CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Sortie!
[Code Lyoko] Code Lyoko sur Youtube et...
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Trailer
[Code Lyoko] Un Youtubeur vous offre u...
[Code Lyoko] La Renaissance de l'île S...
[IFSCL] IFSCL : 7 ans déjà !
[IFSCL] IFSCL 3.3.0: trailer + voix offi...
[Créations] Code Lyoko : Un live ce samedi !
[Code Lyoko] Nouveau dossier : Serial ...
[Site] Les trouvailles du Père Dudu 201...
 
 Derniers topics  
Comment vous imagineriez-vous sur Lyo...
[Bug de forum] Houston on a un problè...
Urbex dans les ruines de Code Lyoko
[Jeu Code Lyoko] IFSCL - 3.4.0
[Jeu PC] Travail d'équipe 0.4 - Sortie !
[HS] Spoters - Lance-toi et crée ton ...
[Fanfic] Projet Renaissance
Avez-vous déja rêvé de Code Lyoko ?
[Fanfic] Numéro 3 ~ Ruth
[Fanfic] Pandémonium
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] CharmingMagician.exe [Terminée].

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 2 sur 2

Aller à la page Précédente  1, 2





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Idris2000 MessagePosté le: Ven 28 Oct 2016 14:05   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 15 Juin 2016
Messages: 131
Localisation: Dans une ville, dans un pays, dans un continent, sur une planète, dans l'univers...
Oui, moi aussi je lisais cette fanfic.

Enfin, vu qu'Icer et Arzach02 ont sorti des commentaires ultra pertinents auquels je ne pouvais rien ajouter, me voilà.

Jérémie a écrit:
(...)mais je sais que tout ce monde, c’est lui qui l’a créé, que c’est lui qui a fait ce code source.


J'ai 2 hypothèses. La personne mystérieuse est:
-soit Waldo Schaeffer/Franz Hopper
-soit Alexandre

La Fée Anne a écrit:
« Peut-être bien que je n’ai pas envie de te faire mal… Peut-être… ». Une nouvelle pause.
« Que j’ai juste envie de t’exterminer.
— … ».


Peut-être que c'est juste une coïncidence, mais moi, ça m'a fait penser à Shining.

Jack Torrance dans Shining a écrit:
Je ne vais pas te faire de mal... Je vais juste t'éclater la gueule!


En fait, ta fanfic va se finir sur une bad ending, où il y aura une nouvelle personne qui va affronter la Fée Anne et son maître? (Je pense à Alexandre si il n'est pas la personne mystérieuse.)

Mais au final, j'ai l'impression d'avoir dit que des débillités...

Voili voilou, fin du com'!

_________________
Je suis quelqu'un d'observateur. L'avis des autres m'intrigue et m'intéresse.

http://img4.hostingpics.net/pics/884866Idris2000Signature.png

Je suis un Pro-Laura et Pro-CLE.

http://img11.hostingpics.net/pics/332610QoljZzb.png

http://www.auplod.com/u/duploa8649c.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
 
Arzach02 MessagePosté le: Dim 30 Oct 2016 11:58   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 29 Juil 2016
Messages: 20
Localisation: Dormant dans R'lyeh
Ok, je vais tâcher de ne pas me fail sur ce commentaire

Citation:
les étoiles de s'éteindre

Docteur Who ?

Citation:
un masque à gaz était greffé sur sa peau

Oui, Docteur Who ! Génial !

Virtuel : Jérémie veut apparemment rallier le kaiser déchu à son camp, avec en prime des sortes d'excuses " voilées " venant du Gardien et avec ça la preuve de la trahison de la Fée Anne, le Kaiser devrait normalement passer dans l'autre camp.
J'attends de voir ce que va être le nouveau monstre évoqué, j'ai quelques idées mais j'en suis pas sûr.

Le combat entre Anne et Denys est légèrement comique à cause de leur immortalité mais la Fée a vraisemblablement des pouvoirs divins, ca rique de poser des problèmes par la suite .

Sinon, la boule blanche à la fin, ca ne serait pas Franz Hopper qui serait en quelque sorte l'arme ultime ( référence Rolling Eyes ) de Lyoko contre le fameux monstre ?

Bref, désolé d'avoir écrit de la merde dans mon précédant commentaire, j'espère que celui-ci me rattrape ! Continue, c'est toujours aussi bien !

_________________
"N'est pas mort ce qui à jamais dort
Et au long des siècles peut mourir même la Mort" Lovecraft, Call of Cthulhu
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Pikamaniaque MessagePosté le: Ven 04 Nov 2016 14:47   Sujet du message: Répondre en citant  
Référent Pikamaniaque


Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 478
Localisation: Norende.
Idris2000 : Tes théories souffrent d'un manque de connaissance lié au fait que tu as sans doute très peu lu les récits de mon univers. Je t'enjoins à plus de rigueur de ce côté-là, mais je te remercie pour ton commentaire !

Azrach02 : Oui, c'est déjà bien mieux ! En effet, Doctor Who m'inspire aussi beaucoup. Avec Buffy, mais on trouve aussi pas mal de référence de jeu vidéo, comme les Marios. T'as pas tout compris mais on y est presque en tous cas.

Et maintenant, la séquence finale !
_____________________________________________________________

Séquence 7 : Battle of Providence.


    CharmingMagician.exe a écrit:
    UN COMBAT COMMENCE !

    Dans la salle du cœur de Lyokô, les tremblements s’accentuaient. Dans l’obscurité la plus totale, il semblait que le monde virtuel disparaissait de l’intérieur, alors même qu’un trou noir avait désormais remplacé la sphère virtuelle constituant le disque dur de l’univers. La Fée Anne, quant à elle, se gargarisait de son succès, alors même qu’un Denys agonisant regardait l’effondrement de l’œuvre à laquelle il avait pourtant activement participé. C’était à cet instant qu’aurait dû avoir lieu le retour dans le temps, et il ne se passa rien. La vérité, plus cruelle encore que tout ce qu’il avait fait ces derniers mois, l’emplissait de culpabilité.

    « Il ne faut jamais perdre espoir ! ». S’exclama alors une voix, dans toute la salle.

    Elle provenait de la boule d’énergie orange, qui scintillait, de plus en plus, et qui avait fini par se scinder en quatre. L’éclair de lumière fut tel qu’il aveugla les deux seules personnes présentes à l’intérieur. Quand ils purent de nouveau voir ce qui leur faisait face, ils virent côte à côte la Reine Yumi Ishiyama, l’Empereur Ulrich Stern, le Seigneur Odd Della Robbia, et la Papesse Aelita Schaeffer. Les salles de Lyokô s’étaient à nouveau illuminées.

    « Notre appel a été entendu. » Commença Yumi. « Tout ce que disait Jérémie, nous avons enfin compris. » Poursuivit Ulrich. « Depuis tout ce temps, il y a quelqu’un à nos côtés qui veille sur nous et sur ce monde. C’est un miracle qui nous a ramenés ici aujourd’hui ! » Commenta plus encore la Papesse Aelita.
    « On revient d’un avenir en proie au plus profond désespoir. Mais tant que nos souvenirs perdureront, l’espoir ne mourra jamais, et nous nous battrons pour ce en quoi nous croyons, encore et encore ! » Fit Odd Della Robbia de sa voix de joyeux luron.
    La Fée Anne, particulièrement surprise, semblait pour la première fois ébranlée par un événement.

    « V-Vous n’êtes rien ! Stupide mortels ! Il est temps que vous appreniez à rester à votre place ! Beugla-t-elle virulemment.

    « Cette fois, nous allons vous achever ! Vous ne ferez plus de mal à quiconque ! ». Rajouta l’Empereur du Désert.
    « Un héros nous a sauvés. Il est celui, parmi tous, qui mérite au mieux le titre de Gardien. Il transcende l’espace et le temps, et nul ne peut le contrôler. » Fit la Reine.

    Face à cet imprévu, la Fée Anne opéra alors une transformation. Des veines noires apparurent sur son visage. Son corps prit du volume, et sembla subir une métamorphose.

    « Votre volonté, Guerriers de la Lumière, est incroyable… Mais est-elle vraiment la vôtre ? Vous menez une existence si pitoyable… Comment auriez-vous pu faire cela tout seul ? Vous êtes peut-être les Gardiens de ce monde, mais moi j’en suis une déesse ! » Interrogea-t-elle dans ce nouveau corps.

    Anne, Forme Finale ( PVs) vs. La Reine Yumi Ishiyama (1 000 000 PVs), l’Empereur Ulrich Stern (1 000 000 PVs), le Seigneur Odd Della Robbia (1 000 000 PVs), et la Papesse Aelita Schaeffer (1 000 000 PVs).

    « Cette fois, c’en est fini de toi, Anne ! Nous portons en nous les espoirs de ceux que nous avons laissés sur Lyokô, mais aussi de la personne qui veille sur nous depuis tout ce temps ! Cela nous donne une force inimaginable ! Suffisante pour vaincre une déesse. ».

    Anne, Forme FinaleMandat céleste, résultat : contraint la cible à réaliser une action donnée. CIBLE : Odd Della Robbia.
    La Papesse Aelita SchaefferCycle de vie (partage les PVs de dégâts et régénère à chaque tour), bénéfices : 1 000 000. CIBLE : Tout le groupe.
    L’Empereur Ulrich SternTriangulaire, résultat : crée trois clones autour d’une cible. CIBLE : Anne, Forme Finale.

    Le clone d’Ulrich encaissa l’attaque d’Anne.

    La Reine Yumi IshiyamaTélékinésie, dommages : 15 000. CIBLE : Anne, Forme Finale.

    Alors que les cubes s’effondraient les uns après les autres et que le tremblement de terre se poursuivait, l’attaque de Yumi fut déterminante dans le cours de la bataille. Déstabilisée, Anne ne parvint pas à se protéger à temps.

    Le Seigneur Odd Della RobbiaFlèches lasers empoisonnées, dommages : 890. CIBLE : Anne, Forme Finale.
    Anne, Forme FinaleDistorsion temporelle, résultat : crée un bouclier anti-gravité autour d’elle. CIBLE : Elle-même.

    Dans un rugissement extrêmement violent, les veines de la Fée se durcirent encore un peu plus, tandis que Denys regardait, quasiment dévirtualisé, ce sursaut d’espoir auquel il assistait. Les Gardiens de Lyokô se réunirent, évitant par moments les plateformes qui s’effondraient les unes après les autres, rendant le combat très difficile.

    « Elle est trop puissante ! S’exclama Yumi.
    — Il faut créer une faille dans son immortalité avant que le trou noir ne fusionne avec le vortex, il sera trop tard sinon. Rajouta Aelita.
    — Mes flèches lasers contenaient un antivirus, comme celui qu’on a utilisé sur la Marabounta ! Vint rajouter le félin.
    — Alors c’est notre chance ! – Fit Ulrich en faisant apparaître une nouvelle épée. – Vous savez ce qu’il nous reste à faire dans ce cas. »
    Tous les Lyokô-guerriers se regardèrent d’un air entendu, et se mirent en position. Anne n’avait plus rien d’une fée, mais ressemblait plutôt à une larve difforme, démesurément grande et sans la grâce qu’elle avait acquise dans chacun des combats avec Denys.

    La Papesse Aelita SchaefferMiroir divin, résultat : renvoi les effets du sort lancé ; valable pour tout le groupe. CIBLE : Tout le groupe.
    Anne, Forme FinaleGénocide, dommages : 999 999 999. CIBLE : Tout le groupe.

    Il s’en était fallu de peu pour que l’attaque dévaste la totalité des Guerriers de la Lumière, mais les dégâts colossaux imposés à la Fée Anne ne parurent pas la faire bisque pour autant.
    « Je vais tenter de la bloquer… Maintenant ! Hurla l’Empereur Stern.
    — Cela ne suffira peut-être pas. Elle n’est pas encore assez affaiblie ! » Objecta Della Robbia.

    L’Empereur Ulrich SternGardien de Lyokô, résultat : ??? CIBLE : Anne, Forme Finale.

    Ulrich venait de se « connecter » à la Fée Anne. Quelque chose les reliait tous les deux, et agissait comme du spiritisme sur l’assaillante, qui ne parvenait plus à s’en dépêtrer, et qui bougeait maintenant avec une certaine difficulté.

    « Yumi, c’est le moment ! On doit tous s’y mettre ! Somma la Papesse Schaeffer.
    — Compris ! ». Fit-elle en rangeant ses éventails d’acier.

    La Reine Yumi IshiyamaGardienne de Lyokô, résultat : ??? CIBLE : Anne, Forme Finale.

    À son tour, Yumi s’était « connectée » à la Fée Anne. Cette fois-ci, Anne commençait à bouger contre sa volonté, mais parvenait encore à utiliser ses pouvoirs. Plus furieuse que jamais, elle mobilisait de nombreux PPs pour réagir aux agressions qu’elle subissait de la part des Guerriers de la Lumière.

    Anne, Forme FinaleExtermination, dommages : . CIBLE : Le groupe adverse.
    Le Seigneur Odd Della RobbiaGardien de Lyokô, résultat : ??? CIBLE : Anne, Forme Finale.

    L’attaque fut déviée in extremis sur une paroi fragile, qui se désintégra au contact du choc, laissant apparaître la voûte céleste dévastée, et engloutie par le vortex. Tout était devenu noir, et on ne distinguait plus les plateformes que par les contours blancs qui les dessinaient. Seule se dessinait dans l’obscurité, l’énorme carcasse virtuelle de leur opposante, entourée d’un halo violet, à présent incapable de bouger.

    « Nous voici face à face, Anne, et cette fois, vous ne vous en tirerez pas comme ça. ». Déclara simplement Aelita. Elle s’avança vers elle.
    « Si on ne peut pas vous détruire, alors on va vous fusionner au trou noir que vous avez créé. On va refermer la brèche, et nous allons venir avec vous, pour nous assurer que plus jamais vous ne pourrez faire de mal à quelqu’un. Je vais donc utiliser, ici et maintenant, le pouvoir du Code Lyokô ! ».

    La Papesse Aelita Schaeffer se mit à genoux, et joignit ses mains. Elle entama alors un chant, un chant qui n’avait plus résonné au sein de Lyokô depuis des millénaires.

    La Papesse Aelita SchaefferGardienne de Lyokô, résultat : Code Lyokô. CIBLE : Anne, Forme Finale.

    Cette action permit au vortex d’entrer en contact avec le trou noir que représentait désormais le Cœur de Lyokô.


    ERREUR FATALE 418 – I’m a teapot. Le processus CharmingMagician.exe a rencontré un problème et a dû fermer.
    0101010100101110010000010010111001001111001011100101100100101
    1100100101000001010010000010110100001100001011010000110000101
    1010000110000100101110001000000
    1001010011001010111010101101110011001010010000001100111011000
    0101110010011000110110111101101110001011000010000001110100011
    1010100100000011000010111001100
    1000000110010101110100011001010010000001100011011011110110111
    0011001100111001001101111011011100111010001100101001000000110
    0001001000000111010101101110011
    0010100100000011101000110010101110010011100100110100101100010
    0110110001100101001000000110010001100101011100110111010001101
    0010110111001100101011001010010
    1100001000000110111000100110001000110011000000110011001110010
    0111011011001010111001101110100001011010110001101100101001000
    00011100000110000101110011001000000011111100100000.

    TerribleFate.exe a écrit:
    Le temps s’arrêta. Si les âmes virtuelles continuaient à maîtriser leur geste, tout s’était figé dans lé néant. La fin de Lyokô aussi.

    « Euh, vous avez vraiment cru que vous aviez une chance… ? » Interrogea une voix cynique. Elle ne correspondait pas à la voix de la Fée Anne. Quand les Gardiens de Lyokô reprirent leurs esprits, ils se tournèrent vers elle. Ils virent, flottant près du trou noir, un petit arlequin en papier, aux couleurs jaune et violette.
    « Qu’est-ce que… Bégaya Yumi.
    — Oh, euh. Je vous présente mes plus sincères excuses. Je ne me suis pas présenté. Je suis Dimensio, le Charmant Magicien. ».
    Tous les Gardiens se regardèrent avec effroi. Eux seuls pouvaient savoir à quoi cela faisait référence, et ce que cela signifiait.
    « Bah quoi ? Vous avez… peur ? ». Un sourire sadique se dessina sur son masque de bouffon. D’un claquement de doigt, il annula la dévirtualisation de Denys Généologia. « Vous ne l’avez même pas soigné. » Fit-il extrêmement froidement.

    Aelita se déplaça peu à peu derrière cette forme spectrale, alors même qu’il laissait planer un silence de mort. Elle éleva quelque peu son bracelet. Elle fallait qu’elle en ait le cœur net.

    SCAN : La cible n’a pas pu être identifiée. PVs : 1.


    Ce ne pouvait être que lui. Elle sembla plonger dans le désespoir l'espace d'une seconde, à la mémoire de ses discussions avec Jérémie. Malgré tous leurs efforts, malgré toute leur opiniâtreté, ils avaient échoué. L'apparition de Dimensio représentait leur échec final, elle le savait, et il serait impossible à arrêter. C'en était fini, alors foutu pour foutu, un champ de force apparut dans sa main droite. Il partit vers la cible. Elle tenta de lancer un regard entendu aux autres, qui restaient pantois face à cette apparition. Aucun d’entre-eux n’osa parler. Ils étaient tous tétanisés. Pour cause, l'attaque se disloqua avant même d'atteindre sa cible.
    « Alors là, je suis impressionné Aelita. » Fit-il en ne retournant que sa tête à 180°. Odd sursauta particulièrement. « Mais la magie, très chère… Je vais vous montrer comment elle marche. ». D’un tapement de mains, il paralysa tous les Lyokôguerriers. Un nouveau sourire.

    « Abracadabra. » En une fraction de seconde, ils avaient tous disparu. Ne restait plus que Denys Généologia.

    « Plus rien ! Que de la poussière numérique ! » Lâcha-t-il des plus heureux. « Il est temps pour moi de m’en aller, Denys. » Le garçon était terrorisé, et se cala contre une paroi de la Salle du Cœur de Lyokô.
    « Tu… Tu… Tu… Sli… Slimane… » Dimensio flotta jusqu’à lui, et hocha patiemment la tête. Sa voix ne sortait pas vraiment de sa bouche mais se répercutait partout autour de lui. Elle semblait, en fait, s'insinuer jusque dans l'esprit.
    « Il faut que tu fasses quelque chose pour moi. Alors, tu vas le faire inconsciemment, mais tu vois, ce sera plus drôle ainsi. Tu voudras bien rendre un service pour moi ? Tu voudras bien laisser un message pour Alexandre Schwartz ? Il devrait arriver dans pas longtemps. Alors, écoute-moi bien. ».

    Dimensio se pencha vers lui, et lui susurra quelque chose au creux de son oreille. Il se mit à flotter la seconde d’après jusqu’au vortex, qui avait finalement réussi à se fusionner au trou noir de Lyokô. En quelques secondes, il disparut, ramenant le monde virtuel à sa triste réalité. La Providence, peut-être, écrasa Denys sous le poids d’une plaque en acier, avant même qu’il n’ait pu se relever. La Fée Anne, elle, avait disparu, comme si elle n’avait jamais été qu’un programme de jeu vidéo.


    ***


    Laboratoire de Slimane, South Yorkshire. 7 décembre 1984.

    Alexandre marchait lentement dans les couloirs du laboratoire, accroché à la main de l’Enfant Perdu qui avait pris possession de Damon. Avec sérénité, et une forme de gravité tranquille sur le visage, il rentrait dans chaque salle avec fatalisme et solennité. Les caissons contenaient de tout. Des animaux, des insectes, parfois des humains, souvent des jeunes filles. Ils constituaient tous, un trésor de guerre que Slimane avait façonné à sa manière. Des œuvres d’art, sculptés sur les hommes, et sur les choses, mais dans quel but ? Le Gardien se le demandait encore. À chaque pièce, son lot d’horreurs, son lot macabre et sordide de cadavres découpés, et décorés.
    Si la plupart étaient morts, certains d’entre-eux souffraient d’une lente agonie, pour laquelle le garçon savait ne rien pouvoir faire. Il était pourtant si près du but.
    Alors qu’il arrivait à la salle du calculateur, il allait y rentrer avec appréhension. Il savait que Slimane n’était plus là, mais ce n’était pas là l’important. Schwartz arrivait trop tard, il le savait, alors qu’allait-il trouver derrière cette porte ?

    Damon, ou plutôt, le monstre qui l’habitait, posa ses doigts sur quelques boutons, ce qui eut pour effet de déverrouiller l’accès à la pièce centrale. Avec une prudence enfantine, il dégagea par surcroît le chemin, et se retira de l’entrée pour que Schwartz puisse y entrer. Sur chaque pan de mur se trouvait les caméras donnant sur les cellules, et au centre de la pièce, les écrans du Calculateur Quantique. Il s’en approcha, et remarqua que sur le siège, il y avait quelqu’un. Avec beaucoup de prudence, mais sans anxiété, il tourna le fauteuil vers lui. L’Enfant Perdu lâcha alors subitement la main du garçon, et grimpa sur le siège aux côtés de ce qui s'y trouvait.
    Denys Généologia, les membres amputés, les yeux crevés, la langue nécrosée, et étrangement inorganique, dont les bouts étaient autant arrachés que la mandibule, et connecté par de nombreux câbles, répétait en boucle la même phrase, en zozotant, en déformant les mots. Alexandre connaissait pourtant trop bien cette phrase pour ne pas la comprendre malgré les déformations liées aux mutilations.

    « Jeune garçon, tu es confronté à une terrible destinée, n’est-ce pas ? »


    Le jeune homme retira son gant en cuir, qui dévoila une main brûlée au troisième degré. La créature afficha soudain un regain d’agressivité, et étreignit la victime de Slimane contre lui. Jamais le Gardien n’avait vu un Enfant Perdu faire preuve d’affection envers un autre, mais celui-ci, celui qui habitait le corps de Damon… Il ne semblait pas vouloir abandonner son « frère ».
    « Maman… C’est ta maman aussi… Où est ma maman ? » Déclara-t-il, contre toute attente. Troublé l’espace d’un instant, le jeune homme devait pourtant accomplir sa mission, et apposa ses mains sur le front de Denys, sans tenir compte outre-mesure des propos du petit être à côté de lui. Il mourut sur le coup, et tut par la même la prophétie qu’il répétait en permanence en guise d’ultime damnation. Son agonie était enfin terminée, et la peine d'Alexandre aussi.

    Denys Généologia, dit le Kaiser Oblivion.
    (14 juillet 1966 – 7 décembre 1984).

    Adressant un regard à la créature qui habitait le corps de son ami, cette dernière s’était d'ailleurs raidie dans le silence, et n’esquissait plus un geste.
    Le Gardien prit alors le temps de réfléchir, et d'observer tout autour de lui. Il regarda l’écran ; certaines données continuaient de subsister sur le bureau du calculateur. Posant sa paume sur la souris, il commença à ouvrir quelques dossiers. La plupart étaient verrouillés, mais l’un d’eux portait un nom plus qu’explicite : « À destination d’Alexandre ». Un peu penaud, ce dernier cliqua dessus. Toutes les lumières s’éteignirent à l’intérieur du Laboratoire de Slimane, remplacées en urgence par un générateur qui diffusait uniquement des alarmes rouges et vivaces dans toutes les salles du bunker désaffecté. Cela ne présageait rien de bon, mais en-dehors d’un champ de vision obscur et d’un son insupportable, il ne se passa strictement rien. Même le monstre avait demeuré passif, collé au cadavre de Denys.

    Un nombre impressionnant de fichiers apparut sur l’écran. Il renvoyait à des dossiers médicaux, des casiers judiciaires, ou des registres de commissariats locaux, lesquels pointaient explicitement des garçons et des filles entre quinze et dix-huit ans. Ces informations se rapportaient en fait à la plupart des victimes de Slimane. Une cinquantaine, sur les trente dernières années. Le chiffre pouvait paraître étonnant, mais il ne fit que confirmer les craintes du Gardien de l’Équilibre, après plusieurs mois d’enquêtes.
    La chose qui se trouvait à Dinnington, au Royaume-Uni, en cette année 1984, n’avait rien à faire là. Elle était comme étrangère à cet endroit. Une incohérence dans la continuité de l’Histoire, qui s’était manifestée, au Royaume-Uni et à l’Europe de l’Ouest notamment, par des changements incongrus à mesure que l’on se rapprochait de son repère.
    Un endroit qui n’existait même pas, au sein d’un bunker ayant appartenu à l’occupant nazi entre 1941 et 1944, sur le territoire britannique. Un endroit au sein duquel se trouvait un calculateur quantique, développé et assemblé avec des pièces qui ne correspondaient en rien aux développements technologiques de l’époque, et des sarcophages, de très nombreux sarcophages qui contenaient des êtres humains ou des animaux, reliés par une multitude de câbles passant sous le sol métallique, et menant tous au centre de l’édifice ; le générateur de Slimane, comme si ce générateur avait besoin de piles vivantes pour fonctionner.

    Alexandre se trouvait au centre de l’horreur, qui avait fonctionné sans discontinuer pendant plusieurs décennies, à l’abri de tous les regards, et une fois encore, il était arrivé trop tard. Une rage bouillonna à l’intérieur de lui, alors même qu’un programme baptisé CharmingMagician.exe attira son attention à la dernière ligne des documents. Une notice d’utilisation l’accompagnait, mais il ne s’agissait que d’une image. Avec beaucoup de précaution, Schwartz jeta alors un regard en arrière pour vérifier que l’Enfant Perdu ne bougeait toujours pas, et se décida à lancer le programme, sans anxiété, mais avec beaucoup de précaution, comme s'il manipulait des outils fragiles.

    Citation:
    CharmingMagician.exe® est un jeu vidéo développé par Palamède Corp. ©, et ses développeurs Friedrich Armleder, directeur exécutif du projet, Joséphine Buisson, Taelia Rose, Diane Lockhart, Chris Black, Léopold Le Couls, et le Groupe GÉNÉSIS. En coopération avec Nintendo America-Europe (à la mémoire de Nintendo Japon) et Square Enix.
    Les droits d’exploitation sont uniquement réservés aux enfants de la Division de l’Espoir.
    Projet Secret Défense. Toute reproduction, divulgation, utilisation en-dehors des cadres légaux est formellement interdite, et fera l’objet de poursuites engagées devant la CPI pour Haute Trahison.

    1 joueur :
    FICHIER 1er : DIMENSIO. 1 114h de jeu. Admin. Bêta-Testateur accrédité.
    FICHIER 2 : GabOswald. 311h de jeu. Élève Rang S.
    FICHIER 3 : Denys. 64h de jeu. Groupe GENESIS.

    2 joueurs :
    FICHIER 1er : Alexandre. ???


    © Palamède Corp. 2064 - 2071. V.6.6.6 (Bêta). Nintendo AE, exclusif sur Nintendo 64k.
    Version NES/Nintendo 64 en préparation pour la phase d’immersion. COMPATIBLE WI-FI ET LAN/RÉSEAU.


    Alexandre serra la main autour de la souris d’ordinateur. Son cœur battit la chamade, à mesure qu’il commençait à faire les liens entre les différents éléments présentés sur l’écran. Il comprenait tout à présent, de nombreux liens se firent entre eux. Le menu principal rassemblait tous les éléments du puzzle qui lui manquaient. Le garçon remarqua, par surcroît, le fichier à son nom qui avait été créé. Comme il s’y attendait, les autres devaient être déverrouillés par un mot de passe, et il ne le connaissait pas. À ce stade, il n’entendait même plus le bruit des alarmes, et la vive lumière rouge ne le dérangeait plus ; c'était cette mise en scène macabre de Slimane qui avait toute son attention.
    Il dut donc se résoudre à suivre le chemin qu'on lui imposait — depuis le début de cette sordide affaire, et appuya sur le fichier de la coop. 2 joueurs.

    L’écran devint tout noir, comme sur un terminal de commandes. Au centre, un texte commença à apparaître. Pressentant le danger, Schwartz retira son dernier gant en cuir.
    « Hey, Listen !
    AEZ981666-ULK-MUY-I-R.
    ».
    Une autre instruction invitait l’utilisateur à cliquer sur le lien disponible à côté. D’un geste vif et précis, le jeune homme le fit. Il apparut alors sur l’image un visage décomposé, les yeux crevés, les cernes marquées, avec une expression délirante et tétanique. Un bruit atroce sortit des hauts parleurs de la pièce, un bruit tellement puissant que le Gardien crut vaciller sur-le-champ. Sous le choc, il s’était d’ailleurs reculé de quelques pas, heurtant la chaise. Il leva sa main, ce qui eut pour effet de faire exploser immédiatement les mélangeurs de sons, ainsi que la cervelle de l’Enfant Perdu.
    Il lui sembla pourtant que le bruit persistait dans ses oreilles, et ses maux de têtes revinrent en puissance, alors que le cadavre de Damon Everfield tomba à côté de lui. Une nouvelle notification venant du Calculateur apparut toutefois sur l’écran central, le forçant à sortir de sa torpeur.

    « Game Over »


    Qu’est-ce que ce message signifiait ? Une myriade de questions apparut à son esprit.
    Qu’était-il en train de se passer ? Pourquoi l’équilibre des forces s’effondrait ? Pourquoi maintenant, alors qu'il avait répondu immédiatement à l'appel de détresse reçu quelques mois auparavant ? Pourquoi maintenant, alors qu'il avait promis il y a moins de quelques heures à Denys et aux autres, qu'il existait toujours de quoi espérer, et qu'il ne fallait jamais perdre espoir ? Comment pouvait-il autant mentir et continuer à se regarder en face, le sourire aux lèvres pour rassurer tout le monde ; dire que tout était sous contrôle, alors qu'en fait, tout était en train de déraper sans qu'il ne puisse rien y faire ?
    Mais c'était pourtant absolument nécessaire. Comment dire à tous ces gens que l'univers était en train de mourir ? Il ne le pouvait pas.

    Et ce ne fut qu’à cet instant qu’Alexandre Schwartz réalisa qu’un petit compte-à-rebours se trouvait sur un tout petit cadran de l’ordinateur central.

    TEMPS AVANT EXPLOSION : 0’’00’07.
    « Et merde… ».

    À l’extérieur, certains randonneurs qui marchaient près du vieux bunker furent pulvérisés par une explosion d’une puissance inouïe.
    Certains témoins racontèrent plus tard à la police qu’ils avaient entendu un petit rire, un rire sardonique, mais aucun ne put dire d’où il venait.

Suite logique du lecteur moyen : Projet Renaissance
Suite logique du lecteur averti : Bataille pour l'Espoir.

_________________
« Si tu y crois de toutes tes forces, un mensonge peut devenir réalité. Alexandre Schwartz … Le savait mieux que quiconque. »
— Chapitre 12 (Projet Renaissance).


Dernière édition par Pikamaniaque le Jeu 10 Nov 2016 17:00; édité 4 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
Ikorih MessagePosté le: Ven 04 Nov 2016 17:33   Sujet du message: Répondre en citant  
M.A.N.T.A (Ikorih)


Inscrit le: 20 Oct 2012
Messages: 1417
Localisation: Sûrement quelque part.
Flash-com' : plus rapide que l'éclair, plus court que le com' éclair....mais pas moins lumineux (a)

Citation:
j’ai dû… Oh. Te couper les cordes vocales ?

Alors résumons. Denys, une langue dans un état catastrophique, et sans cordes vocales, arrive à prononcer une phrase? Smile

Et sinon ce final est une escroquerie, on ressuscite tout le monde sauf William et Yumi fait une "action déterminante" -_-

Bref, on se revoit pour projet Renaissance (a)

Note de Pikamaniaque : La magie de l'inorganique et du transhumanisme !!
Mon cul ouais!

Pour Idris2000 qui visiblement a quelques petits problèmes de compréhension...
Spoiler

_________________
"Excellente question ! Parce que vous m’insupportez tous.
Depuis le début, je ne supporte pas de me coltiner des cons dans votre genre."
Paru - Hélicase, chapitre 22.
http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/signat10.png
Et je remercie quand même un(e) anonyme qui refusait qu'on associe son nom à ce pack Razz

http://i81.servimg.com/u/f81/17/09/92/95/userba11.png


Dernière édition par Ikorih le Ven 04 Nov 2016 20:09; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Idris2000 MessagePosté le: Ven 04 Nov 2016 19:33   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 15 Juin 2016
Messages: 131
Localisation: Dans une ville, dans un pays, dans un continent, sur une planète, dans l'univers...
Cool, je passe avant arzach02! Mr. Green Autant en profiter!

Pikamaniaque a écrit:
Tes théories souffrent d'un manque de connaissance lié au fait que tu as sans doute très peu lu les récits de mon univers.


Faudra que je relise "Bataille pour l'Espoir" alors. Et je n'ai pas encore entamé "Projet: Renaissance", tu as effectivement raison sur ce coup-là.

Et puis Dimensio...J'aurais dû m'en douter, tu affectionnes particulièrement ce personnage. Je suis bête...

Pikamaniaque a écrit:
ERREUR FATALE 418 – I’m a teapot


J'étais MDR devant cette référence. Si une telle erreur (Oui, je sais d'où ça vient, cette fameuse erreur, mais en parler ne serait pas le sujet) cause autant de soucis dans ce jeu, alors putain...

Pikamaniaque a écrit:

Denys Généologia, dit le Kaiser Oblivion.
(14 juillet 1966 – 7 décembre 1984).


Ca m'a immédiatement rappelé la fin de "Bataille pour l'Espoir", je me demande bien pourquoi...Rolling Eyes

Pikamaniaque a écrit:
« Jeune garçon, tu es confronté à une terrible destinée, n’est-ce pas ? »


Majora's Mask (Mon jeu Zelda favori...)...

Citation:
CharmingMagician.exe® est un jeu vidéo développé par Palamède Corp. ©, et ses développeurs Friedrich Armleder, directeur exécutif du projet, Joséphine Buisson, Taelia Rose, Diane Lockhart, Chris Black, Léopold Le Couls, et le Groupe GÉNÉSIS.


Trop de références...

Vu que la fanfic est désormais finie, je suis sensé donner un avis général sur cette fanfic...Ca va être difficile, je ne sais vraiment pas quoi dire.

EDIT: MAINTENANT, je sais quoi dire! D'abord, William. Contrairement à Ikorih, je n'ai pas estimé que William était inutile ici. Là où Ulrich, Yumi, Odd et Aélita se faisaient buter un par un sans claire raison, William provoque Anne, ce qui met éventuellement Denys dans la proie du doute lorsqu'il découvre que cette dernière mentait. J'ai bien aimé cet aspect provocateur du personnage. D'abord, puisqu'il pousse Anne à combattre pour la première fois, ce qui donne un avant-goût de ses capacités. Ensuite, ses actions, ses provocations ont commencé à mettre en doute Denys, et ce qui suit juste après, c'est Jérémie qui parvient à mettre Denys du bon côté de la force. Je trouve donc William bien plus utile que dans "Bataille pour l'Espoir". Je pense qu'on aurait pu faire mieux avec lui, mais c'est mieux que rien, n'est-ce-pas?

Au passage, "Maître William Dunbar"....Genre William avocat? (*sors*)

Passons à Odd, Ulrich, Aélita et Yumi. Je vais être franc: Ils sont de la chair à canon, rien de plus. On pourrait penser qu'Aélita s'illustrerait des autres car elle a survécu à une première rencontre avec Denys et Anne et qu'elle a tenté de remettre Denys dans le droit chemin. Mais à part ça, rien d'autre. À l'exception du premier combat Aélita v Denys et Anne, tous les combats étaient similaires et se finissaient au final toujours de la même façon: LE GROUPE A ÉTÉ DÉCIMÉ...

Du coup, une bonne partie des fins de combat étaient prévisibles, un gros défaut de ta fanfic.

C'était encore pire dans les cas de Mélanie, Samantha, Christophe et Akise, qui étaient tout simplement inutiles.

Dimensio...Maintenant que j'y pense, il était prévisible, -Tu adores ce personnage.- mais beaucoup moins que les combats.

Je finis avec Jérémie. Je l'aime bien, mais j'ai l'impression qu'il ne fait que remplir sa fonction, à savoir remettre Denys dans le droit chemin. Une fois sa fonction finie, il disparaît. Cela m'a fait penser à Mister Pück dans l'épisode 31. Mais je comprends qu'il n'ait qu'une seule utilité.

Bon, passons à la partie sur Terre.

Je commence par Anne, que j'ai beaucoup apprécié, malgré sa faible importance sur Terre. C'est cependant purement subjectif, beaucoup de mes personnages favoris sont des timbrés niveau santé mentale. Mais sinon, je la trouvais fort sympathique.

Slimane...Tout est fait pour qu'on le déteste, quelles que soient ses actions. Pour être franc...Il me laisse indifférent. J'ai vu beaucoup d'antagonistes similaires, et ça m'a gavé. Alors, Slimane...Je m'en fous.

Passons à Alexandre. Je l'aime, mais sans plus. Je ne sais pas trop quoi dire sur lui, cependant. J'ai juste l'impression qu'il remplit sa fonction de protagoniste, quelles que soient ses actions. Cela pourrait fausser mon opinion du personnage (Faudra vraiment que je lise "Projet: Renaissance"...).

Je finis avec Damon. Je suis également indifférent envers lui. Il remplit sa fonction, à savoir, guider Alexandre vers Denys. Et c'est tout.

Je trouve cette fiction franchement sympa, au final. Il y a cependant un gros défaut: Les personnages ne sont là que pour remplir une fonction spécifique et prévisible. Après, on s'en débarrasse, alors qu'on pourrait les utiliser pour d'autres buts par la suite. Comme beaucoup le savent, j'aime la polyvalence (Une des raisons pour lesquelles William est mon personnage préféré.), or, tous les personnages, avec 2 exceptions (William et Aélita) ont soi, une fonction spécifique, avant d'être jetés à la poubelle, soit sont complètement inutiles (Samantha, Christophe, Mélanie et Akise), soit sont prévisibles. (Pire, parfois, 2 de ces 3 choses ou les 3 choses sont réunies en un seul personnage...Ce sont les cas de Samantha et de Mélanie.) Ce qui me ramène à un autre problème de ta fanfic: Nombre de choses sont prévisibles ici. Les combats en sont le plus grand exemple. Mais j'en ai déjà parlé précédemment. En quelque sorte, ta fanfic est comme une pyramide de cartes. Chaque carte remplit sa fonction, mais une fois ceci fait, on les oublie, alors que ces cartes pourraient servir à faire des jeux, et autres...

En conclusion, une fanfic sympa et originale, mais assombrie par des personnages trop uniformes, et une bonne partie de l'histoire prévisible.

Sur ce, voili voilou, à la prochaine!

Pour Ikorih qui visiblement a un petit problème de compréhension...Mr. Green:

Spoiler

_________________
Je suis quelqu'un d'observateur. L'avis des autres m'intrigue et m'intéresse.

http://img4.hostingpics.net/pics/884866Idris2000Signature.png

Je suis un Pro-Laura et Pro-CLE.

http://img11.hostingpics.net/pics/332610QoljZzb.png

http://www.auplod.com/u/duploa8649c.png


Dernière édition par Idris2000 le Jeu 10 Nov 2016 22:09; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
 
Arzach02 MessagePosté le: Mer 09 Nov 2016 15:16   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 29 Juil 2016
Messages: 20
Localisation: Dormant dans R'lyeh
Avec 5 jours de retard, mon commentaire arrive.

Citation:
je passe avant Azrach02

arzach02 et tu peux remercier ma connexion SFR !
Le combat contre Anne est très bien décrit, surtout la fin avec le retournement de situation que j'aurais dû prévoir... Sinon, je n'ai toujours pas identifié certains personnages vis-à-vis de ton autre fic, donc je vais tout relire pour comprendre.
Y-aurait-il un message caché dans le code binaire ?

On apprend que tout cela n'était qu'un jeu développé par Palamède ( je crois ), c'est intéressant.
La fin dans la partie réelle est assez intrigante ( pour moi ) et et je vais devoir analyser Bataille pour l'espoir et Projet : Renaissance en espérant y trouver les réponse appropriées.

Citation:
Hey, listen !

Ta gueule, Navi , ta gueule... Tu nous trop soulé avec ça !

_________________
"N'est pas mort ce qui à jamais dort
Et au long des siècles peut mourir même la Mort" Lovecraft, Call of Cthulhu
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Silius Italicus MessagePosté le: Jeu 10 Nov 2016 15:47   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 03 Fév 2015
Messages: 174
Localisation: à l'Est d'Eden
Bonsoir cher Pikamanique,
Et les délais furent tenus ?
Enfin, de votre part. En ce qui me concerne, le temps de terminer un commentaire, vous postiez la suite et le rendait obsolète. Mais foin de ce problème désormais.

Avant toutes choses, il ne sera question ici que de ce récit et non des liens qu’il possède avec le reste de ce que l’on peut désormais appeler « l’univers de Pikamaniaque ». Ce qui n’empêche pas des comparaisons.

Même si les deux sont liés, l’analyse va séparer les parties virtuelles et physiques, en commençant par la partie physique.

On se situe donc dans une Angleterre imaginaire, ainsi que l’annonce de la mort de Margaret Thatcher. Dès lors, la question se pose de savoir dans quel monde on est. Un monde parallèle ? Une réécriture de ce que, à défaut d’autres mots, nous appellerons le monde réel ? Le scénario se construit autour d’une montée en puissance de ces doutes. Plus l’on chemine, plus s’accumulent les éléments, avec une maîtrise certaine, qui nous éloignent du connu, et plus on rentre dans le fantasmagorique. Cela confirme ce que vos autres récits ne laissaient qu’entrevoir : l’attachement de votre plume à une certaine forme de fantastique. Le réalisme forcené, plaqué sur la Bataille pour l’espoir transpirait de cette envie de votre plume par tous ses pores. On peut donc dire qu’ici votre plume se trouve en son terrain. L’intrique démarre donc tranquillement : une atmosphère de roman noir situé dans l’Angleterre ouvrière des années quatre-vingt. Évidemment cela tourne rapidement au roman d’horreur au travers des tortures de Slimane. On notera le grand talent de celui-ci. Ce n’est pas tout de couper des membres, encore faut-il faire en sorte que la victime vive. On en déduit donc qu’il a une grande expérience, et sans doute une formation anatomique et médicale particulièrement poussée.
Cela dit, il semblait que l’on avait juste affaire à un fou de la pire espèce, traqué d’ailleurs par un agent quelconque. Scénario classique en somme. Mais qui se complique notablement. En effet, il ne s’agit pas d’une enquête policière, mais d’une lutte entre organisation. Xander n’en étant pas à sa première traque. Il échoue d’ailleurs, à tout point de vue. Il ne sauve personne, ne met pas fin à la série de crime. Même la rédemption est au-delà de ses moyens. Slimane a dominé ce récit de bout en bout. Là encore, c’est dans la droite ligne de vos écrits. Il n’y a chez vous de victoire d’un quelconque camp du bien (et encore, il es difficile de considérer que cette notion existe) qu’à la Pyrrhus.
Au passage, on s’étonnera que Denys ait encore un corps. Après tout, il ne sert à rien pour Slimane ce corps. Si ce n’est peut-être à l’exercice d’une jouissance, et encore. Cet appel récurrent, dans les fictions, à l’esthétique comme justification de l’horreur est pour le moins troublante : corruption, perversion de la notion de beau ? Révélateur de folie ? Le fait est qu’il aboutit à discréditer la notion de jouissance esthétique. C’est paradoxal au vu de votre appréciation de la littérature et de ses trésors.

Reste la partie virtuelle. En effet, c’est elle, au moins à court terme et dans la perspective de ce récit solitaire, qui compte. Au titre des preuves, il y a le fait que tout les titres de chapitres sont en rapport avec des jeux vidéo, de préférences japonais (effet renforcé par la référence à Nintendo dans le final). Le style se veut volontiers parodique. Il s’agit de parodier les penchants épiques que l’ont tend à associer aux combats virtuels ou à la fantasy d’une manière générale. D’où les pointes d’humour et les moqueries discrètes. Étrangement, cela marche moins bien pour le dernier combat, comme si vous aviez trop tiré, usé la mèche. On a l’impression que même le narrateur n’y croît pas, n’y arrive pas. Pour faire une bonne parodie, il faut prendre un minimum au sérieux le sujet que l’on parodie. Ce n’est visiblement pas le cas ici, du coup tout cela perd en qualité. C’est dommage après un sans-faute pareil. L’apparition de Dimensio vient rattraper le tout, cela dit.

Du reste on est face à une narration des événements dans un jeux vidéo, ce qui est intéressant. L’ambiance, les titres sont intéressants. Ils suggèrent aussi beaucoup. D’une part, les héros de Code Lyokô ont fini par se réfugier, définitivement dans le monde virtuel. Et ils ont fini par oublier, ou peu s’en faut qu’ils avaient été humains. À l’exception peut-être de Jérémie. D’ailleurs, c’est le seul qui n’a pas vraiment de corps, juste une forme non-anthropomorphique. Cela laisse à penser qu’ils ont passé un temps très long dans ce monde. Suffisamment long pour aplanir les difficultés entre Ulrich et Yumi, ce qui n’est pas peu dire. De même, par l’entremise de William, Xana est devenu partie de la paix qui règne et de l’harmonie globale. À l’opposé Slimane (quelles que soient ses prétentions artistiques) et ses maîtres apparaissent comme des forces de chaos.

Mais, c’est Denys Genealogia qui est le plus intéressant. Être humain, devenu kankrelat. Il cherche à « réfuter ». Il s’agit là d’un terme employé en logique. La logique s’attache à l’aspect formel des choses. Or, ce qu’il veut réfuter, c’est-à-dire nier, c’est le monde (le seul et unique de son point de vue d’ailleurs). Il pose donc un lien fort, absolu, entre le monde, l’être et la logique : « le réel est rationnel… ». Ce qui revient entre autres choses à nous montrer qu’il lui reste une conscience du fait d’être dans un monde virtuel. En effet, si « réfuter le monde » ne fait sens qu’au prix de lourdes admissions pour ce qui est du monde réel, cela n’a rien d’impossible dans le cas d’un monde virtuel qui suit forcément un ensemble de règles et de lois, une organisation à base logique et réfléchie. Cela étant, ses raisons pour agir ainsi restent opaques, ce qui souligne bien la faiblesse de ses convictions et son statut de marionnette. En fait, ce qu’il cherche à réfuter, pour le plus grand plaisir de Slimane, c’est sa condition réelle, son corps mutilé. Cette haine, il ne peut la diriger que contre le monde entier, en l’absence de moyen d’agir sur ce monde. Il cherche à rejeter ce qui est et ce qui s’est passé. C’est d’ailleurs un paradoxe lorsque l’on pense que son nom, « Genealogia », ramène aux racines, à l’attachement au passé.

Dès lors, l’aspect métaphorique de ce récit apparaît en pleine lumière. Denys cherche à faire table rase, à tout effacer pour tout reconstruire. Il est donc un révolutionnaire, un révolutionnaire progressiste dans la mesure où il cherche à mettre fin au statu quo ante pour détruire ce qu’il perçoit comme des injustices et des inégalités. Il fait face à des conservateurs qui veulent conserver et accroître l’héritage du passé, de leur passé. Leur lutte et donc le combat désespéré, d’arrière-garde contre le progrès. Combat perdu, qui a mené à une réaction politique (il s’agit d’une lutte pour le pouvoir, donc une lutte politique). Réaction qui échoue, comme toujours. Le final nous montre que le progressisme était en fait manipulé, possédé par d’autres qui s’en servaient comme d’une commode et risible façade. Il serait facile de voir derrière Dimensio et Anne le fascisme rampant, mais c’est une fausse interprétation Ils représentent en fait le néant qui suit la révolution, le chaos engendré par la stasis. Ce nouvel ordre est stérile : il a tout gaspillé. Les forces accumulées dans le passé, la passion du présent, le désir politique, tout cela s’est perdu. Ainsi est morte la civilisation de Lyokô, néantifiée.

Pour finir sur une autre note, deux remarques.
Tout d’abord, le texte très intéressant de description du programme de jeux. Il accumule les points suspects et aberrant, le moindre n’étant pas l’usage du « .exe » qui n’existait pas à l’époque. À l’aune de ce passage et du reste du texte, il semble que l’on peut écarter l’hypothèse que le monde de Denys soit celui de Jérémie mais réécrit par voyage temporel. L’hypothèse du monde parallèle est plus probable. Dans cette optique, ou Lyokô est soi-môme une émanation de ce monde parallèle, ou plus sérieusement existe en soi-même de manière indépendante ou semi-indépendante des autres mondes parallèles. Hopper n’aurait pas créée, mais découvert Lyokô. Cette solution à l’avantage de se défaire des soucis de cohérences temporelles.

Enfin, à l’aune des mêmes mentions dans le texte, en particulier « Palamède », (dont il est dommage que vous n’ayez pas exploité l’homosexualité), il est loisible de se demander si vôtre univers n’est pas un pan de l’Un'Icer. On notera dans cet esprit la mention à la Cour Pénal Internationale.
Donc le doute se fait. Icer et Pikamaniaque ne sont-ils qu’une seule et même personne ? Cela expliquerait les absences de ce dernier à la barre…

Au plaisir de voir aboutir votre univers, ou vos univers…
_________________
AMDG

Prophète repenti de Kane, vassal d'Anomander Rake, je m'en viens émigrer et m'installer en Lyoko.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Dim 20 Nov 2016 12:59   Sujet du message: Répondre en citant  
<br>


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2109
Localisation: Territoire banquise
Ce n'est jamais drôle de passer après Silius - surnommé Silius de mort pendant la période qui suit Halloween pour des raisons farfelues - mais de toute façon cette parenthèse du magicien charmant a difficilement du sens.

Outre l'habituel tract de propagande Dimensiono-Thatchero-Zeldien et une découpe d'intrigue qui évoque limite Lain, ce texte est à l'évidence une passerelle. Par rapport à celui qui est toujours en cours, j'avais noté que le vortex dont il est fait référence évoquait grandement celui au cœur de l'intrigue de Projet renaissance. La fin de la fic ne peut que conforter cette théorie. Malgré tout j'ai l'impression que cela servait davantage à montrer qu'il y avait un lien qu'à l'expliquer. Qui peut se vanter d'avoir réellement compris la fin du récit ?

L'auteur n'a nul besoin d'analyse sur la crédibilité des combats virtuels, je pense que ce n'était qu'une diversion.

Je ressors de ce récit avec une impression confuse mais il y a un point très positif : Tu viens de faire un grand pas vers le multivers, l'une des formes que j'estime (sans surprise) les plus abouties. Cela rattrape (presque) ton bilan calamiteux de référent fanfic. Il n'est pas trop tard.

Jugement au printemps 2017.

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttp://download.codelyoko.fr/forum/avataricer.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« - J'viens de voir les parents de William se diriger vers le bâtiment administratif.
- Quoi !? Mais comment tu peux savoir que c'est eux ?
- Bah après la disparition du X.A.N.Aguerrier je me suis quand même renseigné un minimum sur sa vie pour programmer sa réplique. Cela étant dit, c'est bien la réplique le problème, elle n'est pas au point et va faire foirer toute notre couverture à mon avis.
- Mais Jérémie, et les données récupérées à X.A.N.A lors de la translation de William ? Elles ne t'ont pas servies à avoir de quoi le libérer ?
- J'ai commencé à y travailler quand tu es partie mais je n'ai pas fini... »


Paru.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 2 sur 2
Aller à la page Précédente  1, 2

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0972s (PHP: 69% - SQL: 31%) - Requêtes SQL effectuées : 20