CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Trailer
[Code Lyoko] Un Youtubeur vous offre u...
[Code Lyoko] La Renaissance de l'île S...
[IFSCL] IFSCL : 7 ans déjà !
[IFSCL] IFSCL 3.3.0: trailer + voix offi...
[Créations] Code Lyoko : Un live ce samedi !
[Code Lyoko] Nouveau dossier : Serial ...
[Site] Les trouvailles du Père Dudu 201...
[Créations] Notre Communauté fait le plein d...
[Créations] Code lyoko Relight : Dans les co...
 
 Derniers topics  
[Divers] Usine Renault : construction...
[Jeu Code Lyoko] IFSCL - 3.4.0
Remake : Aelita aux pays merveilles
William est la marabounta
Map Minecraft de tout l'univers de la...
Map minecraft - [1.10] - Code lyoko -
New Aelita Renders/Recreations
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Fanfic] Bouffon du Roi
[Fanfic] Projet Renaissance
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[One-Shot] Wormhole

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 1







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Icer MessagePosté le: Mer 04 Mai 2016 18:55   Sujet du message: [One-Shot] Wormhole Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2103
Localisation: Territoire banquise
Édit d'Icer: Si ça n'a pas été fait en arrivant ici, il est conseillé de jeter un œil à ce topic : L'Un'Icer.


Spoiler


http://i.imgur.com/KhD8jkU.png



Vendredi 19 janvier

- Jérémie, tu vas où ?
Le concerné stoppa sa marche et se retourna. Il était tellement absorbé par ses pensées qu'il avait oublié Aelita. Cette dernière se tenait sous les arcades. Ils venaient de finir les cours. Quant à Ulrich et Odd étaient partis faire un baby-foot pour régler définitivement à l'amiable cette histoire de photo.
- Je dois absolument récupérer quelques informations à l'Usine. Maintenant qu'on sait que X.A.N.A possède un grand nombre de réplikas, il faut trouver une nouvelle solution pour le vaincre.
- Et tu as d'autres pistes ?
- Pas vraiment, mentit-il. Mais euh, je vais récupérer tout ce qui se situe sur le pupitre de commande et que j'ai pas sur mon ordi et qui serait susceptible de nous servir.
- Je comprends, si tu as besoin de mon aide ce week-end pour travailler, n'hésite pas à m'en faire part.
- Bien entendu. À tout à l'heure !
Il détala en trombe en direction du parc de Kadic. En réalité, Jérémie savait parfaitement ce qu'il fallait faire : Un programme multi-agent. Et pour cela, il voulait récupérer les données de la Marabounta, première œuvre de ce type de sa main, qu'il n'avait jamais pensé à conserver sur son PC mais dont les logs dormaient toujours à l'Usine. Un objectif peu avouable compte-tenu des souvenirs laissés par sa création – qui avait failli tuer Aelita. Voilà pourquoi il préférait rester flou sur ses intentions dans un premier temps. Une fois un travail plus concret effectué, il mettrait les autres devant le fait accompli.
Alors qu'il se dirigeait vers la plaque d'égout qu'il aurait bientôt en visuel, il s'arrêta brusquement. Il avait entendu du bruit. Y avait-il quelqu'un ? Ce n'était pas impossible. Habitué à être vigilant à cet endroit, il se cacha derrière un tronc de bonne taille et lança un regard vers l'endroit suspect. Il ne vit d'abord rien. Et puis, entre deux arbres dont les branches se croisaient, il eut l'impression de voir une silhouette de dos. Il cligna des yeux. Cette simple action permit à la forme de disparaître purement et simplement. Jérémie n'en revenait pas. Au-delà du fait que l'individu avait eu le temps de disparaître en un battement de paupière, il avait eu l'impression qu'il s'agissait de lui. Il tenta autant que possible de se remémorer la scène. Bien sûr, il était assez loin et de dos, mais cette chevelure blonde... Belpois décida de se rapprocher de l'endroit suspect, définitivement désert. Il compara sa taille grâce aux arbres. Elle semblait s'approcher de celle de la silhouette. Mais en admettant qu'il ait vu son image, cela pouvait bien être une nouvelle ruse de X.A.N.A, pour le retarder par exemple. Ce qui actuellement fonctionnait parfaitement. Il y avait plus simple.

Une fois arrivé à l'Usine, et avant de s'occuper des fichiers relatifs à la Marabounta, Jérémie fit un check de l'historique du Superscan. Rien. X.A.N.A n'avait activé aucune tour dans l'intervalle, et n'était donc a priori pas à l'origine de la curieuse manifestation visuelle. Avait-il pu simplement halluciner ? Pas impossible sur le papier, mais étrange que ce soit à ce moment là. Le collégien sortait d'une nuit de sommeil relativement bonne comparé à la moyenne, car l'attaque du réplika avait eu lieu la veille : Il était rare que leur ennemi contre-attaque le lendemain, d'autant qu'il avait activé une tour pour translater William et avait monopolisé l'énergie de ses réplikas pour balancer le Kolosse. La journée de cours n'avait pas été non plus éprouvante. Bref, Belpois était en forme. Alors pourquoi ? Il avait la sensation qu'il ne devait rien laisser au hasard, alors même qu'il s'engageait depuis peu sur le sentier décisif, qui devait le mener à l'anéantissement pur et simple de X.A.N.A.



Lundi 22 janvier

Les Lyoko-guerriers, en dehors de Jérémie, après un premier cours annonçant la nouvelle semaine à venir, s'étaient retrouvés devant le distributeur à la récrée. Ils avaient enfin le temps de parler plus franchement de l'avancée de la lutte contre X.A.N.A, surtout qu'Aelita venait d'annoncer qu'elle avait travaillé avec le seul actuellement présent tout le week-end.
- Attends, si je comprends bien, Einstein et toi, vous passez un week-end ensemble et tout ce que vous trouvez à faire c'est bosser !? réagit Odd qui aurait voulu que les deux intellectuels approfondissent leur relation.
- Bah, il fallait qu'on travaille sur le Superscan ! répondit naïvement la fille aux cheveux roses.
- T'y crois pas, vous êtes pires que Yumi et Ulrich tous les deux.
- Hein ?
- Heyyy ! lâcha le brun pour la forme.
- Bah quoi, c'est vrai ! se défendit Odd. Vous essayez toujours de nous faire croire qu'entre vous deux c'est copain et c'est tout.
Après un rougissement de circonstance des concernés, Della Robbia recentra la discussion :
- Au fait, il est où Einstein ? demanda-t-il, allusion au fait qu'il n'était pas venu au premier cours de la matinée.
- J'suis là, et on est dans la mouise, répondit soudain le blond en déboulant brutalement.
- Pourquoi ça Jérémie ? questionna la japonaise.
- J'viens de voir les parents de William se diriger vers le bâtiment administratif.
- Quoi !? réagit Ulrich. Mais comment tu peux savoir que c'est eux ?
- Bah après la disparition du X.A.N.Aguerrier je me suis quand même renseigné un minimum sur sa vie pour programmer sa réplique. Cela étant dit, c'est bien elle le problème, elle n'est pas au point et va faire foirer toute notre couverture à mon avis.
- Mais Jérémie, et les données récupérées à X.A.N.A lors de la translation de William ? s'enquit Stones. Elles ne t'ont pas servies à avoir de quoi le libérer ?
- J'ai commencé à y travailler quand tu es partie mais je n'ai pas fini, avoua Belpois. Je pense que la clé est là mais il me faut plus de temps. La visite des parents de William ce lundi tombe très mal.
- On fait quoi alors ? demanda Odd.
- Je file à l'Usine. Continuez de me couvrir coté profs, on a pas le choix.
- Ok vieux, courage.
Belpois avait à peine reprit son souffle qu'il était déjà reparti.
- Nerveux en ce moment le Jérémie, commenta Ulrich. Ok y a les parents de William mais au pire, il y a toujours le retour dans le temps.
- Tu as raison, avoua Aelita. Pendant notre week-end aussi, il avait l'air un peu bouleversé, et pour le coup, ça ne pouvait pas être à cause de ça.
- Bah, le connaissant, il se met juste la pression à fond depuis qu'il sait pour les réplikas et le Kolosse. On le changera pas, analysa Yumi.
- Peut-être bien, admit son amie. Qu'il se la mette ou pas, je ne doute pas un seul instant qu'il nous sortira une fois encore de cette mauvaise passe...

- Aelita, c'est le moment... chuchota Yumi.
- Ok. Maintenant !
Sous les yeux d'Ulrich, Yumi et Odd, et tandis que les Dunbar se prenaient la tête avec les Delmas, la réplique de William explosa. Jim se mit alors à hurler en pointant du doigt l'espace devenu vide.
- Là ! Lààà ! Mouah !
Heureusement, habitué à ses singeries, le proviseur ne regarda pas immédiatement.
- Mais enfin, calmez-vous Jim, qu'est-ce qui se passe ?
Moralès se tourna le temps de lui expliquer. Suffisant pour que Jérémie active la seconde tour, générant une nouvelle réplique de William.
- Votre fils, il était là ! Il est plus là ! Il s'est évaporé ! Oh...
- Mais, il est toujours là voyons, commenta Delmas, blasé.
La réplique toussota pour signaler sa présence.
- Oh ! Mais j'vous jure, il était là, puis il était plus là, et maintenant, il est à nouveau là !
- Euh... Vous avez besoin de vacances Jim.
- Oui, je suis bien là, commenta le faux William. Et tu as raison papa, la comédie a assez duré.
- Quoi ? Mais Wi..William ? réagit son père, qui sentait un changement d'attitude.
- Il faut croire que j'étais un petit peu déboussolé ces derniers temps, mais ça va mieux maintenant. Je vous demande pardon.
- Mon chéri... lâcha sa mère.

Le faux William et ses parents étaient dans la cour. Les Lyoko-guerriers, au complet cette fois, les observaient au loin.
- Tu crois que ça a vraiment marché Jérémie ? questionna Aelita.
- J'ai fait au mieux. Les mises à jour effectuées directement sur la tour de la réplique s'étant mal passées jusqu'ici, j'ai préféré reprendre le truc à zéro. Visiblement, ça passe.
- Nan mais attends, le gars dit « J'étais déboussolé » et ils oublient le coup du faux voyage, la maladie...? s'étonna Ulrich.
- Ouais j'sais bien mais bon, tu sais les parents quand c'est leur enfant, ils deviennent un peu cons.
Justement, au loin, la réplique faisait signe à Yumi que tout allait bien.
- Tant mieux, un problème de moins à régler, commenta Odd. Bon mais pour le vrai William alors ?
- Et bien, je vais continuer à travailler sur les données récupérées dans la tour, pas le choix...



Mercredi 24 janvier

Après les cours, qu'il avait par ailleurs séché, Jérémie avait convoqué l'ensemble des Lyoko-guerriers à l'Usine. En en discutant sur le chemin, les autres sentaient que quelque chose d'important se préparait. Sitôt le monte-charge ouvert à l'étage, Belpois accueillait ses amis flanqué de... la réplique de William.
- Elle rejoue les curieux ? demanda Ulrich en pointant du doigt la réplique.
- Non non, répondit Jérémie. Écoutez, j'ai fait ce que j'ai pu, ne m'en voulez pas mais ça ne va pas être de la tarte.
- On écoute... relança le samouraï virtuel en haussant un sourcil.
- En combinant les données récupérées sur William par Aelita dans la tour qui l'a translaté aux informations dévoilées par X.A.N.A sur ses réplikas lorsqu'il a envoyé le Kolosse, je suis parvenu à localiser le monde virtuel dans lequel X.A.N.A a installé la tour de William.
- C'est quoi ça, la tour de William ? questionna la japonaise. Je croyais que X.A.N.A n'avait pas besoin de ça pour contrôler les gens sur le monde virtuel.
- Oui c'est vrai, mais c'est à cause de cette tour que lorsqu'on dévirtualise William, il ne revient pas sur Terre libre ! devina Aelita, à coté d'elle.
- Bingo, confirma Jérémie. Par conséquent, la solution est de débarquer là-bas, de désactiver la tour, puis de battre William. Ce qui n'est pas très facile car l'endroit sera bien gardé, et X.A.N.A va nous voir venir.
- On est que quatre, c'est chaud... avoua Odd. Mais on ne perd rien à essayer, pas vrai ?
- Ouais, confirma son camarade de chambre. Des infos sur la constitution du réplika ?
- Aucune tant que le radar du Skid ou vous ne seront pas à l'intérieur, comme d'habitude.
- Mince, voilà qui n'arrange rien.
- Cependant, nuança Belpois. Votre remarque sur votre nombre n'est pas une fatalité.
- Comment ça ?
- Je peux venir avec vous. Depuis qu'on a amélioré la réplique, celle-ci peut sans aucun problème assurer la régie, elle sera même moins faillible que moi en tant que programme. Et moi, je suis virtualisé.
- Jérémie, réagit Ulrich. Franchement, je respecte le fait que tu te sacrifies, en quelque sorte, quand l'enjeu est important, mais est-ce que tu vas vraiment servir à quelque chose sur le terrain ?
- Ulrich a raison, ajouta Della Robbia. La dernière fois, on t'a surnommé le bel au pois dormant, c'est tout dire...
- Les gars !! corrigea la fille d'Hopper.
- Non Aelita laisse, ils ont raison. Je n'ai découvert aucun de mes pouvoirs lors de ma première virtualisation mais comme chacun d'entre vous, j'en ai. En fait, plutôt que de laisser faire le hasard, j'ai tout simplement lu les données du Supercalculateur...
- Ah, il fallait y penser, admit Odd. Et c'était intéressant ?
- Y a eu plus nul, admit Jérémie. Un gros chat violet par exemple.
- Hé oh ça va hein, t'avais qu'à changer ça lors de la mise à jour des équipements.
- Je plaisante Odd, j'essaye de me détendre. Mine de rien, j'aime pas me virtualiser.
- Jérémie, objecta Aelita. Je ne veux pas que tu y ailles si tu ne le sens pas.
- Ça ira. On restera groupé...
- Oui enfin, c'est un peu ce qu'on dit à chaque fois mon vieux, avoua Ulrich en ouvrant de nouveau les portes du monte-charge.

http://i.imgur.com/j9Z0In3.png


Le groupe des Lyoko-guerriers se trouvait dans le réseau avec le skid. Jérémie et son costume vert avaient pris place dans le navskid de William.
- C'est encore plus impressionnant qu'en visuel, admit l'intellectuel depuis sa position en observant le réseau.
- Tu changes de sujet pour faire oublier ta virtualisation sur les fesses ? railla la voix d'Odd.
- Odd, ferme-là ! cracha sa fausse cousine, qui voulait ménager Jérémie.
- Vous devriez bientôt apercevoir le replika, informa la réplique de William, désormais régie, coupant les protestations naissantes de Della Robbia.
- Tout juste, confirma Yumi. Il ressemble à n'importe quel autre d'ailleurs...
- Vu de l'extérieur oui, approuva Jérémie. Mais quelque chose me dit que ça ne va pas durer.
Belpois était nerveux mais réfléchissait quand même. L'absence de monstres sous-marin croisé en chemin signifiait selon lui que X.A.N.A était sûr de lui vis-à-vis de l'affrontement qui allait suivre. D'ailleurs, la porte du sas était déverrouillée et grande ouverte.
- Curieux, commenta Ulrich.
- Oh non. Je crois que nous sommes attendus, répondit Aelita.
Lorsque le vaisseau émergea de l'eau, le groupe reconnu immédiatement le ciel bleu nuit d'un territoire banquise. Mais la banquise en question n'était pas visible. Les Lyoko-guerriers réalisèrent leur bévue en voyant une sphère marron flotter dans les airs, au loin.
- Un cinquième territoire... ou plutôt un premier, décrypta la japonaise.
Aelia mis le cap sur l'objet volant. Comme l'original, un énorme trou – un tunnel – était présent en guise d'entrée. Le vaisseau s'y engouffra, plongeant momentanément le groupe dans le noir. La fille du créateur de Lyoko pouvait néanmoins se diriger grâce au sonar, privilégié aux phares pour sa discrétion. Au cas où.
- Bizarre, marmonna cependant Aelita. D'habitude...
Elle ne put finir sa phrase car un bruit sourd se fit entendre et le Skid fut violemment secoué.
- Wow, c'était quoi ça ? demanda Ulrich.
- On a cogné la paroi. Jérémie, le tunnel rétrécit trop, on ne peut plus avancer avec le vaisseau.
- Je vois une lumière au loin, informa Yumi.
- Bon ok, débarquons dans ce cas, nous finirons à pieds, conseilla Jérémie.
- Traverser la voûte céleste à pieds !?
- Le territoire ne doit pas fonctionner comme l'original, en témoigne le fait que le Skid n'arrive pas à passer. Nous verrons bien.
- Ok. Débarquement.
Cette fois, Stones avait allumé les feux du vaisseau avant de descendre. Le groupe constata qu'aucun ennemi ne semblait présent, le seul danger étant en l’occurrence le rétrécissement de la paroi. Celle-ci était presque arrivée à la hauteur la tête de la japonaise, la plus grande du groupe, lorsque la lumière fut atteinte.
- Wouah ! ne put s'empêcher de lâcher Odd.
Il y avait bien une voûte céleste et une planète bleue. Et les Lyoko-guerriers se trouvaient au milieu de l'unique flux de données entrant dans la sphère. Il y avait comme une sorte de tube en verre à l'intérieur, ce qui permettrait aux humains de traverser la voûte à pieds tout en profitant de la vue. Contraint à entrer dans la réplique de Carthage par l'unique accès dédié, le tube laissait place aux structures bleues et carrées habituelles de la sphère. Un long couloir s'étirait jusqu'à une sorte de carrefour. Là, il y avait trois chemins. Celui du milieu capta immédiatement toute l'attention des Lyoko-guerriers : Derrière une batterie de rayon lasers rouges se trouvait un fin sentier menant à une tour flottante au halo rouge. Devant elle, William, les bras croisés et le zanbatō planté devant lui, regardait ses adversaires sans bouger.
- Bon et bien au moins, les objectifs sont en vue, commenta Jérémie.
- Ok mais on ne peut pas passer, répondit Ulrich pour souligner l'évidence.
- Mais j'imagine que les deux chemins sur les cotés sont pas là pour faire joli ?
- Si j'en crois les données, il y a deux mécanismes. D'après les informations de Jérémie, vous appelez ça des clés.
- Ah d'accord, merci réplique, répondit Jérémie. Alors je suppose... qu'il va falloir se séparer pour activer les mécanismes.
- Tu vois, je te l'avais dit ! tança Stern.
- Mais je n'y peux rien là ! protesta le blond.
L'elfe jeta un coup d’œil aux deux sentiers. Il s'agissait des escaliers, version cinquième territoire bien sûr, donc de gros carrés bleus. Le chemin de gauche montait. Celui de droite descendait.
- Qu'est-ce que tu fous Einstein ? lança Odd. Tu cherches par quel coté t'enfuir ?
- Non abruti, j'essaye de diviser le groupe de la meilleure façon possible, d'autant plus qu'on est cinq.
- Et qu'est-ce que ça donne ? interrogea Yumi.
- Toi, Odd et Aelita, prenez le chemin qui monte.
Un ange passa suite à cette proposition. Puis :
- Euh Jérémie, osa son amante. Tu ne préfères pas qu'on te mette dans le groupe de trois ?
Le blondinet soupira.
- Me mettre avec Ulrich est la meilleure des choses à faire. Déjà, lui peut se diviser en trois. Ensuite, pour récupérer une clé, c'est le plus adapté car le plus rapide. Enfin, vous savez très bien qu'il s'agit du meilleur Lyoko-guerriers et ce depuis le début...
Stern ne répondit rien mais bomba le torse.
- ... Du moins, pour ceux dans notre camp, compléta Jérémie en regardant en direction de William.
- Hé !
- J'suis pas convaincu, avoua Della Robbia.
- Bon ça suffit, j'ai confiance en Jérémie moi, lâcha Aelita. Yumi et Odd, avec moi.
La fille d'Hopper commença à bondir de carré en carré, forçant les deux appelés à la suivre.
- Allons-y aussi, commanda Ulrich. Reste derrière-moi.
- Ouais ouais...
Les deux garçons descendirent de leur coté un à un les carrés, jusqu'à arriver dans une salle qui évoquait quelque chose à Stern.
- Hé, X.A.N.A n'a rien inventé, c'est la salle où il y avait le faux fragment d'Aelita.
- Logique, c'est un réplika, répondit son camarade.
En effet, l'escalier donnait sur une longue bande traversant une salle dont on ne voyait pas le fond. Après un fossé, le sentier amenait sur des escaliers faits cette fois de rectangles plats, jusqu'au mur où la clé était visible.
- Je m'en charge, tu ne peux pas franchir le trou, informa Ulrich.
- Ok. Je pense que des monstres vont débarquer, je ferais diversion autant que possible.
- Avec ta vieille dague ?
- T'inquiète pas je te dis.
- Soit. Supersprint !
Le samouraï se mit à parcourir à grande vitesse la ligne droite. Peu après le départ de sa course, des hurlements de Rampants se firent entendre. Ceux-ci arrivaient des bords du chemin qui – contrairement à l'original – n'était pas une bande flottante mais belle et bien une forme géométrique qui s'étendait jusqu'aux profondeurs. Profondeurs d'où sortaient les monstres. Cependant, le temps que le premier ait fini de grimper, Stern était déjà quasiment au trou.
- Hey les affreux ! lança Jérémie en saisissant sa dague.
Les deux créatures marron qui s’apprêtaient à tirer sur Ulrich se retournèrent. L'elfe vert fit faire un tour complet sur elle-même à sa dague, ce qui généra une sphère d'énergie jaune-orangée de taille moyenne autour d'elle. Puis, Belpois agita sa dague vers le bas pour propulser la boule en direction des monstres. Le lancer, médiocre, fut s'écraser la bombe énergétique bien trop tôt au sol, ne causant aucun dommage aux désormais quatre monstres présents sur l'accès. Mais ceux-ci, comme fascinés par le spectacle, avaient laissé filé Stern qui venait d'appuyer sur la clé.
- Jérémie, c'est bon, remonte ! cria le samouraï de sa position. Je peux tenir sans problème d'ici avec mes six sabres !
- Tu... tu as sans doute raison, répondit un peu moins fort Belpois en évitant un tir de laser en direction de sa tête. Beau boulot en tout cas, à tout à l'heure !
Et il gravit de nouveau les escaliers sans demander son reste. Tandis que la demi-douzaine de Rampants redirigeaient leur attention sur Ulrich, un septième, proche de l'entrée, se mit à suivre Jérémie.

Odd, Aelita et Yumi étaient arrivés dans une salle qui ressemblait beaucoup à leur garage Skid. Les murs, plus foncés, étaient beaucoup moins lisses. Toutefois, comme ils venaient d'un escalier horizontal et non d'un ascenseur virtuel, il n'y avait pas de vide au milieu de la pièce, de forme ronde. En revanche au-dessus, il y avait bien un magnifique vide en forme de cercle donnant en visuel la voûte céleste. Et en face, de l'autre coté sur le mur, la clé était visible. Aucun obstacle ne se situait entre les Lyoko-guerriers et celle-ci. Della Robbia s'avança lentement, flairant le piège. Il fit bien : Une escadrille de trois Mantas débarquait déjà par la voûte. Les trois humains reculèrent sur l'escalier, utilisant la dernière marche comme tranchée, et se protégeaient sans problème des tirs grâce à leur protections respectives. Mais déjà, un second groupe débarquait.
- Bon, heureusement qu'on a le temps de réfléchir à un plan, annonça le félin.
- Pas vraiment. Ulrich a appuyé sur sa clé, d'après mon écran, vous avez une minute pour faire de même sinon c'est foutu.
- Bordel de m... Les filles, couvrez-moi !
- D'accord, donne-moi quelques secondes, annonça Aelita.
La gardienne de Lyoko recula, laissant le bouclier d'Odd et les éventails de Yumi parer les tirs. Elle se mit à concentrer un gros champ de force dans ses mains. Elle le projeta ensuite dans le tas : Deux Mantas explosèrent immédiatement. Dans la confusion, une troisième fut projetée en direction du groupe.
- Super, merci ! cria Odd en bondissant sur le dos de la créature.
Il attrapa la Manta, plantant ses griffes sur son sigle. Avec sa monture, il put facilement se faufiler au milieu du groupe, d'autant qu'Aelita et Yumi avaient le style de combat adapté pour lui venir en aide. Della Robbia appuya sur la clé quarante-neuf secondes après qu'Ulrich ait achevé sa propre mission.

Le tir alla s'écraser sur le carré faisant office d'escalier supérieur, quinze centimètres plus à droite de la tête de Jérémie. En se retournant, Belpois réalisa qu'un Rampant l'avait suivi. Saisissant son arme et la pointant vers le haut tout en la maintenant devant lui, il attendit le second tir. Le laser allait passer juste à la gauche de la lame, pourtant la magie jaune-orangée se manifesta à nouveau, prenant la forme d'un petit bouclier autour de la dague, qui renvoya le tir vers le monstre qui explosa à l'impact. Le problème résolu, le Lyoko-guerrier novice se replanta devant les lasers. William était toujours là. Il avait entendu la réplique parler à Odd. Le passage allait sans doute s'ouvrir d'un moment à l'autre. S'il ne s'était pas trompé dans ses déductions, le chemin en hauteur allait mener vers un endroit gardé par des Mantas, et les trois qu'il avait envoyé étaient les plus adaptés pour s'en tirer dans ce type de situation.
Effectivement, peu après, les lasers disparurent. Belpois s'élança immédiatement vers Dunbar malgré la différence réelle de niveau entre les deux qu'il ne sous-estimait pas : Il cherchait simplement à l'occuper. Le X.A.N.Aguerrier avait déjà repris son épée. Jérémie attrapa sa dague et la pointa vers le bas. Une excroissance de sa magie habituelle se forma autour de son arme pour lui donner la forme d'une grande épée. Quelque chose à la taille de son adversaire, mais qui pesait globalement toujours autant qu'une petite dague. Malgré tout, lorsque William abattit son puissant zanbatō sur la dague 2.0, Belpois ploya sous la violence du choc. Il se prit alors un coup de pied en pleine tronche et valdingua plus loin sur le sentier. À terre, il vit que l'activation des deux clés n'avait pas produit comme seul changement la fin des rayons lasers rouges : Le sol et le plafond de la salle avaient coulissé, reliant ainsi la pièce de la tour avec les deux qui contenaient les clés. En bas, il vit que les Rampants, qui s'occupaient jusqu'ici d'Ulrich, avaient changé de couleur de peau – elle virait désormais au orange – et étaient occupés à remonter dans sa direction. En haut, des Mantas blanches et vertes descendaient également. L'une d'elle avait d'ailleurs Odd sur le dos. Si le changement de couleur des Rampants ne semblait être qu’esthétique, les monstres aériens volaient bien plus vite que dans les souvenirs qu'il en avait.
- Je vois, ce n'était que l'échauffement...
Dunbar s'était approché, prêt à l'achever, mais il fut contraint dans un premier temps de parer le champ de force qu'Aelita lui adressait. Le blondinet en profita pour se relever.
- Aelita, la tour ! Puis essaye de récupérer Ulrich qu'il s'occupe de William !
L'ange rose fit un signe de tête entre deux esquives de tir de Manta. Elle avait compris. Toutefois le samouraï situé en contrebas, voyant que les Rampants ne s'occupaient plus de lui, avait commencé à descendre les escaliers de sa plate-forme, pour les remonter en Supersprint et grimper sur le mur. Par cet acte, il vit bien vite la différence entre les anciens et les nouveaux Rampants : Les oranges ne se donnaient plus la peine de secouer la tête à chaque tir, mais balançaient désormais cash des rafales. Esquivant dans un premier temps sans problèmes les tirs des monstres terrestres en remontant, il prit appui sur la paroi une fois à la hauteur de la tour et du sentier y menant. Il se propulsa mais fut à ce moment là touché par un laser de Rampant, ce qui le dévia légèrement de sa trajectoire en plus de le ralentir. Il attrapa le bord du chemin in extremis, reprenant un laser dans le dos avant de se relever, mais ce laps de temps avait suffit à William pour dévirtualiser Jérémie avec l'aide d'une Manta verte, malgré le fait que Belpois ait tenté de repréparer le coup de la bombe d'énergie. L'arrivée d'Ulrich était propice à la redirection des lasers de la Manta sur sa personne, mais...

- Il est à moi ! ordonna Dunbar au monstre, qui remonta s'occuper de Yumi et d'Odd, Aelita étant déjà réfugiée dans la tour.
Si le félin blond se défendait bien, notamment du fait qu'il bondissait de dos de Manta en dos de Manta pour gagner du temps et éviter les tirs tout en dégommant la flotte aérienne, Yumi, toujours dans la partie de la salle Nord, avait la plus grande difficulté à parer ou éviter les tirs des monstres volant et à attaquer en même temps, puisqu'elle ne pouvait se permettre de se séparer un instant de ses éventails.
Ulrich avait chargé William, et le corps à corps qui devenait classique entre les deux mâles venait de commencer. Se remémorant des astuces qui avaient déjà fonctionné, Stern fit une balayette à Dunbar au moment où il entendait la tour derrière lui se désactiver. Le X.A.N.Aguerrier tomba à la renverse, lâchant son épée, et le samouraï était prêt à l'achever. Cependant, un Rampant avait atteint la hauteur des deux adolescents et lui tira dans le dos, le déstabilisant au moment où il abattait ses sabres. L'un d'eux ne glissa que légèrement sur le flanc de William, faisait crépiter son avatar virtuel, mais sans le dévirtualiser. Dunbar n'eut pas besoin de contre-attaquer, le troisième laser encaissé par Ulrich depuis sa virtualisation suffisant à faire disparaître son avatar virtuel.
- Traître... maugréa cependant le samouraï avant de disparaître.
Le lieutenant de X.A.N.A se releva. Aelita venait de sortir de la tour mais était déjà bien en difficulté, prise entre les feux des Mantas et des Rampants. Il entendit cependant Yumi crier, celle-ci venant de s'élancer dans le vide en faisant tournoyer ses éventails autour d'elle. Dunbar généra alors une lame d'énergie via son zanbatō et l'envoya en plein milieu de la forme tombante, la protection de ses armes étant dérisoire. L'enveloppe virtuelle de la japonaise s'était consumée bien avant qu'elle n'arrive à hauteur de la tour. William reporta son attention sur Aelita, qui venait d'encaisser un laser de Rampant au pied. Il n'avait même pas besoin d'intervenir. Stones, qui jusqu'ici n'était que sur la défensive, lui balança soudain un champ de force en plongeant dans sa direction, que Dunbar esquiva de justesse en se baissant, tandis qu'un tir de Manta touchait l'aile gauche de l'ange, ce qui désactiva sa magie rose et fit chuter la fille d'Hopper.
- C'est terminé cette fois...
Encaissant alors un laser de Manta à l'épaule gauche, William s'évapora en fumée noire et rouge.
- Avec les compliments du chef ! cria Odd qui venait de lâcher la créature qu'il contrôlait pour se jeter dans le vide.


http://i.imgur.com/j9Z0In3.png


Les deux scanners venaient de recracher Odd et Aelita. Ulrich, Yumi et Jérémie étaient également dans la pièce. Le troisième tube fut un peu plus long avant de se ré-ouvrir. Mais William Dunbar était bien dedans. Et non xanatifié. Il s'avança lentement mais sembla déséquilibré et fut vite rattrapé par Ulrich et Jérémie, qui le firent s’asseoir.
- Alors, est-ce que je me suis bien débrouillé ? demanda soudain le rescapé.
Les Lyoko-guerriers se lancèrent des regards gênés. Ça allait être long.



Dimanche 28 janvier

- Pff, j'arrive à rien...
Jérémie Belpois était dans sa chambre. Il travaillait sur le programme multi-agent censé vaincre X.A.N.A. Il en avait codé la majeure partie. Il le savait. Mais il sentait aussi qu'il lui manquait un truc important. Alors il commençait à perdre un peu sa motivation, même si il approchait du but. Il était toujours un peu distrait par l'étrange vision de la dernière fois, il sentait qu'il n'avait pas juste halluciné et que c'était sans doute une information importante et cela le turlupinait. Il n'avait pas osé en parler aux autres, il voyait déjà Odd se foutre de sa gueule en lui disant qu'il regardait trop Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban, et Jérémie n'avait pas envie de rigoler sur ce point là. Parallèlement, il gardait un souvenir assez positif de sa dernière virtualisation sur Lyoko. Certes il n'avait pas été très utile et avait été éliminé un peu vite à son goût mais éprouvait enfin la satisfaction d'avoir l'impression de commencer à maîtriser son avatar virtuel. Il repensa au joker qu'il s'était codé. Au lieu de rester vissé sur sa chaise, il avait de plus en plus envie de juste aller se battre à mains virtuelles avec X.A.N.A pour le dégommer. Mais il savait aussi que ce n'était pas aussi simple...
Il décida d'aller prendre une douche, espérant revenir à la programmation avec une énergie nouvelle. Ce ne fût pas vraiment le cas évidemment. Heureusement un autre élément allait changer la donne...
- Qu'est-ce que... ? s'enquit Jérémie en regardant son écran.
Une boîte de dialogue s'était ouverte. Non en fait plus que ça, une conversation. Hopper. Franz Hopper venait de lui adresser un message. Il affirmait avoir les éléments qui manquaient à Jérémie pour terminer son programme multi-agent. Il expliquait aussi qu'une communication aussi directe avec Belpois l'obligeait à se rendre sur Lyoko, qu'il essayait de brouiller autant que possible sa position pour éviter X.A.N.A mais que malgré tout, il n'était pas contre des gardes du corps pendant qu'il discutait avec Jérémie. La suite des événements était limpide.

Le groupe des Lyoko-guerriers internes arrivait en trombe à l'Usine où Yumi les avait devancé. Pour économiser souffle et salive, Jérémie avait gardé un maximum de détails pour quand la japonaise les aurait rejoints.
- Franz Hopper est sur Lyoko, expliqua-t-il en sautant sur le câble lui permettant de descendre rapidement au monte-charge. Il est venu me filer un coup de main pour le programme multi-agent. On préfère qu'il ait des gardes du corps.
- Effectivement, on est là pour ça, confirma Ulrich.
Ce dernier était particulièrement ravi que Jérémie n'ait pas appelé William, récemment revenu sur Terre.
- Le retour de mon père... pour détruire X.A.N.A ? Je veux y croire, lâcha Aelita tandis que le rideau de fer se refermait sur eux.
Une fois au labo, Jérémie s'installa et s'assura que Franz était toujours là.
- Super, bon, inutile de la jouer fine, vous allez plonger tous les quatre.
- Tous les cinq !
William venait de débarquer par l'échelle. Après avoir fini sa descente, il fit face au groupe.
- William ? Qu'est-ce que tu fais ici ? interrogea Yumi.
- Jérémie n'a pas été très discret en prévenant Ulrich et Odd... J'ai su qu'il se passait quelque chose. J'ai pensé que je pourrais venir avec vous.
- Ouais ben t'as mal pensé, répondit Ulrich.
- Pas question que William retourne sur Lyoko, renchérit la japonaise. C'est trop risqué.
- Alors ça y est, vous n'avez plus confiance en moi !? s'énerva Dunbar. Pourtant c'est contre mon gré que X.A.N.A m'a utilisé !
- X.A.N.A t'a capturé une fois, il peut recommencer. Contrairement à nous tu n'es pas assez... résistant.
- Hum...
- Ton excuse est nulle Yumi, intervint Jérémie, même William l'a senti. Bon, honnêtement, les torts sont partagés, mais il y a plus urgent. Ulrich, Yumi, vous allez accompagner Aelita sur Lyoko. Odd et William resteront avec moi. Si on a besoin d'être virtualisés, on ira aussi. Il ne sera pas tout seul.
- Je suis d'accord, approuva Aelita qui avait compris que son amant cherchait opportunément à éloigner le nouveau d'Ulrich et Yumi. Allons-y, je veux me battre pour mon père !
Tandis que Odd se chargeait d'expliquer la situation à Dunbar, Jérémie envoya les trois nominés sur Lyoko.

http://i.imgur.com/j9Z0In3.png


Ulrich, Yumi et Aelita apparurent sur le territoire montagne, devant un énorme roc. L'entrée d'une grotte était visible. C'était là où se cachait Franz Hopper. Ulrich observa les alentours.
- Ton père est malin. En choisissant de se montrer sur la montagne, il neutralise le risque Kolosse.
- Clairement, le créateur de Lyoko n'allait pas nous donner rendez-vous sur la banquise par les temps qui courent ! admit Aelita en se mettant à courir vers la grotte.
Elle s'arrêta cependant au bout de quelques secondes en constatant que ses amis suivaient.
- Euh... Yumi, Ulrich... Je voudrais être seule un moment avec mon père.
- ...
- Et puis, vous ne serez pas loin si il m'arrive quelque chose, insista-t-elle.
- Vas-y vite, encouragea Yumi.
Les deux kadiciens la regardèrent s'éloigner.
- De toi à moi, j'ai arrêté de mêler les sentiments à Lyoko depuis un moment. Surtout aujourd'hui, l'enjeu est important... commenta le samouraï.
- Je sais mais je ne peux pas lui en vouloir, c'est sa seule famille...
- Et si X.A.N.A utilise ça comme à Noël ?
- ... On la suit. Discrètement.
- Je dirais que c'est ton idée si elle nous en veut, répondit Stern en se mettant en marche.

http://i.imgur.com/j9Z0In3.png


Au labo, Jérémie avait reprit son business avec Hopper. C'était plutôt instructif. Avec les données qu'il avait, trois quart d'heure de codage à pleine vitesse devraient suffire à terminer le programme. Toutefois, Hopper l'avait aussi prévenu que pour qu'un simple programme multi-agent nettoie X.A.N.A du réseau informatique mondial, il allait falloir de l'énergie. Le lancer depuis l'interface de Carthage était le meilleur moyen de tirer partie de celle de Lyoko sans en dépenser inutilement en une tour, mais Franz pouvait aussi contribuer avec la sienne, du moment qu'il était suffisamment proche de l'interface
- Odd, William. Restez chaud, préféra avertir Belpois.
- Pas de soucis Einstein, on ne bouge pas. N'oublie pas que même X.A.N.A ne peut pas nous posséder.
- Ouais, approuva Dunbar, motivé.
- Évidemment, cela tombe sous le sens, sourit Jérémie en reprenant le travail.

http://i.imgur.com/j9Z0In3.png


Aelita était dans la grotte, contemplant la sphère ronde lui servant de père, même si ce dernier ne pouvait pas communiquer avec elle. Un peu plus loin, Ulrich et Yumi surveillaient l'entrée. La gardienne de Lyoko avait noté que la structure ressemblait à une cachette qu'elle avait déjà connu du temps de l'ancien monde virtuel. L’étroit sentier permettant d'entrer débouchait sur une grande pièce ronde avec un plafond bien plus haut, parsemé de quelques rochers. Mais dans ses souvenirs, il y avait deux accès. Ici heureusement, il n'y en avait plus qu'un, ce qui était plus simple pour surveiller.
De fait, les deux sentinelles ne pouvaient évidemment manquer les deux Krabes qui venaient de s'engager dans le tunnel et qui s'avançaient dans leur direction.
- Jérémie, t'aurais pu nous prévenir quand même ! pesta Stern en sortant ses sabres.
- Hein ?
- Pour les Krabes !
- Je n'ai rien sur mes écrans... Euh, il semble que le brouilleur de Franz m'affecte aussi. Ils sont beaucoup ?
- Deux ! répondit Yumi en déployant un éventail pour parer un laser.
- Ce ne sont que les éclaireurs. Maintenant que X.A.N.A vous a repéré, ça va se corser.
- Reculez ! ordonna Aelita qui débarquait avec ses ailes.
Yumi et Ulrich venaient à peine de sauter du tunnel pour atterrir sur le sol de la salle au fond de la grotte que l'ange rose avait déjà utilisé son pouvoir de création pour boucher le trou et mettre les Krabes hors-jeu.
- Bien joué. Mais vous allez moins rigoler quand il faudra sortir.
- Jérémie, on a qu'à dégager avant que l'artillerie lourde n'arrive, suggéra Ulrich.
- Hélas non, Aelita a eu une bonne idée car je dois encore garder son père sous la main le temps de finir le programme multi-agent. Si Hopper a décidé de se cacher ici, c'est sans doute que c'est l'endroit de Lyoko le plus sûr... Ah, il a compris que le brouillage ne servait plus. Bon effectivement pour le moment il n'y a que deux Krabes... J'essaye de faire au plus vite, commencez à réfléchir à un moyen d'exfiltrer Franz.
- Comment il peut se rendre sur le cinquième territoire ? demanda la japonaise, perplexe.
- Hum... Euh... Le plus simple serait qu'il entre par l'extérieur, comme fait le Skid. Mais il pourra le faire de n'importe quel territoire, contentez-vous de l'amener vers la mer numérique.
- C'est bien compris, confirma Ulrich.

- Bien, j'ai le plaisir de vous informer que mon programme multi-agent est complet et est très probablement en mesure d'anéantir X.A.N.A, annonça Jérémie avec une pointe d'émotion dans la voix vingt-trois minutes après sa dernière communication. Nous passons donc à la phase deux : Permettre à Hopper d'arriver à l'interface du cinquième territoire, tout comme à un Lyoko-guerrier qui devra lancer le programme. Bon par contre, la grotte est encerclée, y a deux Mégatanks rien que devant l'ancienne entrée du tunnel, et une bonne douzaine de Frôlions survolent la zone. Z'avez médité la question de son exfiltration ?
- Oui ! répondit Stones en se concentrant.
Utilisant à nouveau son pouvoir de création, elle supprima en l’occurrence une partie du sol de la grotte. Au loin, la mer numérique était visible. Puis elle enleva également le faux mur généré en face de l'entrée, tandis que Yumi et Ulrich se replaçaient immédiatement dans le seul, armes sorties.
- Suis-moi papa ! lança-t-elle en déployant ses ailes et en s'engouffrant par le trou dans le sol.
L'inattendu se produisit lorsqu'elle heurta un monstre vert qui venait de s’interposer à la sortie du couloir. Le choc fit exploser le frêle monstre mais déstabilisa Aelita qui parti en vrille. Déjà, un second Frôlion la visait, la ratant heureusement à chaque fois jusqu'à ce qu'elle ne redonne un puissant coup d'aile pour reprendre de l'altitude. Hopper venait à son tour de quitter la protection du territoire montagne. Stones vit qu'il n'y avait que deux Frôlions qui se trouvaient à proximité et le temps que d'autres ne rappliquent, son père serait déjà planqué dans l'eau. Elle généra un champ de force et explosa le monstre le plus proche qui cherchait à s'en prendre à elle. L'autre cependant fut plus malin. Se plaçant à la verticale de la sphère blanche qui avait déjà fait la moitié du chemin, celui-ci se mit à cracher son venin vert à la manière d'un homme pissant dans un urinoir. Difficile pour le créateur de Lyoko de ne pas se faire éclabousser. Aelita fit alors la seule chose à faire, elle s'interposa avec son propre avatar virtuel pour éviter le même sort à son père. Le poison consuma l'avatar de la jeune fille en quelques secondes mais son géniteur s'était réfugié indemne dans la mer numérique.
Plus haut, dans la grotte, Ulrich et Yumi venaient intelligemment d'éviter la charge des deux Mégatanks qui avaient eu la bonne idée d'essayer de leur rouler dessus, ce qui les fit tomber dans la salle de la grotte. Leur anatomie ne permettant pas de remonter, les deux Lyoko-guerriers avaient désormais le champ libre pour s'occuper de la suite. Quatre Bloks s'avançaient déjà à leur tour dans l'entrée, l’œil orangé.
- Attention ! cria Ulrich en poussant Yumi dans le vide de la salle centrale.
En effet, sans moyen de sauter réellement en l'air pour esquiver, impossible pour les Lyoko-guerriers d'éviter le déluge de feu de l'armée carrée. Retombant dans la zone circulaire, Stern utilisa son sabre pour contenir le tir que l'un des Mégatanks précédemment coincé avait déjà provoqué. Son alliée, une fois ré-équilibrée sur le sol, en profita pour le détruire en lançant un de ses éventails. Le monstre explosa. Yumi reporta immédiatement son attention sur l'entrée du tunnel, guettant l'arrivée des Bloks. Le samouraï quant à lui se divisa en trois et chacun des Ulrich bondirent en Supersprint en direction du second Mégatank, qui restait en boule. S'appuyant dessus avec les pieds à l'impact, le premier le fit légèrement rouler en arrière, de même que le second. Le troisième le fit tomber dans le trou précédemment crée par Aelita pour exfiltrer son père...
- Fusion ! cria le collégien, satisfait. Argh !
Il venait de se manger un cercle de feu dans le dos et d'être dévirtualisé. Malgré les efforts de Yumi pour démonter les Bloks dès qu'elle les eut en visuel, ses deux éventails ne furent pas assez rapides pour empêcher l'un des quatre têtes au carré de s'occuper de son camarade.
- Jérémie, le ménage est fait ici mais j'ai perdu Ulrich !
- J'ai vu ça, répondit la voix d'Aelita. Ne t'inquiète pas Yumi, j'ai envoyé les autres sur le cinquième territoire, essaye de rejoindre le transporteur si tu peux mais le principal reste que tu fasses ton possible pour affaiblir X.A.N.A.
- Bien compris.
Elle sauta à nouveau sur le chemin, atteignant cette fois bel et bien la sortie de la grotte.
- Euh Yumi attention !
Deux Bloks se trouvaient en embuscade de part et d'autre de la paroi. Yumi fit une roue arrière en catastrophe, glissant maladroitement à la réception, mais esquivant. Le premier monstre avait tiré un cercle de feu qui explosa le second qui entre temps avait généré son laser de glace qui congela celui qui l'avait abattu. Ishiyama acheva rapidement le Blok de glace (L'auteur est un vrai con... gelé, ha ha. Ok j'arrête) et avisa la suite. Cependant, un nuage de Frôlions débarquait également, commençant à canarder. Plus loin, sur un sentier, deux Krabes venaient également dans sa direction. La geisha évita les premiers tirs aérien d'un bond de coté avant de remarquer que la parcelle du territoire montagne n'était pas si large que ça finalement. L'un des pieds mis dans le vide par inadvertance la déséquilibra assez pour entraîner le reste du corps avec elle, forçant Aelita à taper la procédure de remaérialisation d'urgence avant que Yumi ne tombe dans la mer numérique. Tandis que son avatar se désagrégeait, la japonaise ne put s'empêcher de se dire qu'elle venait d'être victime d'un raccourci scénaristique dû au fait que le lecteur n'avait plus rien à foutre de son combat et qu'il souhaitait qu'elle perde pour savoir ce qui allait se passer dans le cinquième territoire. Pour le coup, elle n'avait pas nécessairement tort.

Odd, William et Jérémie furent virtualisés dans l'arena du cinquième territoire. L'ancien X.A.N.Aguerrier avait, chose logique, retrouvé son apparence originelle.
- Bon, commença le lutin vert, le plus simple est évidemment que je manipule l'interface, considérez donc que je suis le colis à protéger. William, tu as dû retenir la leçon de ta première virtualisation, je te fais confiance, ouvre nous la voie. Odd, tu le couvres. Je vous aiderai autant que je le peux.
Les garçons hochèrent la tête, conscient des enjeux.
- Je dois trouver la clé non ? interrogea Dunbar.
- T'inquiète, depuis que j'ai recrée le territoire, j'ai supprimé la procédure.
- Cool ça.
Le passage s'ouvrit. Les trois garçons traversèrent le premier couloir pour déboucher sur une grande pièce carrée et neutre.
- Y a vraiment aucun piège ? insista William. J'ai de mauvais souvenirs ici.
- Mais non t’inquiète, assura Belpois.
À ce moment là, le lycéen manqua de tomber lorsqu'une grosse partie du sol se mit à descendre, ne laissant qu'une fine bande d'une vingtaine de centimètres stable autour de la pièce.
- Tu disais ?
- Ok, visiblement y en a quand même quand X.A.N.A sent que c'est la fin.
Le sol s'abaissa à un point tel que cela dévoilait un étage souterrain qui grouillait de Rampants. Ceux-ci se mirent à escalader la paroi.
- Dépêchez-vous de passer ! ordonna Ulrich.
William passa le premier en avançant sur la parcelle de sentier qu'il restait, pour atteindre la porte, plaçant son épée devant lui pour protéger le groupe. Suivait Jérémie qui avait fait faire un tour sur elle-même à sa dague, ce qui créa sa bombe de magie, qu'il n'eut cette fois aucune difficulté à bien utiliser puisqu'il n'avait qu'à la lester dans la fourmilière. L'explosion eu l'air de décimer une bonne partie des Rampants présents. Odd fermait la marche, tirant également dans le tas en fonction des mouvements qu'il détectait. Les garçons avaient atteints le couloir menant au carrefour mais Della Robbia voulait s'assurer que la fosse avait été nettoyée, puisque les résidus magiques étaient dissipés. Après avoir balancé deux flèches lasers dans autant de monstres, il n'entendit plus rien et en conclut que la question était traitée. Au carrefour, les trois compagnons empruntèrent l'embranchement du milieu, qui menait à l'ascenseur. Celui-ci n'était pas là, mais les Lyoko-guerriers l'entendirent rapidement arriver par le coté droit. Le piège fut que les panneaux autour de celui-ci dissimulaient deux Rampants qui tirèrent immédiatement une fois en face de leurs ennemis.
- Bouclier !
Odd poussa Jérémie, absorbant un premier tir. Mais Dunbar, moins habitué à ce genre d'enculade, encaissa un laser avant de détruire les deux monstres d'un geste de l'épée.
- Vicieux... avoua Jérémie en se redressant, celui-ci étant tombé par terre suite à l'intervention d'Odd.
L'ascenseur désinfecté, ils l'empruntèrent. Celui-ci se mit en mouvement. Lorsqu'il commença à ralentir, William remarqua que la porte menant à la voûte était fermée. S'attendant cette fois à une arnaque de X.A.N.A, il se mit sur ses gardes. Le passage s'ouvrit à l'arrivée de l'ascenseur, dévoilant deux Rampants.
- Yaaaaaaaaa !
Dunbar se rua sur eux avant-même qu'ils n'aient songé à tirer et les démonta avec son zanbatō. Satisfait, il senti une piqûre l'atteindre au flanc. Un troisième monstre marron était calé à coté de l'interface. Il leva sa lame, mais un second tir le toucha à la jambe. Son avatar virtuel commença à se désagréger, mais le lycéen balança rageusement son zanbatō dans la face du Rampant qui explosa avant que l'humain n'ait totalement disparu.
- Désolé, j'ai manqué de vigilance.
- Tu auras ta revanche, promit Odd alors que William était totalement dévirtualisé.
Belpois se rua sur l'interface tandis que l'autre blondinet guettait l'arrivée probable des Mantas dans la voûte céleste.
- J'espère qu'Hopper ne va pas tarder.
- Les Mantas sont à l'heure si ça peut te rassurer ! signala Odd. J'men occupe.
Il faisait référence aux deux créatures volantes qui apparaissaient au loin. Le premier passage de la cavalerie aérienne fut sans effet, le félin absorbant les tirs avec son bouclier tout en protégeant Jérémie qui manipulait l'interface. Suite au demi-tour des monstres volants, le second passage n'eut pas lieu car Franz Hopper venait de débarquer à proximité des humains et les monstres volants se ruèrent dessus pour le canarder. Odd en éclata un avec ses flèches lasers, tandis que Jérémie, reprenant sa dague, la pointa en direction du monstre restant. Un arc de magie jaune-orangée se forma autour de l'arme physique, ainsi qu'une flèche, permettant un tir à Belpois. Il manqua cependant le monstre de peu. Une erreur que corrigea son camarade lui-même quelques secondes après.
- L'expérience, y a que ça d'vrai !
- Merci Odd, mais ne fais pas le malin et reste vigilant, d'autres monstres peuvent débarquer. Aelita ? Tout est prêt de mon coté.
- L'énergie apportée par mon père a été détectée. Mais c'est vraiment sans danger pour lui...?
- Il m'a dit qu'il n'y avait pas de problème, c'est dans la conversation.
Quelques secondes passèrent.
- Tu as raison. C'est bon ici aussi.
- Dans ce cas, finissons-en.
Jérémie lança son programme multi-agent. Tout à coup, il y eut un flash et la sphère de Franz Hopper sembla exploser.
- Hein ?
- Jérémie, c'était quoi ça ?
- Jérémie, pourquoi mon père vient-il de m'envoyer un « Adieu mon trésor » !? meugla Aelita.
L'intellectuel ne répondit pas tout de suite, constatant que le programme multi-agent, constitué de centaines de sorte de spermatozoïdes volants, venait de quitter la salle du cœur de Lyoko pour se diriger vers les territoires de surface.
- Mais, je ne sais pas Aelita... D'ici, il m'a donné l'impression... d'exploser ?

http://i.imgur.com/j9Z0In3.png


Aelita, Ulrich, Yumi et William se trouvaient dans le labo et venaient d'entendre la dernière réplique de Jérémie. Choquée, la première entama la procédure de rematérialisation de Belpois avant de se ruer vers la trappe conduisant à l'étage inférieur, sans un mot pour les autres. Dunbar s'approcha de l'écran.
- On dirait bien que X.A.N.A est mort non ?
Yumi craignait déjà le pire pour Aelita et n'avait pas envie de traiter deux problèmes à la fois.
- Il semblerait... Écoute William je pense que tu devrais t'en aller. Tu as eu ta revanche mais tu ne fais pas partie de la bande, ta présence dans un moment pareil n'est peut-être pas des plus... souhaitable.
Ulrich fit des yeux aussi rond que le concerné. Aucun des deux garçons ne s'attendaient à ce que la japonaise lui sorte un truc pareil maintenant. Toutefois, il était politiquement coûteux pour le samouraï de soutenir William face à Yumi : Si X.A.N.A était vraiment mort, peut-être que la japonaise finirait par être moins... stressée, pour ne pas dire hystérique, et qu'il pourrait enfin envisager de perdre sa virginité avec elle. Pour ne pas risquer de compromettre cette perspective, et alors que son ancien ennemi le regardait déjà à la recherche de soutient, il se contenta de hocher la tête, en signe d'approbation des dernières paroles. William ouvrit la bouche, prêt à gueuler mais se ravisa et préféra emprunter le monte-charge. Au bruit qu'entendirent Stern et Ishiyama une fois les portes refermés, Dunbar venait de donner un gros coup de pied dans le mur. Puis Ulrich, pour oublier son moment de lâcheté, se mit à genoux devant l'échelle pour voir ce qu'il se passait dans la salle des scanners. Globalement, Aelita était en train de pleurer sur l'épaule de Jérémie.
- Mauvais nouvelle, chuchota-t-il à Yumi. Je crois qu'Hopper est vraiment mort.

Jérémie et Aelita étaient remontés au labo, constatant qu'ils avaient oublié de dévirtualiser Odd. Jérémie en profita pour lancer quelques analyses. Della Robbia était à son tour remonté.
- Alors... X.A.N.A est bien mort les amis, c'est fini. Mais définitivement, on dirait qu'Hopper aussi.
Il se tourna vers sa belle.
- Je suis désolé Aelita. Je pense qu'il nous a volontairement menti car il savait que l'on risquait de ne pas être d'accord pour utiliser son énergie, alors qu'il s'agissait de l'unique moyen de vaincre X.A.N.A.
- C'est ce que je pense aussi, répondit Stones, la voix brisée et les yeux rougis.
- Ton père a fait le sacrifice ultime pour nous Aelita, tenta de réconforter Yumi. C'est un héros.
- C'est vrai que pour le coup princesse, tu descends vraiment d'un Roi, enchaîna Odd.
- C'est gentil les amis. C'est vrai qu'il a menti dans notre intérêt mais au fond, mon père était un homme droit et honnête...

http://i.imgur.com/j9Z0In3.png


Dans le réseau, une sphère blanche de bonne taille se déplaçait jusqu'à un monde virtuel qu'elle connaissait bien, pour l'avoir crée. Après avoir franchi le sas grand ouvert, celle-ci émergea de la mer numérique, au beau milieu d'une réplique du territoire montagne de Lyoko. S’élevant jusqu'à une plate-forme ronde de taille moyenne, Franz Hopper stoppa à coté de trois autres formes de vie virtuelle. La première, tranquillement assise sur un rocher, était un humanoïde entièrement blanc. Une simple silhouette humaine, sans yeux, nez ou bouche visible. Les deux autres avaient une image moins brute : Il s'agissait de créatures humaines à taille d'enfant d'à peine une décennie, noirs avec des tatouages blancs sur le corps, et – comme l'autre – aucun organe visible sur le visage. Ils avaient toutefois des cheveux roses coiffés de la même façon que la fille de Franz... Ils avaient aussi des différences entre eux : L'un avait un serre-tête jaune évoquant la lettre grecque Oméga. L'autre, des cornes de bœufs sur lesquelles était fixé un disque jaune et rouge.

- Maître, j'ai senti un bouleversement... commença la créature blanche. Oh, alors comme ça mon aîné est mort, conformément au plan prévu.
- Alors ça y est, on est plus obligé de t’appeler Xanabis ? questionna l'une des créatures aux cheveux roses.
- Je préfère garder ce nom là quand même. Le maître vient de me raconter ce qui s'est passé. Il a fait croire à sa mort pour que sa fille ne cherche pas à le retrouver.
- C'est pour que nous puissions nous concentrer sur ses récentes craintes pas vrai ?
- Oui... confirma Xanabis. Le maître a peur que quelqu'un n’ait mis la main sur son ultime secret... Il a senti une perturbation.
- Comment ça ? On a beau être l'Alpha et l'Omega de ce territoire, on ne nous dit jamais rien, râla celui avec les cornes de bœuf.
- Quelqu'un a ouvert un passage dimensionnel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Jeu 12 Mai 2016 17:24   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1012
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Certainement la bannière-titre la plus dégueulasse que tu ais pu suggérer, après celle pour mon anniversaire.

Le propos du texte et la manière de le tourner ne m'ont surpris dans aucune mesure, connaissant ton positionnement vis-à-vis de la série ainsi que la plupart de tes posts notables sur ce forum. Tu as donc enfin réalisé ton fantasme de sauvetage de William dans une grosse mission avec tour à désactiver en fin de parcours (je pensais que tu serais allé au bout du délire en donnant une couleur différente au halo de cette tour, traditionnellement noire). De tous tes textes que j'ai lu, du moins dans ce format, celui-ci est certainement un de ceux pour lequel j'ai le plus senti le plaisir que tu as eu à l'écrire.

En soi, ce n'est pas tellement le genre de texte sur lequel je peux disserter à loisir. Néanmoins, je suis agréablement surpris de la discrétion globale de William. Il est parfait dans le rôle que tu lui as attribué, virtuellement et réellement. C'était un choix habile de le laisser sur ce plan là (sachant qu'il a déjà eu et aura encore selon moi l'occasion d'être en avant ailleurs dans cet univers), au profit de Jérémie (même si venant de toi, le choix de ce personnage n'est pas surprenant également).

L'intérêt plus large du texte, au-delà de cet aspect fin remaniée à ton goût, se situe dans son début et sa fin.
La silhouette entraperçue par Jérémie ne m'inspire pas d'explications pour être honnête. Je pense que le lien avec le passage dimensionnel se fait naturellement, mais après… Un trouble inter-dimensionnel dû à l'ouverture de ce passage, provoquant des déséquilibres entres lesdites dimensions, au pif ?
Quant aux dernières lignes, je retiens tout particulièrement le terme d'« ultime secret », qui est quand même assez fort de café quand on connaît le personnage de Schaeffer. Cette mention a toutefois une aura bien particulière, parce que les possibilités sont assez immenses. Personnellement, je planche pour un secret lié à son niveau technologique et technique assez effrayant, mais également par rapports aux moyens qu'il arrive à mettre en œuvre (dans le texte ici présent, c'est quand même le deuxième monde virtuel dont on sait qu'il est le concepteur, où trouve-t-il les moyens pour tout ce bazar ?). Ce secret peut aussi raisonnablement se lier avec l'annonce de l'ouverture du passage dimensionnel. Le secret de Mr.Lunettes de Pédobear se trouve peut-être dans le voyage inter-dimensionnel.

En écrivant, une piste plus audacieuse me vient. Dans tes textes en général, on a pu voir à de nombreuses reprises qu'il existait plusieurs modèles des personnages de la série (Jérémie, William, Christophe…), mais le père d'Aelita dans tout ça ? Ce texte mis à part, la seule mention de son existence ailleurs se trouve dans la fic principale, où il s'est fait capturer par un certain Palamède. Néanmoins, je n'ai pas souvenir d'élément permettant de dire qu'il s'agit de deux Waldo distincts. Et si Franz/Waldo Hopper/Schaeffer était un être unique au sein de ce gigantesque univers global composé de sous-univers, au travers desquels il serait capable de passer et voyager facilement ? Cela permettrait de penser sans probhttp://i.imgur.com/vgbo0WR.pnghttp://i.imgur.com/npwVN46.png, justifiant pourquoi Xahttp://i.imgur.com/vgbo0WR.pngpl
http://i.imgur.com/npwVN46.pngun peu fouhttp://i.imgur.com/vgbo0WR.pnghttp://i.imgur.com/vgbo0WR.pnghttp://i.imgur.com/vgbo0WR.pngJérémie



Merde, ça devait arriver. Le reste de mon commentaire est passé à travers le trou dimensionnel. Une prochaine fois certainement !
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0962s (PHP: 66% - SQL: 34%) - Requêtes SQL effectuées : 19