CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
[Site] Un nouveau dossier : Le français...
[Site] Un nouveau fanprojet : RTTP Podcast
[IFSCL] IFSCL, Bande annonce du 9e anniv...
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
 
 Derniers topics  
Quelle est votre saison préférée ?
[Fanfic] Le risque d'être soi
[Fanfic] Replika on the Web
[Fanfic] Code Alpha 2.0 - Rainy Days ...
Roblox Code Lyoko Inside RP
[Fanfic] Overpowered [Terminée]
[Jeu Vidéo] Interface IFSCL 38X!
[Fanfic] Goodbye, my lover
Quel est votre personnage préféré ?
[One-Shot] Hypno's lullaby
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fiction] Les Jours Sombres

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fictions et textes


Page 1 sur 2

Aller à la page 1, 2  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Kerian MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 21:32   Sujet du message: [Fiction] Les Jours Sombres Répondre en citant  
Déchiqueteur de Fics


Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 1713
Bon, d'accord je vois déjà vos sourires moqueurs, vos regards narquois et vos expressions de rapaces.

Je sais que vous pensez "Chouette, enfin il poste son navet, vengeons-nous mes frères... A L'ASSAUT !!!"


Et oui, je poste le début de ma propre fic...

En fait il s'agit plutôt d'un prologue... histoire de vous mettre un peu dans le contexte.


Bon pour ce qui est des commentaires... vu que moi je suis assez vache des fois (oui, oui, je le reconnais), n'hésitez pas.

Cependant, les coms du genre "wa ta fik el é m'aim pa bi1, t tro naz, va te couché, t moch, cass toa tu pu (et marche à l'ombre)".... Non merci.

Soyez constructifs dans vos avis... je ne suis pas contre les critiques, mais par pitié faites qu'elles soient justifiées.

Sur ce trêve de blabla, voici le prologue :





Prologue


Les Humains ont inventé toutes sortes de mots pour exprimer ce qu'ils voyaient, ressentaient ou vivaient. L'effondrement d'une habitation était un désastre, la trahison d'un seigneur en temps de guerre un affront. Mais la destruction de sépultures était considérée comme le pire acte possible. Jusqu'à ce jour...

Tombant sur les villageois insouciants du danger, tel des abeilles sur un pot de miel, la province de Scion fut la première à tomber, mais pas la dernière. L'un après l'autre, les villages proches commencèrent à succomber sous les coups de ceux qu'ils chérissaient et qu'ils considéraient comme des frères avant que la mort ne les emportent.

Aucun des éclaireurs que nous avions envoyés n'est revenu. Ont-ils été frappés par le même fléau que celui qui s'est abattu sur les villages ou ont-ils simplement pensé qu'ils pouvaient ramener quelque survivant... Nous ne le saurons probablement jamais.

J'ai été le seul à en réchapper, le seul qui ait eu assez de courage et de volonté pour arracher ma vue et mes pensées à ce qui se tenait devant moi. Tous les autres les ont rejoints, de façons tout à fait différentes. Certains fascinés par ce qui se tenaient devant eux croyaient pouvoir maîtriser ce pouvoir ont décidés de s'allier aux morts pour quelques bribes de pouvoir, d'autres terrorisés n'ont pu fuir et ont été massacrés comme du bétail. C'est ainsi que l'académie d'étude de Vénicia ainsi que le continent entier sombrèrent dans ce que l'on appellera plus tard, les Jours Sombres.

Ce fût comme si toutes les créatures de l'au-delà s'étaient rassemblées sous une seule bannière : celle de la destruction. Cela aurait été facile s'il avait seulement fallu tuer ces créatures comme si l'on tuait un homme. Mais ce n'était pas des Hommes, tout du moins, ça n'en était plus. Aucun des habitants d'Irisia n'avait jamais vu cela et ce fût tout à fait compréhensible lorsque les bataillons armés de la garde royale furent terrorisés en arrivant sur le champ de bataille. Ils n'avaient jamais perdu un combat, ce qui faisaient leur fierté. Mais contre ceux qu'ils affrontaient, ils n'urent aucune chance. Ils n'étaient pas préparés. Personne ne l'était.

Des rumeurs avaient pourtant circulées, parlant de guerriers décharnés, de morts se relevant alors qu'ils étaient censés avoir péri. Mais personne n'y prêtait attention, prenant cela pour des récits destinés à effrayer les enfants qui ne mangeaient pas leur soupe. Seule une poignée de gens avaient écouté mon récit et mes mises en gardes, et ceux-ci devinrent alors les instruments qui vous permettent aujourd'hui de lire ces lignes.





Voilà, bon pour la suiet, il faudra attendre demain matin... j'ai écrit la suite ce soir, mais je ferais quelques dernières retouches avant de partir sur Paris pour faire le ParisManga.


PS : pour l'écriture en "script" si quelqu'un pouvait m'expliquer la manip' ça m'aiderait bien... parce que la je pédale dans la choucroute.
_________________
http://img15.hostingpics.net/pics/475215newlook.png


"La sévérité prévient plus de fautes qu'elle n'en réprime." - Napoléon Bonaparte

"L’élévation d’un homme au-dessus des autres ne se justifie que s’il apporte à la tâche commune l’impulsion et la garantie du caractère." - Charles de Gaulle


Dernière édition par Kerian le Mar 21 Avr 2009 11:44; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Elerina MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 22:06   Sujet du message: Répondre en citant  
-


Inscrit le: 18 Juin 2008
Messages: 2605
Pour un prologue, c'est du prologue.^^
J'adore. ^^

ça nous mets bien dans l'ambiance, pour le moment, vraiment rien à redire.

L'orthographe est parfaite, je n'est repéré aucune fautes.^^

Mais c'est quand même très court, donc je n'ai pas encore grand chose à dire.
Tu m'exscuseras pour ce commentaire pas très détaillé.^^

Mais vivement la suite !^^

_________________
http://img.photobucket.com/albums/v238/sido59/elerinasign.png
« Peu importe les distances qui nous sépare... tu occupes toutes mes pensées... Et du coup c'est comme si tu étais toujours auprès de moi. »
Oswald Whistler ~ Professeur Layton et la Diva Éternelle.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Solaya MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 22:31   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 31 Juil 2008
Messages: 106
Localisation: Tour de Cora
Tu cadres directement l'ambiance...Sombre^^ et ton prologue est très détaillé...
Pour l'instant, rien de plus à dire, à part qu'il me tarde de savoir le fin mot de cette histoire !

Vivement la suite !

_________________
...Because Life isn't always what you thought it would be...

http://nsa22.casimages.com/img/2012/02/03/12020309560996219.jpg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
alex MessagePosté le: Dim 14 Sep 2008 00:07   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 17 Mai 2008
Messages: 333
Localisation: Cestas proche de Bordeaux
Alors que dire ?
C'est un prologue merveilleux , de tout ce que j'ai lu sur ce forum , je pense que tu as la meilleure écriture . J'avais l'impression de lire le début d'un roman fantastique d'un véritable écrivain . Je dis bravo !

Il y a très peu de fautes , j'en ai repérées quelques unes , moins de 5 , donc c'est vraiment pas beaucoup et elles n'altèrent en aucun cas la compréhension de l'histoire .

Sinon , là ce n'est que mon avis personnel mais tu fais ce que tu veux , la couleur bleue sur un fond bleu foncé , il faut que je m'approche pour voir ... mais si ça se trouve , c'est moi qui ai besoin de lunettes ^^ enfin ce n'est pas grave , si tu préfères écrire en bleu , écris en bleu , je m'habituerai .

Sinon , je peux pas dire grand chose , à part que j'attends avec une grande ferveur le début de cette histoire qui sera des plus intéressantes .

Voilà , j'espère que j'ai fais un commentaire assez construit ^^

Alex
_________________
Fiction terminée :
[Fan Fic] Quand le passé vous rattrape

Fiction annulé (pour l'instant) :
[Fan Fic] Quand le piège se referme

Fiction en cours :
[Fiction] Les Larmes de l'Ange
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Xen MessagePosté le: Dim 14 Sep 2008 00:57   Sujet du message: Répondre en citant  
Died Doctor


Inscrit le: 23 Nov 2007
Messages: 1952
    O_O" !

    Le déchiqueteur de fanfic's se livre enfin à l'écriture d'une Fiction !
    Direct, je me retrouves comme dans tes posts qui témoignent d'une bonne connaissance et on voit que tu sais de quoi tu parles, j'ai cette même impression dans ta Fic ! Razz

    Ne manques que la suite, mais je suis déjà intéressé par ce début qui, ma foi, est fort prometteur ^^

    Je n'ai relevé aucune faute, tu tournes très bien tes mots, pour ce qui est du script :

    Exemple d'écriture en script :

    Citation:
    Aelita : Blabla
    Jérémie : BlaBlaBla !
    Yumi : Bla !


    Mais tu peux aussi faire de l'écriture "roman" :
    Citation:

    " - BlaBla ,dit Aelita
    - BlaBlaBla ! Cria Jérémie
    - Bla !" Les interrompit Yumi


    A toi de définir le style d'écriture qui te conviendrais le mieux Wink
    Bonne écriture bouffeur de mauvais textes ! Mr. Green


Dernière édition par Xen le Mer 22 Avr 2009 15:55; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Kerian MessagePosté le: Dim 14 Sep 2008 06:21   Sujet du message: Répondre en citant  
Déchiqueteur de Fics


Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 1713
Merci pour vos coms, ça fait plaisir...

Xen : Ahhh ok c'est ça... je pensais que ça devait être un type de police particulier... c'est vrai que je m'était jamais posé la question, mais bon merci d'avoir éclairé ma lanterne.

Et voilà le premier chapitre :






Chapitre 1 : Jalousie

Quand on vous dit non, bah c'est non !



- "Je suppose que tu peux me donner le nom des quatre héros qui nous ont permis de gagner la guerre des Jours Sombres, n'est-ce pas Vlad ?" on sentait dans ces paroles une certaine pointe de défi.

- "Et bien, euh, pas vraiment..." le ton de la culpabilité se faisaient nettement sentir.

- "Bon sang Vlad, tu ne connais même pas le nom de ceux qui te permettent de vivre en paix aujourd'hui. Quand donc te décideras-tu à étudier ?"

Au même moment la sonnerie annonçant la fin des cours se fît entendre.

- "Bien le cours d'aujourd'hui est fini. N'oubliez pas demain c'est le jour le plus important de votre scolarité. Surtout soyez à l'heure, je ne veux aucun retard. Reposez-vous ce soir et profitez de votre dernière nuit d'étudiant." Annonça le professeur sur un ton qui n’admettait aucune réplique.

Vlad sortit en trombe de la classe, heureux de s'échapper enfin de ce lieu qui ne lui apportait décidément que des malheurs. Il était plutôt grand, et d'apparence frêle, car il se battait très rarement, sauf quand on s'en prenait à lui ou à ses amis, mais dernièrement, il s'était engaillardi et son instinct, combiné avec une agilité hors norme qui faisait récemment de lui le meilleur en sport lui permit d'arriver dans les premiers à l'intérieur du parc.
Constatant que celui-ci était quasiment vide, il se dirigea en direction du chêne ou ses amis devaient le rejoindre.
Ayant trouvé ce qu'il cherchait, il s'allongea en dessous et entreprit de se reposer un peu en attendant ses camarades.
A peine eût-il fermé les yeux qu'une voix moqueuse se fit entendre :

- "C'est dommage, quelques secondes de plus et c'était bon, tu t'en sortait parfaitement... Tu est vraiment si bête que ça ?"
Le nouveau venu ricana, content de lui.

- "Je suppose que c'est toi Jeffrey ? Je t'ai entendu arriver avec la délicatesse d'un éléphant dans un magasin de potions." Répondit Vlad sans même ouvrir les yeux.

Jeffrey lui jeta un regard amer.

- "Je te conseille de ne pas faire le malin, sale cancre. On en a assez que tu te fasses remarquer en cours et ..." Il s'interrompit soudainement en le voyant se relever tranquillement.

- "Elle t'a déjà répondu, alors maintenant tu va nous laisser tranquilles c'est compris ? Arrête de trouver des prétextes idiots pour venir nous chercher des embrouilles. Va chercher une autre fille."

- "Elle ne se rend pas compte de la chance qu'elle a que je lui propose de sortir avec moi, des dizaines de filles seraient prêtes à faire n'importe quoi pour n'avoir qu'un rendez-vous avec moi. Elle préfère traîner avec un cancre et une jardinière." Dit-il sans prendre la peine de dissimuler son air dégoûté.

- "Retire immédiatement ce que tu viens de dire Jeffrey, sinon crois moi ça va mal se passer..." le prévint Vlad dont le ton était devenu tout à coup menaçant.

- "Tiens, tiens et que va tu faire ? Nous sommes quatre et tu est seul."

- "Ce que je vais faire ? Je vais tout simplement de faire passer l'envie de te moquer de moi ou de mes amis." rétorqua-t-il.

- "Et bien j'attend avec impatience de voir ça..."

A ces mots les trois acolytes de Jeffrey se jetèrent en même temps sur le jeune homme.
A peine l'avaient-ils touché que l'un d'entre eux s'éleva du sol pour aller faire plus ample connaissance avec le massif de buisson quelques mètres plus loin. Profitant que ses assaillants étaient restés abasourdis par le vol plané de leur complice, Vlad se releva et envoya un coup de poing dans la mâchoire de son deuxième agresseur, tandis que le troisième faisait mine de s'enfuir.






Voilà pour ce premier chapitre. Le deuxième arrivera sûrement ce soir, vu qu'aujourd'hui je suis sur Paris, je n'aurai pas trop le temps d'écrire.
_________________
http://img15.hostingpics.net/pics/475215newlook.png


"La sévérité prévient plus de fautes qu'elle n'en réprime." - Napoléon Bonaparte

"L’élévation d’un homme au-dessus des autres ne se justifie que s’il apporte à la tâche commune l’impulsion et la garantie du caractère." - Charles de Gaulle


Dernière édition par Kerian le Mar 14 Juil 2009 13:29; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
alex MessagePosté le: Dim 14 Sep 2008 10:28   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 17 Mai 2008
Messages: 333
Localisation: Cestas proche de Bordeaux
Très bon chapitre . Il ne se passe pas grand chose mais c'est logique car nous sommes en pleine mise en place de l'histoire et des personnages .

Nous avons donc Vlad et Jeffrey , qui à mon avis , ne passerons pas leurs vacances ensemble ^^
Et oui le bon vieux duel entre 2 garçons pour le coeur d'une fille , on le voit souvent et ça marche toujours autant .

Donc vivement la suite pour avoir un peu plus d'informations sur l'intrigue et les personnages .

Alex
_________________
Fiction terminée :
[Fan Fic] Quand le passé vous rattrape

Fiction annulé (pour l'instant) :
[Fan Fic] Quand le piège se referme

Fiction en cours :
[Fiction] Les Larmes de l'Ange
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Kerian MessagePosté le: Mar 16 Sep 2008 06:31   Sujet du message: Répondre en citant  
Déchiqueteur de Fics


Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 1713
Bon bah voilà la suite, qui a un peu tardé... au dernier moment j'ai changé tout un paragraphe, et voilà ca chamboule tout...



Chapitre 2 : Sauvetage

Quand on vous dit de ne pas embêter les filles, bah ne le faites pas !




A ces mots les trois acolytes de Jeffrey se jetèrent en même temps sur le jeune homme.
A peine l'avaient-ils touché que l'un d'entre eux s'éleva du sol pour aller faire plus ample connaissance avec le massif de buisson quelques mètres plus loin. Profitant que ses assaillants étaient restés abasourdis par le vol plané de leur complice, Vlad se releva et envoya un coup de poing dans la mâchoire de son deuxième agresseur, tandis que le troisième faisait mine de s'enfuir.

Une voix à la fois douce et forte se fît entendre :

- "Moepit fi me vissi".

Le garçon qui tentait de fuir se trouva alors aux prises avec la nature elle-même et lutta quelques secondes avant de s'avouer vaincu, incapable de bouger un seul de ses membres, entravés par des lianes sorties de la terre.

Ne restait debout que Vlad, celles qui l'avaient secouru, ainsi que Jeffrey.

- "Tu vas bien Vlad ?" demanda l'une de ses sauveuses en s'approchant près de lui.

- "Ca va, merci Saria" répondit-il.

Celle qui venait de le sauver n'était autre que Saria, une elfe venu des royaumes sylvestres, à l'est du royaume. Comme les membres de sa race, elle dépassait ses camarades d'une tête, et son visage était fin, tout comme son corps. Dès son arrivée à l'académie, elle avait tout de suite sympathisé avec Vlad, l'une des rares personnes à respecter la forme de magie qu'elle pratiquait. En effet la magie des esprits était considéré comme néfaste par les personnes qui n'avaient pas pris la peine de la comprendre, et elle suscitait la méfiance parmis les Hommes qui pensaient que cela était une offense à la nature que de vouloir faire appel aux spectres et aux ectoplasmes. Même s’il n’en était rien, et qu’elle ne faisait que communier avec les esprits de la nature, et ceux contenus dans toute chose vivantes, on ne pouvait effacer de l’esprit des foules les nombreux massacres perpetrés.

Au cours d'un débat sur les formes de magie, un des élèves avait eu l'audace de dire que la magie des esprits était responsable de la grande guerre et que la nature avait voulu se venger de ceux qui avaient osé vouloir outrepasser ses droits. Saria qui était d'habitude d'un calme à toute épreuve aurait foudroyé sur place l'impertinent si Vlad n'était pas intervenu et lui avait expliqué que la magie n’est ni bonne ni mauvaise, mais dépend de celui qui l’utilise. Cette explication avait fait monter en flèche le respect que l'elfe avait pour lui.

L'autre personne qui l'avait aidé n'était autre que Valéria, son amie d'enfance qu’il connaissait depuis qu’il s’était fait recueillir par sa famille à l’article de la mort alors qu’il fuyait, chassé de son propre village, dans les plaines enneigées du nord. Malgré qu'elle fût du peuple des Lycanthropes, sa beauté en faisait une des filles les plus connues de l'académie et la plupart des jeunes hommes voulaient sortir avec elle.

Son corps fin surmonté d'un visage d'ange et son attitude à la fois calme et autoritaire en faisait une véritable déesse aux yeux de tous les garçons. Elle était aussi connue parmi les filles, mais celles-ci étaient plutôt jalouses de son succès auprès de la gente masculine. Alors qu'elles se querellaient pour un garçon qui n'avait d'yeux que pour Saria, elle, se contentait de le repousser, gentiment, mais fermement.
En fin de compte aucun garçon n'avait jamais réussi à sympathiser avec elle, mais elle s’était liée d’amitié avec un seul, Vlad, ce qui évidemment provoquait une véritable crise de jalousie qui s'était développée parmi les élèves. Il ne se passait pas un seul jour sans qu'un élève viennent le provoquer en duel afin de gagner l'estime de Valéria, ce qui bien sûr, n'aurait pas été le cas, peut importe le résultat du combat.

- "Tu n'as toujours pas compris que je ne voulais PAS sortir avec toi ? Alors maintenant tu vas arrêter tes coups tordus."

Une petite troupe s'était assemblée autour d'eux ou nombre de garçons cachaient tant bien que mal leur sourire de voir l'un de leur concurrent se faire éliminer de la course. "Et ça vaut aussi pour vous tous" s'écria-t-elle en regardant la foule.

- "Vous croyez vraiment que c'est parce que vous aurez battu le plus fort que vous que je vous remarquerai ? Vous êtes répugnants !"

Sa tirade eût l'effet d'un électrochoc parmi les garçons, qui comprirent alors que toute chance leur avait été enlevée, et ce à cause de leur comportement, se représentant Valéria comme un trophée qui leur permettrait de se vanter de sortir avec la plus belle fille de l'académie.

- "Allez venez on s'en va" dit-elle en s'approchant de Vlad et Saria.

Ils quittèrent le cercle qui s'était formé autour d'eux, les élèves s'écartant sur leur passage. Ils se dirigèrent vers les quartiers réservés aux garçons. En effet, l'académie de Vénicia avait comme règle que les filles pouvait entrer dans les dortoirs des garçons, alors que le contraire était impossible, et ce grâce à un sortilège complexe que nombre d'élèves masculins s'évertuaient à tenter de dissiper, malgré leurs échecs répétés.

Tous trois entrèrent dans la chambre du jeune homme, qui n'avait comme mobilier qu'un lit, une armoire ou ranger ses vêtements, un bureau ou travailler et un coffre où ranger son matériel de sport : une épée en bois basique de l'académie et une qu'il avait créée lui-même.
S'asseyant sur son lit, Vlad poussa un soupir qui en disait long sur ce qui venait de se passer.

- "Tu devrais ne plus y penser maintenant, cela te stresserait pour demain.", dit Saria.

Vlad souri et répondit avec un sourire :

- "Oui demain c'est le jour du choix... Je vais enfin pouvoir m'amuser un peu."

Le jour du Choix était une étape obligatoire dans la vie d'un étudiant de Valéria. En effet, une cérémonie était organisée avec des maîtres d'armes venus des quatre coins du pays et les étudiants devaient alors choisir une profession, ce qui les attachaient jusqu'à la fin de leur formation à leur maître. Chaque étudiants pouvait décider de recevoir la formation de son choix, avec l'approbation du directeur de l'académie et du maître. Si jamais un élève n'était accepté dans aucune profession, ce qui n'était arrivé qu'une seule fois, celui-ci pouvait devenir apprenti d'un des enseignant.

- "Tu pourras tous leur montrer ce qu'il en coûte de venir nous ennuyer ! Je compte sur toi pour donner une bonne raclée à Jeffrey de ma part !" s'écria Valéria.

- "Ne t'inquiètes pas Val, je lui transmettrais le message. Ah ! Vivement demain."

Chose qui avait étonné nombre de personnes, Vlad avait choisi de devenir chevalier, et ses professeurs avaient pendant un temps essayé de le pousser à choisir une autre profession, mais ils s'étaient heurtés à une détermination qu'ils n'avaient réussi à étouffer.

Quand à Valéria, ayant pour son jeune âge une maîtrise plus que suffisante des éléments magiques, elle était bien entendu recommandée auprès d'un maître magicien.

- "Evite quand même de te mettre les autres garçons à dos dès le premier jour." rétorqua Saria, qui étudiant la magie des esprits depuis son enfance, ne serait rattachée à aucun maître… telle était la particularité de cette discipline, car ses pratiquants devaient apprendre d’eux même autant que des autres. Et cela, personne ne l’enseignait.

- "Franchement cela ne me dérangerait pas du tout, ça me ferait des excuses pour me défouler de temps en temps. Mais bon tu as raison, j'irai doucement le premier jour... Par contre aucune pitié pour Jeffrey." Dit Vlad avec un léger air de déception.

- "Bien dit !" s'exclama Valéria en hochant la tête.

Il discutèrent une bonne partie de l'après-midi qui était déjà bien entamée, et pendant encore plusieurs heures après le repas, avant de se séparer pour aller dans leurs chambres respectives.




Voilà, bon dites-moi si vous préférez quand je centre le texte ou si je le met à gauche, parce que là j'ai hésité...

Le prochain chapitre n'est pas encore écrit donc va falloir attendre un petit peu. Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
_________________
http://img15.hostingpics.net/pics/475215newlook.png


"La sévérité prévient plus de fautes qu'elle n'en réprime." - Napoléon Bonaparte

"L’élévation d’un homme au-dessus des autres ne se justifie que s’il apporte à la tâche commune l’impulsion et la garantie du caractère." - Charles de Gaulle


Dernière édition par Kerian le Mar 21 Avr 2009 11:44; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
alex MessagePosté le: Mar 16 Sep 2008 16:09   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 17 Mai 2008
Messages: 333
Localisation: Cestas proche de Bordeaux
Nous sommes toujours dans la mise en place de l'intrigue qui prend forme petit à petit . Découverte des personnages féminins principaux (à mon avis) .

Donc pas grand chose à rajouter par rapport à la précédente suite , toujours bien écrit , bien décrit , les dialogues et les descriptions s'enchainent parfaitement bien . RAS .

Pour ce qui est de la mise en page , qu'elle soit centrée ou pas ne me dérange pas . Fais comme tu en as envi .

Vivement la suite !!

Alex
_________________
Fiction terminée :
[Fan Fic] Quand le passé vous rattrape

Fiction annulé (pour l'instant) :
[Fan Fic] Quand le piège se referme

Fiction en cours :
[Fiction] Les Larmes de l'Ange
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Kerian MessagePosté le: Ven 19 Sep 2008 21:59   Sujet du message: Répondre en citant  
Déchiqueteur de Fics


Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 1713
Voilà, la petite suite... Bon ok ça fait plusieurs jours, mais vu que je ne me sentais pas motivé pour écrire, j'ai préféré ne pas le faire.

Je préfère être à fond dedans quand j'écris sinon, ça se sentira dans le texte.

Et oui, je pense à vous en écrivant et je me force à faire le mieux possible rien que pour vous ! Wink





Chapitre 3 : Projets

Ou ce que l'on risque en mettant une fille en colère



Le lendemain, lors du petit déjeuner, la salle semblait plus imposante que jamais, étant donné que la plupart des élèves ne se sentaient pas l’estomac assez solide pour avaler quoi que ce soit.

- "Salut les filles !" lança Vlad en arrivant à la table qu’ils occupaient habituellement.

- "Salut Vlad !" répondirent-elles en chœur.

Malgré leur grande complicité, eux aussi n’échappaient pas à la tension qui s’était emparée de la salle. C’est donc dans le silence le plus total qu’ils mangèrent du bout des doigts ce qu’on leur avait servi.

Ne pouvant plus supporter une telle tension, Vlad décida de prendre la parole :

- "Alors vous savez ou vous irez quand vous aurez fini votre apprentissage ?"

- "Et bien, moi vu que je peux aller où je veux, je ne sais pas encore" répondit Saria.

- "…" marmonna Valéria.

- "Hein ? Qu’est ce que tu as dit ?" demanda Vlad.

- "Euh, rien….rien du tout !" répondit celle-ci.

- "Ah… bah moi, j’irai m’engager dans l’armée. Comme ça je pourrai voyager et voir de nouveaux paysages".

- "Tu n’es pas obligé de t’engager dans l’armée pour voyager !" s’écria soudain Valéria.

- "Hein ! Mais moi je veux voyager et en devenant soldat ça me permettra de réaliser mon rêve de découvrir le monde. Je ne vois pas d’autre moyen." dit-il. "Mais si toi tu en connais, je suis preneur…" ajouta-t-il avec une pointe de défi peu dissimulée.

Valéria, qui était assise en face de lui se leva brusquement, et lui mit une monumentale gifle dont le claquement résonna dans toute la pièce, interrompant net les conversations.

- "ESPECE DE CRETIN EGOISTE ET SANS CŒUR !!! TU VEUX TANT QUE CA RISQUER TA VIE, ET BIEN VAS Y !!!"

Sur ces paroles, elle tourna les talons et s’enfuit en courant.

Vlad, qui était resté sans voix devant la réaction de son amie, se tourna en direction de Saria en espérant que celle-ci lui expliquerai ce qu’il venait de se passer.

- "Pfff, décidément vous les garçons vous avez vraiment du mal quand il s’agit de réfléchir…"

- "Eh ! ça veut dire quoi ça ? Justement je réfléchis et je ne vois pas pourquoi elle s’est énervée comme ça."

- "Et bien, ce n’est pourtant pas difficile à comprendre, elle…"

A ce moment précis, la voix magiquement amplifiée du directeur se fit entendre dans toute l’académie :

- "BONJOUR A TOUS, LES ELEVES DE DERNIERE ANNEE SONT PRIES DE TOUS SE RASSEMBLER DANS LA GRANDE SALLE DANS DIX MINUTES, MERCI !"

Et c’est la tête pleine de questions que Vlad se dirigea vers la grande salle en compagnie de Saria.




Allez, je sais c'est encore de la mise en place des personnages, mais il faut bien ça, sinon vous vous y perdrez... (et oui, dans mon récit, tout sera inventé, aucun plagia).

Pour les mordus d'action, cela ne va pas tarder, et je vous promets un gros chapitre (bien plus gros que les autres) que vous pourrez déguster.
Evidemment, cela prendra plus de temps à écrire, donc il faudra prendre votre mal en patience.


PS : Ce soir, j'ai pas fait de relecture, donc à l'assaut les morfales, vous pouvez vous venger de toutes les fois où je vous ai listé vos fautes Twisted Evil
_________________
http://img15.hostingpics.net/pics/475215newlook.png


"La sévérité prévient plus de fautes qu'elle n'en réprime." - Napoléon Bonaparte

"L’élévation d’un homme au-dessus des autres ne se justifie que s’il apporte à la tâche commune l’impulsion et la garantie du caractère." - Charles de Gaulle


Dernière édition par Kerian le Mar 21 Avr 2009 11:44; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
alex MessagePosté le: Ven 19 Sep 2008 22:08   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 17 Mai 2008
Messages: 333
Localisation: Cestas proche de Bordeaux
Et bien oui c'est encore la mise en place des personnages mais je n'ai pas dis que c'était une mauvaise chose . Il faut bien que je dise quelque chose , il y a pratiquement jamais de fautes , même dans ce chapitre alors que tu ne l'as pas relu , je n'ai rien remarqué de flagrant . Donc face à un très bon récit , face à une très bonne histoire même si on ne sait pas grand chose , je suis en admiration .

Sinon je ne peux qu'attendre la suite .

Alex
_________________
Fiction terminée :
[Fan Fic] Quand le passé vous rattrape

Fiction annulé (pour l'instant) :
[Fan Fic] Quand le piège se referme

Fiction en cours :
[Fiction] Les Larmes de l'Ange
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Ratchet MessagePosté le: Mer 24 Sep 2008 13:26   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 21 Sep 2008
Messages: 34
Localisation: Sur Veldin, bricolant la mécanique
Je viens de comencer a lire, c'est pas mal, mais j'ai quelque dificulter à lire du bleu sur un autre bleu, casi identique.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Kerian MessagePosté le: Mer 24 Sep 2008 19:20   Sujet du message: Répondre en citant  
Déchiqueteur de Fics


Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 1713
Et voilà la suite, avec une goutte d'action.





Chapitre 4



Ils se trouvaient près de la porte principale de l’académie, devant laquelle il fallait passer pour se rendre du réfectoire à la grande salle, lorsqu’un événement étrange se produisit.
La porte, bien que magiquement renforcée fut réduite en tellement de morceaux qu’on aurait pu en faire des allumettes, et une forme sombre était visible à travers la fumée que l’incident avait généré.

Inconscients du danger, les étudiants ne bougèrent pas d’un sourcil.

C’est alors que la silhouette s’avança vers Saria qui était entourée d’un petit groupe d’élèves.

- "Bien, cela sera donc plus facile que prévu…" murmura l’individu.

Instinctivement, Saria recula de quelques pas.

- "Que me voulez-vous ? Et qui êtes-vous ? Comment êtes-vous entrés ?" demanda-t-elle.

- "Et bien, et bien, que de questions… Mais connaître les réponses ne te servirai pas".

La silhouette fît un mouvement fluide de sa main et Saria hurla en ressentant une douleur tellement intense et s’évanouit. Ce fût l’acte qui mit la panique dans le groupe d’élèves rassemblés. Ils coururent en tous sens comme une foule en délire pour échapper à la menace que représentait le nouveau venu.

Vlad, quand à lui, ayant entendu le hurlement de son amie, cherchait frénétiquement à se frayer un passage parmi ses condisciples.

- "Allez poussez-vous bande d’idiots" murmurait-t-il.

La silhouette s’agenouilla devant le corps inerte de la jeune fille, et s’apprêtait à l’emporter avec elle, lorsque Vlad arriva enfin à proximité.

- "Eh toi ! Reposes-la à terre et tout de suite !" s’écria le jeune homme.

A cette distance, il pût l’identifier comme étant un homme au vu de sa carrure. En effet, celui-ci même s’il était frêle dévoilait des muscles au travers de sa robe d’un noir inquiétant.

- "Ne cherche même pas à t’interposer gamin, je te tuerai sans hésiter… Ecarte-toi si tu tiens à la vie !" menaça l’homme à la robe.

- "Et bien, je suppose que tu vas devoir me tuer pour passer dans ce cas." rétorqua Vlad.

- "Nul ne se met en travers de mon chemin sans mourir !!" lança l’homme.

- "Je ne sais pas qui tu es, ni ce que tu veux à mon amie, mais je t’ai dit de la reposer à terre !".

- "Bien, je suppose que tu ne vas pas me laisser partir tranquillement…".

- "T’as tout compris mon gros, alors lâche-la et ramène un peu ta fraise par ici".

L’homme reposa le corps inerte au sol et s’avança vers Vlad d’un pas menaçant.

_________________
http://img15.hostingpics.net/pics/475215newlook.png


"La sévérité prévient plus de fautes qu'elle n'en réprime." - Napoléon Bonaparte

"L’élévation d’un homme au-dessus des autres ne se justifie que s’il apporte à la tâche commune l’impulsion et la garantie du caractère." - Charles de Gaulle


Dernière édition par Kerian le Mar 21 Avr 2009 11:45; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
alex MessagePosté le: Mer 24 Sep 2008 20:08   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 17 Mai 2008
Messages: 333
Localisation: Cestas proche de Bordeaux
Oh Oh ! Alors là tu nous prends par surprise , on se quittait sur un chapitre de mise en place basique . Et là dès le début de ce chapitre 4 , tu nous piques au vif en faisant apparaître un nouveau personnage mystérieux et pas très gentil . Ça à le don de nous chambouler , comme les élèves , on vit l'action en même temps qu'eux , dans les mêmes conditions , c'est très bien !

La suite promet d'être grandiose !

Vivement le prochain chapitre !

Alex
_________________
Fiction terminée :
[Fan Fic] Quand le passé vous rattrape

Fiction annulé (pour l'instant) :
[Fan Fic] Quand le piège se referme

Fiction en cours :
[Fiction] Les Larmes de l'Ange
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Kerian MessagePosté le: Jeu 30 Oct 2008 00:34   Sujet du message: Répondre en citant  
Déchiqueteur de Fics


Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 1713
*Sors d'un placard poussiéreux*

- "Touss ! Touss ! Eh oh ! Il y a quelqu'un ? Eh oh !"


Non, plus sérieusement, kikou ! me revoilà !

Bon j'ai été pas mal absent, dû à mon pc (#%£§@ de pc de $*!°})

Bref, je n'ai pas pû écrire beaucoup, mais j'ai fais tout ça dans ma tête, ne reste plus qu'à le mettre par écrit.

Voilà, donc j'ai édité le chapitre 4, car j'y ai apporté quelques modifications.

Sinon voici le 5ème chapitre.

En attendant vos commentaires (constructifs).


Chapitre 5



Vlad et l’inconnu étaient désormais les seuls encore présents dans le parc, face à face.

- "Je te laisse une dernière chance mon garçon… Laisse-moi faire mon travail" dit l’homme.

- "Ah ! Parce que vous avez décidé d’être poli maintenant ? Désolé mais même avec ça, ce sera non !" rétorqua Vlad.

L’homme, qui avait jusque là réussi à dissimuler son visage grâce à son imposant manteau, l’enleva.

- "Bien, comme tu ne veux rien entendre, je vais t’apprendre à obéir !".

Et sur ces mots, il dégaina l’épée qu’il portait dans un fourreau accroché derrière lui, tout en avançant d’un pas rapide vers Vlad.

Celui-ci se mît en position de combattre, se rappelant trop tard qu’il n’avait, lui, pas d’arme à disposition.

- "Et ben, cette fois, c’est pas gagné…".

L’homme se mit brusquement à courir en poussant un cri bestial.
Puis il abattit son épée droit sur sa victime, qui se jeta sur le côté pour l’éviter.

Vlad se relevait lorsque son adversaire lui écrasa le torse avec sa botte.

- "Et bien, jeune chevalier, c’est tout ce dont tu est capable ? A t’entendre parler, je croyais que tu serais un adversaire plus intéressant" dit l’homme avec un air narquois.

- "Khh ! Sans arme, je ne pouvais pas faire grand chose…" répondit Vlad.

- "C’est vrai ! Mais tu aurais dû y penser avant de me mettre en colère."

- "Pour sauver quelqu’un, je n’ai pas besoin de réfléchir…" s’écria-t-il.

- "Hmmm…. Tu es quelqu’un d’intéressant, dommage que ton existence se termine ici-même." dit l’homme avec un air déçu.

Les paroles de son adversaire résonnèrent comme un glas aux oreilles de Vlad.

- "Non ! Je ne peux pas mourir maintenant !" pensa-t-il.

Il tourna la tête dans l’espoir de trouver quelque chose pour se sortir de ce très mauvais pas, lorsqu’il vît, à quelques mètres seulement le corps inanimé de son amie, sa meilleure amie… Valéria.

Cela lui fît comme un électrochoc.

- "Dommage pour toi que ton chemin aie croisé le mien ! Puisses-tu reposer en paix !" cria l’homme.

Et sur ces mots, il abattit son épée droit sur la poitrine de sa victime impuissante.

Il y eu une gerbe de sang, des litres d’hémoglobine giclèrent du corps de Vlad comme une fontaine intarissable.

Valéria qui s’était réveillé entre-temps vît tout ce qui se passait, et poussa un hurlement déchirant.

- "VLAAAADDDD !"

Elle se mit à courir vers son ami, en priant intérieurement et de toutes ses forces pour qu’il soit encore en vie.
C’est à ce moment que les portes du batîment principal s’ouvrirent, laissant apparaître le directeur, ainsi que tous les professeurs de l’académie.

- "Recule immédiatement, qui que tu sois !" s’écria le directeur.

- "Tsss, encore raté… bien on dirait que tu as de la chance jeune fille. Je m’avoue vaincu pour cette fois" dit l’homme en s’adressant à Valéria.

Et il ajouta, surprenant la jeune fille : "Souhaites un bon rétablissement à ton ami !".

Puis, il joignît ses deux mains, et murmurant une incantation, disparut dans une petit nuage de fumée.

_________________
http://img15.hostingpics.net/pics/475215newlook.png


"La sévérité prévient plus de fautes qu'elle n'en réprime." - Napoléon Bonaparte

"L’élévation d’un homme au-dessus des autres ne se justifie que s’il apporte à la tâche commune l’impulsion et la garantie du caractère." - Charles de Gaulle


Dernière édition par Kerian le Mar 21 Avr 2009 11:45; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fictions et textes Page 1 sur 2
Aller à la page 1, 2  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0706s (PHP: 62% - SQL: 38%) - Requêtes SQL effectuées : 22