CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
[Site] Un nouveau dossier : Le français...
[Site] Un nouveau fanprojet : RTTP Podcast
[IFSCL] IFSCL, Bande annonce du 9e anniv...
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
 
 Derniers topics  
[Jeu Vidéo] Interface IFSCL 38X!
[Fanfic] Overpowered [Terminée]
[Fanfic] Goodbye, my lover
Quel est votre personnage préféré ?
[Fanfic] Le risque d'être soi
[One-Shot] Hypno's lullaby
[One-shot] Love Interruption
Les origines de vos pseudos
[One-shot] L'homme des foules
[Fanfic] Mondes Alternés
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[One-Shot] Réveil

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 1







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
¤PurpleCat¤ MessagePosté le: Mer 29 Oct 2014 19:21   Sujet du message: [One-Shot] Réveil Répondre en citant  
[Odd] Irremplaçable


Inscrit le: 07 Aoû 2012
Messages: 388
Bonsoir tout le monde.

Idée en juillet, écrit en août, vérifié, relu, corrigé, modifié, et posté en octobre. il était temps.

J'aime pas les préambules, et j'ai rien à dire. Donc merci Iko' pour tes conseils, tes relectures, le titre, et tout le reste.

Voilà, lynchez-moi sur tout ce que vous pourrez, surtout l'orthographe, n'hésitez pas, j'ai horreur des fautes d'orthographe.





Réveil




Pont de l’usine, soirée

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngDebout au bord du pont, Jérémie regarde le fleuve. Dans ses yeux, la détresse d’une vie incomplète, réduite à néant. Sauver le monde… Qu’il avait été bête ! Comme si une bande de collégiens pouvait sauver le monde, entre deux cours ! Mais c’est fini désormais, le monde n’a plus besoin de lui. Tout se termine à présent, là où tout a commencé. Le vent fouette son visage, dernière touche de vie avant l’eau.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Plus rien ne me retient ici désormais.

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngIl se penche en avant. L’eau du fleuve se rapproche rapidement, très rapidement. Jérémie ferme les yeux, attendant l’impact.


Trois mois auparavant, usine, journée

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Oh p… ! Odd, regarde ! En bas ! Appelle les secours, vite !

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngAllongé dans une mare de sang, le corps de Jérémie Belpois gisait à l’intérieur de l’usine.


CHU de la Pitié-Salpêtrière, fin de matinée

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngDebout dans la chambre 648, Ulrich et Odd étaient venus rendre visite à Jérémie. Cela faisait à présent trois mois jour pour jour qu’ils l’avaient retrouvé dans l’usine, étendu, vidé de son sang, presque mort. Ils avaient vite conclu qu’il était tombé en voulant descendre. Après que les secours eurent emmené le génie, il avait été l’objet de soins intensifs, et avait subi plusieurs transfusions sanguines qui lui avaient sans doute sauvé la vie.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- A… Aelita…

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Jérémie ! s’écria Ulrich. Odd, regarde Jérémie, il bouge ! Jérémie, dis quelque chose !

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Il… faut sauver… Aelita !

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Tout va bien Jérémie, tu es en sécurité, répondit Ulrich, sous le choc.

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngLe malade tendit un bras. Encore faible, il le laissa mollement retomber sur son lit. Rassemblant au mieux ses capacités mentales, il commença à réfléchir. Beaucoup de blanc. Si ce n’est le kaki et le violet d’Ulrich et Odd.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Où… où suis-je ?

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- T’es à l’hôpital, Einstein ! répondit Odd, content de retrouver son camarade de classe.

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngEncore très faible, Jérémie parvenait avec peine à articuler de simples mots. Faire une phrase lui demandait beaucoup d’efforts. Rien que pour ça, il commençait à maudire son corps si faible, face à son esprit presque rétabli.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Pou… pourquoi ?

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- C’est une très longue histoire, rétorqua Ulrich. Pour faire simple, ça fait trois mois aujourd’hui qu’on t’a retrouvé dans l’usine désaffectée à côté du collège, quasi-mort et à moitié vidé de ton sang.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Où est… Aelita ?

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Pardon ?

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngOdd et Ulrich le regardaient avec des yeux ronds. Ils avaient pourtant bien entendu. Jérémie venait bien de parler pour la troisième fois d’Aelita. Trop de choses à gérer en même temps, Ulrich commençait à être dépassé.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Où est Aelita ? Est-ce qu’elle va bien ?

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Euh… C’est qui Aelita ? demanda Odd, de plus en plus perdu.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Enfin, Odd. Aelita ! La gardienne de Lyokô, le monde virtuel !

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Monde virtuel ? Euh, écoute Jérémie, on va te laisser tranquille le temps que tu retrouves tes esprits. On repassera te voir après les cours.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Mais… tenta de rétorquer Jérémie.

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngTrop tard. Odd venait de refermer la porte de sa chambre.


Rues de Paris, fin de matinée

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngAprès avoir prévenu une infirmière qui eut du mal à les croire, les deux amis sortirent de l’hôpital sous les nuages. Rentrant au collège, ces derniers firent le point sur Jérémie.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Dis, Ulrich, tu crois qu’il est cinglé ? demanda Odd, perplexe.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Je ne pense pas, répondit Ulrich, avec une certitude relative. Il se réveille d’un coma de trois mois, il faut lui laisser le temps de se réacclimater. J’espère juste que la mémoire lui reviendra correctement. Il faut qu’il reprenne des forces, et ses esprits.

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngTrès peu sûr de ce qu’il disait, il laissa s’écouler un temps, qu’Odd mit à profit en surenchérissant.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Mouais… Moi, je te dis, il est zinzin ! Et pas seulement à cause du coup sur la tête ! Il m’a toujours paru bizarre. À force de réfléchir, son cerveau a dû griller ! Hé hé hé !

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngTandis qu’Odd riait seul de sa propre blague, Ulrich réfléchissait aux paroles de l’intello. Il avait parlé d’une fille. A… Aelita, quelque chose comme ça.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Dis-moi, Odd ? Tu penses que c’est qui, Aelita ?

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Bah, je sais pas trop, moi. Peut-être son nouvel ordinateur !

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngUlrich lui jeta un regard en coin. On ne pouvait jamais parler sérieusement avec ce garçon. Leur camarade de classe venait de sortir d’un coma de trois mois, et il ne pensait qu’à rire.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Arrête tes bêtises, je suis sérieux là.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Mon tamagotchi s’appelle bien Jean-Pierre, alors pourquoi pas Aelita pour un ordinateur ?

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngLa réponse, somme toute assez logique, ne l’était pas assez pour Ulrich, qui rétorqua vertement.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Tout le monde ne s’appelle pas Odd Della Robbia.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Mouais, évidemment. Moi je dis, il faudra mettre tout ça au clair avec lui tout à l’heure.

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngIls finirent leur chemin en silence, chacun perdu dans ses pensées. Ulrich pensait à Jérémie. Il n’était pas spécialiste du coma –peut-être pourrait-il se documenter là-dessus–, mais cette histoire d’Aelita lui paraissait étrange. Peut-être une fille qu’il avait vue pendant son coma, comme un rêve. À vérifier. Odd, beaucoup plus terre-à-terre, pensait au repas du midi de la cantine. Il espérait qu’il y aurait assez à manger, les trois petits croissants avalés ce matin pour pouvoir voir Jérémie lui avaient laissé un creux dans l’estomac.


CHU de la Pitié-Salpêtrière, fin d’après-midi

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngJérémie était assis sur son lit. Il essayait tant bien que mal de réfléchir au pourquoi du comment de toute cette histoire. Malgré ses trois mois de coma, confirmés par une infirmière qui n’en revenait pas, il arrivait à réfléchir normalement, si on excluait la gêne procurée par les médecins venus l’examiner.

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngIl avait donc chuté dans l’usine. Mais comment ? Et surtout, pourquoi était-il seul dans l’usine à ce moment ? Il n’allait à l’usine qu’en cas d’attaques de XANA, et dans ce cas, Ulrich, Odd ou Yumi l’accompagnait, afin d’aider Aelita à désactiver la tour. Ils avaient dû être bloqués à cause de l’attaque. Ça faisait toujours une question à rajouter quand Ulrich et Odd reviendraient. En plus des nouvelles, bien sûr.

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngIl n’avait donc plus qu’à attendre. Ses parents étaient venus, et avaient passé l’après-midi avec lui. Ils s’étaient faits un sang d’encre, apparemment. Ils avaient fini par abandonner Jérémie pendant une petite demi-heure, histoire, avaient-ils dit, d’aller « chercher quelque chose à manger ».

***


http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Salut Jérémie, tu vas mieux ce soir ? le salua Ulrich en entrant dans la chambre.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Hein ? Ah euh ouais ouais, pas de problème t’inquiète, je suis d’aplomb. Les médecins n’ont jamais vu ça, mais normalement je sors demain. Enfin… Et si vous me racontiez vraiment ce qu’il m’est arrivé ?

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngLes deux visiteurs avaient prévu la question, et avait préparé pendant l’après-midi une réponse.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Il y a aujourd’hui trois mois, tu as été absent pendant toute la journée de cours, commença Odd. Comme personne ne savait où tu étais, on a fait quelques recherches dans les alentours du collège, le parc, la forêt, les égouts... Ulrich se demandait bien ce que tu pouvais faire dans les égouts, mais on a fini par déboucher sur le pont de l’usine désaffectée. Et on t’a retrouvé en bas.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Et c’est tout ? Je veux dire… XANA n’avait pas lancé d’attaque, rien ? J’étais là-bas pour quoi ? Je ne vous avais pas prévenus ? s’étonna Jérémie.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Ben… c’est pas comme si on se parlait beaucoup au collège non plus, répondit Ulrich avec un sourire gêné. Tu…

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Et c’est qui ce XANA ? coupa Odd. Un copain à toi ?

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngSi Jérémie avait été dans un dessin animé, le sol se serait alors fendu sous ses pieds. Mais c’était la réalité. Le sol ne se fendra pas, son lit d’hôpital ne l’engloutira pas. Seule restera cette affreuse sensation de vide. Qui est XANA ? Odd ne se souvenait donc pas ? Et apparemment Ulrich non plus. Jérémie sentit un poids dans sa poitrine. Pourquoi devait-il toujours penser à tout pour tout le monde. Il était le seul à se souvenir. Peut-être que XANA avait réussi à effacer les souvenirs qu’ils avaient de lui. Peut-être qu’il était dans une bulle virtuelle, comme l’intelligence artificielle l’avait déjà fait pour piéger ses amis. Peut-être… Il devait vérifier. En commençant d’abord par voir jusqu’où allait leur amnésie.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- XANA est une intelligence artificielle qui évolue dans un monde virtuel appelé Lyokô, commença à expliquer Jérémie. Lyokô est accessible à partir d’un supercalculateur quantique situé dans l’usine désaffectée proche du collège. XANA active les tours de Lyokô pour accéder à notre monde et lancer des attaques en prenant le contrôle de l’énergie électrique. Par le biais de scanner, vous rejoignez Aelita dans ce monde virtuel et combattez à ses côtés afin de désactiver les tours activées par XANA. Je suppose que c’est une de ses attaques qui a eu pour résultat votre amnésie le concernant. Mais si ça fait trois mois que je dors, il aurait dû en profiter pour attaquer. Étrange, tout ça, très étrange… murmura-t-il pour lui-même. Vous n’avez pas remarqué de phénomènes étranges depuis trois mois ? finit par demander Jérémie.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- A part mon dix-huit en sciences, non, rien, répondit Ulrich, non sans une pointe d’ironie. Loin de moi l’idée de remettre en doute ton raisonnement, mais ce que tu racontes, c’est complètement de la science-fiction, tu ne crois pas ? Je pense que le coup que t’as pris t’a fait délirer.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Délirer ?! Mais absolument pas, je vais très bien ! Il faut que j’aille à l’usine ! dit-il en commençant à se lever.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Oh là, attends un peu ! Tu peux pas partir comme ça !

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngUlrich força Jérémie à se rassoir sur son lit. Il ne pouvait décemment pas le laisser partir comme ça. C’était un hôpital, pas un moulin. Les entrées et sorties des patients étaient surveillées, on ne partait pas quand on voulait.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Ulrich ! Lâche-moi ! Il faut que j’aille à l’usine ! XANA doit préparer un sale coup, il ne reste jamais trois mois sans rien faire !

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Hors de question, tu ne bouges pas ! On est dans un hôpital, Jérémie, on ne sort pas comme ça. Surtout que si tu sors demain, t’es plus à vingt-quatre heures près. Ça me parait bien tôt, demain, d’ailleurs.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- C’est pas moi qui décide, rétorqua Jérémie, la mine renfrognée.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Ulrich, faut qu’on y aille, là, interrompit Odd. Il est dix-huit heures quarante-cinq, et si on n’est pas de retour à dix-neuf, on va se faire sonner les cloches, sans compter que je commence à avoir faim.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Ah oui, exact. Jérémie, tu ne bouges pas. On reviendra te voir demain, et on te raccompagnera au collège.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Ouais, d’accord… acquiesça Jérémie. Je vous attendrai demain. De toute façon mes parents ne vont plus tarder maintenant. À plus.

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngUlrich et Odd sortirent alors de la chambre, et partirent en direction du collège Kadic. Pendant ce temps, Jérémie réfléchissait de nouveau aux événements. Il ne pouvait pas rester ici. Il devait absolument savoir ce qu’il s’était passé. XANA ne pouvait pas avoir disparu, c’était techniquement impossible. De par sa logique, il aurait dû profiter de son « absence » pour attaquer. Mais d’après ses amis, rien, aucune attaque. Or, si XANA n’avait pas disparu, Lyoko non plus, et Aelita non plus. Mais si XANA avait disparu… Chassant les sombres pensées qui lui envahissaient l’esprit, il remit de l’ordre dans ses idées et reprit ses réflexions. Il devait aller à l’usine, le plus vite possible. Il se leva à côté de son lit. Après avoir vacillé pendant quelques instants, il se redressa et effectua quelques pas chancelants. Gagnant en assurance, il commença à s’habiller, puis enfila ses chaussures. Ils avaient conservés tous les vêtements tachés de sang qu’il portait lorsqu’il avait été retrouvé. Ça n’avait pas dû être beau à voir. Les vêtements étaient vraiment imbibés de sang. Il passa la tête par la porte. Le couloir était désert, personne en vue. Il repéra l’ascenseur, près de l’entrée de sa chambre, et se faufila jusqu’à lui. Arrivé devant les doubles portes dudit ascenseur, Jérémie hésita. Ce n’était pas des plus raisonnables, ce qu’il était en train de faire. Où était passé son bon sens habituel ? Mais il devait savoir. Il devait comprendre. Il avait toujours voulu tout comprendre, mais là, c’était une question de vie ou de mort. Il repoussa de nouveau les idées peu réjouissantes qui lui venaient en tête et appuya sur le bouton de descente. Par chance, les portes s’ouvrirent aussitôt. Il rentra dans la cabine, et appuya sur le bouton « RDC », autrement dit « Rez-de-chaussée ».

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngDurant les quelques secondes que dura la descente, il réfléchit de nouveau. Pas aux événements, cette fois, mais bien à la suite. Il devait sortir. Plus le temps de réfléchir, les portes s’ouvraient. Il traversa le hall d’une traite, la tête baissée au cas où quelqu’un pourrait le reconnaître, et sortit dans la rue. Maintenant, direction l’usine.

***


http://i.imgur.com/80fl8bR.pngPendant ce temps, les parents de Jérémie revinrent à l’hôpital. Arrivés devant la chambre, ils toquèrent, et, n’entendant aucune réponse, ouvrirent la porte. Leur sang se glaça, en découvrant le lit vide. Ils coururent alerter les infirmières, qui prévinrent l’accueil et donnèrent le signalement du garçon, avant d’appeler la police. Inutile. Jérémie était déjà loin.

***


http://i.imgur.com/80fl8bR.pngEn effet, Jérémie arrivait sur le pont menant à l’usine désaffectée. Une fois ce dernier traversé, il attrapa un câble lui permettant d’arriver en bas, en faisant attention de ne pas tomber cette fois-ci. Il s’approcha du monte-charge, et appuya sur le bouton commandant l’ouverture du rideau de fer. Aucune réaction.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Étrange… dit-il pour lui-même. XANA l’a peut-être endommagé. Par le corridor, allez.

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngJérémie se dirigea donc vers le corridor, avec pour ferme intention celle de mettre un terme à tous ces mystères. Il se retrouva dans la salle de commandes de supercalculateur. Le blond sortit une lampe de poche, afin d’illuminer la pièce plongée dans le noir. Elle était vide. Vide d’holomap, vide d’écran, vide de siège, vide de quoi que ce soit, si ce n’est de morceaux de tôles, de vis et d’écrous jonchant çà et là le sol.

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngLe petit génie commença sérieusement à douter. Que se passait-il ? Tout n’avait pas pu disparaître pendant ses trois mois d’« absence » ! Il passa par la trappe, permettant de descendre dans la salle censée abriter les scanners. Vide. Celle-ci, également sans lumière, ne possédait pas plus de scanner que celle du dessous un supercalculateur quantique. En effet, en ouvrant la trappe, Jérémie tomba sur un mur. Enfin, pas réellement un mur, mais un bloc du béton, tout ce qu’il y a de plus solide.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- C’est… c’est impossible !

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngIl n’en pouvait plus. Il s’effondra à l’emplacement présumé d’un des scanner, et fondit en larme. Il n’y avait jamais eu de supercalculateur dans cette usine, pas plus que de scanners, de monde virtuel, ou d’Aelita. La pensée d’Aelita fit redoubler les pleurs de Jérémie. Elle était si réelle, si proche. Elle existait, quelque part. C’était sûr. Il existait une trappe cachée, qui donnait accès au supercalculateur, c’était obligé. Après avoir tapé comme un dément contre les murs, il dut pourtant se rendre à l’évidence, rien. Tous les murs étaient pleins. Il se rassit. C’était impossible…

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngImpossible… Pourtant, quand on y réfléchissait, un supercalculateur quantique caché dans une usine désaffectée, c’était tellement extravagant. Sans compter une intelligence artificielle tellement proche d’une humaine. Il pleura toutes les larmes de son corps, avant de prendre une décision. La dernière de sa vie. Peu importait le prix. Il allait rejoindre Aelita.


Pont de l’usine, soirée

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngDebout au bord du pont, Jérémie regarde le fleuve. Dans ses yeux, la détresse d’une vie incomplète, réduite à néant. Sauver le monde… Qu’il avait été bête ! Comme si une bande de collégiens pouvait sauver le monde, entre deux cours ! Mais c’est fini désormais, le monde n’a plus besoin de lui. Tout se termine à présent, là où tout a commencé. Le vent fouette son visage, dernière touche de vie avant l’eau.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- Plus rien ne me retient ici désormais.

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngIl se penche en avant. L’eau du fleuve se rapproche rapidement, très rapidement. Jérémie ferme les yeux, attendant l’impact.

http://i.imgur.com/80fl8bR.png- J’arrive, Aelita…


Bords de Seine, fin de matinée

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngBien en aval du pont et de l’usine, le corps d’un jeune garçon fut retrouvé par des passants. Âgé de 12 ou 13 ans, il était blond, portait des lunettes et un pull bleu.

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngSes parents trouvèrent dans sa main un bonbon rose.

http://i.imgur.com/80fl8bR.pngIls ne comprirent pas.


Dernière édition par ¤PurpleCat¤ le Lun 29 Juin 2015 19:39; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Dyssery MessagePosté le: Mer 29 Oct 2014 21:53   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 75
Je valide l’idée. Parce que j’ai eu la même. En faisant la vaisselle avant de venir lire cet OS. J’étais triste. Véridique.
Le casse du siècle II, bientôt dans les salles.
Voyons, le concerné a affirmé vouloir rester célibataire.

Bon, trêve de connerie, on va essayer de faire un commentaire constructif pour une fois, même si je n’atteindrai jamais le niveau de Zéphyr ou Belgarel pour ça.

Donc, je valide l’idée de départ, comme je l’ai déjà dit. Jérémie qui est juste plongé en plein délire, avec Lyoko qui n’existe pas, et Ulrich, Odd et Yumi qui connaissent à peine son prénom, c’est un point de départ que je trouve sympathique et qui plaît aux amateurs de la rationalisation extrême des événements.

Mon gros reproche sur cet OS sera le traitement « rapide » du sujet. Si Zéphyr passe par là il te dira que ça manque de description, Tyker et Ikorih se plaindront sans doute que tu ne détailles pas assez comment le crâne de Jérémie s’est explosé sur le sol, combien de membres sont brisés à ce moment-là, et comment il se noie dans la plus grande souffrance à la fin. Quant à moi, et bien, je vais commencer à me revendiquer introspectrice en chef et… ouais, non, je vais éviter, mais je trouve que les réflexions internes n’ont pas été assez poussées. Jérémie ne fait pas assez preuve de doute, ou au contraire de colère de ne pas être écouté (bon, après on s’attend tous à voir un peu les choses comme on les aurait écrite, donc point de vue certainement un peu biaisé par ma façon de faire habituellement).
Ensuite, puisque les gens ont tendance à se montrer tatillon sur ce forum, je doute que le personnel médical ou les parents de Jérémie aient laissé pendant trois mois des vêtements ensanglantés au pied de son lit d’hôpital.
Enfin, deux autres points : la fuite de l’hôpital de Jérémie est facile pour quelqu’un qui se balade avec des vêtements plein de sang, et la façon dont Ulrich et Odd l’ont découvert dans l’usine --> « je sais pas bien ce que tu serais venu faire dans les égouts, mais bon ». Pour les égouts, tu aurais plutôt dû dire qu’ils ont trouvé le passage de la chaufferie ou du parc, et même inventer un marquage que Jérémie aurait pu faire histoire de justifier les choses. Après ce sont deux détails annexes et je suis la première à faire l’impasse sur ce genre de chose en général, donc ce n’est pas vraiment un problème.

Bien, maintenant que j’en ai fini avec ce qui me chiffonne, passons à la suite. J’ai bien aimé tes personnages. Je leur aurais donné plus de profondeur (introspections, toussa…) mais la façon qu’a Odd de plaisanter malgré la gravité de la situation, quand Ulrich ne s’épanche pas, ça leur est fidèle et ça passe bien. Avec en prime le signifiant masqué de Odd « il est zinzin je te dis ». Bon, pas si masqué que ça, mais voilà ^^ Quant à Jérémie, le désespoir lui va bien je trouve. Je n’ai aucun mal à lui donner une réaction pareille suite à la découverte de la non-existence d’Aelita.
Ensuite, j’ai toujours apprécié le principe de la boucle. On commence par la fin puis on repart au début jusqu’à atteindre à nouveau le même point qui prend cette fois-ci tout son sens. Donc je ne peux que plussoyer la construction de ton OS.
Enfin, je salue la dernière phrase : « Ils ne comprirent pas.» notamment pour le double sens, le pourquoi est-ce qu’il serrait un bonbon rose dans sa main, que seul le lecteur peut interpréter, mais aussi pourquoi est-ce qu’il en est arrivé à une extrémité aussi définitive, qui est impossible à comprendre pour des parents…


Voilà voilà, mais c’est que j’aurais presque atteint une longueur de com respectable, à blablater des banalités, moi !
Bref, pour conclure je te conseillerais d’approfondir plus les personnages, mais ce n'est que ma façon de faire (a)
_________________
http://i.imgur.com/QN5k9ezl.jpg


http://imageshack.us/a/img834/3130/ngim.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Jeu 30 Oct 2014 09:14   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2205
Localisation: Territoire banquise
J'ai été assez surpris de découvrir un One-shot de ta part - ton premier si je ne m'abuse - et je n'ai pas perdu de temps pour le lire.
Gardant des écrits de meilleure qualité comme Violetbottle ou Dyssery pour le train demain. Mr. Green

Mon VDD a déjà fait les remarques pertinentes. La sortie de Jérémie notamment en "baissant la tête" est quasiment impossible, tout simplement parce qu'un coma de trois mois qui vient de se réveiller sera sûrement une célébrité locale parmi le personnel médical. You know what I mean.
Cependant je n'avais pas saisi qu'il s'était habillé avec les vêtements tâchés de sang. Je pense plutôt qu'en s'habillant avec d'autres, il constate au même endroit ses anciens fringues, car par ailleurs à la fin, on ne parle que d'un pull bleu. Cela réduit la grossièreté de la fuite mais ne change rien à ce que j'ai dit plus haut.
Si je devais formuler un regret, il ne sera nullement du côté des descriptions, mais plutôt au niveau de la clef de l'énigme. Le cadre très Willismine-like, voire bouteille violette, ne livre aucun élément de réponse sur le pourquoi de l'absence de Supercalculateur & cie. C'est d'ailleurs pour ça que j'aime beaucoup moins les OS, on a souvent des questions mis en plan.
(Bon, les fics de Shinataan aussi mettent des trucs en plan mais...).

Toujours est-il qu'on ne peut que saluer ce début dans le sous-forum. En espérant t'y revoir !

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttps://i.imgur.com/X3qVFnj.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« Les incertitudes, je veux en faire des Icertitudes... »

https://i.imgur.com/C4V4qOM.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
¤PurpleCat¤ MessagePosté le: Jeu 30 Oct 2014 14:55   Sujet du message: Répondre en citant  
[Odd] Irremplaçable


Inscrit le: 07 Aoû 2012
Messages: 388
Bon alors déjà merci d'avoir lu ^^

Pour répondre au semi-troll, oui, je suis très bien célibataire, merci beaucoup de vous en inquiéter x)


Dissery : Ouais, traitement rapide du sujet. Et encore, il fait au moins deux pages de plus qu'au début. Mais ça manque encore, je sais bien. J'essaierais de remédier à ça un jour, peut-être...
Petite précision, le crane de Jérémie ne s'est pas explosé sur le sol, puisqu'il tombe dans le fleuve. Côté introspection, je maîtrise pas encore très bien tout ça, et c'est bien plus introspectif qu'à l'origine ^^ Pour les vêtements, je sais pas pourquoi, je trouvait ça sympa x) Comme Icer l'a dit, il n'a pas ses vêtements tâchés sur lui, mais il voit les vêtements tâchés en s'habillant, nuance.
Quand je l'ai écris, je pensais qu'ils avaient pris le passage du parc, je l'ai pas dit, mais, si je ne m'abuse, il ramène aux égouts ^^
Rien à dire sur la fin, si ce n'est désolé de t'avoir piqué ton idée (a)


HitlIcer a écrit:
J'ai été assez surpris de découvrir un One-shot de ta part - ton premier si je ne m'abuse - et je n'ai pas perdu de temps pour le lire.


Tu ne t'abuses pas, c'est bien le premier.

HitlIcer a écrit:
Mon VDD a déjà fait les remarques pertinentes. La sortie de Jérémie notamment en "baissant la tête" est quasiment impossible, tout simplement parce qu'un coma de trois mois qui vient de se réveiller sera sûrement une célébrité locale parmi le personnel médical. You know what I mean.


J'ai eu du mal, mais le faire sauter par la fenêtre du troisième étage me paraissait une mauvaise idée pour sortir. Là, pour le coup, il aurait eu le crane explosé x)

HitlIcer a écrit:
Cependant je n'avais pas saisi qu'il s'était habillé avec les vêtements tâchés de sang. Je pense plutôt qu'en s'habillant avec d'autres, il constate au même endroit ses anciens fringues, car par ailleurs à la fin, on ne parle que d'un pull bleu. Cela réduit la grossièreté de la fuite mais ne change rien à ce que j'ai dit plus haut.


Comme dit plus haut, t'as vu plus juste que Dissery.

HitlIcer a écrit:
Si je devais formuler un regret, il ne sera nullement du côté des descriptions, mais plutôt au niveau de la clef de l'énigme. Le cadre très Willismine-like, voire bouteille violette, ne livre aucun élément de réponse sur le pourquoi de l'absence de Supercalculateur & cie.


Ya pas spécialement de raison au fait qu'il n'y ait rien. Il n'y a jamais rien eu à cet endroit. Son cerveau a tout inventé pendant la période de coma. Donc forcément, il n'y a rien dans le monde "réel". Je suppose que ça répond à ta question. Mais t'aurais voulu que ce soit précisé dans le texte ?


Pour finir, je reviendrais peut-être, si j'ai du temps pour une fic, ou de l'inspiration pour un OS.

_________________


https://img1.hostmypictures.fr/f7705501.png

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Sirix MessagePosté le: Jeu 30 Oct 2014 18:02   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 27 Aoû 2013
Messages: 394
Localisation: Entre une chaise et un PowerMac G5
Je viens de lire. Histoire sombre, dark...Pas vraiment mon style. mais je vais tout de même commenter.

Niveau style, c'est pas trop mal écris, on suit assez bien Jérémie, c'est parfois un peu expéditif mais rien de choquant. Bravo pour ça.

Cette remise en question de la genèse est ma foi une bonne idée, j'approuve, j'aime pas mais j'approuve. Bien trouvé. Le scénario qui en découle est pas trop mal. On crois bien au délire de Jérémie. Le coma de trois mois me semble un peu long pour une simple chute, mais je ne suis pas médecin alors je sais pas. Quand aux réaction d'Ulrich et Odd, elles sont pas trop mal. Le 18 en science est assez WTF, mais bon, on peut imaginer que sans Lyoko Ulrich s'est bien décidé à redresser.

Petite incohérence pas grave, normalement, si on tiens compte du moment de la genèse ou Jérémie tomberai dans l'usine, il n'aurait pas encore rencontré Yumi. On s'imagine donc qu'il l'a purement et simplement inventée.

Voilà voilà. La fin ? J'aime pas ce genre de fin. C'est logique mais d'un point de vu personnel, je suis très happy-end américain. J'aime pas quand ça finis sur une mort (désolé Ikorih). Sur le forum il n'y a qu'une fic qui a réussi à me plaire malgré ce genre fin, c'est la première de Dyssery, (doucement les trolls, merci). La tienne n'a pas réussi.

Au final donc, pour un premier texte c'est vraiment bien selon moi, autant dans le style d'écriture que dans le scénario. Bien joué. Malgré tout, ton texte ne m'a pas plus pour des raisons de goût personnel, si c'était plus long j'aurai probablement décroché, mais sache que ce n'est pas parce que c'est mauvais, juste parce que tu ne peux pas séduire tout le monde.^^

Bravo et bonne continuation en tout cas.^^

_________________
http://arnaud.maurin.perso.neuf.fr/images/Sirixsign.png

Auteur de la fic Replika on the Web.


Dernière édition par Sirix le Dim 02 Nov 2014 11:59; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Belgarel MessagePosté le: Sam 01 Nov 2014 23:50   Sujet du message: Répondre en citant  
[Manta]


Inscrit le: 20 Aoû 2010
Messages: 527
Bonsoir. C'est Halloween. Je viens exaucer un vœu.
Spoiler

Namé, un bonbon rose. Connard Mr. Green
* Belgarel n'aime pas les incrustes communautaires dans les textes. Sauf quand c'est dans les siens. *

Pis merde quoi, "bonbon rose" c'est une terme de comédie xD

Bon bon bon bien, "tout était un rêve"
Jérémie ne pose pas assez vite l'hypothèse. Il devrait y penser immédiatement, et refuser de la considérer parce que ××× (justement, c'est là qu'on attend de l'introspection). Pareillement, en découvrant la preuve qu'il a tout inventé (même s'il ne s'est pas trompé sur les caractères de types qu'il connaît pas plus que ça), il devrait essayer de remettre l'ordre du monde en perspective par rapport à ses faux souvenirs, d'imaginer ce qu'on attend de lui, l'avenir que ses parents lui souhaitent, la manière dont ils percevront ça.
Enfin, merde ! il se suicide sans laisser de message pour expliquer son geste ! Sans même la moindre pensée pour ses parents ! Jérémie, le petit génie qui a la frousse de rentrer dans un scanner, se jette dans un fleuve sur l'impulsion du moment ? On ne se suicide pas comme ça, même quand on revient tout juste d'entre les morts.

Le manque d'introspection, ça fait que ta fic a un ton moins adulte, moins réaliste, et qui prend moins aux tripes. On a la situation, on a les événements et le dénouement, mais tout ce qui fait le sel d'une idée comme ça, c'est de fouiller ce qui se passe dans la tête d'un personnage. D'écrire la mort, aussi terrible qu'elle soit. De se frotter au défi. Passer sous silence les pensées de Jérémie au moment le plus crucial (surtout), c'est comme si dans un film on montrait un long plan immobile d'une personne déprimée contemplant l'eau depuis le rebord du pont, qu'on faisait un fondu au blanc sans aucun bruit évocateur, et qu'on comprenait qu'il y avait eu suicide six scènes plus tard. C'est taire là où on veut entendre raconter.
Or, le but de ce texte ne semble pas être spécifiquement de faire comprendre à quel point la mort ou le suicide est incompréhensible, puisqu'il ne pose même pas la question "Comment peut-on renoncer à la vie ?"


Sur les plans plus matériels, la fuite de l'hôpital me paraît quand même possible. C'est pas parce que le môme est sorti d'un coma persistant qu'il lui faut un gardien de prison devant la porte.
Le coup des vêtements, par contre, je te soutiens pas trop.
Citation:
il commença à s’habiller, puis enfila ses chaussures. Ils avaient conservés tous les vêtements tachés de sang qu’il portait lorsqu’il avait été retrouvé. Ça n’avait pas dû être beau à voir. Les vêtements étaient vraiment imbibés de sang. Il passa la tête par la porte.
Une remarque de Dyssery demeure : pourquoi conserver ses vêtements ? Surtout, pourquoi les laisser dans la même chambre que lui ? Si le coma dure vingt ans, il se réveille avec ses frasques encore pleines de sang dans la table de chevet ? Nawak.
Du coup, pourquoi les mentionner ? Parce qu'il les voit ? On s'attendrait à ce qu'on parle de ce qu'il met. À savoir : comment se fait-il qu'il y ait d'autres vêtements qu'une robe d'hosto ? Logiquement, tu ne peux pas reprocher à ton lecteur de supposer que tu réponds à ses attentes Razz


Alors jusque-là, je n'ai parlé que des détails qui fâchaient, et des sujets dont on avait déjà discuté avant moi (l'introspection surtout, en développant ce qui, à mes yeux, manquait, pouvait être fouillé).
Mais du reste, on a un scénario original, mené quand même très correctement (ce qui est plus que décent pour une première fois), le style est très sympathique, les fautes d'ortho relèvent de l'inattention (et sont présentes en quantité franchement raisonnable).
Bref, en dépit de critiques et de discussions sur différents points, le niveau du texte est bon et il a reçu un bon accueil au salon des écrivains. C'était cool à lire, quoi.



Dernière chose : Sirix, une "simple chute" peut avoir des conséquences absolument horribles selon la manière dont tu chutes. Demande à Ikorih (a) Ça implique même du sentimentalisme forcé et artificiel sur plusieurs chapitres, c'est dire xD

_________________
http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/30//101030031134926107021414.png
http://imageshack.us/a/img545/1418/n6uz.png
http://imageshack.us/a/img266/4029/ck80.png
Premier commandement : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.
Troisième commandement : Tout individu a droit à la vie
Quatrième commandement : Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Willismine MessagePosté le: Lun 03 Nov 2014 20:30   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 09 Avr 2014
Messages: 106
Localisation: Les deux mains dans le chocolat.
J'ai envie de commenter Purple. Juste parce que. Quoi. Tu m'as un peu sauvée de deux heures d'ennui, merci aux suicidés des heures de pointe (parce que c'est connu, c'est pas drôle de mourir si c'est pas pour foutre tout le monde dans ses tripes. Parallèle intéressant avec ton OS. Sbaf !).

Bref, pour une fois je vais (peut-être) apporter quelque chose de pertinent à la conversation.

J'ai aimé cet OS. Peut-être à cause du parallèle dérangeant avec ma situation quand je l'ai vu, mais aussi...

HitlIcer a écrit:
Le cadre très Willismine-like, voire bouteille violette, ne livre aucun élément de réponse sur le pourquoi de l'absence de Supercalculateur & cie.


Moi j'aime. D'abord. Na. Quand il n'y a pas d'explication, c'est souvent fait pour que le lecteur reste dans le même état d'esprit. Mais quand même, mes chouchous commentateurs. Je tairai les noms, mais faire des reproches quant au manque d'introspection, pour un ou deux d'entre vous, c'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité :D (et hop, c'est placé). Ouais. Dans Curiosité, on aurait dû transiter entre l'Usine, l'hôpital et le collège x). Donc bon, un (y). Après je ne dis pas, Jérémie passe un peu vite à l'acte et d'ailleurs la mort du héros est souvent le propre des fins bâclées (je ne citerai pas Phaenomen (a)) donc ça m'a un peu déçue. Mais encore, ça passe crème. Jérémie se suicide dans le feu de l'action, ce qui rend la démarche logique à cause du fait qu'il y ait peu d'introspection. Un truc assez connu, le taux de suicide élevé chez les gens qui viennent d'apprendre qu'on va les amputer des jambes, par exemple. Suicide dans l'immédiat. Toussa. Je dirais que le manque d'introspection laisse place à la réflexion pour nous, les braves lecteurs. Et puis tout le monde ne laisse pas une petite lettre avant de faire le grand pas, ça dépend du motif de suicide. Breeeef.

Sinon, je vais reprendre un peu les mêmes détails que mes prédéceseurs. Cet hôpital est dégueu s'ils gardent des vêtements imbibés de sang (ou alors ils vendent des souvenirs :D) et va fermer au premier contrôle sanitaire. Je comprends cependant l'objectif initial. Faire un peu de dramatique, une petite mise en scène théâtrale. Jérémie, après trois mois de coma, doit cependant avoir besoin de rééducation musculaire pour pouvoir ne serait-ce que se tenir debout. A moins qu'il ne cache des armatures de robot sous sa chemise d'hôpital. Sans ce fâcheux petit problème technique, la fuite me parait cependant assez probable (je veux dire, le nombre de patients qui se barrent de l'hosto ni vu ni connu sans prévenir... c'est pas pour rien qu'on a inventé les décharges).

Le scénario était bien. Je veux dire, même sans avoir lu des tonnes de fics, je peux parier que les pertes de mémoire sont un peu l'un des WilliamxOC numéro bis des fanfictions. C'est vrai sur tous fandoms, donc pourquoi pas CL. En revanche, pris comme ça à contrepied, ça donne tout de suite une certaine envergure (même si le format OS et la mort finale la font se rabougrir quelque peu). Donc idée classe, très classe pour un début, et qui aurait pu donner quelque chose d'encore plus classe. C'est aussi associable au sujet du rêve, qui est souvent traité et peut être un puits à cacafics (Iko je t'aime) comme à fics super-hyper-mégaclasses (n'ayons pas peur de l'emphase).

Donc : idée, check, scénar, déjà pas mal, persos, ça a été dit, et style qu'il nous reste... eh bien un style pas trop mal pour une première. C'est efficace et ça, c'est bien.

Cependant. Collègues. Il est l'heure de fuir :)
_________________
Willismine : nom égoïste. Vieux psychotrope interdit à la vente.
http://imageshack.us/a/img443/526/evxl.png

Ma fiction : Les Voyageurs
Avatar made in Dyssery.

Lé siniaturre sé tro ouffe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Klein Altricht MessagePosté le: Lun 22 Déc 2014 17:32   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 26 Sep 2014
Messages: 13
Localisation: Arkham Asylum
«Je dirais que le manque d'introspection laisse place à la réflexion pour nous, les braves lecteurs».

J'imagine qu'à Hollywood c'est semblable.
«-Hé Michael, pourquoi les personnages de Transformers n'ont aucune psychologie?!
- Mais enfin, c'est pour qu'on puisse nous même les analyser. Être les seuls juges du psyché complexe de Megan Fox. Ou de ses boobs. Comme on veut en fait.
- Ahah. Quel génie ce Bay.»

Déjà on va éviter des terms tels que celui d'«introspection» parce que c'est quelque chose d'interne, quelque chose de personnel, et surtout très fort -cf philosophie-. On va plutôt utiliser «dialogue des tropismes» (comprendra qui pourra) voir plus simplement «l'esquisse d'un portrait psychologique».
Ensuite, chacun son avis, mais à un moment, le fait que le personnage se suicide mérite un minimum de compréhension du sujet. L'apport d'une réponse simple, c'est du réchauffé, mais acceptable si l'on accepte aussi de s'avouer auteur de cliché. Si l'on décide d'écrire c'est pour donner un minimum de chaire, mais aussi d'esprit, à nos personnages sinon on se reconverti dans la description de personnes/paysages/couleurs (ça demande un peu de talent d'expliquer les couleurs cependant) pour aveugle.

Il faut arrêter de se poser des questions pseudo-littéraires à un moment. «Est-ce que si j'écris rien ça laisse place à un moment dubitatif exceptionnel?»
BIEN SUR! La voisine d'en face passe d'ailleurs ses journées à se demander si Monsieur Grey voudra bien l'embarquer dans une épopée sadomasochiste.
C'était une allégorie de la masturbation artistique.

A la place de ces «suppositions sur du vide», il faut essayer d'inviter les lecteurs à spéculer, en partant de nos lignes, écrites de façon VOLONTAIREMENT ambigües, tendancieuses, mystérieuses. Mais écrites. Je répète.

Voilà voilà. Le bâclage c'est pas la peine. D'autant que la psychologie de bas-étage qu'utilisent certains n'est absolument pas crédible.


«Mon tamagotchi s'appelle Jean-Pierre.»
M A G I Q U E

_________________
« Oh you make me go,
I'm going to the carnival,
I'll simply sit and watch them play,
It's gonna be an awful day. »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
immu MessagePosté le: Sam 27 Juin 2015 00:51   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 1637
Localisation: Devant mon propre supercalculateur !
Une bien bonne fic je trouve, courte et efficace.

Certes ça lance quelques pistes d'interrogations qui n'ont pas leurs réponses, mais ça participe au charme de la chose à mon sens.
L'écriture est efficace, et je n'ai fait le lien avec la première scène que quelques secondes avant que tu ne le dévoile à la fin, ce qui est très bon signe, j'étais bien 'dedans'.
Je suis pas trop fan des trucs un peu...mmh...glauques (à défaut d'un meilleur terme), mais là, ça passe tout seul.

Bien bien, je sais, mon avis est pas aussi étoffé que les autres, mais je tenais à saluer ce jouli boulot que j'ai bien aimé ^^.

Merci pour ce brave OneShot Purple Smile

_________________
JeuVidéo IFSCL (Interface Fictionnelle du Supercalculateur de Code Lyoko)//Le site de mes projets
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1045s (PHP: 56% - SQL: 44%) - Requêtes SQL effectuées : 19