CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
[Créations] Notre Communauté n'a pas perdu s...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X, 8 ans et plus!
[Code Lyoko] Usine Renault : Un peu d'...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X: Trailer
[Code Lyoko] Reboot : The Guardian Code
[Code Lyoko] Décès de Carlo de Boutiny
[Site] IFSCL 3.5.0 sortie
[Site] 10 ans plus tard... Les scripts ...
 
 Derniers topics  
[Jeu Vidéo Code Lyoko] IFSCL
[One-Shot] Soudain, la théière siffla.
Code Lyoko Projet Saison 5
[Galerie] Trucs, bidules, choses Made...
[Fanfic] Code Alpha 2.0 - Rainy Days ...
Votre forme maléfique de Jérémie préf...
[Fanfic] Replika on the Web
Le Point : Quand le dessin animé vire...
[Fanfic] Le risque d'être soi
Parodie Audio - Code Lyok Ouille
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[One-Shot] Hypno's lullaby

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 1







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Icer MessagePosté le: Ven 30 Mai 2014 16:20   Sujet du message: [One-Shot] Hypno's lullaby Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2183
Localisation: Territoire banquise
Avant-propos : Ce texte fait partie d'un univers encore plus froid que le nôtre. Cliquez sur l’icône pour en savoir plus.

https://i.imgur.com/gTOotBq.png


Spoiler



http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/titre10.png




Mardi 5 octobre 2004 – Cela faisait quelques mois qu'un groupe d'adolescents avait réussi à vaincre une intelligence artificielle démoniaque dans le plus grand secret, ce qui leur avait permis de reprendre une vie normale. Jérémie, Aelita, Ulrich, Odd et Yumi, malgré une certaine appréhension, avaient finalement réussi à maintenir une amitié sincère et durable.
Mais une autre âme avait été mêlée à ce joyeux bordel : William Dunbar. Jamais vraiment intégré au groupe à cause de multiples facteurs, il avait définitivement coupé les ponts avec la seule représentante de celui-ci dans sa classe lorsqu'il s'était pris une veste à la dernière Saint-Valentin (Sans compter que son porte-monnaie lui avait longtemps fait la gueule pour les 60 € dépensés dans le vent). Heureusement, le même jour, il avait pu rencontrer d'autres personnes sympathiques, et avait lui aussi pu se ré-intégrer plus ou moins correctement à la vie terrienne. Somme toute, la routine à Kadic était désormais plus tranquille.
- HIROKI, REVIENS ICI TOUT DE SUITE !
Dunbar venait de quitter une salle banalisée et tourna la tête à temps pour voir Yumi, folle de rage, poursuivre son petit frère qui tenait un journal à la main à travers la cour de récréation.
- Ah, je devine ce que c'est, fit Christophe M'Bala derrière lui.
- Les L n'ont jamais cours ou quoi ?
- Eh bien, selon certains clichés tenaces...
- Ah oui, fit William en souriant.
Il reprit toutefois bien vite un air sérieux avant d'ajouter :
- Il n'empêche que c'est au moins la troisième fois depuis le début de l'année scolaire.
- Quelque chose me dit que Milly ne fait pas assez attention à lui. À son goût du moins, répondit l'ivoirien. Sur ce, il me semble que Théo et Bastien nous attendent pour l'inter-classe de baby-foot habituel.
- D'accord, mais avant, je vais parler au mioche.
- À tout à l'heure mec. Dépêche-toi sinon Bastien va encore me poser pleins de questions.
William n'eut aucune difficulté à retrouver Hiroki, guidé par les cris de fureur de sa sœur aînée, ce qui l'avait mené jusqu'aux ruines du préfabriqué qui jadis était considéré comme la principale cantine de l'établissement, avant que quelqu'un n'y mette le feu pour une sombre histoire de mœurs. Le lycéen attendit que les petites jambes du japonais ne lui permettent plus d'échapper aux bonds de sa sœur et que celle-ci récupère son bien avant de se retirer pour approcher le garnement.
- Salut Hiko'
- Ah tiens, comment ça va ?
- Mieux que Yumi j'imagine.
Le japonais baissa la tête. Il n'avait plus besoin de se justifier de toute façon.
- Écoute petit. Promet-moi de ne plus lui voler son journal et en échange, je t'offre la version Rouge Feu.
- Pour de vrai !!??
En effet, William et Hiroki s'étaient beaucoup rapprochés depuis que Dunbar, fraîchement revenu sur Terre, avait aperçu le japonais et son ami Johnny jouer à Pokémon version Rubis dans la cour. Lui-même étant fan de la saga depuis sa toute première cartouche, la version Or, le courant était rapidement passé. Dunbar pensait souvent à l'ironie de la situation, lui qui s'était si longtemps concentré sur Yumi.
- Oui. Mais si tu manques à ta parole, je ne te prête plus jamais mon cable link.
- Oui oui juré, tu me l'achètes quand ?
- Demain après-midi, puisqu’on est mercredi.
- Génial ! Merci William, toi t'es un vrai grand frère.
- Oui non, en fait je suis le seul qui ait été assez bête pour accepter ce rôle.
- Hé !
- Allez file, et que je ne te reprenne pas à faire une connerie avant 2036.
- Oui chef, répondit Hiroki avant de rentrer chez lui, les collégiens ne bossant pas beaucoup, c'est connu.


Mercredi 6 octobre 2004 – Le lendemain après-midi, William tint parole et fit un saut à la FNAC de La Défense pour être certain de trouver le jeu espéré, ce qui l'obligea à repousser son rendez-vous avec Émilie de deux heures. L'essentiel de ce périple pouvait se résumer à ce bref dialogue :
- Ça nous fera 39 euros 95.
- … Elle a intérêt à trouer le cul cette remake.

Cependant et malgré l'insistance d'Hiroki qui était carrément allé jusqu'à subtiliser le portable de sa sœur (qui n'avait apparemment pas encore supprimé le numéro de William) pour lui demander de lui amener dans la soirée, Dunbar n'avait précisément pas envie de croiser la japonaise et donc lui révéla qu'il comptait attendre le lendemain pour lui remettre la précieuse cartouche. L'adolescent oriental en effet avait apparemment cassé son téléphone il y a une semaine en frappant un lapin avec, une anecdote dont se contenta le lycéen qui ne chercha jamais à en apprendre davantage.


Jeudi 7 octobre 2004 – William ne pouvait pas esquiver Hiroki à Kadic étant donné que son professeur d'économie arrivait souvent en retard le matin à cause de ses enfants et qu'il ne pouvait donc pas se planquer dans la classe. Le japonais s'était donc empressé de réclamer son dû :
- Wesh brother, t'as mon jeu ? J'ai été très sage.
- Oh oui je l'ai... mais ce soir ! Sinon tu serai foutu de faire exprès de te péter le genou dans la cour pour pouvoir sécher et y jouer à l'infirmerie.
- Oh allez William !
- Nan. Les études c'est important.
- Même si je te fais un câlin ?
- Ça a déjà marché avec quelqu'un ça ?
- Non...
- Zou. Tu vas arriver en retard en cours, je te la donne ce soir si tu arrêtes de la réclamer.
- J'ai pas cours, tu sais bien que les collégiens ne...
- Hiko' !
- D'accord d'accord, adieu, fit la terreur en s'éloignant.
- Pourquoi tu le surnommes Hiko' et pas Hiro' en fait ? fit Christophe en haussant un sourcil.
- Parce qu'Hikoze tout le temps.
- Ah oui, bien vu.
- C'est une autre culture, conclut Dunbar en rigolant.
- Mais dis-moi, on va le retrouver en sport cet aprèm nan ?
- Ah oui tiens. Tu es prêt ?
- Dans le vert, mais juste.
- Forcément.
Christophe et William faisaient allusion à la compétition inter-classe que leur professeur d'EPS avait préparé cet après-midi avec la classe d'Hiroki, en se fondant sur les bons résultats qu'avaient donné un regroupement de ce type lors des travaux de reproduction du système solaire de l'année dernière. De plus, il avait pu facilement rajouter ça à l'emploi du temps des cinquièmes, puisqu'il s'était aperçu en le consultant que les collégiens ne bossaient vraiment pas beaucoup.
GI-Jim avait donc prévu un double tournoi de badminton, c'est à dire que les cinquièmes et les premières s'affrontaient entre-eux par équipe de deux et que le mieux classé de chaque groupe disputerait l'épique affrontement ultime contre l'autre. La finalité pédagogique de la procédure restait obscure, à l'instar de l'origine des diplômes de l'organisateur. William et Hiroki avaient statistiquement de bonnes chances de se retrouver face à face au bout du circuit, ce qui se fit : en effet, coté lycée, Dunbar et M'Bala étaient de grands sportifs avec une remarquable affinité, et même si leur dada était plutôt le basket, leur équipe dénommée C'est vert mais juste n'eut pas grande difficulté à s'imposer, et ce même si la plupart des noms des équipes adverses témoignaient d'un certain intérêt pour le sport de chambre, notamment Olivier et Zoé, le couple d'étrangers, Mathilde et Esteban, les bêtes en chaleur (Leur première proposition de nom, les gros tomahawks de l'ours rouge n'ayant pas échappé à la censure), ou encore Ivo et Noémie, l'autre couple d'étrangers. Des lycéens de base quoi.
Hiroki avait bien géré son coup coté collège : pratiquant déjà le badminton en activité extra-scolaire, il s'était arrangé pour faire équipe avec Zoé, la fille ayant les meilleures notes en sport de sa classe et ce même s'il ne lui avait jamais parlé auparavant, et avait donc opté pour un nom de groupe qui reflétait assez clairement sa pensée : Le groupe des meilleurs. L'âge n'étant pas le même, ils firent face à des noms de groupe moins... passionnés, mais pas moins louches : on y retrouvait Colin et Marie, les bonnets rouges, Aymeric et Mélanie, le gang des sacs à nains mais aussi deux types sous la bannière de Frais-D et Sammy. Alors qu'aucun des deux ne s'appelait Fred ou Sammy, mais Simon et André.
C'est ainsi que les deux frères spirituels se retrouvèrent face à face.
- Tu as de la chance que je ne puisse pas franchir le filet, lança le japonais à Dunbar, j'ai toujours rêvé de faire un sport de combat.
- Et si tes parents ne te laissent pas en faire, c'est sûrement qu'ils ont compris que c'est l'adversaire qui risque d'en profiter le plus, lui lança Zoé pour qu'il garde la tête froide avant la rencontre.
- Hé !
C'est alors que la cloche retentit.
- Mince ! s'exclama Jim, j'ai oublié de prendre en compte la durée de la finale dans l’élaboration du tournoi...
- Quoi !? brailla Hiroki.
- … Tant pis, merci à tous ! Aller rompez les rangs, conclut le professeur avant de s’éclipser.
- Mais merde, c'est pas possible ça ! ragea le japonais qui semblait très énervé.
- Allez c'est bon, viens dans les vestiaires, j'ai un jeu pour toi, lui dit William.
Ishiyama se calma tout d'un coup.
- Oh chouette, Pokémoooon, lança-t-il avant de suivre son aîné.
Christophe et Zoé restèrent un moment sur place, avant de se regarder et de soupirer en faisant mine d'être très fatigués.

Le soir, William se rendit comme il en avait pris l'habitude dans la chambre de Christophe pour faire la seule chose que deux jeunes hommes pouvaient faire ensemble seuls dans une chambre étroite : Regarder les infos.
En effet, depuis leur passage en ES, les adolescents avaient eu droit à un discours soulignant le fait que « les S.E.S, ce n'est pas simplement apprendre son cours par cœur, c'est aussi et surtout avoir une bonne culture générale ». Son ami ivoirien s'était alors débrouillé pour dénicher un petit écran et capter les chaînes publiques. Dunbar n'avait pas cherché à savoir comment, même si cela semblait valider les clichés sur les paraboles et les personnes d'origine africaine habitant en France. L'important, c'est qu'ils pouvaient regarder le 20 heures. Ils étaient d'ailleurs revenus du self légèrement en retard.
- Vite vite allume.
« … et madame Chirac aurait répondu : C'est vrai que j'ai un gros Qulbutoke. Sans transition une nouvelle pour le moins étrange. En Île-de-France principalement, on nous signale de nombreuses disparitions d'enfants. Les autorités après enquête nous révèlent que tous les jeunes concernés ont entre 7 et 12 ans et jouent à l'un des jeux récemment sorti les plus populaires du moment : Pokémon Rouge Feu et Vert Feuille, de la licence japonaise bien connue. Les jeux susmentionnés ont été depuis cet après-midi retirés de la vente et le Président Jacques Chirac a publié ce communiqué après s'être entretenu avec le Premier ministre du Japon :

Mes chers compatriotes,

Beaucoup d'entre vous l'ont sans doute déjà remarqué, un nombre très important d'enfants sont portés disparus en France depuis la sortie des versions Pokémon Rouge Feu et Vert Feuille. J'ai téléphoné à M.Jun'ichirō Koizumi il y a une heure dans l'espoir d'avoir des explications, et il m'a assuré, que j'étais un dresseur Pokémon de très très grand talent. Tel l'équipe de Pierre Rochard, de Red, et ridiculise complètement ses Pokémons, lesquels m'a-t-il assuré, ont des niveaux microscopiques ajoutant que, mes Poké balls en revanche, ont sans conteste les plus gros Pokémons de la planète. J'applaudis M.Koizumi pour son honnêteté, merci.

M.Chirac a par ailleurs déclaré avoir été invité par l'Empereur en personne à assister à des combats de Sumo pour les trois prochaines semaines, ce qu'il a immédiatement accepté, arguant du fait qu'il n'y avait rien de réellement d'urgent à faire en France puisqu'il avait à lui tout seul réparé la fracture sociale en gagnant la coupe du Monde 98.
»
- Une question comme ça, demanda Christophe. Il a quel âge Hiroki ?
- Il... il aura 12 ans fin mai. Il a sauté une classe...
- On a un problème mec. Je doute que des japonais aussi tradi' regardent le journal. Et Yumi n'est pas en ES.
- Non ça va aller. Les jeux sont sortis le 1er octobre. On est le 7, ça veut dire que si vraiment y a un rapport avec les disparitions, ça ne se déclenchera pas au début de l'aventure. Je pense qu'il ne risque rien d'ici à ce qu'il revienne à Kadic demain matin.
- C'est quand même bizarre cette histoire. Tu as une idée de ce qui peut se passer ?
- Non, menti William.
Mais Dunbar n'était pas idiot. Que quelque chose d'étrange et d’inexplicable pour le sens commun se produise majoritairement en Île-de-France et ait un rapport avec un jeu électronique ne pouvait avoir un lien qu'avec X.A.N.A. Heureusement qu'il pourrait parler à Hiroki demain.

Vendredi 8 octobre 2004 – Le lendemain, William se rendit donc devant la salle qui accueillait le premier cours des cinquième 3, content que pour une fois, ils aient du boulot. Il n'y vit pas Hiroki mais interpella Johnny.
- Salut, tu sais pas où est Hiroki ?
- Il ne vient pas aujourd'hui.
- Quoi !? Mais pourquoi ?
- Il paraît qu'il s'est fait mal au genou en descendant les escaliers, alors il est resté chez lui.
- Mais quel con ! s'écria William en se précipitant vers la maison des Ishiyama.
- … 'pas de quoi.
- Je pense qu'il passe trop de temps avec Hiroki, lui lança Zoé en rigolant.
Dunbar n'était nullement dupe. Le jeune Ishiyama avait évidemment simulé une chute pour rater les cours et ainsi pouvoir jouer à son jeu pendant plus de trois jours non-stop. Il était fort probable qu'il ait passé une bonne partie de la nuit dessus en prime. Et ça, c'était un Imprévu. Un japonais, ça a le pouvoir d'avancer très vite dans un jeu Pokémon. Il fallait donc intervenir rapidement. Par ailleurs, Yumi étant en cours et ses parents probablement au travail, il pouvait débouler sans risque. Franchissant le portail qui n'était jamais fermé, il buta sur la porte qui elle l'était, et personne ne vint ouvrir malgré la sonnerie. Il fit alors le tour de la bâtisse et repéra une fenêtre du rez-de-chaussée ouverte. Après quelques acrobaties, il parvint à pénétrer dans le salon. William n'était jamais venu ici et il dut donc visiter toute la maison jusqu'à tomber dans la pièce au premier qui contenait non seulement un lit mais aussi une Game Boy Advance allumée dessus. La chambre d'Hiroki. Avisant la console, il constata qu'un dresseur féminin se trouvait en combat contre rien, ce qui était normalement impossible. Mais le jeu n'était pas bloqué et donc William prit la fuite pour voir où il se trouvait.

http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/screen10.png


La petite fille lui donna ensuite une baie et le personnage fut téléporté dans un bâtiment. Apparemment, le dresseur (que le japonais avait visiblement appelé Ikorih, quel génie dans le pseudo) venait de sauver la gamine, mais de quoi ? Ce scénario n'existait pas dans les versions originales, de ce fait, William était dépassé. Il n'avait pas non plus le moyen de se connecter à internet dans l'immédiat. Il pris alors la console et le jeu et retourna à Kadic.
- Bah alors mec, tu me plantes pour les T.P.E maintenant ? lui fit Christophe à la recrée.
- J'ai dû aller d'urgence chez Hiroki, cet imbécile s'est fait porter pâle pour jouer plus. Et du coup, je suis arrivé trop tard.
- T'es sérieux ?
- Oui. Il faut que j'agisse. Il me faut quelqu'un d'autre avec une cartouche qui n'a pas plus de 7 badges, et un gosse de moins de 12 ans. Johnny ne passe pas.
- Pour la cartouche, je sais pas, mais y a Samuel pour le gosse.
- Ton frère ? Ah oui, il est en sixième...
- Je vais le prévenir. Essaye de réfléchir pour nous récupérer une cartouche.
- Ok.
William se mit à observer les gens qui composaient la cour de récréation. Le seul type en train de jouer avec une console se trouvait être Olivier, l'un des types de sa classe. Il se mit alors à se rapprocher subtilement... pour s’apercevoir que sa cartouche était verte ! Sûrement la version Vert Feuille. Le problème, c'était pour récupérer le jeu auprès d'une personne qui était comme par hasard connue pour ne jamais prêter ses affaires. Il allait falloir lui prendre de force, un peu extrême mais la situation l'imposait.
Christophe revint alors avec son frère... et une autre version Vert Feuille.
- On a du bol mec, sa copine Hélia avait le jeu.
- Excellent. Elle en est où dans l'aventure ?
- Arène d'Auguste, répondit Samuel.
- D'accord. Tu sais jouer ?
- Jamais essayé ce remake mais j'ai eu la chance d'avoir une version Bleue.
- Super. On a ce qu'il faut alors.
Il glissa le regard vers Christophe.
- L'Ikorih de la Rouge Feu a 7 badges. Donc on a pas dépassé l'endroit qui semble à l'origine du Mystherbe.
- Cool mec. On fait quoi maintenant ?
- Ça vous dérange de sécher quelques cours ?
Les deux ivoiriens se regardèrent brièvement.
- On va où ? demanda Samuel en guise de réponse.
- Retournons chez Yumi, lança William. C'est l'endroit le plus isolé qu'on a à proximité, utiliser nos chambres alors qu'on sèche n'est pas une bonne idée.
- Et si les parents se pointent pour déjeuner ?
- J'ai récemment appris à utiliser autre chose que la porte pour entrer et sortir d'une maison.

C'est ainsi que William, Samuel et Christophe se retrouvèrent dans la maison des Ishiyama pour jouer à Pokémon.
- Très bien Samuel, continue l'aventure et dépêche-toi de me buter ce champion, ordonna Christophe.
- Hélia a un Aquali. Aucun problème.
Dunbar eut quelques éléments de réponses après que Samuel ait battu le septième badge : le coup de l'île 1, ce n'était pas dans le scénario original.
- Samuel, sors la carte... Ouais c'était là-bas. Le Bois Baies.
Un peu plus tard, de nouveaux éclaircissements vinrent s'ajouter quand le personnage d'Hélia se mit à la recherche de la même petite fille qui se trouvait à coté du personnage d'Ikorih après le combat fantôme.
- … Pardon ? Oh, tu cherches LOSTELLE ? Elle est partie vers le PONT DU LIEN il n'y a pas longtemps.
- On y arrive, déclara Samuel.
- Dis donc, la musique remixée de la forêt est vraiment pas mal, ça me donne envie d'acheter cette remake.
- Tu peux plus mec.
- Pas faux.
- Sniff...Aidez-moiiii... Un méchant Pokémon arrête pas de m'embêteeeer.
À la lecture du mot « méchant », William avait deviné ce qui allait se passer.
- Il me fait peur. Sniff... Je peux plus partir. Je veux rentrer chez moiiii... ! Oh il revient encore ! Non, va-t-en ! J'ai peuuur ! Aaaaah !! Je veux mon papa !
William entendit alors un cri. Le cri d'un Pokémon avec une voix étrange. Un cri xanatifié. Un spectre surgit alors de la console au moment où Samuel lançait le combat, et un Hypnomade shiney se matérialisa dans la chambre d'Hiroki. Évidemment. Dunbar savait qu'Hypnomade était THE pokémon connu pour enlever les enfants. Cependant, personne n'avait mentionné la possibilité que les pupilles de X.A.N.A apparaissent dans son regard. D'ailleurs, il se dépêcha de détourner le sien.
Hypnomade en effet était un Pokémon redoutable si l'on était assez con pour croiser son regard ou son pendule, mais le charger tel un Rhinocorne était le meilleur moyen de lui faire face. Les Pokémons psy n'étaient pas très physiques, et en l'empêchant de se concentrer, aucune chance de se prendre un Choc mental. En le faisant chuter à terre, William en profita pour arracher son pendule et le jeter à l'autre bout de la pièce.
- Aide-moi à le tabasser, fit-il à Christophe entre deux coups de pieds. Il ne nous ferra rien si on ne lui en laisse pas le temps, mais ne regarde pas ses yeux.
Avec l'ivoirien en renfort, on aurait presque pitié de l'Hypnomade en train de se faire ruer de coups sans pouvoir réagir.
- Il est toujours sur mon écran, souligna Samuel, un peu secoué.
Dunbar tiqua.
- Capture-le !
Ce fut chose faîte au bout de quelques minutes. Le spectre s'immobilisa alors.
- Il est à nous ? demanda Christophe.
- On dirait.
En effet, le Pokémon xanatifié eut beau se relever, il n'attaqua pas.
- Et maintenant ?
- Je vais le rejoindre dans son monde pour récupérer le japonais.
- … Excuse-moi d'être suspicieux dans un moment pareil mec mais j'ai l'impression que tu en sais plus sur ce qui se passe ici que n'importe quel no life belge fan de Pokémon.
- Et tu as raison.
William avait compris l'essentiel : X.A.N.A avait dû trouver le moyen de se copier quelque part pour éviter que le programme de Jérémie ne l'anéantisse complètement. Un plan au succès mitigé car jamais l'original ne se serait contenté de ridicules petits enlèvements. Il avait dû se retrouver dans les futures cartouches françaises par accident. Donc d'un coté, il était toujours très dangereux, mais peut-être pas autant que lorsqu'il pouvait activer des tours. Se passer de l'aide des Lyoko-guerriers originaux et surtout de Yumi n'était pas plus mal.
- Samuel. Ordonne à l'Hypnomade de m’emmener moi et mon équipe Pokémon de ma version Saphir dans sa cave. Et les meilleurs Pokémon de la cartouche à Hiroki pour les places restantes.
- Ton équipe de Saphir !? Comment tu veux qu'il localise ta cartouche à toi ?
- Parc... parce que cette chose a récemment eu le contrôle total sur ma vie. Navré, je t'explique après, parce qu'on doit régler ça avant que les parents de Yumi ne rentrent. Ou pire : la japonaise elle-même.
- D'accord... fit Samuel. Hypnomade, fais ce qu'il vient de dire, je te l'ordonne.
William et le pokémon chromatique disparurent alors dans un flash pixelisé en 2D horriblement laid.
- C'était quoi ça mec ?
- L'attaque Hypnose en graphisme GBA je crois, répondit son frère. Vivement la prochaine génération.

http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/logo_m10.png


William fut virtualisé sur le toit d'une maison et failli se ramasser en bas. Il constata rapidement qu'il avait retrouvé sa tenue virtuelle originelle de Lyoko et c'était heureux puisqu'un Sabelette venait de surgir du sol pour lui balancer un Dard-Venin. Bloquant l'attaque avec sa lame (Le poison n'affectant pas l'acier), il bondit sur lui et le trancha en deux, malgré la dureté de sa peau. Le cadavre explosa comme un monstre de Lyoko.
- J'y crois pas...
L'urgence réglée, Dunbar eut le temps de constater qu'il se trouvait sur l'île 3, et que trois Poké Ball et trois Super Ball se trouvaient accrochées à sa ceinture rose qui trouvait donc enfin une utilité.
- Bien.
Il devina rapidement qu'il devait de nouveau se rendre au plus profond du Bois Baies. Il n'y avait de toute façon plus personne dans la ville (Il inspecta chaque maison). Un bourdonnement se fit alors entendre alors qu'il sortait de la dernière bâtisse. Cinq pokémons arrivant de la direction de la forêt volaient vers lui : un Aeromite, un Ninjask, et trois Dardargnan.
« Mes Pokémon ne seraient d'aucune utilité. Voyons ceux d'Hiko' ».
Détachant une des Poké Ball tout en esquivant les premiers Dard-Venin, William fit apparaître un Dracaufeu qui crama immédiatement un Dardargnan et l'Aeromite avant de s'envoler à la poursuite des survivants qui prenaient la fuite. William se dirigea vers le Pont du Lien, et donc la partie herbeuse de la route. Il se prit alors un Dard-Venin venant du sol à l'épaule. Un Migalos s'était dissimulé dans les hautes herbes. Le lycéen recula immédiatement et se mit à réfléchir à la stratégie à adopter, mais le Dracaufeu qui revenait se posa sur la bestiole qui explosa.
- Ah tiens, tu es de retour ?
- Roaaaaaa, répondit le Pokémon, ce qui signifie comme chacun sait qu'il avait réussi à cramer les deux Dardargnan mais que le Ninjask lui avait échappé.
- C'est le Pokémon le plus rapide, c'est normal. Excellent boulot, reviens !
Le Dracaufeu disparût, retournant dans sa ball. William en prit une autre et fit apparaître un Feunard.
- Évidemment. Bon, crame-moi tout ça, lui ordonna-t-il en désigna la partie herbeuse de la route.
Le Lance-Flamme du Feunard fit le ménage en déclenchant un incendie qui permit à William de constater que deux autres Migaloss étaient cachés dans les herbes, en les voyant exploser. Cependant, il fallait maintenant éteindre le feu pour pouvoir passer.
- Ça, c'est pour moi.
Il prit une des Super Ball et la lança devant lui, faisant apparaître un Hyporoi sautillant sur sa queue.
- Envoie Cascade avant de perdre l'équilibre.
Une chute d'eau énorme apparut alors du ciel et se déversa sur l'incendie qui fut rapidement éteint. Le Pokémon Eau/Dragon tomba alors par terre.
- Beau boulot, reviens vite, lui fit son dresseur.
Après la zone herbeuse devenue zone calcinée, William arrivait près du pont en lui-même. Un Kraboss et un Cohlomard s'y trouvaient.
- Laissez-moi deviner, vous allez me lancer des Dard-Venin vous aussi ?
Mais l'eau qui bordait le pont de part et d'autre pris soudain la forme d'une énorme vague.
- Et merde, grommela Dunbar en effectuant un « repli stratégique » pour échapper au Surf.
Mais la vague était trop grosse et arrivait sur lui.
- Hyporoi !
Faisant apparaître la créature entre lui et la vague, il se cramponna à elle et se prépara au choc. La vague les submergea certes, les repoussant un peu plus loin, mais William ne perdit pas de points de vie car son Pokémon, à la double résistance eau, absorba le choc. Les deux créatures n'avaient elles, pas bougées d'un poil, mais William aurait juré qu'elles souriaient plus qu'avant.
Dunbar se gratta la tête. Il avait bien une idée, mais elle risquait d'échouer s'il n'anticipait pas lequel des deux lui balancerait le prochain Surf. Il décrocha alors une Super Ball de sa ceinture et la balança le plus loin possible, dans la flotte, à coté des Pokémons. Rien ne se produisit, à part quelques bulles. Dunbar s'avança alors doucement vers les créatures qui le regardèrent d'un air méfiant. Le Cohlomard se mit alors à bouger légèrement. C'était lui.
Un Milobellus surgit alors de l'eau et entraîna le monstre qui préparait le Surf dans la flotte avec lui grâce à sa longue queue à en faire pâlir un certain Pikachu de jalousie. Le Krabe venait donc de chuter dans la mer num... enfin, il savait pas nager quoi.
Le Kraboss, choqué et distrait par ce qui venait de surgir à sa droite se fit couper sa grosse pince par la lame de William.
- Boooooooooooooss ! hurla-il avant d'exploser.
Le Milobellus refit alors surface aux cotés de son dresseur.
- Je suis embêté. J'ai jeté ta ball dans l'eau. Tu peux me la retrouver ?
Le Pokémon replongea dans les profondeurs durant quelques minutes, puis émergea de nouveau pour cracher l'objet désiré.
- C'est gentil ! remercia William avant de le rappeler.
Franchissant le pont, le lycéen constata à la lisière du bois que celui-ci était gardé par un Insécateur shiney et deux Foretress.

- Attaquez ! lança l'Insécateur d'une voix xanatifiée.
Les deux boules se mirent alors à rouler dans la direction de William qui mit les voiles et retraversa le pont. Celui-ci, d'une conception vraisemblablement artisanale, céda sous le poids des Foretress qui suivaient, et ceux-ci se retrouvèrent à leur tour le bec dans l'eau. L'insécateur qui leur avait emboîté le pas de loin stoppa sur l'autre rive.

- Bienvenue chez toi William...
- Je suppose que c'est toi qui est mon « équivalent » Pokémonesque.
- C'est fort possible. T'as bien fait de m'amener de quoi m'amuser, j'avais besoin de me défouler.
- De quoi parles-tu ?
- De toi !
- … !
- Alors William, t'es venu ici pour récupérer ton amie ? Pourquoi ? Tu as des sentiments pour cette jeune fille ?
- C'est un mec.
- Quoi ?
Un Ninjask surgit alors de la forêt et stoppa à la hauteur de l'Insécateur quelques instants. Puis il fit demi-tour.
- Ah, bon, ok. C'est une autre culture.
- Je sais. Mais on s'en fout ! Jamais j'aurais autant manqué de classe moi en tant que xanatifié ! Bordel, on voit que t'es nouveau.
- Comment ça ?
- « Des sentiments pour cette jeune fille ». C'est quoi cette réplique au rabais ?
- Ben, euh... Je sais pas, c'est venu comme ça.
- Et arrête ça aussi. Les « euh », c'est pas du tout dark.
- Comment on fait pour être un vrai lieutenant de X.A.N.A alors ?
- Demande-lui de te filer les enregistrements de la période où j'étais sous son contrôle s'il les a encore.
- Ok.
- Bon. Maintenant p'tit connard, dis-moi où est Hiroki avant que je ne te pète la gueule.
- T'as cru au Père Jirachi. Pas la peine de déranger X.A.N.A. Je peux très bien m'occuper de toi tout seul.
Utilisant ses ailes pour se propulser, il fit un bond au-dessus de la mer pour se jeter sur William, mais un Sharpedo surgit de l'eau et tenta de lui faire tâter d'une Machouille, sauf que l'Insécateur croisa ses faux pour se protéger. Le choc fit peu de dégâts, et le Lieutenant de X.A.N.A fut repoussé dans la direction opposée pour se reposer sur la rive. Le Sharpedo replongea.
William adressa un clin d’œil en direction de son adversaire.
- Même si t'es possédé par XANA t'es encore un débutant Pokémon vieux... et tu commences à me contaminer avec tes répliques de merde.

- … Très bien. Je reconnais mon infériorité pour l'instant. Je te laisse passer. Mais je reviendrai. Et sache que X.A.N.A sait qui tu es venu chercher. Et il va en profiter. Essaye au moins de survivre jusqu'à mon retour.
L'insécateur fut alors enveloppé par un filet de Brume et disparût.
« Curieux ça » songea William.
Restait maintenant à entrer dans la forêt, sans doute blindée de pièges. Il était tentant, vu les Pokémon d'Hiko', de tout cramer, mais Dunbar ne pouvait prendre le risque sans savoir si des enfants se trouvaient à l'intérieur ou si X.A.N.A les gardait ailleurs. Le lycéen envoya tout d'abord Dracaufeu faire une reconnaissance aérienne. Le Pokémon avisa un résultat négatif. Il lui fit faire demi-tour en lui confiant ses Super Ball, que la bête était censée jeter dans les divers points d'eau existant dans le bois. Finalement, il sorti Feunard et ordonna aux deux Pokémons feu de se faire plaisir avec leur Lance-Flamme.
Le Bois Baies n'était pas très grand et tout flamba en quelques minutes. Beaucoup d'explosions de monstres se firent entendre. Mais l'incendie fut également éteint à une vitesse surprenante grâce à Hyporoi, Milobellus et Sharpedo postés en pleins cœur des flammes et disposant d'un bon réservoir d'eau.
Le bois calciné en lui-même ne présentait aucun intérêt, mais la destruction de sa flore permettait de mettre en évidence l'existence d'une grotte qui était au préalable dissimulée par les nombreux arbres. En fait, la caverne constituait la fin de l'île en elle-même. Comme les Pokémons qui gardaient l'entrée venaient visiblement de se faire cramer, un Arbok et un Seviper surgirent de l'antre en urgence et se mirent à envoyer des Dard-Venin sur William qui s'était approché. Parant avec sa lame, il laissa Dracaufeu qui n'était pas rentré dans sa Poké Ball leur tordre le cou. Au sens propre.
- Bien, reviens cette fois.
Passant la tête à travers l'entrée obscure qui ne laissait rien filtrer tant qu'on ne passait pas dedans (Le monde de Pokémon...), Dunbar vit de nombreux enfants au regard fixe à l'intérieur. La cave était d'ailleurs immense, on en voyait pas le bout car elle se prolongeait visiblement sous terre, et donc sous la mer. De plus, elle était enveloppée d'une légère mais totale brume.
William ressortit. Si les enfants enlevés avaient été hypnotisés par X.A.N.A, alors ils présentaient un sérieux danger. Et les paroles de l'Insécateur laissaient penser qu'Hiroki était un cas à part. Comme d'habitude, le virus avait un coup d'avance. En attendant, William n'avait pas le choix s'il souhaitait continuer. Il prit une des Super Ball et libéra son Pokémon dans le point d'eau le plus proche.
- Milobellus. Surf, ordonna-t-il en s'éloignant.
Enchaînant les attaques, la créature envoya la sauce dans la grotte grâce à sa béante entrée.
- Je pense que ça ira.
Retournant à l'intérieur, William constata rapidement que les enfants étaient tous plus ou moins allongés sur le sol, visiblement morts noyés, au moins inconscients. Le lycéen rappela Milobellus et s’engouffra plus sérieusement à l'intérieur.
Après la vague de Surf (Haha...) qu'il venait d'envoyer, le lycéen ne se fit pas vraiment emmerder par quoique ce soit dans sa progression, jusqu'à arriver au bout de la grotte où se dressait une sorte de montagne avec à son sommet un trou pour l'étage inférieur, et au-dessus un Caratroc qui était moins gros que le trou mais qui, grâce à ses pattes, ne tombait pas.
William soupira et lui coupa tout simplement la tête. Le Pokémon explosa et sa carapace, qui n'était plus soutenue par les pattes, chuta à l'étage inférieur. Dunbar suivi et atterrit dans une salle du même genre que la dernière. Le lycéen avisa la carapace qui n'avait pas une égratignure en s'écrasant et récupéra le Jus de Baie qu'elle contenait pour regagner les points de vie précédemment perdus par le Migalos.

http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/screen11.png


Il fit cependant immédiatement volte-face dès qu'il entendit remuer derrière lui. C'était l'Insécateur chromatique.
- Hum, déjà ?

- X.A.N.A contrôle les rêves maintenant. Et il peut m'envoyer dans une strate inférieure où le temps passe beaucoup plus vite. C'est super complexe et trop cool.
- Tu n'as pas l'air d'avoir bossé la personnalité.
- Non, ce sera pour après. Mais j'ai un niveau suffisant pour te démolir. En garde.
- Très bien, répondit William en plaçant son zanbatō devant lui.
L'Insécateur bondit sur lui, propulsé par ses ailes à une vitesse stupéfiante et ses faux lui firent immédiatement sauter la lame des mains. D'urgence, Dunbar appuya sur le bouton d'une Poké Ball et Insécateur reçu un Lance-Flamme sur tout le coté droit, ayant eut le réflexe (insuffisant) de se décaler. Un Démolosse apparût entre les deux créatures humanoïdes.
Insécateur est brûlé !

- Sombre petite merde...
- Je connais ça, lui répondit William en se référant à la nouvelle double face de son adversaire.
- Tu n'avais... pas le droit, c'était un duel entre nous.
- Mais t'es con ou quoi, tu as crû qu'on était dans un jeu ?
- Techniquement... version Rouge Feu...
Insécateur souffre de sa brûlure !
Le nouveau Lieutenant de X.A.N.A disparût dans un nuage de fumée noire rougeâtre.
- Hé oui. À jouer à la Rouge Feu, on se brûle.
Il rappela Démolosse. Il s'agissait de se dépêcher. En s'enfonçant dans cet étage, il constata que de nombreux enfants hypnotisés s'y trouvaient mais qu'ils étaient enfermés de part et d'autre de la salle, derrière des rochers.
« Au moins je n'aurais pas à les noyer ceux-là ».
Avisant le prochain trou (sans Caratroc), il sauta immédiatement pour se retrouver dans le noir.
- C'est moi que tu cherches William non ? lança une voix métallique.
- Montre-toi Xanhypnomade.
- Le temps d'allumer la lumière...
Et la lumière fût. Mais ce n'était pas Hypnomade.

http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/screen12.png


- C'est pas marrant bordel... lança William en envoyant son épée dans le visage de son adversaire qui n'esquiva pas et explosa.
Ce troisième sous-sol était minuscule, et le trou suivant était juste à quelques mètres de William qui s'y engouffra. En-dessous, un panneau indiquant qu'il se trouvait dans la Chambre des Esprits. Levant la tête, il constata en effet que des fantômes de chat au corps composé d'un cube rose pixelisé en 2D laissant derrière eux des traînés arc-en-ciel flottaient un peu partout dans les airs. Mais c'était inoffensif et plutôt joli. Il y avait donc un contraste avec l'Hypnomade shiney et l'Hiroki visiblement sous contrôle dont Dunbar venait de remarquer la présence au bout de la salle. Le lycéen fit face, l'air décidé. L'Hypnomade rose cligna des yeux.

- Puisque tu es tellement sûr de toi. Viens avec moi, fit le Pokémon en sortant son pendule.
Et William fut hypnotisé.

http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/logo_m10.png


Le Lyoko-guerrier fut virtualisé sous une pluie battante, sur le toit d'une maison. Scrutant les alentours, il reconnut Lavanville, même si la sortie Nord était fermée par des rochers, et que la sortie Ouest semblait ne jamais avoir existé. Seul un embarcadère au Sud avait remplacé le ponton.
L'hypomade rose se trouvait devant l'entrée de la tour de Lavanville. Dunbar croisa son regard.

- Bats-toi.
Il fit apparaître dans sa main une Poké Ball et envoya un Mentali.
- J'ai peur, fit William en envoyant Démolosse qui ne semblait pas apprécier la pluie.

- Psyko.
Mais l'attaque ne sembla pas intimider le chien de feu. Quelques instants plus tard, le Pokémon d'Hypnomade tombait K.O. après une Machouille.
- Reviens vite, fit William qui savait qu'il ne fallait pas le faire traîner sous l'eau.

- Très bien, fit X.A.NA en générant une autre Poké Ball. À toi d'entamer.
- Dracaufeu, go !
- …Bon, 2 à 0, admit l'entité maléfique en faisant disparaître sa ball.
- Reviens Dracaufeu, beau boulot.
Hypnomade fit alors apparaître une Honor Ball.
- Une arme secrète ? interrogea William.
Effectivement, une nouvelle espèce de Pokémon, une sorte de Scorplane mutant à l'apparence bien plus redoutable, apparut entre le lycéen et Hypnomade.
« La famille à Scorplane hein ? J'en connais un qui va adorer la pluie. » pensa William en faisant apparaître son Hyporoi.
Le combat fut un massacre. Grâce à Glissade, le dragon n'eut aucun mal à esquiver la Guillotine de son adversaire avant de lui faire goûter en un éclair à Laser Glace, ce que son double type ne lui permettait pas vraiment d’apprécier. William aurait juré que X.A.N.A avait soupiré en reprenant son « arme secrète ».

- Pars devant.
Et il disparût dans un flash rouge. William entra dans la Tour Pokémon après avoir rappelé son Pokémon et sût immédiatement que ça allait être un cauchemar : les fantômes des enfants décédés suite à la série de Surf s'y trouvaient.
- Tu m'as tué...
- Pourquoi... ?
- Je n'étais qu'un enfant...
Cet enfoiré de X.A.N.A jouait encore sur la psychologie. Et pour le coup, c'était très dur à encaisser pour William. Il était tellement plus facile de se donner bonne conscience lorsque la dernière image des victimes est celle de personnes possédés par le démon... Dunbar s’apprêtait à ressortir du bâtiment lorsqu'un fantôme de chat avec un cube rose en guise de corps apparut dans son champ de vision. Stoppant sa retraite, il fit volte-face et en constata des milliers d'autres qui, en traversant les fantômes des victimes, apaisaient leurs âmes torturées grâce à leur traînée arc en ciel. Les enfants se dématérialisaient alors chacun à leur tour avec le sourire. Les fantômes colorés qui avaient laissés leur arc-en-ciel faisaient de même peu après. En quelques minutes magiques, la tour était nettoyée.
La légende raconte que bien des années plus tard, cette propriété corrompue fera son retour dans l'ordinateur d'un certain Chris Torres, qui l’utilisa en prétextant s'être inspiré de son propre chat Marty.
William ne savait d'ailleurs pas à qui il devait cette intervention. Hiroki ? Peu probable. Christophe et Samuel ? Possible, mais pas leur style. Une entité divine alors. En tout cas, il fallait continuer et monter les étages au milieu des tombes.
- Merci beaucoup pour ça...
Et tandis qu'il grimpait les dernières marches menant au septième et dernier étage, un flash blanc brouilla sa vision. Lorsque la lumière se dissipa, il avait quitté la tour et se trouvait au milieu de nulle part, dans un endroit sans aucun relief, et uniquement traversé d'une brume blanche comme dans la grotte. L'Hypomade shiney était de retour.

- C'est terminé William. Tu es pris au piège ici, sans aucun moyen de t'échapper.
C'est à ce moment là que le lycéen constata que son épaule était inopinément légère, car il n'avait plus son zanbatō, et que les ball à sa ceinture avaient disparues ce qui ne lui empêchait pas ironiquement d'avoir les boules.
- Quel intérêt y trouves-tu ?

- Simple. Quand tu aura perdu l'esprit à force d'être coincé ici, je reprends ton contrôle, et je vais enfin pouvoir sérieusement remettre au goût du jour la lutte contre les Lyoko-guerriers. Je ne t'ai jamais perdu de vue William, et je savais qu'en me réfugiant dans un jeu en lien avec une de tes passions, je pourrais utiliser ça à mon avantage tôt ou tard. Ce gamin m'aura été bien utile. Du jamais vu de la part d'un communiste, eux qui ne servent à rien depuis la fin de la guerre froide.
- Euh... tu parles des chinois ? Parce qu'Hiroki est japonais.
- Peu importe, ils se ressemblent tous.
Hypnomade constata que Dunbar ne l'écoutait plus et qu'il observait attentivement les environs.
- Pathétique. N'espère pas trouver une falaise pour te suicider.
- Et si je te tue toi ?
- Ça marche aussi mais tu m'insultes un peu là.
William s'avança vers lui, lentement, mais le regard décidé. X.A.N.A ne broncha pas.
- Il ne te reste que l'intimidation.
- Pas que. Supersmoke !
Une partie de la brume blanche qui flottait autour de William se regroupa dans sa main et reforma sa lame qui atterrit dans le bide d'Hypnomade.

- Merde... Je n'avais envisag... arg...
Il fut dévirtualisé et la bulle virtuelle explosa, faisant ré-apparaître William au septième étage de la Tour Pokémon. Un enfant dans une sorte de costume de ninja s'y trouvait aussi, étendu par terre. Son visage était recouvert d'une cagoule, ce qui empêcha de l'identifier dans un premier temps, mais il se mit à tousser et la voix d'Hiroki était reconnaissable.
William se précipita, mais le garçon se relevait rapidement de lui même. Il aperçut à son tour le lycéen à travers sa cagoule qui ne laissait filtrer que les yeux.
- Hey bro'. Qu'est-ce que je fous habillé comme ça ? Je suis peut-être japonais mais je préfère les T-shirt de Metallica.
Dunbar fit un facepalm.
« Peut-être sa tenue virtuelle sur Lyoko, mine de rien. ».
- C'est pas le moment Hiko'.
Le diable fit la moue.
- C'est jamais le moment avec toi, t'es tout le temps occupé.
- Normal, je dois rattraper tes conneries, soupira William.
- Hey, j'ai rien fait là ?

- On vous dérange pas ?
Faisant volte-face, les kadiciens remarquèrent pour la première fois l'Hypnomade shiney au bout de la salle, à coté d'une tombe qui se fit soudainement renverser. Un enterré vivant émergea de la motte de terre d'en dessous.
- Combat... fit-il dans un râle.
À ce mot, William tilta qu'il avait quelque chose pour Hiroki et il lui lança ses trois Poké ball.
- Attrape !
- Cool merci !!
Hypmonade fit apparaître une Super Ball dans sa main et le demi cadavre sorti une Poké Ball de terre. Le premier fit apparaître Laggron, le second Grotadmorv.
- Hm, bro', le Laggron me plaît pas, glissa Hiroki.
- Je sais. Il faut que je l’entraîne dehors, je serai mieux sous la pluie. Je te laisse le zombie à l'intérieur. Pas de connerie hein ?
- C'est pas mon genre.
- C'est ça. Attire le tas de merde. Et je te conseille de descendre au moins au cinquième.
- Démolosse, go ! Utilise Provoc sur Grotadmorv !
Le chien de feu leva une patte, et sembla faire, avec ses propres caractéristiques physiques, un doigt d'honneur au Pokémon visé, avant de décamper à la suite d'Hiroki dans les escaliers. Grotadmorv suivit, mais s'arrêta à la hauteur de William qui exhiba sa lame. Le Pokémon se dit qu'il était plus prudent de continuer à poursuivre le gamin et passa dans les escaliers à son tour. L'enterré vivant émit un râle et replongea dans sa tombe. Restait donc William, X.A.N.A à travers l'Hypnomade chromatique, et un Laggron. Le lycéen attendit quelques secondes qu'Hiroki ait eut le temps de traverser l'étage inférieur, puis planta son zanbatō dans le sol au milieu de la pièce, le fissurant fortement, avant de reculer et de démolir au passage au maximum les murs. Comme le lycéen n'avait pas invoqué de Pokémon, le coté de X.A.N.A était bien plus lourd et le sol céda en premier de son coté. Basculant en arrière, le Laggron fit craquer le mur du fond en le cognant et le traversa dans sa chute. Hypnomade suivit. Sans hésitation, William prit de l'élan et sauta également, tombant de la tour à une vitesse vertigineuse. Mais sous la pluie, c'était un sentiment grisant. Il prépara son épée pour encaisser le choc au sol, et surtout pour essayer de trouer X.A.N.A qui se relevait (Le Laggron semblait K.O.). Mais le virus fit apparaître une Protection devant lui et roula sur le coté. William explosa le mur en atterrissant, puis vit qu'Hypnomade avait invoqué un autre Laggron entre eux. Il tenta de le couper en deux mais le Pokémon attrapa sa lame avec ses mains et la balança loin au Sud, derrière l’embarcadère, donc dans la flotte. Dunbar prit immédiatement ses distances et lança Hyporoi qui grâce à la pluie et Glissade le conduisit à l’embarcadère en esquivant facilement les Tir de boue de Laggron. Puis William lança Milobellus dans la mer, grimpa sur lui et lui demanda d'utiliser Plongée. Et les deux disparurent.

Hiroki et Démolosse esquivèrent une Bomb-Beurk en s'engouffrant dans les escaliers qui donnaient sur le cinquième étage, puis se cachèrent derrière des tombes proches pour tendre une embuscade au Grotadmorv, mais au moment où celui-ci arrivait, son dresseur surgit soudain de la tombe derrière laquelle le japonais était planqué, ce qui le fit hurler sous le coup de la surprise, et donc repérer par le Pokémon poison qui prépara une nouvelle boule de détritus. Cependant le Démolosse aboya et se jeta sur lui en lui faisant goûter une Mâchouille. Il ne put cependant en tenter une deuxième puisqu'il reçut une attaque Détritus qui l'expulsa dans un coin de la pièce.
- Il... a... son... compte... déclara l'enterré vivant.
Le Grotadmorv reporta alors son attention sur le japonais, mais reçut un Lance-Flamme et fut mis K.O.
« Cet imbécile n'imagine pas que Démolosse soit un des rares Pokémon non-poison à produire ses propres toxines. Bien sûr qu'il n'allait pas crever avec un Détritus. »
L'enterré vivant rappela son Pokémon, et envoya un Ectoplasma. Hiroki afficha un air blasé.
- Tu sais quoi faire Démolosse...

Le Laggron se jeta dans la mer et utilisa Plongée à son tour tandis que l'Hypnomade rose stoppait à la surface.

- … Démantas !
Un Pokémon chromatique de l'espèce désirée surgit de l'eau et se mit à voler de lui-même, ce qui était inhabituel. Il stoppa devant X.A.N.A qui monta dessus.
Sous l'eau, les choses se gâtèrent lorsque William qui cherchait son épée constata que trois Démantas se dirigeaient vers Milobellus et lui. Ce Pokémon n'existant à l'origine pas dans la version Rouge Feu, il était facile de deviner que c'était du X.A.N.A. Il envoya Sharpedo les occuper. Le requin fonça vers ses cibles qui commencèrent à le bombarder de Vibraqua. Sa bonne vitesse lui permettait d'esquiver sans difficulté, mais à trois contre un, il se fit toucher par un tir dès lors qu'il commença à mordre l'un des Pokémon. Un second vint se joindre rapidement au premier impact, puis un troisième. Il ne tiendrait pas longtemps.
« Dépêche-toi Milobellus ! » songea William.
Mais Milobellus allait pouvoir prendre davantage son temps car ce fut au tour des Démantas de recevoir des Vibraqua en provenance de deux Pokémon de la même espèce qui arboraient une couleur inhabituelle : l'une était verte et l'autre violette. Si la première avait raté sa cible dans un premier temps, l'effet de surprise avait permis à Sharpedo de se libérer de l'emprise des Vibraqua pour achever le Pokémon qu'il avait commencé à machouiller avant d'aider le Démanta vert à finir le sien, parce qu'il n'arrivait pas à le toucher. Finalement, le violet ayant vaincu le troisième ennemi avec un Coud'Krane à l'ancienne, les deux Démanta repartirent aussi vite qu'ils étaient venu et Sharpedo fut redirigé vers le Laggron qui s'approchait, tandis que Milobellus se dirigeait vers l'épée enfin localisée. Avec une vitesse stupéfiante, le Pokémon de X.A.N.A infligea une Queue de Fer (à en faire pâlir encore plus le même Pikachu de jalousie) au requin qui sombra au fond, sonné. William récupéra son zanbatō et Milobellus fit volte-face, précipitant la rencontre avec Laggron qui tata cette fois sans pouvoir l'empêcher de la lame de William et explosa. Le Lyoko-guerrier récupérera Sharperdo qui gisait au fond de l'eau et remonta à la surface pour retrouver X.A.N.A sur son Démanta shiney.

Démolosse hurla. Ectoplasma avait naturellement été vaincu sans aucun problème. L'enterré vivant rappela son fantôme. Le chien de feu revint se poster près de son dresseur, à coté des escaliers qui menaient au 4ème étage de la tour. L'ennemi sortit alors une autre ball et fit apparaître... une main blanche géante flottant dans les airs.
- Oh merde ! meugla le japonais qui se planqua immédiatement derrière les marches suivi de son chien, un choix judicieux puisque la main blanche venait de prendre la forme d'un poing pour s'écraser dans le mur juste au-dessus de l'escalier, c'est à dire là où ils se trouvaient quelques secondes auparavant. Démolosse étant juste en-dessous, il envoya une Pured'poids.
Main blanche est empoisonnée !
Pour étant, elle reprit sa place initiale comme si de rien n'était.
- Bien joué ! On a plus qu'à tenir, ça ne devrait pas être trop difficile.
Le garnement changea d'avis lorsque la main blanche pris la forme d'un pistolet et le visa.

William sauta du cou de Milobellus sur la rive de Lavanville et se rua vers le centre Pokémon tandis que sa créature enchaînait les Surf avec l'appui d'Hyporoi face à l'Hypnomade pour gagner du temps. Dunbar détruisit la porte en verre d'un coup d'épée en constatant que l'entrée était verrouillée puis se jeta sur la machine pour régénérer Sharpedo, ce qui ne prit que quelques secondes. Il ressortit aussi sec et s’apprêtait à aller prêter main forte à Milobellus lorsque le quatrième étage de la tour Pokémon explosa et qu'Hiko' sur le dos de Dracaufeu sortit précipitamment par l'ouverture qu'il venait de créer, poursuivit par une main blanche en forme de pistolet qui balançait des roquettes de feu depuis ses doigts. Dunbar siffla puis se cacha derrière le centre Pokémon. Hiroki fit un virage à 270° et plongea vers le sol en direction du centre. La main blanche fit de même, puis le Dracaufeu passa à ras-du-sol juste à coté de William qui ressortit au moment où le monstre le frôlait à son tour et fit bien passer sa lame à l'intérieur. Si la main blanche ne se fit pas trancher en deux car elle semblait à demi immatérielle, elle sembla hurler de douleur et dériva de sa course pour aller s'écraser contre les rochers qui formaient la bordure de la ville. Elle tomba par terre, remua quelque peu les doigts puis cessa de bouger, le poison l'achevant probablement. Le ninja se posa à coté de son grand frère spirituel et rappela vite Dracaufeu qui n'était pas du genre à aimer la pluie.
- Reste à l'intérieur, c'est mon terrain de jeu ici.
- T'es marrant toi, t'as vu les monstres qu'il nous envoie ?
- Pas faux.
- Et ici ça donne quoi ?
- Des Laggrons et des Démantas. Mais mes Pokémons gèrent, ils sont comme moi, programmés pour être des Dieux sous la pluie.
En effet, on pouvait voir dans la flotte que l'Hyporoi venait de mettre K.O un autre Laggron avec Ouragan, ce qui avait l'air d'agacer X.A.N.A. William jeta la Super Ball de Sharpedo au loin pour qu'il puisse rejoindre l'équipe dans l'eau. Le requin bondit par surprise et fit goûter de sa Machouille au Démanta chromatique qui ne sembla pas apprécier et explosa. Hypnomade eut le temps de tenter un bond sur la rive, mais Milobellus l'intercepta en plein vol en lui filant un coup de queue qui eut pour effet de le faire s'écraser la tête la première sur le bord. X.A.N.A stoppa alors les Laggron et décida de s'envoyer lui-même au combat.
- C'est légal ça ? demanda William.
- Bof, pas plus que les mains blanches j'imagine, répondit Hiroki en constatant qu'une seconde sortait par le trou précédemment fait par Dracaufeu au quatrième étage de la tour. Celle-ci semblait encore plus timbrée car elle remuait ses doigts dans tous les sens. Elle ne descendit pas à hauteur des adolescents mais se posta au-dessus d'eux et se mit à larguer des bombes. Les dresseurs décampèrent.
- Ok j'en ai marre. Retourne dans la tour et explose directement la gueule du dresseur, ordonna William. T'inquiète, c'est légal.
- Avec plaisir.
Et il fila en direction de l'entrée.
Pendant ce temps, X.A.N.A faisait toujours face à l'équipe Pokémon de William, et il commençait à sérieusement s’énerver, car en plus d'avoir à esquiver les divers Surf et Cascade, ses attaques psy à l'encontre de Milobellus se faisaient contrer par Sharpedo qui sortait de l'eau pile pour l'encaisser, ce qui ne lui faisait rien à cause de son type ténèbres. Il se retourna alors subitement de rage et balança un Psyko à William qui s'était imprudemment approché car celui-ci était surtout occupé à esquiver les rayons lasers bleus qui sortaient des doigts de la main blanche. Il fut propulsé droit dans une maison – perdant 90 points de vie au passage – traversa la porte et s'écrasa contre le mur du fond.

Hiroki remonta les escaliers en vitesse mais aussi en toute discrétion pour ne pas que l'enterré vivant ne se cache sous terre, ce qui pourrait compromettre l'objectif. Il n'en fut rien : celui-ci se trouvait au quatrième étage, à la place de la tombe la plus proche du trou qu'avait fait Dracaufeu pour sortir, et regardait au dehors. Le japonais envoya immédiatement Feunard qui apparût juste à coté du cadavre et qui lui envoya une Déflagration à bout portant. Le squelette fut propulsé au-dehors et explosa en s'écrasant en contrebas.
La main blanche numéro 2 cessa de se diriger vers la maison où William se trouvait et tomba mollement sur le sol, inanimée. Le ninja utilisa alors Dracaufeu après avoir rappelé Feunard pour descendre de la Tour Pokémon plus vite par l'extérieur. Le pluie cessa et fit place à un Zénith. Le garnement invoqua Démolosse et Feunard à ses cotés. X.A.N.A se retrouvait totalement encerclé : d'un coté, la mer avec les trois Pokémon de William, et de l'autre, Feunard, Démolosse et Dracaufeu avec leur dresseur.
- La prochaine fois, choisi de piquer Ray' au lieu de cette pauvre merde !

- C'est avec ça que je t'ai capturé.
- ...Démolosse, achève-moi cet enfoiré.
Grognant, le chien bondit et lui mâchouilla la tête. Hypnomade chromatique explosa dans un flash rouge.
Aussitôt, le monde de Lavanville se mit à trembler. La Tour Pokémon s'écroula, ce qui était plutôt dangereux pour ceux qui se trouvaient aux alentours. Un gros bloc de pierre s'écrasa sur le toit de la maison dans laquelle se trouvait William et elle s'effondra à son tour. Mais Hiroki perdit soudain lui-même connaissance.

http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/logo_m10.png


- Monsieur le Président, il se passe quelque chose... !

Fin ?



Alors ma chère Ikorih, au sujet des références dans ce texte : Pourras-tu toutes les attraper ? Cool


Dernière édition par Icer le Lun 27 Aoû 2018 21:48; édité 12 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Ikorih MessagePosté le: Sam 31 Mai 2014 08:48   Sujet du message: Répondre en citant  
M.A.N.T.A (Ikorih)


Inscrit le: 20 Oct 2012
Messages: 1490
Localisation: Sûrement quelque part.
Wow. Je suis scotchée. T'es génial Bro.

Spoiler

_________________
"Excellente question ! Parce que vous m’insupportez tous.
Depuis le début, je ne supporte pas de me coltiner des cons dans votre genre."
Paru - Hélicase, chapitre 22.
http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/signat10.png
Et je remercie quand même un(e) anonyme qui refusait qu'on associe son nom à ce pack Razz

http://i81.servimg.com/u/f81/17/09/92/95/userba11.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
IDM4 MessagePosté le: Sam 31 Mai 2014 21:09   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 10 Fév 2013
Messages: 205
bon puisqu'Ikorih a tenté sa chance, je tente la mienne histoire qu'on essaye de capturer les 151 (et ça fait un paquet)
Bon puisque notre chère vedette de la journée d'hier a déjà fait une bonne partie, je vais me permettre de "copier" en ajoutant quelques infos ou autre quand j'en sais plus *paf*

Spoiler

_________________


Porte-parole des pro-Laura avec Zéphyr et Café Noir !
Un pour tous, tous pour Laura !

Auteur de la fic : Code Lyokô Génération
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Sam 07 Juin 2014 18:12   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1047
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
*Zéphyr utilise Commentaire Électrifié !*

À mes yeux, ce One-Shot trouve son intérêt en deux points : les innombrables références d'une part, les scènes d'action de l'autre. Pour le premier point, j'ose même pas imaginer tout le boulot derrière pour les placer. Déjà qu'en placer une dizaine (score honorable) n'est pas simple, mais alors là... Le tout a également l'avantage de rester cohérent avec l'ambiance pokémonesque du One-Shot.

Pour ce qui est de l'histoire, c'était original, c'est certain. Le mode de retour de Xana peut prêter à suspicion, mais comme ce n'est pas le véritable but du One-Shot, on peut passer outre. Par contre, j'ai un peu plus de mal par rapport au fait de « rentrer » dans le jeu pokémon par le biais d'Hypnomade (qui est un spectre). Comment le corps et l'esprit du kidnappé/entrant se transforment-ils afin d'être supporté par RF/VF ? Ici aussi, ce n'est pas le point principal du texte, mais du coup, on a un peu plus de mal à y croire.
Par contre, c'était très bien vu de rendre Xana moins intelligent et efficace (tout en apportant une petite justification liée à son retour) afin que sa défaite finale reste crédible.
En ce qui concerne la fin justement, on peut se demander ce qu'il advient de William et Hiroki. Personnellement, j'aurais tendance à dire qu'ils sont morts, surtout si l'on réfère au fait que William a noyé des enfants dans la grotte de la forêt, ce qui laisse entendre que mourir dans le jeu amène à une mort réelle. Comme le ténébreux se fait écraser par la maison, on peut lancer une hypothèse sur un probable décès. Mais, il est mentionné que William se fait hypnotiser par Hypnomade et que c'est ça qui l'amène à Lavanville. On peut à ce moment-là penser qu'ils sont sortis de leur transe et qu'ils se sont à nouveau retrouvés dans la grotte.

Quant au « Monsieur le Président, il se passe quelque chose ! » de la fin, on pourrait penser qu'il s'agit de l'annonce de la libération des joueurs enlevés par Xana. Mais ça reste assez trouble, donc c'est apparemment au lecteur de s'imaginer ce qu'il se passe après cette fin.

Ensuite, pour ce qui est de l'action numérique, rien à redire du point de vue technique. On sent l'expérience de l'écrivain dans ce domaine. On a une belle gestion dans l'ensemble, avec des répliques et dialogue qui permettent de dynamiser un peu tout ça.
Néanmoins on pourrait leur reprocher deux choses.
En premier lieu leur longueur. À partir du moment où William est virtualisé et la fin, la baston ne s'arrête presque plus. Je trouve que ça donne une légère lourdeur au récit. D'ailleurs, heureusement que les scènes du Bois aux baies et de sa grotte sont présentes, histoire d'atténuer un peu ça (les entrecoupements de dialogues permettant aussi cela). Personnellement, ce point-là a fait que j'ai préféré finir le texte en coup de vent (enfin, pour faire ce commentaire, je l'ai lu correctement Mr. Green).
En second lieu, on peut pinailler sur le fait que Xana, qui semble capable quand même d'influer sur le jeu, n'envoie pas une riposte plus conséquente, du type Pokémon légendaire. Ce n'est pas que je contre une apparition de Scorvol, mais la question peut se poser. On peut formuler la réponse sur le fait que Xana ne connaisse pas grand-chose à l'univers des Pokémon et/ou au fait qu'il soit beaucoup moins performant intellectuellement.

Côté références justement, je me permets un ou deux ajouts sur ce que les deux autres ont déjà relevé, le tout en mêlant quelques remarques Mr. Green :

Spoiler


Histoire d'épiloguer, j'ai envie de dire que ton One-Shot était un beau cadeau pour Ikorih, et qu'il est amusant à lire si l'on aime l'univers de Pokémon. Le travail sur les références est juste énorme et montre que tu n'as pas volé ta réputation.

Plus subjectivement, parmi tes textes, c'est celui pour lequel j'ai le moins accroché. Parce qu'au final, le texte complet est un concentré de bagarre avec une pointe de vie quotidienne en introduction à l'histoire. Pour moi, ça a manqué de sensations au niveau des émotions des personnages. Alors certes, on pourrait penser que c'est une référence en soi puisqu'Ikorih n'aime pas s'encombrer de sentiments, mais je trouve William un peu trop calme à mon goût ici. Le fait de se retrouver à nouveau nez-à-nez avec Xana n'a pas l'air de vraiment l'affecter (pas de furieuse envie de lui casser la gueule par exemple ?). De même, le fait qu'Hiroki, qu'il considère comme son petit frère, ait disparu ne semble pas l'inquiéter. Bien entendu, on peut lier ça au côté chaleureusement glacial qu'a dû donner la transposition, mais je trouve que le texte y perd un peu du coup. Alors oui, William sait rester calme dans une situation d'urgence, mais intérieurement, il aurait été intéressant de détailler un peu plus ses ressentis.
Pour Hiroki aussi on peut formuler cette remarque. Il se réveille dans un jeu Pokémon et il a presque l'air de trouver ça normal. Et puis, il aurait vraiment été intéressant de décrire son ressenti par rapport au fait qu'il se trouve plongé vers l'infini. Dans son jeu vidéo favori je veux dire Mr. Green. Surtout par rapport au fait que tout joueur de Pokémon a dû s'imaginer au moins une fois combattre dans la vie réelle. C'est un peu comme un rêve qui se réalise. Du coup, c'est dommage que le ressenti ne soit pas partagé avec le lecteur.

Je pense donc qu'avec un ajout de descriptions sur les émotions/sensations des protagonistes, la longueur des scènes de combat que j'ai évoquée plus haut se serait retrouvée allégée.

Bref, il n'empêche que j'ai trouvé ce texte bien travaillé et amusant à lire de par ses multiples références. Et puis, ça fait plaisir de pouvoir lire un nouveau texte de ta main Smile.
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1607s (PHP: 75% - SQL: 25%) - Requêtes SQL effectuées : 22