CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
[Créations] Notre Communauté n'a pas perdu s...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X, 8 ans et plus!
[Code Lyoko] Usine Renault : Un peu d'...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X: Trailer
[Code Lyoko] Reboot : The Guardian Code
[Code Lyoko] Décès de Carlo de Boutiny
[Site] IFSCL 3.5.0 sortie
[Site] 10 ans plus tard... Les scripts ...
 
 Derniers topics  
[Fanfic] Pandémonium
[Fanfic] L'Engrenage
[Jeu Vidéo Code Lyoko] IFSCL
[Fanfic] Oblitération [Terminée]
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Fanfic] Le risque d'être soi
Le Point : Quand le dessin animé vire...
[Fanfic] Mondes Alternés
Position/transition salle turbines et...
Votre Avenir ?
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[One-Shot] L'hÉxagone

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 1







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Icer MessagePosté le: Mer 25 Nov 2015 21:25   Sujet du message: [One-Shot] L'hÉxagone Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2180
Localisation: Territoire banquise
Avant-propos : Ce texte fait partie d'un univers encore plus froid que le nôtre. Cliquez sur l’icône pour en savoir plus.

https://i.imgur.com/gTOotBq.png


Spoiler



http://i.imgur.com/Tn4bpo2.png




http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/espace11.pngJeudi 27 septembre 2007

« Qui vient de planter un arbre, doit apprendre à patienter avant d'en recueillir les fruits »


Cela faisait plus de deux décennies que celui que l'on surnommait dans les environs Le Docteur avait planté son propre arbre, et jusqu'ici, les fruits recueillis étaient particulièrement maigres, tout simplement parce que, jusqu'ici, il était en retard sur Schaeffer. Mais aujourd'hui, il était sur le point de le dépasser. Il zieuta rapidement le croquis qui avait été dessiné par le savant français lui-même. Trois tubes. Puis il le compara à ce qui prenait forme dans son laboratoire.
- Bonne nouvelle, annonça le professeur Fontaine, son jeune assistant qui émergeait des embranchements. Je crois que tout est en place à ce niveau là. Je vais m'occuper des derniers réglages sur Raï le temps que...
Il s'interrompit, gêné par l'idée. Le Docteur appréciait son jeune apprenti pour son intelligence, mais il fallait avouer qu'il était un peu naïf pour le rôle qu'il occupait.
- Oui. Je vais m'occuper des cobayes, acheva lui-même le chef de projet.


http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/espace11.pngVia da Surlej, Silvaplana, Suisse

http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/espace10.pngLe Docteur attendait, les mains jointes, sur le pont qui unissait les deux parties de la commune de Silvaplana. L'homme qui avait rendez-vous avec lui arriva à sa hauteur en Mercedès, puis le dépassa le temps de garer très approximativement sa cylindrée sur le parking prévu juste à coté de cet endroit particulier. Un homme aux cheveux coupés courts et à l'air malsain sortit du véhicule pour rejoindre le scientifique.
- Vous ne m’appelez pas pour rien, commença la personne qui était arrivée en second après s'être calée à la hauteur du premier. Mais je devine ce qu'il vous faut. Ma question est donc : Combien ?
- Trois. Mais j'en ai déjà un.
- Flemming ?
- En effet.
- Hum... Deux... Je devrais pouvoir m'en occuper rapidement. Attendez... Ah oui j'ai...
- Je ne veux pas le savoir, Vladimir, coupa le Docteur. Trouvez m'en deux, et de préférence, qui peuvent disparaître sans laisser de traces, c'est tout.
- Je me mets en route immédiatement.
Et tandis que le scientifique continuait d'observer le lac de Champfèr, Vladimir reprit sa Mercedès et mit le cap sur Zurich.


http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/espace11.pngLundi 1 octobre 2007, Silvaplana, Suisse

http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/espace10.pngUne jeune fille aux cheveux brins pénétra pour la première fois dans son dortoir. Elle ne souriait pas. Pas du tout. Ce qui fut la première chose que remarquèrent les deux autres adolescents qui occupaient les lieux, un garçon et une fille.
- Oulà. Je ne t'ai même pas encore fait d'avances que tu me fait la tronche, déjà ? demanda le garçon aux traits asiatiques.
- Ferme-la Hideo, répliqua l'autre fille aux cheveux noirs en pagaille. Reste concentré sur notre objectif.
- Toujours Mélanie, toujours... Alors, d'où tu viens toi ?
- J'ai pas envie d'en parler, lâcha sèchement la nouvelle venue avant de s’asseoir sur le seul lit correctement fait, qui était donc logiquement le sien.
- Rien à foutre, dit Mélanie. Puisque qu'on est au complet, le Docteur va bientôt nous convoquer pour qu'on passe à la suiiiiiite.
- Donne-nous au moins ton nom, fit l'asiatique.
- Mathilde.
Hideo soupira, provoquant un regard interrogatif de Mathilde.
- Y a pas à dire les filles... Vos prénoms ne sont pas un must pour draguer. Vous allez nous ramener des mecs bizarres, au centre.
Mélanie bondit sur lui, prête à lui infliger une correction. Mais un nouveau venu à l'entrée du dortoir se racla la gorge. Mathilde se redressa immédiatement de son lit.
- Monsieur Dragunov...
Ni Mathilde, ni Hideo ne virent le regard terrifié de leur nouvelle camarade lorsqu'elle regardait l'homme qui remplissait la sale besogne du Docteur, vu que celle-ci se trouvait désormais de dos par rapport à eux.
- J'espère que vous êtes d'attaque, on vous attends dans le laboratoire pour les premiers tests.

http://i.imgur.com/fdrCTvb.png


- Cette fois, c'est le grand jour, commença immédiatement le Docteur lorsque les trois jeunes furent arrivés. Vous n’étiez même pas nés que moi, Tyron Lowel Ikonov, je bossais déjà sur ce projet. En collaborant avec moi, vous venez de vous faire une place dans l'histoire. Vous ne réalisez sûrement pas encore pourquoi mais ça viendra en lisant les futurs articles de journaux. Bon, mon assistant va vous mettre au clair sur les modalités.
Le professeur Fontaine, qui se tenait droit derrière son chef, s'avança.
- Vous voyez les trois tubes de plexiglas derrière moi ? Chacun va entrer dans le sien, puis je vais venir tour à tour vous mettre quelques capteurs sur les tempes pendant que vous mettrez les masques à oxygènes que...
Tandis qu'il parlait, le Docteur s'approcha de Dragunov.
- Dîtes donc Vladimir, l'héritier Takahashi, carrément ? Je me suis renseigné sur ce gamin, et je ne vois pas comment sa disparition pourrait ne pas se faire remarquer.
Dragunov dissimula maladroitement son rictus.
- En fait, répondit le russe. C'est son frère aîné l'héritier. Son père déteste Hideo parce qu'il ne pense qu'au sport et aux filles. Enfin, en tout cas, c'est un peu compliqué, mais j'ai beaucoup parlé avec le gamin, ça ne devrait pas poser de problème, il est ici sur sa volonté. Il aime les défis.
- Bon, très bien dans ce cas.
Les deux hommes regardèrent Fontaine procéder à l'installation des capteurs et à la diffusion du gaz servant de somnifère. Dernière étape, le remplissage des tubes d'eau grâce à l'important dispositif de tuyauterie mis en place.
- Pourquoi faire la flotte déjà ? demanda Dragunov.
- Joli, avoua Ikonov. Comme je n'ai pas réussi à savoir pourquoi Hopper avait imaginé de pareils cylindres, j'ai cherché à leur donner quand même un semblant d'utilité. Au début, je pensais qu'il imaginait une fission nucléaire, mais c'est encore de la science-fiction à notre époque, et ça l'était encore plus pendant la guerre froide. Bref, j'ai choisi d'y mettre de l'eau. Ça colle davantage à l'ambiance. Et puis au pire, on a supprimé les risques de déshydratation. Et on sait jamais, s'ils surchauffent pendant le transfert.
- Je vois. En fait, vous avez un sacré sens de l'humour, il est juste... particulier.
- Comme Staline en son temps, répondit le scientifique.
Le professeur Fontaine fit signe que tout était en place et que le transfert cérébral pouvait commencer. Il n'attendait qu'une confirmation de principe de son patron, qui lui donna avec joie.


http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/espace11.pngRaï

http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/espace10.pngTyron avait conçu un petit bout de paradis virtuel avec l'aide de son jeune assistant. Au milieu d'un ciel doré flottait une véritable roche céleste de petite taille, agrémentée en son centre par un lac à l'eau claire. De cette étendue d'eau s’échappaient quatre ruisseaux qui allaient chacun se déverser à l'un des points cardinaux du monde. Tout autour de ces courants, ce n'était que prairies. Les trois jeunes cobayes n'apparurent pas immédiatement. Et pour cause, la virtualisation de leur esprit les avaient conduits... dans l'eau. Ils émergèrent plus ou moins simultanément du lac central et regagnèrent la rive pour pouvoir se poser.
Hideo ressemblait dans ce monde à un guerrier évoquant vaguement un samouraï avec sa combinaison noire, ses pièces de tissu rouge, et surtout ses épaulettes et son casque gris, ce dernier étant orné de deux longues cornes. Il portait également des bottes et des gants noirs et jaunes. Il avait déjà pris en main son épée, simple lame qui semblait particulièrement aiguisée.
Mathilde elle était transformée en archère elfe vêtue d'un blouson et des bottes de cuir marron. Une peau de bête lui servait d'écharpe, tandis qu'un carquois était évidemment placé en bandoulière. Mélanie elle, était plus originale. Sitôt qu'elle sortit la tête de la flotte, un chapeau pointu tenta apparemment de se virtualiser sur sa tête, mais il explosa au contact de la coiffure bordélique de la concernée, habillée d'une robe d'un vert sombre plutôt moulante. Sa main agrippait une baguette en bois.
- Très intéressant, marmonna Fontaine depuis la régie. On dirait que vous avez chacun des pouvoirs originaux. Utilisez ce lieu pour découvrir lesquels.
Mélanie regarda immédiatement le japonais, des flammes dans les yeux...


http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/espace11.pngSilvaplana, Suisse

Le jeune assistant Fontaine s'approcha d'Ikonov et de Dragunov, momentanément occupés à se servir une vodka issue de la mère patrie pour fêter le succès de la procédure.
- Excusez-moi professeur mais... en utilisant les informations fournies par le transfert de ces jeunes gens, j'en suis parvenu à la conclusion que quelqu'un d'autre dans le réseau était déjà virtualisé.
La dernière gorgée de Tyron passa plus mal que les précédentes. Immédiatement, son coté scientifique reprit le dessus sur le reste.
- Montre. Je veux voir ça.
Son assistant lui indiqua les écrans correspondant. Le russe reconnaissait bien là celui qu'il avait engagé. Il avait déjà repéré le monde virtuel. Une information qui ne le surprenait pas. Il savait que Schaeffer était en avance sur lui, c'était probablement le sien... Surtout que d'après les informations, ce monde virtuel était situé en Europe. Par contre, une virtualisation de l'esprit...Tyron pouvait difficilement accepter de s'être fait doubler comme ça. Il devait en avoir le cœur net. Tandis qu'il y songeait, Hideo et Mélanie ré-ouvrirent les yeux dans leur tube après s'être entre-tués.
- Bon... Occupe-toi de ces deux là, je vais voir ce qu'on peut faire avec Ducroc.


http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/espace11.pngRaï

- Mathilde, appela Tyron. Qu'est-ce que tu vois sous Raï ?
La dernière adolescente encore sur le rocher s'approcha du bord, longeant l'un des ruisseau. Elle put constater que celui-ci – comme les autres – se déversait dans la mer.
- Un océan.
- C'est conforme aux prévisions... Je suppose que tu vas devoir y plonger pour atteindre l'autre monde virtuel.
Pour la première fois, l'archère semblait effrayée.
- Euh... Comme ça ?
- Tu ne l'as sans doute pas remarqué mais dans cet état, tu n'as pas besoin de respirer. Quand on en est conscient, se jeter à l'eau dans le réseau est moins effrayant.
Bien vu. La jeune fille sauta donc. Peu avant l'impact, une sorte de champ de force protecteur se forma autour d'elle. Et elle disparut dans l'océan.


http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/espace11.pngSilvaplana, Suisse

http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/espace10.pngLes trois hommes et les deux adolescents suivaient la progression de Mathilde dans le réseau. C'était laborieux à la nage mais cela fonctionnait. Fontaine cependant restait vif d'esprit :
- Professeur, si les mondes virtuels sont tous construits en hauteur par rapport à la mer numérique, comment la fille va-t-elle pouvoir accéder à celui où semble se trouver un autre humain ?
- La question est pertinente... répondit son aîné. Laisse-moi y réfléchir le temps qu'elle arrive à destination, peut-être que le problème ne se posera pas.

http://i.imgur.com/fdrCTvb.png


- Bien, la question se pose finalement, mais je n'ai pas d'idées.
- Moi non plus, avoua Fontaine. Enfin si, il est possible de programmer un vaisseau mais pas à partir de rien en si peu de temps. Or j'ignore combien de temps l'esprit peut être transféré.
Mathilde avait en effet réussi à atteindre le monde virtuel ciblé, à la mer couleur lave, mais elle ne pouvait pas accéder au sol, qui flottait bien plus haut.
- Vous avez raison, approuva Tyron, toujours pensif. Mais ce monde n'a pas l'air trop protégé, il doit être envisageable de nous y introduire et le pirater pour augmenter le niveau de la mer numérique.
- Je vais essayer professeur, répondit son assistant.
L'homme se mit alors au travail, tandis que son maître en profitait pour analyser les informations récoltées par son camp sur ce monde virtuel. Était-ce vraiment l’œuvre de Waldo Schaeffer ? Tyron avait longtemps collaboré avec le savant et si certaines lignes lui évoquaient quelque chose, il trouvait la programmation de cette interface trop différente de l'homme qu'il avait connu. Un autre disciple l'aurait doublé ? Ikonov n'y avait jamais pensé mais il est vrai que Schaeffer a pu avoir besoin d'engager quelqu'un d'autre après que lui-même soit parti, et il n'avait aucune information sur le sujet. Reconstituer le puzzle entier allait être difficile.
Au bout d'une vingtaine de minutes, Fontaine avait trouvé le moyen de résoudre le problème, justifiant une fois de plus son embauche. L’élévation de la mer numérique permit à Mathilde d'atteindre le rebord. Elle signala un territoire à l'aspect volcanique. Et pas beaucoup d'autres choses puisqu'elle fut attaquée par un monstre rouge, puis par un humain. Sa défaite fut trop rapide pour que son camp obtienne réellement les informations souhaitées.
- Ils peuvent y retourner à trois ? demanda Dragunov.
- Oui, mais nous devons observer un délais de repos, sinon leur corps pourrait ne pas suivre, répondit Fontaine. Je sais qu'il fait déjà nuit mais veillez à ce qu'ils dorment bien donc ne les réveillez pas trop tôt.
Son aîné approuva d'un signe de tête. Le Docteur était impatient de connaître la vérité mais si ses pions lâchaient, ça ne servirait à rien.

http://i.imgur.com/fdrCTvb.png


Hideo, Mathilde et Mélanie avaient regagné leur dortoir et avaient été expressément sommé de ne rien faire d'autre que dormir, pour pouvoir repartir sur Raï au plus vite.
- C'était génial ! ne put tout de même s'empêcher de gueuler l'asiatique une fois dans son lit. Et demain, tu ne m'aurais pas aussi facilement Mélanie.
- Tu rêves... Pour Tyron, je serai la meilleure, répondit Flemming.
Mathilde ne prit pas part aux conversations qui animaient les deux premiers. De toute façon, elle savait qu'elle était meilleure que les autres au combat, et elle savait aussi qu'ils n'y croiraient pas. Alors le mieux était de dormir.


http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/espace11.pngMardi 2 octobre 2007

- Alerte !
Tandis qu'il faisait encore nuit, Hideo, Mathilde et Mélanie durent mettre prématurément fin à leur repos vu que Fontaine venait se débarquer dans le dortoir.
- Venez immédiatement, Raï est attaqué !
- Wow, enfin un peu d'action ! s'écria Hideo en bondissant du lit.

http://i.imgur.com/fdrCTvb.png


Les trois adolescents étaient de retour dans les tubes et Fontaine s'occupait de préparer le transfert des esprits. Pendant ce temps, les deux russes arrivaient également.
- Bon sang, je suis crevé moi, avoua Tyron. J'ai regardé un enregistrement du congrès de Russie Unie avant d'aller dormir.
- Alors c'est vrai cette histoire de Poutine aux législatives ? questionna son compatriote.
- Oui, mais on verra ça un peu plus tard.
Ils analysèrent les informations affichées par l'écran.
- C'est quoi, à votre avis ? demanda Vladimir, perplexe.
Tyron était occupé à analyser le code de l'intrus qui se trouvait sur le territoire. Et il y retrouvait encore des similitudes avec Schaeffer.
- C'est la riposte à l'intrusion de tout à l'heure, répondit le professeur. Mais je ne suis pas encore prêt à connaître l'identité de l'envahisseur. Les gamins devraient nous en apprendre plus, j'espère.

http://i.imgur.com/fdrCTvb.png


L'affrontement vira vite au cauchemars pour l'équipe de Tyron, notamment parce que dès que l'ennemi vit les défenseurs virtuels, il fit apparaître deux renforts de la même envergure que lui.
- Des programmes... J'arrive pas à y croire !
C'était une claque sur le plan intellectuel pour le camp Suisse. Il devenait évident que quelqu'un était en avance sur Tyron dans l'exploration des mondes virtuels. Les programmes avaient aussi des légères traces de la patte de Schaeffer. Saloperie ! Cette défaite morale fut bien vite accompagnée par une branlée physique, parce que Hideo, Mélanie et Mathilde se firent littéralement balayer et finirent tous trois dans la mer numérique.
- Il y a un problème, annonça Fontaine. Leur esprit n'est pas revenu.
- Comment !?
- J'essaye de localiser le problème.
- Bon mais en attendant, qu'est-ce qu'on fait pour les intrus ? Ils vont rapidement trouver le cœur à mon avis, souligna Vladimir.
- Je ne sais pas, répondit l'autre russe. C'est mal barré.
- Hum...
Dragunov fixait les tubes.
- J'y vais.
- Quoi ? Vous êtes sûrs ?
- J'ai un peu plus d'expérience au combat que ces mioches. Et l'ennemi ne me fait pas peur.
- Attendez, si vous en débranchez un maintenant, il est évident que son esprit ne reviendra jamais, intervint l'assistant du professeur.
Lowel hésitait. Perdre un de ces gamins ne l’arrangeait en aucune façon.
- Bon, c'est le moment de voir ce que je peux programmer en trente secondes.
Tyron laissa tout son génie s'exprimer durant ce laps de temps. Après avoir modifié le climat de Raï, provoquant une chute de neige, il programma un ours polaire parfaitement capable de se fendre dans le nouveau paysages, mais qui pouvait aussi se transformer en un très agressif tigre de Sibérie. Bref, il avait couplé deux des plus redoutables carnivores du monde. Parfait pour un type comme Dragunov à l’instinct de prédateur qui en prit les commandes. Il se battit vaillamment, ne se faisant pas vaincre à deux contre un, mais le troisième en avait profité pour trouver et anéantir le fonctionnement du cœur de Raï, ce qui fit exploser l'édifice. Tyron espérait qu'au moins, les intrus aient sombré avec, même s'il ne savait pas encore exactement comme ça marchait.
- … Bon, ça donne quoi avec les gamins ? demanda-t-il à Fontaine.
- Rien de concret pour l'instant. Mais j'y passerai le temps qu'il faudra professeur.
Tyron le remercia du regard. Il n'était pas en état de travailler avec lui. Il devait méditer sur l'ensemble des événement de ces dernières heures pour savoir ce qu'il convenait de faire. Il fallait toujours penser au coup d'après pour garder son avance.

http://i.imgur.com/fdrCTvb.png


Le Docteur était dans ses appartements privés, assis sur son lit, les mains sur les tempes. Tout ceci s’enchaînait très vite. Il fallait qu'il reprenne depuis le début. Le printemps de Prague. Le KGB. L'infiltration dans le bloc de l'Ouest sous l'identité d'Alan Meyer. Le Projet Carthage. L’association avec Schaeffer. Jusqu'ici, le communiste ne sortait pas des clous. Mais Tyron, au-delà de l'espion, était un homme de science comme on en faisait plus. Et lorsque Waldo Schaeffer a commencé à ralentir ses travaux sous prétexte que cela devenait dangereux, Tyron avait décidé de le trahir pour mener sans contraintes les recherches de son coté. Mais, admiratif devant le génie de Schaeffer, il était bien conscient qu'il était dans son intérêt d'attendre le plus possible et d'inciter Waldo à poursuivre un maximum de travaux. La fin de la partie fut logiquement sifflée après environ 8 ans de collaboration avec Waldo : La mort de Brejnev et le départ de fait d'Andropov de la tête du KGB incita Alan Meyer à se faire la malle avec les travaux de son collaborateur. Et quel meilleur endroit pour échapper à tout le merdier provoqué par la fin progressive de la guerre froide que la Suisse, adjacente de surcroît à la France ? C'est là que disparaît le brave assistant, au début de l'année 1983. N'ayant plus les mêmes pressions que Schaeffer au sein du Projet Carthage, il se mit en tête de poursuivre les travaux de recherche sur les mondes virtuels de son coté.
Depuis, le Docteur devait avouer qu'il ignorait tout du destin de Waldo Schaeffer. Il savait qu'il avait eu une fille avec un autre membre de l'organisation, âgée d'un peu plus d'un an à l'époque où le soviétique s'était enfui. Waldo lui avait d'ailleurs demandé d'être le parrain, car il avait entièrement confiance en lui. Tyron avait voulu l'empêcher d'aller trop loin avec cette femme, parce qu'il savait qu'une vie de famille ralentirait Waldo dans ses recherches, mais comme ce dernier faisait exprès de faire traîner les choses pour le Projet Carthage...
Et puis, la destinée de ce Projet Carthage était également mystérieuse. Par principe, le Docteur en aurait conclut qu'il avait été arrêté avec la fin de la Guerre Froide, mais il avait été surpris que personne n'en parle jamais – alors que la plupart des petits secrets de cette époque avaient peu à peu été révélés au grand public. En tout cas, ce n'était visiblement pas ce qui avait arrêté Schaeffer, vu que Ikonov venait de retrouver sa patte dans les événements numériques de ces derniers jours. Mais l'objectif de Waldo était-il uniquement la recherche ? L'agressivité de ses avatars virtuels ne donnaient pas cette impression...

http://i.imgur.com/fdrCTvb.png


- Je suis désolé professeur, ils sont tous les trois décédés, annonça Fontaine en fin de journée, lorsque le Docteur le rejoignit dans le laboratoire pour un briefing de la situation. Cette dernière était donc désormais claire et irréversible. Ikonov serra les dents, avant de lâcher.
- проклятие ! Cela ne devait pas se passer ainsi ! Plus de cobaye, plus de Raï... Nous allons devoir reconstruire.
Le jeune homme se voulait rassurant devant son patron.
- Ne vous inquiétez pas professeur, je peux refaire Raï en moins d'une semaine.
Le Docteur secoua la tête. Il fallait réagir autrement.
- Crois-moi mon petit. Notre prochain monde virtuel n'aura rien d'un paradis.


http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/espace11.pngVendredi 5 octobre 2007, Via da Surlej, Silvaplana, Suisse

Le Docteur et Vladimir Dragunov avaient de nouveau rendez-vous sur le pont entre les deux lacs. Tyron aimait bien cet endroit, il venait régulièrement en avance pour avoir le temps de réfléchir en regardant le réservoir d'eau claire. À nouveau, une voiture le dépassa avant de se garer sur le parking à proximité, et son compatriote le rejoignit.
- Deux fois en deux semaines ? Ce doit être sérieux, commença Dragunov.
Le savant ne répondit pas et fouilla sa veste à la recherche de quelque chose. Il en sortit une enveloppe fermée, qu'il tendit à Vladimir.
- Qu'est-ce que c'est ?
- Ce sont tous les renseignements en ma possession sur le Projet Carthage. Je veux que tu retrouves au moins l'un de ses anciens membres si possible.
- Oh.
Réalisant, l'enjeu, l'homme de main se hâta de ranger soigneusement l'enveloppe dans la doublure de sa veste en cuir.
- Je tiens quand même à vous prévenir, cela risque d'être long.
- J'en suis conscient, répondit simplement le Docteur.
- Très bien, dans ce cas comptez sur moi. Ce sera tout ?
- C'est déjà bien assez pour le coup non ? sourit Ikonov.
- Vous dîtes vrai. Je pars sur le champ pour Paris.
- Bonne chance mon ami.
Le Docteur entendit le véhicule se remettre en marche et repartir dans le sens inverse. Cette fois, il ne pouvait plus reculer. Il allait falloir déterrer le passé pour obtenir les bonnes cartes pour le futur.


Dernière édition par Icer le Sam 11 Nov 2017 22:18; édité 4 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Ven 27 Nov 2015 00:41   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1047
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
« Xana fait hÉxadéci-mal. Finissons-en tout de suite. »


Quand j'ai vu la faute volontaire et assumée en majuscule du mot hexagone, je me suis interrogé sur le sérieux de ce texte. Bien sûr, il y a l'éventuel renvoi à la majuscule toute neuve de l'Échiquier, et puis un appel de phares à l'accent aigu anciennement disparu de mon pseudo, sans compter le clin d’œil au légendaire L'E. Nan en fait c'est bon.
Puis, il y a pire. Par exemple constituer un mot nouveau tout en sachant qu'étymologiquement, ce sera faux.

En soi, ce que j'ai lu n'a pas titillé ma surprise, mais ce n'était pas son intérêt je pense. La découverte du logo de séparation m'a instantanément fait faire le lien avec celui de Chaos (juste la forme hexagonale choisie, c'est tellement génial pour l'hommage visé !). Du coup, la plupart des éléments de la suite ne m'ont pas surpris, mais je me suis vraiment plu à constater les échos et renvois de ce One-Shot, juste après l'adaptation à ta sauce de ce qu'on pourrait nommer le côté obscur de CL : CLE et ses rares éléments exploitables.

Dans ton préambule, tu parlais de « te montrer à la hauteur d'un cadre que [j'aurais] posé ». Si je me base juste sur le personnage de Tyron, je trouve que celui que tu nous montres là possède des reliefs supplémentaires par rapport au mien, par les quelques détails posés dans le texte. Je suis certain que tu ne t'arrêteras pas là avec lui.
Pour ce qui est du reste, je ne pense pas avoir relevé d'oubli (la blondasse aux cheveux roses peut-être ?) contextuellement parlant. Tu es même allé plus loin que moi en laissant son Ikonov à Tyron, que je m'étais contenté d'enlever sans vergogne.
Autrement, j'ai trouvé ça marrant et perturbant à la fois de lire dans un autre texte les noms de mes personnages, tout en constatant la manière avec laquelle ils avaient été adaptés. Mention pour l'avatar d'Hideo, qui est très proche de l'idée que je m'en suis notée pour ma fic, visuellement parlant. Tu as bien saisi où j'ai voulu en venir de ce côté à partir des rares éléments donnés.

Ce que j'ai trouvé appréciable également, c'est le fait que ce One-Shot donne une autre dimension à un de ses camarades qui ne m'avait pas si emballé que ça en son temps, ce qui est il me semble bien une tes visées. Mais rien que le fait de ne pas avoir affaire à un random tiers qui aurait la malchance d'avoir un supercalculateur avec un Xana encore vivant, c'est cool. Je vais même plus loin en disant que la branlée prise ici et là-bas ajoute un côté « débutant mais plus trop » à Tyron, qui permettra de le faire monter en puissance d'une manière valable, par l'expérience et assimilation des erreurs.
De même pour Raï, il devient plus attachant avec le sous-entendu de son inspiration, mais également par son statut de premier monde de Tyron, qui souligne l'évolution de celui-ci par rapport au prochain monde qu'il va concevoir et que l'on peut logiquement déduire.

Bon, ce n'est pas aussi étoffé qu'à l'ordinaire, mais sache que l'hommage a été apprécié. Je passe même l'éponge sur le rouge de la bannière qui m'a percé la rétine, et qui n'est pas sans rappeler le fail connu de Pikamaniaque sur son image de Regice accompagnée d'une écriture pourpre.

Merci pour la lecture bro !
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Dim 13 Déc 2015 19:22   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2180
Localisation: Territoire banquise
Ahaha, la majuscule-faute du texte, c'est une idée de génie mon ami ! Vu que c'est inattendu et que ça fout la merde, cela amène le lecteur à s'interroger doublement sur ce E, et quoi de plus normal que de s’interroger doublement sur un E majuscule quand il s'agit d'un texte de l’auteur de l’Échiquier pour l'auteur de l'Engrenage ? Si il n'y avait pas eu la "faute", ça n'aurait pas le même impact. Sans compter qu'il y a quand même un rapport avec Tyron, rapport qui, vu le contexte, ne se limite pas à dire "Bah c'est parce qu'il habite en France lol mdr."

Comme tu l'as deviné, ce texte n'était qu'une mise en bouche des thèmes que tu as exploité jusqu'ici bien plus que moi, j'ai vraiment adoré le personnage de Tyron, surtout dans ta fic, qui l'utilisait beaucoup mieux que dans CLE, et ça m'a donc beaucoup inspiré. Tu jugeras le résultat final en temps voulu, et je l'espère avant le prochain 25 novembre...

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttps://i.imgur.com/X3qVFnj.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« Les incertitudes, je veux en faire des Icertitudes... »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0611s (PHP: 63% - SQL: 37%) - Requêtes SQL effectuées : 19