CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Trailer
[Code Lyoko] Un Youtubeur vous offre u...
[Code Lyoko] La Renaissance de l'île S...
[IFSCL] IFSCL : 7 ans déjà !
[IFSCL] IFSCL 3.3.0: trailer + voix offi...
[Créations] Code Lyoko : Un live ce samedi !
[Code Lyoko] Nouveau dossier : Serial ...
[Site] Les trouvailles du Père Dudu 201...
[Créations] Notre Communauté fait le plein d...
[Créations] Code lyoko Relight : Dans les co...
 
 Derniers topics  
[Jeu Code Lyoko] IFSCL - 3.4.0
XANA, inspiré par Sauron ?
William est la marabounta
[Divers] Usine Renault : construction...
Remake : Aelita aux pays merveilles
Map Minecraft de tout l'univers de la...
Map minecraft - [1.10] - Code lyoko -
New Aelita Renders/Recreations
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Fanfic] Bouffon du Roi
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Une vie plus légère

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 2 sur 2

Aller à la page Précédente  1, 2





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
TheGeekno72 MessagePosté le: Mar 14 Fév 2017 13:36   Sujet du message: Répondre en citant  
[Je suis neuneu]


Inscrit le: 10 Fév 2017
Messages: 7
Localisation: Dans ma station spatiale vituelle, en orbite du Deep Web
Oh oui du glauque ! Vivement le chap 3 ! Saut en parachuuuute ! Ouiiiiiiiiii !
Muhahahaha !! (Oui face à des je histoires comme celle là je suis particulièrement emotif) lolololololol !!! Ce commentaire pas du tout utile et en aucun cas constructif vous à été présenté par Numéro 72 !

Note de Zéphyr : Merci d'éviter les posts fantômes comme ça. Le forum n'est pas un tchat msn.
_________________
"Deux choses sont infinies ; l'univers et la betise humaine. Mais concernant la première, je n'ai aucune certitude."
Albert Einstein 19XX
"Mise à feu du prototype 10-4, échantillon-test réacteur fusée artisanal"
Numéro 72, 2017
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icejj MessagePosté le: Mar 14 Fév 2017 14:45   Sujet du message: Répondre en citant  
Vé-Si


Inscrit le: 24 Nov 2014
Messages: 60
Localisation: Bangkok, Thaïlande
Merci de m'avoir débloquée TheGeekno72 ! Mr. Green

Voici le chapitre... Alors que dire... Il a été dur à écrire. Je n'en suis pas sûre stylistiquement parlant. Mais je pense qu'il est nécessaire pour l'histoire.
Pour les fans de William je pense qu'il est pas mal ? (a)
Et sinon, quoi, du recyclage honteux de La Bulle ? Noooon...

UVPL – Chapitre 4 : À décoder urgemment
Starring: Engueulades, PTSD, Jérémie mini-politicien
Chapitre corrigé, j'espère avoir éliminé la majorité des fautes et coquilles


Spoiler

_________________
From Bangkok with love.


Dernière édition par Icejj le Mer 12 Avr 2017 07:26; édité 13 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
 
TheGeekno72 MessagePosté le: Mar 14 Fév 2017 16:07   Sujet du message: Répondre en citant  
[Je suis neuneu]


Inscrit le: 10 Fév 2017
Messages: 7
Localisation: Dans ma station spatiale vituelle, en orbite du Deep Web
http://www.webfelina.org/wp-content/uploads/2013/01/2373292-brain_explode_super.jpg

Je... je suis perdu. O_O y a un épisode 2.5 que j'ai raté ou... nan, la je... je sais pas quoi dire j'ai pas tout compris de comment on en est arrivés à cette dispute en fait... j'ai du mal comprendre le début de ce chapitre ou la fin du précédent...

Note de Pikamaniaque : Merci de ta contribution petit être de lumière. Ce genre de commentaires sont complètement inutiles. De ce fait, les commentaires que tu as faits, et celui-ci en l'occurrence est complètement inutile. Malheureusement, ce n'est pas leur seul problème : tu les croies toi-même intéressants avec force et vigueur, oubliant de ce fait que même si nos valeurs républicaines entendent effectivement respecter la liberté d'expressions, elles ne s'appliquent pas au cas d'espèce des tiens, puisqu'ils sont dénués d'intérêts.
Je t'appelle à cesser sans délai ce genre de messages superflus, accompagnés par l'impertinence de ta fougueuse jeunesse dès que l'on te rappelle qu'il existe en ces lieux des règlements qui constituent malgré tout une norme licite à laquelle tu as adhéré en t'inscrivant ici et en postant dans ce sujet (À ce titre, le Le Règlement des Fictions te sera une lecture remarquablement pertinente, notamment en son article 7 alinéa 3).

Par surcroît, je voudrais insister sur le fait qu'il s'agit d'une injonction et non d'une suggestion. Le Pôle Fiction utilisera tous les moyens légaux à sa disposition si tu ne rectifies pas ton comportement au plus vite.

Bien chaleureusement,
Pikamaniaque.

_________________
"Deux choses sont infinies ; l'univers et la betise humaine. Mais concernant la première, je n'ai aucune certitude."
Albert Einstein 19XX
"Mise à feu du prototype 10-4, échantillon-test réacteur fusée artisanal"
Numéro 72, 2017
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Theoph69 MessagePosté le: Mar 14 Fév 2017 21:39   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 20 Avr 2016
Messages: 100
Localisation: Sûrement devant mon pc, à tuer du kevin !
Omg je connais la référence, il s'agit d'une fic que tu as faite qui se déroule après l'attaque de la musique (#18 musique mortelle si je me souviens bien) je suis fier de moi ^^

sinon wtf ? on pars sur une embrouille de type complète la. Yumi qui se fait traité de pute, william qui se fait traité de con par Ulrich et qui balance ses 4 vérité, Odd qui s'embrouille avec Ulrich (qui ne va pas se suicidé HEIN ?) Jérémie et Aelita qui pètent un plomb.. Non, tout y est ^^

C'est quand même incroyable que tout soit partis en couille aussi vite quand même... ça a commencé avec Yumi et son père mais la...
Et puis 53 ? wow ça fait beaucoup quand même...

Effectivement ça aurait été bête de s’arrêter au 1er chapitre :obon y'a quelques incohérence avec la série (le père de Yumi qui travaille dans l'automobile ? i travaillait pas dans un resto japonais lui ?) Jérémie n'a pas trouvé le nom d'Aeilita, en vérité c'est elle même qui l'a découvert dans la tour pendant la genèse.

Mais bon tu fais quand même bien référence à la série de base et c'est apréciable Smile

Bref bonne continuation, tch-tchaoo

_________________
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Pour discuter entre lyokofans Librement dans un endroit actif https://discord.gg/btXEKab

Parce-que le RP Code Lyoko c'est mieux à plusieurs https://discord.gg/pGHKbZ9
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
Icer MessagePosté le: Mer 15 Fév 2017 15:58   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2103
Localisation: Territoire banquise
Visiblement tu es prolifique. J'en étais resté pour ma part au second chapitre.

Citation:
« LES CANAILLES DE RETOUR À KADIC ? »


Je ne sais pas d'où tu viens, peut-être d'Asie mais au XXIème siècle en France, même des collégiens ne parlent plus de canailles en région parisienne Mr. Green

Citation:
j’ai fait-des-trucs-avec-Jérémie-cet-été !
— Des trucs ? répéta-t-elle, ébahie, sa caméra en tombant.
— Quels trucs ? enchaîna aussitôt Milly


En réalité pour qui sait être attentif et s'y connait un minimum sur ces questions, un premier élément de réponse se trouve un peu plus en aval(e) :

Citation:
Elle sourit aux [...] pipettes [...] qui attendaient sur la table immaculée, s’imaginant déjà au milieu d’une expérience, manipulant des liquides colorés.


Dans le même sujet :

Citation:
« AELITA STONES ET JÉRÉMIE BELPOIS : CUNI, FELLATION, SODOMIE, ILS ONT TOUT FAIT »


Je veux bien que les deux journalistes soient des salopes avec les autres élèves, mais on va quand même éviter d'oublier que c'est un journal distribué dans un établissement scolaire. Pas certain que le provo apprécie beaucoup si elles ne font pas preuve de plus de subtilité, même si le journal est devenu numérique. Sans compter que Sissi a bien évoqué l'existence de la censure gouvernementale dans l'épisode #66, avec raison évidemment.
De la même façon, Aelita semble faire une affaire d'Etat d'une information balancée sans la moindre preuve. Où sont les photos ? Milly et Tamiya n'ont sans doute pas un rang social suffisant pour que telle parole fasse loi sans rien d'autre pour étayer. Souviens-toi comment les Lyoko-guerriers traitent les échos dans la série.

Dans le chapitre suivant, je dois avouer que le coup de bluff sur X.A.N.A était bien mené. Le coup des six mois, moins, je me demande comment tu peux justifier que la réplique ait tenue autant de temps sans se faire gauler. J'ai déjà du mal à en expliquer deux...

En fait, après ce chapitre, deux pistes restent possibles. Déjà, que les codes notés par William soient une double feinte, et que X.A.N.A est réellement de retour (Même si je ne l'espère pas). Mais aussi, un truc pas net se cache coté Aelita, vu qu'elle a totalement changé, surtout vis-à-vis de Jérémie...

Mais mis à part les deux-trois points soulevés c'est très bien, fais juste attention à ne pas rester trop dans ta Bulle ! Mr. Green

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttp://download.codelyoko.fr/forum/avataricer.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« - J'viens de voir les parents de William se diriger vers le bâtiment administratif.
- Quoi !? Mais comment tu peux savoir que c'est eux ?
- Bah après la disparition du X.A.N.Aguerrier je me suis quand même renseigné un minimum sur sa vie pour programmer sa réplique. Cela étant dit, c'est bien la réplique le problème, elle n'est pas au point et va faire foirer toute notre couverture à mon avis.
- Mais Jérémie, et les données récupérées à X.A.N.A lors de la translation de William ? Elles ne t'ont pas servies à avoir de quoi le libérer ?
- J'ai commencé à y travailler quand tu es partie mais je n'ai pas fini... »


Paru.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icejj MessagePosté le: Mer 15 Fév 2017 16:16   Sujet du message: Répondre en citant  
Vé-Si


Inscrit le: 24 Nov 2014
Messages: 60
Localisation: Bangkok, Thaïlande
@Theoph69

Spoiler


@Icer

Spoiler

_________________
From Bangkok with love.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
 
Missanim MessagePosté le: Dim 19 Fév 2017 16:42   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 17 Aoû 2016
Messages: 58
Localisation: France
Bon, et si on essayait de "débloquer" tout ça...? Wink

Citation:
Il y a plus de Yumi dans ce chapitre, j'espère que c'est un personnage que tu aimes bien.


Quoi, Yumi ? Je dirais simplement que c'est mon personnage préféré...Wink Tiens, en parlant d'elle justement, lorsque je parlais de "différends familiaux" (la cause étant notamment le choix de formation de Yumi au chapitre 1) dans mon précédent commentaire, je ne pensais pas que ça aille si loin : le père se faisant la malle, la mère faisant la "morte" dans son lit, Yumi livrée à elle-même en seule maîtresse de maison...tu m'étonnes qu'elle soit à cran ! (cela me rappelle des souvenirs franchement "fâcheux", ça aussi...! Sad).

J'en profite pour dire qu'au moment où la bande se balance les quatre vérités en pleine figure (ah, quel instant mémorable ! *ouais ! grosse ambiance !* Wink) dans le chapitre 3, je peux y relever quelques changements "brutaux" :
- Yumi : depuis le début de l'histoire, je l'ai trouvée plus proche de nous, les lecteurs, mais plus éloignée vis-à-vis de ses amis et là, à ce chapitre, ça s'est un tant soit peu amélioré (pour la raison que j'ai déjà évoqué ci-dessus) mais pas sous son meilleur jour, tellement elle "bouillonne" intérieurement...
- Jérémie : je trouve que, malgré la tension que représente la situation actuelle, son stoïcisme est des plus surprenants vis-à-vis de l'enjeu ! Sans parler de sa "vie de couple" avec Aelita : autant dans le chapitre 2, je trouvais que leur relation était quasi-inébranlable face à l'adversité (mais j'y reviendrai plus bas sur ces deux petites "chipies"...) mais là, il y a Jérémie qui trouve que sa petite-amie "délire" et qu'elle soit (un peu) "conne", et en plus, leur alchimie n'est point du tout présente durant cette scène-là (ne sachant pas qui devait commencer à parler, etc.)
- William : lui, il était le personnage "vide" du chapitre 2 et, au chapitre 3, tu nous le fais carrément devenir le centre d'attention et celui à qui on compatit le plus à sa "douleur"...même lorsqu'il traite mon perso favori de p*** ! Rolling Eyes
- Odd / Ulrich : à part quelques "troubles psychosomatiques" (stress et/ou angoisse, voire paranoïa) au début de ce troisième chapitre, ils sont ceux avec qui on repère un peu moins bien leur énervement face à la situation...

Bien, le principal étant mis de côté, passons aux "p'tits détails" :

Citation:
typique du journalisme, ça !

Je veux devenir journaliste. oo


Ah, et c'est pour ça que tu fais passer Milly et Tamiya pour les "pestes de service", clairement à la place de Sissi ?! Razz Dans la série, elles étaient pénibles certes, mais néanmoins "inoffensives" ! Mr. Green

Spoiler


Citation:
Ulrich resta silencieux.

— Laisse, dit un autre seconde. C’est forcément à cause de Yumi Ishiyama.
— Toujours ? sourit Théo. Putain changez de disque, les mecs…
— Tu peux parler, Gauthier, se marra Odd. Depuis le temps que t’es sur Sissi…
— On parle de moi ?


Ah, tiens ! Théo Gauthier qui en pince toujours autant pour Sissi...Je sais, ce n'est pas grand-chose mais j'adore ce genre de petit détail auquel on est à présent "fixés" sur un point scénaristique de la série, laissé à l'abandon depuis belles lurettes ! Wink (c'est dommage, j'étais tombé sous le charme de ce personnage...pourquoi a-t-il fallu qu'il fasse de la figuration par la suite ?! Sad)

Ah oui, autre fait important à souligner : Odd qui donne des conseils (et plutôt des bons, selon mon point de vue) à Aelita, c'est du jamais vu ! On l'a déjà vu en tant que confident vis-à-vis de sa princesse, en tant que protecteur sur Lyokô, en tant que coach pour envoyer paître Sissi mais pas en tant que conseiller (finement utile) ! Very Happy
_________________
http://zupimages.net/up/16/33/as39.gif


Dernière édition par Missanim le Lun 20 Fév 2017 10:58; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Silius Italicus MessagePosté le: Dim 19 Fév 2017 19:32   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 03 Fév 2015
Messages: 173
Localisation: à l'Est d'Eden
Bonjour Icejj,
Comme d’aucun le disait, « ne jamais sous-estimer le potentiel d’un allumage de cigarette », n’est-ce pas ?

Ce chapitre vient en donner une nouvelle illustration. En même temps, outre l’aspect culturel lié à la pratique du tabagisme, c’est un symbole de bon aloi ici. La cigarette s’allume, se consume, s’éteint. C’est ce qui se passe ici. Le passé vient raviver des braises trop commodément oubliées, la dispute consume tout, et tout s’éteint dans de nouveaux commencements marqués par l’allumage de cigarettes.

En effet, ce chapitre vient clore un cycle à sa manière. D’une part il marque la fin du cycle Xana. En même temps il ouvre un autre cycle de vie pour les héros. Après la guerre, il est temps pour eux de prendre en charge et de soigner les lésions et traumatismes laissés par le combat. Car l’enjeu réel de ce chapitre est là : plus que de rallumer — plus ou moins utilement — le supercalculateur, la question est de savoir si les séquelles de batailles seront prises à bras le corps. Jusqu’alors les héros avaient préféré et pu ignorer cette gênante réalité. Ainsi, Jérémie savait pour les crises d’Aelita, mais s’était tu.

On touche là à l’autre aspect important de ce chapitre : les non-dits. À force, comme dans toutes relations, les héros avaient accumulés rancœurs et reproches — plus ou moins justifiés —sans pouvoir, par aboulie, vider leur sac. D’où cet aspect de grand déballage.

D’un point de vue plus restreint, ce chapitre est aussi l’aboutissement d’une sous intrigue soigneusement disséminée et dispersée au cours des chapitres précédents, au travers de la question des réflexes de guerre : réveil en urgence avec Xana comme première pensée, double des clés des chambres, obsession du portable… Tous ces petits faits étaient comme autant de tension accumulée qui vient produire son effet à plein dans la première partie de ce chapitre. Du point de vue de la narration et du style, c’est une réussite.

Pour autant, les lecteurs avertis n’auront pas manqué de relever un fait autrement plus massif au sein de ce chapitre. La scène centrale, à savoir la réunion de l’ensemble du groupe dans la chambre de Jérémie, avec pour but délibération et prise de décision au sujet du supercalculateur, ne peut qu’appeler à réminiscence la nouvelle intitulée La Bulle — que les lecteurs intéressés pourront trouver à l’adresse suivante.
Pour rappel, l’enjeu de cette nouvelle publiée il y a deux ans, était la décision de poursuivre ou non la lutte alors que celle-ci a fait des victimes — innocentes — civiles. Le cadre et le même : la bande enfermée dans la chambre de Jérémie doit faire un choix difficile. Dans les deux cas, avant et après la guerre, l’avant et l’après, Jim tente de rentrer dans la chambre. Un tel niveau de similitude ne peut qu’être volontaire. Reste à savoir ce qui se dissimule dans cette intention. Une telle analyse est d’autant plus justifiée que La Bulle et Une vie plus légère participent de la même continuité.

En fait, il apparaît assez vite qu’au-delà de la forme, ces deux passages parallèles sont des reflets inversés. Le premier aboutit à l’union de la bande au sein de sa bulle, le second à sa désunion ; dans un cas on se demande s’il faut éteindre l’appareil, dans l’autre s’il faut l’allumer. L’avant est la fondation d’une société politique en guerre, une société qui accepte la guerre et ses impératifs, même à contrecœur ; l’après est l’effondrement de cette société, ou plutôt de son union sacrée. L’avant est tourné vers le futur, se demande que faire, l’après est tourné vers le passé et les reproches.

Il est intéressant de constater que Jérémie échappe finalement à ce qui aurait pu lui être reproché. Il avait promis qu’il n’y aurait plus de victimes. Pourtant, le compte est passé de onze à cinquante-trois. L’après est le récit d’une dissolution. Dissolution qui advient car aucun bouc émissaire n’a pu être désigné : Xana n’est plus, Jérémie n’est pas mis en cause, et William qui aurait été la figure idéale y échappe. En l’absence de bouc émissaire, une spirale de violence commence, par mimétisme.

Pour autant, il est trop facile d’opposer l’intelligence à l’émotion, Yumi à Jérémie. Car ce qui se joue ici c’est aussi le délitement du pouvoir de Jérémie. La remarque de William, « tu les a bien dressés » vient marquer le sommet de cet ascendant sur le groupe, rendant d’autant plus sensible la chute. Ne nous y trompons pas, c’est l’absence de retour de Xana qui autorise cette libération des rancœurs, et révèle le politique en Jérémie, ou plutôt rend insupportable cet aspect de lui. Même s’il n’est pas attaqué sur ses actions ou leurs conséquences. Jérémie est laissé à ses propres démons. C’est le fardeau du chef. Il l’a d’ailleurs compris. C’est aussi le sens de sa réponse à Aelita. Pour autant, cela ne lui rend pas la chose plus facile, d’autant qu’elle est accrue par des failles antérieures à Lyokô.

Une autre opposition structurelle apparaît. La Bulle s’ouvre sur un tableau de tristesse, de vide élégiaque : abattu et funèbre. Puis le récit s’enfonce dans la colère pour se finir dans une forme de plénitude, de totalité. Dans Une vie plus légère, c’est l’union qui ouvre le bal, suivie de la colère, et enfin du vide émotionnel. La structure est donc inverse, même s’il est vrai que les vides ne sont pas tout à fait les mêmes.

Comme précisé, La Bulle a tout juste deux ans. Il est donc intéressant de procéder à une rapide comparaison des styles, afin d’éclairer les enjeux. La Bulle était un texte avec un style charnel : la mollesse des chairs, les larmes, le câlin… En même temps, c’était un texte d’enfance. En revanche, ce chapitre d’Une vie plus légère est un texte d’adolescent, la dimension charnelle est devenue sexuelle, mais il s'agit là de paroles et de pensées, non de matérialité. Changement de perspective intéressant, mais aussi paradoxal dans la mesure où le corps est un enjeu central de l’adolescence. De manière intéressant, l’aboutissement de La Bulle était de faire endosser le manteau de l’âge adulte à des enfants, tandis qu’ici, les adolescents se dépouillent de ce manteau au fur et à mesure que le texte avance. Ainsi, la réunion entre William et Jérémie était d’un sérieux somme toute professionnel, avant que tout ne dégénérât en débat, en dispute et voyeurisme. Votre plume s’est faite plus tendue, plus active dans le sens où elle se repose beaucoup plus sur des verbes et des phrases courtes. Ce qui est en accord d’un certain point de vue avec la légèreté du titre. La Bulle était plus pesante, baigné dans une atmosphère oppressante. Odd y était comme Andromaque dans la pièce éponyme de Racine. Le lamento de la veuve donnait tout son arrière-plan à la pièce. La lamentation d’Odd avait le même effet dans La Bulle. Mais il n’y a plus de motifs récurrent de ce type dans ce chapitre. Ici la colère est plus… cyclothymique, survoltée. C’est le vif-argent de l’adolescence à qui il est laissé cour.

Le personnage qui sort le plus indemne ici, c’est Odd, l’ami adulte et fiable. Expliquer que son humour lui permettait de faire face à la guerre était une bonne idée, et surtout ouvrait la porte à son évolution. On notera au passage qu’il perd son tranchant de Don Juan : il y a fait allusion, mais le cœur n’y était plus. Dans le même temps, il s’est affirmé comme le pilier pour Aelita. C’est lui qui est allé la chercher et l’a soutenu, non Jérémie.

Étrangement, le grand perdant n’est autre que William. En effet, son problème — qu’il est difficile de considérer comme négligeable — est passé par pertes et profits. Jérémie s’intéresse plus au sens des lignes de codes qu’à ce que cela peut dire ou révéler de William, quant aux autres, ils l’ont déjà oublié. Cruel rappel de son intégration jamais réelle dans la bande. Même du point de vue de son portrait, la situation n’est pas brillante. C’est certes parfaitement humain, mais le voyeurisme dont il a fait preuve en observant la dispute des autres est loin d’être à son honneur. Même le narrateur ne l’épargne pas.

À ce titre, il est intéressant de noter que la narration est devenue plus classique. La distanciation et l’ironie qui dominaient le premier chapitre sont absentes ici. Nul doute que c’est lié aux enjeux propres à ce chapitre, mais cela change considérablement la perspective de lecture. Au lieu d’un survol, d’un surplomb par rapport à l’histoire, le lecteur est ramené au plus près des personnages, ou plus précisément de leurs psychés.

En même temps, les enjeux à long terme de ce récit ont été clarifiés : il s’agit d’une histoire sur l’amitié, ses hauts, ses bas. Les traumatismes sont un bien meilleur moyen d’illustrer ce thème que ne l’est l’idée du combat : le combat vous fait camarades, compagnons d’armes, ce qui peut être de l’amitié, mais ne l’est nécessairement. « L’ennemi de mon ennemi est mon ami » dit le proverbe déclarant ainsi en creux que le combat a ses nécessités qui siéent mal à l’amitié. Alors que le traumatisme est une épreuve interne au groupe et met donc ainsi les relations à l’épreuve.

Reste, pour finir, un dernier point d’originalité. Il me semble que la question de rites funéraires n’a jamais été abordée en ce royaume. C’est bien sûr lié au fait que la plupart des récits ou font l’impasse, inconsciemment, sur de possibles morts liés à Xana et à Lyokô, ou sont engoncés dans la guerre. Le fait d’envisager des funérailles est un apport évidemment lié à La Bulle. De fait, permettre de tourner la page est une des fonctions des rites funèbres. C’est un moyen de clore un combat, une bataille, une guerre. Il en alla ainsi du Soldat Inconnu en France. Avec cette différence qu’il s’agit ici d’un rite pour les innocents, et non pour les guerriers. Autrement dit, il s’agit de célébrer ceux envers qui on est coupable. Quelles que fussent les raisons ayant justifiées la poursuite du combat. Sans plus de précision, il est difficile d’émettre un jugement sur cette idée, au-delà de sa nouveauté. Mais c’est un élément à suivre avec soin.

Au plaisir de vous voir arpenter les chemins de réconciliation.
_________________
AMDG

Prophète repenti de Kane, vassal d'Anomander Rake, je m'en viens émigrer et m'installer en Lyoko.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icejj MessagePosté le: Lun 10 Avr 2017 07:47   Sujet du message: Répondre en citant  
Vé-Si


Inscrit le: 24 Nov 2014
Messages: 60
Localisation: Bangkok, Thaïlande
Alors alors... Je repasserai répondre aux réponses plus tard, désolée je suis crevée.

En attendant : pourquoi une si longue absence ?

Eh bien j'ai passé mon oral Sciences-Po—Columbia et j'ai attendu les résultats avec anxiété pendant trois semaines. Finalement j'ai été admise.

Aussi, je n'étais plus du tout satisfaite du chap 2. Ça m'arrive souvent d'être très motivée par un nouveau projet et de beaucoup écrire, avant de me rendre compte que je suis passée trop vite sur certains problèmes ou que je n'ai pas rendu justice à tel ou tel personnage. Donc j'ai coupé le chap 2 en deux parties de 10 pages, puis j'ai rajouté environ 10 pages à chaque partie.

Donc là :

Chap 1 : une rentrée mouvementée
Chap 2 : Les Échos... de la vie à Kadic (focus Sissi, Aelita, Odd)
Chap 3 : Diamonds and Rust (focus Yumi—Ulrich, un peu de william en cours d'ajout...)
Chap 4 : À décrypter urgemment

Le chapitre 4 est en préparation, j'ai environ 9 pages d'écrites. Je viens d'éditer mes posts avec les nouvelles versions des chapitres mais si vous voulez un lien plus pratique : https://www.fanfiction.net/s/11009530/1/Journal-de-bord

À bientôt !

_________________
From Bangkok with love.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
 
L'astronaute MessagePosté le: Ven 14 Avr 2017 02:31   Sujet du message: Répondre en citant  
[Je suis neuneu]


Inscrit le: 18 Mar 2017
Messages: 8
Localisation: Dans ma station spatiale virtuelle, en orbite du deep web
Eh bien Iceji ! Depuis que n°72 ma fait decouvrir ta fanfic je dois dire que jattendais la suite avec impatience mais etant en phase de bac moi aussi je ne te comprends que trop bien aussi jespere que tu as pu desstresser et te reposer apres ta reussite (dont par ailleurs je te felicite !)
J'ai vu la mise a jour des parties publiees et je ne rien dire dautre que le fait que ce soit meilleur ! Cependant (cela est probablement du au fait que nous layons lu avant modifications) n°72 et moi meme avons l'impression que cette MAJ met sissi bien (trop?) en avant par rapport a sa position dans l'histoire... A moins que tu naie decidée de revoir son importance dans ton recit ? Jai peur de faire une erreur en avancant ceci mais en lisant l'extrait de code (je crois quand meme que dautres seront daccord avec moi) et cela me semble etre une boucle visant a la capture d'aelita en fonction prioritaire nest ce pas ?
Sur ce, mes chers compatriotes, bonsoir !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Icejj MessagePosté le: Mer 17 Mai 2017 05:49   Sujet du message: Répondre en citant  
Vé-Si


Inscrit le: 24 Nov 2014
Messages: 60
Localisation: Bangkok, Thaïlande
@Missanim

Spoiler



@Silius

Spoiler



@L'astronaute

Spoiler

_________________
From Bangkok with love.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
 
TheGeekno72 MessagePosté le: Lun 05 Juin 2017 15:03   Sujet du message: Répondre en citant  
[Je suis neuneu]


Inscrit le: 10 Fév 2017
Messages: 7
Localisation: Dans ma station spatiale vituelle, en orbite du Deep Web
Hé bonsoir !

comment tout ce petit monde va t-il ? Après d'intenses heures de gamin... *ahem* de révisions avec mon pote l'astronaute qui m'a fait remarquer les dernières nouveautés sur le forum, j'ai vu un ralentissement dans la parution de nouveaux chapitres ! (Je ne parle pas spécialement de ta fanfic iceji simplement parce que c'est celle là que j'espérais le plus voir mise à jour à mon retour) Mais où sont donc passés les auteurs ! Ceci est une catastrophe ! Alerte Defcon-1 sur tout le forum ! Trouvez quelqu'un pour ppublier pitié ! Je (et pas que moi) suis drogué à la lecture et à part les mangas, (j'ai rien trouvé de mieux) on vous soutient tous mais par pitié revenez !

L'un de vos fan, n°72 (virez le virez le XD)
_________________
"Deux choses sont infinies ; l'univers et la betise humaine. Mais concernant la première, je n'ai aucune certitude."
Albert Einstein 19XX
"Mise à feu du prototype 10-4, échantillon-test réacteur fusée artisanal"
Numéro 72, 2017
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 2 sur 2
Aller à la page Précédente  1, 2

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1143s (PHP: 67% - SQL: 33%) - Requêtes SQL effectuées : 22