CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
[Créations] Notre Communauté n'a pas perdu s...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X, 8 ans et plus!
[Code Lyoko] Usine Renault : Un peu d'...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X: Trailer
[Code Lyoko] Reboot : The Guardian Code
[Code Lyoko] Décès de Carlo de Boutiny
[Site] IFSCL 3.5.0 sortie
[Site] 10 ans plus tard... Les scripts ...
[IFSCL] IFSCL 3.5.0: Trailer
 
 Derniers topics  
[Fanfic] Le risque d'être soi
[Fanfic] Code Alpha 2.0 - Rainy Days ...
[Jeu Vidéo Code Lyoko] IFSCL
Comment imagineriez votre véhicule da...
[Fanfic] Un exil forcé
ost de l'épisode 22
Code lyoko sur minecraft
Repentir.
Problème avec le Kolossus Launcher
Les Chronicles... enfin traduites !
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Overpowered [Terminée]

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 3 sur 7

Aller à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Gared MessagePosté le: Ven 03 Sep 2010 20:40   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 22 Jan 2009
Messages: 61
http://www.youtube.com/watch?v=3zvptq5A2H4
Salade gourmande ! Mr. Green

Sinon, je compte pas faire un gros commentaire (en fait, j'fais jutse que passer, mais chut). C'est bête que tu n'est pas fait faire des gaffes a Sissi lors de sa virtualisation, 'fin bon....
Après, toujours une syntaxe correcte, je rigole... parfaite !
Je te promets un commentaire digne de ce nom dès le prochain épisode (pour le week-end quoi, parce que rien qu'a voir mon emploi du temps...)
!

_________________
http://imageshack.us/a/img818/3944/a41e.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nelbsia MessagePosté le: Ven 03 Sep 2010 21:29   Sujet du message: Répondre en citant  
Pokémon Master


Inscrit le: 26 Mai 2010
Messages: 207
Localisation: Dans les bras de la Mort
Chapitre VI :
"Jour 333"
(épisode #101)


- Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 333.
Cela fait maintenant un an que nous luttons contre X.A.N.A., et cette vidéo pourrait bien être la dernière. D’après les écrans radar, X.A.N.A. s’apprête à lancer une attaque massive contre l’usine, et les défenses restantes ne tiendront pas.
Nous nous lançons donc à l’assaut du Cinquième Territoire pour récupérer les codes sources du programme de retour vers le passé.

- A qui tu parles ? l’interrompt Hiroki.
- Personne, répond Hervé. Descendez aux scanners, vous plongez immédiatement.
- On y va, conclut Nicolas en empruntant l’échelle.

Milly serre une dernière fois son ours en peluche avant d’entrer dans un scanner.
- On est en place Hervé, déclare Hiroki.
- Transfert Hiroki. Transfert Milly. Transfert Tamiya. Scanner Hiroki. Scanner Milly. Scanner Tamiya. Virtualisation.
- Deuxième vague en place, annonce Nicolas en entrant dans un scanner à son tour.
- Transfert Nicolas. Transfert Johnny. Scanner Nicolas. Scanner Johnny. Virtualisation.



Comme à leur habitude, les Lyoko-guerriers sont accueillis sur Lyoko par une horde de Kankrelats qui pullulent désormais sur les quatre principaux territoires de Lyoko.
- Ne perdez aucun point de vie ici, leur recommande Hervé. Vous en aurez besoin sur le Cinquième Territoire.
- T’inquiète pas, le rassure Tamiya.

D’un revers de la main, elle enveloppe d’énergie chacun de ses camarades, leur permettant d’absorber les quelques dégâts que leur infligent les rares tirs qu’ils encaissent.

Pressés de passer à la partie importante de la mission, les Lyoko-guerriers déchainent leurs pouvoirs destructeurs sur les Kankrelats pour ne leur laisser aucune chance.

Hiroki les pourfend à l’aide de sa Tri-lame, Johnny leur envoie des rayons oculaires, Nicolas les lacère avec son Grappin-laser, Tamiya paralyse ceux qui s’approchent trop et Milly les repousse avec des anneaux d’énergie.

Malgré leur nombre, les Kankrelats sont rapidement exterminés.

Un Mégatank arrive en renfort mais Johnny ouvre une faille dans le sol et le Mégatank tombe dedans.

- Bon travail, observe Hervé. Dirigez-vous vers l’ouest pour rejoindre le bord du territoire, je vous envoie le transporteur.



En arrivant à destination, chacun d’entre eux frissonne en se remémorant la seule fois où ils ont tenté une excursion sur le Cinquième Territoire, triste aventure qui s’était achevée par la disparition d’un membre de leur équipe.

Hervé donne ses dernières recommandations :
- Mes amis, les choses sérieuses commencent ici. Préparez-vous à courir, vous devez à tout prix atteindre le terminal des archives pour y récupérer les codes sources du programme du retour vers le passé. J’ignore tout des défenses que X.A.N.A. a pu établir pour empêcher les intrus d’accéder au terminal, mais attendez-vous au pire. Si l’un d’entre vous devait disparaître en cours de route, ne vous arrêtez pas. Est-ce que c’est bien compris ?

- Affirmatif, répond Nicolas en utilisant son pouvoir pour augmenter le nombre total de points de vie de ses alliés.
- Empruntez le couloir devant vous pour rejoindre le centre du territoire, conclut Hervé.
Hiroki passe devant :
- C’est parti !



Hiroki, Johnny, Nicolas, Milly et Tamiya s’élancent donc dans le couloir, tous les sens en alerte.
- Continuez tout droit pour le moment, leur indique Hervé. Je vous préviendrai lorsqu’il faudra changer de direction.

Johnny remarque de larges cavités dans les parois du couloir :
- On n’est venus ici qu’une seule fois, pourtant je suis certain que l’endroit a été modifié.
- Moi tout ce dont je me souviens, répond Milly, c’est des murs qui…
Mais un grondement saccadé l’interrompt.
- Ça y est, ça commence, déclare Nicolas.
- Oui, les murs se referment sur notre passage, confirme Hiroki. Continuez à courir !

Il se concentre pour augmenter la vitesse de course de tout son groupe.
Hervé les prévient :
- Mon écran radar indique également l’apparition de Rampants de part et d’autre du couloir. A mon avis, X.A.N.A. va tenter de vous ralentir pour que vous soyez écrasés par les murs, quitte à ce que ses monstres soient écrasés avec vous.
- Si X.A.N.A. est prêt à sacrifier ses monstres, reprend Johnny, ça veut dire qu’il a quelque chose à protéger. Probablement ce que nous sommes venus chercher.

- Ça veut dire aussi qu’on va rapidement devoir se battre, précise Nicolas en sortant son arme.
- Avec les murs qui se referment, poursuit Tamiya, il vaudrait mieux atteindre la sortie du couloir avant de… AH !
Un Rampant derrière elle l’a attrapée par la jambe avec sa langue et commence à la trainer vers l’arrière.
Milly se retourne :
- Tamiya !!

Ils font demi-tour et commencent à tirer sur les Rampants.
- Qu’est-ce qui se passe !? interroge Hervé. Pourquoi vous vous arrêtez !?
- Un Rampant a capturé Tamiya ! répond Hiroki en lançant sa Tri-lame pour tenter de lui couper la langue.

Tamiya utilise son pouvoir pour paralyser son agresseur, mais un deuxième Rampant l’attrape à son tour, puis un troisième.
Ses amis continuent de tirer sur les Rampants de plus en plus nombreux tandis que le bruit des murs se rapproche.

Hervé intervient :
- Vous ne pouvez plus rien pour elle ! Foncez avant que les murs ne vous rattrapent !
- Quoi !? s’exclame Milly.
Nicolas la prend par le bras :
- Hervé a raison, on ne peut pas rester ici plus longtemps.
Hiroki et Johnny approuvent à contrecœur.

Tamiya, submergée par les Rampants, voit ses amis lui tourner le dos et les implore :
- Ne me laissez pas seule…

Johnny s’arrête brusquement, serre le poing puis fait à nouveau demi-tour et se jette sur les Rampants.
- Johnny ! Non ! lui crie Hiroki.
Hervé les alerte :
- Les murs arrivent ! Courez !!
Hiroki, Milly et Nicolas se remettent donc à courir.

Johnny parvient à libérer Tamiya et à repousser les Rampants, puis Tamiya les paralyse.
Sentant que la fermeture des murs ne peut plus être évitée, Johnny serre Tamiya contre lui :
- Désolé, j’aurais voulu intervenir plus tôt…
Les murs se referment sur eux, leurs cartes disparaissent de l’écran de Hervé.

Les larmes aux yeux, Milly demande :
- Vous croyez que Tamiya et Johnny sont… ?
- Prenez la prochaine sortie à droite, déclare Hervé. Vous arriverez bientôt dans une grande salle où il vous faudra activer un interrupteur afin d’accéder au terminal des archives.
- Il y aura quoi d’autre dans cette salle ? demande Hiroki.
- On va très vite le savoir, répond Nicolas en apercevant le bout du couloir.

Milly jette un coup d’œil par-dessus son épaule :
- Les murs nous rattrapent !
- Sautez ! s’exclame Hiroki.
Ils bondissent hors du couloir avant que les murs ne se referment, puis ils atterrissent sur une plateforme.

- Ne restez pas sur cette plateforme ! leur crie Hervé pour les prévenir du danger.
Ils sautent donc sur la deuxième plateforme et voient la première plateforme s’écraser contre le plafond de la salle.
La deuxième plateforme s’élève à son tour, ils sautent donc sur la suivante.
Hervé détecte de nombreux points sur son radar :
- Des Rampants arrivent de partout !

Les trois Lyoko-guerriers sautent sur la plateforme d’après, mais des Rampants les y rejoignent. Ils les repoussent tant bien que mal puis sautent sur la plateforme suivante, et celle-ci commence elle aussi à s’élever vers le plafond.

Hervé les presse :
- Allez ! Avancez !
- Impossible ! répond Milly. Toutes les autres plateformes sont recouvertes de Rampants !
Hiroki lève la tête et voit le plafond qui se rapproche :
- Si on reste ici, on va être écrasés !

Nicolas lance le crochet de sa canne-laser et le plante dans le plafond devant lui, formant ainsi un grappin :
- Accrochez-vous à moi !
Hiroki et Milly s’agrippent aux épaules de Nicolas qui saute avant que leur plateforme ne s’écrase contre le plafond.

Ils traversent ainsi la salle, suspendus au grappin de Nicolas en survolant les dizaines de Rampants qui leur tirent dessus.

Tandis que Milly bloque les tirs des Rampants avec ses anneaux d’énergie, Hiroki saisit sa Tri-lame puis saute en direction de l’interrupteur.
Il plante sa Tri-lame dans le mur pour stopper sa chute et actionne l’interrupteur qui ouvre alors un large passage vers un autre couloir.

- Bien joué ! les félicite Hervé. Foncez dans ce couloir !
Nicolas et Milly sautent à leur tour pour rejoindre Hiroki, puis ils s’engouffrent tous les trois dans le couloir.

- Est-ce que les murs vont se refermer ? s’inquiète Milly.
- Je ne crois pas, répond Hervé. L’interrupteur a mis fin au processus de fermeture des murs. Par contre, les Rampants vous poursuivent.
- Dis-nous plutôt ce qui nous attend au bout de ce couloir, reprend Hiroki.

Hervé consulte son radar :
- Le terminal n’est plus très loin, mais y a une dernière salle à traverser et ça m’étonnerait qu’elle soit vide.
- Nous y sommes, annonce Nicolas.
- Cette salle est très grande, observe Milly.
- Restez sur vos gardes, conseille Hervé.
Hiroki aperçoit la sortie vers le fond de la salle :
- Pas de temps à perdre, allons-y !

Ils se remettent à courir et arrivent au milieu de la salle mais des Rampants apparaissent et des Mantas arrivent par les cavités en hauteur.
Les trois Lyoko-guerriers reculent en évitant les tirs, mais les Rampants de la salle précédente arrivent derrière eux pour leur couper toute retraite.

- Le terminal des archives est juste au bout du couloir après cette salle ! Leur indique Hervé.
- Milly, fonce vers la sortie ! lui ordonne Hiroki. Nous, on s’occupe des monstres !

Milly hésite en voyant tous les monstres autour d’eux.
Hiroki bloque les tirs avec sa Tri-lame pour protéger Milly.
- Vas-y ! On te couvre !
Nicolas lance le crochet de sa canne-laser et le plante dans une Manta puis rabat celle-ci sur les Rampants situés devant lui, dégageant ainsi le passage vers la sortie.
Milly saisit l’occasion et court dans le couloir.

Elle arrive bientôt à une passerelle qu’elle traverse pour rejoindre le terminal des archives.
- J’y suis, Hervé ! annonce-t-elle.
- Fais vite, lui répond Hervé. Les autres ne tiendront pas longtemps.

Milly pose sa main sur l’écran mais un message d’erreur apparait :
- « Accès refusé » !?
- C’est normal, explique Hervé. C’est le même système que pour entrer dans les tours. Prends l’apparence de Taelia, ça devrait débloquer la situation.

Milly utilise donc son pouvoir de métamorphose pour prendre la forme de Taelia puis pose à nouveau sa main sur l’écran qui finit par lui autoriser l’accès.
- Ça marche ! observe-t-elle en reprenant sa forme normale. J’ai accès aux données !
- Parfait ! conclut Hervé. Essaye de récolter toutes les données que tu trouves concernant le retour vers le passé puis envoie-les moi !



Pendant ce temps, dans la grande salle, Hiroki et Nicolas luttent pour empêcher les monstres d’emprunter le couloir de sortie qui leur permettait de rejoindre Milly.
Mais à chaque fois qu’un monstre est détruit, d’autres monstres arrivent en renfort.



Soudain, une explosion secoue l’usine.
Hervé informe ses camarades :
- Le bouclier de protection de l’usine vient de céder, il ne reste plus que les tourelles de défense secondaires. Le temps nous est compté.

Milly, toujours occupée à récolter des données, est interrompue par un rayon laser.
Elle relève la tête et s’aperçoit que quatre Mantas arrivent par les airs.
- J’ai besoin d’aide ! signale Milly en bloquant les tirs avec ses anneaux d’énergie.

Nicolas fait signe à Hiroki d’y aller, celui-ci augmente donc sa vitesse de course pour atteindre la sortie et porter secours à Milly, laissant Nicolas seul face à tous les monstres dans la grande salle.

Rapidement, Nicolas se fait désarmer et détruit encore quelques monstres à mains nues avant de se faire inévitablement submerger par leur nombre.

Hervé observe tristement la carte de Nicolas qui disparait, puis une nouvelle explosion frappe l’usine.
- Milly, on n’a plus le temps, envoie-moi les données que tu as déjà récoltées, et prions pour que ce que nous cherchons s’y trouve !

Milly relâche ses anneaux d’énergie malgré les Mantas de plus en plus nombreuses autour d’elle et s’empresse d’envoyer les données à Hervé, mais les tirs la dévirtualisent avant qu’elle n’ait pu valider l’envoi.

- Non !! C’est pas vrai !! s’écrie Hervé en voyant la carte de Milly disparaître.
- J’arrive ! reprend Hiroki, poursuivi par des Rampants dans le couloir.
- Hiroki ! s’exclame Hervé qui voit en lui leur dernière chance. Tu dois appuyer sur l’écran pour valider l’envoi ! Tu n’as pas le droit d’échouer !
- T’inquiète, répond Hiroki déterminé.

Il arrive à la passerelle, les Mantas font pleuvoir les tirs sur lui, il parvient à tous les esquiver en sautant puis atteint le terminal pour enfin appuyer sur l’écran et valider l’envoi des données.
- Mission accomplie, déclare Hiroki avant d’encaisser un ultime tir de Manta qui lui retire ses derniers points de vie.

Hervé lui murmure :
- Ta sœur serait fière de toi, Hiroki…
Hiroki sourit, verse une larme, puis disparait.



Hervé s’aperçoit qu’il est complètement seul désormais, ce qui lui donne brusquement le vertige mais de nouvelles explosions lui font retrouver ses esprits.

Il lance une procédure d’analyse sur les données recueillies par Milly et y trouve les codes sources du programme de retour vers le passé.

Il s’empresse donc de compléter son nouveau programme puis lance un compte à rebours de ce programme couplé à l’autodestruction de l’usine.

Il grave ensuite rapidement son journal vidéo sur un DVD qu’il range dans la boite spéciale qu’il a conçue, met celle-ci dans sa poche puis descend à la salle des scanners et entre dans un scanner avant que la porte ne se referme.



Soudain, il entend des pas qui se rapprochent. Des pas lourds et terrifiants qui lui font comprendre qu’un deuxième individu vient d’entrer dans la salle des scanners.

Voyant les trois scanners fermés, l’intrus en choisit un au hasard, tend son bras et le détruit.
Il se dirige vers un deuxième scanner.
Hervé retient son souffle.
L’intrus tend à nouveau son bras et détruit ce deuxième scanner.

Hervé regarde sa montre et constate que le compte à rebours qu’il a programmé touche à sa fin.
L’intrus tend finalement son bras vers le dernier scanner, et Hervé déclare froidement :
- Adieu, X.A.N.A..

Puis Hervé est emporté par son programme, tandis que X.A.N.A. détruit le scanner avant qu’une déflagration gigantesque n’anéantisse l’usine, comme Hervé l’avait prévu.



Hervé traverse les couloirs de l’espace-temps grâce à son programme et atterrit environs un an en arrière, dans la chambre de Jeremy.
Il y dépose le boitier spécial qui contient son DVD, puis regarde par la fenêtre et entend même quelques chants d’oiseaux avant de se désintégrer.



* * *



Le soir venu, Jeremy regagne sa chambre et découvre la mystérieuse boite, posée en évidence sur son bureau.
Curieux de savoir de quoi il s’agit, Jeremy ouvre la boite, extrait le DVD qu’elle contenait et insère celui-ci dans son ordinateur.
Hervé apparait alors à l’écran…



"Mon nom est Hervé Pichon. Ceci sera mon journal de bord vidéo.

Il y a quelques semaines, un virus informatique appelé X.A.N.A. a pris le contrôle de la Terre et a presque entièrement détruit tout ce qui se trouvait à sa surface.

Mes amis et moi sommes les seuls survivants à des kilomètres à la ronde : Milly Solovieff, Tamiya Diop, Taelia Leconte, Hiroki Ishiyama, Johnny Bartley, Nicolas Poliakoff, et moi-même : Hervé Pichon.

Nous nous sommes réfugiés dans une usine désaffectée car nous avons découvert qu’elle possède non seulement un système de défense autonome, mais aussi un compartiment de survie avec des réserves d’eau et de nourriture, semblable à un abri antiatomique.

J’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’une base secrète de l’armée, mais en analysant la technologie déployée ici, j’ai rapidement compris que la ou les personnes qui ont conçu le système de défense de cette usine l’ont fait dans le but de survivre à une potentielle attaque de X.A.N.A. comme celle qui nous a frappés le mois dernier.

En explorant un peu plus le secteur souterrain de l’usine, nous avons découvert un super-ordinateur et d’étranges modules, ainsi qu’un mode d’emploi expliquant en détail comment envoyer des humains dans un monde virtuel appelé Lyoko.

Là-bas, nous avons rencontré les mêmes monstres que ceux qui ont envahi la Terre, ce qui nous porte à croire que X.A.N.A. proviendrait lui-même de Lyoko.

Dans ce monde virtuel, nous disposons d’armes et de pouvoirs pour nous battre contre les monstres de X.A.N.A. :
Hiroki combat avec une Tri-lame et peut augmenter temporairement sa vitesse de course ainsi que celle de ses alliés,
Johnny tire des rayons avec ses yeux et peut ouvrir une faille dans le décor,
Nicolas se bat à l’aide d’une sorte de canne à pêche laser et peut accroître le nombre de points de vie des membres du groupe,
Taelia lance des Champs de force et peut créer du décor pour se protéger,
Tamiya peut paralyser ses ennemis et poser une enveloppe protectrice sur ses alliés pour absorber une partie des dégâts qu’ils reçoivent,
Milly crée des anneaux d’énergie et peut prendre temporairement l’apparence d’un autre Lyoko-guerrier pour utiliser ses pouvoirs.

En nous aventurant sur Lyoko, nous avons trouvé des tours de contrôle qui permettent à X.A.N.A. de lancer des attaques sur Terre pour percer les défenses de l’usine.

J’ignore pourquoi, mais il se trouve que Taelia est la seule à pouvoir entrer dans ces tours pour les désactiver (ça explique le fait que les monstres s’attaquent à elle en priorité).

Depuis lors, nous nous battons dans l’espoir de vaincre X.A.N.A. et de libérer la Terre.

Nous trouverons bien un moyen."



"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 58.

J’ai enfin localisé un satellite épargné par X.A.N.A..

Une lueur d’espoir suspendue dans le ciel.

J’espère qu’il me permettra d’entrer en contact avec d’autres humains avant que X.A.N.A. ne le découvre à son tour."



"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 61.

Le satellite a finalement été détruit.

X.A.N.A. a dû intercepter le message que j’émettais.

Si par chance il y avait d’autres survivants quelque part dans le monde,
nous ne pourrions même pas le savoir."



"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 109.

En fouillant dans l’ordinateur, j’ai découvert que d’autres personnes ont combattu X.A.N.A. avant qu’il ne s’échappe du monde virtuel :
Jeremy Belpois, Ulrich Stern, Odd Della Robbia, William Dunbar, Naxxya Warven, Elisabeth Delmas et Yumi Ishiyama, la sœur d’Hiroki.

J’espère en apprendre plus sur la façon dont ils ont combattu X.A.N.A. et comment celui-ci s’est échappé."



"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 129.

J’ignore toujours comment X.A.N.A. s’est échappé de Lyoko mais vu la vitesse à laquelle les évènements se sont précipités, il a dû tendre un piège à nos prédécesseurs dans le but de se débarrasser d’eux avant de venir sur Terre.

A part ça, j’ai trouvé les traces d’un programme appelé « Retour vers le passé », mais X.A.N.A. l’a rendu inutilisable, à moins de trouver les codes sources du programme…"



"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 160.

Après tout le temps qu’on a passé à désactiver les tours sur les quatre territoires de Lyoko, j’ai du mal à croire qu’on vient seulement de découvrir l’existence d’un cinquième territoire.

La fiche descriptive de ce lieu semble incomplète, mais on sait au moins comment s’y rendre, quels monstres on risque d’y rencontrer, et surtout : on connait l’emplacement d’un terminal d’accès aux archives.

C’est très certainement là-bas que nous trouverons les codes sources du programme de retour vers le passé, et c’est pourquoi nous comptons y faire un tour dès demain."



"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 161.

Cette excursion sur le Cinquième Territoire fut un désastre.

Nous n’étions pas assez préparés, la découverte de l’existence du terminal nous a rendus trop impatients.

Nous avons parcouru le premier couloir sans problèmes, mais X.A.N.A. a lancé une attaque contre l’usine.

Il fallait donc faire demi-tour pour aller désactiver la tour, et c’est à ce moment là que les murs se sont refermés.

Nous avons fini par trouver un autre chemin pour retourner à l’entrée du Cinquième Territoire, mais Taelia y est restée…

Par chance, le pouvoir de métamorphose de Milly lui a permis d’entrer dans la tour en prenant l’apparence de Taelia, et nous avons donc pu la désactiver.

Mais sur Terre, X.A.N.A. a réussi à détruire une des tourelles de défense de l’usine car nous avons perdu beaucoup de temps pour désactiver la tour.

Au final, nous avons surtout perdu une amie…"



"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 207.

J’ai étudié les scripts partiels du programme de retour vers le passé.

Apparemment, il permettait de faire reculer le temps, mais seulement de quelques heures, quelques jours tout au plus.

Pour nous, c’est donc inutile.

Il faudrait faire reculer le temps de plusieurs mois pour empêcher X.A.N.A. de s’échapper, mais même avec les codes sources, nous n’aurions pas assez d’énergie pour accomplir un tel exploit."



"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 251.

Aujourd’hui, nous avons fêté une sorte d’anniversaire.

En effet, ça fait déjà un mois que Milly et Hiroki sortent ensemble.

Il est clair que l’aventure que nous vivons nous a beaucoup rapprochés les uns des autres, mais je pense vraiment que Milly et Hiroki étaient faits l’un pour l’autre.

C’est dommage qu’il faille attendre de se trouver dans une situation aussi critique que la nôtre pour s’avouer ses sentiments.

D’ailleurs, Johnny et Tamiya ne l’ont toujours pas fait, et j’avoue que leur timidité l’un envers l’autre est amusante à observer.

Nicolas, lui, souffre toujours depuis la disparition de Taelia.

J’imagine aisément les remords qui le tourmentent de ne pas avoir osé parler à Taelia quand il en était encore temps.

Moi-même, j’étais assez intéressé par une fille de ma classe, et personne n’a jamais rien su des sentiments que j’avais pour elle.

Enfin, j’avais fini par oser lui demander de m’accompagner à la fête de fin d’année, mais malheureusement, X.A.N.A. avait choisi ce jour pour envahir la Terre.

J’aurais aimé qu’elle fasse partie de notre groupe de survivants."



"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 295.

J’ai modifié les anciens scripts du programme de retour vers le passé.

En théorie, il ne permettrait plus de faire remonter le temps, mais d’envoyer une personne dans le passé, ce qui nécessite beaucoup moins d’énergie.

Ceci dit, il nous faut toujours les codes sources du programme."



"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 323.

Je me suis aperçu que le programme de « voyage vers le passé » que j’ai mis au point ne garantit pas la conservation de l’ensemble des structures moléculaires.

En clair, si on envoie une personne dans le passé à l’aide de ce programme, elle se désintègrera après quelques secondes.

J’ai donc fabriqué une boite spéciale dont le contenu devrait tenir plus longtemps avant de se désintégrer.

Juste assez de place pour un CD ou un DVD."



"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 329.

Aujourd’hui, nous avons mis trop de temps à désactiver la tour de Lyoko, ce qui a permis à X.A.N.A. de détruire la dernière tourelle de défense de l’usine.

Seuls le bouclier magnétique et les tourelles secondaires nous protègent à présent, mais plus pour très longtemps…

Quand je dors, il m’arrive parfois de revoir ce jour où tout a basculé…

Des créatures de cauchemars se matérialisaient par dizaines, détruisant tout sur leur passage…

Les gens hurlaient et couraient partout…

En voyant cette usine épargnée par les dégâts, j’ai décidé de m’y réfugier.

Nous sommes sept à l’avoir fait, et ce jour-là, nous avons survécu.

Mais nous allons probablement mourir ici.

J’espérais ne pas pleurer devant ma caméra, mais il y a des soirs où sincèrement, c’est difficile…"



"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 333.

Cela fait maintenant un an que nous luttons contre X.A.N.A., et cette vidéo pourrait bien être la dernière.

D’après les écrans radar, X.A.N.A. s’apprête à lancer une attaque massive contre l’usine, et les défenses restantes ne tiendront pas.

Nous nous lançons donc à l’assaut du Cinquième Territoire pour récupérer les codes sources du programme de retour vers le passé."

- A qui tu parles ? demande Hiroki en arrière-plan.
- Personne, répond Hervé. Descendez aux scanners, vous plongez immédiatement.

Hervé s’apprête à éteindre sa caméra, et déclare finalement :
- Jeremy, si tu vois cette vidéo, ça veut dire qu’on a réussi.


Dernière édition par Nelbsia le Ven 29 Oct 2010 14:32; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
*Odd Della Robbia* MessagePosté le: Ven 03 Sep 2010 22:22   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 14 Sep 2008
Messages: 1320
Localisation: Sur le territoire Banquise entrain de faire de l'overboard
euh, une explication s'impose sur ce que tu raconte.

Je pige rien du tout, on passe de bienvenue dans la bande sissi, a tout le monde est mort, xana a envahit la terre, hervé est au commande et toute les infos accumulé par les LG en 3ans ont disparu.

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/431875signature.png

http://img11.hostingpics.net/pics/400268userbar.gif
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nelbsia MessagePosté le: Ven 03 Sep 2010 23:35   Sujet du message: Répondre en citant  
Pokémon Master


Inscrit le: 26 Mai 2010
Messages: 207
Localisation: Dans les bras de la Mort
*Odd Della Robbia* : "euh, une explication s'impose sur ce que tu raconte."

>> Pourtant, une fois comprise, l'histoire est assez simple. Donc c'est moi qui l'ai mal racontée.


Il s'agit clairement d'un chapitre à part, dans lequel on se projette environs 1 an dans le futur (par rapport à la fin du chapitre précédent).


Pour tenter de clarifier :

Spoiler






Ce chapitre est donc une simple boucle temporelle.

Je comprends qu'en lisant rapidement, le lecteur ait du mal à saisir ce qui se passe (surtout sans transition entre les chapitres 5 et 6),

Pourtant, j'ai tenté de faire en sorte que si le lecteur lit bien ce chapitre 6 dans le détail et en entier, il comprenne la boucle temporelle (malgré les zones d'ombres qui ne seront dévoilées que plus tard).



J'aimerais donc recevoir l'avis d'autres lecteurs pour me dire si l'histoire était compréhensible (à condition de s'accrocher), ou bien pour me dire ce qu'ils n'ont pas compris (incohérences, etc.).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Aursim MessagePosté le: Sam 04 Sep 2010 01:08   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 13 Juin 2010
Messages: 112
Localisation: Quelque-part sur le Mundus Magicus
Salut Nelbsia! Sache que si je ne commente ta fic que seulement maintenant, c'est parce que je suis trop occupé à en lire une dixaine d'autres en parallèles.

Je ne répéterais pas ce que tout les autres ont écrit sur ces cinq derniers chapitres, ce serait ce répéter inutilement ^^;

Mais puisque tu parle d'incohérences, j'ai une question: Comment Hervé fait-il pour remonter le temps sans que tout le monde soit mort si le retour vers le passé ne peut pas ramener les morts à la vie ? (du mois, c'est ce qu'il me semble avoir comprit en suivant le DA), sauf si tu me dit qu'au bout d'un an, Hervé a réussi à améliorer le programme...

M'enfin bon... Continue comme ça tu ira loin Wink

PS: je vois que Jérémie a une tenue virtuelle sur ton image... Va t-il finalement avoir le courage d'aller sur Lyoko ?

EDIT: Merci pour la réponce Very Happy , je comprend mieux à présent.
_________________

"Celui qui ne connaît pas l'amour, est incapable d'atteindre la force véritable."


Dernière édition par Aursim le Sam 04 Sep 2010 09:27; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nelbsia MessagePosté le: Sam 04 Sep 2010 01:28   Sujet du message: Répondre en citant  
Pokémon Master


Inscrit le: 26 Mai 2010
Messages: 207
Localisation: Dans les bras de la Mort
Bonjour à toi Aurism, et merci pour ton commentaire.

"Comment Hervé fait-il pour remonter le temps sans que tout le monde soit mort si le retour vers le passé ne peut pas ramener les morts à la vie ?"

>> Hervé ignore que le programme de Retour vers le passé ne peut pas ramener les morts à la vie.

Cependant, dans ce chapitre, il est expliqué qu'Hervé s'aperçoit que le Retour vers le passé ne permettait de faire reculer le temps que de quelques heures voire quelques jour, et que pour le faire reculer de plusieurs mois il leur faudrait une quantité d'énergie trop importante.

C'est pourquoi il modifie le programme pour lui permettre non pas de faire reculer le temps, mais d'envoyer quelqu'un dans le passé (ce qui n'est pas tout à fait la même chose, il est important de saisir la nuance), dans le but de nécessiter moins d'énergie.

Par exemple, avec le Retour vers le passé, les héros reviennent exactement où ils étaient comme si rien ne s'était passé (ils gardent juste leurs souvenirs de ce qui se serait passé après).
Alors qu'avec le Voyage vers le passé, la personne est comme un "intrus" dans le passé. Elle peut notamment croiser son double de l'époque où elle atterrit.
(C'est en partie ce qui justifie qu'au bout d'un moment, la personne qui vient du futur se désintègre).

En conclusion, Hervé n'améliore pas vraiment le Retour vers le passé mais le modifie en un programme un peu différent pour répondre à ses besoins (à savoir nécessiter moins d'énergie pour pouvoir reculer d'une année d'un coup, et pouvoir envoyer un message aux gens du passé).



"PS: je vois que Jérémie a une tenue virtuelle sur ton image... Va t-il finalement avoir le courage d'aller sur Lyoko ?"

>> Vous allez très vite le savoir, car Overpowered ne comporte que 10 chapitres.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Lucia MessagePosté le: Sam 04 Sep 2010 12:01   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 29 Aoû 2010
Messages: 8
Localisation: Un peu plus à droite
Bonjour à toi ! ^^

Je viens tout juste de finir de dévorer les 3 pages de lecture du topic, et je vais donc essayer de tout résumer, même si comme j'ai un peu commencé hier soir y a deux trois détails que je pourrais zapper, désolé d'avance >_<

Déjà, bravo pour l'écriture, autant orthographique, grammaire ou de style. Je n'ai vu que très peu (voir aucune) fautes dans les chapitres, ce qui est quand même à noter. C'est quelque chose que j'aime beaucoup quand l'auteur prend la peine de faire attention à ce genre de détail. Faut avouer qu'un texte bourré de fautes ça donne quand même mal aux yeux et pas envie de lire. Chapeau donc déjà pour ce premier point.

Question style, j'aime beaucoup le tient. Tu atteint un équilibre très satisfaisant entre les dialogues, les passage d'action, et les descriptions, qui évite donc qu'on ne commence à s'ennuyer en passant une demi-heure à lire la description d'un petit déjeuner =D

Concernant le scénario : c'est hyper bien ficelé quand même !
Je commence à mettre dans ma tête quelques éléments en place, d'ailleurs le dernier chapitre m'y a quand même bien aidée (j'y reviendrai plus tard). Le caractère des personnages est très bien respecté (Ulrich et son caractère de cochon... =D), et chaque chapitre-épisode respecte bien l'ambiance : Une "mini-histoire" dans une plus grande.
D'ailleurs j'dois avouer que j'ai a-do-ré "yumi dans tout ses états" xD

Pour les personnages et l'équipe en elle-même...
Au niveau des quelques modifications, il n'y a pas vraiment grand chose à dire je pense. Juste peut-être que, je dois l'avouer, la "crinière" d'Odd m'a carrément choquée au début XD Pour l'idée des bracelets c'est pas mal du tout. Mais il y a quelque chose que je n'ai pas compris...

Lorsqu'ils enclenchent leur bracelets, tu parle souvent de "point de vie" comme s'ils étaient sur Lyoko... ça signifie quoi ? Que s'ils n'ont plus de point de vie, les bracelets sont désactivés ? Ou bien c'est une autre façon de dire qu'ils mourront ?

Pour le fait de comparer l'équipe à une équipe de RPG (si j'ai compris correctement =D), c'est une bonne idée ! Je dois avouer que je n'y aurait jamais pensé moi-même. De même que l'idée d'un "soigneur" dans l'équipe est très bien pensée =)

Quant à Naxxya, je dois t'avouer qu'au début j'ai eut peur que ce ne soit une Mary-Sue, mais tu as su la faire comme un personnage normal, sans lui donner trop d'importance ou trop peu. Je continue tout de même à me demander ce qu'elle cache cette demoiselle^^

Sinon, dernière petite note, personnellement j'ai très bien compris le chapitre 6, il ne m'a pas posé tant que ça de problème. J'ai été totalement perdue au tout début du chapitre, mais j'ai finit par remettre les éléments en place ^^ Donc pour moi en tout cas, tu as très bien mis ça en place =)

Je pense que j'ai à peu près finit... J'espère ne rien avoir omis xD
Ah oui, si ! ... Tu dessine très bien ^___^

Voilà... bref, vivement la suiteuh ! <3
_________________
http://i30.servimg.com/u/f30/11/50/87/24/yumide10.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
Leana MessagePosté le: Sam 04 Sep 2010 12:36   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 09 Aoû 2010
Messages: 183
Hey!!! Salut!!! Ben oui c'est moi, toujours à la bourre, hein!! Désolée!!

Comme promis, mon com', comme ça (plus de blagues débiles sur le "com", promis, c'est pas mon fort en plus) tu peux poster quand tu veux et puis faut bien que je commente!! Au fait merci encore ( Tu sais de quoi je parle)!!

Que 10 chap, oh... De toute façon, tu nous auras fait rêver avec celle-là, alors peut-être qu'on aura le droit à plus, qui sait? Une nouvelle fic? Une suite? Personne ne peut lire l'avenir...


Chap 5: Bon alors, l'intégration de Sissi, on s'y attendait à cause de ton image, mais elle a était très bien construite, ils avaient besoin d'elle donc...Sa réaction était on ne peut plus normale, mais bon Ulrich n'a jamais était à elle donc bon!! Hum? Que dire d'autre? Je pense percevoir un peu de romance entre Sissi et Willy, il a eut des propos qui, ben, mettent la puce à l'oreille! Qaund je pense que Sissi se plaint de la couleur du bracelet, franchement, on ne la changera pas!! Pour Naxxya, c'est fait, je sais maintenant avec certitude ( enfin, disons que j'ai moins de doutes, c'est toi l'auteur, il n'y a que toi qui sait en vérité, mais bon...) avec qui elle va finir!! Cool!! Je ne retiens que les petits details vous allez me dire, mais bon, Yumi qui monte avec Ulrich sur l'Overbike, j'aime bien ^^!! Elle ne le fait pas souvent dans la série ( une fois, je crois, 'fin, après, je les ai pas tous détaillés, même si j'aurai était cap de le faire ^^!! 'Suis folle, je vous dit^^!!).



Chap 6: J'ai tout comprit, moi!! De toutes façons, après le premier paragraphe, deux hypothèses apparaissent, soit les lyokoguerriers ont recruté d'autres menbres dans le groupe, même si ben ils étaient déjà pas mal, soit il leur est arrivé quelque chose, avec un penchant pour la seconde hypothèse! Bref! Tu as tout réexpliquer, donc bon! Moi je vais commenter les couples, pour changer ^^ :

- Hiroki et Milly! Ben oui! Bon dieu, c'est des p'tits clonnes de Yumi et Ulrich ( Tel frère, telle soeur!!)!! Ils attendent le dernier moment pour se le dirent! Dommage que ça finisse mal, ils sont tellement mignons tout les deux...

- Jonnhy et Tamiya: On a tous comprit, je pense, à partir du moment où il a fait demi-tour pour la sauver des Rampants, même en s'il savait que c'était une cause perdue...Ils n'en auront jamais profité ( sauf si, dans la passé, comme avec Hiroki et Milly...)


- Nicolas et Taelia, qui rentre dans les tours grâce à sa ressemblance avec Aelita ( a mooins que tu n'ai créer un lien de parenté entre les deux ?): Nicolas n'a jamais su lui dire, elle est morte trop tôt. Il devient moins bête dans cette partie de l'histoire, ça a peut-être un rapport....


-Hervé et " Alorslàj'ensaisriendutout ": Aucune idée de l'identité de la mystérieuse jeune fille, à moins qu'il ne parle de Sissi avant qu'elle ne meurt... Mystère....

Euh, je crois que j'ai fait le tour des couples, en tout cas, le CD d'Hervé va bien les aidés, en espérant éviter de nouveaux morts!

J'attends la suite! Hâte de savoir et t'as plus d'excuses maintenant!

Léana.


PS: Lucia, tu m'a grillée!! Mais bon en même temps je n'avais qu'à pas aller faire ma pause déjeuner ^^!!

PS2 Wink :J'espère ne pas avoir fait trop de fautes, malgré l'heure avancée, jsuis à moitié endormie...
_________________
Mes textes :

Les non-dits
Le temps d'une seconde
Un perce-neige
Plan de drague

« And when I'm not with you, I know that it's true, that I'd rather, be anywhere but here without you.. »

http://imageshack.us/a/img834/3130/ngim.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nelbsia MessagePosté le: Sam 04 Sep 2010 13:11   Sujet du message: Répondre en citant  
Pokémon Master


Inscrit le: 26 Mai 2010
Messages: 207
Localisation: Dans les bras de la Mort
Chapitre VII :
"Pom-Pom Girl Power"
(épisode #102)


Encore une matinée plutôt tranquille pour le collège-lycée Kadic.
Pourtant, dans cet établissement étonnamment calme, un homme abat d’une main de fer sa plume à encre noire pour inscrire le chiffre 7.
Jean-Pierre Delmas, proviseur de Kadic, rengaine sa plume dans son bouchon en constatant avec satisfaction qu’il vient de terminer sa grille de Sudoku et déclare fièrement :
- Voila une matinée bien remplie.

C’est alors que sa fille, Elisabeth Delmas, fait irruption dans son bureau :
- Salut Papa ! Tu te souviens que c’est bientôt le concours inter-lycées de pom-pom girls ?
- Comment pourrais-je l’oublier, ça fait des semaines que tu ne me parles que de ce concours…
- Je me disais que ce serait bien si tu pouvais faire venir les Subdigitals pour s’occuper de l’animation musicale de l’évènement !
- Encore les Subdigitals ? Je sais bien que leur musique plait aux élèves de ton âge, mais c’est déjà la troisième fois qu’on les reçoit cette année…
- Allez Papa, s’il te plait ! Tu sais à quel point ce concours compte pour moi !
- Bon, c’est d’accord…

- Merci Papa ! T’es le meilleur papa du monde ! s’exclame Sissi en le serrant dans ses bras avant de se diriger vers la porte.
- Au fait, Madame Hertz m’a dit que tu…
Mais il s’interrompt en constatant que Sissi est déjà partie, puis il soupire :
- Un jour, il faudra vraiment que j’apprenne à dire non à ma fille…



Quatorze heures. Les cours reprennent. En ouvrant sa trousse, Yumi y découvre un petit papier enroulé.
- Qu’est-ce que c’est ? demande William.

Yumi déroule le papier et trouve un message calligraphié :
« Rendez-vous au gymnase ce soir après les cours. »
Yumi sourit :
- Certainement un message d’Ulrich.

- Je ne pense pas, répond Naxxya en leur montrant un papier similaire qu’elle vient de trouver dans sa propre trousse.
- Ça ressemble fortement à une blague de Odd, déclare William.

Yumi observe les autres élèves et voit Caroline qui découvre à son tour le même message dans sa trousse.
- Si c’est Odd qui est derrière tout ça, il n’a pas fait les choses à moitié, conclut Yumi.



A la fin des cours, Yumi et Naxxya se dirigent vers Caroline.
- Salut Caroline, déclare Yumi. Dis, tu n’aurais pas trouvé un petit message dans ta trousse par hasard ?
- Si, pourquoi ?

Yumi et Naxxya montrent les leurs, et Yumi poursuit :
- On a reçu le même, et on pense qu’il s’agit d’un coup monté par Odd. Nous comptons donc aller à ce rendez-vous pour tirer ça au clair et lui donner une petite leçon. Ça te dirait de venir avec nous ?
Caroline sourit :
- Avec plaisir.



En entrant dans le gymnase, elles trouvent Aelita.
Yumi lui sourit :
- Qu’est-ce que tu fais là ?
Aelita sourit timidement en serrant quelque chose dans sa main.
- J’attends Jeremy.
Yumi tend son message :
- Tu risques d’être déçue.

Naxxya et Caroline montrent leurs messages à leur tour, et Aelita écarquille les yeux :
- Mais ?? Qui …?
- A ton avis répond Yumi, qui pourrait bien donner rendez-vous à quatre filles en même temps ?
Aelita finit par comprendre et serre les dents :
- Odd…
- Je crois même que nous serons six, ajoute Caroline en voyant Heidi et Taelia qui entrent dans le gymnase, avec chacune le même papier à la main.

Sissi apparait enfin :
- Bien, maintenant que nous sommes au complet, il est temps pour moi de vous expliquer pourquoi vous êtes ici.
- Sissi ? Tu veux dire que c’est toi qui nous as envoyé ces messages ? demande Yumi.
- Félicitations mesdemoiselles, répond Sissi. Vous avez été choisies pour représenter Kadic lors du concours inter-lycées de pom-pom girls.
- Le concours de pom-pom girls !? s’exclame Caroline stupéfaite.
- Mais pourquoi nous ? interroge Taelia.

Sissi tente de les calmer :
- Je me doute bien que vous vous posez mille questions, mais rassurez-vous, j’ai tout préparé dans les moindres détails pour que notre équipe et notre présentation soient parfaites. Chacune d’entre vous dispose d’une bonne condition physique, d’une mémoire suffisante pour retenir une chorégraphie de plusieurs minutes, et bien sûr, d’une silhouette avantageuse. Afin de dissiper votre éventuel scepticisme, je précise que selon le règlement scolaire, la participation à la compétition augmentera votre moyenne trimestrielle d’E.P.S. et qu’en cas de victoire, une mention figurera dans votre dossier. Ainsi, chacune y trouve son intérêt, pas seulement celles d’entre nous qui ont ça dans le sang.

Elles commencent à réfléchir.
Aelita, toujours partante pour de nouvelles expériences, se lance la première :
- Ça a l’air cool !
- On peut déjà voir la chorégraphie ? demande Heidi, assez enthousiaste elle aussi.
- J’attendais que vous me le demandiez, répond Sissi en sortant un tableau à feuilles mobiles.

Elle commence donc à leur présenter étape par étape la chorégraphie qu’elle a minutieusement préparée.
Les autres l’écoutent attentivement, posent quelques questions mais sont surtout fascinées par les plans et les explications de Sissi.
Même Yumi est impressionnée par la précision avec laquelle Sissi a explicité les mouvements.
Chaque pas est bien pensé, chaque enchainement est harmonieux, chaque figure vise un critère de difficulté différent.

Sissi insiste sur l’importance du rôle de chacune des filles, aussi bien dans les diverses figures que dans la composition globale de l’équipe :
- Vous noterez les déplacements symétriques de Taelia et Aelita, qui devront implicitement passer pour des sœurs jumelles aux yeux du Jury. Heidi, tu seras le plus souvent « voltigeuse » car tu es légère, et première ligne car étant la seule blonde du groupe, ta chevelure doit ressortir. Passons maintenant à la pyramide finale…

Sissi tourne la dernière feuille du tableau, et son audience est surprise en découvrant le schéma.
- Une pyramide à quatre étages ? s’inquiète Yumi.
- Je sais que cette figure peut vous paraitre difficile voire dangereuse, reconnait Sissi, mais elle sera indéniablement la clé de notre succès.
- Tu es sûre qu’elle est réalisable ? demande Taelia.
- Oui, mais j’espère vraiment que les équipes adverses penseront le contraire, répond Sissi.

Caroline analyse le schéma :
- Trois filles en bas, puis deux filles, puis une fille, et encore une fille tout en haut… J’ai un doute concernant la répartition du poids.
- Ne vous en faites pas, les rassure Sissi, c’est moi qui serai tout en haut. Je ne compte pas faire prendre à une autre que moi-même le risque de faire une chute de 4 mètres 50. En ce qui concerne la répartition du poids dans cette pyramide, d’après mes calculs, vous devrez chacune porter l’équivalent du poids d’une fille sur vos épaules, à l’exception de la « porteuse centrale » qui devra porter le poids de deux filles.

Heidi ouvre des yeux ronds :
- Porter deux filles !? Mais qui pourrait…?
Elle comprend alors que « la porteuse centrale » désigne en fait Naxxya qui, restée silencieuse jusqu’à présent mais sentant les regards se tourner vers elle, finit par déclarer :
- Je sais pas si c’est une bonne idée, peut-être que vous devriez trouv…
- Ouh là ! Il est tard ! L’interrompt volontairement Sissi en regardant l’horloge du gymnase. Je ne vais pas vous retenir plus longtemps. Je vous laisse jusqu’à demain pour me donner votre réponse. Profitez bien de la nuit pour réfléchir, on dit qu’elle porte conseil.



Elles repartent donc, la tête pleine de schémas et d’explications.
Tandis que Taelia et Heidi retournent à leur chambre, Aelita et Naxxya raccompagnent Yumi et Caroline à l’entrée de Kadic.

- Alors, vous en pensez quoi ? demande Aelita. Moi ça me semble être une bonne idée de participer à ce concours !
- Sissi a l’air d’avoir bien préparé son projet, répond Yumi. Je pense que je vais accepter.
- Je suis du même avis, poursuit Caroline. Et toi, Naxxya ? Tu penses pouvoir porter le poids de deux filles sur tes épaules ?
- Porter une lourde charge ne me pose pas de problème, répond Naxxya. C’est tout le reste qui me dérange…
- Comment ça ? demande Aelita.
- Ben… Faire une chorégraphie en tenue légère devant un public et un jury, c’est pas trop mon truc, explique Naxxya un peu gênée.
- Moi non plus, renchérit Yumi. Mais maintenant que Sissi fait partie de notre « cercle d’amis », ça me semble normal de lui rendre ce service.
- Et puis ça va être amusant ! Ajoute Aelita en souriant.
Naxxya reste dubitative :
- Non, ce sera sans moi, désolée.
Caroline réfléchit :
- J’ai peut-être quelque chose qui te fera changer d’avis. Suivez-moi.

Elles arrivent dans le hall d’entrée de Kadic et se dirigent vers l’étagère où sont exposés les trophées remportés par l’établissement.
- Alors ? Qu’est-ce que tu voulais nous montrer ? demande Aelita en admirant les nombreuses récompenses exposées devant elle.

Caroline désigne du doigt un coin de l’étagère :
- Cette photo accrochée au mur, derrière la médaille de bronze, là.
- C’est une ancienne équipe de pom-pom girls de Kadic ? interroge Naxxya.
- Exactement, répond Caroline. Ce sont les Etoiles de Kadic. Cette année-là, elles ont fini troisièmes de la compétition, ce qui était un exploit pour un lycée mixte comme Kadic face à des lycées réservés aux filles.
- Leur uniforme était magnifique ! observe Aelita. J’espère qu’on aura les mêmes !

Yumi examine la photo :
- Je crois que je commence à comprendre ce que Sissi voulait dire par « celles d’entre nous qui ont ça dans le sang ».
- Bien vu, Yumi, confirme Caroline.
- Qu’est-ce qu’il faut voir ? demande Naxxya.
- La deuxième fille en partant de la gauche, c’est ma mère, répond Caroline. Et la voltigeuse au milieu, c’est la mère de Sissi. Maintenant, vous comprenez pourquoi cette compétition compte autant pour Sissi. Bon, il faut que j’y aille. A demain.
Naxxya reste perplexe devant la photo, tandis que Caroline s’éloigne.

Aelita demande à voix basse :
- Qu’est-ce qu’elle est devenue, la mère de Sissi ?
- Elle n’est plus de ce monde, répond Yumi.
Naxxya soupire :
- C’est d’accord, je vais le faire.



* * *



Depuis quelques jours, les Lyoko-guerriers voient de moins en moins les Lyoko-guerrières, et commencent à s’inquiéter à l’heure du déjeuner.

Ulrich pose son plateau :
- Les filles sont encore en retard ?
- On dirait, oui, répond Jeremy.
- Et Odd, il est où ? demande William.
- Il négocie de la nourriture, explique Ulrich avant de s’assoir.



- Voyons, Rosa ! s’exclame Odd qui fait une scène devant les cuisines. Je suis votre plus fidèle client ! Que dis-je ? Votre plus grand fan culinaire depuis des années ! J’ai savouré le moindre de vos plats jusqu’à la dernière goutte de sauce, et aujourd’hui vous me refusez une ration supplémentaire de votre succulent hachis parmentier !? Vous me fendez le cœur et l’estomac !

- Hé oui, répond Rosa, moi aussi ça me fait de la peine de te voir partir toujours affamé mon pauvre Odd, mais les consignes sont les consignes. Enfin rassure-toi, je ne dirai rien pour le deuxième yaourt que tu caches sous ton plateau.

La mort dans l’âme, Odd se décide à quitter les cuisines pour aller s’assoir avec ses amis.
- Ben dis donc, Odd, t’en fais une tête ! observe Jeremy. Qu’est-ce qui ne va pas ?
Odd décrit le contenu de son plateau :
- Une minuscule salade de tomates, deux tout petits yaourts, et une seule ration de hachis parmentier. Si Naxxya ne vient pas à mon secours pour me donner sa part, je vais certainement faire un malaise dans le courant de l’après-midi…

- C’est justement ce qu’on se demandait, reprend Ulrich. Où sont les filles ? Pourquoi on ne les voit presque plus ?
- Ah oui, tiens, je me suis posé la même question ! poursuit Odd. Avant, il suffisait que je claque des doigts pour qu’elles…
- Attention, elles arrivent, l’interrompt William.

Aelita, Naxxya, Sissi et Yumi posent leurs plateaux.
- Ah ben vous voila ! s’exclame Ulrich. On peut savoir où vous étiez ?
Yumi l’embrasse :
- On révisait.
- Exactement, confirme Sissi.

William fronce les sourcils :
- Vous révisiez quoi ?
- Le bac de Français, répond Yumi.
- Vraiment, Yumi ? interroge Jeremy. Naxxya et toi, c’est vrai que vous passez le bac de Français à la fin de l’année, mais Sissi et Aelita ?

En voulant attraper sa fourchette, Naxxya attrape involontairement la main de Odd qui tentait de lui dérober de la nourriture.
Ils se regardent et commencent à rougir.
- Mais qu’est-ce que tu fabriques ? demande Naxxya.
- Euh… C’est-à-dire que… Je voulais te débarrasser de cet énorme yaourt qui encombre ton plateau… je peux ?
- Il suffit de me demander, répond Naxxya. Prends-le.
- Merci !! s’exclame Odd. …Par contre, tu peux me rendre ma main s’il te plait ?
Naxxya s’aperçoit qu’elle avait gardé sa main et s’empresse donc de la lâcher. Les autres se regardent, puis étouffent un fou rire.



Le repas se poursuit, puis Sissi se lève de table :
- Bon, il faut qu’on retourne travailler.
- Déjà ? s’étonne Ulrich. Mais vous êtes arrivées il y a à peine dix minutes…
- Eh oui, mais il faut vraiment qu’on révise, répond Yumi en se levant à son tour.
- A plus tard ! conclut Aelita.
Les quatre filles quittent la cantine.

- Cette fois c’est sûr, elles nous cachent quelque chose, déclare Jeremy.
- Oui, et il faut qu’on découvre ce que c’est ! confirme Ulrich.
- Il suffit d’aller les espionner à la bibliothèque, répond Odd.

Jeremy secoue la tête :
- J’ai déjà vérifié là-bas, elles n’y étaient pas. Pas non plus dans la chambre d’Aelita et Naxxya.
- Peut-être dans la chambre de Sissi, propose Ulrich.

William réfléchit :
- Je pense savoir où elles sont. La semaine dernière, Yumi et Naxxya ont reçu un message leur demandant de se rendre au gymnase. C’est depuis ce jour qu’elles ont commencé à s’absenter régulièrement le midi et le soir. Il faudrait qu’on aille voir au gymnase.
- Là, maintenant ? demande Odd.
- Disons plutôt : ce soir après les cours, répond Jeremy.
- Ça roule, conclut Ulrich.



Le soir venu, William rejoint Jeremy, Ulrich et Odd, puis ils se rendent tous les quatre au gymnase.

Jeremy les prévient :
- Que les choses soient bien claires : on y va juste pour savoir ce qu’elles font. On n’intervient pas, et si possible on ne se fait pas repérer.
- T’inquiète Einstein ! répond Odd. La discrétion est l’une de mes nombreuses bottes secrètes !
- Alors ça c’est nouveau, conclut Ulrich.

Ils arrivent devant la porte du gymnase.
- A partir de maintenant, plus aucun bruit ! ordonne Jeremy avant d’entrouvrir la porte.
- On va enfin savoir, murmure William en se mettant sur la pointe des pieds pour voir à l’intérieur en regardant par-dessus ses camarades.
- Je veux voir ! s’exclame Odd en s’accroupissant entre les jambes d’Ulrich.
- Hé ! Fais attention !
- Silence ! s’énerve Jeremy.

Ils découvrent alors les sept filles en train de travailler leur chorégraphie en répétant les enchainements.
- C’était donc ça ? murmure William.
- En tout cas, c’est joli ce qu’elles font, observe Ulrich.
- Il faut qu’on se rapproche ! chuchote Odd.
- Non, Odd ! Non ! s’affole Jeremy.

Odd pousse légèrement la porte et se jette à plat-ventre à l’intérieur puis roule sur le côté :
- Couvrez-moi les mecs !

Le bruit finit par attirer l’attention de Taelia :
- Les filles, je crois qu’on nous observe…
- Odd ! Qu’est-ce que tu fiches ici !? s’énerve Yumi.
- Ça, c’est à vous de nous le dire ! réplique Odd en se relevant.
William ouvre la porte en grand et approuve :
- Ouais !

Sissi est furieuse :
- Dégagez d’ici ! C’est un ordre !
- Vous comptez nous mettre dehors ? demande Ulrich avec un sourire provocateur.
- Absolument, répond Aelita, et nous sommes prêtes à faire usage de la force s’il le faut, pas vrai les filles ?
- Oh que oui, confirme Naxxya en serrant les poings.
- Reste derrière nous, Heidi, lui conseille Caroline.

Jeremy s’avance :
- Non mais du calme voyons, c’est ridicule ! On ne va pas…
- CHAAARGEZ !! s’exclame Odd en courant vers les filles.
- En formation ! réplique Sissi.

Aelita et Taelia interceptent Odd simultanément et le plaquent au sol.
- Deux contre un, c’est pas fair-play ! conclut Odd dégouté.

- Tiens bon, Odd ! reprend Ulrich en courant vers lui pour le libérer.
Mais Yumi et Caroline s’interposent, le forçant à s’arrêter.
- Approche un peu pour voir ? le défie Yumi.

Ulrich se remet à courir vers elles et saute pour éviter leur fauchage, mais Yumi accroche sa jambe en vol et le fait tomber quand-même.

Jeremy intervient :
- Mais enfin arrêtez ! Ça n’a pas de sens !
Sissi s’avance :
- Vous abandonnez ?

William s’avance à son tour :
- Certainement pas.
- Ouais vas-y William ! l’encourage Odd, toujours maintenu au sol.

Sissi se tourne vers Naxxya :
- Tu veux bien t’occuper de lui ?
Naxxya s’avance :
- En un contre un alors.
William se met en garde :
- Amène-toi !

Naxxya commence à lui porter des coups, mais il les esquive sans difficulté.
Ulrich, également maintenu au sol, donne un conseil à William :
- Ne la laisse pas te toucher, sinon…
- Je sais bien ! répond William en continuant d’esquiver les coups car il connait la puissance et la lenteur de Naxxya.

- Allez Naxxya ! l’encourage Aelita.
Naxxya charge alors William qui l’esquive de justesse et profite de son déséquilibre pour la frapper au dos et la faire tomber en avant.
- Héhé ! s’esclaffe-t-il.

Naxxya se relève :
- Traitre !
- Eh, on n’a pas dit qu’il était interdit de frapper dans le dos ! se justifie William.

Sissi arrive donc derrière lui et le met à terre d’un balayage du pied puis lui tord le bras dans le dos.
- Bien joué Sissi, reconnait William en souriant. Mais tu penses vraiment pouvoir me maintenir immobile ?

Sissi fait signe à Naxxya de s’en charger à sa place puis se relève :
- Bien. Jeremy, tu veux tenter ta chance aussi ?
- Non, non, moi je venais juste pour regarder ! répond Jeremy qui se sent menacé.
- Tu es sûr ? insiste Sissi. Si tu veux, je te fais combattre contre Heidi, ça me parait équitable.
- Si on pouvait éviter d’en arriver là, répond Heidi un peu mal à l’aise.

Jeremy commence à reculer vers la porte :
- Je crois qu’on va plutôt vous laisser « réviser », pas vrai messieurs ?
- Ouais, répond Ulrich.
- Pareil, confirme William.
- Bande de lâches ! s’indigne Odd. Vous mériteriez que mffpff !
Mais Aelita lui couvre la bouche avec sa main pour l’empêcher de terminer sa phrase.

- C’est bon, relâchez-les, déclare Sissi. Mais vous n’avez pas intérêt à revenir trainer par ici pendant qu’on travaille.
- Compris, répond Jeremy.
- Et maintenant, disparaissez ! ordonne Sissi.
Yumi leur ouvre la porte, et les quatre garçons sortent du gymnase en silence, honteux de leur défaite.

En passant, Ulrich demande à Yumi :
- On se voit toujours ce soir après manger ?
Yumi lui sourit :
- Evidemment !
- Ulrich espèce de collabo ! s’exclame Odd en revenant vers lui.
- DEHORS !! Hurle Sissi.
Yumi referme la porte du gymnase.

- On leur a donné une bonne leçon ! conclut Taelia en riant.
Caroline sourit à son tour puis se replace :
- Allez les filles, on se remet au travail.



Les jours passent, et les filles continuent de s’entrainer.
Sissi ne laisse rien au hasard, tout doit être parfait.

Lorsqu’elles maitrisent enfin la chorégraphie dans son intégralité, Sissi décide qu’il est temps de leur remettre leurs uniformes : de superbes tenues d’un bleu de nuit, décorées d’étoiles aux reflets de platine.

- Elles sont vraiment sublimes ! déclare Aelita, émerveillée.
- On peut les essayer ? demande Heidi.
- Bien sûr ! Rrépond Sissi en leur donnant chacune la leur.

- Pour le maquillage, questionne Caroline, c’est toujours poudre dorée pour les yeux et rouge à lèvres cerise ?
- Oui, toujours, confirme Sissi en sortant sa trousse.

- Au niveau des cheveux, il y a une règle précise ? interroge Yumi.
- Non, on va chacune garder notre coiffure, explique Yumi. C’est ce qui permet au public et au jury de nous distinguer les unes des autres et de se choisir une favorite. Juste, Aelita et Taelia, si vous pouviez accorder vos coiffures pour accentuer votre ressemblance…
- Pas de problème, accepte Taelia. Je vais essayer de me coiffer comme Aelita.
- Je vais t’aider, renchérit celle-ci.

Sissi se tourne vers Naxxya :
- La tenue est à ta taille ?
- Oui, confirme Naxxya, mais par contre, le rouge à lèvres cerise m’écœure un peu…

- Il faut savoir souffrir pour être belle ! conclut Sissi en souriant. Bon, maintenant qu’on est toutes en tenue, on va pouvoir commencer les répétitions finales. Vous allez devoir apprendre à bouger dans vos nouveaux uniformes, et pompons à la main. Je continuerai de vous guider encore un peu pendant la chorégraphie, mais bientôt vous devrez vous passer de ma voix dès que la musique commence. De plus, il vous faudra imaginer que vous êtes face à un jury impitoyable et… Odd ! Qu’est-ce que tu fais là !?

- C’est à cause de William, explique Odd qui vient d’entrer dans le vestiaire des filles. Il a tiré le ballon super fort, je pense qu’il a dû atterrir par ici. Vous n’auriez pas vu passer un ballon par hasard ?
- Mais on s’en fiche de votre ballon ! S’énerve Sissi. Tu dégages d’ici immédiatement ou je te garantis que tu vas regretter d’être entré !
- C’est bon, je m’en vais…

Il referme la porte du vestiaire puis sort du gymnase.
- Alors ? Quelle couleur ? demande Jeremy.
- Bleu, répond Odd. C’est Ulrich qui avait raison.
- Héhé, je vous l’avais bien dit ! déclare Ulrich. Vous me devez un dessert chacun !
- Tu parles ! réplique William. A mon avis, c’est surtout Yumi qui te l’a dit !
- J’aurais jamais dû parier mon dessert, se lamente Odd.



* * *



Le grand jour arrive enfin. Le gymnase de Kadic, aménagé pour l’évènement, est plein à craquer.
Ulrich, Odd, Jeremy et William tentent de se frayer un chemin à travers la foule déjà bien chauffée par le son des Subdigitals.

Ils atteignent enfin l’entrée des vestiaires, mais Jim les arrête :
- Hé là ! Vous quatre ! Les vestiaires sont réservés aux danseuses ! Circulez !

Odd tente de négocier :
- Allez soyez sympa m’sieur Moralès ! On vient juste souhaiter bonne chance à nos amies et après on s’en va !

Jim reste impassible :
- Négatif, Della Robbia ! Monsieur Delmas a été très clair : personne ne doit venir déranger les concurrentes dans les vestiaires !

Yumi les aperçoit, ouvre la porte et vient vers eux :
- C’est gentil d’être venus nous encourager !
- Alors ? Comment vous vous sentez ? s’inquiète Ulrich.
- On a un peu le trac, confie Yumi. Surtout en voyant le nombre de personnes venues assister à l’évènement.
- Vous avez vu les autres équipes ? interroge Jeremy.
- Oui, et elles ont l’air sérieuses, répond Yumi.

Milly et Tamiya se faufilent pour tenter une interview :
- Yumi, une déclaration pour les Echos de Kadic ? demande Milly en tendant son micro.
Jim s’interpose :
- Avez-vous un document officiel certifiant que vous représentez la presse locale ?
Milly et Tamiya se regardent :
- Un quoi ?

Odd se tourne vers Yumi :
- Au fait, vous passez quand ?
- En dernières, répond Yumi. Bon, il faut que j’aille finir de me préparer. A tout à l’heure !
- Bonne chance ! conclut Ulrich.

Yumi retourne vers les vestiaires mais s’arrête soudain en entendant Odd demander s’il va bien à William qui lui répond :
- J’ai un mauvais pressentiment…



La compétition commence, et les Sirènes du lycée Bellevue, tenantes du titre, ouvrent le bal avec une chorégraphie à la fois classique et spectaculaire, ce qui ravit le public.

Odd bouscule des spectateurs pour rejoindre ses amis assis dans les tribunes.
- T’étais où ? lui demande Ulrich.
Odd s’assoit :
- J’étais parti chercher du popcorn. Vous en voulez ?
- Non merci, répond Jeremy.

Quelques secondes passent, puis William déclare :
- Il va se passer quelque chose…



Dans les vestiaires, l’équipe de Kadic observe attentivement les prestations de ses adversaires qui se succèdent. Le trac de Yumi s’est changé en peur depuis qu’elle a intercepté les paroles d’inquiétude de William.
- Ça va bientôt être à nous, déclare Caroline.

Sissi se tourne vers ses coéquipières :
- Bon, les filles, comme vous avez pu le voir, le niveau de la compétition est assez élevé. Nos adversaires ont fixé la barre très haut et n’ont presque pas commis d’erreurs. Mais je tiens à vous assurer que notre programme est à la hauteur, donc si nous ne faisons aucune faute lors de la chorégraphie, nous avons toutes nos chances pour remporter la victoire !

Le chanteur des Subdigitals allume son micro :
- Et maintenant, voici la dernière équipe, je vous demande d’applaudir les Etoiles de Kadic !
- Ça y est, les voila ! observe Ulrich.
- Ouaaaaaais !! s’exclame Odd en levant les bras.

William se penche vers Jeremy :
- Vérifie ton ordinateur s’il te plait…

Jeremy ouvre alors son ordinateur et découvre avec terreur qu’il y a une tour activée :
- Oh non ! Avec tout ce bruit, je n’ai pas entendu l’alerte !
William se lève :
- Il faut faire évacuer la salle !



Sur scène, les sept filles se mettent en place et attendent le début de la musique.

Mais un grondement inquiétant provenant de l’extérieur jette un froid sur la foule.

Sissi ferme les yeux :
- Non… Pas ça… Pas maintenant…

Dans un craquement effroyable, le toit du gymnase est arraché, provoquant la panique dans le public.

Une ombre gigantesque se penche alors au dessus des spectateurs, et en levant les yeux, Ulrich, Odd, Aelita, Yumi et William reconnaissent la silhouette monstrueuse du Kolosse.

- Il y a beaucoup trop de monde ici ! s’exclame Ulrich. Il faut l’attirer loin de la salle !

Ulrich, Odd et William se transforment puis commencent à abattre les murs pour permettre aux gens d’évacuer le gymnase rapidement.

Jeremy descend des tribunes et rejoint les filles :
- Il faut qu’on aille désactiver la tour au plus vite !

Yumi se tourne vers Caroline :
- Prends Heidi et Taelia avec toi et mettez-vous à l’abri !

- Il faut qu’on passe par les vestiaires pour récupérer nos bracelets ! Précise Aelita.
- Alors ne trainons pas ! conclut Sissi.

Jeremy les accompagne aux vestiaires, elles récupèrent leurs Lyoko-morphers puis se transforment. Elles percent ensuite l’un des murs pour permettre aux autres pom-pom girls de s’échapper du vestiaire, puis se mettent en route vers l’usine.



Tandis que le Kolosse semble chercher ses cibles prioritaires dans la foule en panique, Ulrich donne ses instructions :
- William, veille à ce que les gens évacuent le lycée ! Odd, tu vas courir pour faire diversion pendant que j’escaladerai le Kolosse !

Odd envoie donc quelques Flèches-laser sur le Kolosse pour attirer son attention, lui adresse une jolie grimace pour le provoquer puis commence à courir.

Voyant que le Kolosse se met à poursuivre Odd, Ulrich utilise son Supersprint pour prendre de la hauteur en courant contre un mur puis saute sur le bras droit du Kolosse.

Pendant qu’Ulrich escalade le monstre pour atteindre sa tête, Odd s’efforce de courir à travers le lycée tout en évitant les bâtiments.

William le rejoint et court à côté de lui :
- C’est bon, tout le lycée est évacué !
- C’est quoi les sirènes qu’on entend ? demande Odd.

Des voitures de police investissent la cour et tentent d’encercler le Kolosse.
- Mais qu’est-ce qu’ils font ici !? s’exclame William stupéfait.

Les véhicules s’immobilisent, des policiers en sortent et commencent à tirer sur le Kolosse, mais les balles ricochent et le monstre fonce désormais sur eux.

Juste avant qu’il ne les atteigne, Ulrich s’empresse de planter son sabre dans la tête du Kolosse qui s’arrête net.

Les policiers reculent, surpris.
- Ne restez pas là ! leur crie Odd. Eloignez-vous !

Le Kolosse, confus, piétine quelques voitures ce qui force les policiers à battre en retraite.

Ulrich se dépêche de descendre sur le bras gauche pour y planter un deuxième sabre, mais le Kolosse agite brusquement son bras et envoie Ulrich s’écraser contre un bâtiment, puis le premier sabre planté dans la tête finit par disparaitre.



* * *



Pendant ce temps, sur le Territoire Montagne, Aelita, Yumi, Sissi et Naxxya parcourent un chemin étroit au dessus du vide pour rejoindre la tour, malgré les Krabes qui leur tirent dessus.

- Dépêchez-vous, leur recommande Jeremy, mon écran m’indique qu’Ulrich a perdu beaucoup de points de vie sur Terre.
- Ne t’en fais pas Jeremy, répond Aelita, on y est presque !

Malheureusement, trop préoccupées par les tirs des Krabes, elles ne voient pas le Xan-Eye qui arrive lentement au dessus d’elles.

Jeremy finit par le détecter sur son radar et les prévient :
- Attention !! Xan-Eye droit sur vous !!

L’énorme monstre sphérique libère son large rayon d’énergie sur leur passage, détruisant le chemin devant elles.

Touchée par le rayon, Yumi tombe dans le vide.
Aelita active donc ses ailes et plonge pour la rattraper.

Sissi se tourne vers Naxxya :
- Lance-moi vers le Xan-Eye !
Naxxya approuve en hochant la tête et attrape Sissi par la taille.
- Qu’est-ce que tu comptes faire Sissi ? s’inquiète Jeremy, sachant qu’elle n’a pas de pouvoirs offensifs.

Alors que le Xan-Eye charge à nouveau son rayon, Naxxya propulse Sissi directement dans l’œil du monstre. Avant d’atteindre sa cible, Sissi tourbillonne sur elle-même puis Cristallise et transperce ainsi le Xan-Eye qui explose.

Naxxya se penche au dessus du vide pour voir Aelita en train de remonter avec Yumi, mais un Krabe en profite pour tirer sur Naxxya qui tombe à son tour.

Yumi lance un éventail vers Naxxya pour la dévirtualiser, puis un seconde vers le Krabe pour le détruire.



* * *



Sur Terre, Ulrich, blessé, observe William agrippé au Kolosse qui poursuit Odd.
- Non Odd… Pas par là…

Mais les coups du Kolosse couvrent la voix d’Ulrich, et Odd se dirige vers une cour du lycée sans issue avant de s’apercevoir qu’il ne peut plus s’échapper.

Ulrich s’efforce de les suivre et voit Odd qui escalade la façade du bâtiment à l’aide de ses griffes tandis que derrière lui, le Kolosse s’apprête à frapper.
- Odd ! Attention ! lui crie Ulrich.

Odd lâche le mur juste à temps pour éviter le bras-lame du Kolosse qui défonce le bâtiment.

Un nuage de poussière émane de la brèche dans le mur, et Ulrich aperçoit son ami, inconscient et à moitié enseveli sous les décombres.
- Odd !!

Ulrich se traine jusqu’au corps de Odd pour tenter de le dégager mais la poussière finit par se dissiper et le Kolosse repère Ulrich au milieu des gravats.

Il s’apprête à abattre une nouvelle fois son bras-lame, mais William en profite pour sauter dessus et plante son épée dans l’œil qui s’y trouve.

Le Kolosse agite alors violemment son bras et éjecte William qui tombe à côté d’Ulrich et Odd.

- William ! Tout va bien !? s’inquiète Ulrich.
William reste au sol :
- Finis… Finis-le…

Ulrich peine à se redresser, saisit son deuxième sabre et l’envoie vers la tête du Kolosse, mais ses blessures lui font rater son lancer et le sabre n’atteint pas sa cible.

Ulrich se laisse tomber sur le dos, entre William et Odd.
- Désolé, je l’ai manqué, conclut-il en voyant le Kolosse qui s’apprête à frapper à nouveau.

Odd retrouve ses esprits, tend difficilement le bras et tire une Flèche-laser dans la tête du Kolosse.
- Haha, bien joué Odd, le félicite William toujours au sol.

Touché à ses deux points faibles le Kolosse s’immobilise et commence à tomber vers l’avant.

Voyant l’énorme masse qui leur tombe dessus, les trois blessés, incapables de se déplacer, ferment les yeux…



- Tour désactivée, déclare Aelita.
- Il était temps, répond Jeremy. Odd, William et Ulrich n’ont presque plus de points de vie.

Il s’apprête à dévirtualiser les filles, mais soudain, quelque chose accroche la jambe de Yumi et la tire vers le vide.

Yumi pousse un cri de surprise, et Sissi se jette vers elle pour la rattraper par la main in extremis.
- Qu’est-ce que c’est !? demande Sissi qui tente de retenir Yumi, suspendue au dessus du vide.
- C’est la Méduse ! s’exclame Jeremy en observant l’écran radar.

Traversée par un étrange flux d’énergie, Sissi lâche soudain Yumi qui tombe et se raccroche de justesse à une excroissance du décor en contrebas avant d’appeler à l’aide.

- J’arrive ! répond Aelita qui s’apprête à sortir de la tour.
- Non Aelita ! lui interdit Jeremy. La Méduse vient probablement pour toi, donc reste à l’abri dans la tour !

Yumi s’efforce de remonter sur le chemin :
- Non, elle vient pour Sissi !

En effet, la Méduse a attrapé Sissi dans ses tentacules et commence à infecter son esprit.

Jeremy s’empresse de pianoter sur son clavier :
- Il faut que je lance mon programme anti-Méduse !
- Attends Jeremy, l’interrompt Naxxya à côté de lui. On dirait que Sissi arrive à se défendre…

Jeremy regarde son écran de contrôle et voit que Sissi se soigne en continu dans le but de préserver sa santé mentale.

- Je n’y comprends rien, déclare Jeremy perplexe. Pourquoi X.A.N.A. porterait-il soudain toute son attention sur Sissi ? Ça ne colle pas avec ses plans…
- Peut-être qu’il nous observait depuis le début et qu’il a profité du concours, suggère Aelita.
- Peut-être qu’il considère Sissi comme une arme qu’il pourrait retourner contre nous, ajoute Naxxya.
- Peut-être même qu’il veut faire d’elle la pièce maitresse de son armée comme il l’avait déjà fait avec William, poursuit Yumi.
- Je vois, conclut Jeremy. X.A.N.A. saute sur l’occasion de posséder une nouvelle recrue…

Sissi continue de se soigner et fixe la méduse :
- Ça n’arrivera pas… J’ai travaillé trop dur pour ça !

Yumi remonte enfin puis lance ses éventails pour trancher les tentacules de la Méduse et libérer Sissi.
- Il faut en profiter ! s’exclame Jeremy. Immobilisez la Méduse !

Yumi utilise sa télékinésie pour paralyser la Méduse qui tentait de s’enfuir.
- J’active la tour, poursuit Jeremy. Aelita, à toi de jouer !

Aelita prend le contrôle de la tour puis tisse un lien entre celle-ci et la Méduse.
- Ça marche Jeremy ! s’exclame Aelita. Je suis en train de lui voler des données !

Brusquement, la Méduse explose et le téléchargement s’arrête.
- Qu’est-ce qui se passe ? demande Aelita. Je ne reçois plus rien…
- La Méduse a éclaté, répond Sissi.
- Je n’y suis pour rien, assure Yumi.
- X.A.N.A. a quelque chose à cacher, explique Jeremy. Il a donc sacrifié sa méduse pour nous empêcher de découvrir ce que c’est.
- Peut-être… l’endroit où il retient mon père ? propose Aelita.

Naxxya intervient :
- Dites, les points de vie des garçons sont pratiquement à zéro, il serait peut-être temps de terminer la mission…
- Ouh là, oui, effectivement, confirme Jeremy.

Il dévirtualise donc Sissi, Yumi et Aelita puis sauvegarde les données volées à la Méduse avant de lancer le retour vers le passé.



* * *



- Et maintenant, voici la dernière équipe, je vous demande d’applaudir les Etoiles de Kadic !
- Ça y est, les voilà ! observe Ulrich.
- Ouaaaaaais ! s’exclame Odd en levant les bras.
- Ah, on va enfin voir le résultat de leur entrainement ! conclut William.
- Et sans être dérangés, précise Jeremy en jetant un bref coup d’œil à son ordinateur.



La musique commence, et les sept filles se lancent, dans l’espoir de faire un parcours sans faute devant un public déjà impressionné par les prestations des autres équipes mais également réceptif aux effets orchestrés par Sissi.

La difficulté des figures augmente, accentuée par la musique qui va crescendo.

Emportées par une atmosphère de maîtrise totale au cœur du chaos, les sept Kadiciennes enchainent leur chorégraphie sans commettre la moindre erreur et arrivent à la pyramide finale.

Caroline, Naxxya et Heidi s’alignent, Taelia et Aelita montent sur leurs épaules, Yumi monte sur les épaules des deux « jumelles », puis Naxxya fait la courte échelle à Sissi qui effectue un saut périlleux vertical et atterrit debout sur les épaules de Yumi.

Le public euphorique les acclame, imité par le jury qui ne s’attendait pas à voir Sissi s’élever aussi haut.

Les filles puisent chacune dans leurs ressources pour tenir les trois secondes règlementaires, puis la musique s’arrête enfin.

Le chanteur des Subdigitals reprend son micro :
- Je crois qu’on peut les applaudir à nouveau !
Ce que le public fait volontiers.

Epuisées, elles s’allongent dans un coin de la scène tandis que les autres équipes les rejoignent en attendant le verdict du jury.

- Elles vont gagner ! s’exclame Odd.
- T’en es sûr ? demande Ulrich.
- A mon avis, ça va être serré, répond Jeremy.

William sourit :
- Non, elles vont gagner haut la main ! Leur présentation globale vaut celles des autres équipes, mais leur pyramide finale est de loin la meilleure de la soirée. Sissi a décidément bien calculé son coup !

Après quelques minutes de délibérations, le président du jury prend la parole pour donner le nom de l’équipe gagnante :

- Mesdemoiselles, avant tout, sachez que vous avez toutes été magnifiques ce soir, et que chaque équipe nous a offert un très beau programme. N’ai-je pas raison ?

Le public approuve bruyamment, puis le président du jury reprend :
- Mais comme il est de coutume dans un concours, il nous a fallu désigner une équipe gagnante…

Toute la salle retient son souffle.

- Et cette année, la victoire revient… aux Etoiles de Kadic qui ce soir nous ont véritablement fait toucher le ciel ! Félicitations mesdemoiselles !

Sous une tempête d’acclamations et d’applaudissements, les sept Kadiciennes explosent de joie et le jury leur remet leurs médailles d’or.

- On a gagné ! On l’a fait ! s’écrie Taelia qui n’en revient pas.
Sissi verse des larmes dorées en remerciant ses partenaires :
- Merci de m’avoir suivie jusqu’au bout, les filles ! Merci infiniment !
- Tu sais, répond Yumi en souriant, c’est surtout grâce à toute ta préparation qu’on a gagné.
- Oui, merci pour tout, Sissi, approuve Caroline avant de rejoindre sa mère dans le public et de la serrer dans ses bras.

Heidi fond en larmes à son tour, Aelita et Naxxya la consolent amicalement :
- Je vais bien, ne vous en faites pas, les rassure Heidi. C’est juste l’émotion…
- N’empêche, reprend Aelita, je vous l’avais bien dit que ce concours était une bonne idée !
Naxxya sourit :
- Dire qu’au début, on a cru qu’il s’agissait d’une blague de Odd…

Les garçons descendent des tribunes pour les rejoindre :
- On parle de moi ? demande Odd.
- Franchement les filles, vous nous avez bluffés ! Les félicite Jeremy.
- Merci ! Répond Aelita avant d’embrasser Jeremy par surprise, comme à son habitude.

Ulrich se rapproche de Yumi :
- Juré, je n’ai regardé que toi !
- Y’a intérêt ! lui répond Yumi avant de l’embrasser.

Sissi, qui semble perplexe, se tourne vers William et lui demande :
- Dis William, quand tu veux remercier une fille, tu fais quoi en général ?
William lui caresse la joue en souriant :
- Eh bien c’est très simple… Si la fille en question m’a rendu un immense service et qu’en plus, elle est assez jolie, je l’embrasse.
Sissi se noie dans le regard de William et commence à rougir.

Il se penche vers elle et lui murmure à l’oreille :
- Dans dix minutes, sous les arcades…



Dans les vestiaires, Sissi retrouve Naxxya qui peine à se démaquiller devant le miroir au dessus du lavabo.
Sissi sourit :
- Ça va ? Tu t’en sors ?
- Hé, ne te moque pas, répond Naxxya. Tout le monde n’a pas l’habitude de se démaquiller tous les soirs !
- …Et tout le monde n’a pas la capacité de porter le poids de deux personnes sur ses épaules, poursuit Sissi.
- Bof, c’était pas grand-chose, conclut Naxxya.

- Pour moi en tout cas, ça comptait énormément, explique Sissi. Le jour où je vous ai recrutées, j’ai bien cru que tu allais refuser d’intégrer l’équipe, mais tu as fini par accepter. C’est pour ça que je viens te demander comment te remercier.
- Dis-moi juste comment faire partir cette saleté de rouge à lèvres cerise, répond Naxxya toujours en difficulté devant le miroir.

Sissi se souvient alors du conseil de William.
- Eh bien c’est très simple…
Elle saisit le visage de Naxxya entre ses mains et l’embrasse.
- …Et voila ! Disparu, le rouge à lèvres ! Bon, il faut que je te laisse, j’ai rendez-vous sous les arcades.



Le cœur léger, Sissi sort du gymnase et rejoint William qui l’invite à marcher un peu pour discuter, ce qu’elle accepte sans hésiter.
- Tu as vraiment été sublime, ce soir, la complimente William.
- Merci, répond Sissi en rougissant.
- Je suis sincère, poursuit-il. Tu as vraiment surpris tout le monde.

- C’est grâce à toi, William. C’est toi qui m’as redonné confiance en moi, c’est toi qui m’as ouvert les yeux. Il y a quelques semaines, j’étais au fond du gouffre du désespoir, mais tu m’as tendu la main, et aujourd’hui, je me retrouve au sommet de mon existence, sur un nuage de bonheur et de réussite, grâce à toi.

- Je t’ai peut-être un peu aidée dans un moment difficile, mais ce que tu as accompli ces derniers jour, tout ce travail que tu as fourni pour obtenir ce résultat et remporter le concours, tout ça tu ne le dois qu’à toi.

Ils arrivent dans le parc de Kadic, et la douceur de la nuit les décide à s’allonger dans l’herbe.

- En fait, poursuit Sissi en regardant les étoiles, j’ai hérité ce talent de ma mère. Elle est décédée quand j’étais très jeune, mais on m’a toujours dit qu’elle était autrefois une excellente pom-pom girl. Pour te dire la vérité, quand je me suis fixé l’objectif de monter une équipe pour gagner le concours, j’espérais que quelque part, ma mère serait fière de moi…

William tourne sa tête vers Sissi :
- Dans ce cas, tu as atteint ton but. Mais si tu veux mon avis, elle était sans doute déjà fière de toi.

Sissi tourne à son tour sa tête vers William, et leurs regards se croisent à nouveau.

Tandis qu’une légère brise nocturne dessine des vagues dans l’herbe autour d’eux, ils s’enlacent et unissent leurs lèvres en fermant les yeux, espérant ainsi figer à jamais ce moment si merveilleux.


Dernière édition par Nelbsia le Ven 29 Oct 2010 14:44; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Leana MessagePosté le: Sam 04 Sep 2010 14:22   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 09 Aoû 2010
Messages: 183
Tant que je suis là, encore un com' ^^

Bon, je pense qu'il sera un peu plus petit que les autres mais bon, faut pas abuser des bonnes choses!!

Sissi et William ( Ben ouais, je commence par les couples, toujours!!): Je le savais!! Oh, ils sont trop mignons!! Franchement, le William de ta fic est vraiment le seul que je trouve bien, avec Sissi, ils font la paire! C'est la première fois que j'aime bien William dans une fic!! Je....bah, voilà quoi! Le premier baiser est mignon tout plein ^^!

Yumi et Ulrich: Bah, je compte même plus le nombre de baisers, mais en tout cas, chacun me plait, ça rajouta un peu de bonheur en plus de les voir ensemble!

Aelita et Jérémie: Aelita qui l'embrasse sans prévenir, bah, en même temps, il aurait été prévenu, il aurait été surpris quand même ^^!!

Manque plus qu'Odd et Naxxya!! Ben oui!!

Bah sinon, le coup du Kolosse, ça fout les jetons! Mais bon, tout est bien qui finit bien, heureusement!


À quand la suite? 'Suis en mode gourmande ^^!!

Léana.


EDIT: J'ai pas commenté le truc des pom-pom girls, honte à moi!! Surtout que ça apparait dans ton titre! Donc, bon! Ben l'idée est bonne, l'histoire de la mère de Sissi explique pourquoi ça lui tient autant à coeur! J'ai adoré le passage quand les garçons entrent dans le gymnase, avec Ulrich qui est du côté des filles, si je puis dire!! Il y tient à son rendez-vous!! Et Jerem' qui ne veut pas intervenir, rah la la, changera pas lui ^^!! Le coup du ballon aussi, c'était à prevoir ^^! Voilà!!
_________________
Mes textes :

Les non-dits
Le temps d'une seconde
Un perce-neige
Plan de drague

« And when I'm not with you, I know that it's true, that I'd rather, be anywhere but here without you.. »

http://imageshack.us/a/img834/3130/ngim.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nelbsia MessagePosté le: Sam 04 Sep 2010 17:09   Sujet du message: Répondre en citant  
Pokémon Master


Inscrit le: 26 Mai 2010
Messages: 207
Localisation: Dans les bras de la Mort
Lucia :
>> Bonjour à toi, et merci pour ton commentaire ^^

"Lorsqu'ils enclenchent leur bracelets, tu parle souvent de "point de vie" comme s'ils étaient sur Lyoko... ça signifie quoi ?
Que s'ils n'ont plus de point de vie, les bracelets sont désactivés ?
Ou bien c'est une autre façon de dire qu'ils mourront ?
"

>> En effet, lorsqu'ils se transforment sur Terre, ils obtiennent un capital de points de vie comme s'ils étaient sur Lyoko (ça fait partie de leurs caractéristiques et de leurs pouvoirs).

Ils ne sont pour le moment jamais tombés à zéro points de vie sur Terre, mais ils supposent que ça les détruirait.

Car quand ils se battent sur Terre, ils ne sont pas préalablement "sauvegardés" dans les scanners (ce qu'ils font lorsqu'ils vont sur Lyoko et qui leur permet de réapparaitre dans les scanners lorsqu'ils perdent tous leurs points de vie dans le monde virtuel).



Leana :

>> Merci de continuer à me suivre ^^

En ce qui concerne les différents couples, c'est vrai que les assortiments sont assez faciles à deviner, puisque les personnages sont 8 désormais (4 garçons et 4 filles).

Le William de ma fic est rendu assez sympathique par le fait qu'il tient à conserver une bonne entente au sein du groupe car son objectif est de se venger de X.A.N.A..

D'ailleurs, il devient très méfiant dès que quelque chose lui parait louche.

Bon et puis bien sûr, il a quelques accès d'énervement, on ne peut pas le changer complètement non plus.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Aursim MessagePosté le: Lun 06 Sep 2010 21:37   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 13 Juin 2010
Messages: 112
Localisation: Quelque-part sur le Mundus Magicus
Comme d'habitude, tu nous a fait un très bon chapitre (même si, je l'avoue, je n'aurai jamais imaginé Yumi en pom-pom girl).

Jusqu'à présent, tu nous a balancée tout les monstres de Lyoko sur Terre (heu... Y manque quand même la Méduse mais bon).

Je vient de me rendre compte de quelque chose de très important... Jusqu'à présent, nous ne sommes que trois membres (Hein?! Seulement trois?!) à avoir exploité(e)s l'idée d'une Translation sans avoir à passé par le SC. Il y'a toi, avec les "Lyoko-morphers", suivi de Vivi59155, avec les "bracelets de Virtualisation", et py moi avec les "Pactios".

Ah tient, tant que j'y suis, je pense que si les points de vies des héros arrivent à zéro, leurs Lyoko-morphers se désactivent sur le champ, et ils retrouvent leur apparence normal (simple hypothèse hein? Je peut faire fausse route Wink ).

Aller! Nous sommes des millions de fans en délire à attendre Ta suite (>,<).
_________________

"Celui qui ne connaît pas l'amour, est incapable d'atteindre la force véritable."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
DimIIy MessagePosté le: Mar 07 Sep 2010 13:54   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 23 Oct 2009
Messages: 1044
Localisation: Dans mon lit , en train de manger des kinder Bueno !
Hello ! j'ai vue que j'avais beaucoup de retard sur ta fic =S (à cause de la rentrée quoi d'autre ? )

Breff je dois avouer que quand j'ai lue l'épisode 101 j'ai pas tout suite compris mais j'ai eu un doute quand Hervé est retourné 1 an avant sinon super chapitre ^^

Pour l'histoire des pompom Girl j'ai trouvée sa assez sympa mais moi non plus je voyais pas Yumi en Pompom Girl xD
Sinon pour Sissi et Willilam c'était évident hein !

Sinon quand est que tu va remonter le temps ? Je suis vraiment impatiente d'en savoir plus !!

Vivement la suite Mr. Green !!

_________________
http://imageshack.us/a/img521/7369/signaturedimiiy.png


Merci me98 !!

Texte by me : Disparition (2eme version de préférence )
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Nelbsia MessagePosté le: Mar 07 Sep 2010 15:44   Sujet du message: Répondre en citant  
Pokémon Master


Inscrit le: 26 Mai 2010
Messages: 207
Localisation: Dans les bras de la Mort
Chapitre VIII :
"Rempart et meurtrière"
(épisode #103)


Premier mercredi du mois. Comme prévu, la sirène d’alarme interrompt les cours, les élèves en profitent donc pour s’éclipser et aller manger plus tôt.

Naxxya, elle, saisit cette occasion pour fausser compagnie à ses amis car elle doit voir l’infirmière.

Yolande lui ouvre la porte :
- Entre, Naxxya. Installe-toi.

Naxxya enlève donc sa veste et s’allonge sur la table d’observation.
- Alors, comment ça se passe les cours ? demande l’infirmière en préparant ses instruments.
- Ça peut aller.

Yolande l’ausculte et l’examine puis note toutes ses observations dans un carnet, tout en poursuivant la conversation :
- Je t’ai vue, le soir où vous avez gagné le concours de pom-pom girls, tu as été très surprenante, encore bravo.
- Merci.
- Est-ce que tu ressens des douleurs au dos ou aux articulations ?
- Non.

- Bon, physiquement ça a l’air d’aller, conclut Yolande en prenant une chaise pour s’assoir à côté de sa patiente, toujours allongée. Maintenant parle-moi un peu de tes amis. Qu’est-ce que vous faites quand vous êtes entre vous ?
- Ben… On sort, on va au cinéma, on va manger en ville, on discute, répond Naxxya en prenant soin de ne pas mentionner leurs activités secrètes concernant Lyoko.
- Et de quoi discutez-vous ? interroge Yolande en prenant des notes.
- De tout et de rien.

- Ma question t’a paru indiscrète, n’est-ce pas ?
- Pas du tout, je sais que ça fait partie de votre rôle de m’interroger sur ma vie privée. Ça ne me dérange pas.

- Je suis contente de te l’entendre dire, mais quand je t’ai demandé de quoi vous parliez, je faisais plutôt allusion à l’incident. Est-ce qu’il t’arrive d’en discuter avec tes amis ?
- Non, je n’en ai parlé à personne.
- Et tu n’as jamais eu envie de leur dire ?
- Je ne vois pas pourquoi je le ferais. Cette histoire stupide appartient au passé. De plus, je tiens beaucoup à eux et je ne prendrai pas le risque de les perdre.

- Tu penses donc qu’ils risqueraient de mal le prendre ?
- Ce n’est pas tant l’histoire elle-même qui les froisserait mais plutôt le fait que je ne leur en ai jamais parlé.
- Alors pourquoi ne pas le faire et ainsi te soulager du poids de ce lourd secret ?
- Je n’en vois pas l’intérêt.

- Tu sais Naxxya, si je te demande tout ça, c’est dans l’intention de t’aider à bien te réintégrer. Crois-moi, il faudra bien que tu finisses par en parler avec tes amis si tu ne veux pas être en permanence sous le couperet de ce secret. Certaines amitiés se brisent à cause de ce qu’on a dit, d’autres à cause de ce qu’on n’a pas dit…

- Alors disons que j’ai tendance à trop vouloir que les choses restent telles qu’elles sont, conclut Naxxya. Quoi qu’il en soit, sachez que j’apprécie votre aide, et je vous remercie pour la patience dont vous faites preuve à mon égard.
- Mais je t’en prie. Allez, rendez-vous le mois prochain. Enfin, tu sais que l’infirmerie est toujours ouverte si tu souhaites venir plus souvent.
- Je ne l’ai pas oublié, répond Naxxya en se relevant. A dans un mois.

En sortant de l’infirmerie, elle croise Yumi qui l’interpelle :
- Ah, Naxxya, je te cherchais. Jeremy veut tous nous voir à l’usine, il faut qu’on y aille.



* * *



Dans l’ascenseur de l’usine, Yumi demande à Naxxya :
- Au fait, pourquoi t’étais à l’infirmerie ?
- J’avais un peu mal au dos, répond Naxxya.

La porte de l’ascenseur s’ouvre sur la salle de commande où Jeremy, Ulrich, Odd, Aelita, William et Sissi les attendaient.
- Ah, enfin vous voila, déclare Jeremy en voyant Yumi et Naxxya qui arrivent.
- Alors ? Pourquoi tu nous as demandé de venir ? interroge Ulrich.
- J’espère que ça valait la peine de nous interrompre en plein repas ! ajoute Odd.

Jeremy leur explique :
- L’autre jour, quand X.A.N.A. a attaqué pendant le concours de pom-pom girls, nous avons volé des données à la Méduse avant que X.A.N.A. ne la fasse disparaître.
- Oui mais ces données sont cryptées et probablement incomplètes, rétorque William.
- Justement, reprend Jeremy, j’ai enfin réussi à les décrypter, et elles semblent indiquer que X.A.N.A. s’est construit une base secrète quelque part sur Lyoko. Une sorte de sixième territoire, si vous préférez.

- C’était donc ça l’immense création numérique que j’avais trouvé dans les archives ! s’exclame Aelita. Un sixième territoire !
- Sans compter l’immense armée de monstres qui doit s’y cacher, ajoute Naxxya.
- X.A.N.A. doit y cacher bien plus qu’une armée, poursuit Jeremy. Je pense que c’est là-bas qu’on trouvera Franz Hopper.

- Et on sait comment s’y rendre, sur ce « Sixième Territoire » ? interroge Yumi.
Jeremy secoue la tête :
- Pour le moment, je ne sais même pas où il se trouve. Mais les monstres que X.A.N.A. envoie sur Terre viennent probablement de sa base secrète, donc il me suffira de tracer les prochains monstres qu’il enverra pour localiser le Sixième Territoire.

- Ça veut dire qu’il nous suffit d’attendre la prochaine de X.A.N.A. pour trouver son repaire, c’est bien ça ? demande Sissi.
- Oui, confirme Jeremy, mais il est difficile de prédire quand elle aura lieu.

Ulrich remarque :
- X.A.N.A. a quand-même l’habitude d’attendre des évènements comme le concours de pom-pom girls pour nous attaquer au moment où ça nous arrange le moins. Il y a donc de fortes chances pour qu’il décide de lancer une attaque pendant la finale du tournoi de foot dimanche prochain.
- …Ou pire encore, complète Odd, il va attaquer vendredi car il y a couscous-boulettes à la cantine !

- Bon, il faut qu’on vous laisse, déclare William. On a cours de sport cet après-midi.
William, Yumi et Naxxya prennent donc l’ascenseur pour sortir de l’usine avant de retourner à Kadic.



* * *



En ce mercredi après-midi ensoleillé, les classes de première suivent donc leur cours d’E.P.S. à l’extérieur. Les garçons font du football sur le terrain pendant que les filles font de la course de fond sur la piste autour.

Jim prend son mégaphone :
- Allez les gars ! On arrête de regarder les filles qui courent et on tape dans le ballon ! Vous êtes sûrs que vous êtes en première !? J’ai l’impression de regarder jouer les sixièmes !

Christophe centre en retrait pour William qui tire mais sa frappe passe à côté du cadre.

Alors qu’elles passaient derrière les cages, Naxxya et Yumi voient le ballon arriver et Naxxya saute pour le rattraper.

Jim l’interpelle :
- Warven ! Qu’est-ce qui t’a pris de rattraper ce ballon !?
- Ben… j’ai vu un ballon arriver, j’ai sauté pour le rattraper, explique Naxxya.
- Et en plus tu fais la maline !? Viens un peu par ici ! Maillard, tu peux aller te reposer sur le banc !

Fou de joie, Emmanuel Maillard donne ses gants de gardien de but à Naxxya en lui souhaitant bonne chance, puis il quitte le terrain, heureux de ne plus se faire tirer dessus.

- Euh… je dois faire quoi ? demande Naxxya en enfilant les gants.
William arrive en courant avec le ballon mais s’arrête soudain en voyant Naxxya devant les cages :
- Qu’est-ce que tu fais sur le terrain ?

Matthias en profite pour prendre le ballon à William mais Christophe l’intercepte aussitôt et tire vers le but.
Naxxya bondit par réflexe et capte le ballon.
- Voilà ! s’exclame Jim satisfait. C’est ça que je veux voir !

Naxxya ne comprend toujours pas ce qu’elle fait là :
- Mais enfin …?
Yumi vient vers elle en riant :
- Je crois que tu viens de t’embarquer dans une drôle d’aventure !



* * *



En fin d’après-midi, Jim réunit l’équipe de football du Lycée Kadic, composée d’élèves de seconde et de première.

- Messieurs, comme vous le savez, la finale du tournoi approche. Jusqu’ici, nous avons eu la chance de tomber sur des équipes assez faibles, ce qui nous a permis d’encaisser peu de buts malgré notre défense bancale.

- C’est à cause de notre gardien de but ! s’exclame Odd en désignant Nicolas. Il est incompétent !
- Eh ! Je joue défenseur normalement ! s’énerve Nicolas. Là, je suis gardien uniquement parce que personne d’autre ne veut le faire !
- …Eh bien réjouis-toi Poliakoff, reprend Jim. Tu vas pouvoir jouer défenseur car je vous ai trouvé un nouveau gardien !

William se penche vers Ulrich et Odd :
- Vous n’allez pas le croire…
Naxxya arrive, accompagnée par Yumi qui l’encourage.

- Une fille dans l’équipe ? demande Théo. On a le droit ?
- Parfaitement ! répond Jim.
- La question est plutôt de savoir si elle est efficace ou non, poursuit Ulrich qui reste perplexe.

- Bah elle peut pas être pire que Nicolas ! répond Odd en riant.
- La ferme ! réplique Nicolas, agacé par les remarques de Odd.
- Della Robbia et Poliakoff ! intervient Jim. Merci d’être volontaires ! Vous allez faire le mur. Les autres, prenez chacun un ballon et mettez-vous en ligne, vous allez faire quelques coups francs.

Ils commencent donc la séance de tirs, et Naxxya arrête la plupart des ballons.
William tire à son tour, mais sa frappe échoue sur le poteau.
Alexandre enroule sa frappe pour tromper Naxxya et parvient à marquer.

Yumi prévient Naxxya :
- Ulrich tire souvent à gauche…
Ulrich tire, Naxxya saute du bon côté et arrête le ballon, puis fait un signe de la tête à Yumi pour la remercier.

- Ça ira pour aujourd’hui, conclut Jim en regardant sa montre. On est un peu pris de court, mais il va falloir faire avec. Samedi prochain : dernier entrainement avant la finale contre le lycée Matheson.

Naxxya est soudain inquiète en entendant ce nom.

- Ils ont écrasé facilement chacun de leurs adversaires, poursuit Jim, mais je compte sur vous pour leur montrer que vous valez mieux qu’eux. Rompez ! Della Robbia, tu ramasses les ballons.

- C’est toujours moi, c’est pas normal, marmonne Odd.
Jim se retourne :
- Comment ?
- Je disais : « A vos ordres mon général ! » répond Odd qui s’empresse de ramasser les ballons.

Naxxya, toujours troublée, ramasse le dernier ballon et le tend à Odd.
- Merci ! dit-il en le rangeant dans le sac. Tu sais, je trouve ça cool que tu sois dans l’équipe !
- Vraiment ? demande Naxxya, étonnée.

Odd tente de s’expliquer :
- Oui parce que… on avait besoin d’un bon gardien de but ! …Enfin, d’une bonne « gardienne de but », je sais pas comment il faut dire… Quand j’ai dit « bonne », je voulais dire « douée », hein ? …Et puis, on est amis donc c’est cool et euh… enfin c’est sympa quoi…

Voyant Odd et Naxxya immobiles sur le terrain, Yumi et Ulrich les rejoignent en souriant :
- Ça va, vous deux ? demande Ulrich.
- Euh oui, on discutait, répond Naxxya.
- Exactement, confirme Odd. On discutait. C’est normal de discuter entre amis, non ?

Yumi leur demande à nouveau :
- Vous êtes sûrs que tout va bien ?
- Je crois que je vais faire un tour à l’infirmerie pour m’en assurer, répond Naxxya avant de s’éloigner.

Ulrich se tourne vers Odd :
- C’est bon, Odd, elle est partie, tu peux arrêter de rougir.
- Tu racontes n’importe quoi, répond Odd. Si je rougis, c’est parce que je viens d’effectuer un entrainement sportif.
- Je te rappelle que tu faisais juste le mur avec Nicolas, précise Yumi.
- Je sais, poursuit Odd, mais ramasser les ballons c’est fatigant je trouve.



Naxxya arrive à l’infirmerie.
- Naxxya ? demande Yolande un peu surprise. Je ne m’attendais pas à te revoir avant le mois prochain.
- Je peux vous parler ?
- Bien sûr, entre et installe-toi.
- C’est juste pour parler une minute ou deux, précise Naxxya.
- Justement, on est plus à l’aise pour parler lorsqu’on est allongé. Vas-y, je t’écoute.

- Voila : il se trouve que j’ai été recrutée dans l’équipe de foot du lycée.
- Félicitations ! répond Yolande en sortant son carnet pour prendre des notes.
- Merci… L’ennui, c’est que dimanche prochain, on va jouer contre l’équipe du lycée Matheson.
Yolande écarquille les yeux et referme son carnet.
- Effectivement, il risque d’y avoir un problème…

- Est-ce que légalement parlant, je suis autorisée à jouer contre eux ? demande Naxxya.
- La rencontre aura lieu à Kadic ou à Matheson ? interroge Yolande.
- Kadic.
- Aucune infraction dans ce cas.
- Merci, c’est tout ce que je voulais savoir, conclut Naxxya en se relevant.

- Quoi ? Tu as l’intention de participer à cette rencontre ? s’inquiète Yolande.
- Oui.
- Tu es consciente qu’ils vont te reconnaître et que certains d’entre eux ont sûrement encore de la rancune envers toi ?

- Je n’ai pas peur d’eux, répond Naxxya en haussant les épaules. De toute façon, je suis dans les cages, ils ne pourront pas faire grand-chose contre moi. La seule crainte que j’avais était de ne pas avoir le droit de participer à la rencontre, auquel cas j’aurais dû abandonner mes amis au dernier moment, et ça c’est hors de question.
- …Et il ne t’est pas venu à l’idée que si tes adversaires ne peuvent pas s’en prendre à toi, ils risquent de s’en prendre à tes coéquipiers ?

Naxxya hésite un instant avant de répondre :
- Ils n’oseront pas faire ça devant l’arbitre.
- Ça, tu n’en sais rien, poursuit Yolande. Ils vont peut-être même te provoquer pour te pousser à leur répondre, et tu sais que tu ne peux pas te le permettre.

Naxxya hésite de plus en plus mais s’accroche :
- Je n’abandonnerai pas mes amis. D’autant plus que si je refuse de jouer, ils voudront savoir pourquoi.
- Alors il te reste une possibilité, conclut Yolande. Dis-leur d’abord ce qui s’est passé pour les prévenir du danger, et joue le match ensuite…



* * *



Pendant ce temps, à l’usine, Aelita et Jeremy travaillent activement pour terminer un projet qui leur a pris des heures de programmation.

- Il est exactement comme avant ! déclare Aelita, émerveillée par le résultat.
- Je ne pensais pas que le reprogrammer serait si rapide, poursuit Jeremy. Quand je pense au temps que ça nous a pris la première fois…

- Il faut croire qu’on a fait des progrès ! répond Aelita. J’ai hâte de l’annoncer aux autres !
- Tu sais, on n’aura peut-être même pas l’occasion de s’en servir. J’ai décidé de le reconstruire uniquement parce que j’ignore comme aller sur le Sixième Territoire, mais nous devrons être en mesure de nous y rendre dès que nous l’aurons localisé.

- Par contre, remarque Aelita, s’il n’y a que cinq places, on risque d’être un peu à l’étroit…
- Pour ça ne t’en fais pas, la rassure Jeremy. J’ai prévu d’ajouter deux compartiments munis de canons défensifs de chaque côté.

Aelita demande enfin :
- Sur le bloc principal, tu pourras écrire « Skidbladnir II » ?



* * *



Le samedi suivant, l’équipe de football de Kadic se réunit au stade pour l’entrainement. Jeremy, Aelita, Yumi et Sissi sont également venus pour encourager leurs amis.

Yumi remarque que Naxxya n’est pas sur le terrain :
- Naxxya n’est pas encore arrivée ?
- Il lui faut du temps pour se préparer, répond Sissi.

En réalité, Naxxya est déjà prête et elle les observe à distance, dévorée par le doute.
Contrairement à ce qu’elle a dit à Yolande, elle aimerait partager ce qu’elle a sur la conscience, mais redoute la réaction de ses amis.
Elle doit les prévenir, mais le courage lui manque.
Soudain, le destin lui envoie un cadeau.

- Sam ! s’exclame Odd en reconnaissant son amie qui vient d’arriver au bord du terrain.
- Salut Odd, ça va ? lui répond-elle en souriant.
- Qu’est-ce que tu fais ici ? demande Odd, heureux de la revoir.
- Je suis en week-end chez mes grands-parents. Et toi, qu’est-ce que tu deviens ?

- Tu me connais : toujours au top ! Là, je m’entraine avec mon équipe car demain après-midi, on dispute la finale du tournoi de football inter-lycées ! …D’ailleurs, on joue contre ton ancien établissement… T’es pas venue pour nous espionner, par hasard ?
- Non, rassure-toi, je déteste Matheson. J’étais contente de quitter cette école, et je n’ai pas l’intention de supporter leur équipe demain.

- Si tu cherches une équipe à supporter, tu l’as devant toi ! reprend Odd avant de présenter ses coéquipiers en les montrant du doigt. Ulrich, que tu connais déjà, et William, nos deux attaquants. Alexandre, Christophe, Théo et moi-même, en milieu de terrain. Romain, Matthias, Nicolas et Julien en défense.

Ulrich et William viennent saluer Sam, bientôt rejoints par Aelita, Jeremy, Yumi et Sissi.
- Alors ? demande Odd. Ça fait quel effet d’admirer de près les futurs champions ?
- Méfiez-vous quand-même, les prévient Sam. Les joueurs de Matheson sont assez violents…

Ulrich ajoute :
- Il parait qu’ils ont recruté Matt, l’ancien avant-centre de Diderot qui s’est fait virer de son lycée.
- Ça ne m’étonne pas qu’ils misent tout sur l’attaque, conclut Sam.

Odd ne se laisse pas démonter :
- Oui mais nous, on a une arme secrète : notre nouvelle gardienne géante, Naxxya !

- Qui ? Naxxya ? Naxxya Warven ? Elle est ici ? interroge Sam, stupéfaite.
- Oui pourquoi ? Tu la connais ? demande Odd.
- On était dans la même classe à Matheson, explique Sam. C’était ma meilleur amie avant que je déménage…

Ulrich se tourne vers Yumi :
- Pourquoi Naxxya ne nous a pas dit qu’elle était à Matheson ?
Yumi hausse les épaules :
- Il faut dire qu’on ne l’a jamais vraiment questionnée sur son passé.

La surprise de Sam se change soudain en frayeur :
- Attendez, vous êtes en train de me dire que Naxxya va jouer demain après-midi contre l’équipe de Matheson !?
- C’est notre seule gardienne, bien sûr qu’elle va jouer, répond William. Pourquoi ça poserait un problème ?

- …Est-ce qu’elle vous a dit pourquoi elle a dû changer de lycée ? demande Sam.
- Pas vraiment, répond Jeremy. On sait juste qu’elle a été renvoyée à la suite d’un « incident » avec un autre élève, mais on ne sait pas de quoi il s’agit précisément.
- Et toi, tu sais ce qui lui est arrivé ? interroge Sissi en se tournant vers Sam.

Celle-ci hésite un instant, puis se décide à leur raconter ce qui s’est passé.



* * *



Un an plus tôt, au collège-lycée Matheson, la sonnerie annonce la pause de 16 heures, et les élèves sortent en récréation. Comme à leur habitude, Sam et Naxxya vont s’adosser à un arbre au fond de la cour pour écouter leurs lecteurs MP3 en espérant être tranquilles.

Sam s’absente pour se rendre aux WC.
Lorsqu’elle revient, un groupe d’élèves a encerclé Naxxya.
Derek, le chef de la bande, semble lui avoir dérobé son lecteur MP3.

Naxxya le regarde droit dans les yeux :
- Rends-le moi.
Derek agite le MP3 devant elle pour la narguer.
- Tu le veux !? Tu le veux !?
Ses amis rigolent bruyamment.
- RENDS-LE MOI !! hurle Naxxya, imposant le silence autour d’elle.

Derek lui tend son MP3 :
- C’est bon, t’énerve pas…
Mais juste avant qu’elle ne reprenne son appareil, il s’écrase dans sa main.
- Oups ! Je l’ai pas fait exprès ! Ajoute-t-il pour faire rire ses amis.

Naxxya, furieuse, lui envoie une droite dans la mâchoire, ce qui le fait tomber à la renverse.
D’autres élèves arrivent pour assister à l’altercation.

Tandis que Naxxya ramasse ce qu’il reste de son MP3, Derek se relève et sort discrètement un couteau de sa poche.

Il interpelle Naxxya puis commence à abattre sa lame sur elle quand Sam crie pour la prévenir et Naxxya se recule de justesse, mais la lame lui écorche la paupière, manquant de lui crever un œil.
Naxxya s’essuie le visage et voit le sang qui dégouline sur sa main.

Derek la charge à nouveau en brandissant son couteau :
- J’vais t’buter !!
Dans un éclair de frénésie, Naxxya intercepte la main de son agresseur, lui tord le bras dans le dos pour le déposséder de son arme et lui tranche la gorge sous les yeux horrifiés des élèves autour d’eux.



* * *



- Oui, je m’en souviens maintenant, reprend Jeremy. Ils en avaient vaguement parlé dans les journaux…
Aelita se tourne vers Sam :
- Qu’est-il arrivé à Naxxya après ça ?
- Ça je n’en sais rien, répond Sam. J’ai déménagé à la suite de cet incident.
- J’y crois pas ! On a une meurtrière parmi nous ! s’exclame Odd, épouvanté par le récit qu’il vient d’entendre.

William s’avance vers Sam à son tour :
- Et qu’est-ce qui nous prouve que tu n’inventes pas cette histoire dans le but de perturber notre équipe avant le match ?
- Hein ? demande Sam surprise par cette accusation.
- William a raison, poursuit Sissi. Mon père ne laisserait jamais une tueuse intégrer Kadic ! …Ou alors il me l’aurait dit…
- Et si Naxxya avant vraiment fait ça, ajoute Yumi, elle nous en aurait parlé.
La voix de Naxxya derrière eux les fait sursauter :
- C’est vrai, j’aurais dû vous le dire, je suis désolée.

Ils se retournent vers Naxxya qui s’avance pour saluer Sam.
- Ça faisait longtemps, déclare Naxxya.
Elles se font la bise, et Sam lui sourit :
- Je vois que tu as encore grandi.

Odd n’en revient toujours pas :
- Alors t’as vraiment tué ce « Derek » !?
- Disons que j’essaye de vivre avec ça sur la conscience, répond Naxxya en baissant les yeux.
- Désolé de te demander ça, mais pourquoi ne t’ont-ils pas emprisonnée ? l’interroge Jeremy.

Naxxya soupire :
- Tu n’as pas à t’excuser, Jeremy. J’aurais dû tout vous raconter, et il est temps de le faire. Après l’incident, j’ai été enfermée plusieurs semaines en attendant d’être jugée. Mon avocat a donc eu tout le temps nécessaire pour me préparer, me dire quelle attitude je devrais adopter. Et le jour de l’audience, j’ai joué mon rôle à la perfection : celui de la victime. Car cette cicatrice sur mon visage le prouve : j’ai agi en état de légitime défense. Après, il a suffi à mon avocat d’agrémenter le tout avec des circonstances atténuantes : mineure au moment des faits, orpheline de naissance, scolarité exemplaire… Je m’en suis donc sortie avec quelques mois de Travail d’Intérêt Général, ainsi que l’obligation de changer d’établissement à la rentrée suivante et de consulter un psy une fois par mois. Voila, maintenant vous savez tout.

Ils restent perplexes quelques secondes, puis Odd se jette dans les bras de Naxxya :
- J’ai toujours su que tu étais innocente ! Les autres ne voulaient pas me croire mais au fond de mon cœur je le savais !
Ulrich intervient :
- Euh, Odd… techniquement, elle a quand-même tué un mec, hein ?
Odd lâche Naxxya et se tourne vers Ulrich :
- Dis-moi Ulrich, quand tu es dans les bras de Yumi, est-ce que moi, je viens te casser l’ambiance ?

William s'approche de Naxxya :
- Tu sais, si tu préférais ne pas jouer ce match, on comprendrait.
- Non, ne vous en faites pas, ça va aller, répond Naxxya.
- Tu en es sûre ? insiste Sam.

Naxxya se tourne vers elle et lui sourit :
- Tu te souviens, tu me répétais souvent que tu ne serais pas toujours là pour me protéger. Je crois que c’est l’occasion pour moi de te prouver que je peux me défendre seule désormais.

Sam lui sourit à son tour, puis Ulrich s’exclame :
- Allez, en place tout le monde ! On reprend l’entrainement !



* * *



Le soir, Aelita regagne sa chambre et se jette sur son lit.
Allongée dans le lit à côté, Naxxya lit une bande-dessinée.

Aelita finit par lui demander :
- Pourquoi tu ne nous en as pas parlé plus tôt ?
Naxxya referme sa BD.

- J’avais peur de votre réaction. Peur que vous me rejetiez. Je sais que c’est facile de dire ça après coup, mais j’avais peur de vous perdre. Quand j’ai appris que Sam avait déménagé, j’ai vraiment souffert. C’était ma meilleure amie, on partageait tout, et je pensais ne jamais retrouver quelqu’un comme elle. Puis je vous ai rencontrés. J’ai réussi à me sentir bien à nouveau, à retrouver un peu de cette harmonie que je partageais autrefois avec Sam, et c’est pour ça qu’aujourd’hui, j’essaye de faire ce qu’il faut pour ne pas vous décevoir. Vous m’avez fait confiance, vous m’avez laissé découvrir Lyoko. Alors quand vous m’avez demandé d’être pom-pom girl avec vous, j’ai accepté. Quand vous m’avez demandé de jouer dans l’équipe de foot avec vous, j’ai accepté. Et si demain vous me proposez de partir faire le tour du monde avec vous, j’accepterai. Je reconnais que j’ai eu tort de vous dissimuler ce que j’avais fait, mais c’est promis : à partir de maintenant, je ne vous cacherai plus rien. Tu peux me poser n’importe quelle question.

Aelita sourit :
- Vraiment ? N’importe quelle question ?
- N’hésite pas.
- Même embarrassante ?
- Si tu veux.
- Alors… t’as vraiment couché avec Yumi ?

Naxxya réfléchit un instant avant de répondre :
- Oui et non.
- C’est pas une réponse ça !
- …On a effectivement eu une relation sexuelle, mais Yumi n’était pas du tout dans son état normal, donc ça ne compte pas vraiment.

- D’accord… à toi maintenant !
- De …?
- De me poser une question !
- Ah ! Alors euh… comment t’as su que t’étais amoureuse de Jeremy ?

Aelita lève les yeux en souriant :
- Ben, la première fois que je l’ai vu en vrai, je l’ai trouvé « mignon », mais ce qui compte, ce sont surtout nos soirées passées à discuter. Même si Jeremy est assez timide, j’aime quand il me parle, je me sens bien avec lui. Depuis qu’on s’est rencontrés, il a toujours été là pour moi, et c’est pour ça que j’aime tellement passer du temps à ses côtés. A force, je me suis mise à éprouver une irrésistible envie de l’embrasser, et c’est là que j’ai compris que j’étais amoureuse de lui. Je sais que sa timidité l’empêche de me prendre plus souvent dans ses bras, mais je sais aussi qu’il… Attends une seconde, pourquoi tu poses cette question ?

- Juste pour savoir, répond Naxxya d‘un air innocent.
- Mon œil ! reprend Aelita en riant. « Comment on sait quand on est amoureuse ? », c’est typiquement le genre de question qu’on pose quand on pense être soi-même amoureuse !
- Comment ça ?

- Laisse-moi deviner : dans le lycée, il y a quelqu’un qui fait battre ton cœur tellement vite que tes mains tremblent légèrement et tu as du mal à parler quand il est près de toi ou quand tu penses à lui. Corrige-moi si je me trompe, tu es irrésistiblement attirée par lui et tu ne sais pas vraiment pourquoi.

- …Ouais, répond Naxxya en s’asseyant sur le bord de son lit.
- Félicitation Naxxya, tu es amoureuse ! conclut Aelita en riant.
- Cool…

- T’as envie d’être avec ce quelqu’un ? reprend Aelita en s’asseyant à son tour sur le bord de son lit en face de Naxxya.
- Euh… ouais…
- Tu penses que tu l’intéresses ?
- Comment je peux savoir ça ?
- Ben par exemple, est-ce qu’il te tourne autour sans arrêt ?
- Si on veut, oui…

- OK, donc tu lui plais. Mais peut-être que tu l’intimides, c’est pour ça qu’il n’a pas encore osé faire le premier pas.
- Qu’est-ce que je peux faire alors ?
- Eh bien, soit tu attends patiemment qu’il se décide à t’aborder, soit tu le surprends.
- Je le « surprends » ?
- C’est facile, regarde…
Aelita saisit le visage de Naxxya et l’embrasse par surprise.

- Je vois… c’est pas un peu trop direct comme technique ?
- Peut-être, mais ça marche ! assure Aelita. Demande donc à Jeremy.
- Ah c’est comme ça que tu l’as…

- A mon tour de te poser une question ! l’interrompt Aelita. De qui es-tu amoureuse ?
- Nan mais « amoureuse », tout de suite les grands mots…
- N’essaye pas de te défiler ! Tu as dit que je pouvais te poser n’importe quelle question ! Alors ? C’est qui ?
Naxxya baisse les yeux :
- C’est Odd…

- Haha !
- Ben quoi ?
- Ça fait un moment que Ulrich m’a fait par de cette théorie, et j’avoue que j’ai eu du mal à le prendre au sérieux ! explique Aelita en riant. Bon allez, il faut qu’on dorme. Demain, t’as un match. Bonne nuit !
- Bonne nuit. …Et merci pour tes conseils.



* * *



Le lendemain, dans les vestiaires, Jim donne ses derniers conseils à ses joueurs avant le match :
- Je ne vais pas vous mentir, vos adversaires ne vous feront pas de cadeaux. On va donc resserrer le bloc défensif pour jouer les contres et tenter de les surprendre. Stern et Dunbar, je compte sur vous pour vous démarquer dès que l’occasion se présente. Bon, il est temps d’y aller.

Les joueurs arrivent sur le terrain, et les deux équipes s’observent.

Dans les tribunes, Yumi, Sissi, Aelita, Jeremy et Sam sont venus assister à la rencontre.
- Je crois que les joueurs de Matheson ont reconnu Naxxya, déclare Yumi en observant leur comportement.
- C’était couru d’avance, répond Sam.
- Regardez un peu leurs trois défenseurs qui complotent, remarque Sissi.

Jeremy se penche vers Aelita pour lui chuchoter :
- N’oublie pas que la menace prioritaire reste X.A.N.A.. S’il profite du match pour attaquer, nous devons être prêts à foncer à l’usine.
- Et on en profitera pour tracer les monstres et localiser le Sixième Territoire, complète Aelita.



Le match débute. Christophe passe à Odd qui évite un joueur adverse puis passe à Ulrich, mais ce dernier se fait tacler violemment par un défenseur.
- Ça commence, soupire Sam.

A la surprise générale, l’arbitre ne siffle pas et l’équipe de Matheson en profite pour remonter le ballon vers Matt, leur nouvel avant-centre.

Celui-ci efface Matthias et tire au but mais Naxxya arrête sa frappe.

Elle relance le ballon vers Nicolas qui se fait aussitôt tacler par Stéphane, l’attaquant de Matheson.

L’arbitre refusant toujours de siffler, Matthias revient sur Stéphane et le tacle à son tour.
Celui-ci se laisse tomber, puis l’arbitre siffle un penalty.

- On nage en plein délire ! s’exclame Odd.

Matt pose le ballon et recule de quelques pas.
Naxxya tente de se concentrer sur le ballon, mais ses adversaires la regardent d’un air menaçant, tout en se caressant la gorge du bout du pouce.
Matt tire et ouvre le score.

- L’arbitre a clairement choisi son camp, constate Yumi.
- Ce n’est que le début du match, lui répond Sissi. Ils peuvent encore remonter.

Mais le match se déroule, et le même schéma se reproduit inlassablement : dès que les joueurs de Kadic ont le ballon, les défenseurs de Matheson le récupèrent avec brutalité puis l’envoient vers leurs attaquants pour provoquer des fautes.

Malgré les arrêts de Naxxya, le score s’aggrave : deux à zéro, puis trois à zéro sur un nouveau penalty.
Les joueurs de Kadic sont totalement frustrés.

Juste avant la mi-temps, ils tentent une dernière action.

Christophe remet le ballon en jeu pour Odd qui, d’une talonnade bien placée, prolonge à droite pour Théo, et celui-ci s’apprête à passer à Ulrich.

Comme prévu, les défenseurs commencent à courir vers Ulrich, Théo renverse donc le jeu à gauche en direction d’Alexandre qui centre pour William, mais ce dernier se fait tacler par un défenseur avant même d’avoir reçu le ballon.

William, hors de lui, se relève et empoigne son agresseur :
- Je vais te défoncer !

Christophe et Ulrich retiennent William avant que d’autres joueurs ne prennent part au conflit, puis l’arbitre sort le carton rouge pour exclure William et siffle la mi-temps.

- C’est de pire en pire, conclut Sissi en fermant les yeux.
- Tu ne crois pas si bien dire, Sissi, reprend Jeremy en tournant l’écran de son PC vers Aelita pour lui montrer que X.A.N.A. vient d’activer une tour.
- On va à l’usine alors ? chuchote Aelita.
- Pas tout de suite, répond Jeremy à voix basse. Il faut d’abord prévenir les autres.
- Je m’en charge, murmure Yumi avant de descendre des tribunes pour se rapprocher du terrain en attendant que le match reprenne.



Dans le vestiaire, Jim est furieux contre ses joueurs :
- Mais qu’est-ce que vous fichez !? Vous essayez de perdre ou vous refusez de gagner !? Vos adversaires cherchent à obtenir des fautes et vous, vous entrez complètement dans leur manège !

- Qu’est-ce qu’on peut faire d’autre ? demande Ulrich. Ils cassent toutes nos actions…
- Je vous l’ai dit en début de match ! répond Jim. Jouez les contres !
- Facile à dire, rétorque William. Dès qu’on a la balle, ils nous fauchent et après ce sont eux qui partent en contre-attaque…

Jim se tourne vers William :
- A ta place Dunbar, je ferais pas mon petit malin parce qu’à cause de toi on se retrouve à dix contre onze, comme si le match n’était pas déjà suffisamment compliqué !

- J’ai une idée ! s’exclame Odd. On remet Nicolas dans les cages et on fait jouer Naxxya en milieu de terrain pour qu’elle les balaye tous !
- Della Robbia ! Si tu continues, c’est toi qui vas finir en cage !

- Bon ben on peut dire adieu à la victoire, se lamente Théo.
- Si vous jouez la deuxième mi-temps comme la première, ça ne fait aucun doute ! reprend Jim. En revanche, si vous arrêtez de commettre des fautes et si vous tentez des frappes lointaines pour obliger leurs défenseurs à se bouger, vous parviendrez peut-être à sauver l’honneur !

- OK donc en gros, résume Odd, on passe le ballon à Alexandre, il marque un but de 40 mètres, et on peut rentrer chez nous. Ça me plait !



En sortant du vestiaire, Ulrich sent que Naxxya est un peu tendue :
- Il ne faut pas t’en vouloir pour les trois buts encaissés, déclare-t-il pour la rassurer.
- C’est pas ça, répond Naxxya. Le problème, c’est que dès que vous avez le dos tourné, les joueurs de Matheson me narguent et me menacent…
- Tu en es sûre ?
- Chaque fois que je les vois faire exprès de tomber pour obtenir un penalty, j’ai envie d’aller les piétiner… Et quand ils se relèvent après que l'arbitre ait sifflé, ils me narguent à nouveau... Je vais avoir du mal à tenir une deuxième mi-temps à ce rythme…
- Il faut que tu te calmes, Naxxya. Si jamais tu les touches, on finit le match à neuf contre onze. Et d’après ce que tu nous as dit, tu risques beaucoup plus qu’une simple exclusion si tu agresses un autre joueur. Donc évite de faire une bêtise.



William rejoint Yumi sur le bord du terrain, puis celle-ci fait signe à Odd de les rejoindre.
- X.A.N.A. a activé une tour, déclare Yumi. Préparez-vous à vous transformer dès que les monstres arrivent, il faudra qu’on aille immédiatement à l’usine.
- Compris, répond Odd.

Il transmet donc le message à Ulrich et Naxxya, puis se replace en milieu de terrain.

Ulrich, désormais seul en attaque, s’aperçoit que ses adversaires le regardent bizarrement.



Le match reprend, Christophe passe à Ulrich qui voit soudain toute l’équipe adverse lui foncer dessus.
Il les esquive et se débarrasse du ballon mais ils continuent d’essayer de le tacler.

- Ils ont le droit de faire ça ? s’inquiète Sissi.
- Je ne crois pas, répond Aelita en regardant Ulrich qui continue d’esquiver les coups de ses adversaires.

- Monsieur l’arbitre ! s’exclame Odd. Faites quelque chose !
L’arbitre se tourne vers Odd et lui envoie un éclair, surprenant les joueurs de Kadic ainsi que le public.

- Ils sont Xanatifiés ! comprend Yumi.

Tandis qu’Ulrich continue d’éviter les attaques de ses poursuivants, Odd, William et Yumi se transforment pour lui venir en aide.
Le public, effrayé, commence à évacuer le stade.

- Qu’est-ce qu’on fait Jeremy ? demande Aelita. On attend encore ?
- Il est temps d’aller à l’usine, se résigne Jeremy presque déçu que X.A.N.A. n’ait pas envoyé de monstres.
- « L’usine » ? interroge Sam.
- Trop long à expliquer, répond Sissi. Va te mettre à l’abri, on s’occupe du reste.
Sissi et Aelita se transforment.

Malgré sa surprise, Sam leur demande :
- Vous comptez les détruire ?
- Détruire qui ? Les élèves de Matheson ? Pas du tout, explique Aelita, on va juste faire en sorte qu’ils retrouvent leurs esprits. On est des héros tout de même !
- Dans ce cas, conclut Sam, vous devriez peut-être calmer Naxxya. Je l’ai déjà vue avec ce regard, ce n’est pas bon signe…

Naxxya, restée à l’écart de ses ennemis, se transforme à son tour alors que l’un d’entre eux fonce droit sur elle.

Aelita active ses ailes et voit le joueur Xanatifié sauter sur Naxxya mais celle-ci l’attrape à la gorge puis sort une plasma-lame sans quitter son adversaire des yeux et s’apprête à le frapper.

Aelita arrive en volant et retient son bras :
- Ne fais pas ça ! Il est Xanatifié !

Naxxya finit par rétracter sa plasma-lame puis jette son adversaire sur le côté et se tourne vers Aelita :
- Excuse-moi.

Jeremy et Sissi les rejoignent.
- Inutile de s’attarder ici, déclare Jeremy. Il faut qu’on aille désactiver la tour, c’est le seul moyen de libérer les joueurs de Matheson de l’emprise de X.A.N.A. vu qu’on ne sait pas comment ils ont été Xanatifiés.

Ulrich, Odd, William et Yumi les rejoignent après avoir repoussé leurs ennemis.
- Ne trainons pas, conclut Ulrich. Ils vont sûrement nous poursuivre.

Ils courent donc à l’usine en évitant les éclairs lancés par les onze joueurs et l’arbitre Xanatifiés.



* * *



Arrivés sur le territoire forêt, Jeremy leur envoie leurs véhicules, puis ils s’élancent en direction de la tour.

- A mon avis, déclare Jeremy, vous ne rencontrerez pas beaucoup de monstres aujourd’hui.
- Pourquoi ça ? demande Yumi.
Mais un tir la surprend et touche l’Overwing.

- T’as encore parlé trop vite Einstein ! s’exclame Odd qui commence à slalomer avec son Overboard. Accroche-toi Naxxya !
- Yumi et Aelita, foncez à la tour ! ordonne Ulrich. William et Sissi, vous les escortez. Je vais rester avec Odd et Naxxya pour ralentir les monstres.
Jeremy regarde son radar :
- Quelques troupes de Kankrelats et une dizaine de Tarentules, rien de bien méchant.



Cinq minutes plus tard, les monstres sont détruits et Aelita a désactivé la tour.
- C’est déjà fini ? s’étonne Sissi.
- On dirait bien que oui, confirme William.

Ulrich, Odd et Naxxya les rejoignent à la tour.
- X.A.N.A. se moque de nous ! s’énerve Odd. Interrompre le match de foot pour si peu, c’est vraiment lamentable !
- Jeremy ? demande Yumi. Comment tu as su qu’il n’y aurait pas beaucoup de monstres ?

- Je pense que X.A.N.A. a compris qu’on essaye de localiser sa base, explique Jeremy. C’est pour ça qu’il n’a pas envoyé de renforts pour aider les monstres locaux à défendre la tour, et c’est aussi pour ça qu’il a Xanatifié des humains au lieu de nous envoyer des monstres sur Terre. Il ne veut pas qu’on trace les monstres de sa base pour remonter jusqu’à lui.

- Qu’est-ce qu’on fait alors ? interroge Naxxya.
- Fin de la mission et retour vers le passé, j’imagine, répond Ulrich.

Aelita sort de la tour et propose en souriant :
- Et si on en profitait pour inaugurer le nouveau Skid ?
- Le nouveau quoi ? demande Sissi.
- Vous l’avez reconstruit ? s’étonne Yumi.
- Reconstruit, et amélioré ! répond fièrement Jeremy.



Ils se rendent donc sur le Cinquième Territoire et rejoignent le Garage Skid.

- Placez-vous sur les différentes plateformes pour rejoindre les postes de pilotage, indique Jeremy.
- Je veux un Navskid ! exige Odd.
- T’inquiète pas, lui répond Jeremy. Maintenant, j’ai la possibilité de vous transférer entre les différents cockpits. Aelita, tu vas piloter le Skid. Ulrich, Odd, Yumi et William, vous prenez chacun un Navskid. Sissi et Naxxya, vous montez dans les tourelles défensives.

- Tout le monde est en place, déclare Aelita. On fait comme prévu Jeremy ? On va chercher une tour pour faire le plein d’énergie ?
- Oui, direction le Territoire Banquise, conclut Jeremy.



Ils quittent donc le Cinquième Territoire à bord du Skid et se dirigent vers le Territoire Banquise.

- C’est nul, il n’y a aucun ennemi, constate Odd. On ne pourrait pas plutôt aller dans le réseau pour s’amuser un peu ?

- Ça y est, on est à la tour, annonce Aelita. J’arrime le Skid.
- Bien. J’active la tour et on commence l’approvisionnement en énergie, répond Jeremy.

- On peut aller faire un tour avec les Navskids en attendant ? demande Odd qui ne tient plus en place.
Jeremy finit par accepter :
- Ne vous éloignez pas trop.
Odd, Ulrich, William et Yumi détachent leurs Navskids puis font quelques manœuvres pour bien assimiler les commandes.

- Et nous alors ? demande Sissi. On peut pas bouger ?
- Non, répond Jeremy. Les deux tourelles sont fixées au Skid et servent à le protéger car un Navskid détruit, ça se reconstruit comme un véhicule classique, alors que si c’est le Skid lui-même qui est détruit, c’est plus compliqué. Par contre, les tourelles ont une puissance de tir supérieure à celle des…
- Je crois que quelque chose vient vers nous, l’interrompt Naxxya en ressentant des tremblements inquiétants.

Jeremy vérifie son écran radar et découvre une multitude de points qui viennent d’apparaître.
- Ulrich ! Revenez immédiatement ! Un Kolosse et une nuée de Frelions arrivent pour attaquer le Skid !
- Enfin un peu d’action ! se réjouit Odd en suivant les autres Navskids pour porter secours au vaisseau-mère.

- Jeremy, j’interromps l’approvisionnement en énergie ? demande Aelita.
- Surtout pas, répond Jeremy. Ça risquerait d’endommager le Skid. De plus, les monstres que X.A.N.A. vient d'envoyer proviennent peut-être du Sixième Territoire, et si c’est le cas, je dois pouvoir le localiser. Essayez de gagner du temps.
- J’active le bouclier, conclut Aelita.

Les Frelions arrivent et commencent à tirer sur le Skid.
Sissi et Naxxya ripostent avec leurs tourelles, mais les Frelions sont nombreux et parviennent à endommager le bouclier.

- Tenez bon, la cavalerie arrive ! s’exclame Ulrich.
Les quatre Navskids reviennent enfin et commencent à décimer les Frelions, mais le bouclier du Skid finit par disparaître.

Les Frelions restants se tournent alors vers le Skid et commencent à charger leurs rayons simultanément.
William s’interpose avec son Navskid qui encaisse les tirs avant d’exploser.

Jeremy voit William qui remonte de la salle des scanners :
- Il faut me prévenir quand vous comptez vous sacrifier ! Je peux vous transférer dans une autre cabine de pilotage juste avant, ça vous évite d’être dévirtualisé quand votre Navskid explose.

- Jeremy, on n’a plus de bouclier ! s’inquiète Aelita.
- T’en fais pas, la rassure Ulrich. On vient d’abattre les derniers Frelions.

- Le Kolosse se rapproche ! s’écrie Yumi en voyant l’énorme monstre qui s’avance vers la tour.
- Vous devez l’empêcher de toucher le Skid ! s’exclame Jeremy.
- Nos tirs n’ont pas l’air de le blesser, observe Naxxya.
- Il faut frapper ses deux points faibles à peu près en même temps, explique Ulrich.
- Einstein, prépare-toi à me transférer ! prévient Odd.
- Attention ! Il va frapper !! s’écrie Sissi terrorisée.

Le Kolosse lève son bras-lame et s‘apprête à l’abattre sur le Skid, mais Odd fonce dans l’œil situé sur ce bras pour y faire exploser son Navskid, surprenant le Kolosse.

- C’est maintenant ou jamais ! s’exclame Ulrich.
Ils concentrent donc tous leurs tirs sur la tête du Kolosse, et celui-ci finit par s’effondrer.
- Bien joué ! se réjouit Aelita.

- Odd, le transfert a fonctionné ? interroge Jeremy.
- Impeccable Einstein ! répond Odd depuis la tourelle de Naxxya qui sursaute en le voyant apparaitre à côté d’elle.
- Désolé, je t’ai surprise ? poursuit Odd. Pourtant, j’ai frappé avant d’entrer !

- J’ai bientôt terminé l’approvisionnement en énergie, déclare Aelita. On va pouvoir partir.
Ulrich et Yumi rattachent leurs vaisseaux au Skid.
- Au fait Jeremy, demande Yumi, tu as pu analyser les monstres comme tu le voulais ?
- Les Frelions étaient déjà sur le Territoire Banquise, répond Jeremy. Mais le Kolosse, lui, provenait du Sixième Territoire.

- Tu veux dire que tu as localisé la base de X.A.N.A. ? interroge William.
- Oui, confirme Jeremy. Et je crois qu’on a bien fait de reconstruire le Skid, car le Sixième Territoire se trouve au fond de la Mer numérique.
- Cool ! On y va ? propose Odd.

Jeremy désapprouve :
- Hors de question que vous y alliez sans William. Et puis, il faut attendre que les deux Navskids détruits soient à nouveau opérationnels car à mon avis, la Mer Numérique doit encore abriter pas mal de monstres…

Tandis que le Skid rejoint son garage dans le Cinquième Territoire, Odd demande :
- Einstein, pour le retour vers le passé, tu pourrais nous ramener avant le match ?
- N’y pense même pas, Odd, lui répond Ulrich. Revenir avant le match pour connaitre tous les coups de nos adversaires et effacer leurs trois buts, c’est de la triche, et on n’est pas des tricheurs.

- Bon alors on pourrait revenir juste avant mon exclusion, propose William. Comme ça, on joue la deuxième période à onze contre onze.
- Désolé William, répond Ulrich, mais c’est de la triche aussi. On ne va pas commencer à se servir du retour vers le passé pour nos intérêts personnels.

- Mais les joueurs de Matheson trichent en permanence, insiste Naxxya. Ils passent leur temps à simuler des fautes pour obtenir des penaltys…
- Je sais, c’est lamentable, reconnait Ulrich. Mais l’arbitre a le droit de se tromper, ça fait partie du jeu.

- Il a peut-être le droit de se tromper, reprend Sissi, mais il n’a pas le droit de se vendre à l’une des deux équipes !
- Et tu as une preuve pour dire que l’arbitre est un vendu ? demande Ulrich.
- Ben c’est évident ! s’exclame Sissi. Il siffle quand les joueurs de Matheson tombent, mais jamais quand ils vous taclent !
- C’est injuste, mais ce n’est pas une preuve, répond Ulrich.

- Je me trompe peut-être, poursuit Naxxya, mais il me semble que l’arbitre a été Xanatifié avec les joueurs de Matheson pendant la mi-temps. Question : pourquoi se trouvait-il dans leur vestiaire à ce moment-là ?
- Là, je crois qu’on tient une preuve, déclare Yumi en souriant.
- Alors Ulrich ? demande Jeremy.

Ulrich finit par céder :
- Bon, c’est d’accord, on annule l’exclusion de William. Mais par contre, on leur laisse leurs trois buts d’avance.
- Comme tu voudras, conclut Jeremy. Retour vers le passé.



Nos héros reviennent donc vers la fin de la première période.
Alexandre centre pour William qui évite le tacle du défenseur, puis l’arbitre siffle la mi-temps.


En retournant sur le terrain après la pause, ils aperçoivent en effet l’arbitre qui sort discrètement du vestiaire de l’équipe de Matheson.

Les deux équipes se replacent, puis le match reprend.

Suivant les conseils de Jim, Odd envoie le ballon à gauche et Christophe le laisse filer pour Alexandre.

Sans se poser de question, Alexandre tire du milieu du terrain et surprend le gardien de Matheson.

- BUUUUUUT !! s’exclame Jim en sautant de joie. 3 à 1 !
- J’y crois pas ! Ça marche ! observe Odd, stupéfait.

Les joueurs de Kadic félicitent Alexandre puis se replacent.



La deuxième mi-temps se déroule, totalement différente de la première puisque les joueurs de Kadic ont retrouvé confiance en eux, tandis que les défenseurs de Matheson doivent désormais surveiller les milieux de terrain en plus des attaquants.

Odd, persuadé que la technique est miraculeuse, ne cesse d’envoyer le ballon vers Alexandre, mais celui-ci est désormais marqué de très près et finit par perdre le ballon, offrant une occasion en contre pour les joueurs de Matheson qui font rapidement parvenir le ballon jusqu’à Matt.

Ce dernier efface Romain et Matthias, mais Nicolas arrive à lui reprendre le ballon sans faire de faute et passe à nouveau à Alexandre qui prend son élan comme pour tirer.

Deux des défenseurs de Matheson lui foncent dessus mais il les lobe et Christophe redirige le ballon en direction de William.

Celui-ci effectue un une-deux avec Ulrich pour se débarrasser du dernier défenseur et inscrit un deuxième but.

- But de William ! s’exclame Sissi. 3 à 2 !
- S’ils arrivent à égaliser avant la fin du temps réglementaire, poursuit Sam, ils joueront les prolongations !

Les joueurs de Matheson sont désormais tous repliés en défense pour empêcher à tout prix leurs adversaires de marquer.

Les minutes passent, les joueurs de Kadic prennent donc de plus en plus de risque mais se heurtent au bloc défensif de Matheson.

A quelques secondes de la fin du match, Ulrich reçoit le ballon mais se retrouve une fois de plus encerclé par les joueurs adverses.

Il regarde brièvement le chronomètre, puis commence à enchainer les dribbles et les feintes de frappes.

Les joueurs de Matheson comprennent qu’Ulrich compte aller droit au but et ils lui foncent tous dessus, mais il esquive habilement chacun de leurs tacles et continue sa progression.

En dernier recours, le gardien de Matheson sort de ses cages et décide de sauter sur Ulrich, mais celui-ci en profite pour tirer à ras de terre et glisser le ballon au fond des filets, faisant exulter ses coéquipiers et leurs supporters.

- Egalisation d’Ulrich !! s’exclame Yumi.
- 3 à 3, à quelques secondes de la fin ! complète Aelita.
- Au fait, ce sera prolongation classique ou but en en or ? interroge Sam.
- But en or il me semble, répond Jeremy.
- Ça veut dire que l’équipe qui marque le prochain but remportera le match, c’est bien ça ? demande Sissi.
- Exactement, confirme Jeremy.



Après une courte pause, les joueurs reviennent sur le terrain et les prolongations commencent.

Les deux équipes sont déterminées, la tension est presque palpable.

Les joueurs de Kadic s’efforcent d’éviter les tacles adverses et de se créer des occasions, mais la pression du jeu violent de Matheson les oblige à reculer.

Matt bouscule Matthias pour intercepter une passe de Nicolas, et se retrouve seul face à Naxxya.

Celle-ci sort de ses cages et s’empresse de lui prendre le ballon, mais Matt en profite pour se laisser tomber et obtient un penalty.

- Ah là là, quel comédien ce Matt ! s’exclame ironiquement Odd tandis qu’Ulrich s’efforce de calmer Naxxya.

Matt place son ballon pour tirer le penalty et commence à prendre de l’élan.


Naxxya remarque alors que les onze joueurs adverses la foudroient du regard pour la déstabiliser.

Mais elle voit aussi ses dix coéquipiers et son entraineur qui comptent sur elle.

Elle voit le public, qui retient son souffle.

Elle voit ses amis, Ulrich, William, Odd, Jeremy, Yumi, Aelita, Sissi, et Sam, qui la soutiennent.

Elle voit enfin Odd, qui lui sourit et rougit légèrement en croisant son regard.

Elle se sent pousser des ailes.

Matt tire, et Naxxya s’envole pour capter le ballon avant qu’il n’atteigne la lucarne.


Les joueurs de Kadic sont soulagés et se replacent, à l’exception d’Ulrich qui rejoint Naxxya pour la féliciter de son arrêt et lui demande :
- Tu penses pouvoir centrer jusqu’au but adverse, d’ici ?
- Aucun problème, répond Naxxya.

Ulrich court donc se placer devant le but adverse et fait signe à ses coéquipiers de le suivre.

Comprenant la manœuvre, les joueurs de Matheson reculent tous pour défendre leur but.

Naxxya pose le ballon et regarde ses coéquipiers à l’autre bout du terrain qui tentent de se démarquer devant les cages adverses.

- Elle va centrer sur Odd, déclare Sam.
- Tu crois ? Demande Sissi.
Yumi approuve :
- Odd est vif, et il saute assez haut, approuve Yumi.
- C’est vrai, confirme Sam, mais moi je disais ça par rapport au fait qu’elle craque pour lui.
- Quoi ? s’étonne Jeremy.
- Comment tu le sais ? interroge Aelita.
Sam sourit :
- Ça se voit dans son regard. Telle que je la connais, elle va essayer de lui offrir le but de la victoire.

Naxxya tire, le ballon décolle et commence à partir vers la droite, ce qui pousse les joueurs à le suivre de ce côté.

Mais l’effet d’enroulement le fait revenir à gauche, trompant les deux équipes sauf Odd qui, resté seul à gauche, se jette sur le ballon tête première et marque le but en or.

Les joueurs de Kadic laissent éclater leur joie, acclamés par leurs supporters en délire.



L’arbitre n’a d’autre choix que de remettre la coupe à Ulrich qui rassemble son équipe pour permettre à Milly et Tamiya de prendre une photo des champions.

Yumi, Sissi, Aelita, Sam et Jeremy descendent des tribunes pour les rejoindre.
- Quel match ! s’exclame Jeremy.
- Quel but, surtout ! complète Odd.
- « Odd le magnifique » a encore frappé, observe Sam en souriant.
- C’est plutôt « Odd l’opportuniste » ! rétorque William.



Pendant qu’ils se félicitent, Naxxya s’éclipse et retourne aux vestiaires.
Elle se passe de l’eau sur le visage, puis en relevant les yeux vers le miroir, elle voit Sam qui lui sourit.

- Je venais te dire au revoir car je m’en vais ce soir, déclare Sam en lui faisant la bise.
Naxxya soupire :
- Tu m’as beaucoup manqué, si tu savais…
- Toi aussi tu m’as manqué, répond Sam en souriant, mais maintenant je ne suis plus inquiète parce que je sais qu’avec eux, tu es entre de bonnes mains. Et puis, je t’ai laissé mon adresse mail pour qu’on reste en contact.
Naxxya sourit à son tour, puis elles se serrent dans leurs bras.



En sortant du vestiaire, Sam croise Odd et en profite pour lui dire au revoir.
- Tu t’en vas déjà ? demande Odd.
- Oui, mais ne t’en fais pas, j’ai laissé mon adresse mail à Naxxya, tu n’auras qu’à lui demander.

- Justement je la cherche ! poursuit Odd. Je voulais la remercier pour la passe décisive de tout à l’heure mais elle a disparu !
- Elle est dans les vestiaires, répond Sam en souriant. Bon, il faut que je file. A la prochaine !

Il la regarde partir, puis entre précipitamment dans les vestiaires mais se cogne contre Naxxya et tombe en arrière :
- Ah Naxxya ! Je te cherchais !

Elle l’aide à se relever puis demande :
- C’est encore un prétexte pour t’introduire dans le vestiaire des filles ?
- Pas du tout ! Je venais te remercier pour… euh… et aussi il fallait que je te dise que…

Naxxya fixe Odd du regard, espérant qu’il finisse sa phrase, mais celui-ci se perd dans ses yeux :
- Je… Je t’…

Naxxya se souvient alors des conseils d’Aelita.
Elle saisit donc le visage de Odd entre ses mains, se penche sur lui et l’embrasse longuement.


Elle finit par le relâcher en souriant.

Odd retrouve peu à peu ses esprits et sourit à son tour :
- Ouais voila, c’est ça que je voulais dire !



Un peu plus tard, à l’usine, Aelita et Jeremy recoupent les données qu’ils possèdent concernant le Sixième Territoire.

- C’est quand-même incroyable que X.A.N.A. se soit construit une telle structure à notre insu, déclare Aelita.
- Avec les pouvoirs de Franz Hopper, X.A.N.A. est capable de beaucoup de choses, répond Jeremy.

- Raison de plus pour aller libérer mon père au plus vite, poursuit Aelita. On sait comment entrer dans la « Xanabase » ?
- Je n’ai pas de plan détaillé du site, explique Jeremy, mais il y a certainement des accès directs par la Mer numérique.

- Tu penses qu’on pourra s’y rendre bientôt ? demande Aelita.
- Le temps de préparer la mission et de réparer les Navskids, on devrait pouvoir tenter une première excursion vendredi soir, conclut Jeremy. En espérant que X.A.N.A. n’attaque pas entre temps…


Dernière édition par Nelbsia le Ven 29 Oct 2010 15:02; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
DimIIy MessagePosté le: Mar 07 Sep 2010 19:49   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 23 Oct 2009
Messages: 1044
Localisation: Dans mon lit , en train de manger des kinder Bueno !
Alors comme ça ils ont recrée un Skid ! Mais en améliorer pas mal l'idée ! Je continue de penser que Naxxya a un lien avec le SC ! Elle est assez impulsive (remarque moi aussi j'aurais peter un boulon si un bouffon m'aurais exploser mon mp3 jpeux pas vivre sans =P) mais delà a lui trancher la gorge =S ...

Sinon je suis vraiment impatiente de connaitre se 6eme territoire !!

Voilà j'ai tout dit ! vivement la suite !

PS: Sinon j'imagine le couple Odd Naxxya (la géante et le maigrichon xD)HAHAHAHAHAHAHA ! *Avale une mouche* ARGHHHHHHHH!!*tombe raide morte*

_________________
http://imageshack.us/a/img521/7369/signaturedimiiy.png


Merci me98 !!

Texte by me : Disparition (2eme version de préférence )
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 3 sur 7
Aller à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1359s (PHP: 69% - SQL: 31%) - Requêtes SQL effectuées : 19