CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
[Créations] Notre Communauté n'a pas perdu s...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X, 8 ans et plus!
[Code Lyoko] Usine Renault : Un peu d'...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X: Trailer
[Code Lyoko] Reboot : The Guardian Code
[Code Lyoko] Décès de Carlo de Boutiny
[Site] IFSCL 3.5.0 sortie
[Site] 10 ans plus tard... Les scripts ...
 
 Derniers topics  
[Jeu Vidéo Code Lyoko] IFSCL
[Fanfic] Oblitération [Terminée]
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Fanfic] Le risque d'être soi
[Fanfic] L'Engrenage
Le Point : Quand le dessin animé vire...
[Fanfic] Mondes Alternés
Position/transition salle turbines et...
Votre Avenir ?
[Tops 3] Méchants de fiction
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Opération "Remise"

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 5

Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Guill@um€ MessagePosté le: Lun 13 Juil 2009 18:45   Sujet du message: [Fanfic] Opération "Remise" Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 13 Juil 2009
Messages: 118
Localisation: Là où finissent les univers et où commence le chaos ...
Salut !
Je vous poste ma fanfic (oui encore une ...) pour voir ce que vous en pensez, surtout si vous avez des commentaires, qu'ils soient positifs ou négatifs tant qu'ils sont constructifs, je les accepte.

Prologue : SENI

En voyant le petit bâtiment aux allures de maison de fermier, un sourire illumina son visage. Enfin, après un voyage épuisant, il avait fini par arriver. Cette bicoque moisie plantée au milieu d'une rase campagne était en effet une planque idéale. Il s'avança. La maison avait il ne savait quoi d'effrayant, mais cela semblait voulu afin que personne n'aie l'idée d'y pénétrer, et si par malheur cela devait arriver, c'était la dernière chose que le malchanceux ou la malchanceuse aurait eu l'occasion de faire dans sa vie. L'aspect extérieur de la baraque était miteux : la porte, autrefois verte, était maintenant d'une nuance qui se rapprochait du gris / rouillé et ne semblait tenir que sur un support à l'intérieur. En fait c'était l'impression que donnait toute la maison : elle avait l'air de rester debout par l'unique volonté du divin, et à cette pensée peu engageante s'ajoutait l'horrible impression de scène macabre qui s'en dégageait : du rouge sur le mur, du sang ou une excellente imitation, des ornements de toit et de gouttières pointus, tordus et rouillés.

L'homme s'approcha de l'entrée et, se pencha, comme pour observer ce qui se passait à l'intérieur de la maison. Mais l'utilité de cette action était toute autre : le trou de serrure avait été réaménagé en un scanner rétinien qui, en peu de temps, analysa son œil, le compara avec les fichiers en mémoire, puis, l'ayant trouvé, ouvrit la porte dans un grincement à faire froid dans le dos. Si quelqu'un avait ouvert la porte manuellement, sans tenir compte de ce mécanisme, un dispositif anti-intrusion aurait été déclenché, dont la première étape consistait à plonger l'infortuné dans une mare d'acide.
Mais l'homme avait reçu un plan détaillé de la propriété et savait, en cas de problème, comment se sortir d'affaire. Il pénétra dans l'habitation. Celle-ci n'était pas éclairée, pas de fenêtre, mais l'on distinguait une faible lueur rouge en provenance des escaliers. Il s'y engagea, et arrivé en bas (les escaliers descendaient), il composa un code compliqué sur un clavier numérique. Alors, l'unique source de lumière, la DEL (Diode Electro-Luminescente : petit source de lumière pouvant être de couleur et polarisée) rouge passa au vert, et un panneau métallique latéral s'effaça pour laisser apparaître une ouverture. L'homme s'y engouffra.

C'était un long couloir d'une couleur gris unie, éclairé de chaque côté par des néons blancs espacés. Arrivé au bout du couloir, une intersection lui offrait trois choix et sans hésitation, il prit tout droit. Il finit par arriver devant un nouveau panneau métallique. Il cogna trois fois, des coups secs. Peu de temps après, la porte s'ouvrit, et il entra. La nouvelle pièce avait elle aussi un air futuriste, mais un peu plus sombre. Il mit un peu de temps à s'habituer à la pénombre, et quand ce fut fait, il inspecta la pièce du coin de l'œil. Elle était rectangulaire, de dimension moyenne, les murs étaient peints du même gris que le couloir, mais ils semblaient plus foncé en raison de la faible luminosité. En son centre, trônait une table entourée de plusieurs chaises, et au fond, il avait une console informatique composée d'écrans et de boutons organisés dans un schéma compliqué. Un autre homme, assis sur un fauteuil pivotant pianotait sur la console. Puis, lentement, il se tourna et dévisagea l'arrivant. L'homme assis semblait âgé (une cinquantaine d'années) mais dynamique et intelligent. Il avait un visage inexpressif, constitué de nombreuses rides, et des lunettes ovales surmontaient deux yeux bleus dans lesquels on pouvait lire une grande détermination. Ces cheveux et sa barbe étaient gris et lui donnait une allure de savant et de chef.

Il fit rouler son fauteuil en direction de la table et indiqua une chaise au nouveau venu. Quand ce dernier se fut assis, il prit la parole :

- Alors N, avez-vous fait bon voyage ?

- Très bon, monsieur, répondit l'autre, merci. J'ai eu du mal à sortir d'où vous savez, mais j'ai rapidement rempli à bien la mission que vous m'avez confié, rencontré mon informateur et je viens vous faire mon rapport.

- J'ose espérer que les nouvelles sont bonnes ...

- Excellentes, monsieur.

- Soit, je vous écoute.

- Il s'agit de notre cible principale monsieur, elle a enfin été anéantie, ce n'est pas véritablement le fruit de nos efforts, mais c'est fait.

- Très bien, et qu'en est-il des cibles secondaires ?

- Nous n'avons pas jugé utile de les neutraliser, monsieur, mais elles sont hors-course. Et ... si je puis me permettre, monsieur, je vois mal comment elles pourraient nous poser problème, elles ont certes fait échouer l'expérimentation, mais vous m'avez dit vous-même que la nouvelle version, quasiment entièrement codée par vos soins, était bien plus puissante. De plus, je ne pense pas qu'elles aient gardé de lien avec l'expérimentation ou quoi que ce soit qui puisse avoir un rapport avec si vous voyez ce dont je veux parler. Je pense qu'elles considèrent ceci comme du passé et ne jugent pas utile d'y revenir.

- C'est exact, je suis d'accord avec vous. Ces nouvelles sont effectivement très bonnes. Je pense que nous allons lancer l'opération tout de suite.

A ces mots, il se tourna vers sa console, regarda brièvement l'heure, et se félicita de commencer maintenant car d'éventuels ennemis ne pourraient intervenir si tôt, et le temps qu'ils se réveillent, il serait déjà trop tard.

Il observa l'écran du milieu avec des yeux pétillants, puis reporta son attention sur un gros bouton rouge central surmonté de l'inscription « Activation ». Et lentement, savourant cet instant, il appuya dessus, le sourire aux lèvres. Un petit bip retentit alors. Sur l'écran central, il s'afficha un plus vert entouré d'un cercle de la même couleur le tout tournant sur lui-même et surmonté d'une inscription : « SENI a été activé avec succès ».


Voilà, c'est tout pour le moment (c'est pas très long, désolé, mais ça me le paraissait un peu plus sur Open Office, tant pis ...), le prologue est assez descriptif mais c'est voulu, il présente des choses indispensables pour la suite.
_________________
« Jim ! Tu es encore pire que les obscurantistes qui ont brûlé la grande bibliothèque d'Alexandrie !
- Ha ... Euh, merci Suzanne ! »


Dernière édition par Guill@um€ le Lun 28 Sep 2009 17:01; édité 7 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Lun 13 Juil 2009 18:58   Sujet du message: Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 559
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
Du mystère, un style tout à fait correct aussi bien en orthographe qu'en ponctuation, c'est déjà un bon point pour toi.

Juste quelques petits points noirs:

-tu as fait des paragraphes mais ceux-ci sont tous les uns à la suite des autres, fait des interlignes pour aérer ton texte...

-comme tu l'as dit c'est un peu court mais ce n'est qu'un prologue après tout, essaye de densifier ton récit dans les prochains chapitres (ceci dit tu fais de bonnes descriptions, donc je ne me fais pas de soucis là dessus...)

- Es-tu sûre que ceci n'est pas une "Fiction" plutôt qu'une "Fan Fiction" car à part le titre je ne vois pas (encore ???) le rapport avec la série...

Voilà !!! J'ai hâte de lire la suite de tout ça !!!

A plus !!!

_________________
http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/05//120205103503633029399575.png

Tel un feu purificateur, nous rétablissons l'équilibre.
Le Catalyseur s'adressant au Commandant Shepard,
quelques secondes avant l'activation du Creuset et la fin des Moissonneurs.

Tiré de Mass Effect 3
Liens de mes Fics et Fans Fics
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Elwing MessagePosté le: Lun 13 Juil 2009 19:53   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1393
Localisation: Dans ses bras <3
Oh ! Là je suis agréablement surprise. La plupart des nouveaux font des fics trop courte, bâclé, jalonné de fautes d'orthographes,... Mais dans la tienne je n'ai rien vu de tout cela.
En revanche, il faut absolument que tu fasses des paragraphes dans ta fic parce que franchement j'ai eu du mal à tout lire.
Et il y 'a du suspense dans ta fic, ce qui donne envie de lire la suite mais... j'avoue que j'ai rien compris.

Bon courage pour la suite Wink

_________________
http://nsa29.casimages.com/img/2012/05/23/120523095015101622.png


Dernière édition par Elwing le Lun 13 Juil 2009 21:24; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Kerian MessagePosté le: Lun 13 Juil 2009 20:55   Sujet du message: Répondre en citant  
Déchiqueteur de Fics


Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 1713
...

Une fic très mal présentée, qui ressemble à un pavé de texte balancée sur nous, accompagnée de l'absence de guillemets dans les dialogues.

Il va falloir faire mieux et soigner tout ça si tu veux que je lise le contenu... rien que la forme me dégoute.
_________________
http://img15.hostingpics.net/pics/475215newlook.png


"La sévérité prévient plus de fautes qu'elle n'en réprime." - Napoléon Bonaparte

"L’élévation d’un homme au-dessus des autres ne se justifie que s’il apporte à la tâche commune l’impulsion et la garantie du caractère." - Charles de Gaulle
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Aquatikelfik MessagePosté le: Lun 13 Juil 2009 21:08   Sujet du message: Répondre en citant  
[Gardien ancien]


Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 1714
Localisation: Orléans
Style très bon, orthographe, vocabulaire.
Mais comme dit au dessus, mais franchement très mal présenté.

Mais j'ai lu quand même (bien que j'ai lâché à la fin).
De une, sauf si ça vient après, auquel cas tu aurais pu préciser, quel est le rapport avec Code Lyoko ? Si la réponse est "aucun", alors, qu'est ce que ça fout dans la section Créations Code Lyoko ?
De deux, comme dirait un barbare que je connait : "On s'emmerde dans cette aventure...". En clair, je veux bien qu'il y aie du suspence, mais franchement là... On ne sait ni Qui ? ni Pourquoi ? ni Quand ? ni Quoi ? En gros, on ne sait rien.

Pour le moment, je vois peu la perspective de devenir lecteur récurent.
Et je me tiens près à catapulter le sujet dans la bonne section si le besoin s'en fait sentir.
_________________
http://aquatikelfik.net/images/userbar-blog.pnghttp://aquatikelfik.net/images/coeur-twitter.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
Guill@um€ MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 07:58   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 13 Juil 2009
Messages: 118
Localisation: Là où finissent les univers et où commence le chaos ...
Alors, déjà, merci pour avoir pris le temps de lire (ou tout de moins de commenter).
Je vais essayer de répondre à vos critiques une par une :
- Pieckoyt : l'aération du texte, oui c'est vrai, ça fait un peu pâté, je vais essayer d'améliorer un peu ça
le prologue est un peu court, mais normalement les prochains chapitres devraient être plus longs
c'est une fanfiction, le rapport avec Code Lyoko vous allez le voir à partir du chapitre 1 (bien qu'il y ait déjà le titre)

- Merenwen : tu n'as rien compris, c'est normal, c'est un espèce de mise en bouche, il faut simplement retenir ce qu'il se passe même si tu ne sais pas qui est qui et à quoi sert ce qu'ils font, tout cela sera expliqué dans le courant du récit

- Kerian : oui, je comprends, je vais faire des efforts sur l'aération,
et je comprends parfaitement que si ça ne te plais pas tu ne la lise pas, mais si tu avais fait attention, tu aurais vu que j'ai mis des guillemets : un au début et à la fin de chaque morceau de dialogue ainsi que des tirets à chaque changement de personnage

- Aquatikelfik : Oui le rapport avec Code Lyoko n'est pas encore évident, mais vous le verrez dès le premier chapitre (qui ne va pas tarder)
il est vrai que ce n'est pas forcément très amusant de suivre une aventure que l'on ne comprend pas (surtout quand il n'y a pas la suite), mais je justifie ce choix : il fallait que je donne certaines informations et pas d'autres, certaines sont importantes pour la suite, et les autres ne doivent pas encore être dites.

Comme tout le monde s'en est plaint, je vais essayer d'aérer mon patté. Pourriez-vous me dire si c'est mieux ou le cas échéant ce qu'il faut que je fasse pour que ça soit mieux ?

Merci à tous pour vos réponses passées et futures.
_________________
« Jim ! Tu es encore pire que les obscurantistes qui ont brûlé la grande bibliothèque d'Alexandrie !
- Ha ... Euh, merci Suzanne ! »


Dernière édition par Guill@um€ le Lun 28 Sep 2009 17:02; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 08:58   Sujet du message: Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 559
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
Je suis content que tu appliques les conseils que l'on t'a donné... Wink tout les nouveaux membres qui postent des créas ne sont souvent pas aussi réceptif que toi... Ton texte est déjà beaucoup plus agréable à lire et tu as dit que le prochain chapitre allait intégrer le lien avec la série donc je l'attend avec impatience...
_________________
http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/05//120205103503633029399575.png

Tel un feu purificateur, nous rétablissons l'équilibre.
Le Catalyseur s'adressant au Commandant Shepard,
quelques secondes avant l'activation du Creuset et la fin des Moissonneurs.

Tiré de Mass Effect 3
Liens de mes Fics et Fans Fics
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Math MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 09:16   Sujet du message: Répondre en citant  
Math Rang


Inscrit le: 30 Déc 2007
Messages: 1218
Localisation: Avec Dora, mon héroïne préférée.
Tu as réussi à instaurer du suspens avec ce mystérieux N. Je ne vais pas revenir sur l'aération de ton histoire, je pense que tu as compris. Pour un prologue c'est très alléchant. Tu as le souci du détail (voir un peu trop). C'est peut être un peu trop mystérieux. J'aime pas trop ne rien savoir comme ça. =) Aucune faute d'orthographe, c'est très bien. On voit que tu y a passé du temps. Wink
J'attends la suite !

_________________
http://img139.imageshack.us/img139/5196/signzb5.png

http://img7.hostingpics.net/pics/742987Commande1.png

Merci à Chdidi pour mon pack, à Iceberska pour l'userbar et à KiiSka pour la barre de rang !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Guill@um€ MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 09:59   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 13 Juil 2009
Messages: 118
Localisation: Là où finissent les univers et où commence le chaos ...
Merci à tous pour vos encouragements, ça me fait très plaisir !

Comme promis voici le premier chapitre, il était déjà quasiment près, je n'avais qu'à modifier quelques détails pour qu'il soit publiable (n'allez pas croire que j'écris si vite). Vous verrez donc le rapport avec la série télévisée, et vous pourrez également constater que j'ai pris quelques petites libertés avec le scénario, mais rien de très grave.

Bonne lecture !

Chapitre 1 : Vacances

Le lendemain, fin des cours pour les élèves du collège Kadic :
- Et souvenez-vous ! La seconde sera une classe très importante pour la suite de votre scolarité, cria Mme HERTZ pour couvrir le vacarme de la sonnerie, les raclements de chaises et les débuts de conversation.

Ulrich poussa un profond soupir, contrairement à l'habitude elle ne les gardait pas cinq minutes de plus dans cette salle qui, en cette fin du mois de juin était à peine respirable. Il se leva, jeta son sac sur son épaule et regarda pour ce qu'il espérait être la dernière fois ce lieu tant haït.
- Qu'est-ce que tu fais ? lança Jérémie qui s'approchait.

Ulrich ne répondait pas, il semblait perdu dans ses pensées.
- Ah, oui, reprit Jérémie, je comprends, tu ne prends pas l'option Physique l'année prochaine, n'est-ce pas ?

Ulrich acquiesça silencieusement, puis, après un dernier coup d'œil à son professeur principal, il se dirigea vers la sortie, savourant ces premières minutes de vacance. Odd, Aelita déjà sortis, ainsi que Yumi, émergeant d'une autre salle, les attendaient à la sortie de la classe.

- Ulrich est nostalgique, répondit Jérémie à la question muette de Yumi.

- Non, pas du tout, rétorqua l'intéressé, je savourais simplement les derniers instants passés dans cette salle maudite.

- Hum, hum.

Ulrich fit volte-face, sa prof de Physique le regardait avec des yeux noirs qui, s'ils avaient pu lancer des éclairs, l'auraient certainement électrocuté. A cette pensée, il en eut les larmes aux yeux. Son enseignante, pensant certainement qu'il s'agissait de larmes de regret ou de peine à l'idée de ne plus avoir physique (ben voyons) s'en fut sans un mot de plus. Mais Ulrich savait bien ce qui le préoccupait, c'est-à-dire certainement pas les états d'âme de Mme HERTZ. Il y avait pourtant plusieurs mois qu'il l'avait vaincu, mais Ulrich ne pouvait s'empêcher de penser à XANA à chaque fois qu'un mot comme ordinaire comme « éclair » lui donnait une occasion de le faire. Depuis que les virtualisations sur Lyoko avaient cessées, il devenait de plus en plus triste et taciturne, renfermé sur lui-même, c'est comme si sa vie avait perdu son sens.

- Bah alors Ulrich, dit Odd, t'en fais une tête pour ta première heure de vacance. Tu devrais être content !

- Mouais, répondit Ulrich d'une façon tellement convaincante que même Sissi ne l'aurait certainement pas cru (c'est pour dire).

- Mais qu'est-ce qui t'arrive, on dirait que Sissi t'as demandé en mariage ! s'étonna Odd. C'est pas toi qui nous répétait tout le temps qu'avec les vacances ont aurait beaucoup plus de temps à nous ?

- Oui, mais quand je parlais de temps, c'était pour …

- Ulrich, on en a déjà parlé plein de fois, le coupa Yumi, Lyoko c'est terminé, il faut que tu passes à autre chose maintenant !

- Je sais, rétorqua Ulrich, mais j'ai bien le droit d'être triste, non ? Et puis c'est quoi cette manie de se mettre en rogne à chaque fois que j'en parle ?

- Je ne …

- Y a donc personne qui s'inquiète pour le Brevet ? la coupa Jérémie pour éviter la dispute.

- Si, moi, répondit Aelita la voix tremblante.

Odd poussa un grognement et dit :
- C'est bon, on sait très bien tous que vous allez tous les deux avoir la mention Très Bien …

- Pas sûr, rétorqua Jérémie, je crois qu'en histoire, j'ai oublié …

- Ça va, ça va, coupa Ulrich, tu veux pas parler d'autre chose que des cours, on est en vacance, j'te signale.

- Bon, ok, on fait quoi ce soir ? demanda Jérémie au groupe.

- Un dîner au Quick et un petit cinoch' ? proposa Yumi qui semblait s'être calmée.

- Ok, répondirent-ils en cœur.

- Bon, ça marche, conclut-elle, on se voit à 19 heures au Quick, à tout à l'heure.

Et chacun partit de son côté, Jérémie et Aelita la main dans la main.
Jérémie profita de cet instant d'intimité pour poser à Aelita la question qui le taraudait :
- Dis ... Aelita, est-ce que Lyoko te manque à toi ?

Aelita s'arrêta brusquement et dévisagea Jérémie, puis regarda au loin, réfléchissant à sa réponse.
- Oui, dit-elle enfin, tu comprends, Lyoko c'est un peu chez moi, tu vois, et oui, ça me manque, j'ai comme l'impression que ma vie vient de perdre l'un de ses buts principaux …

- Il ne faut pas le voir comme ça, lui répondit Jérémie, dis-toi plutôt que tu as réussi à atteindre ce but.

- Oui, répliqua-t-elle songeuse, oui, tu as sans doute raison. Mais ça me fait quand même bizarre, reprit-elle, que l'on ait combattu XANA, sauvé le monde des dizaines de fois et qu'en fait, personne à part nous n'en sache rien. Je ne voudrais pas devenir une sorte d'héroïne ou quelque chose comme ça, mais plutôt que tout le monde sache que nous nous sommes investis pour protéger les gens au péril de nos vies, qu'il existe en chacun de nous une part de bonté qu'on peut laisser jaillir pour illuminer le monde. Et peut-être que si les gens savaient ça, le malheur disparaîtrait du monde ou tout du moins cela nous permettrait d'y faire face car on serait tous réunis pour le combattre.

- Oui, répondit Jérémie, effectivement, c'est une façon de voir les choses. Mais, contesta-t-il, tu sais bien que c'est impossible, si tout le monde savait ça, nous serions des héros, et nous voulons tout les six – même si William n'a pas vraiment son mot à dire – éviter cela. Car alors, la vie ne serait plus ce qu'elle est, nous serions assaillis de toute part, nous ne servirions pas de points de ralliement pour l'humanité mais de héros permanents qui viennent au secours de tout le monde – avec le retour dans le passé par exemple -, et si nous refusons, on servirait alors de bouc-émissaire. Non, Aelita, tu sais bien que c'est impossible.

Malgré sa brillante (et très juste) rhétorique, Jérémie pensait la même chose qu'Aelita, même si il lui était impossible d'éprouver le même désintéressement, non, il aurait voulu que ça se passe comme ça pour d'autre raisons : pour être connu, admiré pour la première fois de sa vie, il aurait pu faire ce qu'il voulait, toutes les universités l'auraient accepté d'office.

Mais qui aurait cru cette histoire ? Un adolescent en quête de pièce pour terminer des robots qu'il construisait trouve une installation informatique surprenante qu'il décide de remettre en marche. Il lui apparaît alors que l'ordinateur surpuissant gère un monde virtuel nommé Lyoko sur lequel la seule habitante est une intelligence artificielle humanoïde amnésique nommée Aelita. Lyoko aurait été pensé par un physicien de génie voulant contrer Carthage (un programme militaire censé intercepter les communications ennemies), un dénommé Franz Hopper, grand humaniste et ancien membre de ce projet. Il aurait programmé un système multi-agents : XANA pour le détruire, et Lyoko aurait été un monde où, à l'abri, il aurait pu contrôler son programme.

Mais les instigateurs du projet Carthage finirent par avoir vent du projet de Franz, et ils décidèrent d'en profiter : en utilisant les scanners qu'il avait conçus, ils envoyèrent un agent pour pirater XANA et le détourner de son but.

Le programme avait en effet très récemment eu accès à la conscience : il pensait quasiment comme un humain grâce aux améliorations de Hopper.

Par une très habile manipulation, l'agent envoyé par les chefs de Carthage réussit à le convaincre que pour protéger l'humanité, il devait la contrôler, et ce à n'importe quel prix. En effet, dominer le monde était le nouveau but de Carthage, ses dirigeants avait décidé d'utiliser leur position, leurs pouvoirs et leur influence pour servir leur noir dessein. Ils avaient alors poussé Franz Hopper à se réfugier sur Lyoko pour que XANA puisse le retenir prisonnier et qu'il ne soit plus une menace pour eux.

Mais le programmeur de ce dernier, prudent, avait mis les clés de Lyoko en lieu sûr : dans sa mémoire et celle de sa fille. Sans elles, il ne pouvait y avoir aucun contact entre Lyoko et le monde extérieur : le sas qui reliait les territoires créés par Hopper et le réseau mondial (Internet) ou mer numérique ne s'ouvrait qu'avec ces clés.

Quand Franz s'aperçut du piratage de son système multi-agents, il décida de garder les clés pour lui, et de vivre sur Lyoko avec sa fille Aelita, protégé pour l'éternité. Seulement, conscient du danger que représentait XANA, il décida d'éteindre le Super Calculateur de l'intérieur (c'est-à-dire une fois virtualisé), s'offrant ainsi qu'à sa création et à sa fille un sommeil éternel ... ou presque.

L'agent envoyé pour convertir XANA eu tout de même le temps de récupérer le code source du système multi-agents, afin que ses employeurs puissent l'étudier à loisir. Ceux-ci, programmeur et non physiciens ne parvinrent cependant pas à comprendre les algorithmes mis au point par Franz Hopper, qui tiraient parti de la monstrueuse puissance du Super Calculateur : un ordinateur quantique. L'organisation sombra alors peu à peu dans l'oubli, les membres disparurent, mais elle persista, affaiblie.

Plusieurs années plus tard, quand Jérémie ralluma le Super Calculateur, il lui apparu que XANA pouvait se manifester sur Terre en activant des Tours que seule Aelita pouvait désactiver. Il mobilise alors deux quatrièmes (Ulrich, un beau garçon mais renfermé et secrètement amoureux de Yumi et Odd, un espèce de gamin excentrique habillé en violet, parfois un peu lourd, mais de bonne compagnie) et une troisième (Yumi, qui comme Ulrich maitrise les arts martiaux, elle est secrètement amoureuse d'Ulrich mais ne veut pas l'avouer) afin d'aider Aelita, sans possibilités défensives, à vaincre les monstres de XANA et désactiver les tours. Jérémie tombe alors progressivement amoureux d'Aelita, et il cherche un moyen de la virtualiser pour pouvoir éteindre le Super Calculateur à tout jamais.

Il comprend alors que XANA a volé un fragment d'âme à Aelita qui l'empêche d'être une humaine à part entière. Au cours d'une expédition pour le retrouver, XANA finira par s'emparer ce qu'il veut et Aelita récupèrera son fragment, c'est-à-dire la partie de sa mémoire affiliée à son passé : sa vie avant Lyoko avec son père, Waldo Schaffer (devenu Franz Hopper pour échapper à ses ennemis) et sa mère, Anthéa Hopper. Lui reviennent alors en mémoire une foule de souvenirs : son père et sa mère qui lui offrent Mister Pück, un lutin en peluche dans lequel Franz Hopper cachera les clés qui permettront aux cinq adolescents d'accéder à son journal, l'enlèvement de sa mère par « les hommes en noir », et enfin sa virtualisation sur Lyoko avec son père, parti négocier avec XANA pour leur offrir la vie qu'ils n'ont jamais eue … et n'auront jamais.

Fort de sa nouvelle découverte : les clés de Lyoko, XANA peut maintenant infester le réseau, et se propager comme un virus, créant des copies de Lyoko appelées « Replikas » afin de mobiliser de l'énergie pour achever son plan : construire une armée de robots capables d'assouvir l'humanité.

L'unique chance résidera alors dans un programme multi-agent, comme XANA, programmé par Jérémie et complété par la forme numérique de Franz Hopper, perdue dans le réseau, qui a pour but de traquer et détruire les replikas. Au cours d'une ultime plongée et après le sacrifice de Hopper pour fournir l'énergie requise par le programme, ce dernier sera lancé, et XANA vaincu. La victoire est amère : il ont sauvé la Terre, mais Aelita a perdu son père …

C'était la énième fois que Jérémie revoyait les étapes qui avaient constituées son combat contre XANA, et à chaque fois, il essayait d'observer les événements avec le regard d'une personne externe. Non, c'était sûr, personne ne les croirait jamais à moins de rallumer le Super Calculateur, ce qu'ils ne feraient certainement pas.

- Jérémie ?

Il interrompit ces rêveries et regarda Aelita.

- Qu'est-ce que tu as Jérémie ?

- Rien, répondit l'intéressé.

Aelita n'insista pas, elle savait qu'elle n'obtiendrait rien de plus.
C'est silencieusement que les deux amoureux, la main dans la main se dirigèrent vers la sortie du collège pour aller traîner en ville avant leur rendez-vous du soir.


Voilà, ce chapitre m'a surtout servi de rappel pour que tout le monde parte sur les mêmes bases. L'histoire commencera véritablement dans le prochain.
Il est d'ailleurs quasiment terminé, mais il me reste encore quelques petites choses à relire et à corriger.
_________________
« Jim ! Tu es encore pire que les obscurantistes qui ont brûlé la grande bibliothèque d'Alexandrie !
- Ha ... Euh, merci Suzanne ! »


Dernière édition par Guill@um€ le Lun 28 Sep 2009 17:02; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Kerian MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 10:20   Sujet du message: Répondre en citant  
Déchiqueteur de Fics


Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 1713
C'est déjà plus aéré... mais pour le principe des guillemets, tu n'as pas compris apparemment.

Tu ne mets pas de guillemets au début et à la fin de chaque morceau de dialogue, mais au début et à la fin de chaque phrase de dialogue !
_________________
http://img15.hostingpics.net/pics/475215newlook.png


"La sévérité prévient plus de fautes qu'elle n'en réprime." - Napoléon Bonaparte

"L’élévation d’un homme au-dessus des autres ne se justifie que s’il apporte à la tâche commune l’impulsion et la garantie du caractère." - Charles de Gaulle
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Muse MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 10:40   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 251
Localisation: au bord de la mer
Kerian... Permets-moi de te conseiller d'aller lire un livre. ><
Edit Kerian : C'est une blague j'espère ?
Tu remarqueras que l'on y trouve rarement des guillemets pour introduire un dialogue. (Ou alors c'est que je n'ai lu que des auteurs faisant cette faute que tu considères ho-rrible). La plupart du temps, ils sont remplacés par les tirets. Wink


Sinon, j'aime bien ta fanfic, Guill@um€. Il y a peu de fautes (deux, trois accords de participes passés oubliés) et le style est bon. Le rythme est agréable (tu gères la virgule ^^).
Pour l'aération, je n'ai pas vu le post original, mais comme tu fais maintenant, ça me va. Smile

Personnellement, il me semble avoir vu le rapport entre "Code Lyoko" et ton prologue ; il y a quelques indices criant.
_________________
"Puisqu'on ne peut pas appeler une personne merveilleuse, sans ailes, un ange ; on l'appelle une amie"

"Le rire et le sommeil sont les meilleurs remèdes du monde." Proverbe Irlandais

La culture, c'est comme la confiture, moins on en a plus on l'étale...

"You will be the death of me...
... You will suck the life out of me."

Time Is Running Out - Muse
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Elwing MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 10:57   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1393
Localisation: Dans ses bras <3
Pour l'aération c'est beaucoup mieux.
Mais pour les guillemets c'est pas encore cela.
Par ex : « Qu'est-ce que tu fais ? lança Jérémie qui s'approchait. » : Ici tu aurais du mettre le guillemet de la fin après le mot "fais" ce qui donne : « Qu'est-ce que tu fais ? » lança Jérémie qui s'approchait.

Bon sinon pour l'histoire, c'est une bonne idée de repartir sur les bases (d'ailleurs c'est la 1er fois que je vois cela).
Et puis je me suis bien marré en lisant que "Ulrich est nostalgique" concernant la physique.

Muse : Tu as raison concernant les guillemets dans les livres mais ce n'est pas une raison pour mal placer les guillemets quand il y 'en a. De plus tu devrais aller voir sa fic (qui n'est pas terminé au passage) et tu verras qu'il a un style d'écriture qui ressemble à l'auteur de Tara Ducan (si je ne me trompe pas ).Donc tout ça pour dire...qu'il en a lu des livres.

Edit : Bon courage pour la suite Wink

_________________
http://nsa29.casimages.com/img/2012/05/23/120523095015101622.png


Dernière édition par Elwing le Mar 14 Juil 2009 13:13; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Guill@um€ MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 12:52   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 13 Juil 2009
Messages: 118
Localisation: Là où finissent les univers et où commence le chaos ...
Encore merci pour avoir pris la peine de répondre.

- Kerian : personnellement, on m'a toujours appris à l'école qu'il fallait ouvrir le texte avec des guillemets puis mettre un tiret à chaque changement de personnage et enfin fermer avec des guillemets à la fin ... Je vois à peu près ce que tu veux dire mais ça me parait bizarre d'ouvrir et de fermer les guillemets à chaque fois.

- Muse : merci beaucoup ; comme tu dis, il y a effectivement quelques indices, mais il faut vraiment y prêter attention, ce n'est pas toujours simple (et c'est voulu)

- Merenwen : pour les guillemets, je vais faire un effort, puisque ça vous semble si important.

Le deuxième chapitre est en préparation.
_________________
« Jim ! Tu es encore pire que les obscurantistes qui ont brûlé la grande bibliothèque d'Alexandrie !
- Ha ... Euh, merci Suzanne ! »


Dernière édition par Guill@um€ le Lun 28 Sep 2009 17:02; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Kerian MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 13:32   Sujet du message: Répondre en citant  
Déchiqueteur de Fics


Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 1713
Je ne dirai rien pour ne pas gâcher la fic de Guill@um€, mais je pense que certains devraient se renseigner avant de balancer des critiques ou des pseudos-conseils erronés...

Bref, il y a deux solutions :


1) "Ulrich est nostalgique" répondit Jérémie à la question muette de Yumi.

- "Non, pas du tout !" rétorqua l'intéressé. "Je savourais simplement les derniers instants passés dans cette salle maudite."

- "Hum, hum."

Soit comme ça en mettant des guillemets à chaque dialogue, ce qui permet de les identifier clairement.


2) - Ulrich est nostalgique, répondit Jérémie à la question muette de Yumi.

- Non, pas du tout, rétorqua l'intéressé. Je savourais simplement les derniers instants passés dans cette salle maudite.

- Hum, hum...

Soit comme ça, en les enlevant tous.... mais pas en en mettant un par ci, ou un par là... ça ne correspond à rien...



Ah tiens, si un mot pour la personne qui me conseille d'aller "lire un livre"... j'ai d'ailleurs rigolé franchement face à tant d'impertinence... mais bon...
Viens voir ici, tu me dira si c'est quelque chose qu'une personne comme moi qui "ne lit pas de livres" saurait faire, si c'était vraiment le cas.
_________________
http://img15.hostingpics.net/pics/475215newlook.png


"La sévérité prévient plus de fautes qu'elle n'en réprime." - Napoléon Bonaparte

"L’élévation d’un homme au-dessus des autres ne se justifie que s’il apporte à la tâche commune l’impulsion et la garantie du caractère." - Charles de Gaulle
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Guill@um€ MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 15:53   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 13 Juil 2009
Messages: 118
Localisation: Là où finissent les univers et où commence le chaos ...
J'ai pris la seconde option que tu as présenté Kerian, merci au passage.

Voici le second chapitre que je viens de terminer de retravailler. Bonne lecture !

Chapitre 2 : Attaque surprise !

Yumi regarda sa montre : 19H10.
- Ah ces garçons, pesta-t-elle, toujours en retard !

Odd c'était normal, mais que faisait Ulrich ? Pourquoi était-il en retard comme ça ?
Pourquoi la laissait-il seule ?
Il ne comprenait donc pas qu'elle vivait pour lui ?
Elle aurait tellement voulu savoir ce qui le taraudait
Pourquoi avait-il peur de faire le premier pas ? Avait-il pris le « copain et puis c'est tout » pour une rupture définitive ?

- Mais que dois-je faire ? pensa-t-elle. Ulrich ! Ulrich, aide-moi, je t'en prie ! Je ne te comprends pas ! Mais qu'est-ce que tu as Ulrich ?

C'en était trop, elle devait savoir ce qui se passait, cette attente était insupportable. Un rapide coup d'œil vers Jérémie et Aelita lui confirma qu'eux aussi s'impatientaient. C'était une raison valable. Elle sortit son téléphone et composa le numéro d'Ulrich.
Trois sonneries …

- Allô ?

- Oui, Ulrich ? C'est moi, Yumi, ça fait 10 minutes qu'on vous attend Jérémie, Aelita et moi devant le Quick, Odd et toi, qu'est-ce que vous faites ?

- Heu, oui Yumi, désolé, répondit Ulrich penaud, on est au centre commercial, au magasin de jeu vidéo et là Odd sort de l'animalerie, on arrive tout de suite !

- Ok.


Ulrich raccrocha.
Mais qu'avait donc Yumi ? Elle s'énervait de plus en plus souvent et pour un rien. Depuis quand lui tenait-elle rigueur pour un retard, et pourquoi ? Avait-il fait quelque chose de mal ? Il se sentait tellement maladroit, il aurait voulu plaire à Yumi, mais comment ? Comment ?

- Alors, qu'est-ce qu'elle a ta chérie ? lança Odd à Ulrich.

- Ce n'est pas ma chérie, s'énerva Ulrich, je te rappelle qu'entre nous c'est copain et puis c'est tout !

- Mais oui ! se moqua Odd, bon, mais elle voulait quoi ?

- Savoir pourquoi on était en retard.

- Elle s'inquiète pour toi ou elle attend son baiser du soir ?

- Odd t'es vraiment lourd là, rétorqua Ulrich.

- Bon, et sinon, fit Odd pour changer de sujet, pendant que j'allais acheter la patté de Kiwi, t'as vu un bon jeu de sorti récemment ?

- Y'a plein de nouveautés en ce moment, répondit Ulrich, heureux de constater que les incessantes moqueries de son camarade avaient cessé, mais surtout il y a le nouveau Mortal Fight qui est sorti, mais euh … soixante euros !

- Et tu gardais ça pour toi, s'exclama Odd, c'est le jeu du siècle ! J'aurais jamais de quoi me le payer avant Noël … dans cinq ans … peut-être que si je lui demandait très gentiment, Jérémie pourrait me le pirater …

- Oh ça il pourrait, rigola Ulrich, reste à savoir si il le ferait.

Mais Odd ne l'écoutait déjà plus.
- Et si je … oh non, trop évident ! 

Pendant le reste du trajet, Odd continua à imaginer des stratagèmes plus farfelus les uns que les autres pour convaincre Jérémie.
A côté, Ulrich se sentait mieux. Odd n'avait jamais eu beaucoup de tact, mais sa joie et sa bonne humeur redonnaient le sourire. Une bonne dose d'Odd effaçait tous les chagrins d'amour. Et ceux d'Ulrich ne faisait pas exception. Mais il restait une question. Cette question à laquelle il n'arrivait pas à répondre … Qu'avait donc Yumi ?

Enfin ils arrivèrent près des autres.

- Alors, ironisa Jérémie, sympa cette petite balade en duo ? J'espère que ça valait le coup au moins !

- T'imagines même pas, répondit Odd, y avait que des nouveautés, c'est fou le nombre de trucs qui sortent en ce moment … Euh, à ce propos …

- Odd, le coupa Jérémie, c'était une tonalité ironique censée mettre en valeur une fois de plus ton retentissant retard …

- Hein ?

- Laisse tomber. Venez, dit-il aux autres, on va manger.

- Ah enfin quelque chose que je comprend ! s'exclama Odd dont le ventre gargouillait déjà.

Ils entrèrent.
Ils commandèrent puis s'assirent à une table, et mangèrent en papotant de tout et de rien. Odd avait déjà mangé ses deux hamburgers, ses deux sachets de frites et attaquaient sa deuxième glace quand Jérémie se souvint :

- Au fait, Odd, tu voulais me dire quelque chose tout à l'heure ?

- Heu oui … [slurp] … attend, je fini ma glace.

Et patiemment ils l'attendirent … comme toujours. Quand il eût fini, il reprit la parole sur un ton quasiment suppliant :
- Oui, je voulais te dire … heu … tu sais en ce moment y a plein de jeux qui sortent en même temps, et surtout, y a le nouveau Mortal Fight mais … heu … il fait soixante euros, et heu …
comme c'est bientôt mon anniversaire, j'ai pensé que tu pourrais heu …

- Oui, je comprends Odd, répondit Jérémie, mais je ne crois pas que l'on puisse se permettre de dépenser soixante euros pour ton anniversaire, demande plutôt à tes parents.

- Mais non, t'as pas compris, je voulais que tu me le télécharges ! S'il te plaît, lui demanda-t-il les mains jointes.

- C'est pas très légal ça … Mais bon, je ne peux pas oublier tout ce qu'on a vécu ensemble, et vu que c'est bientôt ton anniversaire, je ferai un effort ...

- Merci Jérémie ! Je savais que je pouvais compter sur toi ! Quand est-ce que tu pourras me le faire ?

- Eh bien pourquoi pas tout de suite, la séance est dans une demi-heure et …

- Attend, coupa Yumi glaciale, tu as amené ton ordinateur ici ? Pourquoi ?

- Ben, répondit Jérémie, en fait j'ai pas fait exprès, c'est l'habitude, tu comprends ?

- Oui, je comprends, mais il va falloir te débarrasser de cette habitude, et comprendre que maintenant, XANA et Lyoko, c'est fini !

A ce moment précis, l'alarme de l'ordinateur se déclencha.
Jérémie le sortit et l'ouvrit afin de voir ce qui provoquait son affolement. Il scruta l'écran … Longuement … Le teint de plus en plus pâle … Non, non ! NON ! Ca ne pouvait pas … Ce n'était pas possible …

- Jérémie ? s'énerva Yumi. Qu'est-ce qu'il encore ton fichu ordinateur ?

Elle en avait plus qu'assez. Le retard et le désintérêt d'Ulrich et maintenant ce foutu joujou en ferraille qui faisait des siennes !

- Jérémie qu'est-ce qu'il se passe ? demanda Odd. 

Comme il ne répondait pas, Aelita insista :
- Jérémie !

Seul Ulrich ne parlait pas, il avait les yeux braqués sur Jérémie, et arborait un regard farouche mêlé de stupeur, d'envie et de rage de vaincre. Il semblait avoir compris.
Jérémie n'y croyait toujours pas. Etait-ce un bug ? Non, ce programme ne buguait pas … Mais alors … mais alors que se passait-il ? Il s'efforça de reprendre ses esprits … Devait-il le dire ? C'était trop, il ne pouvait pas garder ça pour lui.
- Une attaque … sur le cœur de Lyoko ! balbutia-t-il.

Voilà ! Un chapitre riche en émotion aussi bien dans la tête de nos héros que dans l'action.
Je vais donc m'atteler à l'écriture du chapitre 3.
_________________
« Jim ! Tu es encore pire que les obscurantistes qui ont brûlé la grande bibliothèque d'Alexandrie !
- Ha ... Euh, merci Suzanne ! »


Dernière édition par Guill@um€ le Lun 28 Sep 2009 17:03; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 5
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0694s (PHP: 67% - SQL: 33%) - Requêtes SQL effectuées : 18