CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] IFSCL : Retour vers le passé orange
[IFSCL] IFSCL 3.3.0: trailer + voix offi...
[Créations] Code Lyoko : Un live ce samedi !
[Code Lyoko] Nouveau dossier : Serial ...
[Site] Les trouvailles du Père Dudu 201...
[Créations] Notre Communauté fait le plein d...
[Créations] Code lyoko Relight : Dans les co...
[LyokoRéseau] Emergence du MMORPG : Lyoko Online
[IFSCL] IFSCL 3.3.0 - Teaser Trailer !
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
 
 Derniers topics  
IFSCL - Sondage Changement de nom
[Jeu PC] LyokoBattles - Version 2.0.5
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Fanfic] Code Alpha 1.0 - 25 ans plus...
Votre date d'anniversaire
[Fanfic] Bouffon du Roi
Retrouvons nous sur Nintendo Switch !
[Fanfic] Le futur nous appartient
[Jeu Mobile] Lyoko Wanderers
[Jeu PC] Travail d'équipe - Sondage
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[One-Shot] Don't wanna break your heart

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 1







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Peppy MessagePosté le: Lun 01 Avr 2013 21:06   Sujet du message: [One-Shot] Don't wanna break your heart Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 01 Fév 2013
Messages: 240
Localisation: Dans une chouette communauté !
One-shot réalisé avec comme inspiration la chanson de Demi Lovato
« Give your heart a break ».


J’ai décidé de ne prendre qu'une fois le refrain, puisqu’il y aurait eu trop de répétitions sinon. Pour Demi, l’histoire de cette chanson est une dispute avec son petit ami. Moi j’ai préféré la retranscrire dans une déclaration d’amour. Chacun son avis, mais partagez le avec moi Very Happy

Bonne lecture ! Ah et voilà le lien youtube : http://www.youtube.com/watch?v=1zfzka5VwRc
_____________________________________________________________

La routine. Se lever, travailler, rentrer, manger, dormir. Des verbes d’actions plus ennuyants les uns que les autres. Eh oui, on peut me croire ou non, j’en ai plus qu’assez de celle là, pas assez originale. Pour ma part, ma routine est celle d’une lycéenne parmi tant d’autres. Le travail, les amis,les disputes, les bonnes – ou mauvaises – notes,les garcons.
Bin oui, parlons de lui, tiens.

Ce garçon à qui je pense sans arrêt. Seul avantage à la routine : je le vois tous les jours, je lui parle, je peux le toucher, bien très rarement, de peur d’être démasquée. Mis à part cela, une des choses importantes de que je fais avec lui est de combattre, moment d’intimité puisque dans le secret d’un monde en danger.

Toutes ces réflexions m’emmènent au lycée Kadic. Je me dis que cette rentrée sera comme les autres, pleine de joies, de retrouvailles et de regards tendres à mon ami, mon meilleur ami.
Mais le voyant arriver vers moi, d’une mine grave, je devine que ma chance allait tourner. Sans un regard, il me prend la main, m’entraîne vers le parc. J’ai très peur, je sens sa froideur et pourtant je jurerai qu’il bout intérieurement. Il s’arrête puis se retourne face à moi et ses yeux plongent dans les miens.

Il croise ses bras, puis ferme les yeux un instant et les rouvre en reprend sa position initiale, c'est-à-dire, les doigts se tortillant tout en tremblant légèrement. Je le regarde d’un air interrogateur, je ne sais pas ce qui m’attends, on ne s’est toujours pas adresser un mot. Mais nous nous regardons. Et pendant ce long silence, je l’observe.
Ces beaux yeux marron que j’aime tant n’ont pas changé de couleur avec le soleil , pour ma plus grande joie. Sa peau est plus bronzée, cela le rend encore plus craquant, d’ailleurs son buste recouvert d’un tee-shirt vert, montre des bras d’une musculature parfaitement dessinée et je dirai même qu’il a du faire énormément de sport car je remarque quelques marques rouges et des bleus mais je n’ose même pas demander d’où elles viennent de peur de me faire envoyer promener. Il est toujours aussi beau, voilà ma triste conclusion.


Tous deux dans nos pensées, nous marquons une pause pour revenir à la réalité. Nous rougissons faiblement de cette courte absence, et se décidant à parler, il me reprend la main et cette fois la pose sur son cœur. Ce geste tellement intime de sa part, je devine que la conversation présente va être, celle attendue depuis que je l’ai vu pour la première fois. Mon cœur s’emballe avant même qu’il ait commencé à parler. Je penche la tête sur le côté, juste comme il faut pour le faire rougir de honte.

Au contraire, j’ai envie de lui dire de ne pas avoir peur, que c’est un moment qu’il faut passer pour que nous soyons ensemble. Je dis ca moi, vous devriez me voir. Complètement paniquée, tremblante, ma respiration s’accélère à vu d’œil et du coup je le tire vers moi pour qu’il me suive sur le banc qui était à côte de nous. Il esquisse un sourire et devine que je suis aussi mal que lui.

Sur ce banc, je me sens encore plus mal. Combien de fois sommes nous venus autour de lui, et le plus souvent pour nous disputer ? C’était sans compter, ces moments là que je voulais oublier mais ce banc, c’est un peu ma routine. Peur qu’elle change. Ou alors, je devrais me dire que c’est justement sur ce banc que nous allons mettre fin à ces disputes, et commencer une jolie histoire. Bah, qu’est ce que je raconte ? Comme si nous allions oublier.

Plusieurs minutes se sont écoulées, Ulrich ouvre la bouche puis la referme. Je crois qu’il aimerait, tout comme moi, que ce moment où nous sommes assis sur ce banc ne s’arrête jamais. Sans disputes, remises en question, confidences. Mais il sait qu’il faut y mettre un terme, puisqu’il ouvre la bouche et cette fois en sort ce mot. Celui que j’aime qu’il prononce, qui me fait frémir, rien qu’à penser qu’il me parle à moi, que seule moi lui importe pour le moment :

« Yumi… »

Je lui souris, lui aussi me sourit, puis reprenant son air sérieux, celui du mec sur de lui, confiant, et mature, me dit ouvertement :

« Yumi, tu dois me laisser parler, sans m’interrompre. Tu sais autant que moi, que ce n’est pas facile. Cependant, avant d’aller plus loin je dois te dire que tu m’as terriblement manqué pendant les vacances, et que je te prie de m’excuser de t’avoir pris à part comme ca, mais tu sais nous avons eu tellement de moments gâchés, je ne pouvais pas en laissant un de plus passer. »

Comme simple réponse, je lui souris et presse ma main qu’il tient sur son cœur un peu plus, pour qu’il comprenne mon accord. Il baisse le regard et le porte à nos mains liées, et de son autre main tremblante, il vient caresser maladroitement, certes, mais surement, mon autre main à moi. Jamais je n’aurais pu croire qu’il vaincrait comme ca sa timidité. Il m’impressionne, c’est simple, je le découvre encore aujourd’hui. Un moment magique comme ca, heureusement qu’il est beau ce moment, préparé depuis plusieurs années. Il inspire puis expire doucement, et me regarde dans les yeux :

The day I, first met you… you told me you never fall in love.


"Tu sais, le premier où je t’ai rencontré, tu m’avais fait comprendre que tu ne tomberais jamais amoureuse. »

But now that, I get you, I know fear is what it really was.


« Mais maintenant que je t’ai, là devant moi, je comprends que la peur en était la raison. »

Now here we are, so close, yet so far.


« Là, nous voilà, si proches mais si loin. »

Haven’t I passed the test?


« N’ai pas réussi ce test ? » dit-il en secouant la tête, pour s’interroger lui-même.

When will you realize, baby I’m not like the rest.
«

Mais quand réaliseras-tu, Yumi que je ne suis pas comme les autres ? »


C’est tellement beau, ces mots qu’il me prononce. Jamais je ne l’ai vu si mature et si ouvert. Toutes ses émotions ressortent enfin, oui mon amour, j’ai envie de lui dire, tu as réussi ce test. Tu as vaincu ta peur. Ah oui, de toute façon faut que je me taise. Malheureusement, il a raison. J’ai peur c’est vrai. Peur de ne pas être à la hauteur, peur qu’il me fasse du mal, bien que mutuellement, nous nous en faisons depuis des années. Peur qu’il m’abandonne surement. Ulrich, nous sommes tellement loin oui, impossible de nous déclarer…jusqu’à maintenant.
Mais après autant de disputes et de d’occasions ratées, n’est-ce pas le destin qui nous sépare ? Le regardant d’un air triste, il sent qu’il me perd, qu’il ne me convainc pas et continu en insistant sa poigne dans la mienne :

[refrain] :
Don’t wanna break your heart, wanna give your heart a break,


« Je ne veux pas briser ton cœur, je veux seulement donner une pause à ton cœur, je sais que tu as souffert Yumi. »

I know you’ re scared it’s wrong, like you might make a mistake


« Je sais que tu as peur que cela soit faux, comme si tu pensais faire une erreur »

There’s just one life to live, and there’s no time to wait, to waste.


« Il n’y a qu’une vie à vivre, et pas de temps à attendre, ou à perdre. »

So,let me give your heart a break


« Donc je t’en prie, laisse moi donner une pause à ton cœur qui souffre. »

[fin du refrain]: One Sunday, you went home
,

« Un dimanche, je me souviens, tu es rentrée chez toi… »

Alone


« …seule, »

There were tears in your eyes.


« Il y avait des larmes dans tes yeux. »

I called your cellphone,my love,


« Je t’avais appelée, tu sais ! »

but you did’nt reply


« Mais…Tu n’avais pas répondu. »

The world is ours ,if you want it


« Le monde est à nous, si tu le veux toujours, »

We can take it, if you just take my hand


« Nous pouvons le prendre, si tu prends juste ma main. »

There’s no turning right now, baby try to understand


« Je ne compte pas retourner en arrière, je t’en prie essaie de comprendre. »

When your lips are on my lips ,and our hearts beat as one


« Parfois j’ai l’impression que nos cœurs peuvent battre à l’unisson »

But you slip out of my finger tips


« Mais nous nous glissons entre les doigts, »

Every time you run


« A chaque fois que nous fuyions. »

Cause you’ve been hurt before ,I can see it in your eyes


« Je sais que tu as été blessée avant, je peux le voir dans tes yeux, »

You try to smile it away, something you can’t disguise


« Tu essais sans arrêt de sourire, quelque chose que tu ne peux pas déguiser »

Don’t wanna break your heart


« Je ne veux pas briser ton cœur »

Maybe I can ease the ache, the ache


« Je suis sur que je peux soulager ta douleur, »

So, let me give your heart a break.


« Donc je t’en prie, laisse moi donner une pause à ton cœur. »


Sur ce, il se racla la gorge, baissa le regard, rouge écarlate. Je lui pris le visage entre mains et le remercia d’avoir insisté, et d’avoir fait disparaître mes peurs. Tout en rougissant, je lui dépose un doux baiser sur la joue, pour qu’il relève la tête. Il sourit et nos mains s’entremêlèrent.

« Tu sais, Ulrich, je…je te remercie d’être là. Je sais que tu ne veux pas me briser, je sais que tu seras toujours là. »

« Yumi, je..je t’aime. »

« Moi aussi Ulrich, depuis le premier jour de notre rencontre où je t’ai fait comprendre que jamais je ne tomberai amoureuse. »


_____________________________________________________________

En espérant que vous avez appréciez ! Bisous,Peppy.

EDIT: Volontairement,je n'ai pas écris exactement la même trad,j'ai préféré la tourner pour donner un sens crédible au récit. Ne vous inquiétez pas,si je ne savais pas traduire un peu d'anglais,je n'aurais pas utilisé cette langue. Aha

_________________

« Les mots boivent notre pensée avant que nous ayons eu le temps de la reconnaître. » Sartre.

http://imageshack.us/a/img18/3926/ddqo.png


Dernière édition par Peppy le Jeu 02 Mai 2013 17:14; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
kender MessagePosté le: Ven 05 Avr 2013 22:53   Sujet du message: Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 18 Fév 2013
Messages: 710
Localisation: Paris
Bonsoir Peppy ! Mr. Green
Je ne vais tout de même pas laisser une fic bien écrite sans commentaires. Alors, j'arrive.
Tu sais peut-être déjà comment je critique ? Pas d'hypocrisie, alors n'attends pas que je sois gentil avec toi. Twisted Evil


Tout d'abord, sur l'écriture. Pas vu de faute de langue. Premier test passé avec mention. Un point important à mes yeux. Wink
Ensuite, sur l'écriture en elle-même. C'est globalement bien écrit. Tu arrives à bien exprimer les sentiments de Yumi. Donc pas de problème sur ce point.

Passons maintenant à l'histoire. Tu es une vraie romantique, n'est-ce pas ? Wink
Je dirais que c'est une scène d'amour banal. Beau et romantique certe, mais elle ressemble à n'importe quelle scène d'amour d'un film ou d'une autre fic. Donc pas de point sur l'originalité dessus. Un Ulrich qui fait son timide mais qui ose enfin avouer son amour à Yumi, c'est classique.

Venons à la chanson revisitée. Tout d'abord, je te conseille de mettre le lien de la musique au début de l'histoire. Parce que pour les grands incultes de la musique comme moi, on ne voit pas du tout la musique dans notre tête. Du coup, je me suis ennuyé en lisant cette partie. Après avoir fini ton one-shot, je me suis dit "OK, je l'ai lu une fois, je ne reviendrais plus". Finalement, je suis comme même revenu. Afin de mieux m'intégrer dans ta fic, j'ai écouté sur YouTube ta chanson. Et c'est déjà beaucoup mieux. Smile

Après, sur le choix de cette chanson. Pas sûr qu'elle convienne. Tout d'abord, sur la première rencontre où elle a dit qu'elle ne tombera jamais amoureuse. Yumi n'a jamais dit un truc pareil dans la genèse. Vu que la première rencontre a été lors'd'un combat de pencat-silat. Et vu que tu conclus pas ça, je me suis dit "Aïe ! Elle a privilégié la chanson à l'histoire de Code Lyoko". Et sur le fait qu'elle a été blessé avant, je ne vois pas trop de quoi tu peux faire allusion. Ils ont eu leurs petites disputes, mais jamais rien de grave qui aurait pu les blesser autant.


Conclusion : C'était sympa. C'est pas une fic qui restera gravée dans nos mémoires, mais on a eu droit à un petit moment d'émotion. Very Happy

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/716747kender.png
Merci à la talentueuse Lénaelle pour ce pack criminel

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Peppy MessagePosté le: Sam 06 Avr 2013 15:24   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 01 Fév 2013
Messages: 240
Localisation: Dans une chouette communauté !
Merci à toi d'avoir répondu,je me sentais un peu seule je l'avoue Smile

Pour te répondre,je sais que certaines répliques sont complètement "a côté",mais je pense que c'était juste pour m'amuser tu vois ahah

Oui je sais comment tu critiques,mais ça va,tu n'as pas été trop méchant avec moi Smile tête en l'air que je suis,j'avais pensé a mettre le lien et bien entendu j'ai oublié. Merci d'avoir été regarder par toi même !

En ce qui concerne la chanson,je la trouvait appropriée au départ et plus j'avançais plus je trouvais que non,mais on va dire que c'était un défi personnel,car j'adore commencer et déteste finir donc j'ai testé pleins de rédaction de fics qui n'ont jamais abouti faute de temps et de volonté.

En tout cas,j'ai fait exprès de ne pas respecter la genèse,c'est clair que Yumi n'aurait pas pu sortir un truc pareil,mais c'était ma manière de voir les choses. Donc ouai pas d'originalité j'avoue et tu as totalement raison,mais romantique que je suis ( Aie ! Tu as découvert) j'avais juste envie de retranscrire ma vison de leur "rassemblement". Oui très culcul,mais au moins je me suis amusée.
Encore une fois merci de ta critique j'en tiens compte pour les peut être prochaines fois Wink et merci de dire que j'écris bien,c'est clair que j'ai besoin de points positifs histoire de passer mon bac de philo en paix !
Peut être a ce soir sur le tchat,Peppy.

EDIT: Tu dis qu'ils n'ont pas vraiment été blesses tous les deux mais je pense le contraire,ils gardent tout pour eux donc on ne sait rien de ce qu'il ressentent. Mais je suis persuadée qu'ils ont souffert quelque part. Rien que le "copain et puis c'est tout".

_________________

« Les mots boivent notre pensée avant que nous ayons eu le temps de la reconnaître. » Sartre.

http://imageshack.us/a/img18/3926/ddqo.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0945s (PHP: 51% - SQL: 49%) - Requêtes SQL effectuées : 20