CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Code Lyoko] Un Youtubeur vous offre u...
[Code Lyoko] La Renaissance de l'île S...
[IFSCL] IFSCL : 7 ans déjà !
[IFSCL] IFSCL 3.3.0: trailer + voix offi...
[Créations] Code Lyoko : Un live ce samedi !
[Code Lyoko] Nouveau dossier : Serial ...
[Site] Les trouvailles du Père Dudu 201...
[Créations] Notre Communauté fait le plein d...
[Créations] Code lyoko Relight : Dans les co...
[LyokoRéseau] Emergence du MMORPG : Lyoko Online
 
 Derniers topics  
[HS] Spoters - Lance-toi et crée ton ...
[Jeu Multi] Lyoko Conquerors: The Onl...
[Fanfic] Faux Espoirs - CHAPITRE 11 !!
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
Questionnaire
[Fanfic] Projet Renaissance
Les couples de Code Lyoko
[Jeu Code Lyoko] IFSCL - 3.4.0
[Fanfic] Numéro 3 ~ Ruth
[Fanfic] Une vie plus légère
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] "Je suis l'Alpha et l'Omega" [Terminée]

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 3 sur 3

Aller à la page Précédente  1, 2, 3





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Nyx MessagePosté le: Lun 28 Oct 2013 11:18   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 11 Aoû 2013
Messages: 305
Localisation: Lisieux, France
Oh. Mon. Dieu.

Mais qu'est-ce que je suis censé dire après un final aussi atroce ? T_T
J'ai vraiment songé à différentes hypothèses plus sombres les unes que les autres, mais alors Jérémie virtuel ? Et Odd qui est obligé de se souvenir de tout ça...

Le récit est encore une fois excellent. Je te jure que mon sang s'est glacé dans la cinquième partie du récit, quand j'ai réalisé que Jérémie était Omega.
Et contrairement à ce que tu dis, ce final est aussi bien que le quatrième chapitre; on n'en apprend pas autant, mais l'ampleur de l'information compense largement Mr. Green

Et on a finalement la confirmation que Franz Hopper est un gros malade psychopathe etc etc etc. Rien du gentil scientifique paternel et joueur de piano de Code Lyoko.

Maintenant que tu as plus de temps pour répondre aux questions (héhé Twisted Evil), j'aimerais juste savoir comment t'es venue l'idée de faire une fiction sur le passé de Franz ? Et comment as-tu eu autant d'idées ? x)
Si j'en ai d'autres je les poserais évidemment, histoire de tout savoir dans les moindres détails Embarassed

_________________
Tout ce qui plaît a une raison de plaire, et mépriser les attroupements de ceux qui s'égarent n'est pas le moyen de les ramener là où ils devraient être.
Charles Baudelaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Shinataan13 MessagePosté le: Lun 28 Oct 2013 19:53   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 12 Avr 2013
Messages: 63
J'en étais sûr ! Même si je dois l'avouer que des fois je doutes de ma logique XD

Par contre, je trouve très intéressant la manière où Franz Hopper donne Jérémie à adopter. J'avais oublié son vœu faire un enfant qui suivra son travail. Ce qui explique la raison pour laquelle Jérémie est toujours admiratif face au travail de Franz Hopper.

Dommage que Jérémie décide de tout oublier pour ma part, j'aurais pas accepté. J'aime avoir tous les renseignements et ne pas savoir ce qui passe à quelqu'un m'aurait rendu fou Twisted Evil , mais c'est une excellente fin.


Finalement, je voudrais parler d'Odd. Sincèrement, je l'ai adoré ! Very Happy
C'est exactement le type d'histoire que j'aime, celles qui mettent en avant le "grand" et unique Odd !!!
Pour ma part, je pense que c'est aussi le seul qui pourrait supporter un tel secret, à sa manière bien sûr.

Bref, je suis impatient de savoir ce que tu vas nous montrer d'autre. Si tu as l'intention de faire d'autre fiction bien entendu.

Bonne chance pour la suite
_________________
Bats toi avec les meilleurs ou meurs avec le reste !


Auteur des Fanfic:
- Invasion
- Transfert
- Le secret des jumeaux
- Voyage vers le passé
- Nouvelle recrue

N'hésitez pas à venir les commenter.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Quater MessagePosté le: Lun 28 Oct 2013 21:22   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 107
Localisation: Je ne saurais le dire...
Je passe en coup de vent pour saluer la fin de ta fic, et te féliciter du travail fourni sur ce texte. Seulement cinq chapitres, mais quels chapitres! Outre une forme particulièrement soignée à trois temps, le scénario était vraiment travaillé et particulièrement original.

Les fics se concentrant exclusivement sur le back-ground sont rares, et ta manière de revisiter des faits qu'on pouvait penser établis dans le DA menée avec brio.
Ce nouveau regard sur Hopper qui apparait comme jamais en docteur Frankenstein, Anthéa qui n'est que la première victime du savant fou, Aelita qui retrouve son statut d'être virtuel en même temps que Jérémie perd celui d'humain, Odd qui se retrouve in fine le gardien d'un secret des plus horrible... Ce sont ces brefs points, développés magnifiquement dans ton texte, qui font de ta fic une petite pépite.

Enfin voila, un commentaire pas très long parce que je n'ai pas beaucoup de temps en ce moment, mais je tenais quand même à te féliciter pour ton œuvre, qui est une des meilleures qu'il m'ait été donné de lire sur ce forum.
_________________
« La vie n'est pas le travail : travailler sans cesse rend fou. »
« Le difficile n'est pas de sortir de l'X mais de sortir de l'ordinaire. »
Charles de Gaulle

« Ce n'est pas un abruti comme les autres. C'est le fruit des plus grands esprits de son temps, unis dans le seul et unique but de produire le plus stupide des abrutis de l'univers. »
GLaDOS
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Lun 28 Oct 2013 23:00   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1011
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Superbe fin ! Du début à la fin, tu auras su nous tenir en haleine.

Bon, pour commencer, je me suis pris une belle baffe lors de la révélation sur la nature réelle de Jérémie. Mes hypothèses les plus foireuses n'étaient pas allées jusque-là. Comme je le dit souvent, la surprise, j'adore. En plus de l'originalité incroyable de l'idée, tu as su l'utiliser à ton avantage pour justifier pas mal de points, que ce soit sur ton scénario ou sur le DA.

Sur Hopper/Schaeffer, il me plaît toujours autant. Bien qu'il soit devenu un poil plus paternel ici, il nourrit toujours des ambitions dignes de sa folie. Jusqu'à la fin de cette fiction, j'ai réellement apprécié le nouvel angle que tu nous as fait sur ce personnage. C'est l'une de tes grandes réussites (comme beaucoup de choses dans cette fiction).

Concernant Odd, j'aime la manière avec laquelle tu nous l'a présenté, notamment lorsque j'ai lu ceci :

Citation:
Ce n’est pas toi qui avait besoin de nous. C’est nous qui avons toujours eu besoin de toi. Depuis le début. 


J'aime cette manière de montrer le félin. Le plus souvent du temps, ce rôle est attribué à Aelita.
Toujours sur Della Robbia, c'est assez sadique le rôle que tu lui donnes à la fin : vivre avec le poids du secret et empêcher sa découverte. Au final, il devient un "héros". C'est superbe.

En conclusion, ta fanfiction m'a donnée des frissons absolument incroyables. Voir ce genre de bijou est très rare. Pour cela, je t'en félicite Wink.
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
kender MessagePosté le: Mar 29 Oct 2013 11:21   Sujet du message: Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 18 Fév 2013
Messages: 710
Localisation: Paris
Haha, j'adore cette fin Laughing

Non sérieusement, Jérémie pas tout à fait humain, c'est quelque chose que je pensais être le seul à penser. En effet, son intelligence, sa maîtrise rapide du SC, son attirance vers Aelita alors qu'elle n'était qu'une créature virtuelle à l'époque, la connaissance de deux passages secrets que personnes d'autres ne les connait (ce qui est étonnant pour un élève sérieux tout de même), le fait qu'il est découvert l'usine, pourquoi XANA l'a attaqué dès le premier épisode alors que ça trahissait l'existence de l'entité virtuel, etc. Tout ça ne pouvait pas être une coïncidence (je t'avouerai que j'avais une autre hypothèse que j'avais prévu pour ma fanfic aujourd'hui abandonnée, mais la tienne est pas mal non plus).

Dès la première mention d'Alpha et Oméga et de ton tableau, j'avais espéré comme seule autre solution que Jérémie soit Oméga, et tu as répondu à mes attentes. Je suis heureux de voir que l'idée de Jérémie pas vraiment humain ait été repris dans une autre fanfic, elle terminée. Et pas n'importe quelle fanfic, une perle !

Quant à l'histoire de FH un peu cinglé, c'était très bien imaginé. L'histoire entre Franz et Anthéa est passionnante. Bien expliqué l'histoire du loup et de Carthage. J'ai adoré cette Back Story.

Et la fin "Et sinon, l'adoption, tu y as réfléchi", c'est parfait. Cela nous laisse penser à une suite avec un enfant. Mais je suis sûr que Jérémie ne va rien lâcher et qu'il va essayer de chercher des réponses tout de même. A chacun de s'imaginer la suite. Ca va être dur pour Odd de faire comme si de rien n'était.

J'ai pas fait de commentaires jusqu'à là parce que je manquais de temps. Mais à chaque fois que tu postais un chapitre, je le lisais. Tu as l'art de nous mettre en haleine. C'était excellent. Bon, tu as laisser échapper parfois quelques maladresses, mais c'est sans grand importance. Je te dis encore félicitation. Tu viens de prendre la tête de mon classement de fanfic préféré. Court, mais passionnant.

En espérant que tu te remettes à écrire et que tu nous postes une autre passionnante fanfic sur Code Lyoko sur le forum Wink

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/716747kender.png
Merci à la talentueuse Lénaelle pour ce pack criminel

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Shaka MessagePosté le: Jeu 31 Oct 2013 12:05   Sujet du message: Répondre en citant  
[Administrateur]


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 3907
Localisation: Sur une colline, près des étoiles
Bon, maintenant que la supercherie est révélée et que j'ai fait mon coming-out dans le 10ème magazine, je peux répondre avec mon compte sans avoir besoin de switcher sans cesse.

Pour ceux qui ne serait pas au courant, je suis Evangelyne. Je vous renvoie au 10ème mag de Café Noir pour plus d'info.

Donc, chers commentateurs.

@Nyx
Alors, comment m'est venue l'idée...

Ca m'est venue un soir. Je ne me souviens plus trop comment, ni pourquoi. Je réfléchissais à la série. Je ne sais plus dans quel ordre me sont venus les idées. En fait je voulais raconter, mais je me rend compte que j'ai tout oublié +_+

En tout cas, je me rappelle surtout que les grandes lignes du scénarios et l'idée d'une intrigue progressive m'est venu tout naturellement. C'est ce qui m'a poussé à prendre le temps d'écrire cette fic malgré que je n'ai jamais beaucoup de temps. Le scénario est court et m'est venue extrêmement rapidement.

La back-story est un passage intéressant de Code Lyoko, de même que Franz Hopper, c'est ce qui m'a donné envie de bosser dessus.

Pour le reste des idées (Outre le scénario principal, les idées de "remplissage"). J'ai simplement fait vivre les personnages tels que je les imagine moi même.
J'ai donné ma définition du génie de Franz Hopper dans le magazine de Café noir. Mon Jérémie est dans une continuité assez logique de celle de la série. En revanche, ej suis content de mon petit Odd, le grand sentimental et surtout le nostalgique maladif.
Le rôle qu'il a tenu est une preuve de plus que j'ai fini par m'attacher au personnage que je n'appréciais pas avant.

Bon je suis pas sûr d'avoir répondu totalement aux question. Mais j'ai la tête dans le seau parce que j'ai parlé toute la nuit avec Icer et Kerian et Pika. Quels chieurs.



@Shinataan13 :
Tout d'abord, Félicitations ! Tu as percé mon intrigue à jour. Je savais que la question du médecin sur le lien de parenté entre Jérémie et Aelita était un indice énorme. Peut etre que tu as fait le lien parce que tu as lu les chapitres d'une traite.
Fort heureusement pour moi, j'ai été plus radin en indice par la suite.

Néanmoins, je suis content que tu ais trouvé la solution, c'est aussi la preuve que ma fic est un bon "roman policier". J'ai pu étayer suffisamment ta théorie dans le récit je pense.


En ce qui concerne la question des autres fictions.
Tu peux tout d'abord lire mes anciennes fics (qui son en fait des One-Shot). Cependant, je les ai écrit à 17 ans et dans une logique tout à fait différente. Cette fic est le fruit d'une réflexion. Les One Shot était le produit d'une émotion, jetée à la va vite sur le papier.
Et puis, depuis 17 ans, mon style a dû changer x)
Je sais pas, tu me diras. ;p

En ce qui concerne le futur, je crains que vous ne me voyiez jamais écrire une longue fic comme les référents fanfiction. Je préfère être clair, ma vie ne m'en laisse aucunement le temps. Que ce soit IRL ou IVL, je suis très pris =X
Une fic courte ou un One Shot par ci, par là, ce n'est pas à exclure en revanche... Mais je ne peux pas le promettre non plus. Je n'écris par pour écrire. Il faut que j'ai une inspiration qui me vienne et c'est plutot rare.
Comme vous le voyez, je ne me contente pas trop d'écrire sur des idées banales x). J'ai besoin d'originalité, un truc qui mérite d'être racontée.

Bref, advienne que pourra.


@ Quater !

Merci pour ton commentaire et ravi que ma fic t'ait plu.

Je suis surtout content que mon allusion au mythe de Frankenstein ait retenu ton attention. Je suis une personne qui aime beaucoup la culture et si j'avais eu plus de temps à consacrer à mon texte, j'y aurai certainement glisser davantage d'allusion culturelle et historique.

Le rêve fou de Franz Hopper est, en effet, le point central de la fic. Il est celui qui va détruire tout autour de lui. La femme aimée (Anthéa), les enfants des années et des années plus tard.
Même si XANA est totalement exclu de la fic car la série animée lui est consacré, il ne faut aussi pas oublier qu'il est le produit de la mégalomanie de Hopper et de sa soif de vengeance qui le pousse à créer l'intelligence artificielle (un but beaucoup moins louable qu'il n'y parait dans le DA).

Et surtout, car c'est là le point centrale du mythe de Frankenstein : Hopper se détruit lui même, de la même manière que le bon Victor fini assassiner par son monstre.
Hopper détruit son propre rêve, la propre femme qu'il aime et n'aura au final pas été heureux.
De la même manière, Jérémie et Aelita présente quelque ressemblance avec le monstre et sa femme : Le sentiment de différence, l'impossibilité de se perpétuer.

Bon, j'arrête de m'auto-analyser. Je te remercie encore pour ton commentaire. Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me laisser un commentaire. Il est valorisant pour moi.

Merci aussi d'avoir remarqué l'effort fournit pour la narration à 3 temps, de loin l'aspect le plus compliqué à gérer de la fic. Se souvenir dans chaque partie de chapitres où en était chaque personnage des découvertes etc... C'est ce qui m'a demandé le plus gros boulot.




@Zéphyr

Ne revenons pas sur mon Hopper. Je sais qu'il a la classe =D

Effectivement, mon petit Odd aura au final un rôle clef dans la fiction, là ou tout nous laissait présager qu'il ne serait que spectateur. J'ai longtemps pas aimé le personnage d'Odd.

Au final, j'ai fini par l'adorer et je suis persuadé que son ouverture d'esprit et sa capacité à se détacher fond de lui un des personnages le plus fort de la série.
Du coup, Jérémie lui fait confiance pour ne pas trahir une quelconque émotion tandis qu'il gardera le secret. Il termine avec un rôle aussi valorisant que terrible pour lui.

Un autre thème que j'aurai voulu développé dans la fic, c'était la corrélation entre le "Bonheur" et la "Vérité". Deux thèmes dominants de la fic. J'y aurai bien mis un petit coup de pinceau emprunt de la philosophie bouddhiste qui est très locace sur le sujet, mais je ne voulais pas alourdir l'intrigue.
Et ca laisse une marge de réflexion au lecteur. C'est d'ailleurs le titre de l'épilogue de la fic "Le futur d'Odd Della Robbia". C'est une ouverture claire sur cette thématique.

@ Kender.

J'ai donc eu la même idée que toi. Les grands esprits se rencontrent (A).

En effet, un des points de la fic que je ne pensait pas autant imaginer, c'était l'ancrage des évènements dans l'action du DA... Pour rester crédible, je me suis retrouvé contraint de revisiter la scène de l'épisode 82. Et au final, je ne regrette pas car dans la série ,cette scène est très trouble.

Que fais Hopper au moment de l'enlèvement ?
Pourquoi seule Anthéa a été raftée ?
Que fout un loup ici...

Au final, je suis content d'y avoir apportée ma petite touche cynique =3
C'était aussi l'occasion de montrer que sous ses bons airs, Franz Hopper pouvait utiliser le Supercalculateur pour faire le mal.

En ce qui concerne la suite, pour tout dire, elle m'indiffère. Le retour dans le temps est plus pour moi une manière de mettre en avant la lâcheté des personnages face à la Vérité.
En revanche, ma phrase sur l'adoption, si elle fait une ouverture tout à fait convenable, est davantage un message "politique" de ma part. Je suis un individu profondément malthusien qui estime qu'au lieu de chercher 1001 solution pour sauver la planète, on devrait commencer par prendre la première mesure de bon sens qui s'impose : Restreindre le nombre d'enfant autorisé par couple pour stopper la progression de la population mondiale.

Mais bon, les bébés, ça fait bien, alors personne a les couilles d'aborder le sujet.

Sur ce, je suis content d'être en tête de ton classement. Mais c'est normal, je suis l'admin Cool !


Blague à part. Cette dernière boutade est aussi une manière pour moi de vous demander si vous avez aimé le dernier personnage fictif de cette oeuvre, à savoir Evangelyne. Parce que j'ai fournit un gros travail de changement de personnalité et de style d'écriture dans ses post pour pas me faire rôder, ihi.
Edit Icer : T'as juste joué les pucelles des champs en kiffant ça, ordure !

Encore merci à tous.
_________________
http://img.codelyoko.fr/upload/files/1197977355_142.png

Les fleurs naissent, puis se fânent. Les étoiles brillent puis s'éteignent. Ainsi, la galaxie et notre Univers tout entier seront, un jour, amenés à disparaître...
A côté, la vie d'un homme ne représente qu'un éphémère battement de cils... Durant ce temps, l'homme naît et grandit, il s'amuse et se bat, il aime et déteste, il est heureux, puis triste... Tout ça, en un très court instant...
Avant de tomber dans un éternel sommeil qu'est la Mort...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Nyx MessagePosté le: Jeu 31 Oct 2013 12:36   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 11 Aoû 2013
Messages: 305
Localisation: Lisieux, France
Wooooow, je viens de lire le Mag' n°10, et là: SURPRIIIIISE ! Un Shaka sauvage apparaît Surprised

C'était finalement une bonne idée (Mais le double compte n'est-il pas interdit ? Twisted Evil), comme on ne connaissait pas cette Evangelyne, les référents n'auraient pas hésité à la descendre si le texte avait été mauvais. Cependant depuis le début ce mystérieux profil m'avait intrigué. J'avais fait un tour dessus, en voyant qu'il avait été créé en 2008 et qu'elle n'avait pas posté de message avec, ça m'avait étonné. J'ai hésité à un moment à t'interroger à ce sujet mais je ne l'ai pas fait, finalement j'aurais peut-être du :3

En tout cas c'était vraiment bien joué de ta part, tu nous as bien roulés, et tu t'es octroyé un jolie petite carpe au passage ! Maintenant je doute que tu réussisses à nous avoir à nouveau comme ça, va falloir que tu postes avec ton compte et que tu t'attendes comme tu le dis dans le mag' au "lèche-bottisme" des membres ! Dit-il après avoir fait l'éloge de chaque chapitre.

_________________
Tout ce qui plaît a une raison de plaire, et mépriser les attroupements de ceux qui s'égarent n'est pas le moyen de les ramener là où ils devraient être.
Charles Baudelaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Lorilis MessagePosté le: Ven 01 Nov 2013 11:36   Sujet du message: Répondre en citant  
Lectrice à plein temps


Inscrit le: 05 Nov 2006
Messages: 810
Localisation: Au Jal'Dara <3
Eh bin, décidément, cette fanfic recèle bien des surprises ! Smile Moi qui croyais être arrivée au bout avec le dernier chapitre !

Mais bref, j’avais décidé de la lire et de la commenter, alors j’y vais, même si elle n’est pas l’œuvre d’une jeune auteure nouvellement arrivée sur le forum que je voulais encourager. C’est quand même assez drôle que la seule fic que j’arrive à prendre le temps de lire (elle était courte, c’est peut-être pour ça, aussi…) soit lié à un coup fourré ! xD

Bref, comme tout le monde (sauf Kender, visiblement Smile), j’ai été plutôt scotchée par le dénouement final ! Qu’Aelita soit finalement uniquement virtuelle, ça planait depuis le début de l’histoire, mais alors que ce soit pareil pour Jérémie… Quoique, j’ai toujours su que quelque chose clochait avec ce personnage xD ! Donc, c’était une chute drôlement bien amenée car plutôt difficile à imaginer de prime abord, mais qui trouve quand même des justifications dans l’histoire de CL (Jérémie qui aimait Aelita avant qu’elle soit matérialisée, ses capacités intellectuelles, etc…), et aussi des allusions au début de la fic, je pense surtout à la question du médecin sur l’inceste.

Ensuite, pour ce qui est de l’histoire en général, je dirais que ton scénario est bien ficelé (les tout petits retours en arrière n’étaient pas gênants outre mesure…) et très abouti. J’ai beaucoup aimé les passages où Franz Hopper crée Lyoko et pis Alpha et Oméga. Le paragraphe au début où tu décris FH qui projette son esprit dans Lyoko est magique ! Ca semble presque réaliste xD ! Le perso de FH en particulier semble très travaillé. Son côté obscur inexistant dans le DA est au centre de l’histoire et on peut vraiment dire que tu le pousses à l’extrême ! Ce qu’il fait d’Anthéa, ses réactions violentes contre le projet Carthage, son obsession à se hisser au niveau d’un Dieu en créant la vie… encore que pour cette partie-là, il finit par vraiment s’attacher à Aelita. Ca donne un petit côté « normal » au perso et j’ai trouvé ça poétique !

Pour ce qui est des autres persos, ton Aelita est magnifique ! Après avoir vu les épisodes de CLE, j’ai toujours du plaisir à retrouver une Aelita à la fois douce et forte (peut-être due à sa qualité de non-humaine d’ailleurs, mais bon…) J’aime beaucoup cette Aelita capable de résister à presque tout, qui reste douce et posée en toutes circonstances, et qui quand elle s’énerve, se contente de « claquer la porte » xD !

Puis Odd. Alors au début, il m’a fait de la peine à « vivre par procuration » à travers la vie de ses amis. Et pis, au fur et à mesure de la fic, je me suis dit qu’il n’était pas le plus à plaindre ! En fait, j’ai l’impression que c’est le seul perso auquel on peut réellement s’identifier en tant que lecteur. Déjà, c’est le seul « humain » encore en vie de l’histoire ( on compte pas Ulrich et Yumi, on les voit pas assez), même si on le sait qu’à la fin et pis il se retrouve à garder le secret du couple tout seul, un peu comme nous (toutes proportions gardées, bien sûr ! xD). Ca me fait penser que j’avais pas parlé de cette partie de la fin. C’est horrible Smile. Je sais pas si de la part de Jérémie, c’est rationnel ou juste une sorte d’instinct de survie (les 2 sont peut-être liés en fait), mais franchement c’est pas cool ! xD (pas très recherché e comme remarque, je vous l’accorde, mais ça vient du cœur lol) Bon, on va dire que c’est bien parce que ça lui donne une importance énorme et que ça fait limite de lui le perso principal de l’histoire (ou d’une suite potentielle ? Mr. Green)
Pour finir, sur la forme, les chapitres en trois parties coupaient un peu le rythme linéaire de l’histoire, c’était plutôt plaisant (même si personnellement, j’arrivais jamais à me rappeler la date du passage que j’avais lu avant, pour savoir si ça se passait avant ou après Mr. Green !)
Et pis, comme je l’avais déjà dit dans mon premier post, ton style d’écriture est très fluide, on se laisse très très facilement porter par l’histoire, aussi déroutante soit-elle !
Donc voilà ! Je crois que j’ai à peu près parlé de tout ce dont je voulais parler (Désolée, pour les idées un peu en vrac…)

Alors, je te dis Evange… euh je veux dire Shaka Smile : Très bonne continuation, bravo pour ta carpe d’or, et bravo d’avoir si brillamment réussi à tous nous planter xD !

_________________

http://nsa29.casimages.com/img/2012/07/07/120707052139329936.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
GummyBear MessagePosté le: Lun 25 Nov 2013 21:43   Sujet du message: Répondre en citant  
Maître du jeu (+ mag)


Inscrit le: 27 Jan 2013
Messages: 432
Localisation: Dans un paquet Haribo nancéen.
BON.
ALORS.
JE

Dois commenter cette petite perle. Je ne sais même pas trop par quoi commencer, à vrai dire. Le Prologue, bien qu'étant la finalité de l'histoire, semble assez loin au vue de la profondeur de l'intrigue, et commenter entièrement cette fic va être compliqué.

Dans un premier temps, je vais m'adresser à Evangelyne, charmante demoiselle à la langue bien soignée et à la modestie hors-norme ; naturellement, la deuxième partie sera dédiée à une fourbe créature, tapie dans l'ombre depuis le début, se délectant des commentaires de ses paires avec jubilation et une condescendance malsaine.


Au niveau de la "para-oeuvre", c'est intéressant. La présentation est soignée, on ne se perd pas dans les différents points de vue, ça respire bien et les chapitres sont équilibrées. Le titre de la fic est attractif, un peu lourdingue j'ai trouvé au début, mais lorsqu'on comprend ce qu'il signifie on ne pouvait pas trouver plus clair. Les titres des chapitres, en revanche, ont été, je crois, choisi un peu à l'arrache ; ils ne se ressemblent pas spécialement, on ne sent pas trop de développement, m'enfin, pour l'importance que ça a.

Je dirais donc que c'est bien présenté, charmant, avec une petite touche de féminité agréable. Rolling Eyes

On retrouve rapidement nos personnages préférés qui ont pris du plomb dans le crâne, entre temps. Le tout se déroulant dans un futur relativement proche, avec des Lyokoguerriers encore en âge de faire des galipettes sur Lyoko. C'est donc pas des plus originaux, d'autant que les couples étant classiques, le seul personnage à l'avenir un peu différent de ce qu'on aurait pu soupçonner est Odd, qui est néanmoins au chômage sentimental (et professionnel ?). D'ailleurs, le couple Ishiyama étant superflu, on trouvera même le moyen de les envoyer à quelques centaines de kilomètres de l'action. Un cadre classique et un tantinet simpliste, mais très bien retranscrit par ailleurs.

C'est surtout le cas des personnages. Qu'on soit francs, ils n'ont pas changé. Non, pas eux. Mais la façon de les décrire, les mots que tu as choisi de les faire employer et surtout, la raison de leurs façons d'être, ça, c'est nouveau. On a toujours l'Odd solitaire en quête de divertissements, qui voit plus dans les filles un contact social que de l'amour ; on a toujours le Jérémie qui veut trop en savoir et qui, bien que plus assuré, culpabilise facilement pour les autres de par sa grande intelligence ; on a toujours Aelita, inutile et faussement heureuse, honnête avec tout le monde sauf elle-même. Non, ce sont les mêmes héros, mais ce qui ressort de ta fic, c'est qu'ils ont l'intelligence de se comprendre.

Jérémie, tout d'abord. Etant donné l'inutilité criante d'Aelita, on peut clairement dire que c'est le héros de ta fic, au sens romancé du terme. Il est professeur de physique en fac, toujours aussi intelligent et presque intrépide ; également très protecteur vis-à-vis d'Aelita, donc le même qu'avant avec de la barbe et trente centimètres.

Le problème qui pouvait se poser avant avec lui, c'est qu'on le trouvait ambigüe dans le sens où : il prétendait travailler pour Aelita mais la faisait des fois passer après ses priorités numériques ; lorsque ces derniers bossaient ensemble, elle ronflait la majorité du temps ; on ne les a pas si souvent vus s'amuser ensemble dans les dernières saisons (et CLE non plus d'ailleurs), ce qui faisait que leur amour était assez ambigüe. On ne comprenait pas pourquoi ils s'aimaient et pourquoi Jérémie voulait sauver Aelita.

Dans ton histoire, il y a une explication : Jérémie a perdu son fils. C'est aussi son problème qu'il essaye de résoudre et la souffrance d'Aelita est bien plus réelle et palpable qu'auparavant, alors du coup, j'adhère. J'ai globalement aimé ton Jérémie, ce qui ne fut assurément pas le cas de la majorité de ceux auxquels j'ai été confronté.
Pour moi, c'est très simple en ce qui le concerne : tu as corrigé le DA.

Jusqu'à la fin de l'histoire, j'ai été sceptique quant à Odd, en revanche. Il n'était pas assez héroïque, ne traversait aucune épreuve réelle et se mettait tout le temps du côté d'Aelita sans réfléchir (d'ailleurs, j'étais sûr qu'on découvrirait des adultères avant la fin xD). Il était juste plus mature en surface, mais toujours aussi grossier et puéril, donc forcément, je l'aimais pas.
Mais à la fin, il devient quelqu'un d'autre : quelqu'un qui assume enfin ses choix (bon sang que ça fait du bieng), et surtout qui intériorise un peu ses problèmes (bon, il a pas le choix pour le coup) : il passe vraiment pour autre chose qu'un figurant, et ça, encore une fois, c'est un très bon point.

Aelita. Difficile de l'évaluer correctement, c'est un personnage qui me débecte. D'ailleurs, elle est exactement la même que dans le DA, à savoir une victime aux allures de "femme forte" (dédicace à la scène où elle découvre une partie de la vérité avec Odd sur le pont menant à l'usine, qu'elle fait genre qu'elle maîtrise, mais qu'elle choisit quand même de fuir finalement avec la solution la plus lâche, sans aucun regret).
En bref, dans ton histoire, je trouve, peut-être à titre personnel, qu'elle ne sert à rien, mais qu'elle respecte son personnage. Et je pense d'ailleurs que, pour citer Le quotidien d’Aelita #03, tu seras de mon avis. xD

Au sujet des personnages, j'ai donc terminé. En deux mots : "meilleure évolution" pour tout le monde.


Passons au style littéraire. En général, je blablate à mort à ce moment là, mais pour le coup, je suis un peu sur le cul. Sans déconner, j'ai pas grand chose à critiquer, puisque c'est vraiment bon et modéré, sans trop d'excès, sans trop d'audace. Un vrai style de romancier !
Mis à part les petits instants de souffrance lors de la partie d'Aelita dans les premiers chapitres où tu as quelques fois dû pêcher dans l'inutile/inintéressant, on est vraiment toujours dans du bon. Et ça me fait chier de ne pas savoir quoi dire sur le style, les réflexions et toutes ces choses qui ne font pas à proprement partie du scénario, mais j'ai rien de plus à dire, donc je me répète : c'est impeccable et sans bavure, un roman comme on aime en trouver dans les librairies. xD

Après, ce n'était clairement pas le but de cette fiction de faire de l'esprit à travers des belles métaphores et tout, donc on va dire que c'est une pellicule très efficace, un enrobage subtil du scénario, qui lui est bien plus original et personnel.


Donc le scénario. xD
Je n'ai pas aimé le prologue. Ca commence mal : je l'ai trouvé un peu déséquilibré, dans le sens où aucune des sensations n'était assez développée, selon moi, mais il ne manquait vraiment rien. L'inquiétude de Jérémie était atténuée par des descriptions lyriques et d'autres éléments plus rationnels et réalistes (et donc pas flippants =(). La douleur d'Aelita était décrite à travers Jérémie, donc était plus perçue que vécue (cérébrale et non sensitive, je crois xD), mais les descriptions étaient plus physiques. Du coup, je parle du style, maintenant. xD

Mais bon, ce sont des maladresses que j'impute plus au scénario étant donné qu'elles ne sont présentes que dans ce chapitre, qui est le seul que j'ai pas aimé (ce qui ne veut pas du tout dire qu'il était mauvais, seulement qu'il ne m'a pas touché outre mesure).

Chapitre 1 : l'histoire commence. =)
Et je pense que c'est un piège qui m'a du coup plus affecté que les autres : vers les chapitres 3-4, je ne me souvenais pratiquement plus de la raison pour laquelle Jérémie cherchait, puisqu'il avait carrément dépassé ses objectifs premiers, et complètement relativisé la situation de fausse couche par rapport à la vie d'Aelita.
Ce que je veux dire, c'est qu'on peut l'oublier jusqu'à la fin le prologue, on n'y reviendra pas, c'est vraiment un déclencheur qui en recèle d'autres. ^^

Le reste est assez prévisible, ou en tout cas, ne sort pas encore des sentiers battus. Hopper est un enseignant frustré par son génie, oui, d'accord ; Aelita parle toujours avec Yumi, Ulrich et Odd, ok; Jérémie enquête secrètement et va voir le journal de Franz Hopper, parfait.
On notera l'apparition d'une petite créature éponyme, qui pour le coup, suscite l'intérêt.

Par la suite, on peut dire que ce sont clairement les Mémoires de Franz Hopper qui vont donner le rythme à l'intrigue, à l'exception du chapitre final. Alors, pour ne pas faire un commentaire redondant par chapitre (et parce que ma lecture commence un peu à dater), je vais prendre le tout un peu à la wanegen bistoufly.
Donc, Anthéa et Waldo, un couple pourri, j'ADORE. C'est frais, c'est inédit, c'est foutrement cohérent. Anthéa qui n'a jamais ouvert la bouche de la série : "comment ça, on veut pas doubler une voix de plus ?" devient "Celle qu'on a évincé et sacrifié par 'amour'". Parfait.
Au passage, Waldo en mec trop rationnel pour comprendre ses erreurs, ça, en revanche, je trouve que c'est un peu trop exagéré, mais c'est clairement sa dérision qui fait son charme dans ton histoire, alors c'est intéressant, mais un peu facile à mon goût.

Anthéa, je la trouve carrément chiante et au moins autant MEGALO que Hopper, bien plus manipulatrice et sournoise, à mon goût. Elle ne peut pas avoir un enfant, mais elle n'irait pas adopter pour vivre avec quelqu'un qu'elle aime, elle veut juste se servir d'un mec qui peut être son larbin pour combiner à la fois le prodige de donner la vie artificiellement à un humain et en plus vivre avec quelqu'un qui fera tout pour elle. Dans le jargon populaire, je crois qu'on aurait tendance à dire que c'est une PETASSE. Comment ? Ah oui, très bien ! ^^'

La fuite de Carthage était bien écrite, Hopper très dominateur et puissant, (c'est d'ailleurs également ma façon de le percevoir : *high five* ^^) qui aime être maître de ce qu'il fait. Anthéa, euh ... inutile et faible ? xD
Le rythme est bon, toussa, bref, très bon chapitre.
Je lui reprocherai seulement que Carthage est assez ridicule tout au long de la fic, et donc à commencer par ici, malgré que ça ne soit de loin pas incohérent.

Le 4ème est de loin mon chapitre préféré de toute la fiction. C'est simple, tout y est concentré : Hopper s'est attaché à l'être qu'il a créé de son génie, ledit être qui aime ses parents dans l'incréduilté la plus totale, j'ai presque envie de dire la punition d'Anthéa qui s'est bien foutue de la gueule de son conjoint mais qui paye bien plus cher en tout cas (Très gros coup de cœur à la réaction de Hopper avec un coup dans le nez) , Carthage qui est méchant et con (trop peut-être ?) jusqu'au bout en pensant même à porter atteinte à la vie d'Aelita, malgré ce qu'elle représente en réalité. Tout y est, tout est bien orchestré.
D'ailleurs, et je m'adresse à la créature fourbe qui a écrit l'histoire et non à la charmante Evangelyne : lorsque tu dis que tu as commencé cette historie suite à une idée, est-ce que c'était à partir de celle-ci ?
Je vais juste revenir sur Dido, du coup. C'est une personnalité que je connais très peu, en fait, mais la personne que tu décris dans ton histoire est vraiment détestable, manipulatrice et complètement stupide, la méchante qu'on a vraiment envie de détester. On ressent encore une fois la presque choquante domination de Hopper sur son environnement (*highfive* ? xD), lorsqu'il lui parle et tue les sbires.

Je me rends compte que j'ai oublié de parler de la nature d'Aelita. Rien de choquant en ce qui me concerne, puisque étant donné le fait que cette dernière ne parle jamais de son passé, on imagine seulement qu'elle s'en rappelle dans les saisons 3 et 4 (à peine moins dans Evolution, mais pourquoi se faire du mal ?), alors elle est humaine, elle l'est pas, ça change presque plus rien. D'autant que si on sort son éthique de pecno, elle a une sensibilité et un vécu humains autant que quiconque. Elle est juste stérile au sens médical du terme, apparemment, FH ayant bien fait son taf (dédicace à Frankenstein aussi).

Le chapitre final est intense en émotions, et m'a assez peu marqué (je dois être un peu chelou. xD), en fait. Le fait que Jérémie soit Oméga, c'est un vrai twist imprévisible (sauf par des chinois), mais ce n'est pas ce qui m'a le plus marqué, donc je comprends ta légère insatisfaction finale. Mais encore une fois, je vois mal comment t'aurais pu finir mieux après le chapitre 4.
Les décisions de Jérémie et d'Aelita sont lâches, franchement lâches, je trouve, alors en plus mettre toutes les responsabilités sur le dos d'Odd (bien que ce soit obligé), c'est carrément crade. Mais c'est justement l'un des points cools de ton histoire : elle respire la "cradeur", le mal Humain, la perversion de ceux qui veulent arriver à leurs fins, et c'est méchamment bien retranscrit.

Bon, en plus, comme dit plus haut, Odd sert enfin à quelque chose au terme de ce chapitre, donc on va dire que c'est une bonne fin. ^^
Mais ça me fait énormément penser à des tragédies classiques : le destin qu'on veut éviter, la vérité qui blesse d’œdipe, le mal de la connaissance du Sphincter, etc. C'est en tout cas une fin qui nous laisse songeur et bien envieux de nous retaper l'histoire pour le coup. xD


Voilà, un long commentaire, pour une excellente fiction. Encore toutes mes félicitations à toi, Evangelyne.
Ah non, pardon. Shaka, espèce de manipulateur pervers et fourbe. Se faire passer pour une ado à ton âge, est-ce que tu n'as pas honte ? Je suis sûr que t'as aimeé de voir tous ces mâles enruthés venir commenter ton travail, hein ? Juste le fait d'écrire "désolée", je suis persuadé que ça t'a fait un bien pas possible !

Bref, très beau boulot, et sache que, de toutes les œuvres que j'ai lu de toi, c'est ma préférée.

_________________
http://imagizer.imageshack.us/a/img834/3130/ngim.png
http://imageshack.us/a/img547/5513/caw8.png
"L'amour ne veut pas la durée, il veut l'instant et l'éternité."
Nietzsche
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Raymentase MessagePosté le: Ven 04 Juil 2014 09:04   Sujet du message: Répondre en citant  
M.A.N.T.A (Raymentase)


Inscrit le: 13 Mar 2013
Messages: 309
Localisation: Rennes
Wouah.

Ca fait un bon moment que je veux lire cette fiction, depuis le premier chapitre au moins, mais je ne l'avais jamais fait, je ne sais pas pourquoi. Et finalement près d'un an après, à force d'être bloquée dans le RER je m'y suis mise, et bon sang que les trajets paraissent courts avec ça comme lecture.

Dès le prologue, on fait face à un gros bordel. Pas dans le sens où on nous envoie plein d'infos incompréhensible à la fois, mais dans le sens où on est parachuté immédiatement dans l'histoire. Ca choque un peu, on doit faire attention à rien laisser passer, mais on comprend facilement le problème. T'as aussi fait une petite scène, enfin une phrase, que je trouve très belle sur Jérémie et Aelita, ça contraste bien avec leur relation à la fin. La question du médecin, alliée au titre, est vraiment trop révélatrice, mais c'est logique qu'il pose cette question, donc ... voilà. Par contre, le fait que l'enfant soit asexué je n'avais pas pensé à le relier avec ces problèmes, parce que, même annoncé à part, ça fait effet un élément parmi tant d'autres. Jérémie qui rejette la médecine pour ça, c'est très suspect, mais c'est la réaction logique. Aelita aurait dû savoir ce qu'il avait dans la tête à ce moment là, même si on peut mettre cet égarement sur le compte de la fausse-couche.

A partir de là, je vais commenter séparément le journal de la vie présente, en commençant par ce dernier.
On suit du début à la fin un Jérémie inquiet, à bout de nerf, très actif et suspicieux, tous les adjectifs qui pourrait s'appliquer à certains dépressifs suicidaire. Heureusement Jérémie souhaite trouver le secret du Journal, et ne va pas se suicider (quoique, la fin, on peut dire que ...). Il se met à fond dans ses recherches ce qui n'est pas sans évoquer Hopper et son satané 6 juin 1994. Je ne comprends pas pourquoi il hésite à aller dans l'Usine, alors qu'Odd et lui y vont souvent. Peut-être la raison pour laquelle il doit y aller, mais ça me parait pas le plus logique. Mais ça dure pas très longtemps, même si ça fait l'effet d'un très long moment quand on lit. Quand il lit la première partie, Jérémie a l'impression de découvrir quelque chose de grave, et nous aussi, mais plus les parties passent, plus on se rend compte que cette première partie n'était vraiment pas la pire. Mais les parties ne sont-elles pas trop courte ? En quelques minutes, Aelita passent de la partie un à la partie trois alors que la sixième dure beaucoup plus de quelque minutes, il me semble.
Mais tant qu'on parle d'Aelita, continuons. Elle occupe du début à la fin le rôle de la femme inquiète qui attend son mari qui rentre exténué du boulot. Sauf que contrairement aux stéréotype, elle réagit. Et de manière intelligente, elle tente de savoir ce qui se passe et n'accorde pas d'importance au fait qu'elle soit virtuelle, que son père et sa mère ne s'aimait pas, même le fait que son père soit un fou qui se met au dessus de Dieu ne la choque pas. Elle accepte et considère ça comme acquis sans considérer ça comme une faiblesse. C'est une Aelita que j'aimerai voir dans plus de fic. Elle est fidèle au DA sans avoir gardé sa mentalité d'adolescente, et elle s'investit sans chercher à déranger C'est vraiment un personnage de ta fic que j'apprécie (en même temps, ils sont pas très nombreux :3 ) Et puis il y a Odd, le dernier important de la bande (entre Ulrich et Yumi qu'on voit une fois et William mentionné deux fois, c'est logique). On a toujours un Odd célibataire, qui raconte des blagues, et tout. Mais il a évolué, dans le sens du DA. Accroché à Lyoko, qui veut pas s'arrêter, pour lui Lyoko c'est l'action, la vie. Il a donc réussi à convaincre Jérémie de l'aider et ça lie les deux hommes. Je trouve bien que tu les lies, ces deux là particulièrement. Il n'ont jamais été meilleurs amis, et là Jérémie lui confit toute sa vie/santé mentale/plu lourd secret. Ce qui est cruel. Mais terriblement vrai. Jérémie se connait et a besoin qu'on l'empêche de faire une bêtise. C'est aussi ce passage là qui m'a fait aimé ta fic, il est logique. Mais logique dans le sens "C'est ce qui devrai arriver" pas ce qu'on attend, ce qu'on veut. Non, ce qu'on doit voir.


Mais la grande force de "Je suis l'Alpha et l'Oméga" tient dans ... l'Alpha et l'Oméga, ce qui est montré dans la première partie de mon commentaire mais expliqué dans ce qui sera l'objet de la seconde partie.
Cette quête du journal, avec ses infos balancées seulement quand tu veux est la plus captivante. On ne sait pas ce qui va se passer, on peut deviner certains trucs dans le présent, mais le journal reste trop imprévisible. La première partie, je trouvais ça triste pour Franz, Anthéa qui ne l'aime pas tout ça, mais aussi mesquin, il la manipule pour qu'elle reste. Mais au fur et à mesure on le voit devenir meilleur, plus sentimental, puis largement pire et calculateur qu'avant. Ca fait écho au deux facettes de sa personnalité qu'on connait : les souvenirs d'Aelita et le 6 juin. Petit détails, il reconstruit son supercalculateur partout. Mais genre souvent. Il trouve toujours les pièces ? Visiblement oui. Le moment où il a sacrifié Anthéa est horrible. Il redevient l'homme manipulateur du début. Celui qui, par la suite, donnera un enfant à un homme juste pour lui laisser son savoir. Un homme froid. Et qui surtout, n'avait pas prévu de passer dix ans sur Lyoko Rolling Eyes

Cette histoire était vraiment bien. J'ai pas eu trop le suspense pour Oméga parce que je me doutais d'un truc dès le début et était certaines dès son nom, mais j'avais quand même envie de lire cette fic pour avoir les réponses, la suite, toussa.

Donc vraiment, bravo Shaka
_________________

http://img11.hostingpics.net/pics/929402SignRaymentase.png
Merci pour ce beau pack Abby !

http://i81.servimg.com/u/f81/17/09/92/95/userba12.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Willismine MessagePosté le: Ven 18 Juil 2014 16:17   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 09 Avr 2014
Messages: 106
Localisation: Les deux mains dans le chocolat.
Quel choc. Je ne pensais pas qu'il soit possible de trouver pareille fanfiction. Bon, je me suis un peu fait spoiler la fin, mais c'est tellement surprenant malgré tout ! L'alternance des points de vue est très bien rendue, et ton style se lit agréablement. Tu emmènes très bien ton histoire. Magnifique, la manière dont tu distilles les informations. Et il y a une vraie mise en scène, très appréciable, dès le début, un rythme très vivant (la présentation de Jérémie, par exemple, au tut début) et de belles images qui font bien ressortir la crudité et la cruauté des situations. Bref un certain talent de conteuse et un scénario très alléchant.

Niveau personnages, je dois dire que j'apprécie énormément le rôle que tu as donné à Odd, bien qu'il m'ait fallu du temps pour cela. Toutes les évolutions des uns et des autres sont crédibles de manière générale. J'aime également la manière que tu as de faire réagir Aelita, et l'histoire que tu as imaginée entre Anthéa et Franz m'a séduite. Un peu d'égoïsme, de cruauté, d'abus de pouvoir... de réalisme, quoi. Et de lâcheté pour le final Odd-Jérémie.

Il y a juste un micro détail qui me chiffonne, c'est que tu n'arrêtes pas de répéter que Jérémie et Aelita sont génétiquement identiques, qu'ils sont plus proches que des jumeaux alors que c'est faux : ils ont un chromosome sexuel de différence sans compter les gènes qui font respectivement d'eux un blondinet myope et une poupette aux cheveux roses.

Et puis, oui : Anthéa aussi aurait pu adopter ? *vasecacher*

Sinon, je suis séduite.
_________________
Willismine : nom égoïste. Vieux psychotrope interdit à la vente.
http://imageshack.us/a/img443/526/evxl.png

Ma fiction : Les Voyageurs
Avatar made in Dyssery.

Lé siniaturre sé tro ouffe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Dyssery MessagePosté le: Mer 29 Oct 2014 23:12   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 66
Bon, comme d’habitude je n’ai pas du tout lu dans l’optique de faire un commentaire, mais si c’est pour tes beaux yeux, je peux bien faire un effort. Le tout c’est d’éviter de me perdre moi-même dans mes réflexions… (oui j’en suis capable, fermez vos gueules)

Bon, on va pas faire dans l’original, soyons chronologique.

Le prologue :
T’essayes de nous fourber dès le départ, misérable ! Le docteur Belpois, en blouse dans un hôpital, n’es pas médecin ! Les lecteurs auraient dû se douter tout de suite qu’il y avait anguille sous roche avec cette Evangelyne sans post aucun, après un démarrage pareil ! Bref, la scène m’a un peu retourné l’estomac, le sang, le nourrisson mort-né, noirâtre et asexué, tu annonces la couleur et tu l’annonces bien. Moi qui aime tant les happy end, j’aurai dû arrêter à ce moment-là…

Ensuite, avant de passer au chapitre 1 je vais faire un passage rapide sur la triple narration, pour la simple bonne raison que j’adore ça (excellente justification n’est-ce pas ?). J’aime beaucoup le principe de la découverte des événements par plusieurs points de vue, j’ai toujours trouvé que c’était un excellent moyen de donner de la densité à un récit, et félicitation de ne pas t’être trompé à un moment ou à un autre dans les informations dont dispose chaque personnage. Je ne regrette qu’une chose, que Odd n’ait pas également eu sa part du gâteau à ce sujet.

Chapitre 1 :
Augustin… N’importe quoi… Bon, en même temps, venant de quelqu’un qui s’appelle… *Dyssery arrête son troll par peur des représailles*
Bref, le vieillissement des personnages est bien maîtrisé, ils ont gardé suffisamment de caractéristiques de leurs anciens comportements pour qu’on les reconnaisse bien mais ne donne pas non plus l’impression d’être encore des collégiens. Je ne vais pas disserter plus que ça vu que tout le monde a dit la même chose, mais moi aussi j’aime beaucoup ton Odd. Bonne idée, le catogan. (Au fait, bug de retour à la ligne pour le 19H00)
Les séquelles de Jérémie suite au rejet d’il y a plus de deux décennies me plaisent bien aussi. Le nombre de fois qu’ils se sont rejetés entre eux puis réacceptés comme si de rien n’était est un peu trop grand pour moi. Une fois de plus, bonne utilisation du personnage de Odd pour renvoyer la balle à Jérémie et rendre le passage plus vivant qu’un monologue intérieur.
Et pour la backstory, c’est une interprétation intéressante de ce qu’ont pu être les rencontres de Schaeffer avec tout ce beau monde.

Chapitre 2 :
L’indice que je n’avais pas choppé à la première lecture ! La reconnaissance du nom Alpha et Omega ! Joliiii !
Bon, à partir de ce moment-là j’ai commencé à me dire que A&O était Aelita tout en me disant que c’était trop évident. Enfin, je me le disais déjà un peu à la fin du chapitre d’avant. En tout cas, bonne utilisation des cheveux roses. Et ça vaut aussi pour la suite. Bon suspens pour la fin du quotidien d’Aelita, et Waldo en connard manipulateur qui s’ignore, ça me plaît. Dans ma tête aussi il est loin d’être un ange, et je ne vais pas tarder à le prouver Wink

Chapitre 3 :
J’adore le titre de ce chapitre.
Je regrette juste que nous n’ayons pas eu dans ce chapitre l’explication du Odd « sans-famille » malgré ses parents en adoration devant leur garçon et ses cinq sœurs. Par contre je salue sa déprime, j’en étais touchée pour lui. Et j’approuve aussi l’évolution des amitiés dans le groupe, que Odd se rapproche de Jérémie parce qu’Ulrich s’est enfin casé avec Yumi. Par contre je ne les aurai pas mis ensemble, ces deux-là. Mais c’est vrai que ça t’offrait la possibilité de régler les deux stérilités d’un coup. Sinon, je suis bien contente que tu n’aies pas tué Odd, il a de bons réflexes ce chat violet…
Pas grand-chose a dire sur le reste, la back story est toujours aussi bien ficelée, le quotidien d’Aelita qui est en fait une quête de Jérémie déguisée, toussa….

Chapitre 4 :
Les amis qui se déchirent, Jérémie qui pousse jusqu’à blesser Aelita, la souffrance morale qui se déchaine mais qui reste encore pleine de pudeur quand on sait ce qui va suivre. En tout cas les émotions négatives se font bien sentir.
Ahlala, on y croyait, on y croyait à la belle histoire d’amour entre Waldo et Anthéa. Mais suis-je vraiment la seule à penser qu’elle est autant une garce que lui ? Quel droit elle a de lui enlever Aelita ? Elle ne peut pas nier qu’elle est plus la fille de Waldo que la sienne, et à priori elle ne peut pas nier non plus que Waldo l’aime et qu’il sait la rendre heureuse… Enfin passons, je salue l’utilisation de tous les détails incohérents du DA pour en faire quelque chose qui tient horriblement bien la route.
Une fois de plus, belle fidélité au personnage initial d’Aelita, et suspens écrasant…

Alors c’est là que j’ai commis une belle erreur puisque j’ai lu les commentaires inter chapitre et qu’en lisant « je pense que Jérémie est Omega » j’ai tout de suite réalisé que c’était ça, alors que je ne l’avais pas du tout envisagé moi-même, et ça m’a malheureusement cassé tout le suspens.

Chapitre 5 :
Que dire, que dire ? J’ai craint pendant un moment que ça n’ait un air de foutage de gueule, mais la justification de l’adoption de Jérémie est rondement menée. Et ça se termine comme ç’a commencé, avec les nausées de Jérémie (était-ce volontaire ?).

Je ne vais pas m’étendre sur le chapitre 5, je n’ai rien de spécial à dire dessus, l’épilogue m’intéresse beaucoup plus. Pendant un instant j’ai cru que Jérémie voulait redevenir l’Alpha et Omega en fusionnant avec Aelita pour rester à jamais avec elle malgré les récentes révélations, quitte à vivre sur Lyoko ensuite, mais c’était un peu trop tordu…
En tout cas, ton choix scénaristique m’a complètement chamboulée. La demande qu’il fait à Odd est incroyablement égoïste et si humaine ! Et la façon qu’a Odd d’accepter tacitement, comme s’il reconnaissait une dernière fois que sa vie ne vaudra jamais rien et qu’il n’a pas vraiment d’autre choix que de se sacrifier pour Jérémie parce que sinon il se méprisera à chaque fois que l’histoire refera surface (quoi ? je surinterprète ?). Je ne m’attendais pas cette fin, et je la salue à sa juste valeur.

Cette fiction m’a remuée les tripes, je ne trouve rien de mauvais à dire dessus. Je vais m’arrêter là avant qu’on m’accuse de corruption.
Voilà, j'ai bien blablaté, tu vois ce qui se passe quand on me demande des com', je ne dis pas grand chose de constructif....
_________________
http://i.imgur.com/QN5k9ezl.jpg


http://imageshack.us/a/img834/3130/ngim.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
muir MessagePosté le: Mer 23 Nov 2016 14:08   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 19 Nov 2016
Messages: 2
Localisation: LV-426
bon, je ne suis pas habitué aux commentaires longs, mais je me lance quand-même. j'ai déjà lu des fanfictions, des bonnes comme des mauvaises, mais cette histoire là, j'ai pas pu en décrocher avant la fin. j'ai grandis avec code lyoko, et je trouve ça génial qu'on puisse produire des pépites pareilles avec cet univers.


Edit de Tyker:

Ton commentaire est beaucoup de chose, mais il n'est pas long. Mr. Green

Tu es nouveau sur le forum à ce que je vois et je te souhaite la bienvenue Wink

Tu n'as pas pris le temps de te présenter ce qui est regrettable pour toi ! C'est bien mieux de se présenter par rapport aux autres, tu te feras d'ailleurs sûrement plus d'amis dans la communauté LyokoFan avec une belle présentation de toi Wink
Va sans plus attendre te présenter dans le sujet de présentation des nouveaux membres (clique ici pour y accéder), Merci !

Bonne journée sur le Forum ! Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 3 sur 3
Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0917s (PHP: 62% - SQL: 38%) - Requêtes SQL effectuées : 18