CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Sortie!
[Code Lyoko] Code Lyoko sur Youtube et...
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Trailer
[Code Lyoko] Un Youtubeur vous offre u...
[Code Lyoko] La Renaissance de l'île S...
[IFSCL] IFSCL : 7 ans déjà !
[IFSCL] IFSCL 3.3.0: trailer + voix offi...
[Créations] Code Lyoko : Un live ce samedi !
[Code Lyoko] Nouveau dossier : Serial ...
[Site] Les trouvailles du Père Dudu 201...
 
 Derniers topics  
[Fanfic] Game of Power
Sissi-Ulrich, un amour impossible
Remake : Aelita aux pays merveilles
[One-shot] Cauchemar en jaune
[Jeu Code Lyoko] IFSCL - 3.4.0
[Fanfic] Bouffon du Roi
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Fanfic] Mémoire Fantôme
[Fanfic] Pandémonium
Aelita est une IA, preuve à l'appui.
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Mémoire Fantôme

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 1







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Icer MessagePosté le: Mer 12 Juil 2017 18:36   Sujet du message: [Fanfic] Mémoire Fantôme Répondre en citant  
<br>


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2114
Localisation: Territoire banquise
Édit d'Icer: Si ça n'a pas été fait en arrivant ici, il est conseillé de jeter un œil à ce topic : L'Un'Icer.

Spoiler






Dernière édition par Icer le Jeu 10 Aoû 2017 15:54; édité 5 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Mer 12 Juil 2017 18:36   Sujet du message: Répondre en citant  
<br>


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2114
Localisation: Territoire banquise
http://i.imgur.com/6tPHL0S.png




Odd, Ulrich, Yumi et Aelita furent virtualisés sur le territoire de la banquise, dans l'idée de se rendre à son extrémité pour emprunter le transporteur. Ce n'était en effet pas une attaque de X.A.N.A : Jérémie avait détecté de nombreux monstres dans le cinquième territoire, une première depuis que le programme multi-agent avait dérobé les clés de Lyoko. À quelques jours de la rentrée des classes, mieux valait se montrer prudent et attaquer le mal à la racine le plus vite possible pour éviter un effet boomerang. Tandis que les adolescents empruntaient le transporteur, Sissi Delmas rongeait son frein aux côtés de Jérémie dans le labo. Elle qui n'avait jamais osé franchir les scanners après son enregistrement dans le supercalculateur, s'était spécialisée dans la gestion des attaques terrestres de X.A.N.A. Mais aujourd'hui, c'était le chômage technique pour elle.
- Vous voulez pas demander à X.A.N.A un petit spectre ? Je vais finir par rouiller moi !
À force de combattre sur Terre, la fille du proviseur avait atteint un niveau de combativité bien supérieur à celui d'Ulrich et de Yumi. Son objectif du moment était d'ailleurs de les battre à deux contre un au Pentchak-Silat, ce qu'elle n'avait pas encore réussi à faire... pour l'instant.
- Elle en viendrait presque à oublier qu'elle risque sa vie dans ses moments là, fit remarquer Odd aux virtualisés qui venaient d'être recrachés par le transporteur.
- Au début oui, maintenant je pense plutôt que c'est X.A.N.A qui est en danger face à elle, répondit son camarade de chambre avec un sourire.
- Bon, restez alertes sur la mission, ordonna Jérémie. Les monstres de X.A.N.A sont sous vos pieds, dans une nouvelle salle on dirait. En tout cas je n'l'avais jamais remarquée, j'ai aucune info sur elle.
Cette nouvelle ne sembla pas décontenancer Aelita, qui ne réagit pas. Ulrich finit par demander par quel moyen rejoindre cette salle. Jérémie répondit qu'il fallait passer par la voûte céleste, contraignant le groupe à se mettre en action. La désactivation de la clé, bêtement accrochée au mur d'en face de la première salle du noyau, n'allait poser aucun problème, il suffisait de bondir de plate-forme en plate-forme. Un bref passage à l'ascenseur et l'équipe se retrouvait dans la voûte céleste.
- On y est Jérémie, informa Ulrich. Bon on t'écoute, on va où maintenant ?
- Foncez au pôle Sud de la voûte, c'est là que vous trouverez l'accès à la salle.
- Et on y va à pied ? lâcha Yumi.
- J'vous envoie vos bécanes.
- Si ça trouve c'est là que se tient le congrès annuel des monstres de X.A.N.A, osa Odd. T'as remarqué, on en a pas encore vu un seul !
- Ouais... grommela Ulrich en guise de réponse. Jérémie, ils arrivent ces véhicules ?
- Euh... attendez j'ai du faire une fausse manip, j'ai fait planter mon écran. Je vais le relancer.
- Du Jérémie des grands jours... commenta le blondinet.
Aelita posa alors une main sur sa tempe et agita l'autre devant elle. Son pouvoir lui permit de faire apparaître les trois engins tant quémandés.
- Cool !
Les trois camarades se placèrent sur leur véhicules. Au moment où Ishiyama agrippait le manche de son Overwing, les trois bécanes disparurent instantanément. Conséquence logique, Odd, Ulrich et Yumi se mirent à chuter dans la voûte céleste sous le regard neutre d'Aelita. Tandis que Della Robbia se mettait à crier le nom de leur régie, en vain, Ulrich sorti son sabre. Il aurait pu l'utiliser pour se sauver lui-même, mais cet imbécile préféra tenter de sauver sa belle japonaise qui venait pourtant de parler de copain et c'est tout moins d'une heure auparavant. Un acte héroïque qui ne déboucha sur rien, la lame qu'il avait lancé en désespoir passant bien trop en dessous de la geisha. Et les trois Lyoko-guerriers disparurent.
- Ah, je crois que ça redémarre...

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


Jérémie avait commis deux erreurs depuis qu'il avait rallumé le supercalculateur, et il les payait aujourd'hui. La première erreur avait été de penser qu'Aelita était de son coté, et de n'avoir jamais envisagé un seul instant – les hormones sans doute – que quelqu'un qui se revendiquait à l'origine programme pouvait être la création d'un autre programme découvert au même moment et au même endroit, mais bien moins bienveillant...
La seconde erreur était légèrement plus récente. Après avoir compris qu'Odd, Ulrich et Yumi avaient fait le grand saut et ne reviendraient jamais, il avait paniqué, pensant qu'ils avaient perdus. Sissi avait gardé la tête plus froide, commençant à théoriser une contre-attaque. À quelques jours de la rentrée, et fort de son lien familial avec le proviseur, elle pouvait encore faire disparaître les dossiers d'inscription des trois Lyoko-guerriers tombés au combat – en plus de celui de la traître, évitant de fait d'avoir à combattre l'administration de Kadic en plus de X.A.N.A. Delmas le père, n'avait pas encore accueilli les trois concernés à l'internat pour la nouvelle année, la disparition des dossiers achèverai de le convaincre au cas où il se poserait la question, qu'Ulrich, Odd et Aelita ont été inscrits par erreur sur les listes de classe, mettant ça sur le compte qu'ils étaient souvent passés par son bureau et donc qu'il s'agissait des rares élèves qu'il connaissait un tant soit peu. Élisabeth était donc partie en implorant Jérémie de se ressaisir et de s'occuper du cas de Yumi, autrement plus brûlant puisque ses parents ne mettraient que quelques heures à se dire qu'il y avait quelque chose de louche. À ce moment là, Jérémie était encore trop sous le choc pour répondre quoique ce soit, et il avait donc laissé partir la seule à même d'assurer sa sécurité physique en cas d'attaque de X.A.N.A. Il avait fini par accéder à la demande de Sissi en programmant en une petite heure un clone de Yumi, chose qu'il n'avait encore jamais faite mais qui n'était au final pas si compliqué. Le comportement basique de la créature artificielle, à mille lieues de celui de l'original, attirerait rapidement les soupçons mais ceux-ci se concentreraient naturellement sur l'image d'Ishiyama elle-même, évitant à moyen terme les emmerdes à Jérémie directement. Il avait ensuite envoyé la réplique chez elle. Quelques minutes plus tard, Aelita était recrachée par les scanners.
C'est à cause de ces erreurs que Belpois était actuellement en train de courir sur la pente qui permettait de remonter la salle cathédrale pour quitter l'Usine en accédant à hauteur du pont, unique accès la reliant en reste du monde. Il entendit un bruit métallique derrière lui. Aelita venait de sauter sur l'une des poutres de fer soutenant le plafond et l'avait désormais en visuel. Le jet d'éclairs ne se fit pas attendre. Touché au dos, Belpois trébucha, juste devant la sortie. La créature de X.A.N.A lui barrait déjà physiquement l'accès au monde extérieur. Elle s'avança vers le Lyoko-guerrier qui fit mine de résister en bougeant dans tous les sens. Un coup de poing sur la caboche l'expédia dans l'inconscience. La créature rose cala un pied sous le corps inerte de Belpois et le leva. Jérémie décrivit un arc de cercle dans les airs, avant de retomber et disparaître derrière le sol surélevé.
Il venait de s'écraser devant le monte-charge.


À suivre : Lyoko plus trois


Dernière édition par Icer le Jeu 03 Aoû 2017 18:00; édité 5 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Le minaw MessagePosté le: Mer 12 Juil 2017 19:50   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 13 Déc 2010
Messages: 342
Localisation: Dans le kernel !
Bon, il n'y a pas encore beaucoup à commenter par ici.
Comme j'ouvre le bal, trois remarques super chiantes
Spoiler


Concernant la forme, je trouve un peu maladroit ce long passage du second paragraphe (La seconde erreur ... les scanners). Pour mon malheur, je n'arrive pas vraiment à expliquer pourquoi... Peut être est-ce le choix d'une narration au passé d'une densité d'évènements et de causalités assez fortes. On a le sentiment que tu cherches à "justifier" ton récit (dont le propos est somme toute cohérent et simple), en rentrant dans des détails sans vraiment hiérarchiser. Du coup, la diégèse est un peu brisée par ta démonstration.

Concernant le fond, je suis vraiment curieux concernant la suite. On a là un retournement de situation qui permet d'assez larges possibilités en termes d'écriture et de scénario ; comme la possibilité de sensiblement déplacer le combat sur d'autres fronts... ou pas, et c'est bien pour ça que je suis curieux de voir ce que tu vas en faire. Pour avoir lu quelques uns de tes trucs, il y a fort à parier que tu ne fasses pas ce choix de pitch pour rien.

_________________
http://image.noelshack.com/fichiers/2016/06/1455488799-charcoal-userbar.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
LucienneLaManta MessagePosté le: Ven 14 Juil 2017 13:09   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 15 Avr 2017
Messages: 17
Localisation: Carthage
Coucou Icer, tout d'abord je te félicite d'avoir eu le courage de remanier un épisode entier (personnellement je n'aurais jamais osée).

Au début de ton texte, quand j'ai commencer à lire j'étais sceptique, Sissi dans la Team et plus en petite peste, j'avoue que ça m'a parus vraiment bizarre mais quand on y réfléchis, pas tans que ça au fond...

(puisque dans la série on vois très clairement que elle rêve de faire partie de leur bande et que même si elle passe sont temps a mettre des bâtons dans les roues à nos héros elle peut être quelqu'un de bien.)

Ensuite viens la fausse manip de Jeremy simple mais efficace, une perte de contrôle aussi courte soit elle, peut suffire à X.A.N.A pour mijoter un sale coup.

Après la mort de nos héros, Sissi commence à échafauder un plan comme si de rien n'étais mais du coup j'ai une question pour toi Est-elle toujours amoureuse d'Ulrich ou pas ?? parce que dans ton extrait elle ne fait aucun sentiments, comme si elle n'était pas du tout émotive contrairement à Jeremy qui perd tout ses moyens. J'espère que ce point est éclaircit dans la suite Smile .

Enfin viens la Aelita méchante mais là elle est pas méchante elle est carrément démoniaque !!! (parce qu'on l'a déjà vue Xanatifiée mais là on est passé au niveau supérieur !!!) Et malgré le fait que ce soit mon personnage préféré, j'adore la transformation que tu en as faite dans ta fic !

En conclusion pour ce premier extrait je dirais que c'est un très bon écrit qui est magnifiquement bien gérer malgré quelques points qu'il faut éclaircir par la suite.

Et pour finir je pense que si les réalisateurs voulaient une fin tragique à Code Lyoko ils auraient pu te recruter, parce franchement c'est génial ce que tu as écrit. Wink

Voila, bonne journée !!! Smile

_________________
La connerie est la chose la mieux répartie au monde !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Icer MessagePosté le: Jeu 03 Aoû 2017 17:51   Sujet du message: Répondre en citant  
<br>


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2114
Localisation: Territoire banquise
Spoiler



http://i.imgur.com/8dzbiwa.png




Devant le monte-charge de l'Usine, un homme était allongé par terre. Il était vêtu d'un simple pantalon noir et d'une chemise du même ton, de surcroît quadrillée de lignes rouges. Ses cheveux, noirs et courts, étaient impeccablement regroupés à l'arrière d'un étrange masque dissimulant son visage. Un masque noir là aussi, sur lequel était peint deux points jaunes qui semblaient symboliser les yeux, ainsi qu'un sourire triste en blanc. La silhouette réfléchissait.
X.A.N.A semblait avoir gagné le combat. L'élimination d'Ulrich, Odd et Yumi avait privé le camp humain de troupes combattantes sur le plan virtuel. Pas sûr que Sissi accepte également de signer pour un renouvellement de contrat après le sort réservé à ses prédécesseurs... Il faudrait aviser.
Ce n'était pas ce qui inquiétait le plus l'homme. X.A.N.A s'était échappé du Supercalculateur en juin. Il s'était donc répandu dans le réseau mondial. Son élimination semblait très compliquée. Il allait falloir trouver une solution. Fait intéressant, une fois Aelita repartie dans le réseau, X.A.N.A n'avait pas détruit Lyoko, ni le Supercalculateur. Le programme comptait donc sans doute remettre la main dessus plus tard.
Il fallait recruter sans tarder, mais qui ? Il n'avait jamais véritablement prêté attention à ses camarades. Le plus simple restait encore de faire confiance à Sissi, une fois qu'il se serait assuré de sa coopération renouvelée. Une combattante de sa trempe lui serait de toute façon indispensable...
Il y avait autre chose. Que X.A.N.A garde Lyoko pour lui, pourquoi pas. Mais pourquoi avoir laissée telle qu'elle la dernière tour qui avait été activée, c'est à dire celle générant le clone de Yumi ? Grâce à ça, le problème n'avait toujours pas dépassé le cercle restreint de la famille Ishiyama elle-même, et cela faisait plus de deux semaines. Le programme le mettait-il au défi de rebondir ? Gardait-il cette carte pour plus tard ? Il ne fallait rien exclure. Sinon c'était perdu. D'ailleurs, ça l'était peut-être déjà.

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


Dix-septième jour. Et elle était toujours en vie.
Élisabeth Delmas se mit à respirer fortement sous le filet d'eau chaude, comme à chaque fois quelle repensait à la dernière excursion virtuelle. Après Yumi, Ulrich et Odd, elle avait bien constaté que Jérémie n'était jamais revenu. Désormais, elle attendait son tour. À quoi bon s'enfuir avec X.A.N.A ?
Elle avait accomplie sa mission avec les dossiers administratifs d'Ulrich et Odd. Mais de toute façon, les cas de Yumi et de Jérémie poseraient bien vite problème. Et évidemment, tout le monde se retournera vers la dernière de la bande encore à Kadic. D'ailleurs, il était étrange que son père ne lui ait pas encore touché mot, deux semaines après la rentrée des classes. La mort valait peut-être mieux que le carcan administratif... C'est peut-être pour cela que X.A.N.A la laissait en vie, finalement.
Une dizaine de minutes plus tard, Sissi était sous les arcades, se rendant en traînant les pieds vers le réfectoire. Elle n'avait plus l'envie, et bientôt plus la vie. Et puis, en jetant au passage un coup d’œil en direction du sentier menant au portail de Kadic, elle vit quelque chose qui n'aurait pas du se trouver au milieu des quelques élèves externes qui arrivaient déjà.
Il y avait Yumi. Et celle-ci se dirigeait vers elle.
X.A.N.A. Très bien, comme ça Sissi était fixé. Accessoirement, le programme multi-agent lui manquait de respect : Des spectres en un contre un, elle en avait (com)battu des tas. Sa dernière mission consisterait à l'entraîner à l'écart des élèves, pour éviter qu'en plus de sa mort, Yumi ait l'image d'une délinquante qui cherche à tuer ses amis. Le parc ne semblait pas une bonne idée alors que les élèves arrivaient... Elle eut l'idée de se mettre à courir vers le gymnase, qui ne devrait accueillir personne à cette heure. L'image de la japonaise semblait suivre calmement. Parfait.
Arrivant devant le bâtiment sportif, Sissi ouvrit grand les battants des portes extérieures et s’engouffra dans le gymnase. Pas de trace de Jim. Elle se mit au centre du terrain, en position de combat, l’œil rivé sur l'entrée. La silhouette du spectre se dessina soudain.
- Tu vas voir ta gueule...
L'image de Yumi sembla surprise. Elle s'arrêta et se retourna, avant de refixer Sissi.
- De quoi ?
Sa voix était parfaitement normale. Cette fois, la dernière Lyoko-guerrière était décontenancée.
- C'est quoi ce bordel ?
- J'ai simplement été mis à jour. Jérémie a estimé que mon comportement étai trop basique et allait finir par nous attirer des problèmes.
- Quoi !? Jérémie !?
- Oui bien sûr, c'est lui qui m'a crée.
- Mais attends, t'es là depuis les événements d'avant la rentrée ? C'est la première fois que je te vois à Kadic !
- Oui je confirme, on a pas dû se croiser. À vrai dire, ma principale mission consistait à ne pas attirer l'attention, je me contentais d'assister aux cours. Et nous ne sommes pas dans la même classe.
Delmas s'assit sur les premières marches des gradins. Cela commençait à faire beaucoup.
- Et alors, pourquoi je te retrouve aujourd'hui ? Et où est Jérémie ?
- Jérémie, outre ma mise à jour, m'a demandé de te remettre un message. Il a été attaqué par Aelita après que tu sois partie et a échappé de peu à la mort. Il a dû se cacher le temps de se remettre. Mais la lutte doit reprendre. Tu dois trouver de nouvelles recrues pour remplacer nos amis. Et te préparer à te virtualiser toi-même.
Incroyable. Alors comme ça, Jérémie aurait survécu tout seul ? Difficile à gober. N'empêche que le spectre était là. Cela dit, cela pouvait tout aussi bien être une création de X.A.N.A se faisant passer pour un allié. Il l'avait déjà fait...
- Quand Jérémie reviendra-t-il ?
- Je ne sais pas.
C'était suspect.
- Tu comprendras que j'aurais du mal à croire tout ça avant de lui parler...
- Oui bien sûr, il se doutait que si tu étais toujours la combattante que tu étais jusqu'ici, tu penserais qu'il s'agit d'un piège de X.A.N.A. Pour cette raison, je suis capable de te donner le prénom de ta mère. C'est la technique que tu avais demandé aux autres d'utiliser non ?
- C'est bon, inutile de le donner, je te crois, avoua Sissi.
- Bonne nouvelle. Jérémie te confie la mission de recruter car il a davantage confiance en ton sens social qu'en le sien, ajouta le clone de Yumi.
- C'est honnête...
- Puisque le message est passé, je retourne à ma propre mission, ma classe a une sortie en forêt aujourd'hui.
La réplique tourna les talons et quitta le gymnase par la sortie extérieure, laissant Delmas dans ses pensées. Jérémie était un marrant. Recruter des Lyoko-guerriers, ce n'était pas quelque chose de facile ou de rapide. Sissi ne voyait pas vraiment comment elle pouvait cumuler deux notions contradictoires, à savoir la qualité, et la rapidité du recrutement. Il lui fallait une combine. Une béquille sur laquelle s'appuyer. Voyons...
Il y avait des rumeurs, presque aussi vieilles que le lancement des Échos de Kadic... Milly et Tamiya posséderaient des fiches sur chaque élève de l'école, rédigées par elles-mêmes, à force de diverses interviews, mais surtout, fouinages. Bon nombre d'étudiants, souvent avec des intentions douteuses, avaient tenté de mettre la main dessus, mais en l’occurrence, personne n'avait jamais réussi. Sissi avait un avantage matériel dans cette quête : Le double de n'importe quelle clé de chambre, aisément empruntable dans le bureau de son père. il lui fallait malgré tout un allié puissant. Et elle savait qui. Toutefois, il ne serait pas mobilisable avant la fin de la journée. Elle décida donc de se rendre, comme prévu initialement, au self, puis en cours d'histoire.

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


- Bonjour à tous, lança M.Fumet en arrivant dans la salle de classe. C'est pas que ça me fait particulièrement plaisir mais vu que votre prof principale se balade dans la forêt avec les secondes, on m'a refourgué l'élection des délégués.
Le professeur d'histoire s'assit à son bureau.
- Encore que, je vais être payé à rien faire pour une fois, reprit-il. Bon, qui est candidat ?
Silence de mort dans l'assistance. Visiblement dans la classe, personne n'était motivé. Tandis que le bon Gilles s’évertuait à trouver une solution pour ne pas se faire engueuler par Hertz s'il n'avait aucun élève à lui proposer, Élisabeth Delmas se mit à observer les membres de sa classe. Et elle réalisait que c'était la première fois qu'elle faisait vraiment attention à eux. Le fonctionnement de la bande des Lyoko-guerriers était, il est vrai, assez fermé, conséquence du lourd secret qui devait absolument être préservé. Il fallait constamment s'isoler pour parler de Lyoko et de ses implications. Son regard se balada au gré des têtes dont elle avait parfois du mal à remettre encore le nom. Elle aperçu Romain Le Goff, sans doute la personne de sa classe encore en vie qu'elle connaissait le mieux, si on exceptait l'hypothèse Jérémie. À l'école primaire, sa première bande était en effet constituée de Romain... et d'Ulrich. L'adolescence avait conduit Le Goff sur des chemins différents et il s'était un peu éloigné des deux autres, qui à terme, s'étaient eux-mêmes rapprochés avec Lyoko. Sissi n'y avait pas pensé mais Romain pouvait faire un Lyoko-guerrier. Pas plus que d'autres en fait, mais il avait un avantage, c'est que vu ce qu'elle avait partagé avec lui et même si cela datait, Delmas avait naturellement confiance en lui, ce qui était une condition indispensable. En revanche, elle ignorait encore beaucoup trop de choses du nouveau Romain. À l'époque, il avait l'air assez sportif, en même temps, il fréquentait Ulrich, mais à l'école élémentaire, c'est rarement surprenant de courir partout...
Tandis que Fumet soupirait en réalisant qu'aucun article du règlement intérieur ne lui permettait de forcer un élève à devenir délégué, Élisabeth décidait de creuser la question de Romain, au cas où.

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


Son plateau entre les mains, la Lyoko-guerrière avisa la table de Romain. Pour le moment, il n'y avait que Thierry Suarès à l'autre bout, lisant comme d'habitude un bouquin. Elle décida d'en profiter pour s’asseoir à coté de son camarade d'enfance.
- Yo, je dérange pas ? questionna la Lyoko-guerrière.
- Tu connais déjà la réponse à cette question, lui répondit Le Goff sans même lever les yeux de son assiette, reconnaissant Sissi à la voix.
- C'est vrai. Je m'étonne d'ailleurs que l'on se soit si peu parlé alors que je t'ai souvent vu discuter avec un membre de ma bande. Enfin, ancien...
Cette fois, le garçon regardait Delmas.
- Tu fais allusion à Odd ? Rien de glorieux en vrai. Je lui ai souvent demandé de me prendre pour ses court-métrages mais il a toujours refusé.
- Ah, mais pourquoi ?
- Il ne me trouvait pas au niveau par rapport à Sophie.
Delmas se mordit la lèvre. L'année dernière, le blondinet avait étroitement collaboré avec Florenceau mais cette dernière l'avait ouvertement allumée pour obtenir cette place. Elle avait déjà tenté le coup lorsque les Lyoko-guerriers avaient monté un groupe de musique.
- Oui euh c'est que... Tu connais Odd.
- Non pas vraiment justement. Mais j'ai admiré son intention d'animer un peu la vie de Kadic.
- En parlant de vie à Kadic, je vais être un peu directe mais c'est nécessaire... Tu t'es fait de nouveaux potes depuis que tu t'es éloigné d'Ulrich et moi ?
Romain ne répondit pas immédiatement, prenant le temps de bien mâcher son morceau de poisson pané.
- Tu sais Sissi, je suis devenu ce qu'on appelle un geek. Mes amis sont virtuels, sur mon ordinateur. Je n'ai pas besoin de ça à Kadic.
Delmas aimait bien la formulation. Des amis virtuels... Mais la véritable information intéressante demeurait que quelqu'un en qui elle avait confiance était un élément isolé de Kadic. Et, peut-être plus important, il était encore en vie. À partir de là, elle embraya sur des badineries et des évocations de souvenirs d'enfance pour le reste du repas.

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


Tandis que le soleil commençait à diffuser des tons plus orangés, Sissi était appuyée contre l'un des piliers en pierre des arcades. Les élèves de la classe de seconde étaient en train de revenir de leur sortie scolaire, se mêlant progressivement au reste des élèves traînants dans la cour. Le clone de Yumi n'était pas là, il était sans doute directement rentré chez lui. Tandis que Delmas cherchait sa cible du regard, elle fut alpaguée par William Dunbar.
- Yo Sissi. J'ai une question à te poser !
- Hein ? Quoi !? répondit-elle un peu sèchement sous l'effet de surprise en tournant les yeux vers lui.
- Je trouve Yumi très différente par rapport à l'année dernière, Elle ne me regarde plus du tout. Puisque t'es sa dernière amie encore là, tu ne saurais pas par hasard pourquoi elle est comme ça ?
- Je croyais que c'était toi qui était sur elle ?
Il était en effet connu que Dunbar avait un petit crush sur la japonaise.
- Oui, mais ça ne l'empêchait pas d'être un peu réceptive. Alors que là...
- Oui ben elle a quelques problèmes familiaux, improvisa la fille du proviseur. Alors elle a pas la tête à ça. Je te déconseille d'aller essayer d'en savoir plus, elle déteste.
- Ok c'est noté ma belle. Mais tu sais, je n'ai jamais vraiment été amoureux de Yumi, je faisais semblant pour pouvoir me rapprocher de sa bande de potes. C'est toi qui me plaît. Depuis le début.
Sissi était étonnée. Il avait sorti ça sur le ton de la conversation. Ce genre de mec devait déjà avoir une certaine expérience de ce type de déclaration. Après l'avoir envoyé bouler proprement, elle n'arriva pas à repérer celui qu'elle cherchait. Elle avait du le louper à cause de ce crétin de Dunbar. Alors elle se résigna à remonter les étages pour se rendre dans le couloir contenant la chambre des garçons. Frappant à l'une des portes du dortoir, elle reçu une réponse :
- Ouais ?
- Salut Christophe, désolé de te déranger, je suis à la recherche de Matthias, répondit Sissi.
- Il n'est pas là.
- Tu ne saurais pas ou il est ?
- J'suis pas son gars, mec.
M'Bala n'avait même pas pris la peine d'ouvrir la porte. Sissi soupira. Elle n'était vraiment pas aidée. Redescendant les escaliers pour rechecker la cour de récré, elle tomba finalement sur Burrel qui montait.
- Ah, Matthias, je te cherchais.
- Pour quelle raison ? demanda celui-ci en lui faisant la bise.
Malgré les bâtiments déserts, elle ne voulait pas rester au milieu du passage, à portée de n'importe qui. Elle l'entraîna un peu à l'écart au rez-de-chaussée, près de la porte de la chaufferie.
- Voilà, j'ai besoin de ton aide pour mettre la main sur les fiches que Milly et Tamiya ont faîtes sur les élèves de Kadic. Je sais que tu es le meilleur pour dénicher des informations, tu révèles souvent des scandales aux Échos.
Le lycéen haussa un sourcil.
- Ce ne sont que des rumeurs, ces fiches...
- Matthias, pas avec moi s'il te plaît.
- Admettons. Pourquoi est-ce que je t'aiderai à mettre la main dessus ?
Élisabeth s'y attendait un peu. Le problème, c'est qu'elle avait beau y avoir médité pendant la journée, elle n'avait pas trouvé de bonne raison convaincante.
- Ben c'est... j'aimerai les faire disparaître, je trouve le concept dangereux pour la vie privée des élèves. Si les fiches sont perdues, les gamines n'auront peut-être pas la foi de les refaire.
- Pas très convaincante ton excuse... lâcha le garçon à lunettes qui n'était pas dupe.
- Je suis désolée, il faudra t'en contenter. Mais ce n'est pas pour nuire à quelqu'un...
- C'est moi qui m'excuse. Même si tu étais sincère, je n'aurais aucune garantie et le dossier est trop sensible pour que j'en prenne les risques. De toute façon même si j'acceptai de t'aider, ton expédition ne servirai à rien. À plus Élisabeth...
Il rejoignit l'escalier dans l'idée de remonter dans les dortoirs. Élisabeth ne chercha pas à le retenir. Elle soupçonnait finalement Burrel de détenir lui-même les fiches en question. À bien y réfléchir, Milly et Tamiya n'avaient sans doute pas la maturité suffisante pour ne pas utiliser toutes ces informations à mauvais escient, donc le concept de garde-fou extérieur n'était pas si id...
*BOUM*
Sissi fut tirée de ses pensées par un bruit étouffé. Burrel venait de rouler-bouler dans une partie des escaliers, s'arrêtant contre le mur et se tenant les couilles. Pensant immédiatement à l'attaque de X.A.N.A, la Lyoko-guerrière se précipita vers lui.
- Hé Matthias ! Ça va !?
Le garçon ne répondit pas. Il ne bougeait plus. Sissi se dépêcha de prendre son pouls. Il avait simplement perdu connaissance. Elle se hâta de transporter le lycéen à l'infirmerie, prétextant une mauvaise chute auprès de Yollande, avant de repartir fissa dans sa chambre à la recherche de son ordinateur portable, qui possédait le programme du superscan. Sitôt sa porte en visuel, elle constata également que la fausse Yumi l'y attendait. Avec dans ses mains, les fiches que Sissi cherchait.
- C'est pour toi, annonça simplement la réplique en lui tendant les précieuses informations.
- Euh, merci mais... comment tu as fait ?
- Jérémie m'a demandé de t'aider. Alors j'ai écouté la conversation que tu as eu avec Matthias Burrel et je l'ai fait parler à ma façon.
- Euh je... tu es aussi forte qu'un spectre ?
- Oui en effet, la comparaison se vaut.
- Très bien, mais inutile d'aller aussi loin avec des élèves de Kadic...
- J'essayerai de m'en souvenir. Il faut que je rentre vraiment ou les parents de Yumi vont me poser des questions.
- Oui bien sûr, fais donc.
Élisabeth était soulagée dans un sens, ce n'était pas une attaque de X.A.N.A. Et en plus, même si elle aurait préféré épargner Matthias, la mission, enfin, le principal objectif secondaire, était accompli. Elle y songerait plus tard... pour l'instant, elle avait un énorme travail de tri à effectuer.

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


Elle avait commencé par les gens de sa classe, à tout hasard. Elle avait peut-être bien fait, un nom avait retenu son attention : Tania Grandjean. Elle ne la connaissait pas du tout, et pour cause, la fille était fermée sur elle même depuis au moins la classe de cinquième, où elle s'était teint les cheveux en rouge du jour au lendemain et avait pour seule compagnie les livres. Selon sa fiche de renseignement, ce brutal changement de comportement était lié à une déception amoureuse des plus sérieuses. Il y avait même écrit que le coupable était probablement un garçon de 5 ans son aîné, Jared, en terminale à l’époque des faits. Tania semblait être exactement le genre de paria que Sissi recherchait, et la meilleure preuve de la discrétion de sa camarade de classe était que la Lyoko-guerrière n'avait absolument pas pensé à elle. Elle mis l'option de coté, Tania était interne, elle pourrait facilement la croiser au réfectoire tout à l'heure.

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


Éplucher le reste des élèves fut plus fastidieux pour Delmas, mais celle-ci ne manquait pas de motivation. Après moult rebondissements, elle avait sélectionné un autre élève, référencé comme étant interne : Mickaël Noël, classe de quatrième. Apparemment, celui-ci souffrait d'une infirmité qui lui donnait froid tout le temps. Il ne traînait donc jamais ne serait-ce que dans la cour. Pas idéal pour socialiser. Il n'était pas non plus trop jeune. Sissi ne l'avait jamais rencontré mais elle avait envie de tenter le coup avec lui aussi. C'était l'une des rares fiches qui n'avait pas de photos mais vu la saison, il ne serait pas difficile à repérer.
Elle jeta un coup d’œil à une troisième fiche, qu'elle avait mis à l'écart. Celle d'Anaïs Fiquet. Une fille vraiment adorable, et la liste des activités bénévoles de celle-ci que révélait la fiche allait dans ce sens. Malheureusement, sa plastique était un aimant à garçons, et pas forcément les plus recommandables. Il était écrit que Christophe M'Bala, le stéréotype du dragueur à la con – il devait bien s'entendre avec William – la harcelait limite pour qu'elle sorte avec lui.
La jeune fille se redressa, laissant les papiers sur son lit. Il était temps de passer de la théorie à la pratique.

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


En arrivant au self – assez tard par rapport au service, éplucher les fiches avait été long – elle repéra immédiatement Tania, encore en train de manger dans le coin d'une table occupée à l'autre bout par trois sixièmes. Romain n'était bien entendu pas là, puisqu'il était externe. Elle vit aussi, sur la place la plus proche des cuisines, un type en doudoune violette. C'était forcément Mickaël. Après avoir chargée son plateau de provision, Sissi décida de commencer par le collégien.
- Salut, lança-t-elle en s'asseyant en face de lui sur la table que personne d'autre n'occupait.Tu es bien Mickaël Noël ?
Le garçon ne devait pas avoir l'habitude de se faire aborder, il avait l'air très étonné.
- Euh... oui, c'est moi mais pourquoi ? Tu serais pas la fille du dirlo ?
- Tout juste, je suis Élisabeth.
- J'ai fait quelque chose de mal Élisabeth ?
- Pas du tout, répondit la figure de l'autorité en s'assurant que leur conversation ne pouvait pas être entendue. Écoute je ne suis pas là pour te relancer sur le sujet de ta maladie, mais il se trouve que j'ai besoin d'aide.
- Je t'écoute, se contenta de répondre Noël qui ne releva pas la mention de ses problèmes de santé.
- Et si je te disais... qu'il existe un endroit où tu pourrais ne pas ressentir le froid ?
Le collégien était désormais très concentré sur la conversation.

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


- Tania, attend !
Sissi venait à peine d'en finir à l'arrache avec Mickaël. Elle avait déjà eu de la chance que sa camarade de classe passe un moment à bouquiner sur place après avoir fini de manger. Mais, la voyant se rediriger vers les chambres, elle l'intercepta dans la cour, déserte. La nuit était quasiment tombée.
- Qu'est-ce que tu veux Sissi ?
- J'aimerai te parler un moment.
- J'en ai pas forcément envie, répondit simplement la jeune fille en se remettant à poursuivre sa route.
- J'ai besoin de ton aide.
Grandjean s'arrêta et tourna la tête. C'était presque trop facile. L'information était vraiment le pouvoir. Sissi avait misé sur le fait que la crise d'ado et le mutisme de Tania cachait une réelle envie d'être utile à quelqu'un.
- Magne-toi de parler, j'ai froid...
- T'es pas la seule, lâcha en passant Mickaël qui sortait du self à son tour avant de repartir vers les bâtiments en grelottant.

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


Sissi attrapa son ordinateur et son téléphone portable et se vautra sur son lit, envoyant un message à Romain dont elle avait conservé le numéro, pour lui demander son adresse Skype. Connaissant son ancien camarade d'enfance... Une fois en possession des informations nécessaires, elle ajouta Le Goff sur Skype avant d'entamer la conversation avec lui.
Reine Élisabeth : Merci d'avoir répondu aussi vite !
Empereur Romain : Je vois que toi aussi tu as été victime de la mode de l'année dernière sur les pseudos...
Reine Élisabeth : On ne peut rien te cacher !
Empereur Romain : Et je sais aussi que tu as probablement besoin d'un service parce que tu viens me parler deux fois dans la même journée.
Reine Élisabeth : Oui... Tu n'ignores pas qu'Ulrich et Odd ont quitté Kadic cette année sans rien dire à personne...
Empereur Romain : Qu'Odd ne me dise rien c'est normal mais j'étais davantage surpris pour Ulrich oui.
Reine Élisabeth : En fait, il leur est arrivé quelque chose de plutôt grave. J'ai la possibilité de les venger mais j'ai besoin d'aide. Je voulais savoir si je pouvais compter sur toi.
La réponse mit quelques secondes de plus à venir.
Empereur Romain : Non mais forcément quand tu vends le truc comme ça... Il me faut plus de détails avant de m'engager dans quoi que ce soit.
Reine Élisabeth : C'est bien compris. Dans ce cas accepte simplement de me retrouver demain après les cours dans la cour.
Empereur Romain : Je suis d'accord, mais pourquoi attendre la fin de la journée ?
Reine Élisabeth : Tu n'es pas le seul concerné.
Empereur Romain : Ah oui ok. Message reçu, j'en serai.
Reine Élisabeth : C'est très gentil. À demain alors.
Empereur Romain : Tu pars déjà ?
Reine Élisabeth : J'ai eu une journée émotionnellement chargée crois-moi.
Empereur Romain : Bien compris, à plus !

Sissi éteignit et rangea son ordinateur dans un coin avant de se poser effectivement sur son lit, mais pas pour dormir. Elle venait de donner rendez-vous à trois personnes demain. En fallait-il une quatrième, notamment au cas où l'une refuserait ? Fiquet exclue, elle pris entre ses mais la fiche de William Dunbar, qui venait de lui avouer qu'il avait un faible pour elle, ce qu'elle pouvait tourner à son avantage. Depuis son arrivée, il n'avait pas cherché à socialiser avec quelqu'un d'autre que Yumi, du coup le terrain était dégagé...
Elle fut tirée de ses réflexions par un bruit de courant suspect. De la fumée noire s'échappa de la prise sous son bureau et pris forme humaine devant elle. Pantalon beige, pull bleu, cheveux noirs et courts, visage masqué. Les signaux étaient contradictoires.
- Recruter William ne sera pas nécessaire. Et oui, c'est bien moi, Jérémie. Enfin, pas directement bien sûr.
Le ton était dur, froid et ne ressemblait pas à l'image qu'elle avait gardé de son ancien ami. Mais le timbre de voix était quand même ressemblant – ce qui ne prouvait rien pour un spectre.
- Tu te demandes pourquoi cette apparence ? poursuivi la créature numérique en pointant du doigt son masque noir sur lequel était peint deux points jaunes pour les yeux et un curieux sourire triste. L'attaque de X.A.N.A a laissé des traces. J'ai généré le clone avec mon apparence actuelle pour t'habituer mais j’appréhende encore un peu le face-à-face.
- Mais... Jérémie... qu'est-ce qui s'est passé exactement ?
- X.A.N.A a envoyé Aelita à l'Usine dès que la réplique de Yumi est partie, après que j'ai fini de la programmer...
- Mais ça n'a aucun sens ! Pourquoi t'avoir laissé le temps de programmer la réplique ? Et surtout, t'avoir laissé en vie ?
- Je l'ignore. Il a sûrement un plan. J'ai passé les premiers jours à récupérer ce que je pouvais tout en cherchant une contre-attaque... et en préparant une amélioration pour la programmation des répliques. Je suis désormais à l'Usine, en sécurité. Je ne pense pas que X.A.N.A l'avait prévu. Alors avant qu'il ne trouve comment réagir, j'ai décidé qu'il était temps de te ré-impliquer dans le coup et de se mettre à recruter des alliés.
- Tu as assuré... avoua Sissi, surprise par la ténacité de son ami.
- Toi aussi. J'ai surveillé de loin ce que tu faisais grâce à la réplique. Je ne dis pas que c'est optimal mais en une journée, tu n'aurais sans doute pas pu trouver mieux. Il ne te reste qu'à convaincre ces trois là de nous rejoindre.
- J'ai bien étudié leur dossier, je suis confiante. X.A.N.A va payer pour ce qu'il a fait à nos amis.
- Oui.
- Malgré tout, comment être certains que ces nouvelles recrues inexpérimentés réussiront là où nos vétérans...
- Oui bien sûr, mais nous deux, on a beaucoup appris ce dernier mois. X.A.N.A a sans doute joué sa plus belle carte en révélant la supercherie d'Aelita. Désormais, c'est la soif de vengeance qui nous anime. Ne le sous-estime pas.
- De toute façon, nous n'avons pas d'alternative...
- Oui. Je te laisse te reposer. Demain est un jour important. Je te referai très bientôt signe pour la contre-attaque.
- J'ai une dernière question, avoua la fille du proviseur.
- Je t'écoute.
- Si Aelita n'était pas réelle, alors je suppose que X.A.N.A n'a pas vraiment récupéré les clés de Lyoko auprès d'elle. Pourtant ce jour là, il s'est bien échappé. Comment l'expliques-tu ?
La fausse image resta quelques secondes impassible.
- Je ne l'explique pas autrement que par l'idée de couvrir les fesses de sa créature, avoua finalement le cerveau.
- C'est peut-être pire que ça, ajouta la fille. C'est peut-être que notre amie est quand même réelle, et alors...
- Oui je comprends tes doutes. C'est une bonne remarque, je vais essayer d'étudier la question.
- Entendu, courage Jérémie, et merci...
Le spectre hocha sa tête dissimulée avant de disparaître. Cette fois-ci, Delmas s'autorisa du repos et se mit au lit, sous la couverture. Elle n'était pas naïve, la situation était très délicate, mais elle préférait tenter le coup. Ce matin encore, elle croyait sa vie finie...
Jérémie avait vu juste. L'envie de venger ses amis était une force très puissante.


À suivre : Pare-feu


Dernière édition par Icer le Jeu 10 Aoû 2017 15:51; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Ikorih MessagePosté le: Jeu 03 Aoû 2017 18:36   Sujet du message: Répondre en citant  
M.A.N.T.A (Ikorih)


Inscrit le: 20 Oct 2012
Messages: 1423
Localisation: Sûrement quelque part.
Je suis sceptique.

Icertes, c'est bien ton style, aucun doute là-dessus. Et en soi, le principe de modifier la trajectoire de la série depuis un épisode, pourquoi pas. Mais ce chapitre m'a fait un effet de recyclage à faire verdir Nelbsia de jalousie : on dirait le début de la partie 2 de l'Echiquier, quand ils décident de recruter leur équipe B. La situation est similaire, et c'est géré avec une approche très similaire aussi. On a même latté les couilles de Burrel pour la tradition.
En dehors du mec au masque, sur lequel je ne dirai rien, j'ai du mal à trouver l'intérêt du texte. Des références à la série (wouhouh, dans une fanfic, c'est rare!), et éventuellement le moyen de gratter quelques catégories si le texte finit dans les Perles. Y a des trucs drôles et tout, comme dit on reconnaît ton style, mais justement : on a déjà bouffé l'Echiquier et tout l'Un'Icer avec ton style, qui à mon avis ne se suffit pas à ce point à lui-même. L'ambiance reste typée échiquéenne, et c'est un peu dommage que le changement d'univers ne permette pas d'influer sur l'atmosphère des textes. Pour faire un comparatif avec Supernova, la fiction était beaucoup plus accrocheuse notamment parce que les scènes terrestres n'étaient pas de ta plume, et donc dans une ambiance toute neuve. En plus c'est con, t'avais déjà réussi à innover stylistiquement sur X,A,N & A, qui avait l'avantage de posséder lui aussi son ambiance propre (même si c'était pas mon texte préféré de ta plume, on ne peut pas lui retirer).
Donc bon, intrinsèquement c'est pas un mauvais texte mais je lui trouve beaucoup moins d'intérêt que d'autres que tu as sortis. Et je crains que même en fic de 5/6 chapitres, ça fasse long x)

...
Et puis putain sérieux une histoire avec un mec masqué, une nouvelle équipe de LG et Aelita qui est en fait un sbire de XANA, c'est vraiment un scénario de merde et t'iras nulle part comme ça, crois-moi :/
_________________
"Excellente question ! Parce que vous m’insupportez tous.
Depuis le début, je ne supporte pas de me coltiner des cons dans votre genre."
Paru - Hélicase, chapitre 22.
http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/signat10.png
Et je remercie quand même un(e) anonyme qui refusait qu'on associe son nom à ce pack Razz

http://i81.servimg.com/u/f81/17/09/92/95/userba11.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Ven 04 Aoû 2017 08:44   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1014
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Finish him.

Réjouis-toi de mon hommage : je vais bientôt prendre le train et me hasarde à poster un commentaire vite fait (bien fait as usual) malgré ma rouille.

L'avantage du passage d'Ikorih, c'est qu'elle a déblayé la plupart des critiques que j'aurais pu moi-même émettre. Que me reste-t-il donc, part la possibilité d'ajouter un message à mon compteur ? Sad

J'ai, pour ce qui a été posté, du mal avec ton concept d'Aelita comme création de Xana. Tu me diras, je n'ai pas eu de problème à l'époque où Ikorih a exposé cette même idée, quelle différence avec elle donc ? Le timing de révélation.
Spoiler alert : Cold Case expose un plan où Xana cherche à se faire passer pour mort afin de mieux tromper les héros avec sa pièce maîtresse, Aelita.
Ici, j'ai du mal à voir ce qui justifie l'épisode 53 comme moment précis d'intervention. Pourquoi pas le 24, épisode où l'intervention salvatrice d'Aelita fut décisive ? Ce que je veux dire, c'est qu'avec une carte piège pareil, les occasions de concrétiser le nettoyage d'une partie ou de la bande entière étaient nombreuses.
Evidemment, ma remarque est à temporiser. En l'état, il y a encore des zones d'ombre autour d'Aelita et Xana, que tu soulignes toi-même dans le chapitre 1, l'évasion du SC étant la plus évidente (ou même ce qui a trait au rôle de Franz Hopper !). J'ai une confiance assez haute quant au fait que la plupart des ces trous seront comblés de manière satisfaite. Cela dit, je me plaindrais le cas échéant. Razz

Pour le reste, je ne suis pas très fan des accointances avec Ground Blizzard que m'a fait ressentir cette fanfiction. Même si tu règles le recrutement de nouveaux combattants en 1 chapitre contre 5, y'a quand même des ficelles communes sacrément grosse, le personnage masqué en tête (dont on devine qu'il n'est pas ce qu'il prétend être auprès de Sissi, ou du moins pas celui de cet univers). Du coup, tu es assez mal placé pour concourir à la Carpe de l'Originalité.
Petit jeu, essayons d'anticiper en substance ta réponse à cette remarque sur l'originalité : « L'Unikorih étant placé sur le côté de l'Unicer, j'aimais beaucoup l'idée d'un jeu d'écho et de miroir dans les trames des différents univers, qui permet, sur des idées de base similaires - ici Aelita comme création de Xana - des tournures scénaristiques, des enjeux et des visées complètement divergentes. ». Nan, c'est écrit dans mon style à moi, ce n'est pas crédible. Je vais plutôt miser sur le bon vieux « Ta gueule et lis la suite connard xD ».

Je pense aussi qu'il n'est pas inutile de préciser que je rejoins complètement Ikorih quant à sa remarque sur le style et le ton global de l'ensemble, qui restent dans ta zone de confort et de prédilection et du coup renforcent beaucoup l'effet de déjà lu. Après, je te le disais déjà en 2015 pour Chaos (étrange qu'Ikorih n'ait pas soulevé la même remarque à l'époque...). On est en 2017, il suffit de conclure... Mr. Green

Concernant Sissi, malgré tous les changements que tu as lui a appliqués, elle apparaît toujours comme superficielle à la lecture. Elle me donne une grosse impression de personnage fonctionnel sans grande consistance. Son rôle aurait pu être rempli par quelqu'un d'autre (Jim par exemple), sans que ça n'impacte les grandes lignes de l'histoire. Et comme tu as ellipsé de 17 jours le prologue et le chapitre 1 la concernant, on n'a comme impression suite à la catastrophe du prologue qu'elle n'a pas été tellement affectée par ce qu'il s'est passé, autre que sa propre sécurité j'entends. Tu as avec cette ellipse raté l'occasion de nous présenter un peu plus correctement cette Sissi transformée - et de nous donner des détails supplémentaires sur son intégration et son rapport au groupe des LG. En version Dyssery, il aurait été dit que ça manque d'introspection (je parie d'ailleurs que quand elle arrivera à ce texte dans sa lecture de ton univers - autour de 2019 - elle fera cette remarque). Dommage en tout cas !

Pour terminer sur une note positive, j'aime beaucoup la différence avec laquelle sont perçus certains personnages, dont certains sont pourtant tes chouchous : William et Christophe descendus en flèche, Anaïs qui n'est pas une pute a priori, Fumet (le côté prof blasé et acerbe dans ces propos lui va bien !). J'espère que ces états de faits tiendront durant toute la fanfiction et qu'on n'aura pas droit à des revirements à la Anaïs dans la fanfiction principale qui nous donnera une image déjà vue et recyclée de ton oeuvre globale.

Bon ben ce texte a encore pas mal de choses à prouver et à affirmer, ça devrait être à ta portée, hein ? Allez, à plus dans le bus et à demain dans le train !
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Jeu 10 Aoû 2017 15:50   Sujet du message: Répondre en citant  
<br>


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2114
Localisation: Territoire banquise
Spoiler



http://i.imgur.com/SiMceMW.png




Jérémie était vraisemblablement en train de travailler à l'Usine lorsqu'une fenêtre inhabituelle s'activa sur l'écran central du pupitre de commande. L'adolescent désormais masqué s'arrêta immédiatement. Il faisait bien : Franz Hopper en personne venait de le contacter.
Franz Hopper : Je sais que X.A.N.A vous a trompé avec Aelita. Je prends un risque en vous contactant mais maintenant que celui-ci est dans le réseau, vous allez avoir besoin d'aide.
Jérémie Belpois : Hopper. Je ne sais pas si je peux avoir confiance en vous. Dans votre journal que nous avons décrypté, vous faisiez bien mention de votre fille, Aelita, virtualisée avec vous sur Lyoko en 1994.
Franz Hopper : Ces extraits étaient des faux montés par X.A.N.A. Cependant celui-ci n'a rien inventé : J'ai bien eu une fille du nom d'Aelita, aux cheveux roses comme sa mère. Mais elle a été enlevée par le projet Carthage en même temps qu'elle.
Jérémie Belpois : Ah. Je comprends mieux. Admettons, je n'ai pas le temps d'enquêter plus que cela pour l'instant et X.A.N.A ne risque pas de m'avoir deux fois de suite en traître. Une dernière question cependant, comment expliquez-vous le fait que X.A.N.A se soit réellement procuré les clés de Lyoko si Aelita lui appartient depuis le début ?
Franz Hopper : C'est ma faute. Lors des derniers événements, j'ai dépensé beaucoup d'énergie pour tenter de vous venir en aide, notamment pour vous permettre à ne pas perdre la tour en train de décrypter mon journal. Lorsque j'ai envoyé mes Mantas vous secourir par la suite, X.A.N.A a remonté la piste, m'a trouvé et je n'ai pu lui réchapper que parce que je lui ai jeté un hochet... S'il m'avait capturé, il les aurait obtenues de toute façon.
Jérémie Belpois : Hm, je croyais que vous aviez déjà été capturé une première fois ?
Franz Hopper : Pas du tout, après que vous ayez rallumé le supercalculateur, il n'a jamais réussi à remettre la main sur moi.
Jérémie Belpois : D'accord, merci pour ces réponses. Maintenant dîtes-moi, comment puis-je vous aider ?
Franz Hopper : Il faut me rematérialiser. Je ne suis plus en sécurité sur Lyoko maintenant que je vous ai contacté si directement.
Jérémie Belpois : C'est dans mes cordes.
Franz Hopper : Je peux vous aider.
Jérémie Belpois : Cela ne sera pas nécessaire. Donnez-moi une heure.

Soixante-douze minutes plus tard, avec un léger retard sur l'horaire, le Lyoko-guerrier annonçait avoir terminé le programme de matérialisation. L'un des scanners de la salle du dessous s'était refermé et chauffait dangereusement. Lorsqu'il se ré-ouvrit, un vieil homme, dans un gros pull, les yeux cachés par des lunettes noires, se trouvait à l'intérieur.
Pour l’accueillir, Jérémie avait visiblement programmé un clone polymorphe à l'image d'Ulrich, tel que celui-ci était sur Lyoko. Dès que Hopper eut fait un pas à l'extérieur de la machine, la créature porta la main à son sabre.


http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


La routine était bien ficelée. Sitôt les cours terminés, il se précipitait au chaud dans les dortoirs et n'en ressortait que pour aller dîner. Mais aujourd'hui, Mickaël Noël avait un rendez-vous important dans la cour de l'établissement. Il devait trouver Élisabeth Delmas, ce qu'il ne tarda pas à faire, la fille du proviseur étant facilement repérable avec sa haute silhouette et ses vêtements colorés sans être flashys. Elle discutait avec un élève de son âge. Une autre se tenait à coté et écoutait, sans parler. Le quatrième se manifesta :
- Euh salut.
- Salut Mickaël, on t'attendait ! répondit Sissi. C'est bien que tout le monde soit venu, je vais commencer par faire les présentations...
- Est-ce qu'on pourrait aller dans un endroit moins exposé au vent ? coupa l'adolescent emmitouflé dans sa doudoune alors que l'automne commençait à peine.
- Ah, oui bien sûr, je n'avais pas pensé à ça, avoua celle à l'initiative de la réunion tandis que les deux autres se lancèrent un regard sceptique. Sous les arcades entre les bâtiments ça ira ? Cela devrait se vider dans quelques minutes...
- Oui, ça me va.
Les quatre kadiciens se déplacèrent ainsi de quelques pas.
- Donc comme je le disais, Tania, Romain, je vous présente Mickaël, qui est en quatrième. Mickaël, voici donc Romain et Tania, ils sont tous les deux dans ma classe.
Pour le plus jeune du groupe, si Romain donnait l'impression d'être plutôt ouvert et sympathique, l'autre fille aux cheveux rouges donnait un air plutôt glauque. Pour la suite, Sissi attendit que l'affluence soit suffisamment réduite pour éviter les oreilles indiscrètes.
- Putain, première note de l'année et je prends une gifle.
- C'est bien parti pour le brevet gros.
- T'as vu ? Il paraît qu'il y a eu une attaque terroriste dans la région...
- N'importe quoi, c'est encore ta parano.
- Et il a dit quoi ?
- Il a dit qu'il n'avait d'yeux que pour moi depuis la rentrée.
- Pff, quel gros nul, j'espère que tu vas le tej'.
- J'hésite...
Finalement, le flot d'élèves se tarit. Puis Sissi détailla tout. Mickaël ne s'attendait absolument pas à entendre une histoire pareille. Le réveil de X.A.N.A, un programme multi-agent révolutionnaire et malveillant. La lutte d'un petit groupe pour sauver une créature virtuelle prisonnière d'un supercalculateur, entraînant l'intervention du père du modèle original, permettant à X.A.N.A de se répandre dans le réseau mondial. La révélation de la supercherie de cette fausse Aelita débouchant sur la mort de trois des leurs et la blessure grave d'un quatrième. La nécessité pour eux de trouver la relève. C'est là que Tania, Romain et Mickaël entraient en jeu.
- Élisabeth, répondit Romain sitôt le discours terminé. Comment peux-tu penser un seul instant que nous serions capables d'y arriver avec trois débutants là où tes trois amis expérimentés ont échoué ?
Les regards de Tania et de Mickaël allaient implicitement dans le même sens.
- Je me suis posée la même question, avoua Delmas. Mais X.A.N.A a abattu sa meilleure carte en révélant la supercherie à propos d'Aelita et son plan a en partie échoué parce que Jérémie a survécu. S'il l'avait eu, je dois bien avouer que c'était fini... Mais j'ai pu discuter avec lui hier, il est motivé par la vengeance et semble avoir beaucoup appris. De toute façon si on ne fait rien, X.A.N.A va tenter d'asservir l'humanité.
- Bah alors avouons son existence à l’humanité en question, que tout le monde et notamment les adultes compétents s'en occupent, proposa Noël.
- On y a songé aussi. Mais ce qui risque de se passer, c'est que les autorités ne vont pas nous croire, tout en nous privant de notre liberté de mouvement pour pouvoir nous interroger, ou a minima bloquer l'accès à l'Usine le temps d'être sûr. Cette marge de manœuvre sera exploitée par X.A.N.A. Apparemment Jérémie a un plan pour en terminer rapidement. Je l'ai assuré de mon soutien mais je ne peux pas aller sur Lyoko seule, d'autant qu'avant, je n'y allais jamais. Mais au moins, vous ne serez pas entièrement livrés à vous-mêmes.
- Moi je marche, déclara simplement Tania, le visage toujours aussi fermé.
Romain se tourna vers elle.
- T'es sûre ?
- Oui.
- Bon ben... moi aussi, déclara Romain. Il a quand même tué Ulrich et Odd. Et puis, quel geek ne rêve pas de se virtualiser ?
Il ne fallu pas plus de trois secondes pour que les regards convergent tous vers Mickaël, qui avait l'air un peu gêné.
- Tu as besoin d'y réfléchir ? demanda Delmas, préoccupée.
- Non non, ce n'est pas ça, répondit Noël. Mais c'est vrai qu'on ne ressent pas le froid sur le monde virtuel ?

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


Sissi avait conduit les trois nouvelles recrues à l'Usine. Lorsque le monte-charge s'ouvrit, celle que Mickaël voyait logiquement comme son chef sursauta en voyant les deux silhouettes qui l’accueillirent.
- Odd et Ulrich !? lâcha Romain.
Il faisait allusion aux deux humains qui semblaient monter la garde à l'entrée du laboratoire à l'ambiance verdâtre. En effet, les deux lycéens que Delmas avait déclaré disparus se tenaient devant eux, curieusement vêtus : Le blond déguisé en chat violet, et le brun en tenue de samouraï.
- Non, pas tout à fait, lui répondit une voix. Des copies.
Le siège du laboratoire pivota en direction du groupe d'adolescents, dévoilant celui qui devait logiquement être Jérémie. Élisabeth avait prévenu les autres sur sa nouvelle apparence étrange. Et elle avait bien raison. Noël le trouvait presque sinistre, d'autant que les quelques mots qu'il venait de prononcer l'étaient sur un ton froid, sans émotion, et pour ce qui était du froid, Mickaël...
- La dernière fois que j'ai été ici sans protection j'ai manqué de me faire tuer, poursuivit Belpois. Ils sont là en cas d'attaque de X.A.N.A.
- Jérémie... pourquoi eux ? demanda Sissi.
- Parce que c'est tous ensemble qu'on viendra à bout de notre ennemi. Je refuse qu'il nous enlève ça.
Elle hocha la tête. L'argumentaire se tenait, surtout avec la réplique de Yumi, en poste à Kadic, comme Delmas l'avait expliqué aux autres.
- Quoi qu'il en soit, je suis Jérémie. Merci d'avoir accepté de nous aider, quelles que soient vos motivations. Sissi a du tout vous expliquer. Sur le terrain, réel, comme désormais virtuel, vous pouvez vous fier à elle. Moi, en quelque sorte, je suis votre ange gardien, sur Lyoko du moins.
Vous êtes ici pour tester tout ça.
Tandis que Sissi s'approchait de son camarade pour lui glisser quelques mots à l'oreille, les trois nouveaux Lyoko-guerriers promenaient leurs yeux un peu partout pour découvrir les trésors technologiques de la pièce. Mickaël était subjugué par l'holomap.
- Pas mal l'interface, avoua Le Goff qui s'était approché des écrans. Même si ça a l'air compliqué.
- Tu t'y connais un peu ? demanda Jérémie.
- Oui pour ce qui est des langages informatiques de base, mais le quantique, ça me dépasse.
- Suivez-moi par la trappe ! incita Sissi en ouvrant la trappe en question qui se trouvait dans un coin et en empruntant l'échelle.
- On va y aller doucement, nuança Jérémie. Vas-y avec un d'entre eux pour commencer.
- T'as raison. Qui veut commencer ?
- Moi, répondit immédiatement sa collègue aux cheveux rouges.
Les deux filles descendirent tandis que Mickaël rejoignait Romain et Jérémie près des écrans pour observer.
- Transfert Élisabeth. Transfert Tania. Scanner Élisabeth. Scanner Tania. Virtualisation.
À l'écran, tout semblait s'être bien déroulé.
- Alors Élisabeth, comment cela se passe ?
- Euh... À mon avis, tu as fait une fausse manip.
- Pourquoi donc ?
- Bah, Tania, je la vois en Krabe.
- Euh moi je vois Élisabeth comme une espèce de boule noire.
- Quoi, j'suis un Mégatank !? Jérémie, c'est quoi ce bordel ?

- Je regarde.
- C'est quoi, un Krabe et un Mégatank ? demanda Mickaël tandis que la régie se mettait à pianoter.
- Ce sont des monstres que X.A.N.A nous envoie habituellement sur le monde virtuel pour nous combattre. Rien de bon.

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


- Bon. J'ai trouvé le problème, avoua l'humain au masque après dix bonnes minutes de tripatouillage.
- C'est un début mais j'espère surtout que tu as trouvé comment le résoudre, ironisa la voix de Sissi.
- Apparemment quand on a laissé l'Usine sans surveillance entre le moment de l'attaque d'Aelita et mon retour, X.A.N.A a réussi à casser la partie protégée du Supercalculateur. Il a supprimé la fonction d'analyse du subconscient qui était utilisée pour générer les tenues virtuelles.
- Mais non tu déconnes ! Mais pourquoi cette apparence de monstres ?
- Je n'en suis pas sûr.
- Dis toujours, au point où on en est.
- Apparemment les monstres, on a toujours cru qu'ils avaient été fabriqué par X.A.N.A mais sur Lyoko, ils représentent juste les entités « primitives » générées. Celles virtualisées sans subconscient. Or puisque le votre n'a pas pu être analysé, vous êtes inclus dans la catégorie.
- Mais ça veut dire quoi, que c'est programmé pour Lyoko ?
- J'ai déjà... enfin, les écosystèmes virtuels, sur le plan théorique, je savais que c'était possible. Apparemment, on en a désormais la preuve pratique.
- Attends... Tania essaye de plier tes pattes... Non... oui voilà comme ça... Ok merci. Jérémie, y a le sigle de X.A.N.A sur sa carapace !
- Sigle qui est également présent dans les tours de Lyoko.
- Oh... ok je pense que je vois. Mais sans rire, on peut pas combattre comme ça !
- C'est un imprévu je le reconnais, et ça ne nous aide pas – en même temps j'imagine que c'était l'objectif de X.A.N.A. Après, tout n'est pas perdu...
Le masque se tourna vers Mickaël, qui d'ailleurs ne pouvait même pas voir le regard de Jérémie – il le devinait cependant posé sur lui.
- C'est à vous. Si vous êtes aussi des monstres, je veux savoir lesquels.
Ainsi, le quatrième suivi son aîné par la trappe, comme les filles l'avaient fait avant eux. La salle du laboratoire était impressionnante mais celle des scanners n'avait rien à lui envier, avec ses immenses tubes servant à la virtualisation. Mickaël partageait l'analyse de Romain, qui venait de lâcher à voix haute que ça avait de la gueule. Ils choisirent chacun une machine et se placèrent dedans. Lorsque les portes se refermèrent, le désormais plus jeune de la bande se sentait un peu à l'étroit. Il préféra fermer les yeux. Mais quand un bourdonnement commença à se faire entendre, il se dit qu'au moins, il était au chaud.
- Virtualisation.

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


C'est un Blok et une Manta qui apparurent aux cotés du Krabe et du Mégatank, sur le territoire du désert.
- Qui est qui ? demanda la créature en métal noire, donc Sissi.
- Moi je vole, répondit la voix de Romain.
- Tu es donc une Manta. Mickaël, t'es un Blok. Tout va bien ?
- Je... je ne ressens aucune température. C'est vraiment agréable.
Noël se sentait bien, précisément parce qu'il ne sentait rien. Curieux paradoxe. Cependant...
- Euh... ajouta-t-il. Je vois dans quatre directions différentes. C'est très bizarre. Tu as dit que j'étais quoi déjà ?
- Tu auras une illustration à ton retour sur Terre. Krabe, Blok, Manta et Mégatank ? Hmmm... ça aurait pu être pire, avoua la voix de Jérémie. On a aussi Alice.
- C'est qui ça Alice ? demanda la collégienne virtualisée sous forme de crustacé rouge.
- C'est un programme humanoïde qui surveille les tours que j'ai activé pour générer les répliques. X.A.N.A peut envoyer Aelita pour essayer de s'en emparer, ce qui sous-entend que nos gardes du corps changeraient de camp. Ce n'est pas dans notre intérêt.
- D'accord.
- Par ailleurs, sans Aelita, il n'y a qu'elle qui est capable de désactiver les tours.
- Mais Jérémie, si tu peux créer des soldats virtuels, pourquoi nous recruter ? questionna Romain.
- Ce n'est pas aussi simple. Alice, c'est comme un programme tournant continuellement en fond. Je ne parle même pas des trois clones sur Terre. Lorsqu'un être est entièrement synthétique, cela signifie que le supercalculateur doit le gérer de A à Z. Ce n'est pas le cas avec un humain... or je vais avoir besoin d'un maximum de puissance pour attaquer le réseau. C'est vers une solution de ce type que je m'oriente actuellement.
- Je comprends oui.
- Au moins l'apprentissage des enveloppes virtuelles sera plus facile... commenta Sissi, une allusion aux monstres autour d'elle.
- Pas nécessairement Élisabeth. Votre corps a l'air faible, mais il n'empêche que vos capacités mentales restent les mêmes. Cela ne me surprendrait pas que vous découvriez des facultés que les monstres basiques n'ont jamais pu utiliser. Ou pas. Profitez de ce test pour voir ça par vous mêmes.
- Vu comme ça c'est déjà plus intéressant, avoua Delmas en ouvrant sa carapace.
La Lyoko-guerrière la plus ancienne du lot se mit à charger un tir elliptique comme elle avait entendu ses camarades décédés en parler si souvent, et le tira en s'assurant dans les trois sens que personne ne serait touché.
- Wow, classe, avoua la Manta qui virevoltait à ses cotés.
- Oui, c'est a priori l'un des lasers les plus puissants. Avec mon physique, je peux aussi écraser...
Delmas remarqua que Tania essayait de se servir de ses pattes avant comme arme, simulant maladroitement le geste d'une faux.
- Tania. Tes lasers aussi sont puissants parce qu'ils en valent trois. Normalement au début de chaque tir tu les fusionnes. Essaye de travailler la question puis on passera au laser ventral. Mickaël, tu as au moins trois types de lasers, essaye de voir à quel œil correspond quoi et à ne pas confondre. Romain, au lieu de faire le guignol sous prétexte que tu peux voler, viens là, je vais essayer de t'expliquer le principe des mines...

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


- Cela semble aller pour les bases, lâcha soudain la voix de la régie après plus d'une heure de divers tests virtuels de ses guerriers sous le patronage du Mégatank. Je vais vous rematérialiser, j'ai besoin de vous pour mener une enquête sur Terre.
L'enveloppe virtuelle des « monstres » s’effaça progressivement. Avant même de réaliser vraiment ce qui se passait, Mickaël et ses deux nouveaux camarades étaient de retour sur Terre.
- Brr... avoua Noël en rehaussant son anorak. Pas de doute, nous sommes de retour dans la réalité.
- C'était vraiment chouette ! cria Le Goff. Il me tarde d'y retourner.
- En même temps, t'as de la chance, tu peux voler, lui fit remarquer sa camarade de classe aux cheveux rouges.
- Je trouve ton apparence pas mal non plus. Un Krabe c'est puissant.
- Mouais.
- Gardez ces débats pour plus tard, coupa Sissi que le scanner venait de recracher à leur suite. Jérémie nous attend.
Les Lyoko-guerriers remontèrent par la trappe.
- J'ai cru comprendre qu'il y avait eu du nouveau par rapport à vos avatars virtuels, lança l'homme masqué sans même décoller le masque de ses écrans.
- Le quatrième œil de Mickaël, celui qui ne tire pas, peut voir à travers les obstacles, expliqua Sissi. C'était le plus facile à trouver, encore que dans le désert...
- Si cela continue je ne vais plus servir à rien, répondit Jérémie en faisant allusion au fait que ses écrans servaient normalement de radar à l'équipe. Mais c'est une excellente nouvelle. Quoi d'autre ?
- Euh... C'est tout pour l'instant. Mais les pouvoirs que nous connaissions déjà sont globalement maîtrisés.
- Hm. D'accord. La situation réelle est souvent révélatrice, même si je n'aime pas trop me fier à ce genre de hasard. C'est la raison pour laquelle je souhaite que vous meniez une enquête.
- Ah oui. À quel propos donc ? demanda Le Goff.
- Élisabeth vous a raconté pour Aelita. Mais cette histoire n'est pas totalement éclaircie. Nous n'avons aucune garantie que celle-ci ait réellement été une créature de X.A.NA, il a tout simplement pu la manipuler à un autre moment ou même la remplacer. Essayez de voir si vous pouvez trouver des indices dans son ancienne chambre, à quatre, cela devrait aller vite... Appelez-moi quand vous commencez que je puisse faire des recherches en temps réel sur des questions qui émergeraient. Plus nous en saurons, plus notre contre-attaque sera efficace.
- C'est une bonne idée, avoua Tania en appelant le monte-charge.
- On va ouvrir comment sa porte ? s'enquit Mickaël.
- C'est un véritable atout de compter parmi nous la fille du proviseur, n'est ce pas Élisabeth... ? fit Jérémie d'une voix qui pourrait presque sembler mielleuse si elle n'était pas aussi désincarnée.
La guerrière acquiesça. Le message avait bien été reçu.
- Oui d'accord mais pour le self ? demanda Romain. C'est l'heure de dîner là.
- Oh. Et bien vous pouvez évidemment aller manger au préalable, je n'ai pas besoin de guerriers affamés.
- Alors on devrait se dépêcher, alerta Sissi. Le machin va bientôt fermer !

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


Le groupe des Lyoko-guerriers était donc retourné en quatrième vitesse à Kadic, dans un premier temps pour se restaurer – Sissi avait simplement effectué en amont un détour dans le bureau de son père pour se procurer le double de la clé d'Aelita. Ils purent entrer dans le self de justesse. L'occasion pour les quatre, qui venaient de vivre leur première expérience virtuelle, d'échanger plus intensément sur le sujet. Mickaël avait surtout hâte d'y retourner parce qu'il y faisait bien meilleur que sur Terre. De surcroît, lorsqu'ils quittèrent le réfectoire, la nuit était définitivement tombée. Le groupe se rendit à l'étage des filles. Delmas connaissait l'emplacement de la chambre d'Aelita.
- Au fait, fit soudain Tania en arrêtant de marcher. On fait quoi s'il y a sa colocataire ? Vu l'heure...
- Oh merde j'avais complètement oublié ce détail, avoua Sissi. Je vais appeler Jérémie.
Elle se saisit de son portable et composa le numéro de son ami. Le couloir étant silencieux, ses trois complices pouvaient entendre sans mal la conversation.
- Vous y êtes ?
- Pas exactement. On se dit qu'on pourrait tomber sur Melody.
- C'est qui ça Melody ?
- Ben Melody. Rousseau j'crois. Sa camarade de chambre, qui logiquement est toujours dedans.
- Mais... j'ignorais qu'Aelita avait une colocataire.
- Si, c'est une fille de la classe de Yumi. Elles sont arrivées quasiment en même temps de « l'étranger », donc c'est logique. Aelita officiellement du Canada, elle je sais plus.
Apparemment cette banale information passait mal à l'autre bout du fil.
- J'envoie immédiatement la réplique de Yumi à Kadic. Vous, dégagez au plus vite d'ici et venez vous réfugier à l'Usine le temps que je tire cette affaire au clair.
- Mais Jérémie calme-toi, qu'est-ce qui se passe ?
- Élisabeth. Une colocataire qui arrive quasiment le même jour de l'étranger qu'Aelita et qui partage depuis plusieurs mois sa chambre ? Qu'Aelita ?
Sissi réalisa le sous-entendu. Elle ne put même pas répliquer que Romain venait de la pousser violemment contre le mur, lui permettant d'esquiver une boule de feu qui vint se loger sur la porte du fond menant aux escaliers, la noircissant grandement.
Les quatre têtes étaient tournées vers celle qui venait de leur envoyer ce cadeau de bienvenue, à savoir une adolescente aux cheveux roux avec des lunettes. À travers elles, dans ses yeux, le même signe que sur les avatars virtuels des Lyoko-guerriers. X.A.N.A.
- Elle nous surveillait depuis le début... grommela Sissi en rangeant son téléphone. Vous trois, vous dégagez à l'Usine, je vais la retenir le temps que la réplique me donne un coup de main.
L'ennemi ne laissa aucun répit. Une seconde boule de feu, à la trajectoire moins assurée, frôla Élisabeth et embrasa la porte d'une chambre. Mickaël, qui allait se mettre à suivre Romain et Tania, s'en rendit compte et entreprit de vérifier s'il y avait quelqu'un à l'intérieur. Mais le cri qu'il entendit suffit à lui donner la réponse. Sans réfléchir, il traversa le rectangle de feu, attrapa la gamine qui devait sûrement ne pas avoir plus de 12 ans et la fit repasser dans le couloir. L'adrénaline, couplé au fait que Mickaël était frileux de base, l'avait aidé à supporter sans trop de mal l'aller-retour. Mais de plus en plus de têtes commençaient à sortir de leur chambre, et même s'il y avait une sortie à l'opposée de Melody, ses pouvoirs risquaient de faire un ravage. Noël vit alors Sissi, d'une façon héroïque, s'élancer vers son ennemie, esquiver un missile de chaleur, puis un coup de pied, avant d'utiliser ses propres membres à trois reprises, très rapidement, pour pousser la xanatifiée dans la salle des lavabos.
- Sortez ! cria Mickaël aux filles qui étaient dans le couloir et qui se demandaient encore si les boules de feu n'était pas un trucage. Vous croyez que la porte derrière moi ne brûle pas vraiment ?
Cette fois, ce fut le branle bas de combat. La plupart des filles foncèrent vers les escaliers les plus proches, même si certaines se permirent d'aller chercher un manteau. L'une d'entre elles, visiblement inspirée par l'état de la porte de sa camarade, eut d'ailleurs la bonne idée d'appuyer sur l'alerte incendie. Les garçons, de fait, évacueraient tous en nombre. Mickaël hésita pendant un instant. Devait-il aller aider Sissi ? Bien sûr, il avait compris qu'elle avait une expérience du combat réel incomparable. Mais il n'entendait plus rien venant des douches et il n'aimait que moyennement ça.
Il sentit soudain quelque chose l'agripper et s'apprêta à se défendre contre un nouvel ennemi. Mais c'était la fausse Yumi.
- Où est-elle ?
- D... douches des filles.
- Bien. Je m'en occupe, toi va à l'Usine, ordonna-t-elle.
Noël ne se fit pas prier.

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


- Bon sang Mickaël, t'étais passé où ? questionna immédiatement Romain lorsque le monte-charge s'ouvrit.
- J'ai aidé à évacuer les kadiciens, désolé.
- Tu as bien fait, confirma Jérémie. Mais nous avons un gros problème.
- Pourquoi ? demanda Tania. Je croyais qu'il suffisait d'aller désactiver la tour !
- Encore faut-il la trouver. Melody est potentiellement xanatifiée ou crée depuis au moins cinq mois. Sa source n'est pas sur Lyoko. Mais X.A.N.A n'a quitté le Supercalculateur que depuis juin, donc il n'aurait pas pu activer une tour ailleurs dans le réseau si vite. Il y a quelque chose qui ne colle pas.
- Ben, c'est impossible qu'Aelita ait trompé Melody comme elle a fait avec vous ? proposa Le Goff. Du coup, il n'aurait activé la tour que récemment, en partant du réseau.
Mickaël regarda Tania qui faisait de même. Les deux adolescents avaient encore du mal avec les concepts virtuels, mais Romain apprenait visiblement plus vite.
- Tu as peut-être raison, avoua Jérémie. Il aurait profité d'un pur hasard – l'arrivée d'une étrangère en même temps qu'Aelita – pour me faire gober que c'était calculé. Il est redoutable. Mais la situation serait alors pire.
- Pourquoi ? fit Noël.
- Si Melody est entièrement fausse, on peut se permettre d'éliminer physiquement la menace. Mais là, il faut désactiver une tour qui peut se situer n'importe où dans le réseau, faute de pouvoir se permettre de tuer la vraie Rousseau.
- Tu ne vas quand même pas nous dire pour notre première attaque qu'on ne peut rien faire !? lâcha Grandjean.
- Je peux me servir de la tour activée pour paramétrer la recherche. Mais au niveau mondial, cela prendrait trop de temps.
Belpois resta un instant interdit.
- Ce serait trop simple...
Il composa le numéro de Sissi et mit l'appel en haut-parleur.
- Jérémie ?
- Élisabeth, tu es où ? Tu t'en est sortie ?
- Le double de Yumi vient de me dire que Melody était réelle et qu'il n'était pas utile d'être deux pour tenter de l'abattre. Alors je suis en route pour l'Usine.
- Est-ce que tu sais d'où venait Rousseau ?
- … Hm, non je te l'ai dit, ça ne me revient pas, pourquoi ?
- Tu peux essayer de faire un crochet par le bureau de ton père pour le savoir ? C'est vraiment important.
- Ok. Vu qu'il y a l'alarme, il doit sans doute être occupé à l'extérieur. Je fais au plus vite.
La communication cessa. Le masqué se tourna vers les autres :
- Soyez prêts à être virtualisés, même si on ne va pas prendre de risques inconsidérés. C'est votre première mission, et Sissi sera là bien avant que la recherche ne soit terminée, je préfère ne pas vous envoyer sans elle.
- Mais comment on va faire ? s'enquit Romain. J'ai bien compris qu'Alice pouvait désactiver la tour mais si elle y va, nos clones ne seront plus protégés !
- Il va falloir que certains défendent nos positions, devina Tania.
- Exact, confirma Belpois. On a pas vraiment le choix, il va falloir se séparer. Et vu vos enveloppes virtuelles, la répartition est toute indiquée. Romain, Tania, vous serez avec Sissi et Alice dans l'équipe offensive. Mickaël, tu remplaceras notre programme dans la surveillance des tours.
Le frileux ne put masquer sa déception. Mais il aurait dû s'y attendre vu sa vitesse de déplacement et ses quatre yeux. Néanmoins...
- Moi tout seul, est-ce bien prudent ?
- Ne t'inquiète pas, tu seras la sentinelle, mais si Aelita se pointe en personne, je viendrais t'aider, répondit calmement le lycéen au visage caché.
- Ah euh... tu es sûr ? Je croyais que tu les guiderais d'ici.
- Alice est bien programmée, cela devrait aller.
- Soit alors, j'espère bien m'en tirer.
- Mais oui, lui fit Romain en lui tapant dans le dos – chose que ressenti à peine Mickaël au vu du nombre de couches de vêtements qu'il y avait entre les deux corps. T'es une vraie tour de contrôle, ça va aller.
- Tania et Romain, repris l'adolescent au masque. Alice étant la seule capable de désactiver une tour, elle est programmée pour privilégier la défense à l'attaque, elle va donc préférer esquiver les coups qu'en donner. Si l'ennemi est redoutable, ne jouez pas les héros, créez lui simplement une ouverture.
- Entendu, confirma la fille aux cheveux rouges.

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


Quelques dizaines de minutes plus tard, c'est une Élisabeth Delmas bien essoufflée qui fut lâchée par le monte-charge dans le labo, débarquant entre les silhouettes sans âme d'Ulrich et Odd virtuels. Elle avait au préalable appelé pour signifier que selon sa feuille d'inscription, Melody Rousseau était originaire de Dublin, en Irlande. Jérémie avait presque semblé satisfait de la nouvelle et n'avait finalement mis selon ses dires que quelques minutes à localiser le monde virtuel de X.A.N.A. Alors que les attaquants étaient déjà partis, Mickaël attendait son tour dans la salle des scanners. Il était un peu tendu à l'idée de se retrouver seul sur un territoire virtuel qu'il n'avait pas encore visité de surcroît – la forêt. Mais il avait accepté de s'engager. Quand la machinerie située devant lui s'ouvrit de nouveau, il n'hésita pas.

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


Le Blok fut donc virtualisé sur le territoire forêt, sur un plateau de taille moyenne. Jérémie lui avait expliqué qu'il avait lui même modifié cette parcelle de territoire pour qu'Alice puisse surveiller les trois tours au halo vert seule. L’œil central de Noël faisait face à l'unique sentier, assez large, qui menait au reste du territoire, tandis que derrière lui, à cinq, six et sept heures, trois chemins beaucoup plus fins menaient aux tours activées respectives des faux Odd, Ulrich et Yumi, le Blok se situant lui même sur un plateau moyen du fait de la taille du sentier d'origine. Le choix du territoire forêt permettait également de se protéger efficacement d'un éventuel assaut aérien, vu les nombreux arbres qui s'y trouvaient. Alice était déjà partie avec les autres pour une autre tour, que Jérémie était censée « jumeler » comme il disait, avec une autre sur le territoire de X.A.N.A, pour qu'ils puissent l'emprunter. Le quatrième lui, n'avait plus qu'à attendre, en s'assurant que rien de suspect n'était présent.

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


Au bout d'un certain temps – mais le collégien n'avait pas l'heure sur lui sous cette forme – il cru percevoir du mouvement en provenance du sentier principal. Impression vite confirmée, quelque chose qui ressemblait à l'apparence virtuelle de Tania, donc un Krabe, arrivait dans sa direction. Mais ce n'était sûrement pas sa camarade puisqu'une silhouette humaine à cheveux roses était debout sur la carapace du monstre. Aelita, sans aucun doute possible.
- Jérémie...
- Oh je l'ai repérée. Gagne dix secondes, j'arrive immédiatement.
Puisqu'il avait eu tout le temps de se demander ce qu'il ferait s'il voyait quelqu'un débarquer, Mickaël exécuta ce qu'il avait décidé. Se tournant, il cracha de rapides cercles enflammés que le Krabe ne put esquiver malgré la distance. Il disparut instantanément mais l'Aelita avait eu le temps de sauter de la carapace. Elle généra une boule d'énergie rose et l'envoya au Blok avant d'être retombée pour que celui-ci justement ne la vise pas dans les airs où elle ne pouvait se mouvoir. Le collégien étant lent mais tourna simplement son cube à 45 degrés pour que le missile s'écrase non pas dans l'un de ses yeux mais sur ses blindages couleur sable. L'un de ses yeux vit alors que Jérémie, qui avait étrangement exactement la même apparence que sur Terre, était déjà arrivé à ses côtés. Sans un mot, le rescapé se plaça devant lui, Mickaël préférant d'ailleurs reculer vers les sentiers menant aux tours pour ne pas le gêner. L'Aelita mit son bras devant elle, la paume de la main vers le ciel, sans doute dans l'idée de générer un nouveau champ de force. Mais subitement, elle replaça sa paume en direction de Jérémie et se mit à tirer des champs de force... à la même cadence que Mickaël avec ses cercles de flamme. Malgré ces rafales, Belpois se mit à esquiver avec une gestuelle étonnante – il maintenait notamment ses bras en l'air – tout en courant autour de la créature de X.A.N.A. Aucun champ de force ne parvenait à le toucher. Puisqu'il s'était décalé sur la droite et qu'il avait l'ennemi en ligne de mire, le Blok fit de nouveau rougeoyer son œil de flamme. Les oreilles d'elfes de sa cible semblèrent détecter le danger et l'Aelita mit sa main gauche sous sa main droite pour lui expédier, sans même regarder, un champ de force en pleine face qui le dévirtualisa immédiatement.

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


De retour dans les scanners, accueilli par le visage glacé du faux Odd, le collégien se précipita à l'échelle pour prendre la place de régie, laissée vacante, dans l'idée d'être utile aux autres malgré sa défaite. Sur les écrans, il compris que Jérémie continuait toujours d'éviter les attaques d'Aelita au vu de ses déplacements. Il se tourna vers la réplique du samouraï, jamais loin de l'ascenseur.
- Est-ce que tu sais comment changer le canal du micro ? J'aimerai parler non pas à Jérémie mais aux autres.
Le programme ne broncha pas pendant deux secondes puis s'exécuta en tapant sur une simple touche du clavier, sans un mot, avant de retourner à son poste.
- Euh, merci...
Cette fois, Noël se saisit du micro.
- Vous me recevez ?
- Ah tiens Mickaël, t'as perdu ? lui répondit la voix de Romain.
- Oui, il y a Aelita qui attaque les tours mais Jérémie semble gérer. Et vous ?
- Ça pourrait être pire. On est tombée sur une banale réplique du territoire désert, mais y a une espèce de pétasse qui garde la tour et qu'on a du mal à passer parce qu'elle se protège bizarrement.
Localisant l'écran, Mickaël vit en effet un point ennemi nommé Dziwnyu entre la tour et ses amis.
- J'ai l'impression qu'elle absorbe tous mes tirs, ragea Tania. Mais, c'est quoi ça !?
Le point de Grandjean disparu soudainement, alors que l'ennemi n'avait pas bougé. Le frileux constata également que Romain et Alice se mettaient à courir/voler sur leur gauche tandis que Sissi passait par la droite. Puis le point de Delmas rejoignit celui de Dziwnyu alors qu'elle se trouvait à 180 degrés par rapport à ses deux amis, et le point de l'ennemi disparu. Alice se dirigea alors vers la tour.
- Yes ! Notre Mégatank lui a roulé dessus, c'était efficace, elle a même pas eu le temps de mettre son costume de merde !
- Quoi ?
- On va t'expliquer, rassura Sissi, une pointe de soulagement dans la voix. Pour l'heure, on a réussi notre mission !
Mickaël reporta son attention sur le territoire forêt. Mais les points de Jérémie et de l'Aelita n'étaient plus là.
- C'est du bon travail, commenta Belpois qui se trouvait juste à coté du micro, faisant sursauter l'autre collégien qui ne l'avait même pas entendu arriver. On va se contenter de lancer un retour vers le passé de deux heures pour effacer tous les dégâts, et surtout, les interrogations provoquées par un élève se mettant à générer des boules de feu.
Noël lui céda le siège tandis que Tania remontait à son tour.
- Notre premier retour dans le passé, commenta Noël à sa camarade.
- Conscients ! corrigea-t-elle.
- Sauf que, qu'est-ce qu'on fait si Melody n'existe plus ? s'enquit la voix du Mégatank. Est-ce que ça ne va pas poser problème ? Les flics ne sont pas idiots, ils peuvent finir par faire le lien avec nous à travers sa camarade de chambre, Aelita, comme par hasard partie tout récemment. Si en posant des questions, ils captent que le dossier était effectivement déjà arrivé, et qu'il a disparu...
- Comment est-ce qu'on a justifié sa disparition ? demanda Tania.
- Comme Odd et Ulrich, répondit Jérémie. Élisabeth a fait disparaître les dossiers d'inscription juste à temps puisque ça s'est passé avant la rentrée. D'ailleurs j'ai fait de même avec le mien. Je vois ce que tu veux dire d'ailleurs, c'est une bonne remarque. Je n'aime pas beaucoup ça mais je vais détourner une partie de l'énergie de la tour de Yumi pour générer le minimum vital pour un clone de Melody. Il ne faudra pas compter sur celui-ci pour vous protéger par contre.
- Très bien, admit Romain.
- J'en conviens, fit Delmas.
Les deux Lyoko-guerriers qui se trouvaient aux cotés de Jérémie n'avaient rien à y redire. Le halo blanc fini par les engloutir.

http://i.imgur.com/42kOdvr.gif


Mickaël avait retrouvé la bande – sauf Jérémie qui bien sûr travaillait à l'Usine – sous les feuilles d'un arbre à cheval entre la cour de récré et le parc de Kadic. Il avait hâte d'entendre leur récit.
- Alors, comment ça s'est passé vous ? demanda Noël entre deux frisons.
- Bah écoute, plutôt bien, avoua Le Goff. Déjà le fait que ce soit un territoire de Lyoko, ça a rassuré Élisabeth et Jérémie. Après la tour qu'on avait activé pour débarquer était à l'opposé de notre objectif, du coup, on a galéré à trouver même si on se déplace plutôt rapidement.
- Y avait un humanoïde pour défendre, à l'image d'une fille de notre âge, avec des cheveux marrons clairs coupés plutôt courts, compléta Tania.
- Comme Aelita donc, c'est une manie chez X.A.N.A, soupira Delmas.
- Il serait pas pédophile ? questionna son camarade de classe.
- Ne vous éloignez pas du sujet s'il vous plaît, recadra Mickaël.
- Elle était bizarre. Elle a passé un petit moment à générer un champ de force bleu pour absorber nos tirs lasers, tandis que les coups plus physiques du programme Alice ne semblaient rien lui faire parce qu'elle faisait apparaître une sorte de costume d'ours pour se protéger. Puis d'un coup elle a...
- Pété un câble ? suggéra Élisabeth.
- Ouais haha. Des genres de câbles électriques ont surgit de sous ses manches et tout, ils ont défoncé notre pauvre Tania puis se sont dirigés vers moi qui portait Alice sur mon dos. C'est là que Élisabeth en a profité pour lui rouler dessus définitivement.
- En y repensant ça me rappelle un procédé qu'avait utilisé X.A.N.A, constata Delmas. Une fois il avait piégé Odd, Ulrich et Yumi dans une bulle virtuelle et prenant l'apparence de Jérémie, les autres m'avaient raconté un procédé d'attaque similaire.
- C'était quand ça ?
- Une dizaine de mois je crois.
- Il ne se renouvelle pas beaucoup...
- N'empêche que cette gamine n'était pas le genre de monstres que l'on avait l'habitude de voir. Avec nos avatars actuels, j'ai presque l'impression que les rôles sont inversés... avoua Sissi.
Cette remarque fit tilt dans la tête de Mickaël.
- Cela me fait penser. Jérémie, il est venu m'aider aujourd'hui. Et son apparence, elle était exactement la même que quand il est au labo...
- Sérieux ? s'étonna Romain.
- Il a du y travailler, répondit Sissi.
- Il a eu raison en tout cas, il a éliminé Aelita tout seul.
- Son accident l'a bien changé. À l'époque, il aurait été terrifié de se battre seul et jamais il n'aurait pu remporter un duel en un contre un. Il veut se venger...
- Si on pouvait se montrer aussi dur au travail que lui, X.A.N.A n'aurait aucune chance, fit remarquer Romain.
- Alors on sait ce qui nous reste à faire, trancha Tania.


À suivre : Raz de Marée
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Minho MessagePosté le: Ven 11 Aoû 2017 11:28   Sujet du message: T'auras le temps de lire ça ou t'es en focus irl total ? Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 29 Jan 2016
Messages: 87
En gueule de bois, je viens commenter cette nouvelle fic' du connard glacé du forum. Vu que le taux d'alcool qui surfe dans mon sang ne semble pas avoir beaucoup descendu depuis ce matin 6h53 tu m'excuseras si ce com' ressemble plus à un énorme fouillis qu'autre chose. Bon après c'est quand je suis dans cet état comateux que je suis le plus inspiré/lucide selon certains donc bon... on verra bien ce que ça donne I guess.

Let's go. Si j'ai remarqué une chose chez toi avec le temps, c'est que tu sais faire monter la sauce... Comment ?! Quelle sauce ?! Euh, je voulais parler de l'intrigue à la base. Disons que tu as une manière diabolique de commencer tes histoires, c'est calibré pour accrocher le lecteur, souvent avec une situation totalement inédite. Et de fait, j'ai beaucoup aimé le prologue. Sans en faire trop, il plante le décor de manière efficace. Le lecteur est immédiatement informé, rien que par l'image du début en fait, qu'il n'est pas en présence d'une fiction qui s'attardera sur les (més)aventures des Lyoko-guerriers originaux. En les effaçant radicalement de l'intrigue dès les premières lignes, tu indiques clairement que l'échiquier va être radicalement bouleversé. Nouveaux pions, ce qui implique une dynamique de groupe inédite... et c'est clairement par cet aspect que j'ai été le plus excité au premier abord. On sait que tu gères en général assez bien les forces et faiblesses de chacun et que tu arrives aisément à rendre palpitante une bande d'OC sortie de nulle part, cf. aux inoubliables Irlandais. Ici, la situation est légèrement différente puisque tu manipules des persos de Kadic mais bon, pour ce qu'on savait d'eux dans le DA, on peut carrément les considérer comme des OC, à l'exception des figures notables de Jérémie et Sissi bien entendu. Tiens, parlons-en de cette dernière.
(Comme si j'allais passer à côté...)
J'ai déjà imaginé Élisabeth dans beaucoup de situations vu que c'est un des personnages qui me botte le plus mais le coup de la garde du corps perso de Jérémie, je n'y avais jamais vraiment pensé, un bon point pour toi o/ Bien sûr, on se doute que son statut va rapidement évoluer mais le fait qu'elle se trouvait du côté terrestre de l'action me plaisait bien plus pour cette mise en situation car, pour être honnête, j'ai rarement apprécié les scènes fictionnelles où Sissi est censée se battre virtuellement aux côtés des LG. Sans doute trop prévisible à mon goût. Mais là, c'est un côté badass que tu apportes au personnage, suggérant qu'elle collabore avec le groupe mais qu'il y a quand même une barrière puisqu'elle ne se rend pas sur le monde virtuel lorsqu'elle est avec la bande originale. J'aime cette ambiguïté et, sincèrement, je ne doute pas une seule seconde que les choses se seraient déroulées de cette façon si Sissi avait un peu plus accroché avec le groupe lors de la genèse o/ Par contre, son quasi-manque de réaction psychologique à la perte de ses alliés est vraiment questionnable. Je trouve que c'est à la limite de l'incohérence car elle a quand même travaillé avec ces trois personnes disparues pendant une période de temps non négligeable, sans compter que le joker Aelita a dû être un sacré choc lui aussi o/

Les fiches de Milly et Tamiya, ça c'est une putain d'idée n'empêche. Je valide totalement le projet de les utiliser pour le recrutement mais j'avoue que je doutais de leur objectivité avant de les voir Mr. Green La façon dont tu as introduit le personnage de Romain est intéressante, on le voit d'abord de l'œil de Sissi qui a eu un passif avec lui et c'est le genre de détail – le trio à l'école primaire – qui apporte de la consistance à l'histoire je trouve. Pour le coup, c'est presque dommage que le recrutement soit entièrement spoilé par l'image de début :3

Citation:
Pour le moment, il n'y avait que Thierry Suarès à l'autre bout, lisant comme d'habitude un bouquin.


En une phrase, tu m'as fait voir Suarès de manière totalement différente, moi qui le range automatiquement dans la catégorie des sportifs x) Comme quoi, il n'est jamais trop tard pour avoir un nouvel a priori sur quelqu'un, vu que Le Goff en geek était aussi une surprise pour moi. Ce qui m'amène à cette fameuse hypothèse un peu wtf : l'intrigue ne se déroule pas à Kadic. Du moins, pas à l'emplacement du collège-lycée tel qu'on le connaît dans l'animé. Je n'ai pas encore assez d'éléments en main pour expliquer le pourquoi du comment – peut-être que je me plante complètement aussi – mais mon neurone de nerd me hurle que tout ça sent le traquenard à plein nez.

La déclaration de William à Sissi était magnifique, en parfait accord avec le côté girouette qu'il a dans l'animé. D'une scène à l'autre, on a l'impression d'avoir un tout autre mec à l'écran, excellent nageur qui plus est Rolling Eyes En parlant de lui, Dieu merci tu n'as pas fait l'erreur d'en faire un Dunbar super-cheaté. T'as déjà donné de ce côté et c'est franchement mieux qu'il se tienne loin des scanners pour une fois. C'est en effet plus intéressant de voir évoluer des persos du DA qui ont un lien lointain (pour Sissi) ou inexistant avec le supercalculateur.

Christophe a écrit:
J'suis pas son gars, mec.


Très ironique (a) Par contre, je t'avoue que l'identité du fameux allié de Sissi pour dénicher les fiches m'a un peu déçu, je m'attendais à mieux que Burrel o/ Va savoir pourquoi, j'ai d'abord pensé à Kiwi, sans doute parce qu'il est réputé comme étant le meilleur chien pisteur de tous les temps. Que devient-il d'ailleurs ??? Question existentielle Rolling Eyes Maintenant que son maître est parti, il ne te reste plus qu'à décrire sa longue agonie, ça doit être extrêmement douloureux de crever lentement sans bouffe ni eau dans une chambre miteuse Mr. Green

"Anaïs Fiquet. Une fille vraiment adorable" Han ouais ? Vicieux la manière dont tu présentes les persos d'une fic à l'autre... Pour moi, elle restera toujours la garce de service, n'en déplaise à ses heures de bénévolat où elle s'amusait sûrement à torturer des chatons innocents. Sympa la conversation Skype retranscrite entièrement, ce n'est pas la première fois que tu utilises ce procédé et ça donne bien. Ça permet de se concentrer uniquement sur les paroles des persos sans fioriture autour, ce que tu apprécies je crois.

Je suis d'accord avec Zéphyr pour dire que Xana n'a pas abattu la carte Aelita au moment le plus propice. Trois membres de la bande en moins, il y avait sans doute moyen de faire mieux... surtout qu'il ne semblait pas avoir un plan pour éliminer directement les deux survivants après ce "coup de maître" qui me laisse quand même un sale goût d'inachevé. Mais bon, sans Sissi et Jérémie laissés en vie, il n'y aurait pas eu d'histoire n'est-ce pas ? (a)

L'intro du chapitre deux est... beaucoup trop rapide. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, Hopper contacte Jérémie, lui balance un tas d'infos douteuses, Einstein le matérialise oklm, et puis on a Sissi qui déballe tout aux autres zouaves qui la croient directement sans demander plus de détails sur son récit de dingue. C'est vulgarisé mais c'est un peu ça o/ Ce qui m'a surtout dérangé, c'est que les nouvelles recrues adhèrent tout de suite à son récit. Bon ok, ça semble compliqué qu'elle invente une histoire pareille mais je pense que la première réaction de toute personne normalement constituée serait "putain elle a pété les plombs l'autre grognasse." À la rigueur, je peux comprendre qu'ils ne semblent pas tous surpris mais qu'aucun des trois ne manifeste le moindre doute quant à la véracité de son témoignage ça me semble un peu en décalage avec la réalité. Bref, cette scène me semble un brin précipitée... à moins que cet effet ne soit délibérément voulu. En fait, à la lecture de ce passage, on pourrait presque croire que le trio était déjà au courant de tout ça, ce qui serait le cas s'ils se trouvaient dans une "réalité" programmée par Xana. La création Rousseau et le double de Yumi – qui me semble étrangement autonome – me renforcent dans l'idée qu'il y a plus de pantins de X.A.N.A qu'on ne le pense à première vue, un vrai remake de Canal Fantôme en quelque sorte.

Pour ce qui est de l'apparence virtuelle des nouveaux, c'est bien pensé... et ça éclaire l'image du début Mr. Green C'est vrai qu'on ne s'attend pas à ce qu'un héros qui se fait virtualiser puisse atterrir dans la peau d'un des monstres du programme multi-agent. L'explication utilisée est convaincante. Au début, ça m'a fait un peu penser à des coquilles vides qui auraient accueilli la substance des virtualisés en question, mais une fois la chose expliquée, ça paraît presque naturel qu'ils apparaissent sur Lyoko de cette façon. Néanmoins, cette histoire d'avatars est à surveiller de près car c'est sans doute une pièce angulaire de la fic' ... qui lui prodigue une originalité en tout cas. La différence de Mickaël Noël est plutôt bien exploitée jusque-là, ce qui fait que je l'apprécie un peu plus que les autres pour le moment mais c'est subjectif. En vrai j'le kiffe juste parce qu'on a le même avatar numérique! J'ai particulièrement aimé cette phrase : « Noël se sentait bien, précisément parce qu'il ne sentait rien. » Assez riche de sens, ça donne presque envie de vivre pour l'éternité sur un monde virtuel o/

Pour le dire vite : le prologue m'a emballé, le chapitre 1 m'a déboussolé et le 2 m'a un peu plus lancé sur les rails d'une compréhension très partielle des choses. L'idée de complot n'est jamais loin mais surtout j'ai l'impression que ce qu'on lit n'est pas ce qui paraît, comme si on regardait une marionnette ridicule s'agiter alors que les vrais acteurs se trouvent derrière le rideau qui est juste devant nos yeux et qu'il ne reste plus qu'à arracher o/ Sans plus d'éléments, ça serait encore plus facile de faire saigner un concombre que de comprendre l'identité de ton Jérémie... Grosse machination scénaristique ou petites ficelles bien alignées entre elles ? Peut-être que c'est moi qui réfléchis trop aussi Mr. Green

En conclusion, moi j'ai bien l'impression que tu tiens particulièrement à ce texte parce que c'est (censé être) ton dernier dans le coin. Ça se ressent. L'intrigue est bien bossée, de manière originale, même s'il y a une certaine ambiance déjà utilisée par le passé. On sent quand même une implication certaine, notamment dans le fait que tu veux que tes OC soient appréciés et reconnus à leur juste valeur. Le temps passé sur Terre est non négligeable, ce qui me ravit au plus haut point à ce stade du récit. Par contre, des pans entiers de l'intrigue restent dans le flou (notamment l'affaire Aelita) et j'espère sincèrement que les révélations finales ne seront pas trop décevantes. Les dialogues sont maîtrisés, point qui te caractérise et que j'apprécie particulièrement, au même titre que ton humour percutant. Niveau psychologie, ça reste un peu faible mais certains personnages commencent à se distinguer peu à peu. Quant au scénario, les rebondissements au niveau de la diégèse sont fréquents. C'est sur ce point que je terminerai. En trois publications, j'ai été surpris plus d'une fois. Ce qui n'était pas forcément le cas au début de tes autres fics, où les twists étaient moins condensés à mon humble avis.

Continue sur cette voie, j'ai hâte que tu fasses finalement tomber le masque (a)

Oups, je viens de réaliser que ce com' est plus long que ton prologue o/
_________________
http://data.whicdn.com/images/89102907/large.jpg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1366s (PHP: 68% - SQL: 32%) - Requêtes SQL effectuées : 22