CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] IFSCL, Un air de Saison 5
[Site] Une news de news !
[Créations] JamFiction sur Code Lyoko par St...
[Créations] Le Covid-19 n'a pas tué nos talents
[Site] [Mise à jour] - Cartoon Fair - U...
[Code Lyoko] Interview de Julien Lamas...
[IFSCL] IFSCL - Bande annonce fangame 4.0.X
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
 
 Derniers topics  
[Fanfic] Ragnarök
[Jeu Vidéo Lyoko] IFSCL 40X!
[Fanfic] Le plus puissant des liens
Quel est votre X.A.N.A-guerrier favori ?
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[One-shot] Transmission
Votre forme maléfique de Jérémie préf...
[FanGame(encore un)] Lyoko Conquest
[INTERVIEW] Acteurs Code Lyoko Évolut...
Produits dérivés Code Lyoko
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

101 résultats trouvés
Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum

 Auteur  Message
  Sujet: [Fanfic] Mémoire Fantôme [Terminée]  
Draynes

Réponses: 16
Vus: 11762

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Jeu 21 Sep 2017 20:09   Sujet: [Fanfic] Mémoire Fantôme [Terminée]
Bon bon bon... Ça faisait longtemps que j'avais envie de com' une de tes fics, et je savais pas si je devais faire l'Échiquier en premier, sur lequel j'ai énormément de choses à dire, et pas forcément que en positif...
Mais là, après avoir fini Mémoire Fantôme (enfin presque, mais on y reviendra), j'ai une impression assez... désagréable. Celle d'avoir lu ton pire écrit, que je considérerais presque comme une mauvaise fiction.
Et venant du créateur de l'Un'Icer (sur lequel j'ai aussi énormément de choses à dire), ça la fout un peu mal ça non ?

Bref, ce com' sera divisé en deux parties :
— Une critique de « Mémoire Fantôme » avec points positifs, négatifs, tout cela de façon détaillé
— Et, tant qu'on y est, un petit début de critique global de l'Un'Icer, que je considère grossièrement comme le MCU du forum (sans être péjoratif pour l'instant), en attendant que sorte le com' de l'Échiquier quand j'aurai la foi (Mr. Green)de le faire.


Commençons donc avec le texte susvisé.
Déjà, faut resituer le contexte : fin de l'Échiquier qui m'a légèrement énervé (mais j'y reviendrais plus en profondeur dans le texte dédié à celui-ci Wink), l'Un'Icer que je trouvais de plus en plus bancal... Mon appréciation de tes textes n'était pas au beau fixe.
Donc, j'avais une certaine appréhension en commençant cette fanfic, j'avais peur d'être déçu, ou pire d'être blasé.
Eh bah putain... J'ai eu raison d'avoir peur o/.

Ce texte a des points positifs, c'est sur, et on va commencer par là : tout d'abord, le style d'écriture est toujours aussi bon, très direct, très incisif, très rentre-dedans... Et je préfère ça à lire des pavés et des pavés de descriptions, alors forcément ça me plaît.
J'ai bien aimé, sachant que c'est une constante dans l'Un'Icer qui me plaît, ce fait de ressortir des anciennes situations ou des personnages secondaires, et de les réadapter pour en faire quelque chose de neuf, de plus « réaliste ».
Globalement, le comportement froid du nouveau Jérémie (enfin, du faux), me plaisait bien et était parfaitement justifié par la situation, ce qui permettait de masquer le twist (ha ha ha o/) x).

Mais malheureusement, ces points positifs ont été submergé par les défauts, qui sont nombreux o/ et on va commencer par le plus dommageable, mais classique en même temps.
La prévisibilité et donc, la non prise de risque du récit (qui est une constante qui se voit de plus en plus dans l'Un'Icer, mais là encore, j'en reparlerai o/).
C'est simple : à la fin du chapitre 1, j'avais compris que c'était une bulle virtuelle... Voir, rien qu'en lisant le titre Mr. Green. Alors bon, je me doute que c'était pas censé être un retournement de malade etc... mais pour quelqu'un spécialiste des scenarii complexes et élaborés, là encore, ça la fout mal.
La non-prise de risque se voit surtout dans le fait que tous les personnages sont des clichés, des archétypes pas développés et donc, pas attachants (là aussi, défaut commun avec l'Échiquier notamment), ce qui fait que quand ils meurent... Bah, on s'en contrefout o/. Après oui, en six chapitres, on ne peut pas développer suffisamment bien des personnages pour susciter de l'attachement, je suis d'accord, mais quand même... Un minimum x).

Et surtout, pour moi l'énorme point faible de la fic : je suis à jour sur l'Un'Icer, j'ai tout lu donc je ne suis pas un novice de l'univers (d'ailleurs, commencer l'univers avec ce texte est un suicide... mais j'y reviendrais dans la grosse partie de ce com' o/) et bien... Au sortir de ce texte, je ne comprends absolument pas à quoi il sert.
Ce texte n'a aucun enjeu, à l'heure actuelle, dans l'Un'Icer, il est inutile (attention, c'est juste mon point de vue pour le coup) et c'est pas aidé par l'épilogue qui, alors là pour le coup, est vraiment pour moi une purge totale pour plein de points.

Déjà, bon là c'est que moi et je vais peut-être être rude dans mes propos, mais j'en ai plein le cul de ce putain de Palamède. Oui, je sais que c'est le méchant principal de l'Un'Icer et que c'est logique de le voir partout mais... merde, j'en ai ras-le-bol de ces méchants, j'ai envie d'avoir un peu de sang neuf dans l'Un'Icer, de voir du X.A.N.A, de voir des Irlandais développés... Mais je dérape sur l'Échiquier, donc je vais m'arrêter là pour cette saloperie d'IA. Évidemment, ce n'est qu'une opinion subjective et je dois bien avouer que la fin, que je trouve ratée, de l'Échiquier m'a fait détester le Palamède...
Faudrait que j'arrête de déraper non ? XD
Enfin bref, ensuite... Je ne suis pas spécialement con, mais je n'ai absolument rien compris au but de cette fanfic : pourquoi Senja Noir a fait ça ? Qui est ce foutu avatar au masque qu'on voit dans plein de fics, qui a l'air cheaté tout en étant un boulet... ? La fic, j'espérais qu'elle apporterait des réponses... Et c'est devenu le « Alien Covenant » pour « Prometheus » : encore plus de questions, aucune réponse. Mr. Green
Et puis, la baston virtuelle, je l'ai trouvée complètement ratée : c'est brouillon, ça sort de nulle part, c'est un bordel sans nom, on y comprend absolument rien, la mise en page est malheureusement hideuse, c'est beaucoup trop compact, ça ne donne pas du tout envie de lire et ça n'aide pas à enregistrer les informations. Pour te dire, après cinq relectures, j'arrive toujours pas à comprendre quel avatar est dans quel clan Sad !
Ah et c'est sympathique d'avoir inclus des avatars qui se dédoublent ou qui sont, de base, en trois exemplaires, ça aide énormément à tout saisir -__-.

Enfin bref, j'ai trouvé ça nul. Malheureusement. Et c'est un peu le mot qui résume ce que j'ai ressenti en lisant « Mémoire Fantôme ».
J'espérais enfin lire un texte qui n'aurait pas les mêmes problèmes que tous les autres, que l'Un'Icer dans sa globalité, et bin non : tout est toujours pareil, l'histoire qui manque d'enjeu, qui part dans tous les sens, le final raté...
Et le fait de voir encore et toujours les mêmes problèmes n'aide pas à être gentillet, ça a tendance à énerver, et ça m'a quand même passablement énervé à la lecture de cette fanfic xD.


Et ces défauts sont représentatifs de l'Un'Icer à mon sens, qui dans la théorie devrait être exceptionnel... Et plus ça avance, plus le projet s'effondre, et qu'est-ce que c'est dommage :/.
Je dois dire que ça me désole de critiquer ça, parce que je suis parfaitement conscient que je serais incapable de fournir un travail comme ça, aussi préparé, aussi étudié, aussi... parfait dans la théorie.

Le problème, c'est que toute œuvre a des défauts qu'on ne voit pas forcément en théorie, ou qui sort directement du style de l'auteur, et on pense tous différemment... Le pire étant qu'à la base, j'appréciais vraiment, et petit à petit tout s'est effondré o/.
Et c'est là que je vais faire ma comparaison avec le Marvel Cinematic Universe.

À la base, le projet porté par le MCU était dantesque, énorme, et je dois dire que j'étais à fond dedans : les films étaient intéressants, innovants, puissants... Et après, ils se sont perdus.
Ils se sont mis à recycler sans cesse leur propre formule, sans apporter de changements et des innovations.
Ils ont commencé à ne plus prendre aucun risque, à massacrer certains personnages qu'ils avaient pourtant réussi à rendre attachants (Loki bien évidemment, par exemple) et à faire des films sans aucuns enjeux propres.
Et maintenant, peu importe les efforts qu'ils peuvent faire, ils sont foutus, ils se sont trop enfoncés et ils arriveront jamais à remonter.

Et bien l'Un'Icer c'est exactement la même chose : le début était très intéressant, les textes s’emboîtaient bien, c'était cohérent, intéressant, les styles de texte variaient un tant soit peu, les textes valaient à eux-seuls (les Perles par exemple)... Et après, la Partie II de l'Échiquier est arrivé. Et là, ça a été le drame.
Parce que, pour moi, et je le détaillerais plus dans le com' dédié à la fanfic principale, la Partie II a détruit l'Un'Icer, tout simplement.

À partir de là, la blasitude s'est installée, car en lisant les textes futurs, inlassablement, les défauts de l'Échiquier ressortissaient, auréolés d'autres spécifiques aux textes bien évidemment.
Je pourrais citer pêle-mêle, comme défauts récurrents à tout l'Un'Icer :
– les personnages inintéressants, créés pour la référence ou simplement ayant un potentiel énorme, mais complètement foirés au final.
– la fainéantise dans le style d'écriture, en lisant les différents textes de l'Échiquier (oups, lapsus Mr. Green malheureusement très révélateur o/), j'ai l'impression de revivre sans cesse et sans cesse la même chose, j'ai l'impression qu'il n'y a plus aucune prise de risque, d'inventivité dans les textes.
– L'absence de but à certains textes, comme Mémoire Fantôme typiquement, qui à l'heure actuelle ne sert absolument à rien dans l'Un'Icer, à part à remplir des Catégories de Perle.
– la destruction totale de tous les enjeux installés, tout le temps, qui m'a franchement énervé sur la fin de l'Échiquier tellement c'était systématique et qui n'aide pas à installer un véritable but vu que tous les problèmes étaient réglées de manière... nulle en quelque chapitre, voir en quelques lignes.
– les batailles virtuelles qui sont ultra répétitives, souvent très dure à comprendre et qui me donnent mal à la tête presque systématiquement.
- des éléments qui, dans le contexte de leurs fanfics, n'ont absolument aucun sens (Franz Hopper dans Mémoire Fantôme... Mais pourquoi ?) et qui n'ont toujours aucun sens quand on le remet dans l'Un'Icer.
– les textes qui sont inutiles en eux-même : si on ne lit pas l'Un'Icer, Mémoire Fantôme n'a aucun intérêt, tout comme les Perles du Neith ou tes très nombreux OS. Plus aucun texte ne fonctionne en lui-même, il faut toujours avoir l'ensemble en tête tout le temps pour pouvoir comprendre le moindre élément etc...

Enfin bref, tous ces défauts, je les développerais plus quand je ferais un com' sur l'Echiquier, et notamment sa Partie II qui est non seulement ma plus grosse déception du sous-forum, mais qui cristallise également tous les défauts que je viens de citer.
Malgré tout, même si ce com' est très négatif, je continuerais à lire l'Un'Icer... Parce que j'ai envie, malgré tout, de voir comment tout cela va se finir et surtout, s'il arrivera à remonter la pente et à surmonter tous les problèmes provoquées par l'Échiquier, qui se sont répercutés dans tous les textes pour atteindre leur quintessence avec Mémoire Fantôme...
Putain, mais qu'est-ce que je l'espère ça o/ j'espère vraiment que l'Un'Icer, au final, ne sera pas qu'une incroyable déception et une arnaque totale.
Je l'espère vraiment.

Enfin bref, c'est sur cette note plutôt optimiste que je conclus ce com' qui n'en était pas moindre o/ je tiens malgré tout à dire qu'il ne s'agit que d'un avis subjectif, que je respecte tout le travail effectué à l'élaboration de cet Univers mais... pour moi, à titre totalement subjectif, je trouve que c'est décevant quand je pense à la tuerie atomique que ça aurait pu être.
Je te souhaite une bonne soirée et à une prochaine fois sur l'Échiquier, si j'ai le courage et surtout, l'absence de flemme pour l'écrire et le sortir Wink.
  Sujet: [Pôle Itique] Les élections 2017  
Draynes

Réponses: 5
Vus: 13974

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Lun 10 Avr 2017 16:08   Sujet: [Pôle Itique] Les élections 2017
Donc, si on s'en tient à la logique de présentation des différents candidats, on devrait avoir au second tour le vide, plagieur et anti-charismatique Christophe M'Bala, dont on se demande s'il a vraiment un programme et qui fricote aisément et aigrement avec les milieux administratifs afin d'avoir une promotion en terme de salai... euh notes pardon o/
Et évidemment, X.A.N.A. qui prône dur comme fer depuis hier que Lyoko n'est pas responsable de la déportation de centaines de créatures de X.A.N.A. exterminées par les lyoko-guerriers, qui est pour empêcher les lyoko-guerriers et leurs amis d'entrer dans Lyoko et qui n'a pas retenu visiblement les leçons de l'acharnement des gens sur son père virtuel, Carthage, qu'il a lui-même détruit spirituellement, soit dit en passant o/

Eh bin, on est pas dans la merde o/
  Sujet: [Fanfic] Hélicase [Terminée]  
Draynes

Réponses: 59
Vus: 36103

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Sam 15 Oct 2016 15:32   Sujet: [Fanfic] Hélicase [Terminée]
Bon bon bon... Alors là, je suis bien emmerdé parce que Idris2000 est arrivé avec des commentaires bien plus construits et intéressants que les miens, alors bon... Je devrais peut-être le laisser post' en premier Mr. Green.
Enfin bref, vu que le "plus grand fan" doit poster un com' depuis longtemps, il est temps d'honorer cette promesse en commençant par des petits rappels rapides des anciens chapitres, sous forme de petits tirets (a) :

- Tout d'abord, j'aime le traitement des personnages de la partie rouge, même si globalement ils restent dans leurs formats clichés : Stella la râleuse, Wreck le psychopathe taré, Hati l'inutile (on en reparlera après x)) et Skoll le joyeux cinglé. Leurs scènes de discussion sont plutôt sympathiques et montrent bien l'ambiance de franche camaraderie (Mr. Green) qui s'installe entre eux.
Dorothée, de son côté, est à mon sens la plus ambiguë du tas et donc, la plus intéressante de par son côté totalement détaché, qui se laisse pas marcher sur les pieds et on a le début d'une relation assez glauque et intéressante avec le rouquin plus développée dans "Abysses" x).

- Ensuite, la partie bleue : toujours très mystérieuse et étant ce qu'aurait du être un certain GB (Mr. Green), plusieurs questions se posent toutefois, la principale concernant William : la fin de CC nous faisait clairement comprendre que William était du côté de X.A.N.A. de son plein gré.
Or là, il raconte qu'il s'est, encore une fois, fait posséder... ce qui est un peu con à mon sens. Je veux bien que X.A.N.A. joue la sécurité pour éviter la trahison, mais bon voilà quoi, j'ai trouvé cette absence de justifications très bizarre x).
Mention spéciale à Dorka qui est la Laura de CLE en moins insupportable et plus développée Mr. Green (et bien meilleure que dans GB, soit dit en passant.).

- Petit passage vite fait par deux personnages, avant d'embrayer sur le 14 : Wreck et Hati.
Pour le premier, je trouve le traitement de son début à Carthage assez intéressant, quoique extrêmement classique... Parce que bon, le taré qui fait des sourires malsains et ne se fait pas d'amis, ça a été vu cinquante fois Mr. Green. Mais là, ça marche et surtout à cause d'Abysses : l'avoir montré plus vieux, attaché à des choses (un monstre et un animal entre autre... Mr. Green) et c'est surtout sa relation avec Skoll qui est affaire de symbolique, mais j'en parlerais plus tard.
Pour Hati, ce court passage dans la salle des archives fait clairement comprendre qu'elle va se faire tuer dans peu de temps, de préférence par Wreck car cela expliquerait les fameuses brûlures, sachant que le frère de Hati est... Oh surprise, un pyromane Mr. Green. Ce personnage ne sert proprement qu'à ça, en vérité x).


Voilà voilà, et si nous passions assez rapidement sur les événements du 14 avec d'abord la rouge, puis la bleue, parce qu'il y a affaire à théoriser là Mr. Green.
Bon déjà, je retiens que l'un des chefs doit être belge, pour être aussi inquiet de la situation au Congo Wink, mais bon, trêve de plaisanteries.
On retient quand même l'installation de la relation Dorothée - Wreck, pas grand chose à en dire à part que c'est intéressant et qu'il va (sûrement) la former à devenir plus cruelle x).
Ensuite... Oh putain quelle surprise : Wreck qui tue Hati Mr. Green non, sérieusement, comme dit plus tôt, quand tu réfléchis un minimum, tu devines tout ce qui va se passer plus tard dans les chapitres x).
Le fait que Skoll s'enfuie fait évidemment comprendre qu'il va revenir dans quelques chapitres, cramer Wreck et se faire buter, de préférence par Dorothée en fonction du lien crée, et qui fera en sorte que le roux blessé la considère comme autre chose qu'un poids mort Mr. Green.

Avant de passer à la partie bleue, la partie sur Baal Hammon amène des éléments très intéressants en terme de symbolique x) (je ne me retire pas de la tête que Baal est Anthéa, soit dit en passant).
En effet, il est subtilement expliqué que Skoll possède des gènes "Hélion" et que le projet Chimera repose sur lui x) donc, on comprend ce qu'est Hélion dans "Abysses" : le corps de Skoll ayant muté pour former Hélion.
Et donc, il y aurait une symbolique énorme (dans l'optique où Wreck bute Skoll une première fois x)), car Wreck s'est attaché à la créature comme il s'est plus ou moins attaché au pyromane, et tuerait de nouveau ce dernier avant de buter Dorothée (ça doit être très étrange à lire putain xD).
Pour Némésis, qui est un clone de Hélion / Skoll, le fait qu'il gagne le combat évoque fortement Wreck et le fait que son chien s'appelait Némésis et donc, ce serait encore une fois Wreck qui batterait Skoll... Mais là, je pars en couilles Mr. Green.


Et si nous passions donc à la partie bleue ? On va y aller plus rapidement, parce qu'au final il n'y a pas grand chose à dire x).
Tout d'abord, l'idée de reprendre des fan-arts du site pour des créatures bien plus glauques pour X.A.N.A. est une excellente idée et promet du beau à venir x).
Ensuite, le talent des nouveaux sur Lyoko est encore une fois bien présent (Mr. Green) et je note l'avatar de Dorothée très... classique XD.
William qui se refait posséder par X.A.N.A. (ou une autre entité, on ne sait pas) et qui manipule Dorka et Dorothée assez facilement est assez sympa à voir (même si le fait qu'elle suive un type qui a changé d'un coup d'avatar et d'intonation de voix en fait une parfaite conne, à mon sens Mr. Green). D'ailleurs, je le verrais bien se débarrasser de Dorka une fois la recherche effectuée, histoire de rajouter du piment x).
Et enfin, le lien (enfin !) avec l'Echiquier : ça semblait évident dans GB que le type masqué était Senja Blanc ou Noir. Là, on voit que le faux Senja bossait avec Senja Noir (aucun doute là-dessus, pour le coup), mais son identité reste encore inconnue et pousse à la théorie :
Deva ? Peu probable.
Eisen ? Plus probable pour le coup, en raison du fait qu'il voit l'univers parallèle dans les Perles, avec Light Maul. De plus, ça le ferait servir à quelque chose Mr. Green.
Arianne ? Probable... Ou pas Mr. Green.

Bref, trêve de troll : j'ai bien aimé, j'attends la suite et, vu que je ne sais pas conclure, j'invite un meilleur commentateur que moi à venir poster à ma suite Wink.
Car après tout : les chiffrés ne sont-ils pas les meilleurs éléments de ce forum ? Mr. Green.
Bref, à bientôt ! x)
  Sujet: [Fanfic] Hélicase [Terminée]  
Draynes

Réponses: 59
Vus: 36103

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Sam 27 Aoû 2016 13:57   Sujet: [Fanfic] Hélicase [Terminée]
Bon bin, ayant juré devant l'arbre-coeur que je commenterais quand Wreck reviendrait, me voici là Razz.

Du coup, avant d'entrer dans le vif du sujet, pourquoi ne pas revenir un peu sur quelques éléments des épisodes précédents x) :
- Tout d'abord, la mort de Franz Hopper dans la partie bleue. Bien écrite et cohérente, intéressante pour ce qu'elle apporte à X.A.N.A. avec ce soudain questionnement sur ce qu'il est vraiment. Pour moi, ce n'est que du symbole, cette phrase : ce cher programme l'a pris au premier degré mais, pour moi en tout cas, elle veut tout simplement dire qu'il avait vu trop tard qu'il avait créé un danger mortel incontrôlable x).

- Ensuite, le retour de Dorothée. Je ne l'avais pas vu venir, tout simplement parce que je suis trop con pour retenir les noms des personnages XD mais en tout cas, ce petit dialogue était assez intéressant et bien écrit. Pour la suite, je verrais bien Carthage tuer Ardath, histoire que Dorothée ait une justification d'entrer chez Urbe pour détruire ce dernier Smile. Après, l'identité de son père... Je ne vois pas Craig, mais de toute façon, ça n'a pas l'air trop important x).

- Enfin, le plus important est l'identité de Baal Hammon. Bon, tu nous a subtilement fait comprendre que ce n'était pas Wreck, et je ne vois pas l'intérêt de créer un personnage exprès quand on en a un sous la main Mr. Green.
Parce que pour moi, tout connement... C'est Anthéa x).
Pour développer ma pensée : j'ai trouvé ça très étrange qu'elle ne soit pas dans les cellules quand X.A.N.A. y a été pour trouver Aelita. Deux cas de figures : soit elle est morte (ce qui aurait du au moins être évoqué par quelqu'un x)), soit on l'a déplacée autre part. De plus, intégrer le personnage de Jonathan qui est spécialiste dans les psychotropes pourrait expliquer le fait qu'il dit qu'"il" est sa "plus grande réussite". Soit il parle d'une formation pure et simple, soit (et c'est pour moi ce qui s'est passée) il a usé d'une de ses drogues pour lui laver le cerveau et pouvoir ainsi la modeler à sa guise.
Ensuite, il est dit qu'il a une voix très aigue : qui de mieux qu'une femme pour justifier cette voix ? Tu me rétorquerais qu'il y a quelque chose pour changer la voix sous le masque, mais Emile avait juste fait en sorte qu'elle soit étouffée et pas modifiée.
La couleur de cheveux, aussi, peut passer pour un indice. Pourquoi ? Parce qu'Anthéa pouvait très bien avoir été tondue pour ressembler à un homme et s'être teint les cheveux en roux pour ne pas qu'on la reconnaisse : après tout, il suffit qu'une mèche de cheveux roses dépasse et hop ! Démasqué. De plus, on se souvient que dans CLC, elle a été brièvement été rousse Mr. Green.
Enfin, ce qui a fini de me mettre sur cette voix, c'est la réorientation de Carthage de l'informatique à la génétique. Non content de donner son titre à la fanfic (car Hélicase désigne l'ADN, qui est forcément relié aux manipulations génétiques x)), cela rejoint un élément qui paraissait parfaitement anodin dans les chapitres précédents : quel est le seul personnage de toute la fic qui bossait dans le domaine de la biologie, donc qui pouvait vouloir faire des manipulations génétiques ? Voilà Mr. Green.

Voilà voilà, après ce très long aparté, il est temps de parler du chapitre en cours x).
Alors globalement, je trouve que la partie rouge évolue d'une manière beaucoup plus intéressante dans ce chapitre que la bleue. Au final, dans celle-ci, à part faire une référence à South Park (qui était assez drôle, d'ailleurs XD), c'est plus une victoire de plus pour X.A.N.A. Manière astucieuse de se débarrasser de Wolfy, qui n'est de toute façon pas évoqué dans CC. Ensuite, j'ai adoré l'ambiance du passage dans l'usine : les ombres me font énormément penser à des aliens, à se cacher derrière les murs pour créer de l'angoisse x). Le virus utilise vraiment ses spectres comme des prédateurs et c'est très intéressant à lire Smile.
À mon avis, Ardath va y passer prochainement dans la bleue, à cause de sa blessure qui va s'infecter sûrement x).

Pour la rouge en revanche, retour de personnages existants auparavant ! Le point de vue de X.A.N.A. était très intéressant et bien écrit, mais on est habitué maintenant x). Le fait qu'il soit encore très procédural et mécanique par rapport à Imprévu montre qu'il y a encore du progrès à faire pour y arriver.
La scène avec Odd, à part pour subtilement indiquer que Stella et Wreck sont tous les deux à Diderot (très bonne idée de réutiliser cet élément d'ailleurs x)) et tacler ce dernier, n'apporte pas vraiment d'informations en plus.
Ensuite, Wreck... Bah honnêtement, j'attends qu'il soit adulte pour retrouver le personnage complètement taré d'antan x). Le fait que son chien s'appelle Némésis a évidemment un sens, c'est la seule chose qu'il aime et il va forcément mourir, comme Hélion dans Abysses. Je le vois, de plus, bien se débarrasser de sa mère à un moment pour qu'il franchisse une autre étape dans son parcours de gros salaud x).
Et enfin, Skoll x). C'est bien, ce passage à lui seul te permet de relier beaucoup de choses à Abysses : sa fascination pour le feu va forcément en faire un pyromane ou un homme de main avec une arme de type lance-flammes. Cela nous amène logiquement à penser qu'il va se joindre à Urbe pour une quelconque raison et brûler le bras de Wreck, pour qu'il devienne définitivement celui d'Abysses x).

Voilà voilà, ce commentaire étant fini, on se retrouve... Quand tu décideras de reposter et quand je déciderais, de mon côté, de commenter Mr. Green.
A la prochaine !
  Sujet: [Fanfic] Hélicase [Terminée]  
Draynes

Réponses: 59
Vus: 36103

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Mar 09 Aoû 2016 11:38   Sujet: [Fanfic] Hélicase [Terminée]
Bon, cela fait un petit moment que je n'ai pas commenté cette fiction, mais ce chapitre 7 m'a donné l'envie de post ce... petit état des lieux.
Parce que c'est véritablement là que l'histoire commence, à mon sens. Le reste n'était qu'un avant gout somme toute très réussie, mais bon xD.

Pour revenir vite fait sur les précédents chapitres, quelques éléments en vrac sur lesquels je voulais vite fait revenir :
- Emile Schaeffer premier dirigeant de Carthage. En soi, ce n'est pas incohérent, c'est même complètement logique quand tu vois le traitement attribué au personnage, mais j'en reviens à cette foutue observation : Franz Hopper n'arrive pas à reconnaître la voix de son foutu paternel. Alors certes, le masque peut étouffer un peu la voix, mais ça m'étonnerait que même Xana, qui détestait véritablement Emile, ne lui ait pas fait réfléchir sur cette voix. Personnellement, dans ce cas précis, j'essaierais en premier lieu de reconnaître la voix en me basant sur les personnes que je connais, mais bon (oui je sais, je suis quelqu'un de très étrange xD).
- Ensuite, la séance de torture d'Aelita. Enorme potentiel très bien exploité, avec de l'aspect psychologique qui explique en plus le coup des loups. Vraiment pas mal et immersive (même si j'aurais préféré l'usage de drogues psychotropes te faisant voir les cauchemars x)).
- Enfin, le duo Craig - Ardath. Disons qu'il fonctionne pour l'instant assez bien, le mec étant évidemment un gros lourd accro au foot, mais pouvant se montrer différent à certains moments. La fille, de part son nom qui est encore une fois une référence à Volesprit, elle devrait avoir un grand rôle dans l'histoire Mr. Green. Sa froide logique est également quelque chose de très appréciable et qui change des protagonistes trop niais (n'est-ce pas, Aelita).

Quelle transition pour évoquer ainsi le chapitre 7, dans lequel Aelita est évidemment centrale x).
Tout d'accord, l'originalité de montrer les deux événements avec une issue opposée est très appréciable et permet de complexifier un petit plus le schmilblick. Evidemment, j'ai préféré l'option plus... macabre Mr. Green.

La première partie montre en effet, le fait qu'Aelita ait été sauvé par X.A.N.A. Sa réflexion qui devient de plus en plus humaine est évidemment très travaillée et intéressante, en particulier ses accès de rage quand il voit des yeux verts... Etonnante réaction quand on se souvient que le Xana de l'esprit de Franz détestait Emile, qui avait... les yeux verts, pardi !
Le traitement d'Hopper est aussi intéressant, notamment le fait qu'il n'en a strictement rien à faire de sa femme, qui doit être morte de toute manière xD. Evidemment, envoyer chier X.A.N.A. ne peut qu'amener à une solution... mais on en parlera plus tard.
Enfin, l'effacement des six années de captivité. Cohérent par rapport à la série évidemment et assez bien trouvé, même si on se souvient que Aelita dans Code Lyoko avait toujours des visions de loups et d'Anthéa Mr. Green ce qui commence doucement à m'amener à la théorie que j'énoncerais en fin de commentaire.

Et enfin la seconde partie avec, pour commencer, un échec de X.A.N.A. C'est vraiment bien foutu de montrer que même un programme surpuissant peut parfois échouer dans ses missions, même si son envie d'indépendance était déjà forte à ce moment-là... Je trouverais ça génial qu'il ait tué Aelita précédemment, quand on se souvient comment il a tué le scientifique dans la première partie : en lui éclatant le crâne contre le mur... comme la petite tiens x).
Le fait de recréer Aelita m'évoque une idée d'une autre fic appelée... Cold Case, si ma mémoire est bonne, dans laquelle Aelita était une création de X.A.N.A... Pour taxer ceci de plagiat, il n'y a qu'un pas Mr. Green, mais cela va m'amener à ma théorie.
Ensuite, la fin. La réflexion de X.A.N.A., qui a recréé Aelita en en faisant son pantin, puis en décidant de se rebeller définitivement x). On arrive ainsi à la série et c'est de là que va m'arriver ma théorie.

Pour moi, à cet instant précis, deux cas de figure se présentent :
- Soit la première partie est juste là pour montrer que, peu importe si X.A.N.A. réussit ou échoue, la finalité sera la même : il se rebellera et tentera d'abattre Franz. xD
- Soit (et ça me séduit beaucoup plus x)), la première partie n'existe pas et n'est juste qu'une représentation des fantasmes de Franz Hopper dans sa tête. Etant donné qu'il a déjà entendu une voix dans sa tête, ce ne serait pas étonnant et surtout, un putain de retournement de situation !
Evidemment, le fait que la fin évoque clairement un élément du D.A. peut mettre sur cette piste légèrement farfelue, mais crédible. Mais c'est surtout la perte de mémoire d'Aelita qui m'amène à ça.
En effet, dans ce cas là, hormis si Hopper lui rend effectivement toute sa mémoire dans le D.A.... Mais non, vu qu'elle devrait se souvenir de sa captivité, ça n'est pas cohérent avec CL de base. De plus, les hommes en noir ne sont pas arrivés alors qu'ils sont clairement dans les souvenirs d'Aelita.

Enfin bref, je reste sur ça pour l'instant et t'encourage à rester sur cette très bonne voie.
Le chapitre 7 était très bon et j'attends impatiemment la suite Mr. Green.
A la prochaine ! Mr. Green
  Sujet: [Fanfic] Hélicase [Terminée]  
Draynes

Réponses: 59
Vus: 36103

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Jeu 30 Juin 2016 13:34   Sujet: [Fanfic] Hélicase [Terminée]
Bon, Minho est déjà intervenu pour parler majoritairement de Franz (ce qui est tout à son honneur xD), je vais intervenir donc pour parler un peu du général X).

Tout d'abord, petite parenthèse sur le titre et là : OUI, DU METAL ! Mr. Green
En effet, deux hypothèses sont plausibles concernant "No Rest for the Wicked" :
- Tout d'abord, la plus probable en terme chronologique est que ce titre soit directement repris du nom d'un album du groupe "Helix" sorti en mars 1983, soit à peu près un mois avant les événements de ce chapitre x).
- L'autre possibilité étant qu'il soit repris de l'album d'Ozzy Osbourne, mais ce dernier étant sorti en 1988, c'est moins probable compte tenu du contexte Mr. Green.
D'ailleurs, l'expression en elle-même est intéressante : "Pas de Répit / Repos pour les Méchants" si on traduit littéralement conduit à un élément ESSENTIEL de ce chapitre...
Les méchants bossent la nuit et sont trop confiants par rapport à leur sûreté pour ne pas fouiller les environs avant de parler de leurs magouilles Mr. Green (mais on en reparlera X)).


Bon maintenant, il serait temps d'analyser section par section, histoire d'être un minimum sérieux et organisé Mr. Green.

Tout d'abord, le passage à l'hôpital qui est là pour montrer plusieurs choses et qui est assez intéressant globalement x) :
- On pourrait commencer par le fait qu'Aelita est déjà arrivé : ça se voit que tu n'aimes pas les relations amoureuses Mr. Green mais cela annonce par contre des choses qui me plaisent un peu moins, comme de la niaiserie... Mais bon, on verra :/.
- Les pensées de Franz qui remettent en avant le dilemme soulevé dans le chapitre d'avant, à savoir la famille ou la science. Bon, on se doute qu'il va finir par concilier un peu des deux comme il le fait déjà Mr. Green, mais c'est surtout le rapport en pensées avec Emile qui est assez intéressant.
En effet, on a l'impression que notre protagoniste n'arrive pas à être complètement indépendant, vu qu'il ramène toujours tout à l'approbation de la figure paternelle et cela le parasite complètement dans ces décisions... C'est en ça qu'Emile est très bon comme personnage, parce qu'il est limite plus important dans l'histoire quand il n'est pas présent physiquement avec son fils... Je sais pas si je me fais bien comprendre XD.
- Et, pour terminer ce passage... Xana. Juste... Xana. Etant déjà un de mes personnages préférés de base, j'ai hâte de réussir à aussi bien l'exploiter que tu le fais Mr. Green.
En effet, je dois dire que j'adore ce cynisme latent chez le personnage, et surtout qu'il prenne de plus en plus d'ampleur dans l'esprit de Waldo, au point que ce dernier ne veuille pas s'en débarrasser et ça, c'est important ! Mr. Green. Ils commencent à développer une relation très spéciale, Xana conseillant l'humain et Waldo contenant sa petite voix. Cela a du avoir un effet manifeste sur la programmation du programme (c'est le cas de le dire Mr. Green) X.A.N.A.

Ensuite, ensuite... Ah bah, encore à l'hôpital, mais de jour ce coup-ci Mr. Green.
Bon là, ça va plus être une succession de remarques avec des petites analyses qu'un gros paragraphe déchiffrant tous les symbolismes... Ou en tout cas, essayant Mr. Green.
Alors, commençons Mr. Green :
- Déjà, on remarque que la mère de Franz n'a même pas de prénom : officieusement, flemme d'en imaginer un Mr. Green récupéré ensuite pour en faire un symbole de l'absence de personnalité des figures maternelles... puisque objectivement, Mme Schaeffer suit son mari, l'excuse et fait la mamie gâteau avec Aelita (et après, on s'étonne qu'elle soit devenue aussi niaise... Rolling Eyes).
- Ensuite, le comportement d'Emile... Sans dire un seul mot, juste avec son attitude, il a clairement fait comprendre qu'il était contre cela, qu'il souhaitait que son fils se tue au travail pour que les ambitions de son paternel soient comblées... J'adore ce personnage, c'est un fait Mr. Green.
- Et enfin, les petites remarques sarcastiques de Xana qui expliquent surtout un fait assez important à mon sens : la voix déteste Emile ET prend de plus en plus de place dans l'esprit de Franz...
Est-ce que nous assisterons dans une tripotée de chapitres à un parricide par Franz contrôlé mentalement par Xana qui l'a convaincu de faire cela ? Wait and See comme on dit Smile.

Ensuite... Ah, la partie la plus intéressante parce qu'on entend de nouveau parler de Carthage et de Urbe Mr. Green.
Déjà, on remarque que les Américains de Urbe sont vraiment des boulets : ils ont même pas réussi à introduire un espion qu'il s'est déjà fait chopper et qu'il se fait torturer Mr. Green. Cela montre, encore une fois, la différence complète de charisme et d'influence d'Urbe là-dedans x).
Les trois agents de Carthage... Bon, les laisser dans l'ombre, c'est bien, ça fait complot, toussa toussa... Mais y en a deux qui sont aisément identifiables Mr. Green. Tout d'abord, Baal Hammon... parce que, quel personne à part le chef de Carthage s'étant octroyé le pseudonyme d'un dieu, peut se faire appeler "maître" ? Mr. Green. Et le deuxième est évidemment Jonathan Crow, identifiable de part sa voix discordante et désagréable, le fait qu'il a l'air d'être assez à l'aise niveau torture ce qui est évoqué dans le prologue Mr. Green (d'ailleurs, ça m'a fait ricaner la comparaison avec l'alien XD). Le troisième, par contre, m'est totalement inconnu pour l'instant... Sûrement le chef de la sécurité ou le garde du corps, en raison de son ton très sérieux Mr. Green.
Enfin, de nouveau une évolution de le relation Franz - Xana, je vais passer vite là-dessus : Waldo soupçonne des choses, s'engueule avec Xana qui prend définitivement une ampleur de plus en plus énorme dans le cerveau du scientifique, au point qu'il le laisse à un moment gagner le débat pour ne pas qu'il s'en aille (la métaphore avec un corps dans le cerveau lui foutant des claques, j'ai trouvé ça génial XD).

Et si nous finissions par un chapitre sur... Sur qui d'ailleurs ? Alors, commençons la lec... Oh merde, Anthéa et Aelita Sad.
Je sens que ça va être niais et insupportable...

Bon, après une lecture plus approfondie et réfléchie... Effectivement, c'était niais et insupportable Mr. Green, mais en même temps, vu les personnages, c'est pas très étonnant Mr. Green.
Revenons ainsi sur les remarques en vrac :
- J'aime bien le traitement d'Anthéa : alors certes, c'est une cruche sur le global qui a accouché d'une autre cruche Mr. Green, mais elle a un semblant de maturité que j'apprécie malgré tout. J'adore notamment sa réflexion sur Emile, le fait qu'elle ne le juge pas parce qu'elle ne le connait pas assez : une réflexion de femme mature et intelligente (Yumi devrait en prendre de la graine, tiens Mr. Green).
- La manière dont tu as replacé le livre de la mythologie nordique ayant servi à choisir le nom du Skidbladnir est vraiment logique et cohérente... Même si, en tant qu'ultra fada des mythologies, je tiens à dire que Loki était, au moment du meurtre de Balder, le dieu de la discorde xD. Il devient le dieu du feu lors du Ragnarok, qui se déroule bien après Mr. Green.


Bon, il serait peut-être temps de conclure en bonne et due forme : j'aime bien ce chapitre globalement, même si cela annonce des parties niaises qui vont vite m'énerver (mais qui devraient plaire à Roiyann s'il lisait ça, tiens Mr. Green).
En effet, la psychologie de beaucoup de personnages est bien travaillé dans ce chapitre, y a de la symbolique, des éléments de scénario assez importants sont amenés... Mais toutefois, j'aimerais bien qu'on retrouve rapidement des points de vue sur les agents de Carthage, et notamment voir la torture de Crow Mr. Green juste pour mon côté sadique xD.
Bon, vu que je sais pas conclure... À la semaine prochaine ! x)
  Sujet: [Fanfic] Hélicase [Terminée]  
Draynes

Réponses: 59
Vus: 36103

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Jeu 23 Juin 2016 09:58   Sujet: [Fanfic] Hélicase [Terminée]
Eh bin la voilà, la petite dernière Mr. Green après tout, c'est bien mieux de faire des trilogies que des dyptiques (comprendra qui pourra).
Sinon, qu'est-ce que je peux avoir d'intéressant à dire sur ce début d'histoire... Bon, on va y aller dans l'ordre, par deux points :
Tout d'abord, le point troll.
Ensuite, le point sérieux Smile.
C'est parti !

PROLOGUE


Tout d'abord, petite parenthèse sur le titre qui est facilement compréhensible pour le bon scientifique que je suis Mr. Green une protéine capable de détacher d'autres protéines collées sur un brin d'ADN...
Bizarrement, je sens venir une histoire de manipulation génétique en rapport avec ce titre, mais ça vient surement de mon esprit tordu x).

Citation:
l’Amérique n’aurait pas longtemps à en souffrir l’existence


Ah, l'ironie dans l'écriture... Je dois dire que ça m'avait manqué Mr. Green même si Icer nous en abreuve assez régulièrement, je dois bien avouer que voir quelqu'un d'autre s'y mettre, c'est pas de refus Mr. Green.

Citation:
Bosquet Wev


Les noms assez... spéciaux, ça m'avait quand même manqué aussi Mr. Green d'ailleurs, je retiens que les autres sont légèrement plus stylé Mr. Green c'est déjà un bon point x).

J'aime bien l'utilisation de l'opération Paperclip, étant un gros féru d'histoire Mr. Green, même si recruter des nazis alors qu'ils venaient récemment de leur éclater la gueule, c'est peut-être pas le bon plan... Ça sent la trahison dans une... allez, une dizaine d'années Mr. Green.

Citation:
Baal Hammon


Au vu de ce nom, je crois sérieusement que notre Alsacien (qui doit du coup aimer la choucroute x)) doit avoir un léger problème d'égo Mr. Green.
Non, mais parce que pour s'octroyer le nom du dieu des Carthaginois, souvent associé à Moloch d'ailleurs... Faut avoir un pet au casque x).

Citation:
général Ronald Gray


Bizarrement, là aussi au vu du nom, je ne m'étonnerais pas qu'on apprenne qu'il a commis quelques petits crimes de rien du tout Mr. Green (comprendra qui pourra x))

Citation:
Rick Gray


Je pense que je vais tous me les farcir, les noms Mr. Green déjà, j'ai hâte de le voir tuer du zombie (référence, référence x)) et en plus... Vu qu'ils sont en Pennsylvanie, j'en viens à me demander s'il n'est pas inspiré d'un avocat célèbre membre du Parti Démocrate /: point à éclaircir x).

Et enfin, le meilleur pour la fin :
Citation:
Jonathan Crow


Bon... Nom évoquant un corbeau, physique assez maigre, usage de psychotropes, il est fait mention d'un regard cruel, donc d'un probable certain sadisme... Pourquoi ça m'évoque un méchant de DC Comics ? Mr. Green.

Ah, et amour profond pour la bannière en forme de loup et le titre : j'aurais préféré que Urbe affronte un lion, mais ce n'est que mon humble avis Mr. Green.

**


Maintenant, passons un peu à la critique dite sérieuse : étant fan de tout ce qui traite à la backstory, des trucs sombres et d'Abysses (Mr. Green), je ne serais pas totalement objectif... mais je vais essayer de l'être un maximum Smile.
Déjà, niveau prolifération des personnages, ça devrait le faire (surtout quand tu bosses à côté sur un projet avec un nombre de personnages monstrueux hi hi hi Smile), même si j'ai personnellement peur qu'ils ne soient pas tous exploités, voire certains laissés de côté (non, je n'évoque pas du tout l'Echiquier, c'est faux Mr. Green)

Revenons un peu sur les différents partis en présence : tout d'abord, je remarque quand même le fait que les Américains se sont fait sauvagement fister le cul x) ah, les Alsaciens... On peut quasi jamais leur faire confiance Mr. Green.
Mais bon, je remarque quand même, pour l'instant, une sérieuse différence de charisme entre Urbe et Carthage (d'ailleurs, la façon dont ce nom est trouvé, j'ai pas pu m'empêcher de ricaner xD) : en effet, là où Baal Hammon et Jonathan Crow ont l'air de péter la classe et d'être des futurs bons méchants... Bah, on a un mec avec un nom d'arbre et les frangins Gray quoi Mr. Green même si Rick, de part son prénom, a l'air d'être très prometteur et intéressant x).

Dernier petit point pour évoquer rapidement le cas Schaeffer : ce personnage du père a l'air vraiment assez intéressant, le fait qu'il soit complètement obsédé par la science, au point d'empiéter sur son fils (mais on y reviendra plus tard sur ce point xD) et le fait qu'il imagine déjà une gloire inopinée sur son rejeton, et cette manipulation de l'ironie quand tu sais ce qui arrive à Waldo est tellement jouissive Mr. Green.
Spoiler



CHAPITRE 1


Déjà, petit aparté sur le titre : je sens une influence émaner de cela... Hormis bien sur tous les parallèles que ça dressera par la suite, avec ces histoires de démons (j'y reviendrai x)), j'y fais également un parallèle personnel avec le deuxième film Sherlock Holmes Mr. Green.
Mais bon, ce n'est que moi évidemment Mr. Green.

Citation:
coller aux basques du chef avec un enthousiasme que d’aucuns qualifieraient de « lèche-cul »


Bizarrement, cela m'évoque une certaine attitude... Je ne peux pas personnellement voir de qui il pourrait s'agir, mais... Mr. Green
Bon, du coup, je vais aller boire du rosé rouge avec des glaçons, je reviens Mr. Green.

Citation:
je fais de la biologie, notamment dans l’étude des virus. J’espère qu’on arrivera à développer de quoi en neutraliser certains qui sont bien dangereux


Cette réplique parait tellement anodine et bien placée que je sens qu'on se resservira de cet élément plus tard... Sachant qu'en plus, la fic a comme titre le nom d'une protéine, qui séjourne dans le même environnement que... les virus tiens donc Mr. Green, ça annonce la couleur xD

Citation:
L’ombre est le cœur même de toutes les calamités nées de l’esprit des hommes. Toutes les peurs, tous les êtres surnaturels à même de nous guetter, ils résidaient dans les ténèbres. Là où ils rampaient jusqu’à vous, invisibles et silencieux. Là, il dormait peut-être des puissances insaisissables et inconcevables, dont le pouvoir rendait négligeable l’existence humaine
.

Moi aussi, j'aime bien Lovecraft, mais je pense que tu devrais faire une petite pause Mr. Green après tout, l'inspiration est assez flagrante (à moins que je me trompe d'auteur, auquel cas je me flagelle X)).
Mais sinon, j'y reviendrais plus en profondeur dans la partie sérieuse Mr. Green.

Citation:
Bordeaux


Je m'interroge encore, personnellement, sur le choix de cette ville comme lieu de mariage... A moins que la belle-famille vive ici (la réplique sur l'église confirmant cela x)) et que de toute façon, il fait toujours moche à Paris Mr. Green, même pour des membres du projet Carthage qui ont l'habitude de s'installer dans la capitale... (référence, référence... *PAF*).

Citation:
And whispers in the sound of silence…


Ah, j'attendais le moment où une petite musique de métal allait se glisser dans le texte et... SIMON AND GARFUNKEL Surprised. Eh bin, je m'y attendais pas à ce que tu les ressortes, ceux-là (j'espère ne pas, encore une fois, m'être planté X)).

**


Ces deux points signifiant le passage à la partie sérieux, c'est parti (c'est le cas de le dire Mr. Green) !

Déjà, dès le début, l'utilisation de la photo figurant dans le générique du D.A. : très bonne idée comme petit clin d'oeil à la série de base et ça m'a fait plaisir de voir ça x).
J'aime bien aussi tout le travail fait autour du personnage de Franz, son isolement volontaire, les réflexions Lovecraftiennes qu'il a au sujet de l'obscurité, c'est génial Mr. Green.
C'est une douce ironie de voir qu'il considère la technologie comme... son sauveur un peu, sa seule raison de vivre x) quand on sait ce qui lui arrive, c'est assez drôle (a).

Par contre, je reste plus mitigé sur le personnage d'Anthéa : très franche, très bavarde et qui a l'air assez... cruche x) (malgré l'intérêt qu'elle a en terme scénaristique en raison de son lien avec la biologie Mr. Green).
Elle est assez opposée à sa fille et c'est intéressant de voir, qu'au final en y repensant, cette fic nous montre qu'Aelita tient plus du père que de la mère (d'ailleurs, la figure maternelle est pas du tout évoqué par Franz et très peu par Emile x)) et nous fait ainsi nous dire qu'Anthéa n'a juste servi qu'à faire un bébé Mr. Green.

De son côté, Emile me branche encore un peu plus avec son dilemme qu'il impose à son fils : la recherche de la gloire ou la vie sociale xD c'est assez intéressant comme manière de penser et le discours très ambitieux et orienté vers la science du padre confirme son état de pensée x).
Bizarrement, je sens qu'il veut épargner à son fils quelque chose qu'il aurait vécu, à savoir la trahison et l'éloignement de son désir premier x), mais ce n'est là que pure hypothèse x).

Je terminerais juste sur Xana : vraiment un potentiel énorme avec ça ! Le coup de la schyzophrénie d'Hopper qui commence est vraiment intéressant x) on retrouve en quelques répliques le Xana cynique et ironique à l'extrême du duo Imprévu - Abysses xD.
J'attends de voir comment il va être traité, mais je ne me fais pas trop de souci : ça devrait le faire Mr. Green.


Bon bin voilà... Ne sachant pas conclure mes coms, je dirais juste que j'attends la suite de pied ferme (de toute manière, je lis tout ce qui arrive sur ce forum Mr. Green) et j'espère ne pas être déçu x).
Sur ce, je retourne bosser et à la semaine prochaine en théorie Mr. Green.
  Sujet: [Fanfic] Replika on the Web  
Draynes

Réponses: 201
Vus: 124248

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Dim 06 Mar 2016 12:44   Sujet: [Fanfic] Replika on the Web
Bon... Mon rythme de parution de commentaires étant aussi aléatoire que le délai entre chaque épisode de WTC, il fallait bien que je m'y remette un jour x).
Et pourquoi pas débuter avec ta fic' hein ? Tout d'abord, le choix de la musique... Voilà, un bon Charlie Brown du mythique et exceptionnel groupe Coldplay histoire de bien se mettre dans l'ambiance x).

Et si nous commencions par un avis global, sur les trente-quatre épisodes sortis jusqu'à présent... Eh bien, je ne vais pas du tout être original en disant que c'est du tout bon x), que j'apprécie vraiment les partis-pris et constate une réelle amélioration assez progressive du premier au dernier en date.
Je ne serais cependant pas aussi... enthousiaste que les autres commentateurs du dessus, pour la simple et bonne raison que ce style de textes, à savoir ceux proches de la série, ne sont pas forcément mes préférés. Mais bon, on y reviendra en fin de com' x).

Commençons donc avec mon point favori dans les fanfictions, ce qui peut me faire complètement décrocher ou au contraire me captiver : le scénario x).
Je vais être honnête avec toi : avant que je ne commence la lecture, j'avais un avis biaisé, en pensant que je n'allais pas du tout apprécier... Eh bin, au final, t'as réussi à bien me surprendre x).
Ce scénario part d'un postulat somme toute assez basique, mais la façon de le traiter est très original : la bande de nouveaux personnages (on y reviendra x)) est très attachante, les rebondissements sont intéressants de même que le background exprimé, et il y a un vrai effort de distinction avec notamment le dernier arc qui est à mon sens exceptionnel (mais j'y reviendrai plus en détail plus loin x)).
Cependant, s'il y a un défaut que je pourrai formuler, mais que je trouve malgré tout mineur, c'est le fait que ça traîne peut-être un poil trop en longueur dans l'exploitation de ce scénario : je devine aisément que c'est un choix et je le respecte, mais en mon for intérieur, je ne peux m'empêcher de me demander si le rythme va un peu accélérer dans la suite x). Pour autant, je continue à lire sans réel problème à chaque fois qu'un chapitre sort Smile.


Avant d'aborder le dernier arc, je voudrais passer du temps sur les personnages... et pour moi, même si la bande est assez appréciable, il y a du légèrement en retrait comme du tout bon dans les personnages présentés, que je vais d'ailleurs traiter dans cet ordre x).

Commençons donc par James : il s'agit, pour moi toujours, du personnage le moins intéressant. Alors certes, il a de bons moments de bravoures, il a de bonnes répliques et un humour (ah oui, faut pas que j'oublie aussi ça !) qui marche à certains moments x). Le problème, c'est que je le trouve vachement en retrait par rapport aux autres membres et ça... Je trouve ça dommage quant même... En espérant que la suite lui redonne un poil plus d'importance x).
Ensuite, il faut aborder le cas de Tim : dernière venue du groupe, elle s'avère très intéressante au niveau de ce qu'elle apporte à la bande, la backstory en premier lieu x), mais en terme de personnalité, hormis son côté froid et sarcastique à certains moments, je trouve qu'il lui manque quelque chose pour pleinement apparaître. Mais bon, étant donné son arrivée très récente, je comprends parfaitement cela x).
Dans un troisième temps, le personnage de Céleste : je viens d'y penser brusquement en écrivant ses lignes, mais elle m'évoque le personnage d'Ambre dans Code Alpha 1, sûrement à cause de l'aspect "dessinatrice" x). Mais contre toutes attentes, là où je m'attendais à ce qu'elle m'énerve, et bien je trouve que c'est l'un des personnages les plus attachants et les plus... bin, humains x). Sa psychologie est très bien travaillée, sa relation avec les autres aussi (même si c'est écrit de telle sorte qu'on voit la romance arriver à des kilomètres x)) et surtout sa position par rapport au conflit. Elle est le soutien moral du groupe et sans elle, je trouve que la fic serait quand même assez fade x) même si le duo de personnages que je vais traiter dans un instant font beaucoup dans mon appréciation globale de cette fic.

*Bon, et si je changeais de piste sonore... Allez, Never Let Me Down Again de mon groupe préféré histoire de changer un peu xD*

Et si on évoquait le trio de personnages que j'apprécie subjectivement beaucoup plus que le reste ? Et bien, c'est parti ! x).
Commençons donc de ce fait avec... Fred x). Evidemment que son nom de famille allait me conquérir dès le départ, plus le fait que la focalisation interne (je reparlerais en avant-dernier point de la forme x)) lui permet de vraiment tout nous faire partager. Ces éléments en font clairement le meilleur personnage objectivement parlant, même si subjectivement j'en préfère deux autres. Ne soyons cependant pas négatif : j'adore son humour, ses réflexions, son côté fada d'informatique, sa mentalité typique d'adolescent, sa famille... Bref, je suis preneur x).
Passons maintenant à Jesse : c'est sûr qu'en mettant comme prénom celui d'un des meilleurs personnages de "Breaking Bad", j'allais immédiatement l'apprécier x). Référence mise à part, voilà l'adolescent le plus humain de l'histoire à mon sens. Ses réactions, sa mentalité, son courage et l'attachement immédiat qu'il provoque en font un très bon OC, et à mon sens le meilleur personnage de la fic. Même si, objectivement parlant, il est un poil moins développé dans ses pensées que Fred, ce qui est normal vu qu'il s'agit d'un texte en focalisation interne x).

Là, si vous êtes un S et que donc, vous savez compter jusqu'à trois (Mr. Green), vous avez du vous rendre compte qu'il manque un personnage à traiter.
Eh bien, je vais peut-être provoquer la surprise, mais mon personnage préféré de cet fic peut être résumé en quatre lettres : X.A.N.A. x).
Quant on connaît mon affection instantanée pour les méchants dans les oeuvres, pas étonnant que je préfère le "bad guy" au reste. Mais tout en lui est génial : ses stratégies, son côté "programme" traité de plus par un fan d'informatique qui en fait quelque chose de bien plus complexe qu'à première vue, son absence de forme (qui est également dans le D.A., faut pas se leurer x)) et son obstination naturelle à écraser et à gagner... C'est que du bon pour moi !


Bon, avant l'avis final, il me reste la forme et le dernier arc... Commençons avec le premier point x).
Contrairement à d'autres auteurs, je ne suis vraiment pas... comment dire... admirateur des gens faisant passer la forme avant tout x). J'ai toujours préféré le fond dans les textes et c'est pourquoi ce paragraphe ne sera pas très long.
Pour être global et surtout concis : j'adore le point de vue employé, l'humour très... spécial mais génial Mr. Green, toutes les descriptions employées d'un point de vue informatique (même si elles sont malgré tout compliquées pour quelqu'un n'étant pas trop connaisseur du milieu, mais je crois de mémoire que Fred joue avec ça, mais je ne suis plus trop sûr...) etc... Même s'il y a des fautes d'orthographe qui se baladent ici et là, la forme est globalement très satisfaisante pour ma part x).


Le dernier arc... C'est ça qui m'a fait rentrer à 200% dans ta fic. Le côté jeu vidéo d'horreur, mêlé à l'ambiance pesante très bien écrite, les multiples références par-ci par-là, le dénouement, l'écriture des pensées de Fred et l'évocation des conséquences... C'est absolument génial ! x)
Je salue surtout la prise de risques : ta fic, qui se voulait depuis le début très proche du D.A. dans son ambiance et sa manière de faire, change radicalement de ton pour aboutir à quelque chose qui me satisfait beaucoup plus, étant un fada inconditionnel des ambiances sombres, pesantes et glauques Mr. Green.


Bon, il serait peut-être temps de conclure en mettant du Wrong pour changer encore une fois (rien à voir avec ce que je pense, c'est juste que j'adore cette musique XD).
Comme dit plus haut, c'est en m'attendant à détester cette fic, mais avec malgré tout une certaine curiosité, que je me suis lancé dans la lecture... et j'en suis ressorti extrêmement satisfait x).
La progression dramatique, l'originalité avec laquelle tu traites un postulat somme toute assez basique, les partis-pris informatiques et au sujet de la forme... C'est du bon x).

Si j'aurais quelques défauts à émettre, ce serait le fait que l'histoire traîne un poil en longueur selon moi, certains personnages que j'estime être assez en retrait pour l'instant (James étant l'exemple parfait), et le style... Alors ça, ce n'est pas un reproche que je fais à ta fic spécifiquement, mais plus à mon esprit dégénéré x).
Je m'explique : je ne considère pas ta fiction comme étant une de mes préférées simplement parce que je n'apprécie pas spécifiquement ses histoires restant plus du côté de l'aspect très candide du D.A. Le fait que ta fic soit très mature malgré ce postulat fait que je l'apprécie quand même beaucoup... mais je ne la mettrais pas dans un Top 5 si je devais un jour en faire un x).

Cependant, je suis très très confiant pour la suite : tu as une amélioration de tes capacités d'écrivain qui est très progressive, mais continue x) ce qui fait que tu as de très fortes chances de pondre un des meilleures textes du forum au final si tu continues dans cette voie d'amélioration constante.
Voilà voilà... Bon bin, je vais juste te souhaiter une bonne continuation et en espérant que tu reviennes bientôt avec un nouveau chapitre à se mettre sous la dent x).
  Sujet: [One-Shot] William Dunbar quitte la scène  
Draynes

Réponses: 3
Vus: 4554

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Lun 18 Jan 2016 20:31   Sujet: [One-Shot] William Dunbar quitte la scène
Eh, les deux membres fondateurs du Pôle dans la continuité, si c'est pas génial ça Mr. Green.
Du coup, c'est parti pour l'habituelle réponse aux commentaires x).

Icer


Citation:
Quand tu as parlé de texte spécial, j'ai cru que t'allais encore nous sortir un Délire style Entretien


Honnêtement, j'aurais pu Mr. Green mais c'était plus amusant de façonner un nouvel univers un peu dystopique et étrange x).

Citation:
Je trouve le rendu plutôt réussi, même si on regrettera l'absence de précision sur le régime politique (Mais tu as tenté quelques trucs qui montrent que tu es en progrès, ce qui est positif !)


Il est vrai que j'aurais peut-être pu plus accentuer l'aspect dictature de l'ensemble x) mais, pour moi, il s'agissait d'un contexte plus que le sujet même du OS, qui se centrait sur les dernières heures d'un homme dans un régime autoritaire Smile.
Mais j'espère vraiment réussir à m'améliorer sur ce point-là, à concevoir des intrigues "centrées" sur ça... Ce serait dans très longtemps dans ce cas XD.

Citation:
Par contre, va falloir faire un effort sur les titres, c'est à peine au niveau de Griphus là Razz


Oh, je pensais pourtant avoir réussi à faire tilter la référence Mr. Green mais bon, c'est vrai que moi et les titres, les noms de personnages etc... Ça fait un peu deux XD.

Citation:
Bon on a bien rigolé, maintenant retourne bosser ta fic.


Oh c'est en cours, je voulais juste faire une petite parenthèse en exploitant une idée à laquelle je pensais depuis très longtemps (déjà du temps de "La Famille" XD).


Pikamaniaque


Citation:
C’est l’histoire d’un One-Shot qui commence très bien. Paraphrasant à sa sauce le titre du dernier ouvrage d’Agatha Christie (à titre posthume), Hercule Poirot Quitte La Scène, Draynes choisit alors un titre audacieux, qui lui suscite immédiatement le respect de ses pairs. Après, à voir si c’est dû au hasard, ou aux différents regards portés à droite à gauche au Pôle Fiction.


Il faut savoir que je suis un fervent admirateur des écrits d'Agatha Christie et effectivement, ce n'était pas un hasard x), ce titre symbolisait bien à mon sens le thème central du OS qui est la fin d'une vie Smile.
Bah, vu que je lis tous les textes paraissant sur ce sous-forum, il est vrai que j'aurais pu voir cette référence quelque part... Par exemple dans BpE Mr. Green, mais bon, j'adorais déjà le bouquin à la base x).

Citation:
Bon alors qu’est-ce que c’est le traité de Pékin, Tokyo et Moscou ? Je veux bien que cela soit un One-Shot, cela dit, tu portes une révolution politique à ton pays, je me dis que cela mériterait un petit paragraphe en plus. Quelques lignes, pas de quoi faire trop, mais qui pourrait déjà rendre plus « palpable » la dictature dans laquelle on est.


Ces trois traités témoignaient de l'avancée du conflit, étant signés successivement sur un mois et étant des traités de soumission, un peu comme le traité de Versailles imposait ses conditions aux vaincus x).
Mais il est parfaitement vrai que j'aurais pu apporter quelques petits détails en plus... x).

Citation:
Ce qui, d’ailleurs, est assez original en soi, parce que peu de textes vont aussi loin dans les tenants et les aboutissants dans leurs œuvres, dans la mesure où on préfère tout détruire que tout dominer. Cela, je pense, est suffisamment singulier pour être relevé ; quoique la narration aille vraiment trop vite par moments.
Mais enfin, je pense que cela demeure dans la continuité par laquelle tu fondes tes récits. De plus en plus, on voit que tu essaies d’installer une intrigue politique. Ce n’est pas toujours très réussi, mais il y a l’idée, et je crois que c’est là le plus important pour cet OS.


Ce texte étaient en substance un hommage profond à un genre que j'adore qui est la dystopie x) je n'allais pas détruire tout, même si j'aime bien les fics qui le font (comme celles qui ne le font pas, du moment que ce n'est pas niais XD).
La narration qui va vite alors... J'ai encore un peu de mal à m'adapter au format même du OS, je préfère avoir bien le temps de développer dans une fic x), ce qui ne m'empêchera pas d'essayer de rentrer plus dans les détails dans de prochains écrits... S'ils arrivent un jour évidemment x).
J'aimerais bien effectivement réussir à faire une intrigue politique et je commence doucement à m'y entraîner, mais en faire une complexe je n'en ai clairement pas le niveau à l'heure actuelle :/ après, du moment qu'il y a du progrès...

Citation:
Par ailleurs, je constate aussi avec plaisir un réel effort dans la forme. Pas de bloc-notes hideux, une appropriation du vers langagier par la présence des ponctuations adéquates.
Reste l’usage du cadratin, mais je pense que c’était par incapacité à le mettre plus que par volonté à utiliser le symbole de la soustraction. Auquel cas, le voici : —. Cela fait plaisir de voir quelque chose qui prend le temps de considérer son lecteur, qui n’écrit pas que pour soi. Je veux dire, cela se voit tout de suite.


Je commence à m'intéresser petit à petit à la forme, même si je t'avoue que je privilégierais toujours travailler le fond quand même x) mais ça fait plaisir que les gens constatent des améliorations.
Le cadratin... Honnêtement, je n'arrive tout simplement pas à le faire sur Open Office, je n'arrive pas à trouver la manipulation x) donc bon, si tu pouvais m'expliquer comment faire précisément par MP par exemple, ça serait vachement sympa Smile.
Quand tu écris et mets le fruit de ton travail sous les yeux de personnes, c'est à mon sens la moindre des politesses de prendre en compte les conseils et/ou remontrances de ses pairs pour améliorer son style et l'écrit en règle générale x).

Citation:
Ces problèmes relèvent du détail, mais mis bout à bout, ils perpétuent cette impression d’être « perdu », alors même qu’un contexte clair, développé, qui prend peut-être plus de temps, n’aurait pas nécessairement desservi ta nouvelle.


Améliorer le contexte, j'aurais peut-être réussi à le faire x), mais pour l'impression de "perdu", c'est voulu et en même temps craint : on se retrouve dans un monde qu'on ne connaît pas et dans lequel on n'aimerait pas vivre x).
C'était censé renforcer l'immersion... Enfin en tout cas, de mon point de vue x), même si d'un autre côté, le lecteur aurait pu ne pas comprendre certaines choses... Ah bah, on y arrive Mr. Green.

Citation:
J’en veux pour exemple le vert kaki. Je n’ai pas du tout compris la mention de cette couleur au sein du développement des idées, je voudrais bien que tu me l’expliques.


En fait, cette mention du "vert kaki" était là pour développer un peu l'univers parce qu'en fait, les Xadraks (qui sont inspirés par TP d'ailleurs XD) ont la particularité d'être complètement aveugle dans le noir.
Donc, à mon sens, peindre les immeubles dans des couleurs voyantes permettrait aux créations de Tyron de pouvoir se repérer la nuit... J'aurais du l'expliquer plus que grâce à trois mots XD.

Citation:
je me pose des questions sur la portée des enjeux proposés. Alors je trouve qu’il y a du niveau, c’est assez rare pour le relever. Cela dit, je me pose quand même beaucoup de questions sur la probabilité de tels événements. Je me dis que d’un point de vue philosophique et politique, il y a là à mon sens un contresens majeur, incohérent au regard de ce qu’est le monde, et qui répond à de la mégalomanie sadique sensationnelle, sans aucun autre but que cela justement.


C'est sur que, statistiquement parlant, cela a très peu de chance d'arriver x), mais une intelligence artificielle doublé d'un génie de l'informatique et d'une armée de robots, je ne pense pas que les pays aient pu le voir arriver XD.
Non plus sérieusement, on va dire que les méchants ont juste un but classique de "conquête du monde", et que ce sont effectivement des mégalomaniaques sadiques... x).

Citation:
Ce que je veux dire, plus prosaïquement, c’est qu’on suit les derniers moments de William Dunbar, mais les implications émotionnelles ne suivent pas, parce qu’on n’a pas idée de son combat, on n’a pas idée d’à quel point cela a pu être difficile, et cela fait l’effet de Star Wars 4, quand on détruit Naboo, mais qu’on ne le voit pas de l’intérieur, donc qu’on a une certaine distance vis-à-vis de cela.
Là est la faille. Je pense que l’idée aurait mieux gagné à être une Fanfic séparée qu’un OS isolé, parce que tu t’es retrouvé à tout condensé, sans forcément réussir à avoir le rendu escompté. C’est à ce niveau que c’est très mauvais.


Ah oui, vu comme ça, je comprends quand même le problème... Le récit des différentes morts des LG était simple et brut, ce qui enlève évidemment de l'émotionnel... Mais dans une société dirigée par une intelligence artificielle et contrôlée par des robots Mr. Green.
Non, pour arrêter deux secondes de déconner, il est vrai qu'une fic aurait été peut-être un peu plus adapté, mais je pensais un OS plus adapté dans le format, pour raconter simplement : la fin d'une vue dans un contexte dystopique x). C'était juste ça (je précise que j'étais complètement déprimé quand j'ai écrit cet essai XD).
Peut-être que j'écrirai une fiction sur cet univers plus tard, si j'ai les idées, le temps et surtout l'envie Mr. Green.

Citation:
J’imagine mal un peuple tel que la France se laisser dominer par un sadique doublé d’une intelligence artificielle, sans conséquences derrière.


Certaines personnes ont tenté de se rebeller et se sont faits massacrer jusqu'au dernier x) : honnêtement, sans dénigrer le peuple français, je ne les vois pas tous... Bon, y a eu la Révolution, c'est vrai x).
Ce serait un point intéressant à développer ça, si une fic serait à venir (ce qui n'est pas en projet pour l'instant XD).

Citation:
J’imagine mal les autres notions ne pas sombrer dans la guerre civile, à balancer des bombes atomiques en veux-tu en voilà, pour répondre à la menace que représente les Terres Ancestrales.


Là, pour le coup, je n'ai rien à redire parce que je n'y avais même pas pensé... Quoi que, Tyron possédant tout le continent européen et asiatique, il doit avoir largement la puissance de feu nécessaire pour éradiquer l'humanité... Les autres nations doivent tout bonnement avoir peur : une seconde Guerre Froide en gros x).
(Je viens d'improviser une réponse, mais cette critique est parfaitement juste et je la comprends parfaitement Smile).

Citation:
Il y a beaucoup d’incohérence à mon avis, tant pratique, que militaire, tant économique que sociologique, qui conduisent à nuancer ce constat de crédibilité, et à rester, quand on y réfléchit plus d’une minute, dans le cadre du délire.

Cela se voit par l’acide avec lequel les piranhas dévorent le vieux politique allemand. Cette exultation de violence ne fait pas que peur, elle dégoûte aussi, et elle pousse aux révolutions. Ce sont ces connaissances qu’ils te manquent pour mener à bien un vrai récit épico-politique, je pense savoir ce que j’en dis vu Bataille pour l’Espoir. Cela constitue d’ailleurs une des clefs de lecture de ce commentaire, l’expérience mise à profit pour t’aider.


Un délire... C'est vrai qu'on peut voir ça comme ça, même si j'aime bien qualifier ça de "dystopie", aussi horrible puisse-t-elle être x). Mais les incohérences... Bon, avec mon niveau de connaissance, je n'en vois pas forcément des masses, c'est cohérent avec ce que tu dis x).
Ah vu comme ça... Je n'avais pas envisagé la Purge comme ça : je voyais plus un moyen d'éviter de nouvelles révolutions, car en voyant les gens qui ont tenté de s'opposer au Régime se faire exécuter de manière atroce, cela les découragerait de se révolter... Après, ce n'est que mon opinion x).
On ne peut pas dire que tu manques d'expérience dans les intrigues politiques, c'est sur x), et je suis content que des gens mettent leurs expériences de tous bords à profit pour m'aider à m'améliorer x).
Je continuerais à suivre les conseils et inclure les remontrances dans mes futurs écrits Smile (en même temps, c'est la base XD).


En tout cas, pour conclure, je vous remercie d'avoir pris du temps pour répondre à ce OS (et j'en profite pour remercier aussi le fait d'être présent dans les NCADT, ça me touche et me fais vachement plaisir Smile).
J'espère que mes prochains écrits et/ou que la suite de ma fic (coucou Icer Mr. Green) vous plairont... Et je vous souhaite une bonne soirée Wink.
Voilà voilà, c'est tout ce que j'avais à dire XD
  Sujet: [One-Shot] William Dunbar quitte la scène  
Draynes

Réponses: 3
Vus: 4554

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Ven 15 Jan 2016 22:02   Sujet: [One-Shot] William Dunbar quitte la scène
Spoiler


William Dunbar quitte la scène


Quartier Alan Meyer – Paris, Capitale des Terres Ancestrales – 12h00


L'homme termina de fumer sa cigarette au fond d'une des nombreuses ruelles sombres de la Ville et jeta un coup d’œil à sa montre : c'était l'heure de la Prière.
Soupirant bruyamment, il posa son épais chapeau noir pour masquer ses cheveux de la même couleur, s’emmitoufla dans son gros manteau de la couleur de la nuit sombre et se dirigea rapidement vers son appartement. Tout était évidemment prévu et calculé pour passer inaperçu, d'autant plus que les Xadraks n'étaient pas programmés pour voir les couleurs sombres : il serait donc invisible.
Malgré cette protection, il ne pouvait s'empêcher de rester aux aguets, guettant le moindre bruit suspect et notamment le grincement retentissant qui annoncerait la venue des Deckardiens... En effet, ces satanés robots étaient les seuls à pouvoir briser éventuellement sa protection et le dénicher...

Perdu dans ses pensées, William Dunbar ne pouvait s'empêcher de se demander comment tout cela avait pu dégénérer : dix ans auparavant, ils avaient réussi à enfermer X.A.N.A. dans le Supercalculateur de Lowell Tyron et à condamner les deux camps. Le calme qui avait suivi leur avait fait croire que tout irait mieux... jusqu'au début de l'année 2016, exactement trois ans plus tard.
Il se souviendrait toujours de cette allocution télévisée du Président de l'époque pour la nouvelle année, de ce moment troublant où les premiers Xadraks avaient attaqué devant des milliers de téléspectateurs médusés et surtout ce sentiment de peur panique qu'il avait ressenti en voyant le symbole du virus briller dans les yeux du futur dictateur Tyron, qui annonçait avec fierté son Coup d''État et la dissolution immédiate de la République...
De fait, la vie avait été profondément chamboulé pour la population française : de création de robots de plus en plus puissants pour surveiller la population à guerre incessante avec ses anciens alliés européens, le larbin de X.A.N.A. avait conquis peu à peu le monde, jusqu'à ce que les Traités de Pékin, Tokyo et Moscou soient signé en août 2017 et que le statut des Terres Ancestrales fut reconnu... Il ne fallut qu'une année et demie au virus pour gagner, aucun pays n'était préparé à cette puissance de feu...
Évidemment, les autres continents se dépêchèrent de conclure des accords avec Tyron pour qu'il ne les attaque pas et depuis ce jour, tout le continent européen et asiatique se trouvait entièrement sous le contrôle de la dictature de Deckard Industries...

Un grincement retentit dans la rue principale, ce qui fit réagir immédiatement l'homme le plus recherché de l'ancienne France qui se plaqua contre le mur. Sachant pertinemment que les robots de Tyron détectaient grâce à l'empreinte thermique, il s'empressa d'activer le cadeau posthume de Jérémie qui le rendit complètement invisible... Heureusement qu'il avait pensé à le prendre pour aller chercher ses provisions...
Sans se départir de son calme, il vit passer devant lui les gardes. Toujours par trois minimum, leurs bras robotiques plaqués contre leurs torses. La lumière se reflétait sur leurs torses. Ils ne faisaient aucun effort pour paraître humain, après tout ils avaient gagné.
William attendit que la patrouille soit très loin avant de repartir en marche rapide vers le lieu de son appartement : ne jamais courir, c'était la règle d'or... Vu que les Limiers des sanguinaires Xadraks se repéraient au son.

Il ne s'étonna pas de l'absence de gens dans la rue, qui continuaient à vivre malgré le fait que le Régime les surveillaient en permanence : à midi pile, il n'était pas question de manger. Toute la population était rassemblé à l'église la plus proche, pour prier de force le Grand Prêtre... Qui n'était évidemment que ce bon vieux Tyron.
L'homme s'était arrogé un nombre incalculable de titres et Dunbar ne manquerait pas de se foutre de lui quand il se ferait arrêter. Malgré tous ses efforts, il savait pertinemment que cela arriverait bientôt.
Il sortit cependant de ses noires pensées quand il arriva devant son immeuble, entièrement peint en vert kaki qui faisait mal aux yeux des humains, mais servaient uniquement à la première génération de robots pour bien voir. L'homme ne put s'empêcher de sourire en se disant que malgré leur immense savoir, Lowell et ses sbires n'avaient pas su fabriquer des troupes parfaites... Enfin, elles savaient se battre contre une armée, mais dès qu'il s'agissait de groupes désorganisés, c'était déjà un peu plus compliqué.

Quand il entra dans la pièce et referma gracieusement la porte derrière lui, son premier réflexe fut de fermer les quatre verrous... avant de finalement les enlever. Cela pouvait paraître suspect, mais n'importe qui dans la population le faisait, peu importe l'heure de la journée.
Après quelques instants de réflexion, il s'installa rapidement sur son canapé et enleva ses vêtements de camouflage pour se dévoiler un instant : ses yeux bleus glaciers témoignaient du fait qu'il avait vécu de nombreuses épreuves et il était complètement dépravé. Une barbe de trois jours commençait à s'installer, mais il ne voulait pas la raser. Cela faisait partie de son identité à présent. Celle d'un rat. D'un fugitif. D'un condamné.

Soudain, sans qu'il eut le temps de faire quoi que ce soit, la télévision devant laquelle il s'était placé s'alluma d'elle-même et le moment le plus éprouvant de la journée débuta : la Purge.
C'était le moment où tous les criminels ou opposants au Régime arrêtés étaient exécutés, tous d'une façon différente et horriblement sanglante par les Nantis, les pires ordures que Lowell avait pu créer.
Bizarrement, il ne pouvait s'empêcher de regarder ce programme tous les jours, peut-être parce que les larmes coulaient toujours et que ça le détendait de repenser un instant à ces amis combattants, qui étaient morts pour la liberté, pendant qu'il observait avec un mélange d'horreur et de fascination cette émission...
Ils avaient rapidement repris contact et profité du fait que les troupes de Tyron étaient mobilisés ailleurs pour débuter une lutte... Lui, Ulrich Stern, Odd Della Robbia, Yumi Ishiyama, Jérémie Belpois et Aelita Schaeffer accompagné d'une centaine d'adeptes. Ils croyaient dur comme fer au succès. Les Kadiciens, comme ils s'étaient appelés, pensaient pouvoir vaincre l'homme encore une fois.. Mais ils tombèrent un à un.

Le premier fut Ulrich Stern, lors d'un raid dans une usine d'armement. Il avait été déchiqueté par les Limiers en tentant de s'enfuir. Il n'avait même pas eu la possibilité de figurer dans la Purge. Les Xadraks n'avaient retrouvé que sa tête.
Évidemment, la famille Ishiyama s'était exilée au Japon avec la fille pour avertir les Japonais, mais malheureusement, l'armée robotique avait comme cible prioritaire cet archipel : un bombardement et hop... Le deuxième leader de la rébellion venait d'être éradiqué.
Odd Della Robbia... Sûrement le membre de la bande que Dunbar appréciait le plus... Deux mois après la fin de la Conquête, ils l'avaient arrêté dans son appartement... Un des Kadiciens capturés l'avait dénoncé... Ce fut l'unique chef rebelle à participer à la Purge : les Nantis l'avaient écartelé en direct et il se souvenait parfaitement des sanglots incontrôlés émanant de la bouche d'Aelita devant ce spectacle insoutenable. Et tout cela en moins de deux ans.

En voyant en direct les multiples exécutions toutes plus originales les unes que les autres, William se remémora la fin de la lutte : elle aura duré... dix ans environ. Le trio qui restait faisait ce qu'il pouvait, mais Tyron était déjà un acharné à la base... Possédé par X.A.N.A. il devenait un véritable fléau. Un tueur. Un dictateur. Un monstre.
Il n'hésita pas à faire assassiner sa femme lors de la Purge, à savoir la mère d'Aelita, quatre ans après le début de la rébellion. La jeune femme se livra aux Deckardiens de tristesse et mourut quelques mois plus tard. D'après Jérémie, son exécution avait eu lieu hors antenne.
Six ans continuèrent et la rébellion mourrait de plus en plus rapidement... jusqu'à ce jour fatidique, en 2025, quand Belpois lui avait confié son ultime invention en priant à Dunbar de rester en vie pour perpétuer son héritage. Il s'était ensuite jeté sur les Xadraks qui assiégeaient la base pour lui permettre de fuir. Il ne l'avait jamais revu.

Les larmes habituelles coulèrent sur ses joues et il se détacha de l'écran de télévision pour aller s'installer dans son lit. Il n'avait décemment pas respecté le souhait de Jérémie. Les Kadiciens étant morts, il était la dernière personne opposée ouvertement au Régime de Tyron.
Et l'ancien scientifique était activement à sa recherche. Les Nantis, les Xadraks, les Limiers, les Deckardiens... Ils avaient tous acceptés ou avaient été reprogrammés pour traquer le moindre signe de l'homme. Il aurait pu quitter le pays, mais il ne le voulait pas. Plus maintenant.
Au fond de lui, il avait vu le regard de la marchande quand il avait pris sa subsistance. Il s'était bien aperçu du coup de téléphone. L'ancien chef de la résistance savait pertinemment que même son déguisement ne pourrait pas tromper les Nantis et qu'ils l'avaient sûrement suivi.
Aussi, il ne fut pas étonné quand il se retrouva en moins d'une minute encerclé par une dizaine de robots braquant leurs armes sur toutes les parties de son corps. Cependant, il ne s'attendait pas à voir au milieu des soldats la chevelure blonde de l'homme qui avait scellé son destin à l'époque et qui lui braquait un pistolet entre les deux yeux.
La voix rauque de Jérémie Belpois résonnait encore dans ses oreilles quand il fut assommé et emmené sur le lieu de sa probable exécution :
« Fais de beaux rêves, William... On se reverra dans ta cellule, ne t'inquiète pas... »

Cellule n°2025 – Bucarest, Prison de Détention des Criminels Kadiciens – Heure Inconnue


Le nouveau prisonnier examina attentivement la petite cellule dans laquelle il se trouvait : des murs sombres remplis de taches rougeâtres séchés, une table en acier devant laquelle il se trouvait, une unique lampe située au centre de la pièce, mais ayant assez de lumière pour tout éclairer. Ces lieux de torture étaient auparavant une légende vu qu'aucun Kadicien ayant été emprisonné n'avait pu témoigner. Dunbar pouvait cependant s'apercevoir que l'endroit portait bien les stigmates de sa renommée : c'était lugubre, malsain et inquiétant.

De plus, en examinant attentivement l'endroit, tout le bestiaire créé par Deckard Industries se trouvait là.
Le Limier, cette horrible bête. Un mélange de chair animale et d'éléments robotiques. Conçue pour traquer et tuer. Elle reniflait inlassablement et avec intérêt le mollet de William, n'attendant qu'un signal pour attaquer.
Le Xadrak, le maître. Il ne ressemblerait jamais à un humain vu son absence de visage. Corps noir translucide. De longs membres sombres et des gestes étranges, hypnotiques. Une créature de cauchemar.
Le Deckardien, la définition même des créations robotiques. Uniquement composé de métal et porteur d'une arme. Yeux plongés dans ceux du prisonnier, d'un gris totalement impersonnel et effrayant pour la population.
Et enfin, le Nanti, le plus horrible car humain. Celui situé devant lui avait des cheveux blonds coiffés en brosse. Des yeux aussi bleus que les siens, calculateurs et amusés. Des lunettes de vue bien ramenés sur son nez. Et un nom : Jérémie Belpois.
Son ancien meilleur ami.
Son ancien chef.
Qui était aujourd'hui devenu son ennemi.

Arrachant Dunbar à sa contemplation, le traître se racla la gorge et commença avec un ton légèrement amusé :
« Vas-y, as-tu une question à poser avant qu'on démarre l'interrogatoire ?
– Non, répliqua William en avançant calmement sa tête, à part constater que tu n'as pas participé à la Purge. »
Le robot s'avança d'un pas menaçant, mais le Nanti l'arrêta d'un geste brusque de la main. S'arrêtant de parler, il observa sa tenue blanche immaculée, caractéristique des Nantis. D'ordinaire, elle était recouverte de rouge, souvenir de la période de joyeux massacre qu'ils effectuaient tous les jours.
Sans se départir de son calme, l'ancien Kadicien se contenta de hausser les épaules et de répondre :
« Cette émission ne m'a jamais attirée et puis, Lowell m'avait affublé d'une tache précise... C'est étrange, je pensais que tu allais me demander pourquoi je suis passé du côté des Nantis...
– Je n'allais pas te laisser ce plaisir. rétorqua le prisonnier avec un sourire amusé. »
Un léger ricanement sortit de la bouche du blond qui raconta malgré tout :
« Tu sais, après avoir été capturé par les Xadraks, j'ai tenu deux semaines... Bucarest est une très belle ville que j'ai pu visiter un nombre incalculable de fois après avoir été libéré, avant d'être renvoyé dans la Capitale.
– Qu'est-il arrivé à Aelita ?
– Elle avait refusé ce que j'ai eu la bonté d'accepter, expliqua avec arrogance le traître, du coup... Elle n'a pas vu arriver le Limier en se dirigeant vers sa cellule... Je te laisse imaginer la suite, ce n'était pas très ragoutant...
– C'est bizarre, constata William, tu sais pertinemment que je ne vais pas accepter de devenir un de ses salopards de Nantis et pourtant, tu essayes quand même de me convaincre. »

Un claquement de doigts sonore suivit cette énième provocation et la mâchoire immense du Limier se referma sur la jambe nue de Dunbar. Ce dernier étouffa un cri et encaissa sans broncher : il ne voulait pas donner l'impression à son geôlier qu'il prendrait le dessus.
Ce dernier observait la scène avec contrariété. Au bout de quelques secondes, il fit un léger bruit agacé de la bouche et le molosse robotique lâcha prise. Le Kadicien ne put s'empêcher d'émettre un léger soupir de soulagement, qui n'échappa pas à Jérémie qui rétorqua en souriant :
« On ne peut pas résister éternellement à la torture du Limier, William... Et non, je n'essaye pas de te convaincre de devenir un Nanti vu que je te connais par cœur...
– Alors, pourquoi je ne suis pas déjà mort dans ce cas-là ?
– Tyron s'y opposait malgré la volonté de X.A.N.A. (Jérémie se leva et fit les cent pas en terminant sa phrase), mais il a malgré tout consenti à ces... retrouvailles amicales !
– Vu que tu me connais par cœur, tu sais parfaitement ce que j'ai envie de te faire ! s'évertua l'ancien chef de la résistance avec sarcasme.
– Mais tu ne le fais pas, compléta Belpois, parce que tu mourrais à la seconde où tu te lèverais... »
Dunbar clôtura donc cette ébauche de dialogue d'un geste sec de la tête suivi d'un autre geste, beaucoup moins distingué. Son ancien ami esquissa une grimace et continua avec un ton sérieux et procédurier :
« Bon, pour que tu comprennes pourquoi le Xadrak ne te torture pas comme il l'a fait avec moi (la bête ondula légèrement dans le fond en entendant cette phrase), tu dois savoir que j'ai personnellement demandé à Lowell une possibilité de te laisser en vie...
– En te rejoignant, c'est ça ? Que c'est cliché... »

Cependant, malgré cette ironie à peine dissimulée et comme le traître l'avait deviné, Dunbar réfléchissait sérieusement à cette proposition. Il pouvait accepter évidemment, mais cela reviendrait à accomplir de nouveau la volonté de Belpois.
Dès qu'il l'avait vu lors de son arrestation, il savait que le génie se doutait qu'il ne reprendrait pas la tête des Kadiciens : William avait le talent d'un combattant, mais il n'avait pas l'ébauche du chef malheureusement pour la rébellion. Donc, ce que Jérémie lui avait dit de faire, il ne l'avait pas accompli... Il avait malgré tout réussi une volonté : celle du Nanti et non celle du rebelle.
À partir du moment où il avait vu le numéro de sa cellule, à savoir le numéro de l'année où Jérémie avait disparu, que toute cette petite mise en scène avait commencé, il se doutait que Tyron le testait, mettait ses convictions à rude épreuve... Et il savait donc ce qu'il fallait répondre.
Ce fut donc avec un ton rauque qu'il répondit :
« J'accepte...
– De quoi ? répondit avec surprise le génie en se penchant.
– De mourir. »

Le traître Nanti se mit à sourire, se leva avec grâce et se dirigea avec les troupes de Deckard Industries vers la porte en disant :
« Je participerai à ma première Purge et donc, à ton exécution... Tu me rends heureux, Dunbar !
– Tu mens, répliqua le condamné avec calme et un sourire gravé sur les lèvres, le Kadicien en toi est fier et l'homme de Tyron est furieux ! »
Jérémie ne répliqua pas, mais le ténébreux vit en apercevant son corps tressaillir que sa phrase avait fait son effet : content d'avoir enfin rabattu son clapet au Nanti, il s'affala comme une loque sur sa chaise et ferma les yeux, attendant son heure...

Quartier Carthage – Pékin, Ancienne Capitale Chinoise – 30 Minutes avant la Purge


Pendant tout le trajet en avion qui avait suivi leur petite entrevue, Dunbar avait pu observer son ancien ami réfléchir intensément comme il avait l'habitude de le faire auparavant. Évidemment, William espérait que le Nanti reviendrait à la raison et tenterait de le faire évader, mais il savait que les chances étaient minimes.
Arrivés à Pékin, l'avion privé atterrit directement devant un immense bâtiment auréolé d'une insigne rougeoyante et clignotante indiquant « Bâtiment de la Purge : Réservé aux Nantis et aux Condamnés ! ». Le chef des rebelles, pour avoir déjà attaqué des immeubles contenant les arènes d'exécution, savait qu'il en existait un dans chacune des grandes villes. Celui de l'ancienne capitale chinoise était cependant de loin le plus spacieux et celui où les meurtres étaient les plus horribles.
Généralement, elles étaient censurées : les deux seules qu'il avait pu voir provenant de ce plateau était celle d'Odd et celle d'un homme politique allemand, coupé en deux par une tronçonneuse et dévoré par des piranhas devant la caméra. Il se souvenait même avoir vomi ce jour là.

La voix de Jérémie, légèrement tendue, retentit dans son dos :
« Allez, avance... On va à l'Arène Numéro 1, la principale ! Tu seras le premier à mourir, c'est un honneur ! »
Dunbar ne daigna pas répondre et remarqua du coin de l'oeil qu'ils se trouvaient dans le Quartier Carthage et des souvenirs de son adolescence lui revinrent en pleine face. Il chancela brusquement, ce qui fit ricaner le Nanti qui railla :
« Allez, faut pas se dégonfler maintenant ! C'est toi qui t'étais proposé !
– Ta gueule, sale traître ! »
La remarque fit apparemment mouche : la jambe gauche du génie tressaillit et il se mit à baisser les yeux une seconde avant de saisir brusquement son prisonnier pour le jeter dans l'entrée.
L'intérieur du bâtiment contrastait complètement avec la façade : là où la sobriété primait dans Pékin, William crut rentrer dans un palais en voyant les Nantis recouverts de sang de bêtes probablement boire tranquillement des verres de champagne en susurrant des atrocités à la tête de leurs futures victimes, qu'il vit distinctement frissonner d'horreur.

Tous les larbins de Tyron se turent brusquement en apercevant le dernier chef vivant des Kadiciens, qui bomba fièrement le torse par moquerie avant de se faire traîner par son ancien boss en direction des arènes. Dunbar observa tranquillement les Deckardiens prendre position dans l'entrée, sûrement en préparation de la rediffusion de la Purge.
En voyant son guide sortir seul de la salle sans adresser un regard à ses condisciples, il demanda avec son ironie habituelle :
« Je suppose que mon exécution va être effectuée hors antenne ?
– Lowell, expliqua Jérémie en traînant son prisonnier rapidement, souhaite que ma... première fois se fasse en dehors de la Purge...
– Il n'y aurait pas assez de sang, c'est ça ? railla une fois de plus le condamné. »
Le tortionnaire soupira et arriva finalement devant une grande porte au fond du couloir, qu'il poussa avec un grand geste de la main.
Derrière cette dernière se trouvait... une scène. Dunbar haussa un sourcil étonné en se demandant pourquoi on appelait cet endroit une Arène, puisqu'il s'agissait en réalité d'un théâtre : l'entrée permettait d'arriver à l'arrière, dans les coulisses. Ils montèrent sur la scène du côté jardin et s'installèrent calmement devant une petite caméra éteinte pour l'occasion, qui servait notamment pour la diffusion en temps réel.
Cependant, une chose différait totalement de l'aspect presque religieux du lieu : un chariot posé en dehors du champ de vision de Belpois pour l'instant, sur lequel trônait une quantité astronomique d'armes en tout genre, allant de la hache au fusil de chasse en passant par un flacon d'acide... Tout y était.
C'est à cet instant que le chef des Kadiciens commença à soupçonner que les Nantis concouraient entre eux pour commettre le meurtre le plus atroce... Mais bon, vu qu'il allait mourir dans quelques minutes, il ne servait plus à rien de se poser ses questions.

Un soupir de découragement retentit derrière lui et il se fit plaquer au sol par le Nanti. En faisant cela, le ténébreux sentit un liquide chaud et rougeâtre couler de son nez pour se répandre sur ses lèvres. C'était une bien maigre souffrance quand on voyait ce qui arriverait...
Quand Jérémie se pointa derrière lui et que le condamné releva la tête pour fixer l'écran de la caméra, il aperçut le reflet d'un énorme couteau de chasse dans la main de son ancien ami.
Ce dernier se mit à dire avec un ton morne :
« Tu sais, je devrais te laisser faire un discours d'adieu... Mais ça me découragerait, je pense... Et si je ne le fais pas, Tyron me tuerait... Ce n'est pas contre toi, mon ami ! »
Ses belles paroles donnèrent du courage au bourreau et firent soupirer le condamné, qui sentit le couteau pénétrer dans sa peau et l'égorger sans détour. Il ne s'effondra pas au sol tout de suite : il eut largement le temps de voir le sang s'écouler à flot de la plaie que son ennemi lui avait forgée et forger une énorme flaque sur le parquet en bois de chêne.
Cependant, avant de rendre son dernier souffle, il eut le temps de glisser un rapide :
« Connard de Nanti... J'espère que tu vas crever dans d'atroces souffrances »
Puis il mourut.
Le dernier chef des Kadiciens venait de décéder.
En quittant la scène, il venait de faire mourir avec lui la dernière ébauche de liberté que pouvaient connaître les peuples soumis.


De son côté, l'autoproclamé bourreau grimaça en voyant le corps de son ancien ami étendu comme une loque sur le sol et baissa les yeux : aucune trace de sang ne figurait sur son manteau, hormis un peu sur sa manche droite. Les autres Nantis n'hésiteraient pas à se foutre de lui, mais il s'en moquait : il aurait le prestige d'avoir tué un Kadicien, ce qu'ils ne peuvent plus faire désormais.
Soudainement, des cris se firent entendre à l'autre bout du bâtiment, rapidement supplantés par des tirs d'armes automatiques.
Jérémie Belpois, les yeux soudainement en panique, se redressa et recula de deux pas, mais n'eut pas le temps de fuir.

La porte sortit brusquement de ses gonds et deux Deckardiens se dressèrent dans la fente.
Les robots étaient couverts de sang humain.
D'un geste synchronisé, ils levèrent leurs armes et tirèrent comme sur un peloton d'exécution.
Le Nanti traître fut donc trahi de nouveau et s'écroula avec un hoquet de surprise.
Il mourut avant d'avoir le temps de toucher le sol.
Sa dernière pensée fut qu'il avait quitté l'enfer de la rébellion.
Pour en arriver dans un autre.

Quartier Waldo Schaeffer – Paris, Capitale des Terres Ancestrales – Heure de la Purge Suprême


Assis tranquillement devant une multitude d'écrans filmant les lieux abritant des Nantis aux quatre coins du monde, le dictateur Lowell Tyron souriait imperturbablement en tripotant ses cheveux blonds.
Il avait planifié ce plan depuis bien longtemps : une fois les Kadiciens morts, les humains à sa solde ne lui servait plus à rien. Une fois qu'il aurait éradiqué les Nantis, le peuple le remerciera de nouveau. Il avait déjà appelé ça « La Purge Suprême ».
Dans sa tête retentit alors la voix de son associé de toujours :
« On dirait que tout marche à merveille !
– Dans un peu plus d'une heure, rétorqua l'homme en se levant pour se diriger vers la fenêtre, tous les hommes à notre solde seront morts !
Effectivement, tu raisonnes bien... Enfin, il en restera un... Toi !
– On en a déjà discuté, sourit Lowell en se dirigeant vers son ordinateur, nous dépendons l'un de l'autre... Et le peuple nous soutient pleinement sur ce coup-là ! »
Son interlocuteur ne daigna pas répondre, sauf pour soulever une légitime question :
« On ne va pas se contenter des Terres Ancestrales, on est d'accord ?
– Un jour peut-être, soupira l'humain en se retournant pour admirer le massacre qu'il avait instigué une fois de plus et en faisant un signe de tête à son garde du corps Xadrak, mais pour l'instant... J'ai juste sommeil...
Je peux te le confirmer... »
  Sujet: [One-Shot] Entretien  
Draynes

Réponses: 6
Vus: 5091

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Lun 28 Déc 2015 08:52   Sujet: [One-Shot] Entretien
Citation:
Vu la profusion de ":/", j'ai plutôt eu l'impression que tu te tirais une balle en lisant le commentaire. Passons.


Je ne veux pas que tu penses que j'ai mal pris ce commentaire, c'est même tout le contraire : ces smileys ":/" n'étaient là que pour appuyer les constatations que je faisais de mes défauts, que je reconnais bien volontiers, notamment au niveau de la forme.
Sinon, je suis toujours ouvert à tous types de critiques et conseils (en même temps, si quelqu'un n'accepte pas les critiques, il ne peut pas être un auteur...) et j'essaie de les comprendre d'abord pour les intégrer dans la suite de mes écrits plus tard x).

Citation:
Oui mais mon grand, originalité ne veut pas dire intérêt. Si je décide de faire Aelita intelligente pour être original ; je vais gagner le jackpot. Mais ce sera juste inintéressant. Tu vois ?


Il est vrai qu'en prenant cet exemple, l'intérêt serait plus que discutable x). C'est sur que si tu prends un truc original, mais non cohérent comme ton exemple, ça risque de ne pas le faire...
Après foncièrement, l'originalité n'est pas un défaut selon moi : tout dépend de ce que tu fais avec ces idées originales... x).

Citation:
Il y a du boulot, mais tu peux y arriver. Mr. Green

Enfin tu vas y arriver, je crois en toi.


Oh ça, du boulot, il va y en avoir, c'est sur Mr. Green : amélioration ne rime pas avec procrastination ou fainéantise x) (je devrais appliquer ça au lycée tiens...).
J'espère également y arriver, déjà pour passer un palier et proposer des écrits d'une qualité en progression, meilleure... Mais également pour satisfaire les attentes x).
  Sujet: [One-Shot] Entretien  
Draynes

Réponses: 6
Vus: 5091

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Sam 26 Déc 2015 14:17   Sujet: [One-Shot] Entretien
Tiens tiens, Pikamaniaque qui commente un de mes textes, quelle surprise Surprised : il est donc temps de voir ce com' et répondre en conséquence...

Pour commencer, il est vrai que je fais mon maximum pour sortir les textes les plus aboutis possibles, de mon point de vue bien évidemment. x)
Après, j'avoue volontiers que tous mes essais ne sont pas d'une qualité exceptionnelle et celui-ci respire un peu... le manque de temps consacré à l'écriture et le manque d'appui sur les détails en fait /:
La Carpe de Pacotille bon... Je la prends comme un coup de fouet, un moyen de me dire qu'il faut que je mette les bouchées triples pour la suite de mes écrits :/.

Dès que j'ai vu que tu avais posté un com', je me doutais que tu allais me démonter au niveau de la forme et c'est donc chose faite x). En effet, mon plus défaut réside là-dedans, principalement parce que j'ai adopté le parti pris de favoriser le plus possible le fond, au détriment de la forme...
Les dialogues... Je retiens cette information, en espérant ne pas l'oublier XD pour pouvoir l'introduire dans mes futurs chapitres :/.
Ensuite... Ce texte pose un problème de sous-exploitation, je m'en suis rendu compte en le relisant après coup, quelques mois plus tard... Et il est vrai que beaucoup de choses sont laissées de côté malheureusement :/.
Les fautes d'orthographe, j'essaye de les limiter le plus possible x) mais mon problème avec ça est surtout que je ne me fais jamais relire... Je devrais peut-être prendre l'habitude de le faire, ça m'aiderai sûrement :/.

La présentation... J'essaye souvent d'écrire les mêmes genres d'accroche avec notamment toujours la même phrase de "conclusion" de cette même présentation :/. Après, je n'estime pas personnellement que ce soit lourd, mais c'est peut-être légèrement... forcé plutôt x).
La cohérence de cet écrit est peut-être un poil tarabiscoté : j'ai quand même essayé de rendre le tout le plus crédible et réaliste possible, tout en proposant une petite dose d'originalité... Bon après, il se peut que ce soit un échec :/.
L'absence d'enjeux... Le problème vient principalement de moi (évidemment :/) et surtout au fait que je n'arrive pas, pour l'instant, à produire une histoire avec un texte court :/ j'ai une sorte de blocage, malgré mes nombreux essais... Je préfère avoir le temps de bien développer mes personnages et l'intrigue... :/
À vrai dire, j'ai essayé de retranscrire la vie quotidienne de ces héros, qui n'expriment pas les choses de manière forcée, mais au détour d'un dialogue... La narration n'était pas très bonne dans ce texte effectivement.

Le manque d'arguments... J'aurais peut-être pu pallier à ça en transformant l'écrit en fic, parce que je raisonnais également en terme de longueur : je ne voulais pas proposer un texte tellement fourni qu'il en devenait indigeste :/ et je pensais vraiment avoir trouvé un juste milieu... Apparemment, ce n'était pas encore le cas x).
Ce que j'ai développé, c'est ce que j'estimais être le plus intéressant... À vrai dire, m'occuper plus du cas Ulrich aurait été plus intéressant, comme tu le dis, mais j'ai préféré tout miser sur l'originalité des situations proposés... Mais bon, au final, ce fut "insuffisant", pour reprendre ton terme :/.
C'est vrai que je préfère expliquer mon histoire par l'intermédiaire de dialogues que par la... comment dire... bah par la narration en elle-même... :/.

Je commence petit à petit à m'y mettre à ces références, même si c'est pas encore ça pour l'instant x), j'espère malgré tout m'améliorer dans ce domaine (et dans le reste x)) le plus possible.
Honnêtement, je te préviens de suite : la forme de ce début de fanfic ne doit pas foncièrement être plus intéressante... Un exemple : les dialogues sont encore au stade d'une fiction, même si j'essayerais d'améliorer un peu cela dans les chapitres à venir x).
Je te rejoins complètement en espérant que je sache saisir l'essence de tous ces conseils pour pouvoir améliorer ma forme :/ reste à voir si, dans le futur, j'aurai réussi à m'améliorer (je ferai évidemment le maximum pour pallier ce défaut x)) ou si tu auras encore une occasion de me démonter avec constructivité... Mais bon, comme on dit, toute critique est bonne à prendre XD.

En tout cas, j'ai pris du plaisir à lire et à répondre à ce com', j'essaierai de faire mon possible pour appliquer ces conseils x) et j'espère que notre prochaine rencontre se fera sous de meilleures hospices :/.
  Sujet: Les tragédies  
Draynes

Réponses: 24
Vus: 15287

MessageForum: Blabla de la communauté   Posté le: Dim 20 Déc 2015 21:02   Sujet: Les tragédies
Personnellement, je ne vais pas me faire que des amis, mais je n'arriverai pas à apprécier une fic sans morts x).
Alors, pour faire simple, je dirai que l'appréciation des morts dépend simplement de nos goûts : certaines personnes (comme moi x)) détestent les histoires cul-cul où tout est mignon, tout le monde est gentil bref... Le monde des Bisounours !

J'estime, à titre personnel toujours, qu'une mort est là pour montrer au lecteur (ou au spectateur dans le cas d'un film x)) que tout peut arriver : à partir de ce moment là, instinctivement, on se demande ce qui pourrait arriver à tel ou tel personnage et on est, de ce fait, plus investi dans le récit...
À l'inverse, si comme Roiyann le dit, on reste dans l'esprit enfantin de la série bah... À quoi ça sert de lire une fic où on sait pertinemment que les héros ne vont pas mourir, qu'ils vont battre le ou les méchants sans qu'il ne leur arrive rien de grave ? :/
Et je rejoins donc Zéphyr sur ce point : les auteurs de ce forum sont en quête de réalisme, parce que rester dans le carcan assez niais du dessin animé, c'est risquer de créer de la redite et de l'ennui chez le spectateur...

À l'inverse, quand une mort arrive, deux cas de figure se présentent :
- Soit l'ambiance est posée dès le début comme étant glauque et réaliste, auquel cas la mort n'est que le prolongement logique de cet état de fait et donc, satisfait le lecteur qui s'y attendait forcément à un moment ou à un autre
- Soit l'histoire était d'une platitu... fidèle à l'esprit de la série Mr. Green auquel cas cette mort a un effet de surprise sur le lecteur, qui ne sera donc que bénéfique car elle le poussera à lire la suite pour voir comment cela peut s'imbriquer.
Donc, dans tous les cas, faire mourir un personnage ne peut être que bénéfique pour les auteurs et pour les lecteurs... À votre avis, pourquoi les scénaristes n'hésitent pas à tuer des personnages appréciés dans les films ? (Remember Star Wars 7 Mr. Green).

Pour ma part, pour répondre aux accusations, je ne définirai pas ma fic comme une creepypasta, mais juste comme une histoire se passant dans un monde réaliste, où tout ne peut pas être que réussi pour les héros : dans notre monde, les gens meurent, sont mutilés, ont mal... C'est dans le cycle de la vie Mr. Green.
Et ça me soûle prodigieusement de voir des fics où les héros gagnent sans difficulté majeure... Vraiment x)

Voilà voilà, je crois avoir bien résumé ma pensée Mr. Green
  Sujet: [Événement] La Cérémonie des Carpes d'Argent  
Draynes

Réponses: 330
Vus: 184924

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Jeu 17 Déc 2015 17:39   Sujet: [Événement] La Cérémonie des Carpes d'Argent
Bon... Je ne vais pas commencer avec un truc larmoyant, le discours sera en spoiler pour celui que ça intéresse à la fin du pronostic x)
Sur ce, commençons tout de suite cet... ultime message sur ce sujet des Carpes !

Carpe de l'Espoir


Bon, il faut dire que quasiment tous les candidats sont susceptibles d'avoir cette récompense XD et que on n'a franchement l'embarras du choix...

Mais je vais rejoindre mon collègue JCVGamer : Compagnons d'arme d'ombeline est clairement le mieux désigné pour l'emporter !
Pourquoi, me direz-vous ? Eh bien, nous avons un texte qui démarre ici plutôt bien, assez bon grammaticalement et assez intéressant au niveau de la focalisation, même si je ne suis pas très fan du personnage...
L'histoire a l'air également, pas originale de ce que l'on a pu voir, mais assez prenante malgré le fait que ce soit convenu...
Après, reste à voir dans le futur, mais, pour l'instant, c'est elle qui est le mieux partie de cette flopée de nouveaux auteurs... Reste à voir ce qui arrivera dans le futur...

Carpe Sociale


Cette catégorie est un peu délaissé ce coup-ci, bizarrement j'ai envie de dire ! Mais bon, il faut bien désigner un vainqueur...

Et pour moi, ce serait Une étincelle sur un fil de Sirix... principalement parce que Ellana l'a déjà eu à la session précédente et que highforthis n'a pas encore assez de... comment dire... d'originalité dans le style pour prétendre avoir cette récompense...
Ici nous est présenté un OS certes très classique et convenu, une introspection dans la pensée de Jérémie qui est malgré tout relativement bien construite et intéressante... Mais c'est pas sensationnel non plus, tout est à relativiser :/.

Carpe Virtuelle


Bon là, ça va aller très vite, vu que personne dans la liste n'a proposé de combats virtuels cette saison...
Donc, la Carpe Virtuelle disparaîtra sans lauréat, une fois de plus...

Carpe d'Originalité


Cette Carpe, comme les autres, souffre de l'absence de candidats... Et c'est donc un peu à contre-coeur que je nomme Silius Italicus et son OS Au bal masqué...
Je le nomme contre ma volonté parce que je n'ai pas réussi à un seul instant à entrer dans ce texte, exactement comme le précédent...
Mais objectivement parlant, le texte tente un pari audacieux et assez réussi, une plongée très originale dans l'esprit de ce personnage et de cet épisode... J'espère que son prochain texte se fera dans les meilleurs hospices ! x).

Carpette de Bois


Alors là va arriver la phase "incompréhension générale" quand le monde va voir que je nomine pour cette Carpette... Arcadia
Justifions-nous... Je me mets clairement à la place du pôle pour cette récompense : un auteur qui met dès les premiers chapitres des séquences de baise à la Nelbsia alors qu'on attendait des trucs glauques comme précédemment... C'est une opportunité pour troll qui est assez monstrueuse Mr. Green.
Et je sens qu'ils vont en profiter, et c'est pour ça que je nomine ma fic pour la Carpette... C'est vous dire à quel point je suis objectif XD.

Carpe d'Or


Et enfin, Mesdames et Messieurs, le clou de la soirée, l'ultime Carpe d'Or de l'histoire... Et je l'attribuerai à Baptouu et son texte Faux Espoirs !
Honnêtement, on peut dire ce qu'on veut sur le style, les quelques petites fautes d'orthographe etc... Mais l'auteur nous présente un monde crédible, cohérent, rempli de détails en tout genre qui renforce le réalisme, qui est clairement le point fort de ce texte !
Rajoutons à cela de l'originalité dans l'histoire, des vraies conséquences dramatiques, un traitement assez mature et humain des personnages de la série... Et on obtient un vrai bon texte qui mérite amplement une récompense rien que pour ses actions couillues et sa réussite sur quasiment tous les points !

Grand Brochet


Et enfin, la dernière récompense des commentateurs... Et comme disait Pikamaniaque, il faut boucler la boucle... Et comment mieux terminer qu'en attribuant la récompense aux créateurs ?
Eh oui, j'attribuerai un grand brochet global au pôle, en l'occurrence le trio Icer - Zéphyr - Ikorih... pour des commentaires parfois fantoches, parfois déprimants, mais toujours dans le but de montrer forces et faiblesses et pousser l'auteur à s'améliorer !
Ils ne nous épargnent rien, mais sentent qu'on peut progresser et c'est pour ça qu'ils interviennent, en bien ou en mal... Merci à eux !


Voilà voilà, pour celui qui veut un discours larmoyant, il sera dans le spoiler juste en dessous Mr. Green.
Pour le reste, je vous souhaite à tous et à toutes une bonne soirée et à bientôt pour la Cérémonie Wink !!

Spoiler
  Sujet: [Événement] La Cérémonie des Carpes d'Argent  
Draynes

Réponses: 330
Vus: 184924

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Mar 22 Sep 2015 20:21   Sujet: [Événement] La Cérémonie des Carpes d'Argent
Eh bien, il s'agit donc là de la fin de cette Cérémonie riche en rebondissements x)...

Tout d'abord, je voudrais adresser toutes mes sincères félicitations à Personne, qui a quand même obtenu quatre prix en une cérémonie ! Nouveau record, on dirait Surprised.
Ensuite, bravo à highforthis pour son Espoir franchement mérité, en espérant que ses prochains textes soient d'un aussi bon niveau Wink.
Pour terminer, félicitation à Ellana qui, sans surprise, rafle la Sociale... Je sais d'avance que la fin de ce texte risque d'être géniale et j'ai hâte de la lire x) en tout cas, ça prouve que faire un texte essentiellement basé sur la sociabilité gère sa race Mr. Green.
Ensuite, la petite Carpette troll qui fait plaisir Mr. Green n'appréciant pas les textes d'enstein et Choco, ce n'était qu'une simili-surprise, mais j'espère qu'ils sauront se rattraper et repartir sur un bon pied Wink.

Mais bon, je ne pouvais pas clôturer ses félicitations sans les adresser au grand vainqueur de cette cérémonie, à savoir ce cher Silius Italicus !
Bon, c'est de notoriété publique que je n'apprécie pas foncièrement le texte que vous avez publié, mais je ne peux qu'acquiescer quant à l'incroyable niveau que vous avez en tant qu'auteur tout comme en commentateur Wink.
J'espère vraiment que j'accrocherai plus dans vos futurs textes qui risquent d'être... passionnants XD.


Bon sur ce, je vous laisse débattre de nouveau concernant cette petite Cérémonie toute gentillette, je passe un coucou à ce cher vieux Ulysse XD et vous dit donc à décembre pour un nouveau pronostic Mr. Green !!
 

Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure


Page 1 sur 7
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante


Sauter vers:  


Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1049s (PHP: 70% - SQL: 30%) - Requêtes SQL effectuées : 25