CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Une news de news !
[Créations] JamFiction sur Code Lyoko par St...
[Créations] Le Covid-19 n'a pas tué nos talents
[Site] [Mise à jour] - Cartoon Fair - U...
[Code Lyoko] Interview de Julien Lamas...
[IFSCL] IFSCL - Bande annonce fangame 4.0.X
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
[Site] Un nouveau dossier : Le français...
 
 Derniers topics  
Projet World of Lyoko (manga et journ...
[Jeu Vidéo Lyoko] IFSCL 40X!
[Fanfic] Numéro 3 ~ Ruth
[FanGame-Recrutement] Code Lyoko : We...
[Fanfic] Oblitération [Terminée]
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
Comment avez vous vécu la fin de la s...
Qu'est-ce que vous aimez dans Code Ly...
[Fanfic] Un exil forcé
Votre fin de saison préférée
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

55 résultats trouvés
Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum

 Auteur  Message
  Sujet: [Fanfic] Transfert  
Shinataan13

Réponses: 29
Vus: 17220

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Lun 27 Avr 2015 17:42   Sujet: [Fanfic] Transfert
Merci pour tes critiques, je ne vais pas répondre à tout vu que c'est ton avis et comme la fanfiction est fini, j'ai dit tout ce qu'il fallait. Je me concentrerais juste sur deux points Luc et Jérémie.

Tout d'abord, notre blondinet qui part vers d'autres cieux. Ça résume parfaitement son histoire. Qu'Il se perd dans le néant, boucle temporelle, univers parallèle ou devient tout simplement dingue. Ça n'a aucune importance pour moi, il était à peine plus important que Sissi. Oui, on peut dire qu'une petite partie de lui est à l'intérieur Dom ou Luc.

Luc est pas parfait. Il est juste un pantin dans un plateau qu'il ne connait même pas. Il fait ce qu'il veut faire. N'est pas plus fort que les autres sur Lyoko, sur Terre, oui puisqu'il est quand même un spectre qui puise un peu d'énergie des Tours de XANA. Pas plus intelligent, il suit les pistes qu'on lui laisse, juste en croyant dans les Lyoko-guerriers. Kiwi ferait pareil, je dirais. Son seul point fort est sa connaissance de Code Lyoko. Dire que c'est ça maison ne serait pas exagéré. Mais tout ça importe peu. Car le vrai objectif de cette fanfiction est juste de faire comprendre que Luc... on s'est rien de lui. Comme tu le dis, l'épilogue ne sert à rien. Juste à comprendre qu'il ne sert à rien. Dom avoue à Luc qu'ils ne savent même pas s'il existe vraiment. Est-il vraiment un humain ? A-t-il rêvé tout le long ou peut-être est-il encore en coma ? Il a vécu une vie, sans rien attendre de personne, ni même s'il y aurait une suite. Limite, il me ferait de la peine.

Voilà pourquoi, je ne suis pas d'accord avec ta fin ouverte, car c'est une justement. Tous les lecteurs ont leurs avis dessus, ainsi que moi.

Bref, bonne lecture et surtout bonne soirée
  Sujet: [Fanfic] Transfert  
Shinataan13

Réponses: 29
Vus: 17220

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Mar 21 Avr 2015 18:33   Sujet: [Fanfic] Transfert
Merci pour tes commentaires, comme je le dis souvent ça fait toujours plaisir. Je suis plutôt d'accord avec toi.

La seule chose qui me parait "bizarre", c'est quand tu veut plus de scènes entre Dom et Jérémy. Justement, il y en a pas. Jérémie est juste plus important que Sissi dans cette fiction, même si son corps est toujours en première ligne XD. Car quoi que ce soit la vérité sur l'histoire, les derniers moments de folies d'un adolescents sur son lit d’hôpital ou le réel transfert de conscience. Jérémie ne peut communiquer avec Luc, sauf grâce aux autres personnages. Et sincèrement, je voulais pas faire une connexion mentale comme pour l'épisode où il est perdu dans le supercalculateur. C'était pas le but de la fiction.

Finalement, je te remercie pour tes commentaires et te souhaite une bonne suite dans ta lecture.
  Sujet: [Fanfic] Transfert  
Shinataan13

Réponses: 29
Vus: 17220

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Jeu 04 Déc 2014 22:33   Sujet: [Fanfic] Transfert
Vous l'attendiez tous... ou pas. En tout cas, moi oui, l'épilogue est là !

Sans plus attendre je vous laisse lire ce petit texte. Car oui, c'est suffisant pour conclure cette fanfiction.




Épilogue ou rêve

- Ah, la vie est belle, les oiseaux chantent, le vent apporte la douce odeur de l’été, les plages sont remplies de superbes filles, déclara Dom en se tournant vers son ami. Et moi, je suis en présence du plus grand boudeur de la planète.

Assis sur sa chaise roulante, Luc détourna les yeux et croisa les bras ou en tout cas, il essaya. Ses blessures n’étaient pas tout à fait guéris, il avait donc encore mal un peu partout. Les médecins avaient même déclaré qu’il ne marcherait plus, mais bon le blessé les avait déjà surpris une fois, pourquoi pas deux ?

- Allez, dis-moi ce qui te tracasse ? questionna Dom. Ce matin encore, tu ne tenais même plus sur place, tellement tu étais surexcité. C’est pour ça que je t’ai amené dehors.

- Sauf que maintenant, il y avait un épisode de Code Lyoko, bouda le fan.

À ces simples mots, le monde se tut brièvement. Seul un corbeau criait au loin, comme pour seul réponse. D’un mouvement brusque, Dom se baffa le front de sa main droite

- Je vois, articula son ami avant de se tourner. Bon, si c’est comme ça, que tu me remercies. Je te laisse ici et tu te démerdes pour rentrer.

- Connard ! s’écria Luc en essayant d’avancer avec sa seule main valide.

- Je plaisante, jamais je ne te laisserai, ricana-t-il en s'essayant sur l'herbe.

- Moi, non plus… sauf si pour une raison inconnu, je suis de nouveau « transféré ».

- Alors là, tu rêves, grogna Dom. Si tu me refais ce coup, je casse toute ta collection de Code Lyoko.

Voyant que son ami était sérieux, Luc détourna la conversation. Cela faisait déjà quelques jours qu’il était de retour de son « transfert ». Sans pour autant savoir ce qui s’était passé avec Jérémie. Dom avait émis l’hypothèse que comme le programme qui servait à gardait l’esprit de Luc dans l’autre monde était détruit. Jérémie était donc réapparu dans un scanner. Même si Luc se posait encore quelques questions sur sa mésaventure, bizarrement ce n’était pas le cas de son ami. Il avait même déclaré connaitre la raison pour laquelle, le fan avait possédé le génie.

- Qui d’autre, à part Jérémie, a un cerveau suffisamment puissant pour résister à une telle possession, avait déclaré Dom. Personne, sauf peut-être Aelita, mais sans elle plus de code Lyoko, donc autant se tirer une balle dans la tête. En plus, Jérémie est le seul à avoir utilisé le casque neuronal et je suis sûr que ça a eu un effet sur lui.

- Si tu le dis, murmura le fan qui arrivait à peine à suivre le résonnement de son ami.

- Mais tu sais ce qui est le plus étrange dans cette histoire ?

- Que j’ai réussi à utiliser un Supercalculateur, alors que j’arrive à peine à aller sur internet dans ce monde ?

- Il y a de ça, ricana Dom. Mais surtout, on ne saura jamais si tout ça, c’est vraiment passé. Ni même si ce monde n’est en réalité qu’une illusion que tu as créé. Après tout, le temps s’écoule différemment. Peut-être que ce monde a vraiment été créé par toi et qu'il est en train de mourir.

- Peu importe, j’ai réalisé mon rêve.

- Sympas et le mien, alors ?

- Tu écrieras l’histoire, promis Luc avec un léger sourire. Mais fais vite, je veux la lire avant que ce monde ne disparaisse… au cas où.

Alors que son ami lui rendit son sourire, le fan se mit à penser à la vie et tout ce qui lui restait encore à vivre. Peut-être allait-il écrire une fiction de Code Lyoko, même contre l’avis d’autres personne ? À moins qu’il n’y ait déjà trop de suite et que la sienne ne saura jamais au goût de tout le monde ? Peut-être que ses héros avaient le droit à du repos ?

« Après tout, même les Lyoko-guerriers ont le droit à une vie normale, pensa-t-il en se mettant à chantonner »

- Il existe un monde virtuel et différent
Ou chaque seconde fait de nous des combattants
Notre seul espoir est de tout reprogrammer

On ira on saura sauver notre existence
Se donner une chance de tout effacer
On ira on saura sauver notre existence
Pour refaire un monde sans danger

Code Lyoko tout reprogrammer
Code Lyoko un monde sans danger

Tout est numérique et pixellisé dans ce monde
Il nous faudra du courage et de l'entraide
Mais dites-vous bien que l'on risque notre vie

Code Lyoko tout reprogrammer
Code Lyoko un monde sans danger

On vous promet de donner le maximum
Contre la menace et de sauver tous les hommes Sad




HAPPY END ?


C'est fini ! Crying or Very sad Luc ne part pas !

Bref, comme vous l'avez compris, j'ai créé cette fanfiction autour de la question suivante : Etre ou ne pas Etre ?
Non, je rigole. la vraie question est de savoir ce qui est vrai. Car il suffit qu'on manipule juste un peu le cerveau et boum, adieu monde réel.
Luc est-il dans notre monde ou c'est un simple programme qui vit ses derniers instant à la vitesse de la lumière ? XD
Moi, j'ai ma propre réponse, mais bon, ce n'est qu'une entre beaucoup d'autres.


Bon, j'avais prévu de commencer une autre, mais beaucoup plus longue car celles que j'ai fait jusqu'à présent n'étaient qu'une fraction idéee constuite sur un coup de tête. Cette fiction aurait fait apparaître d'autres personnages (dont mon préféré que je gardais bien au chaud) et pas qu'un seul, voir deux, comme jusqu'à présent. Sauf que je remarque que la, voir les questions qui m'ont fait écrire cette fiction.
Sont... trop innocente. Je veux dire par là qu'on s'est déjà posé ses questions un jour ou l'autre en regardant la série. Et même si la principale question n'a encore jamais été utilisé dans un autre fiction (que je le sache et ça me surprend en passant), je préfère attendre d'avoir plus de donnés en main. Surtout que j'ai un petit trou au milieu de la fiction et il me manque encore 2-3 personnages pour le boucher.

Donc vous n'aurez pas de mes nouvelles avant les vacances... d'été.


Bref, je vous dis au revoir car je compte bien revenir. Tout dépend si je décide finalement de finir la fiction, car ça veut qu'en même dire que je révèle le "rêve d'enfant" que beaucoup ont eu en regardant Code Lyoko.
  Sujet: [Fanfic] Transfert  
Shinataan13

Réponses: 29
Vus: 17220

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Jeu 13 Nov 2014 22:00   Sujet: [Fanfic] Transfert
Et voilà le dernier chapitre, puisque je considère le prologue comme quelque chose à part de l'histoire. On retrouve nos héros avec le petit Luc qui se rendent compte des plans du nouveau XANA.

J'avais prévu de publier ce chapitre pour Halloween, mais je n'ai absolument pas eu le temps. Je préviens donc aux âmes sensible. Certaines scènes et allusions qui sont plutôt violentes, et sexuelles à un moment. Merci de tenir compte de ses quelques lignes.

Sur ce je vous laisse avec nos héros, vous comprendrez le titre à la fin.



Chapitre 12

Le Choix ou le but ?


Dire que les Lyoko-guerriers étaient dans une mauvaise posture serait un doux euphémisme. Non, les bons mots étaient plutôt, « ils étaient foutu ». Non seulement, les clones connaissaient toutes les techniques et faiblesse des originaux, mais en plus Luc remarqua qu’ils possédaient une mémoire collective. En effet, quand l’une de ses attaques arrivait à prendre son adversaire au dépourvu, on pouvait être sûr qu’un autre clone arrive à le sortir du pétrin. Ce schéma se produisit tellement de fois que tous les Lyoko-guerriers finirent par battre en retraite vers le Skid, frustré et humilié. Même Odd n’arriva pas à remonter le moral de ses amis.

- On n’arrive à rien, il faut battre en retraite, s’écria Yumi aux autres membres. On reviendra chercher des informations un autre jour.

« Battre en retraite ? se dit Luc avant de voir l’évidence. »

- Non ! hurla le fan au reste du groupe, alors que les clones se rapprochaient d’un pas tranquille.

- Comment ça non ? demanda Yumi. Tu ne vois pas qu’on n’arrive à rien. On ne peut même pas les toucher. Le mieux s’est de se préparer et revenir en force une autre fois.

- Comment ça en force, c’est quasiment la seule fois où on est tous présent sur Lyoko. Si on fuit maintenant, on perdra toute chance de vaincre XANA, protesta le fan, refusant pour la première fois d’écouter son premier amour. Vous ne comprenez pas ? Qu’importe ce que vous pouvez faire, XANA détient déjà l’arme parfaite pour vaincre tous ses ennemis. Ses clones ont votre mémoire, votre talent et un équipement bien meilleur, ils pourraient vous dévirtualiser sans aucun problème.

- Et tu proposes quoi ? Qu’on se batte sans avoir aucune chance de victoire ? demanda Ulrich.

- Ah, parce que quand vous avez accepté d’aider Jérémie à ramener Aelita sur Terre, vous pensiez pouvoir vaincre XANA ? Avouez-le bon sang, à aucun moment vous n’étiez de taille, mais vous n’avez jamais abandonné. C’est pour ça que je vous admire. À chaque fois, vous vous faisiez battre ou vous ne gagnez qu’un peu de répit et quand vous arriviez à gagner une petite victoire, XANA répliquait encore plus puissant. Mais… jamais vous n’avez fui comme aujourd’hui. Si vous voulez partir allez-y, moi je préfère croire en Anthéa.

Sur ces mots, il tourna le dos à ses héros se dirigeant vers les clones qui l’attendait d’un air suffisant. Ce qui sincèrement n’allait pas du tout à certains d’entre eux. Soudain, une main se posa sur son épaule et un uniforme blanc apparut dans son champ de vision.

- Tu es nul pour les discours, t’es au courant, déclara William. Mais bon, faut dire que j’ai jamais été doué pour fuir.

- Tu sais que si on se fait avoir, s’en est fini du Skid ? demanda Aelita un peu plus loin, mais avançait d’un pas sûr vers eux. Je ne pourrais pas le reconstruire avant un moment.

- Que ceux qui pense résister à une armé de ses clones lève la main, lâcha Luc pour toute réponse en désignant les fumée en haut de la tour.

- Bon vu sous cet angle, c’est vrai qu’on n’a pas trop le choix, dit Ulrich en les rejoignant. Vive les missions suicides et la manière forte !

- Quelqu’un a parlé de mission suicide ? Je suis pour ! En plus, j’ai un compte à régler avec OddX, s’enthousiasma le félin alors que tout le monde lui lançait un drôle de regard. Bah quoi ? Il faut bien leur donner un nom. C’est plus humain.

- D’accord, je suis pour, mais ne faites pas attention à ce que mon clone dit, déclara Yumi.

- Merci, murmura Luc avec un léger sourire.

- Sinon, tu as un plan ? demanda William.

« Moi, avoir un plan ? pensa le fan. »

Il n’en avait aucun, à part fonçait dans la Tour pour découvrir un peu plus sur le plan d’Anthéa. À ce moment, il se sentit bête d’avoir laissé cette source d’information inestimable derrière lui. Une source d’information ? Ces mots firent n’être une idée dans le cerveau de Luc. Une idée, folle avec un côté suicidaire, mais une idée quand même. Se tournant vers Aelita, il murmura à voix basse pour que seul elle l’entende.

- Tu veux te translater dans la base de XANA pour rencontrer ma mère, s’étonna Aelita après avoir écouté son idée. Mais tu l’as vu, elle n’a plus toute sa tête, si quelqu’un doit y aller, ça doit être moi.

- Sauf que ton clone le devinera tout de suite. Je suis le seul, dont XANA n’a pas copié les souvenirs. Il n’a que votre point de vu comme base d’information. Il ne peut donc pas prévoir avec exactitude ce que je vais faire. La preuve, vos clones n’arrivent pas toujours à prévoir mes coups. De plus, Anthéa m’a amené ici, elle a dut me laisser quelques indices comme dans la Tour.

- D’accord, finit par dire Aelita. On doit donc aller dans la tour pour que je lance le programme.

- Euh, et le Skid ? demanda le fan. On n’a pas besoin de l’arrimer ?

- Jérémie a travaillé sur une nouvelle forme de translation au cas où le Skid venait à être détruit, révéla Aelita avant de détourner le regard. Je l’ai découverte, il y a peu dans ses notes, donc mon clone n’a aucune information là-dessus.

« Jérémie, encore une fois tu sauves la situation. Dommage que je ne t’ai jamais connu. »

Grâce au travail acharné de Jérémie, les Lyoko-guerriers avaient un plan avec une chance de l’emporter sur XANA. Il ne manquait plus qu’une bonne diversion. Pour cela, Luc pouvait compter sur ses héros qui s’élancèrent sur les clones au signal d’Aelita. Aucun d’eux n’avait la moindre idée sur le plan de Luc, mais ils lui firent confiance ce qui le toucha énormément. Pour la première fois, le fan se sentit accepté par ses héros. Suivant les combattants de prêt, Luc observa les alentours à la recherche d’un chemin sûr. Il refusa de monter en hauteur où il ferait une cible facile pour n’importe quel clone. À la place, il lança ses chaînes contre un câble avant de se projeter au ras du sol. Il ne fut malheureusement pas assez rapide pour distancer UlrichX. Ce dernier le rattrapa en un battement de cil et dégaina l'un de ses sabres, mais n'eut pas le temps de le découper que le vrai Ulrich le percuta ses 2 sabres à la main.

- Il ne peut y avoir qu’un samouraï, décréta-t-il en se remettant sur pied. Triplicata !

- Frimeur, lui répondit son double en effectuant la même technique, mais avec deux fois plus de clone.

Laissant les deux guerriers définir qui était le plus fort, Luc réussi à atteindre une petite zone boisée où il profita pour se balancer tranquillement d’arbre en arbre. Il failli s’en mordre les doigts quand une flèche laser à tête chercheuse accompagnée d’un éventail se dirigea droit sur sa tête. Heureusement, ses alliés réussirent à arrêter les projectiles ennemis.

- Allez viens, je vais te montrer qu’un vrai tireur d’élite n’a pas besoin de fléchette téléguidée.

- On ne vous laissera pas toucher à notre ami, déclara Yumi.

- Ami ? Pourtant, tu as aimé quand il t’a embrassé, tout en baladant ses mains sur ton corps, murmura YumiX faisant un clin d’œil à Luc qui faillit se prendre une branche.

Laissant les deux filles se chamailler entre elles, Luc s’enfuit en repensant malgré lui à ce moment qui avait bizarrement disparut de sa mémoire. Ce fut une nouvelle erreur car il ne vit pas la fumée qui l'avait pris en chasse. Cette dernière laissa apparaitre WilliamX qui abattit son épée sur lui. Le coup aurait pu être fatal, si par un instinct de survie Luc n’avait pas raccourci ses chaînes au maximum.

- Allons, mon ami, tu me fausses déjà compagnie ? demanda WilliamX.
Jurant tout bas, le fan se remit du choc et se prépara à l’inévitable combat quand il aperçut une ombre sur le sol. Il ne fut pas le seul à la voir car d’un mouvement WilliamX disparut dans son célèbre Supersmoke. L’instant d’après une forme blanche abattit son épée sur le sol qui se mit à trembler. Jurant à voix basse, William replaça son arme sur son épaule prêt à en découdre.

- On dirait que XANA a diminué un pouvoir plutôt utile, je suis sûr que tu le regrettes.

Sans un mot, les deux combattants s’élancèrent l’un sur l’autre entre choquant leur épée dans un combat de force pure. Laissant l’ex-lieutenant de XANA prendre sa revanche pour tout le temps qu’il avait passé sous son emprise. Profitant que tous les clones étaient finalement occupés, Luc réussit à rentrer à l'intérieur de la Tour avant de se faire percuter par un corps étranger. Grommelant contre sa malchance, le fan découvrit que le corps n’était d’autre qu’Aelita qui se remit péniblement sur pied. D’un mouvement de poignet, elle lança un champ de force qui rencontra une sphère noir qui entra à son tour dans la Tour. La seconde d’après AelitaX apparut d’un pas léger sans porter attention au fan qui s’était mis sur ses mains. Sans plus attendre, l’adolescent décolla vers la plateforme supérieure, mais se fit très vite rattrapé par les deux anges. Celles-ci s’étaient lancées dans un combat aérien à couper le souffle, dont les Mantas auraient surement été jalouses. D’un mouvement, il lança ses chaînes sur le plateau accélérant sa monté ce qui le permit de se tenir prêt pour l’arrivé de son adversaire. Cette dernière arriva à toute vitesse accompagnée par l’original qui fut légèrement plus rapide. D’un mouvement, le pratiquant de capoeira frappa à l’angle mort de l’ange noir qui dut sacrifier l’un de ses champs de forces pour ne pas être blessé. Furieuse que le fan se mette de nouveau à travers de sa route, AelitaX lança un champ de force qui l’envoya dans le décor. Mais cette simple action offrit le temps qu'avait besoin Aelita pour activer son programme. Encore sonné par le choc, Luc utilisa le peu de lucidité qui lui restait pour enfoncer ses chaînes au milieu de la plateforme. Ces dernières se raccourcirent suffisamment pour que le programme l’identifie et le translate. La dernière chose qu’il entendit fut le crie d’AelitaX.

La translation fut une étrange expérience qui lui rappela en quelque sorte son transfert entre les deux mondes. Après un moment dans les vapes, le fan réussit à lever la tête pour se trouver face à une scène d’horreur. La vue de corps de soldats à moitiés décomposés faillit lui arracher un cri d’effroi. Après un long moment, il réussit à se remettre sur pied et explora les lieux tout en évitant de poser les yeux sur ce qui était autrefois des hommes. Encore une fois, il regretta que Jérémie ne soit pas là pour l'informer du chemin à prendre ou de sa position exacte. Les minutes passèrent, mais pourtant à chaque porte la même scène se présentait, des ordinateurs et des papiers trainaient dans toute la pièce, ainsi que quelques cadavres. À un moment, il se baissa pour dépouiller un soldat de ses armes, ainsi que de sa ceinture pleines de munitions et grenades. Même si ça lui semblait complètement ridicule, vu qu’il était une sorte de super spectre, mais le poids de l’arme le rassura, un petit peu. Finalement, il entendit un léger bruit, tel un chantonnement qu’il suivit jusqu’à une porte. Prenant son courage à deux mains, l’adolescent l’ouvrit pour découvrir une scène un peu trop familière à son goût. Cette fois, il n’y vit aucun cadavre, mais l’être humain qui s’y trouvait n’était pas loin de cet état. D’un coup d’œil, il devina que ses vêtements furent jadis blancs, ainsi que sa peau, mais désormais tout était taché par la saleté et surement le sang qui avait envahi toute la base. De plus pour une raison inconnue, l’être humain ne possédait rien d’autre que sa blouse déchirée. Ce qui permit à Luc d’observer les nombreuses blessures et blessures. Toutes semblaient récentes, certaines même paraissaient avoir été élargies au fur et à mesure. Tout semblait à croire que quelqu’un avait torturé l’être humain de bien des manières. Le corps leva les yeux sur le nouveau venu comme si bougeait la tête lui demandait trop d’effort. Leurs regards se croisèrent un instant avant que la femme n’éclata d’un rire plus proche de la folie qu’autre chose. Au fond de lui, Luc se remercia d’avoir empêché Aelita de venir car ce qu’il voyait n’était d’autre qu’Anthéa Schaeffer. Mais elle n’avait plus rien à voir avec la jeune femme souriante et pleine d’énergie d’il y a 10 ans. Désormais ce n’était plus qu’une ombre sans vie, ni but.

- Anthéa Schaeffer, est-ce que vous m’entendez ? demanda Luc d’une voix tremblante, alors que la femme le dépassait pour se diriger dans une autre pièce. Je m’appelle Luc, un ami de votre fille Aelita.

La suivant de prêt, l’adolescent l’aida de temps à autre à se relever quand elle trébucha sur un corps. Toutefois, il ne reçut pas le moindre mot. Comme si son existence importait peu. Il s’était attendu à beaucoup de chose, mais pas à voir une telle personne dévastée au point qu’elle ressemblait plus à un zombie. À certain moment, il la vit même arracher le peu de chair d’un cadavre qu’elle mastiqua. Ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. D’un mouvement brusque, Luc tomba à genou toussotant même s’il savait très bien que rien ne sortira de son ventre. Il lui fallut à moment pour se remettre debout et découvrir qu’Anthéa était entrée dans une salle étrangement propre. Cette salle contenait au fond un immense Supercalculateur encore plus grand que celui de l’usine. Impressionné, Luc ne vit pas que la femme s’était approchée d’un écran et tapa mollement dessus.

- Faux, grogna-t-elle finalement ce qui le fit sortir de sa rêverie. Tu ne dis que des… mensonges.

- Non, vous devait me croire, je suis un ami d’Aelita. Je suis ici pour détruire XANA.

- Dét… XANA… Hahaha, ricanna-t-elle. C’est secondaire. Tu n’es…

- Écoutez, je sais que vous êtes déboussolée, mais je suis là pour vous aider. Vous pouvez me faire confiance.

- Tu n’es qu’un… outil ! Alors ferme-là ! cria-t-elle avec une telle force que Luc en sursauta. Détruit le supercalculateur.

« Un outil, mais…, pensa Luc avant que les écrans s’allument en faisant apparaitre un symbole qu’il aurait préféré ne plus revoir. »

- Alors, tu as finalement réussi, déclara une voix synthétique qui fit trembler tout le corps d’Anthéa. Elle a toujours su que tu viendras, on peut dire que jusqu’à la fin, c’était une épine bien gênante.

- XANA, comprit Luc en levant son arme vers le supercalculateur. On arrive enfin à la fin du voyage.

- Tu es sérieux ? demanda le programme. Je suis un programme multi-agent, je suis partout dans le réseau.

- Permet-moi d’en douter, déclara Luc qui s’apprêtait à appuyer sur la détente.

Le tir partit, mais il ne provint pas de son arme. Surpris, Luc tomba à genou les jambes devenant flou alors que des uniformes ne l’entourent pour lui enfoncer des barres métalliques qui immobilisèrent ses membres. Dégouté, le fan tourna le regard pour ne pas voir la vision de cauchemar qu’il avait tout autour de lui. Il les avait déjà tous vu auparavant quand il déambulait dans les couloirs. C’était tous les soldats mort qui désormais peuplaient l’armée de XANA.

- Espèce de sale monstre, rugit l’adolescent, cloué au sol, alors que l’un de ses soldats reprenait son arme.

- Me complimenter ne te sauvera pas, ricana le programme. Ah, ses personnalités humaines, elles sont tellement amusantes, mais je dois avouer que je préfère celles des Lyoko-guerriers. Quelle équipe ! En passant, tu avais raison, une fois de plus, détruire le Supercalculateur m’aurait aussi anéanti. Cette diablesse a installé ce dernier piège. Je peux envoyer des sondes dans tout le réseau et activer les Tours de Lyoko, mais les parties de mon programme les plus importantes sont piégées ici. Avec un peu de temps, j’aurais pu le déjouer, mais tu as allumé votre Supercalculateur, me forçant à passer à l’attaque plus rapidement que prévu. Ton « instinct » m’a couté bien cher, maudit vermisseau !

- Me complimenter ne te sauvera pas, imita Luc. Mes amis vont botter le cul de tes spectres et moi le tien.

- Je ne crois pas, lâcha-t-il en changeant l'image d'un des écrans. Regarde tes soi-disant amis. Je te fais même une fleur, j’active la communication entre vous.

Maudissant pour la énième fois XANA, Luc observa ses héros complètement désarmé et à la merci de des doubles. Même Aelita ne pouvait rien faire plaqué au sol comme elle était.

- Bordel, lâcha Luc. Les amis, je pense que ça va prendre un peu de temps pour détruire le Supercalculateur.

- Même maintenant, tu continues à croire que je peux être vaincu ? ricana XANA.

- Luc, c’est toi ? demanda William. Euh, c’est quoi cette drôle de voix ?

- Oui, c’est moi et l’autre c’est XANA.

- Quoi ! s’écria Odd, outré. C’est ça la voix de XANA. Attend, on dirait un vieux disque rayée.

- Et ma mère, demanda Aelita, inquiète. Tu l’as trouvé ?

- Oh, ne t’inquiète pas, Aelita, je me suis bien occupé de ta mère, déclara XANA. Elle a payé pour tous les problèmes qu'elle m'a causés. Je dois avouer que désormais, elle est devenue une esclave bien docile et pour cela, je dois remercier les humains. Mon prédécesseur l’auraient juste tué ou contrôler, mais grâce aux hommes j’ai d’autres option. Jamais, je n’aurais pu imaginer les tortures que vous avez créées au fil de votre existence. J’ai tout essayé, torture physique, psychique, sentimentale et même sexuelle. J’ai eu de nombreux volontaires pour appliquer à cette dernière.

- Salopard ! hurla Luc couvrant les sanglots d’Aelita, tout en étant vraiment le seul à comprendre l’horreur de la situation. Je t'aurais, tu m’entends ?

- Oui, oui, je t’entends. Pas besoin de hurler. Nous sommes dans notre première réunion famille après tout.

À ces mots, Luc s’offusqua et commença à l’injurier de tous les noms qu’il connaissait, sans que ça ne change quoi que ce soit. L’un des cadavres finit par lui plaquer le visage par terre, l’empêchant de crier aussi fort qu’il l’aurait voulu.

- Que c’est triste, poursuivit XANA. Ma demi-sœur veut me tuer pour avoir juste fait ce pour quoi je suis né. Et mon neveu veut me… trucider, parce qu’il ne peut pas réfléchir par lui-même.

- De quoi, tu parles ? demanda le fan en écoutant ses paroles. Qui tu traites de neveu !

Ce fut au tour de XANA d’être étonné ou du moins, Luc supposa qu’il était étonné, comme on ne voyait pas son visage. Il resta un long moment silencieux, avant de recommencer à parler de sa voix synthétique.

- Non, tu te fous de moi, j’espère ? questionna le programme. Tu n’as pas encore compris qui tu es ? Tu as pourtant vu le message que cette peste à réussit à vous laisser.

- Et alors, ce n’est pas parce que l’ancien XANA a trouvé un moyen de transférer l’esprit d’un être vivant d’un monde à l’autre que ça de moi son fils. En plus, c’est Anthéa qui a peaufiné ce programme pour me faire venir moi et pas un être humain quelconque qui ne connait rien de cette aventure.

- Hahahaha, alors ça c’est la meilleure, ricana XANA, déconcertant tout le monde. Tu crois encore à cet autre monde ? Et selon toi comment un être humain peut passer de l’état de… tas de viande à celui de spectre ?

- Que veux-tu dire, dégluti l’adolescent sentant que quelque chose allez mal.

- Tu n’es pas un humain et tu ne l’as jamais été. Tu n’es qu’une création que XANA a imaginé pour infiltrer les humains. Un vulgaire spectre qui a été amélioré à un niveau encore jamais atteint. On peut dire que tu es « presque » la première intelligence artificielle douée de sentiment.

- Non, c’est faux, je suis un humain, cria-t-il. J’ai même des amis et des parents qui m’attendent dans mon monde.

- Tu te mens à toi-même, mais bon je vais t’aider, déclara XANA. À quoi ressemblent exactement tes parents ou tes connaissances et ne dit pas que le programme de cette salope t’a fait oublier tout ça car j’ai observé ce programme, il ne te fait oublier que les informations inutiles depuis la possession du corps de Jérémie.

Hors de lui, le fan voulu lui cracher la description complète de ses proches, mais ses souvenirs s’embrouillèrent. Tantôt, il voyait un couple d’adulte roux proche d’un chalet dans les montagnes, puis à l’autre moment, ce chalet c’était transformé en un appartement miteux où un vieillard trainait ses pieds pour chercher une bière. De temps à autres, il voyait même des asiatiques ou des noirs apparaitre dans ses souvenirs. Ce n’était pas seulement de ses parents qu’il avait du mal de se souvenir, ses amis aussi changeaient tout le temps, même le lieu était différent. Certains ne ressemblaient même pas à des amis, mais plutôt des collègues de travail. L’adolescent essaya même de se souvenir du médecin qu’il haïssait plus que tout au monde, mais le même problème survenait, l’individu changeait à chaque fois d’apparence, même ses souvenirs récent ne concordaient pas.

- Non, je me souviens d’au moins un, balbutia Luc la voix tremblante ne pouvant cacher son malaise. C’est… mon meilleur ami, il s’appelle Dom, mais je le surnomme…

- Jérémie, lui coupa le programme. Blond avec des lunettes, est vêtu d'un pull bleu et d'un pantalon marron, ne me dit pas que ça ne te dis pas quelque chose ! Bon, je vais te donner une preuve en plus. Tes sensations, peux-tu me dire quel goût à un poulet ? Non, car tu n’en as jamais mangé. De plus, je parie que tout ce que tu as gouté depuis ton arrivé, a une saveur incroyable, n’est-ce pas ? C’est normal, tu es tel un bébé qui vient jusque de découvrir qu’il possédait d’autres sens.

Luc resta sans voix refusant d’y croire, pourtant même de toute ses forces, il n’arrivait pas à contredire le programme. Soudain, certaines discussions avec son ami lui revinrent à l’esprit.

« Et si ce que je croyais être un ami irremplaçable n’était d’autre qu’un subconscient de mon état de spectre ? ne put-il s’empêcher de penser. »

- Arrête de dire n’importe quoi, s’emporta William qui venait de se lever sans pour autant chercher à s’emparer d’une arme. Luc est un humain et qui plus est mon ami. Et quoi que tu dises, il le restera.

- Voici une pensée bien naïve, mais comme j’ai du temps à perdre, je vais révéler d’où exactement votre soi-disant ami vient, déclara XANA. Pour tout vous avouer, c’est vous les Lyoko-guerrier qui avaient forcé mon prédécesseur à le créer. Il a fini par comprendre qu’envoyer un gros ours en peluche ne suffirait pas à vous vaincre. Il a donc créé un programme annexe complètement sous ses ordres, le premier spectre ou plutôt le seul. C’est votre « ami » qui a pris la place de Yumi pour essayer de détruire les scanners. C’est encore lui qui a fait le double de Jérémie pendant que vous étiez piégé sur Lyoko. Le clone avec l’apparence d’Odd, le contrôle de l’avatar d’Ulrich, le faux Franz Hopper ou encore tous ses clones et spectres qui vous ont attaqués, à chaque fois XANA ordonnait à son fidèle toutou de vous tromper en paraissant humain. Sauf que vous finissiez toujours par le découvrir et le vaincre. Alors après chaque rencontre, XANA le renforçait, l’obligeant à chercher plus d’information sur votre mode de vie. Mais ce procédé, rendit au programme une certaine indépendance et au final, il n’avait plus rien au commun avec XANA, à part son obéissance sans faille. C’est la seule raison qui lui permit de sa survivre au programme de Franz Hopper. Même s’il devint à ce moment qu’un vulgaire programme en veille, facilement manipulable par une personne avec les connaissances requises.

- Non, c’est faux, tu mens, cria William. Je connais Luc.

- Bien sûr que tu le connais, puisqu’il t’a contrôlé durant une longue période, continua XANA. J’imagine que c’est de là que viens votre sympathie l’un pour l’autre. Ainsi que son soi-disant amour pour Yumi, à moins parce que c’est en elle qu’il s’est transformé en premier, difficile à dire.

Luc ne savait pas si XANA avait choisi ses mots consciencieusement pour détruire la confiance qu’avait le groupe en lui ou s’il n’avait fait que dire la simple vérité. Pourtant, le résultat était là. Le regard vide, William s’était écroulé par terre à l’annonce des dernières nouvelles. Désormais, les Lyoko-guerriers avaient perdu le peu de confiance qu’ils avaient envers Luc, mais pouvait-il vraiment leur en vouloir ? Pendant 3 longues années, il leur a rendu la vie impossible, n’hésitant pas à les tromper ou les retourner les uns contre les autres. Ne prêtant pas attention à la réaction de ses ennemis, XANA continua de raconter le passé de Luc.

- Mon prédécesseur étant mort, Anthéa profita de quelques jours de lucidité pour utiliser votre « ami » et le modifier pour qu’il protège sa fille, raison pour laquelle il se précipite toujours à son secours. Étrangement, elle a profité des informations qu’il avait acquises pour lui faire miroiter une fausse vie dans un autre monde. Puis pour être sûr qu’il ne sera pas une future menace, elle a installé sa mémoire dans ce Supercalculateur. Ainsi, il s’autodétruira en même temps qu’il m’élimine. Je dois avouer que ce dernier point est vraiment dérangeant car sa source d’énergie est directement reliée à moi. Donc à chaque fois qu’il se transforme en spectre, ma puissance est déviée temporairement. Et pour couronné le tout, cette pétasse a installé un sorte de programme qui l’a forcé à faire boguer le retour vers le passé. Hors sans lui, ma puissance mettra plus de temps à croitre… Mais bon, je n’en ai plus besoin, maintenant que…

- Ta gueule, dit une voix trainante qui le fit taire.

Surpris, tout le monde se tourna vers la personne qui avait parlé, même Anthéa leva la tête. Toujours à plat ventre au milieu des Lyoko-guerriers, Aelita serrait les poings. Si avoir vu, le journal de sa mère l’avait poussé dans un état de pure haine, désormais, elle semblait bizarrement calme. Même si on voyait très bien dans ses yeux qu’elle n’avait pas pour autant abandonner son désir de vengeance. Bizarrement, son double la relâcha pour qu’elle puisse parler calmement. De toute manière, ils avaient montré leur supériorité à deux reprises. Que pouvait-elle donc faire seule ?

- Tu parles beaucoup de programmes et de modifications, mais pour moi Luc est bien plus que ça. Peu importe ce qu’il est, il m’a aidé et m’a accordé sa confiance. Luc est mon ami et je lui fais entièrement confiance, la preuve c’est qu’il est dans le seul endroit qui peut te détruire. Sache qu’il n’est pas ton neveu ou un de tes outils, il est un Lyoko-guerrier !

À cet instant, Luc pleura, non pas dans la réalité, mais il pleura au fond de lui. Il n’était pas triste au contraire, sa vie n’aurait pas pu être plus heureuse. Soudain, c’était comme s’il avait déjà vécu une scène similaire, prisonnier d’une force imparable, ne pouvant rien faire malgré tous ses efforts. Oui, il se souvenait vaguement qu’à un moment, il avait été tel un mort-vivant n’espérant rien de la vie. Il avait alors fait un rêve qui ressemblait plus à un souhait.

- C’est vrai, tu as raison. Je suis juste désolé pour ta mère, dit Luc à Aelita. XANA peut m’importe que tu dises la vérité ou que ce ne soit qu’un mensonge de plus que tu utilises pour me berner. Je sais que mes amis ont besoin de moi et c’est suffisant.

Après avoir lancé un sourire vers celle à qui il devait cette chance de sauver les héros, Luc souleva son torse pour se dégager de son emprisonnement. Bien entendu, les cadavres ne mirent à peine qu’une demi-seconde pour l'immobiliser de nouveau. Sauf que le fan n’avait pas besoin de plus de temps. Son enthousiasme fut à son comble quand un léger déclique se fit entendre. Aucun des soldats ne réagit, mais après tout ce n’était pas vraiment leur faute, ils n’étaient plus qu’un tas de chairs décomposé. Hors XANA avait beau avoir copié les Lyoko-guerriers, Luc doutait qu’il ait eu le temps de le faire avec les soldats. C’était une erreur car dans le cas contraire, le fan n’aurait pas pu garder sa ceinture remplit de grenade qu’il venait d’activer. C’est ainsi que quelques secondes plus tard, il fut le seul à ne pas être surpris quand une explosion venant de sous son corps le déchiqueta lui, ainsi que les cadavres ambulant. Alors que les Lyoko-guerriers tressautèrent à l’écoute de l’explosion, Luc leur cria de partir vers le Skid. Puis pendant 3 secondes tout devint calme, seules les lamentations d’Anthéa, blessée mortellement par quelques projectiles, signalaient que quelqu’un avait survécu, mais Luc n’était pas dupe. Il savait parfaitement que tout comme lui, les cadavres sous l’emprise de XANA se régénéraient. Libéré des barres métalliques qui n’avaient pas tenu le choc de l’explosion et complètement régénéré, Luc se propulsa avec ses mains. Autour de lui, des formes humanoïdes se jetèrent sur lui, prêtes à tout pour protéger leur maître. Dès cet instant, Luc vit le monde au ralentit. Sa jambe se plaça en bonne position pour balancer la chaîne qui se planta dans le Supercalculateur, seulement cela ne suffit pas pour détruire complètement XANA. Au même moment, les soldats l’agrippèrent, mais il était trop tard. Raccourcissant sa chaîne, Luc se projeta avec une dizaine de soldats.

- Double impact ! cria-t-il en enfonçant sa jambe avec d'autres cadavres dans la machine.

Il n’y eut aucun cri, ni même d’insulte de la part de XANA, à moins qu’il ne soit déjà détruit à ce moment-là. Mais peu importait à Luc, il venait de sauver ses héros, il s’était battu avec eux et pour eux. Alors que des étincelles apparurent un peu partout autour du Supercalculateur et que les cadavres restèrent coincés dans le tas de ferraille, Luc jeta un bref regard sur l’image des Lyoko-guerriers. Ses amis qui se tenaient, seulement quelques secondes auparavant, à la merci de XANA, étaient en train d’embarquer dans le Skid. Dans leur Navskids, il vit les adolescents observer la Tour dans l’attente de le voir sortir, triomphant. Ce n’est qu’à contrecœur qu’Aelita se mis à l’abri dans le réseau. Puis l’image disparut et son regard se posa sur le sourire d'une femme, articulant avec peine le mot « merci ». Oui, c’était sa dernière vision, une femme en train de lui sourire et non un cadavre. Il sut alors qu’il venait de réussir. Fermant les yeux, Luc se laissa emporter une dernière fois par les ténèbres, alors que la base partis en fumée emportant avec elle les secrets de toute une vie.





Le prologue pour avant décembre,... je pense.


Bon voilà c'est la fin, petit résumé.
-le nouveau XANA est DEAD.
-Anthéa a réussi à avoir le dernier mot, même si désormais Aelita est officiellement orpheline.
-Les Lyoko-guerriers peuvent retourner à leur vie normale et chiante.
-Ulrich et William continueront leurs querelles sans jamais savoir que durant un instant, ils avaient un autre concurrent.
-Le corps de Jérémie est de nouveau libre pour son vrai utilisateur, (il faut plus qu'espérer qu'il se jette une fois pour toute à l'eau avec Aelita).
-Odd n'aura plus personne qui trouve ses blagues drôles.
-...
-MAIS BORDEL QUI EST LUC ?!


Ce n'est pas la question qui m'a fait écrire cette fanfiction, mais vous la découvrirez dans l'épilogue. Même si tous les lecteurs ont leurs propre réponses. J'ai laissé quelques d'indices dans mes commentaires ou dans le texte pour qu'on devine ma réponse. Mais il faudra attendre pour ça XD
  Sujet: [Fanfic] Transfert  
Shinataan13

Réponses: 29
Vus: 17220

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Jeu 25 Sep 2014 20:19   Sujet: [Fanfic] Transfert
Hello tout le monde,

On arrive à la fin, pas trop tôt. Je dois avouer que quand javais imaginé la fanfiction, elle semblait plus courte, mais avec le temps, j'ai décidé de laisser un peu de mystère qu'on découvrira dans ce chapitre.

Je vous préviens, il est un peu spécial.



Chapitre 11

Réponses ou comment trouver les réponses qu’on cherchait, mais qu’elles arrivent trop tard.

- On est bientôt arrivé ?

- Odd, je te jure que si pose encore une fois la question, je te…, dit Ulrich.

- Quoi ? C’est pas ma faute, si on ne m’a même pas laissé le temps de me préparer pour le voyage, grogna le félin. Franchement, si j’avais su, j’aurais fait les magasins pour remplir le garde-manger de Kiwi. Oh, non ! Et si j’avais oublié de lui laisser de quoi manger ? Je suis sûr qu’il est en train de se morfondre, le pauvre.

- ODD ! T’es pas croyable. Tu es surement face au spectacle le plus grandiose que l’homme est vu et toi tu penses à ton stupide chien, répliqua Yumi.

- Oh, ça va, on a déjà vu le réseau des centaines de fois.

- Au moins, dit toi que tu es bien installé, dit Luc. Moi, j’ai à peine la place de bouger mon orteil et mon c…

- Oh, toi, tu ne la ramènes pas. Tu n’as que ce que tu mérites, coupa Ulrich.

Stupéfait par l’agressivité que le samouraï montrait à son égard, Luc referma la bouche. Au fond de lui, il se doutait qu’Ulrich allait finir par lui en vouloir. Ce qui l’étonné, c’était que les autres n’est toujours rien dit.

- Euh, il y une raison à cette mauvaise humeur où c’est pour la même raison que d’habitude ?

- Parce que tu oses poser la question ! s’emporta Ulrich. Je te rappelle que si XANA a eu ce qu’il voulait, c’est totalement de ta faute. Si tu n’étais pas parti comme un possédé, on aurait surement anticipé l’attaque du spectre et on n’aurait pas eu besoin de sacrifié le territoire de la Montagne.

- Ulrich, tu vas un peu fort, dit Aelita. Luc pensait bien f...

- Pour ce coup, je suis d’accord avec Ulrich, déclara William. Ce que tu as fait, c’était trop irréfléchi. On pensait tous que XANA avait finis par avoir raison de ta « protection ».

- J’ai déjà dit que je suis désolé. Si je ne m’étais pas dépêché, je serais devenu un poids mort. En plus, le corps de Jérémie n’aurait pas supporté de passer en mode spectre trop de fois dans une courte période.

- N’essaye pas de te trouver des excuses bidon, ça ne te rend que plus immature. À chaque fois, tu agis sans réfléchir et au final, c’est sur nous que ça retombe, lâcha Yumi.

- Mais,… Je… désolé.

Ce fut les derniers mots que Luc prononça durant tout le voyage ou plutôt, ce fut les derniers mots de tout le groupe. Il savait qu’à cause de lui, les Lyoko-guerriers venaient de se trouver dans une mauvaise situation. Mais c’étaient la première fois qu’on lui disait les quatre vérités en face. Ça lui faisait encore plus mal du fait que ce soit William qui lui dit. Quelques dizaines de minutes plus tard, Aelita déclara qu’ils arrivaient à destination. Et on pouvait dire que ce n’était pas trop tôt. La tête légèrement levée, Luc vit une énorme sphère semblable à Lyoko.

- C’est quoi ce binz, je croyais que tous les Réplikas étaient détruit ! dit William.

- Il s’emblerait que quelqu’un est eu le temps de recréer un autre, informa Aelita. Celui-ci semble avoir été reconstruit sur les ruines d’un ancien monde virtuel.

- Je tiens les paris, cria Odd. Montagne, Forêt, Banquise, Désert ou Cinquième ?

 Cinquième, dirent Yumi et Ulrich en cœur.

En effet, c’est ce qui semblait le plus logique qu’on reconstruise un monde virtuel depuis son coeur. Sans plus attendre, Aelita activa la clef qui les fit entrer dans la sphère. Quelques secondes plus tard, ils furent face à un étrange spectacle.

- Perdu ! ne put s’empêcher de dire Luc en observant le territoire qu’il avait en face de lui.

Il failli se mordre la langue en se maudissant de son manque de tact. Lui qui voulait se faire petit pour que ses héros l’oublie un peu. Pourtant, personne ne dit un seul mot et on pouvait les comprendre. Devant eux, se trouvait un territoire un peu spécial. Pour commencer, le fan n’arrivait même pas à dire si c’était vraiment un territoire de Lyoko. Le monde virtuel ne possédait pas un seul élément comme ceux de Lyoko. À la place, il y avait une forêt plutôt modeste avec quelques pics ressemblant à des montagnes. De plus, on pouvait voir des rivières par-ci, par-là. Bref, on aurait dit un paysage de la terre tellement, c’était beau. Pourtant ce qui choqua les Lyoko-guerriers étaient les Tours. Tours avec T majuscule. Pourquoi étaient-elles différentes de celle que Luc connaissaient ? Tout d’abord, il n’y en avait que cinq ou six, difficile de dire vu l’angle de vue du fan. Puis elles avaient toutes un halo de couleur noir, mais ce qui les différenciaient vraiment s’étaient leur taille. Elles étaient gigantesques. Au point qu’on pourrait mettre plusieurs terrains de foot à l’intérieur qu’il y aurait encore de la place. Manœuvrant délicatement, Aelita finit par les amener à quelques dizaines de mètres de la Tour centrale qui était encore plus grande que les autres.

- Euh, je sais pas vous, mais moi je me sens un peu petit, tout à coup, gémit Odd.

- On peut me rappeler où on est ? demanda William.

- Normalement dans ma source d’énergie, répondit Luc, mais…

- Je ne sens que des pulsations de XANA. Ce lieu est presque totalement infecté de la présence de XANA, révéla Aelita. Il vaudrait mieux qu’on débarque pour avoir plus d’information.

Sans un mot, tous les six se trouvèrent au pied du Skid, prêt à rencontrer n’importe quel ennemi. Sauf qu’aucun ne vint à leur rencontre, ce qui n’était pas plus rassurant. Après un moment de marche et d’observation, Aelita finit par entrer dans la Tour suivit de toute la bande. Aucun ne voulait rester en arrière et surtout pas Luc.

- Bon au moins, l’intérieur ne change pas, enfin presque, déclara Yumi en découvrant que la plateforme inférieure recouvrait la totalité de la Tour, empêchant les avatars de changer de Tour. Tu crois qu’on va trouver quelque chose d’intéressant ?

- Je vais essayer, toi, Odd et Ulrich, vous devriez surveillez les alentours, déclara Aelita. Comme ça si ce lieu est relié à Luc, il pourra surement m’aider et William… il nous protégera en cas de pépin.

Après un bref moment d’hésitation, les vétérans sortirent de la tour, alors que les autres montèrent au premier étage. L’ascension fut étrangement rapide. Sans perdre un instant, la jeune fille se précipita pour effectuer des recherches sous le regard des garçons. Au bout d’un moment, Luc finit par se jeter à l’eau.

- Pourquoi tu as dit qu’on te sera utile ?

- Parce que dehors, tu aurais continué à faire te morfondre et Yumi et Ulrich n’ont pas encore totalement accepté William, expliqua Aelita sans s’arrêter de fouiller dans la base de donnée. En plus, si ce lieu est bien ta source d’énergie, alors tu dois juste suivre ton instinct. Comme je le faisais sur Lyoko.

- Plus facile à dire qu’à faire, murmura Luc en regardant autour de lui.

- Je suis sûr que tu peux le faire, déclara William en le souriant. Et je suis désolé de m’être emportait dans le Skid. Pendant un moment, j’avais oublié que pour toi aussi, tout ça c’est nouveau et que tu peux aussi commettre des erreurs. Après tout, tu es aussi un humain

- Merci, William, lâcha Luc, ému.

S’il n’avait pas était sur un monde virtuelle, le fan se serait surement mis à pleurer de joie. C’était la toute première fois qu’il se sentait complétement intégrer au groupe ou du moins à une partie du groupe. Prêt à faire ses preuves, Luc se demanda ce qu’il pourrait faire pour aider Aelita quand soudain sa main toucha quelque chose. Intrigué, il découvrit qu’une nouvelle interface venait de s’afficher.

« Lyoko me manque déjà, se lamenta-t-il en fouillant dans l’interface. »

Ce qu’il trouva pouvait se résumer en un seul mot, des « données ». Des tas et des tas de données, sans aucun lien entre elles et encore quand il arrivait à les comprendre. À un moment, il vit des lignes de codes pour la création d’autres mondes virtuels, tous différents de Lyoko. Plus tard, il trouva de nouveaux équipements de combat pour des avatars humains. Il découvrit même des plans contre une éventuelle guerre dans l’espace. Bref, Luc venait d’ouvrir la caverne d’Ali baba, mais n’avait aucune idée de quoi faire avec. Finalement, plus par désespoir qu’autre chose, il feuilleta en vitesse les données comme il aurait fait avec n’importe quel livre ennuyeux du lycée, juste pour faire croire qu’il l’avait lu. À son plus grand étonnement, il tomba sur une vidéo qui se mit en route toute seule. Laissant apparaitre une jeune femme aux cheveux blonds, dont le visage d’ange disait quelque chose à Luc. Elle semblait être surexcité, on avait presque l’impression qu’elle ne pourrait pas rester sur sa chaise au milieu d’un bureau sans fenêtre remplit de papier de tout genre.

- Journal de personnel n° 1'235, Anthéa Hopper. Avec l’aide des ressources du gouvernement, je viens de faire une grande avancé dans mes travaux. Notre objectif, la création d’un programme multi-agent qui gérera l’ensemble des communications du monde entier, n’est plus un rêve. L’équipe avec qui je travail, estime que sa création prendra encore 10 ans, mais je reste optimiste et pense que dans 2 ans le projet touchera à son but.

- Euh, Aelita ? Je pense que tu devrais voir ça. Merde, je n’arrive pas à mettre sur pause.

- Maman ! s’écria la jeune fille en tournant sa tête pour voir la vidéo.

- Journal de personnel n° 1'323, Anthéa Hopper, poursuivit la vidéo sans attendre le moindre ordre. Nos travaux viennent de faire un bon d’au moins 1 an. Je devrais être aux anges, si ça ne faisait pas 2 mois que je propose aux autres scientifiques de nouvelles idées. Mais aucun ne prête attention à moi, je ne suis pour eux qu’une simple assistante bonne qu’à apporter le café. Ils ont même refusé que je sois dans la photo de groupe, pas que ça m’importe, bien sûr. Sérieusement, les hommes sont tous les mêmes, enfin presque tous. Un certain Schaffer ou Schaepfer, je ne me souviens jamais, m’a abordé aujourd’hui, il est plutôt gentil, bien qu’un peu idiot.

- Elle va pourtant se marier avec cet idiot, lâcha William. Et ils auront à une gentille petite fille.

- William, dit Aelita en rougissant.

- Journal de personnel n° 1'497, Anthéa Schaeffer. Les travaux avancent selon la première estimation. Grâce à Waldo, nous avons pris un peu de retard dans la construction du Supercalculateur. Pour ma part, j’ai décidé de suivre ses conseils. Désormais, mes recherches les plus importantes ne sont plus communiquées au reste du groupe. Selon mes estimations, le reste des scientifiques devrait bientôt tomber sur un obstacle, dont je pense être la seule à pourvoir y remédier, dit-elle avec un sourire malicieux. En effet, depuis quelques semaines, Waldo croit qu’on nous a mentit sur le véritable objectif du projet. Si la moitié des choses que mon mari m’a raconté, sont vrai, alors je devrais bientôt chercher un moyen de m’enfuir avec lui, nos données et surtout notre… enfant.

La vidéo suivante était légèrement différente, déjà le lieu avait changé, si on pouvait le dire. Les tonnes de papiers et documents en tout genre étaient toujours réparti un peu partout dans la pièce, mais désormais elle était dans ce qui ressemblait un chalet dans les montagnes. Ce n’était pas la seule chose qui avait changé, les longs cheveux blonds de la jeune femme avaient radicalement changé de couleur. Ils étaient désormais roses comme ceux d’Aelita.

- Journal de personnel n° 1’617, Anthéa Schaeffer. Voilà 1 an que Waldo et moi avons quitté le projet. J’ai entendu dire par quelques informateurs que tous les scientifiques s’étaient fait botter le cul quand leurs supérieurs ont découvert qu’ils m’avaient quasiment laissé la porte ouverte pour m’enfuir. J’adorerais voir leurs têtes en découvrant que la plus part de leurs avancés étaient seulement grâce à moi, l’assistante qui sert le café, déclara-t-elle en éclatant de rire. Mais je dois d’abord penser à mon trésor, Aelita. Elle doit vivre une vie normale loin de tout danger. C’est pour cette raison que Waldo et moi avant créé un nouveau Supercalculateur. Pas aussi puissant que celui du projet, après tout on n’a pas les mêmes ressources, mais suffisamment pour remplir nos nouveaux objectifs. Détruire le projet gouvernemental, s’ils arrivaient à le finir, ce que j’en doute. Grâce au Supercalculteur, nous avons créé un monde virtuel où nous pourrions nous y réfugier en cas de besoin et j’ai modifié mon programme multi-agent pour qu’il puisse utiliser les ressources du monde virtuel contre le gouvernement. Mais bon, il reste encore beaucoup de travail. Entre temps, il nous a permis, à Aelita et moi, de… changé de look. Nous avons même trouvé un nom pour le monde et le programme, Lyoko et XANA, les premiers mots d’Aelita.

- Bon, le mystère des noms bizarres est résolu, lâcha Luc, alors qu’Aelita devenait encore plus rouge.

- Journal de personnel n° 2’178, Anthéa Schaeffer. Cela fait maintenant plus de 8 ans que nous sommes cachés. Notre vie est… paisible. J’aurais aimé donner une vie plus luxueuse à ma petite Aelita, mais ce n’est pas encore possible. Des fois, il m’arrive de regretter ses longues journées à bouillir notre cerveau entre collègue pour trouver des résultats. Heureusement, voir ma petite chérie jouer avec Waldo me fait tout de suite oublier cette époque. Waldo m’a informé que le projet gouvernemental vient d’être annulé, faute de résultat. Il a même prévu qu’on aille vivre quelque part d’autre pour enseigner à des enfants du même âge qu’Aelita. Moi, comme professeure, la bonne blague ! Je risque de perdre la tête au bout de 3 jours.

En entendant ses mots, Luc ne put s’empêcher de sourire. Mais les Lyoko-guerriers se crispèrent dès la venue de la vidéo suivante. Cette fois Anthéa semblait beaucoup plus fatiguée. Le lieu avait aussi changé, c’était de nouveau le bureau sans fenêtre, mais cette fois, il y avait 2 ou 3 caméra qui la surveillait.

- Journal de personnel n° 2’179, Anthéa Schaeffer, 1er jour d’emprisonnement. Le gouvernement a réussi à me mettre la main dessus. Heureusement, Aelita et Waldo ont eu le temps de s’enfuir. Hahaha, faut dire qu’avoir un monde virtuelle de notre côté a aussi des avantages. Il a réussi à créer une sorte de spectre polymorphe en forme de loup, dont les agents ont criblés de balles sans aucun succès de l’arrêter. Ça a permis de mettre Aelita à l’abri, mais il était déjà trop tard pour moi. Le bon côté des choses, c’est que toutes nos données ont déjà été transférées dans un lieu sûr. La seule chose qu’ils ont réussi à avoir, c’est mon journal, mais bon ils me l’ont rendu quand ils ont découvert qu’il n’y avait rien d’autre que des vidéos sans importance. Je ne suis pas idiote après tout. J’ai… je ne sais pas ce qu’ils vont me faire, mais je suis prête à endurer le pire pour Aelita.

- Journal de personnel n° 2’284, Anthéa Schaeffer, 1’528ème jour d’emprisonnement. Je ne fais plus autant de vidéo qu’avant pour la simple et bonne raison qu’entre les drogues et les séances d’interrogations, je ne vois pas vraiment quoi raconter. Il m’arrive de travailler un peu pour eux ce qui me permet de gagner quelques jours de repos, mais ils n’avancent pas aussi vite que prévu. Mais la raison pour laquelle, j’ai décidé de reprendre mon journal est qu’aujourd’hui est un jour de fête ! s’écria-t-elle en levant les bras avant de les laisser tomber mollement le long de son corps. Et qu’est-ce qu’on fête ? La réalisation de notre plan à Waldo et moi pour la destruction du projet gouvernemental. Aujourd’hui à 11h30 ou à 12h00, difficile de dire, un virus c’est introduit dans nos ordinateurs et a tout effacé. Vous avez entendu, les gars, mon chéri a détruit toutes vos années de recherche ! Youhou ! Malheureusement, c’est avec honte que j’avoue être la cause de problèmes qui surviendront dans le futur. En effet, au moment de ma capture, j’étais en train de modifier certaines données du programme multi-agent. Rien de grave, mais je n’ai pas eu le temps de tout mettre en ordre. Alors quand Waldo a repris les choses en main, il n’a pas remarqué les légères modifications. Sauf que moi, je l’ai vu. Au moment de l’attaque, XANA a… changé, je pense qu’il a réussi à obtenir une certaine conscience. Sauf qu’il n’a pas oublié ses ordres « détruire le projet du gouvernement ». Je… ça parait dément, mais je pense qu’au bout d’un moment XANA finira par se dire que la meilleure façon d’atteindre son objectif est tout simplement de détruire l’humanité.

Choqué, nous regardâmes l’image changer de nouveau pour se transformer en une salle dévastée où Anthéa se trouvait au milieu complétement déboussolé, le regard vide. Soudain comme si elle reprenait conscience, elle se leva et se mit à parler en se mordant les doigts.

- Journal de personnel n° 3'000 ou 4’000, Anthéa Schaeffer, jour d’emprisonnement n°…, je… je sais plus ! hurla-t-elle comme possédée. Pitié que ça s’arrête, tout est de ma faute. J’ai cru… que Waldo avait réussi à arrêter XANA comme ce dernier n’avait pas tenté de détruire le monde. Hahaha, détruire le monde la bonne blague. Le gouvernement m’a donc forcé à tout reprendre depuis le début. J’ai résisté… oh oui, j’ai résisté. Mais au bout de quelques années, j’ai fini par abandonner. Ils… ils m’ont dit que ma fille était morte. Tué par mon mari qui ne voulait pas qu’elle tombe entre leurs mains, mais c’est faux, ça doit être faux. Finalement, ce sont leurs méthodes ont eu raison de moi. Je me suis mise au travail. Que pouvais-je faire d’autre ? Après un temps 5-10 ans, peut-être plus, un virus est entré dans notre système. Je l’ai tout de suite reconnu. XANA. J’ai cru que Waldo l’avait encore une fois envoyé pour tout détruire, mais il ne l’a pas fait… Non, il a pris possession de tous nos supercalculateurs que j’ai créés en copiant celui de Lyoko. Puis il a commencé à contrôlé les scientifiques. Ils sont devenus les esclaves de XANA et finalement, c’était mon tour. Oh, mais j’ai résisté, après tout c’est moi qui l’ai créé, moi… sa créatrice. Mais que pouvais-je faire quand il menaçait de tuer ma fille ? Que pouvais-je faire, dite le moi ! hurla-t-elle en s’arrachant les cheveux avant de baisser la tête, cachant ainsi son visage. De temps en temps, dans des rares moments de lucidités ou de folies, je croyais voir des messages de Hopper. Il me disait d’être forte que notre enfant se battait pour détruire XANA avec ses amis. Des fois, je la voyais dans certaines vidéos quand elle détruisait les autres Supercalculateur. Et là, j’avais peur et si le prochain Réplika qu’elle visitait était le mien ? Et si elle voyait ce j’étais devenu ? Paniqua-t-elle. Mais finalement, aujourd’hui XANA a été vaincu et… Waldo est mort. Nous sommes libres ! Mais... mais plus pour très longtemps. Je… je le sens à l’intérieur de ma tête. Il tente de reprendre le contrôle. Ça ne l’a pas suffi de faire de me transformer en pantin. Non, il m’a modifié pour que même s’il meurt, je reste sous ses ordres pour créer un nouveau XANA… encore plus performant. J’ai vu ce qu’il veut faire, il désire copier la mémoire de ma fille et de ses amis pour en faire une armée de soldats. Hahaha… logique, ils ont réussi à le vaincre, alors que les autres humains n’étaient que des pantins. Mais même moi, il me faudra quelques semaines pour en recréer un nouveau XANA, puis un autre monde virtuel. Waldo…, je suis désolé… nous avons créé un monstre.

Elle resta dans cette position, tête baissé, sans dire autre chose que des excuses pour son mari et sa fille. Cette dernière était tombée à genou et s’était mise à sangloter. Bien qu’aucune larme ne sortit de ses yeux. Voir sa mère si forte, si gentil, se faire transformer en ça, n’importe qui serait détruit. Même Luc avait envie de gerber tellement, il se sentait mal. William lui tentait tant bien que mal à consoler la jeune fille. Lui aussi ne se sentait pas bien. Après tout, il avait aussi été l’esclave de XANA pendant quelques mois et si les Lyoko-guerriers ne l’avaient pas sauvé. Il ne voulut même pas imaginer ce qui aurait pu arriver. Attrapant Aelita par le bras, Luc tenta de la faire sortir de la Tour, quand soudain sa mère se remit à parler intelligemment.

- Mais il a commis deux erreurs, poursuivit Anthéa un sourire satisfait aux lèvres. Il ne sait pas ce que peut faire une mère pour son enfant et il a oublié qu’une création peut se retourner contre son maître. Oui, je lui ferais regretter de m’avoir tout pris. Tu m’entends XANA, je retournerais le programme que tu as créé contre toi et il protégera ma fille. Sa dévotion pour sa mission sera sans faille et il te détruira. Tu m’entends, il te détruira ! Hahahaha, mais il me faut un nom pour ce projet. Comment s’appelait ce petit elfe que ma fille aimait tant ? Mic, non, Pok, non, Tuck, non…l

Ils n’eurent pas le temps d’entendre la suite car à cet instant, la Tour trembla, faisant tomber les trois avatars au niveau inférieur. Encore vivant suite à la chute, Luc aida Aelita à se remettre sur pied, alors que William ramassa son épée en lançant un regard inquiet vers la sortie. D’un signe, ils se préparèrent à rencontrer ce qui avait causé une telle secousse. Mais ce fut Aelita qui sorti la première armée d’un champ de force à chaque main. Dans son regard, Luc y vit une haine pure à l’égard de XANA, une haine qui la poussera à détruire tout ce que son ennemi avait créé. Inquiet pour sa sécurité, le fan la suivit de près. Même si au fond de lui, il avait envie d’en savoir un peu plus sur le programme, dont parlait Anthéa.

« C’est donc XANA qui a eu l’idée de créé un programme pour transférer des personnes d’un monde à l’autre, pensa Luc avec un léger sourire. C’est ironique. »

Mais son sourire disparut quand ses yeux se posèrent sur le combat qui faisait rage dehors, même Aelita avait baissé les bras ne sachant quoi faire. Le combat devant eux était sans aucun doute à sens unique. Les meilleurs combattants des Lyoko-guerriers perdaient du terrain face à leur… double maléfique. Bouche bée, les nouveaux venues voyaient la copie parfaite d’Ulrich, Odd et Yumi se battre contre les originaux. Tout comme William durant sa xanatification, ces copies portaient un équipement noir avec le symbole de XANA sur le torse. À contrecœur, Luc devait l’avouer que si on oubliait le logo, les trois combattants étaient impressionnant. Mais ce n’était pas seulement leur uniforme qui avait changé, ils possédaient aussi de nouvelles armes. Le clone d’Odd tel un jaguar sautait dans tous les sens, narguant son original de vanne que lui seul connaissait le secret. De temps à autres, il levait le poing en l’air avant de tirer une flèche laser qui changea de direction pour intercepter celle de son original. Yumi, elle aussi ne menait pas large avec sa copie qui se battait de manière calme et réfléchi, esquivant avec aisance les éventails. Au contraire du faux Odd, ses armes n’étaient à tête chercheuse. À la place, elle les contrôlait avec aisance à l’aide de son pouvoir de télékinésie, sans lâcher des yeux la jeune fille. Elle semblait même prendre goût à envoyer balader les éventails de son original. Vint finalement, Ulrich qui montrait toute l’étendue de ses techniques de sabreur lors d’une course poursuite au Super Sprint. Étrangement, le clone d’Ulrich pouvait lancer une sorte de laser ressemblant à ce que XANA utilisait durant l’épisode 62 « Désincarnation » ce qui obligea l’original à changer souvent de direction.

- Il copie la mémoire pour en faire une armée de soldats, se rappela Luc. C’est ça son piège ! Et en plus, s’il arrive à translater plusieurs de ses clones dans le monde réels, personne ne pourra arrêter XANA.

- Intelligent, je n’attendais pas moins de celui qui m’a permis d’entré chez les Lyoko-guerriers et ainsi rejoindre une nouvelle fois mon maître XANA, déclara William.


Surpris, Luc se tourna vers ce dernier qui semblait tout aussi déstabilisé. Ils finirent par remarquer que la voix venait d’un peu plus loin. D’un pas léger, le clone de William s’approcha du groupe frimant un peu avec son épée qu’il tournoyait d’une seule main. Il était exactement comme à l’époque où il servait XANA, si ce n’est que cette fois l’expression de son visage était moins colérique et plus naturelle. D’un mouvement, il lança une onde de choc sur son original qui réussit à parer grâce à son épée, mais la puissance de l’impact le propulsa en arrière.

- Bordel, XANA a encore des surprises comme celle-là ? lâcha Luc en se plaçant face au nouveau clone.

- Une seule, déclara le faux William en montrant le haut de la Tour.


Avant même de savoir de quoi il parlait, Luc se maudit d’avoir posé la question. Levant les yeux, il découvrit que ce qu’il avait cru être le halo de la Tour n’était en réalité qu’une multitude de fumé noir ressemblant aux spectres sur Terre. L’une d’elle se dégagea des autres et alla s’écraser à quelques mètres d’eux, faisant par la même occasion, trembler le sol comme quand ils étaient à l’intérieur de la Tour. La seconde d’après, Luc cru sentir son cœur louper un battement, même si c’était virtuellement impossible. Pendant un bref moment, il se senti coupable de ressentir de l’attirance pour une autre fille que Yumi, mais comment résister à l’ange qui se trouvait face à lui. Enveloppé d’un uniforme noir, l’ange de la mort leur lança un sourire innocent, dont elle avait le secret. Avant de faire apparaître quelques champs de force noire autour d’elle, sans avoir besoin de ses mains.

- Là, on est mal, gémit Luc en se préparant à combattre le clone d’Aelita.





Suite au prochain mois.


Voilà vous savez tout ! Non, en fait, vous ne connaissez que la moitié du mystère. J'ai construit ma fiction tout autour de ce mystère, comme d'habitude en réalité XD.

Le nouveau XANA montre sa vraie puissance. D'ou vient l'expression le nouveau s'est toujours mieux XD.
On découvre ce qui s'est passé avec Anthéa. Bah, en passant c'était un peu évident.
Je me suis toujours demandé d'où venait les noms de XANA et Lyoko. je l'ai donc mit la signification dans cette fiction, Ils viennent d'un enfants !


Bon vous avez surement deviné d'où m'ai venu l'idée du monde virtuel. j'avais hésité à montré un nouveau que j'avais créé, mais c'est bien de revenir aux sources de temps à autres.
L'idée des clones par contre, je l'ai pris d'un livre. Et comme dans le livre, ma raison est qu'il est dur de s'attaquer à des enfants XD
  Sujet: [Fanfic] Transfert  
Shinataan13

Réponses: 29
Vus: 17220

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Mar 26 Aoû 2014 10:52   Sujet: [Fanfic] Transfert
Aucune question, ni remarque, égal aucune réponse XD

Sans plus attendre le chapitre 10. On distingue finalement le bout, j'espère que vous apprécierez.




Chapitre 10

Départ ou comment partir sans savoir où on va.

Il n’y avait aucun doute là-dessus, le mode spectre de Luc venait de s’activer sans aucune raison apparente. Instinctivement, Aelita sortit son ordinateur portable pour vérifier si une tour venait d’être activée, mais rien d’inhabituel n’apparut sur l’écran.

- Luc, est-ce que ça va ? demanda finalement l’ange de Lyoko.

- Euh, oui, je pense. Je n’ai aucune envie de vous tuer ou encore de vous amener à une Méduse. Si c’est ce à quoi vous pensez.

- Pourtant, ton mode spectre c’est bien activé pour une raison, non ? questionna Ulrich.

- Peut-être que XANA a finalement trouvé la source de ton lien avec ce monde et que tu te protèges instinctivement, proposa William.

- On ne saura rien en restant ici, il faut aller à l’usine, déclara Luc en partant à toute vitesse vers sa destination. Je vous y attends !

Rapide comme jamais, le fan ne fit pas attention aux cris de ses amis. Ils n’avaient pas le temps de réfléchir. Ou plutôt, il n’avait pas le temps. Son mode spectre venait de s’activer, il lui restait donc moins de 3 minutes pour atteindre son objectif avant de s’écrouler par terre et devenir un poids pour ses héros.

« Peut-être que c’est ça le plan de XANA, pensa Luc. Me rendre inopérant et profiter pour attaquer les Lyoko-guerriers. »

Rageant devant sa faiblesse, le surhomme redoubla d’effort, manquant plus d’une fois de percuter un mur. Mais arriverait-il à temps à l’usine ? Il était encore dans les égouts, sans pour autant savoir combien de temps il lui restait. 1 minute ? 2 secondes ? Heureusement pour lui, la sortie ne se trouvait qu’à quelques mètres. Puisant dans ses ressources, Luc se propulsa jusqu’au haut de l’échelle. D’un coup de paume, il envoya voler la plaque d’égout. Cette dernière tomba dans un bruit fracassant, mais l’adolescent ne prit pas la peine de refermer le passage, il ne se demanda même pas où la plaque était tombée. Tout ce qui importait était d’atteindre les scanners à temps.

« Plus que 5 pas, se dit-il en sautant pour attraper les cordes devant lui. Pitié, mon corps tient encore un instant. »

Mais ce dernier n’était pas du même avis. Allongeant la main, il tenta d’attraper une corde, mais c’était trop tard, il venait d’atteindre les limites de son temps. Comme à chaque fois, son corps refusa de bouger, sauf que cette fois, il se trouvait en plein saut. Vint alors le moment où il se m’était à trembler comme une feuille. Aucun de ses muscles ne l’obéit, c’est ainsi qu’il vit avec horreur sa main passer à côté de la corde. Le pire était que toute la scène se déroulait au ralentit, sauf que contrairement aux héros dans les films, Luc ne pouvait toujours pas bouger. Il avait toujours détesté ce moment. Pas seulement, parce qu’il devenait impuissant, mais aussi car son mode spectre restait encore activé au niveau de son cerveau. Il ne pouvait rien faire et en plus, il voyait brièvement le monde au ralenti. Juste pour être sûr que Luc ne manque pas un seul instant de ce qu’il n’a pas pu faire. Sincèrement, c’était sadique. Il ne comptait plus le nombre de fois où il avait vu XANA lui foutre une raclé au ralenti. Heureusement, cette fois il n’y avait pas de XANA pour l’humilier. C’est alors qu’apparut un vieil ennemi qu’il avait complétement oublié, la gravité. Comme durant son accident dans les montagnes, la gravité ne montra aucune pitié à rappeler que tôt ou tard tout le monde finissait par retomber. Il avait déjà goûté à cette leçon une fois et voilà qu’il était obligé de participer au cours de rattrapage. Dire qu’il était tête en l’air, serait un doux euphémisme. Pourtant, son ami Dom lui avait toujours dit que son impulsivité lui couterait cher un de ses jours.

« Hé, merde ! Retour à la case hôpital, je ne veux même pas y penser, se dit Luc alors que le sol se rapprochait peu à peu. »

Sauf que la voie de Dom revenait toujours à ses oreilles. Il devait réfléchir et anticiper. Bref, 2 mots qui n’ont jamais fait partie de son dictionnaire. Pourtant à contrecœur ou à moins que ce soit juste pour ne pas penser à la chute, Luc se mit à réfléchir. Il arriva à la même conclusion, son corps allait s’écraser par terre et il aurait droit à un séjour à l’hôpital. C’est alors que Luc se rappela de quelque chose qui semblait évidant, il n’était pas dans son corps. Durant cette semaine, il avait presque oublié qu’il était en train de squatter le corps de Jérémie. Mais désormais, la vérité lui arriva en pleine figure. Tous les coups et les blessures que XANA lui avait infligé, ça a toujours été le corps de Jérémie qui subissait les dommages. Celui de Luc était bien à l’abri dans un lit. Bon il était en mille morceaux, mais il était en sécurité au moins. Refusant que le corps de son héros ne subisse plus de blessures. Le fan se concentra comme durant le premier combat contre XANA et réactiva de force le mode spectre, juste à temps pour que qu’il réussisse à protège les parties les plus sensibles. Le choc fut brutal, c’était le moins qu’on pouvait dire. La bouche ouverte, il lâcha un dernier cri avant de sombrer dans les ténèbres. Ça dernière pensée était adressée à Jérémie ou plutôt son corps. Avait-il réussit à éviter le pire ?

*****

De retour à la réalité, Luc ouvrit les yeux pour trouver la seule personne qu’il aurait préféré ne jamais voir. Par miracle, il avait réussi à être « absent » à chacune de ses visites, mais on dirait que la chance venait de tourner. Au pied de son lit, se trouvait un homme âgé qui devait avoir dans la soixantaine. Comme s’il avait senti qu’on l’observait, l’homme posa des yeux plein de mépris sur le blessé. Il y a longtemps, Luc s’était demandé pourquoi le médecin le détestait autant, jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il haïssait tous les patients qu’ils soient malades ou blessés. Alors, pourquoi avait-il fait des études de médecin ? Ça, c’était la question du siècle.

- Encore ici à occuper un lit inutilement, cracha-t-il, alors que la porte s’ouvrit brusquement, laissant apparaître Dom.

Essoufflé, le jeune homme lança un regard aux deux seuls occupant de la pièce. D’un signe, Luc lui fit comprendre que c’était bien lui qui contrôlait son corps. Surexcité, son ami renvoya le médecin, avant d’ouvrir son ordinateur portable. Enfin seul, le fan lui révéla les dernières nouvelles alarmantes.

- Tu t’es mis à réfléchir ? demanda Dom comme s’il ne savait pas s’il devait sérieusement croire à la nouvelle.

- Jérémie, je te dis que XANA a peut-être réussi à trouver la source de mon lien avec l’autre monde et toi, tu restes étonné, parce que j’ai réfléchis !

- Tu dois avouer que c’est… surprenant. Je crois que tu n’as jamais utilisé tes neurones de cette façon.

Il eut un léger sourire, alors que Luc lui jeta un regard noir, mais même lui ne put en vouloir très longtemps à son ami, surtout quand il avait raison. Son choix de ne jamais hésitait lui avait fait plus de mal que de bien, même s’il ne regrettait aucune de ses actions. Reprenant leur sérieux, les deux compères échafaudèrent un plan ou plutôt un objectif. Profiter que XANA soit occupé avec la source d’énergie de Luc pour le débusquer sur le réseau. Sauf qu’ils devaient faire vite, sinon le corps de Jérémie risquait de ne pas tenir longtemps fasse au contre coup répétitif du mode spectre. Après avoir regardé, les lignes de codes à insérer dans le sonar du Skid, Luc se mit à parler avec son ami pour passer le temps. Ils n’auraient peut-être plus l’occasion, si XANA arrivait à prendre le contrôle de son lien avec l’autre monde. Cela semblait si loin, la dernière fois qu’ils s’étaient assis pour discuter que le fan ne savait même plus quoi dire. Les secondes s’écoulaient lentement, permettant à Luc de se remettre en question. Au fond de lui, il savait que quelque chose lui était caché, mais il n’arrivait pas à mettre la main dessus. C’était frustrant. Finalement, leur discussion prit fin brusquement. Sombrant une nouvellement fois dans l’inconscience, Luc ne put s’empêcher d’observer le regard de son ami qui semblait si sûr de lui. Comme s’il avait attendu cet instant toute sa vie et c’était peut-être le cas, ce qu’ils allaient faire ressemblait à leur rêve d’enfant. Mais bizarrement Luc n’arriva pas à ce souvenir qu’elle était réellement ce rêve.

*****

De retour à l’usine, Luc se leva péniblement, aillant une seule envie que son crâne arrête de le faire souffrir. Il ne put réprimer un soupir de soulagement quand il remarqua que le corps de Jérémie n’avait apparemment aucune blessure grave. Être un spectre, même faible, avait quand même des avantages. Levant les yeux, il découvrit Yumi qui se battait contre… Yumi.

- Okay, je suis peut-être pas sortie indemne de la chute, murmura-t-il.

- Luc, c’est toi ? demanda une faible voix vers sa droite.

Tournant les yeux, le fan vit William vautré par terre avec le reste des Lyoko-guerriers à côté de lui. Bizarrement, le ténébreux ne semblait pas être blessé. Ne comprenant pas ce qui se passait, il réussit finalement à additionner 1+1. XANA avait réussi à contrôler William et surement Yumi. Furieux de ne pas avoir été là pour protéger ses héros, le fan se tourna vers les deux Yumi qui avaient cessé leur combat pour faire face à Luc. Détournant le regard, l’adolescent sauta sur ses pieds pour vérifier s’il était bien en forme. Heureux de constater que le corps et surtout la tête de Jérémie se portaient de nouveau à merveille, il voulut faire signe aux autres d’aller désactiver la tour, mais se souvint du plan que son ami avait peaufiné. S’ils désactivaient la tour, alors dans le meilleur des cas, la moitié d’entre eux seraient dévirtualisés. Hors, ils ne pourraient plus attaquer XANA, pire le corps de Jérémie risquait de ne pas tenir le coup de son mode spectre.

- Aelita, tu me fais confiance ? questionna Luc en s’approchant de la jeune fille.

Celle-ci acquiesça de la tête tout en gardant un œil sur les deux Yumi. Heureux, Luc expliqua son plan à la jeune fille qui finit par le regarder avec un air qui en disait long. Elle le prenait pour un fou, mais en même temps, comprenait qu’ils n’avaient pas le choix. Laisser à XANA plus de temps pourrait devenir vraiment dangereux, surtout depuis que leur ennemi avait réussi à posséder les deux derniers membres des Lyoko-guerriers. Même si Luc ne comprenait pas encore la raison, le simple fait que XANA veuille le faire était suffisant pour mettre les adolescents sur le qui-vive. D’un geste, Aelita ordonna aux autres de la suivre, laissant Luc avec les deux Yumi.

« Bordel, il y en a deux ! Est-ce que XANA peut en créer une autre pour…? pensa Luc avant de secouer la tête pour chasser cette idée. »

- Hé, on ne va pas rester là, alors que les autres vont sur Lyoko ! cria la Yumi de gauche.

- Bien sûr qu’on va attendre, XANA. Ainsi, tu ne vas pas profiter d’un moment d’inattention pour tout saboter, contra celle de droite.

- C’est toi, XANA. La preuve, jamais je n’aurais laissé mes amis partir seuls sur Lyoko, surtout que la dernière fois, on a failli se faire avoir par ta saloperie de Méduse.

- Vous ne voulez pas vous taire, j’ai encore du mal à me rendre compte qu’il y a deux Yumi, hurla Luc. Bon, tendez votre bras.

Après un moment d’hésitation, elles finirent par obtempérer. Côte à côte, les deux jeunes filles tendirent le bras avec le ruban. Ce fut au tour de Luc d’hésiter, il devait gagner un maximum de temps pour Aelita et en même temps, s’il révélait son astuce. XANA pourrait surement la contrer à sa prochaine attaque. N’arrivant plus à respirer, le fan observa lentement les deux filles espérant trouver le moindre indice, permettant de connaitre la vraie. Sauf qu’à ce stade, même des jumeaux étaient plus faciles à différencier. Au même moment, son mode spectre se réactiva, le forçant à se dépêcher. Chacune de ses mains attrapa un ruban et d’un coup sec, Luc les enleva, exposant les poignets. Sa mâchoire se disloqua devant la vision qui se présenta à lui. Les deux poignets étaient eux aussi identique. Chacun avait la même marque provoqué par le ruban. En effet, Luc avait passé un après-midi entier à créer ses rubans, il avait même fait exprès de laisser un léger défaut qui tachait la peau si on les portait pendant trop de temps. Sauf que XANA venait de déjouer son plan avec une simplicité dérangeante, Luc l’avait encore une fois sous-estimé.

Heureusement pour le fan, Dom était bien plus imaginatif et avait posé un deuxième piège sur les rubans. Respirant un bon coup, Luc remercia son ami de tout son cœur et eu une petite pensée pour Anthéa. Grace à eux, il n’aurait pas à blesser les deux filles pour découvrir qui était l’imposteur. La seconde d’après son pied percuta la tête de la Yumi de droite qui s’écrasa contre un mur. L’autre stupéfaite par la vitesse de son ami se préparera à recevoir un coup, mais le fan n’y prêta guère attention. Il savait pertinemment que la fausse Yumi était celle qu’il venait de frapper. Sans perdre un instant, il s’élança sur le corps qui reprenait forme suite au choc. Ce dernier lui lança un regard noir avant de recevoir un nouveau coup de pied qui le força à se régénérer. Le sourire aux lèvres, Luc profita au maximum de son avantage. Chacune de ses attaques était lancée avec plus de rage que la précédente, empêchant le clone de répliquer.

- Alors XANA, tu voulais me voir sous ma forme de spectre et bien tu es servis, ricana Luc.

- Meurs ! hurla le clone de XANA en lançant des éclairs sous sa forme de brume.

Ce qui failli déconcerter le fan, si Dom n’avait pas émis la possibilité que XANA puisse enlever certains défauts des précédents clones. Reprenant sa position de garde, Luc bougea autour de la fausse Yumi prêt à reprendre le combat à la moindre ouverture.

- Comment as-tu su qui était la fausse ? demanda la fausse Yumi intriguée que quelqu’un puisse percer son camouflage.

- Fastoche, j’ai juste frappé celle qui me paraissait la plus moche, menti Luc.

Il n’allait quand même pas lui révéler son secret, surtout car il en avait un peu honte. Même maintenant, il revoyait la scène quand Dom lui avait expliqué son plan de secours. Comme à son habitude, il avait commencé par une explication scientifique sur le cerveau humain avec tout un tas de mot que le pauvre Luc ne connaissait même pas l’existence. Ce n’est que quand il lui a fait la version pour les nuls qu’il failli s’étrangler.

« Reconnaître un clone grâce à son odorat, c’était un peu… « pervers », s’était-il dit. »

Pourtant, Dom avait précisé que le clone aurait de toute façon la même odeur que l’original, XANA n’est pas aussi bête que ça. Il fallait donc qu’il renifle les rubans pour savoir lequel sentait le plus fort. Pour une fois que ses sens surdéveloppés pouvait servir. Toutefois, même avec l’avantage qu’il détenait, Luc fini par être battu par le temps. S’écroulant par terre telle une marionnette dont on venait de couper les fils, il dut en plus supporter le sourire satisfait que XANA lui envoya.

- Bordel, 3 minutes c’est beaucoup trop court, murmura-t-il en observant la japonaise qui se battait désormais seule contre son double.

En réalité, ça ne ressemblait même plus à un combat, le clone esquivait chacune des attaques de son adversaire avec une telle facilité qu’on aurait dit qu’il voyait l’avenir. Et c’était surement le cas en quelque sorte. Si Dom avait raison. XANA venait d’avoir accès à la totalité des souvenirs de Yumi et par la même occasion sa manière de combattre. Désormais, aucune technique des Lyoko-guerriers ne fonctionnerait face à lui. Seul Luc pouvait encore prendre le programme multi-agent par surprise. S’il arrivait à bouger bien sûr. Quelques minutes plus tard, Yumi se démenait encore avec son adversaire. De son côté, XANA semblait prendre goût aux nouvelles connaissances acquises au point qu’il changea de forme à chaque instant prenant l’apparence d’un Lyoko-guerrier. Passant par exemple de la douce Aelita qui déconcerta un instant la japonaise avec une prise de Penchak-Silat à l’agile Odd qui esquiva la contre-attaque avec agilité. Au final, il l’envoya prêt du fan avec l’apparence d’Ulrich. Sûr de sa victoire, il profita d’un moment de répit pour se coiffer avant de concentrer des éclairs entre ses mains.

- Frimeur, jura Luc.

Il n’eut droit à aucune réponse. La seconde d’après le clone disparaissait avec un cri de rage comprenant le piège dans lequel il venait de tomber. Poussant un soupir de soulagement, Luc arriva tant bien que mal à se relever pour se retourner vers Yumi qui ne comprenait toujours pas la scène qu’elle venait d’être témoin.

- Ce n’est pas possible, les autres n’ont pas pu avoir désactivé si rapidement, dit-elle en se levant avec peine.

- Disant que j’ai conseillé à Aelita de prendre un raccourci.

- Quel genre de raccourci ? demanda Yumi inquiète.

- Un rapide, répondit Luc en fuyant le regard de la jeune fille.

Appelant l’ascenseur, l’adolescent refusa de répondre à son amie. De toute façon, il devinait déjà la réaction de cette dernière. Si elle voulait des réponses, Aelita les donnera. Au moins, cette dernière pourrait calmer la japonaise. Lorsque les portes s’ouvrirent, Yumi poussa un cri de désespoir. Se précipitant sur le poste de commandement, elle appela ses amis. Un moment, il n’y eut aucun signal, au point que Luc crut qu’ils avaient échoué. Sauf que le cri de victoire d’Odd retentit à travers la salle.

- Odd, vous êtes où ?

- Sur le territoire des Montagnes, répondit Aelita.

- Mais il a disparu, s’alarma Yumi.

En effet, l’Holomap ne montrait désormais plus que deux territoires, celui de la Forêt et le Cinquième. Pendant que Yumi écoutait l’explication d’Aelita, Luc entra les lignes de codes pour que le sonar du Skid les télécharge. Grâce à elles et si XANA continuait de jouer avec son mode spectre, les Lyoko-guerriers pourraient tout de suite partir à sa recherche. Par la même occasion, il entra une virtualisation différée avant de descendre en compagnie de Yumi. Celle-ci était encore en train de digérer le choc de la nouvelle.

- Tu as demandé à Aelita de détruire le territoire de la Montagne, fini par dire Yumi. POURQUOI ?

- Parce qu’on est trop en retard par rapport à XANA.

- Comment ça trop en retard ?

- Il vient d’obtenir ce qu’il cherche depuis qu’il est revenu, votre mémoire. Je sais pas pourquoi, ni ce qu’il va en faire, mais maintenant il connait toutes vos pensées et techniques. Il finira par nous avoir à l’usure, si on ne fait rien.

- C’est vrai que c’est rageant, mais pourquoi supprimer un territoire entier ?

- Tu l’as avoué toi-même. Désactiver une tour, nous prend de plus en plus de temps. Sans oublier qu’au moins la moitié d’entre nous se fait dévirtualiser à chaque fois. Comme je doute que XANA ait pensé à protéger les tours de passage, Aelita a pu l’atteindre sans problème. Plus de territoire, plus de tour et XANA n’aura pas le temps de se préparer complètement à notre attaque.

- Comment tu veux qu’on l’attaque, si on ne sait même pas où il est !

- Tu te trompes, on sait qu’il est en train de bidouiller avec ma source d’énergie. Mon ami et Jérémie m’ont fait copier un programme pour la débusquer, justement.

- J’espère que tu as raison.

- Moi aussi, murmura Luc en entrant dans son scanner.

Quelques secondes plus tard, les deux adolescents se réceptionnèrent sur le Cinquième territoire. Après avoir couru jusqu’au garage du Skid, ils attendirent leur transport. Ce dernier pointa le bout de son nez quelques secondes après. Vint alors un problème que Luc avait complètement oublié. Ils étaient 6 et le Skidbladnir ne possédait que 5 places.

« Réfléchit avant d’agir, se rappela Luc alors qu’il se frappait la tête avec poing »

C’est alors qu’il se senti disparaître avant de se retrouver serrer comme une sardine derrière un siège. Surpris, il découvrit qu’il se trouvait juste derrière Aelita.

- On attend juste que le programme de Luc s’installe, puis on part, déclara-t-elle à ses amis.

- Roger, crièrent les autres Lyoko-guerriers.

- Je ne savais pas qu’on pouvait faire ça, déclara Luc en tentant de se mettre à l’aise.

- Jérémie s’est dit que ça pourrait être utile en cas de problème. Il y a beaucoup de chose que tu ignores, sourit la jeune fille aux cheveux roses. Par contre, c’était intelligent de nous faire prendre le Skid.

- Bah, c’est une idée de Jérémie, enfin de mon Jérémie… de Dom, je veux dire.

- Ça doit être un bon ami.

- Le meilleur.

- Le programme est chargé, déclara la pilote. Préparez-vous on part dans le réseau.

- Attendez, j’ai pas eu le temps d’aller aux toilettes.

- ODD !

Sur ses mots, les Lyoko-guerriers partirent à la recherche de XANA et pour la première fois depuis longtemps, ils eurent l’impression d’avoir une chance contre le programme multi-agent. Même Luc oublia un bref instant les mises en garde de Dom. Seulement un instant, car il savait que le nouveau XANA avait beaucoup trop d’informations sur lui et sur Anthéa, peut-être même qu’il savait plus que Franz Hopper lui-même. Mais même en étant sur leur garde, aucun des Lyoko-guerriers n’aurait imaginé que ce voyage serait le dernier et qu’ils devraient faire l’un des choix le plus difficile de leur vie. Car ce choix pourrait condamner tout un monde.





Suite au prochain mois.


Ah ! Ma Fan fiction arrive à son terme. Ça a été plus lent et long que j’aurais pensé. Il faut dire que j’ai modifié quelques informations pour laisser des indices sur la fin. Mais bon, il y a encore du chemin à faire. Vous m’en direz des nouvelles.
  Sujet: [Fanfic] Transfert  
Shinataan13

Réponses: 29
Vus: 17220

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Jeu 10 Juil 2014 09:15   Sujet: [Fanfic] Transfert
Je vais commencer par m’excuser de mon retard. Encore, il fois le monde m’est tombé dessus et ce n’est pas prêt de s’améliorer. Je ferais de mon possible pour finir cette fiction sans problème.

Sans attendre plus longtemps, je vais répondre à tes questions et remarques en y allant point par point.

Pour parler de la mort de Hopper, je me dis que le réseau, c’est comme la mer, un corps ne va pas rester à la même place tout le temps. Hors, comme Hopper possède les clefs de Lyoko, il doit avoir la possibilité d’ouvrir automatiquement la porte séparant Lyoko et le réseau. Voilà pourquoi, j’ai marqué qu’il était dans le réseau. Sinon, Jérémie l’aurait trouvé en quelques cliques, même s’il n’aurait pas pu le ramener à la vie.

La destruction des territoires est purement logique, je trouve. Le nouveau XANA a bien comprit que les Lyoko-guerriers ont une chance incroyable (n’importe qu’elle autre groupe se serait fait massacrer des dizaines de fois à leurs places). Pour cette raison, il a voulu faire un maximum de dégât. C’est comme dans les jeux de stratégies que tu gagnes ou que tu perdes, tu cherches toujours à faire un maximum de dégât à l’adversaire tant quand tu as l’occasion. De plus, Jérémie a travaillé avec Aelita durant je ne sais combien de nuit, rien que pour créer le cinquième Territoire. Bon oui, c’est le plus important et il a fait quelques améliorations, mais si elle doit recréer Lyoko à chaque attaque, Aelita va craquer, déjà que je me demandais comment Jérémie faisait pour mettre un pied devant l’autre.
Pour Anthéa, j’ai déjà tout prévu. En réalité, il m’a toujours semblé qu’il n’y avait que deux scénarios la concernant.

Encore un peu de patience pour la source d’énergie de Luc, l’explication arrive. À ce moment, je serais d’accord de recevoir toutes les critiques que vous voulez. Si je l’avais révélé avant, il n’y aurait quasiment plus de mystère sur Anthéa, XANA ou Luc. Et si j’avais donné une fausse piste, ça n’aurait pas concordé avec l’histoire.

Nox, je savais que ce nom allait m’apporter la poisse (Désolé, Odd à cause de moi t’a encore loupé ton examen). Dire qu’à la base, je voulais juste mettre le nom de ce jeu incroyable et pourtant que j’arrive plus à mettre la main dessus. Donc oui, j’avoue que j’ai profité du premier du premier truc cohérent pour le placer. Bon pour ceux qui se dise : « Shinataan qui avoue avoir commis une erreur, c’est incroyable ! », merci de remarquer que je suis le premier qui dit que tout le monde fait des erreurs.

Par contre, je ne vois pas où est le problème qu’un spectre puisse insérer le code « XANA ». Il suffit que XANA implante un virus dans le spectre comme la Méduse l’a déjà fait et voilà le travail. Surtout que le nouveau XANA a une pleine possession du corps de l’humain. Il lui est donc facile de le contrôler même sur Lyoko, tant que l’avatar ne possède pas les défenses pour y résister.
Après pour l’épisode 51, XANA fait exactement la même chose que Jérémie, il tente de prendre le contrôle de la tour. S’il entre dans celle-ci pour insérer le code, bah, il la désactive. Et XANA ne voulait pas ça !
Et pour moi, William était bel et bien un spectre. Pas de clone et encore moins un lavage de cerveau.
De toute manière, Luc n’a encore jamais désactivé de tour, on ne sait donc pas s’il en est capable.

Maintenant, la tour entouré de la mer numérique. Si je me trompe pas, elle était dans l’épisode 24 « canal fantôme », (épisode mémorable, je m’en lasse jamais) et au dernière nouvelle, Jérémie a recréé Lyoko à l’identique, si on oublie le cinquième territoire.

Bien sûr qu’on a mal sur Lyoko ! Sincèrement, je ne comprends même pas pourquoi vous doutez. J’ai l’impression qu’il y a des preuves à chaque épisode. Après ceux qui disent que seul les lasers font mal, il faudrait pas oublier les fois où les Lyoko-guerriers se font dévirtualiser à cause d’une chute. Il y a même la fois où Odd fait de la boxe à un Rampant, même les créatures de XANA ont mal. (Bon, là ça commence à tourner en un discours contre la maltraitance d’animaux XD). Bref, en résumé, le cerveau est extraordinaire. Il y a de chouettes mangas sur le sujet pour ceux qui sont intéressés étant donné que la technologie actuelle n’est pas encore arrivée à ce stade. Poussant le résonnement plus loin, dans l’épisode 24 « Canal fantôme », les Lyoko-guerriers auraient remarqué qu’il y avait un problème si leur corps ne ressentait presque plus rien. En bref, sur Lyoko, ils sont améliorés, mais ça reste des corps.

Passant aux défenses contre la possession, tu as tout à fait raison, une semaine sans aller sur Lyoko n’aurait pas fait disparaitre un bouclier. Sinon les Lyoko-guerriers n’auraient plus de protection après la petite pause de XANA quand il est partie de Lyoko. Sauf que William a été virtualisé qu’une seule fois sur Lyoko. Il n’est jamais partie. C’est pour ça que je pense que la quantité prime, sinon on pourrait dire qu’Aelita serait invulnérable à toute les attaques de XANA, même la Méduse ne pourrait pas la contrôler ou lui insérer un virus. Je maintiens mon idée que plus tu vas sur Lyoko, mieux c’est.

Pour la remarque d’Ikorih, j’ai répondu si je ne me trompe pas. De toute manière, Aelita reste toujours la plus faible (en technique de combat, pour ma part, elle a l’avatar qui peut faire le plus de dommage), c’est normal que XANA veut la contrôler. En plus, si XANA doit insérer le code XANA en plus de prendre possession d’un Lyoko-guerrier, il lui faudrait au moins le double du temps. Déjà que là, les autres ont tout le temps qu’ils veulent pour arrêter la Méduse.

Vient le combat dans la tour de la Forêt, j’avoue… sincèrement, j’avoue que j’ai dû lire 3 fois le texte tellement, j’avais du mal à comprendre. Tout d’abord, les deux avatars sont tombés dans la tour, ça c’est sûr. Tu peux vérifier, si tu veux. Luc reçoit un coup, mais il arrive à entrainer Aelita avec lui. Après j’ai bien regardé ton image et je voie toujours la même chose. 4 territoires reliés à Carthage. On peut même voir quand ils utilisent le transporteur que les câbles des tours vont tout droit vers Carthage. Donc je me dis pourquoi, ils seraient obligés d’aller dans un territoire voisin. Après il se peut que je me trompe (Non, je ne ferais pas le même commentaire 2 fois). De plus dans le génèse, Odd et Ulrich ne sont-ils pas passé directement du territoire de la Forêt à celui de la banquise ? XD

On continue avec le combat dans la Tour. Aux dernières nouvelles, les tours redonnent des points de vie. Il me semble donc difficile de détruire quelques dedans en un seul coup, même si la plupart des coups d’Aelita sont mortel.

L’activation du mode spectre se fait selon la volonté de Luc, c’est inscrit dans les programmes d’Anthéa. Donc, oui il ne suffit pas que Luc est un peu d’adrénaline pour l’activer, sinon il serait toujours en mode spectre. Mais comme il est un peu simplet, comme un enfant XD, il croit que c’est ça qui le déclenche. (Bon voilà, j’ai un peu trop dit)

J’ai toujours cru qu’on disait « Jérémitifié », ça sonne mieux je trouve. Mais c’est bien une erreur.

Ulrich se fait transpercer par des chaînes XD, j’adore ! Bon, je reprends mon sérieux. Tu as faux à deux sujets. Tout d’abord transpercer un avatar ne suffit pas toujours à le dévirtualiser, il y a quelques moments où les Lyoko-guerriers transpercent William ou le contraire et ils leur reste encore des points de vies. Bien que pour William, ses coups sont plutôt décisifs. Deuxième point, ne compare pas la puissance des chaînes de Luc avec les sabres d’Ulrich. Les chaînes sont plus polyvalentes que puissante, sinon il prendra facilement la première place en dépassant même Aelita. En plus, Luc est le seul (avec William bien sûr) à ne pas avoir de nouveau équipement, il est donc désavantagé niveau puissance et expérience.

La barre métallique que dire de plus, j’adore les bâtons. Que ce soit pour marcher que pour passer le temps. Ça doit être car en vacances, je vais à la montagne chez mes grands-parents. Et comme une barre métallique c’est quand même plus pratique pour se battre qu’un bâton en bois, alors je profite. Donc, vous allez encore en voir. XD

Problème dans les scannages, pour tout te dire, j’étais d’accord avec toi. Jusqu’à ce que l’épisode 42 « Désordre » me revient en mémoire, je parle pas du tout début où il y a le changement de corps, mais durant la deuxième virtualisation, on voit bien que Jérémie hésite et s’embrouille en choisissant le bon avatar, puis décide de faire comme d’habitude. Résultat problème de corps, donc selon moi, il choisit qui va dans le scanner et prend le bon avatar (heureusement, qu’ils ne sont pas beaucoup). Dans les virtualisations différées, ils doivent se mettre d’accord pour savoir qui va où. Luc lui n’a ni l’habitude d’effectué ce genre de manipe et il ne faut pas oublier qu’un clone est en train de lui faire sa fête.


C’est fini, pfiou, il y avait de quoi écrire cette fois. J’aime bien. Bon, sans plus attendre, on va passer au chapitre 9. Mais avant tout, je précise que cette fois, je prévois que le prochain chapitre arrive avec du retard, donc pas de chapitre 10 avant août. Je précise que ce n’est pas par manque de motivation, j’ai vraiment hâte de voir les réactions quand vous comprendrez la raison pour laquelle, j’ai commencé cette fiction. Je me demande même si vous ne serez pas plus étonné que par la révélation du fils d’Odd dans « le secret des jumeaux ».




Chapitre 9

L’amour ou comment faire pour que certains problèmes se résolvent sans lever le petit doigt.


Comme à son habitude, le fan se sentait flotter au milieu du noir. Étrangement, il savait qu’il était de nouveau en transfert entre les deux mondes. Peut-être qu’il commençait à s’habituer. Pourtant, cette fois se fut une forte douleur à la joue qui le réveilla. Les yeux bien ouvert, il découvrit son meilleur ami à côté de lui prêt à lui mettre une deuxième pour si jamais.

- Hé le Lyoko-guerrier ! Tu dormiras quand tu seras dans ton corps !

- Jérémie, c’est moi ! gémit Luc.

- Ah, désolé, l’autre était en train de me parler quand tout à coup, il s’est évanoui, se justifia Dom. J’ai cru qu’il se foutait de moi. Sincèrement, il y a des moments où j’ai envie de lui foutre mon point dans la gueule.

- Je pensais que tu aimais parler avec des personnes de ton niveau d’intelligence ?

- Oui, sauf que la moitié du temps, il me crie dessus juste pour se défouler. Faut dire que ton corps peut à peine bouger. Comme si c’était de ma faute s’il est dans le corps d’un idiot sans cervelle qui a voulu jouer les supermans.

- Sympas connard.

- Mais de rien, sourit Dom qui semblait apprécier de voir son ami de nouveau dans son corps. Bon, je te fais le rapide résumé. On n’a que dalle !

- Tu te fous de moi ? s’alarma Luc tout en savant que son ami ne plaisantait jamais. Vous n’avez même pas le moindre petit indice qui pourrait mettre utile ?

- Franchement, tu t’attendais à quoi ? Je n’ai pas de supercalculateur, moi. On a tenté de faire des recherches pour trouver des indices qui ressembleraient à Lyoko, mais tout ce qu’on a trouvé, c’est des stupides forums dans une dizaine de pays, s’emporta Dom en prenant sa tête entre ses deux mains. Le seul moyen d’être utile, c’est d’inventer des programmes qui pourraient vous servir.

- Je voie, murmura le fan en jetant coup d’œil vers la fenêtre pour cacher son visage.

Et sans qu’il ne puisse rien faire, des larmes commencèrent à couler sur ses joues. Ce fut la première fois depuis bien longtemps que le fan se laissait abattre. Même s’il n’était pas coupable du malheur qui s’était abattu sur les Lyoko-guerriers, Luc ne pouvait s’empêcher de se maudire. Pourquoi lui ? Tout ce qu’il connaissait, c’était la série Code Lyoko. Dès l’instant où le fan était arrivé dans cet autre monde, son arrogance avait pris le pas sur sa raison. Il s’était cru capable d’affronter XANA à arme égal, alors que ses héros avaient mis 3 longues années et de nombreux sacrifices pour s’en débarrasser. Pire, en apparaissant dans leur monde, il avait neutralisé leur plus importante force, Jérémie. Si au moins, c’était Dom qui se trouvait à sa place tout se serait arrangé, mais Luc était bien incapable des prouesses de son ami. Perdu dans ses pensées, le fan n’oublia que le temps qui lui était accordé, s’écoulait doucement. Fort heureusement, son ami se chargea de le remotiver.

- Mais… Tu… Vas… Te… Réveiller ! s’emporta Dom en baffant son ami à chaque mot. Hé, je te rappelle que tu m’as promis de ne plus jamais baisser les bras depuis ton accident. Alors tu vas tout me raconter sur ce qui s’est passé de l’autre et la prochaine fois, j’aurais surement quelque chose qui te permettra de débusquer la cachette de XANA.

- Quoi, mais XANA est un programme. Il n’a pas de corps.

- Peut-être, mais il a bien dû être créé quelque part et je doute qu’il a tout enregistré sur Lyoko comme l’ancien. Il faudra retracer le signal comme avec les Réplikas… et je crois avoir un début d’idée, murmura le génie en tapant quelques données sur son portable.

En même temps que son ami travaillait sur son plan, Luc lui raconta les dernières mésaventures. Mettant bien le point sur la situation merdique où il se trouvait. Pourtant, Dom ne sembla guère s’inquiéter et ne posa même pas de question sur les choix de son ami. À la place, il n’hésita pas à l’interrompre pour lui donner quelques conseils sur les points faibles de XANA. C’est ainsi qu’il mit le doigt sur une info importante que le fan n’avait même pas remarqué.

- Quand tu dis que XANA était identique au Lyoko-guerrier qu’il contrôlait. Ça veut dire qu’il arrive à copier tous les souvenirs du mal chanceux.

- Euh, oui et alors ?

- Et alors ! Mais ça change tout, s’il peut faire ça alors pourquoi ne s’attaquent-ils qu’aux Lyoko-guerriers, s’exclama le génie qui semblait avoir déjà tout compris sur les plans de leur ennemi.

- Bah, il veut qu’on doute les uns des autres durant une de ses attaques et nous faire perdre du temps.

- Ça, c’est secondaire, lâcha Dom en soupirant. Tu ne comprends pas, s’il peut copier les souvenirs des êtres vivants. Pourquoi ne s’attaque-t-il pas à de grand savant où même à des soldats expérimentés ?

- Ça sera de l’énergie perdu pour rien, non ?

- Bien sûr que non, qui dit souvenirs, dit aussi expériences. Toutes les informations inimaginables qu’il pourrait obtenir à travers le monde. Rien qu’avec le contrôle du cerveau d’un tacticien, il pourra vous battre sans difficulté. Il saura utiliser des tactiques pour vous empêcher d’approcher la tour. Alors pourquoi s’attarde-t-il à vouloir contrôler tous les Lyoko-guerriers ? Car c’est ce qu’il est en train de faire, les uns après les autres. Il ne reste plus que Yumi et aussi William, s’il veut avoir ses données à jour.

- Génial encore plus de question, se lamenta Luc. Bah au moins maintenant, je sais qui m’a envoyé dans l’autre monde. Même si je ne comprends pas pourquoi Anthéa m’a choisi ou même si elle m’a choisi.

- Allez oublie-ça, surement une idée idiote de cette folle.

Luc n’eut même pas le temps de poursuivre la conversation qu’il sentit son esprit partir de nouveau vers le corps de Jérémie, laissant derrière son ami se tourner vers un nouveau visiteur. Il lui fallut peu de temps pour reconnaître le docteur qui l’avait soigné, lors de son accident de voiture, il y a quelques années.

« Comme d’habitude, il a toujours ses longs cheveux blond, pensa Luc. Bordel, il ne comprendra donc jamais qu’on le confond avec une femme à cause de ça !


*****


Presque une semaine, c’était écoulé depuis sa conversation avec son ami Dom et on pouvait dire que les Lyoko-guerriers avaient bien rattrapé leur retard sur XANA. Enfin par rattraper leur retard, disant qu’ils n’étaient plus au point de départ et ne se battaient plus à l’aveuglette. Malheureusement, il n’y eut pas que de bonne nouvelle et le fan dut à contrecœur découvrir la dure vie scolaire de Jérémie Belpois. Pour dire vrai, sans l’aide inestimable d’Aelita et son don pour le copier/coller, Luc aurait surement fait chuté les notes de Jérémie jusqu’à atteindre celle d’Ulrich ou pire celle de Nicolas. Bien entendu, quelques professeurs remarquèrent la nouvelle aptitude du faux Jérémie, dont surtout Mme Hertz, mais finalement ils se dirent que c’était le début de l’adolescence, un peu tardive bien sûr. Seul Jim sembla fou de joie de voir son élève le moins sportif se transformer une nouvelle fois en une personne énergique. Il en fut tellement émut qu’il laissa de temps à autre la clef du gymnase aux Lyoko-guerriers pour qu’ils s’entrainent. Le surveillant ne se posa même pas de question sur le fait que Jérémie ne devait plus faire de sport pendant un long moment.

C’est ainsi que pour la troisième fois consécutive, Yumi et Luc s’entrainaient seul pendant qu’Odd accompagnait Ulrich et William à de nouvelles heures de colles. Aelita fut la seule qui décida retourner à l’Usine, surement se sentait-elle moins seul dans ce lieu que Jérémie utilisait depuis tellement de temps. Malheureusement, Luc n’avait pas le loisir de penser à autre chose qu’au coup de son adversaire

- Encore en train de rêvasser, lança la japonaise en enfonçant son poing dans le ventre de Jérémie. Ton style est pas mal, mais il devient beaucoup moins pratique sans ton mode spectre.

- Peut-être, mais j’ai toujours une dernière carte sous la manche, murmura-Luc en passant brusquement à l’attaque.

Avant que Yumi ne comprenne quoique ce soit, Luc attrapa la même main qui l’avait frappée et se laissa tomber. Emportant avec lui la jeune fille qui fut alors en excellente position pour une clef de bras qu’il avait appris, suite à ses nombreuses défaites faces aux spectres de XANA. Se débattant autant qu’elle le pouvait, la jeune fille finit par abandonner, laissant le fan savourer sa première victoire contre la Lyoko-guerrière.

- Bien joué, félicita-t-elle. Après avoir repris leur souffle. En passant, Aelita a dit que tu avais peut-être une idée pour différencier les clones de nous.

- Oui, mais ça ne marchera que si la personne ne sait absolument rien, donc je ne peux pas tout te révéler. Mais disant qu’il suffit de mettre ce ruban autour du poignet, sans jamais l’enlever. J’ai une méthode pour les identifiés. Ça devra marcher contre les clones polymorphes. Pour les spectres, ça je n’ai rien à part la manière forte.

- Je n’ai pas trop envie qu’on me frappe à chaque fois que je vais sur Lyoko, révéla-t-elle en mettant son ruban de couleur noir. Sinon, ils ont quoi de spéciaux ses rubans ?

- Je ne peux pas te dire, sinon la prochaine fois que XANA te contrôlera, il saura comment passer outre le piège.

- Et si c’est toi, le possédé ? questionna Yumi.

Luc garda le silence un long moment. Son ami Dom avait déjà émis l’hypothèse que XANA finira par découvrir la source d’énergie qui le maintenait connecté à ce monde. Et sans cette connexion, Luc retournera dans son monde dans le meilleur des cas. Dans le pire, il deviendra le nouveau lieutenant du programme multi-agent comme le fût William. La simple idée que le fan puisse se retourner contre ses héros le terrifia au plus haut point. Déjà qu’à cause de lui, ces derniers se trouvaient dans une situation désavantageuse. Il secoua la tête pour chasser cette idée. Peu importe les plans d’Anthéa, si elle a réussi à le maintenir hors de portée de XANA jusqu’à présent, il n’y a pas de raison que cela change.

- Il faut espérer que la mère d’Aelita soit plus douée que XANA, avoua Luc.

- Hm, Aelita a failli s’évanouir quand on lui a révélé la nouvelle. Désormais, j’ai l’impression de voir Jérémie quand il cherchait une solution pour Aelita.

- L’amour donne des ailes, murmura le fan en repensant aux combats de Jérémie. Espérons qu’elle ne se les brûle pas en essayant de dépasser ses limites.

À ces mots, Yumi lui sourit en rabattant ses longs cheveux derrière son oreille. Hypnotisé, le fan ne put détacher son regard de la jeune fille. Déjà qu’il lui était difficile de résister à sa douce odeur sucré, mais là en plus il avait droit à sa tenue de gym ultra-sexy. Sentant son cœur battre comme un tambour, Luc décida de mettre un maximum de distance entre eux. La distance idéale fut de tout simple sortir de la salle de gym pour se retrouver dans le couloir. Respirant l’horrible odeur arrivant des vestiaires, le jeune homme eut enfin les idées claires.

« Bordel ! Est-ce que cette fille sait combien c’est dur de résister à son charme naturel ? »

Reprenant enfin son calme, il attendit quelques secondes pour se préparer au nouveau choc que la jeune fille lui fera. Il eut à peine le temps de se retourner que la porte s’ouvrit soudainement et qu’il percuta Yumi qui l’avait suivi inquiète. Depuis sa plus tendre enfance, Luc avait souvent rit devant les scènes absurde qui se déroulaient durant les dessins animés. Pourtant à cet instant, il n’avait plus envi de rire, il n’arrivait même plus à penser tout court. Sous son corps chétif se trouvait son amour de toujours. Le visage de cette dernière n’était plus qu’à quelques centimètres du sien. Désormais peu importait la puanteur des vestiaires, seul le doux parfum de Yumi arrivait jusqu’à ses narines faisant frémir tout son corps. N’écoutant plus la petite voix au fond de sa tête qui lui hurlait que c’était un amour était tout bonnement impossible. Luc embrassa ses lèvres, la saveur submergea le pauvre garçon qui se laissa emportait, ne pouvant résister à cette sensation toute nouvelle pour lui. Il la voulait pour lui seul. Dorénavant, il n’y avait plus rien entre eux, ni Ulrich, ni Wiliam, ni aucun autre garçon. Profitant de l’occasion pour balader ses mains sur le magnifique corps de la japonaise. Il fut interrompu par une main qui vint se poser sur son torse qui tenta vainement de le séparer de son trésor. Grâce à ses habilités de spectre, Luc aurait pu facilement supprimer cet obstacle. Pourtant, ce simple contact fit retrouver tous ses esprits à Luc qui s’écarta brièvement de la jeune fille. Cette dernière lui lança un regard plein de rage, bien qu’en même temps étonné. Honteux, Luc se leva, laissant à la jeune fille toute l’espace qu’elle désirait. Après quelques secondes de gênent, il finit par s’excuser et décampa sans demander son reste. Courant aussi vite que ses jambes le pouvait, le fan ne fit attention à rien d’autre que mettre un maximum de distance entre lui et l’objet de sa perdition. Qu’importait les obstacles, l’adolescent ne laissa rien l’arrêter que ce soit les portes, les buissons ou même les êtres humains. Pourtant dans sa fuite, il finit par rencontrer un obstacle imprévu ou plutôt ses pieds le rencontrèrent. Surpris, le garçon trébucha et s’écrasa par terre. Grognant contre sa malchance, Luc tourna sa tête pour découvrir Kiwi qui le regardait avec le même air joyeux.

- Hé, mais fait attention Luc, tu as failli blesser se pauvre Kiwi, se plaignit Odd en apparaissant dans son champ de vision accompagné d’Aelita.

- T’es pas censé être en colle ? grogna le fan en tentant d’oublier sa mésaventure.

- Oh, j’ai pu partir un peu plus tôt pour bonne conduite, sourit le blondinet en caressant son chien. Puis je suis allé chercher Aelita pour éviter qu’elle ne se transforme en Jérémie 2.

- Très drôle Odd, je n’ai pas le temps de joué, moi, répondit Aelita. Je suis trop proche de pouvoir nous envoyer dans le réseau pour traquer XANA.

- Déjà ? s’étonna Luc en se relevant excité par la nouvelle.

- Oui, bon, je n’ai pas fait grand-chose, c’est Jérémie qui a fait tout le travail.

- Hein ? s’étonnèrent les deux garçons.

- Disant qu’il n’a pas pu raccrocher comme nous et qu’il a passé son temps libre recréé le Skid.

- Il y a pas à dire, Jérémie est toujours là pour sauver la situation, murmura le fan qui soupçonnait depuis peu que son admiration pour le génie avait été la raison du choix du corps.

- Sinon tu ne devais pas être en train de t’entrainer avec Yumi ? questionna Odd.

- Euh, je préfère pas en parler.

- Ne me dit pas que tu lui as révéler tes sentiments ? demanda Aelita.

- Quoi ? Non, euh pas vraiment…, balbutia le fan désemparé. Attend, comment savez-vous que je suis amoureux d’elle ?

- Oh, bonne question, répondit Odd en faisant mine de réfléchir avant de tout révélé. Peut-être parce qu’à chaque occasion tu la dévores des yeux, sans oublier que quand elle parle tu te tais pour l’écouter comme si c’était la sainte parole. Ou encore parce que je t’ai trouvé, il y a quelques jours en train de rêvasser d’elle.

À cette dernière phrase, Odd et Aelita le regardèrent comme pour étudier sa réaction. Sauf que Luc ne voyait pas du tout de quoi il parlait. Il réfléchit brièvement pour se souvenir de ce qui s’est passé ses derniers jours, mais ne trouva rien qui correspondait au dire d’Odd. Il se souvenait vaguement de l’irruption soudainement du félin dans sa chambre, pendant qu’il essayait de dormir pour avoir des nouvelles de l’autre monde, mais rien de plus.

- Euh, de quoi tu parles ? Je ne me souviens pas que tu m’aies vu à un quelconque moment embarrassant.

- Je ne t’ai pas seulement vu ! s’emporta Odd. Luc, tous les trois, on a déjà parlé de ce sujet. Tu ne t’en souviens vraiment pas ?

Intrigué, le fan se remit à réfléchir pourtant aucun souvenir ne correspondait. C’est alors qu’il découvrit une chose qu’il n’avait encore jamais remarqué. Sa mémoire était parfaite. Il se souvenait de chaque détail, même des textes de codes qu’Aelita lui avait montrés brièvement. Pourtant, la plus part de ses souvenirs étaient « muets ». Il n’avait pas d’autre mot pour décrire ce phénomène. Il se souvenait très bien d’avoir parlé avec Odd et Aelita de certains plans au cas où Aelita serait de nouveau attaqué par un spectre. Pourtant dès qu’ils changèrent de sujet, le son disparut comme si l’information était inintéressante. Luc informa ses amis de ce qu’il venait de découvrir ce qui les rendit encore plus inquiet. Pourquoi ne pouvait-il pas se souvenir des sujets reliés à l’amour ? Pire, après de brefs questions, les Lyoko-guerriers découvrir qu’il ne se souvenait de quasiment aucun dialogue qui ne concernait pas Lyoko. Au bout d’un moment, le fan se dit que ce devait être d’une astuce d’Anthéa pour les aider, bien que les autres n’étaient toujours pas rassurés. Résigné, ils se mirent en direction du gymnase pour informer les autres du malheur de Luc. Ce dernier eut juste le temps de confirmer à ses deux amis que son amour pour Yumi est purement platonique et qu’il s’était déjà juré depuis longtemps qu’il ne se mêlera pas de leur vie amoureuse. C’était un choix qu’il avait fait en tant que fan. Au même moment, les trois amis découvrirent une scène qui était devenu un peu banal pour eux, même si elle était la principale raison de la hausse d’heures de colle du groupe. En effet, pour la énième fois de la semaine Ulrich et William se battait pour une raison qui était bien entendu Yumi.

- Ça me fait regretter le bon vieux temps où ils ne faisaient que se jeter des regards noirs ou bouder dans leurs coins, souffla Odd.

- Possible, mais bizarrement je les sens beaucoup plus lié qu’avant et surtout plus efficace sur Lyoko, révéla le fan d’un air rêveur en observant la japonaise qui les séparait avant que Jim ne les voit. Mais bon fallait si attendre dans mon monde, Yumi est considéré comme la deuxième plus belle fille de la série. Il y a même des tas de fiction qui concerne son histoire d’amour.

- Et bien, j’espère qu’il n’y aura pas d’autre fan qui viendront de ton monde, sinon Yumi ne saura plus où donner de la tête, gloussa Aelita. Par contre, j’imagine que Sissi est la plus belle.

- Non, c’est toi, déclara le fan qui était passé en mode encyclopédie de Code Lyoko. La plus part tombe amoureux de toi dès les premiers épisodes.

- Quoi, mais… je…, ne…, balbutia-t-elle en devenant toute rouge.

- Alors là, pauvre Jérémie ! Si tous ses fans sautaient sur Aelita, il n’aura aucune chance. Déjà que seul, il a pris son temps pour se déclarer.

- Odd !

- C’est bon, j’ai rien dit, rigola-t-il en se tournant vers Luc pour obtenir quelques informations en plus. Oh fait, j’ai deux questions qui me démangent : Combien de fille craque sur moi et quelles sont exactement ses histoires d’amours que tu as mentionnés ?

- Oh, tu es en troisième position derrière William et Ulrich, répondit Luc.

- Seulement le TROISIEME !

- Pour les fictions que les fans ont écrites, continua le fan en cherchant dans ses souvenirs intact d’avant son transfert. Il y a peu près de tout, on peut dire qu’ils se sont bien lâchés sur ce point. Ils ont quasiment fait le tour des couples possibles et imaginable. Il y a Yumi et Ulrich, Yumi et William, Odd et Sam, Odd et d’autres filles qu’ils ont imaginés, Aelita et Jérémie, William et Ulrich, Ulrich et Odd, Aeltia et O…

- QUOI ! Ul… et m…

C’est ainsi que Luc continua sa route vers le reste des Lyoko-guerriers. Chacun de ses pas le fit un peu plus oublié les mots qu’il avait échangés avec Odd et Aelita. Dès qu’ils atteignirent le reste de la bande, le fan fut surpris de découvrir une Yumi qui rougit au moment où leurs regards se croisèrent. Bizarrement, Aelita tout aussi rougissante lui fit un signe pour lui dire qu’elle avait des trucs à lui dire plus tard. Même Odd se comporta bizarrement en regardant bizarrement son camarade de chambre comme si c’était la première fois qu’ils se rencontraient. Pourtant, l’étrange comportement de ses amis ne s’arrêta pas là. Comme un seul homme, leurs regards se tournèrent ver le fan qui mit un instant à comprendre d’où venait leur inquiétude. Finalement, ce fut son corps qui lui révéla la vérité. Car sans aucune raison ou menace planante, Luc venait d’activer son mode spectre.





Suite... au prochain mois.


Le mode spectre vient de s’activer sans aucune raison. Qu’est-ce que ça présage ? XANA aurait finalement réussi à prendre le contrôle de Luc ou est-ce qu’Anthéa essaye de transmettre un message ?
Des mystères et encore plus de mystères, bien qu'en même temps ça commence à s'éclaircir. J’ai même peur d’avoir laissé un peu trop d’indice. Mais bon j’ai quand même de la peine pour Luc. Son rêve le plus cher s’est réalisé, mais il oublie tout ce qui ne concerne pas Lyoko.
  Sujet: [Fanfic] Transfert  
Shinataan13

Réponses: 29
Vus: 17220

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Lun 12 Mai 2014 13:03   Sujet: [Fanfic] Transfert
Avant de dire quoi que ce soit, j’aimerais m’excuser. Je sais que j’aurais dû vous dire que je ne pourrais rien publier durant au moins 1 mois, mais j’étais moi aussi prit au dépourvu par la tonne de travail que mes profs m’ont donné. En plus, mon ordinateur a rendu l’âme du jour au lendemain, donc c’est à peine si je pouvais me connecter au site avec mon natel. Heureusement, tout revient dans l’ordre et je pourrais de nouveau publier mes fictions de manière régulière. Si Dieu le veut bien sûr.
Maintenant, je vais répondre à tes questions Ikorih. Sérieusement, je suis content que tu m’ais posé ses questions. C’est le genre de commentaire que j’aime répondre. Par contre, je ne vais rien spoiler sur l’alimentation du spectre de Luc, parce que justement ma fiction tourne un peu au tour de ça. Par contre pour le reste, je peux argumenter sans trop de problème.

Tout d’abord, ta remarque sur la possession des Lyoko-guerriers, je dois l’avoué au début j’avais plus ou moins la idée sur leur immunité des LG. Puis vint William qui se refait posséder, alors qu’il a quand même passé plusieurs mois dans le monde virtuel. La réponse la plus simple serait bien entendu que puisqu’il a été possédé tout ce temps, sa résistance contre XANA n’existe pas. Sauf que comme la vie n’est jamais simple, je me suis rappelé que Jérémie était déjà allé deux fois sur le monde virtuel. Bien sûr durant l’épisode 19 « Frontière », il n’était pas logiquement sur Lyoko, mais entre deux mondes. Sauf que d’un point logique, il a bien été transféré durant une journée entière par le supercalculateur, donc je pense que ça compte un peu. Puis vint le fameux épisode « Canal fantôme ». Même s’il n’avait pas d’avatar, Jérémie a belle et bien été virtualisé sur Lyoko. C’est ainsi que me vint l’hypothèse que la protection s’est comme un muscle, si on ne le m’attient pas en forme, il perd de sa force. Donc Jérémie a dû aller sur Lyoko plusieurs fois sans qu’on le voie, comme le fameux épisode du gymnase et de la piscine qu’Odd n’a pas le droit de révéler.
C’est pour cette raison que XANA n’aurait pas insisté, la seule solution de les posséder ça serait de ne pas attaquer pendant quelques mois ce qui aurait permis à Jérémie de le combattre sans s’attendre à une attaque. Après quand il a essayé de posséder Jérémie, XANA a tout de suite remarqué qu’il y avait quelque chose qui cloche. Bof au début, il ne savait pas encore utilisé ses spectres, puisqu’il venait d’être activé depuis peu. Puis après la tentative du spectre, il a disant qu’au tout début il se rend compte de ce qu’est réellement Jérémie/Luc.

Pour ta question sur Aelita, la réponse me semble évidente. Elle est seule avec une personne que les Lyoko-guerriers ne connaissent pas. Franchement, soit XANA réussissait à contrôler Luc se qui aurait gâché toutes ses chances de rejoindre ses héros dans leur combat. Soit il s’attaque à Aelita et fait croire que Luc est un ennemi. Dans les deux cas, il était gagnant.

Et dire que les spectres ne peuvent pas désactiver les tours est faux. William xanatifié a souvent pris le control des tours de Jérémie. De plus, on ne sait toujours pas ce que Luc peut faire, après tout il n’a fait qu’émettre l’hypothèse. Il faut dire qu’on ne sait toujours pas ce qui l’a fait apparaitre dans le corps de Jérémie.

Par contre, dire qui est le plus fort des Lyoko-guerriers est impossible ou presque. Chacun a une spécialité et des jours mieux que d’autre, je me suis donc basé sur le programme de Jérémie dans l’épisode 58 « Le prétendant » et sur deux détails.
1) Aelita est la seule des Lyoko-guerriers à ne presque jamais avoir perdu tous ses points de vie. Et même si elle a été surprotégée durant les deux premières saisons. Ça reste un exploit.
2) Si je ne me trompe pas seul William a été capable de survivre à l’un de ses champs de forces, sinon tous les autres monstres ont été détruits en un coup.

Pour ma part, je pense qu’on peut avoir mal sur Lyoko ou du moins avoir l’impression. Si je ne me trompe pas, les lyoko-guerriers se sont déjà plaint des coups qu’ils recevaient sur Lyoko, Yumi a même était évanouit une fois après le coup de pied d’Aelita possédé dans l’épisode « Saint-Valentin ». Il ne faut pas oublier que le cerveau travail de la même manière dans les deux mondes. Si tu reçois une baffe, le cerveau va ne pas réfléchir s’il est dans un monde virtuel ou pas. Il va te dire « Bordel, elle a claqué fort celle-ci ! ». Puis vient le réflexe habituel, je connais des gars qui se plaigne de l’odeur quand ils entendent quelqu’un péter, alors que ça sentait vraiment pas.

Et maintenant, les yeux de Luc ! Là, je suis complément d’accord, seul les spectres de XANA transforment les yeux des personnes. Le sosie de William, Sissi contrôlé par Hopper ou même Odd Jérémitifié n’avaient pas ses yeux. Mais il faut dire que personne n’avait la marque de XANA de plus ce n’est pas XANA qui a créé cette marque, mais son créateur. Qui vous dit que ce même créateur n’est pas derrière tout ça et qu’il a transformé Luc en spectre ? Telle est la question.

Pour finir la phrase qui tue ! Non, je n’ai pas demandé aux lecteurs de me donner des idées pour finir ma fiction (elle est déjà finit de toute manière, je change juste quelques détails de temps en temps). C’est juste que j’aime, connaitre les avis des autres. Comme avec toi, j’ai apprécié répondre à chacun de tes commentaires. On a tous des avis différents, c’est ce que fait la force et faiblesse de l’homme !


Et maintenant, le chapitre 8.


Chapitre 8

L’entrainement ou comment se rendre compte que plus faible que ça, tu meurs.


Luc regardait les écrans, prêt à donner son maximum. Il avait pour mission d’envoyer Ulrich et William sur un point bien précis pour un cours privé de Lyoko. On pouvait donc dire que le ténèbreux était plus qu’exciter à montrer ses habilités. Durant toute la journée, les Lyoko-guerriers avaient discuté de son admission. Yumi et Ulrich n’approuvaient toujours pas le retour de l’ex-lieutenant de XANA, pourtant ils finirent quand même par se mettre d’accord qu’ils n’étaient plus en mesure de refuser la moindre aide. Surtout depuis que tout le monde pouvait se faire manipuler par XANA. À la place, ils mirent deux conditions. Tous les jours, Luc et William devaient suivre un entrainement supervisé par au minimum deux autres membres et ils devaient leur obéir au doigt et à l’œil pendant les futurs combats. Cette dernière était surtout adressée au ténébreux.

- Scanner Ulrich, scanner William, transfert Ulrich, transfert William, virtualisation ! récita Luc d’une voix fatiguée.

Et c’était peu de le dire, le fan avait passé toute la journée à découvrir ses limites en tant que spectre et le résultat ne lui plus guère. Pour activé son mode « spectre » comme il aimait l’appeler, Luc n’avait besoin que d’un peu d’adrénaline. Pourtant malgré se départ rapide, le temps qu’il disposait, était relativement court. Quoi qu’il fasse, le mode spectre ne durait que 3 minutes. Suite à quoi, le corps de Jérémie s’arrêtait et se mettait à trembler comme durant la première attaque de XANA. Il devenait donc inutile, pendant l’heure qui suivait. Il pouvait toujours retourner en mode spectre, mais ce dernier ne duré qu’une poignée de secondes et les conséquences étaient encore pire. La chambre de Jérémie en a fait les frais et ne sentira plus jamais comme avant. Mais ce n’était pas le plus étrange, à chaque fois le symbole de XANA apparaissait à la place de ses pupilles. Bien que William avait émit l’hypothèse que tous les spectres possédaient ses yeux, Luc se souvenait parfaitement qu’Odd jérémitifié et Sissi contrôlé par Hopper ne possédaient pas ce symbole. Mais plus l’adolescent cherchait une réponse à tous les mystères qui l’entouraient plus il sentait comme un malaise grandir au fond de lui. Finalement, il avait laissé tomber préférant s’entrainer pour que ses héros ne le considèrent pas comme un poids.

- Est-ce que j’ai bon ? demanda finalement Luc à Aelita qui le supervisait.

- Tu ne sais vraiment pas ce que tu as fait, confirma la jeune fille en le regardant dans les yeux.

- Bah, je les ai scannés, puis transféré sur Lyoko et enfin ils ont été virtualisé, non ?

- Sauf que le transfert vient avant le scannage, expliqua-t-elle en lui remontrant le processus avant de laisser tomber. En clair, tu sais comment le faire, mais tu ne sais pas ce que tu fais.

- Ça posera problème ? demanda Yumi qui appelait déjà l’ascenseur.

- Non, rassura la surdoué. Il connait toutes les manipulations sur le bout des doigts, lui expliquer ce qu’il fait ne serait qu’une perte de temps. Bon, Luc va rejoindre Odd, je vous transfert sur le Territoire de la Montagne. Mais je ne pourrais pas surveiller les environs, j’ai beaucoup trop de recherche à faire.

Obéissant aux ordres de la jeune fille, Luc se leva avant de rejoindre Odd. Très vite, ils se retrouvèrent à côté d’une montagne numérique. Il ne fallut pas très longtemps pour qu’ils trouvent les garçons qui avaient réussi entre temps à passer d’entrainement de Lyoko-guerrier à bagarre de rue. Alors qu’Odd s’écroulait de rire tellement s’était prévisible, Luc tenta tant bien que mal d’écarter Ulrich de son adversaire. Finalement, Odd réussit à « calmer » son colocataire à sa manière. Suite à cet accident, William préféra la compagnie de Luc qui remarquait pour la première fois que l’ex-lieutenant de XANA n’avait plus son uniforme noir. Quand à Odd, il s’amusait à questionner le fan sur sa tenue et ses drôles de chaines. Après tout, c’était la toute première fois que les Lyoko-guerriers pouvaient observer aussi attentivement l’avatar du nouveau. La seule qui l’avait vu auparavant était Aelita, mais à chaque fois, elle était trop occupée à survivre pour y prêter attention. Pourtant même si personne ne dit un mot, Luc sentait qu’ils n’étaient pas tout à fait à l’aise avec la marque de XANA sur sa poitrine. Finalement les minutes s’écoulèrent lentement les forçant à passer le temps d’une manière ou d’une autre, mais aucun monstre n’apparut. Au final, Odd fit sursauter tout le monde en poussant un puissant cri de frustration, faisant par la même occasion tomber William qui tentait tant bien que mal d’imiter les exercices de Luc.

- Bordel, il est en crise XANA ou quoi ? s’emporta Odd.

- J’imagine qu’il ne veut pas nous aider à entrainer les débutants, grogna Ulrich. Il doit surement attendre d’avoir suffisamment d’énergie pour nous tendre un piège.

- Il est vraiment chiant comparé à l’ancien qui nous attaquait pour un oui ou pour un non, soupira Odd. C’était beaucoup plus fun avant !

- En parlant du nouveau XANA, ce n’est pas plus logique de l’appeler autrement ? demanda William qui s’emblait avoir quelques idées en tête.

- Ah, oui maintenant que tu le dis, j’ai proposé de l’appeler Nox en rapport au dieu romain de la tromperie et la trahison, mais…

- On a trop l’habitude de l’appeler XANA pour dire un autre nom, avoua Luc qui n’avait pas bougé de sa position. Bon, j’imagine qu’il faudra s’entrainer entre nous.

- Je prends Luc ! s’écria Odd en se plaçant devant l’intéressé. Allez M. le fan, tu vas avoir l’honneur de combattre le seul et l’unique Odd le magnifique !

- Mais quel vantard celui-là, soupira son camarade de chambre en se tournant vers son rival. Bon, je vais tenter de retenir un peu mes coups.

- Ça sera ton excuse, après que je t’aurais battu à plat couture ? répondit William en tentant de garder son arme stable.

- Ça suffit les garçons, je n’arrive pas à me concentrer avec tout ce bouquant ! Essayez de prendre exemple sur Luc, lui au moins…, commença Aelita depuis son siège. Ah non, j’ai rien dit, tous les garçons sont les mêmes.

En effet, le fan n’avait pas attendu le feu vert pour s’élancer à son tour sur le félin qui l’esquiva sans trop de problème. Sans perdre un instant, le nouveau continua d’attaquer Odd au corps-à-corps, mais sans grand succès. Le félin sautait dans tous les sens, montant à chaque fois un peu plus jusqu’au sommet de la montagne. Il envoya même de temps en temps quelques vannes à son nouvel ami. A cet instant, Luc se sentait comme Ulrich dans l’épisode 17 « Mémoire morte », complètement surpassé par le talent naturel de son adversaire. Le blondinet n’avait même pas tiré une seule fois, montrant clairement sa supériorité. En somme, Odd jouait avec son jouet, mais ce dernier n’avait toujours pas montré tout son arsenal. Attendant le bon moment, Luc jeta un bref regard sur le combat d’en dessous qui ne se déroulait pas mieux que le sien. En effet, William avait beaucoup de mal à attaquer sans que le poids de son arme ne l’emporte. Défaut que son adversaire exploitait au maximum. C’est ainsi qu’Ulrich esquivait toutes les attaques au dernier moment avant d’arrêter sa propre lame à quelques millimètre du ténébreux. Il n’y avait pas de doute, les vétérans de Lyoko s’amusaient à prouver leur supériorité. Sauf qu’ils sous-estimèrent le désir de victoire des nouveaux. Alors que William jeta à son tour un regard vers Luc, leurs adversaires profitèrent de cet instant pour attaquer sérieusement. Pour dire vrai, le fan n’avait pas vu bougé Odd, mais il le comprit grâce à l’expression de William. Par contre, il vit très clairement une silhouette jaune foncer sur son ami. Les deux compères n’eurent même pas à échanger un signe pour se comprendre. S’ils ne pouvaient pas battre leur adversaire attitré, ils n’avaient qu’échanger. C’est ainsi que Luc ne fut pas surpris quand ce dernier lévita jusqu’à lui avant de donner un coup d’épée qui frôla le fan. Le fan en fit tout autant en envoyant sa chaîne se planter sur Ulrich qui était encore surpris de n’avoir rien touché avec ses sabres.

- Double impact ! s’écria Luc en raccourcissant sa chaîne pour planter l’autre dans le corps du samouraï.

Suite à quoi le samourai roula par terre avant de pouvoir se remettre sur pied, mais le nouveau ne lui laissa pas le temps de faire le moindre geste. À peine Ulrich avait-il levé ses deux sabres pour faire face à son nouvel adversaire que Luc se tenait à côté de lui son pied pointé sur sa gorge.

- Pas mal ta technique, félicita William alors qu’il descendait tranquillement vers le sol, tout en effectuant quelques moulinés pour frimer un peu. Il n’y a pas à dire, on forme un duo d’enfer.

- Bof, un coup de chance, rétorqua Ulrich en se levant.

- Allez Ulrich, ils se sont bien débrouillés pour n’être que leur troisième virtualisation, même si c’est vrai que je n’ai montré qu’un dixième de mon talent. Bon, on doit juste trouver une tour pour se régénérer. Aelita, tu nous indiques la plus proche ?

- Un petit instant, il y en a une derrière le rocher, informa la jeune fille. Qu’est-ce que… ? Désolé les garçons, mais il faudra faire vite, XANA a activé une tour à 300 mètre à l’Est et c’est…, Luc vient vite ! On risque d’avoir besoin de toi ici.

- William, dit simplement Luc à son héros qui n’hésita pas une seconde à le transpercer.

De retour à l’usine, Luc escalada l’échelle à toute vitesse pour se retrouver face à un drôle de spectacle. Dans la salle, Yumi était armée d’une barre de fer et faisait face à deux Aelita complètement identiques. Ces dernières étaient assises par terre à une certaine distance l’une de l’autre et ne s’arrêtaient pas de s’observer avec le même regard étonné.

- D’accord, murmura le fan. Je sens que ça va être lent. J’imagine qu’elles répandent exactement la même chose.

- Oui, j’ai tout essayé, mais rien ne marche. Quand il est apparut, le clone avait comme toujours le symbole de XANA, mais la seconde d’après, ses pupilles étaient devenus normales.

- J’ai une idée, s’exclama Luc en se tournant vers les deux Aelita. Comment on appelle un chien sans patte ?

- Luc, si tu t’en mets aux blagues pourries d’Odd, on ne s’en tirera jamais, dit Yumi d’un ton las, alors que les deux Aelita poussèrent le même soupir.

Et elle avait raison quoi qu’il dise, les deux filles réagissaient comme le feraient la vraie à telle point qu’il devint très vite impossible de trouver une solution. Pendant ce temps, les Lyoko-guerriers étaient surement en train de se recharger en point de vie pour leur futur combat. Il n’avait donc pas de temps à perdre. Alors que le fan continuait de réfléchir, il se dit qu’il ne lui restait que deux choses à faire avant de laisser tomber. Tout d’abord, il se mit au milieu des jeunes filles avant de s’excuser ce qui les étonna. Il demanda alors à chacune qui il était pour elle. La réponse ne se fit pas priée, mais Luc n’y prêta guère intention. La réponse lui importait peu, il voulait juste qu’aucune des deux ne puissent réagir. Aussi rapide qu’il le pouvait, il assomma une Aelita avant de faire de même avec l’autre, sauf que cette dernière para le coup avant de le maitriser contre le mur.

- Yumi amène Aelita dans un scanner, ordonna Luc alors qu’il donnait son maximum pour se défaire de son adversaire.

Mais ce n'est quand forçant au maximum dans les limites de son corps qu’il réussit à se libérer de l'étreinte. Il profita d’avoir déstabilisé le clone pour lui décocher une droite qui l’envoya contre le mur. Profitant du peu de temps qu’il disposait, Luc activa deux virtualisations différés prêt de la tour où les Lyoko-guerriers récupéraient. Son travail finit, le fan se tourna vers le clone qui s’était déplacé derrière lui. Il n’eut le temps que de sentir le l’air bouger avant de se faire plaquer contre le sol. Encore une fois, il tenta de se dégager, mais rien à faire son adversaire venait de lui faire une prise d’immobilisation parfaite. Dire que Luc était surpris aurait été un doux euphémisme, à aucun moment XANA n'avait montré de talents dans les arts martiaux. Oh, il pouvait se battre à arme égal contre des adversaires comme Yumi et Ulrich, mais c’était la toute première fois que le programme utilisait une vraie prise. Pire, le clone venait de lui montré son principal défaut. C'est ainsi que malgré tous ses efforts, Luc vit les trois minutes de son mode spectre s’écouler sans qu'il ne puisse rien faire.

- Pitoyable, cracha le clone en balançant le corps inerte de Jérémie comme s'il n'était qu'une vieille poupée sans intérêt. Même sous les ordres de cette diablesse, tu n'es pas foutu de gagner.

- Bordel, mais de qui tu parles, murmura faiblement Luc pour gagner quelques secondes

- Tu ne vois vraiment pas de qui je parle ? demanda XANA en se dirigeant vers les écrans. À ton avis, comment es-tu apparu dans ce pitoyable corps ? Non attend, laisse-moi deviner. Tu vivais une vie insouciante et sans intérêt jusqu'à ce qu'une terrible chute ne te transfert dans ce monde.

- Ne me prend pas pour un idiot ! Comment tu peux savoir ça ? hurla Luc.

- Parce que je sais tout de toi, jusqu'à tes moindres pensées. Je me suis renseigné sur toi auprès de mon prédécesseur. En réalité, tu aurais put être n’importe qui qu’on aurait envoyé semer la discorde dans les différents pays et c'est ce que tu as fait, même si cette salope a changé la mission du programme. Mais bon, je n’aurais bientôt plus besoin de ce programme, tu peux donc disparaitre.

- De qui tu parles bordel ! hurla Luc qui ne comprenait plus rien à ce que disait XANA.

- De la seule personne que je n'ai jamais craint de toute ma vie. La seule femme capable de créer les programmes multi-agents les plus puissants du monde avec une facilité déconcertante. On peut même dire que je suis la preuve vivante, ricana XANA en tapant les lignes de codes que Luc aurait préféré ne jamais voir. Comparait à elle, Franz Hopper est un débutant. Après tout, il s'est contenté de copier son travail pour créer mon prédécesseur. Mais je suis sympa, je vais te dire son nom pour que tu puisses la maudire à ton tour. C'est Anthéa Hopper !

- Merci de l'information, cria Yumi avant d’assommer la fausse Aelita par derrière. Luc, tu vas bien ?

- À court de batterie, révéla-t-il en se levant avec peine. Pourquoi n'es-tu pas allé sur Lyoko ?

- Je me suis trompé de scanner, avoua la japonaise en rougissant légèrement, se qui fit battre le cœur du fan à toute vitesse au point qu’il eut peur que les autres ne l’entendent.

- Et bah, je suis bien content que tu t’es trompé, sourit timidement le fan en détournant le regard.

- Vraiment pitoyable ! Jusqu’à la fin, tu n’auras été qu’un déchet, cracha le clone à l’adresse de Luc avant de se tourner vers Yumi. Et voici l’avant dernière ! Tu es partie beaucoup trop vite.

Sur ses mots, le clone se transforma en fumé, sauf qu'il ne prit pas de nouvelle apparence. À la place, il se précipita sur la japonaise comme aurait fait n’importe qu’elle spectre cherchant à prendre possession d’un corps. Luc ne fit rien pour l’arrêter ou plutôt, il ne pouvait rien faire. Il venait d’utiliser les dernières forces qui lui restaient pour se mettre debout. Désormais, une simple brise pouvait le faire tomber, c’est ainsi qu’il ne put résister quand Yumi l’attrapa par le col et se servit de lui comme bouclier. Ni XANA, ni le fan ne s’attendirent à cette réaction. Le choc entre les deux spectres fut donc inévitable. Bien que ce ne fût pas la première fois, Luc se tordit de douleur avant que la fumée soit expulsée de son corps. Après une douzaine de secondes d’inaction, le spectre tenta de nouveau de posséder la jeune fille, mais de nouveau le corps inerte de Jérémie se trouva dans son chemin. La tactique avait beau manquer d’originalité, pourtant XANA restait depuis lors à l’écart de Yumi sans pour autant reprendre forme humaine. Ce qui soulagea Luc, bien qu’il ait préféré ne plus subir les décharges du spectre. Mais tant qu’il se concentrait sur eux, XANA n’aurait pas le loisir de dévirtualiser les Lyoko-guerriers. Ne perdant pas de sa motivation, le spectre fonça encore et encore sur le pauvre fan, sans qu’il ne décide de changer de technique. Pour une raison obscure, il voulait vraiment posséder Yumi. La même scène se produisit plusieurs fois de la même manière au point que Luc commençait sérieusement à tourner de l’œil.

- Pourquoi résister, Ma Yumi ? demanda le spectre en se transformant en Ulrich. Tu pourrais t’unir à nous ? Nous sommes si bien avec XANA.

- Rêve pas, cracha la japonaise avant de découvrir que son adversaire venait de disparaitre. Luc, ça va ?

« Non, pensa-t-il alors que le monde autour de lui devenait sombre. »



La suite... dans 2 semaines minimum. Vaut mieux être pessimiste Very Happy


Bah, voilà on s'est que Franz Hopper est en réalité un sale tricheur ! Désolé pour les fans, mais j'ai toujours eut l'impression qu'il servait pas à grand-chose. Un peu comme Yolande, il était juste là pour faire genre, si vous avez un problème je suis là, mais n'apparait que quand ça l'arrage. Bien sûr, c'est mon avis. Mais je dois avouer que voir Anthéa en scientifique qui est à la base des plans de XANA me plait bien. Ca explique pourquoi Franz n'a rien pût faire pour arrêter XANA quand il s'est rebellé.

Juste en passant qui est comme moi ? Qui pense que Anthéa est plus que la mère d'Aelita et que sans elle, le pauvre Franz n'aurait jamais créé le supercalculateur ou XANA ?
  Sujet: [Fanfic] Transfert  
Shinataan13

Réponses: 29
Vus: 17220

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Mar 25 Mar 2014 20:23   Sujet: [Fanfic] Transfert
Oui, Ikorih, je vois le problème et je vais te l'expliquer, mais d'abord j'aimerais dire encore une fois que si vous ne comprenez pas quelque chose dans mon récit, alors n'hésitait pas à me le dire ou si mes explications ne sont pas suffisantes. Je vous rappelle que tout le monde à sa propre logique et façon d'interpréter les choses, sinon on serait tous identiques. ce qui sera vraiment chiant ! mais au moins il y aurait moins de guerre (je suppose)
Donc oui, je l'avoue, je n'ai pas assez travaillé la réaction des Lyoko-guerriers comme Aelita face à Luc. Mais je continue à crier bien haut que le reste a été planifié depuis longtemps. Le fait que les Lyoko-guerriers soient devenus plus fort (alors que c'est les monstres qui sont devenus plus faible) ou que Luc se trompe dans l'ordre des mots de la virtualisations ou sa stupidité quand il s'agit de prendre des décisions (je parle du fait qu'il réfléchit même pas)


Tout d'abord, Luc est un spectre "spécial" (non, je vais pas me contenter de cette explication XD). Il possède comme tous les autres, une force accrue même si elle n'est en rien comparable aux autres et... c'est tout. C'est la seule chose qu'il a de commun avec les spectres XD. Pas de régénération spéciale, ni d'éclair, ni de super vitesse, ect. Bref Luc est un spectre au rabais, on peut bien sur le reconnaître à certain point comme vous le lirez dans ce chapitre. Son seul avantage est bien entendu sa résistance à XANA, sa connexion avec l'autre monde et ses connaissances (vous découvrirez qu'elles ne sont pas des masses).

Donc oui, Luc n'a pas de Tour activé, mais en même temps est-ce que XANA a un Tour ? XANA a besoin des Tours pour se connecter à la Terre, mais Luc a aussi sa propre source d'énergie (bien que moindre).


Ikorih a écrit:
Quant à la régénération rapide, je doute qu'un nuage de particules électromagnétiques soit capable d'influencer le métabolisme et la vitesse de multiplication des cellules afin de régénérer les tissus. De manière générale, des cellules qui se mettent à se multiplier plus rapidement sont des cellules cancéreuses


Bon, pour tout te dire, XANA le fait à chaque fois. Alors oui, il est possible de se régénérer, sans développer des cellules cancéreuses (je n'ai pas dis que le corps de Jérémie se trouvait ne recevait aucune contrainte, comme je n'ai pas dis qu'il va avoir une dégénérescence cérébrale à son retour). L'homme est capable de prouesse, même sans l'aide de XANA. les cellules du corps sont encore un mystère pour les scientifiques et ne parlant pas du cerveau. En effectuant les bonne modifications, on peut rendre temporairement un corps faible comme celui de Jérémie, plus puissant que celui d'un Athlète. On n'a que voir tout ce que XANA a fait jusqu'à maintenant ou quand Odd a été Jérémitifié. La seule différence est que Luc n'a pas accès à une Tour, donc il ne se soigne pas en 2 secondes chronos et ne soulève pas plus de 100 kilos d'une seule main, mais il reste tout de même un allié de poids.


Bref, n'hésitait pas à me questionner ou critiquer, c'est toujours la bienvenue. ET maintenant la suite.


Chapitre 7

William ou comment raconter quelque chose, alors que même nous on ne le comprend pas


Luc voulu alerter les Lyoko-guerriers, mais le coup de pied d’Ulrich fut bien plus rapide que sa bouche. Affalé par terre et à moitié étourdi, le fan n’arriva pas à entendre les paroles d’Aelita, mais réussit temps bien que mal à la voir se précipiter dans l’armoire pour en ressortir une corde. C’est ainsi qu’il ne put rien faire quand ses héros l’attachèrent et le bâillonnèrent. Pour couronner le tout, Aelita prit son portable avant de partir, suivit des Lyoko-guerriers qui ne se doutaient pas un instant de leur erreur. Seul Odd lança un bref regard en arrière, hésitant. Sauf que même le félin finit par partir avec les autres, laissant Luc seul. Le blessé se tortilla dans tous les sens, complètement impuissant. En vain, il tenta de défaire ses liens par la force, mais ne réussit qu’à se faire encore plus mal. Désormais, toute sa puissance de spectre ne lui servait à rien. Furieux, il se mit à marteler le mur autant par désespoir que pour se défouler. Tout semblait perdu et il ne savait même pas qu’elles étaient les plans de XANA pour ses héros. Maintenant, seul un miracle pouvait les sauver. Sauf que Luc savait très bien que ce genre de chose n’existé pas.

- Jérémie, tu peux m’aider pour un exposé ? s’écria l’insouciant William qui entra dans la chambre comme s’il était chez lui. Madame Hertz est malade et je veux profit... Aie !

Son dernier héros venait de le découvrir. Malheureusement, Luc dut lui donner un coup de pied pour qu’il remarque sa présence. Tout d’abord étonné, William s’empressa de défaire ses liens en l’harcelant de question.

- Pas le temps ! XANA a prit possession d’Aelita ! s’exclama Luc en se précipitant dehors.

- XANA ? Et c’est maintenant que vous avez des problèmes que vous me le dites ! rugit William en le rattrapant tant bien que mal. Et d’abord, je pensais qu’il ne pouvait pas posséder les « vrais Lyoko-guerriers ».

Luc en resta sans voix, il avait dit ses derniers mots sans cacher son mécontentement. Le ténébreux avait toute les raisons d’être en colère et même d’haïr les Lyoko-guerriers, pourtant il continuait de le suivre pour aider ses amis. Le fan avait toujours eut de l’admiration pour William, mais maintenant ça passait à un tout autre niveau. Sans réfléchir aux conséquences, il lui fit un rapide résumé de leur découverte et de son histoire, alors qu’ils descendaient dans les égouts.

- Seulement 1 jour et vous êtes surchargés ! remarqua William en adressant à Luc un sourire plutôt satisfait. Après ça, je doute que les autres refusent mon aide.

- S’il te plait, regarde devant toi, supplia le fan qui s’accrochait à son héros pour ne pas tomber de la trottinette de Jérémie. Et tu crois à mon histoire ?

- Bien sûr, je connais très bien la bande et surtout quand ils ont quelque chose à cacher, expliqua l’adolescent en prenant un virage un peu trop serré au gout de son passager. Après tout, j’ai passé des mois à les observer avant de découvrir leur secret. Sans oublier que tu es nul pour jouer la comédie, sincèrement le vrai Jérémie n’aurait jamais répondu de cette manière aux insultes de Sissi.

« Quelles insultes ? se demanda Luc en se remémorant la scène. Sissi m’avait dit quelque chose ? »

Le fan se souvenait vaguement avoir récité une réplique qu’il gardait depuis longtemps pour Sissi. Par contre, tout souvenir d’une quelconque dispute avait disparut de sa mémoire. Il ne se souvenait plus que d’un bruit de fond et de l’incroyable goût de la nourriture, bien qu’il n’arrivait plus à savoir ce qu’il avait mangé. Quand il demanda à William celui-ci rigola avant de lui répondre.

- Tu as vraiment une mauvaise mémoire, continua le garçon. J’espère que tu ne m’as pas menti sur ton « talent », car les autres devraient déjà être sur Lyoko.

Au même moment, ils trouvèrent les skateboards des Lyoko-guerriers près de l’échelle. Doublant d’effort, ils arrivèrent au laboratoire de Jérémie, mais étrangement personne ne s’y trouvait. Intrigué, Luc tapa sur le clavier pour découvrir les plans de XANA.

- Tu comprends quelque chose ? demanda William en observant son compagnon qui ne montrait aucune hésitation.

- Pas le moindre du monde, révéla Luc sans honte. Voilà, la Tour activée se trouve dans le Territoire de la Banquise… Attend, je les ai trouvé… Merde !

- Quoi ! Un problème ?

- Si le fait que nos amis sont attaqués par 3 Méduses qui en plus sont accompagnées d’un escadron de monstre est un problème, alors oui, expliqua le fan en observant les écrans. Le pire, c’est qu’ils sont tous dispersés dans différents Territoires, mais pourquoi a-t-il fait ça ?

- Il veut les contrôler comme avec moi, s’alarma William. Et par la même occasion, il va surement leur demander de détruire tous les Territoires en même temps. J’ai cru comprendre que ce n’est pas la première fois qu’il le fait.

- Ingénieux, remarqua Luc en découvrant Aelita qui se déplaçait dans le Territoire de la Forêt. Il faut faire vite, je t’envoie vers Yumi, elle semble être la plus en difficulté dans le Territoire de la Montagne.

- Et pour Aelita ? Je crois qu’elle est la seule à pouvoir désactiver les tours.

- Je me charge d’Aelita, peut-être que si je la dévirtualise elle ne sera plus contrôlé. Au pire, j’essayerai de désactiver la tour, si XANA peut le faire avec l’aide d’un spectre, alors peut-être que moi aussi, proposa le fan qui n’avait même pas réfléchit au problème. Le point positif, c’est qu’ils sont tous à côté de Tour de passage, donc tu libères ta petite chérie et vous allez chacun sauver les garçons.

Après avoir enclenché deux virtualisation différé, les adolescents descendirent à la salle des scanners pour leur deuxième viré sur Lyoko. William était complètement surexcité de retourner combattre son kidnappeur, pourtant Luc savait qu’il avait un peu peur. Peur de gâcher cette nouvelle chance qui lui était offerte. Après s’être souhaité bonne chance, Luc le perdu de vue et se trouva transféré sur Lyoko. Comme durant sa dernière visite, l’adolescent se sentit mal-à-l’aise dans la peau de l’avatar. Tout lui semblait beaucoup trop à réel comme s’il était tout nu. Se concentrant sur sa mission, il sauta dans les airs et lança sa chaîne contre un arbre. La tête en bas, Luc s’amusa à jouer les Tarzan, alors qu’il rattrapait peu à peu Aelita. Cette dernière finit par le remarquer, alors qu’elle n’était plus qu’à quelques mètres d’une tour. Luc eut juste le temps de la voir se retourner qu’un champ de force fonça sur lui. Surpris, il raccourcit sa chaîne au maximum de peur à recevoir le tir de la plus puissante des Lyoko-guerriers, mais cette petite manœuvre lui couta un temps précieux. Désormais, l’ange de Lyoko n’était plus qu’à deux mètres de la tour. N’abandonnant pas pour autant, le fan tenta une dernière manœuvre. Suivant ses ordres, ses chaînes se plantèrent chacune à un arbre avant de se raccourcirent à toute vitesse. Propulsé à toute vitesse, Luc percuta Aelita en même temps qu’ils entrèrent dans la tour. De nouveau sur ses deux jambes, il ne remarqua pas le mouvement de la jeune fille qui lui fit un balayage avant de le frapper au ventre. Le fan aurait surement chuté dans les profondeurs de la tour, si au même moment sa chaîne ne s’était pas plantée dans le corps de son adversaire la trainant avec lui.

- Tu gâches mes plans depuis bien trop longtemps, mais pas cette fois, hurla Aelita en se réceptionnant dans la nouvelle Tour.

- Désolé XANA, mais on ne se connait que depuis hier, mais pour tout te dire j’ai toujours voulu te mettre une raclée.

- Intéressant, sourit le programme avec une pointe d’étonnement. Il n’y a pas de doute, elle est vraiment diabolique.

- De qui tu parles ? hurla-t-il en s’élançant sur son ennemi.

Se déplaçant aussi vite que possible, Luc lança une série d’attaque au corps à corps. Pourtant, XANA para chacun des coups avec ses champs de forces avant de les lancer par terre déséquilibrant le fan. Il tenta de se réceptionner sur ses mains pour continuer au plus vite le combat, mais sa tactique fut déjouée et un champ de force le percuta avant qu’il est le temps de transpercer son adversaire. Un deuxième se précipita sur lui, le fan ne réussit à l’esquiver que grâce à sa chaîne qui dévia sa trajectoire en se raccourcissant. Frustré, Luc décida d’abandonner le combat, dont il était largement désavantagé. Où en tout cas, c’est ce qu’il voulut faire croire à son adversaire, mais au moment de sauter dans le vide, Luc planta sa chaîne sous la plate forme se qui le permit de se balancer pour se mettre pile derrière XANA. Ainsi, Luc propulsa son ennemi à l’extérieur de la tour grâce à un coup de pied bien placé. Se précipitant à la poursuite de son ennemi, il découvrit avec effroi qu’ils étaient désormais dans un minuscule ilot du Territoire de la Banquise.

« Adieu avantage ! pensa le combattant en cherchant désespérément des blocs de glace suffisamment haut pour lui permettre d’utiliser les capacités de ses chaînes au maximum.

Mais il n’y avait rien, à part la mer numérique coupé par un petit chemin en glace, ainsi que la tour derrière lui. Il pouvait difficilement trouver un terrain plus désavantageux contre un adversaire qui possédait une plus grande expérience du combat que lui. Se positionnant pour un nouvel assaut, Luc finit par remarquer qu’Aelita ne se relevait pas. Prudent, il s’avança vers l’ange de Lyoko avant de remarquer que tout autour de lui, le Territoire disparaissait. Prit de panique, il comprit que la jeune fille était dans les pommes à causes des effets secondaires de la possession. C’est alors qu’il fit la seule chose logique à son avis, il la gifla.

- Aïe ! s’écria Aelita en poussant son sauveur loin d’elle. Ça va pas bien la tête, Luc ! Luc ? Mais qu’est-ce qu’on fait…

- Pas le temps, le Territoire disparait !

Sans tarder, Luc l’amena vers la Tour qui disparut sans crier gare, vain alors le tour du sol. Heureusement, Aelita réagit suffisamment vite pour activer ses ailes avant de le sauver in extremis. Reprenant leur calme, ils contèrent jusqu’à trois avant de se dévirtualiser en même temps. De retour au monde réel, ils trouvèrent Odd et Yumi qui arrêtèrent l’ascenseur pour leur permettre de monter. C’est à ce moment que les Lyoko-guerriers commencèrent à questionner Luc qui ne savait pas quoi répondre et surtout qu’il avait peur pour les deux combattants restant. Se précipitant sur les commandes, il chercha les positions d’Ulrich et William, sans succès. Il fallut s’écrouler par terre en comprenant la signification, sauf qu’au même moment la trappe menant aux scanners s’ouvrient montrant les deux adolescents en pleine forme. Soulagé, Luc se tourna vers les Lyoko-guerriers qui avaient surement des tas de questions.

- Donc c’est bien Aelita qui était possédé ! dit Odd avant que quiconque ne puisse ouvrir la bouche.

- Attend, si tu le savais pourquoi n’avoir rien dit ! s’emporta Ulrich.

- Je n’étais pas sûr, c’est pour ça que je lui ai posé ses questions durant le trajet, mais…

- Mais elle a répondu comme si c’était la vraie Aelita, finit Yumi. Moi aussi, j’ai eut des doutes quand j’ai vu que Luc avait été facilement capturé par nous, même s’il avait le signe de XANA dans les yeux.

- J’avais quoi ?

- Tu avais les mêmes yeux qu’un spectre, confirma Ulrich. Mais comment c’est possible ?

- Luc m’a dit que c’était un spectre d’une autre dimension, donc peut-être que tous les spectres ont ses yeux ici, révéla William.

- Attend, tu lui as tout révélé ! s’emporta de nouveau Ulrich. Il faudrait peut-être que tu te serves de ta tête avant de parler.

- Allez Ulrich, il fallait bien lui révéler un jour ou l’autre, dit calmement Aelita. Par contre, est-ce quelqu’un veut bien m’expliquer ce qui c’est passé pendant ma xanatification ?

Sans perdre un instant, Odd se lança dans son récit où il n’hésita pas à enjoliver son rôle. Le félin expliqua comment il s’est rappelé de la résistance de Luc face à la Méduse qui selon ses souvenirs étaient plus puissantes qu’un spectre. Pour cette raison, il posa quelques questions à Aelita que XANA n’aurait jamais pu connaitre. Par exemple ce qu’Aelita et Jérémie avaient dit comme excuse quand Odd les avait interrompus, lors d’une scène très romantique. Pourtant, XANA avait même répondu à cette question, comme si c’était la vraie Aelita.

- Je… je ne vois pas de quoi tu parles, rougit Aelita en détournant le regard.

- C’est exactement ce que XANA a fait, je l’ai même regardé dans les yeux, mais je n’ai vu aucun symbole, confirma Yumi en reprenant l’histoire au grand dam d’Odd.


Après avoir écarté tout soupçon, XANA les avait séparés en deux groupes comme ils avaient l’habitude de faire pour que le premier groupe confirme que la voie était libre. Le spectre attendit même un instant, faisant semblant d’entendre le feu vert d’Odd qui était déjà à ce moment en train de s’affronter à une escouade de Frelions. Pour cette raison, Yumi n’eut plus aucun soupçon, jusqu’à ce qu’elle tomba pile au milieu de 7 Tarentules accompagnées d’une Méduse. Vint alors une longue lutte pour résister à la fois aux Tarentules et aux terribles tentacules. Alors qu’elle tentait temps bien que mal de s’échapper du piège, la geisha reçu finalement l’aide inattendu de William. Ce dernier tomba littéralement sur la Méduse qui par la même occasion le fit lâcher son arme sur l’une des Tarentules. Profitant de cette entrée originale, le duo s’échappa vers une tour de passage. C’est à ce moment que Yumi se mit à crier sur William pour connaitre la raison de sa présence. Après une bref dispute entre les deux combattants, Yumi expliqua comment se rendre dans un autre Territoire. Sauf qu’ils avaient perdu trop de temps et dès qu’ils arrivèrent dans un nouveau Territoire, ce dernier commençait déjà à disparaitre à cause d’Ulrich ou Odd. Il fallait donc partir de Lyoko, c’est à ce moment que Yumi réussit l’incroyable coup de maitre que de dévirtualiser Odd lorsqu’il tomba de la tour et profita du retour boomerang de son éventail pour le rejoindre à l’abri. William quand à lui eut le temps de faire une série d’attaque contre un Ulrich possédé avant que le samourai ne lui fausse compagnie. Il finit par l’atteindre quelques secondes trop tard, c’est ainsi qu’il tomba accompagné d’Ulrich. Ils ne durent leur salut qu’au pouvoir de lévitation que William découvrit, lorsqu’ils n’étaient plus qu’à quelques mètres de leur fin. Suite à quoi, ils se dévirtualisèrent au même simultanément. Se fut alors au tour du fan de leur raconter sa mésaventure et, ainsi que son combat contre XANA qui semblait bien plus bavard que l’ancien.

- De qui a-t-il voulu parler ? demanda Yumi à la fin de mon récit.

- Aucune idée, mais ce qui m’étonne le plus, c’est que XANA semble connaitre la raison de l’apparition de Luc, déclara Aelita. Et pire, il semblerait que nous ne sommes plus immunisés par la xanatification.

- Mais comment c’est possible, s’écria Ulrich qui n’arrivait toujours pas à comprendre. Normalement, combattre sur Lyoko nous donne une protect… et merde !

- J’ai loupé quelque chose ? demanda William.

- Pour faire simple, si tu vas souvent sur Lyoko, tu as une résistance contre la possession des spectres de XANA, expliqua Aelita. C’est pour ça que tu as été possédé la dernière fois qu’on y a combattu. Et comme ça fait des mois qu’on n’y est plus retourné, notre « bouclier » n’existe plus. Sauf pour Luc qui est lui-même un spectre.

- Oh, non ! Ça a prit des dizaines de séances à Jérémie pour résister aux spectres, s’alarma Yumi.

- Donc la prochaine fois, n’importe qui pourrait être posséder, comprit William. Donc logiquement, c’est Luc qui devra prendre les commandes des opérations

- J’ai pas du tout la pression, les gars, s’angoissa Luc qui venait de comprendre où la conversation menait. Mais si ça peut m’éviter d’être attaché, je suis d’accord.

- Tant que tu ne t’occupes que des virtualisations et que tu nous avertis sur les emplacements des monstres, ça ira, déclara Yumi en se tournant vers William. Maintenant, la vrai question est : On fait quoi de toi ?





la suite dans deux semaines. Je voudrais m'excuser pour ce retard, mais comme l'enfant ne choisit pas son nom, nous les élèves ont ne choisi pas ses professeurs. Sad


Avant de vous laisser, j'aimerais poser une question.

Tout d'abord qu'elle sera le sort de William ? (j'ai déjà ma petite idée la dessus, mais c'est toujours bon de voir les avis des autres. Il faut dire que je l'aime bien William).

Maintenant, nous savons que XANA connaissait l'existence de Luc même s'il ne s'attendait pas une si grande résistance. Mais qui est la personne derrière l'arrivé de Luc ? (on peut dire que cette fiction tourne autour de cette question qu'on a tendance à oublier quand on regarde Code Lyoko).
Je précise que pour moi c'est tout à fait logique, mais comme je le dit toujours. Tout le monde à sa propre logique.
  Sujet: [Fanfic] Transfert  
Shinataan13

Réponses: 29
Vus: 17220

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Mar 04 Mar 2014 17:57   Sujet: [Fanfic] Transfert
Icer, C'est vrai que je n'ai pas vraiment mit le point sur Aelita et ses sentiments et je m'en vois désolé.
Par contre, je ne comprend pas très bien ta remarque sur les choix rapide de Luc. Il est le genre de personne qui réagisse bien avant de réfléchir pour le meilleur comme pour le pire.

Merci de me dire, si certaines de mes explications ne sont pas claires pour tout le monde. J'ai juste une questionà faire qui commence à me démanger tellement je suis abasourdis du nombre de fois que je la vois:
C'est quoi votre problème avec la barre de fer ? C'est comme si après avoir regardé les chroniques de Riddick, on ne retient que le moment où il tue un détenu avec une tasse à thé. C'est un peu bizarre.


Bref, sans plus attendre je vous montre le nouveau chapitre.




Chapitre 6

Transfert ou comment découvrir les réponses qu’on désirait, mais ne plus avoir le temps pour les transmettre



Le son perça les tympans de Luc qui tenta de le diminuer en se bouchon les oreilles, sans succès. Autour de lui, les Lyoko-guerriers grimacèrent. Pourtant, ils semblaient supporter le bruit bien mieux que lui. Alors que le fan s’affalait par terre en implorant que cette torture cesse, Aelita réussit à désactiver l’alarme. Le calme revenu dans l’usine, tout le monde se tourna vers lui d’un air étonné.

- Luc, est-ce que sa va ? demanda Odd en le secouant un peu.

- C’était insupportable, déglutit le fan en se redressant avec peine. Comment vous avez pu résister à un tel bruit ?

- Bah, c’est qu’une alarme avec le volume un peu plus fort que d’habitude, répondit Ulrich.

- Pour nous oui, mais il ne faut pas oublier que Luc n’est pas dans son vrai corps, rappela Aelita. Peut-être que désormais, il est plus sensible que nous à certains bruits.

- Et aussi certaines odeurs, révéla Ulrich. C’est à peine s’il osait respirer dans les égouts. Et sinon pourquoi il y a eut l’alarme ?

- Bah, regarder, c’est la première fois que je vois ça, dit Aelita, inquiète.

Tous les Lyoko-guerriers se tournèrent vers l’écran d’un même mouvement, seul Luc avait quelques secondes de retards. Il eut alors tout le plaisir d’entendre les adolescents balbutier quelques jurons. Finalement, il vit par ses propres yeux un message d’erreur comme on en voit des centaines de fois sur les ordinateurs et qui dans tous les cas ne sont pas les bienvenus. Sauf que cette fois, c’était bien pire, car l’erreur détruisait la solution universelle dans Code Lyoko. Sur l’écran dans un petit rectangle noir était apparu, dont les mots restèrent gravés dans chaque adolescent :

« Erreur n°11235813, faille temporelle détectée, retour vers le passé impossible »

- Aelita… Dis-nous que tu peux réparer ça, supplia Yumi.

- Je vais faire tout ce que je pourrais, promit Aelita. Par contre, il faudra que je passe la nuit ici

- Tu veux que quelqu’un reste avec toi pour t’épauler ?

- Non, il n’y a pas besoin, rassura l’ange. De toute manière vous ne me serez pas d’une grande aide. Allez, à demain. Oh et Luc, tu peux repasser dans les scans, j’ai quelque chose à vérifier.

- D’accord, à demain.

Obéissant à la surdouée du groupe, le fan se fit une nouvelle fois examiner par les scanners avant de partir avec ses héros pour une bonne nuit de sommeil. Sauf qu’il oublia le chemin qu’il devait emprunter et malgré toute ses supplications, Luc fut obliger de replonger dans les égouts de Paris. Suite à cette mésaventure, il s’effondra sur son lit avec une seule pensée, celle de se réveiller le lendemain pour prendre une bonne douche ou peut-être trois.

*****

Le matin venu ses yeux se rouvrir, mais étrangement il se sentait plus fatigué que jamais. Tournant la tête, il vit le soleil par la fenêtre, ce dernier était de nouveaux en train de se coucher pour faire place à la nuit. Étonné, Luc crut d’abord qu’il avait dormi presque 20 heures avant de reconnaitre les lieux. Il se trouvait dans la fameuse salle blanche. Sauf que cette fois, c’était la goutte qui faisait déborder le vase. Il en avait marre de se faire balader d’un endroit à un autre comme s’il n’était qu’un jouet que deux enfants se disputaient. Tentant de se relever, il remarqua que la seule partie de son corps qui pouvait bouger, sans qu’il subisse mille souffrances, était son bras droit. De nouveau impuissant, le blessé tenta de reconnaitre le lieu qui lui semblait tellement familier, mais ne trouva rien de concret. La fenêtre était blanche, les murs étaient blancs, les rideaux étaient blancs, le lit était blanc, même la stupide machine avec ses long tubes était blanche. C’est alors qu’une silhouette s’approcha de lui. À ce moment, Luc aurait volontiers crié sur l’individu pour savoir où il était, mais dès que ses yeux se posèrent sur lui tout s’arrêta.

Il connaissait cette scène pour l’avoir vu des centaines de fois durant son enfance et désormais, il savait parfaite où il se trouvait. Le fan se retrouvait une nouvelle fois dans un lit d’hôpital entre la vie et la mort. Quand à son seul visiteur, c’était bien entendu son ami Dom. Leurs regards se croisèrent un instant avant que l’un d’entre eux se mette à parler.

- Jérémie ?! demanda faiblement le fan pour être sûr que ce n’était pas une illusion.

- Imbécile, espèce d’idiot, gros con, fan de Code Lyoko, pleura Dom en serrant son ami dans ses bras. Ne me refait plus jamais ça !

- Aie ! Tu me fais… mal, supplia Luc, alors que son ami le laissait finalement respirer. Et depuis quand « fan de Code Lyoko » est une insulte.

- C’est… bien toi…sniff, j’ai cru que… que… tu étais… waaaah, réussit à dire son ami avant de s’effondrer dans un sanglant sans fin sur les draps blancs.

- C’est bon tout va bien, le rassura Luc. Calme-toi, dis-moi tout les 16 chiffres qui composent le nombre π, ça te calmera.

- Idiot, c’est 3,14159 26535 89793, sourit l’intello. Et tout le monde c’est que le nombre π n’a pas de limite. Franchement, tu m’as vraiment fait une frayeur, j’ai cru que je t’avais perdu à jamais.

- Hahaha, rit le fan, en se rendant compte que c’était belle et bien son ami. On ne se débarrasse pas de moi si facilement, mais je dois avouer que c’était une expérience plutôt… horrible. Heureusement, j’ai fait un bon rêve pour compenser.

- Génial, soupira Dom en haussant les bras. Monsieur fait une chute d’une dizaine de mètres, tombe dans un drôle de coma pendant quelques jours. Et alors que je me fais un sang d’encre, au point de crier sur ses incapables de médecins, toi tu faisais un rêve.

- Attend qu’est-ce que tu as dit ?

- Tu es amnésique ou quoi ? s’inquiéta son ami. Tu es tombé d’une falaise en voulant sauver un oisillon. Comme d’habitude, tu ne réfléchis pas.

- Non pas ça, je parle du coma !

- Bah, tu étais dans un coma plutôt étrange, déclara Dom. Quand l’ambulance t’a amené ici, on t’a tout de suite déclaré comme étant mort. Et devine qui a donné ce jugement ? Ton incapable de médecin qui s’est occupé de toi après ton accident de la route ! Le pire, c’est qu’il est encore plus raciste que la dernière fois, si t’es pas noir t’es juste qu’un opportuniste qui occupe un lit. Il a fallut que je le menace des dizaines de fois en lui montrant des arguments solides pour qu’il te garde sous surveillance. Et je peux dire que ça a marché, puisque peu de temps après tu étais vivant, sourit fièrement le génie. Sauf qu’à chaque fois que tu te réveillais de ton coma, tu divaguais en disant que tu voulais voir tes amis. Mais tu ne me reconnaissais pas et le pire c’est que tu étais persuadé t’appeler Jérémie Belpois.

À ce moment, tout devin limpide pour le fan. Il n’avait pas rêvé d’être dans le corps de Jérémie, tout c’était bel et bien passé. Voilà pourquoi Aelita n’arrivait pas à trouver Jérémie ni dans son corps, ni dans le réseau et c’était surement la raison pour laquelle le retour vers le passé ne marchait pas. Pour une raison qui l’échappait encore, Jérémie et lui avait échangé de corps. Cette simple pensée lui fit presque pleurer de joie, désormais son héros devait être en train de travailler d’arrache pied pour vaincre définitivement XANA, s’il n’était pas dans les bras d’Aelita, bien sur. Heureux, il voulut raconter toute son aventure à son ami, c’est alors qu’il se souvint des mots de ce dernier.
Dom avait dit avoir crié sur les médecins, c’était exactement l’une des scènes qu’il avait aperçu, la lorsqu’il avait perdu connaissance. Cette fois, Luc était plus réveillé, mais il pouvait être transféré dans le corps de Jérémie à tout moment. Il tenta alors le tout pour le tout en se tournant vers son ami de toujours. Car si quelqu’un pouvait les aider, c’était bien lui.

- Écoute Jérémie, je ne sais pas combien de temps, j’ai encore devant moi, expliqua le fan en toute vitesse. Pour faire simple, après ma chute, je suis réellement mort, mais j’sais pas comment, mais je me suis réveillé dans le corps de Jérémie, celui de Code Lyoko. Ce monde existe dans une autre dimension, mais XANA est revenu et on a besoin de Jérémie. Sauf que c’est pas moi, car j’ai pris sa place. Aelita l’a cherché dans le réseau, mais sans succès. Parce qu’il était dans un autre corps, pas le sien, mais le mien, celui d’ici, sauf quand je dors car là c’est l’inverse, il est dans le sien et moi dans le mien. Mais ça ne dure jamais longtemps, alors il faut faire quelque chose, sinon…

- Euh, tu veux bien essayer avec la version compliqué ? demanda son ami un peu perdu.

Mais il n’eut jamais le temps de lui répondre car sa conscience commença à le lâcher, sombrant peu à peu dans les ténèbres. Ses lèvres bougèrent tentant de former les mots « Aide Jérémie à me sortir de Code Lyoko et vaincre XANA », mais l’alarme produite par les machines étouffa ses mots. Il finit par perdre connaissance, sans savoir si son message fut bien transmit.

*****

Une voix autoritaire résonna dans tout le bâtiment, tel un ouragan, accompagné de plaintes monotones et soupirs. Balbutiant une excuse bidon pour ne pas aller à l’école, Luc tenta de se boucher les oreilles avec son oreiller qu’il ne trouva nulle part. C’est alors qu’il se rendit compte de quelque chose de froid sur sa joue. Étonné, il se leva croyant avoir dormi par terre. Quelle fut sa surprise quand il découvrit qu’il n’était même pas dans sa chambre, mais dans le couloir. Pire, les voix qu’il entendait de derrière les portes n’étaient en aucun cas masculines. Effrayé que quelqu’un le voit, Luc bondit littéralement à travers le couloir. Ce n’était même plus courir, ses jambes le propulsaient à une telle vitesse que plus d’une fois, il se prit un mur. Heureusement, il arriva finalement dans sa chambre sans que personne ne l’aperçoive. En fin en sécurité, il regarda son lit qui était bel et bien défait. Son transfert dans son vrai corps lui revint à l’esprit et Luc comprit qu’il n’était pas devenu somnambule. C’était Jérémie qui avait reprit sa place quand il était retourné dans son corps. Pourtant, il n’arrivait toujours pas à comprendre la raison de ce transfert. Désormais le sort de sa vie était entre les mains de son ami et de Jérémie. Après une bonne douche, Luc finit par se remettre à s’entrainer à la capoeira pour passer le temps. Il fut brièvement surpris par les blessures qu’il avait aux pieds. En effet, ces derniers étaient recouverts d’hématomes et écorchures comme si Luc avait frappé un mur avec, mais il les oublia très vite quand Jim se mit de nouveau à hurler dans les couloirs. Bizarrement, Luc n’avait pas très faim, ce qui était étrange, vu son habituel appétit. Heureusement, il ne fallut pas très longtemps pour que ses héros viennent le voir.

- Alors bien dormi, euh… ? demanda Yumi en entrant, sans savoir qui était dans le corps de son ami.

- C’est Luc, ça n’en fait aucun doute, révéla Ulrich en le retrouvant dans les mêmes postures que la nuit antérieure.

- Alors du nouveau ? demanda le fan à Aelita, dont le visage montrait qu’elle avait travaillé toute la nuit.

- J’ai trouvé quelques choses intéressantes, dont des informations troublantes sur XANA et toi.

- Cool enfin des réponses, dit Odd en s’installant par terre. Alors, tu sais comment XANA a survécu au programme de Jérémie et ton père ?

- Il n’a pas survécu, révéla Aelita, alors que ses amis sursautèrent. En vérité, je dois vous avouer un secret. Le jour où XANA est mort, Jérémie et moi avons passé des heures à explorer le réseau à la recherche de mon père. Et c’est là que nous avons découvert des restes de mon père, ainsi que de… XANA.

- Mais pourquoi, vous ne nous avez rien dit, s’énerva Yumi en secouant son amie. On s’était juré de ne rien se cacher !

- Désolé, dit Aelita, sans osé regarder ses amis dans les yeux. Au début, on voulait vous le dire, mais on a très vite compris que ce n’était que des restes.

- Comme des morceaux d’un corps qu’on a amputé ? questionna Luc. Donc ça voudrait dire que XANA et ton père se sont séparés d’une partie de leur corps pour survivre.

- Non, c’est…, pleura Aelita. C’est comme sur Terre, même si on veut détruire un corps, il reste toujours quelques particules. Sur le réseau, c’est identique, le scan pouvait à peine reconnaitre les restes de mon père. C’est pour ça qu’on n’a rien voulu vous dire, car ils sont vraiment mort ce jour-là.

Alors que Yumi tenta de consoler son amie, les garçons comprirent très vite la signification des mots de l’ange. Si XANA était mort, ainsi que Hopper, alors quelqu’un avait dû trouver le moyen de créer un nouveau programme multi-agent, mais qui ? Cette réponse, Aelita ne l’avait pas. Pourtant, elle affirma que le nouveau programme était encore à un stade peu avancé et disposait de peu de puissance.

- Peu de puissance ! s’étonna Ulrich. Tu as vu ce qu’il nous a envoyé sur Lyoko et avec un spectre en prime sur Terre.

- Sauf que quand j’ai vérifié notre combat cette nuit, j’ai découvert que ses monstres étaient relativement faibles, révéla Aelita. Rappelez-vous, on a reçu des tas de tirs et pourtant il nous restait encore beaucoup de point de vie. Je pense que sa puissance de feu est au minimum réduite de moitié, parce qu’il n’a fait que copier les données de l’ancien XANA. Lorsqu’il l’a trouvé sur le réseau.

- Il est trompeur ce nouveau XANA, j’ai vraiment cru que nos Einstein s’étaient trompés, au moment de le détruire, dit Odd avant de s’exclamer. Je sais, on l’appellera Nox !

- Nox ? C’est pas mieux Yana, comme c’est le deuxième XANA en quelque sorte.

- Ah, Ulrich, tu n’y connais rien au nom. Nox est le dieu romain de la tromperie et la trahison. On l’a vu en cour.

- Waouh, depuis quand tu écoutes en cours ? demanda Yumi, étonné par ses connaissances.

- Depuis qu’il cherche à draguer Taelia, révéla Ulrich. Mais c’est pas gagner, elle l’ignore complètement au bout de la septième fois qu’il l’a confondu avec Aelita.

Voyant qu’Odd allait répondre à son ami et que la conversation partait vraiment dans tous les sens, Luc questionna Aelita sur ce qu’elle avait trouvé sur lui. À ce moment, tout le monde se tut prêt à connaitre la vérité. La jeune fille hésita un instant à la manière de le dire, avant de se lancer.

- Quand tu es parti pour faire un deuxième scan, j’ai eu l’idée de regarder l’historique du supercalculateur pour voir si un cas similaire c’est déjà produit dans le passé. Appelez ça une intuition, mais j’ai trouvé de nombreuses virtualisations avec un code ressemblant au tien.

- Et tu sais de qui appartenait ce code ? demanda Yumi inquiète que quelqu’un ait utilisé le supercalculateur avant sa découverte ou pire pendant leur aventure.

- Oui, c’était un spectre de XANA !

Aelita aurait pu dire qu’il était un alien de la septième dimension chargé de conquérir la Terre que les Lyoko-guerriers n’auraient pas pu être plus surpris. Leur réaction se fit en un instant et sans qu’il ne se rende compte, Luc était immobilisé par ses héros. Le fan ne tenta même pas de fuir, essayant plutôt de comprendre les paroles de l’ange de Lyoko. Il n’était pas un spectre, c’était impossible. Il avait une vie, des amis, des connaissances, une famille et surtout des souvenirs. Il ne pouvait pas être un simple programme de XANA. Pourtant au même instant, une immense peur le submergea. Et si toute sa vie n’était qu’une illusion ?

- Attendez ! s’écria l’ange de Lyoko qui n’avait pas bougé. Ce n’est pas un spectre comme ceux de XANA. J’ai déjà vérifié, il n’y a pas de tour activé. Mais ce qui est sûr, c’est quand venant dans notre « monde », il a dû être transformé en particules électroniques. C’est pour ça que tu as pu posséder le corps de Jérémie et ce n’est pas les seuls attributs de spectre que tu possèdes. Tu récupères à une vitesse folle, tu arrives à combattre un spectre et même la méduse n’arrive pas à te contrôler.

- Imaginant que tu as raison, ce qui explique un tas de chose, d’où je tire l’énergie nécessaire pour rester « activé » ? demanda Luc. Ça peut pas de ce corps, il n’arrive à tenir que 3 minutes face à un spectre et après j’ai presque plus la force de marcher.

- Aucune idée, mais je sais que c’est lié à la disparition de Jérémie.

- Tu n’as toujours pas d’indice, demanda Yumi, alors qu’Aelita secoua la tête, n’ayant pas la force de dire le mot.

- Euh, je pense savoir où il est. Si vous pouviez juste me lâcher, révéla Luc en rappelant aux Lyoko-guerriers qu’ils ne l’avaient toujours pas lâché.

- Comment tu peux savoir quelque chose ? demanda Ulrich en le relâchant sans pour autant lui faire confiance.

- Disant qu’il s’est passé de nombreuse chose cette nuit.

C’est alors que Luc se mit à tout leur raconter sur sa petite escapade dans son monde. De son réveille dans son vrai corps, ce qui par la même occasion a confirmé son hypothèse d’un monde parallèle. Il fini, son récit par son réveille dans le couloir des filles. Mais pour une fois, il ne cacha rien à ses héros de peur que chaque information puisse coûter cher dans la lutte contre XANA. Quand Luc eut fini, les garçons se mirent à réfléchir pendant qu’Aelita s’émerveillait de cette découverte. Jérémie était sain et sauf, bien que dans un corps peu recommandable, vu l’accident de Luc.

- Donc c’est ta faute, si Jim hurle comme jamais, comprit Ulrich. Il a déclaré avoir vu quelqu’un se balader dans les couloirs des filles tout en défonçant les murs.

- Je suis pas aussi fort, se justifia Luc avant de comprendre qu’il n’était pas réellement humain dans ce monde. Mais ça expliquerait mes blessures aux pieds.

- Quelles blessures ?

Montrant ses pieds, le fan regarda ses héros l’observer comme s’il était devenu fou. Étonné, Luc regarda ses pieds qui étaient redevenus comme neuf. Toutes les blessures avaient disparu comme par magie, alors qu’il ne s’était écoulé qu’une petite heure.

- Ça fait aucun doute, tu es en partie spectre, confirma Aelita après qu’il est révélé ce nouveau secret. Mais tu crois que ton ami pourra vraiment aider Jérémie, je sais que selon toi, il est intelligent, mais je doute qu’il ait travaillé avec un ordinateur quantique.

- J’ai foie en lui, déclara Luc. Il est plein de ressources et de toute manière, c’est le seul qui arrive à m’expliquer les choses assez bien pour que je les comprenne. Donc il pourra toujours me transmettre les informations en même temps que Jérémie le fasse ici.

- Tu te complique une peu trop la vie, non ! s’écria Odd. Il suffit juste que tu t’endors et alors Jérémie reviens, le temps de tout mettre en ordre.

- J’ai dormi pendant 7 heures, mais j’ai seulement pu me communiquer avec mon ami pendant quelques minutes, rappela Luc. Quand à Jérémie, il a seulement eut le temps d’arriver à l’étage des filles.

- Ce qui veut dire qu’il ne pourra nous transmettre ses trouvailles que durant une dizaine de minutes par jour, comprit Yumi. C’est trop peu, surtout si on doit créer des programmes comme ceux que Jérémie à l’habitude.

- En plus, je doute que ton « talent » puisse nous être utile, déclara Ulrich qui se rappelait de l’excellente mémoire de Luc.

- Tu as raison, mais il faudra essayer, s’emporta Luc, enthousiaste à l’idée d’être utile. Ça sera la plus grande triche de toute l’histoire.

- Oui, mais avant tout, il faut retourner en cours, rappela Yumi sans faire attention aux plaintes d’Odd.

Peu de temps après, seul Aelita était restée avec Luc pour rechercher des indices que Jérémie aurait pu laisser pour eux. Malheureusement, ce dernier n’avait pas eut le temps de faire grand-chose. C’est alors que Luc décida de se lancer et s’adressa à l’ange de Lyoko.

- Aelita, je…, commença le fan. Je voudrais m’excuser.

- Pourquoi ?

- D’être dans le corps de Jérémie. C’est vrai que je ne l’ai pas choisi, mais je trouve tragique que ton petit ami te soit ainsi arraché.

- Mon… il n’est…, balbutia l’ange de Lyoko. On ne sort pas encore ensemble, même si notre relation a bien évolué, il ne m’a toujours pas demandé de sortir avec lui.

- Ah, c’est pour ça qu’il avait les tickets pour une exposition au musée, murmura le fan, alors qu’Aelita le regardait sans comprendre. Merde, j’ai gaffé.

Mais il n’eut pas le temps de dire quoi que se soit d’autre, car sans prévenir l’alarme de l’ordinateur de Jérémie résonna. Comme une seule personne, les deux adolescents se tournèrent vers l’ordinateur, inquiet. XANA était en train de lancer une nouvelle attaque ! Sans perdre un instant, Aelita sortit son portable pour joindre les autres, mais au même moment un spectre apparut devant eux. Sans se rendre compte, Luc se plaça devant l’ange de Lyoko, prêt à la protéger de sa vie. Sauf qu’il avait oublié qu’un corps physique ne pouvait rien faire contre de la matière gazeuse. Pire, le spectre n’hésita pas une seconde à entrer dans le corps du fan. Comme durant son contact avec la méduse, Luc se tordit de douleur ne pouvant rien faire face à cette ennemi. Le contact dura un certain temps avant qu’un choc électrique sépara les deux êtres. Comme sur Lyoko, Luc eut dû mal à se remettre debout, malgré tout il arriva à lever la tête vers le spectre. Ce dernier se tortilla devant le regard soulagé d’Aelita qui voulu recontacter ses amis. C’est à cet instant qu’elle détourna le regard du spectre qui s’empressa de foncer vers elle. Dans un effort surhumain, Luc tenta de l’empêcher, mais n’attrapa que de l’air. C’est alors qu’il se rendit qu’il se rendit compte de son erreur car tous les Lyoko-guerriers qui se rendaient habituellement dans Lyoko étaient immunisés contre les possessions. Pendant un instant, le fan de Code Lyoko se sentit vraiment bête. Il venait de commettre une erreur de débutant, alors que normalement le fan connaissait le moindre détail de la série. Pourtant, il ne comprenait pas l’irrésistible envie qu’il eut de protéger Aelita. Au même moment, la porte s’ouvra brusquement, laissant entrer les Lyoko-guerriers, affolés. Soulagé, le fan voulu rassurer les adolescents, mais il était encore trop faible pour pouvoir parler correctement. C’est à ce moment qu’Aelita prit la parole.

- Vite attachez-le ! XANA a prit le contrôle du spectre de Luc, s’écria Aelita, en regardant Luc dans les yeux. Aussi fut-il le seul à voir le symbole de XANA scintiller légèrement dans les yeux de la pauvre fille, avant de faire place à des pupilles normales.




Suite dans 2 semaines...


Voici quelques réponses utiles aux Lyoko-guerriers.

Après tout qui auraient cru que Luc était un spectre ? à ma grande déception, plus que je l'aurais voulu, j'aurais dû le cacher un peu mieux.

Bref, on découvre enfin le lieu où se trouve Jérémie, bordel je le plains. Piégé dans un corps en miette, c'est pas la joie.
Et comme je sais que certains vont me crier dessus, je révèlent tout de suite qu'Aelita n'est pas controlé pour une raison idiote. Comme XANA est plus puissant ou que c'est un autre XANA, donc il peut les controler. Non, la réponse est juste logique, mais ça vous le découvrirez dans les prochains chapitres Very Happy
  Sujet: [Fanfic] Transfert  
Shinataan13

Réponses: 29
Vus: 17220

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Sam 22 Fév 2014 23:58   Sujet: [Fanfic] Transfert
Zéphyr, ça me tue de dire ça, mais à la base c'est normal de voir une manta volante ?
C'est vrai que voir des monstres du réseaux tout à coup dans les airs de Lyoko ça surprend. La preuve Luc s'est carrément laissé prendre une torpille quand il l'a remarqué XD. Mais il faut dire que ce XANA est beaucoup plus puissant qu'avant "en quelque sorte".


Pour ce que tu dis sur l'incompétence de l'infirmière, je sais que c'est vrai, mais j'ai créé cette partie de l'histoire en m'inspirant de ce que j'ai vécu quand j'étais en primaire. Oui, l’infirmière n'avait strictement rien à faire que des élèves étaient gravement malade. Quitte à partir prendre sa pause à la récré.
Coïncidence, on était deux à vomir plusieurs fois en une heure, donc je sais que c'est possible Shocked .
Et il faut dire qu'elle sert pas à grand chose Yolande (désolé pour les éventuels fans)


Et finalement, la partie que je déteste, j'ai nommé les secrets de LUC !
Le problème, c'est que si j'en dis trop, ça tue le mystère. Alors, je ne dirais qu'une partie de la vérité. Luc a du mal à se souvenir de ce qu'il a entendu, on découvrira bien plus tard la raison.



Bon, j'espère que vous apprécierez ce nouveau chapitre qui est un peu plus long. Sans plus attendre, je vous laisse à votre lecture.


Chapitre 5


La question ou comment être encore plus perdu en sachant la réponse, qu’avant de connaître la question




- Maintenant que nous sommes de nouveau à l’abri des oreilles indiscrètes, vous pouvez me dire ce qui c’est passé entre l’extinction du supercalculateur et aujourd’hui ? questionna Luc, intéressé par cette « suite » que personne ne connait.

- Pourquoi tu veux savoir ça ? demanda Yumi, perplexe.

- Parce que la série s’est arrêtée au moment où vous éteignez le supercalculateur et que vous vous faites attraper par Jim, donc je ne sais rien de ce qui c’est passé après, expliqua-t-il. Et ça sera problématique, si je tombe sur quelqu’un qui a changé depuis. Par exemple, Sissi ou William.

À ses noms, le groupe se rembrunit tout en se jetant des regards entre eux. On voyait clairement, qu’ils ne faisaient toujours pas confiance à la personne qui se trouvait à l’intérieur du corps de leur ami.

- Avant tout, il faudrait retourner à l’usine pour faire un scan, dit Aelita. Peut-être qu’on peut facilement inverser le processus.

- Pas maintenant, je suis en convalescence et Jim viendra surement vérifier que ce n’est pas une mauvaise blague. Faut dire qu’il n’a jamais accepté que Jérémie ne soit pas doué en sport, déclara Luc. Le mieux, c’est d’y retourner la nuit, après que Jim ait fait sa deuxième tournée…

- Mais tu te prends pour qui ! rétorqua Yumi. T’as beau être dans le corps de notre ami, tu ne fais pas pour autant partie de la bande.

- Désolé, c’est l’émotion.

- Il n’a pas tort, dit Odd. Mais avant tout, qu’est-ce que tu sais exactement sur nous ?

- Je connais presque toutes vos missions contre XANA. À part, une bonne partie de votre première année en tant que Lyoko-guerriers.

À ce moment, Aelita, Yumi et Ulrich rougirent. Ils étaient surement en train de penser aux nombreux moments personnels et intimes qu’ils eurent ensemble, sans se douter un instant que quelque part dans un autre monde des spectateurs les regardaient bien confortablement installé sur leurs fauteuils. Seul Odd semblait trouver l’idée excellente au point de demander combien de filles ont craqué sur son charme irrésistible.

- ODD ! Un peu de sérieux, exigea Yumi.

- Pfff, si on peut plus rigoler. Donc juste pour être sûr, tu sais ce qui c’est passé entre Ulrich et Sissi, au moment où le proviseur xanatifié nous a kidnappé, Yumi et moi ? demanda Odd, intéressé par l’information


- Bien sûr, c’est à l’épisode 41 « Ultimatum », répondit Luc, en levant les yeux en haut à droite pour se souvenir de la mission. Mais je préfère ne rien dire à haute voie pour ma propre sécurité.
À la place, il murmura la réponse à Ulrich qui se mit à rougir encore plus avant de confirmer. Suite à quoi, ils finirent par répondre aux différentes questions du fan, concernant leur vie sans XANA. Ainsi, il découvrit que leur amitié avec Sissi ne dura pas très longtemps. En effet, cette dernière avait prit la mauvaise habitude de toujours se faire obéir par Hervé et Nicholas. Il ne fallut, donc pas longtemps pour qu’elle tente de changer les Lyoko-guerriers. Commençant bien entendu par le choix vestimentaire d’Aelita et Yumi qu’elle trouvait passé de mode depuis la préhistoire. Vint après, sa tentative de renvoyer Odd du groupe qui ne pouvait pas passer une journée sans se moquer de la jeune fille. Finalement la goutte qui fit déborder le vase fut bien entendu ses nombreuses tentatives de séparer Yumi et Ulrich, définitivement. Exaspéré, ils finirent par ne plus adresser la parole à la peste qui se retrouva sans ami depuis quatre mois. Entre temps, William avait rejoint le groupe. En effet, le ténébreux s’était peu à peu rapproché de ses anciens alliés qui finir par le pardonner.

- Alors pourquoi ne pas l’avoir appeler quand vous êtes venu à l’usine ? demanda Luc, intrigué.

- Parce qu’on lui a pardonné de se faire capturer par XANA, mais il reste trop prétentieux et frimeur pour se battre sur Lyoko, railla Yumi.

- Oui, par sa faute, on a failli perdre contre XANA, poursuivit Ulrich. Même si c’est un ami, ce n’est pas un Lyoko-guerrier.

- Ouai, vous êtes con, lâcha Luc, sans le vouloir. Il avait beau être dans un autre corps, sa mauvaise langue était toujours la même.

- Quoi ! hurla Yumi. Tu ne sais pas ce qu’il a fait ! Toi, tu n’as fait que regarder nos combats depuis ton écran ! Tu ne…

- Je sais ce qu’il n’a pas fait, l’interrompit Luc tout en se redressant. Quand vous l’avez rejeté, il n’est pas allé voir les autorités, il n’est pas retourné vers XANA pour se venger de votre traitrise et il ne vous a pas tourné le dos. Il a peut-être été sous l’emprise de XANA, mais je te rappelle Yumi qu’il a combattu le programme même jusqu’au bout, déclara-t-il en faisant allusion à l’épisode 76 « Le lac ». En plus, Ulrich ce que tu ne comprends pas c’est que c’est un bon Lyoko-guerrier, aussi bon que vous la première fois que vous vous êtes virtualisés. Et c’est ça le problème, vous vous attendiez à ce qu’il ne fasse pas vos erreurs, mais il faut faire des erreurs pour comprendre. Et sa seule erreur fut d’être intégrée dans l’équipe alors que XANA était devenu trop puissant. Tout ça ne se sera surement pas produit, s’il avait été admis plutôt.

Reprenant son souffle, il jeta un regard aux Lyoko-guerriers à tour de rôle. Comme à son habitude, l’innocente Aelita avait pardonné William depuis bien longtemps. Odd avait surement appris à connaitre le ténébreux comme il a connut Ulrich la première fois et par la même occasion à lui pardonné. Bien entendu, il restait Ulrich et Yumi qui n’arrivaient toujours pas à avaler la pilule, mais Luc savait que peu à peu, ils referaient confiance à William. Enfin, il l’espérait.

- Pour l’instant, on lui dit rien, finit par couper Yumi. On verra quand Jérémie sera de retour et après on trouvera un moyen de vaincre de nouveau XANA.

- Cool ! Bon, je ne sais pas vous, mais moi j’ai les crocs, s’écria le ventre sur patte.

- Une minute, j’ai une dernière question, dit Luc au grand dam d’Odd. Ou plutôt, une remarque. Je vais faire quoi, si je dois rester dans ce corps.

- Bah, c’est simple, dit Odd. Comme tu as du nous voir des centaines de fois, et surtout moi, tu dois nous connaitre. Tu n’as donc qu’à imiter Jérémie.

- Justement, je ne suis pas vraiment quelqu’un de studieux, murmura Luc. Et le pire c’est que je sais presque rien d’informatique, donc je ne pourrais pas aider Aelita.

- Mais alors comment tu as fait pour nous virtualiser sur Lyoko aussi facilement et les véhicules ? demanda Ulrich qui se rendait compte qu’il avait été virtualisé par un débutant. Ne me dis pas que tu as fait tout ça au pif !

- Non, rassura le fan. En vérité, je suis le roi du copier/coller. La preuve, je n’ai jamais révisé un seul test de ma vie ! Mon meilleur pote, Dom Chris, était un genre de Jérémie bis.

- Bref, tu fais comme Odd, simplifia Ulrich, alors que le félin félicitait son fan avec un grand sourire. Euh, tu veux dire que tu connais par cœur tous les programmes de Jérémie.

- Non, c’est plutôt comme Odd qui a appris les mouvements de Jim à force de regarder « Paco le roi du disco ». Je sais donc sur quelle touche appuyer à quel moment, après tout j’ai dû regarder toute la série plus de mille fois durant ses dix dernières années.

- Dix ans ! s’écria Yumi. Mais il ne s’est écoulé que quatre ans depuis la découverte du supercalculateur. Comment est-ce possible ?

- Peut-être que dans son monde, le temps s’écoule plus rapidement, proposa Aelita. Après tout le temps s’écoule différemment dans l’espace. Peut-être que…

- On s’en fout ! hurla Odd, complètement exaspéré. Il sait utiliser le supercalculateur en cas de problème et il se bat plutôt bien, sauf quand il se décide à vomir son repas. C’est plus que suffisant. Maintenant, c’est couscous boulettes !

Sur ses mots, le groupe partit en direction de la cantine. Arrivé là-bas, Yumi les salua avant de partir chez elle. Luc et Ulrich la regardèrent un moment complètement hypnotisé par sa démarche avant de suivre le reste de la bande. Comme à son habitude, les repas de Rosa avait rempli le réfectoire de pensionnaires. Salivant d’avance, Luc ne prêta pas attention aux dizaines d’yeux qui se posèrent sur lui. Son malaise avait dû faire le tour de l’école car quelques groupes murmurèrent entre eux tout en le gardant dans leur champ de vision. Certains se demandèrent même s’il n’avait pas attrapé quelque chose de contagieux. Bien entendu, tous les murmures se turent après les hurlements de Jim et le regard noir de Rosa. Cette dernière lui donna même une double ration pour qu’il reprenne des forces. À peine, le fan s’était assis avec ses héros qu’il s’attaqua à son assiette comme si c’était la première fois qu’il mangeait. Mais même s’il le voulait, Luc n’aurait pas pu se retenir. La nourriture avait un goût tellement délicieux qu’il pourrait en mangeait jusqu’à exploser. Cette action étonna tous les élèves, le Jérémie qu’ils connaissaient n’était pas un grand mangeur. Ce que lui fit remarquer Odd, mais le regard d’Aelita l’arrêta.

- Alors Jérémie, tu as repris du poil de la bête, remarqua William qui s’assit à côté d’Ulrich. Tu nous as vraiment fait peur ce matin.

- Ah, William, ne t’inquiète pas. C’était juste un petit malaise dut au stress, rassura Luc. Une semaine de repos et la bonne nourriture de Rosa me feront le plus grand bien.

- Et moi alors ? Comment je vais survivre sans ta part, s’exclama Odd, mais il fit très vite profil bas, sous le regard noir d’Aelita.

- La chance ! Louper une semaine de cours ennuyeux, ronchonna le ténébreux. Par contre évite de manger trop vite, je ne veux pas que tu changes la couleur de mes vêtements comme pour Ulrich.

- Très drôle, William, grogna Ulrich en lui lançant un regard d’assassin, alors que le reste de la table riaient à plein poumon.

Le souper aurait pu continuer aussi bien, si une voix crispante n’était pas venue casser la bonne humeur du groupe. La propriétaire de cette voix n’était d’autre que Sissi. Luc lui jeta un bref regard pour remarquer qu’elle n’avait guère changé depuis la dernière fois qu’il la vit. La même coupe, le même surplus de maquillage, le même regard supérieur, la seule chose qui la différenciait des autres fois était son costume de majorette. À peine s’approcha-t-elle de la bande qu’une lourde atmosphère s’abattit sur la table. Comme à son habitude, la fille du proviseur voulut immédiatement s’asseoir à côté de « Son Ulrich ». Heureusement pour lui, Odd et William ne bougèrent pas de leur place, même sous la menace. Frustrée, la peste de Kadic se tourna vers Luc qui se trouvait justement en face d’Ulrich.

- Hé, retourne à l’infirmerie, le binoclard. Je ne veux pas que tu contamines mon Ulrich ou pire moi. Mieux retourne avec tes programmes d’intello qui te font bouillir ton cerveau jusqu’à te rendre malade ou à moins que c’est de découvrir la relation d’Aelita et William qui t’as fait tourner de l’œil ?

Un silence funeste s’abattit sur la table, alors que les yeux de ses héros jetèrent des éclairs en direction de Sissi qui n’y prêta pas attention. Elle connaissait bien la bande et savait pertinemment qui blesser dans une telle situation pour avoir ce qu’elle voulait. Et cette fois, elle avait bien l’intention de sortir avec Ulrich et même les commentaires d’Aelita ou Odd ne l'arrêteront pas. Sauf que ce n’était aucun des deux qui prit la parole, mais le faux Jérémie. Ce dernier fut le seul à ne pas être en colère, la situation semblait même lui plaire comme s’il avait attendu cet instant durant toute sa vie. L’adolescent se tourna vers la peste, un léger sourire aux lèvres.

- Au moins avec ton pois chiche, c’est sûr que tu ne risque rien. Mais dis-moi, Jim aurait finalement accepté un « babouin femelle qui jongle avec un boumerang dans son équipe de majorette » ?

- Comment tu sais…, rugit la peste rouge de honte.

C’est ainsi que sous le regard étonné de toute la bande, Sissi tourna les talons pour s’asseoir à l’autre bout du réfectoire. Satisfait, Luc engloutit le reste de la nourriture avant de s’arrêter à contrecœur. Le regard vague, il remarqua n'avoir mangé que la moitié de ce qu’il avait l’habitude d’engloutir. Pourtant son estomac refusa d’accepter le moindre gramme en plus comme s’il avait atteint les limites humaines. Au même moment, Luc remarqua que la bande continuait de le regarder avec insistance. Apres tout, c’était la toute première fois que Jérémie rabattait le clapé à Sissi. Ce fut finalement William qui brisa le silence.

- Waouh, c'est la première fois que je te vois aussi énergique.

- Oh, c'est juste que tu ne connais pas encore notre Einstein aussi bien que nous, dit Odd pour rattraper la bêtise de Luc. Quand il est en forme, il s'enferme dans sa chambre. Mais quand il tombe malade, là il devient une nouvelle personne. La preuve, il n'a même pas touché à son ordinateur portable.

- Odd, s'écria Luc pour jouer le jeu.

- hm, fit William qui semblait accepter l'explication.

Suite à cette scène, Luc regarda ses héros discuter comme si tout allait bien alors qu'il faisait semblant d'être Jérémie. À leur plus grand bonheur, personne ne remarqua les petites différences que le nouveau Jérémie montrait. C'est ainsi que le groupe retourna dans ses dortoirs pour se préparer à une longue nuit. De son côté, Luc patienta dans sa nouvelle chambre en effectuant quelques étirements qui lui firent le plus grand bien. Son nouveau corps avait complètement récupéré de sa mésaventure. Même le léger malaise qu’il ressentait depuis son arrivé sur ce monde, avait disparut. Pour dire vrai, il se sentait comme s’il s’était reposé pendant toute une semaine entière. Jim vint plusieurs fois vérifier, si Jérémie était bel et bien malade. Heureusement à chaque fois, Luc l’entendit venir de loin et eut le temps de foncer sous sa couette. Au bout de presque 1 heure, quelqu'un ouvra la porte pour le découvrir dans une drôle de position.

- Euh, tu es en train de faire quoi, là ? demanda Ulrich, l'air étonné de rencontrer son ami dans une telle posture.

- Le poirier, j’aime bien avoir la tête en bas, murmura le fan en sautant sur ses jambes. Et comme ça, je m’échauffe pour m'habituer à ce corps. Je préférerais ne pas vomir une nouvelle fois.

- J'espère que tu n'as pas l'intention de rester dans ce corps, menaça Ulrich.

- Ne t'inquiète pas, si on trouve un moyen de faire revenir Jérémie. Alors je ferais tout pour y arriver, mais on doit voir la vérité en face, fit remarquer Luc. Sans lui, ça risque de prendre du temps.

- Ne sous-estime pas Aelita, elle trouvera une solution en moins de deux clics.

- Elle n'est pas Jérémie, rappela le fan en attrapant la trottinette de Jérémie. Lui, il aurait travaillé tout le week-end non-stop, mais Aelita n'a ni l'endurance et ni l’expérience qu'il a acquis durant toutes ses années.

Sur ses mots, le fan parti en direction de la bouche d'égout suivi de son héros. Ce dernier ne répliqua pas à son argument, il savait très bien que celui qui résolvait leurs problèmes au péril de sa santé, ne pourra surement rien faire cette fois. Se fendant dans la nuit glacée, les deux jeunes hommes trouvèrent Odd sur la bouche d'égout. Il les informa rapidement qu'Aelita était parti en avance pour préparer les différents programmes. Luc ne dit rien, mais il se doutait bien de la raison pour laquelle le félin les avait attendus. C'était pour le surveiller et pour laisser le temps à Aelita qui pouvait vérifier si Luc n'avait pas fait d'erreur qui endommagerait quelque chose que se soit volontaire ou non. Suite à quoi, il souleva le couvercle, laissant sortir l'odeur infecte des eaux usées de Paris. Plaquant sa main contre sa bouche, Luc évita d'inspirer une trop grande bouffée d'air. Il avait suffisamment vomit pour tout un mois. Après une rapide descente qui ne fit qu'empirer sa nausée, le fan remarqua que ses compagnons supportaient l'odeur assez bien.

- Ne t'inquiète pas, on s'habitue vite, lui rassura Odd.

- Sinon, il suffit que tu dormes dans la même chambre que lui et ses pieds pour apprécier ce doux parfum, plaisanta le samouraï sous le regard outré du félin.

Suite à quoi le groupe parti en direction de l'usine, sans perdre une seconde. Mais malgré sa grande connaissance des différents épisodes, le fan faillit se perdre plus d'une fois ce qui irrita ses deux compagnons qui lui firent remarquer.

- Désolé, mais c'est la première fois que je passe par ici et les épisodes ne montrent qu'une partie de ce trajet, protesta Luc. Et c’est presque toujours la partie où vous faites des figures.

- Attend, ne me dis pas que tu es allé par en haut ! s’écria Ulrich, alors que le fan acquiesça. Mais tu es idiot ou quoi ! À ton avis, tu crois qu'on passe par les égouts pour se parfumer ? Si quelqu'un t'as suivi, on peut dire adieu au supercalculateur.

- Oh, sa va, hurla Luc. Je sais tout ça, mais Théo et Heidi s'embrassait juste à côté de la bouche d'égout. Je n’avais pas d'autre choix.

- Quoi! Heidi sort avec Théo ? Mais comment je vais faire pour remplir mon tableau de drague si l'une des seules filles qui me manquaient se mette avec un autre mec.

- Odd, tu t'occuperas de tes petits problèmes plus tard, ordonna Ulrich, alors qu’il dépassait Luc pour montrer le chemin sur son skateboard.

Odd, quand à lui, continua de parler des autres filles qui lui résistaient encore, tout en effectuant ses figures habituelles. Impressionné, Luc failli tomber par terre à force de le regarder. Voir ses deux héros se déplacer avec tant de facilité, lui confirmait à quel point ils étaient exceptionnelles. Surtout que pour sa part, il arrivait à peine à faire les virages correctement sur sa trottinette. Heureusement au bout de quelques minutes, le groupe sortit des égouts où Luc put enfin avoir les pieds sur terre et prendre une vraie bouffée d’air. Alors que ses compagnons le regardaient étonné par son délicat odorat, Luc se dirigea vers l’ascenseur. Ils finirent par découvrir les filles en pleine discussion. Elles devaient surement parler de William, puisque Yumi refusa tout commentaire après avoir croiser ses bras. Aelita poussa un petit soupir résigné avant de porter son attention sur Luc.

- Va dans la salle des scans, ordonna-t-elle.

Ce qu'il fit sans rechigner. Après s'être fait scanner, Luc retourna vers les adolescents pour découvrir le résultat. Dommage qu'il oublia que le temps passait toujours plus lentement dans la vraie vie que dans la télé. Car la bande passa plusieurs dizaines de minutes à faire ce qu'ils pouvaient pour tuer le temps. Pendant qu’Aelita tapait sur le clavier à la recherche d’un quelconque indice. Odd avait commencé à jouer à un jeu vidéo tout en mangeant des chips. Quand aux deux tourtereaux, ils ne s'adressèrent pas la parole une seule fois, la seule chose qu’ils faisaient, c’était de se jeter des regards furtifs à un intervalle régulier. Ce simple comportement ne voulait dire qu’une seule chose. Ils avaient encore mit sur la table, leur dispute concernant le "copain et c’est tout". De son côté, Luc soupira devant la situation. C’était le seul point qu'il n'avait jamais compris sur eux. C’était pourtant pas si compliqué de vérifié si on était vraiment amoureux de quelqu'un ! Il suffisait juste de sortir un mois avec la personne concerné pour savoir si elle convenait. Et il savait de quoi il parlait, quatre fois il sortit avec une fille et à chaque fois il rompait après un mois. Non pas qu’il en avait marre, comme Odd, mais il savait juste que la fille ne l'accepterait jamais comme il était vraiment. Bien sûr, tout était plus dur si aucun des deux ne voulaient faire le premier pas. Finalement, Luc reprit sa série d’exercice jusqu’à ce qu’Aelita finisse par crier de rage.

- C’est pas possible, il doit y avoir quelque chose qui cloche avec les scans, révéla-t-elle. J’ai fait tous les tests imaginables, utilisé tous les programmes à notre dispositions, mais le résultat reste le même. Il est impossible que Luc soit dans le corps de Jérémie.

- Pourtant, une fois Odd et moi on avait changé de corps, rappela la Yumi.

- Oui, mais à la base vous étiez tous les deux sur Lyoko, c’est au retour qu’il y a eut un problème. Hors le changement a été effectué, alors que le supercalculateur était éteint. De plus votre cas s’était un simple bug, vos esprits se sont juste trompé de corps, il suffisait de leur aider à trouver le bon chemin. Sauf qu’il semblerait que l’esprit de Luc ne veut pas retourner d'où il vient. Comme s’il était collé au corps de Jérémie.

- Et tu as réussis à retrouver Jérémie ?

- J’ai cherché dans tous les endroits du réseau, mais il reste introuvable et il n’est pas dans son corps, sinon il aurait été virtualisé avec Luc. Je sais vraiment plus quoi faire.

- Bah, c’est simple, il suffit de faire un petit retour vers le passé. Comme ça, Jérémie sera de retour et il cherchera une solution. Quand a toi Luc, tu dois juste éviter de mourir.

D’un coup, tous les regards s’étaient tournés vers Odd. En effet, la réponse était tellement simple que personne n'y avait pensé. Sans perdre un instant, Aelita tapa le programme de retour vers le passé sous le regard satisfait de Luc. Il n’était pas idiot, il savait que le retour ne le ressuscitera pas, mais voir ses héros heureux et prêt à se battre contre la menace de XANA lui suffisait largement. Pourtant, le destin en voulu autrement car au moment où Aelita valida le programme une fenêtre d’erreur s'ouvrit, suivit d’une alarme qui résonna dans toute la salle.



Suite dans je pense 2 semaines, voir moins ça dépends du destin et surtout des tests.


Et voilà, comme prévu c'est Odd qui trouve la solution en quelques secondes. VIVE ODD ! Very Happy, sauf que comme le destin est capritieux, il y a un mais...
Espérons que les Lyoko-guerriers (ou plutot Aelita) réussiront à trouver une solution avant la prochaine attaque de XANA Exclamation
  Sujet: [Fanfic] Transfert  
Shinataan13

Réponses: 29
Vus: 17220

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Lun 17 Fév 2014 18:30   Sujet: [Fanfic] Transfert
Enfin de retour ! mon écran avait rendu l'âme, Sad Bon, j'ai lu ce que vous avait marqué et je vois qu'on a mal compris ce que je voulais dire, mais bon je m'y attendais. Je suis comme ça, des fois il vaut mieux que je me taise car mal interprète se que je dis.
La seule chose qui me fais marrer entre guillemet, c'est le fait qu'avoir un chiffre dans le pseudo veut dire qu'on est immature, j'ai bien rigolé à ce moment. Very Happy


Pour ceux qui l'ont remarqué, de nombreuses fautes sont marquées dans ma fiction. Exemple, perdre 20 points de vie quand on est touché par un rampants, l'étrange sensibilité de Luc sur Lyoko ou comme on l'a remarqué "scanner, transfert" et plein d'autres. La réponse la plus simple est que Luc est con (dans les deux sens), heureusement les Einsteins seront là pour la rubrique scientifique.

Bon trêve de blabla, voici le chapitre 4 et on va vite découvrir, ce que fait Luc.



Chapitre 4

La victoire ou comment gagner et se rendre compte qu’on est juste tombé sur un problème plus grave.



Esquivant les tirs ennemis, Luc réussit à s’en sortir sans le moindre dommage. Mieux encore, un Block fut détruit par un tir maladroit de Mégatank. Alors que le fan se réceptionnait habilement sur ses mains, il vit la marque que son poing avait laissée sur le sol, quelques instants auparavant.

« Comment peut-il y avoir une marque, alors que mes coups n’ont fait aucun dommage au Block ? se demanda Luc. »

Il tenta de résoudre ce mystère tout en essayant de sauver sa vie. Se remémorant toute la scène, le fan se souvint de quelque chose d’étrange. Son poing était devenu noir au moment du coup, sauf qu’après réflexion, il déduisit d'où venait ce changement de couleur. C'était ses chaînes qui s’étaient enroulées autour de son poing. Priant pour que se soit ça, Luc se concentra sur celles-ci. Et cette fois quand le fan sauta sur le Krabe, il vit clairement ses chaînes s’allonger jusqu’à son pied pour former un talon en forme de pique. Le coup transperça la carapace de l’ennemi qui explosa juste après. Fou de joie, il ne vit pas le tir du Block qui l’envoya par terre. Ses yeux jetèrent un regard noir sur son adversaire. C'est alors qu'il découvrit que si un regard pouvait tuer, c’était le sien. Étonné, le fan vit le Block exploser, laissant sa chaîne figé dans les airs. Celle-ci, c’était allongé selon les désires de son maitre et ne semblait vouloir obéir à la loi de la gravité.

« Alors, je peux vraiment la contrôler à volonté, sourit Luc, alors qu'il se mettait à l'abri des tirs. Ça fait que je possède une arme polyvalente qui peut s’user au corps à corps et au moins à courte distante. Trop cool !»

Ravi, l’expert en capoeira imagina tout ce qu’il pourrait faire avec une telle arme, bien sur si XANA lui laissait faire. Justement, les créatures restantes ne voulaient toujours pas qu’il aille sauver Aelita. Jouant le tout pour le tout, Luc sauta aussi haut que possible avant d’envoyer sa chaîne sur un rocher. Se balançant vers l’avant, il attendit le bon moment pour lancer son autre chaîne. Tel un Tarzan avec ses lianes, Luc se dirigea vers la Méduse, laissant derrière lui le Mégatank qui avait du mal à bouger dans les petits espaces de la montagne. C'est alors qu'il vit une forme voler au dessus de la Méduse, c'était le Rekin qui lui tira dessus. La situation lui parut tellement bizarre qu'il n'eut pas le temps d'esquiver. Le tir arracha ses chaînes de la pierre ce qui le fit tomber par terre. Furieux et se sentant idiot de ne pas avoir remarqué plutôt le requin volant, Luc lança sa chaîne sur le poisson, mais ce dernier l'esquiva sans problème. C'est alors que son arme resta figé en l'air et malgré toute sa concentration, la chaîne ne s'agrandit pas d'un chouilla, ni ne changea de direction. À contre cœur, il ramena son arme.

« Dommage, elle n'a pas que des avantages, pensa Luc en courant vers son objectif. Impossible de changer sa direction et elle mesure moins de dix mètres. »

Arrivé à une distance acceptable, le fan ne put esquiver le tir d’une nouvelle torpille qui le toucha au bras. Tentant le tout pour le tout, Luc projeta sa chaîne qui alla se planter dans la Méduse. Cette dernière desserra légèrement ses tentacules, mais pas suffisamment pour relâcher l'ange de Lyoko. D’une pensé, son arme se raccourcit, l’envoyant percuter son ennemi qui relâcha sa proie. Cette dernière tomba par terre comme morte, mais elle réussit à se remettre sur pied avec difficulté.

- Désactive la tour! hurla Luc.

- Qui… qui es-tu? demanda Aelita encore sonné. Attention!

Le fan n’eut pas le temps de se retourner que des tentacules s’enroulèrent autour de lui. Alors que son corps se figeait, il eut une dernière pensée pour ses héros avant d’être électrocuté. La douleur faillit faire ressortir ses yeux de la tête, si c’était possible sur Lyoko. Se débattant autant qu’il le pouvait pour échapper à l’étreinte de son ennemi, il ne put que remarquer une nouvelle fois son impuissance. Finalement, un étrange bruit retentit derrière lui et il fut propulsé par terre comme un vulgaire jouet. Tout en se plaignant, Luc leva sa tête vers la Méduse semblait dans le même état que lui. L’invertébré secoua ses tentacules comme pour se débarrasser de quelque chose et s’enfuit loin du fan. Au loin, Aelita le regarda étonné avant d’entrer dans la tour. Quelques instants plus tard, Luc tenta vainement de se lever, mais un tir de Mégatank l’acheva lui brouillant la vue.

Quand il reprit ses esprits, Luc était debout dans un scanner qui ouvrit ses portes. Plus loin, il vit un autre scanner s’ouvrir pour faire apparaitre Aelita. Chancelant un peu, il faillit tomber, mais Ulrich apparut dans son champ de vision pour le retenir. Le sourire aux lèvres, le fan essaya de remercier son héros, mais tout ce qui sortit de sa bouche se fut un liquide rouge. Son corps venait d’atteindre ses limites. Après cela, il ne se souvint de rien à part les voix Lyoko-guerriers.

*****

Sortant finalement de son sommeil, Luc découvrit qu’il était de nouveau dans la salle blanche, mais sa vue n’était plus aussi brouillé. Comme la dernière fois, il essaya de bouger, mais ses articulations n’étaient pas du même avis que lui. La douleur qu’il ressentit fut tellement insupportable qu’il faillit s’évanouir. Vers sa droite, il découvrit un homme habillé en blanc. Ce dernier ne remarqua pas le réveille du blessé et se contenta de marmonner dans sa barbe. Intrigué, Luc essaya de distinguer les mots de l’homme. Malheureusement, son cerveau était encore à moitié endormi et il ne comprit que la moitié des choses

- L’imbécile… eut… chance l’autre fois… et il refait des putains de connerie… on n’est pas payé… sauver… les… émos…. Sans oublier…putain… surdoué… croit tout savoir…. Sauf… son ami… perdu… tête, dit l’homme avant qu’il ne sursaute.

Plus loin derrière le rideau, un jeune homme était entré d’un pas furieux. L’homme en blanc alla vers lui en tentant de le calmer. Luc ne put distinguer la deuxième personne, mais certains mots lui arrivèrent jusqu’aux oreilles.

- Faîtes votre boulot…sauver… pas hallucination… mort
Toujours aussi perdu qu’avant, Luc se laissa aller par le sommeil qui l’emporta une nouvelle fois.

*****

Alors qu’il revenait à lui, Luc découvrit qu’il était de nouveau dans un lit avant qu’une voix résonna dans toute la pièce.

- C’était complètement idiot et irresponsable, hurla une voix masculine qui fit sursauter Luc. Vous pouvez me dire ce que vous faisiez dehors avec un Belpois malade?

- Mais monsieur, c’est ce qu’on essaye de vous expliquer, répondit la voix particulière d’Odd. Yumi s’est absenté une minute pour rendre un travail et à son retour, Jérémie n’était plus là. Alors elle nous a appelés pour qu’on parte à sa recherche.

- Et vous n’avez pas eut l’idée d’appeler un adulte pour vous aider ?

- Bah, j’étais tellement inquiète que ça ne m’a pas traversé l’esprit, avoua Yumi.

- Bon pour cette fois c’est bon, mais la prochaine fois VOUS AUREZ DIX HEURES DE COLLES CHACUN !

- Jim baissait d’un ton, on a un malade qui a besoin de repos, ordonna une jeune femme.

- Désolé, Yolande, s’excusa le surveillant avant que la porte ne se ferme.

- Madame, on peut rester un moment ici pour voir s’il se réveille ? demanda la douce voix d’Aelita.

- Bien sûr, mais interdiction de le quitter des yeux, je dois m’entretenir avec le proviseur concernant cette fâcheuse habitude qu’ont les blessés de s’enfuir.

Ce n’est que quand la porte se ferma que Luc se leva du lit sous le regard étonné de ses héros.

- Jérémie ! s’écrièrent tous de joie.

Sauf que le fan tendit une main pour les arrêter, alors que de l’autre se plaqua contre sa bouche. Cette fois, Ulrich sauta en arrière pour ne pas se faire décorer le pantalon pour l’énième fois. Après un bref instant de tournis, le fan retomba sur le lit.

- Vous… vous ne plaisantiez pas quand vous disiez que la dévirtualisation était dure, réussit-il à dire.

- Jérémie, qu’est-ce qui t’as prit d’allumer le supercalculateur ? Pourquoi XANA est encore en vie ? Et surtout, pourquoi tu as une tête différente sur Lyoko ? interrogea Yumi d’une voix énervée.

- Yumi, calme-toi, dit Aelita. Il vient juste de revenir à lui.

- Sincèrement, je ne peux pas te répondre à la deuxième question, lui expliqua Luc. Mais le reste, il y a une explication logique… enfin, je pense.

- Et c’est quoi ton explication ?

- Je ne suis pas Jérémie.

- Quoi ! s’écria toute la bande.

- Oula, doucement avec le volume, supplia le fan en se bouchant les oreilles.

- Je crois que sa tête à percuté le sol un peu trop fort, déclara Odd.

- De l’hauteur où je suis tombé, ça m’étonne pas, répondit Luc en frissonnant quand il se rappela sa chute.

- Tu exagère, dit Ulrich. Je t’ai rattrapé à chaque fois, sauf la première et à ce moment tu étais déjà assis par terre.

- Bon, on n’est pas prêt de finir si on continue comme ça. Alors s’il vous plaît asseyez-vous et ouvrez votre esprit à l’histoire de taré que je vais vous raconter, demanda le fan. Ah et avant que je commence, est-ce que je peux avoir un autographe ?

- Pardon ?

- Un autographe, supplia le fan en tendant un stylo et une feuille.

Seul Odd s'empressa de signer, alors que les autres continuèrent de regarder le faux Jérémie avec attention. Quand Odd eut fini, Luc attrapa la feuille et la serra contre lui comme l’aurait fait un bébé avec son doudou. Reprenant un peu son sérieux, il s’installa avant de commencer son histoire. Le fan se mit alors à tout leur raconter de son monde qui semblait si identique au leur, si on oubliait le supercalculateur et que leur aventure était diffusée à la télé en temps que dessin animé. Après quoi, il se mit à raconter sa mésaventure depuis qu’il s’était réveillé le matin même. Sa chute de la falaise avant de se réveillé inexplicablement dans le corps de Jérémie. Suivit de son évanouissement pour atterrir dans une salle blanche. Suite à quoi, il tenta d’expliquer son choix de partir vérifier l’existence du supercalculateur.

- Pourquoi avoir fait ça ? l’interrompit Yumi. Si ce que tu dis est vrai, tu aurais du comprendre que le supercalculateur est trop dangereux.

- Et je le comprends, mais c’était aussi mon seul indice. De plus, vous n’auriez pas cru à mon histoire, même moi je pense plutôt que je suis mort.

- Sympas et nous alors on est quoi ? rétorqua Ulrich. Des anges ?

- Désolé, je me suis mal exprimé, se rattrapa Luc. Je voulais dire que mon corps est mort durant la chute et comme la dernière chose que j’ai pensée avant de mourir, et durant toute ma vie aussi, c’était vous. Il est donc possible que mon… âme est trouvé ce chemin toute seule.

- Waouh, on nage carrément dans la science-fiction, s’exclama Odd. A côté de ça, Lyoko, c’est que dalle.

- Sauf qu’il reste des points obscurs dans ton histoire, dit Aelita après un moment de silence où elle sécha ses larmes. Premièrement, si tu es là où est Jérémie ?

- il y a aussi la pièce blanche où tu te retrouves quand tu t’évanouis, poursuivit Yumi. Sans oublier que quand tu es arrivé, XANA s’est réveillé.

- Et en parlant de ça, Aelita, tu n’as pas dit que la Méduse l’avait relâché ?

- Oui, mais c’était comme si une explosion d’électricité les avait séparé, confirma Aelita. Ça nous fait quatre mystères et aucun indice pour l’instant.

- Vous oubliez le point le plus important, rappela Yumi. Son combat avec le spectre.

- En quoi me prendre une raclée au point de vomir mon sang est important?

- Oh, c'est vrai. Tu t'es juste battu à arme égal contre un spectre à la force surhumaine. Sans oublier ton dernier coup qui l'a envoyé a l'autre bout de la pièce. C'est à la portée de tout le monde, déclara ironiquement Ulrich.

- Et n’oublie pas que tu étais tout ce temps dans le corps de Jérémie, précisa Odd. DE JÉRÉMIE !

- Vu sous cet angle..., confirma Luc qui venait de ce rendre compte que même au mieux de sa condition, il n’aurait pas put battre les trois délinquants aussi facile. Mais il préféra garder cette information pour lui, ainsi que le moment où son corps c’est arrêté pendant son combat contre le spectre.

Déçu de ne pas avoir trouvé d’informations sur le retour de leur pire ennemi, les quatre amis baissèrent la tête quand tout à coup l’infirmière Yolande entra dans la pièce. Après l’avoir prit la température du faux Jérémie, elle déclara qu’il ne courrait plus aucun danger et qu’il pouvait rentrer chez lui pour se reposer. La panique se vit sur les visages de tous les adolescents. Luc avait beau tout savoir des Lyoko-guerriers, leur vie en dehors de Kadic était un vrai mystère pour lui.

- Non, je vous assure que je vais très bien, dit Luc. De toute manière, je préfère rester avec mes amis que cloîtrer chez moi à ne rien faire.

- Ça, c’est à tes parents d’en décider, coupa l’infirmière avant de décrocher son téléphone pour composer le numéro.

- Il faut que l’un d’entre vous fasse diversion, pendant qu’Aelita va dans la chambre de Jérémie pour utiliser son adaptateur de voix, murmura Yumi.

D’un signe de la tête, Aelita partit alors qu’Odd s’écroulait par terre en hurlant de douleur. Surprise, Yolande raccrocha avant que quiconque ne puisse répondre et s’empressa de s’occuper d’Odd. Après quelques instants, elle conclu que ce n’était pas grave, mais juste une réaction dû au stress des dernières heures. C’est à ce moment que le téléphone sonna et que tous prièrent pour que se soit bien Aelita. L’infirmière commença à parler avec l’interlocuteur. Quand elle eut fini, Yolande s’adressa au blessé.

- J’ai eut ton père, il est d’accord pour que tu restes à Kadic. Si tout se passe bien, tu pourras reprendre les cours dans trois à quatre jours, mais interdiction de faire du sport, pendant au moins deux semaines.

- Entendu, lâcha Luc avec une pointe de regret qui étonna l’infirmière. Je peux retourner dans ma chambre ?

L’infirmière acquiesça et Ulrich lui prêta son épaule pour qu’il puisse se déplacer avec plus d’aisance. Quelques instants plus tard, la bande retrouva Aelita dans la chambre de Jérémie. Après s’être installé dans le lit de son héros, Luc commença à questionner les adolescents.


La suite, surement ce weekend.


Qui veut un autographe d'Odd? XD

Blague à part, j'ai juste une questions à ceux qui voudrait bien me répondre : à ça place vous seriez allé tout de suite au supercalculateur ?
J'ai déjà reçu quelques réponses de mon entourage et je suis curieux de l'avoir des fans eux-mêmes.
  Sujet: [Fanfic] Transfert  
Shinataan13

Réponses: 29
Vus: 17220

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Ven 24 Jan 2014 01:10   Sujet: [Fanfic] Transfert
Zéphyr, j'ai deux choses à te dire. Premièrement merci pour ton commentaire et pour me montrer les problèmes avec mes dialogues. Sincèrement, je sais pas pourquoi ça se transforme en carré quand je le colle sur le site.
De plus chaque critique est bonne à prendre, je ferais donc mon possible pour m'améliorer.

Vient maintenant, la partie qui me dérange c'est quand tu te mets à critiquer le scénario. Désolé, mais je déteste ça. Je suis pour le fait qu'on donne son avis ou qu'on dise se qu'on pense qui va se passer, mais je suis contre le fait qu'on dise directement que c'est pas crédible.
Sincèrement, la fiction vient à peine de commencer, on connait presque rien de la situation de Luc !
Attention, je ne te contredis pas. Je sais que pratiquer un art martiaux ne donne qu'un léger avantage sur l'adversaire, mais par exemple dans "Le secret des jumeaux".
La première fois. Paolo venait de prendre par surprise les autres délinquants, or souvent on peut tourner un combat à notre avantage rien qu'avec ça.
La preuve, la deuxième fois, il c'est fait massacré, sans rien pouvoir faire.

Mais bon je m'égare, ce que je voulais dire c'est que quand tu dis que Jérémie ne peut pas battre 3 gars beaucoup plus fort que lui, même s'il est contrôlé par un expert. Moi, je te réponds: tu as tout à fait raison.
- Oui, un intello qui ne fait jamais de sport ne peut pas devenir plus fort du jour au lendemain.
- De plus, Luc n'est pas un grand maitre de la capoeira, il a juste pratiqué pendant plusieurs années ce qui fait qu'il sait toutes les attaques, défenses, prises et comment bouger. Il aime bien cette art martial, mais ce n'est pas un génie. Comme je le précise, il préfère regarder Code Lyoko que s’entraîner ou même étudier. (ces parents lui disent même que la série lui pourrie la vie).

Donc oui, Luc ne devrait pas combattre un spectre pendant 2 minutes sans se faire écartelé, surtout que les LG se mettent à 3 pour le retenir. Voilà, je l'ai dit.
Le "secret" de Luc sera révélé plus tard.

Pour les Rekins, j'aurais du plus mettre l'accent dessus, mais Luc est surexcité (qui ne le sera pas XD). Dans sa tête, il arrive toujours pas à oublier qu'il va sauvé Aelita. Enfin, s'il se fait pas dévirtualiser avant.


Désolé, si j'ai parut mal élevé, mais je supporte vraiment pas les critiques sur le scénario. Les lecteurs peuvent toujours donner leur avis que se soit en bien ou en mal, mais jamais dire dès le début " c'est pas possible".


Sinon, comme je le dis plus haut, je te remercie des autres critiques et points à améliorer. j'espère que mon prochain chapitre te plaira plus.
  Sujet: [Fanfic] Transfert  
Shinataan13

Réponses: 29
Vus: 17220

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Jeu 23 Jan 2014 21:53   Sujet: [Fanfic] Transfert
Bienvenu au club, benjisop ! Même si je préfère l'Aelita de la première saison.

Pour les talents de Luc, tu as de l’œil en disant que Jérémie avait repris le contrôl. Attention, je ne dit pas que c'est vrai, mais j'aime bien recevoir les points de vu et impression des autres.

Bref, les explications n'arrivent que bien plus tard. On va quand même pas tout révéler aux premiers chapitres Twisted Evil
Mais comme je suis sympas, je vais révéler une information cruciale : Le combat commence !




Chapitre 3
Le combat ou comment gagner un combat qui semble perdu d’avance


Alors que l'alarme retentissait dans toute la pièce, Luc se concentra sur les Lyoko-guerriers. Cette fois tout le monde avait la même expression sur le visage, celle de la peur et du désespoir. Le fan ne pouvait pas leur en vouloir, ils avaient passé trois années de leur vie à combattre le programme multi-agent. Sacrifiant tout pour la cause qu’ils croyaient juste. Et c'est seulement grâce à un lourd sacrifice qu’ils réussirent finalement à le vaincre, leur redonnant une vie normale et sans danger. Et même s’ils avaient apprécié leur aventure en groupe, la bande ne voulait pas que le cauchemar ne recommence.

- Jérémie… dis-nous que ce n’est qu’un bug, supplia l’ange de Lyoko, dont les yeux étaient maintenant rempli de larme.

Voyant Aelita dans cet état, Luc sut immédiatement ce qu’il devait faire. Se retournant vers les écrans, il ordonna aux autres d’aller aux scanners. S’ils commençaient par se laisser aller par le désespoir, ils perdraient surement un temps précieux. Sans oublier qu’ils ne seront pas au meilleur de leur forme sur Lyoko. Prendre les commandes du groupe, donnait l’illusion qu’il savait exactement quoi faire. Ce qui bien sûr était faux, mais il avait une conviction, plus vite les Lyoko-guerriers arriveraient à la tour, plus vite ils auront résolu ce mystère. Comme prévu ses héros obéirent à ce qu’ils croyaient être l’Einstein du groupe. Alors que le monte-charge les amenait à la salle des scanners, Luc prenait note des coordonnés de la tour.

- Jérémie, on est devant les scanners, déclara Yumi.

- Bien reçu, les garçons plongent en premier, la tour ce trouve dans le Territoire de la Montagne, annonça Luc, ne croyant toujours pas ses yeux qu’il allait virtualiser ses héros sur Lyoko. Scanner Ulrich, scanner Odd, transfert Ulrich, transfert Odd, virtualisation !

Un instant, il crut que s'être trompé quelque part, mais les deux amis arrivèrent sain et sauf sur Lyoko. Soulagé, Luc attendit quelques secondes avant d’envoyer les filles. Pour dire vrai, il avait d'abord choisi les garçons car il avait peur de foirer la virtualisation d’Aelita. Ce qui bien sûr aurait fait échouer la mission avant même qu’elle n'ait commencé. Après les filles, vint le tour des véhicules et les Lyoko-guerriers purent en fin partir accomplir leur objectif. Depuis son poste, Luc ne quitta pas les écrans, prêt a informer ses héros du moindre danger, mais pour l'instant XANA n’avait envoyé aucune créature. Ce n’est qu’à plusieurs centaines de mètres de la tour que trois formes apparurent sur son écran. Des Krabes.

- Chouette ! Quelqu’un a de la mayo ? demanda l’irrécupérable Odd, après avoir reçu la nouvelle.

- Odd ! On n’est pas là pour faire les pitres, dit Ulrich.

- Un peu de concentration, s’il vous plait, dit Luc après un petit ricanement. On ne sait pas ce que XANA prépare et je préférerais ne pas être visité par un spectre.

- Ne t’inquiète pas Jérémie, on se charge de tout, le rassura Yumi. Euh… il y a des parasites dans la communication ou tu as vraiment trouvé la blague d’Odd drôle.

- Hé, toutes mes blagues sont drôles !

- Première nouvelle, plaisanta Ulrich.

- Euh, les amis, je ne voudrais pas vous interrompre, mais XANA a vraiment l’air en pleine forme pour un revenant, interrompit Luc. Il vient d’ajouter 3 Krankrelats et 3 Blocks à la défense de la tour.

- Oh, t'inquiète Jérémie, tu nous connais, dit Odd. On va vite leur botter le cul et…

- C’est pas tout, maintenant il envoie 3 Frolions, 3 Mégatanks et 3 Rampants.

- Waouh, je ne savais pas qu’il pouvait envoyer des Rampants en dehors du cinquième Territoire, s'exclama Ulrich. C’est pas mal pour sa première attaque, je sens que ça va se jouer serré.

- Bah, la suite est encore mieux, il y a maintenant 3 Tarentules qui sont venues se joindre au groupes, continua Luc. Suivit de 3 Mantas, 3 Kongres, 3 Rekins et…

- Jérémie, là on est mal, s’alarma Aelita. Jamais XANA n’avait réussit à nous envoyer des montres du Réseau sur Terre. Il va nous falloir du renfort…

- Non ! Il est hors de question qu’on appelle William, s’écria Yumi. Il a beau avoir changé, il n’est pas digne de confiance sur Lyoko.

- 3…3…3, balbutia Luc, alors qu’il comprenait que William n’avait pas était complètement accepté dans la bande.

- Euh, tu as bugée Einstein ? demanda Odd, inquiet.

- 3 Kolosses !

- Quoi ! s’écrièrent toutes la bande en même temps.

- Pfff ! Désolé, c’était plus fort que moi ! rigola Luc. Pas de Kolosse… pour l’instant, mais ça m’inquiète tous ses montres. Surtout qu’ils sont tous en même nombre.

- Jérémie, cria Aelita, indignée. Ne nous refait plus jamais ça !

- C’est vrai, laisse les blagues au pro, déclara Odd. Ça me rappelle une excellente, c’est un pingouin qui rencontre un phoque et…

- Odd ! Plus tard tes blagues, le comité d’accueil est juste devant, annonça Yumi.

Depuis son écran, Luc vit les Lyoko-guerriers foncer sur les monstres de XANA, prêt à tout pour ouvrir la voie à Aelita. Un large sourire venait de se dessiner sur son visage, son plan avait marché. Il savait que ses héros seraient trop stressé avec la soudaine attaque, c’est pour ça qu’il avait fait la plaisanterie. Et il pouvait dire que ça marchait, vu le nombre d'ennemi qu'ils anéantissaient. Pourtant, le fan se dit que quelque chose n’allait pas. Pourquoi XANA enverrait exactement 3 monstres de chaque espèce ? N’était-il pas plus logique d’envoyer directement un spectre sur Terre et les dévirtualiser ? A la place, on dirait qu’il veut montrer ses forces, mais le pire c’est que les créatures étaient… désorganisées. Comme si c’était la première fois que XANA combattait. En tout cas, c’était l’avis de Yumi qui esquivait la plus part des tirs avec facilité.

- Peut-être que XANA a du mal à se réveiller, plaisanta Odd avant de recevoir un tir de Rampants. Aïe, faite attention à Susie, elle est d'humeur mordante.

- Odd, moins... 20 points de vie, murmura Luc a voix base. C'est bizarre... Zut, Ulrich, Odd faite attention, vous avez déjà perdu la moitie de vos points de vie. Quand à Yumi et Aelita, vous en avez encore 60. Vite, il faut que vous créiez un chemin pour Aelita, rappela Luc. Avant que…

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’un bruissement retint son attention. Derrière lui une fumée sortait d’une des nombreuses prises de la pièce, prenant peu à peu la forme d’un humain. Il y avait rien à dire XANA sortait le grand jeu dès le début. Pourtant le fan ne put s’empêcher de penser que quelque chose clochait avec l’ennemi juré des Lyoko-guerriers. Justement au même moment, la voix d’Aelita le rappela à la réalité.

- Jérémie ! Tu as un problème ? s’alarma Aelita.

- Un spectre en formation, je vais essayer de le retenir, informa Luc pas du tout sûr de son plan. Occupez-vous de la tour, avec tous ses monstres vous ne serez pas trop de quatre pour y réussir.

Sans tenir compte des protestations de ses héros, le fan enleva son oreillette et tourna son siège face à son adversaire. Gardant autant que possible un regard neutre, il regarda calmement l’ennemi qu’il voulut toujours combattre. Mais il n’était pas idiot, même avec son vrai corps, il savait que ses chances de vaincre un spectre polymorphe était presque inexistante. Sa seule chance était de surprendre XANA comme il avait surpris les délinquants, ce qui fera gagner du temps à Aelita pour désactiver la tour. Il espérait juste que le corps de Jérémie tienne le coup et qu’aucun malaise ne le frappe au mauvais moment.

- Enchanté de te rencontrer XANA, salua Luc en tendant la main. Je me lèverais bien pour te saluer correctement, mais je n’ai pas encore récupéré de ma chute de la falaise.

Sa petite comédie n’eut qu’un seul effet, rien du tout. Sans dire un mot, le spectre se contenta de prendre la forme d’un homme habillé en noir. Cet homme n’était pas inconnu au fan. Il ne savait presque rien sur lui ni l’organisation pour laquelle il travaillait, mais ce qui était sûr, c’était qu’il était l’un des agents envoyés pour kidnapper Aelita et Franz Hopper. La question était de savoir pourquoi il avait prit cette forme à la place d’une autre ? L’attaque aurait était beaucoup plus efficace si XANA avait pris la forme d’Aelita.

Alors qu’il se sentait un peu idiot de garder sa main en l’air, Luc sauta de côté pour esquiver un éclair que lui lançait son adversaire. Se rattrapant sur ses mains, il réussit à frapper son ennemi en plein thorax avec ses deux pieds, l’envoyant par la même occasion contre le mur. Comme attendu, le spectre ne resta que trois secondes par terre avant de se jeter sur Luc. Ce dernier avait profité de la pause pour se mettre en position. Face à son adversaire, Luc fléchit l’une de ses jambes en avant, tandis que l’autre derrière avait le genou orienté vers le sol, sans être croisée. Son bras de devant se tenait à bonne distance pour protéger son menton, quand à l’autre il le positionna en arrière, le cachant à son adversaire. Suivant un rythme bien défini, il amena son pied de derrière à la même hauteur que l’autre. Finalement, il amena le pied devant à l’arrière et recommença à l’envers. Sans faire attention à son corps, l’expert en capoeira n’arrêta pas de bouger sur une ligne invisible. Ce n’était pas la meilleure tactique contre un spectre, mais il avait tellement de fois utilisé ce jeu de jambe que c’était comme une garde pour lui.

Toujours aussi muet qu’avant, le spectre tenta de l’attraper, mais ne trouva que de l’air. Ayant prévu l’attaque, Luc s’était laissé tomber aux pieds de l’ennemi pour y enrouler ses jambes, ainsi il put tirer de son pantalon pour le faire tomber une nouvelle fois en arrière. Son adversaire par terre, il se remit sur ses mains et lui envoya un puissant coup de talon en pleine tête qui rendit le spectre flou un bref instant. De nouveau debout, le fan se remit à exécuter son jeu de jambe, sachant très bien qu’il ne faisait que retarder l’inévitable. Et ce moment arriva 2 minutes plus tard. Il n’avait commit aucune erreur de mouvement et le spectre n’était n’ont plus pas devenu plus intelligent. Non, sa seule erreur fut de surestimé le corps de Jérémie. Car au moment où le fan allait effectuer une prise au sol qui le permettrait de casser un bras a son ennemi, son corps s'arrêta une dixième de seconde. Durant ce temps, Luc ne put rien faire comme s'il était complètement figé sur place. Le clone dut sentir l'opportunité car il souleva le jeune homme par le col. Ce dernier n'eut pas le temps de comprendre que son corps se mit de nouveau à bouger ou plutôt à trembler. Comme si toutes les cellules de son corps s'étaient mit sur vibreur. C'est alors que sans crier gare, il ouvra la bouche pour vomir sur son adversaire. Ce dernier ne parut pas s'inquiéter de la nourriture qui le pendait un peu partout, car il balança le pauvre malade contre un mur.

Alors qu’il sentait le choc du mur, son regard se posa sur l'homme en noir, brun, blanc et rouge. Oui, sa vue ne lui jouait pas des tours, sur le corps de son agresseur se trouvait son vomi, mélangé à son sang. Frustré, Luc tenta vainement de se relever avec l'aide ses bras, mais c’était peine perdu. Ses pauvres membres n’avaient même pas la force de supporter leur propre poids. Quand à XANA, il se contenta de lui tourner le dos pour taper sur le clavier. Par terre, le fan maudit son impuissance. Sur Lyoko, ses héros se battaient contre des dizaines d'ennemis, alors que lui ne pouvait même pas se tenir debout. Rassemblant toute sa rage, il réussit à faire bouger ses jambes et dans un dernier effort, il se remit debout. Ce geste fut le dernier qu’il ordonna au corps de Jérémie. Car à peine debout, Luc oublia qu’il se trouvait dans le corps de Jérémie, il oublia même l’état du dit corps. Faisant le vide dans sa tête, il inspira lentement avant de se propulser comme il le fit des milliers de fois. Tournoyant sur lui-même, le spectre ne vit pas le coup de pied sauté qui l’envoya voltiger à travers la salle. La scène aurait était sublime, si à la fin Luc ne s’était pas écroulé par terre, sans la moindre énergie.

Vaincu, le fan ne put que lancer une dernière insulte à XANA, alors que celui-ci se relevé une énième fois sans problème. C’est sans la moindre blessure, ni émotion que le spectre leva la main vers Luc pour l’achever d’un éclair. Ce qui l’aurait définitivement assuré la victoire, si une barre métalique ne vint pas percuter le front du spectre. C’est à ce moment que le fan vit ses héros, Ulrich et Yumi, qui jetèrent un regard étonné à ce qu’ils croyaient être Jérémie avant de foncer sur leur ennemi.

- Depuis quand tu sais te battre Jérémie ? demanda Ulrich étonné par le dernier coup de son ami.

- C’est une longue histoire, répondit Luc, en s’installant sur le siège avec difficulté. Si vous êtes là, ça veut dire qu’Odd et Aelita sont seuls sur Lyoko. Il y a encore beaucoup de monstres ?

- Euh, justement on a un problème, dit une petite voix.

Derrière lui se tenait Odd qui venait de sortir de la trappe. Sa présence ne voulait dire qu’une seule chose. Aelita était seule contre les monstres de XANA. Sans perdre un instant, le félin sauta aider ses amis. Ensemble, ils gardèrent le spectre à bonne distance du poste de commandement et le fan put voir la situation périlleuse de son héroïne. Les Lyoko-guerriers avaient fait du bon boulot. De tous les monstres qui gardaient la tour, il n’en restait que 2 Blocks, 1 Krabe, 1 Rekin et 1 Mégatank. Seul problème était qu’un autre monstre était venu se joindre à la partie. En face d’Aelita se trouvait la Méduse qui tentait de l’attraper par tous les moyens. Horrifié, Luc ne put rien faire quand celle-ci enroula ses tentacules autour de l’ange de Lyoko. Tout était perdu, les Lyoko-guerriers étaient vaincus, Aelita allait être capturé et XANA gagnera la partie. Quand à lui, il ne pouvait plus rien faire et tout était de sa faute. C’est alors que son regard se posa sur deux touches qu’il connaissait très bien. Sur de lui, il appuya en même temps sur elles, ce qui enclencha un compte à rebours.

« De tout manière, c’était un jour pourri depuis le début. »

- Qu’est-ce que tu as fait ? demanda Yumi, alors qu’elle pointait son arme sur le spectre qui leur fonçait dessus.

- Au pire une connerie, mais bon ça ne peut pas être pire qu’avoir monté sur la falaise pour faire un saut de l’ange, déclara Luc en se dirigeant péniblement vers l’ascenseur.

- Attend de quoi tu parles ? Et où vas-tu ? s’écria Ulrich, alors qu’il réussissait à assommer le spectre à l’aide d’Odd.

- J’ai enclenché une virtualisation différé, informa Luc, alors que tout le monde hoquetait de surprise.

- Attend, Einstein va aller sur Lyoko ! s’écria Odd qui n’en croyait pas ses oreilles.

Il n’eut jamais de réponse car les portes du monte-charge se refermèrent sur Luc qui descendit vers les scanners. Comme durant chaque épisode qu’il avait visionné, sa bouche s’ouvrit devant la super scène qu’il voyait. Son ami d’enfance lui avait souvent demandé ce qu’il trouvait d’extraordinaire dans une salle avec des milliers de câbles et trois cylindres. Il y avait des lieux bien plus impressionnant, comme le laboratoire de Jérémie ou le supercalculateur. Pour être sincère, Luc ne le savait pas n’ont plus, mais ce qui était sûr c’est que ce passage, il l’avait vu plus de fois qu’une personne normale va au toilette. Entrant à l’intérieur du premier scanner, il sourit une dernière fois avant que la virtualisation ne démarrait. Il avait rêvé de ce jour toute sa vie. La virtualisation se fit comme à chaque fois, le scannage de l’enveloppe, puis le transfert des données et finalement la virtualisation sur Lyoko. Sentant son corps se reformer numériquement, il réussit à se réceptionner sur ses pieds.

- Jérémie juste pour info, tu es sûr que tu ne t’es pas frappé la tête trop fort ? demanda la voix reconnaissable d’Odd. Et attend une minute, ce n’est pas ta tête qui apparait sur ton avatar ! A moins que tu ais eut le tems de te peindre les cheveux en noir et de te changer la couleur de tes yeux.

- Et c’est maintenant que je retrouve mon corps ! Bon, les explications plus tard, lui promit Luc.

Sautant sur un pied, il tenta de se calmer, ce qui était un peu dure, puisque son rêve venait de se faire réalité. Pourtant au même moment, il découvrit quelque chose d’étrange comme si son corps et se qui l’entouré était trop réelle. Il se sentait comme si son corps était nu et qu’il n’avait jamais sentit le touché du sol. La sensation le rendait mal à l’aise car dans la vraie vie, le cerveau ne transmettait que les informations utiles, or ici il connaissait chaque centimètre du sol. Au point que même s’il avait été aveugle, il aurait pu se repérer. Se souvenant soudain de sa mission, le fan parti en direction de la tour.

Alors qu’il courait sauver son héroïne, Luc ne jeta qu’un coup d’œil au corps de son avatar et ce qu’il découvrit ne le surprit guère. Il découvrit sans étonnement qu’il portait ses habits pour pratiquer la capoeira et par habits, c’était un pantalon et une corde qui servait de ceinture. Normalement, certains professeurs exigeaient aux élèves de porte un pull, mais Luc préférait s’entrainer à la bonne vieille tradition. Ce qui permettait par la même occasion de montrer ses magnifiques abdos. Par contre, il découvrit certains détails étranges, en commençant par la couleur de sa ceinture. Dans la vrai vie, il avait une ceinture vert foncé et jaune qui prouvait qu’il avait atteint le troisième rang dans son école, mais ici sa ceinture était blanche. Cette couleur signifiait qu’il était au treizième rang, donc qu’il était un grand-maitre. Ce qui était complètement impossible, puisque dans la capoeira, il ne suffisait pas de connaitre les techniques pour monter de rangs. Il fallait aussi prouver sa discipline et son respect, sans oublier savoir utiliser les instruments et les chants de la capoeira. Ce qui bien sûr n’était pas son cas, lui n’avait apprit que les techniques de combats, préférant regarder les épisodes de Code Lyoko que d’apprendre plus sur l’art martiaux. Il découvrit aussi d’étranges chaines accrochées sur chaque jambe et finalement, il vit le détail qui faillit le faire trébuché. Sur sa poitrine se trouvait le symbole de XANA !

Paniqué, il tenta de l’enlever en grattant dessus, mais rien à faire, la marque de l’œil restait tatoué sur son corps. Il espérait juste que ce dernier ne pouvait pas le contrôler comme avec William. Reportant son attention en face de lui, les créatures de XANA l’attendaient de pied ferme, prêt à tout pour l’empêcher d’atteindre Aelita. Zigzaguant entre les rochers, il réussit à esquiver tous les tirs ennemis. Excité par le combat, il fit une roue avant de sauter derrière un Block. Cet action le mit en parfaite position pour frapper. Son poing toucha l’ennemi en plein milieu du signe, c’est alors que Luc découvrit plusieurs choses intéressantes. Premièrement, comme son corps n’était qu’un seul et grand bloque dans un monde virtuel, sans os, ni muscle, il n’avait pas besoin de s’inquiéter de sa force et pouvait donc frapper de toutes ses forces. Si cette information le ravi, la deuxième était beaucoup moins jouissif, car devant lui le Block regarda le poing sur son signe comme s’il attendait quelque chose. Les deux adversaires restèrent ainsi quelques secondes avant que le Block tourna sur lui-même et lui lança un rayon givrant. Esquivant par chance, Luc se mit sur ses mains et attaqua de toutes ses forces avec son pied. Le coup n’eut pas plus d’effet que l’ancien à part de faire un peu plus reculer son adversaire. Paniqué, le fan ne vit pas la torpille que lui lança un Rekin. Le coup l’envoya valser quelques mètres plus loin. Fracassant, le sol à l’aide de son poing noir, Luc maudit son impuissance. Autour de lui, les créatures l’encerclèrent prêt à en finir avec lui. Ses poings et ses pieds ne faisaient rien à l’ennemi et il avait beau cherché, aucune arme n’était dissimulé dans son avatar. Pourquoi était-il le seul des Lyoko-guerriers à ne pas posséder d’arme ?



Fin du chapitre 3, pauvre Luc, il n'a vraiment pas de chance. Bah, après tout, il n'y a pas que les bon côté dans un rêve. Twisted Evil

Bref, je posterais le prochain chapitre quand je pourrais souffler, mes profs se sont tous ligué contre nous pour nous faire un mois entier de test non-stop. Sad

J'attend de vos commentaires
  Sujet: [Fanfic] Transfert  
Shinataan13

Réponses: 29
Vus: 17220

MessageForum: Fanfictions Code Lyoko   Posté le: Mar 21 Jan 2014 10:35   Sujet: [Fanfic] Transfert
Merci pour les commentaires sa fait très plaisir et n'hésitait pas à indiquer les points négatifs ou si vous avez des questions. c'est toujours bien venu.

Et voilà sans plus attendre le chapitre 2.


Chapitre 2
La décision ou comment faire un choix, mais que le monde entier décide de te tomber dessus


Pour le plus grand des bonheurs, personne ne le vit sortir de l’infirmerie pour ensuite sprinter jusqu’au parc et s’arrêter juste au premier arbre. Attrapant une branche de sa main gauche, l’adolescent se plia en deux tellement, il avait du mal à respirer. Après quelques instant, il tourna la tête vers l’infirmerie. Celle-ci, se trouvait à moins de 100 mètres de sa position. Il savait que Jérémie n’était pas du tout sportif, mais là ça battait des records. Luc se disait que la prochaine fois, il voudrait plutôt posséder Ulrich. Alors qu’il reprenait sa route en marchant, l’adolescent se demanda pour la énième fois, pourquoi il était à l’intérieur de Jérémie ? Même s’il admirait son héros comme tous les autres Lyoko-guerriers, il était plutôt du genre à foncer au quart de tour comme Odd et Ulrich ou encore William. Jérémie, lui, était quelqu’un qui réfléchissait trop à son goût. Sa question ne put jamais être répondue car un gloussement le fit sursauter. Quelques mètres plus loin, un couple d’adolescent s’embrassait amoureusement, c’était Théo Gauthier et Heïdi Klinger. Depuis sa cachette, Luc vit comment les deux amoureux se regardaient dans les yeux en rougissant avant de s’embrasser une nouvelle fois. Prenant l’initiative, Heïdi s’assit contre un arbre avant d’inviter son petit-ami à faire de même. S’en suivit d’une longue série de câlin et mots doux. Pendant ce temps, Luc ne put retenir un léger sourire, les deux adolescents formaient un très jolie couple et les voir ainsi le rendait heureux. Surtout qu’il avait aimé leur brève apparition auprès des Lyoko-guerriers. Pourtant à ce moment, il aurait préféré que se ne soit pas le cas, car un mètre devant leurs pieds se trouvait la bouche d’égout qui menait à l’usine. Après quelques minutes à attendre une quelconque réaction, le fan décida de passer par un autre chemin. Le passage de la chaufferie n’était pas vraiment conseiller pour la raison qu’il se trouvait à côté du gymnase. Hors, Luc préférait ne pas revoir tout-de-suite les Lyoko-guerriers. Tournant les pieds, il se faufila entre les arbres vers le portail de l’entrée.

Par chance, il réussit à passer sans que personne ne le remarque. Le chemin vers l’usine ne lui posa aucun problème. Après tout, il le connaissait comme ça poche. Enfin, c’est ce qu’il croyait car la série ne montrait pas tout le chemin. Hors ses zones d’ombres faillir le tromper plus d’une fois, heureusement il en fallait plus pour déstabiliser le fan de Code Lyoko. Sauf que le temps qu’il passait à se tromper de chemin, c’était du temps en moins avant que Yumi ou les autres ne découvrent sa petite escapade. Pourtant, il avait beau être pressé son corps ne voulait toujours pas courir sans s’arrêter tous les 100 mètres. Au bout d’un moment, il comprit que ce n’était pas seulement la pitoyable forme physique de Jérémie qui l’empêchait de courir. Il y avait autre chose dont il n’arrivait pas à mettre le doigt, mais Luc avait la nette impression d’avoir déjà été dans cette situation. C’est donc en trottant que Luc traversa les rues de Paris, jusqu’au moment où il percuta un groupe de trois jeunes.

- Sorry, dit-il avant d’essayer de les contourner, mais l’un d’entre eux l’attrapa par le col. Tu permets, je suis un peu pressé.

- Oh, toutes mes excuses, je ne voudrais pas que Jérémie Belpois, le meilleur élève de Kadic soit en retard à son rendez-vous, dit l’adolescent qui tenait Luc. Mais dit moi, on m’a dit que ton cerveau avait trop chauffé ce matin et que tu as même vomi sur ton pote Ulrich. Vraiment, c’est pathétique.

- Si tu veux, je peux te rendre le même service, mais ça te coutera 30 francs, plaisanta Luc en reconnaissant l’adolescent.

C’était un élève de la même classe que Yumi. Pour dire vrai, c’était un personnage qui ne servait que d’arrière plan. Au point qu’il n’avait jamais parlé dans un seul épisode. Dans le « monde » de Luc, il était nommé « l’élève 16 ». La peau légèrement plus fonçait que la normale, il avait les cheveux noirs et était plutôt beau gosse. Par contre, les deux autres adolescents devaient appartenir à un autre lycée car le fan ne les avait jamais vus. Tous les trois portaient le même pull vert, comme s’ils faisaient parti d’une bande.

- Parce que tu crois qu’être le chouchou des profs te met au-dessus des autres, menaça l’adolescent de droite en lui montrant son poing.

- Et les gars ! Et si on lui donnait une petite leçon ? proposa le dernier. À notre manière.

- Bonne idée, rigola l’élève 16. On va lui montrer se que les gars normaux peuvent faire.

- Vous l’aurez voulu, déclara Luc en priant pour que le corps de Jérémie tienne le coup.

Sans crier gare, le fan leva son pied sur l’abdomen de l’élève 16 et donna une forte impulsion vers l’avant avec son talon. L’adversaire se retrouva par terre avant que ses amis ne comprennent se qui se passait. Ne perdant aucune seconde, Luc plia les genoux, se mettant à auteur du ventre de ses adversaires protégeant son menton avec le bras droit. Avec un peu de retard, ses deux adversaires levèrent les bras prêts à se battre, mais on voyait sur leur visage qu’ils ne s’attendaient pas à rencontrer de la résistance. Les pauvres ne savaient pas que leur adversaire était un expert en capoeira. Changeant de position, Luc mit son pied droit derrière le gauche se positionnant latéralement aux adolescents. Ensuite, il croisa les jambes en avançant sa jambe droite, puis tourna son bassin pour relâcher la jambe de devant, qui fit un demi-cercle. Intrigué par ses étranges mouvements hypnotiques, celui qui avait voulu lui donner une petite leçon reçu le talon en plein menton. Alors que le dernier adolescent voyait son ami tomber comme une mouche, il ne fit pas attention à Luc qui était en excellente position pour frapper. Son poing droit n’attendit pas et alla frapper la partie sensible de son ennemi. Au font de lui, Luc avait toujours de la peine pour ceux qui l’affrontait. La capoeira avait beau être un sport qui se danse, ceux qui pratiquait la capoeira de combat n’hésitait pas à frapper les zones sensibles comme les yeux, la partie inférieur ou à percer les tympans.

Finalement, l’élève 16 leva la tête du sol pour voir ses amis gémir, mais il ne vit Luc que trop tard. Ce dernier avait enjambé les corps pour se mettre à gauche du malheureux qui reçu un revers de pied en pleine tête. Ce coup envoya l’élève 16 au pays des songes. Le vainqueur aurait du être fou de joie, si à ce moment là, sa tête n’avait pas commencé à tourner, déformant sa vision. Il n’eut pas le temps de faire quoi que ce soit qu’il vomit pour la troisième fois de la journée. Quelques secondes plus tard, il parti en direction de l’usine en titubant maladroitement. Derrière lui, il ne laissait que trois adolescents blessés, dont un assommé et couvert de son vomit.

- Est-ce que je vais lui facturer les 30.- ? se demanda Luc, alors qu’il arrivait au dernier virage qui menait à l’usine. On verra.

L’usine, ce lieu avait un certain charme, si on oubliait les toiles d’araignées, les crottes de pigeons, les murs qui semblaient s’effondrer à chaque instant ou encore l’absence d’escalier vu que tout avait rouillé. Pourtant, elle restait là, fier et gardant un secret digne de la science fiction. S’aventurant à l’intérieur, le fan s’arrêta au bord de l’étage et attrapa une corde pour descendre. Il se surprit à prendre une grande inspiration avant de s’assurer que la corde supporterait son poids. Vivre une chute d’une dizaine de mètres changeait un homme. Finalement, il réussit à descendre sans trop penser à la possible chute. Sans perdre un instant, il s’installa à l’intérieur du monte-charge et pressa le bouton pour descendre au dernier étage. Vint alors la partie décisive, le code de l’ascenseur.

- Si personne ne l’a changé, c’était 5793, murmura le fan, alors qu’il insérait le code.

À son grand soulagement, la porte s’ouvrit sur une pièce vide et froide. Sursautant, l’adolescent se frotta les bras pour se donner un peu de chaleur. C’est à ce moment que Luc découvrit son deuxième problème. Le supercalculateur, s’il était bien là, se trouvait en dessous de ses pieds et à premier vu, rien ne permettait de le faire sortir. Frustré, le fan fouilla le moindre recoin de la salle, sans trouver d’indice. Il fini par abandonné tout espoir quand ses doigts commencèrent à lui faire mal, tellement il faisait froid. Alors qu’il les mettait dans sa poche et ses doigts découvrirent plusieurs objets. Rien d’extraordinaire, deux tickets pour une exposition à un musée, quelques chewing gum, un porte monnaie et un trousseau de clefs. Ce dernier attira plus son attention surtout une vieille clef qui paraissait avoir plusieurs dizaines d’années. C’est alors qu’il se rappela avoir distingué une serrure sur le sol. N’aillant rien à perdre, Luc inséra la clef et la tourna vers la gauche. Sans crier gare, le sol s’ouvrit sous ses pieds, laissant apparaitre le supercalculateur dans toute sa grandeur. Heureux, Luc récupéra la clef avant d’avoir une pensée pour Jérémie. Ce dernier du la garder pour que personne ne découvre le supercalculateur comme lui. Après être sortit de sa rêverie, Luc se dirigea vers la machine et attrapa le levier.

- J’espère que j’suis pas en train de faire une énorme bêtise, murmura le fan en se souvenant de la phrase que Jérémie avait dit. Aller… go !

Abaissant le levier, la machine se mit tout de suite en marche. Milles lumières s’allumèrent en même temps l’aveuglant à moitié. Son travail terminé, l’adolescent se dirigea vers le monte-charge et se rendit cette fois à la salle de commande ou comme certain l’appelait « le laboratoire de Jérémie ». Le fan s’installa en face du clavier et ne put résister à pousser un cri de joie en se rendant compte du lieu où il se trouvait. C’était un rêve devenu réalité. Reprenant son sérieux, le jeune Santos se mit à taper sur le clavier à toute vitesse. Pour dire vrai, il ne savait pas du tout ce qu’il faisait. Peut-être que sans se rendre compte, il effaçait des mois de recherche ! Pourtant, il continua à taper ne se fiant qu’à sa mémoire.

« Alors, si je me souviens bien, ce qui est toujours le cas, Jérémie tapait sur ses touches, puis sur Enter pour lancer le super scan, pensa-t-il alors qu’il découvrait qu’il ne s’était pas trompé. Il ne va surement rien trouver, mais au moins ça prouve que ce n’est pas une blague de mauvais goûts avec une caméra caché. Bien maintenant, voyant voir le journal vidéo de Jérémie. »

Au fond de lui des milliers de sentiments se bousculèrent, de la joie à la tristesse en passant par la l’excitation et la mélancolie. Luc était tout ça à la fois, mais un autre sentiment se cachait en fond de lui, la peur. Il avait beau aimé Code Lyoko, jamais il n’aurait voulu que cette situation n’arriva. Et surtout, il avait peur pour Jérémie, car si Luc se trouvait dans le corps de Jérémie où était ce dernier ? Fouillant dans la base de données, le fan se vautra sur le siège en regardant les vidéos des différentes expériences de son héros. Il était tellement concentré que presque aucun bruit ne l’atteignait.

- Jérémie ! Qu’est-ce que tu fais ! cria une voix furieuse derrière lui. On avait juré de ne plus revenir ici.

Sursautant, le fan se tourna vers l’équipe de Lyoko-guerriers, sans William. Un instant, il ouvrit sa bouche pour trouver une excuse, mais la referma tout-de-suite après. Il ne pouvait pas leur dire qu’il n’était pas Jérémie ! Voyant que son ami ne disait rien, Aelita s’approcha pour attraper sa main. Comparé aux autres l’expression de son visage était difficile à décrire. Elle était en colère, ça c’était sûr, mais aussi inquiète, triste et en même temps heureuse. Surement pensait-elle que Jérémie avait travaillé sur un programme de recherche pour son père. Quand aux autres, ce fut beaucoup plus simple. Odd était surexcité, espérant surement retourner sur Lyoko. Ulrich lui, était à la fois heureux de reprendre leur aventure et en colère que son ami ne leur ait rien dit. Vint en fin, Yumi qui ne montra que sa colère pour son ami qui venait de rompre leur promesse. Bien entendu, tout ça n’était qu’une pure hypothèse du fan de Code Lyoko. Finalement, il se décida à tout leur révéler quand soudain il fut sauvé par le gong. Si on pouvait le dire car la sonnerie ne provenait d’aucun téléphone, mais du super calculateur. Le super scan venait de découvrir une tour, XANA était vivant et prêt à l’attaque !



Voilà fin du chapitre 2 et que le combat commence ! Very Happy
Dans ma tête, c'était beaucoup plus loin, mais bon un peu d'action ça fait jamais de mal.


Bref, la suite dès que j'ai un instant de souffler.
 

Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure


Page 1 sur 4
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante


Sauter vers:  


Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.188s (PHP: 75% - SQL: 25%) - Requêtes SQL effectuées : 22