CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] Une saison 5 ? Presque...
[Site] Une news de news !
[Créations] JamFiction sur Code Lyoko par St...
[Créations] Le Covid-19 n'a pas tué nos talents
[Site] [Mise à jour] - Cartoon Fair - U...
[Code Lyoko] Interview de Julien Lamas...
[IFSCL] IFSCL - Bande annonce fangame 4.0.X
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
 
 Derniers topics  
[Fanfic] Ragnarök
Quel est votre X.A.N.A-guerrier favori ?
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[One-shot] Transmission
Votre forme maléfique de Jérémie préf...
[FanGame(encore un)] Lyoko Conquest
[INTERVIEW] Acteurs Code Lyoko Évolut...
Produits dérivés Code Lyoko
Les Lyokofans parlent aux Lyokofans
[Galerie] Trucs, bidules, choses Made...
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Pandémonium [Terminée]

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 4 sur 4

Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Tyker MessagePosté le: Lun 27 Avr 2020 23:53   Sujet du message: Répondre en citant  
Tyker Modérateur


Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 247
Localisation: Arkham Asylum
https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/61un9nIyu9L._AC_.jpg


Yo!

Alors déjà merci d'avoir prit la peine de répondre à mes doléances. Je m'en irai corriger et tout relire dès que j'aurai finis de te répondre Wink

Je vais juste m'arrêter sur un point:


Citation:
Comme le disait Ikorih, tu utilises ta ponctuation (les points surtout) d’une manière étrange, parce que créant des morceaux de phrase qui donnent un style haché et moins fluide à lire. Ce n’est pas grave qu’une phrase soit longue, hein !


Alors... De mémoire, et je ne jette pas la pierre... Je tiens cette sale habitude d'Ikorih.

Quel twist, hein? En effet, à l'époque où elle me corrigeait, elle supprimait mes virgules pour les remplacer par des points, ce qui m'a un peu embrouillé. Je pense qu'en réalité, le problème est résumé par cette phrase:

Citation:
En gros, il faut faire un choix : soit un enchaînement de phrases courtes évoquant des idées simples mais efficaces, soit une phrase longue qui développe une idée et une image plus précisément.


À l'époque, j'étais un adepte des phrases longues, je pense que c'était l'inverse pour Iko. Résultat ça a créé un méli-mélo sans queue ni tête. Je ne lui en tiens pas rigueur (ça serait franchement culotté), cela aurait, cependant, été plus clair si j'avais pu bénéficier d'un conseil de ce genre plus tôt. (Peut-être que c'était le cas et que je n'ai pas fais gaffe. Shocked Voilà pourquoi une relecture complète s'impose.)



Citation:
Ensuite, la virtualisation de Hopper et Aelita est présentée comme une décision prise pour faire face à l’explosion imminente de supercalculateur. Or, cette virtualisation constituait le « projet » de Hopper pour échapper à ses ennemis (il le dit noir sur blanc dans la dernière entrée de son journal). La surchauffe de la machine est un événement imprévu, et constitue une excellente idée pour justifier l’extinction du supercalculateur en l’absence d’un Xana antagoniste, mais attention à la façon de présenter les choses, si tu veux rester raccord avec le support de base !


Bon... Je pense que c'est effectivement un problème de présentation. Je vais y remédier.
Je doute sérieusement du fait que tout se passe le même jour, comme c'est présenté dans le dessin animé. Les 2546 RVLP, le journal enregistré et caché etc...

Citation:
En début de chapitre 5, il est annoncé pour Aelita : « La dernière fois qu'elle avait mit les pieds à l'école, c'était avant sa longue exile sur Lyoko. » (au passage, correction : « son long exil »). Dans l’épisode 90, Aelita dévoile que lorsqu’elle vivait avec Franz, elle était scolarisée par correspondance, donc à domicile.


Explication facile in coming...
Légion a modifié tous les souvenirs d'Aelita pour éviter qu'elle ne se souvienne de la trahison de son père, ou de sa précédente famille. Afin d'éviter qu'elle n'ait des cauchemars à propos des incidents survenus dans son collège à cause de Seth. Il a supprimé l'intégralité de ses souvenirs concernant les écoles. Et a remplacé le tout par une scolarité par correspondance. Lui comme moi, ne voulions pas nous emmerder Mr. Green

Citation:
La mise en scène des camarades de classe d’Aelita (dans le chapitre 5 surtout) n’est pas très convaincante, en particulier au niveau de la façon de parler. On a l’impression d’avoir affaire à des lycéens alors que, sur le papier, ils sont censés avoir 12 à 13 ans et être au collège.


Ça en revanche, je ne pense pas pouvoir y faire grand chose. Déjà parce que c'est du pur chipotage à mes yeux Mr. Green. Et surtout parce que je le préfère comme ça, et que mes années de collège ne m'ont pas suffisamment marqué pour que je puisse fournir un truc plus "cohérent".

Citation:
Serpent deuxième du nom qui est un cyborg. La fin de DSSLN prépare le terrain aux cyborgs, certes, et avec le recul, le prologue prend un autre éclairage, mais ne voir une mention au fait qu’il est un cyborg qu’au chapitre 9, alors que jusque-là ce n’était pas forcément évident (d’autant plus qu’avec Peter, on sait que l’Organisation a une certaine technologie pour la régénération des tissus humains)...


Il n'avait aucun goût, aucun odorat...
Bref, là je ne vois pas l'intérêt de balancer que c'est un cyborg, quand je peux disséminer des indices un peu partout qui éveillent la curiosité. Je ne l'ai révélé que bien plus tard, pour garder une part de mystère concernant ses rêves et les voix qu'il entendait dans sa tête.

Citation:
Peut-être est-ce moi qui suis un mauvais lecteur, mais je pense qu’il y a des moments où il faut être clair et net sur certains aspects dans un texte (surtout quand ceux-ci ne dépendent pas tellement de l’intrigue), histoire que tout soit clair dans l’esprit d’un lecteur psychorigide comme moi.


Je vois ce que tu veux dire... Je vais voir ce que je peux faire.

Citation:
Dans le virtuel du chapitre 9, les Kongres sont exploités pour surgir de l’eau et croquer ou attraper les mercenaires de l’Organisation afin de les faire sombrer dans la mer numérique. C’est typiquement le genre d’idée toute simple et sans prétention que j’adore voir (et qui sont présentes dans tes textes), dans la lignée de ton exploitation des monstres de Lyokô en prime. Cela étant, comment font les Kongres pour sauter aussi haut ? Le Noirsœur est stationné à hauteur du plateau de la Banquise, plateau qui, comme le montre le dessin animé, est située très haut par rapport à la mer numérique (ça doit au moins se chiffrer autour de plusieurs dizaines de mètres). Et à moins que le niveau de cette dernière n’ait été modifié (cf. épisode 55) afin de justement permettre ces sauts de poisson, j’ai un peu de mal à trouver l’exécution de cette bonne idée crédible.


J'ai oublié de préciser que la Mer numérique avait monté de niveau pour améliorer les chances de tuer, mais pas trop pour éviter qu'ils ne s'enfuient... Con que je suis...

Citation:
Le nom que Heath donne à son frère dans le chapitre 9 (Blake) est-il vraiment le nom original de celui-ci ? Vu que ce premier est signalé comme s’appelant originellement « Andrew Schwaitzer-Heath » dans DSSLN et qu’on n’y retrouve pas de Blake, je ne serais pas contre un éclaircissement ! (Même si je mise sur l’inattention personnelle sur ce coup.)


Alors non, "Alister" est bien le prénom de "Boulard". Mais "Blake" est le nom de famille de l'artiste qui a dessiné: "Le Grand Dragon Rouge et la Femme vêtue de Soleil". William Blake.
Alister a prit ce nom en son honneur.

Citation:
Ikorih avait déjà souligné ce point à quelques reprises, et je confirme : il y a quand même pas mal de clichés dans la romance entre Heath et Abigail, pour leur première nuit surtout. Si la mise en scène dans ton univers violent et fou est tout à fait original, dans l’exécution, il y a recours à des lieux-communs : les deux qui s’en tirent (c’est le cas de le dire) extrêmement bien (alors que l’un a 15 ans et n’était pas du tout tourné vers la chose jusque-là), certaines répliques (« À quoi tu penses ? »), ou moments (les « murs qui tremblent », s’endormir dans les bras l’un de l’autre après la passion). Tu nous avais habitués à plus original et mieux senti !



Abigail est aussi inexpérimentée que Heath, de base c'est une allumeuse qui tourmente les hommes. Hommes qui, généralement, l'ennuie ou la dégoûte terriblement. C'est vrai que c'est très cliché, mais je trouve que ça a son charme de voir deux persos qui n'y connaissent rien aux relations de coeurs se comporter de façon aussi banale et maladroite.

Citation:
*Je ne suis pas contre que tu m’expliques comment il a pu s’en sortir, compte tenu de sa position nouvelle et importante au sein de cette section de l’Organisation.


Il n'était pas là...
Ouais je sais c'est facile Mr. Green

Citation:
Ce point se ressent particulièrement parce que l’Organisation essuie échec sur échec et qu’il ne semble y avoir aucune réaction du côté des instances supérieures. Le pire à mes yeux étant les explications de Dragunov, qui est assez étrangement passé entre les mailles du filet de l’attaque des bâtards* : « le Projet Carthage était mort, le département virtuel détruit et fermé pour de bon ». Donc, l’Organisation laisse passer la destruction d’une de leurs bases, de ses installations et des hommes y siégeant par un petit groupe armé sans réagir ? Ça me semble un peu difficile à avaler quand on prend on considération ce qui a été décrit et sous-entendu dans DSSLN.


Je vais améliorer ça.

Citation:
Or, ce n’est pas l’impression que m’avait donnée le texte précédent (je vois mal les 3 zigotos du conseil laisser Tanner en roue libre, du moins sans leur rendre de comptes).


C'est Peter, au travers de sa fortune personnelle, qui finance le département virtuel de Tanner. Les autres se foutent éperdument de cette section car ils n'y connaissent rien, et attendaient surtout de voir les résultats des courses pour déterminer si leurs scientifiques étaient employés à bon escient.

Citation:
Par ailleurs, il est assez surprenant que les bâtards soient techniquement aussi avancés par rapport à la section virtuelle de l’Organisation (j’entends par là leur maîtrise du virtuel et de ses possibilités sur Terre). Pourtant, leurs technologies ont la même base (les travaux initiés par le Docteur), mais surtout au sein de l’Organisation il y a toute une équipe de recherche, là où les bâtards se comptent sur les doigts de la main et ne semblent pas être du niveau d’un Tanner sur le clavier (Abigail semble se débrouiller, mais sans être transcendante non plus, du moins c’est mon impression).


Là encore, une relecture de ma part afin de préciser ces points pourrait servir...
Je vais t'expliquer ici du coup: Les bâtards sont le plan de secours du Docteur. Pour le cas ou on chercherait à se servir de sa technologie contre lui. Ou si jamais il jugeait nécessaire de retirer tout accès à la virtualité à l'Organisation, afin d'éviter qu'ils ne déclenchent une WW3. Ils les a pleinement équipés et entrainés de lui-même.

Citation:
J’ai un peu de mal à saisir l’utilité, sur le long terme, de la séquence qui s’est jouée en Heath et Drake. Les deux personnages ne se confrontent plus vraiment par la suite, du coup, qu’est-ce que le fait de dire que Drake éprouve une fascination de type mystique envers Heath apporte à l’économie narrative de ton histoire ?


L'intérêt vient à la mort de Drake. Son discours avant sa mort est TRÈS inspiré de celui de Jacques de Molay lorsqu'il fut brulé vif par Philippe le Bel.
Cela ne visait qu'a accentuer le côté religieux de la fiction.
Cette fiction ce nomme "Pandémonium" pour une raison, le Pandémonium étant le repaire du chaos et des démons.

Heath est Abaddon le Destructeur, le chef des démons de la 7ème Hiérarchie.
Drake est la Foi aveugle et le Fanatisme pur, qui justifie chacune de ses actions par un devoir divin.
Abigail est une Succube, démone de la luxure.
Seth est un ange, innocent et corruptible.
Alister, le Dragon Rouge de l'Apocalypse.
Thomas est... bon... de base c'était supposé être celui qui se retrouvait au milieu de tout ce merdier par défaut, et non par choix. L'homosexualité ayant été diabolisée par les chrétiens, malgré le fait qu'elle soit aussi naturelle que le reste de la Vie.
X.A.N.A. et Franz sont deux interprétations différentes du Diable.
L'une est le mal incarnée, l'autre un ange tombé en disgrâce.
Peter est le serpent corrompu qui jure allégeance à l'entité qui lui confère le plus de pouvoir.
Légion représente la Nature et l'Évolution. Il se contente au début de suivre le mouvement, avant de reprendre ses droits.
Aelita est l'innocence et la pureté, qui détenaient finalement les clés de la victoire.


Citation:
Au chapitre 21, il est dit par Légion : « il y a 1239 unités prothéennes présentes ». S’il s’agit bien du nombre d’unités tel qu’initialement présenté, il y a eu entre temps, au chapitre 16, le sacrifice de 200 d’entre elles afin de permettre à Seth de surmonter sa crise. De fait, ne devrait-il plus n’y avoir que 1039 unités au chapitre 21 ?


Bloody Hell... voilà ce qui arrive quand on disparait des radars pendant plus d'un an...

Citation:
La prise d’importance soudaine d’Aelita au cours de la bataille finale se place aisément dans la liste des idées géniales de l’histoire. Néanmoins, cette importance est justifiée par sa possession des clés de Lyokô. Or, Franz est également censé les posséder (cf. son journal de l’épisode 52). À moins qu’il n’ait sciemment caché cet élément à Xana la Banshee, ce qui serait un peu étonnant vu la tournure du personnage, comment cela se fait-il que Xana n’aille tout simplement pas au plus simple en se servant chez Franz ?


Je pensais que c'était clair...
Franz a effectivement donné les clés de Lyoko a X.A.N.A., Légion les a modifiées en se servant de celles d'Aelita. Emprisonnant ainsi X.A.N.A. qui se retrouvent avec des clés inutiles (celles de Franz), car elles ne correspondent plus.

Citation:
Puisque l’on est sur Aelita : il est écrit dans la toute dernière section du chapitre 21 que Légion « efface son programme mémoriel ». Ne serait-il pas plus juste d’utiliser le verbe « extraire » au lieu d’« effacer », compte tenu que, comme la fin et l’épilogue le laissent entendre, Aelita finit par retrouver une partie de ces fameux souvenirs ?


... Bon point, je vais corriger ça.

Citation:
Et surtout, l’épilogue sous-entend que Heath et compagnie ont laissé en plan les installations de l’usine, sans surveillance, pour aller vivre leurs vies. Si leur jeunesse permet de jouer la carte de la légèreté et de l’irresponsabilité, ça me semble un peu gros au vu de l’intelligence présumée du personnage principal.


Ils en avaient surtout plus rien à foutre. Ce ne sont pas des héros comme les Lyoko guerriers.
Je sens venir la remarque: "pourquoi Abigail n'en a rien à foutre si son père lui avait donné comme consigne de détruire tous les SC."
Son père lui avait demandé de détruire tout SON travail, afin d'éviter que l'Organisation ne se repaissent de son héritage (c'était quelqu'un de très fier), et ne foute la merde dans le Monde en déclenchant une WW3.
Abigail se fiche éperdument de ce SC, et est reconnaissante envers Légion pour sa contribution dans leur victoire. Elle confie donc le reste au Prothéen. Car de son point de vue: Aelita ayant disparue, X.A.N.A. n'a aucune chance de s'échapper.

Citation:
L’épilogue est un peu décevant je trouve. Il ne fait le point que sur les personnages de Heath et Aelita, en omettant le reste du casting. La discrète référence à Abigail permet de subtilement faire les liens, mais quid des autres personnages survivants : Thomas, Mathilda et Seth ?


Alors pour Mathilda et Seth:

Spoiler


Pour Thomas, comme je l'ai expliqué plus haut, il est là par défaut. Je pense pas que ça intéresse grand monde de savoir ce qu'il est devenu.

Citation:
(Et puis, tu étais un des rares à utiliser Anthéa un peu plus que dans un rôle de figuration dans tes textes, d’où ma déception et mes attentes je présume.)


Je ne pensais franchement pas qu'on considèrerait X.A.N.A. comme un rôle de figuration. oO

Citation:
Tant que je suis sur Légion : alors qu’il est venu sur Terre pour « observer », on sent tout de même qu’il y a un biais d’objectivité. Heath est glorifié à ses yeux alors que Franz n’est qu’une raclure. Sa remarque sur le fait que ce dernier « reste derrière son écran pendant que les autres se battent » témoigne tout de même d’un défaut d’observation de sa part. Il est quand même précisé à quelques endroits que Franz renforce la sécurité de Lyokô et travaille à des programmes pour améliorer les conditions de défense. C’est assez hypocrite de la part de Légion de dire qu’il se contente de s’asseoir et admirer le spectacle (en fait, c’est le même genre de remarque que les fans pouvaient faire à Jérémie Mr. Green).


Légion est très humain, même s'il ne s'en rend pas compte. Mr. Green
Quant aux faits que Franz "renforce la sécurité", contrairement aux autres persos, Légion sait qu'il ne le fait que par crainte envers sa propre personne. Suite à la paranoïa dû aux tourments de son frère. Et non pas en essayant de protéger son Monde ou les prothéens.
C'est très hypocrite, en effet, car Légion ne pense pas une seule seconde à l'intégrité mentale de son Créateur. Mais le fait qu'il le considérait comme un Dieu, et de voir qu'au final il n'est rien de plus qu'une âme en peine l'a beaucoup déçu.
Pour ce qui est du fait que Franz soit une raclure: c'est une accumulation de difficultés qui ont finit par avoir raison de lui, et surtout le fait que personne ne prenne le temps de s'occuper de lui. J'avoue que je n'ai pas vraiment fait gaffe aux faits que c'était tj les adultes qui en prenaient plein la gueule...


Citation:
Pour moi, en fiction, il ne suffit pas de dire une chose pour lui donner corps, il faut le montrer. Et tu as manqué cette étape : pourtant l’idée de la dégénérescence était idéale pour mettre ça en mots. Du coup, quand au chapitre 20, Heath sort fièrement sa tirade sur Seth qui est « un frère qui vaut la peine de se battre pour lui », bah je n’ai pas pu m’empêcher de rire et de ne pas trouver ça crédible. Ce qui fonctionne au niveau de Seth (il est naïf et prend les choses aux premier degré, donc le fait qu’il soit à fond dans l’histoire des frères passe) ne fonctionne pas pour Heath.


Je vois très bien ce que tu veux dire... Je vais arranger ça. Et combler ces fameux "trous" entre mes persos.

Bref, merci pour ton très long com, Zéphyr! Dommage que je n'ai pas pu bénéficier de tes conseils plus tôt, mais au moins je vais rattraper le coup avec les points que tu as soulevés. Wink

_________________

http://img15.hostingpics.net/pics/783022EF1966E6CFA896342625C364D045752E089F20F257FDB49AFCpimgpshfullsizedistr.png


"Introduce a little anarchy. Upset the established order and everything becomes... CHAOS"

-The Joker-
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Mar 28 Avr 2020 17:45   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2239
Localisation: Territoire banquise
C'est difficile de savoir quoi dire avec de telles ogives, la plupart de mes remarques à l'issue de ma lecture ont déjà été traitées par les commentaires de mes deux collègues, et de surcroît, tu y as déjà répondu.

On va commencer par la partie facile : je souhaite moi aussi saluer l'achèvement de ton récit (même si, en annonçant un OS directement relié, l'univers ne l'est plus alors fais pas le con et publie le vite xD) après toutes ces années, être une grande gueule fait partie de la com' et je suis le premier à jouer dessus mais c'est bel et bien les actes qui comptent avant tout. Le cimetière des projets annoncés en grande pompe et jamais achevés est bien rempli, mais je suis satisfait de constater que ton style mortel n'en fera pas partie.

On en vient à ce qui fait, selon moi, l'un de tes gros points forts : l'originalité. Déjà évoqué sur DSSLN, Pandémonium vient élargir mais confirmer cet univers malsain, qui vient intelligemment se placer dans la période la plus sombre de la série, la backstory. Paradoxalement, ça a été dit, les deux récits sont quand même très différents (ce qui justifie de fait le choix de faire deux topics, bien joué).

Mais autant être franc d'emblée : la première m'a beaucoup plus passionnée que la seconde. Il y a plusieurs raisons à cela.
Sur la forme, et ça a été dit, c'est vrai que certains chapitres de Pandémonium sont juste une catastrophe, de véritables territoires perdus de l’orthographe ou, comme diraient les américains, des no go zones du Bescherelle. De mémoire, les chapitres centraux sont les pires, il y a quand même du mieux sur la fin et le début est épargné. Ce qui laisse une impression singulière, car sur une fic aussi travaillée, on a rarement vu un tel déclin, les auteurs suivant en général le chemin inverse. Bien entendu, je suis conscient du dossier relecteur et mes deux collègues ont déjà largement abordés ce point, donc inutile d'être trop long, mais il faut avouer que si des coquilles ponctuelles ne gâchent évidemment pas la lecture d'un texte (personne n'est parfait), c'était parfois... suffoquant.

Sur le fond, qui m’intéresse quand même au premier chef, c'est vraiment le traitement de l'organisation qui explique que Pandémonium n'a pas tenu les promesses de DSSLN. L'épilogue de ce dernier récit était juste génial, et venait élargir la menace après le focus passé sur une simple branche dirigée par le Docteur. Et puis... rien. Les trois comiques qui ont survécu au bordel disparaissent purement et simplement du récit, et les chiards se débarrassent de l'organisation en déblayant simplement Tanner, Dragunov et Peter. Alors on peut peut-être réussir à le justifier mais bordel, dans ce cas écris-le, fais une scène extérieure, éclaire nous avec un échange Yu/Viero/Nemia mais tu peux pas nous laisser en plan comme ça... je suis d'autant plus déçu que la gestion politique des évènements dans ta première fic est l'un de tes points forts (et c'était y a des années, en général les compétences sur ce point augmentent avec l'âge), je suis sûr que tu peux nous faire quelque chose de crédible, si ce n'est pas bâclé.
En revanche, y a peut-être quand même un moment où tu es la limite du foutage de gueule, c'est quand tu balances comme ça sans pression que le daron a volé un supercalculateur aux russes, ce qui, vu l'exemple choisi, n'a absolument aucune crédibilité si l'idée n'était que de faire du placement de produit comme tu l'as fait. Mec, t'es en capacité de trouver mieux que ça, j'en suis sûr, alors ne nous inflige pas une telle gifle mentale sous prétexte que t'avais la flemme.

Je suis a contrario satisfait de la tentative de raccord à la série, déjà parce que plus le récit avançait, plus tu t'en éloignais donc je ne m'y attendais pas, c'était un leurre pour mieux nous avoir et c'est bien joué. Zéphyr en a pointé les limites et les imperfections, je les partage, donc je n'y reviens pas, simplement, ça restait quand même courageux de tenter le coup, tu n'as pas choisi la facilité sur ce plan.

Peut-être la seule grosse divergence que j'ai par rapport à Zéphyr est Anthéa, au sens où sa relative disparition pour moi est presque un symbole du passage de flambeaux entre les deux fanfics : dans la première, on suit Anthéa et FH n'est évoqué qu'en filigrane. Dans Pandémonium, c'est exactement l'inverse. C'est peut-être pas volontaire mais ça donne un effet stylé que j'apprécie à titre personnel.

Pandémonium a aussi un handicap à mes yeux que n'avait pas son ainée : Abigail, dont la subtilité est résumée par le fait que le narrateur la présente immédiatement comme la fille la plus belle du monde... si son passé de fille de joie n'est qu'un classique qui rend hommage à ton univers, la vitesse avec laquelle elle devient le personnage secondaire follement amoureux du héros est quand même stupéfiante pour celle qui est présentée comme une chaudasse qui allume mais n'a aucun sentiment. J'ai bien aimé la façon que tu as trouvé de les faire se rencontrer, avec la scène du commissariat typiquement tykerienne que j'ai adoré, mais après, qu'est-ce que c'était chiant et prévisible. En comparaison, le traitement de Heath, ton chouchou, est bien plus subtil, et bien aidé par le cheat code d'Intelligence qui est l'équivalent d'un Action replay, tu as réussi à en faire un personnage bien plus contrasté et intéressant que lors de la première fic où il ne sert qu'à faire pleuvoir les cadavres, pour rejoindre totalement les propos d'Ikorih. Le seul truc qui m'a un peu gavé de mémoire, c'est la vitesse à laquelle il s'attache à Aelita, on sent que c'est pas toujours facile de justifier l'utilité de cette cruche, là où j'avais déjà laisser passer Abigail via l'aspect sexuel de la chose. Donc en ce sens je rejoins totalement Zaiphe à nouveau.

De la même façon, j'en remets une couche sur la scène du bar avec les kadiciens, qui est déjà ridicule en citant des noms de footballeur des années 2010 en 2001 et qui font que même les non-initiés du football se rendent compte qu'il y a quelque chose qui cloche (Zéphyr en est la preuve par l'exemple, de son propre aveu), mais honnêtement et surtout, comme mon homologue l'a dit, le comportement des gamins, on dirait des lycéens en fin de cycle, voire des néo-étudiants du supérieur. C'est tellement flagrant que ce n'est pas du chipotage.

Sur le plan virtuel, je partage là aussi l'avis Zéphyrien, à savoir que DSSLN et le début de Pandémonium s'en sortaient mieux avec les combats contre les monstres. En fait, le final de Pandémonium, c'est la Death Battle qui se rejoue sur Lyoko, sauf que là où t'es un pur génie pour le gore des combats réels, ça en devient presque ridicule quand on l'applique aux lois du virtuel, en particulier par rapport à Peter. Ce point vient un peu gâcher le style à la Débézed que j'apprécie pour l'avoir moi-même ponctuellement singé, et sur lequel tu es, je dois l'avouer, plutôt bon. Il aurait sans doute mieux valu une séparation plus nette entre la baston IRL et la baston virtuelle selon moi.

Pour finir sur quelque chose de positif, j'ai également trouvé la bascule de Franz Hopper très intéressante sur la fin du récit, c'est vraiment le moment de Pandémonium qui m'a le plus accroché et où je me suis dit que j'avais hâte de voir ce que tu nous réservais.

Pour conclure et très sincèrement, c'est la première fois que j'ai un sentiment aussi contrasté pour un récit de ce niveau. Jamais un texte ne m'avait à ce point écartelé entre ses failles, parfois béantes, et ses atouts, solides sur leurs acquis. C'est baroque mais tu as annoncé un OS en plus d'éventuelles corrections, et je pense que ces dernières ne pourront qu'aider à faire pencher la balance dans un sens ou l'autre. Le fait d'avoir fini ton récit après tout ce temps montre au moins une certaine forme de caractère, plus subtil que le Joker qui est comme un chien à courir après les voitures, et qui me rend assez confiant. Mais rien ne vaut les actes. Reparlons-en à ce moment là.

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttps://i.imgur.com/X3qVFnj.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« Les incertitudes, je veux en faire des Icertitudes... »

https://i.imgur.com/C4V4qOM.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Tyker MessagePosté le: Sam 06 Juin 2020 23:17   Sujet du message: Répondre en citant  
Tyker Modérateur


Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 247
Localisation: Arkham Asylum
Heath, Seth (et Xana), Aelita, Franz, Abigail, Drake, Thomas, le Docteur, Peter, Alister, Dragunov, Renarde, Dragonne, Corbeau, Tanner, Akuma, Légion et X.A.N.A. s'arrangèrent en haie d'honneur au milieu de la scène, et applaudirent avec force l'entrée de leur créateur. Tyker apparut enfin, Gauloise au bec, Flasque de Whisky frappée de l'insigne des francs-maçons à la main, beret Ted Baker sur la tête, habillé d'un maillot de l'OM et d'un jean acheté dans le marais. Le Joker du forum s'avança d'un pas serein en saluant ses créations de plusieurs clins d'oeil, avant de s'asseoir au bord de la scène.
Le Franco-Libanais tira une longue bouffée de sa gauloise, et avala une grosse rasade de Brandy avant d'enfin prendre la parole :


Hé bah putain... une aventure de 6 ans et demi (dont j'ai rattrapé presque la moitié en 3 semaines) qui s'achève enfin... C'est émouvant, et je mentirais si je disais que cette longue et chaotique fiction ne m'a pas énormément affecté en temps que personne. Au delà des longs et pénibles soucis de retard de parution que j'ai eu, j'avoue être néanmoins satisfait du résultat final. J'espère que vous le serez aussi qui que vous soyez. Sinon, bah tant pis pour vous Wink. Mais avant d'aller plus loin, je tiens à remercier ma correctrice attitrée: Ikorih !

Ladite Ikorih apparut à son tour, et essuya la pluie d'applaudissement des personnages de DSSLN et Pandémonium. Le torse gonflé d'orgueil, elle salua ses admirateurs, avant que Tyker ne la fusille du regard.

Dégage, c'est chez moi ici !

Ce qu'elle fit sans demander son reste. Le Joker avala une nouvelle rasade de Brandy avant de reprendre :

Où en étais-je...? Ah oui ! Pandémonium est terminée, ce qui signifie que Zéphyr et Icer recevront enfin des réponses à leurs interrogations, en relisant cette fic.
Parce que bon... Exagérez pas les gars, j'ai réécris le tout en 3 semaines, je mérite une mention spéciale, j'ai battu un record à coup sûr Cool .

Enfin, je tenais également à remercier tous mes lecteurs, anonymes ou non, votre nombre et vos encouragements furent des sources de motivation immenses pour aller au bout de cet ouvrage.
Pour ce qui est de l'avenir, j'ignore si vous me reverrez sur ce sous-forum. Mais sait-on jamais Wink .

Je terminerai par un mot d'encouragement envers tous les auteurs actuels ou futurs : Les commentaires servent à vous améliorer, et si pour ce faire il faut que vous vous fassiez défoncer, c'est un mal pour un bien, car les vôtres servent à améliorer les autres, mangez-les et tirez-en les enseignements adéquats Wink.

Sur ce...

Tyker se retourna, et remarqua que tous ses persos s'étaient honteusement fait la malle. Le Joker du Forum éclata de rire, finit sa flasque et sa cigarette, avant de quitter la scène après s'être incliné avec vantardise.

À Plus Laughing

_________________

http://img15.hostingpics.net/pics/783022EF1966E6CFA896342625C364D045752E089F20F257FDB49AFCpimgpshfullsizedistr.png


"Introduce a little anarchy. Upset the established order and everything becomes... CHAOS"

-The Joker-
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 4 sur 4
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0543s (PHP: 74% - SQL: 26%) - Requêtes SQL effectuées : 18