CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
[Site] Un nouveau dossier : Le français...
[Site] Un nouveau fanprojet : RTTP Podcast
[IFSCL] IFSCL, Bande annonce du 9e anniv...
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
 
 Derniers topics  
[Fanfic] Code Alpha 2.0 - Rainy Days ...
Source (extrêmement hypothétique) d'i...
Les origines de vos pseudos
[Fanfic] Overpowered [Terminée]
Traduction d'un nouveau dossier
[Jeu Vidéo] Interface IFSCL 38X!
[Fanfic] Le risque d'être soi
Anciens : Réveillez-vous ! La bulle d...
Quel est votre personnage préféré ?
Quelle est votre saison préférée ?
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[One-Shot] Il s'appelait Roméo

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 1







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Willismine MessagePosté le: Dim 28 Juin 2015 17:37   Sujet du message: [One-Shot] Il s'appelait Roméo Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 09 Avr 2014
Messages: 106
Localisation: Les deux mains dans le chocolat.
Il s’appelait Roméo



Génie no1: Kankrelat X un héros ?
Génie no2: So dégueulasse...
Génie no2 Et on est même pas dans la cave. T.T
Génie no3: FIC A FAIRE !

P.S : j’emmerde vaguement le canon ?




Le blanc. Le gris. Le spleen.
Eux, qui ne comprennent rien.
Papa, qui se sacrifie. Chaque nuit. Chaque nuit, la même image, entêtante.
Et le jour, aussi. Le jour, c’est plus réel. Le jour, c’est le combat ; c’est la version véritable, l’imprévisible. Celle où un autre que papa peut le suivre dans l’inexistence subite. Celui où elle est responsable, elle plus que tout autre.

- Ce n’est rien, dit Jérémie avant de retourner à son clavier.
Il code, vous comprenez. C’est très important. Capital. Plus que les états d’âme de celle qu’il veut arracher à Lyoko au péril de vies humaines, sans prendre en compte son avis.
Aelita se sent minable et en colère.
En colère contre elle-même, parce que si elle avait insisté, son rêve prémonitoire aurait pu éviter un sacrifice humain. Si elle avait cru en elle.
En colère contre eux, dès qu’elle y réfléchit trop longtemps. Parce que le ton de Jérémie a été si péremptoire lorsqu’il lui a affirmé que ce n’était qu’un cauchemar qu’elle l’a cru. Aveuglément. En colère contre les autres parce qu’ils le suivent, et encore en colère parce qu’ils ne veulent pas entendre parler de tout arrêter.
En colère aussi, parce que Jérémie ne prête attention qu’à son foutu ordinateur. Vous comprenez, il code.
Et davantage en colère, parce qu’ils la considèrent comme une princesse en détresse, une petite chose fragile, un enfant auquel on a besoin de tenir la main. Elle n’est pas tout ça. Elle est Aelita, et elle aimerait qu’on lui laisse un peu le droit aux états d’âme et au libre-arbitre.
Minable, parce qu’elle a conscience d’être un petit peu égoïste.

Cinq petites minutes de marche. Une poignée de symboles martelés. Descente d’ascenseur. Quelques pas droit devant.
Elle plonge.

Lyoko est vide. Quand elle pense vide, c’est sans activité aucune. Il y a encore le terrain. Ni monstres ni « camarades ».
Xana ne va pas tarder à se manifester, mais il est encore absent. Elle caresse les rochers du territoire, marche à petits pas, puis sautillements. Elle sent les vibrations qui les parcourent, elle effleure l’âme de son ancienne maison.

Elle ouvre ses ailes dans un grésillement, puis elle s’envole. Elle se laisse glisser sur l’absence d’air. Au-dessus de la mer numérique, elle les fait disparaître… et ne les rouvre de nouveau qu’une fois à deux mètres de l’onde mortelle.
C’est amusant. Elle aurait pu mourir. Et là, plus rien pour l’en empêcher, plus personne pour la ramener puisqu’on n’aurait pas su son geste.
Elle aurait pu prendre une décision dans sa vie.
Elle glisse sur une rampe et rejaillit.

Un laser la touche à l’aile droite, qui se désintègre. Elle chute.
Elle se prend une montagne et dégringole tout du long. Son avatar roule, heurte une pierre, passe au jaune clignotant sur l’écran externe, et s’arrête enfin. Elle lève le menton. La plateforme s’arrête à deux pas.
Elle est dans un cul-de-sac.
De l’autre côté, les monstres approchent.
Elle se redresse, prête à se battre par automatisme tandis que son cerveau lui rappelle la situation par automatisme. Tour activée, appelle les autres, zut, un Krab, oh la Méduse, fais-toi hara kiri, il faut…
Elle lève un bras pour se désintégrer mais un tir précis lui balaie le poignet. Elle est envoyée voler plus loin.
L’une de ses jambes pend dans le vide.
L’instinct de survie la reprend. Un peu trop tard. Son cœur bat un sprint sans précédent.

La fin…

Sa conscience vacille.
Devant elle, une ombre. Grande. Inquiétante. Les tentacules ondoyants de la Méduse, des tirs rouges-



Oh. Donc c’est ça, ne plus exister.
Ça ressemble à Lyoko.

En fait, c’est Lyoko.
Devant elle, il y a une masse absurde et brun merde. C’est un Kankrelat. Elle a un sursaut de peur qui lui fait sentir dangereusement le vide derrière elle, mais elle se reprend.
Le Kankrelat recule de quelques pas de ses minuscules pattes. Puis…
…il s’incline.

Aelita écarquille les yeux, hébétée.

Puis elle comprend.

C’est le Kankrelat qui l’a sauvée de la Méduse. Il est dans son camp. Il n’a aucune intention de lui tirer dessus. En fait, ce Kankrelat est un programme émancipé. Un peu comme elle, en fait.
Elle sent comme une bouffée d’affection envers le pauvre personnage. Lui non plus n’a ni foyer ni personne qui le comprenne. Lui aussi n’est qu’un amas de zéro et de un que l’on s’approprie à tort. Lui aussi est porteur d’un symbole trop lourd pour ses épaules.
Aelita se relève. Elle s’approche d’un petit pas hésitant. Le Kankrelat semble dans l’expectative. Elle pose une main sur sa grosse tête, et le caresse, non loin de son signe de Xana en pleine mutation. Il émet une sorte de grésillement.
Elle s’émerveille. On dirait qu’il ronronne.

Une grotte à l’écart, comme il y en a une petite poignée sur Lyoko.
Aelita s’allonge contre une patte du Kankrelat. Ceux qui aiment les animaux domestiques n’ont rien compris : il n’y a rien de plus affectueux, doux et attentionné qu’un Kankrelat. Ce sera SON Kankrelat, SA merveille numérique, et elle a un peu l’impression d’être la sienne. Soudain le suicide pour retourner dans la réalité lui parait idiot. Elle y songe, juste le temps d’effacer ses traces, mais cela impliquerait de se séparer du Kankrelat et elle a trop la crainte qu’il disparaisse et qu’elle ne le retrouve plus.
C’est lorsqu’elle plonge dans son regard qu’elle comprend qu’elle en est tombée amoureuse. Et elle le prolonge. Et elle le vit. Infiniment.
Elle ne sait pas depuis combien de temps ils sont là tous les deux, mais c’est une merveille et c’est sans doute trop court.


Dommage pour elle, la loi de l’emmerdement maximum existe.


- Aelita ?
Non, pas eux !
- Aelita !!! Tu m’entends ? Où es-tu, qu’est-ce qu’il t’arrive ?
« Fiche-moi la paix ! » a-t-elle envie de crier.
Le Kankrelat est pris d’un tremblement compulsif. Il a reconnu les voix, il est sur le qui-vive. Les états d’âme d’Aelita doivent être perceptibles parce qu’il se positionne en travers du chemin pour faire barrière de son corps.
- Non ! s’écrie-t-elle.
Le pauvre n’a pas compris. C’est lui qui est en danger, ils vont l’éliminer en moins de deux. Il faut qu’elle le protège.
- Aelita ? Aelita recule ! Je te vois dans mon radar, il y a un monstre à côté de toi ! Je t’envoie Odd et les autres !
- MAIS VOUS POUVEZ PAS ME FOUTRE LA PAIX ?!!!
- Qu’est-ce qu’il t’arrive Aelita ? (la voix de Jérémie a l’air inquiète) Dis, ça ne va pas ? Tiens bon !
Il ne comprend rien.
Pas Odd.
Pas Odd !
Il va le tuer avant d’avoir eu le temps de respirer.
Une petite voix lui susurre qu’on ne respire pas sur Lyoko.
- Ne fais pas ça ! Ne viens pas me chercher, dis à Odd de partir !
- Xana t’a menacée ? Ne t’inquiète pas, on va te protéger ! On va te sauver.
- Mais non ! Allez-vous-en !
- Tu n’as pas idée de combien on a été inquiets, Aelita. Te parler, c’est… c’est un soulagement. Tu avais disparu, tu n’étais plus nulle part et… heureusement que j’ai fini l’historique après avoir réparé le Superscan. Et moi qui croyais que c’était trop tard !
- Mais tais-toi, arrête ! Je ne VEUX PAS que vous veniez me chercher !
Et Odd qui approche, qui approche.
- Tu n’es pas dans ton état normal, Aelita. Tout va s’arranger.
- Non Jérémie non non non…
Galop de pas.
Odd qui s’approche, on le devine déjà derrière la paroi, le Kankrelat se met en travers de son chemin, elle qui le bouscule, elle qui le pousse pour ne pas qu’Odd le voie en premier, Odd qui déboule, sursaute, voltige et tire, et tire tire tire tire

comme des tirets qui se figent dans le front brun amour
dans le cœur
dans l’âme
au-dessus de l’épaule protectrice
dans le hurlement déchirant d’Aelita.

La dernière touche sa cible, encore.
Odd a toujours tiré merveilleusement bien, c’était sa fierté et la raison de la confiance qu’Aelita plaçait en lui.
- Cool, je manquais un peu d’exercice ! Eh bah ça va pas Aelita ? T’es toute blanche !
L’être aimé qui vacille
qui tremble
qui se dépixellise
et vos bras qui s’y jettent trop tard pour le protéger et le traversent bousculent fusionnent aux confettis qui se dispersent s’évaporent dispa-
_________________
Willismine : nom égoïste. Vieux psychotrope interdit à la vente.
http://imageshack.us/a/img443/526/evxl.png

Ma fiction : Les Voyageurs
Avatar made in Dyssery.

Lé siniaturre sé tro ouffe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
JCVgamer MessagePosté le: Dim 28 Juin 2015 18:52   Sujet du message: Commentaire Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 29 Aoû 2012
Messages: 167
Localisation: Dans le labyrinthe de mon âme
*Dans son monastère situé près du sommet d'une montagne, l'apprenti mage de lumière était assis devant son bureau en train d'étudier un traité de magie sur une étrange armure. Le calme de la pièce fût légèrement interrompu par le raclement de gorge d'un jeune garçon :
- Monsieur, j'ai un courrier pour vous. Un OS écrit par Willismine.
- Tiens donc ? Il est rare que je reçoive un texte de sa part. Merci mon garçon tu peux disposer.
Le gamin se retourna et détala vers la sortie.
Prenant un parchemin, et après avoir lu le texte, Jerem se mit à écrire son commentaire.*

Bonsoir Willismine,

Il y a longtemps qu'on ne t'avait plus vu sur le sous-forum si je ne m'abuse. Te voilà de retour avec cet OS de grande qualité. Je crois savoir d'ailleurs que c'est le premier texte de ta part que je commente.
Très bien, allons-y.

Un texte qui m'a foi sort un peu de l'ordinaire, on a rarement vu un écrit mettant en liaison une créature de X.A.N.A. et un de nos héros (Le seul exemple qui me vient à l'esprit et c'est même pas un texte c'est l'épisode Marabounta).
Ici le monstre en question est un Krankelat, il sauve Aelita de la Méduse. Alors du coup je me pose la question suivante : les monstres de X.A.N.A. étant créer par le programme lui-même, peuvent-ils réellement avoir un moyen d'accéder à la conscience ? Car il n'est pas idiot lorsqu'il les créent, il fait en sorte que ce soit de simple esclaves à qui il donne des ordres. Il est donc peu probable qu'ils puissent avoir une envie d'indépendance, auquel cas le programme n'aurait qu'à les dévirtualisé.
A moins que ce soit un moyen pour piéger la jeune fille ou nos autres héros.

Parlons-en de la jeune fille. J'avoue que les bornes temporelles ne sont pas claires au début. J'en ai déduit que c'était voulu. Je m'explique.
Au début il semble qu'on soit au niveau de la saison 1, car il est préciser que Jérémy veut la ramener sur Terre. Cependant, Aelita utilise ses ailes peu après, ce qui signifie que nous sommes dans la saison 4 au moins. Heureusement pour le lecteur la raison est expliqué en deuxième partie de récit.
La psychologie de celle-ci au vue de la situation est assez sympa. Je ne m'étendrai pas sur le sujet, je laisserai le soin à d'autres plus expérimenté pour cela.

Sinon globalement ce texte fût très bon et très agréable à lire, l'introspection sur Aelita est excellente, la situation est elle un peu surréaliste à mon humble avis mais bon pourquoi pas ?

Bon je vais m'arrêter là et te souhaiter une excellente soirée.
(Et cette fois-ci Iko m'embêtera pas pour mon manque d'originalité ^^)

*Le jeune homme enroula le parchemin et le scella. Il fit ensuite appel à sa magie et envoya son commentaire par téléportation à Willismine.*
_________________
S'il existe différents maîtres contrôlant chacun un élément, je m'exerce à devenir le maître de la lumière.

Une nouvelle attaque lancée contre ces enquiquineurs, enfin une parodie d’attaque, car après celle-ci je lance l’attaque fantôme, un projet que prépare déjà depuis quelques temps et qui les mèneras tout droit à leur perte. One-Shot à paraître

https://lh3.googleusercontent.com/-07EHZzPU0Ko/Vgzy9hJt4qI/AAAAAAAAH10/3EekCXHPMjg/s600-Ic42/moviewatchSeptember2015.png

http://imageshack.us/a/img163/1125/ksmc.pnghttp://imageshack.us/a/img9/7127/sd8u.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
 
Pikamaniaque MessagePosté le: Dim 28 Juin 2015 20:06   Sujet du message: Répondre en citant  
Référent Pikamaniaque


Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 491
Localisation: Norende.
Bonsoir mademoiselle,

Cela fait plaisir de te revoir par ici, j’avais vu que tu postais régulièrement il fût un temps. En toute relativité, je suis ici pour commenter le texte que tu viens de publier. Je n’ai jamais lu un autre de tes textes, du coup, je pourrais juger en toute impartialité. C’est ce que je vais essayer de faire, en tous cas.
Pour le coup, j’admets que le thème de ton OS est assez… singulier. À tire portant, disons qu’on ne s’y attend pas — comme on ne s’attend pas à ce que Yumi devienne lesbienne.

Je pense du coup que je vais imaginer que c’est un délire d’écrivain ; un exercice de style pour voir si tu es capable d’écrire sur des sujets farfelus. Oui parce que tu t’en doutes, ce n’est pas très cohérent toute cette histoire. On ne sait même pas où tu te situes par rapport au « canon » justement.
Avoir l’idée d’un OS c’est bien, l’écrire c’est bien, mais je ne sais pas s’il est de bon ton de vouloir écrire n’importe quel scénario qui nous passe par la tête, au risque de prendre un raté, de susciter l’ennui ou l’incompréhension… Tout en restant en périphérie d’Il s’appelait Roméo, j’avoue que j’ai beaucoup de mal à saisir ton concept, ton idée, et le message que tu veux renvoyer.
Je suppose qu’on dira que je n’ai aucune sensibilité littéraire, que je ne peux pas parler vu ma faible fréquence de commentaires, mais il faut bien revenir par une porte Mr. Green !

Dès lors, quand on s’y plonge à fond, il y a toujours la même incompréhension qui dicte mes pas. Tout d’abord parce que l’incipit n’explique pas pourquoi Aelita va se taper un délire zoophile suite à une dispute avec Jérémie (imagine si tous les couples faisaient cela, je crois que 30 Millions d’Amis pourrait enlever un zéro), mais surtout, quand bien même on aimerait y croire, quand bien même on aimerait se dire « bon, fermons les yeux sur la cohérence », on est frappés par le manque de crédibilité avec lequel tu narres ton texte.
Imaginons je me dis « bon ok, lisons ça sans préjugés. », je vais découvrir le premier paragraphe, puis le deuxième. Oui, c’est bien écrit, je vais être content, avoir un petit sourire, puis il y a un moment où tout part en couilles (dirait Jacques Chirac).
Ce moment, il se situe au moment où tu commences à dire que le programme informatique de X.A.N.A ronronne.
Toute proportion gardée, réalisme mis à la poubelle, la suite du texte est tout simplement invraisemblable. Ce n’est pas qu’elle est mauvaise, c’est qu’on ne peut pas y croire et ressentir autre chose que le ridicule d’Aelita. On a envie de lui dire qu’elle est complètement ravagée. J’ai envie de lui dire cela.
JCVGamer est gentil de te dire que c’est « un peu surréaliste », parce que je ne pense pas que tu puisses… écrire un tel scénario dans, je ne sais pas, une fiction.

À l’inverse de lui, je trouve que l’introspection d’Aelita part clairement dans le pastiche. Est-ce que nous sommes dans une caricature de cette fille niaise aux cheveux roses ? Il faut le dire, parce que l’OS de grande qualité il est censé rester clair pour le lecteur, et nous emmener dans un autre monde. Ce n’est pas le cas. On ne s’imprègne pas des descriptions, on ne s’imprègne pas du registre lyrique… On n’adhère tout simplement pas parce que ce n’est pas assez développé. Et c’est le troisième point faible majeur de ta nouvelle : elle est trop courte. Si tu veux faire croire raisonnablement à une idylle aussi improbable qu’Aelita et un Kankrelat, tu dois prendre beaucoup plus de temps que cela pour le développer.
Tu ne peux pas t’enorgueillir d’un texte d’un peu plus d’une page Word, c’est insuffisant pour régler le problème, a fortiori quand ton format n’exploite pas toute la ligne disponible sur le forum, que le retrait est important, et qu’il est marqué par des jeux de pensées un peu brouillon.
Honnêtement, tu ne souris pas toi quand elle dit « c’est MON kankrelat » comme un gamin de six ans ? Cela fait vraiment sourire, et c’est là que je me demande quel était ton but, ta visée. Tu voulais nous faire rire, ressentir son malaise, changer des carcans habituels ? Pourquoi pas ! Mais il faut vraiment que tu le fasses avec profondeur. L’ensemble est malheureusement trop superficiel, et mon avis n’engage peut-être que moi, mais il m’a accompagné tout au long de ma lecture.

Bon après, pour ne pas faire non plus que dans le pamphlet, je trouve que tu as un style très agréable à lire. Des fautes pas très importantes, une présentation agréable et aérée, une orthographe solide et une sémantique intéressante.
Peut-être que tu t’es un peu ratée dans ton idée, mais on va dire que cela ne vient de pas ton potentiel, et que cela a le mérite d’exister. Je te conseillerais de le retravailler, de l’étoffer, de le rendre plus cohérent, plus consistant, plus prenant, plus littéraire et non fanfictionnel. Ton OS s’inscrit très bien dans le registre de la fanfiction, mais quitte à vouloir se dépasser, autant s’y donner au maximum. ;3.

Bien chaleureusement,
Pikamaniaque.

_________________
« Il ne faut jamais perdre espoir ! » Alors qu’Alexandre était sur le point de tout abandonner, une voix familière résonna au plus profond de lui-même. « C’est ce que tu dirais, n’est-ce pas ? ».
Chapitre 26, Le Héros Légendaire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
Willismine MessagePosté le: Dim 28 Juin 2015 20:41   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 09 Avr 2014
Messages: 106
Localisation: Les deux mains dans le chocolat.
Bonjour chers commentateurs ! Je vous remercie d'être passés sur mon OS. Il s'agissait d'un crack proposé par Zéphyr. Le défi intéressait Idm4 mais visiblement il n'y a pas eu de poursuite, donc je l'ai pris. Et l'écrire était une manière de faire comme si Les Voyageurs n'étaient pas en voyage très lointain (ce qui a mal fonctionné...). Au départ, j'avais écrit le défi en chanson (sur Let it go et comparses s'il vous plait (a)) mais je me suis dit que c'était pousser le crack un peu loin. Sinon, je veux bien savoir mes fautes pour éditer.

Spoiler

[/spoil]
_________________
Willismine : nom égoïste. Vieux psychotrope interdit à la vente.
http://imageshack.us/a/img443/526/evxl.png

Ma fiction : Les Voyageurs
Avatar made in Dyssery.

Lé siniaturre sé tro ouffe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Silius Italicus MessagePosté le: Dim 28 Juin 2015 21:40   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 03 Fév 2015
Messages: 215
Localisation: à l'Est d'Eden
Bonsoir chère Willismine,
c'est une nouvelle des plus singulière dont vous nous faites don ici.

En effet, cette nouvelle a vraiment tout de l'objet d'art unique en tout point. Sans y revenir puisque cela a été abondamment discuté précédemment le scénario est inattendu. Il mêle beaucoup d'idées, de pistes et de réflexion qu'il semble effleurer seulement : la relation d'Aelita à Lyokô, à la bande et à Jérémie, ainsi qu'à son père, le statut des monstres, une idylle improbable… l'introspection qui est présente tout du long est efficace et bien pensée. À titre personnel, je ne dirais pas qu'il s'agit d'une histoire d'amour, mais plutôt d'une relation à mi-chemin entre amitié et la relation entre un animal de compagnie et son maître.

En même temps c'est un texte court, tant en terme de nombre de ligne que de formulation.

Et pourtant, ce texte ne laisse pas un goût d'inachevé. Il ne donne pas l'impression de soulever des voiles sans présenter ce qu'il y a derrière. Le lecteur ne reste pas sur sa faim.

En fait, ce texte fait penser à de l'impressionnisme. Chaque élément fait l'objet d'une touche unique. Un point bref. Et tout le texte semble se composer à partir de ces petites touches. Pour autant la profondeur est là. Ce qui est plus étonnant. Pour reprendre avec la métaphore du tableau, les tableaux impressionnistes donnaient rarement une impression de profondeur de champs de la toile. Il n'y avait que peu de perspective, tout était en surface, exposé. Ici ce n'est pas du tout le cas. chaque touche se suffit à elle-même. Plus que de touches, il s'agit plutôt de fulgurance qui comble le regard. Ce n'est qu'a posteriori que l'esprit se dit qu'il y avait peut-être matière à réflexion plus importante. Il en résulte un texte consistant et en même temps très léger. Ce qui révèle ici que le style est maitrisé de bout en bout, tendu comme un arc à la recherche de sa cible.

Et justement, il semble bien qu'il n'y ait pas de cible. Pas d'objectif. Ce texte n'est pas un manifeste, il ne cherche pas à dire quelque chose de précis au lecteur. Il se contente d'être et d'interpeller par là-même. Quitte à mettre de grandes étiquettes et de gros sabots schématiques, ce texte est parnassien.

c'est donc une lecture des plus déroutante et des plus intéressante. Son premier mérite— et non des moindres— est de nous sortir du paradigme étouffant du réalisme. Le deuxième est de nous faire goûter une fois de plus à une plume efficace et maitrisée. Sans que l'on puisse parler de bréviloquence, à mon avis, le style est bref et rond ce qui est assez rare et plutôt intéressant.

Au plaisir de percer avec vous au secret du temple.
_________________
AMDG

Prophète repenti de Kane, vassal d'Anomander Rake, je m'en viens émigrer et m'installer en Lyoko.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Willismine MessagePosté le: Mer 15 Juil 2015 20:11   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 09 Avr 2014
Messages: 106
Localisation: Les deux mains dans le chocolat.
Ce texte était donc un raté monumental. Je vous présente mes excuses et je tâcherai de faire mieux la prochaine fois. Mille pardons.
_________________
Willismine : nom égoïste. Vieux psychotrope interdit à la vente.
http://imageshack.us/a/img443/526/evxl.png

Ma fiction : Les Voyageurs
Avatar made in Dyssery.

Lé siniaturre sé tro ouffe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1424s (PHP: 29% - SQL: 71%) - Requêtes SQL effectuées : 19