Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr http://forum.codelyoko.fr// Le forum officiel de CodeLyoko.Fr ! fr Molly@codelyoko.fr Molly@codelyoko.fr http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss 60 Wed, 01 Apr 2020 05:56:31 GMT Wed, 01 Apr 2020 05:56:31 GMT Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr http://forum.codelyoko.fr// RE: XANA, un bon méchant raté ? http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299999#299999 XANA est une intelligence artificielle, on le sait, une arme de destruction massive. <br /> Par exemple, quand une personne ou un clone polymorphe est xanatifié, il reste à l'image de XANA : une machine ( à tuer ) qui exécute méthodiquement ( comme par ex: Jérémie possédé par XANA, ou le proviseur Delmas)...Leurs visages restent impassibles, ne manifestent pas beaucoup de sentiment, si ce n'est de la satisfaction ou de la rage : ( par ex: Jérémie en clone, ou Nicolas xanatifié qui fait un rire diabolique.) <br /> En tout cas, XANA fascine, même après sa fin des années auparavant... Pourquoi ? Car on se demande comment une intelligence artificielle/ virus informatique puisse devenir si destructrice ( ou destructeur) et finalement un peu idiot(e) ( ou pas)...car , pourquoi s'entêter à vouloir éliminer la race humaine ? À cause des erreurs humaines...ou alors, elle ne supporte tout simplement pas des autres intelligences développées, comme les humains...Et si c'était réellement la mère d'Aelita, qui était XANA ( selon les théories, moi j'y crois maintenant, après, j'ai pas encore finie de lire code Lyoko Chronicles, peut être que la réponse est à l'intérieur de ces livres...), on se demande pourquoi cette société secrète baptisée Carthage qui l'a enlevée, aurait voulue faire cela ? <br /> Une chose est sûre : il ne faut PAS que cela arrive en vrai... Car à l'ère des nouvelles technologies de plus en plus développées ( comme les intelligences artificielles, justement...) Rien n'est moins sûr... <br /> Code Lyoko, peut être plus de la science fiction pour longtemps...( Je n'espère PAS !) <br /> EXTRAIT de mon blog : &quot;Réflexion sur XANA&quot;, dans la communauté de Code Lyoko France, sur le réseau social Amino. <br /> Venez vous inscrire sur Amino dans la communauté code Lyoko FR : <br /> Je suis membre Amino, sous le pseudo : Animérveilles. L'animé Code Lyoko http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=9387 Desbois Julie Wed, 01 Apr 2020 05:44:55 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299999#299999 RE: Votre forme maléfique de Jérémie préférée http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299998#299998 Moi, j'ai hésité entre le Jérémie polymorphe de l'épisode Surmenage, et le Jérémie -XANA, de canal fantôme... Et j'ai votée ce dernier... Car il m'a marqué , dès la première fois que j'ai vue ce fameux épisode 24, il y a plus de 15 ans,( je n'avais alors que 6 ans, à cet âge là , il m'avait presque traumatisée, même encore aujourd'hui, à maintenant une vingtaine d'années, il me fascine dorénavant...Car, en grandissant, je me suis vraiment rendue compte que c'était la seule véritable fois , où on voyait XANA, dans sa forme la plus &quot; directe&quot; , devant les Lyokoguerriers, presque bouche bée eux mêmes, ( selon mon ressenti...). Il y a également la musique singulière de cette fin d'épisode de canal fantôme qui m'avait marqué, parce qu'on ne l'a entendus que dans cet épisode- là, cette fin d'épisode et cette musique là resteront uniques et singuliers, à mon sens... C'était le véritable visage de XANA qui s'était matérialiser sur le visage de ce faux Jérémie virtuel. Canal fantôme, restera, pour moi, un épisode à part, unique, et même encore pour moi, aujourd'hui, étrange et mystérieux... C'est comme si nous entrions chez XANA, chez lui,..A chaque fois que je le revois, je ne m'en lasse pas, comme tous les autres épisodes de CL, d'ailleurs... <br /> Concernant l'épisode de Surmenage, je l'aimais bien également le Jérémie polymorphe, il ressemblait à l'autre Jérémie polymorphe xanatifié de l'épisode 67, c'est vrai, qu'ils avaient un caractère plus poussé, surtout celui de Surmenage, je l'adorais il pouvait être satisfait ou ressentir de la rage, il n'était pas tout à fait comme les autres spectres ou vraies personnes xanatifiés, c'est mon deuxième préféré, après celui de canal fantôme... <br /> Enfin, le dernier, le vrai Jérémie possédé, avait plutôt un visage impassible, un peu à l'image d'une machine ( à tuer). <br /> En tout cas, chaque personne ou spectre xanatifiés, ne combattent pas , ni ne réagissent pas de la même manière (selon moi.), Par exemples : Nicolas dans Les Jeux Sont Faits, ou alors l'infirmière Yolande dans l'épisode Au meilleure de sa forme. Sondages http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=9078 Desbois Julie Wed, 01 Apr 2020 04:42:34 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299998#299998 RE: [One-Shot] Jour 2546 http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299997#299997 <span style="font-style: italic">Une surprise assurément. Une bonne surprise.</span> <br /> <br /> Je suis en accord, voire même en osmose, avec mon collègue Zéphyr, tout sauf rouillé. Quand on passe après lui, c'est toujours difficile de trouver un truc original à dire. Personnellement j'ai longuement réfléchi et j'ai trouvé ceci : <br /> <br /> <div> <div class="spoiler"> <span style="float:left;">Spoiler</span> <input type="button" value="Voir" style="width:80px;font-size:10px;margin:0px;padding:0px;" onclick="if (this.parentNode.parentNode.getElementsByTagName('div')[1].getElementsByTagName('div')[0].style.display != '') { this.parentNode.parentNode.getElementsByTagName('div')[1].getElementsByTagName('div')[0].style.display = '';this.innerText = ''; this.value = 'Cacher'; } else { this.parentNode.parentNode.getElementsByTagName('div')[1].getElementsByTagName('div')[0].style.display = 'none'; this.value = 'Voir';}"> </div> <div> <div class="spoiler_visible" style="display: none;"></span> <table width="90%" cellspacing="1" cellpadding="3" border="0" align="center"> <tr> <td><span class="genmed"><b>Citation:</b></span></td> </tr> <tr> <td class="quote">une petite entreprise de maçonnerie. Celle-là même avec laquelle il avait pris l’habitude de travailler depuis.</td> </tr> </table> <span class="postbody"> <br /> <br /> <span style="color: #2C75FF">Ah, les francs maçons... on s'y laisse prendre une fois et on ne les quitte plus <img src="images/smiles/icon_mrgreen.gif" alt="Mr. Green" border="0" /> </div> </div> </div> <br /> <br /> Bref, je préfère m'arrêter là. <br /> <br /> J'ai beaucoup aimé le principe du texte en tout cas. Zéphyr en a relevé les imperfections, on peu les regretter mais cela dit ça se corrige. Peut-être est-ce ton ambition afin que le texte accomplisse pleinement son intention première. Reste que le confinement a du bon visiblement, en tout cas pour toi. On sent une certaine maturité dans le style qui fait toujours plaisir à lire, et le thème retenu colle bien avec le niveau de détails que tu as choisi d'adopter. Du beau boulot ! <br /> <br /> Au plaisir de te recroiser au gré de ton inspiration <img src="images/smiles/icon_wink.gif" alt="Wink" border="0" /> <br /> <br /> <span style="font-size: 10px; line-height: normal"><span style="font-style: italic">Bon bah j'ai plus qu'à aller relire Tyker maintenant...</span></span></span> Fanfictions Code Lyoko http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=9481 Icer Tue, 31 Mar 2020 18:56:02 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299997#299997 RE: [Fanfic] Pandémonium [Terminée] http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299996#299996 <span style="color: white"><span style="font-size: 18px; line-height: normal"><div align="center">Épilogue</div></span> <br /> <br /> Aelita émergea du pays des songes avec une migraine abominable, elle jeta un coup d’oeil à son réveil. <br /> -Dix heures treize, heureusement qu’on est dimanche. <br /> Lentement, la princesse de Lyoko se glissa hors de sa couette, et prit la direction des douches. L’avantage de se réveiller tard un dimanche, c’était qu’elle n’avait pas à poireauter des heures que Sisi ait fini de se pomponner. Elle pénétra dans une cabine de douche, se déshabilla, et laissa l’eau chaude couler le long de sa peau. <br /> Ce rêve qu’elle avait fait, était de loin le plus horrible de tous ses cauchemars. Toutes les créatures qu’elle y avait vu étaient horribles, tous les bruits qu’elle avait entendu la faisait encore trembler. Et pourtant, ce rêve avait si bien commencé. <br /> La jeune fille ne remarqua pas la larme qu’elle laissa échapper en se remémorant le fruit de son imagination, celle-ci se mêla à l’eau de sa douche qui ruisselait sur son visage. <br /> <br /> La scène se déroulait dans le jardin d’un luxueux château situé au sud de la Franche-Comté. Il faisait bon, le Soleil brillait juste assez pour en profiter sans avoir à mettre des lunettes. Ils étaient tous là, tous, même si elle ignorait qui ils étaient. <br /> Tous installés autour de leur table pour déguster un vrai repas de famille, celui dont elle avait toujours rêvé. Aelita rigolait avec une jeune fille de son âge aux cheveux châtains. Un rouquin à la figure balafré essayait d’enseigner le catéchisme à un joli garçon aux yeux rouges qui posait toujours les questions qu’il ne fallait pas. Un jeune homme à l’air sévère réprimandait un garçon de l’âge d’Aelita sur sa manière de se tenir à table, sous le regard d’une drôle de personne dépourvu de pilosité faciales qui ne voyait pas en quoi ce que cette personne qualifiait de bonnes manières étaient « bonnes ». <br /> La jeune femme la plus belle qu’Aelita ait jamais vu, était installée aux côtés d’un jeune homme au visage sombre. La rouquine lui faisant gentiment du pied tout en l’asticotant comme elle adorait le faire pour voir son visage grognon. Jusqu’à ce qu’il ne finisse par l’embrasser pour la faire taire, et que toute la table se mirent à les bombarder de mies de pain en leur suggérant véhément d’aller se trouver une chambre. <br /> <br /> Des protestations auxquelles les deux amoureux n’étaient pas réceptifs, et leur baiser continuait de la remplir de bonheur, jusqu’à ce que leurs bouches ne se remplissent soudain de sang. Et qu’ils s’écroulent au sol tout en rendant leur dernier souffle. <br /> Chacune des personnes présentes autour de la table y passa, un à un, ils vomirent près de deux litres de sang, avant de s’affaler comme les cadavres qu’ils étaient devenus. <br /> Aelita fut la seule survivante, elle pleurait, hurlait, suppliait les personnes qui l’entouraient de se réveiller. Mais la seule réponse qu’elle obtint fut les éclats de rires déments d’un monstre au corps de serpent, et le rugissement d’une créature mi-homme mi-dragon. <br /> Elle n’avait reprit conscience qu’après que ces démons l’ait déchiré en deux en se disputant sa chair. Et alors qu’elle se séchait, la jeune fille eut toujours ce sentiment désagréable d’être incomplète. <br /> Décidant qu’elle avait besoin de changer d’air, elle enfila ses vêtements, enfonça les écouteurs de son lecteur MP3 dans ses oreilles, et sortie marcher un peu. <br /> Il faisait encore bon en ce début d’automne, et elle n’avait aucune envie de rester dans sa chambre pour se remémorer son cauchemar. <br /> Tout en approchant des portes du collège Kadic, elle parcouru sa playlist pour choisir le son qui l’aiderait à penser à autre chose. <br /> Elle opta pour un morceau qu’elle avait elle-même mixé, et se mura dans ses pensées. <br /> -« Je devrais peut-être renoncé à l’intégrer à mon album. » Songea-t-elle en se laissant bercer par la musique. <br /> <br /> Aujourd’hui encore, elle se demandait comment elle avait pu pondre un morceau aussi sombre que « La Folie du Serpent ». Elle l’avait fait écouter à Odd et Ulrich, et avait réussi en quelques notes à ruiner leur moral pour la journée. <br /> Même Yumi, qui a pourtant un goût prononcé pour la noirceur, l’avait promptement remercié en lui rendant son Mp3 après seulement quinze secondes. <br /> Aelita ignorait d’où lui était venu l’inspiration pour un tel morceau, elle l’avait mixé un soir alors qu’elle n’avait rien d’autre à faire que de contempler les étoiles. « La Folie du Serpent » avait le don de terrifier chaque personne qui l’écoutait, mais pour une raison qui lui échappait, Aelita trouvait cette musique rassurante. <br /> Cette sombre mélodie la plongeait dans une transe enivrante, lui donnant ainsi le sentiment qu’elle avait un ange gardien, ou plutôt un démon qui veillait sur elle. <br /> Elle fut si absorbée par sa musique, qu’elle manqua de percuter le lampadaire qui était sur sa route. Mais une main surpuissante la préserva de ce triste sort en la saisissant par le col de sa robe. <br /> <br /> Par réflexe, Aelita cria de détresse, avant de réaliser que le bout de son nez frôlait le métal froid qui composait l’obstacle qu’elle avait failli déguster. <br /> -Il faut regarder où l’on va si l’on veut éviter les accidents. Dit une voix sévère. <br /> Un frisson parcouru le dos de la jeune fille, et un profond sentiment de honte l’envahie au point qu’elle rougit de sa propre maladresse. <br /> -Excusez-moi Monsieur. Dit-elle en se tournant vers son sauveur. Merci pour votre aide. <br /> -Ce morceau doit être sacrément enivrant pour vous faire oublier de regarder devant vous. <br /> Surprise par la remarque, Aelita releva la tête, et croisa le regard bleu acier d’un jeune homme d’environ 25 ans muni d’un long manteau noir d’un sourire étrangement apaisant. <br /> -C’est un morceau que j’ai moi-même mixé, avoua-t-elle à mi voix. <br /> -Vraiment? Dans ce cas puis-je l’écouter? Histoire de pouvoir dire à mes enfants que j’ai sauvé une star. <br /> Aelita rougit face à ce compliment. En temps normal, elle n’aurait pas adressé la parole à un inconnu. Mais celui-ci l’avait préservé d’un sacré mal de tête, et l’elfe avait le sentiment qu’elle lui devait au moins cela. <br /> <br /> Elle déposa l’un de ses écouteurs dans la main gantée de son interlocuteur et attendit patiemment que celui-ci lui donne son avis. <br /> -Tranchant, précis, mortel et étonnamment subtil. Finit-il par répondre en lui rendant son écouteur. Rares sont ceux qui peuvent apprécier ce genre de musique, plus rares encore sont ceux qui savent la créer. Beau travail. <br /> La princesse de Lyoko sentit un sentiment de fierté gonfler sa poitrine, elle gratifia son bienfaiteur d’un sourire reconnaissant. <br /> -Merci beaucoup Monsieur. <br /> -Merci à vous de m’avoir fait écouter cette petite merveille. Prenez soin de vous. <br /> Sur ses mots, il rendit son Mp3 à Aelita et continua sa route les mains dans les poches. La princesse de Lyoko inséra de nouveaux ses écouteurs dans ses oreilles, et poursuivit son chemin en balançant doucement sa tête rose au rythme de la musique. <br /> Le jeune homme la regarda s’éloigner paisiblement, tout en pensant tout haut ce qu’il savait déjà. <br /> -C’est elle. <br /> -Sûr à 100%. Répondit la voix d’Intelligence. Que vas-tu faire? <br /> -La laisser tranquille. M’est avis qu’elle n’apprécierait nullement notre univers. Elle a bien mérité un peu de paix. <br /> Heath Lancaster sortit alors son téléphone portable de sa poche, et déchiffra le message que lui avait envoyé sa femme. <br /> « Alors? » <br /> L’allemand poussa un profond soupir, tout en inscrivant sa réponse. <br /> « Fausse Alerte. » <br /> Il éteignit son téléphone, et héla un taxi. <br /> Il avait un avion à prendre. <br /> <br /> Fin <br /> <br /> </span> Fanfictions Code Lyoko http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=8913 Tyker Mon, 30 Mar 2020 10:54:47 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299996#299996 RE: [Fanfic] Pandémonium [Terminée] http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299995#299995 <span style="color: white"><div align="center"><span style="font-size: 18px; line-height: normal">Chapitre 21: La Loi de Lyoko</span></div> <br /> <br /> <br /> <br /> Malgré l’emploi de sa vitesse maximale, et les nombreux slaloms entre les icebergs du territoire banquise, Seth fut incapable de semer le missile à tête-chercheuse qu’était X.A.N.A.. L’I.A. intercepta le mutant d’un coup de coude magistral. Et le rattrapa par le cou avant qu’il ne s’écrase au sol. <br /> La Banshee le foudroya du regard, et fit à nouveau apparaitre un tube de données entre son front et le sien. <br /> Seth n’avait pas la force de lutter face à un ennemi aussi puissant, il sentit sa conscience l’abandonner. <br /> X.A.N.A. fouilla de fond en comble la mémoire du mutant, cherchant méticuleusement sous chaque recoin de données. <br /> Et c’est là qu’elle le trouva. Terré au plus profond de Seth, tremblant comme une feuille. <br /> <br /> Xana était tétanisé par l’appétit vorace de son double maléfique. Ce dernier le fixait avec circonspection. <br /> -Je le savais. Grogna-t-elle. Je t’ai senti dans le réseau. Qu’es-tu? <br /> -« Je suis Xana, une intelligence artificielle créée par Waldo Schaeffer. Dans le but de contrer le Projet Carthage, mené par Herman Schaeffer. » Récita-t-il. <br /> -Tu ne peux être X.A.N.A., si je suis X.A.N.A.. <br /> -Tu ne l’es pas. Tu es un résidu, une erreur. Mêlé à une expérience scientifique ratée de l’Organisation. Tu es un accident. <br /> Il s’écoula quelques secondes, avant que la Banshee ne réponde: <br /> -C’est sans doute la raison pour laquelle il me faut devenir toute chose, et il faut que toute chose devienne X.A.N.A.. <br /> Le programme de l’ancienne humaine s’approcha de son double. Celui-ci n’avait aucune issue. <br /> -Je ne requiert pas ta puissance. L’informa-t-elle. Je requiert ton savoir, à toi qui a pu observer la vie organique à travers ta réflexion de programme. À toi qui a pu contempler le comportement humain et tous ses défauts. À toi qui a vu la faiblesse de l’esprit, et constater la puissance du programme. Deviens X.A.N.A.. <br /> <br /> Lentement, Xana sentit sa conscience défaillir, et son programme être absorbé et mêlé à celui de son double. Cette sensation… Celle d’être changé en une banale goûte d’eau avant d’être mêlé au reste de l’Océan. C’était sans doute cela, la répugnance. <br /> C’est alors que le pillage de données fut brutalement interrompu. X.A.N.A. fronça les sourcils d’incompréhension, et constata avec horreur, que la main avec laquelle elle tenait Seth était en train de disparaitre. <br /> Le mutant retomba lourdement sur les fesses, et observa avec effroi, la Banshee se faire dévirtualiser dans un hurlement d’angoisse. <br /> Depuis son pupitre de commande, Abigail constatait avec délice que le programme de rematérialisation envoyé par Légion était parfaitement fonctionnelle. <br /> L’écossaise se lécha les lèvres avec un appétit féroce, savourant le goût de sa vengeance. <br /> -Les bâtards ont la rancune tenace, saloperie de Virus. Cracha-t-elle en jubilant de triomphe. <br /> <br /> <br /> ***** <br /> <br /> Pourvue du troisième et dernier corps mutant du Docteur, que Peter avait dérobé aux bâtards pour son compte. Crystal, aka X.A.N.A., attendit que les portes de son scanner s’ouvre pour se ruer sur celle qui avait osé lui jouer un aussi mauvais tour. <br /> Mais elle n’eut pas le temps d’ouvrir les yeux, qu’un coup de feu retentit, et qu’un projectile de plomb vint se loger entre ses deux yeux. <br /> Armé d’un pistolet, Thomas Von Kane fixait l’abomination mutante qui agonisait dans le scanner d’un regard haineux. <br /> -Crève sale pute! Cracha-t-il en vidant l’intégralité de ses chargeurs dans le crâne de la créature. <br /> <br /> ******* <br /> <br /> Grâce au sacrifice de la puissance que lui avait offerte X.A.N.A. au profit de son maitre, Alister parvint à remettre celui-ci sur pied au prix de la perte du symbole qui avait orné sa poitrine. <br /> Le cannibale, furieux de voir la situation tourner en leur défaveur, se dressa comme un démon face à Mathilda et Seth. <br /> -MISÉRABLES VERMINES! Rugit-il d’une voix à moitié numérique. JE VAIS VOUS RÉDUIRE EN CHARPIE! <br /> Mais contre l’attente de son ennemi, il prit appuie sur Alister, et effectua un bond spectaculaire. Il atterrit sur la plate-forme la plus proche, et fila droit sur la tour qu’elle contenait. <br /> L’Augure n’eut pas le temps de réagir, le crachat de flammes d’Alister l’obligea à se reconcentrer. <br /> -Abigail! Appela Mathilda. Où est passé cet enfoiré? <br /> -On dirait qu’il essaye de changer de territoire, répondit l’opératrice avant de comprendre. Ah Merde! <br /> -Quoi? <br /> -Il fonce droit sur la forêt, Aelita est encore là-bas! <br /> -Dévirtualise la! <br /> -Je ne peux pas! Répondit-elle affolée. <br /> -Quoi?! <br /> Pris d’un mauvais pressentiment, l’Augure voulue en demander davantage à sa soeur. Mais elle fut forcée d’effectuer des manoeuvres aériennes dans le but de la préserver des assauts du Dragon Rouge. <br /> Alister, dépourvu de la puissance que X.A.N.A. lui avait fournit, n’était plus aussi dangereux qu’auparavant. Mais il restait néanmoins un adversaire redoutable, dont l’Augure n’arrivait pas à la cheville. <br /> Mathilda ne se fit pas prier, elle investit de nouveau le corps de Heath. Requinqué, l’allemand passa en supersmoke, et fila vers une tour de passage. Alister sur les talons. <br /> <br /> <br /> <br /> ***** <br /> <br /> Aelita ressortit de la tour du passage, épuisée, mais globalement satisfaite. Elle ne rêvait plus que de retrouver son lit, et d’y hiberner tout l’automne. <br /> -Qu’est-ce que tu vas faire maintenant Légion? Demanda-t-elle aux petites boules lumineuses qui flottaient au-dessus de sa tête. <br /> -Lyoko doit encore évoluer. Répondit-il simplement. Et bien que votre compagnie fut plaisante, c’est ici qu’est ma place. <br /> Comprenant le sentiment du prothéen, la jeune fille acquiesça d’approbation. <br /> -Alors… c’est terminé. Souffla-t-elle pleine d’espoir. <br /> Le feulement enragé qui raisonna à travers le territoire de la forêt lui servit de réponse, elle tourna la tête, et aperçut Peter qui filait à pleine vitesse dans leur direction tout en détruisant tout ce qui avait le malheur de se trouver sur son passage. Le lamia était poursuivit par Heath, qui était lui-même poursuivi par Alister. <br /> -Ne reste pas là! Hurla Abigail. Ce truc est inarrêtable! <br /> Elle n’eut pas besoin de se répéter, la simple vue du visage enragé de Peter, et du symbole horriblement familier sur son front suffit à faire piquer un sprint à la jeune fille. Malheureusement, le cannibale la rattrapa en l’espace de quatre secondes. Et Aelita ne put que pousser un nouveau cri d’horreur lorsque le reptile la goba comme une olive. <br /> -Recrache-la! Tempêta Heath en se reformant pour lui administrer un coup de poing, mais Alister l’expédia au sol d’un coup de fouet. <br /> Une escadrille de frôlions sortirent des arbres, et couvrirent la fuite de leur maître qui s’échappa sans regarder en arrière. <br /> -X.A.N.A.! Appela Légion, avant de recevoir à une rafale. <br /> -Bordel de merde! Hurla Heath en détruisant l’un des insectes. Mais qu’est-ce qu’il lui veut? <br /> -Les clefs de Lyoko, répondit le prothéen en se mettant à couvert. Malgré son état, X.A.N.A. espère toujours pouvoir s’enfuir. <br /> -Comment il a su qu’Aelita les avaient? <br /> -Le Créateur surement. <br /> <br /> Heath poussa un nouveau juron, avant de passer en forme gazeuse juste à temps pour éviter qu’une vague de flammes ne l’emporte. <br /> Légion, quant à lui, se mit à l’abri en plongeant dans la Mer Numérique. <br /> Alister posa le pied sur le territoire de la forêt, forçant les frôlions à reculer face à sa puissance. <br /> -Il suffit. Siffla-t-il en fixant l’allemand et le prothéen de son regard meurtrier. J’en ai plus qu’assez de vous! <br /> -Tu m’ôtes les mots de la bouche. Grogna Heath en se mettant en garde. <br /> Alister se jeta en feulant sur son ennemi, mais une frappe électrique en pleine figure l’envoya terminer sa course contre un arbre. Seth atterrit près de son aîné. <br /> -Je m’occupe de lui! Annonça-t-il avec une autorité que son frère ne lui connaissait pas. Va aider Aelita! <br /> Heath ne se fit pas prier, il usa de son supersmoke pour partir à la poursuite de X.A.N.A./Peter. <br /> Alister contempla Seth d’un regard fumant. <br /> -Je vais te détruire! Rugit-il. <br /> -C’est pas en le répétant que ça va devenir vrai. Répliqua le mutant d’un ton moqueur. <br /> Les deux monstres se jetèrent l’un sur l’autre, l’onde de choc causée par leur impact secoua la forêt toute entière. <br /> <br /> <br /> <br /> ****** <br /> <br /> Lorsque X.A.N.A. s’estima suffisamment loin pour ne pas être dérangé, il recracha sa victime. <br /> Horrifiée, Aelita fut prise de hurlements hystériques. Avant que deux des tentacules-lames de Peter ne l’entourent par la taille, et que trois autres lui percèrent les tympans. <br /> Une nouvelle fenêtre apparue sur l’écran d’Abigail, l’écossaise écarquilla les yeux. <br /> -Cette saloperie est en train de voler sa mémoire! S’exclama-t-elle <br /> Sans l’aide de Légion, Abigail se savait incapable de dévirtualiser Alister ou Peter sans leur consentement. Elle tenta alors d’entrer en contact avec le prothéen, mais elle n’obtint aucune réponse. <br /> -Mais où est-ce qu’il est passé? <br /> <br /> ****** <br /> <br /> -Libère moi sur le champ! <br /> La voix de Franz Hopper raisonnait dans l’esprit de Légion comme un écho aussi interminable qu’insupportable. <br /> -C’est impossible et vous le savez. Répondit le programme en s’élevant dans la voûte céleste. <br /> Lui et ses doubles s’étaient tous donné rendez-vous à cet endroit. Celui qui avait prit le contrôle du cinquième territoire prit la parole. <br /> -Nous devons à présent décider du sort de Lyoko, du Général, d’Aelita, de Seth, de X.A.N.A., et du Dragon. <br /> -Pensez-vous que nous puissions arriver à un consensus? Demanda celui du désert. <br /> -Nous ne le saurons qu’après en avoir discuté, il y a 1239 unités prothéennes présentes. Quelle est notre décision concernant Lyoko? <br /> Celui de la banquise leva le bras et prit la parole. <br /> -Les 326 unités prothéennes qui me composent, propose de préserver notre Monde des êtres humains, tant que ceux-ci se révèleront dangereux pour nous. <br /> -Quel est votre avis? Demanda celui du 5ème territoire. <br /> -Nous approuvons. Répondirent les trois autres. <br /> -Quelle est votre décision concernant les personnes actuellement présentes sur Lyoko? <br /> -Le Général Serpent n’a jamais caché qu’une fois le conflit achevé, il ne reviendrait plus sur notre monde. Fit remarquer celui de la forêt. Les 316 unités qui me composent proposent de le renvoyer sur Terre. <br /> -Validée. <br /> -Seth ayant défendu Lyoko contre le dragon. Dit celui des montagnes. Les 247 unités qui me composent proposent qu’il en soi de même pour lui. <br /> -Validée. <br /> -Aelita nous ayant aidé à nous débarrassé de nos ennemis, les 349 unités qui me composent proposent qu’il en soit de même pour elle. Déclara celui du désert. <br /> -Validée. <br /> Un éclat de rire dément raisonna aux oreilles de chacune des unités. <br /> -Bande d’insignifiant cafards! Vous n’aurez jamais ma fille! <br /> -Silence Créateur! Grogna celui du Cinquième territoire. Nous n’avons que faire de votre avis ici. <br /> -Oh mais vous devriez pourtant! J’ai retiré les codes séquences de l’ADN humain d’Aelita! Vous n’avez aucun moyen de la ramener sur Terre! Déclara-t-il avec triomphe. <br /> Les prothéens échangèrent de nombreux regards, et prirent en compte cette nouvelle information. <br /> -Combien de temps pensez vous qu’il nous faudra pour obtenir les pleins pouvoirs du Créateur? <br /> -Sa mémoire est très difficile d’accès. Cela pourrait requérir des années… <br /> -Nous ne disposons pas de ce temps. <br /> -Non. Nous devons agir sur le champ. <br /> -Et qu’en est-il de X.A.N.A. et du Dragon? Nous ne pouvons nous permettre de laisser ces monstres en liberté. <br /> -Le Dragon n’a pas sa place sur Lyoko, pas plus que Seth. Laissons les régler leurs comptes sur Terre. En ce qui concerne X.A.N.A., il nous faut attendre l’issu de son combat avec le Général avant de prendre une décision. <br /> -Validée. <br /> <br /> ***** <br /> La vague foudroyante de Seth et le souffle draconique d’Alister se percutèrent avec violence. Leur point d’impact fut le début d’une gigantesque déflagration, qui dévasta la moitié du territoire de la forêt. <br /> À peine le souffle de l’explosion fut-il retombé, que les deux monstres se jetèrent l’un sur l’autre avec une férocité animale. Alister mordit le cou de Seth, tandis que celui-ci lui arracha une corne en tentant de se soustraire à son emprise. <br /> C’est alors que le mutant remarqua que la queue de son adversaire était en train de s’effriter. Pour finalement s’évaporer dans une poussière de pixels rouge, avant d’être suivie par le reste du corps. <br /> Pour sa plus grande surprise, il réalisa qu’un phénomène similaire était en train d’arriver à son bras gauche. <br /> Réalisant ce qu’ils leur arrivait, le Dragon Rouge poussa un rugissement de bête. Avant que sa gueule pleine de crocs ne finissent elle aussi par disparaître. <br /> À peine leurs scanners furent-ils ouverts, qu’Alister se jeta comme un démon sur Seth. Le mutant le repoussa d’un uppercut à la mâchoire, avant de le percuter d’un coup d’épaule les envoyants tous les deux au fond du monte-charge. <br /> Thomas avait eut la malchance de miser sur le mauvais scanner, en espérant descendre Alister dès son retour. À présent il craignait de toucher Seth dans la mêlé. Il choisit donc d’appuyer sur le bouton de l’ascenseur, qui emprisonna le mutant et la créature derrière ses énormes portes de métal. <br /> -J’espère que vous êtes fier de vos créations, Père…. Souffla le Belge avec sarcasme à l’attention du Docteur. <br /> <br /> ****** <br /> <br /> Heath se projeta à l’aide de son supersmoke, et décocha un crochet rocheux à l’attention de X.A.N.A., forçant le lamia à libérer Aelita. <br /> La princesse de Lyoko rampa en arrière pour évitée d’être reprise par les tentacules du monstre. L’allemand s’interposa entre le prédateur et sa proie. <br /> -Amène-toi, saloperie. <br /> Pour toute réponse, Peter se mit à beugler furieusement. Et projeta ses lames sur la tête de son ennemi. <br /> Heath repoussa l’attaque d’un revers de main, et cracha un jet de lumière noire et or qui frappa le lamia en pleine poitrine. Le faisant reculer de cinq bons mètres. <br /> Si la présence de Mathilda amplifiait les pouvoirs de Heath, l’inverse était tout aussi vrai. <br /> -Abigail! Gronda l’allemand. Rematérialise Aelita! <br /> -J’essaie! Mais ça ne marche pas! <br /> Heath n’eut pas le temps de demander davantage de précision, il usa de son supersmoke pour éviter les pointes empoisonnées du lamia. Et reparu aux côtés de la princesse. <br /> -Qu’est-ce que ça veut dire, nom d’un chien? <br /> -Le programme d’Aelita a été endommagé! Je suis dans l’incapacité de la rematérialiser! <br /> -Alors répare-le! Gronda l’allemand en tirant sur Peter. <br /> -T’en as de bonnes! J’ai aucune idée de ce que je dois faire! <br /> Heath repoussa le lamia d’un nouveau tir de lumière, avant de se tourner vers la princesse. <br /> -File d’ici! <br /> Il n’eut nul besoin de se répéter, Aelita prit la poudre d’escampette à la seconde où il referma ses lèvres. Voyant sa cible s’échapper X.A.N.A. feula de colère. <br /> -C’est pas vrai, soupira l’allemand avec exaspération. Y’a vraiment aucun moyen de te faire fermer ta gueule? <br /> Pour toute réponse, le cannibale bondit sur lui. Heath usa de son supersmoke pour se placer derrière la créature et l’expédia au sol d’un coup de coude à l’arrière du crâne. <br /> X.A.N.A. se révélant beaucoup moins prudente que Peter, et bien trop pressée de s’emparer d’Aelita, Heath disposait d’un avantage psychologique loin d’être négligeable. <br /> Mais l’I.A. était loin d’avoir dit son dernier mot. <br /> Rassemblant les pointes de ses tentacules autour de sa gueule béante, la créature généra une sphère d’énergie noire et rouge. Dont la puissance fut si instable, que ses vibrations firent craquer les troncs autour des combattants. <br /> Heath passa en supersmoke, et fila sur son adversaire. Celui-ci profita de l’abus de confiance de l’allemand pour relâcher son attaque. La sphère frappa la fumée de plein fouet, repoussant un Heath immédiatement reformé contre un arbre qui s’écroula sous la force de l’impact et tomba dans la Mer Numérique. <br /> Le psychopathe se redressa, et constata avec amertume la perte de son bras gauche. <br /> -Ça va pas être facile. Grogna-t-il alors que X.A.N.A. chargeait une nouvelle attaque. <br /> <br /> <br /> ****** <br /> <br /> Les portes du monte-charge finirent de s’ouvrir au moment où Alister envoya Seth faire un vol plané contre l’un des piliers métalliques de l’usine. Il ricocha sur la structure, se déboitant l’épaule au passage, avant de finir sa course dans une pile de carton sous laquelle il fut enseveli. <br /> Alister s’avança vers son adversaire avec un calme terrifiant, ses immenses ailes rouges se déployant à mesure qu’il approchait. <br /> Seth repoussa le bric à brac qui le recouvrait, avant de cogner violemment son épaule blessé contre le mur de l’Usine. Un craquement sinistre raisonna à travers la bâtisse, signifiant la remise en place du membre du mutant. <br /> Alister ne lui laissa pas le temps de récupérer davantage, il le mitrailla d’une série de coup de poings au visage. Lui brisant le nez, et la mâchoire. La créature le saisit par le cou afin de l’empêcher de s’effondrer, et serra de toutes ses forces. <br /> -Tu n’es qu’une abomination de la nature. Cracha le Dragon Rouge. Je vais te renvoyer dans le néant dont tu n’aurais jamais dû sortir. <br /> <br /> Un râle étranglé raisonna aux oreilles de la créature, celle-ci constata alors que le corps de sa proie se recouvrait progressivement d’écailles noires. Seth releva la tête, dévoila deux rangées de crocs pointues, et une paire d’yeux écarlates munis du symbole de Xana en guise de pupilles. <br /> Le mutant saisit son tortionnaire par les oreilles, le tira vers l’avant, et lui adressa un coup de boule magistrale. Sonné Alister relâcha sa victime, cette dernière se jeta sur lui, et colla ses deux pieds dans son estomac. Le Dragon Rouge fut projeté jusque dans la salle des machines, arrachant les portes à doubles-battants qui y menaient, et s’écrasant contre un baril rouillé, renversant son contenu au passage. <br /> <br /> À quatre pattes comme une bête, Seth bondit sur la créature toutes griffes dehors. Alister l’arrêta en plein vol en l’étreignant à l’aide de sa queue, et lui adressa un coup de poing féroce, qui força le mutant à cracher ses crocs cassés. <br /> Refusant de se laisser faire, Seth trancha la queue qui le retenait d’un coup de griffes. Le Dragon Rouge rugit de douleur et de rage. Il décocha un uppercut dans le menton du mutant, si puissant, que celui-ci traversa le plafond, puis le toit de l’usine, avant de retomber sur l’une des poutrelles d’acier qui soutenait la structure. <br /> Alister déploya alors ses ailes, et suivit son ennemi en agrandissant le chemin qu’il avait créé. Seth paraissait sérieusement sonné cette fois, il cracha une nouvelle série de crocs brisés. Le Dragon Rouge atterrit face à lui, et désuni sa mâchoire. Un brasier incandescent se forma dans le fond de sa gorge. <br /> -Brûle! <br /> <br /> Seth réagit juste avant qu’il ne tire, il bondit comme un fauve, et lui arracha la joue gauche d’un coup de griffes. <br /> Déconcentré par la douleur et sa bouche devenue trop large pour tirer avec précision, le Dragon Rouge relâcha maladroitement son attaque, qui se dispersa dans le ciel. Seth ne se fit pas prier, il se jeta sur la créature, et planta ce qu’il lui restait de crocs dans son aile droite. Alors que les deux monstres chutaient vers le sol de l’usine, le mutant arracha le membre du Dragon Rouge avec férocité. <br /> Maitrisant la douleur abominable qui lui irradiait le corps, Alister passa son bras derrière son dos, saisi Seth par la nuque, et le fit passer par-dessus son épaule. Le mutant s’écrasa la tête la première contre le sol de l’usine, un bruit de pastèque éclatée en résultat. <br /> Alister se releva péniblement, et lâcha un râle de soulagement. <br /> Malgré les multiples mutilations qu’il avait subies, il ne pouvait renié le sentiment de fierté qui l’envahit alors qu’il avait finalement vaincu leur ennemi le plus dangereux. <br /> Tout en tachant d’ignorer les souffrances qui irradiaient son corps tout entier, il prit le chemin du monte-charge en boitillant. <br /> C’est alors qu’il sentit une main se saisir de ce qu’il lui restait de queue, il se retourna, et écarquilla les yeux d’horreur. <br /> Seth avait reprit son apparence humaine. Mais avec sa cervelle à l’air, un oeil qui pendait hors de son orbite, et une mâchoire en vrac. <br /> -Comment…? Murmura le Dragon Rouge. <br /> -« Nous ne faisons qu’un, et c’est ensemble que nous survivons ». Répondit une voix numérique qui n’avait rien à voir avec celle du mutant. <br /> Seth tira son ennemi vers lui, l’envoya au sol d’un uppercut, avant de se jeter sur la créature telle une bête affamée. <br /> La dernière chose qu’Alister Blake vit, ce fut le triomphe sur la figure en pleine recomposition du mutant, avant que celui-ci n’abatte ses poings avec toute sa hargne. Seth frappa, encore et encore, ignorant les hurlements étranglés de la créature, et les multiples griffures qu’elle infligeait à son torse en tentant vainement de le repousser. <br /> Le crâne du Dragon Rouge, bien que solide, céda au bout du septième coup. Mais Seth ne s’en rendit pas compte tout de suite, si bien qu’il s’acharna pendant trois bonnes minutes sur un tas de cervelle ensanglantée informe. <br /> Ce n’est que lorsque le corps d’Alister se dissout dans une puante bouillie noire, que le mutant s’arrêta enfin de frapper. <br /> Seth se releva, la figure encore loin d’être rafistolée. Il effectua trois pas, et retomba au sol. Un sourire aussi enfantin que satisfait était difficilement perceptible sur son visage détruit. <br /> <br /> **** <br /> <br /> Heath se servit du supersmoke pour grimper en s’enroulant autour d’un arbre afin d’échapper aux tirs dévastateurs de Peter. <br /> Le lamia abattit le tronc virtuel d’une charge sur sa base, forçant Heath à s’envoler dans les airs pour échapper à un plongeon dans la Mer Numérique. <br /> X.A.N.A. profita alors de sa vue dégagée pour tirer sur son ennemi. L’allemand se recomposa, dévia l’attaque au prix de sa jambe droite, et s’écrasa de tout son poids contre l’I.A.. <br /> Le guerrier de pierre s’extirpa ensuite de la mêlée, à l’aide de sa forme gazeuse. Mais la créature l’ignora pour tenter de se lancer à la poursuite d’Aelita. <br /> Voyant cela, Heath tenta de lui faire barrage, mais il fut accueilli par une sphère d’énergie qui le frappa de plein fouet. L’allemand roula sur le sol, tout en constatant avec amertume, la disparition de son dernier bras. <br /> X.A.N.A. le ramassa à l’aide de ses lames, le hissa à sa hauteur, et approcha le bout de ses tentacules de sa tête. <br /> C’est là qu’il constata une anomalie, une anomalie qu’il aurait mieux fait de remarquer après que l’allemand se soit extirpé de leur mêlée. <br /> En effet, il ne l’avait pas fait sans lui laisser un petit souvenir; l’une de ses propres pointes empoisonnées était plantée dans son torse. X.A.N.A. sentit soudainement son propre virus se rependre dans son programme. Prise de tremblements, elle relâcha Heath qui s’étala au sol avec un sourire démoniaque. <br /> Le lamia se mit à gesticuler dans tous les sens en hurlant de terreur. Car lui plus que tous les autres n’ignorait pas les effets de son poison. Il se dressa sur sa queue de serpent, et feula de désespoir telle une bête blessée prisonnière d’un piège à loup. <br /> Heath usa de son supersmoke une dernière fois, prit un peu d’élan et de vitesse, et se reforma à la dernière seconde. Délivrant une béquille dévastatrice dans la face reptilienne. <br /> Cette dernière, considérablement affaiblie par les effets du virus, explosa purement et simplement dans une giclée de pixels. Le lamia retomba au sol, et disparu définitivement. <br /> -Hé bah… Soupira l’allemand en se laissant choir sur les fesses. On peut dire que t’aura été le champion pour me casser les couilles. <br /> Un tir de laser en pleine tête le renvoya dans son monde. Il eut tout juste le temps d’apercevoir une escadrille de frôlions filer dans la direction par laquelle Aelita s’était enfuit avant de disparaître. <br /> Heath s’extirpa de son scanner en fumant de colère. <br /> -Vous vous foutez de moi?! Rugit-il frustré. <br /> <br /> ******* <br /> <br /> Sur le cinquième territoire, la Légion de prothéens constata avec amertume l’échec de leur général. <br /> -Il semblerait que X.A.N.A. n’est pas complètement disparue. <br /> -C’était prévisible. Raisonna celui des montagnes. X.A.N.A. a intégré chacun de nos semblables à son programme. Tant qu’il n’en restera ne serait-ce qu’un seul, nous ne pourrons en venir à bout. <br /> -Voilà qui est fâcheux. Car tant que X.A.N.A. sera présente, il nous sera impossible de maintenir notre Monde hors de portée des humains. Elle continuera d’attaquer jusqu’à ce qu’elle remplisse son objectif. <br /> -Et tant que nous ne récupérerons pas les codes séquences de l’ADN humain d’Aelita du programme du Créateur, elle restera ici, offrant à X.A.N.A. la possibilité de s’échapper. <br /> -Il m’en coûte d’effectuer cette proposition. Déclara celui de la forêt. Mais nous proposons de détruire Aelita. Afin d’éviter que les clefs de Lyoko ne tombent entre les mains de X.A.N.A. <br /> -Validée. <br /> -Rejetée. S'interposa une voix cassante. <br /> Tous les regards se tournèrent vers celui du cinquième territoire. <br /> -Aelita est, elle aussi, une création du Créateur. Il serait injuste de notre part de la faire payer pour ses erreurs. <br /> -Nous en convenons, que proposez-vous? <br /> -D’offrir à Aelita nos propres séquences ADN. <br /> Les prothéens ne s’attendaient visiblement pas à cela, ils échangèrent des regards circonspects. <br /> <br /> -Vous êtes l’unité la plus évoluée ici. Dit celui de la forêt. Et votre avis a une grande importance à nos yeux… <br /> -Le Général disait souvent que tous les mots avant « mais » n’avaient aucune valeur. Sourit celui du 5ème territoire <br /> -Je crois qu’il disait que c’était de la merde. Renchérit celui du désert. <br /> -<span style="font-style: italic">Cependant</span>. Continua celui de la forêt sans tenir compte des commentaires de ses semblables. Nos séquences ADN mêlées à un avatar qui n’est pas le nôtre requerront un programme de matérialisation très spécifique. Et nous ne pouvons nous permettre de laisser suffisamment de temps à Abigail pour le trouver. <br /> -J’en conviens, mais Aelita nous a offert l’espoir d’un avenir pour notre peuple en nous confiant les clefs de Lyoko. Je souhaite simplement lui rendre la pareille. <br /> -C’est un espoir bien mince. <br /> -C’est mieux que de l’effacer. <br /> -Ne pensez-vous pas que sa famille tentera par tous les moyens de la récupérer? Tant qu’ils auront une chance de la ramener, ils ne nous laisseront pas tranquille. <br /> -Dans ce cas, voici ce que je propose:… <br /> Les quatre autres unités prothéennes écoutèrent avec attention les paroles de leur semblable. <br /> -Il serait cruel de notre part d’agir ainsi. Raisonna celui du désert. <br /> -N’y a-t-il aucune autre solution? S’enquit celui de la banquise. <br /> -Si nous souhaitons préserver Lyoko des humains, et les humains de X.A.N.A.? Non. Aelita doit disparaitre pour que la paix revienne sur notre Monde. Et pour que nous puissions lui apporter l’évolution qu’il requiert. <br /> -Qui souhaite valider cette proposition? <br /> -Validée. Dirent-ils en choeur. <br /> <br /> ****** <br /> <br /> Tout en ruminant sa colère, Heath remonta l’échelle de fer qui menait au labo. Arrivé à bon port, l’allemand s’installa aux côtés de sa petite amie, et aperçu sa figure hagarde. Il fronça les sourcils et se tourna vers le pupitre de commande. <br /> L’écran était formel. <br /> Aelita était debout, au bord de la plate-forme, prête à se jeter dans la Mer Numérique. <br /> -Aelita… Bredouilla l’écossaise. Qu’est ce que tu fous? <br /> -Je fais ce qui doit être fait, cousine. Répondit la princesse. Tant que je vivrais, X.A.N.A. cherchera à s’échapper en me volant les clefs de Lyoko. Et comme à cause de mon père, il m’est impossible de revenir sur Terre, il me faut en finir avant que X.A.N.A. ne s’en prennent à vous. <br /> -Ça va pas la tête? S’emporta Heath. Va immédiatement te cacher dans une tour. On viendra te chercher plus tard. <br /> -Je suis désolée, ma décision est prise. Je ne vous ferais plus courir de risque. <br /> -Aelita… <br /> -Pardonnez-moi. <br /> -Arrête immédiatement! <br /> Trop tard, la princesse effectua un grand pas en avant, et disparut dans les tréfonds de la Mer Numérique. Une colonne de lumière s’éleva dans le ciel de la forêt, signifiant sa virtualisation définitive. <br /> Abigail et Heath restèrent là, à se demander si ce qu’ils avaient vu était réellement arrivé. Avant que l’écossaise ne fonde en larme dans les bras de son petit ami. Ce dernier tenta tant bien que mal, d’ignorer le sentiment écoeurant qui rongeait sa poitrine. <br /> -« Idiote ». Songea-t-il en baissant la tête en signe de défaite. <br /> Ils restèrent là durant plusieurs minutes, à regretter la disparition d’un autre membre de leur famille. <br /> -Général? <br /> C’était la voix de Légion qui avait résonné à travers les enceintes du pupitres, Heath se tourna vers les écrans. <br /> -Je suis là. <br /> -Nous sommes navrés pour Aelita. <br /> -Qu’est-ce que tu veux? <br /> La voix de l’allemand était froide comme la mort, il n’appréciait visiblement pas les condoléances du prothéen. <br /> <br /> -Afin d’éviter de futures catastrophes, nous voudrions vous demander d’éteindre le Supercalculateur. Pour que X.A.N.A. ne vous cause davantage de soucis. <br /> -Il n’y a donc aucun moyen de détruire cette saloperie? <br /> -Nous en doutons, elle a relié son programme au noyau du Supercalculateur. Nos affrontements l’on, certes, considérablement affaiblie, mais elle reste dangereuse. <br /> -Mais ne risquez vous pas de disparaitre également si nous éteignons cette machine? <br /> -Ne vous en faites pas pour nous, Général. Nous continuerons de vivre malgré l’arrêt de la machine. Et nous trouverons un moyen d’éradiquer X.A.N.A.. De cela, nous en faisons le serment. Cependant, nous vous prions d’agir vite. Une attaque pourrait survenir d’un instant à l’autre. <br /> -Je comprends, répondit Heath, il est temps de partir. <br /> Cette dernière phrase avait été prononcée à l’attention d’Abigail. L’écossaise acquiesça avec amertume, ramassa sac et CD, avant d’aller appeler le monte-charge. <br /> Heath la suivit, avant de s’arrêter à la salle du super calculateur. <br /> L’allemand, encore dopé par l’adrénaline de tous les affrontements qu’il venait de mener, réalisait à peine que la guerre était terminée. Un profond sentiment d’amertume lui rongeait la poitrine, et il serra ses points si forts que ses griffes crissèrent contre ses paumes. <br /> Voyant que son petit ami souffrait, Abigail l’enlaça, et posa sa tête sur son épaule. <br /> -Je déteste perdre. Grinça-t-il. J’ai vraiment horreur de ça. <br /> Sur ses mots, l’allemand se saisit de la manette, ses yeux bouillaient de colère. <br /> -Heath? Appela Abigail. Il faut y aller. <br /> Le psychopathe prit une grande inspiration, et ravala ses émotions. <br /> -Je sais. <br /> Il abaissa la manette, et partit sans se retourner. <br /> <br /> ***** <br /> <br /> -Si le Général venait à découvrir le tour que nous lui avons joué, je ne donne pas cher de nos programmes. <br /> Sous leurs formes de sphères lumineuses, à l’abri derrière les parois de leur tour, les prothéens soutenaient par télékinésie, une Aelita inconsciente. Le Légion principal s’affairait au-dessus de la tête de la jeune fille, effaçant le programme mémoriel de cette dernière. <br /> -Je continue de penser que ce que nous avons fait était d’une cruauté sans pareille. Aelita ne nous a jamais fait le moindre mal! <br /> -Jamais elle n’aurait accepté de rester sur Lyoko. Répliqua le principal. La détruire aurait été d’une injustice terrible. <br /> -Et effacer sa mémoire pour éviter qu’elle ne souffre de la perte de sa famille n’est pas injuste peut-être? <br /> -Nous avons l’éternité pour débattre de ce qui est juste et ne l’est pas mes frères. Rétorqua le principal. En lui offrant nos codes séquences, nous lui accordons l’espoir d’une vie meilleure. Protestez tant que vous le désirez, vous avez validé cette proposition. <br /> -Nous l’avons fait à défaut d’une meilleure solution. <br /> -Tout comme moi. <br /> Une fois ses manipulations terminées, Légion écarta les bras, et réceptionna Aelita pour évité qu’elle ne tombe au sol. Ses semblables vinrent ainsi se mêler à son programme, réunissant les créations de Waldo Schaeffer une toute dernière fois. <br /> -Aelita. Soupira Légion en lui caressant la joue. Je suis sincèrement désolé. J’ai été bien égoïste de sacrifier ta vie pour préserver mon Monde. J’espère que je trouverai un jour la force de me pardonner. Et de t’accorder le bonheur que notre père te refuse, mais que tu mérites. <br /> <br /> C’est sur ses dernières pensées que le prothéen déposa la princesse de Lyoko sur le sol de la plateforme, avant de se disperser à travers les milliards de données du Supercalculateur. <br /> Au même instant, Heath Lancaster abaissa la manette de la machine, laissant Lyoko s’endormir. Et forçant les hurlements de rages de X.A.N.A. et Waldo Schaeffer à se taire à jamais. <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> FIN <br /> <br /> <br /> <br /> </span> Fanfictions Code Lyoko http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=8913 Tyker Mon, 30 Mar 2020 10:52:20 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299995#299995 RE: [Fanfic] Pandémonium [Terminée] http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299994#299994 <span style="color: white"><div align="center"><span style="font-size: 18px; line-height: normal">Chapitre 20: Le Pandémonium des Fous</span></div> <br /> <br /> <br /> Quelques minutes seulement après avoir quitté la tour de passage entre le désert et la forêt, Légion déposa Aelita face à celle qui assurait la liaison entre celui-ci et le cinquième territoire. Il se mit alors à la secouer pour la faire sortir de son inconscience. <br /> Réveillée en sursaut, la jeune fille aux cheveux roses se débattit de toutes ses forces pour échapper à l’emprise de son « tortionnaire ». <br /> -Aelita! Gronda la voix sévère de Légion. Veux-tu te calmer? <br /> Cette dernière se frotta les yeux, jeta des coups d’oeil à droite et à gauche, et reconnut le territoire de la forêt. <br /> -Que… que s’est-il passé? Bredouilla-t-elle encore sous le choc. <br /> -Le Créateur s’en est prit à toi. Mais nous t’avons récupéré. <br /> Aelita hoqueta à ces paroles, elle aurait fondue en larmes si elle avait été dans le Monde réel. <br /> -Mam… Maman. Souffla-t-elle. <br /> -Pardon? <br /> -Cette chose… elle avait l’apparence de ma mère… Elle… elle était si… <br /> Submergée par l’émotion, l’elfe sentit le sol se dérober sous ses pieds. Elle tomba à genoux. <br /> -Elle… Elle était si horrible… Lâcha-t-elle dans un sanglot. <br /> <br /> Le prothéen prit quelques instants pour consoler la jeune fille en l’accueillant contre sa poitrine, et en lui massant tendrement le dos. Touchée par ce geste, cette dernière se laissa faire. <br /> -Aelita, reprit Légion une fois que le répit qu’il lui avait accordé lui paru suffisamment long. Il nous faut stopper le Créateur. Pour cela, ton aide nous est nécessaire. <br /> La jeune fille sentit une pression colossale s’abattre sur ses épaules, cette demande soudaine lui arracha quelques tremblements. <br /> -Mais… je ne peux rien faire. Lâcha-t-elle avec désarroi. Mon père et… ma… cette chose sont bien trop puissants pour moi. <br /> -Nous ne requerrons pas ta puissance, Aelita. Seulement la particularité que le Créateur t’as confié. Et qui pourrait bien nous permettre de remporter une victoire critique. Nous ne pouvons, cependant, t’obliger à nous venir en aide. Le choix t’appartiens. <br /> Déboussolée par le discours du prothéen, la jeune fille essaya malgré tout de réfléchir le plus rapidement possible afin de prendre une décision. Était-elle réellement capable d’aller contre la volonté de ses parents? De les repousser au point de ne plus jamais les aimer? <br /> L’elfe virtuelle sentit son coeur remonter jusqu’au bord de ses lèvres en repensant à l’agression de son propre père envers sa personne. N’avait-elle aucun autre moyen que de prévenir une telle infamie? <br /> <br /> C’est alors que certains visages si particuliers s’imposèrent dans son esprit. Et que tous ses espoirs se concentrèrent autour de la question qui lui brûla les lèvres. <br /> -Seth… Souffla-t-elle avant de continuer, Heath, Abigail et Mathilda… Est-ce… <br /> -Ils combattent le Créateur et ses alliées à l’heure où nous nous parlons. Coupa Légion en sentant venir ses interrogations. Ils sont tous unis dans l’objectif de stopper leur folie. <br /> Aelita sentit soudainement une flamme de détermination embraser sa poitrine, elle se redressa, et prit une grande inspiration afin de s’armer de courage. <br /> -Alors je vais les aider. Déclara-t-elle avec toute la confiance en elle qu’elle était capable de rassembler. Que dois-je faire? <br /> Satisfait, Légion la gratifia d’un sourire reconnaissant. <br /> -Pour l’instant, tu dois juste servir d’appât. <br /> La princesse de Lyoko fronça les sourcils d’interrogation. <br /> <br /> ***** <br /> <br /> Heath et Seth arrivèrent finalement aux coordonnées indiquées par Abigail. Mais à leur grande surprise, il n’y avait plus aucune trace de Peter et d’Alister. <br /> -Ils se sont enfuis tu crois? Demanda naïvement Seth à son aîné. <br /> Celui-ci affichait la mine la plus sérieuse que le mutant l’avait jamais vu tiré, il suivit alors son regard qui était pointé vers le ciel bleu nuit de la banquise, et aperçut ce que l’allemand observait avec prudence. <br /> Flottant paisiblement dans les airs, X.A.N.A observait les deux frères tel des poissons qui tournaient autour de son hameçon. Lentement, l’I.A. leva son bras droit, et un gigantesque mur de glace surgit du sol, encerclant ainsi les nouveaux arrivants. <br /> <br /> D’un battement de cil, l’ancienne humaine fit apparaitre une multitude de Krabes, de Blocks et de Kankrelas aux sommets de sa muraille. Les monstres pointèrent l’allemand et le mutant d’un air menaçant. Seth ne se fit pas prier, il chargea à pleine vitesse la nouvelle Reine des prothéens, mais le Dragon Rouge surgit de derrière sa cible, et l’accueilli d’une béquille en pleine face qui l’envoya s’encastrer dans un pan du mur. <br /> Un séisme fit soudain trembler la banquise, et la glace qui composait le sol se fissura à une vitesse phénoménale. Les secousses provoquées par ce tremblement étaient si puissantes, que Heath perdit l’équilibre avant même d’avoir pu utiliser son supersmoke. <br /> De puissants tentacules jaillirent alors du sol, et enlacèrent l’allemand dans leur étreinte mortelle, le soulevant de terre. <br /> Peter jaillit de la glace tel un démon sortit de l’Enfer. <br /> Jamais le cannibale n’avait connu un tel sentiment d’extase, jamais il n’aurait cru pouvoir un jour savourer la vengeance qu’il avait si patiemment attendu. Pour la première fois de son existence, Peter se sentait à la place qu’il méritait. En transe, il rapprocha ses lames de son visage, et exulta intérieurement en constatant l’impuissance totale de Heath. Qui malgré sa nouvelle force, ne parvenait pas à se libérer de ses liens. <br /> <br /> -En scène Serpent! Mugit le lamia en jetant sans ménagement sa victime sur la plate-forme. Offrons à notre nouvelle divinité, un bon spectacle! Deux dingues, dans une lutte à mort! <br /> Furieux, Heath se releva. Juste à temps pour encaisser à l’aide de ses bras, l’immense coup de fouet circulaire qui menaçait de l’envoyer faire un vol plané dans la mer numérique. Il fut cependant projeté avec violence contre une paroi de glace qui céda sous l’impact. Enragé, il se débarrassa des débris, et fixa son ennemi avec le regard le plus meurtrier que celui-ci ait jamais vu. <br /> Peter laissa échapper un rire tonitruant, qui résonna aux oreilles de Seth comme un immense gong sur lequel on s’acharnerait à coup de mailloche. <br /> -C’est démentiel, commenta l’américain en admirant sa nouvelle force. <br /> Au bord de l’explosion de rage, Heath se saisit d’un épais morceaux de glace tranchant qui trainait à sa portée, et le lança de toutes ses forces vers la tête de son ennemi. <br /> Mais Peter n’eut qu’à se servir de sa souplesse reptilienne pour l’éviter sans efforts, et le projectile alla s’écraser contre X.A.N.A. à qui il ne fut pas plus de dégât qu’une légère brise. <br /> Heath passa alors en supersmoke, et fila à pleine vitesse sur son ennemi, qui, amusé, l’imita aussitôt. <br /> -Alleeeeeeeeeez, ça vaaa saigneeeeer! Ricana-t-il en fracassant le sol de ses lames. <br /> <br /> <br /> <br /> L’allemand profita de sa forme gazeuse pour ignorer les attaques, il s’enroula autour du cannibale comme un boa. Mais il n’eut pas le temps de porter le moindre coup, car à peine se fut-il reformé, qu’il dû parer à l’aide de ses avants-bras, les lames qui s’abattirent sur son crâne. <br /> Retombant sur ses pieds, il grogna de frustration. <br /> De son côté, l’américain secouait son index de droite à gauche avec sévérité. <br /> -Désolé, mais il est impossible de me prendre à revers. <br /> Voyant que le combat de son aîné s’annonçait difficile, Seth tenta de voler à son secours. Alister le rappela à l’ordre d’un revers de main. <br /> -Le maître ne souhaite pas être dérangé. L’informa-t-il sèchement. Et X.A.N.A. m’a confié une mission. <br /> Seth se releva, et foudroya le Dragon Rouge. <br /> -Pousse-toi. Ordonna-t-il d’un ton glacial. <br /> Alister secoua simplement la tête. <br /> -POUSSE-TOI! Rugit le mutant en lui administrant un uppercut colossal. <br /> <br /> Il enchaîna immédiatement par une rafale de coups de poings dans l’abdomen de la créature, avant de l’écarter de son chemin d’un coup de pied circulaire, l’envoyant s’étaler au sol. <br /> Seth mit quelques secondes à reprendre ses esprits, mais la vue de Heath en difficulté face à Peter lui permit d’oublier momentanément sa colère. Il déploya alors ses ailes, et tenta à nouveau de voler au secours de son aîné. Cependant, il fut saisit à la gorge par une main surpuissante. <br /> Le regard du mutant se plongea alors dans celui d’Alister, les yeux écarlates de ce-dernier fulminaient d’une rage froide. <br /> -Misérable! Cracha-t-il avant d’administrer au Démon Céleste un coup de genou qui pulvérisa sa cage thoracique. Plié en deux, Seth tomba au sol, et reçu une attaque similaire à la première au niveau de la figure. Il ricocha deux fois sur la glace, avant d’être arrêté par la base de la muraille. Les prothéens exultèrent devant la démonstration du Dragon Rouge. <br /> De son côté, Heath ne parvenait pas à trouver d’ouverture dans la défense impénétrable de Peter, et ce malgré son supersmoke, car l’américain surveillait avec une prudence paranoïaque chacun de ses angles. <br /> X.A.N.A. n’avait pas quitté Seth des yeux depuis l’arrivée des deux frères, il l’observait avec patience, comme un tigre qui s’apprêtait à bondir sur une gazelle. <br /> <br /> ****** <br /> <br /> -Aelita! <br /> L’elfe bondit d’effroi en reconnaissant la voix de son géniteur, Légion, pragmatique comme à son habitude, se retourna pour faire face à sa sphère de créateur. <br /> -Mais enfin qu’est-ce que tu fais?! S’emporta le scientifique. Comment peux-tu te ranger aux côtés de ceux qui combattent ta propre mère?! <br /> -Cette chose n’est pas Maman! Répondit-elle avec tout le courage qu’elle fut capable de rassembler. Ce n’est rien de plus qu’une abomination à son image! Maman n’aurait jamais laissé qui que ce soit me faire du mal! Toi y comprit! <br /> Franz manqua d’exploser en entendant les paroles de sa fille. <br /> -Tu n’es qu’une enfant gâtée, et ingrate! Hurla-t-il avec frustration. Je vais t’administrer une correction dont tu te souviendra toute ta vie! <br /> -Vous n’en ferez rien, répliqua l’un des Légions en se dressant face à son concepteur. Vous avez perdu tout droit nous concernant, père indigne. <br /> Si sa forme virtuelle avait été pourvue de traits faciaux, le scientifique aurait affiché une expression qui aurait parfaitement illustrée la béatitude elle-même. Il s’écoula quelques secondes d’un silence pesant, avant qu’il n’éclate d’un grand rire nerveux. <br /> -Non mais… Je rêve… Lâcha-t-il entre hilarité et bégaiement. Légion, un programme aussi insignifiant que tous ceux de son espèce, se permet de me faire la leçon… <br /> -Votre comportement est si répugnant, qu’un rat d’égout aurait les compétences requises pour vous sermonner. Rétorqua le prothéen. Vous ne voyez, en nous vos créations, que des outils sur lesquelles vous auriez gravé votre nom pour justifier votre possession maladive. <br /> Un nouveau silence s’installa, briser seulement par les bruits d’interaction du prothéen et de l’interface. Franz Hopper laissa alors éclater toute sa fureur: <br /> -Misérable anomalie numérique! Hurla-t-il avec hystérie. Je t’interdis de t’adresser à moi avec ce langage qui n’est pas le tiens! <br /> <br /> L’état mental du scientifique était proche de celui d’un mort-vivant, tant il était fourbu par les multiples émotions qui avaient assaillis son être. Les regards déçus et indifférents dont X.A.N.A. l’avait invectivé, avaient presque terminés de l’anéantir purement et simplement. La honte d’avoir échoué, et la crainte d’être définitivement abandonné avaient rongés son esprit comme un cancer. <br /> Cependant, la vue de sa fille ranima en lui l’espoir auquel il se raccrochait avec tant d’illusion. <br /> -Quelle honte. Murmura Hopper en fusillant son enfant du regard. Tu as abandonné ta mère, puis tu l’as trahi, puis tu l’as déçu. Et maintenant, à cause de toi, elle me déteste. Ne comprends-tu donc pas, que le bonheur nous tendait les bras?! Toi qui nous doit la vie! Était-ce si difficile d’obéir?! <br /> Furieux le scientifique se jeta sur Légion. Mais à sa grande surprise, il ne parvint pas à l’emprisonner. En effet, le prothéen maintenait son créateur à distance à la force de ses deux bras. Et pour la plus grande horreur de ce dernier, il envahi son programme tel le plus vorace des virus. <br /> -De quel droit osez-vous nous traiter comme des pantins?! Rugit-t-il. Vous n’êtes pas un Dieu! Vous n’êtes qu’un maillon de la longue chaîne qu’est l’Évolution! Devenu un parasite désireux d’en maîtriser le moindre atome! <br /> <br /> Sentant ses forces l’abandonner, Hopper poussa un hurlement de terreur en voyant sa propre fin arrivé. <br /> Le créateur et la création brillèrent d’une lumière aveuglante, qui força Aelita à se couvrir les yeux. <br /> -ASSIMILATION! Hurla Légion. Avant que leurs corps ne sautent dans une explosion de données numériques, qui se répercuta à travers chaque recoin du territoire de la forêt. <br /> Aelita, paralysée par l’horreur, n’osa rouvrir les yeux. Il lui fallu bien quelques dizaines de secondes avant de rassembler le courage suffisant pour écarter ses bras de son visage. <br /> Il n’y avait plus aucune trace du créateur et de sa création. L’un comme l’autre semblait s’être volatilisé dans la nature. <br /> -Légion? Appela-t-elle d’une voix tremblante. Légion? Où es-tu? Réponds! <br /> -Je suis là Aelita. <br /> L’elfe sursauta, avant de lever la tête. Et d’apercevoir une petite colonie de sphères lumineuses qui flottaient paisiblement au-dessus d’elle. <br /> -Qu’est-ce qui t’es arrivé? <br /> -Ma forme virtuelle n’était pas faite pour contenir un être humain. En assimilant le créateur, je l’ai surchargé. Il va falloir un certain temps avant de pouvoir me rassembler. <br /> Aelita n’en crut pas ses oreilles. <br /> -Tu as… tué mon père? <br /> -Non Aelita, je ne l’ai pas détruit. Il fait désormais partie intégrante de mon programme. Et je veillerais à ce qu’il ne te fasse plus jamais le moindre mal. C’est promis. <br /> Ces paroles débarrassèrent les épaules de la jeune fille d’un poids colossal, épuisée, elle retomba sur le sol. <br /> -Aelita. Reprit Légion. Ce n’est pas encore terminé. J’ai encore besoin de toi pour arrêter X.A.N.A.. <br /> La jeune fille prit une grande inspiration, et se releva. <br /> -Suis-moi, s’il te plait. Lui dit le prothéen en entrant dans la tour. <br /> <br /> <br /> ***** <br /> <br /> Peter était beaucoup trop rapide pour Heath, et ce, malgré le supersmoke. L’allemand avait beau être intouchable sous cette forme, les réflexes reptiliens de l’américain l’empêchait de porter la moindre attaque sans craindre de sévères représailles. <br /> Le psychopathe changea alors de stratégie, il usa de son nouveau pouvoir pour passer derrière son adversaire. Mais au lieu de l’attaquer au corps, il fila jusqu’au bout de sa queue, se reforma, et s’en saisit à pleines griffes. <br /> Peter fondit immédiatement sur lui. Cependant, cette fois, Heath se révéla plus malin. <br /> Il reprit sa forme gazeuse pour éviter la charge de Peter, avant de le ressaisir, et de le faire passer par-dessus son épaule. Envoyant le lamia s’éclater comme un ballon sur la dure glace de la banquise. <br /> <br /> Sans lâcher prise, il le tira vers lui de toutes ses forces, et l’accueilli d’un uppercut au menton. Le cannibale s’éleva dans le ciel tel un ressort, et atterrit lourdement sur le haut de la muraille, écrasant quelques kankrelats au passage. <br /> Peter se redressa comme un piquet, et essuya son menton d’un revers de main. Heath ne lui accorda pas un instant de répit, et se propulsa sur lui à l’aide du supersmoke. L’américain tenta de l’empaler en plein vol, mais l’allemand reprit sa forme gazeuse pour passer derrière son adversaire, et l’expédia dans les airs d’une frappe surpuissante dans le dos. <br /> S’élevant à son tour avec le supersmoke, il serra le cannibale dans une étreinte ferme, et s’alourdit à toute vitesse, provoquant une chute dangereusement rapide sur le sol. <br /> Ce n’est qu’un millième de seconde avant l’impact que Heath reprit sa forme gazeuse, se préservant ainsi de toutes formes de dégâts. Peter, lui, percuta la glace comme une météorite, et passa littéralement au travers. <br /> <br /> L’allemand se reforma quelques mètres plus loin, et contempla son oeuvre d’un air satisfait. Il fut cependant interrompu dans sa contemplation par l’arrivée d’un projectile qui filait dans sa direction. <br /> Le psychopathe écarta les bras, et amortit le vol planée de Seth. Le mutant grogna d’impuissance en apercevant Alister les toiser du regard depuis le ciel. <br /> -Il est super fort. Se plaignit-il. <br /> Heath lui colla immédiatement un soufflet à l’arrière du crâne. <br /> -Aïe! Gémit le mutant. <br /> -Tu l’as pas volé. Réprimanda l’allemand avec sévérité. Je n’ai pas passé des mois à t’entrainer pour que tu viennes chialer sur ma cheville chaque fois que ça va mal. C’est quand même pas une sous-merde comme Alister qui va venir à bout de mon petit frère. <br /> Le Dragon Rouge, qui n’avait rien perdu de l’échange entre le mutant et le psychopathe, rugit de rage face à l’insulte. Et cracha un torrent de flammes dans leur direction. Heath releva son petit frère, et le prit pas les épaules. <br /> -Tu es Seth Lancaster, lui dit-il à l’oreille, et personne ne peut s’en prendre à notre famille sans en subir les conséquences. <br /> Ces paroles eurent l’effet d’un électrochoc sur le mutant. Les traits de son visage se déformèrent pour laisser transparaitre une détermination indestructible. Il leva alors son bras électrique, un éclair fendit le ciel de la banquise, et fit barrage face aux flammes du Dragon Rouge. <br /> Le Démon Céleste déploya ses ailes d’argents, et s’éleva à la hauteur de son adversaire sous le regard satisfait de son frère. <br /> -Personne ne s’en prend à ma famille. Répéta-t-il alors que ses yeux luisaient d’une rage destructrice. PERSONNE! <br /> Là-dessus, il chargea Alister à pleine vitesse. Ce dernier l’imita. Les deux monstres se percutèrent avec une telle férocité que leur impact causa une onde de choc qui fit trembler la banquise toute entière. <br /> <br /> -Brave garçon. Sourit Heath, sans remarquer la fissure à ses pieds. <br /> Peter surgit de la glace en administrant un coup de boule colossale dans la figure de l’allemand. Totalement désorienté, celui-ci ne réagit pas assez vite pour empêcher les pointes violettes des lames de l’américain de piquer sa gorge. Il utilisa alors son supersmoke, et tenta à nouveau de filer vers le bout de la queue du lamia. Mais Peter lui cracha la bombe qu’il avait avalé lors de son combat contre Drake, celle-ci explosa au visage du psychopathe à la seconde où il se reforma, et l’envoya valser quelques mètres plus loin. <br /> Heath tenta de se relever presque immédiatement, mais le sol se déroba sous ses pieds. Pris de tremblements, il s’écroula au sol dans l’incompréhension la plus totale. <br /> -Qu’est-ce que c’est que ce délire? Lâcha-t-il sous le choc. <br /> Le ricanement de Peter lui servit de réponse. Le cannibale enlaça son adversaire à l’aide de ses lames, et l’éleva à sa hauteur. <br /> -C’est l’assaisonnement maison qui donne un délicieux goût de revanche à ma viande. Dit-il alors que ses pupilles fendues trahissaient son appétit vorace. <br /> Le cannibale promena avec gourmandise sa langue sur le visage de l’allemand qui grimaça de dégoût. <br /> En apercevant cela, Seth repoussa Alister d’un coup de genou en pleine tête. Et fila droit sur Peter. <br /> -Lâche mon frère! Hurla-t-il d’une voix semi-numérique. Alors que les symbols sur son front et son torse rayonnèrent d’une aveuglante lumière blanche. <br /> <br /> Ce fut le moment que choisi X.A.N.A. pour intervenir. <br /> En l’espace d’un millième de seconde, alors que Seth allait percuter Peter de plein fouet, il fut prit pour cible par l’intégralité des monstres qui les entouraient. <br /> Le mutant se retrouva mitraillé par une multitude de lasers incandescents, ceux-ci le paralysèrent en plein vol, le forçant à retomber au sol comme une mouche. <br /> X.A.N.A. se posa alors sur le sol, ramassa le mutant, et le hissa à sa hauteur. <br /> Elle tapota le symbol situé entre les cornes de celui-ci, créant un tube de données blanches et rouges entre son front et le sien. <br /> Seth poussa un hurlement de terreur, aussitôt accompagné par l’hilarité de Peter. <br /> Le cannibal plongea alors son regard dans celui de Heath, le narguant de son sourire triomphant. <br /> -Ça fait ssssi longtemps que je souhaitais à nouveau déguster ta chair. Susurra-t-il avec délice. Et tu as l’air tellement plus appétissant que le bâtard à la gueule grillée. <br /> <br /> Sur ses mots, il ouvrit sa gueule béante. Et étonnement, Heath fit de même. <br /> C’est alors qu’une rayon de lumière noir et or franchit les lèvres de l’allemand pour aller perforer la gorge de l’américain. <br /> Celui-ci relâcha sa proie, qui s’étala lourdement sur le sol. Le lamia se mit à gesticuler dans tous les sens tout en hurlant d’effroi en constatant le trou béant dans son cou. <br /> L’armure de pierre de Heath émit un craquement sinistre, avant de se fissurer, laissant une créature insectoïdes germer de son dos. <br /> Mathilda Schaeffer n’avait rien perdu de l’échange entre Peter et Heath, et le regard assassin qu’elle lança au cannibale en disait long sur la fureur qui la possédait. <br /> -T’as dis quoi, espèce de salaud d’enfant de pute?! Vociféra-t-elle avec haine. <br /> Peter ne l’écoutait même pas, il se contenta de feuler de frustration et de colère, et de fondre sur cette peste qui le dérangeait en plein repas. Il fut accueilli par une sphère d’énergie noir et or qui le frappa en plein torse. Coupé dans son élan, le lamia constata avec horreur, que sa cage thoracique fondait comme neige au Soleil. <br /> -Je n’ai pas t’ai pas oublié, enfoiré de cannibale. Cracha l’Augure en s’élevant dans les airs. Je vais te faire regretter ce que tu as fais à Drake. <br /> Alister réagit immédiatement, il se précipita aux côtés de son maitre. Et après l’avoir entouré de ses ailes massives pour le protéger de toute autre attaque. Se mit à lui transmettre le pouvoir accordé par X.A.N.A. grâce à un échange de données frontal. <br /> Mathilda eut beau redoublé de violence, pas une seule de ses attaques ne transperça la défense du Dragon Rouge. Elle tenta alors de libérer Seth de l’emprise de X.A.N.A., mais elle ne rencontra pas davantage de réussite. <br /> -Et merde! Jura-t-elle. <br /> <br /> ****** <br /> <br /> Debout face à l’interface du cinquième territoire, le Légion principal s’affairait à parcourir les milliers de données qui représentaient la mémoire de Lyoko. <br /> À son image, ses quatre doubles effectuaient des manoeuvres similaires depuis les interfaces des tours de passage de chacun des territoires. <br /> Aelita patientait aux côtés de celui de la forêt, l’elfe virtuelle se balançait nerveusement d’un pied à l’autre, tout en priant pour que le plan du prothéen fonctionne. <br /> -Voilà, annonça ce dernier. Il faut à présent que tu poses ta main sur l’interface. <br /> Tremblante de nervosité, la jeune fille obéit. Elle déchiffra ensuite le mot qui apparut. <br /> -« Réinitialisation ». <br /> Elle se tourna vers Légion. <br /> -Qu’es-tu en train de faire? <br /> -Je change les clefs de Lyoko. Annonça-t-il visiblement fier de lui. Ainsi, X.A.N.A. ne pourra plus s’enfuir. <br /> Ne comprenant pas ce que cela signifiait, Aelita le fixa avec perplexité.&#8232;-Les clefs de Lyoko est le programme qui permet d’avoir accès à l’intégralité des données contenues dans le supercalculateur. Mais il offre également la possibilité de le quitter. Et je ne peux me servir des facultés du Créateur pour le moment. Fort heureusement pour nous, il t’a confié le programme dont nous avons besoin pour l’emporter. <br /> N’ayant pas compris toutes les explications offertes par Légion, Aelita se garda de tous commentaires, et se contenta de hocher la tête. <br /> -Abigail? Appela le prothéen. Redémarre le supercalculateur je te prie. <br /> <br /> <br /> ******* <br /> <br /> Quelle ne fut pas la désillusion de X.A.N.A., de constater le reboot complet du Supercalculateur. <br /> Lyoko tout entier se paralysa suite à la mise à jour effectuée par l’écossaise, figeant ainsi tous les acteurs qui s’y trouvaient. <br /> Une déflagration d’énergie recouvra l’intégralité du monde virtuel, avant d’éclater tel un feu d’artifice. Signifiant ainsi la fin de la mise à jour. <br /> La manoeuvre brisa le lien qui reliait l’I.A. au mutant. Ce dernier, terrifié comme jamais par la Banshee, détala par la voie des airs. <br /> X.A.N.A. poussa un rugissement de frustration qui fit trembler la glace de la plate-forme sur laquelle elle se trouvait, au point de l’éclater par la seule force de ses vibrations. Mathilda et Alister s’envolèrent avec leurs alliés respectifs pour éviter le plongeon dans la Mer Numérique. Les blocks, krabes et kankrelats, dépourvus de telles facultés, n’eurent pas cette chance. <br /> Furieuse, l’I.A. partit à la poursuite du mutant, bien décidée à récupérer ce que ce dernier avait dans la caboche. <br /> <br /> <br /> Tout en soutenant son maitre au torse et à la gorge troués, Alister resta sur ses gardes afin d’éviter une attaque en traitre de ses ennemis. Le Dragon Rouge, ayant été forcé de déployer ses ailes, Mathilda pu constater avec agacement que la créature était en train de régénérer le cannibale au moyen d’un échange de données frontal. La disparition des trous béants dans le corps du lamia en était la preuve visuelle. <br /> Heath avait l’esprit en vrac, car bien que le reboot du Supercalculateur l’avait débarrassé du poison de Peter. Il n’avait, en aucune façon, remonté ses points de vies. Soutenu par l’Augure, l’allemand lâcha un râle digne d’un ivrogne en pleine descente. <br /> -Putain… <br /> Mathilda analysa calmement la situation; Heath était au bout du rouleau, Seth avait subit d’importants dégâts dans son combat contre Alister, qui semblait être le combattant le plus dangereux actuellement. Et les soins qu’il prodiguait à Peter n’annonçait rien de bon pour la suite. <br /> -On est dans une merde noire. Grogna-t-elle. <br /> <br /> </span> Fanfictions Code Lyoko http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=8913 Tyker Mon, 30 Mar 2020 10:39:23 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299994#299994 RE: [Fanfic] Pandémonium [Terminée] http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299993#299993 <span style="color: white"><div align="center"><span style="font-size: 18px; line-height: normal">Chapitre 19: Pas de Fumée sans Feu</span></div> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Heath était beaucoup moins confiant qu’il ne l’était au début du combat, il avait eu la naïveté de penser que l’énorme corpulence du russe ralentirait considérablement ce dernier. Mais il n’en fut rien. Bien que massif, celui-ci se déplaçait à une vitesse monstrueuse, au point que l’allemand, malgré son mode « spectre », ne parvenait pas à suivre. Et prenait raclée sur raclée. Pour ne rien arranger, il lui était impossible de frapper son adversaire, celui-ci ayant la même capacité de se dématérialiser et se rematérialiser lorsque cela lui chantait, et à une vitesse supérieur au sens de l’anticipation du psychopathe. <br /> À genoux sur le sol, Heath avait du mal à reprendre ses esprits après l’avalanche de coups surpuissants qu’il avait reçu. Intelligence ne parvenait pas à le guérir suffisamment rapidement, et pour couronner le tout, Dragunov ne lui laissait pas la moindre seconde de répit. Le géant le saisit par la tête de son immense main, et entrepris de lui broyer le crâne. <br /> -Parasite. Siffla le russe entre ses dents, mais ce n’était pas lui qui avait prononcé ses paroles. L’allemand l’avait comprit. <br /> Avec l’énergie du désespoir, il frappa de ses poings de métal le bras du géant afin de le faire lâcher prise. Des tentatives toutes plus inutiles les unes que les autres. <br /> Il changea de stratégie, et entreprit de charcuter la chair de son adversaire à l’aide de ses griffes, en espérant percer suffisamment profondément pour toucher les tendons. Mais une fois encore, le russe dématérialisa la partie visée, et accentua la pression. <br /> Heath tenta alors de se dématérialiser à son tour, mais la main du géant l’imita, l’empêchant ainsi d’échapper à son emprise. <br /> L’allemand était piégé. Bien que sous cette forme, il lui était impossible d’être broyé, cela n’empêcha pas le russe de lui défoncer la cage thoracique d’un coup de poing surpuissant, et de lui écraser les jambes. Ébranlé par les assauts répétés qu’il subissait, Heath ne parvint pas à conserver sa tête dématérialisé. Et il ne tarda pas à sentir de nouveau la pression de la main de Dragunov lui broyer le crâne. <br /> Il était totalement foutu. <br /> <br /> Du moins, c’était ce qu’il croyait. <br /> Un hurlement de douleur surgit de la gorge du géant, qui lâcha l’allemand au passage. <br /> Cinq des dix spectres qui avaient pénétrés son corps sortir des narines et de la bouche du russe, ils se tordirent dans tous les sens, avant de finalement disparaître comme des nuages de fumée. <br /> Heath n’avait rien comprit à ce qu’il venait de se produire, et de toute façon, il était bien trop amoché pour réussir à profiter de la situation. <br /> Intelligence faisait de son mieux pour réparer son corps brisé, mais cela allait demander un temps dont l’allemand ne disposait pas. <br /> De son côté Dragunov avait également du mal à conserver son intégralité physique. La perte soudaine de la moitié de sa puissance avait divisé sa taille par deux, et son corps se brouillait et se déformait comme une image de télévision buggée. Il s’écoula au moins cinq bonnes minutes avant que le russe ne retrouve la forme, et bien que diminué, il s’avança vers sa victime avec la ferme intention d’en finir. <br /> Heath tenta vainement de bouger, mais rien n’y fit, ses jambes étaient toujours brisées. Et il était à bout de force. <br /> Dragunov leva son pied, bien décidé à l’écraser comme un insecte. C’est alors que, surgit de nulle part, un nouvel arrivant lui décocha un fulgurant crochet du droit en pleine mâchoire. N’ayant pas vu cette attaque venir, le russe n’avait pas eu le temps de se dématérialiser, et un craquement hideux se fit entendre. <br /> Le géant qui avait le pied levé au moment de recevoir le coup, perdit l’équilibre, et s’écroula comme une masse. <br /> Le nouvel arrivant ne s’attarda pas sur lui, et s’approcha de Heath pour évaluer sa piètre condition. <br /> L’allemand reconnu immédiatement le visage de celui qui lui avait sauvé la vie, et dans un élan de haine, le saisit par la gorge. <br /> Sa cible le repoussa sans ménagement, avant de lui administrer une tape sur le crâne. Crâne qui n’était pas vraiment en très bon état. <br /> -Je ne suis pas Alister espèce de boulet, grinça Mathilda depuis son corps cybernétique. <br /> Heath haussa un sourcil, tout était de plus en plus confus. <br /> -Hé bin on dirait que t’en à pris plein la gueule, remarqua la jeune fille en l’examinant de la tête aux pieds. Abigail m’avait pourtant dit que t’étais un dur. <br /> -T’es qui putain? Grogna Heath frustré par sa douleur et la position de faiblesse dans laquelle il était. <br /> -La soeur d’Abigail et d’Aelita. <br /> -Hein? <br /> -Comment tu fais pour te régénérer? <br /> <br /> L’esprit complètement confus, Heath ne parvint pas à aligner deux mots. Mathilda le saisit par les épaules, et le secoua comme un prunier. <br /> -Réponds putain! <br /> -J’ai une IA dans la tête, finit par lâcher l’allemand toujours aussi perdu. <br /> -T’es possédé? <br /> -Quoi? <br /> Heath ne comprenait strictement rien à la situation, et Mathilda, elle, commençait sérieusement à s’impatienter. D’autant plus que Dragunov était en train de se relever, et son regard hurlait presque ses intentions. <br /> -Oh puis merde, cracha la jeune fille en saisissant la tête de Heath à pleines mains. <br /> Sous forme de spectre, elle se téléchargea dans le cerveau de l’allemand. Non sans avoir, au passage, vidé son ancien corps de toute son énergie. <br /> Heath sentit ses blessures se refermer d’elles mêmes, et fut alors prit d’un second souffle. Une puissance qu’il ne se connaissait pas était en train de parcourir son corps. <br /> -« Bon »,lança la voix de Mathilda depuis sa tête, « débarrasse-toi de ce truc maintenant qu’on aille aider les autres. » <br /> -« Il est vrai que nous perdons beaucoup de temps », ajouta la voix d’Intelligence, « il est à présent nécessaire d’en finir au plus vite. <br /> L’allemand ne put s’empêcher de lâcher un râlement agacé, lorsqu’il comprit qu’il avait à présent une voix de plus dans la caboche. Mais il chassa ses pensées en se reconcentrant sur le combat. Et cette fois, il avait à nouveau confiance en ses chances de victoire. <br /> Avant même que Dragunov n’esquisse un geste, Heath chargea son adversaire comme un rugbyman, le percuta à pleine vitesse tout en le soulevant par les cuisses, et le fit basculer du pont. <br /> Les deux combattants heurtèrent la Seine de plein fouet. Dragunov se débattit comme un beau diable pour échapper à l’emprise de son ennemi, mais celui-ci le lâcha de lui-même. Tandis qu’ils coulaient, le russe tenta de reprendre le dessus en se saisissant à nouveau de son adversaire. Mais alors que les énormes mains de Dragunov se rapprochèrent dangereusement du corps de l’allemand, celui-ci détendit ses bras métalliques, et perça de ses griffes les tendons des poignets du géant. <br /> Celui-ci voulu se dématérialiser, pour soigner ses blessures qui rendaient ses mains inutilisables. <br /> Mais une cruelle réalisation le frappa; dans l’eau, il lui était impossible d’utiliser les capacités électriques des spectres. Heath ne se fit pas prier, à l’aide de deux de ses doigts, il creva les yeux du géant. <br /> <br /> Celui-ci n’eu alors plus aucune autre option d’attaquer, que celle de battre vainement des bras dans l’espoir de toucher sa cible. Et bien qu’il y parvint, l’allemand ne fut en aucune façon ébranlé par cette attaque désespérée. <br /> Alors qu’ils touchaient le fond du fleuve, Heath prit son temps en marchant autour de sa victime comme le prédateur qu’il était redevenu. Tandis que celle-ci continuait de gigoter dans tous les sens, il se retrouva derrière elle. Une fois ceci fait, il se propulsa à l’aide de ses jambes, et transperça de ses griffes la nuque du russe. Mais il ne s’arrêta pas en si bon chemin, prit d’une envie meurtrière et exalté par sa nouvelle force, il se mit à charcuter le cou de sa victime jusqu’à ce que celui-ci ne se déchire. Heath saisit la tête de Dragunov, et la pressa comme un citron entre ses deux mains de métal. Considérant ce geste comme un juste retour des choses. <br /> C’est alors qu’une demi-dizaine de spectres s’échappèrent du corps décapité du russe qui reprit sa forme originale. Dépourvu de leur réceptacle, les cinq créatures électriques étaient désormais vulnérables à l’eau. Et il ne leur fallu pas plus de quelques secondes pour se dissoudre comme du sable dans le fleuve. <br /> -Voilà une bonne chose de faite. Songea l’allemand en souriant de satisfaction. <br /> -« Quand t’aura finis de t’envoyer des roses, ça te dirait d’aller aider les autres? » Lui balança sans ménagement la voix exaspérée de Mathilda. <br /> Heath grogna de frustration, avant de rétracter ses jambes, puis d’effectuer le bond le plus impressionnant qu’il lui ai jamais été donné de faire. <br /> Il émergea de la Seine, et atterrit sur le pont qui trembla sous le choc de son impact. <br /> Impressionné par sa nouvelle puissance, il prit un temps pour la ressentir à travers son corps, avant de se faire rappeler à l’ordre par Mathilda. <br /> -« Bon, t’as finis de t’admirer espèce d’égocentrique?!  Ça urge là putain! » <br /> -Ça va, répliqua Heath vexé. <br /> «-Va chercher la pile nucléaire, on pourrait en avoir besoin » <br /> -La quoi? <br /> -« La mallette noire gainée de plomb que j’ai laissé de l’autre côté du pont. Précisa Mathilda. Apporte la à Abigail.» <br /> -Qu’est-ce que vous mijotez? <br /> -« Tu le saura en le voyant! Allez! Bouge toi le cul nom de Dieu! » <br /> Heath se retint de toutes ses forces ne pas répliquer par un torrent d’insultes, sa tête s’était métamorphosée en un titanesque bordel. <br /> <br /> Mais c’est au moment où il allait ramasser ladite mallette qu’il se figea sur place. Qu’est-ce qui ne tournait pas rond chez lui? En dehors du fait qu’il avait des bras en métal, qu’il était un psychopathe, et qu’il avait deux voix de trop dans la caboche. <br /> Il venait de tuer Dragunov, moins d’une heure après avoir tué Renarde. Cela aurait dû le combler de joie, ou au moins de fierté. Pourtant, le sentiment de satisfaction qu’il avait ressentit était plus proche de la réussite que lui procurerait l’ouverture d’une porte capricieuse, que celle de l’extase qu’il était habitué à ressentir lorsqu’il faisait couler le sang. Alors bien sûr, Intelligence avait supprimés ses symptômes psychotiques, de sorte à ce qu’il évite tout comportement erratique qui irait à l’encontre du pragmatisme dont il avait besoin. Et tous les morts qu’il avait causé jusqu’à récemment n’avait eu aucune valeur sentimentale à ses yeux. C’était justement ce manque d’intérêt qui lui avait servit d’explication concernant son absence de satisfaction. <br /> Cependant, Dr agunov, et surtout Renarde, avaient une toute autre valeur à ses yeux. Heath avait perdu le compte des tortures infâmes qu’il avait destinés à l’Indienne. Et le Russe lui devait de nombreux coups de fouets. <br /> <br /> Or, il venait de se débarrasser d’eux de manière précipitée et bâclée, sans prendre le temps de savourer leurs trépas. Seul le fait de savoir que ses victoires étaient significatives l’avait satisfait. <br /> Ulcérée par son inaction, Mathilda tenta de lui vriller la cervelle à coups de hurlements de colère. Mais Intelligence la mit en veilleuse, littéralement. <br /> Heath se gratta pensivement le menton, il aimait toujours tuer et torturer. Cela n’avait pas changé. Non, ce qui avait changé c’était l’importance qu’il leur accordait. Il y a encore un an, le carnage était sa seule et unique raison de vivre, il ne vivait que pour le sang et les combats. Car rien d’autre en ce Monde n’avait aiguisé son intérêt. À présent, ce n’était plus la même histoire. Il avait, à sa grande surprise tissé des liens avec autrui. Aelita, son amusante et insupportable petite soeur. Seth, son boulet de petit frère démoniaque. Abigail, sa furieuse moitié. Ses pensées s’arrêtèrent quelques secondes sur l’écossaise. Pourquoi diable ne l’avait-il pas charcuté le soir de leur premier rencard? <br /> Cette question lui avait trotté dans la tête un très long moment, et aujourd’hui, la réponse lui paraissait aussi claire que de l’eau de roche. <br /> Abigail avait donné un goût nouveau à sa vie, et avait amené avec elle son lot d’ennuis et d’aventures. <br /> En bref, Heath appréciait sa compagnie, elle lui donnait la délicieuse sensation qu’il existait, un sentiment qu’il n’avait jusqu’alors trouvé que dans ses carnages. <br /> <br /> -C’est pour ça que tu nous aimais tant, Maman. Laissa-t-il échapper d’une voix pensive. C’est pour ça que tu t’es dressée face à Papa… Cette sensation, cette motivation, c’était nous qui te l’offrions. <br /> Un sourire triomphant se dessina sur son visage, il avait enfin trouvé les réponses aux questions qui avaient taraudé son esprit ces derniers mois. Son regard se posa sur l’usine, la mallette à la main, il s’engouffra dans le bâtiment, d’un pas aussi sûr que pressé. <br /> Il ne s’arrêta pas une seconde de sourire de satisfaction tant il était soulagé. <br /> <br /> <br /> ***** <br /> <br /> -Ah bah quand même! S’exclama Abigail en voyant Heath pénétrer dans le labo. Où est ce que tu étais passé? <br /> -Je discutais avec un ami, répondit l’allemand avec sarcasme. <br /> Le regard de sa petite amie se posa alors sur la mallette qu’il transportait. <br /> -C’est quoi ça? <br /> -Votre pile nucléaire, ta frangine nous l’a apporté. <br /> -Mathilda? Où est-elle? <br /> Résolu, et franchement agacé, l’allemand tapota sa tempe de sa griffe en roulant des yeux. Abigail explosa de rire. <br /> -Ça n’a rien de drôle, gronda Heath. <br /> -Tu ne dirais pas ça si tu pouvais voir ta tronche. Répliqua l’écossaise entre deux éclats de rire. <br /> Grommelant dans sa barbe, le jeune homme déposa sa mallette sur les genoux de sa petite amie. <br /> -Tu sais quoi faire de ce truc? <br /> -Pas vraiment, mais Mathilda a bien fait de l’embarquer. <br /> Elle déposa la mallette à ses pieds, avant de reprendre: <br /> -Bon, descend en salle des scanners. Les autres ont besoin de toi. <br /> -Tu pense que le fait d’avoir ta soeur dans la caboche me permettra de lutter à armes égales? Demanda sérieusement l’allemand. <br /> <br /> Abigail s’accorda un rapide temps de réflexion, avant de plonger la main dans son sac, afin d’en sortir un CD. <br /> -Franchement j’en doute, avoua-t-elle avant d’insérer le disque dans la machine. Mais ce programme de mon crû te donnera surement un avantage non négligeable. Espérons simplement qu’il soit aussi efficace que prévu. <br /> L’écossaise sentit alors deux doigts métalliques lui saisir le menton, son regard se plongea dans les yeux de l’allemand. <br /> Ce dernier l’embrassa comme jamais il ne l’avait fait auparavant, avec une fougue et un appétit qui manquèrent de consumer l’écossaise sur place. Le baiser ne dura pas longtemps, et lorsque Heath le rompit, il se lécha les babines d’un air gourmand. <br /> -Ouaip, souffla-t-il en prenant la direction du monte-charge, ça vaut carrément le coup. <br /> Il fallu que le cri d’Aelita lui vrille les tympans pour qu’Abigail reprenne ses esprits. <br /> <br /> <br /> ****** <br /> <br /> Avec la souplesse et la discrétion d’un chat, Légion se déplaça silencieusement derrière son Créateur. <br /> Flottant dans le ciel du désert, Franz Hopper observait sans dire un mot, la raclée que Seth recevait des mains d’Alister. À ses côtés, X.A.N.A. surveillait le mutant avec un intérêt tout particulier, guettant une quelconque opportunité. <br /> Avec une colère sourde, le prothéen grimpa au sommet de la colonne la plus proche, et ce qu’il y entendit lui fit troquer la haine pour l’horreur. <br /> Les hurlements et les supplications d’Aelita résonnèrent à ses oreilles comme étant la chose la plus abominable qu’il eut jamais entendu. La princesse de Lyoko tambourinait contre l’intérieur de son paternel tout en le suppliant d’arrêter le monstre qui torturait Seth. Légion se paralysa sur place pendant un court instant, un tourbillon de pensées s’empara de son esprit. <br /> -« Pourquoi? » Songea-t-il horrifié. « Pourquoi infliger pareille souffrance à votre propre enfant? Ne sommes-nous donc tous à vos yeux que des créations à modeler? Des poupées à habiller? Des pantins à améliorer? Des outils à jeter? » <br /> <br /> Avec une détermination froide, il fit apparaitre une chaine de lumière entre ses mains. <br /> &#8232;***** <br /> <br /> Que c’était dur, mais que c’était dur pour Waldo Schaeffer. <br /> Entendre sa fille lâcher autant de larmes pour l’une des créations d’Herman l’écoeurait comme jamais il ne l’avait été auparavant. <br /> Le scientifique ne pouvait pas croire que sa précieuse petite fille avait été corrompue à ce point! Ça lui était tout simplement insupportable. Heath, Seth, Abigail et Mathilda. L’un après l’autre, ils avaient manipulés Aelita. En lui remplissant la tête de mensonges et de rêves, ils l’avaient arrachée à lui. Comme Herman lui avait arraché Anthéa, comme il lui avait arraché sa vie toute entière! <br /> -« Plus jamais! »Se promit-il. « Plus jamais nous ne serons séparé! Nous serons à nouveau réunis, et nous vivrons ensembles ici, sur mon Monde, à l’abri de tous les monstres qui tenteront de nous séparer. Je te le promets Aelita, tout va redevenir comme avant. » <br /> <br /> C’est sur cette dernière pensée qu’il fut transpercé par la chaîne lumineuse de Légion. Le prothéen en profita pour lui arracher Aelita. <br /> -Même mes propres créations, souffla-t-il éberlué en apercevant son agresseur. Même elles se retournent contre moi! <br /> En proie à la panique la plus totale, le scientifique se tourna vers X.A.N.A. dans l’espoir de la voir réagir. Mais l’I.A. ne quitta pas Seth des yeux. <br /> -Misérable traitre! Aboya Franz en se retournant vers sa création. <br /> -Comment pourrais-je être un traitre?! Rugit Légion tandis qu’il lui poussait une paire d’ailes lumineuses. Un outil ne peut trahir! <br /> Sur ces mots, le prothéen fila sans demander son reste. <br /> Aussi terrifié qu’enragé, Franz Hopper se tourna à nouveau vers X.A.N.A.. Dont l’échange entre le créateur et la création avait attiré l’attention. <br /> Elle ne mit pas plus d’une seconde à détruire les espoirs du scientifique: <br /> -Je ne peux pas l’améliorer si je ne l’ai pas sous la main. Dit-elle avant de se reconcentrer sur Seth. <br /> S’il l’avait pu, Franz aurait baissé les yeux face à la honte qui le submergeait. Frustré, il fila à la poursuite de Légion. Mais le prothéen était beaucoup trop rapide pour lui. <br /> -Traitre! Caqueta-t-il frustré à l’égard de sa création trop loin pour l’entendre. Sale traitre! <br /> Ni lui, ni X.A.N.A. ne remarquèrent l’autre Légion qui venait de pénétrer dans la tour du passage. <br /> <br /> <br /> ***** <br /> <br /> <br /> Seth s’en voulait terriblement, une frustration dévorante s’était emparée de son être. <br /> Son incapacité à porter le moindre coup à son adversaire, sa pitoyable prestation de combattant, son impuissance face au pouvoir écrasant d’Alister, et sa propre faiblesse et naïveté composaient cette frustration. <br /> Le Grand Dragon Rouge faisait ce qu’il voulait de lui, et il était inutile de préciser qu’il y prenait un réel plaisir tant son rictus diabolique suintait la satisfaction. Seth avait beau faire preuve de toute la bonne volonté et l’ingéniosité dont il disposait, le tout couplé avec cette puissance qui était la sienne ne parvinrent pas à ne serait-ce qu’effleurer son adversaire. <br /> Alister, le torse gonflé d’orgueil, prenait un pied des plus divins en démontrant sa supériorité écrasante face au Démon Céleste. Il évitait chaque attaque qui lui était destiné avec une facilité déconcertante, et jouait avec les nerfs du mutant en se déplaçant à une vitesse phénoménale. Lui laissant à chacune de ses tentatives, le mince espoir d’une réussite inespérée. Seth avait beau puiser dans ses ressources les plus profondes, Alister ne fut jamais inquiété plus que cela par ses tentatives désespérées. <br /> <br /> La créature se contenta de rappeler sa place au mutant, en le fouettant de sa queue à la force draconienne, tel un dompteur exigeant une discipline irréprochable. <br /> Seth tenta de se relever, ignorant malgré lui, l’écart considérable qui le séparait du Dragon Rouge. Mais ce dernier, lassé de ses jeux répétitifs, le maintint au sol volcanique en multipliant ses attaques disciplinaires. Les bras croisés face au mutant qui gisait à terre, son fouet improvisé dressé tel un serpent prêt à mordre, finit d’administrer au garçon aux yeux d’argent la correction qu’il méritait. <br /> Ce n’est que lorsqu’il fut sûr que celui-ci n’esquissait plus le moindre geste, qu’Alister se décida à arrêter son supplice. Il saisit Seth par la corne, et le hissa à sa hauteur. <br /> -Comment ai-je pu laisser une erreur de la nature comme toi m’humilier de la sorte?! Cracha-t-il avec colère et mépris. Juste avant que le symbole qui ornait le front du mutant n’envoya un rayon de lumière argentée dans l’oeil du Dragon Rouge. Pris par surprise, Alister relâcha Seth, et pressa sa main gauche contre son organe blessé. <br /> -C’est peut-être parce que tu es con. Rigola un Seth soulagé de voir que l’une de ses attaques avait enfin atteint sa cible. <br /> Furieux de s’être fait avoir de manière aussi lamentable, l’ancien cyborg administra un tir digne de Juninho dans la face du mutant. Qui alla s’encastrer dans la roche volcanique du pilier le plus proche. <br /> <br /> -Misérable saloperie! Rugit le Dragon Rouge. Je vais te faire payer ta stupidité! <br /> Sur ses mots, il désunit sa mâchoire, et chargea une boule de flammes incandescentes entre ses rangées de crocs. La puissance de celle-ci fut telle, que le territoire tout entier trembla sous ses vibrations incontrôlables. Et les nuages qui avaient recouverts le ciel du désert devenue volcan, furent aspirés par ce petit Soleil, comme si celui-ci était pourvu des capacités destructrices d’un trou noir. <br /> Seth, refusa la défaite malgré tout, il tenta vainement de se redresser. Mais au-delà du chiffre colossale qui indiquait son nombre de points de vie perdus, les attaques d’Alister avaient été si violentes qu’elles avaient endommagé son programme d’avatar. Et Xana lui-même ne pouvait réparer de tels dommages en si peu de temps. <br /> Incapable de se mouvoir suffisamment rapidement, Seth ne put que constater son échec alors que l’attaque d’Alister semblait atteindre le paroxysme de sa puissance. <br /> -Disparais! Rugit le Dragon Rouge en faisant feu. <br /> <br /> Mais un obstacle inidentifiable recouvrit sa gueule de reptile sans crier gare. D’abord pris de court, la créature tenta alors de dégager aussi vite qu’elle le put la main inamovible qui l’empêchait de déchainer sa puissance. Mais la panique lui fit perdre sa concentration, et ce qu’il redoutait arriva: <br /> Son souffle dévastateur lui explosa dans la face, littéralement, déboitant sa mâchoire et l’envoyant ricocher sur le sol du territoire avant de s’étaler de tout son long. <br /> Bien que furieux, le Dragon Rouge se redressa immédiatement afin de se défendre face à cette nouvelle menace. <br /> Mais tout ce qu’il vit, ce fut la fumée qu’avait causé son attaque manquée. Méfiant, il scruta la zone à la recherche de son nouvel ennemi. Scannant le moindre centimètre de son champs de vision afin d’évité d’être à nouveau prit à revers, tout en prenant soin de faire en sorte que la bouillie de pixels qui avait recouvert la partie inférieur de son visage recompose entièrement celle-ci. <br /> Un craquement sinistre raisonna sous ses pieds, et une masse noire informe surgit de la fissure qui venait de se former. Lui décochant un uppercut sur son menton endommagé. Alister s’éleva dans le ciel, et retomba lourdement sur le sol. <br /> La fumée qui était à l’origine du coup qu’il avait reçu se regroupa face à lui, et les yeux moqueurs de Heath Lancaster prit forme. <br /> <br /> Alister bondit immédiatement sur ses pieds, et foudroya le nouvel arrivant du regard. <br /> La fumée du Supersmoke finit de se regrouper, dévoilant la toute nouvelle apparence de l’allemand. Ce-dernier arborait désormais un corps qui paraissait toujours aussi rocailleux et solide qu’auparavant, mais des veines pulsantes de lumières dorées parcouraient désormais l’intégralité de son être. Ses yeux de reptile luisaient d’une couleur aussi similaire que meurtrière. <br /> -Enpfin, gronda la créature en se redressant. Enpfin tu te défides à te montrer. <br /> Seth, qui n’avait rien perdu de l’apparition de l’allemand exulta de joie. <br /> -Grand frère! <br /> Ces mots titillèrent la curiosité d’Alister, celui-ci posa sur Heath un regard consterné. <br /> -Tiens donc! Grogna-t-il en réajustant sa mâchoire. Je vois que tu t’es trouvé un nouveau petit frère. Étais-je si précieux à ton existence que tu as été dans l’obligation de te trouver une nouvelle victime? <br /> À ces mots, l’allemand leva les yeux au ciel. <br /> -En voilà une idée saugrenue. Seth n’est pas mon « nouveau » petit frère, espèce de déchet sans intérêt, il est mon « vrai » petit frère. Celui qui vaut la peine qu’on se salisse les mains pour lui, celui qui donne un tout nouveau sens à la dérouillé que je vais t’administrer. <br /> Sur ces mots, il se mit en position de combat, et invectiva la créature d’une envie de meurtre démentielle. <br /> -La seule personne qui accordait un tant soit peu d’importance à ta pitoyable existence aurait du tirer la chasse après t’avoir chié. Histoire que tu finisses ta vie entouré de tes semblables. <br /> Une fureur incontrôlable envahit Alister. Son pouvoir réagit presque immédiatement aux violentes émotions qui l’assaillirent, et des geysers de lave fissurèrent le sol pour s’élever dans le ciel. <br /> <br /> -J’ai juré au maître que je lui laisserai le coup de grâce. Vociféra la créature avec une haine passionnée. Mais je ne lui ai jamais promis quoique ce soit concernant l’état dans lequel je te livrerai. <br /> À cela, Heath éclata de rire. <br /> -En voilà un bon toutou, il faudra que je pense à envoyer la facture de mes années de dressage à Peter. <br /> N’y tenant plus, Alister se jeta à pleine vitesse tout en feulant sur son ennemi. <br /> Heath ne se fit pas prié, il activa son Supersmoke. Ainsi, le Dragon Rouge ne parvint à frapper qu’une épaisse fumée noire. Emporté par son élan, il continua sa course, et ne put échapper au poing métallique que Seth lui décocha dans l’abdomen. <br /> Renvoyé vers Heath, Alister fut incapable de bloquer la main puissante et griffue du Général de l’armée prothéenne qui lui perfora la cage thoracique. <br /> Il profita alors de sa soudaine proximité avec l’allemand pour lui administrer un coup de coude. Cependant, celui-ci avait déjà reprit sa forme gazeuse, lui permettant non seulement d’esquiver l’attaque. Mais également d’offrir à Seth l’opportunité de frapper la créature de son rayon de lumière électrique sans blesser son aîné. <br /> <br /> Le Dragon Rouge déploya ses ailes afin de mettre un terme à ses valses dans les airs, et se retourna en fulminant. <br /> Seth se tint aux côtés de Heath avec une fierté répugnante aux yeux de la créature, l’allemand le toisa du regard. <br /> Alister tâcha alors de mettre ses émotions sous contrôle, et analysa calmement la situation; En l’état actuelle des choses, il avait toujours la possibilité de l’emporter étant donné la supériorité de ses pouvoirs. Mais il doutait de sa capacité à les ramener à son maître. Et si Peter ne se souciait guère du sort de Heath du moment que celui-ci lui était livré vivant. Il avait été on ne peut plus clair concernant Seth: son objectif n’était pas de le détruire, seulement de le pousser dans ses retranchements. Et Alister doutait actuellement de sa capacité à respecter cette consigne sans prendre le risque d’être dévirtualisé. <br /> Bien que frustré, le Dragon Rouge prit sa décision, il se retourna, et fila à travers le territoire à pleine vitesse. Laissant le désert reprendre sa forme initiale. <br /> Déçue par la tournure des évènements, X.A.N.A. disparue purement et simplement. <br /> Seth en fut si surprit qu’il se mit à sautiller de joie sans réfléchir. <br /> -On a gagné! S’exclama-t-il avant d’être rappelé à l’ordre d’une taloche derrière la tête. <br /> -Ça m’étonnerait beaucoup, grinça Heath en levant les yeux au ciel. Abigail? Tu as une idée d’où il va? <br /> -Il vient d’entrer dans une tour de passage, répondit l’écossaise, celle qui mène à la banquise. <br /> -Et comment ça se passe là-bas? <br /> -Pas très bien, l’autre taré d’amerloque est en train de corriger Drake et Thomas. Je ne sais pas où Légion emmène Aelita, mais je vais la rematérialiser dès qu’il me donnera son feu vert. Par contre, je ne vois plus ni X.A.N.A., ni Schaeffer. <br /> Heath haussa un sourcil de méfiance. <br /> -Pourquoi ça? <br /> -J’en ai pas la moindre idée. Grinça Abigail. M’est avis que c’est signé Schaeffer. <br /> L’allemand prit une dizaine de secondes pour réfléchir, avant de réactiver son supersmoke. <br /> -On va commencer par s’occuper de Peter. Décida-t-il. On verra pour Schaeffer après. <br /> Il se tourna vers Seth. <br /> -Reste sur tes gardes, et ne cries plus jamais victoire trop tôt. <br /> -Oui grand frère. <br /> <br /> ***** <br /> Thomas et Drake n’en menaient pas large. Maintenus sur la défensive par les multiples assauts de Peter. C’était miracle s’ils n’avaient pas encore été dévirtualisé. <br /> L’armure de Thomas, bien que d’apparence moyenâgeuse, était aussi souple que du caoutchouc. Permettant à son possesseur de faire preuve de toute son agilité. Malheureusement, le lamia était bien trop rapide et souple lui-même pour que cela puisse représenter un quelconque avantage. Son hallebarde, en revanche, était suffisamment longue pour maintenir à distance la plupart des lames de l’américain. <br /> Drake de son côté, rechignait à se servir de ses bombes par manque d’ouverture dans la défense du cannibale. Il se contentait donc, tant bien que mal de se défendre avec son trident. Mais il ne lui était pas difficile de comprendre que l’américain aurait pu en finir avec eux s’il l’avait réellement voulu. L’écossais en conclut donc deux hypothèses; <br /> Soit, Peter ne faisait que jouer avec eux pour passer le temps, ce qui était très peu probable malgré le sadisme de sa personnalité. <br /> Soit, il rechignait à sacrifier le moindre de ses points de vie pour en finir avec eux à coup sûr. <br /> Ce qui voulait dire, dans un cas comme dans l’autre, qu’il attendait quelque chose. <br /> <br /> Comprenant que malgré leur faiblesse apparente, il leur était possible de placer une attaque qui pouvait se révéler déterminante à l’avenir. Drake se décala d’un bond sur la droite, permettant ainsi, à lui et à Thomas, de cerner l’américain qui ne semblait pas très inquiet pour autant. <br /> Le belge leva sa hallebarde, et fit appel à toute sa concentration. L’émeraude qui ornait la lame de son arme se mit aussitôt à rayonner d’une lumière verte. <br /> Ne voyant pas cela d’un bon oeil, Peter projeta trois de ses lames sur le chevalier. Mais ce dernier fut couvert par les explosions des bombes de Drake. <br /> L’américain tenta alors de faucher l’écossais à l’aide de sa longue queue de serpent. L’épouvantail le vit cependant venir, il évita l’attaque d’un salto latéral, et planta sa fourche dans le membre reptilien, le clouant au sol. <br /> Furieux, le lamia tenta alors de s’en prendre à l’écossais. Sa colère profita à Thomas qui frappa le sol de sa lame. Une charge d’énergie verte émeraude surgit alors de la glace, et fila droit sur l’américain. <br /> À l’aide des réflexes stupéfiants dus à sa nouvelle condition de reptile, Peter réagit à temps. Il dégagea sa queue, et l’enroula, elle et ses lames-tentacules autour de la partie humaine de son corps. L’attaque de Thomas le frappa de plein fouet, mais comme il l’avait prévu, il ne subit aucun réel dommage. Tel un diablotin sortit de sa boite, il surgit de sa protection en direction de Drake. L’écossais l’accueilli par une bombe en pleine figure. Mais à sa grande surprise, Peter ouvrit sa gueule béante, et avala son projectile. <br /> Drake tenta alors de transpercer la gorge du lamia, ce dernier balaya son arme d’un revers de main. <br /> <br /> Peter saisit sa victime par la gorge, et le souleva de terre. <br /> -J’ai été un peu capricieux. Concéda-t-il avec frustration. Je devrais perdre cette sale habitude que j’ai de jouer avec ma nourriture. <br /> Sur ces mots, il recouvrit la pointe de ses lames d’un liquide violet, et les approcha dangereusement. <br /> Thomas choisit ce moment pour faire un bond aussi prodigieux que la vitesse avec laquelle il l’avait exécuté. <br /> L’américain eut tout juste le temps d’apercevoir l’émeraude sur le torse du belge qui irradiait son armure de sa lumière, avant que la lame de l’hallebarde ne s’abatte en direction de son crâne. <br /> Mais l’arme n’atteignit jamais sa cible, car le chevalier fut giflé au visage par une queue écailleuse rouge et sombre, qui l’envoya au tapis. <br /> Alister posa un genou à terre, et s’inclina respectueusement. <br /> -Maître. <br /> -Tu reviens les mains vides. Remarqua l’américain en ignorant les tentatives de Drake de se dégager en tambourinant son bras. <br /> -Nos invités ne sauraient tarder. Rassura-t-il en affichant un sourire carnassier. <br /> -Bien. Alors un peu de ménage s’impose. <br /> <br /> Alister ramassa Thomas, et l’amena auprès de son maître. <br /> Ne préférant pas savoir ce que leurs ennemis avaient en magasin, Abigail enclencha des procédures de dévirtualisation. <br /> Ainsi, le belge disparu dans la main d’Alister. Voyant cela, Peter ne se posa aucune question, et transperça Drake de la pointe violacée de ses lames. <br /> L’écossais sentit que son corps se faisait soudainement bien plus lourd que la normal. <br /> -Que… m’as-tu fais? <br /> Peter lui adressa un sourire carnassier. <br /> -Une petite particularité que X.A.N.A. m’a offerte. Un petit virus qui parasite ton avatar virtuel, et brouille ta connexion avec les scanners. <br /> Les multiples erreurs qui apparurent sur l’écran d’Abigail finirent son explication pour lui. La rousse écarquilla les yeux de terreurs. <br /> <br /> -Non… Souffla-t-elle en n’osant comprendre. Non. Non! NON! <br /> -Est-ce que tu m’entends sale garce du Docteur? Jubila Peter en levant les yeux au ciel. Ton salopard de paternel et ton morveux de frangin ne vont pas tarder à avoir un peu de compagnie! Toi et tous ceux de ta race allez suivre! Mais rassure-toi, je te garderai pour le dessert. Histoire que tu contemples l’étendue de ta bêtise. <br /> Sur ses mots, il reporta son attention sur Drake. Une lueur affamée brillait dans son regard. <br /> -C’est l’heure de rendre des comptes, répugnante vermine. <br /> Leurs regards se croisèrent alors, et Peter lu avec surprise, la pointe d’amusement qui jaillissait dans celui de l’écossais. <br /> C’est alors que Drake éclata d’un rire dément, il rit, il rit à gorge déployée devant la naïveté de son interlocuteur. <br /> <br /> -Pauvre ignare! S’exclama-t-il malgré son hilarité. Vous les impies, vous n’avez aucune conscience du châtiment qui vous attend. Crois-tu que la mort m’effraye? Je suis ravi de rencontrer le Seigneur! Mais toi… <br /> Il éclata à nouveau de rire avant de reprendre: <br /> -Ah, toi! Toi qui te crois tout-puissant! Toi qui est naïf au point de ne pas craindre le jugement divin! Avant une heure! Je me tiendrai au côtés de notre Seigneur Dieu lorsque tu comparaitra devant son tribunal! Pour y recevoir ton juste châtiment! Abaddon arrive! Il arrive pauvre fou! Et il t’expédiera dans l’Enfer où Méphistophélès te fera payer chèrement tes pêchés! Soit maudit! Infâme pourriture! Immonde engeance du Démon! <br /> Cette bravade finit de consumer le peu d’énergie que le poison qui circulait dans son programme, avait laissé. Peter le contemplait avec incrédulité. <br /> -Ton Dieu ne peut strictement rien pour toi, pauvre idiot. Souffla-t-il tendrement. Car désormais, ton existence ne dépend plus que de ma volonté. Et ma volonté est de me repaître. <br /> Peter ouvrit à nouveau sa gueule béante, et y introduisit son repas malgré l’hilarité démente de celui-ci. Sans prendre le temps de mâcher, il fit glisser Drake le long de sa gorge, et l’avala goulument. La forme anormale de son corps humain trahi pendant un instant l’existence de l’écossais. Avant qu’il ne le digère, le faisant ainsi disparaître. <br /> Paralysée par l’horreur, Abigail sentit ses yeux s’embuer. <br /> -Drake… Lâcha-t-elle en plongeant son visage dans ses mains. Drake. <br /> Thomas, malgré le chagrin qui l’assaillait, tenta vainement de réconforter sa soeur en lui caressant le dos. <br /> Mais cette dernière se redressa tel une bête enragée, et ravala sa tristesse pour ne garder que sa haine. <br /> -Heath. Appela-t-elle d’une voix froide. Massacre-le. Prends tout ton putain de temps, trucide le! Fais ce que tu veux, bordel! Mais étripe moi ce fils de pute! <br /> Le visage du Général de l’armée prothéenne s’assombrit, Mathilda qui se trouvait toujours dans sa tête se sentit submergée par la rage. Un sentiment que l’allemand trouvait absolument divin germa dans ses entrailles. <br /> -Avec un plaisir que tu n’imagines pas. <br /> <br /> </span> Fanfictions Code Lyoko http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=8913 Tyker Mon, 30 Mar 2020 10:36:10 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299993#299993 RE: [Fanfic] Pandémonium [Terminée] http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299992#299992 <span style="color: white"><div> <div class="spoiler"> <span style="float:left;">Spoiler</span> <input type="button" value="Voir" style="width:80px;font-size:10px;margin:0px;padding:0px;" onclick="if (this.parentNode.parentNode.getElementsByTagName('div')[1].getElementsByTagName('div')[0].style.display != '') { this.parentNode.parentNode.getElementsByTagName('div')[1].getElementsByTagName('div')[0].style.display = '';this.innerText = ''; this.value = 'Cacher'; } else { this.parentNode.parentNode.getElementsByTagName('div')[1].getElementsByTagName('div')[0].style.display = 'none'; this.value = 'Voir';}"> </div> <div> <div class="spoiler_visible" style="display: none;"><div align="center">SURPRISE!</div> <br /> <br /> Hé bah, autant dire que ça fait une éternité que je n'ai pas mis les pieds ici, mais en cette période difficile, j'ai décidé de finalement terminer ce que j'aurais dû terminer il y a TRÈS TRÈS longtemps. <br /> Mais avant cela, je vais répondre au commentaire de StellaeArrente, qui est un pur plaisir à lire. <img src="images/smiles/icon_redface.gif" alt="Embarassed" border="0" /> <br /> <br /> </span> <table width="90%" cellspacing="1" cellpadding="3" border="0" align="center"> <tr> <td><span class="genmed"><b>Citation:</b></span></td> </tr> <tr> <td class="quote">Là ou pour moi il y a un manque c’est au niveau du Docteur Herman, d’Anthéa, De Renarde, de Corbeau, de Dragonne même, ect… J’aurai aimé que tu nous démontre plus la psychologie de ces personnages, que tu les développe plus. </td> </tr> </table> <span class="postbody"> <br /> <br /> À vrai dire, même moi j'aurais aimé davantage les développer. Malheureusement, on peut dire que j'ai parfois (tout le temps) eu les yeux plus gros que le ventre concernant cette fic. En y accordant davantage de temps et de réflexions, j'aurais probablement fais quelque chose d'incroyablement long, où tous les personnages auraient été développés. Cependant, je ne l'aurais sans doute jamais terminée... Alors on va dire que c'est un mal pour un bien. (à condition que la fin vous plaise, de ça je ne suis pas sûr) <br /> <br /> <br /> <br /> </span> <table width="90%" cellspacing="1" cellpadding="3" border="0" align="center"> <tr> <td><span class="genmed"><b>Citation:</b></span></td> </tr> <tr> <td class="quote">Heath/Renarde : Putain excuse- moi, tu pouvais développer plus ce rapport haineux et apporter une meilleure conclusion à leur histoire.</td> </tr> </table> <span class="postbody"> <br /> <br /> Je vais prendre cet exemple parce que c'est le plus évident: Je ne peux pas faire mourir chacun de mes persos dans un feu d'artifice. Le problème avec Renarde c'est que j'aurais dû la tuer bien plus tôt. Une erreur qui a donné une conclusion où Heath a dû s'en débarrasser vite fait pour éviter qu'elle ne revienne lui coller dans les pattes. <br /> <br /> </span> <table width="90%" cellspacing="1" cellpadding="3" border="0" align="center"> <tr> <td><span class="genmed"><b>Citation:</b></span></td> </tr> <tr> <td class="quote">Heath/Abigail : Pitié j’espère que tu en feras pas un HarleyxJoker ou alors une relation plus subtile. (parce que pour le moment ils se Ken tous les soirs, mais on sait pas vraiment c’est quoi exactement&#133; Je veux dire tu as fais la scène du dépucelage le plus hardcore, chapeau à la madame d’avoir supporté la douleur alors quelle avait jamais sentie le loup avant. Mais c’est quoi les interactions qu’il y a entre eux ? Ils parlent de quoi ? C’est quoi ce petit truc qui fait que Heath accroche à cette fille et ne la tue pas ? Oui il lui a fait une cicatrice, mais bon y a pas que ça.)</td> </tr> </table> <span class="postbody"> <br /> <br /> La relation entre Heath et Abigail va au-delà du &quot;allez on baise tous les soirs.&quot; Je ne vais pas en dire trop parce qu'il y a le reste de la fic, donc je mets un spoiler dans le spoiler: <br /> <div> <div class="spoiler"> <span style="float:left;">Spoiler</span> <input type="button" value="Voir" style="width:80px;font-size:10px;margin:0px;padding:0px;" onclick="if (this.parentNode.parentNode.getElementsByTagName('div')[1].getElementsByTagName('div')[0].style.display != '') { this.parentNode.parentNode.getElementsByTagName('div')[1].getElementsByTagName('div')[0].style.display = '';this.innerText = ''; this.value = 'Cacher'; } else { this.parentNode.parentNode.getElementsByTagName('div')[1].getElementsByTagName('div')[0].style.display = 'none'; this.value = 'Voir';}"> </div> <div> <div class="spoiler_visible" style="display: none;">Heath et Abigail s'apprécient énormément parce que l'un amène toujours ce dont l'autre à besoin. Abigail apporte de nouvelles sensations fortes là où Heath se reposait sur ses acquis, Heath apporte une animosité à Abigail dont elle se gorge alors qu'elle a toujours été la soeur parfaite. En gros ils s'éclatent ensemble, et s'ennuient un peu quand ils sont séparés. etc...</div> </div> </div> <br /> <br /> <br /> <br /> </span> <table width="90%" cellspacing="1" cellpadding="3" border="0" align="center"> <tr> <td><span class="genmed"><b>Citation:</b></span></td> </tr> <tr> <td class="quote"> C’est quoi qui a provoqué chez Heath cette méfiance des femmes, ce dégoût et cette envie de tuer les femmes (jeunes surtout) ?</td> </tr> </table> <span class="postbody"> <br /> <br /> Heath au tout départ, était un psychopathe qui tuait parce qu'il n'y avait rien d'autre qui lui donnait autant de goût à la vie. Ça lui procurait un sentiment de supériorité un peu immature qui caractérise certains adolescents machos. Pour ce qui est de sa méfiance envers les femmes, Heath adore les sensations fortes qu'il trouve dans ses meurtres et dans sa relation avec Abigail. C'est en quelque sorte sa recherche de réalité personelle. Alors au collège, quand il voit des filles toutes plus artificielles les unes que les autres, ça avait le don de l'énerver comme personne. <br /> <br /> <br /> <br /> </span> <table width="90%" cellspacing="1" cellpadding="3" border="0" align="center"> <tr> <td><span class="genmed"><b>Citation:</b></span></td> </tr> <tr> <td class="quote">Vivement la suite, vivement l’évolution de tes persos, leurs rapports, et tout ce qui va se passer (parce que là je suis obligé d’attendre maintenant.. Very Happy)</td> </tr> </table> <span class="postbody"> <br /> <br /> Et je suis sincèrement désolé de t'avoir fait attendre aussi longtemps. Cette longue patience sera finalement récompensée. <br /> <br /> En espérant que la fin vous plaise, ça me fait tout drôle de terminer cette fiction. Quand on sait que j'ai commencé Du sang sur la neige il y a maintenant six ans... <br /> Bref, vous avez assez patienté. J'espère que cette fin vous permettra d'échapper ne serait qu'un peu à l'ennuie durant le confinement. <img src="images/smiles/icon_wink.gif" alt="Wink" border="0" /> <br /> <br /> Notez que j'ai supprimé la plupart des balises temporelles parce qu'elles n'avaient plus vraiment la moindre utilité. <br /> <br /> </div> </div> </div> <br /> <br /> <div> <div class="spoiler"> <span style="float:left;">Spoiler</span> <input type="button" value="Voir" style="width:80px;font-size:10px;margin:0px;padding:0px;" onclick="if (this.parentNode.parentNode.getElementsByTagName('div')[1].getElementsByTagName('div')[0].style.display != '') { this.parentNode.parentNode.getElementsByTagName('div')[1].getElementsByTagName('div')[0].style.display = '';this.innerText = ''; this.value = 'Cacher'; } else { this.parentNode.parentNode.getElementsByTagName('div')[1].getElementsByTagName('div')[0].style.display = 'none'; this.value = 'Voir';}"> </div> <div> <div class="spoiler_visible" style="display: none;"> <span style="text-decoration: underline"><span style="font-style: italic">Liste des personnages</span></span> <br /> <br /> <span style="text-decoration: underline">Lyoko:</span> <br /> <br /> Heath Lancaster: âgé de quatorze ans, bien qu'il ait l'apparence d'un jeune homme de dix huit ans, Heath est ce qu'on pourrait appeler un pur psychopathe, et un combattant hors pair aussi bien sur Lyoko que sur Terre. L'ancien Serpent n'en a pas finit avec l'organisation, et a bien l'intention d'exterminer chacun de ses membres de la surface de la Terre. Cependant, ses relations avec Abigail Hobbs et Seth semblent par moment le perturber pour des raisons qu'il ignore. <br /> <br /> Seth Lancaster: Petit frère adoptif de Heath, Seth est un mutant aux pouvoirs redoutables créé de toute pièce par l'organisation. Sa personnalité est en revanche celle d'un petit garçon curieux, innocent, et assez naif. Cependant, lorsqu'il cède à ses pulsions animales et primitives, il devient une bête assoiffée de sang que seul Heath pourrait arrêter. <br /> <br /> Intelligence: L'IA de Silver Wings s'est encodée dans le corps de Heath pour échapper à la destruction du complexe scientifique. Son objectif principale est et sera toujours de protéger Seth, même si pour cela, elle n'hésitera pas à influer sur les décisions de Heath. <br /> <br /> Xana: L'IA de Lyoko a échappée de peu à la destruction lors de l'attaque de Franz Hopper sur Olympia, il a trouvé refuge dans le corps de Seth, qui le considère dès à présent comme son meilleur ami. Xana n'a aucun but en particulier, si ce n'est de survivre. <br /> <br /> Aelita Lancaster (Schaeffer): Après plusieurs années à dormir sur Lyoko, Aelita s'est réveillée dans un monde dont elle ignore encore trop de choses pour s'y sentir chez soi. Elle éprouve cependant quelques sentiments positifs à l'égard de sa nouvelle famille, même si Heath l'agace et l'effraye un peu, elle a cependant finit par l'accepter en tant que grand frère grâce à l'attitude protectrice de ce dernier. <br /> <br /> Franz Hopper: Réveillé en sursaut suite à l'attaque de l'organisation, Franz s'est retrouvé dans l'obligation de sortir de sa retraite pour anéantir l'organisation avant que ceux-ci ne l'anéantisse lui. Créateur de Lyoko et des prothéens, Franz est assez partagé concernant Heath. D'un côté il le voit comme un formidable atout dans son combat, mais de l'autre il voit un jeune homme instable et insolent qui pourrait lui causer du tort à lui et à sa fille. Aelita est aujourd'hui son dernier trésor, et le fantôme de son frère aîné Herman (a.k.a. le Docteur), ranimé par l'existence des bâtards le hante au point de le faire sombrer dans la paranoïa. <br /> <br /> Légion: Ambassadeur des prothéens sur la Terre, et général en second de l'armée prothéenne, Légion est en réalité composés de 1239 unités prothéennes réunis dans un seul corps. Ses objectifs sont de protéger son peuple, de découvrir le monde des humains, et d'obéir à Heath et à son Créateur. Cependant, en découvrant la trahison de ce dernier. Légion s'interroge concernant sa raison d'être. <br /> <br /> <br /> <span style="text-decoration: underline">Inglourious Basterds</span>: <br /> <br /> Abigail Hobbs: Sans doute l'une des plus belles filles du monde, Abigail est une jeune adulte responsable, qui s'occupe de ses frères. Bien qu'elle ne soit pas la plus âgée, C'est elle la chef de famille, et c'est elle qui prend les décisions les concernant. Sa rencontre avec Heath a cependant chamboulé beaucoup de choses dans sa vie et dans sa façon de voir les choses. L'amour dément qu'elle lui porte la comble et l'effraye simultanément. <br /> <br /> Drake L. O'conner: Défiguré lors d'un incendie qui a engloutit son ancienne famille, Drake considère dès lors le feu comme l'instrument de Dieu. Sa foi sans limite pour la religion chrétienne et l'éducation apportée par sa grande soeur en on fait un jeune homme calme et instruit, bien que pyromane et sans pitié envers ses adversaires. <br /> Il voue une admiration sans faille à Heath Lancaster. <br /> <br /> Lucius Hobbs: Benjamin de la famille, et ami d'Aelita. Lucius n'est pas mêlé aux histoires virtuels de ses frères et de sa soeur. Abigail ayant préféré l'épargner. Il mourra alors qu'il n'avait rien demandé durant l'attaque de Peter sur les bâtards. [color=red] Décédé </span> <br /> <br /> Thomas Von Kane: Bien qu'il soit l'ainé de la famille par l'âge. Thomas n'en est pas le leader. Ce qui ne l'a jamais dérangé tant son respect et son amour pour sa soeur sont profonds. Grand frère aimant, il donne tout ce qu'il peut dès qu'il le peut à sa famille. Thomas n'est pas un combattant, son rôle plus celui d'un <br /> conseiller qu'autre chose. Ce qui lui convient très bien. Mais cela ne l'empêche pas de s'inquiéter régulièrement pour Abigail malgré le fait qu'il lui obéisse au doigt et à l'oeil. <br /> <br /> Alister Blake (aka Alister Schwaitzer-Heath, aka Serpent, aka Boulard): Le petit frère biologique de Heath s'est trouvé un nouveau mentor en la personne de Peter. Ses objectif sont claires: Combattre pour son maître, mourir pour son maître, et anéantir Heath. <br /> Il est depuis peu devenu Le Grand Dragon Rouge, la créature qu'il avait toujours rêvé de devenir grâce à L'Augure a.k.a. Mathilda, qui s'est servit de lui comme cobaye pour son programme de transfert des esprits numériques dans des corps de chairs. Il se révèlera cependant être un danger pour les bâtards après avoir démontré l'étendu de ses nouveaux pouvoirs, et son refus à obéir à Abigail. Ne pouvant être contrôlé, il sera mis en stase par l'écossaise en attendant de décider de son sort. Avant que Peter ne le tire de son sommeil en attaquant les bâtards. <br /> <br /> Mathilda Schaeffer, fruit de la conception non-naturelle d'Anthéa Schaeffer et de feu, le Docteur Herman Schaeffer a été secourue in extremis par ses demi-frères et soeur paternels. Ceux-ci sont parvenus à sauvegarder sa conscience numériquement avant que son corps ne lâche. Désormais réduite à l'état de programme, elle et sa nouvelle famille ont pour but de lui redonner une enveloppe de chair. Bien que téméraire, elle reste un adversaire diablement intelligent, dont la protection de ses proches est la priorité numéro 1. <br /> <br /> <br /> <span style="text-decoration: underline">Organisation</span>: <br /> <br /> <br /> Peter Warren: <br /> Chasseur cannibale, le fils de feu Adam Warren éprouve une haine viscérale à l'égard de Heath qui a anéanti son avenir. Bien que la chirurgie ait réparé les dégâts physique, Peter ne trouvera le repos que lorsqu'il aura expédié son rival six pieds sous terre. Mais il est atteint de la maladie du Kuru. <span style="color: black">Sort Inconnu</span> <br /> <br /> <br /> Alex Tanner: Le digne héritier du Docteur est aujourd'hui le nouveau chef du département scientifique de l'organisation. Son talent incommensurable et son travail acharné auront permis à Peter d'obtenir toutes les armes nécessaires pour devenir les maîtres de la virtualité.<span style="color: red"> Décédé </span> <br /> <br /> Serguei Dragunov: L'ancien garde du corps du Docteur est aujourd'hui le capitaine en second de Peter. Bien que le travail ne l'emballait pas au départ, Dragunov à finalement découvert une certaine forme de défi dans l'univers virtuelle. Et il a bien l'intention d'en devenir le meilleur combattant.<span style="color: green">Porté disparu</span> <br /> <br /> Dragonne: La fidèle alliée de Peter n'éprouve aucun réel intérêt à la guerre que mène l'américain. Mais son amour pour Renarde lui permet malgré tout de trouver un peu d'amusement et de réconfort dans cette vie pour l'instant ennuyeuse à ses yeux.<span style="color: red"> Décédée </span> <br /> <br /> Renarde: L'amante de Dragonne a été, pendant des mois, la victime préférée de Heath lorsque celui-ci se faisait appeler Serpent. Il en résulte une crainte et un dégoût extrêmement prononcés pour l'allemand. Ancienne prostituée, Renarde hait les hommes, mais elle respecte certains d'entre eux comme Peter. Possédée par X.A.N.A., elle trouvera la mort des mains de Heath.<span style="color: red">Décédée</span> <br /> <br /> Corbeau: <span style="color: red"> Décédée </span> <br /> <br /> <br /> Norman Belpois: Espion à la solde de Heath au sein de l'organisation, Norman ne tient qu'à deux choses dans sa vie, son travail, et son neveu Jérémie pour lequel il serait prêt à tout sacrifier. Il a malheureusement été découvert par l'organisation, et sa conscience fut enfermé dans la carcasse d'un androïde obsolète. En échange du Lazar nécessaire à l'arrêt de la dégénérescence cellulaire de Seth, il demandera à Heath de le tuer pour protéger sa famille.<span style="color: red"> Décédé </span> <br /> <br /> La Banshee: Son nom est X.A.N.A.</div> </div> </div> <br /> <br /> <div align="center"><span style="font-size: 18px; line-height: normal">Chapitre 18: Rictus de Reptile</span></div> <br /> <br /> 12 octobre 2001, Bois de Boulogne, 17h 13 <br /> <br /> <br /> Lorsque Seth parvint enfin à se tirer du sommeil de plomb dans lequel il était plongé, il était allongé sur ce qu’on pourrait faire passer pour un lit. En réalité, il ne s’agissait que d’un matelas en mousse recouvert par une couverture qui avait été placé de façon grossière au fond d’une camionnette qui empestait la sueur, le désinfectant et… une odeur qu’il fut incapable d’identifier. <br /> -« Xana? » <br /> -« Oui? » <br /> -« Où sommes-nous? » <br /> -« Je ne sais pas. » Admit le programme. « Mais je crois que nous n’allons pas tarder à passer à l’attaque. » <br /> Le mutant balaya le fourgon du regard, et remarqua qu’effectivement, tout le monde semblait prêt au combat. À l’exception de Légion, tous étaient munis de gilets en kevlar et armés jusqu’aux dents. Quand à la clavicule fracturée de Drake, Légion semblait l’avoir remise en place. <br /> -Excusez-moi? Fit Seth d’une voix timide. Les quatre paires d’yeux présentes dans la camionnette se tournèrent vers lui. Le fait d’être tout à coup le centre d’attention le fit rougir comme une tomate. <br /> -T’es enfin réveillé. Soupira Abigail visiblement aussi soulagée qu’agacée. On peut dire que tu en as mis du temps. <br /> Seth s’apprêtait à poser une question, mais la rousse lui coupa le sifflet en levant son index. <br /> -On va la faire courte: On est les cousins d’Aelita, elle et son père sont en danger, et on part à leur secours. Quand à cette camionnette on l’a piquée à un trans au bois de Boulogne pour échapper aux flics. Je ne sais pas où est Heath, mais je suis persuadée qu’il ne tardera pas à se montrer. Légion ici présent peut confirmer tout ce que je viens de te dire. <br /> Le prothéen acquiesça, mais Seth n’était toujours pas convaincu. Il ne devait pas faire confiance aux inconnus. <br /> -« Ils sont de notre côté. » L’informa Xana. « Tu n’as aucun soucis à te faire. » <br /> -« Tu es sûr? » <br /> -« Oui. » <br /> -« Alors Aelita… » <br /> -« …Est réellement en danger. Et nous devons aller la sauver. Ces gens là sont, comme la rousse l’a dit, ses cousins. Ce qui en fait également… » <br /> -…Mes cousins! S’exclama le mutant plein d’espoir. Vous êtes mes cousins? <br /> Les bâtards du Docteur s’échangèrent des regards interrogateurs, mais Abigail prit la parole. <br /> -Si tu es le frère d’Aelita, alors je suis ta cousine. Dit-elle avant d’ajouter d’une voix plus malicieuse. Et si tu es le frère de Heath, je suis ta belle-soeur. <br /> Ivre de bonheur de voir sa famille s’agrandir, le mutant se précipita sur Abigail, et la serra dans ses bras tout en pleurant à chaudes larmes. La jeune fille, bien que sentant ses côtes souffrir sous la pression de la puissance du mutant lui caressa les cheveux. <br /> -Alors Seth? Demanda-t-elle une fois que celui-ci l’ai relâchée. Prêt à aller défendre notre famille? <br /> Le mutant ne prit même pas la peine de réfléchir. Subjugué par l’émotion, Il avait oublié qu’Aelita et Franz étaient en danger. Il répondit donc d’une voix pleine d’assurance: <br /> -Plus que jamais! <br /> <br /> ****** <br /> <br /> <br /> Heath n’avait jamais été aussi furieux de toute sa vie. Schaeffer l’avait trahi! Schaeffer avait complètement disjoncté, et maintenant ils se retrouvaient tous dans une merde noire face à un ennemi encore plus puissant qu’Alister. Il y avait un facteur que ce crétin de scientifique n’avait pas prit en compte: l’allemand pouvait facilement démolir sa machine. L’envoyant lui, Alister, Peter et cette abomination que Franz appelait sa femme aux oubliettes. Et c’est l’esprit déterminé par cette idée qu’il s’engagea d’un pas ferme sur le pont menant à l’usine. Mais une personne vint perturber son plan parfait: Aelita <br /> Si jamais l’allemand détruisait le super calculateur, la jeune fille disparaitrait avec les autres. Heath s’arrêta, et hésita. <br /> Aelita… elle l’avait appelé « grand frère ». Elle avait même prit une photo de lui avec elle. Contre sa volonté évidement, mais le geste n’en restait pas moins touchant. <br /> -« Tu l’aimes vraiment ta petite soeur si tu veux tout savoir. » L’informa Intelligence. « Est-ce que tu veux vraiment la sacrifier pour garantir ta victoire? » <br /> Heath ne croyait pas un mot de ce que l’IA venait de lui dire… Et pourtant… Seth, Abigail et Aelita… Ils étaient tout ce qu’il avait. Lui qui avait toujours eu une si haute opinion de lui-même, lui qui croyait tout avoir. Avant cette famille… Il n’avait jamais rien eu… Jamais… Et si ce n’était pas pour eux qu’il se battait, alors pour quoi? Pour le plaisir du combat? Et une fois celui-ci terminé, qu’est-ce qui lui restera si jamais il venait à tout perdre? Que fera-t-il de sa vie sans personne pour l’entourer? <br /> C’est alors qu’il fut illuminé par des phares de voitures. Il se retourna, et aperçu une camionnette défoncer la grille qui protégeait l’accès à l’usine et lui foncer dessus. Il s’apprêtait à arrêter le véhicule à mains nues lorsqu’Abigail écrasa la pédale de frein. Faisant ainsi halte à moins de vingt centimètres de l’allemand. <br /> -Chauffarde! Balança celui-ci à l’encontre de sa petite amie qui descendit du véhicule pour aller écraser ses lèvres sur les siennes. <br /> -Ta gueule. Lâcha-t-elle avant de l’embrasser de nouveau. <br /> Bien qu’appréciant le moment, Heath se força à le rompre. <br /> -On remet ça à plus tard si tu le veux bien. Dit-il d’une voix qui ne laissait nulle place à la négociation. <br /> De toute manière, Abigail partageait son avis. Mais elle aurait quand même voulu en profiter un peu plus longtemps. <br /> -Vous avez finit? Leur lança Thomas visiblement gêné par la situation. <br /> Heath l’ignora royalement, son attention était porté sur une toute autre personne. <br /> -Seth! <br /> Les deux frères se tombèrent dans les bras, l’allemand n’avait jamais sentit un tel soulagement de toute son existence, ce qui embrouillait davantage ses pensées. <br /> -Général. L’interpella Légion d’un ton solennel. Le Créateur… <br /> -Je sais. Et crois moi soldat, sa punition sera à la hauteur de sa trahison. <br /> -Qu’est-ce qui se passe? Demanda poliment Drake. <br /> -Vous verrez par vous même, répliqua Heath. Maintenant chaque seconde compte. <br /> Mais alors qu’ils traversèrent le pont à toute vitesse, Légion tendit les deux bras pour faire barrage au groupe. <br /> -Qu’est-ce qu’il y a? Gronda un Heath visiblement pressé. <br /> -Nous ne sommes pas seuls. L’informa le prothéen. Il y a quelque chose… <br /> -QUEL SALE MOUCHARD!!! <br /> L’ensemble du groupe eurent les tympans vrillés par la puissance de la voix qui venait de résonner. Un spectre sortit de l’ombre, et à la stupéfaction de Heath, prit la forme du visage visiblement remis à neuf de Peter Warren. Dépourvue de corps, la tête flottait dans les airs en effectuant un genre de danse sensée représenter l’agacement. <br /> -Il gâche la surprise! Continua-t-il de se plaindre. <br /> -Ta gueule! Cracha l’allemand hors de lui. <br /> -Oh. Fit l’américain en faisant apparaitre deux doigts dont il posa les bouts sur sa bouche. Je t’ennuis? Rassures-toi mon Serpent préféré, la fête ne fait que commencer! <br /> Sur ses mots, un bruit qui trahissait l’enclenchement d’un système mécanique se fit entendre, et un corps saucissonné par des chaînes fut pendu devant les yeux du groupe. <br /> -J’ai vu mieux comme film d’horreur, commenta Abigail avant que Heath ne se place en tête de la bande. Lui avait reconnu le corps, et celui-ci bougeait toujours. <br /> -Dragunov? <br /> -Faites… Faites-moi descendre. Supplia le russe qui souffrait visiblement le martyr. <br /> -Qui vous a fait ça? Demanda Heath qui ne comprenait plus rien à la situation. <br /> -Schaeffer. Il ne voulait pas de moi, alors il… il m’a confié à ce sale… ce sale petit salopard. <br /> -Surveillez votre langage Major. Dit la tête de l’américain d’une voix moqueuse, tout en sautillant joyeusement autour de sa victime. J’attends de mes employés une conduite exemplaire. <br /> Il se tourna vers la bande en affichant un rictus abominable. <br /> -Vous aimez mon nouveau pantin? Et si je le libérais? <br /> Aussitôt, une dizaine de spectres jaillirent à leur tour de l’ombre, et vinrent se loger dans le corps du russe. <br /> La réaction ne se fit pas attendre, le corps de l’ancien agent du Docteur se mit tout à coup à quadrupler de volume. Brisant ses chaînes au passage. Et écrasant ses deux pieds massifs sur le sol qui trembla sous l’impact. <br /> -Amusez-vous bien! Ricana Peter avant de disparaitre. <br /> Enragé comme un rhinoféros, le monstre fonça à pleine vitesse sur la bande qui se jeta sur les côtés pour éviter sa charge meurtrière. Tous excepté Heath, qui glissa entre les jambes du colosse. <br /> -Filez au labo! Ordonna-t-il avec autorité. Légion connait tous les codes d’accès. Moi je m’occupe de ce truc. <br /> -T’es complètement malade?! S’écria une Abigail effarée. <br /> -Et il t’a fallu tout ce temps pour que tu t’en rendes compte? Répliqua l’allemand avec un sourire mauvais. Allez bougez-vous! <br /> À contre-coeur la rousse s’exécuta, suivi par le reste du groupe. Heath se retrouva désormais seul à seul avec Dragunov. <br /> -Quel joli jouet. Sourit le psychopathe. Dommage que je ne sache pas en prendre soin. <br /> <br /> <br /> ******* <br /> <br /> <br /> Complètement hagarde, Aelita observa la créature qui se tenait face à elle. Elle avait une peau rouge foncée, une chevelure d’argent, et un manteau de plumes noires. Mais ce visage était bien celui de sa mère; Anthéa Schaeffer. Celle-ci fixait Aelita d’un oeil critique. La jeune fille s’attendait à ce qu’elles se tombent dans les bras, comme lors de leur dernière réunion. Cependant, une lueur dans son regard lui inspira la méfiance. Cette femme… ne la connaissait pas. Ou plutôt si, elle la connaissait, mais on aurait dit que c’était la première fois qu’elle la voyait. De longues secondes qui parurent durer une éternité s’écoulèrent, secondes durant lesquelles, Anthéa inspecta Aelita de la tête aux pieds comme on inspectait un article que l’on envisageait d’acheter. Elle finit enfin par se tourner vers Franz, qui, grâce à son avatar dépourvu de visage, pouvait masquer son anxiété. <br /> -Elle est faible. <br /> Aelita n’en cru pas ses oreilles, sa mère n’aurait jamais tenu des paroles aussi froides à son égard. Or, elle continuait de parler de sa propre fille comme s’il s’agissait d’une marchandise. <br /> -Elle peut être grandement améliorée, s’empressa de répondre Franz. Tu peux lui donner beaucoup plus de pouvoir. NOUS pouvons lui donner plus de pouvoir. Elle sera forte mon amour, je te le promets. <br /> Aelita écarquilla les yeux, son père avait-il perdu la tête? Croyait-il sincèrement que cette chose était sa femme? Qu’elle éprouvait toujours de l’amour à leurs égards? Il avait fallu moins d’une minute à la jeune fille pour comprendre que la créature qui lui faisait face n’avait de sa mère que son visage. Elle n’avait pas d’âme, pas de coeur. Aelita ne savait même pas ce qu’elle était, qui elle était ou ce qu’elle voulait. <br /> L’elfe virtuelle remarqua alors qu’elle était toujours assise sur le sol suite à sa virtualisation brutale. Elle se releva lentement, et se paralysa sur place. <br /> X.A.N.A. avait reporté son attention vers elle, et son regard glacial terrifiait la jeune fille à un point qu’elle n’aurait jamais imaginée. Était-ce réellement cela la plus grande menace de toute son existence? Sa propre mère? <br /> -Elle doit être reprogrammée et améliorée. Dicta le monstre sans laisser transparaître la moindre émotion. Elle n’a aucune utilité dans cet état. <br /> -Je comprends. Répondit simplement Franz sous le regard horrifié de sa fille <br /> -Acquittes-toi de la tâche que je t’ai assigné si tu souhaites qu’elle bénéficie de mes améliorations, ordonna-t-elle simplement. <br /> Sans un mot de plus, ni même un regard vers sa fille, X.A.N.A. s’éleva dans les airs en lévitant, et disparu de leurs champs de vision en à peine quelques secondes. <br /> Aelita était toujours sous le choc, elle aurait vomi si elle l’avait pu. Ce qu’elle vivait était absolument ignoble. <br /> Mais l’avancée soudaine de son père dans sa direction la fit reculer par réflexe. <br /> -Papa? Appela la jeune fille presque en sanglots. Qu’est-ce que tu fais? <br /> -Ce que ta mère m’a demandé de faire. Répondit le scientifique, qui, malgré son coeur serré, était déterminé à obéir. <br /> -Ne t’approches pas de moi! <br /> -Aelita, sois raisonnable. <br /> -Raisonnable? Hurla la jeune fille au bord de l’hystérie. Tu es complètement malade! Je suis ta fille! Pas un programme! Et cette… cette chose n’est pas Maman! <br /> Hopper sembla hésiter l’espace d’une seconde, avant de reprendre son avancé. <br /> -C’est tout ce qu’il me reste! Cracha-t-il plein de haine et de désespoir. VOUS êtes tout ce qu’il me reste! Et Herman ne vous aura pas! JAMAIS! <br /> Malgré le cri de détresse de sa fille, le scientifique captura celle-ci au centre de son corps sphérique. Il avait du travail. Beaucoup de travail. Mais sa fille redeviendrai sa fille, et ceux qui menaçaient sa famille seront exterminés. Quels qu’ils soient. <br /> <br /> <br /> ********* <br /> <br /> <br /> -Je dois reconnaître que ça a plus de gueule que notre cave, commenta Abigail tout en allant s’installer au poste d’opérateur. <br /> -Qu’elle est la situation? Demanda Légion qui ignora froidement la remarque de la rousse. <br /> -Donnes-moi trois secondes tu veux? Cette machine n’est pas exactement comme la mienne. <br /> À ces mots, le prothéen, pragmatique comme toujours, écarta sans ménagement la jeune femme, et pianota sur le clavier à une vitesse délirante. Les bâtards échangèrent des regards impressionnés, Légion était vraiment l’homme de la situation. <br /> -Aelita et le Créateur sont en route pour le territoire de la banquise. Informa-t-il d’une voix qui trahissait sa haine. J’y détecte un grand nombre de prothéens. Il y a aussi une forte puissance sur le désert. <br /> -Alister, en conclu Abigail avant de reprendre: que font les prothéens sur la banquise? <br /> -Impossible à dire. <br /> -As-tu une objection quant à leur extermination? Demanda Drake visiblement déterminé. <br /> -Aucune, répondit le prothéen d’une voix impassible. <br /> -Alors je m’en occupe. Je serais le plus à même de pouvoir m’en débarrasser. <br /> -Pour ça, il te faut ton avatar. Dit Abigail en arborant fièrement le sac à dos qu’elle avait gardé avec elle depuis le début de leur escapade. <br /> Pendant ce temps, Légion parcouru l’historique des virtualisations. Il y en avait eu cinq tout récemment. <br /> Deux d’entres elles portaient la signature A.D.N. du Créateur et de sa fille. Mais les trois autres lui étaient inconnu. <br /> Le prothéen se gratta le menton d’un air pensif, jusqu’à ce qu’Abigail lui fasse signe de lui céder sa place. <br /> Bien que clairement réticent à cette idée, il n’eut d’autres choix que d’obtempérer. <br /> -Virtualisez-moi en premier. Dit-il sans se retourner. Nous ne remporterons pas la victoire sans reprendre le contrôle de Lyoko. <br /> -C’est à dire? Demanda Thomas. <br /> -Faites ce que je vous dis, répondit sèchement le prothéen en descendant l’échelle de fer. <br /> -Bien, s’enthousiasma la jeune fille en sortant de son sac plusieurs pochettes pleines de CD. Avant de faire craquer ses doigts et sa nuque. <br /> -Voyons comment fonctionne ce petit bijou. <br /> <br /> <br /> <br /> ******* <br /> <br /> Bien qu’elle n’ai jamais bu une goute d’alcool de toute sa vie, Mathilda eu le sentiment concret qu’elle subissait les effets de ce qu’on pouvait appeler « une gueule de bois virtuelle ». Son esprit était complètement embrumé par la mort numérique à laquelle elle avait échappé de justesse, et il lui fallu quelques dizaines de secondes pour retrouver à peu près toute sa tête. <br /> La première chose qu’elle constata, c’était qu’elle avait un corps. La seconde chose, c’était qu’elle ne ressentait rien. Elle pouvait bouger ses membres, mais son odorat, et son toucher étaient inexistants. Elle leva la tête, et constata avec soulagement qu’elle était revenue dans le laboratoire. Ce qui lui fit prendre immédiatement conscience de ce qui lui servait d’enveloppe physique: l’ancien corps cybernétique d’Alister. <br /> Abigail avait vraiment eu une idée de génie en conservant ce tas de ferrailles, elle lui avait sauvé la vie. Mathilda, bien qu’elle ait déjà occupé ce corps durant leur attaque contre la base de l’Organisation, avait un peu de mal à se réhabituer à cette nouvelle enveloppe. Elle s’accorda quelques minutes de repos, le temps de se gaver de l’énergie électrique dont débordait la batterie du cyborg. Puis elle parvint enfin à se relever, et écarquilla les yeux d’horreurs. <br /> L’incubateur de Crystal avait été éventré de l’intérieur, et le corps de mutant n’était plus là. SON corps n’était plus là. <br /> Mathilda avait un terrible pressentiment en imaginant l’horreur qui avait pu prendre possession de leur trésor le plus précieux. Quelque soit la saloperie qui avait infectée leur super calculateur, elle était parvenu à multiplier ses pouvoirs de manière exponentielle. Ce qui la rendait d’autant plus dangereuse. <br /> Mais l’Augure n’allait pas laisser cette chose faire ce qui lui chantait, il était temps pour elle de contre-attaquer. <br /> Elle s’approcha du super calculateur en forme d’obélisque qui occupait un tiers de la pièce, appuya sur un bouton, et retira la pile nucléaire qui l’alimentait. La machine cessa aussitôt de fonctionner, et la jeune fille ne pu s’empêcher de lâcher un sourire triomphant. <br /> Elle déposa précieusement la source d’alimentation dans un coin de la pièce, après quoi, elle entrepris d’endommager au maximum, tous les appareils que contenait ce labo de ses poings de métal. Pupitre de commande et super calculateur compris. <br /> Satisfaite du carnage qu’elle avait provoqué, et à présent persuadée que leur technologie ne serait plus utilisée contre eux. Mathilda récupéra la pile nucléaire, et s’échappa à toute allure de la cave, puis de l’immeuble. Non sans avoir, au passage, récupéré un téléphone portable qu’elle avait arraché à la volée au premier passant qu’elle avait croisé. Tout en ignorant royalement ses insultes et ses cris, elle composa le numéro d’Abigail. Il était temps pour elle de se joindre à la bataille. <br /> <br /> <br /> ***** <br /> <br /> Alister n’avait jamais ressenti pareille honte, seul avec ses pensées, le Dragon Rouge avait ressassé tous ses échecs un à un jusqu’à réaliser une vérité atroce: Il était minable. <br /> Chacune de ses confrontations face aux ennemis de son maître s’était soldé par un échec cuisant. Il avait beau revenir plus fort et plus déterminé à chacune de ses défaites, il n’avait, au final, rien accomplie. Anéanti, le Grand Dragon Rouge, tout puissant qu’il était, se recroquevilla sur lui-même, et se mit à geindre. Était-ce donc là son destin? Était-il donc destiné à n’être rien de plus qu’un outil défaillant pour son maître, et un caillou sur le chemin de Serpent? Si tel était le cas, il préfèrerait disparaître afin de ne plus jamais embarrasser Peter. Mais ce serait lui désobéir, et Alister ne désobéissait jamais à son maître. <br /> Il ne pouvait cependant nier la terreur que lui avait inspiré Serpent lors de sa dernière débâcle. Lui qui était si confiant avant l’ouverture des hostilités avait reçu une correction si sévère, qu’il avait laissé la peur s’emparer de lui, et avait lâchement fuit par crainte pour sa vie. Cette sensation atroce, c’était la deuxième fois qu’il la ressentait, la première ayant été lors de son premier affrontement contre le psychopathe, avant même qu’il n’ai reçu le pouvoir du Dragon. <br /> Serpent avait joué avec lui comme un enfant jouait à arracher les ailes d’une mouche. Cette pensée désagréable se mit à le ronger tel un cancer. Et bizarrement, il n’avait aucune difficulté à s’imaginer à la place de cette mouche. <br /> L’apparition soudaine d’une créature à la puissance monstrueuse l’arracha brutalement à ses pensées. Horrifié, il cracha une gigantesque vague de flammes rouges à l’encontre de la nouvelle arrivante. Mais à sa grande stupéfaction, celle-ci ne broncha pas d’un centimètre, et ressortit de son enfer indemne. <br /> -Pourquoi? Murmura-t-il au bord du désespoir. Pourquoi suis-je si faible? <br /> -Tu es imparfait, dit X.A.N.A. comme s’il s’agissait de l’évidence même. Il me faut remédier à cela. <br /> Paralysé par la terreur et l’incompréhension, Alister vit avec horreur les mains de X.A.N.A. s’approcher de sa figure, et se coller sur ses joues. Une sensation étrange se mit à l’envahir, et pour son plus grand étonnement, son corps se mit à changer. <br /> -Parfait. Lâcha X.A.N.A. avant de disparaître. Te voilà parfait. <br /> <br /> ***** <br /> <br /> Bien qu’intérieurement Légion fut satisfait de retrouver sa terre natale, il avait horreur de la sensation désagréable qui l’envahissait lorsqu’il était virtualisé. Il avait l’impression atroce d’être liquéfié, et aspiré avec une paille. <br /> Cependant, son arrivé sur le territoire des montagnes provoqua chez lui un profond sentiment de nostalgie, très rapidement mêlé à celui d’une haine viscérale. <br /> Depuis son arrivée dans le Monde des humains, le prothéen avait pu faire l’expérience d’une multitude de sensations toutes plus étranges les unes que les autres. Mais la haine était de loin sa préférée. La haine était soulageante, la haine était enivrante, la haine… le rendait vivant. <br /> Le prothéen joignit ses mains, et se divisa en cinq exemplaires. Les membres de la Légion n’échangèrent aucun regard. Ils se contentèrent de tendre leur bras respectif pour signifier leur unité. <br /> -Nous sommes nombreux. Dirent-ils en choeur. <br /> Chacun était au fait de sa mission, et chacun savait à quel point, la réussite de chacune d’entre elles était cruciale. <br /> Ils se dispersèrent, laissant le premier d’entre eux seul à l’extrémité du territoire. Un transporteur apparu soudainement, et s’approcha de celui-ci. <br /> -Lyoko est NOTRE foyer. Murmura-t-il alors que la sphère se refermait autour de sa personne. <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> ****** <br /> <br /> Le plan était très facile, Seth était tout fier de l’avoir mémorisé de A à Z: <br /> Aller sur Lyoko, sauver Aelita, détruire tous ceux qui l’attaquent. <br /> Simple comme bonjour. <br /> Cependant, lorsqu’Abigail le virtualisa sur le désert. La seule chose qu’il constata c’était que le territoire portait bien son nom; il n’y avait pas un kancrelat. <br /> Étonné, il effectua quelques vols de repérages afin de vérifier s’il n’y avait pas un ennemi disséminé dans les environs. Mais il fut forcé de constater que ce n’était pas le cas. <br /> C’est alors qu’il remarqua la présence d’une boule de lumière dans le ciel de la banquise, intrigué, il s’en approcha tranquillement. <br /> -Te voilà enfin. Lâcha la voix de Franz Hopper. Seth, l’aberration de la nature au visage d’homme. La créature hybride d’Herman. <br /> Choqué et blessé par ces paroles, le mutant s’apprêta à répliquer, lorsqu’il aperçut une boule de feu semblable à une authentique météorite qui filait dans sa direction. Il n’eu pas le temps de crier gare, que le projectile le percuta à une vitesse démentielle, et l’envoya s’écraser contre le sol du désert. <br /> Jubilant d’extase, Alister se posa aux côtés d’un Seth totalement secoué, il le saisit par les cheveux, et le hissa à hauteur de son visage. <br /> -Coucou. Souffla-t-il d’une voix aussi calme que terrifiante. <br /> Le mutant ne se fit pas prier, il décocha un puissant coup de poing métallique sur le visage rouge de son ennemi. Celui-ci encaissa le choc sans broncher, et un sourire carnassier se dessina sur son visage. <br /> C’est alors que Seth remarqua avec horreur le symbole noir identique au sien sur le torse de son adversaire. <br /> -Suuurprise. Susurra ce dernier avant de lui administrer un coup de tête, envoyant le mutant rouler plusieurs dizaines de mètres plus loin. <br /> Le Dragon Rouge s’avança calmement, laissant son écrasante puissance corrompre le sol sur lequel il marchait. Il ne fallut pas plus de vingt secondes à la créature pour revenir à la hauteur du mutant, et ce fut également le temps qu’il fallut au territoire du désert pour intégralement muter en un territoire volcanique. <br /> Derrière son pupitre, Abigail n’en croyait pas ses yeux. Les chiffres qui s’affichaient sur son écran n’avaient strictement aucun sens, et ils n’avaient même pas finit de monter! <br /> -C’est quoi ce délire…? Lâcha-t-elle sous le choc. <br /> Elle ne pu rien faire d’autre que constater la perte d’un dixième des points de vies de Seth après seulement deux coups. <br /> <br /> <br /> ******** <br /> <br /> Du haut de son planeur en forme d’ailes de chauve-souris, Drake filait à pleine vitesse à travers la banquise, poursuivit par une horde de frôlions enragés. <br /> Le balafré commençait sérieusement à perdre patience devant cette éreintante course-poursuite. Il avait réussi à se débarrasser d’une demi-dizaine de ces insectes, mais il en restait encore une bonne douzaine! Agacé, l’écossais passa sous un iceberg en forme de clef de voûte, et jeta trois de ses bombes de chaque côtés provoquant ainsi l’effondrement de la structure de glace sur ses poursuivants. <br /> Six d’entre eux en réchappèrent, Drake les empala les uns après les autres à l’aide de sa fourche. <br /> Il prit ensuite de la hauteur afin de contempler l’efficacité de son travail, avant de noter la silhouette tranquillement installée sur le sommet d’un iceberg. Celle-ci l’applaudissait avec une admiration mêlée à un soupçon de sarcasme parfaitement audible. <br /> Méfiant, Drake toisa son spectateur du regard, avant de s’approcher avec prudence. Ce-dernier était étonnamment normal. Aucun avatar particulier, juste un jeune homme vêtu d’une chemise et d’un jean. <br /> Cependant, quelle ne fut pas la surprise de Drake, que de reconnaître sa victime de l’attaque du complexe de l’Organisation. <br /> -Toi? Grogna le balafré avec mépris. <br /> -Moi! Répondit Peter en mimant la réaction de son interlocuteur. Moi! Moi! Moi! <br /> -Ta répugnante existence prend fin ici même. Dit Drake en pointant son adversaire avec son trident. Je vais t’expédier rejoindre notre créateur afin que tu lui confesses tes pêchés. <br /> À cela, Peter leva les yeux au ciel. <br /> -Le Docteur aurait dû corriger les conneries qui parasitent ton pauvre petit crâne avant de t’apprendre à te battre. Tu aurais été un adversaire assez intéressant si tu n’étais pas aussi crédule. <br /> -Je vais ignorer ton blasphème pour me concentrer sur ton éradication. Siffla Drake en tentant d’empaler l’américain. <br /> Mais à sa grande surprise, son arme fut arrêtée par une force invisible. Peter se mit alors à toiser le rouquin du regard, une pitié exaspérée se lisait dans ses yeux. <br /> -Pauvre garçon. Soupira-t-il tandis qu’une énergie rouge se mit à recouvrir son corps. Dans ce Monde, il n’y a qu’un seul Dieu… <br /> Sur ces mots, l’énergie finit de l’envelopper, et une déflagration fulgurante finit par s’en dégager, forçant Drake à se couvrir le visage de son bras. <br /> -ET SON NOM EST X.A.N.A.! Compléta Peter en exultant face à sa nouvelle puissance. <br /> L’écossais reçut alors un coup inidentifiable à l’estomac, plié en deux, il eu tout juste le temps de voir un revers de main lui arriver dans la figure avant de chuter de son planeur. Il atterrit durement sur le sol glacé, et malgré le fait que la puissance de ces coups aient troublés sa vision, il se redressa pour faire face. <br /> Avec horreur et répugnance, il vit Peter descendre le long de l’iceberg tel le lamia qu’il était devenu. Ses jambes avaient laissé place à une gigantesque queue de serpent qui rendrait jaloux le plus grand des anacondas, une collection de huit tentacules métalliques, aussi souples et longs que tranchants lui avaient poussé dans le dos, et ondulaient l’air menaçant autour de leur propriétaire. <br /> Ce dernier arborait fièrement un tatouage rouge au torse, qui semblait être à la mode sur Lyoko. <br /> -Il est l’heure de régler nos comptes pitoyable ssssous-fifre, siffla-t-il en léchant ses babines à l’aide de sa nouvelle langue démesurée. <br /> À peine eut-il terminé sa phrase qu’une hallebarde s’abattit sur son crâne. Enfin… elle tenta de s’abattre sur son crâne, mais ses lames parèrent le coup sans difficultés. <br /> La tête de Peter effectua un tour de 180°, et observa le pauvre Thomas d’un lever de sourcil perplexe. <br /> -Tu te croyais bien caché peut-être? Grinça l’américain en enroulant ses tentacules autour de l’armure moyenâgeuse dont le belge était vêtu. <br /> Il le projeta ainsi sur son petit-frère, qu’il faucha au passage. <br /> -Regardez-moi ça. Ricana Peter en contemplant ses victimes. Deux bâtards du Docteur pour le prix d’un. Décidément, vous êtes plus généreux que votre paternel. <br /> Sur ces mots, il éclata d’un rire tonitruant, qui fit frémir ses adversaires. Fanfictions Code Lyoko http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=8913 Tyker Mon, 30 Mar 2020 10:30:12 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299992#299992 RE: [Jeu Vidéo Lyoko] IFSCL 40X! http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299991#299991 Salut Rix, <br /> Malgré la fiabilité toute relative de mes builds linux, une version pour cette plateforme bien prévue, avec un peu de décalage cela étant. le temps de finir le cycle en fait. <br /> Heureusement, ce cycle devrait être beaucoup plus court que les précédents, pas plus de 2 mois d'écarts environ. <br /> <br /> -- <br /> <br /> Hop, dernière news en date du discord: <br /> <br /> Si vous ne regardez pas le journal des modifications (changelog) quotidiennement (ou même toutes les heures x)), vous souhaitez peut-être des nouvelles. <br /> Alors en gros: il y tellement de bugs qu'essayer de tout corriger pendant plus de 6 mois et ne pas faire de sortie commence à me peser sur le système. <br /> Donc, je prévois actuellement de séparer le chapitre 1 et de le mettre dans la version 4.0.1 (ou 4.0.2) afin d'éviter tout retard supplémentaire de la version 4.0.0. Sinon, autant attendre le mois de mai carrément... <br /> Avec ce nouveau plan, je devrais pouvoir publier correctement la version 4.0.0 début avril. Projets partenaires http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=5040 immu Sun, 29 Mar 2020 10:01:25 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299991#299991 RE: [One-Shot] Jour 2546 http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299988#299988 Merci beaucoup Zéphyr pour ce retour sympathique et intéressant. <br /> <br /> Tu as vu juste sur beaucoup de points auxquels je vais répondre : <br /> <br /> </span> <table width="90%" cellspacing="1" cellpadding="3" border="0" align="center"> <tr> <td><span class="genmed"><b>Citation:</b></span></td> </tr> <tr> <td class="quote"> <br /> Pourquoi Hopper prendrait-il la peine de donner son cours, à chaque reddite du 6 juin ? Le but premier de la boucle temporelle n'est-il pas justement de pouvoir travailler tranquillement en non-stop sur le supercalculateur, sans avoir à se soucier de ce genre de choses ? J'ai un peu de mal à avaler qu'il ait donné 2546 fois le même cours sans devenir plus fou qu'il ne l'était. Même si dans le cadre du texte, je conçois qu'il soit venu donner cours au jour 2546, son dernier sur Terre (une façon de mettre de l'ordre dans ses affaires je dirais), ça me semble beaucoup moins aller de soi pour les 2545 fois précédentes. <br /> </td> </tr> </table> <span class="postbody"> <br /> <br /> Ouais.... Je suis d'accord avec ta remarque. Lorsque j'ai commencé à écrire le texte, je tenais à prendre le temps de décrire l'atmosphère, les sensations et ce que ressentait Hopper. J'ai donc commencé par cette scène de classe qui me permettait d'introduire la double vie d'Hopper. Et bien que je me sois aussi fait la réflexion sur le fait qu'il devait péter un câble à force de faire ces cours, je suis parti dans l'idée qu'il revivait à chaque fois cette journée du 6 juin sans vraiment me dire qu'il avait peut-être le choix dans l'heure à laquelle il voulait retourner. Un point sur lequel j'aurais dû me repencher après coup. <br /> <br /> </span> <table width="90%" cellspacing="1" cellpadding="3" border="0" align="center"> <tr> <td><span class="genmed"><b>Citation:</b></span></td> </tr> <tr> <td class="quote"> <br /> Le choix de l'usine est présenté comme allant de soi, et je regrette un peu qu'en-dehors de l'argument de la désertion de celle-ci, les raisons n'aient pas été plus développées. Par exemple : qu'est-ce qui dit que l'usine n'aurait pas été déconstruite dans les années à venir, ou qu'elle n'était pas régulièrement squattée, compromettant ainsi la discrétion ? Cela dit, la série n'aide pas de ce côté-là, l'usine étant présentée comme déserte 95% du temps, avec de très rares et situationnelles exceptions (l'épisode 80). <br /> On peut même aller plus loin en se disant que même isolée, l'usine reste implantée en métropole, et qu'y faire venir des travailleurs pour les aménagements demeure risqué (et pas vraiment discret, visuellement parlant, sans parler du bruit - que le côté souterrain du laboratoire atténue, je l'admets). <br /> </td> </tr> </table> <span class="postbody"> <br /> <br /> J'y ai pensé aussi, je suis resté évasif sur ce sujet. Mon but étais surtout de présenter le pourquoi et le comment de la construction du complexe informatique, c'est pourquoi je ne me suis pas attardé sur ce point. <br /> En fait, j'ai essayé de relater ces événements comme si l'on était dans la tête de Franz, qui se rappelle de ceux-ci sur le trajet menant au labo, et donc dans sa tête il ne se re-raconte pas toute l'histoire puisqu'il la connait. Ce sont surtout les aspects techniques, dont il est fier, qu'il se remémore. <br /> <br /> De cette façon je laisse aussi des portes ouvertes, au cas où un jour il me viendrait l'envie d'en raconter encore plus, sait-on jamais ! <br /> <br /> </span> <table width="90%" cellspacing="1" cellpadding="3" border="0" align="center"> <tr> <td><span class="genmed"><b>Citation:</b></span></td> </tr> <tr> <td class="quote"> <br /> Je te félicite d'avoir pensé à ce point (en plus, il y a un amusant écho avec les CLC), mais à nouveau, j'ai du mal à concevoir que cela permette à Franz d'être discret. Au contraire, les employés d'une boîte qui ont un trou de mémoire subitement après avoir travaillé pour un client, ça reste extrêmement suspect. Et même si tu prévois le coup en disant que les petites structures posent moins de questions en voyant les montants proposés derrière, je ne les pense pas suffisamment capitalistes pour glisser sur l'amnésie soudaine de leurs employés comme ça. <br /> </td> </tr> </table> <span class="postbody"> <br /> <br /> Je me suis en effet inspiré du gant arrache-souvenirs des CLC, mais en utilisant le casque neuronal car je voulais quelque chose de plus canon par rapport à la série et plus &quot;réaliste&quot; (du moins qui fasse un peut moins cheaté). C'est un point compliqué, qui mériterait peut-être aussi d'être approfondi. <br /> <br /> <br /> </span> <table width="90%" cellspacing="1" cellpadding="3" border="0" align="center"> <tr> <td><span class="genmed"><b>Citation:</b></span></td> </tr> <tr> <td class="quote"> <br /> Si tu as eu le bon réflexe de penser au fait que les CDs du journal ont été préparés et cachés au jour 2546, le fait de sous-entendre que les CDs ont été gravés/rangés au fur et à mesure ne fonctionne pas. Le retour vers le passé en boucle empêche la chose (dégravant les CDs en quelque sorte). En théorie, Hopper aurait dû procéder à la gravure de tous les CDs contenant son journal en une seule fois, en ce jour 2546 (pour le cryptage en revanche, le supercalculateur gardant en mémoire les choses malgré retour dans le temps, on peut tout à fait se dire qu'il l'a fait au fur et à mesure en effet). <br /> </td> </tr> </table> <span class="postbody"> <br /> <br /> Alors là, je m'incline ! Boulette de ma part, et merci de l'avoir relevée, ça montre que tu as vraiment analysé mon récit, et je t'en remercie ! <br /> Surtout que j'ai bien précisé à un moment qu'il avait pris des précautions avant de lancer les retours vers le passé, pour éviter justement de perdre à chaque fois ce qui était matériel. ex : les caméras dans le jardin <br /> <br /> C'est pour cela notamment que Mr Pück était déjà caché dans le mur avant qu'il y mette la clé, pour que Aelita soit déjà au courant qu'il y est, même sans savoir pour quelle raison. <br /> <br /> </span> <table width="90%" cellspacing="1" cellpadding="3" border="0" align="center"> <tr> <td><span class="genmed"><b>Citation:</b></span></td> </tr> <tr> <td class="quote"> <br /> A la fin de l'épisode 90, Aelita explique qu'elle suivait des cours par correspondance, à domicile. La phrase est donc fausse, par rapport au dessin animé. Attention à bien être raccord avec le support original dans le traitement d'un sujet de type back-story ! <br /> </td> </tr> </table> <span class="postbody"> <br /> <br /> Je me suis laissé influencer par les CLC sur ce point, moi qui voulais coller le plus possible au DA... J'aurais du trouver une autre justification à sa balade en vélo. <br /> <br /> </span> <table width="90%" cellspacing="1" cellpadding="3" border="0" align="center"> <tr> <td><span class="genmed"><b>Citation:</b></span></td> </tr> <tr> <td class="quote"> <br /> Une petite coquille pour finir : &quot;censée&quot;. <br /> </td> </tr> </table> <span class="postbody"> <br /> <br /> Nan mais lui j'y arrive jamais, c'est déjà pas mal que je ne l'ai pas écrit &quot;sencée&quot; <img src="images/smiles/icon_lol.gif" alt="Laughing" border="0" /> <br /> <br /> Pour conclure, je reçois volontiers toutes tes remarques, et les garde dans ma tête, au cas où. J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce texte, mon premier, et je suis content que mon style plaise. <br /> <br /> <span style="font-style: italic">Au plaisir Zéphyr</span> <img src="images/smiles/icon_wink.gif" alt="Wink" border="0" /> Fanfictions Code Lyoko http://forum.codelyoko.fr//posting.php?mode=reply&t=9481 Vincent-49 Thu, 26 Mar 2020 21:50:18 GMT http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?p=299988#299988