CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Code Lyoko] Interview de Julien Lamas...
[IFSCL] IFSCL - Bande annonce fangame 4.0.X
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
[Site] Un nouveau dossier : Le français...
[Site] Un nouveau fanprojet : RTTP Podcast
[IFSCL] IFSCL, Bande annonce du 9e anniv...
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
 
 Derniers topics  
[Galerie] Trucs, bidules, choses Made...
Code Lyoko est disponible sur AmazonP...
[Jeu Vidéo Lyoko] IFSCL 40X!
Discord pour le forum + animation ?
[One-shot] Xana attaque à fond 2 !
[Projet] Forum Séries TV et DA (dont ...
[One-Shot] Amaterasu
[Fanfic] Code Alpha 2.0 - Rainy Days ...
Source (extrêmement hypothétique) d'i...
Anciens : Réveillez-vous ! La bulle d...
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Folie mélodieuse [Arrêtée]

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 6 sur 6

Aller à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Kiria MessagePosté le: Sam 15 Jan 2011 14:52   Sujet du message: Répondre en citant  
Plopours


Inscrit le: 23 Mar 2010
Messages: 426
Localisation: Sous un abri-bus, attendant que quelqu'un me tende sa main...
Ah la la, la grosse déception! Aucun de vous n'a encore trouvé!
Enfin, il y en a un qui est sur la voie, mais je ne dirai pas qui hé hé!

Bon, je crois que je vous ai fait assez patienter! Mille excuse!
Donc, bon, ben,

ENJOY!



-SUITE-




Arrivé au tournant qui les amènerait à l’église, Ulrich commença à sangloter. Il n’en pouvait plus de cette douleur que d’attendre de voir si Yumi était morte. A côté de lui, Odd essayait inutilement de le réconforter. Après tout, il ne pouvait pas lui en vouloir de s’inquiéter pour elle. Lui aussi après tout était fort inquiet.

« Et si elle l’était réellement, se surprit-il à penser. »

Cela le fit tremblait. Il avait peur et pour elle, et pour ce qu’allait devenir son meilleur ami.
Les mêmes pensées étaient dans la tête d’Aelita, qui sera la main de Jérémie, assit à côté d’elle. Celui-ci se rendit vite compte du geste de la jeune fille, et osa un regard en sa direction. Il la voyait, essayant de ravaler ses larmes. Mais sa sensibilité prit le dessus.
Jérémie se sentait mal. Son intelligence ne lui servait pas dans ce genre de cas. Déjà à cause de la mort d’Heïdi, Aelita avait été énormément bouleversée, mais si cela arrivait aussi à Yumi, il ne saurait plus quoi faire. Le jeune garçon amoureux se contenta juste de répondre à son étreinte manuelle.

Le bus s’arrêta. Il était arrivé au point de rendez-vous. L’église. Les professeurs sortirent en premier, suivit de la classe d’Hiroki, de Yumi et d’Heïdi. Les quatre amis fermèrent la marche, guettant de tous les côtés, lorsqu’ils furent descendus, la famille de Yumi.

« -Vous la voyez ? s’enquit Ulrich ravalant fièrement ses quelques larmes.
-Pas encore, répondit Odd, pas encore… »

Ils essayaient de rester calmes, mais tous autant qu’ils étaient, s’inquiétaient énormément du sort de leur amie, celle qu’Ulrich aimait.
Toujours en dehors de l’église, Jérémie leur dit que peut-être elle était déjà dedans, elle. Ayant encore un espoir, ils y entrèrent.
Encore en fin de file, ils scrutaient désespérément la salle. Leur regard se portait sur les premiers rangs, ainsi que sur le devant de la pièce.
Mais rien, toujours aucune vue de leur amie.

« -Vous la voyez ? questionna Ulrich, toujours angoissé.
-Non… toujours pas… répondit Odd, nerveux. »

Un moment intense de silence se fit sentir, lorsque Jérémie s’arrêta net, se faisant bousculé par Aelita, inattentive à l’action de son petit ami. Elle était tellement stressée qu’elle ne prit même pas la peine de s’excuser.


« -Ce n’est pas elle, commença Jérémie, toujours à l’arrêt. C’est Hiroki ! »


Les pupilles des autres se dilatèrent toutes, à la vue de la photo du frère de Yumi, sur le bas de l’estrade.
Le cœur serré, ils comprirent immédiatement pourquoi la jeune fille n’était pas venue en cours hier.
La seule raison n’était autre que la mort de son frère. Celui avec lequel elle n’arrêtait pas de s’engueuler, mais qu’elle aimait tant. Un amour fraternel gorgée de haine, mais qui s’estompait toujours.
Jérémie reprit doucement la marche qu’ils avaient entamée lors de leur entrée dans l’église.
Aucun n’osait parlait, le cœur séré, ils s’installèrent sur le côté droit de la bâtisse, là où il restait assez de place pour quatre personnes. Le devant.

« -Ulrich, évite de la regarder… conseilla tristement Aelita. »

Mais il le fit quand même. Il ne put s’en empêcher, comme si c’était un automatisme. De là où il se trouvait, le jeune homme la repéra tout de suite. Au milieu de ses deux parents, elle laissait paraitre un visage digne, mais extrêmement mélancolique. Comme si tout s’était effondré.
Yumi tourna la tête en direction de sa mère, à sa gauche. Elle pleurait. La jeune fille ne put que regarder, sachant très bien qu’aucune de ses paroles ne réconforterait le trou béant de chagrin que venait de s’ouvrir dans le cœur de celle qui l’avait mise au monde.

D’un regard livide de tout sentiment, elle croisa celui d’Ulrich mais le détourna aussi vite. Elle ne voulait pas, n’en pouvait plus qu’on lui demande sans cesse « Est-ce que ça va ? Comment te sens-tu ? » et l’attention de celui qu’elle avait décidé de mettre à l’écart n’affirmait que ce sentiment de « Je suis désolé pour toi et ta famille, j’espère que ça va aller ».
Bien sûr que non ! Elle venait de perdre son frère ! Et ses parents leur seul fils. Le châtiment le plus terrible pour eux. Des parents ne devraient pas voir leur fils mourir !
Elle reprit sa position initiale, celle où elle ne croiserait plus son regard.
La cérémonie commença. Une chanson s’évaporait dans la grande salle. La nostalgie des jours passés auprès de son frère retentissaient comme de grands coups de massue dans la tête de Yumi.

« -Nous sommes réunis ici, en ce jour… »

Le prêtre parla durant de longues et interminables minutes, interrompues de temps à autre par les GSMs de gens irrespectueux qui n’avaient certainement rien à faire là. Cela ramenait ceux qui essayaient de s’échapper de cette dure réalité sur terre, là où, en ce moment, la souffrance régnait. Mais durant ces moments d’évasions, elle repensait aux bons instants passés à ses côtés. Elle se souvenait d’un jour, où elle venait de lui faire découvrir un groupe de son pays natal. Trois ans jours pour jours, se rappela t’elle ensuite.

Flash Back.

« -Hiroki, viens un peu !
-Quoi encore !?
-T’inquiètes, cette fois-ci, je vais pas te courir après, lui sourit-elle. »

Elle s’installa sur son lit et fit signe à son frère de s’asseoir auprès d’elle. Il obéit.

«-J’ai remarqué, que quand on va dans les mariages, ou bien les fêtes « joyeuses » tu dansais souvent sur les musiques styles jazz etc… et comme je sais qu’en même temps, tu adores le ce qui a plus de rythme, je t’ai trouvé un groupe que tu vas particulièrement bien aimer. »


Quelque seconde après ses paroles, elle lui mit dans son oreille l’un des écouteurs « magiques » comme disait Hiroki à cette époque.
Une musique s’en écoula subitement emportant son jeune frère dans une joie qu’elle mettra sans doute quelques jours à supporter. Son visage s’illumina aux premières notes légères et gaies de cette chanson.
Il commençait doucement à gigoter sur le lit de sa sœur, prit d’une irrésistible envie d’exprimer sa découverte au monde.
Au bout de la première journée il n’arrivait plus à se décrocher de cette chanson. Même à table, les écouteurs lui sciaient les oreilles, et il ne faisant que chantait durant son temps libre.

« -Nayan datte susumanai sa hajimeyou ka ima sugu !!!! Tin talatin TA talintin Tata latin TalalaTin lin tinlintin laAAtin, ta talatin !!!
Teo..re … iu no kai ? K…bu mae ni qui…te
Kimi ga omo… hodo ma…i wa dare mo michainOOO
Ka….nai koto mo z…bu fuk…te kimi no sha…ou sa…
-HIROKI !!!!!
-Quoi encore !?
-Tu sais que tu chantes divinement faux !? »

Ils se regardèrent pendant un moment, jusqu’à ce que l’un d’entre eux commença à se pouffer de rire. Et ce nu fut autre que Yumi qui craqua la première.


Fin du Flash Back

Un fin sourire rempli de nostalgie se dessina sur ses lèvres. La jeune fille leva ensuite les yeux au plafond, et commença à chanter avec une voix à peine audible.

« -Tere demo guchi demo risou demo sou nan da tte kikasete yo
Mikata wa koko ni mo hitori iru sore… »

La chanson fut brisée par une nouvelle sonnerie de téléphone, ce qui la ramena directement sur terre, une fois de plus.
Yumi regarda la photo de son petit frère, et les yeux remplis de larmes, elle osa un regard vers ses amis. Tous regardaient ce que faisait le prêtre avec attention, sans détourner le regard une seule fois. Aelita, qui était sans doute la plus sensible, avait les yeux qui brillaient. Sans doute comprenait-elle mieux ça, ayant elle-même perdu son père.
Les funérailles se finirent aussi lentement qu’elles n’avaient commencés.
Tout le monde était sorti de l’établissement et le principal Delmas apportait ses condoléances les plus sincères aux familles. Il continua ensuite par engager une conversation avec Takéo, qui l’avait pris à part.

« -Hiroki était tellement doué, nous le regretterons monsieur Ishiyama.
-Nous aussi vous savez. C’est très dur à supporter. Ma femme est tellement fragile. Perdre notre fils est la pire chose qui pouvait nous arriver.
-J’en suis conscient, si je venais à perdre ma fille, je ne saurai pas comment réagir.
-Nous non plus, à vrai dire. Surtout vis-à-vis de Yumi, elle est tellement boulversée. D’ailleurs, cela ne vous embête pas si ses amis viennent la soutenir aujourd’hui ? Vous comprenez, nous ne savons pas quoi faire, et je crois que ça lui ferait du bien.
-Aucun souci, je vais de ce pas le dire à Stern, Della Robia, Stones et Belpois.
-Merci beaucoup. »

Le directeur alla chercher les amis en question et ceux-ci n’avancèrent aucune opposition. Ils se sentaient même soulagés de pouvoir aider leur amie.
Arrivée à la voiture familiale, ils se disposèrent de façon à ce que tout le monde puisse y entrer. Yumi sur les genoux de sa mère, à l’avant, et les quatre autres sur la banquette arrière.
Durant le court trajet qui menait à la maison des Ishiyamas, personne ne parlait. Il y dominait une ambiance tendue et malheureuse.
Même la radio y devenait aphone.
Arrivé chez eux, Yumi monta directement dans sa chambre.

« -My soul is frozen and it's tied...
My ears find no voice of you… commençait elle à murmurer en montant.”

En bas, sa mère entendit ses paroles qui lui brisèrent encore plus le cœur. Elle se dirigea vers son mari, déjà installé dans le salon avec Ulrich, Odd, Aelita et Jérémie.

« -Takéo, elle recommence… ce que nous redoutions… elle l’a entamé… et cette fois-ci, cela durera certainement plus que lors du décès de mon père.
-Qu’est-ce qu’il y a donc ? questionna Jérémie.
-Je vais vous expliquer. Yumi était très attaché à son grand-père, mais le jour de son décès, elle est entrée dans un état second. Une sorte de dépression d’avoir perdu un être qui lui est cher. Aucun moyen ne pouvait la calmer, elle se sentait perdue, il lui manquait un repère.
-C’est aussi arrivé lorsqu’elle a perdu son poisson. Mais en beaucoup moins grave. Là, elle ne faisait la tête que pendant un jour. Seulement, cette fois là, cela à durer plus de deux mois… reprit sa femme.
-Et cet état commençait toujours avec cette chanson… écoutez… »

Ils prêtèrent attention au calme de la maison, jusqu’à entendre sa voix qui le perça.

« -How many times did I shout
Your name in the storm ?
My voice's drying out...
I live because of you, so I believe...
"Close your eyes"
Therefore, this pain never heals... »

Ces dernières paroles leur serrèrent le cœur tellement les paroles étaient fortes et la voix de Yumi attristée. Ils ne purent qu’écouter. La laisser se calmer tout seule. Seule.





-A SUIVRE-



Quatrième chanson : Smile de SID
Cinquième chanson : Infection de D'espairsRay

_________________
Nous naissons, et puis?
Ainsi va la vie, nous nous demandons ce que nous faisons sur Terre pour au final, ne le savoir que quand il est trop tard.

La plus belle chose que nous nous sommes enseignés de génération en génération, c'est Aimer. Il faut entretenir cet Amour pour que jamais au grand jamais, il ne puisse s'éteindre.


Dernière édition par Kiria le Mar 01 Mai 2012 18:05; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Kastiel MessagePosté le: Dim 16 Jan 2011 01:05   Sujet du message: Répondre en citant  
Mister Ange


Inscrit le: 09 Sep 2010
Messages: 1124
Localisation: Tout proche de la porte menant au paradis, en même temps normal pour un ange...
Ahh! Bah voilà, cela fait très plaisir, enfin la suite! Very Happy Tu a pris ton temps dit-on , et je pense que c'est pas plus mal, car j'ai l'impression que c'est plus long que t'habitude, et d'ailleurs tant mieux.
Je vois que tu as repris la main pour écrire! Mr. Green
Sinon, c'est qui qui est sur la bonne voie, à propos du choix de tes morts? Hum... oh, allez tu peux le dire... non! Mr. Green

Cette partie, est vraiment axé sur l'enterrement des victimes, c'est vraiment une partie riche en émotion, qui mélange de la tristesse, mélancolie, de l'espoir, des doutes, tu arrive bien à faire retranscrire tout ça, et du coup on se croirait avec les héros.
Pauvre Ulrich, alors si sa Yumi aurait été morte, cela aurait été le drame, il se serait tué; Odd qui s'inquiète de ses amis, Aelita plus sensible que jamais, Jéremy impuissant, mais tente de consoler Aelita, et bien cela promet.
Normalement, dans une situation pareille, il doit y avoir des psychologues à l'école, pour ceux qui ont vu les cadavres ou l'esprit tourmenté. Je me dit, est ce que tu va en mettre?
Je trouve le père, assez impassible, pas trop choqué, mais peut être ne veut-il pas montrer ses sentiments et son chagrin aux autres.
Ouhla, mais c'est pas bon ça si Yumi, nous fait une dépression, je me dit qu'elle va s'enfermer sur elle-même, plus voir personne, à broyer du noir, et pourquoi pas aussi prendre de la drogue et tout. Est ce que cela va se passer comme ça? Razz

Sinon, que vont devenir les parents et la bande? Qu'est ce qu'ils vont faire? Y aura t-il encore d'autres surprise? Hum... beaucoup de question!

Les 2 chansons concernent les futures victimes ou pas? Un petit indices! Cool
En tout cas, l'une est joyeuse, à la fête et l'autre un peu plus triste, noir.

_________________
https://img11.hostingpics.net/pics/818209Signaturepourfondsombre2meversionfini.png


http://img15.hostingpics.net/pics/740219galerie3.png

http://img15.hostingpics.net/pics/823481UsebarRebornMyanimelist.png
Usebar by me
Fan de Transformers, Stargate SG1, The Walking Dead, Supernatural et de mangas! <3
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Sturm MessagePosté le: Dim 16 Jan 2011 09:25   Sujet du message: Répondre en citant  
Marchombre


Inscrit le: 15 Aoû 2010
Messages: 749
Localisation: Sur la voie de la liberté
Coucou !

J'suis content de la suite ,

même si l'histoire n'avance pas beaucoup,
c'était important de s'arrêter sur le malheur de Yumi jtrouve.

Chapitre triste...

J'espère qu'il n'y aura pas que de ça par la suite,
à la longue ça va me faire déprimer x)

Et Yumi qui devient folle... Ça craint :s

C'est une des premières fois que je lis une fic triste ,
sa change et j'attend donc la suite. Wink
_________________
Merci à Sido pour le pack !


Dernière édition par Sturm le Mer 13 Juil 2011 18:50; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
DimIIy MessagePosté le: Dim 16 Jan 2011 12:33   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 23 Oct 2009
Messages: 1044
Localisation: Dans mon lit , en train de manger des kinder Bueno !
C'est vraie qu'ont avance pas beaucoup mais si je comprend bien Yumi va faire une depression =S
C'est vraiment la pire des choses qui puissent arriver sa sera aussi horrible pour elle et ses proches .
J'espere que le prochain chapitre sera plus gaie hein (et quand je parle de gaie tu sais de quoi je veux parler hein !)
J'ai pas envie que tourne a l'histoire dramatique moi xD à moins que Yumi se transforme subitement en psycopathe x)
Bref c'est super comme d'habitude mais j'ai rencontrée une ou deux fautes mais rien de méchant ^^

Bsxx

_________________
http://imageshack.us/a/img521/7369/signaturedimiiy.png


Merci me98 !!

Texte by me : Disparition (2eme version de préférence )
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
HitmanOdd MessagePosté le: Dim 16 Jan 2011 18:52   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 17 Déc 2010
Messages: 78
Localisation: Dans le 59 :)
Ouai enfin la suite Smile
Ohhh Pas de mort Wink
Suite "triste", tellement triste que je l'ai trouvée marrante Mr. Green.
Sinon je crois que j'ai une autre hypothèse je te l'envoie (en espérant que c'est ça)

Bon je retourne a mes petites occupations.
Bon courage pour la suite

_________________
http://www.izipik.com/images/201101/28/jxiovkmwmo2mhxxsm1-signature-oddhitman.png

"La passion et les rèves sont comme le temps, rien ne peut les arrêter, et il en sera ainsi tant qu'il y aura des hommes près à donner un sens au mot "LIBERTEE"" Gold Roger, One Piece


Merci à Emyleen pour l'avatar et la sign' !!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
Kiria MessagePosté le: Mer 13 Juil 2011 16:35   Sujet du message: Répondre en citant  
Plopours


Inscrit le: 23 Mar 2010
Messages: 426
Localisation: Sous un abri-bus, attendant que quelqu'un me tende sa main...
Niéhéhé, Niéhéhé, NIEHEHE! MOUHAHAHAHAHA!!!!!
Et les petits petiots, la suite est enfin arrivée x)
Après un LOOOOOOOOOONG temps d'attente, vous voilà gâtés mes enfant!

J'vais aussi répondre à vos commentaires parce que j'ai la fâcheuse manie de pas répondre avant de poster xD

Biquette, que dire, tu trouvais que l'autre c'était long, et bien, là, tu vas être ravi x)
Et NON, je ne divulguerai pas mon secret! J'ai pas envie de casser l'intrigue xD
Bla
Bla
Bla
Les deux chansons? Bien sûr que oui x)

Poulpiiiiii x) et Abréviation (Ton nouveau surnom HitmanOdd) j'suis désolée de pas vous combler sur les morts et sur le sang, et la d'ailleurs,il n'y en a toujours pas, juste un gogol paumé de la vie qui trou le cul x)

Et DimIIyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy (J'avais envie de changer x)
Yumi? Dépression? Naaaaaaaaan juste un peu beaucoup x) Toi, par contre, tu vas aimer ce chapitre, parce que oui, il est plus gaie, enfin, c'est mon avis x)
(J'ai essayé de corriger les fautes, mais rien de prometteur cela dit xD)

Sur ce, la suite que vous attendez depuis quasiment 6 mois et làààà
TADAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAM!!!!!








-SUITE-





Dans les couloirs du collège vidé de son âme, un jeune homme s’avançait vers la porte qui menait au bureau du directeur. Il frappa brutalement celle-ci pour bien qu’on l’entende et une femme dans la cinquantaine lui ouvrit.

*Certainement la secrétaire, pensa-t’il. Bon, souviens-toi, il faut être gentil avec les secrétaires, si pas, pan-pan cul-cul !*

« -Bonjour Madame.
-Bonjour.
-Euh, alors voilà, je suis Squall De Duve.
-Ah oui, on nous avait prévenus de ton arrivée. Tu es le petit nouveau qui vient de Belgique c’est ça ?
-Oui, tout à fait, mais s’il vous plait, évitez les stéréotypes du genre «Petit belge».
-Ne t’en fais pas, nous ne sommes pas là pour juger. Je suppose que tu es ici pour les formalités.
-Oui… »

Ils allèrent s’installer devant son bureau. Bic en main, elle compléta une feuille, surement celle d’admission au collège.

« -Alors, vu que tu seras ici en tant que pensionnaire, tu seras dans la même chambre que Jérémie Belpois. C’est un gentil garçon, un peu étrange pour moi, mais il est gentil, et très intelligent surtout.
-D’accord.
-Vu ton âge, tu seras certainement dans la classe de première, compléta la secrétaire.
-Pardon ? La première ? Mais j’ai seize ans ! Ça ne devrait pas plutôt être la cinquième ? s’indigna le jeune homme.
-Non, non, c’est bien la première. Ça se voit que tu n’es pas d’ici toi, étouffa-t’elle d’un petit rire.
-Ah… Si vous le dites…
-Ne t’en fais pas, tu t’y habitueras bien un jour, le réconforta-t’elle.
-Si vous le dites… répéta Squall inlassablement.
-En tout cas, je suis désolée pour toi que tu arrives durant cette période…
-Pourquoi donc ? tenta-t’il.
-Et bien… comment dire cela… Nous avons des problèmes ces temps-ci…
-Ah… Je vois… Rien de trop grave j’espère, se contenta de répondre le jeune homme.
-Hélas, trop grave… »


Plus un mot ne sortait de la bouche du jeune homme, il ne préférait rien dire, laisser libre court au silence dans le bureau de la secrétaire… Bien sûr, il ne resta pas plus de cinq minutes, et au bout de celles-ci, Squall s’en alla, de son air se demandant ce qui se passe, comme à son habitude. La bouche légèrement ouverte, les yeux mi-clos, il s’avança jusqu’à la cafétéria. Une ambiance morose s’était déjà installée dans la pièce, les élèves ne parlaient plus que d’une seule chose, une chose qu’il n’arrivait pas bien à comprendre vu la distance qui les séparait. Il s’empara d’un plateau repas et fit la connaissance de la serveuse. Lui assignant un joli sourire ainsi qu’un bonjour, il ne vit pas la couleur du sien, l’allure pâteuse de la vieille dame n’annonçait rien qui aille…
Le garçon pressa le pas lorsqu’une fille qu’il trouvait jusque là assez radieuse lui fit signe de la main. Du haut de ses un mètre septante-trois, Squall faillit dans un élan étaler son plateau repas sur celle-ci, mais il se ravisa à temps, empêchant la catastrophe.

«- J’ai eu peur ! commença la jeune fille qui semblait plus jeune que lui.
-Désolé.
-Salut, moi c’est Véronique, se présenta-t’elle.
-Squall.

Il regardait la foule qui pointait à cette heure de la journée, ne donnant qu’un mot par question, ce qui attisa la curiosité de la jeune fille. D’un regard perçant, elle le fixait comme elle savait si bien le faire, mais Squall n’y fit pas attention, il s’assit en face d’elle. Il avala d’abord une bouchée de son assiette, du couscous et des boulettes, tout ce qu’il détestait, mais n’ayant rien mangé auparavant, il ne renia pas le plat. Le jeune homme regarda ensuite son interlocutrice qui ne cessait de l’examiner depuis tout ce temps et continua la courte conversation.

-Tu viens d’où comme ça ?
-Belgique…
-Ah c’est cool, un belge ! Et ça fait longtemps que t’es ici ? continua-t’elle.
-Non.
-T’es pas très bavard à ce que je vois. T’es stressé parce que tu viens d’arriver ?
-Non, répéta-t’il.
-Ben alors, pourquoi t’es comme ça ? »

Elle dit ça d’un air innocent, d’un air auquel on ne pouvait que répondre, mais il semblait pour Squall que ce n’était pas la bonne personne à qui demander ça, elle avait l’air trop immature dans sa façon de parler, et n’avait pas la même mine que les autres. Enfin, il se décida quand même à lui poser la question qui le tracassait depuis sa discussion avec la secrétaire. D’un coup, il fit retomber ses couverts dans un son clinquant et finit par la fixait, d’un ton fatal.

«- Dis, pourquoi tout le monde à l’air si… accablé ?
-Tu l’as remarqué… dit-elle gravement. »

Elle s’assombrit à son tour et prit la même expression que les autres. Ses yeux devinrent noirs et plus profond que jamais, ses cheveux pourtant si lumineux se ternirent d’un coup et plus aucune joie ne se laissait transparaitre sur son visage, même ses vêtements n’arrivaient plus à rehausser la luminosité de sa peau. Elle était devenue matte. Squall regarda le changement radical de la fille sans rien dire, attendant plutôt qu’elle lui réponde. Cinq minutes passèrent dans le calme, sans un mot, sans un regard de sa part, sans un bruit de sa respiration. On aurait pu croire qu’elle s’était dénudée de tout âme mais, au moment où il ne s’attendait plus à rien, au moment où il pensait reprendre de son plat, Jeanne releva la tête.

«- Ils sont… débuta-t’elle avec difficulté.
-Qui ça ils ? s’intéressa-t’il davantage.
-Des élèves… Ils sont… »

Ses yeux commencèrent à briller de plus en plus pour enfin faire perler quelques larmes sur ses joues. Squall, ne comprenant pas sur le coup, cru qu’il avait dit quelque chose de mal et il essaya tant bien que mal de se rattraper, mais rien n’y faisait, et il interpréta donc cela comme ne venant pas de lui. Le chagrin de la jeune fille lui faisait mal au cœur. Il n’aimait pas voir les gens pleurer devant lui et ne savait jamais comment les réconforter, sauf une, mais il se doutait bien que lui dire qu’elle ne se fera pas nonne dans la vie ne la réconforterait pas… Il lui prit donc sa main, qu’elle avait posée auparavant sur la table et calmement, lui demanda de continuer sa phrase. Elle resta d’abords callée quelques secondes la bouche ouverte, haletant faiblement.

« -… Ils sont… recommença-t’elle… morts… »

Ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase pour la jeune fille. Elle ne put s’empêcher de fondre en larmes devant lui, de serrer sa main extrêmement fort et de cacher sa tête contre son autre bras. Ces dernières paroles furent pour lui un coup de massue sur la tête. Il ne s’attendait pas à ce que la chose si grave pour l’assistante du directeur soit ça. Il ne dit rien, respecta seulement le chagrin de la jeune fille et en homme qu’il se sentait naitre, il se leva et alla la prendre dans ses bras. Attristé par cette nouvelle, le cœur serré, Squall lui caressa délicatement la tête et lui chuchota quelques phrases rassurantes. Il la réconforta aussi bien qu’il le put.
Une fois Véronique calmée, il se rassit en face d’elle et reprit une bouchée de son diner refroidit par l'air ambiant.

«- Excuse-moi, se reprit Véronique en séchant la dernière goûte qui perlait sur sa joue.
-Ce n’est rien, je peux comprendre. Ça a dû être un choc…
-…Elle était comme ma grande soeur…
-Je suis désolé…
-Ce n’est pas de ta faute… Mais celle d’un autre…
-…
-…
-Dis moi, ça va peut-être un radical changement de sujet mais, tu sais où est la chambre de Jérémie Belpois ?
-Au deuxième étage, mais pour le reste, cherche une chambre avec un ordinateur, c’est tout ce que je peux te préciser.
-Merci, ça va bien m’aider. Ravi d’avoir fait ta connaissance. »

Sur ce, il se leva de sa chaise, porta son plateau jusque là où se trouvait les autres et partit en expédition. Il sillonna les escaliers en premier lieu, puis arriva au premier étage où chaque porte était en face de sa jumelle. Toutes étaient ouvertes et il n’eut aucune difficulté à trouver une chambre accompagnée d’un ordinateur.
Un deuxième lit venait d’être aménagé ainsi qu’une deuxième armoire, encore vide, jumelée à l’ancienne. Satisfait de sa découverte, il lança son sac au bord du lit et s’affala dessus.

«- Mais où est-ce que j’ai atterri nom d’une pipe ! »

Il resta quelque temps sur sa position avant de ne penser à mettre ses affaires en place. Sweats à capuche, pantalons trois-quart, chaînes, baskets noires, son look était perçu de gothique par certains, et de banal par d’autres. Squall ne se qualifiait d’aucun de ses adjectifs mais bien de Rockeur. Chacun de ses bracelets montrait un groupe qu’il avait été voir un concert ; VAMPS, Thirty Seconds To Mars, Rammstein, Lostprophets, et sans oublier celui de son groupe favori, D’espairs’Ray. Depuis la découverte de leur séparation, il ne se séparait plus jamais de cet ornement qu’il désignait de sacré. D’ailleurs, personne ne pouvait le toucher, tout comme le T-shirt de leur tournée.

Il sortit ensuite de son sac brosses, peignes, gel douche, shampoing, déodorant, multiples pommades, pince à épiler et laque. Contrairement au stéréotype du « Pouilleux rockeur » il prenait soin de lui, et pas qu’un peu. Pas un jour ne se passe sans qu’il ne vérifie si un quelconque poil ne sort du groupe. Enfin, avec ses traits efféminés, ses yeux bridés, on le prenait souvent pour un japonais, mais c’était bien un belge.

«- Pfff, en plus, on a même pas cours aujourd’hui, qu’est-ce que je vais bien pouvoir foutre quoi… »

Squall regarda par la fenêtre et vit un bus venant de nulle part s’arrêter en face du portail. La porte s’ouvrit après qu’il ne s’arrête et chaque élève sortit l’un après l’autre. Ce qui choqua le plus le nouvel arrivant, c’était les tenues noires qu’arboraient les voyageurs.

« -… Ils doivent venir de l’église je suppose, vu l’heure… »

Le jeune homme retourna sur sa nouvelle literie pas très confortable. Tout du moins, il ne mit pas plus de dix secondes pour s’endormir, et pas plus de cinq heures pour se réveiller, en sursaut. En effet, la porte venait de s’ouvrir brusquement.

« -C’est bon maman, je suis réveillé ! se précipita de dire Squall, se relevant en toute hâte à moitié réveillé. »

Il essaya tant bien que mal d’ouvrir les yeux, mais la lumière agressive des ampoules l’en empêcha. D’une voix assez grasse, il continua de parler, pensant toujours voir l’ombre de sa mère et lançant une remarque étrange pour celui qui venait de pénétrer dans la chambre.

« -C’est bizarre, t’as rétréci maman… C’est ton régime qui fait ça ?
-Je ne suis pas ta mère, lui répondit une voix raisonnablement masculine mais emplie d’une profonde tristesse.
-T’es trop petit pour être mon père…
-Je suis ton colocataire… »

Squall se releva aussi dignement qu’il le pû, ne voulant pas passer pour une vulgaire loque dès le premier regard de sa nouvelle rencontre. Il remit ses mèches en place, démêlant les nœuds créés durant son sommeil et se frotta les yeux. Il vit, déjà installé sur sa chaise de bureau, un jeune garçon blond, tout de noir vêtu.


« -Tu dois être Jérémie ! C’est bien ça ?
-Oui, et toi, tu es le nouveau ?
-Yap, je suis Squall.
-On m’avait prévenu que tu arriverais aujourd’hui, mais j’avais totalement oublié.
-Pas de soucis, j’ai l’habitude qu’on me zappe. »

Le blondinet fixa le belge assit en tailleur, mains sur ses pieds. Il poussa un soupir avant d’aller se coucher à son tour.
Ils restèrent en silence un bon bout de temps avant que le jeune homme assit exprima sa faim. Un gargouillis se fit fortement entendre dans toute la pièce.

« - Encore plus d’une heure à patienter avant de ne pouvoir manger, pensa-t’il, je pourrai jamais tenir jusque là ! Et puis, pourquoi ils ne font pas comme tout le monde et soupent à dix-huit heures trente ! J’ai faim…»

Il se leva sur le coup et ouvrit son armoire. De celle-ci, Squall sortit son Ipod, des amplis et surtout, un paquet de chips bien rempli. Il brandit alors bien haut sa proie et manifesta sa joie de pouvoir assouvir sa faim.

« -VICTOIRE ! Dis, ça ne te dérange pas si je mets de la musique ? questionna-t’il Jérémie, la voix hésitante.
-Fait comme bon te semble… murmura son commun.
-Merci bien. »

Il brancha alors la prise de ses amplificateurs noirs en forme d’Hello Kitty que sa meilleure amie lui avait offerts lors de son quinzième anniversaire, pour rigoler. Ensuite, il appuya sur « Play » sur son Ipod tout aussi noir, et la chanson reprit là où elle s’était arrêtée. Un air rude et violent cavala, la batterie était lourde et puissante, la guitare aigüe et rapide et la basse se faisait plus brutale et cruelle que jamais.
Au début, Jérémie n’y prêta pas attention, mais c’est lors du début du couplet qu’il se releva brusquement, fixant d’un regard inquiet le nouvel arrivant. Ce dernier ne l’avait pas remarqué et chanta d’une même voix que le chanteur les paroles.

« - My eyes flowing with sorrow
Has twisted my world… »

Il se retourna par après, arrêtant toutes paroles de la chanson ne voulant s’échapper de ses cordes vocales.

« -Il y a un problème ? demanda-t’il.
-La chanson…
-Ah mais fallait le dire si tu voulais pas ! J’ai cru que tu m’avais dit oui ! s’expliqua le jeune homme, pensant encore avoir fait une gaffe. »

Tout de suite, il éteignit son baladeur, lançant une phrase totalement incompréhensible, et s’installa une nouvelle fois sur le matelas.

« -Bon, ben, si je ne peux pas, faisons la causette !
-J’ai pas trop envie de parler ces temps-ci… minauda Jérémie
-En gros, tu veux que je te laisse tranquille quoi.
-Ça serait gentil…
-Bonne solitude alors ! dit-il sur le ton de la plaisanterie mais cela n’avaient en aucun cas fait rire le garçon. »

Squall s’en alla, mais revint aussitôt qu’il n’était parti, posant une dernière question pour la route. Passant sa tête par la porte, il se risqua de le questionner.

« -Pourquoi la chanson au fait ? »

Jérémie pivota pour l’avoir dans son champ de vision et vit son grand sourire de gamin curieux. Il soupira dans un premier temps devant son air stupide avant de lui répondre. Après tout, il ne risquait pas grand-chose de lui dire pourquoi il avait réagit à l’écoute de la chanson.

« -Je l’ai entendue aujourd’hui même, enfin, juste les paroles… Et je n’aime pas cette chanson…
-Ah… Ben moi je l’aime bien ! Allez, je ne vais pas t’ennuyer plus longtemps. Tantôt ! finit par dire Squall.
-A plus tard… »

Le belge s’éloigna de la chambre du scientifique, entendant de nombreuses conversations venant des autres chambres, mais il n’y prêta pas attention. Il dévala les escaliers et n’attendit pas plus longtemps pour prendre la première bouffée d’air frais la soirée.
Squall se balada dans le parc sans rencontrer qui que se soit, juste un banc, puis des arbres. Il était tellement désespéré d’être seul qu’il parla un instant avec un gland à peine sorti de son bourgeon. Il lui racontait sa vie, ses avis sur cette nouvelle école, ses appréhensions et bien d’autres choses.

« -Elle me manque Glandu… Tu peux pas savoir à quel point… Et je n’ai même pas pu lui dire ce que je ressentais pour elle… Non, je suis parti comme un lâche, sans rien lui avouer…
-Tu sais qu’il ne te répondra pas ? l’interpella une voix grave.
-Je sais, mais je tente toujours.
-T’es bizarre…
-On me le dit souvent. »

Squall abandonna Glandu pour se retrouver face à face avec un garçon bien fait par la nature. Ses cheveux bruns en bataille ainsi que sa mèche lui donnaient un petit air mystérieux et rebelle. Il lui présenta sa main, histoire de pouvoir se présenter.

« -Ulrich Stern »

Le jeune homme interpellé accepta sa poignée, sans pour autant penser que l’autre aurait une poigne aussi forte.

« -Squall De Duve. Dis moi, pour ne pas être trop indiscret, cette tenue, c’était pour… Enfin… Tu vois quoi…
-Ha… Apparemment, ça ne t’as pas échappé… J’y étais oui… »

Le jeune homme sportif baissa la tête en repensant à Hiroki, puis à Yumi, celle qu’il aimait mais qu’il n’avait pas pue réconforter… Il avait voulu, mais elle l’avait tout de suite remballé à s’écorcher la gorge. Ses paroles lui avaient déchirées le cœur « Arrête ! Tu ne peux pas comprendre ce qui se passe ! Tu ne peux pas comprendre ce que je ressens ! Tu ne peux pas comprendre ! Arrête ! ». Elle le lui avait dit si crûment qu’il n’avait pas insisté tellement il était atteint par cette phrase…

« -Désolé d’avoir été si violent dans ma façon de parler, s’excusa Squall, je ne sais jamais m’y prendre, alors je blesse… Raaaahhhh !!! J’en ai marre, je sais jamais quoi faire ! J’en ai marre bordel !»

Il s’était d’abord prit la tête entre les deux mains avant de vouloir aller se la cogner contre l’arbre qui contenait son cher Glandu mais une main l’en empêcha.

« -Calme toi… Ce n’est pas la peine de t’énerver pour si peu. »

Parfois, Ulrich s’étonnait lui-même de parler si sagement, et cette fois-ci, ce fut le cas. Cette situation le tranquillisait radicalement ce qui affectait beaucoup la dynamique du groupe. De toute manière, rien ne pouvait changer ça maintenant.

« -En plus je crève la dalle…
-Odd bis vas… murmura-t’il. D’ailleurs, tu sais que le self est ouvert à cette heure-ci ?
-Sérieux !? Mais qu’est-ce que j’attends pour aller manger moi ! J’ai été ravi de t’avoir rencontrer, mais excuse moi, je meurs de faim !
-Attends ! ... »

Trop tard, Squall était déjà bien trop loin pour qu’il entende.

« Il court vite… Dire que j’y allais aussi… Ca m’aurait évité de broyer du noir… »

Il suivit les traces de sa nouvelle rencontre, les mains dans les poches. Quelques gouttes d’eau commençaient à tomber du ciel qui grisonnait à vu d’œil. Elles mouillaient les cheveux bruns d’Ulrich dans sa nostalgie du bon vieux temps.

« Le temps est au rendez-vous lui aussi… Au moins, on ne verra pas mes larmes… »

Aucune distinction n’était possible entre ses larmes et les gouttes de pluie. Il avançait, cassant branches égarées sur son chemin, marchant sur des feuilles mortes de vieillesse.

« -Yumi… J’aimerai tellement t’aider…








-A SUIVRE-

_________________
Nous naissons, et puis?
Ainsi va la vie, nous nous demandons ce que nous faisons sur Terre pour au final, ne le savoir que quand il est trop tard.

La plus belle chose que nous nous sommes enseignés de génération en génération, c'est Aimer. Il faut entretenir cet Amour pour que jamais au grand jamais, il ne puisse s'éteindre.


Dernière édition par Kiria le Mar 01 Mai 2012 18:55; édité 5 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Little Star MessagePosté le: Mer 13 Juil 2011 16:39   Sujet du message: Répondre en citant  
Little Star


Inscrit le: 09 Juin 2011
Messages: 263
Localisation: Dans cette petite lumière qui illumine mon coeur...
*Se mets a genoux*
Enfin cette suite innéspérée!!!!!!
J'ai adoré, je pense que tu es revenue plus motivée que jamais 8DD

Continue comme ça !

_________________
http://nsa28.casimages.com/img/2011/08/18/110818065421672514.png

Twinkle, twinkle little star...

http://nsa27.casimages.com/img/2011/08/14/110814063108398201.png

Odd is mine...;D
Avant, j'étais Selma Fan d'Odd <3
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Kiria MessagePosté le: Mer 13 Juil 2011 16:43   Sujet du message: Répondre en citant  
Plopours


Inscrit le: 23 Mar 2010
Messages: 426
Localisation: Sous un abri-bus, attendant que quelqu'un me tende sa main...
En effet, et tellement motivée que je m'en suis retrouvée handicapée des doigts maintenant xD
(Nan mais sérieux, j'ai trop mal aux doigts)

Merci bien cocotte x)

_________________
Nous naissons, et puis?
Ainsi va la vie, nous nous demandons ce que nous faisons sur Terre pour au final, ne le savoir que quand il est trop tard.

La plus belle chose que nous nous sommes enseignés de génération en génération, c'est Aimer. Il faut entretenir cet Amour pour que jamais au grand jamais, il ne puisse s'éteindre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Kastiel MessagePosté le: Mer 13 Juil 2011 18:46   Sujet du message: Répondre en citant  
Mister Ange


Inscrit le: 09 Sep 2010
Messages: 1124
Localisation: Tout proche de la porte menant au paradis, en même temps normal pour un ange...
* Ah mais zut alors! Je voulais être le premier à postée, et finalement j'arrive après; rah, scheisse! Razz*
Ah! Mais te voilà enfin! Tu l'as enfin postée ta suite, après tout ce temps, quand même six mois, c'est limite abus, là! On sait que t'es sadique, mais là tu le montre encore plus ma petite vache! Mr. Green
Oh oui! Je suis content que ça soit long; c'est vrai que c'est le chapitre le plus long que t'es écrit depuis le début, et je vais pas me plaindre, d'ailleurs tout les autres aussi, n'est ce pas!
Oui, c'est pas bien après si tout le monde demandait, cela serait le bordel absolu!
Alors, pour les deux chansons que t'as mis, c'est les victimes, d'accords mais là, tu l'es a pas mis, cocotte! Smile

*Se craque et échauffe ses doigts* ==> C'est partis!
Alors pour l'écriture, j'aime bien la longueur, là au moins il y a à lire, mais c'est du point de vu de l'orthographe, la attention, j'ai remarqué des fautes, alors soit des oublies de mots ou des confusions, ce qui est dommage. Est ce que tu t'es relue avant de poster ton texte?
Exemple: " On aurait pu croit qu’elle s’était dénudée" ou encore " Du haut de ses un mètres septante-trois", et il y en a d'autre par endroit, mais rien de grave.
Sinon du point de vue conjugaison, je pense pas avoir remarquer des erreurs de conjugaisons.

Pour l'histoire, malgré que tu dises que c'est pas vraiment une suite, les événements et les actions se suivent quand même par rapport au précédent chap. Tu exprimes assez bien toute la tristesse de tout les élèves de l'école vis à vis de toute les morts cruelles qu'ils ont eu. Où chacun des élèves expriment sa tristesse selon ça façon, en fonction des liens qu'ils pouvaient avoir.
Sinon, je sais que t'aimes pas pimbêches au cheveux roses (que tu dis si bien), mais pourquoi tu ne la pas mise dedans?

La pauvre Yumi, on l'a comprend, perdu un être cher, qui plus est son frère, même si ils se disputaient, elle doit être dans sa chambre en train de repenser à tout ça. Faudrait pas quelle est un flingue ou un couteau dans sa chambre, si elle tente de quelque chose de désespérée, et à partir de là, Ulrich sera horriblement triste et impossible à consoler.
En plus la cantine si d'habitude mouvementée, là pas un bruit, et on arrive bien à l'interprétée et le ressentir, toute la tristesse que peuvent avoir les élèves.

Alors pour le nouvel arrivant, cela m'a fait marrer, comme si il arrivait à l'école avec ses gros sabots, et tapant comme un malade sur la porte. Razz
Ahlala, les clichés sur les belges pas bien....
Sinon, à propos du perso, c'est bizarre hein, mais sur certaines caractéristiques, comportant (notamment le dîner à 18h30), les musiques, ça me fait vraiment pensé à quelqu'un.... Mr. Green
Et par la même occasion, j'ai déjà vu son prénom quelque pars; Squall c'est Belge? WTF!
Squall, c'est tellement commun, mais ça me dis quelque chose! Razz
Sinon, dès son arrivé, je sais pas, trouve son attitude étrange, même quand il apprends dans quel condition est l'école; je me méfie, je sais pas ce qu'il va traficoter, mais à mon avis, cela sera pas forcement bon.

Tu m'étonnes, que t'as mal au doigts, 'espère que tu pourras écrire quand même!
Mais bon, j'attendrais de voir la suite pour juger; et sinon tu va quand même pas mettre autant de temps pour poster! Car sinon! ^^

_________________
https://img11.hostingpics.net/pics/818209Signaturepourfondsombre2meversionfini.png


http://img15.hostingpics.net/pics/740219galerie3.png

http://img15.hostingpics.net/pics/823481UsebarRebornMyanimelist.png
Usebar by me
Fan de Transformers, Stargate SG1, The Walking Dead, Supernatural et de mangas! <3
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Abby MessagePosté le: Mer 13 Juil 2011 18:48   Sujet du message: Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 25 Juin 2010
Messages: 559
Localisation: Troisième igloo après le café des ours polaires.
Ah !!! Enfin cette suite ! Inespérée oui, faut l'avouer. J'étais un peu pomée quand même x)

La venue d'un nouvel élève belge, ce qui ne m'étonne pas du tout venant de toi Wink
Le truc, c'est que cela ne le fait pas du tout avec Jérémy. Lui qui est quasiment en dépression et Squall qui débarque commça avec sa bonne humeur ...

J'espère qu'il va y avoir des morts encore hein ! Ou alors un évènement bien sadique parce que là, on est en manque. Limite qu'on arrive en Belgique, qu'on te trouve et que l'on te menace avec une hache tant que tu n'as pas écris une scène horrible !

Bon allez, Bisous Bien Sanglants !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Kiria MessagePosté le: Jeu 14 Juil 2011 00:17   Sujet du message: Répondre en citant  
Plopours


Inscrit le: 23 Mar 2010
Messages: 426
Localisation: Sous un abri-bus, attendant que quelqu'un me tende sa main...
Hum, hum, hum, Ma chère Biquette!
Oui! Ca y est! J'ai chier mon oeuf! Sois heureux!
Bla
Bla
Bla
J'ai pas mis les chansons, pourquoi? Parce que celle que Squall écoute n'est autre que celle que Yumi chantait, c'est pour ça que je n'ai pas remis le lien c'est tout con xD

Pour les fautes, je m'excuse d'avance, c'est que j'ai mal fait mon copié-collé, je m'explique. J'avais d'abord tout bien mis dans le presse papier pour le faire corriger ultérieurement, puis, j'ai corrigé les fautes sur Word, ensuite, pensant avoir fait Ctrl+C correctement, je l'ai posté ici... Excuseer meneer. Enfin soit, c'est régler! Et je me suis relue! (Comme tout les autres chapitres aussi...)
Soit!

Je savais pas que je savais retranscrire des émotions! \o/
Pourquoi Aelita n'est pas encore là? Pour la même raison qu'Odd n'est pas encore là (Ben oui, lui non plus, tu ne l'as pas vu!). Parce que je n'allais pas mettre toute la découverte du club des 5 en un chapitre, c'est pas drôle si pas x)

Yumi? Elle est morte voyons xD Nan j'dèc', on verra bien si elle revient ou pas, à vrai dire, je connais pas la suite, juste la fin xD (Squall n'était pas prévu aussi...).
Je savais que quand j'écrivais des passages tristes, j'écrivais plus lentement, mais de là à le faire ressentir aux autres, ça reste à voir xD

Mais noooon, il ne ressemble à personne xD juste un peu beaucoup à quelqu'un que je connais très bien... Dieu!
Et Squall... Nan, c'est pas belge, c'est comme Estelle, c'est pas belge, pourtant, c'est le prénom d'une fille que je connais et qui est belge. C'est juste que c'était classe, et puis, tant que le nom de famille est belge, ça va tranquillou!
Tu ne sais pas ce qu'il va faire? Et bien... Moi non plus =D

Maintenant, laissons le passage à...
Roulement de tambour...
Habyb!!!!!
*Applause*

Fallait relire si t'avais oublié! (J'avoue, moi aussi, j'avais zappé que Sissi était au Canada du coup, au lieu que ça soit Véronique, au début, c'était elle xD)

Je sais que ça fait bizarre la rencontre Jérémie/Squall, mais faut comprendre, Jérémie vient de rentrer de la maison de Yumi, et Squall n'est pas trop affectée par les évènements vu qu'il n'a rien à voir avec ça, c'est tout con.

Des morts? Encore!? Mais oh!? Oui oui, t'inquiètes pas, c'est programmé x)

Et ho et hoho héhé ho! Vas-y, je t'en prie! Je pourrai te voir IRL, ça serait cool moi je dis!

Aller, à T'chao les amis (ça fait Tino dans les Weekenders, vous trouvez pas?)

_________________
Nous naissons, et puis?
Ainsi va la vie, nous nous demandons ce que nous faisons sur Terre pour au final, ne le savoir que quand il est trop tard.

La plus belle chose que nous nous sommes enseignés de génération en génération, c'est Aimer. Il faut entretenir cet Amour pour que jamais au grand jamais, il ne puisse s'éteindre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Abby MessagePosté le: Jeu 14 Juil 2011 08:26   Sujet du message: Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 25 Juin 2010
Messages: 559
Localisation: Troisième igloo après le café des ours polaires.
Une rencontre IRL ? Je suis un peu loin quand même ! (Regarde la carte de localisation des memebres, je suis tout en bas !) mais se serait sympa !

Pour ce qui est de Jérémy et Squall, ce que je voulais dire est que le courant entre eux va pas forcément passer, vu que l'un est vachement renfermé dans ses ordis et limite dépressif alors que l'autre est totalement extraverti et fan de Rock Wink Bon après, je sais pas hein, c'est que mon avis !

Mais si j'ai relu !! Et heureusement car moi aussi j'avais zappé que Sissi était au Canada !

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Sturm MessagePosté le: Jeu 14 Juil 2011 10:30   Sujet du message: Répondre en citant  
Marchombre


Inscrit le: 15 Aoû 2010
Messages: 749
Localisation: Sur la voie de la liberté
ENFIN !
Je désespérais là, Kiriette !
Tu nous l'as enfin pondu, cette suite.

Niveau longueur, pas mal du tout, fais-nous ça a chaque fois, ce serait bien.
Sinon, je suis un peu déçu du contenu. On retrouve l'atmosphère triste après le décès du frère de Yumi, Ulrich ne sait pas quoi faire, et puis, surtout, l'arriver du petit nouveau belge assez spécial quand même.

T'a focaliser l'attention du lecteur sur lui pendant tout le chapitre, donc je pense qu'il va être assez important l'oiseau.
Dommage que l'histoire principale n'est pas mieux avancer, on attendra le prochain chapitre ( pas dans six mois j'espère ).
Ça manque un tantinet d'émotion à mon goût.
A quand le prochain meurtre ? Twisted Evil
_________________
Merci à Sido pour le pack !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Kiria MessagePosté le: Jeu 14 Juil 2011 13:08   Sujet du message: Répondre en citant  
Plopours


Inscrit le: 23 Mar 2010
Messages: 426
Localisation: Sous un abri-bus, attendant que quelqu'un me tende sa main...
Mais Habyb, je ne suis plus si loin de toi aujourd'hui j'suis dans le 83 xD (Encore pour 12h, donc, n'en profitons pas, restons cloîtré dans le lit sur l'ordi, de toute manière, j'y retourne dans 5 semaines...)

Un Jour peut-être! Je viendrai avec un fouet te violer! \o/

Ooooohhhh Aaaaahhhh D'accooooord! Fallait plus de précision cocotte x)
(En même temps, j'étais dans les choux quand j'ai lu, donc bon x) )
Petit clin d'oeil près du mot Rock... Yeahhh!

Poulpiiiiiiiiiiiii x3
Un jour, j'ai voulu te voir, mais je n'ai pas trouvé, maintenant, JE VEUX VOIR TA TÊTEUUUUHHHH!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Soit, je me doutais que tu serais un peu déçu, mais bon, on ne peut pas faire plaisir à tout le monde en un claquement de doigts... Dommage en fait xD
Tu trouves Squall bizarre, bon ben alors, tu me trouves bizarre xD
Je connais un Glandu, enfin, c'était pas un gland, mais un marron... Il est mort il y a de cela deux an dans d'horrible souffrance... Ecrasé par ma voiture... Puis, Glandu 2 est arrivé, et lui, il s'est fait trucidé la gueule par les ciseaux de mon voisin de classe... Pauvre Glandu 2... (J'ai gardé un bout, et mon voisin aussi... Pourtant, on était pas plus ami que ça xD)
L'oiseau... plutôt le requin non? xD

Aller, pour la suite, normalement ça devrait un peu avancer, et je peux te certifier quasiment certainement qu'il y aura un petit cadavre èwé
On est violent quand même xD


Allez, maintenant j'attends avec impatiente ma 'tite DimIIy!!!! Tu me manque cocolinotte!!!! T°T

_________________
Nous naissons, et puis?
Ainsi va la vie, nous nous demandons ce que nous faisons sur Terre pour au final, ne le savoir que quand il est trop tard.

La plus belle chose que nous nous sommes enseignés de génération en génération, c'est Aimer. Il faut entretenir cet Amour pour que jamais au grand jamais, il ne puisse s'éteindre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Kastiel MessagePosté le: Jeu 14 Juil 2011 13:48   Sujet du message: Répondre en citant  
Mister Ange


Inscrit le: 09 Sep 2010
Messages: 1124
Localisation: Tout proche de la porte menant au paradis, en même temps normal pour un ange...
Oh, oh, oh! Ma chère petite vache!
Oh, mais oui que je suis heureux, t'as chier ton oeuf, mais tu l'as fait à l'endroit c'est bien. Smile
Ah d'accord! C'est pour ça, oui fallait être "logique", mais t'aurais pu quand même mettre le lien, car même si c'est Yumi qui chantait, on sait pas de quel chanteur c'est, cette chanson. Alors si tu pouvais l'a mettre, tu serais bien gentille merci, même si tu fais encore preuve de flemmardise là! Mr. Green
Mais, c'est quand même un peu chaud avec t'es chanson.

Ahlala, les fautes oui c'était pas bien, c'est bizarre mais je me doutais que t'avais oubliée ou pas fait un truc mais c'était impardonnable de ta part, un sacrilège de n'avoir pas vu toute ses fautes, tu aurais dus te relire encore plus avant de poster, vu la longueur (qui est surtout lié aux dialogues) et les coquilles qu'il y avait! xD Car d'habitude il n'y a pas de fautes. En faite t'avais mis ton brouillon en poste?
Mais excuses acceptées bien sûr! Smile

Bah si, je te l'apprends, enfin du moins dans ce chapitre, on ressent toute la profonde tristesse des élèves, leur détresse, sur ces événements dramatique. Notamment la discussion entre Véro et Squall était prenante, émouvante, même si tu aurais un peu plus accentuée cette effet tristesse, mais bon c'est très bien quand même.
C'est pour ça, mais faudra trop nous faire attendre, car je veux voir les réaction d'Aelita la émotive, et de Odd le rigolo, et avoir un peu plus d'action aussi, mais bon là c'était normale. Oui, un peu de suspense.
Des morts encore! Mais les pauvres, ils vont pas tenir le choc, tu vas pas nous faire une mutinerie commune?

Ah oui tu ne connais pas encore la suite, oui tu fais au jours le jours; mais si tu ferais mourir Yumi de chagrin, cela serait terrible. Oui, ce Squall, c'est un petit nouveau, mais pourquoi rentre t-il maintenant? Et que fait-il ici?
Oui, ce qui est mieux quand on écrit des passages triste, faut prendre son temps, alors ça va.

Oh, mais bien sur qu'il ressemble à personne... oui quelqu'un de très bien connu, Dieu et son fils.... xD
Ah, c'est pas belge, par contre le nom c'est bien belge! Oui, c'est sûr qu'Estelle c'est pas belge, oui tu l'as connais même très bien! Mr. Green

Kiria a écrit:

Roulement de tambour...
Habyb!!!!!
*Applause*

Non, mais c'est quoi ce surnom ridicule que t'as donnée à Abby, c'est nul, je suis sûr que tu peux faire mieux, d'ailleurs, t'en avais pas trouvée un autre?

Kiria a écrit:
Fallait relire si t'avais oublié! (J'avoue, moi aussi, j'avais zappé que Sissi était au Canada du coup)

À vrai dire, moi aussi, j'avais oublié ce détail...

_________________
https://img11.hostingpics.net/pics/818209Signaturepourfondsombre2meversionfini.png


http://img15.hostingpics.net/pics/740219galerie3.png

http://img15.hostingpics.net/pics/823481UsebarRebornMyanimelist.png
Usebar by me
Fan de Transformers, Stargate SG1, The Walking Dead, Supernatural et de mangas! <3
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 6 sur 6
Aller à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1209s (PHP: 49% - SQL: 51%) - Requêtes SQL effectuées : 17