CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Code Lyoko] La Renaissance de l'île S...
[IFSCL] IFSCL : 7 ans déjà !
[IFSCL] IFSCL 3.3.0: trailer + voix offi...
[Créations] Code Lyoko : Un live ce samedi !
[Code Lyoko] Nouveau dossier : Serial ...
[Site] Les trouvailles du Père Dudu 201...
[Créations] Notre Communauté fait le plein d...
[Créations] Code lyoko Relight : Dans les co...
[LyokoRéseau] Emergence du MMORPG : Lyoko Online
[IFSCL] IFSCL 3.3.0 - Teaser Trailer !
 
 Derniers topics  
Les Lyokofans parlent aux Lyokofans
[Fanfic] Les grands retours
[Divers] Usine Renault : construction...
[Fanfic] Replika on the Web
IFSCL - 7eme anniversaire!
Pour mieux se connaître
Ma première vidéo gameplay sur IFSCL
Map Minecraft de tout l'univers de la...
Map minecraft - [1.10] - Code lyoko -
[Film] Adaptation CL Chronicles : LIVE
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Le Poids des Souvenirs [Terminée]

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 7 sur 8

Aller à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Sirix MessagePosté le: Ven 18 Sep 2015 14:43   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 27 Aoû 2013
Messages: 360
Localisation: Entre une chaise et un PowerMac G5
Et c'est le passage...Du Sire...

Je suis un peu sonné, je dois admettre que la scène finale m'a secoué. C'est en partie pour ça que j'ai du mal avec les histoires sombres, je m'immerge assez vite et voit assez vite le cauchemar se former dans mon esprit.

Mais en dehors de ça, c'était bien le but de cette scène finale, ce qui prouve donc qu'elle est bien faite.

Ici, le chapitre est long et disloqué. Un grand flashback pêle-mêle. On ne comprend pas tout ce qu'il se passe, c'est voulu et bien maîtrisé.

Mais on capte bien évidemment le scénario. Et donc, ta propre version de la Backstory de Code Lyoko.

Et bien...C'est très cohérent, très bien écrit, tout a été scrupuleusement réfléchi. On a un sens du détail colossal là dedans. C'est indéniable. Et c'est riche en émotion. Très riche. On s'identifie à presque tous les personnages. On comprend leur point de vue à tous. Même X.A.N.A.

Pour le coup, l'humanité de ton X.A.N.A. peut se justifier aussi par sa création. C'est assez bouleversant comme expérience, mais...Ça peut-être cohérent. Je trouve quand même ton Hopper très...Placide lors de sa création. Mais rien ne dit qu'il ne pouvait pas l'être à cette époque. C'est simplement que...j'ai moi aussi ma version de la Backstory et j'y suis plus habitué. Mais la tienne est très très bien calculée.

Que dire...Les mots ont tendance à me manquer. Hm...le rythme ? Très très bien fait. Les principe du dialogue à deux couleurs créent un contraste net avec les deux personnages qui souligne leur différence sur tous les points de vue, et marque d'avantage leur désaccords. Ces dialogues sont très explicatifs de l'histoire et saisissent un peu, de part l'entrechocage des deux logiques de vie de l'homme et l'ordinateur...Qu'on comprend toutes les deux.

Après, tout de même, si X.A.N.A. vient d'un enfant...Pourquoi a-t-il perdu son humanité ? Le transfert n'a pas pu être effectif partout je présume...Enfin...Je ne sais pas, pour moi il est trop humain...ou pas assez. Sans doutes cherches-tu un équilibre homme-machine ?

Mais bon, mon argument du X.A.N.A. est un programme perd de légitimité face à ça. Logique, après, je peux quand même rebondir sur le fait qu'une intelligence-artificielle à architecture multi-agent, comme est décrit X.A.N.A. dans CL, ne pourrait pas, je pense, servir de structure à l'ensemble d'un cerveau humain. Mais c'est vraiment du chipotage informatique.

Enfin bref. Très très bon chapitre. A la fois bien écrit, très bien scénarisé et assez secouant. Je reste assez sonné de ce que j'ai pu lire...Mais je lirai volonté la suite, alors, continue !^^

_________________
http://arnaud.maurin.perso.neuf.fr/images/Sirixsign.png

Auteur de la fic Replika on the Web.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Ven 18 Sep 2015 14:59   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1011
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Je vais surfer sur la hype provoquée par ce chapitre et inscrire mon pseudo dans le défilé des réactions. Bien entendu, « hype » n'est pas sans nous évoquer le mot « hippie ». En conséquence :


http://i.imgur.com/uOBYv5q.png
Revenge and Xana.


Maintenant que j'ai pu constater que dessiner à la souris d'ordi était encore plus compliqué qu'avec un feutre sur du tissu, je suis largement imprégné du chapitre, donc en conditions pour commenter.

Je pense que jamais ton texte n'a aussi bien porté son titre. C'est du lourd ces souvenirs ! Tu possèdes un certain sens de la gradation dans tes fanfictions, avec des départs plutôt tranquilles, et des montées en puissance progressives, jusqu'à atteinte d'un point culminant. C'est classe. Je n'hésite pas vraiment à penser que ce chapitre constitue le début du point culminant de l'histoire, qui va se poursuivre avec le retour à William suite à cette danse effrénée.
Et pour une fois, je peux le dire : c'est trop long ! Trop d'informations à traiter. Comment veux-tu que je fasse un post à la hauteur de ce chapitre si le nombre de données à aborder est trop élévé ? Réponse évidente : la synthèse. Vois-ça comme un hommage.

Dans tous les cas, je retire du chapitre – et de ta back-story – qu'il – elle – est vraiment excellent – e – au niveau de la cohérence. Les dates, l'utilisation de tous les éléments offerts par l'animé, et les détails propres à tes idées surtout. Je ne sais pas si mon préféré est l'origine du fameux logo ou alors le jeu sur le sens des mots sur le « Et enfin, j’ai programmé XANA, pour qu’il détruise Carthage. » de Franz. Disons le second, parce qu'il permet de justifier à lui seul tous tes éléments mis en place par rapport à Xana.
Puisqu'on est sur Xana, les flashs de William sur les serpents qui entrent dans la peau et l'appel de la mère prennent tout leur sens maintenant. En plus de ça, tu as joué sur une ambiguïté avec la disparition du cousin de Dunbar et le fait que ce soit sa mention et son souvenir qui aient déclenché le premier flash du genre. Encore bien joué. Du coup, est-ce qu'on peut en déduire que le petit Dylan est perdu à jamais et qu'il n'est « qu'un détail de l'histoire » ? Enfin, ça reste triste d'un côté, mais de l'autre, ça aurait peut-être été un poil gros si William avait eu un lien pareil à cette affaire en plus de son tracas cérébral.
À la réflexion, je devrais me taire. Si ça se trouve, la suite va me contredire et je vais bien avoir l'air con...

Je ne pense pas m'attarder trop, parce qu'à part dire « j'ai adoré ci et ça » ça va pas aller loin – et, drame, j'ai pas d'idée de conjectures.
Mais en un seul chapitre, tu as réussi à donner énormément de relief au personnage de Xana. Avec sa naissance bien sûr (la scène est juste terrible, dans les deux sens). Mais surtout, avec l'exposition de ses motivations à vouloir anéantir la Terre et le cheminement qui a mené à cette conclusion - qui en plus ont été bien amenés.
La vengeance, moteur de l'humanité par excellence. Et des intelligences artificielles, ou presque.

Belle expérimentation en tous cas !

Autrement, concernant ma commission, un virement bancaire suffira Mr. Green.
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Dyssery MessagePosté le: Mar 19 Jan 2016 00:00   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 66
My my my… On dirait bien que j’ai explosé mes délais de pause entre deux chapitres… Pour ça vous avez toutes mes excuses, d’autant que j’étais de base persuadée que je pourrais finir cette fic avant le nouvel an. Mais malgré toute ma bonne volonté, j’ai eu pas mal de truc à faire IRL, côté boulot beaucoup, côté loisir un peu, et puis quand j’avais du temps à moi, j’avais surtout envie de prendre une bonne grosse pause. Pourtant j’ai continué à écrire par-ci par-là, mais toujours de façon très sporadique, alors forcément, ça prend longtemps… Bref, le nouveau chapitre est là, mais laissez-moi d’ores et déjà vous prévenir, ma dernière année d’étude est à base d’avalanche de projets, pour lesquels je suis déjà un peu à la bourre, alors les délais entre chapitre risquent de rester assez élevés pendant encore un moment.

Ikorih :

Et oui, bien vu, j’ai vraiment aimé Je suis l’Alpha et l’Omega, et ne nie pas avoir été un peu influencée dans ma propre backstory (mais j’espère avoir suffisamment appliqué ma griffe pour ne pas être taxée de plagiat !). J’ai A-DO-RÉ écrire l’évolution de XANA. Lui appliquer une origine humaine est quelque chose que je voulais faire depuis longtemps, et je suis vraiment contente que ce développement ait plu !

Sa création m’a demandé beaucoup de recherche, mine de rien. De base, mon inspiration a été le livre Les Gardiens d’Aleph-Deux, de Colin Marchika. Excellent bouquin de SF que je recommande chaleureusement. L’un des chapitres retrace l’existence d’une intelligence artificielle créée sur une base humaine et je voulais reprendre le procédé du livre pour XANA. Malheureusement pour moi, je n’ai pas pu remettre la main dessus et je voulais faire quelque chose de suffisamment précis pour donner une solide illusion de réalité, chose impossible sans une relecture ! J’ai donc changé d’ambition et ai fait quelques recherches sur les IA et je suis tombée sur un article expliquant comment un scientifique envisageait d’obtenir l’immortalité par la cartographie de son cerveau. Je n’ai pas conservé la source, honte à moi, mais ceux qui veulent se renseigner devraient tomber dessus sans trop de mal grâce à notre cher poto google.

Bon, la seule vraie raison du changement de couleur est que j’avais déjà utilisé le flashback dans un précédent chapitre, quand mes idées étaient un peu moins bien fixées :/ Et pour la forme plus concrète, effectivement je n’ai pas détaillé ça. Je pense que j’essaierai de le poser un peu, ça peut donner lieu à un passage sympa, si j’arrive à bien le mettre en forme. Ah, les imprévus sont la meilleure façon de faire évoluer une histoire Wink

Je finirai sur cette phrase : Depuis le temps que je voulais trouver une explication pour la marque de XANA !! o/


Icer :

Je venais de voir le film sur Turing, Imitation Game, quand j’ai commencé ce chapitre. Un chef-d’œuvre qui est entré et restera dans mon top 10 de films préférés <3

Aurais-tu eu une vision du futur, Icer ? Parce effectivement, et malgré la latence plus que confortable entre mon dernier chapitre et celui-là, Cyclope n’a pas commenté Surprised

Je suis assez contente de ma backstory, et encore plus de voir qu’elle plaît autant. Ton com m’a fait énormément plaisir, autant que la cérémonie des Carpes qui l’ont suivi, mais nous arrivons maintenant à un sérieux problème : la retombée. Et oui, le précédent chapitre était celui des révélations, c’était l’acmé de mon histoire. Et il est passé. J’ai bien conscience que le chapitre posté maintenant risque de vous sembler bien fade, d’autant qu’il est uniquement destiné à mettre en place la psychologie des personnages :/ Je ne peux que demander à mes lecteurs de prendre leur mal en patience, l’action reprendra au chapitre suivant. Enfin, peut-être… =p


Immu :
Toi en ces lieux, je suis si touchée et tellement fière de t’avoir suffisamment chamboulé pour t’amener à commenter. D’autant que Zéphyr m’a avertie que les commentaires du créateur de l’IFSCL (yes ! du premier coup !) sont rares. Et vraiment précieux <3


Sirix :
Et oui, voilà une de mes visions de la backstory. (oui une, elle offre tellement d’opportunité que je ne vois aucune raison de me limiter à une seule hypothèse u.u) Et oui, le côté disloqué est voulu et je suis contente que ça paraisse bien maîtrisé. Je te l’ai déjà dit sur skype, l’inspiration du procédé vient de mes vagues souvenirs de Dracula (de Bram Stoker, pour ceux qui aurait besoin du rappel Razz) et j’avais très envie de tester cette méthode de report indirect d’une histoire par des sources diverses à croiser. J’aurais bien ajouté un passage du journal de Franz Hopper sans intermédiaire, mais vu que tout ce passage ne peut exister que par la connaissance de XANA, l’idée était compromise…

Effectivement, ton com suinte le malaise, avec tous ces points de suspension ! Et bien je suppose que ça veut dire que mon pari est réussi !

Le dialogue bicolore vient à la base d’une contrainte de forme. Compte tenu du mode de communication, j’ai choisi de ne pas écrire un dialogue classique qui transmet tout de suite un principe d’oralité. Et comme je voulais entrecouper ce dialogue atypique avec des pensées de XANA, hors de question d’utiliser l’italique. Restait le changement de couleur, pour bien identifier les changements d’interlocuteur.

Pour le manque d’humanité de XANA, on peut dire qu’il faut un équilibre homme-machine d’une part, mais d’autre part ça reste aussi un parti-pris, plus ou moins expliqué dans deux chapitres (mais seulement plus ou moins, on pourra redébattre là-dessus si besoin).

Hé hé, je vous l’avais dit que le côté humain de XANA était légitime =3


Zéphyr :
Quelle intro ! (Elle me fait rire à chaque fois que je la lis. Mais vaut mieux pour toi, parce que comme je l’ai dit à Icer il n’y a pas si longtemps, si un jeu de mot me fait pas rire, c’est que vraiment…) Et sinon, ben c’est vrai qu’il est moche, ton dessin :/ Mais l’original devait être bien dégueu aussi, alors on va dire que tu l’as fait exprès et considérer qu’on est bien imprégné du commentaire pour y répondre.

Et oui, le titre était une annonce de cette situation-même et tout ce qui s’est passé avant avait plus ou moins pour but d’amener les révélations sur XANA. Les souvenirs pèsent lourds. Parce qu’on ne peut pas en être autre chose que le simple spectateur.

…Pardon, j’ai lu « excellent » et j’arrive plus à faire le point maintenant =3

Effectivement, Dylan n’a eu pour seul rôle que de déclencher un flash-back. William n’a rien à voir avec Carthage. Je mentirais si je disais que je n’ai pas envisagé cette possibilité, mais je l’ai écartée presqu’aussitôt parce que comme tu l’as dit : c’est trop gros ! Je suis contre le fait de rajouter de telles coïncidences, qui n’apportent finalement rien à l’histoire. C’est d’ailleurs bien pour ça que je ne suis pas du tout tentée par les Chronicles.

…Pardon, j’ai lu « adoré » et je – Ah non. Blague déjà faite.

Bref, concernant ta commission, considère que les comptes sont remis à zéro suite à l’offre sans arrière-pensée d’un certain texte assorti d’une certaine illustration, toi qui avait l’air si embêté de ne rien avoir en retour (a). Il va sans dire que tes conseils sur le Darkred et les différents rouges disponibles entrent également dans lesdits comptes u.u

Merci pour tout <3

Edit anonyme : Pour des raisons de bon sens évidentes, certains pseudos ont changé de couleur. Merci de votre compréhension.

Edit non-anonyme : Un changement de couleur ? Quel changement de couleur ?



Spoiler


_________________
http://i.imgur.com/QN5k9ezl.jpg


http://imageshack.us/a/img834/3130/ngim.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Mar 19 Jan 2016 22:29   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1011
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Encore un titre de chapitre bien choisi par rapport au lectorat. Je ne vais pas détailler pour rester sur une note mystérieuse.

Effectivement, on est vraiment dans un calme après la tempête. Pas illogique, un peu brutal par rapport à la coupure brutale de la session de flash-back et le retour sur Terre, ce qui reste dans la lignée des derniers événements ceci dit.
J'ai beaucoup aimé les quelques mots sur les retrouvailles des sensations physiques après une virtualisation, ou plus largement les descriptions des réactions des deux dévirtualisés. Elles avaient un côté très photographique avec l'enchaînement des phrases faisant état d'un élément à la fois, et un peu dérangeant aussi (pas dans le sens négatif du terme !) avec ce que rapportait William sur le balancement.

La petite explication technique sur les câbles virtuels est subtilement insérée et pensée. Bien vu !

Il y a un léger décentrage de la personne de William, le traitement féminin est plus perceptible. Peut-être n'est-ce pas plus mal comme ça, le concerné aura le temps de cogiter sur sa situation un peu plus correctement par la suite, au calme.
La réaction d'Aelita suite à tout ça ne m'a surpris en soi – même si bon nombre de textes l'auraient faite tomber en larmes sur le sol glacé de la salle des scanners, la laissant chuter dans un abîme de désespoir encore plus puissant que la passion d'un simple baiser. Ce que je lui trouve de bien, c'est qu'elle est pas mal humaine (brutalité d'expression orale, envie de partager ce qu'on a appris avec ses proches, égoïsme), sachant que d'ordinaire (entendez DA), ses réactions ont plus souvent tendance à aller vers quelque chose de plus irréel (même si l'après saison 3 joue beaucoup le côté mélodramatique).
Par ailleurs, je doute qu'elle arrive à garder ce qu'elle a appris pour elle. Ce n'est pas le genre de personnage capable d'enfouir ses sentiments ou malaises émotionnels (ou alors pas sur une longue durée) et de faire comme si de rien n'était. Les chances qu'elle se fasse griller et lâche le morceau aux autres sont fortes. Ça sent la nouvelle scène de confrontation entre les héros et William <3.

Un parallèle entre les manières d'agir d'Aelita et de Lucie est perceptible. La personnage qui pense à elle et celle qui pense à autrui (bon en temps normal ce serait les deux je dirais). Volontaire ?

Lucie gagne un peu plus de consistance au passage. Jusque-là, c'était juste « l'Ex » sympa, qui a envoyé chier Yumi une fois. Là, elle prouve qu'elle sait lire des notes et qu'elle est pas trop oppressante niveau questions, et pas chiante surtout. Enfin, les réflexions de William sur son irritation face à son attitude bienveillante sont rassurantes. Il y a des chances que l'on n'ait pas le droit au cliché de la remise en couple avec l'Ex-copine qui est de retour dans la vie de l'individu et qui est bonne (dans le… bon sens du terme) envers lui, donc le charme à nouveau.

Pour finir, j'aime beaucoup le fait que William ne se voile pas la face dans sa dernière réplique. Éliminer Xana revenait à tuer l'enfant de Carthage, ou plutôt ce qui avait été transformé chez lui. Il ont tué quelque chose d'humain, pas d'artificiel. Surprenant également que William utilise « nous » en fin de phrase. En particulier dans la mesure où il n'a jamais concrètement participé à l'éradication de Xana.
En un mot, il est dans la bande des LG celui qui a les mains les plus propres (contrairement à ce que la fin du chapitre 5 prétend !) ; du moins à mon sens.

Ce fut court, mais agréable d'avoir des nouvelles de ton texte. À la prochaine !
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Lun 25 Jan 2016 10:29   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2098
Localisation: Territoire banquise
Resituons. Le flashback de la dernière fois a été suivi par nos deux zozos. Ok. Y avait une histoire de câble. Mais qui aurait intérêt à leur montrer ça et pourquoi ? X.A.N.A pour foutre la merde ? Mouais bof... Carthage ? Mdr ils devraient être tous morts ces cons. On verra bien...

Zéphyr a tout bien dit sur ce chapitre, c'est vrai qu'on se focalise sur l'impact du retour, et les moments de gêne superbement décrits semblent provenir en direct de l'expérience personnelle de l'auteur avec les essieux. Mais j'aimerai rebondir sur un détail suspect. Lucie. Cette fille est louche parce qu'elle garde tout le temps son sang froid, alors qu'on la connait depuis au moins 28 jours. Cela en devient irréel. J'attends le moment où on va m'expliquer qu'elle est avec X.A.N.A depuis le début. C'est la seule explication logique. Mr. Green

Bref, ça gère toujours autant, à la renvoyure !

Citation:
Encore un titre de chapitre bien choisi par rapport au lectorat. Je ne vais pas détailler pour rester sur une note mystérieuse.


http://i68.servimg.com/u/f68/17/09/92/95/mec_my10.jpg


Oh et puis va te faire, j'ai pas le temps de jouer =(

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttp://download.codelyoko.fr/forum/avataricer.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« - J'viens de voir les parents de William se diriger vers le bâtiment administratif.
- Quoi !? Mais comment tu peux savoir que c'est eux ?
- Bah après la disparition du X.A.N.Aguerrier je me suis quand même renseigné un minimum sur sa vie pour programmer sa réplique. Cela étant dit, c'est bien la réplique le problème, elle n'est pas au point et va faire foirer toute notre couverture à mon avis.
- Mais Jérémie, et les données récupérées à X.A.N.A lors de la translation de William ? Elles ne t'ont pas servies à avoir de quoi le libérer ?
- J'ai commencé à y travailler quand tu es partie mais je n'ai pas fini... »


Paru.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Sirix MessagePosté le: Lun 25 Jan 2016 11:03   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 27 Aoû 2013
Messages: 360
Localisation: Entre une chaise et un PowerMac G5
Et voilà le Sire qui s'amène.

Que dire ? Bah j'aime pas mais c'est bien. Fin.

Naaaaaaaaaaah ! Développons un peu, j'ai eu du mal avec ce chapitre, qui pour le coup est très sombre et attristant, j'ai du mal avec ce genre d'ambience, d'un point de vue personnel, quand je lis, je veux passer un bon moment, je n'exclue pas la possibilité d'avoir peur, de pleurer ou de rager, mais j'ai envie de sourire par intermittences. C'est pour ça que je ne suis que peu désireux de profondeur dans les histoires que je lis. Mais je conçois que je suis loin d'être grandement suivi dans mon raisonnement je ne garderais donc cette remarque que pour mon opinion.

En dehors de ça, la situation dépeinte est très cohérente et les caractères des personnages réalistes, William qui cherche à nier sa responsabilité, ça paraît évident. J'ai plus de mal avec la colère d'Aelita, mais elle est justifiable, alors, je comprend.

Pour ce qui est de l'enchaînement des scènes, on a une impression de vague très lié au choc du personnage, et une impression de suivre ça de loin, par préoccupation, typique de l'état de choc.

Et du coup, Hopper est mauvais...'fin, c'est plus compliqué mais c'est un des aspect qui transparaît dans ce chapitre, c'est marrant, je me dis que je n'ai pas eu la même vision de Hopper que beaucoup ont eu face à la série. Personnellement je vois Hopper comme un savant trop idéaliste qui s'est fait embobiné malgré lui, mais comme quelqu'un de sage, d'éthique, et de bien trop humain pour commettre des atrocités, X.A.N.A. n'était à mon sens qu'un accident de conception, et sa haine contre Carthage qu'un simple désir de vengeance contre ceux qui ont démoli sa vie en lui faisant croire à un idéal, cela-dit, le côté torturé et fou du personnage reste cohérent, donc pas de mauvais point.

Le style est toujours aussi fluide, et bien qu'un peu plus lourd largement lisible. Comme d'habitude.

Après, j'ai encore une gueulante à pester : l'informatique.

ATTENTION ! Ceci est du chipotage, merci de prendre ça au second degré. Razz

Compte tenu du fait que le supercalculateur date des années 80/90, à moins que tu n'est modifié ce point de la chronologie au grand désespoir de Cyclope, il est très peu probable que ce dernier possède un SSD. Car les SSD se sont surtout développés dans les années 2000. Il faut également savoir que la capacité d'un SSD est restée pendant très longtemps relativement limité, s'ils se sont toujours révélés bien plus rapides que les disques durs mécaniques, ces derniers sont, encore aujourd'hui, souvent plus large en terme de stockage de données, et je doute qu'un des premiers SSD soit capable de stocker les données du Flashback.

Ensuite, il faut savoir qu'un SSD utilise la technologie de mémoire flash, qui est un principe de stockage mémoire binaire. J'avoue que je ne suis pas sûr, mais je ne crois pas une telle mémoire compatible avec les données quantiques du supercalculateur, à moins que ce dernier n'ait un convertisseur quantique binaire, ce qui ralentirait considérablement le transfert et poserait une fois encore d'énormes soucis de stockage, d'autant qu'un processeur binaire mettrait des heures à déchiffrer le Flash-back et non les microsecondes décrites dans le chapitres.

Voilà. La seule chose qui peut te sauver là dedans, ce serait de dire que, ignorant l'existances des futurs SSD, Hopper, lors de la conception de son supercalculateur, a utilisé ce cycle pour décrire un autre procédé que celui du disque dur à mémoire Flash. Autrement, ça ne tient pas.^^

Mais bon, comme dit plus haut, rien de grave.

Voilà voilà, c'est tout ce que j'avais à dire, j'ai plus de difficultés à suivre le texte dans une telle atmosphère, je me rappelle un peu le Si tu meurt aujourd'hui que j'avais adoré de part son ambiance qui bien que grave restait gentille et proche de la série, ce qui est loin, très loin, de l'optique que prend le Poids des Souvenirs.

Nous verrons, donc, en attendant, bravo et bon courage.

_________________
http://arnaud.maurin.perso.neuf.fr/images/Sirixsign.png

Auteur de la fic Replika on the Web.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Silius Italicus MessagePosté le: Ven 12 Fév 2016 15:45   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 03 Fév 2015
Messages: 172
Localisation: à l'Est d'Eden
Bonjour chère Dyssery,
Triste histoire, n'est-ce pas ?

Ce récit a toujours été bercée par une certaine tristesse mélancolique. Dans les trois derniers chapitres, ce sentiment change un peu. La mélancolie disparaît du fait de l'action. Les révélations ajoutent rage et tragédie. Tout cela est portée par une narration excellente, et un rythme admirablement maîtrisé. D'une certaine manière, le chapitre dix-huit vient clore la première partie de ce récit. Car c'est une crise que vous avez décrite, et rien ne sera plus jamais comme avant. Mais William et Ælita ne peuvent en rester là. Deux éléments tendent à le prouver. D'abord rien n'explique encore vraiment les visions de William. Ensuite, il est douteux que Jérémie ait recrée Lyokô en incluant les ajouts propres à Xana. Leur simple existence soulève des questions.

En un sens la méthode employé pour créer Xana explique certaines de ses inconsistances durant la série. Il n'est dans le fond qu'un cerveau humain transplanté, et partiellement programmable. donc il n'a pas de raisons d'être infaillible, parfait, ou de toujours apprendre à la perfection de ses erreurs. Il peut errer, se tromper, et le reconnaît d'ailleurs lui-même. Quant à sa création, les raisons de Carthage se comprennent. Pourquoi réinventer la roue ? L'intelligence ils l'ont déjà, reste juste à pouvoir la modeler dans la forme voulue. Hopper à cet égard est troublant. C'est un monstre, et en même temps il donne l'impression de ne pas le supporter, d'avoir même cherché la rédemption. Dès je départ il a eu peur de sa création, et n'a pas su comment la manœuvrer, ce qui l'a conduit à sa perte.

Au vu des questions encore en suspends, les héros ont encore de lourdes décisions à prendre. Il est intéressant que William pense être égoïste en cachant aux autres la vérité. On peut aussi y voir un geste profondément altruiste. Ils sont trois à connaître la vérité, et il va leur falloir vivre avec. Cela laisse présager des choses très intéressantes pour l'avenir.

Au plaisir de voir des plans arrêtés.
_________________
AMDG

Prophète repenti de Kane, vassal d'Anomander Rake, je m'en viens émigrer et m'installer en Lyoko.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Dyssery MessagePosté le: Lun 04 Avr 2016 21:33   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 66
Bonjour à tous !

Que dire, que dire. Ce chapitre aura mis un peu plus de deux mois à sortir. C’est pas tant que ça en fait. Mais j’ai eu l’impression de tarder plus que ce n’est permis. Sûrement parce que j’ai traîné les pieds sur à peu près tout ce que j’ai à faire et que j’aurais pu être plus efficace dans tout ça. Enfin passons, il est fini, il est génial (je ne devrais pas dire ça, je vais vous donner des faux espoirs), et il est publié. Alors je vais répondre aux commentaires et vous laisser le savourer tranquilles.


Zéphyr :
Toujours fidèle au poste, ça me fait plaisir. Le calme après la tempête, tu l’as dit ! Ce qui me faisait un peu redouter les réactions, d’ailleurs, vu la différence d’ampleur qu’avaient pour moi les chapitres 17 et 18. C’est pour ça que je suis contente de savoir que le 18 t’a plu, la baisse de tension n’est donc pas un problème.

Pour le retour des sensations, je voulais vraiment mettre en avant l’état de choc dans lequel se trouvaient Aelita et William suite à ce qu’ils ont vu. Parce que la dernière vision se voulait véritablement comme une scène extrêmement difficile à supporter, à fortiori quand on tient le rôle que ces deux-là tiennent (eux et les autres LG, évidemment).

Pour l’explication technique, merci à Art <3 (ne le cherchez pas sur le forum, à moins qu’il se soit inscrit en douce, mais s’il l’a fait il aura sûrement pris un autre pseudo histoire de me troller…). Bref, je suis bien incapable de bâtir des raisonnements informatiques, mais j’ai un bon conseiller =) (que j’avais oublié de remercier dans mon précédent post, honte à moi).

Ah bon, traitement féminin plus perceptible ? Je ne m’en suis pas rendu compte, il faut que je fasse attention ! Et concernant Aelita, je la vois comme quelqu’un de fondamentalement gentil, mais quand on s’est pris un mur dans la tronche, on ne garde pas facilement la tête froide. Enfin, ce n’est que mon avis u.u

Le parallèle n’est pas vraiment volontaire, mais s’il existe, c’est une bonne chose :’) En fait, Lucie a surtout été créée pour un parallèle avec Yumi, et elle a pris de l’importance par la suite, de façon plus ou moins fortuite… D’ailleurs, elle n’a jamais vraiment été l’ « ex » de William si on y réfléchit. Vu qu’elle lui a foutu un râteau. Parce que c’était un abruti. Et qu’elle venait de se prendre un mur dans la figure. =3

Nous verrons bien ce qui se passera pour elle par la suite. Mais après tout, elle et William ne sont que des ados, les histoires de cœur ne sont ni durables ni matures, à cet âge-là. Du moins, c’est ce que j’en pense Wink

Tiens donc, tu considères que William ne se voile pas la face ? Je ne confirme ni ne réfute cette affirmation, nous en rediscuterons après le prochain chapitre, peut-être. Je suis d’accord avec toi quant au fait qu’il est le moins impliqué, mais suite à ce qui vient de se produire, disons plutôt qu’il est incapable de pousser la réflexion jusque-là sur le coup.

Oui oui, je sais, un de mes chapitres fait la taille d’un paragraphe de L’Engrenage. Mais bon, on a régulièrement de mes nouvelles, comme ça. *fuit*


Icer :
Et oui, qui a bien pu leur montrer ça, et pourquoi ? (a)

Tu trouves que Lucie garde toujours son sang-froid ? Elle était pourtant bien paniquée, dans le train… =D

Bref, Lucie est loin de toujours garder son sang-froid, William a l’impression qu’elle garde toujours son sang-froid, nuance ! Et vu l’état psychologique du zozo, il suffit qu’elle n’extériorise pas trop pour donner le change. Mais ne t’inquiète pas, si ce récit ce faisait du point de vue de Lucie, tu pourrais voir à quel point elle flippe. Quant à savoir si elle a un lien avec Carthage (a)

Mais attend, ils sont pas censés être tous morts, ces cons-là ?


Sirix :
Ben… J’ai pas tellement de choses à te répondre, en fait. Le texte prend une atmosphère de plus en plus sombre, mais je pense que c’était assez vite perceptible, finalement =)

Quant à Hopper, je peux le voir comme un scientifique idéaliste, je n’ai pas de problème avec ça. Ce qui me gêne, c’est la justification qu’on a de sa participation à Carthage. Je trouve ça complètement débile, de penser qu’un scientifique de cette envergure ait pu se faire mener en bateau par l’armée. Qu’on me dise qu’il a été forcé, qu’on a fait pression sur lui, ou même qu’il a réalisé à mi-chemin que ses découvertes ne seraient pas de simples mesures de dissuasion, à la rigueur. Mais qu’il ait découvert au milieu l’application martiale, non, ça non, je n’adhère pas. Et puis sérieusement, espionner les communications ennemies. On fait mieux, comme conflit éthique…

Pour la partie informatique, puisque tu commences à être pointilleux sur les ssd dans les années 80-90, les supercalculateurs quantiques ça existe pas vraiment aujourd’hui non plus, alors à l’époque… Du coup, je range les ssd dans le même cas. Non mais.


Silius Italicus :
Bonjour !

Analyse intéressante, que puis-je répondre à tout cela ?

Concernant la salle ellipsoïdale, j’avoue ne pas m’être penchée plus que ça sur les raisons de sa présence après que Jérémie a recréé Lyoko. Mais à posteriori, je pense que c’est justifiable. Je considère que Jérémie et Aelita ne sont pas capables de créer Lyoko à partir de rien. C’est donc qu’ils ont récupéré des notes, des résidus de code, des protocoles, et que sais-je encore, pour ranimer le monde virtuel. Partant de là, il est logique d’envisager que ce que XANA y avait implanté, sans qu’Hopper ne l’ait découvert, soit passé inaperçu aux yeux des deux adolescents.

Ensuite, effectivement aucune réponse n’a encore été apportée. Cela ne saurait tarder. C’est tout. =)

Franz Hopper est pour moi Viktor Frankenstein. Ceux qui auront lu Mary Shelley devraient comprendre. Le docteur Frankenstein s’est adonné à un grand nombre d’expériences absolument atroces de son propre aveu pour réussir à donner la vie à sa créature. Mais il ne l’a réalisé qu’après, emporté qu’il était par son œuvre. Et jusqu’au bout de sa vie, Viktor Frankenstein reste à mon sens un être méprisable pour n’avoir jamais eu le cran d’affronter les conséquences de ses actes. Voilà qui est Franz Hopper.

Effectivement, la réaction de William peut être vu comme altruiste. Mais le fait est qu’il agit pour son propre salut et qu’il le sait très bien, d’où son sentiment d’égoïsme.

Au plaisir !



Spoiler

_________________
http://i.imgur.com/QN5k9ezl.jpg


http://imageshack.us/a/img834/3130/ngim.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Mar 05 Avr 2016 20:01   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1011
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Une alternance entre la première et la troisième personne, un black-out de William, et un rêve somnanbulé avec transposition du décor virtuels sur les éléments réels. Ça me rappelle quelque chose.
Moi.


https://45.media.tumblr.com/8e5f0b2d6077860f0047d56275329e99/tumblr_nkwy0bP3t81qfjr5zo1_500.gif


Prends ça pour de l'égocentrisme, mais je me suis vraiment reconnu dans ce chapitre Mr. Green. Par égard, je t'ai évité le « plagieur de merde », réservé pour Icer.

En-dehors de ce constat abusé, Lucie gagne des points à mes yeux à être cash avec William sur l'après-coup des révélations. On peut penser que c'était maladroit de lui éclater la tête contre le mur, mais d'un autre côté ça lui donne un plus de relief que le simple rôle d'oreille attentive qui réconforte, et sa réponse au débat sur l'humanité de Xana reste bien sentie.
Tiens, les images de transition ont un fond noir maintenant Sad.

J'ai vraiment aimé lire cette séquence rêvée, par sa narration au côté très « exploration », coupée court par la poursuite prioritaire de l'objectif. J'ai trouvé le choix des transpositions de territoires de Lyokô sur le décor terrestre très pertinents. Par ailleurs, apprendre qu'en définitive, ce qui se jouait allait au-delà du rêve (grillé d'emblée) et se couplait à du somnambulisme était super agréable de mon point de vue. À l'époque, je n'avais jamais pu ressentir l'effet que pouvait produire ce que j'avais écrit, et s'il était bon. Maintenant, je sais que oui Mr. Green.
Mais surtout, on sent que t'as pris plaisir à écrire cette partie, juste avec tous ces affleurements de vocabulaire, bien varié. C'est un aspect important.

Un premier point a particulièrement attiré mon attention : la capacité d'hypothèse et de déduction de William sur ce qu'il lui arrive. Le contraste entre son « gneuh » devant les blades server et ses réflexions qui suivent est assez marquant. Cette facilité à monter des hypothèses dans des termes pas si basiques me laisse penser qu'il est peut-être aidé intérieurement sans s'en rendre compte. Vu ce qu'il lui a été mis dans la cafetière, ce n'est pas à exclure.

Le second point qui a encore plus attiré mon attention est la répétition plus isolation de la phrase « En plus elle était pieds nus. ». Je ne sais pas si c'est parce que j'ai d'abord lu assez vite, mais au début, je me suis dit que le procédé devait servir à accentuer l'éventuelle culpabilisation de William. Puis, j'ai relu quelques bribes de cette fin, et l'isolation de la dernière phrase par rapport au reste me paraît plus sonner une illumination que comme une culpabilisation. Peut-être suis-je à nouveau à côté de la plaque, mais à la réflexion, c'est putain de louche qu'Aelita soit pile celle qui ait « vu sortir de l'internat » William. De tous ceux présents dans le bâtiment, combien de chances y avait-il pour que ce soit la personne au courant de sa situation actuelle (même si elle a l'excuse de l'insomnie à cause de ce qu'elle a appris dernièrement) ?
Du coup, la pensée qui me vient, c'est que William n'a pas été le seul a avoir été connecté aux câbles sur Carthage, Aelita aussi l'a été. Et si, comme les réflexions de William le suggèrent, la conscience de Xana n'était pas parvenue à se réécrire dans sa tête, mais dans celle d'Aelita ? Ça ferait sens à sa place de témoin dans la crise de somnambulisme. Cette dernière ne serait alors qu'une mise en scène pour conforter William dans une pensée que le plan de Xana a échoué. En plus, avec la machine et son monde virtuel sous le coude, c'est techniquement faisable.
Dans une reconstitution du procédé, on peut se dire que par le biais d'une tour, Aelita aurait, par le biais du Cheval de Troie suggéré, provoqué cette crise de somnambulisme rêvé de William (méthode qui en plus s'est faite dans le canon…). Ainsi, en le conduisant à l'usine, en « l'arrêtant » à temps, et en déclarant bloquer toute possibilité de se virtualiser, elle écarte les doutes que pourrait avoir William sur la réussite de la réécriture de Xana dans sa tête. Enfin, la suggestion de virer les blades server reste à prendre avec des pincettes dans cette idée. Peut-être ne le fera-t-elle pas, préférant garder la machine sous le bras, et assurée que William ne retournerait pas à l'usine par peur (ce point permettrait de la griller ceci dit). D'un autre côté, si elle se tient à ce qu'elle a dit, ça ôte à l'ennemi potentiel toute possibilité de réponse. Bref, dans tout ça, il ne reste qu'une chose, celle qui m'a amené à écrire ce… truc avant : les pieds nus. Si on garde le mot « illumination » pour définir la répétition, on peut se dire que cela trahit Aelita avec Xana réécrit dans sa tête. Trahison justifiée par le fait qu'aucun être humain, peu importe que ses cheveux soient roses, ne partirait sans chaussures/chaussons à l'extérieur, même si la situation était urgente (trop de sensibilité plantaire, et puis ça met 2 secondes à enfiler dans le cas des chaussons. En somme, l'oubli/la méconnaissance d'une particularité humaine (qui est d'ailleurs prouvée par le fait que William soit aussi pieds nus, si on accepte qu'il ait été manipulé par Aelita/Xana) risque de perdre l'instigateur de tout ça.

Bien, à présent, tu pourras dire que tes chapitres font la taille de ce dernier paragraphe, même s'il est moins intéressant et cool que ce chapitre.
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Ven 08 Avr 2016 20:17   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2098
Localisation: Territoire banquise
Putain mais on est déjà au chapitre 19 ? J'ai l'impression que l'intrigue en est au 5 :')

Hum hum, oui désolé on fait ce qu'on peut. La vraie question reste de savoir ce qu'il peut y avoir d'utile à rajouter lorsque l'on passe après Zéphyr, qui de surcroît, s'étant reconnu, s'est particulièrement lâché. Et bien... Je n'ai rien trouvé. Mais ce commentaire pourrait se terminer ici, il sera toujours plus utile que d'autres que l'on a pu voir (a).

En tout cas, c'est un chapitre digne d'une dixième lauréate. Je trouve intéressant, lors du black-out de William, d'avoir joué la confusion par l'entre-deux : Dunbar se réveille à la moitié du chemin pouvant conduire à ce qu'il a rêvassé. On pourrait en déduire qu'il n'a rien fait, mais est-ce certain ? Le récit d'Aelita n'engage qu'elle... Et la théorie du complot juif, y a que ça d'vrai.

Voilà, c'était ma contribution, continue comme ça et ne nous fait plus poireauter aussi longtemps, merci Mr. Green

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttp://download.codelyoko.fr/forum/avataricer.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« - J'viens de voir les parents de William se diriger vers le bâtiment administratif.
- Quoi !? Mais comment tu peux savoir que c'est eux ?
- Bah après la disparition du X.A.N.Aguerrier je me suis quand même renseigné un minimum sur sa vie pour programmer sa réplique. Cela étant dit, c'est bien la réplique le problème, elle n'est pas au point et va faire foirer toute notre couverture à mon avis.
- Mais Jérémie, et les données récupérées à X.A.N.A lors de la translation de William ? Elles ne t'ont pas servies à avoir de quoi le libérer ?
- J'ai commencé à y travailler quand tu es partie mais je n'ai pas fini... »


Paru.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Dyssery MessagePosté le: Mar 10 Mai 2016 14:26   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 66
Salut tout le monde, J'ai honteusement délaissé tous mes projets scolaires (mais que serait un projet scolaire qu'on ne finit pas charette, n'est-ce pas ?) pour continuer écrire, et voilà donc le nouveau chapitre qui pointe le bout de son nez. Et je n'ai pas grand chose à en dire de plus pour l'introduire, alors place aux réponses.


Zéphyr :
Mince. J’avais capté que le passage du rêve rappelais Pulsations Nocturnes, mais j’avais pas fait attention au reste =o Bon ben, dis-toi que tu es une source d’inspiration non négligeable pour moi, et j’espère que ça t’a pas trop donné une impression de réchauffé :/

Eh oui, Lucie a fini par péter les plombs. Il faut croire qu’elle avait déjà dépensé toute sa réserve de patience, elle n’a pas eu celle de laisser le temps de se remettre à William avant de lui dire clairement ce qu’elle pensait de la situation.

Oui, j’ai vu pour le fond noir, et je ne sais absolument pas pourquoi l’hébergeur a modifié le fond. Je verrais si j’arrive à le remettre. Mais plus tard.

Oui, je me suis bien amusée avec le passage du rêve. Ça vient aussi du fait que mes choix scénaristiques ne m’avait pas permis de faire régulièrement du virtuel et j’avais envie de revenir un peu sur Lyoko. Je suppose que tu as réussi à transposer tous les détails du rêve que je me suis éclatée à intégrer =D

Quant au reste de ton commentaire, heu… (a)
Et tu sais quoi ? J’assume parfaitement la longueur de mes chapitres, tout comme je compte assumer la longueur de cette fic u.u Je veux dire, voilà, mon dernier post date de moins de deux mois =P


Icer :
Hum. Impression d’être au chapitre 5 ? J’ai comme l’impression que tu te fais des fausses idées sur l’objectif que je cherche à rejoindre =o
Ravie que ça t’ait plu et que tu sois passé me le dire =) Et comme tu vois, je ne vous aurais pas fait poireauter bien longtemps, alors va remonter les bretelles de quelqu’un d’autre Wink (gosh, cette réponse est courte D: )


Bon ben voilà, pas grand chose à blablater ici non plus. Bonne lecture =)

Spoiler

_________________
http://i.imgur.com/QN5k9ezl.jpg


http://imageshack.us/a/img834/3130/ngim.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Jeu 12 Mai 2016 10:44   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1011
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Dyssery a écrit:
Quant au reste de ton commentaire, heu…


J'avais raison Cool.
Dans une autre mesure, ce que tu as fait n'était pas réchauffé, ne t'en fais pas !

J'ai particulièrement savouré les passages déconstruisant la prétendue pureté d'Aelita. C'est une vision que je trouve tout à fait défendable, sachant que le personnage de base est plutôt irréel sur le papier. À la place de William, je pense que je n'aurais pas hésité à cafter toute l'affaire à Jérémie (le premier n'étant plus à ça près niveau réputation auprès d'autrui), par pure mesquinerie.
L'ambiance qui règne dans l'entourage de William est particulière, sa situation depuis le début de la fanfiction ne s'est pas améliorée, pour lentement aller vers une dégradation : il est désormais le méchant connard de service. Enfin, vu que le personnage a l'air de s'en taper, est-ce que ce point va vraiment avoir un impact sur la suite (type motiver un départ définitif de l'établissement) ? Je n'en ai pas l'impression.
Reste aussi à voir du côté de Lucie, certainement le seul point d'accroche restant de William. Ceci dit, si ça se termine comme leur dernier échange, pas sur que ce point reste solidement ancré... Bien sûr, on a encore l'exception de la famille aux niveaux des repères de William, mais la distance physique qu'il y a entre eux n'est certainement pas ce qui peut l'aider (même si ça resterait intéressant de voir ses parents enfin être plus actifs et prendre les devants au niveau de l'état de leur progéniture).

Ce chapitre laisse beaucoup moins la place aux suppositions, puisque posant sans ambiguïté une des clés de l'intrigue. Du coup, le croisement qu'on atteint fait s'interroger sur ce qu'il va se passer maintenant. Pour moi, si William reste dans le coin malgré sa sombre réputation, il y a moyen qu'il cherche une solution pour gérer son parasite mental, à défaut de s'en débarrasser. Je trouve d'ailleurs très intéressant le contraste de la réputation de méchant qu'a William à Kadic avec la culpabilité qu'il nourrit envers Xav', qui l'empêche justement de chercher une solution pour le virer de sa tête. Du coup, selon moi, on va assister encore un temps à la confrontation mentale entre Xav' et William, avant qu'un équilibre ne soit définitivement atteint.

Toujours est-il qu'un doux parfum d'épilogue commence à se faire sentir. Couplé aux tristes destins de Xana et William, j'en serais presque dépité !
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Dyssery MessagePosté le: Jeu 14 Juil 2016 14:53   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 66
Bonjour à tous.

Désolée, j'ai mis un peu de temps à poster. Il faut dire que j'ai beaucoup hésité à faire les choses comme elles sont, je me demandais s'il fallait ajouter quelque chose. Mais puisque c'est ce qui m'est venu naturellement, j'ai choisi de laisser le texte en l'état et de me faire confiance encore une fois. À vous de voir si ça vous plaît, de toute façon ça ne changera pas.

Zéphyr :
Aelita est comme tout le monde, elle a sa part d'égoïsme, j'ai aimé rappeler ça.
Pour ce qui est de William, je ne suis pas d'accord, sa situation s'est améliorée d'un certain point de vue. Il sait ce qui se passe maintenant, il n'a plus peur de perdre les pédales, ce qui était sa grande crainte avant toute cette histoire. Et puis, il a mis les choses au point avec sa famille, et il s'est rapproché de Christophe et Lucie, malgré son accrochage avec cette dernière.
En effet, les clés de l'intrigue sont posées.En ce qui me concerne, il ne reste plus vraiment de questions en suspens mis à part l'évolution finale des relations entre tous nos protagonistes.
Et puisque tu as réussi à deviner tout ce qui se présageait jusqu'à maintenant, tu dois déjà savoir ce qui se cache dans le spoiler.



Spoiler








Voilà. Vous ne rêvez pas. C'est fini.

Certains trouveront peut-être ça trop rapide ou trop facile. Mais personnellement j'aime cette fin. Et en ce qui me concerne, cette fic n'a été - à la base - écrite que pour introduire une nouvelle vision de la backstory. J'ai aimé le tour qu'elle a pris, elle s'est étoffé beaucoup plus que ce que je présageais au départ, des éléments inattendus, parfois anecdotiques, ce sont pointés en douce. Et le résultat est là.

Merci à tous ceux qui m'ont suivie, et auxquels j'espère que mon histoire a plu. À une prochaine, peut-être Wink
_________________
http://i.imgur.com/QN5k9ezl.jpg


http://imageshack.us/a/img834/3130/ngim.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Ven 15 Juil 2016 09:36   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2098
Localisation: Territoire banquise
Ok j'étais passé en travers du chapitre 20.
Donc j'ai terminé la fic. Et j'ai réalisé qu'une relecture en bloc me ferait du bien. De toute façon Zéphyr fera le taff.
Au final effectivement je ne m'attendais absolument pas à ce scénario. Et c'est là quelque chose de tout sauf négatif. On est en place depuis presque 4 ans, on croit avoir tout vu, mais finalement ta fanfic est une excellente surprise. Je n'ai pas relevé d'incohérence brisant mon immersion, et le seul élément bateau est l'inclusion de Lucie (Clichée jusqu'à son prénom celle-là d'ailleurs). Encore mieux, tu as de surcroît réussi à aller au bout, à ton rythme certes, mais au bout quand même, alors qu'on ne compte plus les fics ambitieuses laissées en plan. Ce sera récompensé, tu t'en doutes bien Wink
Malgré le fait que le scénario puisse sembler assez complexe sur la fin, j'avais deviné ce sur quoi portait les paroles en italique du 20. Une idée à la fois tellement simple et compliquée. C'est brillant. Bien sûr, on ne sait pas si le plan de Xavier va se réaliser. En spéculant, on peut penser que oui, puisque son calcul sur le comportement de William s'avère exact. Peut-être l'occasion pour toi de reprendre la plume à terme, car vu la conjoncture, le chômage te tend les bras (a)
Enfin bref, félicitation. Au plaisir de te retrouver dans le sous-forum ! Désolé ce commentaire est bien court, étant en famille, je le fais à l'arrache avant d'être contraint de déjeuner.
Maintenant, comme vous tous, je me mets à attendre le commentaire de Zé... de Cyclope naturellement.

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttp://download.codelyoko.fr/forum/avataricer.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« - J'viens de voir les parents de William se diriger vers le bâtiment administratif.
- Quoi !? Mais comment tu peux savoir que c'est eux ?
- Bah après la disparition du X.A.N.Aguerrier je me suis quand même renseigné un minimum sur sa vie pour programmer sa réplique. Cela étant dit, c'est bien la réplique le problème, elle n'est pas au point et va faire foirer toute notre couverture à mon avis.
- Mais Jérémie, et les données récupérées à X.A.N.A lors de la translation de William ? Elles ne t'ont pas servies à avoir de quoi le libérer ?
- J'ai commencé à y travailler quand tu es partie mais je n'ai pas fini... »


Paru.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
lyvkofan MessagePosté le: Sam 16 Juil 2016 03:50   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 12 Juil 2014
Messages: 22
Localisation: Sûrement sur Lyoko
Salut ! (Sais pas trop si je dois dire bonsoir ou bonjour à cette heure-ci m'enfin).

Je ne suis pas experte en commentaire et rajoute l'heure tardive, j'espère que ces quelques lignes seront compréhensibles. Et puis comme tu peux voir, je ne suis pas dû genre à poster des com's à la pelle donc bon.

Bref, globalement j'ai beaucoup aimé ta fanfiction. Je n'avais jamais lu des fanfics centrées sur William et, comme première fois, c'était sympa.
C'est moi ou cette fin de phrase sonne bizarre ? Je t'avoue avoir été sceptique quand à l'introduction d'un OC, pas envie que celle-ci soit la nouvelle héroïne de Kadic, sarcastique à souhait et super badass. Très peu pour moi. Mais ça ne s'est pas passé comme ça et j'ai été soulagé. Bah ouais, j'étais à fond dans ton récit. Par contre, j'ai trouvé ça un peu "gros" l'histoire du train mais bon, fallait bien l'introduire quelque part la Lulu.

Autre point : les persos. Je vais être honnête, j'ai grincé des dents face au comportement que tu faisais faire à Yumi. C'est que je l'aime bien cette japonaise (a). La faire partir au quart du tour, etc. Et le faire lesbienne m'a surpris. Pas que je sois contre être lesbi ou autre, loin de là mais je ne me suis jamais imaginé Yumi gay. ^^'
Bon les trio mâles de la bande n'ont pas été vraiment exploité à part pour le côté fdp de l'histoire. Pas gentil ces ex-lyokoguerriers ! Sad
On trouve toujours le côté gentil d'Aelita donc ça va, la faire devenir comme CLE aurait été chiant.
Je trouve ça cool que tu es utilisé des personnages secondaires à la place d'une tonne d'OC. Razz

Oula, j'ai toujours pas parlé de William alors qu'il est le perso principal. Je le fais de ce pas.

Donc : William. Déjà, je pense que j'aurai moins apprécié de lire ton histoire à la troisième personne que le PoV de notre chère William, donc bon point. Very Happy J'ai beaucoup aimé la manière dont tu as fais avancer ce perso et désolée, trop fatiguée pour développer. Retiens ça : lyvkofan beaucoup aimé le William de Dyssery.

En gros, dans ton histoire, les deux chapitres après la fin de la DA, les chapitres où il se trouve à Marseille ainsi que les 3 chapitres avant e dernier chap sont ceux que j'ai le plus aimé à lire. Même si à des moments je ne comprenais pas vraiment ce qui se passait dans l'histoire et que j'ai dû regarder les commentaires pour comprendre (j'accuse ma fatigue) j'ai passé un bon moment à te lire.

Je pense arrêter ici mon acharnement à vouloir faire un commentaire constructif et vu l'heure, je te souhaite une bonne journée ainsi qu'une bonne continuation.

_________________
. . .

2 AM and she calls me 'cause I'm still awake
"Can you help me unravel my latest mistake?
I don't love him, winter just wasn't my season"


http://zupimages.net/up/16/33/98o3.jpg

« Il n'a plus assez de musique dans son cœur pour faire danser sa vie. »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 7 sur 8
Aller à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1491s (PHP: 73% - SQL: 27%) - Requêtes SQL effectuées : 22