CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Code Lyoko] Un Youtubeur vous offre u...
[Code Lyoko] La Renaissance de l'île S...
[IFSCL] IFSCL : 7 ans déjà !
[IFSCL] IFSCL 3.3.0: trailer + voix offi...
[Créations] Code Lyoko : Un live ce samedi !
[Code Lyoko] Nouveau dossier : Serial ...
[Site] Les trouvailles du Père Dudu 201...
[Créations] Notre Communauté fait le plein d...
[Créations] Code lyoko Relight : Dans les co...
[LyokoRéseau] Emergence du MMORPG : Lyoko Online
 
 Derniers topics  
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Fanfic] Projet Renaissance
[Fanfic] Le futur nous appartient
[HS] Spoters - Lance-toi et crée ton ...
[Jeu Multi] Lyoko Conquerors: The Onl...
[Fanfic] Faux Espoirs - CHAPITRE 11 !!
Questionnaire
Les couples de Code Lyoko
[Jeu Code Lyoko] IFSCL - 3.4.0
[Fanfic] Numéro 3 ~ Ruth
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[One-Shots] Plume insomniaque

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fictions et textes


Page 1 sur 1







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Café Noir MessagePosté le: Sam 27 Juil 2013 00:31   Sujet du message: [One-Shots] Plume insomniaque Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 27 Mar 2012
Messages: 1490
Localisation: Thugland
Amis du soir, bonsoir, amis du jour, bonjour, ami de la nuit, bienvenue ici !

Je viens donc poster un One-Shot, qui m'a été inspiré après une conversation avec ma chère et tendre nièce, Oddye. C'est un OS écrit en cette magnifique nuit. Un OS nocturne, posté dans la nuit, parce que je ne veux pas dormir.
Il est assez court, et pourtant j'ai bien galéré pour avoir suffisamment de matière. J'espère dans tous les cas qu'il vous plaira et surtout... qu'il vous parlera.

http://i.imgur.com/pEBwnGz.png


    Je n’aime pas du tout dormir. Je déteste ça. Pourquoi ? Déjà parce que j’ai peur du noir. J’ai peur des ombres des revenants qui attendent que je sombre dans le sommeil pour me déchirer le cœur. Si je ferme les yeux, ils me prendront, ils me dépouilleront, ils m’enlèveront mon âme. Je ne pourrai pas hurler car la peur me paralysera la gorge que des ongles lacéreront. Je reste les yeux écarquillés pour ne pas m’y risquer. La nuit, j’aimerais apercevoir une lueur lumineuse. Une lumière oubliée dans la salle de bains qui pourrait veiller sur moi, par exemple. Ou une veilleuse, la lumière du clair de lune, quelques rayons de soleil que j’aurais capturés avant que le soleil ne se couche. Une lueur apaisante pour me protéger, pour me rassurer. J’ai toujours peur du noir. Et je n’aime pas dormir.

    Et puis je n’aime pas dormir pour cette autre raison que personne ne semble comprendre. Je n’aime pas dormir parce que ça ne sert à rien.
    C’est inutile, c’est une véritable perte de temps. Nous passons la moitié de notre vie plongés dans le sommeil, immobiles, inconscients, inutiles. Pendant cette moitié de vie, on ne vit plus. On laisse les rêves nous envahir et prendre possession de nos corps paralysés par la fatigue ennemie. À la merci du monde onirique. Mais pour quoi ? Pourquoi dormir ? Pourquoi dormir alors que nous pourrions faire un demi-milliard de choses plus intéressantes ? Pourquoi dormir alors que nous avons toute une planète à découvrir ? Pourquoi dormir alors que nous pourrions parler avec des amis, rencontrer de nouvelles personnes, écrire, faire des dessins, parcourir la Terre, apprendre à peindre - j’ai toujours rêvé d’apprendre à peindre -, et encore bien des choses ?

    La nuit, on pourrait continuer notre journée. Elle pourrait remplacer ce temps libre envolé. Vous savez ? Celui que le reste de notre journée nous vole. Et le reste de la journée, c’est quoi ? C’est ce temps qu’on passe enfermé derrière un bureau, à s’ennuyer. Ce temps libre qui nous revient de droit et que la nuit nous vole. La nuit nous vole notre liberté. Ce temps pour nous, rien que pour nous, où l’on ne doit rien. Rien à personne, rien à soi-même, rien à rien. Ce temps où nous n’avons rien à dire, rien à penser, rien à faire. Ce temps où l’on serait juste en train de vivre, tout simplement. Comme un nuage, comme de l’eau, comme une étoile. Vivre intensément, vivre de tout son cœur, vivre tout ce qu’on peut vivre. La nuit, on pourrait donc continuer notre journée. Après le dîner, on pourrait retrouver des amis dans un parc, au clair de la Lune, et se raconter des histoires. La nuit deviendrait un instant partagé par tout le monde, un moment où tous les cœurs sont réglés à la même vitesse, où tous les regards peuvent se croiser, où tous les sourires peuvent être échangés. Ce moment unique, partagé entre les gens heureux qui profitent de ce moment de la journée qui leur revient de droit. Ces quelques heures où le monde s’arrête et fait une petite place à chacun dans l’univers.

    La nuit, c’est aussi de nouvelles perspectives. C’est le moment de découvrir, de se découvrir. De découvrir des passions, des talents. D’appendre. À dessiner, par exemple. Qui n’a jamais voulu savoir dessiner ? Apprendre à jouer de la musique, aussi. Ou à courir plus vite. À sauter plus haut. C’est le moment d’oser. D’oser se gaver de chocolat, caché sous la couette. D’oser escalader des montagnes. D’oser courir jusqu’à la mer. D’oser tomber amoureux.
    C’est le moment de faire ce que vous avez repoussé au lendemain. Écrire la lettre qu’il faut écrire, lire enfin le livre qu’il fallait lire depuis bien longtemps… C’est le moment, l’occasion de commencer une série, d’inviter les nouveaux voisins et de prendre son temps, sans perdre son temps. Parce que c’est ça la magie de la nuit. On a le temps. On a beaucoup de temps. Du temps où tout est permis, dans l’obscurité faiblement éclairée par les lueurs de la Lune et de ses reflets dans les nuages et les lacs. Le clair de la Lune et qui suffira à elle seule à éclairer la nuit des veilleurs. La nuit de ceux qui vivre les 24 heures de leurs journées. Ceux qui veulent vivre chaque seconde intensément.

    La nuit, c’est le rêve. C’est regarder les étoiles et s’imaginer sauter de planète en planète, comme le Petit Prince. C’est s’allonger dans l’herbe verte et contempler la voute céleste obscure. C’est déceler la poésie dans le moindre astre. C’est éteindre les éclairages électriques et faire confiance à la lumière lunaire et au ciel étoilé qui guident nos pas dans le noir. C’est écouter le bruit du vent, les feuilles qui tremblent, le loup qui hurle pour remercier la pleine lune. L’oiseau qui rejoint son nid. Le chat qui s’est faufilé derrière nous et nous fixe de ses yeux verts et pétillants de liberté. Les cigales poursuivent leur symphonie inlassablement. Elles semblaient jouer un peu fort, au début. Mais leurs chants ont fini par faire partie intégrante de l’ambiance nocturne et en deviennent mélodieux, harmonieux. En tendant l’oreille, on entendra le rouge-gorge insomniaque. Et les plus vifs remarqueront les passages discrets de la chauve-souris. La nuit, c’est le rêve. Et c’est un nouveau monde à découvrir. Un monde nocturne, plongé dans l’obscurité, qui a sa poésie, sa faune, sa flore, ses surprises… son silence. Parce que la nuit, c’est aussi le silence et le calme. L’apaisement. La nuit, elle nous comble, elle nous apaise, elle nous calme. La nuit, c’est la dernière porte qui claque, le dernier rire bruyant, la dernière lumière qui s’éteint… Et puis plus rien. Le silence s’installe. C’est la nuit.

    Et c’est pour ces raisons que je n’aime pas dormir. Parce que je ne veux pas perdre la moitié de ma vie à somnoler sans contrôle sur mon propre corps tandis que mille choses plus merveilleuses sont encore à faire, mille histoires plus magnifiques sont encore à vivre, mille aventures plus fantastiques sont encore à créer. Je ne veux plus que la nuit me vole mon temps, je ne veux plus remettre à demain la lecture de ce livre, je ne veux plus ignorer mes voisins, je ne veux plus ignorer cette partie de ma vie, je ne veux plus avoir peur du noir, je veux simplement vivre. Vivre comme je n’ai jamais vécu. Vivre plus fort. Je veux prendre du temps pour mieux le perdre. Et pour ça, je ne veux plus jamais dormir.
_____

Et voilà !
A vos commentaires élogieux ! Je suis un boss, donc vous pouvez y aller franco sur la critique ! //sefaitjeterparlafenêtre//
Mercis à Zéphyr, Oddye, Flora et Gummy !

_________________
Le $ang et la $ueur chapitre 12

« L'avenir, je vois comment qu'y sera... Ça sera comme
une partouze qui n'en finira plus... Et avec du cinéma
entre... Y a qu'à voir comment que c'est déjà... »
Céline, Voyage au bout de la nuitr


Dernière édition par Café Noir le Mar 22 Oct 2013 15:08; édité 6 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
charon MessagePosté le: Sam 27 Juil 2013 00:53   Sujet du message: Répondre en citant  
[Je suis neuneu]


Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 286
Miam miam je l adore ce texte , il me plait car il dit la veritè , Tas un bon coup de plume ou de pinceaux pour les peintre Wink mais je le trouve tres reposant et relaxant . On peut mediter pas mal de temps desus et aprendre certaines choses utile.
Tu permet que je te l emprunte pour mes eleves de meditation et de combat ?
Sinon ce texte parle de toi Cafè Noir ou il faut le prendre comme une histoire anonymes
J adore , cest exelent !!!!

Cordialemnt
Charon

Edit Kerian : Des majuscules et des points à chacune de tes phrases c'est trop demander ?


Cest bon Kerian ?
_________________


http://imageshack.us/a/img46/2270/7u5s.png
http://imageshack.us/a/img341/2990/jqb8.png

merci pour ce sublime pack de me98
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Café Noir MessagePosté le: Sam 27 Juil 2013 22:45   Sujet du message: Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 27 Mar 2012
Messages: 1490
Localisation: Thugland
Merci pour ton commentaire, Charon.
A titre informatif, mon pseudo c'est Café Noir, et non Cafè Wink.
C'est effectivement un texte relativement personnel, avec cependant quelques nuances. C'est en cela que j'ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce One-Shot. C'est parce que j'ai pu exposer clairement un point de vue, une idée qui me trottait dans la tête depuis longtemps.

Voilou ! Merci encore !

_________________
Le $ang et la $ueur chapitre 12

« L'avenir, je vois comment qu'y sera... Ça sera comme
une partouze qui n'en finira plus... Et avec du cinéma
entre... Y a qu'à voir comment que c'est déjà... »
Céline, Voyage au bout de la nuitr
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
GummyBear MessagePosté le: Dim 28 Juil 2013 02:05   Sujet du message: Répondre en citant  
Maître du jeu (+ mag)


Inscrit le: 27 Jan 2013
Messages: 432
Localisation: Dans un paquet Haribo nancéen.
Alors, il paraîtrait qu'un OS du célèbre Café Noir git dans les profondeurs de ce sous-forum.
Qu'à cela ne tienne, la nouvelle recrue du Mag' en ligne a tenu à tirer cette histoire au clair et voici également une tentative de vengeance personnelle en vertu d'une drôle affaire de lentilles.


Tout d'abord, lorsqu'on arrive sur cette page, on est accueilli par une charmante bandrole écrite en lettres manuscrites, arborant les mots "Je ne veux plus jamais dormir.". La sobriété de ce choix, ainsi que son élégance, apportent un charisme non négligeable à cette oeuvre, auquel on peut ajouter son titre plutôt aguicheur. Les foules le trouveront beau.
La mise en page est également travaillée. Attention les yeux, on est en face d'un texte justifié (©Pikamaniaque, notre référent bien aimé) et originalement aéré. Encore un point positif, mais rien d'étonnant lorsqu'on sait qu'on a affaires à celui qui a stylisé une moyenne de 600 pages du MEL.
Je passe donc pour les critiques de ce côté-là ; ça claque.

On ne parle pas de Code Lyoko aujourd'hui. Yeaaaaaa ! Que c'est bon de sortir des love-story de Yumi et d'Aelita, bon sang ! A la place, on a Café Noir qui nous incite à ne pas aller nous coucher. (Subtile, isn't it ?) pour lire son travail (méthode marketing très poussée. Il sait nous prendre aux couilles et je sais de quoi je parle). Cependant, si je ne peux pas critiquer ta cohérence, je vais parler de ton développement philosophique. =)
Et personnellement, j'aime bien. Qu'on dise YOLO ou carpe diem, on parle tous de ce bonheur idéal qui se conquèrerait au détour d'un chemin de la Cordillère des Andes (\o/). On a tous, au moins une fois, déjà pensé comme ça et moi même, je n'aime pas dormir.
Donc, pour l'originalité, c'est bof. Mais. Mais. MAIS. En fait, c'est tout ce que je voulais dire.
Je sais pas trop si c'est classable, mais j'aime bien les raisonnements stoïcistes et épicuriens (il me semble que tu nages vraiment entre les deux, aussi impossible ce puisse être) présents au cours de ce texte. J'ai quand même l'impression que t'es plus stoïciste, mais bon, OSEF.

DONC, matériellement (Hum), on se balade un peu partout où ton imaginaire accoste. Ce qui donne d'ailleurs la curieuse impression que tu es en train de rêver, paradoxe inside. C'est asez délicat à commenter du coup, alors pardonne une petite panne impromptue. Tu sais, que j'aime rêver, c'est tout ce qu'il y a à savoir.

Pour le finish, la langue ! Aucune faute dans ce texte et si des fois on a l'impression de relire les mêmes passages un peu redondants, le niveau rédactionnel reste vraiment très élevé. Tu peux être fier de toi, car cette OS a été écrite avec beaucoup de maîtrise. Y a un semblant de superflu, je me répète toussa, mais c'est bon dans le fond.


Et je termine ce commentaire comme Café Noir le ferait, en disant : "J'ai l'impression d'avoir servi à rien et que vous avez déjà tout dit."

En résumé, bravo ! Encore ! Plus long ! On t'aime ! Vengeance fail.

PS: Devinez qui est en train de ronfler, alors que j'écris ces lignes ? Bien, ceci étant fait.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Multicoloredanimals MessagePosté le: Dim 28 Juil 2013 03:53   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 06 Juin 2013
Messages: 247
Localisation: France, Montpellier
C'est très... Bien je n'ai jamais de vision comme celle-ci sur la nuit mais enfin récupérer ce n'est pas vraiment du temps perdu sinon très bon os moi même je fais nuit blanche mais continue !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
 
Dînloss MessagePosté le: Dim 28 Juil 2013 11:44   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 01 Mar 2012
Messages: 322
Localisation: derrière les porte de la plus grande bibliothèque du monde, plongé dans les livres
Alors je n'ai pas tout lu, je vais le lire et j'ai bien envie de te répondre Café Noir, je vais surement faire un texte quand j'aurais de l'inspiration pour répondre à celui-ci ^^... je ne sais pas trop où je le posterais, mais je vais le faire...
Je finis de lire et je critiquerais peut-être ^^.

Dînloss.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Dim 28 Juil 2013 12:39   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1011
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
*N'y tenant plus, Zéphyr partit commenter le OS de Café*

Alors mon cher Café Noir, par quoi vais-je commencer ? La mise en page ? Ok.
Sur ce point, c'est juste parfait. La banderole avec le titre de l'œuvre donne envie d'y poser les yeux. Le texte est superbement aéré, on ne peut faire mieux je pense. Que de raisons qui nous poussent à lire ce petit OS.

Ce qui est bien avec le OS, c'est qu'on va droit au but, aucun détour n'est pris, ce qui permet d'aller au coeur du sujet
(Note Zéphyrienne : Ce que je viens de dire n'est pas de moi, mais de Shaka ^^).
Bref, ton texte suit parfaitement cette logique - notamment avec son titre - en abordant une notion bien connue de tous : le sommeil. En partant de là, tu développes d'autres sujets très intéressants et philosophiques tels que le temps ou le rêve.
Sur l'écriture, je n'ai rien à redire non plus. Pas de fautes, un style fluide, un très bon niveau de rédaction, toussa...
Ensuite, au niveau de l'histoire en elle-même, j'aime les phases par lesquelles passent ce texte. La peur au premier paragraphe. Puis, on part dans une réflexion sur l'utilité et la perte de temps du sommeil (paragraphes 2 et 3). Les derniers paragraphes sont plus poétiques, plus rêveurs, plus légers. C'est donc agréable de passer par tout ça.

L'avant-dernier paragraphe est mon préféré. Il a un côté poétique vraiment agréable et très rafraîchissant (tu vas me dire, comment des lignes peuvent rafraîchir quelqu'un ? Dans mon monde, c'est possible Mr. Green). Seul point négatif dans ce paragraphe, je dirais que c'est la répétition du : « La nuit, c'est le rêve ».


Citation:
La nuit, c’est le rêve. Et c’est un nouveau monde à découvrir.


Peut-être qu'en écrivant : « La nuit, c'est un nouveau monde à découvrir », ça ressortirait mieux. Tu aurais même pu profiter de ce passage pour changer à nouveau de paragraphe. Bref.

Pour finir :


Citation:
Mercis à Zéphyr


De rien Mr. Green *je suis déjà dehors*.
Je me rend compte que mon commentaire est vraiment moyen Shocked.

_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Café Noir MessagePosté le: Dim 28 Juil 2013 19:51   Sujet du message: Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 27 Mar 2012
Messages: 1490
Localisation: Thugland
Merci à tous pour vos commentaires.

Gummy, merci d'avoir été aussi complet. J'ai pris note de tes remarques pour tenter de faire mieux la prochaine fois, notamment pour l'animation Wink. Merci aussi pour la correction orthographique au passage Wink.
Dînloss... Ca faisait bien longtemps que je ne t'avais pas vu sur le forum toi ! Tu commenteras peut-être ? Je croise les doigts. Et si tu postes quelque chose sur la nuit, je serai le premier à lire.
Zéphyr, merci pour ton message également. J'adore te voir relever les différents éléments auxquels j'ai pensé pendant ma rédaction.

Merci à tous ! Mr. Green

_________________
Le $ang et la $ueur chapitre 12

« L'avenir, je vois comment qu'y sera... Ça sera comme
une partouze qui n'en finira plus... Et avec du cinéma
entre... Y a qu'à voir comment que c'est déjà... »
Céline, Voyage au bout de la nuitr
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Dînloss MessagePosté le: Dim 28 Juil 2013 20:15   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 01 Mar 2012
Messages: 322
Localisation: derrière les porte de la plus grande bibliothèque du monde, plongé dans les livres
Café a écrit:
Ca faisait bien longtemps que je ne t'avais pas vu sur le forum toi ! Tu commenteras peut-être ? Je croise les doigts. Et si tu postes quelque chose sur la nuit, je serai le premier à lire


Ouaip je passe moins, étant énormément dégouté par la série CLE... mais je passe surtout pour lire et critiquer certaines choses ^^.

C'est gentil d'espérer quelque chose de moi ^^, mais je suis loin d'être un référence quand même.
Mais je pense que je ne vais pas commenter et critiquer ton texte, je vas plutôt y répondre par un autre texte dans quelques temps ^^, si je fais une critique je n'aurais pas le temps de faire autre chose...

enfin bon on verra ^^.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Oddye MessagePosté le: Dim 28 Juil 2013 21:56   Sujet du message: Répondre en citant  
Fleur immonde


Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 2017
Localisation: Dans un autre horizon
Coucou Tonton Glouton, Tonton Farceur, Tonton Génial !
Je t'avais dit que je commenterai ton OS, alors let's go !

Déjà, j'aime le titre, et la police d'écriture que tu as choisi Smile

Je vois ton texte comme une grande figure de style. C'est la poésie.
J'aime beaucoup cette phrase :
Citation:
Vivre comme je n’ai jamais vécu. Vivre plus fort. Je veux prendre du temps pour mieux le perdre.
.
Ton texte est puissant. Il parle d'un thème peu utilisé.

On se laisse transporter par ta plume, par ce que tu as envie de nous dire. J'aime vraiment la poésie qui se dégage de son texte.

En fait, il y a peu de choses à dire, parce que tout peut se résumer par ça :
"J'aime".
J'aime le thème, j'aime l'écriture, j'aime ce que tu as dit.

Il y a une part de vérité qui se dégage dans ce que tu as écrit.

Bref, j'aime, tout simplement. Alors continue à nous sortir de si beaux textes avec ta plume, Tonton !
_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/155549Ravensignaturecoinsarrondis.png

Je n'étais pas anciennement odd-4-ever.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
IDM4 MessagePosté le: Lun 29 Juil 2013 02:13   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 10 Fév 2013
Messages: 205
Yo' je t'ai dit que je commenterai alors je commente puisque de toute façon....
Je n'ai pas envie de dormir ! *BADAM TSH !*

Hem...

Bon, ce que je peux dire c'est que je me suis un peu retrouvé dans le texte. Je me dis toujours qu'en ne dormant pas je pourrais faire plein de choses intéressantes que je n'ai pas nécessairement eu le temps de faire durant la journée (lire une fanfic de Code Lyoko par exemple Smile)
De même, quand je dors, soit je me réveille soulagé de voir que ce n'était qu'un cauchemar, soit frustré de voir que ce rêve magnifique n'est justement qu'un rêve. Et en plus dans la majorité des cas, je le réveille avec horreur en voyant l'heure et me rendant compte des choses que j'ai loupées et que j'aurais pu faire durant ce temps perdu.

En plus c'est bien exprimé, c'est bien organisé c'est clair c'est lisible c'est pas trop long, bref, ça frôle la perfection (je dis pas que c'est parfait car il y a sans doute un petit défaut ou l'autre sur lequel j'ai volontairement fermé les yeux et oublié immédiatement après... Razz)

tout ça pour dire c'est beau, c'est bien, c'est géant, c'est [strike]le Boufbowl[/strike] Café Noir

_________________


Porte-parole des pro-Laura avec Zéphyr et Café Noir !
Un pour tous, tous pour Laura !

Auteur de la fic : Code Lyokô Génération


Dernière édition par IDM4 le Lun 29 Juil 2013 14:45; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Uraguio Koork MessagePosté le: Lun 29 Juil 2013 13:52   Sujet du message: Répondre en citant  
[Odd] Pince-sans-rire


Inscrit le: 03 Sep 2012
Messages: 395
Localisation: Dans un lieu qui n'existe pas...
Salut !
Quel beau texte. Quel beau texte. Que dire de plus, à part que c'est magnifiquement écrit, joliment présenté, et surtout très réaliste?

Je pense exactement comme toi,, à part que je n'ai pas peur du noir.
Cette minute poétique, simple, m'a fait du bien, et en reprenant Zéphyr, m'a rafraîchi.

J'aimerai bien que tu écrives d'autre OS, aussi, euh... philosophique et sympathique!
Voilà, ce texte est philosophique et sympathique !

@+, Uraguio
_________________

http://imageshack.us/a/img10/1027/du6g.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
 
Café Noir MessagePosté le: Lun 29 Juil 2013 19:38   Sujet du message: Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 27 Mar 2012
Messages: 1490
Localisation: Thugland
Coucoucoucoucoucoucoucoucoucoucoucoucoucoucou !

Oddye a écrit:
Coucou Tonton Glouton, Tonton Farceur, Tonton Génial !

On m'appelle ? Mr. Green

Bref, merci à tous. Vos commentaires me prouvent que j'ai réussi à vous parler à travers ces pauvres lignes, et c'était mon but. Donc, c'est trop bien.
Je prépare mon texte pour l'animation en ce moment, je le posterai peut-être ici.

IDM4 a écrit:
Et en plus dans la majorité des cas, je le réveille avec horreur en voyant l'heure et me rendant compte des choses que j'ai loupées et que j'aurais pu faire durant ce temps perdu.

Tout à fait pareil. LE réveil qui m'annonce qu'il est déjà 10 heures : ma hantise.

A la prochaine nuit blanche !

_________________
Le $ang et la $ueur chapitre 12

« L'avenir, je vois comment qu'y sera... Ça sera comme
une partouze qui n'en finira plus... Et avec du cinéma
entre... Y a qu'à voir comment que c'est déjà... »
Céline, Voyage au bout de la nuitr
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Pikamaniaque MessagePosté le: Mar 30 Juil 2013 13:42   Sujet du message: Répondre en citant  
Référent Pikamaniaque


Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 469
Localisation: Norende.
C'est à mon tour de commenter.

Café Noir, dans ce texte d'une rare puissance, tu nous emmènes au tréfonds d'une réflexion philosophique, malheureusement bien souvent abordé par les grands penseurs de notre monde. En revanche, je tiens à préciser avec quelle dextérité tu sais manier la verve. Ton discours a été fluide, il a été fluide autant que je n'ai relevé qu'une seule faute dans tout ce que tu as fait. Ce qui n'est pas infamant à ma connaissance.

« La nuit de ceux qui vivre les 24 heures de leurs journée »
→ Il manque forcément quelque chose.

Outre ce problème orthographique, je vais commenter à présent, non plus la forme mais le fond. Je ne vais pas répéter les éloges quasiment fanatiques de ta groupie GummyBear ! Tu sais très bien que ce que tu as fait n'est pas au niveau d'un garçon de seize ans. Oui. En effet. C'est génial. Absolument génial. Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas laissé prendre à ce jeu. Par conséquent, parlons du fond. Allez. S'il vous plait. *tape dans ses mains*. Apportez-moi la Pratique de la Philosophie de A à Z version 1994. Merci.

Déjà, GummyBear a commis une erreur. Ton texte n'est pas dans la mouvance stoïcisme. Le stoïcisme dit que l'on doit vivre en harmonie avec la nature, OR, dormir fait parti d'un processus naturel que tu critiques ici dans ce cours OS structuré. Ce ne peut donc pas être du stoïcisme, quand bien même tu veuilles t'immiscer dans les trésors de la nuit. C'est en contradiction avec l'existence même de la doctrine qui revient à la fin de la Grèce antique. Non, comme il le disait avant de croire se méprendre, nous sommes ici dans un raisonnement épicurien.

C'est, vraiment très intéressant. De part déjà la façon dont tu nous sers ton texte. Tu structures chaque paragraphe en débutant par la même locution, et tu finis sur une conclusion, qui, là, malheureusement, me fait dire qu'elle est trop banale. J'ai eu l'impression que tu t'es répété comme une boucle concernant certaine formule que j'ai retrouvée une, deux, voire trois fois. Dans un même paragraphe, notamment le dernier, cela fait assez tâche alors que tu pourrais aborder le problème sous un substantif qui marche tout à fait.

Je ne sais pas trop quoi te dire d'autre. Il me semble avoir fait le tour de mon commentaire. Tu peux te targuer d'obtenir la Mention très bien et les félicitations du jury. J'émets juste une dernière objection, parce qu'un commentaire totalement positif, ce n'est pas dans mon idéologie : je l'ai cité plus haut, il aurait fallu, pour apporter une dose d'originalité, que tu t'appropries le thème du soleil dans une explication plus étoffée. Tu nous expliques que "La nuit c'est le rêve". Mais si la nuit c'est le rêve, pourquoi la nuit est-elle pleine d'ombres pour les Hommes ? Au-delà de cela, et toujours dans ton thème, pourrait-on vraiment abandonner le monde des rêves pour vivre toute une journée, alors que les rêves sont l’ouverture à l'imagination ? Cela ne fermerait-il pas l'imagination ?

Dans un texte philosophique, il faut s'attendre à des questions philosophiques qui en découlent. Merci pour cette lecture Café Noir.

Pikamaniaque.

_________________
« Si tu y crois de toutes tes forces, un mensonge peut devenir réalité. Alexandre Schwartz … Le savait mieux que quiconque. »
— Chapitre 12 (Projet Renaissance).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
Café Noir MessagePosté le: Dim 04 Aoû 2013 18:29   Sujet du message: Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 27 Mar 2012
Messages: 1490
Localisation: Thugland
http://i.imgur.com/vECvutX.png
Telle fut ma réponse.


Merci pour ce commentaire absolument génial. Ca me fait plaisir d'être lu par tant de bons fanficeurs. Les gens, je vous aime. Merci pour les éloges du début de ton message, elles me sont allées droit au coeur.

Citation:
Le stoïcisme dit que l'on doit vivre en harmonie avec la nature, OR, dormir fait parti d'un processus naturel que tu critiques ici dans ce cours OS structuré.

Alors, jje sais pas. Déjà, parce que je n'y connais rien en philosophie - c'est bien dommage, j'adore ça. Oui, je critique un phénomène naturel. Et quelque part, je le critique pour profiter davantage de la nature, du monde, de la vie. Donc, je ne sais pas. En revanche, épicurien, ça l'est, si j'en crois mes faibles connaissances en matière de philosophie.

Citation:
tu finis sur une conclusion, qui, là, malheureusement, me fait dire qu'elle est trop banale.

Au départ, ce n'est pas cette conclusion que j'avais prévue. Mais j'ai finalement choisi celle-ci parce qu'elle bouclait la boucle. J'ai pris tous les éléments donnés précédemment, je les ai mis dans l'autre sens et ça m'a fait une conclusion. Comme un retour en arrière pour donner un côté logique à cette fin. (Pas clair.... t_t) J'essaierai d'aborder ma conclusion d'une manière différente la prochaine fois.

Citation:
Tu peux te targuer d'obtenir la Mention très bien et les félicitations du jury.

J'ai rêvé que j'avais la mention très bien au bac... o_O

Citation:
que tu t'appropries le thème du sommeil dans une explication plus étoffée.

Oui, je pense écrire un texte là-dessus un jour. Le sommeil est, paradoxalement, quelque chose qui me fascine.

Citation:
Au-delà de cela, et toujours dans ton thème, pourrait-on vraiment abandonner le monde des rêves pour vivre toute une journée, alors que les rêves sont l’ouverture à l'imagination ?

Voilà une question très judicieuse que j'aurais peut-être du plus traîter. D'un côté, j'offre ici une vision assez paradisiaque de la nuit. Donc on ne rêve plus, certes, mais ma version de la nuit assez féerique nous fait rêver, d'une certaine manière. La nuit que je décris, c'est celle où on va vers les gens, où tout le monde est plus ouvert, où on ose réaliser des rêves, des envies. En résumé, cet OS montre quelque part qu'il n'y a pas besoin de dormir pour rêver. Mais c'est peut-être un peu trop naïf.

En tous cas, ton commentaire, comme plusieurs au-dessus m'ont fait réflechir à mon propre texte dont je ne voyais même pas l'aspect plus ou moins philosophique avant.

Merci à tous, merci à toi.

_________________
Le $ang et la $ueur chapitre 12

« L'avenir, je vois comment qu'y sera... Ça sera comme
une partouze qui n'en finira plus... Et avec du cinéma
entre... Y a qu'à voir comment que c'est déjà... »
Céline, Voyage au bout de la nuitr
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fictions et textes Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0887s (PHP: 61% - SQL: 39%) - Requêtes SQL effectuées : 19