CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] IFSCL - Bande annonce fangame 4.0.X
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
[Site] Un nouveau dossier : Le français...
[Site] Un nouveau fanprojet : RTTP Podcast
[IFSCL] IFSCL, Bande annonce du 9e anniv...
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
 
 Derniers topics  
[Jeu Vidéo Lyoko] IFSCL 40X!
[Projet] Forum Séries TV et DA (dont ...
[One-Shot] Amaterasu
[Fanfic] Code Alpha 2.0 - Rainy Days ...
Source (extrêmement hypothétique) d'i...
Discord pour le forum + animation ?
Anciens : Réveillez-vous ! La bulle d...
[Fanfic] Les Perles du Neith [Terminée]
Les origines de vos pseudos
[Fanfic] Overpowered [Terminée]
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Sur le champ de bataille [Terminée]

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 10 sur 12

Aller à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Oddye MessagePosté le: Sam 27 Juil 2013 19:13   Sujet du message: Répondre en citant  
Fleur immonde


Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 2017
Localisation: Dans un autre horizon
Hellow tout le monde ! En ce samedi soir, où la chaleur m'épuise, et où mon cerveau s'endort, je vous poste le chapitre 26. Bon sang, on arrive presque à la fin de ma fiction. J'ai commencé cette fic en mars, et regardez où nous sommes aujourd'hui! C'est fou =) Mais gardons ces moments d'émotion pour le tout dernier chapitre Mr. Green

Allez, THCF, et ensuite, le chapitre.

Corami => Bienvenue sur ma fic. Bon, alors pour le suspens, je pense quand même qu'il y en a pas mal dans le chapitre. Et comment Aelita aurait pu, en étant rematérialisée, être xanatifiée?


Lorilis => Alors, le souci de cohérence...
*va se cacher dans des contrées lointaines, honteuse et gênée*

Voilà, ça répond à ta question? Fort heureusement, j'ai eu la petite idée qu'il faut pour réparer tout ça ! Et oui, j'ai un sens de l'improvisation aiguisé Mr. Green
Oui, j'ai tout fait pour que les retrouvailles Aelita/Jérémy soient bien écrites. C'est un moment très important de la fiction, pour lequel Jérémy a tant travaillé, tant sué.

Des surprises? Héhé Smile

Et enfin, mon frère spirituel => La scène du jeu de cartes, c'était une scène dont j'avais eu l'idée il y a quelques semaines, et je me disais: "il faut que je la case, il faut que je la case, au bon endroit bien sûr".

Pour le coup de Odd, encore une fois : Lien spirituel activé !

XD le petit coup de pub pour ta fic Smile

Citation:
Par contre, au sujet de la xanatification, j'ai une question : pourquoi Xana ne l'a t-il pas fait avant ?

En fait, j'y ai pas vraiment pensé^^ Les quelques fois que j'y ai pensé, vu que techniquement, ils allaient réussir à désactiver la tour, je n'ai pas jugé utile de vraiment utiliser une xanatification. Surtout que, après, il suffisait de mettre la personne xanatifiée dans sa chambre, et de dire :"oh, tu es tombé". Peut-être aurai-je du le faire, certes, mais voilà, ce qui est fait est fait^^

J'espère que la fin de la fiction te plaira Wink Je ferai tout pour, en tout cas.


Et maintenant, le chapitre! Je remercie chaleureusement mon Tonton adoré, qui m'a trouvée le titre. Au départ, j'avais choisi "La vie reprend son cours", mais son idée était bien, alors Tonton: Merciiiiiiiiiiii !


Chapitre XXVI: Nouvelle donne


La main de Aelita était posée sur la joue de Jérémy. Ce dernier acceptait avec reluctance ce contact sur la peau si marquée de son visage, mais il lui était impossible de repousser cette main.

-Que s'est-il passé, Jérémy? demanda doucement la jeune fille.

Le jeune génie soupira. Il n'avait vraiment pas envie de lui expliquer tout ce qui s'était passé. Ce serait comme retourner en arrière, revivre d'une certaine manière les événements qui s'étaient déroulés depuis tant de semaines.

Mais Aelita avait le droit de savoir. Aelita avait le droit de comprendre.

-De quoi te souviens-tu? interrogea-t-il.
-Hum, eh bien, j'étais sur le territoire Montagne. Avec Yumi. Et on était en train de se battre contre des mant... Ulrich! s'écria-t-elle soudain. Ulrich est tombé dans la mer numérique!
-Il ne fut pas le seul...
-Quoi? Yumi aussi? ... Moi aussi? ajouta-t-elle dans un murmure.

Jérémy la regarda, gêné, perdu, puis acquiesça avec lenteur. Aelita détourna un instant les yeux, abasourdie. Ils étaient tombés tous les trois?
-Viens, remontons voir les autres, murmura Jérémy.
-Les autres?

Mais Jérémy était déjà debout, poussant gentiment Aelita à en faire de même. Ensemble, ils se dirigèrent vers le monte-charges.

*****

Quand les portes se rouvrirent, Aelita aperçut William, situé près du fauteuil où s'installait toujours Jérémy. Elle fronça les sourcils brusquement. Elle venait d'apercevoir la béquille de William.
Il devait s'être passé beaucoup de choses depuis qu'elle était tombée dans la mer numérique.

Elle comprit aussi immédiatement pourquoi William était là. A deux, Jérémy et Odd n'auraient jamais pu tenir. Ils avaient bien fait de faire appel à William, pensa Aelita.
De toute façon, elle savait que le jeune garçon devait être considéré comme un allié, plutôt que comme un paria.
-Ca fait plaisir de te revoir, déclara avec sincérité William.
-J'imagine que ça fait longtemps que... je suis partie.
-Près d'un mois et demi, répondit d'un air grave l'ancien xanatifié.
-Un mois et demi?!
-Aelita? s'écria Odd qui avait entendu le bruit poussé par son amie.
-... Odd?
-Oh bon sang, c'est toi? C'est bien toi? Yeah, Aelita est de retour.

La queue de Odd remuait de contentement derrière lui, et un sourire immense s'affichait sur son visage.

-Bien joué Einstein ! T'es le meilleur !
-Mais, pourquoi es-tu sur Lyoko? Attends, on va te rematérialiser.

Et alors que Aelita s'approchait du pupitre, la main de Jérémy se referma soudainement sur la sienne.
-J'aimerai bien revenir, lança Odd. J'aimerai, mais je peux pas.

Soudain, Aelita se rappela de la méduse, de Odd entre ses tentacules.
-Que t'as fait la méduse?
demanda-t-elle, la voix pleine de regrets.
-Elle lui a pris son code ADN, répondit Jérémy.
-Attend... ça veut dire que ça fait un mois et demi que tu vis sur Lyoko? s'exclama Aelita.
-Eh ouais, les tours sont devenues ma maison, génial, non?! lâcha Odd sur un ton amer.
-C'est vrai que tu avais poussé Yumi, et que c'était toi qui t'es retrouvé aux prises avec la méduse.
-Mais c'est vrai ça! Ca voudrait dire que c'est Yumi qui se serait alors trouvée à ma place. Je me demande si on peut vraiment dire qu'elle a eu de la chance. Mais, si elle avait été à ma place, elle aurait sans doute été plus efficace.
-Dis pas ça Odd! T'as assuré comme un chef, assura Jérémy.
-Je suis d'accord, approuva William.
-Héhé, oui, vous avez raison, dit Odd qui reprenait, comme toujours, rapidement du poil de la bête.

Aelita se retourna ensuite vers Jérémy, puis William, et dit:
-Racontez-moi tout! Que s'est-il passé?

Ils s'assirent tous les trois sur le sol du laboratoire.
-Eh bien, toi et Yumi, vous êtes donc tombées dans la mer numérique, commença Jérémy. Je n'ai pas pu vous ramener, parce qu'un spectre m'attaquait à ce moment-là...
-C'est lui qui... t'a fait ça? demanda avec lenteur Aelita.

Jérémy acquiesça, sous le regard compatissant de William.
-Et ensuite, il m'a appelé, poursuivit ce dernier.
-Oui, et William a vraiment été efficace, déclara Jérémy.

Aelita acquiesça, pendue aux lèvres de ses amis.
-Et depuis, tu travaillais sur les programmes de matérialisation.
-C'est ça...
-Mais... je suis la première à être rematérialisée?!

Les deux lyokoguerriers sur Terre échangèrent un regard gêné, tandis que Odd, dans sa tour, passait une main sur son visage. Il avait redouté cette question.
-Oui, on a décidé de te ramener en premier, dit William.
Aelita détourna un instant les yeux. Elle était gênée, mais elle comprenait.
-Je ne pouvais pas faire trois programmes de matérialisation en même temps, insista Jérémy.
-Je sais, Jérémy, je sais, assura-t-elle. Vous avez donc, choisi...
-Oui, mais on n'avait pas le choix, lâcha Odd.

Aelita acquiesça une nouvelle fois. Elle comprenait, vraiment. Mais de penser qu'ils avaient dû choisir qui, entre elle, Yumi et Ulrich, ils comptaient ramener en premier...
C'était déroutant.

-Vous allez bien? demanda-t-elle ensuite.

Elle se doutait bien que, à trois, depuis plus d'un mois, les choses avaient dû être compliquées. Et les béquilles de William appuyaient sa supposition.

Les regards de Jérémy et William se firent tout de suite éloquents, tandis que Odd s'allongeait sur le sol de la tour en soupirant. Il avait l'impression de revenir en arrière, de revivre tous ses moments de stress et d'ansoisse.

-Maintenant, c'est fini, dit fermement Aelita. Vous n'êtes plus seuls.

Et c'était vrai.

-Et comment avez-vous fait pour palier à nos quatre absences?
-On a utilisé des clones, répondit Odd.
-Des clones? vous avez réussi à en faire quatre? Le supercaculateur a assez d'énergie pour ça?
-Non, ça aurait été impossible... expliqua Jérémy. J'ai créé un clone d'Ulrich et de toi.
-Et pour Yumi et Odd alors?
-On a inventé une histoire de fugue pour Yumi, déclara Odd. Et pour moi, on a dit que ma tante est décédée, et que je suis parti pour ses funérailles à Lyon.

Aelita hocha la tête, enregistrant toutes ces informations. Tout ce que ses amis avaient du inventer pour réussir à tout contrôler, à faire en sorte qu'un certain équilibre soit maintenu.

-D'ailleurs, Jérémy, j'y pense... commença William.
-Oui? demanda le jeune génie.
-Tu sais, le stratagème pour Odd, je crois qu'on a oublié un petit détail.
Jérémy fronça les sourcils, puis écarquilla soudain les yeux.
-La mère... On avait utilisé un clone de sa mère! s'exclama-t-il.
-Oui. Mais bon, on peut toujours utiliser clone de Odd, et dire qu'il est revenu, non? proposa William.
-Oui, c'est vrai, dit le jeune garçon à lunettes. Surtout qu'on n'a plus besoin du clone d'Aelita, alors on peut en utiliser un autre pour Odd cette fois-ci.
Jérémy s'assit sur son fauteuil, et se mit à taper des lignes de code. Quelques instants plus tard, un faux Odd appararut aux côtés d'Aelita.
-Ah, et d'ailleurs, on a du supprimer le territoire des Montagnes, informa le félin virtuel.
-Quoi? s'écria Aelita.
Odd lâcha un petit rire, satisfait de son petit effet, tandis que William levait les yeux au ciel. Jérémy aurait bien fait de même, mais il était occupé à mettre en place le programme qui protégerait la tour nouvellement activée.
-Et voilà, conclut-t-il finalement après.
-Que vous est-il arrivé d'autres, sinon? demanda Aelita.
-Attaque de spectre, attaque de spectre, oh et je crois qu'il y a eu des attaques de spectre aussi.
-C'est un spectre qui t'a fait ça, William?
Ce dernier comprit immédiatement le "ça".
-Oui, répondit-il simplement.

Aelita détourna les yeux, et fixa le mur en face d'elle. Par où étaient-ils passés? Jamais elle ne pourrait savoir, comprendre tout à fait les épreuves qu'ils avaient du surmonter. Les douleurs physiques, mais aussi psychologiques.

-On a eu quelques sueurs froides à cause de la police qui a mis son nez à Kadic avec la fugue de Yumi, ajouta Jérémy. Laura, une nouvelle à Kadic, a aussi essayé de découvrir notre secret.
-Et Sissi aussi. La pauvre, ça me fait de la peine pour elle quand même... déclara Odd.

La gardienne de Lyoko fronça les sourcils. De toute évidence, elle avait besoin d'explications. Alors, ensemble, ils se mirent à raconter.
Raconter les attaques qu'ils avaient du affronter.
Raconter les combats qu'ils avaient du mener.
Raconter les regards curieux de Laura et Sissi.
Raconter les blessures, l'hôpital.
Raconter l'attaque sur Lyoko.
Raconter l'attaque sur Kadic.
Raconter les blessés, Sissi, ...
Raconter le sacrifice de Laura.
Raconter, raconter, raconter...

Parler de ce qui était devenu leur vie, leur quotidien, leur routine.

Mais taire les doutes.
Taire les peurs.
Taire les disputes.
Taire la discorde.
Taire certaines choses, parce qu'ils ne pouvaient en parler.

Parce que Aelita n'avait peut-être pas besoin de savoir que, derrière leurs visages déterminés se cachait une grande souffrance.
*****

L'heure du midi passa rapidement. Ils se rendirent donc à Kadic. Mais avant de se rendre en cours, ils avaient une petite formalité à régler. Ils passèrent devant le bureau de Delmas, et frappèrent à la porte.
-Entrez.
Un à un, ils pénétrèrent dans la pièce.
-Mais... Odd, vous êtes de retour. Votre mère ne m'avait pas prévenu. D'ailleurs, je comptais l'appeler. Vous vous êtes absenté longtemps. J'espère que vous allez mieux.
-Oui, ma mère m'a déposée rapidement. Tout s'est fait à la dernière minute. Mais je suis prêt à reprendre les cours.
-Bien. Ravi de l'entendre. J'espère que vos amis ont pris les cours pour vous. Vous allez devoir rattraper.
-Ne vous inquiétez pas Mr Delmas.
-Bien, allez en cours. Il est l'heure.

Ils se dirent "au revoir" et, quand Jérémy ferma la porte derrière, il retint un soupir.
Il n'avait pas pu manquer l'air désespéré du directeur, la fatigue aussi...

Car il était peut-être directeur, mais c'était aussi et surtout un père.
Un père qui rendait tous les jours visite à sa fille à l'hôpital.


Ce fut en retard qu'ils arrivèrent à leurs cours respectifs. Quand Aelita prit sa place, elle remarqua certains sièges vides, conséquences de l'attaque sur Kadic.

Elle dut agir comme si elle ne s'était jamais absentée, répondre à une question du professeur comme si de rien n'était. Alors qu'en vérité, c'était comme si elle venait de se réveiller d'un long sommeil.

A ses côtés, Jérémy cachait difficilement sa joie et son soulagement. Tout allait rentrer dans l'ordre, il en était persuadé. Il croisa quand même les doigts, pour se rassurer.

Avec XANA, il avait bien appris que rien n'était jamais acquis, et que la vie était un combat.

*****

Plus tard dans la soirée, Aelita se trouvait dans le couloir du dortoir des garçons. Elle se dirigeait vers la chambre de Jérémy. Ils avaient du pain sur la planche, car il leur fallait maintenant ramener Yumi et Ulrich.

Une fois arrivée devant la porte de la chambre de Jérémy, elle frappa.
Aucune réponse. Pas de réponse. Elle frappa à nouveau.
-Jérémy? C'est moi...
Ne recevant toujours pas de réponse, elle ouvrit doucement la porte. Elle vit alors que Jérémy n'était pas devant son écran, mais dans son lit.
Il dormait.

S'approchant lentement de son ami, elle eut un air peiné en voyant les marques sur le visage de Jérémy, mais aussi la fatigue qui creusait le visage du garçon. On aurait dit qu'il était malade.

Elle imagina toutes les heures qu'il avait du passer, pour la ramener. Pour sauver tout le monde.

Mais elle était-là, et elle comptait bien épauler son ami. Cette fois-ci, ce serait lui qui s'appuierait sur elle, et non l'inverse.

S'installant sur l'ordinateur de Jérémy dans lequel elle pouvait voir ses travaux sur le programme de matérialisation, et en ayant au préalable désactivé le son, elle se mit à faire ce que Jérémy avait tant fait.

Travailler pour aider ses amis.

*****

La vie reprit son cours. Inéluctablement. Comme si de rien n'était. Aux yeux de tout le monde, le groupe des lyokoguerriers n'était que des élèves comme les autres. C'était la récréation, et leurs conversations devaient être banales, anodines, simples...

Mais il n'en était rien. Ils parlaient de XANA, de Lyoko, d'Ulrich et de Yumi. A présent, Aelita et Jérémy s'occuperaient chacun d'un des deux programmes de matérialisation.

Assis sur un banc, Jérémy regardait autour de lui.
Depuis l'attaque sur Kadic, l'établissement s'était, peu à peu, relevé. Mais des élèves demeuraient toujours absents. Certains étaient à l'hôpital. En tendant bien l'oreille, Jérémy pouvait entendre des conversations. Des conversations d'élèves qui parlaient sur un ton inquiet de l'état de leur ami.

-C'est donc elle, Laura, déclara Aelita.
Jérémy se redressa. Il vit, au loin, ladite Laura, qui discutait avec William.
-Oui. Elle a essayé à plusieurs reprises de percer notre secret. Et puis un jour, il y a eu une attaque, et elle s'est retrouvée en plein dedans. Et elle s'est sacrifiée pour William.
-Sacrifiée?
-Oui, mais j'avais débloqué le programme du retour vers le passé, et donc j'ai pu lancer un retour vers le passé.
-Le programme était bloqué?

Jérémy lâcha un petit rire.
-J'ai raté beaucoup de choses hein? s'exclama Aelita.
-C'est le cas de le dire... Ah, regarde-les! continua Jérémy en désignant William et Laura. Il y a peu, William avait du mal à la supporter, et Laura ne lui parlait presque jamais. Et maintenant, ils discutent tranquillement.

Au loin, William discutait bel et bien avec Laura.
-Et Sissi, comment va-t-elle? demanda cette dernière.
-Elle se repose. On compte y aller après les cours d'ailleurs. Et finalement, ton père t'a laissée rester à Kadic alors?!
-Oui, à force de persuasion.
-C'est vrai que tu es très... persévérante comme fille, très insistante, dit sur un ton taquin William.

Laura eut un sourire.

-Exactement.
-Bon, je te laisse, je vais retrouver les autres.
-Ok, à plus!

William fit un petit signe de tête, puis se dirigea vers le banc où se trouvaient Aelita, Jérémy, Ulrich et Odd.
En arrivant, un petit sourire mi-moqueur, mi-amusé s'étalait sur le visage de Jérémy. William fronça les sourcils en voyant ça.
-Qu'est-ce qu'il y a? interrogea l'ancien xanatifié.
-Oh rien.
-Bah dis!
-Non, non, rien !

William haussa un sourcil, mais Jérémy ne fit que sourire. Il regarda Aelita, mais celle-ci ne put s'en empêcher: elle se mit à rire.

Bref moment d'insouciance dans une existence agitée...

*****

Comme convenu, le soir, après les cours, William, Aelita et Jérémy se rendirent à l'hôpital, accompagnés des fidèles clones d'Ulrich et de Odd.
Ils passèrent devant des chambres, et William, mais surtout Jérémy, se demandaient si derrière les portes qu'ils voyaient se trouvaient des élèves de Kadic. Jérémy ne pouvait décemment pas ouvrir la porte pour vérifier. Mais cette pensée le torturait, et il avait envie de savoir, une bonne fois pour toute.

Ils arrivèrent devant la porte de la chambre où était Sissi.
-Euh, est-ce que je peux y aller d'abord? demanda Jérémy.
Aelita et William échangèrent un regard, puis acquiescèrent.
-Merci, dit le jeune génie avant d'entrer dans la pièce.

William ajouta alors, après son départ:
-Il se sent coupable.
Aelita ferma les yeux. Jérémy voulait toujours tout maîtriser, sauver tout le monde, aider tout le monde...
Mais il n'était pas un surhomme. Et ce qui devait arriver arriva: il avait failli.

Et Aelita n'avait pas pu être là pour le soutenir...


Jérémy était donc dans la chambre de Sissi.
-Salut Sissi!
-Salut Jérémy.
Ce dernier s'approcha.
-Comment ça va? demanda la jeune fille.
La main de Jérémy se posa sur son bras.
-Tu sais, toutes ces fois où tu me voyais sur mon ordinateur portable à faire quelque chose... Eh bien ça y est, j'ai réussi! J'ai réussi à finir ce quelque chose!

Il savait que William n'approuverait pas. Mais il se sentait obligé de lui en parler. Il avait envie d'en parler.
-C'est vrai? s'exclama Sissi, ravie pour Jérémy.
Elle mourrait d'envie de lui demander ce qu'était cette "chose", mais elle savait que Jérémy ne répondrait pas. Il lui parlait d'informations visiblement confidentielles.
-Mais, garde ça pour toi, hein, rétorqua le jeune génie.
-Pas de soucis.

Le lyokoguerrier fit ensuite signe à ses amis de venir. Ils se saluèrent, puis commencèrent à parler de tout et de rien. Des cours, de Kadic qui se reconstruisait. Ils voulurent savoir comment ses yeux allaient, quand est-ce qu'elle pourrait sortir, mais aucun des trois n'osa poser la question.

Sissi parlait sur un ton normal, mais ils savaient très bien que tout ceci n'était qu'une façade. La vérité était parfois trop dure à affronter.

Et alors que Aelita parlait, Sissi, malgré la douleur qu'elle s'efforçait de contenir, se rendit compte d'une chose.
Aelita parlait. Depuis quelques temps, la jeune fille aux cheveux roses avait peu parlé, et avait un comportement peu naturel.
Et, à cet instant, Sissi avait l'impression de retrouver la vraie Aelita.

Etait-ce donc ça ce dont Jérémy venait de lui parler?

Dans quelle aventure, dans quel terrible secret, Jérémy et sa bande s'étaient-ils embourbés?

*****

Plus tard dans la soirée, ils se trouvaient tous à l'usine, Jérémy assis dans le fauteuil, Aelita par terre avec son ordinateur, et William tout près. Et les clones assis à leurs côtés.
Aelita et Jérémy avaient convenu que la gardienne de Lyoko s'occuperait du programme de matérialisation de Yumi; par conséquent, le jeune génie travaillait sur celui d'Ulrich.
-Vous pensez finir dans combien de temps? demanda soudain Odd.
-Une semaine suffira, je pense, non? demanda Aelita. Ca fait déjà quelques jours qu'on bosse dessus.
-Oui, avec le programme de matérialisation de Aelita fait, ça va grandement nous aider. Si on bosse bien, vite, et beaucoup, en une semaine, on devrait avoir fini.
-Bon, eh bien, bon courage, déclara William.
-Merci William, dit Aelita.
-Allez, c'est parti !

Et le silence reprit place. Comme à son habitude, Jérémy travaillait. Comme à leur habitude, Odd et William patientaient.
Mais cette fois-ci, ils n'étaient plus trois.

Mais quatre. Et, peut-être bientôt, six.
_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/155549Ravensignaturecoinsarrondis.png

Je n'étais pas anciennement odd-4-ever.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Café Noir MessagePosté le: Sam 27 Juil 2013 21:04   Sujet du message: Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 27 Mar 2012
Messages: 1490
Localisation: Thugland
Salut salut salut salut !

Je vais passer rapidement sur le chapitre XXV que je n'avais pas pris le temps de commenter par flemme, et aussi parce que tout était passé par Skype. J'ai trouvé ce chapitre excellent, certainement le meilleur de tous. Tu choisis de commencer par une description des sentiments de Jérémie. Excellent choix, d'autant plus que ce passage - relativement long - est magnifique. La personnalité du jeune génie est parfaitement respectée, ses sentiments sont très bien retranscrits. On suit l'évolution de Kadic à travers ses yeux et c'est vraiment superbe.

Retour de Laura. Tu sembles vouloir mettre en avant les hypothétiques sentiments que William pourrait ressentir pour Laura. Moi je dis : OWWI ** ! Ceci nous est confirmé dans le chapitre suivant, d'ailleurs. J'aime beaucoup ta Laura. Elle est assez fidèle à la série. Tu lui enlèves juste son côté trop Madame Einstein, et ça, on ne peut pas te le reprocher. J'aime beaucoup.

Retour également des plans de William et Jérémie pour justifier l'absence de Odd. Rien à dire sur ce point. C'est vrai que c'est un peu gros, mais tu t'en sors bien.

Le combat sur Lyokô : superbe. Laura s'est rapprochée des héros, et X.A.N.A. en a bien conscience, mwhaha. En détestant le personnage, tu réussis à la faire passer pour une héroïne et pour quelqu'un de digne de confiance. Chapeau ! Et surtout merci !

Bon, je passe direct à la fin. La scène finale, c'était quelque chose de très risqué. De très difficile à mettre en place. Et toi, tu l'as fait magnifiquement bien. Chaque élément est parfait. La scène n'est ni trop mielleuse, ni chiante, elle est toute en simplicité et en émotion. Elle est parfaite. Et puis, tout au long du chapitre, tu réussis à nous préparer à ce grand changement, avec des expressions comme "Tout allait changer". Ce qui fait monter en nous une certaine appréhension, un certain stress, une angoisse. Et arrive le moment final. C'est en cela que ce chapitre est l'un de tes meilleurs s'il n'est LE meilleur. Après cette scène, cette fin magnifique, on a envie d'avoir la suite, tout de suite. Félicitations, félicitations, félicitations.

Passons au chapitre 26.

Alors pour le titre, je t'en prie. Content d'avoir pu t'aider.
Tu as choisi de reprendre à l'endroit exact où tu t'étais arrêté. J'adore. Comme je te l'ai déjà dit quelques fois, cette scène a un côté très cinématographique, dans le bon sens du terme. On se visualise parfaitement la scène. Très content de retrouver Aelita après tous ces chapitres. 1 chose est sûre : tu as laissé de côté la Aelita niaise et chiante de Code Lyokô Evolution pour garder celle de la série originelle qu'on aime tous. On retrouve la Aelita simple, sérieuse aussi. Celle que je préfère. Un bon point. Aelita découvre avec horreur tout ce qui s'est passé durant son absence. J'aime beaucoup ce début de chapitre. En douceur, comme d'habitude. Il dresse un état des lieux de tout ce que tu as écrit, de tout ton scénario excellent. Il nous montre à quel point ta fiction est une tuerie. XD. C'est le moment de se rappeler du début ta fiction, de faire comme Aelita. Bref, j'adore. MAis là, je m'égare et je commence à raconter n'importe quoi.

Oddye a écrit:
La gardienne de Lyoko fronça les sourcils. De toute évidence, elle avait besoin d'explications. Alors, ensemble, ils se mirent à raconter.
Raconter les attaques qu'ils avaient du affronter.
Raconter les combats qu'ils avaient du mener.
Raconter les regards curieux de Laura et Sissi.
Raconter les blessures, l'hôpital.
Raconter l'attaque sur Lyoko.
Raconter l'attaque sur Kadic.
Raconter les blessés, Sissi, ...
Raconter le sacrifice de Laura.
Raconter, raconter, raconter...

Ce moment est tout à fait... sublime.

Le moment où Aelita va dans la chambre de Jérémie, je l'ai trouvé riche en émotion.Il est court, mais riche de sens. Il signifie le début d'une aventure à 4, la fin de cette galère pour Jérémie. L'arrivée d'Aelita, la nouvelle donne... C'est beau t_t.

Un peu de romance avec le couple plus ou moins improbable Laura/William (ou Willaura, comme dit Zéphyr). J'a beaucoup aimé ce passage, parce que je crois aussi en ce couple. Je veux vraiment savoir ce que tu leur réserves. Sadique que tu es, je sens qu'ils vont en baver. Tsss.

J'ai adoré - mais qu'est-ce que je n'adore pas dans ta fiction, en fait ?? - la Sissi de ta fiction. Je la trouve apaisante, ouverte. Elle m'émeut. Elle sert presque de confidente à un Jérémie un peu désespéré et horriblement coupable. Elle est géniale, elle est parfaite. Et elle me fait même penser à toi. Une fille super, toujours là quand on en a besoin.

Bref, j'ai terminé mon analyse. Un chapitre de transition, certes, mais pas moins exceptionnel. Un peu comme tout le reste de ta fiction.

Vivement la suite !


_________________
Le $ang et la $ueur chapitre 12

« L'avenir, je vois comment qu'y sera... Ça sera comme
une partouze qui n'en finira plus... Et avec du cinéma
entre... Y a qu'à voir comment que c'est déjà... »
Céline, Voyage au bout de la nuitr
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Raymentase MessagePosté le: Sam 27 Juil 2013 21:23   Sujet du message: Répondre en citant  
M.A.N.T.A (Raymentase)


Inscrit le: 13 Mar 2013
Messages: 309
Localisation: Rennes
Tu nous fais du William/Laura, t'es morte !
Mais, j'ai confiance. Tout va rester amicale, hein miss ?

Sinon, ... j'ai un un peu la flemme de commenter sérieusement. (On va dire que c'est le retour à la civilisation qui fait ça)

Tes chapitres sont vraiment pas mal. Je rejoins l'avais de Café sur LE passage. Il est très beau, et prend au tripes (pas comme CLE, t'inquiète)


Sinon, j'ai vu des fautes ! Sur les trois derniers chapitres, dont certaines impardonnables.

Le retour d'Aelita, c'est un événement qui va tout bouleverser, mais c'est pas qu'en bien, ni qu'en mal.

Par contre ! Si tu nous fait revenir l'autre *...* comme ça, tu vas souffrir. Aelita a intérêt de se rater sur lui !

Et le retour des xanatifiés, j'aime bien. Même si, avec le retour vers le passé, Jérémie pouvait très bien blesser Laura.

Tu m'en veux pas de faire court ? Là, je le sens vraiment pas.
_________________

http://img11.hostingpics.net/pics/929402SignRaymentase.png
Merci pour ce beau pack Abby !

http://i81.servimg.com/u/f81/17/09/92/95/userba12.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Brounaus MessagePosté le: Dim 28 Juil 2013 22:56   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 30 Avr 2013
Messages: 77
Coucou !

J'ai découvert ta fic depuis deux jours mais je n'avais pas eu le temps pour le faire.

Bon, je ne vais pas commenter tous tes chapitres sinon, ça risquerait de me prendre un temps de fou ! Surprised

Déjà, le trio William/Odd/Jérémie me manque ... J'aimais bien les voir se démerder à trois mais bon, il fallait bien que tôt ou tard que Aelita soit ramener sur terre. En parlant d'elle, on remarque que ce n'est pas la Aelita de CLE qu'on a mais celle de notre bon vieux dessin animé ^^ Franchement, ça fait plaisir à voir !

Ensuite quand elle découvre tout ce qui s'est passé pendant son absence dans la mère numérique, je pense que ça du lui faire un sacré choc. Par la suite, je sens la romance entre William et Laura, j'ai hâte de voir ce que ça va donner !

Par contre, la Sissi en mode gentil, j'aime moins.

Dommage que se soit presque la fin, j'adore ton histoire et toutes les mésaventures que tu as fais subir à l'ex-trio Very Happy

Vivement la suite !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
IDM4 MessagePosté le: Lun 29 Juil 2013 00:30   Sujet du message: A Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 10 Fév 2013
Messages: 205
Eh ma vieille il serait temps que je commente !

Aelita ! Ouais !

Quoi ? C'est pas parce que je suis pro-Laura qu'il faut en conclure que je suis anti-Aelita...

Un retour tout en émotion donc, ça fait bizarre de voir notre bonbon rose préféré redécouvrir le monde et l'école un peu comme de l'épisode 27 Nouvelle Donne (tiens c'est pas le titre du chapitre ? sauf qu'ici c'est le chap 26 Razz)

Citation:
William haussa un sourcil, mais Jérémy ne fit que sourire. Il regarda Aelita, mais celle-ci ne put s'en empêcher: elle se mit à rire.


là je dis OUI ! Si Aelita rit du fait que William et Laura puissent avoir une liaison, ça laisse de grandes possibilités quant aux relations entre les deux filles et de ça je suis content Smile

Peut-être va-t-on voir Aelita combattre ça fait tellement longtemps qu'on a plus vu la couleur d'un de ses champs de force. (ah si, elle dévirtualise des Ninjas dans l'épisode 20 ! oups, spoil Razz)

Enfin bref ! Kinda excited pour la suite

_________________


Porte-parole des pro-Laura avec Zéphyr et Café Noir !
Un pour tous, tous pour Laura !

Auteur de la fic : Code Lyokô Génération
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Wolverine MessagePosté le: Lun 29 Juil 2013 18:06   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 13 Juil 2013
Messages: 331
Localisation: Dans les tréfonds de la folie
Mais quelle superbe fic, bien rédigé, un scénario parfait, un suspens à son comble.
Tu as toute mon attention et mes encouragements.

Continue comme ça.

_________________
http://imageshack.us/a/img5/6674/avpz.png

Tout être mourra un jour, ce qu'il nous faut c'est décider quoi faire du temps qui nous est impartie.

Allez L'OM
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Lun 29 Juil 2013 18:22   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1052
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Me voilà enfin pour commenter ce sympathique chapitre.

Dès, le début, on en prend plein les yeux avec les retrouvailles entre nos deux Einsteins. On a un côté très doux et très chaleureux (un peu émouvant aussi) qui commence le chapitre à merveille.
Ensuite, bonbon rose découvre tout ce qu'il s'est passé durant son dodo au fond de l'eau. Comme l'a dit Café, on a le constat de tout les événements qui se sont déroulés. On se rend compte de tout le chemin parcouru et de toutes les épreuves et la souffrance vécue. C'était superbe.

Ensuite, William et Laura <3. Un passage que j'ai adoré aussi, surtout quand Willy se fait charier par ses amis après. Moment assez amusant. Mais j'imagine que tu as fait en sorte que Laura et Willy s'entendent bien afin d'éviter que Laura ne colle Jérémie et donc, pour qu'Aelita ne nous fasse pas son mode dragon Mr. Green. C'est ça hein ? *Zéphyr sort*

La scène finale, avec Sissi était très bien elle aussi. On sent qu'elle prend sur elle quand même. Sa manière d'être avec Jérémie est vraiment sympa (Café a déjà donné tout les détails en plus, ce qui m'évite d'avoir à les énumérer Mr. Green).

En somme, chapitre magnifique, que j'ai dévoré en cinq minutes à peine. On sent que les événements vont de nouveau prendre de la vitesse. On sent aussi qu'une esquisse en ce qui concerne le dénouement commence à se dessiner.
Beau travail, fidèle à toi-même Oddye Wink.

(Mince, je crois que je t'ai jamais fait un commentaire aussi court...)
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Oddye MessagePosté le: Dim 04 Aoû 2013 18:32   Sujet du message: Répondre en citant  
Fleur immonde


Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 2017
Localisation: Dans un autre horizon
Ah que coucou tout le monde !
J'espère que vous passez un bon week-end !
Alors, comme d'habitude, avant de vous donner le chapitre, le THCF !

Et on commence par Café Noir.
Citation:
En détestant le personnage, tu réussis à la faire passer pour une héroïne et pour quelqu'un de digne de confiance. Chapeau ! Et surtout merci !
.
Je n'aime pas le perso de Laura c'est un fait. Malgré tout, je ne me vois pas lui faire subir mille et une tortures pour cette raison ^^
Et pour Laura, j'ai... des projets ^^ A voir si j'arrive à mettre ça en place.

Citation:
Il dresse un état des lieux de tout ce que tu as écrit, de tout ton scénario excellent. Il nous montre à quel point ta fiction est une tuerie. XD. C'est le moment de se rappeler du début ta fiction, de faire comme Aelita.
.
C'est vrai, en y repensant, ça dresse un état des lieux de tout ce qui leur est arrivé. Il faut dire qu'il leur en est arrivé, des choses ^^

Citation:
Un peu de romance avec le couple plus ou moins improbable Laura/William (ou Willaura, comme dit Zéphyr). J'a beaucoup aimé ce passage, parce que je crois aussi en ce couple.

Couple? hum, on verra bien Razz

Et pour Sissi, oui, je l'aime bien cette Sissi. C'est une fouineuse, mais elle est beaucoup plus sensible qu'on ne le pense.

Merci pour tout tes compliments Tonton <3


A ton tour, Raymentase.
Alors, pour le William/Laura, on verra bien.
Je ne dirai rien Razz



Brounaus !

Oui, j'aime ce trio William/Odd/Jérémy. Au fur et à mesure que j'écrivais sur eux, je prenais vraiment du plaisir.


IDM4 !

hé oui, Aelita est de retour. Après plus d'une vingtaine de chapitres, elle est de retour. Et oui, des champs de force, tu en verras ^^

Pour William/Laura, je vois que ça fait son petit effet Mr. Green



Wolwerine, merci pour ton commentaire, ça fait très plaisir Wink


Et enfin, mon frère spirituel.

Citation:
Ensuite, William et Laura <3. Un passage que j'ai adoré aussi, surtout quand Willy se fait charier par ses amis après. Moment assez amusant. Mais j'imagine que tu as fait en sorte que Laura et Willy s'entendent bien afin d'éviter que Laura ne colle Jérémie et donc, pour qu'Aelita ne nous fasse pas son mode dragon Mr. Green. C'est ça hein ? *Zéphyr sort*


Haha, non même pas ^^

Citation:
On sent que les événements vont de nouveau prendre de la vitesse. On sent aussi qu'une esquisse en ce qui concerne le dénouement commence à se dessiner.

Eh oui... Il doit rester trois chapitres à cette fiction. La seule chose que je ne sais pas, c'est s'il reste trois chapitres en comptant le chapitre que vous allez lire ou pas. J'ai un petit dilemme. M'enfin, je verrai bien ^^

Merci pour tout tes compliments Wink Que je puisse vous faire parvenir des émotions, eh bien j'en suis ravie !


Allez, vous êtes prêts? Smile


Chapitre XXVII: Allié ou ennemi?


-Virtualisation!
L'un après l'autre, William et Aelita atterrirent sur le cinquième territoire.
-La tour activée est sur le Cortex, précisa Jérémy.
En effet, alors que Aelita et Jérémy, dans la chambre de ce dernier, travaillaient dur sur les programmes de matérialisation, une tour avait été activée. Appelant William, ils étaient partis tous les trois à l'usine.
-Ca va nous faire bizarre d'avoir trois combattants sur Lyoko au lieu de deux, commenta l'ancien xanatifié.
-J'imagine...
-Ca fait un petit moment qu'on est habitué à être seulement deux sur Lyoko, continua William.
-Bon, allez, on perd pas de temps. Je ne sais pas encore si XANA a déjà lancé son attaque, interrompit Jérémy. Alors vous ferez la conversation en courant.
Le lyokoguerrier le plus âgé leva les yeux au ciel.
-Allez, on a du boulot.

William utilisa sa supersmoke, et Aelita passa sur la main sur son bracelet. Ses ailes apparurent, et elle s'envola, suivant ensuite William. Ils s'approchèrent de la nouvelle maison de Odd. Ce dernier se trouvait juste devant la tour, attendant patiemment -non, impatiemment plutôt- que ses amis daignent arriver.
-Eh bien, il vous aura fallu le temps, se moqua Odd.
-Allez, on y va.

Et ce fut à trois qu'ils se dirigèrent vers le garage Skid. C'était étrange, presque iréel. Ils n'étaient plus deux, mais trois. Odd avait l'impression que la Aelita qu'ils avaient devant eux n'était qu'un mirage, un rêve éveillé et que, en vérité, elle n'était pas là, qu'ils devraient encore se battre qu'à deux. Pour William, il avait lui aussi du mal à réaliser. Et si Odd et William avaient du mal à se dire que c'était bien réel, Jérémy, lui était plus que ravi. Entendre la voix d'Aelita, parler à Aelita, voir Aelita...
Il avait travaillé, comme un fou, pour la ramener, et elle était là. A présent, oui, elle était là. Avec lui, avec eux.
Elle le soutenait, elle les soutenait. Elle reprenait la lutte avec eux, contre XANA. Et ils se sentaient, surtout Jérémy, déchargés d'un poids moins acharné. Bien sûr, leurs responsabilités étaient toujours présentes, la tâche toujours grande. Mais ils se sentaient moins seuls.
Et ça aidait. Beaucoup.

*****

Aelita, William et Odd apparurent dans le Skid, Aelita aux commandes, William et Odd dans leurs navskids.
-C'est parti ! lança la lyokoguerrière.
Le Skid sortit dèrs lors peu à peu de son garage et, quelques instants plus tard, il plongea à pleine vitesse dans la mer numérique.
-Alors, on sait c'est quoi l'attaque? demanda Odd.
-Aucune idée. J'ai mis BFMTV, s'il se passe quelque chose, on sera vite fixé. Mais j'ai bien envie d'aller faire un tour à Kadic, glissa Jérémy.
-Je ne pense pas que XANA attaquera deux fois Kadic, déclara Aelita.
-Ou alors il croit que nous on va croire ça... répliqua Jérémy.
-De la psychologie inversée? dit Odd sur le ton de la plaisanterie.
-Et pourquoi pas? lança William.
-Jérémy, je sais que ce qui s'est passé à Kadic t'a...
-Bon, on vote? demanda Odd en même temps.
-Ok. Qui vote pour que j'aille faire un tour à Kadic? demanda Jérémy.
-Je suis contre, dit Aelita.
-Moi je suis pour, assura William.

C'était au tour de Odd de choisir, mais ce dernier restait indécis.
-Odd, t'en penses quoi? questionna finalement Jérémy.
-Hum, je ne sais pas, peut-être que...
-Je détecte des présences étrangères, annonça brusquement Jérémy.
Au même moment, le Skid fut violemment percuté.
-Huit, non! Neuf kongres!
-Ca sent mauvais, accrochez-vous! s'écria Odd, qui venait de regarder ce qui se passait derrière le Skid.
Les neuf kongres étaient regroupés, et frappèrent ensemble, d'un même mouvement, le Skid. Le véhicule fut une fois encore projeté violemment vers l'avant.
-William, Odd... commença Aelita.
-Ouaip, on sait ce qu'on a à faire ! C'est parti ! s'exclama le félin virtuel.

L'un après l'autre, Odd et William s'élancèrent.
-Héhé, je te parie que j'en aurai plus que toi, assura le lyokoguerrier à la mèche violette.
L'ancien xanatifié eut un petit rire.
-C'est beau de rêver.
Jérémy eut un sourire.

De l'insouciance.
De la taquinerie.
De la joie de vivre.
Ces choses-là leur étaient presque devenues inconnues.

Puis il soupira. Avec tout ça, il ne savait pas s'il pouvait se rendre à Kadic... Mais il valait mieux ne pas laisser ses amis tout seuls sans guide.
-Cortex en vue Jérémy, déclara Aelita tandis qu'elle esquivait plusieurs tirs.
-Et un kongre de moins, yeah ! ... Ah!
Le cri de joie de Odd se finit en cri tout court.
-Ne jamais triompher trop tôt, trop vite ! se moqua William qui venait d'apercevoir un Kongre heurter violemment la navskid de Odd.

Ce dernier reprit le contrôle de son véhicule, l'empêchant ainsi de dériver dans la mer numérique.
-Odd, tourne à droite, toute ! s'écria l'ancien xanatifié.
Ledit Odd s'exécuta, et le laser du kongre passa juste à côté.
-Feu ! s'exclama Aelita.
La bête esquiva, faisant un écart sur la gauche. William écarquilla alors les yeux. Il avait fusé à toute allure, et son véhicule heurta de plein fouet le monstre.
-J'arrive William, déclara la jeune fille.
Serrant fermement les commandes dans ses mains, Aelita fit bouger le Skid à toute vitesse, pour arriver derrière le véhicule de William. Ce dernier frappa la coque du Skid, lui permettant ainsi d'arrêter de dériver.
-Utilise la pointe, conseilla Odd.
-La pointe?!
Mais Aelita s'exécuta. Tandis que le monstre s'agitait tout autour, il fut soudain percé par la pointe du Skid.
-Vous y êtes presque! s'écria Jérémy.
-Feu ! s'exclamèrent en chœur les trois lyokoguerriers.

Les trois torpilles touchèrent un Kongre qui passait tout près, le faisant exploser.
-Allez, direction le Cortex ! pressa le jeune génie.

Evitant les lasers des quelques monstres restants, Aelita, qui avait récupéré les NavSkid de Odd et William, s'avança jusqu'à l'entrée du Cortex.

*****

Quelques instants plus tard, les trois guerriers apparurent sur le territoire.
-La tour est au nord-est de votre position, précisa Jérémy. Si j'avais un peu de temps, je vous aurai programmé un véhicule plus adapté à ce territoire.
-On l'appellerait... le Cortex Airlines, lança Odd. Oh non, je sais ! La Cortex RATP !
-Hum, ne perdez pas de temps ! pressa Jérémy.
Ce dernier s'inquiétait. Il avait peur que ce qui s'était passé à Kadic se reproduise. Il souhaitait s'y rendre, mais ses amis étaient sur le Cortex, et ce territoire était bien trop instable pour qu'il puisse les laisser seuls, aveugles.

-Bien reçu, dit Aelita.
Et ils se mirent à courir.

*****

-William !
Ce dernier fut projeté à terre, un tir l'ayant touché au ventre.
-Odd, Aelita, vous devez vous occuper de la tour. Je ne connais pas encore la nature de l'attaque de XANA, et ça me stresse.
-On fait ce qu'on peut Einstein, déclara Odd.
-Champ de force !
-Oh, un champ de force! Ca faisait longtemps, plaisanta le félin virtuel.
Ledit champ de force manqua sa cible, à savoir une manta. Cette dernière se rua jusqu'à Aelita, mais une salve d'énergie semblant sortir de nulle part la détruisit.
La lyokoguerrière se retourna vers William.
-Attention, lui cria-t-elle.

Trop tard. Un tir d'un kankrelat toucha William à l'épaule brusquement. L'ancien xanatifié se reprit vite, et utilisa son épée pour parer les lasers du monstre. Odd, apercevant la scène, se mit à courir, puis il se laissa glisser sur le sol. Passant entre l'espace laissé entre les jambes ouvertes de son ami, il tira sur le kankrelat. Ce dernier explosa.

-Tu aurais pu prévenir, dit William.
Celui-ci, surpris, fut déstabilisé par Odd qui était passé entre ses jambes, et en avait lâché son épée.
Le félin virtuel se baissa et la ramena.
-Avoue que c'était la classe !
Soudain, un tir toucha le coude de Odd. Le bras qui tenait l'arme fut propulsé en avant, et la lame glissa des doigts du félin. William, qui se trouvait juste devant, n'eut pas le temps de réagir. Sa propre épée se planta dans son ventre, et il regarda d'un air choqué son ami, tandis qu'il était dévirtualisé.

Odd avait, quant à lui, écarquillé les yeux.
-Oh la boulette ! se plaignit-il.

*****

Quelques instants plus tard, Jérémy entendit le monte-charges s'approcher du labortoire. L'ascenceur s'ouvrit, et William en sortit. Il s'approcha du jeune génie.
-Où ils en sont? demanda l'ancien xanatifié.
-Près de la tour. XANA a mis le paquet. Il faut qu'ils se concentrent sur la tour, et pas à détuire tous les monstres présents.
William hocha la tête.
-Allez, Odd, Aelita, vous pouvez le faire ! encouragea Jérémy.

Un tir toucha à la fin de sa phrase Aelita, qui était en train de voler. Elle se mit alors à tomber.
-Odd le Magnifique va tout écraser ! assura le félin virtuel.
Il se fit soudain écraser par Aelita, cette dernière tombant sur lui.
-Tu as raison, Odd, tout écraser ! dit Jérémy.
L'un sur l'autre, ils reprirent rapidement leurs resprits.
-Bougez de là ! cria Jérémy.
Aelita et Odd sautèrent chacun sur un côté, et sentirent derrière eux plusieurs tirs qui frappèrent brutalement le sol.
-Champ de force!
-Flèches lasers !
Un tir frôla l'épaule de Aelita, et celle-ci, déstabilisée, s'écroula une fois encore à terre.
-Aelita et le sol, une grande histoire d'amour ! se moqua Odd.
Soudain, une sorte de sirène retentit.
-Oh non! se plaignit le félin virtuel.

Ce dernier vit soudain le mur sur sa droite se mettre à bouger, et s'approcher brusquement vers lui. Avisant du coin de l'oeil un Block près de lui, il sauta en arrière, et poussa à l'aide d'un violent coup de pied le monstre dans la trajectoire du mur. La bête se fit impitoyablement écraser.
-Odd, Aelita, ça ne sert à rien. Ne pensez qu'à la tour, on aura jamais fini si ça continue ! ... Aaaah !
-Jérémy? s'écria, inquiète, la gardienne de Lyoko.
Elle échangea un bref regard avec Odd.
-Jérémy, William, qu'est-ce qu'il se passe? demanda ce dernier.
-Eh bien, Jérémy, tu en fais une tête!
C'était la voix de William. Un cri de douleur se fit entendre, et il appartenait à Jérémy.
-William, Jérémy, mais répondez bon sang ! Qu'est-ce qu'il se passe? répéta Odd.
-Quoi? Tu te poses des questions, n'est-ce pas, Jérémy? continua William.

Odd et Aelita se regardèrent une fois encore. Qu'était-il en train de se passer?
-William? Qu'est-ce qui te prend? interrogea Jérémy.
-Tu te poses des questions, hein? Moi aussi je me suis posé des questions. Comme "pourquoi me rejettent-ils?" ou "qu'est-ce que je peux faire pour qu'ils arrêtent de me tourner le dos?".
-William?! balbutia Odd, tandis que le visage de Jérémy reflétait de l'effroi.
-"Viens, William, va te battre pour nous. Et quand ce sera fini, on te rejettera une fois encore."
-William, attends, tenta Jérémy.

Sur le Cortex, les deux lyokoguerriers entendirent leur ami crier.
-Arrête ça ! cria Odd.
-La tour ! Il faut désactiver la tour, et après on pourra rentrer ! Vite ! pressa Aelita.

*****

Jérémy était agenouillé sur le sol, une main sur son ventre. William n'y était vraiment pas allé de main morte.
Jérémy ne comprenait plus rien. Pourquoi? Pourquoi maintenant? Pourquoi d'un coup?
-Personne ne me comprend, continua le guerrier le plus âgé. Personne... sauf XANA! Quelle ironie! Une machine me comprend, mais pas mes semblables.
Le jeune génie ouvrit de grands yeux.
-Attends, qu'est-ce que tu comptes faire?!
William était assis dans le fauteuil, et commençait à taper sur le clavier.
-XANA souhaiterait que je supprime le programme de matérialisation des données enregistrées dans le supercalculateur. Et je crois bien que je vais le faire. Tu crois que tout est acquis, Jérémy. Mon amitié, ma présence à vos côtés. Eh bien non !

Un coup de poing.
Ce fut l'effet que produisit cette phrase sur Jérémy, Odd et Aelita.
Incompréhension, incrédulité ... Ca ne pouvait pas être possible. Ca ne pouvait pas être vrai.
William ne pouvait les trahir, n'est-ce pas? Non, bien sûr que non.
Alors pourquoi souhaitait-il aider XANA?! Alors pourquoi ses paroles étaient-elles si cruelles?

La vérité était là. Malgré eux, tout fut clair.
William en avait eu assez.
William ne voulait plus être leur allié.

Pour Odd et Jérémy, eux qui avaient été si proches de lui, ce fut comme si le temps venait de s'arrêter. Et que quelque chose d'important partait en fumée.
Leur amitié...

*****

Jérémy repoussa sa colère et sa douleur. William voulait supprimer le programme de matérialisation de Aelita, fraîchement créé. Et ça, il en était hors de question. Il en avait besoin pour créer ceux de Yumi et d'Ulrich.

Il se leva, et fusa jusqu'à William. Sans ménagement, il le poussa, ne lui laissant pas ainsi le temps de toucher au programme.

Sans même lui laisser une seconde pour réagir, pour riposter, il le prit par le bras et, usant de toutes ses forces, il le tira, puis le poussa brutalement dans le monte-charges, avant d'appuyer sur le bouton pour faire descendre l'ascenseur, ressortant avant que les portes ne se ferment. Et alors que le monte-charges se fermait, William à l'intérieur, le jeune génie, de son côté, s'écroulait sur le sol, respirant bruyamment.

Alors voilà, c'était fini? Son amitié avec William était terminée?! Il avait été trahi?!
Trahi...
Ce mot lui donna un goût de cendres dans sa bouche.

Ca ne pouvait pas être possible, n'est-ce pas? C'était un cauchemar, un horrible cauchemar mais qui se terminerait quand il ouvrirait les yeux, n'est-ce pas?

Non, je peux pas le croire... Je peux pas. William... pensa Jérémy.
Il venait de perdre un allié, mais surtout un ami.

-Tour désactivée! entendit-il.

Il sursauta ensuite en entendant le monte-charges remonter. Il se releva, attendant que les portes se rouvrent. Quand elles le firent, celui qui venait de le trahir était là.
-J'arrive pas à croire que tu ais pu me faire ça...

Et Jérémy bondit sur William. Ce dernier attrapa les poignets du jeune génie, l'empêchant ainsi de le frapper.
-Hé mais je peux savoir ce qui te prend?! s'énerva William.
-Quoi?!
-Pourquoi tu veux me frapper?! Ok j'ai été dévirtualisé, mais ça vaut pas une punition, non mais je rêve!

*****

Aelita et Jérémy fixaient William du regard, tandis que Odd, dans la tour sur Carthage, était pendu aux lèvres de son ami qui, il l'espérait, l'était toujours.
-Alors attends, si je comprends bien, vous croyez que je vous ai trahis? Jérémy, la tour, l'attaque... XANA a envoyé un spectre avec ma tête dans l'usine. Quand le scanner s'est ouvert, je me suis fait agressé par lui. La seconde d'après, j'étais inconscient. Tout ça, tout ce qui s'est passé, tout ce qu'il t'a dit, ce n'était pas moi.

-Ok, tout s'explique alors ! déclara Odd, rassuré.
Il avait eu peur que William les ait trahis. Même s'ils avaient eu des hauts des bas, aujourd'hui, William était un ami très proche. Et il lui était impensable de se battre contre lui.
-Non. C'est trop facile, riposta brusquement Jérémy.
-Jérémy?! s'étonna Aelita.
-Tout ce que tu as dit, ... C'est vrai. On t'a rejeté. On ne t'a pas compris. Alors oui, tu aurais pu dire tout ça, mais peut-être que tu as envie de te cacher derrière l'excuse du spectre.
Aelita regarda William, d'un air compatissant, tandis que Odd cherchait quelque chose à dire pour calmer les choses. En vain.
-Jérémy, enfin, William est notre ami... tenta Aelita.
-Ok, c'est bon, je me casse ! lâcha sur un ton glacial l'ancien xanatifié.

Aelita voulut le suivre, pour lui parler, pour le rassurer, mais elle devait aider Jérémy, elle devait continuer, et surtout terminer le programme de matérialisation de Yumi. Une fois au complet, la responsabilité qui pesait sur Jérémy et William, et sur Odd aussi, s'affaiblirait, et peut-être qu'ils reprendraient tous leur sang-froid.
Et surtout, elle devait convaincre Jérémy qu'il n'était ni un menteur, ni un ennemi. Elle resta donc aux côtés de Jérémy, tentant de lui expliquer son point de vue.

De son côté, William sortait de l'usine, seul.





Et voilàààààààààà ! Alors, qu'en avez-vous pensé? Alors, qu'est-ce qui est vrai, qu'est-ce qui ne l'est pas, mystère !
Je vous souhaite une bonne soirée et à la semaine prochaine pour le prochain chapitre ! Bisouuuuuus !
_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/155549Ravensignaturecoinsarrondis.png

Je n'étais pas anciennement odd-4-ever.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Wolverine MessagePosté le: Dim 04 Aoû 2013 18:43   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 13 Juil 2013
Messages: 331
Localisation: Dans les tréfonds de la folie
LA VACHE!!!

Entre William et Jérémy tu te fais plaisir on peut dire, un temps s'est copain, un temps sa se bastonne.
On ne sait même pas comment ça va finir, tu sais vraiment préserver le suspens.

Bref j'ai adoré ton chapitre, et j'attends la suite avec impatience, bon courage.

_________________
http://imageshack.us/a/img5/6674/avpz.png

Tout être mourra un jour, ce qu'il nous faut c'est décider quoi faire du temps qui nous est impartie.

Allez L'OM
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Darkrome MessagePosté le: Dim 04 Aoû 2013 18:56   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 06 Juin 2013
Messages: 247
Localisation: Dans un entre-deux virtuel
Salut,

alors très très très bon chapitre, j'ai adoré sauf la réaction de Jérémy qui était très... brutal. William qui se rebelle j'y crois pas, je croyais pas dire ça mais ( j'espère que X.A.N.A a attaqué ). Je meurs j'adore William Oddye quand a-tu cessais de m'aimer ?

Enfin bon j'est hâte de voir la suite. Bonne chance !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Brounaus MessagePosté le: Dim 04 Aoû 2013 19:12   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 30 Avr 2013
Messages: 77
Excellent chapitre !

J'adore ta fanfiction car tu es l'un des rares auteurs qui mette vraiment William en valeur et j'aime ça. Continue ainsi !

Je te jure qu'un instant, j'ai vraiment cru que William les avaient vraiment trahit. Franchement, bien joué ! (J'espère vraiment que ce n'étais qu'un clone car sinon je risque de passer pour un imbécile ^^')

Et à la fin de la scène ou Jérémie accuse le vrai William. Aurait-il oublié toute l'aide que William leur a rapporté ou quoi.

Pauvre Odd, toujours coincé sur Lyoko, j'ai l'impression qu'il joue le rôle d'Aelita dans la saison 1 de CL.

Vraiment très hâte de voir la suite de l'histoire Wink
_________________
Madara : The best of shinobi


http://www.plixup.com/pics_core3/14694876696368madara.jpg


Dernière édition par Brounaus le Lun 05 Aoû 2013 09:39; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
*Odd Della Robbia* MessagePosté le: Dim 04 Aoû 2013 19:35   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 14 Sep 2008
Messages: 1320
Localisation: Sur le territoire Banquise entrain de faire de l'overboard
tient c'est vrai que le status d'Odd ressemble a celui d'Aelita dans la saison 1 Mr. Green
Le pauvre petit être qui a besoin de gardes du corps et qui ne sert qu'a désactiver les tours et passer sa vie dans l'une d'elle entre 2 attaques.

Sinon bon chapitre, avec un peu de psychologie.

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/431875signature.png

http://img11.hostingpics.net/pics/400268userbar.gif
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Lun 05 Aoû 2013 13:09   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1052
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Coucou Oddye ! Ton garde du corps est là pour commenter le vingt-septième du nom ^^.

Dans l'ensemble, c'est un chapitre très sympathique. Il est plutôt centré sur l'action, avec des combats en mer et sur Cortex toujours bien décrits et en quantité suffisante (je me demande pourquoi je continue à le dire Rolling Eyes ).
On a aussi des parties psychologiques super intéressantes comme le fait qu'ils se sentaient moins seuls, que leur joie de vivre commençait à revenir. Ce sont des moments vraiment bien placés qui montrent que les héros commencent à remonter doucement la pente.
J'ai adoré les références au Mégapod et à la Cortex Airlines (« Le réveil du Guerrier » il me semble non ?). Bien joué donc.
Ensuite, moment très amusant lorsque William se fait dévirtualiser par sa propre épée par la faute de Odd. Au moins, ça justifie assez bien sa dévirtualisation (vu que William est quasi invincible avec le SuperSmoke, mais c'est pas à toi que je vais apprendre ça Wink ).
Les moments où Aelita n'arrêtait pas de s'écraser étaient magnifiques je trouve. Tu nous prouves que ses ailes ne lui servent à que dalle, évolution ou non. C'est bien aussi que tu aie usé des particularités du Cortex pour compliquer la tâche aux LG. Que du bon en somme.

On en vient à la meilleur scène : celle où Jérémie se fait frapper par William, ou alors un spectre à son image. En plus des coups, il lui assène des mots très durs (mais véridiques en un sens).
Après désactivation de la tour, l'incertitude règne dans l'esprit de Jérémie, qui ne sait pas si c'est Willy ou un spectre qui l'a attaqué. Il en vient donc à accuser notre ténébreux. On voit ici une chose : quel que soit le plan de Xana envers William (je fais référence à ses autres manœuvres concernant Willy), cela a très bien fonctionné : Jérémie continue de douter de William. Dans tous les cas, c'est très bien joué de ta part : alors que la situation semblait se remettre en place, Bim ! Une nouvelle scission au sein du groupe.

La dernière phrase assène une vérité cruelle :

Citation:
De son côté, William sortait de l'usine, seul.


Au final, je pensais n'avoir rien à dire sur ce très beau chapitre, mais en fait, si. Beau travail Wink !
Allez, rien que pour toi, je vais le dire : Vivement la suite ! Et vive Laura (que l'on retrouvera très prochainement bien entendu Mr. Green) ! *Zéphyr sort*
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Oddye MessagePosté le: Dim 11 Aoû 2013 21:12   Sujet du message: Répondre en citant  
Fleur immonde


Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 2017
Localisation: Dans un autre horizon
Hey hey ! Comme vous vous en doutez, le chapitre 28 est arrivé !
Plus que deux, mes chers lecteurs, plus que deux et cette fic sera finie.

D'abord, l'immanquable Tour d'Horizon des Commentaires de la Fic.

Wolwerine
Oui, la relation entre William et Jérémy s'est considérablement refroidie, et je me plais à écrire ce genre de scènes.

Corami
Merci pour ton commentaire.
Quand ai-je cessé de t'aimer? Euh ... Pour cesser une chose, il faut l'avoir commencer Mr. Green

Brounaus
Merci beaucoup pour ton commentaire. Oui, William est mis en valeur. C'est mon perso préféré ('fin bon, je suis dans la MANTA donc on s'en serait douté!).

J'ai vraiment pris plaisir à écrire toute cette histoire autour de ce trio !

ODR
Hé oui, Odd n'est pas très mis en valeur dans ma fic, mais bon, à moins de lui faire faire un salto arrière dans la mer numérique, y a pas un nombre illimité de choses que je peux lui faire faire.


Et enfin, mon frère spirituel
Oui, j'ai placé une petite référence par rapport au Mégapod ^^
J'imaginais bien la scène quand l'épée de Odd glisse de ses mains, pour aller se planter dans William Mr. Green

Oui, la dernière phrase, je l'ai voulue courte, mais révélatrice. A la fin, William est seul.

Le groupe subit des scissions comme tu le soulignes bien.

Et pour " que l'on retrouvera très prochainement ", héhé, tu es devin parce qu'on la voit dans ce chapitre mais chuuuuut !




Bon, c'est parti !

Chapitre XXVIII: Quand les choses changent...

La soirée durant laquelle Jérémy et William s'étaient à nouveau disputés avait laissé place à la nuit. Aelita et Jérémy continuaient à travailler sur les programmes de matérialisation.
-Non mais n'importe quoi! répétait Odd sur un ton excédé.
-Odd, ça suffit! s'exclama le jeune génie.
-Non mais n'importe quoi! dit à nouveau le félin virtuel.
-J'ai compris, c'est bon!
-Jérémy, reprit doucement Aelita. Si William dit que c'était l'oeuvre d'un spectre, c'est que c'est vrai!
-Aelita, tu n'étais pas là. Et toi non plus Odd!
-Quoi? s'énerva ce dernier.
-Pas comme moi, rectifia Jérémy. Moi je l'ai vu s'éloigner, plusieurs fois il m'a menti, il fait des choses en cachette, il est allé voir XANA sur Lyoko, il...

Jérémy prit une inspiration, cherchant à se calmer.
-Croyez-moi bien que ça ne me fait pas plaisir de dire ça, de penser ça, de douter de lui, de le voir s'énerver... mais j'ai bel et bien vu tout ça! Alors je doute.
Aelita eut un air déçu, déçue de voir que la situation ne semblait pas aller en s'arrangeant. Odd, quant à lui, leva les yeux, puis soupira.
-Moi je pense juste que XANA tente de semer la discorde entre nous. Et bon sang que c'est réussi!

*****

Le lendemain matin, lorsque Jérémy arriva au réfectoire, il trouva William déjà installé, un croissant dans la main. Le jeune génie hésita un instant puis, décidé, il se dirigea vers le lyokoguerrier, et s'assit devant lui, son plateau dans les mains.
-Salut, dit-il.
-Salut, répondit froidement William.
Ils se regardèrent un moment, puis Jérémy fixa ce qu'il y avait dans son assiette.
-Il faut qu'on parle d'hier, lâcha-t-il brusquement.
-Malheureusement pour toi, j'ai pas envie d'en parler, et même de parler tout court.
-William!
-Jérémy, stop! Tu doutes de moi. Tu. Doutes. De. Moi! Après tout ce qui s'est passé, après tous ces satanés risques que j'ai pris! Pour t'aider, pour sauver les autres, tu doutes encore de moi.
William leva l'une de ses béquilles.
-Tu crois que ça, ça me fait plaisir?! Je vais devoir faire de la rééducation, et si ça se trouve, je ne pourrai plus jamais marcher comme avant! Mais jamais, jamais! je ne t'en ai voulu, jamais je ne l'ai regretté. Parce que le jour où j'ai accepté de devenir lyokoguerrier, j'ai accepté les responsabilités mais aussi les risques qui vont avec.

Jérémy ne trouva rien à redire, bouleversé, touché, par les mots de son ami.
Et le silence retomba.
Et alors que Aelita arrivait avec les clones, quelques instants plus tard, le jeune génie coupa ce silence si pesant, en disant en toute sincérité:
-Merci. Merci pour tout.

*****

-Allez, on se motive, on se bouge ! cria la voix tonitruante de Jim.
La classe de Jérémy et d'Aelita était en cours de sport. Ils faisaient le tour du gymnase en courant, pour s'échauffer.
-J'ai bien avancé ce matin, annonça Aelita, alors qu'elle trotinnait derrière son ami.
-Ok, bon travail. Tu me montreras ça plus tard.
Ils prirent chacun une profonde respiration, tentant de garder le rythme et de parler en même temps.
-Tu te rends compte que dans, quoi?! quelques jours, on sera au complet? Enfin... presque.
-Oui, à nouveau ensemble. Et on ira tous ensemble récupérer le fameux code ADN. Et là, on sera tous réunis!
Soudain, la main d'Aelita sembla surgir de nulle part, et attrapa celle de Jérémy. Celui-ci s'arrêta donc.
-Toi, Odd, William, vous pouvez être fiers de vous!
Les deux lyokoguerriers se regardèrent, et un sourire étira les lèvres de Jérémy.
-Merc...
-Belpois, Stones! Qui vous a autorisé à feignasser? Du nerf, allez!
Et les deux amis se remirent à courir.

Oui, à cet instant, la gardienne de Lyoko avait éprouvé le besoin de le dire à Jérémy. Elle avait appris ce qu'ils avaient subi, mais entre apprendre et le vivre, la différence était immense.
Elle ne pouvait qu'imaginer.
Imaginer les responsabilités.
Imaginer les regrets.
Imaginer les peurs, les angoisses.
Imaginer l'espoir.
Ce kaléidoscope d'émotions et de sensations que ses trois amis avaient vécu, chacun dans des situations différentes.
Odd, coincé sur Lyoko. Comme elle autrefois. Tournant en rond comme un lion en cage. Impuissant. Patientant. Encore, toujours.
William, devant se battre sur deux champs de bataille. Sur Terre, aux côtés de Jérémy. Sur Lyoko, pour aider Odd.
Jérémy, travaillant sans cesse sur les programmes de matérialisation. Pour la ramener. Pour les ramener. Pour que tout soit de nouveau comme avant.

Mais rien ne serait plus jamais comme avant.
Parce qu'on peut avancer, tourner la page parfois, se relever peut-être.
Mais jamais oublier.

*****

-Dunbar, au tableau!
Ledit Dunbar releva les yeux de son cahier. Soupirant, il prit ses béquilles et se mit à marcher jusqu'au tableau. Depuis qu'il avait ses béquilles, on lui demandait rarement d'aller au tableau. Mais il n'écoutait quasiment plus en cours, et ça, ses professeurs le remarquaient.
Alors il était appelé à passer au tableau.
Il se leva et se mit à marcher. Le bruit de ses béquilles frappant le sol semblait résonner dans toute la pièce, et il savait que tous les regards étaient braqués sur lui. Arrivé au tableau, William posa une de ses béquilles contre le mur, puis prit la craie.
C'était un problème de mathématiques. Il essaya de se concentrer, de résoudre le problème. Ce fut au bout de nombreuses et longues minutes, ainsi que quelques indices du professeur que ce dernier lui donnait avec plus ou moins de subtilité que le lyokoguerrier put s'écrier quelques minutes plus tard:
-Voilà!
-Bien, vous y êtes parvenu!
Et alors que William retournait à sa place, le professeur de mathématiques déclara:
-Vous viendrez me voir à la fin du cours, M. Dunbar.
Ce dernier se laissa tomber sur sa chaise, n'ayant qu'une envie:
que la journée se finisse!

*****

La sonnerie retentit, signalant la fin des cours de la journée.
Encore un jour de plus à Kadic. Comme à leur habitude, Jérémy, Aelita et William avaient prévu de se rejoindre à l'usine.
Jérémy, Aelita, suivis des clones de Odd et d'Ulrich sortirent de leur salle de classe et, alors qu'ils se dirigeaient vers la forêt, la gardienne de Lyoko vit au loin Hiroki. Elle vit les cernes, et la mine ravagée par la tristesse, par le désespoir...
-Allez, on va bientôt finir de ramener tout le monde, dit-elle, même si elle savait que le jeune garçon ne pouvait l'entendre.
D'abord Ulrich et Yumi, ensuite Odd. Odd, qui sortait parfois de sa tour, mais qui passait le plus clair de son temps à l'intérieur, à broyer du noir, à penser à ce qu'il ferait sur Terre s'il n'était pas coincé sur Lyoko.

Une sensation d'étouffer. Comme prisonnier entre quatre murs. Comme enchaîné à cette tour. Incapable d'en ressortir, incapable de pouvoir se battre pour changer ce fait.
Juste attendre.
Attendre que le temps passe, attendre que les choses se fassent.
Attendre que la vie décide enfin qu'il avait assez subi et qu'il pouvait rentrer.

Rentrer. Et vivre, à nouveau.
Vivre. Revivre.
Enfin.

Jérémy et Aelita reprirent leur marche, en compagnie des clones. Ils avaient du travail à faire. Beaucoup de travail. Beaucoup de temps à passer dessus.
Mais ça en valait la peine.

*****

Un peu plus tard, ce fut William qui traversa la cour, se dirigeant vers la forêt, et donc, vers l'usine.
-Salut William, entendit-il.
Il reconnut la voix de Laura. Cette dernière était assise sur un banc, un livre ouvert sur ses genoux.
-Salut Laura, répondit-il en s'approchant.
-Tu fais une de ces têtes! Quelque chose te tracasse? demanda la jeune fille.
-Boh, je suis habitué maintenant.
-Très rassurant, dis-moi! commenta Laura.
-Et puis mon prof de maths qui me dit que mes profs me conseillent d'aller voir le psy de l'école...

Il ne savait même pas pourquoi il lui disait ça. Ils n'étaient même pas amis, et se parlaient en vérité assez peu. Mais les mots étaient sortis de sa bouche sans même qu'il en soit véritablement conscient.
-Le psy? Eh bien...
A vrai dire, Laura ne savait pas quoi répondre. Il faut dire qu'on ne lui avait jamais proposé d'aller voir un psy. Alors, elle préféra garder le silence.
Soudain, le téléphone de William se mit à sonner.
-Allô? Ouais.... non, je suis encore dans la cour... Ouais... Ouais j'arrive, j'arrive...
Il raccrocha.
-Bon, je te laisse, dit-il.
-Ok, à plus alors!
-A plus.

William se mit à s'éloigner. Quelques secondes plus tard, il s'arrêta brusquement. Laura s'interrogea sur cet arrêt inattendu. Le lyokoguerrier revint soudain sur ses pas, s'approchant de la jeune fille.
Et il posa une question. Une question qui les surprit tous les deux.
-Dis... ça te dit un ciné?

*****

-Mais qu'est-ce qu'il fait? se demanda Jérémy à voix haute.
Soudain, il entendit son portable annoncer un sms qu'il venait de recevoir.
"Je vais au ciné. Si besoin, appelle.".
-Il va au ciné? s'étonna Jérémy.
-Bah en même temps, ici, il ne fait rien, dit Aelita.
-Ouais, mais si XANA attaque, c'est plus rapide s'il est déjà là, rétorqua le jeune génie.
-Laissons-le un peu respirer! Si XANA active une tour, tu pourras déjà me virtualiser, et je protégerai Odd le temps que William arrive.
-Bon d'accord.

*****

C'était étrange, surprenant, nouveau... Aussi bien pour l'un que pour l'autre. Assis côte à côte, Laura et William fixaient le grand écran face à eux.
William ne comprenait même pas pourquoi il avait proposé un cinéma à Laura, et Laura ne comprenait pas pourquoi elle avait accepté. Elle n'avait rien contre William, mais elle n'avait jamais vraiment été du genre à aller au cinéma, et encore moins avec un ami. Enfin, il faut dire que des amis, elle n'en avait jamais véritablement eu...
William, quant à lui, tenait fermement son portable dans les mains. Il n'était pas inconscient, et savait qu'on pouvait avoir besoin de lui à tout moment. Finalement, entre le fait d'attendre un appel de Jérémy, et celui d'être à côté de Laura dans un cinéma, William fit peu attention au film qui passait à l'écran.

*****

Il s'avéra qu'il n'y eut pas d'attaque cette soirée-là. William et Laura sortirent du cinéma. Pour briser le silence qui commençait à prendre place, l'ancien xanatifié demanda:
-Alors, tu as aimé le film?
-A vrai dire, non, répondit la jeune fille.
-Ah...
-Et toi?
-Eh bien...
Le peu qu'il en avait vu ne l'avait ni emballé ni rebuté.
-Bof, déclara-t-il.
-Nous voilà d'accord alors.
-Oui...
William voulut se frapper le front. On aurait dit qu'il ne savait plus parler... Il n'avait plus deux ans, bon sang!
-Bon, eh bien, il faut qu'on rentre, lança-t-il au bout de quelques secondes.
Laura acquiesça, et ils se dirigèrent à pieds vers Kadic.

Et le silence reprit sa place. Ce genre de silence rempli de gêne, de soupirs. On souhaite faire la conversation, mais finalement, on ne sait pas quoi dire.
-Hum, alors tu... commença Laura, puis elle se tut, ne sachant pas quoi dire ensuite.
Silence.
Long silence.
-Sinon, tu... tu as l'air de talonner Jérémy, dit William.
Le visage de Laura s'illumina.
-Oui, et je vais bien sûr le dépasser. Mais il n'a pas l'air en forme. C'est dommage, quand on bat quelqu'un déjà à terre, la victoire en est moins belle.
-Mais tu ne l'as pas encore battu. Il est coriace, Jérémy, déclara l'ancien xanatifié.
-Bientôt, bientôt, assura la jeune fille.
-Tu as un esprit de compétition très développé, commenta sans méchanceté le lyokoguerrier.
-Oui, je veux être la meilleure. Et ça n'est que quand on a de l'ambition qu'on peut avancer dans la vie.

Alors que Laura finissait sa tirade, elle vit William s'arrêter brusquement. Fronçant les sourcils, elle se retourna vers lui, et remarqua qu'il fixait une affiche fixée sur un poteau.
-William? Qu'est-ce qu'il y a?
Elle s'approcha du garçon et regarda l'objet de son attention.
-Ca fait longtemps qu'elle a disparu, non?
-Oui... répondit-il. Plus d'un mois...
-Allez, ça ne sert à rien de remuer le couteau dans la plaie, viens!
William acquiesça distraitement, puis suivit Laura, laissant derrière lui l'affiche qui était un avis de recherche pour Yumi Ishiyama.
La même que Hiroki avait distribué un jour dans la cour.
C'était un rappel. Un rappel de la réalité dans laquelle était plongé William. Et qu'il aurait beau tenter de se changer les idées, ses responsabilités se rappeleraient toujours à lui.

*****

Le lendemain matin, quand William arriva dans le réfectoire, il y vit Aelita, Jérémy, et les deux clones déjà installés. Aelita se leva, et prit son plateau pour lui.
-Alors, ce ciné? demanda Jérémy.
-C'était... c'était bien.
-Tu y es allé tout seul?
-Hum... Non.
-Oh, t'es allé avec qui alors? s'exclama Aelita.
Devait-il leur dire? Mais après tout, il n'avait rien à cacher.
-Avec Laura.
-Avec Laura?
C'était Jérémy qui venait de parler.
-Oui avec elle.
Les deux autres lyokoguerriers échangèrent un regard, puis un sourire.
-Oh d'accord!
-Vous avez l'air de bien vous entendre, commenta la fille aux cheveux roses.
William fronça les sourcils, comprenant parfaitement l'allusion.
-Je vous arrête tout de suite, y a rien entre elle et moi.
-Ouais, ils disent tous ça au début, lança Jérémy. Mais je te rappelle qu'il y a pas si longtemps, tu lui criais dessus.
William leva les yeux au ciel.
-Les choses changent, rétorqua-t-il.
-Bon, ce soir, tous à l'usine, d'accord?! prévint ensuite Jérémy.
-On a quasiment fini, ajouta Aelita.
-Moi je viendrais plus tard, dans la soirée. J'ai un rendez-vous.
-Oh, avec Laura? demanda la lyokoguerrière.
-Non, rendez-vous médical. Aujourd'hui, on va me retirer le plâtre de mon bras.
-Oh, tu ne nous avais pas prévenu, déclara Jérémy.
-Le rendez-vous a été pris récemment, et mes parents m'ont appelé hier pour me le rappeler. Ils ont bien fait, j'avais oublié. Et il faut dire qu'avec tout ce qui est en train de se passer, j'ai pas la tête à penser à ça, et donc à te le dire.
Jérémy eut un air gêné.

*****

-Installez-vous ! dit le docteur.
La mère de William, et ce dernier firent comme demandé. Son père ne pouvait pas se libérer de son travail, il n'avait donc pas pu venir.
-Alors, on va retirer le plâtre de ton bras, et dans trois semaines, on enlèvera celui de ton pied.
William acquiesça.

Et lorsque enfin, enfin, le plâtre retomba mollement sur les genoux de William, loin de là, à l'usine, Jérémy s'écriait sous le regard soulagé d'Aelita:
-On a fini !


Et voilààààààààààà ! Alors, qu'en avez-vous pensé?
Un petit chapitre, qui annonce la couleur pour le prochain !
J'espère que vous avez aimé, je vous souhaite une bonne soirée, et à la semaine prochaine pour l'avant-dernier chapitre de "Sur le champ de bataille."
Bisous !
_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/155549Ravensignaturecoinsarrondis.png

Je n'étais pas anciennement odd-4-ever.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Lun 12 Aoû 2013 16:07   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1052
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Encore un sympathique petit chapitre, tellement sympa que j'ai presque rien à dire dessus, mis à part que c'est toujours entraînant, bien écrit, toussa. Bref, tu connais mon avis sur ton style d'écriture, donc on va éviter de se répéter.

Jérémie qui remercie William. C'était une scène assez poignante. On sent comme une pression se relâcher, mais en même temps, il y aura toujours ce froid entre le génie et le ténébreux, quoi qu'ils puissent traverser.

Passons au plus important : Laura (what else ?) ! Encore une fois, c'était presque parfait. On sent que tu maîtrises de mieux en mieux le personnage. J'ai tout de même une légère objection à émettre :

Citation:
Elle s'approcha du garçon et regarda l'objet de son attention.
-Ca fait longtemps qu'elle a disparu, non?
-Oui... répondit-il. Plus d'un mois...
-Allez, ça ne sert à rien de remuer le couteau dans la plaie, viens!


C'est la dernière phrase ci-dessus qui m'a dérangée. Je l'ai trouvé digne de Jérémie, et donc, digne d'un prix Nobel du tact et de la Diplomatie. Or, Laura, elle est pas comme Jérémie, elle s'y connaît mieux en relations humaines (on a des exemples dans la série, que j'ai la flemme de citer ^^).
Bref, à part cela, le reste m'a plu. Elle fera bien entendu d'autres apparitions avant la fin hein Mr. Green ?

Toujours dans le même passage, il y a des mots qui m'ont marqué :

Citation:
William voulut se frapper le front. On aurait dit qu'il ne savait plus parler... Il n'avait plus deux ans, bon sang!


Citation:
Et le silence reprit sa place. Ce genre de silence rempli de gêne, de soupirs. On souhaite faire la conversation, mais finalement, on ne sait pas quoi dire.



Tu peux pas savoir à quel point je me suis identifié à ces phrases. J'ai moi-même horreur d'être dans ce genre de situation, où tu ne sais pas quoi dire, et où tu penses que l'autre personne va te prendre pour un abruti qui n'a aucune conversation. Mais je m'égare, donc : *Zéphyr sort*.
Tout ça pour dire que ce passage m'a beaucoup plu. On sentait dans les autres chapitres que Laura et William s'entendaient bien, mais au final, il se connaissent peu, et c'est bien dommage.

Je termine sur la fin du chapitre. Les programmes de matérialisation sont terminés. J'ai vraiment hâte de voir le prochain chapitre, car le cas de Yumi est certainement le point le plus dur à gérer de ta fic. Je le répète : j'ai hâte de voir comment tu vas expliquer son retour, notamment par rapport à « sa fugue », mais aussi sa réaction aux révélations, toussa...
Allez, vivement la suite Wink !
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 10 sur 12
Aller à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1416s (PHP: 53% - SQL: 47%) - Requêtes SQL effectuées : 17