CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] IFSCL - 4.1.X
[Créations] Notre Communauté continue d'écri...
[Code Lyoko] Tudum + Interview de Thom...
[Code Lyoko] Stay calm and Return to t...
[Site] Rewatch du 1er épisode de CLE 8 ...
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Code Lyoko] Interview de Quentin Mera...
[IFSCL] IFSCL, Un air de Saison 5
[Site] Une news de news !
[Créations] JamFiction sur Code Lyoko par St...
 
 Derniers topics  
[One-shots] Calendrier de l'avent 2020
[One-Shots] Le poids du passé
[One-Shot] Vomir des larmes
[Fanfic] Ragnarök [Terminée]
[One-shot] Transmission
[One-Shot] Réparer les vivants
[Poème] Un poème de Jérémie - L'Ange ...
[Poème] Poème
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[One-shot] Un autre que moi
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[One-Shots] Le poids du passé

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 1







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Warrior93 MessagePosté le: Mar 01 Déc 2020 15:14   Sujet du message: [One-Shots] Le poids du passé Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 08 Nov 2020
Messages: 7
Localisation: Ici et là
Bonjour à tous ! Mon premier récit décomposé en 4 drabbles assez courtes.

Le poids du passé


1) Un amour perdu

J'écris ces mots car j'ai besoin de me confier. Mais à qui ? À part à mon journal qui ne me juge pas. Je sais que tout ce que je m'apprête à écrire ne changera en rien mon histoire, mais il me faut parler. Dire ce qui me pèse sur le cœur. Parler de ce mal qui me fait souffrir chaque jour. Durant ces dernières années, j'ai tenté de te séduire, de te conquérir. Mais j'ai échoué. À plusieurs reprises, j'ai voulu tenter ma chance, en vain. C'est vrai que parfois, je me suis montrée blessante, même humiliante. Les coups bas et les pics que j'ai lancés à toi et à ta bande d'inséparables, ont sûrement dû jouer en ma défaveur. Sans m'en rendre vraiment compte, je t'ai peu à peu éloigné de moi, à cause de ma stupidité, de ma jalousie, de mon orgueil...de ma peine.
Alors de temps en temps, je me mets à rêver, pour oublier. Je ferme les yeux et je m'imagine auprès de toi, mon dos reposant sur ton buste fort qui me rassure, et tes bras m'enlaçant comme s'ils voulaient me protéger. Et je respire...longuement...paisiblement. J'essaye de garder cette image le plus longtemps possible dans ma tête, car elle seule sait panser les blessures de mon âme attristée.
Mais je rouvre les yeux et tu n'es plus là. La réalité me bouscule et me donne une claque en plein visage. De nouveau, je me sens seule. Devant moi, je vois le papier blanc de mon cahier noirci par les mots que je viens de noter. Et puis finalement, je décide de le refermer en faisant vaciller les pages, un peu comme si c'était moi qui tombais. Il est 7h15. Je prends mon manteau posé sur la chaise et je sors de ma chambre. Dehors, le jours n'est pas tout à fait levé. La fraîcheur du mois de novembre me fait frissonner. Je me dirige vers le self et pousse la porte pour y entrer. La chaleur du lieu me fait du bien. Au fond de la salle, je t'aperçois qui me fait signe, tu es avec mes nouveaux amis. Je te souris en retour en levant le bras, avant de prendre un plateau. Une fois servie par la cantinière, je m'avance en direction de votre table et m'assois. Tu me souris à nouveau. Je dois bien admettre que je me sens bien, entourée par ta petite bande. Je me dis alors que je n'ai pas tout perdu, puisque nous sommes finalement devenus amis. Néanmoins, quelque part au fond de moi, un hiver glacial demeure encore.


2) Le bonheur de vivre

Assise sur le banc de la cour, je l'attends. Je regarde les élèves aller ici et là, tantôt entrer, tantôt sortir du réfectoire. Je me sens heureuse. Dans un instant, je pourrais le voir arriver, sortant par la porte qui mène aux dortoirs.
Il est ce que j'ai de plus précieux au monde, celui dont mon cœur à chaviré, depuis la première fois où j'ai ouvert les yeux dans ce monde inconnu. Il n'a rien d'un grand sportif, c'est vrai, mais son courage et sa détermination n'ont d'égale que l'amour que je lui porte.
Ce matin, c'est croissant et chocolat chaud pour le petit déjeuner. Songer à cette succulente viennoiserie épousant avec douceur la texture de ce délicieux nectar m'ouvre l'appétit. D'aussi loin que je puisse me souvenir, c'est le petit déjeuner que je préfère le plus. Et puis à nouveau, je pense à lui. À tous les efforts et les risques qu'il a pris pour me sortir d'un tunnel dont je peinais à voir l'issu. Il y a des fois où j'aimerais lui sauter au cou et l'embrasser avec toute la tendresse et l'affection que je lui porte, et lui murmurer à l'oreille combien je l'aime. Mais je suis bien trop timide pour cela. Un peu comme lui. C'est aussi ce qui m'a attirée chez lui. J'aperçois au loin la porte des dortoirs en train de s'ouvrir. C'est lui. Vêtu d'un pull marron et d'un pantalon beige, je le vois refermer la porte. Mon cœur se met à battre un peu plus fort. Il avance vers moi en souriant. Arrivé à ma hauteur, il me demande :
- Coucou ! Tu as bien dormi ?
- Oui, oui ! Parfaitement bien, lui répondis-je en lui rendant son sourire.
Je n'ose lui avouer que j'ai rêvé de lui. Nous nous dirigeons vers le réfectoire et y entrons. Les autres ne sont pas encore arrivés. Après avoir posé sur mon plateau le savoureux repas auquel je songeais il y quelques minutes, nous arrivons enfin à la table choisie et nous y installons. Je respire profondément en prenant une grande inspiration, puis je relâche mon souffle en faisant tomber mes épaules.
- Quelque chose ne va pas ? me demande-t-il en réagissant à mon soupire.
- Au contraire, tout ne pourrait pas mieux aller, lui dis-je.
- Ouf ! J'aime mieux ça ! dit-il.
Je le fixe droit dans les yeux et ne bouge plus du tout. Quelques secondes s'écoulent avant qu'il ne se mette à rougir. Un petit rictus vient alors effleurer mes lèvres.
- Allez ! Mangeons ! Ce serait dommage que ça refroidisse, lance-t-il pour essayer de masquer son mal aise, avant de porter sa tasse jusqu'à sa bouche.
Je m'empresse de faire la même chose. À l'intérieur de moi, je souris. Une agréable sensation de chaleur monte dans ma poitrine. Je me sens bien.


3) Amour, où es-tu ?

Je n'ai jamais eu beaucoup d'amis. Depuis mes années collège, je me suis habitué à être souvent seul. Je ne dis pas qu'auparavant je ne côtoyais personne, j'avais quand même deux ou trois personnes avec lesquelles je m'entendais bien. Mais il est vrai que depuis cette période de préadolescence, je me retrouve souvent isolé avec moi-même. Des petites amies, je n'en ai pas eu beaucoup. Quelques flirts tout au plus. On m'a souvent affirmé que j'avais un cœur d'artichaut. C'est sûrement possible. Comme je suis quelqu'un qui n'aime pas les mensonges ni les faux semblants, je vais toujours droit au but quand je dois parler à quelqu'un, surtout si ce fameux quelqu'un fait partie de la gente féminine. Avec le recul, je crois que c'est peut-être mon approche trop frontale avec les filles qui ne m'a pas permis, du moins pour l'instant, de trouver le grand amour. Pourtant cette fois, je suis tombé sur une perle rare. Mais j'ai bien peur de me heurter à une forteresse qui me sera bien difficile de franchir. Nul doute que celle-ci soit bien gardée. Mais je ne peux m'empêcher d'essayer. Je joue les baroudeurs, je lui fais la cour… mais rien n'y fait. Les portes de la forteresse restent fermées. Visiblement, mon rival à dû trouver la bonne façon de l'aborder ou les bons mots pour que cette superbe eurasienne parvienne à lui ouvrir son cœur. Je ne vois pas ce qu'elle peut lui trouver d'intéressant. D'abord, je suis plus grand et plus fort lui, et puis je connais les blagues qui font souvent rigoler les filles. Mais en les observant, je commence à comprendre qu'il doit y avoir entre eux quelque chose de spécial. Quelque chose de puissant, de profond. Cependant, malgré ce courant magique qui passe entre ces deux êtres, aucun des deux ne sait décidés à faire le premier pas vers l'autre. Assez de cette ronde qui semble ne plus vouloir finir de tourner, je me remets en quête de la personne idéale, tâchant d'oublier. Au fond, je me dis que le temps jouera en ma faveur, qu'il mettra la créature que mon cœur espère tant trouver sur mon chemin, le moment voulu. Et puis, un jour, je pourrais enfin savourer la joie et le bonheur d'être aimé.

4) Les remords sont éternels

Il est temps pour moi de faire un bilan complet de ma vie. Qui suis-je vraiment ? Est-ce que toutes les décisions, les choix que j'ai fait au cours de celle-ci sont légitimes ? Pour certaines je dirais que oui, pour d'autres, je n'en suis pas si sûr. L'informatique et la science ont toujours fait partie de mon ADN. J'ai toujours aimé programmer, créer, pour construire un monde meilleur, sans danger. Un monde où les êtres humains cesseraient de se faire la guerre, et où ils vivraient dans une parfaite harmonie. C'est ce qui m'a poussé à me surpasser, à faire de nouvelles expériences ; quitte à mettre ma propre famille en péril. Tant bien que mal, j'ai voulu la protéger, mais j'ai finalement perdu ce qui était cher à mes yeux. Et à présent, que puis-je faire depuis ma prison numérique ? À part me lamenter, espérer et avoir peur ? Les deux femmes de ma vie me manquent terriblement. Pas une minute ne s'écoule sans que je pense à elles. Cependant, une lueur d'espoir persiste au fond de mon être pixélisé. Depuis que ce collégien la délivrée de ce sommeil virtuel dans lequel je l'avais enfermée pour la protéger, je peux suivre les exploits qu'elle et sa bande d'amis arrivent à accomplir pour terrasser mon pire ennemi. Et d'une certaine façon, je peux la voir grandir, devenir plus résistante. J'aimerais tellement pouvoir la serrer dans mes bras comme je le faisais avec sa mère, il y a bien longtemps. Si un jour, un miracle se produisait, si j'arrivais à me libérer et revenir de mon interminable voyage, je pourrais enfin la retrouver et rattraper tous les moments que nous n'avons pas pu passer ensemble. Je remercierai aussi ses amis, car sans eux le combat aurait été bien plus difficile. Alors, tous ensemble nous pourrions pour l'éternité, éteindre cette machine de malheur, et rebâtir une nouvelle vie. Une vie refaite d'amour, de joie et d'amitié. Une vie, sans danger.

_________________
Warrior93


Dernière édition par Warrior93 le Mer 02 Déc 2020 15:24; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Mer 02 Déc 2020 12:58   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1083
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Comme il s'agit de ton 3ème topic sur cette section, une petite précision : une Règlement y est aussi en place. A ce titre, il est également attendu qu'une balise ([Fiction], [One-Shot] ou [Poème] selon le type de texte) soit placée devant le titre du texte/topic. Cela permet de savoir immédiatement à quoi le topic renvoie, et d'améliorer la lisibilité des derniers topics.
Tu as dû remarquer pour tes poèmes précédents que des balises avaient émergé. Ce n'est pas un hasard : le staff' a fait ce qu'il faut, mais il ne peut pas continuer à passer derrière toi. Te voilà informé désormais.

Ensuite, remarque à part, mais il serait plus agréable et évocateur pour les lecteurs que tes productions écrites possèdent un titre [général sur le topic] au moins. Parce que Textes et Poèmes, ça ne donne pas spécialement envie de se lancer dans une lecture...

Sur ces bonnes paroles, bon courage à toi pour tes prochaines productions écrites (avec les modalités techniques du règlement en tête) ! Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Warrior93 MessagePosté le: Mer 02 Déc 2020 14:12   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 08 Nov 2020
Messages: 7
Localisation: Ici et là
Zéphyr a écrit:
Comme il s'agit de ton 3ème topic sur cette section, une petite précision : une Règlement y est aussi en place. A ce titre, il est également attendu qu'une balise ([Fiction], [One-Shot] ou [Poème] selon le type de texte) soit placée devant le titre du texte/topic. Cela permet de savoir immédiatement à quoi le topic renvoie, et d'améliorer la lisibilité des derniers topics.
Tu as dû remarquer pour tes poèmes précédents que des balises avaient émergé. Ce n'est pas un hasard : le staff' a fait ce qu'il faut, mais il ne peut pas continuer à passer derrière toi. Te voilà informé désormais.

Ensuite, remarque à part, mais il serait plus agréable et évocateur pour les lecteurs que tes productions écrites possèdent un titre [général sur le topic] au moins. Parce que Textes et Poèmes, ça ne donne pas spécialement envie de se lancer dans une lecture...

Sur ces bonnes paroles, bon courage à toi pour tes prochaines productions écrites (avec les modalités techniques du règlement en tête) ! Wink
Bonjour,
Désolé si je n'ai pas fait ce qu'il faut, je suis en encore sur des œufs quand j'utilise le site. Pour être sûr de bien comprendre, quand je veux poster un texte, que ce soit un récit, un poème ... je vais sur la section "fictions et textes" ou "fictions", c'est bien cela ? Ensuite, je vais à "Nouveau" et dans la barre du sujet, je mets, par exemple : "One-Shot...L'orage et la foudre comme titre" et c'est tout, c'est ça ?
J'adore écrire, et cela me contrarierais beaucoup si je devais être renvoyé à cause d'un manque de compréhension de ma part ! Donc, j'espère avoir été clair dans mes explications. Comme je dois changer la mise en forme de mon texte, je vais tenter de ne pas faire d'erreurs cette fois. Et merci pour vos encouragements.

_________________
Warrior93
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 1

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0554s (PHP: 45% - SQL: 55%) - Requêtes SQL effectuées : 20