CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
[Créations] Notre Communauté n'a pas perdu s...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X, 8 ans et plus!
[Code Lyoko] Usine Renault : Un peu d'...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X: Trailer
[Code Lyoko] Reboot : The Guardian Code
[Code Lyoko] Décès de Carlo de Boutiny
[Site] IFSCL 3.5.0 sortie
[Site] 10 ans plus tard... Les scripts ...
[IFSCL] IFSCL 3.5.0: Trailer
 
 Derniers topics  
[Fanfic] Un exil forcé
[Fanfic] CharmingMagician.exe
[Fanfic] Bataille pour l'espoir
[Fanfic] Projet Renaissance
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Jeu Vidéo CL] IFSCL 8e Anniversaire!
Projet Forum Code Lyoko 2018 : Appel ...
[Fanfic] Code Alpha 2.0 - Rainy Days ...
Sissi-Ulrich, un amour impossible
[Fanfic] Human
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] L'Échiquier

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 10 sur 20

Aller à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 9, 10, 11 ... 18, 19, 20  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Quater MessagePosté le: Sam 12 Oct 2013 23:59   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 107
Localisation: Je ne saurais le dire...
La porte du topic s’ouvre discrètement, et il se glisse jusqu’au fond de la salle, profitant de ce qu’Icer a le dos tourné. Les autres ont encore le nez plongé sur leur copie, il a pu passer inaperçu. Certes, Wolverine et Nyx avaient déjà rendus leurs travaux, mais puisqu’ils ne le connaissaient pas ils se contentèrent d’observer avec curiosité celui qui avait l’outrecuidance de rentrer en douce. Il ne lui reste plus qu’à sortir ses documents, pour rendre son commentaire (ou ses commentaires, vu le retard qu’il avait accumulé) en même temps que les autres. Il essayait juste d’imaginer la tête d’Icer quand il le verrait là, présent comme si de rien n’était…

Eh non, contrairement à ce que mon absence pouvait laisser penser, je ne suis pas mort ! Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé, faut-il te rappeler que c’est toi-même qui m’as fourni la corde ? ^^ Bon quoi qu’il en, soit, j’ai pas mal de retard à rattraper, puisque j’ai raté près de la moitié de tes publications…
En avant, marche ! (attention, pavé en approche...)

Bon déjà d’un point de vue global, la qualité de l’écriture est toujours aussi bonne. Les scènes de vies quotidiennes et les scènes d’actions s’enchaînent sans accrocs, avec régulièrement une petite touche de tragique pour nous remettre dans le bain. Toujours de la psychologie subtilement dosée, et des comportements qui restent cohérents. Le tout se lit extrêmement bien, les fautes sont rares et ne gênent pas le confort de lecture (mais ne compte pas sur moi pour reprendre l’orthographe de 10 chapitres…)

D’un point de vue scénaristique, force est de constater que les français, euh non les bretons, euh en fait les irlandais occupent une place de plus en plus importante, et c’est tant mieux. Au passage, ton chapitre 18, axé sur eux, est vraiment génial, ce n’est pas loin d’être mon préféré. Et je trouve que Senja, absent dans la première partie de ta fiction, a littéralement explosé et concentre maintenant bon nombre de mes interrogations (j’y reviendrai plus loin). La mention de Miranda explique certains de tes passages des premiers chapitres sur les motivations de la bande à Joséphine.
De façon générale, on commence à entrevoir les motivations générales d’un peu tout le monde : les irlandais veulent retrouver Miranda (XANA est probablement dans le coup…), XANA veut tuer FH, les LG veulent éliminer XANA et retrouver FH. Et William ? Aurait-il fini par apprécier le costume du méchant ? Et c’est pas mal, parce qu’à part les LG dont l’objectif reste le même depuis les débuts de CL, je te cache pas qu’on ne voit pas trop où tu veux nous emmener.

Xana s’est trouvé de nouveaux copains. Je te cache pas que j’ai un peu halluciné quand j’ai vu que tu avais inséré Dark Maul dans ta fic… OMFG ! Tu ne comptes pas nous mettre Jar Jar Binks, tant qu’à faire ? ^^ Blagues à part, autant j’apprécie énormément l’univers de SW, autant j’ai eu un peu de mal au début avec le sith. Certes, c’est bien amené, certes, il est très bien exploité scénaristiquement parlant, mais bon, ça fait vraiment bizarre. M’enfin, on commence à être habitué aux clins d’œil plus ou moins insistant.
Cependant, il y a quelque chose qui me dérange, c’est la manière dont XANA en a pris le contrôle. Qu’il est exploité le contenu du DVD, logique. Qu’il l’ait effacé du film, pourquoi pas. Mais qu’il ne puisse plus le recréer sans un autre support DVD est illogique (déduction du chapitre 16). Dark Maul reste un flux d’information, qui peut être stocké et réexploité à volonté. Je comprends cependant pourquoi tu as fait ça, sinon ça aurait été bien trop déséquilibré vu la puissance de Dark Maul si il pouvait ressusciter à l’infini. Critique probablement valable également pour le boss Nintendo que tu t’apprêtes à introduire. (Et si je me suis gouré dans mon interprétation, critique à ne pas prendre en compte!)


Le traitement de certains persos mérite que je m’attarde un peu sur leur cas :

Christophe. Franchement, tu le gère parfaitement. Ni trop, ni trop peu. Il s’est intégré dans la bande sur un coup tordu, mais une fois dans le bain, il a su faire preuve de modestie sans pour autant être une espèce de boulet, et tout en gardant sa propre vie à côté. Une progression logique et maîtrisée je trouve, et un personnage quasi-inventé travaillé. Le seul truc que je ne comprends pas, c’est son histoire en fil rouge avec Medhi Fontaine, et sa tendance à protéger la veuve et l’orphelin. Pas que ça me gêne, ça fait partie des passages de vie courante. Seulement, cette histoire annexe est développée depuis le tout début (quand tu nous racontais ses aventures avec Anaïs), et je ne vois pas où tu veux en venir. Parce qu’à part les trois loubards qui se sont fait ouvrir par Dark Maul, ça n’a pas beaucoup de conséquences sur le récit principal je trouve. Même si je sens que ça va déboucher sur une grosse embrouille.

Yumi. Je dois t’avouer que j’ai était surpris par le traitement qui lui était réservé. Moi qui m’attendais à ce qu’Ulrich en prenne plein la gueule et que Yumi coule des jours heureux avec William, c’est en fait l’inverse. Ulrich se porte comme un charme (ou presque), et Yumi ne sert à rien et fait la girouette.

William. Au final, il a définitivement basculé du côté obscur. On savait qu’il avait de la rancœur, mais à ce point… En arriver à vouloir tuer quasiment sans la moindre hésitation ses ex-camarades, juste pour montrer à XANA qu’il est meilleur de Dark Maul… Et au final, il y retourne volontairement. Bon en résumé, on peut dire que William (sors un bouclier avant de finir sa phrase) est devenu un parfait salaud. Rejoindrais-tu le point de vue de ceux qui, dans leur fic, décrivent William (érige une muraille avant de finir sa phrase…) comme un drogué alcoolique et violent ? ^^

Senja. Mon coup de cœur. Comme je l’ai dit plus haut, on ne l’avait pas beaucoup vu au début, il s’était seulement fait remarquer par le fait qu’il parle en gras. Et maintenant, on sait plein de trucs sur lui. Sur ses pouvoirs virtuels, sur l’influence qu’il a dans le groupe des irlandais. Sur le fait qu’il semble un peu schizo (ce pourrait expliquer qu’il parle en gras à certain moment, et à d’autres non, bien que je pensais au début qu’il s’agissait d’oublis de ta part), et qu’il a une relation particulière avec Alba. Son pouvoir de brouillage explique pas mal de choses, notamment lors du chapitre 9 qui avait été tendu à suivre. Force est également de constater que c’est un violent : il semblerait qu’il ait réussi à vaincre William xanatifié… J’attends vraiment de voir comment il va évoluer celui-là !


Après ce focus sur les persos, je vais rapidement faire un tour des chapitres.

12 : Bon pas grande évolution scénaristique à première vue. L’occasion d’introduire ton nouveau mini-boss et de montrer que c’est un gros bourrin. Chapitre plaisant cependant.

13 : Chapitre pour moitié axé sur du psychologique te du social. Bon pourquoi pas, c’est peut-être pas le plus palpitant mais ça prouve (si il le fallait encore) que tu maîtrises ton récit sur tous les tableaux. La partie action est assez sympa, et montre la progression rampante de la bande à Joséphine dans l’intrigue, avec notamment la découverte du 5e territoire Et pour finir, Christophe qui commence sa bascule du côté obscur. Scénaristiquement important, ou juste un prétexte pour changer son skin sur Lyoko ? ^^

14/15 : Pour commencer, je salue la référence pour le titre du chapitre 14. Pour le contenu de ces deux chapitres qui sont assez liés, ça fait du bien de voir les LG quitter leur attentisme et se montrer un peu proactifs. Entre leur provocation de la confrontation entre XANA et les irlandais, puis leur intrusion chez Joséphine, ils reprennent enfin du poil de la bête.
C’est encore l’occasion de découvrir un peu plus la bande à Joséphine, et notamment qu’ils maitrisent aussi la… Joséphinisation ? Avec en bonus l’Aes, et des créatures bizarres qui peuplent l’Eire. Alors eux aussi ils ont un écosystème indépendant dans leur monde ? Il sera possible d’avoir des illustrations ? Parce que ce genre de bestioles n’existe pas sur Google (notamment le Sidhuse), on peut juste deviner leur étymologie…
Et pour finir, des avancées majeures sur Christophe (on en sait un peu plus sur lui) et sur William (ces deux chapitres contiennent des preuves de ce que j’avance plus haut !)

16 : Un bon chapitre plein de baston, avec presque une victoire sur Dark Maul. Ça va finir par le faire ! Avec en fil rouge la capture d’une manta pour Christophe. Pas mal pensé ! Et aussi un nouvel épisode de l’histoire dans l’histoire de Christophe et Gladys.
Icer a écrit:
La réplique, qui s'était déjà avancée, comptait bien en profiter pour le trouer à la Obi-Wan.
Dois-je vraiment te rappeler qu’Obi-Wan n’a pas vraiment troué Dark Maul, mais qu’il l’a proprement coupé en deux ?

17 : Alors là on commence fort : la bande à Joséphine qui vole le Skid. WTF ? Bon leur passage sur le territoire volcan n’aura été que de courte durée, mais ils sont allé plus loin que les LG. D’ailleurs, c’est moi ou il y a un Kolosse dans ce cratère ? Et en prime, la forme virtuelle de Senja, et certaines de ses capacités. Qui entraine d’ailleurs un retour de William dans le monde réel, avant qu’il ne décide une fois de plus de retourner voir son maître… Et aussi, fini le Skid. Curieux de voir comment ils vont retourner sur le volcan maintenant.

Icer a écrit:
Visiblement l'exuvie du chapitre 16 n'a pas encore été correctement interprétée.
Je dirai bien que j’ai une piste probante, mais vu ce qui s’est passé la dernière fois que j’ai cru avoir compris…

18 : Comme je l’ai déjà dit, excellent chapitre.
Icer a écrit:
ou suscite encore plus d'interrogations à leur encontre ? Les deux sûrement, c'est toujours comme ça avec cette saloperie d’Échiquier.

Tu m’ôte les mots de ma bouche ! Oui en en apprend (enfin !) un peu sur les irlandais (enfin, les expatriés…). Mais juste des éléments de réponse, propres à ranimer les théories fumeuses élaborées lors des premiers chapitres et à soulever plein de doutes et de questions. Mais au moins maintenant, on connait leur motif : Miranda. Je suppose que c’est de ça dont se sert XANA pour leur imposer son diktat. Et Senja qui vient pour de bon au premier plan ; il semble avoir été particulièrement affecté par la perte de Miranda, jusqu’à changer la police de ses répliques !
Sinon, deux trois infos en plus et en vrac sur l’Eire (Puck… Ben voyons… simple référence ? ^^) et la confirmation qu’ils ont un téléporteur (ouais ! enfin quelque chose sur lequel j’avais raison !).

Sinon, on découvre en plus l’armée de Mantas de Christophe, mais rien d’autre sur les LG ni XANA. En même, temps, c’est un peu LE chapitre de la bande à Joséphine !
Icer a écrit:
Colonie perdue de la saga d'Artemis Fowl
Très bonne référence, de mon point de vue.

19 : Ourch… Encore un chapitre dur… Pourquoi faut-il toujours que les trucs sales se passent pendant Haloween ? Bon parce que là tu ne fais pas dans la dentelle : trois morts et demis. Rien que ça. Sinon, l’information qui m’a semblé la plus importante dans ce chapitre, c’est la fonction résurrection du RVlP. Donc en fait, les LG sont invincibles ! Mouhaha ! Bon j’exagère volontairement ^^ Tu t’en sors bien une fois de plus sur les justifications (même si c’est dans le chapitre suivant). Et à côté de ça, encore une pauvre victime secourue par Super-Christophe. Je ne comprends toujours pas là où tu nous emmène avec ça… (Je me répète… Alzheimer me guette !).

20 (courage, c’est le dernier !) : Bon clairement ce n’est pas le chapitre le plus passionnant que tu nous aies livré. Ah si, quand même : la première partie, celle où Willial révèle enfin son allégeance, est très bien foutue. La suite est plus légère, XANA qui cherche à récupérer son monstre en pièces détachées, ça fait sourire. Et pour la fin se pourrait-il que les Eire-Warriors souhaitent rencontrer les Lyoko-Guerriers IRL ?


Je pense qu’il est maintenant temps de refermer ce long commentaire.
Je crois avoir synthétisé tout ce qui est synthétisable, même si de nombreux éléments ont dut m’échapper.
Tout ça pour dire que ta fic déchire, et que j’ai vraiment envie de voir la suite !
_________________
« La vie n'est pas le travail : travailler sans cesse rend fou. »
« Le difficile n'est pas de sortir de l'X mais de sortir de l'ordinaire. »
Charles de Gaulle

« Ce n'est pas un abruti comme les autres. C'est le fruit des plus grands esprits de son temps, unis dans le seul et unique but de produire le plus stupide des abrutis de l'univers. »
GLaDOS
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Dim 13 Oct 2013 17:16   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2165
Localisation: Territoire banquise
Spoiler




http://i.imgur.com/YCenZ9H.png



http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngVendredi 2 novembre 2007, Aéroport Paris-Charles-De-Gaulle

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe vol de la compagnie Aer Lingus était arrivé à destination au bout d'une heure trois quart de voyage. Mais il fallait compter le temps de débarquement, qui exaspérait surtout Joséphine et Senja. Finalement, avec leur patience collective, ils en virent à bout.
- Bon, ça c'est fait, résuma Joséphine. Et maintenant ?
- C'est très simple, on prend le RER B. On a de la chance parce qu'il n'y a aucun changement à faire.
- C'est utile d'avoir un Senja apprivoisé à Paris, lança Guillaume.

- Ouais. Allons-y.
Ils se dirigèrent donc à l'endroit approprié pour prendre le premier train qui passait.
- Y a un paquet d'arrêt... râla Joséphine en consultant le plan affiché dans le RER.
- Ça ne m'a pas l'air si long, rebondit Clémence. On arrive déjà au Parc des Expositions.
- Ah oui, c'est connu. D'ailleurs j'aimerai bien m'y rendre l'année prochaine à l'occasion du passage du salon européen Natural Ingredients Je ne crois pas qu'ils passent en Irlande.
- Moi j'aimerai bien aller à la Japan Expo un jour.
Joséphine réagit de nouveau.
- Ha ha, ça. Un repaire de geek rêvant de croiser le cosplay de leur personnage féminin de manga favori pour tenter de réaliser leur rêve de se la faire en vrai. La plupart n'y parvenant pas, ils finissent par basculer de l'autre bord pour pouvoir quand même rentabiliser ce rassemblement majoritairement masculin. Tu veux devenir gay Senja ?
Elle était d'humeur massacrante depuis ce matin, ce que n'avait pas manqué de noter le reste de la bande. Dans l'avion, des paris internes avaient d'ailleurs été lancés entre Senja et Guillaume pour en connaître la cause, le premier l'attribuant à l'inconfort des moyens de transport publics bien loin des habitudes de la riche écologiste, le second misant sur le cycle menstruel. Mais aucun des deux n'avait encore osé lui demander si elle était dans sa semaine pour savoir qui remportait la mise.
Senja haussa les épaules.
- Pourquoi pas. Je pourrai rencontrer un bel Apollon. Je le vois bien s'appeler Alexis.
La réplique étrange jeta un froid et personne n'ajouta rien jusqu'à ce que les irlandais se rendent compte – un poil trop tard –que le RER qu'ils avaient emprunté ne se rendait pas au bon terminus. Senja se fit alors tellement engueuler par Joséphine qu'il fut bien obligé d'admettre que Guillaume avait vu juste, reconnaissance qui fut vite suivi d'un transfert financier de cinq euros au bénéfice de l'homme-ours.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre de Jérémie Belpois, dans la matinée

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJérémie avait programmé son réveil pour dix heures, et il se leva à l'heure prévue. C'était certes très différent de ses habitudes – et surtout très tardif pour lui – mais aujourd'hui, il tenait à être particulièrement bien reposé. En effet, après avoir laissé souffler les Lyoko-guerriers la veille suite à non pas une mais deux journées d'Halloween très chargées, mais aussi parce qu'il aurait fini chez les Prud'Hommes pour avoir fait travailler des mineurs un jour férié de vacances, il était temps pour eux d'en finir avec le supercalculateur irlandais. Cette fois, ils étaient bien préparés.
À part Yumi, le reste du groupe était également au self, Ulrich et Christophe n'ayant d'ailleurs pas fini de manger.
- Salut, fit Jérémie. Tout le monde est d'attaque ? C'est la bonne cette fois.
- Yo, ouais. Mais, on sait jamais avec eux, répondit Ulrich.
- Bah, vous en êtes pas à votre première destruction de réplika. Et des humains ne peuvent pas être pire que X.A.N.A.
- Touché.
- Une minute, intervint Odd. Vu l'heure qu'il est, on va sûrement être en pleine mission pendant le déjeuner. Et ça c'est inacceptable !
- Tu ne peux pas avoir faim virtualisé ou translaté Odd.
- Ben moi si ! répliqua-t-il sous l'hilarité générale.
- N'empêche, c'est à tenter, renchérit Ulrich. On le translate et une fois chez les irlandais on fait un détour par la cuisine, voir ce qui se passe.
- Bon, redevenons sérieux un instant, pria le chef de l'expédition. La remarque d'Ulrich n'est pas dénuée de sens et en plus, X.A.N.A se ramène souvent pour les épauler. Donc on ne se détend pas avant d'avoir porté un coup fatal à la machine, même si en apparence, on gère. Ok ?
Les autres approuvèrent.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

- On y est, informa Senja.
- Excellent, félicita Joséphine. Dépêchons-nous, parce qu'avec les vacances scolaires, on peut les croiser n'importe quand.
Les irlandais entrèrent donc.
- C'est par là, indiqua l'adolescent déjà venu en pointant du doigt le monte-charge en contrebas.
Après avoir utilisé les cordes pour descendre, ils empruntèrent l'ascenseur pour arriver dans le labo.
- Je dois bien avouer que ça a une autre gueule que chez moi. J'ai dû mal à croire que des gamins aient pu construire ça.
- Tu as vu un peu ? confirma Senja. Et j'étais allé jeter un coup d’œil aux scanners, c'est le même genre.
Joséphine s'installa alors à la place de Jérémie.
- Tu vas y arriver ? s'enquit Clémence.
- Oui, je pense que je vais pouvoir survivre au passage d'une interface anglaise à une française, répondit ironiquement la blonde. Plus sérieusement, ça m'a l'air foutu pareil. Y a juste un paquet d'accès bloqués car protégés. Mais ce n'est pas grave. Senja, amène les autres aux scanners, il faut se dépêcher.
En réalité, si Joséphine pouvait aller aussi vite sur le clavier, c'était en bonne partie dû aux indications du mail qu'elle avait reçue il y a deux jours et qu'elle pouvait consulter à travers son ordinateur portable qu'elle avait amené. Grâce à lui, elle put enregistrer ses camarades dans la mémoire du Supercalculateur. Puis Senja fit de même avec elle. Avant de repartir, la blonde prit quelques dernières précautions, protégeant notamment ce qu'ils venaient de réaliser. Pourquoi se donner tout se mal si c'était pour que les français suppriment tout en cinq minutes ?

- Voilà qui est réglé. Et maintenant, on se casse.

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


Après avoir attendu qu'Odd ait vidé les plateaux d'Ulrich, Christophe et Jérémie, le groupe avait finalement pu décoller, informant Yumi qu'elle pouvait les rejoindre au passage. Toutefois, le félin virtuel manqua de tout vomir lorsqu'il vit les cinq personnes qui sortaient du monte-charge au moment où lui-même s’apprêtait à descendre au niveau de l'ascenseur. Les deux groupes ne manquèrent pas de se repérer mutuellement.
- Et merde, lâcha Joséphine.
Les français se sentaient supérieurs. Pas seulement parce qu'ils avaient le loisir de les regarder de haut, mais surtout parce qu'ils avaient la réplique, qui se jeta d'ailleurs immédiatement de la plate-forme surélevée. Il avait choisi de commencer par Alba, peut-être parce qu'il l'avait combattue récemment. Mais au moment d'arriver à sa hauteur, William 2 se fit violemment dégager par sa cible.

- Tout doux hein...
Jérémie s'avança alors, tout comme Joséphine.
- Je vois que vous aviez tout prévu, commença le premier.
- J'ai toujours rêvé de me tromper dans ces moment là, répondit la seconde, référence évidente à la rencontre actuelle.
- C'est le moment de passer au plan B, chuchota Guillaume au reste de son groupe. On leur serre la main, et de l'autre main, on se sert.
- Ferme là, répondit simplement Senja, tout en ne pouvant dissimuler son sourire.
Belpois soupira.
- Qu'est-ce que vous faîtes ici ?
- Te répondre sera inutile, puisque tu le découvrira dès que tu te sera installé sur ton fauteuil.
- Je suppose que j'ai l'honneur de rencontrer mon équivalent irlandais ?
Jérémie se montrait très sûr de lui cette fois, il ne voulait pas perdre la face contre eux.
- Irlandais, ça dépend d'où on se place comme tu l'entends. Mais oui. Mon nom est Joséphine et je suis ravie de voir que le cliché sur les blonds est mit à mal par nos existences.
- Et par moi aussi non ? s’écria Della Robbia.
La fille glissa son regard sur lui.
- Non. Senja m'a raconté ta dernière détranslation.
Gêné, le blondinet à la mèche violette alla se ranger à l'arrière du groupe, disparaissant du champ de vision de ses adversaires. À ce moment là Yumi rejoignit les rangs, muette de surprise devant la scène.
- Puisque les présentations sont faîtes, reprit Joséphine, il est temps de négocier. Je ne pense pas qu'il soit dans votre intérêt que nous nous battions ici.
- J'ai déjà entendu ça quelque part, marmonna Ulrich.
- J'avoue, lui répondit tout haut Christophe.
Mais Jérémie lui, réfléchissait. La proposition naissante était intéressante, d'une part parce qu'il n'y avait aucune garantie qu'ils puissent s'en tirer comme ça si une personne d'en face était... joséphinifiée, d'autre part, si eux étaient là, ça signifiait qu'il n'y avait plus personne pour défendre l'Eire. Hormis peut-être quelques monstres qui semblaient ne pas dépendre directement des irlandais. Et X.A.N.A ?
- Et quel est le vôtre ? demanda-t-il alors aux intrus.
- Ne pas rater l'avion peut-être ?
- ...
C'était une excuse. Vu la gueule de la propriété que les Lyoko-guerriers avaient visité, l'un d'entre-eux était bourré de fric – probablement la blonde – et ce n'était pas absolument pas un drame de louper un vol. Mais Belpois fit mine de se laisser prendre pour qu'ils les sous-estiment d'autant plus après.
- D'accord. Passez par l'escalier au fond à gauche pour remonter jusqu'ici. Pas de coups fourrés. Et je vous conseille de ne pas traîner dans le coin, parce qu'une fois dans le Labo, c'est pas un seul comme lui – il désigna la réplique, postée plus loin au niveau des irlandais – que je vous envoie.
- Bien entendu.
Toute la clique irlandaise suivit Joséphine dans la direction indiquée, tandis que les Lyoko-guerriers accédaient au monte-charge de manière traditionnelle. De cette façon, les deux groupes ne se croisaient pas en échangeant pourtant leur positions.
- Bon débarras, cracha Stern alors qu'Aelita actionnait le monte-charge.
Par mesure de précaution, la réplique était restée dans la salle cathédrale.
- Bon les gars, la mission risque d'être un peu différente, commença Jérémie une fois que les irlandais ne pouvaient plus l'entendre. Avec eux en moins, vous pouvez être sûr que X.A.N.A va s'en mêler. C'est la mode. Je veux qu'Aelita reste ici avec la réplique.
- C'est compréhensible, approuva Yumi.
- Bah, à l'époque où on pétait des supercalculateurs, on était quatre aussi ! rappela Odd, ce qui fit sourire Christophe.
- Qu'est-ce qu'on attend pour y aller alors ? demanda ce dernier.
- Que l'ascenseur s'ouvre ?
- ...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSceaux

- Ils vont en profiter pour tenter de détruire le supercalculateur de l'Eire.
- Évidement, j'avais deviné Senja.
- Alors on fait quoi ? demanda Clémence. On va pas les laisser faire !
Joséphine s'arrêta au milieu de la rue pour sortir son ordinateur portable.
- Ayez confiance en Puck, ce petit être est sûrement la créature la plus cheatée jamais virtualisée.
- Je ne dis pas le contraire, mais tu es sûre de vouloir tout miser sur une IA ? Je veux dire, c'est pas une IA qui va construire un supercalculateur hein.
La phrase de l'elfe gris virtuel semblait vide de sens dans le contexte.
- … Et quel est le rapport ?
- Aucun. Mais j'avais très envie de dire ça.
- Mouais. Reprenons notre sérieux, y a quand même urgence, rappela Joséphine en pianotant sur le clavier de la machine.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

- Ils se sont enregistrés dans le Supercalculateur. C'est pour le retour vers le passé.
- Oh ? s'exclama Aelita. Mais comment ils ont su faire ça si vite ?
- X.A.N.A. Ou Franz Hopper, mais ce serait plus glauque.
- Va pour X.A.N.A alors...
- Pas de panique. Si on détruit leur machine, ils seront hors-jeu de toute façon... Aller, activation de la tour à notre profit.
- Go !


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngEire

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSur Lyoko, Yumi, Odd, Ulrich et Christophe arrivèrent dans une tour de l'Eire, celle du Nord.
- Bonne nouvelle en passant, j'ai amélioré la portée du radar et celui-ci passe désormais outre la tour même si vous vous trouvez à l'intérieur. Ce n'est qu'une question de temps avant que j'ai une vision totale comme sur Lyoko. C'est plus facile dès qu'on sait par où commencer.
- Félicitation mec !
- Qui sera translaté ? demanda alors Ulich.
- Christophe, Odd et toi. Faîtes au plus vite.
- Tu veux me confier la garde de la tour à moi seule ?
- En envoyant les trois autres, j'utilise la vitesse pour nous prémunir au maximum d'une attaque. C'est une Blitzkrieg en quelque sorte. Tu ne devrais pas être inquiétée, et depuis ton bâton, tu es aussi efficace au sol que contre un ennemi aérien.
- Ok !
- Et puis je peux t'épauler en t'envoyant directement des Mantas grâce à la tour activée. À mon avis ça vaudra largement le coup. Aller, translation !
Les Lyoko-guerriers précédemment désignés disparurent. Juste après, quatre points apparurent dans le champ de vision de Jérémie.
- Oh merde. Y a déjà un groupe de monstres à l'extérieur.
- Des noms ? demanda Yumi.
- « Sidhule », « Sidhok », « Sidhabe », « Sidhank ». C'est étrange, on jurerait... que ce nom sonne comme les monstres de X.A.N.A.
- C'est le cas non ?
- Négatif. C'est de l'Eire.
- Ah. Il faudrait que tu envoies les Mantas avant que je sorte. Tu en as combien en réserve ?
- Six, incluant celle de Christophe.
- Balance tout. Et dis aux autres de se dépêcher.
- C'est parti.
Mais tandis que la japonaise parlait, la roue du Dagda gravée dans la tour s'était mise à briller.
- Attends Jérémie. Ça sent mauvais.
- De quoi ?
- La roue du Dagda au sol là. Elle brille.
- Mince. Si c'est comme sur Lyoko c'est qu'un mec est en train d’accéder à la plate-forme supérieure !
- Il n'y a personne ici.
Pourtant peu après, on entendit même à l'intérieur de celle-ci la tour se désactiver, ce qui fit ré-apparaître les trois lycéens aux cotés d'Ishiyama.
- Je suis formel, on vient de taper un Code Forestier là-haut d'après l'historique.
Ils n'eurent pas le temps de se poser davantage de question que la tour se mit à trembler violemment.
- Je crois que le Sidhok s'attaque à la tour, informa la régie.
- Sans blague, fit Ulrich.
- Bon, occupez-vous d'abord des intrus, à l'extérieur.
- Le Sidhok, il est situé où ?
- Juste à l'entrée.
Ulrich sorti un sabre.
- Parfait. Supersprint !
Sortant de la tour à toute vitesse, la stratégie du samouraï était simple et efficace : Trouer par surprise le sale con qui s'attaquait à l'infrastructure. Une stratégie qui aurait pu fonctionner si la surface touchée n'avait pas été insensible au coup, en plus de bloquer le Lyoko-guerrier dans sa course. Stern put en profiter pour regarder son adversaire.
Il ne pouvait le savoir mais le Sidhok était étonnement similaire au Sidhuse de l'autre fois. D'une taille à peine plus petite, celui-ci était parsemé de tâches jaunes et beiges sur tout le corps, et ses cheveux étaient blonds. Outre l'aspect esthétique, la différence majeure résidait dans ses bras, où les tentacules de Sidhuse avait laissées place à deux énormes massues carrés exactement de la même texture que les Bloks de X.A.N.A. On comprenait qu'Ulrich n'ait pu transpercer son bras. Utilisant son second membre, le Sidhok porta un coup dévastateur au guerrier qui fut dévirtualisé. Cependant, il manquait de célérité, ce qui lui fut fatal lorsque Yumi – sortie à la suite de son camarade – lui mit son bâton dans l’œil. Le Sidhok fut vaincu à son tour.
- Ils ont eu Sidhok ! L'Aes ne va pas être content.
- Si, Dieu a promis de remplacer chaque perte si on parvenait à défendre le territoire sans ses anges. Sinon il serait venu les affronter lui-même.
Yumi, ainsi qu'Odd et Christophe également dehors, firent alors plus attention aux trois autres points qu'avaient signalés Jérémie.
Sans surprise, Sidhule, Sidhabe et Sidhank ressemblaient à leur congénères, avec des couleurs et des membres différents. Le premier était constellé de tâches vertes et marrons, avec des cheveux bruns, ayant aussi les yeux verts. Le second était orange et rouge avec les cheveux de cette dernière couleur et les yeux marrons. Le troisième était blanc et noir, avec des yeux bleus et des cheveux gris. Pour ce qui était de leur membres, ils avaient respectivement deux canons de Tarentule à la place des avant-bras, deux pinces de Krabe à la place des bras, et deux petites demi-sphères noires à la place des mains, ces dernières rappelant un demi Mégatank miniature.
- Jérémie, ces créatures ont les armes des monstres de X.A.N.A ! alerta Odd
- Ok je crois que j'ai compris, répondit l'autre blond depuis la Terre. Les monstres de l'Eire ont commencé à apparaître après l'histoire de la seconde tour qui se désactive toute seule, sachant que les irlandais avaient subi un retour dans le temps à la première. Or, on sait maintenant qu'il s'agissait probablement d'un coup de ce Senja, parce qu'il y avait un brouillage. Je pense que Joséphine a utilisé quelques données volées à l'occasion pour programmer des monstres à partir de ceux de X.A.N.A. D'où les similitudes.
- Oh, ok. Donc pour une fois ça s'est fait à ses dépends ? demanda Yumi.
- Parfaitement.
- Et si on envisageait de les combattre ? intervint Odd. On a pas des masses de temps.
Mais leurs adversaires aussi savaient discuter.
- Si seulement Sidhuse était encore là... se plaignit le Sidhank.
- Ne parle pas de ce renégat, coupa le Sidhabe. T'as peur ?
- Ce serait idiot, puisque de toute façon on se ré-incarnera, rappela le Sidhule.
- Mais ça ne sera plus vraiment nous !
- Mais si !
- Mais non !
- Mais si !
- Mais non !
- Mais si !
- Mais non !
- Mais si ! répondit Della Robbia à la place du Sidhule juste après s'être téléporté derrière le Sidhank.
Immédiatement, ce dernier se retourna et l'une des demi-sphère qu'il avait à la place des mains se mit à grossir d'un coup, atteignant finalement l'échelle du monstre qui en était à l'origine. Au final, comme la matière était la même, il venait de déployer un excellent bouclier. Les fléchettes d'Odd furent donc sans aucun effet, mais de surcroît, étant donné qu'il se trouvait juste à coté, le félin fut repoussé par les extensions sphériques. Repliant ses boucliers, le Sidhank laissait le champ libre au Sidhule pour mitrailler Odd de rayons lasers verts. Ce dernier, à terre suite à son expulsion, n'eut pas le temps de réagir et se fit dévirtualiser. La combinaisons des Sidhes avaient été parfaite. Il ne fallait pas sous-estimer ces créatures humanoïdes qui pourtant, à cause de leur taille et leur personnalité, évoquaient des enfants.
- Jérémie, envoie des Mantas ! lui lança Christophe.
- Négatif. Je n'ai plus le contrôle de la tour. Je ne peux pas les virtualiser ici.
- Tu ne peux pas ré-activer la tour ?
- Ce n'est pas le Code Eire qui a été tapé, c'est le Code Forestier. La tour n'a pas été désactivée, elle a été volée au profit des irlandais. Contrairement à X.A.N.A, je ne sais pas comment prendre le contrôle d'une tour déjà activée à distance.
- Et manuellement ?
- Ça pourrait marcher. Le Code Belpois est utilisable sur Lyoko depuis que je l'ai ré-crée avec Aelita. Du moment que c'est quelqu'un de la-bas qui le tape... mais Aelita n'est pas sur place et elle ne peut plus vous rejoindre.
- Merde. Y a rien à faire ?
- Je cherche.
En attendant, les trois monstres avait recommencés à se disputer. Yumi et Christophe n'osaient pas encore attaquer, attendant une idée de Jérémie.
- Jérémie, commença alors Aelita, toujours à ses cotés. Yumi le fera à ma place.
- Elle peut pas, tu le sais bien...
- J'ai un pressentiment, autant essayer non ?

- C'est quand même vachement cliché, intervint Christophe qui entendait tout. Aux hommes la baston et aux femmes d'user de leurs doux doigts manucurés pour manipuler l'interface d'une tour, parce que nous on la casserait forcement avec notre brutalité.
- Clairement, ne purent s'empêcher d'ajouter Odd, Ulrich et Jérémie.
- Idiots ! taquina Yumi avant de retourner dans la tour.
Les trois créatures reportèrent cette fois leur attention sur ce qui se passait en face. Christophe – désormais seul – se hâta de rentrer à la suite de japonaise, une « fuite » selon Odd, un « repli stratégique » selon le concerné.
- Tant que j'y suis, les irlandais ont activé une tour sur Lyoko, annonça Jérémie.
- J'y vais ?
- Non, ça sent la diversion. La réplique surveille depuis le pont s'ils tentent de faire quelque chose à l'Usine pendant qu'ils sont en France. Occupons-nous déjà de celle-ci. Yumi, t'es en haut ?

- Oui Jérémie.
- Pose ta main sur l'interface et voit si elle te reconnaît.
- …
- Alors ?
- Ça marche ! Mon prénom s'est affiché. On me demande un code
- T'y crois pas !
- Bien. Tape mon nom de famille.

Le halo de la tour redevint vert lorsque Yumi valida le Code Belpois. Jérémie se dépêcha de virtualiser ses Mantas, ainsi que celle de Christophe qui ressorti de la tour.
La situation avait un peu changée mais leurs adversaires étaient des malins. Face à la pluie de laser bleus qui arriva rapidement, les Sidhes s'étaient regroupés autour du Sidhank qui avait déployé ses deux boucliers comme des parapluies anti-missile. Là, où ça se gâtait, c'était que le Sidhule était prêt à riposter à la première occasion, et nul doute que si M'Bala tentait une approche au sol, il ferait connaissance avec les redoutables faux du Sidhabe. Ce trio était particulièrement redoutable, encore heureux que le Sidhok ait été éliminé pendant qu'il était en dehors du groupe.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngPont de Normandie

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe pont de Normandie, inauguré en janvier 1995, était un édifice aussi beau qu'utile. Il permettait notamment aux routiers de passer de Haute-Normandie en Basse-Normandie et inversement, malgré le rempart de la Seine. Mais au-delà du trafic autoroutier, le tablier était conçu pour accueillir une piste cyclable dans chaque direction et autant de voies piétonnes.
Une jeune allemande du nom d'Aurora Blume se trouvait actuellement sur l'accès piéton parallèle à la route en direction d'Honfleur. C'était bien entendu le meilleur coté, puisqu'il permettait une vue dégagée sur l’estuaire de la Seine. Aurora, bien qu'originellement accompagnée de sa mère, s'était dépêchée de franchir le pylône Sud pour profiter seule du paysage le plus longtemps possible. Elle en avait besoin. On ne pouvait pas dire que la jeune allemande aillait très fort et c'est peut-être ce qui expliquait qu'elle se trouve à cinq cent kilomètres de chez elle en pleine période scolaire.
Arrivée au milieu du pont, elle s'assit. Il fallait avouer que le paysage était magnifique selon elle, et pas trop encombré par les navires, le port du Havre se trouvant un peu plus au Nord. Elle oublia bien vite le brouhaha des voitures, se réfugiant dans sa bulle, comme hypnotisée par le paysage. Elle regrettait d'ailleurs d'avoir oublié son appareil photo.
Quand soudain, quelque chose dans son champ de vision vint perturber le calme de la scène. Trois silhouettes courraient sur l'eau à une vitesse folle, et se dirigeaient vers la mer. Aurora jurerait voir des humains. Était-ce possible ? Clairement que non. Ne s'arrêtant même pas au Cirque de Rouen, les silhouettes disparurent à l'horizon, laissant leur sillage visible à peine plus longtemps.
La scène, éphémère, avait un coté surnaturel. Alors Aurora décida de se prendre au jeu, et de faire quelque chose qui collait à la magie de l'instant.
Elle fit un vœu.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngEire

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngYumi quitta la tour une nouvelle fois, rejoignant Christophe. Celui-ci l'attendait pour se lancer à l'assaut avec les Mantas. Toutefois cette fois, il ne chevaucha pas la sienne, laissant sa Manta violette se fondre dans le groupe bleu, car les forces aériennes en présence étaient suffisantes. Sa camarade allait sûrement avoir besoin de lui. Le Sidhule parvint à placer un tir et dévirtualisa une première Manta.
- Il faut faire vite, souffla Christophe. S'occuper du Sidhank nous-mêmes pendant que ses boucliers sont focalisés sur les Mantas. Sans lui, ils sont foutus. Le seul problème, c'est...
- Le Sidhabe ?
- Ouais. Il doit être redoutable en combat rapproché.
- Il faut que l'un des deux fasse diversion pour que l'autre puisse s'occuper du Sidhank.
- Entendu, je m'en charge. Dès que tu l'aura eu, recule au plus vite et laisse les Mantas finir le travail. Tu dois survivre pour être translatée, tu es notre dernière chance.
Elle hocha la tête. C'était logique. Christophe activa alors son sabre laser violet et les deux Lyoko-guerriers s'élancèrent, l'adolescent noir en tête. Tout en restant sous les boucliers du Sidhank, le Sidhabe vint immédiatement se placer entre les quatre. L'imprévu du plan des français résidait dans l'attitude du Sidhule qui choisi d'arrêter de s'occuper des Mantas après une seconde victime, pour diriger ses lasers sur les jambes de Christophe.
- J'aime pas ça !
En effet, il se fit toucher au tibia, ce qui le fit basculer en avant. Sans pitié, le Sidhe aux lasers l'acheva en un éclair. La surprise fut que le sabre d'Mbala, projeté également en avant mais perdu par son propriétaire, vint trancher l'une des pinces du Sidhabe avant de disparaître puisque son possesseur était hors-jeu. Déstabilisé, celui-ci bascula sur le coté touché, et Yumi avait le champ libre pour lancer son bâton tel un javelot sur le Sidhank. Ce dernier étant concentré sur les tirs aériens et faisant toute confiance à ses partenaires pour maîtriser les humains, ne fit rien pour l'esquiver et se fit transpercer la tête. Disparaissant, il laissa le Sidhule et un Sidhabe agonisant se faire mitrailler par les monstres de Jérémie. Ils périrent à leur tour rapidement.
- Victoire ! s'écria la japonaise.
- Félicitation ma... Yumi ! hurla Odd à travers le micro de Jérémie.
- Bon, je te translate, annonça Jérémie. Si d'autres monstres viennent pour s'attaquer à la tour, il n'y a plus qu'à espérer que les quatre Mantas restantes tiendront le coup.
Et la seule survivante du groupe disparut.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngPériphérie de Dublin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngYumi apparut sur la colline habituelle et se hâta de sauter le portail de la résidence pour pénétrer la demeure, théoriquement vide de ses occupants.

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


Guillaume s'arrêta net devant le portail, et fit mine d'être essoufflé, par habitude. Être joséphinifié donnait décidément des capacités physiques incroyables, surtout quand on avait l'occasion de déchaîner toute leur puissance, comme ce qu'ils avaient faits sur la Seine, la Manche et la mer d'Irlande. Mais il ne perdit pas plus de temps. En effet, il avait certes distancé Alba mais Senja avait fait de même avec lui. Et il voulait abattre l'intrus lui-même. C'était un simple jeu entre eux, depuis que Joséphine leur avait dit que Puck avait assuré, que c'était gagné et qu'ils pouvaient tenter de détranslater Yumi eux-mêmes avant qu'elle ne trouve le supercalculateur, sinon c'était le gardien de l'Eire qui s'en chargerait. Soit. Il entra à son tour par la porte de derrière.

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


Yumi se trouvait au rez-de-chaussée, dans le couloir situé à coté de la cuisine, lorsqu'elle entendit quelque chose claquer. Une porte ? Elle pressa le pas.

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


« Mais putain, quelle discrétion ce Guillaume » pensa très fort Senja dissimulé dans la cave, aux cotés du supercalculateur.

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


- Jérémie, aide-moi, chuchota Yumi.
- Euh... redescend ? Il doit se trouver au sous-sol, comme chez nous.
Elle fit demi-tour, désirant reprendre l'escalier. Le problème, c'était que Guillaume s'y trouvait. Le sigle de la roue du Dagda avait remplacé ses pupilles.
- Oulà.
Heureusement, grâce à ses figures de gymnastes, elle gagna rapidement la porte qui se trouvait à l'autre bout du couloir. Celle-ci donnait sur la terrasse. Il fallait qu'elle sorte, car elle voulait de l'espace pour se battre. À peine dehors, un éclair de couleur bordeaux issu de son adversaire la frôla. L'homme-ours virtuel la suivi d'ailleurs à l'extérieur.
La japonaise déploya ses éventails, et l'adolescent afficha un air surpris. Pourtant, ils s'étaient déjà battus.

- J'ai encore perdu le jeu, pas vrai ? lança-t-il.
Yumi pigea immédiatement où il voulait en venir et fit un bond sur le coté, esquivant les éclairs noirs arrivant de derrière. Alba était là aussi. La japonaise se trouvait prise en tenaille. Elle ne tiendrai pas longtemps.

- Peut-être pas en fait.
Guillaume balança la sauce. Mais ce fut un éclair noir qui vint detranslater l'ennemi.
- Ne rêve pas.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngEire

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngYumi ré-apparut devant la tour Nord de la forêt. Tout semblait calme, on entendait uniquement les Mantas voler autour de la structure.
- Désolé les amis.
- Ce n'est rien, la bataille n'était pas équilibrée. Je comprend mieux l'intérêt qu'ils ont eût à nous envoyer leur Sidhes auparavant.
- Mais ça n'explique pas le Code Forestier
, signala Aelita.
Tandis qu'ils en débattaient, Yumi s’intéressait à un buisson située non-loin d'elle. Il remuait d'une façon étrange, mais elle ne voyait aucune créature à l'intérieur. Deux petits flashs orangés jaillirent soudain du buisson en question, et elle se sentit étrangement mal à l'aise. Elle pouvait, puisque son corps se dépixelisait par ses pieds. Continuant à scruter l'origine de la lumière tant qu'elle le pouvait, elle vit que les flashs avaient été émis par deux petits yeux dans lesquels elle aurait juré voir le même sigle qu'une personne joséphinifié. Mais l'éclat discret qui persista après l'éblouissement vint éclairer la silhouette qui possédait les yeux en question. Une silhouette connue.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJérémie reposa le micro.
- Voilà, c'est terminé, Yumi s'est fait avoir d'une façon inconnue. Vous vous êtes bien battus, mais c'est un échec.
- Ouais, je trouve notre performance honorable, confirma Christophe. On finira bien par les avoir.
- Bien battu... Moi j'ai rien fait, souligna la belle aux cheveux roses.
- Oui, mais X.A.N.A n'a rien fait non plus. Coïncidence ? Peut-être. En tout cas c'est un avantage de te garder sous la main Aelita.
- Aelita, et désormais Yumi ! rappela Odd.
- Ouais, je vais quand même faire des recherches là-dessus. Ça m'étonne que Yumi puisse désactiver les tours, comme ça. Mais c'est une bonne nouvelle c'est certain.
L’intéressée remontait d'ailleurs par la trappe, applaudie par sa performance par les trois garçons qui y étaient passés avant elle. Mais elle avait le visage tendu.
- Un problème ? s'enquit Odd.
- J'ai vu une créature dans les buissons, informa-t-elle. Je crois que c'est elle qui m'a dévirtualisée. Et – elle se tourna vers son amie aux cheveux roses – il m'a semblé reconnaître monsieur Pück.


À suivre : La mort du gardien


Dernière édition par Icer le Lun 11 Sep 2017 16:05; édité 8 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nyx MessagePosté le: Dim 13 Oct 2013 20:31   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 11 Aoû 2013
Messages: 305
Localisation: Lisieux, France
Alors que tous les élèves sont encore au gymnase en train de fêter dans l'euphorie du décernement des bourse, Nyx parvient à s'extraire de la masse, et s'en va commenter le dernier chapitre de l’Échiquier.

Ah, enfin cette rencontre entre les deux groupes. Elle a été courte, presque trop en fait, mais intense. Et ils se quittent, comme si de rien était. C'est dommage, j'attendais un peu plus de cette rencontre, une évocation de X.A.N.A. et de William peut-être; j'ai l'impression que t'aurais encore pu développer ce passage.

Par contre je trouve ABSOLUMENT CHEATÉE la manière dont Guillaume et consorts se retrouvent chez eux, comme ça *POUF* Et hop on est de retour en Irlande, et en plus on ressent rien du tout on est chauds pour tout détruire Mr. Green Mr. Green Mr. Green Certes y'a les effets de la josévsevvecfsd mais voilà quoi, faut pas pousser trop loin!
Mais bon, encore une fois c'est pour que l'histoire ne se termine pas trop vite et je peux le comprendre (Enfin je suppose).

Après mon faux mécontentement, il faut cependant que j'avoue que ce chapitre est encore une fois rondement mené, et que je prends toujours autant de plaisir à lire ta fic'.
Voilà, mon intervention ne sera pas plus longue, je retourne fêter avec les Aelita et les Jérémie Mr. Green

_________________
Tout ce qui plaît a une raison de plaire, et mépriser les attroupements de ceux qui s'égarent n'est pas le moyen de les ramener là où ils devraient être.
Charles Baudelaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Quater MessagePosté le: Ven 18 Oct 2013 11:48   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 107
Localisation: Je ne saurais le dire...
Avant de me lancer dans le commentaire en lui-même, je propose un petit problème de physique élémentaire (les allergiques aux chiffres, n’ouvrez pas ce spoil !)
Spoiler

Bon je pense que tu auras compris que, à l’instar de Nyx, je trouve cette aptitude des Eire-Warriors à se déplacer aussi vite particulièrement cheatée. Rien ne l’interdit (ça reste de la SF), mais quand même…

Allez, le commentaire !

Alors déjà il y a bien eu rencontre IRL, même si ce n’était pas dans leurs intentions. Pas spécialement chaleureuse la rencontre. Le plus bizarre dans tout ça étant le mail d’instruction qu’il en est transmis. Je ne vois pas trop quel profit XANA pourrait en tirer (sauf à créer une diversion pour récupérer son bout de monstre), ce qui m’amène à pencher pour une tierce personne. Comme tu dis, si c’était FH, ce serait glauque, mais pourquoi pas un énième personnage ?

On découvre un peu plus l’Aes, et je comprends enfin pleinement d’où viennent leurs noms. Les descriptions plus les petites illustrations sur l’en-tête permettent de bien les visualiser. Ils ont l’air à la fois très fort et très cons (j’exagère un peu quand même). En tout cas leur dialogue surréaliste m’a bien fait marrer.
Pour finir sur l’Aes :
Icer a écrit:
Et – elle se tourna vers son amie aux cheveux roses – il m'a semblé reconnaître monsieur Pück.
T’y crois pas, il a osé…

Bon sinon, pas grand-chose de spécial sur ce chapitre, bien mené et particulièrement plaisant à lire. Je suis juste un peu déçu de la brièveté de la rencontre LG/EW, j’espérais plus. Mais ce n’est vraiment pas grave.

Icer a écrit:
- Pourquoi pas. Je pourrai rencontrer un bel Apollon. Je le vois bien s'appeler Alexis.
Serait-ce une déclaration à un membre présent à la dernière JE ?

Icer a écrit:
- Et par moi aussi non ? s’écria Della Robbia.
La fille glissa son regard sur lui.
- Non. Senja m'a raconté ta dernière détranslation.
Ah la vache, en plein dans sa mouille ! *ODR* va hurler je sens…

Icer a écrit:
J'ai un pressentiment, autant essayer non ?
- C'est quand même vachement cliché,
Bon, je vais arrêter de compter les points entre Icer et Moonscoop, j’ai bien compris que ça va faire échec et mat !

Allez, vivement la suite !

S’en retourne dans son labo pour essayer de trouver la réponse à la deuxième question du problème. Où est encore passé ce fichu hamster ?
_________________
« La vie n'est pas le travail : travailler sans cesse rend fou. »
« Le difficile n'est pas de sortir de l'X mais de sortir de l'ordinaire. »
Charles de Gaulle

« Ce n'est pas un abruti comme les autres. C'est le fruit des plus grands esprits de son temps, unis dans le seul et unique but de produire le plus stupide des abrutis de l'univers. »
GLaDOS


Dernière édition par Quater le Ven 18 Oct 2013 17:06; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
*Odd Della Robbia* MessagePosté le: Ven 18 Oct 2013 15:05   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 14 Sep 2008
Messages: 1317
Localisation: Sur le territoire Banquise entrain de faire de l'overboard
je suis d'accord.
Tu abuses vraiment sur les talents de Joséphine et sa bande.
C'est même plus une Mary Sue, c'est Goddess Sue, la déesse du je suis la plus forte, la plus génial et la plus parfaite.
Mais d'un côté c'était déjà abusé le coup du je construis un SC quantique et des scanners à partir de 3 morceaux cramé de circuit imprimé trouvés dans une cave.

Sinon bonne dose d'humour dans le chapitre, c'était drole Mr. Green
Et c'est quand que les LGs vont faire morfler la bande de miss génie (dans le sens leurs foutre une défaite humiliante)

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/431875signature.png

http://img11.hostingpics.net/pics/400268userbar.gif
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Mar 22 Oct 2013 23:37   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2165
Localisation: Territoire banquise
Spoiler



http://i.imgur.com/l3oKmZg.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngVendredi 2 novembre 2007, Usine, en fin de matinée

- Mais qu'est-ce que tu racontes Yumi ? C'est impossible ! lui répondit Jérémie.
Mais Aelita avait baissé la tête.
- Un soucis princesse ? s'enquit Ulrich.
- Je ne m'étais jamais donné la peine de vous en parler, mais j'ai perdu monsieur Pück depuis... euh, l'enterrement de Talia à peu près ?
Cette nouvelle était certes inattendue mais elle n'avait pas forcement de lien avec le débat en cours.
- C'est cool, mais ça n'explique pas qu'il se retrouve virtualisé sur un territoire ennemi, et qu'il semble être de leur coté, ironisa Christophe.
- Jérémie ? Rassure-nous, c'est pas possible de virtualiser une poupée ? demanda Odd.
- Non évidemment. Mais on peut très bien créer une créature avec son apparence. Sous-entendu, un irlandais a déjà vu monsieur Pück.
- Pas très crédible ça, lâcha Ulrich.
- Mais alors, comment... ?
- Du calme, coupa Jérémie. Vous oubliez qu'il ne s'agit que d'une poupée. Fabriquée en série, ce n'est sûrement pas une pièce unique. Et je vais pas vous rappeler le rapport des irlandais avec les elfes. Pour moi c'est tout simple : Ils se sont inspirés d'une autre poupée de la même série. Arrêtons un peu la parano.
- C'est toi qui dit ça ? railla l'autre blondinet.
- … Ouais bon. Ce que je veux dire, c'est qu'il ne faut pas se focaliser sur ce genre de détails. J'ai vraiment envie d'en finir avec eux et j'ai l'impression qu'on s'en rapproche vraiment là, pas vous ?
- Dans un sens si, avoua Yumi. Par rapport au début surtout...
- Ouais, on va se les faire ces connards, conclut Odd. Mais après le déjeuner !


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngDomicile des Ishiyama

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngYumi rentrait chez elle après la mission de ce matin, pour manger également un morceau. Elle constata qu'elle avait oublié ses clefs. Comme la porte était fermée, elle sonna. Quelle ne fut pas sa stupéfaction lorsqu'elle reconnu la personne qui vint lui ouvrir : Il s'agissait de la jeune fille qui traînait depuis quelques temps avec son frère.
- Euh... salut. Qu'est-ce que tu fais chez moi ?
- Hiroki m'a invité. Je suis Zoé ! Les garçons jouent à la Gamecube là.
Entrant à sa suite, la japonaise vit en effet son frère et Johnny très occupés à mener un combat de Pokémon.
- Quoi, y a aussi ça sur Gamecube maintenant ? s'exclama l’aînée. Mais vous allez faire une overdose de ces bestioles !
- Hé, pas notre faute, répondit son cadet sans se retourner. On avait prévu un ToS mais le jeu démarre pas.
- La bonne excuse, sourit Yumi. Vous avez mangé ?
- Ouaip, Zoé nous a fait de la quiche !
- Sérieusement !? Bon tant mieux.
L'appel de son propre ventre se fit pressant et elle quitta la pièce pour se rendre dans la cuisine. N'ayant pas la foi de se cuisiner un truc compliqué, elle trouva un bol de nouilles dans le frigo et le fit réchauffer au micro-onde. Zoé la rejoignit tandis qu'elle entamait son repas, lui montrant la quiche.
- Il y en a pour toi...
- C'est gentil ! Tu ne joues pas avec eux ?
- Pas plus de deux joueurs sur ce jeu. Et ça ne m’intéresse pas spécialement.
Yumi trouvait le contexte propice pour en savoir plus sur elle :
- Dis-moi... depuis quand tu connais ces deux-là ?
- Je ne sais plus trop... un mois ?
- Et c'est arrivé comment ?
- Je bosse aux Échos de Kadic depuis cette année, et ton frère était venu pour proposer un article sur toi. Il est tombé sur moi, qui n'avait pas cours en même temps que lui parce qu'on est dans la même classe. Et voilà.
- Un article sur moi ? N'y avait-il pas une photo en passant ?
- Non non, sourit Zoé, se rappelant elle aussi certains scoops croustillants du jeune homme à l'époque. C'était que du positif, il voulait se faire pardonner d'un truc.
- Je vois...
- D'ailleurs, on travaille toujours dessus, ajouta-t-elle avec un clin d’œil. Je pense que d'ici la rentrée...
- Si vous voulez, je peux vous filer exceptionnellement un coup de main pour la relecture... ajouta la japonaise d'un air faussement angélique.
- Contre un autre scoop alors ?
- Tu as le sens des affaires.
- Je n'étais pas la seule à m'être proposée quand le journal a posté une offre d'emploi. Il faut bien justifier mon embauche.
Décidément, Yumi avait en face d'elle une petite fille dont la maturité était bien supérieure à ce qu'on rencontrait chez un ado – presque encore un enfant – de cet âge-là.
- Mais dis-moi, s'enquit Yumi. Tu ne trouve pas les deux autres un peu... enfin, comparé à toi...
- Je vois ce que tu veux dire. Tu sais, je viens de la même primaire que ces deux là, et jamais il ne me serait venue à l'esprit d'être amie avec eux à ce moment là. Ce n'est plus valable aujourd'hui. Disons qu'ils cachent bien leur jeu. L'un comme l'autre. Comme toi, je pensais que jamais ils n’incluraient quelqu'un d'autre dans leur duo – et surtout pas une fille ! – mais je suis la preuve que c'était faux. Il fallait juste prendre le temps de les connaître, et avoir la patience de s’insérer dans tous leur délires.
- Et si c'était uniquement dû au fait que l'un des deux soit amoureux de toi ? s'enquit Yumi.
- Héhé. C'est probablement l'attirance qu'exerce Milly sur Hiroki qui est à l'origine de notre rencontre. Quant à Johnny, il ne jure que par Yumi Ishiyama, conclut-elle avec un clin d’œil.
La japonaise rosit légèrement.
- Tant mieux alors, annonça l’aînée. Une fille comme toi ne peut avoir qu'une influence positive sur ces deux là.
- Possible, il ne force plus la porte de ta chambre depuis.
- Quoi !?
Et les deux éclatèrent de rire. Yumi s'était rarement aussi bien entendue avec quelqu'un de cet âge là dès le départ. Elle ne pouvait s'empêcher de penser que Zoé avait quelque chose de spécial. En tout cas, sa maturité l'honorait. Peut-être-même que la japonaise devait s'en inspirer temporairement. Elle avait fait une belle connerie récemment et il était temps de la réparer.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngParc de Kadic

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngYumi avait décidé de donner rendez-vous à Odd dans le parc, mais bien à l'écart de la plaque d'égout. Au cas où. Le blondinet lui était plutôt content : S'il avait été étonné par son baiser surprise, il restait le Dom Juan de base au fond de lui, et donc il n'en était que flatté. La japonaise allait sûrement conclure, ils n'avaient pas eu encore l'occasion de reparler de ce qui s'était passé. Les deux adolescents se retrouvèrent donc.
- Re ma chérie.
Elle n'avait pas l'air emballée. Elle ne repoussa cependant pas son rapide baiser. Mais c'était sa joue qu'elle avait tendue.
- Euh, oui. Odd. Faut qu'on parle.
- Je me doute ! D'où ce rendez-vous.
- Voilà.
Della Robbia souhaitait la laisser parler. Il adorait entendre une fille se déclarer et avouer qu'elle ne pouvait lui résister.
- On a fait une bêtise. Faut qu'on oublie tout ça.
- Ah... ?
- Évidement. Ça ne peut pas marcher entre nous. Tu as sûrement dû penser la même chose.
Il fallait sauver la face.
- Euh... oui, bien sûr.
- Il fallait donc qu'on clarifie officiellement ça. Je n'ai pas envie d'y passer des heures. Donc, on est d'accord ? On oublie tout ça et on n'en reparle plus jamais ?
- Compris Yumi. C'est le mieux à faire.
- Merci Odd. Merci de ne pas compliquer tout ça. Moi qui était habitué à Ulrich, ça fait plaisir.
- Tu m'étonnes, lâcha le blond, sans grande conviction.
- Bon et bien... à la prochaine.
- Yep.
Elle rentra chez elle, déchargée d'un gros poids. Odd n'était pas aussi joyeux. Mais après tout, il s'était pendant longtemps comporté comme un gros connard avec les filles. Peut-être fallait-il payer ses dettes avant d'avoir le droit d'envisager de rencontrer la bonne ? En attendant, c'était douloureux.
S’arrêtant net au milieu des arbres, Odd vit Christophe, assis contre un chêne, replié sur lui-même.
- Hé, ça va vieux ?
Il sursauta avant de remarquer lui-même Odd.
- Yo mec, ça biche ?
- Y a eu mieux. Et toi ?
- Idem. Je viens de rompre avec Émeline.
- Sérieusement ? Pourquoi ? Ça avait l'air de bien coller entre vous.
- Et le pire, c'est que tu as raison...
Habituellement, même sur ce genre de sujets, Christophe savait rester positif. Odd se rappelait de sa rupture avec Anaïs, très médiatisée à l'époque. Harcelé par les Échos, il avait répondu à une petite interview et le prenait plutôt bien. D'ailleurs, c'est lui qui avait mis fin à la relation. Comme aujourd'hui.
- Je ne comprend pas, fit Odd en s'approchant. Pourquoi la quitter si ça te met dans cet état et si tout se passait bien ?
L'ivoirien ne répondit pas tout de suite. Della Robbia crû d'ailleurs qu'il n'allait pas le faire. Mais finalement, il ne put garder ça pour lui :
- On a essayé de le faire hier.
- Ah. Et ?
- J'avais besoin de savoir... de savoir si... enfin. Odd. Je suis gay. J'en suis certain maintenant.
On ne s'attendait pas à ce que quelqu'un ayant réussi à séduire l'une des filles les plus populaires de Kadic sorte une phrase pareille. Ceci dit, il avait bien rompu avec la fille en question, alors qu'il s'agissait habituellement du scénario inverse. D'ailleurs elle l'avait bien pris...
- C'est pour ça ! s'exclama Odd. C'est pour ça qu'Anaïs ne l'avait pas prise pour elle quand vous avez rompu !
- Exactement. Mais ensuite, il y a eu Émeline. Et tu dois savoir que, physiquement...
- … Elle ressemble à un mec. Évidement, tout s'éclaire...
- C'est cela. Mais je trouvais l'argument trop mince. Alors hier, j'ai voulu aller plus loin.
- Mais ça ne t'a rien fait.
- Ouais... Alors avant qu'elle ne s'attache trop à moi, j'ai mis fin à la relation. Elle mérite quelqu'un qui pourra l'aimer... de toutes les façons possibles.
Odd était estomaqué. Il avait sous les yeux tout l'inverse de ce qu'il était. Alors que lui changeait de copine aussi fréquemment qu'il se rachetait un gel pour les cheveux, sans jamais se soucier des conséquences sur l'autre au moment de rompre, Christophe à coté de ça était prêt à se sacrifier pour que l'autre trouve le bonheur. Évidement, il en souffrait actuellement, mais est-ce qu'Odd était en meilleur état au même moment ?
- Je ne sais pas quoi te dire, avoua Odd.
- C'est compréhensible, rassura Christophe. Et toi, ça va coté cœur ?
Le moment était mal choisi pour en parler.
- Euh, couci-couça. Pas d'occas' depuis Talia... J'ai épuisé le stock de filles de ma classe aussi.
Christophe se fit franc.
- Écoute mec. Si tu veux mon avis, je trouve que tu es sur la bonne voie. Depuis que tu es au lycée, tu as changé. Avant, tu avais une partenaire différente à coté de toi à chaque fois que je t’apercevais de loin. Et j'exagère à peine. Mais depuis, tu as arrêté. C'est bien. Je ne sais pas si on peut parler d'un manque de chance avec Talia. C'est une tragédie tellement horrible que je n'ai pas les mots pour la qualifier, ce serait manquer de respect à sa mémoire. Tu as l'air d'avoir fait le deuil depuis un moment. L'amour reviendra.
- Merci... Mais tu te trompes sur moi. Je ne vaux pas mieux qu'avant.
- Pourquoi tu dis ça ?
- C'est... juste l'impression que j'ai ?
L'ivoirien se releva, alors que son camarade s'était assis.
- On verra si tu l'as quand tu aura trouvé la bonne. En attendant, ne pense pas ça. D'ac ?
- Je vais voir ce que je peux faire.
- Bien. J'y vais. Je crois que mon frère voulait faire un basket.
Il se mit à repartir vers Kadic. Odd l'enviait un peu. Christophe ferait sûrement le deuil encore plus vite que lui, car se recentrera sur son objectif : Ramener William. Personne ne pouvait rivaliser avec le désir qu'il avait de le sauver de X.A.N.A.
- Je peux te poser une question ? lança soudain Odd.
Il s'arrêta.
- Vas-y.
- Est-ce que tu ressens quelque chose pour William ?
Il se retourna pour lui sourire.
- Félicitation, tu viens de gagner un exemplaire de L'homosexualité pour les nuls.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier, périphérie de Dublin, fin d'après-midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJoséphine et Clémence rentraient tranquillement de l'Aéroport. Enfin, si une téléportation pouvait être considérée comme tranquille. Les Forestier possédaient naturellement un chauffeur attitré, mais son père aurait pu être mis au courant des trajets de sa fille. Ce n'était pas souhaitable à l'heure actuelle.
Senja se trouvait à la place de la maîtresse de maison.
- Vous voilà enfin.
- On allait pas se presser. Et puis on a profité du fait que vous soyez partis pour faire les Galeries Lafayette de Paris entre filles.
- Je vois.
- Mais trêve de banalités. Il faut qu'on se remue Senja. Je sens que mon père ne va pas tarder à rentrer. Si les parisiens viennent nous faire chier à ce moment là, je crois que mon cerveau ne suffira plus.
- Qu'est-ce que tu proposes ?
- Quelques jours. Le temps de s'occuper un peu de l'Eire. En plus l'Aes va me demander des comptes puisque toute sa troupe y est passée.
- Tu peux supprimer l'Aes en trois secondes...
- Je le sais bien. Mais tu me connais. Gérer un écosystème virtuel est passionnant, mais ce n'est pas drôle de tout résoudre ainsi.
Senja mit ça sur le compte de ses convictions écologistes. Il y avait d'abord eu la flore avec la forêt. Et maintenant, c'était la faune. Il était vrai qu'aucun homme ne viendrait raser ça pour en faire un parking.
Et pourtant, il y avait une vie en jeu.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLundi 5 novembre 2007, Monde virtuel volcanique

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngWilliam attendait, encore et encore. Il attendait que X.A.N.A le sollicite pour aller chercher le dernier fragment. Il voulait achever sa mission. Mais l'ordre n'arrivait pas. Ce qui lui avait donné le temps de réfléchir. Et il se décida à en parler à son maître aujourd'hui.
« X.A.N.A. »
«
Quoi ? »
« Ça fait un moment qu'on a rien fait, tu dois avoir de l’énergie en réserve non ? »
«
C'est une possibilité. »
« Alors pourquoi est-ce qu'on ne termine pas ce que les irlandais ont commencé nous-mêmes ? On devrait en avoir les moyens. »
«
Aucune garantie que les Lyoko-guerriers ne vous surpassent pas. »
« Je sais. Mais on peut les éloigner en leur faisant croire que l'Eire est prenable. »
«
Jérémie a du comprendre que c'était Puck qui désactivait ses tours. Peu probable qu'il agisse tant que le gardien sera en vie. »
« Alors abattons le gardien. »
«
D'une, c'est pas gagné. De deux, on a aucune garant... »
« Hum ? »
«
...Prise en compte des nouveaux paramètres, veuillez patienter... »
« Euh...? »
«
C'est bon. Ton idée m'a permis de concevoir un plan. »
« J'écoute. »
«
On a les moyens de piéger Jérémie. Il travaille depuis quelques temps sur une façon d'y voir clair sur l'Eire. Il a terminé il y a deux jours pour la version définitive. On va se servir de ça... »


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSelf de Kadic, à midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa bande des Lyoko-guerriers, Yumi non incluse, étaient réunie comme à son habitude pour déjeuner.
- C'est fascinant, avoua Jérémie. On dirait que leur monstres sont autonomes. Ils vivent et défendent leur territoire d'eux-mêmes. Et parfois, de nouvelles bestioles apparaissent. Ça me rappelle un peu ma Marabounta. Les quatre Sidhes que vous aviez vaincus par exemple, ils sont revenus d'un coup, et vivent en groupe avec un certain Aes Sidhe. Ils restent toujours du coté de la tour Nord, qu'on a activé la dernière fois. Ce qui explique que vous les ayez rencontré.
- Aes Sidhe. C'est quoi ce nom ? demanda Ulrich
- Ça vient encore de la mythologie celtique. En fait, après recherches, j'ai l'impression que tous les monstres sont issus d'un croisement entre les données volées à X.A.N.A et la mythologie irlandaise. Outre les Sidhoks et compagnie, je vous donne un autre exemple : Le Ramfroa. Il y en a quelques-uns qui vivent dans les arbres du secteur Sud-Ouest. Et bien tout porte à croire qu'il s'agit d'un croisement entre l'Askafroa et le Rampant. Je ne peux que me montrer admiratif devant l'ingéniosité de cette Joséphine, même si je reconnais volontiers que ça inspire d'habiter une terre comme l'Irlande.
L’œil brillant, Belpois constata que les autres ne partageaient pas son admiration.
- Bon ok, je vais vous montrer, fit-il en sortant l'ordinateur portable qu'il ne quittait jamais. Voyons... je fais comme ceci et... oh putain !
Jérémie venait de remarquer les nombreux points rouges présents sur le territoire en forme de roue du Dagda.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngEire, quelques instants plus tôt

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLe Sidhule effectuait sa patrouille habituelle du coté de la tour du secteur Nord. Tout était calme. Aucune créature de l'Eire n'osait encore s'aventurer sur le territoire des Sidhes, et concrètement, une reconnaissance n'avait que peu d'utilité. Mais le Sidhule avait pris cette habitude depuis la trahison de Sidhuse, et elle était restée malgré la mort du renégat. Alors qu'il approchait de la seule structure artificielle de l'Eire, il entendit un cri. Un cri d'effroi. Un cri qui annonce la mort. L'Aes lui en avait déjà parlé. Ce n'était qu'une légende, mais le cri de la Banta annonçait la mort à celui qui l'entendait.
Il entendit alors d'autres bruits inhabituels en provenance de la tour. Restant à couvert grâce aux branchages qui parsemaient le contour de la clairière issue de la présence de la tour, il jeta un coup d’œil. Et ils les aperçus.
Le halo de la tour avait viré au rouge sang. Et des dizaines de créatures inconnues étaient en train d'apparaître tout autour. Elles n'étaient sûrement pas là pour le tourisme.
Alors le Sidhule s'enfuit. Il fallait prévenir l'Aes tout de suite.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes Lyoko-guerriers internes se hâtèrent de se rendre au pupitre du Supercalculateur pour observer la scène sur la meilleure interface possible et se tenir prêts à intervenir au cas où. Et pour observer, ils observaient bien : X.A.N.A attaquait l'Eire.
- Regardez là ! s'exclama soudain Aelita.
Elle pointa du doigt un petit point vert dans le secteur Nord. Les points rouges qui le croisaient disparaissaient souvent bien vite. C'était d'ailleurs la seule créature de l'Eire à ne pas se replier vers le centre du territoire, contrairement aux cinq Sidhes. La petite créature reculait petit à petit toutefois.
- C'est bien Monsieur Pück ! s'écria-t-elle.
- Oui enfin, UN Puck, corrigea Jérémie. Mais il m'a l'air sacrement redoutable, vu tout les monstres qu'il élimine. C'est bien notre problème.
- Comment ça ? questionna Odd.
- Comme je vous l'ai dit, je pense que c'est lui qui avait tapé le Code Forestier la dernière fois. Le pouvoir de l'invisibilité n'est pas si étonnant quand on s'y connaît un peu en mythologie celtique. Je ne sais pas pourquoi X.A.N.A attaque les irlandais, peut-être ont-ils commencé à s'en prendre à lui. Mais imaginez qu'il parvienne à éliminer Puck.
- Nous aurions le champ libre pour nous rendre sur l'Eire... déduisit Christophe.
- … et en finir avec leur machine alors même qu'eux doivent lutter contre X.A.N.A. C'est notre chance ! acheva Ulrich en frappant la main de l'ivoirien.
- C'est ça ! félicita Jérémie. Alors on observe et on se tient prêt.
- Ok. J'espère que Yumi va se dépêcher, rajouta Odd.
- Oh généralement elle n'a pas plus d'un Quat... quart d'heure de retard.
Justement, le monte-charge se mettait en branle, revenant peu après avec la japonaise.
- Tant que j'y suis, je pense savoir pourquoi Yumi peut désactiver les tours, en profita Jérémie.
L’intéressée, tout juste arrivée, se montra attentive.
- Alors ?
- C'est probablement lié au transfert de code séquence ADN qu'Aelita avait tenté de te faire début 2006. On l'a annulé bien sûr mais... c'est ce qu'on appelle un effet secondaire.
- Oh, d'accord.
- Trop cool ! fit Della Robbia. On a plus qu'à tous faire pareil pour pouvoir désactiver les tours nous aussi !
- J'y ai pensé Odd. Mais si ce transfert est l'équivalent de l'ADN sur Lyoko, alors il pourrait y avoir des effets secondaires catastrophiques sur Terre si une fille commence à échanger les siens avec un garçon. Je vous rappelle que les chromosomes sont constitués en partie de molécules d'ADN. Je ne prends pas le risque.
- Ah, dommage... répondit l'autre blondinet déçu, qui se voyait déjà être le héros qui sauverait la situation de tout le groupe en désactivant la tour au moment crucial, mais qui devait hélas se contenter pour le moment d'expliquer héroïquement la situation à Yumi.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngEire

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngWilliam gara son Rorkal à coté de la tour activée. S'il entendait du bruit au loin, tout était calme dans la clairière, où seuls Bloks et Tarentules montaient la garde. Tournant la tête en direction de la source sonore, il utilisa sa double vue – le seul pouvoir dépendant directement de X.A.N.A lui-même qu'il avait pu récupérer sans avoir à mettre son avatar virtuel à jour – pour observer la bataille et attendre le moment propice pour agir.
Il vit que Puck était resté seul en première ligne tandis que les Sidhes se rendaient au centre du territoire, probablement pour rallier les Firrelats à leur cause. C'était prévisible. Le gardien avait alors pris ses responsabilités en les couvrant tout seul. Il en était parfaitement capable, puisque Puck avait le don de brûler n'importe quel être virtuel doté de conscience d'un seul regard. Face à lui, même Dark Maul se voit défaire en une seconde s'il n'est pas assez discret. Pour autant, il reculait progressivement vers le centre lui-aussi, tandis que les Sidhes et les Firrelats se préparaient à recevoir leurs invités, au niveau de la clairière centrale en question.
Et puis l'impact se fit. Les deux fronts se croisèrent, et le chaos amplifia grandement. Les Sidhes, désormais épaulés par les Firrelats, firent face aux divers Krabes, Rampants, et autres Kankrelats qui attaquaient en masse. Il y avait même quelques Mégatanks et des escadrilles aériennes de Frelions. Peu après, ce fut au tour des Féélions et des Ramfroas de défendre leur propres territoires, que les monstres avaient également envahis, car le front débordait. La phase deux devrait débuter d'un instant à l'autre.
En effet, Puck passa le relais à l'Aes Sidhe et se cacha dans un buisson relativement loin des combats de la clairière centrale, tout en redevenant invisible. Il fallait dire qu'il venait d'abuser de son pouvoir, aussi se reposait-il un peu. William savait d'ailleurs que Puck ne pouvait brûler une cible tout en étant invisible. Tandis que la double vue du X.A.N.Aguerrier lui permettait quand même de le voir. Dunbar remonta alors dans son vaisseau, filant en direction du front. Et surtout, de Puck. Déboulant à fond au milieu de la clairière, il faucha au passage un Firrelat qui se rendait au front et qui n'était donc pas encore devenu immatériel.
Un Firrelat était une petite créature humanoïde à un œil pas plus grosse qu'un nain de jardin. Vêtu d'un chapeau vert et possédant une barbiche grise, il était armé d'une épée sylvestre à l'échelle de son détenteur, ce qui le rend à première vue inoffensif. Mais tant qu'on ne le lui enlève pas son chapeau, il peut devenir immatériel, ce qui est encore plus redoutable que l'invisibilité de Puck sur le plan défensif. Cependant, bien qu'il puisse rendre son arme également immatérielle s'il la tient au moment de l'activation du pouvoir, il ne pouvait bien entendu pas infliger le moindre dommage avec un objet fantomatique. Tout comme Puck, il ne pouvait donc pas attaquer ainsi.
Pour Puck, tout se passa presque aussi vite que le Firrelat qui avait eu le malheur de croiser la route du transporteur de William. Se pensant en sécurité vu son invisibilité, il fut totalement pris au dépourvu lorsqu'il réalisa ce qui fonçait sur lui. William s’éjecta du cockpit quand il su que c'était acté. Le Rorkal vide vint percuter violemment le gardien de l'Eire, ce qui ne le dévirtualisa pas immédiatement contrairement au monstre précèdent. Toutefois les deux masses vinrent s'écraser contre un arbre, et naturellement c'était l'elfe qui se trouvait entre les deux. Il disparut. Victoire.
Mais William n'avait pas encore le temps de savourer. Faisant volte-face, n'oubliant pas qu'il y avait une mêlée générale, il envoya une salve à un Féélion qui tentait de le prendre pour cible. Ce problème réglé, il vit que l'Aes Sidhe se dirigeait vers lui après avoir exterminé un Mégatank qui ne s'était même pas ouvert, simplement en le poussant dans le vide avec sa lame. Car l'Aes Sidhe était armé.
Plus grand que les autres Sidhes, il parvenait à dépasser de peu les humains adultes les plus petits, comme Odd ou Clémence. Couvert de tâches grises et bleues, il avait les cheveux de cette première couleur et les yeux électriques de la seconde. En plus des autres Sidhes, il arborait une fine couronne comme couvre-chef. Et surtout, il avait une épée similaire à celle de William. Grise, au manche bleu, elle était en fait composée de deux lames séparées par une interstice entre elles, interstice qui formait un trou en forme de cercle à la base de la lame, un peu comme le zanbatō de William aux couleurs de X.A.N.A. Ce qui comptait au final, c'est qu'il savait très bien s'en servir. Pour achever le tableau, l'Aes possédait la roue du Dagda gravé sur son torse, comme tous les autres Sidhes.
Le pari était risqué pour William. Avec la Supersmoke, vaincre l'Aes Sidhe ne serait qu'une affaire de secondes. Mais aujourd'hui, il ne l'avait pas. Et si l'adolescent devait comparer la puissance du chef des Sidhes à celle de Puck, il dirait – merci Christophe – que ce serait comme comparer Mace Windu avec Yoda. Peut-être fallait-il se replier. Mais d'une part, le Rorkal était fichu et l'Aes ne le lâcherait pas tant qu'il n'aurait pas vengé la mort de Puck, d'autre part, il n'était pas question de fuir là où Dark Maul irait se battre sans hésiter. Alors William fit face.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

- Vous avez vu ce que j'ai vu ?
- Tout à fait, William vient de buter Monsieur Pück, enfin son double.
- Parfait, foncez aux scanners. Il est temps d'en finir. Je vais vous envoyer en plein champ de bataille.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier, périphérie de Dublin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngBien entendu, les irlandais n'avaient pas manqué une miette de ce qui se passait sur l'Eire. Joséphine avait juste dû rapatrier tout le monde de Dublin.
- Puck a perdu, signala Senja pour l'effet d’annonce.
- Alors on intervient. Ces connards se sont bien amusés avec les monstres, mais maintenant, Dieu va leur faire goûter au châtiment divin à travers ses anges.


À suivre : Sur le champ de bataille


Dernière édition par Icer le Ven 01 Sep 2017 15:34; édité 7 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Quater MessagePosté le: Sam 26 Oct 2013 14:18   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 107
Localisation: Je ne saurais le dire...
Très bon chapitre que voilà. On retrouve ici une structure habituelle de tes chapitres : d’abord une phase subtile et plutôt psychologique, suivie d’une bonne séquence d’action. On a certes pas beaucoup de révélations sur l’intrique, mais en contrepartie on en apprend vraiment beaucoup sur l’Eire.

Pour ce qui est des choses que l’on apprend sur les héros, c’est que Yumi est enfin en train de se reprendre en main, et que Odd est vraiment un crétin… Mais bon, même lui le reconnait ! Sinon, la principale information, c’est le coming-out de Christophe. Si je m’y attendais à ce coup-là… Habituellement, dans les fics qui mettent scène des personnages homosexuels (fics de plus en plus nombreuses ces temps-ci, j’ai l’impression), on le voit venir de loin. Mais pas là. Comme d’habitude, tout apparait au final extrêmement logique compte-tenu des chapitres précédents. Et en plus, ça répond en partie à une de mes interrogations persistantes (pour une fois que j’ai une réponse qui ne soulève pas trois fois plus de questions derrière…)

La partie baston était vraiment bien. On découvre un peu plus les différentes tribus de l’Eire, faut avouer que c’est vraiment plus intéressant que les monstres braillards de Lyoko qui apparaissent aléatoirement… Il semblerait que ce soit les Sidhes la faction la plus puissante, vu qu’ils sont en charge d’une (de la seule ? j’arrive pas à retrouver les indications dans les chapitres précédents) tour de l’Eire et que l’Aes semble bien être un gros bourrin.
Mais j’ai probablement relevé une incohérence (capillotractée, certes, mais quand même !):
Icer a écrit:
j'ai l'impression que tous les monstres sont issus d'un croisement entre les données volées à X.A.N.A et la mythologie irlandaise. [...] tout porte à croire qu'il s'agit d'un croisement entre l'Askafroa et le Rampant.

Vu que tu prenais cet exemple en particulier, j’ai cru bon d’aller me renseigner sur cette Askafroa. Et, O stupeur!
Wikipédia a écrit:
L'Askafroa (qui signifie en suédois « femme du frêne »), Askefrue en danois ou Eschenfrau en allemand, est une créature mythologique scandinave ou germanique,

Ça fait tache, non ? Je suis allé chercher d’autres sources (parce que ça reste Wikipédia, quand même…), mais il ne m’a pas semblé que l’Askafroa était celtique…

On comprend mieux pourquoi Yumi s’est faite OS dans le dernier chapitre. Mais ça continuer à me faire marrer que tu aies virtualisé la peluche d’Aelita (confirmation que c’est bien LE Mr Pück, d’après le chapitre 11…). Bon il s’est un peu fait éclater, Aelita va pas être heureuse.
Au final, ce qui m’intrigue, c’est de voir toute l’énergie déployée par XANA pour récupérer son morceau de monstre. C’est quelque chose qui doit vraiment déchirer…


Et maintenant, tout le monde va se jeter tête baissée dans la bataille. Il va y avoir du sport !


ps:
Icer a écrit:
Je n'ai pas les connaissances pour faire le même
N’exagérons rien, ça reste un pauvre v=d/t... Le seul mérite que je peux en retirer c'est d'avoir été assez tordu pour placer une équation dans un com de fanfic!
_________________
« La vie n'est pas le travail : travailler sans cesse rend fou. »
« Le difficile n'est pas de sortir de l'X mais de sortir de l'ordinaire. »
Charles de Gaulle

« Ce n'est pas un abruti comme les autres. C'est le fruit des plus grands esprits de son temps, unis dans le seul et unique but de produire le plus stupide des abrutis de l'univers. »
GLaDOS
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Dim 27 Oct 2013 15:29   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2165
Localisation: Territoire banquise
Spoiler



http://i.imgur.com/EJsdbPj.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLundi 5 novembre 2007, Eire, dans l'après-midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUlrich, Odd, Yumi, William 2, Christophe et Aelita atterrirent sur la plate-forme de la tour du secteur Sud-Ouest de l'Eire. L'ange virtuel était également de la partie, Jérémie concluant que X.A.N.A était suffisamment occupé sur la forêt virtuelle pour activer une autre tour.
- On applique le plan prévu, rappela la régie. Translation.
Les trois garçons disparurent, laissant Aelita, Yumi et la réplique seules dans l'infrastructure.

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


Être une Tarentule ou un Blok était le meilleur moyen de se retrouver choisi pour occuper les positions défensives. En effet, les premières ne pouvaient pas tirer en rafale aussi efficacement en mouvement, ce pourquoi elles étaient bien moins efficaces que les Krabes pour percer au front. Et les Bloks possédaient une vitesse trop moyenne pour être véritablement utiles lors d'une offensive. De plus, posséder quatre œils permettait de surveiller une position plus efficacement que n'importe quel autre monstre.
Pourtant malgré tous leur CV, aucun des monstres ne fut en mesure de fournir une explication lorsque la tour passa du halo rouge au jaune.

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


- C'est réglé, annonça Senja depuis l'intérieur de la tour en question.
- Bien, mais Jérémie profite de la mort de Puck pour se pointer aussi. C'est un malin. Il nous faut nous organiser, conclut Joséphine.
- Je m'occupe de ceux-là.
- Parfait, je l’espérais. Je te laisse seul dans ce cas, parce qu'ils sont quand même trois à être translatés, donc j'ai besoin des trois autres ici pour le moment.
- Compris. Et je ne suis jamais seul...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier

- On a un problème, annonça Jérémie dès que les trois combattants apparurent sur la colline. Dark Maul vient d'apparaître sur Carthage. Il va vers l'interface.
- J'y vais, annonça immédiatement Christophe.
- Tout seul ? s'étonna Ulrich.
- Yeah. J'ai failli l'avoir dans la salle du cœur la dernière fois, et y avait moins d'espace. Avec les Mantas, cette fois je l'aurais.
- Tu en aura moins qu'avant, prévint d'emblée Jérémie.
- C'était trop facile sinon mec.
- Puisque tu es sûr de toi, je te ramène sur le monde virtuel et direction Lyoko.
- Bonne chance, Mace Windu, souhaita Odd en tapant la main de Christophe.
- À vous aussi.
Et il se volatilisa aussi vite qu'il était arrivé.
- Bon, à nous, fit Odd en se retournant du coté de la résidence ennemie.
- Et avec prudence, ils nous ont sans doute déjà repéré, rappela Ulrich.
- C'est mon deuxième prénom, répondit Odd.

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


- Ils ne sont plus que deux, glissa Joséphine aux autres. Je sais comment on va procéder. Guillaume ?


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngEire

- Bouh !
- Jérémie nous a expliqué, lui glissa Aelita. Courage, tu peux le faire.
- Je vais essayer, fit Christophe en plongeant dans le puits de la tour.
- Guillaume vient de se faire translater, annonça la régie. La troisième tour s'est activée au profit des irlandais. On va pouvoir lancer le plan de la partie virtuelle. Yumi, Aelita, vous allez chacune essayer de vous rendre dans une des tours pour les désactiver. Je sais que vu le bordel ambiant, ça sera difficile mais combattez comme si c'était la virtualisation de votre vie car une grande partie de notre victoire reposera sur votre succès. La réplique restera à garder la tour avec trois Mantas.
- Entendu, répondit Yumi.
- Compte tenu de la situation, je suggère qu'Aelita s'occupe de la tour Nord. Yumi, tu ira au Sud-Est.
- Je confirme, ajouta sa belle. Je peux couper et éviter le plus gros du champ de bataille.
- C'est exactement ça.
Les trois guerriers qui se trouvaient encore dans la tour sortirent finalement dehors. Pour le moment, aucun ennemi ne se trouvait dans les alentours. On entendait un faible bourdonnement, au loin.
- C'est parti.
- Bonne chance Aelita.
- Toi aussi Yumi, tu vas assurer.
- Merci. Jérémie, bâton ?
- Il arrive.
Aelita décolla, Yumi quitta la clairière de la tour peu après, avec son bâton. La réplique resta là, et Jérémie en profita pour activer son visuel après avoir virtualisé trois Mantas. Il se rendit compte que ses monstres possédaient une pigmentation inhabituelle. En effet, l'une d'entre-elle était rouge, l'autre verte, et la dernière ressemblait plutôt à celle de Christophe, d'un violet légèrement plus clair. Sans doute un bug mineur. Cela ne semblait pas avoir d’incidence sur leur comportement ou leur capacité, et les monstres virevoltaient autour de l’infrastructure à défendre tout à fait normalement.

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


Conformément à sa mission, Yumi courrait sur le sentier arrondi du secteur Sud-Ouest, en direction du centre du territoire.
- Attention, il reste un Ramfroa dans le coin, alerta Jérémie. Je te préviens quand tu arrives à hauteur de son arbre. Trois... deux... là ! À dix heures.
L'ange gardien avait vu juste. Sur le tronc d'un gros chêne, à mi-hauteur, se trouvait une créature que la japonaise n'avait jamais observée auparavant. Avec un haut du corps à l'apparence féminine recouverte de branchages, le Ramfroa n'avait pas de jambes mais une queue similaire aux Rampants, comme l'avait dit Jérémie. Et à ce titre, il pouvait tout à fait s'accrocher au tronc comme il le faisait actuellement. La créature – faisant face à un adversaire inconnu – n'osa pas attaquer tout de suite. Et Yumi n'avait qu'à continuer sa route. Le Ramfroa ne quitta pas son arbre pour la poursuivre.

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


Les lames s'entrechoquèrent.
Cet Aes Sidhe était un véritable maître d'armes. Alors même qu'il ne possédait aucun pouvoir magique, le chef des Sidhes méritait sans doute d'entrer à son tour dans la légende virtuelle. William se demandait comment l'univers numérique avait pu basculer aussi vite. À l'époque, il était seul maître incontesté (sauf par Ulrich mais c'était un boulet) du combat. Et aujourd'hui, il se retrouvait au milieu de ce bordel.
En attendant il fallait se battre pour sa survie face à l'Aes en question. Le combat n'avait d'ailleurs pas commencé qu'un Krabe qui pensait pouvoir tirer dans le dos de son ennemi humanoïde se fit renvoyer son propre laser et explosa. William avait ainsi profité de la mince diversion pour lancer une offensive avec sa lame, mais l'Aes Sidhe avait paré le coup quand même. William fit un bond en arrière, pas très à l'aise au corps à corps contre cet adversaire. Malheureusement pour lui, l'Aes était bien décidé à venger la mort de Puck et donc n'avait aucune intention de lui laisser le moindre répit. Dunbar senti le danger.

- Manta !
Même en l'absence de la bonne couleur de combinaison virtuelle, la Manta noire était toujours là et prête à aider. Si il n'y avait pas ingérence d'un autre monstre dans la bataille, elle serait quasiment intouchable en l'air et donc problématique pour le Sidhe. C'est d'ailleurs le premier laser du monstre qui l'empêcha de mener à bien son assaut, et de toute évidence, William y serait passé sans ça. Profitant de l'arrêt de l'Aes, William envoya une salve, esquivée par un bond adverse qui le rapprocha de lui, évitant au passage un second laser. Un Féélion tenta de s’incruster, mais la Manta lui fit sa fête peu après, tandis que l'Aes devait s'occuper d'un Kankrelat débarqué en mode touriste. William en profita pour s'éloigner encore plus de lui et lui envoya une seconde salve. Cette fois, le chef des Sidhes n'esquiva pas le coup, mais l'absorba avec le cercle de son épée, qui se mit à produire de petites étincelles bleues. Mauvais plan. L'épée bloqua aussi un quatrième laser mantesque. L'Aes, visiblement gavé, poussa un cri, et un Sidhank vint faire bouclier avec ses demi-sphères entre la créature de William et lui, le temps que les étincelles bleues sur l'épée augmentent en intensité et se mettent à parcourir l'ensemble de la lame. Le X.A.N.Aguerrier tenta une troisième salve, mais la seconde main du Sidhank vint la bloquer lui-même. C'était mauvais. Le Sidhe blanc et noir baissa alors sa protection au moment où son chef balançait sa foudre bleue sur la Manta. Le projectile était parti à une vitesse prodigieuse. Et bien entendu, le monstre explosa.
Laissant à peine le temps à William de réaliser qu'il venait de perdre un allié, l'Aes Sidhe se rua sur lui. L'adolescent voulu alors se protéger avec son zanbatō mais la lame de son adversaire captura l'épée grâce à l’interstice de la sienne, puis la fit sauter des mains de William. La suite était facile à deviner. Transpercé, le X.A.N.Aguerrier disparût.
L'Aes Sidhe poussa un hurlement. Et se remit à exterminer tous les monstres qui passaient à sa portée.

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


Aelita pour sa part survolait le vide numérique, tout en faisant bien attention à ne pas se prendre un arbre, ceux-ci étant également présents malgré l'absence de sol, à l'instar du feu territoire forêt de Lyoko.
Elle parvint finalement à hauteur du secteur Nord.
- Attention, il est probable que Senja s'y trouve, fit Jérémie. Tu viens de disparaître des écrans, et les monstres qui y montaient la garde n'y sont également plus.
Suite à cette indication, son amante généra un champ de force, histoire d'être prête à riposter.
- Tu penses que je peux réussir ça toute seule Jérémie ? Entre X.A.N.A et les irlandais, ça fait beaucoup à affronter.
- Je ne m'inquiète pas Aelita. Tu es la plus forte d'entre-nous.
À ce moment là, l'ange virtuel se fit paralyser par un champ de force lancé à son encontre, puis achever de la même façon avec deux autres boules d’énergie.

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


- C'est ta chance Yumi, le combat entre William et l'Aes est plus au Nord et fait graviter les monstres autour.
Le moins que l'on pouvait dire, c'est qu'il avait raison. En dix minutes, la japonaise parvint à la tour qui lui incombait... sans avoir croisé le moindre ennemi en dehors de l'inoffensif Ramfroa ! Elle entra donc dans la tour, et tapa le Code Lyoko, fonctionnel grâce à l'origine virtuelle de celle qui l'avait tapé. Et le halo jaune devint blanc.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSans surprise, Odd et Ulrich n'avaient pas franchi le portail qu'un Guillaume translaté et une Alba vinrent les accueillir.
- Enfin un duel équitable, susurra Guillaume.
- Pour ta mère ouais, balança Ulrich.
- Et tu oublies que tu ne peux plus gagner contre moi, ajouta Odd.
- Euh... Odd ? commença Jérémie.
- Quoi ?
- Tu ne peux pas utiliser la Téléportation en étant translaté. C'est valable pour tous les pouvoirs de déplacement.
- Hein !? Mais pourquoi !?
- J'en sais rien moi. Mais tu peux t'estimer heureux que William ne puisse utiliser sa Supersmoke translaté.
- Un mal pour un bien, glissa le samouraï à son partenaire.
Un éclair noir vint passer entre les deux.

- On vous dérange pas ? Vous devriez vous occuper de nous.
- ...
- Et merde.
- C'est un peu léger tout ça mademoiselle Sol, fit remarquer son collègue, un brin moqueur.
- Oh, va te faire voir.
Immédiatement, Ulrich tenta une charge vers elle, mais Guillaume se trouvant juste à coté, l'homme-ours eut le temps de s'interposer avec son armure. Ulrich recula.
- Allez, à toi de jouer monsieur tu ne peux pas gagner contre moi, railla à son tour Stern en direction de Della Robbia.
- C'est ça, moque-toi !
- C'est ce que je fais.
- ...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngVoûte céleste, cinquième territoire

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngC'était trop facile, X.A.N.A ayant pisté toutes les manipulations effectuées par Senja sur l'interface au préalable, dont celles qu'ils avaient eux-mêmes perdus lors du retour dans le temps d'Halloween. Excepté que le virus lui, se souvenait de tout. Il n'avait donc plus qu'à finir le travail. Christophe n'était même pas arrivé que Dark Maul avait terminé sa mission. Mais puisque le Jedi tenait tant à se battre, n'était-il pas du devoir d'un Sith de lui démolir la gueule sans retenue ? Assurément que si.
Néanmoins X.A.N.A lui avait donné une nouvelle mission à accomplir, et il ne pouvait se permettre de traîner plus longtemps. Aussi, lorsque M'Bala vint jouer les agressifs sur sa Manta violette, accompagnée d'une autre bleue, Maul grogna avant d'envoyer le monstre bleu sur Christophe à l'aide de sa Force. Désarçonné, l'ivoirien serait sûrement tombé de sa monture en l'absence de rênes.
Le grognement avait pour effet de faire apparaître une Manta rouge sombre, qui fit un vol juste à coté de l'interface. Sans même lui demander de s'arrêter, le Sith lui sauta dessus et fila en direction du territoire banquise, X.A.N.A lui ayant ouvert le tunnel. Son adversaire perdit beaucoup de temps à se remettre de l'attaque précédente et même si il pouvait le poursuivre sans problèmes – sa lunette l'empêchait de perdre sa trace, même de loin – il ne put qu'être spectateur lorsque Dark Maul se fit déposer devant la tour au halo rouge qui se trouvait à l’extrémité Est du territoire banquise. La Manta cendrée revint d'ailleurs immédiatement dans sa direction. Activant son sabre, il contra les lasers du monstre sans problèmes, tandis que la Manta bleue parvint à lui infliger une blessure fatale. La monture de Maul explosa tout juste avant qu'elle ne se cogne à la violette. Cette dernière déposa Christophe mais la tour n'était plus activée. Le jumelage !
- Jérémie ?
- J'ai vu. Il l'a envoyé sur l'Eire en profitant un instant de la tour que Yumi venait de désactiver. Je te fait ça dès que je peux, je suis occupé.
- Merci mec.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

- Bouh !
Aelita manqua de faire une attaque en voyant William au moment où son scanner s'ouvrit. Elle aurait d'ailleurs crié si celui-ci ne lui avait pas instantanément plaqué une main sur la bouche. Toutefois l'air supérieur qu'il avait essayé d'afficher disparût bien vite au profit de ce qu'il voulait cacher : C'était de la tristesse.
- Je suis désolé Aelita. Vraiment.
« Ne fais pas ça William... » pensa-t-elle très fort.
Mais il le fit. Et l'ange aux cheveux roses perdit connaissance.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLabo

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngProfitant d'une accalmie, Jérémie fit le point rapidement pour lui après avoir finalement activé la tour pour Christophe. Aelita avait échoué mais Yumi contrôlait la tour Sud-Est, ce qui handicapait les irlandais face à Ulrich et Odd. Ils pourraient y arriver facilement. Aussi, aucune attaque en direction de la tour du secteur Sud-Ouest n'avait l'air de s’enclencher. Tout était normal du coté de la réplique, seule la Manta verte s'était malencontreusement cognée contre la tour, ce qui n'était pas dramatique.
Le blondinet reporta son attention sur le champ de bataille. Grâce à l'Aes Sidhe, ses sbires, ainsi que Senja et Clémence qui avaient été virtualisés, les monstres de l'Eire – bien que toujours en infériorité numérique – semblaient dominer. D'ailleurs, William avait disparut. Se pouvait-il qu'il ait été une nouvelle fois dévirtualisé ? Il commença à chercher l'historique des scanners quand le monte-charge s'ouvrit, dévoilant celui qu'il recherchait. Belpois se hâta de déposer son micro et de se lever de son siège.
- Tu comptes encore nous trahir, sale chien ?
Dunbar s'avança rapidement vers lui.
- Ça dépend pour qui, lacha-t-il.
Et il frappa.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngEire

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngChristophe parvint sur la plate-forme inférieure de la tour du secteur Sud-Est. Il avait beaucoup de retard sur Dark Maul maintenant. Inutile de songer à le rattraper.
- Jérémie ? Que fait Dark Maul ?
Il n'eut pas de réponse.
- Jérémie !?
...
- Yumi !? cria-t-il.
La japonaise se trouvait toujours sur la plate-forme supérieure, et avait bien fait d'y être tandis que le seigneur Sith passait par en bas. Le problème, c'est que les tours de l'Eire étaient bien plus larges, mais aussi bien plus hautes. Et il était difficile de se faire entendre de l'un à l'autre.
Christophe inspira ce qui n'était même pas de l'air.
- YUMI !!!???
Apparemment son appel parvint jusqu'à la geisha puisque celle-ci descendit peu après.
- Ah, Chris. Tu fais quoi du coup ?
- Je sais pas. Jérémie répond pas.
- C'est vrai. Je lui ai demandé des nouvelles aussi.
- Merde. J'aime pas ça. Faut qu'on rentre, X.A.N.A a du nous baiser.
- Et les autres ?
- J'ai envie de te dire que la mission doit continuer. Mais les autres aussi sont sûrement inquiets de ne plus avoir de contact avec Jérémie. De plus, ils ne peuvent deviner que j'ai survécu à mon duel avec Dark Maul.
- D'accord. Donc il faut se...
Mais Christophe avait pris Yumi de court pour qu'elle ne stresse pas à l'idée de se prendre un sabre laser dans le ventre. Puis il fit de même avec lui.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier

- Ça se gâte, y a un « Skorpion » qui est arrivé par la tour Sud-Est juste avant Dark Maul et qui m'a l'air un peu plus puissant que les autres monstres, fit Joséphine à Alba et une Clémence qui venait d'être dévirtualisée après une bataille intense sur l'Eire.

- On fait quoi ?
La blonde jeta un coup d’œil à l'écran de la caméra appropriée. Odd et Guillaume étaient en train de se battre sous le regard d'Ulrich qui n'osait pas approcher l'homme-ours au corps à corps, et qui attendait sûrement qu'il l'oublie pour placer une rafale d’énergie à distance. Et connaissant Chevallier, ça pouvait très bien arriver.
- Bon, répondit-elle finalement. On a encore une tour. Je vais détranslater Guillaume et l'envoyer au front pour filer un coup de main à l'Aes face au Skorpion. Et je vous Joséphinifie toutes les deux pour vous occuper de nos invités.

- Soit.
Le scanner s'activa de nouveau alors, et Senja apparût dans la pièce.
- Merde.
- Pas grave. Tu as fait le ménage dans le secteur Nord au moins.
- C'est bien tout ce que je pouvais faire, n'ayant pu copier que le champ de force pour cette fois.
- Tu veux être de la partie pour Odd et Ulrich ?
Le garçon fixa le même écran que Joséphine au préalable. On y voyait Guillaume et Odd limite jouer au chat et à la souris, sauf que le chat faisait la souris et que celui qui faisait le chat n'avait clairement pas l'intelligence du félin qu'il était censé incarner.
- … Flemme.

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


Ulrich en avait assez. Le combat ne donnait rien, et ils perdraient du temps. Sans sa précieuse Téléportation, Odd était incapable de surprendre Guillaume avec ses flèches laser, tandis que lui-même ne pouvait prendre le risque d'approcher la bête, vu le rapport de force. Sans compter que maintenant l'armure renvoyait les projectiles, ce qui rendait la tâche d'autant plus ardue à son camarade de chambre.
La situation se débloqua toutefois lorsque l'homme-ours disparut.
- Hein ? s'exclama Odd. Je l'ai eu ?
- Je ne crois pas, répondit Ulrich en montrant Alba et Clémence qui sortaient par la porte de derrière. Jérémie, on en est où coté tour ?
Mais la régie ne se montrait pas réceptive.
- Bah alors, il pionce ? demanda Odd.
- J'aime pas ça. On se replie le temps de s'assurer que tout roule.
- Ouais.
Sous les yeux ronds de Clémence et d'Alba, Odd et Ulrich partirent en courant dans la direction opposée, sautèrent le portail à nouveau et se posèrent sur la colline.

- Est-ce qu'on les suit ?
- Non. Ce n'est pas dans notre intérêt.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngEire

- Sidhabe, avec moi !
Tandis que le Sidhank couvrait leurs arrière, l'Aes et le Sidhabe tentaient de venir à bout de la chose monstrueuse qui leur avait été envoyée. Avec un corps décharné qui n'était en fait qu'un minuscule lien entre une queue puissante, deux jambes munies de sabots écrasant tout et une petite tête sur laquelle trônait le sigle de X.A.N.A, le Skorpion était quand même un peu plus redoutable qu'un Mégatank. Et ses adversaires n'étaient plus que trois, puisque le Sidhuse et le Sidhok avaient déjà péris dans le carnage contre les monstres. À vrai dire, il n'y avait plus grand monde. La majorité des créatures de l'Eire avait également été décimées, et coté X.A.N.A, hormis le Skorpion, il n'y avait plus qu'un Kankrelat et un Rampant pour tenter de forcer la protection du Sidhank. Et puis, Guillaume transperça les côtes de la bête marron, qui explosa. Le Sidhank alla alors lui-même écraser le poux virtuel restant, avec sa demi-sphère droite.
- Tout va bien ? demanda l'humain au Sidhank.
- Euh... oui. Mais on a besoin d'aide pour le monstre.
- J'ai vu.
Il était en effet difficile de manquer l'énorme bestiau à cette distance. Tandis que l'Aes faisait diversion, le Sidhabe avait tenter de prendre d'assaut le moignon de corps par un des cotés. Il se fit cependant abattre en plein bond par la queue de la bête.
- Aie. Je connais ça, avoua Guillaume.
Toutefois le chef des Sidhes n'eut pas l'air de lui pardonner cette nouvelle perte puisqu'il lui trancha net la queue avec sa lame lorsque le monstre voulut lui en faire profiter aussi. Il commit cependant l'erreur de penser que cela signifiait qu'il serait hors d'état de nuire, ce qui était faux. Au contraire, le Skorpion fou de rage tenta de le piétiner.
- Attention ! hurla le Sidhank qui accourrait avec Guillaume.
Trop tard. Son chef disparut sous le sabot du monstre, et sa lame de dépixelisa peu après. Mais le Skorpion poursuivait sa course folle vers Guillaume et le Sidhank qui déploya instantanément ses demi-sphères, craintif. Sauf qu'il n'avait aucune chance de survivre à la charge, parce qu'il se ferait écraser, même si il y avait une protection entre les deux. Le chevalier ours n'avait pas le temps de le pousser, parce que le poids du Sidhank était démultiplié lorsque ses demi-sphères étaient de sortie, puisqu'elles étaient aussi dures qu'un Mégatank. Alors Guillaume prit plutôt l'initiative et se rua de lui-même en direction de la bête qui chargeait. Protégé efficacement par son armure, il donna suffisamment de coups de griffes sur les jambes du monstre – avant de succomber à sa force et d'être dévirtualisé – pour que celui-ci explose avant d'arriver sur le Sidhank. Ce dernier, blotti derrière ses protections, mis un moment à remarquer que plus personne ne lui voulait du mal. Désactivant ses boucliers, il regarda autour de lui. Et pour la première fois depuis longtemps, son monde était silencieux.
Il était le seul survivant de ce carnage.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJérémie assommé, William ne perdit pas de temps. C'était là que rester conscient pendant ses périodes de capture allait se révéler utile. Accédant au clavier, il bidouilla une manipulation visant à activer une tour sur Lyoko, comptant sur X.A.N.A pour la protéger ici le temps nécessaire. Un spectre apparût alors et entra dans son propre corps. Puis il envoya un message à X.A.N.A. Au moment où il s’apprêtait à prendre la tangente, il vit sur les écrans que les scanners étaient en train de ramener Yumi et Christophe. C'est ces deux noms qui le firent s'immobiliser un court instant. Un court. Puis il grimpa à l'échelle menant à l'étage supérieur en un temps record et disparut.

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


La première chose que vit Yumi en sortant des scanners, c'est sa meilleure amie évanouie.
- Aelita !
Elle se pressa de se rendre à son chevet. L'ange rose ne semblait pas être blessée, juste inconsciente.
- Qu'est-ce qui s'est passé ici ? se demandait un Christophe également rematérialisé.
- Je ne sais pas...
- Bon. Reste avec Aelita, je vais voir en haut.
- D'ac.
Il emprunta l'échelle, pour constater que Jérémie ronflait également dans un coin. Tout comme son amante, il ne semblait pas blessé. L'urgence était donc plutôt virtuelle. Il essaya de piger quelque chose aux écrans en s'installant sur le siège jaune.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngPériphérie de Dublin

- Ulrich, ça fait au moins dix minutes qu'on attend. C'est pas normal.
- Tu m'étonnes... Il faut qu'on rentre.
- Les mecs, vous me recevez ?
- Mais... c'est Christophe ! s'exclama Odd.
- Qu'est-ce qui se passe ? demanda son camarade de chambre.
- Euh... Bonne question. Disons que c'est une situation à la fois critique, mais pas urgente. Vous vous sentez de pouvoir terminer la mission seuls ?
Le samouraï jeta un coup d’œil à la bâtisse. Alba et Clémence surveillaient toujours les Lyoko-guerriers.
- Non, admit-il. Si aucune des filles n'a le contrôle d'une autre tour que la notre, leur forces sont bien supérieures.
- Alors rentrez les mecs. On a besoin de comprendre ce qui est arrivé à Jérémie.
- Il est ok ?
- Ouaip, il a juste eu droit au marchand de sable.
Ulrich fila un de ses sabres à Odd.
- Christophe ne saura pas comment nous détranslater. Alors à trois...

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


- Ils sont partis d'eux-mêmes, glissa Joséphine à Senja.
- J'ai vu. Bizarre.
- Ils ont dû avoir un pépin. Les deux dans la tour se sont suicidés aussi. Mais il y a toujours trois monstres et la tour activée. Et la seule chose qu'il nous reste, c'est un Sidhank. Et un Ramfroa. Sinon tous les autres monstres y sont passés. Même Puck. Je vais devoir refaire toute ma faune putain !
- Mais on a réussi à repousser l'invasion, consola Senja d'une voix bienveillante. C'est l'important... Et pour les Mantas ?
- Alba pourra s'en occuper si elle peut intervenir avant que les parisiens ne rappellent les monstres.
- Understood.

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


William était arrivé à destination. La résidence des Forestiers. Comme prévu, il avait pu compter sur X.A.N.A pour protéger sa tour. Dans le cas où, par miracle, Jérémie parviendrai à la désactiver à distance, c'est à dire effectuer exactement l'inverse de ce que venait de faire le Lyoko-guerrier renégat. Ce qui restait peu probable.
Largement hors de portée des caméras, l'adolescent réfléchissait. Il souhaitait prendre l'initiative et détruire le supercalculateur de l'Eire, puisque X.A.N.A avait clairement fait comprendre qu'ils n'avaient plus besoin des irlandais, et que ceux-ci pouvaient se révéler gênant. Ils avaient déjà attaqué une fois, avec les conséquences que l'on sait pour William. Connard de Senja.
C'est alors qu'un petit cercle de fumée noire qui devait le suivre depuis un moment, vu qu'il n'y avait pas sûrement pas d'autres installations électriques dans les environs que la maison de Joséphine elle-même, se mit à tournoyer autour de lui, puis se divisa pour afficher des lettres. Un message. X.A.N.A lui demandait de ne pas détruire la machine car suite aux données récoltées par Dark Maul, le plan avait changé. Aussi, ce dernier avait profité du bordel de l'Eire pour récupérer le dernier fragment. Il lui demandait enfin de rentrer à la base.
La base ? William pensait retourner à Sceaux après son méfait. Mais d'un autre coté, cela devenait de plus en plus chaud pour lui d'être de retour sur Terre après une dévirtualisation. Alors au fond, mieux valait rejoindre définitivement son maître, surtout qu'aucun pardon n'était possible après ce qu'il avait fait à Aelita, à Jérémie, et à tout le groupe en général.
C'est ainsi que William se mit en route pour une direction à l'opposé de la France. C'est que son objectif n'était pas tout près, et il souhaitait arriver avant la nuit.


À suivre : Rupture



Sacré bordel hein ? Mais si ça peut aider, j'ai réalisé ceci qui pourra être utile à certains. Évidemment, Échiquier oblige, il en embrouillera surtout pas mal d'autres.


Dernière édition par Icer le Mer 07 Mar 2018 20:32; édité 11 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Dim 27 Oct 2013 16:49   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1042
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Ça fait un bail que j'ai pas posté dans le coin moi.

Déjà, j'aimerais revenir sur un point des chapitres précédents : le retour vers le passé qui ramène à la vie ceux enregistrés dans la mémoire du SC. J'ai une seule question : n'est-ce pas juste une excuse pour pouvoir tuer Ulrich de toutes les manières possibles Mr. Green ?

En ce qui concerne les 2 derniers chapitres, j'ai beaucoup apprécié l'enchaînement des différentes actions. On découvre « officiellement » les boss de l'Eire, mais à peine apparus, ils se font poutrer.
Mention spéciale à William qui dézingue Puck le cheaté avec beaucoup d'aplomb.
Cependant, comme Joséphine le suggère à la fin du chapitre, elle va recréer son écosystème. Reverra-t-on l'elfe ? Affaire à suivre.
Au sujet de l'écosystème de l'Eire, leur organisation était très intéressante. On sent que tu as pensé à tous les détails là-dessus. Je ne peux qu'apprécier.

Tout comme Quater, j'ai trouvé le coming-out de Christophe particulièrement bien amené et surtout, on ne l'a pas vu venir de loin. Au sujet de ses sentiments pour William, ça sent la référence à quelque chose de brûlant, je me trompe ?

Citation:
je suis ravie de voir que le cliché sur les blonds est mit à mal par nos existences. 

Zéphyr aime cette phrase (a) (Inutile de dire pourquoi... Rolling Eyes).

Citation:
seule la Manta verte s'était malencontreusement cognée contre la tour, ce qui n'était pas dramatique.

À ce que je vois, c'est toujours sur la même que ça tombe... Après le tir loupé, la tour loupée.

Pour le dernier chapitre :
Xana a enfin réussi à récupérer son fragment de monstre. J'ai hâte de voir enfin ce qu'il en est. J'aime également l'utilisation que Xana fait de Dark Maul : précise et efficace.
Franchement, je me demande vraiment ce que Xana compte faire. Il change de plan encore plus souvent qu'Odd ne change de petite amie dans le DA.

Citation:
- … Flemme.

Je l'aime de plus en plus ce Senja ! En plus, il s'est fait Aelita en lui retournant ses propres pouvoirs contre elle. C'est intéressant en tout cas : Alba peut copier l'apparence, et Senja les pouvoirs visiblement. Ils se complètent en fait. Ou je m'avance trop vite (encore une fois) ?

Citation:
- Tu penses que je peux réussir ça toute seule Jérémie ? Entre X.A.N.A et les irlandais, ça fait beaucoup à affronter.
- Je ne m'inquiète pas Aelita. Tu es la plus forte d'entre-nous.
À ce moment là, l'ange virtuel se fit paralyser par un champ de force lancé à son encontre, puis achever de la même façon avec deux autres boules d’énergie.

Passage très amusant je trouve. S'agit-il d'un clin d’œil aux compétences virtuelles d'Aelita dans CLE ? Ou alors il s'agit d'un simple troll ?

Concernant William, je pense que la « destination inconnue » dans laquelle il se rend est l'emplacement du SC générant le monde virtuel volcanique.

Citation:
Alors au fond, mieux valait rejoindre définitivement son maître

J'ai l'impression que ce lieu possède son propre scanner. Si tel est le cas, ça risque d'être encore plus problématique pour les LG.

Bref, c'est toujours du travail de haut niveau que tu nous proposes. J'ai hâte de découvrir la suite Wink !
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Quater MessagePosté le: Mer 30 Oct 2013 21:57   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 107
Localisation: Je ne saurais le dire...
Bastoooon !

Un bon chapitre plein d’action, avec au final un constat simple : tout le monde s’est fait éclater, sauf le pauvre Sidhank, qui se retrouve tout seul. Va pas falloir qu’il nous fasse une dépression !
Au final, dans tout ça, c’est XANA qui a gagné : il a son fragment, les EW doivent refaire toute la faune locale, et les LG ont une fois de plus échoué. Ça commence à devenir une habitude les tentatives ratées de leur côté.

On continue de découvrir deux-trois trucs sur Senja, à savoir qu’il peut voler les pouvoirs des autres, et que même face au Skorpion il n’est pas au niveau. A noter également le concernant :
Icer a écrit:
- Compris. Et je ne suis jamais seul...
Ca ce confirme : double personnalité. Tient, ça me rappelle quelqu’un… Rolling Eyes

Des évolutions à noter aussi du côté de William. Déjà, comme il le remarque lui-même, il n’est plus le plus puissant qu’avant. Après s’être fait éclater par Senja, il se fait ouvrir par l’Aes. Et XANA lui préfère Dark Maul maintenant. La question que je me pose, c’est à propos de cette phrase :
Icer a écrit:
William pensait retourner à Sceaux après son méfait.
Pourquoi donc ? Comme il le sait, il est persona non grata auprès des LG. Aurait-il voulu déserter et se ranger ? Ça m’étonnerait…

Tient d’ailleurs, c’est inspiré de quoi l’Aes Sidhe ?

Voilà, je n’avais pas grand-chose à dire d’autre sur ce chapitre. J’espère que ton nouveau maître va te laisser poster la suite quand même !

Ps : Le titre de ton prochain chapitre, et l’illustration qui va avec, me laissent penser que tu t’apprêtes faire quelque chose que je ne vais pas apprécier… Evil or Very Mad
_________________
« La vie n'est pas le travail : travailler sans cesse rend fou. »
« Le difficile n'est pas de sortir de l'X mais de sortir de l'ordinaire. »
Charles de Gaulle

« Ce n'est pas un abruti comme les autres. C'est le fruit des plus grands esprits de son temps, unis dans le seul et unique but de produire le plus stupide des abrutis de l'univers. »
GLaDOS
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
solal MessagePosté le: Sam 02 Nov 2013 13:49   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 22 Sep 2013
Messages: 369
Ouf ! après avoir lu le mag' n°10, J'ai finalement finis de lire les 23 chapitres mais je dois dire que je n'ai pas été déçu !
L'histoire gère bien l'action et une fois qu'on la commcencé, on ne peut plus arrêter !

Les clins d'œil à moonscoop et au fail scénario CL sont fréquent, pas de cadeau !

Bon, revenont maintenant à ce chapitre, beaucoup d'action, on en découvre un peu plus sur les pouvoirs de Senga, Joséphine est toujours très bonne.
William se prend une claque, pour une fois que c'est pas Ulrich Wink
Christophe progresse lentement mais surement et ça se voit contre Dark maul.
Quel Boss X.A.N.A aura il choisi pour en prendre le controle ?

Pour les questions :

D'abord, pourquoi Jérémie n'a pas essayé de jérémifier Joséphine pour la controler ??

Comment les LG connaisent ils le skorpion ??
À voir ton chapitre, le skorpion est énorme, quel taille fait il, donc ?
Pourquoi Jérémie n'a t'il pas essayé d'effacer la mémoire des eire warriors du SC ?
Le signe de eire, c'est le triskel, au vu de ta carte de Eire, pourtant, je n'est pas l'expression exact, Jérémie explique que c'est quelque chose d'irlandais. Si c'est le triskel, il est le signe de la bretagne, alors comment Jérémie sait il que les les Eires Warriors habitent en Islande ??

J'adore ! Et j'ai hâte de lire la suite !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Oddye MessagePosté le: Dim 03 Nov 2013 13:52   Sujet du message: Répondre en citant  
Fleur immonde


Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 2017
Localisation: Dans un autre horizon
Je serai brève, XANAIcer.

Le texte est génial.
Why?
Mais pour le titre voyons ! Sur le champ de bataille ! Smile Rien que ça, ça mérite un 20/20 ^^

Bon, bon, d'accord, commentons un peu quand même.

Citation:
Pourtant malgré tous leur CV, aucun des monstres ne fut en mesure de fournir une explication lorsque la tour passa du halo rouge au jaune.

Hahahaha, j'ai bien aimé ce petit paragraphe du point de vue des monstres de XANA.

Citation:
(sauf par Ulrich mais c'était un boulet)

Bwahahaha, tu ne rates jamais une occasion de dire ce que tu penses d'Ulrich^^

Citation:
Tu es la plus forte d'entre-nous.
À ce moment là, l'ange virtuel se fit paralyser par un champ de force lancé à son encontre, puis achever de la même façon avec deux autres boules d’énergie.

Hahahahahaha! Que de trolls, j'aime !


Sinon, j'aime le lien entre William et Aelita, cette proximité qui a subsisté, malgré tout. On voit que William a mal, en lui faisant mal.
Tandis que, dans le même temps, William n'a aucun regret à frapper Jérémie. Quel paradoxe!

Bref, on a eu droit à un chapitre où ça bougeait partout, avec de l'action.
Le titre du prochain chapitre est révélateur, et me donne envie de dire:
Vivement la suite Smile
_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/155549Ravensignaturecoinsarrondis.png

Je n'étais pas anciennement odd-4-ever.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Ikorih MessagePosté le: Dim 03 Nov 2013 15:18   Sujet du message: Répondre en citant  
M.A.N.T.A (Ikorih)


Inscrit le: 20 Oct 2012
Messages: 1474
Localisation: Sûrement quelque part.
Spoiler




http://i.imgur.com/iZObTzt.png



http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLundi 5 novembre 2007, Usine, fin d'après-midi

- Jérémie, Jérémie ! répétait Odd en le secouant.
Le petit parvint enfin à reprendre ses esprits.
- Que... quoi ? Sapristi, William !
- Du calme Jérémie, fit Ulrich. Il n'y a que nous ici et William est parti.
En effet, Belpois put constater que tous ses amis se trouvaient là, et le seul William présent était en fait sa réplique qui lui souriait. Aelita était également à sa place habituelle.
- J'ai vérifié les bandes Jérémie, fit-elle en se tournant vers lui. William a touché au clavier et il s'est fait posséder, probablement par X.A.N.A. Et il est parti.
- C'est la merde, avoua sombrement Christophe. Ça signifie que le libérer ne suffit même plus. Il faut carrément aller le chercher. Et sachant qu'il n'a pas envie de nous aider lui-même...
- Ouaip, confirma Odd, d'une voix plus grave que d'habitude.
- Du coup, échec de la mission ? tenta Jérémie.
- On pouvait pas se coordonner sans toi, lui répondit Yumi.
- Pas faux. Mais William était un petit imprévu. Il faut absolument profiter de la mort de Puck pour s'attaquer aux irlandais. On y retourne demain matin. Pour le moment, ça reste notre priorité absolue.
- Compris, proclama Ulrich pour tous les combattants.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngAppartement de Mehdi Fontaine, Nanterre, dans la soirée

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngChristophe n'allait pas très bien. Comme il l'avait analysé lui-même au labo, la récupération de William venait de prendre une nouvelle dimension. Plus ils se battaient pour le ramener, plus celui-ci s'éloignait. Triste constat. Il avait donc décidé de se changer un peu les idées en se rendant chez Mehdi. Gladys était absente, car elle se trouvait chez leur parents. Cela tombait bien car son grand frère voulait entamer un sujet qui n'avait rien de joyeux :
- T'es au courant pour Tanguy ? Il a été retrouvé mort dans son lit le matin d'Halloween, tout comme deux autres lycéens de Mathison. Et les médecins sont incapables d'expliquer la cause du décès. C'était du jamais vu avant...
- … avant le cas Talia Rose, devina Christophe.
- Oui, voilà. N'empêche que c'est flippant non ?
- C'est vrai.
- Comment elle était cette Talia ? interrogea l'étudiant. Le genre Tanguy ?
- Pas du tout, c'était une fille bien. Pourquoi ?
- Dommage. Les deux morts avec Tanguy étaient du même calibre que lui. Si la fille avait également été une délinquante, on aurait pu se dire que seuls les lycéens casse-couilles étaient victimes. Oh ça reste horrible hein, mais ça m'aurait un peu rassuré vis-à-vis de ma sœur, même si c'est irrationnel...
Il s'assit dans son sofa, aux cotés de l'ivoirien, posant deux canettes d'Orangina sur la petite table du salon.
- Merci.
- T'as faim ?
- Non pas vraiment, c'est gentil.
- Au fait, désolé d'aborder la question brutalement mais Frida m'a dit qu'elle pensait que tu étais gay.
M'Bala haussa un sourcil.
- Tes parents sont cathos ?
- Je m’appelle Mehdi, pas Marie.
- C'est vrai. Alors oui, je suis gay. J'ai quitté ma copine à cause de ça vendredi.
- Oh, dur. Elle pensait que tu étais avec le mec de l'autre fois. C'est quoi son nom d'ailleurs ?
- William. Et non, c'était... c'est simplement mon meilleur ami. Il est hétéro de surcroît.
- Noté.
Fontaine avait tout de même remarqué que son ami n'était pas au mieux de sa forme.
- T'es en vacances jusqu'à jeudi pas vrai ?
- Ouaip.
- Alors je te propose de rester dormir ici, puisque ma sœur n'est pas là. Et on se fait une bonne vieille soirée jeux vidéos. Tu connais Super Smash Bros Melee ?
- Oui. Et pour ta proposition...
Il réfléchit. Il ne pouvait pas se permettre de manquer le rendez-vous de demain, donc dans tous les cas mieux valait éviter la nuit blanche. Mais il est vrai qu'il avait besoin de détente, entre le stress de la plongée d'aujourd'hui et celle et demain. Sinon il ne serait bon à rien.
- … Soit. J'accepte.
Mehdi avait déjà sorti les manettes de Gamecube et lancé le jeu. Il remit sa manette à Christophe.
- Bon, on va déjà voir ce que tu vaux.
Sur l'écran de sélection des personnages, l'ivoirien avait fait le choix de prendre Zelda.
- Effectivement, ton orientation sexuelle ne fait plus aucun doute, railla l'étudiant en droit.
- C'était bas ! réagit Christophe en rigolant.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre de Jérémie Belpois

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngOn frappait.
- Entrez.
C'était Aelita. Elle vint l'embrasser après avoir soigneusement fermé la porte.
- Tout va bien ? demanda-t-elle en s'asseyant sur le lit.
- Affirmatif. J'allais pas tarder. Tout est prêt pour demain. Et toi ?
- Ça peut aller... Je venais te parler de William.
Il fit pivoter sa chaise pour la regarder.
- Oui ?
- Hé bien, je pense que la priorité devrait être de le ramener. Après la mission de demain bien entendu.
Il fronça un sourcil.
- Pourquoi faire ? Il n'en a pas envie lui-même. Et c'est pour ça qu'il s'est enfui d'ailleurs.
Elle lui raconta la façon dont il s'était excusé auprès d'elle avant de l’assommer.
- Du cinéma, décréta Jérémie. Il te connaît Aelita, sans doute mieux que nous le pensons s'il a des liens avec X.A.N.A. Il n'a pas exprimé autant de remord avec moi d'ailleurs.
- William n'est pas X.A.N.A Jérémie. Et tu sais à quel point on peut être manipulé par lui.
Jérémie ne répondit pas. Il reporta son attention sur l'écran d'ordinateur et ouvrit une fenêtre, indiquant à Aelita de venir lire.
- Qu'est-ce que tu vois ? demanda-t-il.
Elle soupira.
- Je vois l'historique du scanner qui confirme que William est revenu sur Terre sans être contrôlé par qui que ce soit.
- Tu vois. Il nous a frappé de son propre chef.
- Je ne parlais pas de cette manipulation là Jérémie. Je parlais plutôt de chantage intellectuel. On a jamais pu vraiment lui parler depuis qu'il est repassé du coté de X.A.N.A. Or tu avais dis toi-même à l'époque qu'il avait vaillamment résisté au virus.
Jérémie se voulut bienveillant.
- Je comprends ce que tu veux dire Aelita. Mais pour moi, William est mort le jour où, non xanatifié, il s'en est pris à ma copine et à moi-même. Il est parti définitivement cette fois, et j'ai envie de dire : Bon débarra. En plus, la réplique nous est très utile.
Elle était révoltée par ces paroles, mais décida d'aller jusqu'au bout.
- Alors quoi, une fois les irlandais hors jeu, on reprend la lutte contre X.A.N.A ? Tu avais besoin de William à la base.
- Je trouverai un autre moyen.
- Et que va-t-il se passer pour William si on élimine X.A.N.A avant de le ramener ?
- …
- J'en étais sûre ! Tu te fiches de lui à ce point ?
- Il ne doit pas se soucier beaucoup de nos vies pour s'associer à X.A.N.A, lui.
- Je te dis que c'est contre son gré !
- Et moi je te dis que c'est toi qu'il manipule bordel ! Pourquoi comme par hasard, fallait-il qu'il s'excuse devant toi ? C'est trop flagrant, il s'agit forcement d'une entourloupe.
Mais Aelita ne pouvait se laisser convaincre. Elle était persuadée que ce qu'elle avait vu était sincère. William n'était pas un monstre à ce point. Pourtant, sa voix se fit plus calme :
- Jérémie ?
- Oui ? répondit-il en se retournant de nouveau vers elle – encouragé par le ton de sa belle – après avoir longuement fixé l'historique du scanner, comme pour s'auto-convaincre de son propre raisonnement.
Et elle lui colla une gifle, avant de quitter la chambre sans se retourner.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMonde virtuel volcanique

« Bon, bon, tu m'expliques ? Pour le coup des irlandais. »
«
Recherches terminées à travers Dark Maul. »
« Donc ? »
«
Il faut être quatre. Mécanisme. »
William fut surpris de cette réponse.
« Euh attends. C'est pas logique. Franz Hopper n'avait que sa fille avec lui sur Lyoko. Comment est-ce qu'il aurait pu utiliser ça lui-même ? »
«
Il a du discrètement modifier ça lorsqu'il a filé de quoi recréer Lyoko. Jérémie n'a pas compris tout ce qu'il recopiait. Il a dû estimer trop risqué de laisser la possibilité d'une ouverture à deux, puisque je venais de mettre la main sur toi. »
William acquiesça. Le raisonnement de X.A.N.A était... parfait.
« Et donc forcement... »
«
Oui. Bien que nous soyons trois, les envoyer eux permet de focaliser l'attention des Lyoko-guerriers ailleurs. »
« Très bien. »
«
Que tu ais retrouvé tes pouvoirs tombe à pic. Demain, c'est par toi que ça commence. »
« Ah ? »


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngEl Dorado

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAu cœur de l'Amérique du Sud, six adolescents courraient actuellement en direction de leur objectif. Pour parvenir jusqu'ici, ils avaient dû affronter bien des choses. Des araignées géantes, des scientifiques xanatifiés, des robots de combat, ainsi que des Frelions translatés. Les six jeunes l'étaient d'ailleurs eux-mêmes, translatés. Il s'agissait d'Aelita, d'Ulrich, d'Odd, de Yumi, de Christophe et de Jérémie. Ce dernier n'était pas en tenue virtuelle, simplement avec ses habits terrestres habituels, mais il portait un bonnet de lutin vert, et surtout, était bien plus sportif. Et le groupe se trouvait au cœur de la végétation.
- Flèche laser !
Le dernier Frelion translaté disparut.

- C'est juste là, indiqua une voix masculine que tout le monde pouvait entendre.
En effet, tranchant avec le décor naturel, une minuscule ruine de construction humaine se trouvait au pied de la falaise. La pièce était sûrement rectangulaire à l'origine, mais 85 % des quatre murs s'était effondré, tout comme le plafond. Ne restait qu'un des coins. Le sol et le mur restant étaient depuis longtemps recouvert de divers mousses. Et pourtant, quelque chose en état de marche se trouvait encore dans le coin protégé du vent par les décombres de la battisse. C'était un scanner. Et le léger bourdonnement qu'il générait ne pouvait signifier qu'une chose : Il était en état de marche.
- On l'a trouvé ! s'exclama Christophe.

- Reçu. Il ne devrait pas tarder. Miranda assure.
Les Lyoko-guerriers encerclèrent la machinerie. Il ne restait qu'à patienter. Aelita voyait à quel point Christophe et Yumi ne pouvaient dissimuler leur impatience. Elle-même ne devait pas être totalement impassible.
- Il arrive.
En effet, le scanner se mit à chauffer, et à bourdonner d'autant plus fort. Pour finalement s'ouvrir et dévoiler ce que tous étaient venus chercher : William.
Mais au moment où les effusions de joie s’apprêtaient à éclater, tout se brouilla pour l'ange virtuel.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMardi 7 novembre 2007, Chambre d'Aelita, dans la nuit

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa jeune fille ouvrit les yeux. Un songe. Admettons. Mais ce qui était étrange, c'est que rien ne justifiait la brusque rupture de son sommeil. Ce n'était pas un cauchemar, l'internat était plus calme que jamais, et il faisait un peu trop nuit pour se faire réveiller par les rayons du soleil. Était-ce un signe que le rêve s'arrête pile au moment où William était libéré ?


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier, à l'aube

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJoséphine avait prévue de se réveiller aux aurores pour reprendre au plus vite son travail sur l'écosystème de l'Eire, car beaucoup de choses étaient à reconstruire. Toutefois, un mail qu'elle reçu d'un expéditeur inconnu bouleversa ses plans. Un mail important puisqu'il indiquait clairement comment atteindre enfin l'objectif qu'elle et ses amis poursuivaient depuis le début.
Elle saisit son téléphone. Il y en avait quatre à Dublin qu'il fallait réveiller de toute urgence.

http://i.imgur.com/200NNZi.gif


C'est Senja qui arriva dans le grenier de Joséphine en dernier.
- J'aime pas me lever tôt, déclara-t-il simplement en guise d'excuse avant de s’asseoir sur le canapé où se trouvait Alba.
- Et pourtant si tu savais de quoi il retournait tu te serais bougé. Donc, je peux vous annoncer que ça y est, je sais tout.
Silence dans la salle.

- On était déjà au courant pour ça, fit remarquer Alba.
Joséphine fit un facepalm en réalisant comment avait sonné sa déclaration pour les autres. Elle n'avait décidément pas beaucoup dormi.
- Je parlais pour Miranda. J'ai reçu un mail d'un expéditeur inconnu, comme la dernière fois.
- C'est un piège, coupa immédiatement Senja. Ça vient des types qui ont Dark Maul. Tu le sais en plus, on en avait déjà parlé.
- Naturellement, je te renvoie à ce que vient de dire Alba. Mais il n'empêche que toutes les indications concernant le retour dans le temps se sont révélées exactes.
- Tu avais eu les moyens de vérifier, sinon jamais nous n'aurions pris le risque. C'est différent lorsqu'il s'agit d'un procédé virtuel. D'ailleurs, montre-moi ce mail ?
Joséphine hocha la tête et ouvrit la pièce correspondante. Le reste du groupe vint pour lire de leur propre yeux les indications.
- Alors Senja ? questionna Joséphine.
- Je ne sais pas trop... À l’œil ça m'a l'air crédible... mais...
- Ça coïncide avec les premières recherches qu'on avait mené tous les deux, tu te souviens ? Le cœur est la clé.
- Oui, ça c'est vrai, même si on l'avait interprété comme désignant la sphère bleue... Soit. En l'état, c'est vrai qu'on ne risque pas grand-chose.
- Sauf qu'il va être difficile de faire tout ça avec les parisiens ! s'enquit Clémence.

- Ceci est vrai.
- Ne vous en faîtes pas, j'ai tout prévu, rassura la blonde.
- Une minute. Je lis qu'il faut détruire tous les territoires de surface pour que ça marche, fit Senja.
- Hein ?
Dans l'excitation, même Joséphine avait oublié ce détail.
- Bon ok, tout prévu sauf ça.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSelf de Kadic

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL'ambiance n'était pas des meilleures lors du petit-déjeuner, ce jour-là. Déjà parce que Jérémie et Aelita se faisaient la gueule à un point jamais vu, ensuite parce que Christophe – au caractère plutôt optimiste – était absent puisqu'il avait dormi chez Mehdi. Et Odd ne sautait pas de joie non plus en réalisant que William leur échappait, car il l’appréciait bien à l'époque. Enfin, Ulrich était comme d'habitude... mais c'était Ulrich. Et la réplique ne saisissait même pas le concept d'ambiance.
C'est pourtant Stern qui tenta de remotiver les troupes :
- Bon les gars, on se secoue hein ? C'est maintenant ou jamais pour les irlandais !
- Tu as raison, répondit Jérémie. Il est temps de mettre nos sentiments personnels de coté pour se contenter de contribuer à la mission du groupe de la meilleure façon possible.
Il avait fixé Aelita en disant cette phrase. Cette dernière eut un sourire crispé pour ne pas alerter les autres. Toutefois, elle était prête à aider aujourd'hui comme hier, face aux irlandais.
- Très bien, répondit-elle platement.
Pour autant, la jeune fille ne pouvait s'empêcher de penser à son rêve. Si elle ne se trompait pas, il allait se passer quelque chose d'important aujourd'hui. Et Aelita avait déjà faits des songes prémonitoires. Mais quelle partie de son rêve allait bien pouvoir se réaliser ?
- Qu'est-qu'on attends pour y aller alors ? clama Odd.
Les quatre adolescents sortirent du préfabriqué et s’apprêtaient à se diriger vers le parc lorsque quelqu'un en provenance de celui-ci interpella William. C'était Maïtena Lecuyer.
- C'est la cata ! souffla Jérémie aux autres avant qu'elle n'arrive à leur hauteur. Christophe m'en a parlé, elle va vouloir se déclarer à la réplique puisqu'elle n'a pas pu le faire lors de la seconde soirée d'Halloween !
En effet, une adolescente externe en vacances ne pouvait être dans son établissement scolaire que pour une histoire de cul.
- Salut, fit-elle à tout le groupe. Je peux parler à William rapidement ? Je vous le rend vite !
Aucun des lycéens ne voyait d'excuse crédible à sortir pour empêcher ce dialogue. Et donc, la blonde amena William 2 à l'écart.
- On est foutu, se lamenta Odd.
- Sait-on jamais, si mes améliorations permettent de sauver la face... mais Christophe ne m'a pas encouragé dans ce sens.
Non loin, la jeune fille commençait à rougir.
- Voilà, je sais que beau comme tu es tu dois avoir l'habitude mais... tu es célibataire d'après Yumi, alors je tente ma chance... Je.. je... t'aime. Je t'aime William, tu veux sortir avec moi ?
Avant même que la réplique n'ait pu sortir une connerie, elle explosa, sous les yeux ronds des cinq adolescents présents dans cette parcelle de la cour. Maïtena tourna d'ailleurs de l’œil et s’évanouit.
- Oh, merde, commenta Ulrich.
- Qu'est-ce qui s'est passé ?
- Je regarde, répondit Jérémie en sortant son ordinateur portable.
Pendant ce temps Aelita était allé voir Maïtena.
- Hé Odd ! Viens m'aider à l'amener à l'infirmerie.
Le blondinet s'exécuta, laissant Ulrich avec Jérémie.
- Alors ? s’impatientait le samouraï.
- Ça vient, ça vient.
Il fit des yeux encore plus rond que lors de l'explosion de la réplique.
- William vient de taper le Code X.A.N.A pour détruire le désert. Et il est en train de faire de même avec la banquise.
- Quel intérêt ? Il ne pourra plus nous attaquer directement non plus.
- J'aime pas ça. Préviens Odd et Aelita, on file à l'Usine.
- Ok.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngPendant ce temps-là, Joséphine essayait de trouver une solution pour le coup des territoires de surface. Il serait dommage que ses amis soient venus pour rien.
- Attends voir... ?
- Qu'est-ce qu'il y a ? demanda Guillaume.
- Les territoires gênant viennent d'être détruit par l'adolescent à la grosse épée !
- Comment a-t-il fait ?
- Bonne question, tu lui demandera quand tu le verra.
- Oki, et maintenant, c'est quoi le plan ? enchaîna Clémence.
La blonde sourit.
- Le plan ? On y va !


À suivre : Destination finale
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Raymentase MessagePosté le: Dim 03 Nov 2013 18:00   Sujet du message: Répondre en citant  
M.A.N.T.A (Raymentase)


Inscrit le: 13 Mar 2013
Messages: 309
Localisation: Rennes
Spoiler



http://i.imgur.com/Ov2Fklv.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMardi 7 novembre 2007, Monde virtuel volcanique, dans la matinée

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngWilliam rompit sa Supersmoke en revenant au bercail.
« C'est bon. »
«
Très bien. Tout devrait se passer comme prévu. Soit prêt à y retourner sous peu. »
Dunbar avisa un rocher dans un coin et s'assit dessus. C'était aujourd'hui le jour J. Si le plan de X.A.N.A se réalisait, il deviendrai définitivement impossible de l'éradiquer. Et tôt ou tard, l'humanité finirait par céder.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCinquième territoire

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUn elfe gris se fit virtualiser dans l'Arena.
- Alors ? demanda Joséphine.
- Ça m'a l'air de marcher. Et je suis entier.
- C'est encourageant. Les informations du mail m'ont l'air véridiques.
Senja se mit à courir en direction du carrefour lorsque le passage s'ouvrit à lui, seul chemin possible ceci dit. Puis il bifurqua dans la même direction que Clémence et Alba avant lui pour arriver devant l'unique tour de Carthage. Problème : Il y avait un énorme fossé, et même Senja – plutôt grand et sportif – ne pouvait pas sauter aussi loin.
- On a un problème.
Mais une grande plate-forme apparût soudain entre lui et la tour.
- Ah, chouette.
Il pénétra donc la tour neutre, avant de s'élever pour taper le Code Forestier. Le halo devint jaune.
- Bon, les autres sont déjà sur place. On arrive, informa Joséphine.
- ... Elle ne peut pas rater ça pas vrai ? ...Non.
Senja redescendit sur la plate-forme inférieure, accueillir ses amis qui arrivaient. Dont Joséphine, qui s'était virtualisée. Son avatar virtuel était – sans surprise – celui d'un druide en robe blanche. Elle possédait également ce qui ressemblait à un long et fin marteau. Derrière cette arme à l'apparence banale, Senja reconnu immédiatement l'arme légendaire dont était inspiré cette masse, grâce au sigle dessiné dessus, différent cependant de la roue du Dagda, même si elle l'évoquait quand même vaguement.
- Oh, c'est la massue du Dagda.
- Ouaip, j'ai reconnu ça aussi, sourit la blonde. Mais je doute que tu puisses copier ça.
- Pas grave. Par contre, les autres... ?
Alba envoya alors une flèche de lumière dans le vide, tandis que Clémence fit de même avec un cercle rouge. Elle apposa ensuite sa protection à chacun de ses amis, avant d'utiliser le triangle vert pour se téléporter sur une très courte distance. Alba utilisa son don pour se changer un instant en Clémence, avant de redevenir elle-même.
- Merci, fit alors Senja.
Il ne restait aux irlandais qu'à ressortir de la tour grâce à la plate-forme générée par X.A.N.A.
- Et maintenant ? demanda Clémence.
- J'ai tout en tête. Venez, fit Joséphine.
Ils s’engouffrèrent à nouveau dans les couloirs de Carthage pour prendre cette fois la direction de la voûte céleste au carrefour.
- Là !
En chemin, les êtres virtuels contournaient traditionnellement un espèce de puits à l'air suspect. En réalité, en s'aventurant à l'intérieur grâce aux plate-formes les plus hautes, on pouvait découvrir une petite entrée cachée. Clémence confirma en effectuant un petit vol de reconnaissance préalable, qu'un passage existait bien Les irlandais se engouffrèrent alors après quelques petits sauts à la Mario Bros. Le petit escalier caché était des plus étroits, et Joséphine eut du mal à manœuvrer à cause de sa longue massue.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJérémie, Ulrich et Christophe – cueilli au passage entre-temps alors qu'il revenait de Nanterre – arrivèrent les premiers dans le labo.
- Mauvais plan, les irlandais ont activé la tour de Carthage.
- Pourquoi faire mec ?
- Simple jumelage. Ils sont donc sur Lyoko. Mais je ne sais pas où, il doit y avoir Senja avec eux.
- Il n'y a aucun moyen de savoir ce qu'ils font ? s'enquit Ulrich.
- Oh si. X.A.N.A a modifié une structure sur le cinquième territoire. Tout porte à croire qu'il est en train de nous refaire le même coup qu'avec ton enveloppe virtuelle xanatifiée de l'époque.
- C'est à dire ?
- Ouvrir un passage vers le cœur à partir du noyau. J'envoie immédiatement une Manta en reconnaissance.
Ce fut au tour d'Odd et Aelita de débarquer.
- Les irlandais vont vers le cœur, informa Jérémie aux nouveaux venus.
- Bah, on s'en fout, répondit Della Robbia. Toi tu peux re-créer Lyoko, et ils risquent d'y passer.
- J'ai du mal à croire – après toute l'ingéniosité dont ils ont déjà fait preuve – qu'ils puissent se suicider aussi bêtement. Et j'ai un mauvais pressentiment. Il faut les arrêter, déballa Aelita.
Et les autres savaient à quel point les pressentiments de la princesse de Lyoko étaient importants.
- …Soit. Foncez aux scanners, je vous virtualise, déclara Jérémie en constatant que sa Manta, après avoir disparue des écrans, venait de se faire abattre.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCinquième territoire

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL'escalier qu'avaient empruntés les irlandais débouchait sur une salle avec une unique plate-forme droite, un peu comme celle où se trouvait la tour. Toutefois le sentier allait cette fois clairement jusqu'au bout de la salle, dans lequel se trouvait une sorte de porte encastrée qui permettait de passer dans une autre pièce. La salle du cœur. Il était d'ailleurs juste face à eux, avec une sphère orange, un halo turquoise, et deux barrières de protection.
- Bon, on fait comme on a dit, rappela Joséphine.
- Très bien. Duplicata.
L'elfe gris se scinda en deux. Toutefois les deux copies n'étaient pas identiques : L'une était plus blanchâtre, tandis que l'autre noircissait. C'était également valable pour leur peau.
- Alba, Clémence et les Senjas, occupez-vous de la barrière de protection.
Tandis que les filles utilisaient leur sort habituels, le Senja clair copiait l'attaque d'Alba, et le sombre fit apparaître une baguette pour faire comme Clémence. Bien entendu les quatre attaques combinées étaient dévastatrices, mais Jérémie avait à ses heures perdues, renforcé les barrières de protection pour éviter un scénario à la William. Concrètement, le blond avait ajouté un zéro aux ridicules mille points de vie possédés jusqu'alors par chacun des carrés gris. Ainsi, il fallait à peu près deux cents flèches de lumière pour accéder au cœur. Les irlandais enchaînaient donc les attaques à distance.
- Guillaume, fit Joséphine en pointant l'endroit d'où ils venaient.
L'homme-ours commença le rôle de vigile dans cette direction, tandis que Joséphine surveillait le puits.
Le temps passait. Au bout d'un moment, la première barrière sauta. La seconde était déjà pas mal entamée lorsque la blonde vit Aelita et Christophe, ce dernier étant sur sa Manta, débarquant en trombe depuis l'accès par la voûte céleste. Le leader du groupe siffla. Immédiatement après, Alba et le Senja pâle se détournèrent du cœur pour canarder les deux adversaires aériens. Aelita réussit facilement à stopper son ascension pour se dissimuler sous l'une des nombreuses plate-formes de la salle, ce qui empêchait tout projectile venant d'en haut de l'atteindre. Plus difficile ce fut pour le Jedi qui vit sa Manta exploser à cause d'un tir d'Alba. Il manqua de chuter sévèrement, mais parvint à se rattraper à l'un des nombreux rebords, et se mettre lui-aussi, à l'abri.
- Hum, c'est pas gagné, cria-t-il à Aelita plus loin.

http://i.imgur.com/DyDjCTX.gif


Jérémie avait également choisi de profiter du passage que X.A.N.A avait lui-même ouvert pour envoyer Odd et Ulrich à partir du noyau. Les deux camarades de chambre faisaient à nouveau face à Guillaume, mais cette fois, le félin aurait droit à sa Téléportation, ce qu'anticipa Joséphine, venant en renfort.
- Oh, elle s'est virtualisée ! s'exclama Odd. C'est pas notre Einstein qui fera ça pas vrai ?
- Hé ! Je l'ai déjà fait !
- Ouais, c'est vrai p'tit lutin, railla Ulrich.
- Je suis un elfe Ulrich ok ? Un E-L-F-E.
- Sauf votre respect monsieur l'elfe, quand je vois Alba ou Senja, je suis d'accord avec mon confrère : L’étiquette p'tit lutin vous va mieux.
- Bon les virtuellement bien loti (grâce à moi en plus, pff), et si vous vous occupiez des irlandais ?
- Chef oui chef !
Plus facile à dire qu'à faire. Déjà que Guillaume avait été amélioré, voilà qu'il pouvait compter sur la blonde et son immense marteau qui cachait forcement divers pouvoirs louches, surtout quand la robe de druide était aussi adaptée pour le combat que la tenue d'Alba.
- Je la sens pas la Joséphine, marmonna Ulrich.
- T'as une idée ?
Ils n’eurent pas le temps de mettre au point une stratégie car Guillaume leur fonçait dessus, courant à quatre pattes. Cette tactique suicidaire en temps normal pouvait se révéler payante pour deux raisons : Il avait la protection de sa petite-amie, et le sentier était tout de même étroit. Odd choisi de se téléporter immédiatement derrière, tandis qu'Ulrich utilisait son Supersprint pour faire un bond sur le rebord de droite de la pièce, hors de portée. Il s’apprêtait à balancer un rayon d’énergie verte à Joséphine d'où il se trouvait, pendant qu'Odd ciblait l'homme-ours, tout en faisant attention aux projectiles renvoyés par l'armure.
Joséphine n'esquiva même pas l'attaque du samouraï, elle laissa son champ d’énergie bleue l'absorber. Immédiatement après, le Senja à la peau sombre se détourna un instant du cœur de Lyoko et lui refit don d'une rune carrée, ce que vit Stern.
- Fais chier, déclara-t-il.
Guillaume avait fait demi-tour pour foncer à nouveau sur Odd, et celui-ci se téléporta aux cotés d'Ulrich, n'aimant pas savoir la blonde dans son dos.
Dans le puits de la salle du cœur, Christophe rageait intérieurement, car il ne pouvait pas faire grand-chose pour aider Aelita, et cette dernière n'arriverait pas à passer toute seule. Il était de toute façon inutile de poursuivre les réflexions plus longtemps : Le seconde barrière venait d'exploser. La tension monta d'un cran, pour chacun des camps : Il suffisait d'un rien pour que tout explose désormais.
- Vous ne savez pas ce que vous faîtes ! hurla Aelita aux irlandais d'où elle se trouvait.
- Toujours les mêmes répliques de merde, soupira le Senja le plus foncé.
Clémence se mit à voler en direction du cœur. Elle effleura alors très légèrement du doigt le halo turquoise qui subsistait. Celui-ci disparût, laissant désormais la sphère orange marquée de quatre sigles de X.A.N.A totalement nue. Alors Alba et les Senjas se changèrent en Clémence et les quatre fées se placèrent en vol stationnaire de part et d'autre du cœur de Lyoko. Au moment où un sigle de X.A.N.A leur passait pile devant, ils appuyèrent chacun simultanément sur celui qui leur était destiné. Les symboles s'enfoncèrent un instant avant de reprendre leur position d'origine.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL'ascenseur s'ouvrit de nouveau, dévoilant Yumi.
- Excuse-moi Jérémie, le matin j'ai...
- Plus tard. Descend aux scanners, il se passe quelque chose du coté de la tour du cinquième territoire. Je t'envoie là-bas immédiatement.
Elle se hâta de remettre le monte-charge en branle.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCinquième territoire

- Y a du mouvement du coté de la tour de Carthage, informa Jérémie. Les X.A.N.Aguerrier viennent d'apparaître. William se dirige vers vous, Dark Maul semble avoir un nouveau pote et ils vont en direction de la tour. J'envoie Yumi, mais elle ne s'en sortira pas toute seule.
En effet, à coté du point rouge Saigneur site, le très fin jeu de mots de X.A.N.A pour qualifier son chouchou, on notait la présence d'un point Summon Spirit of Darkness. Qu'est-ce qui allait bien pouvoir leur tomber dessus ?
Dans la configuration actuelle, Ulrich était tout simplement le mieux placé pour se rendre immédiatement à la tour. Sautant de nouveau sur le sentier principal avec son Supersprint, celui-ci fonça en sens inverse pour ressortir du puits du noyau, et personne ne pourrait l'en empêcher. Aelita aussi, en ressortant par la voûte. Cette dernière croisa la Supersmoke de William qui remontait jusqu'au cœur. Ce dernier s'arrêta aux cotés des irlandais, tandis que les Senja refusionnaient.

- Vous devriez vous dépêcher.
- Après toi... répondit Senja.
Le X.A.N.Aguerrier reparti aussi vite qu'il était apparût.
- Je l'ai... Duplicata.
Cette fois, les Senjas avaient un nouveau pouvoir.
- Supersmoke !
Le Senja le plus clair toucha Alba avant d'en faire de même.
- Supersmoke !
Et le troisième elfe disparu avec lui. Si la première Supersmoke était étonnamment similaire à celui de William, le second se déplaçait dans une fumée blanche. Ils empruntèrent également l'accès par l'extérieur, passant de facto à coté de Christophe qui se figea tout à coup. Il ressenti un profond malaise en posant les yeux sur la Supersmoke du Senja le plus sombre, comme si quelque chose se brisait en lui.
- J... Jérémie ?
- Oui Chris' ?
- Dis aux autres... de dévirtualiser à tout prix le type qui a copié la Supersmoke. C'est très important.
- Hum... pourquoi ?
- Je sais pas... C'est une impression que j'ai. C'est lui qu'il faut abattre en priorité.
Jérémie avait appris à ne pas sous-estimer ce genre de flash depuis Odd.
- Ok.
- Merci mec. C'est qui d'ailleurs ?
- Sûrement Senja, avoua la régie. Je crois qu'il peut copier les pouvoirs. J'ai fais cette déduction en partant du fait qu'Aelita avait été dévirtualisé par un champ de force la dernière fois.
- Ah oui pas bête.
Plus haut, on s'organisait aussi.
- Je vais rentrer en fait, glissa Joséphine à Guillaume. Parce qu'on sait pas trop ce qui va se passer après. Mieux vaut que je veille sur vous.
- Compris.
Et il l'a griffa dans le dos. Deux fois, puisqu'il y avait encore la protection. Le druide au marteau disparut. Puis Clémence se posa aux cotés de l'homme-ours. Odd se retrouvait seul.
- Christophe, va aider Odd, ordonna Jérémie.
Le lycéen noir cracha. Pour lui, son destin était à écrire face à William ou Dark Maul, pas à eux. Et ce Senja... Après ce qu'il avait ressenti, il avait très envie d'aller là-bas. Mais il n'allait pas abandonner Odd. Alors, s'avançant au bord d'une longue plate-forme, il leva les yeux pour noter à quel endroit se trouvait la plate-forme principale, d'où on pouvait accéder au cœur par le puits du noyau. Et il sauta. D'un coup, il franchi tout. L’intéressé devinait qu'il s'agissait d'un Saut de force. Ça tombait au bon moment. Il n'avait pas de temps à perdre.
Du coup, Guillaume et Clémence étaient pris en tenaille au milieu, entre Odd et Christophe. Ce dernier activa son sabre laser violet.
- Je vous préviens, j'ai pas le temps de jouer.
Il fit un bref signe de tête à Odd.
- Flèche laser !
Le blondinet se mit à mitrailler les irlandais de fléchettes, ignorant Christophe qui commençait une charge par derrière, tout simplement parce que ce dernier contrait tous les projectiles qui arrivaient jusqu'à lui avec son arme. D'ailleurs, personne ne se rendit compte qu'une balle perdue manqua de toucher le cœur de Lyoko dans son élan, compromettant de peu la pérennité de leurs existences. Le chevalier ours se débrouillait suffisamment pour renvoyer les projectiles avec son armure, mais sa copine fut touchée, ce qui révéla son champ de protection bleu, qui se désagrégea quelques secondes plus tard. Parfait pour le Jedi qui bondit sur celle qui avait tenté de s'envoler, mais qui – loin de se défendre face à son assaillant – avait lancé un triangle vert sur son partenaire. Elle fut mortellement touchée par le sabre laser, mais eut le temps de lancer un second sortilège – le même – en direction d'Odd avant de disparaître. Le chat violet, sentant le danger, absorba l'attaque avec son bouclier. Alors Guillaume disparût sous forme d’énergie verte, un peu comme celle qui était visible lors de la téléportation d'Odd. Et il ré-apparût... littéralement sur le bouclier du félin. Naturellement Della Robbia fut instantanément écrasé sous le poids du guerrier et avant même d'avoir pu lui-même se téléporter, il se fit griffer sans pitié au visage par Guillaume. Ce dernier avait cependant négligé de calculer la disparition de sa protection – puisque Clémence avait été dévirtualisée. Et à Christophe d'achever sans problème l'ours à travers l'armure, puisqu'il avait eut le temps de sprinter pendant que son camarade se faisait agresser. Le Jedi avait effectivement la rage de vaincre, mais pour autant, il n'avait pas réussi à sauver Odd. Il n'avait toutefois pas le temps de pleurer la disparition de son camarade. Il devait se rendre à la tour de Carthage. C'est là-bas – il en était certain – que son destin l'attendait.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngArena

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngYumi fut virtualisée comme d'habitude, au cœur de la planète bleue. Ne perdant pas de temps, elle se rendit au carrefour dès que l'accès le lui permit, et bifurqua en direction de la tour de Carthage. En chemin, elle fût rejointe par Ulrich, qui déboulait à fond de train. Il mit fin à son Supersprint pour courir à ses cotés.
- Comment ça se passe là-bas ? demanda la geisha.
- Indescriptible, répondit simplement le samouraï juste avant qu'ils n'arrivent dans la salle tant attendue. Et où se tenait naturellement Dark Maul.
Mais comme l'avait indiqué Jérémie, le Sith n'était plus seul. À coté de lui se trouvait une forme vaguement humanoïde qui semblait composée d'ombre. Elle était reliée au sol par une longue traînée de ladite matière – et non pas par des jambes – ce qui donnait la vague impression qu'elle portait une robe. Aucune bouche n'était visible sur sa tête allongée, seulement deux fentes bleues qui faisaient office d'yeux, quoiqu'on pouvait noter la présence d'un véritable œil humain à l'iris rouge, fixé au centre de son corps. Divers ossements étaient également fixés à la matière sombre, notamment sur les épaules et les bras.
- Qu'est-ce que c'est encore que ce truc... ? demanda Stern, presque las.
- Je le reconnais, avoua Yumi. Il est tiré d'un jeu auquel jouent souvent Hiroki et Johnny : Tales of Symphonia. Je crois qu'il s'appelle Shadow.
Elle commençait à comprendre pourquoi son frère lui avait dit que le jeu ne marchait plus.
- 'se sont pas foulés pour le nom. Moi ça me fait penser à Sonic. Et vu la qualité de Sonic X, j'ai envie de gerber.
- En attendant, je suggère d'attendre du renfort. On va y passer là.
Heureusement, les X.A.N.Aguerrier semblaient garder leur position. Ils n'allaient donc pas attaquer les premiers.
- D'accord, fit Ulrich.
Ils commencèrent à reculer en marche arrière.
- Jérémie, qui arrive ?
- Euh... que des ennemis.
- Génial.
- Y a aussi Aelita.
- Oh, c'est toujours ça, souligna Yumi
- Ouais. C'est la plus forte d'entre-nous il parait.
- Oui bon ça va ! râla Jérémie. Je répète pour Yumi : D'après Christophe, c'est Senja qu'il faut cibler en priorité. Celui qui copie la Supersmoke. Il se dirige vers vous.
Seule Yumi se retourna, laissant Ulrich surveiller ceux qui étaient postés devant la tour. Pour la première fois, le samouraï fit attention à son halo.
- Jérémie, le halo de la tour est blanc !
- Vraiment !? Et X.A.N.A la garde ? C'est de plus en plus étrange.
Puis une traînée de fumée noire débarqua, suivi de deux autres, une identique, et une beaucoup plus claire. La première Supersmoke s'arrêta devant Dark Maul et Shadow, dévoilant William, qui vint se ranger aux cotés de ses alliés pour garder l'endroit. En revanche, les deux autres pénétrèrent directement la tour.
- Ouais, lâcha Ulrich. On va avoir du mal à arrêter Senja là.
Mais ce n'était pas le cas de l'ange aux cheveux roses qui les suivait après avoir été dépassé. Déboulant à fond de train dans la pièce , elle ne s'arrêta même pas aux cotés de ses camarades, et tenta de forcer directement le barrage de X.A.N.A. Shadow leva un bras.

- Crumble...
Une sphère noire apparût juste à l'endroit où Aelita se trouvait une demi-seconde auparavant. Mais elle allait suffisamment vite pour être sortie du périmètre de l'attaque. La boule d'obscurité s'effondra sur elle-même dans le vide.
Aelita pénétra la tour tout en remarquant au passage ce qui avait changé. La structure, loin de flotter sur elle-même comme s'était le cas habituellement, voyait désormais ses câbles s’enfoncer dans les profondeurs de Carthage. Autrement dit, l'unique puits d'une tour qui ne menait normalement nulle part (puisqu'il était tout simplement possible de rentrer et quitter le tour par le bas, celle-ci étant ouverte) menait désormais à un lieu inconnu. Sans s'arrêter, Aelita plongea dans les ténèbres du tuyau une fois dans la tour.

- Je m'en occupe... fit William.
Dark Maul hocha la tête. Dunbar ré-activa alors sa Supersmoke pour suivre Aelita.
- Bon. Ben plus le choix là hein, constata Ulrich.
- Attendez, Christophe vous rejoint. Vous serez en supériorité numérique, ça vous laisse une chance.
En effet, l'ivoirien arriva à son tour aux cotés d'Ulrich et Yumi. Il aperçu bien vite le comité d’accueil.
- Ah, c'est Shadow ! Je connais.
- Oui, confirma Yumi. À mon avis c'est pas gagné.
- Faut tenter, décréta Ulrich. On peut pas passer donc qu'est-ce qu'on peut faire de plus ?
Les Lyoko-guerriers s'avancèrent donc de nouveau dans la pièce, prêts à faire face au duo redoutable qui se trouvait devant eux.

- Show... your... strenght.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngPuits de la tour de Carthage

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAelita continuait de voler, dans le noir total. Elle se contentait d'aller tout droit. Habituellement, lors d'un passage d'une tour à l'autre, des flux de données éclairaient le chemin et servaient en quelque sorte de repère. Mais cette fois, ils s'étaient bien vite effacés. Il ne restait rien d'autre que le silence.
Et puis soudain, la fille d'Hopper vit une lumière blanche surgir de nulle part et se rapprocher d'elle à grande vitesse. Et tout disparut.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier, périphérie de Dublin

- J'ai perdu le contact avec Senja et Alba, annonça Joséphine.
Clémence n'avait pas l'air de très bien prendre la nouvelle.
- Et ça signifie quoi ? demanda-t-elle prestement.
- Je ne sais pas, avoua la blonde. Mais globalement je n'aime pas ça.
Il fallait que la rousse aille s’asseoir. Elle alla donc s'effondrer dans un canapé. Elle ne voulait pas perdre à nouveau quelqu'un de proche. Et sûrement pas ces deux-là.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

- Alors Jérémie ? s'exclama Odd en le secouant.
- J'ai plus rien. Je ne sais pas où est Aelita, annonça-t-il.
- Mais continue d'essayer !
- Oui oui. Aelita ? Aelita tu nous reçois ! Allo, allo, ici la Terre... Répondez ! ...


À suivre : Payne
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Icer MessagePosté le: Dim 03 Nov 2013 21:35   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2165
Localisation: Territoire banquise
Spoiler



http://i.imgur.com/pUOqgtS.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMardi 6 novembre 2007, Chaos

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa lumière rouge des projecteurs était toujours aussi aveuglante, et la silhouette humanoïde au centre du logo de X.A.N.A n'avait pas bougée. Il s'agissait plus probablement d'une petite fille, car l'on distinguait cette fois une coiffure en couettes et les contours caractéristiques d'une robe. Plus surprenant, l'un des bras de la silhouette était plus grand que l'autre, et semblait plus rigide.
X.A.N.A jubilait. À compter du moment où les irlandais étaient entrés dans la bulle virtuelle de Franz, il pouvait considérer que c'était gagné. Bien sûr, dans cet endroit là, même lui avait perdu le contact avec William, et n'avait aucun moyen de savoir ce qui se passait. Mais qu'importe. Il n'avait pas besoin de ça, car lui, il avait prévu les événements. Encore un peu de patience, et tout ce qu'il avait entreprit depuis près de onze mois se verrait concrétisé.
Il se souvenait de lui, très affaibli après l'attaque du programme multi-agent de Jérémie. Oh bien sûr, un programme pareil ne pouvait pas l'éliminer. Mais il avait réduit à néant son plan de conquête du monde. Enfin, pour l'instant.
Le problème, c'était que si on s'amusait à lui balancer ce genre de saloperie pour lui faire tout recommencer à zéro à chaque fois, il ne s'en sortirai pas. Que ce soit Jérémie ou quelqu'un d'autre d'ailleurs. Mais le fait était qu'il avait dû mettre son objectif initial en pause le temps de trouver une solution à ce problème. Il lui fallait quelque chose qui lui permette de se couper instantanément de tout ce qui était informatique en cas d'attaque d'un autre virus, afin de ne subir aucun dégât, puis de nettoyer tout ça à distance. La solution, elle était évidente. Le problème, c'était de l'atteindre. Pendant de longs mois, il avait été obligé de se terrer en attendant d'avoir les moyens de réaliser son projet. Jusqu'au jour où Joséphine avait réussi à reconstruire un autre supercalculateur que Lyoko à partir des restes d'un de ses replikas...
Bien que les contours du visage de la silhouette fussent toujours masqués par la lumière rouge, on aurait juré voir s'y dessiner un sourire.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngBulle virtuelle

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngIls s'étaient relevés, et avaient remarqué la construction artificielle au milieu de la nature.
- On dirait que cette fois, on est dans le même bateau, Capitaine...

- Ce n'est pas le moment Senja.
- Comme à chaque fois, je sais.
- Allons-y.

http://i.imgur.com/200NNZi.gif


Au début, passer du noir au blanc n'avait eu aucune différence pour Aelita, car elle continuait à chuter. Mais bien vite, une surface dure l'arrêta net. Pourtant, elle sentait qu'elle s'était un peu enfoncée dans le sol. Elle se redressa et ouvrit les paupières. C'était de la neige. Elle n'en crut alors pas ses yeux lorsqu'elle réalisa où elle se trouvait : C'était le chalet. LE chalet. Un décor dont s'était déjà servi X.A.N.A pour la tromper. Mais cette fois, elle n'avait pas l'impression qu'il s'agissait d'un piège. Non. Elle se sentait bien. Cette bulle, c'était son père qui en était l'architecte.
Son absence causée par ses rêveries disparut bien vite lorsqu'elle vit deux adolescents entrer dans le chalet. Et, au moment où celle-ci allait se mettre à courir pour les rattraper, elle entendit quelque chose tomber juste derrière elle. Se retournant, elle aperçut William. Celui-ci se releva, mais n'avait pas l'air méchant.
Et pour cause : Le X.A.N.Aguerrier réalisait que, justement, il était totalement coupé de son maître ici. Ce n'était pas seulement ne plus être son esclave, non : Même une fois revenu sur Terre, il avait toujours la désagréable impression d'être observé par le virus. Mais ici, rien du tout. Et il se sentait bien, vraiment bien. À son tour, il aperçut Aelita, mais ne savait plus comment réagir : Cette situation était imprévue. D'ailleurs, la jeune fille n'avait pas l'air plus à l'aise que lui.
- Ici, je ne suis pas possédé par X.A.N.A, commença-t-il.
En fait, cette tentative eut l'effet inverse : Aelita se méfiait d'autant plus.
- Prouve-le.
- C'est simple. Cette bulle, c'est l’œuvre de ton père. Le seul homme contre qui X.A.N.A se sent petit, presque faible. Son créateur.
Au fond d'elle, l'ange virtuel savait qu'il ne mentait pas, car s'il y avait bien une chose dont elle était certaine, c'était qu'elle se trouvait dans la création de Franz Hopper. Alias papa.
- Et donc, tu comptes me faire quoi ?
- Rien. Profiter du fait que X.A.N.A ne puisse me surveiller. De toute façon il est inutile de t'arrêter : Vous avez déjà perdu. Crois-moi, je sais de quoi je parle.
À propos de parler, il se trouvait qu'Aelita tenait l'occasion dont tout le monde rêvait depuis que William était retourné de son plein gré du coté de X.A.N.A.
- William. Pourquoi est-ce que tu es parti de ton plein gré ?
Il s'attendait à cette question.
- Nous y voilà... La séquence interrogatoire. Ce n'est pas comme si c'était très surprenant : J'ai toujours été mis à l'écart. Quand j'ai été de retour la première fois, tout m'a été reproché. Je ne voyais pas pourquoi vous seriez plus clément la seconde.
- Je ne t'ai jamais rien reproché personnellement.
- Je sais, avoua William. Je te crois. Mais ça ne sert à rien si tu n'es pas foutue de t'imposer dans le groupe. Là tu me dis ça maintenant parce qu'on est dans la plus secrète des bulle virtuelle, et que personne ne peut nous voir. Mais si Jérémie et les autres pouvaient t'entendre ?
La jeune fille ne répondit pas à la question.
- Christophe nous a rejoint entre-temps, tu le sais. Il est apprécié par tout le monde dans le groupe, et je crois qu’inconsciemment, à force de voir la volonté qu'il mettait à te retrouver, les autres ont fini par changer leurs opinions sur toi...
Aelita venait de marquer un point dans la joute verbale. Il est vrai que l’accueil du 27 octobre avait été quand même plus positif que celui du 12 janvier. Mais cela dit, Yumi était apparemment tombée amoureuse de lui entre temps, elle qui avait été la première à le rejeter. Or la coïncidence avec la mise en couple d'Ulrich avec une tierce personne était quand même troublante...
- Accepte la vérité Aelita. Je ne reviendrai pas.
- Ce que j'ai accepté c'est uniquement le fait qu'autrefois tu t'es battu à nos cotés.
- Ça ne signifie plus rien pour moi.
- C'est pourtant avec nous qu'est ta vraie place, tu l'as seulement oublié. Je sens qu'il y a du bon en toi William, ajouta son interlocutrice. X.A.N.A ne l'a pas complètement effacé. C'est bien pour ça que tu n'as pas pu t'empêcher de t'excuser avant de me frapper dans le scanner.
Il ne pouvait pas le cacher.
- Ne me prends pas pour un sain. Si ça n'est pas toi ou Christophe, je n'ai aucuns scrupules à vous faire du mal. Mais pour vous... vous dévirtualiser sur Lyoko est une chose. Vous faire du mal réellement...
Sa voix se perdit. Il venait d'ailleurs d'avouer sans s'en rendre compte qu'il était conscient et maître de ses actes sur le monde virtuel. Mais la jeune fille n'y fit pas attention non plus.
- Voilà. Et c'est pour ça que là, tu n'aides pas X.A.N.A et que tu ne va pas me faire de mal.
- Je te l'ai déjà dit. C'est inutile, car le plan de X.A.N.A s'est déjà réalisé.
Elle n'en démordait pas.
- Viens avec moi... je veux dire, rentre à Kadic.
- … Christophe a la même idée que toi je suppose. Mais tu ne connais pas le pouvoir de X.A.N.A. Je dois obéir à mon maître.
- Jamais je ne céderai. Et à la fin tu seras quoi, forcée de me tuer, ainsi que Christophe ?
- ...Si tel est votre destin.
- Fais appel à tes sentiments William. Tu ne peux pas faire ça. Je sens le conflit qui est en toi. Débarrasse-toi de ta haine.
Le discourt d'Aelita devenait dangereux. Il fallait se réfugier derrière des phrases toutes faîtes.
- ...Il est trop tard pour moi, Aelita.
Et c'est sur ces mots qu'il se tint soudainement la tempe, assailli par une violente douleur. Il se passait quelque chose dans le chalet. La fumée blanche qui s'échappait jusqu'alors de la cheminée devint noire. Et William savait. X.A.N.A était parvenu jusqu'ici, causant à nouveau tout son mal.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCinquième territoire

- Bon. On procède comment ? demanda Ulrich.
- Un truc que t'aime bien. On fonce dans le tas, répondit Christophe, tandis que Yumi demandait son bâton à Jérémie.
En effet, avec l'option stratégique de la japonaise, les trois Lyoko-guerriers abordaient des armes de corps à corps, quoique Ulrich avait un petit bonus, qu'il n'hésita d'ailleurs pas à utiliser d'entrée de jeu sur Shadow. Pour esquiver, l'esprit originel se liquéfia en un éclair pour fusionner avec le sol. La tâche violette qui le caractérisait disparut, pour ré-apparaître derrière le samouraï, rapidement suivi de Shadow lui-même.
- 'ttention !
Avec ses deux sabres, le guerrier jaune parvint à parer l'espèce d'os qui se trouvait sur l'avant-bras que l'ombre souhaitait lui faire goûter. Yumi, qui se trouvait à coté, tenta de frapper Shadow avec son bâton, mais celui-ci utilisa l'ossement de son autre avant-bras pour parer, tandis que Christophe absorbait les éclairs de force de Dark Maul avec son sabre. Puis il se rua face au seigneur Sith qui l'attendait de pied ferme. Activant son double-sabre, le zabrak commença à le faire tournoyer histoire de faire comprendre à Christophe ce qu'il allait se manger s'il continuait sa charge. Sans effet pour l'ivoirien qui, arrivé à la hauteur du X.A.N.Aguerrier parvint à placer son sabre où il fallait pour bloquer net celui de son adversaire. Mais il en fallait plus que ça pour avoir Dark Maul qui dégagea l'agresseur d'un coup de pied. Il avait toutefois pris soin de calculer son coup pour que Christophe ne refasse pas le chemin inverse, mais plutôt, tombe dans le vide. Jérémie se dépêcha de virtualiser une Manta violette à l'endroit approprié. Le seigneur sith venait à peine de reporter son attention sur Ulrich et Yumi, toujours coincés au corps-à-corps avec Shadow qu'il se prit un laser en pleine tête. Christophe avait refait surface avec sa monture. Dark Maul renvoya le second laser directement sur M'Bala qui le renvoya lui-même sur Shadow avec son sabre. L'ombre fut touchée, débloquant la situation pour Ulrich et Yumi puisqu'il se liquéfia, ré-apparaissant au plus près de Christophe pendant que Maul surgissait face au couple de combattant. L’œil au centre du corps de Shadow se ferma brièvement.

- Crumble...
L'ivoirien eut tôt fait de sauter de sa monture qui se fit prendre au piège au travers d'une sphère noire qui s'effondra sur elle-même peu après, dévirtualisant la Manta. Toutefois, vu où il se trouvait, Christophe n'avait pas eu le choix : C'était sauter dans le vide, ou sur Shadow. La seconde option fut naturellement celle retenue, mais l'envoyé des abysses était du genre redoutable au combat rapproché. Pointant l'un de ses gros doigts sur Christophe, il le changea en une énorme pelle qui vint transpercer le Jedi avant même que celui-ci n'ait pu tenter quoique ce soit avec son sabre. Il disparût. Yumi et Ulrich en profitaient pour combattre à deux le seigneur Sith, qui tenait le choc sans trop de difficulté avec son double-sabre laser rouge. L’œil de Shadow se ferma.
- Crumble...
Yumi se fit piéger à l'intérieur de la sphère noire qui apparut littéralement sur elle. Et elle fut dévirtualisée par l’implosion de celle-ci. Ulrich bondit en arrière pour éviter l'onde de choc, et se replia. Il n'avait aucune chance seul.
- Jérémie, je ne peux pas gagner !
- Alors reste planqué. Peut-être qu'Aelita aura besoin de toi plus tard.
- Reçu.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngBulle virtuelle


- Tu viens pas ? demanda Alba au Senja clair.
- J'aime bien la neige. Même virtuelle. Vous n'avez pas besoin de moi pour ramener Miranda n'est-ce pas ?
- Comme tu veux... répondit son homologue sombre.
Alba et Senja entrèrent donc dans le chalet, laissant l'autre Senja dans les escaliers en bois conduisant à la terrasse.
- Bon... et maintenant ?

- C'est une bonne question.
Senja avisa les escaliers.
- Je vois. Cherche ici, je monte à l'étage.

- Ouais.
Laissant l'adolescent monter, la jeune fille se mit à fouiller les moindres recoins de la pièce, à commencer par les meubles. Elle ouvrit chaque tiroir, allant même jusqu'à inspecter l'intérieur du piano. Mais il n'y avait rien.
- Tu trouves toi ?
Pas de réponse. Avant de monter voir ce que le Senja foutait, Alba s'approcha du miroir. Et elle sursauta lorsqu'elle vit qu'il ne renvoyait pas son reflet. Enfin, la chose de l'autre coté imitait bien ses gestes... mais ce n'était pas Alba. C'était Miranda. Comment ne pas la reconnaître avec ses longs cheveux noirs et son teint légèrement plus pâle que la moyenne ? Elle était vêtue de noir, comme à son habitude. Bref, elle était bel et bien là.
Alba, bien que légèrement prise au dépourvu, se ressaisit vite et toucha le miroir, tout comme Miranda de l'autre coté. Et la jeune fille senti tout à coup ses doigts – les trois qui touchaient le miroir – la brûler sévèrement. Mais rien à faire, elle ne pouvait plus détacher sa main de la surface lisse. Au bout de quelques secondes de torture psychologique, tout s’effaça pour elle.

http://i.imgur.com/200NNZi.gif


- William !
Aelita se mit à genou à ses cotés, tandis que l'adolescent gesticulait dans la neige. Mais elle eut la désagréable impression de comprendre elle aussi ce qui se passait, et se doutait bien qu'il ne lui restait que peu de temps pour lui parler.
- Je te retrouverai. Et tu verras à quel point on tient à toi ici. Dis-moi où tu te caches.
Malgré la douleur, Dunbar parvint à articuler quelque chose. Puis la bulle virtuelle explosa.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCinquième territoire

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngMaul et Shadow se retournèrent. Le sol se mit à trembler, tandis que la tour – perdant son halo blanc – s'effondra sur elle-même. Puis ses câbles reprirent leur position originelle avant qu'un flash de lumière blanc n'envahisse la pièce, ce qui eut raison de Shadow qui se liquéfia et disparut. À la place, Aelita, les Senjas, et William étaient de retour sur la plate-forme.
- Aelita ! s'exclama Jérémie. Ulrich, va voir ce qui se passe !
Le guerrier s’exécuta. Retournant dans la salle, s'arrêtant aux cotés d'Aelita qui se trouvait près de l'entrée, il vit que tout le monde était de retour. Et il y avait même une nouvelle venue. Une fille. De taille plutôt petite, avec de longs cheveux noirs attachées en couettes, excepté qu'une mèche dépassait quand même à l'avant, recouvrant son œil gauche. Elle portait une robe noire avec un petit ruban blanc au milieu. Toutefois, une sorte de V rouge stylisé était également présent sur la face avant de son vêtement. Et elle n'avait pas de main gauche : À la place, son bras se terminait par un canon. Dark Maul s'avança pour l'aider à se relever via la main unique qu'elle possédait donc. Tandis qu'elle se tournait vers Aelita, un symbole apparût au centre du V stylisé, de la même couleur. Le symbole de X.A.N.A. William vint également se placer à leur coté.

- Beau travail tous les deux, annonça la fille avec une voix robotique. On a bien mérité de se reposer un peu.
- Mais... Miranda ? dit le Senja clair.
La concernée lui fit un clin d’œil. Même X.A.N.A pouvait être de bonne humeur certains jours.

- Tu remerciera ta bande pour moi. Sur c...
- X.A.N.A ! hurla Aelita.
Miranda fit volte-face. La jeune fille rose avait compris quelle était la véritable identité de l'avatar noir. Pour la première fois, elle pouvait physiquement venger tout ce que le programme avait fait subir à sa famille. Elle courut dans sa direction, générant des champs de force. Dark Maul la renvoya sur Terre avec un petit coup d’Éclair de force avant même que la fille n'ait pu balancer ses projectiles. La rage avait aveuglée Aelita, et celle-ci n'avait même pas fait attention à sa garde.

- Bon. Assez ri.
Les trois affiliés à X.A.N.A disparurent alors dans un flash rouge, laissant là un irlandais et demi totalement désemparés.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

- Bon, euh, on me fait un résumé là ? demanda Odd une fois Aelita remontée.
- X.A.N.A... a un avatar virtuel, peina-t-elle à articuler.
- J'avais cru comprendre... renchérit Jérémie. La question que je me pose, c'est le pourquoi du comment. Qu'est-ce que tu as vu dans la tour ?
- Une bulle virtuelle. Créée par mon père.
Le blond haussa un sourcil. Voilà qui était singulier.
- Y avait quoi à l'intérieur ? demanda Yumi.
- Un paysage de mon enfance. Mais je n'ai pas pu voir grand-chose, ça a vite explosé, mentit-elle.
- Voyons, qui d'autre était dans la bulle... se demandait Jérémie. William ? Peut-être un coup de William !
- Non, je pense qu'il n'y est pour rien, objecta Aelita, avec raison. C'était plutôt les irlandais. Mais... je serais incapable de vous apprendre quoique ce soit. J'ai rien vu.
- Okay... Bon. Là on est un peu sous le choc. Je vais essayer de mener quelques recherches d'ici. Rendez-vous ce soir dans ma chambre avant le dîner – pour faciliter la vie à Yumi. Disons 18 heures 30.
Le groupe approuva, et rompit les rangs. Le siège de Jérémie pivota. Il était temps d'essayer de comprendre le déroulement des événements de la matinée.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre de Jérémie Belpois, fin d'après-midi.

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngTout le monde répondait présent à la convocation de Jérémie, même Aelita malgré les mauvais souvenirs que lui inspiraient sa dernière visite dans cette chambre. L'enjeu était trop important. L'ambiance n'était ni à l'euphorie, ni à la déprime. Les Lyoko-guerriers attendaient en fait le rapport du meneur pour savoir si les nouvelles étaient bonnes.
- Alors Jérémie ? Des infos ? entama Ulrich.
- Pas grand-chose, avoua-t-il. Pour la bulle virtuelle, c'était bien l’œuvre de Franz. Mais tout ce que j'ai pu récupérer sur elle, c'est l'historique sur sa destruction (c'est ce qui me permet de certifier que c'est d'Hopper). Sinon, avant ça, impossible de la détecter nulle part. C'est comme essayer de voir avant le Big bang. Mais on dirait que les irlandais se sont fait manipuler par X.A.N.A au final. En fait, j'ai pas grand-chose pour le prouver mais c'est la seule chose qui explique une relation aussi proche entre les deux, alors même qu'ils se sont parfois entretués. Les irlandais ont du l'aider à réaliser son objectif. Lequel était-ce ? Rien n'est moins sûr, mais en tout cas ça a forcement un lien avec cet avatar virtuel.
- Bon, alors c'est quoi le plan ? demanda Christophe.
- À court terme, j'ai un territoire à reconstruire pour la réplique de William. C'est l'urgence. La tour de Carthage ne marche même plus, on a donc besoin d'une autre tourelle au minimum. Ensuite, on va voir ce qui se passe, mais si les irlandais comprennent finalement quel danger représente X.A.N.A, ils pourraient nous aider à le combattre. Dans tous les cas, la lutte continue. On est arrivé jusqu'ici, on va pas s'arrêter maintenant pas vrai ?
- Sûr !
- Ouais.
- Yeah mec.
- Tout juste.
Seule Aelita n'avait pas répondu.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier, Irlande, quelques heures plus tôt

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes irlandais n'étaient pas au bout de leur surprises. Parce qu'ils avaient désormais droit à deux Senjas sur Terre. L'un ressemblait fortement au Senja terrestre original, quoique très légèrement plus pale. L'autre en revanche, était plus bronzé, et accessoirement, était revenu complètement à poil, sous les yeux ronds de Clémence qui eut quelques instants pour constater que son petit ami en rajoutait lorsqu'il disait en avoir un gros. Il fallait faire un break avant que cette dernière ne s'évanouisse, ce qui signifiait d'abord un passage au vestiaire pour le second Senja. Se vautrant sur les canapés, devant Joséphine et son fauteuil, le Senja clair se mit à raconter ce qui s'était passé, car il était entré, alerté par le cri d'Alba, un peu avant que la bulle n'explose. Mais il n'avait pas tout.
- Il y avait un miroir dans la salle de bain. J'ai vu mon reflet à l'intérieur, et puis au moment où je l'ai touché, tout à disparu.
Joséphine claqua des doigts.
- ...On s'est fait baiser.
Le terme cru justifiait cependant la situation.
- Je pense qu'il n'y a jamais eu de Miranda, annonça-t-elle.
Le reste du groupe était sous le choc.
- Comment ça ? demanda Clémence.
- Elle n'a jamais existé. Les souvenirs que nous avons d'elle. L'accident. L'enterrement. Ils étaient tous faux. Apparemment le mécanisme de résurrection était bel et bien réel, mais... il nous manquait l'amie. Et donc le type qui s'est servi de nous... C'est lui qui a ressuscité à la place.
Elle avait annoncé ça sur le ton de la conversation, faisant son possible pour ne pas paraître affectée, elle qui devait déjà encaisser la défaite intellectuelle. Le Senja clair aurait payé cher pour savoir ce qu'elle pensait réellement à ce moment là.
- Mais c'est qui ce mec à la fin ? Il est avec Dark Maul ? questionna Guillaume.
- Il semble. J'ai fait des recherches pour mettre définitivement un nom dessus : X.A.N.A. Évidement le nom n'avance pas à grand chose... En attendant, il est clair que cette entité est dangereuse, et qu'à part les parisiens et nous, personne n'a l'air au courant de son existence.
- Ils doivent en connaître pas mal sur le sujet. On devrait aller leur parler non ?
- Wow, attendez, intervint la fée virtuelle. On peut en revenir à Miranda deux secondes ?
- Si tu veux... admit le Senja sombre. Mais Joséphine a tout dit.
Roussel ouvrit de nouveau grand la bouche, mais aucun son n'en sorti. Alors elle la referma et quitta le grenier en courant. Le Senja numéro 1 lança un regard noir au numéro 2.
- Bon euh, la matinée a été riche en événement, avoua Joséphine. Restez dormir ici, on se débrouillera pour les parents casse-couilles. Senja le bronzé, prends la chambre d'Alba.
- Et sinon, une explication au fait qu'ils soient deux ? demanda le frisé en désignant les deux concernés du pouce.
Celui qui semblait le plus distinct du Senja original ne répondit pas, et Joséphine fit un hochement de tête négatif.
- Quel charivari... conclut alors le bordelais.
- Christine, pour ce qui est d'Alba je... commença le Senja clair.
- Stop. Je sais. Je vais m'en occuper.
Le ton de l'héritière Forestier était ferme et les invitait à la laisser tranquille, alors les trois garçons se dirigèrent vers l'escalier, pour descendre à l'étage inférieur des chambres. Le Senja bronzé se leva le dernier. Contrairement à son homologue clair – qui lui jeta un regard en coin, devinant ce à quoi il pensait – lui était parfaitement sûr d'une chose : Cette situation tombait à merveille. Car avec un nouveau corps rien qu'à lui, son projet allait pouvoir se réaliser bien plus facilement que prévu.


À suivre : L'étape suivante


Dernière édition par Icer le Lun 11 Sep 2017 18:18; édité 12 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 10 sur 20
Aller à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 9, 10, 11 ... 18, 19, 20  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1744s (PHP: 81% - SQL: 19%) - Requêtes SQL effectuées : 25