CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] 10 ans plus tard... Les scripts ...
[IFSCL] IFSCL 3.5.0: Trailer
[Site] Le point sur les fangames!
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Sortie!
[Code Lyoko] Code Lyoko sur Youtube et...
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Trailer
[Code Lyoko] Un Youtubeur vous offre u...
[Code Lyoko] La Renaissance de l'île S...
[IFSCL] IFSCL : 7 ans déjà !
[IFSCL] IFSCL 3.3.0: trailer + voix offi...
 
 Derniers topics  
[Jeu PC] TRAILER IFSCL 3.5.0
LCDS, un discord Code Lyoko
[Fanfic] Oblitération
[Fanfic] Code Alpha 1.0 - 25 ans plus...
[Jeu VN] Travail d'équipe 0.5 - Bande...
Symétrie lyokoïque.
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Film] Adaptation CL Chronicles : LIVE
Ma galerie graphique
[Fanfic] Les Perles du Neith [Terminée]
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fiction] Detective Conan : Autre effet

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fictions et textes


Page 1 sur 1







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
osgarde1 MessagePosté le: Dim 21 Fév 2010 13:18   Sujet du message: [Fiction] Detective Conan : Autre effet Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 19 Fév 2010
Messages: 23
Titre: Autre Effet

Disclaimer: Detective Conan n'est pas à moi.

Genre: Frienship, Aventure, Crime, Humour et Romance

Paring: Heiji/Shinichi

Rating: Pour tous, je crois....

Prologue: Je suis une fille?

------------------------------------------------------------------------------------

La douleur ne semblait pas cesser, il avait envie de hurler. C'était comme si ses muscles entraient en fusion ou qu'ils fondaient, comme si ses os s'étiraient. Il n'avait jamais eu aussi mal, il pouvait à peine bouger. Il étouffait, son coeur battait tellement vite qu'il se demandait s'il ne faisait pas une crise cardiaque. Puis la douleur explosa dans sa tête, faisant tomber un voile sombre sur sa vision et puis il perdit conscience.

Je vais...mourir?

- «Hé! Il y a un corps là!!» Fit une voix inconnue tandis qu'un faisceau de lumière l'éclairait. Une lampe torche visiblement. Il entendait à peine les sons venant du parc. Quelle heure était-il donc? Etait-il resté longtemps inconscient? Mais à ce moment, d'autres pensées qui auraient être prioritaire virent assaillir son esprit. Où suis-je? Il sentait la terre sous ses doigts, l'air qui rentrait dans ses poumons et le froid qui lui donnait la chair de poule. Je suis vivant? Mais....ils avaient parlé d'un poison? Et ils me l'ont bien fait prendre non?

- «Une élève de Lycée sans doute! Vu la taille!! Et qui saigne au niveau de la tempe!» Il distinguait plus ou moins du tissu bleu, et un grésillement de Talkie-Walkie. C'était la police? Une toux l'agita et il se redressa, avant de tousser une nouvelle fois, postant la main à sa tête en grimaçant de douleur.

- «Hé! Mademoiselle, vous allez bien?» Demanda l'un des deux policiers en se penchant vers lui, un air soucieux sur le visage.

Mademoiselle? Il est miro ou quoi? Ca se voit pas assez que je suis un garçon? Shinichi cligna des yeux d'un air un peu perdu, ou alors c'était un éblouissement causé par la lampe.

- «C'est une fille d'environ 16 ou 17 ans, elle a probablement été agressée par un voyou! Je l'emmène à l'hôpital?»

Shinichi se redressa, plus que surpris: ils ne plaisantaient pas. Soudain il remarqua deux choses. Levant une main tremblante il la porta dans ses cheveux: ils étaient longs, environ la moitié de la longueur de ceux de sa mère. Et surtout...il baissa le regard vers sa poitrine, sentant sa bouche s'ouvrir de surprise. Non! C'est pas possible! Ce poison....Se levant presque d'un bond, Shinichi fila à toute vitesse, lançant un «je vais bien» à la police. Ceux-ci tentèrent de la rappeler mais l'ancien garçon ne les attendit pas. Courant vers son quartier, ''il' s'immobilisa devant une vitrine et là, du constater l'horrible réalité: il était devenu une fille! «Non! C'est pas possible! Qu'est ce que je vais bien pouvoir faire? Même si je suis ravi d'être vivant! Pourquoi a-t-il fallu que je change de genre? Comment un simple poison peut-il faire ça?» Paniqua t'il, les mains collées contre le verre de la vitrine. Qu'est que je vais dire à Ran? Je suis une fille bon sang!! Tout d'un coup, il eut envie de pleurer! Sa situation lui paraissait totalement insurmontable! Il se dirigea à pas lent vers sa maison, comme anesthésié par la situation. Il n'arrivait pas à y croire: il était une fille! Il avait été transformé en fille par ce mystérieux poison. Il s'immobilisa finalement devant la grille de sa maison, la tête dans les mains, essayant de se calmer, de respirer doucement, de réfléchir calmement à la situation qui lui semblait quelque peu insurmontable tant elle le bouleversait à tout les niveaux. Qu'est que je vais faire? Comment je vais vivre avec ça? Je ne peux pas me pointer et dire «Je suis Shinichi et j'ai été changé en fille par un poison bizarre que m'ont filé deux types louches!» Personne ne me croira ou alors on me prendra pour un dingue! Il/Elle prit sa tête dans ses main, respirant à plein poumons, ignorant l'eau glacée qui tombait en trombe sur ses épaules et lui collait les vêtements à la peau.

Soudain, comme si le destin avait senti qu'il avait besoin d'aide, le mur a deux pas d'ici explosa brutalement, projetant un vieil homme d'une soixantaine d'années dans la rue. Shinichi se précipita vers lui «Professeur Agasa! Vous allez bien?!» Entendre sa voix version féminine lui fila quelques frissons, laissant une impression de malaise.

Le professeur leva les yeux vers...lui et demanda, d'un air surpris «Qui êtes-vous mademoiselle?

- C'est moi Shinichi!» S'exclama t'il/elle, presque désespéré. D'accord il était changé en fille, d'accord il avait maintenant les cheveux longs mais n'avait-il plus rien de ressemblant avec son véritable lui? Si! Il avait toujours le même visage, les même yeux...plus ou moins...enfin il l'espérait, il ne s'était pas encore regardé en détail.

- «Haha! Si tu es de la famille de Shinichi, sa maison est juste là!» Dit-il en pointant du doigt la grille menant à la demeure des Kudo.

- «Je SUIS Shinichi et si vous ne me croyez pas, je peux vous dire n'importe quoi sur vous, posez moi une question a laquelle seul Shinichi peut répondre!» Et il/elle se mit à énumérer tout ce qu'il/elle savait sur le professeur, y compris le coup du bouton. A ce dernier point, le vieil homme pâlit puis rougit un peu.

- «Il n'y a que Shinichi qui sache cela....» Il se frotta le menton, l'air soudain pensif «A moins qu'il est tout raconté à sa cousine....Parce que tu es sa cousine non? Tu lui ressembles beaucoup!

- Mais non! C'est moi Shinichi! Des hommes étranges m'ont fait boire une espèce de poison qui au lieu de me tuer m'a changé en fille!

- Un produit qui change le genre? Si ce genre de produit existait, il n'y aurait pas d'opération pour obtenir le même résultat! Si ce produit existe, je veux une preuve! T'es pas nette gamine! Je t'emmène au commissariat.» Il la saisit par le poignet et la tira dans la direction du poste de police, bien décidé à la traîner sous la pluie jusque là bas.

Non pas la police, c'est pas le moment! Quoique s'ils prennent mes empreintes, ils auraient la preuve que je dis la vérité mais comment expliquer? Me croiraient-ils seulement? Shinichi se dégagea soudainement de la poigne du professeur et s'exclama: «Attendez professeur, vous revenez du restaurant Colombo non?» Et elle continua en énonçant le pourquoi de son affirmation. Quand elle eut finit, le professeur était livide. Il se pencha vers elle, clignant des yeux comme pour chercher à mieux voir le visage de la jeune fille en face de lui.

- «C'est bien toi Shinichi?

- Puisque je vous le dis!»

Le professeur resta bouche ouverte quelque instant puis dit, avec un rien de gêne «Bon il faut que tu te changes! Va prendre quelques affaires chez toi, fais toi même un sac, et rejoint moi chez moi en vitesse! Ne poses pas de questions! On parlera tout à l'heure!» Il n'expliqua pas pourquoi il devait se dépêcher. C'était évident pour Shinichi: il y avait un risque que Ran vienne voir s'il allait bien. Après tout, il l'avait plantée comme ça au parc, elle devait être inquiète (ou pire, folle de rage). Mais ce n'était visiblement pas à cela que l'homme pensait. Il se fit d'ailleurs un plaisir de lui remettre les pendules à l'heure en lui expliquant le pourquoi du comment: Ces personnes qui t'ont empoisonné pourraient venir ici pour vérifier si quelqu'un vit dans cette maison et t'apercevoir et dans ce cas, tu serais en danger.

Shinichi se regarda avec un rien de désespoir dans la glace tandis qu'il se séchait rapidement les cheveux: Garçon il ressemblait énormément à son père. Fille il était un mélange parfait de ses deux parents: ses cheveux étaient un mixte des leurs, presque aussi longs que ceux de sa mère et ébouriffés comme ceux de son père, et toujours aussi noirs. Il avait perdu en taille aussi, et était plus mince. Sa peau avait pris une teinte légèrement dorée et ses yeux semblaient s'être un tout petit peu éclaircie. Son visage était plus fin également. Il déglutit, se sentant terriblement mal dans sa peau, mal à l'aise devant ce changement total d'identité physique. Je ne sais pas si je dois pleurer ou rire...mes vêtements sont trop grands, je suis obligé de mettre ceux de ma mère!

Et le pire: je n'ai pas été changé seulement en fille: J'ai été transformé en une fille super mignonne!! Rah!

Il rassembla quelques affaires car, d'après le professeur, ça ne serait pas prudent de rester trop longtemps chez lui, on ne savait jamais que ces personnes viennent voir s'il était bien mort. Il devait donc rester pour le moment chez le professeur. Arrivé chez ce dernier, il lui raconta absolument tout, toute l'histoire. Ce fut long et éprouvant de repenser à la douleur atroce qui lui avait littéralement brisé le corps. Après une longue discussion, elle/il avait finit par s'endormir sur le canapé.

Agasa posa une couverture sur elle/lui et partit lui même se coucher, lui-même épuisé par la discussion. Mais avant toute chose, il devait appeler quelqu'un. Décrochant le téléphone, il jeta un coup d'œil à l'horloge mural: il était minuit. Cela voulait dire que là-bas, il devait être environ midi. D'accord, tout allait bien. Réfléchissant rapidement à comment il devait expliquer la situation à son ami et à sa femme sur ce qui était arrivé à leur fils, il jeta un œil sur la...jeune fille endormie. C'était quand même à peine croyable. Tapant un numéro, il attendit que son interlocuteur décroche et, dès qu'il entendit la voix à l'autre bout du fil, il commença à expliquer l'incroyable situation dans laquelle se trouvait Shinichi. Il savait que son (sa?) protégé(e?) allait lui en vouloir d'avoir appelé ses parents mais au fond de lui, sa fibre paternelle lui soufflait que le garçon devenu fille en l'espace de peu de temps, à cause de ce poison, allait avoir besoin de sa mère pour l'aider à surmonter sa situation.

Le lendemain matin, la jeune fille qui était encore un garçon la veille au soir se réveilla, ébouriffée, et désorientée. D'abord Shinichi ne se souvint pas ce qu'il faisait là, puis les souvenirs lui revinrent aussi fort qu'une série de gifles violentes. Il était une fille, et il ne savait pas quoi faire maintenant. Un poids lui tomba sur les épaules et il sentit un mélange de déprime et de découragement l'envahir. Bon! D'abord rediscuter de tout ça avec le professeur serait une bonne chose. La solution était simple: il suffisait qu'il retrouve ces hommes et le poison. Ainsi Agasa pourrait créer un antidote pour lui et il redeviendrait un garçon.

Mais il fallait qu'il trouve une stratégie. Comment allait-il s'y prendre? Devait-il tout raconter à Ran? Devait-il se cacher et dans ce cas quelle couverture allait-il choisir? Et une question subsidiaire: devait-il prévenir ses parents de son «petit» problème?

Se levant, Shinichi défroissa sa chemise bleu avec une moue agacée. Il ne se sentait vraiment pas à l'aise avec ce corps, il ne le reconnaissait pas. Il se serait peut-être même senti mieux si ce poison l'avait fait rajeunir de 10 ans au lieu de le changer en fille. C'est que ça le gênait terriblement!

Agasa reposait la cafetière quand la...jeune fille arriva, passant sa main dans ses cheveux ébouriffés. Il eut envie de rire en songeant à quel point son protégé ressemblait à sa mère mais préféra s'abstenir, il aurait pu mal le prendre. Il préféra annoncer directement ce qu'il venait de faire: «J'ai prévenu tes parents! Ils arriveront d'ici un ou deux jours!»

Comme il l'avait prévu, il/elle vira au rouge, mélange de honte et de colère, et annonça son désaccord. «QUOI? MAIS POURQUOI?

- Tu crois que changer de genre comme ça est facile? Tu vas avoir besoin de ta mère sur certains points! Et puis tu as failli mourir! Je devrais leur mentir à cause de ça? Comment je leur aurais expliqué s'ils étaient venus d'ici un ou deux mois pour te voir et qu'ils avaient trouvé une maison vide et poussièreuse?» Il fit une pause et ajouta avec un sourire en coin «Ta mère était ravie, ton père très surpris!» Il redevint sérieux «Mais si ces personnes, qui ont essayé de te tuer, apprenaient que tu étais vivant, ils essaieraient probablement de t'éliminer à nouveau! Tu ne dois rien dire à personne!Tu m'entends? Même pas à Ran! D'ici quelques jours les médias annonceront sans doute que Shinichi Kudo a disparu et toi tu vas endosser une nouvelle identité. Ainsi tu pourra plus facilement les retrouver!»

Il lui avait posé les mains sur les épaules et les serrait, comme pour lui faire comprendre la dure réalité des faits. Shinichi ne pouvait pas réapparaître comme ça au grand jour, transformée en fille. C'était impossible! Dans cette ville, trop de gens le connaissait et même s'il était une fille maintenant, des gaffes pouvaient toujours être commises. En plus, il devrait retourner au lycée non? Ran le démasquerait en peu de temps, et on ne parlait même pas de Sonoko ou des garçons de sa classe. Et la police de Tokyo? N'en parlons même pas!

Shinichi se tenait assise sur un banc dans le parc qu'il affectionnait tant avant. Mais là rien n'aurait pu lui rendre le sourire. Des dizaines de questions lui trottaient dans la tête.

Comment les retrouver? Et même si j'y arrives, qu'est qui se passera si je ne trouve pas la formule de ce poison? Le professeur ne pourra pas me faire d'antidote. Est-ce seulement possible de faire ce fichu antidote? Si je reste une fille toute ma vie? Qu'est que je ferais? Et qu'est que je vais dire à Ran? Notre histoire devient totalement impossible dans ce cas!

Soudain une voix se fit entendre derrière elle/lui: «Hé bien, on me l'avait dit mais il fallait le voir pour le croire!» Yusaku Kudo s'assit près de son fils (sa fille?) et lui sourit aussi doucement que pouvait le faire un père dans une telle situation. «Si cela peut te rassurer, tu es très mignonne!» Il rit, un peu gêné, face au regard noir qu'il reçut suite à cette affirmation. C'était pourtant la stricte vérité, on aurait dit Yukiko au début de sa carrière d'actrice mais avec ses couleurs de cheveux et d'yeux. Yusaku tendit gentiment la main et la passa dans les mèches rebelles de sa désormais fille qui avait croisé les bras, l'air furibonde. Bien que le geste affectueux de son père la calma un peu.

- «Qu'est qu'on va faire alors?» Elle/il ne savait pas quoi faire, elle/il s'en remettait totalement au jugement de son père. «Je ne vous suivrais pas en Amérique, je veux rester au Japon! Je vais essayer de les retrouver pour pouvoir redevenir un garçon!» Elle/Il préférait mettre les choses au clair dès le début, hors de question de suivre ses parents à Los Angeles. Ce n'était pas eux, non, c'est juste que depuis l'Amérique, les possibilités seraient limitées pour agir au Japon.

Yusaku toussota: «Vois le bon côté des choses, ça aurait pu être pire, tu aurais pu être rajeuni de dix ans ou mourir par ce poison!» Il tentait de faire de l'humour pour aider la réalité des choses à passer.

Shinichi jeta un coup d'œil à son père: celui-ci avait une drôle de façon de voir le bon côté des choses, mais il marquait un bon. Au moins il était vivant. Poussant un lourd soupir, le garçon devenu fille dit, avec découragement «Tu proposes quoi?

- Shinichi Kudo va être porté disparu et si on ne reçoit pas de nouvelles, les gens pourront te croire mort! Mais on avertira discrètement Ran que tu te cache pour une affaire épineuse et dangereuse, mais qu'elle doit garder ça pour elle.» Son fils (sa fille?) hocha la tête, l'air d'être plus ou moins d'accord avec cette idée. «Ensuite il faut trouver un endroit où te cacher, ça j'ai une petite idée mais il faut que je téléphone à cette personne! Pendant ce temps, tu vas aller faire une séance shopping avec ta mère! Elle a dit qu'elle avait plein de choses à t'apprendre»

Shinichi se leva, se dirigeant vers la voiture où se trouvait sa mère avec une mine de condamné à mort. Yusaku gloussa devant de regard et décrocha son téléphone portable, tapant rapidement quelques touches «....Hattori? C'est moi Kudo! Hum...Oui tout va bien! Oui je suis au Japon...! Dis j'ai un service à te demander! Mais expliquer cela par téléphone est un peu difficile...donc aurait tu un peu de temps à m'accorder dans les jours à venir?»

A Suivre
------------------------------------------------------------------------------------
Bon vu la dernière réplique, vous savez où va aller notre...héroine! (Haha!)

Et oui les pères d'Heiji et Shinichi sont amis, je crois que l'auteur lui même l'a dit dans une interview ou dans un Guide Book

Essayez de deviner:

- Quel va être son nom de fille

La réponse viendront rapidement, dès le prochain chapitre. Je vous prévient, cette fic suivra l'histoire avec quelques différences et pas mal d'humour.

J'espère que vous aimerez!

Prochain Chapitre: "Heiji, je te présente ta fiancée" ou comment Yusaku et le père d'Heiji vont sans doute se faire détester de leur enfant respectif.
_________________
Hum... ouais mais tu vois... là tu lis ma signature


Dernière édition par osgarde1 le Dim 21 Fév 2010 13:49; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Elwing MessagePosté le: Dim 21 Fév 2010 13:47   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1393
Localisation: Dans ses bras <3
Pour la forme:
"le mur à deux pas d'ici explosa brutalement"
Ce n'est pas une "fiction" mais une fanfic. Wink

Citation:
Quelle heure était-il donc? Était-il resté longtemps inconscient? Mais à ce moment, d'autres pensées qui auraient être prioritaire virent assaillir son esprit. Où suis-je? Il sentait la terre sous ses doigts, l'air qui rentrait dans ses poumons et le froid qui lui donnait la chair de poule. Je suis vivant? Mais....ils avaient parlé d'un poison? Et ils me l'ont bien fait prendre non?


Ensuite, il ne faut pas présenter comme tu l'as fait. En bref, les pensées du personnage doivent être séparés du "reste de l'histoire" ce qui donne :
Quelle heure(...)inconscient ?
Mais à ce moment, (...) son esprit.
Où suis-je ?
Il sentait la terre sous ses doigts(...)de poule.
Je suis vivant ?(...)non ?
Ça fait plus aéré, c'est mieux pour lire le texte.
Wink

Citation:
- «Une élève de Lycée sans doute! Vu la taille!! Et qui saigne au niveau de la tempe!» Il distinguait plus ou moins du tissu bleu, et un grésillement de Talkie-Walkie. C'était la police? Une toux l'agita et il se redressa, avant de tousser une nouvelle fois, postant la main à sa tête en grimaçant de douleur.

Sépare les dialogues de la narration.

Pour le fond:
C'est bien écrit. Ta fic est marrante (j'avoue qu'imaginer Kudo en fille...Mr. Green) mais j'aurais aimé plus d'originalité par rapport à l'anime. Sinon, j'avoue que c'est...très long quand même mais bon, c'est toi qui vois.

Bon courage pour la suite ! Wink

_________________
http://nsa29.casimages.com/img/2012/05/23/120523095015101622.png


Dernière édition par Elwing le Dim 21 Fév 2010 13:49; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
osgarde1 MessagePosté le: Dim 21 Fév 2010 13:49   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 19 Fév 2010
Messages: 23
merci. Par rapport a ces pensées je vais essayer de changer sa.
_________________
Hum... ouais mais tu vois... là tu lis ma signature
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Kerian MessagePosté le: Dim 21 Fév 2010 15:34   Sujet du message: Répondre en citant  
Déchiqueteur de Fics


Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 1713
Comme l'a dit Merenwen, je trouve un peu trop de similitudes avec les dialogues du manga que j'ai actuellement sous les yeux...

Mais sinon ça change, c'est assez marrant comme situation;


Bon courage !
_________________
http://img15.hostingpics.net/pics/475215newlook.png


"La sévérité prévient plus de fautes qu'elle n'en réprime." - Napoléon Bonaparte

"L’élévation d’un homme au-dessus des autres ne se justifie que s’il apporte à la tâche commune l’impulsion et la garantie du caractère." - Charles de Gaulle
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
MacCamintosh MessagePosté le: Dim 21 Fév 2010 16:01   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 25 Jan 2010
Messages: 178
Localisation: Dans la dmc-12 de BTTF que je règle pour voir ce que va devenir le Projet Lyoko5
Pas mal,
c'est original, un/e Shinichi sa change du jeune Conan

_________________
Projet Lyoko5 - RORKAL (enfin, non. plus maintenant)
Code Lyoko Evolution? hum. on verra. (Ouais ben, on a vu, hein!)
co-fondateur (sur 3) et ex-Administrateur du Projet Lyoko5
Avant, j'étais Odd_Della_60, mais ça, c'était -vachement- avant.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
osgarde1 MessagePosté le: Dim 21 Fév 2010 17:03   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 19 Fév 2010
Messages: 23
Chapitre 1: «Fiancés»

Un mois....

Depuis qu'il était devenue, par la force des choses, une fille, un mois s'était écoulé. Un mois d'achats divers avec sa mère, agrémentés d'explications très nombreuses sur sa nouvelle condition. Les Kudo avaient évidement évités de trop revenir chez eux, songeant que ces hommes en noirs pourraient venir voir si quelqu'un vivait là, puisque aucun corps n'avait été retrouvé. Et même s'ils ne voyaient pas Shinichi Kudo, s'ils étaient du genre à liquider tout les proches de leurs cibles...il valait mieux se faire oublier durant quelques temps.

Les étranges discussions entre son père et son ami d'Osaka étaient assez fréquentes. Shinichi avait du le suivre une fois là bas pour apporter le preuve de ce que Yusaku avançait: avec ses empreintes le doute ne fut plus permit. Et l'ami de son père avait l'air de trouver ça drôle, malgré sa mine sévère. A son propos, Shinichi avait aussi appris que cet homme avait un fils de son âge, qui était également un détective lycéen, assez bon dans son genre et connu dans l'ouest. Les deux pères s'étaient mis d'accord sur un point: il fallait protéger Shinichi. Il était non seulement un témoin important mais en plus ces personnes pourraient tenter de le tuer une nouvelle fois si elles apprenaient qu'il était vivant. Étant devenu une fille, cela lui apportait une protection supplémentaire mais il ne pouvait pas rester à Tokyo, c'est pourquoi il fallait qu'il vienne se cacher à Osaka. C'est alors que la femme de cet ami, mise dans la confidence, proposa quelque chose. Une idée de couverture, qui permettrait d'accueillir la désormais jeune fille sous leur toit sans que personne ne s'en étonne. Yusaku préféra ne pas mettre Shinichi au courant tout de suite (il aurait été capable de fuguer).

Par contre ils réfléchirent, tous les deux, longuement à un nom. Christie? Hors de question. Agatha? Non plus. Mary? Surement pas! Ellery? Là il avait légèrement hésité avant de répondre «Non». Shinichi faisait le difficile, c'était une chose certaine. Finalement ce fut Yukiko qui eut le dernier mot: Shineko Fujimine. C'était parfait non? Shinichi dut rendre les armes en soupirant de dépit. Son identité féminine était devenue celle de la cousine éloignée de Shinichi Kudo (du côté de sa mère). Il ne devait pas entrer en contact avec Ran autrement que par le hasard. Ce point là le déprima profondément et il rumina cela durant un bon moment. Ca lui faisait mal de l'éloigner ainsi de lui, même si c'était pour son bien.

De plus, il avait du mal à accepter sa "nouvelle peau", à être naturel. Comment réagir face à des inconnus? Serait-il crédible? Ou passerait-il pour une fille sauvage, voire un garçon manqué? A vrai dire il s'en fichait un peu tant que ces personnes qui lui avaient fait cela ne passaient pas dans la ville où il allait vivre et ne doutaient pas de son identité.

A plusieurs reprises, il demanda à son père pourquoi il avait choisie cette famille là. Et surtout...Quelle serait sa couverture exacte? Mais l'homme se contentait de rire légèrement, lui disant que c'était une surprise, ce qui l'énervait profondément. Il avait, de plus, un mauvais pressentiment sur ce sujet-là. S'il avait su...

Il aurait aimé avoir également des précisions sur ces personnes qu'il allait rencontrer, chez qui il allait vivre. Ne serait-ce que le minimum au moins. Mais non, rien. Si ce n'était évidement la ville (le seul élement qu'il savait depuis le début): Osaka. Ce qui ne l'aidait pas vraiment à vrai dire. Vu comme la ville était grande.

Le professeur Agasa lui avait inventé quelques gadgets intéressants: Une montre qui projetait des aiguilles légères qui endormait l'adversaire, mais une seule à la fois, ce qui était également un handicap s'il ratait son coup (Bien entendu, il avait un petit paquet de recharges). Le vieil homme lui avait aussi fabriqué un objet permettant d'imiter telle ou telle voix du moment qu'il l'avait déjà entendu et en avait enregistré un échantillon. Il lui avait d'ailleurs promis d'en fabriquer d'autres qu'il lui enverrait par la poste avec un «manuel d'usage», et autant d'intentions aimables comme il savait si bien les faire. Ca ne consolait pas vraiment le malheureux lycéen changé en fille.

Bien que tout cela était pratique, ça ne lui rendait donc pas vraiment le sourire, parce que son apparence le déprimait toujours autant. Parce qu'il ne pouvait pas contacter Ran autrement que via un coup de téléphone de temps en temps. Il l'avait déjà fait, lui disant qu'il devait «disparaitre» pour aller résoudre une enquête quelque part et qu'elle ne devait en parler à personne même si les médias le disaient «disparu». Elle avait crié sur lui, avait pleuré, l'avait supplié de confier l'enquête qu'il devait résoudre à quelqu'un d'autre et de rester près d'elle mais il ne pouvait pas, il ne pouvait plus pour le moment, même s'il aurait aimé plus que tout ne pas partir si longtemps. Ho...Il ne serait pas loin d'elle, à peine quelques heures de train, encore moins de temps en avion...mais ne pourrait pas vraiment l'approcher sauf si le hasard s'en mêlait et dans ce cas, il serait juste «la cousine de Shinichi» pour elle.

Et ça, ça lui faisait mal....

C'était cruel...et douloureux. Mais qu'est que cela serait face à la mettre en danger en lui disant tout? A la mettre en face du fait qu'il était désormais une fille? Elle n'agirait plus pareil avec lui parce qu'il ne serait plus (physiquement) «son» Shinichi qu'elle avait connut depuis son plus jeune âge. Et que leur amour risquait de devenir totalement impossible. Cela ne la ferait-il pas souffrir davantage que lui mentir? Si sans doute... Lui même avait encore du mal à s'accepter sous cette nouvelle peau, à s'accepter à temps que fille. Alors comment réagirait une fille qui, il s'en doutait, il le sentait, était amoureuse de lui? Elle voudrait l'aider, se mettrait en danger et serait peut-être tuée. Alors non! Il ne lui dirait rien et elle ne saurait jamais la vérité. Si elle disparaissait, si elle était tué, lui n'aurait plus la volonté de vivre et ne se le pardonnerait jamais.

Et puis vint le jour «J» où il devait aller dans cette famille «d'accueil» chez qui il devait se cacher pendant un certain temps. S'il avait su, il aurait fui tant qu'il en était encore temps. Ou il aurait changé d'avis et serait peut-être allé en Amérique avec ses parents....ou serait resté chez Agasa.

Ce coup-là, il ne s'y attendait vraiment pas! Ca dépassait tout ce qu'il avait pu imaginer des trucs tordus de son père (c'était surement son idée à lui, sa mère n'aurait jamais trouvé une combine aussi sadique). Même si, à la base, l'idée était plutôt celle de la femme de l'ami de son père....mais bon.

Il avait été mis en face d'un garçon de son âge, aux yeux bleu-vert, aux cheveux châtain foncés et à la peau mate. Une véritable fille l'aurait trouvé sans doute mignon mais pour Shinichi ce «Heiji» était surtout un lycéen qui avait l'air prétentieux. Ce dernier regarda avec curiosité la jeune fille en face de lui, une peau légèrement doré, des yeux bleus et de longs cheveux noirs un peu ébouriffés. Mignonne oui mais elle avait l'air un peu sauvage aussi. Il entrevit Kazuha qui fonçait les sourcils près de lui, comme si elle sentait quelque chose que lui-même ne percevait pas. Et puis l'annonce tomba....et les choqua tout les trois: son père et l'autre homme dirent, en même temps.

- «Heiji/Shineko je te présente ta/ton fiancée/fiancé! Vous vous marirez d'ici 3 à 4 ans! »

Il y a des jours comme ça....où quelque chose chamboule toute notre vie. Comme ici en gros.... La tête que firent les deux concernés à l'annonce inattendue était inoubliable...(dommage que personne ne pensa à prendre une photo).

La fille, aussi choquée que le jeune détective au teint mate, se retourna vers Yusaku Kudo et, le teint virant à écarlate, l'attrapa par le poignet pour le tirer à l'extérieur, sans doute pour lui hurler dessus afin de lui faire comprendre sa façon de penser sur cette idée fabuleuse. Heiji lui cligna des yeux, tentant de bien comprendre ce qu'il avait cru comprendre.

Fiancé? A une inconnue de son âge?

C'était une blague ou quoi?

- «Papa....qu'est que ça signifie, comment ça je suis sa désormais fiancée?» Shinichi se retenait d'hurler, ne voulant pas attirer l'attention du garçon en question qui devait être assez choqué comme ça lui-même.

Devant le regard assassin de...sa fille, Yusaku cru bon de s'expliquer et de rapporter à sa progéniture l'idée que ses amis et lui avaient eu pour la cacher de ces hommes qui l'avait empoisonnée. «C'est une couverture enfin....qui penserait qu'en si peu de temps Shinichi Kudo a été changé en fille par un mystérieux poison et s'est fiancée à un garçon d'Osaka qu'elle ne connaît absolument pas?»

Elle réfléchit quelques instant, l'air un peu pessimiste mais finit par répondre, avec un soupir résigné: «Tu marques un point...Mais je ne suis pas d'accord! Je refuse d'épouser ce type!» La désormais fille avait pointé la porte du doigt en sifflant ces derniers mots. Elle ne céderait pas sur ce point et tant pis pour la couverture.

Son père se mit à rire, un peu nerveusement: «Qui te parles de mariage? Le ''c'est pour dans trois ou quatre ans'' que vous direz à des tierces personnes, c'est un excuse pour les autres, en vérité tu redeviendras surement un garçon et on annulera discrètement tout ça! On trouvera bien une raison à ce moment-là!»

Plan intéressant, et qui pourrait marcher. C'était vrai que question couverture, ce n'était pas mal, même si ça n'allait pas être facile.

- «Et si je ne redevenais pas un garçon?» Souligna la brune en le foudroyant du regard, bien décidée à ne laisser passer aucun détail, quitte à évoquer la pire des possibilités.

- «Et bien....les fiançailles seraient maintenues et tu aura un adorable mari d'ici 3/4 ans minimum!» Et il osait dire ça avec un grand sourire, comme si la perspective et le gendre lui plaisaient. Shinichi en eut la chair de poule. A tout les coup, il appréciait ce Heiji et ne plaisantait qu'à moitié en disant ça. A tout les coups, son père et celui de ce garçons seraient capable de maintenir les fiançailles et d'officialiser réellement le mariage s'il ne pouvait pas redevenir un garçon! Il pâlit donc et déglutit avec difficulté, jetant un coup d'œil vers la maison de son ''fiancé'' avant de cracher, tel un félin en colère: «Je te déteste!» Et l'adolescente tourna le dos à son père, boudeuse, cherchant quoi dire pour changer la situation, même si la bataille semblait perdue d'avance.

L'écrivain leva les mains en signe de paix: «Je plaisantais....sérieusement, si tu restais une fille, il faudra t'accommoder de la situation et te refaire une vie, ce n'est que provisoire (enfin on l'espère).

- Il sait la vérité au moins?» Demanda Shinichi d'un air soupçonneux. Parce qu'il n'allait pas accepter que ce grand détective de l'ouest le drague! Ca non! Rien qu'à y penser, il en avait des frissons.

- «Non! Son père et moi avons trouvé amusant de voir (sous-entendre ici: parier) le temps qu'il allait mettre à s'en rendre compte, à te démasquer. Personnellement je pense qu'il va te demasquer en moins de deux mois! Son père a parié qu'il trouverait entre deux et six mois.»

D'accord...Sous-entendu, il ne devait rien lui dire et devait le laisser deviner tout seul! Si c'était un bon détective, il ne devrait pas mettre trop de temps. Enfin dans le meilleur des cas possible....youpi ça allait être une vie merveilleuse. «Tout le monde trouve ça drôle...mais moi pas du tout je te signale!»

Yusaku haussa un sourcil surpris «Ne fais pas la tête enfin....tu aurais préféré habiter chez Ran, avec le risque qu'elle te reconnaisse? Et je ne parle même pas de la police de Tokyo (en particulier Megure) qui te connaît bien, de tes professeurs ou camarades au lycée. Ici à Osaka, personne ne connaît Shinichi Kudo autrement que par les éventuels médias. Personne ne peut te demasquer ici! Tu seras juste la fille (un peu garçon manqué) qui est fiancée (officiellement) au fils du préfet de police. C'est tout!» Il fit une pause, souriant d'un ai taquin «Et puis, Heiji est un détective lycéen très doué, sans doute autant que toi, il est appelé pour pas mal d'affaires. Et je ne te parles pas des relations de son père. Ca pourrait t'aider non?»

Il avait raison, sur presque tout les points. Outre une couverture parfaite dans une ville où il ne connaissait personne (et inversement), il aurait à disposition de nombreuses possibilités de les retrouver! Oui son père avait trouvé un bon endroit. Seulement.... «Pourquoi je suis sa fiancée alors?» Ce point là avait vraiment du mal à passer.

- «Comment expliquer la présence d'une cousine de Shinichi Kudo sous leur toit sinon? Si tu y reste longtemps surtout...certaines personnes se poseraient des questions. Avec notre excuse, nous sommes dans le cas d'un mariage arrangé et personne ne s'interrogera sur autre chose que d'où tu viens!» Il savait que ça n'était pas facile. Il se mettait à sa place. Être fiancé(e) à un garçon alors qu'elle en était encore un un mois plus tôt, ça avait de quoi refroidir un peu tout l'enthousiasme du monde.

- «Ca aurait été plus simple s'il était au courant aussi!!» Mais son père et celui de son ''charmant fiancé'' semblaient trouver plus drôle de le laisser s'en rendre compte tout seul. Shinichi se passa la main sur le visage en soupirant.

Ma vie va être un enfer, je le sens!

De son côté, le charmant fiancé en question était toujours sous le choc, tentant d'articuler quelque chose. Il finit par y arriver: «P...Pourquoi?» Il était devenu très pâle et Kazuha, à côté de lui, semblait également choquée, presque au bord des larmes.

- «Hé bien, Yusaku et moi sommes des amis de longues dates. Nous avions prévu il y a longtemps de fiancer nos enfants si l'un d'eux se révélait être une fille et l'autre un garçon. Comme tu le sais, ça n'a pas été le cas. Mais il y a 6 mois, Yusaku m'a recontacté pour me parler d'une cousine de son fils qu'il avait sous sa responsabilité depuis peu mais connaissait depuis très longtemps.» Il avait expliqué cela d'une traite, ayant l'air indifférent à la détresse soudaine de son fils (ou alors ça le faisait bien rire intérieurement).

- «Et ses parents?» Releva soudain l'amie d'enfance du détective lycéen avec curiosité. Celui-ci semblait d'ailleurs trouver l'explication un peu étrange mais sentait qu'il n'obtiendrait rien de plus, si son père donnait le minimum, c'était sans doute pour une bonne raison. Ou alors c'était une façon de lui dire qu'il n'avait pas à discuter et qu'il devait obéir.

- «Sujet à ne pas aborder!» Intervint la mère du jeune homme, car l'excuse les concernant était encore un peu fragile et ils préféraient tous attendre qu'elle se solidifie avant d'en parler. Ou plutôt non, il avait été décidé que ça serait Shinichi/Shineko qui expliquerait à Heiji ce point (quand il/elle lui ferait confiance....ce qui risquait de mettre du temps vu sa réaction).

- «Je vois...» Murmura Heiji en se laissant tomber sur une chaise, l'air abattu. C'était comme s'il sentait une énorme fatigue lui tomber dessus. Pourquoi était-il un des derniers au courant en plus? Même la fille semblait avoir été sous le choc en entendant ça. Elle non plus n'avait pas été mise au courant avant de venir? Ils avaient peur qu'elle fuit ou quoi?

Il entendit finalement son père reprendre: «Après nombreuses discussions, nous nous sommes mis d'accord. Elle ressemble beaucoup à son cousin, à plus ou moins les même goûts que lui en matière d'enquêtes et surtout, elle a ton âge. Je l'ai questionnée, analysée et je pense qu'elle te conviendra parfaitement. Il n'y a pas à discuter, vous êtes fiancés.

- Mais....on ne devrait pas faire une cérémonie ou quelque chose comme ça?» Demanda le jeune homme, comme pour retarder l'échéance qu'il savait très proche. Fiancé à une fille qu'il ne connaissait même pas? Elle était mignonne d'accord, était aussi intéressé par les enquêtes que Shinichi Kudo d'accord, elle avait des airs de garçon manqué qui refuse d'obéir à qui que ce soit, d'accord... mais lui ne savait rien d'elle (et vise-versa). Et elle non plus n'avait pas l'air franchement ravie à l'idée de l'épouser d'ici 3 ou 4 ans.

- «Non! Pas besoin dans le cas d'un mariage arrangé! Et puis nous avons pensé que vous auriez suffisamment la pression comme ça!»

A suivre


Shineko veut dire «Enfant de Vérité» en gros...

Shin veut dire «Vérité» et Ko est la terminaison pour «enfant (de)», le e est juste là pour lier les deux parce que Shinko ne faisait pas très féminin à mon goût.

Bon là tout est introduit, l'histoire peut véritablement débuter! (Les prochains chapitres seront un peu plus longs). Elle suivra plus ou moins la trâme principale du manga.

A vous: combien de temps avant que Heiji n'ai des doutes sur le fait que Shineko=Shinichi? Les doutes auront sans doutes moins de facilité à venir puisque une lycéenne qui fait des raisonnements compliqués, c'est moins louche qu'un écolier qui fait de même! Non?

Prochain Chapitre: Le Première Affaire de Shineko Fujimine qui ressemblera à la première affaire de Conan dans le manga avec quelques différences quand même.
_________________
Hum... ouais mais tu vois... là tu lis ma signature
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Gemesies MessagePosté le: Lun 15 Aoû 2016 19:03   Sujet du message: Répondre en citant  
[Tout juste inscrit]


Inscrit le: 15 Aoû 2016
Messages: 1
C'est triste, je me suis inscrit sur ce forum juste pour ta fiction, et je trouve dommage que celle-ci est était abandonné comme ça. Je trouvais le sujet intéressant le fait que Kudo devienne une fille, franchement en lisant les deux chapitres j'avais envie de savoir la réaction d'Heiji et voir combien de temps il aurait mit... Gemesies est triste (ayumi off)

Note de Zéphyr : Le plus triste selon moi, c'est de remonter un texte mort depuis 2010 dans le but de s'adresser à un auteur qui a largement disparu de la circulation et qui ne lira certainement pas ton retour...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fictions et textes Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0643s (PHP: 67% - SQL: 33%) - Requêtes SQL effectuées : 18