CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
[Site] Un nouveau dossier : Le français...
[Site] Un nouveau fanprojet : RTTP Podcast
[IFSCL] IFSCL, Bande annonce du 9e anniv...
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
[Créations] Notre Communauté n'a pas perdu s...
 
 Derniers topics  
[One-shot] Love Interruption
[Jeu Vidéo] Interface IFSCL 38X!
Les origines de vos pseudos
[One-shot] L'homme des foules
[Fanfic] Mondes Alternés
[Fanfic] Replika on the Web
[Fanfic] Code Alpha 2.0 - Rainy Days ...
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Nouveauté] Les sondages font peau ne...
[VN] Travail d'équipe v0.8 - Sortie !
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Chair aimée [Terminée]

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 2 sur 2

Aller à la page Précédente  1, 2





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
benjisop MessagePosté le: Lun 03 Mar 2014 14:04   Sujet du message: Répondre en citant  
[Manta]


Inscrit le: 23 Juin 2006
Messages: 608
Localisation: Devant mon PC
Cette deuxième partie de chapitre est très intéressante.
D'une part, elle corrobore l'hypothèse que j'ai émise en MP (haha ! Je le savais Twisted Evil )

Et d'autre part, elle est très bien écrite dans le sens ou cette tribune contre le viol soulève le plus gros problème fréquemment rencontré : les victimes qui se sentent coupable. Yumi cherche des excuses, impliquant l'alcool ou un désir, mais comme lui dit justemment Aelita, il n'en est rien et Yumi n'a rien à se reprocher.

Par contre, ce chapitre soulève plusieurs interrogations :
- Qu'est ce que Yumi va faire? (vu que ta fic parle de sujets matures, tu vas peut-être nous sortir un sujet sur l'avortement)
- Que va-t-il se passer avec William?
- Les autres vont il être au courant?
- Que se passe-t-il exactement et que s'est-il passé entre Yumi et Ulrich? (puisque Yumi dit qu'elle l'a fait souffrir lui aussi).
- C'est quoi cette histoire de fantasmes d'Aelita ? Surprised (même si c'est bien trouvé je dois l'admettre, surtout que tu laisses le suspense sur non seulement celui sur lequel elle fantasme mais également celui dont elle est amoureux, bien joué Mr. Green)

Bref, j'adore toujours autant. Je ne suis pas doué pour les critiques sur le style et le scénario, mais généralement si quelque chose me dérange je le dis. Or la, ce n'est pas le cas.
Je trouve juste génial la façon dont tu explores le personnage de Yumi et que tu traites les sujets matures dans cette fic. Bravo Wink

PS : vivement demain Smile

_________________

http://img109.imageshack.us/img109/3185/signature3xx6.png
http://imageshack.us/a/img28/46/knwq.pnghttp://imageshack.us/a/img163/1125/ksmc.pnghttp://imageshack.us/a/img89/4558/4saz.png
Spoiler

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
Belgarel MessagePosté le: Mar 04 Mar 2014 05:30   Sujet du message: Répondre en citant  
[Manta]


Inscrit le: 20 Aoû 2010
Messages: 527
Alors avant tout, quand je vois vos réactions, j'aimerais préciser une petite chose. Thran, benjisop, tous ceux qui se demandent "Pourquoi Ulrich et Yumi pensent-ils à ce point qu'ils ne peuvent que se faire du mal l'un à l'autre ?" : ceci est pour vous.
Spoiler



La première scène de ce chapitre, assez longue, traite de pratiques qui me sont, comme à beaucoup, étrangères. Il y a notamment une action dont je ne sais pas si elle est culturellement possible. Qu'importe ; même si on me prouve qu'elle ne l'est pas, elle est tellement belle que je ne l'enlèverais pour rien au monde.

Lexique (signalé par une astérisque dans le texte.)
Spoiler


5 – Beauté et Amitié


Spoiler


Edit 1 : "il put aborder le sujet qui l'intéressait : Dubar." > "il put aborder le sujet qui l'intéressait : Dunbar." Merci Iko ;)
Edit 2 : "qu'elle était tombée ce soit-là" > "qu'elle était tombée ce soir-là"

_________________
http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/30//101030031134926107021414.png
http://imageshack.us/a/img545/1418/n6uz.png
http://imageshack.us/a/img266/4029/ck80.png
Premier commandement : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.
Troisième commandement : Tout individu a droit à la vie
Quatrième commandement : Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.


Dernière édition par Belgarel le Mar 04 Mar 2014 23:38; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Ikorih MessagePosté le: Mar 04 Mar 2014 13:41   Sujet du message: Répondre en citant  
M.A.N.T.A (Ikorih)


Inscrit le: 20 Oct 2012
Messages: 1498
Localisation: Sûrement quelque part.
Citation:
Dubar.


ça, ça illustre parfaitement ce qui se passe dans ta fic. En fait, la faute d'orthographe n'est certainement pas volontaire mais elle sert si bien mes intérêts que je vais la retenir.
En fait, j'ai même des doutes sur le but de cette fic. Tu as affirmé que ce n'était pas une tribune contre le viol, je te crois. En fait, c'est une tribune contre William Dunbar.
Je comptais passer à la fin de la fic pour dénoncer ces agissements, mais il se trouve que ce chapitre 5 m'a réellement mise hors de moi.

William en mode violeur est une caractéristique des pires fictions, tu sais? Comme La demande ou Notre destin est entre nos mains...Eh oui. Eh oui. Je sais, c'est triste de se voir comparé à Yumimi quand on a une fiche Perles, certes. Mais c'est la stricte vérité. William en voyou, c'est bas de gamme, c'est tellement facile de s'en prendre à ceux qu'on aime pas en déformant leurs traits de caractères pour les rendre encore plus détestables. C'est facile, et en même temps, c'est lâche.
William, sournois? J'ai comme des doutes. ça, c'est Hiroki, plutôt.
William qui rackette et démolit des 6ème? Pourquoi il irait tabasser des mômes alors que dans la série, il se montre relativement sympathique avec Ulrich (du moins avant que celui-ci ne se mette vraiment à jouer au con) malgré ses attaques enfantines...
William qui dégrade le matériel scolaire? C'est pas un enragé contre l'autorité, faut se calmer tout de suite. Il est insolent, mais c'est pas un voyou.
William qui fait du chantage. Dehors. Y a que Sissi qui fasse du chantage. Tu te rends compte que tu le rabaisse au niveau moral et intellectuel de Sissi? Sérieusement. Et puis Aelita qui va tout faire pour le renvoyer. Tu arrives même à déformer la copine de ton personnage préféré. Elle ne ferait juste jamais ça. Elle a toujours été gentille avec William alors je pense qu'elle essaierait d'abord d'en parler avec lui avant de tenter quoi que ce soit.

Tu sais, vraiment, c'est facile d'écrire une fiction pour dégrader un personnage. Tiens, si je décidais que demain, Jérémie est un asocial enragé qui traite tout le monde de con, délaisse Aelita et part dans un lycée pour surdoué en prenant tout le monde de haut et en se faisant des injections de drogue qui stimuleraient ses capacités mentales? Ah et bien sûr il piraterait les systèmes de Kadic pour démontrer que c'est lui le plus malin et que personne n'est en mesure de faire aussi bien que lui. Tout ses amis lui tourneraient le dos, même Aelita et ça le rendrait furax. Et au fil du temps il découvrira que l'humanité ne vaut pas la peine d'exister parce qu'elle est trop conne et il se rendra à la Maison Blanche pour lancer une frappe nucléaire (wait, je viens de pomper dans la fin de Prodigies là oO).

C'est facile de faire un scénario comme ça. C'est facile, mais les fans de Jérémie vont crier au scandale, et les adeptes du réalisme aussi (coucou grand frère). Et surtout, quand c'est trop facile, il n'y a aucun mérite, même si on a un bon style d'écriture, la fiction sera mauvaise. Le scénario et le respect des caractères de la série c'est l'épine dorsale d'une fanfic.
Alors oui, tu peux nous sortir que tu ne fais que réemployer les personnages pour une fiction et que les héros ne sont pas tout à fait eux-mêmes, que l'histoire aurait en fait pu se jouer avec d'autres personnages...mais là, c'est la rubrique Fanfictions Code Lyoko. Et on fait attention à ne pas traîner ouvertement un personnage dans la boue. On peut le flinguer d'une façon humiliante au début ou en plein milieu de la fic, oui. Mais pas ça quoi. -__-
_________________
"Excellente question ! Parce que vous m’insupportez tous.
Depuis le début, je ne supporte pas de me coltiner des cons dans votre genre."
Paru - Hélicase, chapitre 22.
http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/signat10.png
Et je remercie quand même un(e) anonyme qui refusait qu'on associe son nom à ce pack Razz

http://i81.servimg.com/u/f81/17/09/92/95/userba11.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Belgarel MessagePosté le: Mar 04 Mar 2014 17:24   Sujet du message: Répondre en citant  
[Manta]


Inscrit le: 20 Aoû 2010
Messages: 527
Tu veux que je te reparle de la façon pas du tout artificielle dont Yumi tombe dans les bras de William dans Imprévu ? Ou de la façon dont tout le monde s'accorde pour se foutre de sa gueule après qu'il ait joué au con encore plus con que dans la série ? (Edit : cette deuxième question concerne Ulrich. Je sais pas où son nom est passé, mais il devait être là quelque part XD…)
Bon, j'ai pas fini de lire Imprévu, mais c'est un fait : tout auteur de fanfiction laisse facilement ses sympathies l'aveugler et déformer un caractère selon ses intérêts. Cette fiction est, je l'admets, un excellent exemple.

Maintenant, suis-je allée trop loin en ce qui concerne William ?
Déjà, le chapitre 5. C'est ce qui t'a mise hors de tes pompes ; je te répondrai que tu ne l'as pas compris. Mais tu es tellement pressée de râler que tu ne fais pas fonctionner tes méninges. Je ne te le reprocherai pas, le chapitre 6 est là pour remettre les choses en place, mais en attendant, je te poserai une question-piège :
Spoiler
Et je répète cette question une dizaine de fois !

Une tribune contre William ? Ça marcherait peut-être si William était le seul à agir de façon ambiguë.
Commençons par Aelita. Si tu interprètes cette fic comme une tribune contre William, tu sembles supposer que je déforme le caractère d'Aelita pour mieux m'acharner sur lui. Facile, mais erroné.
En réalité, la question n'est pas : comment réagirait Aelita dans cette situation ? Parce qu'Aelita ne se retrouverait jamais confrontée à une histoire de viol, c'est un personnage de Dessin Animé. La question, c'est : comment réagirait une personne, humaine, plutôt gentille, en comprenant qu'elle a causé par sa gentillesse un événement traumatisant pour sa meilleure amie ?
Aelita se sent investie d'un devoir moral, mais aussi d'un devoir de protection là où la conciliation n'est plus possible. Et ce que je pense de cette Aelita, moi, tient en une phrase : elle n'est pas sympathique. En effet, je nuance tellement son caractère d'une part d'ombre qu'on peut dire que je crache aussi sur Aelita. Je n'approuve absolument pas ce qu'elle fait, en dépit de ses excellentes raisons. Par contre, je crois, moi, qu'Aelita serait capable, si elle se sentait trahie, d'être terrible. Peut-être pas aussi manipulatrice qu'on la verra (encore que, dans le D.A. on a des personnages parfois très manipulateurs…) ; mais terrible, si.
Quant à Jérémie, personnage que j'adore pourtant, il ne vaut pas mieux. Ici, il est si peu doué en relations humaines qu'il n'est que le chien-chien d'une Aelita qui perd les pédales.
Ulrich, pour le moment, c'est la grande inconnue mais il a pas l'air des plus sympathiques. Honnêtement, les hypothèses de Jérémie me paraissent tout à fait vraies - plus que ce que montrera le chapitre 6. Quelque part, il se délecte des souffrances de Yumi. Honnêtement, à un moment, il a une pensée qu'il regrette aussitôt : c'est un moment où, à mon avis, il craque l'écorce et dit ce qu'il pense vraiment.

Et pourtant, tous ces personnages sont persuadés de bien faire. Ou plutôt, ils se persuadent qu'ils ont bien agi. Leurs raisons sont ambiguës et défendables - bien qu'elles dissimulent aussi l'indicible.
Même William : dire que c'est "un violeur", c'est aller vite en besogne dans la mesure où il est complètement inconscient d'avoir commis un viol. D'ailleurs, sans sensibilités féministes, je ne sais pas si je prendrais partie pour l'interprétation d'Aelita : du point de vue de William, ils avaient tous les deux bu, et les sentiments de Yumi étaient clairs. Yumi se ment éventuellement à elle-même quand elle se dit qu'elle n'a jamais fantasmé sur William : elle tente de le faire dans le chapitre 2, et il est fait était de "vieux sentiments"
En bref, l'interprétation est assez libre. Et il n'y a pas un seul personnage qui soit le gentil ou le méchant. Simplement, il y en a un qui souffre.

Est-ce que je me suis trop éloignée des personnages ? Certainement ; pourtant, je pense avoir continué dans la base de leurs caractères. Aelita est peut-être un poil trop affirmée, William trop inconstant (d'abord je renonce, puis je vais au bout, puis je renonce à nouveau) ; mais dans l'ensemble, les relations entre les personnages sont extrapolées, donc respectées dans un certain sens.
Mais tu mets le doigt sur le gros défaut de ce texte, et je ne le contesterai pas. À mon sens, cette fanfiction est à la fois une réussite dans l'écriture et un échec dans le principe (l'un étant malheureusement indissociables de l'autre). Mais certainement pas une tribune contre William.

_________________
http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/30//101030031134926107021414.png
http://imageshack.us/a/img545/1418/n6uz.png
http://imageshack.us/a/img266/4029/ck80.png
Premier commandement : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.
Troisième commandement : Tout individu a droit à la vie
Quatrième commandement : Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.


Dernière édition par Belgarel le Mar 04 Mar 2014 23:28; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Kerian MessagePosté le: Mar 04 Mar 2014 17:41   Sujet du message: Répondre en citant  
Déchiqueteur de Fics


Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 1713
Merci de ne pas oublier qu'il s'agit de la section fanfics et non pas de la section Guerre des Fans.

Si un auteur décide de faire une fiction reprenant les personnages de Code Lyoko quitte à modifier leur comportement afin de les rendre plus ou moins matures ou d'explorer l'univers de la série sous un nouvel aspect, il est tout à fait libre de le faire.

Donc on va éviter les charges "baïonnette au canon" de la part de différents groupes tirés de la GdF (ou d'autres groupuscules tolérés) dès qu'il y a une fiction qui fait quelque chose de négatif sur un des personnages.

Je sais que les deux référents fanfics n'hésitent pas à politiser toute affaire qui leur tombe sous la main pour donner contenance à leur lutte qui a plus l'image d'une charge de vieillards que d'une vraie campagne mais pour le coup, là c'est trop gros, voire même exagéré. (attention c'est un troll, il parait qu'il faut le préciser maintenant)

Ne mélangeons pas tout et ne tombons pas dans l'excès.


Edit : Personne n'a manqué de constater que le rapport entre un post personnel d'Ikorih et la politique du pôle était inexistant, les amalgames sont certes à la mode à droite, mais quand même, merci de ne pas tout mélanger et de ne pas tomber dans l'excès.

Edit tendancieux (troll) :
Spoiler

_________________
http://img15.hostingpics.net/pics/475215newlook.png


"La sévérité prévient plus de fautes qu'elle n'en réprime." - Napoléon Bonaparte

"L’élévation d’un homme au-dessus des autres ne se justifie que s’il apporte à la tâche commune l’impulsion et la garantie du caractère." - Charles de Gaulle


Dernière édition par Kerian le Mer 05 Mar 2014 11:04; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
DimIIy MessagePosté le: Mar 04 Mar 2014 23:02   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 23 Oct 2009
Messages: 1044
Localisation: Dans mon lit , en train de manger des kinder Bueno !
Je trouve ton interprétation de la relation entre Ulrich et Yumi très intéressante.
Il est vrai que ces deux là éprouvent un amour passionnel, beaucoup trop passionnel, et je pense que c'est pour cela que leurs relation en deviendrait malsaine au bout d'un moment, entre crises de jalousies et la peur de perdre la personne aimée. Ajouter à cela une grande fierté, l'un qui veut toujours avoir le dessus sur l'autre, et se faire du mal mutuellement pour prouver que c'est lui ou elle qui a raison. Un avenir funeste pour leur histoire malheureusement, mais après il y'a différente façon d'interpréter le couple Ulrich/Yumi. Mais cette hypothèse est assez plausible je trouve !

En ce qui concerne William, je t'avoue avoir été assez perturbée par celui que nous dépeins là. Je ne suis pas spécialement fan de ce personnage, je l'aime bien, même si dans le DA je voyais en lui le parfait cliché du "bad boy romantique fauteur de trouble".
Dans ta fiction, tu nous montrerai presque une grosse racaille xD. Mais bon, c'est son ancien collège qui le dit et rien ne nous prouve que tu as bien l'intention de le transformer en pourriture ! Et puis si c'était vrai, pourquoi il tabasserai des 6ème ? Je pense que William est plus intelligent que ça, et qu'il n'aurai pas fait ça sans raison. C'est ma vision des choses après

Bon, parlons un peu de cette histoire de viol.
Je ne sais pas trop quoi dire sur ça, je ne sais jamais quoi dire. Mais est ce qu'on peut considérer que Yumi s'est faite violer ? C'est vachement ambiguë quand même... Alors oui, elle avait plusieurs coup dans le nez, tellement qu'elle en avait perdue sa lucidité ( encore une fois son mal-être est bien souligné, car elle tient à sa dignité et puis elle est japonaise, merde xD ! Dans leur culture, se montrer "faible" c'est vachement limite il me semble, et dans le DA, Yumi, c'est la parfaite japonaise ! Donc oui, elle va vraiment mal)
William, lui en a profité pour lui voler un baiser. Le méchant profiteur !
Profiter de la faiblesse de sa bien aimée, pour accéder à son corps si convoité (sûrement) ! Pervers ! Surprised

Bon, c'est un peu la première pensée que j'ai eu. Mais bon, ce n'est pas limité qu'à ça. Yumi, elle ne s'est pas sentie "violée", souillée, sale, oui. Et c'est là la racine du problème.
Quand on apprend les véritables intentions de William, qui lui, ne voulait qu'un baiser, c'est vraiment un coup à se tirer les cheveux. Môssieur a voulu embrasser sa dulcinée pour l'oublier, mais ça ne s'est pas passé comme prévu et lui aussi culpabilise.
Honnêtement, cette scène je ne la vois pas comme un viol, mais comme une erreur des deux jeunes dû à toute l'alcool qu'ils ont ingurgité. Tu as spécifié que William aussi avait un coup dans le nez ( chose que tu aurai dû souligner au passage Wink )
Mais bon, il n'avait pas bu autant que Yumi. Alors à qui la faute finalement ...C'est chaud, vraiment chaud. J'ai vraiment du mal à répondre à ça. :s

En ce qui concerne Ulrich. Son comportement ne m'étonne même pas. Tu dis t'éloigner du DA, mais là, je trouve que tu le respectes assez bien finalement. Toujours aussi égoïste en matière de sentiments Razz, Yumi, ne vient plus le voir, donc il considère qu'elle se fout se gueule. Attention, j'aime beaucoup Ulrich, mais je reconnais parfaitement cet aspect du personnage. J'attend de voir ce qui advient de lui.
J'admet que le comportement de miss barbapapa ( alias Aelita) est assez déplacé, mais je le trouve très compréhensible. Voir une personne chère (amie ou famille) s'auto détruire, c'est vraiment atroce , et ne pouvoir rien faire c'est la pire des choses. Alors faire tout ce qui est en son pouvoir pour la sauver, me semble vraiment approprié. Elle ne fait pas forcément les choses correctement, mais tous ce qu'elle veut, c'est aider son amie. Alors oui, c'est un peu excessif mais bon. Je reconnais bien son côté bienfaiteur.
Pas grand choses à dire sur Jérémy. Mais je le trouve un peu benêt. Mais tu l'as dis dans ton précédent message alors je ne reviendrai pas là dessus.

Bon courage Wink

_________________
http://imageshack.us/a/img521/7369/signaturedimiiy.png


Merci me98 !!

Texte by me : Disparition (2eme version de préférence )
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Belgarel MessagePosté le: Ven 07 Mar 2014 00:50   Sujet du message: Répondre en citant  
[Manta]


Inscrit le: 20 Aoû 2010
Messages: 527
Avant tout, j'aimerais répondre à un point du commentaire de DimIIy (qui a lui aussi gagné en maturité ; salut, vieux ! ^^). Ce qui touche – encore une fois – à la question du viol. Pour tout le reste, je suis plutôt d'accord (sauf, comme je l'ai expliqué en MP, en ce qui concerne William).
À lire après le chapitre pour plus d'intensité emotive et de liberté d'interprétation.
Spoiler
Est-ce que j'avais prévu de déborder ma tribune contre le viol dans les commentaires ? Bonne question. Razz


Bon, sinon, voilà le 6ème et dernier chapitre !
En le relisant, je me suis dit que j'avais bien fait d'annoncer qu'il avait été écrit à l'avance, tant certains passages ressemblaient aux justifications que j'ai exprimées plus haut. Mais le fait est que je n'ai rien modifié. Ça se voit notamment au rôle de William qui, dans sa dernière apparition, environ 48 heures après la fête, est bien différent de ce qu'on voit de lui dans la dernière scène du chapitre 5 avec Sissi (incohérent, diront les petits esprits). Si j'avais écrit cette scène après avoir lu l'accusation d'Ikorih, j'aurais chié dans ma culotte à l'idée de le présenter comme un tant soit peu touché de forfanterie en cas de victoire (un comble, pour Mr "Oooh ! J’en r’viens pas !! J’assure comme une bête !!") Jugez plutôt :
Émile Ikola a écrit:
Un homme néfaste a tout mené, a tout fait, c’est Ulrich, alors simple samouraï. Il est l’affaire William tout entière ; on ne la connaîtra que lorsqu’une enquête loyale aura établi nettement ses actes et ses responsabilités. Il apparaît comme l’esprit le plus fumeux, le plus compliqué, hanté d’intrigues romanesques, se complaisant aux moyens des romans-feuilletons, les papiers volés, les lettres anonymes, les rendez-vous dans les endroits déserts, les femmes mystérieuses qui colportent, de nuit, des preuves accablantes.
Trève de plaisanteries : voici le dernier chapitre.

6 – Happy End


Spoiler




Voilà. Ce fut un plaisir d'écrire cette fanfiction, mais aussi une épreuve douloureuse. Le texte me paraît réussi, raté, imparfait et inchangeable ; mais ce qui m'a décidé à le partager ici, c'est que je l'aime vraiment comme un de mes enfants.
Et ça a été un plaisir de voir des réactions. Elles m'ont toutes surprise : je ne me savais pas aussi capable de créer le suspens ; je ne me croyais pas aussi violente envers ce pauvre William ; et surtout, j'ai créé des questions là où je n'en attendais pas. Dans tous les cas – même en cas de désaccord virulent – j'ai été ravie de discuter interprétation avec vous. Ça sera encore un plaisir, bien sûr, si cette fin un peu…étrange suscite des réactions. Il y a pas mal à dire sur la fin, en fait.
Je n'ai rien écrit ces deux dernières semaines à part quelques ébauches de One-Shot (ou de projets confidentiels), et les idées foireuses s'accumulent. Je crois que je vais retourner lire des trucs parmi les trucs géniaux qui traînent sur le forum.

_________________
http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/30//101030031134926107021414.png
http://imageshack.us/a/img545/1418/n6uz.png
http://imageshack.us/a/img266/4029/ck80.png
Premier commandement : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.
Troisième commandement : Tout individu a droit à la vie
Quatrième commandement : Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Thran MessagePosté le: Ven 07 Mar 2014 09:56   Sujet du message: Répondre en citant  
[Mégatank]


Inscrit le: 06 Oct 2011
Messages: 955
Localisation: Dans le monde qui est le notre, c'est à dire, l'enfer
Un texte d'une dureté rare ! Je pense à une citation pour illustrer ton récit : "Je t'aime moi non plus". On en a une illustration parfaite ici.

Note anonyme : Commentaire classé -18 par le CSA.
Edit pour le CSA : Si ça lui fait plaisir de mettre une info que personne ne respectera et gaspille ainsi son temps, qu'il le fasse (et qui plus est, ça ne serait pas -18 mais -16 pour info)

En effet, on remarque que William qui aime Yumi ne l'aime par et que Yumi aime Ulrich qui ne l'aime pas (alors que le doute plane dans CL et CLE).

On a aussi une deuxième citation pour illustrer un court passage qui a tout son sens dans tous ton récit : "S'aimer se n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction". Tout en infirmant la première partie, tu illustre parfaitement la deuxième. En effet, tu montres qu'Aelita et Jérémie sont ensembles, qu'ils se regardent l'un l'autre mais aussi qu'ils regardent souvent dans la même direction et ont la même manière de penser.

Ensuite, on remarque que le début est rappelé à la fin. Tu disais, via Yumi, que s'ils aimaient, ils se détruiraient l'un l'autre. C'est tout à fait le cas ! On peut en effet supposer qu'Ulrich ne va pas intervenir vers Yumi et qu'elle va rester là jusqu'à en mourir.

Tu fais également tout un débat sur le thème violeur-violé sans que les deux ne communiquent et ceci est fort intéressant. Je comprends tout à fait la difficulté que tu as eu a écrire ce texte.

Il y a également un fil logique tout au long de ton texte et tu redonne de l'espoir dans une suite de la série en créant un couple tout en détruisant deux autres. En effet, le couple Yumi-Ulrich est détruit mais aussi, bien que moins probable, Yumi-Ulrich mais tu créé un couple que l'on peut supposer dans la série en montrant un très bref passage charnel :

Citation:
Une tête se pencha son épaule, et une main se posa tendrement sur sa poitrine ; il la prit en la serrant doucement. Elle était chaude.
Il profita un moment de cet instant agréable de chaleur et de bonheur. Un parfum de rose flottait dans ses narines. Leurs souffles calmes se mêlaient, à moitié endormis.

Il s'agit bien du couple Aelita-Jérémie qui, comme il l'a déclaré, a eu du mal à se mettre ensemble bien que l'espoir dure durant toute la série. Ils laissent encore un espoir pour le Couple de ton histoire mais la fin détruit tout avec une chute terriblement bien rédigée mais terrible aussi dans ses effets.

Le texte est aussi léger et clair à la lecture tout en conservant un suspens agréable et en permutant entre les narrateurs. En effet, on passe du simple Témoin à Ulrich en passant par Yumi.

Je ne regrette aucunement d'avoir lu ton texte bien que cela m'ait pris du temps (qui m'est précieux) et je pense que les lecteurs qui ont déjà attaqués ici auront été calmés par ce dernier chapitre en montrant que William ne pensait pas l'avoir violé bien que, [mode Juriste/Pénaliste]juridiquement, l'absence de consentement éclairé consiste en un viol car il peut y avoir une contrainte psychique et la surprise (Jurisprudence de l'article 222-23 du Code Pénal et article 222-24 3°). De plus, il y a circonstance aggravante comme son propre état d’ivresse comme le prévoit l'article 222-24 du Code Pénal. Il serait donc passible de la Cour d'Assise étant donné qu'il s'agit d'un crime réprimé de vingt ans de réclusion criminelle. Ceci calme rapidement. Je m'arrête ici car on n'est ni en cours de droit pénal spécial ni dans une tribune contre le viol[/mode Juriste/Pénaliste].

Ton texte a aussi un aspect moral sur l'égoïsme mais je ne m'étendrai pas ici.

En conclusion, et pour tout dire, quand j'ai lu le mot "pornographique", je ne m'attendais pas à cela mais à bien pire sur la qualité du texte que sur l'histoire (si tel aurait été le cas, je n'aurai même pas commenté une seule fois où pour démonter l'intégralité du texte). En effet, je m'attendais à ce qui suit (je met en spoïler pour respecter une certaine pudeur apparente) :
Spoiler


Sans faire de publicité pour moi-même ni pour un autre auteur, je conseillerais à tous ceux qui recherchent ce genre de texte de lire celui de Ayana-san : Abusus non tollit usum dont le premier chapitre est disponible ici et le texte intégral ici. Vous y retrouver un côté amour impossible vu par Odd et blessant Yumi avec un passage qui sera ravir certains membres de ce bas monde (comprendra qui pourra).

Je concluerais par un seul grand mot : Chapeau !

_________________

http://imageshack.us/a/img593/4200/viiy.png
Merci à Kasux pour ce kit

"Mon cher XANA, si vous croyez m'impressionner avec vos [images] a deux octets vous vous fourrez l'doigt dans la webcam."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
 
StellaeArrente MessagePosté le: Jeu 12 Juin 2014 20:10   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 08 Aoû 2009
Messages: 142
Localisation: Around Paris
Eh bah... C'est trop court ! Non en faite ce qui est bien justement ce que ce n'est ni trop long ni trop court mais je pense que tu aurais pu aller encore plus loin. En tout cas j'ai bien aimé, que ce soit une Yumi dégradante, un William diabolisé (J'l'aime bien en méchant lui... Il est né pour ça quoi ! Et c'est la faute aux scénaristes de l'avoir fait l'ennemi numéro 2 à combattre mais tout aussi à sauver.) j'ai rien contre ça et tu le dis très bien : pas de bon ni de mauvais, juste des personnes qui se font leurs propres opinions (comme la citation de Shakespeare)
Y a un tout petit détail qui ma gêné dans le chapitre 2, alors okey Yumi se masturbe (au passage c'était une bonne description) mais ensuite elle va dans la cuisine manger avec sa famille et après seulement elle va se laver... Heu y a pas un p'tit soucis ? Les parents ne disent à propos d'une certaine odeur ? Razz
J'aimerai savoir tu compte re faire des fictions dans ce genre la ? Ou alors d'autres types mais en exploitant la personnalité des personnages encore plus loin ?
Pour le reste à part le triangle UlrichxYumixWilliam j'ai trouvé vachement génial de faire un OddxSisi c'est juste dommage que tu ne leurs aient pas accordés un tout petit passage (ça aurait pu être bien de savoir qu'est ce qui a fait pour que Sisi lâche Ulrich et aime Odd, et qu'ils parlent même de la situation entre Ulrich et Yumi.) comme AelitaxJérémie. Enfin quand on voit comment tu force sur le personnage de Yumi j'me dis que tu aurais pu faire autant avec les autres personnages et c'est p'tête ça qui manque.
La fin est... Jolie ! Mais est-ce vraiment un happy end ? Yumi est toujours aussi torturé nan ? Ou tu laisse le lecteur penser ce qu'il veut ? Razz
_________________
The urge To feel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Silius Italicus MessagePosté le: Jeu 12 Fév 2015 10:37   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 03 Fév 2015
Messages: 214
Localisation: à l'Est d'Eden
Chère Belgarel, «Vous plaçâtes la barre très haut» ais-je dit, mais en plus vous avez ici réussi à vous y tenir, quoique dans un registre bien différent.

Avant d'en venir aux points délicats, soulignons que la narration est fluide, le récit bien construit est rythmé, le style agréable. les derniers paragraphes sont je pense les meilleurs, les plus beaux de ce texte.

Après, ton avertissement pornographique, laissait craindre le pire. Néanmoins j'ai l'impression que ce forum, du fait de l'ambiance de dessin animé, est peu porté sur la chose. Mais en fait le chapitre 2 est bien rédigé, et s'intègre parfaitement à l'économie du récit.

La relation entre Ulrich et Yumi connait pour moi un dénouement fort plausible: tant d'hésitation, de non-dit, et de sentiments forts peuvent fort bien mener une rupture violente, avec la fanfaronnade de William comme catalyseur. Quelque part ces deux-là préfèrent l'idée d'être amoureux, au fait d'accomplir cet amour. Aussi retirent-ils tout leur sel de la valse des hésitations et rejets.

William justement pouvait espérer une exemption partielle de responsabilité dans ce viol, jusqu'à sa vantardise.
Il était saoul et malheureux, et fut idiot. Néanmoins sa vantardise fait de lui un salaud qui même s'il n'avait été saoul n'aurait pas hésité. les circonstance de l'acte tel que décrit font que pour moi on est sur la corde raide entre le viol et le non-viol. Les intentions de William, son usage de l'acte pour blesser, rompent la corde.

Par contre les charges que Delmas accumule contre lui, c'est un de trop je trouve.

De même Aelita y va un peu fort: menteuse, manipulatrice, vengeresse.
A aucun moment les membres de la bande ne prennent William entre quatre yeux pour lui parler. Je trouve cela curieux et néfaste; En effet William n'a qu'à moitié compris, la portée de son acte, aussi est-il fortement susceptible de recommencer, surtout si en prime il est viré du lycée.

Pour finir je dirais que le thème de ce récit est très délicat, il suffit de voir les réactions qu'il a suscité. Cependant c'est bien traité, et offre un aperçu assez peu commun sur Ulrich et Yumi. Il est dommage que William n'ait pas eu le droit a plus de traitement.
_________________
AMDG

Prophète repenti de Kane, vassal d'Anomander Rake, je m'en viens émigrer et m'installer en Lyoko.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icejj MessagePosté le: Dim 15 Fév 2015 09:49   Sujet du message: Répondre en citant  
Vé-Si


Inscrit le: 24 Nov 2014
Messages: 62
Localisation: Bangkok, Thaïlande
Bon, je me devais de commenter la fic CL la plus parfaite que j'ai jamais lue. <3 Sans dec, j'ai adoré.

Niveau style/forme je passe rapidement. Ton style ici est meilleur que dans tes autres écrits, je trouve. Il a quelque chose de bleu est de sombre, peut-être est-ce dû aux couleurs du forum ou à ton état d'esprit quand tu l'écrivais ! Le tout est très élégant, et tu n'as pas besoin de beaucoup de mots pour nous faire saisir ce que vivent tes personnages.

Côté intrigue, c'est bien, c'est à la fois simple (parce que tout tourne autour d'un seul acte) et très difficile, parce qu'on parle d'un viol. Parce que tu nuances les actions et les pensées de chacun, parce que tu nous montres ce que vit Yumi et que c'est horrible et ça fait mal.

La découpe de tes chapitres est très bien faite, ils sont tous intéressants et font avancer l'histoire sans qu'on comprenne dans les premiers temps où tu veux en venir. Et le fait qu'ils soient courts permet de tout présenter succinctement, sans qu'on soit débordé.

Petite mention pour le chapitre 2, qui permet surtout aux filles/femmes je pense, de se mettre à la place de Yumi. Et par la suite de se sentir tout aussi mal.

Parlons maintenant des personnages ! Celui au sujet duquel j'ai le moins à dire, c'est Odd, je crois qu'il n'intervient même pas dans la fic. Mais on sent quand même sa présence (grâce à la fête, aux infos qu'il refile à Jérémie) et ta fic en est plus complète.

Jérémie le petit toutou d'Aelita... Oui, dans une certaine mesure, je peux comprendre. Mais j'aurais tout de même aimé voir sa réaction quand il apprend le viol de Yumi. Jérémie n'est pas au centre de la fic, mais ça aurait permit de mieux comprendre ce qui se passe dans sa tête. Dans l'ensemble, je le trouve légèrement OOC, je pense qu'il aurait dû être plus réactif : au début, il vire William du groupe, puis il devient tout mou et suit bêtement sa copine ? Justement, s'il était prêt à affronter beau-gosse en face, il aurait peut-être dû le faire en apprenant le viol de Yumi. Ou au moins tu aurais pu nous montrer qu'il le voulait, mais que le plan d'Aelita l'a convaincu.

Bon, Yumi, très bien gérée, rien a redire. On ressent son dégoût, son désir, on voit avec elle le poison qu'est devenu sa relation avec Ulrich. En parler comme d'un cadavre... très bien trouvé, très efficace. Ça choque.

Parlons d'Ulrich. Lui est aussi très bien mené. Il va au foot, a des prises de tête avec Yumi au téléphone tout en cherchant à rappeler qu'évidemment, William est pire... Fuit Jérémie comme il a toujours plus au moins fuit Yumi... Juste une petite critique : tu as très bien adapté le niveau de langage quand Yumi était saoule, mais je trouve légèrement trop élevé celui que tu emploies quand Ulrich parle à la première personne. Pour quelqu'un de pas très fort à l'école, 'je tardais...' etc, c'est trop.

William est bien mené, même s'il est légèrement inconsistent (je l'aime mais finalement j'abandonne, puis je l'aime encore et oh ! non finalement...) tu ne le rends pas inhumain, même s'il devient violeur. C'est surtout ça que j'ai trouvé génial. Même s'il n'était pas bourré, l'alcool l'encourageait à ne lire que des signaux positifs, à en profiter, et après il ne préfère pas douter... Il est assez agaçant, un peu dégoûtant, mais il est humain. Petite mention pour le réflexe de se vanter auprès d'Ulrich. La femme est un trophée, on le sait tous.

Et maintenant Aelita. Ça y est, tu vas pouvoir lire ma critique nuancée. XD Et elle n'a rien d'extra. Oui, une fille un peu gentille, un peu niaise, qui est confrontée au viol de son amie et s'en sent responsable, qui a à ses côtés un génie informatique, réagira probablement comme ça. Ça ne me choque pas qu'au bout du compte, elle soit prête à voler l'identité d'une pauvre concierge sans histoire. Ça ne me choque pas qu'à cet âge et après Lyoko, elle soit prête à tordre la réalité, à décider de la scolarité d'un élève (qui reste, oui, un jeune con)... Un peu comme une déesse.

Le truc c'est que je ne la vois pas développer cette pensée sans influence extérieure. Pour moi Aelita veut faire quelque chose, mais seule, elle ne trouvera pas de plan... Peut-être aller voir le proviseur, mais pas le "vol d'identité". Je la vois surtout assez désemparée par le viol de Yumi. L'influence extérieure pourrait être Jérémie, une discussion qui la pousse à former un plan, ou même internet... Mais ceci n'est qu'une question d'interprétation personnelle, dans l'ensemble, Aelita reste bien écrite.

En bref j'ai adoré, et tu viens de me donner une grande bouffée d'inspiration pour un OS que je prévoyais depuis longtemps, merci. XD

_________________
From Bangkok with love.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 2 sur 2
Aller à la page Précédente  1, 2

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1146s (PHP: 63% - SQL: 37%) - Requêtes SQL effectuées : 24