CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
[Créations] Notre Communauté n'a pas perdu s...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X, 8 ans et plus!
[Code Lyoko] Usine Renault : Un peu d'...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X: Trailer
[Code Lyoko] Reboot : The Guardian Code
[Code Lyoko] Décès de Carlo de Boutiny
[Site] IFSCL 3.5.0 sortie
[Site] 10 ans plus tard... Les scripts ...
[IFSCL] IFSCL 3.5.0: Trailer
 
 Derniers topics  
[Fanfic] Le risque d'être soi
Position/transition salle turbines et...
[Fanfic] Oblitération
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
Votre Avenir ?
[Jeu Vidéo Code Lyoko] IFSCL
[Tops 3] Méchants de fiction
Permis de conduire
Les origines de vos pseudos
Comment imagineriez votre véhicule da...
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fiction] L'Elfe Noir légendaire.

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fictions et textes


Page 1 sur 1







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Mraptor MessagePosté le: Lun 21 Juin 2010 21:59   Sujet du message: [Fiction] L'Elfe Noir légendaire. Répondre en citant  
[Gardien ancien]


Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 281
Localisation: Devant mon PC
    Bonjour / Bonsoir à vous les Lyokofans.

    Le récit que je vais poster ici n'est pas pour ce forum à la base, mais suite à quelques motivations, j'ai décidé de vous en faire part.

    Il s'agit d'un récit qui traite d'un jeu auquel j'ai joué depuis longtemps, c'est à dire Lineage II. Un MMORPG développé par les coréens qui consiste donc à faire évoluer son personnage par rapport à son environnement, c'est un jeu de l'époque médiévale.

    Dans ce jeu, il est possible d'incarner six différentes races : Les Humains, les Elfes, les Elfes Noirs, les Orcs, les Nains et les Kamaels. Si vous souhaitez plus d'informations sur ce jeu, je vous invite à regarder la page de présentation Wikipédia. Je rappelle que ce jeu est en Anglais.

    Ici, je me suis intéressé à la ténébreuse race des Elfes Noirs, race dont vous en découvrirez les caractéristiques dans le prologue de mon récit.

    Il est également possible à titre informatif de vous situer géographiquement dans le récit grâce à la carte des terres d'Aden terres dans lesquelles est situé le jeu.

    Évidemment, il n'est pas indispensable de visiter ces sites pour pouvoir comprendre le récit que vous allez lire. Ce ne sont que des informations facultatives qui peuvent aider à la compréhension.

    Après cette introduction je vous souhaite une bonne lecture du prologue et du premier chapitre.
___________________________________

Prologue : La race des Elfes Noirs.


    À l'origine, les Elfes Noirs étaient un clan d'Elfes connus sous le nom d'"Elfes Bruns". Leur nom d'Elfes Noirs est venu après avoir été maudits par les Elfes Sylvains qui les ont forcés à vivre dans les ténèbres des profondeurs de la montagne noire pour fuir le soleil. Leur peau prit alors la couleur de la nuit, une mutation physique les différenciant de leurs cousins. Les Elfes et les Elfes Noirs se sont divisés, nourrissant ainsi une haine mutuelle qui ne cessera pas...

    Les Elfes Noirs vivent sous terre ou dans de sombres forêts, telle que Dark Forest. Leur espérance de vie est plus courte que celle des Elfes "normaux", due à l'utilisation de la magie noire et des conséquences secondaires de celle-ci. Leur religion et leurs croyances semblent se mélanger pour certains. Les Elfes Noirs vénèrent Gran Kain comme le père des ombres et le maître de la magie noire, mais leur principale déesse est Shilen, déesse créatrice des Elfes qui est à présent la maîtresse des abysses.

~> Il est évident que cette introduction très complète de la race n'est pas de mon cru. Elle est simplement là dans le but de vous plonger un peu dans l'univers avant de lire ma composition.


Chapitre I : « Un monde qui s’ouvre, un chaos qui s’étend ».


    Cette histoire se situe peu de temps après l'installation des Elfes Noirs dans des grottes souterraines, rejetés par leurs cousins de la surface, les considérant alors comme une race maudite. Dark Elven Village, village construit grâce au dur labeur de ses habitants, grandissait et s’embellit jour après jour. Assez rapidement, une garde fut mise en place à chaque entrée de la grotte, au nombre de deux, empêchant ainsi toute créature autre que les Elfes Noirs d’accéder à la ville souterraine. La hiérarchie présente était encore un peu confuse et aucun chef ne fut désigné, pour l’instant. Ainsi, les habitants de la ville souterraine entamèrent une vie paisible sans aucun problème notable, du moins pour le moment… En effet, un rassemblement anormal de monstres eût lieu à la périphérie du village et en conséquence, la garde fut doublée et les entrées renforcées.

    Ce rassemblement prit de l’ampleur au fur et à mesure des jours et cette masse de monstre s’approchait anormalement de la périphérie de Dark Elven Village. En conséquence, chaque personne dut suivre un entraînement physique particulier afin de se préparer à un éventuel assaut.

    Minerva Evyndyl et Otherell Evyndyl, un couple de de la ville tient à ce moment là la boutique d’armes et potions. En effet, Otherell est maître d’armes, un guerrier Elfe Noir promu à la garde du village et sa femme Minerva s’occupait de vendre des potions qu’elle confectionnait avec soin. Leur entraînement physique dirigé par les prêtres de Shilen, le temple érigé en honneur de la maîtresse des abysses, fut intense mais ils ne manquèrent pas de passer de bons moments entre eux et donnèrent vie à un petit être sans défense qu’ils nommèrent Antharas, tel un légendaire dragon connu de tous pour qu’il lui confère force et bravoure, « deux qualités essentielles pour un futur guerrier » dit le père.

    L’entraînement que devait suivre le couple empêchait le contact avec le nouveau-né, tant et si bien qu’une nourrice s’occupa d’Antharas la journée. En soirée, les parents épuisés de par la rude intensité des enchaînements des entraînements firent fi des caprices du petit Antharas, qui était résolument triste que ses parents ne lui prêtent guère attention.
    En outre, son enfance était plus que maussade, jusqu’au jour où les monstres qui se rassemblaient décident d’attaquer Dark Elven Village.

___________________________________


Voilà donc pour le premier chapitre de cette histoire. N'hésitez pas à commenter ce récit. Tout commentaire bien construit m'aidera à améliorer les prochains chapitres en vue de vous donner du plaisir à lire ce que j'ai fait. Merci à vous d'avoir lu, maintenant... À vos claviers !

_________________
http://img.photobucket.com/albums/v238/sido59/signprotoss.png
Un grand merci à Sido pour ce magnifique pack.


Dernière édition par Mraptor le Mar 22 Juin 2010 15:20; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Xen MessagePosté le: Lun 21 Juin 2010 22:09   Sujet du message: Répondre en citant  
Died Doctor


Inscrit le: 23 Nov 2007
Messages: 1952
Intéressant et prometteur !

J'aime bien la présentation de début c'est bien pensé. L'histoire file toute seule grâce à un bon français.

J'espère que les chapitres suivants seront plus longs histoire de savourer ça plus longtemps ^^

Bon courage !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Mraptor MessagePosté le: Lun 21 Juin 2010 22:20   Sujet du message: Répondre en citant  
[Gardien ancien]


Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 281
Localisation: Devant mon PC
Merci à toi Xen, en effet, le prochain chapitre qui est au chaud fait environ le double du premier. Si ils sont aussi courts c'est que je ne veux simplement pas surcharger la page d'écrits et rendre la lecture fluide.

Le second chapitre devrait arriver dans les jours qui viennent, sans doute dans le courant de la semaine. En attendant, il faut préparer le bac.

_________________
http://img.photobucket.com/albums/v238/sido59/signprotoss.png
Un grand merci à Sido pour ce magnifique pack.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Kerian MessagePosté le: Mar 22 Juin 2010 12:29   Sujet du message: Répondre en citant  
Déchiqueteur de Fics


Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 1713
Bon, chose promise, chose due.

Citation:
Notre histoire se situe peu après la récente installation des Elfes Noirs dans les grottes après que les Elfes aient rejeté la maudite race.


Le fait d'utiliser "Notre histoire" sous-entend que tu va prendre part au récit, ou alors qu'il s'agit d'un personnage qui parle, comme un conteur qui raconterait une légende à un public.
Ensuite, le reste de la phrase est maladroit.
On lit deux fois le mot "Elfe" dans la même phrase, cela alourdi cette dernière.
Tu aurais pu tourner de la façon suivante : "Cette histoire se situe peu de temps après l'installation des Elfes Noirs dans des grottes souterraines, rejetés par leurs cousins de la surface, les considérant alors comme une race maudite."

Et c'est la même chose pour le reste du texte, évite les répétitions. Quand tu as besoin de citer une chose précise, et que le mot en question apparaît non-loin, trouve une alternative.
_________________
http://img15.hostingpics.net/pics/475215newlook.png


"La sévérité prévient plus de fautes qu'elle n'en réprime." - Napoléon Bonaparte

"L’élévation d’un homme au-dessus des autres ne se justifie que s’il apporte à la tâche commune l’impulsion et la garantie du caractère." - Charles de Gaulle
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Mraptor MessagePosté le: Mer 23 Juin 2010 21:45   Sujet du message: Répondre en citant  
[Gardien ancien]


Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 281
Localisation: Devant mon PC
Merci pour ta réponse Kerian.

Pour les répétitions et la phrase de début, merci de l'avoir signalé, ce n'était pas dans mes intentions et je vais me charger de remplacer la phrase par celle que tu m'as donné.

Je vais aussi appliquer quelques corrections pour les répétitions mais justement tu n'as pas de soucis à te faire, j'ai trouvé des alternatives dans le second chapitre, j'y avais pensé.

Sans plus attendre, voici le second chapitre de ma fic. Bonne lecture à vous !


___________________________________

Chapitre II : « Sois prudent… ».


    Les monstres étaient plus diaboliques que jamais, des hordes de gobelins, de reptiles et des créatures indescriptibles dont la laideur renvoie à leurs pulsions meurtrières et à la volonté de dominer la race maudite. Des centaines, des milliers de créatures assiégeaient le village souterrain par les deux entrées, une boucherie sans équivoque allait s’annoncer.

    Les gardes s’occupaient des vagues de monstres à la chaine, aucun répit pour les défenseurs du village qui sont accablés d’ennemis. Ils avançaient progressivement vers l’intérieur du village afin de raser tout être vivant de cette grotte. La raison de cette bataille fut incomprise de tous, mais en tant qu’Elfes Noirs, leur devoir de protéger le seul village qui leur reste prit le dessus sur la raison, et tous les habitants se donnent corps et âme à la bataille. Les Evyndyl joignent le front rapidement.
    « Comment s’annonce le combat ? Sont-ils trop nombreux ? Demanda le père de famille.
    - Les monstres s’enchaînent et on n’en voit pas le bout, or les lignes reculées d’archers ont pu constater qu’un endroit de la meute est plus protégé. Sans doute s’y trouve le meneur de l’attaque. » Lui répondit le dirigeant principal des troupes.

    Antharas, encore jeune et effrayé par le combat ici présent, cherche du réconfort dans les bras de sa mère. L’une des rares fois ou sa mère le prit dans ses bras. Ironiquement, là ou la race entière frémit de terreur à l’idée de voir leur cité bâtie avec tant d’efforts détruite, Antharas était pour une fois heureux ; mais la guerre ne s’est pas stoppée pour autant, plusieurs gardes du village trouvent successivement la mort face aux innombrables ennemis présents qui continuent de gagner du terrain.

    Le père, d’un élan de courage perce d’une fulgurance incroyable les lignes ennemies, suivi de sa femme qui tient son fils, esquivant un maximum les hordes et les coups frénétiquement donnés par les monstres. Il s’en suivit une mémorable boucherie, où bras et jambes volent par milliers, où le sang et l’odeur fétide des monstres inscrivent une atmosphère oppressante et démoniaque dans laquelle Otherell tente d’y imposer son règne.

    Au cours de la percée, la dague qu’utilise le père s’use progressivement, mais il continue de trancher, couper, inciser les adversaires de la façon la plus rapide et distincte possible. Les autres Elfes Noirs assistent à la scène et examinent avec soin les faits et gestes de la horde, qui grâce à cette percée, perd du terrain et permettent une avancée progressive des Elfes Noirs dans la bataille, qui n’en devient que plus sanglante.

    Soudain, la percée se stoppa, d’une façon si brutale que le combat lui-même s’est arrêté. Un silence d’or prit place durant une minute, le temps qu’Otherell, tombé nez à nez face à un squelette qui visiblement donne les ordres à la horde, examine ce-dernier. Il mesurait environ un mètre et quatre-vingts centimètres et la couleur pâle de ses os ne reflète que le passé de guerre de cette abominable créature. Un pagne déchiré lui servait de caleçon et il portait un bandeau frontal sur lequel était inscrite une rune qui lui confère un bonus de défense. Un cercle assez large se formait à l’intérieur même de la meute et le squelette se vit attribuer comme arme un vulgaire couteau de cuisine, assez rouillé et en protection un bouclier fissuré et craquelé. Un rire maléfique du squelette s’en suivit, puis un duel de regards entre Otherell et le « Leader » débuta.

    Ni l’un ni l’autre ne clignaient des yeux. Le même silence règne alors dans la meute et un étrange duel mental prit place pendant environ deux minutes. Dans les yeux du squelette étaient visibles la haine et la rage de vaincre, signe d’une détermination de par un passé rude d’une part avec sa promotion en tant que chef de la meute et d’autre part avec les maux commis par les précédentes batailles menées avec succès, tandis que dans les yeux d’Otherell on y lit la bravoure et le courage, deux qualités qu’il a profondément travaillées avec les entraînements, ce qui l’a privé d’une vie de famille épanouie avec sa femme et son enfant. La détermination dont laquelle l’Elfe Noir fait preuve lui donne alors l’ascendant sur le plan mental.

    Minerva et Antharas, témoins de la scène parmi tant de monstres, constatent avec désarroi qu’Otherell n’a pas l’avantage face à un démon de cette espèce. Sa dague est usée, sa santé est diminuée de par les multiples coups qu’il a reçu et par conséquent, ses jambes sont plus lourdes, il se déplace moins vite.

    Le squelette débute le combat et fonce tête baissée vers Otherell qui lui cherche à récupérer, il esquive alors les mouvements amples du squelette et perçoit une occasion de frapper, seulement le mouvement est trop long et permet au monstre d’anticiper et de préparer son bouclier. Après une succession d’esquives et de blocages de la part de nos deux combattants, le premier à faire mouche est Otherell qui brise une côte inférieure grâce à ses attaques rapides et répétitives au buste. Il profite alors de la surprise qu’éprouve la créature pour lancer un coup à la tête, celui-ci rapidement paré avec le haut du bouclier, signe que le squelette ne peut plus suivre sur le plan de la vitesse.

    Contre toute attente, le démon recule et se positionne à une distance de huit mètres de son adversaire, arrache la côte brisée et arrache également celle qui lui est symétrique. Il jette d’une force remarquable le couteau rouillé en direction de la tête de son adversaire, qui avec dextérité esquive l’attaque à distance, au contraire de sa femme, alignement prévu par le redoutable squelette, qui reçoit le couteau en plein front et s’écroule par terre dans les deux secondes qui suivent.
___________________________________


Voilà donc pour le second chapitre, que j'ai du poster assez prématurément. En conséquence il vous faudra attendre un peu plus pour avoir la suite de la fic.

Merci à vous d'avoir lu, maintenant à vos claviers !

_________________
http://img.photobucket.com/albums/v238/sido59/signprotoss.png
Un grand merci à Sido pour ce magnifique pack.


Dernière édition par Mraptor le Lun 27 Juin 2011 05:13; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MaitreFeuLard MessagePosté le: Dim 11 Juil 2010 23:11   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 09 Juil 2010
Messages: 53
Très bonne fic, j'aime bien le déroulement de l'histoire !!
Je trouve aussi que c'est mieux écrit que le premier chapitre. Il y a aussi plus d'action ce qui nous permet de voir tes talents d'écrivain dans des moments rapides, et je les aimes bien !! Donc continu ainsi, je t'encourage pour la suite de ta fic.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Mraptor MessagePosté le: Dim 11 Juil 2010 23:57   Sujet du message: Répondre en citant  
[Gardien ancien]


Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 281
Localisation: Devant mon PC
Merci pour ton commentaire assez élogieux MaitreFeuLard. Merci mais la prochaine fois pourrais-tu développer plus en détails les points qu'il faut que je travaille ou que tu trouves bien, histoire que je sache quoi faire et modifier par la suite Wink

Ton commentaire me permet de poster la suite de ma fiction ! Bonne lecture à vous !

___________________________________

Chapitre III : « Laisse-moi seul ! Vas-t-en !».


    Le dégout et la haine se lisent sur les visages d’Otherell et d’Antharas, ce dernier ne pouvant rien faire d’autre que pleurer et regretter désormais sa défunte mère qui quelques minutes auparavant l'avait prit dans ses bras.

    Quant à lui, Otherell se précipite sur le squelette, alors armé de la côte intacte qu’il a arraché. L’elfe lance sept attaques distinctes sur un intervalle de trois secondes, sept attaques parées par le bouclier et la côte qui ne se casse pas sous le joug des coups donnés.

    La condition physique d’Otherell le rattrape, son jeu de jambes est presque annihilé, le démon en rit d’un ton maléfique et satisfait, ce qui pousse Otherell dans ses derniers retranchements. Il attaque d’une fougue sans égal le squelette qui ne peut que parer sous l’intensité des coups. Il parvient à briser le cubitus droit du démon, qui maintenait le bouclier. Il termine sa série en détruisant frénétiquement et intégralement le bras, l’avant bras et l’épaule droite du démon et se saisit du bouclier pour le lancer, en tant que frisbee, vers la tête de la créature qui se sert de sa côte pour parer. Elle cède alors sous la pression émise par le bouclier qui termine son chemin dans la mâchoire. Il tombe lamentablement sur le sol, assommé, étonné.

    La quasi-totalité du travail était accomplie, cependant l’Elfe ne peut plus se mouvoir pour asséner un coup fatal au chef des troupes. Un sous-chef se précipite donc pour tuer le veuf. Cette tentative est arrêtée par un lancer de couteau de la part du jeune enfant pleurant de toutes ses larmes sa défunte mère. Le même sort est alors réservé au sous-chef et s’inscrit ici le premier meurtre d’Antharas.

    La scène permit à Otherell de récupérer un peu cependant il constate avec effroi que la destruction des membres du côté droit du démon ont exterminé la dague, seule arme que possédait le guerrier maître d’armes. Il saisit le bouclier incrusté dans la mâchoire du squelette et l’attaque sans répit à coups de bouclier et divise la tête du chef de troupes en vingt et un morceaux distincts.

    Le chef des troupes décimé, la meute décide de foncer exterminer le coupable d’un tel meurtre. Sans défense, Otherell subit alors les coups d’épée des monstres. Des cris de douleur atroces, des pleurs, du sang. Une horreur que vit le jeune Antharas, âgé alors de onze ans. Il s’empare de la dague brisée de son père et fuit loin, si bien qu’il ne remit les pieds à Dark Elven Village que sept ans plus tard… Les monstres sans chef, décident de battre en retraite, une victoire pour les elfes noirs, une perte atroce pour un jeune enfant, qui jamais n’aura connu de vie de famille heureuse. Otherell eût droit à un monument érigé en son honneur dans la ville, qui sera détruit quelques années plus tard.

___________________________________


Voici donc pour ce troisième chapitre relativement court je l'admets, mais je préfère vous faire découvrir étape par étape ce qui se passe lors de cette bataille.

Je vous promets sincèrement que les prochains chapitres seront plus longs ! Je le sais quand je fais trop court et je vais remédier à ça avec le prochain chapitre ! Merci à vous d'avoir lu, et à vos claviers !

EDIT : Une petite musique du jeu si vous souhaitez vous mettre dans l'ambiance : Cliquez ici.

_________________
http://img.photobucket.com/albums/v238/sido59/signprotoss.png
Un grand merci à Sido pour ce magnifique pack.


Dernière édition par Mraptor le Lun 27 Juin 2011 06:01; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MaitreFeuLard MessagePosté le: Lun 12 Juil 2010 01:42   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 09 Juil 2010
Messages: 53
Très bonne suite que tu nous fait à cette heure tardive. Je trouve les descriptions sont extrèmement bien détaillés et l'on peut donc imaginer la scène sans trop grande difficulté. Ton écriture est fluide, ce qui nous permet de lire tes chapitres en une seule fois (sans relire 10 fois la même phrase avant de comprendre) ! C'est ce que j'aime chez toi. Et vraiment on ne voit pas un tel style d'écriture tous les jours !!^^
Moi je te souhaite bon courage pour la suite de ta fic. Et avec des suites plus longues, comme promis !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Mraptor MessagePosté le: Ven 20 Aoû 2010 13:23   Sujet du message: Répondre en citant  
[Gardien ancien]


Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 281
Localisation: Devant mon PC
Tout d'abord désolé pour la suite très tardive, manque de motivation et de temps en ce moment. J'ai également réduit mon avance dans les chapitres à néant, c'est le dernier que j'ai rédigé et j'ai annoté la suite sur des .txt donc vous inquiétez pas, y'aura une suite.

Sans plus attendre, voici le quatrième chapitre. Bonne lecture Mr. Green

___________________________________

Chapitre IV : « Un long voyage ».


    Désormais seul dans une flore totalement différente de celle qu’il connaît habituellement, Antharas est alors en recherche d’une civilisation qui serait en mesure de l’accueillir, de le nourrir et de se reconstruire mentalement. Le paysage coloré, lumineux et doux permet au jeune orphelin de s’évader et d’oublier la perte de ses parents le même jour dans d’horribles souffrances. Équipé de la dague de son père, d’un bâton en bois et de quelques vêtements légers, Antharas s’est fixé comme objectif de trouver le dragon légendaire qui porte le même nom que lui et de le vaincre pour prouver sa force aux yeux du monde et aux yeux de ses défunts parents.

    - « Je ne suis qu’un néophyte dans l’art du combat, je ne sais pas comment attaquer un ennemi… » Se disait-il sans cesse, il avait déjà oublié le meurtre qu’il commit lors du grand affrontement.

    Il décide alors de s’entraîner, il taille le bâton qu’il possède d’une longueur équivalente à celle d’une dague, puis il attaque à répétition un arbre sur lequel il a dessiné avec la dague brisée un corps humain, avec les parties vitales de marquées de façon a attaquer l’ennemi et de le tuer en un coup, net, rapide et précis. Rapidement, la fatigue et le manque de nourriture se fit ressentir. Il ne pouvait pas continuer comme cela, perdu dans une forêt.

    Des créatures apparaissent dans l’horizon, au nombre de deux, armées de haches quelques peu rouillées et d’un bandeau frontal qui rappelle l’adversaire de son père. Sans hésiter, il fonce droit sur les monstres qui se préparent au combat. Etant jeune, l’Elfe possède une vitesse de déplacement supérieure à celle des créatures et ainsi il parvient à esquiver les différents coups de hache donnés et… *Blatch* *T’ching* *Craaaaac*, un hurlement de douleur et c’en est fini des deux importuns ; deux autres morts de la main d’Antharas. Il fouille les cadavres et garde une hache, quelques pièces de monnaie et court vers le sud-ouest, choqué du résultat de la bataille qu’il a menée avec succès.

    Lors de sa course effrénée, il aperçoit un bon nombre de monstres, visiblement très forts et contre qui il n’estime pas pouvoir se battre. C’étaient sept monstres en armure lourde, équipés d’épées longues, de grandes haches et d’autres armes capables de tuer un enfant affaibli mentalement et physiquement. Il prend peur et contourne le trajet rectiligne qu’il a entamé et suit un chemin de terre vers l’est. Il continue sa course et arrive devant un pont, sans doute bâti par des Elfes Noirs, le style de construction de couleur noire, des formes pointues et une route semblable aux allées de Dark Elven Village lui indiquent la réponse à sa pensée. Antharas traverse ce pont, mais rendu au milieu de celui-ci, il est interpellé par une voix masculine.

    « Hé petit ! C’est dangereux par ici, tu devrais rentrer dans ton village, c’est trop risqué de s’aventurer au-delà de ce pont. Des monstres peuplent ce territoire.

    Antharas cherche alors aux alentours, et remarque un humain adulte, vêtu d’une armure légère et d’une épée bâtarde. Il se trouvait de l’autre côté du pont.

    - Toutes mes excuses, mais je souhaite quand même traverser ce pont. Il n’y a pas une ville qui est accessible en le traversant ?

    - Hé bien, il y a Gludin Village, mais je doute que tu y parviennes sauf !

    - Je m’en fiche, si il y a une civilisation j’irai à sa rencontre ! Si je n’y vais pas, je ne trouverai certainement pas ce que je cherche. Merci du conseil mais je choisis de le traverser. Si vous tenez tant à ma survie, vous pouvez m’escorter, vous qui êtes si renseigné sur la région.

    - Petit, ne joue pas à ça avec moi. Tout travail mérite salaire, tu en es conscient ? Si tu as quelques Adena, je peux t’escorter.

    Antharas montre alors les quelques pièces de monnaie qu’il a trouvé dans les dépouilles du cadavre.

    - Hmm, cent vingt trois Adena, ça suffira je pense. Viens avec moi petit, je t’emmène à Gludin ! »

    Sur ces mots, le jeune Antharas et l’homme véreux partent en direction de Gludin Village.

    Lors de cette traversée, quelques Léopards argentés, des Faucons archers, des Grizzlis regardent attentivement les deux bipèdes, pensant qu’il s’agit de leur futur repas. Une espèce d’homme-lézard affamé fonce sur l’humain, ce dernier qui tue le monstre de façon rapide avec un coup d’épée précis dans le diaphragme. Son sac contenant trente-trois Adena est alors ramassé par l’homme « C’est pour mon pourboire petit ! »

    Antharas, subjugué et terrifié par le meurtre que son escorte vient de commettre, retient son souffle comme si sa vie en dépendait. Des frissons parcourent tout son corps d’Elfe et il prend énormément sur lui pour ne laisser paraître qu’un visage impassible devant cette autre vie qui s’éteint.
    Soudain au loin, une sorte de fort protégé, sans douves ni meurtrières, seulement une muraille et des portes fait son apparition.

    « Nous sommes bientôt arrivés à Gludin, regarde-moi ça petit ! Dit-il d’un ton enjoué, ce village est assez bien protégé ! Les gardes y sont de toutes races, il y a un maître du combat pour Humains, un maître pour Kamael et un autre pour Elfe Noir. Je vais t’y conduire puis je te laisserai. Je dois m’en aller vers Giran pour y établir mon commerce ! »

    Antharas se réjouissait, un maître Elfe Noir ? Quoi de mieux pour apprendre à se défendre, encore faut-il que ce maître veuille bien de lui.

___________________________________



Hé bien voilà, ce chapitre comprenant des dialogues, si vous avez des remarques qu'elles soient positives ou négatives, je suis preneur. Merci à vous d'avoir lu et à la prochaine pour un nouveau chapitre. À vos claviers !

_________________
http://img.photobucket.com/albums/v238/sido59/signprotoss.png
Un grand merci à Sido pour ce magnifique pack.


Dernière édition par Mraptor le Lun 27 Juin 2011 05:19; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Mraptor MessagePosté le: Lun 27 Juin 2011 05:03   Sujet du message: Répondre en citant  
[Gardien ancien]


Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 281
Localisation: Devant mon PC
Ouh que c'est moche le double-post.

Oui, j'suis admin j'fais ce que j'veux ! Nah ! Non je plaisante je vais laisser le double post puis éditer plus tard mon précédent message avec le contenu de celui-ci.

Alors désolé. Désolé pour les personnes qui ont un tant soit peu suivi cette petite fiction, je n'ai plus eu le courage d'écrire et, étant retombé dessus je me suis dit que je me devais de la terminer donc j'ai repris la plume. Et j'enchaîne avec un chapitre directement sorti des fourneaux, attention c'est parti :

___________________________________

Chapitre V : « Un maître Elfe Noir ».


    Nos protagonistes arrivent alors dans Gludin Village, construit par les humains il y a de cela deux cent ans, il est récent et le commerce s’y étend de manière plus que convenable. Maisons grandes et hautes, habits brodés d’or et de dentelle ; les habitants ne sont pas à plaindre, contrairement au jeune Elfe Noir.

    Le guide laisse Antharas devant la salle d’entrainement où s’y trouve le fameux maître. Des bruits sourds d’épée et de dague ainsi que quelques cris de douleur sont audibles lorsqu’on approche de la porte de cette salle. Elle était relativement grande, très peu décorée de l’extérieur. Seul le blason de la race des Elfes Noirs était visible sur la façade. La porte devant laquelle il se trouvait était ornée d'une poignée en forme de dague, ou il fallait tirer le manche vers le bas pour l'ouvrir. C'est un système qu'Antharas trouva assez drôle, mais ce n'était pas ce qui l'importait plus, c'est désormais de pouvoir venger la mort de ses parents.

    Pendant son séjour dans la forêt, Antharas eut le temps de réfléchir sur ce qu'il allait faire, ce qu'il allait devenir et comment il allait y parvenir. Evidemment, ce n'est qu'un enfant, donc avec des ambitions, mais un enfant qui a perdu ses parents de cette façon ne peut pas réagir de façon ambitieuse. Cette épreuve lui permit de prendre du recul par rapport à son âge. Il était déjà mûr et conscient des risques qu'impliquent le fait de vivre au plein air. La mort de ses parents l'a poussé à remettre en question les évènements passés : Pourquoi les monstres ont-ils planifié une attaque sur Dark Elven Village ? Dans quel but ? Qui était aux commandes de cette attaque ? Il ne connaissait aucune réponse à ces questions qui pourtant le tourmentent jour et nuit. Selon Antharas, le Squelette est bien trop stupide pour pouvoir rassembler autant de monstres et lancer une attaque organisée. Peut-être qu'à ce moment là il s'agit d'un officier ? De quelqu'un à la charge d'une entité plus menaçante ? C'est cette entité qu'il recherche pour pouvoir la tuer et faire subir à cette chose ou cette personne le même sort que ses parents.

    Un sentiment de vengeance qui se transforme progressivement en haine. Un tueur de sang froid pourrait naître de cet enfant. La mort ne l'impressionne désormais plus. C'est en se motivant qu'Antharas pose son bâton taillé sur le pas de la porte, saisit la dague, la tire vers le bas et entre dans la salle d'entraînement.

    Il s'agit d'un bâtiment vaste avec un toit arrondi, de manière à se servir de l'acoustique pour amplifier l'étude des sons, les attaques et les bruits de pas pour entraîner le déplacement silencieux ou pour repérer une filature. Antharas n'eut pas le temps d'observer plus, un Elfe Noir lui saute alors dessus, armé d'un bâton en bambou. Deux coups verticaux et soigneusement placés ont été esquivés, Antharas court alors au corps de son adversaire qui se tient à distance à l'aide d'attaques horizontales du bâton.

    Un combat qui s'annonce intéressant selon le maître, qui regarde attentivement Antharas et ses déplacements. Des coups de bâton horizontaux successifs donnent alors un rythme dans la salle, similaire à des battements de coeur, la moindre erreur peut coûter à Antharas un handicap jusqu'à la fin de sa vie. Il arrête alors sa course au corps et esquive simplement les coups de bâton en attendant de trouver une ouverture. Son adversaire enchaîne en rythme toujours, horizontalement et en diagonale. Antharas continue d'esquiver mais étudie de plus en plus précisément le rythme des coups, et commence à saisir un tempo, un contre-temps à l'enchaînement et c'est à ce moment là qu'il décidera d'attaquer. Il attend quelques séries supplémentaires pour être sûr de lui puis, entre un coup horizontal et un coup diagonal, il fonce sur la droite de son adversaire. Il bondit sur le côté opposé pour esquiver mais Antharas a déjà commencé son entrée, il est à une distance de corps à corps où le bâton n'a plus aucun effet. Son adversaire décide alors de jeter le bâton en l'air et passe à des enchaînements de coups au corps. Antharas l'ayant compris, accélère sa course et parvient à s'introduire dans une zone de corps à corps très proche, où chaque coup devient plus dangereux à encaisser. Deux coups de poing dans la tête et un uppercut dans le ventre, Antharas titube et esquive le crochet en se penchant vers le bas. Ces seuls coups ont suffit pour qu'il soit inconscient mais il ne tombe pas et applique les attaques au corps qu'il a travaillé sur l'arbre avec le bâton de façon mécanique et touche une fois son adversaire au niveau du foie. Ceci suffit pour que ce dernier tombe par terre de douleur, suivi de quelques secondes par Antharas, inconscient et épuisé après les esquives et les coups encaissés.

    Quelques heures plus tard, Antharas se retrouve sur un banc, allongé avec une serviette sur la tête, des potions de chez l'alchimiste d'en face au sol et au niveau de sa tête, une Elfe Noire, du même âge et habillée en noir avec une veste blanche. Elle est assise sur un tabouret et pose délicatement sa main sur le front d'Antharas, qui, trouvant ça agréable, feinte pendant quelques minutes supplémentaires d'être endormi. Il ouvre les yeux et contemple alors la créature assise, un visage fin et clair, une bouche petite, des cheveux noirs longs qui lui tombent dans le bas du dos et des yeux bleus d'ange, laissant Antharas bouche bée.

    « Bonjour, je suis Elyna, apprentie magicienne Elfe Noire spécialisée dans les soins, j'espère que vous n'allez pas trop mal, père m'a chargée de vous prendre en charge.

    Antharas n'en revenait pas, sa voix, douce et agréable à entendre le transportait sur un petit nuage qui lui fit oublier cinq secondes qu'il avait une côte brisée et un croc en moins. Lorsqu'il s'en rendit compte, il poussa un grand cri de douleur. Interpellé, le maître s'approcha de lui, avec un air froid et sévère.

    - Que faites-vous dans notre salle d'entraînement jeune homme ?

    - Je souhaitais trouver une ville pour me protéger et me loger, ainsi que de me former au combat, dit Antharas, toujours victime de la douleur.

    - L'auberge n'est pas ici, si c'était pour ça que tu venais, je te prierais de t'en aller sur-le-champ.

    - Je suis venu ici dans l'espoir de recevoir une formation. Antharas fit cette fois abstraction et lui adressa la parole de façon déterminée et avec assurance. Il serra le poing si fort que le bout du banc commença à fissurer. Le maître porta attention à ce geste mais ne changea pas d'expression faciale pour autant. Etre élève dans son école de combat nécessitait d'être d'une lignée pure d'Elfes Noirs, ayant des ancêtres qui ont combattu lors de guerres ou des fils de généraux, d'infiltrés ou d'archers d'élite.

    - Bien, alors je vais te confier une mission et une seule, si tu échoues alors n'espère plus revenir ici la tête haute.

___________________________________



Voilà donc ! Merci à tout commentateur de me faire des remarques constructives sur mon texte, que ce soit sur ce chapitre ou l'ensemble de ma fiction pour que je m'améliore. Merci d'avoir lu et à vos claviers !

_________________
http://img.photobucket.com/albums/v238/sido59/signprotoss.png
Un grand merci à Sido pour ce magnifique pack.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Yukyo MessagePosté le: Lun 27 Juin 2011 05:30   Sujet du message: Répondre en citant  
Fanfictrice pro'


Inscrit le: 08 Aoû 2010
Messages: 598
Mmm...J'aime beaucoup tout ce qui touche à la Fantasy. Et, en parlant d'Elfes noirs, j'adore Viconia dans Baldurs's Gate (jeu vidéo par Blizzard) ou encore le célèbre Drizzt Do'Urden (j'ai dévoré la Saga !).


Ton histoire est intéressante et ton style "change" de ce que j'ai pu lire jusqu'à maintenant, ceci dit, il n'a rien de maladroit.

La narration m'a un peu refroidie au début mais on s'y habitue ^^ !

Y a quelques fautes, mais rien qui dérange la compréhension du texte.

Bon courage pour la suite et vends-moi du rêve, tu sais, un truc à la Drizzt Razz
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Mraptor MessagePosté le: Lun 27 Juin 2011 05:35   Sujet du message: Répondre en citant  
[Gardien ancien]


Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 281
Localisation: Devant mon PC
Merci du commentaire Yukyo, en effet j'ai entendu parler de Baldur's Gate, j'aurais bien voulu y jouer pour voir ce que ça donne.

La narration froide est de pair avec l'ambiance de ce récit, sinon j'aurais fait un peu plus d'humour, d'écrire de cette façon je trouve ça intéressant également.

Au niveau des fautes pourrais-tu les relever s'il te plaît ? Comme j'fais pas de sans-faute dès le départ, juste avoir les principales m'aiderait à ne pas les réitérer.

J'ai eu plusieurs remarques sur mon style d'écriture mais bon, pour moi c'est pas nouveau et tant qu'on m'dit que c'est pas de la merde en boite, moi ça me va.

Et c'est quoi Drizzt ? Désolé là dessus j'y connais pas grand chose. ^^'

_________________
http://img.photobucket.com/albums/v238/sido59/signprotoss.png
Un grand merci à Sido pour ce magnifique pack.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Yukyo MessagePosté le: Lun 27 Juin 2011 05:50   Sujet du message: Répondre en citant  
Fanfictrice pro'


Inscrit le: 08 Aoû 2010
Messages: 598
Mraptor a écrit:
___________________________________

Chapitre III : « Laisse-moi seul ! V[color=red]as-t-en !».


    Le dégout et la haine se lisent sur les visages d’Otherell et d’Antharas, ce dernier ne pouvant rien faire d’autre que pleurer et regretter désormais sa défunte mère qui quelques minutes auparavant l'avait pris (faut changer le temps, elle est morte) dans ses bras.

    Quant à lui, Otherell se précipite sur le squelette, alors armé de la côte intacte qu’il a arraché. L’elfe lance sept attaques distinctes sur un intervalle de trois secondes, sept attaques parées par le bouclier et la côte qui ne se casse pas sous le joug des coups donnés.

    La condition physique d’Otherell le rattrape, son jeu de jambes est presque annihilé, le démon en rit d’un ton maléfique et satisfait, ce qui pousse Otherell dans ses derniers retranchements. Il attaque d’une fougue sans égal le squelette qui ne peut que parer sous l’intensité des coups. Il parvient à briser le cubitus droit du démon, qui maintenait le bouclier. Il termine sa série en détruisant frénétiquement et intégralement le bras, l’avant bras et l’épaule droite du démon et se saisit du bouclier pour le lancer, en tant que frisbee, vers la tête de la créature qui se sert de sa côte pour parer. Elle cède alors sous la pression émise par le bouclier qui termine son chemin dans la mâchoire. Il tombe lamentablement sur le sol, assommé, étonné.

    La quasi-totalité du travail était accomplie, cependant l’Elfe ne peut plus se mouvoir pour asséner un coup fatal au chef des troupes. Un sous-chef se précipite donc pour tuer le veuf. Cette tentative est arrêtée par un lancé de couteau du (un peu moins lourd, non ?) jeune enfant pleurant de toutes ses larmes sa défunte mère. Le même sort est alors réservé au sous-chef et s’inscrit ici le premier meurtre d’Antharas.

    La scène permit à Otherell de récupérer un peu cependant il constate avec effroi que la destruction des membres du côté droit du démon ont exterminé la dague, seule arme que possédait le guerrier maître d’armes. Il saisit le bouclier incrusté dans la mâchoire du squelette et l’attaque sans répit à coups de bouclier et divise la tête du chef de troupes en vingt et un morceaux distincts.

    Le chef des troupes décimé, la meute décide de foncer exterminer le coupable d’un tel meurtre. Sans défense, Otherell subit alors les coups d’épée des monstres. Des cris de douleur atroces, des pleurs, du sang. Une horreur que vit le jeune Antharas, âgé alors de onze ans. Il s’empare de la dague brisée de son père et fuit loin, si bien qu’il ne remit les pieds à Dark Elven Village que sept ans plus tard… Les monstres sans chef, décident de battre en retraite, une victoire pour les elfes noirs, une perte atroce pour un jeune enfant, qui jamais n’aura connu de vie de famille heureuse. Otherell eût droit à un monument érigé en son honneur dans la ville, qui sera détruit quelques années plus tard.

___________________________________






J'ai, parfois, du mal avec les tournures de phrases et je trouve que ça manque de ponctuation. Mais, j'ai pas encore dormi et j'ai un peu de mal à tout voir puis, j'ai évité d'ajouter des virgules là où, à mon sens, il en manque. Comme dit, ce ne sont que de petites fautes, j'ai choisi ce chapitre au hasard, mais c'est plus des fautes d'inattention qu'autre chose.

Je pourrais, éventuellement, te filer une mise en forme (avec la ponctuation) sans, évidemment, toucher à ton texte. Je prendrai le temps de faire ça après avoir dormi, si tu le veux bien. Tu me diras ce que tu en penses (je reprendrais pour exemple ce chapitre).

Voilà ^^




EDIT : Drizzt est légendaire ! Il est, aussi, issu de Blizzard (enfin, quelque part...Il apparaît dans le jeu Mr. Green). Tiens !

Note de Mraptor : J'ai effectué les corrections que tu m'as proposé cependant je doute pour le lancé ou le lancer, parce qu'on dit "un lancer de poids" et je ne voulais pas parler de l'action même, pas de l'objet lancé mais du lancer je ne sais pas si je me fais bien comprendre ^^'
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fictions et textes Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0795s (PHP: 56% - SQL: 44%) - Requêtes SQL effectuées : 18