CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
[Créations] Notre Communauté n'a pas perdu s...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X, 8 ans et plus!
[Code Lyoko] Usine Renault : Un peu d'...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X: Trailer
[Code Lyoko] Reboot : The Guardian Code
[Code Lyoko] Décès de Carlo de Boutiny
[Site] IFSCL 3.5.0 sortie
[Site] 10 ans plus tard... Les scripts ...
[IFSCL] IFSCL 3.5.0: Trailer
 
 Derniers topics  
[Tops 3] Méchants de fiction
Vos ressemblances avec nos héros.
Les Lyokofans parlent aux Lyokofans
[Fanfic] Le risque d'être soi
Code Lyoko : Scipio's Army
Votre Avenir ?
[Jeu Vidéo Code Lyoko] IFSCL
Quel est votre territoire préféré ?
Les stratégies de XANA ...
Que pensez vous des attaques de XANA ?
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fiction] LIFE

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fictions et textes


Page 1 sur 1







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Kadeli MessagePosté le: Lun 06 Mai 2013 12:32   Sujet du message: [Fiction] LIFE Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 04 Mar 2013
Messages: 6
Localisation: Dans ma tête.
Salut je reposte cette fiction car j'aimerais m'inscrire à l'école de manga à Paris. Alors j'aimerais savoir ce que vous en pensez Smile

LIFE.

Chapitre 1. Nouvelle Vie.

En ce mois de Novembre, un vent frais soufflait sur la ville. Tandis que les adultes tentaient d’enlever la glace gelant leur pare-brise, les adolescents, vêtu de leurs manteaux, écharpes, bonnets et autres vêtements qui leur tiendraient chaud, allaient en cour.
Accoudée à sa fenêtre de cuisine, une jeune fille, blonde, regardait les quelques élèves se rendant au lycée Sabara. Étant nouvelle dans ce lycée, elle appréhendait cette journée où elle se retrouverait sûrement seule, étant donné que chacun aurait forcément son groupe d’amis.

- Au moins je pourrais passer plus de temps à étudier, pensa-t-elle.

C’est sur cette dernière pensée qu’elle décida de se rendre dans son nouvel établissement.
Prenant un papier et un stylo, elle griffonna quelques mots et laissa la petite feuille sur la table. Et sans faire de bruit, elle ferma la porte d’entrée à clef.

*

Heureusement qu’elle s’était couverte. Dehors le vent soufflait tellement fort qu’on avait du mal à avancer.
Attendant le bus qui l’emmènerait exprès au lycée, Kazumi observa les personnes allant au même établissement qu’elle.

- Espérons que je ne vais pas tomber dans une classe bizarre, se dit-elle.

Le bus arriva et Kazumi eue juste le temps d’apercevoir une jeune fille, au loin, soupirer. Sûrement le fait d’avoir ratée le bus.
Après une conduite plus que sportive, où Kazumi manqua de tomber à plusieurs reprises, le chauffeur s’arrêta devant le lycée, souhaitant une bonne journée aux élèves.
C’était un très grand bâtiment qui ne ressemblait pas du tout à un établissement scolaire. Les murs étaient colorés de bleu, jaune et des dessins rendaient les murs encore plus joyeux. A droite, un bâtiment plus petit était séparé mais il était tout aussi coloré. La cour quand à elle, était grande aussi. Une petite fontaine ornée d’un ange pointant d’une même flèche le ciel et son cœur, était en son centre et des bancs avaient été placés un peu partout.
Elle se dirigea vers le petit bâtiment, qui se trouva être l’administration et demanda à la première personne qu’elle vit, la concierge, si la principale était là.
Dans un sourire chaleureux, la concierge acquiesça sans rien dire et lui indiqua du doigt le bureau de la directrice. Et dans un remerciement, elle alla toquer à la porte. Kazumi entendit un bruit de tiroir se refermer précipitamment et un « Entrez ».

- Bonjour Mlle Yamamoto. Je suis Kazumi Matsumoto, la nouvelle élève, se présenta-t-elle.

- Je te souhaite la bienvenue dans notre établissement, lui répondit la principale chaleureusement.
Désolée, reprit-elle, mais je n’ai pas ton emplois du temps sous la main. Je vais t’accompagner dans ta classe.

La directrice observa Kazumi, elle aurait reconnu ces yeux entre mille. Elles partirent alors, direction la salle de classe de Kazumi, et la principale lui apprit que la concierge était muette.
En entrant dans le grand bâtiment, Kazumi resta un instant surprise par l’intérieur. Il ressemblait encore moins à un lycée. Des dessins, très beau, avaient été peints sur les murs.
Ils étaient tous différents. On pouvait voir un dragon sur son rocher alors que sur le mur d’en face, un chat courrait après une souris, rappelant un dessin animé.
Yamamoto salua les surveillants qui lui répondirent respectueusement. Il fallait dire que la directrice était très imposante. Elle était grande, brune avec de beaux yeux chocolats, et sa présence dégageait un respect total, alors qu’en même temps, elle respirait la joie de vivre.
Tandis que Kazumi finissait de détailler la brune, elles arrivèrent au 2ème étage.
La directrice soupira et dit :

- Écoute là gueuler cette vieille peau. C’est ta prof’ d’économie, toujours à se plaindre.

La blonde se mit à rire et la principale lui sourit.
Frappant à la porte, Yamamoto ne prit pas la peine d’attendre et ouvrit la porte. La prof’, une vieille femme d’une cinquantaine d’année, les cheveux court et le visage ridé, s’apprêtait à répliquer méchamment à la personne étant rentré sans son autorisation, mais voyant qui était la personne en question, se ravisa et la salua aussi respectueusement que les surveillants. Les élèves en firent de même en se levant avant de se rasseoir sous l’autorisation de leur directrice.

- Mlle Yamamoto. Que me vaut cette visite ?

- Je vous amène une nouvelle élève.

La jeune blonde entra dans la salle ou peu de personne faisait attention à elle, trop occupés à reprendre leur conversation là où ils l’avaient laissés. Certes la principale était craint par tous, mais beaucoup d’étudiants savaient qu’elle n’était pas méchante, bien au contraire.
Échangeant encore quelques phrases avec ses interlocutrices, Yamamoto salua la classe avant de sortir. La main sur la clenche, elle se retourna brusquement et inspecta la salle.

- Où est Sana ?, demanda-t-elle.

Il y eu un moment de silence quand un garçon aux cheveux rouge foncé prit la parole :

- Euh… elle est au toilette, répond-t-il.

- Au toilettes, reprit la brune. Masato, tu sais qu’il est 8h20, alors je m’demande bien ce qu’elle fait depuis 20 minutes aux toilettes.

- Bah elle a peut-être attrapée un truc. A moins qu’elle ait un problème de fille, vous savez ce que c’est, reprit le roux avec un sourire qu’on pourrait qualifier comme idiot.

La principale soupira d’exaspération et sortit, pour de bon cette fois, de la salle de classe.
En sortant de la grande bâtisse pour rejoindre son bureau, elle aperçu une jeune fille vêtu d’un manteau noir. Elle l’aborda :

- Alors Sana, ce mal de ventre ça va mieux ? lui demanda-t-elle.

L’élève bafouilla quelques excuses et se contenta de lui répondre :

- Euh bah je sais pas vraiment quoi vous répondre, à part que Masato a due me foutre la honte pas vrai ?

La principale rigola et demanda son carnet à Sana pour confirmer le fait qu’elle était bien au toilettes.
La plus jeune la remercia et fila vite en classe.

*

De retour en classe, Mme Limiet, demanda à Kazumi de se présenter et d’aller s’asseoir au fond de la classe, à coté d’un garçon qui semblait assoupi.
Elle inspecta sa classe qui lui semblait normale au premier coup d’œil.
Devant elle, le roux de tout à l’heure faisait un avion en papier quand il fut interpellé par les deux filles à sa droite :

- Eh Masato, commença la blonde aux cheveux attachés, Sana va te tuer vue ce que t’as dit.

- Nan mais attend c’est pas d’ma faute si vous, les filles, avez des périodes…comment dire…contrariante, se justifia-t-il.

- Va lui dire ça à elle, reprit la brune dont l’œil gauche était caché par une mèche, Je suis sur qu’elle sera très contente.

Miko, la blonde, et Tamaki, la brune, rigolèrent alors que Masato, la mine renfrogné, se demandait quel châtiment Sana allait lui trouver.

*

Son carnet en main, Sana entra sans frapper, ce qui énerva Mme Limiet.
Elle fit montrer son mot à la prof’, qui vit qu’il avait été signer par la directrice, et alla s’asseoir à coté de Masato. Ce dernier lui un adressa un sourire gêné alors qu’elle le fusilla avec ses yeux d’un bleu mystérieusement sombre qui se mariaient très bien avec ses cheveux noirs et violets.

- Écoute Sana, je suis désolé mais c’est la 1ère chose qui m’est venu à l’esprit et………

- Moi aussi je suis désolé, la coupa-t-elle, mais tu connais mon 2ème prénom.

- Folle ? tenta le roux.

- Ouais bon, tu connais mon 3ème prénom ?

Voyant que Masato ne semblait pas comprendre, elle écrivit un mot sur un papier qui fit froid dans le dos au roux : VENGEANCE.

- Je suis finis, pensa-t-il.

*

C’était la récré, la 2ème heure s’étant déroulée sans problème, et Kazumi partit voir Yamamoto. Le problème, c’est qu’elle n’était pas seule. Dans le bureau, un garçon semblait en pleine conversation avec elle.

- Mais pourquoi vous lui avez dit ? Elle veut ma peau maintenant. Et vous connaissez les vengeances de Sana, pas méchante mais vraiment tordues.

- Écoute Masato, ce n’est tout de même pas d’ma faute si tu sors toujours des excuses débiles.

Masato continuait de geindre, alors Kazumi décida quand même de toquer. Le roux lui ouvrit et lui sourit.

- Je suis venu chercher mon emplois du temps Mlle.

- Tu peux m’appeler Mizura, répondit gentiment la plus âgé. Et pour ton EDT, désolé mais je n’ai pas eue le temps de faire des photocopies.

- C’est bon Mizura, j’vais lui en faire.

- Merci Masato. Mais je n’peux quand même rien pour toi avec Sana.

Masato murmura un « J’aurais essayer » qui ne manqua pas à Kazumi.
Les deux élèves saluèrent Yamamoto et partirent en direction du bureau des surveillants.
En sortant, Masato prit la parole :

- Au faite, j’me suis pas présenté. Je m’appelle Masato Kazeko. Et toi c’est Kazumi c’est ça ?

- C’est ça, répondit-elle dans un sourire.

- Tu vas voir, ce lycée est génial. Bon, bien sur y a des gens complètement cinglés mais tu vas t’y faire.

Kazumi rigola et espéra qu’il s’était compté parmi ces cinglés.
Le garçon vit au loin ses amis et leur fit des gestes et des signes incompréhensibles.
Daito, un des garçons aux cheveux noirs avec deux mèches blondes à l’avant dit aux autres :

- Faisons semblant de comprendre ce qu’il dit.

Les autres garçons firent des signes à Masato.

- Bah, pourquoi ils me parlent du théorème de Thalès ?

Kazumi le regarda bizarrement alors que du coté des garçons, Sana, suivit de Miko et Tamaki arriva.

- Pourquoi vous lui parlez de Thalès ? Il est aussi nul en maths que moi.

Les garçons se regardèrent et Ryusuke, celui qui dormait à coté de Kazumi, lui demanda de traduire.

- Ils vont faire des photocopies pour la nouvelle.

Ils ne cherchèrent même pas à comprendre comment elle comprenait ce langage.

*

- Yo Saki, tu peux me faire une photocopie s'te plait.

Saki était une jeune femme d’environ 25ans, les cheveux rose et les yeux marrons.

- Ouais, bien sur, répondit-elle. T’es nouvelle toi, dit-elle à l’adresse de la blonde.

- Oui, je m’appelle Kazumi.

- Moi c’est Saki. Si t’es dans la classe de Masato, tu vas pas t’ennuyer.

Kazumi lui sourit et ils parlèrent encore un peu avant de partir.

- Euh, j’dois aller voir la prof' de français, tu sais elle est dans quelle salle à cette heure là, demanda Kazumi.

- Ouais, elle est en 215. Bah attend j'vais t'accompagner. J'dois aller la voir aussi.

Sur le chemin, il refit des signes à ses amis, traduit une fois de plus par Sana.

- Ils vont voir la prof' de français.

Tamaki sursauta.

- J'avais oubliée. J'dois aussi aller la voir.

- Pourquoi ? demanda Ryusuke.

- Elle a oubliée deux points à mon contrôle.

Sur ce, elle se leva et alla rejoindre Masato.

- Comment elle est la prof’ de français ?

- Bizarre mais très marrante, lui répondit Tamaki qui venait d’arriver. Je suis Tamaki Nekotori.

- Et moi c’est Masato, lui répondit le roux, bien qu’il sache qu’elle ne lui avait pas parlé à lui.

- Pourquoi tu dois aller voir la prof’ ?

- J’sais pas. C’est elle qui m’a appelé. Je m’demande ce que j’ai fait.

- Ah ok. Et toi Kazumi, pourquoi t’y vas ?

- Pareil que Masato.

Ils continuèrent de bavarder avant d’arriver dans la salle.


- Soba ni iru tatoe donna ni
Kanashii yume da toshite mo kamawa nai
Kimi no namida ni furetai yo... Baby
I pray... "shinjite"

- Alors Mme Takagi, vous regardez GINTAMA ? se moqua Masato.

La prof’ était très jolie. Une blonde aux yeux émeraude.

- Évidemment, j’adore cet anime, lui répondit elle sans vraiment s’en rendre compte.
Eh mais, qu’est-ce que vous faites là ?

- Vous nous avez appelés.

- Ah oui, c’est vrai. Je voulais me présenter à Kazumi. Je suis Mme Takagi, ta prof’ de français et prof’ principale. Et toi Tamaki, que veux tu ?

- Eh bien à mon dernier contrôle, vous m’avez oublié 2 points.

- Oh et bien pour me faire pardonner, je vais t’en rajouter un 3ème.

- Oh et bah merci Mme.

- De rien. Et toi Masato si je t’ais fait venir, c’est pour te raconter un truc vraiment choquant.

- Bah allez y. Me faite pas attendre comme sa, dit-il surexcité.

- Samedi, je suis sorti en boite et devine qui j’ai vue en train de danser sur une table…… M. Satake, et en caleçon en plus, raconta-t-elle morte de rire.

Les trois élèves se mirent à rire, bien que Kazumi ne sache pas qui était M. Satake. D’ailleurs, elle était surprise qu’une prof’ parle de ça avec les élèves.

- Attendez, comment était son caleçon ? Demanda la brune.

- Bleu avec des petits éléphants.

Une fois de plus, un fou rire les gagna.

- Enfin bref. Kazumi, il y a certains prof’ qui vont te rabaisser tout au long de l’année, alors n’hésite pas à leur répondre. Ne t’inquiète pas, si il arrive quoi que ce soit, on prendra ta défense, lui assura la prof’.

- Euh d’accord, merci.

Et dans un sourire, Takagi leur laissa la classe pour aller aux toilettes.
Elle croisa alors le reste de la bande.

- Bonjour Mme Takagi, vous savez où sont Tamaki et Masato, demanda Kogai, un brun aux cheveux ébouriffé et aux yeux noirs.

- Oui ils sont dans la salle avec la nouvelle. Au passage, soyez gentils avec elle. Elle n’a pas l’air très à l’aise avec les gens.

- Comptez sur nous M’dame, répondit Miko.

Ils continuèrent jusqu’à atteindre la salle où Miko se jeta littéralement sur Tamaki.

- Tamakiiiiiiiii, j’viens de parler avec Masashi de la terminale 6 et j’te jure c’est THE mec, lui dit-elle rêveuse.

- Ouais c’est « THE » mec qui sort avec 10 filles par semaine et qui, en 5ème mangeait encore ses crottes de nez, répondit Tamaki exaspérée.

- Oooh le dégueulasse. J’le trouve plus aussi beau finalement.

Elle sortit une feuille et barra le nom de Masashi.
Elle se présenta à Kazumi avec un petit commentaire sur sa beauté et le reste de la bande en firent autant. Ils firent tous connaissance avec la nouvelle qui resta surprise que Sana ait 17ans, elle avait encore une tête d’enfant.
D’ailleurs, cette dernière paraissait distante à l’égard de la blonde qui ne comprenait pas pourquoi.
Pensant avoir fait quelque chose de mal, elle demanda à Miko si elle avait fait quelque chose qui aurait pu contrarier la jeune fille.

- Sana ? Naaan tu lui a rien fait ne t’inquiète pas. Elle est comme ça. Elle n’aime pas trop qu’on chamboule sa vie. Ses amis sont ses amis, ses affaires sont ses affaires. Ce que je ne comprend pas puisqu’elle est la première à prêter un truc si on en a besoin. C’est contradictoire n’est-ce pas ?

- Un peu oui, souria Kazumi.

- Mais ne t’en fais pas, elle va s’y faire et quand on la connaît, c’est une fille génial.

Kazumi resta tout de même sceptique. Mais quand elle regarda en direction de Sana, qui riait avec Masato, elle se dit qu’elle avait vraiment l’air gentille. Un peu comme eux tous.
Finalement, elle ne passera pas l’année scolaire seule à étudier.

A l'entrée de la salle, la directrice et la prof' de français les regardait.

- Tu avais raison Mizura.

- Je suis la principale, c'est normal que j'ai raison. Kazumi ne pouvait être qu’avec eux.

- Je sens que cette année va être différente des autres, répondit avec mystère la prof’ de français.

- Moi aussi j'le sens. Moi aussi.

Au fait, j'ai déja fais plus de 20 chapitres, alors si ça vous intéresse Wink
_________________
KADELIIIII POWAAAAA

Atteinte du syndrome de Gouzidy ★
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fictions et textes Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0642s (PHP: 59% - SQL: 41%) - Requêtes SQL effectuées : 17