CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Le point sur les fangames!
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Sortie!
[Code Lyoko] Code Lyoko sur Youtube et...
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Trailer
[Code Lyoko] Un Youtubeur vous offre u...
[Code Lyoko] La Renaissance de l'île S...
[IFSCL] IFSCL : 7 ans déjà !
[IFSCL] IFSCL 3.3.0: trailer + voix offi...
[Créations] Code Lyoko : Un live ce samedi !
[Code Lyoko] Nouveau dossier : Serial ...
 
 Derniers topics  
Symétrie lyokoïque.
Position de la salle des machines
Quelle est votre OST favorite ?
[Fanfic] Mémoire Fantôme [Terminée]
[Jeu PC Multijoueurs] Lyoko Conqueror...
Votre tome des Code Lyokô Chronicles ...
[Fanfic] Numéro 3 ~ Ruth
[Jeu PC] IFSCL 3.4.2 - Sortie!
[Jeu VN] Travail d'équipe - 1er Anniv...
Votre avis sur Tyron ?
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Information war

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 5 sur 5

Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Zéphyr MessagePosté le: Mar 09 Fév 2016 20:13   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1021
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
... J'ai failli oublier Mr. Green.

La fin du passage en Norvège est plutôt déconcertante, la révélation des deux noms jouant. Autant le personnage de Francis Belpois est nouveau, autant Mister Hopper laisse planer plus de doute. Je retiens tout particulièrement sa description, le qualifiant « dans la force de l'âge ».
Dans une optique où il s'agirait du Hopper que l'on connaît (le fou barbu là), l'âge du concerné prête à débat, puisqu'en étant « dans la force de l'âge » en 1940, il serait vachement vieux plus de 50 ans plus tard. Évidemment, dans un récit de science-fiction, l'âge et le temps deviennent des notions très malléables, mais j'ai tendance à penser que l’ambiguïté laissée autour de la mention unique du nom Hopper sans préciser de prénom est voulue afin de brouiller le lecteur.
Concernant l'autre optique, il faut se souvenir que Hopper n'est pas le nom de famille de Waldo Franz, mais celui de sa femme. Dans ce cas, on aurait affaire à un parent de la dame aux cheveux roses, ce qui permettrait de crier légitimement au complot et à l'hérédité du facteur « aimant à emmerdes ».
Personnellement, cette seconde piste est celle que je retiendrais, surtout parce que la question de l'âge me travaille plus. Dans un cas comme dans l'autre, leur parenté avec un personnage du canon renforce le parallèle entre les deux personnages en présence (même mode d'action, même solitude, même but, etc...). Néanmoins, toujours à titre personnel, je ne suis pas ultra-fan de ce procédé de liaison des proches (familialement parlant) des héros aux ramifications de l'aventure et/ou sa back-ground (procédé surnommé « Méthode Chronicles » dans le milieu).

Autrement, pour rester sur le parallèle évoqué, c'est plutôt intéressant de lire cette relation sans tension, presque amicale ou fraternelle, qui s'établit au premier contact de Hopper et Belpois alors qu'ils ne se connaissent pas personnellement (même si le premier est renseigné, semble-t-il).

Pas vraiment de surprise dans la continuité virtuelle, au niveau de la performance et des capacités de Joana. L'astuce de contournement du boss de la Banquise en plus de la standardisation des adversaires de la Forêt étaient bien vus, notamment parce que ça ne surélève pas excessivement les compétences de Joana, tout en laissant un temps de réflexion sur l'adversaire chiant à combattre.

Quant au reste, on sent que tu cherches à temporiser et à espacer les séquences d'action et/ou concernant le scénario, l'exemple du passage avec Ulrich et Yumi illustrant la chose. Pour le moment, je dirais que ça passe, puisque la résolution de la situation est restée plutôt simple, presque absurde (ceci dit, la situation de base l'était déjà…). Néanmoins, si le procédé est répété, il pourrait y avoir un effet de grattage des fonds de tiroir par manque d'inspiration « d'entre-deux », même si ça permet de justifier des points de la série, prudence donc.
J'aurais tout de même une bonne retenue sur l'enthousiasme assez marqué de William quant à ce plan et sa réalisation avec succès. La chose le tient peut-être trop à cœur à mon goût, alors que justement, il ne s'agit que d'une histoire de cœur qui n'avait pas trop d'impact sur leurs missions (alors que dans le cas inverse, ce serait mieux passé).

Sur ce, à la prochaine !
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Silius Italicus MessagePosté le: Sam 13 Fév 2016 21:52   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 03 Fév 2015
Messages: 174
Localisation: à l'Est d'Eden
Bonsoir cher Robin2553,
En tout temps et en tout lieux se poursuit la guerre, n'est-ce pas ?

Ces deux derniers chapitres étaient fort agréable à lire, sans doute parce que certaines parties narratives divergeaient grandement de votre standard habituel. Elles se faisaient moins techniques et plus humaines. C'est appréciable à plus d'un titre. Tout d'abord parce qu'il s'agit pour vous d'essais et d'expérimentations. Il est très intéressant de vous voir sortir de votre zone de confort. D'autant que ces passages sur la caractères, la romance, ou la poche de Narvik sont plutôt réussi. En fait en vous éloignant de vos habitudes, vous suscitez un intérêt renouvelé du lecteur. Ensuite, c'est appréciable car cela donne une dimension de plus à vos personnages qui gagne en intérêt et en visibilité. La plupart de vos lecteurs étant peu à même de suivre les explications techniques, il es utile de se les attacher par d'autres moyens.
Autrement dit vous avez fait vivre un peu plus ces personnages, leur évitant ainsi la mort dans l'enfer glacé des machines. Même Joanna y gagne en devenant un peu plus humaine. Cela dit il est étonnant que les héros puissent avoir accès à leur propres dossiers. Dans le milieu militaire à part les plus haut gradé — et encore — personne ne peut lire son propre dossier. C'est trop dangereux. Cela dit Joanna ne révèle rien qu'un observateur avec un peu de recul n'aurait pu inférer. Ce passage est bien rédigé, encore que l'on puisse s'étonner des qualificatifs accordés à Yumi et Ulrich. Mais tant que vous restez cohérent par la suite, ce n'est pas un souci. Tentez de garder l'esprit de ces passages et d'en parsemer la suite de vos écrits.

Le passage en Norvège est intéressant pour des raisons similaires. Les enjeux sont clairs, accessibles à tous. L'univers est connu et plus ou moins maîtrisé par le lecteur. Enfin, cette amitié tranquille entre les deux hommes est plutôt sympathique. Enfin, ce passage soulève comme toujours des questions. Mais patience, tout viendra un jour.

Reste la partie virtuelle. Elle est rondement mené, comme toujours. En fait il est troublant de voir que votre vision du combat est presque antithétique de celle de la série. Chez vous l'héroïsme, entendu ici comme capacité à se surpasser à un instant donné, est impossible. D'une certaine manière les hommes sont toujours au sommet de leur art, sommet qui ne peut être transcendé, et tout essai de ce genre est en plus rendu impossible par le technicisme. Aussi, on retombe toujours sur des critères relativement bien quantifiable. Dès lors les combats ressemblent à des problèmes mathématiques. La solution est unique et incontestable. À ce stade, que ce soit les héros ou d'autres qui se battent change assez peu de chose au déroulé des événements. C'est un peu dommage, quoique logique au vu des paradigmes de votre récit. Gageons que cela saura évoluer à l'avenir.

Ce qui est amusant, c'est que malgré les descriptifs techniques, on fini par retomber sur cette vieille formule selon laquelle toute technologie suffisamment avancé ne peut être distinguer de la magie. Le principe derrière la sursolidification est un bon exemple. Dans le fond il s'agit d'un transfert de propriétés d'un élément à un autre. Autrement dit on pourrait faire du métal qui mouille, c'est-à-dire dont des particules adhèrent à la peau humaine (ou à autre chose) au contact. Ce qui est amusant c'est d'une part que cela correspond à la définition que donne Bergson des mécanismes de la magie dans Les deux sources de la morale et de la religion ; d'autre part cela relance le vieux débat sur l'être et l'apparaître que la science a toujours évité en partant du principe que seules comptent les propriétés.

Au plaisir de retrouver les froids polaires avec vous.
_________________
AMDG

Prophète repenti de Kane, vassal d'Anomander Rake, je m'en viens émigrer et m'installer en Lyoko.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Robin2553 MessagePosté le: Mer 17 Aoû 2016 00:23   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 27 Aoû 2008
Messages: 124
Localisation: Sur une hyper-surface que l'on appelle présent.
Robin2553 il y a tout juste un an a écrit:
6 mois d'absence sur cette fanfic, voilà un record que j'aurais du mal à battre Mr. Green


Spoiler

Ah ! Cette modestie légendaire, c’est tout moi ça. ^^

Plus sérieusement cependant, si je me suis absenter pendant tellement de temps ce n’est pas seulement par procrastination croyez-le ou non (bien que ce soit quand même la cause principale). Mais aussi parce qu’information war avait sérieusement besoin d’évoluer.
En quoi me demanderez-vous ? Et bien le fait est que la fanfic à énormément changer depuis que j’ai commencé à écrire. Le scénario que j’ai aujourd’hui dans la tête est complétement différent des idées que j’avais il y a deux ans et demis, et en bien des aspects cela nécessitait des ajustements. De toute urgence même pour certain comme l’absence complète d’un ending digne de ce nom dans le scénario, ou le fait que j’avais plus aucune idée de se qui s’était exactement passé en arrière-plan pendant le DA.

J’avais grand besoin de remettre les pendules à l’heure, et c’est pour ça que je reviens ici seulement après un visionnage complet de la série de garage kids à évolution dont l’inspiration m’a permis d’avoir enfin un scénario propre et bien lissé équipé d’une conclusion forte.
En gage de la puissance de celui-ci, je peux par exemple affirmer que par la magie de la retcon information war n’a désormais plus aucune incohérence notable. Ce qui fait qu’un des plus importants mystére de la fanfic se cache maintenant derrière un robinet de jardin. La classe totale quoi. Mr. Green


Avec ceci cependant, viennent quelque changement :


-Aussi bien qu’un scénario complexe soit-il, il ne sert pas à grand-chose voir même peut-être un handicap si on n’a pas les moyens adéquats de faire la lumière sur les points importants de l’intrigue. Et à ce stade, je crains que même mes rapports soit insuffisant exposer tout ce que je voudrai. J’ai donc notamment décidé dans un esprit de cohérence avec le DA de m’initier à l’art parfois incompris qui fait la force de ses dialogues, celui des des sous-entendus :

Spoiler

Attendez-vous donc à voir des citations courtes bourrez de sous-entendus apparaître en début de chapitre. Wink


-Dans l’optique du renouveau, j’ai aussi décidé de brosser les chapitres précédents pour que la fanfic ait un niveau plus homogène. S’il ne s’agit pas d’une réécriture (rien dans l’action ne changera), les narrations les plus maladroites seront remplacées par quelque chose de mieux. Je pense notamment au bloc d’exposition qu’est le rapport du chapitre 2 qui ne correspond plus du tout à mes standards pour ce genre de chose. Ou encore ce pauvre Amiral Woods (et pas Wood comme je semble aimer l’écrire) qui n’arrive pas à décider si XANA est masculin ou féminin dans la même phrase.
Bien évidemment, la plus grosse priorité de ces travaux restera de gommer les fautes d’orthographes.

Sur ce, après les réponses au commentaire de Zéphyr et Sillius Italicus après 8 mois d’attente je vous laisse découvrir la suite de…
Na, je déconne, c’est un chapitre bonus d’exposition. Deux pages et demis sur word, à peine. Mr. Green
Vous ne vous attendiez tous de même pas à ce j’écrive quelque chose de consistant en 8 mois non ? Laughing

Spoiler


Information war :

[Chapitre Bonus] Battlehyperspace :

«Quoi ?! Tu veux dire comme dans Galactic Battle ? Parce qu’on a aussi des Power Ups sur Lyoko maintenant ? » Odd Della Robbia, sur la notion d’hyperespace.



Documentation militaro-scientifique : De la structure de Lyoko, version synthétisée.

Auteur : Jérémie Belpois (Docteur en physique de l’information, couramment employé dans le cadre de l’opération HIGH CASTLE).

Classification : Accessible à tout personnel avec une accréditation militaire.


Début du document :

I Un hyperespace :

Lyoko est gigantesque. L’évidence même me direz-vous, la taille de la superstructure visible depuis la mer numérique parle d’elle-même sur ce point. Cependant, j’aimerais que vous reconsidériez ce que je viens de dire en prenant en compte ce simple fait : Cette sphère ne contient pas Lyoko, elle ne représente pas même une partie substantielle de celui-ci.
Il s’agit en vérité que du sas d’entrée, un trou dans l’espace tridimensionnel de la partie infosphèrique du réseau mondial permettant d’entrer sur Lyoko.

La véritable forme de Lyoko est celle d’une hypersphére d’environ 59,4 Km de diamètre dans la quatrième dimension. Il s’agit tout simplement de la plus vaste mégastructure jamais conçut par l’homme (Fédération de l’Espace Humain comprise). Mais si cela est impressionnant en soit, ça ne suffit toujours pas à rendre justice à sa véritable taille. En effet, en tant que structure quadridimensionnelle, le volume de Lyoko est bel et bien au sens le plus littéral du terme infini.

Permettez-moi donc d’insister : Lyoko est gigantesque.

II Les territoires de surface :

À ce stade, je suppose que vous vous doutez que ces derniers sont plus que de simples plateaux placés perpendiculairement au cœur central de Lyoko. Si cela est vrai, leur structure est cependant relativement simpliste pour des formes hypergéométriques.
Ce sont tout bêtement des hypersphères concentriques centrées sur le cœur de Lyoko. Les avatars se déplacent ainsi en réalité sur une hyper-surface qui a pour eux l’apparence d’un espace tridimensionnel sans frontière ou les lignes droites renvoient au point de départ.
Du plus près au plus éloigné du cœur les territoires sont : le désert, la forêt, la montagne et enfin la banquise. Les quatre hypersphéres s’intersectent au fond de leur partie respective de la mer numérique dans le sas de sortie visible depuis l’extérieur de Lyoko.

III Le Cœur :

Le Cœur est dans tous les sens du terme la pièce maitresse de Lyoko. La taille de ce dernier dépend grandement de la définition que vous lui donnez. En effet, si l’on devait être tout à fait précis Lyoko entier serait le cœur dans le sens ou l’espace dans lequel se déploie les territoires de surface fait partie intégrante de la haute atmosphère de ce dernier.
Cependant, en considérant que le Cœur comme la partie « solide » de l’astre, l’on peut approximer en nous basant sur des calculs de transition de phase virtuelle que celui-ci mesure approximativement 12,6 Km de diamètre. Bien plus massif donc que la projection tridimensionnelle visible depuis les territoires.

IV Le cinquième territoire :

Ce dernier territoire est unique de par le fait que contrairement aux autres il n’est pas à l’extérieur mais bien au plus profond du cœur de Lyoko. Il est ainsi ni plus ni moins que le centre névralgique de l’ensemble de la mégastructure, sa fondation et sa salle de contrôle.
Il s’agit aussi notamment du point d’origine du réseau des tours. Rigoureusement parlant d’ailleurs, l’intérieur des tours et le cinquième territoire partagent la même hypersurface.

Une confusion à éviter sur le cinquième territoire est que celui-ci contiendrait le cœur de Lyoko dans la « salle du cœur ». « Salle du cœur » est une dénomination abusive due à mon ignorance de la structure de Lyoko à l’époque de sa découverte. La sphère derrière les barrières de protections est en réalité ce que l’on pourrait appeler le « Nucléus » de Lyoko. C’est un accès direct au cœur via la quatrième dimension qui contient la totalité de « l’ADN » de Lyoko sous la forme de programmes sources qui encodent la forme et la structure logarithmique et logique de la mégastructure afin que le Cœur interagisse avec l’infosphère de la façon convenable pour créer Lyoko et ses territoires. Que ce détail technique ne vous abuse pas cependant, Cœur ou pas, le Nucléus reste absolument crucial.

Une autre confusion à éviter serait que la sphère par laquelle nous sortions le Skidbladnir serait le cinquième territoire. Là encore, comme la sphère visible à l’extérieur de Lyoko il ne s’agit en réalité que d’un sas, un accès physique aménagé hors de la partie solide du cœur pour faciliter l’accès à la mer numérique.

Annexe, document graphique :

Spoiler


Fin du document
_________________
"In memory of those fallen in the defense of Earth and her colonies. March 3, 2553"
http://nsa38.casimages.com/img/2016/10/26/161026090536867351.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Robin2553 MessagePosté le: Lun 08 Mai 2017 15:31   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 27 Aoû 2008
Messages: 124
Localisation: Sur une hyper-surface que l'on appelle présent.
*Insert overused joke here*





J'imagine que ma rengaine habituelle doit sérieusement taper sur le système de la plupart d'entre vous à ce stade, aussi en tant que flemmard certifié je vous l'épargne volontiers.
Si j'ai quelques annonces que j'aimerais garder en réserves pour un moment plus propice, je peux difficilement publier ce nouveau chapitre sans adresser le faites que certain des chapitres précédent ont été massivement modifié.
En particulier, si le 10-1 est officiellement le chapitre qui brise ce hiatus, officieusement cet honneur revient plutôt au rapport entièrement réécris du chapitre 2 qui après avoir gagné son indépendance est maintenant probablement le chapitre bonus le plus important d'information war et a perdu la plus grande partie de sa lourdeur technico-scientifique au profit d'allégories. Aussi je vous inviterais à aller le lire puisque j'imagine difficilement que quiconque est eu le courage de se retaper toute ma fic simplement parce qu'il y a un jolie [Rénovée] dans le titre du sujet. Sinon, les autres passages réécris en ordre d'importance sont :

-Le rapport du chapitre 8-2
-Les extraits des notes de Jérémie du chapitre 9-1
-La dernière partie du chapitre 2

Le reste peut être complètement ignoré si vous l'avez déjà lu, les seules modification notables étant :

-Les champ de gravité artificiel ont maintenant une explication technologique in univers qui résonne avec l'épisode gravité zéro (super champ magnétique).
-Le PTS (Personal Tactic System) s'appelle maintenant IRIS (Integrated Retinal Interface System).
-Les HVBM (High Velocity Ballistic Missile) s'appelle maintenant HAVOC (High Accuracy and Velocity Ordnance Conveyer).
-Les tenues de combat multi-environnement on maintenant l’acronyme MECS (Multi-Environment Combat Suit).


Cela réglé, j'aimerais attirer votre attention sur cette citation de Silius Italicus afin de ne pas gâcher une blague qui aura mit plus d'un an à se mettre en place :


Silius Italicus a écrit:
Au plaisir de retrouver les froids polaires avec vous.


Merci de votre patience ^^

Notes :

¹:
Spoiler


²:
Spoiler


Information war :

[Chapitre 10-1] Operation First Strike :


«I’ve had worse, it’s just a flesh wound. »
Patronus Volontarius durant la bataille du Mont Badon sur la perte de son avant-bras.


Océan Atlantique, au large de l’actuelle Péninsule du Labrador, 7éme siècle.


Une aube orangée venait à peine de commencer à se refléter dans les eaux sur lesquelles le « fait de fin bois » voguait que la journée s’annonçait déjà pleine de promesses.

—Terre ! Terre en vue ! Hurla-t-on soudain à l’avant du navire.

Réveillé quasis en sursaut par la bonne nouvelle, Sindri d’Ivaldi se précipita à travers les rangées de rameurs sous la voile de son bateau pour le voir de ses propres yeux. L’océan était encore entre le jour et la nuit, aussi avait-on du mal à discerner leurs formes sous le ciel étoilé de l'ouest. Cependant, le marin avait assez navigué pour reconnaître des falaises quand il en voyait. Il se tourna vers ses hommes.

—C’est la côte ! Leur annonça-t-ils en pointant l’horizon du doigt.

Une acclamation parcourra le navire de la proue à la poupe. Un autre monde ! Il y avait bien un autre monde au-delà du grand océan ! Et ils l’avaient finalement atteint !

—Par la puissance du dieu protecteur ! Rugit une voix d’une telle portée qu’elle couvrit les vivats. Tu as raisons Sindri ! C’est bien là notre destination !

Un silence religieux s’installa immédiatement sur les flots après cette proclamation. Malgré le fait que l’équipage ne l’ai jamais vu ni manger ni boire, l’homme qui venait de surgir derrière leur chef respirait d’une santé et d’une robustesse telle que sa présence avait tout entière envahie la proue. Seule la peau de sanglier tachée d’écume et délavée par les intempéries qu’il portait semblait avoir subie les affres du voyage.
Dans le cœur des marins, l’identité de leur passager ne faisait maintenant guère plus de doute.

—Oh ! Grand Seigneur ! Lui répondit le capitaine en s’agenouillant respectueusement devant lui. Nous voici arrivé chez vous !

—Relève toi donc. Oh ! Sindri d’Ivaldi, car ce jour est un jour de triomphe pour toi et les tiens. Jamais, pas même en traversant les terres glacées des anciens géants n’ai-je passé de la terre du milieu à mon monde plus vite que sur le « fait de fin bois ». Le clan d’Ivaldi mérite bien sa réputation de meilleurs marins des mers ! Aussi veillerai-je à ce que les miens vous récompenses tous à la mesure de votre exploit une fois chez vous !

Une autre acclamation plus puissante que la dernière traversa le navire. Motivés par sa promesse et la perspective de la terre ferme, les hommes se mirent à ramer avec une énergie décuplée. Le « seigneur » lui se contenta d’admirer les formes du continent occidental se dessiner progressivement sous la lueur du jour naissant.
Il pouvait le sentir, loin, par-delà les falaises à travers les grandes plaines du sud-ouest. Le domaine le rappelait à lui.


___________________________________



Armurerie principale du bunker, samedi dans la matinée (quatrième semaine).


Typiquement située dans l'une des zones les plus fortifiées, l'armurerie principale d'une base de la Federal Navy était essentiellement un hub de déploiement où le personnel était équipé, briefé et dispatché là où il était requis. À cet effet, en plus des râteliers d'armes et d'équipements militaires noires qui assombrissaient les tons habituellement blancs du complexe souterrain, la salle était aussi pourvue d'un imposant système d'affichage holographique donnant l'état opérationnel du bunker en temps réel. Habituellement d'un bleu neutre, celui ci s'était progressivement couvert de rouge pendant la dernière heure.

/!\ Réchauffement irréversible des installations en cours, temps estimé avant échec critique des systèmes : 10 heures./!\


RavenLab attaquait de nouveau, et leur mastodonte blindé était de retour sur Lyoko pour un second round avec Lima-1. Mais plus de coupe par-feu sortit de derrière les lunettes de Jérémie cette fois. Pour atteindre la tour il faudra passer sur la carcasse du char. En dépit de l'apparente gravité de la situation cependant, les lyoko-guerriers étaient sereins. Un sentiment loin d'être partagé par leur gardienne.

—Et n’oubliez surtout pas, pas de risques inutiles, leur répéta Joana. Si jamais vous sentez que ça tourne au vinaigre…

—…on n’hésite pas à s’éjecter, oui maman. Ironisa Odd alors qu’elle inspectait son armure MECS.

Une légère frappe sur la tempe de son casque indiqua au fanfaron que son trait d'humour avait été bien reçu.

—Test de résistance au choc. Lui proclama « maman » après coup.

Du point de vue de Lima-1, leur faire porter leur armure de combat pour un plongeon était un tantinet too much. Les fédéraux quant à eux n'étaient gère confortable avec l'idée de les envoyer risquer corps et âmes sans que toutes les précautions soient prises. En particulier, il n'était pas question qu'ils aient à affronter de nouveau de tels dangers seuls.
L'inspection qui suivit celle d'Odd fut une formalité. Comme elle s’y attendait, le Lieutenant ne trouva pas le moindre défaut sur la tenue multi-environnement de James. Les marines étaient réputés pour prendre soin de leur MECS comme de la prunelle de leurs yeux après tous.
Son travail terminé, l'officier naval plaça le tranchant de sa main ouverte en face de la visière.

« « Be careful out there, I have a bad feeling about those winter conditions. » » Lui transmit-elle par COM privée.

D'un mouvement fluide, le vétéran des marines saisit fermement la paume qui se présentait à lui avant de hocher la tête pour faire comprendre qu'il avait reçu le message.
D'abord intrigués par le geste, les lyoko-guerriers apprirent plus tard qu'il s'agissait d'une tradition établit au 22éme siècle pour souhaiter une EVA sans encombre.


___________________________________



Territoire du désert, opération First Strike T+0h17.


Seul à garder la tour au milieu d'un plateau désertique s'étendant sur plus d'un kilomètre autour de lui, le char quadripode virtuel attendait l'ennemi. De loin, sa couleur grise sombre le laisser se fondre avec le reste des rochers qui agréaient l'uniformité orangée du « sable ». Mais malgré ce camouflage, sa présence faisait contraster un climat glacé de terreur sur l'immensité réduit en no man's land sous l'oppression de sa puissance de feu.

Se détachant des brins de lumière filtrant à travers les remous constants de la surface, une ombre se mouva dans la mer numérique.
<\GUNGNIR SYSTEM ACTIVATED.

C'était cette terrorisante aura annonciatrice d’annihilation qu'avait décidée de retranscrire Odd dans son choix de nom.

>Target selected, firing sequence initiated>
Une trappe métallique s'ouvrit sans bruit dans le calme de l'environnement sous-marin.

Cependant, quand on dû lui faire comprendre que l’arrangement de lettre « Klasse et Kool » qu'il avait concocté était aussi long qu'imprononçable, ce dernier fut contraint de trouver un compromis pour conserver sa vision poétique :
« Terroriseur à Neuf K » ou TàNK.
Du commentaire éclairé d'Ulrich,  «Bah ça, c'est déjà plus inspiré que mégatank... ».

Fracassant l'obscurité autant que le silence, l'éclair et le tonnerre engloutirent l'ombre.
Loin sous le plateau, la mer numérique se déforma, se boursoufla jusqu'à qu'une bosse se forme à sa surface. Puis, brutalement, avec un grondement qui se fit entendre jusque dans les hauteurs du territoire, le projectile s'extirpa de sa prison aqueuse avant de foncer littéralement comme une fusée dans le ciel de Lyoko.
Le booster de l'engin irradiait une lumière blanche d'une telle intensité qu'on aurait dit qu'une boule d'énergie s'élevait au-dessus du plateau. Incapable de ne serais-ce que verrouiller la menace tellement elle éblouissait ses optiques, le TàNK fut condamner à l'inaction alors que l'arc décrit par le missile se courbait degrés par degrés vers sa direction.
Il y eut un flash, un bruit sourd se fit entendre sur les plate-formes avoisinante puis plus rien. Du Terroriseur à Neuf K et de la tour ne restait plus qu'un cratère même pas fumant...


___________________________________




COV, opération First Strike T+0h20.


Jérémie bondit de son fauteuil dans un moment d'exaltation.

—YYYYYYYES !

La victoire était éclatante, mais plus que ça elle était décisive. S'ils auraient pu théoriquement mener RavenLab en bateau un bon moment en détruisant les territoires porteurs de la tour infectée à chaque attaque comme le prévoyait « Thanatos Contingency », cette méthode avait ses limites. Cela aurait été une guerre d'attrition perdue d'avance, inévitablement ils auraient commencer à perdre plus vite qu'ils ne pouvaient reconstruire, remportant au final des victoires tactiques au prix d'une défaite stratégique...
Le système Gungnir lui n'avait pas ce défaut.

Sa concentration partiellement retrouvée le jeune génie prit un instant pour s'attarder sur le visuel de ground zero retransmis sur les holos via les sondes de reco. Le cratère se rapetissait à vue d’œil. Un quadrillage vert plus hâtif que ses camarades avait déjà redessiné la partie inférieure de la tour et était en attente de texture. Dans quelques dizaines de minutes tout au plus, ce serait comme si rien ne s'était passé.
Il leva par réflexe son avant-bras gauche pour tapoter sur son programmateur avant de réaliser qu'il n'était pas virtualisé. Au final, cela n'avait été possible que parce qu'il pouvait créer des explosifs virtuels.
L'avatar de Jérémie, clef de la domination de Lyoko. L'image d'Odd s'étouffant de rire après qu'on lui est raconté la meilleure blague absurde qu'il est jamais entendu lui vint à l'esprit.


___________________________________




Garage Skid 2.0, opération First Strike T+0h25.



Distrait par les reflets de l'eau sur les murs et parois bleutés de la baie d’amarrage, Odd manqua presque le début. Quand il baissa les yeux vers le basin, une image déformée par les remous occupée déjà toute la surface et s’apprêtait à la crever. La première partie à émerger fut la coupole contenant le centre de commandes, suivi de près par la tourelle à triple canons à une dizaines mètres devant cette dernière. Puis, progressivement, le vaisseau prit forme.
L’arrière était tranché entre l'imposant bloc moteur quasis-rectangulaire et les arrondies de la passerelle, tandis qu'il se révéla à l'autre extrémité que l'encoche dans laquelle était logée l'arme s'étendait sur les flancs en deux pente d'une trentaine de degrés séparant les trois quarts du bâtiment sur toute sa longueur. À leur sommet, si l'on regardait de près, l'on pouvait constater que la surface aplanit formant l'ossature du pont était équipée de six trappes circulaires réparties de manière équidistante. Mais ce qui attirait avant tout le regard était le flanc droit marqué aux lettres blanches.

« « FNS Skidbladnir¹ » » Y annonçait on fièrement au côté d'une chevêche d'Athéna aux ailes déployées, sigle de la Federal Navy.

Après quelques secondes à l'admirer flotter fièrement sur l'extrémité de ses ailerons, pavanant après sa victoire, les matelots se mirent au travail. La première à se mobiliser fut Aelita dont le champ de création raisonna dans la baie. Obéissant à ses commandes, des racines de Lyoko vinrent se rapprocher de par et d'autre du vaisseau. Une fois bien ancrés dans la coque, des impulsions rouges en provenance des tours les parcoururent pour aller réalimenter le cœur du skid en énergie virtuelle.
Le bâtiment étant désormais stable sur les flots, Ulrich bondit sur le pont avant de héler son camarade.

—Tu viens me donner un coup de main Odd ?

—J'arrive ! Lui répondit-il avant de le rejoindre.

Le samouraï se tenait au-dessus de la trappe marquée « 1 » située juste derrière la tourelle et attendait l'aide du félin pour l'ouvrir manuellement. Le lourd disque basculé vers l’arrière, ils constatèrent que Yumi équipée d'un amplificateur de pouvoir faisait déjà doucement flotter télépathiquement l'un des missiles créés par Jérémie et Aelita vers eux.

—Ok, on l'a ! tu peux le descendre !

Placé juste au-dessus de son silo il paraissait évident qu'il était bien trop grand pour tenir à la verticale à l'intérieur du navire. Heureusement, comme l'avait récemment découvert Odd, le concept de l'hyperespace qui s'appliquait sur Lyoko était bien plus « dément » que les level warps de Galactic Battle.
L'engin sécurisé et enfermé, les deux compères redescendirent sur le quai pour rejoindre les filles qui les y attendaient. À peine le groupe s'était-il réuni cependant que le crépitement familier d'une virtualisation se fit entendre derrière eux.

Habitué aux chutes en tout genre, ce fut à peine si le vétéran des para-orbitaux flécha les genoux quand il toucha le sol. Un exploit qui arracha un sifflement admiratif à Odd, immédiatement corrigé par une remarque sarcastique.

—Et alors Jim ? On laisse les autres se taper tout le boulot ?

Lui retournant un sourire radieux qui déforma légèrement la cicatrice de brûlure cryogénique bien visible sur la joue de son avatar, James se contenta de le prendre de haut.

—Privilège de marine Della Robbia, t'avais qu'à y penser avant de devenir matelot dans la Navy.

Comme pour appuyer ses dires, sa tenue n'était nul autre qu'une MECS du 7éme bataillon du génie du corps des marines fédéraux, reconnaissable à leur plaque pectorale et épaulière droite peintes en rouge. Autrement, son armement était similaire à celui de Joana à l’exception du fusil d'assaut plus encombrant que la carabine.

—Alors, vous l'avez trouvé ? Lui demanda Aelita curieuse.

—Affirmatif, répondit la voix de Jérémie. Je télécharge les coordonnées dans la navigation du skid en ce moment même.

—On partira dès que la recharge en énergie de la dame² sera finie, précisa James. Ça devrait laisser le temps au Lieutenant de se positionner en orbite. Ensuite, il sera temps d'aller amarrer nos bottes là où ça fait mal.

Lima-1 approuva silencieusement mais rigoureusement. Il était grand temps de faire regretter à ces enflures de Corbacs de s'en être pris à leur Aelita.

à suivre
_________________
"In memory of those fallen in the defense of Earth and her colonies. March 3, 2553"
http://nsa38.casimages.com/img/2016/10/26/161026090536867351.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 5 sur 5
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.079s (PHP: 65% - SQL: 35%) - Requêtes SQL effectuées : 20