CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
[Créations] Notre Communauté n'a pas perdu s...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X, 8 ans et plus!
[Code Lyoko] Usine Renault : Un peu d'...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X: Trailer
[Code Lyoko] Reboot : The Guardian Code
[Code Lyoko] Décès de Carlo de Boutiny
[Site] IFSCL 3.5.0 sortie
[Site] 10 ans plus tard... Les scripts ...
 
 Derniers topics  
[Jeu Vidéo Code Lyoko] IFSCL
[Fanfic] Oblitération [Terminée]
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Fanfic] Le risque d'être soi
[Fanfic] L'Engrenage
Le Point : Quand le dessin animé vire...
[Fanfic] Mondes Alternés
Position/transition salle turbines et...
Votre Avenir ?
[Tops 3] Méchants de fiction
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

Les tragédies

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Communauté -> Blabla de la communauté


Page 1 sur 2

Aller à la page 1, 2  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Roi Yann MessagePosté le: Dim 20 Déc 2015 18:25   Sujet du message: Les tragédies Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 26 Sep 2015
Messages: 220
Localisation: Carthage
Salut à tous chers Lyoko-fans,

Aujourd'hui, pour fêter nos bonnes vacances de Noël je vous propose de laisser dernière nous tout nos problèmes... Non je déconne, on va parler des fanfictions aujourd'hui, des fanfictions tragiques, où la mort et la souffrance est omniprésente ! Twisted Evil

Alors, comment ça va se passer ce topic ? Eh bien justement: à vous de le décider car voyez-vous, je ne peux rien critiquer si je ne connais pas les points de vue de mes chers camarades du forum. Voilà ce qu'on va faire, on va discuter sur les morts, parfois horribles, de nos héros préférés.

Pour que ce soit bien clair: Je ne tiens absolument pas à salir ou à insulter les auteurs de ces fanfics, moi même j'ai un petit faible pour les tragédies mais c'est incroyable: sur la première page des fanfics, je tombe toujours sur des très grosses fanfics, genre qui font plusieurs pages de chapitres (dédicace à toi Begarel, je t'adore) et qui finissent par...la mort, ok. Bon je tombe aussi sur des one-shot, le plus souvent d'ailleurs sont des one-shot.

ALERT SPOILER

Non parce qu'il y a une idée positive, le mariage de Jeremy et d'Aelita tout ça, pour finir par la victoire de X.A.N.A. et par la mort d'Aelita (et par la main de son père)

Comment on peut vraiment penser à tuer cet enfant ?

http://chouchoucool.c.h.pic.centerblog.net/2u5175vt.jpg

J'attends vos réponses pour cet esprit de meurtrier, j'avoue j'aime ça mais je vous avoue que... *snif* ça me brise le coeur Sad Crying or Very sad


Dernière édition par Roi Yann le Ven 01 Jan 2016 01:03; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Dim 20 Déc 2015 19:03   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1047
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Selon moi, les principales raisons à cette démocratisation de la Faucheuse et ses amis dans les fanfictions sont le souci du réalisme, l'appropriation et le débridage de l'univers originel, et dans une autre mesure l'expérimentation littéraire.

La fanfiction a l'avantage de retirer des épaules de celui qui se lance dans l'exercice les contraintes par rapport au public visé, mais aussi celles liées au format animé découpé en épisodes, ou plus simplement les contraintes d'animation. Puisqu'il ne s'agit que de former une histoire à partir des mots, la liberté d'action est plus grande. Terminé le Xana qui prend tout son temps pour éliminer un personnage, ou les attaques de grande envergure qui se terminent par de menues égratignures. La combinaison Libéré, délivré, des contraintes de l'univers de base - sans toutefois renier ses principes fondamentaux et son identité - associée à une optique de réalisme (plus dur d'éviter le rayon laser maintenant, pas vrai Yumi ?) aboutissent à des histoires plus sombres et matures, ou la souffrance et la mort se mêlent presque naturellement.

Pour rebondir sur ma mention des "histoires plus sombres et matures", on peut également le lier à l'âge de la plupart des auteurs. Certains ont connu la série plutôt jeunes, et qui à l'ère évolutionnaire ont généralement passé la majorité. En somme les écrivains sont dans un état d'esprit plus mature et n'accrochent plus tellement à l'esprit enfantin et innocent de l'animé original. En conséquence, il y a réappropriation de cette univers, ou les contraintes seront détachées et une autre teinte sera donnée à l'ambiance. Quelque chose auquel l'auteur en question accrochera plus lui-même et qui lui plaira(it de voir à l'écran).
Néanmoins cet argument n'est pas complètement vrai : l'exemple de Pikamaniaque le contredit fortement.

Quant au côté expérimental de la mort dans une œuvre écrite, il peut se justifier de nombreuses manières, que je ne pense pas avoir complètement pensées. Mais en vrac, on retrouvera : la volonté et l'envie de ne plus avoir à utiliser un personnage qu'on ne maîtrise ou aime pas (lobby Ikorih), la volonté de se mettre une difficulté en se privant d'un personnage bien commode pour certaines situations, la nécessité scénaristique qui permettra la mise en place d'un élément découlant de la mort et autres (lobby Icer), souligner l'horreur d'une situation (lobby Pikamaniaque), écrire les conséquences morales d'une mort ou de souffrances sur autrui, faire dans le spectaculaire, etc...

Roiyann a écrit:
Comment on peut vraiment penser à tuer cet enfant ?


Les cheveux roses.
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Roi Yann MessagePosté le: Dim 20 Déc 2015 20:17   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 26 Sep 2015
Messages: 220
Localisation: Carthage
Yeah, le réalisme est l'élément commun dans toutes ces fanfics, faut dire que lorsqu'on regarde une série comme CL avec un monde virtuel, des combats et que ce soit des enfants qui soit des héros, eh bien on voit tout de suite la fiction, le genre fantastique.

Les gens regardent une série fictive pour oublier les problèmes de la vie, de la réalité, et c'est peut-être pour cela que certains n'aime pas le réalisme dans les séries.

Moi ça ne me dérange pas quand on s'attache pas aux personnages ou alors si les personnages sont déjà adultes. Dans le cas de CL, ce sont des enfants, des demi-ados, qui sont en plus assez mignons (sauf Odd), donc causer leur mort et leur souffrance, c'est vrai qu'on peut être choqué.

Il y a après des morts vraiment violentes, merci Irokih, incroyable à quel point on peut transformer une série super sympa et avec un côté mignon, en une espèce de boucherie dont la mort est parfois une délivrance face à la souffrance qu'éprouve les héros (exemple: "La famille")

Comment on appelle ça déjà ? Ah oui, des creepypastas !

Il y a aussi une question d'âge, voir que nos héros enfants ont grandi, ça fait toujours quand même un petit quelque chose à la fois triste et émouvant.

D'ailleurs, il y a aussi des fanfics où il n'y a aucun méchants et pourtant, la souffrance et la mort sont présentes (exemple: "Naufrage" & "La sentinelle") Et j'imagine qu'il y a pire !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Sirix MessagePosté le: Dim 20 Déc 2015 20:29   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 27 Aoû 2013
Messages: 393
Localisation: Entre une chaise et un PowerMac G5
Personnellement, je suis le premier à reconnaître que la mort dans une histoire peut avoir un effet violent, réaliste, cruel et fout un gros coup de maturité au récit. Pour autant, je dois reconnaître que je suis difficile sur l'utilisation de ce procédé. Et que beaucoup de fictions du forum me rebutent sur ce point.

J'ai une forte tendance à penser que la mort d'un personnage peut-être parfois vue comme une solution de facilité pour émouvoir le lecteur. Si on veut le faire pleurer un bon coup, tuons un personnage qu'il aime. Fastoche.

Ouais, mais....nan.

ATTENTION : SPOILERS DE FICS CI-DESSOUS !

Spoiler


Voilà voilà. En résumé, pour moi, donc, la mort d'un personnage dans l'histoire doit-être un tournant scénaristique qui certes aura un effet de choc ou de tristesse sur le lecteur mais ne se contentera pas simplement de cela. Car sinon, on tombe dans l'émotivité facile que je trouve assez frustrante et assez ironiquement moins réaliste que voulue. Mais j'admet que ce n'est que mon point de vue.

Ah...Et est-ce que je tuerais personnellement des personnages dans mes fics ? Hm...Le secret restera sans doute jusqu'à la tombe. *PLAF*

_________________
http://arnaud.maurin.perso.neuf.fr/images/Sirixsign.png

Auteur de la fic Replika on the Web.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Draynes MessagePosté le: Dim 20 Déc 2015 21:02   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 06 Oct 2013
Messages: 166
Personnellement, je ne vais pas me faire que des amis, mais je n'arriverai pas à apprécier une fic sans morts x).
Alors, pour faire simple, je dirai que l'appréciation des morts dépend simplement de nos goûts : certaines personnes (comme moi x)) détestent les histoires cul-cul où tout est mignon, tout le monde est gentil bref... Le monde des Bisounours !

J'estime, à titre personnel toujours, qu'une mort est là pour montrer au lecteur (ou au spectateur dans le cas d'un film x)) que tout peut arriver : à partir de ce moment là, instinctivement, on se demande ce qui pourrait arriver à tel ou tel personnage et on est, de ce fait, plus investi dans le récit...
À l'inverse, si comme Roiyann le dit, on reste dans l'esprit enfantin de la série bah... À quoi ça sert de lire une fic où on sait pertinemment que les héros ne vont pas mourir, qu'ils vont battre le ou les méchants sans qu'il ne leur arrive rien de grave ? :/
Et je rejoins donc Zéphyr sur ce point : les auteurs de ce forum sont en quête de réalisme, parce que rester dans le carcan assez niais du dessin animé, c'est risquer de créer de la redite et de l'ennui chez le spectateur...

À l'inverse, quand une mort arrive, deux cas de figure se présentent :
- Soit l'ambiance est posée dès le début comme étant glauque et réaliste, auquel cas la mort n'est que le prolongement logique de cet état de fait et donc, satisfait le lecteur qui s'y attendait forcément à un moment ou à un autre
- Soit l'histoire était d'une platitu... fidèle à l'esprit de la série Mr. Green auquel cas cette mort a un effet de surprise sur le lecteur, qui ne sera donc que bénéfique car elle le poussera à lire la suite pour voir comment cela peut s'imbriquer.
Donc, dans tous les cas, faire mourir un personnage ne peut être que bénéfique pour les auteurs et pour les lecteurs... À votre avis, pourquoi les scénaristes n'hésitent pas à tuer des personnages appréciés dans les films ? (Remember Star Wars 7 Mr. Green).

Pour ma part, pour répondre aux accusations, je ne définirai pas ma fic comme une creepypasta, mais juste comme une histoire se passant dans un monde réaliste, où tout ne peut pas être que réussi pour les héros : dans notre monde, les gens meurent, sont mutilés, ont mal... C'est dans le cycle de la vie Mr. Green.
Et ça me soûle prodigieusement de voir des fics où les héros gagnent sans difficulté majeure... Vraiment x)

Voilà voilà, je crois avoir bien résumé ma pensée Mr. Green
_________________
http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/siffle11.pnghttp://i.imgur.com/x05bL4j.pnghttp://i.imgur.com/MfmDTMk.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Ikorih MessagePosté le: Dim 20 Déc 2015 22:00   Sujet du message: Répondre en citant  
M.A.N.T.A (Ikorih)


Inscrit le: 20 Oct 2012
Messages: 1490
Localisation: Sûrement quelque part.
Citation:
Il y a après des morts vraiment violentes, merci Irokih, incroyable à quel point on peut transformer une série super sympa et avec un côté mignon, en une espèce de boucherie dont la mort est parfois une délivrance face à la souffrance


Je crois que c'est moi qu'on appelle. Enfin c'est pas sûr, on doit avoir encore écorché mon pseudo. Je trouve ça méchant, j'irai même jusqu'à dire que c'est une véritable boucherie.

Le thème me concernant très légèrement, je vais faire une intervention. Il est probable que j'ai des arguments en commun avec ce qui se dit au dessus, même si je vais essayer d'éviter. o/
J'aimerais poser la question inverse. Que se passerait-il s'il n'y avait ni mort ni souffrance, ni élément négatif d'aucune sorte? Imaginez que je vous raconte la vie de Kiwi, passionnante et bucolique, sans aucun petit pépin d'aucune sorte. Vous vous feriez chier. Et c'est bien normal. Même les fictions les plus médiocres ont compris ce principe : combien de tartines de romance avec des rebondissements pleins de jalousie et autres malentendus trouvez vous sur nos bons vieux concurrents de .net? Des tonnes! Et même celles là confrontent les personnages à la mort et à la souffrance, certes, pour mieux les en tirer et pouvoir donner lieu à des scènes larmoyantes.
Nous sommes donc d'accord pour dire que ces éléments sont nécessaires à l'existence même de l'histoire.

Après, tout dépend de la dose qu'on balance dans ses fics. Et comme on l'a dit, les fictions les plus sombres sont souvent les plus matures, les plus travaillées et recherchées, à condition bien sûr de ne pas tomber dans le gore pour le gore (écueil que je ne pense pas avoir évité à tout les coups, je peux le concéder). Personnellement, j'estime que les situations sombres et les émotions négatives (colère, peine, haine, désespoir, etc) qui en découlent sont les meilleurs moyens de pousser les personnages à bout et d'en tirer ce qu'ils ont de plus intéressant. Qui sera capable de trahir ses alliés, qui tiendra au delà de ce qu'on attendait de lui? Les personnages peuvent complètement se révéler dans ce genre de moments, et être vus sous un tout autre angle, ce genre d'angle qui ne les rend pas totalement blanc, ni totalement noirs, mais plutôt gris, comme dirait ce bon vieux G.R.R Martin. Donc en soi, ça aide aussi à complexifier les personnages, car après tout, quand tout va bien, il n'est pas nécessaire de creuser davantage dans les ressources de chacun.
Et en plus, putain, une bonne scène de mort peut être juste épique....d'ailleurs je ne suis pas d'accord avec Sirix. Faire pleurer un lecteur ne demande pas simplement de "buter le personnage qu'il aime". Si c'est mal fait, personne n'en aura rien à foutre. Là réside aussi la difficulté. Il faut arriver à rédiger ça correctement, et c'est le verbe lui-même qui amènera l'émotion, pas le fait. Si je caricature, lire ceci : "-Odd meurt." ne fera jamais pleurer le moindre fan d'Odd (ou alors ils sont hypersensibles). Mais à l'inverse, si tu rédiges une scène grandiloquente où l'émotion monte petit à petit, où tu vois l'issue se profiler tout en espérant que le personnage pourra quand même s'en sortir, jusqu'au dernier petit moment où c'est la fin, là tu peux arriver à des résultats intéressants. La mort n'est alors qu'un contexte de plus pour éprouver son style.

Pour Roiyann, une creepypasta a pour but de faire flipper les gens, pas de les faire gerber. C'est un peu la différence entre un film d'horreur psychologique et un film gore...
("La sentinelle", aucun méchant? Et pourtant, le père de Yumi y est présenté comme le pire des connards!)

Pour conclure, je vous propose quelques statistiques précises sur mes écrits Smile (risques de spoils pour certains textes, et même pas que les miens)
Spoiler

_________________
"Excellente question ! Parce que vous m’insupportez tous.
Depuis le début, je ne supporte pas de me coltiner des cons dans votre genre."
Paru - Hélicase, chapitre 22.
http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/signat10.png
Et je remercie quand même un(e) anonyme qui refusait qu'on associe son nom à ce pack Razz

http://i81.servimg.com/u/f81/17/09/92/95/userba11.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Roi Yann MessagePosté le: Lun 21 Déc 2015 01:56   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 26 Sep 2015
Messages: 220
Localisation: Carthage
Malheur, j'ai mal écrit ton nom Ikorih, mes excuses. Neutral

Effectivement, une mort est choquante, surtout lorsque cela concerne un héros que l'on aime, de plus, les détails apportés dans la mort d'un de nos héros nous forcent à imaginer la scène et une image bien précise se forme dans notre tête...

Après je n'ai rien contre ceux qui aiment les tragédies, chacun son choix. J'ai juste remarqué certaines choses: le fait que nos héros meurent est, dans certains cas, à cause de l'atmosphère de CL.

Après tout c'est vrai: CL n'est absolument pas réaliste, prenons X.A.N.A, ce programme peut contrôler l'électricité pour faire des éclairs ! Pourquoi ils s'en sert pas lorsque les héros dorment ? Et puis l'histoire est quand même assez angoissante quand on y pense, une jeune fille prisonnière d'un monde virtuel pendant plus de 10 ans après avoir été séparée de sa mère, c'est vrai que ce n'est pas un monde charmant.

Cependant, les créateurs et les scénaristes de la série ont tout de même réussi à faire de CL une bonne série, pour enfant à la base, et de donner un aspect mignon. Moi c'est ça qui me plaît dans CL.

Parce qu'avec un peu d'imagination, on peut tout créer de flippant avec un synopsis qui, à la base, est déjà oppressant.

Laissez moi vous raconter une histoire: C'est l'histoire d'un homme qui s'occupait, avec sa femme, de ses enfants qui venaient à peine de naître. Mais un jour, un dangereux tueur en série est venu assassiner la femme et les enfants des cet homme qui à échapper au massacre. Seul un bébé à survécu, et encore, il fût touché à vie à cause d'un handicap d'une blessure. Lors de son premier jour d'école, le bébé, qui à grandi est devenu un petit garçon, se fait kidnapper et les kidnappeurs s'enfuient rapidement laissant le père impuissant assister au spectacle. Celui ci traversera énormément d'épreuves dangereuses, comme manquer de se faire tuer par un autre meurtrier complètement fou, afin de retrouver son fils, tout cela au côté d'une femme qui va le rendre cinglé...

Vous savez comment s'appelle ce film ? "Le monde de Nemo" Laughing

Donc vous voyez, ce n'est pas compliqué quand on a les bons outils... Seulement quelquefois, il faut faire très attention car la mort n'est pas le seul problème :

Attention, spoil sur la fanfic "La Famille" Exclamation
Spoiler

Voilà à quel point cela peut être violent, et ce qui me surprend le plus, c'est qu'à la base, CL est une série pour enfant destinée à nous faire rêvé et par nous forcer à trucider les personnages que l'on aime.

Je me demande vraiment comment tout cela à pu arriver, je ne dis pas que c'est mauvais, ni que ça n'aurait jamais dû être posté car après tout c'est très bien écrit et puis on a vraiment ce sentiment de tristesse ou d'angoisse mais tout de même, c'est assez hardcore... Et là je parle du forum, non parce que sur le net on trouve bien pire, alors imaginez un peu un gosse qui veut lire des histoires sympas sur CL via les fanfics et qui tombe sur une de ces tragédies... Bonjour le traumatisme.

Peut-être avons-nous une chose en nous qui, quand on aime quelqu' un ou quelque chose, cette chose nous l'enlève en la tuant... Tiens, salut Zeref...

La quête de réalisme n'est pas vraiment ce que recherche un fan de CL qui veut tout simplement avoir une fanfic sur... je sais pas moi, l'amour ou même tout simplement un épisode écrit qui se serait plus sympa car il y aura un enjeu et de grosses difficultés et quelqu' un en ressortira blessé mais par mort et aura toujours le sourire au visage malgré sa blessure qui cicatriser, Odd est un bon candidat pour cela, il a toujours le sourire ! Dans l'animé officiel, c'est vrai qu'il n'y aura pas vraiment de surprise, le seul suspense est de savoir comment les héros vont parvenir à déjoué un plan du méchant, mais dans une fanfic, un fan peut trouver ce qu'il recherche sans qu'il y est de "réalisme".

Je ne sais pas vraiment comment formuler ceci mais la fiction est, dans la plupart des cas, préférable à la dure réalité qui elle est froide est sans pitié. Et puis on peut très bien continuer à regarder une oeuvre fictive même si une histoire, de base monstrueuse, est présente, L'histoire de Zeref dans Fairy Tail est un bon exemple (je ne spoil pas).

Tout cela est aussi une question de sentiments envers les personnages, tuer un personnage que l'on aime bien nous fait verser notre petite larme mais bon, on continue malgré ça à regarder (NON POURQUOI TOI L ?!)
Seulement quand cela concerne des personnages qui sont des enfants, bon qui deviennent ensuite des "demi-ados", et donc qui ont un côté mignon... C'est comme tuer un chaton ou un panda, c'est assez horrible.

Il y a aussi le fait qu'on ADORE les méchants : Dark Vador dans Star Wars (Edit d'Icer : Il pue la merde, vive Dark Maul !) ; Kira dans Death Note; X.A.N.A dans Code Lyoko.

On veut leur donner vie n'est-ce pas ? Moi aussi j'aime les méchants, mais pas au point qu'ils gagnent face aux gentils.

N'oubliez pas juste une chose... Il n'y a pas de ténèbres sans lumière.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Sirix MessagePosté le: Lun 21 Déc 2015 08:07   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 27 Aoû 2013
Messages: 393
Localisation: Entre une chaise et un PowerMac G5
Et re ! Je voulais clarifier deux petits points.

Tout d'abord, le fait que je suis d'accord avec Ikorih, amener une mort est difficile, je suis loin de prétendre le contraire. Mais la solution de facilité ne se trouve pas dans les procédés stylistiques, mais dans le scénario. Sans parler d'écrit ou de scène, juste de concept, la mort d'un personnage reste un procédé d'émotion simple. Encore faut-il maîtriser son arrivée, ce qui n'a pas toujours été le cas dans les fictions que j'ai lu sur le forum. Du moins, sur mon avis personnel.

Ensuite, pour moi, si mort il y a, elle doit avoir une importance dans le scénario. Toujours. Je n'aime pas la mort gratuite d'un perso. La mort doit changer la direction de l'histoire, influencer les héros, dévoiler des choses, apporter un message, je n'aime pas la mort qui se contentera de son simple effet, je l'ai déjà dit.

Après, est-ce qu'une mort est obligatoire dans un récit ? Je dirai, pour moi, non. Je connais beaucoup d'histoires que j'adore où il n'y a pas de mort, où alors, celle-ci ne se trouve qu'à la fin de l'histoire. Et...là, je sais que c'est vraiment personnel, mais quand on me balance l'argument du "C'est plus réaliste !", je répond, ouais. Mais là, je lis une fiction. Tu vois ? Le réalisme, je m'en fous. J'ai juste envie de passer un bon moment. Alors, que ce soit de l'épique épopée, si le Millenium Falcon résiste à l'explosion de l'étoile noire alors qu'il est visiblement complètement brûlé (épisode 6 de mémoire), si Indiana Jones résiste à une explosion nucléaire dans un simple frigo là où une voiture flambe, m'en fiche, j'ai passé un bon moment.

Un scénario n'a pas besoin d'être cru et réaliste pour me plaire, dieu sait que les exemple sont nombreux. Le Poids des souvenirs n'a pas encore connu de mort par exemple (Edit d'Icer : Ouais mais y a une meuf qui s'appelle Lucie. C'est mortel (smirk) ). Et s'il n'y avait que lui...Pour ce qui est de mon propre texte, il est je pense tout autant possible que je mette une mort dedans, que le fait que je n'en mette pas du tout. L'atmosphère gentille de Code Lyoko, je l'ai beaucoup appréciée. Et je me fiche pas mal de sa puerilité irréaliste. Du moment que ça me plaît...

Attention cela-dit, je n'ai pas dit que je n'aime pas un scénario sombre et réaliste. C'est juste que dans l'idéal je m'en fout. Quoi que le trop sombre et dépressif a tendance à me rebuter, vu que quand je lis, j'ai juste envie, une énième fois, de passer un bon moment.

_________________
http://arnaud.maurin.perso.neuf.fr/images/Sirixsign.png

Auteur de la fic Replika on the Web.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Ikorih MessagePosté le: Lun 21 Déc 2015 10:09   Sujet du message: Répondre en citant  
M.A.N.T.A (Ikorih)


Inscrit le: 20 Oct 2012
Messages: 1490
Localisation: Sûrement quelque part.
Citation:
Un scénario n'a pas besoin d'être cru et réaliste pour me plaire, dieu sait que les exemple sont nombreux. Le Poids des souvenirs n'a pas encore connu de mort par exemple


....T'as lu le chapitre 17? XD Parce que niveau glauque et niveau mort je crois qu'on a validé les deux.

Citation:
imaginez un peu un gosse qui veut lire des histoires sympas sur CL via les fanfics et qui tombe sur une de ces tragédies... Bonjour le traumatisme.


De un, on prévient. De deux, si un gosse a envie de lire des vieilles fanfics bas de gamme pas forcément réaliste, je crois que CL.net a toute une gamme de récits...et même ici on en trouve qui sont gentils et mignons, go lire La Demande. C'est juste que comme l'a dit Zéphyr, on est plus ou moins grands par rapport au public visé et on cherche à reformuler l'univers d'une façon qui nous concerne davantage, parce qu'on est trop grands pour adhérer à la série pour gosses mais on en est assez proches pour voir le potentiel inexploité qu'elle réserve, et qu'on développe.

Citation:
La quête de réalisme n'est pas vraiment ce que recherche un fan de CL

Je ne sais pas trop comment interpréter ceci. Dois-je comprendre que notre brochette d'auteurs glauques n'est pas constituée de fans de CL? Ou même, plus largement, les gens cherchant le réalisme ne sont pas des fans de CL? Le réalisme, c'est très important, notamment pour éviter de faire n'importe quoi. Les histoires qui partent trop en vrille sont moins intéressantes. C'est difficile d'être surpris puisque tout peut arriver, rien ne nous étonne plus. Alors que si on se pose le cadre réaliste, des limites tangibles à ce qu'on peut faire, il faut arriver à jouer un peu plus finement pour amener l'histoire à ce qu'on veut en faire et je pense que c'est plus méritant d'arriver à faire un scénario propre et cohérent qu'un gros WTF rigolo. Et c'est pas parce que je pense ça que je dénie la série, elle est un peu comme la base d'un édifice plus grand que nous nous chargeons de construire.

Citation:
la fiction est, dans la plupart des cas, préférable à la dure réalité qui elle est froide est sans pitié

Justement, ce n'est pas toujours vrai, principalement parce qu'il existe des auteurs comme nous qui décident de tordre la réalité et de la pousser dans les retranchements noirs que peu de gens auront à affronter. Un de mes auteurs préférés, Franck Thilliez, est spécialisé dans les histoires bien sombres et sympathiques dans lesquelles on a aucune envie de se retrouver, et on se dit que finalement la réalité c'est pas si mal. La fiction a l'avantage de faire rêver, c'est sans doute ce que tu veux dire, mais on peut rêver à des fictions moins infantilisantes...que la fiction soit froide et sans pitié ne la rendra pas forcément plus repoussante. Elle continuera à nous faire rêver, parce qu'on y croisera des personnages cools par exemple, ou des concepts qu'on peut pas trouver dans la réalité, quand bien même il s'agit de concepts sombres. Si demain une série invente une sorte de porte de la Vérité derrière laquelle tu peux tout savoir, et où tu peux entrer à condition d'y sacrifier une partie de ton corps pour avoir un tout petit aperçu, avec une atmosphère bien angoissante autour de ladite porte, nous sommes d'accord que ça donne pas forcément envie d'y aller, et pourtant ça fait rêver quand même parce que c'est un concept super cool. FMA forever.

(Et si j'allais finir ma physique au lieu de blablater?)
_________________
"Excellente question ! Parce que vous m’insupportez tous.
Depuis le début, je ne supporte pas de me coltiner des cons dans votre genre."
Paru - Hélicase, chapitre 22.
http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/signat10.png
Et je remercie quand même un(e) anonyme qui refusait qu'on associe son nom à ce pack Razz

http://i81.servimg.com/u/f81/17/09/92/95/userba11.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Sirix MessagePosté le: Lun 21 Déc 2015 10:54   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 27 Aoû 2013
Messages: 393
Localisation: Entre une chaise et un PowerMac G5
Je pense personnellement que l'on a affaire à deux écoles différentes. C'est même encore plus compliqué. Je pense que chaque auteur à différentes convictions et différents désirs quand il écrit et lit. Et que la recherche de réalisme dépend de cela.

Personnellement, au sein de ma fiction (oui, je sais, je me ramène souvent à ma fiction. Désolé si ça gêne certains, mais ça reste un bon exemple de mon point de vue d'auteur), je n'ai rien contre le scénario un peu trop facile et puéril. L'ambiance de la série, comme on dit. Quoi que j'aurai tendance à croire que l'ambiance est légèrement plus mature. Mais c'est pas Ground Blizzard. En revanche. Je fais en sorte que toute la cohérence de l'informatique soit au minimum logique. Parce que je tiens à cet aspect. La recherche de réalisme ne se situe pas vraiment dans le scénario. Mais plus dans les détails de cohérence. En revanche, les textes tels que ce que j'ai lu de Mondes Alternés, Ground Blizzard, l'Engrenage ou l'Echiquier, tendent plus à passer rapidement sur la cohérence informatique (par exemple), au profit d'un scénario plus mature, violent et réaliste. Overpowered tente de garder l'ambiance de la série au maximum, et certains autres détruisent tout. Pour moi, aucun n'est meilleur, aucun n'a plus de mérite. C'est juste une question de choix. Point de vue lecteur comme auteur. Certains aiment le sang, d'autres les circuits électroniques, et d'autres tiennent à l'ambiance de la série. Et c'est surtout la richesse de toutes ces optiques d'écriture dans un même fandom qui sont pour moi la magnificiance de la section fanfic. Quoi qu'on cherche, on trouvera son bonheur. Qu'on soit sombre dépressif noir ou vieux gosse en retard.^^

Ah ! Et pour le poids des souvenirs...oui, j'avais oublié le détail final. Ça fait un moment que je n'ai pas remis le nez dedans.--'

_________________
http://arnaud.maurin.perso.neuf.fr/images/Sirixsign.png

Auteur de la fic Replika on the Web.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Roi Yann MessagePosté le: Lun 21 Déc 2015 13:43   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 26 Sep 2015
Messages: 220
Localisation: Carthage
Je me suis mal exprimé: un fan peut très bien aimé les tragédies, non je voulais dire un fan enfant. Je pensais que vous auriez compris parce que j'avais fait allusion aux fans enfants juste au dessus de la phrase... Sorry.

Sinon il y a aussi quelque chose que je trouve à la fois impressionnant et incompréhensible: c'est qu'il y a des fanfics qui font plusieurs pages tout ça pour que le méchant gagne.

Moi c'est ce que j'appelle le syndrôme "Mortal Kombat Conquest". C'est à dire que vous prenez une fiction qui est assez sympa (selon les goûts), vous en faite une histoire à votre image, qu'elle soit bonne ou mauvaises, avec de l'aventure, des héros gentils que l'on suit durant toute l'histoire tout ça pour... faire mourir tous les héros et donner la victoire au méchant...

Je sais pas pour vous mais moi je sens que j'ai lu des pages et des pages (ou regardé un tas d'épisodes) tout ça pour rien.

C'est comme écrire une dissertation puis quitter volontairement sans sauvegarder.

J'imagine qu'il y a des fictions autre que CL avec un méchant qui gagne mais dans ce cas c'est le méchant qui y figuré, on nous montre comment il a pu arriver au pouvoir et on ne suit pas les aventures des héros qui ont tenté de le stopper. Ou alors, le méchant a un temps où il a le pouvoir, il est victorieux mais plus tard il sera vaincu par un héros (exemple: The Legend of Zelda: Ocarina Of Time)

Après c'est de mon goût de trouver qu'une fin où le méchant gagne est une mauvaise fin, perso, si Kira avait réussi à vaincre Near, j'aurais été déçu, pourtant beaucoup de fans de Death Note voulait que Kira gagne. Pourquoi cela d'ailleurs ? Parce que le héros principal était déjà un méchant (ou un justicier selon les fans) donc forcément on s'attache à lui et on veut qu'il gagne.

Tout dépend de nos points de vue, de nos goûts et c'est à ne rien comprendre car CL est à la base une série pour enfant...

Rechercher du réalisme n'est pas une mauvaise chose, il y a beaucoup d'histoires qui s'inspirent du réalisme, d'ailleurs, la plus GROSSE fanfiction que j'ai pû lire à ce jour (bon ok, j'ai lu les résumés détaillés) c'est CLC dont le livre a été fait par des fans e croyez moi qu'a l'intérieur il y a beaucoup TROP de réalisme avec les terroristes, la CIA, le FBI. Personnellement j'aime pas trop quand ça concerne CL mais si CLC avait été avec d'autres personnages que nos héros qui sont des enfants, là peut-être que j'aurais pu aimer qui sait ?

Le problème, c'est que l'on met du réalisme dans les fanfics, mais que les héros soit des enfants (à la base, car dans certains cas ils sont adultes) ne fait pas bon ménage car c'est totalement irréalistes que des jeunes de 12 à 15 ans puissent combattre des terroristes et une armée de monstres de X.A.N.A !

Et vous savez, dans certains cas on peut voir des tragédies qui ne sont pas mortelles, mais plutôt qui nous apportent une tristesse car la réalité y est mise.
La mort est un élément de la vie, on ne peut y échapper (sauf les immortels mais je doute qu'un(e) immortel(le) lit ce topic) et là on a plutôt évoqué la mort par assassinat ou autre chose de violent, ce qui est choquant c'est que la vie d'un des héros, qui s'est fait tuer, aurait pu continuer d'exister.

Mais parfois je tombe sur des fanfics qui sont tristes, car c'est vrai on ne peut rien faire face à la mort naturelle, mais dont la mort des personnages est très triste.

Spoiler sur la fanfic "Le temps est un ennemi pire que XANA"
Spoiler


Ce qui me surprend le plus, et c'est ce pourquoi j'ai lancé ce topic, c'est qu'à la base CL est une série pour enfant, elle est sensé être mignonne et nous faire réagir comme des gosses quelque soit notre âge, et dans, certaine fanfics, pas toutes, on voit les héros souffrir et mourir et le pire c'est que ce sont avec des manières plutôt horrible comme par assassinat ou par suicide (exemple: "Red Breath", qui n'a pas été finie donc penons l'exemple de "La sentinelle".)

Bizarre cette manière de tuer des personnages que l'on aime. Et je parle de CL mais ce n'est pas la pire, regardez les histoires sur "My Little Poney", dessin animé que je n'ai JAMAIS regardé de ma vie et pourtant je sais qu'il y a beaucoup de choses horribles dessus (bon d'accord, ce sont surtout des creepypastas) Idem pour Pokémon.

Et je dois vous dire que... Je suis fasciné, j'ai vraiment envie de comprendre cette motivation... Mais je connais déjà la réponse: "Chacun ses goûts".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Lun 21 Déc 2015 14:11   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1047
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Roiyann a écrit:
tout ça pour... faire mourir tous les héros et donner la victoire au méchant...

Je sais pas pour vous mais moi je sens que j'ai lu des pages et des pages (ou regardé un tas d'épisodes) tout ça pour rien.

C'est comme écrire une dissertation puis quitter volontairement sans sauvegarder.


Peut-être qu'il y a volonté de s'extirper du carcan où ce sont les représentants du bien ou "de la lumière" pour te reprendre qui gagnent automatiquement. Si ce schéma s'appliquait tout le temps, le seul intérêt de lire un texte ne serait même pas de voir sa conclusion, puisque trop prévisible, mais de voir le chemin parcouru. D'accord, c'est la définition même de l'aventure, et moi-même c'est ce qui m'intéresse quand je lis ou regarde une œuvre, mais même dans un cas où ce ne serait pas le "bien" qui gagnerait, si le chemin parcouru m'a plu, pourquoi s’appesantir sur cette victoire du "mal" ?

Un texte ou une œuvre en général peut être un message d'espoir en montrant majoritairement la victoire du bien, mais est-ce un mal de montrer qu'il ne peut toujours gagner ?

Roiyann a écrit:
Rechercher du réalisme n'est pas une mauvaise chose, il y a beaucoup d'histoires qui s'inspirent du réalisme, d'ailleurs, la plus GROSSE fanfiction que j'ai pû lire à ce jour (bon ok, j'ai lu les résumés détaillés) c'est CLC dont le livre a été fait par des fans e croyez moi qu'a l'intérieur il y a beaucoup TROP de réalisme avec les terroristes, la CIA, le FBI.


Les CLC ne se sont pas "inspirées" du réalisme, elles ont voulu faire réaliste. Mais hélas, le coup de l'implication de tous les parents des héros... Lol ?
Et puis ce sont pas des fans qui ont écrit les CLC, sinon y'aurait pas eu besoin que Cyclope fasse de version Riniguède.

Roiyann a écrit:
Le problème, c'est que l'on met du réalisme dans les fanfics, mais que les héros soit des enfants (à la base, car dans certains cas ils sont adultes) ne fait pas bon ménage car c'est totalement irréalistes que des jeunes de 12 à 15 ans puissent combattre des terroristes et une armée de monstres de X.A.N.A !


Tu généralises beaucoup trop les fanfics du sous-forum en te basant sur le modèle des CLC.
Mais si on part de là, toute œuvre de fiction est irréaliste à la base, Code Lyokô la première (je suis sûr que Robin2553 sera ravi de nous éclairer sur la question Mr. Green). La fanfiction n'a pas pour prétention de transposer la Réalité, mais de s'en approcher par le biais d'éléments y ramenant afin d'immerger correctement son lecteur et lui permettre de s'identifier plus convenablement à l'univers proposé. Aurais-tu accroché à Code Lyokô étant jeune si les personnages n'avaient pas été d'un âge proche du tien, n'avaient pas eu des centres d'intérêt ou "soucis" (de manière relative, parce que les conneries comme la sudation plantaire...) proches des tiens ? Dis-toi que c'est le même principe en fanfiction, sauf qu'il s'agit là d'éléments de référence de l'auteur.

Roiyann a écrit:
Je suis fasciné, j'ai vraiment envie de comprendre cette motivation... Mais je connais déjà la réponse: "Chacun ses goûts".


Le raccourci est un peu rapide je pense, en plus d'être une formule de fermeture de débat passe-partout. Les idées de réappropriation et de personnalisation d'un univers existant se retrouvent ici. Je ne vais pas la répéter, mais selon moi c'est ce que font presque tous les auteurs, même ceux qui veulent accrocher à l'ambiance de l'original.

On appelle ça le style, tout simplement. Sans lui, ce serait la guerre des clones dans le sous-forum Fanfictions.
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Pikamaniaque MessagePosté le: Lun 21 Déc 2015 14:23   Sujet du message: Répondre en citant  
Référent Pikamaniaque


Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 490
Localisation: Norende.
Bonsoir Roiyann,

J’ai suivi attentivement ta croisade que tu tentes de livrer contre les fictions matures Code Lyokô, et pour en avoir écrit une, Bataille pour l’Espoir, qui se termine effectivement dans un bain de sang, je n’ai pas cœur à rentrer dans un débat stérile qui confond tout, qui mélange tout, et qui, sous des prétextes de bonnes œuvres, se fourvoie tant dans son fond que dans sa forme.
La polémique que tu tentes de lancer est par essence non fondée en raison, parce que tout ton argumentaire est construit sur des sentiments, donc sur de la subjectivité, et l’apparent intellect que tu tentes d’y amener n’est qu’un agglomérat de sophismes ou de bonnes intentions inquisitoires qui sont facilement démontables quand on y prête un peu d’attention. Sauf que loin de moi l’idée de t’en priver, parce que tes réflexions bienséantes ne sont que le reflet d’une naïveté d’enfant, et je trouve cela plutôt mignon.

Non, le problème sur lequel je souhaite revenir démontre que tu tiens des propos irrationnels, parce qu’ils se fondent uniquement sur ta perception et pas sur ton entendement.
On va commencer par quelque chose de basique : ton avatar me fait peur. Je te le dis, je trouve ton avatar forum malsain. Il transpire une force maléfique et malveillante qui me serre le cœur, et qui ne me donne pas envie de regarder plus loin cette laideur. C’est pourtant un jugement de valeur que ni ne sera pas partagé par tout le monde, parce que c’est du ressort de ce que moi je juge effrayant ou non par l’image qui m’est renvoyée. Cela ne constitue aucunement en vérité, et je n’ai donc pas à te l’imposer.
Pour autant, toi, en tentant de faire tomber le débat dans le registre émotionnel, tu dis que les enfants qui tombent sur ce genre de récit seront traumatisés. Cela ne tient pas la route, on dirait le retour de Christine Boutin, Frigide Barjot, et consors qui utilisent les enfants avec malhonnêteté pour cacher leur homophobie latente. Dans ton cas, tu utilises aussi les enfants pour masquer ton intolérance au genre mature, et pour pallier ta faiblesse argumentative.

Oui, parce que, tu déportes habilement le débat sur le trop-plein de réalisme qui se saisit d’une bande d’adolescent, mais tu as raison. La plupart des œuvres réalistes du sous-forum fanfic exploite justement le déséquilibre entre des héros enfants et une force infiniment plus puissante auxquels ils doivent faire face, et à laquelle ils ne peuvent pas faire face. La conséquence de leurs actes est immense, et leur insouciance provoque leur propre chute sans qu’ils n’en aient conscience au début, sauf que cela finit par leur retomber dessus.
Mais toi, tu es tel Ségolène Royal criant au scandale en lisant des mangas, et tu t’enfermes dans une logique bisounours où le bien doit toujours triompher du mal. Tu donnes à la littérature une fonction éducative plus qu’une fonction universelle, et c’est un problème parce que de fait, tu ne peux pas t’empêcher de juger ce que les autres font parce que cela ne correspond pas à ton modèle de valeurs. Wink.

En somme, pour le dire plus simplement, tu es juste en train d’imposer tes goûts à tout le monde, et ce sujet, qui se veut être une discussion, est plus le procès du réalisme qu’un échange construit, puisque tu conclues ton dernier message par « Je connais déjà la réponse ». Cette prétention trahit tes intentions profondes.

Citation:
Ce qui me surprend le plus, et c'est ce pourquoi j'ai lancé ce topic, c'est qu'à la base CL est une série pour enfant, elle est sensé être mignonne et nous faire réagir comme des gosses quelque soit notre âge, et dans, certaine fanfics, pas toutes, on voit les héros souffrir et mourir et le pire c'est que ce sont avec des manières plutôt horrible comme par assassinat ou par suicide (exemple: "Red Breath", qui n'a pas été finie donc penons l'exemple de "La sentinelle".)


Cela dit, je ne pouvais toutefois pas m’attendre à mieux, puisque tu réduis des quantités énormes de travail à un simple exutoire sadique pour auteur déséquilibré. Dès lors tu commets l’impair que font beaucoup d’intégristes de la pensée, et tu ajoutes mauvaise foi à ton discours, ce qui le rend incohérent, spartiate et, disons-le, stérile.
C’est la raison pour laquelle, bien que concerné, je ne participerai pas au débat de fond, parce que ton attitude de forme est déjà malvenue, et qu’elle n’ouvre pas à la conversation, mais bien au clivage, ce qui n’est pas censé être le but d’une discussion (jurisprudence Me98).

Amicalement,
Pikamaniaque.

_________________
« Il ne faut jamais perdre espoir ! » Alors qu’Alexandre était sur le point de tout abandonner, une voix familière résonna au plus profond de lui-même. « C’est ce que tu dirais, n’est-ce pas ? ».
Chapitre 26, Le Héros Légendaire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
Roi Yann MessagePosté le: Lun 21 Déc 2015 15:26   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 26 Sep 2015
Messages: 220
Localisation: Carthage
Une croisade contre les fanfictions tragiques ?

Vous croyez réellement que je cherche à briser des fanfictions qui sont des tragédies ? Pourquoi de telles idées, les apparences sont trompeuses à ce que je vois... Tant pis.

Je cherche à comprendre la motivation d'un auteur pour réussir développé de telles fanfictions qui sont magnifiquement réalistes. Mon but final est effectivement personnel lié à mes sentiments mais ne concerne absoulument pas Code Lyoko, du moins pas pour l'instant mais cela viendra (si je le souhaite).

Pour moi, cette motivation est dû à quelque chose, quoi ça je ne sais pas, mais je n'ai pas tort en disant que selon les goûts des gens que l'on peut aimer ou non ces fanfictions. Mais j'ai probablement tort, alors je demande une réponse, après tout on est là pour discuter non ? Vous êtes dans la secton "Bla bla de la communauté" Mr. Green

Tenez un petit cadeau pour vous montrer que moi aussi je cherche un peu de tristesse dans CL, je cherche plus souvent la joie, l'amour mais quelquefois, la tristesse, j'avoue.

Je sais que Jean-Jaques Goldman n'est pas voulu parler d'Aelita en écrivant cette chanson mais en modifiant quelques paroles, j'ai l'impression de retrouver la princesse de Lyoko, les paroles modifiés sont en jaune.



Comme Toi

Elle avait les yeux clairs et la robe en velours
À côté de sa mère et la famille autour
Elle pose un peu distraite au doux soleil de la fin du jour
La photo n'est pas bonne mais l'on peut y voir
Le bonheur en personne et la douceur d'un soir
Elle aimait la musique surtout Schumann et puis Mozart

Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi que je regarde tout bas
Comme toi qui dors en rêvant à quoi
Comme toi comme toi comme toi comme toi

Elle allait à l'école dans la ville d'en bas
Elle apprenait les livres elle apprenait les lois
Elle chantait les grenouilles et les princesses qui dorment au bois
Elle aimait sa poupée elle aimait ses amis
Surtout Odd et Yumi et surtout Jérémie
Et ils se marieraient un jour peut-être à Varsovie


Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi que je regarde tout bas
Comme toi qui dors en rêvant à quoi
Comme toi comme toi comme toi comme toi

Elle s'appelait Aelita elle n'avait pas seize ans
Sa vie c'était douceur rêves et nuages blancs
Mais d'autres gens en avaient décidé autrement
Elle avait tes yeux clairs et elle avait ton âge
C'était une petite fille sans histoires et très sage
Mais elle n'est pas née comme toi ici et maintenant

Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi que je regarde tout bas
Comme toi qui dors en rêvant à quoi
Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi, comme toi, comme toi, comme toi

EXLICATIONS
Spoiler


Voyez, je vous ai fait verser une petite larme ? Vous avez le droit de choisir votre voie, même si elle passe par le gore, la mort, la souffrance et les tragédies.

Après tout, les sentiments sont importants pour aimer Code Lyoko. Donc ils servent, ainsi à exprimer nos idées et notre entendement afin de partager des émotions. Ne les laissons pas de côté...

PS: Mon avatar représente un fanart sur le spectre de X.A.N.A, voilà l'image originale:
http://orig05.deviantart.net/0caa/f/2008/274/3/3/xana___code_crisis_by_vederick.png

Comme je l'ai dit précédemment: On adore les méchants et X.A.N.A est l'un de mes préférés ! Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Pikamaniaque MessagePosté le: Lun 21 Déc 2015 15:43   Sujet du message: Répondre en citant  
Référent Pikamaniaque


Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 490
Localisation: Norende.
Oui c'est bien mais tu ne réponds pas à ce que je dis, tu te contentes de dire "non tu as tort tu te fourvoies sur mes intentions" en maximisant la corde émotionnelle, mais c'est bien ce que je dis il n'y a rien de concret, et rien de rationnel. Tu défends même plus ton point de vue à part prendre ton sujet pour un podcast musical maintenant. Neutral

Enfin, peu importe.

_________________
« Il ne faut jamais perdre espoir ! » Alors qu’Alexandre était sur le point de tout abandonner, une voix familière résonna au plus profond de lui-même. « C’est ce que tu dirais, n’est-ce pas ? ».
Chapitre 26, Le Héros Légendaire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Communauté -> Blabla de la communauté Page 1 sur 2
Aller à la page 1, 2  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0927s (PHP: 61% - SQL: 39%) - Requêtes SQL effectuées : 22