CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Code Lyoko] Un monde sans danger - Le...
[IFSCL] IFSCL 4.4.X: Kadic, les Bois, et...
[Créations] Code Lyoko est dans la (r/)place
[LyokoRéseau] Instagram, nous voilà ! Un jour,...
[IFSCL] L'IFSCL 4.3.X arrive!
[Créations] Notre Communauté a du talent : l...
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Créations] Découverte : Özberk özen, créate...
[IFSCL] IFSCL 4.2.X - Le fangame avance !
 
 Derniers topics  
[Fanfic] Replika on the Web
Quel sont vos génériques préférés ?
[Galerie] Evil Goat
[Fanfic] Code Lyoko Tome 1 : La vie c...
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
Anciens : Réveillez-vous ! La bulle d...
Nos musiques d'ambiance lorsqu'on écr...
Qu'est-ce que vous aimez dans Code Ly...
[Jeu Vidéo Lyoko] IFSCL 44X!
Lyoko Guerriers fanart
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] L'Électrum [Terminée]

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 2 sur 2

Aller à la page Précédente  1, 2





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Borée As MessagePosté le: Dim 17 Avr 2022 19:18   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 06 Fév 2022
Messages: 17
Localisation: Au coeur d'un vent glacé
(Première partie du chapitre en page précédente.)

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIls avaient prudemment slalomé entre les cailloux et les arbres pour s’approcher des hauteurs artificielles du barrage ; d’autant que, plus ils s’approchaient, plus le risque qu’ils soient repérés par l’ennemi, par exemple, était important. C’était également par leur avancée qu’Ulrich et William purent constater qu’au milieu de la passerelle supérieure, quoique légèrement plus proche de leur côté, semblait se trouver une sorte de poste de contrôle. Intéressant. Mais également problématique : dans une telle configuration, il n’y avait qu’un seul chemin d’accès, plutôt étroit.
— Je n’aime pas ça, soufflait d’ailleurs William arrivé un peu après Ulrich, comme anticipé. Le piège est trop évident sur ce terrain.
— Qu’est-ce que tu suggères ?
— La nage ? Ça parait con, mais avec le barrage, y’a pas de courant...
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe samouraï pencha la tête un peu plus en direction de l’autre côté, vers l’aval. Il était encore trop loin pour pouvoir le constater visuellement mais il y avait un bruit de chute d’eau, même s’il n’était pas énorme comparé à la taille de l’infrastructure.
— C’est risqué. Le barrage n’est pas fermé, tu pourrais te faire avaler.
— Bon...
— C’est bizarre comme endroit, observait Stern en homme d’expérience. Contrairement aux autres bases ça ne fait pas du tout militaire. Mieux vaut se renseigner… Jérémie ? T’as pu nous localiser plus précisément ?
Euh… Vous êtes apparemment au Sud-Ouest de la Chine, dans la région de Xinan. Le paysage montagneux appartient certainement aux Monts Hengduan.
— La Chine donc… Tu as des infos sur leur politique en matière de barrages ?
Ah, pour ce genre d’infos, je pense qu’il vaut mieux que je cède la parole à Tyron.
Hum, je ne suis pas spécialiste de ce continent, s’excusa d’emblée le scientifique. Mais j’ai déjà commencé à prospecter depuis que vous avez parlé de barrage en Asie. La Chine est le pays qui a le plus gros potentiel dans le domaine de l'hydroélectricité et vu la croissance de sa population, c’est l’une des façons d’assurer son approvisionnement, ce qui est plus tendance que les centrales à charbon. Par contre, les barrages ne sont pas situés aussi hauts en général, en altitude je veux dire : ils sont plus en aval du côté du Yangzi Jiang. Bien sûr, par défaut, nos amis communistes ne sont pas les plus transparents. Toutefois, quand on cherche des infos sur d’autres barrages, on les trouve, d’autant plus que l’État en fait la propagande à l’étranger, c’est aussi son intérêt. Mais sur votre endroit, rien, c’est assez déconcertant.
— Qu’est-ce que ça veut dire ? s’interrogeait Dunbar.
Je ne sais pas trop. Un barrage clandestin, ce n’est pas aussi facilement envisageable que du braconnage à la sauvette dans les forêts. J’ai du mal à concevoir que celui-ci existe sans que les autorités ne s’en soient aperçues. Je veux bien que le pays soit immense, mais il ne faut pas prendre les gens pour des abrutis. Du coup, là comme ça, je penche davantage pour un projet d'État secret. Tout aussi peu probable, mais au moins, si un paysan tombe dessus et n’est pas d’accord, eh bien le parti communiste appliquera la stratégie habituelle : n’en avoir cure, ou s’il devient trop bruyant, le faire taire. Ce n’est pas aussi préjudiciable que si c’était un ancien collaborateur de X.A.N.A agissant en douce je veux dire.
— Si c’est une construction secrète du Gouvernement chinois, alors par définition, cela doit être très sécurisé… commentait sombrement Ulrich.
Oui, après ici, il faut relativiser l’ampleur des menaces. La faune n’est pas agressive et ça reste un endroit peu colonisé par la civilisation humaine. Les zones de conflit culturel avec le Tibet sont plus au Nord et attirent davantage l’attention. En énonçant ça à voix haute, je me dis que c’est peut-être précisément pour toutes ces raisons que c’est un emplacement sympa pour un projet secret. Je vous invite à la prudence.
Sans excès, vu que votre temps est limité, rajouta Jérémie pour les motiver.
— En résumé, ça peut malgré tout ne pas être si sécurisé que ça, ce qui explique notre impression, fit Ulrich pour son collègue de terrain.
— Ouais. Plutôt pas mal à vrai dire. Alors allons-y franco.
— J’y vais en premier et tu me couvres, si jamais y un mouvement hostile, on fait comme on a dit ? s’assura le samouraï avant de se découvrir.
Yesss.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngQuel que soit leur plan, les garçons n’eurent pas besoin de le mettre en œuvre : la traversée de la demi-passerelle, quoique faite à un pas rapide, aurait largement pu leur attirer des ennuis ; il n’en fut rien. Arrivant devant l’entrée de service, il fut décidé que Dunbar serait celui la démontant tandis que son collègue, sabres au clair, s’y engouffrerait dans la foulée pour faire face à une éventuelle présence hostile. C’était d’ailleurs avant de remarquer que la porte n’était même pas verrouillée… Dunbar se contenta donc de tourner la poignée en laissant son collègue passer le premier. Après exécution de la manœuvre, ils constatèrent qu’il n’y avait rien ni personne.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngEn revanche, l’intrusion était instructive. Certes, le bâtiment était froid, austère, fonctionnel, ne comprenant pas une once de décoration. Cela dit, parfois, une non-information en était une :
Ulrich ? interrogeait déjà le savant. Navré de te presser mais ça chauffe sur le Réplika : une tour s’est activée.
— Ok j’anticipe : pas d’indices visuels immédiats sur le propriétaire. Même pas un seul drapeau chinois au mur.
Étrange. Rien qu’avec ça, je commence à me dire que ma théorie privilégiée n’était pas la bonne.
— Il y a plusieurs terminaux, indiqua Dunbar. Je n’y comprends rien, c’est du chinois ! précisa-t-il en s’approchant de l’écran de l’un d’eux.
Il n’y a pas d’interface en anglais ? interrogea Tyron.
— S’il y en a une, je ne sais pas comment l’activer. Eh Ulrich, viens voir !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe samouraï, qui effectuait une reconnaissance de l’habitacle, s’approcha.
— Tu vois une façon de changer ce ploblème chinois en une langue compréhensible pour nous ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngStern resta interdit quelques secondes, avant de déclarer :
— Je… je crois que ce n’est pas du chinois mais du japonais.
— Pardon ?
— Je ne suis pas spécialiste mais pour moi, ces caractères font davantage japonais, même si certains sont très liés. J’ai un peu étudié la question, tu sais…
— Ok ok j’ai pigé, inutile de prendre cet air gêné avec moi hein, rassura Dunbar, qui restait professionnel. Dommage que la vraie spécialiste ne soit pas là.
Si Ulrich a raison, je n’y comprends rien non plus, commenta Tyron. Une interface japonaise dans un barrage chinois, c’est limite un récit de science-fiction. Il nous faut absolument récolter davantage d’informations. Mais on ne va pas pouvoir faire comme au Nouveau-Mexique car le langage n’est intelligible pour personne. Je suis doué en langues, mais il y a des limites. Il faut que vous récupériez les données vous-mêmes.
— C’est possible ça ? interrogea Stern.
Théoriquement oui. Vous êtes sous forme spectrale comme vous dites, via une tour activée que nous possédons. J’ai envie de tester quelque chose. Il faudrait idéalement que la chaîne d’ordinateurs, certainement là pour contrôler le débit du barrage, soit à un moment donné reliée à une multiprise, afin d’avoir un point d’accès sans mettre hors service le système.
— Hum.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes deux garçons se mirent en quête d’une telle configuration, surveillant de temps en temps de chaque côté de la passerelle que personne ne se dirige vers eux. Une dizaine d’écrans alignés étaient tous reliés les uns aux autres. En bout de chaîne, le câblage était relié au mur qui… bingo !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl y avait une sorte d’ordinateur-maître légèrement excentré, peut-être pour pouvoir contrôler tous les panneaux d’un coup. De fait, il était relié sur un circuit différent et les deux réseaux étaient centralisés par une multiprise avant de rentrer dans le mur. Deux slots étaient encore disponibles sur l’outil qui dévoilait des faces irrégulières, le standard chinois étant composé de trois broches rectangulaires au lieu des ronds habituels en Europe.
— On a trouvé, informa Stern.
Excellent, félicita l’adulte. Je vais donc vous demander de désobéir aux injonctions de vos parents quand vous étiez petit, il faudrait que l’un de vous mette ses doigts dans la prise. C’est comme si vous alliez connecter l’énergie de la tour au réseau depuis l’intérieur, ce sera redoutablement efficace normalement. Et comme les attaques informatiques ne se font pas ainsi, nous ne devrions rencontrer aucune résistance fatale.
— Ok. William, surveille bien que personne n’arrive.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngStern suivit l’instruction. Il ne sentit rien au moment du contact, mais de petites étincelles semblaient dire que le courant passait bien, selon l’expression consacrée. Au bout de quelques minutes en position accroupie, l’allemand reprit la parole :
Ça a marché. J’ai ce qu’il faut. On trouvera une façon de décrypter le langage tranquillement plus tard.
— Excellente nouvelle. Mais on fait quoi nous maintenant ? Avec cette satanée barrière de la langue, on n’a aucun indice sur l’endroit où se situe le supercalculateur.
J’en ai conscience, c’est embêtant. Je ne vous cache pas que ça chauffe un peu sur le Réplika, Jérémie est en panique, vous allez peut-être rentrer plus tôt que prévu. Toutefois, j’ai l’impression que personne ne vous a repéré, peut-être que la tour activée ne vous visait pas. Si notre ennemi ignore que nous pouvons recourir à la translation, autant que ça reste le cas si on doit revenir. Écoutez, restez cachés dans le centre de commandes, voir si on arrive à résoudre la situation sur le virtuel. On avisera ensuite. Si quelqu’un vient, essayez de ne pas vous faire repérer. À défaut, mettez-le hors-combat.
— On fait ça, confirma Dunbar.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAyant fini d’explorer la salle de commandes et faute de pouvoir apprendre quoi que ce soit d’eux-mêmes, les deux garçons préférèrent rester du côté des baies vitrées qui étaient situées, sans surprise, de part et d’autre du fleuve. D’un côté, le calme et la quiétude de l’eau retenue. De l’autre – même si l’angle n’était pas le plus adapté et que le paysage était sans doute bien plus impressionnant en étant face à la retenue d’eau – le vide et le gouffre provoqué par les ambitions humaines sur la nature, avec malgré tout un filet d’eau qui semblait d’ailleurs plus loin se jeter dans une chute, naturelle cette fois.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngFinalement, sans avoir dans l’intervalle davantage d’informations de la part de Jérémie ou de Tyron, une dizaine de minutes plus tard, la translation des deux adolescents prit subitement fin et avec elle, les traces de leur infiltration.


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa troupe, à la suite de ce premier revers sur le Réplika – Lyokô n’existant plus, ce nom était-il toujours pertinent ? – s’était déportée vers la salle de pause du complexe, chichement meublée. Une table, des chaises, une machine à café datée et un réchaud à gaz étaient tout le luxe proposé.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAelita avait profité de sa dévirtualisation prématurée et, en anticipation du briefing post-mission, avait préparé du chocolat chaud pour tout le monde. Sauf pour Tyron, sous couvert d’un mauvais calcul des quantités. Tout le monde avait fait mine d’accepter l’excuse, en surface. De fait, sans rien pour se réchauffer et n’ayant rien d’autre à faire avec cette tablée installée, l’adulte prit les devants sur la synthèse, permettant à Jérémie de se brûler la gorge l’esprit tranquille :
— Nous avons été repoussés... en échange de précieuses données.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl ménagea un silence pour que tous puissent regagner un peu de concentration, la poudre blanche contenue dans leurs boissons n’étant pas connue pour ses vertus à ce niveau.
— Tout d’abord, nous l’avons dit et répété : il est évident que la personne qui a attaqué vos installations est un ancien complice de X.A.N.A qui s’est tenu tranquille tant qu’on ne chinait pas trop de son côté du réseau... ce qui n’est malheureusement pas arrivé.
— Euh, osa Ulrich, je suis peut-être resté coincé à la semaine dernière mais on a définitivement écarté la piste d’un nouveau X.A.N.A ? Il n’y avait personne au barrage, peut-être que l’histoire s’est répétée là-bas.
— C’est une théorie intéressante qui n’est plus d’actualité, en effet. Dans les réponses et traces ennemies que nous avons essuyées tout à l’heure, nous n’avons rien détecté qui puisse se recouper avec le programme qui a détruit votre supercalculateur.
— Oui et surtout la façon d’utiliser les monstres... analysa Jérémie. Les diversions, les feintes et autres ruses, ça me fait plus penser à un humain qu’à une intelligence artificielle. X.A.N.A avait de la ressource, mais ce n’était pas non plus le roi de la subtilité.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa remarque imparable trouva validation par le silence.
— À l’inverse, il reste une incertitude sur l’occupant de la base du barrage. Même si son attaque était virtuelle, on ne peut être certains que vous n’avez pas été vus au cours de la translation, ne serait-ce que par un système de surveillance, ce qui compliquerait votre prochaine visite. Toujours est-il que, si tel était le cas, je dirais que notre mystérieux ennemi a préféré rester caché de vous. Après tout, la première fois que vous êtes venus ici, j’étais dissimulé dans la salle de contrôle.
— Sans rire ? réagit théâtralement Odd. C’est sûr qu’on vous aurait pas offert de chocolat chaud, à l’époque.
— Aujourd’hui non plus, notez.
— Peu importe, les coupa Aelita pour garder le débat centré.
— Pour le reste, reprit Lowel, nous avons les données volées en langue japonaise présumée. Je m’y penche dès la fin de ce chaleureux échange.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl se tourna alors vers Jérémie, qui continuait de siroter tranquillement sa boisson afin de s’occuper.
— Est-ce qu’on en sait plus sur le mode opératoire de l’ennemi ?
— Comme vous le savez déjà, répondit-il en prenant son temps pour articuler, le contrôle de la tour a été perdu. À partir de là, rien de plus simple que d’annuler la translation. Rien d’anormal jusque-là. Le problème, c’est que notre adversaire s’est servi de sa propre tour activée pour nous voler la nôtre et qu’il a utilisé une quantité d’énergie telle qu’il ne m’a laissé aucune chance de reprendre la main.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes non-initiés aux arcanes du clavier adoptèrent un regard vide suite à cette déclaration, qui n’échappa point au blond à lunettes.
— Je simplifie : pour activer une tour, il faut y injecter de l’énergie qui permet, selon la quantité investie, d’agir plus ou moins fortement sur le monde réel ou virtuel. Lorsque deux utilisateurs se battent pour le contrôle d’une tour, c’est celui qui a mis le plus d’énergie dedans qui a la main. Du coup, la bataille ressemble à un poker basique : chacun injecte une énergie de sorte à être supérieur à son concurrent, jusqu’à ce que l’un d’eux ne puisse plus miser suffisamment. X.A.N.A avait accès à plus de ressources que nous, mais se contentait de nous dépasser légèrement lorsqu’il nous volait une tour, sûrement par souci d’économie de puissance. Ici, l’ennemi a fait tapis d’entrée de jeu. Même en détournant de l’énergie du monde virtuel de Tyron, on lui arrivait à peine à la cheville.
— Mais d’où est-ce qu’il peut bien sortir une puissance pareille ? s’étonna Aelita.
— J’avoue être intrigué par cette particularité, renchérit Tyron. Est-il possible que nous ayons affaire à un supercalculateur plus puissant que ceux que nous connaissons ? À moins que cela n’ait un lien avec le barrage...
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUn signe de tête de droite à gauche du plus jeune coupa court aux germes théoriques.
— En jetant un œil aux logs, j’ai pu constater que la tour activée initiale avait servi à concentrer puis canaliser de l’énergie à partir d’une centaine de points différents sur le réseau, avant de l’injecter dans notre tour à nous, via les câbles du monde virtuel.
— Qu’est-ce que cela signifie « une centaine de points différents » ? demanda l’allemand en fronçant les sourcils face à la description vague.
— Je n’en sais pas plus, admit l’opérateur des Lyokô-guerriers, le signal était déjà coupé lorsque j’ai analysé les rapports.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl s’interrompit, hésitant sur la pertinence ou non de dérouler l’intégralité du fil de sa pensée. À cet effet, il se mordit la lèvre inférieure, en signe d’hésitation. Le tic ne tomba pas dans l’œil d’un aveugle, ici Aelita, qui avait passé suffisamment de nuits avec le jeune homme pour cerner ce genre de choses :
— Vas-y, dis-nous tout. Depuis le début de cette histoire, on va tellement de surprise en surprise que le concept ne veut plus dire grand-chose pour nous, maintenant.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.png« Einstein » soupira un grand coup, symbole de lâcher-prise.
— En fait, il y a quelque chose qui me chiffonne dans cette affaire. Je n’ai pas encore réussi à tirer de conclusion des observations faites mais... Vous ne trouvez pas ça bizarre que l’on soit tombé sur un Réplika Montagne justement ? C’était le dernier territoire de Lyokô qu’on n’avait jamais vu en copie sur le réseau. X.A.N.A contrôlait une centaine de Réplikas, statistiquement on aurait dû tomber plusieurs fois sur le même modèle. Sauf que non et comme par hasard, le dernier reliquat sur lequel on tombe est pile le secteur jamais vu en tant que Réplika. En plus de ça, X.A.N.A ne nous a sorti des débauches d’énergie comme celle d’aujourd’hui que sur la toute fin, avec le Kolosse, justement parce qu’il avait plein de mondes virtuels sous la main. Voilà, je ne sais pas encore trop quoi penser de tout ça, mais quelque chose nous échappe, clairement.
— Si je peux me permettre d’apporter ma propre expérience, glissa Tyron, il y a point qui m’intrigue dans ce que tu dis. X.A.N.A aurait contrôlé une centaine de supercalculateurs avec monde virtuel ? L’information est-elle fiable ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngFace à ce nouveau sous-entendu du scientifique, Aelita était à nouveau prête pour envoyer un assaut verbal, avant d’être prise de court par Odd :
— Pitié m’sieur Tyron allez droit au but, ce débriefing commence à être interminable...
— Je suis sceptique sur cet aspect-là de l’histoire, par rapport à ce qu’elle implique au niveau logistique. En moins d’un an, X.A.N.A serait parvenu à construire un réseau d’une centaine de supercalculateurs ? Admettons que ce soit le cas, il aurait nécessairement recouru à d’autres collaborateurs, comme ce fut mon cas. Passons le manque de discrétion et le fait que ça fait beaucoup à gérer, même pour une intelligence artificielle très évoluée : où seraient passés ces complices supplémentaires, après la mort de X.A.N.A ? S’ils existaient, nous serions largement plus débordés dans nos combats virtuels et je doute que notre nouvel ennemi soit parvenu à écluser une concurrence aussi large...
— Oui je comprends ce que vous voulez dire, avoua Jérémie. Néanmoins, les signes détectés par notre superordinateur à l’époque ne laissaient pas de place au doute, de mon point de vue.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’homme d’âge mûr lâcha un bruit de gorge sceptique en écho à l’affirmation. De leur côté, Odd, Ulrich et William se sentirent de plus en plus exclus et isolés de l’échange, qui se poursuivit d’ailleurs sur des considérations plus techniques entre le reste de la tablée. Le plus vieux des trois prit alors l’initiative de lancer un contre-sujet :
— Je suis un peu curieux d’en apprendre plus sur qui on affronte. À votre avis, c’est un homme ou une femme ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe samouraï virtuel haussa les épaules.
— Aucune idée mais bon, quelle importance ?
— Bon sang Ulrich, un peu d’imagination ! C’est pas toi qui me disais que savoir se projeter était important, dans le cadre du combat ?
— Mouais.
— Ignore-le, il essaie de se donner un style, taquina Odd.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAvant que le concerné ne puisse protester, il enchaîna :
— Pour moi, vu à quel point l’ennemi est agressif avec ses assauts et contre-attaques de bourrin, c’est quelqu’un qui en a dans le pantalon.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngStern et Dunbar partagèrent un regard qui exprimait exactement la même chose : « Qu’est-ce qu’il nous raconte ? » .
— Regardez le profil des autres complices de X.A.N.A : on a eu Richardson pour la politique et Tyron pour la science. Ce serait logique qu’il ait recruté un troisième gars pour compléter le tout, avec la puissance de feu. Nan, c’est sûr à 100 % que c’est un homme !


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngElle l’avait fait.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngElle avait réussi.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngC’était l’aboutissement d’un plan extrêmement bien rodé. Atomi Hakura venait tout simplement de soustraire un projet top secret du Gouvernement chinois de son propre giron pour l’utiliser à des fins personnelles, en l’espèce, le barrage de Tagopan. Contrairement à ses homologues, celui-ci ne voyait pas son nom basé sur un lieu, mais sur un animal typique de la région, traduisant son caractère spécifique ; le Tagopan, plus précisément celui de Temminck, était connu pour être solitaire et craintif, le rendant difficile à apercevoir. Un nom de choix pour un projet classifié… voilà pour la symbolique.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAu-delà de ces considérations, l’émergence de l’idée était en fait à mettre en corollaire avec le développement de l’hydroélectricité en Chine et la libéralisation – forcément partielle – de l’économie durant les années 80 et 90. Ce barrage, situé plus en amont que nécessaire, était censé être en réalité le crash-test idéal pour toutes les expérimentations utiles sur le sujet, à l’abri des regards. Une habile façon de s’éviter les polémiques sur les déplacements de population ou les éventuelles pertes humaines consécutives à une rupture malheureuse, d’autant que cette zone demeurait relativement inhabitée. Achevé en 1998, Tagopan n’aura finalement que peu servi, car l’augmentation de la demande en énergie avait de toute façon poussé les dirigeants communistes à mettre en chantier de très nombreux barrages plus vite que prévu. À titre d’exemple, lorsqu’il sera achevé, le barrage des Trois-Gorges lancé en 2003 allait sans doute devenir le plus gros du monde…
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngÀ côté de lui, le barrage de Tagopan était de taille modeste – être trop voyant n’était pas forcément une qualité en tant que projet secret – mais lui aussi avait des atouts : il avait réussi à être intégré directement dans la roche compte-tenu de l’irrégularité de la falaise, ce qui était une prouesse technique dont l’auteur ne pourrait hélas jamais se vanter – le secret, là encore.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngBref. Un projet quasi-neuf mais délaissé, Atomi Hakura n’en demandait pas tant avec ses désillusions politiques. En effet, la trentenaire avait eu le malheur d’avoir deux défauts aux yeux du comité central : être d’origine japonaise et être une femme. Un double handicap lui ayant rapidement fait comprendre que son intelligence ne serait jamais récompensée à sa juste valeur, notamment après avoir eu droit à cette phrase d’un délégué en vue au moment d’un congrès du parti : « Ce n’est pas pour rien si aucun des huit immortels du parti n’est une femme et encore moins, d’origine japonaise ». Sa remarque avait au moins eu le mérite de provoquer une phase d’encaissement du parpaing de la réalité chez Atomi, qui avait donc dû rebondir autrement. Sachant qu’en Chine, le vrai pouvoir est aux mains du parti, cela revenait à se mettre à son compte, de préférence discrètement.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’une des grandes qualités d’Hakura était à retrouver du côté de ses compétences informatiques, apprises en autodidacte précisément dans le but d’avoir un atout pour s’élever au-dessus de la masse au sein du parti, n’étant pas, contrairement à d’autres, un(e) prince(sse) rouge. Grâce à ce talent assez atypique dans le milieu et avant de claquer de façon trop définitive la porte du PCC, elle avait progressivement retiré toutes traces du projet Tagopan des données officielles. Le barrage ne servant de surcroît pas en l’espèce, peu de monde s’en était inquiété. Les deux exceptions, qui n’étaient que des bureaucrates, eh bien... la femme avait fait en sorte qu’ils ne soient plus un problème – elle s’était en ce sens inspirée des méthodes du Gouvernement chinois, en particulier celles utilisées avec les minorités ethniques, à l’efficacité qui n’était plus à prouver pour faire taire les gens.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngBref, tous les voyants étaient au vert. La hexie shehui, autrement dit, la « société harmonieuse » voulue par le Président Hu Jintao, avait certes momentanément créé une médiatisation nouvelle des endroits reculés du pays, face à la nécessité affichée de rééquilibrer le développement économique – et donc social – entre les villes et les campagnes, mais les Monts Hengduan étaient encore trop éloignés et peu habités pour constituer un véritable sujet. Atomi Hakura pouvait donc dormir tranquille, a priori, et surtout se concentrer sur la suite : mettre au point un programme informatique d’un nouveau genre lui permettant non seulement de chier allègrement sur la censure interne que la Chine exerçait sur ses concitoyens, mais également de faire face aux autres colosses de l’internet mondial, à commencer par les Américains.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe lendemain du succès de cette première étape, celle qui vivait désormais au sein de son propre barrage – pourquoi se priver après tout, il y avait de l’espace – se rendait dans la salle de contrôle située sur la partie basse de la structure, qu’elle jugeait moins exposée en cas d’intrusion physique. Une théorie fortement remise en question par la présence d’un intrus, constatée sitôt arrivée sur zone.
Nani !? ne put s’empêcher de hoqueter de surprise Hakura, en japonais.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngQue venait-il de se produire ? Pour accéder au centre de contrôle, il fallait pourtant passer par un ascenseur de taille modeste ne fonctionnant que par reconnaissance faciale – un autre cadeau laissé par le Gouvernement qui testait visiblement ce type de programme, on pouvait facilement deviner ce qu’il comptait en faire à l’avenir – et bien entendu, seule la femme était consignée dans les données. Et encore, sous une identité fictive par précaution en cas de hack informatique – en l’espèce, Ivanov Fedorov, un homme russe, assez cocasse tout de même. Sauf erreur de sa part, l’intrus ne correspondait pas au profil : adolescent aux traits européens, taille moyenne et cheveux noirs aux reflets bleutés, il était vêtu d’un curieux accoutrement sombre aux tâches roses évoquant finalement les armures héroïques des mangas de son pays natal. L’énorme épée posée contre l’un des panneaux de contrôle ne faisait que renforcer cette impression, sans compter l’accent pris au moment de lancer :
— Atomi. Hakura.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl avait lancé ça tranquillement assis sur le siège que la sino-japonaise comptait occuper quelques secondes plus tôt, celui qui donnait vue sur l’aval du barrage – un paysage de travail jugé apaisant par la femme. Cependant, quelque chose ne collait pas. Sa voix était comme désincarnée. Qui était ce type ? D’où sortait-il ? Et surtout, sans rire, comment s’était-il introduit si facilement à Tagopan !? Avec ce qui se bousculait dans sa tête, la femme d’un mètre soixante-douze aux cheveux noir corbeau ne répondit rien.
— Je suis X.A.N.A, poursuivit l’homme avec un japonais irréprochable. Je prends contact avec toi au travers de l’un de mes émissaires. J’ai pris connaissance de tes travaux informatiques. Je souhaite te proposer un partenariat.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl n’avait pas fini sa phrase que la japonaise, par ailleurs formée au kodachijutsu, avait déjà sorti le wakizashi dissimulé sous sa veste longue dans l’idée d’en faire profiter son adversaire.
Sumimasen ! cria-t-elle dans le feu de l’action, pleine d’ironie.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSon énorme lame était bien trop loin, cet imbécile n’allait rien pouvoir faire. Finalement, la classe de l’action allait contraster avec le ridicule de sa finalité, à savoir, que le petit sabre vint rebondir sur un curieux bracelet à pointes noires que l’intrus portait au poignet gauche et qui vint protéger le flanc visé. La parade défensive avait été tellement rapide qu’Hakura – c’était la première fois que ça lui arrivait et peut-être, vu l’erreur fatale, la dernière – lâcha son arme de surprise, celle-ci venant s’étaler mollement dans un recoin de la pièce par l’effet de ricochet avec le bijou décidément très solide. Malgré l’agression physique évidente, l’adolescent européen poursuivit avec le même calme :
— Ah, oui, je m’attendais à quelque chose de ce genre vu ton profil. Mettons ça sur la peur de l’inconnu propre aux humains.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’addition des deux répliques de l’intrus et les informations implicites qu’elles contenaient suffirent à Hakura pour commencer à entrevoir ce qu’il se passait : elle faisait face à un programme informatique, ce qui pouvait expliquer qu’il ait d’autant plus facilement réussi à passer la sécurité de l’ascenseur que celui-ci s’était certainement matérialisé directement dans la pièce. Constatant qu’elle ne subissait pas de contre-attaque physique, elle recula prudemment. Reconnaissant son infériorité martiale, elle consentit à répondre verbalement :
— Tu es un programme informatique, c’est ça ?
— En effet. Plutôt puissant, preuve en est de mon intrusion aisée au sein du système chinois, pourtant l’un des plus durs de la planète. Comme je le disais, je suis ici pour te proposer un partenariat.
— Hum. Pourquoi ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl était temps d’arrêter les japoniaiseries. Certes, la femme avait été biberonnée au PCC, mais elle savait se tenir lorsqu’une phase de business s’amorçait.
— J’ai des ambitions. Ces ambitions demandent de l’énergie. Je mène des travaux sur le développement d’une source quasi-illimitée. Tu vois, j’en suis sûr, où je veux en venir, étant donné que nous sommes sur un barrage.
— Parlons dans ce cas de mon intérêt dans tout ça…
— Il est des plus simples. Si tu m’aides, ta revanche sur le parti communiste ne sera qu’une formalité avec mes pouvoirs.
— Et si je refuse ?
— Mon émissaire ne s’abaissera même pas à te tuer, commenta l’adolescent en pointant du doigt sa lame. Mais je prendrais plaisir à te voir te casser les dents face à la bureaucratie centrale. Tu es douée, je te contacte pour ça, mais la Chine, ce n’est pas l’Europe. Il n’y a pas de place pour les aventures individuelles et je ne dis pas ça par idéologie.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngDe l’humour. Venant d’une machine. Le truc devait être sacrément évolué. De quoi dépasser en quelques secondes les rêves les plus fous d’Hakura. Elle ne put dissimuler soudain un large sourire, qui serait de toute façon interprété comme une acceptation de la proposition : au-delà, elle venait surtout de trouver la source d’inspiration parfaite pour ses futures ambitions numériques.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Borée As MessagePosté le: Dim 24 Avr 2022 07:34   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 06 Fév 2022
Messages: 17
Localisation: Au coeur d'un vent glacé
https://i.imgur.com/um2GLhN.png


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngCela ne faisait qu’une minute que l’angle des 122° avait été atteint par les aiguilles de l’horloge. Pourtant, Aelita était déjà sur le pont, dans la cuisine-salle à manger du complexe, mieux équipée que la salle de pause. Une tasse de chocolat chaud entre ses mains à la recherche de chaleur, son regard était perdu dans le vague.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa mission du jour, immédiatement décidée à la suite de l’échec de la veille, n’aurait lieu que sur le coup des onze heures. Pourtant elle n’était pas parvenue à rester couchée. Le décalage horaire avec la France semblait avoir un impact différent sur elle par rapport aux autres, qui profitaient au maximum de leurs trains de sommeil respectifs. Peut-être que cela avait un rapport avec le fait qu’elle soit la seule fille ? À quoi bon s’interroger, ça n’avait aucune importance. Elle était partie pour s’ennuyer en solitaire longtemps, un inconvénient de la vie de groupe, assurément.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngElle avait besoin de s’occuper, même pour de bêtes tâches mécaniques, ce pourquoi elle n’était pas restée dans son lit. Tout ça pour éviter de ressasser ses pensées et appliquer au mieux ses nouvelles résolutions. Un challenge compliqué dans le contexte du moment, il fallait l’avouer.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.png« Si au moins il faisait un peu moins frais... » songea-t-elle avec fatalité.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngImmédiatement, le déclic s’opéra et une idée-éclair se planta dans son esprit. Précipitant en vitesse la fin de son petit-déjeuner, elle remit sa veste et se mit en route. Après quelques couloirs et un passage incontournable par le hangar, qui séparait la zone de vie de la zone de travail, elle se rendit dans la haute et longue salle de contrôle, avec ses six postes informatiques. Elle s’installa à celui placé sous l’inscription « 01 » au mur – la place de Jérémie – et le démarra. La connexion au système fut une formalité qui lui permit d’embrayer sur la préparation d’une virtualisation différée. Elle ne pouvait s’empêcher d’éprouver une pointe de fierté à chaque fois que ce programme était exploité. Après tout, c’était une innovation qu’elle avait créée seule, son truc à elle en quelque sorte. À la base, ce n’était qu’une surprise préparée en secret après le blocage de Jérémie entre les deux mondes. Jamais elle n’aurait soupçonné à l’époque qu’ils en auraient tant besoin pour la suite.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUne fois le minuteur enclenché, elle combla les pas restants pour rejoindre le scanner unique d’à côté, dont le coloris grisonnant faisait ironiquement pâle figure face aux tubes rutilants de l’Usine. Quelques secondes plus tard, lorsque la mécanique referma son étreinte sur elle, une curieuse sensation sereine l’envahit. Elle était dans son élément, son corps le lui rappelait, en dépit de son envie profonde de passer à autre chose.

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa lumiérisation passée, l’arrivée s’effectua sur une large steppe de glace, où des rochers et des reliefs à forme stalactites étaient plantés par-ci par-là. Dédaignant le panorama qu'elle connaissait un minimum, Aelita s’assit immédiatement en tailleur et posa le dos de ses mains sur les genoux, index et pouces repliés de façon à former un « O ». Enfin, elle ferma les yeux.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes sensations de méditation virtuelle lui revinrent rapidement. À ce niveau, elle devait admettre qu’il n’y avait aucune différence entre la copie de la Banquise et son original. Enfin, si, peut-être une seule : elle ne pouvait pas se « connecter » avec le monde virtuel et écouter son souffle, ses battements, son étincelle de vie invisible et insoupçonnée par les autres. En l’occurrence, dans le présent, elle voyait cette absence comme un avantage.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngElle avait besoin d’un silence absolu.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa virtualité lui offrait cette possibilité impossible à atteindre pour le monde réel. Pas de bruit de fond, de souffle, de battements cardiaques, de gargouillements de ses organes, de sensation de sang pulsant aux tempes ou de mouvements musculaires involontaires. Le silence tombait sans délai et était à effet immédiat. Sans ancre sonore à laquelle se raccrocher pour détourner sa concentration, plus la non-nécessité de bouger ou de gérer les besoins physiques, Aelita pouvait littéralement faire le vide, dans une léthargie apathique libératrice. Sur Lyokô, elle avait passé de longs moments de la sorte, mais aucunement avec une telle profondeur, une telle sensation de flottement absolu. Il lui était impossible de mettre des mots justes sur un tel ressenti, car il pouvait s’interpréter de beaucoup de manières différentes selon le point de vue : paix apaisante, équilibrage émotionnel, folie, overdose virtuelle, etc.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe paradis, le silence.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngNageant dans cet éther mental, les perceptions de la jeune fille se dilatèrent, à l’instar de ses aspirations et pensées immédiates. Pour peu, elle se fondrait bien dans cet élément, à tout jam-
Aelita ? Qu’est-ce que tu fais ici ?! La mission n’est que dans une heure !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngElle poussa un cri caractéristique, mêlant surprise et frayeur. Son état déconnecté avait été rompu et déjà son cerveau se remettait à fonctionner sur la base des éléments qu’il avait perçus. L’élément principal qu’elle releva dans l’interruption était qu’il ne restait plus qu’un tour d’horloge pour la grande aiguille, ce qui signifiait que sa méditation lui avait fait passer plus de temps qu’elle ne l’avait ressenti.
Aelita, tu m’entends ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSe remettant de ses sensations perdues, l’elfe virtuelle répondit :
— Oui, oui.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSa voix avait des accents lointains.
Euh... tout va bien ? fit la voix perplexo-inquiète de Belpois.
— Oui. Je me suis levée trop tôt et me suis donc virtualisée en avance pour passer le temps en méditant un peu.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSon explication était restée au premier degré, car elle l’estimait suffisante pour clore le débat et, peut-être, retrouver un peu de silence.
Ce n’était pas très prudent. On n’est plus sur Lyokô là, on ignore sur quoi on peut tomber...
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngToute trace de sa méditation se dissipa, l’irritation l’avait remplacée à une vitesse impressionnante. Elle répliqua avec humeur :
— Quoi, tu aurais préféré que j’attende sagement que vous vous leviez ? Jérémie, je suis assez grande pour prendre mes propres décisions.
Ouais ben j’ai vu ça ces dernières semaines, t’en fais pas.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe sarcasme avait été d’une spontanéité désarmante, surtout pour son émetteur. Toujours est-il que sa destinataire en demeura sans voix.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUn silence pesant et gênant s’écoula alors avec difficulté.
Aelita… … Je-
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’opérateur chercha ses mots.
Je t’adore... et même plus que ça, tu en as conscience je pense mais...
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngNouvelle pesée sémantique.
Ces derniers temps, je n’arrive pas à te suivre, ni à comprendre tes réactions. Depuis le début de cette histoire, je... non, nous te suivons et soutenons au gré de tes envies et décisions, sans qu’on ne remette en cause celles-ci. Parce qu’on tient à toi et qu’on veut t’aider. Depuis le commencement.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’emportement de l’ange s’estompa, sans totalement s’effacer car, suite à cette déclaration, elle était partagée entre deux émotions : la culpabilité envers ses amis et son bon droit. Ce pourquoi elle demeura coincée dans son silence deux bonnes minutes. Puis, elle décida d’utiliser la meilleure technique pour se sortir de ce genre de situation gênante. Changer de sujet :
— Les autres sont réveillés ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa bascule pouvait paraître brutale, mais elle ne voyait pas quoi ajouter. Au moins, la méthode permettait de signifier que le message avait été bien reçu et qu’elle y réfléchirait plus tard. Preuve qu’il ne lui tenait aucune rigueur – elle l’espérait – Jérémie répondit comme s’il n’y avait eu aucun accrochage :
Ulrich et Odd larvent encore. Je n’ai pas croisé Tyron mais il doit déjà être dans le coin. William est déjà sur le pont. Comme je ne me sentais pas de rester en tête-à-tête avec lui, je suis allé vérifier les préparatifs pour la mission et c’est là que... voilà quoi.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngNouveau flottement gênant. Décidément, Jérémie était doué pour gaffer socialement. Ça faisait partie de son charme, quelque part.
— Eh mais... c’est quoi ce binz ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSon ton était passé sur le mode professionnel sans transition.
— Il y a une tour activée sur le Réplika ! On est attaqués !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngGrâce aux réflexes acquis avec le temps, le duo s’organisa efficacement. Tandis que Jérémie prenait congé pour aller récupérer William au pas de course, les portables ayant un fonctionnement compliqué dans la base souterraine sibérienne, Aelita se dirigeait à tire d’aile vers la fameuse tour, dans l’espoir de prendre de vitesse l’ennemi.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngCette stratégie s’avéra payante en premier lieu, puisqu’en un temps record – merci la virtualisation improvisée pas loin – elle eut la tour en visuel. Celle-ci était située en bordure de plateau, dans un pan plus accidenté que la moyenne, derrière un glacier qui masquait sa vue depuis le sol. Heureusement pour l’ex-Gardienne de Lyokô, ce dernier ne lui posait pas souci. Au contraire : le sommet de celui-ci était bien commode pour observer avant de foncer, surtout que des monstres étaient en faction au pied de la structure. Toutefois, elle s’était arrêtée pour une autre raison. Interloquée par le halo de la tour, elle avait préféré attendre le retour de la régie et des renforts pour faire le point.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngÀ l’instar du violet de Tyron, elle s’était attendue à tomber sur une couleur originale. Bien que plus clair que celui de ses souvenirs, il n’y avait pas de doute possible.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe panache vaporeux sommital était rouge.


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJérémie piqua son meilleur sprint suite à l’alerte. Faute de portables opérationnels, il fallait procéder à l’ancienne pour rameuter ses camarades. Par chance, il croisa Tyron dans un détour opportun, lequel put se rendre directement au centre des opérations tandis que le kadicien poursuivait son parcours santé visant à ramener ses camarades.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngInstallé à son poste, voisin de droite de celui de Belpois, le scientifique ne s’encombra pas d’annoncer sa présence à Aelita, attendant sagement face à la tour, perchée sur le glacier. Faisant chauffer ses programmes de recherche et d’analyse, il s’attela à comprendre ce qui se cachait derrière l’attaque. Dans le calme et la concentration, les minutes semblèrent se liquéfier, tandis qu’il tâchait de décrypter ce qui s’annonçait comme un mystère surprise.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl avait été négligent de penser que l’adversaire ne contre-attaquerait pas à la suite du raid de la veille. Aucune leçon n’avait été retenue du supercalculateur de l’usine désaffectée. Face à un adversaire capable de réagir rapidement, tout relâchement se payait cher.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJérémie fit alors son retour, seul.
— Pfff pfff, alors, pfff, du nouveau ? s’enquit-il tout essoufflé.
Niet. Les niveaux d’énergie indiquent que la tour n’a pas encore accompli la fonction pour laquelle elle a été activée.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe bientôt lycéen s’installa, pour constater les faits, malgré sa respiration bruyante. Tyron ajouta :
— Le mode opératoire est le même qu’hier, j’ai l’impression.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUn bruit de gorge caractéristique de son vis-à-vis, qui commençait à retrouver un souffle suffisant pour s’exprimer normalement, indiqua sa perplexité.
— Je n’en suis pas sûr, contra-t-il. Les contextes sont très différents. Il n’y a pas de tour à voler, cette fois.
— Pourtant, il y a quelque chose qui se prépare clairement... Reste à déterminer quoi et pourquoi.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSur cette constatation, les pianotements de clavier reprirent pendant environ deux minutes, avant que le message de danger et son iconique logo d’alerte rouge s’affiche sur les écrans. Les réactions des intellectuels furent immédiates et simultanées :
— Quoi ? Qu’est-ce qu’il se passe ?
— Au moins, ça n’aura pas traîné.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngEn effet, les données témoignaient d’une attaque virulente sur le supercalculateur, via un puissant virus, injecté dans le système le plus profondément possible par le biais de l’aiguille que constituait la tour activée. Tyron, en tant que concepteur, put établir rapidement un diagnostic :
— Les pare-feux et les défenses font leur travail, mais on a affaire à un programme très violent, ça ne risque pas de durer. D’ailleurs, mon poste et le réseau du complexe commencent doucement à ramer.
— Pareil, confirma Jérémie. Mais on n’a pas besoin de se creuser pour savoir ce que c’est.
— En effet, il n’y a pas de place au doute. À toi l’honneur pour t’occuper de ce machinicide.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngPrestement, l’adolescent s’empara de la boîte CD-ROM sur son plan de travail, dont il put extraire le contenu pour l’insérer dans le lecteur de son hardware. Malgré le système d’exploitation ralenti, il parvint à lancer le programme contenu sur le support de sauvegarde. Immédiatement, les rapports d’alerte et autres avertisseurs clignotants cessèrent d’apparaître à l’écran, pour disparaître lentement, mais sûrement, un par un. Puis, une ultime fenêtre, détaillant le processus qui venait de se jouer côté software, s’afficha pour indiquer que l’assaut informatique avait été contenu et repoussé avec succès.
— Impressionnant, commenta l’allemand. À défaut d’avoir été vigilants sur ce coup, notre préparation et notre travail en amont auront payé : on s’en sort sans perte ni fracas, les machines ont juste surchauffé un bon coup.
— On a eu de la chance que l’ennemi ait eu recours au même virus que contre Lyokô, rebondit le blondinet avec moins d’optimisme. Peut-être qu’il ne se doute pas que nous y sommes liés...
— Peu probable selon moi, je mise plutôt sur un excès de confiance. On n’aura jamais vraiment la réponse mais au moins, l’attaque est termin-
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl s’était interrompu tandis qu’il portait à nouveau le regard sur son écran. Un détail l’avait sidéré : la tour était toujours activée. Autrement dit, l’ennemi n’avait pas abandonné son attaque malgré l’échec complet de son programme multi-agent destructeur. Belpois, par réaction en miroir, constata la chose dans la seconde suivante.
Ta-ta-la-tin ! La cavalerie est là ! annonça Odd avec son enthousiasme habituel tandis qu’il pénétrait dans la salle de contrôle.
— Désolé pour l’attente j’ai eu du mal à les tirer du lit, expliqua William à sa suite, un Ulrich renfrogné à ses côtés pour confirmer ses dires – même si ça n’avait certainement pas été lui le plus gros problème.
Nein ! s’exclama alors Tyron, qui contrairement à Jérémie ne s’était pas laissé distraire par cette arrivée.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes regards interrogateurs n’eurent même pas le temps de se poser sur lui qu’il s’expliqua :
— Des monstres apparaissent en grand nombre sur le monde virtuel, à un endroit différent de la tour, ce qui explique qu’elle soit encore active. Vraisemblablement, ils se dirigent vers le cœur...
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngTous, en particulier William, comprirent les enjeux derrière l’action adverse.
— Pas de temps à perdre dans ce cas, rebondit Jérémie. Odd et Ulrich, je vous envoie défendre la zone, William, tu pars en soutien pour Aelita.
— Un instant, réagit Tyron, ce n’est pas la meilleure stratégie. Il faut en priorité couper la ligne d’approvisionnement en monstres de l’ennemi. Vous allez d’abord tous escorter Aelita pour désactiver cette tour et après seulement vous irez vous occuper des monstres en route pour le cœur. Je vais vous gagner du temps en envoyant quelques-uns des miens pour les intercepter, avec les ressources que nous a laissées le programme anti-virus.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes Lyokô-guerriers, à la suite de cette déclaration, se rappelèrent qu’ils n’étaient plus sur leur terrain et que la décision finale dans une telle situation revenait à l’homme qui était chez lui. Aussi, personne ne contesta le plan d’action proposé.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngTandis que le trio de combattants se dirigea vers le caisson de virtualisation, Jérémie s’équipa de l’oreillette et du micro pour communiquer.
— Aelita ? J’espère que tu as eu le temps de terminer ta méditation transcendantale pendant ton attente, parce que là il va y avoir du travail. Beaucoup de travail.


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngCela faisait quelques trois mois que la sino-japonaise Atomi Hakura avait réussi à s’emparer du barrage de Tagopan et donc tout autant de temps moins un jour qu’elle avait pactisé avec X.A.N.A. Si le programme restait assez nébuleux, s’agissant de son plan plus global, sur ce que cachait sa collaboration avec Hakura autant que par sa consistance, la prodige informatique parvenait malgré tout à élucider progressivement ce clair-obscur qui restait tout de même opaque en demi-teinte.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’un des premiers projets de l’être artificiel, lancé juste après sa prise de contact – l’avait-elle involontairement inspirée ? – avait été de procéder à de nouvelles expériences sur les animaux et les plantes, forcément un grand moment lorsqu’on se targue d’être un programme virtuel. Cependant l’écosystème chinois n’avait pas été jugé suffisamment porteur, non pas à cause de lui-même en tant que tel, mais à cause de la situation politique plus cadenassée qui amenait apparemment X.A.N.A à se montrer prudent et à limiter Tagopan à l’objectif principal. Du jour au lendemain, il avait cessé d’en parler et en reprenant la séquence dans son ensemble, Hakura en avait déduit qu’elle n’était probablement pas la seule humaine à qui le programme avait dû proposer un partenariat comme il disait.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngPar ailleurs, elle n’allait pas faire la fine bouche, ayant touché rapidement les premiers dividendes de cette alliance : X.A.N.A lui avait fourni tout le nécessaire, surtout au niveau des matériaux, pour mettre en place un supercalculateur d’une puissance dont elle n’aurait jamais pensé pouvoir disposer ici. Il était vrai que, faute de hardware, Hakura pensait surtout miser sur le software, mais quitte à pouvoir faire les deux… Sa mise en place avait permis la génération d’un monde virtuel impressionnant même pour la jeune femme, qui avait constaté sa prise de formes évoquant des montagnes mauves. C’était, selon X.A.N.A, le meilleur moyen d’attaquer ses cibles informatiques à moyen terme. Elle avait aussitôt eu une nouvelle tâche : préparer un réseau d’ordinateurs zombies, internes à la Chine, afin de tenter une expérience. Aujourd’hui, Atomi en avait plusieurs centaines, qu’elle avait réussi à infiltrer grâce à un programme de sa conception, baptisé Akai Liming, subtile combinaison de chinois et de japonais pour signifier Aube rouge. Du point de vue de l’humaine, ces travaux lui convenaient parfaitement, car ils servaient de test grandeur nature pour son futur propre programme multi-agent... L’infiltration était d’autant plus facile que la Chine était connue pour héberger de très nombreux et divers bots en général malveillants, installés pour échapper à une législation forcément plus dure en dehors de ses frontières – sur le plan informatique, car pour le reste… Il avait été d’autant plus facile pour la prodige de s’emparer de quelques réseaux d’ordinateurs privilégiant la quantité à la qualité, pour des raisons financières évidentes. Bref, le made in China et les clichés véhiculés ne l’étaient finalement pas que pour les jouets.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngX.A.N.A était apparemment satisfait. Ce jour-là, il était présent avec son avatar de jeune humain, ce qui traduisait le côté solennel de l'événement, car après leur première rencontre, il avait toujours privilégié l’écrit. Le virus souhaitait en effet procéder à un test : utiliser ce réseau d’ordinateurs zombies pour générer un programme défensif très puissant sur le monde virtuel, une sorte d’énorme monstre volant avec un bec épée, et une coloration grisâtre permettant de se fondre dans le brouillard « naturel » du monde virtuel. Faute de précisions de sa part, la sino-japonaise en avait déduit que les attaques sur un tel monde se déroulaient tels des combats entre programmes et que peut-être, X.A.N.A s’attendait à se faire envahir en ce sens. Hakura ne voyait pas de problème à tester ses nouvelles compétences, elle savait très bien que le Gouvernement – qui n’avait de toute façon aucune expérience dans le domaine – ne risquait pas de les repérer pour si peu.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAlors que les préparatifs étaient terminés et qu'Hakura s’apprêtait à valider l’opération pour la débuter, son bras fut soudain retenu par la main de l’humain de noir vêtu :
— Il y a un problème. Je suis attaqué ailleurs, expliqua-t-il en japonais.
— C'est-à-dire ?
— J’ai d’autres mondes virtuels. Est-il possible que la matérialisation du monstre ne se fasse pas au même endroit ?
— Oui. Mais ça va demander un peu de préparatifs. Un bon quart d’heure je dirais.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’humain ne répondit rien durant quelques secondes, avant de disparaître subitement. Finalement, la suite parvint à l’écrit :

http://i.imgur.com/SAnDuG9.png> Entendu, vas-y, je vais gagner le temps nécessaire. Je te donne le reste des instructions dès que tu es prête. Dans l’intervalle, je vais modifier son apparence, pour faire quelque chose de plus terrestre qui misera tout sur la puissance.

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAh, il renonçait à l’oiseau pour un truc visiblement plus… colossal. Dommage, elle préférait l’idée d’origine. En tout cas, il était temps de se lancer. Tandis qu’elle recommençait à coder en ce sens, la jeune femme ne put s’empêcher de se dire que, pour la première fois, elle avait l’impression que le programme multi-agent était pris au dépourvu. Même pour un monstre comme lui donc, c’était possible. À méditer, pour que ne pas que ça lui arrive à elle.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngPar ailleurs... il possédait ainsi d’autres mondes virtuels. Cela ne faisait que renforcer les soupçons sur le fait que d’autres humains pouvaient travailler avec lui. Et comme elle savait trouver en chaque crise une opportunité, Hakura n’avait pas manqué de relever l’information-clé que X.A.N.A avait dû dévoiler dans le feu de l’action : les coordonnées du monde virtuel qui allait recevoir l’énergie des ordinateurs zombies. Il n’était pas si loin : les indices pointaient vers la Russie sibérienne.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAyant tenu les délais, l’expérience étant apparemment réussie aux dires de X.A.N.A, une demi-heure plus tard. La propriétaire du barrage mit soigneusement tout ce qu’elle avait appris sur ce second monde virtuel de côté.


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


— Oh oh. Bingo.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAstucieusement dissimulé derrière un glacier légèrement surélevé, Ulrich avait en visuel l’objectif de son groupe : la tour activée, située dans un léger renfoncement, pas assez profond pour masquer la sentinelle terrestre qui montait la garde. Celle-ci était entourée par des monstres lisses de couleur grise. Bien que plus élancés que les originaux, le samouraï avait reconnu le monstre d’inspiration : le bon vieux Blok. Il faisait donc face à des néo-Bloks, si l’on pouvait dire, au nombre de quatre pour être précis. Cela tombait bien, ils étaient eux-mêmes ce nombre-là. Il revint un peu en arrière.
— Alors ? interrogeait déjà Aelita, visiblement nerveuse.
— Un plateau de Bloks mais cette fois, c’est nous qui avons l’assaisonnement William, répondit Stern, plus détendu, avec un clin d'œil.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe nommé ne pouvait pas avoir la référence, contrairement à la jeune fille, mais n’en avait cure. Il était là pour en découdre :
— Bon, quel est le plan ?
— Tout doux, calma Ulrich. On ne sait rien de ces créatures.
— Si elles sont comme les nouveaux Rampants, mieux vaut éviter d’approcher de trop près, de ce qu’on a vu, expliqua Odd.
— Ça me va. Aelita et toi, vous bombardez, avec William, on vous couvre.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes quatre humains s’avancèrent ainsi plus franchement sur le plateau de glace, laissant derrière eux la couverture de la falaise bleue.
— Ah, ils ont un peu grandi nos amis carrés ! C’est nos amis rectangulaires maintenant en fait, constatait Della Robbia en se mettant en position de tir.
— Ouais, mais j’ignore l’intérêt d’une telle transformation, commentait son camarade de chambre qui notait que ceux-ci avaient bien quatre yeux comme les originaux.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe félin et le bonbon rose, exécutant le plan prévu, se mirent à bombarder à distance. Même si les créatures esquivaient intelligemment toute menace en se tournant de manière à ce que les attaques ne touchent pas leur point faible présumé – si l’on partait du principe que leur fonctionnement était analogue au Blok original, ce qui dans leur attitude semblait être le cas – ils ne contre-attaquaient pas, tendant à valider l’analyse d’Odd sur leur moindre capacité à faire feu à distance. De plus, s’ils s’étaient progressivement rapprochés du flanc par lequel la menace des Lyokô-guerriers pointait désormais, ils commençaient sûrement à se rendre compte que le renfoncement les empêchait d’aller plus loin. Finalement, une belle erreur stratégique venait d'être commise par la défense en choisissant cet emplacement…
— Bon, ces débiles sont coincés et se sont éloignés de la tour, remarquait lui aussi Ulrich. Aelita, avec tes ailes, tu contournes et tu fais le boulot habituel.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngElle n’aurait visiblement pas eu l’initiative de le faire seule, mais Aelita se révéla au demeurant être un bon exécutant. Les néo-Bloks ne purent en aucune façon l’empêcher d’entrer dans la structure, l’un d’eux tentant au demeurant un tir violacé pour la forme qui mourut bien avant d’avoir servi à quoi que ce soit.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes créatures, toutefois, visiblement agacées d’avoir été à ce point prises pour des débiles, furent soudain secouées de spasmes sur place, tandis que des veines bleues apparurent autour d’elles, rappelant en cela les néo-Rampants de la dernière fois – comme quoi, on pouvait ne pas avoir la même passion, mais malgré tout le même maillot.
— Wow, mais c’est qu’ils sont encore plus technologiques ces Bloks-là ! commenta Odd depuis sa position et dont, comme souvent, le propos n’apportait rien sur le plan tactique.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngCette évolution n’était toutefois pas qu’une séquence de communication visuelle : comme aimantés, les quatre entités furent soudain attirées à grande vitesse les unes vers les autres. En se courbant – tiens, voilà un truc que les anciens Bloks ne pouvaient pas faire – et en fusionnant, les créatures formaient désormais une sorte d’immense roue de deux fois la taille moyenne d’un Lyokô-guerrier. Ce n’était sûrement pas juste pour la frime. De fait, grâce à cette nouvelle forme, franchir l’obstacle géographique fut aussi aisé que couper du beurre : la menace fonçait à une vitesse honorable pour une roue mi-ronde, mi-carré, vers les trois adolescents qui se dépêchèrent de s’écarter. Contraint de faire un choix, le bloc de Bloks poursuivit Stern, une bien mauvaise idée étant donné qu’il était le plus rapide des trois. Profitant de la diversion provoquée par son allié, Dunbar, à mi-distance, balança son zanbatō, pointe vers l’avant, qui ricocha mollement sur la surface grise d’un des monstres, sans autre effet notable.
— Putain, comment on va faire pour s’occuper d’eux ? rageait déjà l’ex-X.A.N.A-guerrier.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUlrich, revenu à ses côtés, secouait la tête, avouant ainsi qu’il ne savait pas, avant de repartir pour continuer la diversion tandis que Dunbar, par ailleurs désarmé, s’écartait et évitait ainsi de se mettre en danger, les Bloks préférant visiblement continuer à leur vitesse actuelle sur le samouraï plutôt que de négocier un virage serré.
— Hum... un gros monstre invulnérable qui ne contrôle pas bien sa course ? interrogeait à voix haute Odd, revenu à son tour aux côtés du ténébreux. Heureusement que je suis meilleur que vous aux jeux vidéos hein.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl avait sorti ses griffes pour escalader le flanc de glacier derrière lequel ils se trouvaient, repartant de l’autre côté, ce qui le mettait ainsi sur une bande de glace entre l’élément de relief et le renfoncement contenant la tour. Il siffla.
— Ulrich ! Pourrais-tu avoir la gentillesse de les diriger vers moi ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa consigne avait été reçue du côté de son camarade de chambre qui bifurquait déjà en ce sens, de façon à mettre les monstres en roue libre plein axe sur le félin. D’un bond, il s’écarta, ne laissant que peu de probabilité que l’ennemi suive. En effet, le choix des quatre centres de contrôle fusionnés fut le plus idiot : foncer sur Odd, aisément accessible à première vue alors que ce dernier s’était bien sûr rapproché du bout du glacier. Alors que Della Robbia avait attendu le moment propice, c’est à dire le plus tard possible, pour se jeter dans le renfoncement qui lui aussi venait mourir aux frontières du territoire, le sort des monstres était si évident à deviner qu’il n’est nul besoin de l’écrire ; et alors même qu’Aelita, qui semblait limite avoir pris son temps, venait de ressortir de la tour, ses trois camarades masculins décidément bien efficaces avaient résolu le problème sans perdre un point de vie.
Vu que j’anticipe la séquence de frime d’Odd, cela me semble le bon moment pour vous rappeler que le cœur est attaqué. Tyron a envoyé une armada dont il ne reste plus grand chose, alors dépêchez-vous.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl avait coupé net la chique du blondinet qui, effectivement, préparait une déclaration de ce genre depuis la chute des monstres. C’est ainsi Ulrich, plus qualifié dans ce type de situation, qui parla :
— Procédons en deux vagues. Aelita, avec moi et attrape Odd au passage. William, en renfort dès que possible.
Attendez, nuança l’adulte. Il n’y a qu’un accès terrestre pour le cœur, donc il n’y a qu’Aelita et Odd qui peuvent le rejoindre facilement par voie aérienne mais Ulrich, si tu fonces, tu vas te retrouver tout seul face aux monstres de l’autre côté, il vaut peut-être mieux attendre William.
— Bien reçu. Mais dans ce cas je préfère diversifier les modes de combat. Aelita, tu me prends moi et on va côté cœur, Odd, reste avec William et faites le ménage par l’autre extrémité.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngPorté par l’ange rose, Stern prenait de la hauteur sur les problèmes et se concentrait sur les informations que cela pouvait lui apporter. Le cœur n’était pas très loin et grâce au couloir aérien, les deux Lyokô-guerriers allaient arriver par l’un des flancs, évitant de fait de survoler l’autoroute de monstres ennemis qui étaient massés, alors qu’Odd et William allaient avoir à faire un détour. Cela permettait dans l’immédiat aux deux autres d’avoir un visuel satisfaisant, aussi bien du côté de la zone à défendre que sur les forces ennemies en présence.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngCôté cœur, Stern et Stones pouvaient observer le relief qui, contrairement au reste du territoire, ne faisait absolument pas naturel, preuve que Tyron – ou X.AN.A en son temps ? – n’avait pas laissé cette partie du territoire au hasard. En effet, sur une plaque de glace de bonne taille et de forme ronde, un point central d’eau douce laissait entrevoir le cœur et son unique barrière de protection à moitié immergés. Comme annoncé par le savant, cette plate-forme s’étirait de façon ovale d’un côté seulement pour ensuite former un sentier de glace assez long, depuis lequel les monstres ennemis arrivaient. L’autre extrémité du secteur voyait davantage de relief, puisque cinq colonnes de glace plutôt fines s'élevaient de plusieurs mètres avant de se courber légèrement vers l’intérieur de la plate-forme, tel des poteaux accompagnant l’armature d’une voûte invisible. De loin, on avait l’impression que ces colonnes-là formaient des doigts se refermant sur le cœur. Définitivement, ce paysage était tout sauf naturel.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngCeci étant dit, ce n’était pas vraiment le moment de se lancer dans une conférence sur la géologie car la situation était effectivement tendue. Si la présence d’un unique sentier plutôt fin était effectivement une bonne stratégie favorisant la position défensive, puisque l’attaque était obligée de se regrouper sur un faible espace, l’envahisseur avait suffisamment progressé pour commencer à pouvoir se répartir sur la plate-forme principale, où il ne restait que quelques néo-Mégatanks de Tyron face à une horde de néo-Rampants. Les premiers, refermés sur eux-mêmes, tentaient de rouler sur leurs ennemis, mais ceux-ci arrivaient à les maintenir à distance avec leurs mystérieux lasers se transformant en arcs électriques à l’impact, tandis que de plus en plus de renforts arrivaient.
— Hé, m’sieur Tyron, vos lasers ont plus de portée non ? Pourquoi ne pas avoir utilisé vos monstres aériens ? interrogeait Ulrich qui se souvenait du néo-Krabe et de la néo-Manta qu’il avait pu lui-même diriger.
C’est amusant que tu évoques cette question car j’allais justement en parler : tu vois le plus gros monstre au milieu du lot ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe samouraï, qui était en train d'être descendu par Aelita au milieu des néo-Mégatanks, fit plus attention au groupe de monstres ennemis. Il était vrai qu’au milieu des néo-Rampants, à proximité d’ailleurs de quelques néo-Bloks, un monstre flottant dépassait tout le monde de deux têtes. Une sorte de néo-Méduse, au crâne translucide d’un bleu plus foncé que l’originale et aux tentacules métalliques gris qui semblait projeter des éclairs d’énergie violets tout autour d’elle.
— Hum, je vois oui.
Eh bien figure-toi que j’avais eu exactement la même idée que toi et concentré la plupart de mon énergie pour générer les monstres aériens. C’est à ce moment-là que, d’après un visuel, le monstre a concentré ses forces et balancé une sorte d’onde de choc dans les airs qui a déblayé toutes mes unités. J’ai même perdu quelques sphères grises transportées dans l’action, puisqu’elles sont tombées. Plutôt fâcheux n’est-ce pas ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes Lyokô-guerriers n’étaient pas découragés pour autant. Tandis qu’Ulrich activait son supersprint pour nettoyer les néo-Rampants les plus avancés, Aelita commençait déjà à bombarder de champs de force les monstres qui s’avançaient sur le sentier. Ce renfort d’appoint permit aux néo-Mégatanks de reprendre des couleurs et, au moment d’une bascule critique, les quatre sphères verdâtres aux tatouages blancs pouvaient de nouveau débouler sur la pente de glace pour démonter les néo-Rampants. Les deux néo-Bloks présents entre ce carnage et la néo-Méduse s’étaient entre-temps écartés, laissant le monstre principal faire face seul aux menaces sphériques qui déboulaient, après avoir déblayé tous les visqueux de leur côté. Soudain, ses tentacules se regroupèrent droit devant elle, de façon rigide, puis tirèrent un mince rayon violet bien plus rapide que ceux des Rampants ou des Bloks, sur une zone de contact très ciblée, près du sol. Conséquence, le premier néo-Mégatank victime de cette attaque bondit brusquement en l’air et avec l’élan, fit plouf. L’opération fut logiquement répétée autant de fois que nécessaire, jusqu’à ce que soit fait place nette.
— Vraiment génial... commentait Stern alors que le monstre qui avait repris ses arcs électriques se dirigeait lentement vers lui – et donc vers le cœur.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngDe l’autre côté du sentier, là où des néo-Rampants étaient toujours en vie, Odd et William avaient commencé eux-mêmes le ménage. Le félin n’avait aucun problème pour démonter ses ennemis sans prendre de risques, tandis que l’autre le couvrait si un parvenait à s’approcher trop près. À la suite d’une erreur d'inattention, Dunbar s’était fait surprendre par une créature visiblement arrivée en renfort tardivement et avait perdu 40 points de vie en encaissant deux tirs électriques. Un détail.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngMalgré cela, une fois les Rampants gérés, Odd et William se retrouvèrent face aux quatre Bloks désormais regroupés. Tandis que ceux-ci semblaient soudain se regarder – toujours difficile à dire sur un monstre avec quatre yeux, de surcroît dépourvus de logo contrairement à l’époque X.A.N.A – le plus grand des adolescents sentit le danger :
— Ah non, pas question !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngDans un excès de zèle pour, peut-être, faire oublier son erreur précédente, Dunbar balança son zanbatō dans le tas, ne sachant pas vraiment ce que cela provoquerait. De fait, l’épée fut embarquée dans le processus de fusion, ce qui fit exploser soudainement l’un des Bloks gris, puis deux autres quelques secondes après. Cet éclair de génie faisait que le dernier se retrouvait seul comme un con, après l’échec du processus de fusion. Della Robbia l’envoya rapidement rejoindre ses petits camarades.
— Bravo William, félicita Ulrich depuis l’autre côté de la néo-Méduse et qui avait tout vu. Mais le plus gros problème reste à régler...
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl était vrai que, là où la Méduse d’origine ne représentait pas une menace face à une attaque de Lyokô-guerriers groupés – d’ailleurs dans le fond, même en un contre un, il n’y avait bien eu qu’Aelita pour galérer contre elle – la néo-Méduse grise et bleue avait l’air un peu plus… survoltée. Surtout, elle avait l’air parfaitement capable de se défendre seule. Les missiles tirés par Aelita et Odd, qui venaient pitoyablement mourir sur ses tentacules servant de bouclier, confirmaient ce genre d’information.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngPourtant, au bout de quelques secondes, elle se changea en confettis de pixels blancs et disparut, plantant là les quatre Lyokô-guerriers qui pensaient passer un sale quart d’heure.
— Euh… faut m’expliquer là, fit Della Robbia.
Qu’est-ce qui s’est passé ? demanda Jérémie qui avait lui-même besoin d’explications.
— La Méduse s’est dévirtualisée toute seule, informa Ulrich.
Hum. C’est malin, analysait déjà l’allemand. Cette créature semble coûter cher en énergie à créer, je pense que notre ennemi savait que ce monstre ne pourrait à la fois se défendre contre vous et attaquer le cœur. Visiblement, choix a été fait de la préserver pour plus tard...
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUn silence accueillit cette annonce, comme si les Lyokô-guerriers essayaient d’imaginer ce que les retrouvailles donneraient avec un truc pareil.
Quoi qu’il en soit, l’attaque a été repoussée, la mission a été brillamment accomplie, félicita Tyron. Une fois ce problème derrière nous, il faudra vraiment songer à collaborer, nous pourrions faire de grandes choses ensemble, héhé.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngWilliam soupira, alors que respirer n’était pas nécessaire sur le plan virtuel. C’était dire à quel point ce type l’usait.


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


Dernière édition par Borée As le Mer 04 Mai 2022 17:54; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Borée As MessagePosté le: Dim 24 Avr 2022 07:37   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 06 Fév 2022
Messages: 17
Localisation: Au coeur d'un vent glacé
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes mâles alpha et leur bouffon avaient quitté les lieux, auréolés de leur victoire certes incomplète d’une certaine façon, mais réelle quand même. Et l’essentiel était là : l’attaque avait été repoussée, plutôt brillamment d’ailleurs, puisque l’unique barrière du cœur n’avait pas perdu un seul point de vie. Apparemment, l’agresseur était plus doué dans l’attaque informatique brute que pour faire combattre des troupes virtuelles.
— Je dois avouer que je suis pensif, fit remarquer Tyron en revenant dans la salle d’opération, un café chaud à la main. Quand on voit la brutalité avec laquelle notre ennemi chinois a tenté de nous hacker, je m’attendais à une attaque virtuelle plus redoutable. Sur l’autre monde virtuel c’était pas mal, mais il a perdu tous ses moyens en terra incognita.
— Oui mais ce n’est pas tout à fait la même chose, nuança Jérémie. Une attaque informatique pure est focalisée sur la destruction. Lorsque vous commencez à entrer sur le terrain de jeu virtuel, la notion de création devient tout aussi importante, d’une certaine façon.
— Je vois, ainsi la Chine, usine du monde, ne serait pas douée en création. Voilà qui est plein d’ironie.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes références politiques de l’adulte laissaient fréquemment de marbre « ces jeunes abreuvés à la sous-culture de banlieue », comme il les qualifiait au fond de lui. À nouveau, comme il ne constatait aucune réaction, il embraya :
— Bon, en attendant, l’ordinateur a dû commencer à livrer de premiers éléments d’information sur les données récupérées hier.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngEn entendant cela, Jérémie manqua de se lever de sa chaise d’opérateur d’un bond. Il se contenta d’une moue interloquée.
— Votre supercalculateur n’a toujours pas fini ? Le nôtre aurait pu décrypter cinq fois cette quantité en une journée !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’allemand agita l’index, faisant un signe négatif.
— Alors, deux remarques. La première, bien sûr si vous me permettez ce rappel quoique douloureux, c’est qu’il est bien beau de me parler de votre supercalculateur mais dans les faits, il est surtout décédé. Il va donc être difficile de se lancer dans un concours pour savoir qui a la plus grosse…
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngVoyant Aelita lever les yeux au ciel, il perdit son habituel air passe-partout pour une mine plus embêtée :
— …machine, j’allais dire machine, se dépêcha-t-il d’ajouter. Passons, ce n’était pas la remarque la plus importante. Par rapport à la comparaison susmentionnée Jérémie, tu te bases sûrement sur le rythme de décodage de données en anglais, ou au moins à alphabet équivalent. Nous travaillons ici sur du japonais.
— L’intuition d’Ulrich était donc la bonne ? interrogea un peu inutilement Belpois, sans doute pour faire diversion et faire oublier qu’il venait de se faire corriger comme un enfant par le professeur.
— En effet, je suis étonné que ce footeux ait de telles références à vrai dire. Comment savait-il distinguer le japonais du chinois si aisément ? Abuse-t-il de mangas sportifs ?
Jérémie et Aelita se regardèrent, l’image de Yumi à l’esprit. Ce n’était pas exactement ça.
— Hum… commença cette dernière. C’est une longue histoire.
— Je vois, ça a l’air passionnant. Gardons ça pour quand notre ennemi aura été vaincu et que nous aurons alors le temps de nous rappeler qu’en Sibérie, même en août, il n’y a rien d’autre à faire que de se raconter des anecdotes devant un bon feu. Revenons à nos moutons sur les données. Si j’en crois les premiers éléments fournis par les paramètres de sécurité, le barrage appartient à un certain Ivanov Fedorov. En tout cas, c’est le seul type qui a les accès au vert pour y pénétrer officiellement.
— On fait difficilement plus russe, fit remarquer Aelita.
— Oui, mais la photo associée provient d’une banque d’images en ligne. C’est donc très certainement une identité fictive. Voyez plutôt.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngInvitant les deux jeunes à se rapprocher de son écran, l’homme d’âge mûr leur montrait côte à côte deux photos rigoureusement identiques à part le format, montrant un homme d’environ 45 ans, de type caucasien, aux cheveux courts et souriant aussi bien qu’une pierre tombale. Le profil type d’un agent désœuvré de l’ex-K.G.B au milieu des années 90.
— C’est vraiment sûr alors ? demandait Aelita, qui voulait à tout prix en finir avec ce bazar.
— Oui, je m’y connais assez bien en identité fictive russe, j’ai un passeport au nom d’Ikonov. Si vous voulez, je l’ajoute à la liste des histoires à se raconter autour du feu après la bataille finale ?
— Ouais ouais, soupira Stones. Quoi d’autre ?
— Pas grand-chose comme vous le voyez, indiqua Tyron en faisant défiler à l’écran les données réagencées.
— Un instant, fit soudain Belpois. Je peux voir cette partie ?
— Fais comme chez toi, répondit l’allemand, l’invitant à s'asseoir à sa place.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe blondinet ne perdit pas un millième de sa concentration à le remercier, plongeant immédiatement son énergie à étudier un morceau de code qui avait retenu son attention.
— Putain, finit-il par s’exclamer. Ce que j’ai sous les yeux confirme et prolonge notre échange d’hier. X.A.N.A n’a jamais eu des centaines de Réplikas, il a fait appel à ce collaborateur et son mode opératoire passant par des machines zombies pour me tromper à l’époque !
— Attends, je ne te suis pas là, fit remarquer Aelita, moins à l’aise sur l’informatique que lui.
— En gros pour faire simple, notre ennemi a certainement vérolé un grand nombre d’ordinateurs en Chine, qu’il utilise pour amplifier sa puissance de calcul lors d’attaques, comme celles d’hier et aujourd’hui. C’est exactement pour les mêmes raisons qu’à l’époque, j’ai cru qu’il s’agissait d’autres supercalculateurs pour le Kolosse. Ainsi, on peut être quasiment certains que X.A.N.A s’était déjà appuyé sur le type planqué au barrage pour générer l’énergie nécessaire au monstre, à l’époque.
— Mais c’est une information positive au sens où cela restreint fortement le nombre de collaborateurs potentiels recrutés par le virus, félicita Tyron. On peut donc réellement espérer qu’une fois la Chine mise hors-jeu, il n’y ait plus de problème.
— Oui, admit Jérémie. À quelque chose, malheur est bon.
— Tu vois d’autres données intéressantes ? demanda l’adulte qui comptait profiter de l’expérience de Jérémie contre X.A.N.A le plus possible.
— Hmm… J’avoue que non. Finalement, on n’est pas beaucoup plus avancé dans la perspective d’une contre-attaque.
— Nous avions dans l’idée d’y retourner le plus vite possible pour ne pas laisser le temps à l’ennemi de prendre trop de contre-mesures à la suite de notre première visite, rappela Tyron. Mais je me demande s’il ne serait pas plus prudent d’attendre de voir si les données ne nous apprennent pas davantage d’informations.
Jérémie inspira de l’air mais Aelita fut plus rapide :
— Non, nous venons de repousser son attaque, c’est justement maintenant qu’il faut agir. Nous avons l’expérience et désormais de nouveau l’habitude des missions sur des Réplikas, nous y arriverons.
— C’est vrai qu’aujourd’hui, l’ennemi nous a pris par surprise précisément parce que sa contre-attaque était quasi-immédiate par rapport à notre première intrusion, observait Jérémie. Lui renvoyer l’ascenseur en ce sens est peut-être finalement la meilleure chose à faire après qu’il se soit cassé les dents à essayer de péter le cœur.
— Soit, soit, il est exact que votre maîtrise de ce genre de situation est supérieure à la mienne, quasiment inexistante, admit Tyron. Je suppose qu’il va de nouveau falloir faire deux groupes ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJérémie opina du chef, retrouvant ses réflexes de tête pensante des troupes virtuelles.
— Ouais, d’autant que notre innovation de la dernière fois me semble la bonne, à savoir, conserver les mêmes binômes. On a tendance à souvent séparer William d’Ulrich et Odd d’Aelita sous prétexte que chaque duo se bat de la même façon, les premiers au corps-à-corps, les seconds à distance. Toutefois, si l’on réfléchit bien, les mystérieux dons d’Aelita ont déjà été utiles en translation et ont pu nous ouvrir des portes, sans mauvais jeux de mots. Par ailleurs, puisque tu ne peux utiliser tes ailes sous cette forme et vu que nous sommes sur un barrage, Odd apparaît le plus indiqué en matière d’exploration. C’est pourquoi je trouve que tenter ce duo apparaît intéressant, d’autant qu’Ulrich et William se sont tellement rapprochés ces derniers temps qu’ils sont limite en symbiose.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’allemand avait penché la tête, interrogatif.
— Ah, ce sont des jeunes comme ça ? Dans ma jeunesse en RDA, c’était encore interdit.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe blondinet ne releva même pas, réalisant soudain son oubli, et se tournant vers Aelita :
— Enfin, si ça te va, fit-il benoîtement. Tu ne pourras pas désactiver les tours en cas d’attaque, mais je mise sur l’absence d’énergie de notre ennemi et sur un effet blast qui le désarmera.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngStones le regardait fixement. Pour des raisons tactiques, Jérémie lui offrait l’opportunité de prendre ses responsabilités. Aelita était celle par qui tout avait commencé, elle pouvait dès lors être celle par qui tout pouvait finir. Depuis le début, elle refusait l’idée que son père se soit sacrifié en vain.
— Oui, répondit-elle finalement en serrant les poings. On fera comme ça.


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngTandis que les têtes pensantes faisaient ce pour quoi elles étaient qualifiées, les trois adolescents qui tenaient le simple rôle d’exécutants faisaient, pour une fois, une activité de leur âge : zoner. La mission du jour ayant été annulée du fait de l’attaque et l’heure du déjeuner étant encore éloignée, le trio masculin avait décidé de se lancer dans une exploration plus approfondie de leur base d’opération. Lorsque Tyron les avait invités en Sibérie, ils ne s’étaient pas figurés que l’ennui prédominerait et, de fait, n’avaient pas apporté de quoi se distraire, d’autant plus que le climat polaire n’encourageait pas les jeux de plein air.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAinsi, alors qu’ils traversaient l’espace central du complexe, à savoir le hangar, Odd se stoppa et lâcha une réflexion :
— Mais au fait : ils sont passés où tous les robots ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUlrich et William, après s’être arrêtés aussi, se jetèrent un regard perplexe.
— Techniquement, tu es le mieux placé pour répondre, je te rappelle qu’on n’est jamais venus avant aujourd’hui.
— Ou pas consciemment, précisa William en anticipation d’un calembour de Della Robbia. Au pire, demande à Tyron.
— Et le fun alors ? contra l’original. On s’ennuie, y’a qu’à chercher nous-mêmes la réponse.
— Pourquoi pas oui, admit Stern. Pis, Tyron nous aurait sûrement sorti une référence géopolitique pour noyer le poisson.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngOdd s’avança vers la chaîne de montage du hangar pour démarrer son inspection. Ses compagnons lui emboîtèrent le pas, validant de fait sa démarche.
— Tu connais le mot « géopolitique » toi ? chambra gentiment William.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUlrich haussa les épaules d’un air faussement blasé alors que les insultes qui résonnaient dans sa tête prouvaient le contraire. Cette méthode avait fait ses preuves avec Odd et permettait de rester diplomatique en toute circonstance, dans la limite de sa patience. Heureusement, son – plus si – nouvel ami l’éprouvait moins que celui de longue date.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe blondinet, motivé par sa quête improvisée, inspecta sommairement l’installation d’assemblage, en meilleure forme que celle de l’Usine, mais à l’air tout aussi inutilisée.
— Par ici, c’est clean, observa-t-il à voix haute. Trop clean si vous voulez mon avis.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl leva la tête, étudiant la passerelle en U qui passait au-dessus de la chaîne de montage.
— Il ne doit pas y avoir beaucoup de cachettes pour une cinquantaine de robots. Là-haut il n’y aura pas l’espace...
— Attends, comment tu sais ça ? l’interpella son colocataire d’internat. On n’a jamais visité cette partie-là.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngEn effet, une fois l’entrée de la base passée, il suffisait de suivre le couloir sur la gauche pour atteindre un escalier menant à un autre couloir long – par lequel les chambres et pièces de vie étaient accessibles – débouchant sur le hangar dans lequel ils se trouvaient en ce moment-même.
— Mauvaise réponse ! Je suis passé par là-haut avec Aelita quand on est revenus ici pour libérer William. Du coup, après la passerelle, on s’est retapé quelques couloirs dans le rez-de-chaussée avant de descendre ici par-là.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl pointa le grand escalier au centre de l’espace.
— Franchement, elle est bizarrement conçue cette base : pourquoi faire un itinéraire-bis aussi compliqué ? Je pense que le concepteur n’en avait pas grand-chose à faire de la cohérence architecturale.
— Je ne veux pas me la ramener, émit le plus vieux des garçons, mais pourquoi vous avez fait le tour au lieu de prendre le chemin direct ? Si vous deviez me libérer, il valait mieux agir rapidement non ?
— Ne fais pas ton grognon mon p’tit Willy. En fait c’est tout bête. Je ne vous apprends rien en vous disant qu’en haut de l’escalier par lequel on descend habituellement à ce niveau, il y a une grosse porte blindée ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAcquiescement général.
— Quand on est revenus avec Aelita, elle était fermée – sûrement à cause de Tyron maintenant que j’y pense. C’était pas un verrouillage électronique donc on a dû retourner à l’entrée pour prendre l’autre chemin.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’explication généra un moment de flottement entre les adolescents. Heureusement, Odd était doué pour les rebonds :
— Et s’ils étaient planqués sous l’escalier ? Il y a l’air d’avoir assez de place.
— Je ne vois pas comment ils auraient pu passer, releva William en référence au fait que l’espace n’était pas pratique d’accès. Et puis c’est super noir là-bas. On n’a rien pour s’éclairer, donc ne compte pas sur moi pour y aller.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe silence d’Ulrich, dans son langage, compta comme validation des dernières paroles données.
— Vous faites vraiment la paire tous les deux, en tout cas plus que dans vos pantalons. Moi je vais aller voir, je vous laisse en couple, hein.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl se remit en mouvement pour se glisser quelques mètres plus tard dans le large espace plongé dans les ténèbres. Les cinq minutes qui suivirent, quelques jurons et bruits métalliques s’échappèrent de la sombre chape, ce qui ne suscita aucune émotion sur les deux combattants à l’épée. C’est dans ce silence tranquille que finit par revenir Odd, un peu plus poussiéreux qu’à son départ.
— Rien de rien... Que des cartons remplis de pièces détachées et déchets de différentes tailles. Enfin, je crois, l’écran de mon portable n’éclaire pas génialement. Franchement ils auraient pu mettre des ampoules là-dessous ! Ça se voit que ça a été conçu en Europe de l’Est.
— Peut-être qu’ils voulaient éviter que la base ne soit trop énergivore et éviter de payer trop cher les factures. Oui je connais le mot « énergivore », allez vous faire voir.
— Hé, j’ai rien dit ! se défendit le guerrier au zanbatō envers le samouraï. Pour ta gouverne, la base est à peu près autonome énergétiquement et a de la réserve à cause de son isolement, donc ta théorie tombe à l’eau.
— D’où tu sors ça ?
— De Tyron. Jérémie lui a posé la question quand on est arrivés.
— Mais je croyais que t’étais un cancre ! réagit Odd. Du genre qui n’écoute pas en classe. Comme Ulrich.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngWilliam lui répondit d’un geste obscène, tandis que son comparse lâcha un commentaire égal à sa personnalité :
— Hé bah, j’en prends pour mon grade aujourd’hui. Bon, on va voir ailleurs si on y est ?

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAprès avoir monté le fameux grand escalier, emprunté une porte blindée manuelle et pris à droite, le trio entreprit de fouiner un peu les salles de surface, dispersées le long d’un énième long couloir se finissant par un cul-de-sac. Du moins celles qui s’ouvriraient à eux, car certaines étaient verrouillées. Les accessibles consistaient en des bureaux et ordinateurs abandonnés, un espace laborantin inutilisé – la poussière en disait long – ou, plus surprenant, une réserve de ce qui se présentait comme des rations de survie. Cette dernière rappela à Odd qu’il avait sauté le petit-déjeuner à cause de l’attaque. Il rectifia immédiatement ce manquement en piochant dans la réserve un petit paquet de biscuits, qu’il avala pendant le reste de l’exploration.
— Pas ouf, commenta-t-il lorsqu’il parvint au tiers du paquet et sans s’arrêter de manger pour autant. Tyron aurait pu s’arranger pour entreposer de la nourriture spatiale, ça aurait été chouette.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSa remarque coula sans susciter de réactions, juste avant que l’ouverture d’une nouvelle et large pièce ne relance l’intérêt général.
— Jackpot, fit William à la vue de ce qui apparaissait comme une caverne d’Ali Baba scientifique.
— Jérémie adorerait je pense, sourit Ulrich.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngEn effet, l’espace de travail trouvé par les kadiciens était de toute évidence un laboratoire secret et plus personnel pour Tyron. Pas d’ordinateur en vue, mais plusieurs tables serrées au centre, sur lesquelles s’étalaient, de manière clichée et toutefois ordonnée : notes de travail, mugs à slogans, une combinaison noire et blanche customisée miteuse, ainsi que divers bricolages mécaniques en cours. Un bras-canon et une tête, appartenant à un des robots de X.A.N.A, s’y trouvaient notamment. Le reste du corps était posé au fond de la pièce, dans un état tout aussi disséqué. Juste à côté de cette carcasse, un exemplaire intact se tenait debout, inactif et intimidant.
— Mystère résolu, conclut Odd en jetant le reste de sa collation dans une corbeille propice. Bon, voyons voir ce que le Père Tyron nous cache d’autre.
— Ouais à notre tour de ne pas nous gêner, renchérit son meilleur ami avec un sourire inhabituellement enthousiaste aux lèvres.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngÀ l’instar de William, il avait commencé à trifouiller les différentes choses trouvables dans les environs. La curiosité silencieuse ne mit pas longtemps à se briser, par le biais d’Odd :
— T’y crois pas !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl montra à ses deux amis qui avaient interrompu leur inspection l’objet de sa surprise. Il s’agissait d’une boule grisâtre de la taille d’un ballon, évoquant un modèle miniature de Mégatank refermé par sa rainure centrale.
— Super Odd, réagit l’ancien X.A.N.A-guerrier, c’est censé nous évoquer quelque chose ?
— Il y en avait des comme ça dans la base spatiale du Réplika cinquième territoire. De pures saletés.
— Tyron était complice de X.A.N.A, ça semble logique de trouver un bidule de ce genre, rappela Ulrich.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe félin soupira.
— Ce que je veux dire c’est : à quoi ça peut bien lui servir ? Vu les fonctionnalités qu’on a vues, ça craint je trouve.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe raisonnement fit mouche sur Stern, dont la méfiance envers l’allemand n’était plus à faire. Il rejoignit le lieu de la découverte et avisa l’étagère sur laquelle se trouvait la sphère, jusqu’à ce que son regard se pose sur un dossier imprimé et relié. Peu porté sur la lecture, le brun fit l’effort de l’ouvrir. Des premières pages et ses formulations complexes, il apprit qu’il s’agissait d’un guide présentant la boule suspecte. Il poursuivit la lecture, malgré la surchauffe cérébrale qui le guettait déjà. Odd, comme à son habitude, choisit d’enfoncer le clou :
— Dis donc, t’es motivé ! C’est à cause des vannes sur ton niveau scolaire que tu te sens obligé de faire genre maintenant ?
— C’est toi qui a attiré mon attention sur la bouboule, grogna le concerné sans lever les yeux. Ça ne t’intéresse pas d’en apprendre plus toi ?
— J’ai déjà donné avec la photosynthèse.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa remarque clôtura l’échange et le jeune homme à la coupe en cornet de glace renversé s’en alla à des investigations plus amusantes.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAu bout de quelques minutes, le constat final tomba, du côté des noms de famille en D : rien de réellement incriminant ou amusant sur Tyron n’avait été découvert. La pièce était ce qu’elle paraissait, à savoir un espace de travail. Ulrich en profita pour livrer ses conclusions :
— Bon, je n’ai pas tout compris, mais ce machin est censé être une sonde d’exploration planétaire.
— C’est pas censé être des petits robots sur chenilles ces choses-là ? interrogea William.
— Bah justement c’est présenté comme un modèle révolutionnaire.
— C’est vrai qu’attaquer les gens et faire fondre les portes blindées c’est assez innovant, commenta Odd avec sarcasme.
— X.A.N.A les a utilisées pour défendre son supercalculateur, mais leurs fonctions ont apparemment pour but de « faciliter l’exploration de sols extra-terriens ». Ne me demandez pas d’expliquer comment. En tout cas, à vue de nez ça semble honnête...
— Mais ? demanda William, au fait des soupçons de son cadet envers Tyron.
— Je ne sais pas. Il y a quelque chose qui sonne faux chez lui, mais j’ignore quoi.
— T’es pas plus avancé que le mois dernier en fait.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe samouraï ferma le dossier d’un claquement dépité, avant de le reposer. De sa part, c’était un aveu de faiblesse.
— En tout cas, épilogua Stern, évitons de parler de ce qu’on a vu ici. Autant ne pas créer d’embrouille avant la fin de la mission. Donc pas de blague sur le sujet les gars.
— Même pas sur ça ? demanda innocemment Odd en pointant la combinaison sombre sur la table, digne d’un film de cambriolage médiocre.
— Surtout ça, s’immisça William. Je ne tiens pas à savoir à quoi ça peut lui servir...
— Ok, ok, abandonna le plaisantin. Tous les deux vous êtes vraiment plus sérieux et en phase lorsque Yumi n’est pas dans le coin, héhéhé.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngCette remarque de trop entraîna un départ en supersprint de son auteur, les deux autres sur les talons. Les trois Lyokô-guerriers avaient quitté la pièce en refermant dans leur sillage, tant la parenthèse de mystères qu’ils venaient de vivre que ce nouveau secret qui les liait.


Dernière édition par Borée As le Mer 04 Mai 2022 17:53; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Borée As MessagePosté le: Dim 01 Mai 2022 11:58   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 06 Fév 2022
Messages: 17
Localisation: Au coeur d'un vent glacé
https://i.imgur.com/AqcRVZw.png


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngÀ bord du Skidbladnir, l’ambiance était plus calme qu’à l’accoutumée. Était-ce à cause de la perspective d’enfin boucler toute cette histoire à travers une ultime mission, ou parce que le lever s’était effectué très tôt, ou simplement du fait qu’Odd était étrangement silencieux en raison du petit-déjeuner qu’il n’avait pas eu le temps de prendre à cause d’une douche trop longue ? Un peu des trois explications, sans doute.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngComme à l’avant-hier, l’immense boule à l’excroissance tubulaire finit par se découper dans le bleu du réseau. Aelita effectua la manœuvre machinalement, laissant la régie s’occuper de déverrouiller le sas d’accès une fois la clé numérique enclenchée. Toutefois, au lieu de s’achever sur l’ouverture du Réplika au bout de quelques secondes, Tyron informa les combattants virtuels de l’originalité du jour :
Les enfants, nous avons reçu un message de l’ennemi au moment où l’on a tenté de s’introduire dans son monde.
— Une tentative de négociation ? interrogea William, non-sensibilisé au fait que ce type de manœuvre était généralement suspicieuse.
Si l’on veut. Il a eu la délicatesse de nous adresser son billet traduit en trois langues : japonais, russe et anglais, preuve qu’il souhaite être entendu.
— Bon et alors ? s’impatienta Odd. L’idée de la mission c’était « pas vraiment de scénario… place à l’action » il me semble, non ?
Hum, pour simplifier c’est une forme d’ultimatum : il propose un cessez-le-feu immédiat entre nos deux camps et donc que nous annulions immédiatement cette mission. Il sous-entend que la casse engendrée par nos conflits est suffisante pour que l’on s’entrefiche la paix et que poursuivre risque d’être encore plus regrettable – surtout pour nous apparemment.
Un statu quo en gros, glissa Jérémie sans cacher sa perplexité.
Je sollicite vos avis pour cette question, poursuivit l’adulte, car après tout c’est vous qui prenez les risques sur le terrain : doit-on prendre au sérieux ce message et surtout, l’accepter ? Je vous épargne mon avis, vous devez déjà vous en douter.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSilence perplexe au sein de l’assemblée virtuelle. S’ils n’avaient pas été coincés dans leurs Navskids, les garçons se seraient regardés en haussant les épaules. Après tout, leurs contrats n’impliquaient globalement que de passer à l’action, pas de réfléchir à sa mise en place. Naturellement, il ne demeura qu’Aelita pour partager son opinion :
— Il faut poursuivre. Avec ce message, l’ennemi nous révèle qu’il est affaibli, donc que notre mission à ses chances de réussir. De ce qu’on sait, il n’y a pas de défense particulière dans la base du barrage. S’il nous fait cette proposition, c’est qu’on lui fait suffisamment peur. Sa tentative de détruire le cœur du Réplika Banquise a échoué, il est au pied du mur.
Aelita a raison, appuya Jérémie. En deux jours, il a déployé énormément de puissance machine pour se défendre et nous attaquer. Il ne pourra sûrement pas répliquer de la même façon aujourd’hui.
— Voilà, reprit l’ex-Gardienne de Lyokô, si on lui laisse l’occasion de revenir à la charge, tout ce qu’on a fait jusque-là n’aura servi à rien. Il faut en finir maintenant.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUn mélange de motivation et de lassitude était perceptible dans l’intonation d’Aelita.
Je tiens à ce que chacun de vous fasse son choix en son âme et conscience, alors si jamais-
— Vous embêtez pas m’sieur Tyron, l’interrompit poliment Ulrich. Princesse, comme toujours, je te suis !
— Yep, approuva sobrement William.
— Ça ne va pas plaire à mes fans si je vous lâche, alors...
Un simple « Pareil » aurait suffi, s’exaspéra le plus jeune des opérateurs. Bref, si on est tous d’accord pour assumer nos responsabilités, c’est reparti.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’ouverture du monde virtuel se déploya pile à la fin de la phrase du bientôt lycéen. À croire qu’il avait ménagé son effet de style. Pour autant, le sous-marin virtuel s’y engagea sans plus de tergiversations.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLorsqu’il émergea de la mer numérique, il emprunta le même itinéraire que lors de sa première venue. La tour au milieu du rempart en cuvette ayant fait ses preuves, pourquoi changer, en effet ? Cependant, une nouvelle surprise attendit le groupe des Lyokô-guerriers une fois rapprochés de leur destination :
— Jérémie, la tour a changé.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngPar cette synecdoque, Aelita faisait en réalité référence à la configuration de terrain sur laquelle était posé l’édifice. Si le sentier qui y menait était le même, son issue était désormais une large plateforme plane. C’était comme si les murs protecteurs originels étaient tombés pour augmenter la surface praticable à pied. Le fameux pylône blanc était placé de manière excentrée, vers le « fond » – par rapport à la position du vaisseau – et relativement proche du vide.
— Je pars sur une autre tour ? interrogea légitimement la conductrice après avoir laissé passer quelques instants pour que les informaticiens constatent le changement sur leurs écrans.
Non, réagit Belpois, on risque de perdre trop de temps à cause de la lenteur du Skid. C’est peut-être ce que voulait l’ennemi en modifiant ainsi la topographie. On reste sur le plan initial et on mise tout sur la vitesse.
— Bien reçu. Préparation à l’arrimage dans ce cas.
Ok, je te laisse faire... Au fait, avant que j’oublie : sois prudente.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’elfe aux ailes d’ange lâcha un sourire, qui s’était fait rare dernièrement, face à la phrase rituelle.
— D’accord.


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAelita et Odd atterrirent au même endroit que William et Ulrich deux jours plus tôt – après tout, il était compliqué d’anticiper le lieu de réception qui semblait tantôt être le même, tantôt être différent selon une logique aléatoire.
Bien, vous y êtes, commenta Tyron. Comme dit lors de la préparation de la mission, on a réussi à décoder le plan du barrage dans les dernières données. Le supercalculateur se situe très certainement dans la partie Sud-Est, astucieusement cachée ; vous êtes en haut, il va donc falloir aller en bas.
— C’est pour ça que j’ai été choisi non ? informa Della Robbia, en mode attention whore.
Oui mais tes chances de survie seront supérieures si tu restes avec Aelita. Nous n’avons pas réussi à localiser le barrage avec Google Earth, c’est trop imprécis sur ce terrain. Il n’y a pas moyen de se laisser glisser à un endroit ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes deux adolescents, qui voulaient faire les choses bien pour cette ultime mission, observèrent calmement les alentours, prenant de la hauteur en montant sur une corniche de roche malgré le manque de discrétion que cela pouvait engendrer. Ils étaient à première vue sur le flanc Est de la falaise. En contrebas, on pouvait apercevoir une excroissance indiquant certainement le centre de contrôle : il était toutefois trop loin pour envisager de sauter sans endommager la structure du spectre.
— D’ici, impossible, on va longer pour voir, informa Aelita.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’idée n’était pas mauvaise et se révéla judicieuse. En effet : sur le morceau de falaise restant, avant une nette coupure due à la chute d’eau postérieure à la retenue artificielle, la végétation semblait reprendre ses droits sur la roche et de fait, il devenait plus facile d’entamer une désescalade en s'agrippant à des lianes ou des branchages, pour éviter une descente trop abrupte. Ce fut aussi fastidieux – surtout pour Aelita, Odd étant mieux équipé à ce niveau – qu’efficace : ils avaient perdu du temps, mais les deux adolescents étaient désormais parvenus au bord de l’aval, le centre de contrôle parfaitement en visuel.


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


On se réveille les gars. La vague arrive.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngWilliam serra son zanbatō, sûrement avec davantage de force que nécessaire, preuve interne de sa détermination. Il savait qu’il risquait de se retrouver de nouveau très directement confronté à la néo-Méduse et toute nouvelle qu’elle était, la base restait la même : c’était la créature à l’origine de sa capture par X.A.N.A. Il avait toujours une appréhension particulière à l’idée de la revoir. Il n’était toutefois pas question de se défiler dans le contexte de cet affrontement, qui pouvait bel et bien être le dernier.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJetant un coup d'œil à Ulrich, ce dernier lui fit un bref signe de tête d’encouragement en défouraillant l’un de ses sabres. À eux deux, ils étaient redoutables, quel que soit le terrain.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIls allaient avoir l’occasion de le prouver : six Rampants gris et trois Bloks élancés de la même couleur arrivaient face à eux, surgissant des parois horizontales sur lesquelles les deux monstres étaient connus pour pouvoir effectivement s'agripper. Il ne manquait plus que la Méduse. Mais celle-ci n’était pour l’instant pas visible. Ce qui n’était pas le plus étrange : pourquoi est-ce que les monstres avaient surgi sur un rayon d’à peine 90 degrés de la plateforme, là où ils en avaient 360 pour entourer le Skid et les Lyokô-guerriers ? La régie allait fournir aux combattants de premiers éléments de réponse :
Hey les gars, c’est quoi « G.O.L.A.N » ? interrogea Jérémie.
— Comment ça ? contre-interrogea Ulrich.
Selon les écrans, il y a un ennemi de ce nom derrière les monstres, vous voyez quoi ?
— Rien ! T’es sûr de toi ?
Formel.
— Ce n’est sûrement pas un hasard, analysa William. Les monstres doivent le protéger, c’est pour ça qu’ils sont venus groupés, ils forment un périmètre défensif autour cette chose invisible.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngStern fit mine de cracher par terre.
— Ok. On va tirer ça au clair, de toute façon, ces monstres-là ne sont pas connus pour être redoutables.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa confiance du samouraï témoignait du fait qu’ils n’étaient pas venus la bouche en cœur. Pour cause : qu’Aelita et Odd soient les plus utiles en translation n’avait pas fait oublier à Jérémie et Tyron qu’Ulrich et William étaient deux combattants de corps-à-corps et que les monstres ennemis jusque-là semblaient aussi efficaces de près que nuls de loin. Pour parer à ce problème, les deux intellectuels avaient travaillé à une amélioration de l’avatar virtuel du samouraï : les salves d’énergie, déjà présentes par défaut chez William. Le blondinet, l’expérience de la lutte contre X.A.N.A emmagasinée, avait connaissance de ce concept qui avait été programmé à Stern à l’époque du faux Franz Hopper. Il avait d’ailleurs songé à les lui réinstaller lors de la période où il avait à croiser le fer avec le second sur Lyokô ou les Réplikas, mais n’avait jamais pris le temps de rechercher les quelques éléments de codage lui manquant pour imiter en ce sens X.A.N.A. C’était le savant allemand qui, aujourd’hui, bouchait le trou, ayant déjà eu l’occasion de travailler sur des données originellement produites par le programme multi-agent, preuve en était de ses néo-monstres. À eux deux, l’affaire s’était réglée en moins de 150 minutes.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngVoilà pourquoi Ulrich n’avait qu’un seul sabre en main et qu’il le fit virer d’un éclat blanc en le serrant à la verticale avant de libérer de l’énergie de façon linéaire d’un geste d’humeur en direction du Rampant le plus proche qui explosa, surpris. L'assassin eut lui-même droit à une vague d’émotion lorsque le tir laser violet d’un des Bloks s’écrasa juste à son pied.
— William, recule !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngDunbar bondit en arrière alors qu’il s’apprêtait à lui-même envoyer sa salve d’énergie sur un autre néo-Rampant.
— Quoi ?
— Les lasers des monstres ont changé ! Ils ne font plus des arcs électriques à l’impact apparemment et ils ont davantage de portée, ça ressemble à ce qu’a utilisé la Méduse pour démonter les Mégatanks de Tyron !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSon analyse était aussi pertinente que juste ; voilà qui rééquilibrait un peu les choses. L’effet de surprise passé de part et d’autre, chaque camp ayant dévoilé ses upgrades depuis la veille, quelle tournure les événements allaient-ils prendre ? Ulrich, pouvant cumuler ses nouvelles capacités au supersprint, était toujours aussi complexe à toucher, même si les monstres avaient une portée supérieure. C’était plus compliqué pour William, qui pouvait en compensation bénéficier d’une surface de protection plus large, mais qui devait anticiper le ciblage du laser en se basant sur la position du monstre : comment ajuster sa lame de visu avec un laser mettant désormais moins d’une seconde à faire dix pas de distance ? Il avait pu démonter son Rampant en absorbant son tir de la sorte, mais le Blok suivant était plus délicat à anticiper et Dunbar encaissa un laser avant de se venger en le faisant disparaître définitivement. Pour autant, il ne restait déjà plus qu’un Blok et deux Rampants en moins d’une minute, surtout vu l’efficacité offensive du samouraï. L’affaire était entend…
Achtung, Ulrich ! hurla soudain le scientifique.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngWilliam avait tourné la tête. Le temps de voir l’avatar de Stern disparaître en confettis blancs et, juste derrière, observer une curieuse forme humanoïde. Une silhouette humaine donc, aux curieux reflets rouges et aux marques blanches sur le corps, mais au visage simplifié à sa plus simple expression, puisqu’il s’agissait en fait uniquement d’une excroissance contenant une sorte de blob. Surtout, les deux épées en main ne laissaient guère de doute sur la façon dont il venait de se payer Ulrich ; il se replia ensuite sur lui-même, traversant le sol pour disparaître purement et simplement. On pouvait comprendre que Stern se soit fait surprendre si le truc était sorti du sol de la même façon quelques instants plus tôt.
— Il y a un genre d’humain avec des épées qui sort du sol et qui a buté Ulrich ! alerta William.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl y eut quelques secondes d’un silence pesant – Dunbar avait heureusement de quoi s’occuper en démontant un Rampant et en s’éloignant prestement pour éviter de se faire allumer par les monstres restants – avant que Lowel ne reprenne la parole :
Euh… il était de quelle couleur ?
— Il avait une sorte de lueur rouge.
Hm… avec des tatouages blancs ? Et il s’est enfoncé dans le sol après ? Il a une boule au milieu du visage ?
— Oui !!! confirma l’agent de terrain.
C’est pas vrai, c’est pas possible !
— Quoi ? s’inquiétait Jérémie à ses côtés.
En dehors de la couleur, c’est exactement le programme expérimental de nouveau monstre que j’étais sur le point de finir ! Le premier codé sans partir de X.A.N.A ! J’ai été volé !
Mais comment c’est possible !? On aurait eu une fuite de données durant l’attaque d’hier ?
C’est la seule explication ! Nous avons repoussé l’ennemi en l’empêchant de rentrer par la porte et il s’est introduit par la fenêtre ! Du stückscheiße !
C’est une très mauvaise nouvelle, qui sait ce que l’autre a appris d’autre sur nous ? Votre programme a d’autres facultés que le coup de la disparition dans le sol ?
Non, c’est déjà bien assez compliqué à créer comme ça ! répondit l’adulte toujours sur les nerfs.
Bon, William fais bien gaffe. Je vais t’indiquer la position du point à chacun de ses mouvements afin que tu ne te fasses pas avoir par surprise à ton tour, ok ?
— Reçu.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe guerrier survivant essaya de faire le vide. Sans Ulrich et avec l’espèce de ninja furtif sur le dos, la partie s’annonçait bien plus compliquée que prévu. C’était le moment ou jamais de prouver qu’il n’avait pas volé sa réintégration post-X.A.N.A-guerrier.


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAelita et Odd, une fois arrivés à bon port, n’avaient pas essayé d’entrer par la porte, sûrement verrouillée, constatant qu’un accès était possible par l’aval du barrage, le bâtiment-cible laissant lui-même sortir le liquide base de toute vie entre des colonnes qui faisaient presque penser à une de ces façades de forum romain. Il y avait par la suite un sol en dur qui semblait mener à deux ascenseurs : celui de droite était là, contrairement à l’autre. Bien sûr, chaque site avait un digicode qui n’avait sûrement pas été prévu pour laisser passer des intrus comme eux mais – comme quoi, Jérémie avait vu juste – Aelita n’avait plus qu’à justifier son salaire en utilisant son mystérieux pouvoir de création pour faire passer le voyant au vert. Les deux adolescents s’élevèrent ainsi, arrivant en quelques secondes dans une sorte d’espace de contrôle… où se trouvait une femme asiatique, qui visiblement s’attendait à les voir débarquer – en même temps, la mise en branle de l’ascenseur était logiquement annonciatrice – car elle était debout, appuyée contre un panneau de commande. Derrière elle, une baie vitrée devait lui offrir un panorama sympathique de l’aval du barrage.
— Une femme !? Une femme serait derrière tout ceci ? s’exclama Odd.
— Golan, fit simplement celle-ci dans un accent qui faisait tout sauf français.
— Euh... tching tchang tchong ? tenta Della Robbia en se basant sur le phénotype qu’il avait en face de lui, sans grand succès.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngEn fait, une voix robotique s’était mise à parler une langue étrangère que les Lyokô-guerriers identifièrent rapidement comme du japonais. La femme, après un soupir discret mais néanmoins appuyé, lui répondit dans la même langue avant que la voix ne se mette à parler en français :
— Les réactions stupides habituelles. Je n’en suis que plus fière de vous dominer.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAh, ok, elle ne parlait pas français et semblait utiliser un programme élaboré de traduction. En guise de revanche et après son flop dans sa tentative d’apprivoiser le dialecte local en autodidacte, Della Robbia décida de l’intimider en tirant un missile pour faire exploser une fenêtre. La boule d’énergie n’avait pas fait deux mètres qu’elle vint mourir dans une sorte d’écran bleu qui apparût au contact du projectile, avant de redevenir progressivement translucide. Ce genre de système défensif, parfaitement prévu pour des spectres d’énergie, datait certainement de l’époque X.A.N.A, qui avait apparemment tiré quelques leçons de la destruction de ses premiers Réplikas de l’époque : en l’état, l’humaine était intouchable. De fait et puisqu’ils le pouvaient, Aelita décida d’entamer le dialogue :
— Qui êtes-vous ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngÀ nouveau, la voix robotique traduisit ses propos en japonais, permettant ensuite à la questionnée de répondre et d’être elle-même comprise, même si en l’état, toute traduction était inutile :
— Ivanov Fedorov.
— Bon, elle se paye notre tête, commenta Della Robbia, ses propos étant bien sûr audibles et donc traduits.
— Je peux me le permettre.
— Peut-être, répondit Aelita. Mais vous êtes coincée ici et nous savons que le supercalculateur est dans l’autre pièce au fond du couloir, nous avons les plans de la base. Vous ne pouvez en aucune façon nous en empêcher mais vous allez bien devoir quitter votre cage, alors que notre forme nous permet de vous surveiller éternellement. Pendant que mon collègue s’occupe de votre machine, je vous conseille de coopérer et peut-être ferai-je preuve de clémence.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl était rare de voir la jeune fille avec un ton aussi grave, mais son attitude n’était que le résultat des responsabilités qu’elle prenait depuis le début de cette mission. Elle fit un signe de tête pour que Della Robbia s’exécute : en effet, au-delà de la salle de contrôle elle-même et de l’accès à l'ascenseur, un passage sur la gauche menait à une autre pièce. Le chat se mit en route, tandis que l’inconnue écoutait la traduction des propos d’Aelita, puis y répondait :
— Vous n’êtes que des gamins. Vous n’avez aucune idée de ce qu’est le vrai pouvoir, ni des sacrifices qui sont nécessaires pour y arriver. Vous n’allez pas tarder à vous en rendre compte...
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl y eut soudain des bruits de tir en provenance du couloir et une épaisse fumée s’en dégagea pendant quelques secondes, empêchant Aelita de comprendre ce qui venait de se passer. La voix d’Odd lui fournit cependant une indication :
— Bien pensé le coup des lasers qui sortent du plafond mais c’est d’un classique !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngStones entrevoyait la silhouette d’Odd, tout en relevant d’un œil la femme ennemie commencer à arborer une expression inquiète.
Aelita, je sais que tu préfèrerais sûrement prendre le temps de cuisiner cette femme, mais on a un problème. Ulrich s’est fait avoir et William est en sérieuse difficulté, l’ennemi cherche à récupérer la tour, vous risquez d’être bientôt détranslatés ! exposa Jérémie.
— Vas-y Odd, finissons-en et tant pis pour elle ! ordonna alors Stones en adressant un regard mauvais à l’autre femme présente dans la pièce.
— À vos ordres, princesse !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl y eut de nouveau un bruit sourd, suivi d’un cri. L’instant d’après, Odd avait disparu, tout comme l’air inquiet de la japonaise. Un écran du même genre que celui qui empêchait Aelita de s’en prendre à son ennemi, quoiqu'apparemment plus compact, venait d’apparaître au bout du couloir.
Bordel, Odd a été détranslaté. Il a sauté sur une mine ou quoi !? s’énerva Jérémie.
— Vous voyez un peu mieux ce que je veux dire ? annonça la voix robotique dans la foulée.


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngWilliam n’allait pas y arriver. Il gagnait du temps, il y avait sans doute consensus là-dessus, mais ne pouvait plus sortir vainqueur sans Ulrich. Pas avec le harcèlement de ce G.O.L.A.N qui faisait exprès de venir se placer de manière à empêcher au maximum William d’éliminer ses ennemis à la salve, s’il ne voulait pas finir comme son maître. Le temps qu’Odd, de retour dans le Skid, ne reprenne ses esprits, il allait sans doute être beaucoup trop tard.
On a un nouveau problème, annonça Jérémie, la voix qui commençait à trembler. La Méduse est de retour sur le Réplika de Tyron. Les monstres ne vont faire que la retarder, on n’a plus de Lyokô-guerriers à lui envoyer. Le temps nous est définitivement compté, il faut en finir avant qu’elle atteigne sa cible !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngC’était peut-être l’aggravation de cette situation qui amena soudain William à tenter le tout pour le tout. Abandonnant l’idée des salves, il fonça soudainement sur le Blok, plus isolé des Rampants car moins mobile. Le monstre n’avait pas eu le temps de décider quel œil utiliser pour analyser cette volte-face qu’il avait déjà pris la lame de William dans la poire, le faisant exploser. Le guerrier, qui l’avait littéralement chargé pour éviter d’interrompre sa course, évitant ainsi au passage un laser qui misait visiblement là-dessus, effectua soudain un tacle glissé face au Rampant pour esquiver de la même façon un nouveau laser qu’il ne pouvait pas se permettre d’encaisser, en ayant déjà pris deux pour un coût total de 84 points de vie. Cette action lui permit de balayer le monstre en arrivant à sa hauteur dans le prolongement de son mouvement et de lui faire goûter une sorte d’uppercut au zanbatō, que le monstre ne supporta évidemment pas.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl entendit alors un bruit : l’entité G.O.L.A.N ne l’avait pas suivi et était en train d’entrer dans la tour ! Dunbar se rua à sa suite pour le rattraper, perdant sa concentration face au dernier Rampant qui était désormais entre lui et l’édifice, lequel lui balança un laser en pleine poitrine. Le guerrier se dépixelisa, laissant la créature pousser un cri que l’on pouvait interpréter comme victorieux. Pour autant, quelques instants après, alors que l’avatar humanoïde venait de composer le code permettant au camp chinois de reprendre le contrôle de la tour, Aelita n’était pas de retour dans le cockpit du Skid, que le Rampant restant n’attaquait d’ailleurs même pas.
C’est quoi c’bordel Jérémie ? interrogeait la voix d’Ulrich dans la régie.
Oui oui j’ai vu, la translation n’a pas pris fin et le vaisseau est toujours connecté malgré la perte de la tour. C’est la première fois qu’on est dans un tel cas de figure, laisse-moi analyser ça...


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngConformément à l’annonce de Jérémie, sur le Réplika Banquise, les monstres envoyés pour contrer la néo-Méduse – qui en raison de l’attaque de la veille ne purent être déployés en armée – se firent balayer. Toutefois, il ne s’agissait que de la Tyron Air Force. L’ultime rempart avant le cœur du monde virtuel consistait en un unique néo-Mégatank, placé à mi-chemin du sentier y menant.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLorsqu’il vit la créature électrique faire mine de s’engager sur le chemin, la boule grise imita un certain hérisson bleu et roula à toute allure, visiblement dans l’idée de faire un strike. Parés à une telle éventualité, les tentacules métalliques réitérèrent la séquence d’attaque efficace contre cet ennemi, à savoir se regrouper de façon rigide afin de tirer le mince rayon violet qui, comme cela avait déjà été vu, permettait de littéralement monter en l’air un néo-Mégatank, pour un plongeon direct en regard de la configuration.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngToutefois, durant le court laps de temps que dura cette confrontation, le monstre flottant ne se rendit pas compte de la virtualisation de deux autres blindés roulants, de chaque côté et légèrement derrière lui. Ainsi, pile au moment où leur compatriote décollait, ses successeurs prirent d’assaut la néo-Méduse dans une classique attaque en tenaille. Nuance notable : six orifices étaient apparus sur leur circonférence, à l’emplacement exact où se déployaient les yeux de X.A.N.A sur le modèle original. Pendant leur déplacement, ils se mirent à rougeoyer, donnant l’impression du fait de leur alignement et du mouvement que les monstres étaient sur roue.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngCaptant les bruits émis, l’ennemie pivota. Toute contre-attaque étant compromise, elle opta pour une simple esquive en s’élevant verticalement, grâce à sa lévitation naturelle, avec cette vivacité que la version X.A.N.A réservait généralement à la fuite. Les deux boules, dont le plan initial avait été compromis, durent rebondir... littéralement puisque leur élan difficilement ajustable les fit s’entrechoquer. Leur synchronisation n’étant pas maximale, une seule accusa le choc et recula de quelques mètres. Profitant de ce désordre, la néo-Méduse, depuis sa position élevée, cibla cette dernière avec son fameux rayon concentré pour l’envoyer voler pendant l’instant d’arrêt naturellement accusé. Une deuxième bille de billard fut envoyée dans le trou numérique.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe dernier monstre de Tyron profita de cette fenêtre pour se placer juste en dessous de sa cible, de telle façon que trois de ses orifices rougeoyants soient à peu près alignés dans son axe. Une fois son laser chargé, il fit feu. Contrairement à sa base, le néo-Mégatank n’avait pas à s’ouvrir ou s’immobiliser pour tirer – même si dans le cas présent, oui. En échange de quoi, son laser elliptique ne pouvait se déployer que sur ses côtés, via les fameuses ouvertures, avec une envergure inférieure à son diamètre de boule et une portée de quelques mètres seulement. Dans le cas présent, c’était suffisant pour toucher la Méduse qui n’était pas trop loin du sol, dans une attaque évoquant finalement une lame énergétique longue.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngMalheureusement, la conjonction de deux facteurs fit échouer cette tentative. À nouveau, la vivacité du monstre adverse se vérifia, lui permettant de gagner quelques centimètres au cours d’une manœuvre de recul. Ensuite, durant sa séquence offensive, le Mégatank, tirant obligatoirement des deux côtés, relâcha également un laser dans le sol sur lequel il était posé. La puissance de ce dernier fut suffisante pour le soulever de quelques centimètres de la surface, amorçant une légère déviation de son axe initial, également vers l’arrière. Résultat : au lieu d’atteindre le corps principal, seuls deux tentacules furent coupés par l’ellipse rouge. Les secondes qui suivirent furent toutes cuites pour la néo-Méduse qui, en dépit de son amputation, parvint à rassembler ses appendices restants pour un ultime et létal laser face à une sphère désarçonnée.
Décidément, ce modèle-là s’en tire mal, entendit-on marmonner Tyron face à la prestation laborieuse de ses seuls monstres incapables de voler par eux-mêmes.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngEnfin libre de ses mouvements, l’assaillante put s’avancer jusqu’au bout du sentier, donnant directement sur le cœur du monde virtuel. L’instant suivant, ses six appendices enserrèrent la barrière de protection de celui-ci tout en se remettant à générer des impulsions et des arcs électriques. La défense n’en avait pas pour longtemps.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngBientôt, la néo-Méduse pourrait placer ses extrémités près de la boule lumineuse et, à l’instar du cerveau d’un avatar humain, pourrait y implanter les données qu’on lui avait confiées...


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAelita n’avait pas bougé de sa posture attentiste depuis la détranslation d’Odd. Elle se méfiait de la femme qui lui faisait tranquillement face les mains dans le dos, ainsi que d’un éventuel coup fourré supplémentaire si elle se décidait à suivre la route de son camarade tombé.
Aelita ? lui dit la voix de Jérémie dans sa tête. Inutile de répondre pour ne pas donner d’indication à l’ennemie. La situation nous échappe : non seulement je ne comprends pas ce qu’il se passe avec la tour qui a été volée, mais surtout, sa Méduse commence à implanter un programme dans le supercalculateur, par le biais du cœur – ce qui permet de contourner les pare-feux. Avec Tyron, on pense que c’est un nouveau virus.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngDevant ces nouvelles, l’expression de la jeune fille devait avoir changé, car le traducteur de la propriétaire des lieux lui annonça presque narquoisement :
— Pas facile de garder sa belle assurance quand on ne contrôle plus rien, pas vrai ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngElle se fit fusiller du regard en réponse.
Ce nouveau virus sera probablement différent des précédents, poursuivit Jérémie en parallèle, on ne pourra certainement pas le contrer cette fois. Tyron préconise d’éteindre sa machine afin de se donner le temps de travailler sur une solution. Avant ça, il faut terminer la mission. On a déjà ramené Odd, vu qu’il ne se passe plus rien sur le Réplika et qu’il est assommé. Il ne reste plus que toi.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’asiatique reprit la parole :
— Ma proposition de cessez-le-feu tient toujours. Un mot de ma part et G.O.L.A.N interrompra ses actions contre vous. Bien sûr, c’est à vous de faire le premier pas...
— Les choses sont allées trop loin pour qu’on recule maintenant... répondit Aelita d’une voix plus calme qu’elle ne l’aurait crue.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngPour peu, nul n’aurait su dire si l’intonation de sa voix traduisait de la détermination ou de la résignation.
Aelita, fit Jérémie, la Méduse a presque fini ! Ce n’est plus qu’une question de minutes maintenant. Fonce !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSans détourner les yeux de son ennemie, la Gardienne de Lyokô commença à esquisser quelques pas en arrière. Après avoir généré deux champs de force dans ses paumes, elle lança :
— Du coup, je vous dis sayonara !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngElle décocha les deux boules roses avant de piquer un sprint dans le couloir menant à l’objectif. Bien entendu, les attaques moururent sur l’écran de protection de la femme, mais cela lui donna l’instant nécessaire à la conservation d’une confortable avance et l’assurance qu’elle ne se prendrait pas un poignard dans le dos. Dans tous les cas, l’occupante du barrage ne chercha même pas à la poursuivre, sachant par expérience qu’elle ne ferait pas le poids contre le super-spectre, si tant est qu’elle parvenait à le rattraper.
N’oublie pas que l’accès au supercalculateur est protégé, précisa alors Jérémie avec son inquiétude habituelle.
— Ne t’en fais pas j’ai ma petite idée, répondit la Lyokô-guerrière avec assurance.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngGrâce au ménage fait par Odd en amont, Aelita traversa prestement le corridor jonché de débris encore fumants des systèmes de défense dérouillés à la flèche-laser. Sur le chemin, elle chargea deux nouveaux champs de force.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUne fois à portée de l’ouverture vers l’espace du supercalculateur, au bout du couloir, elle envoya ses sphères d’énergie devant elle. Comme appris plus tôt, l’écran protecteur bleuté se manifesta pour intercepter l’agression. Il n’eut pas le temps de s’en remettre que d’autres attaques suivirent, à un rythme qu’Aelita n’avait que trop peu pratiqué par elle-même. La protection, moins large que dans la salle de contrôle et ayant moins de surface pour disperser l’énergie des impacts, finit logiquement par céder. La kadicienne put ainsi s’engouffrer dans la salle du supercalculateur.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngElle ne se donna pas la peine de trop le détailler du regard, même si son modèle et sa configuration – en trois alignements de tours reliées, à taille humaine – étaient clairement différents de ce qu’elle avait vu jusque-là. Belpois, toujours présent dans l’oreillette, y alla de son commentaire, plus pour se rassurer sur son contrôle de la situation que par réelle utilité :
Il faudra que tu t’arranges pour la détranslation mais sitôt que tu réapparaîtras dans le Skid, je te ramènerai.
— D’accord, à tout de suite, Jérémie.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngPour la dernière fois, elle se transforma en mitrailleuse à champs de force, se déplaçant afin de toucher toutes les parties de la machine et éviter de refaire comme en Amazonie, à l’époque.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes boules électriques éclataient sur les composants, provoquant des étincelles et des courts-circuits aux zones d’impact. Pour Aelita, ce n’était jamais assez.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngEncore un champ de force.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngCe supercalculateur, en quelque sorte, était la manifestation physique de son ancienne vie et de celle qu’elle avait menée jusque-là.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngEncore un.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe détruire était la dernière étape de son évolution.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngEncore un.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAujourd’hui était le premier jour du reste de sa nouvelle vie.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngVoyant que la machine malmenée semblait prête à céder, elle se mit à charger des deux mains un ultime champ de force, géant cette fois-ci. Son état exalté lui faisait éprouver une joie qu’elle n’aurait jamais cru pouvoir ressentir dans une telle situation, si bien qu’avant son lancer, elle s’arrêta et lança d’une voix forte, largement couvert par le vacarme ambiant :
— ...ez, ... ...a ...er !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngDans un dernier geste de relâchement total, elle largua alors sa bombe. En faisant cela, elle avait enfin atteint ce nexus où seuls présent et futur cohabitaient.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngEn même temps que l’explosion détranslatante, un sentiment de libération et un apaisement la traversèrent.


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngÀ la suite de la première intrusion dans la base Union et l’ajustement des derniers détails pour le lancement de la production des premiers robots, Tyron avait été congédié des lieux par X.A.N.A. Mesure préventive rudimentaire.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngToutefois, à cause de l’affaire Mir encore chaude, il ne pouvait retourner directement chez lui. Aussi avait-il dû s’établir à Saint-Pétersbourg quelques jours, le temps que l’intelligence artificielle gère l’inévitable invasion. Il suivit cette dernière à distance, constatant l’efficacité de la défense puisque le supercalculateur ne sembla pas subir de dommages. X.A.N.A lui-même confirma l’information tout en lui annonçant qu’il pouvait retourner à la base, avec l’assurance que ce genre d’événement ne risquait plus de se reproduire.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngMalheureusement, ce pronostic se fit furieusement mettre à mal : à peine plus de temps s’écoula avant que le supercalculateur ne subisse l’assaut d’un programme multi-agent inconnu, provoquant son court-circuit, plus la destruction et l’endommagement de la plupart de ses composants. Loin d’être irrécupérable, cela demanderait du travail pour le remettre en état. Heureusement, il avait le temps et les moyens de son côté.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngQuant à X.A.N.A, il ne donnait plus signe de vie depuis la gestion de la dernière intrusion dans la base et n’en donnait pas plus à la suite de cet événement-là. Nul besoin d’avoir un diplôme d’ingénieur pour comprendre que les choses avaient mal tourné pour l’être artificiel face à ceux qu’il qualifiait d’ennemis et qu’il avait certainement été annihilé par le même programme venu à bout du supercalculateur.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLoin de se démonter face à ce dernier revers, le scientifique y vit l’opportunité de l’indépendance. Finalement, entre l’expérience, les moyens et les informations glanés, il sortait largement gagnant de tout ça. Terminé les projets douteux, les recherches arbitraires et la construction de robots. Il allait pouvoir réinvestir pleinement toutes ses capacités en direction de son domaine favori, plonger vers cet infini qu’il affectionnait tant : l’espace.


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngBill Richardson avait terminé sa journée de travail par la préparation d’un communiqué avec son cabinet sur la tragédie des mineurs de Pasta de Conchos, où il exprimait ses condoléances et arguait de la nécessité de changer de modèle. Cinq jours plus tôt, on annonçait une explosion de méthane dans une mine de charbon de cette localité mexicaine qui n’était finalement séparée du bout de l’État du gouverneur que par un simple morceau de Texas. Conséquence : une soixantaine de mineurs pris au piège. Officiellement, les recherches étaient en cours, mais Richardson n’était pas un abruti, il savait que ce n’était qu’une question de temps avant que l’on annonce leur mort et tenait à être le premier officiel des États-Unis à réagir lorsque ce serait le cas.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAu-delà des liens affectifs qu’il avait à titre personnel pour le Mexique, cet accident était aussi politique, en venant encore une fois souligner les dangers de l’exploitation du charbon, l’une des énergies les plus polluantes du monde et la nécessité d’amorcer une réelle transition énergétique en laquelle le gouverneur croyait. Cela tombait bien, il était en phase avec ça et ne manquait pas de ressources, surtout depuis un certain partenariat.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngCela lui donna justement l’idée en quittant son véhicule de fonction qui venait de le raccompagner au sein de sa résidence officielle de passer un dernier coup de fil, alors qu’il vidait ses poches sur une petite table présente dans son salon. Il était certes minuit passé, mais il savait que cet interlocuteur-là n’avait pas d’horaire. Il sélectionna donc le numéro mis en mémoire que X.A.N.A lui avait laissé : il l’avait déjà contacté deux fois de lui-même et le virus avait toujours décroché dans la seconde.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngNéanmoins cette fois-ci, rien. Cela sonnait dans le vide de façon continue, sans déclencher de messagerie. De fait, Bill Richardson raccrocha puis prit le temps d’adresser un SMS au programme demandant de bien vouloir le rappeler au sujet des expériences sur la géothermie. Il ne doutait pas que X.A.N.A allait reprendre langue prochainement.


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAtomi Hakura avait compris que X.A.N.A vivait une période agitée, quand bien même il restait évasif dans ses péripéties. Après avoir décidé en urgence de modifier le lieu de test de la créature virtuelle générée à partir des ordinateurs zombies chinois, le programme avait fait de nouveau appel à elle en ce sens par deux fois en quelques jours. Aujourd’hui, il l’avait d’ailleurs sollicitée à plusieurs reprises, un second apport énergétique ayant été demandé à peine un quart d’heure après le premier.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’occupante du barrage de Tagopan n’était en rien chagrinée, car il s’agissait d’autant d’opportunités de glaner des informations. Elle avait compris, bien sûr, que tout ce bazar était concentré sur le fameux monde virtuel supposé être situé en Sibérie, non-loin d’ici – à l’échelle du monde bien sûr. Il fallait qu’elle trouve un moyen d’espionner les événements qui s’y tramaient…
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngPuis... plus rien. Ce fut d’un coup le silence radio de la part de X.A.N.A. Du jamais vu jusque-là. Que fallait-il en conclure ? La sino-japonaise n’allait pas rester sagement à attendre des nouvelles, ce n’était pas son genre. Il fallait analyser, décortiquer, comprendre. Il lui fallut tout de même dix bonnes secondes avant de remarquer le plus évident : son monde virtuel venait de se faire ravager. En quelques instants. Sans que rien n’ait pu l’empêcher. La jeune femme ne se reprochait pas trop de choses sur le sujet : c’était X.A.N.A qui gérait la sécurité numérique jusque-là. Cela ne semblait pas lui avoir réussi et c’était peut-être pour ça qu’il s’était lui-même fait avoir. En plus, le monde virtuel russe avait disparu lui aussi. La coupure était très brusque. Trop brusque.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSi Hakura avait perdu le monde virtuel, le supercalculateur avait aussi ramassé, quoique moins fortement et elle dut passer trois bonnes heures à effectuer des réparations temporaires de fortune pour refaire fonctionner son réseau qui avait été impacté par cette mort subite – avant d’envisager des réparations de plus long terme sur l’outil quantique désormais totalement offline. Vu la localisation secrète de Tagopan, il allait falloir plusieurs semaines pour récupérer certains composants-clés pour le supercalculateur. Handicapant, mais dans cette attente, elle pouvait continuer à faire ses recherches standard tout à fait normalement. Au bout de quelques heures, alors que la nuit était tombée depuis longtemps – quelle importance, elle vivait dans cet endroit désormais – la jeune femme devait se rendre à l’évidence : le programme multi-agent était mort. Pour être encore plus précis : il avait bien été éliminé. Incroyable. Inconcevable. Un truc aussi poussé, contre qui elle n’avait rien pu faire elle-même ? De ce fait, elle ne savait pas si elle devait se réjouir ou non. Certes, X.A.N.A vaincu, elle retrouvait sa pleine et entière liberté. En prime, elle conservait le supercalculateur. Même recoder le monde virtuel, maintenant qu’elle avait vu à quoi s’en tenir, semblait envisageable en quelques semaines sitôt le supercalculateur réparé...
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngParadoxalement, cette situation sous-entendait aussi que quelqu’un avait été capable de tuer le virus. Quelqu’un qui devenait donc de façon présumée bien plus redoutable qu’elle-même sur le plan informatique. Elle pencha la tête : s’il était facile de passer pour un crack dans le domaine en Chine, elle ne devait pas oublier qu’à l’international, de nombreux concurrents pouvaient se dresser sur sa route… et par définition, les frontières n’existaient pas sur internet.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngElle reprit le fil de son raisonnement : si l’on partait du principe qu’un autre humain coopérait avec lui en Sibérie, avait-il pu être l’auteur d’un programme anti-X.A.N.A ? Non, cette hypothèse était hautement improbable, parce que le virus surveillait tous les faits et gestes de ceux ayant le privilège de pouvoir interagir avec ses supercalculateurs ; le moindre codage agressif aurait nécessairement été repéré. Et un programme capable de l'éliminer ne se bricolait pas en douce sur un portable. Non, c’était forcément autre chose, quelqu’un d’autre. Il fallait absolument retrouver cet individu et si possible, l’éliminer pour qu’il ne représente plus une menace.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngCar Hakura savait une chose : si elle voulait être la seule à garder les bénéfices du partenariat avec X.A.N.A, alors il fallait mettre hors course tous ceux susceptibles d’avoir eu le même niveau d’informations. Son avance technologique, déjà quasi-assurée en Chine, le deviendrait alors à l’échelle mondiale et… un monde, littéralement, de possibles s’ouvrirait.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngMais elle n’arrivait pas à déterminer l’origine d’une éventuelle attaque ayant démonté X.A.N.A, ce qui la laissait dans le brouillard. Son seul point de départ, c’était le monde virtuel russe et il semblait avoir subi le même sort que le sien, avant qu’elle n’ait pu l’analyser suffisamment.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngBon. Ce n’était pas gagné, mais pas perdu non plus. En restant en alerte sur le réseau, elle allait bien finir par réussir à retrouver la trace d’un des autres gus ayant coopéré avec X.A.N.A, que ce soit le russe ou un autre. Le coup des expériences sur la faune et la flore par exemple : elle doutait fortement que X.A.N.A ait choisi d’écarter la Chine pour retenir la Sibérie. Cela n’avait aucun sens, elle avait donc forcément été mise en œuvre ailleurs.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngDe plus, elle avait le temps pour elle. Elle avait aussi de quoi s’occuper en travaillant – désormais sans chaînes – sur les possibilités que pouvaient lui offrir le monde virtuel à sa disposition. Bref, la partie de chasse ne faisait que commencer.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAtomi Hakura ouvrit une fenêtre blanche : X.A.N.A n’étant plus sur son dos, elle allait enfin pouvoir coder « G.O.L.A.N », son propre programme multi-agent, théorisé depuis longtemps, mais intouchable tant que le virus était dans son ombre. Il était temps d’enfin laisser libre cours à ses talents.


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


— Aelita ? AELITA !? NOOOOOOOOOON !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngTyron, qui se trouvait à proximité la plus immédiate de Jérémie ne put s’empêcher de faire les yeux ronds en encaissant ainsi auditivement le hurlement de Belpois. Groggy quelques instants, il ne fut pas le premier à lui donner la réplique :
— Qu’est-ce qu’il y a Jérémie ? demandait Ulrich en se rapprochant, tandis qu’Odd, recraché par le scanner depuis quelques minutes dans le même état que son retour de translation, ronflait toujours dans un coin de la pièce adjacente.
— La reprise de contrôle de la tour par l’ennemi a empêché la revirtualisation d’Aelita dans le Skid, c’est pour ça qu’elle ne réapparaît pas !
— Tu… tu veux dire qu’elle est…?
— Je… non, pas forcément, il doit bien y avoir un moyen de la faire réapparaître dans le Skid à terme mais...
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe professeur allemand leva les mains, en signe d’apaisement, ce qui eut l’effet inverse dans le cerveau paniqué de Jérémie. Le constatant, il ajouta verbalement :
— Messieurs, nous devons nous en tenir au plan initial. Je dois éteindre notre supercalculateur dans les minutes qui suivent sinon la machine sera perdue définitivement et la question sera réglée pour Aelita de toute façon. Vous n’avez plus votre supercalculateur !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngÀ l’arrière-plan, William avait hoché la tête d'acquiescement. Un signe que ne vit pas Jérémie, qui avait d’autres projets :
— Non !!! Couper la machine pourrait faire perdre toute trace d’Aelita dans la mémoire tampon qui nous a servi à activer la translation, je ne peux pas prendre un tel risque !
— Jérémie, il nous reste en gros 90 secondes avant de perdre bien plus qu’Aelita, ce n’est pas le moment de tenir une conférence ! Si je trouve le moyen de sauver ma machine, il sera bien plus aisé de garder espoir pour retrouver et ramener l’enveloppe virtuelle d’Aelita !
— Il a raison Jérémie, appuya Ulrich. Si tu n’es pas capable de ramener Aelita dans la minute qui vient, mieux vaut temporiser. On a vu que ça nous réussissait mieux que de se jeter dans les pièges, ajouta-t-il en pensant très fort en parallèle à son camarade de chambre toujours K.O. du côté du scanner.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngCette fois, Belpois se tourna vers Dunbar, originellement situé à presque 180 degrés de son champ de vision. L’ex-X.A.N.A-guerrier restait impassible, n’ajoutant rien, ce qui valait réponse… en faveur de Stern.
— Bien, le débat est clos, j’y vais, annonça le professeur qui s'éclipsa pour se diriger vers la salle du Supercalculateur.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe samouraï virtuel vit Jérémie soudain bondir dans sa direction. Il eut le réflexe de s’interposer et de retenir son ami aux bords des larmes qui perdait décidément tout sens commun.
— NOOON ! AELITA !!!
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAidé par son fidèle William, le brun n’eut aucun mal à tanker le frêle et délirant Belpois qui gesticulait dans tous les sens, et consommait donc beaucoup d’énergie dans le vide. Lorsque le savant revint dans la pièce, l’opérateur des Lyokô-guerriers se figea subitement, cessa de s’agiter et s’effondra simplement à genoux, en pleurs, la tête entre les mains dans une posture de résignation, sous le regard gêné des deux autres adolescents.
— Bon… c’est fait, annonça un peu inutilement le savant. Ulrich, puis-je te dire un mot en privé ?
— Euh… oui. Ça va aller William ?
— Je gère, ne t’inquiète pas.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngTandis que Dunbar, à la sensibilité sans doute inversement proportionnelle à l’émotivité de Yumi, essayait tant bien que mal de réconforter le blondinet, Stern suivit l’allemand à l’écart dans le couloir. Tyron ferma carrément la lourde porte de sécurité avant d’entamer son propos :
— Ce que je m’apprête à te dire va sans doute te choquer : Aelita est bel et bien morte. J’en suis sincèrement navré.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’adolescent, qui venait de servir d’éponge sentimentale à son camarade, ne savait plus quoi dire, se contentant d’ouvrir la bouche de surprise. Il ne comprenait en fait plus rien.
— Je m’explique. J’ai volontairement voulu laisser un espoir à ton ami pour qu’il ne vrille pas à chaud et faire passer la pilule de l’extinction – bon ça n’a pas trop fonctionné, mais disons que ça aurait pu être encore pire. J’ai moi aussi vu passer l’analyse des données à la suite de la reprise de la tour et ça sent très mauvais. Il semble que le plan de cette femme asiatique ait été celui-ci depuis le début. Empêcher les translatés de revenir sur le virtuel je veux dire. Dans son malheur, la maladresse d’Odd l’en a préservé puisqu’il a été éliminé avant la récupération de la tour. Mais pour Aelita...
— Je comprends, fit Ulrich, y voyant un peu plus clair. Vous pensez qu’il n’y a réellement aucun espoir ?
— Même si j’ai collaboré avec X.A.N.A, je suis loin d’avoir autant de connaissances que Jérémie sur ces sujets-là, d’autant plus que nous parlons d’une procédure qu’il a créée lui-même. Même Schaeffer pourrait être largué. Je te promets de prendre le temps d’en discuter avec lui, à tête reposée bien sûr. Mais à mon sens, on n’arrivera jamais à récupérer la conscience d’Aelita. Le supercalculateur de Chine est détruit et vu le piège qui nous avait été tendu, sans lui, tout est perdu. Son corps désintégré, on peut sans doute réussir à le libérer du scanner mais sans son esprit, je te laisse imaginer le problème éthique que cela pourrait poser.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngStern imaginait. La réplique débile – mais au moins surpuissante physiquement – de William avait déjà été un cauchemar à gérer à l’époque. Ce n’était rien à côté de ce que Tyron évoquait présentement.
— D’accord, je comprends.
— Je te dis ça aussi parce que je pense que c’est le genre de choses qui seront plus faciles à annoncer et à traverser entre amis. Je suis un peu la pièce rapportée dans cette aventure.
— O… oui, vous avez sans doute raison.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUlrich ne ressentait aucune joie. Ils avaient réussi à démonter le supercalculateur ennemi, à quel prix ? Lui aussi avait besoin de s’isoler un peu mais dans l’immédiat, il était plutôt honoré de la confiance que le savant allemand lui accordait. Jusqu’ici, c’était Jérémie ou Aelita qui avaient toujours assumé ce type de responsabilités, lui se contentant d’être une arme sur le terrain virtuel. Aujourd’hui, le premier n’était pas en état et la seconde… n’était plus là.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe brun préféra retourner ensuite avec William. Alors qu’il arrivait, Della Robbia venait visiblement de reprendre ses esprits puisqu’il rejoignait lui-même la pièce.
— Euh… qu’est-ce que j’ai manqué... ? demanda candidement Odd en voyant les yeux rouges de Jérémie et les mines attristées d’Ulrich et William.


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa morosité prédominait au petit-déjeuner, au lendemain de l’ultime mission, ce qui était naturel au vu des circonstances de cette dernière. Odd, Ulrich et William étaient attablés, en silence. Ils s’étaient levés inhabituellement tôt, probablement parce qu’ils ne se sentaient pas de rester seuls avec leurs pensées pleines d’amertume et de regrets. Plus particulièrement, Della Robbia semblait être celui qui se sentait le moins bien. Il avait sorti et préparé un maximum de victuailles pour son repas matinal, qu’il consommait avec frénésie. Toutefois, là où habituellement, il se sustentait le sourire aux lèvres, dans le cas présent ce n’était pas le cas. Il donnait l’impression de gérer ses émotions par leur voration, ce qui du point de vue de son meilleur ami, était assez triste à regarder.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa veille, l’original s’était confié à ses deux camarades sur la pointe de culpabilité qu’il ressentait à être tombé dans un piège avant d’avoir pu détruire le supercalculateur. Avec plus de prudence, selon lui, il serait parvenu à accomplir sa mission avant que le contrôle de la tour ne soit perdu. Cela avait pris plusieurs heures à Stern et Dunbar pour le consoler, mais surtout le raisonner, car sa façon d’aborder les choses n’était pas la bonne. En effet, en partant de là, les deux combattants à l’épée, qui s’étaient fait avoir de deux façons différentes par G.O.L.A.N, pouvaient légitimement éprouver de la culpabilité. Or, ils n’en ressentaient pas, uniquement du regret. Les deux avaient conscience que rejouer les événements avec des « Et si ? » ne mènerait nulle part.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngEn définitive, même si cela n’avait qu’apaisé légèrement Odd, au moins avait-il été aiguillé pour avancer.
— Bonjour jeunes gens, fit Tyron d’une voix sobre à basse fréquence en entrant dans la pièce commune.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSi rien ne semblait différent chez le scientifique, le fait était qu’il se présentait en public – se levait ? – bien plus tard qu’à l’accoutumée.
— Comment ça s’est passé avec Jérémie ? s’enquit immédiatement Ulrich.
— Je suis resté avec lui quelques heures mais il a fini par me chasser.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngBien qu’il ait préparé le terrain et laissé les Lyokô-guerriers entre eux pour gérer leur camarade le plus jeune, celui-ci avait refusé de croire l’analyse de Tyron relayée par le samouraï. De fait, depuis l’après-midi du jour d’avant, il s’était cloîtré devant à poste de contrôle, à balayer le réseau et ses données. Le propriétaire de la base l’avait rejoint en soirée pour l’épauler, mais surtout lui permettre d’accepter les faits, ses amis de Kadic n’arrivant pas à lui faire quitter sa place.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAux dernières nouvelles, donc, il n’avait pas décroché de l’ordinateur depuis près de vingt heures...
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa morosité reprit alors place tandis que l’adulte se préparait un café. Comme quoi, l’âge et l’expérience de la vie mettaient au même niveau face à l’encaissement de la mort. Quelques minutes seulement après l’arrivée de Tyron, la porte de la pièce s’ouvrit à nouveau, dévoilant un Jérémie à la mine affreuse, avec des yeux rouges et gonflés. Cette apparition coupa l’élan de gloutonnerie d’Odd.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe blond à lunettes s’avança doucement jusqu’à la chaise la plus proche, s’y installa, puis lâcha, mortifié :
— C’est fini, elle est partie.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl se prit la tête dans les mains avant d’exploser en sanglots. Ceux-ci furent différents des précédents car chargés d’acceptation. Face à cet effondrement, les trois compères du jeune homme mirent un instant à décider de quelle marche suivre, avant qu’Odd ne prenne l’initiative. Sans un mot il se leva, pour se positionner face à son ami et spontanément lui prêter son épaule pour qu’il pleure, dans un semi-câlin maladroit. Belpois l’accepta, ce qui dévoila à nouveau son visage. Ulrich et William suivirent, en posant chacun une main sur l’épaule du jeune homme, geste qu’utilisait beaucoup Aelita pour manifester son soutien à ses amis.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngFace à ce tableau qui se dessinait, Tyron s’éclipsa pudiquement, sans bruit.
— Vous... vous... croyez que, émit Jérémie entre quelques hoquètements.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl renifla bruyamment,
— Elle-
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl s’étouffa dans ses mots et ne chercha à finir sa phrase. Les autres ignoraient ce qu’il comptait dire. Malgré cela, Jérémie sentit que sa pensée flottait dans les airs et devait, maintenant ou à un moment antérieur, être partagée par les autres :

« Vous croyez que, là où elle est, c’est un monde sans danger, désormais ? »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Borée As MessagePosté le: Dim 08 Mai 2022 08:22   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 06 Fév 2022
Messages: 17
Localisation: Au coeur d'un vent glacé
https://i.imgur.com/P8gLhWc.png


— Alors là Fumet lui demande : « Dites-moi Emmanuel. Je vous vois gratter la table. Est-ce que vous cherchez... le dernier mot ? ».
— Excellent ! rit Jérémie en réaction à l’anecdote de Yumi, concernant un camarade de classe ayant une grande propension à répondre au corps enseignant.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’ancien opérateur des Lyokô-guerriers raccompagnait son aînée jusqu’au portail, rituel qu’il avait adopté tous les jeudis depuis la rentrée. Leur groupe d’amis finissant à la même heure ce jour-là, ils en profitaient pour se rassembler et bavarder un peu, avant qu’Odd, Ulrich et William ne prennent congé pour aller tâter du ballon avant le dîner. Yumi ne s’attardait pas plus, mais ces quelques minutes hebdomadaires en tête-à-tête avec Jérémie faisaient la différence, dans leur relation amicale.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIls arrivèrent au portail ouvragé de Kadic.
— On se sépare déjà, souffla Belpois avec un air faussement apitoyé. Encore une journée riche et paisible derrière nous.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSes efforts ne parvinrent pas à masquer dans sa voix la note de... nostalgie ? Cette nuance attira l’attention de son amie.
— Je déteste poser cette question mais... ça va ? Enfin, je veux dire... depuis le temps... tu vois.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa maladresse de la formulation n’empêcha pas le blond à lunettes de lâcher un sourire à la Tyron, que Yumi ne pouvait déceler pour des raisons évidentes.
— Ça peut aller. J’y pense tous les jours et je profite de mon quotidien en même temps. J’ai trouvé une sorte d’équilibre je crois.
— C’est ce qu’il faut, approuva la japonaise en lui tapotant l’épaule.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAprès un silence gênant – et un léger regret d’avoir lancé la question aussi spontanément – elle rebondit :
— Si jamais tu as besoin de quelque chose ou de parler, tu as mon numéro. Allez, ciao Einstein !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngElle s’éloigna tandis que son ami lui faisait un geste de la main. Après quelques secondes il fit volte-face.

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJérémie décida de flâner dans le parc au retour. Depuis quelque temps, il aimait se balader en solitaire, quand il le pouvait. Ça lui permettait d’ordonnancer ses pensées.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL’échange avec Yumi réveilla des souvenirs. Après la disparition tragique d’Aelita, puis quelques jours pris pour se remettre des émotions, les Lyokô-guerriers masculins étaient rentrés en France. Tyron avait fait preuve d’une grande amabilité, au niveau logistique. Outre l’avion, il avait déniché un endroit où loger à Odd et Ulrich, qui pour des raisons différentes étaient à la rue pour le reste du mois d’août. Dans la foulée, il avait désinscrit Aelita de Kadic, qui était désormais officiellement retournée de là où elle venait, ce qui n’était pas faux, par ironie malheureuse.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngRevenir au pays constituait un triste rappel de la réalité, en particulier après la parenthèse sibérienne. Ce sentiment s’était amplifié lorsque Yumi fit son retour. Lui annoncer la nouvelle, tout comme la voir s’effondrer, se révéla un spectacle que personne n’aurait voulu voir. Toutefois, elle n’avait émis de reproche à l’encontre de personne, se contentant de partager le sentiment d’injustice général.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJuste avant la rentrée, une cérémonie symbolique avait été organisée en hommage à Aelita. Dans le jardin abandonné de l’Ermitage, ils avaient défriché une petite portion herbue, sur laquelle ils avaient déposé une plaque et quelques fleurs, roses bien sûr, tous deux payés par cotisation commune. L’inscription dévoilait les mots suivants :


A elle.
La fille mystérieuse, pas d’ici mais d’ailleurs.
Qui voulait faire le bonheur de cette planète curieuse.
Ita est.


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngCela avait été un moment très fort pour les ex-Lyokô-guerriers. Le souvenir d’Aelita avait soudé leur groupe, qui était bien décidé à suivre ses traces et à... accepter. Lâcher prise sur le passé pour avancer.

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe détour par l’espace vert de Kadic s'acheva par l’arrivée au foyer. Comme toujours, le canapé, sa télévision et le baby-foot étaient occupés par d’autres élèves. À la table au milieu de la pièce principale, récemment installée car cela manquait cruellement, Hervé était assis, un échiquier face à lui, les pions bicolores déployées montrant une partie en cours.
— Salut Hervé, lui envoya amicalement Belpois pour signaler sa présence. Alors, comment ça se passe ?
— Vu que je joue contre moi-même, disons que ça a des airs de Révolution Française.
— Je vois ça. Bon, on s’y met ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngTranquillement, l’ancien comparse de Sissi remit en place les pièces de jeu, dans leurs boîtes, avant de ranger le plateau dans l’armoire dédiée aux jeux. Ensuite, il rejoignit Jérémie à la table de ping-pong, commodément inoccupée.
— T’étais en retard, tu prends le premier service, lança Pichon à son adversaire alors qu’il récupérait sa raquette.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngC’était équitable. D’un geste montrant une certaine habitude, Jérémie s’exécuta. Les deux intellectuels s’étaient mis au tennis de table sous l’impulsion d’Hervé, qui en avait marre de se faire humilier par Nicolas dans cette pratique. Pour s’exercer, il avait besoin d’une personne de même niveau et disponible sur le créneau du jeudi, ce qui correspondait à son ancien camarade de classe, qui y vit une bonne occasion de surprendre sa propre bande.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes échanges de balle s’enchaînèrent, tantôt disputés, tantôt maladroits, tantôt emplis de gestes et tirs ratés. Puis, finalement, sur quatre sets, Jérémie en perdit trois, dont deux de justesse.

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLorsqu’il débarqua au réfectoire pour le dîner, le seconde à lunettes retrouva ses amis déjà attablés.
— Alors cette nouvelle formation ? demanda-t-il en s’installant avec son plateau.
— Pas trop mal, notre petite équipe commence à vraiment bien prendre, sourit William. Entre mes tirs bourrins qui gagnent en précision, Ulrich rapide et technique, puis Odd, euh... Odd...
— Qui est le seul à avoir une copine, pom-pom girl en plus ? glissa Sissi, assise à côté du concerné.
— Dans les dents ! Bien joué ma belle !
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngTandis que l’excentrique en profitait pour embrasser sa concubine – leur relation étant basée sur l’amour vache, le vent pouvait vite tourner – Ulrich demanda :
— Et toi Einstein, tu as fait quoi de ton temps libre seul ? Tu sais que tu peux te joindre à nous, si tu veux.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngCela faisait déjà plusieurs fois que le samouraï l’invitait à footer avec eux, en joueur ou en spectateur. À croire qu’il se faisait du souci pour lui.
— T’inquiète, j’ai mes habitudes. Tu sais, je suis comme un petit vieux maintenant.


https://i.imgur.com/J2bQSFI.png


http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJérémie se retrouva enfin seul plus de dix minutes, dans sa chambre, après le dîner et avant l’extinction des feux. Il alluma son ordinateur. Sa discipline sur le sujet était rigoureuse : n’allumer son écran qu’en fin de journée, afin de n’attirer l’attention de personne.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUne fois sa session chargée, il consulta sa boîte mail protégée, dédiée à ses quelques échanges avec Tyron. Si le scientifique avait laissé aux adolescents de quoi le contacter, il avait secrètement transmis à Belpois un autre moyen d’échanger. C’est ainsi qu'un mois plus tôt, il avait eu la confirmation que l'ingénieur était parvenu à rebrancher son supercalculateur et à vaincre le virus déjà implanté, grâce au concours du kadicien sur certains détails. Il restait en alerte par rapport au réseau chinois, mais rien à signaler jusque-là.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAvec cette nouvelle, Tyron avait adressé un cadeau d’une nature particulière à Jérémie : un package de données sauvegardées lors de la dernière virtualisation, correspondant à la transcription numérique de la conscience et de l’être d’un individu. Aelita. Pourquoi l’allemand avait-il procédé à ces enregistrements dans son dos ? Il ne voulait pas le savoir. Était-ce une façon pour lui de faire comprendre qu’il était navré de la tournure prise par les événements ? Il ne lui avait pas demandé.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe jeune homme plaça son micro-oreillette, lança un programme spécifique sur son poste et demanda d’une voix mesurée :
— Maya, est-ce que tu me reçois ?
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngQuelques secondes plus tard, une fenêtre s’ouvrit, dévoilant le légendaire fond vert de données. Plus important, au premier plan, une frimousse virtuelle au visage en cœur et aux cheveux roses se dévoila.
— Salut Jérémie ! lui répondit l’écran d’une voix qui était parfaitement la même que celle de son modèle.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngMalgré cette copie conforme, Jérémie sentit à l’intonation et à l’enthousiasme déployés, trop mécaniques et manquant de substance, qu’il était encore loin du compte avec cette intelligence artificielle, qu’il n’avait concrètement mise en service que le week-end précédent, après un intensif travail souterrain.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl ne savait pas encore trop pourquoi il avait recréé de toutes pièces cette image d’Aelita. Accuser Tyron était la réponse au premier degré. Au second, c’était une réaction au sentiment d’injustice qui ne s’était jamais estompé depuis le tragique incident. Toute cette aventure avait commencé par l’objectif de [re]donner la vie à Aelita. Elle ne pouvait se finir sur sa mort. Au fond de lui, il refusait tout ça et ne pouvait prendre une décision comme elle l’avait fait vis-à-vis d’Anthéa.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl ne voulait pas que la dernière chose qu’elle lui ait dite soit un mensonge : « D’accord, à tout de suite, Jérémie ».
— Comment était ta journée ? lui demanda innocemment le programme.
— Une journée de lycéen classique, philosopha l’humain. Dans un monde en paix.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIls continuèrent à échanger des banalités sur un ton léger de longues minutes, tandis que Jérémie, en parallèle, procédait à des ajustements sur l’I.A. À vrai dire, il ne savait pas encore vraiment jusqu’où il comptait aller avec ce projet, ni ce qu’il comptait ou pouvait en faire, au bout du compte. Pour l’heure, il sentait que c’était une façon pour lui de faire son deuil.
— Je vais devoir déconnecter si je ne veux pas attirer l’attention. Je te recontacte demain soir, comme d’habitude.
— D’accord, bonne nuit, Jérémie.
— Toi aussi... Maya.
http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIl éteignit son poste et les lumières avant de s’installer sous sa couverture. Quelques instants plus tard, alors que ses oreilles commençaient doucement à s’accommoder au silence nocturne, un échange d’un lointain passé souffla :

« Existe-t-il un procédé permettant de fusionner des particules virtuelles et de les matérialiser dans l’univers réel ?
— Mon garçon, cela relève du domaine de la science-fiction, désolé. »



Spoiler
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 2 sur 2
Aller à la page Précédente  1, 2

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1574s (PHP: 84% - SQL: 16%) - Requêtes SQL effectuées : 19