CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
[Créations] Notre Communauté n'a pas perdu s...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X, 8 ans et plus!
[Code Lyoko] Usine Renault : Un peu d'...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X: Trailer
[Code Lyoko] Reboot : The Guardian Code
[Code Lyoko] Décès de Carlo de Boutiny
[Site] IFSCL 3.5.0 sortie
[Site] 10 ans plus tard... Les scripts ...
[IFSCL] IFSCL 3.5.0: Trailer
 
 Derniers topics  
[Tops 3] Méchants de fiction
Vos ressemblances avec nos héros.
Les Lyokofans parlent aux Lyokofans
[Fanfic] Le risque d'être soi
Code Lyoko : Scipio's Army
Votre Avenir ?
[Jeu Vidéo Code Lyoko] IFSCL
Quel est votre territoire préféré ?
Les stratégies de XANA ...
Que pensez vous des attaques de XANA ?
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Tant qu'il reste un espoir... ( Saison 5 )

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 4 sur 5

Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Ankou MessagePosté le: Lun 24 Déc 2007 12:20   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 21 Nov 2007
Messages: 85
Et noooon, je ne suis pas mort !! Désolé pour ce " léger " retard, mais j'étais, comme l'a deviné Shaka, retardé par la fin de l'année... Le trimestre scolaire ( mort de rire ! J'ai rien foutu... 7 de moyenne... Hum hum... ), les potes, la musique ( surtout ! ), la Vodka ( hum hum... Hum ! ), et puis je passe les vacances chez mes grands parents ( youpi... ), qui heuresement, ont internet ! Mais cela ne m'a pas empêcher de " pondre ", comme dirait Kryssie, le dernier chapitre... Il est long, comparé aux autres... ! Il y avait beaucoup de choses à dire dedans, il fallait bien que la boucle soit bouclée ! Sinon, pour lostcharliedom, je précise que Ankou est le nom du monde à l'origine, et que j'en ai fais mon pseudo... Il signifie la mort en breton ( et je suis breton ! ). Donc, sans plus tarder, voila la finalité de ma fan fic !



Chapitre 11 : Tant qu'il reste un espoir...


Sur Terre, Dimanche 9 Décembre, Collège Kadik, 16 heures...


La petite fenêtre blanche embrumée par une légère couche de neige éclatante reflétait Ulrich, dont la joue touchait celle de Yumi, qui fermait les yeux tout en tenant la main de son petit ami, comme pour se laisser emporter par sa chaleur corporelle. Ainsi, tout deux étaient aux anges, assis sur le canapé rouge du foyer. De l'autre côté, Odd entamait une partie de baby-foot contre William, qui était bien décidé à gagner, ou plutôt à se défouler et oublier ce tableau de Yumi et Ulrich serrés l'un contre l'autre, en mettant une puissance inimaginable dans la canne du goal, dont le socle servant de pieds fit traverser la totalité du terrain à la balle, pour s'écraser dans le but de Odd, dans un tintement métallique bref.
- " Et ben ! Ça c'est un coup de chance ! " déclara Odd, piochant une autre balle pour la lâcher sur le tapis, tandis que son adversaire lui souriait faiblement.
Dans un autre coin de la chaleureuse pièce, Jérémie et Aelita s'affrontaient aux échecs, tout en échangeant des paroles quand à leur plan de ce soir :
- " T'as vraiment terminé tout les programmes nécessaires ? " demanda Aelita, en prenant sa reine pour la placer sur une case où le dernier fou de Jérémie venait de se faire éliminer.
Il acquiesça d'un signe de la tête, puis développa sur un ton enjoué :
- " Tout de A à Z ! Et ce soir, à 20 heures, après dîner, on se rend à l'usine, pour l'assaut final... Trois d'entre vous irons détruire le Supercalculateur de X.A.N.A en translatant, et les autres surveilleront les environs, ça m'étonnerai que l'ennemi se laisse faire... "
- " J'imagine... "


La porte du foyer s'ouvrit alors, et Sissi, Nicolas et Hervé entrèrent chambouler la paisible ambiance qui régnait jusque là entre les Lyoko Guerriers, mis à part la haine refoulée qu'éprouvait William à l'égard de son rival.
- " Alors, les grosses têtes ", commença la fille du Proviseur, d'un ton provocateur, en s'approchant d'Aelita et Jérémie, " vous avez pas trop peur d'abîmer vos cerveaux à force de trop réfléchir ? "
Odd, sans même réfléchir, par habitude, prit la défense de ses deux amis en lançant :
- " C'est sur que ça risque pas d'arriver au tien, vu la fréquence d'utilisation... "
Le groupe ricana, sous les grognements de Sissi, marmonnant quelques insultes. William lui déclara, après avoir encaissé un but, sur une voix monotone :
- " Il faut dire que tu lui tends des perches énormes... On dirait presque que tu fait exprès de dire ce genre de phrase, tout en sachant pertinemment que Odd agira comme ça... C'est pas très malin... ! "
Hervé s'avança vers William en disant d'un ton moitié effrayé, moitié coléreux :
- " Hey ! Ne parle de Sissi comme ça, ou sinon t'auras à faire à moi ! "
Le groupe éclata de rire à nouveau, devant ces ridicules menaces, sorties de la bouche d'un pauvre amoureux qui ferait tout pour plaire à Sissi, qui lança, tout en rebroussant chemin :
- " Très bien, puisqu'on est pas les bienvenus dans notre foyer ! "
Tandis que les Lyoko Guerriers se remirent à leurs activités, Nicolas, Sissi et Hervé s'en allaient en claquant derrière eux la porte, dans un courant d'air relativement froid.

Le reste de l'après midi se déroula dans une atmosphère sereine, et ils quittèrent le foyer à 18 heures 30, après de nombreuses parties de Baby-foot et d'échecs. Sortant en dernier, William, le coeur battant à vive allure, retint Yumi, afin de lui dire après quelques instants de réflexion :
- " Il faut que je te parle... A propos d'Ulrich... "
Le beau ténébreux avait bien réfléchi cette journée là, et il s'était décidé à ouvrir la guerre entre Ulrich et lui, en commençant d'abord par informer celle qu'il aimait de la mauvaise action de son rival sur le pont, il y a de cela quelques jours, lorsqu'il avait hésité à sauver William, qui voulait juste voir pour l'instant comment elle réagirait. Il ne voulait surtout pas se précipiter, et prévoyait un plan s'étalant sur plusieurs semaines, afin de ne pas brusquer Yumi, et paraître plus naturel. Il attendait et attendrait chaque faute d'Ulrich, qui pourrait pencher la balance de son côté.
- " Quoi encore ? " répliqua sèchement Yumi.
William prit son inspiration et continua d'une voix grave :
- " Il n'est pas forcément celui que tu penses... Il s'est mal comporté, et pas qu'une seule fois. Ce n'est pas, comme tu pourrait le penser, un ange et parfait petit ami, et ce n'est pas mon amour envers toi qui me pousse à dire cela, car je me base sur un exemple bien concret... "
Yumi, agacée, dit en haussant fortement la voix :
- " Tu m'énerve, William ! Tu veut toujours faire plonger Ulrich... Laisse nous donc un peu tranquille ! "
- " Mais non, tu ne comprends pas ! Il a encore fait preuve d'une jalousie étonnante juste avant que vous ne vous remettiez ensemble ! "
La jeune adolescente japonaise continua :
- " Et ce n’est pas toi qui est jaloux, là ?! Tu ne comprends pas, et tu ne veut pas admettre qu'Ulrich et moi sommes heureux, et que je me suis finalement décidé à sortir avec lui plutôt que toi ! "
Elle se hâta de sortir en courant, pour rejoindre Ulrich, sous un soupir de désespoir de William, qui pensait que sa reconquête débutait bien mal. Mais il ne perdit pas espoir pour autant...


Après un dîner complet et impressionnant pour Odd, ayant reprit trois fois des frites, avant de terminer l'assiette de Jérémie, la moitié du groupe se dirigea vers la chambre, alors qu'Aelita et Jérémie se dirigeaient vers l'usine, afin d'exécuter quelques vérifications et préparer le terrain pour 20 heures. Durant le chemin, Aelita songeait à sa relation avec Jérémie et Odd... Si elle regardait avec recul, elle était officiellement au même point, celle d'ami. Aelita eut alors soudain une impression de légèreté, comme si elle venait de s'avouer à elle même qu'elle était libre, car elle ne sortait pas avec Jérémie, et qu'elle pouvait peut être vivre sa passion, son amour tellement fou depuis quelques jours avec Odd, dont les sentiments étaient tout aussi réciproques. Mais ce rêve s'effaça lorsque sa maturité et son intelligence reprirent le dessus par rapport au coeur, et elle pensait finalement qu'elle ne pouvait pas faire un coup pareil à Jérémie...
- " Ça va, Aelita ? T'as l'air pâle... " demanda le génie de l'informatique.
Elle mit quelques secondes à répondre.
- " Oui... Je... Oui, laisse tomber, ce n'est rien. "
- " Ok, alors, dépêchons nous d'aller vérifier ce programme ! "
Mais Aelita replongeait dans ses pensées... La petite scène qui venait de se produire était une preuve de la différence entre Odd et Jérémie. Odd, lui, aurait insister pour savoir ce qui n'allait pas, car la mine d'Aelita était visiblement triste et blafarde, alors que Jérémie lui a simplement demandé, avant de se repencher sur le travail... Ou alors, est ce qu'Aelita se montait la tête, et s'imaginait des choses, juste parce qu'elle était follement amoureuse de Odd et qu'elle essayait de se persuader que Jérémie ne l'aimait pas tant que ça ?…
- " Jérémie... Je... Je peux te parler s'il te plait ?... "
Interpellé, il se tourna vers elle, et déclara d'une voix étonnée qui résonnait dans le vaste laboratoire :
- " Bah, oui, bien sur... "
Elle venait de se décider à entreprendre une conversation hasardeuse pour connaître les sentiments qu'il éprouvait désormais pour elle, et pour faire le point... Évidemment, de cette discussion, elle espérait être " libre " aux yeux de Jérémie, sans pour autant le vexer, le rendre triste ou le brusquer. Elle entama alors son discours :
- " Voila... Je... Je voulais savoir où en est notre... Relation... "

Aelita voulait argumenter cette question, et la poser plus finement, mais ses mots étaient sortis d'un seul coup, sans même qu'elle ne s'en rende compte, alors que Jérémie les prenaient comme une claque inattendue, qu'il aurait préféré ne jamais voir arriver... Il remit ses lunettes en place, sans pour autant en avoir réellement besoin, puis répondit doucement :
- " Écoute, Aelita... Notre relation... Elle... Je ne sais pas... Je ne sais plus ! "
- " J'ai l'impression qu'elle s'évapore, c'est tout... " reprit la fille à la rose chevelure. " Et je suis un peu perdue par rapport à celle ci, donc je préférais... Que ça soit clair... "
Jérémie inspecta Aelita, en réfléchissant... Il est vrai que lui même était perdu, car depuis quelques temps, précisément depuis que X.A.N.A avait été vaincu, avant qu'il ne réapparaisse, leur flamme d'amour normalement éternelle s'était peu à peu éteinte, laissant place à un quotidien banal, sans surprises, sans câlins, sans baisers, sans attentions ni gestes... Pourquoi ? Les deux n'en savaient rien, et même si Jérémie a voulu rattraper cela il y a quelques jours, il se disait que c'était peut être... Terminé ? Sans pour autant y croire, il y pensait... Peut être qu'Aelita et lui n'étaient pas fait l'un pour l'autre, leur affection, aussi forte qu'elle soit, serait elle " condamnée " à rester au stade d'ami ? Pour Jérémie, cela lui suffisait amplement, il s'était toujours dit qu'une relation amoureuse n'était pas faite pour lui, et cela se confirmait de plus en plus, au fur et à mesure que le temps passait, et que sa relation amoureuse se dissipait en fumée. Seulement, il se demandait juste une chose, pourquoi Aelita lui posait cette question maintenant ? Ne pouvait elle pas attendre ? Le moment n'était pas vraiment bien choisi... A moins que... Et aussitôt, Jérémie comprit, et ouvra légèrement la bouche sous le poids de cette hypothèse que sa tête avait formulée, et qu'elle n'avait jamais osée émettre. Il prit alors une voix plus grave, se tourna vers Aelita et l'interrogea d'une voix plus grave :
- " Tu es sûre que c'est juste pour ça ? Juste pour que ça soit clair à tes yeux ?... Ou à ceux de quelqu'un d'autre ?...
- " Comment ça ? " demanda t-elle, en avalant sa salive fortement. " Qu'est ce que tu veux dire par là ?... "
Jérémie répliqua alors, dévisageant plus que jamais Aelita, dont le visage s'était effacé de tout sourires pour laisser place à l'inquiétude :
- " Je me doute que tu... Que tu es amoureuse de quelqu'un d'autre. Je peux le deviner, maintenant que tu m'a demandé ça, ça paraissait logique... Depuis deux jours, tu paraissait bizarre, en plus, j'avais bien remarqué ce changement d'attitude... "
Aelita recula d'un pas, comme hébétée par cette phrase qui résonnait dans sa tête... " Tu es amoureuse de quelqu'un d'autre... " Alors, il savait, il l'avait deviné, lui qui n'y connaissait pourtant quasiment rien en amour, il avait pu deviner que celle qu'il aimait autrefois avait succombée pour une autre personne... Évidemment, Aelita songea à le contredire, car elle avait peur que son amitié avec Jérémie ne puisse plus jamais se relever... Mais au fond, pourquoi ?... Pourquoi mentir alors qu'il détenait la vérité ?... Elle prit alors une bouffée d'air avant d'observer timidement la personne en face d'elle et de lui demander d'une petite voix désolée :
- " Jérémie... Est ce que tu... M'en veux ?... "
Un long silence plomba alors l'usine... Long silence ? Peut être pas tant que cela, mais ces quelques secondes parurent une éternité pour Aelita qui avait peur des sentiments présents de Jérémie envers elle, qui avait peur de sa réponse, de sa réaction. Le génie de l'informatique se leva alors de son siège dans lequel il s'était assis pour s'approcher d'Aelita et lui déclarer, tout en lui prenant la main en un geste doux :
- " Aelita... Tu es humaine... Alors pourquoi devrais-je t'en vouloir d'éprouver un sentiment humain ?... Tu sais, depuis quelques temps, tu l'as sûrement remarqué, notre amour n'existe quasiment plus... C'est triste, mais ainsi vont les choses... Il y a toujours une partie de moi qui t'aime profondément, mais je ne crois pas que je sois déjà vraiment fait pour ça, ni que cette partie durera longtemps... Alors, je ne vais pas t'en vouloir pour l'amour que tu éprouves envers quelqu'un d'autre, de plus que notre relation n'avait rien d'une relation amoureuse, ces derniers temps. Ton amitié, Aelita. Notre amitié forte me suffis amplement, et je ne t'empêcherais pas d'aller trouver l'amour ailleurs qu'ici, en moi... "
Le discours de Jérémie l'avait surpris lui même, il n'était vraiment pas habitué à parler comme ça, et il se sentait plus mature après ces quelques sages paroles. Aelita, quand à elle, laissait couler ses larmes autour de ses joues marquées par un sourire tout juste esquissé et adressé à Jérémie. Les séchant, elle déclara à Jérémie d'une voix tremblante mais sincère :
- " Je te remercie Jérémie... Je te remercie, tu es vraiment quelqu'un d'exceptionnel... Il est vrai que notre relation amoureuse s'est détériorée au cours de ces derniers mois, mais une part de moi t'aime toujours, je tiens à ce que tu le saches... Même si le reste de mon amour est dirigée vers cette... Personne, je tiens à te faire savoir que notre amitié compte énormément pour moi... C'est grâce à toi que je suis ici... C'est grâce à toi que je suis revenue sur Terre, c'est grâce à toi que les autres combattent à nos côtés, et grâce à toi que je vis chaque seconde... Et ceci restera gravé dans mon coeur pour toujours. "
Les yeux de Jérémie commençaient eux aussi à se mouiller, mais prenant sur lui même, il les retinrent avant qu'elles ne soient visibles, dans un léger mal de gorge occasionné par cette action. Finalement, il était à la fois heureux... Et triste. Heureux que cette relation qui existe entre lui et Aelita se resserre, en paradoxe avec cette relation amoureuse définitivement effacée, heureux d'avoir mit les choses au clair avec Aelita, mais tout aussi malheureux d'être forcé à abandonner ce sentiment d'amour quand il regardera désormais Aelita... L'amour et l'amitié, deux idées à double tranchant.
- " Aller, vérifions ces programmes... " reprit le génie de l'informatique.
Souriante, à ses côtés, Aelita se tenait sur la chaise dans laquelle Jérémie s'était de nouveau assis, et tout deux vérifiaient différentes opérations, dont une concernait Franz Hopper, avant qu'une fenêtre ne s'ouvre sur l'écran... " Tout activée "...


Au collège Kadik...


Un cri retentit à travers les dortoirs des garçons où dialoguait tranquillement Yumi, William, Ulrich et Odd, présents dans la chambre de ces deux derniers. Un cri effrayant à la fois aiguë et perçant, grave et tremblant, qui résonnait dans les murs étroits du bâtiment, d'où quelques voix emplie de soupçons murmuraient.
- " Qu'est ce que c'était que ça ? " demanda Odd, en train de caresser son fidèle animal.
Yumi tendit alors l'oreille pour essayer de percevoir une excitation sonore, avant de réagir d'un ton inquiété :
- " On dirait que des élèves hurlent... "
- " Une attaque de X.A.N.A ? " songea William.
Ulrich empoigna son téléphone portable venant tout juste de vibrer, avant de déclarer :
- " Précisément... Je viens de recevoir un message de Jérémie... "
Le petit groupe se hâta alors en dehors de la chambre afin de prendre la direction de la sortie, mais une créature les empêcha de passer outre la porte. Ulrich décida de produire une diversion et d'occuper le monstre le temps que Odd, William et Yumi partent vers l'usine. Exécutant un mouvement de combat, Ulrich réussit à faire tourner le dos au monstre, désormais en face à face avec son adversaire, les autres étant partis... Ulrich observa le monstre orné de l'oeil de X.A.N.A sur sa tête, où deux yeux plus fins et brillant d'un rouge terrifiant étaient placés plus en bas du visage, alors que son corps noirâtre légèrement armuré était courbé et ressemblait aux monstres armurés. Ulrich pensait qu'il s'agissait ici d'une " variante " du monstre à l'armure Rouge et Noire qu'avaient affronté Odd et Aelita, car un bras-lame dégradé en rouge sang dépassait de cette créature effrayante et imposante. Il chargea avec et Ulrich eut à peine le temps d'esquiver cette attaque éclair, en exécutant une légère roulade sur le côté droit, avant de foncer en dehors des dortoirs, poursuivi par ce monstre, doté d'une dextérité impressionnante.


Pendant ce temps, Odd, Yumi et William fonçaient à toute allure vers l'usine désaffectée, à travers le parc et les égouts, avant d'arriver au laboratoire, mouillés par une légère neige devenue pluie orageuse, tombant dehors. Jérémie interrogea alors les Lyoko Guerriers arrivés d'une voix masquée par le bruit des touches de clavier :
- " Alors, une attaque a eut lieu au collège ? J'ai pu voir ça grâce à mon programme... "
Odd prit la parole, et de sa voix aiguë, déclara en regardant les moniteurs de Jérémie, auxquels ils ne comprenait quasiment rien :
- " Ouais ! Ulrich est resté pour s'en occuper ! Une sorte de nouveau monstre, un croisement terrifiant entre l'Armure Rouge et Noire et Death Zombie 4... "
- " Je suis pas fana des descriptions de Odd " s'empressa de rajouter William, " mais je dois avouer que c'est à peu près ça ! "
Aelita laissa échapper un ricanement soudain, à l'inverse de Jérémie, qui ordonna d'une voix stricte :
- " Allez à la salle des scanners, vous quatre ! J'ai terminé les programmes... Tous ! Vous n'allez donc pas désactiver la tour, mais détruire directement X.A.N.A depuis son coeur... Le supercalculateur ! "
- " On poursuit donc le plan que t'avait prévu ? " demanda Aelita d'une douce voix, en se rapprochant de l'ascenseur.
Jérémie acquiesça, puis reprit :
- " Oui, a quelques trucs près... Disons que je préfèrerais que deux d'entre vous se fassent translater vers le Supercalculateur de X.A.N.A, tandis que les deux autres surveilleront le Skid... "
Yumi, étonnée, répliqua aussitôt :
- " Le Skid ?! Je croyais que tu pouvait nous envoyer directement depuis une tour, désormais... "
- " Oui ! " continua le génie de l'informatique. " Mais seulement pour vous envoyer aux environs du Supercalculateur présent dans l'usine. Pour les autres il faut voyager à travers le réseau, et donc à travers le dernier Replika... "
William posa une dernière question :
- " Mais... Vous avez réussi à réparer le Skid ? "
Aelita se retourna vers lui et lui répondit en esquissant un petit sourire :
- " Bah, on l'a reconstruit entièrement, en reprenant la plupart des programmes de l'ancien, on s'est aperçu que ses données étaient enregistrées dans une mémoire cachée du Supercalculateur... Donc, après ça, le refaire n'était pas long. "
Le reste des Lyoko Guerriers hochèrent la tête et les quatre membres se dirigèrent vers la salle des scanners, en empruntant l'imposant ascenseur... " Virtualisation !!! "



Sur Lyoko...


Le petit groupe avança jusqu'au centre du Cinquième Territoire, éliminant sans aucunes difficultés quelques Rampants postés sur différentes plates formes. Devant eux se dressait le vaisseau qu'ils avaient tant eu l'habitude d'emprunter, avant la sois disante " destruction " de X.A.N.A, et ils devaient en reprendre les commandes... Pour une dernière mission... Un dernier voyage à travers un monde virtuel marqué de leurs héroïsmes, leurs défaites, leurs souffrances, mais aussi leurs joies... Tant de sentiments jonchaient Lyoko, qui était, malgré tout, pas facile d'avouer que ce monde était si mauvais. Ils prirent place à l'intérieur des cercles, et furent aussitôt téléportés à l'intérieur du nouveau Skidbladnir, semblable en tout point à l'ancien. Tandis qu'Aelita le manoeuvrait aisément, plongeant dans cette mer numérique imposante et omniprésente, les Lyoko Guerriers étaient plongés dans leurs pensées. Yumi pensait à Ulrich... Ulrich, qui risquait sa vie, en train de se battre contre cette effrayante créature... Ulrich, qu'elle aimait définitivement plus que tout, et elle s'en était persuadée ces derniers temps... Néanmoins, quelques uns de ses songes étaient déstinés à William... De la pitié ?... Non... De la compassion ?... Non... De... L'Amour ?... Peut être un peu, même si elle ne se l'avouait pas, même si sa tête préférait de loin Ulrich et son sale caractère, et son coeur paraissant si insipide, et pourtant si fort, si aimant... Même si celui de Yumi portait un peu d'amour envers William, elle avait choisi, et ne pouvait plus rebrousser chemin. Quand à William, lui, songeait de sa relation récemment détériorée... Yumi, qu'il aimait tant, et dont il ne pouvait s'enlever de la tête... Alors qu'au fond, elle avait décidé ?... Elle avait fait son choix, et pourquoi aurait-il son mot à dire ?... Pourquoi devrait-il essayer de changer l'avis de Yumi, juste pour que cela lui plaise ?... Ne serait ce pas nuire à son bonheur, au contraire ?... Ces mots se bousculaient dans la tête de William, et il réfléchissait, de plus en plus profondément... Alors que Odd pensait à sa relation avec Aelita... Oui, il l'aimait tout autant que William aime Yumi, mais il avait la chance que la réciproque soit vraie... Seulement, c'était, pour lui, amour impossible... Car il n'était pas au courant de la dernière conversation qu'Aelita a entretenue avec Jérémie, et que leur amour pourrait désormais éclater au grand jour sans que les éclats de cette vérité ne les entaillent... C'est pour cela que les pensées d'Aelita n'étaient pas dirigées vers Odd, qui, elle le savait, pourrait l'embrasser dans un avenir proche, mais vers son père. Franz Hopper... Elle voulait tellement qu'il revienne sur Terre, et si le plan fonctionne, alors ce serait le cas... Un plan légèrement risqué, qu'ils mettraient en oeuvre un peu plus tard, avec Jérémie...

Le Skid sortit de l'eau virtuelle pour se retrouver en plein Territoire des Ténèbres, d'où l'on pouvait entendre quelques monstres hurler en voyant le vaisseau accoster la tour désactivée. Le génie de l'informatique prit alors la parole :
- " Très bien, alors je vais en translater deux, les autres essaieront de ralentir les nombreux monstres présents à l'extérieur. Qui part détruire le Supercalculateur ?..."
Odd se porta volontaire, de même que William, et tout deux se firent translater vers de lointaines terres...
- " Aelita, je vais le faire dès qu'ils seront entrés dans la base... " lança Jérémie.
Inquiète, elle ne répondit pas, et Yumi, s'apprêtant à descendre pour éliminer la dizaine de puissants ennemis présents en bas, demanda :
- " De quoi tu parles, Jérémie ? "
Il répliqua aussitôt d'une voix monotone :
- " Je vais tenter de transférer Hopper... "
Un silence s'abattit alors à travers les réseaux, et il reprit :
- " Lorsque Odd et William auront mit pied dans la base où le Supercalculateur est caché, X.A.N.A utilisera jusqu'à sa dernière ressource pour les empêcher de le détruire, ça parait logique. Alors, à ce moment là, je pourrais peut être grâce à un programme fabriqué dans la nuit, matérialiser Franz à l'intérieur d'un de nos scanners... "
Yumi, étonnée, continua de questionnée, d'une voix moitié inquiète, moitié fascinée :
- " Et tu sait faire ça, toi ?... Je veux dire, matérialiser les gens... A distance ?... "
Il continua :
- " Théoriquement, oui, si je connais son endroit sur Terre et dans le réseau... Et j'ai réussit à chopper ces informations en combinant sa dernière venue ainsi que quelques données qu'Aelita avait transférées. Donc, nous verrons bien si cela est possible, mais si ce n'est pas le cas... Aelita, tu le sait bien... "
Elle respira profondément, puis déclara, tout en activant les commandes pour descendre du Skid :
- " Oui, c'est notre dernière chance... Si jamais ça échoue, et si X.A.N.A est bel et bien éliminé, alors on essaiera plus de le faire revenir... C'est trop dangereux, si notre ennemi juré est détruit, nous devons tout désactiver, pour ne lui laisser aucunes chances de réapparaître... "
Ces phrases eurent du mal à sortir de la bouche tremblotante d'Aelita... Le moment de vérité allait approcher... Pourrait elle revoir son père ?... Cette question se brisa lorsque, une fois descendue sur la terre ferme et ténébreuse de ce territoire, elle commença à charger un champ de force qu'elle destina à un grand Scorpion de X.A.N.A, qui se le ramassa de pleine face, alors que Yumi apparut derrière elle, en balançant ses deux éventails un peu à l'aveuglette, mais réussissant tout de même à toucher un ennemi...



Sur Terre, quelque part...


Une épaisse banquise d'un magnifique bleu clair s'enfonçait au loin dans un océan glacial dégradé plus de couleurs foncées. Devant WIlliam et Odd se dressait la glace, les icebergs, et un extraordinaire paysage froid, d'où quelques animaux habitués à ce climat envahissaient.
- " Je vous ai repéré sur la carte, les gars... Alors, vous êtes... Et ben ! Heureusement que vous ressentez pas le froid sous cette forme ! Vous avez atterri en plein Pôle Nord, dans l'océan glacial arctique ! "
- " C'est superbe ici ! " commenta Odd.
William, en souriant, hocha la tête avant de prendre la direction de la base quasi militaire, siégeant un peu plus loin, en empruntant un petit chemin où la glace ne présentait aucuns risques d'écroulement, avant de rentrer à l‘intérieur.
- " On est dedans, Jérémie ! " affirma William " Tu peut lancer le programme... "
Le génie de l'informatique soupira puis entama quelques manipulations, dans le but de faire revenir le créateur de Lyoko...


Pendant ce temps, au collège, Ulrich esquivait de nombreux coups portés par le monstre de X.A.N.A, se révélant être un excellant combattant, au plus grand malheur du Lyoko Guerrier. Empoignant une planche de bois au bout duquel un clou était légèrement enfoncé, en guise d'arme, il chargea l'ennemi en essayant de se convaincre que la meilleur défense était l'attaque, mais se fit projeter d'une forte violence sur le mur voisin. Se relevant de justesse pour faire manquer un coup de bras-lame porté par l'ennemi, Ulrich fonça vers le parc, en essayant de se rapprocher de l'usine, au cas où les autres auraient désespérément
besoin de lui.



Sur Lyoko...

Les adversaires étaient trop nombreux... Yumi et Aelita étaient débordées par ces Scorpions et Armures Noires s'apprêtant à atteindre le Skid, alors qu'elle essayaient avec difficultés de les éliminer. Un éventail détruisit habilement un des ennemis qui portait un coup à une des deux jeunes filles, tandis qu'Aelita en élimina un second.
- " Aller, courage les filles... Vous pouvez y arriver ! Protégez à tout prix le Skid ! "
- " Et tu en es où avec le..... "
Aelita n'eut pas le temps de terminer sa phrase, un coup de queue mortel adressé par le scorpion venait de la dévirtualiser, laissant seul Yumi, qui décida d'utiliser sa télékinésie afin de retarder l'ennemi.



Sur Terre...

- " Aelita ! " s'exclama Jérémie, en la voyant arriver près de son siège. " Je viens de lancer les opérations, X.A.N.A n'avait plus l'oeil sur lui, je pense... Va vérifier si elles ont fonctionnées ! "
Elle acquiesça en tremblant. Car Aelita savait pertinemment que si il n'était pas apparu dans l'un des scanner, elle ne pourrait jamais le revoir... Jérémie et elle avaient bien étudié le problème, et s'étaient aperçus de l'endroit exact où résidait Hopper, à l'intérieur d'un autre monde virtuel, de taille ridicule, et pouvaient le matérialiser. Le problème n'était pas vraiment l'exactitude des programmes, mais bien X.A.N.A, car son réseau étendu lui permettait d'atteindre n'importe qu'elle action lancée à partir ou pour le Supercalculateur de Franz. Sous toutes logiques, les multiples attaques qu'il avait lancé et la pénétration dans le bâtiment de son propre Supercalculateur avait du diriger toutes ses puissances vers les Lyoko Guerriers, et non vers Hopper. Mais tout ceci n'était qu'ébauches d'hypothèses, et il n'y avait que quelques chances pour que le père d'Aelita apparaisse dans cette salle des scanners où sa fille, impatiente, inquiète, espérant et rongée par l'attente, observait attentivement chaque mouvement de la pièce...
Un léger bruit de fumée résonna alors dans cet endroit, suivit d'une ouverture de porte métallique coulissante... Derrière ce caisson, et sous cet épais brouillard, était agenouillé un homme, aux cheveux et à la barbe grise, le visage découvert par ses lunettes qui venaient de glisser de son nez... Il ouvrit alors faiblement les yeux, des yeux verts, du même vert que sa fille, et l'aperçue, un peu plus loin, qui était penchée vers lui, laissant échapper une larme.
- " Pa... Papa ?... " demanda t-elle fébrilement, tremblante plus que jamais.
Hopper se releva alors, reposant ses lunettes afin d 'y voir plus clair, et répliqua, un sourire s'esquissant sur son visage :
- " Aelita ! Ma chérie... "
Sa fille se précipita vers lui et l'étreignit fortement, laissant exploser ses larmes plus que jamais, combinées aux même que son père ne pouvait s'empêcher de verser. Elle lui demanda alors d'un ton inquiet :
- " Tu... Tu restes cette fois ci ?... Pour toujours ?... "
Il acquiesça, élargissant son sourire, puis câlina de nouveau sa fille, en extase... Il était là... Physiquement, elle le tenait, et elle sentait cette chair qu'elle empoignait avec tant de bonheur... Franz Hopper était définitivement de retour... Sur Terre...
Tout deux montèrent quelques secondes plus tard dans le laboratoire, où Jérémie siégeait d'un air satisfait, mais n'envoyant pas plus qu'un simple " bonsoir " au nouveau revenu, laissant dans un coin Aelita et son père afin qu'ils puissent discuter quelques minutes et pour qu'elle puisse l'informer de la situation dans laquelle il se trouvaient.
- " Et maman ? Je n‘ai jamais su ce qui lui était arrivé… " demanda t-elle d'une douce voix.
Hopper prit son souffle, cet air qu'il n'avait plus inhaler depuis trop de temps, puis commença son discours, d'une voix grave :
- " Antéa... Elle... Elle a été enlevée, il y a de cela longtemps, par les hommes en noirs qui me poursuivaient. Ils voulaient t'emporter afin de me faire chanter contre le projet Carthage, mais on finalement prit ta mère. J'étais perdu, je n'avais plus aucunes informations d'elle, et lorsqu'ils l'ont ramenée, deux semaines plus tard, dans un état lamentable... J'étais fou de rage, mais je venais de comprendre à quel point ce projet était important... J'ai donc décidé de préserver le secret, pour le bien… De tout le monde... Nous nous sommes battus contre ces hommes, Antéa et moi, et avons réussit à chasser la plupart dehors... Néanmoins, le plus coriace est resté et a voulu te kidnapper, Aelita... Il posait... Son arme à feu sur toi, tu avait à peine dix ans... Ces personnes étaient... Inhumaines ! Il s'apprêtait à tirer sur... Toi... Je ne pouvais hélas pas intervenir à ce moment là, j'étais à moitié assommé... Ta mère s'est donc... Elle s'est posée devant toi pour te protéger... Et l'homme en noir, sans pitié, à… " Hopper déglutit difficilement avant de reprendre : " Il a… appuyer sur la détente... Il a tué Antéa !! C'est alors que j'ai... Je suis revenu à moi, j'étais fou de rage... Lorsque j'ai bien vu ma femme allongée, inerte, décédée, sur le sol enneigé et que j'ai aperçu que l'homme en noir qui tenait toujours son arme, braquée vers toi... J'ai... Je n'ai pas hésité, j'ai empoigné un bâton en fer et l'ai torturé... Avant de l'achever... J'ai... Commis un crime... Mais il avait tué Antéa, et même aujourd'hui, je ne regrette pas ce que je lui ai fait... Tu était tellement choquée que tu ne te rappelait plus de ce qui s'était passé la veille. J'ai décidé de changer d'identité, d'habitat, et de créer Lyoko pour échapper aux autres hommes en noirs, mais aussi aux autorités... Tu connaît la suite... "
Un silence de plomb s'installa alors dans la pièce, seulement démarqué par Jérémie, qui, choqué mais ne réagissant pas, continuait de tapoter sur son clavier, dont les touches émettaient un son habituel. Aelita, ne savait plus quoi penser... Elle savait que son enfance n'était vraiment pas joyeuse, mais cette histoire lui donna le vertige... Ce que son père venait de raconter, elle aurait préféré ne jamais l'entendre. De ses yeux verts reflétant à travers ses lunettes, Hopper suppliait sa fille du regard, comme pour l'amener à briser ce silence insoutenable. Elle déclara alors, en essayant d'oublier la gravité des faits qu'elle venait d'entendre :
- " Ne t'inquiète pas, Papa... Ceci est le passé... Désormais, nous devons nous projeter vers le futur... "
Il laissa échapper un sourire de joie, tandis que sa fille le regardait, heureuse. Malgré toute cette histoire, elle était tout de même contente du retour de son père au passé plus que sombre...


Alors que Yumi divertissait à merveille les ennemis sur Lyoko, ou plutôt, Ankou, Odd et William exploraient une base relativement grande, guidés par globalement par Jérémie, ayant récupéré les plans de l'endroit. Lors d'un passage à travers un long couloir sombre, ils aperçurent un homme, légèrement plus grand qu'eux, avançant vers eux d'un pas décidé. La lumière trop faible ne permettait pas de le dévisager, ni même de l'identifier. Les deux Lyoko Guerriers s'apprêtèrent à combattre, reculant doucement vers la pièce précédente, suivi de près par l'inconnu, désormais visible. Ses yeux bleus reflétaient la pièce dans un océan de profondeur, tandis que les rides présentent sur sa peau laissaient imaginer qu'il était assez vieux. Une légère barbe naissante ornait son visage surmonté de cheveux mi long gris, ondulés...
- " Quoi ?! Non, c'est impossible... " s'exclama William.
Jérémie demanda alors, pendant que l'ennemi se stabilisait :
- " Qu'est ce qui se passe ? "
Odd observa attentivement leur adversaire, puis déclara au génie :
- " Oh, trois fois rien... Euh... Tu te souvient du vieil homme mystérieux qu'on a combattu à plusieurs reprises sur Ankou ?... "
- " L'humain qui est aux côtés de X.A.N.A ? Oui, pourquoi ?... "
- " Ben... " commença Odd. " Il est juste devant nous, sous forme humaine... "
Jérémie resta bouche bée, et ne sut quoi répondre, et les Lyoko Guerriers engageaient la conversation avec le vieil homme, qui disait d'une voix grave et ténébreuse :
- " Alors, comme ça, vous êtes finalement venus... Ah ah... Vous ne réussirez jamais à détruire le Supercalculateur !! "
Odd répliqua, tout en pointant son bras sur l'ennemi :
- " C'est ce qu'on verra ! Mais il serait plus sage que vous commenciez à débrancher les câbles ! "
- " Trop tard... " reprit il. " Je suis lié à X.A.N.A, désormais... Le débrancher reviendrait à me supprimer... "
William, interpellé par cette phrase, lui demanda sur un ton assez défensif, empoignant son épée si jamais l'offenseur venait à lancer une attaque :
- " Que voulez vous dire par là ?... "
- " Une fois de plus, " entama le mystérieux homme, " je peux vous raconter tout cela, puisque ça ne vous empêchera pas l'envie de détruire le Supercalculateur... J'étais autrefois un simple humain voyageant sur Ankou pour aider X.A.N.A à protéger ces lieux. Car je trouve sa quête... Comment dire... Fascinante ! Mais j'ai décidé d'aller plus loin, en échangeant une partie de ma mémoire contre une partie de X.A.N.A... J'ai autant de force que vous réunis, mais sans avoir à translater, car ceci est mon corps réel. "
Odd réagit quelques secondes plus tard, et lança en regardant le reflet de la seule fenêtre présente ici s'étaler sur l'inconnu :
- " Et pourquoi suivez vous X.A.N.A ?! Sa quête, fascinante ?... Complètement débile, oui ! "
- " Vous auriez du y réfléchir à deux fois avant de faire ça... " rajouta William, " X.A.N.A ne veut que la destruction du monde ! En aucun cas il ne peut être jugé à l'égal d'un humain. "
Le vieillard reprit :
- " Je pense seulement que tu n'a pas l'esprit assez ouvert pour accepter les thèses de celui qui ne doit pas être jugé à l'égal d'un humain... Mais d'un super humain ! X.A.N.A est l'être du futur ! "
- " Je pense surtout que votre fameux échange vous a fait perdre les derniers neurones qui vous restait ! " s'exclama Odd, d'une voix défiante.
- " Peu importe... " continua l'ennemi à la grise chevelure. " De toutes façons, je n'ai pas besoin de ma mémoire pour vous détruire. J'ai peut être oublié quasiment tout souvenirs liés à cette Terre, et à mon passé, mais j'ai conservé mes habiletés de combat, mon intelligence, et mon nom... Et retenez le, car ce sera le dernier que vous entendrez… Paul Schaeffer ! "
Les deux Lyoko Guerriers furent choqués et déconcertés d'entendre ça... " Schaeffer "... Cela était il qu'une coïncidence ?... Non, ce n'était pas possible... Ce Paul avait donc un certain lien de parenté avec Franz Hopper, où plutôt, Waldo Schaeffer ?... William et Odd en étaient presque entièrement sur, mais n'eurent pas le temps de converser la dessus, car une décharge électrique, semblable aux champs de force d'Aelita partit de la main de Paul Schaeffer, qui avait engagé le combat. Esquivant cette attaque, Odd tira quelques flèches lasers, en vain, et William chargea à l'aide de sa majestueuse épée, faisant reculer l'adversaire de quelques pas, pour éviter l'offensive. Il contre-attaqua en lançant un autre champ de force sur William, qui ne put pas faire autrement que de se la prendre, alors expédié dans une autre pièce, étroite et humide, dont la porte fut fermée par Paul, coinçant alors le beau ténébreux à l'intérieur, sans possibilité de sortir, car la seule issue était verrouillée. Odd enchaîna avec quelques flèches lasers, dont deux d'entre elles touchèrent la cible en plein corps, mais fut exterminé lorsque l'ennemi balança sur lui une attaque destructrice, sous forme d'éclairs blanc. Paul Schaeffer se dirigea alors vers l'opposé, laissant William enfermé derrière une porte dont la seule possibilité d'ouverture était l'interface présente devant.
- " Tu ne peut rien faire pour moi, Jérémie ? " demanda t-il.
Le génie de l'informatique, tapotant à une vitesse fulgurante sur son clavier, déclara :
- " Non... Je peux voir les plans et les environs, mais agir directement sur le système m'est impossible... " Il reprit quelques secondes plus tard : " Au fait... J'ai entendu ce Paul Schaeffer... Je vais essayer d'en toucher deux mots à Franz, voir si il le connait. Sinon, j'appelle Ulrich pour qu'il vienne te sortir de là, il faut agir vite ! Le programme me permettant de déceler les attaques de X.A.N.A m'a informé qu'un nouveau monstre arrivait tout droit vers l'usine, en plus de celui qu'Ulrich affronte déjà. Je vais translaté Yumi ici pour qu'elle puisse remplacer Ulrich au collège, il faut absolument le protéger, si jamais il y a une victime... "
Odd conclut avant que quiconque n'ai le temps de répondre :
- " Ça veut dire que je vais devoir me taper les bébêtes tout seul ? "
Jérémie acquiesça.
- " Cool ! "

Le plan de secours fut rapidement mit à exécution, et Yumi s'était faite translatée en dehors de l'usine, afin de stopper le monstre inconnu, alors qu'un autre de la même espèce s'était infiltré à l'intérieur, à son insu. Odd affrontait, sur Ankou, de multiples ennemis, dont le chiffre baissait incroyablement rapidement, grâce à la dextérité déconcertante de leur adversaire, et que Franz restait toujours avec sa fille, discutant de différents sujets plus ou moins important. Jérémie les coupa pour demander, d'une voix timide, au père d'Aelita, qui le regardait d'un air dévoué, derrière ses lunettes :
- " Franz Hopper... William et Odd ont croisés un ennemi, il y a quelques minutes, un adversaire nous ayant déjà barré la route. Il nous a annoncé qu'il était humain... Et qu'il s'appelait... "
- " Paul Schaeffer... " continua Hopper.
Étonné, Jérémie interrogea :
- " Alors, vous êtes au courant ?! "
Franz se leva, inspira une bouffée d'air dont il avait trop manqué, ces derniers temps, puis déclara :
- " J'ai pu suivre ses opérations... Malgré son âge, il continuait d'étudier et de travailler pour une usine secrète, en zone froide, et a été contrôlé par X.A.N.A, non pas par hasard... Ce n'était pas le seul sous son emprise, une équipe entière a été manipulée afin de construire un autre Supercalculateur, mais ce n'est pas pour rien que lui seul a atterri dans un scanner. Sa réaction était prévue par X.A.N.A, qui, pendant le transfert, lui a injecté différentes substances poussant sa mégalomanie, son égoïsme et autres sentiments de ce genre au plus haut point... Déjà qu'ils étaient élevés avant, le reste s'est presque fait naturellement... Cet homme, avant, adorait les sciences et les nouvelles technologies, et voulait toujours en faire plus... Comme son fils... "
Aelita se releva elle aussi, d'un coup, sous le choc de ce qu'il venait de déclarer, et, d'une voix tremblante, lança :
- " Tu veut dire que... Paul Schaeffer est ton père ?! "
Franz Hopper hocha la tête, puis continua :
- " Nous n'avons jamais eu de bonnes relations... Nos caractères étaient totalement opposés, la seule chose qui nous unissait était nos esprits hautement scientifiques. Il est partit lorsque tu avait deux ans, Aelita. Et depuis ces quelques jours, je n'en avais plus du tout entendu parler... Mais une chose est arrivée lors du transfert. Une chose que X.A.N.A a ignoré, mais que, de ma position, j'ai pu observer. Lors du transfert vers Ankou, mon père a définitivement perdu son bon côté, mais il ne s'est pas envolé... Non, il s'est juste transformé en quelques ondes électriques pouvant brièvement agir sur Ankou, Lyoko, mais aussi sur Terre. "
Aelita réfléchit quelques instants, la main sur la bouche, comme pour s'aider à accélérer ses pensées, puis déclara :
- " Alors... Cette ombre m'ayant donné le mot de passe pour Ankou... Ce n'était pas un rêve... Et la disparition du Territoire de la Banquise, ce n'était pas un hasard non plus... ! C'était mon grand père, son bon côté qui agissait ?! "
Hopper acquiesça, puis reprit :
- " Exactement... Malheureusement, cette dernière action a éliminé quasiment toute parcelle de Paul Schaeffer, et le vrai est désormais et définitivement du côté de X.A.N.A... L'extinction de son Supercalculateur entraînera... Sa mort... "
Il ferma les yeux sur cette dernière phrase, et un silence gênant s'empara du laboratoire, alors qu'on pouvait voir sur les écrans de Jérémie qu'un monstre était apparu dans l'usine, se dirigeant vers leur position.

Dans le parc du collège, Yumi se livrait à un duel contre un autre monstre de la même espèce, et envoyait sans relâche ses éventails, volant face au faible vent et travers la pluie, vers l'adversaire. Quelques orages éclataient au dos de la Lyoko Guerrière, qui se lança une nouvelle fois à l'attaque, tandis que le monstre de X.A.N.A exécutait un saut impressionnant, afin d'esquiver cette attaque, et en produire lui même une, à l'aide de son bras-lame, frôlant alors Yumi qui riposta aussitôt.

Un autre monstre, semblable à celui qu'elle affrontait venait de monter au laboratoire, sous l'affolement de Jérémie, Aelita et Hopper, qui reculaient doucement, tout en se préparant à riposter. Aelita empoigna un morceau de fer présent par terre puis l'expédia sur l'adversaire, qui recula de quelques pas avant de se ruer sur Franz Hopper, sous l'inquiétude des deux autres. Il esquiva difficilement un coup de bras-lame avant de se prendre un coup de revers, l'expédiant à l'autre bout du laboratoire, assommé, alors que Jérémie se précipitait pour pousser l'ennemi, pour finalement subir le même sort que Franz. Aelita, pétrifiée, ne savait pas comment réagir, et elle ne put empêcher l'ennemi de se diriger vers l'entrée de l'usine...


Sur Ankou...


Une flèche laser traversa cet épais brouillard, exterminant l'avant dernier monstre, explosant alors devant Odd, esquivant un tir du dernier et du plus grand des Scorpions virtuels. Jamais il n'avait ressenti une telle puissance... Odd avait, à lui seul, détruit une dizaine de monstres provenant d'Ankou, et cet exploit ne s'expliquait pas par des raisons " techniques ", Jérémie n'avait rien améliorer, il était juste devenu... Plus fort. Sans savoir pourquoi, Odd se sentait plus agile, plus rusé, plus puissant et les attaques des adversaires devenaient facile à esquiver. Il était traversé d'une sorte d'aura, sans connaître sans origine. Était-ce ceci qui le rendait tellement invincible ?... Les questions tourbillonnaient dans sa tête, mais les réponses attendront, car le dernier monstre lança une attaque mortelle à Odd, qui répliqua par une autre et dernière flèche laser... Les deux combattants venaient d'être vaincus, le Scorpion géant exterminé, et Odd dévirtualisé...


Sur Terre...


Produisant un léger bruit continu à travers ce lieu humide, Ulrich fonçait à toute vitesse dans les égouts, à l'aide de son skateboard, longeant les canaux avec une habile dextérité. Arrivant à l'échelle, il la monta rapidement puis se précipita vers l'intérieur de l'usine, où le monstre aux yeux rouges brillant de malveillance l'attendait, son bras-lame reflétant les quelques lumières régnant ici. Aelita apparut dans l'ascenseur tout juste monté, et, un bâton à la main, et sans réfléchir, se précipita vers l'ennemi qui chargeait sur Ulrich, afin de le mettre hors course pendant quelques secondes. Profitant de ce petit moment de répit, Ulrich, essoufflé et ruisselant de sueur, demanda à Aelita :
- " Alors, comment ça se passe ? "
- " Oh, trois fois rien... " lança Aelita. " Mon père est revenu, on a appris que mon grand père était finalement le mystérieux inconnu aux cheveux gris, on vient de se faire attaquer par ce monstre, Yumi est allé te remplacer pour combattre l'autre monstre, et William est bloqué quelque part dans l'océan arctique... "
Ulrich, perplexe, ne chercha pas à comprendre, et, secouant sa tête, il déclara :
- " D'accord... Bon, je vais dans la salle des scanners ! Faut que j'aide William à détruire ce satané Supercalculateur ! Tu fait quoi toi ?...
Observant le monstre reprendre ses esprits, Aelita, inquiète, répliqua :
- " Je m'occupe de lui... Dépêche-toi d'aller exterminer X.A.N.A... Une bonne fois pour toutes... Tu es notre dernière chance ! "
- " T'es sûre de vouloir le combattre ? Ça me rassure pas tellement de te laisser avec lui... "
- " Ne t'inquiète pas ! " reprit-elle d'une voix douce et légère, inappropriée à la situation. " Occupes toi de ton travail, moi je me charge de lui ! "
Sachant qu'elle ne céderait pas, mais tout de même inquiet pour elle, Ulrich fonça vers le laboratoire, où il retrouva Jérémie, sortant de son assommage, qui lui lança d'une voix faible en le voyant regarder avec appréhension Hopper :
- " C'est bon, ça ira... Franz est plus sonné que moi, mais il est vivant... Je te virtualise et te translate dès que t'es dans le scanner. "
Ulrich s'exécuta, et se dirigea vers sa destination, où il croisa Odd, toujours en forme.
- " Odd ! " dit Ulrich d'une voix rassurée. " Va aider Aelita, elle est en bas et affronte le monstre toute seule ! "
Ne cherchant pas à en savoir plus, il se hâta d'aller vers l'entrée de l'usine, alors qu'Ulrich rentrait dans l'un des caissons... " Virtualisation !!! "

Sous un tintement métallique résonnant à travers tout l'endroit, le bâton en fer d'Aelita se courba légèrement sous le coup du bras-lame de l'ennemi à la force incroyable. Elle le lâcha puis effectua une roulade afin d'esquiver une offensive d'une puissance effrayante... Elle était paniquée à l'idée d'affronter cet adversaire seule, même si elle avait affirmé le contraire, elle espérait désespérément une aide. Le monstre courut vers Aelita, qui ne sut éviter cette attaque, et, projetée un peu plus loin, était en position de faiblesse, et l'ennemi en profita pour braquer son bras-lame sur elle, prêt à la trancher d'un coup qui serait sûrement mortel... Du coin de l'oeil, elle aperçu ce bras inquiétant descendre sur elle, et ses pensées se bousculèrent dans sa tête... " Vais-je mourir ? "... Elle se répétait cela à une vitesse foudroyante, tandis que, comme au ralenti, cette lame s'inclinait de plus en plus... " Je vais mourir... Maintenant... Sans....... Odd... ". Seulement quelques centimètres séparaient ce bras et la peau tremblante d'Aelita, lorsque le monstre fut violemment bousculé par Odd, qui venait de lui administrer un coup de pied extrêmement bien placé... Cette aura qu'il avait ressenti sur Ankou avait disparue, mais l'audace, la dextérité et le courage de Odd était tout de même présent, et sans doutes triplés par la présence d'Aelita, sûrement la personne la plus chère à ses yeux...


Apparaissant devant ce fabuleux spectacle glacé, Ulrich se figea quelques secondes pour admirer ce magnifique paysage, avant de foncer à toute vitesse sur la base, postée un peu plus loin de l'endroit où il venait de se faire translater. Guidé par Jérémie, il continua son chemin vers William, à travers un lieu étrangement vide, où un silence inquiétant régnait.
- " Un peu plus loin, tu auras un couloir... Et sur ta gauche, une interface permettant d'ouvrir la petite pièce où William est coincé. " lança la voix de Jérémie.
Ulrich suivit les indications, et s'aventura à l'intérieur de ce couloir sombre, où il libéra William par quelques manoeuvres exécutées sur le panneau. Il sortit de cette salle étroite et déclara, un sourire aux lèvres :
- " Merci Ulrich ! Sans toi j'aurais pourri la dedans... "
Étonné d'un comportement aussi amiable, Ulrich recula de quelques pas avant de répondre :
- " Oh, de rien... ! Aller, dépêchons nous d'en finir une bonne fois pour toutes avec X.A.N.A !! "
L'ambiance était presque paisible, le fait de poursuivre le même but, celui de détruire le Supercalculateur devait sûrement avoir bonne influence entre les relations normalement tendues d'Ulrich et William. Ils avancèrent, en suivant toujours les informations que Jérémie, observant attentivement le plan, leur donnait, puis arrivèrent devant une grande salle, dont les mécanismes électriques étaient nombreux. Quelques tapis roulant étaient postés et activés, aux extrémités de la salle, alors que de nombreux panneaux de contrôle étaient éparpillés à droite et à gauche, laissant vide le centre de la pièce jonché d'un sol gris et poussiéreux, où Paul Schaeffer les attendaient d'un regard empli de défi, de pouvoir et de malfaisance... Ne réfléchissant que quelques secondes à la situation, William exécuta un Supersmoke afin de réapparaître derrière l'adversaire et lui asséner un coup de son immense épée que Paul Schaeffer évita aisément pour contre-attaquer par un champ de force qui s'écrasa violemment sur un tapis roulant présent derrière, déraillant après choc. Ulrich chargea l'ennemi en empoignant un katana et en exécutant un Supersprint qui lui permit de blesser l'adversaire, reculant ainsi de quelques pas après l'offensive. Empli d'une rage incroyable, le grand-père d'Aelita lévita sur place avant de s'emparer d'une énergie électrique tellement puissante que la pièce en tremblait, sous le son chaotique des objets mécaniques cassés en tombant. Tandis que William et Ulrich se regroupaient, Paul Schaeffer lança une décharge électrique en longueur d'une blancheur étincelante, esquivée par les deux Lyoko Guerriers qui ripostèrent difficilement dans cette atmosphère apocalyptique, accentuée par les décharges répétées qui éclataient en rayures sur le sol noirci après coups. Sortant sa deuxième arme, Ulrich la posa avec la première sur celle de William, afin de les lever et se protéger des attaques foudroyantes. Ils se regardèrent, puis hochèrent doucement la tête, comme pour se dire que l'offensive finale devait débuter, et le beau ténébreux plongea au sol pour devancer Ulrich et lancer sa majestueuse lame à travers la pièce rayonnante de milles éclairs, et s'écraser sur l'ennemi, alors affaibli. Ulrich sauta, aidé par William qui le poussa, afin d'atteindre la hauteur de Paul Schaeffer, puis perdit un katana d'un champ de force extrêmement puissant avant de planter l'autre en plein coeur de l'ennemi, stoppant ainsi toute attaque électrique dans la salle. Le père de Franz Hopper perdit le contrôle de sa lévitation et s'écroula sur le sol dans un bruit sourd et bref, avant de fermer les yeux, et rester ainsi, inerte...


De son côté, Yumi, présente de le parc du collège plongé dans de sombres nuages et abritant quelques sons effrayant de tonnerre, envoya son éventail sur le monstre aux yeux rougeoyant de ténèbres, qui riposta d'un revers de bras-lame plongeant la Lyoko Guerrière dans un état d'assommage profond, alors que l'ennemi se dirigea vers l'usine...


Aelita et Odd venaient, à l'intérieur de cette usine, d'en finir avec le même monstre qu'ils venaient d'affronter, avant de l'attirer vers le vide laissant d'habitude place à l'ascenseur et le précipiter dedans, par un habile duo extrêmement bien réglé. Ensemble, ils étaient parvenus à vaincre ce puissant ennemi livré par X.A.N.A, dans une crainte inhabituelle. Depuis l'accident de Odd, la peur les avaient envahis à chaque fois qu'ils combattaient sous forme humaine, et ils étaient désormais plus prudent face aux attaques... Ils espéraient plus que jamais en finir avec X.A.N.A...
- " Odd ? "
La douce voix d'Aelita résonnait à l'intérieur du bâtiment, tandis qu'il se retourna vers elle, et lui dit en esquissant un sourire :
- " Bravo Aelita ! T'as été merveilleuse ! T'es vraiment une excellente Lyoko Guerrière ! "
Elle lui rendit son sourire, avant de reprendre d'un ton plus grave, sous un bruit mécanique provenant de nulle part :
- " Tu sait, Odd... J'ai bien réfléchis à notre relation... "
La mine réjouie de Odd se grisonna après cette phrase, car il craignait la suite...
- " J'en ai... Parlé à Jérémie... " continua t-elle en fermant les yeux et en baissant la tête.
Étonné, Odd se grandit ses yeux et ouvra légèrement la bouche. Il voulait sortir un mot, mais il n'arrivait pas à le sortir... Finalement, au bout de quelques secondes de silence insoutenable, il demanda :
- " A... Alors ?... Qu'est ce qu'il a dit ?... "
Aelita rouvrit ses magnifiques yeux verts, puis se dirigea lentement vers Odd, avant de délicatement lui prendre la main et la ramener vers elle. Elle déclara, d'une voix plus faible et presque tremblante :
- " Il... Il comprends et... "
Elle déglutit pendant quelques secondes avant de reprendre d'une voix encore plus basse :
- " Odd... "
A peine eu t-elle le temps de prononcer cette dernière syllabe que celui qui répondait au nom de celle-ci enlaça Aelita tendrement, avant d'engager un baiser long, langoureux et empli d'une immense passion trop refoulée... Leurs yeux se clorent, reflétant un dernier rayon de lumière présent dans l'usine, et tout deux plongèrent dans un paradis, une osmose indescriptible, tant elle représentait un bonheur inimaginable. Ils se serraient fortement, comme pour ne pas lâcher cet amour fusionnel, puis prolongèrent ce baiser représentant la liberté et l'officialisation de leur couple, de leurs sentiments si puissants qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre... Chacun d'eux songeaient aux mêmes choses... Un amour tellement grand... Un amour jamais imaginé jusque là... Un amour depuis peu découvert... Un amour qui, désormais, existe...
Un léger bruit désagréable à l'oreille retentit à Odd, et il rouvrit ses yeux, devant le visage terrifié d'Aelita... Pendant quelques secondes, ses pensées se bousculèrent... Pourquoi un visage si blême ?... Pourquoi une peur étrange et profonde dans son regard vide ?... Pourquoi ses mains avaient lâchés Odd ?... Il ne mit que de brefs instants à comprendre, en voyant derrière elle le monstre incroyablement puissant de X.A.N.A, aux yeux rougeoyant de mal, à l'armure impressionnante, et à son effrayant bras-lame, désormais rouge de sang, planté de le corps ensanglanté d'Aelita, qui, au retrait de ce dernier, tomba, dénuée de toute force, dans les bras de Odd, prit d'une panique qu'il n'avait jamais connue en observant et en vivant cette scène terriblement dramatique...


- " Aller, viens, Ulrich ! D'après Jérémie, cette porte mène vers le Supercalculateur... "
Il acquiesça, puis se dirigea vers cette entrée qu'il ouvrit à la volée, laissant place à une pièce de taille moyenne, où diverses protections magnétiques ornaient cette machine impressionnante à la technologie incroyable et maléfique, construite à partir de magnifiques pièces noires, rouges et mauves. C'était ici... William songeait... La dernière pièce où X.A.N.A vivait... Cette salle... Ce matériel... Ces simples pièces métalliques qui avaient causé tant de mal... Il était tant d'en finir. Ulrich pensait aux mêmes choses, et déclara d'une voix sobre :
- " Bon, on détruit les champs de protection, on réduit à l'état de poussière le Supercalculateur et on se taille... Ok ? "
William hocha la tête en signe d'affirmation, et commença à dénudé la machine de ses multiples blindages éléctro-magnétiques.
Quelques minutes plus tard, après l'ablation de ces protections, William et Ulrich étaient devant le Supercalculateur, représentant le dernier souffle de vie de leur ennemi juré... Le dernier lien... Le dernier saut avant une vie dénuée de troubles, de souffrances et de peurs... Ulrich arma son katana devant le sigle de X.A.N.A... Un bref coup dans cette cible signifiait la fin... La fin du cauchemar... La finalité d'une histoire ayant engendré toutes sortes de sentiments... La pointe du katana s'approchait de plus en plus de cet oeil.........
- " NON !!!! " cria Jérémie d'une voix paniquée.
Ulrich se stoppa net, alors que William demandait d'une voix interrogatrice et ténébreuse :
- " Qu'est ce qui se passe ?... "
- " C'est... " commença Jérémie. " Franz Hopper vient de se réveiller, et il m'a aidé à déchiffrer les derniers codes... Ils nous en on apprit sur les protections du Supercalculateur de X.A.N.A... Et... "
Quelques secondes s'écoulèrent, quelques secondes de blanc incompréhensibles... Ulrich grogna :
- " Alors ? Accouche ! "
- " Eh bien... " reprit le génie de l'informatique. " Je vais vous passer les détails techniques, mais en gros, X.A.N.A a mit au point un système empêchant l'interaction des flux inter réseau par rapport à toute donnée séquentielle, ainsi, l'échange de donnée depuis cet endroit est impossible si le Supercalculateur est endommagé... "
Ulrich, consterné, répliqua :
- " Hey... Je croyais que tu passait les détails techniques !! "
Jérémie reprit son souffle avant de reprendre :
- " Oui, désolé... En gros, si vous touchez au Supercalculateur, vous ne pourrez pas revenir à bord du Skid... Et si il est endommagé, le réplika s'effondrera sur lui même, et ceux qui sont près du Supercalculateur, donc vous, serait condamnés... Et... Mourrez... "
- " Quoi ?!! " s'exclama William. " Mais... On ne peut pas... Se dévirtualiser juste après avoir détruit le Supercalculateur ?... "
Jérémie déclara d'une voix grave :
- " Hélas, non... Ceux ou celui qui détruira la machine sera exterminé en même temps... "
Un silence de plomb pesa l'atmosphère, tant du laboratoire que de la base où le plan des Lyoko Guerriers venaient d'être anéanti...


Un éventail fendit l'air, et, en une trajectoire extrêmement bien dosée, toucha le monstre aux yeux rouges et au bras-lame désormais taché de sang en un point faible, son œil au sigle de X.A.N.A, alors détruit sur le coup... Yumi descendit et se fit un bref résumé de ce tableau triste et effrayant. Aelita était ensanglantée, souffrante, mourante, déboussolée et perdue, dans les bras de Odd, tout aussi désespéré, en larme, et envahi d'une tristesse sans pareil, à côté d'un monstre réduit en miettes, ayant causé une victime de trop...
- " Yu... Yumi... " commença difficilement Odd, dont les larmes coulaient aussi abondement que le sang de celle qui était la plus chère à ses yeux. " Je... Va vite voir... Jérémie... Dit lui... De se... Se dépêcher !!! "
Horrifiée par ce spectacle, elle acquiesça et repartit, tremblante, vers le laboratoire, alors que Odd regardait avec anxiété Aelita en la réconfortant du mieux qu'il le pouvait :
- " Ça va aller... Ne t'inquiète pas... "
- " Je... Ça pourrait aller mieux... " répliqua t-elle.
Odd esquissa un léger sourire, pourtant profondément triste, et affirma :
- " C'est ma réplique ça !... Je... Non, ça va aller, si tu me lâche... Si tu me lâche, je te le pardonnerai pas... ! "
Ouvrant difficilement la bouche, Aelita réussit tout de même à former une autre phrase, à l'aide de ses poumons déchirés :
- " Tu sait maintenant ce que j'ai ressenti la dernière fois... Quand... Quand nos rôles étaient... Inversés... Mais... "
Les yeux de la jeune fille commencèrent à se fermer, et ses poings à se desserrer totalement, tandis que son souffle diminuait de plus en plus...

Yumi était monté au laboratoire, et, paniquée, avait raconté ce qu'elle venait de voir, alors que Franz Hopper descendit à toutes vitesses, plus qu'inquiet au sujet de sa fille qu'il venait tout juste de revoir, et que Jérémie déclara avec un mélange de peur, d'angoisse et de tristesse dans sa voix :
- " William... Ulrich... Je vais lancer un retour vers le passé... La situation est trop grave, Aelita peut... Peut mourir à chaque seconde et... Je ne veux pas prendre ce risque... On détruira le Supercalculateur une autre fois... Mission... Annulée... "

Sous ces quelques phrases, un lourd silence envahit la salle du Supercalculateur de X.A.N.A, et, anxieux, Ulrich et William échangèrent un regard empli du même sentiment... Cette guerre prendrait elle fin un jour ?... Cette mission échouée signifie t-elle la victoire pour X.A.N.A ?... Avait-il... Gagné ?.......
- " Non... " chuchota doucement William, la gorge nouée. " Non, je ne peux pas tolérer ça... Ce monstre doit être éliminé... Définitivement... C'est maintenant, ou jamais... "
Ulrich lui lança d'une voix sobre :
- " Mais... Tu oublie... La protection... Celui ou ceux qui se trouvent dans cette pièce lors de la destruction du Supercalculateur... Mourra... "
WIlliam hocha doucement la tête, tandis que ses pensées se bousculaient rapidement dans sa tête... Pour lui, le choix était déjà fait... Il avait prit sa décision...

( à suivre sur l'autre page... )
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Ankou (suite) MessagePosté le: Lun 24 Déc 2007 12:26   Sujet du message: Répondre en citant  
Invité



( je poste la suite sous ce nom et sous invité car le double post m'est impossible, et que la grandeur de ma fic ne permettait pas de tout mettre en un seul message ! Mais je vous rassure, c'est bien Ankou ! )

- " Yumi... Je sais que tu m'entends... " commença t-il. " Je... Je veux que tu saches que... Je t'aime... Et que je t'aimerai toujours, où que l'on se trouve... Quand aux autres... Merci. Merci pour tout. Je crois que vous êtes les seuls amis que j'ai véritablement eu... Même toi, Ulrich... Je suis désolé de m'être imposé dans ta relation avec Yumi... Mais... "
- " William ? " demanda Jérémie d'une voix inquiète. " T'es sur que ça va ?... "
Sans prêter attention à lui, William continua :
- " Je t'aime Yumi... "
Une lueur brilla dans les yeux du beau ténébreux, une lueur reflétant cette machine qu'il avait devant lui... Il empoigna son épée, dans un bruit de métal aiguë, puis s'en servit pour détranslater Ulrich, qui ne comprit son plan seulement vers les dernières secondes... Désormais seul face au Supercalculateur, William lâcha une légère larme, avant de répéter en donnant un coup d'épée final à l'oeil de X.A.N.A... " Pour Aelita… Pour mes amis… Pour l’humanité…… Je t'aime, Yumi... ".…..

" Retour vers le passé……… "



Sur Terre…


Une larme s’écrasa sous un léger bruit de quelques secondes dans se silence jonchant cet endroit… Aelita n’arrivait pas à les retenir, et son visage si doux s’emplissait d’eau, peu à peu, derrière ce paysage froid, légèrement enneigé, dont les arbres dépassaient… Le parc du collège, dans un endroit secret du petit groupe. Odd restait aussi immobile devant cela, la mine fatiguée, triste et ruisselante, tout en tenant d’un geste amoureux Aelita par son bras… Ainsi, tout deux pleuraient, serrés l’un contre l’autre, même cet amour extrêmement puissant n’était pas assez fort pour empêcher le malheur qui venait de s’abattre, dans le même instant que la mort de X.A.N.A… Jérémie se tenait aux côtés de Franz Hopper, les yeux regardant vers le sol, emplis des mêmes sentiments que les autres… Ulrich tenait la main la main de Yumi, d’un air triste, en regardant cette pierre avec dégoût… Quand à elle… Yumi… Elle lâchait ses larmes comme jamais… Son cœur était empli d’une tristesse sans précédant… Même son amour avec Ulrich ne la réconfortait pas, tant elle était malheureuse… Et ainsi, le groupe observa, sous un ciel bleu, désormais dénué de toute trace de X.A.N.A, ce sacrifice… Cette tombe, sur laquelle on pouvait lire dans une écriture gravée à la main :
" Tant qu’il reste un espoir… Cet espoir a été ton dernier souffle, cette dernière respiration emplie de sentiments héroïques… Et cette dernière respiration que tu a donnée pour l’humanité, a sauvé le monde… Merci. "
Un peu plus en haut de cet épitaphe empli d’une profonde tristesse, était écrit :
" William Dunbar "


Fin...

Et voila la fin du chapitre, la finalité de ma fan fic !... Je vous laisse sur cette fin légèrement tragique, et aimerais m'expliquer.

A LIRE UNIQUEMENT SI VOUS AVEZ LU MA FAN FIC ENTIEREMENT !

Pourquoi ai-je fais mourir William ?... Car, pour moi, c'est sûrement un de mes héros préféré. Or, un héros, un vrai, se doit d'avoir une magnifique fin, comme celle ci... Une fin héroïque et digne de lui. Je m'expliquerais d'avantage plus tard, si vous le souhaitez, et répondrait à vos questions si vous en avez ! J'espère que ça vous a plu !
Revenir en haut de page
 
yodla MessagePosté le: Lun 24 Déc 2007 14:03   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 03 Nov 2007
Messages: 167
Localisation: dans le Warp...au service de Khorne !!
ce....c'était MAGNIFIQUE !!!
GéNIAL !! SUPER !! j'en pleure !!!!
tu as un don !!! même shaka est plus nul que toi (c un compliment) !!!
mais...la suite ? les adultes ? le futur ?
est-ca, la réalité ? je ne crois pas;
au fond de mon coeur, j'ai toujours su que il y aurait une fin comme ca;
tu est un dieu !!! je suis fier de toi !!
tu disais vrai, Ankou.
tu as toujours dis vrai.
c'était inévitable.

_________________
le temps n'a pas d'importance, seul la vie est importante.....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
 
Lorilis MessagePosté le: Lun 24 Déc 2007 15:54   Sujet du message: Répondre en citant  
Lectrice à plein temps


Inscrit le: 05 Nov 2006
Messages: 810
Localisation: Au Jal'Dara <3
Toute ta fic était superbe, ça c'est sûr. On l'a bien assez dit.
Et pour ce dernier chapitre, il y a beaucoup de suspence, il y a moins de fautes d'othographe et tout, donc il est tout aussi bien que les autres, mais alors...
Cette fin, si dramatique.
Lorsque Aelita était sur le point de mourir, je me suis dit que c'était pas possible, tu peux pas faire mourir Aelita, alors que son père vient de revenir sur Terre et tout le reste.
Mais bon...De là, à faire mourir William... J'aurais bien aimé une fin totalement heureuse...
En tout cas, tu as très bien fait passer ce sentiment de tristesse à la fin. Et je t'avoue que j'en ai presque eu les larmes aux yeux, on a l'impression d'éprouver la même chose que les autres Lyoko-guerriers. C'est vraiment magnifiquement triste. Je ne me suis jamais sentie aussi mal après avoir lu une fic ( c'est un compliment Mr. Green)
Enfin bon, je n'ai que quelques mots à dire:
C'est une fanfic merveilleuse et atrocement triste

_________________

http://nsa29.casimages.com/img/2012/07/07/120707052139329936.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Kryssie MessagePosté le: Mar 25 Déc 2007 02:30   Sujet du message: Répondre en citant  
Invité



Euh...quoi dire aprés ce ...fabuleu mais mais tragique chapitre.
Appare tu est un dieu (Smile)
Comme je lai déjà dit dans un autre de mes commantaire ou je diser que jété en train de pleuré devant mon ordi, se nété pas télement vrai Wink , mais la je peu te le juré que JE PLEUR A CHAUDE LARME.
Merci cincerement pour cette fanfic plein de rebondissement, pour l'amour que tu a fait apparétre entre Odd et Aelita et pour le VRAI amour entre Ulrich et Yumi.
Et enfin,
William tu la fait mourire grandiosement et je ten remerci. Rolling Eyes
Revenir en haut de page
 
Ankou MessagePosté le: Mer 26 Déc 2007 15:26   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 21 Nov 2007
Messages: 85
Je repasse vite fait par ici Smile Et je vois des super commentaires !

Merci beaucoup de vos avis ! Euh... yodla,
" même shaka est plus nul que toi "... Je ne pense pas Shocked . Bon, déjà, on a pas du tout la même façon d'écrire, ( ni les mêmes fan fics ), mais dire qu'il est plus nul que moi, non ! Certainement pas !... Mais bon, merci quand même, ce que tu a dit là m'a fait énormément plaisir ! ( être comparé au grand Shaka, quand même ! ).

Pour ce qui est de la suite, les adultes, le futur et tout... C'est à vous d'imaginer ! Razz A moins que je ne refasse une fan fic qui se passe un peu plus tard, mais bon... ( peut être ).

Voila, sinon, il y a deux avis que j'attends particulièrement ( mais vous pressez pas ! ). C'est celui de lyokodream, et, evidemment, de Shaka ! ( dont le nouveau pack est exceptionnellement beau, d'ailleurs ! ). Mais bon, vous devez tous être débordés par les fêtes de fin d'année, donc, prenez votre temps Smile !


Note de : Tiens, on s'en prend à Shaka ?
Vous postez des commentaires débiles, incohérents, décalés voire HS, rédigés ... bah même un minimum de rédaction c'est encore trop !
Et après vous osez comparer aussi bêtement que vous même 2 écrivains !
yodla, tu as gagné avec moi le titre NeuNeu ( dommage que le pack n'ailles pas avec ton jaune, mais ça montre encore mieux à quel point tu vas mériter ce petit accoutrement =) ).
Pour une fois que je passais dans Vos Créations, j'suis encore déçu ...


Petit edit en réponse au cher modérateur ! Comme je l'ai dis, comparer deux auteurs ne se fait pas ! ( même si la comparaison m'a flattée sur le coup, logique... ). Mais bon de la à lui mettre le titre de NeuNeu... Il aurait juste fallut lui donner un petit avertissement ça aurait, je pense, suffit Smile . Enfin, pour en revenir au fait, les auteurs et les écrits, c'est comme la musique et comme tout les arts, à un certain niveau, ça ne se compare pas... Et uniquement dans un cas de jugement personnel, mieux vaut dire " Je préfère ... " que " Machin est plus nul que truc ".


Dernière édition par Ankou le Jeu 27 Déc 2007 17:07; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
kryssie MessagePosté le: Mer 26 Déc 2007 20:46   Sujet du message: Répondre en citant  
Invité



Salut, la dérniere fois que j'ai poster un commantaire il se faisais un peu tard Smile , mais je voulais te posais quelque questions mon petit Ankou. Enfin si cela ne te dérange pas de me répondre?! Wink

-Comment les lyoko-gueriers ont-t-ils fait pour dire au collége, ou aux autorités, que William ne reviendrait pas?Et comment ont-t-ils réagit?

-Pourquoi n'a tu pas avencer encore de quelque jours dans l'histoire, pour savoir quel réaction a le groupe (et surtout Jérémy) face au couple nouvellement former de Aelita & Odd?

-Comment William peut versser une petite larme, puisqu'il était translater?

Sinon, bien... je trouve toujours ta fan-fic, la meilleur de toute celle que j'ai déja lu !!! Et je dit sa sérieusement, tu devrais envoier ton texte à Monscoop, pour leurs donner des idées !!!Si ils veulent faire une éventuelle saison 5, et qu'ils n'ont pas trop d'inspiration. Very Happy
Revenir en haut de page
 
Ankou MessagePosté le: Jeu 27 Déc 2007 17:18   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 21 Nov 2007
Messages: 85
Alors, en réponse à kryssie !

Pour ce qui est de la réaction des autorités, de l'annonce de la disparition de William et tout ça, j'ai préféré ne rien préciser, étant donné que premièrement, lorsqu'une personne meurt, on ne sait pas vraiment si elle disparait où si on la retrouve morte... Donc, mystère. Deuxièmement, ceci est un petit détail technique, et expliquer la disparition de William aurait, je pense, gaché l'ambiance... J'ai préféré en venir directement à la dernière scène, pour que le moment soit plus fort !

Pour ce qui est de voir plus loin, c'est à dire après la dernière scène, pour voir l'évolution du couple Aelita/Odd et autre... J'ai préféré ne pas le faire car le faire après la dernière scène aurait dévalorisé William... Chose que je ne voulais pas ! Mais peut être je vais sortir, plus tard ( beaucoup plus tard ! ) une petite fan fic ou un autre chapitre, genre un epilogue récitant l'après mort de X.A.N.A et William... A voir !

Pour la larme en étant translaté, je n'ai nulle part vu que c'était impossible... Si je me trompe, tant pis, je n'eleverais pas ce détail car il est symbolique... !

Voila, merci encore pour les commentaires !! Malgré le petit incident avec Vodla... ( voir un peu plus haut ).

Autrement... Bonne fêtes Very Happy ! Et je risque de ne pas être là pendant deux ou trois jours... ! ( je préfère prévenir ! )
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Kryssie MessagePosté le: Jeu 27 Déc 2007 20:08   Sujet du message: Répondre en citant  
Invité



Ankou, je te remercie pour tes lumiére.
Sinon je suis daccord avec toi, par rapport a l'épilogue que tu voudré faire, se seré super !!! Wink
Revenir en haut de page
 
yodla MessagePosté le: Sam 29 Déc 2007 09:50   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 03 Nov 2007
Messages: 167
Localisation: dans le Warp...au service de Khorne !!
euh...hum..
bon.
c'était une comparaison gentillette, je sais que shaka et toi avez le même talent d'écriture,(j'aurais aimé te faire plaisir et je me fait envoyer péter comme du saumon fumé !)
effectivement, je pense qu'un épilogue pourait éclaircir les petites questions que se pose kryssie.
dans ce cas, ankou, je vais dire que shaka et toi, ayant le même talent, il difficile de vous placer tout les deux sur le podium.
ca te va ?
moults pardon, seigneur NeuNeu, mais je ne sers que les éthérés, ce n'est donc pas possible de me ranger sous votre bannière (qui doit être moultement remplie)
pour le grade, je vous remercie mais beaucoup, mais je dois y aller et.........
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHH !!!!
*tombe dans la mer*
of course !! à bon entendeur salut !

_________________
le temps n'a pas d'importance, seul la vie est importante.....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
 
superfan MessagePosté le: Sam 29 Déc 2007 12:49   Sujet du message: Répondre en citant  
Invité



*Je ne ferais aucun commentaire sur l'incident yodla*
Mon commentaire arrive super en retard à cause des fêtes de fin d'année, mais bon, le voila quand même :

Eh bien ça y est. C'est fini. Et je dois dire... C'est génial !
Quand je lis des histoires "d'apprenti écrivain" (Je veux dire par là des écrivains qui sont pas mondialement connus), je me fie à la façon dont ils terminent leurs histoires (Sans doute parce que c'est la seule chose que j'arrive à écrire : la fin Embarassed ). Et là... Quelle fin !! Magnifiquement écrite ! Splendide ! Superbe ! L'apothéose (ça s'écrit comme ça ?) de la fic !
Je ne terminerais pas par le traditionnel "J'attends la suite" vu qu'on a eu la fin. Non, je terminerais par ce mot :
J'adore. de Dior xd
Revenir en haut de page
 
Shaka MessagePosté le: Sam 29 Déc 2007 13:48   Sujet du message: Répondre en citant  
[Administrateur]


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 3913
Localisation: Sur une colline, près des étoiles
Bonjour à tous =)

Chui à la bourre pour poster ici, mais je suis en Belgique, je viens peu sur Internet et le peu de temps ou je viens, je me concentre surtout sur mes Z'Amis et les gens du site.


Pour passer rapidement sur "l'incident Yodla", c'est vraiment un incident qui mérite pas de faire du bruit ^^
J'lui ai retiré son rang de Neuneu, personnellement, j'me suis pas senti agressé, bien loin de là.
Je remercie le modérateur pour ça solicitude, mais je me permet de retirer la sanction vu que je suis concerné.

Pour conclure, je dirai qu'Ankou a parfaitement raison, on écrit pas de la même manière, on aborde pas les mêmes thèmes, ou on ne les aborde pas au même niveau ou à la même profondeur.
Pour faire simple : La fic d'Ankou s'étant sur plus d'une semaine et une dizaine de chapitre, mes fics sont souvent des One-Shot qui ne représente qu'une heure, voir une journée à tout péter.

Pour Yodla, la comparaison n'est franchement pas utile. On a toujours eu la maturité entre écrivain de ne jamais se livrer au puéril jeu de "Je suis meilleur que toi ; Nan c'est moi le plus fort" et honnêtement, c'est vraiment pas le moment de commenter. J'pense que les membres (intelligents) savent parfaitement différencier une bonne fic d'une mauvaise, après chacun préfère son style ou un autre.

Parenthèse parfaitement close =D
On lâche un p'tit Õhm, on souffle un grand coup et on smile !



Bon bon bon, dernier commentaire.
Je pense qu'il sera moins long que les autres, car la fic est désormais close et j'ai déja dis la plupart des choses que je pensais sur les précédents Chapitres. Je trouve que le final est dans la suite du reste.

Ce n'est pas déflatteur, toujours un suspens agréable, une histoire qui se tient et l'action qui est bien décrite !


Je commence par les défauts, gwahahhaha...
Le seul truc que j'ai pu remarquer, c'est que les retrouvailles entre Hopper et sa fille sont rapidement brossées. J'entend par la que l'émotion s'efface face à la révélation sur la backstory et la relation entre Waldo et Paul.
A nouveau, je ne te demande pas d'écrire comme mo iet de faire 90 lignes sur les émotions d'Aelita lors des 5 secondes avant l'ouverture des scanners et le retour de son père, mais développé un petit peu plus aurait été agréable Smile
Je reconnais cependant que ca aurait été casse-cou d'intégrer ça en plein milieu de la scène d'action. Ca aurait pu empiéter un peu sur le dénouement.


Pour ta back-story et l'histoire de Paul, je n'ai pas grand chose à souligner, ca vient de ta tête, et tu l'as assez bien raconté. Une chose que j'ai aimé, c'est qu'Hopper n'est pas le Père Noël, mais l'homme aux passés sombres qu'on découvre dans l'épisode 52. Honnêtement, j'aime beaucoup cette vision de l'homme et je trouve ça bien qu'on la partage Wink !


Pour Odd/Aelita - Jérémie.
Là, j'ai une sorte d'incertitude sur mon avis =D

Je commence par Jérémie.
D'un côté, quand j'ai vu la voie que prenait son introspection (A savoir le fait qu'il renoncerai ar lui-même à Aelita de sagesse), je me suis dit que ca serait pas du tout crédible. En fin de compte, j'y porte la même analyse que pour Ulrich : Jérémie est devenu trop sage et lucide, trop vite ... (Et oui, je crois pas au changement radical chez l'être humain Mr. Green)...
Ici, c'est peut-être encore plus fort, car en plus, on termine la dessus et on ne vois pas le mauvais coté de Jérémie ressortir.
Ca a au moins prouvé que tu as de la suite dans les idées ^^

Néanmoins, j'ai trouvé ça beaucoup moins génant que pour Ulrich, car Jérémie est un personnage qui possède selon moi une grande maturité, à la seule exception du domaine amoureux.
En fin de compte, je pense que j'ai pris ça comme si tu posais la dernière pièce du puzzle de la maturité de Jérémie.
(Un peu vite ... : p)

En fin de compte pour revenir sur Odd Aelita.
Baaaaaaaah, tout es bien qui fini bien. Et là, il va falloir que tu fasses un mixage de ce que j'ai dit précédemment. Pour moi, l'Amour Odd/Aelita devient viable de par
- La maturité de Jérémie et son retrait sans condition (Expliquer plus haut)
- La maturité soudaine et innopinée Mr. Green d'Odd (Expliquer lors du post où ils tombent amoureux d'Aelita).
- Le fait qu'Aelita et Odd soit des amis de longues dates.

En fin de compte, l'Amour, c'est une recette de cuisine Mr. Green !





Enfin, les moments à suspens.
J'ai eu une déception qui s'est immédiatement dissipée.
J'ai tout d'abord cru qu'Aelita allait clamser...
Et là, le commentaire eut été le même que à la fin du chapitre ou Odd était en position critique :
"Fais la mourriiiiiiiiiiiiiiir !" (Revoir le post en question et remplacer Odd par Aelita).
Et là, j'ai vu que ce ne serait pas le cas et je me suis dit : "Zut, il me récidive les fausses joies")
(La mort d'un héros est une joie, oui oui ...)

Mais j'ai bien compris que William prendrait la place d'Aelita, et ça m'est allé !
Alors, évidemment, la mort de William est moins sublime, car elle est d'un autre genre. La mort Sublime est à mes yeux la mort subite qui est enduré courageusement par la victime et horrible pour les compagnons de celle ci.
Ici, William choisit de mourrir, c'est donc une mort héroïque ... Mais teinté d'un petit peu de Sublime avec cette Belle déclaration...
Une mort bien réussie ! Bravo !

Honnêtement, je préfère 1000 fois un William mort qu'un William rejeté comme celui de la fin de l'épisode 95.
Et je ne souhaite même pas une fin heureuse à Ulrich et Yumi ! NA !


Pour l'épilogue, je te laisse voir !
Si il est bourré de nostalgisme, je vais adoré ... (Mais attention, chui exigent en terme de Nostalgisme !)





Je conclus en disant que ton style s'est améliorer. On sent que c'est ta première fanfic et on sent tout autant que tu acquérissais une sorte d'expérience à force d'écrire les Chapitres.
Pour anecdotes sur Mwa-Même, je n'ai jamais publié ma première fic (faut aussi dire que même si je l'ai fini dans ma tête, je ne l'ai jamais achevée sur papier). Ainsi, mon style d'écriture n'a jamais réellement évolué. Je trouve ça très intéressant d'avoir pu voir ton style progresser Smile !

Ma Foi.
Tu es adepte de fic plutôt longue, je ne sais pas si tu trouveras l'inspiration pour une autre, mais quoiqu'il en soit, merci pour ta fic et bonne chance pour la fic. J'espère que tu resteras sur le forum.
En fait, j'te donne pas l'choix, fwahaha Twisted Evil
_________________
http://img.codelyoko.fr/upload/files/1197977355_142.png

Les fleurs naissent, puis se fânent. Les étoiles brillent puis s'éteignent. Ainsi, la galaxie et notre Univers tout entier seront, un jour, amenés à disparaître...
A côté, la vie d'un homme ne représente qu'un éphémère battement de cils... Durant ce temps, l'homme naît et grandit, il s'amuse et se bat, il aime et déteste, il est heureux, puis triste... Tout ça, en un très court instant...
Avant de tomber dans un éternel sommeil qu'est la Mort...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Ankou MessagePosté le: Ven 04 Jan 2008 20:24   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 21 Nov 2007
Messages: 85
Alors, ça fait quelques jours que j'ai pas poster... Et déjà, Merci beaucoup pour tout vos commentaires ! Cela m'a fait très plaisir ! Bon je poste de moins en moins, j'ai des emplois du temps de plus en plus difficile pour gérer le reste, ( et c'est pas avec la reprise des cours qui est pour bientôt que ça va s'arranger ), donc si je suis absent durant un moment, pas de panique, je reviendrais Very Happy !

Pour répondre brièvement à quelques problêmes ou questions...


" Les retrouvailles entre Hopper et sa fille sont rapidement brossées " : Oui, mais comme tu l'as dit, Shaka, glisser tout ça entre toutes les scènes d'actions n'aurait pas été simple... Mais il est vrai que j'aurais pu approfondir, maintenant je le regrette, tant pis... Je ne vais pas revenir sur une FanFic bouclée ! ( Enfin, je compte pas l'épilogue qui sortira peut être dans le mois )

Pour la maturité trop rapidement acquise par certains héros...
: Alors... Pour Jérémie, certes, j'ai mal dosé pendant toute la fic, et j'en ai donc oublié de le faire évoluer au cours de l'aventure, ce qui donne ce soudain changement... Et puis une des choses a laquelle je n'avais pas refléchis avant de me lancer dans le chapitre ( car même si au cours du temps j'avais pas mal d'idées, je me lançais tout de même un peu à l'aveuglette ), c'était le côté Jérémie... Donc je me suis dis : " j'improviserais "... Partiellement raté... Dommage...

Quand à Ulrich il a pas tant évolué que ça... Enfin, si, mais pour sa part c'est en mal et en bien... Et on sait qu'on penche plus facilement du mauvais côté ! On sait qu'il est jaloux, maladivement jaloux, donc j'ai aussi joué sur ça par rapport à William... Pour le fait qu'ile st pardonné à Yumi et tout, la seule raison est qu'il l'aime plus que tout et qu'il ne veut pas la perdre... J'ai aussi joué sur ça !

Pareil pour Odd, son amour le change à une vitesse incroyable... ( Je suis d'accord avec toi, Shaka... Un changement radical chez l'être humain n'existe pas réellement... Mais si il y a quelque chose qui puisse rapidement faire évoluer, c'est tout de même l'amour... )

" La mort d'un héros est une joie... " Oui et non... ! J'avoue que j'ai beaucoup hésité à faire mourir quelqu'un d'autre, notament Aelita... La gardienne de Lyoko, vaincue dans l'ultime assaut pour vaincre ce qu'elle doit combattre par sa mission, ça aurait été beau... Mais William. Dans la dernière saison, il est tellement dévalorisé que je voulais lui donner une place noble, et une fin... Heureuse ? Mourir plutôt que d'être rejeté, effectivement, c'est préférable. De plus que l'amour entre Yumi et Ulrich était bouclé.

Oui, j'ai évolué tout au long de la Fan fic... D'ailleurs j'ai eu l'idée de la refaire intégralement, afin qu'elle soit encore mieux... Mais au fond, pourquoi ?... Pourquoi ne pas laisser cette évolution tel qu'elle apaprait dans sa première version ? Donc, je décide d'en rester là ! ( Oui oui, a part l'épilogue, mais je l'écrirais quand j'aurais le temps ! Et l'inspiration évidemment ! ). Ce n'est pas la première chose que j'écris, je suis déjà l'auteur de deux romans, dont un publié ( l'autre viendra dans l'année... Oui, ça sert d'avoir un père possèdant une petite maison d'edition Smile ). Mais la c'était la première fois que j'écrivais quelque chose dont je devais respecter les caractères déjà donnés, respecter un univers fabuleux qu'est Code Lyoko... Donc voila, j'étais au début, inexpérimenté la dedans ! Autrement, si vous le voulez, je peux poster la première dans son intégralité sur le forum... C'est la toute première fois ou j'ai projeté d'écrire sérieusement... Le résultat est spécial, j'ai retouché quelques trucs, et ça parle d'une histoire mélangeant policier ( je n'aime pas trop ça d'habitude, mais bon... ) et fantastique... Et à prendre au second degré ! Bref, je m'écarte du sujet...

J'ai corrigé quelques fautes sur la totalité de ma fan fic et il y en a pour lesquelles j'avais envie de me tirer une balle dans la tête... ( Youpi, j'aurais un point commun avec Kurt Cobain ! ), et j'ai publié ma fan fic recorrigée ( juste au niveau faute orthographique et grammaticale, rien d'autre ) et envoyer sur le site, mais elle n'a toujours pas été validée.

Voila voila, beaucoup de blabla, peut être une autre fan fic verra le jour... Je sais pas, il me faudrai une idée... Mais si je fais des petites fan fics je sens que ça va être tragédie sur tragédie... La mort, le desespoir, tout ça !... ( Tiens, aurais-je un léger point commun avec Shaka ?... Nooon ! )

Bonne soirée à tous
Razz
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
kryssie MessagePosté le: Ven 04 Jan 2008 20:41   Sujet du message: Répondre en citant  
Invité



J'ai atte de lire l'épilogue !!!Et, je croi que si, Shaka a déteint sur toi. mdr.Mais j'adore quand méme ses fan fic, alors si tu veu en faire des comme celle la, je t'encourage volontier!!! Wink
Revenir en haut de page
 
Shaka MessagePosté le: Mer 09 Jan 2008 19:20   Sujet du message: Répondre en citant  
[Administrateur]


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 3913
Localisation: Sur une colline, près des étoiles
Bonne chance pour l'épilogue en tout cas ^^
Pour le site, je l'ai validée récemment (j'avais pommé le lien et pis, aller dans l'espace fanfic et trier ce qu'on m'envoie, ca me fout des nausées ...)

Euh, sinon, pour ton roman déja publié, tu saurais me faire un petit MP avec auteur/Titre/maison d'édition ? Mr. Green
_________________
http://img.codelyoko.fr/upload/files/1197977355_142.png

Les fleurs naissent, puis se fânent. Les étoiles brillent puis s'éteignent. Ainsi, la galaxie et notre Univers tout entier seront, un jour, amenés à disparaître...
A côté, la vie d'un homme ne représente qu'un éphémère battement de cils... Durant ce temps, l'homme naît et grandit, il s'amuse et se bat, il aime et déteste, il est heureux, puis triste... Tout ça, en un très court instant...
Avant de tomber dans un éternel sommeil qu'est la Mort...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 4 sur 5
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1034s (PHP: 69% - SQL: 31%) - Requêtes SQL effectuées : 17