CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] IFSCL - Bande annonce fangame 4.0.X
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
[Site] Un nouveau dossier : Le français...
[Site] Un nouveau fanprojet : RTTP Podcast
[IFSCL] IFSCL, Bande annonce du 9e anniv...
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
 
 Derniers topics  
[Projet] Forum Séries TV et DA (dont ...
[Jeu Vidéo Lyoko] IFSCL 40X!
[One-Shot] Amaterasu
[Fanfic] Code Alpha 2.0 - Rainy Days ...
Source (extrêmement hypothétique) d'i...
Discord pour le forum + animation ?
Anciens : Réveillez-vous ! La bulle d...
[Fanfic] Les Perles du Neith [Terminée]
Les origines de vos pseudos
[Fanfic] Overpowered [Terminée]
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Un Nouvel Ennemi

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 2 sur 5

Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
benjisop MessagePosté le: Jeu 25 Juin 2009 19:51   Sujet du message: Répondre en citant  
[Manta]


Inscrit le: 23 Juin 2006
Messages: 608
Localisation: Devant mon PC
Au niveau des fautes, y'en a de nombreuses de grammaire : genre des "-s" qui n'ont pas leur place.
Moi j'aurais pas fais péter le barrage, car il y aurait eu des morts avant, et je ne pense pas que Kinshii soit sadique Mr. Green
Sinon, deux bons épisodes, mais finalement Kinshii est peut-être sadique, car avec ce qu'on à eu, les pauvres héros on a l'impression que c'est la fin du monde...
Allez, moi j'aime bien car c'est toujours aussi bien écrit donc continue!

_________________

http://img109.imageshack.us/img109/3185/signature3xx6.png
http://imageshack.us/a/img28/46/knwq.pnghttp://imageshack.us/a/img163/1125/ksmc.pnghttp://imageshack.us/a/img89/4558/4saz.png
Spoiler

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
*Odd Della Robbia* MessagePosté le: Ven 26 Juin 2009 00:27   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 14 Sep 2008
Messages: 1320
Localisation: Sur le territoire Banquise entrain de faire de l'overboard
la fic est plutôt bien, l'histoire est intéressante et qui est brutus, comment Xana s'est il réveillé?

Mais plusieurs points négatifs.
1)Ulrich a toujours le beau role

2) tu fais passez Odd pour un crétin, dévirtualisé 2s après avoir vu brutus (un record)

3)la réaction d'Aelita est vraiment exagéré.

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/431875signature.png

http://img11.hostingpics.net/pics/400268userbar.gif
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
benjisop MessagePosté le: Ven 26 Juin 2009 07:39   Sujet du message: Répondre en citant  
[Manta]


Inscrit le: 23 Juin 2006
Messages: 608
Localisation: Devant mon PC
*Odd Della Robbia* a écrit:

3)la réaction d'Aelita est vraiment exagéré.



Je suis un peu d'accord, mais je pense qu'elle aurait été capable de réagir comme ça. Elle adorait son père, seul souvenir de son passé, il s'est sacrifié pour rien, et voila que XANA a foutu en l'air 2 ans de travaux de Jérémy + tout le travail de Hopper, qu'il est devenu encore plus fort et qu'il est quasiment invicible.

Mais je pense que ce passage est important pour la suite de la fic, on verra bien...

_________________

http://img109.imageshack.us/img109/3185/signature3xx6.png
http://imageshack.us/a/img28/46/knwq.pnghttp://imageshack.us/a/img163/1125/ksmc.pnghttp://imageshack.us/a/img89/4558/4saz.png
Spoiler

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
Kinshii MessagePosté le: Ven 26 Juin 2009 09:12   Sujet du message: Répondre en citant  
 


Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 970
@ Odd della Robbia : Je prie humblement Odd de bien vouloir me pardonner de l'avoir dévalué.

C'est vrai que j'ai été injuste avec lui et que je m'en suis servi comme faire valoir de Seven.

Il est également vrai que Ulrich endosse plus que de raison le beau rôle, c'est dû à mon caractère. Je suis un amateur d'arts martiaux et j'avoue préférer un combat au sabre qu'à coups de fléchettes.

Je vais cependant m'appliquer à rétablir l'équilibre, pour une raison de conscience et parce que je ne peux pas me permettre de me mettre à dos les admirateurs d'Odd.
_________________
 
   http://img15.hostingpics.net/pics/939298schrodinger4.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Evana MessagePosté le: Ven 26 Juin 2009 19:06   Sujet du message: Répondre en citant  
Spectatrice


Inscrit le: 11 Fév 2009
Messages: 479
Eh bien!
Je vois que j'ai manqué deux suites super =]
On observe une personnalisation de ta fic qui fait que le récit devient plus intéressant au fur et à mesure de l'histoire!
Malgré les quelques fautes qui subsistent (Mr. Green), le suspense et la diversité de tes attaques et de tes descriptions donne beaucoup de plaisir à te lire =)
Quant à Ulrich, ça ne me gène pas mais c'est vrai qu'on n'a pas beaucoup entendu parler des exploits d'Odd sur Lyoko...
Mais c'est bien, continue comme ça... Moi, j'attends la suite! *trop envie de savoir qui est ce mec Smile*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Kinshii MessagePosté le: Jeu 02 Juil 2009 10:56   Sujet du message: 4. L'étoile de fer Répondre en citant  
 


Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 970
 

L'étoile de fer


Jérémie est réveillé à sept heures par son radio-réveil. Il vérifie sur son ordinateur que Xana s’est tenu tranquille durant la nuit puis il s’habille et s’apprête à rejoindre les autres pour le petit déjeuner quand on frappe à sa porte.

« Aelita ? s’étonne Jérémie. Qu’est-ce que tu veux ?
- Je suis venue m’excuser pour hier soir, explique la jeune fille. Je suis désolée si je t’ai blessé, j’ai été injuste avec toi. Ce n’est pas ta faute si Xana a échappé au programme multi-agent. Et après tout, c’est mon père qui a créé Xana…
- Je voulais justement vous en parler quand tu t’es enfuie, enchaîne Jérémie. Bien que Xana ai réussit à détourner de l’énergie de la pile radioactive pour son propre compte, cela n’explique pas qu’il ait pu se soustraire au programme.
- Mais Jérémie, objecte Aelita, Xana a très bien pu éteindre lui-même le super-calculateur de l’intérieur et le rallumer ensuite, quand le programme était désactivé.
- C’est ce que j’ai pensé moi aussi, mais le super-calculateur est bien resté allumé jusqu'à ce que nous l’éteignons, j’ai vérifié hier soir.
- Comment expliques-tu que Xana soit toujours vivant alors ? l’interroge Aelita.
- Hé bien, soit il est parvenu à se dissimuler au programme d’une façon que j’ignore, soit le programme multi-agent conçut par Franz Hopper n’était pas suffisant pour vaincre Xana. Hopper l’a programmé d’après ses connaissances de Xana mais ce dernier s’était énormément renforcé depuis sa fuite dans le réseau.
- Je ne peux pas croire que mon père ait sous-estimé Xana, il était présent sur Lyokô et dans le réseau, il était aux premières loges pour constater sa puissance. Je reste persuadée qu’il y a une autre explication, s’obstine Aelita. »

Jérémie hésite à formuler son hypothèse mais il se retient. Rien ne lui permet d’affirmer une telle idée, c’est juste une théorie qui lui a traversé l’esprit et il n’a aucun argument pour l’appuyer. Aelita lui rirait au nez s’il lui en faisait part et elle aurait raison, c’est tellement dingue.

Voyant que la conversation ne risque pas d’évoluer, ils partent retrouver Odd et Ulrich au self afin de prendre leur petit-déjeuner.

Après une matinée de cours sans évènements particulier excepté le fou rire de la classe quand Sissi a répondu à madame Hertz que la condensation de l’eau la faisait passer à l’état "mouillée". Les quatre amis attendent Yumi sous les arcades avant d’aller manger. Deux minutes plus tard, elle sort de son cours d’anglais et ils se dirigent ensemble vers la cantine quand Ulrich retient Aelita :
« Attends Aelita, je dois te rendre ton portable que tu avais oublié à la cantine, il est dans ma chambre. »

Surprise, Aelita suit néanmoins Ulrich dans le bâtiment de l’internat. Ce n’est que sur le palier qu’elle tâte sa poche, son portable est bien là.

« Bon, commence Ulrich tout en marchant, je ne voulais pas... »
Il se baisse soudain, évitant de justesse l’extincteur avec lequel Aelita tentait de le frapper à la tête. Emportée par son élan, la jeune fille chute par-dessus Ulrich.

« Qu’est-ce qui te prends Aelita ? s’écrie Ulrich. Ca ne va pas bien non ?
- Excuse moi Ulrich, fait cette dernière confuse, je te croyais possédé par Xana. Qu’est-ce que c’est que cette histoire de portable, alors ?
- C’est la première excuse qui m’est venu à l’esprit pour être seul avec toi, avoue Ulrich. »

Aelita ne voit pas où il veut en venir mais ne peut s’empêcher d’être gênée. Ulrich poursuit.

« C’est à propos du nouveau sur Lyokô, je trouve qu’il s’intéresse beaucoup à toi.
- Seven ? s’étonne Aelita, qu’est-ce qui te fais dire ça ?
- Je pense que les autres aussi ont remarqués, ajoute Ulrich. Tu as l’air de l’intriguer et je ne sais pas ce qu’il te veut mais je n’aime pas ça.
- c’est vrai qu’il s’est plusieurs fois approché de moi, admet Aelita, mais je ne crois pas pour autant qu’il me porte plus d’attention qu’à vous.
- Aelita, Insiste Ulrich, tu es la seule personne qui puisse désactiver les tours contrôlées par Xana, tu devrais logiquement constituer une cible prioritaire pour lui, et ce Seven se contente de te fixer. Je suis sûr qu’il prépare un truc pas net. Je ne voulais pas en parler devant Jérémie car j’avais peur de compliquer la situation encore plus qu’elle ne l’est.
- Je ferais attention, promet Aelita pour ne pas parler de Jérémie.

Ils rejoignent leurs amis à la cantine. En arrivant à leur table, Aelita montre son portable en souriant
« J’ai récupéré mon bien. »

Après leur repas, les jeunes héros n’ayant pas cours, ils décident d’accompagner Yumi qui doit passer prendre des affaires chez elle. Jérémie a préféré rester à l’usine pour chercher des réponses aux nombreuses questions que soulève la présence du nouveau sur Lyokô. Sur le chemin du retour, Yumi examine un shuriken d’Ulrich, que le garçon accroche habituellement au mur de sa chambre à coté de son affiche de Penchak silat.

Yumi s’attendait à observer une grossière réplique de shuriken et elle est étonnée par la qualité du découpage et de l’affûtage.
« Où l’as-tu acheté ? demande la Japonaise, intriguée.
- Je ne l’ai pas acheté, déclare Ulrich. C’était une récompense d’une rencontre de penchak silat avec un maître étranger, un indonésien je crois.
- Il est bien équilibré, apprécie Yumi, Je pense que celui qui l’a fabriqué ne le destinait pas à la décoration.
- C’est un vrai, s’extasie Odd, comme ceux des ninja ?
- Tout ce qu’il y a de plus vrai, confirme Yumi. Celui-ci est récent bien sûr, mais il est en tout point semblable aux shuriken utilisés par les ninja du Japon féodal. »

Le portable d’Aelita sonne, interrompant la discussion.
« C’est Jérémie annonce cette dernière en voyant s’afficher le numéro de leur ami sur l’écran de son portable. »

Immédiatement, Yumi se fige, elle guette les alentours fiévreusement. Dans, l’esprit de Yumi, l’appel de Jérémie est traduit par la nouvelle d’une tour activée. Sa vigilance lui permet de repérer tout de suite le câble électrique qui se détache des poteaux, répartis le long du trottoir sur lequel se trouvent nos héros.

Aelita, concentrée sur sa discussion téléphonique ne voit pas le fil qui fonce vers elle. Odd plonge sur elle et la percute d’un coup d’épaule, l’envoyant rouler sur le sol. Yumi lance son shuriken qui fend l’air en sifflant. Odd reçoit la décharge électrique dans un cri qui s’éteint aussitôt, puis le fil retombe, sectionné net par le shuriken. Odd est allongé sur le sol, les muscles contractés par le passage du courant électrique.

« J’appelle les secours, averti Yumi. Foncez à l’usine, je vous rejoins dès qu’Odd est en sécurité. »


Ils parviennent angoissés à l’usine. Ils savent que si quelque chose peut encore sauver leur ami, c’est le retour vers le passé. Ils n’ont pas le droit à l’erreur, il n’y aura pas de seconde chance pour Odd s’ils échouent. Ils informent Jérémie sur l’état de la situation et se dirige en salle des scanners.


Leurs avatars numériques créés, Aelita, Yumi et Ulrich se mettent en route vers la tour d’après les indications de Jérémie. Ils arrivent bientôt en vue de la tour activée et dissimulés derrières un rocher, nos trois héros embrassent la scène ; Deux tarentules sont postées devant la tour et Seven est adossé à la paroi de la montagne.

« Ulrich tu te charge de Seven, ordonne Yumi, Aelita tu reste embusquée et tu lance tes champs de force sur les tarentules pendant que je fais diversion.

Yumi s’élance face aux tarentules et au moment où celles-ci ouvre le feu, elle sort son éventail et exécute les figures les plus incroyables pour éviter les lasers, bloquant de son éventail les tirs les mieux ajustés. Malheureusement, le seul éventail qu’elle possède ne lui permet pas de suivre le rythme des rafales tirées par les monstres.

« Aelita, hurle-t-elle à son amie, qu’est-ce que tu attends ? »

Ne recevant pas de réponse, elle jette un œil derrière elle et aperçoit avec horreur Aelita aux prises avec trois frôlions. L’impact d’un laser sur son épaule la ramène brutalement à son combat. Yumi prend son élan, saute vers la paroi, et s’en écarte d’un coup de talon. Cette manœuvre l’amène à la verticale des tarentules qui n’ont pas le temps de réagir quand Yumi lance son éventail qui se fiche dans le sigle présent sur la tête du monstre. La tarentule explose, aveuglant sa congénère qui ne voit pas Yumi filer pour prêter main forte à Aelita.

D’un champ de force, Aelita détruit un premier frôlion, le deuxième est surpris par le renfort inattendu que constitue Yumi et n’évite pas assez tôt l’éventail qui le traverse de part en part. Le dernier frôlion furieux de cette agression tire sur Yumi qui n’a que le temps de rattraper son éventail pour le lancer de nouveau. La japonaise disparaît, touchée en pleine poitrine par le laser du frôlion. Son éventail poursuit sa trajectoire, décrit une parabole parfaite et fauche en plein vol le frôlion qui n’a pas vu venir l’éventail derrière lui.

Aelita regarde où en est Ulrich, mais ce dernier n’est pas en capacité de l’aider. Son duel avec Seven ne semble pas tourner en faveur du samouraï.

« Tu penses vraiment pouvoir me battre ? s’étonne Seven.
- Cette fois, c’est différent affirme Ulrich, mon ami est en danger.
- Qu’est-ce que cela change ? »

Ulrich ne répond pas et s’élance vers son ennemi. Il fait mine d’attaquer à droite et se déporte à gauche au dernier moment tout en déviant de son sabre la lame de la lance qui fusait vers sa tête. Il est trop proche de Seven pour que ce dernier utilise sa lance. La courte portée du sabre d’Ulrich devient un avantage au corps à corps puisque son arme est plus maniable. C’est sans compter la maîtrise de Seven qui, renversant son arme, tente d’atteindre Ulrich à la tempe, du manche de sa lance. Le samouraï qui ne s’attendait pas à cette réaction évite de peu le coup en s’abaissant et profite d’être passé sous la garde de l’adversaire pour lui porter un uppercut, en remontant la poignée de son sabre sous le menton de Seven. Ce dernier est éjecté en arrière mais se rétablit avant qu’Ulrich ne puisse pousser son avantage. Ulrich s’attendait à ce que son adversaire, furieux contre-attaque avec acharnement mais il n’en est rien, Seven l’observe froidement et n’a rien perdu de son calme.

Plus par réflexe que par véritable décision, Ulrich recule d’un saut et n’évite qu’avec extrême justesse le coup de lance oblique qui devait l’atteindre à la base de la nuque et ne lui cause qu’une estafilade sur la poitrine. Immédiatement après avoir frappé, Seven se redresse, envoyant l’extrémité du manche vers la mâchoire de son adversaire. Ulrich a deviné que Seven utilise de préférence des coups qu’il ne peut pas bloquer, il n’a donc qu’une option et ne marque aucun temps d’hésitation. C’est ce qui lui permet d’échapper au manche de la lance qui aurait dû le cueillir au menton. Poursuivant son mouvement, Seven amorce un demi-tour de façon à présenter de nouveau la pointe de son arme à son ennemi et il se fend, contraignant Ulrich à reculer encore.

Au moment où Ulrich recule de nouveau, l’image du rocher derrière lui traverse sa conscience. Il n’a pas le temps d’évaluer la distance qu’il lui reste, il heurte le flanc de la montagne avant. Il sait ce qui va se passer ensuite, étant acculé, il ne pourra pas éviter le coup qui va suivre. Il conserve cependant sa lucidité, et son expérience des combats lui permet de trouver immédiatement la parade appropriée.

Ulrich intervertit la position de ses main sur la poignée de son sabre, tenant celui-ci la pointe vers le bas. Il effectue un demi-tour vers la droite en même temps qu’il dévie la pointe de la lance avec sa lame. Il saisit la hampe de la lance de sa main gauche et, se trouvant alors dos à Seven, il lui enfonce son sabre dans le ventre.

Urlich est soudain assaillit d’un doute, il se demande si cela suffira à vaincre la créature de Xana. Il se dégage et se remet en garde prêt à poursuivre le combat. Son ennemi a lâché sa lance, il titube un instant, puis se dépixellise à la façon des Lyokô-guerriers.

« Jérémie, tu as vu ça ? s’exclame Ulrich.
- Non, lui répond la voix de Jérémie, que c’est-il passé ?
- Il s’est dévirtualisé, Annonce le samouraï.
- Négatif, le contredit le génie, je n’ai aucun transfert numérique hors de Lyokô. »
_________________
 
   http://img15.hostingpics.net/pics/939298schrodinger4.png


Dernière édition par Kinshii le Sam 05 Nov 2011 12:38; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
jojo67150 MessagePosté le: Jeu 02 Juil 2009 11:43   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 24 Juin 2009
Messages: 24
Localisation: Devant mes pc
C'est franchement géniale
Mais ou a disparus Seven (référence au dernier window Wink )
Le fait que jérémie a perdu tt ses prgrammes veut dire des heures de programmation

Génial comme dit impatient de la suite
_________________
http://nsa07.casimages.com/img/2009/07/01/090701112844590535.png


Mon interface :

http://forum.codelyoko.fr/viewtopic.php?t=4339
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
*Odd Della Robbia* MessagePosté le: Jeu 02 Juil 2009 13:36   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 14 Sep 2008
Messages: 1320
Localisation: Sur le territoire Banquise entrain de faire de l'overboard
mais le retour vers le passé a aussi été perdu?
si c'est le cas Odd va mourir (ah moins que plus tard tu trouve un moyen de le ressuciter)

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/431875signature.png

http://img11.hostingpics.net/pics/400268userbar.gif
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Kinshii MessagePosté le: Jeu 02 Juil 2009 14:22   Sujet du message: Répondre en citant  
 


Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 970
Hum...
Je me rends compte quand j'ai tendance à ne pas être assez explicite surtout à la fin des épisodes. On va mettre ça sur le compte du suspense et je vais tenter de m'appliquer pour la suite (qui arrive bientôt).
_________________
 
   http://img15.hostingpics.net/pics/939298schrodinger4.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Elwing MessagePosté le: Jeu 02 Juil 2009 18:55   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1393
Localisation: Dans ses bras <3
Pour la forme :

« - Aelita ? s’étonne Jérémie. Qu’est-ce que tu veux ? : Pas besoin de mettre le tiret

" Bien que Xana ai réussit à détourner de l’énergie de la pile radioactive pour son propre compte, cela n’explique pas qu’il ait pu se soustraire au programme. " : remplace le "ai" par ait

" - Hé bien, soit il est parvenu à se dissimuler au programme d’une façon que j’ignore, soit le programme multi-agent gentil garçonçut par Franz Hopper " Euh y'a un problème, le mot "garçonçut"n'existe pas. Trouve autre chose Mr. Green

" Celui-ci est récent Bien sûr, mais il est en tout point semblable aux shuriken utilisés par les ninja du Japon féodal. » Il y 'a une majuscule au milieu de la phrase ? Petit problème Mr. Green

Pour l'histoire :
Oo...Ou est passé Seven ? Tu vas nous le dire et tout de suite ! Twisted Evil xd.
Et Odd j'espère qu'il va s'en sortir ^^.
Que de mystères dans ce chapitre (ce qui me plait, vu que cela donne envie de lire la suite Razz )

Bon courage pour la suite Wink

_________________
http://nsa29.casimages.com/img/2012/05/23/120523095015101622.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Kinshii MessagePosté le: Jeu 02 Juil 2009 19:46   Sujet du message: Répondre en citant  
 


Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 970
désolé pour le "gentil garçon" mais je n'y suis pour rien, c'est le mot c.n qui est censuré Razz

il faut lire "le programme multi-agent c onçut par Franz Hopper..."


Edit Aqua' : J'ai "bidouillé" des trucs, j'ai rien conpris (faute volontaire), mais ça semble marcher.
_________________
 
   http://img15.hostingpics.net/pics/939298schrodinger4.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Aquatikelfik MessagePosté le: Dim 05 Juil 2009 11:35   Sujet du message: Répondre en citant  
[Gardien ancien]


Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 1715
Localisation: Orléans
Salut ! Alors, alors... J'ai pris mon temps, mais j'ai lu ces quelques chapitres ! Razz

( Pour cette fichue histoire de censure, je demanderais à Xen quand je le croisai parce que je ne vois vraiment pas d'où viens le problème... Bref.
Note de Xen : Réglé )

Pas grand chose à dire sur le style, t'as un vocabulaire varié et complet. Je pense notamment aux scènes de combats bien décrites.
Quelques problèmes d'orthographes, mais j'ai vu pire, c'est pas dérangeant.

Par contre, y'a parfois des problème concernant la présentation.
« C’est Jérémie annonce cette dernière en voyant s’afficher le numéro de leur ami sur l’écran de son portable. » Sachant qu'elle ne poursuit pas sa phrase après, les guillemets fermants peuvent être mis après "Jérémie".
Puisqu'on est dans la présentation, si tu veux mettre les titres de chapitre en valeur, mets-les dans le message et non dans le titre du message, ici il est "invisible".


Après pour l'histoire elle même, je suis mi-figue-mi-raisin... L'histoire est bonne et bien racontée, mais je trouve qu'en 4 chapitres, on tourne un peu en rond. Attaque/Qui-c'est-celui-là/Combat-au-sabre/Fin. Mais voilà que la situation tourne à la fin de se dernier chapitre, donc je pense que ça changera.

Ce que j'aime pas, par contre, c'est les incohérences. Je ne saurais pas écrire toutes celles que j'ai remarqué, (je m'en rappelle pas ^^"), mais je sais que j'en ai vu quelques unes.
"ils seront totalement impuissants si la tour activée ne se trouve pas sur Lyokô mais sur un réplika, généré par un autre super-calculateur." Sauf s'il y a un autre Réplika en région parisienne, (ce qui est, il est vrai, possible), X.A.N.A. ne peut pas avoir attaqué depuis un Réplika.
Pour moi, une saison 5, ou suite puisque c'est ce dont il s'agit ici, doit savoir être propulsée à l'écran. Mais ici, en 1 chapitre, après 2 mois de vacances et croyant qu'ils n'auraient plus à affronter X.A.N.A., ils sont déjà de retour sur Lyoko.
Ensuite, les attaques. Je trouve que tu ne les exploites pas assez. Ils découvrent l'attaque et partent sur Lyoko l'arrêter, point. Prends ton temps. ^^
Mais j'ai particulièrement aimé celle des téléphones portables ! T'aurais pas regardé Fringe dernièrement ? Car dans un épisode récent des personnes sont mortes après avoir le cerveau bouilli et explosé à cause de trop fortes radiations. ...hum ! Pardon, je m'écarte !
A l'inverse de celle-ci, et c'est là aussi que je parle d'incohérance, c'est l'attaque du barrage. D'abord, je trouve que ça fait "trop" et ensuite, il ne me semble pas qu'il y aie de barrage sur la Seine, fleuve sur lequel ce situe l'usine. 'suffit de regarder Wikipédia.

Bon bah, comme d'hab, j'écris dans le désordre, mais j'pense avoir dit ce que j'avait à dire.
Je pense que je lirais la suite. ^^

Bonne continuation ! Wink
_________________
http://aquatikelfik.net/images/userbar-blog.pnghttp://aquatikelfik.net/images/coeur-twitter.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
Kinshii MessagePosté le: Mar 11 Aoû 2009 10:47   Sujet du message: 5. Terrain connu ? Répondre en citant  
 


Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 970
 

Terrain Connu ?



Après que Jérémie ait lancé le retour vers le passé, nos amis se retrouvent tous à la cantine pour le déjeuner.

Odd termine l’assiette d’Aelita après s’être fait resservir une fois par Rosa . La jeune fille, amusée le regarde s’empiffrer comme s’il n’avait pas mangé depuis plusieurs jours.

« Je suis rassurée de voir que tu n’as pas perdu l’appétit.
- A l’hôpital, ils ont refusés de me donner à manger, raconte Odd entre deux bouchées. Sou prétexte que mon "organisme n’était pas en état de d’ingérer de la nourriture solide".
- Quel était le diagnostique des médecins ? interroge Yumi. »

Odd est trop occupé à se « sustenter », tel qu’il l’affirme, pour répondre. C’est donc Jérémie, qui trouve qu’une analogie avec le fait « d’entreposer » ne serait pas dénuée de pertinence, qui prend la parole.

« De multiples brûlures externes et internes, une tétanisation des muscles et un arrêt cardiaque. Rien que ça. Le docteur a réussi à faire repartir son cœur avec un choc électrique.
- Comme si la décharge que j’ai reçue ne m’avait pas suffit, raille Odd.
- N’empêche qui s’ils n’étaient pas parvenu à relancer ton cœur, je ne sais pas si le retour vers le passé t’aurait sauvé, évoque Jérémie.
- Ce n’est pas seulement grâce à eux, reprend Odd sérieux. Sans les réflexes de Yumi, j’y passais. Les médecins ont dit que si le contact avec la source électrique avait été prolongé d’à peine un dixième de seconde… Kiwi aurait dût se trouver un nouveau maître.
- Je suis sûr qu’il aurait été inconsolable, ironise Ulrich. »

Il a beau jouer les durs, il a frémit comme tous à l’allusion.
Il se rend compte que depuis qu’il connaît l’existence de Lyokô, à aucun moment il n’a envisagé que l’un d’eux pourrait y rester. Pourtant la mort est présente sur Lyokô, comme partout où il y a de la vie. Il ignore s’il serait capable de poursuivre le combat sans Odd ou Yumi… Non, cela n’arrivera pas. Brusquement, il prend conscience que, quand un bref instant il a imaginé vivre sans ses amis, c’est à Lyokô qu’il pensait, et à aucun moment à la vie sur Terre.
Néanmoins, la vraie vie est sur Terre, pas dans un univers virtuel conçut par un scientifique misanthrope. Ulrich sait toutefois que sa vie est rythmée par Lyokô et que ce monde virtuel est le seul lien qui le rattache à ses amis. Le visage de Yumi traverse son esprit. C’est vrai, la seule chose qui le maintient hors de l’isolement dans lequel il risque de sombrer, c’est Lyokô, pour l’instant.

Ulrich émerge de ses pensées quand il entend Aelita prononcer son nom.

« C’est Ulrich qui m’a libéré le passage vers la tour en battant Seven. Grâce à lui j’ai pu désactiver la tour, et ainsi permettre à Jérémie de lancer le retour ver le passé.
- Et me voilà ! La boucle est bouclée, conclut Odd joyeusement. »

Les pensées d’Ulrich se tournent de nouveau vers lyokô, il songe à la présence de Seven sur le monde virtuel. Décidément, même Lyokô change et Ulrich se dit qu’il va devoir s’adapter s’il ne veut pas être dépassé. Le jeune homme décide donc d’interroger Jérémie au sujet du nouvel arrivant.

« Tu as une idée d’où vient Seven, Jérémie ?
- Aucune, répond Jérémie. Le fait qu’il se dévirtualise comme vous laisse penser qu’il s’agit d’un avatar mais cette hypothèse est un contradiction avec plusieurs éléments. Tout d’abord, Si Seven est bien l’avatar d’une personne humaine, il aurait fallut que cette personne se virtualise par l’intermédiaire d’un scanner, or l’historique des virtualisations ne fait mention d’aucun transfert autre que ceux qui vous concernent. Vous êtes donc les seuls à avoir utilisé les scanners de l’usine. Si un scanner semblable était relié au super-calculateur, je le saurais forcément. La seule éventualité possible est qu’un inconnu se soit virtualisé dans un monde virtuel similaire à Lyokô, un réplika par exemple, et qu’il soit entré dans Lyokô via la mer numérique. Mais il n’y a eu aucun échange de donnés entre Lyokô et l’extérieur du réseau au moment de la dévirtualisation de Seven, je suis catégorique sur ce point. »

Essoufflé, Jérémie marque une pause. Aelita n’a pas l’air d’éprouver la moindre difficulté à suivre le raisonnement de Jérémie. Odd et Ulrich, quant à eux, ont renoncé.

Yumi qui tente de comprendre s’enquiert :
« Ce qui veut dire ?
- Cela veut dire que Seven ne se trouvait pas sur Lyokô en réalité, ou bien qu’il ne l’a pas quitté après avoir été dévirtualisé par Ulrich.
- Comment pourrait-il ne pas avoir été sur Lyokô ? s’exclame Odd. Car ce n’était pas un mirage que nous combattions.
- La physique quantique se caractérise par une dualité d’état d’un même corps, poursuit Jérémie. L’espace est altéré. De la même manière, je pense que le super-calulateur est capable de générer une distorsion du temps qui, contrôlée, permet le retour vers le passé. Je ne vais pas entrer dans les détails car c’est à se frapper la tête contre les murs, mais une particule peut se trouver à deux endroits à la fois. Il est donc possible que Seven se soit virtualisé dans une autre partie du réseau et qu’il puisse évoluer dans Lyokô. Cela expliquerait pourquoi je ne peux pas le localiser sur mes écrans.
- Comment vas-tu t’y prendre pour savoir ce qu’il en est ? demande Aelita.
- Je ne sais pas, reprend Jérémie. Pour le traquer dans le réseau il me faudrait une piste, une empreinte quelconque, un fragment de molécule d’ADN par exemple.
- Pour commencer, intervient Ulrich, est-ce qu’il ne te faudrait pas d’abord un sous-marin capable de naviguer dans la mer numérique ? »

Le visage de Jérémie s’éclaire.

« J’y travail figure toi. Pour l’instant ce n’est pas une urgence mais cela le deviendra peut-être donc j’ai préféré prendre les devant et j’ai commencé la programmation d’un vaisseau inspiré du Skidbladnir. Une fois achevé, il nous permettra de naviguer dans la mer numérique en cas de besoin.
- On a suffisamment à faire sur Lyokô pour le moment, non ? fait remarquer Yumi.
- Justement, il faudrait inspecter le cinquième territoire, déclare Aelita. Si Seven est sur Lyokô, c’est là-bas qu’il se trouve. Autant commencer les recherches par ce qui est à notre portée.
- Nous ne savons pas ce que nous allons y trouver, proteste Jérémie, réticent à laisser ses amis s’aventurer dans la zone la plus dangereuse de Lyokô et sur laquelle il n’a quasiment aucune influence. »

Il n’en a pas parlé aux autres, mais il sait que la salle garage du Skid n’existe plus et il redoute les bouleversements qu’a pu opérer Xana dans ces lieux.

« C’est la principale raison pour laquelle cette expédition est nécessaire, relève Aelita. Nous avons trop besoin d’informations pour attendre encore avant d’aller les chercher. On ne peut pas se contenter de réagir, il faut prendre l’initiative.
- Bien, accepte Jérémie qui ne peut que reconnaître la justesse de arguments d’Aelita. Nous fixons donc une visite du cinquième territoire pour demain. »

Après une journée de cours, Jérémie, Aelita, Odd et Ulrich sortent du réfectoire après un copieux dîner gagnent les égouts par le passage du gymnase et rejoignent Yumi qui les attend à l’usine.

Jérémie, depuis son pupitre de commande entame les processus de virtualisation.

« Nous sommes dans l’Arena Jérémie, annonce Aelita.
- Beuh… Jérémie, pourquoi n’empêche tu pas cette saleté de salle de tourner sur elle-même.
- Odd, tu n’aurais pas dû prendre autant de gratin dauphinois.
- Je ne me suis resservi que trois fois, se plaint Odd en se tenant le ventre.
- C’est trois fois de trop pour ce territoire, énonce Yumi sentencieusement.
Ils éclatent de rire sauf Odd qui a trop peur de ce qui pourrait arriver.
- Yumi, tu as vraiment envie de voir à quoi ressemble du gratin virtuel ? la défie Odd.
- Pas après qu’il soit passé par ton estomac, affirme la japonaise écoeurée, qui cesse de rire. »

Le couloir s’ouvre et ils s’y engouffrent en courant. Au sortir du couloir, les jeunes héros se déploient en éventail dans une vaste salle à l’architecture chaotique. Le sol est inégal, les murs composés d’immenses blocs s’élèvent jusqu’à une voûte irrégulière qui semble devoir s’écrouler dans l’instant.

Ils n’ont pas fait trois pas dans la salle qu’un grondement sourd provenant du couloir qu’ils viennent d’emprunter se fait entendre. Le bruit s’amplifie jusqu'à devenir assourdissant et les Lyokô-guerriers voient les derniers blocs se refermer, condamnant le couloir. Le fracas des blocs se répercute sur les murs de la salle avant de laisser place à un silence de mort qui emplit la salle. Aelita communique la nouvelle à Jérémie.

« Jérémie… Nous sommes enfermés.
- Un compte à rebours s’est affiché sur mon écran, préviens ce dernier. Je suppose que vous devez activer une clef qui doit être caché quelque part. En tous cas vous avez cinquante-quatre secondes exactement. Je vais tenter de vous aider.
- C’est très "vieux jeu" de la part de Xana, considère Ulrich. »

Ulrich n’a pas fini sa phrase que les blocs qui composent la salle se mettent en mouvement et dans un vacarme de claquements secs, le sol et les murs s’ouvrent par endroits, laissant apparaître des rampants.

« On ne change pas les bonnes vieilles habitudes, constate Yumi en ouvrant son éventail.»

Les quatre amis n’ont pas le loisir de chercher la clef. Aux prises avec une douzaine de monstre, leur première préoccupation est de ne pas être dévirtualisé.

« J’ai la clef, annonce Jérémie. Elle est au sol sur ta droite Odd, elle est dissimulée derrière un bloc dans un trou du sol. Il te reste huit secondes.
- Pourquoi est-ce moi qui doit m’en occuper ? proteste Odd en plongeant pour éviter un laser. »
Il roule sur le sol et riposte. Le monstre explose, touché en pleine tête.
« Parce que tu es le plus près, répond Yumi en lançant son éventail qui fend la tête d’un rampant.
- trois secondes… »
Odd s’élance vers le rampant interposé entre lui et la clef, fait un écart pour esquiver un tir, saute par-dessus le monstre s’enroule sur lui-même et décoche une fléchette avant de se réceptionner, genoux fléchit et une main au sol. Derrière lui, la créature explose avant de disparaître complètement.

« La spécialité de la maison : Le Pass-and-burst, lance Odd en appuyant négligemment du pied sur la clef. »

Un bloc du mur opposé au couloir menant à l’Arena se soulève, libérant un passage dans le mur. Le dernier monstre neutralisé, les quatre guerriers accourent vers la porte qui vient de s’ouvrir et, la franchissant, s’engouffrent dans un corridor avant d’arriver bientôt à une intersection. Trois nouveaux choix s’offrent à eux. Ulrich a le réflexe de tracer une croix à l’aide de son sabre sur le sol du couloir qu’ils viennent de traverser.

« Et maintenant Jérémie, sollicite Odd, on passe par où ?
- Je n’ai pas plus d’informations que vous, déclare Jérémie. A vous de choisir.
- Ok, on prend à gauche, annonce Odd.
- Cette décision se fonde ? demande laconiquement Yumi.
- Sur mon instinct ! s’exclame Odd, radieux.
- C’est bien ce que je redoutais, soupire la japonaise. »

Nos héros s’engagent donc derrière le félin dans un couloir suffisamment étroit pour qu’ils soient contraints de courir en file indienne. Aelita suppose qu’ils doivent avoir contourné la première salle quand après moins d’une minute de course, le couloir tourne à gauche. Ils continuent jusqu’à un nouveau croisement où ils décident de laisser le couloir principal pour s’enfoncer dans un petit passage sur leur droite. Le boyau s’ouvre, à peine dix mètres plus loin sur un nouveau couloir parallèle à celui qu’ils viennent de quitter.
« Encore à gauche ? Objecte Ulrich en s’arrêtant. Tu veux nous faire tourner en rond ?
- Je suis droitier, explique Odd qui s’était déjà engagé dans le couloir. Alors prendre à gauche me permet de tirer des fléchettes tout en restant à couvert.
- C’est l’instinct de conservation, commente Aelita amusée.
- Tu n’as pas besoin de tirer de fléchettes, alors on prends à droite décide Ulrich. Sinon on va revenir vers l’Arena. »

Ils parviennent à une nouvelle intersection une minute plus tard. Cette fois Jérémie intervient.
« Prenez à droite, une salle que je ne connais pas se situe près de vous, ensuite tournez à gauche et vous y serez. »

Ils suivent les instructions de Jérémie qui les arrête tout à coup.
« Stop ! Vous y êtes, pourquoi n’entrez vous pas ? »

Ils balaient du regard les murs nus du couloir.

« Il n’y a pas de porte Jérémie, répond Aelita.
- Si, je vais vous guider. Reviens sur tes pas Aelita, encore un peu… Ne bouge plus ! La porte est à ta droite. »

Aelita considère avec scepticisme le mur lisse en face d’elle. Elle tend la main et retient un hoquet de surprise quand ses doigts disparaissent à travers le mur. Elle fait un pas et traverse entièrement le rideau d’illusion.

Elle débouche sur une plateforme et découvre la salle circulaire mentionnée par Jérémie. La pièce, autant qu’Aelita peut en juger malgré l’obscurité qui y règne, a approximativement le même diamètre que l’Arena. Les murs qui s’élèvent au-dessus de la jeune fille disparaissent dans la pénombre de sorte qu’elle ne peut apercevoir le plafond. Une faible lumière dont la jeune fille ne parvient pas à déterminer la source baigne le sol qui semble être fait de verre noir, contrairement aux parois et à la plateforme sur laquelle elle se trouve qui sont d’un bleu métallique, comme dans tout le territoire.

Aelita fait un pas et se retrouve au bord de la plateforme située à hauteur d’homme du sol quand soudain, une interface s’affiche devant elle. Elle la parcours distraitement pour tenter de comprendre la fonction de cette salle avant de s’intéresser à un programme portant le nom "remparts". Elle l’active et aussitôt, se détachant sur la dalle sombre, le signe de Xana apparaît en luminescence, occupant presque tout l’espace au sol. Le symbole émet une lumière bleue excepté le disque central qui irradie une lumière d’une blancheur immaculée.

Intriguée, la jeune fille sélectionne un menu portant la mention "Porte de Théveste". Sur la dalle, le signe s’efface, hormis le tiret inférieur gauche de l’emblème et la lumière qui en émane redouble d’intensité. Sur l’interface, la porte est indiquée comme verrouillée mais rien ne précise comment la déverrouiller et il n’y a aucune autre information. Aelita reporte son attention sur les autres onglets, au second plan qui arborent également des noms de portes, quand elle se détourne soudain de l’interface et se précipite hors de la pièce. Elle vient de prendre conscience qu’elle est seule. Les autres était juste derrière elle avant qu’elle n’entre dans la salle et elle ne s’est pas rendue compte qu’ils ne la suivaient pas, absorbée par ses recherches.
« T’y crois pas ! Quelle idiote ! s’invective-t-elle. »

Elle les découvre avec soulagement dans le couloir. Yumi est adossé au mur du couloir et ouvre puis referme machinalement son éventail, pendant qu’Ulrich observe sur la lame de son sabre le reflet d’Odd, qui assis contre un mur dessine sur le sol la forme stylisé d’un chien en train d’uriner.

Ils cessent leurs activités en la voyant sortir du mur et la voix de Jérémie se fait entendre dans sa tête.

« Tout va bien ? On s’inquiétait ; Quand tu es entrée dans la salle je t’ai perdu de mes écrans, sans pouvoir te joindre et les autres n’ont pas pu te suivre. »

L’inquiétude ? Ce n’est pas le sentiment le plus évident qu’ils exprimaient quand elle est sortie, pense Aelita. Elle aurait plutôt été tentée de dire qu’ils s’ennuyaient ferme, mais bon… Elle est bien obligée de reconnaître qu’elle n’a pas agit avec le discernement qui s’impose dans ce territoire.

Odd à l’air fâché.

« Ca fait cinq minute qu’on s’ennuie dans ce couloir, se plaint-il. « Je savais bien qu’ils ne s’inquiétaient pas, songe-t-elle. » Alors si ça ne te dérange pas trop, on va reprendre notre exploration maintenant. »

Aelita remarque qu’il ne veut même pas savoir ce que contenait la mystérieuse salle. Le félin part en courant et les autres lui emboîte le pas. Elle leur communique ses découvertes pendant qu’ils parcourent le dédale des couloirs du territoire, toujours menés par Odd.

« … et de l’autre côté, la porte avait une apparence semblable à l’intérieur des tours, leur communique Aelita. »

Concentré sur sa discussion avec Jérémie, Aelita a perdu le fil de leur itinéraire mais elle observe qu’Ulrich continu de marquer de son sabre chaque embranchement.


Après un certain nombre de couloirs, d’intersection et un ultime coude vers la gauche, ils franchissent une ouverture située au fond de l’étroit couloir dans lequel ils viennent de s’engager.

Ils entrent dans une pièce de taille réduite, au centre de laquelle se trouvent deux cylindres massifs, d’environ soixante-dix centimètres de diamètre et d’une hauteur de deux mètres. Ils trônent sur un socle d’environ vingt centimètres et une interface de commande est associée à chacun d’eux. En s’approchant, les jeunes visiteurs constatent que les cylindre sont transparents et que l’un des deux contient un liquide impossible à identifier, duquel émane une faible lumière.
Aelita transmet à Jérémie leur découverte :

« …celui qui a l’air allumé contient une espèce de sérum, mais en plus dense. Attends, je regarde si je trouve quelque chose dans l’interface. »

Jérémie, absorbé par la trouvaille de ses amis, ne voit pas sur son écran l’icône rouge qui se rapproche du groupe.

Aelita pianote sur l’écran situé devant le premier cylindre quand une voix éraillée les faits se retourner en sursaut.

« Vous n’avez rien à faire ici. »

Ils découvrent avec stupeur Seven dans l’embrasure de la porte. Aelita ne peut réprimer un mouvement de recul en découvrant dans ses yeux le signe de Xana.

Elle se ressaisit et soudain furieuse, lance :

« Lyokô nous appartient désormais, Xana. Nous l’avons reconstruit après que tu l’ais détruit.
- Je ne suis pas Xana, proclame Seven. Votre victoire a dû être bien hasardeuse pour que vous doutiez de l’avoir éliminé et …
- Qui es-tu si tu n’es pas Xana ? l’interrompt Odd. »

Pour toute réponse, Seven se fend vers lui à une rapidité incroyable et le pourfend de sa lance avant qu’il n’ait put esquisser un geste.

« Je ne supporte pas que l’on me coupe la parole. Lâche-t-il simplement en regardant Odd se pixelliser. »

Un champ de force se forme dans chacune des paumes d’Aelita, les éventails de Yumi s’ouvrent dans ses mains et le sabre d’Ulrich surgit de son fourreau.

Leur réaction tire à Seven un sourire narquois. D’un moulinet, il passe sa lance par-dessus sa tête et l’abat sur Ulrich qui est le plus près de lui. Le samouraï place son sabre de manière à bloquer la lame, mais il cède sous la secousse provoquée par l’impact et il est balayé par la force du coup qui le projette jusqu’au mur de la pièce.

Alors qu’Ulrich se dévirtualise, Seven ricane :

« Vous vous trompez encore, ce n’est pas à ce stupide programme que vous avez affaire. ET VOUS ÊTES ICI CHEZ MOI ! rugit-il tout à coup. »

A ces mots, les orbes d’énergie d’Aelita et les éventails de Yumi s’évaporent dans une fumée de pixels.

Quand son scanner s’ouvre, Odd se force à se maintenir debout malgré le vertige qui lui brouille la vue et lui soulève le ventre. Il titube jusqu’au mur où il pousse le bouton d’appel de l’ascenseur. Un scanner s’ouvre derrière lui et Ulrich en sort, récupérant avec difficulté de la rematérialisation. Avant que la porte du monte-charge ne s’ouvre, les deux autres scanners s’ouvrent simultanément laissant apparaître Aelita et Yumi qui se remettent elles aussi du transfert avec mal du transfert.

Tous remontent en salle des commandes sans souffler mot, abattus par leur échec, mais surtout par la nouvelle d’une entité tout aussi maléfique ayant pris la relève de Xana.

Installés dans la salle de contrôle, ils dressent un tableau de la situation, dont le moins qu’on puisse dire est qu’elle n’est pas brillante.


« … et il a restauré le mécanisme de la clef, souligne Odd. Ça nous fait perdre du temps mais il doit y avoir mieux comme dispositif de sécurité non ?
- Tu ne comprends pas ? Il ne veut pas nous empêcher d’entrer, il veut nous tester. Depuis le début il joue avec nous. Il ne nous a opposé que quelques monstres à chaque fois pour voir comment nous réagissons face à telle ou telle autre situation. Il a pris ses marques et recouvré ce qui lui appartient ; le cinquième territoire. De là, il peut contrôler les quatre territoires, les tours qui les jalonnent et grâce à elle, notre monde.
- Ca ne change pas beaucoup de d’habitude, relève Ulrich. Tout ça on le savait déjà.
- Ca ne change pas de d’habitude ? s’indigne Jérémie. Tu considères que la situation est normale ? Une entité apparaît dans un super-calculateur éteint, elle programme un guerrier qui vous met tous les quatre hors de combat en quelques secondes et il n’y a aucune raison pour qu’elle s’arrête là. Avec Xana, nous avons plusieurs fois frôlé la catastrophe. Crois-tu que nous ayons une chance désormais ? »

Ulrich soutient le regard de Jérémie mais ne répond pas. Pas tout de suite. Il tente de se calmer. Sans y parvenir.

« Que propose tu ? demande-t-il irrité. Que l’on recrute un nouveau lyoko-guerrier pour remplacer William ? »
- Pourquoi pas ? lance Jérémie avec force.
- Au fait, intervient Odd. Qu’est-ce qu’il devient William ?
- Sa famille a déménagé, leur apprend Yumi. De toutes façons, son père refusait qu’il reste dans un établissement aussi scandaleux que Kadic et il a dit « qu’il avait honte pour monsieur Delmas de la façon dont il dirigeait cette école ». Je crois que Xana vaincu et le super-calculateur éteint, William n’avait aucune envie de rester. »

Au grand soulagement de Yumi, ses amis n’évoquent pas la raison pour laquelle William aurait pu vouloir rester au lycée Kadic.

Odd s’inquiète :

« Il ne risque pas d’être trop bavard ? William est un gros vantard.
- N’importe qui le prendrait pour un mythomane, estime Jérémie. Tu raconterais toi, que tu combattais une intelligence artificielle dans un monde virtuel pour sauver l’humanité ? »
- Apparemment, on ne peut plus compter sur William pour nous aider, déduit Odd.
- On n’a pas besoin de lui, reprend Ulrich.
- Ça, c'est toi qui le dit, intervint Jérémie d'un ton mordant.
- De quoi te plaints-tu ? On a désactivé la tour.
- Pourquoi refuses-tu d’ouvrir les yeux, Ulrich ? s’emporte Jérémie. Qu’est-ce qu’il te faut ? Que l’un de nous tombe dans le vide numérique ou se fasse tuer sur terre ?
- Ces risques, ce sont nous qui les prenons ! poursuit Ulrich. Tu ne peux pas nous imposer un tocard qui nous générait plus qu’autre chose.
- Et qui te gênerait en quoi ? argue Jérémie. A te faire dévirtualiser en une seconde ?
- Ça suffit tout les deux ! »

C’est Aelita qui vient de crier. Ulrich et Jérémie se tournent vers elle, stupéfaits. Elle est au bord des larmes.

« Qu’est-ce qu’il vous prend de vous chamailler comme des gamins au lieu de réfléchir en équipe ? continue-t-elle. »


« De toute façon, tranche Yumi, notre groupe est trop soudé pour intégrer quelqu’un d’autre. Notre efficacité est liée à notre amitié, un nouveau Lyokô-guerrier risque de faire exploser les deux. Le sujet est clos. »

Ulrich soupir. Il est soulagé que la dispute s’arrête là. Malheureusement, sa divergence d’opinion avec Jérémie au sujet de l’incorporation d’un nouveau membre n’a pas disparue, et elle risque de refaire surface tôt ou tard.

« Je vais faire des recherches sur le plasma que contenaient les cylindres, annonce Jérémie pour se donner contenance. C’est la seule nouvelle piste qui peut nous permettre d’en savoir plus sur les intentions de Xana. »

Aelita ouvre la bouche pour prendre la parole puis se ravise. Elle ne veut pas aborder ce sujet maintenant. Elle préfère garder ça pour elle avant d’en savoir plus.
_________________
 
   http://img15.hostingpics.net/pics/939298schrodinger4.png


Dernière édition par Kinshii le Sam 05 Nov 2011 12:38; édité 5 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
PhilippeKadic MessagePosté le: Mer 12 Aoû 2009 12:08   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 22 Juil 2009
Messages: 108
Localisation: Croix, France
Alors avant toute chose, je tiens à te féliciter pour ton style narratif durant les séquences de combat. Quand je les lis, j'ai vraiment l'impression d'y être. C'est détaillé, fluide, bien pensé. Bref, c'est du tout bon.

Je n'ai véritablement qu'un reproche à formuler et qui a trait à la structure générale du récit. Tu es resté très proche de la forme originale de la série avec le dyptique attaque/évolution du scénario qui fait un peu redondant pour un récit. Faire des pauses ne serait pas une mauvaise chose car même en recrutant un cinquième Lyokô-guerrier (dommage ce ne sera pas William visiblement ^^), les pauvres héros ne tiendront pas un mois sur ce rythme fou. Déjà que Odd a failli se faire griller par un câble haute tension ^^

Sinon, on trouve ça et là des fautes qui tiennent probablement davantage de l'inattention que de la maladresse réelle. Dans le dernier chapitre, j'ai une petite correction à te suggérer : remplacer "en prise avec" par "aux prises avec". Sinon dans le premier chapitre, l'expression "plus agacée qu'elle ne le voudrait" m'a étonné. L'agacement est justement quelque chose qui ne se contrôle pas, c'est différent de la colère que l'on peut canaliser.

Autrement, du point de vue de l'intrigue, ça se tient. Même si les Lyokô-guerriers dégustent pas mal et que l'attaque du téléphone portable me rappelait beaucoup Musique mortelle version mobile. ^^ En tout cas, je n'avais rien pigé à l'explication de Jérémie donc merci Aelita pour la traduction ^^ Et mentions spéciales pour l'explication sur la physique quantique, ça m'a rappelé les explications abstraites de Walter Bishop dans Fringe et pour le titre du dernier chapitre, qui si je ne m'abuse contient un jeu de mots.

Voilà, sur ce, ben il ne me reste plus qu'à dispenser l'habituel, vivement la suite Smile
_________________
« L'homme est le plus cruel de tous les animaux : il est le seul capable d'infliger une douleur à ses congénères sans autre motif que le plaisir. » Mark Twain
« Le mal triomphe par l'inaction des gens de bien » Edmund Burke
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Kinshii MessagePosté le: Mer 12 Aoû 2009 15:19   Sujet du message: Répondre en citant  
 


Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 970
Oups, j’y suis allé avec un peu trop d’allégresse sur ce coup là.
8 pages word, c’est un peu trop d’un seul coup.
J’essaierais de faire plus court la prochaine fois.

Merci pour ton commentaire PhilippeKadic, ça me fait vraiment plaisir et accessoirement, cela me permet de poster la suite. Mais j’ai quelques choses à vous dire auparavant.

Je m’applique à rendre les combats le plus vivant possible mais j’ai conscience que dans un récit, on ne peut reproduire le même effet qu’un combat visuel.
Mon expérience des combats, si faible soit-elle, fait passer à mes yeux des détails cruciaux pour des évidences, et inversement.

J’ai un peu de mal à doser le rythme de chaque épisode, c’est vrai. Il suffit pour le constater de lire l’épisode 5 qui est trois fois plus long que les autres. (Épisode qui ne comporte pas de combat, je me suis abstenu ^^)

Tu n’es pas le premier à faire référence à Fringe en parlant de ma Fic, il faudra que je me documente sur cette série faute de la regarder. (J’ai pas la télé ^^)

Pour le titre de l’épisode, j’ai tenté un rapprochement avec l’épisode #28 « Terre inconnu » de Code Lyokô. Je ne suis pas fier de mon jeu de mot mais je vais quand même continuer à donner un double sens à mes titres.



Je voudrais remercier ceux qui ont pris la peine de lire ma Fic et de laisser des commentaires ainsi que ceux qui se sont abstenus de poster des évidences non constructives Wink

Vos encouragements m’ont motivés à écrire quand telle fichue phrase refusait de prendre une tournure satisfaisante.

Je fais une pause pour vous expliquer certaines petites choses :

D’abord, je vais procéder en faisant des « séquences » d’un mois ou deux, en fonction de mon inspiration et du temps dont je disposerais, qui seront composées de cinq épisodes. Pour l’instant, cela n’a pas grande importance, mais plus tard, il m’arrivera de publier un seul grand épisode en cinq parties. (on en est pas encore là.)

Pour ne pas alourdir ma fic avec une description de Seven trop chargée qui ne vous aurait pas vraiment aidé à visualiser ce personnage, j’ai choisi de le dessiner.
Mes talents de dessinateurs étant ce qu’ils sont, le résultat est loin d’être à la hauteur de mes attentes, j’espère que vous ne serez pas trop déçus.

Spoiler




N’hésitez surtout pas à me communiquer vos impressions, vos suggestions, vos lettres d’amour… que ce soit par post ou message privé.


Pour les personnes qui ne l’auraient pas lue, je ne peux que vous recommander la fiction Réinitialisation de PhilippeKadic. Sa qualité lui permet de se passer de publicité mais que voulez-vous, j’ai eu un élan d’enthousiasme après l’avoir lue.
_________________
 
   http://img15.hostingpics.net/pics/939298schrodinger4.png


Dernière édition par Kinshii le Dim 08 Mar 2015 01:16; édité 4 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 2 sur 5
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1258s (PHP: 48% - SQL: 52%) - Requêtes SQL effectuées : 20