CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
[Créations] Notre Communauté n'a pas perdu s...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X, 8 ans et plus!
[Code Lyoko] Usine Renault : Un peu d'...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X: Trailer
[Code Lyoko] Reboot : The Guardian Code
[Code Lyoko] Décès de Carlo de Boutiny
[Site] IFSCL 3.5.0 sortie
[Site] 10 ans plus tard... Les scripts ...
 
 Derniers topics  
[Fanfic] Pandémonium
[Fanfic] L'Engrenage
[Jeu Vidéo Code Lyoko] IFSCL
[Fanfic] Oblitération [Terminée]
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Fanfic] Le risque d'être soi
Le Point : Quand le dessin animé vire...
[Fanfic] Mondes Alternés
Position/transition salle turbines et...
Votre Avenir ?
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[One-Shot] Amis Pour La Vie...

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 1







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Cely MessagePosté le: Dim 27 Mai 2007 19:48   Sujet du message: [One-Shot] Amis Pour La Vie... Répondre en citant  
[Gardien ancien]


Inscrit le: 24 Sep 2004
Messages: 696
Localisation: Strasbourg
Voici un nouveau texte, un texte assez personnel qui reflète ce que je pense. En le lisant vous remarquerez bien vite que le titre est trompeur et ne fait en rien l'éloge de l'amitié éternelle.



Amis Pour La Vie...


Je me tiens devant le miroir ajustant une fois de plus mon voile. J’étais nerveuse et anxieuse, tout le monde me dit que c’est normal en ce jour qui doit être le plus beau de ma vie. Pourtant je suis surtout nostalgique d’un passé que j’ai depuis longtemps laissé derrière moi.
Ma demoiselle d’honneur s’approche de moi, me sortant de ma rêverie. La savoir près de moi me rassure plus que tout au monde, c’est la personne qui m’est la plus proche, bien plus que mon fiancé d’ailleurs. C’est la seule à qui j’ai tout raconté, même cet ancien secret et j’ai pourtant tellement de mal à dire qu’il s’agit de ma meilleure amie. Pourquoi ? Simplement car c’est injuste de la nommer d’une chose à laquelle je ne crois pas, ou plutôt à laquelle je ne crois plus.
Puis mon père est arrivé pour me conduire à l’autel, j’observe mon futur mari et nos invités, c’est alors qu’un sentiment de tristesse m’envahit. Cet instant est tellement différent de ce que j’imaginais quand j’avais douze ans. Pourquoi ai-je espéré les voir assis dans l’église, alors que nous ne nous sommes plus parlé depuis des années ? Et comment en sommes-nous arrivé là ?

***

En 1870, un nouveau chancelier unifia la Prusse en une unique nation pour guerroyer contre la France. Par la suite, ils conservèrent leur unité dans la perspective d’un autre conflit. Voilà comment des personnes d’horizons différents que l’on imaginait difficilement ensemble furent unies dans le combat contre un même ennemi. Il en est de même pour quatre adolescents qui trouvèrent en X.A.N.A. leur ennemi commun et qui furent unifiés par ce secret.
Nous n’avions jamais réalisé à quel point le fait d’être unis par notre secret faisait la cohésion du groupe mais surtout la seule cohésion. Bien sûr au début rien n’a changé, nous étions les cinq meilleurs amis du monde qui profitaient simplement de chaque instant sachant pertinemment qu’on aurait pu ne jamais les connaître. Nous étions si heureux de pouvoir enfin faire ce qu’on avait pu faire auparavant quitte à devoir s’éloigner un peu.
En premier lieu au niveau de nos études, nos choix scolaires nous dispersèrent dans des classes différentes et en deux années nous n’envisagions même plus la possibilité de se retrouver dans une même classe. Ce qui était une calamité quelques années plus tôt, poussant même Odd au chantage ne nous contrariait plus. Ensuite, nous nous sommes ouverts à de nouvelles relations, partageant davantage avec elles qu’avec les anciennes. C’est ainsi que s’effectue la transition entre nouveaux et anciens amis.
Nous avions tous commencé à voir d’autres personnes, nous éloignant davantage les uns des autres. Cependant moi je ne me sentais pas bien avec d’autres alors je me suis éloignée de ces nouvelles personnes mais sans parvenir à me rapprocher de mes amis. La vérité c’est que je n’ai toujours connus qu’eux, ils n’avaient jamais compris qu’ils me maintenaient dans une bulle hors du monde. Nous étions tellement concentré sur notre objectif que l’on n’a pas eu le temps de vivre mais moi je n’avais jamais vécu, je me suis trouvé propulsé hors de mon cocon dans la jungle qu’est la vie.
Puis un jour estimant que plus rien ne me retenait encore en ce lieu et devant l’impossibilité de me faire de nouveaux amis j’ai décidé de partir. Mon père et moi nous sommes installés ailleurs, beaucoup plus loin. Je ne les ai pas prévenus, à quoi bon, nous n’avions déjà plus aucun contact depuis plus d’un an. Peut-être ignorent-ils même que nous avons quitté depuis bien longtemps l’Ermitage ?
Et dire qu’au début nous nous étions juré une amitié éternelle. Quand on est adolescent, on n’a pas encore vécu, il est alors impossible de parier sur l’avenir, dans un temps aussi long qui est alors une éternité. Et pourtant comme tous je me suis laissée séduire par cette perspective, d’autant que notre amitié était spéciale mais le temps a eu raison de nous.
C’est ainsi que j’ai ôté toute crédibilité à ce lien que l’on nomme amitié. Par la suite cette conviction n’en fut que renforcée, des amis apparaissaient pour mieux disparaître, des liens se tissaient pour ensuite se briser. J’ai fait de l’amitié une chimère, de l’éternité un mensonge et de mon passé un souvenir heureux qui me montre à quel point mon présent est malheureux…

***

Le prêtre vient de me demander si j’acceptais de chérir mon fiancé pour l’éternité. Il ne s’agit en fait que d’un mot qui n’a aucun sens, faisant de celui qui le prononce un menteur.
« Oui, je le veux. »
Parce que je suis humaine et malgré mes convictions j’espère. Je donne une chance à cet homme et à toute personne d’anéantir mes croyances, de me faire voir les choses différemment. Cela a peut-être même commencé avec celle qui se tient derrière moi et avec qui je me complais à dire que nous sommes jumelles…
Cette fois-ci je veux y croire, croire que les rêves sont réels, que les contes de fées sont vrais, que les miracles existent…





Voilà donc le reflet de mes convictions, convictions que vous n'êtes bien sûr pas obligé de partage et heureusement mais il est bon de s'interroger.
Vous reste-t-il beaucoup de ces amis d'enfance desquels vous ne pensiez jamais vous séparer ? Avez-vous des nouvelles de vos plus anciens amis, de classes ou d'établissements différents ?
Ce phénomène s'observe bien davantage avec l'âge, quand le temps a eu le loisir de faire son oeuvre.

Cependant ce texte est également un remerciement à ma Jum's qui a le pouvoir de me faire oublier tout cela. La seule personne avec qui je peux être moi sans aucune peur et avec qui plus que jamais je veux y croire.

_________________
Je suis une rêveuse, de jour comme de nuit, je protège un autre monde, une bulle de rêve... Gardienne des songes...

Mon pseudo se prononce [sélaïe], pas [séli] ou [seli] ! (et j'y tiens !)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Princesse MessagePosté le: Dim 27 Mai 2007 20:21   Sujet du message: Répondre en citant  
[Gardien ancien]


Inscrit le: 24 Oct 2006
Messages: 2768
Magnifique Fic. J'adoore, c'est abusé. Le sens de l'histoire est superbe à en avoir les yeux qui piquent ( Oui, parce que moi sa me rappelle des choses ).

" Amis pour la vie " ... Es c'que sa existe encore ? Peut être bien que Oui après tout. Ma Jum's est la personne à qui je tient le plus au monde et avec qui je me sens le mieux. Alors j'y crois à nouveau ... Oui ! A un moment je n'y croyait plus. On m'a abandonné, délaissé. J'ai tourné la page :

-> Tourné le dos au passé, Garde les yeux vers le futur, et reste les pieds sur le présent. <-

Donc pour répondre à ta première question, il me reste tout au plus 2 ou 3 personne d'enfance avec qui je pense garder contact. Le reste direction les WC et n'oublions pas de tirer la chasse d'eau xD.
Quand à la deuxième question : Il me semble qu'à la primaire j'avais pleins d'ami(es) dont je n'ai plus une seule nouvelles. Et je sais qu'au lycée ca donnera la même chose ....

Donc, voila, ta fic reflète un de mes souvenirs enfouies au fond de moi qui ne veut pas s'en aller ....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Cyclope MessagePosté le: Dim 27 Mai 2007 23:12   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kolosse]


Inscrit le: 18 Fév 2006
Messages: 3824
Localisation: A Tokyo, dans le dojo de Steven Seagal
En voyant le contenu de cette fic, j'ai eu l'impression de revivre plusieurs années dans le passé, parmis le peu d'amis que
j'ai eu, il y en a un qui a toujours compté pour moi et même 10 ans plus tard, malgré que nos chemins se soient séparés il y a 6 ans, on ne s'est pas perdu de vu.

Cette fic peut nous rememorer nos vieux souvenirs dont certains à jamais gravé dans notre mémoire.

--Message edité par Kris le 2007-06-02 22:46:09--
_________________
http://i39.servimg.com/u/f39/11/73/16/89/signat10.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
Orphée MessagePosté le: Dim 27 Mai 2007 23:58   Sujet du message: Répondre en citant  
[Gardien ancien]


Inscrit le: 11 Sep 2004
Messages: 763
Localisation: Dans la Ville-Lumière
Splendide fic ! Absolument merveilleuse, çà permet de se faire un petit examen de conscience sur tous les amis qu'on a laissé en plan.
Vous reste-t-il beaucoup de ces amis d'enfance desquels vous ne pensiez jamais vous séparer ?

Alors cette question, n'est pas très dure pour moi, vu que je n'en ai jamais vraiment eu, plutôt des connaissances, qui restent dans mes souvenirs. Les vrais amis ils sont toujours dans mes souvenirs, et je compte bien les revoir quand je reviendrai en France.

Avez-vous des nouvelles de vos plus anciens amis, de classes ou d'établissements différents ?

Ca oui, et d'ailleurs çà m'étonne parfois. Je suis vraiment difficile à supporter pourtant (d'après moi) mais apparemment y'a des personnes que j'ai connues et sur qui je peux encore compter. Il n'y a qu'une seule personne dont je n'ai plus de nouvelles et çà m'embête beaucoup parce que c'était mon seul ami (véritable) que j'avais au collège. A mon ancien lycée, il n'y a vraiment eu que deux personnes sur une des deux classes de seconde (çà fait en tout : sur 60 personnes environ) que j'ai faites sur lesquelles je peux encore compter, discuter et avoir des nouvelles. Sinon les autres, pfftt... pas un coup de fil, rien, même pas MSN^^
De toute façon, les vrais amis sont ceux qui peuvent vous aider lors de coups durs, qui vous soutiennent, et surtout dont vous ne pouvez pas vous défaire. L'amitié éternelle existe mais elle est simplement devenue rare.

Merci de nous avoir fait réfléchir là-dessus Cely, çà fait du bien^^
_________________
Cuimhnich air na daoine o'n d'thàinig thu
Remember the people from whom you came
http://img245.imageshack.us/img245/8749/signorphee.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
lyokoguerrier67 MessagePosté le: Mer 30 Mai 2007 12:56   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 23 Mar 2007
Messages: 251
Excellente fanfic! Elle est vraiment bouleversante parce qu'elle nous amène à réfléchir sur certaines perspectives de la vie que beaucoup ne voient pas!

Et la grande question qui se pose est du coup : " L'amitié éternelle existe-elle? ". Je suis sûr qu'elle existe mais comme l'a déjà dit Orphée, elle se fait rare! Mais pourquoi cette amitié se fait-elle de plus en plus rare?
Sûrement parce que les gens ne sont plus préoccupés que par eux-mêmes et qu'ils ne prennent plus le temps d'écouter les autres pour leur venir en aide dans les pires situations!

En plus de tout ça les gens croient de moins en  moins en cette éternelle amitié et avec le temps cette amitié finit par sombrer dans l'abîme qu'est l'esprit de l'homme!

Des amis d'enfances j'en ai déjà revu quelques un mais ma classe étant presque la même depuis 10 ans, je n'ai donc jamais vraiment quitté mes amis et c'est pour ça que je verrais ce que ça donne à partir du lycée!^^

En tous cas encore "Bravo", Cely! Et merci pour cette réflexion que tu apportes à l'être humain!
J'espère que tu continueras d'écrire des fanfics parce que tu as un don pour faire réfléchir les gens!^^

PS : J'espère ne pas vous avoir fait peur avec tout ce que j'ai écrit là!^^
_________________
http://img526.imageshack.us/img526/5592/kitlyokoguerrier672signdw6.png
http://img337.imageshack.us/img337/128/userbarnielscopiexy8.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Yurietsute MessagePosté le: Jeu 31 Mai 2007 20:22   Sujet du message: Répondre en citant  
Chris Colfer's fan


Inscrit le: 23 Oct 2005
Messages: 2222
Localisation: Metz
L'amitié n'est pas comme l'amour quand s'arrête sa ne disparaît pas.
On peut se disputaient avec nos amis(es) de temps en temps, sa n'empêche pas de nos réconcilier, alors que l'amour c'est plus ch*ant et dure.
J'ai que deux amis(e) d'enfance, que je les revoient toujours.

J'ai pas mal amis très chère au collège. Surtout trois, qui j'espère les gardaient en tant qu'amis jusqu'à ma mort ! Par contre j'ai gardais aucun contact avec se du primaire (de toute façon je détestais tout le monde en primaire.)
Je suis aussi parfois nostalgique car j'ai perdu trois amis aussi chère que ceux d'aujourd'hui (je les connuent en sixième, bientôt trois ans), ils sont partient l'année dernier et j'ai plus de contact.

Sinon t'a fic génial, très émouvant. Aura t'il une suite ?

--Message edité par Yumi le 2007-05-31 21:30:00--

_________________
http://imageshack.us/a/img163/1125/ksmc.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Cely MessagePosté le: Jeu 31 Mai 2007 20:54   Sujet du message: Répondre en citant  
[Gardien ancien]


Inscrit le: 24 Sep 2004
Messages: 696
Localisation: Strasbourg
Merci pour vos commentaires. C'est vrai que moi je ne suis pas du genre à écrire une fan-fic retraçant une aventure mais plutôt à me servir de la série comme base à mes réflections. Et que donc il ne faut pas chercher à les replacer dans le contexte des saisons de la série...

Ensuite Yumi, j'ai mis dans le titre que c'était un One-Shot se qui se traduit par "un coup", conclusion c'est une histoire qui ne contient qu'un seul et unique chapitre et cela n'amène pas de suite. D'ailleurs je ne vois pas quelle suite donner à cette histoire, il faudrait d'abord que je vois la suite de ma vie.

_________________
Je suis une rêveuse, de jour comme de nuit, je protège un autre monde, une bulle de rêve... Gardienne des songes...

Mon pseudo se prononce [sélaïe], pas [séli] ou [seli] ! (et j'y tiens !)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Princesse MessagePosté le: Jeu 31 Mai 2007 20:56   Sujet du message: Répondre en citant  
[Gardien ancien]


Inscrit le: 24 Oct 2006
Messages: 2768
L'amour n'est pas forcement plus compliqué que l'amour. La preuve, en amitié je ne m'en sors pas ! Ou du moins que avec une SEULE et UNIQUE personne.

< L'amiti℮r c'℮st L'amour V℮ritabl℮ >

C'est une phrase magnifique je trouve. Et parfois, les amis ne se réconcillient pas ! Moi je connais sa ( J'espère que vous ne passerai jamais par là, bien que la plupart on dû y faire un saut ). BOn bref, donc je disais que ma priorité c'est sans aucun doute ma meilleure amie.

" Les vrais amis se retrouvent toujours " comme on dit. Après faut il savoir si eux, sont digne de confiance et si vous leur apportez de l'importance. Car malgré tout, le mensonge existe encore de nos jours !

C'est vrai, qui n'a jamais mentie de sa vie pour ne pas faire de la peine à un ami ? ( Bien que moi, je préfère éviter le sujet plutôt que d'enerver les gens xD ).


Bref, tu pourras toujours compter sur moi ma Jum's. Car tu es bien trop précieuse à mes yeux. Si je te perdais, ce serait la chute totale Sad.

Sur ce, Bonne nuit à tout le monde Mr. Green
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Shaka MessagePosté le: Sam 02 Juin 2007 19:18   Sujet du message: Répondre en citant  
[Administrateur]


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 3913
Localisation: Sur une colline, près des étoiles
Mon commentaire, comme promis.
Quel beau texte... Je ne pense pas que ce soit mon préféré des tiens, mais il est spécial... Très spécial.

Sur le plan de l'écriture rien à dire, le talent ne se perd pas. Ici un style tout particulier : Un style fluide, qui se lit tout seul, et c'est mieux, ça ne nous rebute pas du tout et le texte, court et concis est un régal. C'est d'ailleurs assez surprenant que tu allies cette fluidité avec les sentiments et vécus complexes que tu décris, tout simplement un gros coup de chapeau !

Sur le plan de l'histoire. D’abord, il faut remarquer que le thème du futur de la série, assez inexploré sur notre forum, du moins quand je suis arrivé, est désormais un de nos thèmes favoris, sans doute parce qu'on peut faire faire devenir les héros ce que l'on veut en justifiant le changement par une histoire construite à long terme et sans faire jaser les fans invétérés.
Dans ta fic, tu décris l'adolescence et l'enfance comme un âge d'ignorance, aussi, il est logique pour que le récit, lui, soit porteur d'intérêt qu'il soit vécu par un personnage adulte, ici Aelita.
Pour un One Shot, c'est un One Shot, il est très court et va vraiment à l'essentiel, on se retrouve propulsés au mariage de cette chère Aelita. La traditionnelle technique de l'explication du passé suit ensuite (je crois que ce qu'on a en commun, c'est qu'on aime bien cette façon d'écrire). Un passé qui est résumé assez succintement, mais bizarre : Ca ne choque pas ! Et si le tel changement que tu présentes ne nous brusque pas quand on le lit, c'est tout simplement parce qu'au fond de nous, on sait tous très bien que ce que tu décris est vrai...
Alors quand on se texte sommes nous déjà contraints d'accepter ta morale avant que tu ne nous la donne ? Je pense que ça ne plairait pas à certains lecteurs, mais pour moi, qui de toute façon te suis entièrement sur ton analyse, je tiens à te dire chapeau bas !

Pour la séparation des héros, je pense qu'il n'y a pas besoin d'y revenir sur le plan général, c'est très bien ce qui pourrait se passer. Plus de secret, plus de cohésion du groupe. Pour cela, il n'y a qu'à regarder les héros : Jérémie, Odd quels sont leur points communs ? Mentalités séparés, aspirations séparées, Route séparées et destin séparés... (Tiens donc, il me semble que j'avais conclu une de mes fics sur cette comparaison ! Curieux comme les éléments se retrouvent).

Je pense juste qu'il y aurait peut-être fallu revenir sur les cas de Yumi et de Jérémie. Je trouve que Yumi, à l'image d'Aelita, accroche beaucoup d'importance à son passé. Je ne sais pas si elle aurait vraiment laissé sa relation avec Aelita se détériorer... Peut être pour oublier Ulrich ? Dans le One-Shot le but n'est pas à se demander tout ça. Pour Jérémie, c'est vrai qu'il est traité ici comme un simple ami alors que pour Aelita il était un peu plus. Cependant, je comprends ton choix car il me semble que ce One-Shot est axé amitié principalement, il ne convient donc pas vraiment de s'étendre sur l'Amour d'Aelita pour Jérémie.

Pour cette vision de l’impossibilité de l’amitié éternel… Je partage ton point de vue. En philosophie on retrouve souvent l’idée que l’éternel est en fait la perfection (d’où l’idée que Dieu est, seul, éternel et parfait).
Je suis pas croyant, mais je trouve que l’être humain est l’imperfection incarnée aussi je pense qu’une amitié éternelle n’est pas possible. Plusieurs choses jouent leur rôle… Les amitiés d’adolescence ne sont que rarement durables à vie car on est tous amenés à changer. Cela se vérifie également quand on est plus âgé, à moins forte dose…
Pourtant comme Orphée, je pense que les belles amitiés sincères peuvent exister et qu’il faut y croire. Seulement, on ne les trouve pas facilement. Il faut trouver des personnes avec des valeurs sûres, une maturité certifiée, qui implique assez souvent des expériences assez intenses de la vie, ou bien un point de vue des choses très sage. Dans tous les cas, les vrais amis ne peuvent être que des personnes exceptionnelles et pas des Monsieur/Madame Tout-le-monde… (Je salue tous mes ami(e)s du forum et les remercie d’être d’aussi géniales personnes).
Pour nos héros, je considère Odd et surtout Ulrich comme des Monsieurs Tout-le-monde. Il ont de gros défauts qui ternissent leur qualité, sont très loin de la maturité (cf les Amours Dissolues de Odd, la Jalousie Médiocre d’Ulrich). Pour Jérémie, malgré sa haute intelligence, je le considère comme particulièrement ignorant et naïf vis-à-vis de tout ce qui touche aux relations humaines… Grosse tête à l’école est loin de vouloir dire grosse tête dans la vie…
Yumi, elle, sort du lot et est une personne hors normes avec des valeurs importantes… vis-à-vis de l’amitié, parce que niveau amour, il lui reste à apprendre la Franchise. Aelita, c’est un paradoxe. Je ne la considère pas comme une personne stable et je pense que son adaptation au monde humain dans la série s’est fait un peu trop vite. Néanmoins, elle détient un élément clé d’une amitié réelle : La Simplicité.
Je pense que les personnes exceptionnelles doivent aussi garder un idéal de simplicité pour pouvoir faire naître de vraies amitiés. Bon, tout ceci résume très très brièvement (et lacunairement) ma vision de l’Amitié, mais faudrait que j’ouvre un sujet pour tout dire.
A tout ça, s’ajoute une autre problématique, l’Amitié Eternelle, possible à notre époque ? Difficilement… L’être humain n’est déjà pas un cadeau, notre société nous rend égoïste. L’égocentrisme est de plus en plus fort et de plus en plus de gens ne s’intéressent qu’à elles. On se cherche des excuses pour ne pas avoir à s’intéresser aux autres… Quand on se perd de vue, on en fait rien pour l’empêcher, on trouve d’autres amis… Alors au final, les amis d’avant, était-ce des amis ? Ou les nommait ton ami parce que on voulait avoir le sentiment d’avoir des amis pour être comme tout le monde… Pas facile de compter ses amis…
Moi, je pense beaucoup que c’est dans le Malheur qu’on compte ses vrais amis. Ce sont les gens qui s’accrochent et essaient de vous aider. Ce ne sont pas forcément les gens qui au final vous aideront le plus, mais ce sont les gens qui agissent que dans un seul but : Celui de vous voir aller mieux !


Enfin, tu l'a déjà évoqué mais ce n'est pas surprise... Ce texte est, pas péjorativement, presque pas une fanfic. Tu as su avec beaucoup d'élégance reprendre la base de la série pour l'adapter à ta réalité. Au final, Code Lyoko ne t'a donné que la puissante amitié entre les 5 héros, que tu n'avais plus qu'à faire voler en éclat pour servir ta fic.
Au final l'héroïne, (Aelita ? Mais elle n'est pourtant pas nommée à aucun moment de la fiction…) Je disais donc l'héroïne que je nommerai Cely, si tu me le permets, incarne ton expérience. Ce One-Shot n'est pas le futur des héros. C'est un bout de ton passé et un bout de tes espérances d'avenir...
Le fiancé, je ne le connaît pas, je me contente juste de te le souhaiter, la Demoiselle d'Honneur, ne s'appelle-t-elle pas Céline ?

Odd, Jérémie, Ulrich, Yumi... Je pense que ils auront toujours une petite place dans ton coeur, malgré les embrouilles qui ont séparé vos voies. Je ne sais pas si je dois te conseiller de les oublier et de garder un souvenir d'eux, je ne sais même pas si j'ai à te conseiller, donc je vais me taire ^^

J’espère avoir compris le texte dans le sens où tu l’a écris… Si c’est le cas, je pense que c’est sans doute un point final à ta crise de ses derniers mois, aussi je te féliciter d’avoir surmonté tout ça et je laisse aussi une tite félicitation à ta JUM’S qui a joué un rôle important.

Je n'utiliserait pas le mot croyance (comme mon prénom, trop religieux...) mais j'espère sincèrement que tes aspirations seront comblées sur tous les domaines...

***

(La suite n’est que racontage de vie…)

Je vais répondre à tes questions, évasivement, bien sûr, on est en public, mais tu sais que sur MSN, un No-Life est toujours en quête d'une conversation intéressante;)


Cely => Vous reste-t-il beaucoup de ces amis d'enfance desquels vous ne pensiez jamais vous séparer ? Avez-vous des nouvelles de vos plus anciens amis, de classes ou d'établissements différents ?

De mon école primaire, sans doute ai-je fait des promesses à vie... Pour cette partie de ma vie, je n'y accroche pas une grande nostalgie. Une raison très simple, je ne supporte pas la bêtise et un enfant est...con. Aussi, je remets mes promesses stupides sur le compte de la bêtise infantile. Je n'ai pas gardé d'ami du primaire... Ils ont changé, en mal pour la plupart... J'ai changé, pour moi, inutile de se leurrer, nous ne sommes plus les mêmes personnes...

Pour le collège, disons, que je n'ai pas fait de promesses inconsidérées, je revois encore pas mal de gens, et pour moi être ami n'est pas synonyme de voir souvent... Pour ceux que j'ai perdu de vue du collège alors que je ne comptais pas les perdre de vue, je résumé simplement : Il y a une chose que je ne pardonne pas, c'est le changement.

Le lycée, j'y suis arrivé, pour des raisons X, avec la ferme intention de ne pas me faire de grand ami que je perdrai un jour... Les rares potes que j'y ai eu vont dans la même fac que moi, donc pas de souci...



***

Je sais pas pourquoi, mais je tiens à répondre à Princesse ^^

Citation:
Princesse a dit : < L'amitié c'℮st L'amour V℮ritabl℮ >


A mes yeux, ça marche plutôt dans le sens inverse : l’Amour, c’est de l’amitié, juste une amitié particulière… Au fin de compte, on a tous un brin d’Amour pour nos amis. Dans la fic, il est dit que la Demoiselle d’Honneur est plus proche de l’héroïne que le fiancé… Preuve que l’Amour n’est pas absolu forcément. C’est juste une amitié particulière…

Citation:
" Les vrais amis se retrouvent toujours " comme on dit.


Certes le mensonge existe. Quand on vous pose la question : « Est-ce que je suis un ami pour toi, il est si dur de répondre nan… Si facile de répondre Oui. Mais si on est droit, assumer ce Oui devient bien plus dur que d’avoir répondu nan. (Un individu lambda s’en sortira par égoïsme, mais ne rentrons pas dans ces détails !)
Je dirai plutôt que les vrais amis sont ceux qu'on sait qu'on peut retrouver avec de la volonté !

Citation:
C'est vrai, qui n'a jamais mentie de sa vie pour ne pas faire de la peine à un ami ? ( Bien que moi, je préfère éviter le sujet plutôt que d'enerver les gens xD ).


S’il faut mentir à un ami à un moment ou à un autre, c’est parce que l’être humain est imparfait et qu’il supporte pas d’entendre certaine chose. Alors on est contraint au mensonge pour ne pas blesser. Au final, le mieux est d’aider implicitement ses amis à changer. Il y a des fois où il ne faut pas laisser passer des choses qui ne nous plaise pas !
Enfin bon, certains mensonges blancs sont pardonnables, d’autres ne le sont pas ^^

... Õhm ^^

***

Désolé pour le retard du commentaire Cely, mais hier soir, je me suis endormi dessus ^^ La fête des Terminales de mon lycée ma laissé en profond manque de sommeil !

Encore bravo pour cette fic qui incarne tout à la fois un texte plus qu’excellent, une introspection profonde qui n’a sûrement pas du être facile à écrire et surtout un message optimiste qui marque la fin d’une période difficile et ouvre sur un temps plus heureux, qui, je l’espère de tout cœur pour toi, durera longtemps, aussi longtemps qu’une fraternité ? …

Pour l’autre, chacune de vous : Ne changez pas ! Toutes les deux !

--Message edité par Shaka le 2007-06-02 21:25:47--
_________________
http://img.codelyoko.fr/upload/files/1197977355_142.png

Les fleurs naissent, puis se fânent. Les étoiles brillent puis s'éteignent. Ainsi, la galaxie et notre Univers tout entier seront, un jour, amenés à disparaître...
A côté, la vie d'un homme ne représente qu'un éphémère battement de cils... Durant ce temps, l'homme naît et grandit, il s'amuse et se bat, il aime et déteste, il est heureux, puis triste... Tout ça, en un très court instant...
Avant de tomber dans un éternel sommeil qu'est la Mort...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0808s (PHP: 53% - SQL: 47%) - Requêtes SQL effectuées : 19