tu veux... Il s'appelle Phil Presso, 17 ans. C'est un étudiant en lettres modernes qui habite l'immeuble derrière mon dos. Comme tu t'en doutes, il s'ennuie un peu dans sa filière et c'est donc apparemment un crack en info'. Très brièvement, on pourrait dire que c'est le cliché du <span style="font-style: italic">geek</span>. Tyron avait fait une fiche sur tous ceux qui avaient passé les tests. J'ai donc lu celle de Phil, il dépense sans compter dans diverses collections de <span style="font-style: italic">goodies</span>. Ses réponses aux questions de personnalité semblaient aussi traduire le même caractère dépensier pour séduire les filles. <br /> <span style="font-weight: bold">- Impressionnant, tu as retenu tout ça en plus de son adresse ?</span> <br /> - J'ai un don pour retenir les choses inutiles. Enfin, inutiles en temps normal. <br /> <span style="font-weight: bold">- Je vois. Mais dis-moi, Tyron ne souhaitait-il pas recruter des sportifs ? Toi-même tu m'avais expliqué...</span> <br /> - Pas nécessairement. De bonnes connaissances en informatique pouvaient également lui servir et c'est pour cela qu'il avait mis en place le recrutement via la <span style="font-style: italic">Deckard Inc</span>. Mais moi aussi, j'ai la flemme de détailler ça, ma nuit a été, je pense, plus courte que la tienne. <br /> <span style="font-weight: bold">- Hé... Bon, Presso a un point faible évident. On devrait pouvoir l'acheter facilement pour qu'il te garde quelques jours.</span> <br /> - ... Je ne voudrais pas avoir l'air malpoli mais si tu es prêt à dépenser de l'argent pour moi, un hôtel, même modeste, n'est-il pas plus simple ? <br /> <span style="font-weight: bold">- En effet. Mais ses connaissances en informatiques pourraient être utiles à terme. Puisqu'il a notre âge, essaye de sympathiser pour voir ce qu'il vaut.</span> <br /> - Ah d'accord, tu es comme ça toi... commenta l'ancien bras armé virtuel d'Ikonov. <br /> Le clone de Senja, qui venait de mettre une main derrière son dos pour générer discrètement un objet, tendis soudain une photo d'Huguette à White. <br /> <span style="font-weight: bold">- Voilà l'argument qui devrait faire plier Presso</span>, sourit le faux Senja Blanc. <br /> - ... Mais il est sérieux lui ? <br /> <span style="font-weight: bold">- Bon écoute Chris. Il y a quelques semaines, nous n'étions que de simples camarades de classe. Puis il y a peu, on s'est retrouvé au beau milieu d'un monde virtuel tenu par un ancien membre du KGB, donc ce serait bien que tu ne sois pas systématiquement surpris lorsque notre conversation prend une tournure inhabituelle.</span> <br /> - ... <br /> <span style="font-weight: bold">- Quoi encore ?</span> <br /> - Rien, t'as gagné, donne-moi cette photo. <br /> <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png"/>Résidence des Forestier, Irlande <br /> <br /> <span style="font-weight: bold">- Ouf</span>, souffla Senja Blanc. <span style="font-weight: bold">On arrive au bout de la piste.</span> <br /> - Dis-moi Senja, questionna immédiatement Aurora. Ce que tu as dis à Chris... laisse penser que Huguette pourrait nous lâcher. <br /> L'irlandais aurait préféré qu'elle ne relève pas. Mais évidemment... <br /> <span style="font-weight: bold">- Euh, pas d’inquiétude</span>, répondit-il en s'assurant que personne ne montait. <span style="font-weight: bold">C'est juste au cas où.</span> <br /> - Au cas où quoi ? insista Aurora. <br /> C'était le bon moment pour mentir. Senja Blanc supportait de moins en moins Huguette qui avait un peu trop pris goût à l'argent qu'elle ne possédait pas auparavant. Bien sûr, on ne pouvait reprocher ça à celle qui jusqu'ici en avait surtout manqué mais par principe, le garçon préférait assurer un plan B au cas où la ligne rouge serait franchie. Par contre, ce genre de raisonnement risquait de ne pas plaire à l'allemande. <br /> <span style="font-weight: bold">- Rien, je n'en sais rien</span>, répondit-il donc à Blume. <span style="font-weight: bold">Je ne peux juste pas me permettre d'échouer alors je dois parer à toutes les éventualités. Je ne le permettrai pas, pour mes amis morts tu comprends ?</span> <br /> - Euh.. oui bien sûr... <br /> Le guerrier de l'Eire était content de lui. Sa dernière phrase, sentimentale à souhait, était parfaite pour embobiner Aurora. Un problème de moins dans l'immédiat. Mais pas à long terme. Car même s'il avait la conviction que Senja Noir ne tiendrai plus très longtemps sur l’Échiquier, il se doutait que son doppelgänger en était également conscient et qu'il avait sûrement pris les mesures appropriées... <br /> <br /> <br /> <img src="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png" border="0" alt="http://i.imgur.com/cxKTwMD.png"/>L’Échiquier, Monde des Demi-dieux belliqueux <br /> <br /> « <span style="font-weight: bold">Je suis sûr que tu sais qu'il sait. Ce n'est qu'une question de temps.</span> » <br /> - ... <br /> Senja Noir était seul, dans le cratère balayé par la pluie, assis devant les ruines des deux tours de guet. À croire que tout le monde était persuadé que l’Échiquier allait bientôt se casser la gueule. Il était vrai que sans Ikonov, les Lyoko-guerriers redirigeraient leurs efforts sur ce monde virtuel. Il fallait également y ajouter le facteur X.A.N.A, franchement débarqué chez Nakara. Il fallait quelque chose de positif qui permette de relancer le camp palamédien. Une victoire. Heureusement, c'était prévu. <br /> L'islandais se releva. Il était temps d'ouvrir le passage pour le monde fou de Purusa. Après tout, il ne pouvait pas perdre quelque chose couramment représenté avec un ballon noir et blanc.</span> Fanfictions Code Lyoko http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=9006 Icer Sun, 18 Feb 2018 16:41:40 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298711#298711 RE: [Fanfic] L'Engrenage http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298710#298710 Bonjour cher Zéphyr, <br /> Ainsi la machine ne cesse de se complexifier. <br /> <br /> Le thème central de ce chapitre semble être l’alliance : avec qui s’allier ? Pourquoi ? <br /> <br /> En effet, ce qui appert c’est le caractère ténu du lien entre Chris et les lyokô-guerriers. En même temps, Xana fait une proposition. Le point intéressant c’est qu’une analyse a priori laisserait à penser que la relation entre Chris et les autres est évidente : ne sont-ils pas tous dans le camp du bien par opposition à Xana ou à Tyron ? En effet, l’un a toujours été l’antagoniste meurtrier de la série, l’autre s’est révélé ne pas être meilleur. <br /> <br /> Seulement, il devient clair ici que Chris et son sauvetage ne sont que des préoccupations périphériques pour les lyokô-guerriers. Leur souci a toujours été et reste Xana, et les agissements de Tyron ne les intéressent que dans la mesure où ils influent sur leur lutte contre le programme informatique. <br /> <br /> Aussi la récupération de Chris n’était-elle dans le fond qu’une opération humanitaire. Importante, mais secondaire. De fait, dans ce chapitre leur culture du secret et de l’indépendance revient au galop, de manière similaire dans le fond à ce qu’il avait pu en être vis-à-vis de William. À ce titre, on peut dire qu’il n’y a guère eu d’évolution psychologique du groupe, non plus que de réelle réflexion sur leur combat. Ce serait même plutôt le contraire : leur stratégie est encore plus incertaine qu’auparavant. Ce qui n’est pas forcément malheureux. Doté d’une doctrine plus élaborée, il n’est pas dit qu’ils eussent sauvé Chris. Il est d’ailleurs intéressant de noter que c’est ce manque de réflexion sur leur guerre virtuelle qui les amène à se préoccuper autant de Tyron et Anthéa au détriment de Xana. Voir des lyokô-guerriers en venir à compter sans coup férir sur l’aide de Xana au début de ce chapitre est quand même extraordinaire. En cela ils révèlent être encore des enfants. <br /> <br /> En somme, ce sauvetage était une parenthèse qui les met face à la situation malaisée d’une alliance imprévue. Les tensions dans cette alliance se manifestent bien vite : les objectifs des différentes parties sont divergents, de même que leurs méthodes et moyens. La confiance n’est donc pas réciproque. Cela matérialise la prophétie auto-réalisatrice de la confiance : la peur d’une confiance non-réciproque amène les lyokô-guerriers, par ailleurs groupe dominant de l’alliance, à des actions qui justifient et créent le manque de confiance. Cercle bien connu. <br /> <br /> En comparaison Xana, inhabituellement loquace, semble plus clair : sa proposition d’alliance et claire, ainsi que les limites de celle-ci. Autrement dit, il joue carte sur table et ouvre à la négociation. Il offre une alliance volontaire et voulue, au moins en apparence, et non pas juste de circonstance. Ce qui fait une grande différence psychologique. Cela étant, sa proposition comporte quelques zones d’ombres dans la mesure où il ne semble pas avoir de supercalculateur ou de scanners en propre : il ne peut guère proposer à Chris qu’un aller-simple, avec un retour qui n’est que potentiel car lié à sa victoire. Le point intéressant réside dans l’usage que le programme fait de la psychologie. Il est clair qu’il ne ment pas complètement lorsqu’il dit avoir évolué. Le Xana de Code Lyokô avait certes une certaine compréhension de la psychologie humaine et pouvait à l’occasion tenter de s’en servir, mais il eût été incapable de concevoir et exploiter un plan et une conversation tel qu’il le fait avec Chris. Bien sûr ce dernier n’a aucun moyen de savoir cela. Il n’empêche, ce Xana a changé, et cela donne un réel poids à ses mots. <br /> <br /> Les performances au combat des lyokô-guerriers méritent elles aussi d’être mentionnées : ce chapitre les montre remarquablement efficace, grâce à un travail d’équipe de qualité. Du moins du point de vue de leur adversaire. Il reste à savoir si c’est un réel progrès, ou juste un coup d’épée dans l’eau. <br /> <br /> Par ailleurs, il est fait mention du côté de Tyron de « l’unique groupe s’introduisant régulièrement », la formulation laisse planer un doute sur l’existence d’autres groupes, connus de Tyron, et apte à venir lui rendre visite virtuellement. <br /> <br /> Ce chapitre tournait essentiellement autour de la notion d’alliance, cela mène assez naturellement à envisager le conflit en cours sous l’angle de la guerre. De fait, ce conflit se structure comme une guerre de longue haleine où chaque camp s’adapte et réagit à l’autre, à l’aide d’avancée technique ou tactique. À ce titre, il est possible de faire un léger état des lieux. <br /> <br /> Les lyoko-guerriers disposent d’un avantage stratégique et technologique : ils ont globalement l’initiative. Étant les seuls à même d’atteindre avec une certitude régulière la base adverse, et dans la mesure où ils ont prouvé pouvoir la frapper au cœur – le sauvetage de Chris –, ils sont sur l’offensive. Cet ascendant stratégique provient de leur avancée technique – le Skid et les tours –, mais il n’est pas dit que Tyron ne finisse pas par les rattraper en la matière. <br /> <br /> Cela étant, c’est Tyron qui a l’avantage tactique. Dans l’ensemble, ces troupes sont mieux organisées, s’entraînent et progressent, et surtout il se révèle capable de combler ses faiblesses petit à petit : il engage des hommes, renforce son système de surveillance… Surtout il réfléchit plus à la suite de chaque combat et en tire une doctrine tactique sur la manière d’employer ses hommes. À l’inverse les lyokô-guerriers restent bien plus individualistes et dispersés dans leurs méthodes et objectifs. Pour autant, Tyron n’est pas un chef militaire : son incapacité à utiliser sérieusement ses marges d’actions et ses avantages le limite. En bon chercheur il se focalise sur les raisons et méthodes de ses adversaires : pourquoi et comment font-ils cela ? Et non sur le moyen de les vaincre ou de s’en débarrasser. Sa démarche est loin d’être absurde, mais est clairement sous-optimale à court et moyen terme, il bénéficie pour l’instant des incertitudes stratégiques de ces adversaires. Ce n’est pas tout d’avoir l’avantage, il faut avoir une doctrine pour l’utiliser. <br /> Si l’on regarde Xana dans cette perspective, son problème est de trouver une stratégie efficace du faible au fort. Il est en clair infériorité, avec l’avantage de la furtivité. Ses troupes ne sont pas de taille, ni en nombre, ni en qualité. Il ne lui reste donc que les stratagèmes et la diplomatie. D’où son alliance potentielle avec Chris. Encore que la manière exacte dont il conçoit cette carte soit encore obscure. Il ne faut pas négliger de penser que Chris ne serait que la partie émergé d’un ensemble de plans plus vaste. Xana a certes peu de moyens d’agir réellement discrètement sur le monde réel, néanmoins la possibilité qu’ils se livrent à la subversion à grande échelle est loin d’être anodine. Dans la mesure où il n’est plus guère pris au sérieux. <br /> <br /> Reste pour finir, la dernière partie du chapitre, la confrontation entre Aelita et sa mère. Cette scène, qui reste à développer tient beaucoup du passage obligé. Outre que l’engrenage n’a pas pour centre de gravité la famille Hopper ou le combat des lyokô-guerriers, il est clair au vu de la situation qu’Anthéa ne se soucie guère de sa fille, pour quelque raisons que ce soit. Pour autant, Aelita a de bonnes raisons d’être obsédé par son roman familial, et il est difficile de lui en tenir rigueur. <br /> <br /> Au plaisir de vous retrouver. Fanfictions Code Lyoko http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=7552 Silius Italicus Sun, 18 Feb 2018 11:19:20 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298710#298710 RE: Rigolez avec votre date de naissance ! http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298709#298709 J'ai chatouillé un singe car je le déteste. Jeux et détente http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=3510 Anonymous Thu, 15 Feb 2018 22:43:56 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298709#298709 RE: Avez vous le syndrome d'Asperger? http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298708#298708 Salut, <br /> <br /> Bon, je sais, je fais un remontage de topic des enfers, mais j'ai un certain nombre de choses à vous dire concernant ma personne. J'ai hésité longtemps avant de poster ce message, tout d'abord parce je pense au regard que les gens vont avoir sur moi en voyant ce message. Je me dis que finalement il se trouvera toujours au moins quelqu'un pour dire que je suis un handicapé mental ou un arriéré, et je suis persuadé que ça sera le cas un jour mais maintenant ça me passe par dessus la jambe, je ne pourrai jamais plaire à tout le monde et chacun n'a pas la même ouverture d'esprit. Le but de se message est de vous expliquer pourquoi j'avais parfois un comportement bizarre. <br /> <br /> Je suis diagnostiqué autiste Asperger de haut niveau vers l'âge de 5 ans, je ne sais plus exactement à quelle période. Avant ça, j'ai commencé à aller en classe de maternelle à partir de 3 ans, mais il a fallu rapidement me passer à temps partiel à cause de troubles du comportement, ce n'est pas que j'étais turbulent mais je ne voulais visiblement pas faire ce que la maitresse demandait, si on me demandait par exemple de monter des cubes d'une certaine couleur je me contentais de les aligner (je pense que c'est à cause de l'émission Pyramide car les cubes me faisaient penser aux briques) ou alors si c'était du coloriage et qu'on me demandait de colorier avec certaines couleurs, je ne voulais colorier qu'avec la couleur que j'aurais choisie et pas celle qui était imposée. En récréation à la maternelle, je me rappelle que je voulais absolument rester seul, car je voulais rester dans mon monde. J'avais aussi certaines manies toujours réglées comme du papier à musique, par exemple quand on était aussi en cercle sur les bancs, je m'asseyais toujours à la même place : juste devant la maîtresse. <br /> <br /> Il a fallu plusieurs séances dans un centre spécialisé pour diagnostiquer mon autisme Asperger, mais ça n'a pas toujours été le cas, par exemple une assistance sociale avait conseillé à mes parents que je passe un séjour dans un centre du côté du Morzine histoire de me changer d'air, mais il s'avère que ça devait être un centre de rééducation pour personnes en surpoids, la bonne blague ... ça devait être en août 1997 de mémoire. <br /> <br /> Il faut savoir que je n'ai commencé à parler qu'à partir de 3 ans, en revanche j'ai dû savoir marcher vers deux ans mais il parait que je montais les escaliers de chez moi à quatre pattes ^^. <br /> <br /> À partir de septembre 1997, j'ai été admis dans un institut spécialisé, où j'ai pu développer mes compétences psychomoteurs même si des choses n'ont pas été acquises, je ne savais pas et je ne sais toujours d'ailleurs pas faire mes lacets. En revanche j'ai appris à colorier des dessins dans les règles, j'ai fait de la peinture, fait de la pâte à sel. J'ai été à la ferme pour faire de la médiation animale, même si je pense que ça ne m'a pas trop fait d'effet ... <br /> <br /> À partir de 2000, la question de mon intégration en milieu ordinaire se pose et en effet à partir de mars 2001 je rentre dans une école primaire en CLIS (Classes pour l'Inclusion Scolaire). Grace au maître que j'ai eu, j'ai été capable rapidement de calculer, d'écrire en attaché (car à 8 ans j'écrivais en lettres capitales) et à lire. Mais là, je respectais les consignes, je n'en faisais plus qu'à ma tête. Par contre aux récrés, j'étais encore dans mon monde et sur l'heure du midi, je me prenais pour un Vincent Lagaf' qui animait le Bigdil. Cependant mes capacités scolaires étaient acceptables. Je continue de fréquenter l'institut spécialisé le mercredi jusqu'en juin 2001. <br /> <br /> En septembre 2001, j'intègre l'internat du centre spécialisé en semaine, je ne rentre chez mes parents que le week-end ou durant certaines périodes pendant les vacances scolaires jusqu'en juillet 2004. Je fréquente toujours le centre spécialisé lors des vacances scolaires ou le mercredi. <br /> <br /> En 2004-2005 je rentre en SEGPA, mais comme j'avais d'excellents résultats à partir de la rentrée 2005-2006 je passe en sixième jusqu'à la quatrième en 2007-2008. Fin 2007, j'ai un AVS qui m'aide pour les devoirs ou les leçons et assiste à certains cours avec moi. J'avais énormément de difficultés en mathématiques, mais il faut dire aussi que je ne mettais pas le maximum dans cette matière au grand agacement de mon AVS. <br /> <br /> En septembre 2008, je suis en 3ème de Découverte Professionnelle, ensuite je prépare un baccalauréat professionnel de 2009 à 2012 avec un diplôme que j'ai obtenu avec la mention assez bien. J'étais toutefois accompagné d'un autre AVS, mais j'aurais été capable je pense d'obtenir le bac, mais peut être sans mention. <br /> <br /> À propos, si jamais vous lisez mes messages parmi les plus anciens, vous remarquerez que je parle de lycée à partir de septembre 2007. En fait à l'époque, je voulais me faire passer comme étant une personne tout à fait ordinaire, et si je disais que je rentrais en 4ème seulement à l'âge de 15 ans (je suis né en 1992), j'avais peur que l'on me critique, qu'on dise que je suis un gros bêta ou autres critiques tout aussi désapprobatrices. <br /> <br /> En 2012-2013, je rentre en classe de BTS Assistant de Gestion PME-PMI, que j'ai malheureusement quitté à la fin de la première année car les enseignants considéraient que je risquais de ne plus savoir suivre en seconde année du fait du rythme soutenu, et il faut dire aussi que j'en avais un peu assez d'être toujours dans le système scolaire. <br /> <br /> Tout cela pour vous dire qu'un autiste Asperger n'est pas condamné à l'échec, au contraire, et j'en suis la preuve vivante ! Ne croyez pas non plus que tous les Asperger ne recherchent pas à avoir des amis. À partir du collège, j'ai commencé à avoir des amis (pas beaucoup, mais c'était des vrais amis pas des faux derches qui se moquent dès que t'as le dos tourné), j'en ai eu aussi ici sur Codelyoko.fr même si j'ai perdu contact avec beaucoup d'entre eux. Je comprends qu'il en soit ainsi car la plupart du temps je parlais de choses et autres sans prendre en compte ce que me disait la personne sur MSN ou le t'chat. Je suis conscient que les discussions incessantes sur les mêmes centre d'intérêts peuvent fatiguer et que de parler pour la 40ème fois de la nouvelle couleur des murs de la salle de réunion peut rapidement souler. <br /> <br /> Preuve aussi qu'un Asperger peut réussir, j'ai réussi à obtenir mon permis de conduire, j'ai une voiture, et j'ai même commencé à travailler en milieu ordinaire en tant que salarié parce j'ai su montrer à mon employeur que j'étais capable de faire le travail qui était demandé et avoir un comportement adapté. <br /> <br /> En tant qu'Asperger, j'ai eu certaines crises (heureusement pas violentes physiquement) certaines se sont passées sur le t'chat d'ailleurs dès fois j'étais tellement virulent qu'il a fallu à plusieurs reprises me ban et ce pendant une période de plusieurs semaines parfois et j'avais horreur que l'on m'embête, j'étais aussi incapable au départ de comprendre le second degré. Heureusement avec l'âge et la maturité, je ne fais quasiment plus de crises. Je reste toutefois un peu rigide en ce qui concerne les modifications (changements d'horaire par exemple). De plus j'ai toujours les mêmes habitudes même si j'essaie de changer et quand j'étais petit hors de question que ça sorte de mon cadre, sinon je m'énervais de frustration. <br /> <br /> J'espère quand même quand mon témoignage servira à quelque chose, c'est avec le coeur que je l'ai rédigé. Ne croyez pas non plus que c'est du mytho, si c'était le cas, je n'aurais pas perdu de temps à rédiger un post aussi long. <br /> <br /> Voilà j'en ai enfin fini ^^. Blabla de la communauté http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=6825 Starway Thu, 15 Feb 2018 20:37:06 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298708#298708 RE: Comment avez vous vécu la fin de la saison 4? http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298707#298707 Comment j'ai vécu la fin de la série ? Très très bien, je me suis juste ouvert 2-3 veines. Puis, j'ai pleuré comme si on venait de m'apprendre que j'avais été adopté ou que j'avais un cancer en stade terminal. Mis a part ca, j'ai très bien pris la fin de la série, maintenant que je suis interné dans un centre, ou des messieurs en blouse blanches s'occupe de moi je vais bien. L'animé Code Lyoko http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=8967 spikeh17 Tue, 13 Feb 2018 23:15:28 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=298707#298707