CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] 10 ans plus tard... Les scripts ...
[IFSCL] IFSCL 3.5.0: Trailer
[Site] Le point sur les fangames!
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Sortie!
[Code Lyoko] Code Lyoko sur Youtube et...
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Trailer
[Code Lyoko] Un Youtubeur vous offre u...
[Code Lyoko] La Renaissance de l'île S...
[IFSCL] IFSCL : 7 ans déjà !
[IFSCL] IFSCL 3.3.0: trailer + voix offi...
 
 Derniers topics  
LCDS, un discord Code Lyoko
[Jeu PC] TRAILER IFSCL 3.5.0
[Fanfic] Oblitération
[Fanfic] Code Alpha 1.0 - 25 ans plus...
[Jeu VN] Travail d'équipe 0.5 - Bande...
Symétrie lyokoïque.
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Film] Adaptation CL Chronicles : LIVE
Ma galerie graphique
[Fanfic] Les Perles du Neith [Terminée]
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[One-Shot] Ombre et lumière

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 1







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Ellana MessagePosté le: Mer 20 Nov 2013 23:23   Sujet du message: [One-Shot] Ombre et lumière Répondre en citant  
X.A.N.Alloween 2013 (T)


Inscrit le: 06 Oct 2013
Messages: 240
Localisation: Al-Jeit.
Bonsoir, bonjour !

En attendant le début de ma fanfiction, je viens présenter mon premier One-Shot officiel ! Il est court et joue sur un élément que j'aime beaucoup : l'effet de surprise. Par conséquent, résumer est difficile. On peut tout de même dire que ce OS met en scène une nouvelle histoire d'amour (impossible)...

Bonne lecture Smile

--------------------------------------------

Ombre et lumière



Ciel bleu. Soleil radieux. Vent frais. Parfums d’été dominés par l’herbe coupée. Chant des oiseaux qui reviennent de pays plus chauds.

Une journée magnifique. Un beau début de printemps.

A mourir d’ennui.

Je baille à m’en décrocher la mâchoire. D’ordinaire, je ne rechigne pas à passer du temps dehors quand il fait aussi beau, ça me change des heures passées enfermé dans ma chambre, surtout après l’hiver glacial qu’on a eu cette année. Avoir une forêt près du lycée, c’est une occasion en or et je ne compte plus le nombre de fois où je suis resté au pied d’un arbre avec Odd et Ulrich. Parfois Yumi aussi, rarement d’autres. Je les aime beaucoup, je les aime vraiment.

Alors pourquoi aujourd’hui, leur présence me pèse ?

Aelita m’a hurlé dessus ce matin. Je ne trouve pas d’expression plus juste pour désigner la violence si inhabituelle dont elle a fait preuve. J’étais tellement choqué que je n’ai pas réussi à comprendre ce qu’elle me reprochait. Je ne suis revenu à la réalité que lorsqu’elle a violemment claqué la porte derrière elle. William a pouffé devant mon air défait. Odd a marmonné quelque chose sur « les femmes qui râlaient tout le temps pour rien » et a tenté de me consoler, de me rassurer. Il sait que malgré les apparences, je suis sensible.

Ai-je su assez le remercier ?

Je le regarde. Adossé au tronc d’un chêne, ses cheveux blonds brillent par endroit, comme si le soleil lui-même était prêt à tout pour le caresser. Les rayons affrontent l’épaisseur du feuillage et renoncent à la clarté du ciel pour Odd. Ils quittent l’éclat immaculé des nuages, se perdent parmi des êtres incapables de les apprécier, mettent en lumière de la poussière, conscients qu’ils valent mieux. A quoi bon faire apparaître ces particules mortes ? Ils rêvent de rencontrer des personnes comme Odd et éclatent en étincelles flamboyantes lorsqu’ils parviennent à en toucher une.

Le plus beau, c’est que ce doux naïf n’en a pas conscience. Les yeux fermés, il vogue au milieu du ciel sans se douter que le ciel s’abaisse pour lui. Insensible à la beauté qu’il dégage, il doit sans doute se demander s’il réussira à avoir double portion de couscous boulettes.

Je m’arrache aux flammes qui dansent au-dessus d’Odd pour regarder Ulrich.

Tapi davantage dans l’obscurité, tel le guerrier qui brûle en lui. Son éclat est plus sombre, plus mystérieux, comme celui de William. Ténébreux. Attirant d’une certaine manière (ce n’est pas Yumi et son sourire qui diront le contraire) mais moins évident. Ulrich ne sourit jamais franchement et cela ne l’en rend que plus beau. L’ombre a un certain charme.

De toute façon, il n’a pas besoin d’exposer sa lumière au monde.

Elle brille dès que Yumi apparait.

Pourtant, elle est loin d’être jolie. Trop grande par rapport à Ulrich, trop mince, trop pâle. Mais elle a quelque chose. Ce quelque chose qui fait qu’on a envie de mieux la connaître. Cette pointe de distance dans le regard qui la rend énigmatique. Désirable.

Pas étonnant qu’Ulrich la surveille. Plus étonnant en revanche qu’ils se courent toujours après. L’un aurait dû s’arrêter depuis longtemps pour laisser l’autre le rattraper.

Alors que je contemple le brasier dans les yeux de la japonaise, un éclat doré attire mon attention. Je tourne la tête et sens mon cœur s’arrêter.

Une blonde.

Telle Vénus dans son coquillage.

Telle la première étoile qui s’allume un soir d’été.

Telle la perfection qu’on ne croise qu’une fois dans sa vie, toujours par hasard, et qu’on laisse filer, avec sur les lèvres le goût de l’éternel regret.

Une blonde qui fait oublier toutes les autres blondes, toutes les autres brunes, toutes les autres. Toutes.

Je me lève sans avoir l’impression de bouger. Yumi et Ulrich me jette un rapide coup d’œil mais continuent à discuter sans m’interroger. Je m’éloigne vers l’arbre derrière lequel l’inconnue a disparu. Je sens son parfum, fort et subtil à la fois. Le genre d’odeur qui imprègne votre être et que vous pouvez ensuite reconnaître entre mille.

Le cœur battant, je contourne un chêne et me retrouve nez à nez avec des yeux immenses, d’un gris magique. Pas le gris d’un ciel nuageux, non, le gris clair et scintillant du plus pur argent. Un gris tendre dans lequel brille une malice plus lumineuse que le soleil. Argent et or, lune et étoile, glace et feu.

Elle est belle.

Jamais mot n’a recelé autant de vérité. Si la beauté a une apparence, c’est la sienne. Elle est belle, tellement belle. Auréolée d’une douce blondeur qui réchauffe directement mon âme. Si parfaitement formée qu’on la dirait modelée par un artiste surdoué.

D’où vient-elle ?

Qui est-elle ?

Un mirage ?

C’est cela. Un mirage qui va s’envoler à moins que je ne le retienne. Mais comment le retenir quand je reste hypnotisé par sa beauté ? Si j’ouvre la bouche, cette divine créature me prendra pour un idiot, elle s’enfuira.

Mon souffle se suspend quand elle avance vers moi. Comment un simple regard peut-il prendre le contrôle d’un corps ? Je ne peux plus bouger, c’est à peine si mes poumons se souviennent qu’ils doivent réclamer de l’air. Ses yeux ont l’implacabilité de l’acier mais la douceur des plumes d’une tourterelle. Un gris ensorcelant.

J’ai l’impression que mon cœur éclate quand elle vient me frôler.

Je croyais savoir ce qu’était la lumière ? Je la vois seulement. Je croyais connaître la chaleur ? Je sors pour la première fois d’une vie glaciale.

J’approche ma tête de la sienne, poussé par une émotion viscérale. Ses yeux sont de plus en plus proches, encore quelques centimètres et…

Une lueur passe dans le regard acier. Vif comme l’éclair, mon ange tourne les talons et se faufile entre les arbres. Je mets quelques secondes à réaliser que je contrôle de nouveau mon corps, secondes si longues maintenant que je ne la vois plus. Je secoue la tête et m’élance.

Si je la perds (ma blonde, vu que ma tête est déjà perdue), je meurs.

Pendant des minutes irréelles, courtes et longues à la fois, fugaces et pleines de sentiments, un jeu étrange s’installe. Parfois, elle est si proche que je pourrais l’embrasser. A d’autres moments, elle se fond entre les arbres comme si elle cherchait à s’évanouir loin de moi. Elle est un agaçant feu follet, une fée malicieuse.

Et je ne l’en aime que plus.

Elle finit par commettre l’erreur de se placer dos à un arbre. Elle doit penser que je ne serai pas assez rapide pour la rejoindre.

Je le suis.

Elle n’a pas le temps de voleter dans une autre direction. Je me tiens face à elle, droit, fier, légèrement essoufflé par notre course folle. Je m’avance doucement et un appel déchire le silence magique tissé autour de nous.

- Emma !

Ma blonde tourne la tête. Non, elle ne peut pas faire ça, pas maintenant…

Elle le fait.

Elle part en courant.

J’ai envie de hurler ma tristesse et ma frustration mais je préfère m’élancer à mon tour. Je ne peux m’empêcher de crier son nom, de la supplier d’attendre. Je suis encore en train de gémir quand je passe en trombe devant Odd, Ulrich et Yumi. Odd se réveille en sursaut, m’appelle sans que cela me fasse ralentir. Il entre alors dans notre course-poursuite, sous les rires d’Ulrich et Yumi. Quelle bande d’imbéciles ! Ils ne comprennent pas que je suis en train de perdre l’amour de ma vie ?

Je débouche sur la rue, juste à temps pour voir Emma sauter dans les bras d’un enfant d’une dizaine d’années.

- Emma ! Je t’ai déjà dit de ne pas t’éloigner ! On rentre à la maison, on est déjà allé beaucoup trop loin. Maman ne va pas être contente !

Ma blonde baisse la tête et me lance un regard.

La seconde d’après, elle s’éloigne. Sans un mot.

Mon cœur se brise. Des éclats pointus se fichent un peu partout dans ma poitrine et je m’assois pour hurler à la mort.

- Kiwi ! Qu’est-ce qui se passe, mon chien ?

Odd se penche, je sens ses doigts vérifier que je ne suis pas blessé. Quand les hommes comprendront-ils que les pires douleurs ne sont pas visibles ?

- Allez, arrête de pleurer, je suis là !

Mon hurlement cesse et je regarde de nouveau mon compagnon de toujours. Malgré la lumière, plus vive dans la rue que dans la forêt, Odd ne brille plus. Je crois qu’un jour, Jérémie (ça ne peut être que lui) a dit qu’il ne fallait pas toucher aux statues, que leur dorure restait sur les doigts.

Je comprends enfin ce qu’il voulait dire.

Je suis Icare qui s’est approché trop près du soleil et plutôt que de mourir, je vais rester le reste de ma vie dans l’ombre.

A rêver d’une étoile.

---------------------------------------------------



Pour les curieux, voici la belle du héros (Ne regardez vraiment qu'après lecture !)
Spoiler

_________________

http://nsa33.casimages.com/img/2013/10/29/131029122057306801.png

Ma belle, douce lune sous un chant blanc d'étoiles, / Astre fatigué, vagabonde hors-la-loi / Toute pâle dans l'oeil noir de loups qui aboient, / Hisse les rêves, aux nuits où tu es seule voile. ♥


Dernière édition par Ellana le Lun 23 Mar 2015 18:50; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Jeu 21 Nov 2013 00:00   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1032
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Ellana a écrit:
(Maintenant que j'ai vu les beaux locks que pouvaient faire nos chers référents fanfic, j'ai encore plus peur mais bon...)

Tu oublies que j'ai aussi la possibilité de te locker moi-même Twisted Evil.

Mais passons. Je suis ici pour te parler de ton One-Shot.

Concernant ton style d'écriture, c'est vraiment très agréable, à l'instar des deux textes que tu as produit pour les concours d'Halloween. Une fluidité est présente, le tout avec presque aucune faute (perso, j'en ai pas repéré, mais rien n'est acquis dans la vie hein ?). La narration au présent permet de s'immerger un peu plus dans ton récit (GummyBear va être content, lui qui prône la narration au présent Rolling Eyes...). Les descriptions des sensations et des sentiments du narrateur sont véritablement bien construites.

En ce qui concerne le scénario. Se placer du PDV de Kiwi, il fallait le faire. Rien que ça prouve l'indéniable originalité de ce récit. Et en plus de ça, tu lui fais vivre son premier chagrin d'amour à ce pauvre toutou.
Lorsqu'on lit le texte la toute première fois, on peut penser que Jérémie est le narrateur. D'ailleurs, tu as fais en sorte que le lecteur croit cela au moyen de ruses amusantes telles que l'engueulade d'Aelita.
Personnellement, j'ai compris que Jérémie n'était pas le narrateur lorsque ce dernier (le narrateur, pas Jérémie hein) a fait la description d'Odd. Elle était un peu trop poétique et sentimentale pour que cela vienne de notre génie informatique.
Dis moi si je me trompe, mais j'imagine que pour ce passage :

Citation:
Une blonde.

Tu voulais donner l'impression que c'était Laura non Mr. Green ? Et je dois t'avouer que j'y ai presque cru. Si je n'avais pas connu ton avis sur elle, je serais tombé dans le piège. Surtout que j'avais pas encore démasqué le narrateur...

Citation:
Vent frais.

*Zéphyr aime ces mots*

Citation:
Elle est un agaçant feu follet

Référence à Ikorih ou je me trompe ?

La petite course poursuite entre Kiwi et son amoureuse était assez amusante. On pourrait presque appeler ça un jeu de l'amour (et du hasard). Et au final, le chien d'Odd qui est séparé de sa dulcinée. Seul subsiste le vent (mouhahaha !).
Ce passage final est assez triste pour le toutou. La douleur éprouvée par ce dernier est très bien dépeinte. Une fin amère en somme. J'aime.

Dernier point, j'ai beaucoup apprécié les références à la mythologie. Voilà, ça c'est dit. Par contre, paradoxalement, le fait que Kiwi connaisse justement ces références, c'est assez dérangeant. Rappelons que ce chien est stupide à la base. Donc, des références pareilles, je suis sceptique quand au fait qu'il les connaisse.

En conclusion, un One-Shot fort sympathique que j'ai beaucoup apprécié. J'ai hâte de voir ce que va donner ta fanfiction Wink (enfin, je ne te ferai pas de cadeau, mais ça, tu l'avais compris Mr. Green).

Edit posté en coup de vent : Ce hasard quand même ! Commentaire posté à minuit pile. Je gère.
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
*Odd Della Robbia* MessagePosté le: Jeu 21 Nov 2013 02:26   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 14 Sep 2008
Messages: 1306
Localisation: Sur le territoire Banquise entrain de faire de l'overboard
surprenant comme fic.
Il m'a fallu aller jusqu'a la fin pour comprendre que c'était un chien qui parlait.
Avec amour impossible, j'avais pensé à un yaoi ou jérémy craquait pour Odd

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/431875signature.png

http://img11.hostingpics.net/pics/400268userbar.gif
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Sturm MessagePosté le: Jeu 21 Nov 2013 10:47   Sujet du message: Répondre en citant  
Marchombre


Inscrit le: 15 Aoû 2010
Messages: 749
Localisation: Sur la voie de la liberté
Pas mal cet OS.

Le style d'écriture est fluide, oui. Est-ce que c'est le tien ? J'ai un doute. Razz
Ce qui m'a sauté aux yeux, c'est la première phase. Une description composée de phrases courtes, efficaces et claires, où l'on ne s'endort pas dessus mais qui permettent néanmoins de se représenter parfaitement la scène. Et aussi l'expression du feu follet, typique d'une description d'Ellana en combat.
Je me trompe peut-être, mais tu t'es beaucoup inspiré de Pierre Bottero non ? Ça ne me dérange absolument pas de lire un texte qui a son style d'écriture, bien au contraire, mais il peut être intéressant pour un auteur en herbe de développer son propre style, à toi de voir. Smile
Je n'ai pas lu tes autres OS pour le concours, peut-être que c'est différent pour eux.

C'était marrant les descriptions d'Ulrich, Yumi et Odd. Kiwi a carrément une adoration pour ceux qui l'entourent, puis il les oublie complètement lorsqu'il voit sa dulcinée. Mr. Green
L'absence de Jérémie et Aelita ne manque absolument pas. Par contre j'ai bien aimé la comparaison d'Ulrich et de William. Ce serait très probable que, s'il n'y avait pas Yumi, les deux s'entendraient bien. Ce ne serait que de la compétition, mais de la bonne compétition.

La fin est triste, mais logique.

Bonne continuation en tout cas !

Oui, je n'oublie pas ton MP... (a)
_________________
http://img.photobucket.com/albums/v238/sido59/signsturm.png

Merci à Sido pour le pack !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Ambre Laele MessagePosté le: Jeu 21 Nov 2013 16:45   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 20
Bon, bon... Tu connais déjà mon avis, mais c'est pas grave, tu vas le ré-entendre à nouveau !

J'aime bien ton style, déjà. Il est fluide, agréable, et on poursuit facilement sa lecture jusqu'au bout. Ton OS est en plus sans fautes d'orthographe (en tout cas, je n'en ai pas vu), ce qui fait que tu remportes encore un point !

Parlons du fond maintenant. Moi aussi, au départ, je croyais que le narrateur était Jérémie. En même temps, avec l’engueulade d'Aelita, on pouvait très vite tomber dans le panneau, c'était donc une belle surprise à la fin de ton OS ^^ J'ai aussi bien aimé que tu t'arrêtes sur chaque personnage. On entrait facilement dans l'esprit de Kiwi, et puis (même si ça peut être moi), à certains moments, je trouvais qu'il y avait de la "poésie". Un exemple tout simple : la description d'Odd ^^ J'ai bien aimé la manière dont tu le décrivais. Tes phrases courtes sont également entraînantes : simples, c'est vrai, mais comme l'a dit Sturn, claires et efficaces.

La suite ne m'a pas déçue, j'ai suivi avec plaisir Kiwi courir après sa belle. Dans un sens, c'était long et court à la fois. "Long" car tout ce que ressent Kiwi envers Emma prend une demi-page (je te rassure, j'ai dévoré, et c'était pas lourd), court parce qu'une fois qu'elle se détourne, tout va très vite. Bon, bien sûr, ça c'est mal terminé... Mais il se remettra bien de ce chagrin d'amour ! Razz

Un bon OS, donc, et je reconnais également Pierre Bottero dans ton écrit. Certains passages en tout cas m'ont assez "marquée". Ceux-là entre autres :

Spoiler


Bien sûr, ce n'est pas mauvais, loin de là même, je n'ai que plus adoré ♥ (et j'ai eu un sourire en lisant d'ailleurs >>). Bon, ce n'était pas Pierre Bottero, mais dans un sens, il était "là" indirectement... Et honnêtement, ça faisait plaisir. Sans doute qu'en écrivant, ton propre style va se développer de lui-même (et même s'il garde une influence de Pierre Bottero... Je pense pas que ce soit un mal, au contraire ^^).

Voilà, voilà, bon OS donc !

Je veux ta fic maintenant !
_________________

http://imageshack.us/a/img5/6674/avpz.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
kender MessagePosté le: Jeu 21 Nov 2013 17:00   Sujet du message: Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 18 Fév 2013
Messages: 710
Localisation: Paris
Les nouvelles à chute, mes préférées. J'aime toujours autant être surpris. Smile

Enfin, j'ai bien aimé. Bon, j'avoue, j'ai lu très rapidement les paragraphes sur la belle trop belle et tout le blabla sur nos héros (oui, je sais, je dois avoir lu que 15% de ton OS sérieusement du coup. Et alors ? En lecture en diagonale, je suis le meilleur =p)
Mais j'ai quant même bien aimé la surprise à la fin. Au départ, on pense que tu parles de Jérémie, puis on se dit, non, ce serait trop évident. Et puis, tu as dit qu'il y aurait une surprise (d'ailleurs, annoncer une surprise n'est pas génial pour faire une surprise. Enfin, même si tu as réussi tout de même à me surprendre). Le seul problème est que je trouve cet imbécile de Kiwi un peu trop intelligent dans ton OS (tu m'expliques comment il connaît toutes ces références ? A moins que sa petite visite dans le scanner lui a donné un peu du cerveau humain d'Odd... Quoique même Odd ne pourrait pas sortir la référence d'Icare. Tel chien, tel maître =p) Mais bon, passons.

Sur le style d'écriture et la fluidité, tout a été dit. C'est très bien écrit, sans faute et tout le blabla habituel qui accompagne les félicitations à un nouveau auteur talentueux.

Bravo à toi et hâte de voir ta prochaine fic/OS

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/716747kender.png
Merci à la talentueuse Lénaelle pour ce pack criminel

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Ellana MessagePosté le: Ven 22 Nov 2013 10:31   Sujet du message: Répondre en citant  
X.A.N.Alloween 2013 (T)


Inscrit le: 06 Oct 2013
Messages: 240
Localisation: Al-Jeit.
Déjà, merci pour vos commentaires, c’est très encourageant ! Comme plusieurs l’ont fait remarquer, certaines références ne correspondent pas vraiment aux connaissances qu’on attribue à Kiwi (j’en ai conscience) mais d’un autre côté, je ne suis pas certaine que les chiens soient capables de sentir leur cœur se briser ou de faire preuve d’un certain romantisme de toute façon. On reste dans la fiction, tout est possible Mr. Green

Zéphyr a écrit:
Personnellement, j'ai compris que Jérémie n'était pas le narrateur lorsque ce dernier a fait la description d'Odd

Comme l’a souligné *Odd Della Robbia*, ça pouvait laisser penser à une histoire Odd/Jérémie et même si au final ce n’est pas le cas, ça pouvait en entraîner certains à ne pas douter de l’identité du narrateur. Bravo si tu ne t’es pas laissé piéger Wink

Zéphyr a écrit:
Tu voulais donner l'impression que c'était Laura non ?

Je n’y ai pensé qu’en relisant mon texte avant publication, à la base, ce n’était pas du tout prévu (notamment parce que je suis quand même partie de l’image d’Ange et du principe que le narrateur était Kiwi : donc cela ne pouvait pas se passer pendant CLE… Donc pas de Laura possible, malheureusement... Je me rattraperai, promis Twisted Evil ).

Zéphyr a écrit:
Vent frais.

La dédicace était voulue Wink Contrairement à celle du feu follet : personne n’était visé (pas même la véritable Ellana comme l’a pensé Sturm).

Sturm a écrit:
Le style d'écriture est fluide, oui. Est-ce que c'est le tien ? J'ai un doute.

Je pense que tout le monde sera d’accord pour dire que pour écrire, il faut déjà lire ^^ Donc oui, c’est sûr, il y a sans doute une grande inspiration botteresque dans ce texte (mais je te rassure, ce n’est pas toujours le cas Razz D’ailleurs, il faudrait que je les relise, mais il est sans doute bien moins présent dans mes textes d’Halloween).

Sturm a écrit:
L'absence de Jérémie et Aelita ne manque absolument pas.

Celle de Laura non plus, tu ne trouves pas ? {part en courant avant que le vent ne se lève}

Sturm a écrit:
Oui, je n'oublie pas ton MP... (a)

C’est toujours meilleur quand on attend XD

Ambre Laele a écrit:
Bon, ce n'était pas Pierre Bottero, mais dans un sens, il était "là" indirectement...

Le jour où je saurai écrire comme lui… Impossible ! Mais il est toujours « là ». ♥ (Encore un grand merci à toi pour tes premières impressions Smile )

Kender a écrit:
Les nouvelles à chute, mes préférées

Pareil ! Mr. Green Et je trouve qu’annoncer la surprise ne la gâche pas, puisqu’on ignore d’où viendra la surprise…

Kender a écrit:
Quoique même Odd ne pourrait pas sortir la référence d'Icare.

Hypothèse plus que probable ! Mais qui sait, Kiwi est peut-être un génie qui se cache justement pour ne pas blesser Odd ?

_________________

http://nsa33.casimages.com/img/2013/10/29/131029122057306801.png

Ma belle, douce lune sous un chant blanc d'étoiles, / Astre fatigué, vagabonde hors-la-loi / Toute pâle dans l'oeil noir de loups qui aboient, / Hisse les rêves, aux nuits où tu es seule voile. ♥
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
VioletBottle MessagePosté le: Sam 23 Nov 2013 00:34   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 08 Sep 2013
Messages: 82
Localisation: Nord - Nord/Ouest, Captain!
Commentaire à chaud !

Commençons par le style : Fluide, naturel, bon. Je suis fan des courtes phrases sujet/complément, autant dire que le début de la fic m'a touchée ! Je trouve que ça ajoute quelque chose de direct et froid tout en installant un rythme efficace. D'ailleurs, c'est ce qui m'a fait penser d'entrée que c'était Jérémie le narrateur. Ce genre de constatation aurait été son genre ! Mais ça va bien aussi à Kiwi, comme si son instinct parlait.
J'ai aussi beaucoup aimé les passages descriptifs de Yumi, Odd et Ulrich. Poétiques, beaux, et tellement vrais pour Odd *VLAN*. Du coup, j'ai cru un instant qu'il s'agirait d'un Yaoi Odd/Jérémie. Puis est venu Ulrich. Mes sourcils se sont haussés en se demandant quel était ce binz. Pas la description d'Ulrich hein, pas vraiment. Ma théorie s'est juste effondrée et à partir de là, Jérémie me semblait trop sentimental. Mais bref, hein, il a le droit d'avoir une capacité émotionnelle cachée! Tout ça pour dire que ton style est agréable et nous offre de charmants moments, bien qu'il instaure le doute sur l'identité du narrateur.

L'histoire, ensuite. Fort sympathique, ma foi. L'amour, le cruel amour qui fait faire boumboum au cœur de Kiwi, c'est inédit, il fallait y penser. La manière dont l'action est menée dans la scène de la course-poursuite me rappelle un peu la tradition de la Fin'Amors, ou romance de la littérature du Moyen-Age où la Dame est inaccessible au pauvre épris qui se doit de partir en quête d'elle *n'a pas encore sorti son nez de ses livres de littérature*. Bref, c'est joli et la chute est triste. J'espère que ce pauvre Kiwi retrouvera un jour Emma !

En résumé, félicitations ! J'ai hâte de te relire dans de prochaines aventures!

Note : Tu m'a mis toutes le chansons du film en tête avec ton spoil, grmbl Laughing
_________________

« Plus personne ne pourra un jour dormir» Mondes Alternés, Saison 2 Final 3/3. Jeudi 25 Juin.


http://imageshack.us/a/img443/526/evxl.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Quater MessagePosté le: Sam 23 Nov 2013 17:33   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 107
Localisation: Je ne saurais le dire...
Alors, difficile de trouver quelque chose de neuf à dire quand on passe après tout le monde comme ça…
J’ai trouvé ton texte extrêmement plaisant et rafraîchissant. L’écriture est plus que correcte et le style agréable ; j’ai pour ma part ressenti un effet d’immersion bien inhabituel pour un one-shot (et a fortiori pour une histoire d’amour).

Après, il faut savoir que je me suis fait totalement berné concernant le narrateur. J’ai pensé très tôt que c’était Jérémie qui parlait (comme beaucoup de monde, je suspecte un effet volontaire…), mais c’est rapidement devenu illogique. Le seul problème, c’est que même en parcourant la liste des personnages secondaires, je ne voyais pas qui pouvait être dans cette situation. J’ai donc poursuivit toute la lecture en ayant Jérémie en tête. Je te raconte pas les "WTF ?" qui fusaient dans mon esprit, surtout lors de la poursuite dans les bois (Jérémie se transforme en agresseur sexuel, OMG…).
La chute m’a donc autant surpris qu’elle m’a fait bien rire.

Merci pour ce petit vent de fraicheur (ça change des textes où tout le monde meure !). Ça augure de bonnes choses pour la fic que tu as en préparation.
_________________
« La vie n'est pas le travail : travailler sans cesse rend fou. »
« Le difficile n'est pas de sortir de l'X mais de sortir de l'ordinaire. »
Charles de Gaulle

« Ce n'est pas un abruti comme les autres. C'est le fruit des plus grands esprits de son temps, unis dans le seul et unique but de produire le plus stupide des abrutis de l'univers. »
GLaDOS
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Kastiel MessagePosté le: Mer 27 Nov 2013 20:34   Sujet du message: Répondre en citant  
Mister Ange


Inscrit le: 09 Sep 2010
Messages: 1124
Localisation: Tout proche de la porte menant au paradis, en même temps normal pour un ange...
Alors ça y est j'ai enfin lu ton OS ellana. Mr. Green Oui je sais mieux vaut tard que jamais hein.

C'était une bonne lecture, j'ai apprécié lire ce petit moment où à la fin tu nous réserve une bonne surprise. ^^ Avec un amour interdit qui plus est.
Alors on se doute vraiment pas que c'est lui qui parle, c'est vrai qu'on pense plus Jeremy; mais tu as bien reçu à tromper le lecteur.

L'écriture est fluide, bien écrite, avec une bonne organisation. Quelque rare faute par ci par là. Razz

Pour la fille blonde que tu décris, je pensais que c'était Bringa. ^^
Et tu aime glisser des références, ou des expressions connu on dirait. Smile


Bonne continuation et fait nous rêver nous lecteur dans tes futurs textes. Wink

_________________
https://img11.hostingpics.net/pics/818209Signaturepourfondsombre2meversionfini.png


http://img15.hostingpics.net/pics/740219galerie3.png

http://img15.hostingpics.net/pics/823481UsebarRebornMyanimelist.png
Usebar by me
Fan de Transformers, Stargate SG1, The Walking Dead, Supernatural et de mangas! <3
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0717s (PHP: 63% - SQL: 37%) - Requêtes SQL effectuées : 19