CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] IFSCL - 4.1.X
[Créations] Notre Communauté continue d'écri...
[Code Lyoko] Tudum + Interview de Thom...
[Code Lyoko] Stay calm and Return to t...
[Site] Rewatch du 1er épisode de CLE 8 ...
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Code Lyoko] Interview de Quentin Mera...
[IFSCL] IFSCL, Un air de Saison 5
[Site] Une news de news !
[Créations] JamFiction sur Code Lyoko par St...
 
 Derniers topics  
Comment écrire à Jackie CHAN ?
[Jeu Vidéo Lyoko] IFSCL 41X!
Qu'est-ce que vous aimez dans Code Ly...
[One-shots] Calendrier de l'avent 2020
[Fanfic] Overpowered 2020 [Terminée]
Musiques de Canal Fantome et du Reseau
[One-Shots] Le poids du passé
[One-shot] Transmission
[One-shot] Un autre que moi
[Jeu Pc] Code Lyoko Ambition
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] CL Infinity

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 2 sur 3

Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Revan MessagePosté le: Jeu 12 Fév 2009 16:14   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 207
Je suis désolé de pas avoir postez avant mais j'esperé que quelqu'un le fasse pour te permettre de poster la suite mais comme personne réagis me voila...

Donc pour revenir a nos moutons Vivement la suite!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Niiko MessagePosté le: Jeu 12 Fév 2009 16:52   Sujet du message: Répondre en citant  
Invité



.

Dernière édition par Niiko le Lun 26 Mai 2014 22:09; édité 1 fois
Revenir en haut de page
 
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Dim 15 Fév 2009 11:03   Sujet du message: Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 493
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
Episode 102 : Le Tyran

Une semaine de préparatifs c’est ce qui suivit la renaissance du Skid. Sept nuits de mises à jour et de corrections mineures qui permirent d’achever pleinement le travail entamé trois semaines auparavant. Jérémie passait ses soirées soit au labo soit sur l’ordinateur de sa chambre. Au matin du huitième jour il rejoignit ses amis devant le bus scolaire qui devait emmener Yumi et William à une exposition temporaire dans le cadre d’une initiation à la géologie.

- C’est quoi déjà ce que vous allez voir ? demanda Aelita.

- Expozoïque, une expo avec de vrais fossiles de dinosaures habillés avec de fausses peaux pour donner l’impression de la réalité.

- Les premières, tout le monde dans le car, appela Jim.

- On vous racontera ce soir.

Ulrich, Odd, Jérémie et Aelita regardèrent partir le bus avant de regagner l’enceinte du collège et d’aller en cours quelques minutes plus tard.

En arrivant au musée d’histoire naturelle, entre l’affiche géante représentant un Tyrannosaure qui était étendue le long de la façade et les prospectus distribués à l’entrée, il était impossible d’ignorer une exposition sur les dinosaures. Le groupe se présenta à la caisse et fit connaissance avec son guide le temps que les profs règlent quelques détails au guichet.

- Je vous demanderais de me suivre, s’il vous plaît.

La guide, une jeune femme aux cheveux blonds et aux formes osseuses, les entraîna dans les vastes salles du sous-sol où étaient entreposés les imposants squelettes.

- Et ce fut dans ces conditions que fut signé le traité de Versailles le 28 Juin 1919. Ce même traité qu’Adolf Hitler bafouera totalement une vingtaine d’années plus tard.

- Si ça continue comme ça c’est la tête du prof que je vais bafouer dans une vingtaine de secondes, murmura Ulrich avec une voix somnolente tandis qu’à côté de lui, la tête d’Odd balançait dangereusement d’un côté puis de l’autre.

Un quart d’heure de torture soporifique plus tard, la sonnerie retentit comme un réveil salvateur pour une bonne partie de la classe.

- Ce cours c’est encore plus intenable que l’état des patients du docteur Shrank dans Horreur aux Urgences, lança Ulrich.

- Et encore, Horreur aux Urgences il y a les effets soporifiques en moins, renchérit Odd.

- Et voici le clou de notre collection, un squelette tout à fait unique, car exceptionnellement complet, de Tyrannosaurus Rex, le reptile tyran roi.

Dans la lumière blafarde des projecteurs du sous-sol, le dinosaure reconstitué paraissait encore plus menaçant avec ses longues dents fossilisées que laissait entrevoir sa gueule béante et massive.

- La créature la plus redoutée de son temps : 15 mètres de long, une tête de 1,5 mètres, des dents de 20 centimètres aiguisées comme des rasoirs et qui pouvaient arracher jusqu’à 70 kg de viande et même briser les os, la guide poursuivit ainsi son éloge pendant encore un long moment avant d’entraîner ses visiteurs dans la salle des théropodes, plus petits mais très rapides et surtout beaucoup plus intelligents. Il y avait un vaste piédestal circulaire au centre de la salle et quatre autres enclos plus réduits en comblaient les coins. La représentation centrale montrait un trio de Vélociraptors en train d’attaquer un autre dinosaure herbivore bien plus gros qu’eux.

- Les Vélociraptors sont certainement les dinosaures les plus emblématiques de la famille des théropodes, regardez un peu la taille de leurs griffes avec lesquelles ils lacéraient la gorge de leurs proies après leur avoir sauté dessus. Ces prédateurs attaquaient leurs victimes avec la tactique du nombre en agissant en horde, c’est de cette façon qu’ils parvenaient à venir à bout d’herbivores comme ce Parasaurolophus. La nourriture était ensuite partagée entre les différents membres du groupe selon une hiérarchie très organisée.

Dans la cours du collège, le groupe discutait encore de l’expo à laquelle assistaient leurs amis.

- Et c’est là que j’ai entendu Sissi demander si c’était une expo sur les cosmétiques et les faux cils, déclara Odd sur un ton hilare. Les relations avec la fille du proviseur s’étaient nettement améliorées depuis la destruction de Xana, sans pour autant que cela devienne une amitié comme eux connaissaient depuis presque trois ans maintenant. Elle ne fréquentait plus Hervé et Nicolas mais d’autres filles nettement plus saines. Bien sûr, elle avait conservé ce côté un peu gourde qui, comme lui avait dit Odd après ce qui aurait dû être le dernier retour vers le passé, rendait la vie à Kadic moins monotone. Dans les éclats de rire généraux, Jérémie crut entendre un bruit et fit signe aux autres de baisser d’un ton. Il ouvrit son sac de cours et en sortit son P.C. portable qui émit une alarme caractéristique.

- Sur quel territoire ? demanda Ulrich avant même que Jérémie n’ait ouvert la bouche.

- La forêt, la sonnerie annonçant la fin de la récréation retentit alors. On ferait mieux de partir avant que Jim nous tombe dessus.

Cinq minutes plus tard :

- Transfert Aelita, Transfert Odd, Transfert Ulrich, Scanner Aelita, Scanner Odd, Scanner Ulrich, Virtualisation !!!

Le trio atterrit sur un sentier mousseux et enfourcha ses véhicules. La tour, d’après Jérémie, se trouvait une cinquantaine de mètres plus loin.

- Et c’est avec ces deux Pachycéphalosaures que notre visite se termine. J’espère que vous avez tous apprécié ce petit voyage dans le temps.

Soudain, dans un petit mouvement inattendu d’une fluidité encore plus surprenante, l’un des petits dinosaures au crâne épais tourna sa tête vers le groupe.

- On ne m’avait pas prévenue que des animations robotiques avaient été crées, annonça la guide.

Le dinosaure mit alors le sommet de son crâne en évidence avant de foncer dans le groupe de visiteurs qui fut divisé par une monstrueuse tranchée. L’animal poursuivit sa route avant que sa boîte crânienne n’achève sa course dans le mur de béton dans lequel il laissa un impact. Il se retourna ensuite vers l’assistance qui était totalement subjuguée, Yumi et William aperçurent alors ce à quoi ils s’attendaient : deux Nécrosigles apparaissaient dans les yeux de verre du dinosaure ressuscité. La japonaise sortit alors son portable et enclencha le numéro de Jérémie qui décrocha dans la foulée :

- Vous auriez pas quelque chose à nous dire ? Ou plutôt à désactiver ?

- Comment t’es au courant ?

- Parce que Nécrosis a pris possession d’un des dinosaures de l’expo. C’en est pas un bien méchant mais si les plus gros rappliquent on pourra pas faire grand-chose avec William.

- OK Yumi. Je vais dire aux autres que ça urge. Faites attention à vous, il raccrocha et activa les intercoms de ses amis. Ca y est je sais quel genre d’attaque Nécrosis a lancé ! Yumi et William doivent affronter un dinosaure !

- On a la tour en visuel, Einstein.

- Ouais ainsi qu’une belle brochette de monstres, ajouta Ulrich.

- J’ai vu. Trois blocks et un mégatank.

Arrivée à une demi-douzaine de mètres de la tour, Aelita sauta de l’overboard et activa ses ailes. Deux rangées de Nécrosigles apparurent de chaque côté du mégatank et sa carcasse sphérique se mit à grincer. La jeune fille fit mine de rien et poursuivit sa route. Juste au moment où le monstre se déverrouilla, elle lui lança un champ de force qui figea la vague laser de la créature qui fut paralysée jusqu’à qu’une flèche laser vienne toucher sa lunette de visée.

Dans les sous-sols du musée, le Pachycéphalosaurus avait été émietté depuis longtemps mais le combat faisait rage contre de nouvelles créatures qui s’animaient les unes après les autres. La menace commença à devenir sérieuse quand le trio de Vélociraptors venant de la salle d’à côté se ramena avec un imposant Tricératops de sept mètres. William, Jim et quelques autres se dissimulèrent derrière des piliers en attendant que les reptiles ne passent à leur niveau tandis que Yumi mettait la guide, Mme Hertz et le reste de la classe à l’abri derrière une barrière de fossiles éclatés et de peaux synthétiques déchiquetées. Quand le quatuor de monstre arriva à la hauteur, le groupe de sept personnes sortit de sa planque et se rua sur eux en martelant les ossements anciens avec les pilonnes métalliques qui maintenaient les cordons de sécurité autour des promontoires. Un Vélociraptor eut ainsi les pattes brisées, randant la tâche nettement plus aisée mais les deux autres profitèrent néanmoins de la confusion pour se glisser vers le groupe d’étudiants, la jeune japonaise s’interposa alors avec un pilonne et se mit en garde contre les fauves.

- Super Sprint !

Le jeune samouraï atteignit une vitesse fulgurante et, après quelques esquives, coupa littéralement en deux le block qui venait de détruire son overbike. Odd virevoltait dans les airs avec sa planche afin d’éviter les cercles de feu qu’un block tentait d’aligner. Soudain, l’homme-chat remarqua que le monstre venait de réaligner son œil vers Aelita qui était trop occupée à esquiver les attaques de l’autre créature cubique. L’overboard accéléra brusquement et Odd s’interposa juste à temps entre la jeune fille et un cercle infernal en activant son bouclier avant de lancer une flèche bien placée. Alors que le dernier block venait d’être désintégré par un champ de force, la voix de Jérémie retentit dans la tête de chacun :

- Faites gaffe ! J’ai un signal en approche rapide à une quarantaine de mètres de vous plein nord ! Il pianota quelques manips avant de poursuivre. C’est le Nécro Guerrier ! Et il n’est pas tout seul ! Y’a un monstre inconnu avec lui !

- C’est quoi cette horreur ! s’exclama Odd qui pouvait voir plus loin que les autres grâce à la hauteur que lui conférait son overboard. La créature, juchée du Nécro Guerrier, déboucha finalement sur la plate-forme de la tour. C’était un scorpion géant doté d’une carapace grise très foncée. Le guerrier noir était debout sur le Nécrosigle géant qui ornait la tête de l’entité virtuelle et il la manipulait à l’aide d’un filin. Le guerrier lui aussi portait une nouveauté : il tenait dans sa main droite un genre de sceptre d’une bonne longueur dont l’extrémité se prolongeait par une impressionnante double faux. Le nouveau monstre fit alors grincer son dard et une sphère énergétique de la même couleur que les décharges du Nécro Guerrier alla s’abattre furieusement contre l’overboard qui fut détruit. Le guerrier de Nécrosis descendit alors de sa monture et tendit sa faucille vers Ulrich qui dégaina ses sabres. Odd et Aelita se mirent alors en position pour combattre le scorpion.

- Prends ça !

La mise en pièce du Tricératops venait de se terminer, William, Jim et les autres étaient parvenus à le paralyser en fracturant ses pattes et la suite fut facile. Yumi menait un rude combat en maintenant les deux dinosaures en repect. L'un d'entres eux osa alors une approche et ce fut une prise de penchack-silat qui lui trancha la tête. Son congénère profita de l'inattention de la japonaise pour lui sauter dessus. La jeune fille remarqua alors son erreur, elle ferma les yeux en attendant le coup fatal qui mettait du temps à venir, trop longtemps... Quand elle rouvrit les yeux, le dinosaure était au sol, le crâne transpercé de part en part avec un pilonne de sécurité. William s'avança alors vers elle:

- Ca va ?

- C'était toi ?

- Moi qui trouvais que le javelot c'était ringard comme sport.

Alors que les derniers morceaux du Tricératops venaient de s’éparpillaient sur le sol, un tremblement sinistre se fit soudainement sentir et un grondement terrible résonna dans la salle adjacente à celle des Vélociraptors : celle où se trouvait le fossile du Tyranosaure.

- Ulrich ? Je te rappelle que tu n’as plus que quarante points de vie, si jamais son Epuisement a encore évolué…

- T’inquiètes je lui ferais pas ce plaisir.

Sabres aux poings, le jeune samouraï parait tant bien que mal les coups de faucille que son adversaire tentait de lui asséner. Voyant que sa nouvelle arme ne lui était d’aucun secours dans cette situation, le Nécro Guerrier tenta alors de lui envoyer une décharge mortelle. Ulrich la lui renvoya avec un puissant revers de ses lames, obligeant son adversaire à s’écarter. Quand il se releva, le jeune homme l’avait cerné en enclenchant sa triangulaire. Il détruisit l’une des répliques en usant de son Epuisement mais réalisa trop tard que le véritable Ulrich venait de se glisser derrière lui et ne put empêcher les deux lames de se planter dans son dos avant de le faire disparaître. Les deux clones fusionnèrent aussitôt :

- Ulrich ! Attention ! l’avertit Aelita.

Le scorpion venait de le dévirtualiser en lui envoyant traîtreusement une sphère énergétique dans le dos.

- Tous aux abris c’est le T-Rex ! hurla Jim.

- Il ne pourra pas traverser la salle des Raptors, les accès sont trop réduits pour un animal de cette taille.

- N’en soyez pas si sûre, objecta la guide. Le crâne de cette bestiole est aussi résistant que de l’acier.

Au moment où elle acheva sa phrase le prédateur géant venait justement de charger le dessus de la sortie qui le gênait, le béton commençant à se fissurer dangereusement. Un deuxième coup de tête et la créature put enfin déambuler dans la salle des théropodes en piétinant les fossiles que Nécrosis n’avait pas sous contrôle. Il s’attela ensuite à la destruction de la dernière paroi qui lui barrait encore le passage.

- Odd ! Je crois que j’ai une idée. Dès que la voie est libre tu fonces sur cette bestiole. D’accord ?

- Mais qu’est-ce que tu vas faire ?

La seule réponse qu’il eut fut un battement d’aile de la jeune fille qui passa devant le scorpion en faisant signe à la créature de la suivre. Odd comprit alors et fit comme Aelita lui avait dit. Quand il fut revenu très près du monstre qui lui tournait le dos, l’ange rose se retourna en activant son don de création qui fit apparaître un pont d’arbre incliné au milieu de la plate-forme. Odd grimpa alors sur ce tremplin de fortune et sauta sur la tête du scorpion qui explosa quelques instants plus tard.

Le mur qui retenait le dinosaure venait à son tour de céder. Il poussa un rugissement à faire frémir, exposant ses innombrables dents pointues, et pointa ensuite son museau vers les humains tapis derrière leur barricade de pierre. Il entama alors un sprint vertigineux mais fut soudainement stoppé net dans sa course en s’affalant au sol dans un nuage de poussière.

- Tour désactivée…

La classe de première fut alors transportée du musée au car le matin même.

- Donc le Nécro Guerrier a de nouveau évolué ?

- Tant qu’il ne nous aura pas entravés complètement, vous pouvez être sûr que Nécrosis continuera de l’améliorer, avertit Jérémie.

Jim appela les premières à l’embarquement, pour la deuxième fois de la journée.

- Vous nous raconterez, cette fois.

- En faisant deux fois l’expo ça devrait aller…

- Et nous on est bons pour se farcir une nouvelle fois le traité de Versailles, ajouta Ulrich.

- Oh non ! s’exclama Odd en se donnant une tape sur le front.

_________________
http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/05//120205103503633029399575.png

Tel un feu purificateur, nous rétablissons l'équilibre.
Le Catalyseur s'adressant au Commandant Shepard,
quelques secondes avant l'activation du Creuset et la fin des Moissonneurs.

Tiré de Mass Effect 3
Liens de mes Fics et Fans Fics


Dernière édition par Abadjin Pieckoyt le Sam 26 Sep 2009 21:17; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Revan MessagePosté le: Dim 15 Fév 2009 12:32   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 207
C'est énervant de voir que personne poste sur cette fic et surtout lorsqu'on sait le nombre de membre connecté au moment ou on poste les chapitres mais bon passons (la prochaine fois j'espère que pas mal de poste se serons joint au mien).

J'aime bien le dernier chapitre de ta fan fic mais je trouve que tes vélociraptors ne sont pas assez intelligents, mais malgré ça ton chapitre est super alors:
!!! Vivement la suite !!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Lun 16 Fév 2009 20:51   Sujet du message: Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 493
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
Merci Revan, je peux enfin poster cet épisode, et merci aussi pour ta remarque, je vais voir ce que je peux faire pour mes Raptors...

edit= Le passage des Raptors a été modifié...

Episode 103 : Première Pièce

Une pause déjeuner parmi tant d'autres à Kadic, après s'être approvisionnés plus ou moins grassement en couscous boulette ou en hachis Parmentier, nos héros se rendirent à une table pour y prendre leur repas :

- Et alors ce contrôle de maths ? demanda la japonaise.

- Aelita et moi pas de problèmes, Ulrich et ses relations parentales, ça sent les embrouilles, quant à Odd ses parents vont encore se dire que ce n'est rien.

- Comme d'hab quoi.

- Sinon j'espère que vous avez rien de prévu ce soir après les cours, parce que ...

- Il va y avoir du sport sur Lyoko, acheva Ulrich.

- Presque, rectifia Aelita. Ce soir on part à l’assaut des Nécro Réplikas.

- Alors ça y est on va pouvoir aller dans la mer numérique, lança William sur un ton enjoué.

- Et ouais. Alors ça roule pour ce soir ?

- Moi c'est bon, lança Ulrich.

- Idem, déclarèrent en chœur William et Yumi.

- Vu que j'me suis fait plaquer par Anaïs la semaine dernière...

- Bon vous savez où on se retrouve.

Une fois au labo :

- Et c'est parti, Transfert Odd, Transfert Aelita, Transfert William, Scanner Odd, Scanner Aelita, Scanner William, Virtualisation !!!

- C'est bon Einstein on est dans l'Aréna, c'est quand tu veux pour nous envoyer les amoureux.

- Bien reçu, Odd. les amour... euh, Ulrich et Yumi, vous êtes en place ?

- Vas-y.

- Transfert Ulrich, Transfert Yumi, Scanner Ulrich, Scanner Yumi, Virtualisation !!!

Une fois son premier décollage puis son premier plongeon effectués, le nouveau Skid entama son trajet vers la zone des Hubs avant d’accéder à l'hyper-fluide en entrant les coordonnées de l’un des cinq Nécro Réplikas répertoriés.

- Je suis en position, j’active la clé.

Quelques instants passèrent :

- C'est bon je vous ouvre.

- On y est Jérémie.

- Alors, voyons ce qu'on a là: un seul territoire, celui des Montagnes, avec une tour au nord de votre position. Aelita ? Je lance les protocoles d'activation dés que tu es connectée.

- Roger, Skid arrimé.

- Et tour...activée, qui veut y aller pour la première expédition ?

- Et si on laissait les filles se faire une petite mission entre elles. Les dames d’abord comme on dit…

- Mais c'est que Dom Juan serait devenu galant depuis sa dernière short-story avec Anaïs, lança la japonaise avec ironie.

- Bon Jérémie, on attend plus que toi.

- Mesdames, Translation Aelita, Translation Yumi. Je vous laisse débarquer le temps de voir où en sont les filles.

Aelita et Yumi arrivèrent alors devant l'entrée d'un tunnel de service creusé dans la montagne qui se dressait devant elles. La structure avait l'air abandonnée depuis pas mal de temps à en juger par la rouille qui rongeait le grillage fermant l'accès au tunnel. Un vent puissant faisait grincer une pancarte mal fixée sur laquelle étaient écrites des informations dans une langue étrangère que nos héroïnes ne comprenaient pas.

- D'après le plan que j'ai sous les yeux, vous êtes quelque part sur les contreforts européens de la chaîne de l'Oural, certainement dans une de ces anciennes bases d'expérimentation antinucléaire de la Guerre Froide. Frayez-vous un chemin jusqu'au bout du tunnel et là vous trouverez une porte à verrouillage magnétique dont je vais m'occuper le temps que vous arriviez, si le système fonctionne encore bien sûr.

- OK, c'est parti. Quoi de neuf de ton côté ?

- Puisque t'en parle. Remuez-vous les gars, j’ai trois tarentules et deux mantas en approche plein sud, pas de trace du Nécro Guerrier ou du Scorpus pour l'instant. Je vous envoie les bécanes.

- On fonce.

Le temps que le trio virtuel se dirige vers les monstres, les filles arrivèrent devant la porte à verrouillage magnétique.

- Jérémie ? Tu as réussi à..., la porte s'ouvrit.

- Tu disais ?

- Rien merci.

Les filles suivirent ensuite un corridor sinistre jusqu'à une porte métallique dont l'accès n'était pas verrouillé pour la simple et bonne raison que la serrure magnétique était complètement bousillée et qu'elle pendait lamentablement dans le vide, raccrochée au mur par quelques câbles rouges et bleus sur le point de craquer eux aussi. Elles repoussèrent le pan de métal et arrivèrent dans un centre de contrôle plongé dans la pénombre.

- On n’y voit rien ici.

- Je peux arranger ça.

Aelita fit alors apparaître un champ de force qui propagea une lumière rosâtre et tamisée dans la pièce, dévoilant de nombreux écrans de contrôle cassés, des câbles électriques pendant d'un plafond en piteux état, des consoles de commande poussiéreuses, le temps s'était arrêté depuis longtemps ici. Yumi inspecta rapidement la pièce et parvint enfin à trouver un tableau électrique. Après en avoir retiré les toiles d'araignées elle abaissa un grand levier qui, au prix de quelques craquements, émit un bruit sourd, plusieurs voyants lumineux du disjoncteur s'activèrent et les quelques néons ayant survécu aux outrages du temps s'allumèrent à leur tour, il y eut aussi plusieurs projections d'étincelles mais la pièce fut enfin éclairée d'une lumière blafarde.

- On s'en contentera, dit-elle en résorbant son champ de force.

- On doit aller où maintenant Jérémie ?

- Le corridor sur votre gauche, jusqu'au bout et vous trouverez un monte-charge qui mène dans les niveaux inférieurs.

- Roger.

- Ulrich, Odd et William? Je sais que vous êtes occupés mais c'est pour vous dire que la base est dans un état pas terrible, ça risque de prendre un peu plus de temps que prévu, vous allez tenir le coup ?

- Du moment que le vampire ne se ramène pas

- Désolé de te décevoir mais puisqu'on parle du Nécro Guerrier, le radar l'a repéré à 300 mètres derrière les monstres avec le Scorpus, il sera là d'une minute à l'autre.

Sur le Réplika, les garçons foncèrent à toute allure vers les monstres, usant de leurs véhicules pour esquiver le tir de barrage des tarentules. Ulrich sauta de son overbike pour se jeter sur l'un des trois monstres, il lui asséna ensuite un coup fatal, sauta de nouveau et se réceptionna sur son véhicule un peu plus loin. Odd bondit lui aussi de son véhicule pour l'envoyer sur une tarentule qui tomba dans la mer numérique. Notre félin virtuel se réceptionna après quelques acrobaties sur le dos d'une manta qui encaissa un coup fatal, il tenta de sauter ensuite sur l'autre créature volante mais le monstre avait vu le coup venir et, au dernier moment, il exécuta un salto lui permettant d'éviter le Lyokoguerrier qui s'écrasa lourdement au sol juste devant la troisième tarentule, alors qu’il croyait un retour dans le monde terrestre des plus inévitables, Odd vit le zanbâto de William se ficher à la place de la créature.

- On a un problème ici Jérémie, appela la voix de Yumi.

- Quel genre ?

- Le genre ascenseur dont les câbles sont HS et la cabine est écrasée au fond du puits, pour résumer potentiellement problématique.

- Normalement dans ce style de base made in Guerre Froide, il y a des trappes de service partout, regardez autour de vous si il y a pas des fentes ou des excroissances dans le mur, quelque chose dans ce style là.

Aelita et Yumi passèrent les murs au peigne fin, deux minutes plus tard la jeune fille en rose trouva une fente étrangement droite et régulière dans l’un d’entres eux, elle appela Yumi et tirèrent de toutes leurs forces sur le pan de métal qui coulissa en dévoilant un passage étroit et plutôt sombre. Aelita s'engagea dans l'étroit conduit rectangulaire et alla du côté de l'ascenseur qui s'achevait par un puits. Elle crut distinguer alors les attaches d'une échelle qui semblait descendre dans les profondeurs de la montagne.

- T'es un génie Jérémie.

- C'est seulement maintenant que tu t'en rends compte princesse ?

- Il y a une échelle là-bas on va y jeter un œil.

- Bien reçu, où vous en êtes les gars ?

- C'est pas brillant, j’ai voulu m’occuper de la dernière manta mais ça a raté et j’ai perdu mon overbike.

- Je vois ça et en plus, le Nécro Guerrier se dirige droit sur toi, tu devrais le voir arriver maintenant.

- Avec le brouillard qui y'a ici ça va être difficile.

Sabres en garde, Ulrich attendait un signe qui trahirait la présence du lieutenant de Nécrosis à travers la brume qui s'était abattue sur le sentier quand soudain :

- ULRICH !!! DERRIERE TOI !!!

Grâce à Jérémie, Ulrich parvint à éviter un coup de faux qui lui aurait été fatal, le guerrier avait tenté de l'avoir dans le dos en s'approchant sans sa monture numérique qui se dirigeait vers le Skid pour prêter main forte à la manta survivante. Sa manœuvre ayant échouée, il entama les festivités en donnant coup sur coup de faucille à Ulrich qui les repoussait avec vigueur à l'aide de ses deux sabres.

De leur côté les filles venaient enfin d'atteindre le fond du puits, devant elles se trouvait un autre conduit identique à celui qu'elles avaient emprunté en haut. Elles s'y engouffrèrent et trouvèrent une autre porte dérobée mais avec une serrure magnétique en état de marche cette fois.

- Jérémie, on aurait besoin de toi pour une serrure magnétique.

- J'm'en occupe tout de suite.

Sur le Réplika, la lutte faisait rage entre le guerrier noir et Ulrich, chacun parvenant à parer les coups de l'autre. Le combat les ramena finalement près de la tour où Odd et William avait fort à faire avec la manta et le Scorpus. Ulrich amena alors son adversaire au bord du plateau et plus précisément vers l'un de ces petits rochers caractéristiques. Sa tactique marcha, acculé entre le combattant masqué et le petit relief virtuel, le Dark Warrior s'apprêtait à lui donner un coup fatal mais Ulrich esquiva et la faucille se retrouva fichée dans le rocher.

La suite, en revanche, ne se passa pas du tout comme prévu, le lieutenant anticipa la manœuvre du samouraï et utilisa sa capacité de locomotion améliorée en laissant son arme, il se glissa derrière Ulrich pour ensuite se retransformer et lui donner un violent coup de pied, lui faisant perdre un de ses sabres sous le choc. Il sauta alors sur l'occasion pour renvoyer Ulrich dans les scanners en absorbant ses points de vie.

Les filles parvinrent enfin à une salle circulaire qui était à peu près en bon état mais toujours plongée dans la pénombre. Au centre se trouvait un étrange objet, un genre de trépied métallique duquel jaillissaient, à la verticale, trois bras fait dans le même matériau sombre. Les filles s’en approchèrent prudemment et l’appareil, comme s’il avait détecté leur présence, sembla se déverrouiller. Les bras se déployèrent et se révélèrent être des projecteurs holographiques. Une sphère d’algorithmes apparut alors au-dessus du trépied : elle ressemblait beaucoup à une carte du réseau. Aelita s'installa à l'un des pupitres de commande qui se trouvaient au bord de la vaste rotonde formée par les murs de la pièce afin d'en extraire des informations sur les activités de Nécrosis dans ce laboratoire.

- Jérémie ?

- Je viens de récupérer les données fournies par ce projecteur holographique. C’est bel et bien une carte du réseau, je vais lancer une analyse pour savoir à quoi ça correspond. Tu as autre chose ?

- Il y a tout un tas de dossiers cryptés datant de l’époque où la base a été construite mais il y en a deux qui ont été créés il y a à peu près six semaines. Le premier est apparenté apparemment à ce projecteur et parle d’une Forge Virtuelle et le deuxième dossier traite quant à lui d’un certain projet Xénomorphe.

- Xénomorphe ???

- Ne me demande pas d'où est-ce que ça sort, j'en sais pas plus que toi.

- On s’occupera de tout ça plus tard, le supercalculateur se trouve au bout du couloir, foncez !

Les filles délaissèrent la carte holographique se replier sur elle-même et s’engagèrent dans le corridor indiqué. Sur le Réplika, William venait d’être dévirtualisé après avoir détruit le Scorpus. Odd, lui, vint à bout de la dernière manta mais il se retrouva face au Nécro Guerrier. Une nouvelle manta arriva alors pour servir de monture de rechange au soldat qui sauta sur le dos de la créature.

- Tu t'en sors Odd ?

- Sans taxi ça va être chaud, Einstein.

- Un overwing, ça t'ira ?

- Ce que tu veux mais grouille, du moment que ça vole.

- Donne moi 10 secondes. Aelita et Yumi, je ne veux pas vous mettre la pression mais si vous n'accélérez pas la cadence ça risque de se finir plus tôt que prévu.

- On fait de notre mieux Jérémie mais ce labo est gigantesque.

De son côté Odd enfourcha l'overwing et monta rapidement en altitude pour prendre le Nécro Guerrier de vitesse. Pilotant le véhicule en tenant le manche d'une main, il mitraillait constamment le guerrier noir qui esquivait sans mal les projectiles de son adversaire. Ce dernier utilisa alors ses décharges d’énergie. Odd parvint à en éviter une première mais une seconde vint percuter l'overwing de plein fouet et le Lyokoguerrier fit une chute spectaculaire sur le sol, il eut à peine le temps de se relever que le guerrier sauta de la manta pour arriver au sol, et asséner un coup de faux au jeune homme-chat qui eut le réflexe d'utiliser son bouclier pour parer le puissant choc.

Soudain et contre toutes attentes, il relâcha la pression et sauta en l'air pour ensuite être rattrapé en vol par la manta qui regagna de l'altitude aussitôt, Odd comprit alors, mais il était trop tard. Il n'eut pas le temps de se retourner qu'un violent choc au dos le fit voler une vingtaine de mètres plus loin avant qu'il ne se dévirtualise : l'attaque surprise d'un mégatank venait de le renvoyer dans le monde réel.

- On y est Jérémie, tu nous ouvre ?

- J'suis dessus.

Les garçons arrivèrent alors dans le labo, le visage tendu et désolé.

- Alors ?

- Elles y sont, l'ennui c'est que le labo est truffé de portes à serrures magnétiques et y en a justement une qui leur bloque l'accès au supercalculateur. Allez, bon sang.

Le guerrier entra dans la tour et entama son ascension vers la passerelle supérieure...

- Allez...

...il posa le pied sur la passerelle...

- J'y suis presque...

...l'interface s'afficha.

- Ca y est.

La porte du supercalculateur s'ouvrit ... CODE NECRO. Luisant en lettres violacées, le code fit perdre son halo vert à la tour au profit d'un noir et le flux d'arrimage du Skid disparut en même temps que les Lyokoguerrières revinrent à son bord.

- Oh non, on y était presque et cette saleté de mégatank qui est en train de mitrailler le Skid avec Aelita qui se réveille pas, vite, j'enclenche le pilote automatique.

Le Skid alluma ses réacteurs par lui-même avant de plonger dans la mer numérique et de revenir à la base.

Une fois tout le monde revenu sur Terre:

- La prochaine fois on ira avec Ulrich et William et on vous fera ça les doigts dans le nez.

- Vu la façon dont vous avez défendu le Skid ça promet, lança la japonaise.

- Stop, temps mort. C'est pas grave de savoir qui a planté sur quoi, l’important c'est d'y retourner pour le détruire et découvrir ce que c'est ce fameux projet Xénomorphe ou encore cette Forge Virtuelle.

- Moi rien que le nom je préfère ne rien savoir.

Le groupe quitta le labo pour aller se coucher, la prochaine mission s’annonçait des plus passionantes.

Voici à quoi ressemble une carte virtuelle (si l'image ne s'affiche pas faites un clic droit puis "Afficher l'image" ou alors un Copier/Coller sur Word):

Spoiler

_________________
http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/05//120205103503633029399575.png

Tel un feu purificateur, nous rétablissons l'équilibre.
Le Catalyseur s'adressant au Commandant Shepard,
quelques secondes avant l'activation du Creuset et la fin des Moissonneurs.

Tiré de Mass Effect 3
Liens de mes Fics et Fans Fics


Dernière édition par Abadjin Pieckoyt le Sam 26 Sep 2009 22:00; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
June MessagePosté le: Lun 16 Fév 2009 21:21   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 11 Jan 2009
Messages: 351
Localisation: Volant avec les oiseaux, nageant avec les poissons, courant avec les écureuils... Je suis libre.
Je pooooste ! Razz Tu vois que t'es pas tout seul, HK-47 !

Toujours aussi chouette, ta FanFic ! Je ne sais pas trop quoi ajouter après le MP que je t'ai envoyé. Les idées sont toujours aussi chouette. Oh ? Mais que vois-je ? Une magnifique image ! Mr. Green Très bien choisie !

Juno Wink

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Mar 17 Fév 2009 13:37   Sujet du message: Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 493
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
Merci Juno! Je vais suivre le conseil que tu m'as donné par mp et rectifier les phrases un peu lourdes qui pourraient subsister...

Episode 104 : Flocons Mouvants

Le mois de décembre était finalement arrivé sur Kadic et les premières neiges aussi. Dès que Jim avait le dos tourné, les projectiles glacés fusaient à travers la cour de récré. Avec une couche d’une dizaine de centimètres, l’hiver s’annonçait sous les augures les plus vigoureuses. Bien au chaud dans leurs chambres, les internes vaquaient à leurs occupations du week-end : amélioration d’un vaisseau numérique sensé combattre une entité virtuelle maléfique pour les uns et partie de Kung-fu Commando pour les autres :

- Attend que je sorte mes nunchakus ! Hein !? Oh non !

- Ne me dit pas que t’es toujours coincé au niveau 7 après les tuyaux que Patrick t’a donnés ? lança Ulrich sur un ton partagé entre la lassitude et l’exaspération.

- Ben si, et le pire c’est que je refais exactement comme il m’a décrit. Je vais finir par abandonner…

- Toi ? Le roi du joystick ?

- Tous les génies ont leurs moments de faiblesse. A propos de génie tu sais ce que font Einstein et sa princesse ?

- Je crois qu’ils bossent sur le bouclier du Skid.

- Tu trouves pas qu’il y a anguille sous roche ?

- Jérémie et Aelita ? C’est pas nouveau.

- Ouais, mais avant, c’était le genre de manip que Einstein faisait sans problème tout seul et puis c’était pas aussi souvent quand même. Là, ils s’y mettent à deux et ça prend deux fois plus de temps. En plus il m’avait semblé comprendre que, grâce à Nécrosis, la puissance du nouveau Skid était largement supérieure à celle de l’ancien…

- T’as p’t’être raison après tout…

- C’est comme toi et Yumi, copains et c’est tout, qu’est-ce qu’il faut pas entendre…

- Tu vas me lâcher avec ça.

- Qu’est-ce que je disais ?

Pendant ce temps, quelques chambres plus loin :

- Tu vois cette série de codes là, il désigna du doigt quelques lignes qui défilaient sur son écran. Je suis sûr qu’en lançant une compression de fichier, on pourrait récupérer suffisamment de mémoire et gagner encore quelques pour cent, il jeta un œil tendre vers la jeune fille assise sur son lit avant de se retourner vers son écran. Bon, ça suffit pour aujourd’hui, on s’en occupera ce soir, pour l’instant…, il fit glisser sa chaise de son bureau à son lit tandis qu’Aelita repliait son ordinateur portable. Tu as quelque chose de prévu cet après-midi ?

- J’ai une répétition avec les Subdigitals, leur prochain concert est pour bientôt et ils m’ont recontactée pour la première partie.

- C’était pas prévu pour la semaine prochaine ?

- Si mais ils ont avancé la date. Pourquoi ? Tu avais quelque chose de prévu ?

- Je voulais t’emmener faire une promenade en ville, profiter du week-end tant que Nécrosis est calme… mais si tu veux je peux t’accompagner à ta répét.

- Tu ferais ça pour moi ?

- Bien sûr, je pourrais t’écouter mixer, il se rapprocha alors de son oreille. Et ça nous fera passer un moment sympa juste tout les deux, lui susurra-t-il.

La jeune fille poussa un petit soupir rieur quand on toqua à la porte :

- Je sais que vous êtes occupés là-dedans mais il est presque midi, rappela Odd à travers le panneau de bois.

- C’est bon on arrive.

Quelques raviolis et une heure plus tard, Aelita et Jérémie déambulaient dans les rues enneigées du centre-ville. Ils passèrent devant quelques boutiques et arrivèrent au studio où la jeune fille était venue auditionner (voir épisode 72) et où elle avait pris l’habitude de venir répéter les mix qu’elle préparait pour ses premières parties. Les deux jeunes gens rentrèrent dans la salle et furent accueillis par Sophie.

- Bonjour Aelita.

- Bonjour, Sophie. Chris et les autres ne sont pas là ?

- Ils cherchent une nouvelle salle pour leurs répétitions, plus grande et puis plus proche du collège Kadic, je crois. Tu as amené un ami avec toi ?

- Oui, il a proposé de m’accompagner, ça ne vous dérange pas ?

- Non, aucun problème. Suis-moi mon garçon je vais t’emmener dans le local des platines avec Simon.

Ils déposèrent leurs vestes sur le canapé qu’il y avait dans un coin de la salle et Jérémie suivit Sophie et s’installa sur un siège à côté de Simon :

- On attend plus que toi Aelita.

Pendant ce temps, au collège, Yumi et William rejoignirent les garçons dans leur chambre. Odd en profita pour prêter son Kung-fu Commando à William, qui venait de lire les astuces laissées par Patrick lors de son passage éclair à Kadic. A la surprise générale, William parvint à vaincre le boss final et à atteindre le niveau 8 tant espéré.

- Ca ne me paraît pas très compliqué, avec les astuces.

- Ca c’est un coup de poignard, maugréa le blondinet.

- Bon, les garçons, il faut que je vous laisse, il est presque trois heures, je rentre à la maison…

La jeune japonaise reprit sa veste et son écharpe qu’elle avait posées sur le lit avant de leur dire au revoir en leur faisant un petit signe de la main.

Dans son labo, Nécrosis regardait fixement ses écrans de contrôle. Une porte métallique coulissa alors derrière son fauteuil de cuir et un scientifique en blouse blanche s’avança vers lui avec un air plus ou moins impressionné :

- Qu’y a-t-il ?

- Je suis porteur de bonnes nouvelles, monsieur. La Forge Virtuelle fonctionne à 200%. Bien au-delà de nos espérances.

- C’est une bonne nouvelle en effet Je m’intéresse surtout aux expérimentations que nous avons lancée sur notre base de l’Oural. Combien de temps vous faudra-t-il encore ? Je vous signale que nos adversaires sont presque parvenus à leurs fins la dernière fois.

- Le projet Xénomorphe a abouti à une souche tout à fait unique et…, il marqua une pause avant de poursuivre sur un ton presque sadique, très agressive et résistante. A votre demande, des échantillons ont été prélevés et tous les dossiers relatifs ont été détruits. Les premières unités seront prêtes dans quelques semaines, le temps de l’incubation. Devons nous ramener les incubateurs souches aussi ?

- Non, je ne tiens pas à ce que l’une de ces bestioles s’échappe et qu’elle dévaste ma Nécropolis. Laissez-les donc là-bas en hibernation. Elles tiendront compagnie à de futurs invités. Puis-je savoir aussi où nous en sommes de l’attaque que nous avons lancé depuis cette base ?

- Arrivée sur l’objectif dans approximativement une heure et douze minutes.

- Vous pouvez disposer, ordonna-t-il après un silence pensif.

Yumi venait d’arriver chez elle, sa mère était en train de ranger sa cuisine et son père feuilletait le journal en écoutant la radio. Elle déposa son sac et s’assit sur une chaise au moment où la chanson en cours s’interrompit pour laisser la place à la voix d’un animateur :

- Désolé pour cette interruption involontaire des programmes, chers auditeurs mais un bulletin météo vient de nous parvenir. Une énorme perturbation accompagnée d’une vague de froid nous arrive actuellement d’Europe de l’Est. Météo France a décrété l’état d’urgence et déconseille absolument de sortir dans les prochaines heures, d’importantes chutes de neiges sont attendues et les secours et les services sociaux sont déjà à pied-d’œuvre…

- Il faut que j’appelle des amis, dit-elle en sortant de la cuisine, son portable à la main. Ulrich décrocha quand elle arriva dans sa chambre :

- Ulrich ? Ils viennent d’annoncer une grande tempête de neige qui nous arrive droit dessus.

- Oui, on sait. Jim et Delmas viennent de faire le tour des chambres, j’ai aussi prévenu Jérémie et Aelita par S.M.S. au cas où.

- Ouais mais tu pourrais aller vérifier le Super Scan dans la chambre de Jérémie, si tu vois ce que je veux dire ?

- Tu sais comment on fait, toi ?

- T’inquiète je vais te guider.

Quelques minutes d’explications téléphoniques devant l’ordi de Jérémie s’écoulèrent:

- Désolé Yumi, R.A.S. Jérémie à son ordi portable avec lui de toute façon, à la moindre alerte il nous prévient et c’est réglé.

- Bon OK. Faites attention à vous.

Une heure passa et les premières rafales de neige tourbillonnante s’abattirent finalement sur la capitale. Aelita venait de finir la mise au point de ses mix quand Jérémie revint dans la salle où elle jouait :

- Un problème ? lui demanda la jeune fille en enlevant son casque audio.

- Une grosse tempête de neige est en train de nous tomber dessus, pas de panique, R.A.S. sur Lyoko, ajouta-t-il en voyant la mine déconfite de son amie. Par contre, ils conseillent absolument de rester à l’abri et au chaud en attendant que ça se passe c’est l’affaire de quelques heures à ce qu’il paraît.

Sophie et Simon apparurent alors, la comptable des Subdigitals avait justement Chris à l’autre bout du fil.

- Parfait Chris, restez là-bas le temps qu’il faudra et ne prenez pas de risques inutiles. Je vais rester ici avec Simon et les enfants, oui, d’accord, à plus tard, elle raccrocha avant de se tourner vers Jérémie et Aelita. Je vais aller dans la réserve chercher des lampes torches et des couvertures au cas où.

Et la neige tomba sans relâche pendant toute l’après-midi, de brusques rafales de vent venant même taper furieusement de temps à autre contre les vitres. Les minutes paraissant une éternité. Quand Jérémie regarda sa montre en fin d’après-midi, il sortit son P.C. portable pour avoir quelques informations sur la météo. Une page T.V. s’ouvrit alors sur son écran, un présentateur entamant une édition spéciale du J.T.

- Chers téléspectateurs, bonsoir à tous. Aussi rapidement qu’elle était apparue la tempête s’est dissipée soudainement en passant au-dessus de la capitale, Météo France a levé sa vigilance mais préconise encore l’isolement au moins pour ce soir. Le bilan maintenant : il est tombé au plus fort de la journée jusqu’à 1 mètre de neige, du jamais vu ! Jérémie mit alors le son en muet. On est là encore pour un bon bout de temps en tous cas. Il s’apprêtait à refermer son ordi quand une nouvelle fenêtre apparut. Aucune chance, dit-il en voyant l’icône de la nouvelle tour activée.

Ils jetèrent un œil autour d’eux : Sophie et Simon était à la recherche de quelques piles électriques dans la réserve, leurs vestes étaient à proximité, ils croisèrent leurs regards : la voie était libre, il n’y avait pas à hésiter. Sous un ciel vierge du moindre nuage et tout en marchant dans la couche incroyablement épaisse de poudreuse, ils envoyèrent un S.O.S. Nécrosis au reste de la bande.

Yumi sortit discrètement par la fenêtre et se laissa tomber avec une grâce féline sur le manteau neigeux en prenant la route de l’usine qu’elle atteignit un quart d’heure plus tard.

- La tour activée est sur le territoire de la banquise, les filles. Je vous virtualise au plus près. Transfert Yumi, Transfert Aelita, Scanner Yumi, Scanner Aelita, Virtualisation !!! La petite fenêtre indiquant un appel téléphonique s’activa alors et l’avatar d’Ulrich y apparut. Je t’écoute Ulrich.

- Jérémie ? Nécrosis nous a piégés. La neige est devenue super molle et plus on bouge, plus on s’enfonce dedans.

- Quoi ? Comme des sables mouvants ?

- Ouais, quelque chose dans ce style là, vous êtes à l’usine ?

- Oui, et les filles arrivent sur la tour.

- Bon, OK, il raccrocha.

Jérémie reporta son attention sur la fenêtre radar qui émit un bip sonore quand elle afficha la tour activée :

- Attention les filles, trio de tarentules à deux heures.

- Tu peux nous envoyer les véhicules ? lui demanda Yumi.

- Overwing et overdrive, c’est parti.

Elles enfourchèrent les engins fraîchement matérialisés et mirent les gaz vers la bâtisse qui s’élevait devant elles. Les trois monstres qui gardaient l’entrée commencèrent à leur tirer dessus en une puissante rafale. Elles décidèrent alors de se séparer. L’ange de Lyoko se mit à tourbillonner dans un ballet aérien ahurissant tandis que la japonaise préféra le rase-motte et l’esquive. Elle maniait avec efficacité le manche de son véhicule et envoya en même temps un éventail vers l’un des monstres qui eut tout juste le temps de dévirtualiser l’overwing avant de disparaître. La jeune fille poursuivit à pied son chemin vers la tour mais une intuition et un crissement lui firent faire un salto juste à temps pour éviter une décharge noire qui termina sa course contre un pic de glace. Elle se retourna et se mit en position de combat face au Nécro Guerrier qui brandit sa faucille dans un air de défi.

Les garçons étaient enfoncés jusqu’au torse dans la neige. Leurs pieds avaient touché le sol depuis longtemps et leur corps était parcouru de tremblements convulsifs mais ce qui guettait plus que tout c’était l’hypothermie et l’envie de dormir.

Sur le territoire banquise, la bataille faisait rage entre Yumi et le Nécro Guerrier. Celui-ci lançait des coups de faux à tout va et la japonaise esquivait de toute son adresse avec des saltos et des roues. A un moment où il tenta une nouvelle fois de la pourfendre, Yumi donna un violent coup de pied dans l’arme et celle-ci fut projetée dans la mer numérique. Le lieutenant contre-attaqua en lui envoyant une gerbe qui effleura son bras. La japonaise prit alors un peu de recul et projeta ses éventails à l’adresse du guerrier qui les intercepta en envoyant une double rafale qui rendirent les disques métalliques à leur propriétaire.

Aelita de son côté, était venue à bout d’une deuxième tarentule au prix d’acrobaties endiablées sur l’aéroglisseur de William, la jeune fille utilisa alors le véhicule pour s’éloigner de la tour. Quand elle revint vers la structure, ce fut à plat ventre et à toute allure. Au moment où elle allait percuter la base organique du bâtiment, elle freina avant de donner une petite impulsion et de monter en chandelle le long de la paroi blanche. Lorsqu’elle jugea être à la bonne hauteur, elle fit exécuter une rotation brusque au véhicule qui redescendit en piqué droit sur le dernier monstre. La créature ne put ainsi éviter un ultime champ de force lancé avec vigueur.

Le lieutenant de Nécrosis menait la vie dure à Yumi, la jeune fille avait beau user de tous les stratagèmes possibles et imaginables, le Nécro Guerrier ripostait à chaque fois. Soudain, il utilisa sa locomotion améliorée pour prendre la jeune fille à revers et l’acculer au bord d’un plateau. Il tendit alors une main pour la projeter dans la mer numérique, quand un bourdonnement se fit entendre et que l’overdrive passa en trombe devant la jeune fille en emportant dans sa course folle le guerrier noir qui chuta hors de l’iceberg à la place de Yumi. Elle adressa un signe de remerciement à son amie qui s’envola vers la tour activée avant d’y pénétrer en étant entraînée vers la passerelle supérieure :

AELITA

CODE LYOKO

Yumi vit le halo de la tour virer du noir au blanc et entendit Jérémie murmurer :

- Retour vers le passé !

Aelita et Jérémie se retrouvèrent avec les autres dans la chambre du jeune génie, le matin même.

- Vous trouvez pas qu’elle tombait un peu trop à pic cette tempête du siècle ? suggéra William.

- Aussi violente et puis aussi fortuite, c’est vrai qu’une coïncidence serait difficile à croire.

- Mais comment Nécrosis a-t-il pu faire ça sans activer de tour ?

- Le supercalculateur de l’Oural…, souffla Jérémie après quelques instants de réflexion.

- Quoi ?

- Les journalistes disaient qu'elle venait d’Europe de l’Est, si ça se trouve Nécrosis a activé une tour sur le Réplika que vous avez exploré lors de votre dernier voyage et il a créé cette tempête. Après il n’avait plus qu’à la guider jusqu’ici et à nous attirer à l’usine en activant une tour sur Lyoko. Sauf qu’il n’avait pas prévu que j’accompagnerais Aelita à sa répétition et que Yumi serait rentrée chez elle. C’est pour ça que son attaque s’est cantonnée au collège, il voulait attirer Aelita seule sur Lyoko et au passage l’envoyer dans les tentacules de la Méduse…

Le groupe discuta encore quelques instants et quitta la chambre. Aelita et Jérémie se rendirent de nouveau dans la salle des Subdigitals. Quand ils en sortirent en fin d’après-midi, aucune tempête de neige n’était venue perturber la ville : l’hypothèse de Jérémie était vérifiée.

_________________
http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/05//120205103503633029399575.png

Tel un feu purificateur, nous rétablissons l'équilibre.
Le Catalyseur s'adressant au Commandant Shepard,
quelques secondes avant l'activation du Creuset et la fin des Moissonneurs.

Tiré de Mass Effect 3
Liens de mes Fics et Fans Fics


Dernière édition par Abadjin Pieckoyt le Ven 30 Oct 2009 14:56; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Evana MessagePosté le: Mar 17 Fév 2009 17:57   Sujet du message: Répondre en citant  
Spectatrice


Inscrit le: 11 Fév 2009
Messages: 468
Bon, alors, vu que c'est toi qui m'a accueillie en premier sur ce forum, je me vois dans l'obligation de te laisser un com...

Lol je le fais parce que j'en ai envie!! Mr. Green
Ta fic n'est pas mal, elle est même presque parfaite pour une potentielle saison 5 Very Happy
On retrouve la plupart de ce qu'il faut : beaucoup d'action, de l'humour, ça manque un peu de romance mais si tu ne veux pas en mettre, c'est ton choix!
Bref, je trouve que cette fic respecte bien la série Very Happy


Dernière édition par Evana le Sam 07 Mar 2009 12:27; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Mar 17 Fév 2009 18:11   Sujet du message: Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 493
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
Episode 105 : Xénomorphe

Une dizaine de jours après le voyage inaugural du nouveau Skid, Jérémie convoqua les autres, le soir où devait se dérouler la nouvelle tentative pour détruire le supercalculateur de l’Oural :

- Je n’ai pas trouvé plus d’info concernant le projet Xénomorphe mais par contre j’ai avancé quelques théories concernant la Carte Virtuelle découverte par Aelita et Yumi lors de la dernière mission. Cette carte contenait des coordonnées. Des coordonnées qui apparemment mènent à un endroit qui s’appelle la Forge Virtuelle et je suis sûr que c’est elle la fameuse pièce maîtresse à laquelle Nécrosis faisait allusion dans un de ses messages.

- Ce serait quoi à ton avis ? Une usine ? Une arme ? proposa Ulrich.

- Ca, aucune idée, mais ce dont je suis sûr c’est que l’on pourra y accéder seulement après avoir réunies TOUTES les coordonnées.

- Toutes ? demanda Aelita.

- La carte était incomplète, il n’y avait qu’une partie des coordonnées qui auraient permises une localisation. Ca expliquerait aussi pourquoi Nécrosis n’a créé que cinq Réplikas.

- Tu crois que l’on trouvera d’autres cartes du même genre dans les quatre autres labos ? questionna Yumi.

- C’est une hypothèse envisageable. En attendant, ce soir on termine le boulot et on se posera des questions ensuite.

Le soir, dans la quiétude de l’usine :

- J’active la tour à notre profit.

Ce fut dans une épaisse brume virtuelle que le Skid s'arrima à la tour et que William, Odd et Ulrich furent translatés sur le labo de l'Oural.

- On est devant la porte du tunnel Jérémie, on va où maintenant ?

- Vous prenez le couloir, ensuite vous déboucherez dans un espèce de centre de commande à moitié dévasté et après c’est sur la gauche.

- Jérémie, on a de la compagnie ici, indiqua la voix de Yumi.

- Ca traîne pas à ce que je vois, deux blocks et trois frelions en approche au sud-est de votre position. Attention cerise sur le gâteau : le Nécro Guerrier arrive juste derrière à une vingtaine de mètres en retrait avec le ... oh non, il nous manquait plus que ça.

Sur l'écran de contrôle venait d'apparaître la fenêtre du Super Scan qui indiquait une tour activée sur le Nécro Réplika.

- J'vous envoie l'overwing et l'overboard. Les gars ? Contre-attaque de Nécrosis.

- Bien reçu.

- On vient de passer le poste de commande, on est dans le couloir, on va où maintenant ?

- Il devrait il y avoir une issue un peu étroite dans le mur de gauche à une dizaine de mètres du puits d'ascenseur, vous la voyez.

- Tout juste Einstein.

- Vous entrez et au bout vous devriez trouver un puits avec une échelle.

- Le puits d'accord on le voit, mais l'échelle y en a pas.

- Comment ça ?

- Ben ce que Ulrich veut dire c'est que il devait y avoir une échelle mais qu'elle a dû être enlevée entre temps parce qu’en fait il reste plus que deux bout de ferraille à moitié bouffés comme si ça avait fondu.

- Tu délires ou quoi ?

- Non il a raison Jérémie, le métal semble s'être littéralement liquéfié sous l'action de je ne sais quoi.

- Vous voulez descendre jusqu'en bas ou vous préférez prendre un autre accès ?

- Regarde si on peut pas passer ailleurs si c'est pas possible on prendra le puits en descendant par nos propres moyens, proposa William.

- OK, j'en ai pas pour longtemps.

Les garçons revinrent dans le couloir. Quelques secondes passèrent quand, soudain, ils entendirent des bruits métalliques provenant du puits d'ascenseur. Ils se mirent en garde prêts à se défendre, les câbles de la cabine écrasée remuèrent imperceptiblement.

- J'ai un signal pas très net qui vient de l'ascenseur, les avertit Jérémie.

- On sait Jérémie, chuchota William. Il y a un truc qui fait bouger les câbles là-bas mais ça s'est...

Il n'acheva pas sa phrase car soudain il vit, aux pieds d'Odd, sortant par les mailles de l'épais grillage qui composait le plancher, des doigts à la couleur noire, surmontés de griffes sombres et pointues. Les phalanges se resserrèrent alors autour du sol.

- ODD ! FICHE LE CAMP !!! s’exclama Ulrich.

Averti par le samouraï, Odd eut l'heureux réflexe de se jeter de côté juste à temps pour éviter le piège qui lui était réservé. Le sol où il se trouvait quelques secondes plus tôt venait d'être littéralement arraché vers le bas, il y avait maintenant un trou de 70 centimètres de diamètre. Soudain une massive forme noire se profila à l'autre bout du couloir.

Deux mètres cinquante de haut, un crâne massif se projetant vers l'arrière et surmonté d'un Nécrosigle. Une bouche garnie de dents à l'aspect métallique et tranchant laissant s'échapper des filets continus de bave, deux bras et une queue aux terminaisons tranchantes complétaient la créature.

- C'est quoi ça ?!

- J'sais pas, il vaut mieux filer, vite dans le conduit ! ordonna Ulrich.

Alors que l'Alien entama un sprint vertigineux dans leur direction, Ulrich, Odd et William se réfugièrent juste à temps dans la trappe de service, la créature était trop grande pour pouvoir y entrer, ils étaient en sécurité, tout du moins pour le moment.

- Jérémie tu te souviens du projet Xénomachin d'hier, ben j'crois qu'on en a un au fesse, lui expliqua Ulrich.

- Quoi ? Tu veux dire un Xénomorphe ?

- C'est ça, 3 mètres de haut, une tronche encore plus moche que celle de Paraplégic Zombie, des grosses quenottes, des griffes un peu partout et un très mauvais caractère. Tu vois le genre ? Eh ben là y en a un qui est en train de défoncer l'entrée du conduit pour nous courser et nous bouffer, ah ben tiens il s'est calmé on dirait, indiqua Odd.

En effet le Xénomorphe avait arrêté de charger sur l'entrée, il l'avait pourtant bien endommagée et plusieurs bouts de métal gisaient sur le sol ou pendaient du mur retenus par des vis ou des câbles électriques.

- Méfiez-vous il est juste à côté de vous, j'l'ai sur mon écran.

Soudain, la paroi côté couloir fut déchirée sur toute sa longueur par une lame qui ne fut pas reconnue tout de suite, le Xénomorphe était en train de s'attaquer au mur en le cisaillant avec sa queue tranchante, et il recommençait maintenant de plus belle à le charger profitant de la fragilité nouvelle de l'édifice qui commençait à ployer dangereusement. Les Translatés atteignirent finalement le puits en rampant au ras du sol sous une pluie de débris métallique de tailles diverses.

- On va prendre le puits Jérémie, et demande aux filles de s'occuper de la tour activée parce qu'avec cette bestiole qui rôde dans le coin je sais pas si on pourra atteindre le supercalculateur.

- Bien reçu. Aelita ? Les garçons ont des problèmes dans la base, il faudrait aller désactiver la tour vite-fait.

- Un dernier block à régler et je m'en occupe.

Usant de son don de création, Aelita eut vite fait de balancer le cube virtuel dans la mer numérique.

Elle se détourna alors du combat opposant le Nécro Guerrier à Yumi. Fonçant avec son overboard dans la brume elle vit soudain les 3 frôlions la suivre de près, commençant à la mitrailler pour l'empêcher d'avancer. Elle exécuta quelques figures avant de se retourner pour lancer un champ de force qui se perdit dans le vide numérique.

Au niveau de la tour du Skid, le combat faisait rage, tout en manipulant avec une grande dextérité son overwing, Yumi lançait régulièrement ses éventails à l'adresse du guerrier ténébreux qui les lui renvoyait par de puissants coups de faucille. Yumi décida alors de l'entraîner vers une montagne creuse.

Dans le labo, les garçons progressaient lentement dans le puits. Odd utilisait ses griffes pour descendre progressivement. Ulrich utilisant ses sabres pour descendre par paliers successifs en les plantant dans le mur et en se suspendant après à bout de bras. William, quant à lui descendait mollement sous forme de super smoke. Ils avaient parcouru la moitié du trajet quand la paroi émit un grincement et se rompit alors à une dizaine de mètres au-dessus d'eux en créant une vaste chute d'eau qui se répandit au fond du cylindre avec un écho de tonnerre. Odd fut déstabilisé par la secousse et lâcha prise, plongeant dans la réserve hydraulique qui s'était formée au fond. Ulrich et William sautèrent à leur tour. L'eau montait rapidement et elle avait déjà complètement rempli le tunnel de service par lequel les filles étaient sorties la veille. Ils plongèrent alors sous la surface et prirent la direction du conduit qu’ils repérèrent grâce à son éclairage. Alors qu'ils venaient de s'engager dans le boyau métallique, Odd eut comme un pressentiment et se retourna d'un mouvement vif. Au loin, une forme noire avançait vers eux. Son intuition ne l'avait pas trompé : le Xénomorphe était de retour et il se dirigeait droit vers eux, utilisant sa longue queue pour fouetter l'eau et avancer plus vite. Odd tira alors une flèche laser qui atteignit le monstre en pleine tête et celui-ci explosa sous le choc libérant dans l'eau un nuage de débris organiques à la couleur ocre et à l'aspect de fumée.

Odd vit alors le nuage être déporté et dispersé par les mouvements de l'eau, inexorablement celui-ci entra en contact avec le mur opposé à celui de la sortie. Le métal se mit alors à fondre comme de rien, il se troua légèrement et l'effet en fut immédiat. Sous l’effet de la pression, la paroi se fendit sur toute sa hauteur et l'eau s'engouffra instantanément dans la brèche. Les Translatés furent alors happés par le courant qui les projeta sur le sol dur et froid d’une nouvelle salle étonnamment lumineuse. Tandis que l'eau continuait à s'évacuer par la brèche derrière eux, ils examinèrent la pièce où ils étaient arrivés.

Ils remarquèrent alors douze cylindres en verre de trois mètres de hauteur pour deux de diamètre, répartis en deux groupes de six de chaque côté de la salle. Ils étaient tous brisés dans leur partie inférieure et semblaient avoir fondus tout comme l'ancienne échelle du puits d'accès ou le mur qui continuait à déverser des flots d'eau dans la pièce. Ulrich s'approcha pour examiner les restes d'un des tubes, ils vit alors que le verre était encore en train de fondre à cause des résidus d'une mélasse ocre qui s'écoulaient mollement sur les rebords du cylindre en émettant quelques filaments de fumée.

- T'y crois pas !

- Jérémie on s'est débarrassé du Xénomorphe qui nous coursait depuis un quart d'heure, mais en fait j'crois qu'il est pas tout seul. On a atterri dans la salle où Nécrosis doit les fabriquer et avec se qu'on a sous le yeux je dirais qu'il doit en rester onze qui rôdent dans le coin.

- OK, côté tour activée Aelita est en route, tenez encore cinq ou dix minutes et ça devrait le faire, rien d'autre sinon ?

- Tu nous croira si tu veux mais ces bestioles je crois qu'elles ont de l'acide dans le corps et qu'elle peuvent en utiliser pour se défendre.

- Tout en finesse, et quelle genre d'acide ?

- Le style qui a à moitié fait disparaître une paroi en acier de cinq centimètres d’épaisseur en trente secondes, tu vois le genre ? décrit Odd.

- C'est bon j'ai compris, pour sortir de la salle c'est la porte tout droit. Vous prendrez le corridor sur la gauche et vous déboucherez dans la salle où on a trouvé la Carte Virtuelle, j'vais dire au fille d'accélérer la manœuvre.

- Roger.

Sur le Réplika Yumi parvint, après un slalom effréné dans les entrailles du relief virtuel, au niveau de la cavité interne de la montagne. Elle se laissa tomber sur le piton central, abandonnant son véhicule qui alla s'écraser sur la roche mauve. Elle attendit que le Nécro Guerrier ne soit pas très loin pour lancer un premier éventail qui tournoya dans le vide avant de toucher le Scorpus qui était arrivé à la sortie du tunnel. Le monstre explosa laissant son cavalier se changer en image floue pour se retransformer sur le piton juste devant la japonaise. Elle lui envoya alors son deuxième éventail qui fut intercepté sans problème par le guerrier noir.

- Maintenant Jérémie !!!

Elle se jeta alors dans le vide qui l’entourait. Le lieutenant de Nécrosis croyant avoir gagné s'approcha au bord du piton pour voir ce qu'il en était, quand il vit un éventail lui foncer dessus. Surpris, il tomba en arrière et lâcha sa faucille, l’arme fut rattrapée au vol par Yumi, juchée sur un overbike. Elle la renvoya alors sur son propriétaire qui l'encaissa de plein fouet et disparut.

- Bien joué Yumi.

- J'te retourne le compliment pour l'overbike, maintenant que le ménage est fait, j'vais aider Aelita.

- Désolé Yumi mais j'ai deux tarentules et une manta en approche droit sur le Skid.

- Bien reçu j'y vais, où en sont les autres ?

- Ils y sont presque.

Dans le labo Odd venait d'éliminer un deuxième Alien et quatre autres étaient en train d'arriver dans le couloir donnant accès au supercalculateur. Esquivant les jets d'acide des monstres qui allèrent faire fondre l'un des pupitres de commande situés à l'écart, il parvint à dégommer deux d’entres eux à l'aide d'une rafale de flèches lasers bien placées qui leur transpercèrent le crâne de part en part. Ulrich et William quant à eux, tranchèrent les derniers en deux, répandant le contenu acide des créatures sur le sol. Ils arrivèrent enfin devant la porte où les filles avaient été détranslatées la dernière fois. Ulrich fut le premier à arriver dans la salle du supercalculateur. L'ordinateur était de couleur gris bleu et recouvrait tout le plafond de la salle en se prolongeant en une pointe mince et rebondie, l'ensemble était relié aux murs par 4 canaux principaux constituant le système de refroidissement à l'intérieur duquel circulait de l'azote liquide. Le trio frissonna un peu en entrant dans la salle, l'air était à une température basse en raison de la réserve de réfrigérant qui se trouvait à une vingtaine de mètres en contrebas, à l’air libre. Une passerelle circulaire entourait la pointe, surplombant le lac, elle supportait quatre postes de commande disposés perpendiculairement les uns par rapport aux autres et également six Xénomorphes qui gardaient les lieux.

Sur le Réplika, Aelita aperçut enfin le halo noir de la tour à travers la brume. Elle s'était débarrassée des frôlions mais elle avait perdu son overboard. Elle se retrouva alors en compagnie de deux autres blocks qui lui tirèrent dessus. Elle parvint à en détruire un premier en faisant quelques acrobaties aériennes mais elle encaissa un tir qui désactiva ses ailes et la ramena au sol. Elle se releva un peu sonnée et reçut alors un cercle de feu en pleine face et fut renvoyée sur Terre.

- Ulrich, il faudra se débrouiller sans Aelita, elle vient de se faire dévirtualisée en approchant de la tour.

- Ca va pas arranger nos affaires ici.

Des six créatures gardant le supercalculateur, Ulrich, parvint à en faire tomber une dans l'azote liquide en exécutant une balayette et Odd en blessa une assez sérieusement, le monstre déstabilisé s'était alors effondré en tombant dans l'azote liquide à son tour. Les quatre autres commencèrent alors à cracher de l'acide. William se mit devant Ulrich et utilisa son zanbâto pour dévier les jets mortels. Odd eut alors une idée. Il se déplaça de côté vers l'un des quatre postes de commande, attirant l'attention des monstres qui lancèrent de nouveau des jets d'acides à son adresse. Il esquiva et le fluide mortel se répandit sur le poste de contrôle qui disjoncta en émettant beaucoup de fumée. Ce fut alors le canal d'azote liquide au-dessus de lui qui explosa et répandit son contenu glacé sur les quatre derniers Aliens. Ils se figèrent dans la glace avant d'être emportés dans le lac glacé par l'effondrement de la passerelle, Odd fut également détranslaté par le choc.

- J'crois que c'est bon Jérémie

- Oui tout est en train de surchauffer. Je vous ramène. Détranslation Ulrich. Détranslation William. Embarquement Yumi.

La manta qui se trouvait au niveau du Skid et qui le bombardait de mine volante se volatilisa tout à coup sans raison, indiquant à Yumi la réussite de la mission. Elle fut ramenée dans le cockpit du vaisseau numérique. Jérémie désarrima l'engin et la japonaise prit les commandes. Ils replongèrent dans la mer numérique tandis qu'autour d'eux le relief et la brume disparaissaient à une allure vertigineuse. Ils s'extirpèrent du Réplika et s'en éloignèrent juste à temps, avant qu'il n'explose en une formidable onde de choc qui se perdit à travers les profondeurs abyssales et sombres du réseau.

- Et d’un ! Mission accomplie, lança Jérémie sur un ton soulagé.

Un épisode clé de cette cinquième saison de Code Lyoko Infinity qui est également un cross-over entre la saga Alien et Code Lyoko... Je vous laisse à vos recherches perso pour vous documenter sur ces films... A la prochaine !

_________________
http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/05//120205103503633029399575.png

Tel un feu purificateur, nous rétablissons l'équilibre.
Le Catalyseur s'adressant au Commandant Shepard,
quelques secondes avant l'activation du Creuset et la fin des Moissonneurs.

Tiré de Mass Effect 3
Liens de mes Fics et Fans Fics


Dernière édition par Abadjin Pieckoyt le Ven 30 Oct 2009 14:45; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Anthea MessagePosté le: Jeu 19 Fév 2009 18:49   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 36
Localisation: Parmis des livres avec mon I Pod
Ta fic est super ! Super bien écris et je n'est pas vu de fautes d'orthographe. Je trouve que les personnages collent bien avec la série. Donc vivement la suite !
_________________
~


http://nsa15.casimages.com/img/2010/03/20//100320124059448988.jpg


Spoiler



~
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Revan MessagePosté le: Sam 21 Fév 2009 10:57   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 207
Ce matin en me levant je me suis dit " Tien si j'allais voir la fan fic de Pieckoyt"alors me voila
Dans un premier temps j'ai été agréablement surpris de voir que quelques membres ont lus ta fan fic (en espérant que ça continue xD).

Dans un second temps Vivement la suite et surtout ce qu'elle va dévoiler.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Lun 23 Fév 2009 21:46   Sujet du message: Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 493
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
Merci à tous pour vos super messages, et ravi de voir que de nouveaux lecteurs ont rejoint Revan, en attendant voici deux nouveaux épisodes !!!

J'ai également repris les cours et le rythme en sera ralenti, désolé...

_________________
http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/05//120205103503633029399575.png

Tel un feu purificateur, nous rétablissons l'équilibre.
Le Catalyseur s'adressant au Commandant Shepard,
quelques secondes avant l'activation du Creuset et la fin des Moissonneurs.

Tiré de Mass Effect 3
Liens de mes Fics et Fans Fics
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
ENZO MessagePosté le: Mer 25 Fév 2009 15:40   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 22 Déc 2007
Messages: 8
Cool j'adore ton histoire !

Note de Xen : CESSES d'écrire en majuscules ! Dernier avertissement !

désolé ! je n'avais pas vue j'ai une un probleme sur mon ordi la maj etait bloquer, problème résolus !

mille excuse !
_________________
FERRARI, QUI AIME LES FANFICS, L'AUTOMOBILE ET LA F1


Dernière édition par ENZO le Mer 11 Mar 2009 16:33; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Sam 07 Mar 2009 09:28   Sujet du message: Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 493
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
Merci à toi ENZO. Je poste en vitesse pour vous informer que le scénario de l'épisode 106 est terminé et l'écriture a déjà bien commencé... Il ne sera peut-être pas terminé ce week-end mais il sera en ligne sûr pour la semaine prochaine. La semaine de cours qui vient s'annonce bien plus calme que celle que je viens de vivre, l'épisode 106: A domicile is coming soon...

A plus...

_________________
http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/05//120205103503633029399575.png

Tel un feu purificateur, nous rétablissons l'équilibre.
Le Catalyseur s'adressant au Commandant Shepard,
quelques secondes avant l'activation du Creuset et la fin des Moissonneurs.

Tiré de Mass Effect 3
Liens de mes Fics et Fans Fics
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Evana MessagePosté le: Sam 07 Mar 2009 12:41   Sujet du message: Répondre en citant  
Spectatrice


Inscrit le: 11 Fév 2009
Messages: 468
Salut, alors j'arrive un peu en retard (déjà une vingtaine de jours que tu as posté la suite^^')
C'était pas mal le coup des aliens!
Voilà donc les mystérieuses créatures dont parlait Nécrosis... bien répugnants... Mr. Green
Ils ont eu chaud les lyoko-guerriers^^
Vivement la suite!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 2 sur 3
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0773s (PHP: 72% - SQL: 28%) - Requêtes SQL effectuées : 19