CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Code Lyoko] Stay calm and Return to t...
[Site] Rewatch du 1er épisode de CLE 8 ...
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Code Lyoko] Interview de Quentin Mera...
[IFSCL] IFSCL, Un air de Saison 5
[Site] Une news de news !
[Créations] JamFiction sur Code Lyoko par St...
[Créations] Le Covid-19 n'a pas tué nos talents
[Site] [Mise à jour] - Cartoon Fair - U...
[Code Lyoko] Interview de Julien Lamas...
 
 Derniers topics  
XANA voulait se débarrasser de William
Aelita et Talia
[Fanfic] Le plus puissant des liens
[Fanfic] Overpowered 2020 [Terminée]
[One-shot] Weak
[Fanfic] Ragnarök [Terminée]
L'apparence de X.A.N.A. en être humain!
Comment imagineriez votre véhicule da...
[FanGame(encore un)] Lyoko Conquest
Comment avez vous vécu la fin de la s...
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] CL Infinity

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 3 sur 3

Aller à la page Précédente  1, 2, 3





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Revan MessagePosté le: Dim 22 Mar 2009 17:34   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 208
Que dire que dire a part vivement la suite !

H.S: Je savais bien que la forge virtuelle me disais quelque chose tu t'est inspiré de la forge stélaire présente dans Star Wars Knights On The Old Republic xD trés bon choix d'ailleur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Dim 22 Mar 2009 17:40   Sujet du message: Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 559
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
Tout juste Revan et cette fameuse Forge est, comme je l'ai précisé, la clé de cette saison 5 mais aussi l'un des éléments majeurs de la saison 6 qui fera suite... Eh oui Code Lyoko Infinity comportera je vous le dis dans ce message, au moins 3 saisons! Mais je n'en dis pas plus...
_________________
http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/05//120205103503633029399575.png

Tel un feu purificateur, nous rétablissons l'équilibre.
Le Catalyseur s'adressant au Commandant Shepard,
quelques secondes avant l'activation du Creuset et la fin des Moissonneurs.

Tiré de Mass Effect 3
Liens de mes Fics et Fans Fics
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
yurich MessagePosté le: Mer 15 Avr 2009 08:05   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 13 Avr 2009
Messages: 18
Je n'ai lu que le premier épisode et j'ai eu du mal à comprendre l'histoire. Par contre, l'idée est bien trouvée mais l'épisode est à mon goût un peu trop bref.
Par contre, tu respectes bien la personnalité des personnages.
En bref, une bonne histoire mais un style à revoir.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Idarn MessagePosté le: Jeu 21 Mai 2009 21:39   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 12 Mar 2009
Messages: 41
Localisation: Cours-La-Ville
Surfant sur le forum, je suis arrivé à ta fanfiction. Et j'ai été, je dois le dire, très agréablement surpris. Une très bonne idée avec un scénario qui semble déjà génial!! Continues ainsi, tu as tous mes encouragements!!
_________________
Le plus important n'est pas de savoir quand mourir, mais c'est de savoir quoi faire du temps de notre vie.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
8florian8 MessagePosté le: Lun 15 Juin 2009 11:42   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 14 Juin 2009
Messages: 14
Localisation: Sur un vaisseau spatial de classe BC-304
Trop bien je suis impatient de lire la suite, c'est très bien écrit, je ne tariverait même pas à la cheville d'ici un an si je m'y mettait maintenent
_________________
Vive CODE LYOKO

http://uni108.ogame.fr/game/img/invitebanner.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Revan MessagePosté le: Lun 20 Juil 2009 10:02   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 208
Ouais à quand la suite on attend nous !
En plus avec la future sorti de la suite tu a interret à te dépecher xD.



Edit Aquatikelfik : La suite arrivera quand elle arrivera.
Au lien de remonter inutilement le sujet avec un message Alakon (on ne somme JAMAIS quelqu'un de poster une suite), ne connait-tu pas la Messagerie Privée ? Ça t'aurais permis de lui demander gentiment ce que deviens la suite de son texte sans te faire remonter les bretelles.


Edit : Euh personnellement je vois pas le mal de demander des nouvelles sur une fic lorsqu'on voit que s'est toujours les mêmes fic qui sortent et sachant aussi que les 3/4 des fics disparaissent à cause de ça
(S'est pas contre toi s'est seulement que j'en ai marre et que je suis énervé (tu fais du super travail )).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Dim 09 Aoû 2009 22:17   Sujet du message: Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 559
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
Désolé pour cet énorme retard, et merci à tous pour votre impatience ça fait plaisir... Voici donc l'épisode 106, bonne lecture !!!

Episode 106 : A domicile

La sonnerie du déjeuner retentit enfin à travers le collège. Le groupe se retrouva, comme à son habitude, à une table du réfectoire :

- Ca fait à peine trois jours qu’on a détruit le premier et vous voulez déjà y retourner ? s’interrogea Ulrich.

- Tant qu’à faire autant sortir les grands moyens tout de suite et au moins ça empêchera Nécrosis de trop gagner en puissance. N’oubliez pas que plus vite on mettra la main sur cette Forge Virtuelle, plus vite on trouvera le moyen d’en finir, expliqua Jérémie.

- Donc on y retourne ce soir ?

- T’as tout compris, lui dit Aelita.

Le groupe discuta encore de quelques formalités avant de retourner en cours. Le soir au labo :

- Vous êtes prêts ? Embarquement !

Aelita prit les commandes et enclencha la propulsion verticale avant de se diriger vers le tunnel ouvert par Jérémie et de plonger dans la mer numérique. Le sas se déverrouilla et le Skid exécuta une rotation avant de prendre la direction des Hubs. Le vaisseau plongea dans l’hyper-fluide et en ressortit quelques minutes plus tard. Alors que le sas d’entrée du deuxième Nécro Réplika commençait à se dessiner à travers les banques de données, la mer numérique, tellement limpide d’habitude, s’obscurcit soudainement et devint aussi foncée que les eaux du territoire banquise.

- Rétro-freins !

- Fait gaffe Aelita j’ai trois rekins et deux kongres en approche droit sur vous !

- A la pêche tout le monde ! Largage !

- La poissonnerie, ça faisait un bail, lança le blondinet sur un ton narquois tandis que son Navskid venait de se détacher de son support.

Les quatre chasseurs se dirigèrent alors vers les créatures sous-marines qui entamèrent les festivités en vomissant leur feu mortel. Ulrich et William réagirent presque aussitôt en se positionnant en barrage entre les monstres et le cockpit du Skid qui poursuivit sa route vers le sas. Odd et Yumi eux les contournèrent pour les prendre à revers. Dans leur manœuvre, les garçons parvinrent à diviser le banc de monstres et plusieurs d’entres eux les suivirent. Ulrich entraîna ainsi un kongre à l’écart et parvint à le détruire en passant au ras de l’hyper-fluide d’un Hub. Il redressa à la dernière minute mais le monstre fut incapable d’en faire autant et il explosa en percutant le tourbillon d’énergie.

William exécuta quelques saccades maladroites afin d’éviter les torpilles d’un rekin, le monstre visait dangereusement de mieux en mieux mais William créa la surprise en freinant brusquement au nez de la créature qui passa alors devant le chasseur et ses canons qui délivrèrent une charge mortelle. Odd et Yumi agirent en synchronisation pour venir à bout des deux derniers rekins. Tandis que l’une occupait les monstres, l’autre les contourna en passant une rangée de banque de données plus loin pour arriver en face du Navskid de la japonaise qui plongea alors pour esquiver les deux torpilles qui détruisirent les deux squales. Dans le noyau du Skid, Aelita n’était plus qu’à une vingtaine de mètres du sas d’entrée quand le dernier kongre s’interposa. La jeune fille activa les lance-missiles latéraux qui se trouvaient sur le cockpit au niveau des rétro-freins et le monstre fut à son tour désintégré par un double tir.

- Allez je vous récupère et je me connecte. Récupération !

Les modules se rattachèrent au noyau et le vaisseau, de nouveau unifié, reprit sa course avant de se connecter au sas d’entrée qui se déverrouilla au bout de quelques secondes.

- Bienvenue sur le Nécro Réplika du territoire du désert, lança Jérémie.

Le Skid monta dans une chandelle tourbillonnante pour survoler les plateaux de roche jaune qui s’étendaient à perte de vue. Au loin, le halo blanc d’une tour étincelait dans le ciel baigné de soleil. Les réacteurs du vaisseau émirent une décharge d’énergie et celui-ci entama une trajectoire vers l’édifice virtuel.

- Il y a une tour activée sur le Réplika, indiqua Jérémie.

- Ca veut dire qu’il va y avoir du grabuge près du supercalculateur. Arrimage !

- Par sécurité, Aelita restera ici. Yumi et Odd ? Prêt ?

- Quand tu veux Einstein.

- Translation Odd, Translation Yumi.

Les deux Lyokoguerriers disparurent alors pour atterrir devant le vaste portique d’accès d’un complexe militaire. Tout aussi abandonné que son homologue de l’Oural, la structure ne semblait pas autant endommagée, faisant plutôt penser que les occupants en avaient été évincés.

- Vous êtes en Afrique, au beau milieu du désert du Kalahari.

- Tu peux nous guider ? lui demanda la japonaise.

- Prenez droit devant vous, vous arriverez près d’un bâtiment en forme de dôme. Vous y entrez et vous me rappelez quand vous y êtes, ça marche ?

- Bien reçu.

Les Translatés prirent la direction indiquée et s'avancèrent dans la cour principale de la base au centre de laquelle se trouvait une large coupole de verre et d'acier soutenue à sa base par un mur circulaire en béton armé. Ils en firent le tour et trouvèrent finalement une porte coulissante qui s'ouvrit quand Odd appuya sur une inteface de commande. Ils entrèrent et le panneau de métal se referma derrière eux dans un léger courant d'air. Ils remarquèrent rapidement que la salle était vaste mais qu'elle n'était aussi que la partie visible d'une structure souterraine et tentaculaire.

Devant eux était creusé dans le sable rougeâtre un large cratère qui descendait sur environ une bonne cinquantaine de mètres. Le reste des accès et des portes venant s'organiser autour d'une bande de terre qui descendait en colimaçon dans le cratère. Les deux spectres polymorphes s'avancèrent alors au bord d'un des remblais de sable qui encombrait les abords de la vaste cavité.

Quelle ne fut pas leur surprise en voyant tout un contingent d'anciens cyborgs portant un œil de Xana sur un écusson au niveau du cœur. Sur les yeux cybernétiques de ces robots apparaissaient, en couleur rouge électronique, des Nécrosigles. Les machines étaient occupées à des travaux de force et transportaient du matériel dans des caisses qui étaient ensuite chargées dans des camions.

- Jérémie? Je crois que Nécrosis a réactivé tout un bataillon d'anciens cyborgs de Xana qui se trouvaient dans cette base.

- Ce serait pour ça alors la tour activée sur le Réplika? Vous avez pu repéré un accès vers le supercalculateur ou la Carte Virtuelle qui doit se trouver dans ce complexe?

- Puisque t'en parles je crois que la Carte se trouve au fond de cette excavation, la japonaise montra alors à son ami félin une mince forme géométrique qui se dessinait sur la terre orange, en contrebas.

- Bon eh ben, quand faut y aller.

Sans prévenir, l'homme-chat passa par-dessus bord en se jetant dans le vide avant de se retourner et de se raccrocher à la paroi. La japonaise réprima un cri et se pencha au-dessus de son ami :

- Occupe-toi du supercalculateur Yumi, moi je m'occupe de la Carte, lui murmura-t-il. A peine eut-il fini sa phrase qu'il entama sa descente vers les profondeurs de la base.

- Yumi ? J'ai repéré le supercalculateur, annonça Jérémie. Il se trouve trois niveaux en-dessous de toi. Il faut que tu prennes l'accès descendant à ta droite.

- Bien reçu.

La jeune fille s'éclipsa alors, prenant le chemin que venait de lui indiquer Jérémie.

- Oh non ! Tour activée sur le territoire du désert ! Yumi ? Odd ? J'ai bien peur de devoir vous ramener plus tôt que prévu.

- Mais on vient à peine d'arriver !

- Pas le temps de discuter, j'vous ramène.

- Eh attends Einstein je suis juste au-dessus de la Carte, tu peux attendre trente secondes, je me ferais détranslater par les cyborgs.

- D'accord mais grouille. Détranslation Yumi. Embarquement Aelita. Embarquement Ulrich. Embarquement William.

Dans le labo, Odd arriva a environ une demi-douzaine de mètres au dessus de la Carte quand il décida de se jeter en arrière pour atterrir finalement juste à côté de celle-ci. A l'instar de celle de l'Oural la structure se déplia d'elle-même à l'approche du jeune homme. A peine la Carte venait-elle de diffuser son hologramme de localisation qu'un trio de cyborgs remarqua l'intrus et que ces derniers commencèrent à lui tirer dessus.

- Allez les affreux, me loupez pas il faut que je rentre à la maison dar dar.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Plusieurs décharges lasers percutèrent Odd qui se brouilla avant de se vaporiser.

- C'est bon Aelita, Odd est à bord et j'ai récupéré les données de la Carte. Tu peux désarrimer le Skid.

- On plonge Jérémie.

- OK. Voilà les coordonnées de Lyoko pour le passage en hyper-fluide. Pendant ce temps je vais essayer de comprendre ce que nous veut Nécrosis. Il pianota alors sur son clavier et une fenêtre retransmettant un J.T. apparut. Rien d'anormal à signaler en ville apparemment, bizarre... A peine avait-il achevé sa phrase qu'un grincement des plus suspects se fit entendre dans le monte-charge, il entendit la cabine remonter puis redescendre à son niveau. La porte s'ouvrit alors...

- Pierrick ! Qu'est-ce que tu fais là ?

- Tu m'enlèves les mots de la bouche. Et c'est quoi cet endroit ? Son regard tomba alors sur l'un des écrans latéraux du pupitre et les lignes de codes qui y défilaient. J'hallucine où c'est de l'encodage quantique, ton truc ?

Il s'avança alors dans la salle, le regard émerveillait par la machinerie qui se dressait devant lui.

- Mais comment t'es arrivé ici ?

- Je passais dans ta chambre pour te donner les résultats de notre exposé et c'est à ce moment là que ton ordi s'est allumé pour afficher un programme bizarre qui ressemblait à une espèce d'alarme, ça m'a intrigué alors j'ai tracé la source du signal et ça m'a conduit ici. Mais c'est quoi tout ce fourbi ? On dirait le labo d'un savant fou genre docteur Shrenk !!!

- Bah c'est à peu près ça, le côté diabolique du savant en moins. Aelita ? Vous en êtes où ?

- On arrive devant le sas de Lyoko, c'est qui cette voix qu'on entendait ?

- Ben, euh, c'est Pierrick... Il a... C'était quoi ce bruit ?

Un nouveau son s'était fait entendre dans le monte-charge, plus brusque et plus menaçant. Jérémie activa alors le système de surveillance. Une forme attira son attention dans la fenêtre montrant la salle cathédrale, il zooma.

- Aelita ? Je sais quel attaque Nécrosis a lancé: il a translaté des rampants !

- Tu crois que c'est le supercalculateur qui l'intéresse ?

- Je vois que ça. Ces foutus bestiaux sont en train de s'engager dans la cage du monte-charge. Vous en êtes où ?

- On émerge de la mer numérique mais on est encore loin de la tour activée, trop loin.

- C'est la galère, même si je vous fait gagner du temps en bloquant les portes, ils auront tout fait sauter avant. A moins que... Son regard fit alors plusieurs va et vient entre les interfaces du radar qui lui indiquaient une tour désactivée dans le secteur et celles du Skid. Mais bien sûr ! Aelita ! Il faut que tu arrimes le Skid à la tour qui se trouve à proximité, comme ça je pourrais translaté l'un d'entre vous pour qu'il vienne combattre les monstres et ainsi permettre aux autres de gagner assez de temps pour désactiver la tour.

- T'en es sûr ?

- C'est pas comme si on avait le choix

Il commença alors à pianoter sur son clavier pour préparer l'activation, mais un violent bruit de tôle froissé et une forte odeur de métal fondu se firent alors repérés. La porte du labo commençait d'ailleurs à émettre des fumerolles menaçantes qui ne présageaient rien de bon.

Bon je sais pas ce que toi et tes amis vous fichez ici mais ça à l'air important, fait ce que tu dois faire je vais retenir ces trucs dont t'as parlé. Il récupéra alors une baguette de métal qui traînait sur le sol. A peine l'avait-il prise en main que des fragments métalliques de la porte explosèrent soudainement et se répandirent sur le plancher métallique dans un déluge de projections incandescentes. Trois silhouettes massives se dessinèrent alors à travers la fumée. Pierrick se mit en garde et se prépara au combat qui s'annonçait.

De son côté Jérémie venait de finir l'initialisation de la tour.

- Aelita ?

- J'y suis Jérémie. Arrimage !

- Tour activée et translation !

Dans le labo, la lutte faisait rage, deux rampants avaient été détruits mais le troisième esquivait tous les coups que Pierrick pouvait lui envoyer. Le jeune homme tenta alors de prendre la créature à revers. Malheureusement pour lui un violent coup de queue le renvoya à son point de départ, affalé et désarmé devant le monstre qui ouvrit dans sa direction sa gueule rougeoyante. Un éclair de lumière envahit alors la salle et, presque aussitôt, le monstre disparut dans une projection de pixels.

- Mais qu'est-ce qu'il fait là le nouveau ? demanda la voix d'Ulrich.

- Cette fois c'est officiel, j'deviens dingue ! s'exclama Pierrick à la vue des tenues des deux jeune gens.

William l'aida à se relever, son regard exprimant la même interrogation que son coéquipier spectral. Les réponses durent attendre encore quelques minutes car de nouveaux rampants affluaient déjà par le monte-charge.

- Aelita ? Vous en êtes-où ?

- Objectif droit devant !

- Ouais et tout un beau plateau de fruits de mer, ironisa Odd à la vue des trio de krabes et de mantas qui étaient en faction devant la tour.

Les trois Lyokoguerriers mirent alors les gaz. Les monstres ne se firent pas prier et les mantas brisèrent brusquement leur formation pour foncer vers les héros. Dans la manœuvre, Yumi put utiliser ses éventails et la confusion ambiante pour asséner un coup mortel à l'une des créatures bleutées mais un laser bien placé dévirtualisa son overwing, l'obligeant à une réception des plus brutales sur le sol poussiéreux du territoire. L'elfe de Lyoko sauta de l'overboard du jeune homme-chat et activa ses ailes pour s'engouffrer sous les pattes d'un krabe en lui lançant un champ de force au passage. Odd, quant à lui, délaissa aussi son véhicule pour atterrir sur le dos d'une manta qui explosa sous le coup d'une flèche laser.

Dans le labo, la bataille faisait rage avec les rampants. Alors que William et Ulrich venaient d'éliminer une nouvelle créature, une deuxième échappa à leur attention et s'approcha de Jérémie en pointant vers lui son laser menaçant. Alors que le jeune génie se mit dans une hypothétique position de défense, un bruit métallique suivi d'un grésillement se fit entendre. L'adolescent rouvrit les yeux et s'aperçut qu'une barre de fer venait de se ficher dans un mur du labo après avoir transpercé le monstre de part en part. Pierrick, arriva alors, le front et les cheveux dégoulinant de sueur, récupérant son arme de fortune pour retourner à l'assaut. Encore un peu stupéfait par la performance de son camarade d'exposé, Jérémie se ressaisit et contacta ses amis sur Lyoko :

- Ou vous en êtes de votre côté ? Ca chauffe ici !

- Yumi vient de se faire dévirtualiser, je n'ai pratiquement plus de fléchettes et... Planque-toi Aelita !

Un dernier krabe opposait encore une farouche résistance aux deux Lyokoguerriers, ces derniers s'étant réfugiés derrière un rocher. L'homme-chat imagina alors un plan pour passer en force et permettre à l'ange rose de se frayer un chemin jusqu'à la tour.

Princesse ! A mon signal tu fonces! Le blondinet piqua alors un sprint en esquivant les attaques du monstre. Au moment où il arriva près des pattes de la créature, le jeune homme bifurqua brusquement et entraîna le crustacé à sa suite. Maintenant !

La jeune fille se précipita alors vers son objectif, envoyant au passage un champ de force qui percuta la carapace du dernier monstre, le faisant exploser en une myriade de pixels. Elle passa au travers de la membrane organique qui composait la base de l'édifice, s'avança au centre de la passerelle et fut happée vers le sommet par une force invisible.

Ulrich sur ta droite ! Aaah ! Pierrick venait d'encaisser un nouveau tir de monstre sur la jambe, lui provoquant une intense douleur. Soudain, aussi vivement que sa douleur était apparue, le monstre qui en était l'origine se dissipa dans un nuage de pixel.

- Juste à temps Aelita. Toi et Odd je vous rematérialise. Je renvoie Ulrich et William pour rentrer le Skid.

Une dizaine de minutes plus tard, tout le monde était réuni dans le labo pour délibérer autour de Pierrick.

- Il s'est très bien débrouillé avec les rampants le temps que je translate Ulrich et William, sans lui je ne serais pas parvenu à les faire venir à l'usine.

- Et en plus il pourrait nous aider moi et Jérémie dans nos recherches, il s'y connaît en physique quantique...

- D'accord Aelita, intervint Yumi. Mais pour Lyoko, on fait quoi ?

Tous les regards se reportèrent alors vers le jeune homme, qui comprit que le moment n'était pas au faux pas. Toujours est-il que, quelques minutes plus tard, un retour vers le passé ramena le groupe au matin même.

_________________
http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/05//120205103503633029399575.png

Tel un feu purificateur, nous rétablissons l'équilibre.
Le Catalyseur s'adressant au Commandant Shepard,
quelques secondes avant l'activation du Creuset et la fin des Moissonneurs.

Tiré de Mass Effect 3
Liens de mes Fics et Fans Fics
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
8florian8 MessagePosté le: Jeu 20 Aoû 2009 20:15   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 14 Juin 2009
Messages: 14
Localisation: Sur un vaisseau spatial de classe BC-304
Un épisode avec un bon imprévue vas t'il rester dans l'équipe, la suite dans le prochain épisode.
_________________
Vive CODE LYOKO

http://uni108.ogame.fr/game/img/invitebanner.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Jerem MessagePosté le: Ven 25 Sep 2009 12:50   Sujet du message: Répondre en citant  
Newser


Inscrit le: 24 Juin 2007
Messages: 40
Localisation: Paris
J'aime bien,
le style est sympas, tu fais pas mal de rappel avec des éléments de la série, et t'as l'air de bien aimer écrire.
Continue comme ça Wink
_________________
Jerem - STAFF CodeLyoko.Fr Jerem@CodeLyoko.fr
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
 
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Lun 16 Nov 2009 23:42   Sujet du message: Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 559
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
Et voilà l'épisode 107 ! J'espère que vous ne serez pas déçu !

Episode 107: Retour des Choses

Sept heures cinquante du matin au collège Kadic. Dans l'une des chambres de l'internat, à l'étage des garçons, un jeune élève blond était occupé à son activité la plus routinière: pianoter sur un clavier des lignes de codes qui défilaient ensuite sur son écran. Un bruit sourd résonna alors à la porte, le sortant de ses réflexions.

- Entrez, lança-t-il en réduisant la fenêtre de son travail informatique.

- Salut, Jérémie.

- Ah, salut Pierrick. Rentre.

L'intéressé ne se fit pas prier et referma aussitôt la porte derrière lui.

- Et sur quoi tu travailles, maintenant ? lui demanda-t-il.

- Un up-grade pour le bouclier du Skid. J'essaie de libérer assez de mémoire dans certains fichiers pour pouvoir allouer plus de puissance aux écrans de protection.

Son comparse observa quelques instants le blondinet à l'œuvre avant de briser le silence qui commençait à s'installer.

- Je voulais vous remercier toi et la bande de m'avoir laissé une chance en me passant dans le scanner.

- Vu comment tu t'es démené contre les rampants c'était la moindre des choses. Sans toi, le supercalculateur serait un tas d'électronique fumante à l'heure qu'il est. Par contre tu te souviens de ta promesse ?

- Interdiction d'aller sur Lyoko en solo et dans l'immédiat..., je sais; Aelita m'a expliqué ce qui était arrivé à William et vous avez déjà assez à faire avec ce Nécro Guerrier. Il faudrait pas que vous vous retrouviez avec deux cinglés sur les bras. Je suis monté te dire que le car pour la Nano Tech était arrivé.

- Déjà ? Bon, j'arrive.

Jérémie désactiva la fenêtre et éteignit ensuite son ordinateur.

Les deux jeunes gens descendirent les escaliers de l'internat, Jérémie donnant au passage un cours ''d'histoire de Lyoko'' à son camarade.

- Que ce soit du temps de Nécrosis ou de Xana, la technique pour activer une tour est restée la même. A travers le lien qu'il y a entre Lyoko et le réseau, il suffit d'envoyer une impulsion jusqu'au Cinquième Territoire, cette impulsion qui correspond à une sorte de virus, se diffuse alors à travers les câbles d'alimentation jusqu'à une coordonnée choisie aléatoirement par le système. A cet instant le virus fait basculer la puissance de calcul de la tour et son lien terrestre d'un mode passif à un mode actif.

- Et c'est là que l'on crée une deuxième impulsion numérique: le spectre, compléta Pierrick.

- Voilà t'as tout compris, avec ça et tout ce que je t'ai déjà expliqué tu sauras très bien te débrouiller avec le supercalculateur.

- Concernant ton up-grade sur le Skid, pourquoi tu compresserais pas les fichiers exécutant du système de navigation ? Tu m'as dit que la gestion du pilotage monopolisait 40% de l'énergie à lui tout seul, suggéra-t-il.

- Ah oui, j'y avais pas pensé.

Les garçons arrivèrent rapidement près de leur classe qui attendait en rang devant le car. Ils furent accueillis par Odd, Aelita et William.

- Et il est où Ulrich ? s'enquit Jérémie.

- Là-bas, désigna Odd en montrant d'un discret mouvement de pouce le jeune homme qui discutait un peu à l'écart avec son amie japonaise, ce dernier était adossé à la grille du parc tandis que la jeune femme se tenait devant lui.

- Tout le monde dans le car ! C'est le moment de faire l'appel, ordonna Jim.

- Qu'est-ce qu'ils se sont dit à ton avis ? questionna Odd quand ils purent voir l'air préoccupé des deux jeunes gens au moment de se séparer.

- Je vais rejoindre Yumi et essayer de savoir, proposa William.

- Fais gaffe tu marches en terrain miné sur le coup là, avertit Jérémie.

- T'inquiètes je suis au courant, lança le ténébreux en rejoignant son amie.

- Et nous on va essayer de savoir ce que notre bourreau des cœurs a bien pu faire cette fois-ci, murmura Pierrick aux oreilles des autres quand Ulrich commença à se frayer un chemin à travers la foule pour rejoindre le groupe.

Le car partit quelques minutes plus tard emportant les lycéens vers leur destination: le complexe qui servait de chaînes de production et de siège social à la Nano Tech Corporation. Pendant ce temps, à travers le réseau, une nouvelle impulsion virale venait d'activer une tour sur le territoire de la forêt, tandis qu'un groupe de tarentules se matérialisait pour veiller à sa garde.

Pendant le trajet, à travers les routes entourées de verdure, Ulrich avait laissé Odd seul, préférant se mettre à côté de Pierrick, Jérémie et Aelita se trouvant derrière. Ecoutant quelques morceaux de musique sur son baladeur MP3, le jeune homme essayait de trouver une alternative au mutisme de son camarade qui durait depuis plus d'une demie heure. Mettant le petit appareil sur pause, il tenta une approche.

- Loin de moi l'idée de vouloir m'immiscer Ulrich, mais ça va comme tu veux avec Yumi ?

- Pourquoi ? T'as des tuyaux à me filer en ce qui concerne les ''Copains et c'est tout mais un an plus tard je veux quand même tenter le grand saut''? demanda-t-il sur un ton plus acerbe qu'il ne l'aurait souhaité.

- Pas spécialement, non. Mais il y a un détail que j'aimerais savoir, c'est toi ou c'est elle qui a lancé le sujet aujourd'hui ?

- C'est Yumi, elle m'a demandé si je voulais repartir à zéro. J'ai été totalement pris au dépourvu, du coup je me suis renfermé sur moi-même...

- Et c'est parti en vrille..., compléta son interlocuteur.

- J'essaye de me dire que c'est possible mais à chaque fois que l'un de nous tente d'aborder le sujet, ça coince.

- L'un des avantages d'avoir un père ambassadeur c'est que l'on voyage pas mal quand on est jeune. J'ai accompagné mon père au Japon une fois, c'était il y a peut-être huit ans maintenant, je ne me souviens plus vraiment de la date mais ce qui m'a marqué là-bas c'est l'introversion et le calme de la population. La culture nippone, pour faire simple, induit un respect et un honneur très stricts qui passent, entre autre, par une sorte de mutisme en ce qui concerne le plan émotionnel.

- Comme le fait de ne pas ouvrir un cadeau devant celui qui vous l'a offert ?

- Voilà, pour cacher sa réaction vis-à-vis de la surprise. D'après ce qu'on m'a dit, Yumi est née au Japon et est arrivée encre toute jeune en France, c'est ça ?

- Oui, et après ?

- Et bien, vu sa situation, je pense pouvoir affirmer sans trop me tromper que notre amie a dû être élevée dans des valeurs potentiellement traditionnelle et aujourd'hui, en s'ouvrant à toi, c'est un peu comme si elle faisait une sorte d'entorse au règlement. Ce qui explique au passage pourquoi elle s'est froissée quand tu t'es braqué.

- Et qu'est-ce que je devrais faire d'après toi ?
- Après ce qui s'est passé, je doute qu'elle tente quoi que ce soit avant un petit moment. Ce qu'il faudrait que tu fasses c'est que tu lui parles, que tu lui expliques pourquoi tu as réagi comme ça. Yumi est une fille intelligente, crois-moi, elle comprendra. Même si je sais que la parlotte c'est pas vraiment ta tasse de thé, si tu lui montre un tant soit peu que tu peu briser ta carapace elle reviendra vers toi...

- Tu crois vraiment ? lui demanda Ulrich avec un regain d'espoir dans la voix et dans le regard.

- J'en suis certain, conclut son voisin. Maintenant, si t'as pas d'autres questions, j'aimerais écouter la fin de ma chanson, acheva-t-il en appuyant sur le bouton lecture de son lecteur.

Sa stratégie avait eut l'air de marcher, Ulrich regardait de nouveau par la vitre du car toujours de manière pensive mais avec un air nettement moins renfrogné qu'au début du voyage. Celui-ci se poursuivit encore une vingtaine de minutes avant que le car ne passe un immense portique et ne se gare sur un vaste parking déjà largement encombré par de nombreux autres véhicules. Arkant Spalajinn attendait déjà le groupe à une dizaine de mètres de là. Le costard impeccable de sa dernière visite à Kadic avait fait place à une blouse et des chaussures de sécurité. Le dirigeant attendit que ses visiteurs soient tous rassemblés avant de les entraîner dans le gigantesque complexe qui s'étendait devant eux.

- Nous allons visiter en premier les laboratoires de conception et nous poursuivrons notre chemin dans le département voisin des nanotechnologies.

Pendant ce temps, à Kadic, la sonnerie de la récréation venait de retentir. Yumi et William se posèrent sous le préau des distributeurs et prirent un soda chacun au passage.

- Euh, Yumi..., commença maladroitement le jeune homme.

- Je vois déjà ce que tu vas me demander William et j'ai pas envie d'en parler.

- Peut-être, mais je veux juste te donner un conseil, laisse le temps à Ulrich... Tu le connais, il est pas très doué pour exprimer ce qu'il ressent.

- Je suis soufflée là. Pas de plan drague à deux euros ? Pas de grands discours ?

- Tu as clairement mis les choses au point quand vous avez éteint le supercalculateur et je le respecte. J'ai aucune raison de revenir sur ça.

La sonnerie de la reprise retentit alors, obligeant les deux jeunes gens à interrompre leur conversation, Yumi ne remarqua pas cependant le sourire de William quand celui-ci relut discrètement le S.M.S. qu'il avait reçu juste avant la pause.

- Bien joué Pierrick, murmura-t-il furtivement quand la japonaise se retourna dans sa direction pour lui faire signe de se hâter.

- Et nous y voilà jeunes gens, le fleuron de notre complexe: le Nano Globe.

La classe s'avança presque jusqu'au pied de la sphère bleutée qui illuminait toute le hangar de son éclat azur. Maintenue au sol par un imposant socle métallique, elle mesurait dans les vingt mètres de diamètre et était reliée au plafond par des câbles et des conduites translucides dans lesquelles circulait le fluide nourrisseur où les nanites baignaient. Le tout était géré par une équipe de scientifiques en blouse qui s'affairait devant les interfaces informatiques entourant le globe.

- Cette sphère que vous voyez ici est le lieu de vie des nanites. Ils y sont maintenus dans une sorte d'hibernation cybernétique. Leur activation passe par l'ordinateur central de ce complexe, nous travaillons actuellement sur leur système de désactivation.

- Et qu'est-ce qui se passerait si quelqu'un piratait le système ? s'enquit Jérémie.

- Aucun risque pour ça jeune homme, nos pare-feux sont absolument impénétrables vu que nombre de nos dossiers sont classés secret défense. Il faudrait une puissance de calcul encore inexistante aujourd'hui pour les briser. Maintenant, nous allons visiter les chaînes d'expériment... Qu'est-ce qui se passe ?!

Une alarme venait de se déclencher autour du Nano Globe, des sirènes hurlantes propageaient un signal sonore strident à travers la salle tandis que des voyants rouges avaient fait leur apparition. Profitant de la confusion générale pour se rapprocher un peu plus des interfaces de contrôle, le groupe s'aperçut avec effroi que celles-ci étaient recouvertes de Nécrosigles. Un mouvement de frayeur s'empara alors de l'assemblée quand le contenu de la sphère commença à se contracter en tapant de plus en plus fort contre la paroi vitrée à tel point qu'elle finit par se fissurer, permettant au fluide bleuâtre de se déverser sur le sol et de prendre la forme d'un monstre colossal haut de deux mètres et long de trois. D'abord impossible à décrire, la créature se structura clairement en un lion muni de cornes de bélier sur la tête, d'une queue de scorpion et d'un Nécrosigle sur le front.

- On dégage ! hurla Ulrich en incitant le reste du groupe à le suivre. Tandis que la foule amassée autour de la créature se dispersait à l'extérieur du complexe, le groupe préféra attirer l'attention de la Manticore en s'enfonçant dans les entrailles de la Nano Tech Corporation. La créature obéit à son objectif et se mit en chasse en poursuivant ses proies.

- Il faut trouver un moyen d'aller à l'usine, lança Jérémie en sortant l'un des plans dépliants qu'on leur avait remis à leur arrivée. J'ai remarqué que le fleuve passait près de ce complexe, avec un peu de chance on pourra trouver une embarcation.

- Il faut d'abord semer cette bestiole et prévenir Yumi et William, organisa Pierrick.

- Je leur envoie un S.M.S., informa Ulrich en dégainant son portable.

Le groupe poursuivit son chemin en courant à toutes jambes et finit par arriver dans un terminal informatique. Les machines étaient alignées en plusieurs rangs et, au fond de la salle, se trouvait une vaste table de conférence sur laquelle se trouvait plusieurs dossiers dont l'alarme générale avait interrompu la lecture. Le groupe se dirigea alors vers une porte située au fond mais un détail attira l'attention d'Aelita.

- Eh ! Venez voir ! interpella la jeune fille.

Le groupe se rassembla autour d'elle et vit alors le détail qui avait capté son attention. Sur la page de garde de l'un des dossiers apparaissait un Nécrosigle. Totalement surpris par cette trouvaille, le groupe fut ramené à la réalité quand un grognement bestial se fit entendre à l'autre bout de la salle.

- Prenez tous les dossiers, j'en prendrais des photos qu'on stockera dans la mémoire du supercalculateur avant de lancer un retour vers le passé, j'ai un appareil sur moi, déclara Pierrick en commençant à ranger les chemises dans sa sacoche multimédia.

Moins d'une minute plus tard, le groupe était déjà en train de déambuler dans un autre couloir, ils arrivèrent rapidement à un embranchement.

- A droite ou à gauche ? demanda Odd.

- Les deux mènent au fleuve avec le même timing à peu près.

- Bon, dans ce cas on se sépare. Odd et Jérémie à gauche. Je vais avec Pierrick et Aelita à droite, on aura plus de chance de le semer comme ça.

- OK, on se retrouve de l'autre côté, conclut le nouveau Lyokoguerrier en sortant son propre plan dépliant.

Les deux groupes se séparèrent et reprirent leur course folle. Quelques minutes plus tard alors qu'ils venaient d'arriver dans une salle technique où se trouvaient plusieurs générateurs électriques, Jérémie et Odd purent finalement se poser quelques secondes le temps de reprendre leur souffle.

- Je sais pas ce qu'il nous veut Grosminet mais il lâchera pas l'affaire de si...

- Chut ! l'interrompit Jérémie en plaquant sa main contre la bouche de son camarade.

Un bruit suspect venait de se faire entendre au devant d'eux, de l'autre côté de la salle. Le jeune génie entraîna son ami dans l'ombre de l'un des générateurs. Quelques secondes plus tard, tout juste cachés, la Manticore passa devant eux dans un feulement agressif sans les voir avant de prendre le couloir par lequel étaient arrivés les deux amis. Ces derniers sortirent de leur planque quand tout danger fut apparemment écarté.

- On a eu chaud, chuchota Jérémie.

- On est encore loin du fleuve ? demanda Odd.

- Une centaine de mètres.

Le duo se dépêcha de sortir des sous-sols de la Corporation et arriva finalement à l'extérieur par une porte de service. Ils retrouvèrent les autres qui s'affairaient non loin de là sur un embarcadère.

- Vous en avez mis du temps, s'impatienta Ulrich.

- On est tombés sur la Manticore dans les sous-sols.

- L'essentiel c'est que vous soyez là, tempéra Pierrick. Il y a plusieurs hors-bords de patrouille prêts au départ ici, on n'a plus qu'à embarquer.

- Tu sais manœuvrer ça toi ?

- Mon père m'emmenait à la pêche au gros, il me laissait piloter des fois. C'est à peu près pareil, lança-t-il en se précipitant vers l'une des embarcations en y déposant sa sacoche. Jérémie, dans l'une des poches latérales de mon sac il y a un appareil numérique. Prend-le et occupe-toi des dossiers, on les balancera par dessus bord au fur et à mesure.

La bande monta à bord en enfilant les gilets de sauvetage disposés à bord. Au moment où Pierrick mit le moteur en marche, un grognement nettement moins mécanique se fit entendre sur la berge. La Manticore venait de sortir du bâtiment en explosant la porte de service. Les Lyokoguerriers s'échappèrent sur leur embarcation en mettant les gaz. La créature, cependant, ne comptait pas en restait là. Une partie de la gelée bleutée qui constituait son corps se dressa en une sorte de branchage avant de s'étoffer d'une peau azur extrêmement fine. Le monstre agita alors ses ailes nouvellement formées et prit son envol.

- Tu te ballades souvent avec tout ton fourbi informatique ? demanda Odd en élevant la voix pour couvrir le son du moteur.

- Cette sacoche c'est mon kit de survie, j'y ai mon P.C., mon appareil photo, mon baladeur et tout le matériel annexe.

Jérémie s'était assis sur le banc de bois qui faisait le tour du bateau, il photographiait les documents que Aelita lui passait au fur et à mesure avant de les jeter. Poursuivant leur route sur le cours d'eau, les adolescents aperçurent les premiers bâtiments de la ville au bout de sept minutes.

- On devrait être à l'usine dans un peu moins d'un quart d'heure, annonça le ''capitaine''.

Jérémie et Aelita photographièrent les derniers papiers et les jetèrent avec leurs enveloppes cartonnées. Au moment où le jeune génie remit l'appareil photo à sa place dans la sacoche, un reflet dans le pare-brise du bateau fit virer de bord Pierrick qui esquiva de justesse une décharge énergétique bleutée issue de la gueule de la Manticore. La créature venait de rattraper ses proies et sa fureur semblait maintenant redoublée.

- Il faut essayer de neutraliser cette bestiole ! suggéra Ulrich. Regardez dans les caisses en-dessous.

Le quatuor s'affaira à ouvrir les containers de bois en-dessous du banc à la recherche d'une arme à feu quelconque.

- Oh c'est pas vrai y'a rien à part des trucs marqués ''Fusils E.M.P.''! se lamenta Odd.

- E.M.P. ?! s'exclama Pierrick. Prenez ces fusils et utilisez-les, ils balancent des charges électro-magnétiques.

- Et alors ? demanda Ulrich, tandis que le bateau esquivait une nouvelle décharge bleue.

- Mais bien sûr ! s'exclama Jérémie. Cette créature est faite de nanites, une décharge E.M.P. et leurs circuits seront neutralisés pendant quelques temps.

- Que la fête commence dans ce cas, lança Ulrich en se saisissant de l'un des trois fusils entreposés dans la caisse.

Les garçons prirent alors les armes et arrosèrent la créature. La tâche était d'autant plus ardue que le bateau était maintenant en pleine ville et que celui-ci faisait souvent de brusques écarts pour esquiver les tirs de la Manticore. A un moment où celle-ci ouvrit la gueule pour lancer une nouvelle attaque, Odd se saisit de cette occasion pour charger un tir à pleine puissance qui fit mouche. Quand la créature encaissa la rafale, son corps fut parcouru de petits éclairs et le monstre tomba dans le fleuve dans une effroyable éclaboussure. Le groupe savoura sa victoire temporaire et accéléra encore pour arriver à l'usine un peu moins de cinq minutes plus tard. Le bateau accosta et le groupe gravit la pente douce de l'îlot pour gagner l'entrée de la salle cathédrale. A cet instant, un énorme bruit d'éclaboussure se fit entendre et la Manticore se posta devant l'accès. Ulrich lui lança un charge E.M.P. et la créature reprit son envol pour l'esquiver, libérant ponctuellement la voie.

- Allez sur Lyoko avec Yumi et William et copiez les photos, je reste ici avec Ulrich et Odd pour le retenir, proposa Pierrick en échangeant sa sacoche contre le fusil E.M.P. du génie.

Le couple de lycéens gagna l'ascenseur et se rendit à l'étage inférieur, étonnamment vide, le jeune génie se mit à son poste.

- Yumi et William se sont déjà virtualisés par eux-mêmes. File en salle des sacanners. Yumi, William ? Vous me recevez ?

- Jérémie ! Enfin !

- Désolé pour le retard, on a eut quelques problèmes à la Nano Tech. Aelita arrive. Le jeune homme se mit à pianoter sur son clavier comme à son habitude, initialisant la procédure. Transfert Aelita, Scanner Aelita, Virtualisation !

Sur la plate-forme de la tour, les combats arrivaient dans leur phase décisive. Yumi, au prix de quelques acrobaties renversantes, lança son éventail à l'adresse d'une dernière tarentule qui fut réduite à l'état de pixels. Un grincement attira alors son attention quand le Nécro Guerrier descendit de sa monture arachnéenne pour s'intéresser au jeune Dunbar. Le monstre fit alors claquer sa queue, celle-ci était prête à l'assaut. Son cavalier, lui, engagea le combat par une fulgurante utilisation de sa locomotion améliorée qui manqua de peu une estocade mortelle envers William qui repoussa le coup de faucille meurtrier avec un formidable tour de force.

Sur le pont, la Manticore se débattait comme une véritable furie. La créature avait sortie une nouvelle arme de sa panoplie. Au lieu d'éliminer ses adversaires avec ses décharges d'énergie, le monstre lançait maintenant avec sa gueule des boules de gelée collante qui séchait instantanément en formant une épaisse couche encore plus résistante que du béton. Ulrich venait d'en faire les frais en se faisant immobiliser une jambe, ne pouvant plus se défendre face aux assauts de plus en plus violent de la créature. Quelques minutes plus tard, c'est Odd qui se fit piéger à son tour en prenant un double tir en pleine poitrine qui le plaqua violemment contre l'un des pans de mur encadrant l'accès à la salle cathédrale. La créature se tourna alors vers sa troisième cible avec une lueur vindicative dans le regard.

- Super Smoke !

William se volatilisa dans un nuage de fumée chromée avant de réapparaître un peu plus loin. Profitant des quelques secondes durant lesquelles le lieutenant noir avait perdu sa trace, William lui lança son zanbatô dans un ultime effort. Le Nécro Guerrier ne réalisa que trop tard son erreur, quand le glaive le cloua sur un tronc d'arbre le temps que son enveloppe ne disparaisse.

- Champ de force !

Une détonation résonna et l'ange rose se posa au sol dans un mouvement grâcieux tandis que les derniers fragment du Scorpus disparaissaient. Le choc violent de sa tête contre un pilier métallique du pont manqua de peu d'assommer Pierrick qui se releva, tout tremblant, sur un coude. Alors que la créature s'apprêtait à lui asséner un coup de patte griffue mortel, celle-ci, dans un ultime hurlement, explosa en une cascade de gel nutritif qui recouvrit le jeune homme de la tête aux pieds. Les cocons qui retenaient encore Odd et Ulrich prisonniers se liquéfièrent à leur tour, libérant les deux adolescents. Encore un peu sonné, le trio n'eut pas le temps de se reposer car un retour dans le temps les engloba et les remmena devant le car quelques heures plus tôt.

- Ils ont l'air de discuter plus sereinement. Je me trompe ? glissa Aelita à la vue des deux tourtereaux qui discutaient de nouveau près du portail.

- En tout cas merci pour ton S.M.S. Pierrick, je voyais pas du tout comment aborder le sujet avec Yumi.

- Ce n'est qu'un début mais je suis sûr qu'ils finiront par y arriver tous les deux, assura le nouveau.

- Allez en route les Lyokoguerriers, lança Odd quand Jim appela à l'embarquement.

Dans le car, Ulrich reprit sa place habituelle, à côté de Odd, son humeur semblant nettement plus joviale cette fois.

_____________________________________________________________

Et voilà ! La visite de la Nano Tech Corporation dont on entendait tant parler depuis le début de cette saison 5, un nouveau Lyokoguerrier avec un statut un peu spécial puisqu'il ne peut pas combattre sur Lyoko (pour l'instant...) et la love-story Ulrich/Yumi qui revient lentement (mais sûrement...) sur le devant de la scène... j'espère que ça vous a plu et rendez-vous pour le prochain épisode !

A plus !

_________________
http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/05//120205103503633029399575.png

Tel un feu purificateur, nous rétablissons l'équilibre.
Le Catalyseur s'adressant au Commandant Shepard,
quelques secondes avant l'activation du Creuset et la fin des Moissonneurs.

Tiré de Mass Effect 3
Liens de mes Fics et Fans Fics
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
*Odd Della Robbia* MessagePosté le: Mar 17 Nov 2009 14:41   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 14 Sep 2008
Messages: 1324
Localisation: Sur le territoire Banquise entrain de faire de l'overboard
Sa faisait longtemps Mr. Green

Sinon je voudrais savoir. Pierrick, il a un défaut???
Car là tu le fait passer pour l'etre parfait: super génie, super sportif, sait tout faire, succes aupres des filles, etc.

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/431875signature.png

http://img11.hostingpics.net/pics/400268userbar.gif
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 3 sur 3
Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0525s (PHP: 79% - SQL: 21%) - Requêtes SQL effectuées : 17