CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] 10 ans plus tard... Les scripts ...
[IFSCL] IFSCL 3.5.0: Trailer
[Site] Le point sur les fangames!
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Sortie!
[Code Lyoko] Code Lyoko sur Youtube et...
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Trailer
[Code Lyoko] Un Youtubeur vous offre u...
[Code Lyoko] La Renaissance de l'île S...
[IFSCL] IFSCL : 7 ans déjà !
[IFSCL] IFSCL 3.3.0: trailer + voix offi...
 
 Derniers topics  
LCDS, un discord Code Lyoko
[Jeu PC] TRAILER IFSCL 3.5.0
[Fanfic] Oblitération
[Fanfic] Code Alpha 1.0 - 25 ans plus...
[Jeu VN] Travail d'équipe 0.5 - Bande...
Symétrie lyokoïque.
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Film] Adaptation CL Chronicles : LIVE
Ma galerie graphique
[Fanfic] Les Perles du Neith [Terminée]
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Site] Rédigez des Critiques d'épisodes

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Code Lyoko -> L'animé Code Lyoko


Page 2 sur 12

Aller à la page : Précédente  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Icer MessagePosté le: Jeu 17 Oct 2013 07:58   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2137
Localisation: Territoire banquise
#6 Cruel Dilemme

http://i.imgur.com/17EslXD.jpg


Avant-propos : Seul l'épisode en lui-même est critiqué et non ce qui a pu se passer en coulisse au sujet de sa réalisation.

Contexte : Le sixième épisode d'une série qui se veut non-feuilletonnante. À ce titre, aucune progr... attendez, il y a une progression ! Ah mais celle-ci est annulée à la fin de l'épisode, dommage.

Cet épisode sort en effet de la logique des cinq précédents. En effet, on assiste pour la première fois à une avancée de l'intrigue avec Jérémie qui trouve (par hasard) la clef de la matérialisation.
On ne peut pas critiquer sur le « hasard des bonbecs ». Évidement, c'est grossier, mais statistiquement, la probabilité n'est qu'extrêmement faible et non nulle. Le principal problème provient en fait du placement de cet épisode : Il arrive en début de saison. Or Jérémie va encore mettre 19 épisodes à trouver la solution. Or ici, on nous montre qu'il lui manque trois fois rien (Les bonbons n'ont pas tapé un paragraphe non plus). Il aurait été plus intelligent de le mettre par exemple, à la place du #23. Là on peut se demander si Jérémie a vraiment travaillé sérieusement par la suite...
Le jeune génie privilégie d'ailleurs les sentiments sur la raison sitôt qu'il s'agit de voir Aelita en chair et en os : Ce sont ses amis qui se chargeront de lui rappeler les détails techniques, alors que les rôles sont habituellement inversés.


On ne peut pas être bon partout et c'est pour ça que l'attaque de X.A.N.A ici laisse un peu à désirer. Démolir l'usine, ouais mais tout ce qui est important est au sous-sol... Heureusement qu'on a toujours un abruti pour se mettre en danger lui-même en restant dans un des engins.
Chose amusante, Jérémie gueule bien fort pour réveiller Ulrich et Odd pendant l'attaque. De quoi alerter l'étage entier, et fatalement Jim... pourtant les trois garçons sortent sans problèmes.


Le virtuel : Et on est de retour dans le dé... ah non tiens, ça change enfin avec la forêt.
La forêt donc, semble être le territoire des Kankrelat. Comme il le montre dès le début de sa virtualisation, Odd est bien chaud et heureusement, quand on sait qu'il avait auparavant galéré contre 4 monstres avec Yumi. Il s'en fait ici autant seul et aurait pu aller jusqu'au perfect si le flash ne l'avait pas déstabilisé face à la dernière créature.
Kankrelats qui vont d'ailleurs faire preuve de stratégie en se planquant derrière les arbres à un moment. Du jamais vu.
On a encore le Mégatank en mode boss à vaincre devant la tour. Sauf que là, il est sur les petits sentiers de la forêt et non dans le désert. Toutefois on peut à nouveau critiquer cette séquence de combat-ci. En effet, Aelita est encore totalement débile en sortant de sa cachette pour s'engager sur
DEUX MINCES TRONCS D'ARBRES avec un Mégatank dans le dos. Le principe du boulet que j'ai évoqué dans l'épisode précèdent, je le replace ici sans problème. Du coup, on joue à nouveau exactement au même suspense avec le tir du Mégatank qui se dirige lentement vers Aelita... C'est à Yumi de rattraper la bourde cette fois... la suite est connue. Mais voir ce genre de séquence recyclée est assez gavant, avouons-le.
Sans qu'il ait combattu, on peut voir que l'avatar virtuel d'Ulrich est décidément bien loti : Sans le nommer, il utilise son Supersprint et s'arrête d'ailleurs instantanément à l'endroit désiré sans être emporté par son élan. Bon il a pas sauvé Yumi mais vu ce qui se passe dans l'épisode suivant, c'était peut-être une bonne idée.


Et on arrive à l'escroquerie scénaristique du mois avec le retour de Yumi grâce au programme de matérialisation... qui n'a aucun rapport. On ne revient pas de la mer numérique (Kassdédi Franz). Yumi ici est belle et bien morte. Oh mais ce serait troooooop affreux pour les spectateurs. Et paf, retour de la japonaise. L'occasion en passant d'annuler la première avancée de l'intrigue depuis 6 épisodes et d'en justifier 19 autres.
On parle par ailleurs de série noire pour Yumi avec les quatre épisodes suivants. Mais être ressuscité par effraction, j’appelle ça un assez gros coup de bol quand même. Certains non-chétiens n'hésiterons pas à faire le parallèle avec Jésus Christ sur ce point.


Conclusion : Un épisode qui a au moins le mérite de briser un peu le cadre classique mis en place par les cinq premiers. Malheureusement la résurrection de Yumi ne passe pas, c'est un échec. Les performances d'Odd sauvent la partie virtuelle dont la fin rappelle avec stupeur l'épisode précèdent.


12/20


Dernière édition par Icer le Sam 09 Jan 2016 14:28; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Jeu 17 Oct 2013 08:33   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2137
Localisation: Territoire banquise
#7 Problème d'image

http://i.imgur.com/CMbouO4.jpg


Avant-propos : Seul l'épisode en lui-même est critiqué et non ce qui a pu se passer en coulisse au sujet de sa réalisation.

Contexte : Le septième épisode d'une série qui se veut non-feuilletonnante. À ce titre, aucune progression de l'intrigue en soi mais X.A.N.A laisse indirectement un indice supplémentaire.

Cet épisode tranche avec les précédents. Il commence sur Lyoko, avec un nouveau territoire : La banquise. Ce qui est intéressant ici c'est que nouveau territoire rime avec danger inconnu, ce qui est plaisant puisqu'après tout, qui sait à quoi s'attendre de la part d'Ic... d'un territoire de glace ?
Ainsi, Yumi se voit dévirtualisée d'une façon étrange. Et les problèmes démarrent vite : Infirmière puis proviseur agressés. Ishiyama semble avoir pété les plombs. Toutefois, on apprend finalement que c'est X.A.N.A. X.A.N.A... le programme sans sentiments là ? Alors qu'est-ce que la réplique de Yumi est allée draguer Jérémie, pourquoi est-ce qu'elle déclare que Sissi est super canon et qu'est-ce que ça peut lui faire que ses parents soient appelés ?
En revanche : « Hé r 'gardez les gars, y a du thon au menu ». Odd est pas mauvais quand il veut.

Sur Lyoko on découvre qu'un truc louche se trame plus en hauteur. Après une rapide reconnaissance d'Aelita qui risque sa vie face à 2 Kankrelats (On parle de la cruche qui s'arrête de courir juste devant la tour dans le #5, donc rigolez pas, c'est un vrai défi pour elle), il apparaît que la vraie Yumi est enfermée. Fort bien, il faut donc la délivrer. On envoie Odd et Ulrich, quand Yumi 2 reste sur Terre (Que ce soit Jérémie ou X.A.N.A, on assiste à une double erreur tactique : Les adolescents n'avaient pas de très bonnes raisons de la virtualiser. Mais X.A.N.A lui pouvait combattre les Lyoko-guerriers avec, dont Aelita, puis la faire revenir sur Terre pour achever le travail) On assiste à la première bataille réelle qui se reproduira maintes fois par la suite avec les xanatifiés et les spectres. Bon, Jérémie se fait éclater, le plus intéressant est plutôt le Yumi VS Yumi qui se veut visiblement le nouveau film de Jacky Chan. Mais c'est toujours plus intéressant que deux trains qui avancent.
Ce qui est drôle, c'est le déclenchement automatique du retour vers le passé alors que Jérémie avait d'autres passe-temps au même moment. On ne voit pas non plus la copie disparaître. De nombreuses choses restent sans doute à définir avant que tous les principes du spectre ne se mettent bien en place...


Coté Lyoko, Ulrich et Odd arrivent donc à la rescousse d'Aelita. Les forces en présence pour défendre le Gardien sont des plus navrantes : Trois Kankrelats. Aucun soucis pour le samouraï qui joue bien de l'épée pour renvoyer les tirs. Épaulé par un Odd qui s'est définitivement éloigné de son combat de l'épisode 3, les monstres se font battre plus rapidement que l'armée polonaise.
On assiste enfin à quelque chose de positif coté Aelita qui libère Yumi en un éclair grâce à son don. La japonaise choisissant de retourner sur Terre, c'est la même équipe qui s'occupe de la tour qui étrangement est devenue rouge entre-temps.
X.A.N.A souhaite naturellement se venger de la destruction de son gardien et va donc envoyer ses troupes d'élite garder la tour de sa copie. C'est pourquoi apparaissent 2 mégat... ah ben non, on a le droit à 2 Kankrelats qu'Ulrich se fait en cinq secondes grâce au Triplicata.
Rien à redire du coté des performances des Lyoko-guerriers, excepté qu'Odd encaisse quand même beaucoup pour ses capacités d'esquives théoriques. En revanche, on avouera que les forces en présence coté X.A.N.A étaient clairement nullissimes.


Conclusion : La grande idée de l'épisode, c'est la copie de Yumi, ancêtre des spectres, qui est très intéressante à noter. C'est bien la seule chose que l'on peut signaler dans le positif : Son plan d'attaque reste un poil douteux, le combat sur Lyoko n'est pas passionnant car déséquilibré, l'arnaque de la tour activée rend le tout virtuel ridicule. Sans compter le retour dans le temps qui sauve Jérémie alors qu'il ne devrait pas.


8/20


Dernière édition par Icer le Sam 09 Jan 2016 15:10; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nyx MessagePosté le: Lun 21 Oct 2013 18:59   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 11 Aoû 2013
Messages: 305
Localisation: Lisieux, France
#27 NOUVELLE DONNE

Nouvelle saison, nouveaux véhicules, nouveau monstre, nouveau concurrent de cœur pour Ulrich: le premier épisode de la saison 2 de Code Lyoko porte bien son titre, à tel point que l'on pourrait le mettre au pluriel.

L'épisode commence par une course de véhicules entre Ulrich et Odd. Première nouveauté de cette saison 2 donc; nos Lyoko-guerriers ont un nouveau moyen pour contrer X.A.N.A. Le spectateur se rendra vite compte qu'Odd n'a pas changé: son côté casse-coup le fera se croûter magistralement devant ses amis. Alors qu'ils discutent et charrient le félin, la deuxième nouveauté de la saison arrive: la tarentule. Sans compter le fait qu'elle soit dotée de plus de point de vie (ce qui n'est gère utile quand on touche la cible de X.A.N.A.), ce monstre se distingue par sa cadence de tir bien supérieur à celle des autres bébêtes sur Lyoko.
Commentons le combat tiens. La tarentule arrive, se pose en face des Lyoko-guerriers et... attend. Bah oui, faudrait pas leur tirer dessus alors qu'ils ne sont pas prêts. Viennent ensuite les petits sauts de Yumi qui en profite pour passer au-dessus de la tarentule afin de se placer derrière elle. Ladite tarentule n'ayant toujours pas osé tirer, de peur de troubler la japonaise dans sa gymnastique. Elle va quand même se retourner pour pouvoir l'attaquer; pendant ce joli petit laps de temps, Aelita a la clairvoyance de partir directement désactiver la tour sans attendre que tous les monstres soient détruits (encore une nouveauté dans la saison ?). Cependant, Odd et Ulrich eux ont eu la clairvoyance de... rien foutre. Sans doute étaient-ils aussi impressionnés que la bestiole par la gymnastique de Yumi. Toujours est-il qu'il faudra attendre que la japonaise ait tenté d'attaquer Lady Tarentula pour qu'Odd se décide aussi à se bouger; à croire qu'ils jouent au tour par tour. Et que fait Odd quand la tarentule décide enfin de porter son attention sur lui ? Il s'expose à son feu en grimpant sur une plateforme. Quoi de plus naturel après tout ! Il sera vite délogé. La palme de la dévirtualisation la plus stupide de l'épisode revient à Mr. Ulrich Stern, décernée pour son assiduité dans l'observation de personnage à cheveux rose courant vers une tour à désactiver. Les deux autres gugus ne pourront rien face à Tarentula. X.A.N.A. 3 - 0 Lyoko-guerriers.

Partie Terre maintenant. Autre nouveauté notable de ce début de saison: le Superscan. Aelita ne sera donc plus obligée de rester sur Lyoko en tentant de détecter les pulsations; elle est même déjà inscrite en tant qu'interne à Kadic. Sur ce point, Jérémie a bien bossé.
S'ensuit une excursion dans la fôret sur fond de jalousie Ulrichienne envers un nouveau qui sort de nulle part et que Yumi a bizarrement tout de suite apprécie, William. S'il y a quelque chose qui n'a pas changé et qui ne changera pas dans cette saison c'est le "Je t'aime / Mon non plus" absolument atroce entre les deux collégiens. C'est donc tout naturellement que le samouraï va espionner sa dulcinée avec... Un appareil photo. D'habitude on se poste plus loin et on prend des jumelles non ? Ou alors il prend des photos d'elle pour son propre... hum... plaisir et c'est une toute autre histoire. Aelita elle se balade tranquillement avec Jérémie. Tout d'un coup, Einstein se rend compte qu'il a COMME PAR HASARD oublié son ordinateur; il décide donc de laisser Bonbon Rose toute seule. Et COMME PAR HASARD X.A.N.A. aura choisi ce moment pour attaquer, et COMME PAR HASARD Aelita va être prise d'hallucinations étranges à base de flash-back et de loups, et elle va tomber COMME PAR HASARD sur une autre nouveauté de cette saison , l'Ermitage. Elle a des visions d'un mystérieux homme jouant du piano.
Plus tard, quand elle sera rejointe par Yumi, Odd et Ulrich, la maison va s'animer. La vaisselle, les meubles, tout va tenter de les blesser. Pourquoi pas après tout, mais comment X.A.N.A. peut-il contrôler tout ceci en même temps ? Mystère. Les trois Lyoko-guerriers rejoignent donc Aelita dans une salle, et ils se rendent compte trop tard que c'est un piège. Odd retient la porte, Aelita passe, et là, joli WTF de l'épisode: Yumi, agenouillée, sur le point de rejoindre Aelita et ayant largement le temps de passer, s'arrête net dans son geste. Pourquoi ? Mystère. Sans doute veut-elle rester avec Ulrich. Après le départ des deux autres, on a le droit à une discussion entre les tourtereaux dans laquelle on apprend absolument rien; enfin si pardon, qu'il n'y a rien entre Yumi et William.

Le deuxième combat sur Lyoko est nettement mieux négocié, puisqu'Odd et Aelita réussissent à eux deux à détruire deux tarentules. Nos Lyoko-guerriers apprennent extrêmement vite de leurs erreurs. Détaillons à nouveau ce combat: Aelita fait quelque chose que personne ne ferait en temps normal, à savoir foncer tout droit sur ces adversaires. Mais bon, comme les tarentules sont bonnes joueuses, elles laissent Aelita passer sans même essayer de lui tirer dessus. Pourtant cette dernière n'avait pas fait de gymnastique comme Yumi. Ensuite, Lady Tarentula et son acolyte vont se séparer afin qu'une poursuive Bonbon Rose et que l'autre garde la tour. Bah oui, si elles restaient toutes les deux les deux Lyoko-guerriers n'auraient rien pu faire. La poursuivante d'Aelita va réussire à détruire l'Overwing, et la princesse va comme par hasard se retrouver au bord du vide, mais notre félin préféré va faire son apparition comme par magie (héhé oui je change un peu, moi aussi ça commençait à me lasser), et arroser allègrement la tarentule de flèches laser. Après ça, il tombe en panne sèche de munitions; ça arrive à tout le monde. Mais qu'est-ce qu'on fait tous pour occuper un adversaire qui ne se dirige pas vers nous alors qu'on a pas de moyen de se défendre ? Ben on fonce sur lui pardi ! Vous noterez tout de même qu'à ce jeu la tarentule aura été plus bête puisqu'elle sera tombée dans le piège d'Odd. Aelita n'aura plus qu'à foncer dans la tour et la désactiver.

Retour vers le Passé, retour sur Terre. L'épisode se termine avec Jérémie offrant un joli dinosaure, pardon portable à sa dulcinée, afin qu'ils puissent rester en contact.

Malgré l'ironie de ma description des combats, l'épisode Nouvelle Donne est un épisode réussi à mon sens. Il donne le départ d'une nouvelle saison qui promet d'être plus riche en rebondissements que la première, avec un X.A.N.A. ayant évolué et tout de même un brin déroutant pour nos Lyoko-guerriers.

[center]NOTE: 14.5/20

_________________
Tout ce qui plaît a une raison de plaire, et mépriser les attroupements de ceux qui s'égarent n'est pas le moyen de les ramener là où ils devraient être.
Charles Baudelaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nyx MessagePosté le: Mar 22 Oct 2013 20:59   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 11 Aoû 2013
Messages: 305
Localisation: Lisieux, France
#28 TERRE INCONNUE

Deuxième épisode de la deuxième saison. Alors que le précédent nous avait livré le Superscan, les véhicules et d'autres nouveautés, "Terre Inconnue" va aller encore un peu plus loin.

L'épisode commence par un rêve d'Aelita, premier d'une longue série; une sorte d'elfe se fait poursuivre dans une forêt qui ressemble étrangement à celle près de Kadic.
La gardienne de Lyoko va se réveiller en sursaut. Malheureusement pour elle, la situation ne va pas s'améliorer, puisque Sissi va se jouer d'elle en lui suggérant d'aller se doucher à l'autre étage qui est celui des garçons. Plus tard, Aelita aura du mal à choisir son repas, et va faire les frais d'un autre collégien s'impatientant. Scène assez étonnante d'ailleurs, le jeune fait preuve d'une extrême agressivité pour une simple hésitation qui me paraît bien exagérée, surtout qu'elle vient de rentrer dans le bâtiment et que théoriquement les gens la suivant aussi. Elle ne va ensuite pas oser déranger Yumi, et sortira du réfectoire le ventre vide. Subissant une nouvelle fois une mauvaise blague de Sissi, elle va choisir de se réfugier sur Lyoko. Ces quelques séquences nous montrent une Aelita qui "débute" sur Terre: elle n'est pas assurée, timide, naïve, et a encore beaucoup de mal à se faire aux habitudes terrestres.
Pendant ce temps-là, Jérémie a réussi à découvrir un autre élément au sujet de l'Ermitage: il aurait appartenu à un mystérieux Franz Hopper, qui de plus a été professeur à Kadic. Ni une ni deux, le petit génie va avec Odd et Ulrich fouiller dans les archives du collège-lycée et y retrouve la même signature que sur le document qu'il avait déniché sur Internet pendant la nuit. On notera la facilité avec laquelle ils s'en sortent face à la secrétaire alors qu'ils se contredisent; elle ne va même pas leur poser de questions alors que Jérémie sort de la salle d'un air pas du tout naturel. Ils vont ensuite retourner à l'Ermitage sans succès; la seule chose que Jérémie va récupérer est un livre d'Histoire; mais comme tous les éléments qui paraissent sans importance qu'un héros prend à la dérobée, on se doute que le bouquin aura son rôle à jouer.
Plus tard, en cours avec Mme Hertz, la bande se rend compte de la disparition d'Aelita. Jérémie ne va pas tarder à se transformer en acteur de série B et demander à sa professeur l'autorisation d'aller à l'infirmerie; autorisation qu'il obtiendra sans la moindre difficulté grâce à son statut de chouchou. Je serais toujours étonné par la facilité avec laquelle Mme Hertz laisse filer la bande, alors que le reste du temps elle fait preuve de pas mal de sévérité et de rigueur...

Pendant ce temps, sur Lyoko, Aelita se balade. Et évidemment elle ne va pas être seule. Sans doute encore chamboulée par Sissi, elle va laisser un Block s'approcher extrêmement près d'elle, pour finalement se rendre compte qu'il se pourrait éventuellement qu'il prenne peut-être l'initiative d'ouvrir le feu. Ce qu'il ne fera bien sûr pas, bien qu'étant à une distance de tir plus que confortable. Elle sera ensuite encerclée, pusique la bestiole sera rejointe par un collègue; la gardienne de Lyoko trouvera cependant une voie de salut. A noter à nouveau la galanterie des Blocks qui attendront le moment de son saut pour daigner tirer.
Yumi, Ulrich et Odd, virtualisés entre temps, vont faire preuve d'un bon travail collectif: au lieu de s'embêter à sauter pour toucher la cible du Krabe, le samouraï va simplement découper les jambes du monstres, en faisant une cible simple pour l'éventail de Yumi.
Aelita sera par la suite acculée au bout du territoite forêt; on se demande au début pourquoi les deux Blocks ne prennent pas la peine de tirer sur elle, mais il semble qu'ils aient volontairement attendu l'arrivée d'une mystérieuse boule blanche ornée du sigle de X.A.N.A. Le Bonbon rose disparaît mystérieusement des écrans.

Jérémie va rapidement décrypter un code permettant d'accéder au cinquième territoire de Lyoko: Carthage. Naturellement, le livre qu'il avait pris à l'Ermitage va lui donner l'idée pour décrypter ce fameux code. Ce qui est étonnant, c'est qu'il ne semble pas y avoir de limite quant aux nombre d'essais pour trouver le bon code; Jérémie tape au moins une dizaine de mauvaise réponses avant le code "SCIPIO"; c'est assez étrange que Franz Hopper n'ait pas plus protégé Carthage, qui est quand même le cœur du monde virtuel, par simplement le blocage de l'accès au bout d'un certain nombre d'essais ratés; or il semblerait que ça ne soit pas le cas.
Aelita ayant un peu d'avance va s'aventurer hors de l'Arena, et faire notamment la rencontre d'un nouveau monstre: un rampant. Rampant qui avait visiblement la gorge sèche, puisqu'il ne tirera pas non plus sur la Lyoko-guerrière. On peut cependant supposer que ce n'est pas dans l'intérêt de X.A.N.A. de dévirtualiser Aelita, puique les autres rampants dans la salle attendaient visiblement l'arrivée de la Méduse, deuxième nouveau monstre présenté dans l'épisode qui va tenter d'extirper sa mémoire à la gardienne de Lyoko. Elle sera heureusement sauvée par ses trois amis qui arriveront avant que la Méduse n'ait accompli son travail, avec encore une fois les rampants laissant de généreuses secondes au Lyoko-guerriers pour les dézinguer.

Cet épisode présente un des nouveaux enjeux de la saison, à savoir un nouveau territoire encore plein de mystères. Il présente également la nouvelle arme fatale de X.A.N.A., à savoir la Méduse, qui va par la suite poser de nombreux soucis aux collégiens. Le programme multi-agent ne va donc plus tenter de dévirtualiser à jamais Aelita, mais plutôt essayer de voler une mystérieuse chose qui se trouverait dans la mémoire de la jeune fille. On finit l'épisode sur une note d'humour qui laisse deviner qu'Aelita n'est finalement pas si démunie face à la fille du proviseur.

[center]NOTE: 15/20

_________________
Tout ce qui plaît a une raison de plaire, et mépriser les attroupements de ceux qui s'égarent n'est pas le moyen de les ramener là où ils devraient être.
Charles Baudelaire


Dernière édition par Nyx le Dim 27 Oct 2013 16:00; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Mer 23 Oct 2013 21:42   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2137
Localisation: Territoire banquise
#8 Clap de fin

http://i.imgur.com/ws9A5Hl.jpg


Avant-propos : Seul l'épisode en lui-même est critiqué et non ce qui a pu se passer en coulisse au sujet de sa réalisation.

Contexte : Le huitième épisode d'une série qui se veut non-feuilletonnante. À ce titre, aucune progression de l'intrigue...

Après deux épisodes assez spéciaux, on renoue ici avec un déroulement plus classique de l'attaque de X.A.N.A qui empêche véritablement de mettre en avant une avancée des recherches de Jérémie.
Toutefois un autre problème se pose : James Finson.

En effet, l'épisode ouvre sur la fin d'un film, au scénario digne de figurer dans Code Lyoko (Médiocre donc). Ulrich le trouvant génial, nous avons confirmation. Ce qui est amusant ici, c'est que nous constatons peu après que l'esc... le réalisateur qui l'a tourné se trouve à Kadic en chair et en os. Celui-ci souhaite tourner son prochain film dans l'Usine, ce qui complique les choses.
Si cette dernière est effectivement un décor intéressant, il est douteux de voir que le tournage se passe uniquement à l'intérieur. Il semble évident que le scénario de ce film devait être du même calibre que celui diffusé à l'écran au préalable (Puis avec Ulrich en conseiller technique...).
Pour aller plus loin vis-à-vis de l'analyse du type du public auquel s'adresse les films de Finson, je vous cite le dialogue saisissant que l'on peut entendre dans la queue pour les autographes :


Collégiennes superficielles a écrit:
« - Il a fait un film dont j'ai entendu parler.
- Tu l'as vu ?
- Non. »


C'est peut-être ce dialogue qui va inciter Ulrich lui-même à remettre en question sa présence parmi les fans du réalisateur. Un héros qui sauve le monde ne peut tomber si bas... Alors pour se racheter, il tente un plan pour régler le problème de Finson avec l'Usine.
Le plan d'Ulrich. On se souvient du dernier avec Odd, dans l'épisode 5. D'ailleurs, le blondinet s'en souvient aussi, c'est pour ça qu'il flippe à l'idée. Stern semble bien parti en convaincant Finson de lui faire visiter lui-même l'Usine, comme il l’espérait. Mais ça fini par foirer : En espérant faire peur, Ulrich ne fait que convaincre davantage le réalisateur de la pertinence de son choix. Odd, fidèle co-équipier des plans foireux, tente de filer un coup de main : Ironiquement, vu la tête de Finson, ça semblait efficace, mais c'est Yumi et Jérémie eux-mêmes qui feront capoter l'idée.
L'adversaire devient temporairement un allié en proposant à Ulrich un poste de conseiller technique. La fonction, évoque celle de Lucas pour Star Wars VII : On ne branle rien. C'est donc parfait pour le samouraï qui va pouvoir surveiller le tournage. Autre problème : Le proviseur n'est pas chaud. Il faut donc que Sissi intervienne, car son influence auprès de son père est considérable, comme elle l'a prouvé par le passé : Résultat, les deux arrivent sur les lieux du tournage.
On confisque les portables. Argument ? Éviter les fuites. Apparemment Finson pense que son chef d’œuvre est du niveau de Matrix. Analysons les élements dont nous avons eu le privilége de disposer en avant-première : Un monstre qui ressemble étrangement à celui du film diffusé à Kadic, et une bande-son qui rappelle aussi l'ending qui sortait juste derrière. À défaut d'égaler la future trilogie Batman de Nolan, ce film aura sans doute connu une certaine popularité chez les 9 - 15 ans à l'instar de Brice de Nice.
Il n'en reste pas moins étonnant que personne n'ait l'idée d'explorer l'intégralité de l'Usine, puisqu'on sait qu'il est possible d’accéder au labo d'une autre façon que par le monte-charge. En tout cas, le spectateur a l'occasion d'en apprendre plus sur l'Usine grâce à la fuite d'Ulrich et Sissi et la recherche de Yumi, pendant l'attaque de X.A.N.A.


En effet, le virus en a profité pour prendre le contrôle du redoutable alien (et très original) de Finson. On avouera que le monstre dégage une puissance physique quand même un peu plus redoutable que la fausse Yumi de l'épisode précédent. En revanche, il est très surprenant qu'il laisse Ulrich et Yumi filer dès lors que cette dernière a libéré son compagnon : Si le plan de X.A.N.A était comme l'a formulé Ulrich, alors il n'avait aucune raison d'attendre à partir du moment où la japonaise s'est pointée.
Anecdote : Le monstre émet parfois des râles qui semblent avoir été ré-utilisés pour les Krabes par la suite. Le son rappelle en tout cas très nettement les bestioles de X.A.N.A.


Sur Lyoko, c'est à l’immanquable Odd de défendre seul Aelita jusqu’à la tour. Le territoire banquise est de nouveau mis en scène, il avait fait forte impression lors de l'épisode précédent... De surcroît les ridicules Kankrelats ont laissé place aux Frelions qui font ici leur première apparition : C'était le dernier des six monstres de X.A.N.A de la saison 1 qui n'avait pas encore été utilisé.
Les bestioles aériennes sont effectivement deux ou trois niveaux au-dessus des poux. Leur laser tirant en rafales groupées semble impitoyable : Mais bizarrement Odd n'est que peu touché (Ironiquement, l'épisode précédent mettait en scène l'inverse pour lui). C'est sans doute l'un des syndrome de Stormtrooper le plus ridicule de la série.
Après avoir donc miraculeusement réchappés au feu ennemi, Odd et Aelita entament la traversée d'un tunnel de glace qui deviendra presque un classique du genre.
On arrive sur un aspect original de cette partie virtuelle ci : Le dédoublement de tours. Apparemment, la supercherie est impossible à déceler à travers la deuxième vue d'Aelita. Toutefois celle-ci aura probablement focalisé son attention sur les pulsations : Il est évident que la tour leurre, en admettant qu'elle en émette, génère moins d'activité que la prise de contrôle d'un monstre de colle.
N'empêche qu'Odd aura quand même réalisé une performance médiocre : Bien que seul face à 5 monstres, ceux-ci étaient quand même frappés d'un sort de myopie relativement important. Il en est même réduit à se suicider sans se défendre véritablement à la fin du combat, alors qu'Aelita pourrait avoir besoin de changer de tour. Même sans munitions, il aurait pu faire diversion, vu que les monstres sont souvent bêtes (Aucun jeu de mots ici voyons)...
En revanche, aucun mode cruche de la part de la princesse dont on commençait pourtant à s'habituer (Les mauvaises langues évoqueront la glissade sur les fesses, mais au final, elle n'allait pas moins vite qu'Odd). C'est un bon point.


À la fin de l'épisode, Ulrich se sert d'un simple échange avec le réalisateur pour trouver son point faible et ainsi le faire déguerpir. Le contraste avec son habitude de plans foireux est quand même assez lourd. Peut-être garde-il en fait son énergie en réserve pour lâcher de temps en temps toute son énergie dans une idée de génie. On a en effet vu plus d'une fois Ulrich faire preuve de bon sens, mais cela reste rare.
Que Finson ne vérifie même pas les allégations d'Ulrich reste quand même surprenant. Quoique vu le personnage...


Conclusion : Un épisode franchement décevant sur le coté virtuel, mais qui est riche en rebondissement sur les scènes terrestres. Le fait que Finson soit de toute évidence un raté en tant que réalisateur ne rend pas le scénario incohérent pour autant. Et la découverte plus en profondeur de l'Usine est un point non-négligeable


12/20


Dernière édition par Icer le Sam 09 Jan 2016 14:29; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Jeu 24 Oct 2013 19:31   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2137
Localisation: Territoire banquise
#9 Satellite

http://i.imgur.com/3dtl3OC.jpg


Avant-propos : Seul l'épisode en lui-même est critiqué et non ce qui a pu se passer en coulisse au sujet de sa réalisation.

Contexte : Le neuvième épisode d'une série qui se veut non-feuilletonnante. À ce titre, aucune progression de l'intrigue...

On ouvre l'épisode sur quelque chose qui se reproduira plusieurs fois par la suite : L'activation d'une tour par X.A.N.A, qui a d'ailleurs des conséquences directes sur la première scène terrestre de l'épisode. En effet, tous les portables se mettent à sonner en plein milieu de la passionnante heure de biologie.
La scène n'en reste pas moins irréaliste au possible. Si Nicolas et Ulrich ont une réaction logique, il est étonnant que TOUTE LA CLASSE dont Hervé et Jérémie aient la stupidité de répondre en plein cours de science. Et apparemment les autres kadiciens n'ont pas été plus futés.
En parlant de ça, voici ce qu'on peut entendre en sortant de la classe, dialogue bien de bon sens si il en est :


Collégiennes superficielles (Le retour) a écrit:
« - C'est pas juste !
- C'est même pas ma faute en plus ! ».


Tout à coup, on comprend en fait mieux pourquoi tous peuvent faire l'erreur de décrocher en classe. Hervé ? Il est assez bête pour coller Sissi. Et pour Jérémie... Bah, on parle de celui qui met le monde en danger pour sauver une fille qui s'arrête de courir juste devant la tour activée avec un Mégatank aux fesses, alors pourquoi pas...
Bref, au final, les portables sont confisqués : C'est un problème vital pour les héros (Pour Sissi aussi mais pas pour les mêmes raisons) qui en ont besoin pour s'alerter entre-eux en cas d'attaque de X.A.N.A. Odd et Ulrich n'hésitant pas à commettre un vol pour les récupérer (Ce dernier, sous pression, appellera M.Fumet "M'sieur Lièvre"). Ils ont profité du fait que le proviseur se trouvait avec Jim et Mme Hertz au réfectoire. Il est à noter qu'en dehors de cet épisode, on ne reverra jamais l'équipe pédagogique manger avec les élèves, seulement les parents.
En récupérant les portables, les Lyoko-guerriers s'aperçoivent que c'est du X.A.N.A. Jérémie souhaite donc examiner l'antenne relais du collège : Surprise ! Jim se trouvait lui aussi sur le toit du bâtiment des sciences pour la débrancher. Se prenant un coup de jus, il chute et se fait rattraper in-extremis par Odd et Ulrich. Vu la carrure du professeur d'EPS, ça reste irréaliste. Au moins Jérémie peut procéder à ses analyses tranquillement.


C'est par ce biais qu'il comprend l'attaque de X.A.N.A : Prendre le contrôle d'un satellite militaire. On reste sans voix : Cette attaque va être plus que destructrice, il s'agit sans doute d'une du top 5 des plus redoutables de la série, et contrairement à la menace nucléaire, on verra la finalité du plan mise en scène puisque le satellite passera sous contrôle. On peut véritablement saluer le génie de l'épisode sur ce point, car une attaque de X.A.N.A mettant en scène toute la puissance du virus est rare.
L'attitude de Yumi a de quoi provoquer une série de facepalm : Jérémie connaissait déjà la nature de l'attaque, mais la japonaise souhaite quand même rester au collège et surtout, veut à tout prix l'évacuer. Un geste nécessairement héroïque et salvateur face à un satellite qui a une portée de plusieurs milliers de kilomètres et qui vise bien entendu en priorité les Lyoko-guerriers. Ou pas, évidemment.


Pendant ce temps là les collégiens ont carrément commencé une grève générale pour récupérer leur portables. Ce n'est pas pour nous rassurer sur notre jeunesse mais les lycéens ne valent de toute façon guère mieux.
En tout cas Sissi, si bête soit elle, tient un rôle d'alliée involontaire et de plus longue durée que l'épisode précédent pour les héros.
Une dernière chose à signaler : La carte qui affiche la cible du satellite nous confirme ce que l'épisode 5 avait déjà fortement sous-entendu ("Rames de métro", "capitale") : Les héros habitent en Île-de-France, près de Paris !


On arrive coté virtuel. Sur Lyoko, on est pour la troisième fois de suite sur la banquise. Apparemment lorsque les scénaristes décident d'exploiter un territoire, ils se font plaisir. On a même le droit aux monstres identiques à l'épisode précedent. Odd va pouvoir prendre sa revanche, épaulé d'un allié de taille : Ulrich.
En revanche, petit retour du mode cruche d'Aelita : Qu'est-ce qu'elle faisait à ramper par terre ? Bon la catastrophe est évitée. On découvre en passant un nouveau pouvoir des Frelions : Le venin. Plutôt redoutable, surtout sur les sentiers étroits.
Odd excelle une nouvelle fois dans les diversion risquées, on se demande d'ailleurs pourquoi il abandonne à la fin comme ça. Ulrich pare toujours aussi bien les coups mais il n'est pas le plus adapté contre des adversaires aériens sur le plan offensif. Ce qui ne l'empêche pas de vaincre deux bestioles à lui tout seul et de faire carrément fuir la troisième.
Moins glorieux, comment se fait-il qu'Aelita mette autant de temps à trouver la tour ? Cela va faire près d'un an qu'elle se balade de nouveau sur Lyoko. Elle devrait donc être capable de savoir que des tours de la banquise se situent parfois dans des grottes de glace !

Analyse de l'affirmation : "X.A.N.A l'a bien dissimulée" d'Aelita. Si on s'en tient à cette phrase, X.A.N.A a modifié Lyoko pour planquer la tour. Cette affirmation est renforcée par le fait que la tour qu'on voit activée en début d'épisode n'est à l'origine absolument pas masquée.
Cependant, on a vu plus d'une fois la tour activée changer de place entre le moment où celle-ci s'active et où celle-ci est désactivée : Ce problème apparaît dans la genèse elle-même... Dans le cas de cet épisode-ci, il suffit de se référer au script pour se rendre compte que le scénario d'origine ne présentait absolument pas une tour à découvert à la base, puis masquée par X.A.N.A.
Mais il y a aussi l'argument logique : Si dissimuler une tour était si simple pour X.A.N.A, pourquoi celui-ci n'a-il pas utilisé cette faculté plus fréquemment du temps où Jérémie n'avait pas le Superscan ? La seule réponse possible à ce stade est qu'une modification aussi grosse de Lyoko lui prend beaucoup d’énergie : Or si c'est le cas, il est totalement illogique que X.A.N.A ait attendu l'épisode où il doit mobiliser ses ressources pour s'emparer d'un satellite le plus vite possible avant que les Lyoko-guerriers ne le repèrent et se cachent dans l'Usine. Et le virus est un programme parfait.
Mini-Bilan : Fail. X.A.N.A ne cache rien du tout. Mode cruche ?

Conclusion : Un épisode qui a clairement le mérite de nous montrer une attaque dévastatrice et pour une fois parfaitement gérée. Si le comportement des collégiens est pathétique et nous rappelle Nanterre lors de la réforme des retraites, ça n'en reste pas moins plus passionnant à regarder que Yumi et Sissi se préparant pour le bal. Le combat sur Lyoko, sans être exceptionnel, s'en tire plus honorablement que les deux précédents sur la banquise. Le bilan final est de fait, assez bon.


14/20


Dernière édition par Icer le Sam 09 Jan 2016 14:29; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Dim 27 Oct 2013 11:48   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2137
Localisation: Territoire banquise
#10 Créature de rêve

http://i.imgur.com/rVsZWM8.jpg


Avant-propos : Seul l'épisode en lui-même est critiqué et non ce qui a pu se passer en coulisse au sujet de sa réalisation.

Contexte : Le dixième épisode d'une série qui se veut non-feuilletonnante. À ce titre, aucune progression de l'intrigue même si cet épisode fait croire un temps que c'est le cas...

Ce qu'on peut signaler en premier lieu, c'est la découverte inattendue du territoire Montagne. En effet, que Jérémie bloque sur le programme de matérialisation, c'est devenu habituel. En revanche juste après, le dernier territoire qu'il nous restait à découvrir apparaît brutalement sous nos yeux.
À l'instar de la première apparition de la banquise, il dégage une aura malsaine : Après Yumi, Aelita semble à son tour avoir quelques soucis dans ce territoire, seulement quelques secondes après sa présentation. Mais contrairement à l'affaire Ishiyama, cette partie là est mise un peu en stand-by le temps de l'attaque de X.A.N.A sur Terre.


En effet, ce malade prend possession d'une l'armure de samouraï, patrimoine illustre de la famille de Yumi. On est un peu déçu par l'envergure de l'attaque après le coup du satellite, sans compter que l'objet n'a absolument rien d’électrique.
Le plus surprenant, c'est lorsque l'armure, en pleine course poursuite contre Jérémie et Talia, s'arrêtera pour se planquer et attendre Yumi, dont l'intérêt stratégie pour les Lyoko-guerriers est évidemment bien moindre que celui qui est capable de virtualiser ses amis.

On peut aussi citer le retour du coté fouine de Milly et Tamiya, toujours sympathique, et l'approfondissement de la culture de Yumi, même si la plupart des jeunes de nos jours savent ce qu'est un samouraï à cause de la console de jeu.


Mais l’élément qui retiendra bien évidemment toute notre attention ici se trouve être la fameuse Talia. Son original - Aelita - n'est déjà pas très utile (Son existence met le monde en danger quand même, puisque Jérémie ne veut pas éteindre la machine à cause d'elle), alors je vous laisse imaginer la catastrophe que ça a été de s'employer à en faire une copie et l’intégrer dans le scénario. Procédons par étape :
- L'hypothèse de Jérémie : C'est le moins contestable. Si celui-ci est persuadé qu'il s'agit d'Aelita alors que c'est impossible (Elle aurait réalisé son inscription à Kadic comment ? Et ses fringues ? Etc...), il n'en reste pas moins qu'on avait vu dans l'épisode 6 que celui-ci pouvait perdre toute faculté intellectuelle lorsqu'il s'agissait d'Aelita sur Terre. Cependant, le spectateur de plus de 14 ans n'est pas dupe. Et du coup, le pseudo élément de suspense (à savoir, si la matérialisation a réussie ou pas) tombe totalement à l'eau. Le problème, c'est que si ce n'est pas Aelita, qu'est-ce que fout son double ici comme par hasard au moment le plus troublant ?
- L'hypothèse du plan parfait de X.A.N.A : Évidemment, on peut se dire que, comme X.A.N.A a capturé Aelita, il va en rajouter une couche en balançant son fake sur Terre de façon à perturber encore plus nos héros : N'a-il pas fait exactement la même chose avec Yumi quelques temps auparavant ? Honnêtement, pour cette hypothèse, tout était bien huilé, d'autant qu'on ne revoit jamais Talia dans les épisodes suivants. Mais il a fallu que les scénaristes nous rejouent la scène de fin avec de nouveau - et après avortement de l'attaque - l'apparition de Talia. Ce qui détruit tout à la hache.
- Euh... Bah y a pas vraiment d'autres solutions. Talia est juste un personnage raté. Et c'est franchement décevant quand on sait comment la chose aurait pu être exploitée.
Passons aussi sur le fait que Jérémie ne remarque même pas que Talia s'est enfuie du labo, alors que celle-ci a nécessairement du emprunter le monte-charge, bruyant, n'ayant pas connaissance de l'accès par l’échelle.
Dernière anecdote de taille : Talia semble avoir hérité du mode cruche d'Aelita, s'arrêtant en plein milieu de sa fuite face au samouraï pour se retourner et bien vérifier qu'il est toujours derrière (sauf qu'elle met 7 secondes).


Sur Lyoko, Ulrich et Odd entament une recherche d'Aelita. Il reste logique qu'ils commencent sur le bon territoire, puisque Aelita s'y trouvait probablement déjà lors de sa dernière conversation avec Jérémie. Et il faut dire que le Gardien (car c'était lui !) se voit de loin.
On pourra signaler que le programme de X.A.N.A est particulièrement redoutable : Invincible, indétectable tout comme son prisonnier, blocage des communications... On en vient à se demander pourquoi il n'est pas ré-utilisé. Toutefois, ça reste logique. Yumi ? Ok ça n'a pas marché, Aelita a fait un leurre... Capturons Aelita alors pour voir ? Ah mais zut, Jérémie à un programme qui peut créer un leurre et donc pourra le faire même sans Aelita qu'importe le prisonnier du moment que les scanners l'ont virtualisés.
À partir de là le Gardien ne justifiait sûrement pas sa dépense en énergie pour le virus.
Il n'en reste pas moins surprenant que le Gardien n'ait pas été... gardé par des monstres. Là, Ulrich et Odd sont venus, ils ont récupéré Aelita et ils sont partis comme ça. Fin de l'arc Gardien.
L'occasion peut-être de se rattraper coté tour activée avec le passage au territoire forêt qu'on n'avait plus revu depuis la chute de Yumi. Mais là encore, X.A.N.A est en vacances : Les deux Bloks (les créatures les plus lentes) ne se trouvaient pas devant la tour activée, ils... poursuivaient les héros. Du coup Aelita n'aura concrètement jamais été en danger. Et c'est face à cette situation que les scénaristes ré-utilisent le mode cruche (elle s'arrête devant la tour) pour donner un semblant de suspense...
Coté combat, Ulrich avait bien commencé comme à son habitude avec un nouveau pouvoir en prime, le triangulaire. Mais sa dévirtualisation est très décevante, tandis qu'Odd termine le travail avec des performances dans la moyenne.
À noter que les Bloks sont en mode gel du début jusqu’à la fin, une orientation qu'Icer ne peut qu'approuver.
Enfin, on note le recyclage de l'image de la tour de l'épisode 6 au moment de présenter la tour activée. Du coup la véritable tour n'est jamais montrée en entier dans l'épisode...


Conclusion : Ça fait mal. La partie terrestre est une catastrophe avec Talia, l'attaque de X.A.N.A fait pitié lorsqu'on sort de Satellite, et le combat virtuel est carrément bâclé en plus d'être inadapté à la situation. Créature de rêve est une cauchemar sur tous les tableaux, excepté à titre personnel le coup des Bloks qui s'amusent avec la glace.


4/20


Dernière édition par Icer le Sam 09 Jan 2016 14:30; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Maade MessagePosté le: Lun 28 Oct 2013 15:06   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 09 Oct 2013
Messages: 4
#0 – Genèse – Le réveil de X.A.N.A (partie un et deux)


http://img11.hostingpics.net/pics/724323Oddguignol.jpg


Note : cet épisode est traité de manière indépendante, du point de vue d'un individu n'ayant pas visionné le reste de la série. Aucune mention à des épisodes annexes ne sera donc présente.


Cet épisode est l'introduction, la scène d'exposition de la série Code Lyoko, et est donc extrêmement important, c'est lui qui va influer sur votre décision de regarder ou non la série dans son entièreté.

Je vais commencer par les graphismes : ils sont basiques. Les décors du paysage dans l'IRL ne sont pas mauvais en soi ; ni détestables, ni appréciables, ils sont simples, mais suffisants. Les décors de Lyoko sont cependant clairement décevants. Les possibilités de création étaient énormes, mais Moonscoop s'est contenté de cette bouillabaisse de pixels, préférant investir ce qui leur restait de budget dans une nouvelle machine à café, ce qui est fort regrettable.

Les musiques n'ont pas particulièrement retenu mon attention, ce n'est pas un chef d’œuvre, mais à l'instar des décors de l'IRL, elles sont suffisantes pour ne pas laisser de passages blancs au cours de l'épisode.


Intéressons-nous donc au scénario, ainsi qu'au character-design, qui devront donc retenir notre attention face à la piètre performance des décors et de la musique.
Utiliser le journal de Jérémie est une idée intéressante, qui nous permet de comprendre ce qui s'est passé quelques semaines auparavant, introduisant ainsi le super-calculateur, et la manière dont il a été découvert, qui est à la fois logique et l'inverse. En effet, le fait que Jérémie aille fouiner dans l'usine pour trouver des composants électroniques n'est pas idiot ; ce qui l'est par contre, c'est que personne ne soit entré dans l'usine depuis quelques années, sachant que ladite usine est située près d'un collège, et donc pas cachée au milieu de la savane. Premier point illogique, donc.
Lors du flashback, dans le journal de Jérémie, nous pouvons voir ce dernier découvrir le super-calculateur, ainsi qu'Aelita. Il paraît cependant surprenant que Jérémie puisse communiquer à l'oral, sans micro, avec un programme informatique venant d'être relancé. Nous pouvons également, en passant, se demander comment Aelita a conscience de la présence de Jérémie, en effet, dans la tour, il n'y a aucun contact sur l'extérieur.
Autre défaut de logique, lorsqu'Aelita sort de la tour, Jérémie réagit beaucoup trop intuitivement à la situation qui lui est imposée : « retourne dans la tour », « cache-toi ». Comment peut-il savoir qu'Aelita pourra rentrer dans la tour, et que les monstres ne le pourront pas ?

On découvre vite les personnages principaux, tout en cernant facilement leur trait de caractère principal : on sait de suite qu'Odd sera le guignol de la bande, le chieur pot-de-colle qui case les blagues des carambars mangés pendant la production | aparté : pourquoi avoir donné une coupe de lendemain de soirée à Odd lors de sa première apparition ? | ; Ulrich ressemble plus au mauvais garçon, bagarreur ; Jérémie est le stéréotype du nerd ; et Yumi est la fille marginale, plutôt renfermée, presque garçon manqué.
Jérémie était le personnage parfait pour découvrir le super-calculateur, pas de problème à ce niveau là.
L'arrivée d'Ulrich est « normale », quoique le fait que Jérémie l'ai choisi en quelque sorte « au hasard » soit plutôt étrange pour un secret tel que celui du super-calculateur : ils ne se connaissent pas, et pourtant, Jérémie lui fait directement confiance, sans raison apparente.
Odd est la suite logique, en tant que voisin de chambre, il paraissait normal que si Ulrich rejoignait Jérémie, Odd suivrait, à un moment ou à un autre. A noter que Kiwi, son chien, a eu à plusieurs reprises un impact sur le scénario (le fait que ce soit à cause de lui que Ulrich passe devant la chambre de Jérémie, par exemple).
Le cas de Yumi est plus étrange, elle n'a a priori aucun lien, à la base, avec les autres, et Ulrich la met en quelque sorte dans la confidence, puisqu'il parle normalement de X.A.N.A en étant juste à côté d'elle, oubliant un instant qu'elle n'était pas née sourde, avec un cerveau de labrador. On voit donc ici la panne d'inspiration des auteurs. A noter que si Sissi avait occupé la place de Yumi, le scénario aurait été très différent, ce serait un concept intéressant de fan-fiction.

Les erreurs de logique mentionnées plus haut ne sont malheureusement pas les seules, on en observe de nombreuses autres au long de l'épisode :

- Les prétendues « sources » de Jérémie, on ne sait pas d'où elles sortent, Lyoko étant apparemment un programme en local et non diffusé, il n'a pu trouver ces informations sur internet, encore moins dans un livre. L'alternative serait qu'il fouille dans le code source.
- Le cours d'arts martiaux avec Jim, Yumi, et Ulrich, a duré environ trois minute, vingt-sept secondes, 3 microsecondes, et 37 nanosecondes. Quand bien même ce cours est un cours d'introduction, la durée de celui-ci est grotesque
- Jérémie, le nerd de base, connaît des « passages secrets », pourquoi ? Il ne sort a priori pas beaucoup de sa chambre, n'a pas d'amis, nous pouvons donc nous demander comment est-ce qu'il a obtenu ces informations concernant les passages, il ne les a sûrement pas trouvés par lui-même, dans tous les cas.
- On observe des arcs électriques sur les câbles du laboratoire, ce qui est totalement impossible, à moins que l'enveloppe dudit câble ai fondu, mais vu à quoi ressemble la gaine, c'est hautement improbable, c'est pas du Made in Peru ; d'ailleurs, Odd réussit à en trancher un, qui a la taille d'un anaconda, avec une simple chute de métal... 
- Ulrich, en une demie-journée – allez, une demie-journée, plus une nuit de sommeil -, décuple ses connaissances et sa maîtrise des arts-martiaux, et réussit à battre Yumi, qui a trente ans de kung-fu à son actif
- Lorsque X.A.N.A se réveille, on entend des battements de cœur, pourquoi ? C'est un... programme... Le sur-anthropomorphisme est néfaste pour la santé. Lorsque vous anthropomorphisez trop, un panda meurt !  
- Lorsque nos héros arrivent sur Lyoko, leur comportement est beaucoup trop intuitif, ils s'adaptent trop facilement, acquièrent trop vite des connaissances – la manière de tuer tel monstre, le fait de désactiver une tour... et caetera - 
- Le décors blesse les monstres, mais pas les « Lyoko-guerriers » : les monstres-cubes meurent lors de la chute, mais pas Aelita...
- Le retour vers le passé, c'est drôle, mais difficilement explicable rationnellement, un « retour vers le passé » uniquement sur Lyoko aurait été plus logique, mais là, c'est clairement impossible qu'un programme agisse de cette manière sur le monde réel.


De manière plus générale, cet épisode qui nous présente l'univers de Code Lyoko est sympathique, on découvre les personnages principaux, les décors, le « principe » de la série, qui est plutôt original ; on observe cependant de nombreuses incohérences, on sent que ça n'a pas été réellement réfléchi sur tous les points, et c'est vraiment dommage.

12/20
_________________
I had fun once. It was awful.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Mar 29 Oct 2013 11:47   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2137
Localisation: Territoire banquise
#11 Enragés

http://i.imgur.com/bHUojs2.jpg


Avant-propos : Seul l'épisode en lui-même est critiqué et non ce qui a pu se passer en coulisse au sujet de sa réalisation.

Contexte : Le onzième épisode d'une série qui se veut non-feuilletonnante. À ce titre, aucune progression de l'intrigue.

On ouvre sur une scène bien connue à la bibliothèque. L'occasion pour nous d'admirer le sérieux d'Ulrich et Odd. Ce dernier se fait avoir par le plus sportif même pour... euh... les jeux d'intérieur dirons-nous.
Ce qui retiendra notre attention c'est le problème de Jérémie : Avec ses bons résultats, le psy envisage de lui faire passer des tests pour éventuellement lui faire décrocher une bourse et étudier ailleurs. Quoique. Comme les deux blonds le disent bien, il suffit de jouer les débiles, et même si il faut être super intelligent pour ça aussi, Jérémie a la manipulation d'un ordinateur quantique sur son CV. Il survivra.
Le psy n'en reste pas moins un boulet (Bon on s'en doutait, il se plante dans son propre nom), car Jérémie va trop loin : Ignorer le mot QCM est un peu flagrant. Vu la fonction de l'adulte, il aurait du voir le coup venir... non ? Plus étonnant encore, Jérémie ne va carrément pas manger, les tests ont lieu pendant le diner.


Pendant ce temps là, X.A.N.A avait tranquillement pris possession d'un rat qui en aura contaminé d'autres. Ceux-ci, après avoir coupé le courant, ne vont pas se priver pour attaquer en pleine nuit notamment le réfectoire. Un détail retient notre attention : Le nombre d'élèves présents à l'intérieur est extrêmement bas par rapport à leur nombre réel, et seule Sissi (toujours la même d'ailleurs, ça devient limite chiant : Quand ce n'est pas une poupée possédée qui traine dans sa chambre, c'est les rats) est vue en train de s'enfuir des bâtiments. Même le proviseur est introuvable.
C'est donc un petit commando qui ira se réfugier sur le toit du bâtiment des sciences, le plan extincteur se révélant ma foi assez efficace (Oué c'est le soucis quand on attaque aux rats, et pas au satellite).
On peut saluer le génie d'Odd, Ulrich et Yumi : Lors d'une attaque de rongeurs, ceux-ci souhaitaient se rendre à l'Usine par les égouts... Ils y parviennent finalement (grâce à une pirouette de la réalisation, le script n'ayant absolument pas prévu pareil accès à l'infrastructure : Ils étaient censés passer à travers les carreaux cassés...). Jérémie absent, il revient à Yumi la charge de le remplacer (On va pas laisser ça aux deux mongols de la bibliothèque, hein ?).
Coté p'tit génie, l'attaque des rats a bien évidemment eu lieu de son coté, mais celui-ci a trouvé une solution de plus long terme que les extincteurs. C'est d'ailleurs probablement grâce à ça qu'il entre dans l'Usine sans difficultés.


On entame le virtuel : La première chose qui aura retenu notre attention, c'est le fait qu'Aelita se trouvait depuis tout ce temps à coté de la tour activée, et ne l'avait pas entendue... Sa sanction sera de recevoir deux Krabes aux fesses. Bizarrement, quand Aelita est seule, elle sait courir (Même si c'est peu crédible de toute façon, vu la rapidité d'un Krabe). Par contre, le mode cruche aura tendance à fréquemment se manifester une fois en compagnie des héros.
Bon, en l’occurrence, Odd et Ulrich se retrouvent face au problème. On a alors un basculement (désolé, pas pu résister) du combat très intéressant : X.A.N.A aime apparemment jouer avec les plateaux du désert et après les crevasses, il modifie carrément l'inclinaison d'un plateau de 90°, ce qui est rat-dical (Là non plus, excusez). On saluera pour une fois l'initiative d'Aelita. Toutefois, bien que les Krabes plantent au préalable leur pattes dans le sol, on les voit marcher normalement par la suite alors qu'ils devraient tomber dans ce cas...
Peut-être est-ce lié au fait que ceux-là sont des Super Krabes. En effet, on remarque que les deux Lyoko-guerriers se font littéralement allumer, là où Ulrich avait auparavant réussi à s'en faire trois tout seul (Épisode 2). Les crustacés tirent en rafale, le samouraï commence à s'en prendre plein la gueule, puis Odd qui tente une sortie, se fait complètement démolir après en avoir battu un sur un coup de chance : Le Krabe restant l'aura tellement ciblé qu'il parviendra à le finir en pleine chute.
Ulrich contiendra longtemps les tirs du dernier Krabe, découvrant en effet qu'il est plus efficace (et durable) de protéger Aelita avec son arme plutôt qu'avec son propre corps. Il s'inclinera finalement au corps à corps, et obtient de fait un bilan qui rappelle l'épisode précédent : Le meilleur des Lyoko-guerriers n'a pas la grande forme ces temps-ci...
Heureusement pour Aelita, Yumi achève le travail (puisque Jérémie est de retour). Par contre, on ne sait pas vraiment comment est-ce que les filles font pour remonter le plateau. On imagine que le don de création d'Aelita y est pour quelque chose mais cela aurait demandé beaucoup d'énergie et de temps vu le contexte.
C'est bien de nous montrer une situation inédite qui a de la gueule mais à condition de savoir gérer les effets secondaires...

Évidemment on peut se montrer déçu de l'attaque. Je sens venir les ouais plus aucun Lyoko-guerrier n'était menacé de toute façon... Je préfère quand Yumi se fait tirer dessus au rayon laser spatial. Naturellement. Mais j'apporte une objection : L'enjeu était plus grand que vous le pensiez !

En tout cas, à peine remis de ce choc, nous faisons face à une autre abomination : Suite au retour dans le temps, nos héros se retrouvent à nouveau à la bibliothèque... et là, c'est le drame : Nous découvrons Odd qui lit un livre avec le sourire.
Une rumeur raconte aussi que le chef des rats était en fait le Rattatac de Régis que tout le monde croit mort dans la série d'origine... Une enquête est toujours en cours...


Conclusion : Évidemment, au sortir de l'épisode 10, on retrouve quelque chose de plus potable, quoique la reprise reste timide : Le coup du psy est au final sans grand enjeu car on sait tous qu'il suffit à Jérémie de frauder. Quand à l'attaque de X.A.N.A, sans être mirobolante, elle a le mérite d'être bien plus organisée que l'armure fantôme qui cesse de poursuivre Jérémie pour attendre Yumi.
Davantage de mérite est à accorder à la scène virtuelle où le combat est évidemment assez intéressant, notamment par son originalité : Il reste dommage que toutes les facettes n'aient pu être maitrisées. Au final, l'épisode est dans la moyenne.


11/20


Dernière édition par Icer le Sam 09 Jan 2016 15:13; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
kender MessagePosté le: Ven 01 Nov 2013 02:03   Sujet du message: Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 18 Fév 2013
Messages: 710
Localisation: Paris
#47 - Au meilleur de sa forme


L’épisode commence avec la visite médicale scolaire et avec nos personnages préférés toujours aussi fidèle à leurs caractères : Jérémie qui s’inquiète pour Aelita, Odd qui aimerait qu’on arrête de l’appeler « maigrichon » et Sissi qui s’énerve pour ses deux kilos en trop. Une ambiance classique et bon enfant, digne d’un dessin animé.


Puis vient l’attaque de XANA avec la xanatification de Yolande. Tout ce qui y a de plus ordinaire. L’entité virtuel ne s’est pas beaucoup creusé la cervelle (ou plutôt sa mémoire numérique dans son cas). Ce qui est nouveau et unique en revanche sont les pouvoirs, excusez-moi pour le terme, « Dragon Ball Z » de l’infirmière. Ses sortes de boules d’énergies semblables à des Kaméhaméhas, bien que pas très puissantes, sont assez efficaces, surtout lorsqu’il s’agit d’atteindre quelqu’un en train de fuir. C’est le seul épisode où les spectres possèdent ce genre de pouvoir.


Néanmoins, le fait le plus marquant de l’épisode reste la « jérémification » d’Odd. C’est la seule fois dans toute la série que Jérémie invoque un spectre pour le fusionner avec un Lyoko-guerriers. C’est aussi la première fois que l’halo d’une tour prend une autre couleur que les traditionnelles bleues (tour désactivée) et le rouges (tour activée par XANA). Nous découvrons ainsi que Jérémie sait activer une tour et qu’elle s’entoure d’un halo vert dans ce cas.


Le combat entre Odd jérémifié et Yolande xanatifiée fait partie des plus passionnants affrontements terrestres de la série, si ce n’est pas le meilleur. On assiste à un lutte de deux surhommes d’égal à égal qui n’a rien à envier des mangas d’actions et d’art martiaux. Cependant, ce magnifique duel est rapidement déséquilibré par la baisse d’énergies d’Odd à cause de XANA. D’ailleurs, Yolande aurait pu en profiter pour se débarrasser définitivement du garçon, mais elle a préféré l’ignorer pour rejoindre le laboratoire. Cette décision peut nous rendre perplexe car tuer le félin de Lyoko n’aurait pris que quelques secondes. Mais XANA semblait plutôt pressé.


Quant aux combats sur Lyoko, ils n’ont rien de vraiment excitants. Ulrich, avec ses pouvoirs et son aisance au combat rapproché, s’est assez facilement débarrasser de tous ses monstres en attendant les filles. Sur le territoire de la Montagne, il y avait déjà davantage de suspense avec la présence d’un brouillard qui empêchait Yumi et Aelita de se déplacer correctement. On a eu droit à une partie de colin-maillard avec Jérémie comme guide et des frôlions comme trouble-fêtes. Après pas mal de péripéties et d’hésitations, ils sont arrivés à leur objectif. Mais pourquoi la gardienne de Lyoko s’arrête-t-elle juste devant la tour pour regarder derrière ?
Comme d’habitude, à la fin, Aelita arrive juste à temps dans la première tour pour taper le Code Lyoko et sauver Jérémie et Odd des griffes de Yolande. Mais encore une fois, pourquoi ne pas avoir utilisé le retour dans le passé alors que Sissi a été témoin de l’enlèvement ? C’est un très gros risque qu’ils ont pris là. Enfin, on termine sur une note d’humour avec une des répliques préférées d’Odd concernant son corps « svelte ».


Conclusion : C’était un épisode agréable à regarder avec la découverte de la Jérémification. La partie virtuelle n’était pas très passionnante, mais passons. Le combat entre Odd et Yolande rattrape le tout. J’accorde donc à cet épisode la note de :

Note : 14/20

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/716747kender.png
Merci à la talentueuse Lénaelle pour ce pack criminel

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Dede7 MessagePosté le: Ven 01 Nov 2013 21:33   Sujet du message: Répondre en citant  
Maître du jeu


Inscrit le: 06 Aoû 2007
Messages: 1385

Code Lyoko - Épisode 84 – Missile guidé


En plein milieu de la saison 4, cet épisode s’annonce comme une pause, après la destruction réussie d’un réplika dans le chapitre précédent. L’occasion d’en apprendre un peu plus sur les différents personnages de la série…


L’épisode commence au réfectoire à l’heure du déjeuner, alors que Jim est en pleine distribution de courrier. Outre les discussions d’usage, on s’amuse à se demander ce que peuvent bien recevoir nos héros, et cela n’est pas pour nous décevoir : entre le faux mystère de l’invitation reçue par Jérémie, due à une petite bourde d’Odd fidèle à lui-même, et la véritable blague reçue par ce dernier, à savoir un stock de pâté pour chien, se pose la véritable question de l’identité de l’expéditeur de la carte postale reçue par Aelita, la demoiselle à l’existence quasi-artificielle. Cette scène, bien que semblant anodine, jette les fondations des deux histoires principales de l'épisode.

S’enchaînent ensuite plusieurs scènes centrées sur un des héros : Aelita, suspicieuse, mène sa petite enquête sur l’auteur de sa carte postale tandis Jérémie négocie le programme de son baptême de l’air. Dans les deux cas, il s’agit d’actions futés comme on pouvait en attendre d’eux, mais pas très subtiles. On découvre d’ailleurs un nouveau trait du personnage de Jérémie : sa peur des avions. Quant à Odd, il ne lui faudra pas longtemps pour trouver en Jim une personne au goût suffisamment bon (et pour notre bonheur, naïf) à qui refiler son stock de terrine.

Et c’est maintenant l’heure du show : XANA active une tour et prend le contrôle du chasseur F-15 à bord duquel Jérémie achevait sa séance photo. De leur côté, les héros se mettent en route vers la tour, en courant. L’absence des véhicules, peut-être justifié par le temps limité qu’Aelita ne peut se permettre de perdre en les virtualisant, mais qui aurait été compensé par le temps gagné sur Lyoko, permet d’ajouter un peu d’originalité à la partie sur Lyoko. Ou plutôt devrais-je dire, de nostalgie : le combat est un remake de celui de la genèse, avec la même tour et les mêmes Krabes, mais avec les équipements évolués et l'expérience accumulés depuis cette première fois. Cependant, saison 4 oblige, William finit par se joindre à la partie et s’offre un duel aérien assez atypique et amusant avec Aelita, avant de parvenir à immobiliser la jeune fille. C’est finalement Ulrich qui en vient à bout, et non sans une certaine classe, achevant un combat intéressant et varié, même si les deux autres héros, Odd et Yumi, n'apparaissent pas suffisamment et se font (trop) rapidement dévirtualiser.

Quand à Jérémie et son pilote, ils se voient contraints de suivre les procédures d’urgences qu’exige une situation pareille, à travers la procédure Alpha. Cette procédure consistant à abattre l’avion hors de contrôle en vol est une nouvelle source de stress et une nouvelle limite de temps, contre laquelle Jérémie ne peux pas grand-chose et ses amis encore moins. Bien qu'il semble évident qu'aucun héros ne puisse décemment périr dans un épisode "hors-série" au beau milieu d'une saison, on peut sérieusement s'inquiéter de la tournure de la situation. Finalement, XANA lui offre un ultime répit en tirant le missile, avant de tout simplement le laisser tomber, lui et son appareil. On observera au passage que ce genre de scènes n’est clairement pas dans les habitudes des dessinateurs, les chasseurs se déplaçant dans tous les sens de manière presque erratique.


En bref, un excellent épisode, introduisant un nouvel univers qu’est celui de l’aviation et plus précisément de l’armée de l’air, une attaque originale, stressante et efficace, des relations entre les personnages approfondies (Jérémie pensant à Aelita avec sa fausse carte postale, Jim qui fait d’Odd son nouveau dealer de « terrine maison ») et de l’action dense et variée.


18/20

_________________
http://i39.servimg.com/u/f39/11/34/80/05/for_de12.png

« ... »
Texte à paraître


Dernière édition par Dede7 le Ven 01 Nov 2013 22:17; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
kender MessagePosté le: Ven 01 Nov 2013 21:59   Sujet du message: Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 18 Fév 2013
Messages: 710
Localisation: Paris
#48 - Esprit frappeur



Dès le début, on entre dans l’ambiance « esprit de l’au-delà » avec le petit article que nous lit Sissi. On devine sans mal que les fantômes seront au rendez-vous dans cet épisode. On apprend que la fille du proviseur est superstitieuse. Elle invite donc Ulrich à une ridicule séance de spiritisme. Or, c’est, comme par hasard, mais on commence à s’y habituer dans cette série, à ce moment précis que XANA envoie un spectre ressemblant à un esprit pour s’attaquer au samouraï. A son apparition, Hervé et Nicolas ont le bon réflexe de s’enfuir, mais Ulrich reste planté là, à regarder bêtement l’apparition alors qu’il devrait tout de suite faire le lien entre ce spectre et XANA. Encore une fois, il nous montre son courage, mais surtout sa bêtise.


Parlons-en de cette créature justement. Bien qu’elle semble invincible avec son invisibilité et sa consistance, on remarque qu’elle a énormément de faiblesse. Elle se dépixélise lorsqu’elle reçoit un coup de barre, de la neige carbonique et un choc électrique. Et quant elle a une victime entre ses mains, elle semble davantage faire mumuse avec que réellement lui faire du mal. Un spectre ordinaire serait déjà plus efficace que cette chose. Je reste donc sceptique à l’idée de cette attaque. Heureusement que XANA avait fait boguer le superscan, sinon, le spectre n’aurait même pas eu le temps de les rejoindre au laboratoire.


Mais le pire reste à venir sur Lyoko. En effet, sur le Cinquième territoire, les Rampants semblent absolument vouloir mettre un point d’honneur à viser partout, sauf Yumi et Aelita. Neuf tirs sur dix touchent le mur alors que la distance entre les deux filles et les monstres n’est pas si grandes. Surtout que la Japonaise devait en même temps se concentrer pour utiliser sa télékinésie. On peut cependant saluer l’idée d’utiliser le pouvoir de synthétisation d’Aelita avec la télékinésie de Yumi pour avancer dans le vide, une première dans la série.


Lorsque la gardienne de Lyoko s’est retrouvée seule contre la Méduse, on commence vraiment à se demander comment elle va s’en sortir. Mais finalement, elle s’en échappe que grâce à une lenteur exagérée du monstre et l’intervention d’Odd avec le code SCIPIO (Remarque : on a eu droit à un magnifique fail avec le blondinet qui met un N à la fin de SCIPIO). Son passage rapide devant les Tarentules nous montre qu’elle sait très bien se débrouiller sans aide lorsqu’elle est sous pression.


A part ça, pourquoi Jérémie lance-t-il le retour dans le passé à contrecœur ? Alors que ça effacerait la mémoire des Kadiciens (d’ailleurs, comment se fait-il qu’à part Jim, la bande à Sissi et les Lyoko-guerriers, personne ne soit sorti dans les couloirs pour voir ce qui se passe ? Avec le boucan qu’ils ont fait…). Mais surtout, en quoi revenir dans le passé réparerait le superscan ? On a droit à une jolie dose d’incohérences dans cet épisode.
Enfin, on termine par une blague d’Odd et Ulrich, fidèles à leur réputation de farceurs. Mais qui ferme la porte de la chaudière avec un mystérieux sifflement ? Le vent ? Ou un vrai fantôme… Difficile à dire.


Pour un épisode ennuyeux, incohérent et peu original, je ne peux pas mettre davantage que la

Note de 7/20

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/716747kender.png
Merci à la talentueuse Lénaelle pour ce pack criminel

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Dede7 MessagePosté le: Ven 01 Nov 2013 23:26   Sujet du message: Répondre en citant  
Maître du jeu


Inscrit le: 06 Aoû 2007
Messages: 1385

Code Lyoko Évolution - Épisode 17 - Un avenir professionnel assuré


Voici un épisode qui met à l’honneur Tyron, l’antagoniste humain de la série, à tel point que le premier méchant de l’histoire, à savoir XANA, ne manifestera sa présence que par une vaine tentative d’éliminer les héros, au moyen de quelques Kongres alors de passage dans le réseau…

Commençons avec la toute première scène qui montre un inconnu arriver devant le collège Kadic, déposé par une limousine noire d’une dizaine de mètres de long dont la location aura dû coûter une bonne moitié du budget de l’épisode (d’autant plus qu’elle n’apporte strictement aucune information supplémentaire – en bref, elle sert à rien), et vêtu d’un costume sur mesure qui a dû lui-même emporter encore un quart du budget. Encore heureux qu’il sied parfaitement au personnage.

Vient ensuite la convocation de Jérémie, accueilli par l’invité spécial de cet épisode, à savoir monsieur Graven. Il se présente comme représentant d’une école européenne d’élite. Passons sur la blague du programme de celle-ci à base de Lorem Ipsum qui aurait pu faire la place à un clin d’œil plus pertinent pour nous intéresser au test : un test focalisé sur la physique quantique. On peut lire qu’on attend du candidat des réponses détaillés et constructives, ce qui est cohérent à la fois avec la forme que se doit d’avoir un test d’entrée et la réelle finalité de ce test. Notons tout de même cette phrase : « Les fautes d’orthographes seront pénalisées. » On peut donc être recalé pour avoir résolu l’équation de Schrödinger, mais en ayant mal orthographié son nom.

Commence alors l’interrogation, ou plutôt devrais-je dire l’interrogatoire. En effet, Graven est beaucoup trop impatient et pressant. Il répète pas moins de trois fois les mots « physique quantique » en moins de trente secondes. En ajoutant à cela le questionnaire très orienté, et il n’y a plus aucun doute sur la réelle finalité de ce test que j’ai mentionné un peu plus haut. Jérémie le comprend très vite, et profite d’un appel téléphonique reçu par graver pour contre-attaquer.

On découvre que Graven travaille pour Tyron (sans blague ?) et qu’il existe une balise de localisation. Au passage, on pourra se demander l’intérêt de l’appareil utilisé par Jérémie, dont l’utilité technique semble être de simplement écouter aux portes (ce qui est discutable vu l’épaisseur et la nature de la porte en question), et l’utilité scénaristique une vague tentative de rappeler que Jérémie est un petit génie bricoleur touche-à-tout… Mais quoi qu’il en soit, la situation est grave, car on assiste à la première rencontre réelle entre les héros et un homme de Tyron.

Première apparition du groupe au bout de cinq minutes, qui semble soudé et motivé. Ulrich comprend vite que c’est le ninja de l’épisode #14 qui a certainement posé la balise sur Lyoko, et ils partent donc à sa recherche, en suivant un plan cohérent. Odd énumère des tas de possibilités, qui sont reçues comme des idioties, mais qui ne le sont pas tant que ça (on a déjà vu des monstres invisibles, des objets volants, etc…).

Pendant ce temps-là, Jérémie expédie le test (un peu comme dans l’épisode de la série originale #11). Il prévient Laura, prochaine à être convoquée, tandis que sur Lyoko, Ulrich mène les opérations comme un chef, et finit par lui-même découvrir la balise. Un véritable homme d’action comme on aimerait en voir plus souvent, occultant presque totalement la présence de Yumi et de William.

Il est maintenant temps de commencer les festivités ! Pour commencer, Aelita détermine que Tyron peut, grâce à la balise, obtenir une géolocalisation précise à 200 kilomètres près. Heu, attendez, une balise virtuelle, sur Lyoko, qui permet de géolocaliser le supercalculateur dans le monde réel ? Un petit rappel technique s’impose.

Spoiler

Deuxièmement, comment Tyron a pu découvrir que sa cible est un collégien ou un lycéen ? D’autant plus qu’il semble clairement croire que les lyoko-guerriers qui viennent lui rendre visite sur le Cortex ne sont que des avatars artificiels et non des humains (d’où le fait qu’il recherche en priorité l’opérateur, c’est-à-dire Jérémie).

Jérémie annonce que Tyron a actuellement une zone de recherche d’un rayon de 200 kilomètres carré. Carré. Laissez-moi calculer, ça nous fait… 40000 kilomètres ? Soit une zone égale à deux fois la surface terrestre ? Voilà qui se rapproche de ma deuxième option ci-dessus. Bref, passons sans plus attendre au troisièmement : le système d’autodéfense de la balise. Enfin, c’est léger comme mot, disons plutôt… l’arsenal de destruction massive ? Cette balise est ni plus ni moins qu’une grenade à antimatière à haute densité…

Le technobabillage de Jérémie en devient des plus ahurissants : d’après lui, la balise émet des ondes électromagnétiques capables d’impacter le supercalculateur dans le mon réel ( !) et en plus de virtualiser à jamais les héros ( !)… Admettons. Il apprend aussi que la balise est équipé d’un détecteur de mouvement (et encore heureux qu’il ne s’agisse pas d’un fil à mercure). On en conclut qu’il peut analyser la balise. Il aurait pu alors prendre quelques temps comme deux ou trois heures pour l’étudier en détail, afin de pouvoir éventuellement l’exploiter en tant qu’arme ou qu’outil contre Tyron… Je passe sur le soit-disant bug de la balise renvoyé chez elle, qui reste dans le cadre du technobabillage.

Encore une idiotie, pourquoi laisser Odd piloter le Skid avec une grenade dégoupillée à bord, alors qu’il est le seul à ne jamais avoir réussi à sortir le vaisseau sans y laisser un morceau ?

Revenons au collège. Laura est littéralement en train de se noyer, incapable de discerner les pièges des leurres sur l’énoncé en face d’elle. Et quand vient le moment pour Graven de la confronter à la dure réalité, elle se décompose totalement et perd ses moyens. Bref, la situation lui échappe complètement. Ce n’est pas du tout ce à quoi elle nous avait habitué, notamment le sang-froid et le « poker face » dont elle a fait preuve durant l’épisode #8. Graven tente de l’achever avec ses arguments massues : un accès libre et illimité à n’importe quel laboratoire du monde, un travail dans une puissante entreprise dans la recherche, bref, un avenir professionnel assuré . C’est alors qu’Aelita intervient. « Foutus pour foutus, autant faire ça bien ! »

Pendant ce temps, le reste de la bande, après avoir livré un combat simple mais risqué dans le réseau face à deux malheureux Kongres, attend on ne sait quoi sur le Cortex. Que l’on me dise en quoi c’est compliqué ou long de simplement poser la balise délicatement sur le sol, avant de repartir ? Permettez-moi de rappeler qu’Odd a quand même mitraillé la balise sans réussir à la déclencher…

Le retour vers le passé aussi a subi quelques arrangements scénaristiques : impossible de l’utiliser si les héros sont sur le Cortex, et ses effets ne s’appliquent qu’au labo. Ah, et une fois le retour dans le passé effectué, la balise reste sur le Cortex. Je tiens plus là…

Spoiler


Bon, je l’admets, cette dernière incohérence est peut-être expliquée par une ellipse temporelle durant laquelle les héros renvoient une nouvelle fois la balise. Mais que vois-je ? Une autre incohérence qui accourt pour prendre sa place : Laura qui conserve la carte de visite de Graven…



Bref, pour conclure, cet épisode est sans conteste l’un des plus incohérents de la série. Même en acceptant la capacité de géolocalisation de la balise (malgré que comme je l’ai expliqué, ce n’est pas vraiment possible techniquement), sa puissance de destruction (qui est juste hallucinante), et son fonctionnement des plus tordus (le bug sur le Cortex), cela n’explique toujours pas comment Tyron a pu cibler les établissements scolaires, pourquoi Graven ne porte strictement aucun intérêt aux autres héros que l’opérateur (alors que c’est un moyen des plus rapides pour trouver toute la bande, vu qu’il a déjà leur signalement et que lui semble croire à son existence), ni pourquoi Jérémie ne profite absolument pas de la situation pour ne serait-ce que prendre l’idée de géolocaliser l’ennemi Tyron.

Quant aux héros, le tableau est déjà meilleur. Les personnages sont fidèles à eux-mêmes, j’ai même eu le plaisir de voir un Jérémie intelligent dans cet épisode (au moins au début, dommage que ce soit justement pour jouer l'idiot), un Ulrich en forme et un Odd drôle, mais répétitif, des rivalités absentes grâce à un scénario qui rend William et les filles comme Laura et Aelita totalement inutiles.

En simplifié, un épisode basé sur une idée intéressante et originale – l’arrivée à Kadic d’un agent de Tyron, avec des personnages pas mauvais, mais dont la qualité s’effondre au fur et à mesure du temps. Les scènes d’actions, sont plus rares que d’habitude, et cela est tout juste compensé par le stress induit par la balise. Des choses qui auraient pu être bien mieux exploités, dommage.

10/20

_________________
http://i39.servimg.com/u/f39/11/34/80/05/for_de12.png

« ... »
Texte à paraître


Dernière édition par Dede7 le Sam 02 Nov 2013 14:13; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
kender MessagePosté le: Ven 01 Nov 2013 23:45   Sujet du message: Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 18 Fév 2013
Messages: 710
Localisation: Paris
#49 - Franz Hopper


L’épisode commence fort avec pas moins de cinq tours activés en même temps. On peut déjà se demander comment les Lyoko-guerriers vont-ils faire pour les désactiver tous et quel sera la prochaine attaque de XANA. Or, au laboratoire, quelqu’un a piqué le siège de Jérémie, un certain Franz Hopper. Bien que les téléspectateurs se doutent bien que ce soit XANA, les Lyoko-guerriers, peu méfiants, font tout de suite confiance à ce vieil homme protecteur. N’ont-ils donc rien appris des attaques vicieuses de l’entité virtuelle ? Certes, ils ont une excuse : le superscan n’a pas révélé d’autre tour activée que les cinq repérées. Néanmoins, s’il était aussi malin que XANA le prétend, Jérémie aurait dû se méfier davantage, surtout que le faux Franz Hopper aurait pu faire boguer le superscan vu que cela fait sans doute un bon moment qu’il se trouvait devant l’ordinateur quantique. Il semblerait qu’il n’y ait vraiment aucun dans le groupe qui connaisse la véritable prudence. La naïveté règne dans le groupe, au grand plaisir du méchant de la série.


Cette attaque restera tout de même l’une des mieux organisées par XANA. En effet, le plan était quasi-parfait, à condition bien sûr de jouer sur la naïveté des enfants. Les rassurer en répondant à leurs questions, les faire un peu attendre avant d’agir pour gagner complètement leur confiance, les faire monter contre Jérémie pour se débarrasser de la seule personne dans la bande à pouvoir comprendre ce que mijote le faux Franz Hopper, les amuser un peu et leur faire promettre que XANA sera bientôt vaincu sont les différents étapes du plan de l’entité virtuelle. Cela aurait presque marché si celle-ci ne s’était pas maladroitement trahie en parlant trop vite. Jérémie a été malin de le remarquer même si c’était un peu tard.


Cet épisode nous montre aussi la fragilité du groupe. Durant cette période difficile pour la Japonaise, deux groupes se sont formés :
- le premier composé de Ulrich, Yumi et Odd qui accusent le pauvre Jérémie, complètement penaud, d’avoir joué aux savants fous au dépend de la santé de ses amis.
- Le deuxième, le duo Jérémie/Aelita qui veut essayer de trouver une solution pour réparer « l’erreur » du génie, tout en rappelant que ce n’est pas de la faute de ce dernier.

Suite à ce clash entre les deux groupes, on peut se demander réellement si leur amitié est réelle ou si elle n’est due qu’à la présence de Lyoko. C’est vrai qu’après tout, leurs personnalités sont tellement différentes. Cela peut expliquer pourquoi Jérémie redoute dans le dernier épisode du DA une cassure du groupe lorsque Lyoko est rayé de leurs vies. Si on se réfère à cette dispute, cette crainte est totalement justifiée. Ulrich et les autres se rattrapent un peu vers la fin, mais le mal est fait. Heureusement pour eux, Jérémie ne semble pas être rancunier.


Quant aux combats sur Lyoko (première fois que les Lyoko-guerriers se font directement virtualiser sur le Cinquième territoire d’ailleurs), ils restent uniques en leur genre. On peut diviser la partie virtuelle en trois parties :

- La première avec les armes super cheatées du faux Franz Hopper. C’est surprenant que XANA envoie autant de monstres alors qu’il sait qu’ils serviront de pâté pour chien à nos héros. On peut supposer qu’il a un petit côté sadique et qu’il aime bien faire durer le plaisir. Son but était de les faire monter haut pour les faire chuter encore plus bas. On n’a pas eu beaucoup de suspense durant cette scène, mais on a pu admirer la puissance des nouvelles armes.
- On a eu droit ensuite à l’extrême opposé. Après les armes cheatées, place à « pas d’armes du tout ». Les combats qui ont suivis pouvaient davantage être comparés à un mix de matchs d’art martiaux et de gags. Heureusement pour eux que les rampants soient particulièrement faibles. Mention spéciale au combat de boxe entre Odd et l’un des rampants. Scène inutile, mais hilarante.
- Enfin, les combats classiques reprennent le dessus avec le retour de Jérémie aux commandes de l’ordinateur quantique.


Comme tout épisode de Code Lyoko, cet épisode comporte tout de même son lot d’incohérences. A savoir la tour du Cinquième territoire. Pourquoi XANA ne l’a-t-il pas activée avant, lorsque ce territoire était encore inaccessible aux adolescents ?


Mais le plus gros WTF reste le départ inexpliqué du faux Franz Hopper après le piège tendu par Jérémie et Aelita. Pourquoi s’est-il enfui ? Cela est incompréhensible. Certes, il n’a pas eu la jeune fille, mais en restant aux commandes, il aurait pu se débarrasser définitivement de ses trois gardes du corps sur Lyoko. Encore une fois, XANA a failli dans son rôle de « super méchant super intelligent et puissant ».


Enfin, l’épisode se termine plus calmement avec la réconciliation des cinq amis et l’arrivée du père de Jérémie, Michel Belpois. On découvre d’ailleurs pour la première fois ce personnage qui semble assez sympathique et qui prend avec un sourire son déplacement inutile.
Conclusion : Le scénario était intéressant. Cela nous change de l’habituel attaque/riposte. Cette fois-ci, on a eu droit à un épisode basé sur la remise en cause de la confiance et de l’amitié qui règne dans le groupe. La découverte de la tête de Franz Hopper est aussi un beau cadeau de la part des scénaristes. On regrette juste la grosse incohérence.

Note : 17/20

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/716747kender.png
Merci à la talentueuse Lénaelle pour ce pack criminel

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Foxot MessagePosté le: Sam 02 Nov 2013 00:00   Sujet du message: Répondre en citant  
Foxot Rang


Inscrit le: 23 Nov 2010
Messages: 386
Localisation: Clermont-Ferrand
CODE LYOKO
saison 3
#1 Droit au coeur


http://img.codelyoko.fr/galeries/53_droit_au_coeur/Droit_au_coeur_312.jpg



Contexte:
Premier épisode de la 3ème saison de la série, il se déroule environs deux mois après que XANA se soit échappé du supercalculateur…

L’épisode s’ouvre donc sur Odd et Ulrich qui arrivent au labo où Aelita et Yumi joue à un jeu et Jeremy travaillant sur son ordinateur.
Dès le début de l’épisode on découvre l’objectif de la saison qui sera également l’objectif de la saison 4, traquer XANA dans le réseau pour pouvoir le détruire. Pour cela, Jeremy a profité des vacances pour mettre au point un logiciel permettant de localiser leur ennemi dans le réseau.
On apprend également que XANA ne s’est pas manifester durant toute la durée des vacances, depuis qu’il s’est échappé du supercalculateur à la fin de la saison 2.

Ensuite vient le moment des retrouvailles au lycée, on retrouveras donc Sissi accompagné de ces deux blair… euh… acolytes, toujours aussi prétentieuse et qui se retrouve une nouvelle fois dans la classe d’Ulrich.
L’action sur Terre est peu intéressante dans cette épisode, à part peut être la trame de fond avec Odd et Jim, car XANA n’activera pas de tour dans cette épisode.
Cette épisode sera aussi le lancement par Yumi à Ulrich du mythique « On est copain et puis c’est tout ! » qui sera réutilisé à de nombreuses rubriques dans la saison 4.

Concernant les scènes sur lyoko, on commence avec la nouveauté majeur de la saison, la découverte d’une nouvelle pièce dans le 5ème territoire contenant… le coeur de lyoko.
XANA se révèle très déterminer à détruire ce coeur et ceci génère donc un magnifique combat sur lyoko.
Les lyokoguerriers se retrouvent rapidement handicapé face aux monstres et quand ils croient avoir nettoyé la zone... et bien... non il y en reste toujours.
Et il ne reste plus qu'Aelita !
Et là… Aelita nous révèle son nouveau dont, le champ de force !
Dans l’espoir de défendre le coeur, elle tue un monstre de cette manière.
Mais… elle se fait dévirtualisé.
Moment de suspens intense qui en découle que… Aelita peut se faire dévirtualiser comme les autres !

Seconde nouveauté majeur de la saison découverte en fin d'épisode donc, Aelita est devenu une guerrière comme les autres et peut ainsi se défendre contre les monstres sans avoir peur de mourrir si ses points de vie tombent à zéro.
Ceci démontre une grande évolution du personnage dans cette troisième saison, et ne sera donc plus la petite créature vulnérable qu'il faut protéger à tout pris.

Donc cette épisode est riche en révélations sur la série; un nouveau lieu à l'intérieur même du cinquième territoire, Aelita qui devient une lyokoguerrière apparentière. Quelques deception, notament ce semblant d'évolution dans la relation Ulrich/Yumi. Et enfin quelques moment de rigolade avec notre très cher Jim et son don pour la danse...

Je mettrais ainsi la note de 15,5/20 à cet épisode

_________________
http://img4.hostingpics.net/pics/898852507669PictureFromHell.jpg




Dernière édition par Foxot le Sam 02 Nov 2013 00:41; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Yahoo Messenger MSN Messenger
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Code Lyoko -> L'animé Code Lyoko Page 2 sur 12
Aller à la page : Précédente  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.112s (PHP: 74% - SQL: 26%) - Requêtes SQL effectuées : 20