CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
[Site] Un nouveau dossier : Le français...
[Site] Un nouveau fanprojet : RTTP Podcast
[IFSCL] IFSCL, Bande annonce du 9e anniv...
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
 
 Derniers topics  
Source (extrêmement hypothétique) d'i...
Les origines de vos pseudos
[Fanfic] Overpowered [Terminée]
Traduction d'un nouveau dossier
[Jeu Vidéo] Interface IFSCL 38X!
[Fanfic] Le risque d'être soi
Anciens : Réveillez-vous ! La bulle d...
Quel est votre personnage préféré ?
Quelle est votre saison préférée ?
[Fanfic] Replika on the Web
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Si tu meurs aujourd'hui [Terminé]

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 2 sur 2

Aller à la page Précédente  1, 2





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Sirix MessagePosté le: Jeu 03 Avr 2014 21:05   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 27 Aoû 2013
Messages: 395
Localisation: Entre une chaise et un PowerMac G5
J'ai lu. C'est très bien écrit. Bien évidemment je m'attendais à la fin. Etant donné le titre et le personnage inconnu. Même si ce scénario du sacrifice final a été usé jusqu'à la moelle, ici, il fonctionne encore très bien. Et j'avoue avoir été touché par cette scène finale de l'ascenseur sur laquelle la seule musique de la série qui marcherai serait celle de la mort de Hopper, "fin cruelle".

D'ordinaire je n'aime pas les textes qui finissent mal. Je n'aime pas voir une histoire que je lis pour passer un bon moment me détruire mon optimisme et mon moral de la journée. Mais cette histoire est différente, elle m'a ému. Et même si j'aurai préféré un bon happy end à l'américaine, quitte à ce que ça ne sois pas cohérent, cette fin reste la meilleure possible pour cette fic.

Félicitation pour ce beau texte. Et merci pour les émotions qu'il procure.

Je serait ravi de revoir une histoire avec Olivia. Encore plus une histoire qui se termine bien. Peut-être même avec de l'amour pour y ajouter du piquant...^^

Allez, bonne continuation.^^

EDIT : après la lecture du poste de Zéphyr j'ai décidé d'ajouter quelques trucs. C'est vrai qu'on retrouve souvent des incohérences dans l'histoire...Mais j'ai envie de dire, ça fait un peu partie de la série aussi.^^

Allez, on va faire un peu de chopotage informatique au sujet du tunnel. C'est je pense tout à fait possible sur plusieur points :
-Tout d'abord, on sais que la plupart des territoires de Lyoko s'étalent sur plusieurs niveaux. Si on part de ce principe on peut imaginer effectivement des plateformes au ras de la mer numérique. J'ai même le souvenir d'avoir déjà vu ça dans la série...mais je ne suis plus très sûr.

-Concernant la programmation des territoirs. Je rappelle que sur lyoko il faut éviter de raisonner avec les lois de la physique. Il n'est pas question de pression mais de lieu et de compatibilité. La mer numérique représente globalement l'interface réseau entre le supercalculateur et le Web. Des parties de monde peuvent très bien se trouver dans cet endroit. Si les plateformes sont des objets gérés par un programmes (le programme de lyoko), elles possèdent un attribut lieu qui détermine leur position. Et cette position est lu par le supercalculateur et replacée dans le graph vectoriel du monde. C'est le cas de tout ce qui se trouve sur Lyoko. Si on aurait voulu mettre la mer numérique dans le ciel on aurait pu très facilement. Si après les calculs du moteur physique s'appliquent et font tout planter, ont peut tout à fait crééer une spécification dans le moteur et même le réencoder. La physique n'est pas une limite en informatique, tout est possible.

Voilà.^^

_________________
http://arnaud.maurin.perso.neuf.fr/images/Sirixsign.png

Auteur de la fic Replika on the Web.


Dernière édition par Sirix le Ven 04 Avr 2014 07:01; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Dyssery MessagePosté le: Ven 04 Avr 2014 21:53   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 75
Sirix1995 : C'est gentil de me défendre ^^
Comme tu dis, le scénario du sacrifice final est vu et revu à toute les sauces, mais c'était la seule fin possible pour un personne ajouté à l'équipe de cette façon.
Pour ce qui est de la fin, je suis une personne très contradictoire : je suis une fan inconditionnelle des happy end, et pourtant j'adore imaginer des fins tragiques, cherchez l'erreur !
C'est d'accord, j'écrirai une autre histoire avec Olivia, mais pas dans l'immédiat je pense Smile
Et merci de me confirmer que j'ai su faire passer des émotions à travers ce texte (autre que l'énervement ressenti par les puristes face à mes incohérences x) )

Solal : Pousser quelqu'un pour éviter un coup de feu est un grand classique, et pas besoin que la personne ait déjà tiré, il suffit qu'elle ait levé le bras pour réagir.
Ravie que ça t'ai plu, j'espère que mon prochain texte te plaira tout autant, même s'il sera surement très différent !

Et pour vous remercier d'avoir tout lu, je vous offre une surprise :
Spoiler

Je l'ai fait relativement vite, peut-être qu'un jour je le mettrai en couleur Smile
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Sirix MessagePosté le: Sam 05 Avr 2014 13:39   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 27 Aoû 2013
Messages: 395
Localisation: Entre une chaise et un PowerMac G5
Didon, c'est un joli coup de crayon. Qui reprend le style de la série qui plus est ! Bravo !

C'est vrai que la demoiselle est pluytôt jolie. Son aspect garçon manqué est plutôt bien retranscrit. Surtout dans son avatar. Avec la double hache et la tenue plutôt...Garçon manqué.

J'ai hâte de la revoir dans une histoire.^^ Mais prends ton temps. Ce serait dommage de bâcler.

Et pour répondre à ta réponse à mon sujet (Sirix s'emmèle tout seul !), on est tous un peu puriste ici...Certain sur le scénar, d'autre sur l'univers, certains sur le réalisme. Et d'autre sur l'informatique.^^

J'ai moi même eu affaire à plein de puristes sur le topic de ma petite fic. Et c'est génial. Parce qu'il est indéniable que c'est ça qui m'a poussé à améliorer mon texte et à monter ma fic en qualité. Je suis sûr que si un jour tu décide de reprendre ton texte comme je l'ai fait, ça sera encore meilleur, qui sais, ça pourrait même monter au panthéon !^^

Quoi qu'il en soit, c'est déjà très très bien fait et ça m'a beaucoup plus. Tu peut être sûr que je lirai tes prochaines histoires. (si je trouve le temps....'^^).

_________________
http://arnaud.maurin.perso.neuf.fr/images/Sirixsign.png

Auteur de la fic Replika on the Web.


Dernière édition par Sirix le Lun 07 Avr 2014 12:40; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Lun 07 Avr 2014 11:17   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2211
Localisation: Territoire banquise
Hello !

Bah ça. J'avais lu le chapitre 1, et le temps de revenir la fiction était terminée ! J'ai donc dû me rattraper dans le train hier, chose faîte.

Comme bon nombre d'avis je suis très agréablement surpris de ce petit "échauffement" (puisque j'espère bien que ce n'était que le début de tes écrits).

Évidemment je vais surtout parler d'Olivia qui est au centre du récit. Sa disparition était parfaitement bien pensée, j'ai beaucoup aimé. C'était un peu moins parfait pour son intégration, car déjà qu'une fille est rarement à l'étage des garçons... mais bon, c'est loin d'être le pire qu'on ait vu.

Finalement, c'était Ulrich et non Odd qui avait un petit béguin. Bon je t'avoue que ça casse le cliché mais que je l'aurais anticipé quand même si j'avais su qu'Ulrich était ton personnage préféré avant de te lire ! Et oui, pleins d'auteur font sortir leur OC avec leur LG favori, j'en connais même une qui a changé de chouchou entre temps et qui est sortie avec les deux parce que c'est une sacrée coquine. Par respect pour Oddye, cette personne restera anonyme.

Toutefois l'histoire en elle-même est vachement au-dessus de la moyenne, d'ailleurs c'est la preuve d'une certaine maturité de ne pas limiter une histoire d'amour à "on s'embrasse et on sort ensemble, c'est trop cool même si ça va durer 3 mois max dans la vraie vie puisqu'on est au collège", non ici il n'y a pas beaucoup d'actes, mais énormément de sentiments. Et c'est bien.

Sa tenue virtuelle aussi, ainsi que l'Overcross. C'est du beau boulot ! Beaucoup de tenues virtuelles sont bâclées, ce n'est évidemment pas ton cas. Sa combinaison n'était pas trop cheatée, ce qui est difficile à faire, et d'ailleurs ses exploits sont sûrement un peu en décalage avec ses pouvoirs théoriques (De mémoire, j'en ai pas vraiment vu mais j’admets que je peux me tromper), et j'imagine que jamais elle n'aurait été dévirtualisée si ça n'avait pas été pour se faire tuer. D'ailleurs dès que j'ai vu la façon dont elle a été mise hors-jeu virtuellement, j'ai deviné qu'il allait soit lui arriver une merde, soit qu'elle allait sauver Ulrich et qu'il allait se passer un truc entre eux (Puisque c'était déjà assez sous-entendu pour moi). Au final c'était un peu le mix des deux, yeah !
Au final les circonstances ont fait que c'était très cohérent, je te dis ça pour tes prochains écrits.

Donc, pour un premier texte c'est une très belle réussite, et vivement les prochains donc. Mes félicitations.

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttps://i.imgur.com/X3qVFnj.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« Les incertitudes, je veux en faire des Icertitudes... »

https://i.imgur.com/C4V4qOM.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Belgarel MessagePosté le: Mar 08 Avr 2014 04:21   Sujet du message: Répondre en citant  
[Manta]


Inscrit le: 20 Aoû 2010
Messages: 527
Yop. o/
J'ai ramé pour lire, ces derniers jours. Et pis j'étais constamment à la traîne. Donc, en quelques mots…

Super concept de scénario. On a déjà dit tout ce qu'il y avait à dire sur les incohérences avec la série, mais rien à faire : le RVLP est un des éléments les plus intéressants de C.L. sur le plan science-fiction (kassdédi hachis parmentier, ou Prsdt Kinder).
Pis on aime ça quand y'a du sang et que le côté sombre de nos héros est soulignés.
En tous cas, c'est cohérent, ça se tient, bref : un scénario bien réglé, ça fait plaisir.

Après, j'en ai marre : pourquoi mais pourquoi tu te sens touzours obligé de crever, zentil personnage qui se sacrifie pour sauver le néros ? Pour rajouter encore au cliché, tu n'hésites pas à nous faire le très émouvant discours de mort (qui nous permet de deviner qu'au moins elle ne s'est pas pris de plomb dans la cervelle).
Ne te sens pas obligée de la faire réapparaître non plus si tu n'as pas d'idée de scénario où ça ne serait pas cohérent ou utile. Comment dire…mieux vaut un bon personnage qui nous manquera qu'un caméo réchauffé placé mal à propos qui nous guérira de notre deuil Razz

Pour ce qui est du style…hummmmm, ça se lit très bien, mais ça fait un peu scripté je trouve. Du bon script, mais je pense que tes textes y gagneraient si tes phases de dialogue étaient plus souvent entrecoupées d'interventions de la narration, qui rendent compte des pensées ou des attitudes des personnages. Je ne parle pas simplement de propositions introductrices : je parle de répliques entrecoupées plus souvent d'actions des personnages, de regards qui se croisent, de moments de silence ou de réflexion rapide. Bref, au lieu de sous-entendre et de donner à reconstituer, décris.
En effet, tu as fait tout ton possible pour qu'on puisse toujours déterminer qui a dit quoi et qui pensait quoi, mais c'est toujours bien de l'écrire aussi. Déjà parce que ça permet des subtilités que les simples mots du dialogue ne couvrent pas. Ensuite, ça te permet de travailler d'autres aspects de la communication humaine : le corps en particulier, mais aussi les tours de parole, l'influence de l'extérieur…Et puis il y a les mouvements d'introspection, qui sont un moyen très puissant de montrer l'émotion que tu veux faire apparaître chez un personnage, et d'impliquer ton lecteur dans le récit en le prenant par les tripes. Enfin, ça te permet de glisser des raisonnements qui soulignent la tension, le suspens de l'histoire.
Ça a peut-être l'air d'un petit conseil, mais franchement, je pense que c'est le meilleur.

Point de vue ortho grammaire et syntaxe, je ne vais pas te balancer un Œil de Faucon parce que la plupart des erreurs t'ont déjà été signalées par Ellana et Zéphyr. Au passage, Ctrl+F pour éditer plus vite (si on ne le sait pas, on risque de perdre un temps fou…)
(Au passage, je plussoie Ellana sur : "Je ne demanderais qu'à vous croire" (chapitre 2), et j'ajouterai personnellement : "j'aurais dû entendre l'alarme" (chapitre 4, au lieu de "j'aurai dû")

Je soulignerai juste les petites erreurs habituelles (et d'ailleurs, elles sont récurrentes dans ce forum !) J'ai nommé : les Saints Accents Circonflexes ! Tout un art glorieux, je sais Very Happy
On dit une chaîne. Donc, on enchaîne et on déchaîne avec l'accent circonflexe (chap 1 et 4).
Pareil, la traîne : on traîne, on entraîne / entraînement / traînée…Bref, toutes ces joies (chap 5).
Dernier Circonflexe à retenir : la tâche (travail) VS la tache (la ca-ca, la ta-ta, c'est la catastrophe !) Ainsi, à la fin du chapitre 4,
"les lyokoguerriers tachèrent de parcourir un maximum de distance", je dis : non ! À moins qu'il ne s'agisse de peinture contemporaine, non !
Faudra que je me penche sur cette épidémie de circonflexes absents, quand même. Est-ce que cela aurait un rapport avec le correcteur orthographique d'un certain logiciel privateur ? Mr. Green

Sur ce, une fois tout corrigé, je reviendrai. En attendant, un aperçu de l'enfer qui t'attend :
Spoiler

_________________
http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/30//101030031134926107021414.png
http://imageshack.us/a/img545/1418/n6uz.png
http://imageshack.us/a/img266/4029/ck80.png
Premier commandement : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.
Troisième commandement : Tout individu a droit à la vie
Quatrième commandement : Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Dyssery MessagePosté le: Mar 08 Avr 2014 18:05   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 75
De retour pour vous répondre !

Icer : (blush) Merci !
Pour l'intégration, en fait au départ je n'avais même pas prévu d'en parler. Mais je me suis rendu compte que ça manquerait et j'ai improvisé ça. L'improvisation n'est jamais bonne, mais honnêtement je ne pensais pas que ça choquerait tant qu'une fille se balade à l'étage des garçons. Je ne connais l'internat que depuis l'enseignement supérieur, donc je me doute qu'on y est plus libre, mais vu qu'on a sans arrêt des projet à faire en groupe, on se balade tous dans tous les bâtiments, du coup je me suis dit que j'allais faire pareil. Enfin passons.
Pour la tenue, j'ai opté pour un truc simple. Au départ j'avais imaginé qulque chose d'assez différent, mais ça ne cadrait pas avec le caractère que j'ai finalement fixé au personnage. L'overcross m'a donné du fil à retordre. Mine de rien inventer un nouveau véhicule ça m'a pris du temps. Et même une fois le design fixé, j'ai encore dû lui trouver un nom !
Au final, l'histoire était assez prévisible (et Odd était un leurre mouahaha ! Non, en fait j'avais juste besoin d'un moyen pour amener une description d'Olivia sans que ça tombe trop comme un cheveu sur la soupe).
Bref, j'espère que mes prochains écrits te plairont tout autant sinon plus.

Belgarel : Entièrement d'accord sur le RVLP !
Quant au "zentil personnage" qui se fait tuer, d'une part "BLUT !" et puis surtout c'était un peu la seule fin possible pour histoire pareille. Vu que le coup de théâtre final c'est quand même l'effacement, impossible de la sauver et quitte à la faire mourir, autant que ce ne soit pas pour rien, la pauvre ! C'est un peu (beaucoup/carrément !) cliché, c'est vrai, mais un bon cliché une fois de temps en temps, c'est -parfois- bien agréable. Et bonne idée, je ferai exploser la cervelle du prochain que je tuerai, hé hé.
Evidemment, si je n'ai pas spécialement d'idée, je ne vais pas me forcer, on verra bien ce que le personnage d'Olivia deviendra. Je suis bien du genre à me laisser porter par les événements. Tu te sens en deuil ? Le personnage t'a plu \o/
Concernant les dialogues, j'ai conscience que c'est un de mes points faibles. Si j'arrive à écrire les échanges sans problème j'ai toujours du mal avec l'enrobage et quitte à faire des introspections je préfère les faire ailleurs. Mais je vais travailler ça du coup.
Les accents circonflexes...ben j'y pense pour le verbe devoir. C'est déjà ça.
Et pour finir, sur l'enfer qui m'attend, on m'a appris à la petite école que qu'une lettre majuscule n'avait pas à être accentuée, d'abord ! Non mais ! (Comment ça la règle a changé ?)
_________________
http://i.imgur.com/QN5k9ezl.jpg


http://imageshack.us/a/img834/3130/ngim.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Ellana MessagePosté le: Dim 13 Avr 2014 23:39   Sujet du message: Répondre en citant  
X.A.N.Alloween 2013 (T)


Inscrit le: 06 Oct 2013
Messages: 250
Localisation: Al-Jeit.
Hey après 10 jours d'absence je ne pouvais pas revenir autrement qu'en commentant la fin de ta fic =)

En ce qui concerne l'avant-dernier chapitre, on entre trop vite dedans, je trouve l'introduction maladroite, trop brutale. Après, c'est subjectif et compréhensible étant donné que c'était initialement un OS mais quand même, ça m'a fait bizarre et c'est le seul moment où la lecture ne m'a pas paru fluide.

Hé hé, pour flatter mon égo : la réflexion de Jérémie sur l'alerte dans le chapitre 4... Inspirée par mon commentaire précédent? Mr. Green
(J'ai retrouvé un "Aélita" dans le chapitre 4, ACHTUNG ! Wink )

Malgré la remarque de Zéphyr, j'ai beaucoup aimé l'idée du tunnel sous la mer numérique ^^ Je le visualisais particulièrement bien alors que d'habitude je lis les descriptions sans vraiment les matérialiser dans ma petite tête !
Par contre, j'ai trouvé que même malgré l'urgence, le fait que Jérémie les laisse autant se débrouiller était un peu gros... Techniquement, une fois débarrassé du spectre, non seulement il sauve son pote mais en plus il peut bosser plus efficacement sur les documents administratifs. Donc il ne devrait pas tant délaissé la tour que ça.

Enfin, lors du combat entre Ulrich et le policier, il y a vraiment à mes yeux un abus du mot "coup". D'accord, c'est une baston, mais quand même, ça en devient un peu pesant alors que "Un combat est un seul geste. Qu'il dure une seconde ou une heure. Qu'il t'oppose à un ennemi ou à dix. Un seul geste, un seul souffle" (cf Ellana la Prophétie Mr. Green).

Pour le dernier chapitre, j'ai retenu le :
Citation:
XANA m’a eu par surprise. 

=> eue, on parle d'Olivia.

J'ai été un peu déçue que ce soit la nouvelle qui meurt, je pense que son personnage aurait pu être mieux exploité, surtout quand on voit la manière dont elle est à chaque fois introduite sur Lyoko, avec beaucoup de panache. Mais j'aime ta vision du RVLP et la poésie qui pointe quand même à travers la mort, donc je garde une impression positive. La dernière phrase ressort particulièrement car elle tranche avec la forme un peu script qu'a soulignée Belgarel.

Et pour finir : joli dessin ! J'adore le bijou de front !!!!

Demain, je m'attaque à ton OS Mr. Green

_________________
Ma belle, douce lune sous un chant blanc d'étoiles, / Astre fatigué, vagabonde hors-la-loi / Toute pâle dans l'oeil noir de loups qui aboient, / Hisse les rêves, aux nuits où tu es seule voile. ♥
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
GummyBear MessagePosté le: Mar 15 Avr 2014 20:25   Sujet du message: Répondre en citant  
Maître du jeu (+ mag)


Inscrit le: 27 Jan 2013
Messages: 432
Localisation: Dans un paquet Haribo nancéen.
Ponchoir ! =)

Hihi, j'ai beaucoup aimé ta fanfic, j'ai vraiment pris du plaisir à la découvrir. Tu fais partie de ces auteurs qui se lisent sans appétit, qui écrivent de folles histoires en partant de petites idées dont ils découvrent l'évolution pendant la composition, juste avant le lecteur. Et c'est une chose que je trouve formidable, non seulement parce que tu écris vite et bien de manière objective, mais en plus parce c'est génialement frais de bouquiner ta prose lorsqu'on a peu de temps devant soi et une timide envie de ne pas glander - dans les transports en commun en ce qui me concerne xD
Donc ouais, je commente d'entrée en te parlant de toi alors que je ne te connais pas, mais j'ai l'impression de comprendre quand même pourquoi et comment tu écris.

En ce qui concerne le cadre de ta fiction, j'ai une autre halte à faire. Parce que ton histoire, qui pourrait quelques fois se faire taxer de banalité, est en fait assez originale dans le sens où elle nous plonge directement dans un nouveau quotidien des LGs. Que ce soit la présence de ton OC dès le début, le caractère bien mûri d'Ulrich ou la mystérieuse attaque de XANA sans dégâts, tout est présenté comme évident et d'une certaine façon, même si Jérémie ne comprend pas ce qu'il se passe avant quelques temps, son désarroi n'est pas une nouveauté pour l'équipe.

Une fois qu'on a compris sa signification, le titre est franchement cool aussi. Par ailleurs, les titres des chapitres, qui semblent avoir été aléatoirement piochés dans un Bescherelle, sont soudés et tout aussi sensés. Peut-être qu'ils sont un peu simplets du coup et qu'ils n'évoquent pas grand chose, mais j'ai rien à leur reprocher personnellement.

Ensuite, le concept que tu apportes au retour vers le passé est franchement très intéressant. J'avais quelques soupçons après la lecture du premier chapitre déjà, puisqu'en énumérant les réponses plausibles à "Si tu meurs aujourd'hui, tu meurs hier." (parce qu'on ne place pas le titre de sa fic au milieu d'un dialogue inutile xD) et en me basant sur le fait que la situation finale de l'histoire serait un retour à ce que la série présente, à savoir la bande des 5 sans Olivia, j'avais lentement déduit que sa mort n’entraînerait aucun souvenir chez les LGs … et qu'elle mourrait quoi qu'il arrive. D'une certaine façon, ce sont en même temps les seules vraies nouveautés de ta fiction que l'on peut pleinement détacher du scénario. Elles sont seulement liées par la fin et je suis encore assez songeur à l'égard de toutes les possibilités d'histoires parallèles qui auraient pu se dérouler autour de Code Lyoko en prenant en compte tes nouveautés.
Disons que c'est le genre de fin qui donne inconsciemment envie de lire tes autres fanfics xD

Que les mémoires de ceux qui sont passés dans le supercalculateur soient préservées par le retour vers le passé, qu'on se le dise, c'est une putain de blague scénaristique. Ca veut dire qu'il y a un lien permanent entre les cerveaux de ces derniers et que donc, il est possible de détruire leurs mémoires à tout instant. (Me faîtes pas le coup de la suppression automatique pour épargner les capacités du supercalculateur, il a de quoi contenir plusieurs millions de fois l'univers avec ce que Franz lui a mis dans la gueule. xD)
Bref, là où j'aime ton idée, c'est qu'à présent, tu expliques clairement : "Et ben les mecs, y a pas que vous qui êtes affectés par mon retour vers le passé en vrai, parce la mémoire des autres a également pris cher et sur plusieurs semaines." Je dis oui. Tout simplement oui. Parce que si je n'aime pas les blagues scénaristiques, je les déteste encore plus lorsqu'elles brident bêtement des possibilités de développement.

Le retour vers le passé mérite qu'on y prête un peu d'attention et des fois c'est chiant, mais ta fiction est une super preuve que des fois, ben c'est juste cool. Pourquoi et comment le supercalculateur pourrait-il protéger certaines mémoires à distance sans que ça ne s'applique aux autres ? Pire, pourquoi est-ce qu'ils n'agirait en fait que sur celles qu'il ne connaît pas, sachant que les autres ne sont pas modifiées ? (En fait, le supercalculateur ne modifie la mémoire que de ceux qu'il ne connaît pas, ce qui a un côté étrange aussi, mais surtout très flippant) Et ben parce qu'on ne veut pas approfondir la piste dans la série. Mais tu as raison, ce que tu fais est tellement cohérent, ça m'a fait sincèrement plaisir de lire ta fin. Le retour vers le passé est capable de modifier l'esprit de tous les êtres humains en même temps et des personnes mortes ayant été virtualisées seront effacées de l'histoire. C'est pour ça que l'on ne peut pas ramener à la vie ceux qui sont morts. Une réponse et une complétion de la série de toute beauté, je dois dire ! =)

Sinon, je me pose un peu la question de la temporalité, puisque y a que dans la saison 2 qu'Aelita est humaine, mais on l'a pas vue dans la saison 1 l'Olivia. En fait, tu t'en sortiras en disant qu'ils peuvent l'avoir rencontrée n'importe quand, ça ne change rien si l'on part du principe que l'histoire est racontée en fonction des pensées des personnages. Du coup, je te plussoie lorsque tu expliques rapidement que son intégration date de la genèse, ça passe.


Viennent ensuite les personnages. Alors alors, pas de William pour commencer Mr. Green Ben oui, c'est pas encore son tour sur les écrans, du coup, pas besoin de s'encombrer de le faire draguer Yumi ou jalouser Ulrich autrement, on se charge juste de la situation simple de la saison 2.

Le personnage le plus effacé de la fiction doit être Aelita, puisque c'est la seule à ne pas avoir été frappée par l'attaque de Xana, qui préfère sans doute la garder à portée de main pour un assaut final en règles. On la voit surtout proche de Jérémie au point qu'ils ne se séparent jamais complètement en fait. C'est tout à fait l'esprit du couple à mon humble avis, des niaiseux ayant tout le temps besoin de s'assoir à côté ou en face à la cantine et de se soutenir dans tous les projets. =)
De manière générale, je l'ai bien aimée dans le sens où il n'y a que lorsqu'elle ne fait rien qu'elle fait des choses qui me plaisent. XD

Tu en as fait à peu près de même avec Yumi, qu'on retiendra surtout pour ses exploits sur Lyoko, la mutation de son père étant plutôt douce par rapport aux sorts réservés aux autres. Ton personnage préféré étant Ulrich, on aurait peut-être pu voir sa jalousie plus mise en avant, c'est-à-dire avant le dernier chapitre et de manière peut-être un peu plus marquée. XD Le personnage est globalement respecté sinon, puisqu'elle a pas trop l'occasion d'être chiante. Lorsque tout le monde doit se séparer, je l'ai, du coup, peut-être trouvée un peu trop douce, mais c'est surtout que je ne m'attendais pas à ce qu'elle ait la maturité d'ignorer la colère d'Ulrich, en fait. Donc, Yumi est pas mal.

Ensuite, on a Odd, toujours en quête de nanas, rien de neuf, mais admiratif d'Olivia … sans être amoureux ? La seule nana qu'Odd a toujours vraiment respecté au point de se sentir penaud en face, c'est Sam, et il en était justement amoureux, donc je pense que si l'histoire avait été plus développée, on aurait pu avoir un petit peu de rivalité entre ce dernier et Ulrich. Mais bon, ça reste cohérent avec le personnage et j'ai personnellement rien eu à lui reprocher d'autre, sa complicité avec Olivia étant un très bon catalyseur pour son côté comique indispensable à toute histoire réussie.

Jérémie, maintenant. J'ai déjà mentionné sa proximité avec Aelita, je rajoute par contre que j'ai trouvé un peu gros sa vitesse de réaction lorsqu'il a compris que tous ces amis allaient être dispatchés en même temps alors qu'il cherchait justement quelque chose d'anormal dans son quotidien pour justifier une attaque de XANA. Pour le coup, je crois que j'ai peut-être mal compris un truc, mais ça me paraît un peu insultant pour l'intelligence du personnage. XD Enfin, il a quand même capté, mais franchement … Ses insomnies classiques et ses petites provocations à voix haute lui assurent son côté mignon – faible mais combatif en fait, diraient les non fans. Les passages où on le voyait mener ses petites investigations avaient un certain charme, mais ne comptent pas parmi mes préférés. Je salue en revanche leur pertinence. =)

On passe à Ulrich, qui est le perso principal de la fic. Alors alors, tout d'abord, monsieur a mûri. Et bien que tu ne le dises pas clairement, la raison de son changement de caractère, c'est son amour pour Olivia. Parce oui, lorsqu'il n'a pas les hormones qui jouent au badminton en présence de Yumi, Ulrich est loin d'être immature et en présence d'une personne dont il peut espérer enfin un amour réciproque, il donne le meilleur de sa personnalité. J'ai surkiffé ton Ulrich d'un bout à l'autre. De son dialogue avec Odd qu'il envoie vers Olivia simplement pour parler de ce qui occupe ses pensées à son combat contre le spectre dans le dernier chapitre. Il a été magistral, l'Ulrich que j'aime en tout cas. On retrouve son empathie lorsqu'il découvre la nature des rapports qu'entretient la belle avec ses parents, on sent la sincérité de ses pleurs lorsqu'il vient la présenter au groupe inerte, on sent sa détermination jaillir de son amour au cours de sa confrontation avec son père, on n'en voit que le meilleur. Et ne serait-ce parce que tu es l'une des rares écrivaines à avoir su lui restituer toutes ces qualités, je te félicite. Franchement, ton Ulrich a trop la classe. =)

Olivia, ensuite, est un personnage que j'ai adoré. Elle a l'humour dans les mots, la gravité dans la vie et l'intuition dans les gestes. Certains pourraient dire qu'elle est un peu cheatée, mais j'ai envie de dire non. Tout simplement parce qu'à part ses bonnes capacités sur Lyoko et son charme atypique, elle n'est qu'une gamine battue qui réussit à aimer la vie malgré une souffrance constante. Son personnage a quelque chose de tragique tout au long de l'histoire, parce que bien qu'elle fasse partie de l'équipe depuis le début, personne ne semble la connaître au sein des Lgs. Et à peine commence-t-on à en savoir un peu plus sur elle qu'elle meurt sans laisser la moindre trace. Toute sa vie, on peut croire qu'elle a été opprimée, et même sa mort ne l'a pas aidée, mais elle était drôle, charmante et invariablement souriante. C'était une personne exceptionnelle, selon moi, d'une modestie tout à fait hallucinante et d'une maturité tout aussi extrême, son sacrifice finale signant ces deux grandes qualités.
En un sens, sa personnalité me fait penser à celle d'Ulrich de ce côté-là, puisque lui aussi est « maltraité » par ses parents, serait prêt à se sacrifier pour n'importe qui et est assez attentif pour donner des bons conseils à ses amis, à l'instar d'Olivia avec lui même. Leur amour m'a franchement plu, finalement, bien qu'il fut assez bref. XD
En tout cas, c'est un OC trèèèèès réussi que tu nous as pondu là !


En ce qui concerne ta façon d'écrire, c'était franchement bien foutu. Je ne me suis pas fait chier une seconde, pourtant y a des mots que j'ai pas compris non plus. XD Tout est dit, c'était limpide et clair, mais recherché et bien organisé. Je ne suis clairement pas gêné par l'absence de descriptions physiques, elles ne servent à rien d'autre que raconter sa vie en général. Elles ne deviennent cools que lorsqu'elles témoignent d'une ambiance, d'un sentiment ou qu'elles renseignent sur d'autres personnages. En bref, lorsqu'elles ont quelque chose d'humain, or ta fic ne manque pas ni d'ambiance, ni de sentiments ni d'anecdotes sur les personnages (notamment Olivia).
Et puis, tes dialogues étaient prenants, souvent amusants, beaucoup plus profonds lorsqu'ils concernaient Olivia et Ulrich. XD
Tu n'as pas tenu à faire de zel et c'est bien, ce n'était pas nécessaire. Tu as su raconter ton histoire avec les mots discrets qu'il fallait, un peu comme les grésillements de la radio qu'on oublie au fur et à mesure pour écouter la chanson. Je n'ai pas grand chose à te dire à part « continue » et tes fautes de langues seront toujours corrigées par les membres du fow, c'est en continuant d'écrire que t'en feras moins Razz

Je salue aussi la sobriété de ton scénario. Finalement, on n'a assisté qu'à une attaque de XANA qui aurait pu arriver dans la série, le nouveau personnage ne faisait pas vraiment partie du scénar. C'est tout-à-fait simple mais rondement bien mené.
Le coup de balancer Aelita pour la faire entrer dans la tour, c'est pas méga original mais c'est un bon prétexte pour présenter ta nouvelle et pis, ça a quand même son piti côté amusant, d'autant que c'est un début fort en action.
Séparer les Lyokoguerriers non plus, ce n'est pas la plus étonnante des attaques, mais les destinations étaient sympa et t'as bien contourné le fait que Yumi ne soit pas dans la même classe que les autres en la prévenant par portable après l'indice du petit dej.
Le désir de fugue d'Ulrich et ses discussions avec son père et Olivia étaient dans la même veine, sympas et pas trop originales (sauf Olivia, naturellement >.<), mais elles étaient franchement profondes, ou plutôt elles ouvraient la porte à des choses plus profondes. Je me répète, mais la relation entre les deux tourtereaux, basée sur une haine commune de leurs parents, était largement au-dessus de ce que donne la série initiale.
Les combats sur Lyoko étaient cools, c'est vrai que le territoire banquise permet de faire des choses amusantes, le tuyau sous la mer numérique, j'ai pas été choqué en lisant et ça rajoutait du piment. Puis l'affrontement du Megatank m'a fait penser à ce qui s'était passé contre le mur de Bloks dans l'épisode 7 de CLE, je crois. C'est vrai qu'on n'a pas eu la fin et que du coup, on grille un peu le fait que tu voulais juste dévirtualiser Olivia en lui laissant son caractère de belle gosse sur Lyoko, pour l'envoyer mourir dans les bras d'Ulrich, mais bon. Ça choque pas. XD
Le combat contre le flic xanatifié et la mort d'Olivia étaient tout aussi sympas, bien que j'ai trouvé notre méchant un peu dopé par rapport à d'habitude, ou peut-être que ce sont simplement les Lgs qui étaient plus lents. En tout cas, la petite moquerie sur les armes m'a bien fait sourire au vu du dénouement, joli coup ! ^^


Pour concluuuuuure, je vais répéter que j'ai vraiment aimeé ta fic. Des nouvelles idées incarnées par un personnage inédit de superbe qualité et une règle innovante pour le retour vers le passé. Des personnage propres et sans la moindre bavure avec des importances pratiquement similaires, sauf pour Ulrich qui est majestueusement décrit comme on le fait rarement par ici. Un style très simple mais profond, assez fin pour trancher du munster alsacien défraîchi depuis quelques années et tout aussi fort que l'odeur qui s'en dégage. Un scénario classique mais bien amené, une sorte de condensé de bonnes idées anodines. J'ai aimé et vu la longueur, je recommande aux petits lecteurs comme aux grands.

Byyyyyyyyye !

_________________
http://imagizer.imageshack.us/a/img834/3130/ngim.png
http://imageshack.us/a/img547/5513/caw8.png
"L'amour ne veut pas la durée, il veut l'instant et l'éternité."
Nietzsche
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Dyssery MessagePosté le: Jeu 17 Avr 2014 16:57   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 75
Ellana : Raah, zut, la fin t'a moins plu !
Concernant le début du chapitre, en effet la découpe a eu lieu après l'écriture, mais je ne trouve pas ce début spécialement choquant. Après c'est vrai que j'ai généralement du mal à juger ce que j'ai fait moi-même, donc ça ne veut pas dire grand chose.
Je vais flatter ton ego en plein, oui, ça vient de toi ! Ce n'est pas parce qu'un texte est écrit qu'il est immuable, et si j'ai renoncé à corriger toutes les incohérences, par manque d'envie et de motivation, je n'ai pas rechigné quand je voyais comment faire (ou qu'on m'offrait la réponse sur un plateau !).
Pour l'inutilité de Jérémie, je ne sais pas trop. C'est vrai que généralement il n'agit pas comme ça, mais c'est comme ça que le texte m'est venu, c'est tout...
Je reprendrai la description du combat. Je t'avoue que ce ne sont pas les scènes avec lesquelles je suis le plus à l'aise, mais ça viendra à force de travail Smile
Quand à la nouvelle qui meurt, et bien c'était simplement le point de base de l'histoire. Je ne pouvais pas faire autrement avec l'idée que j'avais en tête, le but était de faire relativiser encore plus l'oubli final par le fait que si cette histoire avait eu lieu, la suite se serait déroulée de la même façon que ce qui s'est ensuite produit dans le dessin animé.

Gummybear : Wow ! Ne te fait pas une trop haute opinion de moi tout de suite, je ne tiendrai jamais sur mon piédestal >< Déjà merci beaucoup (ton commentaire me fais vraiment très très plaisir Mr. Green) et ravie de te distraire dans les transports en commun ^^

Le titre a été choisi dès que j'ai eu l'idée de l'histoire. Au final il annonçait peut-être un peu trop la couleur, mais je l'aime bien comme ça. Pour les chapitres, comme au départ je n'avais pas prévu d'en faire, ils arrivent peut-être un peu moins aisément. J'ai pas mal cherché la forme que je voulais leur donner, puis je me suis décidée pour des verbes parce que c'est quelque chose que je n'ai pas vu très souvent et que je voulais un titre court à chaque fois, tout simplement.

Pour le retour vers le passé, qui est le point de départ de cette histoire, ça m'est venu de la réflexion suivante : Le RVLP ne ramène pas les morts, mais des gens meurent tous les jours, comment sont gérées ces anomalies ? Et partant de là, comme le meilleur moyen de ne pas remarquer les problèmes c'est de ne pas s'en souvenir, on obtient ma fanfic.
Pour la mémoire, je n'ai sans doute pas autant creusé le sujet que tu te l'imagines, mais je pense effectivement, sans doute comme une bonne partie des gens de ce forum, qu'on peut en sortir des choses très intéressantes.

A propos des personnages, je l'ai déjà dit, j'ai essayé de garder leurs caractères, avec plus ou moins de succès sans doute. Je n'ai pas grand chose à ajouter sur Jérémie et Aelita, ils n'ont qu'un rôle assez secondaire ici.
Yumi, je ne l'aime pas. Comme toi si je ne me trompe pas. Ellana m'a envoyé sur ton speech d'entrée, et je plussoie totalement, camarade ! Du coup j'ai eu envie de faire une introspection qui dirait clairement "Je me bats parce que je me suis engagée, mais si je pouvais les laisser crever sans avoir de scrupules...." Et je pense que je ne m'en suis pas trop mal sortie. Je la tracherai dans une fanfic future (éventuellement), ce n'était pas le sujet.
Odd, je pense que je l'ai un peu sous-exploité. Je me rattraperai une autre fois. Et non, il n'est pas intéressé par Olivia. Je voulais en faire des vrais amis qui se chambrent tout le temps mais sans arrière-plan romantique. Une scène de commentaires sur la fille la plus canon de Kadic n'aurait pas détonné entre eux, donc non, pas de rivalité.
Ulrich, et bien oui, j'ai zappé toutes ses crises de jalousie et de débilité parce que voilà, d'abord ! Yumi a le don de tout gacher, vraiment ! Je suis contente qu'il t'ait plu malgré ces déviations de son caractère initial. Mais c'est comme ça que j'aime le voir aussi Smile
Et Olivia, et bien, c'est Olivia. Je crois que ça aussi je l'ai déjà écrit quelque part, mais j'ai un faible pour les personnages un peu tragique sur les bords, et qui ne lâche jamais prise. Le sourire invariant, c'est le miroir du côté grognon d'Ulrich. On a tendance à ne pas s'en rendre compte, mais sourire sans cesse c'est une forme de bouclier, pour ne jamais laisser les autres s'approcher suffisamment près. Et peut-être plus efficace puisque personne ne songe à creuser quand tout semble aller bien.
Concernant leur amourette, déjà Ulrich mérite mieux que Yumi ! Et je voulais mettre en place l'évolution d'Ulrich qui décide de ne pas s'accrocher plus à une pimbêche capable de sortir des balourdises comme "Copains et c'est tout", et la naissance d'un intérêt réciproque pas vraiment conscient au départ et pas totalement abouti à la fin.

En tout cas, merci pour ton commentaire !
_________________
http://i.imgur.com/QN5k9ezl.jpg


http://imageshack.us/a/img834/3130/ngim.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Silius Italicus MessagePosté le: Sam 14 Fév 2015 12:27   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 03 Fév 2015
Messages: 215
Localisation: à l'Est d'Eden
Chère Dyssery,
Une lecture très agréable que vous offrez aux hordes de lecteurs avides ici.

L'émotion est bien dosé entre une vie quotidienne saupoudrée d'humour et un pathos final parfaitement mesuré. Et un temps de lecture qui équivaut à la durée d'un épisode, de fait nonobstant le final, ce récit aurait pu être un épisode de Code Lyoko. Pour moi c'est en partie ce qui rends votre récit si agréable.

« Quand vous serez rentrées… N’appelez pas l’ascenseur. »

J'ai beaucoup aimé cette attention de Jérémie, qui nous montre que notre génie n'est pas si asocial que cela.

Honnêtement l'expression est maitrisée, la narration sans faille, la lecture sans souci.

Le personnage d'Olivia est bien pensée: une guerrière celte, cela nous change de l'ambiance plutôt japonisante de la série. Et puis le dessin animé manque de ce type de fille garçon manqué (Triple bonus pour la mention de la boxe thaï avec les bons noms de techniques).

L'attaque de Xana est originale, du moins selon les standards du dessin animé ( et il est assez difficile de faire une attaque à laquelle les scénaristes n'ont pas songé en 95 épisodes). Originale et aussi bien pensée. Pour moi l'intelligence artificielle a bien failli réussir, elle a juste cédée à son erreur habituelle, en faire trop en déplaçant toute la bande d'un coup. Xana aurait du y aller par petite doses, surtout que le superscan ne détecte pas ses activités administratives.

Enfin le retour vers le passé. Dans un jeux vidéo que je fréquentait dans le temps, une unité avait cette réplique :« Ça n'a jamais existé». Illustration parfaite de la situation. Cela a de quoi nous faire frémir: il est plausible que nos cinq héros ne soient que les derniers survivants d'un vaste groupe d'oubliés...

En fait ta fiction permet de régler un point d'interrogation: comment les héros savent-ils que le retour vers le passé ne reléve pas les morts ? Ils en ont pris connaissance en constatant dans les archives du supercalculateur que leur camarade de combat a été effacée de la réalité.

Bref je me permet d'apposer une pierre noir à votre nom pour me rappeler de trouver et lire d'autres de vos écrits.

Que la passion vous soit propice en ce jour dédié à l'amour.
_________________
AMDG

Prophète repenti de Kane, vassal d'Anomander Rake, je m'en viens émigrer et m'installer en Lyoko.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 2 sur 2
Aller à la page Précédente  1, 2

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1468s (PHP: 35% - SQL: 65%) - Requêtes SQL effectuées : 19