CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Le point sur les fangames!
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Sortie!
[Code Lyoko] Code Lyoko sur Youtube et...
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Trailer
[Code Lyoko] Un Youtubeur vous offre u...
[Code Lyoko] La Renaissance de l'île S...
[IFSCL] IFSCL : 7 ans déjà !
[IFSCL] IFSCL 3.3.0: trailer + voix offi...
[Créations] Code Lyoko : Un live ce samedi !
[Code Lyoko] Nouveau dossier : Serial ...
 
 Derniers topics  
[Jeu PC] IFSCL 3.5.0
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
Remake : Aelita aux pays merveilles
[Fanfic] Projet Renaissance
[One-Shot] Porcinet ne sourit plus
[Fanfic] Ethereal World [Terminée]
[Fanfic] Bouffon du Roi
[Fanfic] Mémoire Fantôme [Terminée]
[Fanfic] Code Alpha 1.0 - 25 ans plus...
[Projet] Code Lyoko Rewritten
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[One-Shot] Amaterasu

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 1







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Icer MessagePosté le: Lun 30 Mai 2016 20:39   Sujet du message: [One-Shot] Amaterasu Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2131
Localisation: Territoire banquise
Avant-propos : Ce texte fait partie d'un univers encore plus froid que le notre. Cliquez sur l’icône pour en savoir plus.

https://i.imgur.com/gTOotBq.png


Spoiler




http://i.imgur.com/QiWLubH.png



http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngJeudi 17 janvier 2008, L’Échiquier, Monde des Demi-dieux belliqueux, grotte Métamo, dans la soirée

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSenja Noir se rendit dans l'antre habituelle de son équipe. Seule Adriane y logeait encore. Celle-ci était en train d'écrire un livre. Elle leva les yeux et déglutit en voyant son expression.
- Oulà. Je vais y passer aussi ?
- Non, ce n'est pas toi, c'est X.A.N.A.
Il ne détailla rien et elle n'osa pas lui demander de préciser. Elle saurait en temps utile. Comme toujours. Marrant comme en un passage au centre de contrôle, la situation pouvait s'inverser.
- C'est quoi ce bouquin ? demanda-t-il soudain.
- Oh euh... J'aime bien imaginer ce qu'on aurait pu faire de lui aussi.
- C'est bien d'avoir un hobbies, commenta laconiquement l'islandais. Bon, par rapport à ta proposition. Suis-moi.
Adriane aurait pu demander de quelle proposition il parlait. Mais à quoi bon ? Elle se contenta de le suivre, comme demandé. Sur le sol de la grotte, elle abandonna son ouvrage. Sur la couverture était écrit en toutes lettres : Ground Blizzard.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMonde des Humains, centre de contrôle Tesseract

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngEn arrivant dans la pièce la plus grande du sous-sol de l'arène, Senja Noir et Adriane tombèrent logiquement sur Eisen.
- Tiens donc, commenta ce dernier. C'est la gamine sans talent.
Adriane ne supportait pas l'homme de fer. Celui-ci prenait un malin plaisir à se moquer d'elle depuis qu'elle s'était faîte écraser par la toupie de Senja Noir. Il la voyait comme une subalterne inutile. Mais Adriane trouvait qu'il l'ouvrait tout le temps sans curieusement jamais aller se battre sur le terrain. L'islandais s'arrêta à la remarque et la ninja s'attendait à ce qu'il parle mais il ne dit rien, l'incitait à réagir d'elle-même.
- C'est pas moi l'amateur qui regardait des torses nus pendant que l’Échiquier était attaqué, répondit-elle.
- J'ai suivi les ordres. La bureaucratie est la garantie de la continuité du système. Si j'étais inutile, j'aurais déjà été remplacé. Mais toi, ton tour viendra, après tout jamais deux sans trois...
Elle cracha de dédain avant d'emprunter le couloir menant au temple Cycloïde, espérant vivement que Senja Noir la suive. Mais celui-ci s'approcha de l'homme de fer et disparut quelques instants de son propre champ de vision. Encore des messes basses. L'humain en faisait quelques fois à Eisen et cela agaçait grandement la dresseuse pokémon qui ne voyait pas le type de conversation qu'on pouvait avoir d'intéressant avec ce type. Finalement, Senja Noir revint et les deux équipiers s'arrêtèrent devant l'arche en pierre. Son supérieur s'immobilisa tranquillement. Au bout de quelques secondes, l'écran au sein de la structure s'illumina plus intensément. Le Palamède agissait, comme toujours. Adriane osa poser une question :
- On va où ?
- Pourquoi tu poses la question alors que tu es à dix secondes de le découvrir par toi-même ? Il fallait me demander ça au début du trajet.
Ce n'était pas faux. Il l'invita à y aller en premier. Elle s'exécuta et traversa l'écran sans ressortir de l'autre coté.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngHeylink, Unys

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe programme recouvra la vue au sein d'un bureau qui semblait être entièrement en bois. Problème, il était occupé par un homme d'âge mur qui lisait apparemment un document. Mais l'arrivée d'Adriane fit grincer le parquet. Il leva la tête :
- Oh, je ne vous avait même pas entendu arriver, avoua-t-il.
- C'est normal, répondit une voix dans le dos de la ninja. Notre travail nous oblige à une certaine discrétion, vous le comprendrez.
Senja Noir. Ouf.
- Hum, je vois ça, fit le bureaucrate en louchant sur la tenue noire du programme féminin. Tout est en ordre, la Reine vous a accordé l'autorisation de vous rendre sur l'île Ténébra. J'ai ici le papier officiel signé par le Premier ministre.
- C'est très aimable à vous, je remercie le royaume pour sa compréhension. Je peux récupérer le papier ?
- Bien entendu.
Le fonctionnaire fouilla dans sa pile de documents avant de remettre un parchemin à Senja Noir. qui s'en saisit et le rangea dans sa carapace.
- Merci. Votre temps étant en partie mon argent, je ne vous dérange pas plus longtemps. Au revoir.
- Votre sens des responsabilités vous honore. Bonne journée !
Adriane suivit son supérieur qui empruntait la portée réservée aux visiteurs, découlant sur un couloir assez long et tapissé.
- Il n'y a personne... commenta l'islandais. Tant mieux, on gagnera du temps.
Il patienta quelques secondes avant d'ouvrir une autre porte, la première sur sa droite. Celle-ci débouchait sur un écran bleu.
- Dépêche-toi ! ordonna-t-il en direction d'Adriane.
La ninja emprunta de nouveau l'écran, à sa suite cette fois.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngPort Amarrée, Rhode

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes deux palamédiens surgirent du mur d'un bâtiment situé à proximité d'un port, et donc de la mer. Avant qu'ils ne s'engagent de nouveau au milieu d'autres gens, Adriane interpella Senja Noir :
- Je ne suis pas bête. Si la Reine nous a donné l'autorisation, c'est forcément que le Palamède est dans le coup. Mais pourquoi ne suis-je alors consciente de rien ?
L'homme-tortue sourit en se tournant vers elle, ce qui arrivait suffisamment rarement pour être mentionné.
- C'est à dessein que les créations du Palamède ont une asymétrie d'information. L’Échiquier n'est pas qu'un jeu pour nos ennemis.
- Ah, répondit mollement la ninja qui n'avait qu'à moitié compris où il voulait en venir.
- Passons d'abord au centre Pokémon.
Les deux acolytes longèrent le port, composé de divers bateaux à moteur de luxe, deux ou trois voiliers et un curieux engin ressemblant au pokémon Kyogre. Une fois à l'intérieur du centre, Senja se dirigea vers le PC. Adriane put apercevoir qu'il retirait un Tortank et un Dimoret, mais c'est un total de quatre super ball qui apparurent dans les mains de son supérieur, qui les glissa dans sa carapace. En sortant du bâtiment, il s'arrêta un instant pour regarder les alentours. Le port d'abord, puis le curieux bar ressemblant à un Krabby.
- Bon, il doit être là-bas.
Il s'avança en direction de la terrasse où traînaient quelques marins sur une table, et un individu baraqué ne l'étant vraisemblablement pas, à l'autre bout. Senja Noir sortit de sa carapace le parchemin que lui avait remis précédemment le fonctionnaire et le jeta, déplié, sur la table de ce dernier type, en fait, une femme à la peau mate en tenue sportive. Surprise, celle-ci s'en saisit.
- C'est en règle, lâcha-t-elle. Mais pour avoir le droit d'y aller, vous devez aussi me montrer que vos pokémons sont assez forts pour vous protéger.
- C'est là que tu interviens, lança l'islandais à Adriane.
Il aurait pu prévenir. Mais pourquoi pas. La ninja avait entièrement confiance en ses pokémons.
- Comme vous voulez, fit le gardien de l'île Ténébra en se levant de sa chaise et en s'étirant. Retrouvez-moi à l'extérieur de la ville.
La femme parti en courant en petites foulées.
- Et si je perds, il se passe quoi ? demanda la dresseuse.
- Oh bah c'est pas trop grave, Eisen te remplacera dans mon prochain plan d'attaque.
- Je vais gagner.
- Allons vérifier.
Les deux palamédiens sortirent à leur tour de la ville par les petites escaliers situés en son centre. Dehors, le chemin se transformait en sentier de terre et la végétation reprenait rapidement ses droits sur les constructions artificielles. Mais au loin, le désert qui recouvrait la majorité de la région, était quand même visible. Leur évaluateur s'était posté dans un carré d'herbe un peu plus à l'Ouest, sans arbres. Une clairière idéale pour l'affrontement.
- Je vous conseille de ne pas vous retenir.
- Je peux te tuer du coup si mes pokémons ne se sont pas assez défoulés ? demanda Adriane.
- Ils se défouleront assez, répondit simplement la sportive en attrapant deux poké ball.
Un combat est lancé par culturiste Ambule !
Le gardien balança ses sphères. Un Drattak surgit de la première. Et un magnifie Feunard chromatique de la seconde. Ils dégageaient une aura de puissance évidente.
- Oh oh, elle n'a pas juste capturé des pokémons balèzes, analysa Senja Noir. Ceux-là ont fait la guerre obscure... C'est peut-être un peu trop pour toi Mèi.
- Nous verrons, répondit sa disciple.
Elle demanda à sa lanterne, qui ici avait un nom, Mélancolux, de lui générer deux poké ball. Elle les attrapa. Pour envoyer Démolosse et Ectoplasma. Tandis qu'elle faisait ça, les quelques nuages blancs qui faisaient mine d'être présents dans le ciel se dissipèrent et le soleil se mit à rayonner intensément.
- Ton Ectoplasma tient bien la lumière... avoua Ambule.
- Il a l'habitude de s'entraîner avec des pokémons feu...
- Très bien, ça n'en sera que plus intéressant. Feunard, Lance-soleil !
Sans emmagasiner de la puissance au préalable, le pokémon aux couleurs rares envoya un puissant rayon d'énergie verte et claire en direction de Démolosse, qui, surpris, n'esquiva pas. Heureusement qu'il résistait.
- Démolosse, Machouille ! ordonna Adriane tandis que Drattak décollait.
Le chien se rua sur le renard, qui voulut se défendre avec un Vibrobscur, mais Démolosse était parfaitement capable de percevoir et d'esquiver la vague d'énergie noire. Il bondit, et arrivait au corps-à-corps pour mordre son adversaire. Cependant, Drattak avait déjà commencé à plonger, Ambul ayant ordonné une attaque Vol. Sentant le danger, Adriane glissa à Ectoplasma de l'arrêter. Celui-ci, en lévitation, avec sa rapidité habituelle, envoya en conséquence une Ball'Ombre. Le dragon l'évita en stoppant purement et simplement son attaque Vol. Il redirigea néanmoins sa trajectoire sur le pokémon spectre.
- Crocs feu !
Ectoplasma avait évité en se décalant sur le coté. En bas, vu que Drattak n'était pas intervenu, Démolosse s'était jeté sur l'une des pattes arrière de Feunard et l'avait mâchouillée. Il se fit cependant repousser d'un coup de queue, balançant ensuite son Lance-Flammes, ce que le renard ne pouvait pas faire à cause de la Torche du clébard. Le dragon, qui n'arrivait pas à attraper Ectoplasma entre ses crocs, s'était cependant redirigé sur Démolosse dans l'idée de lui balancer une Draco-queue. Feunard avait déjà envoyé un Lance-soleil en direction d'Ectoplasma pour éviter qu'il intervienne comme l'action précédente. Au lieu de ça, la palamédienne décida d'en profiter et soma le fantôme d'hypnotiser le pokémon chromatique. Démolosse ayant évité sa charge, le Drattak utilisa sa queue alors qu'il rasait le sol, pour changer ses plans de vol et faire demi-tour à une vitesse surprenante pour avoir le pokémon spectre en visuel. Concentré sur Feunard qu'il commençait à avoir sous sa coupe, Ectoplasma ne vit qu'au dernier moment l'immense météorite, conséquence de l'attaque Draco-Météor, foncer sur lui. Malgré ça, sa rapidité lui permit de générer une Ball'Ombre que Drattak encaissa presque à bout portant, avant que le fantôme ne disparaisse sous l'impact qui fit un joli trou et légèrement trembler le sol de la prairie. Le dragon se posa, blessé et fatigué, tandis que Feunard reprenait ses esprits.
« Bon... Drattak est hors-jeu pour un moment, je dois absolument en profiter, sinon mon infériorité numérique sera ma défaite. » songea Adriane.
Feunard s'était logiquement déplacé pour se mettre entre son ennemi et son allié, qui soufflait bruyamment. Adriane tourna la tête vers Senja Noir. Il ne broncha pas mais il savait comme elle qu'elle avait quasiment perdu. Son regard était clair. « Surprend-moi. ». Le clébard de feu regarda sa dresseuse qui lui fit un signe de tête. Démolosse fit volte-face, se tint bien droit et releva la tête. Une ombre de plus en plus grande fit alors tâche sur le grand soleil. À son tour, Feunard releva la tête. La météorite fondait sur Drattak, mais était assez grosse pour toucher aussi le renard chromatique, qui, encore assis, ne serait pas assez rapide pour l'éviter. Les deux Pokémon disparurent à l'impact qui fit à nouveau trembler la terre, mais un peu moins que le Draco-Météor originel. Lorsque le matériau disparût, le dragon bleu aux ailes rouges était étendu sur le ventre un peu plus loin. Il ne bougeait plus. Le Feunard lui, avait l'air mal en point mais avait tenu, un léger rayonnement émanait d'ailleurs autour de lui, disparaissant bien vite. Après une pareille attaque, Démolosse tenait à peine debout, et son adversaire n'eut rien besoin de faire : Les jambes du Pokémon d'Adriane se dérobèrent sous lui et il s'écroula de fatigue.
- C'est la fin du match, avoua la culturiste Ambule tout en rentrant ses pokémons dans leur poké-ball. Sans sa Plénitude, Feunard n'aurait peut-être pas encaissé l'attaque. Félicitation, tu étais à deux doigts de l'emporter.
- J'ai prouvé que mes Pokémon étaient assez forts alors ? demanda la ninja pleine d'espoir.
- J'hésite. Je vais y réfléchir. Tu es douée mais tu m'as l'air d'avoir un peu trop confiance en toi, je n'ai pas envie d'avoir un mort sur la conscience. Au fait, où est ton ami ?
La griffe de métal qui transperça son cœur lui fournit la réponse avant que tout ne disparaisse pour elle. L'imposante silhouette d'Ambule s'effondra au sol, dévoilant celle, plus petite, de Senja Noir.
- C'est assez surfait la conscience d'où on vient, commenta-t-il.
- On était obligé de la tuer ? demanda son acolyte, sur le ton de la conversation.
- Je n'avais pas envie d'attendre qu'elle se décide.
- C'est ma faute j'imagine, je n'ai pas convaincu, s'excusa Adriane.
Mais Senja Noir leva la griffe du pouce en l'air.
- Ça me va. Même elle n'avait pas vu venir le fait que Démolosse utilise Copie pour s'approprier l'attaque dragon. Mais j’admets que je ne savais pas qu'il connaissait cette attaque.
- Moi non plus... Il semble l'avoir appris en oubliant Crocs feu mais je n'ai eu aucun contrôle là-dessus.
- Je vois, conclut Senja Noir. C'est toujours bon à savoir.
Adriane avait fait disparaître les poké-balls d'Ectoplasma et Démolosse dans son Mélancolux.
- Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? demanda-t-elle.
- Tu vas te rendre sur l'île Ténébra comme prévu. Essaye de ramener une belle prise de là-bas. Ton Mélancolux peut générer autant de balls vides que nécessaire.
- Et toi ?
- Je vais m'occuper de faire disparaître le corps, une chance que cette région soit peu peuplée et que personne ne nous ait vraiment vus.
Il fouillait les poches du cadavre. Il en sortit une paire de clefs, qu'il balança à Adriane.
- Il y a un robot qui ressemble à Kyogre qui doit attendre dans le port. Avec ça tu pourras le faire démarrer et te rendre sur l'île. On se retrouve près du mur grâce auquel on est arrivé ici au coucher du soleil.
- Oui je l'ai aperçu. D'accord, j'y vais.
Adriane fit demi-tour et se rendit de nouveau à Port Amarrée, où elle remarqua à nouveau le curieux engin bleu. Utilisant les clefs d'Ambule, elle put s'introduire à l'intérieur et mettre le moteur en marche. Les commandes n'étaient pas très compliquées, un enfant aurait pu faire démarrer ce truc. Le sbire du Palamède mit le cap vers l'île Ténébra, comme convenu. Elle semblait posséder un microclimat puisque des nuages noirs s'amoncelaient comme par hasard juste au-dessus d'elle, alors que le ciel était au-delà plus ou moins bleu. Adriane vit des sortes de pontons en approchant et s'arrima à l'un d'eux. À peine débarquée, à quelques mètres, situé en haut de quelques escaliers, un Galopa lui lança un regard mauvais.
- Ça commence bien.
Visiblement, le pokémon campait ici pour s'assurer que personne n'approche de l'île. En quelques secondes vu sa vitesse, il chargeait déjà un Boutefeu. La Torche de Mélancolux s'interposa certes, absorbant les flammes mais la charge physique du cheval qui n'était temporairement plus de feu continuait toujours, d'autant que l'adversaire avait traversé le pokémon spectre. Heureusement, la perte de sa puissance de feu l'avait ralenti, et Adriane put se décaler et planter son petit sabre dans le flanc de la créature qui s'effondra au sol, définitivement. Adriane n'aurait pas été contre capturer ce pokémon enflammé mais les circonstances ne lui avaient pas trop laissé le choix. Montant les escaliers où l'ennemi se trouvait précédemment, la palamédienne constata que deux coulées de lave passaient sous tout autant de ponts qui avaient été construit pour que le chemin ne soit pas coupé. Au fond se trouvait un reste d’ascenseur qui n'avait plus l'air en état de fonctionner. En revanche, entre les deux coulées, il y avait un accès creusé dans la roche. Elle s'y engouffra. À l'intérieur se trouvait un ancien complexe aménagé, style laboratoire. Une brèche dans le mur d'en face lui permit d’accéder directement à une sorte d'ascenseur. Mais avant, Adriane avait remarqué le Nosferalto fonçant sur elle à grande vitesse, qui avait visiblement hâte de lui faire un Croc Fatal ou un Crochetvenin. Bien que celui-ci fut rapide, Adriane avait eu le temps de se mettre sur ses gardes vu le Galopa précédent, ainsi elle transperça la gueule du monstre qui approchait avec sa lame qui ressorti par derrière. La chauve-souris n'eut même pas le temps de refermer les crocs sur son bras, elle cessa rapidement de bouger et son cadavre tomba au sol dans un bruit ridicule. La ninja traversa ensuite la brèche dans le mur pour se reconcentrer sur l'ascenseur. Celui-ci semblait fonctionnel, d'ailleurs un mode d'emploi était scotché sur la porte. Ambule avait dû entretenir les infrastructures indispensables pour pouvoir se déplacer sur toute l'île. Elle utilisa alors l'engin qui ne pouvait que descendre, atteignant un nouvel étage du complexe qui semblait, vu le lac géant situé au centre, avoir mené des expériences sur l'eau. Celui-ci semblait être originellement sous verre mais plusieurs trous d'assez grosse taille avait brisé la protection ça et là. Adriane s'employa à réfléchir à cet état de fait des plus louches mais quelques secondes suffirent à lui donner la réponse puisqu'un Colhomard en provenance de l'eau douce en surgit, brisant le verre à un nouvel endroit pour se mettre sur le chemin de ce qu'il considérait comme un intrus. L'intrus en question, en regardant autour de lui, constata qu'aucun autre pokémon sauvage n'avait l'air présent à ce niveau, et le gros crabe y était sans doute pour quelque chose s'il déboulait à chaque intrusion. Le Mélancolux généra la ball d'Ectoplasma tandis que Colhomard préparait sous lui un léger courant d'eau qui lui permit de charger Adriane un peu plus vite que prévu. Le crabe freina au corps-à-corps de la dresseuse, laissant la petite vague s’abattre sur elle et la désorienter, tandis qu'il frappait avec sa pince... à coté. Il venait de rater l'occasion en or de faire de gros dégâts avec son attaque Pince-Masse. Avant qu'il ne se reprenne, Ectoplasma était déjà sorti et le calma avec une Hypnose en se glissant devant lui. Adriane ne chercha pas à l'achever, le double-type du monstre contrant la plupart des attaques de ses pokémons, et sa résistance physique empêchant une découpe au sabre. Elle se hâta simplement de traverser le chemin qui contournait le lac (grâce au raccourci d'un mur détruit, sans doute encore un coup de feu Ambule) et de rejoindre un autre ascenseur qui, cette fois-ci, montait. Et le prochain niveau était tout autre chose puisque les constructions humaines laissaient place à des chemins naturels rocheux, entourés de lave. Plusieurs pokémons, attirés par le bruit de l'ascenseur, étaient déjà là. À mi-distance, Adriane repéra déjà un Camerupt, un Volcaropod et un Chartor. Pas vraiment des phénomènes de vitesse vu les rencontres précédentes, mais c'était du très lourd. Adriane joua la sécurité, envoyant Démolosse et Cornèbre, Ectoplasma étant toujours à ses cotés.
- Cornèbre, occupe-toi d'attirer l'attention de Chartor. Ectoplasma, va endormir Volcaropod et assure-toi également qu'il ne nous dérange plus.
Les pokémons s'exécutèrent. Tandis que le spectre n'avait qu'à spammer les Hypnose qui pouvaient difficilement rater un pokémon aussi lent, Cornèbre lui faisait efficacement diversion auprès de Volcaropod à coups de Clonage, Feinte, Atterrissage... L'objectif d'Adriane était clairement d'essayer de capturer le Camerupt. Une belle bête. Encore fallait-il l'affaiblir. Démolosse était ici tout indiqué, d'autant qu'il pouvait compter sur son stab ténèbres. Mais alors qu'elle allait l'élancer à l'attaque, Adriane se dit qu'il y avait encore plus simple. Rappelant oralement ses pokémons, elle reprit l'ascenseur avec eux dans le sens inverse. Revenant à l'étage inférieur du lac artificiel, elle somma à Ectoplasma et Cornèbre d'attendre là, tandis que Démolosse revint à la rencontre de Colhomard qui était réveillé depuis. Sur le trajet, Adriane vit ce qui lui avait échappé dans le sens inverse, à savoir un squelette humain presque entièrement décomposé adossé contre l'un des murs, avec quelques affaires. Enfin plutôt deux morceaux de squelette humain, vu que la tête était séparée du tronc et gisait juste à coté. Charmant. En tout cas, le crabe était logiquement encore plus énervé qu'à l'origine, et il se mit carrément à faire appel à l'eau du lac pour envoyer une attaque Surf de puissance moyenne, visant plus Adriane que Démolosse, ce qui était assez bête puisque le chien de feu y était bien plus sensible. La palamédienne fut certes ballottée mais n'ayant même pas besoin de respirer, elle ne risquait nullement la noyade. De plus, le plan était réalisé puisque l'objectif était que son pokémon copie une attaque eau, et elle n'en espérait même pas tant. Ectoplasma, de sa propre initiative, était revenu endormir le pokémon ennemi et une fois la vague de fond passée, le groupe d'Adriane regagna l'ascenseur pour remonter. Mais avec un Démolosse Surf, le Camerupt allait être bien plus gérable. Les trois pokémons précédemment identifiés avaient à peine bougé – normal pour une équipe méritant le titre de trio des gros culs – cependant la lave à un endroit remuait un peu plus qu'à l'ordinaire. Une observation judicieuse puisqu'un Maganon émergea littéralement du liquide orange. Coup de cœur d'Adriane qui révisa immédiatement ses objectifs de capture. Cependant, sa team était en infériorité numérique. Tandis que Cornèbre et Ectoplasma reprenaient leur rôle précédent, elle envoya Démolosse achever rapidement Camerupt. Du moins était-ce le plan prévu mais malgré la Copie, la chaleur du lieu, l'absence d'eau et l'aspect contre-nature de la demande pour un pokémon feu fit davantage ressembler l'offensive à une attaque Trempette. Adriane renonça à son idée d'utiliser une attaque eau et employa les bonnes vieilles méthodes, Démolosse bondissant par dessus un premier torrent de lave avant d'utiliser ses pattes arrière pour pousser le pokémon, difficilement mais avec succès, dans la lave qui se trouvait derrière lui. Camerupt glissa et disparut dans le torrent, tandis que Maganon générait une attaque Tonnerre en ciblant directement la palamédienne qui fit une roulade manquant de la projeter elle-même dans la lave. Les pokémons de ce lieu avaient une fâcheuse habitude à s'attaquer directement aux dresseurs, ce qui expliquait logiquement le cadavre de l'étage inférieur. Heureusement, Adriane restait vive, du moment qu'elle ne faisait pas l'erreur de tomber dans la lave, car dans ce cas même Mélancolux ne suffirait pas à la protéger. Un autre problème se posa alors que le Camerupt resurgit de la lave à proximité d'Ectoplasma et Voldaropod pour balancer une énorme attaque Éruption à destination du fantôme d'Adriane qui l'évita de justesse mais fut bien obligé de reculer : Il ne pourrait pas relancer une Hypnose lorsque l'autre se serait réveillé. Adriane ordonna alors à son pokémon et à Cornèbre de changer leur rôle, le petit oiseau noir étant parfaitement capable d'esquiver les attaques de deux monstres plutôt lent, tandis qu'Ectoplasma pourrait endormir Chartor sans craindre un deux contre un. Adriane put s'accorder un nouveau délais de réflexion puisque ce changement se déroulait bien et que Démolosse était revenu absorber l'attaque Lance-flamme de Maganon avec sa Torche. Ce qui était embêtant, c'était qu'après l'échec du plan de la copie d'une attaque eau, la plupart de ses pokémons n'avaient pas d'attaque véritablement efficaces et elle même pouvait pas vraiment utiliser sa seule arme contre Maganon et Volcaropod. Cependant, elle se mit à courir en direction d'Ectoplasma et Chartor, qui n'étaient même pas derrière l'un des courants de lave.
- Ball'Ombre à mon signal... Maintenant !
Alors que le pokémon endormi recommençait à bouger, Adriane lui planta sa lame au milieu du cou avant de s'écarter. L'attaque d'Ectoplasma fut concentrée sur la zone que venait de cibler Adriane. Cette fois, Chartor était bien réveillé, mais sembla s’étouffer, crachant beaucoup de fumée grise. Lorsque cette dernière disparut, le pokémon gisait au sol. Et ne bougeait plus. En revanche, Maganon, avec son bras, venait de générer une inattendue Exploforce dans la gueule de Démolosse, qui l'encaissa de plein fouet. Adriane fut bien obligée de rappeler son clébard des enfers, tandis qu'Ectoplasma prenait le relais et tentait d'endormir Maganon. Avec succès. Alors Mélancolux généra une poké ball, que sa dresseuse balança sur sa cible. Mais une fois Maganon à l'intérieur, la sphère fut bien obligée de retomber au sol, c'est à dire dans la lave. Bien évidemment, quelques secondes plus tard, Maganon ré-émergeait de la fusion orange.
- Putain, la merde !
Cependant une autre action intéressante s'était déroulée pendant ce laps de temps. Cornèbre, le vrai et non le clone, qui avait encaissé un peu trop sérieusement le Pouvoir antique de Volcaropod, avait pris un peu de champ pour Atterrissage. Lorsqu'il se posa non loin de l'ascenseur, sa silhouette fut soudain entourée d'une puissante aura blanche. Lorsqu'il reparti à l'action, c'était devenu un Corboss. C'était cool mais cela redéfinissait un peu son rôle. D'ailleurs, ni une ni deux, après avoir évité l'Ébullilave de Volcaropod, le gros oiseau noir cibla le flanc de Camerupt avec un puissant Bec Vrille, ce qui fit basculer le monstre au moment où celui-ci relançait une Éruption. La puissance de feu de l'attaque, qui cibla de fait surtout le mur de roche en face, fit glisser Camerupt dans l'autre sens, dans la lave. Il n'était sûrement pas K.O mais il allait mettre un petit moment à se relever. C'était le moment où jamais, d'autant que ce casse-couille de Maganon venait de se mettre sur la terre ferme pour éclater Ectoplasma avec une Feinte. Après avoir rappelé son pokémon spectre mal en point, Adriane ordonna une Tranche Nuit de la part du dernier pokémon qui lui restait sur le terrain. Corboss effectua une violente double charge avec ses ailes sur l'ennemi convoité tandis que les rochers de l'attaque Pouvoir antique qu'avait tenté Volcaropod sur Adriane retombaient au sol avant même d'avoir parcourus la distance nécessaire pour atteindre leur cible. Cependant, alors qu'Adriane ressaisissait une sphère de capture, Maganon avait déjà redirigé son bras canon sur la palamédienne. Et cette-fois ci, il était beaucoup plus près. La boule d'énergie de l'Exploforce était déjà sortie. Et monstrueuse. En désespoir de cause, Corboss s'interposa au dernier moment. L'oiseau fut projeté sur Adriane dans un croassement de douleur, poussé par l'énorme sphère d'énergie. Les deux êtres vivants, avec l'énergie de l'Exploforce, s'écrasèrent contre le mur de roche et le trouèrent. Ce dernier effort permis enfin à l'attaque de se dissiper, mais Adriane chuta de la grotte par l'accès qu'elle venait elle-même de créer. Elle évita à l'arrivée une rivière de lave, mais surtout, un roc particulièrement pointu. À terre, elle entendit quelque chose remuer. Adriane devina sans mal que le bruit avait dû attirer d'autres pokémons violents. En relevant la tête, elle su qu'elle avait eu raison. Un Reptincel chromatique, aux couleurs qui n'avaient rien d'alléchantes, se dirigeait vers elle en se léchant les griffes. Elle n'hésita pas, car elle ne pouvait se permettre de rentrer les mains vides auprès de Senja Noir, et sans pokémon valide (Mélancolux n'étant pas offensif à proprement parler), ses chances de ramener Maganon étaient insignifiantes. Elle ne pouvait plus compter sur Corboss, qui était allongé au sol non loin. L'utilisation de son arme risquait aussi de blesser trop sévèrement sa cible pour qu'elle soit utile une fois capturée. Il n'y avait qu'une seule alternative. Adriane devait l'affaiblir à mains nues. Elle n'avait pas été programmé pour cela : À l'instar d'Eisen, il s'agissait d'une brèle dans le corps-à-corps. Mais son meilleur ennemi lui avait une constitution qui lui permettait de faire genre... Reptincel était arrivé. Il tenta une Tranche, mais Adriane n'eut aucun mal à l'éviter. Elle se mit alors à ruer le pokémon plus petit qu'elle – c'était rare – avec ses poings fermés. Elle n'était certes pas taillée pour cela mais elle n'était pas humaine, c'était un programme qui ne ressentait pas la fatigue et qui pouvait enchaîner les coups à une vitesse un peu suspecte pour un véritable être vivant. Visant la tête du Reptincel, elle donnait l'impression d'effectuer une attaque Mitra-poing, avant un dernier Ultimawachi dans le ventre mou du pokémon qui le fit basculer sur le dos. Ordonnant à Mélancolux de générer une honor-ball édition spéciale Palamède n°2 – Le noir remplaçant le coloris rouge original –, elle balança l'engin sur le pokémon chromatique qui disparût à l'intérieur, et profita de la proximité de sa gardienne pour rappeler Corboss.
Premier mouvement.
Second mouvement.
Troisième mouvement.
Clic.
Mais elle n'avait pas le temps. Faisant disparaître l'honor-ball édition spéciale Palamède n°2 dans son Mélancolux, elle prit la tangente avant de retomber sur des pokémons un peu trop agressifs. Malheureusement, vu le coté où elle avait troué la paroi de la grotte, son sous-marin se trouvait sans doute au-delà de l'autre flanc de la montagne qui se dressait devait elle. Et entre les reliefs d'un coté et la lave de l'autre, difficile pour elle d'y accéder... Quelle île de merde. Tandis qu'elle réfléchissait à sa meilleure option depuis plusieurs secondes, commençant à envisager de tenter de sauter la rivière de feu, un flash blanc suivi d'un bruit sourd se fit entendre coté montagne. Tournant la tête, elle vit que Maganon était en train de regarder par le trou qu'elle avait crée en voltigeant, mais celui-ci n'avait rien fait ; d'ailleurs, un éboulement le fit disparaître de la vue d'Adriane. Soudain, une tempête de sable sembla apparaître de nulle part, handicapant surtout visuellement le programme. Pour autant, elle ne put manquer qu'un Tyranocif venait de détruire le flanc gauche de la falaise pour se rendre sur la parcelle qu'occupait actuellement le sbire palamédien. N'ayant aucun moyen de se cacher, l'humanoïde se fit bien vite repérer par le titan, qui heureusement semblait plutôt petit pour ceux de son espèce : Un mâle alpha de base aurait sans doute pu détruire l'île depuis longtemps. Mais d'ailleurs... En y repensant, celui-ci venait sans doute tout juste d'évoluer : Sans doute un Ymphect avait-il été perturbé par le premier éboulement qu'avait crée la ninja rousse en tombant. Génial. Maintenant, Adriane faisait face à un monstre et le seul pokémon en l'état de se battre se trouvait être Reptincel. Contre un pokémon roche... En désespoir de cause, elle l'envoya, misant sur sa vitesse par rapport à Tyranocif. Le pokémon doré s'infiltra au corps-à-corps de l'ennemi qui manqua sa puissante Lame de roc et parvint assez près pour lui faire tâter d'une attaque Griffe acier, ce qui n'eut pas l'air de plaire beaucoup au gros tas vert. Cependant, celui-ci n'eut pas l'occasion de se venger puisqu'un Drattak – qui n'appréciait visiblement que moyennement la tempête de sable – venait de fondre sur le monstre en l'air et lui balancer une attaque Draco-queue qui à cette puissance, et vu que le Tyranocif était assez petit, parvint à le propulser droit dans la lave. Il ne ré-apparut pas. La tempête de sable prit fin, permettant au Drattak qui venait de se poser, de remarquer Reptincel. La dernière recrue d'Adriane soutint son regard, téméraire. Cela ne plus que moyennement au dragon qui redonna un battement d'ailes pour décoller, capturant au passage Reptincel entre ses pattes avant de prendre rapidement de l'altitude.
- Et meeeeerde !
Adriane ne pouvait plus rien faire pour empêcher ce qui allait se produire. L'attaque Vol du Drattak le conduisit à le sortir du périmètre de l'île pour balancer sans vergogne Reptincel des nuages directement dans la flotte, ce qui le tuerait : Les pokémons de la famille de Salamèche étaient connus pour mourir si la flamme au bout de leur queue s'éteignait, et à l'évidence, le Drattak le savait parfaitement. C'est peut-être pour cette raison qu'en pleine chute, Reptincel se décida à évoluer. Après que sa silhouette ait été brièvement enveloppé de blanc, un magnifique Dracaufeu noir – voilà une carrosserie qui convenait bien mieux à Adriane que le doré – déploya ses ailes pour ralentir sa chute, et finalement, la stopper. Alors qu'il remontait déjà, sûrement bien décider à éclater la gueule au Drattak, Adriane siffla :
- Hey ! cria-t-elle. Reviens ici !
La bestiole eut l'air agacée mais s'exécuta. Adriane pouvait remercier l'honor-ball édition spéciale Palamède n°2. Son Dracaufeu chromatique se posa devant elle, attendant les ordres. Adriane lui demanda de se retourner et grimpa sur son pokémon, s'accrochant à son cou.
- Amène-moi sur le continent, ordonna-t-elle.
Dracaufeu décolla, quittant la masse de nuages gris pour retourner dans le ciel clair, qui prenait des teintes de plus en plus sanguines : Il était temps de rentrer. Problème : Elle entendit un rugissement menaçant derrière elle. Jetant un coup d’œil, elle vit que Drattak les avait poursuivit, alors qu'Adriane pensait légitimement qu'en quittant la zone de l'île, le dragon ailé n'aurait plus aucune raison de leur en vouloir. Elle ordonna à Dracaufeu de rebrousser chemin, ne se voyant pas retourner auprès de Senja Noir sans avoir au préalable neutralisé son poursuivant. Puisque cet imbécile n'avait pas su rester discret, il allait le payer chèrement. Le volatile bleu aux ailes rouges semblait bien décidé de surcroît à charger au corps-à-corps au Vol.
- Laisse-le te prendre d'en haut sans réduire ta vitesse. Ailes d'acier juste avant l'impact.
Drattak plongea le premier. Conformément aux ordres, le pokémon chromatique ne chercha pas à éviter cet ascendant mais il s'éleva en direction de l'ennemi le plus rapidement possible. Au moment de l'impact, il durcit ses ailes comme prévu, juste après s'être arrangé pour que cela soit la partie de son corps la plus proche de l'impact. Le choc fut violent, Adriane bascula malgré le fait qu'elle ait serré autant que possible le cou de son pokémon. Elle eut l'occasion de voir en direct la chute de Drattak, qui tournoyait très rapidement sur lui-même tout en continuant sa descente. Il s'écrasa dans une vague de l'océan dans un énorme splash. Adriane n'allait pas tarder à connaître le même sort, Dracaufeu étant trop loin et pas assez rapide pour la récupérer. Cependant, elle atterrit sur une surface dure qui ploya un peu sous son poids avant de se redresser : Un Nostenfer venait de la recueillir et la dirigeait sans un mot vers Port Amarrée. Elle ne l'avait même pas entendu arriver. Elle rappela Dracaufeu et stocka sa ball dans Mélancolux qui tournait toujours autour d'elle, puis jeta un coup d’œil derrière elle : Le soleil se couchait.

http://i.imgur.com/Bb4e2ar.gif


- Tu es en retard, déclara Senja Noir en guise de salut, tandis que Nostenfer se posait en face de lui.
- Ouais ouais. Mais j'ai une très bonne excuse, répondit l'effrontée en sautant au sol.
Senja Noir rappela son Nostenfer dans sa Super ball.
- Tu as pu ramener quelque chose ?
- J'ai réussi à choper un Reptincel chromatique, il a évolué pendant l'affrontement avec un Drattak, me voici donc en possession d'un magnifique Dracaufeu noir.
- Parfait, approuva l'islandais. C'est justement ce qu'il nous fallait. Mais tu as eu sacrément de la chance qu'il ait évolué.
- Je sais, mais c'était ça ou aller dans le mur. Enfin, dans l'eau.
- Ok je vois. C'est intéressant. Tout le monde doit savoir voler de ses propres ailes au bon moment.
- Comme tu dis.
Senja resta interdit quelques secondes avant d'ajouter :
- J'ai moi aussi quelque chose pour toi.
- Sans blague ?
Il attrapa une poké-ball de sa carapace.
- Qu'est-ce que c'est ? demanda la ninja, intriguée.
- Le Feunard du gardien. Il sera utile à notre attaque.
- Hum, le gris ? Je préfère ses couleurs originales. Tu préfères pas le garder toi ?
- Comme tu veux, répondit son supérieur.
- Et son Drattak, tu l'as gardé aussi ? Il était balèze.
- Cette idée est tombée à l'eau, informa simplement Senja Noir qui avait déjà détourné le regard vers le mur du bâtiment qui devenait progressivement bleu.
« Tombé à l'eau ? Hey mais... »
En y repensant, ce Drattak...
- Dis donc... commença Adriane en relevant la tête.
Mais Senja Noir avait déjà traversé le mur. Alors la palamédienne fit ce pour quoi elle semblait avoir été le mieux programmé : Elle le suivit, quittant cet étrange monde pour retourner sur l’Échiquier.


Dernière édition par Icer le Jeu 07 Sep 2017 22:00; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Ikorih MessagePosté le: Lun 30 Mai 2016 21:43   Sujet du message: Répondre en citant  
M.A.N.T.A (Ikorih)


Inscrit le: 20 Oct 2012
Messages: 1438
Localisation: Sûrement quelque part.
Moralité 1 : un texte d'anniversaire, c'est plus cool qu'une ECE d'anniversaire.
Moralité 2 : ...Putain quand je pense que j'avais pas eu d'idée pour le tien cette année :c

Au niveau des pokémons, déjà, parce que avant tout c'est une histoire de pokémon.
Le concept du Démolosse Copie était franchement bien pensé. Je pense que je vais tenter le set à mon avis il a du potentiel. (a)
Le spam d'Ectoplasma Hypnose m'a rappelé des méthodes de jeu douteuses que j'ai déployées sur ma version Soulsilver avec mon premier Ectoplasma. Hypnose/Cauchemar/Dévorêve, encore un set plein de potentiel...
Je salue l'évolution de Cornèbre, parce que si il y a bien une machine à tuer que j'adore piloter c'est un Corboss kamikaze surpuissant (smirk). Je ne compte même plus le nombre de matchs que ce truc a sauvés, et il continue à faire son taf ici Mr. Green
Je voudrais ensuite faire un triste salut à Dracaufeu, qui au vu de mes performances avec à SSBB Wii U risque de chuter accidentellement d'une plateforme à cause d'un spam de Boutefeu. RIP en avance.
Et si j'ai bien compté, je n'en suis qu'à cinq pokémon. Une petite place pour un connard de juif, histoire de remplacer Cornèbre dans le rôle de chieur? Mr. Green (et sinon tant pis je ne sais pas compter, c'est parce que j'ai pas fait spé maths)
L'utilisation de Nostenfer était cool aussi! J'ai d'ailleurs récemment testé le set Choice Band Brave Bird, je recommande, il est très violent o/

Au niveau du contexte géographique, je valide complètement, même si j'ai jamais joué à pokémon XD, le coin a un style non négligeable Mr. Green
Et sinon y a des moments qui m'ont bien fait rire, notamment le "L'idée est tombée à l'eau" et "L'honor ball spéciale édition Palamède numéro 2" (qui pète le style aussi soit dit en passant) XD

Bon par contre, il fallait bien que tu te foires quelque part, je cherche encore à comprendre comment Adriane a tabassé un truc à mains nues. Où est le réalisme? o.o

Bref un très bon moment (as usual mais faut pas le dire), on verra bien si j'arrive à lire entre les lignes xD (ou si, comme souvent, je vais passer à côté). Ah oui et puis tu gères, mais si à force t'es pas au courant, je suis pas la seule à passer à côté des trucs.
Et faut que je trouve un truc badass pour janvier prochain.

Citation:
effrontée

*sale gamine
_________________
"Excellente question ! Parce que vous m’insupportez tous.
Depuis le début, je ne supporte pas de me coltiner des cons dans votre genre."
Paru - Hélicase, chapitre 22.
http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/signat10.png
Et je remercie quand même un(e) anonyme qui refusait qu'on associe son nom à ce pack Razz

http://i81.servimg.com/u/f81/17/09/92/95/userba11.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Silius Italicus MessagePosté le: Ven 03 Juin 2016 14:45   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 03 Fév 2015
Messages: 177
Localisation: à l'Est d'Eden
Bonjour Icer,
C'est un texte intéressant que cette nouvelle.

Tout d'abord, à l'instar de nombre de vos texte, il s'agit ici d'enrichir votre univers, de donner un peu plus d'épaisseurs aux personnages et à leurs vies. Mais, il y a, au-delà de cela et de l'aspect annuel de ce texte, quelque chose de plus.

En effet, il s'agit ici d'un rite initiatique pour Adriane. La clé nous en est donné par la rencontre avec Eisen en début de texte. Il ressort de cette rencontre que nombre des collègues d'Adriane l'estiment inutile ; elle-même a intériorisé cet état des choses.

Le petit voyage qu'elle va faire avec son mentor prend alors une allure de rite initiatique. Il s'agit de la rendre plus forte, et cela passe par un voyage solitaire dans des terres sauvages. C'est un élément classique de ce type de rituels. Ce voyage est précédé d'une ordalie, dans le sens où le combat contre la fonctionnaire sert à estimer sa valeur. Le combat est symboliquement clair, puisque les pokémons d'adriane tendent du côté de l'ombre, tandis que son ennemie est feu et lumière. Dans la mesure où l'enjeu est aussi de se rendre sur l'île Ténébrae, cet échange de coup est hautement symbolique, et ce fait sous le regard du soleil. Amaterasu, le titre de ce récit, est le nom d'une déesse japonaise dont il est incertain de savoir si elle est le soleil, ou sa représentation ou sa génération. Notons qu'en tant que telle elle est aussi associé au feu purificateur. Ce combat a donc lieu sous le regard de la purification. C'est une épreuve du feu, ce qui est un thème bien connu d'ordalie. Il s'agit donc symboliquement d'estimer la résistance d'Adriane, et la force de son âme soumise à la purification. Sachant qu'elle est ténèbres, et que la lumière disperse l'ombre, ce combat est sous le signe d'impulsions contradictoires.

Il est intéressant de noter qu'elle échoue ici. Autrement dit elle a raté son épreuve. Dans le fonctionnement classique d'une ordalie ou d'un rite initiatique, une épreuve manquée l'est à tout jamais. On ne repasse pas d'épreuve, on a aucune autre occasion. Senja sert alors plus ou moins de Deus ex machina. À proprement parler il n'est ni l'organisateur de l'épreuve, ni son arbitre. Son intervention lors d'une ordalie le porte donc au statut de puissance surnaturelle. En effet, un combat entre dresseurs n'est pas censé impliquer de danger pour les humains. Le fait qu'un étranger à l'action tue un des participants relève alors, en contexte, de l'intervention surnaturelle.
Autrement dit, si Adriane accède à d'île, c'est par intercession divine.
Ce qui ne lui réussit guère puisque son passage sur l'île n'est pas des plus fructueux et tend à montrer que le fonctionnaire avait raison. Ainsi, Adriane cherchait la puissance et à être accepté par ses pairs. Elle n'a que partiellement trouvé le premier objet de cette quête, et le second reste en suspend.
Néanmoins, un motif antique classique fait que ceux qui ont échoués aux rites humains ont souvent la chance de pouvoir prétendre à d'autres horizons plus glorieux. Ainsi d'Achilles à qui Agamemnon a dénié son accession à l'assemblée des guerriers, mais qui conquerra et la gloire et un statut héroïque ( de surhomme en somme), en affrontant un dieu. Un destin similaire attend-il Adriane ?

À titre tout à fait personnel, et au vu de vos écrits Icer, je tends à penser que non. Il n'en reste pas moins que c'est encore possible.

Au plaisir de voir s'enrichir votre univers.
_________________
AMDG

Prophète repenti de Kane, vassal d'Anomander Rake, je m'en viens émigrer et m'installer en Lyoko.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Mer 29 Juin 2016 13:27   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1027
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Tu as manqué d'inspiration pour ce One-Shot d'anniversaire, ça se sent clairement. Il ressemble à une version de Chaos édition spéciale Palamède, avec plein de pokémons dedans pour noyer le poisson et faire croire à un renouvellement d'originalité, ce qui ne prend pas avec moi.

Ce qui est regrettable, à mon sens, c'est que tout ce qui touche à l'exploration de l'île Ténébra n'est pas tellement exploité. Les créatures de poche viennent toutes à la rencontre d'Adriane, là où la base de Pokémon est quand même de chercher un peu par soi-même le monstre idéal ! Du coup, on reste dans tes acquis avec les séquences de baston à rallonge. Si les affrontements contre les pokémons sauvages étaient stimulants, celui entre dresseurs m'a donné l'impression de voir un match mené, des deux côtés, par Sacha.

À l'instar de ce que je te disais pour Monstre et compagnie, ce One-Shot là non plus n'a pas un format adapté, son fond global n'étant pas aussi fourni que la longueur du texte. Il aurait largement pu s'insérer dans la fanfiction centrale sans que cela n'ait d'impact sur son rythme ou sa narration. Sans compter le fait que le personnage central est un programme à la psychologie clairement délimitée, ce qui ne permet pas de la creuser (et donc encore moins de justifier le placement à part de ce morceau de texte).
Le pire dans tout cela étant que tu admettes par toi-même l'absence d'utilité du format de tes One-Shot... Foutue dramaqueen. Je pensais qu'avec le temps, tu aurais trouvé une parade plus habile pour contourner ce genre de difficulté.

L'aspect qui m'a probablement le plus emballé je dirais, c'est l'exacerbation de cette facette joueuse du Palamède, qui pousse le vice jusqu'à mettre ses propres alliés au défi (en un sens, c'est dans la même veine que le match de foot qui se joue dans la publication actuelle de l'Échiquier). À défaut de vraiment creuser Adriane, c'est déjà ça de pris !
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0783s (PHP: 65% - SQL: 35%) - Requêtes SQL effectuées : 19