CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
[Site] Un nouveau dossier : Le français...
[Site] Un nouveau fanprojet : RTTP Podcast
[IFSCL] IFSCL, Bande annonce du 9e anniv...
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
 
 Derniers topics  
[Jeu Vidéo] Interface IFSCL 38X!
[Fanfic] Overpowered [Terminée]
[Fanfic] Goodbye, my lover
Quel est votre personnage préféré ?
[Fanfic] Le risque d'être soi
[One-Shot] Hypno's lullaby
[One-shot] Love Interruption
Les origines de vos pseudos
[One-shot] L'homme des foules
[Fanfic] Mondes Alternés
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

74 résultats trouvés
Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum

 Auteur  Message
  Sujet: [Fanfic] L'Engrenage  
Dyssery

Réponses: 109
Vus: 87022

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Sam 20 Oct 2018 23:11   Sujet: [Fanfic] L'Engrenage
Yay, un Previously on L’Engrenage ! Merci :D

La rose dans la mare, c’est Aelita qui se noie dans son désespoir après avoir réalisé qu’elle courait derrière une chimère et qu’elle avait mis tout le monde en danger pour rien ?
J’aime bien ton explication sur Hope et la raison de la méprise. Encore une jolie façon de dire à CLE que ce n’était pas si complexe de faire quelque chose d’un minimum crédible (et de beaucoup plus intéressant). Je me suis laissée avoir, je pensais qu’il s’agissait d’Anthéa, leurrée que j’étais par tout ce que j’ai appris sur CLE jusqu’à maintenant, mais ton parti-pris est bien meilleur ! Cela dit, avoue que tu ne l’as fait que pour torturer Aelita et la faire jouer les dramaqueen de service ;)

J’aime bien la relation qui se développe entre Laura et Jérémie (Enfin, dans ce chapitre. J’avoue ne pas très bien me souvenir de ce qu’elle est dans les chapitres précédents :P) Déjà, ils ont des discussions intéressantes, normal puisque tu les utilises pour exposer ta théorie sur le clone polymorphe de Hope. En passant, c’est l’un des rares passages de CLE que j’ai vu, j’avais zappé dessus par hasard à la télé alors que je ne savais pas que ça existait. Aelita avait plutôt l’air d’être en plein lavage de cerveau que de retrouver sa mère après des années de manque, en effet.
Bref, revenons-en à nos têtes blondes, leurs discussions, donc, sont intéressantes, et tu me donnes aussi l’impression qu’elles sont intéressantes pour eux. Ce que je veux dire, c’est que je vois plus d’alchimie entre eux que je n’en vois entre Jérémie et Aelita. Je ne suis pas inconditionnelle des romances, bien que j’aime bien ça je ne cours pas après, mais voir un développement de ce genre entre eux ne me paraîtrait pas choquant si ça se produisait, vu comme ils me semblent sur la même longueur d’onde ici (mais encore une fois, je devrais peut-être retourner zieuter leurs interactions des précédents chapitres avant de dire un truc pareil x) ).

Hé hé, la défaite victorieuse <3
Quand même, elle est bien quiche, cette Aelita. Et puis ils auraient pu y penser, les autres, qu’après qu’elle ait donné son nom, un retour vers le passé aurait peut-être pas fait de mal. D’ailleurs, d’après les discours de Tyron par la suite, le simple fait de lui avoir montré que la translation était possible aurait dû justifier le recours au rvlp. J’ai raté une raison qui fait que ce n’était pas possible (ce qui n’aurait rien d’étonnant, je me connais) ou ils sont juste naïfs ?

Tu sais que tu m’as perturbée, en reparlant des Subdigitals ? En lisant Chris juste après, j’étais paumée, je croyais que tu parlais du mec du groupe :p
Du coup, notre Chris manque peut-être un peu de panache dans ce chapitre mais il a au moins le mérite d’éviter à Christophe des rumeurs infondées. Le cercle des potins m’a bien fait rire, d’ailleurs, même si ses participants ne m’ont guère convaincus. Je vois mal Aelita et Chris se laisser emporter par un tel groupe. Cela dit, ce n’est jamais que mon interprétation des personnages, j’accepte sans difficulté qu’elle soit inexacte. Et ce cassage en règle de Yumi « Elle a pas d’ami alors elle est revenu en pleurant » MOUAHAHAHA ! Dans la même lignée, le Je part. m’a tellement tuée XD
Le fait d’aborder le cas Jerlita à la suite des histoires foireuses, c’est pour nous donner un avant-goût de leur évolution ? En vrai j’ai rien contre le Jerlita mais je trouve souvent que dans les fanfictions, il passe mal. Comme si peu d’auteurs l’appréciaient…

Le retour de Puck, Yaaaaay o/ Ce bon vieux Puck :D Il m’avait manqué <3 J’ai un peu oublié tous les autres mais lui je m’en souviens bien x)
Je n’ai pas grand-chose à dire sur l’entrevue des LG avec Tyron. Je l’ai trouvée parfaitement maîtrisée, même si à titre personnel je suis facilement agacée quand la vérité est juste refusée comme elle l’est ici au sujet de Hopper. Attention, je comprends pourquoi elle l’est, hein ! Mais j’aurais préféré que Tyron accepte au moins d’envisager qu’Hopper puisse être vraiment mort.
À côté de ça, le traumatisme que ressent Jérémie en parlant de l’usine est bien vu. L’ultime tabou, c’est joliment dit.
Et pour finir ce passage en beauté, Laura saves the day.

Ce chapitre me laisse donc avec deux questions :
Qu’est-ce que XANA a bien pu exiger d’elle ?
Qu’est-il arrivé à Chris dans l’autre studio ?
J’espère avoir des réponses avant l’année prochaine ;)
  Sujet: [Fanfic] Jeux d'enfants [Terminée]  
Dyssery

Réponses: 22
Vus: 12865

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Mar 02 Jan 2018 23:05   Sujet: [Fanfic] Jeux d'enfants [Terminée]
Bon, t’es censée pas tarder à revenir poster, faut que je me bouge les fesses, moi.

Chapitre 8. J’ai…détesté ce chapitre D:
Respire, je ne mets pas en cause ton talent, bien au contraire. Si j’ai détesté ce chapitre, c’est justement parce qu’il m’a mise atrocement mal à l’aise dans sa justesse, son horreur, et les points qu’il soulève. Au début, ça m’a assez plu. Parce que les LG ont effectivement été horribles avec Sissi en plusieurs occasions. J’ai eu l’impression de lire mes propres réflexions, sur ton début de chapitre, c’était assez perturbant.

Après, je sais qu’Ulrich essaie d’être sympa, mais franchement, quand tu repousses quelqu’un, lui signaler que tu l’as embrassé deux fois c’est quand même tordu. Ce mec est un rustre. De même, accepter d’embrasser Sissi pour la réconforter, je trouve ça d’une lâcheté oO Et puis s’énerver et lui dire de se respecter… Elle est en état de choc, c’est à lui de la respecter ! (Tu me diras, j’exagère, vu la situation, il ne doit pas être tout à fait bien dans sa tête non plus, je lui reconnais ça)

Tout le discours que Sissi fait ensuite sur la relation entre Ulrich et Yumi, je trouve qu’il tape très juste. Parce que si le jeu du chat et de la souris entre eux m’ennuie, je n’ose même pas imaginer leur état d’esprit, à fortiori en voyant Jérémie et Aelita partager ce qu’ils n’ont pas, et Odd enchaîner les histoires sans complexe. Je n’ai jamais été du genre à m’acharner quand j’avais l’impression de ne pas intéresser l’autre, alors ça me dépasse de les voir se prendre la tête pendant aussi longtemps, et j’attends le moment où ils vont réellement se mettre à se haïr…

Jusque-là, ça allait. J’étais mal à l’aise, mais je lisais des réflexions pertinentes qui m’interpellaient. Puis arrivent William et Yumi qui se roulent une pelle. Alors fidèle à lui-même, Ulrich devient con, et moi je m'énerve. Les phrases qu’il balance à Yumi le rende haïssable, mais ce qu’elle lui rétorque est tout aussi énervant, voire plus, et je me retrouve piégée avec ce que Code Lyoko avait de plus horripilant : la stupidité chronique de ces deux abrutis finis qui m’a tant de fois fait péter les plombs. Sans déconner, Yumi n’a pas tort, Ulrich est apparemment incapable de se confronter à sa propre part de responsabilité dans l’impasse où ils sont fourrés depuis des lustres. Sauf qu’elle se fout de lui en lui répétant qu’il n’a pas le courage de se jeter dans la compétition : à quel moment elle se croit en droit de mettre en place une compétition ? Il a fait beaucoup plus de pas vers elle qu’elle n’en a fait vers lui, merde, alors qu’elle commence par assumer SES torts avant de lui balancer les siens à la gueule !! Bon, j’arrête, je risque de péter mon clavier, si je continue.

Ensuite, Yumi révèle son côté salope définitif, et le cauchemar se termine, ouf ! J’ai l’impression que c’était mon cauchemar, dans cette cuisine, tellement ce ramassis de conneries m’a énervée D: Bon, on le savait, que c’était XANA, mais il a su taper là où ça fait mal (et pas que sur Ulrich, Code Lyoko, pourquoi ?? TT)

La fin du chapitre m’a indiciblement soulagée. Je suis comme Ulrich, je ne comprends pas vraiment. Il n’a pas vaincu son cauchemar, alors pourquoi a-t-il disparu, et surtout, comment Yumi a pu rentrer dans la cuisine, mais peu importe, toutes les répliques de leur dialogue… Elles m’ont réconciliée avec eux !
Citation:
« J’étais moi et j’étais… horrible. »

Citation:
« Mais rien de ce que tu viens de vivre n’a eu de conséquences. »

La réalisation de ses erreurs ! L’empathie ! Le fait de faire confiance ! De se pardonner ! De dire les mots qu’il faut ! Enfin du Ulumi correctement écrit, je me sens libérée TT

La réaction de Yumi est peut-être juste un peu trop froide. Je comprends son hésitation vu la situation, mais je pense qu’elle aurait pu au moins l’expliquer un peu à Ulrich. Lui dire qu’ils en reparleraient quand ils seraient sortis de cet enfer, lui faire cette promesse, au moins, et ne pas le laisser croire qu’elle fuit la discussion.
Cela dit, il semble le comprendre de lui-même alors ce n’est pas important, et l’enchaînement sur Odd était magistral. Serait-ce donc lui ? Rien n’est moins sûr, la raison qu’Ulrich semble ne pas voir pour que le spectre échange les cauchemars de place serait justement de semer le doute. Sa réflexion reste cependant extrêmement intéressante à lire.

Le dernier point sur lequel je reviendrai sera fugace : j’imagine mal Ulrich dessiner ce qu’il a dessiné. Que ce soit son cauchemar, ok, mais qu’il accepte de le coucher sur une feuille de papier possiblement visible par tous, ça m’étonne.
C’est tout pour moi. Je veux la suite !!
  Sujet: [Fanfic] Jeux d'enfants [Terminée]  
Dyssery

Réponses: 22
Vus: 12865

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Mar 26 Déc 2017 13:47   Sujet: [Fanfic] Jeux d'enfants [Terminée]
Que dire, que dire… Tu n'écris plus en orange ? Sûr que ça fait plus Halloween que Noël Wink

Le chapitre cinq finit effectivement en beauté de poser les nouvelles règles. Fidèle à moi-même, j'ai un peu de mal avec la façon de parler très humaine que tu as donnée à XANA. Ça n'a rien d'illogique, pourtant, compte tenu du rôle qu'il tient ici et de sa volonté de s'amuser avec les LG, mais que veux-tu, on ne se refait pas. En tout cas, j'ai apprécié que tu notes toi-même tous ces points étranges dans l'attitude de XANA, comme le fait qu'il ne sorte pas simplement son spectre pour électrocuter les autres. De même, c'est agréable de voir que toutes les décisions des LG sur la conduite à tenir, qu'on les trouve pertinentes ou non, font l'objet d'une réflexion, et que tu défends tout ce que tu mets en place pour ton intrigue.

Pour le reste, il n'y a pas tant à disserter sur ce chapitre.
Clash sur la maturité de Yumi, je t'aime.
L'humour de Odd, inégalable sauf entre tes mains, je t'aime.
C'est amusant de voir comme les soupçons se portent immédiatement soit sur William, soit sur Sissi. Ils ne seraient pourtant pas les meilleurs choix, mais les habitudes ont la vie dure.
Odd qui ne dessine rien, eh bien, je l'aurais bien vu s'éclater à dessiner un zombie, mais maintenant que j'y pense, il ne voulait pas jouer au jeu de William. Et c'était le seul (Bon, d'accord, il n'a pas râlé longtemps, j'extrapole. Mais quand même). Je crois que j'ai vraiment hâte de voir son cauchemar. Après tout, c'est typiquement le genre de personnage qu'on peut facilement faire se cacher derrière son image de pitre. Oh oui, j'ai hâte.


Chapitre six, donc. Pauvre William. Jérémie a peut-être toujours su te rassurer, Aelita, mais il n'était pas celui qui venait de te plonger dans un cauchemar avec lequel tu n'aurais eu aucun lien sans lui…
Je n'avais pas pensé à la difficulté de passer les portes des pièces à trois d'un coup, l'entrée dans la chambre m'a fait rire. Mais tu ne m'as pas laissé un très long répit, on dirait bien que le jeu commence. Un loup, tu as dû t'amuser. Ton plaidoyer en leur faveur était bien agréable, mais pas autant que la torture psychologique de XANA. Je reste sur ce que j'ai dit, ce n'est pas la façon de s'exprimer de mon IA préférée, mais à part ça… On en revient toujours aux tares de Franz Hopper. Et c'est toujours aussi jouissif.

Juste :
Citation:
 Tous ses efforts pour rien… Toutes ses nuits d’insomnie

ces, non ?

Puis Aelita s'en sort, et XANA demande à s'en prendre à Sissi ? Étrange.
Sissi qui choisit d'ailleurs de rester terre-à-terre et se raccroche à la bouée que serait une caméra cachée, owii :3 J'aime quand les personnages sont sceptiques. Tout le dialogue de cette fin de chapitre est absolument savoureux, à vrai dire. Cette simili invitation à tuer quelqu'un quand on répond à Sissi qu'ils ne peuvent pas faire cuire de pâtes carbos.
Et ce « Tant pis, je les mangerai crus ». Badass !!

Baddas mais beuark, des lardons crus D:
Si un jour, je prends le temps d'écrire l'OS sur Sissi qui pointe périodiquement le bout de son nez dans ma tête, tu ne crieras pas au plagiat, hein ? Parce que le proviseur qui voit tous ses élèves comme ses enfants, sans qu'aucun ne se rende compte de la solitude que ça cause à sa fille, j'avoue que je voulais le faire aussi !
Sinon, merci. Merci pour ce William/Sissi qui ne tombe pas dans ce travers que je déteste, que dis-je, que je honnis, que j'exècre de toute mon âme, le « comment t'as pu me mentir comme ça ?? » Vraiment, j'avais peur de ce moment – j'ai toujours peur de ces moments – et je suis tellement ravie quand un auteur flanque un coup de pied au cul de ce cliché !
Le cauchemar de Sissi m'a touchée, et si je n'ai pas toujours trouvé les mots de William très naturels, sa réaction m'a touchée. C'est un passage que j'ai beaucoup aimé lire.
Par contre, XANA ne serait pas un petit peu mauvais perdant ? Son « De toutes façon tu ne m'intéresses pas » sonne plutôt faux x)

Voilà, sept chapitres et toujours aucun indice sur le spectre, si l'on excepte ce « choisissez bien votre copain, pas comme certaine », que je ne sais guère analyser.
La partie de Loup-Garou de XANA serait-elle une partie Peste Noire ? Je commence sérieusement à me poser la question. Puisses-tu me donner la réponse dans pas trop longtemps (moi j'aurais bien aimé avoir la fin aujourd'hui :c ).
  Sujet: [Fanfic] Jeux d'enfants [Terminée]  
Dyssery

Réponses: 22
Vus: 12865

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Ven 22 Déc 2017 14:02   Sujet: [Fanfic] Jeux d'enfants [Terminée]
Ce texte-là va apparemment paraître rapidement, alors il faut le commenter rapidement aussi ! Et puis, ça mérite des cadeaux, une fic de No... d'Hallo... de… Hum. Oui, bon, j'avoue, ça me perturbe de lire une fic d'Halloween à Noël, même si j'étais prévenue x)

Bien, ça c'est fait, qu'avons nous à dire sur ce début de texte.
Tu joues avec nous, Ellana. Tu joues avec nous d'une façon affreusement déloyale. Tous ces pièges que tu nous tends… Franchement, Aelita qui pleure, c'était une sacrée surprise de finalement découvrir que c'était de rire ! Tu m'as eu en beauté, pourtant je connais définitivement cette situation moi-même ! Entre ça, les coups frappés sur la fenêtre quand Yumi se lève, qui ne sont finalement que la pluie, et le cri qu'elle pousse alors qu'on angoisse tous de savoir ce qui s'est exactement passé la nuit, pour finalement voir Kiwi se ramener avec un corbeau mort dans la gueule, tu dois bien t'amuser, à nous faire tourner ainsi en bourrique !

Reprenons tout de même les choses dans l'ordre. Ce n'est pas seulement avec nous que tu joues, mais aussi avec les clichés des films d'horreur. Quoi de mieux pour démarrer un récit d'angoisse qu'une bande d'amis seuls dans une maison perdue au milieu de la forêt alors que tout le monde ignore où ils se trouvent réellement ?
Indépendamment de l'ambiance, j'ai beaucoup aimé la situation que tu poses, si désespérément cynique. La description de la remise en état de l'Ermitage a quelque chose d'étrangement satisfaisant, d'autant que tu mets en avant les détails qu'il faut pour rendre tout ça crédible. Et dire que le foyer d'enfance d'Aelita renaît à peine de ses cendres et qu'il va déjà devenir le tombeau de sa propriétaire… De même, pour les LG, tout s'améliore. De meilleurs résultats en classe, des amitiés solides, des relations concrétisées, jusqu'à Ulrich et Yumi qui semblent enfin dans un état d'esprit correct pour faire bouger les choses entre eux ! Je sais que j'ai la réputation de détester le Ulumi, mais c'est faux ! Je l'aimais, moi ! Dans la saison 1 ! Quand il était bien mené, intriguant, et qu'on avait l'espoir de le voir avancer ! Mais ce n'est pas le sujet, et combler tous tes personnages de la sorte pour ensuite les tuer de sang-froid… Quelle cruauté.
Je reviens juste sur le William/Sissi avant d'enchaîner. Dans l'absolu, j'aime bien l'idée de ce couple, et je trouve que tu le manies très bien ici. Cependant, si les réactions de Sissi sont géniales de bout en bout (sérieusement, j'adore ce que tu fais avec elle), je me sens un peu frustrée de ne pas en savoir un peu plus sur la façon dont William s'est intéressé à elle. Je sais bien qu'ils ont eu une discussion mignonne à la piscine, mais son coup de coeur me donne quand même l'impression de sortir un peu du chapeau. Ceci dit, spoil de mon propre commentaire, c'est l'unique chose que je reproche à cette histoire jusque-là, alors inutile de s'attarder dessus.

Pour conclure sur le chapitre un, j'ajouterai simplement que le « plus grand sourire » préparé par Hiroki lorsqu'il croit que Yumi est revenue m'a brisé le coeur.

Et le chapitre deux démarre, parce que quitte à écrire un truc sur Halloween pour Noël, tu nous fais au moins le cadeau d'une publication rapide <3

J'ai bien aimé le rêve d'Aelita. Somme toute statique, malgré la course, et tout en sentiments, il plonge dans l'angoisse d'une belle façon. Mais se réveille-t-on véritable d'un cauchemar comme celui-là en hurlant ? (Je ne me suis jamais réveillée en hurlant, à vrai dire, mais mes quelques rares cauchemars sont plus en angoisse sourde, justement).
Découvrir qu'elle était allée dormir seule à cause des ronflements d'Odd m'a bien fait rire. Tu sais, mes deux parents ronflent comme des camionneurs, mais ce n'est rien comparé à une certaine personne que nous connaissons toutes les deux. Je ne sais pas comment tu fais. La dernière fois que j'ai dû dormir dans la même chambre que mes parents, je me suis résignée au milieu de la nuit à aller m'installer dans la baignoire.

J'ai déjà parlé de la scène de Kiwi, qui était une fourberie comme je les aime <3 Mais je pense que tu aurais pu trouver encore plus ridicule qu'un bol Mr. Green Genre… Une pelle à tarte ? Une banane ? Mr. Green
D'ailleurs, le corbeau, il serait pas plus grand que Kiwi ?
Ensuite, cet oiseau renferme-t-il une symbolique ? Corbeau est le surnom de Yumi, sera-t-elle la première à mourir ? D'autant plus que c'est à elle qu'on l'apporte. D'après Dame Séli, le corbeau mort est un présage de la peste et qui dit peste dit quarantaine, les LG vont rester coincés dans la maison pendant quarante jours et quarante nuits. Hum, non, c'était leur dernière nuit. Un maître chanteur, alors. Qui connaît tous leurs sombres secrets et va les monter les uns contre les autres. Ou alors… Oui, bon, j'arrête, je lis la suite, d'accord Razz
N'empêche, Ulrich qui shoot dans l'oiseau, beurk…

La scène de clôture de chapitre est assez triste, en revanche. En fait, le personnage de Sissi est toujours plus triste à chacune de ses apparitions :/ D'autant que William a dû se sentir profondément blessé qu'elle puisse l'imaginer la frapper. Cela dit, j'ai aimé l'empathie que tu lui as attribué en ne le faisant pas s'attarder sur cet aspect des choses.

En résumé, un très bon duo de chapitres qui pose parfaitement bien la situation, dans une légèreté et un naturel qui rendent l'attente de la suite encore plus oppressante !

Et je pensais poster ça hier soir, mais j'ai oublié de copier le fichier que j'avais commencé à rédiger pendant ma pause déjeuner, alors puisque la suite est sortie et qu'il me reste vingt-trois minutes ce midi, enchaînons.

Déjà, merci, t'es trop mignonne <3 Et Tuuuuuug Crying or Very sad
Je ne sais pas si j'aurais trop l'occasion de lire ce weekend, vu que je rentre pour Noël et serait donc SPF (sans PC fixe), mais je m'empresserai de rattraper tout ce que j'aurai potentiellement manqué !

J'adore tous les clins d'oeil à la série que tu égrènes dans ce texte. Déjà, l'estomac fragile de Kiwi a éveillé ma nostalgie, et là, Paraplegik Zombie 6… Ton Odd est si fidèle à lui-même, je suis admirative ! Toutes ses répliques sonnent juste, le voir invoquer le dieu des cancres c'est tellement lui.
Et sinon, ferme ta gueule Jérémie, si on peut plus s'amuser quand on devient adulte… (et puis de toute façon, on est pas adulte tant qu'on a pas eu d'enfant, il paraît... XP )

J'ai bien aimé le parallèle avec Jumanji. Le passage des rats, notamment, rappelle vraiment le début du film (en passant, je ne sais pas ce que vaut le nouveau, mais… Jack Black <3)
La règle du jeu Cauchemar me semble bien lacunaire, cependant. Heureusement que les suppositions d'Aelita viennent compléter la lecture de Yumi parce que sinon je serais vraiment restée perplexe. Cela dit, c'est amusant de nous donner des indices sur leurs peurs avec les couleurs qu'ils utilisent pour les coucher sur papier. J'avoue n'avoir aucune idée pour l'instant. Mais William aurait dû dessiner une méduse Razz

Voilà enfin que tout se précipite. Honnêtement, je ne pensais pas que XANA se dévoilerait, ou pas si vite en tout cas. J'ai particulièrement aimé le coup du dessin sur la table, avec Sissi en pleine incompréhension devant la réaction des autres. Bien qu'elle aurait pu s'étonner de voir apparaître le symbole alors qu'ils étaient tous en haut.
Dans la même lignée, je ne pensais pas non plus que les LG lui raconteraient tout. Je n'en suis pas gênée, d'autant que tu gères bien sa réaction en la faisant douter et supposer une plaisanterie de mauvais goût, c'est simplement que je ne pensais pas qu'ils prendraient cette peine, voire qu'ils accepteraient de partager leur secret, même dans une telle situation.

Finalement… La quarantaine !!! Voilà l'explication du corbeau ! Magnifique utilisation du système de sécurité. Déjà que c'était angoissant de te lire souligner qu'il ne se déclenchait pas et que personne ne s'en rendait compte. Et mention spéciale pour "la lueur narquoise des champs magnétiques", qui sonne si bien **

Je sens que les cauchemars vont devenir beaucoup plus… concrets, maintenant que XANA est dans la partie.
Hâte de lire la suite de ce huis clos, même si ce n'est pas la saison Wink
  Sujet: [Fanfic] Ethereal World [Terminée]  
Dyssery

Réponses: 16
Vus: 11937

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Sam 21 Oct 2017 14:07   Sujet: [Fanfic] Ethereal World [Terminée]
J'ai envie de dire, je te pardonnerais presque de m'avoir fait attendre aussi longtemps Wink

Bien, comme je n'ai pas laissé de commentaire intermédiaire sur ce texte, et que le délai de publication (eh, j'ai dit « presque ») m'a forcé à tout relire, je vais tout reprendre.

Le premier post du topic sous les yeux, je réalise que dès le départ tu nous as présenté Eidos et les sabres bleus d'Ulrich. J'ai failli passer à côté, ç'a du bon d'écrire des commentaires o/
Mais reprenons par le début. J'ai lu Pôle Lyoko il y a un bon moment. Je ne m'en souviens presque plus, mais sans qu'il m'ait déplu je crois bien que ce texte ne m'avait pas enthousiasmé plus que ça. Je serais bien en peine de te dire pourquoi, cela dit je n'en garde pas du tout le même sentiment que des autres textes que j'ai lu de toi par la suite. Les personnages ne m'avaient pas marqués plus que ça, en tout cas. Alors que là…

Bon sang, Phi est tellement cool XD C'est un très bon personnage d'entrée. Flegmatique, calme, prêt à donner des infos, mais suffisamment ambigu pour bien nous faire comprendre que, malgré un démarrage en douceur, Ulrich est mal barré. Plus généralement, tout le passage sur l'Aire de Détente est un bon passage d'entrée. On apprend l'essentiel sur la matrice, sur ses règles spécifiques, et on sait que le fonctionnement virtuel ne sera pas le même ici que sur Lyoko. Et puis franchement, les ambiances… Dans l'intégralité de ce texte, elles ont été menées d'une main de maître. Au milieu des cascades, on ressent vraiment l'entre-deux, ce moment où l'on peut prendre son temps pour apprendre les clefs nécessaires à la survie. D'autant que, moi qui aime tellement ces passages où les héros sont en plein apprentissage, avec le DMA je suis servie.
Enfin :
Citation:
Je sais voler.

Priceless.
En dernier point sur Phi, j'aime tout particulièrement sa façon de déclencher ses capacités. "Burst. Double.", "Speed.Triple." Cette façon laconique, toute en mesure, de montrer sa force lui convient particulièrement. Enchaîner pour le second avec un Ulrich hurlant pris en otage par une lance supersonique, c'était juste magique.
Enfin de toute façon, avec autant de points commun avec King, pouvais-je faire autrement qu'adorer ce phinomène ? Wink

Ah, Ulrich qui aimerait ensuite faire culpabiliser la lance. Ça m'a fait rire.
Aire de Survie, donc. Avec une toute nouvelle ambiance, pesante à souhait. Imaginer la lave couler lentement le long du volcan me donne cette impression de regarder le temps s'écouler tandis qu'Ulrich est coincé là. Ces sentiments de malaise atteignent leur paroxysme lorsque le garçon entre dans le volcan. Ce passage où il avance dans le noir… Nous aussi on perd tous nos repères ! D'une certaine façon, je le rapproche un peu à ce morceau de L'Engrenage où Chris est prisonnier, immobile, de son avatar.
N’empêche, tout ça pour se faire tirer d’entrée une boule de feu dans la figure, c’est rude XD
Par contre, puisqu’Ulrich s’est fait jeter quand il a posé la question, pourquoi Sigma a installé un dispositif d’extinction du volcan, au juste ?

Par la suite, la rencontre avec Psi, et par extension avec Thêta, est toute aussi intéressante que l’infiltration dans le volcan. Les créatures noires, vestiges d’une pseudo marabounta, sont une super idée (tu sais déjà ce que prépare cette remarque Razz), et l’intervention de Psi est juste tellement drôle. Tellement je-m’en-foutiste, j’aime. Sa relation avec Thêta, bien que très rapidement présentée, fonctionne assez bien. Leurs réflexions sur leurs parties d’échec dressent un portrait d’eux parfait pour les introduire, que leurs actes suivants ne feront que confirmer.

Je passerai sur le premier jeu de Psi (quel enfoiré quand même) et la mission de Sigma, pour passer directement à Thêta. Ce mec essaie de faire croire qu’il est le plus sympa des quatre, mais dans le fond, quel branleur x) Dire qu’il suffit de l’interrompre pour qu’il renonce à expliquer ce qu’il avait prévu au pauvre Ulrich ! En tout cas, la chasse aux monstres de XANA est hyper prenante, et comme toute les scènes d’action que tu as écrite dans cette minific (pas si mini, en fait), j’ai adoré l’utilisation que tu as faite du triplicata, ainsi que des nouvelles capacités que le samouraï récupère dans son passage par la matrice.
Cela dit, pour en revenir à Thêta, deux choses :
Au final elle a déliré, Sigma, la capture du kankrelat il en a rien à carrer, si ?
Et ensuite, un problème de rose ? Sérieux ? Et tu nous décris même pas le volcan girly ? XD

Pour le second jeu de Psi, j’ai juste adoré le lire. J’avoue que je n’ai pas réussi à bien visualiser la pluie dans « l’épreuve » précédente, mais la neige… Je sais pas, ça m’a plu o/ De même que la poursuite du Senja, compliqué par tous ses clones. En fait, en commençant ce passage, j’avoue que j’avais un peu peur de le voir trop traîner en longueur. Mais bon sang que j’avais tort ! Au même titre que la marche dans le tunnel sans lumière du volcan, l’espèce de crise de panique que fait Ulrich dans le labyrinthe de glace était un pur délice ! Et encore une fois, l’utilisation du triplicata…
Et puis vraiment, ce combat en chute libre ! Bon, combat n’est pas vraiment le terme, mais qu’est-ce que c’était cool !

Nous voilà enfin à l’aube de la dernière épreuve. Avec un caméo de Phi, yay Mr. Green Phi qui a bien raison, Thêta est carrément culotté. Sa demande est presqu’aussi choquante que d’aller sucer le candidat qu’on vient de jeter aux ambassadeurs pour récupérer son collier d’immunité (a)

Cela dit, maintenant que j’en suis là, il y a plus important. EIDOS <3<3<3<3<3
Il est tellement adorable, je veux le même :3

Je te rassure, je n’ai pas retenu que ça de l’Aire-mitage. Outre son nom au jeu de mots vaseux (t’inquiète, j’aime bien les jeux de mots vaseux ;P ), cette suite de trois planètes était très intrigante. Je passe sur la première, qui est la meilleure juste parce que c’est là qu’on a rencontré Eidos (gyaaah), la deuxième planète est peut-être mon passage préféré de ce texte. Imaginer les trois M.Puck avait quelque chose d’angoissant, et la réaction de Puck Junior après que Miss Puck ait volé en éclats était étrangement culpabilisante. Enfin, les cartes qui s’envolent en continu de l’entaille sur papa Puck sont joliment picturales, c’est une image que j’ai beaucoup aimé avoir.
Tu as posé une explication par rapport à la nature de la famille Puck, au fait ?
Concernant l’arène-sas, déjà, quoi que tu en dises, les chênes centenaires ça roxe du poney Razz Plus sérieusement, les aigrettes de lumières c’était génial (et puis Eidos, quoi <3)
Suite à ça, j'avoue que le combat final est le passage de l’histoire dans lequel j’ai le moins réussi à m’immerger. Je n’ai rien de spécial à lui reprocher à vrai dire. Ca vient peut-être du fait que je n’avais plus beaucoup de temps avant la fin de ma pause déjeuner, mais je ne sais pas, il m'a paru manquer d’impact, comparé aux combats d’avant, que j’ai trouvés fabuleux.
Et je suis très triste qu’Ulrich n’ait pas pu emporter Eidos :’(


Voilà ce que les évènements de la matrice m’ont inspiré. Bien que je considère que ce sont ceux qui font la force de cette histoire, je vais quand même revenir sur ce qu’ont vécu les autres Lyoko-Guerriers.
Personnellement, j'avoue que j'aime bien partir d'un épisode pour broder autour, et ça se voit pas mal dans PdS. Ce qui fait que je trouve toujours ça un peu dommage quand les auteurs modifient le canon pour le plier à leurs besoins. Cependant, si ce sentiment était présent quand j'ai commencé à lire, il s'est assez vite estompé. Compte tenu de la réécriture du conseil de classe et de l'épilogue, je me retrouve à approuver ton remaniement =o
Je reste juste sur mon impression première : la confrontation entre Jim et madame Hertz est choquante. Sérieusement, quelle connasse ! D’où elle s’accorde le droit de le gifler juste parce qu’il ne peut pas lui apprendre à danser le tango ou je ne sais quoi ? Il ne lui doit rien, qu’il lui ait menti sur ses talents est peut-être agaçant mais s’il avait dû lui faire un cours, tout ça pour qu’elle puisse se consoler de sa vie merdique en faisant du gringue à un latino ayant l’âge d’être son fils (bon, si ça se trouve c’est un vioque, mais quand même), c’est encore lui qui aurait le plus perdu son temps. Vieille carne.

Le conseil de classe était donc super. Ce prof de français du feu de dieu que tu nous as créé =o On va le revoir ? Dis, dis, on va le revoir ? (et Eidos on va le revoir ? =D) Pardon.
Odd a donc bien géré son boulot de délégué, et son rôle de meilleur ami. Jérémie s’est un peu beaucoup planté mais il a su réparer les dégâts. Aelita a, comme toujours, tenu son rôle de figurante. Et Yumi. Et bien, quelle hargne ! Je ne l’ai pas trouvée spécialement attachante (à ce stade, c’est viscéral chez moi…), mais je salue sa performance de combattante.

Enfin, concernant l’épilogue, je te l’ai déjà dit et je le réitère, je n’ai pas trouvé ça trop brutal du tout. Je ne m’attendais pas à une réflexion via le journal intime d’Ulrich, et j’ai apprécié cette façon de remettre en perspective son expérience, aussi désagréable et stressante qu’elle ait pu être. J’attendais un peu de voir la réaction des autres à la découverte de la matrice, mais finalement je me range à ton avis, garder ça secret était la meilleure chose à faire pour clore ce récit.

Voilà, ai-je besoin de résumer mon avis et de synthétiser en une phrase : « Merci pour cette lecture » ?
Par rapport à mes propres inclinations, ce texte ne pouvait que me plaire. L’introspection était menée d’une main de maître, tes personnages étaient tous délicieusement plus tordus les uns que les autres, et tes descriptions… Cet enchaînement de paysages pleins de poésie m’a ramenée à mon exploration des jeux de la saga Myst. Et ça, venant de moi c’est un gros compliment.
Alors je sais que tu ne l’a pas écrit à cette occasion, mais vu la date de publication presque raccord, merci pour ce cadeau d’anniversaire Wink
  Sujet: [Fanfic] Code Eire [Terminée]  
Dyssery

Réponses: 11
Vus: 10192

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Sam 09 Sep 2017 14:49   Sujet: [Fanfic] Code Eire [Terminée]
Hello ! Me voilà pour le

Texte n°13
Code Eire

(Partie II & Partie III)


(parce que la relecture de la partie I allait vite)

Partie II : Fenian

En commençant la deuxième partie, la première pensée qui me vient c’est « pauvre Puck ». Je mélange tous les halos, je sais plus si on a déjà vu le gris foncé. Mais en tout cas pour le lutin c’est une première, et le silence radio de Josie semble le plonger dans une grande confusion.
Par contre, Puck appelle le Sidhule « mon ami ». Je croyais c’était un terme réservé à son lien avec l’Aes Sidhe :’(

Bien, maintenant que j'ai fait honneur à Puck en commençant par lui, la scène suivante, elle est drôle. Vraiment, imaginer le pauvre Sidhank s’accrocher comme il peut à son arbre, c’est drôle. Mais j’aurais préféré que la scène ne le soit pas. Ce qui se passe est horrible. Le sol se dérobe sous les pieds du lutin, au sens propre comme au figuré. Son dieu l’a abandonné et donne l’impression d’avoir décidé de la fin du monde. Il peut se réfugier en hauteur mais garde l’angoisse de voir ses camarades chuter et de ne pas pouvoir leur venir en aide. La situation est tragique. De l’humour, d’accord, mais pas au point d’effacer la peur, le désespoir, voire la colère.
Mon sentiment perdure par la suite. Que le Sidhank ne soit pas plus apeuré à l’idée de mourir, je le regrette un peu mais ok, vu que tu le décris comme blasé ça passe. Par contre, lorsque Puck et l’Aes comptent les pertes, on ne ressent… rien du tout. Tu me diras, s’ils comptent sur Dieu pour ramener tout le monde, logique qu’ils ne soient pas si atteints. Mais Puck doute, c’est un fait posé. Et il part se reposer pour oublier. Alors il devrait me transmettre plus de tristesse.
Au-delà de ça, tout se barre donc en couille à cause des pouvoirs de la Banta. Le parallèle avec FMA est marrant, mais si la bestiole a exactement la silhouette d’un firrelat, c’est pas très sympa de la traiter de monstruosité =P
Bref, la Banta a donc merdé et une créature ressuscitée en a gros sur la patate. Au hasard… Sidhuse ?

La lutte s’engage donc, rude et périlleuse. Au point que Puck décide d’appeler un démon. Parce que Dieu l’a abandonné. Comme ça. Sans état d’âme. Sans hésitation. Sans avoir l’impression de blasphémer. J’ai envie de dire… ok.
Sinon, venant d’une créature virtuelle vivant avec d’autres créatures virtuelles depuis toujours (et pas bien longtemps), la blague de l’ex-femme tombe un peu à plat en ce qui me concerne.

Coquilles randoms :
Citation:
et se m'infiltrer dans la tour

Citation:
Il se fit à cracher des cercles de feu


Le pacte avec le démon est sympa, on se demande comment va s’en sortir Puck et à quel point cette contrainte va influer sur la suite. Jusqu’à ce qu’on réalise que la réponse est : pas du tout. Un peu dommage en ce qui me concerne. Quel besoin de mettre en place un truc pareil si c’est pour ne pas s’en servir ? Une mise en place pour une réutilisation future ? À voir. Mais je trouve quand même le procédé peu rentable. De même que pour le changement de saison. Allez, on va varier le discours, je vais me faire passer pour Zéphyr, je ne réclame pas d’introspection (bon, j’en ai réclamé en filigrane tout le long, mais on le dira pas), par contre on veut des descriptions ! Mr. Green

En revanche, la fin me plaît bien. Je ne m’attendais pas à l’apparition d’Aelita. C’est mignon que Puck, tiré de la peluche de son enfance, voit en elle le plus bel ange jamais apparu. Et puis, c’est sympa que bonbon rose trouve les mots pour le calmer et lui faire comprendre qu’il doit continuer à être un gardien pour protéger ce à quoi il tient. Bon, Puck ne réagit décidément pas beaucoup aux coups de masse qu’elle lui assène, mais on va mettre ça sur le compte d’un éventuel état de choc.

Passons donc au lien avec l’Un’Icer. Comme penserait Puck, c’est quoi encore ce bordel ? Qu’est-ce qu’Aelita fiche ici ? Elle partait pas en Islande ? Joséphine et Guillaume sont morts en plus d’Alba ? D’où ça sort ? Et quid des nuances de gris, du coup ? Depuis quand Aelita est-elle capable de sauver la situation toute seule comme une grande ? Tant de questions sans réponses… En bref, un positionnement étrange, j’attends de voir comment il se raccorde à la suite !



Du coup,
Partie III : Ossian

Personnellement, je trouve ça bizarre de commencer un nouveau « chapitre » par un mot comme « tandis ». Je lis Ossian dans la foulée, mais ce n’est probablement pas le cas de tout le monde, et ça me laisse une impression étrange. Mais c’est un détail.

Le Sidhuse fait un peu réchauffé, cette fois-ci, d’autant que l’explication de son retour ne me paraît pas très convaincante. Par contre, le combat contre lui et les nuées d’Ial m’a bien plu. Je regrette juste de ne pas avoir eu droit à un peu plus d’atmosphère, si je peux dire ça comme ça. Je veux dire, on sait que c’est la nuit parce qu’on l’a lu à la fin de la partie 2 et parce que les Sidhes posent la question, mais ça s’arrête un peu là. De même, tu nous mets en place des créatures cools censées être un minimum effrayantes, et le coup de la morsure, c’est quand même connoté, mais t’insistes pas des masses sur cette ambiance halloween, voire carrément film d’horreur, alors qu’il y aurait tellement moyen !

Sinon, Puck ne devrait pas appeler l’Aes Sidhe « le boss », ça ne lui va pas du tout :c

Le second monstre… l’empereur Hiruken !! Hum. Pardon, c’est surtout Zéphyr qui peut la comprendre, celle-là.

Citation:
Et se fut l'impact.

Citation:
Heh heh heh

Gamzee, c’est toi ??! Oui, bon. Celle-là y a peut-être que moi qui peux la comprendre….

Par contre, c’est normal que les Ials soient devenus das Iats ?

Bref, au-delà de mes références obscures, le dernier combat m’a bien plu, notamment par sa fin chaotique. Je trouve qu’on visualise bien cet énorme halo de destruction qui efface tout un monde dans un éclair de lumière. J'aime ça. (et nous noterons qu’Aelita a encore été incroyablement utile…)

Pour le reste, sans avoir rien de spécial à reprocher à cette mini-fic, j’avoue qu’elle ne m’a pas plus transportée que ça. Je n’ai pas réussi à m’immerger dedans malgré des petits éléments bien agréables avec en tête de liste la relation entre l’Aes et Puck, qui j’aime beaucoup en tant que duo.
La fin me laisse un peu dubitative par contre. Parce qu’elle empêche ce texte de pouvoir exister par lui-même, et pourtant c’était jusque-là bien parti, malgré quelques passages un peu confus sans la lecture parallèle de L’Échiquier. Même la destruction partielle d’Eire aurait pu appuyer cette indépendance, pour dire « voilà pourquoi ça s’arrête là ». Malheureusement, teasing oblige tu nous renvoies Senja à la figure et on se retrouve comme des glands à devoir lire le reste de l’Un’Icer pour capter ce qui se passe.

Dans le cadre de l’Un’Icer, je questionne une fois de plus la position du texte. J’ai l’impression qu’il me manque des éléments importants pour suivre, et je n’aime pas trop ça. D’autant que je me suis spoilé des trucs en lisant le com de Zéphyr. Enfin bon, je verrais ça dans L’Échiquier.

Allez, bye !

Edit : Wouah mais !! Espèce de fourbe ! Tu m’as empêchée de poster mon com en ne répondant pas au précédent, et t’en as profité pour changer en douce l’ordre des textes dans l’Un’Icer ! Et ben tant pis pour toi, c’était trop tard Razz
  Sujet: [Fanfic] L'Engrenage  
Dyssery

Réponses: 109
Vus: 87022

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Dim 27 Aoû 2017 18:21   Sujet: [Fanfic] L'Engrenage
Helloooooo !!

Contrairement à ce que j’ai fait sur skype (désolée pour la frayeur, hu hu), je ne vais pas être concise ici, j’ai bien trop envie de laisser une trace de mon passage dans le coin Mr. Green
Bon, déjà, tu mets trop longtemps à publier, j’avais oublié plein de trucs =P Fait au moins un « Previously on L’Engrenage », je sais pas moi ! Parce que là, le retour était un peu difficile, je savais plus où j’en étais ! Enfin, passons, même comme ça, ça m’a pas empêché d’adorer le chapitre.

Déjà, la place de Chris est intéressante. Je sais que beaucoup de gens regrettent son passage « du bon côté de la barrière » si je peux le dire comme ça. C’est vrai que ne plus avoir un point de vue interne mais impartial dans le camp de Tyron est peut-être dommage, mais en ce qui me concerne je ne regrette pas ce par quoi il a été remplacé. Parce que je trouve ça plaisant d’avoir un nouveau membre chez les LG qui reste cependant complètement indépendant, et surtout, imprévisible. Parce que c’est cool de lire que Chris n’en a rien à carrer de XANA et qu’il cherche juste à faire payer Tyron. Et ça ne laisse rien présager de bon, comme le laisse entendre tout le contenu du chapitre, à commencer par l’acceptation très mitigée du bonhomme par ses nouveaux compagnons d’armes.

Puis les tensions internes laissent la place à l’action, et on a bien la preuve qu’il est hors de question pour toi de laisser le camp Tyron de côté, alors de quoi se plaint-on ?
Encore une fois, je n’ai aucun moyen de juger des clins d’œil au matériau d’origine, n’ayant jamais pu dépasser les cinq minutes de visionnage de CLE, et ne lui pardonnant l’audace d’exister que par l’existence de fic comme la tienne ou celle d’Ellana. Cependant, j’aime bien ce que tu fais du Cortex et des ninjas. Je trouve ça vraiment accrocheur de découvrir les différences de fonctionnement entre les Gardiens et les Pisteurs, les modes de communications problématiques avec la base, et les raisons de l’intégration de tes propres personnages. Ça m’a bien plu d’apprendre que les pisteurs devaient (et pouvaient !) se dévirtualiser d’une droite dans la figure pour aller faire leur rapport, que l’utilisation du Skid empêchait les ninjas de les suivre aussi facilement que d’habitude, et que les Gardiens tombaient sur un os quand il s’agissait d’attaquer en hauteur !

L’intervention de Lysandre était sympa à suivre. Je ne m’attendais qu’à voir le vrai Léo Chevalier, et j’ai été plutôt contente de découvrir au contraire un nouvel avatar ainsi qu’un nouveau mode de combat. Son mode de fonctionnement, entre son masque et son bâton, était assez intrigant et me donnait toujours envie de savoir ce qu’allait être son prochain coup. Et puis c’était fun de le voir passer une éternité à mettre son équipement en place pour enfin se sentir opérationnel.
J’en serais presque déçue qu’il ait échoué comme une merde à la fin. Presque parce qu’il était quand même un peu relou à vouloir faire ses preuves.
Au final, son intervention n’était qu’un coup d’épée dans l’eau.

Et pendant que les LG bougent dans tous les sens sur Tron, celui qu’ils ont laissé derrière pour le protéger se retrouve face à XANA. Décidément, laisser les gens sur Terre est une bien mauvaise idée on dirait.
Que dire sur cette entrevue si ce n’est que je l’ai adorée…
Déjà l’intro m’a bien fait rire. Si cette chère Amanda savait ce qui se trame vraiment… Mais la vraie question c’est : quelle rumeur va donc naître autour de Chris et Christophe après ça ? Enfin, comme le dirait cette demoiselle somme toute fort sympathique, tournons la page.
Que ce soit Chris ou XANA, j’ai vraiment aimé leurs réactions respectives et les arguments qu’ils avancent au cours de leur dialogue. Malheureusement, j’ai réalisé au fil des paroles de notre IA préférée que j’avais presqu’entièrement oublié tous ses actes à l’égard de Chris :/ Heureusement que le coup des Frelions était relaté au début du chapitre. Par exemple, les black-out. Je les avais complètement zappés D : Alors que c’était super cool d’avoir enfin l’explication ! Un parasite de XANA, rien que ça ! Et moi j’avais oublié la question !!
Enfin, en tout cas, mention spéciale pour la proposition de XANA qui tombe à plat.
Citation:
Je n’étais ni assez perdu, ni assez désespéré pour accepter ça

Qu’est-ce que ça m’a fait plaisir de lire ça !
Mais ça n’a rien changé au fait que j’ai adoré la fin de l’entretien. Ça y a peut-être même contribué. Je ne sais pas exactement ce que Chris veut oublier, je ne pense pas qu’il s’agisse uniquement de son expérience récente. Parce que je garde les brûlures en tête. Ou je surinterprète ? En tout cas, les dernières lignes de dialogues avaient quelque chose de vaguement angoissant. Simplement, pour un ton de ce genre, je n’aurais personnellement pas fait exploser la réplique. Une dilution en brume noire, une évaporation progressive, en tout cas une disparition plus douce m’aurait paru plus de circonstance.

Concernant la toute fin du chapitre, deux choses :
    Imaginer une Aelita translater se balader tranquillement chez l’ennemi dans sa combinaison rose me fait bien rigoler.
    Et BAM, dans ta gueule bonbon rose, maintenant arrête les conneries, oublie ta mère, et laisse tes amis reprendre une vie normale.

Nan, bon, en vrai le second point n’a rien d’anodin et j’ai hâte qu’on revienne dessus, parce qu’après toutes ces épreuves, c’est une sacrée claque, et j’ai bien envie de savoir ce qui se cache derrière cette réplique de celle qui est à priori bien Anthéa.

Merci pour la lecture <3
  Sujet: [One-Shot] Wormhole  
Dyssery

Réponses: 3
Vus: 5826

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Mer 23 Aoû 2017 18:26   Sujet: [One-Shot] Wormhole
Je sais, ça surprend. Mais je dois rattraper ma pause. Et éviter de re-oublier tout ton univers. Tout relire c’est trop chronophage. Du coup, c’est parti pour le

Texte n°12
Wormhole


Univers annexe 1 donc, ce qui me contraint à mettre mes souvenirs tout frais de L’Échiquier entre parenthèse.

Je dois dire que plusieurs détails m’ont bien fait rire, à commencer par la réflexion sur les parents de William qui accepte sans sourciller le retour de leur fils une fois qu’il se remet à parler normalement, en dépit de tous les trucs complètement tordus qu’ils viennent d’apprendre. Et dire qu’en plus ici il ne s’agit même pas de leur vrai fils ! Au diable l’hypothèse de l’intuition parentale Wink

Du coup, puisque William n’est toujours pas de retour, allons le chercher. D’après le commentaire de Zéphyr, un sauvetage en grande pompe faisait partie de tes fantasmes ? Eh ben c’était bien fun je dois dire. Je trouve quand même ça un peu étonnant que Jérémie ait décidé de se virtualiser avec les autres après sa réaction à son premier entrainement, mais, hey, c’est un univers annexe, oui ou merde ? Allons casser des gueules, Belpois ! Et puis, franchement
Citation:
Le Bel au Pois dormant

Magique XD

Le seul truc que je n’apprécie que modérément dans ce passage, ce sont les changements de couleurs des monstres. Je trouve ça un peu facile que XANA puisse leur faire un upgrade comme ça dans le feu de l’action. D’autant qu’il ne le fait pas dans l’attaque finale suivante.

Mais parlons-en, de cette attaque. Ah, toutes les discrètes (?) piques à l’égard du DA, comme le rendez-vous sur le territoire banquise ou la demande qu’Aelita fait pour rester seule… Quel comique ! Ce texte a un ton bien plus léger que beaucoup d’autre, justement parce que tu joues énormément avec le quatrième mur et que tu prends même la peine de discuter avec ton lecteur. Ç’a un côté rafraichissant. Cependant ça donne aussi un aspect un je-m’en-foutiste pour les finitions en particulier dans le cas de Yumi, où je ne vois pas pourquoi XANA aurait pris la peine de lui envoyer autant de monstres étant donné qu’elle n’était clairement pas la menace à abattre, et que l’autocritique que tu fais de sa dévirtualisation donne vraiment un effet « j’avais la flemme ».

De même, la volonté de légèreté amène à l’explosion pure et simple de Hopper qui nous laisse… ben dubitatifs, en fait. C’est pas exactement un reproche : à partir du moment où il est acté que tu ne voulais pas faire du tragique, l’explosion est… bizarrement drôle 8D Ce qui me gêne ici, c’est la réaction d’Aelita, qui est un amoncellement des pires clichés du genre. C’est la princesse aux cheveux roses, mais quand même, y a des limites. Là on dirait un peu trop qu’elle chiale juste pour les tabloïdes.

À côté de ça, je salue la réintégration de William, qui a quand même un rôle bien plus agréable que ce à quoi il est cantonné dans le DA. Que c’était frustrant de ne pas le voir redorer son blason… Ce texte est très sympathique pour ça, parce que la seule personne qui mérite de se faire péter les dents à coups de chaise ici, c’est Yumi. Et j’aime qu’on pousse les gens à vouloir péter les dents de Yumi à coups de chaise 8D Bon, j’avoue qu’Ulrich est également un peu con sur les bords, mais il a au moins le mérite de reconnaître pour lui-même que Yumi exagère, et qu’il ne l’approuve que pour pécho. C’est bas, mais tant qu’il n’essaie pas de me dire que c’est méritant de sa part, je lui pardonne (a).

J’en arrive donc à ma principale interrogation : pourquoi ce texte arrive-t-il maintenant ? Je sais qu’il s’agit d’un univers annexe, mais la chronologie place quand même ses évènements avant ceux de L’Échiquier, à la suite de Exiled. Au départ, je pensais que j’aurais droit à un lien avec le rêve qu’Aelita fait dans le chapitre 24 de la fic principale, mais leur aventure n’était finalement que virtuelle. La seule piste qu’il me reste est donc cette histoire de Wormhole. Histoire qui, au regard du début de la fic, tendrait à dire qu’un Jérémie parallèle a ressenti le besoin de partir en promenade après qu’Aelita l’ait quitté pour Reykjavik ? Je ne sais pas. Mais Franz Hopper a intérêt à avoir une bonne excuse quelque part dans l’Un’Icer pour sa conduite de père indigne Wink

À titre d’information :
Citation:
cracha sa fausse cousine

Non, je ne te lâcherai pas là-dessus (a) Et puis je trouve que ce verbe ne pas à la princesse aux cheveux roses.
Citation:
la sphère ronde

Heureusement qu’elle est pas carrée (a)
Citation:
belle et bien

Citation:
dans le seul


Allez, à la prochaine !
  Sujet: [Fanfic] L'Échiquier [Terminée]  
Dyssery

Réponses: 290
Vus: 179735

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Dim 20 Aoû 2017 18:10   Sujet: [Fanfic] L'Échiquier [Terminée]
Je sais. Ça fait un bail. Mais avec les délais de publication des gens sur ce forum, j’ai le droit, pas vrai ? =D

D’autant que j’ai lu le texte 11 il y a super longtemps, et j’ai même pris des notes pour faire mon commentaire, mais je me suis jamais motivée, du coup j’ai dû tout me retaper parce que j’avais complètement oublié ce qui se passait mis à part un truc sur lequel je vais pas manquer de t’engueuler Wink
Nous disions donc :

Texte n°11
L’Échiquier

(Du chapitre 19 à l'épilogue n°1)


Et je n’aurais jamais dû m’arrêter aussi longtemps, parce que bon dieu, que c’est dur de reprendre :/ Je me suis refait entièrement L’Échiquier, tellement je me sentais paumée au démarrage. N’empêche, j’avance vachement plus vite quand j’ai pas besoin de faire un commentaire Razz



Chapitre 19
Saignée


Ce chapitre est effectivement un bel écho de l’Exuvie. Christophe finit sa mue au sens propre comme au figuré, et c’est engageant pour la suite parce que définitivement, c’est un bon personnage qu’on a envie de voir réussir. Et puis, c’est quand même cool de voir qu’il a fallu 19 chapitre pour que le petit nouveau de la bande soit reconnu comme efficace, j’aime les personnages qui se développent avec le temps !

Par contre, ce cher Chris use et abuse de la réplique. Lui faire regretter la présence de son side-kick favori c’est bien joli, mais là ça commence à vraiment faire redite, quand même. D’autant qu’à un stade, vu le nombre de personne qui se sont fait agresser, à fortiori à coups d’éclairs, des questions devraient finir par se poser dans le monde réel :c

Dans un style plus léger (quand on ne sait pas encore ce qui nous attend), le principe de la soirée d’halloween me plaît bien. J’ai l’impression que c’est un truc qui revient régulièrement dans les fics CL de ce forum, mais j’ai m’impression que ça marche souvent assez bien. Il faut dire qu’avec l’atmosphère haute en couleurs du DA, les costumes s’implantent bien ! En tout cas, Christophe qui débarque en Darth Maul (=P), ça m’a fait mourir de rire o/ Par contre, Anaïs aurait quand même pu se déguiser, c’est elle qui organise la fête ! Aelita aussi, d’ailleurs, le staff se doit de mettre les invités dans l’ambiance. Et puis bon, pour une soirée costumée d’halloween, je considère que ceux qui viennent mais qui refusent de se déguiser font preuve de mauvais esprit… Mais je divague.

Maïtena Mr. Green Ah, depuis le temps qu’on l’attendait, cette déclaration ! Bon, par contre, ça sent les emmerdes. Et si la réaction de Christophe part d’une bonne intention, je ne suis pas sûre que revenir sur Terre et devoir faire comme si la relation qu’on vient de découvrir dure depuis plusieurs semaines soit une bonne chose :/ Par contre, quand Christophe est allé lui parler à la place de William après s’être conduit si bizarrement, elle a dû croire qu’il voulait se déclarer en premier XD

Et donc, après tous ces petits passages légers et bien agréables, on plonge dans l’horreur. Là franchement, bien joué. Toute cette mise en branle du plan de XANA est vraiment bien maîtrisée, avec les trois abrutis qui annoncent eux-mêmes la suite des évènements, « que cette fête se transforme en cauchemar » sans se douter d’à quel point ils auront raison, mais surtout, la réalisation de ce qui est en train de se passer est carrément immersive. Pourtant c’est un extrait super court, mais justement, il a un côté saccadé qui plonge immédiatement dans l’urgence et qui finit… par la mort d’Ulrich ! Rien moins que ça !

Par contre :
Citation:
Même si Jérémie était évidemment chagriné

Non. Juste non. Que Jérémie choisisse de ne pas réagir, ok, ça tu peux te le permettre. Il est allé suffisamment loin pour se forcer à être insensible. Mais utilise pas le mot chagriner dans ce cas-là !!!! T’es chagriné quand ton hamster a passé l’arme à gauche, pas quand ton pote s’est fait trancher en deux !!!!! Pour ce qui est de la lucidité d’Odd, à titre personnel je penserai que la mort récente de Talia le rendrait justement encore plus fragile à celle de son meilleur ami, d’autant qu’il est le plus proche d’Ulrich parmi tous les Lyokoguerriers. Mais ce n’est que ma vision de son caractère, alors n’y prête pas plus attention que ça. Et franchement… bon, les blagues sur tes blagues sur les règles ont cessé de me faire sourire depuis un paquet de chapitre mais passons. Par contre, j’avoue que quand Ulrich vient de mourir, faire une réflexion sur le fait qu’on ne fait pas de réflexion sur le fait que Yumi serait dans la semaine justement parce qu’ils ont un cadavre sur les bras… Ben c’est encore plus beauf que d’habitude.

(Et sinon, ce serait plus inquiétant pour William d’avoir Christophe plutôt qu’une nana dans le dos, non ? Ok, je sors.)

Pour en finir sur le règlement de l’attaque, deux choses : imaginer William se prendre des galets dans la figure m’a bien fait rire, et penser à utiliser le RVLP pour contrer les irlandais c’était bien vu !

Je conclurai donc la réflexion sur ce chapitre par ce qui a été ma réaction à la dernière phrase, à savoir : WTF, Ulrich ????


Chapitre 20
Le Début de la Fin


L’explication de la résurrection d’Ulrich est un peu bizarre, mais je ne vois pas spécialement de faille à cette logique alors ça me va. Et puis, rien que pour la surprise c’était bien cool ! Connaissant tes penchants, je ne me doutais pas qu’Ulrich reviendrait !

Sinon, ne pas réveiller Odd est débile. Je veux bien qu’il est le sommeil lourd, mais franchement, en laisser un derrière pour lui secouer les puces juste le temps de lui hurler qu’il faut qu’ils aillent à l’usine, ça me paraît pas une telle perte de temps…

Ah ce William. Et dire que tu le défends à chaque fois que je l’attaque. Bon, tu connais l’histoire alors je veux bien qu’il ait ses raisons. Mais quand même, à un stade je finis par le trouver de sacrément mauvaise volonté. Mais cela mis à part, je dois bien avouer que j’adore toutes les façons que tu as de mettre en place son retour aux côtés de XANA : l’espèce d’enlèvement, le retour volontaire en douce avec translation de la Méduse, le chantage pour se faire virtualiser par Jérémie lui-même, l’aspect redite est vachement atténué par cette profusion de moyens et c’est tant mieux.

Bref, l’épisode William étant passé, et la résurrection d’Ulrich… incroyablement rapidement acceptée, les LG peuvent donc retourner manger tranquilles.

Pourtant :
Citation:
Le félin virtuel cessa de manger alors que son assiette n’était pas vide

Ça c’est vraiment une bonne phrase. Pourquoi ? Parce qu’elle est drôle. Mais qu’elle introduit du tragique. J’attendais aussi l’explication pour Talia, que je trouve un peu tiré par les cheveux mais je l’accepte. Par contre, Jérémie est définitivement le pire des butors. Se réjouir de ce que la mort de Talia leur a apporté alors même que Odd est en train de prouver que contrairement à ce qu’il laisse voir il est encore sacrément atteint, quel tocard. Et les autres qui se disent que ça lui passera vite, non mais vraiment… De plus, je trouve aussi que Yumi fait plus de mal que de bien. Bon, la réaction d’Odd me donne tort, je sais. Mais quand même, dans son discours j’entends :
« Ouais, la nana que tu aimais est morte et reviendra jamais. Mais moi je me suis fait jeter par deux mecs ! Deux ! Alors je sais tout à fait ce que tu ressens. »
Hum.

Quant à la fin de la scène, je te laisse apprécier ma prise de note dans toute sa splendeur :
Wait wait wait, whaaaaaaaaaaaaaaaaat Odd et Yumi ??

La semi-alliance entre XANA et les irlandais est une belle épine dans le pied de Jérémie. Moi qui espérait que pour une fois Joséphine se prendrait une bonne claque dans la figure, résultat non seulement ce ne sera pas le cas, mais en plus voilà que la fin du chapitre annonce qu’ils se rendent à Paris. Bon, je sais déjà ce qui va se passer, et ça m’éneeeeeeeeeeeerve !

Je passerai rapidement sur le reste du chapitre où XANA part à la recherche des cinq morceaux de je ne sais quel bestiau virtuel. Les batailles sont toujours aussi prenantes, avec des diversions et des coups fourrés dans tous les sens, c’est fun. D’autant plus fun que William nous sert encore des jolies petites réflexions pleines de jalousie à l’encontre de Darth Maul, hu hu.

Et pour le fameux bestiau donc, je retrouve Code Eire. Malheureusement, j’ai interrompu mon voyage dans l’Un’Icer il y a si longtemps que je ne me rappelle plus vraiment les détails alors je vais m’abstenir de trop parler ici. Je reviendrai sûrement sur le pont entre les deux histoires lorsque j’en serai au texte n°13.


Chapitre 21
Dans les Temps


Bon, heu, je réitère, les blagues sur les menstruations ça passe la première fois (et encore) mais ça lasse vite… Mais la chère Josie serait-elle homophobe ? Et sinon, Alexis ? Wink

Ah, Paris… Et dire que je vais bientôt m’y installer. J’ai beau avoir géré Chatelet d’une main de maître, j’ai peur du RER D:

Odd l’estomac <3 Ces répliques liées à son ventre me font toujours rire, et je suis pour l’envoyer à la cuisine des irlandais. Vider leurs réserves serait une délicieuse vengeance bien mesquine et inutile.

La teinte de bleu est nouvelle ? C’est pour annoncer en douce qu’Alba est « Joséphinifiée » ?

Odd et le cliché sur les blonds <3 Le pauvre, il était mignon pourtant, en voulant être de la partie des gens intelligents !

Et la rencontre ! Enfin ! Depuis le temps que j’attendais une confrontation directe. Mais n’aurait-il pas été intéressant de poursuivre la discussion ? De mettre les irlandais en garde contre XANA ? De leur demander leur motivation ? De communiquer un tant soit peu histoire de pas se taper dessus pour rien et de potentiellement gagner des alliés somme toute pas si tanches que ça ? Non ? Ok…

Voilà que Yumi peut désactiver les tours. L'explication qui arrive un peu plus tard est bien ficelée, mais un pressentiment ? C’est aussi comme ça que ça se passe dans CLE ? Toi qui justifie tout d’habitude, me sortir une intuition féminine ça te ressemble pas… Et puis :
Citation:
Félicitation ma... Yumi !

Parce qu’après un baiser il allait déjà l’appeler ma chérie ? Je sais que c’est Odd, mais quand même, c’est d’un kitsch.

Le passage du Pont de Normandie est poétique. Il donne de la respiration au chapitre, d’autant que c’est toujours amusant d’être confronté à la façon dont une personne extérieure à l’histoire voit les évènements complètement surnaturels qui s’y produisent.

Et parce que j’avais pris des notes lors de ma première lecture du chapitre il y a… longtemps, je peux te signaler ça :
D’une certaine façon, Code Eire casse le suspens. Je sais déjà à quoi ressemble les Sidhes, je sais déjà pourquoi la tour se désactive toute seule, et je ne suis pas surprise par la révélation finale. Du coup je réitère, peut-être décaler un peu la position de Code Eire dans l’Un’Icer ? Parce qu’effectivement, cette fois-ci, avec mes souvenirs bien effacés comme il faut, je redécouvrais les évènements, et les adversaires. Je me souvenais de Puck, mais pas de son rôle exact dans ce passage, et je pense que le mystère est plus agréable, en l’occurrence.


Chapitre 22
La Mort du Gardien


Aelita a perdu Puck depuis l’enterrement de Talia. Je n’avais pas fait le rapprochement au début, mais c’est à ce moment-là que… Senja et Alba ? bref, que les irlandais sont passé regonfler le moral des troupes (et pourquoi ils ont fait ça, d’ailleurs ?). C’était donc ça le fameux objet qu’avait ramené l’un des deux en souvenir ? Amusant.

Si Yumi a encore une fois agit comme la pire des connes, j’ai beaucoup aimé le dialogue entre Odd et Christophe. On a enfin la confirmation du pourquoi du comment de Emeline, qui est bien amené, et l’ivoirien réconforte le petit blond avec plus de tact que tous ses amis réunis. Je veux dire, il est quand même le seul à vraiment montrer qu’il trouve la mort de Talia horrible, et à ne pas sembler dire à Odd qu’il s’en remettra vite Sad

Et cette fois c’est William qui encourage XANA à passer à l’action ! Si c’est pas une preuve que c’est un sale type !

Le petit passage du point de vue du Sidhule me fait penser à une introduction de film catastrophe. Ce moment où tu vois des passant vaquer à leurs occupations, constater un truc bizarre sans comprendre, puis voir leur univers sombrer dans le chaos le plus total. C’est amusant.

Citation:
Oh généralement elle n'a pas plus d'un Quat... quart d'heure de retard

Quater ?

Noooon, Puck :’( Je m’y étais attachée moi, à ce petit bonhomme. Malgré mes vagues souvenirs de Code Eire, je me souviens que je l’aimais bien. Et dire qu’il n’a rien pu faire pour se défendre et qu’il s’est simplement fait heurter par un chauffard. Heureusement, l’Aes vient venger son camarade tomber au combat, et William renonce à agir intelligemment, guidé qu’il est par sa jalousie envers Darth Maul.

Et encore une fois, faute de me souvenir correctement je vais te donner mes anciennes notes telles quelles : Maintenant que j’ai lu ce chapitre, je comprends beaucoup mieux Code Eire. De plus, ce dernier texte ne décrivait pas vraiment les créatures, ce qui était assez frustrant.


Chapitre 23
Sur le Champ de Bataille


Citation:
Compris. Et je ne suis jamais seul...

My my my, enfin une explication quant à ces changements de cou… d’épaisseur ?

Ha ha ha, ce troll ! La mort d’Aelita était ridicule ! Et Jérémie qui la disait « la plus forte d’entre eux ». L’amour rend con, pas aveugle. Mais je suis contente de voir qu’Alba a été déjoséphinifiée. Je peux accepter que Guillaume gagne, mais elle est trop chiante pour que je le supporte de sa part.

Citation:
- Tu comptes encore nous trahir, sale chien ?
- Ça dépend pour qui, cracha-t-il.

Je l’ai déjà dit, mais c’est ta faute si je me répète. On a tous des tics de langages, des expressions qu’on aime un peu trop utiliser, ben toi mon vieux, t’as vraiment un problème avec le verbe cracher. Et sinon, la réponse de William ne veut rien dire dans ce contexte. « ça dépend du point de vue » si tu veux, « ça dépend de qui tu parles » éventuellement, mais « ça dépend pour qui » nope.

Senja qui a la flemme. Je l’aime <3

Citation:
Il était le seul survivant de ce carnage.

Dans la vallée, oh oh, de Xana, lalalala.
Pardon. En plus je le trouve triste, ce passage. Les créatures de l’Eire ont une conscience relativement développée, je ne peux pas m’empêcher d’avoir un peu d’empathie pour le Sidhank qui vient de voir l’intégralité de ses compatriotes se faire décimer dans un combat pour un Dieu invisible.

William conclut donc ce chapitre en décidant de compliquer encore ses possibilités de libérations. Bon. Soit. Qu’il devienne l’homme de XANA a tout jamais, alors :c

Au passage :
Citation:
Battisse

Citation:
vu qu'il n'y avait pas sûrement pas d'autres d'installations



Chapitre 24
Rupture


Citation:
Sapristi

that’s a word I didn’t heard in a long time…

Eh bé, pour deux personnes soit disant intelligentes, ils prennent pas beaucoup de temps pour réfléchir, les deux génies…

Et après la dispute qui prouve qu'il ne leur faut pas grand chose pour se prendre le chou, Aelita fait un rêve, avec une voix masculine qui n’est pas celle de Jérémie et qui parle dans l’écriture bleue de l’autre, là, Alba ? En plus, Miranda est inclue dans le lot. Ça c’est encore plus bizarre, je ne crois pas qu’Aelita ait entendu parler d’elle.

Citation:
- […] ça y est, je sais tout.
Silence dans la salle.
- On était déjà au courant pour ça, fit remarquer Alba.

Fabuleux <3

Je me demandais quand est-ce que Maïtena allait revenir. Bon, perso j’aurais attendu que William soit seul pour aller lui parler, mais il faut avouer que ça n’arrive pas souvent. Par contre, j’ai eu droit à l’une des déclarations les plus pourries qui puissent être faite. Mais le coup de la réplique qui explose, ça c’est fun.


Chapitre 25
Destination Finale


C’est un grand sportif, Senja ? Moi qui l’imaginais petit et plutôt gringalet…

Encore une intuition… Je sais que ça arrive dans le DA mais justement, tu m’avais habituée à cracher sur les conneries d’Aelita. Et Christophe aussi se met de la partie, après Sad

Citation:
Plus difficile ce fut pour le Jedi

Syndrome Maître Yoda ? =D

Ha ha, le crêpage de chignon entre Jérémie et les autres au sujet de son qualificatif de p’tit lutin est super drôle, et tellement dans l’esprit Code Lyoko !

Les irlandais appliquent donc une offensive en force brute assez dévastatrice. Force est de constater qu’ils n’ont pas envie de faire preuve de finesse. En particulier lorsqu’Aelita leur crie qu’ils ne savent pas ce qu’ils font et que Senja critique la redondance des « répliques de merde ». Seulement voilà, ils se posent bien peu de question, alors l’avertissement pourrait au moins lui sembler légitime, quitte à ne pas le prendre en compte… Heureusement qu’à côté de la stupidité chronique des adolescents en présence, l’action est au rendez-vous !

Citation:
Saigneur site

Bien vu !

Citation:
Le lycéen noir cracha.

Again ! x)

Tiens, toi aussi t’as fait le coup de la tour de passage surprise ? Surprised

Au passage :
Citation:
Ce fut au tour d'Odd et Aelita se débarquer

Citation:
Bah, on s'en fou

Citation:
se qui donnait la vague l'impression



Chapitre 26
Payne


Je commence avec un point qui m'énerve :
Citation:
Ce n'est pas comme si c'était très surprenant : J'ai toujours été mis à l'écart. Quand j'ai été de retour la première fois, tout m'a été reproché. Je ne voyais pas pourquoi vous seriez plus clément la seconde.

… Je suis d’accord. Tu le sais, que je suis d’accord, t’as lu PdS. MAIS C’EST PAS UNE RAISON POUR DEVENIR ALLIÉ AVEC UN PUTAIN DE PROGRAMME PSYCHOPATHE ET DE SE METTRE À TUER DES GENS

Citation:
Je sens qu'il y a du bon en toi William

Un classique. « Il y a encore du bon en lui ». Hum. C’est un p’tit con, ouais.
Citation:
Ne me prend pas pour un sain

Ça, c’est sûr que ça fait un moment qu’il est plus sain d’esprit.
Citation:
Si tel est votre destin.

On va arrêter, avec le destin, oui ?
Citation:
Débarrasse-toi de ta haine.

Abandonne le côté obscur, Anaki… Pardon, William 8D

Le miroir <3 Je trouve qu’on peut toujours faire des scènes géniales avec les miroirs, ils offrent tellement de possibilités ! Du coup, que dire à part que j’ai adoré cette découverte de Miranda piégée dans le miroir, en train d’attendre patiemment l’erreur d’Alba qui me donne pour la première fois l’impression d’avoir des émotions ?

Pour le reste, ce chapitre m’a tenu en haleine tout du long. On attend vraiment de savoir si les irlandais vont réussir à ramener leur Miranda, si XANA va atteindre son but, si nous allons découvrir quel est ce but (avec toi on est jamais sûr), on survole les phrases tellement on a hâte de savoir la suite.

Puis arrive la fin. Ridicule.

Bon, non, pas ridicule. Bâclée. Oui, c’est ça, bâclé. Tu te souviens que je t’avais promis une engueulade ? Tu croyais que c’était pour la justification que William fait de ses actes ? Mais non. À ce niveau-là je me doute bien qu’il y a anguille sous roche, je me contente de signaler que son discours me donne envie de lui balancer une bonne baffe, c’est tout. Non, ma gueulante elle est maintenant.

Tu peux pas juste balancer qu’il n’y a jamais eu de Miranda et t’arrêter. Je sais que je t’ai fait chier avec l’introspection plusieurs fois, et c’était par goût personnel, j’en ai bien conscience, mais là… Là, Miranda c’est quand même leur but depuis le début ! « Au fait les gars, Miranda n’existe pas » « Ah ? Oh. C’est dommage. On mange quoi ce soir ? » Non, merde ! Pareil pour les deux Senjas, bon, j’attends de voir pour le second, il a l’air bizarre. Et puis « Elle est où Alba ? » « Morte. » « Ah ? Bon, je vais faire des recherches » Non, putain ! Ok ils ont l’espoir qu’elle ne soit pas vraiment morte, mais c’est un espoir fou ! Ils ont peur, ils se sentent perdus, ils se sont fait manipuler, sont venus en aide à quelque chose d’extrêmement dangereux en dépit des avertissements, et ont potentiellement causé la mort d’une amie ! Tu peux pas raconter ça comme si Joséphine leur expliquait encore une fois comme elle a construit un supercalculateur ! Bon sang, toutes leurs actions jusqu'à maintenant venaient du fait qu'il comptait ressusciter un être cher ! De façon discrète mais présente, tu as montré à quel point ça leur tenait à coeur, à quel point la mort de Miranda les avait atteint, et soudain, non seulement ils n'en ont rien à faire de découvrir que cette souffrance était fausse, mais en plus la perte d'Alba semble les toucher autant que s'il s'agissait d'un pot de fleurs ! Alors en ce qui me concerne, la révélation est un échec.


Épilogue
L’Étape Suivante


Joséphine prend Jérémie pour un boulet. C’est quand même elle qui s’est fait rouler par XANA du début à la fin et qui a permis à une entité meurtrière extrêmement dangereuse de gagner encore plus de puissance. Mais bon, oui, elle a raison, c’est Jérémie l’idiot du village dans l’histoire. Connasse.

Le fait qu’Aelita se casse en Islande est à la fois un bon point et un mauvais point. Un bon point parce que ça lui correspond bien, de faire un truc stupide comme ça par gentillesse. Un mauvais point parce que… ben elle espère faire quoi toute seule en Islande, exactement ?

Et finalement les irlandais ont jamais piqué Puck ? C’était juste la jonquille que Senja a cueilli ? Au temps pour moi, alors.

Je terminerai ce com sur le programme de Franz Hopper qui a permis à XANA de prendre corps. Tu lui a trouvé une bonne justification, avec la volonté de recréer sa famille sur Lyoko, mais je trouve ça vraiment dommage que tu n’aies pas pris la peine de l’intégrer dans la fic. Par contre, pour le dédoublement des Senjas, ok, l’explication passe aussi (avec toujours le même regret), mais comment le Senja sombre a-t-il su quoi faire, au juste ? Parce que son dédoublement est pas juste résultant d’un hasard de sa présence au bon endroit au bon moment, si ?



Du coup je m’arrête là pour ce texte n°11, et j’espère que mon implication te fera plaisir, parce qu’après m’être retapé tout le texte (avec un certain plaisir, je ne le nie pas), de savoir que j’ai toute la mise en page à faire pour poster me donne envie de supprimer mon fichier…

See ya !
  Sujet: [Fanfic] Code Eire [Terminée]  
Dyssery

Réponses: 11
Vus: 10192

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Lun 05 Sep 2016 11:04   Sujet: [Fanfic] Code Eire [Terminée]
Comment ? Déjà ? Eh bien… oui =D

Texte n°10
Code Eire

(Partie I)


Voilà un hors-série bien agréable. Le monde d’Eire a décidément plus de chose à offrir que Lyoko, du moins par rapport à ce que la série laisse présager.
Puisque je me recadre par rapport à l’Un’Icer, voilà donc un texte dans la lignée de Chaos, qui vient creuser des sous-entendus non nécessaire à la compréhension de l’histoire. Mais contrairement à Chaos, ce texte-ci a pour protagoniste un personnage qui ne parle pas dans L’Échiquier, ce qui me pousse à dire qu’un texte à part était juste le choix qu’il fallait faire. Par contre, concernant le placement, après le chapitre 18 s’entend, je suis plus dubitative. Évidemment, je me réserve le droit de revoir mon jugement après la lecture du texte 11, mais je m’explique : depuis le texte principal, j’étais au courant de l’existence de Puck, de son comportement digne d’une créature vivante, de l’existence d’un véritable écosystème avec ses propres évolutions, et bien entendu, de la trahison de Sidhuse. Jusque-là rien à redire. J’étais même agréablement surprise d’en apprendre plus sur le monde d’Eire, de découvrir ce qui se cachait derrière tout un tas de noms, et de comprendre comment et pourquoi le Sidhuse s’était rebellé. À voir si on retrouve un minimum de ces explications dans le texte principal, qui sinon pourrait s’avérer frustrant pour ses lecteurs exclusifs, mais en tout cas moi, dans ma croisade de l’Un’Icer, j’étais contente. Cependant, pour nous offrir un texte quand même un peu plus consistant, on dépasse la chronologie du chapitre 18 et on se retrouve confronté à de nouvelles attaques, qui n’ont pas encore eu lieu. Et là, je me suis sentie un peu embêtée, avec cette vague impression de m’autospoiler. De plus, en l’absence de point de repère, certaines choses m’ont paru difficiles à comprendre, parce que Puck a une compréhension bien différente des évènements comparé à la façon dont ils sont explicités habituellement. Attention, je pense que c’est un très bon parti-pris, qui marque son état virtuel, mais je suis restée perplexe devant :
Citation:
un étrange vaisseau [lui] fonçant dessus


Sinon, d’un point du vue uniquement personnel, j’aurais bien vu le texte s’arrêter juste un peu plus tôt, au moment de la « mort » de Puck, qui aurait été ressuscité dans la partie 2. En fait, j’ai trouvé très intéressante la façon qu’il a de « dormir » à chaque fois que Dieu n’a pas besoin de lui, et finir le texte sur sa mort aurait encore plus exacerbé ce sous-entendu comme quoi il ne vit que pour son Dieu. Mais ce n’est qu’une idée.

Parlons un peu d’Eire maintenant. Je l’avais déjà dit, j’aimais bien le décor que tu lui prêtais, et maintenant que j’y pense, en refaire une description un peu plus poussée par les yeux de Puck aurait peut-être été utile pour les lecteurs qui ne seraient passé que par ici. L’écosystème créé est assez vaste, lui aussi. J’ai relevé sept types de bestiaux différents, dont cinq Sidhes distincts, et je vois que Joséphine n’a pas eu la foi de partir de zéro Wink Le patchwork avec la mythologie irlandaise est assez sympa (j’aurais pu y penser avant, d’aller taper Aes Sidhe sur internet…), mais j’ai encore du mal à savoir à quoi ressemblent les Darosse, Firrelats, Ramfroa, Merreks et autre Banta.
Même Puck, mis à part qu’il est petit, on a pas beaucoup d’info sur son apparence (bon, on sait à quoi il ressemble supposément, mais quand même). Et Puck, ah Puck. Je l’aime bien. Il dégage une certaine candeur, une façon d’avancer en se laissant guider par sa foi et de se contenter de la raison de vivre que son Dieu lui a donnée. Il n’est pas très creusé mais déjà très attachant.
De la même façon, l’Aes Sidhe et le Sidhuse reste dans nos têtes. L’Aes Sidhe parce qu’il dégage une certaine impression de noblesse dans son rôle de chef, et le Sidhuse parce que j’ai l’impression qu’il s’est senti bien plus trahi par ses camarades et son Dieu que l’inverse. Sa mot, résultante d’un rejet d’une tour, en est l’illustration parfaite.

Deux petites phrases qui m’ont fait réagir :
Citation:
Habituellement, entendre ce type de phrase laissait dubitatif.

Comment il le sait ? Il vient de naître ! 0=)
Citation:
Dieu étant l'Alpha et l'Omega

Hu hu

Voilà, un petit texte qui m’a bien plu, et qui m’a fait l’effet d’une écriture simple et efficace.
À la prochaine, donc =)
  Sujet: [Fanfic] L'Échiquier [Terminée]  
Dyssery

Réponses: 290
Vus: 179735

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Dim 04 Sep 2016 15:56   Sujet: [Fanfic] L'Échiquier [Terminée]
Hellooooo, me voici pour commenter le

Texte n°9
L’Échiquier

( Du chapitre 13 au chapitre 18 )


Comment ça ? Le texte 8 ? Je l’ai relu. Pour faire les choses chronologiquement. Mais si tu te souviens bien, Zéphyr a posté un magnifique commentaire collaboratif rédigé grâce à… Ben oui, grâce à mes subtiles analyses o/ Bref, je n’avais rien de spécial à dire dans le contexte de l’Un’Icer, si ce n’est que les ennemis sont présentés dans Exiled. Ce que j’avais déjà dû dire dans mon commentaire sur Exiled justement. Donc voilà pour Supernova.



Chapitre 13
Entrevoir les Ténèbres


Je laisse trop de délai entre mes lectures, j’avais zappé le cas Ulumi :/ Je trouve que la façon qu’ils ont eu d’en parler à Yumi était à peu près la pire chose que des amis auraient pu faire. Dans un cas comme ça, s’il faut vraiment en parler, on vient pas en force, et encore moins avec un nouveau venu.

Une remarque en passant :
Citation:
après s'être changé en quatrième vitesse, ce qui restait relativement simple pour un mec

Je sais que sur un chantier aussi énorme que l’Un’Icer c’est rude de garder en tête tous les détails, mais tu l’as déjà faite ! On veut des nouvelles blagues ! =P

J’avais déjà parlé de la situation de Sissi précédemment. C’est sympa de faire un retour dessus, et il s’agit d’un retour qui prend on compte pas mal de paramètres, ce qui m’a fait plutôt plaisir, mais… Dieu que c’est rapide ! De tous les côtés ! Encore une fois, tu me donnes l’impression d’avoir voulu gérer un développement sans trop te prendre la tête, juste histoire de dire que tu l’avais fait. Je m’explique : le début, dans la chambre de la diva, est plutôt cohérent. Elle est amère, elle exprime son isolement et son mal-être, même Ulrich, qui saute sur l’occasion de se dédouaner en allant voir Hervé ou Nicolas, c’est crédible et un peu inattendu. Par contre, que Sissi accepte juste comme ça d’aller les voir, ça me chiffonne. Si elle n’a pas essayé avant, c’est pour une raison, fait au moins un crochet par ses pensées pour nous la signaler ! Ensuite, la réaction de Pichon, quoique sacrément pêchue comparée à ce dont j’ai l’habitude de lui, a elle aussi sa propre logique. Mais l’aparté au sujet de Valérie arrive comme un cheveu sur la soupe. Tu penses vraiment qu’ils laisseraient une gamine inconnue s’immiscer comme ça dans une telle conversation ? Que personne ne lui demanderait de les laisser parler un moment ? Que Sissi ne s’énerverait pas en entendant la façon qu’elle a de parler de la situation comme si elle l’avait elle-même vécue ? Enfin, que Pichon propose sa propre sœur à Sissi… Bon, le « tu devrais lui convenir » me donne l’impression qu’il parle d’une paire de chaussure mais puisqu’il méprise Sissi, pourquoi pas. Mais que la fille du proviseur accepte ce règlement juste comme ça… Elle était pas venue lui parler à lui ? Défendre sa cause ? Elle espérait pas qu’Ulrich lui accorderait plus qu’une entrevue ? Elle se sent très seule, ok, mais quand même, là elle les a juste regardé se renvoyer la balle, je l’aurais cru plus active que ça. Je terminerai sur l’éternelle rengaine des amis d’amis. Je ne suis pas aussi catégorique que d’autres à ce sujet, mais faut quand même arrêter de croire que c’est une solution miracle. La majeure partie du temps ça entraine que des tensions. Et je pense personnellement que si Sissi avait juste voulu de nouveaux amis, elle aurait été capable de s’en faire elle-même.

Petite remarque de style :
Citation:
Le blondinet cracha.

Je sais que t’adore ce verbe, mais il a rien à faire là ! Razz Jérémie hoqueta, ou Jérémie sursauta ou je ne sais quoi, mais la surprise ne fait pas cracher les gens…

Et donc, la fête d’Aelita. Quel intérêt ? La seule chose qu’on en a vu c’est un câlin, des clopes et une pitrerie Oddesque. Puisque le but était de faire le point, et que la fête en elle-même n’a pas été plus développée que ça, autant s’abstenir.

L’introduction du bâton de Yumi n’a pas dû être aussi libérateur pour moi que pour d’autre, mais je salue le travail. Et j’ai particulièrement aimé les paroles de Jérémie pour l’amener 0=)
En poursuivant avec le passage sur Lyoko, le monologue de Yumi sur la capture de William m’a été très agréable. C’est assez sympa de voir les LG reconnaître leurs propres responsabilités dans cette affaire, de temps en temps.
Pour le reste, l’action est toujours aussi bien gérée. Et je commence à intégrer les noms de la bande à Joséphine (Christine ?) o/

Petite coquille :
Citation:
et n'avait pas actuellement pas le temps


Je finirais sur ce chapitre avec Emmanuel. Comment dire… Quel gamin !!
Au début de sa réflexion, j’avais plutôt de la sympathie pour lui, même si je ne m’identifiais pas trop à tout ça, mais finir sur « Je vais l’empêcher d’être leur copain comme ça ce sera mon copain à moa <3 » m’a complètement interloquée ! J’attends de voir ce que tu vas faire de ce postulat avant de te dire si je le trouve intéressant ou stupide.



Chapitre 14
It's a Trap !


Le plan de Jérémie pour savoir à quoi s’en tenir avec l’autre bande est bien pensé ! En tant que lecteur, je pense qu’on est tous soulagé que ça ait marché. D’autant que, puisque Joséphine avait compris ses intentions, j’ai vraiment cru qu’elle allait l’entuber ! Heureusement que ce n’est pas le cas, parce qu’à côté de ça, l’échec de la récupération de William est vraiment rageant. A fortiori avec ce stupide fail du zanbatõ qui continue sur sa lancée droit vers Ulrich et même pas jusqu’à Darth Maul… Mais je comprends de moins en moins William. S’il a vraiment son libre arbitre, pourquoi ne pas se laisser libérer ? Passe encore s’il ne faisait que se battre sur Lyoko, mais vu le genre de solution finale que XANA lui demande de mettre en place, ça me dépasse.

Du côté terrestre, malgré ses réflexions d’enfant gâté, Manu est assez futé. Bon, je rechigne un peu devant son choix instantané d’impliquer Priscilla, mais pourquoi pas, cependant, je salue sa capacité à avoir trouvé une excuse somme toute assez infaillible quant à la raison de sa présence. D’autant que les autres ne peuvent pas se targuer d’avoir les mains blanches concernant Matthias. Un flingue, putain.
Le passage sur Jérémie qui croit voir des Williams partout et son enchainement m’a bien fait rigoler. Tu vois que t’as des nouvelles blagues à nous sortir 8D

Quand je pense que tu avais commencé à défendre William sur le sujet Talia !
Citation:
William Dunbar avait porté, consciemment, un coup censé être fatal à Jérémie et Aelita et ce sans hésitation

Ce mec est dingue. Je préfère sa réplique :c

Sinon, ben, j’attends de savoir ce qui se passe avec Magali. Fait exprès, qu’elle passe du Je m’appelle au Je suis ?


Chapitre 15
Impénétrable


Et le chapitre commence par une conversation politique plutôt sérieuse, qui se conclut sur « J’ai eu une copine ! » hé hé =3 Bon, j’ai bien aimé le flashback et ce qu’il implique sur la relation entre Christophe et William, d’autant plus qu’il est suivi un peu plus loin par le meurtre que le ténébreux a failli commettre sur son « meilleur ami ». J’aime la densité psychologique que ça apporte. Et sinon, ben, Gokou ?
En passant
Citation:
Il était tant de se racheter


Toi, tu as trouvé comment t’amuser. Avec trois groupes en présence, tu t’es lâché sur les feintes. Alors les deux tours ont été désactivées, hein ? Entre Magali et ce règlement de situation, Jérémie perd de plus en plus l’initiative. Mais surtout :
Citation:
Tout disparu pour l’adolescent noir

Doit-on comprendre que Christophe a perdu connaissance ? Il a pourtant récupéré bien vite, si l’on en croit le dialogue suivant…

Pour la suite, le passage de la translation avait quelque chose de jouissif. Bon, c’est vrai que les LG se sont un peu beaucoup fait poutrer. Mais l’incursion dans les terres de Joséphine m’a bien plu, de même que la rencontre avec Senja. Je me mélange peut-être les pinceaux, mais je crois que c’est la première fois que les LG étaient directement confrontés à ce dernier. Et la façon dont il a éclaté Odd m’a vraiment fait marrer.
Du côté de Lyoko :
Citation:
Yumi, tu dragueras après, plaisanta Jérémie

Quel butor, ce mec.

Et des nouvelles créatures à entrer dans le pokedex… L’Aes, hein ? Je vais essayer de garder ce nom en tête. Nous verrons bien ce qu’il cache. Mais n’empêche, ton Dieu, rien que ça ? Elle s’en fait pas, la Josie.
Sinon, côté nouvelle bêbête :
Sudhuse ou Sidhuse ?
En tout cas, heureuse de savoir que les LG ont quand même arraché une petite victoire.



Chapitre 16
Exuvie


Citation:
- Savez-vous ce qu'est ceci ?
L'assistance semblait divisée :
- Non.
- Un rond pas très rond.
- Une plate-forme de tour.
- ...
- Une capture d'écran.

Bwahaha, magnifique XD

Citation:
Jérémie se senti

0=)

Donc c’est le voyage en supersmoke qui a transformé l’avatar… Pourquoi pas, mais pourquoi faire ? Je veux dire, pourquoi avoir ressenti le besoin de transformer l’avatar de Christophe ? Pour montrer que la supersmoke a des effets inattendus ? Et sinon, pour le sabre laser, je croyais que la couleur venait du cristal utilisé.

Gladys, le retour. Bon, je trouve ça un peu étrange qu’elle se tourne aussi naturellement vers William pour aller chez son frère, malgré l’accord entre eux, mais c’est un détail sur lequel il n’y a pas lieu de chipoter. Par contre, je trouve que l’histoire du scooter a été amenée un peu trop facilement. Juste comme ça, entre deux portes, un jour où sa sœur était même pas censée venir, je sais pas, ça me paraît carrément cavalier de la part de Mehdi, ça me chiffonne.

Citation:
Ah, on doit être dans la semaine, souffla Odd à Ulrich.

Un regard contrarié j’aurais compris. Mais méfiant ?

Citation:
C'est si il était resté collé à Johnny qu'il aurait fallu commencer à se poser des questions.
Christophe haussa un sourcil en entendant ça.

Tiens tiens tiens, Amour Brûlant ne serait donc pas si loin ? Mais quid d’Émeline ? J’ai encore raté un sous-entendu, moi :c
Bref, que Yumi tique quand son petit frère se montre responsable (un minimum), ok, mais qu’elle s’inquiète parce qu’il a une nouvelle amie, là je trouve ça carrément bizarre.

Citation:
Les secondes avaient français, tandis que les trois restants devaient se rendre en cours de Français.

Mon dieu ! Les premières ont droit à une majuscule ! Mais si j’en crois la suite, madame Keno est prof d’économie.
Pour l’évasion des secondes, sacrée performance d’Odd, qui sait apparemment se casser la tronche de façon plus naturelle que Christophe quelques heures plus tard. N’empêche, imaginer la classe quand les LG se sont barrés m’a bien fait rire. Mais ils vont se faire défoncer par leur prof, parti comme c’est.

Une fois sur Lyoko, je suis ravie de voir que tu ne fais pas d’Ulrich uniquement un bourrin sans cervelle. Même si c’est pour le faire dézinguer par quatre Mantas immédiatement après. Au sujet des Mantas, j’ai d’abord pensé aux quatre territoires de Lyoko, puis j’ai lu les coms. La M.A.N.T.A. donc. Ça aide pas mal pour le ratage de la Manta verte =P
Citation:

mais une blonde qui était grande à elle seule

Euh…what ?

Citation:
Joli effets spéciaux

0=)
Mais euh… Donc il se permet de tabasser un mec dans une ruelle et de faire appel à un programme secret, juste comme ça ? Ce Christophe – comme les LG en général – manque un peu du sens de la mesure, si vous voulez mon avis.

Citation:
En une seule évolution, Hiroki Ishiyama venait d'obtenir un Pokémon aussi rapide qu'un ninja et un kamikaze. Qu'est-ce qu'un japonais pouvait demander de plus, à part un robot ?

XD

Bon, je sais pas exactement ce que fait ce Munja. Son nom m’a juste fait penser à Senja personnellement. Mais le timing de la découverte de ce qui serait une exuvie par Christophe me fait tiquer. Sauf que j’ai du mal à voir en quoi ça pourrait avoir un quelconque rapport. Mais bon.



Chapitre 17
L'épouvantail


Se faire piquer le Skid, ça c’est sacrément agaçant. Après s’être cassé le cul comme ça pour le protéger, penser que les premiers venus peuvent juste forcer la porte du garage et partir faire un tout avec…
Citation:

Guillaume, Alba et Senja s'écrasèrent brutalement sur une surface dure et bleue,

Je croyais que Senja restait près du vaisseau 0=)

Mais quelle grosse pute, cette Joséphine ! Ça lui suffisait pas de piquer un véhicule, fallait en plus qu’elle l’abandonne accidenté sur une aire d’autoroute ! Ça m’agace !!

Enfin, à une chose malheur est bon, William est de retour. Je ne m’y attendais pas. Et je ne saisis toujours pas le jeu qu’il joue. Je doute que tu l’aies véritablement rangé du côté de XANA, mais si j’ai vraiment raison, t’as sacrément bien fait semblant. Quelle grosse pute, ce William !

Yumi, espèce de sale gourgandine (jamais deux sans trois, mais j’avais envie de changer de formule)
Citation:
Alors ainsi Yumi voulait sortir avec lui, et pas uniquement parce qu'Ulrich n'était plus libre.

Heu, si. Si si, uniquement parce qu’Ulrich n’était plus libre. Sa mise en couple ne me donne vraiment pas l’impression d’aider à quoi que ce soit, Yumi n’a juste pas envie de perdre plus la face devant Ulrich en restant célibataire alors qu’il s’est casé. Mais…Elle est où Émilie ?

Et pour finir, j’avoue, je me doutais un peu de l’Irlande. Je n’avais aucune certitude, mais je sentais venir le coup fourré.



Chapitre 18
La Version Irlandaise


Citation:
d'un grande blonde

0=)
Citation:
- …Mais, comment le sais-tu ?

Il a pas répondu :c

Bref, chapitre centré sur les irlandais. C’est assez cool et franchement intéressant. On en sait enfin assez sur eux pour se permettre un truc comme ça, ça fait vraiment plaisir.
Le rêve de Senja apporte son lot d’infos aussi, mais je suis heureuse de t’avoir vu dire dans une réponse qu’il restait éloigné de la réalité. Ça m’aurait chiffonnée, que la bande se soit formé si vite et si naturellement…
La fin du rêve m’a particulièrement plus, en revanche. Ce moment où la frontière se manifeste, où les couleurs fanent et les êtres chers explosent, c’était savoureux. Je déplore le « imbécile » mit dans la dernière réplique de Miranda, qui vient casser mon ambiance poétique Sad
Mais la vraie question est : il parle pas en gras, d’habitude ?

Citation:
- Toi je ne sais pas

manque saut de ligne (ou rien n’est laissé au hasard ?)

L’équivalent de Lyoko des irlandais prends de la densité, lui aussi : Eire, Puck, Sidhuse, on commence à avoir pas mal de détails. L’Aes, un clan, une trahison, l’évolution d’un écosystème, hein ? Voilà un monde virtuel surprenant, dans la lignée de Chaos, puisque je te lis dans le cadre de l’Un’Icer (a)

Ce qui m’attriste un peu ici, c’est que Senja perd en charisme. C’est sans doute normal puisqu’il est beaucoup moins mystérieux, mais il a perdu l’aspect taciturne qu’il pouvait avoir avant, ce côté indifférent et distant, pour ressembler largement à un ado timide. Je veux dire, qu’il n’est pas envie de se retrouver seul avec le petit couple, vu qu’ils ont l’air démonstratif, c’est pas étonnant. Mais avant ce chapitre je l’aurais vraiment imaginé traverser la cuisine, digne comme un empereur, les ignorer royalement en rangeant son bol et s’éloigner sans un mot. Sûrement pas marcher courbé en deux pour pas qu’on le voit dans le couloir.
Citation:

- Mais ça veut dire qu'ils sont là.

manque saut de ligne (ou rien n’est laissé au hasard ?)

Un téléporteur, rien que ça ? Heureusement que j’ai lu les commentaires, parce que pour le coup je me suis demander si l’Aes n’était pas un peu plus réel que ce que je croyais. (Je pensais à l’Aegis, pour être tout à fait honnête. En plus classe, sûrement)

Pour finir, nos rouquins (Irlande, tout ça) poursuivent un but finalement assez bateau : sauver Miranda. Je doute qu’il cherche simplement la clef du RVLP. J’attends de voir quel immense secret se cache derrière sa disparition, qui pourrait laisser penser qu’elle peut être réglé avec un supercalculateur quantique…




Voilà, j’en ai fini avec le texte 9. Je concluerai en ajoutant que je trouve la jalousie de William envers Darth Maul magnifiquement décrite, assez adorable (oui, je suis bizarre), et absolument délicieuse.

See ya !
  Sujet: [Fanfic] L'Engrenage  
Dyssery

Réponses: 109
Vus: 87022

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Ven 02 Sep 2016 15:47   Sujet: [Fanfic] L'Engrenage
Que dire que dire, mis à part que j’ai adoré ce nouveau chapitre… En plus, ça tu le sais déjà…
Bon, je vais essayer d’y aller doucement sur la pommade, je ne veux pas que tu te reposes sur tes lauriers.

Déjà, quel timing pour les LG ! Je me demande ce qu’ils auraient fait l’oncle Desjardins avait découvert le pot-aux-roses plus tôt. Mais ceci mis à part, c’est plutôt sympa que l’oncle les ait percés à jour. Même si sa conviction, comme celle des parents de William, est surprenante compte tenu du clone parfait de son neveu qu’il a sous les yeux. Cela dit, je le trouve plus crédible que les parents de William sur ce coup. Peut-être parce qu’il est très calme. Il me donne l’impression d’avoir une idée quant à la façon dont une telle chose peut être possible.
Et pour continuer sur sa découverte, la réaction de Jérémie est inattendue. Lui qui a toujours été le plus féroce partisan du secret, il choisit de révéler une bonne part de ce qu’ils savent à un inconnu. Ça me paraît un peu trop rationnel pour la tête blonde =P
Et je me permettrai juste d’ajouter que j’ai été étonnée de voir que Jérémie n’a jamais fait remarquer au tonton qu’il avait beau avoir raison quant à l’absence de son neveu, une créature en tout point semblable lui faisait face, et il ne serait donc pas pris au sérieux s’il décidait de parler. Je suppose que ce n’est pas tout à fait vrai, que des analyses poussées pourrait révéler la supercherie, mais quand même, ça restait un coup de bluff non négligeable, à mon humble avis.

Je ne connais pas assez CLE pour apprécier le rapprochement à sa juste valeur, mais tu sais que j’aime beaucoup ta Laura, et leur dialogue entre filles m’a bien plu. Même si, avec ma connaissance lacunaire, je me dois d’avouer que je pensais Laura plus froide que ça, et largement moins intéressée par les relations humaines que ce qui a pu transparaître.
Et lors de cette discussion, je salue la présentation du groupe d’un point de vue extérieur. Ce n’est pas inintéressant à exploiter, plus qu’une bande qui n’accepte pas de nouveaux membres, ils donnent l’impression de très peu interagir avec les autres, on ne pense pas assez aux questions que ce comportement peut soulever !

La rémission de Chris, quoiqu’encore en chantier, est vraiment maîtrisée. On sent que la situation, d’abord complètement embourbée, évolue petit à petit, au rythme des efforts que Chris daigne faire. Et les scènes qui la ponctuent sont toutes savoureuses, de la crise de Laura (et décidément, les têtes blondes ont décidé de la jouer perso) à la scène de la douche, en passant par le casse-dalle d’Odd… D’ailleurs, la scène de la douche avait quelque chose d’assez libérateur. Je pense qu’on s’identifie facilement à Chris sur ce point, parce qu’on s’est tous retrouvés dans une situation où on mourrait d’envie de se doucher ! Enfin… Au moins tous les étudiants qui ont suivi une intégration (a) Sinon, sa première balade à l’air libre, avec la description des sensations, m’a semblé faire parfaitement écho à son premier retour de virtualisation, où il les redécouvrait de la même façon. Souvenir d’une lointaine époque…

Pour finir, je reviendrai sur le cauchemar de Chris. Je ne suis pas sujette aux cauchemars, heureusement pour moi o/ par contre j’ai déjà exprimé dans un autre commentaire mes vagues tendances claustrophobes. Alors d’imaginer qu’il était conscient pendant son extraction du complexe de Tyron, ça me fait frissonner. Et de voir qu’il est condamné à revivre encore et encore cette expérience, toi tu sais y faire pour me donner froid dans le dos…

Voilà, j’attends la suite avec impatience, mais je te le rappellerai sûrement bien assez sur skype (a)
  Sujet: [Fanfic] L'Échiquier [Terminée]  
Dyssery

Réponses: 290
Vus: 179735

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Ven 22 Juil 2016 11:20   Sujet: [Fanfic] L'Échiquier [Terminée]
Hey hey hey ! Ça faisait un bail, pas vrai ? Mais si je suis lente, je n’en suis pas moins persévérante, alors en route pour le

Texte n°7
L’Échiquier

(Du chapitre 10 au chapitre 12)




Chapitre 10
Game Over


Chapitre post-mort de Talia donc. Les LG doivent être effondrés, ils remettent sûrement en cause toutes leurs actions. Après tout, leur culte du secret a coûté la vie d’une personne, qui n’avait rien demandé à personne. La séquestration était déjà assez violente, d’autant qu’elle était directement de leur fait, mais avoir du sang sur les mains, c’est encore quelque chose de différent parce qu’absolument irréparable. Alors je ne doute pas du climat morose, de la culpabilité, de la complexité d’accepter la situation pour aller de l’avant…
Citation:
ses chances de survies équivalaient à celles d'une vache destinée à la consommation.

Ok, ma gueule.
Bref, cette remarque de Jérémie est d’un cynisme. Ce n’est pas désagréable en soi, mais c’est un peu trop je-m’en-foutisme à mon goût, je l’avoue. D’autant que ça ne s’arrête pas là.
Citation:
Mon frère est un débraillé par nature.

Ah Yumi, nous apprécions tous ton tact sans pareil. Après tout, c’est pas comme si une jeune fille venait d’être assassinée par ta faute. Mais bon, c’est vrai, c’était une égoïste, elle ne mérite ni respect ni compassion.
Sérieux, quelle conne.
C’est un peu dommage, parce que la cérémonie en elle-même est plutôt bien racontée et ne manque pas de transmettre les émotions qu’elle renferme. Mais voilà, quand une personne meurt, et qu’Ulrich cherche à réconforter une de ses amies proches avec qui il s’entend bien, c’est forcément pour pécho, alors une crise de jalousie est la seule réaction à avoir, pas vrai Yumi ? grmblrmblrglmmm

Et la vie suit son cours, comme toujours. Avec l’élection des délégués. Et Jérémie se présente. C’est un truc qui m’a toujours dépassée. Pour un mec qui se tape nuit blanche sur nuit blanche, et qui ne vit que pour combattre XANA, j’ai jamais pigé ce besoin de devenir délégué. Mais bon, c’est canon, alors…
Citation:
Ma mère... est morte en avril dernier. Elle s'est étouffée avec un œuf de Pâques.

Fic réaliste ? Lol. Bon, c’est pas totalement impossible, mais quand même. Et puis sérieux, utiliser ça pour une élection de délégué, Hervé est minable. D’autant qu’il s’agit de son meilleur ami. Il avait pas besoin d’être aussi explicite. Sous-entendre des problèmes familiaux graves aurait suffi, pas besoin de pousser Nicolas à développer. D’autant que s’il n’avait rien dit sur le moment, c’était sûrement pas pour en faire un show son et lumière.
Citation:
Ses notes sont en baisse depuis un moment. Depuis quand ? Depuis qu'elle a rompu avec celui qui vient d'avouer devant toute la classe qu'il voulait sortir avec une première. Et Claire n'arrive pas à faire le deuil, et c'est pour ça qu'elle n'arrête pas de le regarder depuis le début de cette nouvelle année.

Non mais, euh… on se calme, là. Je peux envisager que Nicolas ait volontairement participé au plan d’Hervé, mais afficher une camarade comme ça pour étaler devant tout le monde qu’elle s’est fait jeter, c’est juste vache. Comment ces deux glands ont fait pour être élus ??

Passé ces chipotages, j’aime beaucoup le traitement d’Odd, le malaise tombait à point nommé. Tout comme sa réaction face à Ulrich. Qui est quand même particulièrement insensible, mais bon, avec mes traitements de Yumi je vais pas la ramener outre mesure… Mais surtout :
Citation:
Elle s'attendait à se faire déchiqueter verbalement par le garçon. Mais il n'en fut rien. Celui-ci, sans se retourner, haussa les épaules.
- Il a parfaitement raison.

Ça, ça me plaît.

Pour les autres éléments d’intrigue, j’attends l’explicitation de ce qui s’est passé entre Christophe et Anaïs, les dialogues m’ont paru bien matures, comparés à Amour Brûlant. Mais ce n’est pas pour me déplaire, loin de là.
Je laisse la bande annexe de côté, il ne s’est pas passé suffisamment de choses pour que je trouve à développer.

Mais avant de passer au chapitre suivant, je reviens juste un instant sur William. Ok, il n’a pas tué lui-même Talia. Mais il savait ce qui allait se passer et il n’a – à priori – rien fait pour l’arrêter ni manifesté le moindre désaccord. Donc je campe sur mes positions. Il est méprisable. Positions à revoir avec plaisir si tu m’as encore feintée, évidemment.



Chapitre 11
L'Ange Gardien


Citation:
En effet, elle se retourna brusquement et l'embrassa avant qu'il n'ait eu le temps de réagir. Mais il ne l'a repoussa pas.

Comment dire. C’est cool. Mais ça l’est pas.
C’est cool, parce que le Ulumi a cessé d’être intéressant dès l’apparition de William, et est devenant horripilant à la première syllabe du « copain et c’est tout ».
C’est pas cool parce que je ne peux plus targuer Yumi de paranoïa et ça me fait chier de devoir lui enlever un défaut.

Citation:
- Mais un innocent est mort !

Ah ben quand même ! Enfin un peu de remise en question !
Bon, je sais, je suis de mauvaise foi, la remise en question chez Jérémie et Aelita était déjà présente. Mais pour le coup, leur dialogue dans ce chapitre est adorable et rafraichissant. Et change des animosités omniprésente depuis quelques temps.

Citation:
Ce que tu veux, c'est parler à Ulrich, et tu ne le fais pas. Probablement parce qu'il ne le fait pas non plus. Mais tu sais pourquoi il ne le fait pas non plus ? À cause du « copain et c'est tout ». Je ne sais pas ce que tu avais bu ce jour là, mais c'était totalement absurde. C'est toi qui a prononcé cette phrase. Alors c'est à toi de réparer les dégâts. Va voir Ulrich, parle-lui, et tout ira bien.

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Oui, oui, oui, OUI ! Enfin quelqu’un qui pose les choses à plat comme il faut ! <3

Citation:
- Je t'attendrai. J'espère que tu reviendra avant qu'il soit trop tard et qu'on soit tous mort.

Bon. Un peu violent. Mais après tout, l’electrochoc peut être une solution.

L’inconnu qui vient parler à Odd est un peu trop what the fuck pour l’instant. J’attends de voir comment ça décante.

Et donc, ce serait un spectre polymorphe qui aurait réconforté tous nos LG ? Quel jeu d’échec joue donc XANA pour remettre les pions ennemis dans la course… Enfin, cette théorie reste incertaine, surtout à partir du moment où ledit spectre semble découvrir le visage de Talia sur la stèle.

Et Talia serait finalement vivante, ce qui me forcerait à revoir mes positions sur William. Mais il s’agit plus probablement d’une dernière apparence du spectre polymorphe qui ne serait finalement pas de XANA.

Pour la scène de tentative de racket, je la trouve confuse. Je veux dire, les deux glands tiennent tête à Christophe, mais un taille-crayon Maped qui ne fait que traverser une coiffure les met en déroute ? Et pourquoi le livre d’histoire aurait eu l’air plus idiot ? Le dialogue suivant manque quant à lui peut-être une peu de verbes d’introduction, mais c’est toujours dur d’en être sûr.

Mais je passe donc au dialogue de nos deux ex-tourtereaux. Et désolée de la dire, mais je le trouve bâclé. Qu’Ulrich choisisse Émilie est très bien. Mais qu’il n’ait pas la moindre hésitation, qu’il ne manifeste pas la moindre surprise devant la soudaine déclaration de Yumi, qu’il ne soit pas même un tout petit peu gêné ou au contraire en train de jubiler, c’est pas crédible. Quant à Yumi, qu’elle arrive à balancer ses aveux aussi crûment, pourquoi pas. Mais on dirait que la réponse d’Ulrich lui fait faire un demi-tour droite et retour à la maison automatique. Je m’étonne qu’elle ne soit pas un peu sonnée par la réponse, que tu ne nous dises pas qu’elle rougit ou bafouille ou se retient de pleurer. Bref, trop rapide. Il fallait l’expédier, tu l’as expédié, c’est un peu dommage.

Le dernier dialogue du chapitre est plutôt bien foutu. Je les trouve juste pas très surpris par l’évolution du Ulumi, mais s’ils sont aussi blasés que moi, ça se comprend.



Chapitre 12
La menace Fantôme


Une forêt maudite. Ça c’est très classe. C’est presque dommage de ne pas avoir joué dessus par la suite. Avec un certain temps sans ennemi visible. Puis des craquements d’origine inconnus. Puis une attaque surprise de Guillaume au moment où la tension est à son paroxysme. =3
Mais le jeu du chat et de la souris était cool quand même.

…Plus de Darth Maul (chut, ça sonne mieux en VO, c’est tout) dans le film. Est-ce que ça veut dire ce que je pense que ça veut dire ? **

Yaaaaaaay, Darth Maul **
Bon, toujours pareil, maîtrise du virtuel absolument savoureuse. Jérémie qui hurle aux LG d’échanger leurs ennemis, la course d’Ulrich, et surtout Christophe, qui est tout excité face Darth Maul, j’ai adoré cette partie !
Juste un petit reproche : comment la deuxième bande a pu penser à notre Sith adoré à partir de cette description outrageusement lacunaire ? D’autant que rien ne les laissaient supposer qu’on pouvait « importer » un personnage existant.

De façon plus anecdotique, j’aime beaucoup le passage sur Sissi. Je comprendrais qu’elle soit véritablement vexée de voir Christophe intégré à la petite bande alors qu’elle est résolument laissée à l’écart. Mais l’explication de Jérémie est très intéressante et particulièrement bien sentie pour expliquer l’impossibilité de l’incorporer aussi.

Et je vais m’arrêter là. J’ai adoré ce chapitre 12, mais ironiquement je ne trouve pas tant d’éléments à exploiter pour un commentaire. En tout cas, je continue ma folle croisade au sein de l’unicer, lentement mais sûrement. Alors à la prochaine !
  Sujet: [Fanfic] Le plus puissant des liens  
Dyssery

Réponses: 58
Vus: 41387

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Jeu 21 Juil 2016 17:58   Sujet: [Fanfic] Le plus puissant des liens
Et alors quoi ? Pourquoi ce chapitre n’a toujours aucun commentaire ? Je veux dire, j’ai complètement raté sa sortie, et tout, parce que juin c’était chargé, mais quand même, tout le monde ne peut pas être dans le même cas que moi !

Bon, je ne sais pas du tout ce qui se passe dans l’épisode 14, mais c’est loin de m’empêcher de vraiment apprécier ce que je lis ! Et pour un chapitre centré sur le Ulumi, c’est un gros compliment quand on connaît mes sentiments envers cette caricature d'intrigue amoureuse. Je sais, je suis complètement de parti pris, mais justement, c’est bien pour ça que tu peux te targuer d’avoir écrit un développement de leur relation véritablement bien ficelé. Contrairement à la série, je ne suis pas en train de me frapper la tête contre les murs face à leur bêtise. Honnêtement, même si tu avais encore délayé, j’aurais été certes un peu agacée mais pas franchement gonflée. Les caractères sont bien respectés et bien exploités, sans tomber dans une puérilité trop désagréable (un peu quand même, parce que Ulumi oblige, mais voilà). Et William, mais surtout Mathilde viennent décoincer la situation au lieu de la bloquer davantage. Ça c’est vraiment cool. Leurs actions à tous les deux sont assez mignonnes, de quoi augmenter leur capital sympathie. Enfin du coup, ben j’attends de voir si le nouveau petit couple ne se vole pas trop dans les plumes une fois qu’il est établi, et je déplore un chouïa la fin du baiser plus que brutale u.u

Je n’ai pas grand-chose de plus à dire sur ce chapitre. Il tient de l’interlude ne fait pas beaucoup avancer nos affaires mais reste bien agréable à lire. Du coup, je voulais juste me manifester pour dire qu’il m’avait plu et te pousser à bosser la suite, parce que j’attends des nouvelles des autres protagonistes (notamment cette chère Laura) avec impatience (a)
Et j'espère que malgré sa concision, ce petit com te fera plaisir =)
  Sujet: [Fanfic] Le Poids des Souvenirs [Terminée]  
Dyssery

Réponses: 106
Vus: 60672

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Jeu 14 Juil 2016 14:53   Sujet: [Fanfic] Le Poids des Souvenirs [Terminée]
Bonjour à tous.

Désolée, j'ai mis un peu de temps à poster. Il faut dire que j'ai beaucoup hésité à faire les choses comme elles sont, je me demandais s'il fallait ajouter quelque chose. Mais puisque c'est ce qui m'est venu naturellement, j'ai choisi de laisser le texte en l'état et de me faire confiance encore une fois. À vous de voir si ça vous plaît, de toute façon ça ne changera pas.

Zéphyr :
Aelita est comme tout le monde, elle a sa part d'égoïsme, j'ai aimé rappeler ça.
Pour ce qui est de William, je ne suis pas d'accord, sa situation s'est améliorée d'un certain point de vue. Il sait ce qui se passe maintenant, il n'a plus peur de perdre les pédales, ce qui était sa grande crainte avant toute cette histoire. Et puis, il a mis les choses au point avec sa famille, et il s'est rapproché de Christophe et Lucie, malgré son accrochage avec cette dernière.
En effet, les clés de l'intrigue sont posées.En ce qui me concerne, il ne reste plus vraiment de questions en suspens mis à part l'évolution finale des relations entre tous nos protagonistes.
Et puisque tu as réussi à deviner tout ce qui se présageait jusqu'à maintenant, tu dois déjà savoir ce qui se cache dans le spoiler.



Spoiler








Voilà. Vous ne rêvez pas. C'est fini.

Certains trouveront peut-être ça trop rapide ou trop facile. Mais personnellement j'aime cette fin. Et en ce qui me concerne, cette fic n'a été - à la base - écrite que pour introduire une nouvelle vision de la backstory. J'ai aimé le tour qu'elle a pris, elle s'est étoffé beaucoup plus que ce que je présageais au départ, des éléments inattendus, parfois anecdotiques, ce sont pointés en douce. Et le résultat est là.

Merci à tous ceux qui m'ont suivie, et auxquels j'espère que mon histoire a plu. À une prochaine, peut-être Wink
 

Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure


Page 1 sur 5
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante


Sauter vers:  


Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1328s (PHP: 63% - SQL: 37%) - Requêtes SQL effectuées : 25