CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] 10 ans plus tard... Les scripts ...
[IFSCL] IFSCL 3.5.0: Trailer
[Site] Le point sur les fangames!
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Sortie!
[Code Lyoko] Code Lyoko sur Youtube et...
[IFSCL] IFSCL 3.4.0: Trailer
[Code Lyoko] Un Youtubeur vous offre u...
[Code Lyoko] La Renaissance de l'île S...
[IFSCL] IFSCL : 7 ans déjà !
[IFSCL] IFSCL 3.3.0: trailer + voix offi...
 
 Derniers topics  
LCDS, un discord Code Lyoko
[Jeu PC] TRAILER IFSCL 3.5.0
[Fanfic] Oblitération
[Fanfic] Code Alpha 1.0 - 25 ans plus...
[Jeu VN] Travail d'équipe 0.5 - Bande...
Symétrie lyokoïque.
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Film] Adaptation CL Chronicles : LIVE
Ma galerie graphique
[Fanfic] Les Perles du Neith [Terminée]
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Le secret des jumeaux [Terminée]

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 3

Aller à la page 1, 2, 3  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Shinataan13 MessagePosté le: Dim 08 Sep 2013 09:40   Sujet du message: [Fanfic] Le secret des jumeaux [Terminée] Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 12 Avr 2013
Messages: 63
http://i58.servimg.com/u/f58/17/09/92/95/carpet10.png


Bonjour tout le monde,

Comme j'ai eut pas mal de temps ses derniers jours, j'ai décidé de créé une nouvelle fanfiction que voici: Le secret des jumeaux.

Pour ceux qui n'aime pas les fictions avec des nouveaux personnages TROP PARFAIT, je vous conseil de ne pas vous attarder. Cette fiction a été imaginé de sorte que les deux personnages soient parfait que se soit dans les connaissances ou les choix.

Bref pour commencer ma fiction se déroule après la saison 4, mais ne prend pas en compte Code Lyoko Evolution. Alors faite comme moi et dite vous que cette suite n'a jamais existé Twisted Evil . La fiction se base surtout autour de nos deux jumeaux qui rencontreront les Lyoko-guerriers. Ces derniers ont reprit leur lutte contre XANA, sauf que la priorité des deux nouveaux n'est pas de vaincre XANA. Mais plutôt de connaitre le mystère de leur naissance et accessoirement retrouver Franz Hopper pour lui demander la vérité

Bon, je vous laisse voir par vous même.
N'oubliez pas de laisser vos commentaires, j'y répondrais dès que possible.

Salutations et bonne lecture



Prologue

Trois jours sans le moindre résultat. Quand Paolo comprit qu'il avait passé trois jours à fouiller une vieille maison sans rien trouver, à part de la poussière et un sale mal de dos. Il eut envie d’attraper un marteau pour démolir quelques murs. Heureusement pour la maison son frère Ricardo l'en dissuada. Depuis trois ans, les deux frères voyageaient à la recherche du mystère de leur naissance et en par la même occasion, ils voulaient découvrir qui provoquait les dizaines de retours vers le passé. En effet, depuis trois ans quelqu'un lançait un retour vers le passé et ils étaient les seuls à s'en rendre compte. Mais même après tout ce temps, ils n'avaient rien trouvé.

Furieux, Paolo appela ses pères pour leur informer de la mauvaise nouvelle. Car oui en plus de leur immunité aux retours vers le passé, ils étaient le fruit de deux pères et ce n'était pas une blague. Leur vie était vraiment étrange. Bien que tout le monde pensé que leur pères les avaient adopté, la vérité était que les deux chercheurs les avaient créé, par accident. Depuis toujours, ils avaient voulu avoir un enfant ensemble, parce que oui ils étaient gays. Sauf que comme on ne peut pas créer un enfant sans une mère, ils ont donc choisi un autre moyen. Ils avaient demandé de l'aide à un vieil ami, un certain Waldo Schaeffer. Unissant leur savoir, les trois scientifiques réussirent l'impossible en mélangeant leur ADN pour les créer... à l'intérieur d'un monde virtuel. Quand les deux garçons furent assez grands pour entendre la vérité, ils faillirent tomber dans les pommes. Après leur exploit accidentel, avaient-ils précisé, leur vieil ami disparu dans la nature, sans laisser de trace. Le problème venu plus tard quand ils découvrirent que l'enfant avait deux esprits jumeaux à l'intérieur de lui. Mais les parents étaient constamment surveillé par les services secret, il fallu donc attendre que le corps de Ricardo et Paolo soit assez grand pour qu'ils se débrouillent seuls. Après tout pour les autres, ils n'étaient qu'un garçon avec de gros problèmes mentaux. Les deux jumeaux partirent dès leur treizième anniversaire à la recherche du professeur Schaeffer, mais leur dernière piste ne semblait pas porter fruit.

- Salut, papas, dit Paolo en allumant son ordinateur portable.

- Paolo ! Comment vont nos deux grands garçons ? demandèrent leurs pères Sam et Paul en même temps.

- Paolo est un peu sur les nerfs, répondit Ricardo, alors que son frère lui laissait le contrôle de leur corps. Nous n'avons rien trouvé, malheureusement. Waldo Schaeffer a bien vécu ici, il y a des années sous le nom de Franz Hopper, mais il a disparut sans laisser de trace. On sait juste qu'il travaillait comme professeur au collège Kadic.

-Je voie, dit Paul déçu. Alors ce n'est pas grave, vous avez cherché pendant trop longtemps, laissant votre vie de côté. Nous ne pouvons plus vous laisser perdre vos années de jeunesse. Quand penses-tu mon amour ?

- Je suis d'accord. Nous allons vous inscrire dans ce collège, mais promettez nous de vous faire des amis, cette fois.

- On va essayer, répondit Ricardo en repensant à leurs nombreuses tentatives antérieures.

Pour dire vrai, les deux garçons avaient eux de nombreux problèmes dans le passé. À chaque collège, ils avaient toujours eut des problèmes, déjà que leur deux personnalités différentes avaient empêché les autres élèves de bien les cerner. En effet, Ricardo était extrêmement calme, mais il avait le défaut de croire que tout le monde pouvait être aussi intelligent que lui. Et quand c’est à Paolo qui prenait le contrôle, il était à chaque fois considéré comme un délinquant. De plus, leur corps était de couleur métisse ce qui faisait d'eux une cible pour les racistes. Bien-sûr, les deux garçons n'auraient jamais eut de tel problème pour s'intégrer, s'ils avaient deux corps différents. À la place, les docteurs disait qu'il avait un trouble de la personnalité. Après un soupir, Ricardo salua ses pères pour aller glander en ville. L'inscription prendrait trois jours, alors ils avaient du temps à perdre.

Au même moment, Paolo reprit le contrôle du corps, laissant à Ricardo tout le loisir de penser à des améliorations pour son nouveau programme informatique. Les heures passèrent et les rues se remplirent d'adolescents. Quand il eut marre de traîner dans les boutiques, Paolo s'arrêta un moment et se mit à allumer une cigarette. Oui, il fumait au grand dam de son frère, mais même si c'était qu'une illusion, fumer lui permettait de paraitre plus normal aux yeux des autres. Alors qu'il était à la moitié de sa clope, un appel au secours retenti au loin. Par curiosité, l'adolescent se dirigea vers une ruelle sombre. Là, il vit une demi-douzaine de garçons, âgés entre 14 et 17 ans, tabasser un pauvre blondinet. La victime saignait abondamment du nez et semblait avoir de légères blessures. Étudiant la scène de loin, Paolo écouta.

- Alors le maigrichon, tu en veux plus ? Ça apprendra à me piquer ma nana, dit le plus vieux de la bande qui semblait être le chef.

- Tu ne peux pas m'en vouloir, Greg, elle est tellement canon et on ne peut pas te saquer ni l’un ni l’autre ! répondit le maigrichon en levant la tête, ce qui permit à Paolo de voir sa drôle de coupe en pique avec quelques mèches violets.

Furieux, Greg continua de le frapper, pendant que deux acolytes bloquaient le maigrichon. De son côté, Paolo tourna le dos à la bagarre. Il n'avait jamais eut l'âme d'un héros et sincèrement, on l'avait traité tellement mal les fois où il avait aidé que n'importe qui aurait fait la même chose que lui. Pourtant, à chaque nouveau pas, il se sentait mal et Ricardo aussi. Ils ne firent que penser à l’adolescent blessé à son beau visage, sa silhouette svelte et son sourire angélique. S’arrêtant tout à coup, ils comprirent que ce n’était la justice qui les appelait. Non, ils venaient juste de tomber amoureux. Après une bref discutions, Paolo décida d'aider le garçon. Attrapant une barre métallique, il s'avança vers le dénommé Greg et lui dit.

-Un coup de main ?

-T'es qui, conn..., dit le chef de la bande, avant de recevoir barre en pleine tête, l'assommant au passage.

Habitué au bagarre de rue, Paolo tournoya la barre autour de lui pour garder un espace de manœuvre. Deux des garçons les plus âgés s’élancèrent sur lui, mais l'un fini avec la barre entre les côtes, quand à l'autre il reçu son poing sur la joue. Le chef de la bande étant assommé et les deux brutes blessées, le reste commença à paniquer. Pour finir, Paolo cria à ses amis imaginaires de venir l'aider. Cette fois la bande prit vraiment peur et se mit à déguerpir avec leurs amis, sans même vérifier si d’autres personnes se trouvaient dans les environs. Satisfait, l'adolescent se tourna vers le blondinet évanoui et appela une ambulance.





Suite...


Dernière édition par Shinataan13 le Jeu 16 Jan 2014 01:12; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nyx MessagePosté le: Dim 08 Sep 2013 17:18   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 11 Aoû 2013
Messages: 305
Localisation: Lisieux, France
Salut salut,

Voilà un prologue intéressant, j'espère que la suite le sera tout autant!
Pour l'instant je ne peux pas faire de critique approfondie, il n'y a pas assez de matière.

Citation:
Unissant leur savoir, les trois scientifiques réussirent l'impossible en mélangeant leur ADN pour les créer... à l'intérieur d'un monde virtuel. Quand les deux garçons furent assez grands pour entendre la vérité, ils faillirent tomber dans les pommes. Après leur exploit accidentel, avaient-ils précisé, leur vieil ami disparu dans la nature, sans laisser de trace. Le problème venu plus tard quand ils découvrirent que l'enfant avait deux esprits jumeaux à l'intérieur de lui.


J'ai beau tourner et retourner cette phrase dans ma tête, je ne comprends toujours pas: c'est un seul enfant qui s'est transformé en deux êtres ? Il y a un des deux jumeaux qui contrôle le cerveau de l'autre ? Mais pokwaaaaa, je suis perdu T_T (Peut-être suis-je trop bête pour comprendre ?)

Citation:
Paolo tournoya la barre autour de lui pour garder un espace de manœuvre.


C'est marrant, cette phrase m'a tout de suite fait penser à l'épisode #67 - Mauvaise réplique, quand la réplique de Jérémie fait tournoyer son javelot tellement fort que les cheveux des autres élèves se soulèvent Mr. Green

_________________
Tout ce qui plaît a une raison de plaire, et mépriser les attroupements de ceux qui s'égarent n'est pas le moyen de les ramener là où ils devraient être.
Charles Baudelaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Shinataan13 MessagePosté le: Lun 09 Sep 2013 21:12   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 12 Avr 2013
Messages: 63
Pour répondre à ta question Nyx, il n'y a qu'un corps, mais deux personnes le contrôle. Si tu préfères s'est comme dans Yu-Gi-Oh où le pharaon ne contrôle le corps que quand il le veut. La seule différence est que le corps ne change pas au changement de personnalité. XD

Et justement, j'avais aussi pensé à cette épisode avec le clone de Jérémie quand j'ai écrit cette partie.


Bon comme j'ai eut du temps libre, je mets le premier chapitre. Dans cette fiction, les chapitres sont plus court, mais viennent plus rapidement. Ce n'est pas parce que j'ai la flemme d'écrire, mais juste car après avoir rédigé un première fois l'histoire, je me suis rendu compte qu'elle était courte. Ainsi j'ai décidé de découper la fiction en plus de chapitre. Vous m'en direz des nouvelles.

Bref, je vous laisse à votre lecture. N'oubliait pas de commenter, ça fait toujours plaisir





Chapitre 1

Trois jours après son héroïque secours, le garçon se trouvait au seul lieu qu'il aurait voulu éviter, le commissariat. Comme il est habituel, la police est venue avec l’ambulance. Pendant que les ambulanciers prirent soin du beau blessé, les policiers interrogèrent Ricardo et l’arrêtèrent. En effet, personne ne crut sa version des faits pour plusieurs raisons. Premièrement, ils n'arrivaient pas à imaginer six délinquants s'enfuir devant un seul adversaire. Deuxièmement, Paolo avait frappé un peu fort le chef de la bande. Ainsi les acolytes de ce dernier l’amenèrent à l’hôpital et racontèrent comment il fut agressé sans raison. Greg n'était pas dans un coma, mais sa blessure était suffisamment grave pour être gardé un moment à l'hôpital. Troisièmement, Paolo Ricardo Angelo de son nom complet, avait déjà tué par le passé. Bien entendu, c'était à chaque fois de l’auto-défense, mais un meurtre restait un meurtre. C'est pourquoi il était enfermé dans cette salle d'interrogation.

- J'ai déjà eut à faire aux délinquants comme toi, s'emporta un nouveau policier venu l'interroger. Dit moi ce qui s'est vraiment passé ce jour là.

- Il y a un bouton qui s'appelle "rembobiner". Vous appuyez déçu et vous écoutez ce que j’ai dit à vos collègues, répondit Paolo affalé sur son siège.

En effet, ce n’était pas le premier policier qui les interrogeait. Les premières fois, ce fut Ricardo qui avait expliqué l’histoire en précisant que c’était les autres délinquants qui mentaient. Alors que Paolo faisait une longue sieste au fond de leur corps. Bien entendu aucun policier ne l’avait cru. Au fil d’un temps, Ricardo laissa sa place à son frère comme ils avaient convenu. Car pour que les jumeaux vivent pleinement leur vie, ils avaient décidé de faire un tournus toutes les 2 heures. C’était donc au tour de Paolo d’avoir le contrôle de leur corps et ce dernier avait marre d’être obligé de se répéter.


- Pour qui tu te prends, dit le policier, alors que quelqu'un entra pour lui parler. Le dialogue entre les agents ne dura pas très longtemps, mais les deux frères eurent le plaisir de voir le policier devenir rouge de rage. C'est bon tu peux partir, mais qu'on te revoie plus ici !

Après avoir récupérer ses affaires dans un bureau, Ricardo prit le contrôle du corps pour vérifier que son ordinateur était intact. Comme prévu, les policiers avaient tenté de découvrir ce qu'il contenait sans résultat. Le rangeant dans sa valise, Ricardo se dirigea vers le collège Kadic. À 9h00, il se trouvait dans le bureau du proviseur qui étudiait son étrange dossier scolaire. Ses notes avaient toujours été excellentes, leurs anciens professeurs avaient même tenté de le mettre dans une école pour surdoué. Sauf que les deux jumeaux avaient simplement refusé. De toute manière ce qui posait vraiment problème était son changement de personnalité qui le rendait difficile à gérer. Parce que oui, personne ne savait que deux personnes très différentes vivaient à l’intérieur du corps. À la place, ils croyaient à un doublement de la personnalité. De plus, ses nombreuses absences pour enquêter sur Waldo Schaeffer n'aidaient pas. Il faut dire que l’école était tellement ennuyante que les jumeaux s’absentaient souvent des heures pour chercher quelques renseignements sur le scientifique. Pourtant, M. Delmas semblait accepter la présence du jeune garçon.

- Bien, tout est en ordre, il ne manque plus que je vous présente votre future classe. Mais avant, je voulais vous rappeler que vous devez vous présenter à l'infirmerie, au moins une fois par mois, comme il était convenu avec vos... parents, dit le proviseur, hésitant à dire pères au pluriel. De plus, je voudrais vous remercier une dernière fois d’avoir sauvé notre élève, Odd Della Robbia.

- Ne vous inquiétait pas, dès que possible j'irais la voir pour convenir d'un rendez-vous, en cas de "possible" problème de santé, répondit Ricardo avec le sourire. Mais s'il vous plait ne dite à personne que c'est moi qui est sauvé le garçon, il vaut mieux qu'il oublie rapidement sa mésaventure.

- Je vous comprends, bien comme vous avez déjà rangé vos affaires dans votre nouvelle chambre. Je vais vous amener à votre classe.

Suivant le proviseur, Ricardo tenta de contacter son frère qui dormait à l'intérieur de lui, mais sans succès. Il faut dire que Paolo ne s’intéressait qu’au sport et à la pause. Sinon, il n’intervenait jamais quand ils étaient dans une école. Quelques minutes plus tard, l'adolescent se présentait à sa nouvelle classe. Au milieu de la classe, Odd dormait paisiblement comme si rien ne s'était passé trois jours auparavant. C'est avec soulagement que Ricardo ne remarqua aucune cicatrice sur son visage.

- Bonjour, je m'appelle Ricardo Paolo Angelo et je viens d'arriver à Paris. Je suis sûr qu'on s’entendra à merveille, mentit-il, avant de se tourner vers un blondinet a lunette qui semblait ne pas avoir fermé l'œil depuis plusieurs nuits. Ah, le calcul que tu as écrit au tableau est faux, mais je suis sûr que si tu te reposes un moment tu trouveras la faute.

Sur ses mots, Ricardo se dirigea vers une table libre, alors que le blondinet à lunette lui jetait un regard noir. Il ne semblait pas aimer que quelqu’un soit plus intelligent que lui. Surtout devant une jeune fille aux cheveux rose qui le réprimandait de ne pas suffisamment dormir. Malheureusement, la place à coté d’Odd était occupée par un garçon aux cheveux châtains. Il était plutôt beau gosse, mais n’arrivait pas à la cheville de son voisin.

"Et nos pères se demandent pourquoi nous n'avons pas d'amis, dit Paolo. Sincèrement, quand vas-tu comprendre que tout le monde n’est pas aussi intelligent que toi ?"

"Tu dis n'importe quoi, le cerveau humain peut retenir plus de 100'000 livres. Et d'abord, c'est seulement maintenant que tu te réveilles ? demanda Ricardo en s'asseyant sur une table derrière Odd."

"Ne t'inquiète pas, je te laisse à ton cours de maths. Réveille-moi pour la gym, termina Paolo, avant de se rendormir"

Ainsi Paolo se déconnecta de nouveau de la réalité, alors que Ricardo continuait de participer activement au cours, répondant à toutes les questions. Tous furent étonnés de son savoir immense, surtout qu’il ne se contentait pas de répondre simplement, mais justifiait toutes ses réponses comme on le ferait à un examen. Pour une étrange raison qu’il ne comprenait pas, le blondinet à lunette n’arrêta pas de lui lancer des regards noirs à chaque réponse.





Suite...
_________________
Bats toi avec les meilleurs ou meurs avec le reste !


Auteur des Fanfic:
- Invasion
- Transfert
- Le secret des jumeaux
- Voyage vers le passé
- Nouvelle recrue

N'hésitez pas à venir les commenter.



Dernière édition par Shinataan13 le Mar 10 Sep 2013 01:02; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nyx MessagePosté le: Lun 09 Sep 2013 21:47   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 11 Aoû 2013
Messages: 305
Localisation: Lisieux, France
Bien le bonsoir!

Citation:
Pour répondre à ta question Nyx, il n'y a qu'un corps, mais deux personnes le contrôle. Si tu préfères s'est comme dans Yu-Gi-Oh où le pharaon ne contrôle le corps que quand il le veut. La seule différence est que le corps ne change pas au changement de personnalité. XD


Tout s'explique! Comme les pères parlaient de jumeaux, j'étais totalement paumé x)

C'est vrai que les chapitres sont courts, c'est un peu dommage parce que c'est agréable à lire!

Citation:
C'est bon tu peux partir, mais qu'on te revoit plus ici !


C'est pas plutôt "revoie" ? Je suis absolument pas sûr hein, pas taper.

Citation:
Ah, le calcul que tu as écrit au tableau et faux


est faux, mais je suis spur que c'est une erreur d'inattention Wink
Jérémie qui se trompe à un simple calcul de mathématiques alors qu'il se débrouille tout seul avec un ordinateur quantique ? Hum... Soit, après tout l'erreur est humaine ^.^

Bon, en tout cas ce (ces) personnage(s) ne me donne(nt) pas trop l'impression d'être méchant(s), mais j'ai toujours tendance à être optimiste et à tout voir du bon côté... Voyons ce que tu nous réserves Wink

_________________
Tout ce qui plaît a une raison de plaire, et mépriser les attroupements de ceux qui s'égarent n'est pas le moyen de les ramener là où ils devraient être.
Charles Baudelaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Shinataan13 MessagePosté le: Mar 10 Sep 2013 20:11   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 12 Avr 2013
Messages: 63
C'est vrai qu'ils sont court, mais je trouve que ça va encore.

Merci pour tes corrections Nyx, ça aide de voir les fautes qu'on n'a pas vu même après trois lectures.

Nyx a écrit:
Jérémie qui se trompe à un simple calcul de mathématiques alors qu'il se débrouille tout seul avec un ordinateur quantique ? Hum... Soit, après tout l'erreur est humaine ^.^




J'ai toujours voulu faire ça Laughing. Bref, Jérémie est humain, il ne peut pas être au top 24 heures sur 24. Il fait donc des erreurs. Comme on a pu le voir tout au long des épisodes. De plus, j'ai précisé que rien quand voyant sa tête, on devinait qu'il n'avait pas dormi depuis plusieurs nuits.


Citation:
Bon, en tout cas ce (ces) personnage(s) ne me donne(nt) pas trop l'impression d'être méchant(s)


Paolo et Ricardo ne sont pas méchants, ils ont juste d'autres priorités. Comme ne plus être obligé de partager un seul corps.

J'espère avoir répondu à toutes tes questions, sinon voici le nouveau chapitre. N'hésitait pas à commenter la Fanfic.




Chapitre 2

La période de sport n'arriva jamais ce qui signifiait que Paolo profita de la pause de midi pour se promener dans le parc. Sa petite promenade ne lui fit aucunement du bien, au point qu’il finit par s’assoupir un moment derrière un buisson. Ça lui arrivait souvent de s’endormir quand rien ne lui plaisait, même si c’était son tour pour avoir le contrôle du corps. Malheureusement, sa sieste ne fut que de courte durée car une conversation entre deux autre élèves le réveilla. Levant un peu la tête, il vit deux adolescents discuter. Après quelques secondes, Paolo comprit que la japonaise semblait s'appeler Yumi et l'autre Ulrich. Il lui fallut encore quelques instants pour se souvenir qu’il était toujours avec le beau Odd, ils devaient donc être ami. Paolo sourit quand son frère revint avec un tas d’informations sur le garçon. C'était l'avantage de partager un corps, leurs souvenirs étaient « stockés » dans une partie de leur cerveau pour mieux être utilisé plus tard. Ainsi Paolo pouvait dormir pendant les cours alors que son frère étudiait et pourtant tout savoir sur le cours. Leurs pères avaient testé leur capacité de mémorisation et ils sont arrivés à la conclusion que les jumeaux pouvaient se souvenir de tout. Le seul problème consistait à chercher les souvenirs qui les intéressaient au milieu de milliards d’autres. Tendant l'oreille, Paolo s’intéressa à la conversation depuis sa cachette.

- Yumi, je... euh, je voulais te parler, commença Ulrich timidement. Ça fait presque quatre ans qu'on se connait et je sais qu'on avait dit qu'entre nous c'était "copain et c'est tout", mais je... euh, tu vois..., j’avais pensé… que nous… si tu veux…, enfin tu comprends ?

- Mais embrasse là, putain ! s'écria Paolo qui avait l'impression de voir une stupide série d'amour où les deux héros n'arrivaient pas à s'avouer leur amour.

- Que... Qu'est-ce que fais ici ? demanda Ulrich, alors que le deux rougissaient.

- J'essayais de dormir ! J'ai eut une semaine assez pourrie, donc si tu permets, répondit Paolo, avant de partir en direction de sa nouvelle chambre. Ah et Odd se récupère de la raclée qu'il a reçu, parce qu’il me semblait que son bras était cassé ?

Au fonds de lui, Ricardo se donna une baffe imaginaire. Il avait demandé au proviseur de ne rien dire concernant l'accident d’Odd pour ne pas attirer l’attention et son frère demande à son ami des renseignements que peu de personne était au courant. Pour la discrétion, on repassera.

- Attend, comment tu sais pour l'accident d'Odd ? demanda Ulrich en l'attrapant par le bras.

- Lâche-moi !

- Pas avant que tu me dises, si c'est toi qui l’a frappé !

- Pour tout te dire, je suis celui qui a envoyé ses agresseurs à l'hôpital et par la même occasion, j'ai été enfermé ses trois derniers jours au commissariat, parce que personne ne me croyait, expliqua Paolo. Alors tu peux me croire quand je dis que j’ai eut une semaine pourrie.

- Je... euh désolé, je pensais que..., balbutia Ulrich.

- Ne pense pas et agis ! dit Paolo en embrassant le garçon qui resta tétanisé. Voilà, ce que tu dois faire à ta petite amie. C'est mieux que tes milliers de mots incompréhensibles.

Sur ses mots, l’adolescent partit sans demander son reste. Au fond de lui, Ricardo repensa au baiser. Il ne signifiait rien, juste un moyen pour que les deux adolescents les laissent tranquilles. Bien entendu, aucun d'eux ne pouvait dire qu'ils n'avaient pas apprécié le baisé. Sauf que plus ils y pensaient, plus Odd prenait la place d'Ulrich. Secouant la tête, Paolo avoua qu’il aurait bien voulu l’embrasser.

"Tu ne vas pas l'embrasser, après tout ce qu'il a vécu ses derniers jours ? voulut savoir Ricardo."

"Avoue, tu aimerais l'embrasser"

"Oui, mais ce n'est pas la question. Tu sais que les gens n'ont pas encore une bonne image des gays."

"Ne t'inquiète pas, prend ma place pour faire une bonne impression à notre futur colocataire, il devrait être dans sa chambre à cette heure."

Suivant le chemin, Ricardo se dirigea vers les dortoirs des garçons et s'arrêta devant la porte de sa nouvelle chambre. Après quelques secondes de réflexion, il ouvrit la porte sans frapper. Grossière erreur, car il tomba sur la même scène que tout à l'heure. Sauf que cette fois, c'était entre le blondinet à lunette de sa classe et la fille de Waldo Schaeffer. L’information fut comme une baffe pour Paolo qui s’empressa de fouiller leur mémoire à la recherche de réponse. Finalement, ils comprirent que c’était la même fille qui avait réprimandait le blondinet, pendant les cours. Sauf qu’à ce moment, les deux jumeaux étaient trop occupés à observer le magnifique Odd pour la remarquer. Après avoir comparé, le visage de la jeune fille et plusieurs photos de la fille du professeur Schaeffer, ils ne purent se voiler la face. C'était bel et bien la fille de l'ami de leurs pères. Petit problème, elle devrait avoir 24 ans et n'ont pas 16. Alors que les jumeaux se remettaient de l’information, le couple rougit un moment, avant de s'adresser au nouveau.

- Qu'est-ce que tu fais dans ma chambre? demanda le binoclard avec un ton furieux.

- Je suis ton colocataire, donc c’était aussi ma chambre, dit simplement Ricardo en montrant sa valise déjà installé.

- Certainement pas, s'emporta-t-il. J'avais demandé au proviseur que je voulais une chambre seule.

- Et moi, je voulais un petit ami, on ne peut pas tout avoir, répondit Paolo, prenant par la même occasion le contrôle du corps.

- C'est ce qu'on va voir ! dit-il, en se dirigeant vers le bureau du proviseur suivit par la fille de Schaeffer qui s'excuse en chemin. Aucun d’eux ne semblaient avoir comprit que les jumeaux étaient gays.

- Tu es l'ami d'Ulrich, non ? hurla Paolo, alors que son colocataire se trouvait déjà au bout du couloir. Dit lui de te montrer, ce que je lui ai conseillé de faire, c'est mieux que tous les mots du monde.

"Prend ma place pour donner une bonne impression notre futur colocataire, rappela Ricardo"

"Désolé, mais je n’aime pas ce type et il fallait qu'il parte. Tu as bien vu c'était la fille de Schaeffer"

"Et si c'était juste une personne qui lui ressemble ? Après tout, elle devait avoir 24 ans, maintenant et non pas 16"

"Et par pure hasard, elle étudie dans le même collège que le professeur Schaeffer, ironisa Paolo. On est la preuve vivante qu'il existe des choses que les autres humains ne connaissent pas encore."

"Je sais, j'envoie notre découverte à nos pères et j’effectue une recherche sur cette fille."

"Et moi, je refouille dans notre mémoire pour être sûr qu'on a pas loupé quelque chose"

Leur pause fut donc occupée à la recherche, mais ils furent heureux que toutes ses années de recherches aient servi à quelque chose. Ricardo découvrit que la jeune fille, se faisait appeler Aelita Stones, la cousine d'Odd. Sauf quand vérité, ce nom n'existait pas et qu’Odd n'avait pas de cousine de ce nom. Après un scannage de sa photo avec leur ordinateur, ils purent être sûr à 91% qu'Aelita Stones était en vérité Aelita Hopper, mais avec quatre ans de plus. C'est à ce moment que la sonnerie retentit, annonçant le début de leur prochain cours, le français.

"J'ai rien trouvé, mais je fouille de nouveau avec t'es nouvelles données, dit Paolo à son frère, alors que le cours commençait. Tu as vu ? Le binoclard ne semble pas content on va pouvoir rester dans la chambre."

"Il y a un qui semble encore choqué, observa Ricardo en regardant Ulrich."

"100 € qu'il détourne le regard, si tu lui envoie un bisou, paria Paolo"

"Retourne à ton travail, le prochain cours est le sport, répondit Ricardo, heureux de revoir son frère reprendre du poil de la bête"

Comme à son habitude, Ricardo prêta toute son attention au cours, même s’il connaissait déjà tout ce que le professeur leur enseignait. À peine la sonnerie retentit que Paolo reprit le contrôle et se dirigea vers les salles de sports en sautillant de bonheur. Si Ricardo aimait étudier, lui préférait la pratique. À peine entra-t-il dans la salle de sport que le surveillant lui lança un regard noir, ainsi qu’au binoclard qui s’appelait Jérémie.

- Alors, le nouveau, tu t'appelles Angelo, c'est ça ? J'ai entendu dire que tu étais doué aux études comme Belpois, mais ici les grosses têtes ne servent à rien. Alors montre-nous ce que tu vaux en saut ciseaux.

À ce moment, Paolo voulut lancer une réplique cinglante au professeur, mais son frère réussit à l’en empêcher. Tout deux avait eut du mal avec le fait que personne ne croyait qu’un intello pouvait être aussi doué en sport.

- Si je vous impressionne, vous m'appelez Paolo ? demanda-t-il en se mettant en position.

- C'est d’accord, dit le professeur, montant la barre. Tu n'aimes pas ton premier prénom ?

- Oh, je l'aime, mais je préfère qu'on appelle Ricardo quand ça concerne les études et Paolo pour le sport, répondit-il en s'élançant. Une habitude.

Son saut dépassa la barre de quelques centimètres, impressionné les filles applaudirent Paolo. Ce qui ne plut pas du tout aux garçons et surtout à Jérémie. Satisfait de son saut Paolo eut seulement de la peine qu’Odd ne soit pas là pour voir son exploit. Aucun humain n'était parfait, mais semble son frère et lui s'en approchait.




Suite...
_________________
Bats toi avec les meilleurs ou meurs avec le reste !


Auteur des Fanfic:
- Invasion
- Transfert
- Le secret des jumeaux
- Voyage vers le passé
- Nouvelle recrue

N'hésitez pas à venir les commenter.



Dernière édition par Shinataan13 le Mer 11 Sep 2013 10:51; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nyx MessagePosté le: Mar 10 Sep 2013 20:49   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 11 Aoû 2013
Messages: 305
Localisation: Lisieux, France
T'as de la chance, je suis connecté au moment où tu as posté ton chapitre, je vais pouvoir le commenter directement Mr. Green

(Merci pour tes petites précisions au passage)
Bon, passons au chapitre. Visiblement tu t'es un peu relâché, y'a pas mal d'erreurs:

Citation:
Malheureusement, sa sieste ne fut que de courte durait car une conversation entre deux autre élèves le réveilla.


sa sieste ne fut que de courte durée

Citation:
C'était l'avantage de compatir un corps


Moi pas saisir le sens de ce bout de phrase Mr. Green

Citation:
Le seul problème consistait à chercher les souvenirs qui les intéressés au milieu de milliards d’autres.


les souvenirs qui les intéressaient

Citation:
mais ils furent heureux que toutes ses années de recherches avaient servit à quelque chose.


que toutes ses années de recherches aient servi

Bon voilà, après il y a quelques autres petites fautes, mais c'est loin d'être dramatique. Pour l'histoire, ça avance pas beaucoup, mais on en sait plus sur les deux jumeaux (Redondance lvl 100 Mr. Green); peut-on s'attendre à un histoire d'amour entre lui (eux ? x) ) et Odd ? Au passage j'ai bien aimé le passage avec Ulrich et Yumi, et on ne sait pas comment ça s'est fini entre les deux Rolling Eyes
Bon par contre y'a un truc qui me plait pas du tout: Jérémie jaloux. Bon déjà il est quasiment le meilleur dans toutes les matières, et dans la série il en a rien à cirer du sport; de plus à un moment si je ne me trompe pas, Hervé a des meilleures notes que lui et il pète pas une durite pour autant. De plus, ça se passe après Code Lyoko, donc on peut imaginer que les personnages ont gagné en maturité, et ça me semble plus qu'absurde que Jérémie s'énerve pour ça... Par contre qu'il s'emporte alors qu'il est avec Aelita, là oui ça peut se concevoir. Cependant tu ne dois pas vraiment prendre en compte mon avis, je suis totalement partial quand à Jérémie et Aelita, j'ai une vision sûrement bien trop parfaite des deux, donc... Mr. Green

Bref, ça avance pas énormément, mais je suis toujours présent pour la suite des événements... D'ailleurs c'est dommage que je sois un peu seul à commenter, ta fiction sort un peu du commun Wink

_________________
Tout ce qui plaît a une raison de plaire, et mépriser les attroupements de ceux qui s'égarent n'est pas le moyen de les ramener là où ils devraient être.
Charles Baudelaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Shinataan13 MessagePosté le: Mer 11 Sep 2013 11:25   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 12 Avr 2013
Messages: 63
Alors Nyx par où commencer.

Citation:
C'était l'avantage de compatir un corps

Je voulais dire que "C'était l'avantage de partager un corps", je sais pas pourquoi c'est apparu ça.


Pour l'histoire d'amour..., tu verras. Tout ce que je peux te dire c'est que j'ai déjà décidé comment ça finissait et comme j'ai pas envie de spoiler, alors faudra attendre le chapitre 9.


Passant à ta vision du couple Jérémie/Aelita. Sincèrement, moi aussi je l'adore. La seule chose que je hais, c'est quand l'intello s'intéresser plus à son ordinateur et à XANA qu'à l'ange de Lyoko. Dans ses moments, j'ai envie de rentrer dans l'écran et de le secouer. XD

Finalement, on arrive à sa jalousie et je suis complètement d'accord avec toi. Jérémie est le genre d'élève qui ne verra que d'un bon œil d'avoir un rival, il est même très compétitif (exemple: épisode 20 l'âme des robots). Pour le sport..., bah comme tu l'as dis, il s'en fout !
A ce moment, tu es surement en train de te demander pourquoi j'ai écrit qu'il était jaloux si normalement il est pas. La réponse a un nom : "Aelita!" ou comme je l’appellerais "l’instinct animal". Imagine ce qu'il doit ressentir et en plus à chaque fois devant Aelita. Un inconnu arrive et en quelques secondes prouvent qu'il est meilleur que lui en maths, puis dans d'autres branches. A la gym, l'inconnu change tout à coup de personnalité pour devenir plus agressif, voir mauvais garçon et impressionne tout le monde avec son talent. Les filles l'acclament comme si c'était Ulrich qui jouait au foot. Dans sa tête Jérémie doit alors penser que si les filles trouvent le nouveau impressionnant, alors pourquoi pas Aelita. Après l'inconnu, interrompt un moment intime avec son amour, l'empêchant ainsi d'avouer ses sentiments. Pour couronner le tout, il comprend qu'ils n'auront plus de moments intimes dans sa chambre, comme avant quand ils travaillaient sur des programmes contre XANA, puisque le nouveau sera son colocataire.
Je pense qu'au bout d'un moment, Jérémie doit se sentir menacé qu'un mâle plus imposant que lui, lui vole l'amour de sa vie. N'oublions pas que les garçons ont une imagination débordante quand il s'agit de leur petite amie (exemple: épisode 32 la saint valentin, quand il se met dans tous ses états pour savoir qui a donné un cadeau à Aelita. Il s'en prendre même à Odd !)


Voilà, j'ai répondu à tout, je pense. C'est vrai que c'est dommage que personne d'autre ne commente, mais bon moi n'ont plus j'aime pas commenter, alors que j'ai lu beaucoup de fanfic. Je ne peux donc pas les en vouloir.
C'est gentil de penser que ma fiction sort du commun et je te rassure, il y aura déjà plus d'action au chapitre 4. En attendant, voici le chapitre 3.




Chapitre 3

Les jours suivants écoulèrent comme prévu. Ce qui voulait dire que c'était un véritable ennuie. Même si les deux frères s’amusaient dans leur activités favorites, il ne se passait rien d'intéressant. Leurs recherches ne menaient pas à grand-chose. Ils savaient qu’Aelita était la fille de Schaeffer, mais rien n’indiquait qu’elle sache où se trouvait son père. Le seul côté positif était les longues heures à regarder Odd. En parlant de lui, les jumeaux découvrirent que lui et sa bande avaient été très souvent absent dans le passé et encore maintenant. Le groupe d'amis était même étrangement composé. Rien quand regardant Ulrich et Odd, on trouvait bizarre que les deux soient amis, vu leur personnalités tellement différentes. De plus Jérémie passait le plus clair de son temps devant son ordinateur ce qui devrait compliquer les choses, si on voudrait avoir des amis. Quand à Yumi, même si elle était amoureuse d'Ulrich en secret (encore), il semblait étrange qu'elle se soit liée d'amitié avec les garçons. Surtout qu’à ce qui parait, elle n’avait aucun ami avant eux. Le dernier William semblait celui qui avait l'air le moins à sa place dans la bande, d'abord il aimait aussi Yumi au grand déplaisir d'Ulrich, mais en plus il semblait porter un lourd passé qui empêchait les autres de lui faire totalement confiance. Ça se sentait dans l’atmosphère, on voyait clairement qu’il avait fait quelque chose qui avait déplu au reste de la bande, mais pourtant il était toujours avec eux. Bien entendu, il restait Aelita qui semblait être le lien entre eux tous, tout le monde l'aimait et elle aussi. Sauf que dans le registre du collège, elle était "apparue" dans collège, bien plus tard que la bande se soit formé et l'avait intégré comme par magie. En clair, elle connaissait intimement toute la bande bien avant son arrivée ce qui était difficile si on habitait au Canada. Sans oublier qu’il ne fallait pas être divin pour remarquer qu’elle ne se ressemblait en rien à Odd. Tous ses petits détails ne faisaient qu'appuyer la théorie qu'Aelita et la bande avait un lourd secret.

Quand à Sam et Paul, ils avaient confirmé que la jeune fille n'existait pas. Depuis ce moment, les deux frères espionnèrent la bande, mais pour l'instant tout était calme. Si on oublie que Jérémie avait essayé de pirater leur portable, mais fort heureusement il ne réussit pas à franchir les nombreuses protections de leurs fichiers personnels. Bien sûr, quand Paolo le découvrit, il tenta de lui rendre la monnaie de sa pièce, mais Ricardo avait refusé de pirater à son tour son ordinateur. À place, Paolo se contenta de rendre la vie impossible à leur colocataire.

Justement, Paolo venait d'installer un nouveau piège pour Jérémie, ce dernier avait disparu avec ses amis dans le parc, il y a une heure. Au début, il voulut les suivre, mais dans son immense gentillesse Ricardo avait promis d'aider à ranger la salle de science au grand dam de son frère. Leur travail fini, la bande n'était toujours pas revenue. À la place, Paolo décida de profiter de l'absence de son colocataire pour poser un nouveau piège. C'est alors que la Terre se fit englober par un halo blanc qu'ils avaient appris à reconnaître, le retour vers le passé. Cette fois, le temps remonta seulement de quelques heures, au moment de leur réveille. Furieux que le retour est effacé son piège, Paolo se rassura en admirant un autre piège qui avait parfaitement fonctionné la première fois, le réveil électrochoc. Ce dernier sonna justement et son colocataire l'éteignit... avec des gants en caoutchouc ! Paolo cacha son étonnement en enfilant un pull.

"C'est impossible, il aurait du se faire avoir comme la fois avant le retour vers le passé, pensa Paolo."

"Ça t'apprendra à faire des farces, répondit son frère qui prit le contrôle du corps pour se préparer au premier cours."

"Tu sais très bien où je veux en venir. Il portait des gants exprès pour contrer mon piège. Ça veut dire qu'il n'a pas été infecté par le retour vers le passé, tout comme nous."

"Il faudrait vérifier si ses amis sont aussi immunisés, répondit Ricardo en rigolant. On a cherché la provenance de ce halo blanc depuis des années sans penser à nos études et c'est dans une école qu'on trouve notre premier indice. Le destin a vraiment un drôle d’humeur."

"Ouais, dommage que notre seul piste, c'est cet intello. Pour ma part, j'aurais préféré qu'il se fasse électrocuté, soupira Paolo."

Sur ses mots, ils se dirigèrent vers la cafétéria pour vérifier leur théorie. Comme par miracle, les autres amis semblaient aussi immuniser à l'halo blanc. Les preuves étaient simple, Ulrich semblait savoir ce que voulait Sissi et comment l'envoyer paître. Odd répondait aux questions des professeurs, alors que normalement il aurait donné une réponse amusante, mais fausse et Aelita avait comme Jérémie réussit à éviter un piège de Sissi. Malheureusement, les deux frères avaient beau savoir tout ça, il restait toujours le problème du comment c’était possible.

"On réfléchira à ça plus tard, maintenant on a un après-midi de libre, rappela Ricardo, se dirigeant vers le centre.

Aucun des deux n'avaient vraiment envie de faire un tour des boutiques, pour dire vrai c'était plus une corvée. Mais comme fumer pour Paolo, aller aux magasins mettait une part de normale dans leur vie. C'est ainsi que commença une heure d'ennuie sous un soleil de plomb. Sans se rendre compte, leur pas les ramèrent à l'endroit où ils virent Odd la première fois. Quelle nostalgie, rien n’avait changé. Au point qu’il y avait les mêmes types qui avaient agressé le maigrichon et une dizaine de leurs copains en plus. Ces derniers le reconnurent et d'un seul mouvement ils l'entourèrent, empêchant toute fuite. D’abord Jérémie évite le piège de Paolo, puis une heure à s’ennuyait en ville et finalement, ils tombaient dans une embuscade. Vraiment, c’était une journée de merde.

- Alors, c'est toi qui as envoyé notre chef à l'hôpital ? demanda un gars plus grand que les autres. Peut-être qu'on devrait te rendre la pareille.

"On a aucune chance de s'en sortir, déclara Paolo en prenant le contrôle du corps."

"Essaye quand même"

- Qu'est-ce que tu as, tu veux te cacher dans les jupes de ta maman ? continua le délinquant.

Sans perdre un instant, Paolo écrasa son poing sur la joue du malheureux avant de l'envoyer sur ses amis d'un coup de pied. Il réussit à reprendre la même barre métallique que la dernière fois et se mit à frapper sur tout ce s'approchait de lui. Malheureusement, il avait beau être doué, cette fois le nombre fini par avoir raison de lui. C’est ainsi qu’il fini par terre, désarmé et blessé au milieu d’une vingtaine d’adolescents. À ce moment, l'adolescent n'eut d'autre choix que se mettre en boule pour protéger ses parties sensibles. Les coups de pieds vinrent par dizaines, forçant Paolo à se retirer au plus profond de son corps avec Ricardo. Là dans les lieux les plus sombres de leur subconscient, ils étaient à l'abri de la douleur. Se blottissant l'un contre l'autre, ils attendirent que tout s'arrête d'une manière ou d'une autre. Ce n'était pas la première fois qu'ils faisaient ça. Ils avaient découvert cette habilité dans une situation similaire quand des idiots avaient décidé de leur donner une bonne leçon. Se cacher dans ce lieu les coupait complètement du monde extérieur, au point que rien ni personne ne pouvait les atteindre, mais cette fois une voix familière arriva jusqu'à eux. Intrigué, ils remontèrent à la surface pour se faire assaillirent par la douleur. Ils eurent juste le temps de voir Odd, Ulrich, William et Yumi blessés se pencher sur leur corps que tout redevient noir.




Suite...
_________________
Bats toi avec les meilleurs ou meurs avec le reste !


Auteur des Fanfic:
- Invasion
- Transfert
- Le secret des jumeaux
- Voyage vers le passé
- Nouvelle recrue

N'hésitez pas à venir les commenter.



Dernière édition par Shinataan13 le Mer 11 Sep 2013 14:32; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nyx MessagePosté le: Mer 11 Sep 2013 14:03   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 11 Aoû 2013
Messages: 305
Localisation: Lisieux, France
Me revoilààààà Mr. Green

Je comprends ce que tu fais faire à Jérémie; mais je reste campé sur ma position (Certains diront que je suis obstiné, je dirais juste persévérant Mr. Green), le petit génie n'a plus rien à prouver à Aelita. Même s'ils ne se l'avouent pas dans la série, ça se sent qu'ils vivent un amour, certes platonique, mais réel. Bref, je vais pas t'embêter plus avec ça, c'est juste un petit détail. Twisted Evil

Passons aux petites fautes Wink

Citation:
Les jours suivants écoulèrent comme prévu. Ce qui veut dire que c'était un véritable ennuie.


Les jours suivants s'écoulèrent comme prévu. Ce qui voulait [Bon là je chipote] dire que c'était un véritable ennui.

Citation:
Le groupe d'amis était même étrangement composer.


étrangement composé

Citation:
vu leur personnalité tellement différente


vu leurs personnalités tellement différentes

Citation:
il semblait étrange qu’elle s’est faite amis avec les garçons.


Bon là la phrase est pas très française; faudrait dire un truc du genre il semblait étrange qu'elle se soit liée d'amitié avec les garçons.

Citation:
En clair, elle connaissait intimement toute la bande bien avant son arrivé ce qui dificile si on habite au Canada.


Là aussi il manque quelques mots (a). En clair, elle connaissait intimement toute la bande bien avant son arrivée ce qui était difficile si on habitait au Canada.

Passons au chapitre en lui-même. Encore une fois, ça n'avance pas beaucoup; par contre, je ne vois pas pourquoi les jumeaux se sont mis dans la tête d'embêter Jérémie... C'est juste par défi ? Ou juste parce que sinon l'histoire ne serait pas drôle ? Mr. Green
D'ailleurs, la bande n'est pas censée être réconciliée avec Sissi ? [Comment ça je suis pointilleux ? Twisted Evil]

Juste comme ça, combien de chapitres as-tu déjà écrit ?

Bonne journée Very Happy

_________________
Tout ce qui plaît a une raison de plaire, et mépriser les attroupements de ceux qui s'égarent n'est pas le moyen de les ramener là où ils devraient être.
Charles Baudelaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
quent38100 MessagePosté le: Mer 11 Sep 2013 15:08   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 10 Jan 2013
Messages: 71
salut, je viens de tous lire et pour l'instant j'aime bien ! Je trouve le concept des deux jumeaux dans un corps est original. Pour l'intrigue je l'aime bien, j'ai hâte de savoir la suite.

Voilà vivement la suite et bon courage.

ps : Je ne trouve pas trop sympas avec Jérémie dans cette fic mais ça ne me dérange pas.

_________________
Lyokofan depuis le début et pour toujours!!!

http://imageshack.us/a/img707/3968/p80x.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Chaton MessagePosté le: Mer 11 Sep 2013 16:20   Sujet du message: Répondre en citant  
[Mégatank]


Inscrit le: 11 Mar 2013
Messages: 874
Je trouve ta fic très bien, je sens que tout le monde va avoir des ennuis !
Quand donnes-tu le prochain chapitre ?

_________________
http://img197.imageshack.us/img197/6858/181n.png
http://i55.servimg.com/u/f55/18/45/11/92/sign_c10.jpg
http://image.noelshack.com/fichiers/2013/46/1384637720-a.png
http://image.noelshack.com/fichiers/2013/52/1388065106-saison-2.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Shinataan13 MessagePosté le: Mer 11 Sep 2013 20:54   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 12 Avr 2013
Messages: 63
Bonjour et merci de vous intéresser à ma fiction. Je vais donc répondre par ordre, donc d'abord Nyx, puis quent38100 et finalement Anthony4.


En effet, Nyx je suis complètement d'accord avec toi quand ça concerne la série. Sauf que comme on est dans le futur, j'ai voulu un peu changer le caractère de Jérémie. Mais bon c'est une manière de perception, donc passons à autre chose. XD

Nyx a écrit:
par contre, je ne vois pas pourquoi les jumeaux se sont mis dans la tête d'embêter Jérémie... C'est juste par défi ? Ou juste parce que sinon l'histoire ne serait pas drôle ? Mr. Green


Non, Ricardo trouve Jérémie intéressant, puisque comme lui c'est un intello qui aime étudier. C'est juste que comme le précise Paolo, Jérémie est le genre de type qu'il n'aime pas. C'est comme quand il s'emporte contre Ulrich pour lui faire comprendre qu'il devrait vraiment avouer ses sentiments clairement. à la place du charabia qu'il dit.
Bref en quelque sorte c'est juste une impression, comme il m'ait arrivé des fois de ne pas aimer un gars, alors que je le connaissais que depuis 30 secondes. Mais c'est vrai que j'adore écrire quand Paolo embête Jérémie XD.


Nyx a écrit:
D'ailleurs, la bande n'est pas censée être réconciliée avec Sissi ?


Le problème avec Sissi, c'est que des fois je sais pas quoi faire avec ce personnage. Allié, ennemi, second rôle ou simplement idiote. Ici, c'est le point de vu depuis les jumeaux. Ils voient le lien qui réuni les Lyoko-guerriers. Et comme Sissi n'est pas vraiment la personne la plus digne de confiance (En fait, oui, mais seulement quand ça l'arrange XD), j'ai préférer la considérer comme un arrière plan très très très éloigné.

OU si vous préférez, j'emploi l'expression "copain et puis c'est tout"!



quent38100 a écrit:
ps : Je ne trouve pas trop sympas avec Jérémie dans cette fic mais ça ne me dérange pas.


La réponse est très simple, même si je suis fan d'Odd, j'aime le couple Jérémie/Aelita. Sauf qu'après avoir lu beaucoup de Fanfic, je remarque que c'est toujours Ulrich qui a des problèmes d'amour, encore et encore durant toute la fiction. Avec Jérémie, c'est un problème et hop, magie tout va bien. C'est pour ça que j'ai voulu changer un peu la tradition.




Anthony4 a écrit:
Je trouve ta fic très bien, je sens que tout le monde va avoir des ennuis !
Quand donnes-tu le prochain chapitre ?


Bah comme je sais pas comment faire ses petits fenêtres qu'il faut ouvrir pour écrire un spoil, alors je vais te répondre qu'on verra. XD

Quand au prochain chapitre, je sais pas du tout... Pffffff... Ah bah, oui je sais maintenant XD.




Chapitre 4

Plusieurs heures s'écoulèrent avant que les jumeaux ne se réveillèrent, ils ne savaient pas exactement combien, mais suffisamment pour qu'il fasse de nouveau jour. Se remémorant la scène, ils ne purent que trouver ironique de se faire sauver par Odd et ses amis. Un peu plus loin, le même policier qui les avait interrogés au commissariat, discutait avec un médecin. Les deux hommes parlaient trop doucement pour être entendu, mais le policier semblait navré. Après un moment, Paolo essaya de bouger pour connaître l'étendu des dégâts. À peine eut-il fait le moindre geste que la douleur revint bien que moindre. À première vu, ils n’avaient rien de cassé, à part le bras droit qui avait déjà un plâtre. Leurs regards se posèrent sur le plâtre hideux, impossible de bouger convenablement avec ce truc. En plus, il attirait trop l’attention. Au même moment, ils se demandèrent si Odd serait d’accord de le signer. À la pensée de ce nom, les jumeaux oublièrent la douleur et se mirent à rêver. Seul le grincement de la porte les fit revenir sur Terre. Tournant la tête, ils virent le policier entrer d’un pas silencieux. Un silence gêné s'imposa dans la chambre, au point qu’aucun des occupants de la pièce ne voulut prendre la parole.

- Alors de quoi on m'inculpe cette fois ? demanda finalement Paolo, agacé par ce silence.

- De rien, de nombreux témoins affirment que vos agresseurs ne sont pas à leur première victime. Je… j’aurais du me rendre compte que la dernière fois vous étiez innocent. Je sais que je ne peux pas me faire pardonner, mais… je suis désolé.

"Ricardo, je te le laisse t'en occuper. Un policier qui croit à notre innocence, ça devient trop bizarre pour moi."

- Vous n'êtes pas le premier qui me juge sur des rumeurs et vous ne serez pas le dernier, dit Ricardo, après un moment de réflexion. Pouvez-vous au moins me dire quel est mon état ?

- Selon le médecin, votre vie n'est pas en danger. Si tout se passe bien, vous pourrez sortir dans trois jours. Par contre, votre bras droit est cassé et vous risquez de ne pas pouvoir enlever le plâtre avant plusieurs semaines.

« Non, il croit ça ! s’écria Paolo. Je croyais que c’était la mode d’avoir des pâtres super gênants ? »

« Ne lui en veut pas trop Paolo. Il pense que c’est de sa faute, si on est dans cet état. »

« Mais c’est de ça faute ! »

Ricardo poussa un soupir de compréhension. Oui, Paolo avait raison, c’était la faute de la police comme à chaque. Pourtant, contrairement aux autres fois, ce policier était venu leur demander pardon. Preuve qu’il regrettait de ne pas les avoir prit au sérieux. Peut-être qu’à partir de maintenant, il ne jugera pas une personne à partir des rumeurs qu’il entend.

- Au moins une bonne nouvelle, déclara Ricardo en bougeant sa main gauche aussi bien que si c'était la droite. J’imagine que vous voulez ma version des faits, maintenant ?

Le policier acquiesça en sortant son matériel. Quand il fut bien installé, l’interrogation put commencer, s'en suivit de presque une heure de description détaillée. Ricardo révéla tout ce qu'il s'était déroulé, durant son agression, décrivant méticuleusement ses agresseurs avec facilité. Quand à Paolo, il fouilla dans leur mémoire à la recherche de tout détaille permettant d’attraper les adolescents.

Le policier enregistra toute la conversation et prit aussi quelques notes personnelles. Son visage essayait de ne rien exprimer, mais c’était vain. La victime qu’il avait en fasse de lui était unique. Durant toute sa carrière, il avait vu des dures à cuir s’effondrer après une telle agression ou au contraire être trop en colère pour avoir un jugement correct. Pourtant, l’adolescent devant lui gardait son calme à chaque instant comme s’il racontait un cours de maths à un ami. Décrivant chaque petits défauts et indices comme s’il avait encore la scène devant les yeux. Bien sûr ce que l’agent ne savait pas, c’était que deux personnes vivaient dans ce corps. Et leur sang-froid n’était dû qu’à une seule chose, l’exaspération.

Ils avaient tellement de fois étaient victimes d’injustices et d’agressions que c’était comme faire une promenade matinale. Au fond d’eux, ils savaient que leur place n’était pas sur Terre, mais ailleurs. Pourtant ils étaient coincés dans le même corps et le resteront tant qu’ils ne trouveraient pas la trace du professeur Schaeffer.

- Merci, nous ferons notre possible pour retrouver vos agresseurs, dit finalement l’agent, alors qu’il rangeait son matériel. Et ils seront punit comme ils le méritent.

- Ne vous inquiétez pas, je ne me berce pas d'illusion, lança Paolo qui était revenu à la charge. Après tout, ils sont tous des mineurs. Vous pouvez au moins me dire votre nom ?

- Todd Disco, dit le policier, avant que le médecin ordonne de laisser le blessé se reposer.

Replongeant dans un sommeil sans rêve, les deux frères se demandèrent se qu'ils allaient raconter à leurs pères pour ne pas les inquiéter. Le lendemain, ils dormirent presque chaque minute, ne se réveillant que pour manger et parler avec leurs pères. Ces derniers voulurent même abandonner leurs recherches top secrètes pour ramener leurs enfants prêts d’eux. Mais les jumeaux refusèrent, assurant qu’ils étaient trop prêts du but pour abandonner. Finalement, leurs pères acceptèrent, mais jouèrent de leurs influence pour que leurs enfants aient droit à la meilleure attention médicale. C’est ainsi que plusieurs médecins vinrent pour s’assurer que la victime était en bonne santé. Au final, tous furent étonnés par leur sang-froid et surtout par leur refus de voir un psychiatre. Où plutôt par le fait qu'ils avaient déjà surmonté l’agression. Le deuxième jour, ils sortirent de l'hôpital. Ils étaient toujours blessés, mais rien qui avait besoin d'être sous surveillance.

- Vous êtes sûr que vous ne voulez pas rester encore deux jours, demanda le médecin pour la quatrième fois.

- Pas besoin, j'ai l'habitude. De toute manière aujourd'hui c'est dimanche et j'ai rendez-vous avec ma copine, menti Ricardo.

"Comme si on allait rester clouer à un lit d'hôpital, pensa Paolo. Déjà que j’hésite à fracasser ce maudit plâtre sur le premier mur."

C'est ainsi que les deux frères retournèrent à Kadic. Les rares élèves présents au collège dévisagèrent le blessé au point que Ricardo préféra faire un tour au parc. Tous d’eux soupirèrent en comprenant qu’il y aurait de nouveau des rumeurs sur eux, dont certaines seront vraiment tiré par les cheveux. Certains adolescents tenteront justement de faire courir de fausse accusation sur eux comme à chaque fois. Après être sûr que personne ne les suivait, ils laissèrent leur corps les mener n’importe où.

La journée semblait se dérouler comme chaque journée, ennuyeuse. En fin presque, puisqu’ils ne s'attendaient pas à rencontrer Odd... en train de se faire étrangler par Aelita. En un instant, Ricardo laissa sa place à son frère qui s'empressa d’assommer la cousine de leur âme sœur. Cette dernière devint bizarrement floue comme l'image d'une vieille télé, puis se tourna vers le blessé avant de le projeter contre un arbre.

"Depuis quand elle est si forte ? demanda Paolo."

"Je ne pense pas que ce soit vraiment Aelita"

- Eh, XANA, c'est moi que tu veux ? Alors viens me chercher, hurla Odd en descendant dans les égouts suivi de près par Aelita.

"Eh, je me sens un peu mis de côté-là ! protesta Paolo."

Sur ses mots, les jumeaux forcèrent leur corps à bouger et suivirent les adolescents, mais ils se laissèrent très vite distancer dans les égouts. Quoi de plus normal, ils étaient encore convalescence et pour prime, ils avaient un plâtre, alors qu’Odd était sur son skateboard et Aelita sur… l’eau ?

« Sincèrement, il y a un problème avec cette fille, protesta Paolo. »

Pourtant, ils ne perdirent pas espoir. Continuant les recherches, Paolo finit par découvrir des skateboards à côtés d'une échelle qui menait à une vieille usine désaffecté. Tournant la tête dans tous les sens, ils se résignèrent à entrer dans l’usine qui semblait être le lieu propice pour se cacher d’un agresseur. Le bâtiment n'inspirait pas confiance, mais c'était leur seul piste et la bonne car un cri provint tout à coup de l’étage inférieur et plus précisément de l'ascenseur qui remontait. Descendant la corde avec une seule main, les adolescents trouvèrent William blessé.

- Est-ce que ça va ? demanda Paolo.

- Il faut aider... les autres, articula William avec difficulté. Le code... est 5793...

Ne perdant pas un instant, Paolo activa la descente et entra le code. Entre temps, ils installèrent confortablement William qui avait perdu connaissance. Dès l’ouverture des portes, ils virent une scène spectaculaire. Aelita semblait traversé sa crise d'adolescente car elle balançait Odd à travers de la salle. Et quelle crise, parce que juste après elle se mit à lancer des éclairs sur Jérémie. Le tout à côté d'une projection holographique d’un monde et d'un ordinateur à la fois vieux et en même temps surpuissant. Bref, les deux frères se trouvaient fasse à une scène de science-fiction. Sortant de sa rêverie, Paolo s'élança sur Aelita et réussit à la propulser sur le mur.

- Qu'est-ce que tu fais là, Ricardo, pesta Jérémie, en reconnaissant son sauveur.

- Oh désolé, je savais pas que tu avais ce genre de penchant, plaisanta Paolo. Ne t'inquiète pas, je te laisserais plus tard avec ta copine, mais avant j'ai un compte à régler avec elle. Et actuellement, je suis Paolo ! s'écria-t-il en fonçant sur Aelita qui se remettait sur pied comme si de rien n'était.

La suite fut encore plus étrange, chacun de leurs coups faisaient mouche, mais la jeune fille finissait toujours par se relever sans aucune blessure. Si on rajoutait à la liste sa force surhumaine, ses éclairs et le plâtres qui gênait Paolo, la situation n’était vraiment pas brillante. Au moins le plâtre pouvait aussi se servir pour se protéger de son adversaire. De son côté, Ricardo cherchait une solution pour vaincre la chose devant eux. Oui, la chose car aucun d'humain ne pouvait être si forte et s'en sortir sans blessure. Même avec l'aide d'Odd qui s'était remit sur pied, ils ne purent que retarder l'inévitable. Ils finirent par arracher des câbles qui servirent à électrocuter la créature, ce qui la bloqua environ une dizaine de secondes. Malheureusement, la tentative n’eut pas plus de réussite. Pour dire vrai, se sont eux qui finirent par se faire avoir juste après par les éclairs d’Aelita. Tout semblait perdu jusqu'au moment où la chose explosa, sans avertir.

Intrigué, les secondes passèrent, pendant lesquelles les jumeaux aidèrent William et Odd à se remettre sur pied, oubliant intentionnellement Jérémie. Ce dernier resta par terre, jusqu'à ce que l'ascenseur s'ouvrit de nouveau laissant apparaître Ulrich, Yumi et la vrai Aelita. Pourquoi la vraie ? Parce qu'il ne lui fallu qu'une demi-seconde, avant de sauter sur Jérémie pour l'aider.

- Ricardo ? Qu'est-ce que tu fais ici ? demanda Yumi.

- Je cherchais les toilettes, plaisanta Paolo.

- Pas le temps, je lance le retour vers le passé, dit Jérémie qui tapait son clavier à toute vitesse.

- Retour vers... Merde, attend ! hurla Paolo, en s'élançant sur Jérémie pour l'arrêter. Il fut le plus rapide du groupe, mais même lui était trop lent.

L'halo sortit de l'holomap pour englober la Terre entière, remontant le temps de quelques heures. C'est ainsi que les jumeaux se réveillèrent en sursaut dans leur chambre d'hôpital. À cet instant, Paolo sortit de son lit près à aller dire deux mots et effectuer quelques prises de catch sur Jérémie. Seules les paroles de son frère réussirent à le calmer.

"Ça ne servira à rien d'aller lui parler, dit-il. Dans le meilleur des cas, ils nous empêcheront d'approcher l'usine. Après tout, on n'a pas la meilleur des relations avec la plus part d'entre eux"

"Tu as raison, mais au moins on sait que c'est le professeur Schaeffer qui est le responsable de l'ordinateur de l'usine. Sinon pourquoi avoir construit chez lui un passage vers les égouts ?"

"Tout à fait, sans oublier le plus important. Odd et ses amis ne savent pas qu'on est immunisé au retour vers le passé, rappela Ricardo."

"On s'incruste dans l'usine ?

"On s'incruste dans l'usine, confirma Ricardo, avant de ce rendormir.




Suite...
_________________
Bats toi avec les meilleurs ou meurs avec le reste !


Auteur des Fanfic:
- Invasion
- Transfert
- Le secret des jumeaux
- Voyage vers le passé
- Nouvelle recrue

N'hésitez pas à venir les commenter.



Dernière édition par Shinataan13 le Jeu 12 Sep 2013 19:57; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
quent38100 MessagePosté le: Mer 11 Sep 2013 21:30   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 10 Jan 2013
Messages: 71
Salut,

L'intrigue a bien avancé dans ce chapitre : les jumaux découvrent enfin l'usine ! Je me demande comment les LG vont réagir lorsqu'ils découvriront que les jumeaux sont immunisés contre les retours vers le passé.

J'ai bien apprécié le chapitre dans l'ensemble et j'attends la suite avec impatience !

A bientôt pour le commentaire du prochain chapitre Smile.

_________________
Lyokofan depuis le début et pour toujours!!!

http://imageshack.us/a/img707/3968/p80x.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nyx MessagePosté le: Jeu 12 Sep 2013 18:12   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 11 Aoû 2013
Messages: 305
Localisation: Lisieux, France
Ton fidèle lecteur est de retour Mr. Green

Sans plus attendre, on va passer aux petites corrections; cependant je tiens à signaler qu'il y a énormément de progrès pendant ce chapitre, c'est encourageant pour la suite Smile

Citation:
Pouvez-vous au moins me dire qu'elle est mon état ?


[...] me dire quel est mon état ?

Citation:
pour que leurs enfants est le droit à la meilleure attention médicale.


[...] leurs enfants aient le droit à la meilleure attention [...]

Citation:
Paolo finit par découvrir des skateboards à côtés d'une échelle qui menait à une vieille usine désinfecté.


[...] des skateboards à côté d'une échelle qui menait à une vieille usine désaffectée. Désinfectée c'est utilisé pour quelque chose qu'on a nettoyé et qui est sans microbes, désaffectée c'est parce que l'usine a perdu son affectation, le rôle qu'elle avait Wink

Bon pour l'histoire, ça commence à devenir intéressant puisque les jumeaux ont découvert l'usine. Par contre il y a un truc qui me gêne depuis le début de ta fiction: les jumeaux sont BEAUCOUP trop intelligents. Enfin je veux dire, ils déduisent bien trop simplement des choses, par exemple le fait que Yumi n'avait pas une place "naturelle" dans le groupe, qu'Aelita était arrivée plus tard ou que le Supercalculateur appartenait à Waldo Schaeffer, tout ça alors qu'ils venaient à peine d'arriver à Kadic. Pour nous ça paraît évident, mais pour des gens comme eux c'est impossible de déduire aussi rapidement des choses pareilles. C'est sûrement pour les besoins de ta fiction, pour que l'action et l'intrigue évoluent assez rapidement, mais je trouve ça dommage, ça donne l'impression que t'as envie de bâcler ton récit!

Sur ce, j'attends avec impatience la suite, comme d'hab' Wink

_________________
Tout ce qui plaît a une raison de plaire, et mépriser les attroupements de ceux qui s'égarent n'est pas le moyen de les ramener là où ils devraient être.
Charles Baudelaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Shinataan13 MessagePosté le: Jeu 12 Sep 2013 21:39   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 12 Avr 2013
Messages: 63
Merci quent38100, ça fait plaisir.


Nyx, maintenant que tu me fais pensé, c'est vrai que sa voulait rien dire usine désinfecté, désolé XD.

Nyx a écrit:
il y a un truc qui me gêne depuis le début de ta fiction: les jumeaux sont BEAUCOUP trop intelligents. Enfin je veux dire, ils déduisent bien trop simplement des choses, par exemple le fait que Yumi n'avait pas une place "naturelle" dans le groupe, qu'Aelita était arrivée plus tard ou que le Supercalculateur appartenait à Waldo Schaeffer, tout ça alors qu'ils venaient à peine d'arriver à Kadic. Pour nous ça paraît évident, mais pour des gens comme eux c'est impossible de déduire aussi rapidement des choses pareilles.


C'est pour ça que je disais à ceux qui n'aime pas lire des fictions sur des personnages trop parfait, ne s'attardent pas sur la mienne. Car oui, j'ai créé ses personnages de sortes que se soit des Génies. Après tout, ils sont nés à partir de l'ADN de deux chercheurs suffisamment intelligent et dangereux pour que les services secrets les gardent sous haute surveillance. Mais pas seulement, je te rappelle qu'ils ne sont pas nés sur Terre, mais dans un monde virtuelle. Rappelle toit que Aelita avait une mémoire illimité quand elle était sur Lyoko. Bah c'est la même chose avec les jumeaux. Je sais pas si j'ai pas été suffisamment clair, mais leur naissance était accidentel. A la base, les savants voulaient seulement mélanger leur ADN, mais le monde virtuelle a mit son grain de sable. C'est pour ça que je dis qu'il ne faut pas les voir comme des humains normaux.

Après tout ils cherchent Franz Hopper depuis des années et ont fouillé toute les pistes et toutes ses créations, donc pour eux c'est facile de voir que le supercalculateur est l'oeuvre de Hopper. C'est comme quelqu'un qui aime les films d'un certain réalisateur et qui arrive à les reconnaître entre des milliers d'autres films. Qu'on le veuille ou non, on laisse toujours une signature qui prouve que c'est nous qui avons fait telle chose. Après pour Yumi et Aelita, c'est simplement qu'ils ont enquête de leur côté et avec l'aide de leurs pères.


J'espère que tu comprends mon explication. Sinon dans les futurs chapitres, on comprendra pourquoi les jumeaux sont si... euh... puissant, j'ai pas d'autres mots, parce pour ma part, rien n'est parfait.




Chapitre 5

Comme avant le retour vers le passé, Ricardo mentit au médecin qui accepta à contrecœur qu'ils quittent l'hôpital. Sauf que cette fois, ils ne firent aucun détour par le collège et se rendirent directement à l'usine. Après avoir la confirmation que le lieu était bel et bien désert, les jumeaux descendirent vers le supercalculateur. Fort heureusement, Jérémie n’était pas présent. Profitant de l’occasion, ils s’installèrent sur le siège et découvrirent un mode d’emploi dans un coin poussiéreux. Après avoir vite feuilleté le document, ils s’attaquèrent aux archives du supercalculateur. Un défilement de programmes, documents et vidéos apparut devant leurs yeux. Sans plus attendre, ils s’attaquèrent aux archives vidéo de Jérémie Belpois. Il leur fallut une petite minute pour forcer la protection. Ce qu'ils découvrirent fut aussi loufoque qu'intéressant. Depuis presque quatre ans, la bande d’Odd avait combattu un virus nommé XANA. Ce virus était tellement dangereux qu’ils durent souvent utiliser le retour vers le passé pour réparer les dégâts. Et on pouvait dire que les attaques du virus étaient très imaginatives. Sincèrement, les deux frères restèrent admiratifs face au bon travail que les adolescents avaient effectué. À part Paolo qui failli s’écria de rage quand il comprit que Jérémie a du attendre trois ans pour comprendre que pour vaincre un virus, ils devaient utiliser un anti-virus.

"Et il se fait appeler Einstein ! dit ironiquement Paolo"

"Arrête un peu, il avait d’autre priorité au début, rappela Ricardo après avoir fini de visionner toutes les vidéos. Le pire, c'est que Franz Hopper est peut-être mort ou du moins trop faible pour qu'on puisse le contacter."

Sur ses mots, ils faillirent fracasser l’écran tellement la vie était injuste. Ce satané virus avait détruit le seul espoir qu’ils avaient de résoudre leur problème.

"ATTEND ! Tu as vu ça ? hurla Paolo."

"Incroyable, tu penses que c'est ce que je pense ?"

"J'espère, pria Paolo."

Jérémie avait vu et revu tous les fichiers du professeur Schaeffer, mais jamais il ne pensa que tous les fichiers mélangés pouvaient en faire apparaître un autre. Pour être exactement, même eux faillir ne pas le voir. Mais la manière que les fichiers étaient enregistrer, semblait prouver qu’ils cachaient autre chose. Car en effet, certains fichiers contenaient des programmes qui ne peuvent servirent qu’en visionnant d’autres fichiers. Malheureusement, ce n'était qu'une hypothèse et la procédure demanderait beaucoup de temps et d'énergie. À moins d'utiliser une tour de Lyoko, comme Jérémie avait essayé une fois, mais ainsi ils risquaient que XANA efface tout, définitivement. Soudain, ils se rappelèrent ce que Jérémie avait dit dans sa vidéo. C’était le professeur Schaeffer qui avait décrypté son journal. Alors pourquoi prendre le risque de se faire attraper par XANA pour des informations qu’il pouvait donner directement aux adolescents ? Ce qui voulait dire qu’il ne voulait personne ne connaisse le secret derrière les fichiers, s’il y en avait un bien sûr.

« On prend le risque, dirent en même temps les jumeaux. »

Après un moment, ils activèrent une virtualisation à retardement. Fonçant dans le scanner, ils prièrent pour ne pas faire une erreur avant que le scanner ne disperse leurs cellules. Ce qui vint après leur était étrangement familier, jusqu'à ce que leurs fesses ne s’écrasent par terre.

-Outch ! dire les deux frères l'un après l'autre.

L'un après l'autre ? Quand cette pensée leur traversa l’esprit, ils ouvrirent les yeux pour découvrir un désert immense ou seul une tour gâchait le paysage, mais ce n'était ça qui retint leur attention. Pour la première fois de leur vie, Ricardo vit Paolo et vice-versa. Les deux frères étaient identiques, logique pour des jumeaux. Ils avaient les mêmes cheveux noirs, même peau métisse, même taille et même le visage était identique. Enfin presque identique, ils avaient trois différences. La première était leur expression qui correspondait au caractère de chacun. La deuxième, la couleur de leurs habits, Ricardo portait du blanc contrairement à son frère qui avait du noir. En parlant d'habits, leurs tuniques ressemblaient un peu trop au bure de chevalier jedi dans Stars Wars. La dernière différence était leur arme, accrochée à leur dos. Paolo possédait une hache plutôt gigantesque, sauf qu'il la portait comme un adulte portait un vulgaire bâton. Ricardo lui avait le droit à un arc sans flèche. Sortant de leur contemplation, les deux frères se touchèrent pour être sûr que ce n'était pas une illusion.

"Incroyable, on a finalement réussi, pensa Ricardo"

"Et il semblerait que notre lien existe même ici, se rassura Paolo. Ça serait bizarre que je ne pourrais plus te parler ainsi."

"Mais il se pourrait que ce ne soit que temporaire, le temps qu'on se trouve dans le monde virtuel. Et si c'est le cas, deux questions sont à vérifier. Qu'est-ce qui se passera si on est dévirtualisé séparément ? Et si ce lieu à quelque chose à voir avec notre naissance ?"

"La première aucune idée, mais je ne pense pas que se soit le lieu de notre naissance, déclara Paolo. J'ai beau avoir senti quelque chose de familier, ce lieu n'est qu'une copie de l'original et nous sommes plus vieux que la création de Lyoko. En tout cas selon ce qu'on a vu sur les vidéos de Schaeffer."

"Bref, on aura peut-être nos réponses après avoir activé la tour"

C'est ainsi qu'ils entrèrent dans la drôle de tour, en un instant le paysage changea pour donner à une salle noire rempli de donnés informatiques. Se plaçant au milieu du symbole en forme d'œil qui apparaissait sur chaque document du professeur Schaeffer, les deux frères s'élevèrent jusqu'à l'étage supérieur. Heureusement que Jérémie avait montré des vidéos qui montraient Aelita monter dans les tours, sinon ils auraient paniqué. En haut, ils découvrirent le fameux écran. Prenant une bouffée d'air imaginaire, Ricardo posa sa main sur le plateau qui fit apparaître son nom avant de lancer le programme de décryptage. Au même moment, la tour se fit englober par un halo encore plus blanc au point que la tour elle-même devienne blanche. Le programme se mit en marche, prouvant qu’ils ne s’étaient pas trompés. Le seul point négatif, c’était qu’il était lent ! Prenant leur mal en patience, Ricardo ouvrit un autre écran voir ce qu’il pouvait découvrir sur ce monde virtuel. Alors que Paolo s’amusait à découper des ennemis imaginaires avec son arme. Ce que les deux frères ne savaient pas, c'était que quelques dizaines de minutes plus tard sur un autre territoire deux tours devinrent rouge et qu'une armée commença à apparaître, prête à se battre.

"Je m'emmerde, déclara pour la cinquième fois Paolo, alors que son frère étudiait le monde virtuel."

"Alors va faire un tour, mais ne t'éloigne pas trop au cas où XANA attaque, dit Ricardo. Moi, je suis obligé de rester ici pour que la tour reste activé. De toute manière, tu sauras quand je découvrirait quelque chose."

"Ne te fais pas exploser la tête, plaisanta Paolo, en sautant dans le vide pour sortir."

De retour à l'extérieur, Paolo se demanda quoi faire dans ce désert quand un bruit retint son attention. D'abord, il ne vit qu'un point, puis ce point s'agrandit de plus en plus. Avant qu'il ne comprit que ce qu'il avait prit pour une boule de bowling, était en vérité un Mégatank. Les jumeaux pestèrent en même temps en découvrant la créature qui avait temps de fois dévirtualisé les Lyodo-guerriers. Ricardo lui rappela son point faible, avant de lui souhaiter bonne chance. Attrapant sa hache, Paolo fonça sur la grosse boule. Aucun des deux ne s'arrêta, jusqu'à l'impact. Heureusement, l'adolescent frappa de toutes ses forces la créature avec sa hache comme si s’était une batte de baseball. Le Mégatank fut dévié de sa trajectoire avant de s'arrêter pour viser le combattant. Grossière erreur, car la hache de Paolo s'enfonça dans son point faible qui le détruisit. Alors que le vainqueur chantonné un air de victoire, en allant chercher son arme quelques mètres plus loin, il découvrit une nouvelle hache flambant neuve dans sa main. Alors que le combattant s'émerveillait, son frère pesta en découvrant le début de gros problèmes.

"Tu ne vas pas t'ennuyer, déclara Ricardo."

"Toi n'ont plus, dit Paolo, en comprenant le danger grâce à leur lien."

Au loin, une dizaine de nouveaux monstres arrivaient pour détruire la tour et comme si ça ne suffisait pas, Ricardo découvrit les deux tours infectées par XANA. Les tours possédaient chacune une fonction propre. L'une tentait de prendre le contrôle de leur tour quand à l'autre, elle construisait une armée qui avait comme but de détruire la tour en cas d'échec de la première.

"J'arrive à repousser la tentative de contrôle, mais pour ça je ne peux pas bouger de cette place, dit Ricardo en puisant de l'énergie pour protéger la tour. Ne laisse pas, les monstres s'approchaient de la tour."

"Tu en as de bonne toi, ils sont des dizaines et le chiffre continu d'augmenter, répondit Paolo, alors que sa hache coupait un Krabe en deux. Et si tu ne l’avais pas remarqué, je n'ai que des haches. Et ce n’est pas très pratique face à la Air Force."

"Okay, dix secondes, j’ai une idée, mais je cherche si c'est possible."

"9, 8, 7, 6, compta Paolo, alors qu’il frappait les Krankrelats qui s'approchaient trop de lui, tout en se faisant bombarder par des Frôlions. 5, 4, 3, 2...

"Voilà ! s'écria Ricardo, alors que son frère se faisait avoir par deux tirs ennemis. Maintenant, silence.

Sur le terrain, Paolo sourit en découvrant le cadeau de son frère. Sincèrement, il adorait Ricardo et comme promit le silence allait s'abattre sur le désert de gré ou de force. Sa main se referma sur l'arc de Ricado attaché à son dos et il se mit à viser un Frôlion. Dans la tour, Ricardo ne put s'empêcher de prier pour que ça marche, alors qu'une flèche apparaissait sur son arc. Le tir détruisit le Frôlion avec au tant de facilité que la hache de Paolo. Reprenant du poil de la bête, les deux frères donnèrent le meilleur d'eux-mêmes. Ce qu'ils avaient oublié, c'était à Odd et ses amis, dont Jérémie. Ce dernier alertait ses amis en découvrant l'activation de deux tours par XANA et une autre complètement inconnue.




Suite...
_________________
Bats toi avec les meilleurs ou meurs avec le reste !


Auteur des Fanfic:
- Invasion
- Transfert
- Le secret des jumeaux
- Voyage vers le passé
- Nouvelle recrue

N'hésitez pas à venir les commenter.



Dernière édition par Shinataan13 le Ven 13 Sep 2013 19:17; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Chaton MessagePosté le: Jeu 12 Sep 2013 22:04   Sujet du message: Répondre en citant  
[Mégatank]


Inscrit le: 11 Mar 2013
Messages: 874
L'intrigue avance bien, il y a beaucoup d'action.
Le seul point négatif c'est les fautes d'orthographe.
Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde !
Vite la suite !!!

_________________
http://img197.imageshack.us/img197/6858/181n.png
http://i55.servimg.com/u/f55/18/45/11/92/sign_c10.jpg
http://image.noelshack.com/fichiers/2013/46/1384637720-a.png
http://image.noelshack.com/fichiers/2013/52/1388065106-saison-2.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 3
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0998s (PHP: 72% - SQL: 28%) - Requêtes SQL effectuées : 19