CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
[Créations] Notre Communauté n'a pas perdu s...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X, 8 ans et plus!
[Code Lyoko] Usine Renault : Un peu d'...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X: Trailer
[Code Lyoko] Reboot : The Guardian Code
[Code Lyoko] Décès de Carlo de Boutiny
[Site] IFSCL 3.5.0 sortie
[Site] 10 ans plus tard... Les scripts ...
[IFSCL] IFSCL 3.5.0: Trailer
 
 Derniers topics  
[Fanfic] Le risque d'être soi
Position/transition salle turbines et...
[Fanfic] Oblitération
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
Votre Avenir ?
[Jeu Vidéo Code Lyoko] IFSCL
[Tops 3] Méchants de fiction
Permis de conduire
Les origines de vos pseudos
Comment imagineriez votre véhicule da...
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] L'Échiquier [Terminée]

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 12 sur 20

Aller à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 11, 12, 13 ... 18, 19, 20  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
*Odd Della Robbia* MessagePosté le: Ven 23 Mai 2014 19:10   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 14 Sep 2008
Messages: 1320
Localisation: Sur le territoire Banquise entrain de faire de l'overboard
Pour les actions des irlandais, il y a une réponse qui convient parfaitement et souvent usité dans ce genre de situation dans nombre d'oeuvres et jeux:
TGCM!!!!: ta gueule c'est magique!!!!
pour joséphine, c'est une mary Sue: elle est belle, multi-millionnaire est a l'intelligence plus développé qu'einstein (le vrai), waldo, alakazam, Docteur who et le continuum Q(star trek) réuni.

Sinon content de savoir que le travail progresse et que la suite arrive bientôt.

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/431875signature.png

http://img11.hostingpics.net/pics/400268userbar.gif
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Ikorih MessagePosté le: Ven 23 Mai 2014 19:39   Sujet du message: Répondre en citant  
M.A.N.T.A (Ikorih)


Inscrit le: 20 Oct 2012
Messages: 1487
Localisation: Sûrement quelque part.
Citation:
TGCM!!!!: ta gueule c'est magique!!!!

Outre le spam de "!", je trouve que c'est bien la preuve que tu n'as pas compris la mentalité d'Icer. Il y a toujours des explications. Je ne vois pas de moment où les irlandais agissent en ignorant les règles de cohérence, et ils ont toujours un but bien précis. Le TGCM n'a pas sa place ici et c'est même une insulte au travail d'Icer de sous-entendre que malgré le temps infini qu'il passe à peaufiner son scénario, il y ait encore des éléments qu'on ait besoin d'expliquer par cette phrase.


Citation:
pour joséphine, c'est une mary Sue: elle est belle, multi-millionnaire est a l'intelligence plus développé qu'einstein (le vrai), waldo, alakazam, Docteur who et le continuum Q(star trek) réuni.


Je crois que tu oublies de prendre en compte le paramètre "aide de Xana" dans les performances de Joséphine. Certes, elle est futée, mais Jérémie avec l'assistance de Franz Hopper arrive bien à des résultats titanesques, alors avec l'aide d'un programme réellement parfait...c'est normal de faire mieux, quoi.
Sinon, pour le "elle est belle", je sais pas du tout où tu as vu ça. Peut-être une élucubration de ton esprit? Mr. Green
Bref, je viens de te tacler 2/3 de tes arguments, dont le principal, ton affirmation de Mary Sue ne tient plus debout.
Ah, non, rappelons que c'est son père qui détient les sous et qu'elle n'a donc pas à 100% le contrôle dessus.
Du coup, ça fait 3/3.
_________________
"Excellente question ! Parce que vous m’insupportez tous.
Depuis le début, je ne supporte pas de me coltiner des cons dans votre genre."
Paru - Hélicase, chapitre 22.
http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/signat10.png
Et je remercie quand même un(e) anonyme qui refusait qu'on associe son nom à ce pack Razz

http://i81.servimg.com/u/f81/17/09/92/95/userba11.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Sam 24 Mai 2014 20:05   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2178
Localisation: Territoire banquise
Je crois que je viens de piger pourquoi *ODR* en veut à Joséphine !!!

Chapitre 22 a écrit:
- Irlandais, ça dépend d'où on se place comme tu l'entends. Mais oui. Mon nom est Joséphine et je suis ravie de voir que le cliché sur les blonds est mit à mal par nos existences.
- Et par moi aussi non ? s’écria Della Robbia.
La fille glissa son regard sur lui.
- Non. Senja m'a raconté ta dernière détranslation.
Gêné, le blondinet à la mèche violette alla se ranger à l'arrière du groupe.


Mr. Green

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttp://download.codelyoko.fr/forum/avataricer.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« Les incertitudes, je veux en faire des Icertitudes... »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Dim 01 Fév 2015 19:48   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2178
Localisation: Territoire banquise
Cela commence à faire une paye que la partie I est achevée pas vrai ? Je viens cependant vous signaler plusieurs choses aujourd'hui.
La partie II est bien sûr en chantier depuis avant même la fin de la parution de la première partie, cela remonte donc à bientôt 2 ans. Actuellement, le prologue et les quatre premiers chapitres sont déjà rédigés (ce qui fait une quarantaine de pages déjà, et pas des pages ikoriesque hein ? Du costaud Razz), et le cinquième est en cours.

Mon objectif est de reprendre la publication pour septembre 2015. Cette date, donnée à titre indicatif, vous permettra quand même d'anticiper plus ou moins la chose et de vous y préparer. En effet, vu le temps qui s'est écoulé, il est fortement conseillé de relire la partie I avant la seconde, et le faire pendant les vacances d'été me semble une bonne idée.

J'achève par ailleurs de mon coté la relecture en question, histoire de préparer le terrain. Une présentation mise à jour, la correction de coquilles (Apparemment personne n'avait remarqué que les LG allaient en français quand le narrateur annonçait S.E.S, pas même moi x) )... En tout cas cette retouche ne peut être que positive.

Certains trouveront la coupure entre les deux parties bien longue. Mais rassurez-vous... Entre la publication de l'épilogue de la partie I et ce message, pas moins de 6 textes ayant un rapport avec l'univers de la fiction ont été publié sur ce sous-forum. Sans compter un septième qui existait avant. Certains sont évidents, d'autres beaucoup moins. En tout cas ça ne s'est jamais vraiment arrêté Wink

Enfin, j'ai supprimé l'ancien trombinoscope, devenu désuet, et je l'ai mis à jour en le passant sur le post initial. Bien sûr, il est toujours susceptible de modification, mais c'est le premier élément à se mettre à jour vis-à-vis de la partie II à venir.

Sur ce je vais pouvoir reprendre les lectures des autres textes du sous-forum et l'écriture de la partie II.

La compagnie Icer vous remercie de votre fidélité.

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttp://download.codelyoko.fr/forum/avataricer.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« Les incertitudes, je veux en faire des Icertitudes... »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Pikamaniaque MessagePosté le: Mar 23 Juin 2015 21:16   Sujet du message: Répondre en citant  
Référent Pikamaniaque


Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 490
Localisation: Norende.
Bonsoir Icer,

Il fait une chaleur de pute en ce moment… Sad . C’est ce qui m’a amené, par cette saison des chaleurs, aux abords d’un profil glacial pour me refroidir auprès d’une fiction chaleureusement glaciale. Tu noteras que cela n’a au final pas servi à grand chose, puisque dans tous les cas, je suis au bout de mes peines après avoir terminé l’Echiquier, une deuxième fois. Ou disons que j’avais recommencé au chapitre 20, pour pouvoir reprendre l’intrigue laissée pour compte depuis presque deux ans. Avec cynisme, on pourrait dire que ma disparition de la scène publique à la Sarkozy aura duré le temps de la pause entre la première partie de ta fiction… et la deuxième, qui n’est toujours pas arrivée assez-t-il tout étant. Mais je te connais, tu es très organisé, et c’est la raison pour laquelle j’ai toute confiance en ta régularité… relative. Oui, bon, non, je suis de mauvaise foi. Tu es la personne la plus organisée, la plus méthodique, et la plus rigoureuse que je connaisse, à un niveau que je ne pourrai jamais atteindre. Tu es un magnat du détails, et je dirais que c’est le point fort de ta fiction. Du moins, de la première partie de l’Échiquier. Oui, parce qu’autant, tu t’es chié comme pas possible sur la suite. Mr. Green .

D’un point de vue formel, ton style est complètement merdique. Ton orthographe est laborieuse, digne d’un gosse de cinquième (c’est-à-dire BpE à ses débuts), il n’y aucune narration, bonjour l’héroïc-fantasy à la con du type Pierre Bottero qu’idolâtre tellement de jeunes de nos jours. Aucune spiritualité, aucune puissance littéraire hormis une approche froide et méthodique des relations humaines ; à croire que tu serais bien mieux greffe du tribunal administratif de Marseille, qu’écrivain au niveau de Victor Hugo (pour le politiquement correct, Céline, pour le politiquement incorrect). C’est clair que tu ne remportes pas le prix du Parnasse. Quelque part tant mieux, on se retrouverait avec des textes ampoulés et méprisants, qui font l’éloge de la gauche républicaine – tes origines indigènes obliges — à coup de propagandes sur notre belle jeunesse (toon, solal…). Il ne manquerait plus que cela !

Mais ce qui est le plus surprenant, et pardonne-moi d’y revenir, c’est sans doute tes compétences en grammaire qui, même après relecture, sont de l’acabit d’une Grèce qui ne paie pas ses dettes ou d’un Pikamaniaque qui promet son retour tous les deux mois. Je comprends mieux que tu sois un rebus du système scolaire. Je comprends moins ce fangirlisme que suscite L’Echiquier, pastiche de la fiction scolaire de bas-étage à m’en provoquer des fuites d’eau partout chez moi ! (Et putain, j’ai pas intérêt à appeler Bismuth comme plombier, mais ça c’est pour mon cul).
J’ai retourné le problème dans tous les sens (cette transition avec cul est magnifique, n’est-il pas ?), et pourtant, je n’ai pas réussi à te trouver une excuse. Que cela soit dyslexie, indigne de ton niveau, ou cassure de la touche « s », j’en suis venu à la seule conclusion rationnelle qui m’était donnée d’avoir : tu as eu ton bac grâce à un correcteur mélanchonniste qui promeut la fin du baccalauréat.

C’est tout de même dommage. On sent bien que tu fais pourtant des efforts sur la forme. Tu tentes d’endormir notre vigilance à coup de bannières belles créées au détour d’une promotion canapé, avec des gifs sournois et vicieux qui font l’éloge de l’écologie et du communisme (menée par Duflot et le barbu à la moustache de cet après-midi du groupe GRDC).
Je vais te dire ; cela ne prend pas avec moi. Je suis vigilant. Très vigilant. Je fais attention à mon cul et à ce qui se met dedans. T’as essayé de m’enculer, et tu t’es bien foiré mon pote. Tu m’as pris pour toutes ces gonzesses qui rêvent de ta queue pour feindre la médiocrité lexicale et syntaxique de ta fic’ ? Non, non, non. Pour rappel, c’est toi qui m’as toujours attribué la MANTA (William m’attirant beaucoup moins qu’Odd). Je suis un vaillant résistant de cette STASI ambiante qui mine le morale de Sarkozy et de tout le forum en globalité.

Je le dis haut et fort, l’Echiquier mérite une belle carpette de bois en ce qui concerne la forme !

Pikamaniaque a été retrouvé mort à son domicile, assassiné d’une balle dans la tête par un tireur inconnu. Les investigations sont au cours, mais un courrier aurait été laissé par le défunt, laissant penser à un suicide en dépit des preuves qui accablent du contraire.

Pikamaniaque a été retrouvé mort parce qu’il a fait preuve d’une mauvaise foi irrémédiable en s’en prenant lâchement au point faible le plus marqué de cette fiction, connu par son auteur.
Oui, parce que, si d’un point de vue formel, je veux me pendre en te lisant, d’un point de vue scénaristique, tu as rédigé une œuvre parfaite, et il ne me semble pas avoir déjà sorti cette expression pour quelconque autre auteur du forum. Ton intrigue est immédiatement prenante. Tu as captivé ton lecteur au-delà de toute espérance. Je te l’avais déjà dit lors du commentaire au magazine. Mais plus spécifiquement, sur ce qui concerne le chapitre qui conclut l’arc de la première partie, on est confrontés à une intrigue redoutable qui met en avant trois camps motivés par des objectifs différents et dont les mystères sont répartis équitablement dans l’écrit.

Tu amènes le tout avec un réalisme qui t’honore. Là où on était dans le symbolique, dans ma propre fiction, il y a tout qui colle et qui prend son sens chez toi. J’ai même vérifié où atterrissait les vols de la compagnie irlandaise (Orly ou CDG), tu as même pris en compte ce détail pour apporter de la crédibilité et de la consistance à l’Echiquier. Je me passe même d’un commentaire sur la qualité du nouveau groupe, dont un membre s’inspire éminemment de toi (mais je ne trouve pas mon équivalent… Et cette Clémence, qu’elle est conne, je peux pas la voir). On peut dire que tu viens prendre une revanche contre la société – ça se comprend, rageux IRL, héros IVL —, mais dans tous les cas, tu as confectionné une mayonnaise qui marche.

J’apprécie les traits d’humours (je trouve le comique au sujet de Yumi particulièrement drôle quant à ses idylles amoureuses multiples et variées au cours des différents chapitres), j’apprécie l’exploitation psychologique des personnages, parce que même sans narrations, on saisit leurs pensées par le dialogue. Il y a des scènes très puissantes. J’aime beaucoup l’incipit de Payne, ces grandes phrases apocalyptiques pour un dénouement… imprévu. Bien que l’idée ait déjà été exploitée, donner une enveloppe humaine à X.A.N.A est effectivement une solution de haute mesure. Reste à savoir comment il y est arrivé, je trouve les explications un peu bancales (voire inexistantes) pour le moment, je suppose que cela arrivera dans un second temps.

Je dois bien t’avouer qu’à des moments, je n’ai pas tout compris. J’ai même dû souvent relire pour bien saisir la complexité de ce récit. Mais je n’y suis sûrement pas arrivé, parce que je suis sûr que des éléments comme le Pück du supercalculateur de Dublin cachent plus de choses qu’il ne veut bien en dire. Tout est connecté, de toute façon. On peut conjecturer que le Réplika volcan se trouve quelque part en Amérique du Sud au vu du rêve d’Aelita, par exemple, mais on peut aussi penser que William joue double-jeu pour vaincre X.A.N.A et prouver sa loyauté aux Lyokoguerriers (trop de grandissement épique en moi, mais j’aime ce genre de plans vicieux qui surprend tout le monde).

En tout état de cause, l’Echiquier nous invite à lancer le petit cinéma de notre imagination. Cette tromperie au sujet de la défunte Miranda, les souvenirs modifiés… Tout cela fait un peu magique. J’attends de pied ferme les explications logiques et rationnelles que tu as sues donner (à l’instar de la désactivation des tours par Yumi ou du retour des mots inscrits dans le supercalculateur) pour justifier tout cela.
Je me pose toutefois une question : n’est-il pas possible de récupérer la morte de Dublin à partir de leur inscription dans la mémoire virtuelle du Supercalculateur ? Sa mort est un peu conne quand même, je l’ai même loupée à la lecture du triumvirat de fin sur la fiction.

Sur les personnages en eux-mêmes maintenant, outre le côté mystérieux des irlandais, j’aimerais revenir sur la psychologie très intéressante de Joséphine, qui est pour moi un personnage extrêmement froid d’un point de vue émotionnel (on revient toujours aux mêmes choses), et sa capacité à faire la part des choses, son intelligence machiavélique… Je me demande ce qu’elle va donner, mais je trouve qu’elle pourrait être une très bonne amie à X.A.N.A, parce que sa manière de penser place toujours la logique en premier lieu, et on ne sait pas trop ce qu’elle veut au final. Elle semble animée par la curiosité d’animer un écosystème, on dirait un peu un savant fou, à sa manière. Mais ils sont bizarres là-bas, tous de toute façon, on ne peut rien attendre des rosebeefs.
C’est que, justement, ce Senja m’obsède — owi —. Il me tarde de lire la suite et tes sept textes annexes pour mieux comprendre leur personnalité, comment ils se sont constitués, parce que mine de rien, on les voit assez peu eut égard à la focalisation Lyokoguerrière sur laquelle se porte principalement la fanfic.
Peut-on d’ailleurs véritablement parler de fanfic à ce niveau ? Le retour de Franz Hopper sera-t-il bien exploité ? La nouvelle enveloppe de X.A.N.A est-elle surpuissante et invincible (un peu comme ce Pück au potentiel monstre…) ? Odd va-t-il enfin sortir avec Christophe et l’enculer bien comme il faut comme je rêve depuis le début de ma lecture ? Aurais-je lu la suite avant 2017 quand elle sera publiée ? Je me pose tellement de questions, Icérarien, celui-là.

J’en viens au dénouement de ce commentaire. Je te souhaite un excellent courage pour la suite, que je suivrai avec une attention relevée, je l’espère, au maximum. Je me devais de poster un commentaire avant la reprise de ta publication pour me dire au moins que je suis à jour sur ta fiction, et je te remercie pour le gâteau qu’a été la lecture de cette fic’ pour l’obèse que je suis. Un peu comme quand on m’agite une bite devant les yeux, tu comprends, ça fait baver.

Et pour terminer, je ferai une note parfaite de philosophie.

Aelita est terriblement conne ou c’est moi qui fais du sexisme ?

_________________
« Il ne faut jamais perdre espoir ! » Alors qu’Alexandre était sur le point de tout abandonner, une voix familière résonna au plus profond de lui-même. « C’est ce que tu dirais, n’est-ce pas ? ».
Chapitre 26, Le Héros Légendaire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
Shaka MessagePosté le: Mar 23 Juin 2015 22:16   Sujet du message: Répondre en citant  
[Administrateur]


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 3913
Localisation: Sur une colline, près des étoiles
Pikamaniaque a écrit:
bonjour l’héroïc-fantasy à la con du type Pierre Bottero qu’idolâtre tellement de jeunes de nos jours.


Un groupe de fans anonyme tenait à te faire savoir qu'à la suite de ta série d'avatar Skype de jeune héros de yaoi dans une position suggestive criant "Pète moi le cul, gommenasai", nous trouvons que tu es mal placé pour juger cyniquement tout ce qui est "à la con" et "idôlatré par la jeunesse".

Mais, comme je le dis souvent, je ne suis qu'un messager...
_________________
http://img.codelyoko.fr/upload/files/1197977355_142.png

Les fleurs naissent, puis se fânent. Les étoiles brillent puis s'éteignent. Ainsi, la galaxie et notre Univers tout entier seront, un jour, amenés à disparaître...
A côté, la vie d'un homme ne représente qu'un éphémère battement de cils... Durant ce temps, l'homme naît et grandit, il s'amuse et se bat, il aime et déteste, il est heureux, puis triste... Tout ça, en un très court instant...
Avant de tomber dans un éternel sommeil qu'est la Mort...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Icer MessagePosté le: Lun 24 Aoû 2015 20:39   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2178
Localisation: Territoire banquise
Avant la reprise de la publication, peut-être est-il temps d'utiliser le commentaire de Pikamaniaque comme une transition.

Pikamaniaque a écrit:
C’est clair que tu ne remportes pas le prix du Parnasse.


C'est vrai, mais j'en ai une grosse. Et tu sais comment on l'appelle, du coup ?

Spoiler


Voilà qui est fait. Pour le reste, tout est dit, tu as gentiment rappelé mes problèmes de syntaxe et ma spécialisation pour le scénario, dont on ne peut réellement juger tant que mes écrits ne sont pas finis, encore que nous on fait ça avec tous les autres dès le chapitre 1 mais bon, privilège de la fonction oblige.

SINON


La date balancée un peu au hasard il y a quelques mois et confirmée depuis sur l'un'Icer est bel et bien maintenue. Ce n'est pas une blague. Rare sont les fictions qui reprennent après un si long délais d'interruption mais avec 20 chapitres écrits en réserve, j'ai le plaisir de vous annoncer la reprise de la publication dans quelques jours. Une publication sans interruption de longue durée qui ira au minimum assez loin pour que, dans l'ordre indicatif de l'un'Icer, plus aucun point d'interrogation ne subsiste jusqu'à l'épilogue des Perles du Neith et ce d'ici à peine quelques mois sans doute. Ce qui dans le cas de l’Échiquier nous amène au moins au chapitre 47. On a de la marge les gars !

Comparée à la partie 1 que j'ai récemment relue, la partie 2 est plus mature, et surtout plus bordélique naturellement... Il va falloir s'accrocher, mais c'est pour aider que j'ai bien fait en sorte d'avoir de la réserve pour éviter des pauses qui n'aident pas à se souvenir du début lorsqu'on a lu la fin (Jurisprudence Zéphyr qui parle de l'attaque de la veille après 8 mois de pause & jurisprudence Oddye qui coupe carrément deux parties liées en une demi-année).
Bien sûr vous n'oublierez pas, si vous commentez, la raison originelle qui m'a poussée a me mettre à l'écriture : Celle qui fait que vous pouvez vous venger de tout ce qu'on fait subir à vos fics/aux fics que vous aimez bien, démontant n'importe quel élément que vous semblera douteux. Commencez à polir vos haches.

Je vous dit à très bientôt.

P.S : Oui, Aelita est terriblement conne Pikamaniaque, pourquoi ?

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttp://download.codelyoko.fr/forum/avataricer.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« Les incertitudes, je veux en faire des Icertitudes... »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Mar 01 Sep 2015 15:00   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2178
Localisation: Territoire banquise
Spoiler



http://i.imgur.com/2eFFAz4.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSamedi 10 novembre 2007, dans la matinée

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngDès que sa mère lui avait fait savoir qu'elle souhaitait qu'il rentre à Saint-Denis pour le week-end, il avait deviné qu'il ne pourrait plus y échapper. Mais tant que l'affreuse vérité n'est pas sous nos yeux, on s'accroche toujours au plus mince rayon d'espoir qui soit. Parfois – rarement – cela fonctionne quand même. Ce n'était pas le cas ici car c'est la première chose qu'il vit en arrivant. Sa mère avait cru lui faire plaisir en posant l'objet sur la boîte aux lettres. Il tenta de simuler la joie pour faire plaisir à sa génitrice et ainsi pouvoir éviter... mais non, elle avait tenu à ce qu'il les essaye tout de suite. C'était encore pire que ce qu'il avait imaginé. Après vingt-sept minutes de torture, il put enfin se réfugier dans sa chambre, dépité.
Il fallait voir le positif tout de même : Il avait pu gratter pas mal de temps en faisant à chaque fois croire que le colis de sa mère n'arrivait pas à Kadic. Mais les revenus de sa génitrice semblaient croître aussi vite que le PIB de son pays d'origine, et à chaque fois, elle lui en rachetait une autre paire. Sauf que cette fois, pour être sûre que son fils les obtienne, elle l'avait fait revenir au bercail. Et le pire, c'est qu'il savait aussi qu'il serait inutile d'essayer d'y échapper en classe, parce que sa mère avait bien veillé à ce que tous ses professeurs soient mis au courant et s'assurent qu'il ne les oublie pas (« Ils ont tellement de choses à penser les jeunes de nos jours, je le comprends ! »). Le lycéen tapa du poing contre son bureau, s'autorisant son débordement vu la situation critique dans lequel il se trouvait.
Lundi, Julien Xao allait devoir porter des lunettes en classe.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngÉtablissement scolaire Kadic, dans la soirée

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJérémie se vautra sur son lit, épuisé. Il venait de terminer la programmation du Skid 3 en un temps toujours plus court. Oui, il assurait. Mais il n'allait pas bien pour autant. Sans Aelita, à quoi bon continuer la lutte ? Il n'avait plus l'envie... L'ange virtuel avait toujours été la source exclusive de sa motivation : Le programme de matérialisation ? Pour elle. L'anti-virus ? Pour elle. La recherche de Franz Hopper ? Pour elle. La libération de William ? Sûrement pas pour Yumi ou Ulrich. La lutte contre X.A.N.A et les irlandais ? Pour elle.
Mais aujourd'hui, elle lui avait été enlevée... Et d'ailleurs, il refusait tellement de l'admettre qu'il n'avait toujours pas bossé à la reprogrammation d'un territoire de surface. Pour recréer la réplique de William d'une part. Mais surtout, en faire une pour Aelita. En arriver là, c'était se résigner et se dire qu'elle ne reviendrait pas pour une longue période.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngDimanche 11 novembre 2007, Monde virtuel volcanique

- Hé bé, c'est pas trop tôt, j'ai crû qu'on avait fini par signer l'Armistice, lança William en voyant X.A.N.A approcher du rocher contre lequel il s'était adossé.

- Très drôle, répondit son chef après avoir mis quelques secondes à comprendre la référence, l'humour n'étant pas son fort. Ce n'est pas ça, je me devais de réfléchir au sujet de notre prochaine invasion.
- Ça fait deux jours que Dark Maul passe les troupes en revue, comme si c'était nécessaire. On est prêt non ?
- Ce n'est pas si simple. Lyoko a perdu ses territoires de surface et la tour de Carthage n'est plus opérationnelle. Si je virtualise les monstres à la main, impossible de combattre en même temps. Pas question, enjeu trop grand. Il faut attendre.
Dunbar soupira. Il s'ennuyait grandement.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLundi 12 novembre 2007, Résidence des Forestier, vers midi

- Qu'est-ce que tu fais là ? demanda Senja Blanc en quittant le téléporteur.
Senja Noir ne détourna même pas ses yeux de l'écran.
- J'ai fini, déclara-t-il simplement.
Le Blanc se figea. Il n'avait pas envie d'en parler.
- Et Joséphine ? Comment pourrait-elle ne rien remarquer ?
- Comme d'habitude. Faut bien rentabiliser tout le temps passé ici, à coté d'elle.
Senja Blanc éprouva le besoin de s'effondrer dans le canapé le plus proche.
- J'espère que tu es prêt, poursuivit le Noir. On lance ça dès que possible.
Il ne reçu aucune réponse.
- Senja. Hé, Senja ?


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngPont de l'Usine, dans l'après-midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngPaul Gaillard se demandait pourquoi Claire Girard lui avait donné rendez-vous dans un lieu pareil à la sortie des cours alors qu'ils étaient dans la même classe. Peut-être voulait-elle être certaine de n'être dérangée par personne ? Si c'était pour une déclaration – et d'après le mot, c'était le cas – alors la manœuvre était compréhensible. Le cœur battant, l'adolescent roux s'était rendu au lieu de rendez-vous un peu trop précipitamment, et il était en avance. Il s'assit alors au bord de l'infrastructure, observant l'eau du fleuve. Paul n’aimait pas l'eau. De constitution frêle, il n'avait jamais réussi à apprendre à nager correctement. En revanche, il aimait beaucoup l’Égypte antique et du coup, il aimait contempler la Seine et se dire que c'était son Nil à lui. Et aussi qu'il devrait vraiment apprendre à nager sérieusement.
C'est sur cette réflexion qu'il sentit quelque chose venant de derrière lui le pousser violemment. Impuissant, il bascula la tête la première dans l'eau, tandis qu'une dernière pensée lui venait en tête.
« Tu quoque mi fili... »
Sur le pont, l'ombre qui avait surgit de l'Usine patienta quelques instants afin de s'assurer que sa victime ne remonte pas. C'était peu probable : Elle avait dû se cogner la tête contre le fond, vu la profondeur du fleuve à cet endroit et la hauteur du plongeon. Tout avait été prévu. Et effectivement, Paul Gaillard ne remontait pas.
Le meurtrier sourit. Cet imbécile s'était posté au bord et était dans ses pensées, il ne l'avait même pas entendu arriver. C'était trop facile. Et d'un. Il en restait deux.


À suivre : Imprévu


Dernière édition par Icer le Sam 09 Sep 2017 10:00; édité 5 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Sam 05 Sep 2015 21:44   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2178
Localisation: Territoire banquise
Spoiler



http://i.imgur.com/qi4pTbZ.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMercredi 14 novembre 2007, Self de Kadic, au matin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJérémie descendit au bruyant réfectoire, accompagné d'Aelita et de William. Si le français adulte moyen, drogué aux médias, n'aurait que la nomination du nouveau ministre de la Défense sur les lèvres, les adolescents eux, parlaient comme d'habitude de choses dont l'intérêt était souvent inversement proportionnel aux décibels. Au milieu de ce brouhaha et dès qu'ils aperçurent la tête blonde flanquée de ses répliques, le reste du groupe interne soupira de soulagement et félicita leur chef.
- Tu as bien fait Jérémie, assura Christophe.
- On commençait à être à court d'excuses bidons, avoua Odd.
- On retrouvera les vrais, promis, réconforta Ulrich.
- Ouais, je sais... fit Belpois las, qui ne pouvait s'empêcher d'établir un parallèle avec le fiasco William pour se dire qu'ils ne ramèneraient jamais Aelita.
Les trois adolescents déjà assis s'échangèrent des regards inquiets. Si Jérémie déprimait, ils étaient foutus vu l'ampleur de la menace X.A.N.A.
- Bon euh... inscrivons-nous dans une démarche active et positive hein ? fit Christophe.
- Mais putain, elle veut dire quoi ta phrase ? lui chuchota Odd.
L'ivoirien fit mine de lui coller une baffe, puis embraya :
- Toujours aucune piste pour Aelita ?
- J'ai pas vraiment pu chercher, je devais recréer localement le Skid 3 et refaire un territoire.
- Ben maintenant c'est bon non ? insista-t-il en désignant les deux répliques.
- Certes, répondit placidement Belpois en avalant son croissant.
- Allez Jérémie, t'as juste à trouver la planque de X.A.N.A, après compte sur nous pour faire le ménage habituel, assura Ulrich.
- On ramènera ta princesse oui, confirma Odd.
- En attendant, je vous laisse, fit Christophe en se levant. Moi je ne peux pas me permettre d'arriver à la bourre au devoir surveillé. Amène-toi William, tu m'avais manqué. À plus les mecs !
- J'ai pas envie de faire sport, avoua Odd.
- Moi non plus, lui dit Jérémie.
- Nous avons un trio gagnant, annonça Ulrich en souriant.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Christophe et la réplique de William se dirigeaient vers leur salle d'examen. L’ivoirien vit la surprise dans les yeux de Maïtena qui retrouvait l'élu de son cœur pour la première fois depuis son explosion. Enfin, on lui avait fait comprendre qu'elle avait hallucinée. Pour autant, Dunbar n'était pas revenu avant ce matin. Heureusement, Christophe savait qu'elle n'oserait rien retenter en public. Il salua Yumi.
- Il va mieux ? demanda-t-elle immédiatement pour prendre des nouvelles de Jérémie.
- Pas tellement, mais il bosse quand même, répondit l'ivoirien en désignant la réplique.
- Y en a une pour Aelita ?
- Oui.
- C'est à nous d'assurer Christophe, on est les plus matures du groupe.
- Et qu'est-ce qu'on peut faire ? Sans Aelita, il est détruit et je le comprend. Il faut la retrouver bien sûr, mais il n'y a que lui qui peut nous mettre sur la piste.
- Et bien il y a aussi les irlandais, si X.A.N.A est dans le coup...
Ils ne purent développer davantage, étant donné que le surveillant les faisait entrer dans la salle.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Les Lyoko-guerriers de seconde arrivèrent en retard au cours de sport et tandis que Jim faisait son discours sur la nouvelle discipline que la classe allait pratiquer jusqu'à Noël, ils se dépêchèrent d'aller dans les vestiaires se changer. C'est alors qu'un bip retentit.
- Des problèmes ? demanda Ulrich.
- Plutôt. X.A.N.A a activé quatre tours sur le territoire banquise que je viens de ré-créer.
- Wow. Bon, on est bien placé pour se tailler, souligna le brun.
- Tout juste. On file à l'anglaise. Prévenez les deux autres, je vais chercher la réplique d'Aelita.
- Ils ont contrôle, ils ne pourront pas se barrer comme ça.
- Mince. Quelle matière ?
- S.V.T j'crois. Ils devraient pouvoir sortir au bout d'une heure, mais en attendant y a que nous, fit Odd qui se dirigeait vers la chaufferie après avoir envoyé son texto.
- Y a que Yumi qui peut désactiver les tours ! rappela Jérémie.
- On improvisera Einstein, allez on fonce.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes adolescents et la réplique d'Aelita atteignirent le labo en un temps record, avec la tenue adaptée. Belpois se plaça aux commandes.
- Qu'est-ce que ça donne ? demanda Odd.
- Ce n'est pas une attaque sur Terre. Il a activé les tours pour virtualiser des monstres sur Lyoko !
- Pour frimer ?
- Non, pour se rendre dans le cinquième territoire, vu les mouvements du transporteur. Dépêchez-vous de descendre, je peux vous virtualiser sur l'Arena avant que la première flopée ne débarque là-bas, vous n'aurez qu'à les cueillir.
- C'est parti !


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCarthage

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUne Tarentule et trois Kankrelats. Tel était le contenu de la première vague de monstres arrivant au centre de Carthage. Mais deux secondes plus tard, ils étaient détruits.
- Plutôt facile, avoua Ulrich.
- J'suis une bête ouais ! fanfaronna Odd. J'attends les suivants !
- Croyez-moi, ça arrive, annonça Jérémie.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMonde virtuel volcanique

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngX.A.N.A, Dark Maul et William étaient regroupés à coté du cratère où quatre tours étaient activées et possédaient pour l'occasion une plate-forme agrandie qui pouvait accueillir les monstres qui devaient se rendre sur Lyoko.

- Comment ils ont fait pour arriver aussi vite ?
- J'sais pas. Coup de chance.
- Très bien. On lance la première phase aérienne dans la foulée. Saigneur Maul, je compte sur vous.
- Oui mon maître.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngTerritoire banquise

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUne Aelita à la tenue rétro fut virtualisée juste en face de la horde de Krabes et de Bloks qui gardaient les tours activées, toutes naturellement situées à l'Ouest du territoire, au plus près du transporteur. Elle utilisa alors son don de création pour faire un trou dans la glace juste devant elle et sauter, sous le regard stupéfait des défenseurs. Le second transporteur arrivait en tout cas à l'extrémité du territoire, surgissant comme d'habitude de sous la banquise, et – surprise – l'Aelita se trouvait dessus. Les monstres présents commencèrent à charger leur rayon mais trop tard, la longue bordure de glace qui menait à l'extrémité du territoire avait déjà été supprimée par le clone polymorphe. La totalité des monstres présents – une bonne dizaine de Tarentules et environ trois fois plus de Kankrelat, furent projetés aussi sec dans la mer numérique. Le spectre se dépêcha de recréer une petite bordure pour s'y poser avant que le transporteur ne reparte – à vide.
Des nuées de Frôlions se mirent alors à sortir des tours, ainsi qu'une Manta rouge avec quelqu'un dessus. Mais l'escadrille se dirigeait dans la direction opposée, directement vers la sphère de Carthage. Aelita les observa sans broncher.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCarthage

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe transporteur arrivait de nouveau, mais était vide.
- Bah alors, et nous ? questionna Odd, déçu.
- La réplique d'Aelita a dégommé d'un coup les dix prochaines vagues terrestres, informa Jérémie. Elle assure, mais en revanche, y a une escadrille aérienne de Frôlion et Dark Maul qui arrivent. Foncez à la voûte, vous serez plus utile là-bas... Attendez... Dark Maul vient de disparaître des écrans... Euh... Hum non c'est bon il est revenu, activez !
Della Robbia et Stern se mirent en route.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngTerritoire banquise

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe clone polymorphe d'Aelita recréa la bande de glace du territoire comme à l'origine et sauta dessus. Il se mit alors à courir en direction des tours activées, tuant méthodiquement les Kankrelats et les Tarentules qui revenaient vers l'extrémité du territoire avec des champs de force. Une fois au bout de la piste de glace, il utilisa son pouvoir pour créer un petit fossé entre elle et le reste du territoire, de façon à ce que les monstres ne puissent nullement le franchir et accéder au transporteur. La première tour activée se trouvait sur un surplomb surélevé entouré d'eau un peu plus loin mais la réplique vira à droite, et choisit de combattre les Krabes qui gardaient la tour située sur une plate-forme légèrement enfoncée dans le sol. Les quatre monstres se mirent à tirer dans sa direction mais la réplique esquiva les premiers lasers en se jetant à plat ventre, créant dans le même coup juste devant elle une fine couche de glace comme celle présente dans les tunnels du territoire, afin de glisser sur une longue distance tout en générant deux champs de force dans ses mains. Elle tua deux Krabes, puis se releva en passant derrière les lignes des survivants, bondit sur la tour activée, et prit appui dessus pour se propulser sur la carapace d'une troisième créature. En un éclair, elle généra une boule d’énergie pour tuer l'autre qui commençait à la viser, puis elle donna un coup de pied sur le dos du monstre sur lequel elle se trouvait toujours. Les pattes du Krabes cédèrent, explosant, et la carapace s'écrasa au sol. Le pauvre monstre se fit achever tranquillement.
Le clone fit volte-face. Au fond du petit cratère, des Bloks commençaient à lui tirer dessus autant qu'ils pouvaient. Ce serait terminé très vite.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJérémie haussa un sourcil. Une alerte venait de l'informer de l'activation de la tour la plus à l'Est du territoire... par les irlandais. Il se rappela que de nombreux frôlions avaient disparût des écrans, ainsi que Dark Maul, pour revenir quelques instants plus tard.
- Hum... Si je ne me trompe pas...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMonde virtuel volcanique

- C'est bizarre cette réplique. Aelita est partie ?

- Peu importe.
- Oui et non. Regarde ce que ça donne quand on donne les pouvoirs du bonbon rose à quelqu'un qui sait quoi en faire.
- Dark Maul va régler ça.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngTerritoire banquise

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa Manta rouge foncé de Dark Maul fit soudain demi-tour sur la route de Carthage, ce qui lui permit de repérer et d'esquiver une flèche de lumière. Le sith ne prit même pas la peine de riposter, ayant un autre objectif, et s'éloigna du groupe d'irlandais en contrebas.
- Il fuit ? demanda Guillaume.
- Je ne pense pas, répondit Senja Noir.
- Confirmation, approuva Joséphine de la régie. Qu'un des Senja aille quand même avec Guillaume au cas où. Et Clémence et le dernier, accompagnez les Féélions.
- J'accompagne Clémence, fit Senja Noir en se tournant vers l'image d'Alba.
- D'accord... répondit celle-ci.
Le garçon se transforma alors en Clémence et les deux rousses décollèrent en même temps qu’apparaissaient autour de la tour de nombreux Féélions. Ils prirent les Frelions en chasse. Les deux irlandais restants suivirent Dark Maul vers l'Ouest. Toutefois, ils furent contraints de s'arrêter lorsqu'ils constatèrent que seul un tunnel de glace se situant au fond d'une grotte leur permettait de rejoindre l'autre coté. Et qu'il fallait donc l'escalader.
- Allez, grimpe, fit l'homme ours à son ami transgenre.
L'image d'Alba redevint alors Senja Blanc.
- La robe n'aurait pas été pratique, admit-il.
L'elfe sauta alors sur le dos de la bête et s'accrocha à l'armure.
- C'est parti, lança Guillaume en sautant dans le tunnel, plantant ses griffes dans le sol.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Le clone d'Aelita venait d'exterminer les défenses des quatre tours sans prendre un seul tir et s’apprêtait à s'occuper des monstres qui s'amassaient devant la fosse qu'elle avait crée pour les empêcher de passer. Mais elle aperçut Dark Maul venant de l'Est et décida de prendre les devants. Elle se jeta à l'eau, puisqu'elle se trouvait toujours sur le surplomb de glace de la tour, bordé par un lac. Nageant vers le Sith jusqu'au bout de l'étendue d'eau, elle prit appui sur le fond pour émerger soudain de l'eau, propulsée en l'air vers son ennemi, champ de force en main. Constatant que la gravité reprendrait ses droits avant d'atteindre la Manta, elle envoya finalement sa boule d’énergie que Dark Maul absorba en activant son double sabre laser. Tandis que le monstre faisait demi-tour, Aelita 2 se mit à courir vers le relief le plus proche, en l’occurrence l’immense iceberg qui permettait de créer la pente entrant dans le tunnel de glace central du territoire. Esquivant un laser de la Manta en décalant sa tête sans même se retourner, elle créa une plate-forme intermédiaire et bondit dessus, avant de faire de même jusqu'à l'iceberg. Se retournant, le clone eut tout juste le temps de générer deux champs de force et de les fusionner pour faire face aux éclairs de force du Sith. Résistant difficilement, elle céda lorsque Dark Maul s'approcha grâce à sa monture : Propulsée en arrière, elle se retrouva à glisser sur le dos la tête la première sur la pente de glace, ce qui lui convenait parfaitement puisqu'elle ne se privait pas pour envoyer le maximum de missiles à Dark Maul tout en absorbant facilement les tirs de la Manta. Elle s'engouffra dans le tunnel, et ne parvint plus à cibler le guerrier Sith pendant un court instant, jusqu'à ce que celui-ci ne s'introduise lui-même à l'intérieur du conduit, faisait raser le sol à sa monture pour pouvoir contrer les champs de force avec son sabre, à défaut de pouvoir les esquiver dans l'espace étroit. Le sith remarqua alors que quelque chose se trouvait derrière sa proie mais que cette dernière l'empêchait de bien voir.
Guillaume en effet – toujours avec Senja Blanc accroché – constata que le projectile rose bonbon lui glissait droit dessus mais ne l'avait pas repéré puisqu'il bombardait Dark Maul dans l'autre sens. Il sortit alors une griffe de la glace tandis que l'être sur son dos faisait apparaître son arc de lumière, mais c'est Chevallier qui eut l'honneur de planter sa patte dans le crâne du clone polymorphe juste quand il arrivait, stoppant net sa descente, celui-ci étant dévirtualisé. Suite à cette disparition, Dark Maul comme Senja voyaient enfin qui se trouvait derrière et ce dernier lâcha sa flèche. N'ayant pas tiré droit, le missile doré qui suivait une trajectoire oblique toucha la Manta, ce qui déstabilisa encore plus le Sith déjà totalement pris au dépourvu par cette apparition soudaine d'ennemis supplémentaires. Il bascula et se prit son propre double-sabre dans la chute. Son corps se dématérialisa dans une pluie de confettis rouges en tombant. Plus inquiétant pour les irlandais, son sabre laser continuait sa chute dans leur direction. Il finit par disparaître à cinq centimètres à peine de la tête poilue de Guillaume. Soufflant, la bête se remit à l'escalade, mais s'interrompit de nouveau. Il entendait quelque chose de louche.
- C'est quoi ce bruit ?
- Mes dents, avoua Senja.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMonde virtuel volcanique

- Pas de chance, avoua William. Mais ça devait arriver. On y va ?

- Oui.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCarthage

- J'imagine que ce doit être un sacré spectacle !
- Tu l'as dit Einstein ! lui répondit Odd tout en continuant à observer la voûte céleste.
En effet, les deux Lyoko-guerriers étaient les spectateurs d'une bataille aérienne entre les Frôlions de X.A.N.A et les Féélions de Joséphine. Ce mélange de lasers vert et rouge, dans pareil décor, rappelait Star Wars.
- Euh Jérémie, qu'est-ce qu'ils foutent les irlandais ? demanda Ulrich.
- Je ne sais pas trop.
- Alors on attaque pas les Féélions ?
- Ben euh... dans la mesure où pour le moment ils détruisent des monstres qui sont une menace pour notre monde virtuel, je pense que non mais... euh attendez, un Senja et Guillaume viennent d'abattre la réplique.
- Bon alors qu'est-ce qu'on fait nous ?
- Ils viennent aussi d'éliminer Dark Maul.
- Hmm... C'est plutôt rentable, argua Odd.
- Mouais. Je sais toujours pas si on doit leur faire confiance.
Une fée rousse se posa alors sur la plate-forme. Ulrich, qu'on savait très galant, exhiba sa lame en guise d'avertissement.
- Paniquez pas comme ça les gars, on vient vous aider à résister à l'attaque de X.A.N.A.
- C'est très gentil, répondit Odd. Tu me laisserai éventuellement te remercier comme il se doit pour ça ?
Clémence se changea alors en un elfe noir blasé. Stern explosa de rire et Jérémie – qui commençait à être habitué – passa une main sur son visage.
- Bon, c'est décidé, j'arrête la drague en ligne moi. Trop de mecs prennent des avatars de bonasse.
- Je préfère combattre plutôt que de continuer à écouter tes conneries, cracha Senja Noir en se retransformant en fée et en retournant dans la bataille aérienne.
- Dis donc Odd, je pensais que tu avais arrêté depuis Sissi moi, souligna Ulrich.
- Ouais euh... laisse béton.
- Avec tout ça vous avez oublié de lui demander pourquoi est-ce qu'ils nous aident... grogna Jérémie.
Une petite fille atterrit alors sur la plate-forme, à coté de l'interface. Une petite fille qu'Ulrich avait déjà vue.

- Vous m'aidez à tester ma tenue virtuelle les bouffons ?
X.A.N.A fit alors apparaître dans un nuage de Supersmoke une grosse hache au style très similaire au zanbatō xanatifié de William.
- Merde. Il est déjà là lui ? s'enquit Jérémie depuis la régie.
- Ouais, répondit Odd.
- X.A.N.A ! interpella Ulrich. Qu'est-ce que tu as fait d'Aelita ?

- Hum. Moi ? Rien.
Jérémie se refusait à le croire.
- Il ment. Faîtes parler ce chien.

- Bon magnez-vous, quand William aura fait sauter les barrières du cœur, je devrais y aller.
- Quoi !?
- Mince. William est dans la salle du cœur oui. Mais un Senja y est aussi, laissons-le se débrouiller pour l'instant.
Le samouraï se plaça devant Odd, et ce dernier leva le bras, se préparant à couvrir son camarade de chambre.
- Vas-y amène-toi X.A.N.A, provoqua Stern.
La hache disparut soudain dans un nuage de fumée et X.A.N.A leva rapidement son bras gauche qui se terminait par un canon. Il tira sur Ulrich qui s'attendait à une charge au corps à corps. Une sorte d’œuf marron surgit dans la direction du samouraï qui eut suffisamment de réflexe pour le trancher en deux. Le virus resta immobile un instant puis tira un second missile, orange, qui était davantage prévisible par Ulrich et Odd qui le laissèrent passer en l'esquivant. Le guerrier chargea X.A.N.A et la hache ré-apparut dans sa main droite, pour contrer les lames du samouraï. Odd s’apprêtait à tirer lorsqu'il se fit geler par un Blok venant de derrière lui.
- Odd ! fit Ulrich en se retournant.
Se permettre de détourner le regard face à X.A.N.A n'étant pas nécessairement une bonne idée, le samouraï fut dévirtualisé deux virgule quatre secondes plus tard. Le Blok utilisa un cercle de feu pour achever le félin immobilisé à son tour.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngTerritoire banquise

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngGuillaume atteignit le sommet de la pente et les deux irlandais se postèrent au sommet de l’iceberg pour avoir un regard sur la situation. De nombreux monstres de deux types différents étaient regroupés au début du chemin de glace menant à l'extrémité du territoire, et ils étaient encerclés par d'autres genres de créatures qui surveillaient les environs. Les tours n'étaient plus activées. Senja Blanc et Guillaume restèrent bien à couvert.
- Ils ont l'air coincé, ajouta Senja pour Joséphine qui avait un visuel.
- C'est heureux, parce qu'avec une armée pareille, pas sûr que Clémence et Senja Noir s'en sortent. Vous devez les éliminer avant que X.A.N.A n'arrive à les débloquer.
- Ben... le rapport de force est clairement à notre désavantage, mais d'un autre coté, il ne semble pas y avoir de monstre aérien, ce qui nous donne un bonus stratégique.
- Sauf que tu ne peux pas prendre trop de risques, rappela Guillaume, allusion au fait qu'une défaite de l'elfe blanc éliminait aussi l'elfe noir.
- Alors je viens. On réglera ce problème.
- Tu... tu es sûre ?
- Cela me semble la meilleure option.
Guillaume approuva. Le pouvoir de Joséphine était un atout précieux.
- Bon, j'arrive.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngOdd et Ulrich remontèrent au labo où se trouvaient Jérémie et la réplique d'Aelita.
- C'est quoi cette arnaque ? se plaignit Odd. Il sortait d'où ce Blok ?
- Il est apparu juste dans l'ascenseur, je n'ai pas eu le temps de te prévenir, s'excusa Jérémie.
- Senja ?
- Non, le brouilleur n'agit plus quand il se sépare.
- Je pense que c'était X.A.N.A, fit Ulrich. Les œufs qui tirent. J'ai tranché le premier en deux, mais on a laissé passer le second derrière nous.
- Hé, c'est pas bête, avoua Odd. Cela expliquerait qu'il apparaisse soudainement sur les écrans.
- Redoutable, conclut Ulrich. M'enfin maintenant on le saura.
- Plus inquiétant, c'est l'objectif qu'il poursuit, nota Jérémie.
- Que veux-tu dire ?
- Il a déclaré qu'il devait se rendre dans la salle du cœur une fois les barrières détruites. Donc il ne veut pas simplement anéantir Lyoko sinon William ou un monstre pourrait le faire lui-même. Par ailleurs, ça n'a absolument aucun intérêt d'investir une telle énergie pour ça, puisqu'il sait pertinemment que je peux le recréer de plus en plus facilement.
- Conclusion ?
- Je pense qu'il veut y injecter quelque chose qui nous retardera bien plus qu'une destruction pure et simple. Je ne serai pas surpris qu'il cherche à nous empêcher d'agir à partir de Lyoko, monde dont lui-même n'a plus besoin. Il faut absolument empêcher ça.
- Et ben heureusement que les irlandais nous filent un coup d'main alors, conclut Odd.
- Mouais. Méfions-nous avec ça.
Il consulta l'heure sur les écrans.
- Heureusement, j'en connais trois qui ne devraient pas tarder.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCarthage

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngWilliam se trouvait comme prévu dans la salle du cœur de Lyoko. Il était chargé d'en diminuer les protections. Mais il avait été suivi. L'emmerdeur avait évidemment copié son pouvoir, il n'y avait pas songé. Pourtant il avait fait pareil la dernière fois qu'ils s'étaient croisés. Mais d'une manière générale, il n'était pas prévu que les irlandais s'en mêlent de nouveau. Après sa mission, William suggérerait à X.A.N.A qu'ils les abattent, pour éviter ce genre de désagrément à l'avenir.
En attendant, le Senja Noir s'était placé de l'autre coté et avait généré sa propre arme avec la Supersmoke volée – exactement comme X.A.N.A avec la hache. Il avait opté pour une sorte de rapière qui avait évidemment le même style de le zanbatō du X.A.N.Aguerrier puisqu'elle avait la même origine. Il ne fallait pas perdre ce combat. L'enjeu était grand.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Yumi, Christophe et la réplique de William furent virtualisés dans l’Arena, vierge de monstres grâce à l'excellent clone d'Aelita qui les avait bloqué sur la banquise. L'adolescent noir activa quand même son sabre laser.
- Bon, après un contrôle théorique d'S.V.T, rien ne vaut la pratique avec des dissections.
La japonaise lui sourit et approuva.
- Le passage va s'ouvrir. On fonce dans la voûte. Jérémie, où est X.A.N.A ?
- Il a appelé une Manta apparemment... Il quitte la voûte pour le territoire banquise... Ah il a dû remarquer que les monstres terrestres n'arrivaient pas. Bon, la réplique va rester ici cueillir ce qui pourrait arriver. Vous deux, puisque vous vous débrouillez bien dans les batailles aériennes, allez donner un coup de main aux Féélions.
- Et pour William ? interrogea Christophe.
- Tu iras si le Senja perd.
- D'accord.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngTerritoire banquise

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngGuillaume finissait d'escalader la pente de glace pour la deuxième fois, avec sur son dos Joséphine. Le druide remercia son ami pour le transport.
- Bon... Occupons-nous de ça maintenant, souligna la blonde en pointant du doigt la masse de monstres toujours plus grosse qui s'amassait à l'endroit qu'ils ne pouvaient franchir.
- D'accord mais comment ? demanda Senja Blanc, qui semblait très stressé.
- Tu vas lancer les hostilités avec tes flèches de lumière. D'ici tu peux faire un massacre avant qu'ils ne nous rejoignent et Guillaume s'occupera du reste, sachant que je peux le ramener indéfiniment.
- Finalement, Senja a bien fait de te demander les pouvoirs d'Alba par défaut, commenta Chevallier.
Joséphine approuva. Son ami lui avait en effet demandé si c'était possible que son avatar possède par défaut les capacités de leur amie défunte, puisque sa mort faisait qu'il ne pourrait plus jamais copier ses pouvoirs de lui-même.

- Moi je dirais que dans l'immédiat, ça ne change rien.
Les irlandais firent volte-face. X.A.N.A venait de sauter de sa monture pour atterrir sur l'iceberg face à eux.
- Ah, tu en as mis du temps pour remarquer que tes monstres étaient coincés, constata Joséphine. Ta réputation est très surfaite on dirait.

- Je suis mort de rire. Pour quelqu'un que j'ai manipulé pendant deux mois je trouve que tu « la ramènes » un peu trop, comme dises les humains.
- On va voir si ton avatar virtuel valait vraiment le coup...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCarthage

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSenja Noir rompit sa Supersmoke. Ce combat tournait totalement en rond, compte-tenu du fait que les deux adversaires pouvaient se changer rapidement en forme gazeuse pour esquiver les coups. Mais l'irlandais estimait avoir suffisamment attendu. Joséphine devait être sur le territoire banquise maintenant. Évitant une salve d'énergie envoyée par William depuis une position plus en contrebas, il généra son épée et se fit hara-kiri, préférant se suicider pour revenir sur Terre que laisser la satisfaction de la victoire à Dunbar.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngÀ peine rematérialisé, le Senja Noir qui disposait depuis peu de son propre corps se rua sur les commandes que Joséphine avaient laissées libres. En en prime, il n'aurait pas à supporter les états d'âme de sa moitié car depuis les événements qui avaient conduits à leur séparation physique, la dévirtualisation de l'un n'entraînait plus automatiquement celle de l'autre. De toute façon c'était prêt.
Joséphine était quelqu'un à l'intelligence indéniable. Pour lui, Jérémie n'arrivait pas à sa cheville en terme brut, mais elle avait un gros défaut : Elle se battait depuis trop peu de temps et sur ce point, Senja Noir se disait que Belpois ne se serait peut-être pas fait avoir comme elle : Parce que Joséphine Forestier se concentrait sur ses adversaires clairement revendiqués et n'avait jamais envisagée la possibilité que la menace provienne de l'intérieur. Il fallait dire que Senja Noir, que ce soit lui ou involontairement le Blanc, avait tout fait pour qu'elle ne se doute de rien. Les conséquences seraient pour aujourd'hui.
Tout était bon. Il n'avait plus qu'à valider en pressant la touche Entrée. Une fois que ce serait fait, même lui ne pourrait plus revenir en arrière comme ça. Il pensa à Senja Blanc. Et puis il pensa au reste.
Et il appuya.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngTerritoire banquise

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngX.A.N.A leva son canon en l'air, bien décidé à leur faire subir une véritable pluie de monstres, mais quelque chose d'inattendu se produisit. Il était attaqué. Pas par Guillaume, Joséphine ou Senja non, plutôt par un autre programme. Et celui-là avait l'air d'être du même genre que celui de Jérémie. Cela tombait bien, il avait passé l'année à mettre au point un plan d'urgence qui lui permettrait de se tirer d'une nouvelle attaque de ce style quasiment sans dommage. Il était temps de mettre la chose en œuvre.
Alors que l'ours lui fonçait dessus, ce dernier constatant le blocage apparent du virus, l'avatar de petite fille disparut dans un flash rouge.
- Tout ça pour ça ? commenta Joséphine, tandis que Guillaume, qui ne s'attendait pas à ce que sa proie disparaisse si soudainement, chuta de l'iceberg dans le feu de l'action sur la zone de glace.
- Les monstres sont toujours là, signala Senja après s'être assuré que le frisé était ok.
Ce dernier utilisait d'ailleurs ses griffes pour remonter.
- Bon c'est cool mais qu'est-ce qu'on fait maintenant ? questionna Guillaume une fois revenu au sommet.
- Senja a raison, ils sont toujours là mais ils ont l'air encore plus amorphes qu'avant. Je vous propose de patienter pour voir comment ça va évoluer.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngIslande

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngQuand le scanner s’est ouvert pour le recracher sur Terre, il sentit un soulagement imprévisible et brusque s’emplir. Il avait longtemps su ce que c’était, mais imaginer le ressentir un jour…La fumée qui se dégageait était une sorte de promesse. Une promesse de survie. Oui, il avait cette fois réussi à s’en tirer. Le soulagement, ce sentiment qui donne l’impression d’être hors de danger. Il ment. On est jamais hors de danger. D'ailleurs, le bip inquiétant que le corps physique de X.A.N.A venait d'entendre face à lui ne faisait que confirmer qu'il n'était pas tiré d'affaire. Il releva la tête.
Une sorte de drone était positionné à mi-hauteur juste devant lui, comme si il l'attendait. La machine ressemblait vaguement à une grosse boule blanche, et vraisemblablement, il était armé de canons sur les cotés. Mais un détail plus particulier attira l'attention de X.A.N.A : Dans le coin supérieur gauche du robot, un sigle était présent. Et ce n'était pas le sien.
Bippppp Bip.
Le corps de X.A.N.A se fit désintégrer par le tir du drone.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMonde virtuel volcanique

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngDark Maul courrait en direction du cratère de la zone, qui contenait les tours de X.A.N.A. Quelque chose d'anormal était en train de se passer. Il stoppa au bord du gouffre. Deux halos étaient gris foncé.
Le contact fut alors rompu. Le sith bascula dans l’abîme. Il se volatilisa petit à petit tout en tombant, avant de disparaître définitivement.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCarthage

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngChristophe effectua un saut de force, afin d'atteindre la plate-forme principale de la salle du cœur, comme la dernière fois. Jérémie, constatant la disparition du Senja Noir, l'avait envoyé ici comme convenu mais...
- Où est William ?
- C'est une bonne question... Son point a disparut. D'ailleurs X.A.N.A est parti et les monstres sont progressivement en train de faire de même.
- Les irlandais ?
- Peut-être. En dehors du Senja qui a perdu, ils sont tous là. Tu devrais rejoindre Yumi dans la voûte.
- Entendu.
Christophe soupira et regarda une dernière fois autour de lui. Mais William lui avait encore échappé. Il bondit donc sur sa Manta violette pour sortir de la salle. À coté de l'interface, Yumi observait deux Clémence en provenance du tunnel menant au territoire banquise qui portaient Joséphine jusqu'à la plate-forme où la japonaise se trouvait. M'Bala arriva le premier, la main sur le sabre.
- Qu'est-ce que vous faîtes là les touristes ? demanda l'ivoirien une fois la blonde posée au sol.
- Du calme, répondit Joséphine. Je suis venu profiter de l'accalmie pour parler. L'abandon de X.A.N.A étant suspect, on a laissé Guillaume surveiller votre territoire dans le cas où cela cacherait une ruse. Les écrans de Belpois se sont déjà révélés défaillants, glissa-t-elle avec un signe de tête vers l'une des Clémence qui redevint Senja Blanc.
- Alors maintenant vous connaissez X.A.N.A ? demanda Yumi.
La blonde baissa la tête. Le Senja Blanc s'avança vers Christophe.
- Je reconnais avoir fait une erreur, lâcha finalement Forestier avec une petite voix tandis que son ami tendait la main vers M'Bala qui ne savait quoi faire.
Il n'eut pas à réfléchir trop longtemps. Les trois adolescents irlandais disparurent soudain en confettis verts.
- Bizarre ça, commenta la régie. Guillaume aussi vient de se volatiliser.
- Qu'est-ce que ça veut dire ? demanda Odd à ses côtés.
- À moyen terme je ne sais pas mais dans l'immédiat, ça veut dire que nos trois soldats peuvent rentrer. Mission accomplie.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngCe fut Guillaume qui fut matérialisé le premier. Suivi de Joséphine. Puis de Senja Blanc. Et enfin Clémence revint sur Terre à son tour. Mais quel que soit l'ordre de ré-apparition des irlandais, tous virent la même chose : Une machine volante à l'air peu fréquentable pointait ses canons sur eux.
- Bienvenue chez vous... commenta Senja Noir depuis le poste de commande de Joséphine.


À suivre : Alternance


Dernière édition par Icer le Dim 06 Mar 2016 21:37; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Ven 11 Sep 2015 08:03   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2178
Localisation: Territoire banquise
Spoiler



http://i.imgur.com/235hzoT.gif




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMercredi 14 novembre 2007, Usine, fin de matinée

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes Lyoko-guerriers quittaient le labo, leur succès relatif en tête. Bien sûr, l'attaque de X.A.N.A avait avorté mais ils étaient toujours privés de William et d'Aelita, cette dernière étant portée disparue. Au moins, le garçon était en relative sécurité aux mains du virus, le programme ayant besoin de lui. C'était encore pire de ne pas savoir où l'ange rose pouvait se trouver.
- Je... je vais essayer de comprendre ce qui s'est passé exactement en analysant les derniers événements, lâcha Jérémie dans un élan d'optimisme. Je vous donne rendez-vous ce soir dans ma chambre quand j'aurais fini pour que l'on en parle, car le temps presse depuis la disparition d'Aelita. Yumi, ne prend pas de risques, on t’appellera et tu suivras la réunion avec ton téléphone.
- Entendu. Du coup ben je rentre chez moi. À plus !
- Et nous, on se dépêche de se rendre au self, bien sûr, annonça Odd.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSenja Blanc était catastrophé. Depuis que son double s'était détaché de lui, la dévirtualisation de l'un n’entraînait de toute évidence plus automatiquement celle de l'autre sur le monde virtuel. Or c'était sur ça que Senja Blanc avait misé, se disant qu'il pourrait toujours surveiller Senja Noir dès que celui-ci reviendrait sur Terre. Cette erreur de jugement allait se payer cash.
- Qu'est-ce que ça veut dire ? questionna Joséphine en voyant l’accueil qui lui était réservé.
- C'est quelque chose que pour une fois, tu ne pourras pas comprendre, lui répondit le traître.
La blonde voulut s'approcher mais la machine émit immédiatement un bip menaçant, stoppant net la propriétaire des lieux. Guillaume se rapprocha de Clémence, instinctivement.
- Oh, ne t'arrête pas pour si peu, commenta Senja Noir. Il va te tuer de toute façon.
- Non ! intervint Senja Blanc.
Sa moitié sombre fut surprise.
- On en a déjà parlé. Le Palamède ne les veut pas dans ses pattes pendant l'opération, ils en savent trop.
Senja Blanc vint de placer devant Joséphine et Guillaume.
- Il faudra que j'y passe avec.
Un ange passa, tandis que Senja Noir semblait réfléchir. Une voix de femme qui faisait à peine réelle retentit alors, en provenance du centre de contrôle.
- Je te laisse régler ça.
- Alors il va encore falloir qu'on discute, embraya le sombre. Très bien. Vous trois, suivez le drone. Il va les garder au frais, je sais que l'idée te plaît. Mais au moindre mouvement suspect de leur part, ils sont abattus. Alors dis-leur de ne pas faire les malins.
Guillaume, Joséphine et Clémence n'affichaient pas une mine très réjouie. La dernière en particulier n'arrivait pas à croire que Senja ait pu faire ça. Senja Blanc se tourna vers la blonde et lui fit un discret signe des yeux avant de déclarer :
- Faîtes ce qu'il vous dit. Il ne plaisante pas. Je vais négocier.
- Ne te trompe pas de camp Senja, intervint le Noir. Si Alba était encore en vie, tu sais qu'elle aurait adhéré à mon projet.
L'autre ne répondit pas. Utiliser le souvenir d'Alba, quel enculé. Le drone lui, se mit en route, se dirigeant vers le sous-sol, tandis que les trois captifs se voyaient contraints de le suivre. Senja Noir s'assit dans le fauteuil de Joséphine.
- Bon. Tu as fini de faire le gamin ?
Senja Blanc plissa les yeux. La journée allait être longue.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSelf de Kadic, à midi

- Je peux m’asseoir ?
Julien Xao leva la tête. Matthias Burrel venait de les aborder, lui et Thomas, alors que ces derniers finissaient le riz que Xao aurait bien voulu cantonnais.
- Non.
- Dommage, j'avais entendu dire que tu voulais te venger de Jérémie Belpois.
L'asiatique sursauta.
- Comment tu sais ça ?
Ayant réussi à capter son attention, le plus âgé se permit de s’asseoir quand même.
- Je suis doué pour fouiner. Il se trouve que moi aussi, sa petite bande me... casse les couilles. Et j'ai un moyen de t'aider puisque l'un de ses membres est dans ma chambre.
- On t'écoute, fit cette fois Thomas.
- Je suis persuadé qu'ils font des trucs illégaux. Christophe se tire souvent de la chambre en douce et ne veut jamais me dire où il va. Mais grâce à ça je peux vous prévenir à l'avance. Si vous parvenez à récolter des preuves, ils sont cuits.
- Moui, ça peut servir effectivement. Je suis moyennement convaincu mais ça ne coûte rien.
Les adolescents s'échangèrent de fait leur numéro avant que Burrel ne s'en aille, tout sourire. Il avait réussi son coup. Il allait de nouveau pouvoir emmerder les nouveaux amis de Christophe, mais sans risquer de mettre ses propres bourses en péril. Il ne savait cependant pas pourquoi Julien en voulait à Jérémie.
« Bah, c'est une autre culture... » philosopha Burrel en pensant à l'asiatique.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier, début de soirée

- Où tu vas ? questionna Senja Noir tandis que sa moitié s'était soudain levée du divan alors qu'ils discutaient depuis plusieurs heures.
- Leur donner à manger.
Le traître soupira. Inutile d'essayer de l'en dissuader, c'était perdre encore plus de temps.
- Il arrive avec le dîner.
- Compris.

http://i.imgur.com/NEovaxf.gif


Senja Blanc descendit dans la cuisine. Compte-tenu de son habileté à préparer à bouffer, il ne fit que de modestes sandwichs qui coupaient l'appétit rien qu'en posant les yeux dessus. Mais l'important était d'avoir une excuse. Il installa les trois demi-baguettes sur un plateau et descendit à la cave. Guillaume, Clémence et Joséphine avaient été conduits au fond de la partie du complexe qui ne contenait rien, après les congélos, non-loin de la salle du Supercalculateur. Le drone s'était posé à la croisée des deux pièces susmentionnées. Il ne pivota même pas lorsque Senja arriva. Ses trois amis étaient assis contre le mur à l'autre bout. La rousse était blottie contre l'épaule de Guillaume et la blonde semblait réfléchir.
- Le dîner...
Il s'agenouilla devant Joséphine, faisant mine de déposer le plateau.
- 33063, lui murmura-t-elle.
D'un regard, il lui fit comprendre que l'information avait été reçue. Il remonta au grenier. Sa moitié n'avait pas bougée.
- Ça n'avait pas l'air très comestible... signala-t-il simplement.
Il n'avait rien remarqué.
- Très bien. Reprenons.
- Pas la peine. On a assez discuté. Et je comprend qu'ils doivent disparaître. Mais en les voyant tout à l'heure, j'ai réalisé que je ne voulais pas les voir partir aussi brusquement qu'Alba, tu comprends ? Je veux leur dire au revoir.
- Et bien, pourquoi ne pas l'avoir fait en étant descendu ?
- La journée a été longue. Pour tout le monde. Je veux dormir. Je veux être en forme demain pour ne pas oublier une miette de ces adieux.
- Tu t'attaches trop Senja. Mais si c'est la seule façon pour que l'on puisse passer à la suite, très bien.
Il tourna la tête vers le poste de contrôle.
- Tu as entendu ?
- Je veille.
Senja Noir se leva, éteignant les écrans. Les deux moitiés descendirent à l'étage inférieur, dans leur chambres respectives.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre de Jérémie Belpois

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe blondinet avait passé l'après-midi sur la question. Après analyse des logs des événements de la matinée, il semblait que X.A.N.A ait battu en retraite après une perte brutale de puissance machine. Étrange. Il ne voyait pas vraiment ce qui avait pu provoquer ça sur Lyoko. Enfin si. Ce genre de choses se passait habituellement par la volonté de Franz Hopper. Comme ils l'avaient déclaré il y a quelque temps, le savant n'était plus présumé mort. Il était donc possible que celui-ci soit une fois de plus le sauveur du monde virtuel, il avait l'habitude...
Si Franz Hopper ré-apparaissait réellement, était-ce à mettre en lien avec la disparition de sa fille ? Auquel cas, qu'attendait-il pour contacter Jérémie ? La théorie était en effet intéressante mais manquait cette prise de contact... Et si ce n'était pas ça alors ? Le surdoué soupira. C'était pas gagné. Et pourtant, il devait se dépêcher car l'heure tournait et il devait encore organiser une réunion.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSenja Blanc fit coulisser la porte de sa chambre qu'il n'avait intentionnellement pas fermée. Vingt-deux heures quarante-huit. Cela devrait suffire. Grâce au tapis du couloir, il pouvait limiter les craquements de parquet au strict minimum jusqu'à atteindre la partie carrelée. L'escalier était – grâce au ciel – également en dur. Montant au grenier, il attrapa l'ordinateur portable de Joséphine. Il sortit ses écouteurs de sa poche et les brancha à l'engin par précaution, avant de l'allumer. Il avait besoin d'un mot de passe pour aller plus loin. Il entra cinq chiffres. 33063. La session de Joséphine fut déverrouillée. Après s'être assuré de la suffisance de la batterie, Senja se mit à pianoter. Il n'était pas aussi passionné ni même doué que Senja Noir pour l'informatique mais ils avaient partagé le même corps pendant suffisamment longtemps pour se rappeler des bases.
La tour activée par le Palamède était celle du secteur Nord. Senja sélectionna l'édifice du secteur Sud-Ouest.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngEire

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe halo de la tour changea soudain de couleur devenait légèrement gris clair. L'Aes Sidhe, accompagné d'un Sidhabe et d'un Sidhank, entendit le bruit du changement de halo, puis le constata.
- Sidhabe. Va prévenir le messager, ordonna le chef.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngDes éclairs bleus jaillirent soudain de l'entrée, réveillant les trois irlandais toujours au fond de la cave. Le drone se trouvait sur le passage de la foudre, l'encaissa, et fut détranslaté. Senja Blanc apparût alors, le portable de Joséphine en main, et se dépêcha de l'apporter à sa propriétaire.
- J'ai combien de temps ? demanda la blonde qui était déjà au travail.

- Pas beaucoup.
- Pas grave, ça suffira.
Au bout d'une vingtaine de secondes, elle avait supprimé les trois branches du territoire de l'Eire. Et ses tours avec. De cette façon, un nouveau drone ne pourrait pas être translaté directement à proximité de ce supercalculateur.
- Et maintenant ? demanda Clémence.
- Aux écuries, vite.
Les quatre adolescents se rendirent à destination, en éteignant au passage le Supercalculateur, n'ayant qu'à traverser une pièce renfermant une table de ping-pong, les écuries se situant au même niveau. Deux bêtes s'y trouvaient. Le cheval de Joséphine, ainsi que celui de son père.
- Senja, Clémence, vous en prenez chacun un et vous filez.
Senja Blanc fut choqué.
- Quoi ? Comment ça ? On part tous ensemble !
- Non, balaya Guillaume. On en a parlé pendant notre captivité. On ne peut pas abandonner les installations de Joséphine comme ça, alors nous on va essayer de neutraliser Senja Noir. Mais au cas où ça tournerait mal, autant que vous soyez loin.
L'autre garçon se tourna vers Clémence.
- Et tu le laisses faire ?
- J'ai essayé de le raisonner mais rien à faire, quand quelqu'un s'en prend à moi, il ne laisse pas passer... soupira Roussel, les yeux brillants.
- Assez discuté, on a peu de temps. Clémence, je sais que tu n'es pas à l'aise sur ce genre de véhicule, donc prend ma Bérénice, elle est facile à monter, expliqua Joséphine.
- Faîtes attention à vous. Et revenez entiers...
Guillaume serra la main de Senja.
- C'est prévu mon pote.
Et tandis que les deux chevaux décampaient dans la nuit en direction de Dublin, Chevallier et Forestier remontèrent discrètement au premier étage. Faisant un détour par la cuisine, Joséphine se saisit d'un couteau particulièrement aiguisé, tellement que Guillaume n'estima pas nécessaire de prendre autre chose. Les deux irlandais se dirigèrent vers l'ancienne chambre d'Alba, où s'établissait désormais Senja Noir. Ce dernier dormait toujours. Sans hésiter, Joséphine le poignarda à plusieurs reprises, jusqu'à être certain que son ennemi ne se relève jamais, avec une rage insoupçonnée.
- Voilà ce qui arrive lorsqu'on s'attaque aux Forestier.
Guillaume avait la bouche grande ouverte.
- Wow... Tu l'as pas loupé. C'est dégueulasse !
- Il faut ce qu'il faut. Mais ne restons pas là nous non plus. Un drone pourrait revenir. Avec mon ordinateur, je pourrais accéder aux caméras de surveillance et pendant notre repli, nous étudierons comment mettre hors d'état de nuire la saloperie qu'il a crée.
- Ok. On prend une voiture ? Je sais conduire moi.
- Je ne sais même pas si celles qui sont ici ont du carburant... Espérons que oui. Allons voir ça.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre de Christophe M'Bala & Matthias Burrel, fin de soirée

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL'ivoirien consulta l'horloge-réveil posée sur le bureau de sa chambre. Jérémie leur avait finalement donné rendez-vous à vingt-trois heures. Il était temps. Enfilant silencieusement ses baskets, il quitta la chambre.
Mais Matthias ne dormait pas. Il faisait juste semblant. Après avoir fait très discrètement coulisser la porte à son tour, il constata que son camarade de chambre n'allait en fait pas loin du tout : La chambre de Belpois. Il saisit alors son téléphone.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre de Jérémie Belpois

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngChristophe fut le premier à arriver, compte-tenu du fait qu'Odd lui s'était réellement endormi et qu'Ulrich avait dû se battre pour le tirer du lit. Mais en tout cas, tout le monde était finalement là à l'heure. Jérémie appela Yumi avec son Iphone et le plaça en haut-parleur au milieu du cercle formé à l'improviste.
- Tu nous entends bien ?
- Oui, ça passera pour ce soir. Alors Jérémie ?
- J'ai patiemment épluché l'historique des combats. Si X.A.N.A s'est tiré, c'est suite à une perte de puissance subite. La question, c'est le comment. J'ai des pistes mais aucune façon de le prouver.
- Les irlandais ont mentionné X.A.N.A. Et si c'était eux ?
- A priori non, parce que Joséphine a dit aussi qu'ils pensaient à un piège.
- Et en plus ils se sont fait apparemment dévirtualisés contre leur gré, rappela Ulrich.
- C'était bizarre ça, avoua Odd.
- J'ai pas d'infos de ce coté là dans les logs, apparemment c'était une procédure de dévirtualisation tout à fait normale.
- Manuelle ?
- Oui, ça les historiques l'ont confirmé. Sans doute Alba.
- C'est logique, fit remarquer Christophe. Mais ce n'est pas eux la priorité.
- Euh oui, reprit Jérémie. Je me demande si ce n'est pas l’œuvre de Franz Hopper. Je veux dire par là qu'il se pointe souvent quand il faut sauver Lyoko et affaiblir X.A.N.A, sa propre création, il doit savoir faire.
- Hé, c'est pas bête ça Einstein !
- Mais je n'ai aucune trace de lui du côté de Lyoko et il n'a pas tenté de nous contacter...
- Il pourrait nous aider à retrouver sa fille, fit Odd.
L'ivoirien sourit.
- Ça me fait toujours bizarre de me dire qu'Aelita est la fille de ce génie, ancien prof de Kadic qui plus est. Le coup de la cousine canadienne est super bien monté...
- Tant mieux, commenta Jérémie, ça nous fait un problème de moins de ce coté là.
- Alors du coup, à partir de demain qu'est-ce que l'on fait ?
- Il faut retrouver Aelita... J'ai travaillé sur un programme capable de localiser sa signature virtuelle sur l'ensemble du réseau, je l'ai lancé tout à l'heure, il tourne... Ça va prendre un moment. Par ailleurs, puisque les irlandais sont au jus sur X.A.N.A, je pense que l'on ira sur l'Eire demain pour leur demander si le virus ne leur a pas laissé des infos que nous n'avons pas.
- Bonne idée, approuva Odd. C'est mieux que ne rien faire.
Les autres aussi étaient d'accord.
- Alors allez dormir, pendant que X.A.N.A nous fout la paix, fit Jérémie.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngJeudi 15 novembre 2007, Établissement scolaire Kadic, au matin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes 2nde G patientaient devant la salle où ils étaient censés avoir leur cours de français de ce début de matinée. Le professeur les fit finalement entrer et commença par l'appel.
- T'en tires une tronche Odd ! fit remarquer Ulrich tandis que Jérémie répondait présent à l'appel. Apparemment même manger n'a pas pu cacher l'indissimulable.
- Ouais oh... Voilà ce qui arrive quand on me réveille en pleine nuit.
- T'exagère, la réunion a durée dix minutes à tout casser.
- Della Robbia ?
- Présent m'sieur.
- Vous avez une sale mine, on dirait que vous avez croisé un loup-garou, commenta Lupin avant de poursuivre.
Odd se tourna vers ses deux camarades, blasé, mais ceux-ci affichaient un grand sourire. Seul le clone d'Aelita était normal.
- Pff, vivement vos clones polymorphes à vous, au moins ils ne se foutent pas de ma gueule.
- Oh arrête c'est pas cool pour Aelita, souligna Ulrich.
La porte de classe s'ouvrit alors à la volée, laissant apparaître Jim.
- Della Robbia, Stones ! Dans le bureau du proviseur et fissa !
Julien Xao profita de l'ouverture – au sens propre – pour se glisser dans la classe et éviter la remarque sur son retard. Surpris, le félin virtuel s'exécuta, non sans un regard demandant ce que c'était encore que cette merde à Jérémie qui haussa les épaules. La réplique d'Aelita suivait sans un mot. Ils furent reçus immédiatement. Delmas avait l'air de mauvais poil.
- Asseyez-vous. Bien. Jeunes gens, j'ai un problème. L'un de vos camarades est venu me voir ce matin en affirmant que vous n'étiez en fait, pas cousins pour deux sous. Évidemment je ne l'ai pas crû. Et puis un second élève est venu me voir pour me dire la même chose. Alors j'ai appelé vos parents, glissa-t-il à l'intention d'Odd. Je suis certain que vous êtes capables de deviner leur réponse.
La situation aurait pu paraître critique si la vraie Aelita n'avait pas été remplacée par la réplique quelque jours auparavant. Odd lui ordonna d’assommer Delmas, ce qu'elle fit en un clin d’œil. Jim les attendait derrière la porte, donc mieux valait éviter de déclencher une guerre civile. Le lycéen ouvrit la fenêtre du bureau pour qu'ils sortent par ce biais, après avoir envoyé un SMS d'alerte à Jérémie. Ils filèrent en direction du parc, et attendirent que les autres arrivent, ce qui se produisit quelques minutes plus tard.
- Pas trop de problèmes pour quitter la classe ?
- On a copié ta technique du malaise avec Lupin, répondit Ulrich avec un clin d’œil.
- Bon, qu'est-ce qui se passe ? demanda Jérémie.
- On a été balancé. Delmas était au jus pour le mensonge du lien de parenté.
- Comment c'est possible ça ? demanda Stern.
- Attendez voir... Comme par hasard, on en avait parlé hier soir, analysa Jérémie.
- On a été espionné ?
- Sans aucun doute. C'est pas la première fois que ça arriverait. Ok donc on va lancer un retour vers le passé pour revenir à hier soir et on verra bien qui est le coupable.
Les adolescents et la réplique firent donc le trajet jusqu'à l'Usine. Ulrich et Odd informèrent Yumi et Christophe de la procédure à venir et dès que ceux-ci répondirent qu'ils avaient bien reçu l'info, Jérémie programma le retour dans le temps.
- Retour vers le passé.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCafé-en-Seine, Dublin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes irlandais avaient décidé par SMS après avoir tous réussi à fuir sur Dublin de se retrouver dans un café huppé du centre-ville. Bien sûr, Joséphine n'avait pas de logement mais elle avait trouvé des liquidités dans la voiture avec laquelle Guillaume l'avait conduite et de fait, avait pu passer la nuit à l'hôtel.
- La mort de Senja arrange tout le monde, commenta Joséphine. Aux yeux du monde, il y en avait un en trop pas vrai ?
Senja Blanc approuva.
- Oui. C'est mieux ainsi. Mais le Palamède demeure.
- Le Palamède ?
- C'est le nom du programme qu'il a crée. Il est extrêmement dangereux. Outre l'instabilité mentale de son créateur, il ne faut pas oublier que je t'ai assisté dans la création de la faune, de la flore et dans toutes les recherches relatives à X.A.N.A. Il s'est servi de tout...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngErkigsnek, Océan Atlantique

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes marins avaient repéré que quelque chose de louche avançait à grande vitesse dans leur direction. Quelque chose qui n'utilisait pas l'eau mais qui volait à très basse altitude. Avant de pouvoir réellement distinguer ce dont il s'agissait, l'O.V.N.I avait fait un gros trou à l'avant de la coque de l'Erkigsnek, heureusement au-dessus de la ligne de flottaison.
- Bordel, jura le capitaine en islandais. À deux mois de ma retraite !
Le drone n°25 poursuivait sa route à grande vitesse en direction de l'Irlande.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCafé-en-Seine, Dublin

- Alors chef, qu'est-ce qu'on fait ? demanda Guillaume.
- Ce qui est embêtant c'est qu'il sait où nos installations sont basées.
- C'est en effet trop dangereux. Sans Senja Noir je ne peux pas le contenir. En plus, on l'a tué alors...
- Reste les français ? suggéra Clémence.
Joséphine hocha la tête.
- Elle a raison. Ce sont les seuls que nous connaissons – et leurs installations sont meilleures que les nôtres de surcroît. Il faut de toute façon les avertir pour le Palamède.
- Mes parents sont toujours à Nanterre, fit remarquer Senja. On peut peut-être envisager de se faire héberger, même si avec ma sœur en plus, il va falloir se tasser.
Le groupe resta silencieux, notamment parce qu'il allait falloir gérer les absences auprès de leur famille irlandaise respective.
Puis un halo blanc recouvrit tout.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMercredi 14 novembre 2007, Chambre de Jérémie Belpois, fin de soirée

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes Lyoko-guerriers se retrouvèrent comme prévu à nouveau chez leur meneur, juste avant que celui-ci n'appelle Yumi. Jérémie leur fit signe que tout était sous contrôle et s'empara de son ordinateur portable. Les trois garçons attendirent dans un silence religieux qui fut ensuite brisé par des bruits sourds de l'autre coté de la porte. Au bout d'un moment, Jérémie prit la parole.
- Problème résolu.
- Alors ? questionna Odd qui n'en pouvait plus de lutter contre sa curiosité.
- C'était Julien et Thomas. J'ignore ce qu'ils foutaient à écouter aux portes mais j'ai envoyé la réplique de William les démolir... en changeant son apparence en celle de Matthias. Je me suis dit que c'était sympa de faire d'une pierre deux coups.
- Haha, énorme, avoua Christophe. C'est vrai que si les fouines s'entre-tuent, on est d'autant plus peinard.
- C'est ça. Bon, on va pas refaire la réunion d'hier et je sais d'avance que Odd sera dans un sale état demain matin donc autant ne pas enfoncer les portes ouvertes. Bonne nuit !


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngGuillaume et Joséphine se regardèrent, surpris. Mais la seconde comprit bien vite : Les français avaient utilisé un retour vers le passé.
- Reste calme, murmura-t-elle à Chevallier. On a juste à rejouer la même partition.
Elle s'empara à nouveau du couteau qui avait déjà fait ses preuves et les deux adolescents montèrent les escaliers pour l'étage supérieur. Arrivés devant l'ancienne chambre d'Alba, ils constatèrent que Senja Noir n'était pas dans son lit.
- Quoi !? s'étonna Guillaume
- Un mort revenu à la vie dort rarement, commenta-t-elle.
Elle se mordit la lèvre. C'était tellement évident. Les irlandais coururent donc au rez-de-chaussé, car le plus dangereux était qu'il rallume le Supercalculateur. Alors qu'ils arrivaient dans le corridor de l'entrée, la première chose qu'ils virent en tournant la tête vers la cave fut un drone. Il n'y eut qu'un bip avant que Chevallier et Forestier ne disparaissent définitivement.
Senja Noir émergea de la cave, satisfait, tandis que la machine était détranslatée. L'adolescent remonta au grenier.
- Il ne va pas être content, fit-il en s'asseyant sur le fauteuil de la défunte.
- Ils ont mis toute l'opération en danger. Je vais m'occuper des deux derniers.
- Pas la peine, ce serait juste un coup à se faire repérer. Je vais te rejoindre. En quittant cet endroit, ils ne peuvent plus me trouver. Et je ramènerai Senja de notre côté.
- C'est noté.
- Tu peux m'envoyer un spectre ?
- Donne-moi un moment.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngJeudi 15 novembre 2007, Établissement scolaire Kadic, au matin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl n'y coupa pas. Tandis que Burrel sortait du petit-déjeuner, Thomas Jolivet et Julien Xao vinrent le cueillir et l'invitèrent pas très amicalement à se diriger vers le parc en leur compagnie. Le plus âgé n'opposa cependant aucune résistance, mettant leur air hirsute au manque de sommeil dû à l'espionnage de la veille. Il comprit qu'il s'était trompé au premier coup de poing dans le ventre.
- Alors petit con, cette fois tu peux pas nous prendre en traître hein ? cracha Julien.
- Qu'est-ce que vous racontez ?
- On est allé espionner la bande hier et tu nous as frappé par derrière. Je savais que tu n'étais pas digne de confiance.
Son pied se dirigea vers sa cible. Mais Burrel l'esquiva.
- Attendez. Ils vous ont fait le même coup qu'à moi.
- C'est à dire ? questionna Thomas.
- Moi aussi j'ai voulu essayer de découvrir ce qu'ils trafiquaient. William Dunbar m'a tabassé de la même façon que vous. Je ne sais pas comment ils ont fait pour vous faire croire que c'était moi. Mais même en vous prenant en traître je ne vois pas trop comment j'aurais pu vous démolir tout seul.
Jolivet intervint.
- Il n'a pas tord. Son niveau était suspect hier soir. Regarde ce qu'on met à cette mauviette ce matn.
- Vous voyez. Ils essayent de nous monter les uns contre les autres. Ils sont très malins.
Julien serra les dents. Ce n'était pas pour ça qu'il souhaitait s'en prendre à Jérémie à l'origine mais si en plus le blondinet voulait jouer au plus malin, l'occasion de lui faire perdre de sa suffisance était tentante.
- Je suis doué pour connaître les potins, poursuivit Matthias. Là, on est trois et eux ils sont sept. Donnez-moi la fin de la semaine pour rééquilibrer ça. Je parlerai à tous ceux qu'ils se sont mis à dos.
Julien se détendit. Décidément, ce Matthias Burrel avait du potentiel.
- D'accord. Tu nous montrera ça.
- Entendu.
Les secondes laissèrent leur aîné partir pour son cours de sciences sociales.
- En attendant, occupons-nous du dernier, conseilla Thomas. Et allons en cours.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCafé-en-Seine, Dublin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSenja tenta de garder le contrôle. Il se laisserait aller plus tard. Pour l'instant, elle venait d'arriver.
- Senja ? interrogea Clémence en s'asseyant face à lui. Où sont les autres ?
- Ils sont morts. Je suis désolé.
Trop brutal sans doute. Tant pis, il ne pouvait pas garder ça pour lui. Le visage de la rousse se décomposa.
- Mais comment ça !? Qu'est-ce qu'a fait le retour vers le passé ?
- Il a ramené Senja Noir, qui du coup je suppose ne dormait plus. Et il les a eu. Voilà.
La fille n'ajouta rien. Des larmes se mirent à couler. Des deux côtés. Au bout d'un moment, le garçon tenta de reprendre le contrôle.
- Il va falloir que l'on discute de ce qu'on fait maintenant...
- Parce que tu te figures que je vais remettre les pieds à l’endroit où Guillaume est mort !?
Elle se leva et partit en courant sous les yeux ronds de Senja.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine, fin d'après-midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes premières finissaient à seize heures trente et les secondes une heure plus tôt. Autrement dit, vers dix-sept heures, tout le monde était d'attaque pour une petite virée sur l'Eire histoire d'essayer d'entrer en contact avec les irlandais. Mais pour éviter de faire penser à une invasion, Jérémie suggéra d'envoyer un seul combattant en éclaireur en premier lieu et de choisir une réplique pour limiter tout risques. Puck et les Sidhes se trouvaient à l'heure actuelle toujours au Nord. Surtout, le gardien ne bougeait pas, ce qui était bon signe. Belpois décida de jumeler la tour du Sud-Ouest. La réplique d'Aelita resta pendant une bonne vingtaine de minutes dans les alentours de l'édifice, mais rien ne vint. Même Puck ne bougea pas.
- Bizarre ça. Joséphine n'est pas du genre à laisser faire, commenta Yumi.
- Bon, essayons autre chose, fit Jérémie.
Il ordonna à la réplique de retourner dans la tour et d’accéder à l'interface. Profitant du jumelage, il demanda à la fausse Aelita de lui télécharger la totalité de l'historique du territoire à partir de l'attaque de X.A.N.A sur Lyoko. Puis la réplique rentra sur Lyoko et Jérémie désactiva les tours.
- Ce n'est pas le scénario qui était prévu mais au moins j'ai de quoi m'occuper ce soir... commenta le chef du groupe.
- X.A.N.A ? questionna Ulrich.
- Si c'est le cas il aura forcément laissé des traces. Mais deux précautions valent mieux qu'une et il serait dommage que vous soyez venus pour rien. Descendez aux scanners les humains, vous allez pouvoir tester le nouveau Skid 3.
- Wow, trop cool ! s'exclama Odd. Y a des nouveautés ?
- Et bien, le 2 est devenu un 3.
- ...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngIslande

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSenja Noir venait d'arriver dans le complexe, remerciant le programme pour sa possession – grâce à laquelle il n'avait pas ressenti le froid extérieur. Mais il n'avait décidément pas le temps de souffler.
- Des intrus se dirigent vers le monde virtuel.
L'adolescent irlandais se dirigea vers le poste de commandes pour observer ça de plus près.
- Ce sont les Lyoko-guerriers. Bon. Tu n'as pas encore touché au monde virtuel ?
- Non je t'attendais.
- Alors c'est l'heure de faire le mort.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMonde virtuel volcanique

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngX.A.N.A n'avait envoyé aucun monstre pour les accueillir dans le réseau. Mais le monde virtuel était à l'intérieur tout aussi désert.
- Ce n'est pas un désert, c'est un volcan, corrigea Odd.
- À qui tu parles ? questionna Ulrich depuis son navskid.
- Jargon technique.
- Ok.
- Yumi ? Arrime le vaisseau à l'une des tours du cratère, cela suffira pour que je puisse me procurer les données.
- Pas de trace de William ? interrogea Christophe.
- Négatif.
Tout se passa (trop) bien. Aucun danger ne vint menacer l'équipage lorsque le Skid s'engouffra dans le cratère central pour récupérer les précieuses informations demandées à Jérémie. Et le Skid 3 repartit aussi vite qu'il était venu.
- Einstein, tu pourras noter que l'autre nouveauté du Skid 3 est de ne provoquer aucune emmerde à ses passagers, ce qui ne s'était jamais vu avant.
- Roger.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngVendredi 16 novembre 2007, Chambre de Jérémie Belpois, fin de la nuit

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe chef des Lyoko-guerriers avait passé une nouvelle nuit blanche à analyser les informations extrêmement intéressantes récoltées la veille. Et c'était l'horreur. Il savait tout. En recoupant l'horaire des différentes tours qui s'étaient activées ici et là, en les couplant aux événements sur Lyoko, il avait compris pourquoi l'attaque de X.A.N.A avait avorté. Il n'y avait probablement plus de X.A.N.A d'ailleurs. Il fallait presque tout reprendre de zéro.
Sans Aelita cette fois.
Il n'avait en effet aucune trace de sa belle, que ce soit sur l'Eire ou le monde virtuel volcanique. Et le programme sur le réseau n'avait rien donné non plus. Et comme l'analyse des données lui avait aussi fait comprendre que Franz Hopper n'avait rien à voir là-dedans, il n'avait plus aucune piste pour retrouver son amante. C'en était trop cette fois. Il avait bien combattu. Mais depuis le début, il avait eu Aelita.
Il se leva de son bureau et quitta sa chambre discrètement pour la dernière fois. Du moins était-ce le plan prévu. Mais ces derniers temps, rien ne se passait comme prévu.


À suivre : Rendez-Vous


Dernière édition par Icer le Sam 09 Sep 2017 10:02; édité 7 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Ven 11 Sep 2015 18:02   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1044
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Ahin.



On croirait pas comme ça, mais c'est vachement chiant à faire les introductions.

En fait, je poste majoritairement à cause de ça :

Citation:
Résidence des Forestiers


De mémoire, un nom propre est invariable, et le seul cas où c'est possible, c'est quand ladite famille est illustre (les Bourbons par exemple, toi qui aime la vanille, ça devrait te parler). Du coup, si les Forestier pouvaient redevenir de simples forestiers ce serait cool Mr. Green.

Enfin, puisque je suis là autant être plus constructif que ça.

Le coup du chinois qui se veut se venger du blondinet est un classique. Il est évident qu'il est jaloux de sa couleur de capillaires, lui à qui la génétique n'a pu lui offrir.
Ou plus sérieusement, Julien veut juste faire payer à Jérémie d'être un des facteurs qui l'ont obligé à porter des lunettes. L'élément sur lesdites lunettes s'est quand même retrouvé placé cash dans le Prologue, ce n'est pas anodin. Suffit d'être au meilleur de sa forme pour trouver un élément de réponse. L'infirmière (qui avait « un excellent cu… rriculum vitae selon le proviseur) savait que Julien avait tenté d'apprendre par cœur le tableau des lettres. Soit elle a entendu le concerné en parler à Ulrich, ce qui serait surprenant vu le monde dans le couleur, soit… quelqu'un lui a cafté. Après tout, pourquoi Yolande est allée demander à Jérémie de lire le tableau, sachant qu'Odd avait déjà eu son check et qu'elle était certaine que sa vue à lui était bonne ? Sans compter le facteur myopie de Jérémie et des lunettes peut-être plus efficaces. Complicité. Jérémie a cafté, l'infirmière a voulu planter le clou et le génie l'a assistée pour ridiculiser le chinois.
Comme si ça suffisait pas, il se permet même un air satisfait, et un sourire, alors que même Odd ne rit pas ! Encore pire, l'infirmière et lui se regardent sur la seconde photo ! C'est un complot.
Après, quant à savoir les motivations de Belpois, c'est pas bien dur. Aelita. Son « oubli » de carnet de santé était passé crème alors que Jérémie s'était vu entendre que ça passerait pas. Vous le voyez le collabo' là ? Jérémie a vendu Julien pour qu'Aelita s'en sorte sans dommage. En plus, ça colle avec son stress de début d'épisode sur le carnet.

Je pense aller trop loin dans mes suppositions, mais placer des lunettes en Prologue, ça cache forcément des choses pas jolies jolies. Et j'avais raison : Jérémie est un collab… une pu… une Yu… Aelita.

Par contre, je m'interroge un peu plus sur les motivations de Thomas. La piste « je suis mon pote » semble la plus logique. Thomas a un parent chinois et se sent génétiquement obligé d'aider Julien. Merde, mauvais sens du verbe. C'était suivre et pas être.
Quand on entre au lycée, on a plus tendance à réfléchir avant de s'embarquer dans des plans d'espionnage de bandes de ce genre, surtout quand on sait qu'au minimum deux des membres de ladite bande ont le sang – et les hormones ? – chauds, et qu'ils pourraient te mettre leur poing dans la tête sans réfléchir. Bon, on peut quand même accorder le fait qu'il y a des exceptions et que ça reste un début d'année scolaire pour le seconde qu'est Thomas. Il est probablement encore dans son optique collégienne.

Autre point plus intéressant : la campagne de recrutement de Matthias. Dit comme ça, trouver 4 personnes qui ont une dent contre les LG, ça semble pas évident. Mais quand on y réfléchit deux minutes, il doit au moins y avoir des dizaines de candidats. Des candidates même.


Les Ex d'Odd !


Je crois que cette fois-ci, ils sont foutus. Des dizaines de filles pleines de rage et désireuses de régler leurs comptes vont déferler sur le groupe et les noyer. Ulrich devra vendre ses charmes pour les calmer un peu et Jérémie devra programmer le clone de William dans la même optique.

Bon, si on creuse plus logiquement, toutes les ex du chaton ne sont pas forcément revanchardes. Mais il doit bien y en avoir une ou deux qui voudraient bien lui mettre profond, type Magali et Claire.
On aurait aussi le trio Sissi/Hervé/Nicolas pour une possible alliance. Je doute que Matthias contacte la première, soit à cause de ce qu'il sait sur son caractère de merde désormais passé, soit à cause de son réseau d'infos qui lui auraient appris que la concernée a changé. Hervé, c'est plus dur à dire. Il réfléchit lui. Mais une alliance avec Matthias de sa part n'est pas inenvisageable, si sa curiosité le pique suffisamment. J'imagine mal une coalition contre un groupe avec Jérémie à sa tête sans équivalent en face. Nicolas, il comprendra les enjeux à Pâques.
Pour les autres élèves, on a aussi Céline et Barbara qui ont subi les foudres de la réplique et qui voudraient se venger. Éventuellement Emmanuel (et Priscilla) dont on a pu trop eu de nouvelles depuis le piège.
Dans tous les cas, l'idée de cette bande « anti-LG » – pour grossir la chose – est susceptible d'être croustillante niveau interactions IRL des personnages. M'est avis qu'un cadavre va surgir d'un placard. Un cadavre Rose. Un potin entraînant la propagation de l'information, Ulrich risque d'être haï et puis c'est tout par quelqu'un de proche…


Pour parler de quelque chose de plus passionnant que les Feux de Kadic, j'ai presque été content de lire le nom Palamède, avant de voir que ce n'était malheureusement pas la référence mythologique que je pensais, mais une autre chose. Je pense que Paul a été tué pour que ce point ne soit pas cramé. C'est la seule explication.

L'autre info importante, c'est que Xana est à priori out. J'avoue avoir un peu de mal à le penser définitivement enterré au vu de tout ce qui le concerne dans ton Univers écrit. Ici, c'est juste son corps qui a été détruit, c'est ce qui est écrit. Et puis, le logo qui lui est associé est toujours dans les séparations de chapitre, il y a encore de l'espoir. Même si en ne se basant que sur ce que l'on a à l'heure actuelle, la mort de Xana en l'état est logique, puisque sa forme antique ne le protège plus de ses désagréments. Montrer les fails du lobby Ikorih, c'est cool.
Dans le même sujet, j'apprécie tout particulièrement ta manière de tuer tes personnages. À l'inverse d'un Pikamaniaque qui s'arrangera pour rendre l'ensemble inoubliable et épique, toi tu restes sur des assauts au goût de Blitzkrieg, le principe même de mourir : l'instant d'avant, tu es vivant, l'instant d'après mort.
Adieu Guigui' et Jo'. D'ailleurs, pourquoi le fait que Joséphine soit capable de buter quelqu'un de sang-froid ne m'a pas surpris ? Elle va presque me manquer cette blonde. Bah, t'en trouvera bien une pour la remplacer.

Il y a aussi la question de William qui est en suspens. C'est rare de ne pas le voir pendant tout un chapitre. Évidemment, personne n'est dupe : il n'a pas suivi Joséphine et Guillaume. Mais on peut penser qu'il a été ramené sur terre via le scanner proche du SC du Volcan avant l'événement qui fit disparaître Maul. À ce moment-là, on exclut logiquement le fait qu'il se soit fait aussi tirer dessus par le drone. Du coup, il aurait encore réaligné son appartenance ? Pas si sûr en fait.
Supernova ayant appris que la survie en milieu virtuel était possible sous forme de Supersmoke ou pouvoir proche, on peut se dire que William avait toujours cette option-là.

Ah oui, j'allais oublier... J'avais une question concernant Senja Noir. On est d'accord sur le principe suivant : un enregistré dans la mémoire du SC de Sceaux qui se fait buter peut revenir à la vie après un RVLP. Mais dans le dernier chapitre, est-ce qu'on peut vraiment considérer le fonctionnement sur Senja Noir comme valide ? Je veux dire, c'est le Senja qui combinait les deux couleurs (Senja Gris ?) qui s'est fait enregistrer, soit une seule personne. Le SC de l'usine a-t-il vraiment fait une scission des deux personnalités lors de l'enregistrement ? Je suis pas tellement convaincu... Parce que dans le cas contraire, le Senja qui est enregistré serait "à moitié mort" via le décès du Noir, du point de vue du SC. Et à moitié c'est pas complètement, donc le procédé de retour vers la vie peut-il vraiment fonctionner dans ces conditions ?

Le titre du prochain chapitre me rappelle avec surprise CLE. Parallèle avec les deux spectres programmés par Jérémie qui vont gentiment inviter Matthias et ses alliés à se faire casser la gueule dans une chapelle – histoire de se battre en toute bonne foi Mr. Green ?

Toujours aussi prenant en tous cas !
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 17:20   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2178
Localisation: Territoire banquise
Spoiler



http://i.imgur.com/amvMpoL.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngVendredi 16 novembre 2007, Chambre d'Ulrich Stern & Odd Della Robbia, au matin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUlrich fut tiré du lit par le réveil, comme d'habitude. Et Odd fut insensible à ce même réveil, comme d'habitude. Mais quelque chose ne collait pas à cette routine : Une lumière bleue clignotante apparaissait aux fenêtres, particulièrement visible alors que le soleil commençait à peine à poindre au loin. Mais Stern ne comprit pas.
Les trois garçons de la bande constatèrent seulement une fois au self que Jérémie n'était pas descendu. Ils en conclurent qu'il avait forcé la dose hier soir pour décoder les données récupérées. Ils décidèrent de le laisser dormir pendant les cours de français, se basant sur le fait que le professeur Lupin était très cool avec les absences et aussi que Belpois n'avait de toute façon pas besoin de suivre le cours pour avoir son BAC mention Très bien.
Mais la rumeur avait commencé à enfler à la recrée. Jérémie aurait été conduit à l’hôpital tôt ce matin après avoir été découvert à l'infirmerie par Yolande. Intrigués, les Lyoko-guerriers montèrent voir dans sa chambre et constatèrent qu'il n'y était effectivement pas.
- Mais qu'est-ce que c'est que ce bordel ? s'enquit Odd.
- Aucune idée, avoua Yumi. On ira lui rendre visite dès que possible, le mieux est de lui demander directement.
Aucun des membres du groupe ne fut véritablement attentif à leur cours de mathématiques respectifs, s’inquiétant pour Jérémie. Ils firent le point au self à midi car les secondes avaient du nouveau.
- On vient d'apprendre que Paul Gaillard, de notre classe, était porté disparu, annonça Ulrich aux deux premières.
- Comment ça, « vous venez d'apprendre » ? questionna M'Bala.
- Bah apparemment ça a été annoncé mercredi matin. On était un peu occupé ailleurs à ce moment là.
- Ah oui forcément, commenta Yumi. Mais quel rapport avec Jérémie ?
- Certains disent qu'on s'en prend aux intellos de la classe.
- C'est quoi votre classement ?
- Aux dernières estimations, Hervé est premier, suivi de Jérémie qui baisse avec les derniers événements. Viennent ensuite sûrement Aelita, Thomas et Paul mais on ne sait pas dans quel ordre.
- Mouais, bah si c'est vrai, alors le problème se résoudra de lui-même lorsque ce sera le tour de la réplique d'Aelita, fit remarquer Christophe. En attendant moi je dis X.A.N.A.
- J'ai vérifié, il n'y a pas de tour activée, informa la réplique de William.
- Bizarre...
Hervé Pichon passa alors à coté de leur table, déposant discrètement un papier sans se retourner. Intrigué, Odd s'en saisit.
- Euh, Hervé nous donne rendez-vous dans sa chambre après les cours, c'est à dire à dix-sept heures trente pour nous, glissa-t-il aux autres après avoir lu le message inscrit.
- Idem, informa Yumi. Mais qu'est-ce que ça veut dire ?
- Je n'en sais rien...
- Mais on ne devait pas aller voir Jérémie après les cours ?
- On ne sait pas si les visites seront déjà possibles, et puis imaginez que ses parents se pointent... fit remarquer Odd.
- Alors envoyons la réplique d'Aelita voir Jérémie, proposa Ulrich. Si c'est un piège de X.A.N.A, elle pourra faire face, et si Jérémie a des infos à faire suivre, cela se fera aussi. Et si il y a ses parents, je vous rappelle qu'ils sortent plus ou moins ensemble. En tout cas, Jérémie m'avait dit une fois que son père l'avait grillé.
- Ah oui c'est vrai, s'exclama Odd en se tapant sur le front. Avec tout ça même moi je n'ai plus le temps de penser aux filles.
Son regard croisa un bref instant celui de Yumi.
- Ok faisons ça, conclut Christophe.

http://i.imgur.com/NEovaxf.gif


Ulrich et Odd passèrent le reste de l'après-midi à observer Hervé en cours mais celui-ci agissait normalement, sans un regard supplémentaire pour eux, ce qui les intrigua encore plus.
- Je me sens de plus en plus perdu Ulrich, glissa Odd lors du dernier cours.
- Allons ce n'est pas si compliqué, répondit Mme Hertz qui, se trouvant non loin, pris la remarque pour sa matière. Mais évidemment encore faut-il se CONCENTRER. Et en un mot Monsieur Della Robbia.
- Pour sûr madame.
La cloche finit par libérer les adolescents. Les Lyoko-guerriers constatèrent qu'Hervé se hâtait de quitter les lieux.
- On y va ?
- Oui, répondit Ulrich.
Les deux secondes – tandis que la réplique d'Aelita partait pour l'hôpital – retrouvèrent Christophe et Yumi dans l'escalier menant à l'étage des garçons, puis les Lyoko-guerriers frappèrent à la porte.
- Entrez vite, fit Pichon en ouvrant et en vérifiant que personne d'autre ne se trouvait dans le couloir sous la mine surprise de la japonaise.
L'intellectuel partageait sa chambre avec Bastien Roux mais celui-ci était immédiatement parti en week-end, comme à chaque fois, parce qu'il devait se taper le trajet jusqu'à Aix-en-Provence.
- Bon, qu'est-ce qu'il y a ? demanda Odd en fermant la porte.
- Je suis venu vous demander de me protéger, fit Hervé.
- Plus on avance, plus je suis largué...
- Explique-nous pourquoi, ordonna Ulrich.
Le binoclard fouilla sa poche et en sortit son téléphone portable. Il l'alluma, sélectionna un message et le montra au groupe.

Hervé chéri, tu m'as finalement fait craquer.
Rendez-vous au pont de la vieille usine ce soir après les cours, on y sera tranquille pour conclure.
Ta Sissi (Nouveau numéro).


- Inutile de vous préciser que je n'ai pas marché une seule seconde. Le message est trop bien écrit et en plus la vraie sait que je ne l'aime plus, enfin vous êtes au courant.
- Bon ça me gène un peu de placer ça comme ça mais on t'a nous même déjà fait un coup pareil, déclara Ulrich en regardant Odd. Mais c'est juste une farce.
- Bien sûr. Sauf que Paul est venu me voir dimanche pour me demander des conseils parce qu'il avait reçu un message similaire de Claire qui lui donnait rendez-vous lundi soir au même endroit. C'est à partir de mardi matin qu'il n'est plus venu en cours. Et j'ai demandé à la concernée, elle n'a jamais fait une pareille déclaration.
- Wow, fit Christophe.
- Même si les circonstances sont différentes, je pense que votre ami Belpois s'est fait avoir de la même façon. En y pensant, je remarque que les trois cibles ont beaucoup de points de communs : Même classe, tête de série, portant des lunettes. J'ignore pourquoi et qui nous en veut mais il n'empêche que je ne suis pas en mesure de me défendre seul.
Les Lyoko-guerriers restèrent interdit. Pour eux, Hervé avait évidemment faux au sens où il ne pouvait pas intégrer le facteur X.A.N.A dans ce qui arrivait à Jérémie. Mais malgré cette erreur, il semblait y avoir du vrai dans ses conclusions.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngPont de l'Usine

- Il ne viendra pas, commenta Thomas en sortant de la ruine, Julien Xao à sa suite. Il ne s'est pas fait avoir.
- Ils commencent tous à m'énerver... pesta l'asiatique.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre d'Ulrich Stern & Odd Della Robbia

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe groupe avait pris congé d'Hervé afin de réfléchir à huit clos. La réplique d'Aelita était également de retour de l'hôpital.
- Les visites n'étaient pas possibles mais je suis passé en douce. Jérémie est hors de danger mais n'a pas l'air d'avoir toute sa tête. Je me suis fait passer pour la vraie Aelita pour le faire parler. Apparemment, il aurait tenté de se suicider en ingérant des médicaments sans réaliser que l'heure du début des cours était proche, ce qui fait que l'infirmière l'a trouvé très vite. Concernant les motifs, il m'a dit qu'il en avait eu marre de se battre « sans moi ». Apparemment aussi, l'analyse des données de la veille l'amène à conclure qu'un nouveau programme destructeur a été libéré sur le réseau mondial. Il aurait attaqué d'abord X.A.N.A, puis les irlandais. J'en ai aussi profité pour prendre la clef de sa chambre au besoin.
- Décidément, Jérémie n'a pas chômé sur la nouvelle version des répliques, constata Ulrich.
- Ouais ben justement, répondit Yumi. Il a fait un burn out. On lui en a trop demandé et voilà le résultat.
- Bah en même temps pas le choix, Aelita disparue... justifia Odd.
- Sauf qu'on va le laisser se reposer cette fois.
- Ah ouais et on fait comment sans lui alors ? questionna Stern.
- Quand on est débordé on pense souvent à recruter un combattant de plus. Mais on n'a jamais pensé à prendre un cerveau en plus n'est-ce pas ? questionna la japonaise.
- Normal, on apprend pas à manier un Supercalculateur comme ça.
- C'est là que je commence à me demander si on ne se plante pas. Jérémie n'y connaissait rien non plus et rien qu'en cinquième il a appris sur le tas parce qu'il y avait urgence. On doit pouvoir reproduire la chose avec d'autres.
- Ah je vois, fit M'Bala. Tu veux recruter Hervé pour faire d'une pierre deux coups.
- C'est ça, sourit la japonaise.
Odd et Ulrich étaient sceptiques.
- Quoi, Pichon à la place de Jérémie ? fit le blond.
- Hmm... C'est vrai qu'il a évolué dans le bon sens, marmonna l'autre seconde, mais il partait d'assez bas.
- Oui, un peu comme Ulrich, compléta son camarade de chambre.
- Hé oh Odd, c'est sérieux.
- Ok ok. Bon bah personnellement je suis neutre, mais le point positif, c'est qu'il a décroché de Sissi. Si il était toujours à ses basques c'était non direct.
- Je ne le connais pas, fit Christophe. Mais si il nous faut un cerveau je n'ai personne d'autre à proposer, donc je vous fais confiance.
- Hmmm... grogna Ulrich.
- Souviens-toi l'épisode des robots. Et c'était il y a un moment déjà, argumenta Yumi.
- Euh... Bon. Disons que vu qu'on a pas besoin de lui sur Lyoko, on peut le « tester » sans qu'il soit en mémoire du Supercalculateur, du coup...
- Ah bien vu, souligna l'ivoirien. De toute façon les répliques doivent savoir commencer effacer quelqu'un de la mémoire du Supercalculateur.
- Ok. On fait ça demain, ça convient à tout le monde ? récapitula Yumi.
Les garçons approuvèrent, permettant à la japonaise de rentrer chez elle sans trop tarder. Christophe aussi se rappela – ou plutôt, Yumi l'aida à se rappeler – qu'il avait des devoirs. Restait donc les deux adolescents qui occupaient en temps normal la chambre.
- Hervé Lyoko-guerrier... Tu y crois toi ? questionna Odd.
- J'approuve l'idée parce qu'on a besoin de réagir mais je ne suis pas certain de sa fiabilité pour autant. Ce n'est pas parce qu'on le croise tous les jours qu'on connaît forcément bien la personne. Hiroki pourrait dealer que sa sœur ne le remarquerait même pas. Mais comme je l'ai dit, le test est sans risque...
- Et surtout, Jérémie doit se reposer, conclut Odd.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSamedi 17 novembre 2007, Chambre d'Hervé Pichon, au matin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes secondes n'avaient pas de devoir surveillé cette semaine parce que Delmas s'était dit qu'après la tentative de suicide apparente d'un de leur camarade de classe, ce n'était peut-être pas le meilleur moment pour les évaluer. Toute la bande était donc libre. Hervé leur avait conseillé de ne pas se montrer en public avec lui. De fait, les trois Lyoko-guerriers masculins étaient retournés le voir directement dans sa chambre. Odd avait été chargé d'aller chercher le petit-déjeuner en contrebande car il était évident que le service serait fermé lorsque les adolescents auraient finis de parler, Della Robbia ayant négocié en échange 50% des stocks détournés pour sa personne.
- Tu saurais garder un secret ? demanda Odd en refermant la porte de la chambre d'Hervé et en ouvrant grand la bouche pour entamer un premier croissant.

http://i.imgur.com/NEovaxf.gif


- Je vois. C'est bien joué de rebondir sur ma demande d'aide pour en profiter d'essayer de pallier l'absence de Jérémie. J'aurais fait la même chose, déclara finalement Hervé lorsque Yumi – qui avait pu les rejoindre entre-temps – acheva le récit. Il était près de midi.
- Tu nous crois sur parole ? demanda Stern.
- Je n'ai pas que votre parole. Le comportement de William colle avec ce que vous me racontez. À l'époque de sa première réplique, je traînais encore avec Sissi et elle s'était pas mal intéressée à la question. J'ai aussi en mémoire quelques trucs louches que vous n'avez pas pu cacher au public particulièrement exposé de Kadic et qui trouvent une logique lorsqu'on les rapporte à votre récit. Et comme par hasard, j'ai dû rêver six ou sept fois d'avoir combattu un robot. Ça me suffit.
- Tu marcherais avec nous ?
- Je vais être honnête, ne comptez pas sur moi pour avoir les mêmes motivations, prévint Pichon. À l'époque, William me faisait chier lorsqu'il allait voir Sissi et même si cet argument n'est plus valable aujourd'hui c'est pas pour autant que je l'apprécie. Par contre, il est évident que vous jouez un jeu dangereux et qui commence à vous dépasser. Or si je refuse, je me prend un retour dans le temps et vous devrez trouver quelqu'un d'autre tandis que je continuerais peut-être à subir sans le savoir les attaques de X.A.N.A. Je préfère combattre de front quitte à m'exposer davantage qu'être pris en traître. Et si le monde est détruit, je ne pourrais jamais devenir professeur d'histoire.
- Ah bon, c'est ça ton ambition ? demanda Odd. Cela ne colle pas avec le boulot habituel de supergrosse tronche, je te voyais déjà à la N.A.S.A.
- On verra ça, répondit son délégué de classe. En tout cas comptez sur moi. Pour finir sur ce que je disais, c'est aussi l'occasion pour moi d'apprendre de nouvelles choses – autant voir l'aspect bénéfique de la lutte contre X.A.N.A et autres. Un supercalculateur, rien que ça !
- Bon ça d'accord, fit Ishiyama. Mais tu dois être conscient que tu risques ta peau.
- Pas tant que ça finalement, répondit la recrue en désignant Ulrich de la tête.
- Hmmm... commenta Odd pour Yumi. C'est vrai que depuis qu'on sait que le retour dans le temps peut ramener à la vie quelqu'un enregistré à l'Usine, l'argument des héros de l'ombre risquant leur vie est un peu périmé.
- Il faudrait qu'on y passe tous en même temps, acheva Hervé. Or après plusieurs années de lutte, vous n'avez eu qu'un seul mort. C'est un bel avantage. Je ne suis pas inquiet.
- Ne soit pas trop sûr de toi, répliqua la japonaise. C'est comme ça qu'on a perdu William la première fois.
- Bon, pas la peine de tergiverser, je vous montrerai mes capacités une fois sur place. On commence quand ? Je plaisante, ajouta-t-il devant la mine stupéfaite de ses nouveaux collègues. C'est justement mon rôle de remplacer celui qui vous a toujours dicté la marche à suivre. Bon. La première chose à faire est d'analyser par nous-mêmes les informations qui ont poussé Jérémie à bout. Ce sera l'occasion pour moi de me faire la main. Je peux utiliser l'ordinateur de sa chambre ?
- On aimerait mais la clef ne suffit pas, il faut aussi connaître son mot de passe. À mon avis seule la vraie Aelita aurait pu nous aider, fit Odd.
- Je parie que la fausse le connaît aussi, ajouta Hervé. Si Jérémie était amoureux – et il l'était, même moi je l'ai grillé – y a des chances qu'il n'ait pas pu s'empêcher de recréer une réplique la plus fidèle possible de sa belle. C'est humain.
Les Lyoko-guerriers, sceptiques mais n'ayant rien à perdre, appelèrent donc la réplique concernée qui leur avoua qu'elle le savait.
- Impressionnant, souffla Christophe.
- J'imagine que le temps presse, alors je vais me mettre au boulot.
- Très bien, mais qu'est-ce qu'on fait nous ? interrogea Odd.
- Je fais au plus vite pour vous le dire, restez groupés, conclut le binoclard.
Tandis que Pichon investissait discrètement la chambre de l'autre délégué de seconde après l'échange des numéros de portable, les Lyoko-guerriers se regroupèrent chez Odd et Ulrich. Quarante-sept minutes plus tard, Stern se faisait appeler.
- Impressionnant. Je n'en suis qu'au début mais je peux déjà vous dire qu'il faut vous préparer à recruter, c'est de la folie que vous ayez tenu en effectif si réduit.
- Reçu.
Ulrich raccrocha et fit suivre la demande d'Hervé.
- Je savais qu'on en arriverai là... soupira Yumi.
- Mais il a raison au fond non ? suggéra Christophe. Aujourd'hui on se retrouve avec deux clones et une personne à l’hôpital. On ne peut pas dire que le bilan soit brillant.
- Yumi le sait, Christophe, glissa Odd. Mais elle a toujours du mal à s'y faire depuis William.
- Il va pourtant falloir tourner la page si l'on veut avancer, fit remarquer Ulrich.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngParc de Kadic, vers midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngHervé Pichon s'était discrètement posé contre un arbre, les yeux fermés, après le déjeuner. Jim n'aimait pas que les élèves traînent trop dans le parc où il était difficile de les surveiller mais en l’occurrence, il avait profité de l'annulation du devoir qu'il était censé superviser pour faire la grasse matinée et même au-delà. Et c'était le seul pion qui restait en poste le week-end puisqu'il habitait dans l'établissement. L'intellectuel ouvrit les yeux alors que plusieurs personnes se dirigeaient déjà vers lui et l'avaient déjà presque atteint. Elles l'encerclèrent. Hervé les observa tous : Il y avait Julien Xao, Thomas Jolivet, Matthias Burrel, Barbara Morin, Émeline Bourdon, Emmanuel Maillard et Priscilla Blaise. Malheureusement, ces derniers ne purent pas aller plus loin car miraculeusement, Jim, intervint, sans visiblement comprendre la scène qui s’apprêtait à se dérouler sous ses yeux :
- Pichon, le proviseur veut te voir !
La nouvelle bande de Julien fut bien obligée de laisser partir le binoclard qui suivit Jim... jusqu'à la chambre d'Ulrich et Odd où se trouvaient de nouveau les Lyoko-guerriers après le déjeuner. Devant la mine interloquée des ados, le successeur de Jérémie saisit le portable de ce dernier, préalablement transféré dans cette chambre en cas d'alerte sur le virtuel, et fit exploser Jim.
- Ah, un clone... souffla Odd.
- Oui, mais pas encore aussi abouti que les deux de Jérémie, répondit Hervé. Il n'a placé qu'une tirade préalablement programmée, son comportement n'est pas encore autonome. Mais pour une première journée, c'est pas mal. Notez qu'il ne m'a pas servi qu'à ça. Comme je le pensais, quelqu'un m'en veut... J'ai failli me faire agresser par Julien, Thomas et d'autres types de première. Mais j'ai enfin leur nom, la menace n'est plus fantôme.
- Ce mec me plaît bien, commenta Christophe.
- Encore eux... grommela Ulrich.
- C'est qui les mecs de première ? questionna Yumi.
- Émeline, Emmanuel, Priscilla, Matthias... et Barbara. Tous de votre classe non ?
- Holy crap, s'exclama l'ivoirien. Tu avais raison Hervé, on en veut également à Jérémie... et sans doute à toute notre bande.
- Bah, pourquoi tu dis ça ? questionna Odd.
- T'avais déjà vu tes camarades de classe avec les miens ? Reprenons les faits. Jérémie utilise une réplique de Matthias pour tabasser Julien et Thomas. Quelques jours après, ils traînent ensemble. Je connais mon ancien ami. Il a réussi à sauver sa peau en échange de son aide contre nous. Et regardez un peu les nouveaux. On les a tous plus ou moins à dos. Barbara pour l'histoire des lunettes de Melody. Emmanuel et Priscilla quand il a fallu les repousser de l'Usine. Et – j'en suis le premier surpris – on dirait qu'Émeline a mal supporté notre rupture. Cela me semble gros pour un hasard.
Il baissa la tête.
- Je suis désolé, ajouta-t-il. Plus que la bande elle-même, c'est surtout moi qui est à l'origine de la rancune de tout ce beau monde.
Tout sourire, Odd lui tapota l'épaule.
- Félicitation vieux, tu es officiellement devenu un Lyoko-guerrier à part entière !
- Pourquoi ? demanda l'africain.
- Parce que plein de gens te détestent.
- Abruti, sourit son camarade.
- Admettons que tu ais raison, intervint Ulrich. Pourquoi Julien et Thomas nous en voudraient ?
- Je vous l'ai dit, fit Hervé. Ils s'en prennent aux têtes de la classe, mais comme vous protégez Jérémie, ils ont fini par avoir les boules contre toute la bande.
- Surtout si la fouine est intervenue, lâcha Yumi.
- Tout ça a commencé avec la rentrée. Qu'est-ce qui a changé à ce moment là ? Vous avez fait un truc particulier ?
La bande fit un signe de tête négatif.
- Bon il faudra creuser la question... en attendant j'ai réussi à identifier la menace terrestre et celle-ci pourrait bien affreusement nous gêner sur Lyoko. Alors c'est d'autant plus une raison pour recruter des membres neufs.
- Pourquoi ? demanda Yumi en haussant un sourcil.
- Parce que vous êtes fichés. On ne sait pas si la bande de Julien est plus large que ceux que j'ai vu ce matin – certains étaient peut-être en week-end. Imaginez que l'on vous suive jusqu'à l'Usine à chaque attaque. Si j'en crois les notes de Jérémie c'est arrivé plus d'une fois alors que c'était du hasard, même moi j'ai réussi. Du coup, il faudrait que vous fassiez une petite pause le temps de régler les problèmes d'ados. Je pourrais en profiter pour former les nouveaux à l'Usine, il suffit de faire mine que l'on ne se connaît pas plus qu'avant en public. De plus, vous m'avez dit que X.A.N.A a subi un mauvais coup. Si c'est vrai, peut-être que nous serons tranquilles pour un moment sur Lyoko, laissant justement le temps aux novices d'apprendre – et ne pas faire la même erreur qu'avec William, ce qui peut en rassurer certains, ajouta-t-il pour Yumi.
- Donc si j'ai bien tout suivi, un membre que l'on vient de recruter et que l'on sait même pas si l'on va garder nous demande déjà vraiment sérieusement d'en recruter d'autres ? résuma Odd.
- Très drôle Della Robbia. Vous faîtes comme vous voulez hein, je ne fais que proposer ce qui me semble le mieux. Réfléchissez-y durant ce week-end pendant que je continue à visualiser les données de Jérémie.
N'ayant pas vraiment d'alternative à proposer, le groupe des Lyoko-guerriers accepta. Pichon quitta donc la pièce pour retourner dans la chambre de Belpois.
- Je ne peux plus rester très longtemps, signala Yumi.
- Cela m'ennuie de l'avouer mais il m'épate, fit Ulrich. Il a vraiment changé.
La japonaise posa ses yeux longuement sur le garçon brun. Elle était d'accord avec ce qu'il venait de dire, mais elle réalisait qu'Ulrich aussi changeait beaucoup ses derniers temps. Depuis qu'il avait goûté – comme elle d'ailleurs – l'expérience de la mort, il en était ressorti visiblement encore plus assagi. Il faut dire qu'il avait en plus de ça enfin droit à une situation amoureuse stable, ce qu'à l'inverse, elle était loin de partager.
- Je trouve en tout cas ses arguments sensés, ajouta Christophe. On fait comme il a dit ?
- Je suis d'accord, approuva Ulrich.
- Moi aussi, ajouta Odd.
La réponse de Yumi se fit plus longue à attendre, notamment parce qu'elle pensait toujours à Ulrich. Elle fini par constater le blanc et les regards sur elle avant de hocher la tête de haut en bas.
- Ok. Alors on y réfléchit...


À suivre : Le choix des souvenirs


Dernière édition par Icer le Dim 06 Mar 2016 22:00; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Mar 29 Sep 2015 22:03   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1044
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Un passage juste pour la forme.


Spoiler


Je ne suis même pas surpris de la tournure qu'a pris le rôle d'Hervé dans l'histoire, vu son traitement vraiment positif jusque-là et le fait que tu sembles bien l'aimer dans la catégorie « secondaires ». J'adhère, prévisiblement, complètement au concept de recrutement de cerveau supplémentaire pour l'équipe des LG. Quand c'est bien amené bien sûr, ou si impossible, rectifié. Reste à voir si malgré sa couleur de cheveux non-conforme aux codes (Lyokô ou Forestier selon le sexe), Hervé s'en sortira dans son nouveau rôle.
Quant à sa suggestion de recrutement massif, elle ne me surprend pas également, et m'a fait remonter le souvenir d'une conversation, ou je te demandais à moitié sérieux : « Tu comptes virtualiser tout Kadic ou quoi ? ». Malgré les Perles, j'avais gardé cette éventualité en tête pour notre texte ici présent. Niveau recrutement, la logique voudrait qu'ils restent centrés sur les deux classes occupées par le groupe, mais le facteur « coalition à Kadic » change la donne. Avoir des recrues dans des classes différentes pourrait alors se justifier.

D'ailleurs, vite fait sur la coalition en question, m'est avis qu'il manque Céline pour le compléter, et comme c'est la seule externe du octuor, ça collerait (en plus d'expliquer qu'elle soit parmi les membres de cette bande d'opposition aux LG dans les portraits du trombi-bis). Il y a évidemment la question de la motivation qui entre en ligne de compte, et à l'heure actuelle, l'hypothèse qui me semble la plus crédible est la théorie du complot. Imaginons que, rageuse de s'être faite larguer par Christophe contrairement à ce qu'elle prétend, Anaïs aie monté tout ça afin de se venger de manière encore plus brûlante que le feu ? Problème : ça rentre pas en accord avec ce que tu déclares pour l'OS parallèle, et tu ne t'es pas encore mis au tri sélectif. Pollueur de merde.
Pour rester dans la veine complotiste, je n'ai pas d'idée, à moins que Julien, dans sa haine des lunettes et des clichés qu'elles véhiculent, n'aie viré psychopathe et décidé d'éliminer tous les binoclards qui remplissaient lesdits clichés (premier de la classe, toussa…).

J'arrête, je perds de l'altitude là, même le passage Julien/Thomas à l'usine ne me permets pas de m'étendre plus, sauf si je considère que le secret est grillé grâce au témoignage d'Emmanuel, mais j'ai la flemme de faire une supposition, je vais plutôt me laisser happer par la suite.

Autrement, j'aime bien le relief que l'ambiance commence à prendre. Elle est plus tendue que dans la partie I. Je veux dire, dans celle-ci, même si tout n'était pas clair, on était dans un cadre familier, rassurant si je puis dire. Là, les personnages sortent beaucoup plus de ce qu'ils connaissent, en plus de la situation pas rassurante dans laquelle ils sont par rapport à leur groupe fragmenté. Ils ont pas mal d'inconnu face à eux. En cela, ça tranche tout particulièrement avec la partie d'avant, c'est un point qui compte mine de rien.

Au fond, je fais que me maintenir en forme. Tchuss !
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Ven 30 Oct 2015 23:41   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2178
Localisation: Territoire banquise
Spoiler



http://i.imgur.com/N81RkLv.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSamedi 17 novembre 2007, Self de Kadic

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSi Odd n'avait pas pu s'empêcher d'y aller quand même en douce – Yumi mangeant de toute façon chez elle – Christophe et Ulrich eux n'avaient toujours pas déjeuné car Hervé leur avait demandé d’attendre son retour. Ils se hâtèrent donc avant que le service ne ferme. Christophe saisit son plateau en premier, suivi de son cadet. Et derrière Ulrich, ce fut Sissi qui apparut.
- Salut Ulrich.
- Sissi, ce n'est pas le...
Il se ravisa. Il avait oublié.
- Euh désolé, corrigea-t-il. Une vieille habitude.
Il craignait de l'avoir vexée.
- Pas de soucis, sourit celle-ci. Je comprends. Je t'ai harcelé longtemps. Depuis...
- … la maternelle. Oui.
- En même temps, tu m'as longtemps fait espérer. Rappelle-toi en primaire, avec Romain...
Ce fut au tour de Stern de sourire. Il avait presque oublié, avec ce qu'il vivait ces dernières années, qu'il avait eu une enfance relativement normale.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSamedi 6 avril 2002, Cour de récréation de l'école élémentaire Saint-Vincent de Paul, dans la matinée

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa classe de CM1 avait tout l'espace pour eux. Ce matin, ils étaient les seuls à travailler le samedi, car la maîtresse des CM2 était absente. Mais cela ne changeait de toute façon rien au programme de Romain Le Goff et Ulrich Stern, qui avaient prévus de s'affronter sur Pokémon Or & Argent sous l'arbitrage de Sissi. Romain plaçait sa version Argent dans sa Game Boy Color tandis qu'Ulrich sortait son Câble link.
- Bon, le vainqueur remporte Sissi hein ?
- JE vais remporter Sissi, corrigea Ulrich.
- Ouais, c'est ça.
Mais ça commençait plutôt dans le sens du ça parce que Ulrich avait eu la bonne idée de placer son Raikou en premier alors que Romain avait mis Airmure. En guise de vengeance, il envoya Entei qui élimina la menace avant de se faire lui-même sortir par Suicune.
- Putain.
Il pouvait heureusement compter sur l'Aeroblast de son Lugia.
- C'est nul, le mien l'a pas, se plaignit Ulrich.
- Fallait prendre la version Argent.
- J'ai pas besoin de ça pour te démonter.
Après le K.O de son Suicune, Stern envoya son propre Lugia qui fini le travail. Il se retrouva alors face à Queulorior.
- C'est quoi ça...?
Ce fut le Pokémon qui parvint à tuer son Lugia qui venait de rater l'attaque Vol... avec Aeroblast.
- Roh mais nique ta mère à la fin.
À défaut d'avoir la femme en question à portée de main, Stern se contenta d'exploser le Queulorior avec son Typhlosion pour se retrouver face à Feunard qui subit le même sort. Le dernier Pokémon de Romain étant un Ho-oh, ce fut à Typhlosion de céder.
- Euh, on peut négocier ? demanda Ulrich qui savait que le Ho-oh de Romain n'avait pas besoin de Feu Sacré pour battre ses deux pokémons restants, à savoir Méganium et Roucarnage.
- Nan.
Le Goff sortit donc vainqueur.
- Bon bah, je gagne Sissi.
Cette dernière semblait déçue de la défaite d'Ulrich mais remplit ses obligations en embrassant Romain sur la joue.
- Trop cool ! On remet ça quand tu veux Ulrich hein.
Stern bouda le reste de la matinée.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSamedi 17 novembre 2007, Self de Kadic

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSi Romain était resté très fan de jeux vidéos, Ulrich lui avait perdu progressivement de l'intérêt pour cette noble discipline, intérêt achevé d'ailleurs par l'overdose projetée par Odd au collège. Ce pourquoi il avait présenté les deux et que depuis, son camarade de chambre avait recruté Le Goff pour ses courts-métrages.
- Le bon vieux temps, conclut Ulrich avant de saluer Sissi et de rejoindre M'Bala, déjà attablé.
- Oh mec, arrête un peu de rêvasser, charia l'ivoirien. On doit réfléchir aux nouvelles recrues je te rappelle.
- Justement...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngParc de Kadic

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngYumi quittait Kadic pour rentrer chez elle afin de ne pas laisser Hiroki mourir de faim, ce qui pouvait compromettre les rapports avec ses parents. En arrivant près des grilles de Kadic, Yumi aperçut le mémorial dédié à Talia et s'y arrêta. Bien entendu, l'enquête n'avait jamais réussi à déterminer les causes de son décès. Seule sa bande le savait. Cela devait être horrible pour les parents. Bien que Yumi n'avait jamais vraiment connue Talia, une anecdote avait suffit pour lui faire comprendre que cette fille ne méritait pas son sort...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSamedi 19 novembre 2005, Établissement scolaire Kadic

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngYumi était contente. Son exposé sur le Japon à l'occasion du samedi culturel mis en place par la direction pendant la récrée de la matinée avait été un succès, même si peu d'élèves (et aucun de sa classe) s'étaient déplacés pour l'écouter. Bah, c'était déjà ça. Il allait maintenant falloir ramener l'armure chez elle avant que son père ne fasse une attaque, et comme à l'aller, elle allait avoir besoin d'aide. Mais Ulrich n'était pas doué pour réfléchir et n'avait pas pensé que si la pièce de collection avait fait le chemin dans un sens, elle pouvait avoir besoin de le faire dans l'autre. Ou alors il devait encore être en train de jouer au foot... Elle sortit son portable, prête à l’appeler lorsque quelqu'un se présenta à la porte de la salle de classe banalisée. Talia Rose.
- Alors c'était vrai, tu faisais un exposé sur le Japon... J'aurais bien aimé y assister mais je n'étais pas au courant...
- Oh euh... C'est normal tu es arrivée aujourd'hui. Comment l'as-tu su ?
- C'est un de tes amis, Odd, qui me l'a dit pendant une tentative de drague.
- Pour une fois que c'est utile...
Talia vit que Yumi galérait avec son armure.
- Besoin d'aide ?
- Et bien... je dois ramener ça chez moi.
- C'est loin ?
- Non tu te doutes bien, avec un tel chargement.
La nouvelle quatrième entreprit alors de lui donner un coup de main, pouvant également observer l'armure de plus près avant qu'elle ne soit recouverte.
- Elle est magnifique... commenta Talia, soufflée. Mais, les chaînes font un peu tâche tu ne trouves pas ?
- C'est une longue histoire, répondit Yumi.
- Je suppose que la date de l'exposé a un lien avec le jour de la culture qui arrive sous peu ?
Yumi ouvrit des yeux ronds, du moins aussi ronds que pouvaient être des yeux bridés.
- Tu connais ?
- Regarde mes cheveux voyons. Je ressemble à un personnage de manga. J'adore la culture asiatique.
- C'est pas faux, sourit Yumi.
Elle recouvrit l'armure du drap rouge et les deux filles se mirent à pousser. Dans la cour de récréation, Odd les aperçu et s'approcha.
- Coucou Talia, bon bah voilà je te présente Yumi, ma meilleure amie... Elle est sympa non ?
- Dégage, répondit Rose sans se retourner.
- Roh...
Il fila aussi vite qu'il était venu.
- Tu t'y fera, plaisanta Yumi.
- Je ne sais pas si je vais rester longtemps ici au pire. J'aimerai aller étudier en Allemagne.
- Pourquoi ?
- Je ne sais pas trop. Ça m'attire. Mais ceci dit il vaut mieux la France pour la culture japonaise pour l'instant.
- Pas faux.
Yumi soupira. Talia avait des rêves normaux. Des objectifs qu'elle pourrait facilement atteindre. Mais elle ne pouvait pas aspirer à tout ça tant qu'ils combattraient X.A.N.A.
- Ça n'a pas l'air d'aller, fit remarquer la jeune fille en rose tandis qu'elles atteignaient avec leur chargement les grilles de Kadic.
- Un coup de fatigue juste.
Apparemment la japonaise n'avait pas été très convaincante pour mentir cette fois.
- Mouais. Il est logique de ne pas se confier à une inconnue. Si il y a quelqu'un avec qui tu partages ton jardin secret, n'hésite pas à lui en parler, ça fait du bien. Sinon, tu as la musique.
Ishiyama se mordit la lèvre. Il y avait bien Ulrich mais tant qu'ils ne mettraient pas au clair leur sentiment l'un pour l'autre, difficile de l'imaginer en confident...
- Euh, Yumi ?
- Oui ?
- T'es en train de pousser l'armure contre un mur.
La fille vêtue de noir sursauta. Elle n'avait même pas remarquée qu'il fallait bifurquer pour atteindre sa rue.
- Pardon. On y est presque.
- Je sais. Je parie que tu habites la maison avec le sakura. C'en est presque cliché là.
- C'est la fille avec des cheveux pareils qui me dit ça ?
- Bon d'accord, je me tais, sourit Rose.
Elles arrivèrent donc à destination.
- Sur ce, déclara Talia, je dois rentrer au collège négocier un voyage à New-York avec mon père pour l'été prochain.
- Oh, et bien, bonne chance et merci du coup de main.
- Y a pas de quoi.
Yumi Ishiyama et Talia Rose ne s'étaient jamais reparlées. Il fallait dire que Talia Rose était si discrète qu'elle semblait invisible, même lorsque l'on se trouvait dans sa classe. Au final, son mémorial avait été, et restera la partie d'elle la plus visible...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSamedi 17 novembre 2007, Chambre d'Odd Della Robbia & d'Ulrich Stern, début d'après-midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUlrich revenait du self. Odd était affalé sur son lit à lire une BD.
- Bien mangé ?
- Ça va, répondit brièvement Ulrich. Je ne fais que passer, j'ai rendez-vous avec Émilie.
- Ah oui c'est vrai que vous sortez ensemble. Tu as vu, elle est bonne pour...
Il reçut le coussin de Stern à la figure avant d'avoir le temps de finir. Ulrich était déjà reparti. Odd se redressa. Lui aussi un jour avait succombé au charme de leur camarade de classe... mais pour une fois, il n'avait rien demandé.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMardi 22 août 2006, Camping-car des Della Robbia, La-Teste-de-Buch

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngOdd Della Robbia s'ennuyait. Cela ne faisait même pas une semaine qu'il avait rejoint sa famille, il lui restait donc une dizaine de jours à purger. Jérémie avait insisté pour qu'Ulrich et lui passent du temps avec leur famille pendant que le contexte faisait que X.A.N.A allait être calme pour un moment, afin d'avoir d'autant moins à voyager lorsqu'il y aurait des urgences. Du coup, lorsque ses sœurs, du moins celles qui étaient là, ne venaient pas lui briser les coquillettes, Odd passait donc son temps à discuter avec un maximum de filles de Kadic par SMS pour préparer le terrain à la rentrée. Dans sa classe de quatrième, la plupart y étaient déjà passées, mais Odd savait aussi faire son marché à l'extérieur.
C'est pourtant d'une fille de sa classe, Émilie Leduc, que lui vint la proposition la plus intéressante.

Yo Od, G apri par Ulrik ke tt du coT darKchon ?


Le blondinet confirma. Leduc lui appris alors qu'elle était en vacances dans la ville d'hiver avec Talia et qu'elles prévoyaient une plage à Biscarrosse. Il était donc convié. Tout était bon à prendre pour passer le temps, et la perspective de voir en maillot deux filles du même âge que lui avec qui il n'était encore jamais sorti – Talia parce qu'elle était relativement nouvelle et Émilie parce qu'il la gardait en plan B pour Ulrich – suffisait à le motiver. Ses parents ne furent pas difficiles à convaincre, ceux-ci y voyant possiblement l'occasion de régler un vieux pari interne (La mère d'Odd étant convaincue qu'il était homosexuel). Soixante-sept minutes plus tard, Odd était torse nu sur une serviette de plage, et surtout, à bonne distance du reste de sa famille. Talia était partie à l'eau mais Leduc déclara qu'elle était frileuse.
- Alors pourquoi tu vas à la plage si c'est pas pour te baigner ? demanda Odd.
- Sûrement pour la même raison que toi qui n'aime pas l'eau.
- C'est à dire ?
- Draguer. Tu ne trouves pas le mec là-bas super sexy ?
Odd soupira. Même à cinq-cents kilomètres de Kadic, sa réputation de coureur le rattrapait.
- Nan. Là ça me permettait surtout d'échapper à mes sœurs. Je suis content que tu m’aie proposé cette plage.
- Le plaisir est pour moi. Je voulais voir si tu étais aussi maigrichon qu'on le dit et la plage est idéal pour vérifier.
- Ah. Et donc ?
- Ça passera...
Et elle l'embrassa. Émilie n'aimait pas perdre de temps.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSamedi 17 novembre 2007, Chambre d'Odd Della Robbia & d'Ulrich Stern, début d'après-midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngÉmilie avait largué Odd quelques jours après la rentrée, officiellement parce qu'elle avait trouvé mieux, mais le blondinet avait compris entre temps que c'était à cause de ses pieds. Lorsqu'il l'avait avoué à son père – lui ayant demandé « comment ça allait avec la jeune fille de la plage », signe qu'apparemment ses parents étaient restés l'espionner – celui-ci l'avait réconforté en lui apprenant que cette histoire lui avait permis de gagner quinze euros grâce à un pari gagné face à sa mère. Curieux.
Ironiquement, Émilie avait progressivement acquise la réputation d'Odd féminin à la fin du collège, vu que les garçons défilaient aussi très vite chez elle. Mais depuis le lycée, Ulrich avait été sa seule relation et celle-ci durait depuis plus d'un mois, ce qui était rare. Odd se demanda si elle pouvait être digne de confiance désormais.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngParc de Kadic

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUlrich se promenait dans le parc avec Émilie, en discutant de tout est de rien. Pour la première fois depuis qu'il sortait avec elle, les événements faisaient qu'il avait vraiment le temps d'en profiter un peu. Les tourteaux arrivèrent au bout d'un moment en vue du terrain de foot, actuellement désert. Mais Stern avait plus d'une fois eu l'occasion d'y voir des événements imprévus s'y produire.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngVendredi 18 novembre 2005, Terrain de football de Kadic, fin d'après-midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAvec la lutte contre X.A.N.A, Ulrich Stern avait besoin d'un moyen supplémentaire de se dépenser. Son sport de combat ne permettait pas de décharger la nervosité qu'il avait accumulé au fil des attaques puisqu'il avait plutôt l'habitude de s'entraîner tout seul et cette même nervosité finissait par l'empêcher de se concentrer comme il le voulait. Or après la redoutable attaque à coup de satellite, il était à deux doigts de craquer. Alors il avait eu recourt à quelque chose de plus basique pour un adolescent de banlieue parisienne : Le football. Un de ses camarades de classe, Alexandre Pépin, avait accepté de jouer avec lui le vendredi soir. Aujourd'hui, un autre membre de sa classe était présent mais restait dans les tribunes à regarder : Thierry Suarès.
- Bon, je dois y aller, fit Alexandre qui était externe. À la semaine prochaine Ulrich.
- Salut !
Il revenait donc à lui de ramener le ballon au matériel. Tandis qu'il le ramassait, Thierry s'était levé et se dirigeait vers lui.
- Tu te débrouilles bien au foot, fit remarquer l'adolescent noir. Comment ça se fait qu'on ne t'ait jamais vu dans l'équipe de Kadic ?
- Je viens de m'y mettre hein. Et c'est juste un moyen de me dépenser.
- Une vraie rencontre fait travailler l'endurance mieux que n'importe quel entraînement. Les enjeux poussent à se dépasser.
- Bah, j'en ai déjà vu quelques unes. C'est toi le meilleur de l'équipe et on gagne tous nos matchs assez facilement en général.
- C'est vrai, mais tu vois le problème c'est que je vais m'absenter un long moment. Mon père vient de décéder et l'enterrement a lieu aux Comores. Je pars dans deux semaines et je ne pense pas revenir avant la rentrée de janvier. J'aimerai que ce soit toi qui me remplace.
Mine abasourdie de Stern.
- Euh... t'es sûr ? Ok je suis bon en sport mais de là à te remplacer...
D'un signe de la main, Thierry demanda le ballon et se mit à jongler.
- Je peux te montrer quelques trucs avant de partir.
Il utilisa sa semelle pour reposer le ballon au sol et foncer avec sur Ulrich, qu'il passa à l'aide d'une superbe virgule.
- Alors Stern, tu relèves le défi ?
Ulrich n'hésita pas. C'était un sportif. Et ça n'était pas pire qu'affronter un Mégatank pendant qu'Aelita s'amusait à s'arrêter juste devant la tour, non ?


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngVendredi 13 janvier 2006, fin d'après-midi

- C'est que je commence à avoir du mal à te suivre à force, fit Alexandre. Aller, je dois filer, à plus !
- Salut Alex' !
Pour la deuxième fois, Thierry Suarès avait assisté à l'entraînement depuis les gradins. Il s'approcha suite au départ de Pépin.
- Félicitation, j'ai eu des échos du match contre Diderot. Tu as assuré.
- Merci. Tu reviens juste à temps pour l'affrontement contre St-Remy.
Signe de tête négatif.
- Non. L'équipe n'a plus besoin de moi si tu es là. Et tu fais une meilleure star que moi parce que les filles te trouvent plus beau. Kadic a tout à y gagner.
- Mais Thierry...
- Écoute. Je serais toujours là au besoin, mais ça fait deux ans que je gagne tous les matchs. Ça ne m'amuse plus trop. Donc je me suis mis récemment PES sur Play Station 2. Je suis déjà le meilleur en vrai, je veux le devenir virtuellement maintenant.
- Ah euh... ça se vaut.
Suarès ramassa le ballon, indiquant à Ulrich que pour cette fois, il n'aurait pas à faire le trajet jusqu'à la réserve.
- J'assisterai à tous tes matchs. On se reverra.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSamedi 17 novembre 2007, Parc de Kadic

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngEffectivement, Thierry et Ulrich avaient eu l'occasion de se recroiser lors du match interclasse contre les premières ES 2 en septembre. Même si il avait dégénéré, Stern avait passé un bon moment. C'est vrai que Suarès avait montré qu'il n'avait rien perdu de son talent sportif et il semblait assez posé, un peu comme Christophe. Et si... ?


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngDomicile des Ishiyama, milieu d'après-midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngYumi redescendait de sa chambre, constatant que ses parents n'étaient toujours pas rentrés. Son petit frère, qui abusait de la Gamecube, n'allait pas s'en plaindre.
- Encore dessus ?
- Hey, la durée de vie de ToS est géniale ! obtint-elle pour toute réponse.
- Alors, il marche de nouveau ?
- Ouais, mais l'esprit originel de l'ombre a disparu, ce qui me casse les couilles pour compléter le bestiaire.
La japonaise fut tentée de répondre que c'est parce que c'est elle qui l'avait affronté, mais ça ne semblait pas être une bonne idée. Voir son frère comme ça lui rappela une anecdote, qu'elle avait brièvement subie avec Jérémie...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMercredi 6 décembre 2006, Chambre de Jérémie Belpois, début d'après-midi

- Et donc, tu dis qu'il a lutté ? répéta le meneur.
- Oui, mais ça n'a duré qu'une minute et demie tout au plus. Ensuite X.A.N.A a retourné ça à son avantage en me piégeant, répondit la japonaise.
Belpois fit pivoter sa chaise pour se retrouver de nouveau devant son clavier.
- Bon... C'est encourageant, même si je ne peux nullement dire pourquoi ou comment ça arrive maintenant. Je vais essayer de travailler dessus pour qu'on essaye de reproduire la chose, je pense que ça ne peut que nous aider que William se batte en interne, mais j'ai peu d'esp...
Il fut interrompu parce qu'on frappait à la porte.
- Entrez.
C'était Paul Gaillard.
- Belpois !
- Qu'est-ce qu'il y a Paul ?
- Avec le foyer, on va enfin pouvoir déterminer lequel de nous deux est le plus intelligent de la classe, puisque les notes ne suffisent pas à nous départager. J'y ai installé ma Gamecube. Tu viens ?
- Paul, j'ai pas le temps de jouer, va demander à Hervé plutôt.
- Je lui ai déjà réglé son compte.
Rire étouffé de Yumi. La japonaise incitait du regard Jérémie à ne pas passer pour une fois pour un gros lourd anti-social, d'autant que pour changer on ne le provoquait pas en sport. Le blondinet soupira.
- Bon, c'est quoi ton jeu ?
- Je te laisse le choix entre Mario Kart Double Dash et Mario Power Tennis.
- Ok. Bon, une course à Mario Kart alors, ça ira plus vite.
Les deux intellectuels se rendirent au foyer, suivis par Yumi, curieuse. Belpois sélectionna Wario et Yoshi en personnages, dans le véhicule du premier, tandis que Paul faisait le choix de Toad et Koopa dans le kart bleu et les deux ados choisirent la Montagne DK en circuit. Si Gaillard partit littéralement sur les chapeaux de roues, Jérémie parvenait à suivre, et à ne pas prendre trop de retard grâce aux carapaces rouges/œufs de Yoshi qu'il envoyait au premier. Et puis peu après la sortie du canon au troisième tour, le blond se fit démonter en traître par ces salopes de Peach et Daisy qui avaient apparemment utilisé leur objet spécial pour piquer une carapace de Bowser. Jérémie contre-attaqua dès le passage suivant sur les boites à objet, obtenant un nouvel œuf de Yoshi. Il y fit goûter les princesses, mais surtout, l'objet spécial du dinosaure vert libéra une étoile. Il se rua dessus, accélérant fortement sous l'effet de l'invincibilité. Il rattrapa de fait Gaillard sur le pont juste avant l'arrivée, le percuta et le fit chuter. Jérémie gagna la course et Paul... fut troisième, derrière Peach et Daisy.
- Bon ben voilà, j'ai gagné, fit Jérémie en se relevant.
- Joli. On remettra ça hein ?
- Oui, laisse-moi juste finir de sauver le monde avant.
Devant son air interrogatif, la japonaise fit signe à Paul de laisser tomber, avant de remonter avec Belpois dans sa chambre.
- Bon, on en était où ? questionna la mine sérieuse de Jérémie qui prenait un malin plaisir à faire comme si il avait toujours travaillé et n'avait pris aucun amusement lors de cette brève pause détente.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSamedi 17 novembre 2007, Domicile des Ishiyama

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngQu'avait-il réellement pu arriver à Paul ? Le seul point positif que Yumi voyait de cette histoire, c'est que contrairement à Talia, leur secret n'était pas impliqué. Du coup, les autorités ont une chance d'avoir une explication concrète...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre de Christophe M'Bala & Matthias Burrel, fin d'après-midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAprès qu'Ulrich l'ait quitté pour rejoindre Émilie, Christophe était allé faire une partie de basket avec la réplique de William – qu'il n'arrivait toujours pas à battre, évidemment. En rentrant, il constata que son camarade de chambre n'était pas là. C'était jamais bon signe, mais il décida d'en profiter pour ranger un peu son bordel, chose qu'il n'avait en gros pas faîte depuis son intégration à toute cette histoire. Notamment, ses jeux de Gamecube étaient éparpillés un peu partout. Il rattrapa notamment Sonic Mega Collection qui avait réussi à se nicher dans l'armoire au milieu de ses paires de chaussettes. Ce jeu, qui regroupait plusieurs anciens titres du hérisson bleu, il l'avait acheté uniquement parce qu'il avait appris par Gabriel qu'il y avait une parodie de l'étoile noire de Star Wars avec la Death Egg, notamment dans Sonic the Hedgehog 2. Il s'était pas mal amusé dessus.
À ce sujet, il avait déjà eu la chance de rencontrer Gabriel par un pur concours de circonstances...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLundi 4 septembre 2006, Établissement scolaire Kadic

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngC'était le grand jour pour Christophe M'Bala. Celui de la rentrée au lycée. Mais au fond, cela signifiait rester au même endroit avec les mêmes personnes, il n'y avait donc là rien d'extraordinaire.
Sauf que Matthias n'était apparemment pas revenu de vacances et n'avait pas prévenu son pote. Du coup, lorsque l'ivoirien, qui commençait avec deux heures de bio à dix heures, dû se mettre en binôme pour le premier TP de l'année, ce fut par défaut, avec un mec tout seul qu'il n'avait jusqu'à présent jamais vu. Le genre très discret. Gabriel Riccio d'après la feuille d'appel. C'est donc avec cet adolescent que Christophe s'employa à déterminer quels étaient les substances chimiques qui composaient une pomme. Puis vint l'heure du repas. Christophe proposa qu'ils mangent ensemble à la cantine, avant de se caler dans une salle d'étude dans l'attente de leur prochain cours. Alors qu'M'Bala fit mine de vouloir ressortir sa bio pour finir de rédiger le compte-rendu du TP, Gabriel attrapa son téléphone et se mit à jouer à Sonic dessus. En quelques secondes, l'ivoirien reporta son attention sur l'écran.
- Tiens, c'est quel jeu ?
- Sonic the Hedgehog. C'est un vieux jeu qui a quinze ans, je l'ai téléchargé sur téléphone.
- Ça a l'air sympa.
C'était. Bien que Matthias soit revenu dès le lendemain, Christophe n'hésitait pas à passer ses heures de trou en permanence avec Gabriel. Il fut initié au jeu pour qu'à eux deux, ils puissent parvenir au bout de l'aventure, ce qui pouvait parfois se révéler délicat sur un support aussi petit. Et si certaines versions du docteur Ivo Robotnik pouvaient se révéler aussi ridicules que son prénom, d'autres étaient franchement coriaces, notamment celui de Labyrinth Zone.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSamedi 17 novembre 2007, Chambre de Christophe M'Bala & Matthias Burrel, fin d'après-midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngChristophe et Gabriel s'étaient perdus de vue cette année étant donné que Riccio était allé en filière scientifique. Mais M'Bala ne regrettait pas ces bons moments. Ce blond était quelqu'un de bien. Et si il tenait là une nouvelle opportunité de revoir son ami...? Leur groupe avait besoin d'aide.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngDimanche 18 novembre 2007, au matin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngChristophe se réveilla vers neuf heures. Matthias – qu'il n'avait pas vu la veille avant de s'endormir – n'était toujours pas revenu, ou bien s'était levé avant lui, ce qui était peu probable vu que les draps n'avaient pas bougé. Étrange. Jouant la carte de l'originalité, l'ivoirien décida de... retourner faire du basket avec la réplique de William. Cela devenait une routine, d'autant plus que l'activité restait la même que ce soit avec le vrai ou le faux Dunbar. Il se rendit donc sur le terrain approprié, non loin de Kadic. Sauf qu'après quelques minutes de jeu, Maïtena était apparue. C'est vrai qu'elle n'habitait pas loin, peut-être qu'ils étaient passés devant chez elle. Et avec la mauvaise habitude qu'il avait de faire rebondir le ballon dans la rue...
- Hey salut Christophe !
Bien sûr, depuis les événements du cœur de Lyoko, Jérémie n'avait pas eu le temps d'améliorer la réplique sur la notion qui lui faisait défaut. Mais M'Bala avait prévu quelques plans de secours. Contrairement à ce qu'il avait songé à Halloween, l'ivoirien ne souhaitait plus, en l'état actuel des choses, tenter de chauffer la place pour le retour du vrai beau gosse.
- Salut Maïtena.
- J'aimerai parler à William.
L’adolescent noir l'entraîna un peu à l'écart.
- Écoute euh... Ce n'est peut-être pas le moment. Son arrière grand-père vient de mourir.
- Oh ?
- Ouais, sale affaire. Du coup si ça te dérange pas...
- Oui d'accord, je repasserai un autre jour...
- À plus, bon week-end !
La blonde rentra chez elle. Soupir de Christophe. Certes, il avait encore sept arrières et quatre grands-parents en réserve mais ça risquait d'être un peu gros. Le pire, c'est que c'était le vrai William qui l'avait mis dans cette situation...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngJeudi 12 juillet 2007, Neuilly-sur-Seine, milieu d'après-midi

Christophe M'Bala se trouvait devant les grilles d'une allée privée de la richissime ville du département. Il saisit son téléphone et appela William :
- Let's go mec ! lança immédiatement l'ivoirien quand son camarade eut décroché, faisant rebondir le ballon de basket à coté pour que son ami comprenne.
Mais Dunbar n'était pas encore tout à fait prêt.
- Laisse-moi juste mettre mes baskets, fit William à l'autre bout du fil. Je viens tout juste de rentrer.
- Ah oui, du cinéma c'est ça ?
- Ouais. Deux secondes et j'arrive.
Non pas deux mais deux cents trente six secondes plus tard, les grilles de l'allée s'ouvrirent et William en tenue sportive sortit rejoindre Christophe. Il lui serra la main.
- Allons-y.
Tandis qu'ils se mettaient en marche, M'Bala se révéla curieux :
- Alors ce ciné ? Y avait qui déjà ?
- Caro, Melo, Céline, Maïtena, Rosalie et Émeline.
- Ça va, pas trop de filles ?
- C'est toi qui n'a pas voulu venir !
- Bah, Harry Potter, très peu pour moi. Pas assez avancé technologiquement. Pas d'espace du coup. Et j'en ai profité pour faire ma valise.
- Ouais c'est vrai que la cérémonie approche. Raison de plus pour en profiter.
- Bon du coup c'était sympa quand même ? questionna Christophe.
- Oui ça a été, l'Ordre du Phénix est cool en soi, et puis après j'ai pas mal discuté avec Maïtena, c'est pour ça que je viens d'arriver.
- Ah, enfin quelque chose de plus original que Yumi.
- T'es con, fit Dunbar. Mais puisque tu abordes le sujet, il serait peut-être temps de trouver la nouvelle Anaïs ?
- Je doute que ce soit possible...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLundi 6 août 2007, au matin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngChristophe était devant l'entrée de l'allée, ballon de basket dans les mains. William était encore plus à la bourre que le mois dernier. Il finit cependant par arriver.
- Salut mec ! Faut reprendre les bonnes habitudes !
Les deux adolescents se tapèrent dans la main.
- Tu as fait bon voyage ? Et la cérémonie alors ? questionna William.
- C'était chiant, un événement politique, tu vois le genre... Mais c'est cool de revoir la famille.
- Excellent. Excuse je ne t'attendais pas si tôt, J'étais encore moins prêt que la dernière fois.
- Tu as loupé mon premier SMS ?
- Il semble. J'étais occupé à faire de même avec Maïtena.
M'Bala fit un grand sourire et glissa deux discrets coups de coude.
- Je le savais. Vous allez aller plus loin.
- Tout doux, corrigea son camarade. Elle est cool, très mature et j'aime bien lui parler mais c'est tout. J'ai assez donné avec les filles ces dernières années, je veux profiter de notre récente amitié...
- Ne me fait pas le coup du « coup de foudre amical » ...
- J'suis pas une gonzesse. Se dépenser entre mecs au moins, c'est productif et ça m'aidera à remonter ma moyenne qui en aura sans doute, cette année comme toutes les autres, cruellement besoin.
- J'aime cet esprit, approuva cette fois M'Bala.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngDimanche 18 novembre 2007, Terrain de basket du quartier

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngDe ce qu'avait vu Christophe, William avait fini par se lasser de ses conversations avec Maïtena pendant les vacances et n'en avait plus fait allusion à partir de la rentrée. Il n'avait en tout cas rien entrepris. Oui mais voilà, le mal était fait de l'autre coté et le temps que Lecuyer ose aborder Dunbar, celui-ci avait de nouveau été remplacé par sa réplique.
L'ivoirien n'en voulait pas à la jeune fille blonde. Bien sûr, son attirance pour la réplique était une épine au pied en plus mais elle n'y pouvait rien, c'était le hasard. De plus – tout comme William qui n'avait apparemment jamais voulu lui faire de mal en lui disant préventivement non – Christophe respectait cette fille qui, il est vrai, était aussi mature que brillante.
Mais justement, l’intégrer au groupe pouvait permettre de régler un double problème...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre de Jérémie Belpois, fin d'après-midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngOdd ouvrit brusquement la porte, faisant sursauter Hervé. Ce dernier attendit que celle-ci soit refermée avant d'engueuler le blondinet.
- Tu m'as fait peur !
- Désolé. C'était pour savoir si tu avais fini, parce que Yumi a réussi à s'échapper de nouveau de chez elle pour un moment donc on est tous réunis dans ma chambre.
- Ok. Oui, j'ai bien avancé. Tu peux me prendre le portable de Belpois ? On pourrait en avoir besoin.
- Bien sûr.
Della Robbia saisit la machine qui traînait sur le lit. Jérémie s'était débarrassée de l'ancienne cet été. Trop vieille. Mais Odd se souvenait des conséquences qu'avaient engendré son utilisation...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngVendredi 5 mai 2006, Parc de Kadic, fin d'après-midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngOdd Della Robbia déprimait plus ou moins. Sa recherche de l'âme sœur l'avait conduit à essayer la drague sur internet, pour essayer de nouer d'abord une relation intellectuelle. Ce fut un échec critique, ayant réussi à tomber amoureux de Sissi. Il allait falloir revenir à des méthodes plus basiques. Des méthodes qui ne marchaient pas depuis près de quatre ans. Il ne s'était pas posé contre un arbre mais avait plutôt mécaniquement entreprit de donner des petits coups de pied dans un tronc, tout en réfléchissant. Il fut interrompu dans sa glorieuse manœuvre par... Anaïs Fiquet.
- Hé, Odd !
- Euh, oui ? Je suis occupé là.
- Je vois ça, mais je voulais tout de même te souhaiter un bon anniversaire ! lança la blonde.
Le garçon ne s'attendait pas à un coup pareil.
- Oh euh, c'est gentil. Mais tu sais ce n'est pas aujourd'hui.
- Oui oui je sais mais je n'ai pas eu l'occasion de te croiser avant ça, je te rappelle que tu es quand même assez petit...
Mais Della Robbia savait tirer profit d'une situation imprévue.
- Je comprend ça. Tu n'as qu'à me donner ton numéro pour que nous puissions communiquer à l'avenir.
- D'accord, mais j'espère que ça me permettra au moins d'avoir de bonnes places dans tes futurs courts-métrages !
Le poisson avait mordu. Plus qu'à tirer. Et Odd savait tirer (sur la ligne hein).


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngDimanche 18 novembre 2007, Chambre de Jérémie Belpois

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngOdd sourit. La tentative de drague d'Anaïs restait l'un de ses échecs les plus monumentaux. Elle s'était montrée véritablement adorable par SMS, sans jamais pourtant évoquer le fait qu'elle était déjà en couple avec Christophe depuis février... Elle avait visiblement juste voulue jouer avec Odd, parfaitement consciente qu'il voulait se la faire. Et Christophe n'était pas du genre à s'afficher en public. Le blond avait eu l'air bien con en apprenant la veille du bal de fin d'année qu'elle était déjà prise. Il avait cependant retenté sa chance avec l'objectif de lui faire subir la même chose lorsqu'il avait appris qu'elle n'était plus avec M'Bala, lui envoyant un mail particulièrement crû qui déboucha sur le fiasco que l'on sait, avec la photo de Franz et de sa fille. Aujourd'hui, Odd était toujours célibataire.
Hervé et lui-même entrèrent dans sa propre chambre, discrètement gardée par la réplique de William pour éviter les espions. Yumi, Ulrich et Christophe s'y trouvaient, ainsi que la réplique d'Aelita.
- Alors, vous avez réfléchi ? questionna Hervé.
Les Lyoko-guerriers approuvèrent tous. Ils avaient mûrement étudiées toutes les pistes qui se présentaient à eux. Jusqu'à faire un choix guidé par leurs souvenirs.


À suivre : Germignon, Prinplouf & Dracaufeu


Dernière édition par Icer le Dim 06 Mar 2016 22:16; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Sam 28 Nov 2015 12:45   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2178
Localisation: Territoire banquise
Spoiler



http://i.imgur.com/10jjJoi.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngDimanche 18 novembre 2007, Résidence des Forestier, fin d'après-midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUne grosse cylindrée aux vitres teintées pénétra dans l'allée principale pour s'arrêter devant le garage. Un homme aux cheveux courts, la quarantaine, costard-cravate, sortit par la porte conducteur. Habituellement, les hommes de son rang avaient des chauffeurs mais Eoin Forestier aimait bien conduire lui même. Il en avait un pour sa fille.
Il n'avait pas eu de nouvelles de celle-ci depuis un moment mais l'homme d'affaire était habitué. Il savait que Joséphine n'approuvait pas les façons de faire du fondateur de la société The Irish Dream, gestionnaire de villages de vacances dans le Sud et l'Ouest du pays. C'est pour ça qu'il s'était accordé une soirée ici, à ses cotés, car elle n'allait pas jusqu'à bouder les rares moment où elle pouvait voir son père.
L'homme, après être entré, se dirigea tout d'abord au premier étage pour un rapide passage dans la cuisine, appelant sa fille pour lui signifier qu'il était là, même si il ne doutait pas qu'elle l'avait vue depuis les caméras. En revanche, lui n'avait pas vu venir le jeune homme qui l'attendait, assis sur une chaise autour de la grande table. Il semblait nerveux.
- Bonsoir monsieur Forestier. J'ai à vous parler.
- Je vous donne dix secondes avant d’appeler la police.
- Vous êtes prévisibles. Mais dîtes-moi, au vu de la sécurité présente tout autour du manoir, comment aurais-je pu entrer autrement qu'avec l'accord de votre fille ? Je suis son meilleur ami.
Il disait vrai. Mais...
- Déclinez votre identité.
- Senja Lua, lycéen au lycée français de Dublin.
- Comment Joséphine pourrait elle avoir un ami du lycée ? Elle n'y va pas. Elle n'en a jamais eu besoin.
- Je l'ai convaincue de s'inscrire il y a un an maintenant. Elle faisait l'effort de venir quelques fois.
Eoin Forestier avait besoin de s’asseoir. Il savait qu'il était trop peu présent pour sa fille mais de là à apprendre ça... Il prit donc la chaise à l'opposé du meuble sur lequel Senja avait appuyé ses coudes.
- Écoutez, je n'ai qu'une soirée. Je voudrais la passer avec ma fille. Alors allez à l'essentiel ou je vais m'énerver.
Lua inspira profondément. Puisqu'il le demandait...
- Joséphine est décédée.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre d'Odd Della Robbia & Ulrich Stern

- Bon ben, je vous écoute, fit remarquer Pichon.
- Déjà, on te garde, annonça Ulrich.
- C'est trop d'honneur. Mais vous n'avez pas beaucoup d'autres options... Non sérieusement, je vous remercie, vous ne le regretterez pas.
- Bon sinon, commença Yumi. Personnellement j'ai pensé à Zoé Bonnet.
- La petite de l'autre fois ? réagit Ulrich. Elle est pas un peu jeune ?
- Bah elle est en cinquième, c'est à cet âge là que vous avez commencé hein.
- Sa jumelle me fait carrément flipper, reconnut Odd.
- Ben justement on dirait que c'est elle qui a pris tout le bon coté parce que je la trouve super. Y a aussi les tuyaux qu'elle peut avoir de Milly et Tamiya et qui peuvent nous servir, j'avoue que ça joue... Après je ne fais que proposer hein, et on peut toujours leur faire tout oublier.
- Bon, on note ça alors, proposa Christophe. Les autres ? Bon ok à moi... J'ai pensé à Gladys Fontaine.
Ulrich leva les yeux au ciel.
- Je sais que cette équipe manque de filles et que la parité est très tendance cette saison mais...
- Je suis sérieux Ulrich. Je ne pourrais pas vous dire pourquoi il faut la prendre elle mais j'ai la sensation qu'elle cache bien son jeu. En tout cas, je n'ai pas mieux.
- Et bien décidément... Et toi Odd, je suppose que tu vas nous proposer une fille aussi ?
- Ben, oui, avoua le blond. Mais attention j'ai bien réfléchi hein. Melody Rousseau.
- La lady ? Pourquoi ? interrogea Christophe.
- Des très très très très... très nombreuses conquêtes que j'ai eu, c'est celle qui m'a laissé le meilleur souvenir. Je peux vous garantir que cette fille est digne de confiance.
- T'es jamais sorti avec... nuança Ulrich.
- C'est bien pour ça qu'elle est fiable.
- Et bien, j'avoue que l'idée ne me déplaît pas, fit Yumi.
- Idem, fit Christophe. Et toi Ulrich alors ?
- J'avais pensé à Thierry Suarès. Mais il a trop de responsabilités familiales. Donc je n'ai personne.
- Et Émilie ? demanda Yumi.
- Non, elle n'a pas les qualités requises de mon point de vue, coupa Stern.
- Au mieux, je ne connais que de vue les noms que vous proposez, signala Hervé. Je me fie donc à votre jugement. Est-ce que ces personnes sont internes ?
- Melody oui, fit Odd. Sa famille est en Angleterre donc elle est très libre de ce coté là, ce qui joue d'ailleurs en sa faveur.
- Celle de Gladys n'est pas aussi loin mais elle est interne également, oui, fit Christophe.
- Euh... Pour Zoé je ne sais pas trop, avoua Yumi. Mais on la voit souvent traîner dans les couloirs donc je pense que oui.
Le binoclard s'assit sur le lit d'Odd et alluma la bécane de son prédécesseur.
- Ok. Bon on va vite voir ça, j'ai vu que Jérémie avait piqué en douce le plan de la répartition des chambres.
Il put confirmer que Zoé Bonnet était bien interne.
- Parfait, reprit Hervé. Du coup les trois devraient être à l'internat puisque nous sommes dimanche soir. On les convoque ?
- Les trois ensemble ? questionna Christophe.
- On en a pour la nuit si on doit raconter l'histoire trois fois, souligna Ulrich.
- Pas faux mec.
- Aelita, interpella Hervé en faisant coulisser l'écran pour que la réplique puisse noter où se situaient les trois élues.
- Entendu, j'y vais.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


L'interpellation s'est révélée plus fastidieuse que prévue étant donné que Gladys n'avait pas voulu suivre Aelita sous prétexte qu'elle ne lui avait jamais parlé et que sa mère lui avait toujours dit de ne pas suivre les inconnus. Christophe du y aller personnellement pour régler le problème.
- T'es sûr que c'était un bon choix ? lui demanda Ulrich.
- Bah, elle soupçonnera plus vite les magouilles de X.A.N.A.
- …
- Bref, coupa Yumi. Merci d'être venues toutes les trois, nous avons quelque chose de très important à vous demander... Vous pouvez garder un secret ?
- Faudrait changer de phrase d'accroche, j'ai l'impression qu'on fait démodé là... souffla Odd.
- La ferme Odd.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSenja et le père de Joséphine remontaient à la cuisine. Bien entendu, pour convaincre le père que l'adolescent n'était pas le plus cinglé des mythomanes, il avait fallu lui montrer le supercalculateur. L'homme d'affaires n'en menait pas large. C'était rare.
- Ainsi que vous le voyez, on ne réglera pas la situation en « appelant la police ». Votre fille était quelqu'un que j'appréciais beaucoup. Je veux la venger. J'en suis capable, mais je suis tout seul aujourd'hui. Joséphine avait appris à détourner vos fonds, je ne sais pas le faire, j'ai donc besoin de votre appui financier. Je peux de gérer la disparition de mes amis, pas de justifier la mienne au lycée si je me concentre sur ma tâche, il faudrait donc continuer à arroser un peu l'administration... Mais je dois surtout en premier lieu recruter.
L'homme ne répondit pas. Il avait la tête entre ses mains.
- Écoute petit. T'es bien aimable mais j'ai besoin d'encaisser tout ça. On en reparlera demain.
- Je comprend. Je peux rester dormir ici ? J'avais plus ou moins une chambre attitrée...
- Oui.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre d'Odd Della Robbia & Ulrich Stern

- Super, je crois que j'ai un scoop pour le prochain numéro des échos, plaisanta Zoé.
- C'est un peu dur à croire, lâcha Gladys.
Hervé, l'ordinateur toujours sur les genoux, fit alors exploser la réplique d'Aelita qui se trouvait dans la pièce.
- Bon ok, je vous crois, avoua la blonde, sans pouvoir cacher sa surprise.
Bonbon rose bis fut recrée.
- Est-ce que vous marchez avec nous ? demanda Odd.
- C'est flippant, avoua Bonnet. Je me sens un peu paumée. Mais je ne suis pas du genre à me défiler pour les causes aussi importantes. Donc moi je suis d'accord.
- Je suis surprise que vous ayez pensé à moi mais en tout cas je vous aiderai du mieux que je pourrais, informa Melody.
- Je veux bien, mais je dois en parler à mon frère, reconnut Gladys.
- Hors de question, trancha Yumi.
- Je ne peux pas lui mentir.
- Bon du calme, intervint Christophe alors que la japonaise ouvrait de nouveau la bouche. Je connais Mehdi, il a l'air digne de confiance, mais disons que dans l'immédiat, lui dire tout ne me semble pas impératif Gladys. Je veux dire par là qu'on ignore ce qui va nous tomber dessus – comme on vous l'a expliqué. Je propose donc de voir comment les choses évoluent. Si j'estime que tu prends trop de risques, alors j'irai tout raconter à ton frère. Ça me laisse le temps d'apprendre à le connaître mieux. Ça convient à tout le monde ?
Yumi serrait les poings mais Odd était d'accord et Ulrich ne s'y opposait pas. Hervé fit remarquer que l'idée était intéressante si besoin de renforts il y avait mais que trois nouvelles intégrations d'un coup c'était déjà très limite.
- Alors bienvenue dans la bande, lança Della Robbia.
- Bon mais qu'est-ce qu'on fait maintenant ? interrogea Rousseau.
- La bande originelle ne doit plus aller sur Lyoko le temps de régler le problème de Julien, expliqua Hervé. Mais tant que les nouveaux ne sont pas associés dans l'esprit des imbéciles qui nous en veulent, ils peuvent se rendre à l'Usine pour apprendre les bases du combat virtuel librement. Je vous propose de commencer demain à la fin de vos cours.
Christophe, Yumi, Odd et Ulrich se regardèrent. Laisser uniquement des nouveaux à l'Usine ? Ils n'y étaient pas prêt. L'ivoirien reçut le message visuel.
- Je vais venir avec vous, lança M'Bala. J'ai une idée...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre de Christophe M'Bala & Matthias Burrel

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL'ivoirien revint dans sa chambre. Matthias s'y trouvait ce coup-ci et était occupé à boucler ses devoirs du week-end au dernier moment. L'adolescent noir simula une mine abattue.
- C'est terminé avec William et les autres, annonça-t-il au binoclard.
- Sans déconner ?
- Ouais.
- On peut redevenir potes alors ?
- Pas tout de suite. Faut que je te pardonne. Je sais que tu es doué pour ce genre de choses alors je compte sur toi pour régler leur compte à cette petite bande de prétentieux. En attendant laisse-moi loin de tout ça.
Matthias sourit.
- Oh ne t'inquiète pas pour ça...
- On va voir. Sur ce, je m'écroule, bonne nuit, fit l'ivoirien en tirant les draps.
Il n'avait toutefois pas manqué de prendre son portable, inscrivant ainsi discrètement un SMS à Odd, informant celui-ci que le plan s'était déroulé comme prévu.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLundi 19 novembre 2007, Résidence des Forestier, au matin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngEoin s’apprêtait à descendre lorsqu'il le vit au travers la fenêtre. L'adolescent était déjà sorti dans le parc.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Guillaume Chevallier
6 décembre 1990 – 14 novembre 2007

Joséphine Forestier
3 avril 1990 – 14 novembre 2007

Alba Sol
7 février 1991 – 7 novembre 2007


- J'aimerais que vous m'expliquiez... Comment suis-je censé faire sans vous !? murmura Senja tout en chialant comme une gamine.
Il avait mis en place des tombes de fortunes pour ses trois amis – c'est à dire trois bouts de bois – même si bien sûr celles-ci ne contenaient aucun cadavre.
- C'est trop pour Clémence. C'est trop pour moi aussi. Ne m'en voulez pas mais finalement je ne crois pas...
Il s'interrompit, ayant entendu des bruits de pas sur le gravier.
- Hum, petit, je ferai en sorte qu'ils aient un mémorial plus décent.
Eoin Forestier le rejoignit et s'agenouilla devant l'inscription de sa fille. Il avait une sale mine.
- Non, je suis bien d'accord avec vous.
- Je réalise qu'à cause de mon travail, je n'ai jamais pris le temps de faire attention à ce que devenait ma fille. Quand elle était petite c'était différent... Mais là elle était en train de devenir une femme.
Senja ne répondit pas. Forestier se tourna vers lui.
- Tu as carte blanche.
Lua soupira intérieurement. Alors avant de rejoindre ses amis, c'était à tenter.
- Je dois commencer par les remplacer... Même si au fond, je ne pourrais jamais...
- Tu as déjà des pistes ?
- Oui, une.
- Très bien, j'ai quelqu'un aussi. Dépêchons-nous de mettre au point les derniers détails avant que je ne reparte.
- Bien sûr...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSelf de Kadic, à midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes troupes n'avaient pas été assez coordonnées au petit-déj’, il avait donc fallu attendre le repas du milieu pour que la bande puisse se réunir. Et se réunir désormais signifiait mettre en place deux groupes bien distincts.
Sur une première table se trouvaient Ulrich, Odd, Yumi, Hervé et les répliques.
- Christophe m'a glissé que c'était bon pour lui, souffla la japonaise. Il pourra vous rejoindre ce soir.
- Très bien, confirma Hervé. J'utiliserai un spectre à mon image pour semer d'éventuelles taupes et rejoindre le groupe de l'Usine. Il vous appartient de réfléchir à la façon de vous débarrasser de la bande de Julien.
- On ne peut pas les tuer ?
- Non Odd.
- L'idéal serait de les faire renvoyer, intervint Ulrich. On pourrait utiliser les répliques, genre, on attaque le proviseur avec l'image de la bande.
- C'est risqué, avoua Yumi. On leur a déjà fait le coup, ils sauront que ça vient de nous si ils ont des embrouilles. Ils se défendrons en nous accusant et ça pourrait devenir un joli bordel si une douzaine de parents s'en mêlent.
- Hum...
- Pour une fois, profitez-en, la mission est de mener une vie normale, ajouta Pichon. J'imagine que vous n'allez pas cracher dans la soupe.
- Pas faux, sourit Stern.
De l'autre coté du self se tenait le second groupe. Christophe était avec Gladys, Zoé et Melody.
- Vous veillerez de ne pas tomber dans la mer numérique les filles, c'est le danger le plus mortel du monde virtuel.
Les trois adolescentes firent un sourire tendu.
- Par contre, ajouta l'ivoirien, vous pouvez vous faire couper la tête à coup de hache, vous reviendrez quand même indemne dans les scanners.
- Ah, ça va alors, souffla Bonnet.
Elles étaient de toute façon impatientes de découvrir leurs avatars virtuels.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngIslande, dans l'après-midi

- J'ai fini. Mais tu devrais venir voir, j'ai fait une découverte intéressante.
- D'accord, répondit Senja Noir.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMonde virtuel inconnu, Monde des Humains

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngC'était un monde noir, sans vie. Du moins, inanimé pour le moment. La nuit y régnait perpétuellement et le ciel était nuageux, illuminé seulement par d'étranges reflets bleutés. Un squelette virtuel blanc apparût au sol, non loin du centre de l'espèce d'arène délimitée par les enceintes d'un noir d'encre. L'enveloppe virtuelle se chargea, dévoilant un jeune homme, presque un adolescent. Ses cheveux noirs se fondaient parfaitement sur sa peau plutôt sombre. Il avait des oreilles d'elfe. Sa tenue vestimentaire se résumait à une cape bleu foncé lui tombant sur tout le corps. Seules ses bottes, entièrement noires, étaient visibles en-dessous. L'on pouvait également distinguer à l'arrière une forme plutôt ovale. Il devait porter quelque chose dans son dos. L'homme fit quelques pas pour être exactement au centre de l'arène à ciel ouvert. Le sol autour de lui se mit alors à s’affaisser lentement, faisant disparaître la silhouette dans les profondeurs.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngTemple Cycloïde

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa petite pièce, pas très haute, était seulement éclairé par une grande arche de pierre située en son centre, celle-ci étant constituée en son sein d'une sorte d'écran bleu.
L'homme rejoignit deux personnes dans la pièce. Dans un coin se trouvait un homme de taille moyenne tout de noir vêtu avec une cagoule lui recouvrant totalement le visage. Le vêtement était d’ailleurs fendu et la brèche s'enfonçait largement assez profond pour atteindre sa tête...
Moins suspect, une femme noire vêtue d'une longue robe blanche cerclée de deux bandes noires se trouvait face à l'arche. Ses cheveux étaient attachés par un foulard blanc et elle possédait une écharpe noire autour de son cou. Elle se tourna vers Senja Noir qui arrivait.
- C'est X.A.N.A ? demanda celui-ci.
- Affirmatif.
- C'est donc ça qu'il préparait depuis tout ce temps... Cela explique qu'il ait été si... faible, par rapport à son potentiel de base. On l'a récupérée ?
Signe de tête de la femme. La luminosité de l'arche augmenta un instant pour souligner ses dires.
- Très bien, j'en prend note. Ce sera utile pour Senja.
L'homme à la cape se tourna vers la femme tandis que l'être à la cagoule fendue quittait la pièce sans un bruit et sans avoir dit mot.
- X.A.N.A va vouloir la récupérer.
- Avec ce que je lui ai infligé il n'est pas prêt de revenir en force. Mais... une partie de lui s'est déjà réfugiée à l'intérieur, j'en suis certain à 96%.
- Essaye de le localiser.
- C'est en cours.
- Jouons la prudence en attendant. Profitons-en pour éliminer ce qui reste de son armée...
Senja Noir fit demi-tour, ayant bien l'intention de quitter la pièce. Mais la dame réagit.
- Je l'ai trouvé.
Volte-face du jeune homme.
- Montre-moi.
L'arche s'illumina encore plus intensément. L'écran bleu se mit à diffuser des images, dévoilant un monde graphique de jeu vidéo. Une pluie battante sur une tour. La dame noire zooma. À l'intérieur, un enfant en costume de ninja et un chien noir et rouge étaient en train de se battre contre un tas de déchet toxique violet.
- Ce n'est pas lui... attends, déclara la dame.
L'image tressauta de nouveau un instant, changent d'angle. Au bord de l'eau qui se situait non-loin de la tour, un étrange être rose vif attendait l'arrivée d'une créature ailée violette.
- Ah, voilà... constata Senja Noir. Il a l'air de bien s'amuser.
- D'après les données, il s'est réfugié dans un monde où les Lyoko-guerriers ont réussi à vaincre X.A.N.A tous seuls, précisément pour ne pas avoir affaire à un autre lui.
- Et les irlandais ?
- Ils n'ont joué aucun rôle. Il y a un décalage de quelques années entre les événements de France et d'Irlande. Joséphine était trop petite pour reconstruire le réplika. De surcroît, X.A.N.A n'existant plus, pas de manipulation...
- Oui je comprend. Bon, assure-toi qu'il se casse la gueule là-bas aussi.
- C'est en cours, assura la femme en robe tandis que, sur les images sous-marines, un hippocampe géant venait de mettre hors-jeu une créature appartenant au monstre rose vif.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSenja et Eoin Forestier étaient dehors, dans l'allée. L'homme se dirigeait vers sa voiture. Il devait repartir. Il s'installa, fit demi-tour et s'arrêta à coté de l'adolescent, faisant coulisser la vitre teintée coté chauffeur.
- Elle sera là demain.
- Merci. Je vais de mon coté chercher la seconde.
- Bonne chance. Et venge ma fille, c'est tout ce que je demande.
- C'est prévu...
La grosse cylindré se remit en route, quittant la propriété. Senja rentra, non pas pour se mettre au chaud mais pour prendre quelques affaires. Lui aussi devait aller quelque part. Par ailleurs, il était plus rapide d'aller à Dublin par le passage du lycée.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngFoyer de Kadic, fin d'après-midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngOdd et Ulrich traînaient dans le foyer depuis la fin des cours de la journée, flanqués de la réplique d'Aelita. Thomas s'y trouvait également et faisait mine de lire un magasine sur les sports de glisse. Hervé, comme prévu, avait réussi à échapper à la vigilance des espions en échangeant sa place avec un clone de lui après être allé aux chiottes. Xao, l'ayant suivi, avait voulu s'en prendre à la copie qui sortait des toilettes, mais il s'était fait mal en voulant le frapper. Il s'était donc rendu à l'infirmerie, laissant le champ libre au véritable Pichon pour décamper à l'Usine après avoir supprimé le clone.
- Cela faisait longtemps qu'on avait pas été aussi relax, hein Ulrich ? glissa Odd.
- Ouais. C'est presque trop. Qu'est-ce qu'on va bien pouvoir faire pendant tout ce temps ?
Della Robbia fit le tour de la pièce des yeux. Le baby-foot et la table de ping-pong étaient pris, mais pas la télévision. Il fit signe à Stern de s’asseoir avec lui puis se mit à zapper, ne s'attardant pas sur ce qui était aux yeux du garçon brun de bons programmes.
- Tu cherches quoi là ? s'enquit Ulrich.
- Un documentaire, déclara Odd en stoppant sur TV5 Monde. Autant rattraper le temps perdu au niveau scolaire.
- Le lézard vert de Mésopotamie peut rester des heures immobile, à attendre sa proie. La couleur de sa robe change en fonction de l'endroit où il se pose, commença la télé.
- X.A.N.A, reviens... supplia Ulrich.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMonde virtuel inconnu, Monde des Enfers

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSenja Noir s'approcha du bord du lac de lave d'un bleu surnaturel. Il semblait attendre quelque chose. Au bout d'un moment, deux silhouettes se mirent à sortir du liquide en fusion aussi naturellement que si c'était de l'eau et s'approchèrent de lui. Le premier, un petit homme à la peau grise mais lumineuse, était vêtu d'un costume sombre et portait des lunettes carrées.
- Va retrouver Deva, ordonna Senja.
L'homme se mit en route d'une démarche lourde. L'homme capé se tourna alors vers la seconde personne qui venait de naître au sein du volcan.
- Et toi, tu viens avec moi.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe monte-charge s'ouvrit à hauteur du labo, dévoilant Gladys, qui était celle qui finissait les cours le plus tardivement du groupe. Zoé, Melody, Christophe et bien sûr Hervé étaient déjà là.
- Bien, tout le monde a passé avec succès le premier test de Q.I qui consistait à réussir à se rendre seul à l'Usine, sourit Christophe. Vous avez donc une chance de survivre à une attaque de X.A.N.A.
- Je croyais qu'il avait été éliminé ?
- Hervé, laisse-moi les bizuter bordel.
- Oh et bien tu auras le loisir de faire ça sur Lyoko. Au final, on a de la chance que Gladys ait fini plus tard, car j'ai pu m'habituer à cette interface.
- Tout est bon pour les procédures ?
- Ouais je pense que je peux vous virtualiser et vous ramener sans problèmes. C'est une manipulation basique, fit Pichon, confiant.
L'ivoirien se dirigea vers la trappe.
- D'ac, on teste ça puis tu envoies les autres.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCinquième territoire

- Virtualisation.
Christophe porta immédiatement son attention sur sa camarade de classe, qui était en train d'être virtualisée. Dans ce monde, Melody était vêtue d'un simple T-shirt gris avec l'inscription HT en lettres capitales rouges. Mais surtout, elle semblait déguisée en sorte de dragon de Komono noir au niveau des mains, de la tête, et des jambes. Les mains en question étaient recouvertes de griffes grises. Elle dévoilait également une longue et puissante queue.
- Pas mal, avoua M'Bala tandis que Rousseau tentait de s'observer. C'est bon elle est entière.
- Euh... Je ressemble à quoi ?
- Initialisation.
- Un genre de lézard dragon.
- Ah, un dragon de Komodo ? Je suis déjà allée en Indonésie.
- Analyse.
- Et bien il ne fait pas chercher plus loin.
- Virtualisation.
Zoé tomba à son tour dans l’Aréna. C'était un tout autre registre. Vêtue d'une combinaison de ski multicolore (Les couleurs passaient du vert pomme au rouge via divers tons de jaune et d'orange) sans pour autant posséder les skis mais uniquement les bâtons, noirs, elle avait aussi eu droit à un bonnet en pointe aussi coloré que la combinaison. Au sommet de la pointe se dressait une tige de pomme avec une longue feuille verte. Elle avait aussi le droit aux gants.
- Euh, si c'est pour ressembler à ça, je ne souhaite pas manger cinq fruits et légumes par jour, avoua Melody sous le rire de Christophe.
Bonnet pointa l'un de ses bâtons de ski vers M'Bala pour lui dire d'arrêter de rigoler, mais une pomme apparût soudain à la pointe de son accessoire et celle-ci fut propulsée vers l'ivoirien qui l'esquiva de justesse. Le fruit vint se crasher contre le mur bleu en explosant.
- Initialisation.
- Wow putain ! Sans la Force, je n'aurais jamais eu le réflexe d'esquiver ça.
- Je retire ce que j'ai dit, fit Rousseau.
- Analyse.
Zoé se dépêcha se replacer la pointe de son bâton vers le bas.
- Virtualisation.
Un ballon noir avec des hexagones bleus apparût soudain du tube qui permettait normalement an transporteur de se poser dans la pièce. Fonçant sur le sol, il stoppa au dernier moment et aveugla les trois guerriers avec un flash de la même couleur que ses hexagones. Gladys apparût alors au milieu de quelques flocons, la balle précédemment vue calée sous son pied.
En effet, celle-ci était grimée en footballeuse au maillot bleu et blanc, au short bleu foncé. Une boule violette ornait le centre du t-shirt. Plus étonnant, ses cheveux blonds étaient devenus violets ici.
- Le basket, c'est mieux, commenta Christophe.
- Hum... fit l’intéressée en se regardant.
Dans tous les cas, aucune des nouvelles Lyoko-guerrières ne semblait avoir quelque chose à voir avec les autres. L'ivoirien soupira. Ça allait être long.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


Melody poursuivait Christophe dans le couloir de Carthage qui menait au puits permettait d’accéder au cœur de Lyoko par l'intérieur. Il arriva à hauteur du trou et bondit sur les plate-formes, accédant aux marches qui s'enfonçaient encore plus en profondeur.
- On va voir si tu peux suivre ! lança l'ivoirien en dévalant les escaliers.
Rousseau arrivait. Peu après qu'elle ait commencé elle-même à descendre les marches, un tourbillon de flammes surgit alors, faisant disparaître les deux Lyoko-guerriers à l'intérieur.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


- On a un problème. Christophe et Melody ont été attaqué. Je vous redirige vers le cœur de Lyoko.
Gladys et Zoé – qui se trouvaient sur la plate-forme extérieure, observant la voûte céleste – sursautèrent. Elles ne s'attendaient pas à mener un vrai combat si vite.
- Tu nous guides ? questionna Bonnet tandis que Fontaine ramassait son ballon.
- C'est parti.

http://i.imgur.com/TkVAHEL.gif


La voix de Christophe se fit entendre à la place d'Hervé.
- Les filles ne vont pas tarder et je doute qu'elles tiennent l'attaque comme toi. Fonce lady.
Rousseau attendit que la flamme se dissipe à nouveau pour reprendre sa descente. Dévalant la fin de l'escalier, elle tomba nez-à-nez dans le salle finale qui menait au cœur avec un espèce de chien noir. Elle lui donna un coup de patte. Il couina, valsant à l'autre bout du couloir.
- C'est quoi ?
- Un genre de chien noir et rouge.
La bête, ayant apparemment compris que ses flammes n'avaient aucun effet sur la fille, n'osait plus bouger, se contentant de surveiller. Parfait pour les Lyoko-guerriers puisque cela laissait le temps à Gladys et Zoé de débarquer. Ce qu'elles firent au bout d'un moment. Bonnet remarqua le chien.
- Ah... C'est un Pokémon. Malosse.
- Quoi !? Tu es sûre ? demanda M'Bala.
- Je suis pote avec Hiroki et Johnny je te rappelle.
- Je doute qu'il s'agisse d'un monstre isolé, intervint Hervé. Il doit appartenir à quelqu'un. Et comme je ne détecte rien, j'en déduis qu'il s'agit des irlandais, avec le brouilleur de ce Senja.
- Les irlandais ne nous ont jamais attaqué à coup de Pokémon. Et a priori n'ont aucun intérêt à le faire d'ailleurs
- J'ai pas mieux pour l'instant.
- Bon les filles, c'est votre première mission. Forcez son dresseur à se révéler et décrivez-le, on verra bien.

- Bon bah... fit Zoé.
Elle leva son bâton de ski gauche, généra une pomme et l'envoya sur Malosse qui esquiva. Il se mit alors à charger et à générer des flammes par sa gueule. Les crachant peu après sur Zoé tout en continuant sa course, il se retrouva nez-à-nez avec Rousseau qui s'était interposée pour recevoir l'attaque. Cette fois, la lycéenne lui griffa la gorge avec l'une de ses pattes, faisant disparaître la bête dans un léger nuage de fumée noire. Gladys ne perdit pas de temps et courut vers la salle du cœur de Lyoko. Mais à première vue, elle ne contenait aucun ennemi. Elle se retourna.
- Écartez-vous ! cria Fontaine aux deux autres filles.
Le dragon de Komodo déguisé attrapa immédiatement la main de la skieuse et l'écarta sur le coté, ce qui lui permit d'éviter de se faire écraser par une espèce de carapace de tortue qui venait de débarquer des escaliers et qui tournait très vite sur elle-même, comme une toupie. Ratant son coup, la carapace se dirigea vers Fontaine qui pourrait l'éviter sans problèmes. Mais y en eu un : La jeune fille se fit attraper par derrière par une sorte de ninja dont seuls les yeux... et le ventre étaient visibles, l'immobilisant.
- Tu vas crever, connasse, fit une voix féminine derrière la combinaison.
La footballeuse ne bougea pas. Une paroi de glace apparût sur le sol juste derrière les deux femelles. Un trou apparût en son centre, dévoilant le vide spatial au lieu du sol de Carthage.
- Très impressionnant, moqua la ninja.
Elle bondit au dernier moment pour éviter la carapace. Mais elle n'avait pas remarquée que Gladys avait générée le même genre de trou juste au-dessus d'elles. L'ennemi disparût alors dans le premier trou et ré-apparût... au bout du second. Les deux crevasses disparurent puis Fontaine, tout comme la ninja du coup, se firent écraser par la toupie tortue. Cette dernière s'arrêta avant le bout de la piste. Un homme en sortit et se redressa.
Peau sombre, cheveux noirs, celui-ci portait une combinaison du même ton avec des dégradés plus clairs et parsemé ça et là de bleu foncé. Sur son dos, la carapace de tortue. Il portait enfin deux curieux bracelets noirs et bleus, non pas sur les poignets mais les mains.
- Étrange... commenta la lady.
- Alors, c'est qui ? demanda Christophe.
- Un genre d'homme tortue, répondit Zoé. C'est le genre d'animal rare que j'aimerai interviewer.
- Y avait quelqu'un en combinaison noire mais Gladys a fait en sorte qu'il se fasse écraser avec elle, ajouta Rousseau.
Christophe ne répondit pas. La description ne lui avait fait penser à rien de connu, juste à Tortue Géniale, ce qui était loin d'être productif.
- Dans tous les cas, occupez-vous en, fit Hervé.
Zoé planta ses bâtons dans le sol et pencha la tête. Sa feuille se mit alors à tournoyer... de plus en plus vite.
L'ennemi se mit à quatre pattes, dévoilant deux canons noirs translucides émergeant de sa carapace. Ils étaient pointés sur les jeunes filles et se mirent à virer progressivement au bleu. Pourtant, Melody s'approcha, ayant désormais le vent généré par Bonnet dans le dos. Elle se mit alors à cracher de puissantes flammes par la bouche en direction de son adversaire, renforcées par les bourrasques de sa partenaire.
- Ébullition !
Les canons ennemis relâchèrent de puissants jets d'eau qui vinrent stopper la progression des flammes ennemies. Melody continuait à cracher, mais...
- On ne tiendra pas ! hurla Zoé.
Un cri retentit alors, et une Manta entourée d'un halo blanc surgit de la salle du cœur. Elle envoya un laser décoloré sur l'homme tortue en pleine tête. Déstabilisé, celui-ci ne put contenir l'attaque de feu et disparut dans le brasier, tout comme la créature. Melody mit fin à son attaque. Il n'y avait plus personne.
- Yes !
- On l'a eu ! Merci pour les renforts.
- Mais je n'ai rien envoyé... répondit Hervé.
- Les filles, qu'est-ce que vous voyez ? demanda l'ivoirien.
- Si je me rappelle bien de ta description, c'était une Manta, répondit Melody. Avec un halo blanc.
- Les nôtres n'ont pas ce halo normalement.
- On verra ça plus tard
, décréta Hervé. Vérifiez qu'il n'y a plus personne.
Les deux rescapées fouillèrent Carthage de fond en comble, ce qui leur permettait du même temps de bien repérer les lieux. Mais elles ne trouvèrent rien de suspect et au bout d'une petite heure, Pichon les ramena sur Terre.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngFoyer des élèves de Kadic, début de soirée

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngOdd et Ulrich étaient toujours affalés devant la télévision commune, lorsque le premier sentit son portable vibrer.
- Christophe me demande si ça t'évoque quelque chose, une Manta avec un halo blanc, glissa le blond en lisant son SMS.
Stern ouvrit des yeux ronds. Il y a longtemps, celui-ci avait en effet eu l'occasion de voir ça de ses propres yeux...
- Putain, répondit-il en chuchotant. C'est Franz Hopper.
- C'est bien ce qu'il me semblait, sourit son camarade de chambre.


À suivre : Recherche aussi renforts désespérément


Dernière édition par Icer le Dim 06 Mar 2016 22:29; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 12 sur 20
Aller à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 11, 12, 13 ... 18, 19, 20  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1828s (PHP: 78% - SQL: 22%) - Requêtes SQL effectuées : 25