CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Code Lyoko] Un monde sans danger - Le...
[IFSCL] IFSCL 4.4.X: Kadic, les Bois, et...
[Créations] Code Lyoko est dans la (r/)place
[LyokoRéseau] Instagram, nous voilà ! Un jour,...
[IFSCL] L'IFSCL 4.3.X arrive!
[Créations] Notre Communauté a du talent : l...
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Créations] Découverte : Özberk özen, créate...
[IFSCL] IFSCL 4.2.X - Le fangame avance !
[Site] Cartoon Fair 2ème essai & compagnie
 
 Derniers topics  
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
[Fanfic] L'Engrenage
Qu'est-ce que vous aimez dans Code Ly...
[Jeu Vidéo Lyoko] IFSCL 44X!
[Fanfic] L'amère patrie [Terminée]
[One-Shot] 21 Heures...
Aelita et Talia
[Fanfic] En quête d'Anthéa
[Fanfic] L'Électrum [Terminée]
Votre fin de saison préférée
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] L'Engrenage

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 9 sur 9

Aller à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Zéphyr MessagePosté le: Jeu 16 Juin 2022 17:33   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1106
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
(Note : Cliquer sur le lien des derniers topics vous ayant inévitablement mené ici, retrouvez le début du chapitre en cliquant ici.)


https://i.imgur.com/oymNwJq.png


Des étoiles résiduelles dansaient encore derrière les verres de Jérémie lorsqu’il lança les procédures de virtualisation pour ses amis. La bosse à l’arrière de son crâne semblait encore diffuser l’écho du coup qu’il s’était pris. Réflexe hypocondriaque oblige, il se diagnostiqua immédiatement une commotion.
- Deuxième vague en place Einstein !
La voix particulière d’Odd venait de lui donner un choc mental supplémentaire, qui lui permit néanmoins de se ressaisir. Il enclencha à nouveau l’activation des scanners, déjà énormément sollicités en une journée.
Il sentit une main se poser sur son épaule. Aelita. La jeune fille avait insisté pour rester avec Jérémie, histoire de vérifier qu’il se remettait de son choc et qu’il tiendrait le coup pour la mission à venir, perturbée dans sa programmation. De toute façon, le Skidbladnir n’avait que cinq places et elle pouvait rejoindre le groupe une fois sur Tron.
- Allez, éclairez-nous un peu sur ce qu’il s’est passé.
La demande de Yumi était spécifiquement adressée à William et Jérémie. En effet, ces derniers avaient été trouvés assommés par Aelita, désireuse de voir comment Belpois avançait. Elle eut la surprise de retrouver son prince charmant endormi, vrai défi aux conte-ventions. Le reste des Lyokô-guerriers fut ainsi mobilisé sans délai, lançant ainsi un état d’urgence. Dans cette optique, les explications avaient dû être limitées, pour directement et littéralement plonger vers l’essentiel.
- Il y a un peu plus de deux heures maintenant, commença Jérémie, Léo Chevalier et Lysandre Flys se sont virtualisés depuis ici. Ils sont restés très brièvement sur Lyokô avant de se rendre sur Cortex.
- Sans le Skid ? s’étonna Odd, aux commandes de l’appareil désigné.
- Je suis en train d’éplucher le compte-rendu d’activité virtuelle : Xana est parvenu à créer une sorte de tunnel d’échange de données entre Lyokô et Cortex. En clair, un portail permettant de voyager directement d’un monde à l’autre.
- C’est légal ça ? s’étonna Ulrich.
- Visiblement, oui. En « jumelant » deux tours, une dans chaque monde virtuel, la manœuvre est possible. Elle reste risquée parce qu’au moindre souci technique, erreur de programmation ou interférence extérieure, il y a risque de perdre ce qui est en transit mais Xana reste Xana, donc compétent sur ces questions. Moi qui m’étais embêté à programmer des sécurités supplémentaires sur l’interface du labo’ et sur l’accès au Skid, je me suis bien fait voler sur ce coup.
Comme toujours, l’opérateur du groupe se mettait beaucoup trop la pression sur ces questions, ce pourquoi William, sensible à sa cause car dégoûté de s’être fait avoir par derrière, décida d’enchaîner pour l’éviter de trop s’apitoyer :
- On a d’autres informations sinon ? À part le fait qu’ils ont pris une avance monstrueuse sur nous ?
- Oui : Léo et Lysandre sont passés entre les tentacules de la Méduse, une fois sur Tron, si j’en crois ce qu’il y avait à l’écran. Elle leur a pris leurs codes-source ADN. Bien commode pour nous empêcher de les rematérialiser manuellement. Par contre, ils ne sont visiblement pas passés par l’étape « mer numérique », aucune fenêtre ne s’est déclenchée en ce sens.
- Depuis le coup avec Chris, Xana a dû préférer s’en passer, commenta Laura, plutôt discrète depuis les derniers événements. À moins qu’il n’ait agi dans la précipitation...
- Ou alors il s’est dit que les deux n’avaient aucune valeur pour nous et qu’il ne pourrait pas s’en servir comme moyen de pression. À l’inverse, peut-être qu’on hésitera à les dévirtualiser si on tombe sur eux, là-bas, sachant que ça reviendra à les faire disparaître pour de bon.
Un silence choqué suivit cette déclaration dite avec gravité, émise contre toute attente par Yumi. Personne n’osa lui faire remarquer son hypocrisie vis-à-vis du fait que, quelques jours plus tôt, elle était contre l’idée de sacrifier un Chris – soit une personne qu’elle connaissait un minimum – rallié à Xana. Sa voix et sa remarque traduisaient un sentiment presque général : la lutte contre le programme indépendant durait depuis – trop – longtemps et était à un fil de déraper, perspective peu réjouissante moralement. Dire que quelques heures plus tôt, ils se projetaient dans leurs futures vacances d’été...
- Est-ce que c’est vraiment important de se demander ça ? interrogea Odd, grand adepte de l’adage « Moins de blabla, plus d’action ». Vous oubliez que Chris et Mathilde étaient spécifiquement sur place pour ce genre de situation !
Aelita, ravie de constater que son camarade intellectuel ait repris vie grâce à cette restitution de connaissances, s’attribua le mot de la fin, au parfum d’incertitude, de cet échange :
- Espérons qu’ils aient été au rendez-vous, sinon on est bons pour une nouvelle saison avec Xana...


http://i.imgur.com/7tNqoHf.png


La flèche indiquant l’Est s’effaça sur le torse de l’adversaire sans nom. Celui-ci avait retrouvé son apparence initiale et, comme les deux fois précédentes, sitôt l’avatar d’Audrey Tessier désagrégé, il obtint quelques frames d’invincibilité. Cette capacité, ennuyante au possible, lui laissa le temps nécessaire à sa métamorphose, pas très instantanée.
Chris s’était éloigné le temps du processus, afin de s’éviter une mauvaise surprise. Cela étant, il avait déjà évacué l’avatar de sorcière de Mélanie Flemming, qu’il jugeait comme le plus dangereux de tous, en usant d’un coup spécial surprise mis au point avec Mathilde, combinant lance et usage du vent. Encore avant, il avait effectué une passe d’armes avec l’enveloppe d’un des deux garçons qu’il poursuivait, Lysandre, également supplantée.
L’appréhension initiale à la perspective d’affronter cet adversaire inconnu avait disparu. Au combat, il s’appuyait surtout sur les capacités pures des avatars de testeurs du casque. Ses compétences globales restaient insuffisantes. Il n’en fallait pas plus pour deviner sa nature de programme informatique.
- Évidemment…
L’opposant avait fini de procéder. C’est sous l’apparence originelle de Chris, entièrement blanche, qu’il tendit la main et déclencha une bourrasque de vent, plus brusque que puissante. L’original, plutôt habitué à mettre les vents qu’à se les prendre, bascula vers l’arrière dans une roulade qui plaça sa cape sur sa tête. Le temps de retirer cet obstacle de sa vue et de se redresser, le doppelganger était déjà sur lui, lance au clair. Trois estocades suivirent. Esquive, esquive, déviation de la pointe avec le glaive. White rendit alors la politesse en improvisant une rafale d’air à son ennemi. Celui-ci trébucha de quelques pas en arrière, mais reprit l’équilibre d’un salto arrière tape-à-l’œil. L’humain vit son immaculé reflet esquisser un sourire de malin après cette action.
- Super, ma propre tête se moque de moi. Ma vie est géniale.
Dans un enchaînement de pas de course et de pas chassés, il tenta de combler la distance pour s’offrir un angle d’attaque plus propice que le frontal. L’intelligence artificielle accueillit cette initiative d’une bise – météorologique bien sûr. Paré à cette éventualité, Chris se fit Horde à lui seul : il abaissa sa posture et ralentit, veillant à bien planter chacun de ses pas. Presque immédiatement, il se rendit compte de la faiblesse du souffle adverse. De fait, sans se départir de son maintien, il passa la vitesse supérieure. Abandonnant l’utilisation du pouvoir, le programme remodela sa lance en épée, à temps pour accueillir celle de son modèle. C’est ainsi que, dans une parade fluide, l’enchaînement de coups de Chris fut intercepté. Offensif, celui-ci continua de faire valser le fil de son épée, y mettant toute son expérience et son savoir-faire en la matière. L’être virtuel s’en tira à nouveau, par un jeu de déviation et d’esquive.
Face à ce niveau de maîtrise soudain, Chris fit l’erreur de s’arrêter un instant. L’estocade fulgurante qui s’allongea alors sous ses yeux manqua de signer sa fin. Il ne dût sa survie qu’à une erreur d’appréciation de distance de son adversaire, ce qui lui laissa les centimètres nécessaires à une esquive d’urgence. Dans l’intervalle suivant, les deux escrimeurs se remirent simultanément en garde, puis reprirent leur échange.
« Ce n’est pas normal. »
Depuis le début du combat, le métamorphe semblait avoir gagné en expérience. Apprenait-il en temps réel ? Avait-il, en ce sens, assimilé les mouvements de Chris ? Si tel était le cas, prolonger davantage cette passe d’armes jumelles ne ferait que désavantager l’humain.
Aux tintements métalliques s’ajoutèrent alors des étincelles, qui s’épanouirent timidement sur le corps de White, émergeant çà et là. À chaque action, chaque impact, chaque mouvement supplémentaire, elles gagnèrent en intensité. Rapidement, la charge électrique fut estimée suffisante. Après le stockage, la relâche : les parties bleues de la combinaison de Chris s’illuminèrent doucement. Il ne s’en rendit même pas compte, absorbé par ses gestes mais surtout par sa perception nouvelle. Les mouvements de son ennemi, qui avait profité de l’instant d’activation du pouvoir pour tenter une attaque de taille, lui parurent ralentis, comme englués dans la substance intangible du temps. C’est donc tranquillement que le lycéen se décala de la trajectoire de la lame, avant d’engouffrer la sienne dans la garde nouvellement ouverte.
Du point de vue d’un observateur extérieur, la scène s’était écoulée en un instant, avec un Chris particulièrement vif et précis.
Touché à l’estomac, la surface du doppelganger se désagrégea en multiples cartes, pour révéler son apparence originale, aux dimensions de sa dernière transformation. Sur sa poitrine, la flèche Sud-Ouest de la rose des vents s’éteignit. En raison de ses sens et réflexes augmentés, Chris vit s’écouler cette séquence de manière assez décomposée. Pour autant, il tâcha de rester concentré : suivant son mode opératoire, il recula, tout en effectuant machinalement de brusques mouvements du poignet avec son bras armé. Ce n’était pas le moment de se saborder en finissant paralysé !
Lorsque la dernière étincelle mourut, la fin de la séquence de métamorphose sembla défiler à toute vitesse. Cette fois-ci, l’avatar revêtu était de taille assez moyenne, avec des membres qui semblaient courts, point accentué par l’armure de samouraï complète qui le recouvrait. Cette dernière était constituée de pièces rutilantes à dominante rouge et noire, avec quelques pointes de jaune et de kaki. Le casque, typique, arborait en son sommet un croissant de lune couché et était ouvert sur un visage rond aux traits asiatiques.
- Hidéo Takahashi... se remémora Chris à haute voix.
Le faux sortit de leurs fourreaux les deux sabres qu’il portait sur le côté. Lame longue dans la main droite, courte dans la gauche. En voilà un qui n’allait pas être simple à passer : entre la capacité d’apprentissage du programme et le fait qu’il se soit visiblement gardé les meilleurs avatars pour la fin, les chances de l’emporter diminuaient. Toutefois, White avait constaté durant le précédent échange qu’il n’avait pas été parfaitement répliqué. Preuve en était que son adversaire n’avait pas utilisé la Dynamo, alors même que lui y avait eu recours pour l’emporter. Il fallait donc miser sur cette imperfection pour l’emporter.
- Ah, « les vrais ne perdront pas face à des copies », hein ?
Lentement, l’image d’Hidéo recula, jusqu’à n’être qu’à quelques mètres de la tour. Chris le laissa effectuer sa manœuvre suspicieuse, de peur qu’il ne s’agisse d’un stratagème quelconque. En réaction, il tendit la main et tenta une classique rafale de vent. Le roseau en armure ne plia même pas. Au moins, le message était clair : c’était à l’adolescent capé de venir au contact.
Il prit le temps de transformer son glaive en lance, avant de rassembler toute sa concentration et de-
- PUNAISE LYSANDRE ON Y EST ENFIN ! DÉPÊCHE AVANT QUE LE PASSAGE SE REFERME !
L’intelligence artificielle et l’humain se tournèrent vers la source du brouhaha : depuis un coin obscur de la pièce, au seuil d’une nouvelle ouverture, Léo Chevalier et sa tenue décontractée. Son regard se portait vers le boyau d’obscurité tout juste émergé. Soudain, il se retourna et piqua un sprint paniqué. Dans les trois secondes qui suivirent, son comparse Lysandre déboula, pourchassé par de multiples sillons lumineux au sol, et profita du nouvel espace pour obliquer de sa trajectoire rectiligne initiale. Les rayons traqueurs ne l’imitèrent pas et comblèrent la distance restante jusqu’à la tour, aux côtés de la sentinelle japonaise. Trois Néon-Gardiens commencèrent alors à se former.
Chris connaissait déjà ce spectacle et passa son tour. Au lieu de quoi, il profita de l’interlude pour se jeter sur ses deux homologues. Naturellement, il rencontra Lysandre et son bâton rouge sombre. D’un geste presque nonchalant, il tenta de le désarmer, en tirant parti de son élan et de son gabarit supérieur. Là où il s’attendit à une résistance amoindrie de l’arme en bois, ce fut tout l’inverse : la parade de son adversaire lui fit accuser le choc et même manquer de lâcher son épée !
- Eh mais c’est le mec qui s’est fait passer pour moi ! envoya Léo, juste à côté.
Coincé par la garde ennemie, Chris s’autorisa un regard en coin vers l’auteur de la remarque.
- Ah oui, le type qui ne sait pas tenir sur un vélo, reconnut-il alors.
Avant que l’insulte cycliste commençant par p, inspirée par la situation, ne soit envoyée, la situation se fit désamorcer :
- Léo, je m’occupe des injures, éloigne-toi s’te plaît.
White se maudit d’avoir déclenché sa Dynamo pour son assaut. L’ouverture induite par la remarque hautaine aurait été propice à une grosse bourrasque. Obligé de tenir sa posture face à un adversaire commençant à pousser, il opta pour la parole :
- Les gars, vous êtes au courant que Xana vous manipule ? Enfin, déjà : vous savez ce qu’est Xana ?
Double regard dédaigneux.
- Ok c’était mal demandé, mais-
- Je vais te simplifier la vie, coupa le manieur de bâton. C’est déjà trop tard : notre virtualisation est sans retour. Si tu veux nous arrêter, il va falloir te salir les mains.
Comprenant les implications de cette déclaration, Chris relâcha légèrement et inconsciemment la pression de son arme, toujours au contact avec celle de son adversaire. Celui-ci en profita pour rompre ce contact en s’abaissant souplement. Une seconde plus tard, le kadicien se retrouvait sur le séant, du fait de ses jambes fauchées.


Étonnamment, Lysandre ne fit rien de cette nouvelle opportunité d’attaque. Il préféra emboîter le pas à Léo, qui avait commencé à s’avancer vers la tour. Deux Néon-Gardiens avaient décidé de faire de même et d’aller au contact. Le troisième s’était évaporé. Peu importe, sa tâche était d’éviter que son compagnon ne se fasse avoir, autrement tout tombait à l’eau. Dépassant son allié, il se prépara à accueillir les entités, qui n’avaient cette fois pas pris la peine d’utiliser leur pouvoir de déplacement. Prenant l’initiative, il fit tournoyer avec habileté son bō au-dessus de la tête avant de l’asséner sur le flanc d’un premier assaillant. Celui-ci plaça ses lames-néons sur la trajectoire du coup mais se fit balayer par l’élan combiné à la force du combattant virtuel.
À l’instar de l’avatar au visage brûlé, l’être tout en contours s’effondra. Sans en faire grand cas, Flys se dépêcha d’aller au contact du second, aux prises avec un Chevalier qui avait eu l’initiative de bloquer ses coups de matraque sans dégainer son sabre, en gardant celui-ci dans son fourreau. Bloqué ainsi, le Néon-Gardien et son œil n’eurent aucune chance face lorsque le bâton rouge vint les détruire. Lysandre se retourna immédiatement après ce succès : celui qu’il avait précédemment laissé en plan s’était remis en selle, au sol plus précisément.
- On est bons maintenant, tu peux attaquer à fond !
Comprenant le signal, Léo piqua un sprint vers la tour, gardée par le samouraï en armure qui n’avait pas bougé depuis leur arrivée. Méfiant, l’adolescent n’aborda pas de face l’obstacle, tentant de le contourner. Pas dupe, l’avatar blindé effectua quelques pas de côté pour rester aligné avec l’impudent qui voulait s’approcher de la tour.
Voyant qu’il avait affaire à un adversaire au style de combat qui, à l’instar du sien, jouait sur la distance d’engagement, le désormais ex-testeur de Tyron prit le problème à l’envers. Il s’approcha rapidement de l’individu casqué. Puis, lorsqu’il ne fut plus qu’à quelques mètres, il défourailla, enfin. La sensation d’avoir les jambes plantées dans le sol le prit, concomitamment à la modélisation de son ombre. Sans cérémonie, il fit tirer des yeux de sa gargouille un long rayon laser jaune. Le sabreur effectua un geste de parade mais son bras fut immédiatement été repoussé par la puissance de l’attaque spéciale, reportant le tir sur son armure. La protection sembla parfaitement encaisser le coup, passé l’impact initial. Léo y mit plus d’énergie, repoussant à l’autre bout de la pièce la sentinelle.
À peine annula-t-il sa capacité, laquelle lui avait demandée presque la moitié de ses ressources sur cette action, qu’un puissant souffle le projeta contre le mur. Le choc lui fit lâcher le fourreau de son arme rengainée, ainsi que quelques points de vie. La pointe qui menaça alors sa gorge l’enjoignit à ne pas tenter de bouger. Du coin de l’œil, il avisa la direction de Lysandre : apparemment, de nouvelles créatures faites de néons avaient fait la route pour renforcer les effectifs.
- Euh, pourparlers ?
Chris, débarrassé de son électricité statique grâce au troisième Néon-Gardien de la première vague, soupira. C’était bien beau de voler au-dessus de la mêlée pour attaquer par surprise, mais sans savoir quoi faire après...
- C’est vrai ce qu’a dit ton copain ? Vous êtes coincés ici ?
Surpris par la question, Léo confirma avec un bruit de gorge approbateur. White n’en menait pas large : malgré sa préparation commune avec Mathilde, il n’était pas prêt psychologiquement à envoyer un être humain dans l’autre monde, celui qui n’était ni réel, ni virtuel. À la base, c’était sa partenaire spectrale qui aurait dû être à la manœuvre pour ce genre de choses, elle qui n’attachait plus d’importance à ce genre de détail. Heureusement, celui qu’il tenait n’était pas plus assuré que lui.
- Écoute, finit par déclarer la bouche sur le visage brûlé, je n’ai aucune envie de faire ça. Il faut juste que vous compreniez que Xana est dangereux.
- En quoi ?
La question presque candide désarçonna Chris. Il avait encore mal choisi ses mots.
- De ce que j’ai compris, poursuivit Léo, il veut juste être libre. Comme nous. C’est un peu l’objectif de tout être doué de conscience, non ?
Le capé pesta intérieurement. C’était bien le moment de recevoir un raisonnement pareil ! Pour s’épargner le débat sur la légitimité d’une intelligence artificielle consciente, il temporisa :
- Moi aussi j’ai cru qu’il m’apporterait chose dans ma vie. Xana se fiche de tout ça, il a juste besoin de nous. Il nous fait croire ce qui nous arrange plus sur le moment et nous manipule par nos émotions. Avec lui, on a juste l’illusion du choix.
Sa tirade avait été plus spontanée qu’il ne l’aurait voulu dans le contexte. Toutefois, celui dont il avait emprunté un temps le nom la reçut attentivement.
- Si les choses s’étaient passées différemment, c’est moi qui devrais être en train d’essayer d’entrer dans cette tour...
Un silence s’installa entre les deux garçons, avec en bruit de fond Lysandre luttant contre les Néons-Gardiens.
- Il est... trop tard pour nous, finit par articuler Léo.
Chris abaissa son épée. Son désemparement était à ce moment équivalent à celui de son vis-à-vis, qui n’y comprenait plus rien à tout ce cinéma. Avec Mathilde, tout aurait été plus simple. Pour autant, était-ce bien d’avoir échappé à l’emprise de Xana pour finalement retomber dans les mêmes travers, à savoir se laisser utiliser pour accomplir un objectif, quand bien même celui-ci serait plus noble ?
Cling cling clang.
Des bruits métalliques, à quelques mètres dans son dos. Des pièces d’armure s’entrechoquant. L’avatar d’Hidéo Takahashi. Comment le programme, dont les différentes formes étaient fragiles, avait-il pu conserver celle-ci après le rayon laser ?
Il ne restait qu’un instant pour se décider : un seul coup suffirait à dévirtualiser Léo. La mission de barrage à Xana serait alors certainement accomplie, l’insistance de Lysandre à jouer au protecteur ne laissant aucun doute sur son inutilité avec la tour.
Cling !
- Rhaaaa ! Et puis zut !
Faisant demi-tour, il engagea le samouraï fraîchement revenu, désormais uniquement équipé de son katana long. Celui-ci opposa une garde impeccable à l’enchaînement à l’épée qu’il proposa, pourtant agressif. Chris, souhaitant conserver l’initiative, tenta de viser les jambes, naturellement moins protégées. Le sabre adverse chanta joyeusement en interceptant le fer.
Les deux épéistes s’interrompirent alors un instant, en réaction au mouvement de Léo, qui s’était ressaisi et avait démarré un sprint droit vers la tour. Opportuniste, l’humain envoya :
- C’est ton rôle de défendre cette tour, non ? Vas-y, je te laisse faire.
Sur le papier, c’était un éclair de génie. Sur le terrain, la foudre ne s’abattit pas comme voulu : le programme de défense ne fit même pas mine de faire fonctionner ses lignes de code et reprit l’offensive sur White. Désarçonné, le jeune homme se retrouva contraint à la défense. Évidemment, il fallait qu’il tombe sur une intelligence artificielle aux algorithmes dysfonctionnels ! Ou simplement mal conçue. À moins que ce ne soit lié au fait qu’il soit spécifiquement identifié comme un ennemi, côté Tron, le mettant à un degré de priorité supérieur à des intrus de la maison...
Peu importait, il n’en menait pas large face à l’escrime supérieure de l’avatar d’Hidéo. La passe d’armes était à deux doigts de mal tourner pour lui. Il allait devoir réactiver la Dyn-
L’idée avait tout juste effleuré ses doigts qu’elle s’envola plus loin avec son glaive. En ultime réflexe de survie, il déclencha sa meilleure bourrasque. L’équilibre de l’armure japonaise n’en fut aucunement ébranlé. Inflexible, elle demeurait toujours à quelques centimètres de passer sa cible au fil de sa lame, distance qu’elle finirait tôt ou tard par combler.
Soudain, il y eut un flash rougeâtre. Un petit cercle luminescent de même teinte se dessina au sol, autour du faux-Hidéo. La fraction de seconde qui suivit, la surface de l’avatar s’effrita, révélant l’apparence impersonnelle originelle du métamorphe. La flèche Sud de sa rose des vents commença à s’estomper. Durant l’infime laps de temps qui précéda l’activation de ses frames d’invincibilité conséquente à la perte d’une forme, il fut repoussé au loin par la souffle d’air, toujours actif.
Lysandre, à nouveau masqué, s’était débarrassé des derniers Néon-Gardiens avant de lancer son sortilège en traître. Malgré sa posture de garde renouvelée, il y alla de son commentaire :
- J’ai préféré profiter de son inattention à lui. Tu as l’air beaucoup moins compliqué à gérer.
Chris laissa passer l’attaque verbale. Ce n’était pas le moment de jouer au chevalier piqué dans son orgueil.
Le mot-clé moyenâgeux constitua un brusque rappel de la situation.
Volte-face vers la tour.
Saignante à cœur.


À suivre : Déconstruc-Tron
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 9 sur 9
Aller à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0498s (PHP: 62% - SQL: 38%) - Requêtes SQL effectuées : 17