CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] L'IFSCL 4.3.X arrive!
[Créations] Notre Communauté a du talent : l...
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Créations] Découverte : Özberk özen, créate...
[IFSCL] IFSCL 4.2.X - Le fangame avance !
[Site] Cartoon Fair 2ème essai & compagnie
[Créations] Notre Communauté a du talent... ...
[IFSCL] IFSCL - 4.1.X
[Créations] Notre Communauté continue d'écri...
[Code Lyoko] Tudum + Interview de Thom...
 
 Derniers topics  
[One-shots] Calendrier de l'avent 2021
[Fanfic] Chacun sa chimère
[Jeu Vidéo Lyoko] IFSCL 43X!
Les cosplays de Satoshi
[Fanfic] Code Alpha 2.0 - Rainy Days ...
[Fan-made] Musique - Saison 4 (Transl...
Parodie Audio - Code Lyok Ouille
[FanGame(encore un)] Lyoko Conquest
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Fanfic] Au fil de leurs Lames
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[One-Shot] Survivre

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fictions et textes


Page 1 sur 1







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Oddye MessagePosté le: Mer 23 Déc 2009 18:56   Sujet du message: [One-Shot] Survivre Répondre en citant  
Fleur immonde


Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 1945
Localisation: Dans un autre horizon
[Un petit One-Shot, écrit sur le moment,... ]

Alexandra se demandait comment pouvait-on vivre, quand on traînait dans son sillage, l'ombre d'un mort derrière soi. Oui, comment pouvait-on continuer à survivre, alors que l'un de nos proches était parti, trop loin pour qu'on puisse, en tendant la main, le rattraper? Alors, tandis qu'elle était là, assise dans son fauteuil, un tas de paperasse sur son bureau, étalé sous ses yeux, Alexandra se demanda si tout ceci en valait la peine. Tout lui semblait morne, futile. Vide. Aussi vide qu'elle.

Un mois. Un mois était passé, depuis la mort de son frère. Un mois qu'elle ne le revoyait plus à ses côtés, qu'elle ne l'entendait plus rire, qu'elle ne le voyait plus sourire, qu'elle ne le voyait plus du tout. Cela ne faisait que 4 semaines, et pourtant, Alexandra avait l'impression que cela faisait des années. Et elle se dit qu'elle ne pourrait pas vivre durant des années, avec ce trou béant dans le coeur.

-Bah alors, on rêvasse?

Levant les yeux sur celui qui l'avait dérangé dans ses pensées, elle serra le poing en voyant ce sale type, qui restait insensible à la mort qui l'accablait.

-Romain, laisse-la tranquille! dit une femme.

Alexandra voyait dans les yeux de la femme de la pitié. Mais elle ne voulait pas de pitié. Elle ne voulait pas de ça. Ses regards, elle en voyait encore et encore. Mais ce qu'elle voulait, de tout son coeur, de toute son âme, de toute sa peine, c'était son frère, son grand-frère.

Romain ricana. Alexandra explosa. Elle se leva, faisant tomber son fauteuil qui s'écroula sur le sol. Elle se rua sur ce sale connard, qui riait, insouciant de ses souffrances. Pourquoi lui pouvait-il vivre? Il se moquait des autres, il blessait les gens, semblant se nourir de cette douleur infligée.

Oui, pourquoi? Pourquoi? POURQUOI? Son frère était quelqu'un de bien, un peu débile parfois, un peu agaçant aussi, un peu bizarre. Un être humain. Pourquoi était-il mort, alors que cette pourriture pouvait encore exister?

Alors, Alexandra frappa. Alexandra cria. Hurla. Pleura. Supplia. Rendez-moi mon frère. Elle déchargea sa peine sur ce monstre, sa douleur, sa colère. Sa haine. Rendez-le moi.

Et pourtant, alors qu'elle frappait, encore et encore, résistant tant bien que mal à ces mains qui essayaient de la repousser, elle avait l'impression de déverser tout ce trop plein de sentiments. Mais ce n'était pas assez. Comme si, en fait, rien ne sortait.

Alexandra étouffait. A l'intérieur, tout semblait ravagé, détruit, brisé, brisé, brisé...
Comme son coeur, son âme... Je veux juste mon frère.

Un ultime cri jaillit dans la pièce, et Alexandra s'écroula sur le sol, à genoux, les mains autour de son corps.

-Mon frère... Rendez-le moi, je vous en supplie.

*


Le corps allongé sur le canapé, la tête pendant dans le vide, Alexandra voyait difficilement son salon. Elle pouvait quand même dire que cela ne ressemblait plus vraiment à un salon. Elle laissa échapper un rire, qui sonnait faux.

Elle regarda la bière dans sa main, et jeta un coup d'oeil aux autres bouteilles vides, éparpillées sur le plancher. Elle se mit à les compter.

-Un.

Un frère. Mort.

-Deux.

Deux mois, et cette douleur qui ne part pas.

-Trois.

Trois vies brisées. Celle de maman, celle de papa, et la sienne

-Quatre.

Quatre sentiments. Haine, douleur, solitude, désespoir

-Cinq.

La tête lui tourna, et elle arrêta de compter.

Alexandra porta la bière à sa bouche, et la jeta sur le mur, quand elle s'aperçut qu'elle était vide. La bouteille explosa, et bien qu'elle ne voyait pas bien, elle s'évertua à regarder les morceaux s'écrouler sur le sol. C'était brisé, comme son coeur.

Et elle sentit les larmes couler sur ses joues. Encore, et encore, et encore... Des larmes, des larmes, des larmes... Il n'y avait que ça. Ca et ses souvenirs qui ne cessaient de revenir dans son esprit déjà embrouillé.

Des souvenirs d'un frère disparu. Parti, envolé, mort. Mort. Mort comme ce bonheur, cette joie qui avait été le mot d'ordre dans sa vie. Comment survivre?

-Hé, Alex, ma p'tite Alex, n'oublie jamais de sourire, de rire, de vivre.

Mais comment vivre, quand son frère était mort? Comment?

-Comment? Laurent, dis-moi, comment?

C'était son frère qui l'avait guidé, dans sa vie. Quand elle était toute seule au collège, il était toujours là pour lui dire de ne pas y faire attention, de continuer. Comment continuer sans lui? Quand elle avait affirmé qu'elle écrirait un livre, qu'elle deviendrait un écrivain célèbre, et que pourtant, aucune inspiration n'était venue, lui avait été là, avec son sourire, avec sa joie de vivre.

C'était lui qui l'avait aidé, à chaque fois, toujours au rendez-vous. Et encore aujourd'hui, elle se demandait comment il avait pu partir, lui, le costaud, le chanceux.

Et, subitement, Alexandra se leva. Les larmes coulaient toujours, mais il fallait qu'elle le fasse. Elle tituba, trébucha, tomba, se releva. Difficilement. Mais elle se mit debout, et avança jusqu'au bureau face à elle. Elle s'assit sur la chaise, ouvrit un tiroir, et en sorti un paquet de feuille.

Alexandra n'avait pas d'idées précises, pas de titre, juste quelques sentiments à jeter sur papier, quelques phrases, quelques mots dans son esprit malmené.

Mais elle prit un stylo, et écrivit d'une écriture maladroite quelques lettres de son futur livre, des lettres qui résonnaient dans son coeur, les yeux brouillés de larmes, sa tête semblant être sur le point d'exploser.

Et, à travers ses larmes, sa douleur, ce gouffre sans fond dans lequel elle était prisonnière, un sourire, un peu faible, tremblant, petit, presqu'inexistant, mais pourtant là, apparut sur ses lèvres.

Et Alexandra lut, relut encore et encore la phrase qu'elle avait écrite, sachant où aller, où partir, durant quelques temps. Sachant qu'elle survivrait, encore un peu.

Dédié à Laurent, un frère extraordinaire.
_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/155549Ravensignaturecoinsarrondis.png

Je n'étais pas anciennement odd-4-ever.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Elerina MessagePosté le: Jeu 24 Déc 2009 12:03   Sujet du message: Répondre en citant  
-


Inscrit le: 18 Juin 2008
Messages: 2490
Ouah... Cela faisait depuis longtemps que tu n'avais plus poster de textes... Mais tu n'as absolument pas perdu la main !

Les sentiments qu'éprouve Alexandra après la mort de son frère sont vraiment décrit d'une manière qu'on a nous même l'impression de vivre ce qu'elle vit, on se met vraiment à sa place.

Franchement Oddye, tu n'as pas du tout perdu ton talent d'écrivaine, et j'attends avec impatience d'autre texte de ta part !

Bonne continuation ! ^.^

_________________
http://img.photobucket.com/albums/v238/sido59/elerinasign.png
« Peu importe les distances qui nous sépare... tu occupes toutes mes pensées... Et du coup c'est comme si tu étais toujours auprès de moi. »
Oswald Whistler ~ Professeur Layton et la Diva Éternelle.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Elwing MessagePosté le: Jeu 24 Déc 2009 17:56   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1336
Localisation: Dans ses bras <3
Ce one-shot est vraiment...émouvant. Avec ta plume, t'as su décrire les sentiments d' Alexandra à un point que les mots deviendraient vivant. Mr. Green
J'ai juste vu une faute (d'inattention ? ):
Citation:
Il se moquait des autres, il blessait les gens, semblant se nourrir de cette douleur infligée

De plus, j'ai beaucoup aimé le paragraphe: "-Un. Un frère. Mort.(...)solitude, désespoir." que j'ai trouvé original.
Je t'encourage à continuer d'écrire ! Wink

_________________
http://nsa29.casimages.com/img/2012/05/23/120523095015101622.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fictions et textes Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0579s (PHP: 48% - SQL: 52%) - Requêtes SQL effectuées : 20