CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
[Créations] Notre Communauté n'a pas perdu s...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X, 8 ans et plus!
[Code Lyoko] Usine Renault : Un peu d'...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X: Trailer
[Code Lyoko] Reboot : The Guardian Code
[Code Lyoko] Décès de Carlo de Boutiny
 
 Derniers topics  
[Jeu Vidéo] Interface IFSCL 38X!
[One-shot] Artifices
Un rêve .. que je rêve que je vais j'...
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
Les Lyokofans parlent aux Lyokofans
[Fanfic] Overpowered [Terminée]
L’attaque de la piscine et du gymnase...
[Film] Adaptation CL Chronicles : LIVE
[Fanfic] Le risque d'être soi
[Fanfic] Pandémonium
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] La cité virtuelle [Terminée]

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 5 sur 10

Aller à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Lorilis MessagePosté le: Sam 08 Mar 2008 18:44   Sujet du message: Répondre en citant  
Lectrice à plein temps


Inscrit le: 05 Nov 2006
Messages: 810
Localisation: Au Jal'Dara <3
C'était pas mal.
La description du la cité virtuelle ( soit inspirée d'un jeu ) était vraiment bien, on peut très bien imaginer.
Le flirt entre Ulrich et Aelita était plutôt marrant, peut-être un peu bizarre comme l'ont dit Superfan et *Iglouska* si ça devient plus sérieux, mais si ce n'est qu'un flirt comme tu l'as dit, c'est plutôt marrant.
Après, je n'ai pas trop aimé le combat de Odd contre tous les militaires. Je sais pas trop pourquoi, peut-être parce qu'il s'en sort sans une seule égratignure, c'est pas très réaliste, même s'il est super agile, éviter 36 tirs à la fois, ça doit pas être facile et même sur Lyoko, il se prend des tirs, alors... Là, évidemment , ç'aurais été plus grave puisqu'il était sur Terre mais bon, un petit tir de rien du tout dans la jambe, ça fait pas de mal Mr. Green.

Sinon, bah, c'est sûr qu'un peu plus d'amour dans ta fic, ça serais bien et pour les couples qu'ils pourraient y avoir, ça, c'est à toi de voir.
Tu peux faire simple, genre Yumi/Ulrich et Jérémie/Aelita.
Mais tu peux aussi chambouler un peu tout ça, genre Odd/ Aelita (Mr. Green mais ça évite, ils apparaissent dans trop de fics, certains vont péter des câbles à force, mais si tu veux vraiment, moi, j'en serais ravie Mr. Green ) et Yumi/Jeremy ( C'est un exemple et seulement un exemple, perso, moi ça me plairait pas du tout, Yumi est mieux avec Ulrich... ). Si tu décides de chambouler tous les couples de la série, je te souhaite bonne chance et si tu fais simple, bah, tant pis pour toi Mr. Green.

Voilà ! 'Fin bon, écris nous vite la suite !!

_________________

http://nsa29.casimages.com/img/2012/07/07/120707052139329936.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Superfan MessagePosté le: Sam 08 Mar 2008 18:45   Sujet du message: Répondre en citant  
Commentateur de fics


Inscrit le: 14 Fév 2008
Messages: 544
Nan, je me vexe pas ^^

Citation:
Pour les couples, j'avoue que moi même je ne sais pas lesquels mettre dans ma fic. D'ailleurs si vous avez des conseils à ce propos !


Alors, t'as le choix entre : Aelita/Jérémy, Odd/Une mystérieuse inconnue, Yumi/Ulrich, Yumi/William (Mais vu les derniers épisodes, ce serait pas très crédible...) et sinon tu peux créer un couple à ta sauce ! J'allais oublier Hiroki/Milly, si jamais ils apparaissent dans ta fic Mr. Green

Ce que je pense de ta fic ? Mais tout simplement qu'elle est géniale ! Géniale... mais trop bourrine. C'est vraiment le truc qui me chiffone...

Jurassic Park ! Moi, franchement, j'aimerais pas visiter un tel parc, même s'il est plus sécurisé... J'arriverais pas à me sentir en sécurité là-dedans, surtout avec des raptors qui te regardent avec leurs petits yeux vicieux et des T-rex qui te rugissent dans la figure dès que tu bouge d'un poil Laughing ... De toute façon, je ne pense pas qu'on réussira un jour à recréer les dinos... Sinon, je confirme, un Jurassic Park 4 est prévu, mais je me demande vraiment ce que ça va donner...

Bref, j'attends la suite ! (Nan nan, pas celle de Jurassic Park, celle de ta fic Mr. Green )

PS : *Iglouska*, t'as 17 ans ?! T'y crois pas...
Mais ne dis pas que TU es SA plus grande fan, parce que t'es pas toute seule ! Mais bon, on va pas s'engueuler pour ça, quand même Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Magickirua
MessagePosté le: Sam 08 Mar 2008 18:56   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 105
Dans un sens, tu as raison Jude Star. Je voulais pas que Odd se prenne une balle parce que il devait prendre en otage le type. Odd va peut-être devenir un peu plus dark? Enfin, Odd est assez rapide et à failli s'en prendre, c'est pour ça qu'il a paré avec son bouclier.
Dans ma fic, disons que c'est le bordel parce que les lyoko-guerriers sont dépassés par tous les événements qui leur arrive.

Spoiler
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur
 
Iglouska MessagePosté le: Dim 09 Mar 2008 01:37   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 07 Jan 2008
Messages: 1510
Localisation: Dans sa forêt à chercher une proie pour assouvir sa soif ^,..,^
Superfan t'inquiéte je prend toujours tout à la léger Wink et je dit que JE suis LA plus grande fan pour Laughing t'inquiéte. Et oui j'ai 17 ans et 18 en juin éh éh j'ai trop atte Smile

Un jurasic park 4 Surprised trop d'la bombe j'adore tros ces films Wink

Odd plus dark, j'adore les dark Razz et Odd comme sa franchement j'ai trop atte de voir s'que sa va donner. J'ai toujours rèver de le voir moin ... "gamin" c'est apepré s'que j'vouler dire mais par un autre mot (je m'en rapelle plus Razz faut dire que vu l'heur qu'il est Neutral )

PS : Bon courage pour ton boulot. T'inquiéte je suis juste amoureuse de ta fic, tu n'a rien a craindre Wink
Tu ne va pas faire de couple Odd/Aelita, arf domage, mais bon fait comme tu veu. Tous s'que je te demande c'est de nous faire un super prochun chapitre en prenant ton temps Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Unitée MessagePosté le: Dim 09 Mar 2008 19:32   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 11 Jan 2008
Messages: 166
Localisation: Je suis partout et nulle part à la fois
Pour le truc des balles magickirua tu peus faire que dans leur tenues viruelles,mais sur terre,le héros ont 100points de vie et tant qu'il leur en reste ils ne risquent que d'en perdre et qu'ils ne courrent un vrai danger que quand ils n'ont plus de points de vie.Puis s'ils perdent leurs armes sur le bracelet y'a un truc qui permet de les ramener ou de les recharger(pour odd).

C'est on tu suis?

ps:Je veus pas t'influencer bien sûr(même si mes idées sont génialissimes Mr. Green ).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Magickirua
MessagePosté le: Dim 09 Mar 2008 19:36   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 105
je vois ce que tu veux dire, et ça m'a traversé l'esprit... mais c'est pas super réaliste. Se prendre une balle en pleine tête, bof. Surtout parce que s'il arrive à zéro, qu'est ce qu'il se place? il meurt? euh...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur
 
Superfan MessagePosté le: Dim 16 Mar 2008 11:40   Sujet du message: Répondre en citant  
Commentateur de fics


Inscrit le: 14 Fév 2008
Messages: 544
Mouais, moi non plus je suis pas trop pour ce système de points de vie...
A propos du spoiler que tu as donné, je dois dire que je m'y attendais un peu... Les chapitres 10 et 11 vont donc être calmes, et ben je dis tant mieux ! Car, encore une fois, c'est vraiment le fait que c'est super bourrin qui me dérange...
J'attends la suite !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Magickirua
MessagePosté le: Ven 28 Mar 2008 23:53   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 105
Désolé pour l'attente! J'étais vraiment très occupé (et le serai encore un peu, mais de façon un peu plus modérée, pendant les quelques semaines à venir!), et j'espère que ce chapitre comblera vos attentes!


Chapitre IX
Episode 105 : Attaque Biologique


Au réveil, Odd s'étonnait d'être toujours vivant. Assez tôt, un homme frappa à leur porte et leur ordonna de se lever. Après plusieurs minutes les voilà déjà en route vers l'usine. Jérémie expliquait en détail la façon dont fonctionnaient les scanners et la virtualisation sur Lyoko à tous les militaires présents dans le camion. Il s'agissait un comité exécutif composé uniquement de personnes surentraînées, mais qui se demandaient réellement ce qui les attendait, comme s'ils trouvaient cette histoire farfelue. Seul l'homme se prénommant Vincent, l'ami du Colonel Grant, paraissait croire Jérémie sur parole.

- Je crois avoir aperçut un fichier concernant des armes, des canons à ions je crois, dans la disquette du futur. Je pense qu'il me faudra un peu de temps pour les initialiser, mais je pourrai en équiper tous les militaires. Il faut savoir que chaque personne possède une arme de prédilection différente sur Lyoko. Celle-ci est probablement plus efficace que les canons, mais je suppose que pour des gens tels que vous, apprendre à maîtriser une arme est inutile puisque vous êtes tous des professionnels du tir, expliquait Jérémie.

- Bien, il est certain qu'il nous faudra un temps d'adaptation. J'aimerai par contre savoir si vous avez un objectif aujourd'hui, j'ai cru comprendre que nous vous avons coupé pendant une mission, dit Vincent.

- Oui, nous avons deux choses particulières à faire aujourd'hui : premièrement, nous devons trouver un moyen de faire sortir les personnes emprisonnées de Lyoko, reprit Jérémie. La deuxième partie est bien plus compliquée, cela risque d'être une mission très difficile. Nous devons retrouver Lightning, l'homme du futur, qui s'est jeté dans l'antre de XANA, la tête la première, et seul. Nous avons fait une très grosse erreur de calcul, je le reconnais. Nous devons donc aller sur un territoire externe, grâce à une tour spéciale qui permet, disons, de nous télétransporter directement là-bas. Il peut y avoir des centaines de monstres, il a pu être fait prisonnier, je ne sais pas… Toujours est-il que cet endroit était rempli de créatures la dernière fois, et qu'il s'agit d'un genre de volcan, comme un genre de forge virtuelle.

Jérémie continua ses explications, mais il était persuadé qu'il avait oublié de mentionner des tas de choses lorsqu'ils arrivèrent. Sur place, un tank était resté pour assurer la sécurité. Le Colonel Grant ordonna à ses hommes de rester sur le pont pendant que Vincent et lui iraient tester Lyoko et voir ça de leurs propres yeux.

Lorsqu'ils arrivèrent à la salle de contrôle, Jérémie s'installa dans son fauteuil moelleux comme à son habitude. Il se connecta tout de suite à Lyoko et particulièrement à Lumina. Il remarqua qu'il ne pouvait pas communiquer directement avec Ulrich et Aelita, et dû procéder à plusieurs manipulations compliquées pour arriver à ses fins.

- Vous m'entendez ? Ulrich, Aelita ?

Dans une place, au centre de la cité virtuelle, tout le monde était réuni et attendait un éventuel appel de l'opérateur.

- Jérémie, enfin !! s'écria Ulrich. Mais qu'est ce que tu fichais ?

- Je t'expliquerai plus tard. L'important et de vous faire sortir d'ici, du super-ordinateur, je n'ai pas la main, tu as une idée Aelita ?

- Figure-toi que pendant que tu dormais dans ton lit douillé ce matin, nous on s'est amusé à chercher une porte de sortie ! Je ne sais pas si ta grosse tête à réfléchie à cela, mais on vient de louper le cours de chimie de Mme Hertz ! lui dit-elle.

Jérémie se senti honteux et gêné, il préféra lui dire tout de suite la vérité finalement. Il se lança dans une explication rapide sur leur fin de soirée de la veille, ponctuée de « OH ?! » et de « C'est complètement fou ! » de la part de ses deux amis.

Aelita, quand à elle, expliqua qu'ils avaient découvert une sorte de bâtiment au centre, avec des plaques circulaires à peine suffisamment grandes pour accueillir une seule personne. Ils en ont très vite déduits qu'il s'agissait d'un genre de scanner. Ce lieu devait être connecté à l'usine d'une manière ou d'une autre. En réalité, Ulrich et Aelita se demandaient encore pourquoi ils avaient hésités à se dévirtualiser mutuellement, mais d'après l'avis expert de Jérémie, leur décision était sage. En effet, se faire dévirtualiser dans un monde qui n'est pas Lyoko, pourrait les faire disparaître, comme des entités sans corps.

- Enfin, c'est l'hypothèse la plus pessimiste ! avait-il dit.

Ulrich fit un essai avec les scanners. Curieux de voir cela, Yumi, accompagnés de Grant et de Vincent, étaient descendu à la salle des scanners, Odd et William étant encore quasiment endormis (lorsqu'ils n'ont pas leurs douze heures de sommeil, il est difficile de les motiver !).

Finalement, plus rapidement et sans problèmes, Ulrich apparu du scanner, sous les yeux étonnés des deux militaires. Au final, ce ne fut pas moins d'une cinquantaine de rebelles qui furent ramenés sur la terre ferme. Ils furent prit en charge très rapidement par l'armée. Chacun disait ne pas se rappeler de la manière dont ils sont arrivés dans cette prison virtuelle. Cependant, ils vivaient tous dans une région bien éloignée de celle-ci, tous à peu près du même coin.

Plus tard, après moult et moult discussions, la deuxième partie de l'objectif de la journée qu'ils avaient presque redoutée pour certains, tant espérée pour d'autres, arriva enfin. Ulrich quand à lui, voulu rester sur Terre pour cette fois-ci : après une soirée entière, il était préférait toucher du réel. Brenn, quand à lui, voulu absolument faire partie de l'expédition, quoi qu'en dise l'armée : il était, dans la vie de tout les jours, un professionnel d'arts martiaux et il pensait pouvoir leur être utile.

Finalement, ce ne fut pas moins de sept personnes à entrer sur Lyoko en même temps, juste pour sauver Lightning : Yumi, Aelita, Odd, William, Grant, Vincent et Brenn.

Les deux militaires qui n'avaient jamais été virtualisés appréhendaient ce moment, mais leur fierté et leur courage les aidèrent à reprendre le dessus.

Ils furent tous transporté sur le territoire de la banquise, puisque d'après le scanner, c'était l'endroit où se trouvait la tour au halo noir. Brenn s'observait : il n'avait pas la même allure que quelques heures auparavant : à présent, il portait comme un costume de moine, ample et aux couleurs vives. Il ne mit pas longtemps à trouver ses armes qui apparurent de ses manches : deux tong-far. Il s'agit de bâtons ressemblant aux armes de poing qu'utilisent les policiers. Le colonel Grant, quand à lui, de son allure massive, possédait un simple tee-shirt collé à son torse musclé. Il ne mit pas vraiment de temps à chercher son arme lui non plus : un nunchaku attaché sur le côté de son pantalon. Pas plus que Vincent, ce grand et séduisant homme d'une quarantaine d'année : un fusil deux coups attaché à son dos par magnétisme sur sa combinaison rouge sang.

- Ca va finir par m'agacer ça, pensa Jérémie. Ca va ? reprit-il tout haut. Tout le monde s'est admiré ? Maintenant il faut y aller ! Direction sud-est, en courant vous pouvez y être rapidement. La tour se situe en hauteur, derrière une montagne de glace.

Connaissant maintenant les territoires sur le bout des doigts, les Lyoko-guerriers ne mirent pas beaucoup de temps à la trouver. Ils furent cependant surpris de l'allure de cette tour au moment même où Jérémie leur annonça que le Super-scan avait détecté une tour activée. En fait, c'était la tour au halo noir elle-même qui était activée. Des volutes noires et rouges s'entremêlaient, et on aurait pu croire à l'antre d'un démon.

- Alors ça ! dit-il dans son micro. On en voit des vertes et des pas mûres avec XANA ! Qu'est-ce qu'il nous mijote encore cette fois ? Je ne vois pas d'autres tours activées, j'en conclus donc qu'il va falloir la traverser pour la désactiver.

- Eh bien qu'est-ce qu'on attend ? demanda Brenn. Allons-y de suite !

- Ce n'est pas si simple, répondit Yumi. Une des conditions première sur le monde virtuel est la prudence. Chaque mission est un danger potentiel et nous ne pouvons pas prendre de décisions à la légère.

- Exactement, s'exclama Jérémie. Yumi a bien raison, mais dans ce cas-ci, il n'y a pas de formule miracle : vous passerez ensemble à travers de la tour. Après ceci, je ne pourrai plus vous entendre, je vous le rappelle. En cas de besoin, j'enverrai les autres militaires qui sont dehors.

Prenant leur courage à deux mains, regardant la tour d'un air héroïque, chacun s'apprêtait à entrer dans la Zone Chaos, ou bien peut-être dans une tour, avec de la chance.

Malheureusement, la réalité fut tout autre. Au moment où ils traversèrent, ils furent comme tirés vers l'avant, et le sol fut difficilement palpable jusqu'à leur arrivée.

Pas le moindre bruit ne filtrait de ce nouveau territoire. A perte de vue, la mer numérique. Et la seule terre qu'ils pouvaient fouler ne menait qu'à peu de chemins : une croix, c'était aussi simple que cela. Une croix de terre dont chaque patte devait mesurer à peine dix mètres de long, et deux de large, le tout, suspendu dans les airs. Un tour se trouvait à chaque extrémité, avec des flots rouges et noirs qui virevoltaient sur chacune d'elle.

- On s'est encore fait avoir par XANA, conclu Odd. C'est quoi, un genre de labyrinthe ? Trois choix s'offre à nous et je suppose que deux d'entre eux sont piégés.

- Bien vu, l'artiste. Mais comme on n'a pas trop le choix je propose de voter. Moi je propose la gauche, dit Yumi d'un air sûr.

William, Odd, Brenn et Aelita décidèrent aussi d'emprunter ce chemin, mais contrairement aux autres, les deux militaires réfléchissaient en se regardant. Puis, le Colonel Grant, qui n'avait presque rien dit jusque là, prit la parole.

- C'est à droite, dit-il simplement.

Vincent approuva, sûr de lui, et expliqua son raisonnement aux autres.

- C'est quelque chose qu'on nous apprend, lors de notre apprentissage militaire. Selon les statistiques, neuf personnes sur dix choisissent la gauche lorsqu'ils sont perdus. Il est donc tout à fait logique de penser que cette tour amène à un piège.

- Vous ne pouvez pas le prouver, fit Odd, prit au dépourvu. La droite, ça ne me rassure pas ! Et pourquoi pas tout droit, d'abord ?

- Le fait qu'il y ait trois choix possible est déstabilisant, il veut clairement nous faire perdre du temps. La droite est le chemin le plus probable, mais nous pouvons nous séparer en deux groupes.

- C'est impossible, dit Yumi.

- Et pourquoi pas ? s'interrogea Vincent.

- Tout simplement parce que en dehors de Lightning, Aelita est la seule personne sur Terre à pouvoir désactiver une tour. Il serait inutile de se séparer, termina t-elle.

Le groupe ne réfléchit pas plus longtemps, la décision fut tranchée d'après l'expérience des militaires, et ils s'engagèrent à droite. Avec une nouvelle sensation de boule au ventre, ils traversèrent cette tour, et, au lieu d'arriver à la Zone Chaos ou à un piège, ils débarquèrent sur un paysage surprenant.

Ils se trouvaient aux abords de la mer numérique, sur de la terre qui ressemblait en plus foncé à la pierre du territoire des montagnes. Cependant, c'était extrêmement vaste et, à quelques dizaines de mètres de leur arrivée, un cratère gigantesque se trouvait devant eux. Il s'enfonçait dans la mer à probablement plusieurs centaines de mètres de profondeur et le vent qui y régnait donnait des frissons, bien qu'ils soient dans un corps virtuel. Après s'être dangereusement approché du bord pendant une minute, Grant les fit se réunir.

- Ecoutez-moi bien, apparemment, nous avons vu juste. Dans ce cratère, au lieu d'un genre de magma, il y a une substance verte étrange. J'ai vu une des tours qui flottait juste au dessus de la substance et une autre qui était gardée par des monstres mécaniques, ils s'apparentaient aux tarentules dont vous parliez ce matin. Il n'y a plus qu'à espérer que ce Lightning soit bien tombé lui aussi. Bref, nous allons descendre en sautant de plate-forme en plate-forme, tenez vous bien aux pierres que vous verrez sur le côté. Tout le monde reste groupés et une fois arrivés en bas, je vous interdis de toucher à ce truc vert. A ce moment là, je veux une extrême prudence et discrétion. Ceux qui possèdent des attaques à distance attaqueront des monstres, pendant que les autres, y compris moi, nous les prendront de revers, ils ont un angle mort d'après ce que j'ai pu observer. Vous ne faites rien tant que je ne siffle pas, compris ?

Chacun acquiesça d'un signe de tête, puis après quelques étirements de Odd, ils s'engouffrèrent dans les ténèbres, illuminés seulement par la lueur étrange.

Leur progression fut au début pénible et nécessitait un bon sens de l'équilibre. Ils prirent peur par deux fois : lorsque l'épée de William gratta la pierre qui s'effrita et qui donna lieu à un petit éboulement, qui, heureusement, tomba net dans la substance. On n'entendit étrangement aucun bruit. La deuxième fois, lorsque Brenn glissa et que Aelita dû recourir à ses ailes pour le sauver de justesse. Son poids était tel que la fille aux cheveux roses eut vraiment dû mal à ne pas le laisser s'écraser en bas.

Au bout de plusieurs minutes cependant, ils arrivèrent à l'endroit précis que Grant avait montré. Le fluide vert s'écoulait lentement, dans un silence absolu. Il disparaissait par endroit derrière une roche, puis réapparaissait comme une petite cascade à un autre.

Au même moment, sur terre, Ulrich et Jérémie discutaient. Ils n'avaient pas grand-chose à faire en attendant des nouvelles des autres. Jérémie guettait les recoins de la pièce, cherchant un spectre de XANA. Ulrich lui proposa d'allumer la télévision sur le super-calculateur, en quête de quelconque information. Ils ne mirent pas longtemps à découvrir ce que trafiquait XANA.

- …qui se dirige en ce moment même à une grande vitesse vers une ville, disait la présentatrice. Cette chose à déjà répandue un gaz toxique dans l'atmosphère à plusieurs reprises, d'après les témoignages. Il s'agirait d'une créature aussi grosse qu'un rhinocéros, à une allure de chien dépourvue de poils, mais dont la peau est aussi rouge que le feu. Plusieurs centaines d'habitants d'une petite ville de province sont déjà contaminés, et les médecins sont incapables de nous donner de plus amples informations.

- Je te l'avais dis ! Il se dirige vers nous ! s'écria Ulrich. Toi, reste ici, ils auront peut-être besoin de toi sur Lyoko !

Sans attendre, il se dirigea vers l'ascenseur qui l'emmena dans le grand hall de l'usine, où il avait mainte fois livré bataille. Il remonta à la corde et couru vers le pont. Le souffle coupé, il s'adressa à un homme non loin de lui.

- Attention ! Il y a un monstre virtuel en ville ! Il va venir nous attaquer, préparez-vous au combat !!

L'homme haussa les sourcils, comme si Ulrich venait de lui faire une blague particulièrement vaseuse. Il fut cependant surpris lorsqu'au même moment, Johnson, le militaire toujours fourré derrière son ordinateur ou bien des piles de documents administratifs, cria.

- C'est une alerte rouge mon commandant ! Le quartier général vient de nous confirmer la présence d'un genre de démon qui vient de débarquer sur Terre ! Il se dirigerait vraiment vers nous à une vitesse faramineuse et…

Il n'eut pas le temps de terminer cette phrase car le hurlement terrifiant que l'on entendit au loin l'arrêta. Ce cri ne pouvait pas être celui d'un humain, ou même d'une créature terrestre. Tout à coup, au loin, ils virent le ciel s'obscurcir derrière les immeubles, comme si une concentration maléfique se réunissait en un seul et même point. Puis, dans un éclair lumineux, une colonne de lumière verte fendit l'air et se mêla aux nuages. Après quelques secondes et des hurlements de foule, une pluie verte qui paraissait complètement irréelle se déversa au même endroit.

- C'est une attaque !! Il doit s'agir d'un genre de poison ! Si ce truc nous touche, on sera contaminés nous aussi ! fit Ulrich.

Il se mit à réfléchir à toute vitesse. Il lui fallait son habit de Lyoko-guerrier. Si Odd avait réussi à le faire apparaître, il y arriverait lui aussi. Il tapota sur son étrange bracelet blanc, et au bout de plusieurs essais, se retrouva dans un habit jaune et noir qu'il connaissait bien. Il se saisit de ses deux épées, et s'adressa aux militaires en leur expliquant qu'il ne fallait pas avoir de remord à tirer sur le monstre, car il n'en aurait pas pour les tuer.

Dans le cratère, la tactique avait fonctionné à merveille. Ils s'étaient finalement très vite débarrassés des tarentules, grâce à la précision de Odd et Yumi au tir. Les nouveaux arrivants n'étaient encore guère à l'aise et il leur faudrait un peu de temps avant de s'habituer. Ils s'aventuraient à présent dans des grottes plus obscures les unes que les autres. A part les boules d'énergies que Aelita faisait apparaître, ils n'avaient aucune autre source de lumière. Ils descendaient encore plus profondément et il leur fallu plusieurs minutes et prendre encore plusieurs décisions d'embranchement avant de se retrouver enfin dans une salle un peu plus grande.

Ils purent apercevoir une porte en pierre entrouverte, qui semblait lourde et très ancienne. Des signes étranges étaient gravés dessus, comme s'il s'agissait de ruines. Le colonel s'avança et poussa cette porte de ses bras musclés. Ce qu'ils découvrirent dépassait l'entendement.

Une titanesque salle s'offrait à eux : une sorte de mur d'une centaine de mètre de haut composé uniquement d'un cristal vert brillant d'une couleur très pure. Cette pierre transparente recouvrait aussi le sol et le plafond, et, au centre, une tour activée.

Mais autre chose leur coupa le souffle : comme incrusté dans le cristal vert, comme présents depuis des millénaires, recouverts par le liquide étrange, qu'ils avaient vu il y a à peine quelques minutes, qui aurait comme cristallisé, quatre monstres aussi grands que le Kolosse à qui ils avaient eu affaire il y a un an.

Cependant, ils n'eurent pas le temps de les décrire car un homme leur faisait face, avec un sourire démoniaque et un long sabre : Ergheiz lui-même, ou plutôt son homologue du futur parut étonné de voir autant de monde.

- Bienvenue dans le Cratère Oublié. Je suis ravi de voir que de nombreuses personnes vont assister à la renaissance d'un nouveau dieu Arme.

Ils ne comprirent pas de quoi il parlait, à vrai dire, ils s'étaient tous mis en garde devant lui.

- Oh, je dois vous signaler que même à sept, vous ne pourrez rien contre moi, reprit-il. Pas la peine de tenter de m'arrêter. Mais puisque vous êtes là et que vous êtes probablement mes prochains ennemis, je tiens à me présenter. Je suis Ergheiz, je suis un des fondateurs de l'univers virtuel. Je viens d'ailleurs du futur, comme vous l'a certainement dit ce cher Lightning. Dans le futur, c'était mon plus cher rival. Je ne vais pas tout vous dévoiler évidement, mais vous vous trouvez dans la salle des anciens. J'ai créé ce territoire il y a de nombreuses années, mais une personne avait condamné les passages et j'étais bien embêté. Je n'avais pu sortir seulement un dieu, celui du feu. Vous avez déjà eu affaire à lui je crois.

Yumi, Odd et Aelita pensèrent en même temps qu'il s'agissait probablement du Kolosse, c'était le seul monstre capable de tenir là-dedans. Ils remarquèrent alors, sur le côté gauche, qu'en effet, il y avait la place pour ce monstre dans la paroi qui avait l'air d'avoir un renfoncement.

- Oh, et voici William ! Tu m'avais bien servit, fut un temps ! continua-t-il. Bon, trêve de bavardage, je dois accomplir ma mission. Oh, et je dois vous dire que tout simplement, ce que je désire le plus au monde… c'est justement de l'asservir.

Il n'en fallut pas plus à Yumi, Brenn et William pour les rendre fou de rage. Ils l'attaquèrent à trois. Yumi envoya ses éventails directement sur lui pendant que William forma une attaque en angle droit, comme s'il avait changé de direction très rapidement. Brenn, quand à lui, avait sauté avec ses tong-far et effectuait à présent une pirouette impressionnante. Mais Ergheiz était si rapide qu'il para chaque coup avec une aisance et une souplesse incroyable. Ils l'attaquèrent inlassablement et tentèrent de trouver une faille.

Sur Terre, il se passait exactement la même chose : en face d'Ulrich se trouvait le monstre dont ils avaient entendu parler à la télévision. Il était exactement comme la présentatrice l'avait décrit, hormis le fait que sa peau était absorbait les balles de mitraillette et que les coups de Ulrich, aussi puissant fut-ils, ne lui provoquait aucune égratignure.

Un tank envoya même un obus, qui détruit une partie de la passerelle mais qui n'affecta pas le monstre. A présent, les militaires criaient et envoyaient rafales sur rafales, toujours sans succès. Quelques secondes plus tard, deux événements incroyables se produisirent en même temps : le ciel s'assombrit une nouvelle fois et la tête du chien se divisa en trois, d'une manière gluante et atroce. Le cerbère leva ses têtes en l'air et la colonne verte apparu. A ce moment là, Ulrich lança une des épées en plein dans une des gueules. Il pensait probablement que le monstre était vulnérable à ce moment là. Quelque chose rattrapa pourtant l'épée à quelques centimètres de lui. Une main humaine était apparue du corps du cerbère.

Une épaule, une jambe puis une tête… Lightning sorti du monstre, et jeta l'épée d'Ulrich dans l'eau en contrebas.

- Ses yeux… Il est manipulé par XANA !! s'écria Ulrich.

Il ne vit pas arriver le coup que Lightning lui envoya. Sa lance se planta dans l'épaule d'Ulrich qui tomba à terre. Le commandant retourna son arme contre Lightning mais les balles le traversaient lui aussi.

La bataille fit rage sur Terre comme sur Lyoko.

Dans le Cratère Oublié, Odd et Vincent tirait sur Ergheiz qui paraissait invincible. En un coup de sabre, il dévirtualisa Brenn et Yumi, et quand le Colonel Grant apparu derrière lui et tenta de le frapper dans le dos avec son nunchaku qui avait la possibilité de s'allonger, Ergheiz disparu devant leurs yeux ébahis.

- Vous vous débrouillez pas mal, mais vous n'êtes clairement pas au niveau d'une bataille du futur.

Il était à présent en face du mur cristallisé, devant un dieu Arme gigantesque : doté d'une armure orné d'un grand rubis au centre et dépourvu d'yeux, celle-ci paraissait effrayante.

- Arme du vent, soumet toi à moi !! hurla Ergheiz en déposant quelque chose dans le mur.

Aussitôt, le sol se mit à trembler. Le mur sembla se dissoudre et le cristal se refondit en liquide qui s'écoula dans des cavités souterraines. Le dieu était en train de revivre…

Aelita compris la gravité de la chose, et elle devait entrer dans la tour activée, au plein milieu de la salle, et entrer le code Lyoko, en espérant que XANA ne réussirait pas à soumettre la créature si elle agissait comme cela.

Elle s'y précipita et se retrouva dans un lieu qu'elle connaissait bien. Elle se laissa emporter par un flot ascendant et désactiva cette tour. Sur Terre, le cerbère disparu presque automatiquement, et Lightning tomba. Les militaires avaient heureusement renoncé à lui tirer dessus car la pluie acide était tombée, provoquant des maladies fulgurantes.

Cependant, le Dieu Arme du vent avait été libéré. Chacun tenta de le détruire, un œil de XANA était dessiné sur son font mais il était évident que c'était voué à l'échec. De sa bouche sortait plusieurs rayons encore plus puissants que ceux des Megatanks. Le rire démoniaque de Ergheiz résonnait dans la salle et à tour de rôle, William, Vincent, Aelita et Grant furent éliminés. Il ne restait plus que Odd qui, avec sa souplesse de chat, évitait les tirs. Odd savait qu'il ne pouvait plus vaincre. Sa fureur était telle qu'il souhaitait réellement TUER. Au bout d'un certain temps, il n'eut d'autre choix que de passer sous l'Arme. Il découvrit alors, à terre, la chose que Ergheiz avait placée dans le mur. Juste après l'avoir récupéré, il se fit dévirtualiser en se faisant écraser.

Sur Terre, lorsqu'il apparu derrière les portes du scanner, tout le monde était présent. Il les regarda en clignant des yeux. Il ne pu pas les observer très longtemps car Jérémie lança un retour vers le passé.

Instantanément, il se retrouva le matin même, alors qu'il sortait du camion, en face de l'usine. Odd regarda autour de lui. Il possédait encore la chose dans sa main droite. Il n'en revenait pas : comment quelque chose de virtuel avait pu traverser avec lui le scanner et un retour vers le passé ? Sans prendre le temps de la regarder, il la cacha dans sa poche.

- Comment ça, on ne peut pas passer ? Vincent ??!

Jérémie faisait éclater sa colère : Vincent refuser de les faire entrer dans l'usine.

- Je suis désolé, le colonel Grant a estimé que vous étiez trop jeune pour livrer ce genre de bataille, expliqua Vincent. Vous tous, ainsi que Brenn, rentrez chez vous. Je suis vraiment désolé de tout ça…

Jérémie, Aelita, Odd, William, Ulrich, Aelita et Brenn n'en revenaient pas : ils étaient écartés du combat…

- C'est impossible ! s'écria Ulrich. Vous ne pouvez pas nous empêcher d'entrer !! De toute manière, vous ne pouvez pas désactiver les tours sans notre aide !

- Erreur, Lightning peut aussi le faire non ? Et c'est lui aussi un militaire. Toute cette zone est dorénavant classée comme terrain de l'armée de terre. Je vous remercie de ce que vous avez fait pour l'humanité, c'était très bien, vous recevrez probablement tous une médaille du président, mais maintenant laissez-nous ! Nous devons agir au plus vite et en masse pour contrer ce Ergheiz. Nous aurons aussi besoin de deux de vos bracelets électroniques, pour en produire en masse. C'est un ordre, ajouta-il, le fusil d'assaut pointé sur eux.

Ils n'en crurent pas leurs yeux. Parmi tous les militaires, Vincent était probablement celui qui avait le plus d'humanité, et pourtant, cette fois-ci, il les menaçait. Yumi et Jérémie n'eurent pas le choix que de lui donner ce qu'il voulait. Ils retirèrent leurs bracelets et les lui tendirent.

- Je suis vraiment désolé, leur dit-il en tournant les talons.

En partant, il laissa volontairement quelque chose tomber, mais personne d'autre que Jérémie ne le remarqua. Celui-ci le ramassa en faisant semblant de relacer ses chaussures, et ils partirent ensemble. Au bout d'une centaine de mètres, Jérémie regarda le bout de papier : Vincent n'avait apparemment aucune envie de les abandonner : il leur avait laissé un numéro de téléphone pour qu'ils puissent le contacter…
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur
 
Iglouska MessagePosté le: Sam 29 Mar 2008 01:32   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 07 Jan 2008
Messages: 1510
Localisation: Dans sa forêt à chercher une proie pour assouvir sa soif ^,..,^
Ouaaa !!! Ce chapitre c'est fait attendre, mais il est ... parfait.
Riche en actions, en monstres, en nouveau montres et en rebondissement.

J'avai l'impression d'y être et de voir le monstre cerber, j'en avait des frissons. Les Dieu monstres on l'air d'êtres des coriasse Shocked

Vincent à laisser tomber un mot hummm ... j'ai atte de voir se que tu nous réserve Wink

Apré Odd qui, grace a son bracelet, est comme sur lyoko sur terre, c'est au tour d'Ulrich. Je trouve par contre que là, tu n'a pas assai décrit le combat entre cerber et Ulrich.

Des militére sur Lyoko, oulaaa sa va barder Razz

Enfin bon j'éssaye de trouver des défos à ta fic, mais je n'en trouve pas Laughing

Bref toujours aussi sublime, et j'attend la suite avec impassience Wink

PS : prend ton temps, moi perso du moment que les chapitres arrivent un jour sa me vas. Et ce chapitre à totalement combler mes attentes ^_^
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Superfan MessagePosté le: Sam 29 Mar 2008 10:56   Sujet du message: Répondre en citant  
Commentateur de fics


Inscrit le: 14 Fév 2008
Messages: 544
Qu'est-ce que c'est bourrin Mr. Green ! Nan, franchement, c'était très bien. Les militaires ont écarté les lyoko-guerriers, l'action va donc se calmer... Un peu d'amour, maintenant ? Effectivement, Odd est plus dark : "Sa fureur était telle qu'il souhaitait réellement TUER"...

Bref, voila... J'attends la suite ! (Ne m'en veux pas pour ce petit com', mais je sais pas quoi dire... Embarassed )
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Unitée MessagePosté le: Ven 04 Avr 2008 17:07   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 11 Jan 2008
Messages: 166
Localisation: Je suis partout et nulle part à la fois
Après avoir fait exploser 3 bombes nucléaire sur mon orid portable et avoir tenté de le jette par la fenetre de ma chambre malgrès le cable de chargement je peus enfin te donner mon avis:j'aime beaucoup cette idée de plusieurs monstres de la même taille que le kolosse.En fait tout ce chapitre est sympa.J'espere que les héros vont pouvoir revenir au coeur du projet.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Magickirua
MessagePosté le: Mar 22 Avr 2008 18:25   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 105
Encore une fois, désolé pour l'attente : un max de travail, une relation amoureuse sur le point de s'effondrer... je ne vais pas très bien. J'espère tout de même que ce chapitre comblera vos attentes. Finalement, j'ai trouvé de l'inspiration!



Chapitre X
Episode 106 : Sélection



Lorsque Jim les surpris, ce matin là, il était prêt à leur faire des reproches. Ils arrivaient, l'air de rien et tous ensembles, par la grande porte principale. Jim Moralès, quand à lui, était sur le stade et essayer d'enseigner le lancer de poids à des sixièmes bien trop petits pour les soulever. Il se précipita vers eux, car ils avaient tous séchés l'école la veille.

- Eh bien, j'exige une explication ! s'écria-t-il en les voyants ainsi.

Les Lyokos-guerriers avaient à ce moment là bien d'autres choses en tête, et William était prêt à lui envoyé une réplique cinglante lorsque Brenn, derrière lui, se manifesta.

- Nous ne nous sommes pas présenté je crois ? Je suis Brenn Freeccs, un élu du ministère de la défense.

Les autres parurent aussitôt abasourdis par ce qu'ils venaient d'entendre. Apparemment, Brenn était bien doué pour les mensonges ! Et de plus, il continua sur sa lancée après que Jim se soit présenté maladroitement.

- Voyez-vous mon cher, ces enfants nous ont été recommandés spécialement par l'Air Force pour assister à un stage top secret à effet immédiat, nous vous prions de bien vouloir nous excuser, ce genre de choses s'improvisent la plupart du temps. Vous devez savoir ce que c'est !

- Oh, oui, bien sûr ! fit tout de suite Jim. J'étais moi-même dans les forces spéciales pendant plusieurs années ! Vous avez entièrement raison, je vous pris de bien vouloir m'excuser !

- Ce n'est rien, Jim, continua Brenn. Je pense que votre directeur à d'hors et déjà reçu la lettre du procureur de la république. Bref, je dois signaler que ces petits gars m'ont vraiment surpris ! Moi qui pensait qu'il n'y avait pas d'avenir chez les jeunes, me voilà plus que rassuré. Et je parie que vous y êtes pour quelque chose, n'est-ce pas, Jim ?

- Eh bien en effet, Monsieur Freeccs, je leur ai donné quelques cours supplémentaires, à ces jeunes gens. Un genre de parcours du combattant si vous préférez !

- Fort bien, fort bien, dit Brenn d'un ton assez anormal venant de lui, plutôt cool en général. Ils doivent encore passer quelques tests dans les jours à venir, si vous me permettez je passerai les voir à leurs pauses.

- Mais faites donc, Monsieur Freeccs, j'en parlerais sans hésiter à mon directeur. Bon alors à bientôt j'espère. Je dois retourner enseigner ! dit-il avec plein de vigueur.

Il leur tourna enfin le dos, et tout le monde se précipita pour féliciter Brenn pour son incroyable sens de la répartie et du jeu d'acteur dont il avait fait preuve. Très vite, ils retournèrent en classe pour suivre quelques cours dont l'intérêt leur passait complètement au dessus de la tête.

En fin de journée, ils se retrouvèrent ensemble pour discuter et débriefer les deux jours hors norme qu'ils venaient de vivre. Jim leur avait laissé deux heures libres lorsqu'ils lui avaient parlé d'un rapport top secret pour l'armée. Le mensonge était si gros, qu'il passa comme une lettre à la poste.

Dans la chambre des garçons, Ulrich et Odd avaient donc accueillis les compagnons. William s'était attribué une chaise de bureau qu'il avait retourné pour s'accouder au dossier. Yumi, Aelita et Jérémie étaient assis sur le lit de Odd, un ordinateur portable posé sur les genous de celui-ci, et les deux autres garçons s'adossaient au mur sur le lit d'Ulrich, tout en caressant Kiwi, le chien de Odd.

Après avoir longuement discuté sur ce que feraient les militaires une fois dans Lyoko, du papier qu'ils avaient ramassé provenant de Vincent, de la menace pesante des deux Ergheiz et enfin de la probable trahison de leur ami du futur Lightning, Odd se décida à leur parler de ce qu'il avait trouvé avant d'être dévirtualisé. Il sorti cet étrange objet de sa poche et leur montra d'un air fébrile.

- Les amis… J'ai ramassé dans le cratère… C'était dans ma main et une fois retourné dans le monde réel, il était toujours présent. Et même le retour dans le passé n'a eu aucun effet, c'est… vraiment étrange.

Intéressés, ils se rassemblèrent tous pour observer la chose. Il s'agissait d'une pierre de marbre blanc, taillée en un octogone un peu allongé, sur lequel brillait un signe composé de trais verts qui se croisaient.

- Je n'ai jamais vu de truc aussi bizarre, marmonna William.

- Tu connais ce symbole Aelita ? demanda Jérémie, apparemment lui aussi étonné.

Elle hocha la tête en guise de simple « non » et Odd, quand à lui, eut un petit sourire caché. Finalement, il avait eu tort de s'inquiéter : ses amis l'avaient cru sur parole et ne lui avaient même pas fait de reproches. Une main vint prendre l'objet dans celle de l'adolescent aux cheveux blonds.

- Je… Je crois que je connais ce genre de truc, dit Yumi.

- Vraiment ? s'interrogèrent tous les autres.

- Oui, enfin, je me trompe peut-être mais il s'agit probablement d'un Warifu.

- Un quoi ? demanda Ulrich, impressionné.

- Un Warifu, répéta-t-elle. Ca vient du Japon, en général, ils sont en bois. Ca sert d'outil de reconnaissance. Théoriquement, le bout de bois est cassé en deux et il faut trouver ces deux bouts pour lire un message par exemple.

- Ben oui, mais là, il n'est pas cassé ! fit remarquer Jérémie.

Odd prit alors la parole.

- Je crois qu'elle a raison, il me semble que c'est la chose qu'Ergheiz à placé dans le grand mur de cristal. C'est probablement ce qui sert à réveiller un Dieu Arme.

Ils réfléchirent quelques secondes, et Jérémie décida de faire une recherche de ce symbole sur internet. Ils tombèrent sur plusieurs sites, mais ils durent chercher pendant plus de dix minutes avant de trouver quoi que ce soit d'utile.

- Là, regarde on dirait ce symbole là ! dit Aelita, toute excitée par cette découverte.

Puis Jérémie entrepris de lire à haute voix la description.

- C'est ce qu'on appelle communément un Scroll. Il représentait dans l'antiquité grecque un élément, celui du vent. On aurait retrouvé ce symbole plusieurs fois sur des stèles édifiées pour certains hommes puissants. Et évidement, on retrouve le symbole du feu, de l'eau, de la terre mais aussi celui de l'éclair.

- On n'est pas plus avancé ! dit William. D'ailleurs, on aurait dû y penser avant, Ergheiz avait mentionné le dieu du vent il me semble. Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi ce caillou a une existence propre aussi sur Terre… Une minute… réfléchit-il. Et si cette pierre provenait réellement de la Terre et qu'elle soit matérialisée?

- Je ne vois pas vraiment l'utilité, dit Ulrich.

- Mais, reprit-il en levant le doigt, imagine qu'il y ait d'autres pierres ! Cinq pierres, chacune éparpillées sur Terre pour éviter que quelqu'un ne s'en serve sur Lyoko !

- Mouai, c'est un peu tiré par les cheveux, mais ça se tient, continua Jérémie. En admettant que ce soit vraiment ça, ça veut dire qu'Ergheiz les recherche, non ? Pourquoi pas en effet, ça expliquerait pourquoi il ne les fait pas ressortir tous d'un coup.

Ils continuèrent à chercher des explications à cette pierre, mais aucune ne parut plus satisfaisante que l'idée de William. Vers 23 heures, Jim frappa à leur porte et exigea qu'ils aillent se coucher. Le sommeil eut du mal à venir, cette nuit là, et dans son lit, Odd revoyait les scènes de fureur qui l'avaient envahit lorsqu'il était sur Lyoko.

Pendant les quelques jours qui suivirent, ils eurent plusieurs fois cette sensation bien connue du retour dans le passé, les militaires devaient en effet utiliser le Super Calculateur, ça ne faisait même plus aucun doute.

Le week-end suivant, alors que Odd composait une nouvelle musique pour le groupe intitulée « Sonate au Clair de Lune », bien plus mélancolique que les autres, William vint le rejoindre et lui expliqua que quelqu'un désirait le voir, au foyer. Il laissa ses partitions et descendit les marches, sa tête complètement ailleurs.

Peu après, il ouvrit la porte avec un peu d'appréhension, mais la vision qu'il eut ne lui plu guère. Une fille très jolie d'une quinzaine d'année, les cheveux d'un blond éclatant qui lui tombait dans le dos et des yeux verts brillants, attendait les bras croisés et les pieds tapotant à rythme régulier sur le sol. Elle avait l'air menaçant et semblait en vouloir à Odd.

- Odd ! dit-elle. Passe encore que tu me poses un lapin, mais que tu passes la journée ici sans me parler, alors ça c'est le pompon !!

- Ah… dit-il d'un air gêné.

- Et pourrai-je savoir pour quel motif tu me laisses tomber, par un si beau samedi de printemps ? Ca y est tu m'a déjà remplacée ?

- Non, pas du tout, répondit-il les yeux vers le sol. Je suis sincèrement désolé Ludivine…

- Désolé ? Tu m'as déjà fait le coup plusieurs fois ! Je suis patiente mais il ne faudrait pas me prendre pour une gourde !

Odd, à ce moment précis, la regarda dans les yeux. Il avait des larmes qui ne désiraient pas couler sur sa joue, comme s'il souhaitait être fort malgré sa tristesse.

- Je t'assure, je m'excuse… Je ne suis pas digne de sortir avec toi… Désolé, je préfère rompre.

Il fondit en larme juste après avoir détourné le regard et il sorti dans la cour en courant vers les bois.

- Alors là, c'est la meilleure de l'année ! fit Ludivine, la bouche grande ouverte et les yeux écarquillés, comme si elle n'en revenait pas. Tu crois que tu vas me lâcher comme ça ?

Un peu plus loin, au distributeur, Ulrich était en conversation avec Yumi sur la fin d'année de cette dernière qui s'annonçait plus que désastreux lorsque la fille du directeur, Sissi, arriva assez rapidement vers les deux.

- Salut Ulrich, dit-elle d'un ton mignonet. J'ai cru comprendre que cet amas de militaires vous embêtent pour vos soirées à faire le mur c'est ça ? C'est vrai qu'ils traînent assez dans le coin en ce moment.

- Bon Sissi, fit Ulrich en haussant les sourcils, tu nous veux quoi ? Parce que sincèrement, on a assez de soucis comme ça sans qu'en plus tu viennes polluer notre espace vital.

- Très drôle Ulrich, tant pis pour vous, j'allais vous dire quelque chose d'assez intéressant mais puisque vous le prenez comme ça…

- Tu veux quoi ? demanda Yumi, intriguée.

- Bon, très bien, je suis de bonne humeur aujourd'hui, je vais vous le dire : j'ai entendu mon père en conversation musclée avec un type de la mairie. D'après lui, il y a pleins de militaires qui surveillent Kadic. A mon avis votre Einstein à découvert un truc du genre la bombe atomique.

- Il en serait bien capable, ironisa Ulrich. Bon ben merci et à plus tard.

Sans demander leur reste, Yumi et Ulrich se rendirent dans la chambre d'Aelita, craignant que Sissi ne leur fasse payer cette information.

En entrant, ils laissèrent s'échapper un bruit de surprise, tellement ils ne s'attendaient pas à une vision pareille. Ordinateurs éteints, cahiers fermés, Jérémie et Aelita s'embrassant. Eux non plus ne pensaient pas être dérangés un si beau jour, étant donné que la plupart des élèves internes étaient dehors.

- Euhh c'est pas du tout ce que vous croyez ! s'empressa de dire Jérémie.

- C'est ça, à d'autres ! dit Yumi en pouffant de rire alors que les deux autres étaient rouge pivoine.

Ulrich, quand à lui, fut bien plus troublé, étant donné la petite relation qu'il avait eue avec Aelita, quelques jours plus tôt. Mais il lui sourit, comme pour lui dire que c'était juste une petite passade et elle parue embarrassée.

Après cet intermède qui ne laissa plus douter sur leur relation, Ulrich redit mot pour mot ce que leur avait expliqué Sissi dans la cour. Les deux autres furent intrigués.

- Alors, ils nous surveillent on dirait bien, lança Jérémie. Cette fois-ci, ça risque d'être bien compliqué de se rendre à l'usine.

- On a encore la solution de secours, il nous reste quelques bracelets. Si on trouve comment se rendre sur Lyoko directement avec, on pourrait essayer d'arrêter XANA.

- Mais je ne comprends pas, commenta Yumi, On s'y connaît peut-être mieux qu'eux en Lyoko, mais maintenant, ils font tout le boulot à notre place ? Et si on les laissait faire, finalement, ils ont l'air compétent tout de même.

- J'en suis pas si sûr, dit Ulrich. Et puis, c'était notre mission non ? Je refuse de finir comme ça !

Les autres approuvèrent en effet. Ils se demandèrent alors où pouvait bien se trouver Odd, car il aurait aimé prendre connaissance de ces derniers faits et tentèrent de l'appeler.

Peu avant, Odd s'était enfui à toutes jambes. Ludivine l'avait suivit de près et n'eut pas de mal à le retrouver, surtout qu'il avait laissé son portable en mode sonnerie. Elle le coinça à un arbre.

- Odd, mais enfin tu va me dire ce qu'il se passe ? C'est la première fois que je te vois comme ça…

- Je t'ai dit que c'était fini non ? lui dit-il en guise de réponse, une once de chagrin dans la voix.

- Jamais ! Je t'aime sincèrement moi ! D'accord, je suis peut-être un peu autoritaire, un petit peu sotte aussi, mais je trouve que tu as vraiment un charme fou ! Seulement, depuis quelques temps, tu m'évites et tu passes des heures enfermé !

- Je… J'ai un secret, et il est tellement lourd à garder… Non, j'en ai déjà trop dit…

- Je te promets que je peux le garder moi aussi !

- Tu ne pourrais pas comprendre…

- Vraiment ? Laisses-moi en juger par moi-même !

Et c'est à ce moment précis que quelque chose de plus qu'imprévu arriva. De la poche de jean de Odd brillait un objet, d'une lumière verte aveuglante. Le Warifu de marbre scintillait lorsqu'il le sorti de sa poche. Les deux regardèrent se qui était en train de se passer, sans comprendre. Tout à coup, comme si un coup de vent allait les emporter, le Warifu sembla s'incorporer dans la main de Odd, très lentement. A cet instant, sur le front de celui-ci apparaissait le même symbole verdoyant que sur la pierre, et Odd fut transporté dans une vision, comme s'il était prédisposé à ça. Ludivine, paniquant, tenta d'arracher l'objet par tous les moyens de la main, alors qu'il s'enfonçait encore et encore, mais elle aussi fut victime de la clairvoyance.

Un homme était debout, triomphant. On aurait dit qu'il jubilait d'un air machiavélique. Cet homme, Odd ne le connaissait que trop bien : il s'agissait du Ergheiz du futur. Il se trouvait dans un lieu saint, sombre comme si la nuit était déjà tombée. L'homme riait à tout rompre, tenant dans ses mains une plaquette de marbre, comme celle que tenait Odd et qui maintenant était ancrée en lui. Cette plaquette émettait une couleur jaune claire, avec un autre symbole.

Aussi rapidement qu'elle était apparue, cette vision disparue. Ludivine fut projetée à quelques mètres de là, derrière un buisson, et Odd tomba à terre, inconscient. Son téléphone sonna plusieurs fois. Quelques minutes plus tard, ses amis ayant compris que probablement quelque chose lui était arrivé (ce n'était pas son genre de ne pas décrocher) ayant à présent l'habitude des attaques de XANA.

Ils le trouvèrent allongés à terre, et le réanimèrent de quelques baffes. Encore sous le choc, Odd avait la tête qui tournait. Au bout d'encore quelques minutes, il revint à lui.

- Je… je ne me souviens plus très bien… La seule chose claire dans mon esprit, c'est que j'ai vu Ergheiz s'emparer d'une tablette, elle avait la couleur jaune et avec le symbole d'un cercle coupé d'un trais en diagonale et encore deux trais sur la droite.

- Je m'en souviens, s'exclama Aelita, c'est celui de la foudre.

- Alors il en a trouvé un autre ! On n'a pas le choix, il faut retourner sur Lyoko, lui dit William.

- Et comment ? Je te signale que je-ne-sais-combien de militaires nous surveillent. Autant, en plein milieu des bois, j'ai quelques doutes, mais vous pouvez être persuadé que les passages secrets sont surveillés, commenta Jérémie.

- Et l'Ermitage ? demanda Ulrich, avant de se rétracter. Ah non, c'est vrai, Lightning est avec eux. Alors là, je ne vois plus que deux choix : soit on se matérialise avec les bracelets, bien qu'on ne sache pas vraiment comment faire, soit on déballe ce qu'on sait aux militaires.

- Ca, je refuse clair et net, dit William. Tu as vu comment ils nous ont traités ?

- Bon, eh bien je crois qu'on va avoir besoin de téléphoner à Vincent… Je ne voulais utiliser ça qu'en dernier recours, mais si on ne l'arrête pas, il risque de faire des dégâts. Ce que je ne comprends pas, c'est ce qu'il recherche réellement.
- Une sélection ? répéta Jérémie, au téléphone avec Vincent.

- Oui, c'est la théorie la plus plausible à laquelle je suis aussi d'accord. Si tu préfères, le but de Ergheiz est d'asservir le monde, rien que ça. Mais pour cela, maintenant qu'il sait que dans le futur, il risque d'avoir de sérieux soucis, il a décidé de sélectionner des gens, se faire une armée. La prison que vous avez trouvée sur le réseau, ça lui servait d'essai.

- Je crois comprendre… Mais c'est encore plus machiavélique que je le croyais. Imaginons qu'il utilise des poupées xanatifiées, et qu'il attaque 100 personnes au hasard. Pas plus de 1% survivront à une attaque puissante. Et donc, il récupère les corps des personnes les plus fortes physiquement, et en fait de nouvelles poupées. En plus des monstres de base, des démons et des dieux arme.

- Oui, et de cette manière, il peut se créer une armée sur terre rapidement, qui agit plus vite qu'en matérialisant des monstres sur terre. Et c'est comme ça qu'on sélectionne une ville comme notre capitale : une armée de 100000 hommes, au-dessus de 9900000 cadavres.

Il prit sa respiration, comme si ce qu'il venait de dire le faisait réfléchir.

- Mais tout n'est pas noir. D'après ce que tu me dis, Ergheiz va réanimer une nouvelle arme ? Vous avez raison, il faut absolument l'arrêter avant. Il faudrait aussi faire des recherches sur les deux autres pierres, je m'en occupe. J'ai accès à une énorme base de données, ça devrait être assez rapide. Par contre, il faudrait vous diviser en deux groupes…

- J'allais dire la même chose, dit Jérémie. Très bien, nous sommes sept en comptant Brenn. Nous n'avons pas suffisamment de bracelets, et nous devons être discrets. Par conséquent, je propose que Ulrich, Yumi et Odd y aillent tous les trois. Ce sont eux qui ont le plus d'expérience. Nous autres, nous iront voir Brenn, il nous faut récupérer les autres plaquettes de marbre avant Ergheiz. Dès que l'on aura les infos, on foncera sur place, en espérant que ce ne soit pas trop loin…

- Si vous avez besoin d'argent, je dois pouvoir me débrouiller pour en débloquer. De toute façon, l'Etat a un trou de 1000 milliards au moins, alors quelques billets d'avion gratuit ne devraient pas se voir, surtout qu'on est en pleine crise. Bon, ce soir, à 20h00, je reprends mon service. Je me débrouillerai pour être devant l'écran. Je vous suivrez d'un œil. Je ne vous ai pas dit, mais je suppose que vous l'aviez compris, c'est la guerre sur Lyoko. Il nous envoi des hordes de monstres, et ça je suppose que ça cache quelque chose. La cité virtuelle commence à se remplir, par ailleurs… des dizaines de militaires vont et viennent, que ce soit des scientifiques ou des combattants. Votre but sera de vous y infiltrer, et de prendre un vaisseau pour vous rendre sur le réseau. Je suis sûr que c'est possible.

- Très bien, à dans quelques heures, Vincent… et merci.

Jérémie raccrocha et expliqua sa conversation. Il leur dit qu'ils avaient encore un peu de temps pour comprendre comment se matérialiser grâce aux bracelets, et à contacter Brenn.

Ils retournèrent tous ensemble dans la chambre de Jérémie, alors que Ludivine commençait à se réveiller derrière le buisson. Contrairement à Odd, elle n'était pas amnésique…


prochain chapitre : Clandestin sur Lyoko


Dernière édition par Magickirua le Ven 25 Avr 2008 17:50; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur
 
yumi01320 MessagePosté le: Mar 22 Avr 2008 21:02   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 18 Avr 2008
Messages: 29
Localisation: Dans la série ... chut sa tourne !!!
waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa tro cooooooooooooool j'ai adorée ce chapitre !!!
bon sa doit vous etonné que ce soit le 1er message que j'écrit mais les autres je les avaient déjà lu ...
donc continue comme ça j'adore !!!!!!

yumi01320

_________________
http://fr.codelyoko.com/dynFile/avatar/1.jpg
http://fr.codelyoko.com/dynFile/fr/bg/4-1.jpg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Yahoo Messenger
 
Iglouska MessagePosté le: Mar 22 Avr 2008 21:36   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 07 Jan 2008
Messages: 1510
Localisation: Dans sa forêt à chercher une proie pour assouvir sa soif ^,..,^
WOW !!!
J'adore comme d'abittude Smile
J'espére que tes problemes de relation vont s'ameliorer Shocked

Chapitre bien, mais l'action me manque je doit dire ^^ Tu l'écrit telement bien que sa me manque Laughing
J'ai atte de lire le prochain chapitre, pour savoir comment leur infiltration va se dérouler.
J'adore quand ils utilisent les bracelers. Un peu comme quand Odd été comme, translater sur terre. J'avai adorer se chapitre, et j'espére qu'il y en aura d'autres comme sa ^^ (je sait sa na pas beaucoup de rapport avec ce chapitre, mais je savai pas quoi écrire et sa met revenu en tête comme sa, donc ... ^^)
J'attend la suite avec impassience Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Superfan MessagePosté le: Mer 23 Avr 2008 10:31   Sujet du message: Répondre en citant  
Commentateur de fics


Inscrit le: 14 Fév 2008
Messages: 544
Déjà, j'espère comme *Iglouska* que tes problèmes vont s'améliorer Wink
En revanche, contrairement à elle, je préfère nettement un chapitre calme comme celui-ci aux autres, qui sont de vraies mines à bourrinage.
Jérémy et Aelita qui s'embrassait au moment où Ulrich et Yumi arrivait, ça m'a bien fait rire ^^
Odd qui a absorbé la pierre du vent, c'est très étrange... Est-ce que ça voudrait dire qu'il possède désormais le pouvoir de contrôler le vent ? Et Ludivine... Qu'est-ce qu'elle va faire ? Attirer d'autres ennuis sur les Lyoko-guerriers ?
J'attends la suite...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 5 sur 10
Aller à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0969s (PHP: 58% - SQL: 42%) - Requêtes SQL effectuées : 18