CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] 10 ans plus tard... Les scripts ...
[IFSCL] IFSCL 3.5.0: Trailer
[Site] Le point sur les fangames!
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Sortie!
[Code Lyoko] Code Lyoko sur Youtube et...
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Trailer
[Code Lyoko] Un Youtubeur vous offre u...
[Code Lyoko] La Renaissance de l'île S...
[IFSCL] IFSCL : 7 ans déjà !
[IFSCL] IFSCL 3.3.0: trailer + voix offi...
 
 Derniers topics  
[Jeu PC] TRAILER IFSCL 3.5.0
LCDS, un discord Code Lyoko
[Fanfic] Oblitération
[Fanfic] Code Alpha 1.0 - 25 ans plus...
[Jeu VN] Travail d'équipe 0.5 - Bande...
Symétrie lyokoïque.
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Film] Adaptation CL Chronicles : LIVE
Ma galerie graphique
[Fanfic] Les Perles du Neith [Terminée]
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] L'Échiquier

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 20

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 18, 19, 20  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Icer MessagePosté le: Sam 12 Jan 2013 02:06   Sujet du message: [Fanfic] L'Échiquier Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2137
Localisation: Territoire banquise
Avant-propos : Ce texte fait partie d'un univers encore plus froid que le nôtre. Cliquez sur l’icône pour en savoir plus.

https://i.imgur.com/gTOotBq.png


Spoiler




http://i.imgur.com/0f0Z3lw.png


Partie I



Prologue : Jamais deux sans trois

Chapitre 1 : Jeudi noir
Chapitre 2 : Tour jumelle
Chapitre 3 : Recherche renforts désespérément
Chapitre 4: Quand l'histoire se répète
Chapitre 5 : L'homme en noir
Chapitre 6 : X.A.N.A's Chosen One
Chapitre 7 : La méprise
Chapitre 8 : Une princesse en cage
Chapitre 9 : Aux frais de la princesse
Chapitre 10 : Game Over
Chapitre 11 : L'ange gardien
Chapitre 12 : La menace fantôme
Chapitre 13 : Entrevoir les ténèbres
Chapitre 14 : It's a trap
Chapitre 15 : Impénétrable
Chapitre 16 : Exuvie
Chapitre 17 : L'épouvantail
Chapitre 18 : La version irlandaise
Chapitre 19 : Saignée
Chapitre 20 : Le début de la fin
Chapitre 21 : Dans les temps
Chapitre 22 : La mort du gardien
Chapitre 23 : Sur le champ de bataille
Chapitre 24 : Rupture
Chapitre 25 : Destination finale
Chapitre 26 : Payne

Epilogue : L'étape suivante


Partie II



Prologue : Problèmes en vue
Chapitre 27 : Imprévu
Chapitre 28 : Alternance
Chapitre 29 : Rendez-Vous
Chapitre 30 : Le choix des souvenirs
Chapitre 31 : Germignon, Prinplouf et Dracaufeu
Chapitre 32 : Recherche aussi renforts désespérément
Chapitre 33 : En Bushure
Chapitre 34 : Le ploblème chinois
Chapitre 35 : Sélection naturelle
Chapitre 36 : Le casse-bonbon
Chapitre 37 : Attaque à la Yamamoto
Chapitre 38 : La ligne de Mir
Chapitre 39 : Les larmes de Zeus
Chapitre 40 : Blanc-seing
Chapitre 41 : Quand Harry fait appel à Sally
Chaptre 42 : L'étrange Noël des Lyoko-guerriers
Chapitre 43 : Nom d'un chat !
Chapitre 44 : Exfiltration
Chapitre 45 : Le Temple du Soleil
Chapitre 46 : Les petits suisses
Chapitre 47 : In(ter)ception
Chapitre 48 : Avoir le nez fin
Chapitre 49 : Que ça à foot
Chapitre 50 : Spurious Ball
Chapitre 51 : Sous le feu
Chapitre 52 : Briser la glace
Chapitre 53 : Mission bi-polaire
Chapitre 54 : La fin du début
Chapitre 55 : Derezzed
Chapitre 56 : Feu vert
Chapitre 57 : Des racines et des ailes
Chapitre 58 : Xénobiotique Abaxial, Nébuleux et Adamantin
Chapitre 59 : Bérolina
Chapitre 60 : Tír ghrá



Notes :

L'emploi du temps des héros : Classe de première ES - Classe de seconde G - Classe de quatrième 2 - Classe de cinquième 3

Liste des références (Partie I)


Trombinoscope


Personnages secondaires
Cliquez sur une image pour voir la fiche du personnage


Spoiler


Autres personnages


Spoiler


Dernière édition par Icer le Sam 11 Nov 2017 22:24; édité 91 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Sam 12 Jan 2013 02:07   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2137
Localisation: Territoire banquise
http://i.imgur.com/gJ1Wa9k.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngJeudi 25 janvier 2007

http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/espace10.pngObjectivement, cette journée pouvait être qualifiée de productive pour l'humanité. En effet, cinq adolescents – avec l'aide discrète d'un homme porté disparu depuis plus d'une décennie – venaient d'éliminer le programme multi-agent le plus puissant qui n'ait jamais existé, après plus de deux ans de lutte. Grâce à un système similaire, l'ensemble des « réplikas » générés par des supercalculateurs terrestres vraisemblablement construits par X.A.N.A furent détruits. Il n'y eut aucune exception à la règle. Si ce n'est que les machines hôtes ne réagirent pas toutes de la même façon.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLieu inconnu

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe réplika forêt venait de subir le même sort que ses « collègues ». Celui-ci était auparavant généré par un supercalculateur de modeste facture, X.A.N.A n'ayant pas trouvé les matériaux nécessaires à son optimisation aux alentours de son lieu de construction. Il faillait dire aussi que l'engin se trouvait dissimulé derrière le rideau d'une cave. Une cave qui faisait partie d'une demeure assez imposante, qui avait été rénovée dernièrement, ce qui expliquait que personne n'ait encore fait attention à cette pièce depuis que l'ancien propriétaire était parti, c'est à dire depuis plusieurs années. L'aspect avait toutefois changé entre temps. La présence d'un supercalculateur, en effet, indiquait que la bâtisse était désormais de son époque. Il y avait notamment de l'électricité. Et pour cause, quelqu'un habitait ici.
Suite à l'agression du programme multi-agent de Franz Hopper et Jérémie Belpois, le modeste supercalculateur se mit à surchauffer rapidement, à l'instar de la fièvre qui indique que le corps est attaqué, et bien vite, la température critique fut atteinte. L'engin explosa. Le rideau prit feu, mais sans plus, car heureusement le bois avait laissé place au ciment.

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


La jeune fille qui se trouvait être actuellement la seule résidente du domicile entendit un bruit suspect alors qu'elle faisait grâce de la signature de son père parfaitement imitée à un chèque coquet destiné au parti écologiste local. Immédiatement, celle-ci grimpa les escaliers pour se rendre au deuxième étage. Il était évident que les occupants des lieux ne vivaient pas au-dessus de leur moyens : De nombreux écrans étaient encastrés sur l'un des murs de la pièce, au grenier, et retransmettaient les images prises vingt-quatre heures sur vingt-quatre par tout autant de caméras. Il y avait d'autres choses utiles dans les parages, notamment une rangée d'ordinateurs dernier cri, ainsi qu'une télévision immense tout aussi récente mais en l’occurrence, seuls les premiers écrans intéressaient l'adolescente. Elle les observa tour à tour une bonne minute, mais ne remarquait rien d'anormal, et surtout pas quelque chose qui justifiait le bruit qu'elle avait entendue. Pourtant, son intelligence lui dictait de ne rien laisser au hasard. Après avoir cogité, elle se dirigea vers le large bureau qui hébergeait les ordinateurs et dénicha dans l'un de ses tiroirs un plan du domaine. L'emplacement des différentes caméras était également répertorié. Même l'extérieur était balayé par plus d'une demi-douzaine d'engin, il n'y avait quasiment aucun angle mort, sans compter les diverses alarmes. Non, le bruit semblait provenir de l'intérieur, d'en dessous...
Le déclic se fit. Depuis la rénovation des lieux, certains endroits de la cave – que la fille n'avait d'ailleurs encore jamais vraiment visitée – n'avaient pas encore été équipés d'un système de surveillance tel que le troisième millénaire le concevait. Son père n'avait jamais jugé opportun d'en installer un dans pareils endroits, recommandant d'investir l'argent dans des choses plus utiles, des choses qui, de préférence, en rapporteraient encore plus. Il n'y avait pas longtemps que sa fille avait discrètement la main mise sur le patrimoine familial, et le problème de la cave lui était sorti de la tête depuis. Elle se dirigea donc elle-même au rez-de-chaussé aux allures de sous-sol, attrapant au passage une lampe-torche à piles – rechargeables bien entendu. Après avoir passé deux portes et quelques frigos/congélateurs, et après avoir constaté la présence anormale de fumée, elle ne put ignorer l'odeur de brûlé, les restes noircis du rideau, et les étranges composants qui jonchaient le sol ici et là.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSamedi 27 janvier 2007, lieu inconnu, au soir

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngDans l'une des nombreuses habitations de la capitale, une fête d'anniversaire tout ce qu'il y a de plus classique s'achevait. L'adolescente rousse qui en était à l'origine ne la regrettait absolument pas. Oh bien sûr, elle n'avait pas eu la prétention d'organiser la teuf du siècle, avec des centaines d'invités, de la musique à donf, de l'alcool à flot et comme le veut apparemment la tradition, quelques gardes à vue pour clôturer l’événement. Non, elle s'était contentée d'inviter ses quatre meilleurs amis. Elle ne les connaissait que depuis quelques mois mais elle était du genre à aller vers les autres et à vite s'attacher. Pour ceux-là, elle ne regrettait d'ailleurs absolument rien. Pour preuve, elle était en couple avec l'un d'entre-eux depuis presque trois mois maintenant.
Ayant fini de programmer le lave-vaisselle, elle quitta la cuisine pour rejoindre les autres dans le salon, avec un sourire témoignant de sa joie de vivre. Elle avait peut-être dix-sept ans désormais, mais il n'y avait pas de raison pour que son existence en soit bouleversée. La majorité n'était encore que dans trois cents cinquante sept jours.
Elle fut tirée de ses pensées par l'une de ses camarades, blonde. Cette dernière invita tout le monde à s’asseoir sur le canapé, dont l'organisatrice de la soirée qui s'exécuta, tandis que l'autre restait debout, leur faisant face.
- J'ai quelque chose à vous annoncer, commença-t-elle.
Étrangement, le ton employé enquit sa camarade rousse.
- Qu'est-ce qui se passe ? demanda cette dernière.
- Avant-hier dans l'après-midi, j'ai découvert les débris encore chauds d'une machine non identifiée dans l'une des caves de la maison. Après un premier examen rapide, j'ai seulement pu établir que celle-ci était probablement bien plus puissante que tous mes ordinateurs réunis, vu ses composants.
Pas de réaction. L'auditoire souhaitait apparemment en savoir plus avant de s'exprimer. Elle soupira, quelque peu amusée malgré tout.
- Vous m'avez bien compris, j'avoue ne pas savoir quelque chose, car je ne peux vous en dire plus.
L'expression des visages vira à l’incrédulité plus ou moins masquée.
- Mais euh..., répondit finalement un garçon aux cheveux frisés. C'est pas ton père qui l'avait construite, t'es sûre ?
- Oui, j'ai vérifié. Je n'ai pas beaucoup plus d'informations pour le moment, puisque l’événement est récent. J'en saurais plus dans les prochains jours.
- Je te connais, répliqua le second garçon du groupe d'une voix douce, tu vas tout faire pour essayer de la reconstruire... combien de temps penses-tu mettre ? acheva-il après un instant d'hésitation, sur un ton plus sérieux.
Dans sa tête, la jeune fille procéda une énième fois à un calcul dont elle connaissait déjà pertinemment le résultat.
- J'ai bien peur d'avoir besoin de plusieurs mois, surtout à cause des délais de livraisons de certaines pièces. Vous le constatez, je n'en suis qu'au stade embryonnaire. Mais je tenais quand même à vous mettre dans la confidence au plus tôt. J'ai le sentiment qu'une fois cette affaire tirée au clair, nous découvrirons quelque chose d'assez énorme.
Énorme. Elle n'avait pas l'habitude d'utiliser cette expression, ce qui fit sourire le dernier garçon à s'être exprimé. Depuis qu'il l'avait présenté au reste du groupe, elle faisait des efforts pour essayer de s'intégrer de manière optimale, malgré les différences.

- Et tu te trompes rarement je crois bien, déclara la dernière du groupe à n'avoir rien dit jusqu'à présent, tout en replaçant correctement d'une main ses lunettes.
- Vrai.


À suivre : Jeudi noir


Dernière édition par Icer le Sam 27 Fév 2016 18:58; édité 15 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Sam 12 Jan 2013 02:07   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2137
Localisation: Territoire banquise
http://i.imgur.com/P8l04Nd.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLundi 3 septembre 2007, Établissement scolaire Kadic, au matin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJérémie Belpois avait connu des jours meilleurs. La rentrée des classes, déjà. On aurait pu croire que suite à la mort de X.A.N.A, et en l'absence de défis à relever, le petit génie trouverait le temps long. Il n'en était rien. Et à vrai dire, c'était le seul de la bande à n'avoir jamais, une fois le brevet (mention très bien) en poche, véritablement tiré un trait sur l'aventure de ces dernières années. Le temps avait fait son œuvre, et l'adolescent avait mûri, ce qui n'était pas sans conséquences. Il avait dû faire face à un sentiment grandissant, comme une alarme sonnant de plus en plus fort pour en donner une expression imagée : Ça avait été trop facile. Usé et désespéré par la tournure que prenait la lutte contre le programme multi-agent, il aurait été prêt à donner n'importe quoi pour que son propre jouet ait correctement fonctionné ce fameux 25 janvier. Mais avec le recul... C'était presque irréaliste, que cinq gamins puissent à eux seuls vaincre un programme parfait. Jérémie essayait de se rassurer en pensant à la patte de Franz Hopper... mais sans grands résultats. Il avait alors repassé ses vacances d'été à reprogrammer localement le Skidbladnir sur son ordinateur, leur vaisseau virtuel qui avait rendu l'âme une semaine avant la mort de X.A.N.A. « Au cas où » se disait-il. Au moins, il se sentait un peu plus tranquille.
Mais pour l'heure, il lui fallait retrouver ses amis sous les arcades pour qu'ils passent prendre leurs emplois du temps. Il n'avait pas vu Aelita depuis un moment, celle-ci ayant été conviée par les parents de Yumi à partir en vacances avec elle au Japon. Aelita Lyokô. Ce mensonge là n'avait pas été effacé par le retour dans le temps à l'époque. Heureusement que les parents ne venaient pas, car ils se seraient forcement rendus compte que le passeport de l'amie de leur fille n'était ni français, ni japonais mais canadien.
Une fois lavé et habillé, Jérémie décida d'aller frapper à la porte d'Ulrich et Odd.
- Ouais ?
Le nouveau lycéen entra. Venant de son ami, cela équivalait à une invitation. Ulrich effectivement, était prêt lui aussi. Ce n'était pas le cas d'Odd qui n'était pas levé. Jérémie le désignait déjà du regard mais Stern intervint :
- Laisse béton, j'ai déjà essayé. Nicole a un peu l'habitude, j'pense qu'on pourra prendre le sien à sa place.
- Soit. Descendons alors.

http://i.imgur.com/200NNZi.gif


- Voilà les garçons, déclara Yumi en les apercevant.
- En retard, et même pas au complet, soupira sa camarade aux cheveux roses.
Mais la japonaise lui fit un clin d’œil.
- Sois heureuse, il ne manque pas Jérémie.
- Je pourrai en dire autant de...
Mais Aelita dut interrompre sa repartie, car l’intéressé se trouvait déjà à portée de voix.
- Salut les filles, déclara joyeusement Jérémie.
- Ohayō, lui répondit sa belle en lui faisant la bise.
- Je vois que les vacances se sont bien passées.
Ulrich n'avait encore rien dit. Lui aussi retrouvait Yumi pour la première fois depuis leur brevet des collèges. Il la trouvait plus belle que jamais.
« On est copains et puis c'est tout ».
… Fais chier, pensa-t-il.
- Salut, finit-il par lâcher.
Aelita, analysant rapidement la situation, se fit encourageante :
- Coucou Ulrich, et ces vacances ?
- Attendez, objecta Jérémie. Commençons d'abord par aller chercher nos emplois du temps avant que Nicole ne soit débordée, sinon ça risque d'être difficile pour attraper celui d'Odd.
- Tu as raison, ajouta Yumi, étrangement ravie de l'idée.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre d'Odd Della Robbia & Ulrich Stern

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLorsqu’Ulrich revint dans sa chambre, deux emplois du temps fort heureusement identiques sous le bras, Odd était levé.
- Même classe ?
- Même classe, répondit le brun en déposant la paperasse sur leur bureau.
- Bon, voilà qui est réglé. Et pour Yumi ?
- Quoi pour Yumi ? rétorqua sèchement son camarade qui sentait le coup fourré.
- Ben, est-ce qu'elle est avec William ?
Ulrich ravala une réplique cinglante. Assez les gamineries, Odd n'y était pour rien. Il n'était plus au collège maintenant.
- Oui je crois bien. Il n'y a qu'une seule classe de ES. Mais je note que Yumi ne semble pas non plus s'y intéresser autant qu'avant.
Odd se garda bien d'afficher sa surprise devant la réaction calme de son ami. Depuis quand était-il aussi... c'était quoi le mot déjà ? Ah oui, mature...
- C'est pas vrai, j'ai oublié mon savon dans les douches ! cracha soudain Ulrich. Je sens qu'tout va m'faire chier aujourd'hui, ragea-il tandis qu'il quittait la pièce en claquant la porte un peu fort.
… sur certains sujets du moins.
Le blondinet soupira. Son camarade au moins, savait sur qui se focaliser...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLieu inconnu

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa jeune fille blonde apportait la touche finale à la construction de l'étrange machine. Le chantier avait duré plus longtemps que prévu, le relatif isolement du domaine ayant posé de sérieux problèmes de livraisons pour ces incapables du service postal. Sans rire, les panneaux étaient pas là pour faire jolis. Enfin, l'objectif allait être atteint, c'était l'essentiel.
- Et voilà.
Selon sa propre analyse, elle avait terminé. Ill s'agissait maintenant de procéder à différents tests depuis son espace de travail. Elle ressortit de la cave. C'est alors que l'une des nombreuses prises récemment installées dans la pièce se mit à générer des étincelles vertes. Une sorte de fluide noir en sorti...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMardi 4 septembre 2007, Établissement scolaire Kadic, en pleine nuit

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngC'est dans pareil contexte que la relative indépendance des établissements privés était perceptible : Alors que le lundi 3 septembre marquait la date de reprise des cours officielle proclamée par le ministère de l'éducation nationale, Kadic se contentait de remettre les emplois du temps aux élèves (qui devaient aller les chercher eux-mêmes, histoire de garantir leur présence pour la suite) et d'organiser une visite de l'établissement pour les nouveaux, sous la supervision de Jim. Les choses sérieuses commençaient plus exactement le lendemain pour les centaines d'élèves inscrits en ces lieux.
Durant la nuit, Jérémie n'arrivait pas à dormir. Ses retrouvailles avec Aelita ne l'avaient pas laissé indifférent. Mais ça avait toujours été le cas jusqu'à présent. Cette fois, c'était plus fort. Le garçon blond attribua cet effet à l'adolescence et décida de naviguer un peu sur le net puisqu'il n'arrivait pas à trouver le sommeil. Et puis on ne comptait plus le nombre de fois où il avait réussi à s'endormir devant. Il alluma l'engin qui marchait toujours sous Windows XP – alors qu'il avait racheté un nouveau PC portable exploité sous le récent Windows Vista – et lança le navigateur web, qui était censé donner sur Google, la page d’accueil.

/!\ Adresse introuvable


Excellent début. Jérémie chercha la cause du problème. Le réseau de Kadic semblait fonctionnel, mais il ne pouvait pas s'en assurer à partir du mappage réseau qui n'existait pas sous son système d'exploitation actuel. Et vu l'heure tardive, il avait la flemme de s'amuser à débrancher le câble pour le refixer sur son ordinateur portable. D'ailleurs, il tenta d'ouvrir le Journal du Geek pour voir, et le chargement s'effectua parfaitement. C'était donc Google ? Il verrait plus tard, et puis ça pouvait bien arriver. Il s'occupa un court moment en apprenant que Free commençait à déployer la fibre optique dans la capitale, ce qui était une bonne nouvelle même si Belpois estimait qu'on était encore loin d'une couverture totale. Finalement, comme il n'était pas intéressé par le téléphone fusée ShenZhou VII, s'étant fait offrir l'Iphone par ses grands-parents avec sa mention très bien au brevet, il se recoucha et trouva cette fois le sommeil.

http://i.imgur.com/200NNZi.gif


Au matin, il ralluma son ordinateur pour tenter à nouveau d’accéder à Google. Il obtint le même message d'erreur. Inquiétant. On ne parlait pas du premier forumactif venu. Il se rendit alors sur Twitter, sur lequel il s'était inscrit dernièrement sous @CodeBelpois – et qui se chargeait d'ailleurs parfaitement - et entra le hashtag #Google. Bingo. Des centaines d'utilisateurs se plaignaient de l'indisponibilité du moteur de recherche, mais également de l’hébergeur de vidéos Youtube, rachetée par Google.Inc il y a presque un an. Jérémie fit claquer ses mains contre ses joues. Il fallait qu'il arrête. Au moindre crash louche qui avait lieu sur le web, il pensait à X.A.N.A. Mais les problèmes informatiques existaient avant sa réactivation. Il se rappela le bug de l'an 2000 (qui n'avait rien d'un bug) avec un sourire et décida d'aller prendre sa douche pour se réveiller complètement. Il retrouva ensuite ses camarades au self. Ulrich était un peu tendu, mais c'était compréhensible, il avait eu son brevet de justesse, et il redoutait le lycée.
- Salut Einstein ! déclara joyeusement le blondinet.
- Dis Odd, ça t'inquiète pas plus que ça le lycée ? demanda son camarade de chambre qui avait constaté sa bonne humeur apparente. Si je me souviens bien t'es à peine meilleur que moi.
- Mais non j'me rattraperai en art plastique t'inquiète. J'ai pris l'option. Et puis Chardin m'aime bien.
- C'est dégueulasse, on a encore moins d'heures de sport qu'avant, fulmina Ulrich.
- Regrettable oui, approuva Jérémie en entamant son chocolat chaud. Du coup, tu as pris quelle option ?
- S.E.S. Mais c'est mon père qui a insisté bien entendu, précisa-t-il devant l'expression incrédule de ses amis.
- Et toi Aelita ?
- Comme Odd.
- C'est normal, après tout tu fais officiellement partie d'une famille d'artiste, souligna son « cousin ».
- Je vois. T'en fais pas Ulrich je suis avec toi en éco, je t'aiderai.
Les secondes commençaient avec un cours d'anglais. Le groupe des anciens Lyoko-guerriers arrivant dans les derniers – à cause d'Odd qui s'était resservi deux fois – la plupart des élèves de leur classe patientaient déjà devant la salle. Jérémie en profita pour les observer.
Alexandre Pépin et Thierry Suarès étaient les plus proches, se trouvant sur un banc qui permettait d'avoir la classe en visuel pour savoir quand s'y diriger, et parlaient football, ce qui n’intéressait pas particulièrement Jérémie. Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire que le classico entre l'OM et le PSG de dimanche ait donné lieu à un match nul sous les yeux de Nicolas Sarkozy, ou que Lyon, l'équipe supportée par Alexandre, soit à deux points de Nancy, le leader du classement ? Devant la salle, Julien Xao et Thomas Jolivet avaient l'air de bien rigoler, ils ne parlaient sûrement pas de la rentrée non plus. Dans un coin, Sophie Florenceau était totalement absorbée par l'écriture de son roman de science-fiction avec son petit carnet. Dans un autre, le rebelle Matthieu Ducroc, qui avait probablement eut son brevet en trichant, se tenait en retrait, le visage fermé, tandis que Claire Girard regardait avec intérêt Jean-Baptiste Pujol qui parlait justement de miches avec son camarade Yannick Piranet (qui souhaitait devenir boulanger). Il fut interrompu dans son tour d'horizon par Émilie Leduc qui vint les saluer et particulièrement Ulrich. Le probable futur premier de la classe soupira. Heureusement qu'ils n'avaient pas encore croisés Yumi qui commençait l'heure précédente. Puis Mme Kensington arriva et les fit entrer. Et bien que celle-ci ne fut pas leur professeur principal (il s'agissait cette année de Mme Meyer), elle ne put s'empêcher d'insister tout particulièrement sur le fait « qu'ils n'étaient plus au collège et qu'il allait sérieusement falloir se mettre à travailler », en lançant un regard entendu à Ulrich et Matthieu, tandis qu'Odd restait indifférent. C'était toujours le même discours. Ils avaient eu le même en troisième, qui était plus crédible avec la menace brevet.
Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la journée se passa sans problèmes. Les anciens Lyoko-guerriers allaient devoir s'habituer à la routine. Après la mort de X.A.N.A, ils avaient enchaînés avec un brevet blanc en février, puis un autre en avril, avant la véritable épreuve, ce qui faisait que le reste de l'année était passé très vite. Mais maintenant...
Maintenant, Jérémie devait tirer au clair l'histoire des sites down, parce qu'au fond, il n'avait pas confiance en lui. De ce fait, comment être certain d'avoir éliminé X.A.N.A avec un programme de SA confection ? Mais il ne pouvait pas faire grand-chose avec le matériel informatique à disposition. De retour dans sa chambre, il était plutôt condamné à surveiller les actualités. Rien n'était rétabli et la société mère s'était toujours refusée à tout commentaire. Pire, d'autres sites de moindre importance commençaient à être touchés. Aucun doute, c'était louche. Le fait que Google.Inc se soit encore abstenu de parler ne pouvait signifier qu'une chose : Ils n'avaient pas plus de réponses que l'informaticien moyen.
Jérémie était coincé. Au fond de lui, il savait ou plutôt, il avait toujours su : X.A.N.A. Mais les autres et surtout Yumi ne l'entendraient pas nécessairement de cette oreille, d'autant plus qu'il n'avait rien pour le prouver. Il était condamné à attendre une preuve parfaite du retour de l'entité informatique. Presque la mort dans l'âme, Jérémie accepta la partie d'échec que lui proposait Aelita par texto.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngJeudi 6 septembre, domicile des Ishiyama, au matin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngRéveillée par son portable, Yumi se leva afin de se préparer à la nouvelle journée scolaire qui commençait, comme n'importe quelle autre. Cette année toutefois, une chose avait changée. Maintenant qu'elle était en première et qu'elle s'était orientée vers la filière Économique et Sociale, elle mettait un point d'honneur à regarder les infos, ou à défaut à écouter la radio, pour se tenir au courant des actualités. Son professeur d'économie l'avait recommandé à toute sa classe, parce que « les S.E.S, ce n'est pas simplement apprendre son cours par cœur, c'est aussi et surtout avoir une bonne culture générale ». Yumi étant sérieuse, elle voulait suivre ce conseil. C'est ainsi qu'elle s'était mis à prendre son petit-déjeuner devant I-Télé, dont le slogan (« Toutes les infos, tout le temps ») semblait tout adapté à l'usage que souhaitait en faire l'asiatique. C'était d'autant plus vrai que son père appartenait à la catégorie des PCS+, une des cibles principales de la chaîne, ses difficultés professionnelles étant derrière lui. De plus, la loi « TEPA » fraîchement promulguée allait aider au remboursement du prêt ayant servi à acheter le magnifique écran plat dont la lycéenne faisait désormais usage, puisque Mr. Ishiyama rappelait à merveille le cliché du salarié japonais.
Yumi mit quelques minutes à se tirer du lit, avant de prendre sa douche. Enfin, elle descendit prendre un chocolat chaud. Elle allait pouvoir suivre l'i<Matin de 7 heures 30.
- Il est 7 heures 30, salut Nath'.
- Bonjour Laurent, bonjour à tous.
- On commence bien évidement par LA grosse info du jour, à savoir la mystérieuse panne dont a été victime la bourse de Wall Street avant sa fermeture hier.
- En effet peu avant les fameuses 16 heures locales, la place boursière s'est subitement éteinte comme si elle avait été privée d’électricité, alors que ça n'avait jamais été le cas. Les techniciens sont dessus depuis maintenant près de 9 heures mais selon nos dernières informations, il est peu probable que la situation soit rétablie pour l'ouverture. Certains en Europe n'hésitent pas à parler de Jeudi Noir au cas où la place financière n'ouvrirait pas à temps. Pour le moment compte-tenu de l'heure à laquelle le « bug » a surgit, les conséquences demeurent limitées...
- Cette crise qui réveille comme on l'a vu le spectre de 1929 apparaît en tout cas comme du pain béni pour les partis d’extrême gauche. Olivier Besancenot nous rejoindra d'ailleurs à 8 heures 30, restez avec nous.
- En attendant, le mystère plane toujours sur les causes de cette avarie... Certains n'ont hélas pas cherché à en savoir plus car on m'apprend à l'instant qu'un spéculateur se serait déjà suicidé, et nul doute que d'autres suivront...

Yumi reposa son bol. Elle n'avait plus faim.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngÉtablissement scolaire Kadic

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJérémie, Odd, Ulrich et Aelita attendaient Yumi sur un banc avant de rejoindre leur cours d'E.P.S exceptionnellement déplacé. Mais l'heure tournait et celle-ci n'arrivait pas.
- Elle fait quoi ? rouspétait Odd. Elle le sait pourtant qu'Ulrich ne peut pas tenir sans un petit bisou. Le jeudi est une journée pourrie.
- Odd...
Finalement, la cloche sonna. Ulrich ne tarda pas à réagir :
- Tant pis, allons-y.
Odd le suivit.
- J'espère qu'elle n'a pas trop de sushis.
Jérémie et Aelita n'avaient pas encore bougé. Cette dernière prit la parole :
- Jérémie, tu es sûr que ça va ? Je te trouve soucieux depuis la rentrée.
« Sans blague » répondit mentalement le blondinet. Non seulement, les sites internet down se multipliaient, mais en plus, voilà que surgissait la crise du NYSE. Il y avait déjà un mort. Un mort qu'ils ne feraient pas revenir quoi qu'il arrive. Mais de toute façon, le lycéen se disait que c'était tant mieux. Il faut vraiment être con pour confier son âme à une bourse de valeur. C'était là un réconfort, mais c'était bien le seul. Si la crise n'était pas réglée d'ici l'heure d'ouverture, c'est à dire 15 heures 30 en France, le plus tragique de la journée ne sera sûrement pas le plus jeune suicidé du quartier financier de Manhattan. C'était X.A.N.A, qui d'autre ? Mais Jérémie avait trop peur d'en parler. On allait encore le traiter de parano.
- Ce n'est rien Aelita. Va avec les autres, je vous rejoins.
La jeune fille aux cheveux roses s'exécuta, préférant ne pas insister. Jérémie cherchait une solution, quitte à rallumer le Supercalculateur tout seul et à se battre avec ses armes à lui. C'était peut-être la seule solution d'ailleurs. Il consulta sa montre. Il disposait encore de 7 heures et demie avant l'ouverture de Wall Street. Il décida que si à midi, rien n'était résolu, il irait seul à l'Usine.
- Jérémie !
Il fit volte-face. C'était Yumi, complètement paniquée. Interrompu dans ses sombres réflexions, il était un peu pris au dépourvu.
- Euh... un problème ?
- X.A.N.A. Il est revenu !
Cette simple phrase lui faisait l'effet d'un électrochoc. Mais pas celui que pensait son amie. Le fait que Yumi bascule de son coté arrangeait bien des choses : Ulrich suivrait facilement. Quant à Odd, il ne rêvait que de ça au fond. Pour Aelita... Jérémie ne s’inquiétait pas de son accord, mais plutôt de l'effet que lui ferait la nouvelle. La pseudo intelligence artificielle avait beaucoup culpabilisé après avoir retrouvé sa mémoire car c'était seulement pour la sauver elle qu'ils avaient mis le monde en danger. Elle n'avait eu de repos avant d'avoir éliminé le programme multi-agent, et elle avait carrément dû sacrifier son père la première fois. Si elle apprenait que cela n'avait servi à rien... Mais ce n'était plus le moment de fuir les problèmes. Jérémie garda son sang-froid.
- À l'Usine, immédiatement.
- Et les autres ?
Le cerveau du groupe, reprenant du service, jeta un regard vers le gymnase. Ils étaient déjà rentrés. Jim ne les laisserait pas filer à l'anglaise si facilement, surtout qu'il était impossible de le faire discrètement avec le boucan que provoquerait l'ouverture des portes.
- J'envoie un SMS à Odd. Ils nous rejoindront dans deux heures maximum. Mais on a pas forcement besoin d'eux pour le moment.
Yumi ne pouvait s'empêcher d'être surprise de la réaction de son ami. Elle s'attendait à ce que la nouvelle l'atteigne sévèrement psychologiquement après tous les efforts qu'il avait fourni pour anéantir son vieil ennemi.
- Jérémie, comment...
- Plus tard ! coupa-t-il en courant vers le parc.
Mieux valait éviter d'emprunter le passage du gymnase aujourd'hui.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngGymnase de Kadic

- Qu'est-ce qu'il fabrique encore Jérémie ? s'enquit Odd en constatant que son ami n'arrivait toujours pas.
- Ne m'dis pas qu'il sèche encore l'E.P.S... 2 heures, c'est que dalle... soupira Ulrich. Un problème ?
Le blondinet à la mèche rebelle venait visiblement de recevoir un SMS. Il sembla perdre sa bonne humeur.
- Euh... c'est Jérémie. Il me dit que X.A.N.A est de retour, lui glissa discrètement Odd.
Ils n'étaient pas seuls dans le vestiaire des garçons.
- Tu déconnes ?
Odd lui fila son téléphone. Ulrich pût s'en rendre compte par lui-même.
- Il veut qu'on le rejoigne à l'Usine ?
- On pourrait filer facilement par le passage du gymnase.
Malheureusement, les deux adolescents constatèrent qu'Aelita était déjà sortie du vestiaire des filles. Jim l'avait en visuel maintenant. Pour une fois qu'une fille se changeait plus vite qu'eux, il fallait que ce soit celle-là, et dans un moment pareil qui plus est.
- Qu'est-ce qu'on fait ? On file sans Aelita ? demanda Odd.
- Inutile. Si c'est une attaque, on a besoin d'elle. Et si l'un de nous deux se tire maintenant, Jim soupçonnera immédiatement l'autre de le couvrir. On a pas le choix...
Dépités, les deux camarades de chambre se dirigèrent à leur tour sur le terrain de basket. Leur professeur d'éducation physique commença le cours :
- Bien le bonjour, aujourd'hui, basket. Je vous rappelle cependant que, contrairement à ce que le nom pourrait vous faire croire, ce n'était pas un sport qui se joue avec les pieds, pigé ? Bon, Stern et Xao, vous vous occupez des équipes.
Voilà qui arrangeait bien Ulrich, il allait pouvoir prendre Aelita pour la mettre au courant de la situation.
- Thomas, débuta Julien.
- Odd.
- Claire.
- Aelita.
- Théo.
- ...
Étant donné que chaque équipe comportait huit joueurs et que ce sport collectif se jouait à cinq, Ulrich, qui était capitaine, laissa Thierry et le reste de son équipe se démerder sur le terrain tandis que les anciens Lyoko-guerriers restaient dans les tribunes. Odd prit bien soin d'entraîner Aelita à l'écart de Jim et des remplaçants de l'équipe adverse. La fausse canadienne commençait à se poser de sérieuses questions. Qu'Odd ne veuille pas jouer au basket, vu sa taille, ok. Mais Ulrich...
- Héééé, Odd, qu'est-ce qui se passe ? Et pourquoi Jérémie n'est pas avec vous d'ailleurs ?
Ulrich lui fit un signe de tête. Son camarade blond se lança, et à nouveau le ton n'avait rien de joyeux :
- X.A.N.A est de retour. Jérémie est déjà en route pour l'Usine.
La fille de Franz écarquilla les yeux. C'était pas possible, Odd profitait de l'absence fortuite de Jérémie pour pipauter un truc crédible à première vue...
- Pitié, Odd, dis-moi que tu plaisantes !
Celui-ci ne répondit pas tout de suite et baissa les yeux.
- On doit rejoindre Jérémie et Yumi, dit-il simplement.
À ce moment précis, Aelita voulut tout laisser tomber et se mettre à pleurer. Tout était de sa faute. Si X.A.N.A était si coriace, c'était parce que ses amis l'avaient laissé s'enfuir du Supercalculateur, juste pour la libérer elle-même. Mais si elle craquait maintenant, c'est ces mêmes amis qu'elle mettait en danger. Si Jérémie était parti à l'Usine, c'est qu'il y avait une attaque. Qui dit attaque dit tour. Et donc, la gardienne de Lyoko était indispensable. Elle s'assit alors simplement sur la première rangée des gradins, contemplant ses pieds. De toute façon, ils étaient coincés pour le moment.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngYumi et Jérémie arrivèrent étonnamment essoufflés devant l’ascenseur. Ils avaient perdu l'habitude. Heureusement que le monte-charge lui n'avait pas perdu celle de fonctionner. Le petit génie sélectionna le niveau -1, ce qui surprit Yumi.
- On ne va pas rallumer le Supercalculateur ?
- Tu vas le rallumer, corrigea son ami. Mais il faut que j'enlève la sécurité que j'avais installé après notre départ. Je n'avais pas envie que la machine s'offre au premier squatteur venu.
Son amie approuva. C'était logique. Jérémie s'installa devant ses écrans et les ralluma. En l'absence du Supercalculateur, il n'avait accès à rien qui touchait de près ou de loin à Lyoko mais il avait encore les caméras de surveillance et surtout, une fenêtre qui apparut sur l'écran de droite :

Passeword ?


Jérémie entra le code.

Renaissance666


Puis il s'assura grâce à la caméra installée au plafond de la salle du Supercalculateur que la machine se présente bien devant son amie japonaise. Il devina à son expression le dilemme auquel elle devait faire face. Après tout, c'était elle qui avait réellement tourné la page il y a de cela plus de sept mois, et voilà qu'il lui demandait de rallumer l'engin elle-même, et seule qui plus est. Il crût d'ailleurs un moment qu'il aurait à descendre lui-même mais son amie relança finalement la machine après quelques secondes d'hésitations. Après tout, ce n'était plus ça qui réveillait X.A.N.A.
Immédiatement, les écrans de Jérémie semblèrent gagner un second souffle.
- Connexion Lyoko en cours... annonça une voix.
Yumi rejoignit son camarade.
- Ça va ? prit-il tout de même le temps de demander tandis que Lyoko se réveillait.
La japonaise parût un peu gênée.
- Oui oui... j'ai fait ce que j'avais à faire.
Le blondinet reporta son attention sur les écrans. Yumi demeurait lucide. Très bien. Dès que la connexion fût établie, il activa le Superscan, mais passa lui-même manuellement les quarante et une tours au cas où son radar se révélait useless. Mais ni l'homme ni la machine ne trouvèrent de tour activée. Yumi se montra particulièrement réactive.
- On s'est peut-être trompés ? dit-elle pleine d'espoir.
- C'est limite pire dans l'immédiat, parce que sans le NYSE, l'économie mondiale est un peu foutue.
- Le NYSE ?
Il ne fallait pas abuser, cela ne faisait que trois jours qu'elle était dans sa filière.
- Le New-York Stock Exchange. Wall Street si tu préfères.
- Ah. Ok. Bon, et on fait quoi du coup ?
Belpois se concentra. Au fond, il se doutait un peu qu'aucune tour ne soit activée et pour cause, le Supercalculateur était éteint. Et puis il était évident que les attaques venaient du réseau...
- On a besoin de mon ordinateur portable... se lamenta Jérémie.
Habituellement, il l'amenait partout avec lui. Sauf en cours de sport.
- J'y vais, déclara Yumi. Je suis plus rapide.
Son ami lui remit les clefs de sa chambre.
- Fonce, le temps nous est compté.
Tandis que son amie ré-utilisait l'ascenseur, il consulta à nouveau sa montre. Le temps qu'elle fasse l'aller-retour, que les autres rappliquent et que la mission soit lancée, il serait probablement midi passé. Ce qui leur laissait plus de trois heures pour régler le problème. Ils étaient dans les temps.
À sa grande surprise, ce ne fut pas Yumi la première à revenir mais les trois secondes.
- Déjà ? Et renvoyez l'ascenseur, Yumi ne va plus tarder.
- On a filé pendant le quart-temps, informa Ulrich. On a pu se diriger dans les vestiaires pour boire et...
- … le passage du gymnase. Bonne initiative.
Mais Aelita n'était pas d'humeur à ça. Elle constata rapidement que l'écran n'affichait pas de tour activée.
- Jérémie...?
Qu'avait-elle à ajouter ?
- Oui je sais Aelita. Non, pour le moment je n'en suis pas sûr, mais ça ne saurait tarder.
- Admettons qu'il soit en vie, comment est-ce possible ? demanda Odd.
- C'est dingue ce qu'on peut être bête au collège, répondit Jérémie. Croire que X.A.N.A pourrait être éliminé à partir de ses Réplikas. Mais que je sache, il n'en avait crée aucun au moment de sa fuite dans le réseau il y a plus d'un an, et il n'en est pas mort pour autant.
Ses trois amis restèrent bouche-bée. C'était tellement évident qu'ils se sentaient effectivement très bêtes de n'y avoir jamais pensé une seule fois.
- Alors on fait quoi ? demanda Ulrich.
- Vous retournez dans le réseau. C'est probablement là-bas que la menace se trouve.
- Ah ouais, et comment ? Tu nous as programmé des scaphandres cette fois ? ironisa Odd.
Jérémie entendit l'ascenseur redescendre.
- Tu vas voir.
Tout s'était passé comme prévu. La japonaise avait ramené l'ordinateur et ne s'était pas faîte prendre, contrairement à d'autres fois. Jérémie débrancha alors un des câbles fixé derrière le poste de commande pour l'insérer dans l'un des ports USB de son ordinateur. Ce dernier mettait du temps à démarrer.
- Pff, Vista ou pas, c'est toujours aussi long pour démarrer un système d'exploitation de Windows.
- Dommage qu'un mac coûte la peau du cul, rappela Ulrich, assez inutilement puisqu'il tenait l'info de Jérémie lui-même.
- Mais au fait, s'exclama soudain Odd. C'est quoi l'attaque de X.AN.A ?
Yumi et Jérémie se tournèrent vers leur trois amis.
- Vous ne suivez donc jamais les actualités ? De plus en plus de sites internet sont inaccessibles depuis lundi. Et hier, c'est la bourse de Wall Street qui a lâché. Si c'est du X.A.N.A, elle ne ré-ouvrira pas à l'heure et les conséquences seront dramatiques. Elle ouvre à neuf heures trente habituellement, soit quinze heures trente en France. C'est donc l'heure qu'il ne faut pas dépasser.
- Mais, on s'en fiche, on a le retour vers le passé ! répliqua l'autre blondinet.
Aelita approuva.
- C'est vrai que si aucune tour n'est activée...
- Oui et non, répondit Jérémie. Bien sûr, on a conservé la fonction, mais le Supercalculateur vient d'être rallumé, il lui faut un peu de temps pour « être chaud » pour parler simplement. Par ailleurs, on ne sait pas comment réagira la menace en question. Mieux vaut l'éliminer quoi qu'il arrive.
Il jeta un coup d’œil à l'horloge interne de son ordinateur portable. Il était à peine dix heures et demie. Ses camarades de classe en filant avant la fin du cours avaient gagné beaucoup de temps. Sur l'écran, le programme qui l'intéressait indiquait que tout était prêt.
- Descendez dans la salle des scanners. Je pense que le spectacle vaut le coup d’œil.
Ulrich retint Odd de poser une nouvelle question. Ils verraient bien, en effet. Les ex-ancien Lyoko-guerriers descendirent au niveau -2.
- Transfert Aelita. Transfert Yumi. Scanner Aelita. Scanner Yumi. Virtualisation.
Les deux jeunes filles se trouvaient désormais dans l'Arena. Yumi lança un regard à Aelita qui évitait bien de croiser le sien. Comment imaginer l'état émotionnel dans lequel se trouvait la jeune fille ?
Odd et Ulrich arrivèrent à leur tour. Ils venaient de retourner trois saisons en arrière.
- Dirigez-vous vers le garage Skid, ordonna Jérémie depuis le labo.
- Des monstres ? demanda Ulrich.
- Non, R.A.S. Lyoko est à nous.
En effet, ses amis purent emprunter l'ascenseur et arriver à destination sans encombre.
- Et maintenant ? demanda Yumi
- Maintenant ça, répondit Jérémie.
Il reporta son attention sur l'ordinateur à ses genoux.

Virtualisation


Dans un flash de lumière blanc, le Skidbladnir 2 apparût à l'endroit où avait été construit son prédécesseur.
- Woooh Einstein, c'est génial ! s'exclama Odd qui avait de nombreux fois rêvé de retourner dans le réseau à bord de l'engin.
- Comment t'as fait Jérémie ? questionna Yumi.
- Cet été. Je... je n'étais pas tranquille.
Ulrich observa plus attentivement le véhicule sous-marin. De là, il semblait exactement comme l'ancien.
- Des améliorations ?
- Non. À vrai dire je ne pensais pas vraiment avoir à l'utiliser... Mais du coup, ça va venir.
Aelita n'avait pas réagit. Mais elle ne put pas ignorer la prochaine phrase.
- Bon... Ulrich, Odd et Yumi, rejoignez les plots d'embarquement.
L'ange virtuel releva la tête comme si cela permettait à Jérémie de mieux l'entendre.
- Hein ? Je ne viens pas moi ?
- Non, cracha presque Jérémie. Je crains le piège, et par conséquent il serait dangereux que vous vous retrouviez tous dans le même... sous-marin.
- Toujours aussi rassurant, grommela Odd.
- J'ai aussi besoin que tu restes ici en cas de tour activée. Il n'est pas exclu que X.A.N.A réagisse, je doute qu'il ait anticipé le Skid 2.
- Jérémie, qui va conduire ? demanda Yumi.
- Toi.
C'est ainsi qu'Aelita, restée à quai, fit un petit signe de main à ses amis tandis que le Skid 2 décollait. Elle s'assit, attendant que Jérémie la sollicite.
- Aelita, il n'y a plus rien à protéger ici. Je préfère que tu te rendes au cœur de Lyoko. Au cas où.
Lasse, elle se releva péniblement, et activa ses ailes. En sortant du garage, elle vit que ses amis se dirigeaient vers l'un des tunnels pour sortir du 5ème territoire. La progression de Yumi n'était pas aussi assurée et rapide que celle d'Aelita. Essayant de positiver, la jeune fille en rose les accompagna dans le tunnel, qui donnait sur le territoire montagne. Bien évidement, elle ne les suivit pas lorsque la mer numérique les avala. Elle retourna dans la voûte céleste pour se diriger vers le pôle Sud de la planète bleue.
Pendant ce temps, Jérémie avait de quoi faire avec Ulrich, Odd et Yumi, toujours à bord du Skid 2.
- On a quitté Lyoko Jérémie, informa Yumi. Et maintenant ?
- Très bonne question. Vous ne voyez rien de suspect dans l'immédiat ?
- Non. Le réseau n'est pas rouge.
- Bon... Dirigez-vous vers le hub le plus proche.
La japonaise suivit ses indications.
- Vous allez passer dans le réseau américain. J'ai entré les coordonnées. Go !
- C'est parti.
Le hub les absorba.
Lorsque le Skid 2 fut éjecté de l'infrastructure à la bonne destination, les Lyoko-guerriers constatèrent immédiatement le changement. Le réseau était rouge. Et certains tuyaux permettant l'échange des données étaient brisés.
- Là !
Ulrich pointa du doigt – même si personne ne pouvait le voir – le truc qu'il venait de repérer.
- Kongre à neuf heures, annonça sombrement Jérémie. Éliminez-le.
Yumi le prit en chasse, car celui-ci les repéra et s'enfuit.
- C'est lui qui a fait ça ? demanda-elle, allusion directe aux tubes hors-service.
- Hum, vu l'ampleur des dégâts et la durée de ce manège, je doute qu'il soit seul.
En effet, l'anguille avait simplement rejoint le reste de son groupe. Cinq autres monstres étaient en train de tirer sur un des espèces « d'immeuble renversé », selon la définition primitive des Lyoko-guerriers. Celui-ci se morcela rapidement, et ses données furent emportées par le courant numérique. Le blondinet fit preuve de présence d'esprit. À six contre trois, la partie s'annonçait périlleuse, particulièrement pour les deux garçons.
- Yumi, largue immédiatement les navskids. Prenez-les par surprise avant que l'autre ne donne l'alerte.
L'action se passa très vite. Dès qu'Ulrich et Odd furent libres de leur mouvements, le premier rattrapa le Kongre qui allait donner l'alerte - et l'élimina immédiatement grâce à une torpille. Le casse-cou en revanche, fonça droit sur le reste du banc de Kongres, tirant ses missiles en rafale, sans vraiment viser. Une stratégie basique qui se révéla efficace, puisque trois monstres furent éliminés sans avoir vraiment eu le temps de comprendre ce qui leur arrivait, au prix toutefois de neuf torpilles.
- J'suis à sec !
- Odd, retourne près du Skid, je fais diversion.
- Le Skid 2, ne put s'empêcher de corriger Jérémie.
- C'est pas pour ça qu'on a deux fois plus de munitions nous, ironisa Odd en faisant demi-tour.
Grâce à Ulrich qui était repassé derrière à fond de train, la coque du félin virtuel n'était pas prise en chasse.
- Récupération.
Le navskid bleu était de nouveau rattaché au vaisseau mère. C'est Jérémie qui enclencha la procédure de rechargement car Yumi ne savait pas comment faire. Le plein effectué, il demanda à Ulrich de revenir dans leur direction.
- Roger.
Comme des imbéciles, les Kongres se retrouvèrent devant le Skid 2 et le navskid fraîchement rechargé et relâché après qu'Ulrich soit passé devant eux. Yumi et Odd en éliminèrent un chacun.
- Alors Odd ? demanda immédiatement Jérémie une fois la menace éliminée.
- Quoi ?
- Quand tu es passé entre les Kongres tout à l'heure, tu as vérifié que la bille blanche dans leur queue contenait le sigle de X.A.N.A ?
- Euh.... nan. Pourquoi tu ne me l'a pas demandé avant ?
- Ce n'est pas grave, c'est juste ma paranoïa habituelle. Je peux aussi le vérifier d'ici et malheureusement, les créatures appartenaient bien à X.A.N.A. Tout est à recommencer.
Il fit passer l'info à Aelita qui commençait à s'impatienter dans la salle du cœur. Celle-ci ne répondit rien. Jérémie la rematerialisa avec le reste du groupe lorsque que les trois lycéens furent rentrés.
- Alors Einstein, lança Odd alors que l'ascenseur s'ouvrait. C'est vraiment une journée de merde le jeudi, hein ?


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLieu inconnu

- Lyoko ? répéta le garçon frisé. C'est quoi ça encore ?
Lui et ses amis s'étaient retrouvés dans l'immense bâtisse après les cours. La blonde les avait amené dans un des salons, après avoir récupéré un des ordinateurs de son « labo » à elle. La machine, reliée à un vidéoprojecteur, allait illustrer les propos de sa propriétaire. Cette dernière sélectionna une image de Lyoko vu depuis le réseau.
- Un monde virtuel. Il comprend actuellement cinq territoires.
Des images des quatre territoires de surface se mirent à défiler en diaporama.
- Bon d'accord, dit la jeune fille rousse qui semblait bien moins joyeuse qu'il y a quelques mois. Mais je ne vois pas en quoi ce monde va pouvoir nous aider.
Son amie se mit alors à afficher des images de Carthage.
- Voici le « noyau » du monde virtuel en question. Ce dont nous avons besoin se trouverait à l'intérieur.
L'autre garçon intervint :
- C'est tout ce qu'on a ?
- Pour le moment. Je pense que le mieux est de se rendre sur place.

- Et tu sais comment faire ? demanda à son tour la fille aux lunettes.
- Et bien, Work In Progress...


À suivre : Tour jumelle


Dernière édition par Icer le Sam 27 Fév 2016 19:08; édité 20 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Sam 12 Jan 2013 02:08   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2137
Localisation: Territoire banquise
http://i.imgur.com/PKRDwAR.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMardi 11 septembre 2007, territoire désert

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngTout était calme dans le territoire désert fraîchement remodelé par Jérémie. Depuis l'attaque de la bourse, les Lyoko-guerriers qui avaient repris du service n'avaient aucunes nouvelles de X.A.N.A. Soudain, le halo bleu d'une tour située au Nord-Nord-Ouest du territoire s’effaça au profit d'une autre couleur...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngÉtablissement scolaire Kadic, Chambre de Jérémie Belpois, au soir

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAu terme d'une journée de cours qui commençait déjà à sentir bon la routine, Jérémie Belpois achevait de lire Le roi des éléphants et Barbe-Rouge la fourmi boiteuse, un bouquin relatant d'une guerre entre éléphants et fourmis avec la victoire de ces dernières. Bien que le scénario soit un peu niais (Comment les fourmis peuvent-elles creuser des tunnels jusqu'à la mer pour noyer des éléphants sans y passer d'abord ?), il restait intéressant de l'avoir lu pour celui qui n'abandonnait pas tout espoir vis-à-vis de sa Marabounta. Même si il était à peine 20 heures, le blondinet, épuisé par le livre qu'il venait de dévorer, se dit qu'il était préférable de s'arrêter là pour ce soir. Alors qu'il était en proie à un dilemme moral extrême qui consistait à se demander si il aurait le courage de se lever pour aller éteindre la lampe de son bureau avant de dormir, une alarme en provenance de son ordinateur portable se mit à sonner, l'aidant à trancher. Il se releva d'un bond et désactiva le mode veille de l'engin (Pas question d'attendre à nouveau que Vista veuille bien démarrer). Le Métascan, version améliorée du Superscan qui ne se limitait désormais plus à la détection des activités de X.A.N.A mais de tout comportement louche, signalait qu'une tour du territoire du désert montrait des signes d'activité numérique anormale. La tour avait été activée, mais le programme ne reconnaissait pas X.A.N.A. Mais comme c'était la première fois qu'une tour était activée depuis le retour de l'entité maléfique, Jérémie se dit que la signature du virus avait peut-être changée, et que le scan n'arrivait plus à la reconnaître, méta ou pas. Dans tous les cas, la suite du programme était simple : Tout le monde à l'Usine. Après avoir enfilé une veste, Jérémie composa le numéro de Yumi.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngDomicile des Ishiyama

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngYumi venait de finir de dîner, et s'installait devant le 20 heures de France 2. Elle voulait vraiment réussir sa scolarité.
- Bonsoir et bienvenue à tous voici les titres de l'actualité de ce mardi, commença Pujadas. Le son des cloches et de longues minutes de silence ; New-York a commémoré les attentats du 11 septembre en égrenant le nom des 2 749 victimes. Des cérémonies plus discrètes que d'habitude et voilées par un nouvel enregistrement de ...
La japonaise dû hélas reporter son attention sur son téléphone.
- Allô ? Oui.... Quoi ? Ah ! Bien sûr. Compte sur moi.
Il valait mieux éviter que ses parents entendent un mot-clef comme « J'arrive ». La première économique et sociale, malgré l'urgence de la situation, ne se précipita pas, à cause de ces mêmes parents. Elle avait réussi à quitter la table plus tôt pour regarder le journal, qui venait tout juste de commencer. Étant donné qu'il durait 40 minutes, ses parents l'aurait rejoints à ce moment là et en s’apercevant de son absence, monteraient dans sa chambre pour l'engueuler, chambre dans laquelle elle ne se trouverait pas. Il fallait recommencer les mensonges. Elle se dirigea donc vers la cuisine.
- C'était qui Yumi ? demanda sa mère.
- Maïtena, qui m'apprend que j'ai bien un D.S demain.
- Je croyais que les devoirs surveillés ne commençaient qu'à partir de la troisième semaine ? répliqua son père.
- Moi aussi, répondit sa fille. Je peux aller chez elle réviser un peu ?
- C'est d'accord, mais ne tarde pas.
Yumi fit demi-tour, coupant la télévision et les passionnantes images de Bush, Cheney et leurs épouses affichant des mines attristées depuis Washington et se dirigea vers la porte.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAprès s'être rué sur le pupitre de commande, Jérémie chercha à en savoir plus sur cette fameuse tour. Pendant ce temps, Yumi avait regardé l'holomap.
- Dis donc Jérémie, elle est passée où la forêt ?
Le reste des têtes se tournèrent. En effet, la forêt avait disparue de la carte virtuelle.
- Ne vous inquiétez pas, c'est normal. J'ai supprimé ce territoire lors du remodelage de Lyoko effectué durant le week-end dernier. La connaissance du terrain est un avantage majeur lors d'une bataille. Mais les sentiers de la forêt se ressemblaient tous.
- Tu as bien fait je trouve, approuva Ulrich. Rien ne vaut un bon vieux plateau désertique.
- Alors Jérémie ? pressa une Aelita inquiète qui n'avait aucun remord à tuer dans l’œuf le sujet précédent.
- La tour est activée, pas de doute possible. Mais je serais bien incapable de vous dire si c'est X.A.N.A.
Le regard que lui lança alors sa belle était clair comme de l'eau de roche, mais le lycéen avait appris à rester plus rationnel.
- Non Aelita, il est mort.
Et c'est sur ces mots que les quatre adolescents descendirent en salle des scanners.
- Transfert Ulrich. Transfert Yumi.
Cette routine là aussi recommençait.
- Scanner Ulrich. Scanner Yumi.
Toujours les mêmes formules...
- Virtualisation.
Ulrich et Yumi furent virtualisés sur le territoire jaune, juste à proximité de la tour entourée de roches. De là où ils se trouvaient, le halo était nettement visible.
- Euh... je ne saurais dire si on a un problème là Jérémie, commenta Yumi.
- Ok, bougez pas, j'envoie les deux autres. Transfert Aelita. Transfert Odd.
Combien de fois allait-il encore devoir prononcer ça à voix haute ?
- Scanner Aelita. Scanner Odd.
… fait chier.
- Virtualisation.
Les quatre Lyoko-guerriers étaient désormais au complet, aux premières loges de la dernière nouveauté en date : Une tour au halo jaune, presque doré.
- Jérémie, je doute que ce soit X.A.N.A, analysa Aelita calmement. Je t'envoie un visuel.
Le blondinet put observer à son tour la couleur étrange de la tour.
- Qu'est-ce qu'on fait ? demanda Ulrich.
- Bah, vous êtes pas réveillés ou quoi ? répliqua Odd. La seule façon d'en apprendre plus, c'est trifouiller l'interface de la tour !
S'inclinant devant la simplicité mais également la justesse de ce raisonnement, le reste du groupe se mit en route. Alors que l'objectif était quasiment atteint, des ondulations vertes se dessinèrent au bas de l'infrastructure virtuelle. Quelqu'un était en train de sortir de la tour.
- Stop ! ordonna Yumi.
- Qu'est-ce que...? commença Jérémie qui n'avait encore rien sur ses écrans. Ah, je vois.
Un type venait en effet de surgir et se trouvait désormais entre eux et la tour. Celui-ci semblait être un adolescent de l'âge des Lyoko-guerriers. Il était vêtu d'une imposante armure qui rappelait la chevalerie d’antan. Mais son apparence physique, à l'instar d'Odd, semblait être croisée avec un animal : Ses oreilles, ses mains et ses pieds rappelaient un puissant ours. Il se mit d'ailleurs rapidement à quatre pattes.
- Bon... soupira Ulrich. J'imagine que c'est un ennemi.
- Ouaip, approuva Jérémie. Il est seul, ça ne devrait pas poser de problèmes.
L'inconnu avait beau avoir des griffes à faire pâlir de jalousie Wolverine, il était quand même en nette infériorité numérique. William lui-même prenait généralement la fuite à trois contre un, à l'époque. Mais Aelita préférait toujours commencer en douceur :
- Excuse-nous, tu veux bien nous laisser passer ? Qui es-tu ?
L'adolescent frisé ne répondit pas mais leva la tête vers le ciel aux reflets oranges et poussa un hurlement. Un hurlement bestial. Un hurlement d'ours.
- Einstein, on va avoir quelques soucis de communication, déclara Odd, tout de même un peu secoué.
La bête se rua alors sur le groupe, et plus particulièrement sur Yumi qui en avait la tête. Ulrich fit bouclier, ses sabres étant plus adaptés pour parer l'attaque, même si lui pensait juste à protéger sa belle. Mais la violente charge n'était en rien comparable à un laser de monstre, Mégatank compris, et en un instant très court et chaotique, Ulrich avait été dévirtualisé. Aucun des trois spectateurs n'aurait pu dire ce qu'il s'était passé. Par contre, ils pouvaient désormais dire que la menace avait été sous-estimée. Aelita s'envola, tandis qu'Odd soutenait déjà Yumi dans la contre-attaque. L'inconnu repoussa les éventails de la japonaise avec ses griffes, et cette dernière, temporairement désarmée, ne dût son salut qu'a l'intervention d'Odd dont la fléchette fit mouche.
- Il vient de perdre 15 points de vie, commenta Jérémie. Résistant dis donc.
- J'comprend maintenant pourquoi il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir dévirtualisée, répondit le félin.
Celui-ci se mit d'ailleurs à quatre pattes également, prêt à charger à son tour. C'était moins du courage que de l'inconscience. Heureusement, Aelita intervint avant, et la bête semblait l'avoir déjà oubliée car elle ne tenta rien pour esquiver le champ de force qu'elle reçut en pleine figure.
- Il a perdu 40 là. Il a la peau dure, mais c'est apparemment inutile contre les attaques magiques.
- Bonne... nouvelle... ironisa Ulrich en remontant.
- On va y arriver Jérémie, soutint Aelita, il n'a aucun moyen de combattre en l'air.
- Soit prudente quand même, ne put s'empêcher de recommander le garçon qui lui avait donné ses ailes.
Pendant ce temps, Yumi avait récupéré ses éventails mais devant l'apparente inutilité de ceux-ci, elle changea de stratégie. Grâce à sa Télékinésie, elle se mit à soulever un des nombreux galets plats disséminés aux alentours de la tour jaune. Celui-ci fut bien entendu projeté dès que possible sur l'ennemi, mais le roc se brisa contre l'armure qu'il portait.
- Attaque sans effet. Nombre de points de vie restant inchangés : 45.
- Merci Jérémie, soupira Yumi.
Mais l'ange virtuel en avait déjà profité pour lui envoyer un autre champ de force, qui passa entre la cuirasse.
- Bravo, moins 35 points de vie. Finissez-le !
Mais l'homme ours semblait plus intelligent qu'il en avait l'air car il se replia vers la tour avec une vitesse toujours aussi impressionnante vu l'armure qu'il portait.
- Poursuivons-le ! lança Odd.
- Non stop, objecta Jérémie. Ce pourrait être un piège. Nous avons totalement perdu le contrôle de cette tour, qui sait ce qui vous attend là-dedans en plus de ce type ? La Méduse aura prouvé que même virtuels, vous risquez votre vie ici. Je vous ramène jusqu'à ce que j'en sache plus. Matérialisation Aelita. Matérialisation Odd. Matérialisation Yumi.
Jérémie avait néanmoins eu le réflexe d'étudier toutes les informations que l'adversaire laissait filtrer sur son point. Il y en avait peu. Mais il avait un nom.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLieu inconnu

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe frisé rejoignit ses trois camarades sur un des canapés. La blonde, devant son écran un peu plus loin, se tourna vers lui.
- Alors, comment s'était ?
- Ça décoiffe.
- Hum.
La rousse parla :
- Tu vas bien ?
- Yep, je suis d'ailleurs impatient d'y retourner.
- C'est bien d'être motivé, mais ne négligeons pas la théorie, coupa la propriétaire des lieux. Comme vous avez pu le constater, Lyoko n'est pas désert.
- Bah si en fait, j'étais sur le désert.
L'autre garçon vit sa camarade soupirer. De l'humour. Il savait l'effort que ça lui coûtait pour ne pas aller lui coller une baffe.
- D'accord. Mais en attendant il y avait des intrus. J'ai des infos sur eux. Ils ont été virtualisés, ce ne sont donc pas des programmes intelligents mais comme nous, des humains. Avec un scanner donc, enfin j'imagine...
Elle fit une révolution avec son siège, le temps de lire quelque chose à l'écran.
- Celle qui balançait les champs d’énergie s’appelle Aelita Stones. L'autre fille, Yumi Ishiyama. Le garçon que tu n'as pas abattu, Odd Della Robbia. Et la victime, Ulrich Stern. On peut supposer que, comme nous, au moins un autre type reste derrière les écrans, ce qui nous permet d'estimer le nombre d'adversaires à cinq. Comme nous en somme. Ils semblent connaître Lyoko depuis un moment, puisqu'ils ont réussi à repérer rapidement l'anomalie... D'ailleurs, un des territoires a été récemment supprimé, ce qui tend à prouver que celui en coulisse contrôle pas mal de choses...

- Comme nous ici, signala la fille aux lunettes.
- Tout à fait. Si c'est eux qui ont crée Lyoko, nous ne devons pas les sous-estimer, même si ils n'ont pas fait preuve d'une étonnante stratégie lors de ce petit combat.
- J'ai entendu parler français, signala l'ours virtuel.
- Ah oui j'oubliais presque. Ils n'ont pas dissimulé cette information. Ce sont des parisiens.
- Paris, Paris, on t'encule ! se mit à chantonner le frisé.
- C'est ça c'est ça.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre d'Odd Della Robbia & Ulrich Stern

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa nuit fut agitée pour les deux colocataires d'une des chambres du premier étage du dortoir de l'établissement. Tandis qu'Odd Della Robbia cauchemardait – dans son songe, transformé en chat, il était poursuivi par un ours énorme – Ulrich Stern n'arrivait même pas à trouver le sommeil. Ce soir, il avait échoué, une fois de plus. Sur Lyoko, il avait voulu protéger Yumi, et s'était fait, disons-le clairement, défoncer. Au final, lui seul avait été dévirtualisé. Quelle humiliation pour celui qui aspirait au titre de meilleur combattant virtuel, surtout en l'absence de William. Mais il ne fallait pas perdre de vue ce qui le mettait réellement en rogne : Yumi.
Il y avait pas mal réfléchi. Lorsqu'il était encore en quatrième, il reconnaissait avoir été un parfait abruti. Il avait un boulevard à l'époque. Parfois, c'était limite si Yumi l'allumait. Mais il ne s'était pas lancé, même si il avait failli. Et après, il y avait eu LA phrase. À partir de là, il fallait se montrer prudent. D'accord, Yumi rougissait lorsqu'une des blagues d'Odd les concernait tout deux mais Stern était persuadé que la japonaise était gênée sur le sujet en général et par conséquent, le nom du garçon associé ne comptait pas. Son camarade blond lui avait cependant raconté la réaction de celle-ci lorsque Ulrich avait été séparé de son corps. Mais là encore, le samouraï avait un doute : Peut-être tenait elle beaucoup à ses amis. De plus, il était difficile de comparer sa réaction : Auparavant, le seul autre membre de l'équipe qu'ils pensaient avoir perdus, c'était elle-même. Le beau brun rechignait à comptabiliser Aelita car leur relation avec l'elfe virtuelle était très spéciale à l'époque. Bref, c'était sans issue... la fierté d'Ulrich l’empêchait de prendre le risque d'aborder le sujet avec elle tant qu'il n'était pas sûr du résultat. Et plus le temps passait, plus les hormones du garçon s’activaient, de fait sa frustration grandissait tout autant.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSelf de Kadic, au matin

- Yumi ? Qu'est-ce que tu fais là ? s'étonna Ulrich en rejoignant Aelita pour petit-déjeuner.
- J'ai dis à mes parents que j'avais un D.S aujourd'hui pour pouvoir filer en douce hier, donc voilà, j'ai dû me lever pour venir.
- Ah.
Son amant potentiel prit place en face d'elle.
- Hmm, ça craint pas avec Hiroki ?
- Dans le self au matin, non ! Mais tu as raison, je vais éviter de traîner dans la cour à 10 heures.
Odd vint les rejoindre.
- Ah tiens salut Hiroki, fit-il.
- Ouais hilarant Odd, soupira Ulrich.
- Yumi, j'peux te parler ? demanda Hiroki que personne n'avait vu apparaître sauf Odd.
- Mais qu'est-ce que tu fais là !? contre-attaqua sa sœur.
- Y a Matthias Burrel qui m'a volé mon portable.
- Hein ? C'est pourtant pas son genre. Bon file en cours, je vais régler ça.
Son petit frère s'exécuta.
- Toi qui cherchait à t'occuper, fit remarquer Aelita.
- Ouais, dommage qu'on puisse pas t'accompagner, ajouta Ulrich. On a sport.
- Pas de souci. Je vous laisse donc, à plus !
Yumi se dirigea vers les dortoirs d'un pas décidé avant de rebrousser chemin d'une manière presque comique.
- Euh... Quelqu'un sait quelle est la chambre de Matthias ?
- Non.
- Je passe.
- Je suis une fille.
- Bon j'vais me débrouiller.
Il suffisait à Yumi de dénicher quelqu'un de sa classe qui était susceptible d'être au courant. La japonaise entretenait de bonnes relations avec Maïtena Lecuyer, sa camarade de révision mais celle-ci était externe également puisqu'elle habitait non loin. En fait pour le coup, le seul susceptible de l'aider était William, dont elle connaissait la chambre.
Elle ne lui avait pas reparlé depuis l’extinction du Supercalculateur. Sa colère contre lui était un peu passée mais elle n'avait jamais eu l'occasion de le lui prouver puisque c'était lui qui s'était mit à l'éviter soigneusement. C'est un peu tendue qu'elle toqua à sa porte. Mais personne ne vint ouvrir. Il n'était pas là ou bien il avait le sommeil lourd. Par contre, elle avait apparemment finie par réveiller l'interne d'en face avec ses coups répétés contre la porte de William. Emmanuel Maillard apparut, en pyjama, la mine endormie.
- Yumi... tu sais qu'on a pas de devoirs aujourd'hui ?
- Euh... oui, oui. À vrai dire je cherche Matthias, tu pourrais m'indiquer sa chambre ?
Ce qu'il fit.
- Merci ! Et euh, bonne grasse mat'.
- MercZzZ.
La geisha virtuelle devina qu'il avait dû passer une sacrée soirée pour être dans cet état à une heure pareille. Puis elle frappa à la porte désignée. Christophe M'Bala vint ouvrir, mais lui avait au moins le mérite d'être habillé et chaussé, comme si il était déjà sorti. Emmanuel était-il tellement cuit qu'il avait indiqué la mauvaise porte ?
- Yumi, qu'est-ce que tu fais ici ? Tu sais qu'on...
- Je sais ! coupa-t-elle. Euh pardon, en fait je cherche ton camarade de chambre.
Elle avait remarquée les deux lits derrière Christophe. Ce dernier ne répondit pas mais fouilla dans sa poche, révélant le portable d'Hiroki.
- Tu cherches surtout ceci non ?
- Oh, tu le lui as repris !?
- Euh... on va dire ça comme ça.
- Pourquoi est-ce qu'il a fait ça ? Il est là ?
- Non il est sorti et si tu veux mon avis, laisse tomber, c'est un truc de mecs.
Elle récupéra le portable mais puisque Christophe ne voulait pas parler, elle irait le voir elle-même. La famille, c'était sacré.
- Dis-moi où il est.
- Yumi...
- Dis-moi !
Le garçon sembla réfléchir un moment avant d'acquiescer.
- Et bien, si il n'a pas bougé, il est probablement près du terrain de foot.
- Merci, bonne journée.
Tandis que la japonaise s'éloignait, Christophe saisit son portable et envoya rapidement un SMS.

Casse-toi, Yumi arrive.


Suivant les indications de son camarade de classe, l’aînée Ishiyama se rendit au terrain de foot. Matthias était effectivement assit sur le premier banc des gradins et semblait essoufflé.
- Il m'a... enfin lâché... ce con.
- Et si tu m'expliquais pourquoi tu as piqué le portable de mon frère ? gronda Yumi.
Burrel fit enfin attention à elle.
- Manquait plus que l'autre... Écoute, tu as dû le récupérer non ? Alors lâche-moi tu veux, je m'en fous de toi.
Yumi voulu le gifler mais elle se fit prudente. Si ça allait trop loin, elle pourrait en venir aux mains. Elle n'avait pas peur de lui mais il valait mieux éviter le grabuge. Si ses parents étaient mis au courant, le mensonge du contrôle allait très certainement être découvert.
- Si je t'y reprend, je t’étripe, cracha-t-elle avant de tourner les talons.
Elle n'avait toujours pas compris les motivations du vol mais qu'y avait-il à comprendre avec un imbécile ? Elle décida ensuite d'aller chez Maïtena puisqu'elle y avait pensée tantôt, pour réellement réviser cette fois. Autant prendre de l'avance tant que X.A.N.A leur foutait la paix. Elle envoya d'abord un SMS à son amie pour avoir son accord et celle-ci répondit favorablement.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngDomicile de Maïtena Lecuyer, à midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes deux jeunes filles venaient de passer un bon moment sur l'anglais, qui serait leur premier D.S selon le planning qu'elles avaient reçues de Mme Keno, leur professeur principal. Elles s'accordaient une pause casse-croûte.
- Hum, tu veux manger quoi ? demanda Maïtena en fouillant les placards.
- Oh ne t'embête pas, fais ce que tu veux.
- Je me doutais que tu dirais ça, alors je t'ai préparé un petit quelque chose avant que tu n'arrives.
Ouvrant le frigo, la fille blonde sortit un plateau de Sashimi.
- Tu sais découper du Sashimi, toi !?
- Non non, on a acheté les tranches, je n'ai fait que disposer le tout.
- C'est super sympa ! En plus le poisson est bon pour la mémoire il paraît.
- Non, cette idée reçue est fausse. Le poisson ne contient pas plus de phosphore que la plupart des aliments que tu consommes. Et je t'en prie, ça m'évite d'avoir à cuisiner.
En effet, le Sashimi se dégustait crû. La camarade de la japonaise s'assit à table en apportant le plateau.
- Au fait, tu as des nouvelles de William ? demanda soudain Maïtena.
La tranche de dorade qu'était en train d'avaler Yumi manqua d'être la dernière.
- Euh... non pas vraiment pourquoi ?
- C'est que... j'ai remarqué que vous ne vous parliez plus depuis les vacances de Noël dernières, je trouve ça dommage.
- C'est compliqué, répondit Yumi en souriant. On a remarqué qu'on avait pas les mêmes centres d’intérêt disons.
- Et quels sont les siens ?
La japonaise était prise au dépourvu mais un SMS de Jérémie lui sommant de le rejoindre la sauva de ce sujet épineux.
- … Oulà désolée, le devoir m’appelle. Merci encore pour ce matin et pour ce repas.
- Tu ne veux pas continuer cet aprèm ?
- J'aurais aimé, vraiment, soupira Yumi. On remet ça très vite, sans faute. Avec tous les D.S qu'on va se farcir...
- C'est vrai, à bientôt alors, dit Maïtena qui semblait tout de même déçue.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre de Jérémie Belpois, dans l'après-midi

- Inutile que je vous rappelle les événements d'hier soir, commença Jérémie.
Le groupe s'était retrouvé dans sa chambre, profitant de l'absence de cours du mercredi.
- Finalement, X.A.N.A ou pas ? demanda Odd.
- L'homme ours ? Non je ne pense pas, car pour la tour, j'en suis désormais certain, ce n'était pas lui. Et comme le propriétaire de celle-ci semblait lui offrir asile...
Odd hocha la tête. Même lui avait compris.
- Donc la tour, c'est qui ? demanda Yumi.
- Je ne sais pas, avoua Belpois. Mes recherches me permettent à l'heure actuelle de certifier que X.A.N.A n'est pas dans le coup, mais ça ne va pas plus loin. Je ne sais pas comment l'entité qui a activé cette tour s'y est prise, mais elle a tout verrouillée. On ne doit probablement sa détection qu'a la méconnaissance que celle-ci avait du Métascan, mais nul doute que si elle en avait eu connaissance, il se serait fait sucrer aussi.
- Avoue-le Jérémie, la seule solution est d'y aller nous-mêmes, finalement, annonça Aelita.
- Euh, voilà.
- Ah ben bravo, dire qu'on aurait pu faire ça hier, susurra Odd.
- As-tu au moins plus d'informations sur notre adversaire ? demanda la japonaise.
L'intellectuel refixa ses lunettes.
- Ah oui. J'ai juste son nom : Guillaume Chevallier. Mais je n'ai rien pu trouver sur lui. Nos adversaires sont intelligents. Ils ont dû effacer les traces. Et je ne peux toujours pas le localiser.
- Guillaume Chevallier... répéta Yumi. Mais c'est...
- C'est clairement français en effet. Chevallier est un des noms de famille les plus courant. Et Guillaume est tout simplement la version française de William.
Une lueur de tension passa dans les yeux d'Ulrich, comme si son rival allait soudainement apparaître.
- Cela étant, la France, c'est grand... poursuivit Jérémie.
- Tu préférerais habiter en Russie ? demanda Odd.
- Mouais bon. Tout le monde à l'Usine. Il est temps d'en savoir plus.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes Lyoko-guerriers se trouvaient dans la salle des scanners. Cette fois, ils n'allaient pas être pris par surprise. Ulrich particulièrement, avait des comptes à régler. Plus motivé que jamais, le samouraï entra en premier dans un des caissons. Odd fit de même.
- Bien, les garçons d'abord, commenta la voix de Jérémie.
Celui-ci commença à taper sur le clavier.
- Transfert Ulrich. Transfert Odd. Scanner Ulrich. Scanner Odd. Virtualisation.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLieu inconnu

- Les voilà. Un mercredi après-midi, quelle surprise !
La blonde fit pivoter son siège. Ça deviendrait vite une habitude.
- Bien, à qui le tour ?


À suivre : Recherche renforts désespérément


Dernière édition par Icer le Sam 27 Fév 2016 19:16; édité 33 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Sam 12 Jan 2013 02:08   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2137
Localisation: Territoire banquise
http://i.imgur.com/F9U4lsl.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMercredi 12 septembre 2007, territoire désert

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAelita et Yumi se réceptionnèrent aux cotés des garçons.
- Allons-y, ordonna Ulrich, impatient.
La tour au halo jaune n'avait pas beaucoup changée depuis la veille. Le scénario non plus visiblement puisque le fameux Guillaume Chevallier vint les accueillir de nouveau. Ulrich sortit ses sabres.
- À nous deux. Supersprint !
Le guerrier brun se rua sur l'homme ours qui se mit rapidement à quatre pattes.
- Ulrich, stop, il n'est pas seul ! hurla Odd, ses sens félins l'ayant aidé à repérer la menace aérienne avant Aelita ou Jérémie.
Le chat violet s’élança à la suite de son colocataire, moins vite cependant. Ulrich entendit la recommandation mais n'y prêta que peu d'attention. Dans son champ de vision, l'ennemi était seul. Et sans défense, car il ne s'était pas mis en garde. Mais lorsque Stern frappa, une sorte de champ d’énergie bleu apparut et protégea Guillaume. Ce dernier donna un coup de patte à l'un des sabres d'Ulrich qui valdingua plus loin.
- … !
- Hé ouais, c'est la FEINTOUZE ! nargua son adversaire.
C'est alors qu'Odd les rejoignit. Il eut tout juste le temps de sauter par dessus Ulrich, offrant une superbe vue de son dos à son camarade qui se posait de sérieuses questions. Pourquoi sauter ainsi ? Ce qu'il n'avait pas vu, c'est qu'une autre personne était sortie de la tour, mais plus haut, ce qui constituait une première.
- Bouclier !
Un étrange cercle rouge toucha le champ d’énergie violet, créant des flammes. Le bouclier se brisa, tout en ayant contenu le « missile ». Sous le choc, Odd fut déstabilisé, et c'est sans difficulté que Guillaume l'empala sur les griffes de sa patte droite.
- Et d'un, constata-t-il en souriant.
Conscient qu'il n'était plus temps de foncer dans le tas comme un bourrin, Ulrich se replia à reculons vers les deux filles. Yumi utilisa sa télékinésie pour lui rapporter son second sabre.
- Merci pour le radar Jérémie, signala Yumi.
- Désolé, elle vient de sortir de la tour. Si ça vous intéresse, je vous présente Clémence Roussel.
Ulrich leva les yeux. Il dévisageait enfin son second adversaire. Il s'agissait d'une jeune fille rousse aux traits angéliques. Son avatar virtuel était apparemment une sorte de fée, avec bien entendu les ailes qui allaient avec. Elle était coiffée d'un diadème orné d'une émeraude et vêtue d'une robe de la même couleur. Elle était armée d'un genre de baguette en bois qui laissait voir ça et là quelques feuilles. Ses ailes, vertes également, avaient une légère teinte rougeâtre qui disparut rapidement.
- Putain ! s'exclama-t-il.
- Voilà qui corse légèrement notre affaire... analysa Aelita. Mais gardons courage.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngDans le monde réel, Odd remontait par la trappe jusqu'au labo, trop impatient d'assister à la suite pour emprunter l'ascenseur. Alors qu'il se dirigeait vers l'écran, il vit l'expression horrifiée de son homologue blond et stoppa net sa course. C'est à ce moment là qu'il prêta une oreille plus attentive au fond sonore qui était présent depuis son arrivé dans la pièce. Le métascan sonnait.
- X.A.N.A ! s'exclama Jérémie. Il vient d'activer une tour sur la banquise !
- Quoi !? C'est pas possible, pas maintenant !
Mais Jérémie se reprit.
- Bon, on se calme. Ça ne pourrait être qu'une diversion, il est faible après tout. Ici, il ne se passe rien. Alors toi, tu files à Kadic. Et si tu repères un truc louche, tu m’appelles illico, ok ?
Odd était ok. Il avait déjà appelé le monte-charge.
- Mais dis-moi, demanda l'ancien délégué de classe tandis que les portes s'ouvraient. Pourquoi X.A.N.A attaquerait-il ailleurs qu'ici si c'est le cas ? Nous sommes tous là !
- Pas exactement, rectifia Jérémie. Et ça te donne une piste à explorer.
Bien sur ! se dit Odd.
Pendant ce temps, les trois combattants virtuels furent mis au courant.
- Tu as bien fait d'envoyer Odd, approuva Aelita.
- Reste en retrait, on pourrait avoir besoin de toi pour désactiver la tour.
- Compris.
Tandis que l'ange virtuel activait ses ailes pour prendre de la hauteur sur le problème, Clémence au contraire descendit au niveau de Guillaume. La bataille promettait d'être intéressante, selon Jérémie.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngÉgouts

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngOdd Della Robbia traversait le passage souterrain à toute allure sur son skate-board. Il avait certes été rapidement éliminé sur Lyoko, mais il avait désormais une nouvelle mission et il se promit de la mener à bien. Et en l'absence d'Ulrich, il serait sans doute plus aisé de survivre, se disait-il.
Au moment d'arriver au niveau de l’échelle du parc, le blondinet entendit un bruit suspect. Quelqu'un venait apparemment d'emprunter le passage dans l'autre sens. Mais il ne l'avait pas très bien emprunté car Odd vit une masse sombre dégringoler à ses pieds.
- Mais... William ?
Il s'agissait en effet du lycéen. Celui qui inquiétait notamment Jérémie. Il était blessé au bras gauche et il était presque surnaturel qu'il n'ait pas aggravé son cas en tombant. Odd se montra tout de même prudent :
- Qu'est-ce que tu fous là ?
Malgré son état, Dunbar ne se laissa pas démonter et répondit sans hésiter.
- X.A.N.A est de retour non ?
- Et comment tu sais ça ? Tu nous espionnais ?
- C'est ça. Ou alors c'est peut-être parce que c'est lui qui m'a fait ça au bras.
Della Robbia réalisa alors le péril de la situation. Mais avant qu'il n'ait pu prendre de décision, William poursuivit :
- Il m'a pris par surprise, moi qui pensait cette histoire terminée. Mais pour autant il ne semble pas avoir la grande forme, alors amène-toi, on va se le faire à deux.
- Je dois appeler Jérémie avant.
- Ouais bien sûr mais viens d'abord voir ce que tu vas lui décrire.
Malgré son état, il remonta en trombe l'échelle du parc, suivi par le seconde. Ils sortirent donc par l'espace vert. Tout semblait calme et rien n'y personne ne fondait droit sur eux.
- Là-bas, indiqua William.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngÉtablissement scolaire Kadic

Yo mec, je suis au stade de basket, tu te pointes ?


L’intéressé saisit son téléphone.

Pourquoi t'es pas venu me chercher avant de partir ?


La réponse ne tarda pas.

J'pensais que tu aurais besoin de réfléchir un peu après les événements de ce matin.


Malgré les dires de son ami, l'adolescent n'y avait même pas repensé, enfin jusqu'à ce qu'il lise le message.

Trop aimable --. Besoin de rien ?


Il reçut la réponse tandis qu'il enfilait ses baskets.

T'inquiète j'ai pas oublié la balle xD. Il ne me manque plus que mon petit Dunbar chéri.


William quitta alors sa chambre, après l'avoir fermée à clef. Il descendit les escaliers pour arriver dans la cour. Il allait devoir marcher un peu, tout ça parce que l'utilisation du gymnase était interdite en dehors des cours et des activités sportives organisées par Kadic. Passant par le parc, il remarqua deux personnes qui se dirigeaient vers la cabane à outils de Rouiller. Il ne lui fallu pas longtemps pour reconnaître l’excentrique coupe de cheveux d'Odd Della Robbia. En revanche, il lui fallut davantage de temps pour celui qui l'accompagnait. Non pas qu'il avait eu plus de mal à le reconnaître, mais parce qu'il n'aurait pas dû le trouver là. C'était lui.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngParc de Kadic

- La cabane de Rouiller ? Quelle originalité ! s'exclama Odd.
- Je ne te le fais pas dire... approuva William. Ouais enfin je suis quand même blessé hein ?
Sur ses gardes, Odd ouvrit la porte, mais ne constata rien d'anormal.
- Il n'y a rien...

- Dans ton cerveau en effet, répondit de sa voix originale le spectre polymorphe derrière lui.
Bzzziou. Odd s'attendait à recevoir un coup violent. Comme rien ne venait, il fit volte-face. William se tenait devant lui mais ne semblait pas xanatifié. Et il n'était plus blessé. Et il était en tenue de sport. Odd ne put s'empêcher de lancer une pique :
- Super puissant le changement de tenue et la pseudo-regenération X.A.N.A. J'en ai encore des frissons.
Les traits du clone se durcirent et Odd fut projeté au sol d'un violent coup de pied.
- Ne fais plus jamais l'erreur de me confondre avec X.A.N.A, cracha froidement William.
Le blondinet ne comprenait plus rien.
- Mais... qu'est-ce qui se passe ici ?
- T'es tombé dans le piège du clone polymorphe abruti. Heureusement pour toi que je sortais. Alors maintenant on se dépêche de se barrer avant qu'il se reforme. Je doute qu'on s'en tire aussi bien quand il aura arrêté de jouer les blessés d'guerre et que je ne pourrais pas le prendre par derrière.
Odd se releva. Il avait déjà accompli sa mission. La menace avait été identifiée et localisée. Localisée ?
- Hey mais il est passé où ? Normalement ça ne disparaît pas aussi facilement.
- Sais pas, je l'ai frappé, il s'est dépixelisé.
Odd chercha la trace de son adversaire. Même dans cet état, les créations de X.A.N.A laissaient des indices de leur présence. Mais là, il n'y avait rien.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngTerritoire désert

- Le champ d’énergie là. Je parie que c'est un coup de Clémence, glissa Aelita aux deux autres.
- Oui, elle semble bien du coté des créatures magiques, alors que la bête est un guerrier comme moi.
- Donc mieux vaut les séparer. Je prend la fille en l'air, vous vous occupez de l'autre.
- Ok.
Sur ces mots, Aelita balança deux champs de force, un sur Clémence et un sur Guillaume. Le chevalier para avec son bras qui était encore plus protégé que le gauche de William. Sa camarade, s'envolant un peu, esquiva. Tandis qu'ils réalisaient ces actions, Ulrich chargeait de nouveau l'homme ours, cette fois soutenu par Yumi, et Aelita s'était dangereusement rapproché de Clémence. Celle-ci était embêtée car ses ailes ne permettaient pas de voler aussi vite que l'ange virtuel. Et elle le réalisa rapidement. Ses ailes vertes prient alors une teinte encore plus foncée, tirant sur le vert émeraude. Elle visa ensuite un endroit qui n'avait absolument rien à voir avec Aelita et tira une espèce de triangle vert. Puis Aelita qui se trouvait désormais dans son dos la vit se téléporter à l'endroit où le triangle avait atterrit. Une manœuvre salvatrice dans l'immédiat mais son camarade se trouvait désormais seul face à trois personnes. Conscient du danger, il bondit, survolant Ulrich qui n'eut pas le réflexe de sauter pour l'atteindre avec ses sabres, surpris par la rapidité de l'action. Yumi, qui se trouvait derrière, était désarmée car l'homme ours avait au préalable repoussé ses éventails sans effort. Elle fut dévirtualisée rapidement. Mais Aelita, usant de son don de création, matérialisa un rocher similaire à ceux qui entouraient la tour jaune juste devant Guillaume, le coupant dans sa course pour rejoindre la fée. Étourdit, le chevalier ne pût pas contrecarrer la charge d'Ulrich. Il disparut de la même façon que Yumi juste avant lui, dans une pluie de confettis verts. Grâce à cette habile combinaison, Ulrich et Aelita venaient de prendre un avantage certain, car de leur point de vue, le combattant le plus redoutable venait d'être éliminé. Au loin, Clémence sembla prendre l'enjeu avec sérieux.
- Oulà, ça va être difficile, dit-elle. Autant bien se préparer.
Elle tourna la baguette vers elle, et ses ailes prirent une teinte rouge vif. Un cercle rouge surgit alors et la toucha, ce qui eut pour effet... de la dévirtualiser. De loin, Ulrich et Aelita venaient juste d’assister à un suicide.
- Bon, ça c'est fait, déclara Ulrich, visiblement content d'être encore là cette fois. On va pouvoir s'occuper de la tour.
- Non ! coupa Jérémie. Rendez-vous d'abord sur la banquise pour désactiver celle de X.A.N.A.
- Des nouvelles d'Odd ?
- Ouais. On a le droit à un classique : Clone polymorphe. Apparemment, il s'en est défait, mais je serais plus rassuré une fois la tour désactivée.
- La question est réglée, signala Aelita en regardant la tour qu'ils avaient en visuel.
En effet, le halo jaune venait de disparaître au profit de l'habituel bleu.
- Bien sûr ! se lamenta Jérémie, « ils » le font eux-mêmes pour éviter le vol de données. La mission est un échec... consolez-vous sur l'autre tour.
- Sir yes sir.
- La nouvelle tour de passage vers la banquise se trouve tout au Nord, soit au Nord-Est de votre position. Vous n'êtes pas très loin, grouillez-vous.

Cela tombait bien, car Ulrich et Aelita étaient de loin les plus rapides de la bande.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL'ascenseur s'ouvrit, laissant apparaître William.
- Et merde...
Jérémie avait beau ne pas être tombé dans le panneau pour changer, il ne pût rien faire face au spectre de X.A.N.A qui le projeta d'une décharge sur le mur d'en face. Le blond perdit connaissance. Le clone programma alors une virtualisation différée pour la banquise. Il affichait depuis sa ré-apparition un sourire satisfait, comme si il avait déjà gagné. Il fila par la trappe vers la salle des scanners, tandis qu'Odd et William (le vrai) débarquaient à leur tour, ayant flairé l'arnaque de la disparition subite de leur adversaire. Ils eurent tôt fait de ranimer Jérémie qui se remit à son poste. Ulrich et Aelita étaient déjà sur la banquise, traversant un de ses quatre minces chemins de glace. La tour elle, venait de se désactiver.
- Ulrich, Aelita, le clone est sur Lyoko. L'objectif change : Abattez-le, que X.A.N.A ne l'ait pas à disposition pour la prochaine attaque. Il va falloir le retrouver.
- Pas la peine Jérémie, il se virtualise devant nous, informa Aelita.
X.A.N.A n'avait décidément peur de rien, envoyant son combattant au front en infériorité numérique.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngTerritoire banquise

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngWilliam se dressait devant eux sur le sentier, barrant la seule route qu'ils auraient dû emprunter pour désactiver la tour. Mais loin d'être le redoutable X.A.N.Aguerrier d’antan, celui-ci se manifestait avec son avatar virtuel d'origine. D'ailleurs, cela ne sembla pas lui convenir...

- Quoi ? fit-il en se regardant.
Profitant de cet instant d'inattention, Aelita enchaîna les champs de force. Le clone polymorphe fut dévirtualisé en deux temps trois mouvement.
- On est efficace aujourd'hui, commenta Ulrich, ravi de la scène, même si ce n'était qu'un clone.
- C'est sûr, félicita Jérémie, mais il n'empêche qu'on a toujours rien sur nos adversaires.
- Ça viendra Jérémie, ça viendra, rassura Aelita.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLieu inconnu

- Ha ha, désolée, fit Clémence. Je me suis trompée de sort.
- Elle est incroyable... commenta l'autre garçon.
- Ce n'est pas grave, rassura la jeune fille blonde dans son fauteuil. Tu n'aurais pas pu les vaincre seule, surtout si tu maîtrises encore mal tes pouvoirs.
- Hé hé, ne suis-je pas le meilleur ? fanfaronna Guillaume.
Le regard que lui lança alors la fille aux lunettes ainsi que son camarade fit office de réponse. Il allait sans doute très bientôt avoir une sérieuse concurrence.
- Euh... c'est pas tout ça, mais on a un peu raté notre coup non ? reprit le chevalier virtuel.
- Mouais, répondit le cerveau du groupe. Ils n'ont toujours rien sur nous. Il nous suffit d'être plus discrets pour la prochaine tour voilà tout.

- Reste le problème du temps de trajet, entre le lycée et ici, fit remarquer l'autre fille. En cas d'urgence, nous sommes hors-jeu.
- Exact. Avant de ré-activer une tour, je vais devoir me pencher sur ça.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes quatre Lyoko-guerriers avaient rejoint Jérémie et s'appuyèrent contre le générateur de l'holomap. Belpois quant à lui avait fait pivoter son fauteuil. Face à eux se trouvait un seul homme : William Dunbar.
- J'ai comme une impression de déjà vu, souligna Odd.
- Ouais. L'histoire se répète. Voyons si vous êtes devenus plus intelligents depuis, cracha William, qui ne jouait visiblement pas la carte de la lèche pour parvenir à ses fins.
La repartie n'était pas volée. Par deux fois, les cinq jeunes bien connus avaient fait l'erreur de le laisser sur la touche alors qu'ils auraient pu avoir besoin de lui, Yumi en tête.
- Il a raison, approuva Aelita. Pour moi, c'est ok. On va plus que jamais avoir besoin de lui pour faire face à X.A.N.A et aux autres...
- C'est vrai que je n'ai pas eu le privilège de le voir de notre côté, fit remarquer Odd. Je suis d'accord.
Jérémie jeta un regard à Ulrich et Yumi qui n'ajoutèrent rien, ce qui équivalait à une approbation de leur part. Du moins, il l’espérait. C'est pour ça qu'il se permit de déclarer :
- Bon retour dans la bande, William.


À suivre : Quand l'histoire se répète


Dernière édition par Icer le Lun 11 Sep 2017 16:11; édité 11 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Ikorih MessagePosté le: Sam 12 Jan 2013 23:15   Sujet du message: Répondre en citant  
M.A.N.T.A (Ikorih)


Inscrit le: 20 Oct 2012
Messages: 1440
Localisation: Sûrement quelque part.
Moi, moi, moi j'veux le premier com'! (mh, j'ai dit ça tout haut?)
Ce qui est bien triste, c'est que je n'ai rien à dire...tout est passé par Skype Surprised (ehh ouais, moi j'ai pu tout lire avant-euhhhhh Razz)

Bon, en vrac...
Déjà, William, parce que chez toi il est incontournable, et on sait tous (sauf si on osait ne pas savoir les bases de survie) qu'il sera LE perso de ta fic, même si ça se verra pas forcément, gnéhéhé.
La guerre sur trois fronts, c'est bien, ça change. L'ennemi humain aussi, ça change.
Et puis zut, j'en ai marre de dire des trucs que tu as en général déjà entendus/devinés, donc elle est trop bien ta fic, est-ce que j'aurais la suite en avant-première pour pouvoir faire enrager tout le monde, etc...
_________________
"Excellente question ! Parce que vous m’insupportez tous.
Depuis le début, je ne supporte pas de me coltiner des cons dans votre genre."
Paru - Hélicase, chapitre 22.
http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/signat10.png
Et je remercie quand même un(e) anonyme qui refusait qu'on associe son nom à ce pack Razz

http://i81.servimg.com/u/f81/17/09/92/95/userba11.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Quater MessagePosté le: Dim 13 Jan 2013 03:38   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 107
Localisation: Je ne saurais le dire...
Ça y est, l'autre référent est dans l'arène, prêt à se mesurer à la critique de ceux qu'il critique si bien. C'est beau de voir que nos dirigeants n’hésitent pas à quitter de temps en temps leur piédestal pour passer l'épreuve du feu... Courage ou témérité? C'est ce que nous allons voir tout de suite!

Alors par où commencer? C'est qu'avec les 1+3 chapitres envoyés d'un coup dans les dents, il y a matière à commenter. Allez, point positifs d'abord.

Ton texte est très propre, bien documenté, crédible et cohérent. Personnellement je le qualifierai de mature. Ce que je trouve très bien dans ton style, c'est que ton, vocabulaire et tes expressions sont recherchées sans pour autant partir en vrille, un excès hélas fréquent.
Les réactions des personnages sont conformes au DA, et les évolutions justifiées; le retour de William (difficile de ne pas en parler sur ce topic) est bien tourné. D'un point de vue scénaristique, on sent une intrigue solide se dessiner avec d'un côté les gosses d'on-ne-sais-où qui ont accédé à Lyoko, et de l'autre XANA (puisqu'il y a assez peu de risque que ce ne soit pas lui) qui est de retour. Au passage, bon point pour la prise de conscience de leur naïveté sur le fait que XANA puisse être vaincu si facilement.
Wait and see.

Passons maintenant au côté obscur de la fic.

Deux trois points dans ton scénar' me chiffonnent. Je suis assez dubitatif sur le fait que Jérémie ait reprogrammé tout seul le skid, sans la puissance de travail du supercalculateur, alors qu'il avait fallut un temps monstre aux deux génie pour le créer (ils précisent d'ailleurs "ça [leur] reprendra des mois pour la reprogrammer", ép70).
Toujours sur Jérémie, je comprends mal le fait qu'il ait réussi à se faire chopper toutes les données concernant les lyoko-guerriers, un tel défaut de sécurité lui ressemble assez peu.

J'ai aussi repéré deux fautes, d'inattention je présume:
Citation:
je m'en fou de toi
-> fous
Citation:
Les deux jeunes filles venait de passer
-> venaient

L'une de tes phrases est assez horrible:
Citation:
Il faut dire aussi que l'engin se trouvait dissimulé [...] style moyenâgeux tardif.

Tu aurais tout intérêt à la couper un peu, en l'état elle est salement étouffante.

J'aimerais aussi que tu m'expliques ce que tu voulais dire quand tu mentionnes la TEPA. J'ai jeté un œil au texte (enfin, un résumé...) mais je n'ai pas vu de référence à un crédit personnel autre qu'immobilier, et encore moins à une clause spécifique aux salariés étrangers.

Coup de cœur: la réaction de XANA-William quand il se rend compte qu'il est pas fringué comme il voudrait, et le "je me suis planté de pouvoir"...

Sinon, pourquoi la fille à lunette parle-t-elle en bleu? XANA parlant en rouge, ça a forcément un intérêt pour la suite.

Verdict: Les points positifs sont solides et les points faibles des détails. Encore un texte que je suivrai avec grand intérêt.
J'espère ne pas avoir omis trop de chose dans ce post.

Et sur ce, dodo...


Dernière édition par Quater le Dim 13 Jan 2013 12:37; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Thran MessagePosté le: Dim 13 Jan 2013 10:28   Sujet du message: Répondre en citant  
[Mégatank]


Inscrit le: 06 Oct 2011
Messages: 955
Localisation: Dans le monde qui est le notre, c'est à dire, l'enfer
Une longue fanfic de notre référent en vue, que j'ai hâte de continuer à lire (je précise : Je n'ai lu que le prologue et le chapitre). L'histoire, RAS si ce n'est qu'elle est super et quelques éléments qu'a déjà signalé Quater.

Malheureusement, Quelques autres points négatifs qui n'ont pas été remarqués par mon camarade : Je pense que certains personnages n'ont pas un niveau de langue qui correspond à leur age comme par exemple :
Citation:
Vous le constatez, je n'en suis qu'au stade embryonnaire.


Ensuite, il y a eu une incohérence dans les systèmes d'exploitations : Tu dit au début que Jérémie est sous Vista et un peu plus tard, tu dit qu'il est sous Seven, je ne vois pas trop comment.

Avant de conclure, J'ai remarqué une petite faute d'accord, si je ne me trompe pas,
Citation:
Heureusement que le monte-charge lui n'avait pas perdu celui de fonctionner.

Je pense qu'il faudrait remplacer celui par celle (car habitude est féminin si je ne m'abuse)

Pour finir, la présentation du texte, rien à dire, conventionnelle et agréable à la perfection (enfin, presque, car la perfection n'existe pas).

C'est un des textes que je vais prendre le temps de continuer à lire (et à critiquer bien sur) car je n'ai que rarement (voir exceptionnellement) lu des textes aussi long qui arrivent à me tenir en haleine. Merci Beaucoup pour ton travail qui est un véritable coup de Cœur!

P.S. : Les Dates ne me choquent pas, au contraire, elles sont on ne peut plus dans la suite de la série.

_________________

http://imageshack.us/a/img593/4200/viiy.png
Merci à Kasux pour ce kit

"Mon cher XANA, si vous croyez m'impressionner avec vos [images] a deux octets vous vous fourrez l'doigt dans la webcam."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
 
*Odd Della Robbia* MessagePosté le: Dim 13 Jan 2013 12:09   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 14 Sep 2008
Messages: 1306
Localisation: Sur le territoire Banquise entrain de faire de l'overboard
Une histoire inédite, c'est rare.
La bataille sur 3 fronts est interessante.

Par contre faudrait développer, sur la bande a guillaume.
Pourquoi attaquent-ils lyoko? Par curiosité ou par arrogance pour le pouvoir? Sont ils conscient d'avoir ressuscité une entité voulant plonger la Terre dans le chaos?


Enfin petit incohérence, il semble que tu décrit la bande comme des ados du même age que les LG
Comment a partir de restes de circuit cramé d'un SC, une simple lycéenne a t'elle pu construire un SC quantique et des scanners (qui de plus n'existent qu'à l'usine)? Avec quel moyens? et surtout avec une tel rapidité (à peine quelques mois)?
On dirait qu'elle a fait plus fort que Frantz et carthage réunis.

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/431875signature.png

http://img11.hostingpics.net/pics/400268userbar.gif
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Café Noir MessagePosté le: Dim 13 Jan 2013 15:49   Sujet du message: Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 27 Mar 2012
Messages: 1490
Localisation: Thugland
Une fiction très interessante.
Ou je me trompe ou tu prends tout les éléments qui t'ont déplus dans CL pour les arranger à ta sauce dans cette fiction.
Y a de super bonnes idées, le syle est fluide, le scénario passionant.

Vivement la suite ! Wink

_________________
Le $ang et la $ueur chapitre 12

« L'avenir, je vois comment qu'y sera... Ça sera comme
une partouze qui n'en finira plus... Et avec du cinéma
entre... Y a qu'à voir comment que c'est déjà... »
Céline, Voyage au bout de la nuitr
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
magnifik68 MessagePosté le: Dim 13 Jan 2013 17:16   Sujet du message: Répondre en citant  
[Mégatank]


Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 819
Localisation: Dans un lieu magnifik !
Un fic trés inédit et trés bien écrite. Le cénario est interessant. Le combat entre 3 fronts est trés bien trouvé mais petit probléme comment des lycéens ont-ils réussi à créer un supercalculateur et un scanner en si peu de temps ?

Aussi, quels sont leurs objectifs ? Et xana dans ton ça ? On ne sait pas encore trop comment il est revenu ni son but pour parvenir à conquerir le monde. j'éspere que le prochain chapitre nous en dira long sur leurs buts.

Une fic qui se range parmis mes préférés sinon et que je vais suivre attentivement.
Bonne chance pour la suite.

_________________
http://imageshack.us/a/img803/5568/signaturemagnifik68.png

http://img11.hostingpics.net/pics/332610QoljZzb.png

http://imageshack.us/a/img10/1027/du6g.png http://imageshack.us/a/img547/5513/caw8.png
Laura et Odd, des persos magnifiks !

[Signature modérée : Mettre une carpe qui récompense un texte sur un profil est un non-sens...]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
fireinpyjama MessagePosté le: Dim 13 Jan 2013 18:40   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 21 Oct 2012
Messages: 98
Localisation: Quelque part, au milieu de pandas...
Oh, une fic toute belle toute neuve !! Ça fait du bien de te voir dans la place, Icer.

Bon, ta fic est très sympa, ça fait du bien de voir un peu de fraîcheur sur le topic^^. Un ennemi humain ? Bien vu ! Pour répondre à Ikorih, je pense que William ne fera l'objet que d'un arc. Mais c'est pas mal.

Autrement, à part les nombreuses fautes d'orthographe, de grammaire et de syntaxe (fait habituel...), je n'ai rien à dire.

Après, Jérémie qui se fait avoir si facilement concernant les données, ça laisse à prévoir quelque chose d'assez explosif.

Sérieusement, chapeau bas. Bonne chance pour la suite, monsieur Fan-Fic.

_________________
http://imageshack.us/a/img13/825/65953420.png
Merci à me98



http://i.imgur.com/QoljZzb.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Ikorih MessagePosté le: Dim 13 Jan 2013 20:01   Sujet du message: Répondre en citant  
M.A.N.T.A (Ikorih)


Inscrit le: 20 Oct 2012
Messages: 1440
Localisation: Sûrement quelque part.
Fireinpyjama : Désolée de te contredire, mais je suis quasiment sûre que l'on verra William tout au long de la fic. Tel que je connais Icer, il en serait malade de faire une fic avec que les persos originels ^^
_________________
"Excellente question ! Parce que vous m’insupportez tous.
Depuis le début, je ne supporte pas de me coltiner des cons dans votre genre."
Paru - Hélicase, chapitre 22.
http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/signat10.png
Et je remercie quand même un(e) anonyme qui refusait qu'on associe son nom à ce pack Razz

http://i81.servimg.com/u/f81/17/09/92/95/userba11.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Lun 14 Jan 2013 11:05   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2137
Localisation: Territoire banquise
Je réagis immédiatement à vos interrogations et vos critiques qui sont d'une grande aide :

Quater a écrit:
Je suis assez dubitatif sur le fait que Jérémie ait reprogrammé tout seul le skid, sans la puissance de travail du supercalculateur, alors qu'il avait fallut un temps monstre aux deux génie pour le créer (ils précisent d'ailleurs "ça [leur] reprendra des mois pour la reprogrammer", ép70).


C'est vrai. J'ai eu moi-même du mal à tourner ça parce que programmer un sous-marin numérique dans un monde virtuel, c'est au cœur de la SF. Je suis donc parti du principe suivant : La puissance du SC n'est utilisée que pour la pratique, c'est à dire qu'elle est nécessaire pour la virtualisation. Comme l'ordinateur se branche, on peut considérer qu'elle est utilisée.
Pour ce qui est du temps de programmation, bien sûr, j'y ai songé. J'ai utilisé les élements suivants : Tout d'abord, la fameuse phrase : "ça nous reprendra des mois" reste obscure. Grâce à la disparition de William, on sait que Jérémie et Aelita ont concrètement passé très peu de temps à programmer le Skid, car il n'est pas possible que trois mois se soient écoulés entre le 67 (je considère qu'ils s'y mettent après Lyoko, plus urgent) et le 70. Si la longueur du délais énoncé se rapporte à une sorte de "temps de repos" nécessaire à l'un des programmes utilisés, c'est bon aussi, puisque le Skid 2 est reprogrammé ~10 mois plus tard. J'ai aussi utilisé quatre autres facteurs pour expliquer le délais record :
- Plus de X.A.N.A ==> Pas de stress constant, etc.
- Jérémie a grandi.
- Le Skid a déjà été programmé. Refaire une tâche est forcement plus rapide.
- Les vacances !

Merci pour les fautes, je corrige de suite.


Quater a écrit:
J'aimerais aussi que tu m'expliques ce que tu voulais dire quand tu mentionnes la TEPA. J'ai jeté un œil au texte (enfin, un résumé...) mais je n'ai pas vu de référence à un crédit personnel autre qu'immobilier, et encore moins à une clause spécifique aux salariés étrangers.


Il faut plutôt prendre ce qui est relatif aux heures supplémentaires.

Quater a écrit:
Sinon, pourquoi la fille à lunette parle-t-elle en bleu? XANA parlant en rouge, ça a forcément un intérêt pour la suite.


Héhé, bien raisonné, mais je ne peux pas répondre à cette question si tôt.

Thran a écrit:
Je pense que certains personnages n'ont pas un niveau de langue qui correspond à leur age


Il est possible que les LG fassent une erreur de jugement en ce qui concerne l'âge du groupe d'en face. Mais quoiqu'il en soit je peux dire que ton exemple n'est pas recevable. La suite t'en apprendra plus, sans doute. Mais je tiens à laisser la priorité aux LG pour les scènes terrestres, surtout au début, de nombreux points flous risquent donc de demeurer un bout de temps à ce niveau là.

Thran a écrit:
Ensuite, il y a eu une incohérence dans les systèmes d'exploitations : Tu dit au début que Jérémie est sous Vista et un peu plus tard, tu dit qu'il est sous Seven, je ne vois pas trop comment.


Je suis sur le cul. C'est effectivement une flagrante faute d'inattention de ma part, Seven n'existant pas à l'époque. C'est donc bien Vista. Bon pour avoir eu les deux, les critiques restent les mêmes, heureusement pour la fic Mr. Green
La faute également, je me range à ton avis, merci.


*Odd Della Robia* a écrit:
Par contre faudrait développer, sur la bande a guillaume.
Pourquoi attaquent-ils lyoko? Par curiosité ou par arrogance pour le pouvoir? Sont ils conscient d'avoir ressuscité une entité voulant plonger la Terre dans le chaos?


Je ne peux pas trop en dire pour le moment. L'objectif risque de rester assez flou pour un bout de temps. Pour en dire plus (prenez-le comme un remerciement à vos critiques), je peux révéler qu'ils vont être hors-jeu un moment, pour une raison qui est d'ailleurs expliquée dans le chapitre 3, et que X.A.N.A va prendre le relais.
Par contre, ils n'ont pas ressuscité le programme multi-agent (qui n'est jamais mort). Et ils n'attaquent pas Lyoko à proprement parler, ils ne font que s'en servir. Pour ce qui est du point de vue de la bande à Guillaume vis-à-vis de X.A.N.A, la question est très pertinente. À vrai dire, si on relis la fic, ils ne se sont pas encore "croisé" à proprement parler, on peut donc en déduire qu'ils n'en ont pas conscience pour le moment. La blonde n'a probablement pas développé de "Scan" qui lui a signalé la tour sur la banquise et le clone polymorphe (qui n'a certes pas trop changé d'apparence) est arrivé sur Lyoko après. On peut parler d'occasion manquée.


*Odd Della Robia* a écrit:
Comment a partir de restes de circuit cramé d'un SC, une simple lycéenne a t'elle pu construire un SC quantique et des scanners (qui de plus n'existent qu'à l'usine)? Avec quel moyens? et surtout avec une tel rapidité (à peine quelques mois)?


Magnifik68 a écrit:
comment des lycéens ont-ils réussi à créer un supercalculateur et un scanner en si peu de temps ?


Il y a pas mal de fausses pistes à leur sujet. Je ne peux pas répondre intégralement sans trop en dévoiler, mais pour ce qui est des moyens, la fic peut te répondre si tu cherches bien. Disons que la fille en question est au-dessus de Jérémie intellectuellement, c'était impératif car contrairement à lui, elle part de presque rien. Mais ce presque (comprendre = Les restes) lui ont suffit apparemment. Cependant rien n'indique que le résultat de ces travaux ait donné lieu à une machine de puissance équivalente. Je suis donc tout de même en mesure d'informer que le résultat final est bien moins élaboré que ce qu'a fait FH. Mais j'avoue qu'on touche là aussi dans le coté SF, et que j'ai du mal à être réaliste comme j'aimerai l'être.

Café Noir a écrit:
Ou je me trompe ou tu prends tout les éléments qui t'ont déplus dans CL pour les arranger à ta sauce dans cette fiction.


Trop d’élément m'ont déplus voyons o/

Magnifik68 a écrit:
Et xana dans ton ça ? On ne sait pas encore trop comment il est revenu ni son but pour parvenir à conquerir le monde. j'éspere que le prochain chapitre nous en dira long sur leurs buts.


C'est probablement le point le plus obscur du texte pour le moment : X.A.N.A. Reprenez l'attaque de la bourse. Bien sûr c'était cool mais vu sa façon de procéder, pourquoi ne l'aurait-il pas fait avant de perdre tous ses réplikas ? Il aurait sans doute pu lever une plus grande armée de monstres marins. Je suis étonné que personne n'ait encore fait la réflexion.
Sachez que contrairement au X.A.N.A de la série qui reste bloqué sur un même objectif pendant 20 épisodes, et qui en devient de fait hyper prévisible, j'ai essayé d'en faire un bien plus réaliste ici, et de fait, il est versatile. Enfin, son objectif final est le même mais comme là il est en mauvais état à cause de la perte de ses réplikas, il fait ce qu'il peut...
Le prochain chapitre ne nous en dira pas beaucoup plus sur lui non plus, mais il est prévu que ceux-ci ne tardent pas trop à être mieux exposés.



Ikorih a écrit:
Déjà, William, parce que chez toi il est incontournable, et on sait tous (sauf si on osait ne pas savoir les bases de survie) qu'il sera LE perso de ta fic, même si ça se verra pas forcément, gnéhéhé.


fireinpyjama a écrit:
je pense que William ne fera l'objet que d'un arc.


Ikorih a écrit:
je suis quasiment sûre que l'on verra William tout au long de la fic. Tel que je connais Icer, il en serait malade de faire une fic avec que les persos originels ^^


Aha, ça c'était LA question. Je m'étais dis dès le début qu'étant Icer, la primauté de William serait prévisible. Mais on peut dire que vous avez tous les deux raisons. Il ne va pas disparaitre bien sûr mais il ne restera pas dans la bande tout au long de l'aventure. Il m'était impossible de le faire cohabiter avec Ulrich et Yumi... Je tenais aussi à mettre ces deux personnages à la place qu'ils méritent et avec William et moi pour écrire l'histoire, ça aurait été difficile Mr. Green

Merci pour vos commentaires positifs. Pour ceux qui attendent la suite je ferais au mieux mais sachez que l'écriture des scènes terrestres en particulier me prend pas mal de temps et que j'en ai pas forcement. Bonne nouvelle cependant : Le prochain chapitre était déjà quasiment prêt avant même que je ne publie le début de ma fiction.

Je suis corruptible.

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttp://download.codelyoko.fr/forum/avataricer.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« - J'viens de voir les parents de William se diriger vers le bâtiment administratif.
- Quoi !? Mais comment tu peux savoir que c'est eux ?
- Bah après la disparition du X.A.N.Aguerrier je me suis quand même renseigné un minimum sur sa vie pour programmer sa réplique. Cela étant dit, c'est bien la réplique le problème, elle n'est pas au point et va faire foirer toute notre couverture à mon avis.
- Mais Jérémie, et les données récupérées à X.A.N.A lors de la translation de William ? Elles ne t'ont pas servies à avoir de quoi le libérer ?
- J'ai commencé à y travailler quand tu es partie mais je n'ai pas fini... »


Paru.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
*Odd Della Robbia* MessagePosté le: Lun 14 Jan 2013 14:23   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 14 Sep 2008
Messages: 1306
Localisation: Sur le territoire Banquise entrain de faire de l'overboard
ouais pour le SC quantique sa peut se comprendre qu'elle puisse en concevoir un ersatz moyen a partir de débris (et encore c'est limite), mais avec les scanners, je marche pas.
Dans ce cas elle n'avait vraiment aucun point de départ (mais vraiment rien), pour entrevoir seulement leurs existence, même XANA avec tous ses moyens (et il en avait beaucoup) n'a jamais pu construire un scanner. Alors c'est pas une lycéenne (aussi intelligente soit elle) qui en serait capable (sinon elle serait plus intelligente que frantz, jeremy, aelita et XANA réunis).

Aussi, s'ils sont intelligents, pourquoi se comportent ils comme de gros voleurs?
aucune discutions ils ne cherchent pas a se justifier auprès des LG, avec eux c'est on cogne et on pirate comme des terroristes

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/431875signature.png

http://img11.hostingpics.net/pics/400268userbar.gif
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 20
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 18, 19, 20  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1475s (PHP: 81% - SQL: 19%) - Requêtes SQL effectuées : 23