CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] IFSCL 3.5.0 sortie
[Site] 10 ans plus tard... Les scripts ...
[IFSCL] IFSCL 3.5.0: Trailer
[Site] Le point sur les fangames!
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Sortie!
[Code Lyoko] Code Lyoko sur Youtube et...
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Trailer
[Code Lyoko] Un Youtubeur vous offre u...
[Code Lyoko] La Renaissance de l'île S...
[IFSCL] IFSCL : 7 ans déjà !
 
 Derniers topics  
[Fanfic] Trepalium, Familia, Patria
[Jeu PC] Sortie IFSCL 3.5.0
Comment relancer CL a notre niveau
Questionnaire
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Fanfic] Oblitération
[Fanfic] Le plus puissant des liens
[Fanfic] Le futur nous appartient
[Fanfic] Code Alpha 1.0 - 25 ans plus...
[Fanfic] Bouffon du Roi
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] L'Échiquier

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 18 sur 20

Aller à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 17, 18, 19, 20  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Lhetho MessagePosté le: Ven 19 Aoû 2016 16:59   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 10 Juil 2015
Messages: 70
Localisation: Une chose est sûre, c'est sur Terre !
Vadrouille terminée à ce que je vois. Ou presque. Bref, salut salut. Le nouveau chapitre étant enfin arrivé, commençons sans plus attendre.

Tout d'abord, le titre du chapitre résume bien le contenu de celui-ci. On a deux combats opposés entre les LG et le Palamède et le Palamède et X.A.N.A. Bon, il est vrai que ce chapitre est assez bordélique (dans le bon sens du terme) au niveau des combats. On dirait un peu l'ensemble des meilleurs scènes de Terminator, le tout condensé dans un chapitre (désolé j'ai pas trouvé mieux comme comparaison, et j'ai pas cherché non plus Very Happy ).
On a eu la petite précision sur la rencontre macabre avec le Phénix Doré et le petit monde. Retour en arrière fort bien placé qui nous permet de savoir pourquoi il a tiré (même si tirer sans raison dans un fic comme celle-ci, ça passe Smile ).
Et pour clôturer le tout, encore la fameuse "scène suspence" de fin de chapitre. Comme d'habitude, tout reste très flou, on verra bien. De toute façon, les mystères et les personnages qui s'amoncellent nous donnent envie de lire la suite.
En conclusion, un chapitre qui nous plonge dans l'action des différentes oppositions entre les protagonistes de la fic tout en continuant à amener des nouveaux points sombres et des nouveaux personnages.
Voilà voilà, bonne journée et à bientôt Smile .
_________________
"La politique est un art, l'art de faire le bien quand c'est possible et de faire le mal quand c'est nécessaire" Machiavel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
*Odd Della Robbia* MessagePosté le: Sam 20 Aoû 2016 04:29   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 14 Sep 2008
Messages: 1307
Localisation: Sur le territoire Banquise entrain de faire de l'overboard
bon chapitre, avec une bataille sur 2 fronts pour palamède contre les LG et XANA.
pour pas changer c'est souvent les mêmes LG qui obtiennent la mission principale et toujours LE même qui se retrouve dans le groupe qui joue les gardiens.
La bataille avec les drones était vraiment tendu, et le malheureux skid qui explose pour la énième fois, pauvre Hervé qui va devoir rerererereprogrammer un skid 5 (et préparer un skid 6 quand le 5 explosera après avoir survécu une semaine).
Lol, William en mode jaloux (monsieur n'aime pas quand un rival en a une plus grosse que lui Mr. Green). Et XANA a bien jouer son coup, palamède a prit chère (ils deviennent vraiment ennuyé du foutu virus)
Aussi la liste des morts s'allonge.

vivement les prochains chapitres, et j'espère qu'Odd sera finalement bientôt sur le devant de la scène (jusqu'à là c'est le seul LG principal qui est resté sur la touche depuis ainsi dire le début) lors d'un arc MAJEUR de l'histoire:
screentime important, rôle clé et actions qui vont infliger de grosses pertes et dégâts a XANA, palamède ou autre camps ennemis (je précise un peu, car sinon je suis sûr que tu serais assez vicieux pour juste écrire un paragraphe ou Odd sur retrouve devant une scène au sens propre pour un pseudo spectacle lors d'une fête de Kadic ou un cours de théatre).

Et aussi de savoir ce qui se passe du coté d'aelita (et comment elle réagi à la réapparition de william qui est finalement sorti de l'ombre)

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/431875signature.png

http://img11.hostingpics.net/pics/400268userbar.gif
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Dim 21 Aoû 2016 12:39   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1034
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Chapitre 52 a écrit:
Les deux guerriers émérites passèrent à leur tour dans le scanner.


Chapitre 53 a écrit:
Yumi s'est faîte avoir, ils arrivent !




La conclusion sur le cas d’Anaïs m'a particulièrement déçu. J'aimais bien l'idée (fausse) qu'elle apparaisse comme quelqu'un de plus mature – concernant sa relation avec Christophe – dans la partie I et la dénonciation de son ex au Phénix Doré pouvait à ce stade-là passer pour un simple instinct de survie, compréhensible d'un point de vue objectif. Du coup, qu'on ait finalement la classique grosse pute approuvée par Walt Disney, c'est décevant. Pire encore : l'effet de perspective avec Un amour brûlant que tu souhaitais instaurer est diminué car les points communs entre les deux se sont multipliés, malgré une exécution globale très différente.
Sans oublier que la séquence déballage qu'elle nous fait au début du chapitre fait ultra cliché du méchant qui révèle tout son plan en détail aux héros avant de se faire poutrer...

En soi, j'ai trouvé ce chapitre « longuet » à la lecture, pour une simple raison : à partir du moment où l'équipe irlandaise débarque sur le Monde des Enfers, j'ai largement vu venir que le Palamède allait prendre un gros coup dans ses effectifs. La faute très probablement à Amaterasu que j'ai lu antérieurement (sur ce coup-là, une lecture chronologique présente une forme d'importance Mr. Green). La conséquence de cette pseudo-anticipation, c'est la perte d'intérêt à la lecture des affrontements. Je te rassure, ils gardent toujours leurs originalités (enfin, sauf Maul qui gère, c'est vu et revu) et piquants, mais à mon sens, réussir à garder un rythme haletant sur des scènes d'action alors que la finalité est potentiellement anticipable par le lecteur est un exercice compliqué. J'en sais quelque chose !
Après, dans les faits, j'approuve complètement cette brusque complication des choses pour le camp du Palamède, ça agrémente les choses tout en laissant le flou habituel sur le débouché de tous ces combats.

Pour les détails restants, la mort d’Adélaïde me passe complètement au-dessus de la tête, c'est dire si ça a été un personnage marquant. Provenir d'un rêve irlandais ne fait pas tout.
Quant à la jalousie de William envers l'hémophile, bah ça date pas d'hier, mais la reprécision de ce point m'amène à penser qu'il aura son importance à un moment futur crucial.

La fin du chapitre est ambiguë sur ses détails. Déjà, l'identité du « texan » dont parle l'interlocuteur du vieil homme au téléphone. La mention de l'agente de la C.I.A récemment décédée « chère aux yeux du texan » évoque évidemment Dido et situerait ainsi le texan comme étant le Phénix Doré. Or ce dernier est techniquement mort, à moins que sa déclaration comme quoi un phénix était immortel se vérifierait (sachant que M.Doré a passé un certain moment dans le laboratoire, n'excluons pas une petite arnaque de l'enregistrement de sa personne Razz). Toutefois, je mise personnellement sur le piège de formulation et le Phénix Doré vu dans les 3 chapitres précédents est bel et bien mort. La mention d'un « aigle à deux têtes » me fait penser qu'il n'est pas impossible qu'il existe 2 Phénix Dorés (d'où sa présumée immortalité) et le « texan » serait ce second piaf. À moins que tu ais recyclé la piste cyborg utilisée par une certaine fanfiction, ça me paraît sympa comme piste. Mr. Green

Fin', on est pas encore près d'en voir la fin !
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Arzach02 MessagePosté le: Jeu 01 Sep 2016 06:27   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 29 Juil 2016
Messages: 20
Localisation: Dormant dans R'lyeh
Premier jour au lycée, nooon !!
Très bon chapitre avec enfin un combat dans ma région préférée : l'Antarctique ! Pour le combat dans le monde des animaux, xana toujours aussi ... cool ...avec ses oeufs de combat : ) en bref continue comme ça !
*Commence une critique qu'il espère constructive*

Chapitre 51 : Sous le feu
Très bon chapitre, le récit de la prise d'otage est très bien ( je n'ai pas de mot pour mieux décrire ) mené mais ( car oui , il y en a ) quelques problèmes de narration et d'orthographe.


Citation:
c'est Dido . Navré .

il y a un deuxième "e", Dido étant une femme ( je crois ).

Citation:
on peut faire une interview ça irait plus vite .

Il pourrait y avoir une virgule entre interview et ça .

Citation:
sur leurs uniformes

Pas de "s" à leurs normalement.

Citation:
j'ai un problème de filles

Là , j'avoue que j'hésite entre "s" et pas de "s"...

Citation:
j'approuve, dit Gladys.
Ok , confirma Melody.

Tu aurais pu éviter le dialogue : " Gladys et Melody approuvèrent. "

Citation:
l'asiatique se mit à monter à monter les marches et Melody , Christophe et Anaïs derrière lui .

Répétition du "et".

Citation:
pas la peine de crier au loup... intervint le professeur Lupin.

Aucun problème, juste merci pour cette blague ! Very Happy

Citation:
la petite troupe à l'offensive gravit les marches

Un petit "passa " pourrait aller avant " à l'offensive" suivit d'un "et " avant " gravit " .

Je ne sais pas si il y a assez de place dans la chaufferie pour tous les élèves sauf si ce ne sont que les internes. La petite remarque sexiste d'odd était appréciable, encore plus pour les machos : )
Les répliques qui explosent tout les murs comme des gros bourrins, super !
Les chefs de la prise d'otage qui discutent tranquillement de données top secrètes devant les proviseurs, quel professionnalisme !
Sinon , les sbires qui parlent tous de leurs frères avant de s'évanouir, marrant.

J'ignorais que yumi avait été l'amante d'ulrich Neutral , j'ai du raté un passage .
Hiroki en otage, mouais j'aurais préféré ulrich, ça aurait été marrant Wink
Et Anaïs , quelle sa***e !

Chapitre 52 : Briser la glace

Citation:
conneries de l'intervention irakienne et les fausses preuves

Bravo ! Génial ! J'espère pour lui qu'il n'a pas utilisé tout le pétro ... les armes de destruction massive qu'ils ont trouvés là-bas !

Citation:
pour permettre au P.S de gagner

Puis-je savoir ce que tu as contre le p.s ? ( Humour )

Le Phénix Doré qui meurt décapité...va avoir du mal à renaitre de ses cendres après ça ! Mais vu que Phénix = vie éternelle, il y aurait peut-être un successeur.

Je ne pense pas que David Pujadas dise " wouah , génial ".

Donc, à la Maison Blanche , on laisse entrer un chinois communiste ancien maire de Pékin sans même le fouiller ? Je ne fais pas de discrimination mais les Amériquains ne sont pas connus pour avoir des bonnes relations avec les chinois ou les communistes...

Dans l'ensemble excellent chapitre avec sarko en vautour médiatique Laughing




Chapitre 53 : Mission bi-polaire

Citation:
Hervé avait créée

Je pense qu'il n'y a pas de "e" .

Citation:
Hervé avait recréée

Idem.

Citation:
allers retours

Un tiret entre les deux non ?

Citation:
la disposition du virtuel

Il manque peut-être le mot "monde" .

Citation:
son sceptrum, devenu entre temps ectoplasma en lévitation

"ectoplasma lévitait" serait sûrement mieux ( mais c'est toi qui decides ! ).

Citation:
faux dragon de komodo , qui concentrée

Masculin ( je crois ) donc pas de "e".

Citation:
la copie de Guillaume qui courrait

Ça dépend du temps mais je mettrais un seul "r" .

Citation:
une salve que la réplique de William lui avait envoyé

Un deuxième"e" si "salve" est un C.O.D .

Le combat sur le mondes des animaux était un peu trop court, dommage...
D'ailleurs, j'ai toujours pas compris pourquoi xana attaque William à un moment avec une réplique. Faudrait que je relise tout moi...

Pour la mort d'Adélaïde, je suis d'accord avec Zéphyr, ce n'est pas tellement marquant.
Maul n'est pas un " saigneur " sith . Il reste un apprenti jusqu'à sa fin (pitoyable d'ailleurs). Et au passage, bien le jeu de mot !
William qui est jaloux de Maul, sûrement une question d'ego ou de fierté masculine...
Et bien évidemment, Ulrich l'inutilité incarnée qui se bat solo contre senja et se fait " tuer " comme une me*** .

Ce chapitre est , à mon sens , un des meilleurs pour trois raisons (personnelles) :
-l'antarctique ( j'adore le froid et la glace )
-la narration, quasi-parfaite mais un peu trop rapide parfois.
-le temple du soleil, si c'est bien ce que je crois alors G.G .

Globalement, trois excellents chapitres mais beaucoup ( trop ) d'action et le psychisme ( oh le joli mot ! ) des personnages n'est pas vraiment développé bien qu'il le soit déjà énormément ! Mais bon, ça c'est mon avis puisque j'adore commenter les textes basés sur la psychologie.
Bref ( toujours ce mot ), continue !

Rappel : pour la conjugaison, j'ai utilisé un Bescherelle de 1980 ( vieillesse...)
donc il se pourrait que mes rectifications soient complètement fausses !
Et si c'est le cas , alors * se met à supplier * épargnez-moi , pitié !
Pour la grammaire et la narration, je me suis fié à mes cours et mon intuition donc ça risque aussi d'être incorrect.
Merci.

Voilà ! Ma première " vrai " critique !
Désolé du pavé... Embarassed

H.S : pourrait-on me dire comment obtenir l'URL d'une image ? ( Je voudrais mettre une photo pour mon profil mais ça me met "erreur" quand je mets le lien . Merci de votre ( future ) générosité.

_________________
"N'est pas mort ce qui à jamais dort
Et au long des siècles peut mourir même la Mort" Lovecraft, Call of Cthulhu


Dernière édition par Arzach02 le Jeu 08 Sep 2016 20:30; édité 24 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Dyssery MessagePosté le: Dim 04 Sep 2016 15:56   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 71
Hellooooo, me voici pour commenter le

Texte n°9
L’Échiquier

( Du chapitre 13 au chapitre 18 )


Comment ça ? Le texte 8 ? Je l’ai relu. Pour faire les choses chronologiquement. Mais si tu te souviens bien, Zéphyr a posté un magnifique commentaire collaboratif rédigé grâce à… Ben oui, grâce à mes subtiles analyses o/ Bref, je n’avais rien de spécial à dire dans le contexte de l’Un’Icer, si ce n’est que les ennemis sont présentés dans Exiled. Ce que j’avais déjà dû dire dans mon commentaire sur Exiled justement. Donc voilà pour Supernova.



Chapitre 13
Entrevoir les Ténèbres


Je laisse trop de délai entre mes lectures, j’avais zappé le cas Ulumi :/ Je trouve que la façon qu’ils ont eu d’en parler à Yumi était à peu près la pire chose que des amis auraient pu faire. Dans un cas comme ça, s’il faut vraiment en parler, on vient pas en force, et encore moins avec un nouveau venu.

Une remarque en passant :
Citation:
après s'être changé en quatrième vitesse, ce qui restait relativement simple pour un mec

Je sais que sur un chantier aussi énorme que l’Un’Icer c’est rude de garder en tête tous les détails, mais tu l’as déjà faite ! On veut des nouvelles blagues ! =P

J’avais déjà parlé de la situation de Sissi précédemment. C’est sympa de faire un retour dessus, et il s’agit d’un retour qui prend on compte pas mal de paramètres, ce qui m’a fait plutôt plaisir, mais… Dieu que c’est rapide ! De tous les côtés ! Encore une fois, tu me donnes l’impression d’avoir voulu gérer un développement sans trop te prendre la tête, juste histoire de dire que tu l’avais fait. Je m’explique : le début, dans la chambre de la diva, est plutôt cohérent. Elle est amère, elle exprime son isolement et son mal-être, même Ulrich, qui saute sur l’occasion de se dédouaner en allant voir Hervé ou Nicolas, c’est crédible et un peu inattendu. Par contre, que Sissi accepte juste comme ça d’aller les voir, ça me chiffonne. Si elle n’a pas essayé avant, c’est pour une raison, fait au moins un crochet par ses pensées pour nous la signaler ! Ensuite, la réaction de Pichon, quoique sacrément pêchue comparée à ce dont j’ai l’habitude de lui, a elle aussi sa propre logique. Mais l’aparté au sujet de Valérie arrive comme un cheveu sur la soupe. Tu penses vraiment qu’ils laisseraient une gamine inconnue s’immiscer comme ça dans une telle conversation ? Que personne ne lui demanderait de les laisser parler un moment ? Que Sissi ne s’énerverait pas en entendant la façon qu’elle a de parler de la situation comme si elle l’avait elle-même vécue ? Enfin, que Pichon propose sa propre sœur à Sissi… Bon, le « tu devrais lui convenir » me donne l’impression qu’il parle d’une paire de chaussure mais puisqu’il méprise Sissi, pourquoi pas. Mais que la fille du proviseur accepte ce règlement juste comme ça… Elle était pas venue lui parler à lui ? Défendre sa cause ? Elle espérait pas qu’Ulrich lui accorderait plus qu’une entrevue ? Elle se sent très seule, ok, mais quand même, là elle les a juste regardé se renvoyer la balle, je l’aurais cru plus active que ça. Je terminerai sur l’éternelle rengaine des amis d’amis. Je ne suis pas aussi catégorique que d’autres à ce sujet, mais faut quand même arrêter de croire que c’est une solution miracle. La majeure partie du temps ça entraine que des tensions. Et je pense personnellement que si Sissi avait juste voulu de nouveaux amis, elle aurait été capable de s’en faire elle-même.

Petite remarque de style :
Citation:
Le blondinet cracha.

Je sais que t’adore ce verbe, mais il a rien à faire là ! Razz Jérémie hoqueta, ou Jérémie sursauta ou je ne sais quoi, mais la surprise ne fait pas cracher les gens…

Et donc, la fête d’Aelita. Quel intérêt ? La seule chose qu’on en a vu c’est un câlin, des clopes et une pitrerie Oddesque. Puisque le but était de faire le point, et que la fête en elle-même n’a pas été plus développée que ça, autant s’abstenir.

L’introduction du bâton de Yumi n’a pas dû être aussi libérateur pour moi que pour d’autre, mais je salue le travail. Et j’ai particulièrement aimé les paroles de Jérémie pour l’amener 0=)
En poursuivant avec le passage sur Lyoko, le monologue de Yumi sur la capture de William m’a été très agréable. C’est assez sympa de voir les LG reconnaître leurs propres responsabilités dans cette affaire, de temps en temps.
Pour le reste, l’action est toujours aussi bien gérée. Et je commence à intégrer les noms de la bande à Joséphine (Christine ?) o/

Petite coquille :
Citation:
et n'avait pas actuellement pas le temps


Je finirais sur ce chapitre avec Emmanuel. Comment dire… Quel gamin !!
Au début de sa réflexion, j’avais plutôt de la sympathie pour lui, même si je ne m’identifiais pas trop à tout ça, mais finir sur « Je vais l’empêcher d’être leur copain comme ça ce sera mon copain à moa <3 » m’a complètement interloquée ! J’attends de voir ce que tu vas faire de ce postulat avant de te dire si je le trouve intéressant ou stupide.



Chapitre 14
It's a Trap !


Le plan de Jérémie pour savoir à quoi s’en tenir avec l’autre bande est bien pensé ! En tant que lecteur, je pense qu’on est tous soulagé que ça ait marché. D’autant que, puisque Joséphine avait compris ses intentions, j’ai vraiment cru qu’elle allait l’entuber ! Heureusement que ce n’est pas le cas, parce qu’à côté de ça, l’échec de la récupération de William est vraiment rageant. A fortiori avec ce stupide fail du zanbatõ qui continue sur sa lancée droit vers Ulrich et même pas jusqu’à Darth Maul… Mais je comprends de moins en moins William. S’il a vraiment son libre arbitre, pourquoi ne pas se laisser libérer ? Passe encore s’il ne faisait que se battre sur Lyoko, mais vu le genre de solution finale que XANA lui demande de mettre en place, ça me dépasse.

Du côté terrestre, malgré ses réflexions d’enfant gâté, Manu est assez futé. Bon, je rechigne un peu devant son choix instantané d’impliquer Priscilla, mais pourquoi pas, cependant, je salue sa capacité à avoir trouvé une excuse somme toute assez infaillible quant à la raison de sa présence. D’autant que les autres ne peuvent pas se targuer d’avoir les mains blanches concernant Matthias. Un flingue, putain.
Le passage sur Jérémie qui croit voir des Williams partout et son enchainement m’a bien fait rigoler. Tu vois que t’as des nouvelles blagues à nous sortir 8D

Quand je pense que tu avais commencé à défendre William sur le sujet Talia !
Citation:
William Dunbar avait porté, consciemment, un coup censé être fatal à Jérémie et Aelita et ce sans hésitation

Ce mec est dingue. Je préfère sa réplique :c

Sinon, ben, j’attends de savoir ce qui se passe avec Magali. Fait exprès, qu’elle passe du Je m’appelle au Je suis ?


Chapitre 15
Impénétrable


Et le chapitre commence par une conversation politique plutôt sérieuse, qui se conclut sur « J’ai eu une copine ! » hé hé =3 Bon, j’ai bien aimé le flashback et ce qu’il implique sur la relation entre Christophe et William, d’autant plus qu’il est suivi un peu plus loin par le meurtre que le ténébreux a failli commettre sur son « meilleur ami ». J’aime la densité psychologique que ça apporte. Et sinon, ben, Gokou ?
En passant
Citation:
Il était tant de se racheter


Toi, tu as trouvé comment t’amuser. Avec trois groupes en présence, tu t’es lâché sur les feintes. Alors les deux tours ont été désactivées, hein ? Entre Magali et ce règlement de situation, Jérémie perd de plus en plus l’initiative. Mais surtout :
Citation:
Tout disparu pour l’adolescent noir

Doit-on comprendre que Christophe a perdu connaissance ? Il a pourtant récupéré bien vite, si l’on en croit le dialogue suivant…

Pour la suite, le passage de la translation avait quelque chose de jouissif. Bon, c’est vrai que les LG se sont un peu beaucoup fait poutrer. Mais l’incursion dans les terres de Joséphine m’a bien plu, de même que la rencontre avec Senja. Je me mélange peut-être les pinceaux, mais je crois que c’est la première fois que les LG étaient directement confrontés à ce dernier. Et la façon dont il a éclaté Odd m’a vraiment fait marrer.
Du côté de Lyoko :
Citation:
Yumi, tu dragueras après, plaisanta Jérémie

Quel butor, ce mec.

Et des nouvelles créatures à entrer dans le pokedex… L’Aes, hein ? Je vais essayer de garder ce nom en tête. Nous verrons bien ce qu’il cache. Mais n’empêche, ton Dieu, rien que ça ? Elle s’en fait pas, la Josie.
Sinon, côté nouvelle bêbête :
Sudhuse ou Sidhuse ?
En tout cas, heureuse de savoir que les LG ont quand même arraché une petite victoire.



Chapitre 16
Exuvie


Citation:
- Savez-vous ce qu'est ceci ?
L'assistance semblait divisée :
- Non.
- Un rond pas très rond.
- Une plate-forme de tour.
- ...
- Une capture d'écran.

Bwahaha, magnifique XD

Citation:
Jérémie se senti

0=)

Donc c’est le voyage en supersmoke qui a transformé l’avatar… Pourquoi pas, mais pourquoi faire ? Je veux dire, pourquoi avoir ressenti le besoin de transformer l’avatar de Christophe ? Pour montrer que la supersmoke a des effets inattendus ? Et sinon, pour le sabre laser, je croyais que la couleur venait du cristal utilisé.

Gladys, le retour. Bon, je trouve ça un peu étrange qu’elle se tourne aussi naturellement vers William pour aller chez son frère, malgré l’accord entre eux, mais c’est un détail sur lequel il n’y a pas lieu de chipoter. Par contre, je trouve que l’histoire du scooter a été amenée un peu trop facilement. Juste comme ça, entre deux portes, un jour où sa sœur était même pas censée venir, je sais pas, ça me paraît carrément cavalier de la part de Mehdi, ça me chiffonne.

Citation:
Ah, on doit être dans la semaine, souffla Odd à Ulrich.

Un regard contrarié j’aurais compris. Mais méfiant ?

Citation:
C'est si il était resté collé à Johnny qu'il aurait fallu commencer à se poser des questions.
Christophe haussa un sourcil en entendant ça.

Tiens tiens tiens, Amour Brûlant ne serait donc pas si loin ? Mais quid d’Émeline ? J’ai encore raté un sous-entendu, moi :c
Bref, que Yumi tique quand son petit frère se montre responsable (un minimum), ok, mais qu’elle s’inquiète parce qu’il a une nouvelle amie, là je trouve ça carrément bizarre.

Citation:
Les secondes avaient français, tandis que les trois restants devaient se rendre en cours de Français.

Mon dieu ! Les premières ont droit à une majuscule ! Mais si j’en crois la suite, madame Keno est prof d’économie.
Pour l’évasion des secondes, sacrée performance d’Odd, qui sait apparemment se casser la tronche de façon plus naturelle que Christophe quelques heures plus tard. N’empêche, imaginer la classe quand les LG se sont barrés m’a bien fait rire. Mais ils vont se faire défoncer par leur prof, parti comme c’est.

Une fois sur Lyoko, je suis ravie de voir que tu ne fais pas d’Ulrich uniquement un bourrin sans cervelle. Même si c’est pour le faire dézinguer par quatre Mantas immédiatement après. Au sujet des Mantas, j’ai d’abord pensé aux quatre territoires de Lyoko, puis j’ai lu les coms. La M.A.N.T.A. donc. Ça aide pas mal pour le ratage de la Manta verte =P
Citation:

mais une blonde qui était grande à elle seule

Euh…what ?

Citation:
Joli effets spéciaux

0=)
Mais euh… Donc il se permet de tabasser un mec dans une ruelle et de faire appel à un programme secret, juste comme ça ? Ce Christophe – comme les LG en général – manque un peu du sens de la mesure, si vous voulez mon avis.

Citation:
En une seule évolution, Hiroki Ishiyama venait d'obtenir un Pokémon aussi rapide qu'un ninja et un kamikaze. Qu'est-ce qu'un japonais pouvait demander de plus, à part un robot ?

XD

Bon, je sais pas exactement ce que fait ce Munja. Son nom m’a juste fait penser à Senja personnellement. Mais le timing de la découverte de ce qui serait une exuvie par Christophe me fait tiquer. Sauf que j’ai du mal à voir en quoi ça pourrait avoir un quelconque rapport. Mais bon.



Chapitre 17
L'épouvantail


Se faire piquer le Skid, ça c’est sacrément agaçant. Après s’être cassé le cul comme ça pour le protéger, penser que les premiers venus peuvent juste forcer la porte du garage et partir faire un tout avec…
Citation:

Guillaume, Alba et Senja s'écrasèrent brutalement sur une surface dure et bleue,

Je croyais que Senja restait près du vaisseau 0=)

Mais quelle grosse pute, cette Joséphine ! Ça lui suffisait pas de piquer un véhicule, fallait en plus qu’elle l’abandonne accidenté sur une aire d’autoroute ! Ça m’agace !!

Enfin, à une chose malheur est bon, William est de retour. Je ne m’y attendais pas. Et je ne saisis toujours pas le jeu qu’il joue. Je doute que tu l’aies véritablement rangé du côté de XANA, mais si j’ai vraiment raison, t’as sacrément bien fait semblant. Quelle grosse pute, ce William !

Yumi, espèce de sale gourgandine (jamais deux sans trois, mais j’avais envie de changer de formule)
Citation:
Alors ainsi Yumi voulait sortir avec lui, et pas uniquement parce qu'Ulrich n'était plus libre.

Heu, si. Si si, uniquement parce qu’Ulrich n’était plus libre. Sa mise en couple ne me donne vraiment pas l’impression d’aider à quoi que ce soit, Yumi n’a juste pas envie de perdre plus la face devant Ulrich en restant célibataire alors qu’il s’est casé. Mais…Elle est où Émilie ?

Et pour finir, j’avoue, je me doutais un peu de l’Irlande. Je n’avais aucune certitude, mais je sentais venir le coup fourré.



Chapitre 18
La Version Irlandaise


Citation:
d'un grande blonde

0=)
Citation:
- …Mais, comment le sais-tu ?

Il a pas répondu :c

Bref, chapitre centré sur les irlandais. C’est assez cool et franchement intéressant. On en sait enfin assez sur eux pour se permettre un truc comme ça, ça fait vraiment plaisir.
Le rêve de Senja apporte son lot d’infos aussi, mais je suis heureuse de t’avoir vu dire dans une réponse qu’il restait éloigné de la réalité. Ça m’aurait chiffonnée, que la bande se soit formé si vite et si naturellement…
La fin du rêve m’a particulièrement plus, en revanche. Ce moment où la frontière se manifeste, où les couleurs fanent et les êtres chers explosent, c’était savoureux. Je déplore le « imbécile » mit dans la dernière réplique de Miranda, qui vient casser mon ambiance poétique Sad
Mais la vraie question est : il parle pas en gras, d’habitude ?

Citation:
- Toi je ne sais pas

manque saut de ligne (ou rien n’est laissé au hasard ?)

L’équivalent de Lyoko des irlandais prends de la densité, lui aussi : Eire, Puck, Sidhuse, on commence à avoir pas mal de détails. L’Aes, un clan, une trahison, l’évolution d’un écosystème, hein ? Voilà un monde virtuel surprenant, dans la lignée de Chaos, puisque je te lis dans le cadre de l’Un’Icer (a)

Ce qui m’attriste un peu ici, c’est que Senja perd en charisme. C’est sans doute normal puisqu’il est beaucoup moins mystérieux, mais il a perdu l’aspect taciturne qu’il pouvait avoir avant, ce côté indifférent et distant, pour ressembler largement à un ado timide. Je veux dire, qu’il n’est pas envie de se retrouver seul avec le petit couple, vu qu’ils ont l’air démonstratif, c’est pas étonnant. Mais avant ce chapitre je l’aurais vraiment imaginé traverser la cuisine, digne comme un empereur, les ignorer royalement en rangeant son bol et s’éloigner sans un mot. Sûrement pas marcher courbé en deux pour pas qu’on le voit dans le couloir.
Citation:

- Mais ça veut dire qu'ils sont là.

manque saut de ligne (ou rien n’est laissé au hasard ?)

Un téléporteur, rien que ça ? Heureusement que j’ai lu les commentaires, parce que pour le coup je me suis demander si l’Aes n’était pas un peu plus réel que ce que je croyais. (Je pensais à l’Aegis, pour être tout à fait honnête. En plus classe, sûrement)

Pour finir, nos rouquins (Irlande, tout ça) poursuivent un but finalement assez bateau : sauver Miranda. Je doute qu’il cherche simplement la clef du RVLP. J’attends de voir quel immense secret se cache derrière sa disparition, qui pourrait laisser penser qu’elle peut être réglé avec un supercalculateur quantique…




Voilà, j’en ai fini avec le texte 9. Je concluerai en ajoutant que je trouve la jalousie de William envers Darth Maul magnifiquement décrite, assez adorable (oui, je suis bizarre), et absolument délicieuse.

See ya !
_________________
http://i.imgur.com/QN5k9ezl.jpg


http://imageshack.us/a/img834/3130/ngim.png


Dernière édition par Dyssery le Dim 20 Aoû 2017 18:07; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Mer 07 Sep 2016 19:51   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2143
Localisation: Territoire banquise
Spoiler


Spoiler


Dernière édition par Icer le Sam 17 Sep 2016 12:54; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Mer 07 Sep 2016 19:51   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2143
Localisation: Territoire banquise
http://i.imgur.com/hVOauOj.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMardi 15 janvier 2008, Usine, France, dans la soirée

- Les gars, j'ai d'excellentes nouvelles, annonça Hervé aux troupes au complet après avoir passé une dizaine de minutes à analyser les logs. Malgré la branlée qui nous a été infligée, il s'avère que les irlandais et X.A.N.A nous ont utilisés comme diversion pour buter non seulement Jantu mais également... Nakara ! Il n'y a donc plus que deux pièces sur l’Échiquier : La Reine, et le Fou.
- Oh yeah ! commenta Stern en se frappant les mains. Demain, nous sommes mercredi, profitons-en et ne laissons aucun répit à l'ennemi.
- Tu proposes quoi ? demanda Christophe.
- Allons rendre visite à Deva. Cela fait trop longtemps que cette pièce se planque, mais après les dégâts d'aujourd'hui, peut-être est-elle plus vulnérable que d'habitude.
- Cela me convient, confirma Pichon. Soyez prêts, peut-être est-ce demain que nous allons en finir.
- Avec le Palamède, nuança Yumi. Reste X.A.N.A, encore et toujours...
- C'est vrai, comment on va faire pour se débarrasser de lui ? questionna Bonnet.
- X.A.N.A agit comme un parasite, il est faible, il n'a plus de supercalculateur à lui, répondit Hervé. On a démoli les suisses et le voici sur l’Échiquier. Démolissons l’Échiquier et regardons ce qui se passe.
- Pas con, avoua Odd. Et maintenant, allons manger avant la fermeture du self.
Une conclusion qui remporta l'unanimité du côté des guerriers, creusés par les sensations virtuelles de la soirée.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier, Irlande

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSenja Blanc était dans sa chambre (du moins, celle qui à l'époque lui avait été attribuée par Joséphine), occupé à ruminer, tandis qu'Huguette frappait à sa porte.
- Ouais.
La grande blonde entra. Elle n'avait pas l'air plus heureuse que lui.
- Comment ça va ?
- Pas forcément mieux que toi j'imagine, répondit le garçon. Encore que... grâce à la langue, tu es celle à qui elle parlait le plus et inversement.
Huguette s'assit à l'opposé de lui sur le lit. Elle qui avait déjà du faire face à la mort de ses parents, elle semblait plus à même de gérer la situation que Senja. C'était encore un enfant.
- Elle n'aurait pas dû mourir. Est-ce qu'on avait au moins pris la peine de lui expliquer qu'il y avait des risques réels en dehors de la mer numérique ? s'interrogeait à voix haute l'irlandais.
- Et bien en fait... Elle connaissait parfaitement les risques.
La curiosité de Senja Blanc venait d'être piquée au vif.
- Que veux-tu dire ?
- Tu te souviens de quand elle avait pris le contrôle d'un avatar ennemi sur le Monde des Animaux ? Elle m'avait dit qu'elle s'était sentie très mal. Tu lui avais dit que son avatar était fait pour contrer Nakara, et elle avait accepté sa mission. Elle savait aussi que ça risquait de mal tourner.
- Pourquoi tu ne m'as rien dit !?
- Parce que sinon tu l'aurais pas laissée faire. C'est aussi pour ça qu'elle n'a rien dit elle-même.
- Putain mais Huguette, on aurait pu éviter une mort inutile !
La blonde prit un air encore plus sérieux que lui.
- Écoute-moi. Contrairement à vous autres, je suis orpheline, tu le sais. Et Adélaïde – tu le sais aussi – est pire que ça à mon sens, elle a été abandonnée ! Personne n'a jamais voulu d'elle et même pas son père ! Alors quand le patriarche Forestier lui a dit que quelqu'un avait besoin d'elle, elle était plus qu'heureuse et prête à tout pour mener à bien sa mission. C'est pour ça qu'on ne t'a rien dit. Elle préférait mourir en étant utile que vivre en étant inutile, tu comprends ?
Senja Blanc mit quelques secondes à hocher la tête.
- C'est dommage qu'elle ne m'ait rien dit.
- Si elle l'avait fait, tu n'aurais rien compris, sourit Kleís en évoquant le niveau d'anglais merdique du garçon. Heureusement que j'étais là non ?
- Hum, oui... Merci de m'avoir dit ça, ça va un peu mieux.
- De rien. Tu ne préfères pas te souvenir d'elle comme quelqu'un qui a réussi à démonter le Roi de l’Échiquier en quelques secondes alors qu'il s'agissait d'une des créatures les plus redoutables, en plus d'être techniquement invincible ?
- C'est vrai.
- Et d'ailleurs, quand le Roi est pris, la partie n'est-elle pas censée être finie ?
Senja Blanc secoua la tête.
- La pièce maîtresse a toujours été Deva, on avait imaginé le Palamède comme ça. Détruire Deva serait la victoire ultime... Mais c'est autrement plus compliqué. Je vais essayer de ne pas en arriver là.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMercredi 16 janvier 2008, L’Échiquier, Monde des Demi-dieux belliqueux, grotte Metamo, dans l'après-midi

- Quoi encore ?
Senja Noir était seul dans la grotte qui le protégeait de la pluie lorsque son double vint lui rendre visite.
- Mauvaise passe hein ? lâcha Senja Blanc en guise de salut. Nakara qui se fait niquer par la première personne qui entre dans le cratère, c'était pas forcément prévu ça hein ?
- T'es marrant. Quand on a contre soi le co-concepteur des pièces, pas étonnant que les points faibles soient connus.
- Tu comprends alors pourquoi ton entêtement ne te mènera nulle part.
- Tu vas un peu vite. Il me reste d'une certaine façon les deux pièces les plus redoutables...
- Et tu as X.A.N.A dans le Monde des Enfers que tu es incapable de déloger, une dizaine de français au cul et des irlandais remontés après la mort d'Adélaïde.
- Je n'y suis pour rien, mentit Senja Noir. Tu as joué à un jeu tr...
Il détourna la tête, alerté par le Palamède, devant le regard interrogatif de son double.
« Permet-lui de voir. »
Le Palamède partagea alors les informations avec Senja Blanc.
- Ils sont là... Je te l'avais dit, rappela l'irlandais. Ils sont venus pour en finir. Oh, mais ne sont-ils pas en train de se diriger chez Deva ?
- Ils n'y arriveron pas. Ils ne peuvent pas gagner. Pas contre Deva.
L'irlandais s'engouffra dans la brèche.
- Et si c'est le cas ? Tu comprendras enfin que ton attitude est stupide ?
L'elfe regarda fixement celui qui ne l'était plus pendant quelques secondes.
- Encore faut-il que ce soit le cas.
« ... »

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


L'équipe des Lyoko-guerriers au complet s'était massée devant le premier rideau bleu du chemin menant au monde de Deva. Le ciel était bleu avec un grand soleil, mais la piste n'était pas gardée.
- C'est bizarre, avoua Ulrich. D'habitude, quand on arrive nombreux, il y a un comité d’accueil avant le téléporteur.
- Je ne sens aucun danger non plus, confirma le Jedi noir.
- C'est quitte ou double. Ou bien ils sont très affaiblis, ou bien ils sont... sûrs d'eux.
- Très bien, allons vérifier ça tout de suite, proposa la lady.
Les troupes françaises franchirent le second rideau sans encombre.
- C'est moi que vous cherchez ?
Volte-face. Une femme noire à la robe blanche rayée se trouvait sur le sentier qu'ils venaient de traverser. Deva.
- Oh oh, qu'est-ce que ça cache encore ? interrogea Odd.
La Reine s'était déjà retournée pour courir dans le sens inverse, sa vitesse valant largement celle d'Ulrich.
- Mes radars me disent qu'elle est entrée dans le Monde des Demi-dieux. Première branche sur votre droite.
- Très bien s'ils préfèrent que nous allions là-bas... commenta Stern.
- C'est dommage, avoua Christophe en se tournant vers le téléporteur. J'aurais bien aimé voir le dernier monde...
- Bien, à partir de maintenant je veux que nous nous déplacions en formation lima-1, je répète, formation lima-1.
Ulrich avait estimé qu'un déplacement si nombreux devait être optimisé pour limiter les pertes en cas de rencontre pas très amicale. Pour ce faire, lui-même, Christophe et la réplique de William devaient être les premiers, suivis par Zoé et Melody, puis par Odd et Yumi. Gladys et la réplique d'Aelita fermant la marche. Cette disposition était aux yeux de la majorité celle qui avait le plus de sens, même si Odd avait proposé une version où il était entouré par toutes les filles. Tandis qu'ils franchissaient de nouveau le premier rideau, Light Maul apparut au détour du cercle qui délimitait le garage à l'entrée de l’Échiquier, mais Christophe l'avait déjà détecté. Quel meilleur test pour la formation que le zabrak ? La réplique de William lui envoya une salve que son double sabre laser blanc absorba tandis qu'Ulrich le chargeait. Les deux lames du samouraï butèrent également sur l'arme de Maul, puis il s'écarta pour laisser la place à Christophe qui tenta de faire de même, sans succès. Celui-ci se décala juste au moment où la pomme de Zoé explosait à mi-chemin, libérant un ver qui tenta d'emprisonner la créature lumineuse qui le trancha en deux avant de se mettre à rayonner pour absorber la boule de feu crachée par Melody, il bondit pour éviter les éventails de Yumi tout en faisant tournoyer son double sabre pour se protéger des multiples fléchettes d'Odd et du champ de force de la réplique d'Aelita. Il mit alors son sabre sous ses pieds pour que celui-ci se colle au sol et que son propriétaire ne tombe pas dans le vide spatial généré par Gladys. Maul bondit pour donner un coup de pied sur la réplique de William qui voulait lui faire tâter de son zanbatō, puis ramena son sabre à lui en utilisant la Force, celui-ci, toujours actif, força Christophe et Yumi à se baisser pour éviter de le toucher. Le récupérant, Light Maul bloqua de nouveau la charge d'Ulrich avant d'effectuer un saut de force à l'autre bout de la map.
- Il est redoutable, avoua Zoé.
Contre toute attente, Light Maul utilisa son voile de force pour devenir invisible...
- Il est parti, informa Christophe. Je ne le sens plus du tout.
- On se remet en formation et on continue.
Aucune autre créature ne vint cependant les perturber sur le chemin au ciel bleu avec nuages qui menait au monde de feu Asura.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMonde des Demi-dieux belliqueux

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes deux Senja avaient quitté la grotte Metamo pour gravir la montagne. Ils se baissèrent en arrivant au point culminant, de manière à pouvoir observer sans être vus. Les Lyoko-guerriers étaient sur le versant intérieur à mi-hauteur, là où le téléporteur les avait déposés. Deva était posée sur la tour du territoire, qui était le seul bâtiment encore debout après la destruction des deux versions moyenâgeuses, les bras croisés, son écharpe virevoltant à cause des rafales qui balayaient le territoire et qui rendait la pluie tout sauf droite. Alors que la Reine avait à peine esquissé un mouvement, sept leurres d'elle-même apparurent tout autour de la structure sur laquelle elle se tenait. Les copies étaient légèrement plus translucides que l'originale et les français savaient qu'elles ne pouvaient pas agir sur le monde réel, comme l'avait prouvé récemment la feinte d'attaque sur Zoé. Mais vu la vitesse de déplacement de la dame, cela compliquait quand même les choses pour s'y retrouver. L'originale sautait déjà au milieu du groupe.
- Descendons, ce sera plus simple je pense, admit Yumi.
Le groupe dévala le reste de la pente. Une fois en bas, les huit Deva s'étaient plus ou moins alignées et crachèrent simultanément de la gelée royale. Ceux qui avaient les capacités pour esquiver n'étaient de toute façon logiquement pas ceux visés. Bonnet, victime de la vraie ennemie, fut emprisonnée au sol, dans la gelée. Melody accourut pour l'en extirper mais une image de Deva, les mains changées en dard, transperça les deux amies. Or, c'était la vraie, et les deux adolescentes disparurent, tandis que le reste du groupe avait été occupé à éviter ou parer des poings dard de fausses Deva. Cependant, Melody et Zoé hors jeu, le reste du groupe se plaça derrière Odd qui pouvait désormais mitrailler ce qu'il savait être la vraie Deva avec ses multiples fléchettes. Celle-ci croisa les dards pour parer un maximum de projectiles, mais elle se faisait bien toucher petit à petit. C'est alors qu'Odd se fit toucher par un sabre laser blanc et dévirtualiser. Light Maul rompit son voile de force avant que Christophe ne lui saute dessus.
- Ah non ça, c'est pas du jeu ! ragea Ulrich.
Son camarade de chambre éliminé, la vraie Deva avait déjà repris sa place dans la foule d'illusions qui courraient et faisaient mine de taper des Lyoko-guerriers destabilisés partout. La vraie troua Yumi, tenta de faire de même avec la réplique d'Aelita qui l'évita de justesse, puis parvint à avoir Gladys qui venait de tirer son ballon en direction de Maul pour aider Christophe. Mais les français, qui commençaient à peine à entrevoir un début de solution avec Odd, s'avouèrent fatalement vaincus après l'arrivée en traître de Light Maul. L'ensemble du reste du groupe fut dévirtualisé dans la minute qui suivit.
- Je ne te raccompagne pas, commenta Senja Noir en faisant demi-tour pour la grotte Métamo.
- …
« Mais... C'est une fuite en avant... »

http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine, France

- L'apparition de Light Maul nous a baisé, c'est dommage, on commençait à toucher Deva, avoua Ulrich.
- Ouais, ils sont doués, avoua Christophe. Mais bon, on ne peut que s'améliorer hein.
Les trois Lyoko-guerriers historiques se regardèrent pour confirmer. Ils venaient d'affronter Deva. Il y a quelques années, trois Bloks constituaient un challenge. Une impression qu'ils partagèrent au reste de la troupe pour les motiver.
- Okay, on retente dès que possible. On va leur foutre la pression, avoua Melody.
- Reçu, informa Zoé. Aller, rentrons...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngÉtablissement scolaire Kadic, fin d'après-midi

- Je vous laisse ici, révéla Bonnet une fois le groupe (en dehors de Yumi, déjà rentrée) sorti de la lisière du parc. Quelque chose à faire pour le boulot.
La journaliste s’éclipsa sans attendre le reste du groupe, alors qu'elle prenait – en tout cas dans un premier temps – la même direction.
- Curieux ça... commenta Rousseau.
- Elle a peut-être eu peur du type qui s'est mis à nous suivre, répondit tranquillement la réplique d'Aelita.
- Quoi !?
- Calmez-vous et ne regardez pas tous dans sa direction avec votre discrétion humaine légendaire ou il va se barrer, tempéra l'autre clone.
- Ok mais il faut bien que l'on puisse voir de quoi vous parlez, rappela Ulrich. Une solution ?
- Oui, répondit Pichon. Faites une capture d'écran les répliques et envoyez-la moi par mail.
Le groupe avisa l'un des bancs de la cour et s'y posa le temps qu'Hervé ne sorte le PC portable de Jérémie.
- Comment ça se fait que tu captes un réseau ici d'ailleurs ? demanda Melody.
- Cela fait longtemps que Jérémie a détourné le réseau de la box de l'administration, répondit le blondinet à la mèche violette qui se revoyait poser la même question à Belpois lorsqu'ils n'étaient encore que collégiens.
Les adolescents portèrent alors leur attention sur l'écran d'ordinateur qui avait affiché la photo. Bien sûr, avec un soleil se couchant officiellement vers dix-sept heures trente, la luminosité n'était pas idéale. On pouvait cependant voir un petit garçon à la peau bronzée aux cheveux coupés très courts en train de les observer avec un air mauvais derrière un arbre. Il était vêtu d'un blouson à capuche jaune. Une image suffisante pour alerter les Lyoko-guerriers.
- Quelqu'un reconnaît ce type ? demanda Hervé.
- Euh là, difficile à dire... Mais il me dit rien, répondit Odd. En tout cas, c'est pas une fille avec qui je suis sorti.
- C'est à Zoé qu'il faut demander, vous savez, la journaliste qui vient de se tirer sans rien dire on sait pas où, rappela Gladys.
- Rah, c'est pas de chance, avoua Ulrich. Mais moi, il me rappelle quelqu'un.
- Hey mais ouais, on dirait un des mecs de la Suisse qu'on a eu à affronter ! s'exclama Melody.
- Il aurait été translaté ? Ou bien même il serait venu de lui-même pour venger la mort de Tyron ?
- En tout cas, y a pas de tour activée sur Lyoko, réagit l'informaticien. Mais on ne peut pas exclure qu'il y en ait une sur une И-Raï reconstruite.
- Mais qui aurait pu faire ça sans Tyron ? demanda Odd.
- Il ne nous observe plus, informa William 2 sans avoir besoin de le regarder.
- Bon, profitons-en pour monter dans la chambre d'Ulrich et Odd, on sera plus tranquilles là-bas.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


La réplique de William montait désormais subtilement la garde en faisant mine d'attendre quelqu'un dans le couloir, tandis que le reste des internes était dans la nouvelle planque habituelle du groupe depuis le départ de Jérémie.
- Ok la recherche est terminée. À moins d'une modification complète de sa signature virtuelle, ce qui semble improbable vu la mort de Tyron, И-Raï n'existe plus.
- Mauvaise nouvelle limite, fit Ulrich. Parce qu'au moins on aurait identifié d'où venait le problème. Et maintenant ?
- Euh, ben là j'pense que le plus simple est encore d'envoyer une réplique discrètement le choper pour l'interroger.
Personne ne s'opposa à cette idée généralement simple et efficace.
- Vas-y Aelita, il se méfiera moins. Essaye de le retrouver et de le retenir quelque part à l'abri des regards.
- Bien compris.
La réplique aux cheveux roses quitta la pièce et les Lyoko-guerriers attendirent dès lors patiemment des nouvelles. Au bout de quelques minutes la réplique de William laissa entrer Zoé.
- Bon les amis, on va manger ou quoi ?
- Ah tiens Zoé, fit Ulrich. On a une colle pour toi.
Hervé lui montra la photo.
- Tu confirmes que ce n'est pas un élève de Kadic ?
La journaliste en herbe afficha une expression surprise avant de lâcher :
- Euh... si ? Nabau Tié, frère d'Ernest, classe de Gladys.
- QUOI !?
L'ensemble des têtes se tournèrent d'un coup vers la blonde, sauf Christophe qui avait déjà vu le petit Tié et qui ne l'avait pas reconnu non plus, et qui de ce fait louchait sur la photo.
- Il a changé, admit M'Bala. Avant, il avait les cheveux beaucoup plus longs et ne se fringuait pas comme une racaille.
- Normal, il commence sa crise d'ado, celle par laquelle passent tous les Tié apparemment, informa la journaliste.
- Putain mais quelle crise d'ado ? Il fait un mètre vingt-cinq...
- … De là à ce que Gladys ne reconnaisse pas un membre de sa propre classe... commenta Odd.
- Hé ho, j'en ai jamais rien eu à foutre des gens de ma classe, je leur parle pas, se défendit la blonde.
- Ouais j'avoue que la combinaison des deux facteurs laissait peu de chances à une identification de la part de notre chère petite, défendit l'ivoirien.
- Tout ça est bien beau mais ça ne nous explique pas pourquoi il nous observait en secret, nuança Hervé.
- En fait si, avoua Zoé. Euh, comment dire ça... Il commence à avoir les hormones en feu et à mon avis, il regarde comment Odd fait pour...
- N'en dis pas plus, sourit le blondinet. J'irais donc le voir pour qu'il arrête de nous épier.
- Très bien, problème résolu alors, déclara son camarade de chambre.
La réplique de William entra au moment où la bande s’apprêtait à sortir dîner.
- La réplique d'Aelita m'informe que l'espion a pu être discrètement séquestré dans la chaufferie. Elle attends les instructions.
- Et meeeerde...

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Habilement, les Lyoko-guerriers avaient réussi à dissiper le malentendu sans avoir recours au retour vers le passé. La réplique d'Aelita n'ayant posé aucune question ni même rien communiqué à Nabau Tié, aucune information sensible n'avait filtré. Della Robbia avait alors improvisé un cours sur la séduction pour répondre aux attentes du rebelle, arguant que le rôle d'Aelita avait été simulé pour qu'il comprenne à quel point les femmes pouvaient être dangereuses et imprévisibles, généralement tous les vingt-huit jours. Nabau Tié avait simplement lâché un « vous êtes merveilleusement cons », sans doute sa façon à lui de dire merci. Zoé avait par ailleurs confirmé pendant le dîner que venant de lui, cela signifiait qu'il était reconnaissant.
- Un dernier point reste à éclaircir, avoua Ulrich. Où étais-tu partie comme ça ?
- Moi ? Et bien, j'étais partie discuter d'un truc familial urgent avec ma sœur Valérie, c'est tout. Vous vous êtes fait des films ? demanda-t-elle, gênée.
- Un peu, un peu...
- Ulrich prend très au sérieux son rôle de chef de meute, railla Odd.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Ulrich était de retour dans sa chambre, son colocataire étant déjà présent car Stern avait fait un petit détour qu'il avait rapidement évoqué à Della Robbia.
- Alors ?
- J'ai pu mettre la main sur les archives des numéros de Kadic news grâce à la réplique de William. Le numéro qui présentait Zoé en tant que nouvelle collaboratrice évoquait bien sa sœur. Et celle-ci est externe, puisqu'elle habite avec sa mère à Sceaux.
- Milly et Tamia ne changeront jamais, ça intéresse qui ce genre de détails ?
Ulrich se changea rapidement en pyjama.
- En l’occurrence, nous...
- Elle a donc menti. Tu vas la torturer ?
- Pourquoi faire ? sourit Ulrich en sortant de la poche de son pantalon le portable de Bonnet.
- Oh oh... La réplique a été plus qu'utile à ce que je vois...
- Ce qui est bien avec Zoé, c'est qu'elle se couche tôt.
- Elle pense encore naïvement que c'est la clef de la scolarité réussie. C'est cool d'avoir douze ans.
- En passant, commenta Ulrich en s'asseyant sur le lit d'Odd avec le précieux objet, j'ai découvert que Zoé était née le 8 décembre, juste après Yumi, et que c'était donc son anniversaire le jour de la fête. Elle n'a rien dit à personne, curieux.
- Bah elle venait d'arriver, elle n'a pas dû oser...
- Bon, passons aux choses sérieuses, décréta Ulrich en commençant à manipuler le précieux détenteur d’informations. Voyons ses SMS...
- C'est pas une violation de la vie privée ou un truc comme ça ? demanda faussement Odd.
Il n’attentait même pas de réponse, lisant comme son camarade le premier message qui s'affichait (ou plutôt le dernier qu'avait reçu Zoé).

Bonne nuit Zwée <3


- C'est de Colin Maillard.
- Le frère d'Emmanuel ? Décidément... À ce rythme là, il va se passer un truc avec Samuel avant minuit...
Ulrich ne répondit pas tout de suite, occupé à remonter l'historique. Il fit ensuite un compte-rendu à Odd.
- Okay alors... Apparemment elle lui parle depuis hier seulement, et y a déjà un paquet de conneries. Mais bizarrement ils s'envoient des « <3 » depuis qu'ils ont fait le jeu débile du numéro de journal sorti en janvier.
- Hum... Attends c'était... Le prénom idéal de votre enfant ? C'est truqué, j'ai eu « Pauline » comme résultat.
- Ah, parce que tu l'as fait toi ?
- Joker.
- Bon en tout cas eux, ils ont tous les deux eu « Charlie » et depuis ils se kiffent. Et comme y a bizarrement eu aucun message envoyé pendant le moment où elle s'est absentée, je te laisse deviner ce qu'elle est allée faire.
- Voyons voir... Mentir à sa bande qui sauve le monde pour aller voir un garçon rencontré il y a vingt-quatre heures... À la fin de la plupart des histoires, ils finissent mariés, soupira Odd.
- Ouais, on a une alerte hormones. Mais je préfère ça à d'autres explications qui m'auraient fait perdre toute confiance en elle.
- Qu'est-ce qu'on fait alors ?
- L'idéal serait quand même d'envoyer Yumi déminer le terrain mais...
- Gniagniagnia... « Ça se fait pas de lire les messages des autres »... gniagniagnia... « Ulrich si on faisait ça avec ton journal »... gniagniagnia.
- Haha, ouais. Enfin, on a déjà fait ça avec mon vieux journal en l’occurrence.
- Mes excuses si mon imitation de Yumi n'était pas parfaite. Reprenons. On fait quoi ?
- J'irai lui parler demain matin, fit Stern. Tu viens avec moi ? Cela pourrait te donner un rôle de premier plan.
- Je ne peux pas, je dois préparer un pseudo spectacle ou un cours de théâtre pour mes fans, je ne sais pas encore.
- Euh, ok.
Ulrich mit ça sur le compte d'une mauvaise excuse pour pouvoir dormir davantage et n'insista pas.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngL’Échiquier, Monde des Humains

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes néons bleus et blancs délimitant le terrain brillaient toujours plus intensément. Le ballon à la lumière claire se trouvait en l'air, et Light Maul bondissait déjà dessus. Contre toute attente, Christophe M'Bala parvint à utiliser son saut de force pour devancer le zabrak et s'appuyer carrément sur lui pour le mettre hors-jeu et pouvoir centrer directement. En bas, William Dunbar se débarrassait de Deva avec un jet de fumée qui la fit valdinguer plus loin, tandis que le ballon effectuait un rebond. Alors qu'il reprenait de l'altitude, l'adolescent disparut dans un nuage de Supersmoke pour réapparaître plus en hauteur alors même que personne n'avait vu de traînée violette effectuer le déplacement. Tandis que de la fumée pleuvait tout autour de l'endroit où il était réapparut, William tira, et le gaz violet qui tombait fut alors comme attiré par la balle, prenant tout autour d'elle la forme... d'un zanbatō, bien plus imposant que l'arme habituelle de Dunbar. Le gardien de but Laura avait déjà fusionné ses sphères. Il y eut impact, mais malgré l'apparence impressionnante de la frappe, le sbire palamédien semblait tenir bon.
- C'est pitoyable... lança-t-elle. Hein ?
La sphère multicolore commença à se fissurer et se sépara de nouveau entre quatre sphères élémentaires, laissant entre temps passer le ballon. But de William.
- Yeah, on a assuré, avoua le Jedi en tapant dans la main du buteur.
- C'est clair, contre nous, ils ne peuvent rien, répondit le X.A.N.Aguerrier avec un clin d’œil. De fait, une question me taraude.
- J'écoute ?
- Pourquoi continuer à galérer contre le Palamède pour me libérer alors qu'il faudrait d'abord me libérer pour s'occuper du Palamède ?
- Hein ?
William ne répondit rien, pointant du doigt Deva qui les regardait, immobile. La femme et l'adolescent noirs s’échangèrent un regard mauvais, avant qu'M'Bala ne reporte son attention sur William. Mais celui-ci avait disparu entre temps.
- William ? William !?
Coup de sifflet. Le match reprenait. Deva partait déjà à l'attaque avec la sphère ronde, et Christophe devait lui faire face tout seul...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngJeudi 17 janvier 2008, Chambre de Christophe M'Bala, France, dans la nuit

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL'ivoirien se réveilla de son mauvais rêve en sueur, en se redressant brusquement. Il ne se rallongea pas tout de suite, perdu dans ses pensées tout en fixant le lit toujours vide de Matthias Burrel.


http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Après avoir discrètement rendu le téléphone à sa propriétaire en le remettant à sa place, Ulrich de bon matin avait envoyé un SMS à Zoé en lui disant qu'il souhaitait lui parler rapidement en privé avant le début des cours. Sitôt le petit déjeuner terminé, Zoé fit mine de partir en cours normalement tandis qu'Ulrich trouvait un prétexte bidon pour s'éloigner du groupe de sa classe pour quelques minutes. Il retrouva Bonnet sur les gradins derrière le gymnase, la planque idéale pour discuter tranquillement tant que Jim n'était pas sur le terrain de sport.
- Tu es allée voir Colin Maillard hier pas vrai ? attaqua immédiatement Stern.
La tronche affichée par Zoé valait réponse. Le leader des Lyoko-guerriers savait qu'il fallait en profiter pour éviter les éventuelles questions type : « Comment tu sais ça, t'es journaliste aussi !? ».
- Je ne dis pas que tu as eu raison de nous mentir, poursuivit donc Ulrich. Mais je comprends. Je n'ai rien dit aux autres mais ils comprendront aussi.
- Attends... Comprendre quoi ? interrompit la collégienne.
Stern se retint très fort de soupirer.
- C'est le début d'une relation non ?
- Pas du tout ! s'insurgea « Zwée ». J'ai remarqué Colin lors de la prise d'otage et j'étais étonnée de n'avoir aucune info sur lui, ce n'est pas dans mes habitudes... Il est très chouette et très sensible, or il n'est pas au meilleur de sa forme depuis que son frère a « disparu », tu t'en doutes bien. Par ailleurs, il est homosexuel.
Stern se retint encore plus fort de soupirer. Non pas qu'il pensait que Maillard était automatiquement un menteur mais il savait se montrer méfiant. À l'époque, il avait connu une fille qui se prétendait asexuelle jusqu'au jour où un mec avait bien voulu sortir avec elle. Maillard avait pu jouer selon lui la carte de l’immunité diplomatique pour mieux la retirer au moment adéquat, une technique qu'Odd lui-même avait par ailleurs tenté dans son ancien bled, de son propre aveu. De toute façon, peu importait du moment que...
- Ok ok, tu sais, ce qu'il se passe entre vous ne nous regarde pas, je ne chercherai pas à en savoir plus du moment que tu n'en arrives pas à nous mentir pour le voir. Je sais que j'ai l'air chiant mais après trois ans de lutte contre X.A.N.A, je peux te dire qu'il est impossible de faire confiance à quelqu'un qui ment, tellement cela peut être pour de mauvaises raisons derrière, tu comprends ?
- Oui, bien sûr, assura la cinquième. Je suis désolée.
- N'en parlons plus alors.
- Juste une chose, ajouta la fillette. Pour ce qui est de Nabau Tié... Il n'était pas là pour Odd, j'ai menti aussi, c'est le meilleur ami de Colin, et apparemment il était là parce qu'il était curieux de voir avec quel genre de gens je traînais avant de squatter avec eux. C'est pour ça que je vous ai assuré hier soir qu'il n'y avait aucun risque que celui-ci se doute de quelque chose après que vous l'ayez confondu avec un ancien ennemi : Parce que je suis vraiment allée vérifier en lui parlant par SMS.
Stern était agréablement surpris par tant de franchise d'un coup. Yumi avait eu raison dès le départ, cette gamine était suffisamment mature pour être intégrée au groupe, son seul tort était actuellement sans doute de se mentir à elle-même et par ricochet aux autres sur la tournure que risquait de prendre sa nouvelle relation.
- Ok super, ça résout tous nos problèmes de ces dernières heures avec ces informations, admit Ulrich. Tu vois que c'est mieux la franchise ! Et j'oubliais le plus important : Profites-en !
Elle sourit avant de rejoindre réellement son cours de français. Mission accomplie.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Ulrich était arrivé dans son propre cours de français avant même que Lupin n'ait fini l'appel.
- Bien joué Ulrich, sourit le professeur, vous voyez bien que ce n'est pas sorcier d'arriver plus ou moins à l'heure en cours.
- C'est sûr m'sieur.
Il s'assit à coté d'Odd qui lui avait gardé une place. Au fond.
- Alors, c'est bon ? interrogea le garçon.
- Ouaip, tout est ok, je te détaillerai ça plus tard. L'important, c'est que maintenant, tout l'effectif soit mentalement stable et soit concentré sur la destruction de Deva.
- Ouais, clairement, heureusement qu'on est chaud pour contrôler tout ce petit monde.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Christophe M'Bala sortait des vestiaires en E.P.S pour retrouver Yumi à l'extérieur. Cette simple scène relevait déjà de la science-fiction : Comment une fille avait-elle pu se changer plus rapidement qu'un garçon ? Par ailleurs, l'ivoirien ne s'était même pas changé, ce que fit remarquer Ishiyama :
- Et bah alors « mec », t'as la tête ailleurs ?
- Mais non, sourit l'africain. Puisqu'on a fini les cours je vais aller faire un petit footing. N'oublie pas qu'on doit être au top pour réussir à défoncer les dernières pièces du Palamède.
- C'est sûr, confirma Yumi, impressionnée par la motivation de son camarade de classe. Okay, à plus alors !
- À toute ! lança Christophe en se dirigeant vers le parc.
Pour s'échauffer, l'ivoirien se mit à courir à petites foulées... pour s'arrêter brusquement sur la plaque d’égout du parc. Il la souleva discrètement.
« Désolé les gars, vous allez m'en vouloir mais je ne peux plus me retenir. »
Le Lyoko-guerrier descendit par l'échelle et remit la plaque à sa place.


À suivre : Derezzed


Dernière édition par Icer le Sam 24 Sep 2016 10:52; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Lhetho MessagePosté le: Mer 07 Sep 2016 22:04   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 10 Juil 2015
Messages: 70
Localisation: Une chose est sûre, c'est sur Terre !
Yop. J'ai trouvé ce chapitre très intéressant parce qu'il présente a la fois des scènes d'actions dans la Palamède et aussi parce qu'on se retrouve avec ce mystère qui planait sur Zoé. Je trouve que tu donnes de plus en plus d'importance à Ulrich... Ne serais tu pas en train de te diriger vers d'étranges déviances... Non ce n'est certainement que moi. Bref, on voit que c'est toujours aussi compliqué pour le groupe de battre les membres du Palamède. En même temps l'adversité ne fait jamais de mal.. Jai l'impression d'être dans un épisode d'IE Smile .
Bref, voilà voilà. J'ai pas trop d'inspi ce soir et puis j'ai plein de choses a rattraper. Donc en conclusion, un chapitre qui développe le caractère de certains personnages au travers de cette lutte difficile contre X.A.N.A et le Palamède.
Bonne soirée a tous.

PS: Désolé pour les fautes d'orthographe possibles, j'écris avec mon portable.
_________________
"La politique est un art, l'art de faire le bien quand c'est possible et de faire le mal quand c'est nécessaire" Machiavel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Arzach02 MessagePosté le: Ven 09 Sep 2016 06:33   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 29 Juil 2016
Messages: 20
Localisation: Dormant dans R'lyeh
* vexé qu'Icer ait ignoré 99%de son commentaire, jette sa réponse sans sortir de sa grotte en Antarctique*

Citation:
merci pour vos analyses toujours plus fines les mecs

Mais de rien , hâte de le voir mourir !

Chapitre 54 : la fin du début ( tu vas l'appeler comment le prochain chapitre, le début de la fin ? Mr. Green )
Commençons le vrai commentaire.

Citation:
et maintenant allons manger avant la fermeture du self

Odd ne perd jamais le nord !

Visiblement, senja blanc est apparemment très touché par la mort d'Adélaïde, ça risque d'être dangereux cette fragilité émotionnelle pour la suite...
Senja noir a toujours des punchlines aussi classes, j'adore ce personnage.

Citation:
blouson à capuche jaune

Vachement discret pour l'espionnage cette tenue ! J'applaudis ...

Passons à ulrich : j'ai de plus en plus hâte de le voir mourir celui-là, il se permet de donner des leçons sur l'importance de la vérité et de l'esprit d'équipe à Zoé alors que lui, hein... ( cf : épisodes avec les compétitions de football ou de karaté). Il est vraiment hypocrite. Surtout tues le lentement !

Citation:
comment une fille avait pu se changer plus rapidement qu'un garçon ?

Déjà faite, tu as vraiment cru que changer la forme de ta blague aurait pu la faire passer inaperçue ?! Laughing

Une fin assez inquiétante pour Christophe, je pense qu'il va faire une connerie sur lyoko. Je le sens vraiment pas ce coup-là...

Pour la narration , rien à dire si ce n'est que le match de foot et le combat contre Deva ont été trop vite racontés , c'est dommage.

Pour l'instant , j'ai repéré peut-être une faute :
Citation:
aucune information sensible n'avait filtré

Normalement, il y a un deuxième"e" à "filtré" mais je suis pas sûr.

Sinon, senja noir et senja blanc , il n'y aurait une histoire de dualité genre Yin-Yang là-dessous ?
Finalement ( merci Zéphyr !) , Le Palamède a l'air vraiment affaibli, ca promet pour la suite.

Globalement, très bon capitre, vraiment court mais ça se comprend comme c'est la fin de la première partie ( je l'espère, hâte de voir la deuxième partie ! )

Au fait, Icer , si tu lis mon commentaire la première phrase est à prendre au second degré ! Je sais pertinemment que mon commentaire était complètement ridicule face ceux de Zéphyr, de Dyssery et des autres.
Mais bon , ça fout toujours un coup à l'amour-propre de voir que juste un seul extrait de sa réponse a été retenu...

Bref, continue comme ça, c'est génial !

H.S : je réitère ma question sur comment obtenir un URL .

_________________
"N'est pas mort ce qui à jamais dort
Et au long des siècles peut mourir même la Mort" Lovecraft, Call of Cthulhu
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Sam 17 Sep 2016 13:32   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1034
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
J'en viendrais presque à regretter les translations de drone avec ce chapitre, parce que j'ai que dalle à en dire. Autant pousser le délire du zèle de commentaire jusqu'au bout !

Le chapitre n'est qu'une succession de fausses-pistes, du combat contre Deva jusqu'aux histoires de Bonnet. Ironiquement, il n'y a que la fin qui n'en constitue pas une, mettons ça sur le compte de l'intention.
J'ai adoré la fausse frayeur quant à la ressemblance du Nabau avec le sbire de Tyron. On y aurait presque cru un instant, avec tout ces retours à profusion dans le coin Razz.

Citation:
- La réplique d'Aelita m'informe que l'espion a pu être discrètement séquestré dans la chaufferie. Elle attends les instructions.


C'est beau de voir des répliques bien programmées à quelques jours d'écart seulement.

Seule la fin du chapitre a vraiment su me faire vibrer. Ceci, n'est-ce pas carrément naïf de la part de Christophe de se lancer dans une opération de sauvetage de William dans de pareilles conditions ? Sachant qu'en se rendant dans le monde des Enfers, il risque de se retrouver à 4 contre 1, il n'a naturellement aucune chance d'y arriver seul.
Du coup, j'envisage deux pistes de ce côté-ci. Rallier l'aide des irlandais dans son entreprise est une option valable, ce qui permettrait de rappeler aux gens l'existence d'Aelita. Ou sinon, l'option solo peut être tournée de manière habile et amusante : faire un pari avec Xana réclamant un duel contre William et permettant selon le résultat dudit duel soit de libérer le principal intéressé, soit de rallier Christophe au camp de Xana. Enfin, ce dernier est loin d'être aussi joueur que le Palamède, la partie irlandaise me paraît plus réaliste. Razz
Par contre, je suis curieux de voir comment il va se démerder avec les manipulations techniques. Autant l'ordinateur, la technique de l'homme en noir est une valeur sûre, autant la conduite du Skidbladnir risque d'être plus périlleuse dans son cas, et je doute qu'il sache synchroniser une tour pour se rendre sur l'Eire.

Allez, il est temps de dé-reset tout ça !
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Sam 24 Sep 2016 10:52   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2143
Localisation: Territoire banquise
Spoiler


Spoiler



http://i.imgur.com/0aA4GDd.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngJeudi 17 janvier 2008, Résidence des Forestier, Irlande, dans l'après-midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngHuguette, Lucie et Aurora étaient rassemblées à table une fois que l'adolescente noire eut fini de préparer le repas. Les guerriers de l'Eire déjeunaient tard aujourd'hui, notamment parce que le lever avait été tout aussi décalé. En même temps, quatre adolescents dans une maison si grande coupée du monde, en n'ayant plus besoin d'aller à l'école... Ils pouvaient vivre au rythme qu'ils voulaient. Justement, il en manquait un, ce que finirent par constater les filles.
- À qui le tour ? soupira la grande blonde.
Estela fit un non de la tête. Ce n'était pas sa spécialité. Alors la cadette du groupe se dévoua. Elle se leva, monta au premier étage et frappa à la porte de Senja Blanc.
- Oui.
Aurora entra. L'adolescent était allongé sur son lit, sur le ventre.
- Senja euh... On passe à table.
- Je n'ai pas faim, merci.
- Ah. Tu n'as... toujours pas digéré la mort d'Adélaïde ?
Elle avait peur de provoquer une réaction négative, mais il fallait bien qu'elle l'aide. En revanche, elle réalisa qu'elle avait employé un terme maladroit dans le contexte. Mais son interlocuteur n'avait pas relevé, preuve qu'il avait vraiment la tête ailleurs.
- Non ce n'est pas ça. C'est à cause de Senja Noir.
- Tu veux dire... ce qui s'est passé la veille ?
L'irlandais se tourna pour être sur le dos et regarder la jeune fille.
- Je sens bien qu'il n'est plus comme avant. Il hésite.
- Senja je... Tu devrais faire attention. N'oublie pas que ton double est beaucoup plus négatif que toi. On ne peut pas lui faire confiance je pense...
- C'est faux, révéla Senja Blanc.
- Comment ça ?
- Ce serait un peu long à expliquer, et je ne veux pas t'embrouiller avec ça. Là où tu as raison, c'est qu'il est notre ennemi, et que si l'occasion se présente, tu dois le combattre. Je cherche juste si possible à le sauver avant qu'il soit trop tard, mais ne t'inquiète pas, je saurai me montrer prudent.
- Oui, je vais faire de mon mieux, assura la dernière recrue de l'équipe.
Senja Blanc fronça les sourcils.
- Vraiment ? Et à partir de quand est-ce que tu le feras vraiment ?
- Hein ?
L'adolescent s'était redressé et approché d'elle.
- Tu n'as encore jamais fait de ton mieux en étant virtualisée. À chaque fois, je me dis que tu vas faire ça ou ça, et tu en es capable, mais tu ne le fais pas. Et tu sais pourquoi ? Parce que tu n'as pas confiance en toi.
- Je...
- Ce n'est pas pour t'engueuler. Mais si tu veux m'aider, commence déjà par t'aider toi.
L'allemande ne savait pas quoi répondre. Bien sûr, elle voulait aider son ami, c'était lui qui l'avait amenée ici et l'avait sortie d'une situation familiale tendue. Mais ce qu'il attendait d'elle, à son sens, c'était tout simplement trop.
- Tu as le droit de penser que je t'en demande trop, sourit Senja. Faisons un marché : Je descends manger, et en échange après, tu viens avec moi prendre confiance en toi.
- Hm.
- Alors... ?


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngL’Échiquier

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngChristophe M'Bala gara le Skid 5 à l'emplacement habituel. Il n'était pas le premier à l'avoir fait, puisqu'un autre vaisseau similaire se trouvait déjà sur place. Mais il s'en moquait. Débarquant, il constata que la porte était ouverte. Il se souvenait aussi qu'il devait emprunter le chemin qui s'offrait à lui en ligne droite.
- Tu vas quelque part ?
L'ivoirien activa immédiatement son sabre laser violet tout en se retournant. Les propriétaires du premier vaisseau, Senja Blanc et Aurora, étaient virtualisés là. Il ne baissa pas sa garde.
- Et vous les rigolos ? Qu'est-ce que vous foutez là ? Vous travaillez pour le Palamède maintenant ?
- Y en a un qui aimerait bien, répondit le garçon. En fait, on allait détruire Purusa.
- Bah tiens. À deux, comme ça ?
- Parfaitement. Enfin, à deux... On t'a entendu arriver et si on t'a attendu, c'est pas pour rien.
- C'est mort, objecta Christophe. Je suis ici pour tout autre chose.
- Raisonner ton ami William ? Je ne suis pas certain que se rendre sur le Monde des Enfers soit une excellente idée avec la présence de X.A.N.A.
- Je n'en dors plus, je dois tenter quelque chose, n'importe quoi.
- N'oublie pas que X.A.N.A n'hésite pas à nous donner un coup de main lorsqu'il s'agit d'affronter le Palamède. Si tu viens avec nous, William viendra peut-être. Tu pourras alors essayer quelque chose si tu en as absolument besoin, même si je pense que tu perds ton temps pour rien.
M'Bala hésitait. Il savait que les autres allaient lui déchirer la gueule s'il rentrait sans avoir rien fait de concret. Mais la destruction d'une pièce du Palamède pouvait permettre de mieux faire passer la chose.
- Et vous pensez vraiment qu'on va réussir à inquiéter Purusa à trois ?
Senja Blanc lui fit un clin d’œil.
- Je saurai trouver les bons mots. J'ai conçu ce monde. Enfin, en partie.
- Au point où j'en suis...
Le Jedi rétracta sa lame. Le franco-irlandais, la germano-irlandaise et le franco-ivoirien (Je vous complique la vie inutilement, avouez) se mirent alors en route pour le premier rideau laser menant au Monde des Humains. À l'extérieur, le ciel entièrement gris sans pluie ni vent ne dévoilait aucun ennemi.
- Il n'y en aura pas aujourd'hui, informa simplement Senja Blanc avant de se mettre à marcher tranquillement sur le sentier.
Le groupe arriva au téléporteur. Le garçon, après avoir fait signe à Blume de l'emprunter en premier, incita l'ivoirien à faire de même. Christophe disparut...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMonde des Humains

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngPurusa, l'humanoïde à la cagoule fendue, était toujours là, seul, au milieu de son arène sombre, avec son ciel nocturne chargé de nuages d'orage. Il hocha à peine la tête lorsque ses trois visiteurs apparurent devant lui.
- Bien, bien ! On vient de nouveau me défier à ce que je vois.
- Ouais, répondit l'ivoirien. Que décides-tu ? On se refait du foot virtuel ?
- Non, pas aujourd'hui... On va jouer au Yathzee.
La tête de Christophe après cette annonce valait le coup d’œil.
- Il est sérieux là ? Mais c'est nul !
- Malheureusement, il l'est, pour l'instant, répondit Senja.
Il se tourna ensuite vers la pièce du Palamède.
- On pourrait pas faire une course de motos à la place ? demanda-t-il naïvement.
Purusa, qui avait commencé à se retourner, se figea sur place. Il tourna sa tête fendue et encagoulée vers Senja Blanc.
- … Concepteur... C'est d'accord.
Soudainement, l'arène noire fit briller ses néons bleus qui se situaient de part et d'autres des contours solides de celle-ci, tandis que de nombreux programmes humanoïdes et lumineux se mettaient à remplir progressivement les gradins de l'enceinte, faisant petit à petit monter l'ambiance dans le stade. Des carrés de lumière se mirent à emplir le sol, tandis que Purusa faisait apparaître deux fins et longs objets dans chacune de ses mains.
- Tu pensais vraiment qu'on ne serait pas alerté ? fit soudain la voix d'Ulrich.
- Explique-toi immédiatement, renchérit la voix d'Hervé.
- … Il n'y a que vous deux ? demanda M'Bala.
- Oui. Tu peux parler.
- Je suis sur le point de détruire une pièce du Palamède, alors profitez du spectacle. Nous parlerons plus tard, informa le Jedi tout en saisissant l'un des bâtons que Purusa venait de leur jeter, le Fou en gardant simplement un pour lui.
- Il est effectivement dans ton intérêt de ne pas te faire dévirtualiser trop vite, menaça Stern.
- Dis-moi Christophe, demanda Senja Blanc. Est-ce que tu as déjà vu le film Tron ?
- Oui, pourquoi ?
- Alors c'est parfait, répondit simplement le garçon pâle tandis que Purusa se mettait à courir.
La pièce du Palamède bondit tout à coup, et tira sur son bâton. Celui-ci se transforma alors en une longue moto au design futuriste de couleur blanche, parcourue de néons noirs. Le véhicule et son conducteur se dirigeaient vers le fond de l'arène, tandis que le Jedi entendit soudain du bruit venant de derrière. Deux motos noires du même genre frôlèrent soudain l'ivoirien et s’éloignèrent dans la même direction que Purusa, l'une d'elle aux néons orange sanguin conduite par Adriane, l'autre aux lumières tirant plus sur le jaune orangé conduite par Senja Noir.
- Toujours là pour faire chier eux... marmonna Christophe.
La fille semblait terrifiée.
- Allez Aurora, rappelle-toi des virées en moto avec ton père ! fit Senja Blanc en se mettant à courir à son tour et en activant son propre engin noir aux néons blancs, partant dans le coin opposé à celui de la clique de Purusa.
Blume et l'africain se regardèrent, puis l'irlandaise se décida enfin à se mettre en mouvement, dévoilant sa moto sombre aux néons bleus. Le Lyoko-guerrier les regarda s'éloigner, tandis que Purusa, Senja Noir et Adriane de leur coté commençaient à faire demi-tour.
- Ahin. Ben ça, je sais faire.
Le jedi se mit lui-même à courir, et tira comme les autres sur son bâton tout en sautant. Une moto noire aux lumières violettes se matérialisa sous lui. Christophe mis les gaz à fond pour rattraper ses alliés d'un jour. L'alliance franco-irlandaise fit elle-même demi-tour pour faire face à ses ennemis. Les six conducteurs activèrent leur ruban de lumière, qui permettait à leur engin de laisser derrière eux une traînée semi-liquide formant un mur temporaire pour que les adversaires s'écrasent dedans.
- Je vais enfin m'occuper de son cas... commenta Adriane qui faisait face à l'autre fille du groupe. Puis soudain, à quelques secondes de l'impact, Senja Blanc désactiva sa fonction, et c'était heureux car il se déporta à la droite de Christophe, lui passant devant, pour virer avec Aurora à la rencontre d'Adriane, avant de ré-activer son ruban de lumière. Avec ces derniers, les deux irlandais formèrent un V sans issue pour la ninja qui passa entre eux tandis qu'ils s'écartaient. La moto orangée freina bien sûr, mais ce n'était pas suffisant pour éviter l'impact. M'Bala l'entendit se crasher et les spectateur crier, mais il était occupé ailleurs. Purusa lui fonçait droit dessus ! L'ivoirien ne pouvait pas vraiment éviter l'impact puisque Senja Noir avait accéléré au préalable et était passé sur sa gauche pour placer son mur jaune-orangé, tandis que la traînée bleue d'Aurora était toujours présente sur sa droite. Au dernier moment, le Fou rétracta sa moto et sauta juste avant qu'elle ne disparaisse. Christophe se déporta à la dernière seconde sur la gauche grâce aux réflexes que lui procuraient la Force, évitant du même coup le mur noir qui avait été laissé par la moto de Purusa. Mais cette technique était redoutable. Il jeta un coup d’œil derrière lui : La pièce du Palamède, constatant l'échec de sa technique, relançait son engin blanc. Il vit aussi que si Adriane s'était effectivement crashée, elle était toujours présente sur le terrain, bien que désormais sans engin. Tandis que les irlandais rattrapaient l'ivoirien afin d'effectuer un nouveau demi-tour groupé, Senja Noir s'arrêta auprès d'Adriane, rétractant sa moto sous forme de bâton. Il lui fila alors, la ninja repartant sur la bécane jaune orangée tandis que l'elfe à la cape dévoilait sa carapace pour se cacher à l'intérieur.
- Ils sont malins ! constata Senja Blanc.
- Ouais mais vous aussi, vous les avez bien niqués, cria Christophe. Attirez l'autre loin de Senja Noir, je détourne l'attention de Purusa.
- Reçu.
Christophe se déporta sur la droite tandis que les différents murs lumineux laissés par la première charge disparaissaient devant eux. Purusa aussi avait fait demi-tour, sauf qu'il se dirigeait vers les irlandais avec Adriane.
- Merde.
L'ivoirien revira de bord, mais sentit soudain quelque chose se briser en lui alors qu'il passait vers le milieu de l'arène. Cette sensation l'empêcha de voir dans un premier temps la toupie Senja Noir lui faire barrage tandis qu'il se rapprochait des autres concurrents, il parvint cependant à esquiver la carapace, plus lente qu'une moto certes mais qui risquait de sortir vainqueur d'un éventuel choc vu ses pointes. Cette esquive impliquait cependant pour lui de se retrouver désormais dans la mauvaise direction, sans pouvoir intervenir immédiatement dans la mêlée entre les quatre autres conducteurs. Il entendit des bruits d'impacts tandis qu'il faisait demi-tour : Il constata alors que les motos aux lumières blanches et jaune orangées avaient disparu. Senja Blanc et Adriane se battaient désormais à même le sol, mais cette dernière allait pouvoir compter d'ici quelques secondes sur le renfort de Senja Noir qui tournoyait déjà dans leur direction. M'Bala fonça vers eux. Tandis qu'il caressait l'espoir d'arriver sur place avant l'elfe islandais et de rouler sur la ninja, la carapace bleue et noire vira brusquement de bord pour le bloquer. Christophe copia alors la technique que Purusa avait précédent exécutée sous ses yeux : Il rétracta son engin, sauta au dernier moment pour survoler Senja Noir, puis, alors même qu'il n'avait pas encore atterri, le réactiva. La route était désormais dégagée, il mit les gaz sur la ninja qui avait sorti son Démolosse contre l'irlandais. Ce dernier vit le français arriver.
- Active le programme ! lança-t-il, probablement pour sa régie, tout en évitant un premier jet de flamme du Pokémon.
Il fonça ensuite sur Adriane alors qu'M'Bala arrivait, l'attrapant et la plaquant au sol. Les deux humanoïdes se firent rouler dessus par la moto noire et violette, disparaissant. L'africain ne comprenait pas pourquoi Senja Blanc s'était sacrifié alors que leur équipe aurait pu éliminer le sbire palamédien sans avoir à perdre l'un de leurs éléments. Mais il vit en ayant viré de bord que Senja Noir venait de disparaître en confettis blancs et noirs juste avant que la moto aux néons bleus d'Aurora ne lui roule dessus. Intéressant.
Ce n'est cependant que trop tard qu'il vit le ruban lumineux noir devant lui, signé Purusa. Il fallait dire que cet enfoiré avait un avantage certain puisque la couleur de son mur se fondait parfaitement dans l'arène, contrairement à tous les autres conducteurs lumineux. La moto aux néons violets s’éclata contre la barrière, et son conducteur fut projeté en avant, glissant sur le sol le long de quelques mètres avant de s'arrêter. Il ne prêta aucune attention au duel qui s'amorçait entre Aurora et Purusa, se ruant sur le centre de l'arène qui n'était qu'a quelques pas. Il était temps que le Fou ne décide plus seul des règles du jeu. Alors qu'il se stabilisait à l'endroit où il avait ressenti sa rupture, le sol se déroba soudain sous ses pieds. et il s'enfonça au cœur de l'arène.
- Concurrent six. Disqualification, annonça une voix féminine raisonnant dans toute l'arène.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine, France

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUlrich et Hervé suivaient avec attention le déplacement de Christophe, notamment parce que celui-ci venait de débloquer le visuel des dédales souterrains de l'arène. Et c'était loin d'être négligeable.
- Dis donc, y a sûrement du beau monde là-dedans, avoua Stern.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngL’Échiquier, Monde des Humains, accueil Tore

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe Jedi avait fini de descendre grâce à la plate-forme ronde détachable. Il était arrivé dans une pièce carrée aux murs noirs et aux néons blancs, qui ne contenait rien d'autre. Deux couloirs s'offraient à lui, un à droite, un à gauche. Deux humanoïdes en combinaison entièrement noire avec quelques néons blancs et avec un masque recouvrant la totalité de leur visage en dehors de la bouche, semblaient monter la garde respectivement devant chacun des accès. Ils dévoilaient un grand bâton lumineux qu'ils pointèrent simultanément sur le Jedi à son arrivée.
- Identifie-toi programme.
- Sans problème...
Il activa son sabre et sauta sur la sentinelle de droite, écartant son bâton avec sa propre arme avant de lui donner un coup de pied pour le faire tomber dans le couloir. Devant les nombreux néons blancs menaçants qui provenaient du corridor derrière la sentinelle et qui semblaient se diriger vers lui, l'ivoirien décida de faire demi-tour. Utilisant sa Force, il attrapa le bâton que l'autre sentinelle souhaitait lui adresser avec sa main gauche avant de lui planter son sabre laser dans le bide. Le programme se changea en un petit tas de poussière numérique. S'engouffrant dans l'accès de gauche, il arrivait dans une autre petite salle remplie de machineries, un genre de labo. Il poursuivit par l'unique accès de droite tandis qu'il entendait résonner de la surface :
- Concurrent un. Disqualification. Concurrent cinq. Victoire.
Il arriva cette fois dans une pièce bien plus grande, remplie d'engins et notamment des écrans qui évoquaient cette fois un centre de contrôle. Ce qui était étrange, c'est qu'il n'y avait personne ici non plus.
- Christophe. Le couloir sur ta droite, suggéra Hervé.
Plus discret que les autres, il y avait en effet un petit passage à l'endroit indiqué. Le chevalier Jedi s'y engouffra, pour arriver à nouveau dans une petite pièce carrée. Au milieu de celle-ci, l'ivoirien constata la présence d'une arche en pierre, ce qui tranchait radicalement avec le reste des éléments futuristes et lisses du Monde des Humains. Un écran bleu était présent entre cette arche et le sol.
- C'est sûrement pas là pour rien, j'y vais, informa l'intrus à sa régie avant de disparaître dans l'arche dont les pierres s'illuminèrent en bleu au moment de son passage.
- Concurrent illégal dans l'arène


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngNavette VE 68

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngChristophe arriva au milieu d'une cabine composée d'une rangée de sièges vides. Il constata rapidement que l'endroit où il se trouvait était muni de hublots et qu'à l'extérieur, il voyait... l'espace !?
Devant lui, un petit couloir était visible. Il allait l’emprunter lorsqu'à sa grande stupéfaction, une élève de sa classe, Caroline Savorani, surgit par le coté pour arriver devant lui. Elle n'était pas en tenue habituelle de lycéenne, arborant un survêtement gris-bleu par dessus un T-shirt vert. La fille, en remarquant l'ivoirien, se figea et ouvrit de grands yeux ronds. Avant que quoique ce soit d'autre ne se passe, le Lyoko-guerrier sentit une main l'agripper par derrière, le faisant disparaître.
Sandra Dialo, équipée exactement de la même façon que son aînée, était arrivée derrière elle et constatait que la brune n'avançait plus.
- What ?
- It seems that I saw our former leader in the middle of the room... répondit Savorani.
- You are already tarentula-sick, I guess, railla Sandra.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngL’Échiquier, Monde des Humains, temple Cycloïde

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngChristophe ressortit par l'arche. Il avait été tiré par la main gantée de Purusa qui le frappa ensuite pour le propulser contre le mur.
- Fils de pute. Tu vas voir ce que ton intrusion ici va te coûter, fit la voix féminine qui s'échappait de la cagoule fendue.
C'était sans compter l'arrivée par le corridor de William Dunbar qui projeta un nuage de Supersmoke sur le Fou, le faisant basculer dans l'arche. Il ne revint pas. En revanche, la sentinelle que Christophe avait envoyée promener précédemment l'avait rattrapé et n'était pas venu seule. Cinq types fringués du même genre mais avec cette fois un casque recouvrant totalement leur visage étaient avec lui. Ils n'avaient d'ailleurs pas de bâton. M'Bala se plaça à coté du X.A.N.Aguerrier.
- Il va falloir faire équipe.
Sans ouvrir la bouche, Dunbar lui lança un regard avant de disparaître sous Supersmoke, se faufilant entre les jambes des gardes noirs qui n'y prêtèrent aucune attention. Ceux qui n'avaient pas de bâtons semblèrent attraper dans leur dos une sorte de disque lumineux. L'un d'eux en dévoila carrément deux.
- Lâcheur... commenta Christophe qui activa son sabre.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier, Irlande

- Alors, c'était comment ? demanda Senja Blanc qui attendait Aurora à la sortie du scanner.
La machine venait de recracher la jeune fille. Après que Purusa ait décidé de rattraper Christophe qui avait habilement foutu la merde en entrant là où il ne fallait pas, Blume avait techniquement remportée la partie.
- Je... je n'ai pas fait grand-chose.
- Tu rigoles, tu as détruit Purusa à toi toute seule, mentit le garçon.
- Comment ça ?
- Les règles du jeu étaient claires. Lorsque Purusa a choisi de quitter l'arène, il s'est disqualifié, tu as bien entendu la voix. C'est toi qui a gagné. Et donc toi qui l'as détruit. Si tu veux, on peut retourner dans l'arène pour voir s'il nous accueille ?
L'allemande secoua la tête.
- Non c'est bon je te crois...
Et elle lui rendit son sourire.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine, France

- C'est le moment où vous m'engueulez, annonça Christophe en apparaissant par la trappe, remontant dans le labo où se trouvaient Hervé et Ulrich.
- On aurait dû, mais tu t'es bien rattrapé il faut dire, confia Stern. Ton intrusion au sous-sol du Monde des Humains nous a permis de faire une découverte très intéressante.
- L'arche ? Mais j'étais où exactement ?
- Bonne question, mais pas sur un monde virtuel semble-t-il, avoua Pichon. Je ne t'ai localisé nul part.
- Pourtant, j'étais toujours en combinaison.
- Dans ce cas, peut-être est-ce une translation.
- C'est du lourd alors, concéda l'ivoirien. Je crois que j'étais dans l'espace...
- Bof, Odd et Yumi l'ont déjà fait, rappela Ulrich.
- ...Mais le plus étrange est que j'ai vu une élève de Kadic, Caroline.
Si Ulrich était désormais aussi perplexe que celui qui venait d'énoncer l'information, l'expression de Pichon vira du tout au tout.
- Oh oh, lâcha finalement l’intellectuel. Il va falloir prendre ça au sérieux. Heureusement il semble que X.A.N.A soit encore intervenu au bon moment pour prendre une nouvelle pièce. Une fois que Deva aura été éliminée, la priorité sera de sécuriser cette arche et de récupérer William. Si X.A.N.A fait autant de zèle pour nous aider à détruire le Palamède, c'est peut-être bien à cause de ça. Mais sans davantage d’éléments, je n'extrapolerai pas plus.
- Bon, et bien il semble que ta petite sortie ait été une réussite, conclut Ulrich. Mais quand même Christophe, pourquoi cette initiative individuelle ?
- Désolé les mecs, j'ai un peu déraillé. J'ai du mal à dormir depuis le match de foot avec William. Il me manque trop. Cela peut sembler bête mais même s'il m'a totalement ignoré as usual, le voir me sauver de Purusa m'a fait du bien.
- C'est un début... Tu arriveras à te contenir jusqu'à ce qu'on ait démonté le Palamède alors ? Comme l'a dit Hervé, il ne reste qu'une pièce entre nous et la libération de William. Je pense qu'après tout ce temps de capture, il ne sera plus aussi sûr de lui quant à son absence d'envie de revenir.
- C'est possible oui, admit M'Bala. Mais j'ai du mal à me montrer encore optimiste...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngL’Échiquier, Monde des Humains, temple Cycloïde, début de soirée

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngDans la salle de l'arche en pierre, Senja Noir frappa un poing rageur contre l'un des murs de la pièce, tandis qu'une célèbre femme noire en robe blanche le rejoignait.
- C'est bien ce que je pense ? demanda-t-il à Deva.
- Oui. X.A.N.A a envoyé Purusa dans la navette du Neith juste avant que nous ne la fassions exploser. Il se trouve actuellement en train de flotter quelque part en orbite autour de Vénus. D'une autre Vénus.
- D'accord. Alors on l'a perdu, reconnu Senja Noir.
- Les autres vont arriver.
C'est alors qu'un troisième personnage rejoignit les deux autres par le couloir, dans la pièce. Vêtu d'une chemise noire rayée de rouge, il présentait la particularité d'avoir un masque noir recouvrant entièrement son visage. Dessus était peint un visage avec deux points jaunes pour les yeux et une bouche triste avec de grandes dents.
- Ah, enfin, fit-il.
- Encore heureux que Christophe ne soit pas tombé sur toi.
- Quand il le fera... Crois-moi, il sera surpris.
Eisen se manifesta alors, passant à travers l'arche.
- Succès total. Mais je n'ai pu en récupérer que dix. La main d’œuvre prolétaire arrive avec les colis.
- Cela suffira, avoua l'homme au masque. Apportez ça où vous savez.
L'inconnu quitta la pièce.
- On a eu très chaud aujourd'hui, commenta Deva après qu'il fut parti.
- Senja Blanc ose de plus en plus de choses. Il s'est plus qu'objectivement allié aux français cette fois, répondit Senja Noir.
- Il faut l'arrêter, proposa l'homme de fer. Je sais que politiquement, c'était plus pratique s'il nous rejoignait, mais il s'agit d'un poids mort.
La femme noire se tourna vers l'islandais.
- Qu'en penses-tu ?
L'elfe virtuel hésitait. Il ne répondit d'ailleurs pas.
- Eisen. Je te laisse superviser le transfert, ordonna-t-il avant de partir pour une destination inconnue.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMonde des Demi-dieux belliqueux, grotte Métamo

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSenja Noir était de retour dans sa grotte. Adriane était présente. Et de mauvaise humeur.
- Un problème ?
- Je suis énervée par rapport à aujourd'hui. Ton double con fait trop le malin avec ses amis, en particulier lorsqu'il est avec cette Aurora...
- C'est ce que tu penses ?
- C'est brûlant en moi oui.
Le garçon ne répondit pas immédiatement.
- Hum... Bien... On peut régler ça.
La ninja semblait très intéressée.
- J'écoute...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre d'Ulrich Stern & Odd Della Robbia, Établissement scolaire Kadic, France, dans la soirée

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngChristophe M'Bala avait profité du dîner pour mettre l'ensemble du groupe au courant ce qu'il avait fait, en dehors de Yumi qui avait suivi par SMS. L'ivoirien, Hervé, Odd et Ulrich étaient restés les derniers à table afin de pouvoir se réunir à quatre par la suite dans la chambre des deux derniers. Avec l'extension du groupe des Lyoko-guerriers, Hervé et Ulrich avaient pris l'habitude de discuter entre eux deux de la situation d'une façon plus informelle, depuis que Stern faisait entièrement confiance à Pichon qui avait très vite su prouver qu'ils avaient eu raison de lui confier le poste laissé vacant par Jérémie. Ces rencontres bilatérales avaient ensuite été ouvertes à Odd qui jusqu'ici ne bénéficiait que des comptes-rendus d'Ulrich. Cette décision avait été prise par Stern après que Della Robbia ait frôlé la mort, car cela l'avait mine de rien impacté même s'il essayait de ne rien montrer en public, un peu de la même façon que le samouraï avait été profondément marqué par sa première résurrection (Mais lui le cachait moins). Puis, suite aux événements de la journée, Hervé avait habilement suggéré à Ulrich d'inclure Christophe qui, de ce qu'il en savait, avait toujours été de toute confiance malgré le fait qu'il ne soit pas un Lyoko-guerrier historique. Cette intégration pouvait également permettre d'éviter qu'il ne reprenne des initiatives un peu débiles. Ulrich avait totalement approuvé l'idée. Voilà donc comment les quatre Lyoko-guerriers en étaient à se retrouver dans la petite pièce. Avec un ordre du jour parfaitement clair.
- Faut qu'on cause de William, rappela Pichon une fois la porte close, comme si c'était nécessaire.
- Ouais, approuvèrent les trois autres.
- La situation est délicate, reprit Hervé. D'après les infos que j'ai, le Palamède a réellement été programmé de telle sorte qu'il sera détruit avec la dernière pièce.
- Alors, tout ça n'est vraiment qu'un jeu pour Senja Noir... commenta Christophe.
- Il a fait du monde et des vies humaines son terrain de jeu, renchérit Odd.
- Là où ça pose problème c'est que X.A.N.A ne fonctionne pas comme ça, poursuivit Hervé. Si demain on retourne sur l’Échiquier pour détruire Déva, on élimine du même coup le principal adversaire de X.A.N.A, ce qui indirectement ne nous aide pas pour libérer William.
- Si tu associais tes connaissances à celles de Jérémie, on devrait bien finir par trouver une solution, constata Ulrich. Mais il faut d'abord qu'on retrouve Aelita pour qu'il accepte de revenir de toute façon.
- J'ai jamais eu aucun indice pour elle, rappela le cerveau du groupe.
- Au début, on pensait à X.A.N.A, rappela Odd. Mais il semble évident qu'il n'y est pour rien, puisqu'il s'est fait péter la gueule une première fois par le Palamède et qu'il a été obligé de cacher William pour ne pas le perdre, je pense qu'Aelita aurait réussi à s'enfuir à ce moment là, surtout qu'elle s'y connaît assez en informatique pour activer une tour par exemple, ou au moins nous signaler où est-ce qu'elle se trouve.
- Quand au Palamède, en théorie, il est hors de cause puisqu'il n'a été lâché qu'après non ? voulut s'assurer l'ivoirien.
- Ouais, mais par contre Senja Noir lui était déjà séparé de l'autre, rappela Ulrich.
- Qu'est-ce qu'il aurait foutu d'Aelita de toute façon ? Rien sur l’Échiquier ne laisse penser qu'il en aurait eu besoin ou qu'il l'a utilisée, nuança son camarade de chambre.
- Souvenez-vous, le sac d'Aelita avait disparu. On en avait déduit que la possibilité qu'elle soit partie d'elle même n'était pas à exclure.
- Elle aurait fui donc, conclut Pichon.
- C'est pas impossible, elle était aux premières loges du retour de X.A.N.A, se rappela Ulrich. Mais cela ne colle pas. Le virus a détruit sa famille, sa priorité était de l'éliminer.
- Et puis, objecta Odd. Même si elle s'était enfuie, comment tu expliques qu'on ne l'ai pas encore retrouvée ? Elle est orpheline, elle n'a nul endroit où aller.
- Tyron a prouvé que certaines connaissances de ses parents étaient toujours de la partie et se souviennent de son existence... Peut-être qu'elle a été contactée par quelqu'un.
- Mouais, possible, mais je ne la vois pas partir comme ça, soutint le blondinet.
- X.A.N.A doit probablement savoir quelque chose, il surveille tout, en plus, ma question lui a permis de savoir qu'on avait perdu Aelita, avoua Stern qui se souvenait de sa confrontation avec le virus sur le cinquième territoire. On en revient donc à la libération de William qui pour le coup est la meilleure taupe possible pour obtenir des infos de X.A.N.A.
- Ah oui le programme de Jérémie, il est toujours opérationnel, informa Hervé. Mais il faut bien se coordonner alors. Il faut éliminer le Palamède et libérer William de X.A.N.A simultanément, tout en rapatriant Dunbar ici le plus vite possible.
- Infaisable depuis l'Islande sans que X.A.N.A n'intervienne.
- Tu as raison, en y repensant, il serait plus simple de lancer le programme de Jérémie sur l'analyse du subconscient à distance. Si on envoie une réplique en Islande placer William dans le scanner dès sa libération, cela permet de ne pas avoir à le transporter. À partir de là, on a de bonnes chances de récolter des infos sur Aelita ou même carrément sur la façon de le détruire.
- C'est une idée géniale sur le papier mais cela demande d'éliminer Deva et William en même temps, tout en étant privé d'une réplique. Je suis doué mais y a des limites, sourit Stern.
- Ouais mais les irlandais et X.A.N.A nous viendront probablement en aide face au Palamède. C'est à ce moment là qu'il faudra en profiter pour frapper X.A.N.A en traître.
- Ah oui vu comme ça, on a une carte à jouer...
- Tentons ça demain soir ? proposa Hervé.
- Ouais ok, demain j'irai expliquer à mon oncle pourquoi l'une des répliques est absente, ça lui laisse la journée pour faire le trajet.
- Oui, tu as tout compris Della Robbia.
- Cela me convient bien... reconnut également l'ivoirien.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngL’Échiquier, Monde des Humains, centre de contrôle Tesseract

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSenja Noir avait rejoint le centre nerveux du système échiquéen à la demande d'Eisen. Celui-ci souhaitait un entretien bilatéral.
- Qu'est-ce qui se passe encore ? questionna l'islandais. On est sur le pied de guerre avec Adriane.
- Tu n'es pas le seul. Regarde.
L'homme de fer lui fit signe de regarder l'écran géant central de la pièce. Il y fit coulisser l'image du Monde des Enfers. À proximité du cratère de feu Nakara, Senja Noir constata sans surprise la présence de X.A.N.A. À ses cotés, plus ou moins proches, on retrouvait William Dunbar, Shadow, et Dark Maul. Mais il y avait un petit nouveau. L'islandais s'arrêta dessus. De forme humanoïde, vêtu d'une combinaison noire, son visage était recouvert d'un casque opaque. Étaient visibles sur quelques endroits de sa combinaison et notamment la partie supérieure de ses gants et un peu sur son casque des néons rouges. L'ancien irlandais avait reconnu cet individu. Mais la dernière fois qu'il l'avait vu, ses lumières étaient blanches.
- Mais, c'est Poincaré ?
- Non, Poincaré est toujours dans son repaire avec son équipe. X.A.N.A ne l'a pas touché. Mais il a pompé son code pour créer une réplique de celui-ci. Je te présente Trairon.
- Le nom est une provocation... Il fait ça en réponse à Light Maul.
- C'est ce à quoi j'ai pensé aussi. Mais bon après tout, on avait nous même copié le style de combat de Yumi Ishiyama pour Poincaré, tout en le rendant vraiment efficace... Il m'a semblé important de te prévenir en tout cas. Le cancer X.A.N.A est en train de se répandre sur notre Échiquier avec sa petite armée. Quand est-ce que cela va s'arrêter d'après toi... ?
- Ne t'inquiète pas. Il ne nous intimide pas. Et maintenant, je te laisse, j'ai à faire.
Eisen regarda partir Senja Noir, puis reporta son attention sur l'écran géant qui diffusait toujours l'image de la dream team de X.A.N.A. L'avatar de la fille affichait lui-même un air particulièrement satisfait, le même genre que le créateur du Palamède lorsqu'il était sûr de lui. Ni l'un ni l'autre n'étaient prêts à reconnaître la moindre défaite. La lutte à mort pour désigner le vainqueur promettait d'être particulièrement violente.


À suivre : Feu vert


Dernière édition par Icer le Dim 16 Oct 2016 21:12; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Arzach02 MessagePosté le: Sam 24 Sep 2016 14:37   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 29 Juil 2016
Messages: 20
Localisation: Dormant dans R'lyeh
Oh un nouveau chapitre !
Je ne comprends pas le sens de l'image que tu as mise, je vais réfléchir...

Chapitre 55 : Derezzed

La course de moto est très bien racontée et détaillée, ca fait plaisir. Par contre, à certains moments, l'action est un peu brouillonne,on ne comprend pas certaines scènes.
Citation:
est-ce que tu as déja vu le film Tron ?

Tu parles du 1 ou du 2 ? ( je préfère le 1 ) La référence à Tron ( ou plutôt le honteux pompage de toute une scène ... N'est-ce pas Star Wars VII ? Mr. Green ) est bien faite , c'est cool .

Citation:
se mit tout à coup à bondir

Euh... Je pense que " se mit tout à coup à " implique une répétition de l'action ou du moins à la faire durer dans le temps , ce qui n'est pas le cas ici, mais je ne suis pas prof de francais ( encore heureux...) donc je ne suis pas sûr.
" il bondit soudainement " ou " il bondit tout à coup " pourraient aller. Le moment chiant est fini !

Citation:
Blume avait techniquement remportée la partie

Pas de "e" à " remportée " , je pense .

Le Palamède s'en prends vraiment plein la gueule, c'est dommage...

Citation:
ma question lui avait permis de savoir qu'on avait perdu Aélita

Bravo Ulrich, donner des renseignements à l'ennemi... Rolling Eyes

Le plan pour récupérer William prend de l'ampleur, attention à ne pas aller trop vite !

Citation:
La main d'œuvre prolétaire

Le gauchiste-communiste que je suis s'insurge contre cette phrase !

Citation:
échiquéen

Le joli mot...merci je connaissais pas .

Citation:
Poincarré / Trairon

Ca vole bas cette après-midi...

Citation:
clic droit

J'aimerai bien mais je suis sur mobile Crying or Very sad .

Citation:
tout en le rendant vraiment efficace

Ah ca remonte ! Dans tes dents Yumi !

Bon chapitre mais un peu trop court.

Edit : bon soit c'est moi qui ai un problème soit on veut pas que je mette une image... Je trouve une image correspondant aux règles du forum, j'obtiens son URL mais quand je le mets dans le champ requis , le site me dit que l'URL est invalide. J'ai bien lu les différents tutos pour ce sujet mais n'ayant pas Imageshack, je ne peux pas tout faire. J'ai donc besoin d'une méthode sans Imageshack.

_________________
"N'est pas mort ce qui à jamais dort
Et au long des siècles peut mourir même la Mort" Lovecraft, Call of Cthulhu


Dernière édition par Arzach02 le Sam 24 Sep 2016 19:40; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Lhetho MessagePosté le: Sam 24 Sep 2016 17:48   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 10 Juil 2015
Messages: 70
Localisation: Une chose est sûre, c'est sur Terre !
Yop. De retour enfin sur le forum après quelques semaines d'absence et du coup y a plein de fic à rattraper Sad . Bon, ce chapitre 55 ajoute une intrigue de plus (comme si y en avait pas déjà assez comme ça...) autour de ce vaisseau dans lequel Christophe débarque pendant quelques instants. Au passage, je tiens une fois de plus à saluer ton travail sur la création de cette fic qui possède tellement de personnages et d'intrigues mise les unes sur les autres qu'il y a des fois, on pourrait se perdre. C'est vraiment un travail de colosse et je veux le souligner une fois de plus. Sinon on voit que Christophe devient de plus en plus obnubilé par l'envie de revoir William de son côté et comme cette idée était déjà développée brièvement dans les derniers chapitres, son action de début de chapitre était assez attendue. Christophe est d'ailleurs pour moi le personnage principal de ce chapitre tant dans le fait qu'il est présent dans les scènes d'action mais aussi dans l'explication de ses sentiments.
Bref, la bataille devient de plus en plus tendue et ça se sent dans la nervosité dégagée par certains protagonistes.
Bonne soirée Smile
_________________
"La politique est un art, l'art de faire le bien quand c'est possible et de faire le mal quand c'est nécessaire" Machiavel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Lun 03 Oct 2016 17:15   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1034
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Je ne sais pas qui relis et corrige tes chapitres, mais arriver au chapitre 55 et voir que tu peux encore confondre encore les verbes « raisonner » et « résonner » (et dérivés, type « raisonnant »), alors que tu utilises le premier correctement une première fois, ça craint.

J'ai bien aimé le côté « faux-départ » du chapitre : on terminait le précédent sur une escapade pour régler le cas William et on se retrouve sans transition à faire une course de moto. Autrement, je trouve que Christophe en rajoute des tonnes lorsqu'il dit « Je n'en dors plus ». Concrètement, c'est le type d'annonce qui demande quand même un minimum de traitement psychologique en amont et mis à part le vague rêve du chapitre d'avant, c'est quand même moyen d'en arriver à voir M'Bala sortir une phrase d'ado tourmenté cliché alors que globalement, il donnait une bonne impression de calme sur l'ensemble malgré ses intentions affichées (limite, il était blasé…).
Je ne m'attendais pas nécessairement à ce que Purusa soit vaincu, ou plutôt soit écarté de cette façon. Deva étant la pièce maîtresse dont l'élimination permettait d'en finir avec le Palamède, j'aimais beaucoup l'idée qu'une des pièces puisse éventuellement rester invaincue en face-à-face et suive malgré elle l'IA dans la tombe.

La course de motos ne m'a personnellement pas emballé plus que ça, je l'ai trouvée plus fonctionnelle et anecdotique qu'autre chose. Ceci dit, il manquait une bataille à bord de véhicules pour compléter ta palette de combats, mettons ça sur le compte de l'expérimentation et de la référence, même si je maintiens que trop la privilégier peut porter préjudice – et je ne parle pas nécessairement pour ce texte Razz.
Au passage, je suis le seul à ne pas trouver Ariane crédible sur une moto ? D'ailleurs, sa remarque sur Aurore m'amène à penser qu'elle a été programmée dans le but de faire fonctionner son radar hormonal virtuel. Je crains que Blume ne soit pas dans un état aussi positif qu'en cette fin de chapitre par la suite.
La découverte de l'arche reste une belle avancée du côté des Lyokô-guerriers, mais j'attends vraiment de voir comment son origine et tout ce qui tourne autour seront expliqués et mis en place. Puisqu'a priori, c'est un élément-clé, fonctionnellement parlant, de ton univers, te chier sur ça serait... regrettable.

L'esquisse de bouclage de boucle avec le Neith fait évidemment plaisir, puisque la fin de celui-ci n'a toujours pas été postée, là où un topic douteux l'annonce pour après la fin de Ground Blizzard, formulation laissant entendre une certaine proximité entre les deux textes, donc un certain suivi plus qu'un « après » plus lointain. Puisqu'une partie de ladite annonce est accomplie depuis déjà un moment, des conclusions sont à prendre…
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Dim 16 Oct 2016 21:11   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2143
Localisation: Territoire banquise
Spoiler


Spoiler



http://i.imgur.com/29yZ6bU.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngVendredi 18 janvier 2008, L’Échiquier, Monde des Humains, temple Cycloïde, au matin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL'arche se mit soudain à briller dans la petite pièce vide et éclairée de néons blancs. Des silhouettes se mirent progressivement à se dessiner au cœur de l'écran de l'arche en pierre, puis se détachèrent de celui-ci. Senja Noir et Adriane étaient de retour, visiblement contents de leur dernier voyage.
- Cette fois, on va leur faire leur fête, déclara la ninja, surmotivée.
- On va leur faire très mal... confirma Senja Noir.
- C'est ce que je fais le mieux.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngEire, dans la matinée

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL'Aes Sidhe était tranquillement en train de marcher dans le secteur Nord de la forêt, quand soudain, un bruit de craquement retentit derrière lui.
- Champ de force !
Une sphère magique mélangeant les couleurs rose et orange surgit d'un arbre derrière son dos. Mais l'être aux cheveux gris avait déjà placé son épée de manière à absorber l'attaque. La lame se mit à crépiter de foudre bleue. Il envoya la décharge dans les feuillages. Il y eut un bruit de craquement plus intense que le précédent et quelque chose tomba au sol.
- Bravo Aes Sidhe ! déclara Aelita en se relevant.
La jeune fille avait changé. En fait, sa tenue virtuelle était restée la même mais elle en avait modifiée les coloris. De rose, elle était devenue verte avec des bandes marrons à la place du gris-bleu. Plus surprenant, ses cheveux étaient devenus roux. Stones en avait fait la demande après avoir appris pour sa mère. Et le résultat final, c'était qu'elle s'intégrait bien mieux dans son nouvel environnement.
- Nous sommes prêts vous savez, informa le chef des Sidhes. Depuis le temps que nous nous préparons. Nous n'avons pas peur de nos ennemis, si puissants soient-ils.
- Très bien, n'hésite pas à transmettre au possible ton état d'esprit aux autres Sidhes. Nous en aurons besoin...
- Je vais les retrouver, informa la créature aux yeux bleus.
L'humaine leva la tête, appelant Puck qui sauta de son arbre directement sur son épaule. Elle se sentait bien ici. Aelita était toujours restée un peu naïve depuis son retour sur Terre, malgré le fait qu'elle ait constamment surjoué cette posture en France pour s'assurer que ses amis restent auprès d'elle et l'aident à se venger de X.A.N.A. Mais ici, elle était réellement comme une princesse de conte de fées, même si ce n'était que virtuel.
Elle n'avait cependant pas oublié qu'elle était partie pour essayer de libérer William par ses propres moyens. Les irlandais avaient tenu leur promesse en essayant de le retrouver sur Lyoko, puis en tentant de le ramener ici. Mais avec la Supersmoke... Il y avait ensuite eu Tyron, la capture de William par le Palamède qui avait finalement fait un énorme flop, puis la prise de possession d'un secteur de l’Échiquier par X.A.N.A. Aelita n'était peut-être à aucun de ces événements mais Senja Blanc s'était virtualisé pour lui raconter. Ou Huguette. Pourtant, si l'Eire pouvait sembler hors de la lutte depuis quelques temps, la fille d'Hopper pouvait garantir que ça n'allait pas durer. Elle ne croyait pas si bien dire. Soudain, un grand soleil se mit à illuminer la flore du monde virtuel.
- Tiens, je ne connaissais pas cette propriété de l'Eire.
- Je voudrais faire une ronde hors du secteur Nord, informa le gardien de l'Eire en question. Je peux ?
- Bien sûr, répondit doucement Aelita.
Tandis que le petit être repartait sauter d'arbre en arbre, l'ange se mit au milieu de la clairière où elle se trouvait actuellement pour méditer.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


- Ange gardien de l'Eire, il semble que nous ayons un problème.
Stones ré-ouvrit les yeux, tirée de sa quiétude par un Sidhok. Celui-ci pointait son énorme bras massue en direction du Sud. Une lueur orangée menaçante commençait à poindre, celle-ci était repérable malgré le grand soleil. Le secteur Sud-Ouest... Aelita se releva d'un bond.
- Ma priorité est de retrouver Puck. Qu'une unité de Sidhes aille voir ce qui se passe par le sol.
- Bien compris.
Les Sidhes étaient désormais programmés pour obéir à Aelita, outre leur docilité naturelle envers l'Aes et Puck. La jeune fille activa ses ailes, vertes désormais, et décolla dans la direction de la lueur.
- Ange gardien !
C'était Puck, sur une branche, qui venait de rompre son invisibilité juste après qu'il l'ait vue décoller. Stones fit demi-tour et stationna en l'air à coté de sa branche.
- Tu es blessé ? s'enquit-elle.
- Non... Mais nous sommes attaqués. Deux créatures crachant un feu venu de l'enfer sont en train de massacrer le secteur des Ramfroas. Et mon pouvoir n'avait aucun effet sur elles, j'ai été incapable de les brûler !
- Très bien, écoute. Reste invisible et caché chez les Sidhes. Tu es la seule créature qui ne peut plus être recréée, toutes les autres apparaissent sur l'Eire naturellement. Donc tu ne dois pas te faire avoir. Nous allons régler ça avec les Sidhes.
- J'ai failli dans ma tâche de gardien, se désola le petit être.
- Non, tu nous as alertés, c'est l'important. Allez, je fonce, à tout à l'heure.
- Négatif, nuança soudain Huguette à la régie. N'envoie pas les Sidhes au front, reste avec eux et Puck dans le cas où cette attaque serait une diversion. C'est Senja Noir. Aurora est allée réveiller Senja Blanc.
- Et Lucie ?
- Partie faire des courses... Cependant ne t'inquiète pas. Protège surtout Puck, si on le perd, il va être très difficile de le reprogrammer comme l'avait fait Joséphine.
- Oui je sais bien. Bon d'accord, je vous fait confiance dans ce cas.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Senja Noir fit signe à Adriane qu'elle pouvait sortir de sa cachette. Comme anticipé, Puck avait abandonné et s'était caché après avoir constaté qu'il ne pouvait pas brûler les deux Pokémons de type feu. Les irlandais avaient trop peur de perdre la dernière création originale de Joséphine. Les deux palamédiens rejoignirent Démolosse, et le tout nouveau Feunard chromatique de Senja Noir. Le chien et le renard de feu avaient consciencieusement massacrés tous les Ramfroas qui s’étaient dressés sur leur route, tandis qu'Ectoplasma, plus discret dans les hauteurs, avait éliminé les Féélions qui avaient fait mine de venir en renfort du secteur Sud-Est. Les troupes d'assaut venaient de dépasser la frontière entre les secteurs Sud-Ouest et centraux lorsqu'ils constatèrent qu'une personne était en train d'être virtualisée devant l'étang qui gardait la tour centrale au halo vert. Senja Blanc se réceptionna rapidement devant l'ennemi.
- J'imagine que la pétasse ne va pas tarder, moqua la ninja.
En tout cas, une fleur blanche venait d'apparaître à l'endroit où Senja Blanc avait été précédemment virtualisé. Les pétales de celle-ci s'ouvrirent, dévoilant une Aurora qui avait bien changé d'apparence. La fleur éclata, faisant descendre de nombreux morceaux couleur ivoire sur le sol, tandis que la jeune fille descendait elle-même lentement pour poser les pieds par terre.
Aurora Blume n'avait, donc, plus la même combinaison virtuelle. Sa robe, rose, était devenue blanche et était à manches longues. Le boléro avait disparu, à la place, un châle bleu translucide recouvrait les épaules de l'allemande. La barrette à la rose rouge avait disparue, et une simple fleur bleue l'avait remplacée dans ses cheveux aux reflets rouges désormais détachés. À noter cependant que ses mains étaient toujours recouvertes des mêmes gants. À peine Blume avait-t-elle finie de se réceptionner sur le sol qu'une ronce surgit de celui-ci devant le Feunard chromatique. La plante avait la particularité cette fois-ci d'avoir une mâchoire carnivore à son extrémité. Mais le Pokémon feu utilisa sa queue la plus à droite pour décapiter en quelque sorte la plante avant de cracher un jet de flamme pour réduire définitivement la tige épineuse à l'état de cendres.
- Tout ça pour ça ? commenta Adriane.
- Senja sérieusement, c'est un peu superficiel, railla son doppelgänger. Tu crois que cela va nous empêcher de te mettre une branlée ?
- Parce que tu penses que sous prétexte que tu as deux Pokémon feu, tu pourras vaincre la totalité des guerriers de l'Eire ? répondit l'ancien elfe virtuel.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Aelita avait regroupé les Sidhes dans la clairière principale de l'Aes. Puck, sous invisibilité, était dans un arbre creux non loin. Les créatures les plus évoluées de la forêt étaient désormais presque une trentaine. Une armée virtuelle non négligeable. Et puis, soudain, le désastre. Un déluge de flammes venant de l'Ouest. Rien de comparable aux capacités qu'avaient déployé les sbires palamédiens jusqu'à présent. Stones ne pensait plus qu'à une chose : Retrouver Puck et le mettre réellement à l'abri de ce cauchemar.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


- Pourquoi pas ? répondit Senja Noir en haussant les épaules. En attendant, un peu de distraction ne nous fera pas de mal.
Il frappa dans ses mains, faisant apparaître ses extensions d'acier. Senja Blanc avait déjà généré sa boule d'eau. La lune ball qui en résulta largua le Séléroc à l’œil bleu, tandis que l'irlandais masculin évitait une Ball'Ombre venant de derrière en effectuant un pas chassé. Aurora relançait une ronce des plus agressives, cette fois sur l'ennemi à la cape bleu nuit. Celui-ci profita de la gueule ouverte de la plante carnivore à l'extrémité pour glisser sa main griffue à l'intérieur. Le végétal se figea. Il ne se ferma jamais la bouche. Les griffes de métal arrachèrent ensuite d'un coup sec une bonne partie de la tige épineuse. Au même moment, Démolosse et Feunard crachèrent tous deux une étoile de feu qui diminua sous l'effet du Mur lumière que Séléroc avait installé. L'attaque double ne visait pas un adversaire mais un arbre, rapidement carbonisé à sa base. Celui-ci s'effondra en direction des irlandais qui reculèrent. Le tronc feuillu et massif s’abattit entre les deux camps, les empêchant momentanément de se faire face, mais Ectoplasma surgit soudain du feuillage de l'arbre qui venait de tomber, et ses yeux se mirent à briller de manière inhabituelle, immobilisant momentanément Aurora et Senja qui regardaient tous deux dans sa direction, surpris de le voir apparaître dans ce contexte. Le pokémon spectre reçut alors un Laser glace de la part de la lune et le contact fut rompu. Séléroc voulut lui en caler un second mais l'évolution de Spectrum était bien trop rapide pour se laisser avoir par une attaque pareille en étant pas concentré lui même sur autre chose. Il fut cependant surpris par le fait que le paquet de feuilles par lequel il avait surgi soit devenu une rangée de ronces qui le broya en quelques secondes. L'arbre couché au sol que venait d'utiliser Aurora pour vaincre son adversaire fut ensuite définitivement réduit en cendres numériques par les attaques provenant de l'autre coté, sans qu'il soit utile de préciser comment. Les Senja, les filles et les Pokémon se faisaient de nouveau face.
- Je crois que notre ami a terminé de son coté, avoua Senja Noir.
Aurora et Senja Blanc firent alors plus attention à ce qu'il se passait du coté du secteur Nord. Le sol tremblait légèrement, ce qui indiquait qu'une créature lourde était en train d'approcher dans leur direction. De taille comparable à celle d'un homme, ce bipède à tête de dragon avait le corps noir, de majestueuses ailes à l'intérieur rouge, le ventre couleur crème, et une longue queue à faire pâlir de jalousie celle du costume de Melody, queue qui en prime se terminait par une flamme. Le monstre poussa un puissant cri pour signaler son apparition. Dracaufeu shiney venait de rejoindre le secteur central.
- Hey, bâtard !
Un Sidhuse à l'air sérieusement mal en point sauta de son arbre pour atterrir devant le majestueux pokémon. Il envoya ses tentacules s'enrouler autour du long cou de son ennemi, mais posa ensuite un genou à terre et fut incapable de poursuivre son action.
- Dracaufeu... Utilise ton attaque Lance-Flammes puissance minimum... ordonna Adriane.
Prenant de l'aspiration, le dragon de feu cracha une petite boule de flammes sur le monstre, qui explosa en confettis verts.
- C'est tout ce qu'il restait après la Rafale feu alors ? s'interrogeait Senja Noir. C'était encore plus facile que prévu...
- Ah, c'est comme ça ? réagit Senja Blanc. Aurora, présente-lui notre nouvel ami.
La ninja vêtue de noir s'apprêtait déjà à ouvrir la bouche mais Senja Noir lui fit signe d'attendre. Une énorme fleur verte se manifesta soudainement de la cime des arbres, tandis que l'irlandais faisait apparaître un petit nuage de pluie qui arrosait déjà la plante au moment de son impact au sol. Le végétal se mit alors rapidement à bouger, et une nouvelle créature immergea du choc. Senja Noir put constater que le Dino Piranha que les irlandais avaient pompé de Super Mario Galaxy avait laissé sa place à une autre copie d'un jeu tout aussi récent : Flora Piranha, dans sa version de joueur de foot. L'imposante plante carnivore avait donc son casque et son armure rouge sur le corps. Mais bon, ayant attaqué l'Eire à coups de Pokémons, qui étaient-ils pour juger ? La plante bipède tourna la tête vers le Dracaufeu noir.
- Ils espèrent réellement le vaincre avec une plante ? questionna son dresseur.
- Ce n'est pas n'importe quelle plante... répondit Senja Noir tandis que Flora Piranha se mettait à cracher des jets de gadoue sur son adversaire tout en lui fonçant dessus.
L'islandais fut surpris de constater que son double lui avait sauté à la gorge, épée en main. Il para avec ses griffes et cracha un jet de vapeur d'eau corrosive sur Senja Blanc qui bondit en arrière pour l'éviter. Des nuages de pluie avaient masqué l'intense soleil qui brillait depuis l'arrivée des intrus sur l'Eire, et malgré les arbres, le liquide se déversait en de plus en plus grandes quantités sur le terrain. Feunard n'aimait pas ça, il se décala près du lac qui entourait la tour qui semblait accueillir un endroit protégé par la pluie. Le Pokémon se fit alors attraper par la queue d'un des Merrek du lac et disparut sous les flots.
- Saloperie ! fit Adriane qui ordonna à Démolosse de flamber Aurora.
Évitant un Laser glace venu des hauteurs, le chien noir cracha tout en s'approchant une étoile de feu sur l'allemande, mais l'attaque, entre la traversée du Mur lumière et l'effet de la pluie, s'éteignit avant même d'atteindre sa cible. Poursuivant cependant son effort, Démolosse bondit la gueule ouverte sur la fille en robe, mais il surestima sa taille, sautant trop haut et lui passant au-dessus.
- ...
Il retenta sa chance dans le sens inverse. Cette fois, Senja Blanc était là pour s'interposer mais il fut renversé par la violence de la charge et tomba... sur Aurora, qui fut bousculée dans un effet domino. Un dôme de ronces émergea alors du sol pour protéger les deux irlandais au sol, transperçant au passage Démolosse qui couina et disparut. Les islandais reportèrent leur attention sur l'affrontement entre Flora Piranha et le Dracaufeu noir. Ce dernier venait d'utiliser l'un de ses membres supérieur pour assener l'attaque Dracogriffe sur le casque de la plante, ce qui la secoua mais ne sembla pas la blesser. Reprenant contenance, celle-ci bondit soudain en plein milieu du ventre du Pokémon pour lui assener un majestueux coup de boule. Le choc fut violent pour les deux, car le végétal expulsa à moitié Dracaufeu, tout en rebondissant sur son énorme bedaine couleur crème. Les deux adversaires furent projetés à terre dans des directions opposées. Mais Flora n'eut pas besoin de se relever, une énorme fleur surgit soudain du sol, l'attrapant en son sein, et sa tige se mit à pousser à une vitesse prodigieuse, propulsant le haut du végétal et le joueur de foot à plusieurs mètres d'altitude. Dracaufeu voulut envoyer un Lance-Flamme sur la tige mais entre la pluie et le Mur lumière, cela ne servit à rien. En revanche, le Pokémon draconique s'approcha et trancha net la tige d'un coup d'Ailes d'acier. En hauteur, Flora Piranha, avant d'avoir pu faire quoique ce soit, se mit à chuter. Le dragon noir leva la tête, prêt à la réception. Ses griffes semblaient dures comme jamais. C'était peut-être sous-estimer la puissance de l'atterrissage tête casquée la première de Flora qui écrasa littéralement le starter feu de la première génération. Malgré ça, la brute semblait avoir réussi à infliger le coup fatal à la plante. Les deux ennemis d'un jour disparurent en même temps. Le dôme de ronces s'évanouit à son tour, révélant Senja Blanc et Aurora relevés.
- Cette fois, nous sommes entre nous, ricana l'islandais.
Senja Blanc releva la tête. La pluie commençait à diminuer d'intensité et Séléroc n'était plus là. Effectivement.
- J'ai bien analysé la conception de ton nouvel avatar virtuel, poursuivit l'elfe. Tu es redoutable lorsqu'il s'agit d'allier tes pouvoirs avec les autres. C'est d'ailleurs grâce à toi et ton eau que la gamine peut invoquer Flora Piranha. Très bien. Redoutable j'en conviens. Maintenant elle n'est plus là, et tu n'as même plus Séléroc pour une défense efficace. Mon avatar est beaucoup plus offensif que le tien et ce ne sont pas les talents d'Aurora qui m'inquiètent. Alors concrètement, cette histoire va vite se régler.
Tandis que la flamme dans la lampe flottante d'Adriane prenait la forme d'un doigt d'honneur, Senja Noir se réfugia dans sa carapace qui grossit suffisamment pour le recouvrir. Il se mit à tournoyer puis la toupie se dirigea le plus vite possible sur Senja Blanc, qui bondit sur le côté au dernier moment pour l'éviter. La carapace n'eut pas le temps de rectifier sa trajectoire et arriva sur l'eau du lac bordant la tour centrale, ce qui stoppa évidemment sa course. La protection aux écailles flottait, mais ne bougeait plus. Aurora fit immédiatement apparaître devant Adriane une ronce ornée d'une plante carnivore, mais la ninja avait déjà saisi le petit katana qu'elle portait dans son dos et qu'elle n'utilisait habituellement jamais pour couper la liane et séparer la tête menaçante. Puis les griffes de Senja Noir transpercèrent Senja Blanc qui s'évapora dans une volée de pixels verts.
- Oups, lâcha le Senja toujours en vie virtuelle.
Soudain, la flamme de la créature volante d'Adriane se mit à rayonner d'une vigueur encore jamais vue.
- Feu vert, déclara l'islandais.
C'est une véritable Surchauffe qui partit alors du Pokémon au nom inconnu et qui engloutit tout sur son passage dans un rayon de dix bon mètres. Adriane, Senja Noir et Aurora furent tous les trois dévirtualisés, et la végétation présente qui l'était encore vira du vert au noir.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier, Irlande

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL'allemande venait à peine d'être recrachée par le scanner que celui-ci renvoya sur Terre à sa suite Aelita. Senja Blanc était déjà là lui.
- Désolée, fit la fille aux cheveux redevenus roses sur Terre. On voulait aider.
Elle faisait allusion au fait que c'était elle qui avait amené Puck sur place en renfort, une fois les Pokémons feu mis hors d'état de nuire. L'elfe avait alors tenté d'utilisé son pouvoir pour brûler le ninja noir mais sa torche avait absorbé l'attaque. La suite était connue.
- Tu as réussie à protéger Puck ?
- Oui, j'ai pris l'attaque à sa place. Il est sain et sauf normalement.
L'homme de la maison se rendit dans la pièce d'à coté du grenier, qui contenait le poste de contrôle, et Huguette aux commandes. Une carte en forme de roue du Dagda s'affichait actuellement en gros. Le plan de l'Eire.
- Il est sain et sauf oui, confirma la blonde. Mais l'écosystème de l'Eire est ravagé. Plus de Féélions, plus de Ramfroa, plus de Merreks, et il ne reste rien de l'armée des Sidhes en préparation depuis plusieurs semaines, seuls deux Sidhanks sont sur pied.
- C'est toujours les mêmes qui survivent, maugréa tout d'abord Senja Blanc avant de réaliser. Merde, l'Aes aussi ?
- Apparemment oui... soupira Huguette.
- C'est embêtant... Je ne sais pas si Joséphine l'a programmé pour qu'il revienne naturellement... Même si la logique voudrait que oui...
- Je te tiendrai au courant...
- Senja Noir a profité du fait que la tour Sud-Ouest ne soit plus activée. Cela pourrait devenir un problème... Je vais méditer la question.
Il se tourna vers Aelita.
- Puisque tu ne peux pas te faire revirtualiser tout de suite, tu es évidemment libre de rester ici et de faire ce qu'il te plaît. On a un écran plat...

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Senja Blanc venait à peine de raccompagner une Aurora épuisée par les événements dans sa chambre pour qu'elle se repose qu'il reçut un coup de fil d'Huguette.
- Hey, tu as la flemme de me chercher ?
- C'est suffisamment important pour que je te le dise tout de suite, cela m'était sorti de la tête avec les événements. La réplique d'Alba m'avait envoyé un message très intéressant pendant l'affrontement avec le Palamède. Je pense que tu devrais venir le lire.
- J'arrive.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngL’Échiquier, Monde des Demi-dieux belliqueux, grotte Métamo, dans l'après-midi

« Tu comprendras vite... »
Senja Noir ne savait pas quoi penser. Le succès total de l'attaque de l'Eire aurait dû le satisfaire. Au lieu de ça, sitôt revenu sur l’Échiquier, il s'était isolé dans sa grotte, à regarder la pluie. Il aurait bien continué à vrai dire. Mais Senja Blanc l'avait retrouvé. Il allait falloir penser à renforcer la sécurité.
- C'est pour nous rejoindre ? Sinon dégage, je suis pas d'humeur.
- Moi non plus. J'ai de mauvaises nouvelles.
- De mauvaises nouvelles pour toi, c'est des bonnes pour moi non ?
- Non, pas exactement. Tu as trouvé l'identité du Phénix Doré ?
L'islandais secoua la tête.
- Impossible pour le Palamède de forcer les serveurs de la C.I.A avec les derniers événements, on avait plus assez d'énergie, reconnut l'elfe virtuel. Et son intervention en France ne m'a pas donné plus d'indices.
- Moi je l'ai trouvée.
Senja Blanc avait désormais toute l'attention de son doppelgänger.
- … Comment ?
- La réplique d'Alba a retrouvé une archive très intéressante dans la chambre de son originale. Une lettre de son père.
- Sans déconner ?
- Je ne plaisante pas. Ce japonais avait beaucoup d'honneur. Malgré tout ce qu'il a fait, il a réussi je ne sais comment à faire parvenir cet écrit à sa fille pour lui expliquer pourquoi est-ce qu'il ne pouvait pas s'occuper d'elle. Outre ce que l'on savait déjà sur Carthage, il lui donne son véritable nom. Il s’appelait Youbakou Senja.
Une bourrasque plus violente que les autres souffla, permettant pendant une seconde à la pluie de tomber plus à l'intérieur de la cavité, juste devant les Senjas. L'un et l'autre avaient compris ce que cela signifiait.
- C'est pas vrai ?
Mais il avait déjà ordonné mentalement au Palamède confirmation de l'identité du Phénix Doré. Ayant désormais son réel patronyme, le programme ne mit que quelques secondes à confirmer l'information.
- Merde ! ragea l'humain à la cape.
- Je vois que tu as compris comme moi ce que cela signifiait. Si Alba ne nous aimait pas, ce n'était nullement de notre faute... Tu t'en souviens, Clémence nous avait avoué une fois que dans un rare moment de confidence, Alba lui avait dit qu'elle en voulait beaucoup à son père de l'avoir abandonnée. De manière hasardeuse, il portait simplement le même nom que nous. Alors, à cause de ça et de cette foutue lettre, notre présence lui rappelait à chaque fois l'être qu'elle détestait le plus au monde.
Senja Noir était aussi dévasté que l'avait été son homologue il y a quelques heures en apprenant la nouvelle. Voilà qui expliquait tout. La froideur spécifique d'Alba à son égard par rapport aux autres membres du groupe, ses regards mauvais, son quasi-mutisme à partir de la rentrée de l'année dernière... Et tout ça à cause d'une coïncidence. D'une coïncidence putain !
- Je suppose que tu comprends ton erreur maintenant, appuya Senja Blanc.
Il faisait référence à la raison d'être même de Senja Noir. L'annonce que Clémence sortait avec Guillaume n'avait été que l’élément déclencheur. C'était surtout à cause de l'attitude d'Alba que Senja à l'époque s'était senti encore et toujours marginalisé alors qu'il avait enfin un groupe d'amis à lui. Senja Noir en avait conclu des choses assez tranchées sur l'humanité, et sa philosophie s'était traduite par le projet du Palamède. Aujourd'hui, Senja Blanc venait lui annoncer avec une moue désolée qu'il n'aurait jamais dû exister parce que le raisonnement avait été biaisé par un hasard à la con. Une vérité insupportable pour Senja Noir.
- Parce que tu te figures que cela change quelque chose pour moi ? Cette pute a été d'autant plus injuste avec nous. Je m'en serais occupé moi-même si elle n'était pas déjà morte.
- ...
- Hey, what did you expect ?
- De toute façon tu ne gagneras pas. Tu l'as dit toi-même, je connais l’Échiquier. Ce n'est qu'une question de jours avant que toute cette histoire ne soit finie.
- Ne me sous-estime pas.
- C'est quoi ton bilan depuis deux mois ? Concrètement, tu n'as fait qu'envoyer quelques drones dans la mer, aucune de tes missions n'a été couronnée de succès.
Senja Blanc reçu alors un coup de pied de son doppelgänger et fut expulsé hors de la grotte, sous la pluie. L'occasion pour lui de remarquer qu'une femme noire en robe rayée était appuyée à l'extérieur contre la paroi de la grotte.
- Tu sais à qui tu t'adresses !? hurla Senja Noir. Je suis... le Chancelier de l’Échiquier ! Et tu vas regretter de t'être senti en droit de me provoquer.
Il se tourna vers Deva.
- On lance le projet Grande arche.
Signe de tête de la Reine qui disparut juste après.
- C'est quoi ça ? s'enquit Senja Blanc en se relevant.
- Tiens je croyais que mon bilan parlait pour moi ? La prochaine attaque n'aura rien à voir avec « quelques drones dans la mer ». Un canon orbital parfaitement fonctionnel est prêt à l'emploi sur l'ISS.
- Un canon orbital ? Tu te crois dans Star Wars !?
- Le rayon de la mort est étudié depuis un siècle. Un serbe dont le nom m'échappe a beaucoup travaillé cette question et avait vendu ses travaux à l'U.R.S.S. L'idée d'en faire l'armement ultime en l'utilisant depuis l'espace a été concomitante à la « course aux étoiles ». Les soviétiques ont énormément investi sur ce sujet qui apparaissait comme le moyen le plus sûr de gagner la guerre froide, et d'ailleurs, les sommes colossales investies en vain là-dedans y sont pour beaucoup dans les problèmes économiques qui précipitèrent la chute de l'U.R.S.S. Ils auraient peut-être fini par obtenir la technologie nécessaire mais aucune source d'énergie au monde ne permettait de rendre cet armement plus efficace que le nucléaire. Les soviétiques ont perdu en cherchant à gagner. Bien sûr, Poutine a tout conservé. Les russes ont la théorie. Les américains ont aujourd'hui la technologie. Le Palamède fournira l'énergie. En palamédifiant les bonnes personnes au bon moment, rien n'empêchait plus la construction opérationnelle du canon sur la partie russe de la station spatiale internationale. Et ne compte pas sur les U.S.A pour venir nous faire chier, ces abrutis ont conçu un plan secret mais détaillé qui indique la riposte à mettre sur pied en urgence en cas d'invasion extra-terrestre hostile, on a réussi à se le procurer, de ce fait, nous savons comment rendre « indisponibles » les bonnes personnes au bon moment...
Senja Blanc déglutit. Il avait l'air très sérieux. Un bruit sourd retentit au loin. La tour du territoire venait de s'activer. Profitant dans cette diversion sonore, Senja Noir avait désormais sorti ses griffes et s'était jeté sur son double, mais celui-ci s'évapora juste avant le contact.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Dans le secteur principal, Senja Blanc venait de rejoindre son Skid. Il fut téléporté à l'intérieur par Huguette aux commandes.
- On a un gros problème, informa le garçon.
Celui-ci coupait habituellement la communication lors des entretiens avec son double. Ainsi la régie ne pouvait pas être au courant de la menace que venait de lâcher Senja Noir.
- Qu'est-ce qui se passe ? On dirait que presque toutes les tours de l’Échiquier sont activées...
- C'est sans doute le cas. J'aimerais que tu vérifies quelque chose.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngÉtablissement scolaire Kadic, France

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes secondes G quittaient le bâtiment des sciences. À l'instar de la plupart de leur camarades de classe, Odd et Ulrich affichaient une mine sombre à la sortie du cours. Contrairement, comme d'habitude, à Hervé. Ce dernier prit la parole.
- Bon, que cette séance de torture ne vous fasse pas oublier la mission de ce soir. Je file dans ma chambre pour essayer d'arranger l’infiltration de la réplique d'Aelita qui a dû arriver à destination. Surveillez vos portables.
- Je viens avec toi, déclara Stern tandis que son camarade de chambre discutait avec Romain.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


- Wow wow wow, c'est quoi tout ça ? s'exclama le cerveau du groupe après avoir ouvert son ordinateur portable et s'être assis sur son lit.
- Des problèmes ? questionna Ulrich en s'approchant de l'écran.
L'écran en question était suffisamment clair : Toutes les tours du Palamède étaient activées à l'exception de celle de Nakara. Celle de Deva, celle restante d'Asura, celle de Préta, ainsi que visiblement une chez Jantu et une chez Purusa.
- C'est sûrement pas pour la frime, décrypta le samouraï.
- On arrivera difficilement à désactiver tout ça rapidement. Le mieux est encore de maintenir le plan tout en l'avançant pour détruire Deva.
- Tu penses ?
- Honnêtement, ouais, ça ne te semble pas une bonne idée ?
- Si, tu as raison, je suis d'accord avec toi.
Les deux adolescents sortirent leur portable. Il fallait battre le rappel des troupes.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Zoé avait fini une heure plus tôt mais avait attendu que Colin Maillard sorte de son cours de biologie. Cela avait mis un petit moment mais ils avaient trouvé un coin tranquille dans le parc où s'installer. Nabau Tié avait été vertement prié de rester à l'écart de cette scène.
- Zwée. J'ai quelque chose à te dire.
Bonnet déglutit. Le garçon avait l'air très sérieux. Mais cette scène fut interrompue par un coup de fil. Vu que c'était Ulrich, Zoé répondit immédiatement. Elle avait bien fait : Il y avait urgence.
- Euh... Colin... Désolée, je dois filer, on se revoit au plus vite, bisou.
Elle se mit à courir en direction du gymnase. Peu après, Nabau Tié surgit de derrière l'arbre le plus proche de son ami.
- Elle s'est vraiment enfuie quand tu lui as dit que tu étais un gauchiste ?
- Non.. Je n'ai même pas eu le temps de lui dire, soupira le petit frère d'Emmanuel. Et pourtant je me sentais prêt, c'était le moment...
- T'inquiète pas va. Elle est aussi euh... ouverte d'esprit que toi, elle ne te jugera pas mal, pas elle...

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Yumi était rentrée chez elle et discutait avec Hiroki qui s'était déjà rué sur la console de jeu. Depuis que son frère avait failli y passer, elle essayait de passer plus de temps avec lui quand elle en avait l'occasion.
- Tu peux m'expliquer comment c'est possible que tu sois encore et toujours en train de jouer au même jeu ?
- Parce qu'une fois que tu as fini Tales of Symphonia tu peux recommencer l'aventure avec divers bonus qui te permettent d'atteindre dans la seconde partie des objectifs impossibles la première fois.
- Ahin... répondit simplement la japonaise, sceptique sur l'utilité de ce dispositif. Fais gaffe, tu vas finir par devenir asocial à passer tout ton temps sur ce jeu.
- Mais non, Johnny est rentré chez ses parents et Zoé fleurte avec Colin, il n'y a aucun problème, répondit immédiatement son frère tout en explosant une guêpe tueuse.
- Ah, bon ça va alors, sourit la japonaise tout en saisissant son téléphone.
Stern lui somma alors de rappliquer à l'Usine au plus vite.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Odd se trouvait actuellement dans la salle des fêtes avec Romain, le premier sur la scène, le second sur une chaise en face. Ils avaient commencé à discuter du prochain court-métrage qu'ils pourraient tourner. Puis la conversation avait... légèrement dérivé, comme chaque fois (Ce qui expliquait qu'ils n'aient sorti que deux projets en autant d'années...).
- Le prochain Mario Kart qui va sortir a l'air énorme ! s'exclama Le Goff. J'ai hâte de te... rouler dessus à ce jeu, hihihi.
- Ouais bien sûr, mais encore faut-il avoir une Wii, répondit du tac au tac le blondinet à la mèche violette.
- Elle est vraiment pas donnée... On pourrait vendre nos courts métrages ?
- Trouve autre chose.
- Je peux t'employer comme prostituée. Les filles m'ont raconté que...
- Ok ok je préférais la première idée, coupa Odd en attrapant son portable. Ouais Hervé ? Ahin... Oh ouais bien sûr j'arrive de suite.
- T'es pas sérieux là ? râla Romain. On a rien foutu !
- C'est comme ça qu'on est les meilleurs, répondit l'adolescent mauve avant de s’éclipser.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Melody était en train de traîner dans la cour avec sa bestah Rosalie depuis la fin officielle de la semaine scolaire. L'anglaise était aux petits soins avec sa meilleure amie depuis qu'elle avait intégrée le groupe des Lyoko-guerriers et pour cause : Elle craignait que comme elle avait beaucoup moins de temps pour elle, Barbier ne finisse par être vexée. Alors dès qu'elle en avait l'occasion, elle entretenait sa relation. Le contexte de pré-week-end était le moment rêvé, sans compter que la mission n'était pas prévue pour tout de suite. Malheureusement, lorsque son portable se mit à vibrer, elle sentit que ce n'était pas pour de bonnes nouvelles.
- Sorry Rosalie, lança l'adolescente à chevelure de feu. Je dois y aller...
- Oh. D'accord je comprends. Je vais voir si je peux pas traîner avec Romain.
- Romain... ? De seconde G ?
- Ouais il est cool.
- Ok. Tu me raconteras de quelle façon tu l'as embrassé, sourit Rousseau.
- Dégage !

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Christophe n'avait pas vraiment vu venir le grand pont de Gladys. La cinquième jouant normalement en défense, il n'imaginait pas qu'elle puisse passer si vite à l'offensive. Tandis qu'il se disait ça, la blonde avait déjà tiré aux buts. Mais Théo, aux cages, dévia la balle en corner du poing. Il avait de bons réflexes.
- Ouch, fit Gauthier en secouant sa main endolorie. Hé Gladys tu sais que c'est pas un vrai match ?
- Désolée, fit Fontaine.
L'ivoirien s'apprêtait à faire remarquer que si la petite fille s'excusait si vite auprès d'un garçon, c'est que ce dernier avait une sérieuse carte à jouer, mais les cris d'Odd interrompirent ses projets de vanne. Celui-ci leur faisait signe de se pointer. M'Bala avait déjà compris qu'ils ne retourneraient pas sur le terrain.
- Désolé Théo, on doit y aller, annonça le lycéen.
- Oh, déjà ? Où ça ?
- Disputer un vrai match, lui répondit simplement Gladys.


À suivre : Des racines et des ailes


Dernière édition par Icer le Ven 15 Déc 2017 20:12; édité 7 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 18 sur 20
Aller à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 17, 18, 19, 20  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.3857s (PHP: 92% - SQL: 8%) - Requêtes SQL effectuées : 21