CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
[Site] Un nouveau dossier : Le français...
[Site] Un nouveau fanprojet : RTTP Podcast
[IFSCL] IFSCL, Bande annonce du 9e anniv...
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
 
 Derniers topics  
[Jeu Vidéo] Interface IFSCL 38X!
[Fanfic] Overpowered [Terminée]
[Fanfic] Goodbye, my lover
Quel est votre personnage préféré ?
[Fanfic] Le risque d'être soi
[One-Shot] Hypno's lullaby
[One-shot] Love Interruption
Les origines de vos pseudos
[One-shot] L'homme des foules
[Fanfic] Mondes Alternés
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

4 résultats trouvés
Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum

 Auteur  Message
  Sujet: [One-shot] Artifices  
La Cave

Réponses: 5
Vus: 2714

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Dim 24 Mar 2019 17:12   Sujet: [One-shot] Artifices
Bien.

Loin de nous l'idée de préjuger des intentions de l'auteur du commentaire précédent. Nous tenons sa goujaterie manifeste pour un malheureux accident de parcours.

La nouvelle que tu proposes est bonne, donc moyenne, donc une preuve que tu n'as plus aucun talent. Voilà, c'est démontré.
Plus sérieusement, si le texte que tu nous proposes est en effet sympathique, son style ne faisait pas toujours très poli; lors d'une lecture orale, il nous est arrivé de buter sur des formulations qui ne coulaient pas naturellement, ou même d'inverser des mots. Ton texte manquait peut-être d'un passage au "gueuloir". Ou peut-être qu'on n'était pas en forme, va savoir.

Sur le plan du fond, Pikachu a raison, c'est une belle histoire sur l'amitié. La distance entre les LG (ou plutôt, le cast de notre série, puisqu'il comprend des gens qui ne sont pas stricto sensu des LG, comme Sissi et William) a grandi, pour une raison que l'on ignore, qu'on ignorera jusqu'au bout, et qui incidemment importe moins que leur décision de réparer leur relation. Il est assez frustrant de les voir agir sans comprendre les motifs ou contexte de leurs décisions, car on ne comprend pas la signification des geste ou des conversations. Le coup de fil Yumi-William le montre de manière assez frappante : on n'a que la moitié de l'intrigue sous les yeux, et sans son complément, impossible de déduire ce qu'elle raconte ! Sommes-nous trop bêtes pour chasser les bons indices ; ou serions-nous stupides de le tenter, manquant ainsi le message qui est : la cause importe peu ? Peut-être que tu es trop exigeante avec ton lecteur, ou pas assez avec ton texte. Ce qui n'en fait pas une mauvaise oeuvre, juste un instrument de torture pour ceux qui veulent être sûrs de l'avoir bien comprise.

Là où les choses collent moins, c'est qu'à cette narration se greffent des arcs de personnage parasites. Une-fois-au-châlet, tu nous dépeins Jérémie et Aelita heureux (drôle de façon d'introduire l'enjeu en soi, mais surtout, ça les exclut du problème. D'ailleurs, on ne les revoit pas du reste du texte, ils n'ont aucune action dans le récit. Pourquoi ces personnages tiennent-ils donc le rôle de prologue ? L'idée était peut-être de nous plaquer un accord majeur pour annoncer la couleur, mais comme on enchaîne sur autre chose, ça nous laisse plus confus.)
Sissi a une maman morte. Tragique, classique, fait et refait, n'a rien à voir avec l'intrigue - et la critique du maniaque est adaptée et justifiée sur ce point. Contrairement à Odd et à Ulrich, son arc narratif ne se clôt pas sur une résolution de sa solitude. En fait, il ne se clôt pas du tout. Tu voulais une touche aigre-douce, mais c'est sans compter sur le fait que le cadre temporel du texte est un artifice d'autrice. La conclusion est inévitable : nous savons que tu as simplement choisi de ne pas la montrer. Comme si tu n'assumais pas que tout se finisse sur une note positive, ou que tu voulais forcer l'idée que si certains sont au coeur de la lumière, d'autres doivent rester dans la périphérie, détournés, à regarder le noir et sans retour vers le passé possible. C'est beau, mais pas assez assumé. Sur le plan émotionnel, ça ne marche pas tout à fait non plus, peut-être parce que le lien n'apparaît qu'à l'analyse.
William a un romantic interest amie d'enfance. Si il y a un type qui ne mérite pas un harem, qu'on l'aime ou qu'on le méprise, c'est bien William Dunbar. Plus sérieusement, j'aimais bien la tension entre séduction et amitié (avec quelques sous-entendus), qui semblait plutôt conclure sur une espèce d'innocence. La scène de la jalousie a désamorcé cet effet, à mon grand regret. Ce fil gâche un peu le propos, qui consistait à souligner la nostalgie, la volonté d'entretenir (réparer ?) de vieilles amitiés en y mêlant du bruit.
Ulrich a peut-être l'arc le plus raccord, et ce n'est pas pour rien qu'il est au centre de la fic. Réconciliation avec la famille, concessions, retours vers le passé : tout son parcours reprend les thèmes des autres LG et les rassemble. Il partage, sans le savoir, l'errance d'Odd à travers la ville, ou la vision des bougies qui brûlent sur le gâteau de Jérémie.

En écrivant ce commentaire, j'ai compris l'unité de ton texte ; en le lisant, elle m'échappait, car tout est fragmenté (le fond s'accorde ainsi avec la forme). Un traitement très léanien en fait, mais qui cette fois capote un peu au niveau de mes neurones. Sans doute par excès de subtilité, ou à cause du bruit.

Je concluerai sur le titre.
Les feux d'artifices, la lumière dans la nuit, l'inspiration d'Ulrich pour commencer la nouvelle année sur une résolution simple et bonne. C'est un symbolisme clair. Pour Jérémie c'est un gâteau (bonheur épicurien, nouvelle année, pourquoi pas ?) ; pour William ou Sissi, un portable qui vibre, porteur d'heureuses nouvelles, de réunion ; pour Yumi, des voix qui fêtent dans la rue. Pour Hiroki et ce pauvre Johnny (que ses parents n'aiment pas assez pour le garder au réveillon), un écran de jeu vidéo. Mais blague à part, pourquoi "artifices" ? Qu'est-ce qu'il y avait de faux dans cette histoire ? De rusé, de tompeur, d'industriel ? Le mot, le titre, nous induisent en erreur. Si encore ça avait un lien avec Aelita-I.A., mais non. Je crois comprendre les feux d'artifices, et l'instant d'après, le titre me dit : tu dois pouvoir ôter le feu et ne laisser que l'artifice. Et moi, je ne peux pas. Que raconte donc ce texte ?

Voilà l'exposé de mes analyses, et de mes confusions. J'espère que tu auras aimé ce retour parfois confus, et pris plaisir à redécouvrir ton texte à travers le regard de quelqu'un d'autre.

Avec câlins et bisous de la part de la Cave.

PS : Quant à savoir pourquoi tu l'as écrit, je hasarderai ceci. Tu ne cherchais qu'à te convaincre de ta propre supériorité, en te mesurant à l'aune de la Muse poétesse, icône élitiste de la distinction. Ce doit, bien entendu, être la quête ultime de tout véritable écrivain ; cependant, un effet, si j'ose dire, pervers, de cet état d'esprit, est que le texte ainsi produit manque de personnalité, de coeur, Rodrigue, as-tu du coeur ? En bref, une plume trop noble, trop parfaite, sacrifie finalement trop cette humanité, ce souffle romantique, faillible et sublime, de l'auteur incarné. La prochaine fois que tu écris, pense donc au texte, et non à tes raisons d'écrire. C'est en forgeant qu'on est forgeron.
  Sujet: [One-shot] Xana attaque à fond !  
La Cave

Réponses: 7
Vus: 6537

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Lun 20 Juil 2015 20:31   Sujet: [One-shot] Xana attaque à fond !
Yosshhh. Nous souhaitons officiellement fournir une réponse au commentaire de Sinus. Egalement dans la liste de nos plus chers souhaits : remercier tous ceux qui ont commenté, même ceux qui n'ont pas su surmonter leur choc.

Nous nous excusons du retard conséquent de cette réponse. D'abord, on a eu la flemme de la rédiger, ensuite, on a eu la flemme de la poster. Heureusement qu'il existe encore des Supernanas pour prendre le destin du monde en main.

Champagne.

-

Bonjour bonsoir, ohio gozaimasu et vous aimez ça Mr. Green.

Nous attendions avec impatience le commentaire de Silius Italicus pour nous lancer dans une réponse, et nous n'avons pas été déçus ; mais la très sympathique intervention d'a8s a été d'autant mieux appréciée qu'elle était imprévue. Nous remercions aussi Jerem pour son relevé (qui, couplé à celui de Silius, nous donne quand même quelques choses à reprendre) et ses remarques de lecteur amusé, ODR pour ses suggestions, Pilorde pour avoir fucking just readé, et Anneauthier pour nous avoir très gentiment invités à faire notre entrée au sein de la communauté. Mais comme le précise plus discrètement notre descritpion (et à l'intention de ceux qui n'en ont pas entendu parler sur Skype), nous sommes déjà parmi vous Wink

En préambule, donc, nous allons quand même vous raconter un peu la génèse chaotique, comme l'autrice de cette phrase se plaît à la qualifier, de ce texte.
Déjà, chose à savoir, il s'agit d'un texte de circonstance, ce qui implique deadlines, contre-temps IRLs et manque de réflexion approfondie. Ensuite, une bonne partie d'entre nous a participé à son élaboration, et en fonçant un peu tête baissée, à l'envi, pour ne pas dire à l'aveugle, voire au dernier moment. Nous avons donc un combo "peu de temps" et "plusieurs personnes", agrémenté d'un manque de coordination, qui aboutit à la conséquence suivante : en-dehors d'une poignée de principes et d'idées, peu de choses étaient convenues d'avance, et une bonne partie de ce que ce texte traite a simplement émergé des consciences de parties travaillant en solitaire. L'absence de coordination est une forme de management qui maximisant les libertés, accroît de pair la créativité.
Une autre chose à savoir est qu'un des desseins initiaux du texte était de figurer les différents membres sous les traits des différents personnages. L'idée a eu quelques conséquences inattendues, mais a fini par ne pas être retenue, en raison de délais trop courts, et d'autres difficultés, évidemment.
À titre personnel, "je" trouve que la deuxième partie a un traitement intellectuel du sujet moins fouillé que ce qu'il devrait être. Heureusement, Silius était là pour aider ce texte à devenir conscient de lui-même, et à accomplir le travail du premier critique et commentateur : le magnifier. Il a su établir des correspondances cohérentes entre passages qu'écrivaient à la dernière minute des auteurs qui n'avaient pas lu le premier (je pense notamment au traitement de Jérémie...à noter que si un membre n'avait pas relayé un autre, ce dernier aurait lui-même été pénétré), à côté d'autres réflexions qui elles étaient parfaitement conscientes et voulues.



Une incohérence qui n'a pas été relevée, c'est que le Jerlita a lieu le matin ; vient ensuite la piscine ; enfin, Aelita s'endort le soir à l'infirmerie. Ça donne une journée un peu courte...Par contre, pour la question du maillot, nous avouons avoir triché Razz Quant à la réplique à l'envers, elle simule le "rembobinage" (souvent accéléré), pour souligner l'aspect grotesque, cartoonesque des mouvements dans cette scène.
Nous confirmons d'ailleurs que la conclusion de ce passage relève de la fantasmagorie, où le sexe de Yumi s'invite de façon totalement décousue, en souvenir récent de ce que le cerveau d'Aelita souhaite traiter. Payez votre transition, car...

L'intention, dans l'Ulumi, était de décrire un fantasme. Réaliste, plus que ne l'est vraiment une idée peut-être ; mais il ne faut pas négliger que la présence du violeur dans la chambre de Yumi relève plus de la téléportation miraculeuse que du viol de propriété avec effraction - enfin, dans la mesure où c'est la maison qui est concernée du moins...
Et nous aimons beaucoup Yumi. C'est un personnage merveilleux, sans lequel la dynamique du groupe des Lyokoguerriers serait bien trop simple. Et elle n'a rien d'une s... Sad

a8 a écrit:
Citation:
avec éventuellement la présence d'un ou plusieurs personnages secondaires de la série, à l'inverse de l'oncle de William
L'oncle démineur est bien mentionné dans la série. Mais c'est vrai que le traitement, type S4, de William, est particulier. En fait, nous pourrions dire que...XANA sous-traite William (Badum psssst) ! Very Happy



Sur le traitement des personnages, par Silius :
- Aelita. Bien d'accord avec vous. Mais à noter, nous n'avions pas envisagé la deuxième "explication" de l'hermaphrodisme d'Aelita, qui nous laisse un peu pantois, car elle colle tout à fait au développement que nous en avons fait. Quant à savoir si sa progression relève ou non de l'illusion : hentai logic.
Silius Italicus a écrit:
Citation:
Cela dit, l’infirmière de Kadic sait diagnostiquer ce genre de rarissimes malformations ? Voici qui est étonnant.

Elle a émis des explications possibles, mais n'a pas tranché. Et puis, "rarissime", à peine moins que la célèbre narcolepsie ! Mais nous avouons, petite facilité médicale ici. Ceci dit, après tout, allez savoir : Yolande a peut-être sa propre petite vie secrète ? Mr. Green
- Jérémie : la thèse de l'homosexualité comme dégradation de Jérémie n'avait pas été évoquée entre auteurs ; d'ailleurs, la dégradation nous paraît plus présente dans la violence (physique, puis biologique&mentale) de XANA que dans le fait que ce dernier lui impose son symbole phallique. En effet, la domination phallique ne fonctionnerait pas tellement moins bien si Jérémie était une fille. Enfin, à peine. Pour en finir avec la virilité... heum, nous nous noyons.

Citation:
Citation:
Le rapport au sexe de Yumi est plutôt étrange dans la mesure où les japonais ne sont pas particulièrement prude sur le sujet. En fait pour diverses raisons d’ordre culturel ils semblent relativement ouverts, du point de vue occidental, quand il s’agit de parler de cela.

Nous sommes assez peu d'accord. Regardez certains anime, peut-être arez-vous ce sentiment ; mais dans une société où l'expression de l'excitation sexuelle est, chez les femmes telles qu'elles sont dépeintes dans la pornographique la plus obscène : "C'est embarassant !" et "Ne regarde pas !" il est permis de se poser des questions.
Plus sérieusement, la pudeur est vraiment de mise au Japon. Enfin, ne savez-vous pas qu'ils censurent leurs oeuvres pornographiques ? Nous en sommes encore là, oui.

En revanche, votre découpage des "voix" est chaotique. La réalité l'est plus encore ; mais jamais dans le sens où vous l'imaginiez. Quelque part, cela rassure, sur la capacité d'un style à fonctionner en symbiose, à ne pas se laisser réduire à quelques traits stylistiques éthérés, détachés de tout con-texte, si vous nous pardonnez d'utiliser un mot aussi juste. Aussi le fait que votre rétro-engeneering ne corresponde pas tout à fait à la réalité historique est-il une leçon en soi, qui ne rend pas pour autant vaine votre tentative, basée sur l'analyse.
Le premier passage est une seule voix (à l'exception d'un bidouillage des dernières lignes).
Le deuxième en est deux qui ne font qu'une : il est d'eux. pour lui faire justice, la première voix a bien voulu dépanner pour quelques phrases, puis est allée se coucher.
Le troisième est tout entier à un auteur.
Le quatrième commence avec une voix, un écrivain, et se termine avec une autre voix pour l'autre personnage. Le glissement de points de vue à travers ce qui est envisagé comme un fantasme commun est bien entendu conscient.
Le cinquième passage n'a pas été écrit par un auteur ayant rédigé les textes du début, que vous mentionnez.
Comme vous raisonnez sur des bases aussi différentes de ce qui s'est passé, vous aprendrez peut-être avec surprise qu'étonnamment, vous avez parfaitement repéré des choses intéressantes : l'arrivée de William, écrite par une autre voix ; ou encore, l'auteur de l'avant-dernier passage.

Dans votre effort absolument magnifique, vous avez su repérer la cohérence là où le texte, souvent, en manquait. Oh, oui, l'idée de gradation était présente, et même - en fait, une des rares dont nous eussions convenu, et qui fut respectée, à une entorse près - l'idée de descente à travers les lieux, comme une plongée en enfer.
La grille de lecture marxiste, si nous l'acceptons volontiers, n'avait pas été envisagée au cours de l'écriture. La notion même de domination n'était pas présente dans nos délibérations ! Du coup, c'est tout un pan de l'évolution de Jérémie qui tombe à l'eau. C'est d'autant plus dommage que, n'eût été un remplacement de dernière minute, Jérémie aurait lui-même - degré ultime - subi une sodomie ! À ce titre, l'exploitation des faiblesses des Lyoko-guerriers, 43-like comme relevait a8s, est toute indiquée en effet.
Le schéma conscient se trouvait donc, de manière presque plus optimiste, plus en phase avec les héros et leur dé-Ly-re, dans l'idée d'escalade, et de libération de la libido, d'acceptation de la sexualité. Freud, si vous y tenez. À noter, chose infâme, que nous avons également intériorisé et reproduit le schéma, typique d'un certain nombre de hentais, de l'appréciation finale du viol. Peut-être nous sommes-nous trop identifiés au regard jouissif d'Odd, le réalisateur de ce plateau, lui-même contaminé à sa façon par la tyrannie de XANA ?


Pour finir, nous vous remercions tous de l'attention que vous avez porté à notre bien modeste travail. Entre conflits et coopérations, reprises, suggestions, discussions à même le document, collision des fantasmes et tentatives pour donner à tout ce fatras inspiré et non planifié un semblant de fil rouge, l'écriture de ce texte a été une expérience formidable, qui pourtant n'aurait pas été complète sans, notamment, l'effrayant commentaire de Silius, qui nous montre que l'important, dans un texte, n'est pas tant la main qui le trace que l'oeil qui le lit. Souriez, vous êtes filmés.
  Sujet: [One-shot] Xana attaque à fond !  
La Cave

Réponses: 7
Vus: 6537

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Mar 14 Avr 2015 15:45   Sujet: [One-shot] Xana attaque à fond !
Seconde partie.

Spoiler
  Sujet: [One-shot] Xana attaque à fond !  
La Cave

Réponses: 7
Vus: 6537

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Mar 14 Avr 2015 15:43   Sujet: [One-shot] Xana attaque à fond !

Salutations, chers amis.

Aujourd'hui, nous vous proposons de goûter à un de nos grands crus. Un jus de fruit pressé avec amour, dont vous risquez de vous souvenir. Et nous en sommes par avance désolés !


Spoiler



Note d'Anneauthier : Tu es nouveau sur le forum à ce que je vois et je te souhaite la bienvenue Wink

Tu n'as pas pris le temps de te présenter ce qui est regrettable pour toi ! C'est bien mieux de se présenter par rapport aux autres, tu te feras d'ailleurs sûrement plus d'amis dans la communauté LyokoFan avec une belle présentation de toi Wink
Va sans plus attendre te présenter dans le sujet de présentation des nouveaux membres (clique ici pour y accéder), Merci !

Bonne journée sur le Forum ! Wink
 

Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure


Page 1 sur 1



Sauter vers:  


Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1133s (PHP: 55% - SQL: 45%) - Requêtes SQL effectuées : 24