CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Code Lyoko] Interview de Quentin Mera...
[IFSCL] IFSCL, Un air de Saison 5
[Site] Une news de news !
[Créations] JamFiction sur Code Lyoko par St...
[Créations] Le Covid-19 n'a pas tué nos talents
[Site] [Mise à jour] - Cartoon Fair - U...
[Code Lyoko] Interview de Julien Lamas...
[IFSCL] IFSCL - Bande annonce fangame 4.0.X
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
 
 Derniers topics  
[Fanfic] Ragnarök
LCDS, un discord Code Lyoko
[FanGame(encore un)] Lyoko Conquest
[Jeu Vidéo Lyoko] IFSCL 40X!
[Fanfic] Le plus puissant des liens
Les Lyokofans parlent aux Lyokofans
Anciens : Réveillez-vous ! La bulle d...
Quel est votre X.A.N.A-guerrier favori ?
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[One-shot] Transmission
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] New Code Maho

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 1







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Aursim MessagePosté le: Ven 15 Mai 2020 09:34   Sujet du message: [Fanfic] New Code Maho Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 13 Juin 2010
Messages: 114
Localisation: Quelque-part sur le Mundus Magicus
Bonjour, bonsoir à tous.

Après presque 10 ans depuis le premier post de ma FanFic, voici la version 2.0 de Code Maho. Au programme, une histoire plus travaillée et plus approfondie. Contrairement à la première version, qui débutait quelques mois après la fin de la saison 4, celle-ci débute au début de la saison 3.
De plus, l’histoire de Negima! Étant achevée depuis quelques années, je prendrais en compte des éléments qui n’existaient pas encore en 2011 :3

Pour le moment, voici seulement le prologue, le premier chapitre n’arrivera quant à lui que dans quelques jours. Bonne lecture Mr. Green
Edit de Zéphyr : Correction de la balise, en accord avec notre Règlement Wink

__________________________


New Code Maho
Prologue: Nouvelle interne


Une secousse me réveille en sursaut et, tandis que je me frotte douloureusement la tempe en grimaçant, je jette un œil autour de moi... je suis pratiquement seule dans le bus – en même temps, quoi de plus normal un dimanche soir – qui m’amène à mon nouveau lieu de vie. Mon seul compagnon de voyage hormis la petite valise à coté de moi, est une femme dans la quarantaine accompagnée de son fils, qui doivent sans doute rentrer chez eux. N’ayant pas grand chose à faire d’autre en attendant d’arriver à destination, je repense à ce qui m’a amenée à me retrouver ici... Normalement, je devrais avoir terminée mes études dans ma première école, ce qui est d’ailleurs le cas. Mais ma mère a décidée qu’il me fallait avant tout un diplôme reconnu par l’état, pour varier mes possibilités et faciliter mes recherches à l’avenir. Pourquoi si loin de chez moi ? Parce que celle-ci est née à Paris et estime que c’est mieux pour moi. Enfin bon, étudier loin de chez moi, j’ai l’habitude maintenant... Mais ce qui m’énerve un peu, c’est surtout que mes amis vont pouvoir commencer à travailler, tandis que moi, je vais devoir retourner sur les bancs de l’école...

Un klaxon me tira de nouveau de mes pensées. Une voiture qui restait à l’arrêt au feu vert. Un classique. Cependant, je remercie cette personne de ne pas avancer tout de suite, car grâce à elle, je me rend compte que j’ai manquée de peu mon arrêt et, attrapant ma valise, je descends rapidement du bus. Il s’en est fallut de peu... Reprenant un peu mon calme, je me dirige donc vers le portail de Kadic, mon nouveau Lycée. Je vois quelques élèves qui traînent un peu devant l’entrée mais ne prêtent pas attention à eux. Toutefois, je prend le temps d’observer le parc en chemin. Honnêtement, j’ignorais que les établissements scolaires normaux pouvaient avoir eux aussi un parc privé, et surtout aussi grand. Je sens que je vais pas mal me perdre les premiers jours... Pour ne pas changer tient... Heureusement, grâce à un peu d’aide, je parviens à trouver l’administration et toque doucement à la porte, puis j’attend que l’on m’invite à entrer avant d’en franchir le seuils.

De l’autre coté, une femme avec une courte chevelure blonde et portant des lunettes travail derrière son ordinateur.

– Bonsoir Mlle, puis-je faire quelque chose pour vous ?

– Bonsoir, j’suis une nouvelle élève interne. J’m’appelle Aurélia Belcour, j’viens tout droit du Cap d’Agde.

La secrétaire pianota quelques instants sur son clavier, avant de me trouver sur la liste des élèves.

– Ah, voilà. Mlle Belcour, élève de terminale B. Mais dites moi, vous n’êtes pas un peu vieille pour aller au lycée à votre âge ?

– J’ai... échouée aux examens dans mon anciens lycée. Ma mère dit qu’c’est parce que mes profs étaient souvent absents, en plus d’la mauvaise réputation d’l’établissement...

– Et bien si cela peut vous rassurer, sachez jeune fille, que notre établissement joui d’une excellente réputation. Il ne fait donc aucun doute que vos chances de réussite seront bien plus grandes, si vous y mettez du vôtre vous aussi. Mais j’imagine que c’est la raison pour laquelle votre mère vous a inscrite chez nous ?

– Oui... Elle a été diplômée chez vous.

– Fort bien. Normalement, vous devriez passer dans le bureau de M. Delmas pour finaliser votre inscription mais en son absence, je m’en occuperais à sa place. Dans tout les cas, bienvenue chez nous Mlle.

Me Weber me tendit la main que je serra avec un petit sourire gênée. Parce que oui, être encore au lycée à 18 ans, je trouve ça un peu embarrassant, parce que ça fait probablement de moi la seule élève majeur du lycée en début d’année et qu’à cause de ça, les autres élèves vont sans doute me coller une réputation de cancre... Évidement, c’est complètement faux, tout comme l’histoire du redoublement d’ailleurs. Mais cette excuse était la seule valable pour cacher la vérité, sans quoi j’aurais de graves ennuis, en plus d’être prise pour une mythomane... La secrétaire m’en joignît ensuite à attendre dans le hall, pour que quelqu’un puisse me guider ensuite vers les chambres d’internat. Ce fut un homme du nom de Jim Morales, surveillant et prof de sport, qui s’en chargea... Durant le court trajet, j’appris quelque chose d’important sur lui, qui se révélera récurant par la suite: il parle beaucoup de ce qu’il faisait avant, tout en aimant pas en parler plus en détails.

– Et vous Belcour, qu’est ce qui vous amène ici ?

– Mauvaise situation dans mon ancien lycée, mais j’préfère pas en parler non plus, dis-je en reprenant ses mots, avec un demi-sourire.

– J’comprend parfaitement. Bien, voici votre chambre. Pour les règles: interdiction d’aller à l’étage des garçons et vice versa. Repas le matin de 7h30 à 8h30 et le soir de 19h30 à 20h30. Extinction des feux à 21h30 au plus tard. Sur ce, bonne installation.

Et il referma la porte derrière lui. J’en profite pour regarder un peu l’aménagement de ma chambre, avant de déballer mes affaires. Son mobilier est plutôt simple: un lit une place, un bureau et une armoire. Les draps ne sont par fournis. Heureusement que j’ai pensée à en prendre avec moi. Faire mon lit et ranger mes affaires me pris une bonne demi heure et je pu achever mon rangement lorsque je posa sur mon bureau quelques objets pour le moins... insolites. Il s’agissait en effet d’une boule à neige avec une petite île habitée – et sans neige – ainsi qu’une sorte de tapis de souris translucide, mais sans le reste de l’équipement informatique. Je les range dans un tiroir, avec quelques cartes atypiques, à l’abris des regards si jamais quelqu’un d’autre que moi devait rentrer un jour dans ma chambre. Ces objets, ainsi que la bague en bois que je triture à mon doigt, constituent mon petit secret, que je ne suis pas prête à révéler tout de suite...

Il est bientôt l’heure d’aller manger et d’affronter les regards des autres internes... Avant de descendre au réfectoire, je passe vite fait par les sanitaires et me nettoie rapidement le visage, pour me donner contenance. En relevant la tête, le miroir me renvois l’image d’une fille en fin d’adolescence. Des cheveux châtain foncés et courts, un peu en bataille. Négligés diront certains. Ces derniers encadrent un regard bleu-gris sur une peau basanée, comme perpétuellement bronzée. Dans l’ensemble, je suis plutôt svelte et seule ma poitrine, de taille modérée, peut certifier que je suis bien une fille, car autrement, on pourrait me prendre pour un garçon...

C’est ça... Le terme de garçon manqué est ce qui pourrait le mieux me qualifier. Inspirant profondément, je me décide enfin à rejoindre le réfectoire... Il est temps de faire connaissance avec mes futurs camarades...

Lorsque j’arrive au lieu dit, je me rend compte que l’on est pas si nombreux que ça comme internes. Bien que tout les niveaux d’études soient présents, on pourrait facilement constituer deux classes avec nous tous réunis. Lorsque je rentre dans le réfectoire, je constate avec soulagement que personne n’a l’air de se tourner vers moi pour me dévisager. C’est à peine si on me calcul. Au moins ferai-je une rentrée normale... Après m’être servie, je vais donc m’installer à une table vide. Timide, moi ? Sans doute un peu oui. Bon, en vrai, j’ose pas trop m’incruster avec les autres, qui ont minimum deux à trois ans de moins que moi. Pourtant, c’est l’un d’eux qui vint m’accoster avec son plateau... tout en se plantant royalement. Forcément, de dos, il ne pouvait que se tromper.

– Salut mec, j’peux m’assoir ?

– Ouais tu peux... Et j’suis une fille...

– Ah... S’cuse moi, mais je t’es vue de dos et...

– Pas grave... j’m’appelle Aurélia.

– William... Le rebelle du secteur.

Je l’invite donc à ma table et on commence à discuter. Au fil de la conversation, on apprend à se connaître un peu plus. Je lui dis donc que j’ai redoublée ma terminale et que je suis venue la refaire ici. Quant à lui, il m’avoue avoir été renvoyé de son ancien établissement à cause d’une mauvaise blague. Par la suite, je laisse vagabonder mon regard sur les autres élèves. Quelques uns attirent mon attention quelques secondes: une brune entourée de ses deux acolytes, deux cinquièmes discutant autour d’une caméra et d’un bloc notes, un groupe de filles parlant fort... et un quatuor plutôt hétéroclite dans un coin. Non en vrai, seuls deux des quartes ados attirent l’œil: un blond habillé en violet des pieds à la tête – littéralement – et une fille avec les cheveux rose. A part ça, rien de trop inhabituel...

– Bon, j’vais aller prendre une douche et m’coucher... On s’revois demain ?

– Ouais, ça marche.

Ainsi s’acheva ma première soirée à Kadic... Mais tout ceci n’était que le début d’une toute nouvelle et grande aventures, à ma plus grande surprise...

__________________________


Voilà, j’attend vos premiers retours, les anciens lecteurs comme les nouveaux :3


Dernière édition par Aursim le Ven 15 Mai 2020 12:10; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Silius Italicus MessagePosté le: Ven 15 Mai 2020 11:41   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 03 Fév 2015
Messages: 224
Localisation: à l'Est d'Eden
Bonjour chère Aursim,

C’est toujours un plaisir de voir des anciens revenir avec de nouvelles idées.

Pour le moment, ce prologue laisse une impression assez mitigée. Il y a plusieurs raisons à cela, certaines tiennent à la forme, d’autre au fond de votre texte.

Du point de vue de la forme, deux éléments frappent. Tout d’abord, c’est un texte court, même à l’aune d’un prologue, on attendrait plutôt une fois et demi à deux fois ce qu’il y a ici.
L’autre point de forme, c’est la présence de certaines fautes d’orthographe. Non que personne n’en fasse, il y en a sans nul doute dans le présent commentaire. Néanmoins, on peut relever :

«  lorsque je posa », au passé simple, la première personne du singulier des verbes du premier groupe à « – ai » pour terminaison, et non « –a » comme on le voit trop souvent. Donc ici, on devrait avoir « Lorsque je posai ».

« je t’es vue », le verbe voir se conjugue avec l’auxiliaire « avoir », donc on devrait avoir « je t’ai vu ».

Dans l’ensemble, il y a un grand nombre de fautes de conjugaisons que l’usage d’un correcteur orthographique vous aurait indiquées.

Si vous avez rédigé votre texte directement via l’interface du forum, il est conseillé d’abandonner cette pratique et de rédiger d’abord par le biais d’un éditeur de texte. Word si vous l’avez par ailleurs, Libre Office si vous recherchez du gratuit. À défaut, si vous souhaitez toujours écrire directement via l’interface du forum, vous pouvez utiliser l’extension grammalecte pour avoir un correcteur orthographique de qualité.

En tout cas, une bonne relecture serait salutaire pour votre texte.

Ceci étant dit, il est loisible d’en venir au fond du texte.

La première question qui vient, c’est pourquoi qualifier ce texte de prologue  ? Bien sûr en l’absence de la suite, il est difficile de répondre, mais pour le moment on a plus un premier chapitre qu’un prologue. C’est qu’un prologue sert en général en fiction à introduire des personnages et éléments autres que les personnages principaux. Pour prendre un exemple, un prologue à Negima eût été quelques pages ou un chapitre présentant la renaissance de Kosmos Entelecheia ou un aperçu du plan de Shao, avant que Negi n’arrive à Springfield, et après ces quelques éléments ne faisant guère de sens, la narration serait venue sur Negi et ses débuts comme professeur. Un autre exemple, serait le prologue du sixième volume de Harry Potter. Ce prologue sert à poser une ambiance, mais en tant que tel n’a à peu près aucun rapport avec le récit qui va suivre, si ce n’est de loin.

Il ne semble pas que l’on ait affaire à quelque chose de similaire ici.

Du reste, ce qui est troublant, c’est à quel point on est proche de briser le quatrième mur par moment. Certes, c’est plutôt normal lorsqu’il s’agit d’une narration à la première personne et au présent, néanmoins prenez le passage suivant  :
« lorsque je posa sur mon bureau quelques objets pour le moins... insolites. Il s’agissait en effet d’une boule à neige avec une petite île habitée – et sans neige – ainsi qu’une sorte de tapis de souris translucide, mais sans le reste de l’équipement informatique. Je les range dans un tiroir, avec quelques cartes atypiques, à l’abris des regards si jamais quelqu’un d’autre que moi devait rentrer un jour dans ma chambre. Ces objets, ainsi que la bague en bois que je triture à mon doigt, constituent mon petit secret, que je ne suis pas prête à révéler tout de suite… »

Tout ce passage vise à montrer au lecteur qu’Aurelia n’est pas vraiment normale et qu’elle a des secrets.

Soit.

Néanmoins, si elle est en train de penser et de ranger ces secrets, il est étrange qu’elle l’exprime comme cela en son for intérieur. En termes d’écriture il eût été plus logique d’ôter le mot « insolite », de juste montrer les objets, sans plus s’arrêter dessus. Les lecteurs ont bonne mémoire, et rien de ce qui est dit n’est jamais anodin dans un récit. D’une certaine manière, il n’y a rien qui ne soit un fusil de Tchekhov.

Ici, il n’est pas logique qu’Aurelia se dise à elle-même qu’il s’agit de son petit secret. Elle le sait déjà, et sauf cas particulier n’a sans doute pas vraiment besoin de se le rappeler. De même, s’il s’agit de secret, pourquoi envisagerait-elle de les révéler à qui que ce soit ?

Pour le reste, il n’y a pas tant à dire. Il est étonnant de voir William être aussi direct et indélicat. Certes il n’est pas le plus subtil des individus, mais là, il se pose comme goujat, et même un bonhomme vaguement dangereux.

En conclusion, ce texte manque un peu de chair. Il est encore un peu trop au stade d’ébauche, avec en plus un soupçon d’auto-insertion de l’auteure dans le texte. Aussi, il serait bon de repartir de cette base et de s’en servir comme de fondation vers quelque chose de plus stable et grand.

Cela étant, il y a quelque chose d’attrayant dans l’idée de potentiellement voir Jack Rakan sur Lyokô.

Au plaisir de vous retrouver au détour d’un récit.
_________________
AMDG

Prophète repenti de Kane, vassal d'Anomander Rake, je m'en viens émigrer et m'installer en Lyoko.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Sam 16 Mai 2020 16:25   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2245
Localisation: Territoire banquise
Hello,

J'avais suivi ton message avec beaucoup d'intérêt sur le topic des anciens : il faut dire qu'un survivant d'avant-guerre, il n'y en a plus des masses par ici, en même temps, contrairement à Sarkozy, la promesse de passage du Karcher fut tenue. Pour prolonger malgré tout la nostalgie, tu peux me voir comme le nouveau Elwing, enfin pardon, Merenwen, en plus pro bien sûr, et donc plus utile.
Ton erreur de balise nous fait dire que tu n'as peut-être pas pris connaissance du nouveau règlement, je t'invite à prendre quelques minutes pour le parcourir, il est très... euh... pédagogique Mr. Green

En tout cas je ne m'attendais pas à ce que le topic teasé arrive aussi vite, mais tant mieux dans un sens. Enfin ne nous emballons pas : la première version de Code Maho avait fini, comme de nombreux textes de son époque, dans les poubelles de l'histoire. La destinée de la V.2 sera-t-elle différente ? On verra. Mais déjà, le fait que tu reviennes Dix ans après est très honorable.

J'aimerais tout d'abord, pour rester sur la forme, te faire remarquer que tu n'as pas pris la peine de préciser que ton récit était un crossover. Le monde a un peu changé tu sais depuis, et la plupart des gens qui passent ici ne connaissaient pas Code Maho donc ce serait bien que ta préface soit rédigée comme si elle s'adressait à un inconnu. Je ne connais pas Negima ! mais ça aura au moins eu le mérite d'attirer Silius en un temps record, et c'est précisément sur son commentaire que je vais m'appuyer, car je suis dans l'ensemble, d'accord avec lui.

En fait, je suis assez étonné. À l'heure actuelle, ton prologue me fait littéralement penser à tous les textes pourris qui ont débarqué ici pendant des années.

Spoiler


Ce que je veux dire par là, c'est que la plupart des clichés sont présents :
- Sur la forme : prologue très court et orthographe plus que douteuse.
- Sur le fond : Random OC qui débarque à Kadic et qui croise la route des Lyoko-guerriers en un temps record et de façon peu crédible/naturelle (ça en prend le chemin avec William là), prélude à une intégration (bâclée) dans la bande.

Alors oui bien sûr, comme le prologue est court, on ne peut pas encore réellement juger le scénario, donc on va voir la suite, mais je te partage juste mon ressenti. Et il vient quand même d'une certaine expérience. Et, même si ça ne peut qu'être un hasard, le fait que tu proviennes d'une époque où ce genre d'erreur était monnaie courante ne me rassure pas. On y ajoutera en prime le fait que tu postes finalement plus vite que prévu après ton retour, l'erreur de balise, et une préface rédigée comme si tu t'étais absenté 10 jours et non 10 ans, pour en venir à une conclusion qui n'est pas certaine, mais possible : as-tu pris le temps de t'intéresser à ton nouvel environnement ? Cela pourrait t'être très bénéfique.
J'y ajoute ce qui sort cette fois de l'ordinaire, à savoir que la plupart de tes prédécesseurs qui ont fait ce type d'erreur étaient en général des adolescent prépubères dont il fallait canaliser la fougue de la jeunesse. Il m'apparaît impossible que ce soit ton cas pour des raisons biologiques évidentes, tu es même très probablement plus âgé que moi (et bien sûr, je n'ai pas 15 ans). D'où ma surprise devant la relative médiocrité de ce prologue. Je suis encore moins bien placé que Silius pour te critiquer sur les fautes de français, on en fait tous, mais au bout d'une certaine régularité, cela devient gênant à la lecture (remarque sponsorisée par Tyker). C'est malheureusement le cas ici, donc je t'invite à te relire.

Bref, voilà ce que je pouvais en dire pour l'instant, j'ai conscience que ce commentaire n'est pas très positif mais ma marque de fabrique est en lien avec une certaine honnêteté intellectuelle (c'est aussi pour ça que j'ai remplacé Elwing d'ailleurs). Tu peux compter sur moi pour être au rendez-vous de la suite, d'autant que ça peut être intéressant d'avoir un bon crossover réussi. Aller, pour finir sur un bon point, le choix de la saison 3 est plus original qu'une fanfic post saison 4, donc ça je trouve que c'est une belle promesse. Promesse qu'il n'appartient qu'à toi de concrétiser.

Le mieux pour conclure est, finalement, de te citer : souhaites-tu montrer que tu es « Curieux, Vif d'esprit, Intélligent » ou un simple « Flééémaaard... » ?

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttps://i.imgur.com/X3qVFnj.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« Les incertitudes, je veux en faire des Icertitudes... »

https://i.imgur.com/C4V4qOM.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0583s (PHP: 50% - SQL: 50%) - Requêtes SQL effectuées : 19